Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10356
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 2, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10356
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





























































































































A LA SUITE D'UNE
VISIT SURPRISE

Le sOIus Screntiire d'Etat
a la Smito Pubiique. le Doe
cr. Jcannot Cadet a effect
tut, unmi visite-surprise au
D.. tepnusairec-Hopi tal Char-
les Collmoun.. ci la Petite-
Riviere de l'A,'1ibonite, la
semaitne dcrnicle.

Cette visit soudaine a
doimnne licu a un important
remue-menage au sein du
personnel de cc Centre Hos
pitalier .
Dc source autorisee, nous
avons appris que ces emplo
yees don't les noms suivent
ont ele amninistrative-
ment remerciecs :
Mme Jerome Masse, Mme
Alne Grand-Picrre, Mmei A
beiiard Jeanty, et deux auxi
liaires : Mine Micheline E-
milcar Marc Constant et
Melle. Indiana Borgella.

E11les seront remplacies
par :
Melle Yolette Latortue,
Mme Lessage Juste, Mme
Lereste Delva Melle Marie
Tlih:r: ,n Pe itr el1 Me-le
Noenul., A.: cim.,u_ Cott: derc
,-iore '-:t nonrmm,:e comm:-
techniclieri e nel liab-.rato.iic
puisque le Departement de
la Sante Publioue et de In
Population projette d equi-


IMPERFECT1.. TALI


Le Premier Ministre


Israelien


a la Synagogue du Caire


Par Ralph COSTI
LE CARE, (APP)
Bousculades et embrassa-
des, Youyous et npplaudlsse
nlcnts onti marqu6 1'arrivec
Lundl du Premier Ministre
lsaitl6.en, Monsieur Menu -
hemi Begin, tout sourlant et
vi.siblement, 6mu, a la Syna
Pgo.e Calrote de la Rue
AdIy.

,Noius atlendions ce jour 15
:aiec impatience. Heureuse -
ment clue Dieu nous a pret;
vle pour le voir, cest mer-
villleux ., s'ocrie le seul tail
leur utlif qui exerce encore
sen mutLler au Caire.
Comme lui, tous les mem
bris valides de la commu
r'nito juive du Caire forte
di cciil cincqi ante ames. pour
!a plupart des personnes
os t >l veis a la Synago
iiWc ii(': noeures avant 1'ar-
:o' de Monsieur Begin. Na
iiere. eel evenement rele-
ai t a leours ycux du domai
I' de '1incroyable.

An.itot aprc.s 1'arrivoe du
I'rt-micr Minlsire Israelien
i'! i iiignie de MM. Abba
lbii, anc iin chef de la Di-
ilonialle Israelienneo. de M
L lhiitou Ben Elissai. Direc
li'ur dii Cabinet de Monskiur
BDemn, ct de Monsieur Jo -
M i Dmana. Sert etaire de la
ioUinlniliauie Juive du Cai
re. 1 assistance oa commence
a rociter la priere de l1apres












ci ,'; lTransport Aerien
i 'rat. l (I ATA) sur la
1 eas tarifs aeriens se
r iV-'ti'V mardi. a annon-
c,. i idi L' porte-parole de
1 a ucriatlon.
L,: i d.riieants de quelque
7m" Inniaainies aeripnnes reu
ii d'enuis mercredi dernier
.i. In;) mis; d'accord sur une
tl-i,'! ,s moyenne de,. tariffs
is.s .;vers et ret de l ordre
cd' p,;" .it mais doivpnt
e'(/" c1' p : ulid' r les moda
:, dniplcwa lion suivant
I. < r'i '"'. indique-t-on de
tonnne source.
C I le I l ia l s ( s
T : a p'' ; .i' r s qui "st im e
('*n y,'r(|i (' Il l rclev'( m cp l t
(ii l ir ci i t-mii ') l, dii e on

''',iivon" ;Ii Lit ieim,' pour
ru c 'ioullt' lll'' 1 1i vi'ii'-ur
:I~l:11m l-mai.


nildl, (Min'ha) : et ton Pro
phite Isale nous a dit :
emais ce que j'alme : c'est
rompre les chains de 1'ln-
justice, d6nouer les liens de
tous les jougs, briser enfin
toute servitude.

Apris la prilre, Monsieur
Begin monte it 1'autel pour
faire une brive declaration
rendant hommage a la po-
pulation juive d'Egypte qui,
bien que riduite, a su main
tenir les traditions de l'an-
cienne communaut6 Israeli-
te.
<,Nous sommes venus de
Jerusalem pour vous appor
ter la paix, dit-il avant d'in
viter l'assistance Ia chanter
en choeur le refrain d'un


COLUMBUFvp MFel
il ^ m .


S LUNDI 2 AVRIL 197


per le Dispensaire Hopital
Charles Colimon dl'une salle
de laboratoire
Par atlleurs, le Docteur
Leroy Preval attend que
toutes les lettres de service
des remplacants lui soient
parvenues par le courier
postal pour installation
officielle, sclon les normes
etablies par 'Administra-
tion du DSPI1.
Bien tot le Dispensaire -
Hopital de Petite-Riviere au
ra, d'apres les sources bien
renseignees, un novel ad-
ministrateur en la person-
ne du Docteur Gourdet qui
sera assist d'un midecin-
residant.

L'actuel administrateur;
le Docteur Prival sera ap-
pela It une autre fonction.
II ira I la Chambre 16gisla
tive pour la validation de
son pouvoir; le 26me lundi
. du courant. Apris quoi; il
aura I fire face a d'autres
ressources;sains habit;sans a
plus itendues...

UN MISERABLE
REF1UGIE SANS
RESSOIJRCE

Dans notre dernimre chro
niue nous avions relate
10 trli :t, cas d oin solitaire
cloitre ians sa chaumiere
incendice par des barbares


DIRECTEUR : LOCIEN MONTA8
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


SOCIETY HAITIENNE
D'HISTOIRE, DE GEOGRAPHIC ET DE GEOLOGIC
A PROPOS D'UNE NOTE DE NOTRE QUOTIDIEN INo.
DE SAMEDI) SUR LA VISIT DES 3 HISTORIENS
DOMINICAINS


Billet a Lucien' Montas


Mon cher Montas.


air Olourique juai oisant : J'ai tW6 neurcus d'appren
(,Hevenou Chalom Aleil dre par l'organe de votre in
khemn (nous vous avons ap t6ressant quotidien que se
port la paix). trouvaient dans .nos murs
trois 6minents historians do
A 1'exterieur, une foule minicains invites I prononcer
de badauds, apparemment in chacun d'eux une conferen
different et tenue at distan ce I 1'Institut Frangais d'Hai
ce par un dispositif strict de ti. Et je trouve natural l'in
security, observe la tente teret que votre redacteur por
dressee devant la synagogue te a notre Societ6 d'Histoi-
sur l'initiative de la presi- re qu'il erait concerned par
dence de la Republique. cette information. 11 pour -
rait rime, imbu des exigen
Dix minutes avant I'arri- ces de son metier de journal
voe du cortege official, qua- liste, reprocher aux mem-
tre drapeaux Israeliens a bres du Comite de Direction
vaient ete hisses pour etre d'avoir tard It fair parve
aussitot enleves a la fin de nirt a la press, pour etre ren
1 office religieux. Au depart du public, le programme bi
du cortege, la foule affi ti en la circonstance. 11 an
chait une certain curiosi.ti. rait d'autant plus raison que
Quelques bras saluerent ti depuis l'annee derniere, a
mnndement au passage les 1'occasion du congris tenu
deuLx cars transportant les en Haiti sur la Traite N6
jouirnalistes. L'enthousiasme griere, des contacts etaient
delirant qu'avait connu Mon faits entire historians hai -
saur Ben Eli.ssar quand il tiens et leurs confreres do-
-s ea'it rendu a cette synago minicains participant aux
guie en Decembic_ 1077, n'e travaux. Des discussions, au
t.ai pas au rendez-vous au- cours d'une reunion chez un
jourd hui. confrire haitien, avaient me




Ou ganda: I.e point de la


situation en Ouganda


NAIROBI iAFP)
Le confhit ougandais a
pris lundi une nouvelle di-
menisiin avec 1'entree en ac
tion de I'u .ii,.n ranzanien
ne qui a i.. .. des ob-
jectifs situes a Entebbe et
a Jinia. respectliement A 35
kiil)mrtres au Sud et 80 a
IEst de Kamppla.

Ces bombiardc-ments n'ont
ote ni conflirmrms nn demen-
tis par les autorites tanza-
ni nnes. Ils s nt considers
par le observateurs en Afri
que de t'Est come preuve


La CO2.''raece Rzeionale d'Air France


''-d(i:'cdil :30 M'irs dernicer.
i de-. h ,, 1 Hotel Moen
: i, m u; I u'cu'T des chefs
c' 'v]i((' (Ii :.r F'rance Dour
t i )f'.i Au ,-i"s (h1 ( 'ctL
I 'it' iuF' i i ; laiuelle par
l ie, uilu ;u .nL i M. Jcaui Fer-
I',' '" r( it lilr 1i gional
c' !', I ')(c' il a de6 revco 6
qlu lh. i l':-i (it i prtct d'Air
', -'i1c 1 l'iu i o i i t reinei

Kn li':-. di ii.us de 1000
tion c 1 j77 ]( traffic est
po' a 3 00) tlonn s i n 1,78.
soul iun' auuiim i-iti ionii de
200 pour i I' eln utin an.
Lu ( c'- e de pri t d'Air
Franc en HaIIui .st dirie6
pa' M Yvon Dccastro assis


te d'une equipe de specialist
tes. Son appul louistique est
constitute par des installa-
lUon.s modern's comprenant.
entire autres. a 1 Aeroport In
t-rilational :

4.500 nieds carries d'en
trepo's.
Un mat erel de pesags
el de manutention adaptC.
Par aillcurs, un cargo DC8,
d unm capacity d import de
46.000 lbs en 13 Dpal-ttes)
relie, deux tois par semaine,
Port-au-Prince at Miami.
San Juan, Pointe a Pitre et
Fort de France. Le B 737 est
affct.le aux petites expedi-
tions.


de ]a volonti de Dar Es Sa
laam de ne pas laisser la
,bataille pour Kampala,)
s'enliser dans in long siege.

La centre offensive des
forces libyeni es au course
des deux-derniers jours sem
ble bien en ef1et avoir stop
pe 1'avnce combine des
forces tanzanifnnnes et des
dissidents oug.indais, meme
si ces forces. come elles
l'aftirment, n'ont pas perdu
de terrain.

Eloignees de leurs bases
et devant soutplnir une guer
re qui cofnte extromement
cher t la Tanzanie. les for
ces anti-Amin ,. souligne-t-
on. ont tout a perdre d'un
ralentissement de leur mou
vement vers la Capitale. En
outre tout delai dans les
combats est sans doute mis
It profit par le corps expedi
tionnaire libyen estime a
2.000 soldats et qui a pris la
place d'une armnee ougandai
se pratiqugment volatilisee
- pour renforcer les defend
ses de la Capitale ougandai
se.

Les objectifs vises par les
chasseurs bombardiers tan-
zaniennes traduisent en ef-

(Voir suite page 4)


aux environs de Marchand-
Dossalines.
L'individu s'appelle co ,. II nest pas mort Heu
reusement. Ii vit... Oui;
mais dans l'objection. Sans
resources: sans habit a-
bri; aux abois. Sa chaumie
re est completement consu-
mee par le feu. Encore
que Tiloco ait
pu se sauver Ia vie. On ne
pense pas que ces barba-
res de haut calibre soient
impunis. Les policiers;dans
cette zone; ont du pain sur
la planche.

LE VENT DANS
L'ARTIBONITE

Ces jours-ci; il souffle;
It tout de champ; un vent
violent dans certaines r6-
gions de I'Artibonite; au
moment ofi fleurissent les
manguiers et mfirissent les
cocotiers ...

Mais malheureusement;
ces bourrasques saccagent
nos vertes frondaisons; nos
vergers et nos champs...
Les fruits dilicieux tant
atren.lus aux prenmileres
gOultes de pluie par les culi
tis-ateuri. s.-mblent Aire de
cirnie svant i houre par ce
vent reaoutable qui souleve
do la poussiere et apporte
mimee des maladies...


T416phone : 2-2114 Bolte Pos'le : 1316
Rue du Centre Nr 212


L'accueil reserve du Caire a. Be


PARIS i AFP)
L'accuell peu chaleureux
fiIt lundl au Caire au Pre
mzer Minlstre. M. Menaherm
Begin. a reflete les condl
3:ons dificiles dans lesquel
les a ete conc'a le tralto
de pal x sralo-tgyptien
ous'legide dt-; Etats Unis
au milieu de I nostilit- ar
be.
0' Pour recevoir, et pour la
premiere fois, dans la capi-
tale egypllenne le Chef du
GOni.erriement, israelien, lea
autoriLes au Caire se sont
bornecs a respecter tout jus
-'e les formes protocolaires.
Ni le Cnef de lEtat ni le
Premier Ministre egyptien
ne sent allies accueillir It
Sacroport. M. Begin, aupres
de qui availt. et; delegue le
Vice-President, de la Repu-
blique M. Hosni Moubarak.
Aux mats d'honneur de l'a6
report les dtapeaux aux
couleurs israeliennes n'ont
fault qu une breve appari-
tion Une fanfare a joue
I'hymne israelien et egale-
ment i'hymne de la paix.
Avant de prendre l'avion
pour I'Egypte, M. Begin a-
vait declare qull se rendalt
au Caire le coeur ouvert
et la main tendue vers le
President Safate et la gran


de nation eg pltlerne'.
Le Premier Ministre israe
lien asalit emporte, pour Io I
frir au Prsidvi-tt Sadate.
Le glaive se Ia Paix.. u ,e
replique en bronze d an gial
ve de i epc'que caraieenine
durt ia tame tordue symbo-
lyse le refus cd sen sernlr.
M. Begin, qu, Coil quitter
le Caire dans la journey de
Mardi, ne devait rencontrer
le President Sadate au'au
moment du diner. Aupara-
vant. il devait diposer une
gerbe sur la tombe du sol-
dat inconnu, rendre une vt
site aux pyramids et assis
ter a un office rellgieux
dans la synagogue situee au
centre du Caire.
Dans le moncle arabe, 'hos


tlilt i l Iegard d
Paix spare: cc
manifesteit sou.
mes. Tardi qu c
core exaictemeit
que prendrontp
pay arabe, Iles
sei Bagdad.,
irce deDaro d
olusieurs ambai:
tamment ceux
d'Abou Dhabi et
Le leader de
Yasser Arafat. e
Khadafi, dans
wies accord6es
amiricain lemment attaou
dent Sadate. M
convaincu ou'

(Voir suite


1gi

intin
divi
in il
i les
pour
06ci
oil a
ou Ca
.;ade
di
de
1'0
et le
des
au I

ie


me abouli ii un accord sur
un project de colloques au-
tour de themes contradictoi
res touchant I'histoire des
deux peuples int6ress6s.
L'change d'expirience, la
revelation de part et d'au-
tre de documents de sour-
ces diff6rentes, des inter -
prctations des faits I partir
d'optique divergente, souli-
gnent 6loquemment les pro-
fits qu'en auraient tir6s
les congressistes, preoccupes
d'une synthese de 1'histoire
des deux pays et avides d u
ne complimentarite qui 61ar
girait les cadres des 6tudes
historiquesa t une dimension
international. Ce travail de
synthese t travers des ana
lyses plus poussies des laits
soffit pour expliquer et jus
tifier la chaleur qui avait
accueilli le project et !en-
thousiasme qui explosait at
travers nos fraternelles ac
colades. Par la suite, des
lettres privees maintenaient
le climate et laissaient en
trevoir pour bientot cette reu
nion benofique. De notre co
te nous attendions avec im
patience la lettre officielle
qui mettrait en branle les
preparatifs, puisqu'il 6tait
convenu que nos confreres
dominicains auraient le pri
vilege de 1'iinitiative.

Finalement, c'est la note
de votre journal qui a bruta
lemnient mis fin a notre fie-
vreuse attente. L'organisme
qui a facility le voyage de
ces brillants confrires do-
minicains, a programme
leur sejour en Haiti et, peut-
.tre, regl6 les contacts a e"'.
blir. n'a, parait-il, pas pen
se que la Societe d'Histoire
pourrait aider a one meilleu
re coordination. Mieux. la So
ciete n'a ete officiellement
invitee ni Itassister aux con-
ferences ni h dialogue en
apart avec les conf6ren -
ciers. Tout cela serait peut-
etre a dnelorer. Faudrait-il
en diduire qu'au sein de cet
te socilt6 et en dipit de son
credit moral, on n'a pas pu
retenir, contrairement au
point de vue du redacteur
de la note parue dans le nu
mero de votre journal du sa
medi 31 Mars, des personna
lites valables pour un entire
tien fructuex avec des con
frares dominicains.

Les trois confirenciers
ont des relations amicales
avec presque tous les mem
bres du Comit de Direction.
11 est done certain, qu'en de
hors de l'attirance des corn
munications programmees
et du regal que laisse pres
sentir la renommee des con
ferenciers, ces membres
payeront de leur presence
par courtoisie pour des col
leagues considers comme des
amis. Mais le ComitE ne char
gera aucun membre de por
ter la parole au course des
manifestations et n'a man-
date personnel pour la re-
presenter officiellement. Le
public voudra bien consid6-
rer comme strictement per
sonnelle la presence des
membres a la salle de cosf6
rence. Nous nous voyons con
traints de garder cette posi
tion au course de ces manifes
stations organisees a notre in
su et pas tout a faith dans
les conditions que nous eus
sions souhaites pour un en
richissement riciproque.

Bien Cordialement

Gerard M. LAURENT
President.
N.B.- En derniere heure,
le President de la Soci6te
Haitienne d'Histoire nous in
forme qu'il a recu une invita
tion i titre personnel.


Notre selection national
alignee hier apres-midi face
au Cavaly de Liogane na
pas laisse une impression
favorable sur les nombreux
spnctateurs qui suivaient la
rencontre au Pare Jn-Clau
de Duvalier de la ville d'A-
nacaona.
Au terme d'une parties pas
trop riche en actions, elle
a ete d'ailleurs tenue en e-
cheec 0-0 par les vice-cham
pions lioganais qui malgre
leur inflriorite technique
faillirent obtenir in extri-
mis la victoire.
Ces rencontres d'entraine-
ment permettront par con-
tre a l'entraineur Rene Ver



Gonaives -- N.
Les joueurs du N. Y. Ea-
gles ont baiss6 pavilion face
I une selection des Gonaives
samedi aprns-midi au Pare
Vincent. Les 2 buts de la for
nation gonaivienne ont 6t6
inscrits respectivement par
Roberto Montas et Roland
Jean. t>l a,
Nos hotes qui ont sdvire-
ment critique l'arbitrage de
la rencontre assure par M.
Imorns Alouidor, menerent It
la mi-temps par 1 0 Le de
mi centre haitien Herv6 Guil
lod, membre du N.Y. Eagle,
fut 1'auteur du premier but
de la partle. La veille du


LA VIE CULTURELLE


LES HAITIENS AU
QUEBEC DE PAUL
DEJEAN

L'Ilaitien en diaspora est
objet d'6tudes ici et li. On
connait I'ouvrage collectif
sur aLes Hailiens en Fran-
ce- signi de Roger Baslide,.
I'rancnoise Morin et Fran-
vcis Raveau. Une etude pre
liminaire sur 'otre diaspo
ra a rivele trois principaux
lieux de condensation: Pa-
ris; Montreal et New York.


Ce group de chercheurs
voulait savoir si lo) problems de diplacement
sont-ils plus important
que les problems de chocs
culturels-? Les trois villes
retenues presentant des de
gris de distance culturelle
plus ou moins grads hious
permettaient. en comparant
les reactions des Haitiens
dans chacune d'entre elles;
de mieux distinguer les ef

(Voir suite page 8)


PEKIN, (AFP)
La Chine a decide d'abro-
ger le trait d'amiti6, d'al
liance et d'entraide conclu
entire elle et l'Union Sovieti
cue il y a 29 ans, un an a
vant son expiration en 1980,
a-t-on appris lundi de bon
ne source Diplomatique ci
Plant une source chinoise.
Cette decision a, semble-


ce aux gros bonnets de la
capital. Tout le monde a
desormais son mot a dire
dans la suite de la compe-
tition.
--Le- iatch- nul- 0 0-enre-
gistr6 samedi soir au Stade
Sylvio Cator a faith soule-
ver bien des controversies
dans nos milieux du ballon
rond. Ce n'est plus un acci
dent de parcours mais une
veritable - des
mal-classes aux detriments
des autres.
Ce resultat compromet-
tant pour le VAC faith revi-

iVor suite page 8>


tus de bien limer notre e-
quipe representative gui ren
contrera jeudi soir au Sta-
de Sylvio Cator, la selection
dominicaine et qui participe
ra a partir du dimanche de
Paquns aux epreuves elimi-
natoires des jeux Panameri
cains de Cuba.
Le resultat peu satisfai-
sant obtenu hier apres-midi
prove bien que nos respond
sables ont vraiment du pain
sur la planche avant la ren
tree en champagne.

La formation presented
par Vertus est loin d'etre 1'6

(Vor suite page 8)



Y. Eagles : 2 1
match, 1'equipe new-yorkai
se avail neanmoins dispose
du Racing par 1 0 au Sta-
de Sylvio Cator.



EN BREF

CAYES JEREMIE :
4-0

L'equipe scolaire des Ca-
yes a eu raison de son homo
logue jeremien par 4 0 la
suite d'un match a sens u-
nique dispute hier aprns-mi
di au Land des Gabions.
Pour le Sud les cayens
sont ainsi qualifies pour la
phase decisive du champion
nat de football national sco
laire. Elle d6buta au Stade
Sylvio Cator Ia la fin du mois
de Mai.

LE FOOT CAPOIS

Hier aprns-midi, dans le
champlonnat official de la
Ligue du Cap, les dquipes
FICA et JSC ont fatll mach
nul I but partout. Un score
nul 0-0 devait aussi sanc-
tlonner le resultat du match
Belier Dynamo dispute sa
medt apres-midl.

(Vor suite page 8)


0. O1.0 1 iI LIBRARY
fl6me ANNEB









FONDE EN 1896 LE PLUS ANCIENT QUOTII AITI MEMBER DE L'AOClATION INTERAMERICAINE DE P SE
FONDE EN 1890 LEI PLUS ANCIEN QUOTIDIEN b HAITI MEMBRE DE L'ASBOC1ATION INTERAMERICAINE BE PRESS


. Arafat est
oe d'autres

page 4)


En cette date fast pour
Le Matin, nous prenons plain
sir it dresser nos plus vives
felicitations ait son Direc -
teur Monsieur Franck Ma-
gloire, a son co-Directeur M
Dumayric Clarlier et i ila
brillante equipe du '.Ma-
tin)).




:' s


-^is -* l, are


Le P;::ro.inaL: t le sala-
riat de la ( .' '* rio -e
des Cayes sout parvenues
ci .l 1 1 ii oun acs(uird; sur
le irt .; .:'l t ,- uil tui

I', dt ') .' i e.. -m ,,i eique
t e' -.1 .
L'accord conclu en pre-
sence du SecreLarc d'Etat
aux Affairoe, e ,ci:les t!.
Hubert de Ronceryv et le
Directeur General du Tra-
vail M. Gerard Michel por-
te sur six points :
1) Ia Cetirale De-,salines
reconiait fondee la deman
de d'augmnentation formu-
16e par les travailleurs.
2) La Centrale Dessalines
s'engage a accelerer les
pourparlers. pour q u e
m e i 1 i I u re satisfaction
soit donnee aux travailleurs
3) Une auingmetation gene
rale repartie comme suit
est accordee aux tra ail
leurs de I ui,,e :
auxn alaires de S 150 a
2000; 6 pour cent
de 150 a 48 dollars net;
10 pour cent
A partir de 48 dollars 10
t 16 pour crnt.
4) Dans le c(as special des
37 ouvriers de la produc-
tion; leurI salaires quoti-
diens deviennent
Pulgader ... 1S75
par jour.
Coceder .........4 S par
jour
5) La Centrale s'engage;

(Vor suite page 3)

Voeux
Wdanniversaire
Lc ler Avril aimenalt 1'an
niversaire d'un des distinm-
guees et exccllente coillaoo
ratrice de notre Journal.
Nous voulons p.trler de Mnie
Marcel Carduccl. I!autcur
des MHaltes au Jeud"i. si
appreciees de P.os lecteurs.
Le Nouvelliste s'associe a
!a joie de la famille notam
ment de son epoux notre


t-il, 6te prise au course de la
reunion Dimanche du comit6
permanent de l'Assemblee
National Populaire. Celui-
ci, selon le compte-rendu of
ficiel, a consacre ses travaux
de Dimanche aux relations
etrangeres de la Chine.
Bien que ce traite soil de
venu lettre morte depuis la
rupture Sino-Sovietique de
1960, 1'Union Sovietique a
vait faith savoir officielle-
ment qu'elle navait pas 1'in
tention de 1 abroger et
qu'elle laissait cette initiati
ve I la Chine
A la fin de la semaine der
niere, un responsible du Mi.
nistare Chinois des Affaires
Etrangeres avail confirm
1'intention de Pekin de de-
noncer, avant le 11 Avril de
cette annie, le traits signed a
Moscou le 14 Fevrier 1950,
afin d'dviter qu'il ne soit re
coTdiUlt automatiquement
pass cette date comme une
des ses clauses le prevoit.
Monsieur Deng Xiaoping a
vait announce en Septembre
dernier a des visiteurs Japo-
nais, a rappele ce response

(voir suite page 3)


Communique

Le Department de 1'Educa
ion Nationale avise les Di-
ecteurs et Directrices des
Etablissements Secondaires
de la Capitale et des Provin
ces que trois sieges ont 0te
retenus pour la Session Or
dinlaire des Examens du Bac
calaureat 1979.
lo ) Sige du Nord : Au
Cap-Haitien.
Les Lycees et Colleges du
Cap-Haitien et de Fort Li-
berte.
2o) Siege du Sud : aux Ca
yes

Les Lycees et Colleges des
Cayes et de i'Anse-a-Veau.
3o) Siege de Port-au-Prin
ce.

Ce siege recevra les candi
dates des Lycees et Colleges
de Port-au-Prince. de Petion
ville, de l'Arcahaie, de Saint
Marc, des Gonaives, de Mire
balais, de Hinche. de Port
de-Paix, de Jacmel, de Peti'
GoAve, de Jeremie.


Sur la scene du Rex Thea
tre, le Samedi 31 Mars, Ca-
role D6mesmin, fort bien
accompagnie par le- Carib-
bean Saxtet, a remport6 un
veritable triomphe. Une sal-
le comble, ofi lon observait
des gens de toutes les class
ses de la society, a manifes
t6 sa joie, son admiration
- et mmme mieux: son a-
mour avec un deborde-
ment 6motionnel rarement
observe dans ce pasJ oft la
population sembl#,avoir dd
sappris l'art de vjrer pour
de bones et solids raisons
musicals.

Ce changement dans 1'at-
titude du public e;t inmp,'r-
tant. II ndilque que b.',-,
d:-s gens soriit fatigue n' i!
musique de pacotille t et
la vulgarite qgi'On eisaye. de
leur imposer deputy vins t
ans sous !',tlqutte de nu
sIque haitienne. II u-Lidque


que tout au moins cette par
tie de la population qui peut
payer le cofit d'un billet
pour un recital de chansons.
est en train enfin de
reagir sainement et est ca-
pable d'apprecier une must
que populaire haitienne de
aualite.

Carole Demesmin m'a char
m,. tant par ses fortes et
authentiques qualitis musl-
cnales que par sa presence,
son elegance, sa distinction,
sa simplicity, son natural et
son sens de la communica-
tion. Sa voix est belle et
puissan.te, elle chante avec
beaucoup d'6motion et de
f-r'. ur, et sailt '5s contriler
m-ini-e d7ati ie pirox.'=me.
'Vola un 1 '.eril-ible chanteu
so come on: n ri a rarem-rnt
vu d-s l'lhistoire de notre
musique populaire. Dans cet

iVoir suite page 4)


Chine URSS : L'abrogation du

Traite d'Amitie


LES SPORTS

10LETTE EXCELSIOR : 0 0


Quand tombent les mythes


SELECTION NATIONAL LEOGANE : 0 0

Un rOsultat peu convaincant


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE

Par Roger MILCENT


Port-au-Prince, le 2 Avril 791 ami Marcel Carducci pour
Dr. Raoul PIERRE-LOUIS J lui adresser ses voeux de
Secritaire d'Etat sante et de bonheur.


Carole Demesmin

au Rex Theatre

par G6rald MERCERON


v q i lk- I T il -_ ik I


IAL LtAWNvesAM-e

du grand quotidien
,Le Matins

Hier ler. Avril 1979. Le
grand Quotidian aLe MA -
.e TINs entrait dans sa 73eme
S anne. Nos confrires et amis
V de la Rue Am6ricaine se r6
jouissent & just titre en eet
te journ6e d'anniversaire,
des progrets realises au fil
des ans pour tenir bien"
haut le flambeau que leur
a transmis sl'Amirals, Mon
sieur C16ment Magloire.
Le Matin aborde cette nou
velle tape de sa brillante
histoire, toujours avec le
meme allant, le mime cou
in* rage et la mime determine
in tion qb lui ont permis de
traverser des moments par
fralt6 de ticulierement durs, de sur-
.ue L se monster des obstacles, de
ersesa or triompher des difficulties et
des problems. Plus que ja
ore en ais dcid a accroitre le
s former rayonnement du grand quo
r chaQue tidien qui occupe dans notre
sions pri communaute une place de
a enregls premier plan et qui a jou6
aire de un role important au course
eurs no- de pres de trois quarts de
u Qatar, siicle dans la vie haitienne,
Jordanie. il entreprend une oeuvre de
renovation et de modernisa
LP.i M. tion, gage de nouveaux suc
Colonel ces et de sa determination
inter- de continue ha travailler
magazine at la grandeur de 1'institu-
ont vio- tion et au progress de la pres
le Presi- se haitienne.


.........


Decidement le rideau n'est
pas encore tomb6 dans cette
course de longue haleine
pour le titre metropolitan.
II rest encore un long che
min -i:-pireourir et on s at-
tend d'ailleurs a de nou-
veaux couns de theatre au
fil des epreuves.
Apres les defaites ricentes
et respective de l'Aigle Noir,
t'Hatuey Bacardi, du Don
Bosco et du Racing face It
des adversaires beaucoup
moins favorises au classe-
ment du tournoi. les Excel-
sioristes viennent encore u-
ne fois de corroborer l'impa
vidite des fa-


L


t
r











EVOLUTION DE LA SITUATION AU MOYEN ORIENT


EOYP'r ISRN1 J :

TEL AVIV (AFP)
Le Fduitrial !undl que ,M 0
Sludjeou 1CB) no dolt an fal
re aucmpne tHusiop : -1 n'pst
lias un hiros popr les plas-
as's 6gyptienntes et le prdsa
dent Sadate pe os considbre
pas comme son aml.,



Pharmacies
assurant le service
cette nuit


du Premier Minlstr ne
vont pas au de|A de la court
tolsic due au visiteur qffl-
clel, ce brel soBour nu gaire
sbra un pas do plus vers 1 o
tabllssement de v6ritablefs
relations de pajx entire les
deux pays* *t'it le joigrnal,
Le sJirusaletrr Posts no-
te sque l'arriv'e du Premier
Ministre d'Israel au moment
m6me-du ddpart des Ambas
sadeurs de pays arabes n'est
pas faith pour r6confprter
ceux qp(, et Egypte. crplent
at la vocation arabe de leur
pays".


LUNDI 2 AVRIL 1979
UMals la decision ayant
SEJOURNE Wet prise, 1'Egypte et Israel
Rue du Centre devalent y faire face. Le
message peut e traduire
SAINT LOUIS par le proverb arape bien
Rue Magloire Ambroiso connu... Le clien abole, la
ST MARTIN Caravane passes conclut le
Delmas Journal.

O~acagoo6 nceo oMiose>sG^ ^oeCoeo s
POiT-AU-PRINCE -- MIAMI
Aller-Retour $ 99.00 plus taxes
PORT-AU-PRINCE LUXEMBOURG
. Aller-Retour a partir de $ 448.00
plus taxes.
RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES CONDITIONS

DE CES TARIFS A


Southerland Tours

OU VOUS VOUS PROCUREZ AUSSI

SVOS CHEQUES DE VOYAGES AMERICAN EXPRESS









Notez la Gouvelle adresse de

Southerland Tours

30, Avenue Marie Jeanne
le mime telephone: 2-16-00
oo-op-oco-oaoogo-osoaoooj-/ -j- eo-aoooo coaoaoae'4,,O


INTERVIEW DU
COLONEL KADqiAF1
A tTIMLEP
g]w YORK (AFP)
La signature du traitU do
pfix lra-lo-6iyptiO'n va hftL
ter le jour du declenche-
mnent des revolutions centre
les rsldmes reactionnaires
(arabes) qui dependent des
amrlicainss, a pr6dit le Co-
lonel Mouammar El Kadha
fl, chef de l'Etat Libyan,
dans une interview publles
dans la derniere edition de
;'hebdomaOcatre anmirlicain
eTime".
Le Colonel Kadhafi a pr6
cise qu'll p'rvoyait tout d'a
bord une revolution au Ma
roc et en Arable Saoudite.
SNI les amiricains, ni per-
sonne ne sera capable de
protoger ces rglrpes rdac-
tionnaires des revolutions dd
clenchdes au sein de leur
pays, a-t-il affirmS,
Le traits israelo-6gyptien,
a-t-il poursuivi. a toutefois
un rdsultat positif : celui
de durcir la confrontation
entire l2s palestiniens et Is-
rael, ed'assurer le succ6s des
revolutions centre les regi-
mes reactionnaires et de
rapprocher les arabes de I'U
nion Soviltique.
Evoquant les livraisons
d'armes amiricaines a l'E-
gypts, le dirigeant de la Ja
mahiryia Libyenne a soull-
gne enfin que ,pendant
qu'ils font de la propaganda
pour la paix, les Etats-Unis
accroissent le danger de
guerree.
Le chef de l'Etat libyen a
6galement soulign6 que les
informations selon lesquel-
les l soutient different
movements terrorists sont
utilisee contre la Libye et
qu'aucune preuve n'a det ap
portee a l'appui de ces ac-
cusationsv.
Il a toutefois ajoutd, evo
quant existence de Far-
mee rdpublicaine irlandais'
(Ira) et son action en Gran
de Bretagne et en Irlande
du Nord. que c'tte derniire
region est a ses yeux <,sous
la colonisation britannlque>.
leur ind6pendance est une
just lutte. Nous ne consider
rons pas le combat pour la
liberty des irlandais comme
du terrorismes, a-t-il con-
clu.


DECLARATION
DE MI. BPEOIN
TEL AVIV LAFPl
cJe me rends en Egypte,
;e coeur duvert et la maint
tendue vers le president Sit
date et la grande nation e-
gyplitenne-.-a ddclare M. Me
n'lhem Begin. Premier 1ll--
nilte d Israel au course d'u
na breve allocution, avant
son depart d destination du
Caire, lundi matin.

signification de cette visit,
chacun de vous cltoyens d'Is
rael, devez vous demander
si, 11 y a deux ans, quelqu'un

aurait osd rgvb une tell
nossibilit6:, a poursuivl M.
Begin.
urait-il 6t6 possible d'i-
maginer 11 y a deux ans que
vi.ndrait le jour oi I'hom-
me reprdsentant la nation
isradlienne se rendrait dans
la capital egyptienne a ti-
tie official, et y serait ac-
cueilli par un orchestra ml-
litaire 6gyptien jouant 1'an-
theme national d'Israel ?,,
a-t-il ajoutd.
Le Premier Ministra israd
lien qul semblait visiblement
tres tmu, a soulign6 qu'll
partait accompagn6 de d6l1
gations <(des combatants
qui avant meme l'indepen-
dane? ont lutt6 pour que
ce grand jour puisse enfin
arrivers.
35 ans le moment tant es-
pere de la paix entra Israel
et I'Egypte. Cela a dure long
temps mais je suis heureux
qu'ir soit enfin la a dit M.
Begin don't la palsur a 6t6
attribute par certain obser
vateurs a la forte chaleur
(33 degres a l'ombre) qui
regnait lundi matin a l'adro
port de Lod.
Aucun Ministre du gouvwr
nement n'accompagne le pre
mier Ministre qui est toute
fois a la tfte d'une suite
important d'invites person-
nels. Parmi eux l'ancien Mi
nistre travailliste des Affai-
res Etrangeres et Mme Abba
Aban rnie en Egypte), trois
ancins prisonniers de guer
re isradiiens qui furent de-
tenus en Egypte, des repr6-
sentants d'anciens combat-
tants et d'ancisns de la re
sis'ance iuive. et\le cadi mui
sulman le Scheikh Farid
Waldi El Tabari, un des
chefs de la minority d'ara-
bes isracliens.


DOCUMENTATION ILLUSTREE GRATUIT



LE SUCCESS peut ktre VOTRE ...


Si vous ESSAYEZ vraiment!



Choisissez l'enseignement par correspondence de la ICS. Demandez l'envoi

gratuit d'information sur le course qui vous intdresse

Vous apprendrez les methodes de travail les plus rationnelles grace a la


IC s


International Correspondence




Schools (U.S.A)

Bernard Thabuteau, Manager 8, Avenue Ducoste


IL VOUS SUFFIT D'UNE HERE PAR JOUR POUR VOIR S'OUVRIR DEVANT VOUS UNE NOUVELLE

CARRIER; NOUS VOUS OFFRONS LES MEIILEURS PRIX.

UNE CHANCE INESPEREE S'OFFRE A VOUS DES AUJOURD'HUI EN REMPLISSANT LE FORMULAI-


RE SUIVANT :


237 Cours TECHNIQUES et COMMERCIAUX de tous niveaux -

Cours thdoriques et pratiques -- PERIODE DE STAGE SUR PLACE


Architecture
Decoration
Drafting
Commercial Art
Accounting
Bookkeeping
Mathematics
High School
Chemistry
Automobile
Diesel Mech
TV Servicing
Ticketing
Plumbing
Topography


Civil Engineerilpg
Highway Engineering
Electrical Engineering
Industrial Electrician
Electronic Engineering
TV and Radio Servicing
Industrial Engineering
Mechanical Engineering
Business Management
Business Administration
Marketing and Sales
Hotel-Motel Management
Restaurant Management
Building Contractor
Electronic Serv. Tech.


International

ICS Correspondence
Schools
RECONNUE D'UTILITE PUBLIQUE


CS --INTERNATIONAL
No. 8 AVENUE DUCOSTE
P.O. BOX 1080
PORT-AU-PRINCE, HAITI

A: Mr. BERNARD THABUTEAU AGENT

SECTION CHOISIE
NOM
AGE
ADRESSE
VILLE


LE CARE (AFP)
CLes cgyptlens crolent &
la palx,. beaucoup p'en re-
vleinent pas parmi les quel
ques 60 journalists asrae-
liens arrives at, Calre 24
heures avant leur Premier
Ministre, M. Menahem Be-
gin.

En me voyant dans leurs
magasins, explique. Mira,
chroniqueur mondain du
Yedioth Aharcnoth, le plus
grand journal isra6lien, les
gens n'arretent pas de me
dire Salam, Shalom. Ils me
demandent mon adresse
pour venir me voir a J ru-
salem. Je crols que I'homme
de la rue est sincere. Mme
s'il n'existe pas. 11 appricie
la paixa.
Une tell attitude 6tait ef
fectivement inattendue pour
des isra6llens don't la seule
manifestation national re-
cente de joie spontanee
s'est produlte just avant
leur depart pour la novel
le victoire d'Israel au con
course de chansons de 1'Euro
Vision : 11 y a eu t Jerusa
lem des concerts de glaxons
nocturnes, pour la signatu-
re de la paix avec l'Egypte,
les isradliens n'en avalent
pas fait autant.

bulaient dans les rues de
Tel Aviv, je sals aussi, ajou
te Mira, que leur appari-
tion ne provoquerait pas
come ici, un attroupe
ment et des grands signed
de bras. Je crols que les e
gyptlens aiment bien les i
raeliens, mEme sl la visit
de Begin ne ies passion
pas.s

L'dtonnement est dvidem
ment beaucoup plus gran
pour ceux des journalist
israeliens environ u n


dousaine qui n'etatent
pas venus aux premieres ne
goclatlons bilditrales. au
Care et & Ismailla, en Dd-
cembre 191(.
-Fouler le sr! d un pays
qui a toujours 6t6 notre en
nemi, c'est excitant, affir-
me Yoshua, commentateur
pplitlque du un monde totalement diffe-
rent don't je ne me doutals
pas. ies dimensions de cet
e Capital qui compete, a
elle seule, trois fois plus
d'habitants que tout Israel,
sont impressionnantes.
Dans le fond, ga me faith
peur.

Beaucoup regrettent de
ne pouvoir se ddplacer en
toute liberty. Loges dans un
grand h6tel de la periphe-
rie (une prison de luxen
disent certains. ils ont e-
prouv6 des difficulties at en
sortir sans un guide offi
ciel du Gouvernement.
sdcuritdi, ont explique le
accompagnateurs, mais le
motards et la camionnett
chargee de soldats qui escr
talent leurs autobus, touted
sirene hurlante, pour u
excursion aux pyramides
dans le centre ville, le
ont donne plutct l'impre
sion d'etre des otagcs
marque.

u -En principle, leur a dit
Ministre d'Etat aux Aff
S, res Etrangeres, M. Bout
Ghali, 11 n'y aura pas d'c
s torisations de voyage ton
- tique avant neuf mois, d;
s officielle de 1'echange d'A
e bassadeurs. L'explication
e valuable, ont estime de li
cot6 les jcurnalistes isri
liens. - plement, a dit I'un d'eux
d connaltre, d'ici la norma
es station definitive, des mot
e plus graves d'etonnement


LE PRESIDENr VALERY DISCARD D'ESTAINO
'. I IRSS .SU 2 AF 28 AVRIL


PARIS (AFP)
Le PFdsadent Vildryl Dis-
card d'Estaing me rendra en
Union Soviutlque dq 26 au
28 Avill, announce laini ma
tin un communique rendu
public par I Elysie. Voici le
texte de ce communique :
I1 a t conrvenu entire
les deux pays que la visit
officielle de travail en U-
nion Sovietique du Presi-
dent de la Republique Fran
case, M. Valery Oiscard
d Estaing, aura lieu du 26
'u 28 Avrti 1979

La visit en URSS au c ler
de l'Etat Frangais devalt a-
voir lieu du 29 au 31 Mars.
Elle avait etd reported d'un


de
li-
ifs
t I.


commune accord mardi der-
nler. Aucund explication of
ficlelle de cette ddcUloni n'a
vailt Wt donnee. Mais, selon
des informations recueillles
a Moscou. elle Puralt ete mo
tivde par I etat de sant6 de
M. Leonide Brejne, souf-
frant, semble t-i. a'un re-
froldissepe -t

L'Elisse 'a'., fait savoir
lelendemam, 28 Mars, que
les nouyelles dates de la vi
site de M. Giscard d'Estaing
eh URSS seralent fixees
dans environ une semaine
et qu'elle auralt lieu dans
approximativement trois se
marines. Le report aura ete
en fait d'exactement qua-
tre semaines.


___ vuIv
AVEZ
Les couleurs israeliennes au Caire LE


LE CARE (AFP)


Les couleurs nationals
israellennes ne sont pas rtl
ties hisses longtemps a I'ae
reportt du Caire : la vingtal
ne de drapeaux frappes de
l'Etoile de David qui avaient
ete acevoches une demi-heu
re avant l'arrivee de l'avion
de M. Begin out ete enleves
A 11 heures 55 precises, soit
deux minutes apres le pass
ge du cortege official.

En decembre 1977, durant
les premieres ndgociations
qui ont precede la signatu-
re du Traite de Paix Egyp
to Israelien, un unique
drapeau israelien avait ete
hisse devant le eMena Hou
se sau Caire.

M. Felix Iscaki, 79 ans,
President de la Communau
te Juive au Caire qui comp
te 150 membres seulement,
avouait son emotion. suis malade et en deuil
mais je ne pouvais manquer
la ceremonie d'accueil. Si
on arrive a convaincre d'au
tres pays Arabes, ce sera u-
ne paix magnificue.
Le Premier Ministre israe
lien, M. Menahem Begin a
declare at son arrivee a LAes
report du Caire que sa visi
te en Egypte etalt un pre
mier pas parmi beaucoup
d'autres sur le chemin du
processus de paix.>


R6pondant aux questions
des jouralistes israeliens, M.
Begin a ajout6 avant de
monster dans la limousine
du cortege official, qu'il e-
talt"if tres satisfait de 1'ac-
cueil qui lui avait ete reser

Le Vice President de la
Republique, M. Hosni Mou-
barak, entoure de plusieurs
Ministres et dignitaires, a-
vait auparavant accueilli le
Premier Ministre israelien
mais, contrailement a ce
qui availt ete officiellement
ahnonce, le Premier Minis-
tre egyptien, M. Moustapah
Khalil, ne se trouvait pas a
l'Afroport. On aurait pu
s'attendre en pareilles cir-
constances a un exception-
nel dfploiement de security
pour proteger la personnel
du Premier Ministre israe-
lien. Certes. le service d'or
dre cst come t 1laccoutu
mde au Caire. assez impo-
sant. Mais, apparemment, il
n'excede pas numerique-
ment celui qui habituelle-
ment assure la protection
des hotes strangers. En quit
tant l'Aeroport. M. Mouba-
rak et son hote israelien
ont pris le chemin du Pa-
lais Tahira, residence de M.
Begin durant son sejour au
Caire. Apris un bref repos,
le Premier Ministre israe-
lien va d6poser une gerbe
sur la tombe du soldat in-
connu d la Cit Nasr, pro-
che d'H6liopolis,


Interview de M. Yasser Arafat
dans -Time,


NEW YORK (AP)
M. Yasser Arafat; Presi-
dent du Comite Executif de
l'Organisation de Libera-
tion de la Palestine (CE
OLP); a declard qu il s'at-
tendait & d'autres g uerres
au Moyen Orient, t la suite
de la conclusion du trait
de Paix Isradlo-Egyptien;
dans uve interview publie
dans la derniere edition de
I'hebdomadaire americain
Time,
Le dirigeant palestinien a
affirm que les israqliens;
sdiibarrasses de leur front
occidental (6gyptien) sont
en train de masser des trou
Spes pris de la frontiere li-
banaisem. Dans le Nord de
Arafat; ils ont a present
une division qui nous mena
ce; ainsi que les syriens.
M. Arafat a ajouti que
selo, les analyses palesti-
niennes; les israellens ase
gr6parent rapperr suP les
fropins NQr et Est. fis pqur
raBient nons capser gos pro-


blames; ainsi qu'aux sy-
riens et aux jordaniens.
Nous leur ferons face; mais
la bataille ne se deroulera
pas uniquement sur ce
fronts; a-t-il dit.

Le President du COEOLP
a affirmed par ailleurs que
les Etats Unis ne pou-
vaient pas proteger leurs
interets grace t cette faus.
se paix. Ce que le president
Carter est en train d'eta-
blir; par l'entremise de Be-
gin et de Sadate; c'est un
nouveau trait militaire
dans cette region; aux de-
pens des palestiniens; a-t-
il dit.

M. Yasser Arafat a enfin
declare que la rcente visi-
te de Jimmy Carter dans la
region avait faith du Pr6si-
dent americain sun cham-
berlains. Les Etats Unis, a-
t-il co clu one saveat pas
re qu'ils ont faith avec ce
trait. hls ont plante de la
uyqlqlte; et i 11 ra y avoir
beaucoup 40e surprisesD.


CHOIXI
K.


SPECIAL


DU MOIS D'AVR


;IL


A la Curacao


Trading Co.


RABAIS



SUR TOUS LES APPAREILS HI FI


PHHTI PS




BE LA GAME 1979 :

tourne-disques, amplificateur,

haut-parleur, receiver, tuner,

cassette deck



20 o/o pour achat CASH



10 o/o pour achat


'a CREDIT




3 Disqus de 33 Tours


CURACAO TRADING


Rue Pavee et Delmas


--. ... :. .. ._ ._.


EptyPte -Israel:
Res l1raillens au clpst~


~"?-`~ --- I ~B -C1. ~B~1L. ~~ i~LI s~-- --*- a rsC ~.~,,,. __ rrauarcPPI-dle*Il~~r r r -n.-~na-. -ra- ~ -- -


LU/NDI 2 AVRIL 1979


J~-~clc~CIL~bma~~.~;r~uj_~,r~rr- nu~-.~n~a~s~rr~sr+r~s~mk~s~r~sr~a~a~~a~


L~q iWpUyVE4


PAGE 2


I


L








LUNDI 2 AVRIL 1979


Chine URSS : L'abrogation du

Trait6 d'Amitie
(Suite de la irpe nage) du grand hdgdmonismee So
ble. que la Chine entendait vietique.
abroger ce trait qui n'a plus L'abrogation de ce traits,
aux yeux des dirigeants Chi estiment les observateurs
nols, aucun contenu rdel ne devrait pas cependant
eompLe tenu des relations an conduirel aune aggravation
tagonistes entire les deux supplmentaire des rela -
pays. tions sino Sovidtiques,
La fin officielle du trait 1'URSS 6tant dcja devenue
Sino-Sovidtique survient en l',ennemi principals de la
Sffet alors qu'une atmosph6 Chine et le Japon et les E
re ires tendue rogne entire tats-Unis ses principaux par
Pekin et Moscou, atmosphd tenaires.
re qui s'est encore aggravee Cette d6nonciation ne de
ices derniers mois aves 'af- vrait en particulier avoir au
faire du Cambodge et le con cun effet sur les n6gocia-
flit Sino-Vietnamien. Dans tions frontalieres sino-Sovid
la politique anti-chinoises tiques qui se poursuivent r6
et td'hegemonisme regional gulierement depuis 1969,
du Vietnam en Indochine, sans aucun resultat appa-
Pekin voit en effet l'oeuvre rent toutefois.





















AGENT IMPORTATEUR
ETS Mme. W. BONDEL
143 RUE DU CENTRE
4 PHONE 2-4727


Vernissage a la Maison des Etudiants Visite Bgin : choses vues


Dimanche apres-midi, A 5
heures a eu lieu a la Maison
des Etudiants le vernissa-
ge de 1'exposition des aqua-
relles, tableaux, dessins, per
traits et photos artistiques
rdalis6s par diff6rents dtu-
diants de la Facult6 de M6
decline.
Beaucoup d'6tudiants se
pressaient h 1'6tage de la
mason des Etudiants, au-
tour de plusieurs de leurs
professeurs et de leur Do-
yen, le Docteur Frantz Ms-
dard. L'on entendit success
vement 1'allocution de 1'etu
diant Ronald Joseph et les
mots d'encouragement du
Doyen. Douze dtudiants par
ticipent a cette exposition :
Monsieur Claude Demes -
min, de la 4eme Annoe, Ma
demoiselle Maryse Scem -
bour, de la 4eme Annee, MM.
Paul Moise, de la 3sme An
nee, Ronald Joseph Philip-
pe Simpson, de la 2eme An
noe, Mademoiselle Marie
Marcelle Hyppolite, MM. Ma
rio Beaulieu, Harry Lezeau,
Herriot Duplan, Flambert
Duroseau, Gilbert Theard et
notre confrere bien connu,
Georges Michel, qui est ac-
tuellement interne a l'Ho
pital de l'Universitd d'Etat
d'Haiti.

Le Comite d'organisation
rdunit les cinq premiers ar-
tistes plus haut mention -
nds et Mademoiselle Yasmi
ne Titus, de la IVdme Annde
Au Champagne, le Doyen de
,a Faculty de Medecmine le
Docteur Frantz Medard dis-
tribua le prix du Decanat de
cette Faculte, les 3 prix du
Ministre de 1'Education Na
tionale, les 8 prix du Minis


7--Ce.


La CURACAO TRADING. Co.



vous offre un cadeau de





Paques




20 o/o de rabais sur achat cash



10 o/o de rabais sur achat a credit




de :


Meubles de salon


Meubles de chambre a coucher



Jeux de dinettes.



CURACAO TRADING. Co.



Rue Pavee et Delmas.


Achetez Consommez



la viande de Dore


'A=-c?~~8in ~w =.HrF13~;~~


tre de 1'Information, celui
du Professeur Christian Ra
cure, les 3 prix de Technico
lor, les 3 prix de Patrick Co
l or Lab, les 3 prix du cen
t"e de Photographie.
L'exposition peut etre visi
te matin et apres-midi a 1'd
tage de la Maison des Etu
diants.


LE CARE, 2/4 -(AFP)
On se bouscule lundi chez
< centre surpeuple du Caire,
mais il n'y a pas un gyp -
tien non-officiel pour asila
mer le premier Ministre Is-
raelien a son arrive a l'ae
report.
Sur le Tarmac ofi souffle


un vent brulant du desert,
les soldats souffrent dans
leur uniform de line ver
te de la garde presidential
le. 11 fait 42 degrds 6. l'om-
bre. Lcurs casques imitds de
ceux de las Wehrmacht>
choluent les juif. presents.
Mais la fanfare leur offre
une satisfaction n en repe-
tant inlassablement 1'hym-
ne national israelien. Cette
( exprime l'espoir du retour
dans pour la premiere fois sur
le sol 6gyptien. M. Begin ar
rive dans son avion blanc
et bleu. Quelqu-'s uns ap-
plaudissent a son appari,-
tion: Ce ne sont Das les per
sonnalites egyptlennes pre-
sentes, mais quelques dizai-
nes de journa.listes israd-
Leins arrives la veille et
flanques d'accompagnateurs
(- a.iii, charges de leur
security.
Le cnvoi official n'a pas
toiurni2 le de, qu'on enleve
deja la vingtaine de dra-
Sauiiix israeliens accroches


du soldat inconnu: mime
repetition hative de la tikva>, meme absence de cu
rieux. Et, cette fois, c'est
vraiment a la derniere minu
te qu'on descend l'un des
douze drapeaux Agyptiens
qui flottent pour le rempla
cer par un drapea'u & 1'Etoi
le de David. Le soldat 6gyp
tien inconnu est mort dans
le Sinai. La gerbe porte la
mention la plus sombre
qu'on puisse imaginer: sLe
Premier Ministre isradlienL.
Le Vice President egyptien
qui a requ le matin M. Be-
gn, s'est fait remplacer par
le Minisare de la Justice, M.


Ahmed Moussa, pour l'ac-
compagner dana dans ses
visits. Au General Ibrahim
Sayed, adjoint du Ministre
de la Defense, le dirigeant
israelien declare: eJe suis
enchanted de m.a visited. Au
cafe eGrippi> les journalis-
tes isradliens cherchent un
peu de fraichcur et con-
tacts avec la population
cairote. La conversation esat
plaisante.Oon n'aborde que 3
sujets : L'etat de sant6 de
M. Begin, la canicule, et ie
prix de lessenre. Ferez-vous sans le petrole
du Sinai?;, demand le ge
rant F-'ns plaisanter.


Arraisontizement d'un carge


TEL AVIV (AFP)
La marine israeliesne a
recemment intercepted un
cargo eappartenant au Fa-
tah; et transportant des
fedayis charges d'executer
en Israel des attaques
mnieurtrires ); a aninonce,
lundi le porte-parole mili-
taire issraeliei.

Les six fdIayin meinmbre;
du (Fatah)) et l'eiquna e
du cargo battant pav;elmn
chypriote ont eti captures;
ajoute-t-il dans un common
nique.

Selon le porte-parole;
les six homes (a,,/ recon-
nu avoir e i envoys p''r
About Jihad; Chef des ope
rations du Fatah.
La marine israelienne a
saisi a bord du batiment


une tries important quanti
to d' .rmes (dont plusieurs
ftlsil-mitrailleurs; un lance
ro ue'tes: un laIce-mi si-
les porlatif; de trcs nom-
br use's grenades ct des mu
nitions) et d c plsit1. 1 'ie
a saisi egalemetl lis
nets pri umat';ues' a i'n(-
teur ui devaient a- n or
I's f"'di vin jus-"'i I i 'a
i'.raAli'( nne; 'A ,-: '
I i' _; (J e',i a h" : hi -
br'ea :'. en a-,1as.

"t course de I no e -
e- :ti': raVpsi"i le ,)i e -"a
roi;: !e f da if 1 1 c.,n-
cc 'ii liZi!i% effort -,ir dc
in fill rat i e as rii i n i
lI mer. Cc d. rnifr in' i.
de t s'inscrit dan, une loI
gue site d'rchees de ce:
AfitfftvmvwW


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER)

Qu'une surprise S la mai
son ne vous trouble pas. Res
itP enlme at vnus trouverez
la solution efficace. L'har-
inloie aoinestique eclairera
1'apres-midi.

20 AVhiL nfJ 20 MAI
(TAUREAU)

Vous ca.lmerez les eaux a-
gitees. Vous trouverez ausisi
ia bonne approche pour do-
miner des sentiments trou-
bles. L'accent esa sur 1'ami-
tie.

21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAUX)
Ne vous laissez pas boul2
verser par un petit proble-
mi financier. Soyez gai avec
vos supirieurs et chlerchez
le moyens d'ameliorer vos
rentrees futures d'argent.

21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Un change ment imprvuii
ne doit pas vous donner de
souci. Adaptez-yous. Votre
presence a un evenement
cultural stimulera votre
creativity.

23 JUILL-T AU 22 AOUT
i LION)
Compldter les teaches ina-
chevees vous donnera la
paix de 'esprit et un snlti
ment d'accomplissement
Truvez le moyen de vous
manager .un peu de detente
personnenle.

23 ABOUT AU 22 SEPT.
(VIERGE)
Les projects mondains de-
vront etre modifies, maih
alternative depassera voe
provisions. L's amis et le,
proches vous soutiennent.

23 SEPT. AU 22 OCTCBRE
BALANCES
En depit d'une aggrava-
tion de la situation linancio
re, success de carrier. So.
yez amical L 1'gard des co
leagues et appuyez-vous su:
votre efficacity.

23 OCTOBRE AU 21 NOV.
(SCORPION)
Vous modifierez vos pro
jets de voyage. Affairs 01
contacts financiers heureux
Les conversations avec ceu:
S qui sont au loin sont cha
leureuses.

22 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE)

Une approche raiscnnablp
dans votre ravail vous doi
nera l'avantage. Les plan
d'amdlioration du foyer son
favorisds. Accroissez votr,
capital.

22 DEC. AU 19 JANVIER
(CAPRICORNE)
C Une conversation a cosu
ouvert avee un membre pri
Scene de la famille ou un am
S apportera du bonheur. Aya
la cooperation d'autrui pou
assurer votre plus grand suo
ces. \

20 JANVIER AU 18 FEVRIEI
(VERSEAU)
Prenez des mriesures pou
ameliorer votre forms phay
sique. Les affaires se dero
leront favorablenmeiint Gai
r ancier par votre travail.
S18 FEVRIER AU 20 MARS
POISSONS)


temps pour passer vos loi-
sirs avec ceux qu? vous ai-
mez. Soyez heureux.
:1 VCUS ETES NS;I
AUJOURD'HUI


Vous avez le don de 1'ex- a la sortie de l'aeroport :
pression, ecrite on parlee. qgcluiisqts minutes plus tard,
Un bon entrainemnent vous la tour de control done
;.,'era beauc.li) it ussurer lautorsation d atterrir a
a vos dons des cadres cons un Boeling en provenance
tructifs. Apprencz a vous d'Arabie Saotdite .
specialist 'r e, vouts eviterez I
uil ltendanieh a sous c'pair- Sur la rou'c qui mene
pIller. ViOLis 'SZ Z i bon avo dans le centre ville, c'est
cal' pour toules iL.s causes un l indilierence absotue. Lt's
quiioi vous croy z. Vous pou f ore's de seourite ne sont
viz aussi agir, ecrire. ensii .s plus ncmnoresusts qu'au
uner. decorer et enlr ltoitr. passae de tout autre per-
Que voter' nature d nanli- sonnalite etrai'ere. <,I1 y a
tiu ne vous done pas un vat clavantage de monde
,araetere excessif Au con- Pmr Mi-
traire, vos sentiments sc de or salir i Premier Mi-
vIoipperonlt dans i. cLidre ilstre britannique, M. Ja-
actif. Vous aimez qu' n v' Is rles Calaghan., rapport un
ecoute. Assurez-vous de bien 'einoin. Apris le dejeuner
..dvoi de ('iol vol ; pariez, dans sa residence privee, le
afin de pouvoir in pirer u al-t -'rgouver rem nt israe
constant interet. iien so rend u L monument


En deplt d'un p?u de rCc
vosltd de votre part, les pro
jets sentimentaux sont avan
ages. Menagez vous du


VOTEE HOkOSCC'Pi j
/ P r Fra Dm-Ae


MARDI 3 AVRIL 1979


1'AeFfwooassooso.


HAMPCO


Viande fraiche et saine


v Controle veterinaire


I I I I II I I


PAOE 3


r


: ..~ .~ .. ;~.--~--~uruL-rr~lII-


M~raalr


it




PAGE4 1 -


LU1DI 2 A AVAML 191


(Sulit de la 1N bpiageo)

'" w"''* nl] m ;ilen(:a qii'olloe
an ciolsbh. lh, -ist, probable-
mne t ,llns I'lV:ll;]p ] tlonne
Si rllv r, rlttilet a l except
Lion titde Martli Joean Claudo.
Milts Cirole ('st, bellucouIp
plus Joitne qtle Martha it
6.1udi It' chant nvec achar
ni'lstit. Je ile serai pas surl
Drls sI elle eclipse comnplte
mtant son aiiilte avant, Irols
tins. ar sonl aiitiour du tran
vail blen fall et son souci
de perfectionnement sont
tells qui'oltn p11t prevoir pour
elle line carrinre internatio
nale qui donnerait enfin A
itotre musique un rayonne-
ment qu'ell? attend encore.
On peut beaucoup rsptrer
pour des chansons comme
4Maroules, Raras, et tLumane Casimirn.
Carole a tle pour moi uns
veritable revelation, car je
dois avouer que je n'avais
pas etc enithousiasme par
sun disque, of j avals trou-
ve plus d'un default. Mais l'a
uiour de l'etude perm,' sou
velnt d accomplir des mira-
cles Ce it faut reconnaitre
qu'il n'y a pas de comparal
son possible entree le niveau
atteint dans son disque eL
celui que j 'li eu la chance
d'apprecier Samedi soir. Si
M. Carlo Dosiltor avait ete
present, ses reserves. apres
le premier recital de Carole
all Triomphe, se seraient vti-
to fvanIoui s. car nous a-
vons pu jouir d'un specta-
cle sans temps niort, grace
a la collaboration toujours
vivante et intelligence de
Richard Brisson. qui, decide
ment, outre ses qualities d'ac
teur, confirm ses dons d'ac
n 1 in a t e u r Ses in -
vites meritent egalemcnt no
tre sympathy et quaint au
Caribbean Sextet, don' j ai
dit plus d'une fois tout le
bien que je pense, il s pst
reveled tout-it-fail a la hau
teur de la situation. Gaguy
Depestre, de plus en plus,
sa montre indispensable et
j'espere qu'il naura nas 1'i-
de6 de retourner a New-
York. Le june Toao Lara-
que est un leuitariste plein
de verdeur et de punch. Ses
procros depuis trois arns sont
imnressionnants. Boulot Val
court est probablem"nt le
muisicien le Il'ii.i ': I!'--
d 'H a iii. S o n ri?' I P, m',
positeur le site parmi les
mr'illcurs de notre pays. Re
ginald Policard compose de
bonnes choses. lui aussi. et
remplit son role de pianist



L'ETAT DE SAN'i
DE M. BREJNEV
SE SERAIT AGGRAVE
SELON LE ,DAILY
EXPRESS.'

LONDRES 1AFP)
Un(' 'qui]e in[tl rnationalf
de mtdrcins occidentiaux .sp
cial.l(rs de( lf'a e ioe.clerose
tst arrive' i Moscou poul
examin-r' le chef de I'Eta
sovictliqiue, M. Leonid Brej
ilev, don't 11 elat de santi
s,' v ,st -seri'usem lnt ag rl'a
ve-' ( dcs 'itX dernier:; jourl's
affirmed lundi a Londrcs 1h
'Daily Express.

Cilant -des information
parvenues a Paris., le quot
dien nationalist ecrit qu
les medecins traitant habi
tuellement M. Brejnev s
sont assures la collabora
tion de specialists venan
des Etals-Unis, de Grand
Bretagne, de Republique F
diralq d'Allemagne, de Sui
se et d'Autriche.
Le ,Daily Express, cite e
galement tunl honime d'al
fairies familiar dos coulisse
de la scene moscovite, selo
qui 'M. Brejnev vit en st
sis depuis au rrioins deu
ans, et don't 'la vie, selo
les derniers diagnostics m6
dicaux, ne pourra pas xtr
prolonged tres longtemps,>

Cause frequente d'hypel
tension, I 'artrioscldrose e,
une maladie dvolutive d
systtme artnriel, qui about
a un durcissemeftt des art
res. notamment cells d
coeur.


avtc tsinpJilollr'T" (ompetPen
ce. I0i :1 l,' It itraiqule. it In but

thont, "te Ilitnr1 qtii Cout till
Iti n ia biii :SS', dIdclrO L L'L ef
ficace. N'oublions pas le bon
tatmbourineur. ot quant ant
I ropotl.tiste, le francals Jac
QLIts Fattit. il mOrlte utine at
tentlon et des Ologes tout
st6ciaux, car ses talents
sont bien remarquables sou
plesse d'adaptatlon, pldnltu-
de sonore, sens d la text
re. II a tout cela et plu-
sieurs autres quallts.
Encore bravo, pour Carole
et touts son 6quipe.
GOrald MERCERON


Carole Demesmin


au Rex Theatre


DANS NOS CINEMAS


Raex Theatre
Lundi 6 12h 2hl 4h 6h
10h
LA FEMME LIBRE
Avant 5h G. 1.50
A partir de 5t G. 3.00
5.00
Mardi 6 12h 2h 4h 6h1
lo0h
LA FEMME LIERE
Avant 5h G. 1.50
A partir de 5h
Entree G. 3.00 et 5.00


x x x x

PINE SENEGAL
Lundi 6h 8h
LES DIABLES DU SUD
Entree G. 1.50 et 2.00
Mardi a 6h et 8h
LE TEMPS DU MASSACI
Eptree 0. 1 'j0 et 2.00


RANCHO CINE
Lun-'i 3 Avril 1979
LA MEPRISE
Mardi 4 Avril 1979
HORIZONS PERDUS
x x x x

CUnd Triom mAe
SALLE I
LES GRANDS FONDS

SALE 2
; 1,50 2:00
LES LIENS DE SANG

S-SALLE 3
$ 2;00
NEW YORK BLACK OU
SALLE a
$ 1;5c
LA RAISON D'ETAT
x x xx



'TO.F. CIWNE
Lundi a 6h30 et 8h30
TAMO LE MOINE
BOUDDHISTE
Entree G. 1.50 et 2.50
Mardi 6h30 et 8h30
e LES SEPT VAMPIRES
c D'OR
e Entree G. 2.50 et 3.50
r xxx x
t
, L'Institut

ACTIVITIES
e CULTURELLES
Lundi 2
17 h 30
s CINEMA
'i .Le Grand Jeu >. Unt
o de G. Feydeau,
avec Marie Bell, Pierre


chard Willin et Charles
Vanel. Drame psychologi-
que).
Entree G. 2.00
(1 gde sur presentation de
la carte de la bibliothe-
quel.
Mardi 3
19 h 30
CONFERENCE (en francals)
par M. Franck Moya Pons,
F'un des meilleurs histo-
riens dominicains contempto
rains :
rAutour des relations hal
tiano-dominicainess
Entree libre
Mercredi 4
18 h
Vernissage de 1"EXPOSI-
TION Mants. Cette exposi-
tion durera du 3 au 25 a-
vril.
Entrie libre.


AVIS PROFESSIONNEL 8
Le Dr. BERNARD BEAUBOEUF speclalise en Chi-
rurgie Gen6rale a l'Academie de Paris oh il a
rempli les functions d'INTERNE DES HOPITAUX DE
PARIS, et Madame, le Dr. ROLANPE PIERRE-LOUIS
BEAUBOEUF, specialisee en DERMATOLOGIE (Ma-
ladies de la peau), a I'Academie de Paris avec le ti-
tre d'ASSISTANT-ETRANGER DES HOPITAUX DE t
PARIS, avisent les confreres, les amis et le public
de leur retour au pays. 4
Ils offrent leurs consultations i la CLINIQUE
THEBAUD, 44-46, Chemin des Dalles, tous les jours:
de 8 h A 10 h. a.m. et de 4h. a 6h p.m.
(Samedi apr6e-midi except)
R6s. 4-0670
Tels. : Of. 2-3428
B00800 B P


De Luxe
8h Mardi 7 h et 9 heures
Entrde $ 2-50
PICNIC A HANGING
ROCK


CINE OLYMPIA
;h
Lundi 12h 2h 4h G. 1.50
6 h 30 et 8 h 30 Gdes 2.00
ON M'APPELLE
DOLLARS
Mardi A 12h 2h 4h G. 1.50
a 6h et 8h30 G. 2.00
LA FIEVRE DU SAMEDI
SOIR


Paramount

LES DEUX GRANDS
RE CAVALIERS
Mardi 12 h 2 h 4 hres
Entrde G. 2-00
6 h 8 h 10 hres
Entree G. 3-00



r.FP'TOl

MARDI 3 AVRIL 1979

L'INCOMPRIS

12 h 2 h 4 hres 6 h 8 tlres
10 heures

CAPITOL II

MARDI 3 AVRIL 1979
LA LOI DE LA HAINE
Avant 2 h 30 Gdes. 3.00
Apris 2 heures 30 ~..00 ,
12 h 2 h 4 heures
JT 6 heures 8 h, 10 hres
CAPITOL III

MARDI 3 AVRIL 1979
ADIEU JE RESTE
Avant 2 h 30 Gdes. 3-00
Apres 2 h 30 G. 5.00
12 h 15, 2 h 15, 4 h 15,
6 h 15, 8 h 15 10 h. 15

CAPITOL IV

MARDI 3 AVRIL 1979
LES INVINCIBLES
SHAOLINS
11 h 45, 1 h 45 3 h 45,
5 h 45 7 h 45 9 h 45
PRIX UNIQUE $ 1-00
x x x U


IMPERlIAL
IMPERIAL I

MARDI 3 AVRIL 1979
LEGITIME VIOLENCE
12 h 2 h 4 nres
Entree G. 5-00
6 h 8 h 10 hres
IMPERIAL II

MARDI 3 AVRIL 1979
LE CHASSEUR DE
CHEZ MAXIME
12 h 2 h 4 thres
Gdes. 5-00
6 h, 8 h, 10 hres
Gdes. 8-00
IMPERIAL III
MARDI 3 AVRIL 1979

IL ETAIT UNE FOIS
LA LEGION
12 h 2 h 4 hres
Entrde Odes. 5-00
6 h 8 h 10 hres
Gdes. 8-00

x x x

Lido
Mardi 12h 2 h, 4 h 6 hres
Etnr6e G. 1-50
BRUCE LEE L'INVINCIBLE
8 h et 10 hres
Entrde Odes. 2-00
LE BOUCHE TROU

AuditoriUm

Lundi 6 7h
RECITAL CAROLE
DEMESMIN
Entrte G. 15.00
Mardi 6A 7h
LE GENDARME SE MARIE
Entrde G. 2.00


MAGIC cii-

Lundl 6h et 8h
TAIKOUM
EntrOe 0. 3.00 et 4.00
Mardi t 6h et 8h
LA ORANGE
EXPLOSION
Entrde G. 3.00 et 4.00


L'a


PROJECT D'iDUCATION
OOUVERNEMENZ
HAITI'EN
I.ANQUE MONDIALE
BOITE POBTALE : 2102
It6f. No. :

Avis d'Appel
d'Offres
La Direction du Projet
d' rlducation No. 2 Gouves
nement Haltlen Groupe
de la Banque Mondiale.
das I0e cadre 8e I'Accord
de Credit 1779M&, se prop
se. d'acuufrir Dix (10) VWhl
cules tout Terrain d'une
countenance de cinq per-
sonnes. Ces Vhlicules se-
ront mis i la disposition
du Projet d'Edubttioh No.


Outre M. William Ran-
dolph Hearst, au bras du-
quel la june femme a itall
son entrde dais la chapelle, .
le Sftateur Hayakawa et la
veuve de I'acteur et than-
teur Bing Crosby talent pr6 A.
sets k la chr6monie.


ccueil reserve du Caire Ouganda: Le point de 1
(Mit. do la ite de la Page) w4 nt;mn &imt n Ina iln


en vue de son eoxaoutlost.
Les documreilts d'Appelg
'Offrcs ,oeuvent. tre etl- guer
6s tous les jours ouvrables ne
u 28 Mars 1919 au 85 mat ltt e
170 de 8 bres a.m. A 4hres le T
In. i radresse sulVante: oc e
proJet T'EOucatiN A No. 2 hUtlb
otUver7iment Hailien Ban real
Ue Mondlale p nd
/o Departemnent de 1'Edii- deuril
nation Nationale cond
Paix
Cite ae i'Exposition leurs
Port-nu-Prince Haitti guer
P.O. Box 21B2 A
tea c
Adresse tolegraphique tre a
EGHBM Unis
des i
Port-au-Prince, ce 27 Le4
;ars 1979 de I
voUlt
Isg. Nicolas sAINT-LAU- pliqu
ENT IL 1,E
que
Directeur jusqe
l'Eg3
XXXX En
dent
Vente de biens s'est
de miineu, posit
de I
On faith savoir h ceux & lnu
.i il appartiendra, qu'il se Yass
proc6d& le Mercredi Onze a pi
vril Mil Neuf Cent Soixan
Dix-Neuf, a dix heures du
atin, en 1'Etude du Notal
e Raoul KENOL, a la Rue F
u Centre, a la vente au LE
lus offrant et dernier en LE
htrisseur des droits et, pre- eC
nations du mineur Charles des
[arie Francois, consistent a di
a un seizieme d'une proprie M.
sise en cette ville au Quar sort
er de Saint-Martin, ci-de- de
ant dtnomm6 Polygone M.
auvin, de la contenance de
e Vingt et un M6tres soixan april
e de facade au cot& Nord, be
j.x-npuf metres au cot6 op dat
ose, sur une profondeur de teui
Vingt-Sept m6tres soixante fait
u cote Est et Treize m6tres yen
au cote Ouest; borne au acc
lord et a 1'Ouest par la rou
e de penetration, au Sud par
Gerard Jean-Baptiste et a
1'Est par le No. Quatre, sul-
vant plan et procts-verbal
d'arpentage de Byron J. Al
phonse, sur la mise a prix
de Trots Cents Dollars, ou
tre les charges de 1'enchlre;
conformoment au Cahier des
Charges dont est dtpositai
re le notaire susdit; ce, en
vertu d'un jugeinent du Tri
bunal Civil de Port-au-
Prince en date du Quinze
4ars Mil" N'Iif '64& '66i5an
te Dix-Neuf, homologuant
la deliberation du Consell
de famille du susdit mineur
tenue le 23 Fdvrier 1979,
sous la pr6sidence du Juge /i
de Paix de la Capitale, Sec
tlon Est. Aux requEte, pour
suites et diligences du sieur
Michel Frangois, tuteur 16
gal de son fils mineur, pro
prittaire, demeurant et domi
cilie a Port-au-Prince, iden
tifit au No 9309 BQ, assist
du sieur Gdrard Pierre -
Louis, subrog6-tuteur et
ayant pour avocat Me. An-
dre Chalmers, identified, pa
tent6 et impose aux Nos.
2347 D, 3273 J et 36022, avee.
election de domicile au csa
binet dudit avocat a Port-
au-Prince.
Pour plus samples inform
tons, s'adresser a l'avocaB
sousslgn6 ou au Notaire
Raoul KENOL.

Port-au-Prince, le 23 Mare
1979

Andrd CHALMERS, Avocat

Patricia Hearst
a epouse son
ancien arde
du corps
SAN FRANCISCO (AFP)
Patricia Campbell Hearst,
fille du magnat de la press ,
se William Randolph Hearst,
a epous6 dimanche a San
Francisco, M. Bernard Shaw,
son ancien garde du corps.
L'hdrititre de l'empire
Hearst avait 6td enlevte en
ftvrier 1974 par un mouve
ment terrorist, Liberation Symbioneses (SL
A). Elle avait ensuite re-
joint volontairement la SLA
et avalt participate a un hold
up, en AvrTIl de la mime an

Arr td en juillet 1975, elle
avait rencontr M. Shaw, 33
ans, dlvorcd et.pere de deux !
enfants, a la fin de 1976,
alors qu'elle Otatt en liberty
provisore.

Patricia Hearst, qui est
>e de 25 ans, falsalt di-
manche sa premiere appari A
tlion en public aprts sa lib6
ration, l e ler. fdvrier der-
nier, d'une prison feddrale,
suite 6 la decision du. prtsi
dent Carter de commuer sa
peine. Elle avait ete con-
damnte 6 sept ans de pri-
son pour sa participation
au hold up.


/



/1t


res 6clateront au Pro
Orient. Quant au Colo-
KChadafl. 11 estlime que
raltt de Palx MHatera
dolenchement des r6vo-
ns centre lea regimes
tlonnalres nrabes qui d6
lent des amtricains.
Vienne; les ambassa-
s ces pays arabeBs ont
amne lund! ile Tralte de
israelo-ftyptlen qui, a
yeux, est un ttralitd de
Beyrouth, trols roquet-
ont Wtt tires lundl con
'Ambassade des Etats
, ne provoquant que
digats inattriOls.
3 autoirtds marocaines,
eur cWtO, ont declare
olr scrUpuleusement. ap-
ear les ftuisions prises
ehcontrd lu Calire quils
soient les liens qui ont
u'icl attach le Maroc a
'pte.
.fin, b Damas, le Pr6si-
synrlen Hafez El Assad
tflicit6 des ,rsultats
tifsa de la conference
iagdad et s'est entrete-
avec le Chef de 1'OLP
,er Arafat, des measure?
rendre.
x x x x

W. Begin aux
,yramides
CARE (AFP)
'est l'une des plus gran
experiences de ma vies,
iclart lundi apres midi,
Menahem Begin a sa
ie de la grande pyrami-
de Cheops a Guizeh.
Begin est arrive 6 board
I'helicopttre presidential
&s avoir depose une ger
sur le monument au sol
inconnu. Les observa-
rs ont te6 frappes par le
qu'a exception du gou
neur de Guizeh qui 'la
ueili au pied des pyramid


des, aucun responsible 6gyp
lien n'6talt present.

M Begin mantfestement
trhs 6 ralse et me re en
joue malgr6 les tourbIlbons
de sable et la canlcule, a
d6clar6 qui'll ne pensalt pas
que les Julfs alent partlclp6
k' la construction de la pyra
thide en raison du d6cdalage
dans le temps des deux -civi
Ilsations. Le disposltif e4 se
ourlth adtour des pyra#l-
des Otait le mrme que celui
deploy6 pour les chefs d'E-
tat. Lazone avait et Interdi
te aux vislteurs et aux tou-
ristes. Un troupeaut de cht-
vres errantes et les bouscu-
lades des journallstes au-
tour de M. Begin ont dte
les seUls probl.ines que les
services de s6curitt aient
eu 6 rtsoudre

M. Begin quf a post pour
les photographs sur la py
ramide, a ensuite visit la
barque solaire du Pharaon
Cheops puis le Sphinx. La
il a fait part 6 la press de
son admiration pour aees
merveilles d'architectures.

Avant de monster A bord de
la limousine du cortege of
ficiel devant le mener a
la synagogue, le Premier
Ministre Isradlien a declare
aux j )urnalisfes egyptlens :
cooptrer et nous entraider
car une nouvelle ere com-
mence aprs i'acte coura-
geux du Prdsident Sadate
et la determination de nos
deux peuples a rtaliser la
paix>. M. Begin a enfin for
mule le souhalt eque d'au-
tres peuples du Proche 0-
rient rejoignent le proces-
sus de paix afin de retablir
la grandeur et la prosptritd
de la region).


Ch.Dior


Nina Ricci J


AMPROSA



vous suggere de compare


Beaucoup d'entre vous penseht que acheter un Moteur hors bord EVINRUDE

aux Etats Unis revient moins cher qu'en Haiti. Cela semble normal.

Mais reflechissez :


Nous reproduisons ici un extrait du Magazine ,BOATING,, d'Octobre 1978.

(Boating est le Magazine qui fait auterite cadis le monde de la navigation


plaisance)


1979 OUTBOARD MANUFACTURERS.


USA


MODEL EVINRUDE 6 HP short shaft $ 670


" 9 HP


" 80


" 25 HP 1155

" 35 HP 1310


a 50 HP


- 1850


HAITI (AMPROSA)


650 long shaft


885

1125

1275

1725


S9

, "



n I


NOTEZ BIEN que ces prix aux Etats Unis sent F.OJB. Milwakee


Wisconsin et n'incient done les taxes de vente ni le transport a terre,

ni le transport adrien pour acheminer vote meter en Haiti.


Vous comprendrez aussi que vous d4vrez vous passer du service de

reparation et d'entretiens du Magasin aux Etats Unis, tandis

qu'a la AMPROSA, vous bdneficiez du service avec sa garantie de

Philippe Herisse, technician dipl6me de MC Service School EVINRUDE



ANALYSEZ BIEN et VISITEZ NOUS Rue Pavee

REF : BOATING OCT 78 Page 163.

- - a


(Suite do la lbre page) t

let une tentative pour iso-
ler la region de Kampala ct
cooper Bsea sources d'appro i
visionnement. |

On ne dispose que de peu
de details aour l e bombarde-
ment de I Atr'opori Interna
tional d'Entebbe. Mats sa
fermeture rendralt Impossi
ble Iathbmiftlfent de tout
nouveau renfort, en' homme
ou en materiel aux forces
combattant pour la survive
du regime mllitalre. Le plus
proche des autres anroports
susceptibles d'accueUlir des
vols longs courier, Naka-
songola, est en effet .plus '
de cent kilometres au Nord
de Kampala et la route le
reliant la Capitale semble
etre sous la menace des for
cees anti gouvermentales.

A Jinja 11 s'agit, selon un
resident de la ville interro-
g6 par te16phone, d'un xMig
21h qul a largu6 vers dix



La vieille Dame
n'etait pas indigne
ROME (AP)
La police romaine, appe-
lee au secours d'une vieill"
dame victim chez elle d'un
malaise, a saisi dans l'appar
tement 70 kilos d'explosifs,
103 d6tonateurs, deux mi-
tralilettes, deux pistolets mu
nis de sllencieux et un fu-
sil de guerre.

La vieille dame, oul a sue
- comb6 lors de son arrivee 6a
Sl'h6pltal, avait loue involon
talrement deux pieces de
r son appartemnt a des ter-
roristes. Deux d'enre eux
ont d'ailleurs ete arretes.


AVIS DIVERS


LA NOUVELLE

SECTION

A L'ETAGE!!!


151MLLIlt lt lgVt1i


heures sept heures GMTi
iludleurs bomhes sur la ca-
serne nKadhaf.i et suo la
.,1e, notamment sour 1 lm-
meltike qui abrite Is Bnnque
Ibyenne pour le dSvelopp-i
ment. Les degats sun ,....,ir
tants mats le nombre des
victims ventiielles n'est
pas connu, prtclsb-t-on do
mernme source.

Le President Amin s'est
rendu sur place pmnur Inspec
ter les dtgAts et selon le
meme 'informateur, a decla
re a des' habitants qu'il a
lait tdonner une legon aux
agresseurs et qu'il se ren-
.drait mardi a Masaka A
120 kilometres au Sud Est
de Kampala pour saf-
fronter les envahisseurs.s
A Jinja se trouve non seu
element lei seul pont routier
et ferroviaire sar le Nil Vic
toria, mats le Fleuve, qui
sort A cet endruit du Lac du
mtme nom aaimente une
Central produisant 1'elec-
tricite utilisee par plus de
la moitlt du pays.
A Kampala mime des tirs
d'artillerie ont ete diriges
contre la zone industrielle
de la Capitale, oft se trouve
notamment des d6ptts d-
carburants. Ils nnt tclate a-
vat sept heures (quatre heu
res GMT) et ont dure une
dizalne de minutes.

Dans plusieurs points de
la Capitale, par ailleurs, dej
fusillades ont etc entendues
en particulier autour de la
colline de Meneo, ou se trou
ve le Quartier General de
larmee. Mais interroges par
telephone des habitants -
qui n'osent en general sor-
tir de chez eux ont decla
re n'avoir vu ni combats ni
movements clc soldats.







tDI 2 ABvfTL R19

EN BREF


MIDDLETOWN
EI'FNNSYLVANIFt, qAFP)
1,v Pr6sident Carter qul
is'.ts rendii Dimanche stu" le
siti doe In centrille nlel6tni
r' iichldnIt'f de ,'Three Mile
isiandi. a lancti un appel
si ('atmlne aUx riverains de
I1: cc'ntniils et, annonce liue
Ivl r tvalellation sera peut
il re n'ressatre dans les pro
chains jours. Cinquante mil
le personnel auratent d6j.a
vi lonlt ilroment qtlltt6 les
nbords de In central dans
un rayon de 20 k1lomrtres an
tour de laquelle vivent pres
d'un million d'habltants.
x x x x
HARRISBURG
(PENNSYLVANIE)
La presence d'hydrogtne
dans la grosse bullet de gaz
raido-actfis qui sest for-
nos depuis Mercredi dans la
panrtie superieure du reac-
teur de la central de
.Three Mile Islands a sur-
piris les s)ecialistes amdri-
cains et strangers. Sur pla
c(e. les technicians 6tudient
toujours le meilleur moyen
do reduire le volume de cet
te. au sein de laquelle la
formation d'un melange hy
drogene-oxygene risque, ia
tiermr. de provoquer line ex
plosion.


TEHERAN -
L'Iran est devenu Diman-
rhe une Republique Islami-
que, au lendemain d'un refe
rindum qu; aurait donned 98
pour c,-nt de ,Ouli au regi-
me. Apres la proclamation
de la Republique, l'Ayatol
lah Khomeiny a announce
que son pays allait donner
an <,monde un example de
veritable Democratie. D'aui
tre part, le premier Ministre
Mehdi Bazargan a averti les
rebelles Turkmenes qui oc-
cupent Conbhid-E-Kavous
qu une se-
rait prise Lundi si le came
n'etait pas revenue dans la
ville. 11 pourrait s'agir d'une
intervention armee pour
,nettoyer> la ville on des
combats ont lieu depuis une
semaine entire la population
Turkmene et les ,comite
Khomeiny>) representant le
pouvoir central.

x x x x
NAIROBI -
DPux mille soldats Li -
byens ont empeche ce week
end la chute de Kampala
aux mains des rebelles dii
Front National de liberation
de 1'Ouganda et de leurs al
1i's Tanzanr us. qui auraient
riiule sous le choc d'une con
ire atitairtue des Forces du Co
lonud Kadhafi.

x x x x
DAR-ES-SALAAM -
Le Front National de Libe
ration dir l'Oumanda a rejet6
les in ormal ions selon les-
qtlel lhs lI's Forces combat-
tant le regime dui Marechal
Ili Amin auralent cede du
1 rrain dans la region de
f amtca il e ralftirm, qu'il
: ilaqIuerait bientot lai <'alpi
tla e.i


LE CAIRE -
Qimtre pays Anabes ( br-
dante, Kowelt, Arabic Saou
dite. 6tat des Emirats Ara-
bcs Unis), ont retire lcurs
Anmbassadeurs au Caire, con
formiment h la d6cilson pri
se Samedi h Bagdad par la
cnnfdrence des Ministres Are
bes.


LE CAIRE -
L'Egypte a rejet6 les rdso
lutions adoptees centre el
le par les Ministres Arabes
reunis a Bagdad, et a fault sa
voir qu'elle ene permettra
a personnel d'influeneor sa
march vers une solution
global de la crise du Pro
che Orients. D'autre part,
Monsieur Boutros Ghali, Mi
nistre d'Etat pour les Affal
res Etrangtres, a annonet
que son gouvernement entire
ra prochainement en con-
tact avec les Palestiniens de
Cisiordanie et Gaza en prt
vision des ntgociations avec
Israel sur l'avenir de ces
deux territoires.


SAINT GEORGE'S
(GRENADE) (AFP)
Le Gouvernement de M.
Maurice Bishop; rtcemment
former A la Grenade par
l'ancien chef de l'opposi-
tion; a menace de ((decla-
rer la guerre> A l'Institut
d'Emission des Etats des Ca
raibes; la < Caribean Currency Authori
ty); a moins que trois mil
lions de dollars ne soient
mis en circulation dans I'E
tat de Grenade.

La ECCA est composer
des six Etats : Grenade;
Dominique; Sainte Lucie;
Antigua; Saint Vincent;
Montserrat et Saint Kitts-
Nevis.Son siege est a Saint
Kitts.
x x x x
ROME (AFP)
Le President de la Repu-
blique a decide de dissou-
dre le Parlement italien
apres la chute du gouverne
meant de M. Aidreotti; an-
noncee-t-on A la president
de la Rl6publique .

La date des elections se-
ra fixee ulterieurement .
xx x
JERUIFALEMI (AFP)
M. Menahem Begin offri-
ra au President Sadate: le
glaivee de la Paixa; repli-
que en bronze d'un glaive
de l'6poque cavan6enne
(1.200 avant notre ere) qui
a la particularity d'avoir
ete sciemment tordu de ma
niere A ne pouvoir servir
par les forgerons qui le fa
connerent.


PARIS (AFP) Tous les
brands noms du aShow Bu
siness)c sont en deuil avec


l'annonce; A molns de 48
heures d'intervalle; des
marts de Ray Vehtura et
de Bruno Coquatrix diman
che soir.
Compositeur; auteur; dl-
recteaur du plus celebre Mu
sic Hall; de Paris l'Olym-
pia; Maire db Cabourg;
iBrunuin alsii 1'nppelalt -
on famit-renient. n'avait
pas ralentl son adtivit;
mnalgr6 un shieux ihialaikei
rarfllaque survenue 11 y a
qddijues mols.

x x x x
M0SOtJ (APP)
La aPravdas accuse les
Etats Unis d'aingtrene
sans-gsnes dans les affai-
res ades peoples du Moyen
Orients pour servir ses iitt.
rets tsous la fautse 6tiquet
te de sreglement pacifi-
que))

L'organe du PCUS; cite
par l'Agence Tass affirmed
que lde veritable but de cet
aceotd est de crter sous 1't
gide des Etats Unris une al-
liance politico-militaire en
tre Israel et I'Egypte diri-
g6c' contre lds peuples ara-
bes et destine a renforcer
la presence ambricaine an
Prothe et an Moyen Orieni
pour contrebalancer les r6-
sultats de la revolution ira
nienne et le d6mantele-
ment du Centos

x x x x
NEw York (AFP) '
Pres de sept cents tom-
bes ont 6te profanees au
course du week end dans 2
cimetieres israelites Staten
Island: dans la banlieue
new yorkaise; announce le
quotidien aNew York Ti-
mes) dans son edition do
lundl.
C'est la second fois en
quinze jours que des cime-
tieres israelites sont ainsi
p-ofanes. Le week end dtr
nier: cinq cents tombes a-
vaient etW endommagees dans
un cimetitre Israelite de
Queens: nue aibtre banlieue
new yorkalse-
XX I

MBOSCOU (AFP)
rLes services secrets -
nois en Iran; qui reb--
rent depuis longteMrps a-
vec le Mossad (services spe
e'aux isratliens) et la Sa-
vak) (police secrete du
Chah)t ... ont fourni a
leurs colleagues isratliens
des informations concernant
les oreanisations opposes
an chah et leurs liens avec
les organizations palestl-
niennes): ecrit lundi la
Pravda.
x x x X

LE ,CAIRE (AFP)
Le Trait6 de Paix Egypto
Israelien sera soumis au
referendum populaire apres
sob approbation par I'As-
semblte du people Agyptien
Re; announce lundi martin
le quotidien

de chenise

Mes


, c~,niarrr~*rn~ ~acra ~-p~ ii--i r


PAG 5


Reality et fiction des


catastrophes nucl6aires


par Blanca CAMPRUBI
NEW YORK (AFP)
L'accideni survenu dans
la central nucl6alre de
Three Mile Island, en Penn
sylvanie s'ost product par u-
ni strange coincidence eau
moment ofh le film sChina
Syndrohneo, alertant le pu-
blic Bur lbs dangers nueltal
res, eot A 1'affiche de 600
cinemas aux Etats-Uhis.
La confirmation oificlelle
de 1]'mission de radiations
a Three Mile Island a pro
vogue un .suspense compa-
rablab A celul du film, decri
vant un dasastre tvltt de
justesse dans une central
nuclaire aux alebhtours de
Los Angeles.
Commeritt abondamment
dans la press et A la. tele-
vision am'ricaine, <(China
Syndrome, a frappe llmagi
nation du grand public de-
puis sa sortie sur les ecrans
il y a a peina dix jours, re
langant avec acrimonie la
controversy sur li'nergie nu
cltaire.
eChina Syndromes, le ti-
tre assez surprenant du
film, vient du jargon des
ingtnieurs. II dtcrit le pire
accident qui puisse survenir
dans une centrals nucleai-
re: la fonte de la matitre
fissile du coeur du r6acteur
qui a perdu son eau de re-
froldisseioent. L dombusti-
ble brulant p6nttre en theo
rie sous terre... jusqu'en
Chine, tout en laissant s'6-
chapper dans l'atmosphtre
un nuage de vapeur radio-
active.
La film rtalist par James
Bridges, avec comme vedet-
tes Jane Fonda, Jack Lem-
mon et Michael Douglas, ne
se limited pas A brandir 1'6-
pouvantail de 'accident,
mais depeint une industrie
corrompue, qui ne se soucle
que du nombre de kilowatts-
heure products et des mil-
liards de dollars investis.
La compagnie d'electricitt
proprietaire de la central
et les constructeurs ont re-
cours au mensonge et a l'in
timidation avant de se lan-
cer dans la tentative de
meurtre pour que le public
n'apprenne pas qu'on a et6
si proche de I'accident et
qug'lle aurait dte son am-
pleur.
Selon le film, un tel acci
dent aurait aneanti toute
la populati0oi"T'V sud de la
Californie.
C'est ce qui arrive... pres
que, le jour oni une equipe
de television locale, le report
tar (Jane Fonda) et son ca
merman (Michael Dou-
glas), font une visit de
routine a Ventanas, la cen
trale nucleaire.

Pekin rompt son
traits d'amitit
avec Moscou,
selon Tanueg
BELGRADE (AFP)
La Chine a rompu le trai
t& d'amiti6 et d'asslstance
qui la liait a l'Union Sovy-
tique, a announce lundi a Bel
grade i'Agence Tanjug dens
une d6ptche date de P6kin
et citant des sources chinoi
ses sfares.

Cette decision, a pr6cisd
('Agence Yougoslave, aurait
6t6 prise dimanche au course
d'une session du comit6 per
maneni du congress popular
re chinos.
Le Ministre chinois des Af
fires Etrang6res, M. Huang
Hua, a expliqu6 devant le
congrtl, que la decision de
P6kin 6tait conform au
texte du traitt signed pour
trente ans le 14 ftvrier 1950
par Mao Tsetoung et Stall
ne.

Celul-ci, a rappeld M.
Huang Hua, stipule notam-
ment que 4la partle non dt
sireuse de voir le traittraittre
recondult automatiquement
pour cinq ans est tenue d'en
avisr l'autre un an A l'a-
vaner. ePtkin vient prtci-
sement de le falre, aurait
d6clar6 le Ministre chinois.
selon Tanjus.


Manifestation
centre un
Astrophysicien
sO1Vltlque & Paris
PARts rAFP)
Une centalne vde person-
nes ont manifesto lundi S
Paris centre la reception a
1'Acaddltte des Sciences de
l'Astrophysicleh Sovitldxiue
Victor Ambartsouinmlan, prt-
sideut de 1'Acad6mie des
Sciences d'Armtnle.
Les manlfestants brandis-
salent des pancartes sur les
ilueblles on pouvalt lire no-
tamment: sArnbartsoumlan
etalomnlateur et orespecl
des dmohxe de P'homme er
RSSB,. olc ont scandn dex
slogans rehlamant la bera-
tIsn dcisa phyaleltso so tilt
ques dIssIdents Touri ODuo
et Robert Nazarlan.


La joune Journallste aux
longs cheveux roux nest
gu6re pr6paroe a couvrir une
catastrophe nucl6alre, ses 6-
missions aydttit 1@t )dRBt'ia-
lors limited sa D(e agftorta
ges sur les olseaux ihigra-
teurs, les t.l6grammes chan
tO et larinlversalre d'Un ti-
gre d'un son ie sla r6Tiox.
Le hasard la portera au
sotnmet de la gloire journal
listique car alors que *flqul
pe 6coute dlans la galerl
des visiteuts los eBposs d'u
sage. Sur les merveilles fie
latome, laa panique enivahit
la salle de coitrble. L ng6-
nieur en chef (Jack Lem-
mon) pousse suo odes tas de
boutons. transpire abohdam
ment, puls prie le Seigneur
pour que I niveau deau re-
monte.
Lorsque les reporters re-
touirnent A leur bureau, le
film des drvnements sous le
bras, stirs d'avoir le scoop
de 1'annte, le charge des re
nations publiques de eVenta
na, a dejA persuade le direc
tour le la chain de ttlevi
sion que rien ne s'tait Vrai
ment passe. L'aftaire est e-
touff6tt provisolrement. C'est
le debut du drame et dL'ln-
nombrables tdbondisse -
ments.
Dans les milieux pro-snu-
claires, indignation : ac'est
l'assassinat de l'image d'u-
ne tndustrle entiereo, s'est
6ditl M. John Taylor, vice-
prtsident charge de la divi
sion des r6acteurs de la fir
me Westinghoude, leader de
'inthdustrie nudlIair at'htii-
calne.
Les responsables fle Wes-
titfghouse ont tiieno publlt
un commuhiqud, a-firtriantt :
cGe film n'nst rien d'autie
que la propagandoe aribil-
clsaire et nous stIl hes cbn
valncus que le public le per
cevra comme tele.

Columbia piitUres, qui a


Quelques jours aprts la
sortie du film, qun a et. a6
lectlonnt pour le fedtivdl de
Cnnes, le sNew York Times.
, rMTuelill l'avld de rom-
breuk savants sur leB oroba
builds dL vdlr ur atcident
semblable se produire rdelle
mont.
xiaette posslbllt6 ,est. atis
si lotntaine que ceolle d'une
mtorlte qgul tomberait sur
une ville, une chance en un
million d'annuest, aVait esti
m6 lei Dir Nrman Rasmus-
sen, professeur -d'ingtniedie
nucidaird au Massachusetts
Institute of Technology,
(MIT), dans une 6tude faite
en 1976.

Ed revanche ie br. Frank
Von Hippel, physiolen a 'Ull
university de Princeton, avalt
d6clar6 que ce film <.pouvait
avoir un tres grand impact
et former le government A
rechrher avec plus doe sle
des alternatives au nucleai-
re,.

C'est pr6cis6ment ce que
I'on craint dans les milieu
de industries, of I'on ne
s'estimed ps assez soutentU
par l'admniistratlon, dont
la politiquo de non-prolifd-
ration nudIdale, affirme-t-
on, faith perdre ties command
des aux consttruteuts amn-
ricalns. Seloh Atomic Indus
trial Forum, deux seulement
des 29 commandos pr6vues
par sept pays strangers au
course des prochaines annoes
seront places aupres des
construbteurs amerlcalns.
A l'intdfliur du pays, de-
puts 1974. I'rnduNtrie a ehre
gistrid 7 coinmandes de
r6acteurs centre h9 annitla-
tions. De ts Itenti'iataig p96-
troller, la demanded .itlboti
cited diminue oni raisin des
measures ,idonnmle d'finer-
gie. I y a aux Etats-Unl_
72 cehtrales qui tihoddisent
12,5 pour cerit de l'electriti
td du pays.


produit le film, a ddpense
cinq millions deodtllars p0uf La sortie doe china Syn-
le promouvoir. ,et 11 a tappot droeaie, sans atiUtiu flbite,
t6 ia some reoitia de 10 inti-ervlent A uh ti s infau-
millions de dollars anu Rurs vais moment pour lHindus-
des dix ieffiief jos ours difel tid ifuttre, frtie ft I'in-
projection. Les acteurson ts ont dex par les cologistes. Cinq
tenu des conferences avant centrales ont ete fermees
les premieres a Los Angeles, sur la c6te Est tes iEtats-
New York, Dallas et Chica- Unis 11 y a deux semaines
go. aJane Fonda expert nu pour etude de leur rdslstan
cleaire, on aura tout vus, ce aux tremblements de ter
s,'exclamait-on l'orgapIs- ,r. i faudra plus que des dt
me information cAto Industrial Forums. calmer les Apprehensions.


24 Heures dans le Monde


" PRI. "'m w P Zoo I


I


Championnat de
Tennis Simples
-OPEN. a tous les
Tennismen d'Haiti





Coupes offertes

par la


BNP


LE PLUS GRAND

TOURNOI DE L'ANNEE







A partir du 18

avail 1979

4h30 p.m. sur les

courts du Cercle Bellevue




















a-


Matches patronnts par Ir Banque Nationale de Paris -- Distributions de
prix aux participants, toujours une courtoisie de la B.N.P.

Joetienne
Promotor
=_--_-=- -- 2----=2 2-.--------- -- ----- =_:------


Au Magasin Mon Reve

37 RUE DES MIRACLES, 37


V Im tlt emztt des Chaussures

Italenines -- Solides





pou filtettes et garconets :


ZmwST GAUTItR


Phone 2-1155







LE BISTROT


RESTAURANT. PIZZERIA -

BAR- GRILL- CREPERIE

-- Votre rendez vous

de midi a 1 h du matin

Menu Special lunch

Chaui Soir Diner Dansant

avec 3BIt rot Combos

Mardi soir


>


Vendredi soir


<>


2 Spectacles DiEf6rents
Chaque semaine


Le Bistrot T1 2-180S
rr.' _/JB-,a:aoioe.ofg J.crgcoog


PABOCO 0

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de l'PAoport
Tel. 6-0732
LA MASON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de boites de:

Chaussures
Patisserie
DUtergent
Pate dentifrice
Chemises et lingerie
Composants electronliqv.s

Products pharmacettiqt :s
Products aimentaires: -cs et CongAlks
Crime A la GMace
Savens
Fruits de mer
Traiteurs e' restEratraeurS


Enforcement de cols ei f es
Agraffes et trooIot

Divers -.


Noms fabriquons ega's~ent des dos ers de classement
En format lettres ot IefaL


"No- -- a RO---R---T ---pi----- --


a ------------------------- --- -


. .. r -- 4 .


I





LUNDI 2 AVRIL 1979


D TL A Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


NOUVELLES DE L'ETRANGER


PAKISTAN GBIUTTO
I CLAIATION D'UN
I1UllltEgANT DU
11N.1I AB
ISLAMABAD. (AFPI
It, (polliverin'mentl. du Pun-
I)b s'ittllii(id a recevoir de
itn mardi 1 avis de reject'
(i lta demnandc eln graee de
1 aincleln Prtinier Millistre
Zulfikar All Bihutto, a de-
rclre Secretlaire it 'lllt
i'eur de cette province Pa
Is tat isit'
Selon Monsieur Mahinud.
nterrogc par 1 AFP par To
leplione, I.-1aviLs de rmeit arri
\iYa demiain dunei maniere
n d'lun auiie,.
11 sembl' que le Secre-
lItv a 1 Ii ltenretr iHomte Se
''tarylf du Pumab ait etc inI
i'.i-ir ti olt(i'li at Nsuemn' du re
it i par le Presidenlt Zia-Ul
Ilai di la dicmande en grni
re ni 'MI't le pliar les anmis
.i 1 inr'lel Pri'emiel Miiastn r
'; a dd lll l-;,- ilIr l title 1 or
dre de X(-culil, Ol()lt On route
(til oii ] ixt.It ln i'ltl federal
\Is I h, i ouviertenlteit pro-
\,i-i.nl ritsponsable de l'exc
itt' itl .


. I.0



















Automatit




L :ete:







U NE NOVEL]


On ignore toujours la da
lI exact do la pendailson
h'Ie Monsieur Bhutto mals se
Ion des sources Diplomatt-
ques generalement blen In-
fornme elle pourralt avoir
lieu soit domain soit Mercre
di.
x x x x
CONSTRUCTION 0 -uNE
BASE SOUS-MARINE
A CUBA
WASHINGTOI (AFP)
L'URSS s:rait occupee is
coinstritre une base sous-ma
rine pour apparels conven-
(lonnels dans le port dE Cien
futegos. a Cuba, a-t-on indi
que de source officielle jeu
di au Departement d'Etat.
Selon ct.te source, Cuba
y basera iln sous-marin a
propulsion classique achet6
rceimment a I'URSS et pro
jelcrait d'en acqucrir plu-
-sieurs autrs.
Le port de Cienfuiegos a-
vait ete an centre d'une con
troverse Elats-Unis URSS
(n 1-0 1-s S rsrviees Secrets.
,im'ri' ains y ayant decou-
vert ia' debut d'unc constrleC
An


Lion de base sous-marine
destinLee i recevoir des appa
reIls a propulsion nuclaire.
Aux terms des accords
de 1962 entire Moscou et Wa
shington, qui avalent suivi
la crise des fuses sovi6ti-
ques h Cuba, fURSS s'est en
gagee a ne pas fournir i La
Havana d'armes nucleaires.
x x xx

DEMISSION DU
SECRETAIRE GENERAL
ADJOINT DE LA
LIGUE ARABE
LE CAIRE, (AFP)
Monsieur Mohamed Riad,
Secretaire General adjoint
de la Ligue Arabe, a official
element dem'ssionne lundi
de son posLe, en signe de pro
testation centre les resolu
tions de Bagdad, indique-t-
on au Caire.
Dans sa lettre de demis-
sion remise au Secretaire Ge
neral par interim, Mon -
saeur Assad El Assad, Mon-
sieur Riad souligne que resolutions de la reunion de
Bagdad sont illegales et que


la Conference des Ministres
des Affaires Etrangeres et
de l'dconomie est en contra
diction avec la charte de
la Llgue.
Monsieur Riad estime d'au
tre part qu'sune telle attitu
de ne peut 8tre adoptde i?
1'dgard de 1'Egypte qui a eu
un grand role dans la cr6a
tion de la Ligue et dans la
Defense de la cause Arabe.
Monsieur Mohamed Riad,
ancien sous-Secrttaire d'Etat
au Ministere 6gyptien des Af
fires Etrangeres, avait fait
savoir dans sa lettre de de-
mission adressee aux chefs
d'Etat Arabe que tles dis-
sensions qui se manifestent
actuellement au sein du
Monde Arabe le lui permet
talent plus d'assumer sa
mission dans des conditions
normales>.
x x xx
POSSIBILITY
D'INTERVENTION
CHIRURGICALE SUR
FOETUS HUMAN
NANCY (AFP)
La premiere intervention


NE-CCHI ou CETRA


que on a edales votre machine A coudre est a la

Curacao Trading Co.


z-la cash ou a credit et eraportez un bon de

$ 10.00

;able pour 1'achat du tissue de vote choix
Stance de familiarization gratuite

LE OFFICE SPECIAL DE LA CURACAO TRADING CO. 8

Rue Pavie et Delmas


Cura ao


aller/










secuement 1 6
S(plus taxe)


Ce que vous eonomiserez

sur vos achats
peut vous payer le voyage!

Lile aux pnrix de port tranc
(free port prices).

Quatre (4) vols par semaine. Pas de visa d'entree.

PIour rcscr' atlions outacI'le/ %otre auent de ,,iage ou AI.M
Madsen Exportl-mporl S... A Agent Gene&ral telephone: 2-3476. 2-0028 et 2-0317





lILMt ANTIEI I= ^t AIRLINES


chirurgicale sur un foetus
human pourralt 6tre effec-
tube d'icl dix ans en Austra 1
lie, a estim6 un chirurgien
de Sydney, le professeur 0-
wen, qui participant le week-
end dernier a Nancy, dans
l'Est de la France, aux cjour
nees d'etudes internationa-
les sur les techniques nov
velles en microchirurgies.
Selon le professeur Owen,
Ola chirurgle intra-utrinev
constitute un champ d'inves
tigation extraordinaire olt
1'on entrevoit la possibility
de artparer sur 1'embryon
human meme, des malfor-
mations qui auraient ttd de
cel6es comme 6tant opera-
blesa.
La chirurgie microscopi-
que, estiment les spdcialis-
tes du domaine antenatal,
pourra ainsi resoudre cer-
tains cas de malformations
cardiaques, pulmonaires ou
vasculaires, ainsi que des
hernies diaphragmatiques ou
des bees de lievre.
Ce type d'op6ration, qui
pose de d'ethique professionnelle et
religieuses, selon 'un des
participants au colloque, a
deja 6te realisee avec suc-
ces sur des animaux ten Aus
tralie sur des guenons et
des brebis, en France sur
des lapins ou des souris).
Ainsi une guenon qui avait
subi une ablation partielle
de l'intestin au stade foe-
tl, a pu vivre et se repro-
daire normalement.
xx x x

La RDA semble
vouloir modifier
la structure
administrative
de Berlin

BERLIN (AFP)
Les autorites de RDA pa-
raissent avoir l'intention de
modifier la structure admi-
nistrative de Berlin-Est en
ignorant le protocole de Lon
drs sur Berlin, convene en
tre les occidentaux et 1UR
SS en 1944, apprend-on lun
di de bonne source ia Ber-
lin-Est.
Cette modification inter-
viendra vraisemblablement
a 1loccasion des prochaines
elections municipales du 20
Mai. Elie entrainerait la
creation d'un neuvieme ar-
rondissement. dit de Berlin-
Marzahn. dans le secteur
Nord est de la ville alors
que le protocole de Londres
n'en prevoit que huit, et
douze a Berlin-Guest.
Un? communication de la
municipality de Berlin-Est,
publiee sans commentaire,
vient en effet de fixer a
107 1I nombre des ediles a
designer pour ment municipal de Berlin-
Marzahn>.


CARNET SOCIAL


DFcts de M.
Maurice Janssen
Pax Villa annonce*le dd-.
ces survenu le ler Avril en
sa residence Priv6e P6tion
Ville de Monsieur Maurice
Janssen.
En cette p6nible circons-
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs
sympathies a ses enfants
Docteur Gerard Edouard et
Madame nee Mireille Jans
sen, a ses petits enfants Ra
chel et Yves Gerard Edouard
a sa soeur Madame Rossini
Chicoye n6e Anna Janssen,
a ses neveux et nikces, beaux
freres et belles soeurs. Aux
families : Janssen,, Chicoye,
Gagneron, Lilavois, Roy, Bou
chereau, et a tous les autres
parents et allies 6prouv6s
par ce deuil.
Les fundrailles ae Mon -
sieur Maurice Janssen se -
ront chant6es le Mardi 3
Avri.l 79 a 4 heures P. M. en
1'Eglise St Pierre de P6tion
Ville.
Le convoy partira de la
salle paroissiale oiu la d6-
pouille mortelle sera expe
see des 2 heures. 24
x I x x


Deces de Herve
et de Geraldine
Celestin

L'Entreprise Celcis et Le
Nouvelliste annoncent a
vec peine les deces survenus
les 28 et 24 Mars 79 a Trini
dad et a Guyana de Hervi
et de Geraldine Celestin ret
pectivement ag6s de 2 ani
9 mois et d'un an 5 mois.

En cette douloureuse cit
constance, 1'Entreprise Ce:
cis et Le Nouvelliste preses
tent leurs sinceres condo-
leances s : leurs pere e
mere Monsieur le Docteu
Andrd C6lestin, et Madam
nee Katly Richard; leurs
cousins et couslnes : Jacque
Edouard Samson, Jean-Ro
bert Richard Fils, Johann
Elisabeth Richard, aux fa-
milles Celestin, Richarc
Cherenfant, Samson, D6 -
clama, Henry, Corbier, Do
tenus, Jean Philippe, Blot
et a tous les autres parent
et allies affects par ce
deuil.
Les fundrailles de Herve d
de Geraldine Celestin se -
ront chant6es a l'Audito
rium Adventiste a 4 heunr
p. m. le Mardi 3 Avril. Le
convoi partira de I'Audito
rium ofi 1'expositiona aus
lieu dsm 2 heures p. m.
La famille regoit cet apr


Accident central :un premier
exode massif


Cinq jours apres la panne
du reacteur de la Centrale
de Three Mile Island, en
Pennsylvanie, c'est toujours
le plus dramatique des sus
penses a Harrisburg, a Mid
dletown, et dans toutes les
localities proches.
Depuis Vendredi dernier
les milliers d'habitants vi-
vant autour de la petite lie
qui abrite la central sont
soumis au chaud et au froid
des declarations souvent con
tradictoires des autorites. E
vacation ou pas ? Le Pr6si
dent Carter lui-m6me n'a
pas tranchd quand i1l s'est
rendu Dimanche sur les lieux
de 1'accident.

Trois cents personnel seu
element s'etaient ddplacdes
pour dcouter les propos apat
sants du chef de l'Exdcutif.
En fait tout le monde sem-
ble s'attendre ia un ordre
d'6vacuation, par measure de
precautionsi, le temps de la
reparation du reacteur acci
dent.
Cependant la population
a pris les devants : selon
des estimations officieuses,
50.000 personnel vivant dans
les quatre arrondissements
les plus proches de Three
Mile Island ont ddjh quittd
leurs foyers depuis le 28
Mars.
En fait, 1'ordre d'6vacua
tion ne peut 6tre done que
par le gouverneur de 1'Etat
de Pennsylvanie apres con
sultation des experts de la
commission de r6glementa-
tion nucleaire. C'est une va
cuatlon limitle qui pour-
rait etre decidee. au moment,
of les technicians s'emplole
rai.ent a rdsoudreI le problem
me post par l'exisrtence de
ia bulle. Elle ne porteralt
que sur les quelque 25.00 per
sonnes vivant dans un rayon
de 8 kilometres autour de
la central.


Les observateurs estiment
desormais que les autorites,
en evoquant de plus en plus
precisement cette possibili-
te d'evacuation, souhaitent
voir de nombreux habitants
quitter volontairement la
region dans les prochains
jours.
Des informations decisives
pourraient 6tre communi -
qudes par Monsieur Harold
Denton, reprdsentant offi -
ciel de la commission Fedt
rale de r6glementation nu
cleaire, qui devait tenir lun
di soir une conference de
Presse.
Par ailleurs, de nombreux
spdcialistes strangers une
trentaine environ venant
d'Allemagne Federale, Ja -
pon, France, Belgique, etc...
sont arrives ou attends aux
Etats-Unis.
Le President de la sous -
commission s6natoriale am6
ricaine de reglementatlon nu
cllaire, Monsieur Gary Hart,
a estimt de son cot6 qu'il
conviendrait daes l present
de reduire de 50 P. C. la
puissance des sept a dix au
tres centrales nucleaire cons
truites egalement par la So
ciet6 Babcock And Wilcoxd .
Toutefois, la temperature
du combustible dans le reac
teur de la Centrale de Three
Mile Island sbaissa et leI
volumedede la bullet de gaz
s'est considlrablement re
duolt, dans enceintee du reac
teur, a annoncd lundi. a Har
risburg Monsieur Harold
Denton, Directeur de la corn
mission Feddrale de rlgle
mentation nucl6aire.
II a precise que seuls, deux
Assemblages de combusl -
bles 6taient encore a 204 de
gruls centigrades. 12 a ajou-
t& qu'en consequence 11 exis
talt dlsormals des raisons
d'etre optimist h propos de
la situation dans le rdac -
teur.


midi 2 Avril au Salon Ange t
Bleu de 1'Entreprise Celcis I
de 6 heures a 8 heures p. m.
24

xx x x


Avis de Divorce
Le 22 Mars 1979, le Tribu
nal civil de Port-au-Prince
prdsidd par le juge Thdophi
le Jn Frangois, a rendu en
tre Madame Joseph Wesner
Seymour et son epoux le ju
gement au dispositif sut -
vant :
PAR CES MOTIFS, le Tri
bunal aprts examen, main-
tient le d6faut pr6ecdem
ment octroy6 contre le dd-
fendeur; pour le profit ad
met le divorce de la dame
nee Anne Marie Victoria FER
RIER d'avec son 6poux Jo-
seph Wesner Seymour, pro-


once la dis solution de(
liens matr ionliaux ayant
exist entire eux; Ordonne a
l'officier de 1'Etat Civil de
la Section Nord'Est de Port
au-Prince de transcrire sur
les registres a ce destinds le
dispopsitif du present juge -
ment) DIT quun extract sera
public dans un quotidien s'6
ditant a la Capitale sous
peine de dommages intderts
envers les tiers s'il y echet;
COMMET pour sa significa
tion vu que le jugement est
par d6faut 1'huissier PAUL
St JEAN de ce sidge, COM
PENSE les d6pens, en ral-
son de la quality des parties.
Ainsi juge etc., II est or-
donne etc, signs : Th. Jean
FRANCOIS Juge, A. JUMEL
LE cs-greffier
Le present avis est public
selon le voeu de la loi.
Port-au-Prince, le 2 Avril 79
Rigaud DUPLAN, Av. 24


a" -a-mwz.yy yaYIcon
A VENDRE
A BABIOLE
A VENDRE A BABIOLE
GRANDE MASON A-
VEC ACCESS SUR 3
RUES
4 CHAMBRES A COU-
CHER
5 CHAMBRES A REZ
DE CHAUSSEE
5 CHAMBRES AU SOUS
SOL
VUE IMPRENtLBLE -
GRANDE COuR JAR-
DIN.
PEUT-ETRE VISITEE A
N'IMPORTE QUL- MO-
SMENT
PHONE : 24790 25686
23921


A VENDRE
Volvo 244 DL, annIe 1976,
Air conditionnd, Radio AM-
FM. La voiture peut-Itre ins
pectde a 1'Ambassade d'Is-
rael a partir du lundi 2 a-
vril 1979. Les offres devront,
Itre transmises sous pli ca
chetd i l'Ambasade d'Israel
jusqu'au 23 avril 1979.
Les droits de douane ou
autres taxes seront a la char
ge de i'acquereur.
64


INSTITUTION
Recherche secretaire de dl
reaction excellentes qualifi-
cations parlant couram-
ment franqais et anglais, a-
vec experience en compta-
bilite, commerce, statisti-
ques.
Envoyez curriculum vitae
a P.O. Box W-38
x x x x
MASON A LOUER
6 chambres a coucher 4 sal
les de Bain Piscine entire
ment meublee. Gargon de
cour -- Magnifique vue sur
Port au-Prince pour les
mois de Juin, Juillet, aout,
septembre.
S'adresser a 5 Rue Bou-
vreuil Croix Desprez
xx x x

DESIRE ACHETEkt
Runch Rover d'occasion, en
bon etat Sonnez le 2-5735
A VENDRE
Cherokee Incendie.
boite de vitesse Moteur et
autres pieces recuperables
Sonnez le 2-5735 74
X KX X
A VENDRE
Un compresseur, deux mar
teaux piqueurs et ses equipe
ments. Le tout 1 'Etat Neuf
Telephone 2-3274


Deux Soirees Show



L'HOTEL


ROYAL HAITIAN!


Mercredi soir


LA REVUE EBLOUISSANTE DES


Ballets



Bacoulou d'Haiti.


Samedi Soir

les numerous toujours
surorenants des


Balind'Jo Dancers


Deux soir6es aubord de la piscine,

au rythme de


r'Orchestre du Roi

avec un buffet barbecue,

le mercredi, et la meilleure
cuisine franchise, italienne et
amrricaine, le samedi.

Vos deux rendez vous
cette semaine

au


ROYAL HAITIAN !
A^>A^^^^-'Aaa.0 010


S~ ~ ~ -~ -


Petites Annonces


' LUNDI 2 AVRIL 1979


PAGE 11




PAGE 7


(a c'est Paris : Oui, I'ambiance de Paris, vous la trouvez dej6a bord de l'avion dAir France.
Les hotesses courtoises, habillees 6 la derniere mode par un grand couturier parisien, vous proposent
en frangais vins et champagne. Le voyage 6 Paris ovec Air France est detendu. Vous passez
du "petit geant" de Boeing, le 737/200, au gros porteur le 747, sons problem de langue, sons
formalities de police, en transit direct dans une aerogare international, mais humaine. Decouvrez
Paris avant d'y arriver en choisissant Air France. A bord, le film diminue r6ellement le temps
de votre vol, car il est en frangais. Pour votre prochain voyage, choisissez Paris avec Air France.


Telephonez 6 votre agent
21700 6 Port-au-Prince. "


agree Air France ou au


AIR FRANCE jY/
Le meilleur de la France vers le monde.


- A





... ~. ~- .


LUNDI 2 AVRM 97


4


ANN&



-stll a s.
c... ri






LUNDI 2 AVRIL 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midl 2 heures 4 heures (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR


$ 1.50 et 2

Les grands fonds
0


.00


SALLE II $ 1.50 et 2.00

Les Liens de Sang


SALLE III $ 2.00

NEW YORK BLACK OUT


SALLE IV $ 1.50

La raison d'Etat


- __~ .j __r-jrrc~!o1~tc+) '


LA VIE CULTURELL


(Suite de Ia lore page)

facts des chocs culturels de
ceux du simple change-
ment de lieu de residence.
2o) aLes problems des
chocs culturels sont ils plus
importants lorsque les cul
tures sont voisines que lors
qu'elles sont eloignecs. et
Montreal joue-t-il ce role
de plaque tournante que
nous lui avons attribue en
tant que linguistiquement
plus proche de Haiti et cc
pendaet a la frontirre des
influences anglo saxon-
nes?. Mais ce project ini-
tial par trop ambitieux a
etr abandonne pour se can
tonner aux problems des
llaitiens en Frances.

(Les Ilaitiens au Quebecs)
d' Paul Doeean pubhe aiux
Presses de 1 Universite de
Quebec: 1978u: 189 pages re
pond a une attente. Ce li-
are permetitra; "us cn
sonmmnes certain. d'a)pprOlilni
dir la connaissance de 'hai
tien en Diaspora. Par exem
pie se, reactions en milieu
etrann r; n adaptabilite
aux changements sociaux-
culturels et surtout; 'o0n-
me il etait envisage preala
bleme t dans le project d'c-
tudes des laitiens a Paris:
moitreal; New York; si
ales chocs culture'ls sont
plus important lors.,uc les
cultures sont voisioes que
lorsqu'elles sont eloignces;.





Laser centre
Cancer de
I'Oesophage :
Une ,,remiere,
francaise

PARIS (AFP)

Une equipe medico-ch irur
gicale de Ruell-Malma-'0on
region parisienne i a reussi
SaiTlrul a 1 aide dIuIn la-
ter de fabrica,.on Iralncias _'
a mettre fin a l'ob.stric-
tloU dc' 1 ocsuphage d un Iia
lade due a une tumlur can
cer'.ut.'.s announce Ie gnquiti
dcin du Medeanl dans son
edition dc lundi.


L'operation, qui constitute
Sne premiere franchise. a
dure deux heurcs el demie
et a ete couronnee de sue
'ces. Le malade, un home
de soixatite ans qui availt
i rdii ein trois niois 25 ks.,
a pu s'alimenter immedia-
tenie-int aupres l'intcrven-
tL(J pi1 m Incore le i quo-
Lidien medical.

L's chirurutI;'ni sont par-
venus a nict re en place"
une protheslc' -,Iide pre.,r-
vant un pa.,agc oesopha-
gien, indique le journal. Jus
qu'ici, les tumneuirs l oesc
phage provoquaient son ohs
traction et par vote de conse
quence l .ipossibilite de s'a
limente* ': ur le malade.


A ce point de vue
r6al pent dtre cot
consme une, plaque
nante,. D'ailleurs soi
parler aujourd'hui; c
le souligne Ddjean d;
propos preliminaires;
pulation haitienne an
iec et non plus seu
d'immigration haitiei
caractere totalement
rent des annees 19
1960)).

Nous souhaitons viv
dit I auteur que les
nients de solutions
sees ici (dans les H
an Quebec) et d'autr
core que l'on se man
pas de decouvrir; soil
ploites it fond et r
meAt dans le dessei
prevenir d'irreversible
gradations.

Nous voulions aujou
simplement signaler
vre a I'attention tie
teurs: une prochaine
nous en parlerous pI
detail.



370 a V3 .s
de la Troupe

lanmm ll lhUt e
S' au oe rl'hlii i"1
C'!: aI l'li.;;-cTi dail.s
ire haO ia ii on do:i.
h1nmmi0go a (ii1t ho
cst dii a linfi ti'ali
dor" Beaub'Ul. qui'
present sa ireniiere
die : .Lngu chatti
rk > au R'x le 31 M
Cette piece b:ln
mi-frangqas mi-crec
plu aill public et cep'
I.an ;u'chattr. surnom
Moliere haitlien,, etw
coc

Theodore Beaubrun
mine notre beau fo
clans les plus grande
les du monde t New
'iuamrl, Boston. Wash
C'h'a:,t, KePti'uckv.
real, QuEbec Francals
Madrid. Rome. Athucn
ToTouours ,sur la I
Theodore Beaubriui vi
crire une comedie-sat
qu il compete represent
Orange Premicre au
le Jeudi 19 Avril pro
Nos compliments e
vo0ux de success cont
la Troupe Langici;hl


E CROIX NEGRE
DE JACQUES

;Mont DEPESTIRE
nsid6re
tour- Nous sommes tombes par
pent hasard sur un recueil de
aomme poemes paru, il y a sept
ans ses ans, sous la plume de Jac-
de po ques Depestre et qui s'intitu
I Qu6 le : rCrolx Negres. Nous
element I'avons lu d'un trait.
nie au
diffe Les different poemes que
950 et l'auteur a reunis dans cet
opuscule sont marquis a
1'eau forte par la souffran-
vemnent ce et la r6volte. D'une ex-
de1- pression simple, parfois bru
propo- tale. la poesie de Jacques
aitiens Depestre s'egrenne au ryth
es en- me d'un journal intime ofi
quera les sujets les plus divers
ent ex sont objet d'inspiration et
rapide- oi) des visages (de femme
n de surtouti A decouvert ou
es de sous-entendus defilent com-
me dans un chemin de la
croix, un vendredi saint oft
urd'hui tout le monde aurait perdu
ce li- la voix.
nos lec
fois; Jacques Depostre chanted
us en Patrice Lumumba;il chanted
la liberate: Au fond de ma
conscience, de ma conscien-
ce enaormie, il y a ]a socie
tc a reconstruir e la morale
airg a refaire .... I change les
fenmmnes, il change des fern
tniis stguhioros qui nat rcs-
S ;( inblect pis toutes ces
1-"1nim, qu1e les hommes
'rlcr le '))ils ; it (|u'ils ,i'ment et
1 i'.1 i'a cdol ils soont iters.
.ccdre
)in Jcqage Jacques D)pstre deiou
[ 'hao o\.re le monde et sa society
ioust a ('Ills'ulei. qluand i la lu
? Come mere disi)araii a I'horizon
SI r et que la penombre guide
,rs 4 les sens de I'homme sur la

ole. a pr-sence des choses. II de-
uis lor. couvre le moitde; a l'heure
me Le de la reflexion, a i'heure
al, lan oui les bordels ouvreit leurs
portes et que les filles remn
plissent les trottoirs.
a pro
)lklore La poesie de D6pestre est
's vil ponctuee de facon saccadee
v York. par uine sensuality itfleur
inat ,i. de peau qui alterne avec
M!n' des hurlcments sonores;
s. Pans. sortis d'un etre blessed qui
es etc. se sent mal dans sa peau,
bracie. dais son milieu; et qui re
lent d ve de liberty; de pluie; d'a
tirique mour et de bonheur.
later en qu'plles sont eloignces; et
R(.x Je vogue avee les dieuy
Dchainl. il nest personnel sur ter-
't nos re qui puisse m'ouvrir les
inut a cieux>>


aste.


- CARLO -


Avis Important


SACENCE

CITAD F! LE

DEMAND A SES CLIENTS ET AMIS DE BIEN
VOULOIR NOTER SON NOUVEAU No. DE TEL. :
EFFECTIF A PARTIR DU 31 MARS 1979.

2-590
iJac".o'.sos oJoiaoao.oJ.a"o.soso/.o"iO.SO .O"OBC


0 --' 'HAWPRIN
[ y yA wiAY Wiv' HAITI


VERNISSAGE DES
OEUVRES DU PEINTRE
HAITIEN MANES

A la Galerle de l'Institut,
le mercredi 4 avril k 18 h.,
aura lieu le vernlssage des
oeuvres du peintre Manes.
Nd a Petit Trou de Nippes
en 1936, de parents cultiva
teurs, Man6s Descollines est
place a l'age de 12 ans dans
une famille de Port-au-Prin
ce. Son quotidien est, pen-
dant cinq ans, fait de t&-
ches domestiques. II va a
1'6cole du soir avant de de-
venir a liSge de 17 ans, ap
prenti magon.
En 1958, Man6s se lie avec
qpelques artistes hi la SNAD
ofa il est modele pour les
course de dessin que dispen-
sent d'abord le peintre do-
minicain James Colson alors
directeur de la section pain
ture a la Societe Nationale
d'Art Dramatique, puis 1ar-
tis-e haitien Dieudonn6 Ce
dor.
Manes s'y interesse lui-
meme au dessin et travaille
avec Cedor, puis avec Luck
ner Lazard, participant en
1959 a l'Institut Franqais
d'Haiti, a lne exposition col
active de la SNAD.
En 1965, Manes expose a
'lInstitut Haitiano-Amiri -
cain dans le cadre du lon Esso.
Depuis, tout en exercant
son metier de macon. Manes
continue a p2indre. Les oeu
vres exposees aujourd'hui .
la Galerie de l'Instltut Fran
1als couvrent la period
1965-1979.

College Canape -
Vert
Le Club lege Canape-Vert present
au Cine TRIOMPHE le same
di 7 Avril a 9 heures 30 a. m
un Spectacle F6erique.
tll etait une fois... Autour
du mondev
Un spectacle grandiose, fas
cinant, extraordinaire...
Un spectacle unique oour
route la famille.
Prix Unique $ 2-00
Les cartes sont en vente
au Cine Triomphe, au Col-
lege Canap6-Vert et a 1'Eco
le Normale d Institutrices.

Watergat :
L'oDinion du Juge
Sirica sur le
depart de M.
Richar Nixon

WASHINGTON (.-,FP)
L'ancien president Richard
Nixon a quite le pouvoir
parce qu'il craignait sa mi-
se en accusation par la
Chambre des Repr6sentasts;
et son inculpation; lors de
I'affaire du Watergate; et
non pas a((parce que les po
liciens lont eu)); a affirm
le Juge John Sirica; Pun
des principaux magistrates
charges n l1'6poque des pro-
ces concernant cette affai-
re.
Dans une interview diffu
see dimanche par la Chai-
ne de television am6ricaine
((CBS); le Juge Sirica a af
firm que si M. Richard Ni
xon avait ete reconnu cou-
pable par une cour qu'il
presidait; ye en prison). Le Magistrat
a ajout6 qu'il avait eu I'in
tention d'iifliger a l'ancien
President des Etats Unis
une amende quotidienne de
25.000 a 50.000 dollars si ce
dernier avait refuse de four
nir au Tribunal les bandes
magnetiques de ses conver-
sations.
Le Juge Sirica a declare
par ailleurs qu'il aolait pen
se que M. Gerald Ford a-
vait pris une decision just
en pardonnant M. Nixon;
mais qu'apres r6flexion; il
(aurait pr6fere voir M. Ni-
xon inculpe6. Le faith d'en-
voyer en prison us presi-
dent des Etats Unis; a-t-il
souligne; n'aurait pas de-
clench6 de malaise au sein
de la population. Je crois;
a-t-il conclu; que beaucoup
de gens pensent a present
que M. Nixon etait au des
sus des lois; et qu'il s'en
est bien tires. \


vre par centre un regain
d'esperance pour le Vieux
Lion frustr6 depuis sa d6fai
te devant les Aigleristes jeu
di dernier.

Les tamment Merzier, Brice, Ber
trand et Constant ont 6te
particuli6rement transcen-
dants. Ce dernier, le por-
tier de l'Excelsior. a sf atti
rer les applaudissements des
quelques 12 h 13.000 mordus
presents.
Gilbert Levasseur n'a pu
miraculeusement exploiter
una excellent occasion de
scorer h la 31e. minute. A-
pr6s un dribble spectacular
re aux depens de Ernst Jn-
Joseph, il devait rater son
tir alors que le garden Paul
Maxi laissait sa cage pour
intervenir.
Les Violettistes crisps et
decousus tirerent malgre
tout leur 6pingle du jeu. Ils
riposterent courageusement
aux peredes inquidtantes des


quipe type. d'autant plus
que certain de nos brillants
footballeurs ne sa trou-
vaient pas dans les rangs
de 1'equipe engagee.
Les adversaires ds leoga-
nais s'alignaient d'ailleurs
comme suit :
Buts : Paul Maxi
Defense : Guy Allen, Gd-
rald Duverger, Reginald Vi"


xxxx
EN BREF


LE BASKET REPREND
EN lere. DIVISION
Inauguration sobre du tour
noi metropolitan de Basket
Ball inter-clubs, samedi a-
pres-midi au Stadium Vin-
c?nt. Les dirigeants fbdc-
raux semblent vouloir obser
ver une certain discretion
en attendant louverture of
fici le de leur nouveau gym
nasium de basket ball.
L'equipe de Raider's (cham
pion sortant) a ecarte son
adversaire.
iex Panthere Noir,', par 67
pts a 47, Mitemps : 38-25.

A LA CROIX
DES MISSIONS

Le Velox (Sans-Probleme)
s'est impose face au Jupiter
de Duvivier par 2-0, hier a-
pres-midi sur le terrain de
Damien.
Le vainqueur occupe la le.
position au classement du
championnat de football lo
cal qui se poursuivra diman
che apres-midi.

A LA CROIX
DES BOUQUETS

Difficile victoire de 1'e-
quipe (Los Bolidos> aux de
pens de l'adversaire <22
Juin>. hier apres-midi dans
"? cadre du tournoi de la Li
gue de la Croix des Bou-
queas.

L'unique but a pour au-
teur I'attaquant Placide, bril
plant executeur d'un coup
franc qui trompa le gardilen
du x22 Juin en seconds
mi-temps.
Le prochain match du
tournoi mettra aux prises
les dquipes Pavillon Vert et
Difficila

VOLLEY BALL

L'equipe feminine haitien
ne (Eperviers a triomph6
de la formation dominicai-
ne Santa Clara vendredi soir
au College St. Piarre.
La parties a 6t6 particulie
recent animse et les visi-
teuses mendrent k lissun du
ler set sur 1'tquipe haitien-
ne. Le score final : 3 seats A
1 (11-15, 15-13, 15-13).

FOOT BALL FEMININ

Hier aprds-midi au Stade
Sylvio Cator

attaques adverse. Le lea-
der paraissait meme pren-
dre 1'avantage sporadique-
ment. Carlo Br6vil sur une
action de Mathelier faillit
ouvrir la marque a la 20e.
minute. La ball a ete plu-
tot device au passage par
un ddfenseur de I'Excelsior
avant d'acheminer sa cour-
se en corner. Jn-Joseph Ma
thelier eut raison en fin de
match (80&. m.) de 2 defen
seurs excelsioristes. II placa
un tir fulgurant qui fut stop
pe brillamment par le gar-
dien Frantz Constant.

Le suspens regnait a tout
moment au course de la ren
centre. En depit de la steri
lite du score 0 0 apres 1'ar
rct r6glementaire du match
par 1'arbitre Roger Pierre.
les spectateurs laisserent les
gradins avec une faim bian
assouvie.
Le combat est done relan
c6 et tous les espoirs sont
permits. ..


lot. Goobeels
Dlim's Jn-Ma'ie Pauyo,.
Alix Boileau. Jn-Yves Vin-
cent. Cadet
Attaquants : Carm-'n Veli
ma, Jn-Marie Merzier, Pier
re Berrouet, Michael Fleun
zard, Yves Jeuna et Merci-
dieu Jerome firent leur ren
tree sur le terrain au course
de la parties.


et o departager a l'issue de leur
match comptant pour la
Coupe Femina.
Les equip-s ont regagne
les vestiaires sur le score de
0 buts partout. Le classe-
ment actuel : lo) Tigre-sses
1-6; 20) Gladiatrices 3-6.
3oi Amazones 2-4; 4oi Mi-
nerve 0 4. Minerv" rencon
trera Amazones dimanche
prochain.

En 2e. Division, diatricesn avaient aussi fail
match nul 0-0 avhc les foot
balleuses de l'Union School.

FOOT BALL
UNIVERSITAIRE

Rsultats enregistres hier
martin au Stade Sylvio Ca-
tor :

a) Institute Superieur Tech
nique Haut?s Etudes : 3-0
b) Faculty de Medecine -
Faculte des Sciences : 1-0


LES SPORTS

Quand tombent les mythes
(Suite de la 16re Page)


Accord entire les
(Suite de Ia lere page)

quel que soit le d6lai des
egpociations avec l'autorite
sup6rieure a rendre rctro-a
etives les augmentations
prevues qui commenceront
a partir de ler Mars 1979.
6) Les parties n'entrepren-
dront de nouvelles negocia
tions de salaires que dans
un delai de trois anees.
Cet accord; don't le qua-
trieme point portent sur
I'augmentation g6nerale des
salaires est tres peu claire et
est cens6 favorable aux
ouvriers. Signed par le Direc
teur g6enral de la Centrale
sucriere des Cayes M. Mar-
cel 'Fleurimond et trois re-
prfsentats des ouVriers
MM. Daniel Brown; Adol-
phe Julien; Louis Timothee;
il ne demeure pas moins
provisoire. II est intervene
apres des heures de discus-
sions enga les par les par
ties h la Salle de Conferen
ce du Departement des Af
faires Sociales; a-t-on in-
forme.



A I'attention du
Departemntt
de la Justice
Des individus: demnurana t
a Picot Pesmeles 2e .see-
lion rural des Cayes ont
enlivast, dastte, pris poss.-s
sion des plania'ilons elln na
L::rt' u t dcpouille les fir-
ilirs du Groupllement Con
mnjutllairec de Laborde dinr
go par le R:-vsrend Pere
Francois Solages.
Ces lrtrec.de Picot Pes-
m(tles appartiennent depuls
des quarts de siecle i la fa
mille Henri Gervais. A la
mart en 1964 u cheft de fa
mille qui soccupait person-
nellcmcnt ae taire cultiver
sa proprieLe, la veuve a at
ferme ces terres au Groupe
ment Commurautaire de La
borde don't les fermiers en
jouissaient paisiblement jus
qu'i ce- ace de vandalism.
Ces talIts ont ete portes Sa
la connaissance du Commis
sair. du Gouvoe"'nement du
Tribual Civil des Cayes qui
a I'pomUn des titresa da pro
price de la famille Gervais
a ordonmn de querir le Juge
de Palx et proceder a1u de
guerpissement des usurpa-
teul's.
Malgre I'actic-n du Juge
de Paix. ces indtividus sans
titre il quality refusent de
vider les lieux
Les autorites i iii
apres encquete prcndront cer
tainement toute les mesu-
res nneccssairmel pour fairne
respecter la loi.


AUDIO CENTER 71, RUE DU QUAI


Communique de
M'nstitut Francais
d'Haiti

Clatide PAVARD, Conf6ren
cier-Cineaste de la Guilde
Europsenne du Raid, prdsen
tera 1' auditorium de 1'Ins
titut frangais, le vendredi 6
Avril 1979, un tres beau film
en couteurs :


"OASIS SECRETES DU
SAHARA,


Entree 16 hres 30 Scolai
res : 3 Gdes
20 heures Adultes : 15
Gdes.

Les billets sont en vente
a l'Institut francais, du Lun
di au Vendredi. de 8 heures
a 14 heures et de 16 heures
30 a 19 heures.



BILAP No 9 ou
Kreyol Ekri
Pelin Kreyel

Le Bulletin de l'Institut
de t ,-ii i'i-J, Appliquee
de Port-au-Princer BILAP
No. 9 il,'-" Trimestre vielit
de paraitre et est ecrit en
trois lanpeues francais. ( reo
1( et anglais avec un riche
sommairc. De aiet ensemble
le l"ct'iur ne mani'uera
point d'itro attire ptr i1 s ,de
bats auteur de la traplTe du
creole eL le procr.anio en
anglais du isermil ri' stur
les eludis et ori' nti: *'ns
theoriques du creole.

On se rappelle qu" EILAP
No. 8 Decembre 7:i avait
publie le rapport de s'Fnthe
se du GREKA *GROUP RE
CHERCH SOU KREYOL
AYSYIN> sur la oraphie creo
le. Cette publication avait
suscite une mise au point de
la part de Monsieur Pierre
Vcrnet, directeur du CLAP
(Centre de Linguistique Ap
pliquei qui, dans sa lettre
au secretaire general du
Greka renroduit di ns le sup
pleni' nt du Nouveau'i Mon-
de. avait faith des remar -
ques sutir certaines graphiles
proposes dans le rapport.
Cette misr au point a lte
commented par le di.rceur
du Bilap. Doeteur crnst Mir
ville Ces debats aulour d.'
la graphie dut role itit
tout leur int ert et meri-
tent de retenir alataenl on
de tous en ces temnps o0 If
creole est en passe de i ouer
un role de premier plan
datns l'ense:gnement hatien
tout court.

Signalons que' le dei.in
dp la counverture est de 1'ar
tiste peintre Ge'oruies P. Hoc
tor.


Un r6sultat peu convaincant
(Suite de la lere page)





L~VL O I


APOOOOOC W 00CM006=I~~~~_--A___ACI ~OCD~LM---- --L -~ --Y Y1U~;~-


600900,


&4r>.pp"J -tkrDJeXM7


141


jCiOaaWaFwOZ-'Uv'iaowsvvyaao


VnhV R


11




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs