Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10359
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 5, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10359
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







a' ,,


I.AI PlETEN':NTi'UE INVASION
il I 'I :T P'AU I)lDSHALINE!;S
li lr Inl rprl al.tioni erroIll
1i, Its l ll. si hislorique.s (d
,'t p dtl >i Fraink Moya
'*i t Men la prtolendue
l ah ii l ie I l:,t par Dessia
i.ii iii er18 e5

oli'ateil question elln veri-
lt, qui l- i-ai i Et a notre
S i iiiaL.a.l.aC'" dul cote hal-
ivii, la pI'lrnire approche
a .niell I seln ti fique qui
at( all. c est-a-dire .
till iL ci vide de tout conte
eii. em tiollnnli serailt cell
ail Doitlr Jeanll Price Mars,
(' Il.s It, a ihapitre II du pre-
nii tlunme de son ,iLa Re
ptblique d'Haii et la Repu


ti ci i 1. malgre PleS fforls
S'a;de e:,I l '. diu Dr Mars
;, ei c i it, plus objectif
S- .:l)h' I1ri .et depasse de
It 'aa o l cldhe' dans 'lnter-
i, .i1 cr'., faith s par la
i I Ecole' doinlnlalene
0 lll t l 0 [ > n(po ase e dele-
1I 11 i '. ni al ainnlt prom ntressls-
1, aLppliqai oiree ii1i art
ta ii a.Oniae dans l'explica-
ti i dal a. ev'lieni.nts, de la
pli:.alac de 1805 I's donnees
I. iiiirtelialisnie hlisiorilue.
sod,. It. tiLre Dcssaliin's
aral itawno Donaingo.., Emi
iii Cordaroa Micheil. dans la
liacviii aan Haitiana y San-
:;)i)niion R). 81 done a
a a .: d(, la Campagne d.
iI i1ndpruolreent pre-
I i; r 1 r' soir par M.
S',iioiR My.t Poins. Ies expli

1:_ ia.onl p.ar le General
:i %:i:. Ja n-Louis Ferrand
'M, .l iI CI. ii, Daaabon.
'a'"(i-Phia Santiago, Mo-
aI La. 'e a etc. laissa ces
l.a.iit'l~c ia 1 ,I a Est, 'apres la
:.tciilion de Rochambeaun a,
a'I.i, pro'etoan nmilizaire, et
ait iant daa, I inqt ietude les
I:prietaires des Hattes et
.- cimmerc.nts de Monte
('r al. Daiabon et Santiago.
... i c-?s derniers resolurent
d M, iauin ttrc a Dessali-
1'-1, 1I1 depechant dans
1 Ot a, i l u nnimportan'e de-
m]I' 1i ,t'lhao'gec di, sollici-
i ulrI i nvoi d(e soldals pour
,>' p( l s poaailions aban-
(lannc'.s patr les franqais
il (.st re-rettablP. let c'est
i*nsd gil {IIo Nsl qule le
G6]i ri al at ie
S(,au]vrm 'itr G(etnrral i vie
ai ;tit a.l.r Ca '!I( occa sion au
,W' 1 r,1 1 111 z lt ,anI s Coup
I 'i di, itvrriloir s qui
l :ti p |); t n c;r1i'l ] ('n 1 fa il .
ar :i ijl n i'im dl roltl
uio 'I a l R'an(II al( deio-
S Ia, ,l.., (Ir' Nm vs mi rre 1803,



a ,anda nn r ]l ls iala'u, Des-c
..l i. pirii' a e r-anq ion
il, 3ll)() (1(0 a I V !- a aaviraon La'
i i llr. A M:a a. s llisair -
a i an.' ; cIII A ir (I t4l'
al aa1'aa em:alaiea di Gailo
a a 'i l ll''ia lliala ll 0 1i I -04,
i lieI -, d l haai i" d'l'ni di

vilolls t ,bourgade ci d (

al, iitii .l (i I ( ib;tL on
icssd (m ml'll ta ifi- es
ajinl ( i]l a 'aiion d(I la Rail-
aolli. I'Pa ] i (I a a es ph ai0o-
1a( ri ix a nna surei que
ail uIa(,1u ialt (lans leI Cibao
iun l coranel pro-haitien, Des
:;laliIC.s pc-sistailt dans sa
decisionn aa n- pas donner
smii alix demarches des in
Sr .sa.c: concernant la dimi
nation de la Rancon.

De guerre lasse, ces der-
nmisd', en nombre imposant,
abandonnerent It s lieux, oc
casion iii-'sper& qu'atten-
dal 'erraald pour les reoc-
culer. A I'aide de ses trou-
peins, il s'elpressera d2 delo
ge'r les soldals ialtiens des
villas 0, bourirades cl-(ads-
sus cities. On clail en Mai
1804.

Lb Genci al Ferrand ne
tLarda pas a prendre une se
rli de measures militaires qui
laissalent clairement voir
ses intentions. II voulait re
conqudrir la parctie oeciden-
tale, menacant de dastruc
tion, le nouvel Etat d'Halti,
le Gdndral Ferrand, de pro-
jet, ldclda de passer aux ac
t"s. Et a cet dgard, le ddcret
imis de son Quartier Gend
ral de Santo Domingo 6 jan
vier 1805, montre ses inten
tions non seulement de ra-
con'luerir l'ancienne colonie
franchise de St. Domingue,
mai de rsmettre en esclava
ge ses habitants.
Il est juste de souligner a
l'intention de jeunes hai-
tians, le courage dont a faith
montre le dominicain Emilio
Cardero Michel, en ddnon-
a qant le silence coupable de
si- compatrlat: s Pichrido.
Delmonta ys Teiada. Marru-
no Arlsty, ColseniO Henrlquicz
Pena Batlle. Sanchez y San
chaz, 11 r;-proche a ses corn


platrlote do 'uavoir rion dit
dins Icurs travaux sur ce
ddcrca, linftlin d Ferrand.
Document donti la connals-
suncL cst Indispensable pour
cdnoprondre lc comporte-
ment de Dessalines et de
ses arm6es dans la fameuse
eampagne de l'Est.
M. Frank Moya Pons'qul
se reclame de lEcole Nou-
vrell, a come les devan-
'clcrs, helas, de Conrard, gar
de un silence incomprdhen-
sible sur le t et de Fer-
rand, cause reelle et prince
paleie de 'attaque de Dessa-
liins en 1805.

,,Les troupes d2s frontie-
res d lc'Ozama et du Cibao,
etc. sont et demeurent au-
torisd?s i repandre sur le
territoire occupy par les Rd
votes, a leur courier sus et
a fire prisonniers ceux des
deux s'xes qui ne passerons
pas l'age de quatorze ans.
aLes prisonniers prove-
nant de ces expddltions se-
ront la propridlte de ces cap
teurs.

Tels sont deux, des 13 arti
cles de m infime decret don't
le contend ne saurait laisser
dans l'inaction, des soldats
aguerris, qui se voyaient me
naces non s ulement dans
lurs biens mals dans leur
vie d'Hommes libres.
A en croire Caldero, dejk
en 1874, un Dr. Alejandro
Llenas, commentant la me-
sUr? de Ferrand, avait con-
cTu que cet ordre .autori-
sant l'exterminaton de la
race Africaine. offrit Des
salines un pretexts justi-
fie pour sa champagne de
1805.
Passant a pieds joints sur
les details de cette campa-
gne. la retraite force de
i'Empereur que le Docteur
Mars qualified de al'un des
episodes eIs plus dramati-
ques et Fun des plus san-
glants d'une dramatique et
sanglante hlstoires. nous a-
dopterons come conclusion
l'observation plus rdaliste
faith pnar le college domini
cain Emilio Caldero Michel
sur la champagne de l'Est,
qui se lit u la page 89 de
son prclieux volume come
suit :
aL'invasion de Dessalines,
pour peu qu'on l'etudie h
la lumiere de la necessity
iobictive du j.1une Etat
d*IHaili dolt etre considdrde
aomme une defense legiti-
me de la Nation en vue de
proteger ses ciLoyens et non
comme le pretend las ota-
lit6 d:' nos historians c'est
Caldron qui pampne de ses con
clloyens}, et non comme
une barbare expedition
pour assassin"gr les blancs
0, realiser l'indivisibiliLe po
hitlque de l'Ile2.

Ft, voila. M. Frank Moya
Pons sous quel ankle voient
la | 'nipam-e dc 1'Est d- Des
saf'rnos, les: historcins pro-
grcssistes de votre pays.


NECESSITE D'UNE
POMPE A INCENDIE
POUR L'ARTIBONITE

En revenant de Port-au-
Priace; l'observateur atten-
tif peut deceler a quelquc
4 kilometres de la porte
d'entree de la ville des Go
nhaives; une route secondai
re qui se detache de la na
tionale No. 1.
Cette bretelle de raccor-
dement mene i Lacroix;
une agglomeration oil a 5-
clati un incendie; assez
considerable d'ailleurs; qui


a detruit plusieurs mai-
sons; laissaat bon nombre
de families sans abri.
D'autre part; on nous in
forme qu'a Petite-Riviere
Bayonnais et snan campe-
che) deux autres localitds
avoisinant la Cit de l'Ind6
pendance; une kyrielle de
maisons et maisonnettes
ont dd tells aussi la proie
des flames; durant la se
maine ecoulde. Un SOS est
lance a la Croix Rouge Hai
tienne.
Tous ceux qui connaissent
biess les deux principals


50 annees de vie professionnelle

MWdicale
(Suite)
Les 50 anndes de pratique emotions ne sont pas passa
medical revdtent un carac gtres; elles dureront aussi
there particulier, c'est qu'el longtemps que durera cette-
les obligent les pratiquants Association; elles crdent une
a s'oublier et h se sacrifier. nouvelle coutume : celle
Sans le sacrifice, la prati- d'honorer, chaque deux ou
que professionnelle m6dica trois ans, par des manifesta
le devient impossible. C'est tions jubilaires, ces m6de-
cette attitude qui permet de cins .ayant atteint 50 anndes
contourner les difficultds, de pratique.
de lutter toujours pour at
teindre le but proposed : la Les jubilaires de cette an
sant6 & tout le monde. n&e sont 0: -. *
Ils demeurent des hom-
mes important Impor- Dr. Maurice Armand
tants parcequ'ils ont la bd Dr. Mathteu Cantave
nddiction du temps, impor- Dr. Jn-Baptiste Durand
tants parce que leur expd- Dr. Urbain Debrosse
rience leur conf6re une va- Dr. Marcel H6rard
leur qui, certes, est primor Dr. Anthony LUveque
diale dans toutes les d6mar Dr. Augustin Mathurin
ches humaines : la Sagesse. Dr. Fdlix Nerette
Le sage expdrimentd est tou Dr. Rend Nicolas
Jours le plus grand. Dr Constant Plerre-Loult
Le coeur de 1'Association Dr. Andre Sam
Medlacle Haltlenne vibre d'e Dr Martelly 86lde
motions en pensant & l'exis Dr. Hermann Vilgrain
tence de ces pratlquants. Ces Dr. Louis Vllgrain


banlieues immddiates des
Gonaives; (Raboteau et Ca
Soleil) peuvent se fire une
une idde des trois localitds
sus- mentionnees.
A ces endraits situds dans
le voisinage de la mer; la
terre est inculte; aride; le
vent souffle fort; parfois
tris fort. Quelques cactus;
bayadondes; piquants couen
na; et d'autres plants sau
ages y survivent toujours
a secheresse.
Les paysans n'ont de res
sources principles ou de
moye'ns de vivre que le
Charbo ; la culture du
mais et du millet...
En consequence ces local(
tds; telles que Bayonnais
et Nan Campdche seront;
par rapport a leur situa-
tion gdographique; expo-
sees aux incendies. Le pau
vre paysan qui prepare son
carbon tout press de sa
chaumiire ne fait que
jouer avec le feu et le
vent.
Raboteau; Ca-Soleil et
La Saline... sont'peuplds de
cahutes anarchique.ent
construites; et c'est chaque
annie que les redoutables
incendies vienstent ddfrayer
les chroniques. Ce nest un
secret pour personnel. Go-
naives et Saint-Marc sont
dipourvus de stations de
pompiers. En fait dans tout
l'Artibonite; le service d'in
cendle faith ,dfaut.

LE PROBLEM AUT
NIVIBAUi DE LA VILLE DES
GONAIVES
Aux Gonaives; 11 ne man

.Vor suite page 8)


JUDZ1 ,Ma An& wi


DIRECTEUR : LUCIEN MONTAS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET

TRAITE : .


Le Discours du President Sadate


Nous voulons compldter
Ici, sans rectification, l'arti-
cle de notre Colldgue, Loren
zo Quiroz Bayes, Secrdtaire
Gendral de l'Associatlon Pd
ruvienne d'Education des A-
dultes, paru dans la Revue
No. 9 de I'Association Alle-
mande, intitulde aEducation
des Adultes et D6veloppe-
ments.

Dans la course au Develop
pement, depuis un certain
tempd, tout un chacun se
sent atteld, a ddclencher une
guerre sans merci au Sous-
developpement. Par surcroit,
le term du Ddveloppement
devient le Rosaire sur tou
tes lea l vres et 1'Oraison
universelle de tous les Sec-
teurs.
En effect, les circonstan-
ces et les besoins ont fait
surglr une autre cat6gorle
de Techniciens (Educateurs)
qui, munis de connaissan-
ces et insiris par l'expdrlen
ce, s'ldentiflent sous le vo-
cable de eAndragogues.

Parml tant d'autres An-
dragogues Nationaux et In-
ternatlonaux rdputds ou
ceux qul veulent garder en


COL U n,,.n-,.


explosions ont secoue les
quarters pdriphdriques sud
et ouest, ont indlqud des re
sidents de ces secteurs. La
parties Nord de la vllle, ou
habitent en gdndral les eu-
eopeens, a dtd plus calm.
A i'Est, en revanche, des tirs
et des explosions ont ete en
tendus auteur de la caserne
des fusiliers marlns, a Bu-
golobi. Au lever du jour le
calm etait rivenu et les
europdens qut nwont pas eva
cue Kampala se sont rendus


POSE DE LA PREMIERE PH


Le complex

(CRJC

Ce martin, s'est ddroulee A
Delmas la cdrlmonie de po
se de premiere pierre du
Complex rasidenteil Jean -
Claude Duvalier (CRJCD)
don't les 948 unites de loge


lORIAL


CONTRAIREMENT A FRANK MOYA PONE

Les relations

Haitiano Dominicaines

TElI,LE; QIll; VUE PAR LBES HISTORIENS
li'a>() WiiiSiiS'Eii DEI LA REPUBLIQUEB OIBUR

par L.aurore aST. JUSTE


NAIROBI (AFP)
Les exilds ougandais et
leurs allies tanzaniens peu
v e n t occuper Kampala
quand Us le dslirent et pra
tlquement sans combats,
mals Us restent pour le mo
ment a la pdriphdrie de la
vilie et celle-ci est calme :
telle dtalht M h 00 locales
tO h 00 OMT, la situation
danis la Capltale ougandal-


Des elements anti Amin
sont arrives mercredl vers
22 h 00 locales GMT) au
grand carrefour de la
cQueen's .Towers qui mar-
que l'entree de Kampala pro
prempnt dite. Leur arrive
avalt te prec6dee de vio-
lents tirs de mortier. On
ignore l'impfotance de ces
premiers elements et la sui
te de leurs movements.
De une here a six heu-
res dans la nuit de mercre
dl & jeudi, des tirs d'armes
automatiques et de fortes


LE CAIRE, (AFP)
Le President 6gyptlen A
nouar El Sadaje a rdatfirmd
avec force devant la session
Extraordinaire du Parle -
ment dgyptien que sle traltd
de paix dgypto-Isradlien est
la pierre angulatre d'une so
lution global du problem
Isradlo-Arabe et que la let
tre concernant le lien entire
ce traite et la sbulution glo
bale a la mdme force d'un
traltreo.
Le President dgyptien a a
joutd que les documents si
gnes le 26 Mars constituent
,,la mise sur la vole meant
a la resolution du probltme
Palestinlen qui, je ls rdpdte
est le coeur mlme du pro

Precisions de
la Michiko
Bosuego

Nous avons recu la note
rectificative sulvante :
aVotre journal fait tat
d'un different opposant quel
que 70 ouvriers et la Direc-
tion de la Michiko Bosuego.
En reality, il s'agit
plutot de dix ouvriers
d'un group de 70, qui ont
refuse d'executer pour le prix
fixed, un model recent. De
plus, il n'a jamais dtd ques-
tion -d'arret de travail et b
exception de ces contesta-
taires, le gioupe continue a
tra-,ailler normalement.
Recevez, Monsieur le Di-
recteur, mes salutations les
meilleures.

Michiko BOSUEGO


blme. ,sans la solution du
quel, 11 n'y aura pas de palx
au Proche Orients.
En ce qui concern Jdrusa
lem le Prlsident Sadate a
reaffirmd sa position form
lde dans son discourse u la
Knesseth le 19 Novembre
1977. II a rdpdtd deux fois
au course de son discours que
Sl'Egypte refusait la souve
rainet6 Isradlienne sur la
partle Arabe de Jdrusalem.
II a soulignd que pour l'E-
gypte, Jerusalem falait par
tie de la Cilpordanie et que
les a700 millions de Musul
mans naccepteraenti ja -
mais que la Jdrusalem Ara
be rest sous la souveraine
td Isradllenne.

Le Chef de l'Etat dgyp -
tien a insistS sur le :liens
Stable entire le trait de
paix et le rdglement du pro
bldme Palestinlen. ,tNous a
vons convene, a t-il dit, que
Jirusalem fait parties de la
Rive Ouest du Jourdain et
les accords de Camp David
stipulent que nous gallons,
un mois aprds la signature
du trait, discuter l'autono-
mie total (palestinienne).
Le President Sadate a re-
prochd aux Pays Arabes de
s'etre laissds entrainer par
leurs er6actlons emotivess a
vant meme d'avoir pris con
naissance des textes de Camp
David et de s'etre rdunis a
nouveau h Bagdad pour fai
re e un pacte d'insultes et
d'ignominie centree l'Egyp-
te.). W
Il a r6affirme que reglement du probldme Pa
lestinien, la paix global ne


Demain, a la Place des Heros de

rIndependance
Dans le cadre *de la Gran nes etL Ressources Enurg~6t-
de Campagne centre 'l fi~~h'de"i g"-'- La Hinoto S. A. -
resse et la Faim inauguree 'Institut du Developpement
au Bosquet Simone Ovide Agricole et Industriel l'Ad
Duvalier h Ganthier le 18 ministration Generale des
Mars dernier par Son Excel Contributions la Interna
lence la Premiere Dame de tional Missions et la Minote
la Republique rie d'Haiti.
L'Operation Koumbite vous Ces pepinieres seront trans
invite b une grande mani- plantees dans une deuxieme
festation pour le Reboise- tape dans des jardins com
ment National : munautaires organisms ['in
La Ceremonle d'Ensemen terieur du hBosquet Simone
cement de Sept PdpiniS- Ovide DuvalierD a Ganthier
res d'Arbustes dans le double objectif de
a 9 heures A. M. le Vendredi revcrdir des terrains ddnu-
5 Avril 1979 sur la Place des d6s et augmenter la produce
Heros de l'Independance tion alimentaire de la zo
(en face du Ddpartement ne.


du Commerce ).
Ces pdpinieres sont patron
ndes par le Ministere du
Plan le Ministere des MI


Marie Denise DUVALIER
President d'Honneur
Roger Magloire CONSTANT
Animateur en Chef


pourra sire rnalsae, et a
rappeld ses precddentes de
claratIons selon lesquel -
les cle seul moyen' de rems
dier du problme palesti -
nilen est d'tablssement
d'un etats.
Le President Sadate a de
mandS a son petrple de ne
jffa tomber dans lesa. zuemes
esreurs que certais Arabes
qUi par halne ou par igno-
rance gont mal interprrte le
traltd et 1'dchange de let-
tres (sur I'autonomte) qui
tla meme force qu'tn tral-

q Le President Sadate a
soullgn6 que les accords S
gypto-Israde1en ane signal -
fiaient pas iCdvacuationa m-
mediate des territories occu
pes. aIls constituent, a--t-11
dit la base du rdglement glo
bal, c'est de cette faqon
qu'lls dolvent dtre dtudldss.
Evoquant le rappel des
Ambassadeurs accrddltds au
Care le Chef de l'Etat a dd
clard : eQu'ils rappellent
leurs Ambassadeurs, Mille
au revoirs. Qu'lls les ramS-
nent, bienvenue. Pour mol
ce nest pas du tout un
probldmev.


de la 42eme. Legislature
Prochain voyarte

A l'6tranger du Port-au-Prince le 4 Avril 79 des pouvoirs des Membres
Pdt Somoza et de Monsieur le Directeur, de la nouvelle Chambre LU
m gislative. Un comite sera
sa faille Ce m'est un vif plaisir de fnrrn r our accueillir les pa


MANAGUA (AFP)
Le President nicaragua-
yen Anastasio Somoza se
rendra avec sa famille a 1'd
stranger samedi prochain a
'occasion de la Semaine
Sainte, a annoncd mercredi
a Managua un communique
official du bureau de press
de la prdsidence.
Ls communique, qui prdcl
se que le President. outre
aea:deux entants pr&sents

(Voir suite page 8)


vous faire parvenir sous ce
couvert, pour etre publide
dans les colonies de vote
intdressant journal, la liste
complete des D6putes de la
42e Ldgislature 61us au scru
tin du 11 Fevrier 1979 ainsi
que leurs circonscriptions
respective.

Comme vous le savez de-
jA, 'est le lundi 9 Avril pro
-cha n que,.Sbeun le voeu de
Id-Cormtitution, se deroule
ra la stance de validation


A propos des problems

de la production

du Petit Mil dans le Sud


En Haiti on cultive touted
une game de spltimis) (fa
mille des Grambiees); par
example apitimi chandel-
le)); apitimi apocous; spiti
mi payoni) et autres. En
faith; il existed a l'interieur
de cette categories de grami
ndes alimentares ce que
1'on appelle les mils(dont
le mil a chandelle) et les
sorghos don'tt le sorgho ai
grain ou gros mil.
Plants is la mume sai-
ona (variable en Haiti sul
vant les regions), ces spiti
mis ne fleurissent pas a

Notre Redacteur
G. Alexis invite
aux EUA
Ce martin, notre rddacteur
Gerson Alexis a pris le vol
' de la PAN AM ,h destination
de Washington D. C. inau
gurant un sdjoiir d'un mois
qu'il aura a effectuer dans
le pays de l'Oncle Sam en
quallt' 'de visiteur Interna-
tional.
De Washington, le profes
seur Gerson Alexis se ren-
dra au Centre Universitaire
d'Atlanta Georgia oft ii pro
noncera des conferences sur
la Culture Haitienne pour
des groups formels et infor
mels et plus particulibre-
mengt pour ur group d'd-
tudiants de cette Universitd
qui viendra passer le mols
de Mai en Haiti. Apres un
sejour d'environ deux semai
nes a Atlanta, Me Alexis se
livrera a des activities per-
sonnelles qu'il aura program
mdes avec 1'Agence Interna
tionale de la Communica-
tion du Gouvernement Am6
ricaln qui l'a invite sur la
recommendation de l'Ambas
sade Amdricalne ? Port-au-
Prince.

A I'A6roport ce martin, no
tre rddacteur a dte salu6
par notre Directeur Me Lu-
cien Montas, par les parents
et amis et par M o n -
s ie ur Franck Paul,
du Bureau de 1'Agence de Is
Communication Internatio-
nale des EUA.
Nous souhaltons un fru(
tueux selour a notre rddac-
teur.


la mdme pdriode; soit par
ce que certain d'entre eux
sotnt hatifs; ou bien encore
sensibles a la longueur du
jour. Le mil a chandelle
par example; plant vers
les mois de juillet et aout,
fleurit quand les journees
commencent a devenir
courts; vers les mois de
novembre et decembre.
Selon les planteurs de
la onzidme section rural
d'Aquin et de la deuxidme
section rurale de Miragoa-
ne; le spitimis aTorom don't
un Pasteur de Belle Rivie-
-re aurait distribui des se-
mences aux fins de plant
tion; fleurit avant toutes
les autres varietiss culti-
vees dans ses regions. Peut

(Voir suite page 6)


rents, amis, partisans, etu-
diants et autres citoyens in
dresses P assisted n cette
stance du Parlement Hai-

(Voir suite page 4)



PANAMA :

a La question des
Traits sur
le Canal

PANAMA, (AFP)
La Rdpublique de Pana-
ma ane reconnait pas d'a
mendementsi aux traits du
Canal. a ddclare Mercredi
a Panama le principal nd
gociateur Panamden des dits
traits, Monsieur Diogenes
de la Rosa.

Monsieur de la Rosa se
refdralt aux tentatives du
congress americain pour di-
minuer la porter des tra.-
te, notamment aux amended
ments apportus mardi a la
chambre des representants
amdricaine par la commis -
slon de la marine Marchan
de.

cIli est possible que la
chambre des representants
approve des dispositions li
mitant l'applicatlon des
clauses des trails, a indi-
qu6 le ndgociateur, mais ces
dispositions ne pourront en
aucun cas empchehr 1'execu
tion des traitdsa. gAvec ou
sans amendments, Panama
aura la zone du Canal le
ler Octobres, a conclu Mon-
sieur de la Rosa.


T616phone : -2114 Boite Poskle : 1816
Bue du Centre N 218


core l'anonymat, nous pou-
vons citer avec largesse, le
nom de Fdlix Adam, Vdnd-
zudllen dmdrite, vdndrd jus
qu'S date comnme le Pionnisr
de cette nouvelle science qui
est l'atout propre au Ddve-
loppement dquilibrd don't
tous les esprits sensibilisas
ne laissent pas de s'inspirer.

Un Andragogue est un E-
ducateur qui peut investi-
guer, planifler, dessiner, exd
cuter et dvaluer ls politi-
(Voir suits page 4)


o --8o 1A7EN



O D N 8 L P U N E Q N M MBR 3 D 1975







IONDE EN 1806 : LE PLUS ANCIEN QUOTID1EN DTAITI MMBRE DE L'ABSSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESBSE
'" '^^ ^ ^ ^ |^ ^ ^ ^ ,^t w ^ ,--------------. "*


normalement s leurs bu-
reaux.
De 1avis general des rdsi
dents de KanmNpala, la Capt
tale nest plus dafendue et
les forces loyales au regime
militaire du Prdsident Amin
ont disparu, ainsi que ses at
lies libyens. Le Marechal A
min se trouverait b Jinja, a
80 km A vol d'oiseau A l'Est
ae la Capitale et Jinja.
Les unites anti Amin peu

(voir suite page 7)

ERRE


residential

D)

ment serviront s loger au-
tant de families a revenues
moyens.

La ccrumonic. a laquelle
assistant le reprpesentant
du President a vae de la Re
publique !c M'oI:,, M.x Val-
les, des meiilbres cdu Cabi-
net Minlste: I'! I 'aPi .ideint
de la Ch;. .:' I.L'-::ative
le Dcp :' L.ii aIt 1 lere
Crconscr'a-p''n 'c Port-au-
Prince V7. r : i.es aa.Cons-
complexe, -:O 1.i construe
tant, dea oh:ciwls du Gou-
verneme' a donneI' locca-
s.an au Dir.'cteur General
de 1'ONLM Aunuste Maingret
te, au Direcai.ir Technique.
de cet oifice 1 Ingenieur Vie
tor Craan et le Secretaire
d'Etat aux Afiaires Socia-
Ics, et au porte parole de
la Societe Entreprise de
Construction S A. Me Her-
bert Joseph dc magnifier la
politique de logement du
President Jean Claude Duva

-(Voir. suite page 6)


Halte du Jeudi

De Mine Marcel CARDUCCI

Traiet

Tu as march lIongtemps.
Longtemps par les chemini.
iu as renconti .
Les hommes, ;'e. betes,
Les arbres, les fleurs,
Le Soleil...
-0-

Tu as march, marcihe
Et sur ta route
Tu as role
Le mensonge, 'hypocrisle,
L'injustice, 1'envie...
-0 -

Tout au long d, tra.et
Les fleurs dans leur language
Te disai nt ,Nous t'aimons;,
Et les betes te saluaient
A leur maniere.
Mais dans la bouche
Des humans.
Tu n as trbuve
Que des paroles de field !
-0-

Au bout du chemin
Tu as laisse derriere tol
Toutes leurs vilenies
Et tu as vu dans chacun.
Un home cloue sur une
Croix !
-0-

Tu as ddposd ta peine;
II t'a pris par la main,
Avec Lui tu est parti.
II t'a montrde e chemin
qui conduit la vie nouvel-
le...
-0-

11 t'a donnd la vision
D'un nmonde merveilleux
Oft avaient pris place
La V6rit6, la justice
Le respect de ia dignity hu-
maine,
L'Amour fou come le sien,
La Paix...
Mme Marc:! CARDUCCI


Avis Important




CITADELLE

DEMAND A SES CLIENTS ET AMIS DE BIEN
VOULOIR NOTER SON NOUVEAU No. DE TEL.
EFFECTIF A PARTIR DU 31 MARS 1979

2-5900


AIr v6s Halt!
du Directeur Ga
de iI'CA
Le Dr Jos6 Emillo Araujo
Directeur de l'Institut Inter
amerlcaln dcs Sciences Agri
coles (IICAi arrivera kA Pt-
au-Prince le samedl 7 Avrl[
prochain par ie vol *136 d
la PANAM el, provenance
de la Repubique Dominlcal-
no et quittera le pays le
mardi 10 avrll par le vol
436 de la PANAM & destina

(Voir suits page 4)


Ouganda: La situation Jeudl martin


Liste des Deputes


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE

Par Roger MILCENT


L'andragogue et son role


dans le developpement

par Denis Leonel HUBBARD




*9 -1-w--A----


PAGE 2


I :ayn>Ara., ,eg .. .. Attaaue combifidkbi tltrfe Itthpala


LE NOUVGLI
QUOTODIEN T)OND !
Mithtt'i"AitI:s : PIEI

EI" MAX COlAI

DIRFTl'tAtI : iUClIE

ADMINISTRATEUlt : Mine


LISTED
1 EN RIlop
RRE ('I1AUVIVIT

UVET

,N MONIAS

. MAX (IIAiVI'V


Otan: Interview

de M. Joseph Lulns


tOTANi. tAFPI
L'OTAN pourralt, so doter
sd'nuatres armes d6fensivesta
sl les pays 'do 1'alliance no
parvenanlent pas a trouver
ui consensus sur la ques-
tion du statlonnement en
EuroDe d'un nouveau Missi-
le pour controbalancer les
'SS-20: Sovlitiques, a d6cla
rt Mardi h Bruxelles le Se
cr6taire general de IOTAN,
Monsieur Joseph Lunss

Pans une Interv.ew a I'AFP,
: lat vill' rIu Ibeoe aunni-
v-ra.tire dr la signature du
lraite (do l'Atliantique Nord.
I,' Secretaire Gentral de 10
TAN a e' me que 1:1 qlues-
tion du reeours a d'autres ar
mes 1n''alt pas exclilef..
On'I pourrilt dire. a dcila
rn Monsieur Luns. qu'il est
evident ique lorsqut 1'URSS
a des ('ciitaines de Missiles
braques sur 1'Europe, la de
f"nse necessity que 1'Europ
dispose de moyens de ripos
to i Monsieur Luns a tiean-
molns asoute que l'alliance
n availt pas encore pris de de
cislon sur la. question des fu
soes, mais que 1' Europe doit
avoir des moyens de defense
cridibles.. Cette question
s"ra posee peut-tre A la fin
de 1'annale ou l'anne
p r o c h a i1 n e a prt-
c'.t le Secretaire g6ntral
de l'OTAN.

Commentant ensuite le re
fus de la RFA d'tre le seul
pays sur le territoire duquel
seraient eventuellement sta
tionnes ces nouveaux Missi-
les capable d'atteindre le
territolre Sovietique -. Mon
sieur Louns a estime que tle
gouvernement Ouest-Alle -
mand tne tenait pas A ret-
ter la cible privilegieet. dp
alliance.
Monsieur Luns a rappele
a cot guard que les autres


pays de 1'alliance n'avalenti
pas encore donl'6 leut point
de vile sur la qugsilon -Les
Pays-Bfas et la Belgique on,
accept part le pasas6 des Ogi
ves natomilques sur leurs ter
rltolres comm'e d'ailleurs
1 Ang.leterre,. a-t-11 rappeld.
ajoutant que la r6ponse Al
lemande addoeendrait en
grande parties des r6ponses
de ces pays.
Monsieur Luns a par all-
leurs estinie que la capaci-
te de defense de alliance
etalt eactuellement cr6di -
ble. sJe Jsuis un peu moins
optlmiste pour dans cinq ou
six anst,n a-t-il toutefois a
ioutn. Monsieur Luns a sou-
l.gnne que c'taidt sdeja un
record qu'une alliance mill
taire se solt maintenue pen
dant trente ans avec une d&
tense mllitaire ntet;ir&e, ce
qui ne s'etait lamaLs vu dons
aucune alliance aupara -
vant'.

Commentant los perspec-
tives de l'OTAN, Monsieur
Luns a estime que lies an-
n6es a venir ne seraient pas
trts faceless. Il a voqul la
possibility d'un changement
de leadership en URSS, es
timant que c'etait l A un
grand poiAt d'lnterroghtions
Monsieur Luns a ajout6 que
le Gouvernement Sovi6tique
actuel n'avait pas l'inten-
tion de s'attaquer aux pays
de l'Europe, mais que scette
intention pouvai.t changers.
Enfin, au sujet de la ques
tIon de l'aide economique Oc
cidentale a la Turquie soule
voe au sommet de 'OTAN A
Washington en 1978 et a la
Guadeloupe au debut de cet
to anne. Monsieur Luns a
indiquo qu'il beaucbup plus pessimiste et
a ajoute qu'il prtsenterait un
rapport au conseil de 1'O -
TAN A la Haye fin Mai.
I


NAIROBI (APP)
I.en forces comblite 'de
I'Aimc lat(vsnlentnB et des,
exiles ougaudail cit latntd
mrardl utitle atanque ontre
Ia sapitntl ougcanduise et
soe snt; pour nl prolitroe
mols; Mnlemmrnt heurttci
sur I lunrilmitro do dfttn-
Ko de Ki iwpait nux forces
dAifeidant le t rIeim milltal
talre dulii 'iidrnt Idl A-
min.
De durs n croichlges onut

lo seoteur de Budo; at Uon
quisAtlci1e di ciilontiiircs au
Sud Ouest du centre -de
iKampala; sIpprend-on tinat
i itA Nairobi. Le nomlire
des victines nest pas con-
nu, mais; estiment les ob-
servateurs en Afrique 0-
rientale; c'est la preiniire
fois que des combats s'enga
gent A proxialita immedia-
te de la capital.
(to combats indiquent
d'autre part que si; A la


fin de la semathi6 brtltire;
la centre aOTtlti tf it her
n7ilro here dces allies 11-
hvens du Markchal Idi A-
min a permtas de stopper
nomieitatnnilthent I'nvange
des forces antl'gouvernt-
mentalts: elle ne lea a
pas falt reculer. Tansa-
nioen at exils ougandals:
qul cemblent solideaetnt
ilahl.i autour de MPigl; it
35 kil'omttres ad Sud 06
eMt de Knampalu; ont pa
rCorganiser leurs. forces 'et
out ainst reianc6 leur of-
fenivea en direction d I la
Scapltaler -
Cette repraSc de l'offesl-
ve au sol. a Wtd d'atutre part
facilitte par la poursulte;
au course des deux der-
niers jours; des tirs d'artil
leice qontre I ncapitale at
sa rtgl itet'; lundl;' 1ar
les raids atritks ',e' 1tvlaa
tion tanzanlerile. Cesa ac-
tions coinbinees ot' en. ef
fet oblige les forces loya-


La nendaison d'Al BhUtto


Le 4 Avril 1979 (AFP)
L'execution, morcredl A
'aube, de l'ancien Premier
Minisire Pakistanais, M. Zul
fukar Ail Bhutto, qualified
nd'assassinat politiquec par
Maitre Robert Badinter 'un
de sos dlfenscurs frangais,
a provoque un choc immen
se dans le monde entier.
M. Vaiery Giscard d'Es-
taing qui, encore mardi suir
avalt adresse un appel A la
cl6mence au President Pa-
kistanais, le General Zia Nul
Ilaq( a exprime au course du
Conseil des Ministres sa pro
fonde emotion et -celle du
Gouvernement.
C'est en inde pays voisin
du Pakistan que la pendai-
son de M. Biutto a ete le
plus douloureusement res-
sentie. Ia radio cindinne a
tnterrompu mercr'edi martin
ses emissions pour en don
nor la nouveoic. Les edito-
railistes indiens ont critique
la du Gouverne
ment indien, un des rares a
ne pas avoir demand& la
grace de Bhutto.
A Srinagar, Capitale du
Cachemnte la police a utili-
sc mercredi les gaz lacrymo
genes : pour c.lsperser des
manifestations violentes de
protestation d'etudiants con
tre 1'execution de lancien
Premier Ministrc-
Selon certaines infor-


nations, les manifestants at
taquaient a Srinagar le
quarter g6ndral de l'ONU
Installt depuis plusieurs an
notes dans cette region fron
talitre dispute entire le Pa
kistan et l'Inde.

A Rawalpindi, Capitale du
Pakistan, environ 800 per-
sonnes ont manifesto con-
tre 1'ex6cution de M. Bhut-
to durant trente minutes a-
vant d'etre dispersees par
la Police. Parmi les mani-
festants on remarqualt des
femmes en pleurs ainsi que
plusieurs anciens Ministres
politiquemeart rroches de M.
Bhutto.

Jusqu'A mardi, veille de
1'executlon de o'ancten Pre-
mier Ministre Pakistanais,
de tres nombreux chefs de
Gouvernement 6taient enco
re intervenus pour deman-
der sa grace au President
Pakistanais Zia-Ul Haq. L'U
RSS, l'Etat des Emirats Ara
bes Unis, la Suede, bt sem
ble-t-il la Chine, notam-
ment, avaient envoy des
teltgrammes de dernitre m
nute au President Pakista-
nals. La quasi totalilt des
pays du monide, de t'Est con
me de l'Ouest. 6tait d'autre
part intervenue a plusieur:
reprises au cours des d1er
niers mois en faveur de M
Bhutto.


les au Mar6ehal Atnin -
constitu6es masittesant pin
cipalement t rtenforts 11-
byens; I'arbitb oig&hdalse
seftast praqtmaraent volati
s6e & revenir & unt- stra
tegie defensive.
Un nouveau sitlie de 'in
ternatibnallgation db con-
flit fi 1 Pron des coin-
bats: oen tirtl cillt da.s
l'Aviatlon et l'arl)llerle;
e6 moeyh par des soldats
lybIens et taiantlens east
apparu mardi avec une of-
fenrive pasychologique lance
par le Marechal Amin et
r e all a 'Rl.byetA pour ie
trainer le monde arabo-mu
saulAin a ssentraic.er a
lburs cols.

Tandis que le Mar6chal
Anirh arfftalt llue I1es a-
vions ile bla tpktendue ar-
mne de l'air tIantzanitcne
tiqui o6 btiabatEd Entebbe
'et Jilja talent dt fabric
tionh anriricalnec el e pitio-
tedus pa ies israelieBhss; la
Liby. accsait les forces
tanzaniennes de massacrer
les musuimans en Ougan-
da.
Selon uhe dip6che de 1'A
gene Libyenne aJanas, les
forces taTizaniesnes en Ou-
,ganda ase livrent a d'hor-
ribles massacres centre les
muulmhans1 et de nom-
breux nmusulmans tanza-
niens qui protestaient con-
tre ces smassacres- ont
ete arrftts; selon (Jana)>.
Selon le Commissaire du
District frontalier de Bu-
sia; il i'agit de ressortis-
sants de pays africains; eu
ropeens; arabes et asiati-
ques employes en Ougaida
dans le secteur public et
prive; les organizations dG
pendant de I'ONU et les
;Ambassades.


DENtI r -- (UVIDal )
Cent Cm Pays participant
t la CoIf6rence des Na-
tions anles su l' etablisse-
Mneta d'un ftods commun
Mt vue de roatribuer au fl
Qancemqtnl de, metnures in-
ternntio7na'es pour r6duire
les fluctuations dles prix
Sda produils de base sont
teanmb d'acoord sur les d-
Iements fondamentaux de
ce ronds -- A savor ses ob-
Jectifs; sa structure flcan-
cicre et son organisation.

'iWs lreqponsables amnrin
cains ont mis I accent sur
ies rcsultaLs positifs obte-
tius an ours de cette con-
ifrescee de negociation.
Mais ils ont .galement indi
'que que les Etats Unis ne
peuvent pas accepted la
formula de vote qui a kti
recommandae en vue de d46
terminer les dtpenscs du
fonds commun.

Utilisant 1'accord cadre
come point de depart des
futures travaux; a la conft
rence les participants sont
convenus de demander au
Secrftaire-Gln6ral de la
Conference e 'ONU sur
le Commerce et le D4velop
-ment (CNUCED) de convo-
quer un comite provisoire
en vue de rdgler toutes les
questions en suspense con-
cernant le fonds common;
de rediger les derniers ar
tiles de cet accord et de
reconvoquer la conference
de nogociation avant la
fin do 1979 pour adopter
un accord definitif sur ce
fond common.


AMERICAN SUGAR HAYTIAN

COMPANY S. A.

SUCREE MI RAFFINE .

PORT AU PRINCE, HAITI


USINE HASCO

SOCIETY ANONYME HAITIENNE
e
(Planteurs et Fabricants
I 5'


L'Ambassadnr William
Vandhen Hleuvel; quJ l ait
t la t8te de la'd ltgation
amtricalne aux n6gocla
flons sur ce fonds common,
a dit le vingt mars aux
Journialistts que 'accord
cadre reprasente aun Impor
tarit pas en avantlqui dans
1'casemble; est jiuge acep
table par les tats Unila.

Le fait que les pays en
d6veloppemeat et develop-
pas soviet arrives au sfade
de la redaction des arti-
cles de ['accord en ques-
tion dans une atmosphere
dipourvue d'affrontement
et de rhetorique politique
est un siltne encourageant
qui permit de pefaser qu'un
fonds common sera effecti-
vement 6tabli; 'a dit M.
Vandena Heuvel. 11 a pridit
que cela pourrait avoir
lieu des 1980.

M. Allan Wendt; porte-
parole de la delegation a-
m6ricaine; a decrit cet ac-
cord come nune rialisa-
tion important) dans le
cadre du dialogue Nord -
Sud et come (une perc6ea
qui a exigt e6norm6ment
de comprom'sa de part et
d'autre.

beaucoup A faire); a-t-il
dit; acette structure consti
tue une base raisonnable
pour les travaux supple-
mentaires qui seront neces
saires pour etablir une nou
velle institution hinanciere
international charge du
commerce des products de
bases.

Les Etats Uis 71'accep-
tent pas le system de re
partition des voix prevu
dans l'accord cadre parce
qu'il -ne reflete pas 1'6qui
libre des interests dans le
fonds common; a-t-il de-
clar6. La formula de vote
propose donne au agroupe
des soixante dix sept pays
en dtveloppement cinq
pour cent de plus de Voix
qu'aux pays dtveloppas du
group B.
sNous aurions accepted la
parity> de voix entire ces
deux groups; a dit M.
Weadt.


L'sacord cadre privoit
un fonds commun n avec 2
agnulchets
-- L'un pour le finnnce-
aeolt des atorck- regula-
teurs internationaux de pro
duits de base; et le se-
cond pour le finacement
des measures autres que ie
sWc'.age dle produits d! ba
se -- notamment les re-
chercihes ttherinues et pra-
tlqucs: le dtvelcpiement
et la coinmercialisation
des 'Vroduits de bise et
l'amtlioration de la produce
tiviti.
Le premier guichet con-
sisterait en une contribu-
tion gouvernementale diree
te de cquatre cents millions
de dollars -- cent cirquan
te millions de. dollars en
espice; cent cinquante Wil
lions de dollars de capi-
taux exigibles et cent mil-
lions de dollars de capi-
taux re'mboursables.1l corn
prendrait 6galement des
resources provenant d'ac
cords intervationaux sur
les products de base qui
bintficieront de l'aile, du
fonds commun.
Un objectif de trnis cent
cinquante millions de dol-
lars a 6et e6abli pour les res
sources financiere- du se-
cond guichet, fonds qui
serpent fournis sur une base
volontaire.
Outre une contribution
initiale d'un million ce dol
lars fournie par chaque
pays membre du fonds corn
mun -- don't quatre vingt
r a i c n t affects aux
resources du premier gui-
chet et soixante dix mil
lions de dollars seraient al
loues volontairement an se
cond guichet le agroupe des
soixante dixseptc fournirait
dix pour cent du cati'al res
tant pour le premier guo-
chet: los pays du cgrouDe
Bs en fourniraient soixante
huit pour cent: les pays
(communistes) du aeroupe
Da (dix sept pour cent) et
la Chine (cinq pour cent).
Le fonds commNun est lun
des deux piliers du program
me intt6gr6 pour lesa produits
de base 6iabli A la CNUCFT)
IV. tenue Ai Nairobi en 1976.
Le second 9tlier est ure s6-
rie de negociatios u ,uivies
sur des products de base
donnes.


Co c'est Paris : Oui, lambiance de Poris, vous la trouvez d6jb 6 bord de lavion dAir France.
Les h8tesses courtoises, habillees 6 la dernirer mode par un grand couturier parisien, vous proposent
en fronoais vins et champagne. Le voyage 6 Paris avec Air France est detendu. Vous passez
du "petit gont." de Boeing, le 737/200, au gros porteur, le 747, sons problbme de langue, sons
formolit6s de police, en transit direct dans une c6rogare inrerntionale mais humaine. Decouvrez
Paris avant di orri.er en choisissant Air France. A bord le film diminue r6ellement le temps
de votre vol, car it est en franaois. Pour votre prochdin voyogeq 'choisissez Paris ovec Air France.
T61lphonez 6 votre agent ogree Air France ou a
21700 6 Poriu-Prnce. AIR FPRANCE //,
Le meilleur de lo France vers le monde


SJEUDI 5 AVIRTL 1979


Concensus sur la structure


d'un fonds common%


t

a

Li

n



e
s
fi



-
S


'~~~iT;~I~-.~ .... .*




. -,--


JEUDI 5 AVRIL 1079


PA\E


PRiOJET D'EDUCATION
GOUVERNEMENTI
IIAITIEN
BIANQUE MONDIALE
BOITE POSTAL : 2162
Ref. No. :

Avis d'Appel
d'Offres

La ilreclon au Crojet
('Kduc:ation No. 2 Gouver
nement llaitien Groupe
de la Banque Mondiale,
dans le cadre de I'Accord
tie Credit 770/H1A, se propo
.I d'acouurir Dix (10) Vehi
cules tout Terrain d une
countenance de cinq per-
sonnes. Ces Vehicules se-
ront mis a la disposition
du Project d'Education No.
2 en vue de son execution.
Les documents d'Appel
d'Offres peuvent. etre reti-
res tous les jours ouvrables
du 28 Mars 1979 au 25 mai
1979 de 8 hres a.m. a 4hres
p.m. a I'adresse suivante:
Project a'Eaucation No. 2
Government Haitient Ban
que Mondiale
C/o Departement de I'Edu-
cation Nationale
Cite ae I'Exposition
Port-au-Prince Haiti
P.O. Box 2162
Adresse telegraphiqua
PEGHBM
Port-au-Prince, ce 27
Mars 1979
Ing. Nicolas SAINT-LAU-
RENT
Directeur
x x x X

Recyclage de
Mathematiques
et de Francais
L- Departement de 1'Edu
ration Nationiale avise les
profrsseurs qu'un Seminaire
dIo reryclage pour les profes
sours de Matthjma;ilques de
la (me n I la l I;re et de Fran
c,:.s de la classes de 6rme. au
ra lieu du lundi 16 Avril
;au wvndredi 20 Avril 1979 a
lInstitut Podagogiqiue Na-
tiono 1.
I1 Icur Oest demand de r6
ciamer (de Ileur DLrecteur des
feruill(.s d('insc-riptlon ou de
pai:ser la ISection de l'En
seignement Secondaire pour
remplir los lormalitcs d'nps
cription.
rcour prrmetlre nl ComitA
d'( t ii .nl, i.,.n de form r les
dilire]t,s groups de tra -
vail et, ilacnliter la prepara
lion dei:s doc limited des Inscriptions qul


commenceront le 2ril Mars
est, fixde au 5 Avril 1979.
Port-au-Prince le 19 Mars
1979. 54


Circulaire
AUX DIRECTEURS ET
DIRECTRICES DES
LYCEES ET
COLLEGES DE
LA CAPITAL
La Section de 1'Enseigne
meant Secondaire vous present
te ses compliments et vous
demand de bien vouloir
lul recommander quelques
membres de votre personnel
(Secondaire et Primaire)
pour la surveillance aux Exa
mens du Baccalaureat (Ses-
sion Ordinaire 1979).
La Section de l'Ense.gne-
ment Secondalre compete sur
votre entire collaboration.
Port-au-Prince, le 19 Fevrier
1979.
Franck E. SAINT VICTOR
Assistant Directeur G6n6
ral a l'Enseignement Secon
daire 54

x x x x

Avis tres
important
La Section Ce l'Enselgne-
ment Secondaire avise les
Directeurs et Directrices des
Etablissements Secondaires
de la Capitale et des Provin
ces qui n'ont pas encore rap
port les fiches de leurs
candidates aux Examens du
Baccalaureat 1979 qu'un d6
lai, expirant le vendredi 6
Avril 1979 a midit, leur est
accord pour la remise des
fiches en question.
Ce mh me d6lal est accor-
d6 aux candidates libres qui
n'ont pas encore rapport
leurs fiches A la Section.
Franck E. SAINT VICTOR
Assistant Directeur General
a 1'Enseignement Secondaire
54
Xx xx x
AI)F.INISTRATION
GENERAL r, ES
CONTRIBUTIONS
AVIS

Le Directeur trn-rail des
Contributions confirm dar,
toute sa forme et teneur l'a
vis en date du 13 Flvrler
1979 public dans les jour -
naux de la Capitale.
Cet avis est ainsi libell6
I1 est demand aux pro-
priotaires et a tous les into
resses de communiquer, dans
le melleur delai, a la Divi
sion du Contentieux de l'Ad


ministration Gdn6rale des
Contributions tous les tires,
papers, places ou documents
Justifiant leurs drolts sur
une propri6t6 fonds et bAtis
ses, sise a 1'Habitation xFER
MATHE>, Section de 1'Etang
du Jonc, Commune de P6-
tion-Ville.

Cette proprlete d'une con
tenance de 5364m2 37, decla
r6e d'Utilit6 Publique par Ar
r6t6 en date du 19 Septembre
1978, Moniteur No. 71 du 12
Octobre de la mIme annee,
est borne au Nord par Gol
bert BIGIO prltendu pro-
prietaire, au Sud par la Nou
velle Route de Kenscoff, etc
a 1'Est par une route de pon6
tratlon donnant acc6s A
la route de Kenscohf et
A 1'Ouest par Madame Beda.
ainsi connue, pr6tendue pro
pri.etaire.
Port-au-Prince, le 27 Mars
1979
ODonel FENESTOR, Av.
Directeur Genoral

xx xx

INSTITUTE
DE DEVELOPPEMENT
ET INDUSTRIAL
AVIS
II est port a la connals-
sance des int6ress6s que
I'Institut de Ddveloppement
Agricole et Industriel (1DAI)
procede au recrutement d'un
Analyste Financier pour sa
Succursale des Cayes.
Les candidates seront re-
cus a son Siege Social sis a
l'angle des Rues des Mira-
cles et Americain3e a Port-
au-Prince pour une inter-
view du 16 au 17 Avril cou
rant, et au Bureau des Ca-
yes du 19 au 20 Avril entree
9 h. A.M. et 12 h. A.M.
Les conditions requires
sont leg sulvantes :
1) Etre de nationality hal
tienne
2) Avoir parcouru le cy-
cle d'6tudes secondaires, class
siques jusqu'au Baccalau-
reat
3) Dietnir un diplome de
cnmptable d6livre par une
Ecole de Commerce recon-
nue et 6tre d'autre part tl
tulaire d'un certificate de
statisticien.
Toutefois les candidates
qul nauralent pas un cer-
Lificat ou diplome de stati.s
ticien devront, avoir des con
naissances suffisantes en
statistique ou en sciences e-
conomniques.
4) Avoir deux annles d'ex
perience au moins
1 5) Etr de bonnes vie et
moeurs.


DANS NOS CINEMAS


II est demand aux
ressds de se presenter
routes pieces ou0 cr
faisant Itat des conn
ces acquises dans les
lines sus-indiquees.
Institute de Ddvel
meant Agricole et Indu
xx xx
Rappel de la
Mairie de
Petionville

La Malrie de P6tloi
avec ses compliments,
une nouvelle fois 1'a
tion sur 1'intlrlt que
cun des intlresses, a,
au Be6tonnageo dans l1
leur d6lai du trottoir
facade principal de s
son (Residence ou Log
professionnel). Consul
tre section d'Urbanism'
les dimensions.
Date limited a cet e
Mai 1979
Prilre de cloturer li
Propriltds et de mettr
detritus dans des sach
recipients.
Cette Administratlon
pense aux divers proj
de la Commune est a
certes, de votre entire
laboration vu qu'il s'a
sentiellement de l'ar
ration de votre Envi
ment.
Cordialement,

ADMINISTRATION
COMMUNALE.-

xxx

Avis important
La Direction ae
PALACE* avise sa b
lante clientele que 1k
te en noi i collectif
mee nINDIA PALACE
dissoute mais que 1c
se continue do fonc
sous le meme nom c
cial A la meme adre
centenaire press; de l
nei et que le mime
empress lui est rese
Gladys A. ST-LO
511

xxx
AVIS IMPORTANT
M. et Mine Pi-,rrili
re Louis, proprietaire
micilles A la premier
lion rural de St. Li
Nord, mettent en ga
Notaires, les Arpent
les Agents Immoubilic
tre toutes tentative
pourratent fair soit
ticuliers, soit des
commercials ou ind
les, en vue de vendr
pothequer ou d'alier
un acte quelconque
rain site sur Iha
Predailler, section
Martin a Port-au
mosurant 41 m. au
Nord et Sud sur une
doeur de 40 m.30 au
Est et Ouest, form
superficie de 1352
borne au Nord par t
te. conduisant sur la
route betonnee de
tion de P6ligre, au S
le rest de la prop
'7,sT nar une route
n6tration et A I'Ou
qui de droit.
Entendant les surr
sauvegarder les dr
leurs petits enfants,
neurs acquis de la sue
de leur pere eBonifa
re Louisa.
Mms Pierrilien
PIERRE LOUIS
xxxx
AVIS DE DIVORCE
En execution d'u
meant du Tribunal C
Port-au-Prince en d
*vingt deux d6cemi
neuf cent soixante d
admettant le divorce
dame Henry Robart
"A. ^f_- A........


x IntO
Save


RANCHO CINE


acsan Vendredl 6 Avril 1979
disci LE RENARD
DU TANGER

idppe- Samedi 7 Avril 1979
astriel. LE PISTONNE
64 xxxx
CAPITOL

JEUEI 5 MAP, 197 i
GENERATION PROTEUS
VENDREDI 6 MARS 1979
ASSAULT
nville, PRIX UNIQUE
attire $ 1-00
tten- 12 h 2 h 4 hres 6 na i r13r
cha 10 heures
quant CAPITOL II
e mell JEUI" 5 MTlARS 1979
en ADIEU JE RESTE
sa malt ENDREDI 6 MARS 197!
;ement AMERICAN GRAFFITI
ter no Avant. 2 h 30 kodes. 3.00
e pour Apros 2 heures 30 C-. 5.0
12 h 2 h 4 heures
effet 6 6 heures 8 h, 10 hres
CAPITOL III
es Nu- JEUDI 5 MARS 1979
re les L'INCOMPRIS
ets ou VENDREDI 6 MARS 197'
GENERATION PROTEUS
n qui Avant 2 h 30 Gdes. 3-00
blames Apres 2 h 30 G. 5.00
issuree 12 h 15, 2 h 15, 4 h 15,
re col 6 h 15, 8 h 15 10 h. 15
agit es CAPITOL IV
nAlio- JEUDI 5 MARS 1979
ronne- LES INVINCIBLES
SHAOLINS
VENDREDI 6 MARS 197
DRAGON NOIR
CENTRE TRIANGLE
54 D'OR
PRIX UNIQUE
$ 1-00
11 h 45, 1 h 45 3 h 45,
5 h 45 7 h 45 9 h 45
n bienveil- x xcx
a Socie DE L U E C1I
denom- 1 et near=
Sa ete LES SEPT BI NETS
entrepri ROUG!S
tionner Entree $ 2-50
commer Vendredi <. h et 9 heures
sse (Bi LA LOI uE LA HAINE
a Doua Entree $ 1-5tU
accucil x x x I
serve. CINE OLYMPIA
Uts
Jeudi 12 h 2 h 4 hres 6 h
Entr-e G. 1-50
KUNG FU t10me DAN
8 helures 30
PLEINS POTS
en Pier Entree G 2-00
s elt do Vendredi 12 h 2 h 4 hres
re sec- 6 hI 30 et 8 bres 30
ouis du Entrpe G. 1-50
irde les LE CHEVAL ET L'ENFA
eurs elt Samdi 12 h, 2 h. 4 lihures
ers con 6 h 30 et, 8 hres 30
es que Entr&e G. 1-50
des par LES FLAMES
societies DU MONASTERE
lustriel- x x x w
d'hyp Rex Th tre
user par
un ter- Jeudi 12 2 4 6 8 10 heures
bitation LE GENDARME
de St. A NEW YORK
-Prince Avant 5 heures
ix c6tes Entr6e G. 1-50
profon A Partir de 5 heures
x cotes Entr6e G. 3-00 et 5-00
int un, Vendredi 12 2 4 6 8 10 hl
m2. 30 LE GENDARME SE MAR
ins rou Avant 5 heures
grande Entree G. 1-50
la Sta- A Partir de 5 heures
Sud par Efntr6e G. 3-00 et 5-00
riteI, A Samedi 12 2 4 6 8 10 lireI
de pe LE GENDARME EN
est par BALLADE
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
nommes A Partir de 5 heures
'oits de Entree G. 3-00 et 5-00
tous mi xxx
accession
ce Pier L'INSTITUT
FRANCAIS

54 ACTIVITIES
CULTURELLES
Jeudi 5 19 heures 30
n juge- CONFERENCE (en franqc
Civil de par Hugo TOLENTINO, a
late du clen Recteur de I'Univers
bra mil de Santo Domingo :
ix huit, 19 heures 30
e de la L're de Trujillo>
Joseph Entree Libre.
-- rrr .,,i 6 16 heres 30o


IMl!ERIAL
IMPERIAL I
JEUDI 5 MARS 1979
LEGITIME VIOLENCE
VENDREDI 6 MARS 1979
DE L'AUTRE COTE
DE MINUIT
12 h 2 i1 4 TiYre
EntreGe G. i-00
6 h 8 h 10 hres
IMPERIAL II

JEUDI 5 MARS 1979
LE CHASSEUR DE
CHEZ MAXIME
,. VENDREDI 6 MARS 1979
LEGITIME VIOLENCE
12 h 2 h 4 hres
Gdes. 5-00
6 h, 8 h. 10 hres
9 Gdes. 8-00

IMPERIAL III
0 JEUDI 5 MARS 1979
IL ETAIT UNE FOI3
IA LEGION
VENDREDT 6 MARS 1979
EPEt'IAL ENFANTS
ANNE ET ANDY
9 12 h 2 n 4 hres
Entree Gdes 5-00
6 h 8 h 10 hres
Gdes. 8-00

x x x x

CINE SENEGAL

Joudi 6 h et 8 heures
9 L'EXCES
PORNOGRAPHIQUE
Entree G 1-50 2-00
Vendredi 6 h et 8 heures
LA PLUS GRANDE
REVANCHE DE BRUCE LEE
Entree G. 2-00 2-50 3-00
Samedi 6 h et 8 heures
BRUCE LEE DEFIE
LAS VEGAS
E Entree G. 1-50 et 2-00

CINE LIDO
Jeudi 12n 2h 4h
6 h 8 h 10 neures
Entree G. 1-50
OEIL POUR OEIL
Vendredi 12 h 2 h 4 tires
6 h 8 h 10 hres
Enlree G. 1-50
OEIL POUR OEIL
x xxxx
rec
PARAMOUNT

Jeudi 12 h 2 hl 4 heures
Entice G. 2-00
6 h 8 h 10 heures
Entree Gdes. 3-00
S,ES DEUX GRANDS
NT CAVALIERS
Vendredl 12 h 2 h 4 hres
Entre Gdcs. 2-00
6 hl 8 h 10 heures
Estr6e Gdes. 3-00
LES DEUX GRANDS
CAVALIERS


CINE TRIOMPHE
SALLE I
TRIOMPHE
ECHEC AU GANG
Entree : $ 1.50 et 2.00
SALLE II
LA DENTELLIERE
Entree : $ 1.50 et 2.00
SALLE III
LA RAISON D'ETAT
Entree $ 2.00
SALLE IV
DRIVER
Entree : $ 1.50
x xxx 2.

ETOILE CINE

Jeudi 6 h 30 et 8 hres 30
HIBERNATUS
Entree G. 1-50 et 2-50
Vendredl 6 h 30 et 8 hres 30
SIMON LE PECHEUR
Entree Gdes. 1-50 et 2-50
Samedl 6 h 30 et, 8 hres o30
LA MALLE DU CAIRE
Entr6e G. 1-50 et 2-50


MAGIC CINE
Jeudi 6 h et 8 heures
A TOUT COEUR A
TOKIO OSS 117
Entree G. 4-00 5-00
Vendredi 6 h et 8 heures
LES SEPT MERCENAIRES
Entree G. 3-00 4-00
SAMEDI 6 hres et 8 hres
LE DIVORCE
Entr6e Gdes. 3-00 4-00


AUDITORIUM

Jeudi 7 heures
ESCLAVE DE SATAN
Entree G. 2-00
Vendredi 7 heures
BRUCE LEE EN NOUVELLE
GUINEE
Samedi 7 heures
IA CITE DES
DANGERS
Entree G. 2-00
Dimanche 7 heures
SATURDAY NIGHT FEVER
Entree G. 3-00


PABOCO


Paper Box Company Of Haiti

SRue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de I'Aeroport
Tel. 6-0732

LA MAISON DES BODIES


Pour toutes vos commander


deboites de:

Chaussures

Patisserie

Detergent
Pate dentifrice
Chemises et lingerie

Composanits electroniques

Products pharmaceutiques

Products alimentaires secs et LengO l s


Snee Agathe Michle Marie venereal 6 16 neures a
Andree Gennevlive Eyssalen 20 heures CrCle A ;a GiaXce
n' d'avec son 6Doux et pro Claude PAVARD, Confaren
PS [nongant la dissolution du cler-cin6aste de la Guilde eu Sa.ens
P R SSPOT POUR niTrage, l'officter de l'Ecat ropdenne du raid : e
ORT Civil de la Section Est de < UN SE jU"R BU Port-au-Prince, conform6- SAHARAS gord
SU SS meant la nouvelle 16gisla- Entree : Scolaires : 3 gourdes lrrafB2tUrS restaErri..ars
tion sur le divnrrc, a nnI ri Adultes : 15 Gourdes Renforcment de cols et a de chemise
leI vinot six Mars 1979 sur Lundi 9 17 heures 30 .
les reglstres a ce deatinr,-. CINEMA ,Les hioneurn d.- Aorafes t &m
HO T ELa transcription du dispos- la urre Un ilm de G. raffles trom ne
H0 T Etif du s's-dt tilgement. ies Dewever. avec Georgei Levy.I
formalltes 16ales prealabl J. Gallais. G. Chiabaut. A Divi
MerIL rempiles, et E. Niarius. Mario Karmilz.!

Port-au-Prince, le 4 Avril Suzanne Cabon. Episode de Nous fabriquons ega"ement des dossiers de classement

Lamar2-06-24/2 37ne CLEMONT Ent be 2 order En format lettres et lIeal.
Avpeat 11 gde sur prsentation del
54 la carte de la bibliotricque). coo=-- -


AVIS DIVERS


Confieza nous




vos homines d'affaires




Vous ferez une bonne affaire


3 L




PAGE 4


r~ ~o~oJ~


IBOLELE






Carole Demesmin


Rencontre





LE BOSSA COMBO



Et le grand comique



FITO POPO




Une soiree prometteuse




Entree $6


SUPER SALLE



AUX


3 LALUE SUPER MARKET



A l'occasion des Fetes de Paiques


Du Jeudi 5 Avril au 14 Avril 1979


Beurre de table Frico

Jambon en Fbis 10 lb

Fromage Fondu

Vinaigre Importe 1/2 litre

Biere Stella Artois de 24 Bouteilles

Rum-Punch

Whisky White et Red Label

Whisky Black Label

Liqueurs Cacao Anisette etc.)

Aperitif St Raphael

Vin Rose d'Anjou

Cinzano Rouge Blanc Rose

Grand Empcreur Napoleon Brandy


.30 99 c dz

69 c 3/1l99

0 20.99

0O 4.99

75 c 49 c3 11.19


Si vous achetez 3 Bout. On vous done une 4ma GRATIS.

Et plus d'une Centaine d'articles aux prix vraimant CHOC 4. !



Grand assortiments d'oeufs


de Paques Chocolat Etc Etc, J

p- .a

-----------


- jz


tien qui dtbutera dis 10 heu
res du matin h l'Auditorium
des Adventistes situ6 au
Champ de Mars pris du
Rex Thiatre. L'entree sera
entierement libre.
Comptant en la circons-
tance sur votre obligeance
coutuminre, je vous prie d'a
grader, Monsleic le Dlrec-
teur, avec mcs sincires re-
merciements, 1'expresslon de
ma consideration trns dis-
tinguee
Victor Nevers CONSTANT
President de la Chambre
Legislative.
LISTE DES DEPUTES
DE LA 42e LEGISLATURE
Adolphe Mme -Max Mire
balals
Andre L. Lamoussey- Char
donnldres
Antoine Edner Corall
Bastien Max Cerca La-
Source
Beaubrun Girard Ch Leo
grne (lier Circonseription)
Beaueu Daniel Port-au-
Prince (36me Circonscrip-
tion)
Benoit Luc Oonaives (1e
Circonscription i
Buis Jean Claude St -Mi-
chel 'de TAttalaye
Bordes Julio Ouanamin-
the
Cadet.. Edner -- ,Crolx des
Bouquets (ler, Circonscrip-
tion)
Calixte Arthur V.- St Louis
du Nord
Oarrdnard Seymour (Bainet
(2e CirconscrIlpUon)
Cisar Charles Aquin (16re
Circonscriptkon)
Charles Metellus Acul -du
Nord 41are aCirconscription)
Charles entes Cap Haitien
(2eme Circonscrlptlon)
'Chrysostome Andr6- 'Baint
'Marc i2eme Circonscripton,
Constant Victor Nevers -
Port-au-Prince (1re Cir-
conscription)
Cox Mme Elol R. Acul du
,Nord i2eme CLrconscrlptlon,
Deca.aette Antonio O os
More
D6limon Daniel Port Sa
Jlut
Dumeny Faustin Lascaho
(bas
Et.enne Alceste -- Trou 8u
Nard f lere "Chronscriptlon I
Etienne Pierre V. Dessall
nes (16re Circonscription)
yFranclllon Henry Balnet
.(l6re Circonscription)
,Frangols Amaury Port de
Palx


L'a iaire Capucci:

n ouveau aa Tte" pour Jean Pa l


VENDREDI SOIR





A


I


blique Islamlque6. Aeftble a rr
voir modified ce comporte-
ment.
Le Premier iMinfstre, a.. -
Mlehdi Bazargan, A oftlaetiU
s6, ore d un discours mercre
di sior a 'a tIdlevsion, in ]
lIngage employee depuls quel
ques ours dans des nmilieux
dirigeants et qui consiste A I
rendre responsible des diffi
cults que connalt 'Iran
et provocateuts.,
II s'est gause ,de l'opposl
tlon ialque et de gauche (les
'Fedayine, et lp cFront Na
tional Denocratlque)a qui
avalt rdcomrandde Iabsten
tlon.
Out'a lemploi ,d'un ',ton
cauatcque h 1'reara 'des op
posants, *M. Basa?,ga slen
est pris A cl'etranger Les
diffictltes qute encontre le
pays, a-t-il adt, peuvent re
lever d'un complott internal
tional pour affaiblir la Re
publique islamilue et d6sin
tegrer l'Irana.
.Lea process politque, sus-
Spendus le 16 Mars, vont re-
prendre. Une d6l6gation de
i juristes strangers a 'consta-
te mercredi que les detenus
de la prison de 'Jasr, A Te
s heran, talent convenable-
merrt traits. Mais les nou-
c veaux rfglements des e bunaux revolutionnaires isla
I miquess, pubhes jeudi, ne
- development pas les droits
de la defense.
t Tandis que opposition
c laique et l'intelligentsia se
t taisent, les authorities met-
u tent ddsormals l'accent sur
e une priority qui selon M. Ba
L za-rgan est :plus ncessaire
u que le pain, : disposer d'u
ne armde puissante.


Gilot Rony Bellance (2e
CirconscriptiOW')
Hollant Willy Cayes (le
Circonscription)
Jabon Jean Anse A Veau
et Miragone (lere Clircons
cription)
Jean' Francois Aroeslus -
Saint Raphael
Jean Lespinasse Plalsan
cc
Joseph Lunsford Jeremie
(1ere Circonscription)
Kersaint Weber A. Anse
a Veau et Miragoane (2eme
Circonscription)
Lerouge Alexandre G.- Cap
Haitien (lere Circonscrip-
tion)
Lev6que Jauris Bellanse
(2eme Circoncription)
Lindor Jean Th. Aquin
(26me Circonscription)
Luc F6lix J6remie (2eme
Circonscription)
Lucas Candelon Mole St
Nicolas (26me Cireonscrip-
tion)
Moncoeur Mme .Rita Fricd-
ric Gonaives (2ime Cir-
conscription)
Numa Saint-Arnaud- Croix
des Bouquets (2Zme 'Circons
cription)
Oriol Jacques Port-au-
Prince (2eme Circonscrip-
tion)
Pierre Louis Avelt Borgne
Pierre Louis Eddse Jac-
mel (l1re Circonscription)
Pierrot Jacques Fort Li-
bert6
Pluviose Emmanuel N. -
Grande Rivitre du Nord
Pr6val Leroy Dessalines
(26me Circonscription)
Raphael Armand .Hiltahe
(2eme Circonscription,)
Saint Cloud Hermann ,An
se d'Hainault
Saint Fleur Edner ValUli
res
Saint Joy Miermont 'C6-
teaux
Saint Louis Xavier IMle
St Nicolas (lIre Circonscrfp
tion)
Saint Paul Moreau Gayes
(2eme Circonscription)
Sassine Jean Liogine
(2eme Circonscription)
Sinatus Luc Trou du
Nord (26me circonscription)
Simon Andrd Jacmel (2M
Circonscrlptlon)
Supplice Andre Arcahale
et la Gonave
Sylvain Glordan) Hinche
(lre Clrconscription i
,Thermitus Hyppollte St
Marc (lere Circonscription)


Clt6 du Vatican (AFP)
L'arrlvee lnopin6o A Rome
do Mgr HUarlon CapuccI ne
peut que placer. une trolesi
me foIB, le Pape Jean Paul
II dans rembarras, apres la
edissidences do Mgr Marcel
Lefebvre. le Prdlat tradlltlo
naliste frangals, ct le choix
d'un Secretaire d Etat et
d un Camerlingue assurant
la continue du Saint SIt-
ge et de 1 Eglise t -partir du


L'AutdraeROue et son role dans
le Diveloppement


TEHERAN (APP)
Le regime iraniaen semble
avoir rdurci le ton, :au len
remain du i r&trendum qui
la plebiscit, notent les ob-
servateurs A .Theran.
Avant le r6f6rendum des
30 et 31 Mars, 'les -dirigeants
-minagealent opposition de
gauche. Ils avalent suspen
du les procis politiques
don'tt celui de M. Ainir Ab"
bas Hoveyda, ancient' Pre-
mier Ministre .du Chah). La
question de l'agitation auto
nomiste dans diff6rentes
'provinces 6talt abordee a-
vec prudence. Des efforts e
talent -dtployds pour con-
cillier strangerr.
La vic'tolre ide la

Arrivee .en Haiti
du Directeur Gal
(Suite de la 1lre page)
tion de Miami
Ce voyage se situe dans le
cadre dec .programmes regu
Sliders de visites privdes at de
routine dcu Directeur Gene-
STal aux Pays Membres de
HI'CA et a pour 'but de pren
dre -contact directement ea-
vec les 'responsables natlo-
naux et internationaux -des
Projects de Developpement A
gricole et Rural du pays aux
quels colabore 1IICA et d(
se rendre compete personnel
element des progris y rela.
tifs.
La visit du Dr Araujo es
important en raison des ac
tivit6s que mene l'Institu
en collaboration avec le goL
vernement haitien en vu
du ddveloppement et de l'
Salvation du niveau dvie vie
rale en Haiti.


citoyen d'une socite dimo-
cratique; il respectera la
personnalit6 des Partici-
pants (Adultes, etc) dans les
normes de conduite, d'lddo-
logie et de liberte gale et
fraternelle.
L'Andragogue est ration-
nel: a l'appui des connais-
sances essentlelles des scien
ces fondamentales dei l'Edu-
cation et de technologies y
relative, il se rivele capable
d'investiguer la thiorie et
d'en appliquer la technique
de maniere rationnelle. Son
activity sera, en dernier res
sort, de quality scientifique
et iducative.
L'Andragogue est un Criti
que :, En ce qui concern a
la fosi la science et la tech
nologie, grace a son expe-
rience, il peut sonder, select
tionner et prendr? les deci-
soins a partir des consequen
ces a tous les niveaux et eu
regard au critere de Nationa
lit6. etc.
L'Andragogue est creatif :
car i detient, a son actif,
le don imaginatif, inventif
et productif tant dans de
nouvelles hypotheses que
dans de nouvelles solutions
aux diffirents problmes
que present sa sphere so-
cial2, etc. II dirige non seu
element sa crativit., mais
encore coordonne et develop
pe celle des gens pour le
compete desquels il travaille.
Surtout, il est ouvert, flexi-
ble et s'adapte avec aisance
a r la reality.
L'Andragogue cultive. au
plus haut degrm, sa respond
sabilitd social. Comme Edu
cateur, son role positif lul
vaut une position de choix
par des Actions produclves
dans des appartenances so
ciales. Cette performance
s'avnre aussi necessaire aux
exigences de la sociUti ac-
tuelle. Au niveau des rela-
tions lnt'rpersonnelles, par
ses propres activists, il vehi
cule les connaissances, o-
riente l'anprentissage et con
qoit un dialogue cr.atif.
En l'occurence, il nous con
vient d'esquiver tout com-
portement juge puerir pour
assumer avec discernment
notre responsabllite qui se
revele dejh trop sdrieuse et
importante...


Petites Annonces


A VENDRE
Volvo 244 DL, annie 1976,
Air conditionnd, Radio AM -
FM. La voiture peut-dtre ins
sepctie IA Ambassade d'Is-
rael a partir du lundi 2 a-
vril 1979. Les offres devront
6tre transmises sous pli ca
cheti A l'Ambasade d'Israel
jusqu'au 23 avril 1979.
Les droits de donane 'ou
autres taxes seront & la char
ge de l'acquereur.
64
X X x X
DESIRE ACIHETER
1Runch Rover d'occasion, ,en
ban Otat Sonnez le 2-5738
xxxx
,A VENDURE
Cherokee incendi6.
'boite de vitesse Moteur 'et
autres pieces recup6ratles
Sonnez le 2-5735 74

INSTITUTION
Recherche secr6taire de dil
rectlan excellentes qualifi-
ceaftons parlant couram-
ment frannais et anglais, a-
veo experience en compta-
bilit6, commerce, statisti-
ques.
Envoyez cunlculum vitae
at P.Q. Box W-88
xx x x

A VENPRE
Un compresseUr, deux mar
teaei ptquours et ses tquipe
a8epts. be tout & l'Etat Neuf
'T1ilphone 2-3274


VOUS LIREZ DANS
LA VISION DU YOGA
LES ARTICLES SUIVANTS:
Concepts et Types de Medi-
tation
Sinthise du Printemps
(Delta Acruz)
Peinture Haitienne
(Georgzs Hector)
'La 4Radiesth6sie
'(F. Ethuin)
R6flexions sur la' Piques
(F. Mindlas)
La notation cette Inconnue
,(Pierre A. Guillaume)
I.? Courage
(W.P. Patrick)
En vernte dans toutes les
idbrairies et les Supermar-
chis.
154
x x x x
NOTICE
To whon it may concern:
W2 wish toadvise that Mr.
Howard Denney is not con-
nected in any manner with
Concorde Line.
Concorde Overseas Corpo-
ration.
54
x x x x
A ELIE iDUBOIS
Le Comitd. de 1'Amicale
des Anciennes E16ves de 1'E
cole Elle Dubois demand
aux Membres d'etre prisen
tes a la reunion du Difnan-
che 8 Avril & 10 heures 30
au local de 1'Etablissement.
Soyez fiddles a ce rendez-
-vous des importantes d6ci-
sions.
74


tri ~Ys.L'volutlon doi rtfme-aprbs
le r~f 6rendum iII.


2 Juin, date du depart du
Pape pour la Pologae.

Mgr Capuccl, Pr4lat grec
catholique. a 6tW emprison-
n6 en 1974 durant 39 mols
par le3 isra6llens pour con-
trebande d'armes au profit
des paleatiniens. Llb6re asous
condition an 1977. l a pas=e
quinze mole en Amtrlque La
tane, avant de gagner na-
mas, puls T heran et iRome


Listed des Deputes

de la 42eme. Legislature
(Suite de la 1dre Page)


Poulets

Oeufs


95c 79clab


$ 1


89 c

24.0

6.0


14.00

3.50

9.50

12.99


4.99

4BO


10.99

2.99

8499

10.99

3"99


5809


~I~.*.' -i.--;a?---~--.~I~~ CY'.. .-.. ~-rl-~- ---------*-F-r~-rT _-n-~--.--sr---;-ll~p~~~;-I~F--rr--;rr 1~--~


(Suite 'de ia lire page)
ques, :es strategies, les plans
et les programmes dans un
secteur sp6cifique d'Educa-
tion au niveau des Adul-
tes. LVAndragogue, ,Educa-
teur specialist, se distingue
par Paction d'un mode ins
titutionnel bian concrete et
spclftque.
L'Andragogue devra 6tre
s la lois un Educateur di-
mocrate, rationnel et un cri
tique criatif d'une hauta
responsabliitd soclale :
L'Andragogue eat demo-
crate quand il devra agir
dans ses activists, comme


OUGANDA :
Defection de haut
fonctionnaires
D- section de hauls
au ortime selon
le FNLU
DAR ES SALAAM (AFP)
Pluieurs hauts responsa-
bles du regime d'Idi Amin
Dada parmi lesquels son
conseiller privi; le britanni
que Bob Astles; ont aban-
dosai lenur post et se trau
vent actuellement i Nairo-
bi; a -affirm e jeudi le
eFront National de Libera-
tion de l'O gBntdaa)(FNLU);
cite par le journal tanza-
nien Daily Newsa.
Le FNLU cite notamment
le Ministre de l'Administra
tion; -le G4,neral Ali Fu-
ldbil; le -liinistre du Tra-
Nvail le IColonel Lulcakawa;
'le geverneur de la provin
ce wntiake; le Lieutezant
Colonel Wassur; et le -Rapr6p
sentant Permnanent die i'Ou
ganda aux Nations Unies;
M. Khalld Kinene.
Le FNLU affirmed dgale-
merit que se cachetent) a
Nairobi; outre Bob Astles;
le millionaire Agard Didi;
le responsible des brasse-
ries ougandaises Juma Fa-
del Mula; et le Ministre
,les resources animals Is-
mael Sebin.


AL


SJEUDI 5 AVIL 1979
- ', I


p
t
t

r
q
c


th 11 attend une audience
du Pape.
Salot une bonne source
Vatcane, son cas pdae trois
problfmes au Saint S16ge.
- Un problem de loyau-
td : le Saint Siege ne sou-
ient pas la version de Mgr
Capucal selon iaquelle les is
a6llens auratent demandO,
element pour le lib#rer,
u'U ne revlenne plus au Pro
he Orient er. tr6ailence
Iermanuntea
Apres I'arrtvee le de Mr Ca
puccl A Damas, les protest
iemp de oTAmbasadeur d Is
rael f Rome et les campa-
gnes de press isradliennes
contre te Skainrt Silge -:ont
embarrass&6 e Vaticaa. fnmin
assflrerit que 'e Saint >'Slige
s'tatit engage a ce que le
Trtlat ne revienne -plus au
Proche Orient.
Un problem d'ob61ssance :
le Saint Siege a fait savoir
publiqueieint que Mgr Ca-
pucci ne l'avwit pas informed
oe sa decision de .quitter
I'Amdrique Latine otf Paul


VI 1 avalt -envoyt. De plus,
.Mgr .COapue contest son
tfItlSton par Paul VI do
Bee 'loneUons de AVicalre
Patriarcal Meichlte*s Jtru
salem.
Un probltme politique:
le Saint Shge e n emble pas
convalneu du caractere ex-
clusivement religieux des
dernrlres declarartons du
Prtlat. tlu membre du Con
eill National Palestbtien. Ce
Ja rappelle un peu le cas
.general des quesp 'du Tier- Monde
Ce qul c.)mplique encore
les chose. le Pairlarche Ma
ximos d'Antioche, qui avait
donnd son aval & 1'accord
entire le St Siege et Israel
pour lib6rer Mgr Capucel, a
accord publiquement son
appui A son Vicaire Patriar
cal, le 31 Janvier 6 Damas.
Dernier clement : toute
sanction centre Mgr Capuc
ci, tris populaire dans le
monde asabe, susciterait un
profound me.ontentement
dans la region.












DAL X Laxatif au chocoh


ETATS-UNIS : NOUVELLES
A CUSATIONS CENTRE
.LE RIPRESIINTANT
CHARLES DIGOS
\VASHINGTON i(AP)
La Commission de i'Ethl-
que de La Chambre des Re
pr6sentants ainrlicalns a ac
cus6 mercredi le repri'il-
sant Charles Diggs, d1lct o'
vaincu do crimes federa'ux,
do dix-huit violations des
rstgias de la ChaAmbre.
les accuoassmu.X ae taComn
mission recoupent les char-
ges don't M. Diggs avalt dtd
convalncu en novenmbre der
nier par Jury dans un pro-
cts fIddral.
La Commission affirm,'
que M. Diggs (D6mocrate
Michigan) a gonflt les sa-
laires d'une partle de son
personnel au congress en vue
d'obt?nir des allocations sup
plementaircs lui permettant
de payer ses dettfies person-


nell2s ou ses d6ponses do
reprosentant. La Commis-
sion affirm 6galement que
M. Diggs a inscrit des em-n
ployds sur la listed do son
personnel au congrBs sans
leur donner de travail.

La 'Commission estime 6-
galement 'que i. Diggs a
inscrit une laonie dans -son
personnel esn sacthant qua
'essentiel de son ,travail se-
rait au profit de son entre-
prise personnells (une en-
treprise de pompe funibre
de Ditroit, dans le Mfchi-
gan), ce qui fut effective-
ment le caso.
Neuf des accusations por
tent sur l'usage illegal que
le reprdsentant a fait des
allocations don't il disposait
pour payer son personnel au
congris, les autres sur le
tort qu'il a ainsi fait a las
reputation de la Chambre
d's Reprdsentants.


SPECIAL




DU MOIS D'AVRIL k



A la Curacao


Trading Co.





RABAIS



SUR TOUS LES APPAREILS HI FI


PHILIPS


DE LA GAME 1979 :

tourne-disques, amplificateur,

haul-parleur, receiver, tuner,

cassette deck




20 o/o pour achat CASH



10 o/o pour achat


55




5'


U


a CREDIT



3 Bisques de 33 Tours




CURACAO TRADING


Rue Pavee et Delmas

Q~oea~oeocaccoosa/sao oaeaci/ae /eo a sa


2C


DISCOURS SADATE :
PRINCII'A'UX POINTS

LE CARE (AFP)
Le, pri6sideit egyptien A-
nouar El Sadate a consacr&
son discours de trois heu-
res aevant lat 'Session, extra
ordinaire du Parlement Ei-
gyptien -au iraiti de Paix
sign avec Israel et r son
lien avec la solution global
le -du probeime du Proche-
Orient. Ews voici les princi-
paux points :
TRAITE : Ce trait (est
la pierre angulaire d'une so
lution global du problem
Israelo-Arabe et la lettre
concernant le lien entire ce
trait ,et la solution g-loba-
le a la mime force que le
trait lui-mdmens. aLes do-
cuments signs le 26 mars
constituent le debut de la
voie me nant A une resolu-
tion du problem palisti-
nien sans laquelle il n'y au
ra pas de opaix au Proche-
Orients. Le President Sada
te a rappel6 que conform
meat aux accords de Camp
David les discussions sur
l'autonomie total des pa-
lestiniens doivent commen-
cer un mois apres la sign
ture du traits. II a formel
lemnent dimenti l'existence
d'accords secrets annexes
au Traite de Paix.
JERUSALEM, : Le' i:s
sident Sadate a declare :
Jerusalem-Est fait parties
de la Cisjordanie. L'Egyp-
te refuse une souyerainete,
isralieone. sur la parties a-
rabe de Jerusalem; ainsi
que les 700 millions de mu
sulmans du monde>>.
Palestiniens : Apres a-
voir reaffirm6 qu'au.cune
paix n'etait possible dans
la region sans la solution
du problem palestiniev; le
President Sadate a deman
de <'au people palestinien-
en Cisjordanie; f Gaya et
sur toute terre arabe de
paticiper ia la recherche
d'une solutions. 11 a stig-
matise violEmment al'afti-


tude Jrresposanble des dirl-
geanns palestlnles. 11t a' a
joutd: Nous ne declderons
pas pour les palestinlens.
Nous les mettons sur la
voie de l'autonomie. IUs de-
viendront ensuile uni iier-
locuteur a part entire et
d6cideropt de ileur avtnim.
Pays Arabes : Le Prisi
dent Sadate a denonc6
tout le long *de son dis-
cours ol'attifude >negative
des pays arabes rqui -soit
toujours en regard d'une
decision). II a reaffirmed
que si les pays arabes a-
vaient une solution de re-
change -aux accords de
Camp David il etait prset
a revenir en arriere' et 'les
suivres. II a nie categoriqaue
ment que les pays arabes
aient donned 5 milliards et
demi de dollars a lEgypte.
II a ajoute qu e l(des forces
armies egyptiennes n'inter-
viendrowt hors d'Egypte
que dans le cadre des train
tes de security collective a
rabe>. A ce propos il a son
ligne que Ie aSultanat d'O-
man; la Somalie et Ie Sou
dan sont assures de l'aide
militaire egyptienne >).
ETAT SUNIS : Le Pre-
sident Sadate a nie que
1 Egypte deviendrait le gen
darme, des Etats Unis on le
grant de ses interits eco-
nomiques dans la region.
x x X X
UNE FEMME EST ELTUE
MAIRE DE CHICAGO

CHICAGO -- (AFP)
Pour la premiere fois
dans son histoire, Chicago
deuxieme ville des Etats -
Unis, a 6lu mardi soir une
femme comme Maire.
Mine. Jane Bvrne, 44 ans,
democrat, a ete dlue avec
plus de 80 pour cent des
suffrages devant son adver-
sairs republicann. M. Walla
ce Johnson. ies republi-
cains essaycnt sans succis
depuis 1927 d' importer Ia
mairie *de Chicago, ville qui


Accident Centrale :

Le point'& la"-Ittuation


(PENNSYLVANIE), (AFP)
Pour remettre un jour en
march, si tant est que cela
soit possible, la central de
Three Mile Island, 11 lau-
drait decontaminer l'usine,
refroidir le reacteur, le de
monster, et en remettre un
nouveau.

'*Toutes coes operations pour
ratent facilement demander
trois ou quatre ans, affir-
mait Mardi martin i Middle
town Monsieur Robert Ber
nero, Directeur adjoint char
go des probhlmes de secure
16 de la commission Federa
le de cl' l .ni. ir. l.- 'i nu-
clealre (NRC). Monsieur
Bernero a souligne qu il s'a
gissalt la d'un scenario
triess optimisteo.
d6cider de former l'usine d6
fVnitivement. Nous travail-
lons sur cette hypothese ega
lementa, a-t-il ajoute.
Monsieur Bernero, comme
les quelque mille autres ex
perts nucliaires qui se trou
vent depuis Meroredi der -
nier sur le site de Three Mi
le Island, n'6tait pas mardi
martin au bout de ses peines.
Des instruments de measure
difectueux, des transistors i
lectroniques endommagis,
des 61lments de combustible


218 LALUE



Tel: 2-2073




MINI RECORDS M AXI SOUND


- Disques Latino Americains, F itiens. Jazz etc.

-- Enregstrements sur cassettes
-- Radios, Calculatrices,


PRODUCTION


DISTRIBUtION


don't on ne connait pas tris
exactemcnt 1'etat apres pres
d'une semaine de surchauf-
fe. Une enceinte accumu -
lant lo taux astronomique
de radiation de 30.000 Rems
par here. D0s eaux de refrol
dissement encore en ebulli-
tion el une bulle de gaz ra
dioactif en voie de dispari-
tl,on mais pouvant cependant
reapparaltre a tout moment.
Telle itait la situation pres
d'une semaine acre's l'accl-
dent.

ilI nous faut d'abord con
tinuer a refroidir le reae -
toura, a precise Monsieur
Bernero, qui a estimi que la
plupart des 177 assemblages
contenant les 36.000 C16 -
ments de combustible se trout
vent is une temperature d'en
viron 140 degres centigra-
des. Deux de ces Assem -
blages, probablement endom
magis, sont i quelque 205
degres centigrades. Il fau -
drait ramener l'ensemble s
moins de 80 degrds.
Les experts aimeraient
blen connaltre les di6glts su
bis par le r6acteur, mais un
homme expose aux 30.000
Rems-heure de l'enceinte se
rait tu6 en une ou deux mi
nutes. Deux solutions s'of -
frent aux experts : baisser
la radloactivit; ou mettre
en service des robots munis
de cameras qui viendralent
filmer les assemblages. -t
las, ces robots sont mala -
droits et risqueraient de se
heurter aux multiples tu-
vaux Qut. se trouveraient sur
leur chemlnn.
xLe mieux serait de rame
ner la radloactilvti dans
l'enceinte i un niveau de 3
Reins par heure, a asoutd
Monsieur Bernero. Ce niveau
de 3 Rems est celun auquel
peut-6tre soumis un tra -
vailleur de 1'industrie nu-
cl6aire pour une durde de
trois mois. une heure 1i dedans, et 11
prendrait 3 mois de vacan-
ces.
D6contaminer \ l'eceinte
aussi hautement radloacttve
n'est pas pour domain. tI1
faudrait au moins, je dis
biens au moins, un ou deux
ans, a soullgnd Monsieur
Bernero. Cette d6contamins
lion seralt un processes
tres long et considerable -
ment couteux consultant no
tamment en un filtrage des
eaux et des gaz radloactlts
L'usine de Three Mile Is-
land risque Oe rester & In-
mats une masse de beton Inu
tile au coeur de celtrte rfglon
agrtcole de la Penstylvanil


compete 3i5 millions d'habi-
tants.
Pour Mmne. Byrne, ce sue
em consiltue en faith 'nrs
deuxli.mc victolre. Lors dfes
. onectios primalres pour
linveitliure du parti d6mo-
crate le 27 fdvrler dernler,
elle avalt en erler btttu de
quelques .mlllleme de voix
le Maire sortant, M. Mi-
chael iBilandic, ,pourtant fa
vori du paru dermocrate
Mme Byrne ait arrtche
cette premiere victoire en
critiquant !lie maniue de cie
cision du liatrse iorsque la
vile avait -te pasalyqee
durant ,plusieurs .jours .par
une te mpte.de neige.
Le nouveau Maire de Chl
cago nccupair dopuis des an
nees des 'fonctions au sein
'depl'Administration democrat
te' de la vile..


FOOTBALL
LE TRANSFER
DE RIJSBERGEN
AU ABIDJAN (AFP)
Le joueur neerlandals Rijs
bergen, de Bastlia. va signer
incessammsnt un contract a-
vec le York, a confirm. mercrecdl
soir, a Abidjan, le president
du club 'corse, M. Natalli. Ce
lul-cl a precise, & 1'AFP,
qu2 Bastia recevatt une in-
demnit6 de quelque 250.000
dollars et que le salaire de
Rijsbergen strait de l'ordre
de 150.000 dollars par an.

II est galement pr vu
que deux matches seront
joues entr? Bastia et le tCos
mos., l'un en Corse, l'autre
a New York.
Rijsbergen est actuelle-
ment aux Etats-Unis. a a-
joutlIe ? president Natalli. I1
traite le problem de son
transfer avec l'accord de
Bastia.
D'autre part, selon M. Na
talli, l'autre neeroandais d2
Bastia. Johnny Rep, pr6fere
rait rester en 'Europe et n'en
visagerait -pas un transf rt
au < un ailier gauche.
ReD est sous contract pen
dant ehcore 'd'aux ans. avec
tastia. taioll pourriit, a-
vec ]'accord du club corse,
se lib6rer s'il le souhaitait,
a lndique le president Na-
talli.
x x x x
IRAN :
LE NOUVEAU REGIME
CONFISQUE LA VILLA DU
PRINCE REZA AU
TEXAS
LUBBOCK (TEXAS) (AFP)
L'ancien'e villa du Prin-
ce Reza Pahlavi; fils aine
du Chan d'Iran; a Lub-


SA
tj



r
6
0 "1
3
a


e
t


e
e







s


u
n
1.


book; au Texas; seraa eon-
fisquAe par de nouveau rd-
gime de Tlihran 'et reven-
q,66; a4-on appris anertre-
dL.
L'agenrt Immoblller de
Lubbock; M. Stephen Von
Phul; charge de oregilr ete
.te affaire: esi parvenu -
un accord sur les modafH-
les du transfert de apripre
At6 -wec les repr6sentants
de la -nauvelU Republique
Islamique d'lran.

lie Chah dIran avait 'a-
,chet6 ee rTnach 256.000 ,dol
lars 'a son fils .aint ilorsquee
ce 'dernier 4tait arrive en
juillet 197 it la base mili
'taire de Reese; ,pres .de
'.LUbbock; .pour y suivre 'un
stade de 'formation 'de .fpilo
te

'Le Prince Reza avait a-
bandonne la Villa et trois
voltures le imois dernier
pour aller rejoindre sa fa
mille; alors en exil au Ma
roc.
Le Chah se trouve depuis
vendredi dernier aux Baha
mas avec son epouse et
ses enfants.

xxxx

L'INTERVIEW DE
SADATE A oSTERN

LE CAIRE (AFP)
L'annonce par le Presi-
dent Sadate, dans son inter
view a sence de militaires Est-Alle
mands aux commands de
blinds libyens masses aux
frontieras avec lEgypte, na
donn6 lieu jusqu'a present
ab aucune demarche diploma
tique officielle de la part
du gouvernement egyptisn.
On precise au Ministere
des Affaires Etrangeres que
l'Ambassadeur d'Allemagn?
de 1Est M. Otto Tecke, n'a
pas et6 cconvoqu6o comme
l'orit laiss6 entendre certai-
nes informations msrcredi.
et aucune demande d'expli
cations noe lui a ete offi-
ciellement presented.



F Pharmracies
assurant te service
cette nuit
JEUDI 5 AVRIL 1979
VINCENT
Rue Mgr. Guilloux
ADONAI R. St Martin
TURQUOISE
Rue St. ,Honorb

JEUDI 5 AVRIL 1979
DU QUARTER
Rue Og6


Ver

let,
get
Trex


.de
pel
cuj
'De'
fenr

ou0
dt
quo
res
pro
ten
cei
les


re
oci
mc
cot

d'y
cel
s'e

ni
Kd
de


La situation Jeudi martin


y..


NOUVELLES DE L'ETRANGER


LE BISTROT


RESTAURANT. PIZZERIA -

BAR- GRILL- CREPERIL

-- Votre rendez vous
de midi a 1 h du matin

Menu Special lunch

Chaisu Soir Diner Dansant

aver. Bistrot Combon

Mardi oir


Ouanga Haiti Show>>


Vendiredi 'soir


S>

2 Spectacles Differents
Chaqu. semaine


Le Bistrot TOl. 2-180S


-.-.-.-.. ... .. .... ...
,. .' ..:'... .y. ,, ,


(Suite de la l re page) done demander un certain
temps.
it done .entrer 'dans da De l'avis des observateurs,
le quand elles 'e veulent re sera le contrdle de la sLa
'selon ,un 'ri~ldent Stran Lion de radio quil ndlquera,
r. scomme dms du beur pour lOuganda comme pour
S,. le monde extarieur. la prise
de la vIho e; le changement
Des problems & tl fOls de, rgginmn.
loglstlqu ei de 'ptlitique \-
uvenlt ncorr retarder o'c La Racldio se trou':,v non
nation totale de la ille, loin du Parlement, qui g mar
puls le debut de leur ot- que,lecentre de ;ta 'ville, -A
aisVe, les forces combines ,enytlron .15 Lkm du point ex
s tanzanlens et des exiles trmne signal *de Tavance
gandaLs ont piogresse.pru des forces -lrt. 4gouverne
emment et ,seulement mentales. Son centre de
and elles talent sharess du transmission ent A I'Est -de
sultat. En outre, chaque la ville, non loin de Ha ca-
ogression etait suivie d'un serene de iBugolobi. A 10 h 100
mps d arret pour renfor- locales (07 h 00 GMT), elle
r les positions et assurer continuait 6 Lmettre norma
lignes de communication element, en d&plt d'une in-
terruption technique d'une
Leur commandment dssi quinzaine de minutes avant
sans doute, d'autre part, 09 h 00 locales
cuu-r une ville ayant le Le Gouvernement a mar-
oin. possible souffert des qud importance qu'll atta-
mbats et atteodrait done che ab son fonctionnement
6tre assuree de ne pas ren en diffusant un appel de-
ntrer de resistance avant mandant A tout le person-
y p6ndtrer. Enfin, 11 est nel du Ministere de 'Infor
rtain que les tanazniens mation de se rendre au tra
effaceront devant leurs al vail, et en particulier au
ns ougandais pour la der- Comptable du Ministere d'e
Ire phase de la prise de tre present afin de r6gler
ampala. La preparation aux employs leur salaire
cette derniere pourrait du mols de Mars.


itVainqueur de la constipation


-- La seule mason ouverte de 9 AM. a 7 h P. MIK

- Prix imbattable

-- Parking aisi
RECLAMEZ TOUJOURS VOS COU .NS -.

Avec 10 coupons payez 3.99 pour Disque Haltien

BiBOO06~OPa^0BC08000>8BOBOSt. DOD@U05P083COPC~UOBP


seulement $126
126 (plus (ae)


Ce que vous economiserez

sur vos chats

peut vous payer le voyage.

L'ile aux prix de port franc

(free port pnces).

Quatre (4) vols par semaine. Pas de visa d'entree.

Pour reservation cononlactc/l otlre agent de toage ou ALM
Madsen Export-lmport S.A.. Agent General 0 Telephone: 2-3476, 2-0028 et 2-0317





ALML Ef S23t ANTrLLEAN AIRLINES


~F~P Al I IC III Bb 1 ar 11 ~411 1 II a ~nsr 11141 1 I II a


1~


4 -


'La situation |eudi matin


LE NOUVELLISTM


JEUDI 5 AVRIL 1979







PAGE 8





D6cks de Mr.
Shuis Delien' M

h it Polli I tt't' ] t11 i tlt' t t 'll
l' .* ic I 'l ou l lll vow VllI, n Mlllll



i t I, i i "i ii(h'l ri' e ll".



i n l r it' I 11t it'.) 1
Siitl I Il' lII lll li oi
i tilsr en :ivs M llitlllt, M
iI t11 N1 (* clh, ( l l) ill i 'c


'I 1m ll i Mi Delil iln litbhll
i Sllu I N'll" lii it i' l Mt ltdti e

'Hu,1t's1 1 n1 1 Dellllinst qu
Itoh'i loi < Nii(l chel l Aile l
tilt t.s t, l lr s- na liints :'
I'iiu -nialle h t RI ,giiw Gttbo
(,,tl 7lchard. Guy- hlltpllepp




;ll's inous adresons nos vi
t'. .. Il| paltlhi S.
[ < h qiues w'r in cllt lian-
I,' e I t' V 'illdrtedi li I Av l ai
I In a:I I l l itith drain
1, l, S;mIiiltl Trinlie oil
l i dclin l l nil rtelle seira
..e des 2 li te s 54
y ', Y x

Yecli de la petite
Alexandra
Tancrede

V 1 1 Villa i llonc le d" l t
1: iu l 3 Avril 79 it, 1:,
%iItx : ml XM niirI Tainrlle
I'.l rI'llt p nllible r cir olns -


JEUDI 5 AVRIL 1970
I


. .- CARNETT SOCIAL A A


lance Pax Villa o0, Le Nou
v lllstI prstotIentoi, lours
.uyt niillIthle Ai'i st5 v Por' cl, Mi
rt Moisithl'r et Madaitan Ser
H' 'T'tl nerCkilv, Madailr n160
Milrc CarniellU D61oce, a
ses O( rand Pre t et Orand M6
rvi Minislacir o(, Mldalneo D6
lhiils Dcl i:c, Midilmle All
geliquc Tanerld;e atcltuelle
nuent aux USA, t Madtamc
Ur.stllh MAurdln 't seas fr"reus
I'1 sonirs Sergle Jr, Jetn Rod
v. Nathalnlc t Vianessa Tan
erode, a. son Oncle Jean
Tatellrde actuellement alx
USA, t ses cousilns et cousl-
lt.s Palonnt et Gerard Ba
slt'. Adelitne Palllant, Eu-
gst'et, Cadet, Josette Cadet,
Rtia, Marieo, Margareth, Jo
celyne, Maurice, a. ses On
cies et Tantes Madame Veu
ve Anna Maxl. Madame you
vc Edner Cadet, Monsieur et
Madame Arehange Maurice
actuellement aux USA., Mon
suiUr et Madame Joseph Ma
xi. Monsieur Maxime Maxi,
MonVsleur ct Madame Aristht
it' Niloissignac, aux famil-
las : Tancrede. Delice, Mau
rice, Cadet. Ma.:, Moussi-
guii.I, Bazile', Guerrier. et a
ou.s It's thutres parents et
allics eprouves par ce deuil
L's lui erailles der la t.eti
it, Alnxandra Tancrtde se
trunt chants le Vendredi 6
AvX l a 3 lieures 30 P. M. en
1 Ei"li.s' du Sacre-Cocur de
'1 Turgeau.
i' convoi pa trtna dc Pax
Vill:t Viia Satcit'r-Coeur ao
li depoiillem' intrthlle sera
,ptosve des 2 heures. 54


D#cAs de Marc Madame Antoine verrier et
D s~ de arc enfants, au R6vdrend P6re
Valentin Alix Verrler, a Monsieur at
Madanuo Oeorgos Vorrler ot
Pax Villai announce le d6- eiifants, 1 seso beaux-frlros
e6,s irtlvenu le 210 Mtrs' 71) ct bells-Hoelri%8 Monsieour lo
do Monsieur Marc Valentin Doctelir t Mtadame 06rard
go ceti1e pnbl crcons Plirre-J6romo t enfatnts, M.
tin e PflixVilla et Lo Nou- et Madame Oontran Pierre-
velllste pr sentent Leurs J6rome et infants, M.
syvmpll hies on opoute taiec MadamC Eric Plerre-J6ro-

Yvette Ellc, 'a ses enfants Ma m i et ants, Monsieur ei
rie Dominique Valentin, Wll Madame Jean-Claude Pier-
ly Valentln, Mari Vallen- re, Jerome et enfants, 5a ses
till, haL sos irf s et socurs belles-soeurs Mme Odrard Ro
Monsieur ct Madame Henry binsan no Lunile Pierre-
Apollon nde Paulette Valen Jirome et oneants, Me. Gri-
tin, actuellement 'a New- gore Eugine et Madame n'e
York, Monsieur Jean Valen Gisele Plerre-Jirome et en-
tin actuellement h New fants, Madame Ketty Pierre
York, Monsieur et Madame Jirome, M ses nombreux ne
Louis Valentin n6e Denise veux et nieces. Aux families
Bauduy et famille, Monsieur Pierre Jerome, Ch6rubin, Ver
et Madame Eric Valentin, M. rier, Gervais, Tribld, Lara-
Marcel Valentin, a son On- que, Robinson, Eugine, De -
cle le Reverend Pare Pe- graff, Jdrome, Lamour, Beau
tion Laroche, ia ses Tantes brun et a tous les autres pa
Soeur Grdgoire fille de Ma rents et allies eprouves par
rie, Soeur Alicia fille de ce deuil.
rie, ia ses cousins Monsieur La date des fundrailles de
l'Ingenieur Hugues Laroche, Madame Musset Plerre-Jero
Monsieur Luc Laroche, Mon- me nee Violette Cherubin
sieur Lucien Laroche. Aux fa sera annoncee Ultirieure -
milles : Valentin, Laroche, ment. 54
Boucicot, Derouleau, Noel, x X x x
Beauduy, Paen, et a tous les
autres parents et allies eprou Dices de 1.
ves par e deuil. Lebonce Prosper


Les funtrailles de Mon
sieur Marc Valentin seront
chantees le Vendredi 6 A
vril b. 4 heures P. M. en I'E
glise du Sacre-Coeur de Tur
geau. Le convoi partira de
Pax Villa Sacre -Coeur oft
ia depouille mortelle sera
exposee dis 2 heures 54


IB~Deces de M

SMusset Pie
SJerome
NEE VIOLETTE
CHERUBIN

Pax Villa ani
S ces survenu le
t rael de Madame
Sre-Jerome, nee
S rubin.
SEtn cette doul
ve Pax Villa el
[L E S listed presentent
de leurs vivesE
son epoux Son
Monsieur Musse
me Ambassadeu
Sr-, Israel. a ses ei
asieur Musset P
Jr ct Mademois
,Pierre-Jirome,
Veuve Hildever
Snec Oxidette Ve
Sle Mbre Madau

MOSQUITO CUL ce Pierre-Jron
Sres (t esoe irs
Pour, c2u quGi Wenrt gas Colonel et Ma
Cherubin et
d'elecricite sicur OOrsena cG
Scl dause iPe Annl
a w. pir-, en vacanecs, Monsieur Roger
cldauc n f Mad


i:!s n Osrols' San$ prden

Dominique gB&lr

et Co Distrib~uteur TOd. 2,0021

En venite przrloui


bin. a Monsieu
Luidovic Cherul
1anits, a ses Oni
Monsieur et M
liy Verri"r. IV
El inni' Laraqut
Vernenr, a seas c
.sui's Monsieur
dl E tl.; it la Sa
It' Doctlur Wil
daitte et cnlant


x x

rmne
rre -


nonce le de-
3 Avril en Is
e Musset Pier
Violette Che

iureuse epreu
t Le Nouvel-
1'expression
sympathies
Excellence
et Pirre-Jerc
.r d'Haiti en
infants Mon-
ierre-Jerome
sell Martin
6a sa Mere
rt Chdrubin
'rrier. a sa be
Lme Vcuve B
me, a ses fre
Monsieur 1
dame Marce
'nfants, Moa
ervals et M
its C6herubil
r Tribi& et M
Ie line Cher
r et Madamt
bin ot en -
Ile's ct T:ant
'ladanme Pr'i
[a;d|ame veuv
e ne1 Joacin
ou0sins 't co
le Secrclair
:ntie Publiqu
ly Verrier M
s, Monsieur l


r




a




I
e








a


u


DU BORGNE LE
DIMANCHE ler. AVRIL 1979

Condoleances a son 6pou
se nee Marie-Rose Alouidor,
a ses enfants Kettly, Marga
reth et Patrick Prosper, Jas
min Cherenfant et Mme nee
Evna Prosper Joseph, a sa
soeur Mme Anaida Prosper,
a sa belle mere, Mme Vve
Vilcius Alouidor, a ses b-aux
freres et belle soeur : Vil-
lars Alouidor et enfants, et
Antony Alouidor, Mme et en
lants, a sa tants Mme Tasy
Jn-Pierre, a ses neveux et
nieces, ses cousins et cousi
nes. Aux families Prosper,
Alouidor, Cherenfant Mul-
ler. Saint Gerard, Po -
lycarp-, Mompremier Allun-
ce, Lafontant, H6rard, Mi-
chaud, Jn. Pierre Barlatier,
Plancher, Jadotte, Memnom,
Sam, Bennett pere; da tous
les autres parents et allies
que ce deuil afflige.

Les funerailles do M. Leon
ce Prosper seront chante-'s
en 1lEglise paroissiale du
Borgne le dimanche 8 Avril
a 4 h. p.m.
54


AVIS MATRIMONIAL
Jo sousslgn6, Monsieur An
tolne Louis, prprrltalre de
mourant et domlcilA A Thor
land, declare au public en
g6n6ral et au commerce on
particuller quo je ne suis
plus responsible des actes
et actions de mon (Spouse,
Madame Antoine Louis n6e
Vierg6ta F611x pour abandon
du tnolt Marital et adultbre.
En attendantt qu'une action
lul solt intentde trds blen-
t6t.
Port-au Prince, le 4-4-79
(S) M. Antoine LOUIS 54


Pose de la
premiere Pierre
Le Complex

(Suite e do la ltre page)

Her qui, affirment-ils, s'lns-
crit dans le cadre d'une jus
twice social.
Le complex rdsidentlel
Jean Claude Duvalier est
un project d'experlmenta-
lion de la politique du Loge
ment du Gouvernement, a
expliqu r le Directeur de
1'ONLM Auguste Maingrette.
Cette politique consisted, on
tre autres, ua ll realisation
de 40.000 parcelles assainles
sur une period de dix ans,
la construction de 4.500 lo
gements a Port-au-Prince
et dans onze villes de pro-
vinces. Pour le Directeur de
u'ONL, iu est temps que la
Banque de Logement repon
do aux fins pour lesquelles
elle a 6titcrlee.

Decrivant le project de ce
tion a ete concede a la So'
ciLti Entreprise de Construe
tion S. A., le Di8ecteur Tech
unique de L'ONL l'Ingenieur
Victor Craan a faith remar-
quer qu'il sera compose de
192 unites individuelles, et
de 756 unites collectives
groupies en appartements.
L'aire de construction s'eten
dra sur 24 h 48. Toutes les
unites seront dotes de tou
tes les commodities et facili
tes propres a maintenir l'en
vironnement agreable.
La pose de la premiere
pierre a ete effectuie par le
representant du President
et de la Premiere Dame de
la Republique le Major Max
Valles de la Garde Presidel
tielle.


VOTRE HOROSCOPE

, Par Frances Drake


VENDREDI 6 AVRII. 1979


e 21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER)
's Refltichissez; mais pas,au
e' point de laisser passer cc
Xe qui pourrait etre de belles
Shneures. Plongez en toute
e confiance dans l'experience
et vous obtieidrez de hons
W resultats.
l 20 AVtI, rJ 20 MIoAI
(TAUREAU)
Vous avez besoin dun
peu de temps libre pour
vous-mime. Les contacts so-
ciaux trop frequents gene-
raient le travail qui doit i
tre faith a la maison. Ne
vous laissez pas trop dis-
traire.

21 MAT AU 20 JUIN
iGEMEAUX)
Suirveillez vos paroles 5a
1'6gard des superieurs. Plus
tard; lors d'une reception;
vous vous exprimerez tout
a votre advantage.

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Ne vous fachez pas a can
se de votre situatiotL finan
clere actuelle: elle se revi
lera avantageuse plus tard.
Les communications tili-
phoniques venant de loin
seront onereuses.
23 JUTT,L-T AU 22 ABOUT
LION)
Si vous avez des doutes
au sujet d'une operation fi
nancitre; cossultez vos co?
c o n s e i 1 s Gardez
du temps pour les recher-
ches culturelles et les ta-
ches litt6raires.
23 ABOUT AU 22 SEPT.
(VIERGE)
Ne jugez pas trop vite.
Le rensc'ignement que vous
apprenez sur autrui peut
ktre erron6. Orientez vos
operations financAires pour
en tirer un b6nefice.

23 SEPT AU 22 OCTOBRE
BALANCES
Que les amis ne vous em
pechent pas de terminer
%oarc tracail! Plus tard;
vous aurez le temps pour
d'heureuses mondanites.
Les allies proches vous ai-
deroilt.

23 OCTOBRE AU 21 NOV.
(SCORPION i
Miller affaires et plaisirs
seralt facheux. Success pro-


fessionnel pour ceux qui
sont tenates. Soyez amical
mais impersoiel.

22 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE)
Les persotmes vivant 'a
votre foyer n'apprecieront
pas un conseil venant de
vous. Prenez les choses un
peu plus hla la lgere. Passez
une bonne soir6e: .les passe
temps sont sous un bott in
flux.
22 DEC. AU 19 JANVIEER
(CAPRICORNE)
Les discussions concetrnant
les finances communes tour
neront mal. Attention 5a la
signature de documents et
consultez la famille ou les
superieurs au sujet de vos
projects a long term.

20 JANVIER AU 18 FEVRIER
(VERSEAIU)
Si vous mettez de cot6
l'aspect financieT; dans on
entretien; les chances d'u-
ne association sont considi
ralement amelior6es. Ne so
yez ni tatillon ni mesquin.
18 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS)
Ne rechignez pas sur le
travail qui doit etre fait.
Se plaindre ne ferait que
retarder la progression;gaini
financier possible pour ce-
lui qui se montre indus-
rieux.

SI VOUS ETES NE
AU.TOURD'HUI
Vous 6tes plus dou6 pour
les arts que pour les affai
res. Vous vous suffisez
moits it vous m6me que
le natif typique de votre si
gne et vous avez un puis-
sant besoin de society.
Dans votre desir de plaire;
71'oubliez pas de donner
une chance a votre original
lite. Ce qui vous assure une
situation. coniortable dans
le monde risque de rous e-
loigner de volre plus grand
succe's; qui eige de o ous
le courage d'essa.er quel-
que chose de nouveau. La
litleratute; la conference;
la cane; le journalism et
la peiture sont quelques-
unes des (aches artistiques
dans lesquelles vous Irouve
riez la reussile et lI'pa-
nouissemeIt.


(Suite de la lerm Bage) "

i1 arriver qu'u,te vandle de
pllimli, floralson native
pusse constiuor une source
do contamination compro.
mettante pour une autre A
florailson tardive? Oul. Et
void l'explication du ph6-
nomihne.

Qu'll s'aglsse do mils ou
de sorghos; 11 existed deux
insects; deux petites mou-
ches; presqlu'invisibles A
l'oeil nu; 1'uhe appelee c6
cidomyie de mils et 1'autre
cicidomye des sorghos; son
vent responsables, par avor
tement des, grains; de la
faible production de ces
gramin6es alimentalres.
Comment done? Voici: En
effet; ces cecidomyies pon-
dent a. l'ipoque de la flo-
raison des sorghos et des
mils et deposent leurs
oeufs DANS LES FLEURS
DES PLANTS. Les larves
qui tclosent de ces oeufs
detruisent les graines en
formation. 11existe d'ail-
leurs un moyen simple de
se rendre compete de l'infes
station par les cecidomyies.
11 suffit de presser' entire
le po.uce et l'index nn
grain claiteux de sorgho
ou de mil. 11 en sort un
liquid de couleur rougea-
tre; signed que le grain est
attaqu6 par les insects.
Voici maintenant le epiti
mi Toros; qui fleurit A-
VANT LES AUTRES. Les
mouches; les cecidomyies
apparaissent, pas en assez
grand nombre pour detrui-
re la plantation de Toro.
Etant donn6 qu'il faut ia
ces insects environ une
quinzaine de jours pour pro
duire uce generation; leur
population; faible au d6-
but de la floraison; aug-
mente avec le d6veloppe-
ment de la plantation,
mais pas assez rapidement
pour detruire completement
celle-ci. Le spitimi Toro
infested en parties; product
une recolte plus on moins
appreciable; mais laisse
dans 1'environnement ou
le voisinage une popula-
tion accrue d'insectes prets
a infester les autres tpiti-
mitt a floraison tardive;
ceux qui fleurissent apras


NICARAGUA "
VIOLENCE A LEON

MANAGUA (AFP)
Six personnLs, don't trois
soldats, ont 6t6 tuees la nuit
derniere a Leon, second vil
le du Nicaragua, lors d'af-
frontements entire des mem
bres presumes du rFront de
Liberation Sandiniste et
les forces de l'ordre, apprend
on Vendredi h Managua.
Ces affrontements, selon
les observateurs, sont les
plus vioents qu'ait connus
cette ville, situee a 90 km a
I'Ouest de Managua, depuls
la qguerre civile> du mois
de Septembre dernier.

Les tr .is soldats ont trou
ve la mort dans 1'explosion
de leur vehicule, probable-
ment dynamite. Les trols
civils qui ont ete tues lors
de ces affrontements appar
tenalent a des milieux anti
Gouvernementrux. Plusieurs
masons de la vllle ont ete
attaquees a la bombe incen
diaire.

Le domicile d'un partisan
du President Somoza a ainsi
ete detruit. Enfin, de nom-
breux jeunes gens, soupqon
nes d'appartenir au sandinistes, ont 6te appr6-
hendes par des patrouilles
militaires.
Cependant, le Liberation Sandinistes a an
nonce vendred! que la semai
ne Sanute donnerait lieu a
une trove dana le combat
qu'il mene centre le regime
du President Anastasio So-
moza.


Toro Comment rdsoudre le I
problibme? r
L'emplol des Insecticl--
des eot diffielle parce que
es cecidomyles; tqbs petl-
les; *ont logtes dans los or
ganes floraux et; de ce
fait; trbs peu accessible
ou mime dangereux (rema
nonce de curtains Insectici-
des susceptlbles de produl
re des cas de phytotoxicite
(grains devenus Impropres
& la consommation) :
II taut ditruire toutes
mauvaises herbes qui crois-
sent dans le voisinage de
n'importe quelle planta-
tion de apitimib; en partl-
culier le azib yagidir atta-
que aussi par les mou-
ches);

11 taut planter en mt-
me temps tous les sorghos
ou mils qui doivent fleurir
en mime temps. II tfaut aus
si bien les espacer et les
sarcler pour avoir une epl
aison uniform. II ne faut
pas hesiter; le cas 6ch6ant;
a d6truire les pis qui fleu
riraient avant la majeure
parties de la plantation.
Mats qu'en est-it du problem
me particulier des plan-
tours de la onzieme section
rurale d'Aquin et de la 2e.
section rural de Miragoa
ne? It nest pas question de
semer tToroi avant ou en
mime temps que les sor-
rhos ou mils de ces regions.
On pourrait conseiller d'ef

fectuer le retrait de (Toro"
si; a cause de sa precocity;
il ne constituait une source
de revenues immediate pour


esn producteurs. On pour-
ralt aussi conselller le se-
mis exclusif de sToro sl;
& otoe de sa halivit; II m-
tailt adapt6le aux systems
de production pratiquis g6
n6ralement a Miragoane et
&quin. Peut-on entin semer
qu'il fleurisse en meme
temps que les autres varl6-
tls; sans prejudice a sa
productivity? Seuls des es-
sais agronomiques peuvent
apporter un reponse a cet-
te question.

En attendant; les dispo-
sitiots recommandees par
le Department de l'Agricul
ture dans son Memoran-
dum en date du 23 mars
1979 (voir Le Matin du 30
mars 1979) et dont une
traduction en creole a 6et
faite pour les besoins de
ia diffusion massive; de-
meureont inchang6es. 11 est
en outre rappele que toute
distribution de semences
no peut etre effectu6e sans
une autorisation express
du Departement de I'Agri-
culture qui a cree depuis
juillet 1977 le Service Na-
tional de Semences Am6lio
r6es (SENASA); seule ewti
te responsible de la mise
en circulation ou du retrait
de variotes et de semences
a travers le territoire nation
nal.

Department de I'Agricul-
ture
DARNDR
Port-au-Prince; le 3 A-
vril 1979


momor ~ I!


propose des problems de la \


~_____


Deux Soirees Showv




L'HOTEL


ROYAL HAITIAN!



Mercredi soir


LA REVUE EBLOUISSANTE DES



Ballets



Bacoulou d'Haiti.



Samedi Soir


les numerous tou ours

surorenants des



Balind'Jo Dancers



Deux soir6e. aubord de la piscine,

au rythme de


l'Orchestre du Roi

avec un buffet barbecue,

le mercredi, et la meilleure

cuisine francaise, italienne et

americaine, le samedi.

Yos deux rendez vous

cette semaine

au


ROYAL HAITIAN!

fi3ooaOgaa1ogooaDOogoaeoD's







JEUDI 5 AVRIL 1979 PAGE 7



AN NON CEA (iR o tiU i'EES Accident central: Un mausol e pour le nuclear


AGEN'T'1I-.X(IL' IFl

161. : -0033


l.xactehicnt ce qu'il Voes Lnetts a .
Il]-' pi.r uarancher nael Limette ae aute qalit
l'nciii toire s>ift uptiques et sotaires en ex
ciusivitt chez J. M. Maxime
S Cilestin opt cien diploma 98,
Chemin doe, DaL'es
REBO Tel : O -5I
aENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE...



SUPER

MARKET

SERVICE
O'YOTA
Tout pour monster un mar La marque viable, robuste
et ou nne 6picerie 232 La leugante, la Marque que
: 2-3792 choisissent leg gens senses.
HINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03lJ




Pour vos products limen
1 ..: .. .. .. .


AMUSEZ-VOUS BIEN
D. P Express
POUR REUSSIR
VOS SOIREES
P:IONE : 2-3497 --7-1632

CENTER



*n t

Si vous payez clnq dollars
le Disque Haiten P'est que
vous ne l'avez pas achetu &
la Rosenthal
126 Rue favte

TOUT A GO(6O
Disques et cassettes enre-
gistrecs Radio-3 et coubines
- materiel Electr'que arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9, Rue Pavee
Tel. : 2-3139





M=J


a ir" pour votre nygiene
p rsonnelle pour I'entre
en de votre Maison
Yves POiITEVIEN agent
i 1 : 2-3712



woya
nus ae 400 produits ali-
rfintaires a votre choix.
LAD TRADING
D.)11 RIELTEURS
lue de l'Entrerrement
Tel. : 2-3727


,.L_ TRAMENT

I -" sportifs etudiants. hom
nc.' -ll boivent NUTRA
ML.'IT la boisson de Sant6
N.'.N POINT GRO NEG SAN
N.-THAMENT









1ES P!I'I.I.'CITES ROSSARD

:1 age EIncha
Mtlillo's mprimes
Creation publicitaire -
P) in de ville -- 'anneaux
1lsit fiction (Cadeaux
d l.n treprise .


7lii No ,,ARNAVALe
ZlJRAIK No 9vous sou haltcz avoir IeI
e ou le client ble alu Cps. FaIIsV
vM.( de iuter jus,[u'a Mini-
oile' de Cotton .itecords
- Nepped -
uesIts T ssus 78
Carroussel D sco Club
une saine et agrealble deten
Conference.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix dimocratique pour la
consommation

DAKSEZ BIEN
EN APPRENANT


Transports Generaux P.
0. Box 73. Port-au-Prince
TEL. 2-0353 Ies danses monday nes : Sal
sa. Disco, tango, meringue
etc... a Cabane Choucoune
",./ et s i'Hotel le I Palace en

SAppelez lHarrv Policard
SERGE S GAILLARD au 2-1389 7-2010 2-3344
AGmNT GENERAL
18 Rue du Montali, Ti, 2 3131 I
P,,n-au Prn.ce. Haiti


L'Europe ou l'Amn6rique du
Sdd V a Santo Domingo et
San Juan.











CENTRE DES
ACTS MARTIAUX
Club d2 Karatt Japonais
pour votre plein 6panoulsse
meat physique, mental et
spiritual (SENSEI). Maitre
'H-nock Lercius (Afflilis ]la
California Karate Academy
10889 Blaney Ave Cupertino
Ph. 253.40441. Local Tur-
geau 41.


PlaStique en 45", 54", et
72" de large pour table et
rideaux, serviettes de bain
sup6rieur, crepe georgette
at minicare blanc.
Rue du Magasin de l'Etat
- 89.

AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la RIunlon
et Pavyee, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c Ills en fer Mate
las itbportes v iements -
sons-vdtements lingerie de
quality -


,IidZii

1(11) POwiptb


Sotuc-V'lensnts Miallots
SPENCERIS


LAYETTES

IKANTWET

LITS PARC.S
CIIIMSES POUR ENFANTS





io





Grand Rue en face BATA






Tout cc qui fait la d ffli-
rence entire une femme nor
male ct une femme lgan
te 33 Rue des Miracles

RODOLPHE RUSSO
Optique. Bijouterie, Ilorlo
gerie, Argenter e La Qua
lite sans le Prix c'est toute
'a ',fferenee.
66, Rue ionne Foi Tel. :
2-1567



Qualitex

.A1 MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, TlI. : 2-3132
Pkton-VIlle T6I. : 7-0082.






266 Lalue TI. : 2-0737
Sos- q-temrnts pour ar.,
connets et filiettes chaus-


BATIMAT
Achat Vtele I-outt'Or
BATIMAI DIIl'RIBUtBlllt
DE LA MAIQIIi I ultMICA
Rlie du Q(ual 77


ROLACO
Agcetce immobilire NoI
10( Lalue
-- Bail Estimation etc...
telephone : 2-5735

JOLIESSE
SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Elntre des Rues Montalais
et Geffrard)

Photo Chiappnil 142 Rue
Docteur Aubry, Port-au-Prln
Ce, Haiti.
Photographles en tous gen-
res Reportages Marlages
Receptionii N,'r et Blanc
ou Couleurs.
COLLEGE NELSON
DE PORT-AU-PRINCE
Pour une muilleure form
tion intellectuelle et mora-
le. Tous ceux qui veulent
reussir du premier coup aux
examens du Bac se rendent
directement au College Nel-
son de Port-au-Prince.
BOIS-VERNA


A Silhouette
87, Bourdon
Vous trouverez : blouses -
T. Shirts Foulards-Maro-
quinene, en cuir seulement.
Passez nous voir vous ne
serez pas de4u.

Arcade
87. Bourdon
POUrI os peciLs cadeaux et
les grands aussi, cadeaux
raffines qui classent celui
ou celle qui les choisit.


mLILISPnRTDS


settes et demi-bas Arta IA QUALITE EST AU SEl
cle pour Bebe Prix spe- VICE DU SPORT Puma
cial. Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
.quettes.

a 73, ai.. T"'61. : 2 4991


Le Magasin qu' transfor-
me vos enfants en Petits
Bijouxo avea ses PriEt-a-
porter 39 Rue des Mira-
cles


Pour la confection i- voas
hablts. Voyez Monleur G e-
rard Prophite ( archand
Tablleur) Anale Rues dci
People et des Miracles Nn.
121. Port-au-Prince, Haiti.









CONTROL
INSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
cleis voiis contacted con
trol Insecterat 2-4991



H ,DONTJ
ANTI-PLAQUE)
ANTI PLAQUE
PATE DENTIFRICE
LAD TRADING
DISTRIBU fEUURS
Rue de I' nterrement,
fel : 2-3727


PIIARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face au
Novel' ste Extcution d'or
donnances, soins, conscien-
ce professionnelle .lean Par
do pharmacienr







CEMENT A GOGO
La Maison Ernest Betnett
Rue Traverciere assure la li
vra'son de votre ciment a
Domicile. Les clients peu
vent s'aplbro.isioaner direct
emient a son depot de l'av *
nue J. J. Dessalines, a cot',
du (kola Moyse 0ou uN
stock tras important est tou
jours maintenu pour la cow'
modit6 des clients.
JB

*----.1


MATERIEL ELECTRIQIUE
Hydraulique -- Sanita re 83
toe du Qual


PIVERT-GUEST-HOUSE
SAINT-MARC
Cadre reposant chan-
bres confortables toilettes
mndividuelles D6jeuner .
Souper Prix Modter

CUKAKO Club de Karat.
Cor6en pour votre plekn
epanouissement physique -
Mental et Spirituel Profes
scur M. Lao Cartright. Lo-
ral Ecole St. Jean l'Evan-
geliste.










Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour Iama-
teur et le profess onrel 11
Rue du Centre : Tel. : 2-0945

DONNEZ VOUS
UINE CHANCE
DAPPRENDRE
Club Croissance d'llaiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 Tel. : 2-5115
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse enfant et adulte
Natation
Epanou,ssement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage

COUCOUILLE
La collection Ilaitienne
qui vous propose des livres
sur la linguist que, la Socio
logie, la Psychologe, P'An-
thropologie etc... ActueIlle-
ment en Librair e : la 2me
Edition de eSirolins et le
precis de grammalre creole
compare, et cons'deration-
Etlhno-Psychanalytiques su1
le Carnaval IIaitiens.

Avis aux
Inoknieurs
Tous types de Fermeturet
roulantes mttalliqus da sif
retO TURIN, ITALTE -
Grilles articles extenst
bles
Rideaux m6talliques ovec
ou sans marnw'elle Epals-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
Haiti Franco Douane : 60
-Portes glissantes m6talli-
ques etc...
DTlat de llvraidon CIF
jours
8'adresser nu Magasin cVI
tiello Frores 3U3 Blvd J.J.
Dessalloes Phone ; 2-3741


C'Al-l IOCKA
III ON OIIIIQII
i.:i' l'iuvr'IIQI


Personne n'a pu s'appro-
cher du blockhaus pour ob-
tenir des donnets plus pr6ci
ses. ont rvolt lesb experts.
La cemiaii.c metropolitan
Edison. ag qui appartient la
Cenfiale, a empeche quel -
ques volontaires d'accom -
plir cotte mission qu'elle
qualified de , i, un jour on peut rentrer
clans le bistiment, 11i faudra
des robots teleguides et ce-
ieuLi-tire impossible avad'
des inois, on1, dit les techni


Presse : Prochain
SMupvlaeX n sur
I'ONU dans
16 Journaux
NAT'IONS-ULNIE (AFP)
MI. Kurt Waldhe!m. Sepr-d
taire Ganeral di IONU, s't-sL
intziet inu mardi a Gencivp
avec les repiesen'ants de i3
Ijoulrnaux qui von, pinchlial
lenem t publier tides suiippc-
0nlinss cTlsinull's cur I : N:
tions-tUniTj:;'..
A die;.,:i( ce t entretietn
M. Jc'inl Scluwoce-b (' Le
M'llV-l' a I i it e i q O nqe' cc'.
.siip)lleinilt;, a i s-iOlnt pl-
l)l'(s g qaltre fois par an, coni
prendron, un Tribuiine Li-
brep' de I ONU e' de ses ins
titution:s spicialisd 's. Chia-
que journal rcdigera d autre
part une s6rie d'articles sur
les su.lcts qui l1intere!s'nt,
y compris des eriLiqu gs de
action de 1'ONU. Enfin un
comirt de redaclion selec-
Lionnera des articles QiU'
toas les journaux devront
publier.
M. Schwo 'bel a ajoutd que
1'ONU paiera ces sut)ppl-
ments, etant entendu que
les journaux ne fuiartureront
que les prix d2 fabrication
et ne front pas de b6nefi
ce lors de l'optration. II a
d4clar qu'lil s'aUit d'une i or
le de -Numiro d, Service
Public permettant d'infor
mer l'opinion sur les nou-
volles r6alitts et tendances
d-s rapports entire pays ri-
ches et pares, set rare-
ment traits dans la grande
presse. 11 a precise que les
journaux anglo-saxons a-
va- 'nt refuse de s'associer
a operation par cscepticis
me et manque d'inttrlto.
A cette reunion parUcl-
patent notamment : ( de Karachi, Jornal do Bra
sil, cAsahi Shinbuno de To
kyo, sPolitlkas de B-lgrade,
vie, eFrankf-'rter Rundschaus,
Paise de Madrid, eMagyar
Nemzats, de Budapest, sIn-
dian Expr, ssE, EDie Presse
de Vienne et cExcelsiora de
Mexico.
Au course de son s6jour a
tGentve, M. Kurt Waldhelm
s'est aussi entretenu avec
les responsables da la con-
f6rence de l'ONU sur le
drolt de la mer et de la
e6mmission Oconomique eu-
ropeenne de I'ONU et de dif
f^rentes Institutlons spkela-
(Isces. Enfin II a requ les re
pt'-i-ntants du personnel de
I'ONU.


-------- I~


Par Jean 1IUTEAIr
WASHINOTON, (AFP',
La cnlrnle nucl6tare det
Three Mile Island, on Penh
sylvanle. II5qlue de devenir
ltin MaIoola01, d'uln milliard
tie Dollars-, A tout Jamals
AI llranble, voire mIme Im
P'ni/ll)iab, selon les ex -
perts am6ricains qui refu-
sent do so prononcer et a
vouent leur ignorance tota-
le.

Les exp rts de la commis-
sion de rkdlementation nu-
cl6aire (NCR) ont compare
Lundl devant les commis -
slons du congris charges de
ces 'qu'pstions.
Le Sonateur Oary Hart.
tl6mocrate du Colorado, Pr6
sident de la sous-commils -
sion de l'6nergie atorhique.
a stchement resume leur
t6moignage : nation de la central pour-
ralt colter plus cher que sa
construction... La central
risque d'etre un Mnclsnlte
d'un milliard de dollars.
Tout ce que les experts sa
vent pour 1'instant, selon ce
q u e 1' o.n a a p -
p r 1 s aprts leur com -
parution, c'est que les radia
tons h l'intdrleur de 1'6nor
me blockhaus de ciment oh
se trouve le r6acteur acci-
dent6 Mercredi dernier ont
Pttelnt 30.000 'Rems a 'neu
re.
300 Rems 1'heure consti
tuent un niveau mortel.
, est sans prWcedent dans I'his
toire de 1'6nergie atomiquei,
a declare le D6mocrate Mor
ris K. Udall. President de la
sous-commission de la chamn
bre sur 1'environnement et
1 'nergie.

Dans le p'.re des cas, le
bAtiment de la central pour
rait done devenir une enor-
me boite maudite et fatal,
impossible a ouvrir pendant
des sicl0s, voire des mille
naires. au coeur des veries
collins de Pennsylvanie
Tout ddpendra de la nature
des Isotopes qui ont pu se
career.


t16 de leur radloact :,t.
Los congressilsts qi.i ont
6coutt les experts i huis
close n'ont pu s'empficher d'6
voquer ce que seralt cos Mau
soldes dans ce dernier cas:
une machine Infernale A la
quelle on ne pourrai plus
toucher pendant des m116-
naires, Inoulcnsive mais seu
element si aucune fissure ne
s.c prodiu I. n aucun mouve
ment di. sol.
Et comment ne pas evoquer
la posstbilhte d'un tremble-
ment de terre blen que la
Pt nss:.l(nlto ne soit pas
une zone Sismi.que ?


Salt: Declaration du Porte- Parole

du Departement d'Etat


WASHINGTON (AFP)
Le porte parole du DO-
partement d'Etat, M. Hod-
ding Carter, s'est efforc6
mardi de dissiper l'impres-
sion qu'un accord America-
no Sovictique sur la limi-
tation des armem.nts stra-
tegiques (Salt-2: sera neces
sairement conci cette semal
ne.
<,Les negocl"tions, a-t-11
dit, sont au milieu de leur
phage la plus complexe... 11
s'agit' d'une loanue procedu
re qui pourrait encore neces
siLer plusieurs seances de
travail. Je ne peux pas fal
re de prediction"-.
Lundi, des sources proches
de la Maison Blanche a-
vaient laisso eniendre qu'un
record pourrait sans doute
Sitre ache,-6 cette semaine
si les s.-vietiques apportaient
des re-ponses positives aux
dernibres centre proposi-
tions amcricaines.

Depuis janvier dernier, les
pjurparlers qui so derou-
laient jusqu'alo's periodique
mient au niveau ministeriel
entire MM. Cyrus Vance et
Andrei Gromyko, alternati-
vement a Mosaou, Geneve
et WVsAhington, ont 6te ac-


tlon que les deux pays dis
cutent encore. L s ihats-U-
nis, indique-t-i., de source
informee, Lrai.,arnt qu'en
acc;-plani u f.i ourchetter
trip importl.so., iis ne dan
neint aux siectiques la ps
sibilite d me 'tre au pinl
une nou.o lle -. ,a. ,i .,i d6
missiles.
Les s-upoana3 nmLnirl'-lS!1.
sont nus lorsque les sani!i-
ques ont pr'opjos, 1i y a quel
ques mois, une ,fourcheltte
dissym-trique qu!, curieuse-
ment, aurait impose une 1i
mite ctroite dr modernisa-
tion (5 pour cent) pour ac
croitre la capaciT des mis
siles, mais aurait permis u-
ne large marge de manoeu
vre do miniaturisation (20
pour cent),
Peu avant la fin des nego
citations du Trait6 (.Salt-l1
en 1972, lrs sovietiques a-
vaient demand.6 les ame
ricains avaient agrbe a
pouvoir modernistr les ca-
racteristiques de leurs mis-


siles, de 15 pour cent. Cela
leur avail permis de d6ve-
loper une nouvelle genera
tion de vecteurs plus puis-
s.0ins (les SS-19 et SS-17)
d. ns lis limits de ce pre
m,'r accord, a la surprise
de Washington
Echr.udes par cette exp6-
ric:ce, les Etats Unis cral-
gntnt que Moscou ne veuille
r..':ditcr ce coup et career u
n2 nouvetle g.'neration de
m,,s:sle:; plui pttits, plus pre
cis, sans doute mobiles et
dane plus diffucilement vul
nra.blcs. Ih insistent done
sur une trique de 5 pour cent en de-
ca ou au-delis des caracte-
ritl.ques existantes.
Los saoviiques ont propo
se de ecoupr la poire en
deoux et suggt rt unre four
chetle allant de plus de
cinq pour celrt .A moins de
dcuec pour centl. Cette ccn
tre proposition aurait ete
rejetee par M. Vance. Les
C' -oses en soit li.


celcres. ii ie se passe prati
quement plus de semanme
sans que le Secretaire d'E-
tat Cyrus Vance r-'oi,'e
l'Amb:tisadeur d'UISS L Wa
;shingtin, M. Ano'olyi Do-
brynine. paur tenter de re-
soudre les dernit.-s points
en suspons. Lnur prochaine
rencontre aura lieu vraisem
blablement jcadi.
Officiellomen.. tant ama-
ricins quei sov:etiques se re
fuscnt i entire dans la sub.
tancn des negiclatlons. On
s.ill toutefois que 1lessenticl
du future accord a dejaj ei'
redige. Les seuls obstacles
restant a surmonter portent
sur l's measures de verifica
tion du Traite rt sur la mo
dernisation des missiles exis
Lant s.
Ce dernler point est d'une
imiportance cruclale. Lcs
deux super puissances ont
en eliot accep'ta de ne met
lit' i-,c point, pendant la du
IIc l Traile. qI'unls scill ty
p1 de ntissi o entierement
niou ca1i. M'tis elles inurlnt
le droll d ne riio'niser leIrs
arsnu lx Cxislnnis Ct'-st sur
c.1t e m trge di' nmodernis..-


La CURACAO TRADING. Co.



vous offre un cadeau de





Paques




20 olo de rabais sur achat cash



10 o/o de rabais sur achat a credit



de:
Il'


Meubles de salon


Meubles de chambre a coucher



Jeux de dinettes.




CURACAO TRADING. Co.



Rue Payve et Delmas.

aoeso -ba -aaaajaeaei!a-aoc ~uesw asoosiS~


clons de la iTORt aux coh-
grl'sslltes.
lls sont a peu pris airs
qu'un grand nombre des
30.000 baire. d'Uranlum du
cocur du reaetlur ont et6 at
teintes et sont devenues In
tons6ment radloactives. Mals
comblen ? Les estimations
varlent de 10 h 60 pour cent.
'Cela vent dire ue, tres pro
lbablement, les murs de b6-
ton d'Auh mnre trente d'dpals
seur du bstiment ont effect
tivemerit. absorb les radia
tions. Comment et i quel
prix d6contafnlier une tel-
le s6pongeos mortelle ?.


MICA11,L PHI
SI Grand'Rue
est (irui
(li llis V

Iropical -- ToI


. ASQ;


f


)


II faudralt nusil savoir
quel sont lcs 616ments ra-
dloactlfs qul se sont r6pan-
dus sur le plancher et sur
les murs,
S'il s'agit de corps tels
que le XENON-133 ou la lo
dine-131, lls percent la mol
t0.6 de leur radloactivit6, le
prmiler en cinq jours, le se-
cond en hult jours.
Mais si, comme 11 est pos
sible scilon les savants, .co
sont des 6lement.s come le
Cesium-137 oti le Strontium-
90 qul imprtgnent le b6ton,
29.000 ans sevront s dcoulut
avant qu'ils perdent la moil


1


i =11 I













CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT


Midi 2 heures 4 he s (en permanence) 6 heures 10 et 8 heures 30

CE SOIR


0


$ 1.50 et 2.00
ECHEC AU GANG


ALLE II $ 1.50 et 2.00
LA DANTELLIERE


SALLE IIl $ 2.00

La raison d'Etat


SALLE IV $ 1.50
DRIVER
!I


illi1 p.aside hulich's d incel

de i rlivl il ill i.'))) i liiA
cI ni; u. i-(bIic t i C c 'eI( j1 le )uisua
,,1tj, .,p i,,li(on I b mn ma -
lie oI lo.ir I s ll oi )1 Ill~

t i-.ii I) I 1)05 lil eit i i'li ci-

,1)1(i llC I I VI il LI t 0 i1uv.CO 110'

or st.) 10.000 1051ahin


'SIltIme hydIlahqul sU SllllS
penser iclt tabr iun reser-
\oir. ,U;inyin pa ampeche
uanlk) Bien sur (dit le
pro erve creolc.
La Cite de l'Iindpendan-
ce (l(ipo)se de deux t(2)c ',
times h.drauliques,: un an-
(en ;i Morne L.apierre avec
reservoir et un autre i I'lla
hit.tilon Chatelail an 1 kilo
nmetres du ccitre ville ;
annis reservoir et par poni-
page.
( est ce sysimne prccaire
qi|ji (,it utiilise pour ahlincn
I:.i ville dles Gonaives.
Spar imalheur; la pompe


Ii -


Contr o fotes douieurs


kr1

























I. PARFUM CIE, LAFRAG


tonibe en panne (et cela
airive parfois); toute la vil
le est privde d'eau. Pas de
reservoir; or; c'est lit le
' hio. Tout u0i drame par-
fois...

Cependant la solution du
problem est bien simple.
II suffit de rihabiliter corn
plefement l'ancien systime
iH Morne I.apierre; rendre
fonetionnel le reservoir. Et;
puisquie adductionn souter
rainne est chose acquise; il
faut 1, raccorder t l'ancien
system; en voie de rehabi
citation qui s estompe i mi
chemin.

Nou ne savons pas trop
poutirquoi.

LE PROBLEM AU
NIVEAU DE LA, VILLE
DE SAINT-MARC

La Cite de Nissage Saget
nest pas eprouvee par la
crises d'eau an meme titre
que Gonaives.

St Marc dispose d'un re-
serv.inr fot-tionnel de 113.
000 gallons d'eau a charret
le dans la 6imne section ru
rule et un puts artesien va
ire fouiie a 'avenue l'eu-
renceau en vue de renfor-
(er lc debit d eau pour une
population de 19.000 habi-
tants. C'est ce que nous a
aupris Mos/sieur Girardion
Nonez le directeur du SNEP
a St Marc

Le problem; pour cette
ville; rest l'absence du ser
vice d'incendie.

En ce qui a trait a notre
reportage integral sur la
ville de St-Marc; nous ren
seicaerons. car il nous 6-
tait difficile de multiplier
70os contacts.

UNE RECTIFICATION

Vcu'll,'z lire dans notre
chroni/lue du itrdi 2 Avril:
<, e Docteur Leroy Preval
,era apple it d'autres ta-
ches plus impericures et
plus tcntdues) .


No ir aunli et collabora-
laml Tii)s.,auintt Dm'srosil '.s
nouis it [lill part d'une inte
ressanit ntouvelle. II a deci
de de prooncer tune conle
l'nmc sir les relations d'Hai
1i av'c la Rtepubl)li(ue Domi
iicamc.l dc Jlion a metre
le public hailen au courant
dlun, series d' faults d'impor
(;ilie calpiltale qui situent
Ic, interventions haitiennes
'ln Rlepibliquii' Dominicaine
dans leur veritable optique.
Cela pernni'tra a 'opi-
iiLon haitienne de corriger
on d 'mnrichir le parcouts su
vi par le professeur domini
cain Moya Pons et de se fai
re unc idee plus, proche des
vuis de nos anciens diri-
geants.
Au course de son expose,
M. Desrosiers mettra l'ac-


ANJft





GRACE EN VOGUElo


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


cent sur des faits qui se-
ront de veritables revela-
tions pour les chercheurs et
les etudiants et le public
haitien en general. Ces falls
sont tres peu coinius.
L'entrie a cette Conferen
ce sera fixee a deux dollars
pour les adults et a un dol
lar pour I-s etudiants. L'ar
gent recuellli permettra a
M. Desrosiers, si c'est possi
ble, de repondre aux invite
tions dt ses colleagues etran
gers et de poursuivre ses re
churches en se procurant
d'autres documents qul lul
sont utiles.
Pricisons que M. Tous-
saint Desrosiers a, parmi
ses nombreux manuscrits ind
dits, un ouvrage intituld :
<,Les relations d'Haiti avec
l'Ameriques.


CHICAGO -- (AFP)
Les Etats Unis et 1'Unlon
Sovietique sont sur le point
de conclude un second train
te .Salt-2. sur la limita-
tion des armements strate-
giques, a declare, mercredi
soir, a Chicago (Illinois),
M. Zbigniew Brzezinski, con
seller du president Carter
pour les Affaires de securi
te national.
M. Brzezinski, dans une
allocutiow prononcee de-
vant le aConseil des affai-
res etrangeress de Chicago,
a lance un appel aux ame



Projet du 22 Avril
1979 de Radio
National

A occasion de son Se-
cond Anniversaire, la 4VRD
soucleuse d'encourager i'ef-
fort et de stiouler I'esprit
critique chez les jeunes de
la Capitale et de la Provin
ce, organise un Concours de
Redaction ouve't aux ele-
ves :

lo) De la 9eme & la 76me
2o0) De la 6eme la 4eme
3o) De la 3eme a la Philo
Le Su.jet est le suivant :
Comment percevez vous la
Radio Nationale ?
Quelle est 1'emission qui
vous interesse le plus ?,
Justifiez votre opinion
Les primes seront remises
l'occasion d'un Festival qui
sera organism par la 4VRD
a la Cite de l'Exposition.

Les primes suivantes se-
ront ofiertes aux trois meil
leures copies de chaque grou
pe :
Primaire $ 50.00 30.00 -
15.00
ler Cycle : $ 80.00 40.00-
20.00
2eme Cycle :$ 100.00 50.
00 25.00

Le Copies devront parve-
nir: a 'adresse de la Direc
tion de la Programmation,
de RADIO NATIONAL, Sec
tion Contours au plus tard
Ic 14 Avril b Midi.


ricahis pour qu'lls soutien
nent cet accord. Celui-ci
delimite;' a-t-il souligne
un cadre de relations table
-- jusqu'en 1985 -- entre
le deux super-puissances;
m6me en cas de change-
ment de dirigeants a Wa-
shington ou Moscou.
On indiqualt; par ailleurs
de bcnne source; mercredi;
a Washington; que 1'accord
aSALT-2); negocie depuis
plus de 6 ans; 6tait imm
nent.

La Maison Blanche est
particulierement optimiste;
precisait-on de meme sour-
ce; et attend les reponses
de 1'URSS sur le moyen de
surmonter les deux der-
sur la verification des dis
niers obstacles qui portent
positions du trait et sur
la normalisation des missi
les existants.
Le Secretaire a la Defen-
se; M. Harold Brown; va
presenter jeudi soir 1ors
d'un discourse it New York
les aspects militaires de ce
trait.
L'accord zSALT-1; sign
en mai 1972; a expire le 3
octobre 1977.
M. Brzezinski s'est effor
ce de refuter point par
poilt les arguments pra-
sente par les opbosants
aux Etats Unis de ce traite
don't la ratification par le
Sexat est loin d'etre assu.


HISTORIANS
EDOUARD VIII :

Un Roi pro-nazi
Edouard VIII
LONDRES (AFP)
Edouard VIII a ete con-
traint d'abdlquer du trone
d'Angleterre en 1936, non
pas pour l'amour d'une a-
mdricaine divorcee, mais .e
raison de ses sympathies
pro-nazies, selon un ouvra-
ge de deux historians ame-
ricains, James et Suzanne
Rool, don't la version britar
unique a ete publiee mercre
di a Londres.
Intitule equi finanqa Hit
ler?,,, le livre passe en re-
vue toutes les filieres, alle
mandes et etrangeres, par
lesquelles le troisieme
Reich obtint des fonds. Ii
affirme notamment que les
vues pro-hitleriennes d'E-
douard VIII, devenu Due de
Windsor apres 1936, avalent
incite de nombreux britan-
niques influents a soutenir
financierement le trolsieme
Reich.

Le refus du Rol. de renon
cer it son amour pour Mme
Simpson, estiment les au-
teurs, n'a ete qu',une faqa-
de destinee a catcher les
griels du gouvernement a
regardd du monarque concern
nant son attitude pro-na-
ile.
A lappui de leur these,
'ames et Suzanne Pool cl-
aent notamment un memo-
randum adressi le 2 Jan-
vier 1938 'a Hitler par Joa-
:him Von Ribbentrop, a-
ors Ministre des Affaires
Etrangeres du 3eme Reich :
xEdouard VIII a du abdi-
quer car 11 n'etait pas cer
ain, en raisonr de ses opi-
alons, qu'il coopirerait a
me politique anti-alleman
les.

Les auteurs citent egale-
nent un discours prononce
par le Due de Windsor en
1937. L'ex-rol, affirment-ils,
y 6voqua ile miracles des
:eussites allemandes qu'il
aurait expliquees ainsi :
,derridre ce miracle, se trod
vent un homme. une volon
ti, Adolf Hitlers.
Il ne fait pas de doute, se
Ion l'ouvrage, que ;le rol
itait pro-nazi>. veut pas dire qu'll a finan
.6 Hitler, poursuivent Ja-
nes et Suzanne Pool, mais
ses opinions cnt encourage
de nombreuses personnall-
,es britanniques et alle-
mandes importantes a soute
air le dirigeant nazis.

Quand 1'opinion alleman
le, estiment les auteurs, ap
prit que 1'heritier du tro-
ae itait pro-nazi, elle pen-
a a tort que le gouverne-
sent britannique adopterait
e point de vue qlu'il devlens
trait rol et qu'uri gouverne
nent nazi serahit le blenve-
0u pour.la Crrnde-Breta-
;ne.


par example; et nou recu-
serons clairement toute ten
tative sovietique d'etablir
un tel lien negatift; a-t-it
affirm.

En conclusion; le conseil
ler de M. Carter a insisted
sur le faith que les Etats -
Unis avaient pleinement
consult et rassurt leurs
allies sur cSalt-2)). 11 a
rappele qu'a 1'issue du som
met de la Guateloupe en
Janvier le Chancelier Ou-
est Allemand Helmut
Schmidt; le P r e mier
Ministre Britannique Ja-
mes Callaghan et le Presi
dent Francais Valery Gis-
card d'Estaing avaient pu-
bliquement apporte leur
soutien a cet accord.


Prochain voyage a
11tranger du
President Somoza
et de sa famille


(Suite de la 1re Page)

au Nicaragua, sera egale-
mmnt accompagne par sa me
re, ne menulonne pas la des
tinalion de la famille presi
dentielle ni la duree d son
absence du pays. Trois au-
tres enfants du President
resident deja t 1eltranger.

Las commentaires vont
bon train dans la capital
nicaraguayenne oh les obser
vateurs s'etonnent d'un tel
depart en famille a un mo-
ment o oun2 certain agi-
tation se Doursuit dans le
pays.


rae.
II a not& que les rela-
tions americano-sovietiques
ne perdront pas leur carac
there comp6titif; mais que
1'URSS a ainsi convesnu a-
yec les Etats Unis qu'il
allait contenir ales ris-
ques d'un holocaust nu-
cldaire).
(Salt-2 va plus loin que
Salt-1 en etablissant; pour
la premiere fois; des pla-
fonds egaux pour. chaque
categories d'armes incluses)s
. que les deux pays seront au
torisis a posseder; a rappe
16e le conseiller du presi-
dent Jimmy Carter pour
les affaires internationales.
M. Brzezinski a assure
que .malgre la perle de
leurs stations electroniques
de surveillance en Iran les
Etats Unis sont pleine-
ment confiance qu'ils peu-
vent verifier d'une faqon a
diquates le respect des
clauses du traits par 1'UR
SS.
IA 1'vidence; un Traiti
Salt-2 ne marque pas le si
gnal de la fin de la com-
petition Est-Ouest (...); ni
la fin de la competition
militaire et meme strategi-
ques entire Washington et
Moscou; a declare M. Brae
zinski qui a note que rien,
n'interdisait dans ce docu-
ment la modernisation par
les americains et leurs al-
lies de leur puissance nu-
claire et de leurs forces
convenItionnelle>-
Brzezinski a; par ail-
leurs; rTaffirme avec force
que la limitation des arme
ments stratigiques ne de-
vrait pas dipendre des pren
peties des relations ameri-
cano-sovietiques.
(Nous n'acceptois aucun
lien entire ce dossier et
-d'autres questions; la coo-
piration sino-americaine;

PEINTURE
Le peintre Manes
a la recherche de
son public


Manes a mis devant nous
accroche aux cimaises d,
I'Institut Frainais d Haiti UN TRELS BEAU FILM EN COULEURL;
depuis le 3 Avril dernier,
quatorze ails de pdinture
ide 1965 I 1979), touts Is' .OASKS SECRETES DU SAHARA,
tapes de sa carriere de

S 1965 au Son Ep- Auditorium de H'Institut Francais
t l'Institut Halitano Anme

toiie jusq Ven ses rocen. dredi 6 avril 1979
Cette. longue period de
travail a vu l'artiste emlprun ll
ter ouil essayei plusieurs .sty ENTREE It I. 30 SCOLAIRE Gdc, 30(
les d'cecoles pwicurales availit
de venir lui-meme. II y a ,
chez Manes du realism. de 0 H ADULTES s 1
1'impressionnisme, et mt' me
du surrealisme le tout nest CARTS EN VENTED A INSTITUTE RANCAI
point rendu avec un g CR S N A INSTITUTE RANCAI
bonheur : il 3 a des haus'.
et des bas. Disons-le tout -Ae 'osc 53c
suite l'essentiel de sa peri
Lure est centre sur le realils
me, un realisme qui marque t
les points d'or de ses ta- A U O ides
bleaux reussis come Les r
debardeurs de Jacmel oil
l'artiste avec un jeu de bleu [MME GEORGETTE DUPLESSY)-
a monte la tonalite et cree
ainsi une impression realis- Disquaire des Melomanes
te qui retient favorablement avertis
attention. Mais, quand ie 41 RUE MACAJOUX TELEPHONE 2-3824
peintre part A la recherche
de son art et s'essaye dans rofessionnels et M mans art
laimpressionniste et surtoutanas aVertA
dans le surreailsme come Quelques soient ves critkres de choix
dans le tableau qui simple Les noms suivants reprisentent votre garaitie do
la prise de loa, alors on ne re toujours
trouve plus Manes : il se
broullle avec les couleurs en amplifieateurs RADFORD,
y laissant sor art qui n'a GOODMANS.
cess6 d'etre primitif, et pa ALBA.
radoxe, c'est ce c6te primi- Tournes-Disqpok TRANSCRIPTOR,
tif qui, k bion y penser, faith
la force de sa peinture. CONNOISSEUR,
Manes a mis A profit les GARRARD,
lemons de dessins de ses Tte de lecture GOLDRING,
maltres Cidor et Lazard
sans toutefois s'y enfermer COSMOCORD,
car sa peinture, on en a l'im Baut parleurs 'KOLA CELES1 ION
pression, fuit le dessin et K E F,
brouille ies perspectives clas GOODMANS
siques avec des bandelettes Cassettes Recorders BIGSTMAN
aligndes ga et 1h qui pas- Cassettes Recorders : BIGSTON
sent et repassent dans ses Television QUASAR
tableaux. Guitares EGMONT
On ne peut dire que pour Amplificateurs et
sa premiere exposition Ma-
nis a mals ce' qui est sicr, c'est Haut parleurs
que 1'artilste a fait montre Tape, cp-settes,
d'une personnallt6, d'un sty -
le propre qui, nous en som vierge. B A S.F
mes certain, finira par s'im Calculatrices
poser aux yeux des uns et 1ectroniques SINCLAIR LITRONIX
des autres. position des Qualit6, imagination ereatrice, perfection tectkique

oeuvres de Manis durera jus Notre rapport quality prix est imbattable.
qU'au 25 Avril A 1'Institut Une visit & notre show-Room vous en convaincra
Frangals d'Haltl..


W. L.


JEUDI 5 AVRIL 1979


Conclusion de Salt-2 imminent


Les relations Haitiano Dominicaies :

Un project de Toussaint Desrosiers


ac/OOOG;~/r~///cr/k/c/r~/


------- ---------------------------------


0.0 ----- r--~~r~-~~l ~ = -


--%Au-ocm


~OQOmI_~YUX~)W~'~PDOaQF*v~Y~'r~mQWljc~r ~LYCCYbrUllb*~L~CIOCL~I~O"r~O~~rWCE4~ __,,, ___------n------wJ c,


Claude Pavard, Conrerencier -

Cineaste de la Guilde


Europeenne du Raid

PRESENT


For sheer delight...
Tobleron e Switzerland's
world famous chocolate
with milk,
almonds and honey








Chocolat Tobler

Known the world over


NN


s"




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs