Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10341
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 15, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10341
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


Le prix de la paix

Egypto Israelienne


pour le contribuable

americain


WASHINGTON (AFP)
La pailx egypto-israellenne
pour laquelle le Prdsident
Career et ses collaborateurs
out defense leur temps sans
coilpter, va maintenant cod
tr cher au contribuable
americain.
Lundl M. Carter a indi-
qhe. en recevant les prilwci
paux dirigeants parlementai
res'. qu'il devrait demander
4 a 5 nmilliards de dollars
tiupplementaires all congress
v pour lEgypte et Israel all
cours des trois ou quatre
prochaines annees.

Encore tout a l'euphorie
d' clenchee par le success ines
lire du President au Caire
( i a Jerusalem. les iparle-
nent.,ires tant democrats
q(iic republicans ont estime
quc toite romple faith, la paix
,e ait a bonl marched,. (Si le
President ne se trompe pas
dilns ses estimations, c'est
inioe line veritable affairea,
a declare le leader de la
minority republicaine au Se
n.', M. Howard Baker.
Ccrtaimis de ses colleagues
(ot cepenidani note que M.
CA:l:er etail reste avololntai-
rn'mnlt vasue'a>. et n'avait
efs cache que addition se
rai, peut etre plus lourde,
si par example I'Arabie Saou
dite coupe son aide finan
ci(,re a L'Eypte ou si les
pays ainibes prennent des
measures de retorsion econo
minnue a Iencontre du Pre
silent Saca'e. come ils
l'en onll menace at der-
nit'r sommet dp Bagdad.
Nombres d'observateurs a.
xV''shit i' on et1stiment que
1'.s proiei'!iHns avaicees par
1I\. Cir'r cqul viendront s'a
jIo, el1 a'.x quelqtie 28 mil
hards de dollars d aide ame
r';ain' racordas deja i I'E-
gyp'e et Israel risquent de


tre Infdrieures a la rdalltd.
Le seul cotft du transfer
cles bases isradliennes du
Sinai et leur replacement
par deux adrodromes dans
le Neguev, qui sera essen-
tiellement h la charge des
Etats Unis, est estimd a en
viron 3 milliards de dollars.
Le gouvernement isradlien
souhalte en outre que l'as-
sistance milltaire amrlcal-
ne soit portde de 1 a 2 mil-
liards de dollars neu course
des prochaines anndes.
Quant au Prdsident' Sa-
date, qui entend mainte-
nant mobiliser son pays sur
le theme de la modernisa-
tion, il a 6mis 1'espoir de
beneficier d'un nouveau
(Plan Marshalli qu'il a
deja baptise Dans son esprit 10 a 15
milliards de dollars .seront
necessaires au course de dix
prochaines annoes pour
transformer l'Egypte en na
tion moderne. Cette estima
tion ne tent pas compete des
projects de modernisation de
son armee qu'il a soumis d6
Sja aux htats Unis.

Le d'ailleurs faire lobjet d'en
tretiens des vendredi entire
les Etats Unis et ses par-
tenaires. Le Ministere de la
Defense israelien M. Ezer
Weizman eer attend jeudi
soir a Washington. Son ho-
mologue egyptien M. Ka-
mel Hassan Ali arrivera
vendredi.

Ils mettront au point les
dernibres details de l'anne-
xe mrnilitaire du future trial
te de paix. mais auront e-
galement, chacun de leur c6
te. avee leurs interlocuteurs
americains d'importantes
discussions sur les retom-
bees financieres de la paix.


On parole beaucoup ces
inurs-ci de la decentralrisa-
,:,I ... 'rro v ,' officielles
t! baccalaureate. D'apres cer
imii, o 'r nes de presse, et
I '" d l i'li.sa'.lon saerait ef
("I' 1' 1 i( c'lte annee et
,n t Ml' pa1 IssaInt
d ., t i 'i'l 'utiuranlfes au
,'e! d (i 'l Iil terature ex
|)(d(]iV' "fos services compel
l ,ir d I1*,i il (i;~ l r h nde


11( f's s d i iq : i ll uns le
p I: '. 'xa i ii (itl ha "
ne e ,deroulaent, pas dains
iln slt(' l'uu (lli]l!s Mais luis
temllps ont clhai 'e, led's es-
p1l.. o' t (h.;Illno H (.t le s exai
mlns n(,it itmeams oiil chan
go II'ull] irl t' l de' ur ractl're'
D a r('()rd I Auioiid lhui, la
de(en riluhsation prmeneLtrait
de r(:ouduul,'e sinon de sim-
p]lll'l ce(rtains problems
d urdri 'urtFlOll m t'lere l. :
dpliacmmuis nt. oI'famenlt frais
de seaour pendlnlt une 5e-
inane la Capitale a char
ge du Departement de IE
duca.ion Naijt nale. Dans la
measure' lloutelfois que ces me
mes fraits el problemes)I ne
seraient plus a la charge de
ce Depuirtelent pour qui la
decent lisiis:t ion semble etre
une por'e ., de solution.

Mais -- Car il y en a tou
jours un on se demand
oaa s quelle measure cette
decentralisalion des 6preu-
ves o01ficielles du bac n'ap-
portera-t-elle pas un nou-
veau contingent de proble-
mes ea ne contribuera-t-elle
pas a alimenter, d'une fa-
con plus salee et plus colo
ree encore, la chronique des


Vien' dle paraitrp anx Edi
tions du Soleil, society c0op3
rati-ve donT les nmembres
sont presque tous des Hai-
tiens et don't le siege social
est a- Port-au-Prince, une
nouvelle 6ditlon revue et
eorrigee du c6elbre roman
d'Edris Saint Amand, BON
DIEU RIT. Ce roman pu -
blie d'abord en 1952 a Paris,
a eu un retentissement coD
piddrable.
L'acad6micien, Emile Hen
riot, en avalt dit le plus
grand bien dans un article
public dans Deux traductions en alle
mnrid de ce livre ont dtd fal
tes l'une S Berlin, 1'autre en
Suisse.
Cette nouvelle edition est
sortie des presses de sLe Na
talks.
Void quelques appr6cia -
Mlons don't ii avait fait 1'ob
jet dans la presse et dans


examens du bac que l'opi-
nion publique ne tient plus,
puisqu'il faut dire la v6ri-
te. en estime sacree.
Problems d'horalres. Pro
blemes de transport des su
jets. Problimes de trans-
port des copies.
Et tant d'autres encore,
tels que plaintes, protesta-
tions, mises au point, etc...
Un examen official (quel
qu'il soii) et un diplome. ce
soil, des hoses serieuses.
is ne doivent etre entachs
d'atlictin doute et d'aucun
malentendu.

De touies falcons. ine
decentralisation effective
celte annee. est une expe-
rienice a faire don't les leqons
ne mettront que plus en lu
miLre ce que nous sommes.


le monde llttdraire lors da
sa oremidre publication.
Le lancement de cette nou
velle edition de BON DIEU
RIT aura lieu le mardi 20
mars a la Villa Bel Soleil
numero 94, Lafleur Duchd-
ne, a 17 heures 30.
x x x x

APPRECIATIONS DE LA
PRESS ET DES
AUTEURS

prend 1'allure d'un grand
livre... Cette langue qu'E-.
'dris Saint-Amand manie a
vee une souplesse f6line...
Le roman est dru, mouvemen
td, plein d'dpisodes qui ac-
crochent attention, de pe
tits drames alimentant la
grande tragddle.

(Voir suite page 6)


I.. w J NI-'M r

No 31.088

S81me ANNEE










FONDE EN ,1896 : LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESS


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


Tl16phone : 2-2114 Bolte Pos'le : 1316
Rue .du Centre Nr 212


"REDEMPTOR HOMINIS": LA PREMIERE ENCYCLIQUE


DE JEAN PAUL II


CITE DU VATICAN (AFP)
Le Pape Jean-Paul II
rappelle *eudi dans la pre
miere lettre enfcyclique de
son pontificat que al'hom-
me ne peut renoncer ha lui
mdme ni a la place qui lui
est propre dans le monde
visible, il ne peut devenir
esclave des choses, esclave
des systdmes doconmiques,
esclave de la production, es
clave de ses propres pro-
duits.
Redemptor Hominis, Redempteur de l'homme, Je
sus Christ, est le cenrre du
Cosmos et de I'histoire>.
C'est par cette court pha
se que debute la premiere
lettre encyclique que Jean-
Paul II adresse au d6but de
son Ministere pontifical ses freres dans l'Episcopat,
aux pretres, aux families
religieuses, a ses fils et fil
les dans l'Eglise et a tous
les homes de bonne volon
te'..
Defendre les droits de
hommee pour etre fiddle
au Christ, avec tous les


hommes de bonne volontS,
drolts qui < notre siecle, ont obtenu
leur formulation au plan
internationals : Telle est
la tAche principal que
s'est fixde le Pape dans
ce long document de 104
pages.
de cette conqudte pursuit
il, 1'Eglise, consciente que
la elettres seule peut tuer,
tandis que l'esprit donne
Ja vies, dolt s'unir a ces
hommes de bonne volontd
pour demander sans cesse

si la declaration des droits
de 1'homme et 1'accepta-
tion de letir fient partout dgalement la
realisation de leur prits.
Au nombre de ces droits,
rappelle le Pape, < te a just titre le droit a
la liberty religieuse a cotl
du droit a la liberty de
conscience (...) En vertu de
ma charge, je desire, aU
nom des croyants du mon-
de entier, m'adresser a ceux


don't depend de quelque ma
,nibre organisation de la
vie social et publique. en
leur demandant instam-
ment de respecter les
droits de la religion et de
I'actlvltd de 1'Eglise. On
ne' demand. aucun privile-
ge, mais le respect d'un
droit 616mentaire,.
A propos de 1'inqui6tude
que 1'homme porte en lui,
le Pape ecrit : inquietude creative, palpite
tout ce qui est profond6-
ment human : la recher-
che de la vdrite, 1'insatia-
ble necessity du bien,, la
faim de la liberty, la nos-
talgie du beau, la voix de
la consciences.
Sa tAche, Jean Paul II
la consider a la fois avec
rnalisme et optimism. Ren
dant hommage a son pr6dd
cesseur Paul VI, il ecrit :
flee pr.'sque immediatement
apres lui (...) n'est certai-
nement pas exempte de dif
ficultds et de tensions
internes. M a i s e 1 1 e


est intdrieurement mieux
pr6munie centre les excess
de 1'autocritique (...), plus
mure dans l'esprit de dis-
cernement, plus apte a ti-
rer de son tresor 6ternel
du sneuf> et du nvieuxs.
Mdme optimism lorsqu'il
se tourne vers 1'avenir et
parole de la pdriode que
nous vivons, non comme


d'une vallde de larmes,
mais comme ed'un novel a-
vent de 1'humanite, d'un
temps d'attente.
En conclusion de son
message en quatre parties,
Jean-Paul II se tourney vers
Marie, espdrance>, en insistent sur
son role dans la vie de
1'Eglise.


x x x x

Extraits de l'Encyclique


de Jean Paul I


CITE DU VATICAN (AFP)
Voici des extraits du mes
sage de Jean Paul II.
SUR LE CHRIST:
cLe Rddempteur de l'hom
me, Jdsus Christ, est le cen
tre du cosmos et de l'histol
res (page 3) orientation de notre esprit.
l'unique direction de notre
intelligence, de notre volon
te et de notre coeur est
pour nous le Christ, Redemp
teur de I'homme, le Christ
Redempteur du mondea p. 20
Christ, Redempteur du mon
de, est celui qui a pdndtra,
d'une manidre unique et ab
solument singulidre, dans
le mystere de l'homme et
qui est entr6 dans son coeur>
(p. 24).

SUR L'HOMME :
sans amour. Il demeure pour
lui-meme un etre incomprd
sensible, sa vie est privee
de sens s'il ne reqoit pas la
rv61lation dd l'amour, s'il
ne rencontre pas l'amour,
s'il n'en fait pas 1'experien
ce et s'il ne le faith pas sien,
s'il n'y participe pas forte-
ment (...) dans le mystdre
de la Redemption, l'homme
se trouve de nouveau con-
firme et il est en quelque
sorte cree de nouveau (p.
28).

oL'homme, dans la pleine
vdrite de son existence. de
son dtre personnel, et en
mdme temps de son atre
communaulaire et social,
dans le cercle de sa famille,
a l'interieur de societies et
de contextes trees divers,
dans le cadre de sa nation
ou de son people (et peut-
etre plus encore de son clan


ou de sa tribu), meme dans
le cadre de toute 1humani
t1 cet homme est la pre
midre route que I'Eglise doit
parcourir en accomplissant
sa mission : il est la premier
re route et la route fonda-
mentale de l'Eglise>. (p. 44).
eL'homme ne peut renons
cer a lui-meme ni iaa nla
ce qui lui est propre dans
le monde visible, il ne peut
devenir esclave des choses,
esclave des system(.s eeono-
miques, esclave de la pro-
duction. esclave de ses )ro
pres products ipp. 53 et 54).
sAu lieu de pain et de 'ai

(Voir suite page 7)


WASHINGTON (AFP)
Le developpement, les ame-
liorations et le deploiement
de nouvelles armes strategi-
ques et ta'ctiques par les E-
tats Unis et i'Union Sovieti-
que risquent d'aboutir a la
premise en cause de 1'equili-
bre de la terrour qui prevau
dra entire 1980 et 1990 entire
les , indique


un rapport de l'Agence A-
mer.caine pour le control
des armes et du desarme-
ment (ACDA).
II en decoulerait, selon le
rapport, une nouvelle acce-
leration de la course aux ar
moments sans doute la fin
de tout control possible
dans ce domaine, et even-
tuellement le declenchement


Premiere Encyclique

de Sa Saintete

le Pape Jean Paul II


Le Saint-Pire Jean-Paul
II vient d'adresser a l'Egli-
se et )a tols les hommes de
bonne volontd sa premiere
Encyclique, inlitulde aRe-
demptor hominiss (Le Re-
dempteur de 'Hommel,
dans laquelle il trace les
quelques lignes fondamenta
les don't il a l'intention de
s'inspirer au course de son
pontifical.


Dans les Lettres
A ERNEST BENNETT
BILLET DE GERALD MERCERON


Mon cher confrere,

La douce manie d'ecrire,
qui prend dans notre pays
des proportions encouragean
tes ou alarmantes selon les
points de vue, possede, de-
cidement, 1'ncontestable ver
tu de rapprocher des etres
qui, sans elle, en seraient
encore ja nourrir lun pour
l'autre des sentiments de
froide hostility ou d'indiff6
rence calculee, a moins
qu'ils n'aient tout simple-
ment choisi la voie- de l'hy
potcr'e ritual mondain, se-
lon lequel, se reconnaissant
entire gens du mdme monde,


on s'adresse de mielleuses
declarations d'amitie, vite
trahies au premier dos tour
he.

II y a quelques annees, je
ne pouvais reprimer, en li-
sant certaines de vos con-
clusions morales, les petits
ricanements que je reserve
aux gens et choses qui m'ir
ritent. Aujourd'hui, je figu-
re parmi vos admirateurs.
Vous avais-je mal comprise
a l'epoque ? Avais-je des
idees toutes faites sur ce
que peut bien donner < homme d'affaires qui 6-
crit ? Ou avez-vous, tout
simplement, fait des progress,
de grands progress ?

La repugnance bien nor-
male qu'eprouvent mdme les
gtens les plus raisonnables
lorsqu'il s'agit de reconnai-
tre une erreur de jugement,
me posse plutot a admet-
tre vos progrds. Le moralis-
te que je trouvais si rigide,
si bourgeois, si convention-
nel, me semble aujourd'hui
nettement plus couple (nouo

(Voir suite page 6)



Nouveaux Prefets
Deux nouveaux Prefets
viennent d'etre nommes. d'a
prds les dernifres informa-
lions parvenues S notre R6
action.

M. Anthony Fraholis, can
didat malheureux aux 16gis
latlves 79, a 1ti commission
ne comme Prnfet de I'Arron
dlssement des Cayes et de
Port Salut.
M. Oalus Pierrot a dtd
charged de la prefecture de
-l'arrondissement de Limb6.


Globalement, on peut dire
que le document est centre
suir quelques idees bien prd
cis qui, tout en ayant deja
trouv6e place dans les dis-
cours et ecrits des mois der
niers, prennent un relief
tout special dans ce stexte-
programme>>.
On s'y referee avant tout
au moment historique pre-
sent, caractdrise par la con
clusion desormais proche du
deuxieme millionaire de 1're
chretienne. Tout en igno-
rant ce que cet anniversai-
re reserve i l'humanitd, I'E
glise s'appuie sur heritage
tries net laisse par les Pre-
decesseurs imm6diats du Pa
pe, surtout Jean XXIII .et
Paul VI, et regarded avec
confiance vers l'avenir en
voulant progresser continue
element aussi bien dans sa

(voir suite page 2)



LIBRES OPINIONS
((A la memoir
d'un economiste
international.,
M. Maurice A. Lubin a par
faitement raison quand il
dit dans lundi 12 Mars < qui ont le souci de l'avenir
d'Haiti peuverfb avoir une
pensee S la mrmoire de Ro
senborgs. Pour notre part,
nous nous inclinons bien
bas au Aouvenir de ce grand
bienfaiteur de notre pays.
Si routes ses recommanda-
tions avaient 8te suivies,
nous n'en serlons pas la au
jourd'huL dans ce marasme
(Voir suite page 8)


par l'un ou par l'autre de la
premiere attaque, de crain-
te de voir ses missiles de-
truits dans leurs silos des le
dhbut d'une crise majeure.
Dans ce rapport, remis jeu
di au Congrds, l'ACDA esti-
me que le ddveloppement de
deux nouveaux missiles stra
tegiques amdricains, le <
et le plus
punssants, plus prdcis, trans
ortt:nt plus de tftea nucieal
'es que les remplacer et celui de nou
veaux aICBMs> sovietiques
du meme genre le 18 par exemole '- consti-
tuent deja une menace en
ce sens.
Les modifications prevues
pour ameliorer la portee et
I& precision des missiles
smiles tactiques nucleaires
ment dans le cadre de 1'0-
TAN, en Europe, peuvent
aussi etre consideres par les
sovietiques comme une me-
nrce nouvelle centre leur
territoire et les conduire a
developper de nouvelles ar-

(Voir suite page 7)


Eevpte Israel :
Precisions sur
le prochain
retrait israelien

LE CAIRE (AFP)
Le retrait des troupes is-
raeliennes du Sinai, au course
de cette annee, s'effectuera
en trois tapes, indique jeu
di soir I'Agence du Moyen-
Orient (MEN), en donnant
de nouvelles prdcisions k ce
sujet.
La premiere tape, qui
commencera deux mois a-
pres la signature du trait
de paix dgypto-israellen,
comprendra le retrait des
troupes isradliennes de la
bande c6tiere septentrionale
du Sinai jusqu'g. El Arich y
comprise. A cette date, prd
cise l'Agence, 1'Egypte aura
recouvre sa souverainetl sur
El Arich ainsi -que sur la
majority des resources na-
turelles du Sinai.
La deuxime tape aura
lieu deqx mois aprds la pre
midre. Elle comprendra un

(Voir suite page 3)


Liberation des 3 amdricains


Les trois amdricains es un
cubain qui ont dt6 arrtdes
par les autorit6s haitiennes
au large de la mer du Sud
ont etd relaxes, a-t-on ap-
pr's de source proche du
Consulat smdricain 6tabll S
Port-au-Prince.

On precise de mnme sour
ce qu'aucune charge n'a 8 1t
relevde centre eux. Ces trols
citoyens amedrcins, qui sont
ortginaires de lai Florlde
sont John -H. Pike,: 39 ans,.
Mark S. Hand, 22 ans, et Ro
bert Fernander 31 ans. Ils
deviaent s'.'mhb:rqurr au-
jourd'hui a bord d'un avion


de la Air France pour les
Etats Unis d'Amdrique.
Quant au cubain, qui com
me les trois premiers 'avait
subi de.s interrogatopires aux
Casernes Dessalines, son 1-
dentite n'est pas encore r6
Ils voyageaient toils a bord
d'un bateau de peche de 42
pleds, le trouvait en difficulty& dans
les eaux haltlennes, au lar
ge de la cote di Sud. Les oc
cuprnts de ce petit navire
es-ayerent de trouver refuge
dans la Ville des Cayes, a-t-
on indlqu .1 Consulat am6
ricain en Halt.


L'Etoile Haitienne a sur-
pris tout le monde, a com-
mencer par 1'Aigle Noir bat
tu 2-1 au term d'une ren-
contre considered comme de
vant etre a sens unique.
Hier soir les quelques cen
t. ines de spectateurs du Sta
de Sylvio Cator ont decou-
vert une Etoile d'une autre
grandeur.

Mens a la marque des la
dixieme minute de' jeu, les
Etoilistes ont rnagi aVec o-
piniatretd et efficacite.
L'Aigle avait reusi a ou-
vrir le score grace a un ex-
ploit de Wilfrid Jn Baptiste
qui reprit une passe intelli-
gente de Serge Surpris.
Le public ddcouvrit elors
que la formation rdsignde' a
vail laissed place S une equi
pe ddcidae et combative re-
fusant la domination de lad


USA HAITI

Un rival de taille face aux haitiennes


Elles seront dans nos mnurs.
domain martin a 10 heures,
les vedettes de 1'University
of Central Florida, le her Ones des Etats Unis d'A
m6rique.

Menee par la monitrice
Lucy' Mac Daniel, cette press
tigieuse formation d'outre -
mer fait des heureux dans
le volley bSll am6ricain et
dltientt actiuellement le tro-
phde a issuee de-lae come
tion nz tionale. Elle n'a con
cdde aucune ddfaite depuis
1'ouverture de la competi-
tion regional de la Floride
en septembre dernier et a
remportd 55. victoires don't
71 games d affilds.
L'U.C.F. qul joun:it Jadis
sous le nom de Florida Tech


nological University reunit
des volleyeuses de talent qui
seront aux pr:ses demain
soir au Colldge St Pierre a-

(Voir suite-page 8)

La retraite
annuelle a Ste
Rose de Lima

L'Association des ancien-
nes 61eves de Ste Rose de Di
ma informed que la retraite
annuelle aura lieu, en la
Chapelle de l'etablissement,
du mercredi 21. au samedi
24 Mars en course. Les exer
cices commenceront a 5 h
15 P.M. La retraite sera pre
chde par le R. P. Rodrigue
Auguste.


.'*


LES POINTS SUR LES I


TI CORN

Par Ernest BENNETT


11 ne suffit pas d'ecouter
un disque de Ti Corn ou de
toute autre chanteuse pour
faire t ue idee du talent
ud'r atiste : luside a clTI'n
sons et son bureau des tubes
nous font trop souvent pren
dre des vessies pour des Ian
ternes.

Grace aux truquages et
aux astuces de lenregistre
ment ou la sen ration en la
boratorn'e pernmet de corn-
ger ou de nmodlfier la voix
de'l'artiste, Ti Corn ne pour
rait-elle pa, etre Ti-Corn
sans etre Ti Corn ?

Lors du mixage, en eflet,
expliquent cerl,ines revues
specialisees en la matiere,


versaire et luttant p'ed a
pied pour obtenir l'egalia-
tion.
L'objectif fut atteint a la
quar.-nte hultieme minute
de jeu.
Rentre a la place d'Hero-
de Camile le garden Coster
Herard commit une grave
negligence sur une action
menee par Alix Charles. 11
repoussa la ball dans les
pieds de Robert Gedeon qui
s'empressa d'eg:.liser.
L'Etoile venait de mar-
quer son deux'eme but de
'la salson.

Ell1e n'allait pas rester en
si bon chemin. II restait
cinq minutes it jouer lors-
que Alix Charles reussit l'ex
plot de la soiree.
Le Garden Coster Hdrard
(Voir suite page 8)


on peut ajouter de la rever
beration au vibraphone. ou
a 'echo d- la vo-x. II est me
me possible d'amellorer la
voix. gfinante d'une chan-
teuse en forcant sur les gra
ves et rattraper ain.i ',
fausses notes de l'artiste en
amplitiant l'orchelstre.
Que dc vedettes. lace i.
public, laissent alors tom-
ber le masque et le susci-
tent plus quc de la -ynipa-
thie !
M is la b'aule d Ti Cotn,
la grace gqll mi;taime ts nio'l
dres naouv ment.s, le tinis're
de sa voix cllfiereniit a c, t-
tc grande chanteuse ulne pre



HALTE DU JEUDI


De Mime Marce! CARDUCCI

LE JOUR QUI VIENT

Ce dimanche qLi lvienL
Ne scra pas pa:' l
A tous lsc dinranches,
DIe cs longues alunnes
Que no1s. 1 .vouni cOnliuLIs
Ensemble
Nouss nous souvielndrons
De ceux qui n- sot plus.
Et qui pourt. nt
Nous le savons blen
Seront avec nous,
En ce dinanche
A nul autre pareil
Nous nous rapicilcerons
Avec emotion,
Le temps ps.ce,
Le jour lointain.
Ou nous allions
Au devant de i'aventure
Avec pour tout bagage
Notre bonne volonte
Et notre foi !
Nous passerons en revue
Le long chemin p..rcouru,
Les grands moments
Of nous avions ate
Si heureux d'etre ensemble,
Tout ce que nous avons con
nu :
Nos 6preuves, nos soucis,
Nos deceptions, nos regrets
Et aussi nos joies !
En ce dimanchl, unique
Res fleurs parleront,
Des voix amies s'rssocieront
Et nous aideront a remer-
cier,
A chanter, a prier
Nous penserons 'a tous ceux
qui competent sur nous
qui ont besoin de nous
Pour que lear vie
soit fagonndee
suivant le plar de Dieu
Fleurs rires, baisers
Nous donnerons un nouveau
motif
De dire Merci a Dieu
Pourjle courage et l'Esperan
ce
Et toutes les graces surabon
dantes
Que dans sa grande bontd
II nous a donnes
Mme M-rcel CARDUCCI


Hier, Aujourd'hui

et Peut tre Demain

Par Carlo A DESINOR


L'equilibre de la terreur entire


les Etats Unis et L'URSS


LES SPORTS

Etoile Haitienne cree la surprise


La rendition

de "Bon Dieu rit"

Par Edris SAINT-AMAND


AU CIMENT

D'HAITI


Un nouveau diffdrend ris-
que d'opposer une fois enco
re la direction du Ciment,
d'Haiti et le Syndicat des' ou
vriers haitiens. C'est im-
pression qui prdvaut, depuis
hier, apres la conference de
press donnde par le Presi-
dent du Syndicat M. Antoi-
ne Jean Pierre.

Ce dernier a en effet fait
remarquer que les intdrdts
des ouvriers sent menaces
par la presence, au sein de
la Cimenterie, d'une society
la Covelsa qui, dit-il, est une
filiale de la Cimenterie.

Interrogd Ce martin, par te
lephone, le Directeur Gd-
ndral de I'Usine de Fond -
Mombmin reconnait que la Co
velsa est reellement, a 80
pour cent, une filiale du Ci
ment d'Haiti, Promettant
d'dmettre un communique
explicatif a ce sujet, il s'est
refuse a toute autre declara
tion.

S'il faut revenir aux pro-
pos du Pres:dent du Syndi-
cat des Ouvriers. M. Antoine
Jean Pierre, on noteran deux'
points essentials qui peu-
vent fire lobjet d'in litigg:
Premier point : La Covel a

aurait execute dp- travaux
que peuvcnt ea"rIectuer les
ouvrieri's. Di uxuime point
'La Covelsa a 1 habiltuide d e-
xiger de cert 'uns ouvriers
du Ciment d Iift:l ui -tra-
vail temporair .

Or la Cov''i revoqiie a-
Ci ,ll it:' w.i "c .' s 'usati-

an ui a n 5'l'' '"ment
avec tll C p roblie
i e. !. o til: line Jhi
P' 'r-: C r ( ,' rs le-
Ci( 1u :' ( i' ( I 'i;H CoUl-
tI'; u t'i I a;'' ? vec le

icons derrsa. A.., 1 SYndic.-t

(\oir s-ii'.' m'a e 3)


---ALTE DU -ED





PAGE 2OUL


NOUVELLES DE L'ETRANGER


JEUDI 15 FEVRIER 1979



O1r r @


PORTO RICO : TROIS
BOMBElS DANS DES
IBATIMENTS
M iLTA liS
AMTIRrCAINS
PORTO RICO, AFPP)
DPix btilbves ollt explos6
Mrcredi dains des centres
dei recrcementon de l'armtie
:nimrlr.-inle l Porto-Rico ot
line, Iroislte a )pu itre fde
silmorcee aI temps, a annon
e lai Police locale.
Les trois altentats ont ete
lrevendiques par un graupe
nationalist portoricain, les
o commandos revolutionnai
res du piuple. Ils ont etc
commis. selon cat.le organi
station, onl hommae af An-
dre Fiqueron Cordero. nation
naliste portoricain decode la
seminam derriere d un call-
or ,a 1 ate de 54 ans, et pour
de''lno1 nc' I" lis.statllation d linl
(hliI ip dc tir par les r'. '.,
Armeles Amllericanl's IttliS
S It' de Vi\]wt :-, a 1 ELt d-
l1orto-Rico).
C'es ;tt.t 'its 11 i ,1 j Irovo
(m11 Qtue dos degats Imate-
ritls.


Figueroa Cordero a passed
pros de 25 tins en prison pour
aivoir organism une fusilla-
de au congress en 1954, ba par
lr de Ina galerie dtl public,
au cours de laquelle cinq
repr-seniants avalent ata
bhos.es. II avalt Ban'dfclit
l'annee derniere dtune tbM6
ration antlcipde pour ral-
sons de santE.
x x x
L'ESPIONNAGE EN RFA
BONN. (AFP)
Les activltes d'esplonnage
risquent de gener les efforts
en vue d'une normalisa -
tion entire les deux Alle -
magiie mais ce serait une
crrcur de faire dependre de
ce problem la poursuite de
la politique de normalisa-
tion. a declard Mercredi le
Porte-Parole du gouverne-
mentu de Bonn, M. Klaus
Boelling.

.'action des espions et
agents de renseignemrent
fait partiese ce la realite
dans l'Allemagne divisaee,,
a-t-il di4, repondant a plu-
sieurs questions sur les cas


Cine Th1



SAMED





SThe gr






















i i






i J1
di.


























Cartes en vente



















It'


rdcents d'espionnage dnn;
1'entouraeC de peronnalil-
tes politiques.

En raison de l'existehce
dei deux dtals Allemands
auxt lddologlbs opposees, V'ln
f'lliratibni d'afents est foeeC
ment plus racle a-t-l, re
mgrqud, snous devons nous
fare 1l'id6e qu'll nous faut
vivre avec de tels incldents7
nement des services de sacu
rita ne saurait empecher
complaternent cette activlt6
de renseigneinenti et l'es
bonnes paroles ne suffi -
raient d'ailleurs pas ame
ner 1'autre cot6 a renoncer
au recrutement d'agents de
.renseignement.l> a d6clard
Monsieur Boelling.
x x x x
PETROLE : LE
MEXIQUE NA PAS
L'INTENTION
D'ENTRER A L'OPEP
BRASILIA, (AFP)
Le Mexique ni interest a entrer dans 1 or
ganisation des pays produce


eatre


teurs de p6troles, a d6cla-
r6, Mercredi, le Ministre
Mexicaint des Affair.s Eltn
greres, Monsieur San llaIo
Roel,, lors d'une conference
de press 9 Brasilla.
LD'.'iceertl la ddelcgatIon
nmexleiali aux crdillrril3
de prise de pouvoir du nou
aehu Prasidant 3r...11::n, le
Gnfidral Joao Batlsta Flguei
redo, Monsieur Roel a Indii
qu6 que. le Mexique n'atait
pas un gros exportateur de
p6lrole, et ,qu le Pftrole
apparbenant a 1'etatr depuis
1938, aucune compagnie muii
tinationale n'6tain reprasen
tde dans son pays.
Le IVMexique 'ne veut pas.
saboter 1'PEPPS, a-t-il, ajou
te, mais < plus accel4rer sa production
qui couvrira uniquement 1es
besoins dou march interieur.
R4pondant A une ques -
tion sur le programme met;,
cain de developpement nu-
cleaire, Monsieur Roel a prd
cis6 que son pays n'avait
pas ete 1'objet de pressions.
car zil etait partisan du r-
glement pacifique des cont
flits ). Le programme,


Triomphe


I 17 MARS 8h.30.p.m


nucl6aire 1Mexitnin a, Iprt-els
ment. selon le Mltisrre. dis
r'inalit6 e i lflstes, Flusrt'do
Aux elae de snuvegardce
iili erntinblitlo.leR.

x x x

cLBE MONDE COMMIENTE
LA. SITUATION.
AU' PROCFTE ORIENT
PARIS (AFP)'
Sous le' titre sun avenir
Incertaln: le quotidien pari
sien que l'heureuse issue' du vo-
yage de M'. carter au Pro-
c ie-Orient trlonlpfies pour le chef d'
I'Executif amdrlcain. cl, ajoute 1sPditorialilte, pour
ra engager dans quelques
mois avec conflance la cam
pagne destinee A. assurer sa
reele'ctlon 9t l1 1aglstiratur
supreme>.
A propos de l tuellement arrachle aux
deux bellig6rants> 'le.jour-
pnal indique que le President
Sadate espere forcerer la
main aux isradliens pour les
amener a octroyer une vril
table autonomie aux palestl
niens et conduire aerist ces
derniers a prendre part. au
eprocessus de paix, qu'il a
declenchd. Il espere meme
pouvoir attenuer. puis sup-
primer, I'animosit. que lul
temolgnent la plupart des
Etats Arabess.
Mais, estime l'6ditoriains-
te, ,beaucoup depend d'Is-
rael,>. Si M. Begin, poursuit-
11, devaitl assouplir ses po
siltions> a 1'6gard des pa
lestiniens stout deviendrait
possible. y compris 1'adh6-
sion, formelle ou non, ae
I'OLP au plan de rcglement
claborne a Camp Davids. Si
at contraire, le premier Ml
nistre isradlien devait se
cramponner au programme


tie son partt, pou qul GOza VOTRE HOROKCOPE
tIP Intearanfe de lasipatrlp I Par Fera er Is ffke
historque du people JufI
ec s'il devalt poursitvre lt 441.
coute que coute lta ludalsa 1N'
tion de ces t.erritolre. le. VENdREDI 16 MARS 1979
iutur tralt9 israelo-coyp- -
lIe. a t.i.t.d-t2MS.-..p A u 2R. 1 T RE-2NO


tden autralt peu de cnhnce. 21 .ARS A-U 19 AVRIL
de durers. (BELIERi
f xxx


PROCHE ORIENT :
COMMENTAIRE DE
L'AGENLE TAtAS
MOSCOU (AFP)
Le Presiden,; Carter ca
raussi a amener le Presih
dent agyptien Sodate a la
Capitulatilor totale,s selon
l'Agence Tass.
L'Agence Sove:tique aftir-
me, dans uh commentaire
diffuse mdrcredi: soir spres
l'annonce de l'acceptation
par le Gvt israelien des propo
sitions amricaines pour un
accord Israelo Egyptlen,
que le President Sadate lors
de son ultime entretien du
Caire avec le Pdt Carter, ta
accepted de fact toutes les
conditions miss nu. point
par le President des Etats
Unis et M. Begin a Jerusa
lem, et, ainsi, kL chemin me
nant vers l'accord unti A-
rabe separe a eta deblayae.)
Toujours seion Tass, ales
aspectss essentiels de l'accord
bilateral project ont ete de-
termines en fonction des
souhaits d'Israeb (... ) les
partenaires -ignorant com-
pletement les revendications
leg 'times des palestiniens
(... i et sanctionnant en fait
la reconduction de l'occupa
tion tie la rive g.uche du
Jourdain, do la bande de Ga
za et des collins de Golan
p:r Israel.>>
x x


LA SESSION EXTRAORDINAIRE DU PARLEMENT


Le plus grand magicien -






illusionniste d'Angleterre






HYPNOTISME -- MAGIE -





LEVITATION MENTALISME





ILLUSION ou REALITE






11 faut le voir





pour le croire!


Entree $ 3 et 5.00

des a& present aux guichets du TRIOMPH'E -" ,


PARIS (AFP)
L'ouverture du debate a
I'Assemblee Nationale fihan
gaise, convoquee en Session
extraordinaire, a mis d'em-
blee mercredi en lumitre les
ambiguities du jeu politique
,franqais et les dissenssions
internes qui dechirent les
composantes de la majorit-
aussi bien que de l'opposi-
tiou.
A l'origine, l'objectif de
cette session, reclamde par
M. Jacques Chirac, President
du rassemblement pour la ,
,Rdpublique Formation Gaul
listed de la Majorite), ,61.it,
de discuter la creation de
deux commissions. d'tEnClut-
te, Iune s,'r 'information.
'aUitre sur ,* chomage.
Des 1 ouverture de la sian
ce. en presence du premier
Ministre. M. Raymond Barre.
commuiiisies et soclalistes
on. present- deux motions
de censure. Les deax prince
pales formations de 1oppo-
sition ne sont en effet pas
parvenues a s'entendre sur
une motion commune, les
communists s'61evant dans
leor texte contre 1'alargisse
meant de la communautt eu
ropeenne.
De lenr coe. les gaullistes.
oui insistalent pour amener
en priority la discussion con
cernant les Commissions
d'Enqukte n'y sont pas par-
venusl au course de la conf6
rence des presidents des
groups parlementaires reu-
nis des l'ouverture de la
seance pour mettre au point
un ordre du jour.


Ceci en raiscon de Ilabls-
tention de M. Roger Chi-
naud, president du group
giscardien UDF (Union pour
la Democratic Francaise).
qui a permis ainsi de rele-
guer au deuxieme plan de
la priority le grand debate
sur 1'emploi reclame par les
gaullistes auxquels 'etaient
associes communists et so-
cialistes
On a assisted ainsi au Pa
lais Bourbon et les deux
premieres interventions des
dirigeanls de l'opposition,
MM. Georges Marchais (com
Smriniste) et Francois Mitter
rand socialistt) lont claire
men; demontrt a une
mise en accusation en rtgle
des grades lines de la po
litique gouvernementale 5
laquelle le group RPR n'a
pas pu s'associer, se refu-
sant. sous risque de failed
tomber le gnuvernement. a
voter les motions de censt
re presences par l'oppos-
tion.
Dans sa response aux dir
giants socialist et comml
niste, M. Barre a confirm
les objectifs prioritaires de
sonl government concern
niant no-amment lgnquilibr
extripeur, le maintien de 1
monnaie. et la necessity
d'une politic.ul d i'coniolmi
de 1'energie.
Le grand debate sur 1'emr
p'oi n commencera don
que jeudi apres la discus
sion des motions de census
re qui reglementairemenr
ne seront mises aux voi
que vendredi apres mid!


a


c
Ii.




(I
S


Premiere Encyclique

de Sa Saintete
(Suite de Ia lre page)
vie interieure que dans son nimre parties a r6affirmer
temoignage a la face du l'identite du chr6tien qui d6
monde. rive de sa configuration au
Le Souverain Pontife rap Christ dans sa triple tAche
pelle ensuite le contenu fon de prophbte, de pretre et de
damental du mystire de la roi, la royaut6 6tant conque
Redemption accomplie dans comme un service. Le Saint-
le Christ Jesus : c'est 1 en Pere exhorte a prendre cons
effet le centre du message science d'ung fagon renouve
dvangdlique et ce qui inspi- lee dos diverse functions
re toute intervention de l'E eccles!ales : announce et en-
glise. Apres avoir surtout seignement de la foi en com
considered cet evdnement union avoc le Magistere;
sous son aspect d'61evation celebration blen ordonnee
de I'homme a. une comniu- de la liturgle, avec un ac-
nion partlculiere avec Dieu, cent.parLiculier sur la dyna
1'encyclique s'arrite longue- mique des sacrements d'Eu
ment sur la dimension tthu charistie et de Penitence;
manistea de l'Incarnation et service a accomplir constam
de la vocation chrdtienne. ment en faveur des pau-
L'anthropologie d6conle es- vres. Le Saint-Pere, enfin,
sentlellement de la christo- confle son ministere et I'E
logie puisque, en so laisant glise entire a la Tres Sain
homme. le Fils de Dieu s'est te Vierge Marie, Mere de
uni en quelque sorte a tout l'Esparance.
homme (cf. Constitution pas En definitive, on peut di-
torale GAUDIUM ET SPES re que, dans ce document,
n. 22). L'homme, tout hornm le Pape Jean-Paul II prisen
me, prend alors une valeur te et explique aux destina-
prioritaire dans la fagon taires les points essentiels
dent I'Eglise le considered suivants : le sens de Pactua
thaoriquement et dans Pat- 11t historique; la valeur ab
tention qu'elle lui porte con solument unique de l'hom-
cr&tement. D'oil tappel a- me dans sa singularity la
dress b a divers regimes po plus profonde de personnel;
liltiques de respecter et de :a conseince de l'Eglise qu'll
promouvoir, les drolts de entend tilmuler, afin que,
1'homme, qu'lls solent splrl- tbujours plus consciente d'el
fuels, culturels. soclaux, 9co. le-meme, l'EgUse r6ponde
nomiques. plelitement A la fois a la
L'encycllque REDEMPTOR volont6 du Christ Seigneur
HOMINIS consacre sa der- et aux eidgences des temps.


Partagez vos secrets avec
vos proches. Possibility de
r6ussite pour vos rialisa -
tions priv6es. Attention at
votre jugement dans une en
treprise professionnelle.
20 AVRIL AU 20 MAI
(TAUREAU)
Vous 6tes facilement dis-
trait. Garder le contact a
vec autrui, sera votre excuse
pour eviter le travail. De
la confusion dans 'l'apres-
mnidi.
21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAUX)
Ce n'est pas le moment
d'impressionner ceux qui
sont au-dessus de vous avec
le recit de vos ventures. E
vitez 1'extravagance et les
grands gestes. Restez sUr
terre.
21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Des invites venus de loin
causent du trouble. Leur so
cite ne plait pas a l'un de
vos proches. Dans 1'apres-
midi, evitez d'etre trop indul
gent pour vous-meme.
23 JUILL-T AU 22 AOUT
I LION)
Les efforts createurs se
ront g5,ches si les consider
tions pratilques dominent.
En d'autres termes, achevez
les realisations entreprises
avant de vous soucier du re
sultat financier.

23 AOUT AU 22 SEPT.
(VIERGE)
Tension possible avee unt
conjoint ou un allie proche
pour des questions finance
r(s. Les amities sernnt couf-
teuses. Rever eveille vous
empeche de vous concentrer.
23 SEPT. AU 22 OCTCBRE
BALANCES
Les superieurs semble -
roent condescendants et los
colligues hostile, si vous
etes un peu trop suscepti-
ble auiourd'hui. Attention ai
l:i : .- 1, o a i t l'egard des
biens.


Les spectacles se succedcnt a
I L'HOTEL



ROYAL HAITIAN!

. .
R Mercredi soir

LA REVUE EBLOUISSANTE DES

B Ballets |

Bacoulou d'Haifti.


S L
Samedi Soir


Les Balind'jo Dancers

Cans des numntros
toujiours surprenants.

2 Soires Show

au bord de la piscine du |
ROYAL HAITIAN

S avec la meilleIure cuisine

S airitcar-e et francaise


P9raChestie du .1I4 0


Et le Vendredi,

Sa l'hur fdu: lunch,

Fashion Show

avec la Co[Ic-Cion

CARAIBES de Carol,
plus un menu.
special du Chef ANDRE


TROIS SPECTACLES !
TROIS RE DEZ -VOUS a I'H6teI


ROYAL HAITIAN!
i CETTE SEMAINE' .


~l/l~/~kOV1r~cr~u~,~-rrrrrrrr~r~,lrrz


~C~U~Y~4~ "- '",^~~b~c~MG~GL~AJlii~~YD~irOO~%l~C~QC~Y


23 OCTOBRE.A- 21' NOV.
i SCORPION i
II semble ny avoir au-
jourd'hui aucune dchappa-,
toire possible a de d6sagr6a
bles contacts. La solitude 9
laquelle vous aspirez ne pa
rait pas venir a vous.
22 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE)
Vos efforts pour satisfai-
re a la lois vos amis et les
membres de votre famille
ne s'accordent pas avec vo-
tre plan.
22 DEC. AU 19 JANVIER
(CAPRICORNE)
Evitez un change ide
mots aigres avec un supd-
rieur. Vos ,efforts pour sup
primer l'accessoire semblent
vains. Ne bousculez pas tout.
20 JANVIER AU 18 FEVRIER
(VERSEAU)
Si vous voyage, attention
I vos biens et evitez .les de
penses excessive. Ne bavar
dez pas d'affaires avec vos
amis et montrez-vous sobre
de confidences. ,
18 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS)
Laissez votre personnali-
te en dehors des negocia -
lions financieres. Les cho-
ses iront bien avec une fran
che approche des affairs.
L'accent est a mettre sur le
plan pratique.
SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI
Vous avez l'esprit d'ana-
lyse. Blen qu'attire par les
arts, les affairs vous con
vtennent pourtant mieux.
Vous preferez travailler
pour votre ompte plutot
cque pou celui d'autrim et
vous reussiriez dans le droit,
la science, la geologle et
les industries du transport.
Plus independent que le
natif typique des Poissons,
si vous vous donnez l'origi-
nalite comme but, vous se-
rez un chef dans votre see
teur. Qu'un desire de success
financier ne vous empeche
p1s de developer vos dons.
La litteriture. la scene, la
musique et la banquet se -
ront d autres occupations
3oi vous trouveriez un theu-
reux epanouissement.


cat ar


Ryan





PAGE D


DANS NOS CINEMAS


CAPITOL
CAPITOL I

Vendredi 16 Mars 1979


IMPEBIA

IMPERIAL 1

Vendredi 16 Mars 1


12 h 2 h 4 hres 6 11 8 tles ASSAUT
10 heures


LA GUERRE
DE L'ESPACE

Avant 2 h 30
Entree G. 3-00
Apr6s 2 h 30
Entree G. 5-00

CAPITOL 1

Vendredi 16 Mars 1979

12 h 2 h 4 heures
6 heures 8 h, 10 hres

HIBERNATUS


12 h 2 h 4 hres
Entree G. 5-00
6 h i8 h 10 hres
Entr6e Gdes. 8.00

IMPERIAL 2

Jeudi 15 Mars 1979

ADIEU JE REST

12 h 2 h 4 hres
Gdes. 5-00

6 h, 8 h, 10 hres
Gdes. 8-00

IMPERIAL IM


Avant 2 h 30 Gdes 3.00
Apres 2 heures 30 0. 5.00 Vendredi 16 Mars I


CAPITOL III P
R.
Vendredi 16 Mars 1979
1
12 h 15, 2 h 15, 4 b 15, E
6 h 15, 8 h 15 10 h. 15

LES HAUTS DE
HURLEVENT

Avant 2 h 30 Gdes. 3-00
Apres 2 h 30 G. 5.00

CAPITOln A
L[
Vendredi 16 Mars 1979 A

11 h 45, 1 h 45 3 h 45, V
5 h 45 7 h 459 h 45 J
I
LES DEUX GRANDS E
CAVALIERS

Prix Unique Gdes. 5-00 1
xxxx

Cint Triomnfte
SALLE I
LES GRANDS FONTDS

SAIJLE 2
% 1,50 2;00
LES LIENS DE SANG

SALLE 3I
$ 2;00
NEW YORK BLACK OUT

SALLE 6
$ 1;50
LA RAISON D'ETAT
x x x X

Paramount

Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 heures
Entree G. 3-00
KARATIGRESSE
8 hres et 10 hres
Entree G. 3-00
SEXE ET KARATE

Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree G. 3-00
LE GENDARME
SE MARIE
XXIxI

RANCHO C::E
Vendredi 16 Mars 1979
MAJOR DUNDEE
Samedi 17 Mars 1979
MIROIR AUX ESPIONS
xxx

L'Institut
Francais

ACTIVITIES CULTURELLES

Verndredi 16 16 h 3U
20 heureg
Christfan .COLONNA, Grand
Confdrencier Cindaste de
lahgune frangaise, presen-
eALASKA,
Ectrde Scolnires : 3 Gdes
Adultes : 15 Odes.


A VENDRE
A BABIOLE
A VENDRE A BABIOLE
GRANDE MAISON A-
VEC ACCESS SUR 3
RUES
4 CHAMBRES A COU- S
CHER I
5 CHAMBRES A REZ h
DE CHAUSSEE
5 CHAMBRES AU SOUS
SOL 1
VUE IMPRENABLE -
GRANDE COURT JAR-
DIN. h
PEUT-ETRE VISITEE A
N'IMPORTE QUEL MO-
MENT
PHONE : 24790 25686
23921



LA VISION DU YOGA
VOUS PROPOSE CE
MOIS-CI

La Franc-Maqonnerie
La Radionique
(Dr. Moise PRADIEU)
L'Ahr DE GUERIR
(Professeur Percy)
LA RESPIRATION COM -
PLETE
LA REINCARNATION
LE REGIME ALIMENTAIRE
ETC...
En vente dans toutes les
Librairies et Supermarkets.
153

x x x x
ON RECHERCHE

Entreprise commercial d6
sire employer Reprdsen -
tant de vente. Experience de
la vente et du Marketing
preferable. Volture Indispen
sable

Envoyer curriculum vitae,
Postale 1316 REference D. P

XX x x

A VENDRE

Une volture Ford Sedan,
fodele 1973, 8 cylindres.
Peut tre inspect6e a 1'Am-
bassade Amdricaine de 8:00
AM a 4 : 00 PM. Les offres
sous pll cachet seront re-
gues jusqu'au mardi 20 Mars
1979 h midi. Les droits de
douane et autres frais de
vront etre acquittes par
l'acheteur. 163



A VENDRE

Camion Bascul Izuzo, r.K
mise en service Octobre 77
en parfaite condition
T61. : 2-3274


A LOUER

2 appartements pour bu-
reaux Etage All-America
Cables ancien local T614co,
Rue du Qual.
Pour Informations contac
ter le No 24362 ,
203


Avis Divers


,L Avis de pour
'L Electricity (iD
Haitienvi
Appel d'offres Internatio res
979 nal taini
APPEL D'OFF.ES man
INTERNAL !IONAL ve 1
four
Un aupel d'Offres Inter- ou
national va etre prochaine cuno
ment lanc6 pouc la fournitu
re CIF Port -au-Prince, du Le
materiel haute tension nd d'of:
cessaire a l'extenslin de sa Avri
sous-station de Varreux : des
1 Transformateur 10 MVA qui
69/12,47 kv tre
5 Disjoncteurs 72,5 kv lars
6 Sectionneurs 72,,5 kv Dix
15 Transformateurs de cou A :
Tant monophases pour r6-
seau 69 kv ELE
4 Tranfsrmateurs de Ten BOI
slon monophases pour rd Rue
seau 69 kv Mag
12 Parafoudres Monopha- Port
ses pour rdseau 69 Kv OU
1979 L'ouverture publique des 25,
offres est fixde au Vendredi 9453


'ICNIC A HANGING
ROCK

12 h 2 h 4 hres
Entree Odes. 5-00


6 h 8 h 10 hres
Odes. 8-00



Auditorium
oeudi 7 heures
LE GENDARME
NEW YORK
intrde G. 2-00
Vendredi 7 heures
JAMES BOND CENTRE
DOCTEUR NO
Entrde G. 2-00
namedi 7 heures
JUGEMENT A
NUREMBERG
Entr6e G. 2-50


Lido

Jeudi 12 h, 2 h, 4 h 6 hres
Entree G. 2-00
8 h et 10 heures
Entrde G. 3-00
PICNIC A 0
HANGING ROCK
Vendredi 12 h 2 h 4 h
Entree G. 1-50
LE GENDARME DE
xx Y X

Rex Theatre
Jeupidi 1' 4 6 8 i, 1 :res
BAR. r 1iNDON
Avant. 5 h-es
EntrS," 7 1-50
A P jrtir de 5 hres
Entree G. 3-00 et 5-00

Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres"
20.000 LIEUES SOUS
LES MERS
Avant 5 hres
Entrde G. 1-50
A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00

Samedi 12 2 4 6 8 10 hres
SOEURS DE SANG
Avant 5 hres
Entree G. 1-50
A Partir de 5 hres
Entr6e G. 3-00 et 5-00

x r x x

MAGIC CINE
Vendredi 6 h et 8 hres
CATOR
Entrde G. 3-00 4-00
Samedi 6 h et 8 hres
LE CIEL ET TOI
Entrde G. 3-00 4-00


CTOT E CINE
Jeudi 6 h 30 et 8 h 30
LE GENDARME
DE ST, TROPEZ
Entree G. 1-50 et 2-50
X X X

CINE OLYMPIA
Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 heures
BRUCE FUREDU
AUX POINTS
8 heures 30
ECHANUE DE
PARTENAIRES
Entrde G. 2-00


De Luxe AUIe CLint
Vendiedi 7 h et 9 hres
Entr6e $ 1-50
NEVADA SMITH


ler Juin 1979. Par
1L EST PlSECISE : TEL
- Q 'un tl :-ncement de 667
I'Asso-is i Internationale LA


le Ddveloppement
) Banque Mondiale est
sage.
Que lesa oummissiom. al
peuvent n'offrir que cer
s Items du materiel de
dd et que ED'H se r6ser
le droit de sdparer les
nitures ot retenir tout
parties des Items de cha
e des Offres.

as documents d'appels
fres seront, des le 16
1 1979 a la disposition
fournisseurs intdressds
pourront les retire con
Cinquante G. 00/100 Dol
($ 50.00) ou deux cent
Francs Francais (210FF)


CTRICITE D'HAITI -
TE POSTAL D
Dantls Destouches et
gasin de 1'Etat
t-au-Prince T41. : 2-4600
A SOFRELEC C/O "
Rue du Pont des Halles
16 Rungis CEDEX
Gs France
LEX 204174 Tl1. :
3468
DIRECTION 213


(


;ommunique

Apres que certaines sta-
tions nationals
d e r a d i o diffusion se
soient faites 1'cho de
bruits alarmistes rolatifs a
une hypothbtique fermetu-
re de la Cimenterie de
Fond-Mombin, La Direction
General de la Soci6td Ciment d'Haiti S.A. icroit
utile de preciser au public
et plus particulierement a
son aimable clientele qu'il
n'est pas question de fer-
mer sa cimenterie et qu'au
cune suspension des livrai-
sons n'est a craindre pour
le moment. En consequen-
ce e-, afin que les livrai-
sons puissent s'erfectuer
avec des temps d'attente
normaux, il est vivement re
command a la clientele de
ne pas se livrer a des a-
chats de precaution qui
n'auraient pour consequen-
ce que de desdquilibrer la
demand par rapport aux
possibilities quotidiennes de
livraison.

Fond-Mombin, le 13 Mars
1979

Bernard MARECHAL
Directeur General
x x x x

Avis de formation
de la Societe
Anonyme
Aoollon Import
Export S. A.


7 LOUER,

Batiment Industriel (Fac
.ory Bldg zone Adroport.
Route Technico Muffler -
Sonner 6-06663
223
xx x X

JNIVERSITE
D'ETAT D'HAITI
ACUILTE DES
SCIENCES HUMAINES
AUX ANCIENS
ETUDIANTS DE LA
FACULTE DES SCIENCES
HUMAINES

CONVOCATION
Les Anciens Etudiants de
la Faculte des Sciences Hu
marines sont convoque.s en
Reunion Speciale le Vendre
di 16 Mars 1979 a 5 heures
de 1'apres midi au local
de la dite Faculte de Mon-
seigneur Guilloux.
Me Pierre-Louis SALOMON
Doyen 153
xx < x

AVIS

La USAID organise le
17 Mars 1979 des 9 : 00 am
une vente au plus offrant
d'articles de bureaux, de
meubles, de rdfrigdrateurs,
freezers, climatiseurs, ma
chine a laver, etc...
Les articles seront expo
sas de 1 : 00 h 4 : 30 p. m.
au garage de la USAID, sis ia
la rue Amdricaine ancientn
garage Ford-Berhman) ce
Vendredi 16 Mars.
11 est rappele a tous que
les articles seront vendus
dans 1'dtat oi ils sont et que
toutes transactions devront
ftre faites eft cash. Toutes
decisions concernant cette
vente restent au vendeur.
x x x x
NOTICE
Usaid will hold an Auc--
tion Sale of used office and
household furniture, ap-
pliantes anf' air conditio-
ners on Saturday March 17,
1979 from 9 : 00 am.
Items can be -seen from
1 : 00 to 4 : 00 pm on Fri-
day March 16 at USAID ga
rage (former Behrman -
Ford garage, Rue Amdrical-
ne).
All articles will be sold
where they are as they are.
Only cash transactions will
be accepted. USAID. reser-
ves the right to acept or to
refuse bids.
163
x r y x
iMajor Us Corporation Ope
rating Factory in Haiti
Seeks Quality Control Ma-
nager for new product Line.
College or tech school gra
duate with 1-2 Years super-
visory experience in inspec
tion, quality control 'and
quality assurance. Basic
working, knowledge of Elec
trical, Electromechanical
and Electronic Circuits re-
quired. BI-Llngual (French
and Englishp Haltian Nntio
nnal preferred-Starting Sa-
lary Commensurate with
experience education.
Send resume to Box 1005:
Attention : Personnel Mgr.
Pap, Haiti 192


Association AU CIMENT D'HAITI
Rtelictre et (Suite de la lere page) cepter une te
Touritique d'Haitl tion, noterit


L'Assoclation Hotelidre et
Touristique d'Haiti porte a
bres que la prochaine sean-
la connaissance defies menm
ce en Assemblte 1Gndrale
se tiendra al 1'Hotel COTU-
BANAMA, situe a Delmas 41,
le mardi 20 Mars a 5 heurer
p. m.

A 1'ordre du jour figu -
tern oir ...-dpa!
rent les points sulvants :
1- Nouvelle de dernilre
heure.

2- Rapport sur la parties
nation Haitienne a la Foire
du Tourisme de Berlin.
3- Informations comply -
mentaires sur la l1re Con-
vention Annuelle de la
AHTH.
4- Rapport sur le program
me de cuii;:C 5- Questions d'intdrcet g9
ndral.
Port-au-Prince, ce 14 Mars
1979.



Invitation
L'Association Culturelle
Haitiano-Allemande prend
plaisir a inviter ses mem -
bres et amis a la conferen-
ce intitule < FONCTIONNEMENT D'UNE
EOLIENNEo que prononce
ra 1'Ingenidur Edouard La
roche le Lundi 19 Mars 1979
h 7 heures 30 h. p. m. en
son local sis a 1'Avenue
Chiqnh


demande-t-il le depart de
1'usine de cette Socifte.
C'est h ce niveau que sa
site tout le noeud du pro
blWme. La Direction du Ci-
ment d'Ha:ti ne va pas ac-


lie proposi'
'les observa


teurs. Cette question sera
sans doute d6bottue devant
une instance supdrieure, e-
tant donne l'impossibili
t6, visible de tout compro-
mis entire les deux parties.


Precisions sur le prochain
(Suite de 'la 16re page)


retrait israelien de 'la rd-
gion s'atendant de la hande
c6tidre du Golfe de Suez
(au Nord) jusqu'au Sud -du
Sinai. La troisieme tape ,
commencera cinq mois plus
tard et comprendra tous les
cols et d6troits. Ainsi neuf
mois aprds la signature du
traits de paix, I'Egypte au-
ra rdcuperd les trois quarts
du Sinai, ajoute la Men.
Toujours selon la Mn.,
chaqie e6ane de retrait de:
troupes israeliennes, sera su\
vie par un retour de 1'Ad-
ministration 6dgyp tien ne
dans la region evacuee.

L'Agence indique encore
que trois annexes seront
jointes au trait de paix.
La premiere concern le re
trait israelien, la second
comprend les cartes et la
troisieme a trait aux rela-
tions entree l'Egypte et Is-
rael. La premiere anne:xe
prevoit la formation de for
ces d'urgences de 'ONU qui
ne seront pas constitutes
par des units appartenant
aux cinq grandes puissan-
ces membres permane'nts du
Conseil de Securite.
Par. ailleurs, selon la Men,
1I Ginral Kamaonl Hassan


Ali, Ministre egyptien de la
Defense qui se rendra ven-
dredi & Washington, exami-
nera ave, son homologue is
raeiten, le General Ezer Weiz
mann, les questions d'ordre
militaire encore en suspens.












-ikj








AGENT IMPORTATE'JR :
ETS Mme. W. BDNDEL
143 RJU DU CEiT;TRE
PHONE 2-1727


Conformement aux pres- i p. ... .
criptions du Dcre-, du 273
Aoit 190 sour 1e r6uimn does ss S S -----S
Sociltds Anonymcs. il est por
te a la Connamisancp cdu Pu
blic que le 13 MrN s 1:129. P r 17
a et, depos6 au Departe ulir 1 E0.
ment du Commnerce etl de
l'industrie (e en 1'Etude de
Me Gerard D. Charles, No-
caite o dute oe decouvrez Carthag ne Baranquilla-
topic dP.i St atuoP de la So ln
ciete AUnon, i? en Fornm -
tion .:le r. -e l- OLL eON
IMPORT EXPORT S A > an
Capital Social e Vind llin BogoMilta
le Dollars ($ 20.000.00' divi idellin BO Ota
se en Cent actions de Deux
Cent Dollars 1$ 200) chacu S

Le Capital sera intiprale
ment sousiri5 par les fondau Q
teurs,

L'Objet tie colt? Soci.e
est la Representation on
g6ndrale de Produits Phar- ,1I.
maceuli iqus, IIospitliers et allez jusqu'h Cali
Cosmetiques, elle pourra a
gir en iai" qu'Agent on lHal
ti de tout labrica local CONSULTED VOTRE AGENT DE VOYAGES
ou Etranser, Assu.rr 'm- AGENT
portatioa, 1'ALhat la Dis -


tribution, et la vente de
meni'.; products.

La D'Juie de cette soc:
est illimitoe.
Le Sidge Social est fix
Port-au-Prince.

Les Fondateurs sont :
Claude Apollon Michi
ne Malbranche Apollor
Gdrard Apoflon Gary
sade.
Port-au-Prince, le 14 M
1979
Gary LISSADE, Av.







|o



GBOUC


|pEST'


ces

ite


OU APPELEZ


1 I AEROCONDOR
Jeli- (I A L NE AFRIENN E DE .' "....

Lis
Lars 2-010I -- 2-3675 Angle des -ues Pavee et du Peuple.
Jars

153




Deratisation




IP Extermination




Fumigation



Protege votre mason "


Scontre es ter


et chauve-s


-DELMAS 48 BLDG. CURACAO TRADING
-g-cs--- ---- ----


'mites


souris


TEL : 6-0431


Petites Annonces


L3Mcnarr~Kl;rr~aarrrs~-~i~c~n~ass)3~y3~


JEUDI 15 FEVRIER 1979


I







P&tB U 15 fl!JRI~1 1979


Deces de Mile
Henriette-
Jourdan
Le('; Pomlpes Filn0bre Pu
re t-PierIra-L/'ils Vous aln -
linon'ent 1 !0 'oe,; de Made-
nilsel le le Srici-'tte JOur -
dain siurvenu hier suir.

A soln free 1'Ing Ldon Jour
dailn, a sbs soeurs: Mademoisel
le Amelim Jourdan, Madame
Andre Riob6 n6e Laurette
Jourdan. A ses neveux et
nieces : Madame Hdldne
Coupet et fli.mille, Man -
sieur et Maamne Leon D6-
catrel, Monsieur Georges
Coupet. Mesdemoiselles Mo
unique et Solanges Coupet,
Monsieur et Madame Joseph
Rodriguez, Monsieur et Ma
dame Victor St Louis, Mon
sieur Raymond Coupet, Mon
sieur- et Madame Henri Jour
dan:; a ses petits neveux et
nieces, arriere petits ne -
veux et nieces a tous les au
tres parents et allies nous
odressons nos respectueuses
condoleances.


Les obseques seront chan
tees demainii Vendredi 6 4
hIlares 1). m. en 1'Eglise du
Sicre-Coeur de Turgeau. Le
convoi partira du salon fu-
neraire de l'entreprise
153

X X X X

Neces de M.
Sterling Henry
Pax Villa announce "le dd-
cbs survenu le Samedi 10
Mars 79 a 1iage de 39 ans dec
Monsieur Sterling Henry.

En cette penible circons-
tance Pax Villa- et Le Nosu
velliste presentent leurs
sympathlies a sa Mre Veu-
ve Fritzner Henry nee Lu-
mena Le'roy. a ses enfants
James Henry. Marjory, Ma-
rie Carmelle. Jeanljean, a
ses oncles Monsieur Chri'-
tian Leroy et famille Mon
sieur Valery Leroy eC famnil
le. Mbon-1.u'- Georces Hen-
ry et famn;l,. a se s tre-is
Monsieur fervd Rousseau et
famille, Odncll Duffet, M.


Jacques puffaut. Monsieur
Morelle Clcastlin el tamll-
le, Monsieur Audent et fa
mille, Mopsleur Getho Hlen
ry et famille actuelleinent h
New York, Monsieur Arnel
Henry et famille, h ses
soeurs Madame Lourdes ,N6
restant et famille, Mon -
eleur Paul Loubeau et fa-
mille, Madcam nde Claudi
,ne Henry, Mademoiselle Ro
semonde Henry, .Madame
Christlane, Madame Yves
Mardi et famille, Mademol-
selle Ninon Colon, Carm6-
lite Pierre, ses cousins et
cousins Monsieur Claude
Emile Pierre Louis et famll
le, Monsieur Henriot Leroy
et famille, Monsieur Onds
Leroy et famille, Monsieur
Evelt Leroy et famille, Mon
sieur Hubert Leroy et family
le, Monsieur Capois Leroy et
famille,' Monsieur Evarius
Leroy et famille., Monsieur
Omel Leroy et famille, Men
sieur Hove Leroy et famil-
le, Mademoiselle Duze Le
roy et famille, Monsieur
Labner Leroy et famille, 'A
Messieurs Frantz Webel, E
douard, Aux farnilles : Hen
ry, RousseaVl, Leroy, Celes-.
till, Pierre, et 6 tous les au
tres parents et allies eprou
ves par ce deuil.

Les fundrailles de Mon-
sieur Sterling Henry seront
chantdes le Vendredi 16
Mars a Marigot Jacmel oai
1Inhumation aura lieu
153

X X X X

Decs de Vve
Maurice Salomon
NEE ANTONINE
MOMPOINT

Pax Villa announce le de
ces survenu le 12 Mars 79
de veuve Maurice Salomon
nde Antoine Mompoint.

En cette penible circons-
tance Pax Villa et Le Nou-
vellidte presentenl leurs
sympathies A -ses enfants
Monsieur et Madame Carlo
M. Salomon, Madame nde
Rose Marie Moise. Mon -
sieur et Madame Herby Ke
do et enfants, Monsieur et
Madame Eric Jdrome, Mada


me nOe oinette K6do, it sea M
fKres et soursi Monsieur et DE
Madame Marrl 'Mompoint
et enfants. Monslaur et Ma-
dame Boyer Momnponit et .df
enfants Mademoiselle Odet ti2
te Casimir Madame Etlug- le
ile Mompoint. Madame Jac 30
ques Alexandre, n6e Clorai G
ne Mompoint, Madame Rol- cC
lin Sanon, Madame Max An
tonee' ne Anne Marie Mom ti
point, a ses neveux et nieces d
Monsieur Charles Val6s, M. P
Edouard Vales, Monsieur 1
Philippe Vales. Madame Ges
sie Val6s Mademoiselle Sa
bine Vales, a ses cousins et
cousins Madame Veuve Men C
tor Victor. Monsieur et Ma
dame Paul Jasmin et en- r
fants, Monsieur et Madame d
Edouard -Jasmin et enfant, E
Monsieur et Madame RP 1
ger Bissalnthe, au Docteur Y
Michel Prevast Madame et r
enfants, Monsieur et Mada r
me Jacques Muller, Mon 1
sieur et Madame Georges Co
line, Madame Veuve Ju-
lio Prophlte et enfants, M
et Madame Adrien Mom -
point et enfants. Aux fa-
milies : Salomon, Kedo,
Moise, Vales, Jasmin, Prd-
vost, Mompoint. Prophite,
et 6, tous les autres parents
et allids dprouvds par ce s
deuil. t
Fp
Les fun6railles de Veuve f
Maurice Salomon nde An-
tonine Mompoint seront
chantdes le Samedi 17 Mars d
h 4 heures P. M. en 1'Eglise a
du Sacrd-Coeur de Turgeau c
le convoi partira de Pax
Villa Sacr6-Coeur ofi la d6 b
pouille mortelle sera ex- q
posee des 2 heures. 153 n
d
xxxx

Deces de Mme Vve t
Ulysse Lea

NEE MARIE MARIANA r
PARAISON g
b
Pax Villa announce le dd- i
ces survenu le 13 Mars 79 t
en sa residence Privde de
Madame Veuve Ulysse Leon l
nee Marie Mariana. Parai-
son.

En cette penible circons-
tnce Pax Villa et Le Nou-
velliste prdsentenit leurs
sympathies a son fils Mon
sieur et Madame DdlinoiC
Leon et famille. Monsieur
Fritz Leblanc et Madame
nie Sonia Leon, 6 ses freres
et soeurs Rosaire Leon, Jea
nIne Leon. a ses neveux et
nieces Emile Leon, Louise
SLeon, Emilio Leon, Wylnie
Leon, Dieula Leon, Lucien
Leon, Pantaville Leon, Pa
tricia Leon. Aux families :
Leon, Mariana, Louidor, Le
blanc, et a tous les autres
parents et allies 6prouv s
par ce deuil. Les fundrail-
n les de Madame Veuve Ulys-
se Leon noe Marie Mariana
Paraison seront chanters le
Vendredi 16 Mars 79 A 7 heu
res 45 AM en l'Elise du Sa
crd-Coeur de Turg oua.Le
Scrd-Coeur de r,-_,-, I.e
convo- partir- de Pax Villa
SChamp de Mars oti la dae-
poullle mortelle sera expo
see des 7 heures du matin.
N L'Inhumation aura
lie' a Jaemel. 1a3


X X X X

MESSE DE PRISE
DE DEUIL
Monsieur Ducas Mardice
et famille font chanter une
messe de prise de Deuil le
Lundi 19 Mars a 6 heures du
martin en 1'Eglise de St
Yves 6 Delmas pour ie re
pos de 1 ame de Madame
Ducas Mardice nee Clara
Leclerc ddecdde le 23 Fevrier
could.

Ce present avis tient lieu
d'invitation aux parents
alds et amis de la ddfun-
te. 153


ESSE DE PRAISE
IE DEI1J IL

Une messe de prise de 4
eull sera chant6e k la Ca
ihdrale de Port-au-Prince,
e 17 Mars 1979 a 6 heures
I du matin a la mrmolre de
6rard Jean Bautlste dW-
6dd le 27 Fevrler 1979.
pet avis tent lieu d'lnvli
nation aux parents et anmis
u ddfunt.
ort-au-Prince, le 14 Mars
1979 153.
XX X X

3ARNET SOCIAL
Aujourd'hui 15 Mars. ramt
le 1'heureux anniversaire
de naissance de notre sym-
lathique ami : Monsieur Jn
Maurice Cang4. En cette j,o
yeuse circonstance nous pre
ions plaisir .a Lai dresser
nos meilledrs yoeux tout en
ul distant ad multos annos.




TI CORN

(Suite de la 1dre page)
ence sur scene qui manque
rop souvent k d'autres inter
rletes, pourtant tdtes d'af-
iche.

L'envers du ddcor p'est
.one apparu Mardi dernier
Sl'Institut Frongais, au re
ital de Ti Corn
De quel talent multiple ne
rilla pas en effect 'artiste
ui interpr6ta avec maestria
nos chansons folkloriques et
aes mdlodivt- avec accompa- .
nuement de guitar qu'elle "
pince aLec un infini doig-
e ?

Les minutes d er.chante- r
ment qu'elle n-.us a prodi-
guees s'expliquent par le tim
bre puissant de sa voix pre
nante, une grande distinc- t
ton dons les gestes. Bref
cette presence que pourrait
lui envier plus d'une gran-
de vedette do hit-parade
dont les noms brillent en let
tres lumineuses au fronton
des music-halls.
Parvenir, en effeLt a sdui-
re le public difficile de la
C:pitae tdmoigne de 'linten
sitd du travail accompli pour
se parfaire dans une bran-
che ou le talent s.ns le de
passement de soi demeure
un feu d'artifice>.
Vaincre en plus les reticen
ecs d'un public quelque peu
surprise de voir une chanteu
se a tronc caucasique execu
ter les chansons de notre fol
klore; affirmer sa preferen
ce pour ces chansons bien
de chez nous apres un se-
jour prolonged au pays de ses
ancetres o0 le movement
musical commcnqa au 13e
secle asrc les (Minnesin-
ger,) ue choisir un pseudonym
me a consonnance crdole :
n'en faut-il pas moins pour
rehausser le m6rite de Ti
Corn dans ur. monde ou
1'emballage flatteur le tou-
pet et la pr6tention favori-
sent la rdussite ?
Ernest BENNETT.


Mort d~un Pilote
aux comandes
d'un ,,Boeine 747.,
DALLAS (AFP)
Le Commandant de bord
d'un Boeing 747 de la Com-
pagnie amdrlcline Braniff
International> est mort mer
credit d'une rise cardiaque,
sans que les 331 passages
de l'appareil, qui se trou-
vaient 'a 1.000 m au dessus
du Paciflque, ne soupopnnent
les scenes dramatiques qui
se ddropla'ent dans le post
de pilotage.

Le Commandarn Lloyd Wil-
cox, 59 ..ns, qui valit pri- -.
commander du vol Q2 Ide
tionoluiu 6 Dallus, avait serm
bled i'a .oupir d:.ns _on faIu
teuli apres av .,ir brinche le
pilotage autom.-lique II fal
salt. nuit, et, Irs passages
eux au"st somniolaient apres
av.oir regard :.La Fir-vre du
Sumedi Soir.. Une hotesse,
entrant d:ns la cabine de
pilotage, demand au Com-
mant s'i. [.vait besqin de
quelque chqse. M Wilcox ne
repondit pas. Le co-pilote,
James Cunningham, le se-
coua legerement. puis plus
durnment. pour le revelller.

Le Commanl.nt re-tant
inconsclent, Cunningham luo
plaqa' un masque a oxygen
sur le vi-age r.lors qu'un ho
tesse falsalt venir dans Ia
cablne deux medecins qui se
trouv.:ient a board et qul pra
tiqu.rent pendant 40 minu-
tes un massage cardiaque
et du bouche 9L bouche.
Le co-pilote et le second
Officler firent ag.terrir 1ap
-..paell sans I oldent A Dallas
avec 19 minutes de retardi
sur i'horatre pk'6vu.


- -- ---- -n ---a -so-a-i-a- ------


Michele Scotch


Club


SUPER WEEK END



VENDREDI 16 MARS





Scorpio






SAMEDI 17 MARS





D.P. Express


EN SUPER FORME


Iran: L'Ayatollah Khomeiny


pris a parties par M. Bazargan


'EHERAN (APP)
Le Premier Minlistre ira-
nien Mehdi Bazargan a cop
amnE, mercredi. 'es execu-
ion0 aqqu3i salissent notre re
solution > ,et reproche a lA
yatollah Ruhollah Khomei-
.y de aprendre des decisions
iar dessus la tfte diu Gou-
*ernement>.

Au course d'une interven-
tion a la television, pronpon
cee sur un ton sobre, M. Ba
zargan a affirn:6 que al'Iran
llait tout droit a la ban-
queroute si les choses crnti
nuaient a se derouler ainsli
L'allocution du Premier
Ministre a Ite diffuse alors
que des sources hautement
dignes de foi venaient d'an
noncer la d6mission du plus
important de ses Ministres.
M. K rim Sandjabi Minis-
tre des Affaires Etrangceys .
La ddmissioi. de M -Sarrn


Jabi a bien 6t6 d6mentie par
un porte parole du Ministe-
re, mais elle n'en est pas
moins tenue pour effective
dans les milieu informes
de la Capitale iranjenie.
S'elevant, aux yeux des ob
servateurs, pour la premiere
fois depuis sa designation a
la tete du Gouvernement
par 1'AyatoQah .lomeiny,
le 5 F6vrier, an nivesu d'un
homme d'Et.at, M. Bazargan
a adopt un lang-ge simple
pour pricher la ralson aux
diverse couches de la Na-
t Qp aqul exigent tout imme
diatement<. II a marque sa
r6probation des process a
hqis close et des morts qui
rabaissent et salissent notre
revolution.,

C'est dommageable pour
le prestige de notre rdvolu-
tion dans le monde, a pour
suivi M. Bazargan. Elle f


Lane ti moune yo
Par Mme Andree M PIERRE


Dd moi gain tan passe
And ti moune yo
Appe couri
Foe nou mache vite
Pou tro ta pa bare nou,
Pou tr6 ta pa barre nou,
Toutt ga nou ta vie
Conseilld ou raconte...
Mdsanm'n madigra fint
Min careme comanp e
Pouta'-i gain ou gro problem
Qui retd deyd
Cote ti moune yo pran
Toutt gro mo oaa

Toutt moune ape rdponda
Lan madrigra,

Leu nou td pit:
Td gain madrigra tout.
Te gian gro mo tou
Pou qtli ia ti mount"
Lontan yo, patl
Connin rdpdtd yo,
Pacd6 ue rigoise
Te fil6 avec l'huile
Palnma christi,
Pou td chauffi ddye
Ti moune radi'
A116 pa pdchd mtsanmt
Lan leksd contr6d;
Grand moune yo
Montr6 nou pi ferme
Avec ti moune yo,
Pace qu6 dOaP-
misie, mdringue
madigra, decqntr6ld
Ape Ilpujou exlste
Ti moine ypo oP
Gain conproll
Ti Jangue yo,
Ti bouche yp,
Pou yo p.a betize
Avec moune capd
Betize pou lagen
Ce nou' qui manman vo.
Ce nou qui papa yo,
Ce pou nous fe yo comprann
Ca cped d SI ya,
Ce siccei, lp1.p phdchd
Yo ninme ch6chd siccds
Pa yo. lan bon bagaye



Pharmacies
assurant je service
cette nit

JEUDI 15 MARS 1979
PETION VILLE
Rue Flambert
JEUDI 13 MARS 1979
ST RAPHAEL
Carrefour Feullle
SERT.IA
Fle '-s ua.ernes
LR'I8 I-C
M etissant
pPSTION V ZLE
I THA IENWE
Pan American


pris ainsi un caractere non
spiritual non religieux et
inhumain. Des instances in-
ternationales, qui nous out
aefendu centre la dictature
et ont rdpandu notre voix.
protestent Inamtenant con-
tre les process que nous fai-
sons c- ae traitement reser
ve a nos prisopniers. Voyea
quel deshonneur pour nous
dans le monde.a

Aff'rmnnt que son Gou-
vernement etat < tionales parce qu'il regrou-
pait les rdsistants de l'inte-
rieur et de i'extdrieur, le Pre
mier Ministre iranien s'est
pl.int sans acrimonie, toute
fois, de l'att'tude de l'Ayn:-
tollah Khomeiny qui, a-t-il
ait, nous corpilq'o-5t ensuite la
tache,. "
vons eu ,sseaS 1.1 Jour, nouos
sommes allej I voir et nous
lui -vons dit Cela ner
peut plus co,:.:nuer ainsiye.
,sNous luI avons encore ilt,
a poursuivi M. Bazargan :


aNous ne buvons pas dans
des vorres en or et n'habi-
tons i-as des palais pharao-
niques. selon ton expres-
sion. La gendrosit6 est une
'belle chose, mais elle ne re
soud p:s tout Par example,
tu as donne aux pauvres la
gratuted des transports, de
I'eau et de l'dlectricitd. Le
resultat est que de nouveaux
pauvres vont venir des cam
pagnes gross!r le million et
demi de misereux des bas
quo.rtiers de Tahdran.e

M. Bazaran I.,. iquL les
acomitbs,> qui c,. i,:nt Is or
dies du Gouvr-,nement, et
time qu'aucun danger ex-
terieur ne menacait I'Iran.
courons vienneilt de linte-
rineu>l, a ,joutE le Chef du
Gouvernement avant de
souhaiter a la population de
fdter dans la joie le pro-
ch.in an iranien), le 21 Mars.
<,C'est le premier Nowrounz
de la victoi:e,, a-t-il souli-
gne.


Ce nou parep, -
qui pou connin,
qui leur pou nou femin
Qu vie convesation
Que ti moune nan
Ape tande qui pa bpn
Pou li, ce roll edicateui
Pou nou pran au serieu;
Fe tl nmoune nan compranne
Que toutte vie parole
V.e chantd, vi' mot
Vie betize, vie tin'tinsga yo,
Pa capab n4i monte tab.
Ni monte .an .acidte.
Ni alle ldglgi.,

Ni alld iecolle
Ni alle aucun cOct
Que yo pa gain interdt
Repete yo,
Di tl moune yo,
Rdpdtd Bel poezi,
Bel chan l eghse,
Bel parole Noelle
Bel Histoi Sainte
Bel histoire peyi yo,
Bel conte di sol,
qui baille bel l6gon
Dd moralle;

Min pa rdptd
Di tout, dit tout
Ca madigra pot6
Pac6 qu6 madigra
Cd 3 jou, qa dire
Pou fd moune ri
Pou ddtendre moune -
Pou distrd, pdpl
Et pi -apr li couri
Yo bould li,
Et li retired cor li,
Done, chdchd quimbd
ca qui apd dird
La pi bon pou yo
4 Vaprs 1979
Mme Andree M. PIERRE


CARNET SOCIAL


SO















MOSQUITO COL

Pour ceux qui 'Ont pas
d'electricite

En camping, en vacancies,

les spirales Leopard tent
eSS nsoustiques sans pardon

Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021

En vente partout


lb n-VI16 rW 1979Ig~




9 iOVc


JEUDID15O FEVRIER 197n


- -,- ri -aar~sa~ln~~rm~~ro rr ---r- 'IISYRp k


a AbOCIZb


SIMULTANEMENT AUX 2


Aa Z 2 L


LALUE et PETION-VILLE


Sur les
"


2989


series differentes


d'articles exposes, constituent ainsi le plus


COLOSSAL SALE D'ANNIVERSAIRE


jamais realise


en Haiti,


Du lundi 19 mars au samedi 31 mars


AUBAINES POUR TOUS LES GOUTS ET A TOUS LES


PRIX.


MANAGERS ET ELECTRO MENAGERS-- CADEAUX HOMESS ET FEMNME.)
JOUETS-- COSMETICS --ARGENTERIES -- CUIVRES PCRCELAINES --TEFFAL
BIJOUX FANTAISIE -ACCESSOIRES DE BUREAU ARTICLES DE CHASSE -
CORNING --FAIENCERIES --LINGES ET ARTICLES DE PLAGES ETC ETC ETC


SERIES DIFFER 'IES IDARTICLES


VOUS AVEZ LE Choix!


L


~f~-~0800a08~0~' ~-~ii~bM~A '-. YIL~ -~-~CI~UBB~- -- '-~~L~~~LCI03a~UP~lt~`~;mB~~- -~D~r-YI~CI~F~OLnl~VI~VI~CI~I~


A, .. cocaftsoma~MCY~I


Series differences

d'articles en SALE


'81


Cie Reductio.n


2989






PAGE 6


ANNONCEIS G(RO UPEES


CAFE MOCKA AGENT EXCLUSIF
ECONOMIQUE POUR HAITI
ET PRATIQUE SONAVILSA
l._ : 2-0853





Exactement ce qu'il vous
haut pour etancher natuvel M
element votre soif
element votr soif Lunettes de haute qualitiE
optiques et solaires en ex
REBO clusivite chez J. M. Maxime
PRENEZ UN BON DEPART Celestin opticien diploma 98,
AVEC UN BON CAFE... Chemin des Dalles
Tel : 2-5015

rOYOTA
SUPER La marque viable, robustV
,K., 1nelegante, la Marque que
TEK A T cchoisissent les gens senses.
M K 11INOTO S. A. Rue Pavee

SERVICE T :2-0.J

Tout pour monter un mar
ket ou tne i1picerie 232 La, '
"-e : 2-1792
MATCERIFaL ELECTRIQIE
Ih'draulieue Sanitare 83
Rile du Quai


Pour vyes products alinten
tires pour vote hygiene
personnelle pour I'entre
1 en de votre fMaison
Yves POITEVIEN agent
Tel. : 2-3792





nius ae uo0 uroduits ali-
mentaires a vote choix.
LAD TRADING
1)1.1 RISlCTEURS
Rue de 'Entrerrement
Tel. : 2-3727

NUTRAMENT

Ie, p ol)<)rt:ts, (,11liaits.,*hom
ns ; l;s!l i boivent NUTRA
MWNT. li tboillson de Sante
NAN POIN GRO NE'" SN
NUTRAMENT










LES PIT.l.RILITESI. ROSSARD

tItage Encha
Ilaillol.s mprim6es
Creation publicitairc -
Plan de ville Panneaux
PlastIfication Cadeaux
cld'Entreprise...


MICIIEL I'll ZURAIK No
291 Grand'Rie oil le client
iest Rot.
Challis Voile de Cotton
Broderie '-- Nepped -
Tropical Tous les T sius 78





cSZZ


5 OHATRA



Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853





SERGE S. GAILLARD
AGCNT GENERAL,
,!
38, Rue du Montalais Tri ,23131
Purt-au-Pnrnce. Haiti

L'Europe on I'Amerique du
Sud Via Santo Domingo et
San Juan.


EH


AMUSEZ-VOUS BIEN

D. P. Express
POUR REUSSIR
VOS SOIREES

PHONE: 2-3497 7-1632


CENTER







Si vous payez cinq dollars
le Disque Ilait'en c'est que
vous ne l'avez pas achet i
1-i Rosenthal
126 Rue Pavee


TOUT A GOGiO
Disques et cassettes enre-
gistrtes Radios et coubines
- materiel Electrque arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9, Rue Pavee
Tel. : 2-3439





7m


( CARNAVAL'.
Si vous souhaitez avoir le
dilable au corps. Faites
v.tec de sauter jusqu'a Mini-
tRcords.


DISCOTHEQUE
Carroussel D sco Club
une saine et agreable deten
Con tference.
te tous les soirs.
Entrde gratuite en semaine
Prix domocratique pour la
consommation


DAYSEZ BIEN
EN APPRENANT








Les danses monda nes : Sal
sa, Disco, tango, meringue
etc... i Cabane Choucoune
et s. 1'Hotel le Palace en
Ville
IIoraire lastique
Appelez Harry Policard
au 2-1389 7-2010 2-3344


Rue du Magasin de lEtat
No. 89
Plastic en 72 de large pour
rideau de salle de bain;
Siam imprimd serviettes
de chain etc ..

AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Reunion
et Pavie, Depochilaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lils en fer Mate
las imports v6tements -
sous-vltements lingerie de
6 quality -


KID POWER

ABSORB

Sdus-Vdtements Maillots

- SPENCERS

LAYETTES

KANTWET

LITS --- PARCS

CHAISES POUR ENFANTS


~DI~


nue J. J. Dessallnes, it oej
du akola Moysen ou unA
stock tries important est tou
. ours maintenu pour la codi
moditO des clients.






MATERIEL ELECTRIQUE
Rue du Quai


Dans les Lettres


bliquement I

S CA Les lives dddicaeds, que
je rogois assez frdquemment,
BATA provoquent en moi de cu-
BATIMAT
Achat Vente Locatrov
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77 Leslie Anne Boyce
---- visit Maria et
Chris Ballantyne


ROLACO
Grand Rue en face BATA Agence immobiliere No
109, Lalue
- Bail Estimation etc...
telephone : 2-5735


I la WroflI


Tout ce qui fait la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme el6gan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RUSSO
Optique. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'est toute
'a -ifference.
66, Rue Bonne Foi Tl. :
2-1567




Qualitex

LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Peton-Ville Tel. : 7-0082.








266 Lalue Tel. : 2-0737
Sous-Vetements pour gar.
sonnets et fillettes chaus-
setecs et demi-bas ArtJ
cle pour Bebe Prix spe-
cial.






Le Magasin qui transfor-
me vos enfants en (Petits
Bijoux) avec ses pret-a-
porter 39 Rue des Mira-
cles


Pour la confection do vos
harb's. Voyez Monsieur Ge-
rard Prophdte (, -archand
Tailleur) Angle Rues du
Peuple et des Miracles No.
121. Port-au-Prince, Haiti.


Os S


CONTROL
INSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contactez con
trol Insecterat 2-4991



EJI2SI3DONTJ
'ANTI-PLAQUEJ

ANTI PLAQUE
PATE DENTIFRICE
LAD TRADING
DISTRIBUTEURS
Rue de l'Interrement,
frl : 2-3727


PHARMACIE SAN
Rue du Centre
NouvePlste Ex6
donnances, soins
ce professionnelh
do pharmacien








CIMENT A
La Maisotl Ern
Rue Traversltre
vra son de votre
Domicile. Les el
vent s'approvisio
tement a son del


ITA MARIA
e face au
icution d'or


JOLIESSE
SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)

Photo Chiappini 142 Rue
Docteur Aubry, Port-au-Prin
ce, Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Mariages
Receptions Noir et Blanc
ou Couleurs.

COLLEGE NELSON
DE PORT-AU-PRINCE
Pour une meilleure forma
tion intellectuelle et mora-
le. Tous ceux qui veulent
reussir du premier coup aux
examens du Bac se ren t
directement au Collage Nel-
son de Port-au-Prince.
BOIS-VERNA



Vll LTES PJLR S;
LA QUALITY EST AU SEE
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Ered Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Lalue Tel. : 2 1991

PIVERT-GUEST-HOUSE
SAINT-MARC

Cadre reposant cham-
bres confortables toilettes
individuelles Dejeuner
Souper Prix Mod6r6

CUKAKO Club de Karatn
Coreen pour votre plein
epanouissement physique -
Mental et Spirituel Profes
seur M. Leo Cartright. Lo-
cal Ecole St. Jean 1'Evan-
gdliste.





COLOR




Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour 'ama-
teur et le professionrel 157
Rue du Centre : Tel. : 2-0945

DONNEZ VOUS
UNE CHANCE
D'APPRENDRE
Club Croissance dl'Haiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 T1. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse infant et adulte
Natation
Epanou'ssement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage

COUCOUILLE
La1 collection Haitienne
qui vous propose des livres
sur la linguistique, la Socio
logic, la Psychologie, PAn-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la Zeme
Edition de eSirolins et le
precis 'de grammaire creole
compare, et considerations
Ethno-Psychanalytiques sur
le Carnaval Haitiens.
-


, conscien-
e Jean Par AViS aWx
IfnaOenieurs
Tous types de Fermeturet
roulantes mdtalliques de sfi
- ret6 TURIN, ITALIE, -
Grilles articuldes extensi
bles
Rldeaux m6talliques avec
ou sans mapivelle Epats-.
seir : 10-10: 12-10: 15-10
-Portes gllssantes mdtaill-
GOGO ques etc...
est Bennett Delal de Ilvraison CIF
assure la li Haiti Franco Douane : 60
B ciment bjours
lUents pen 8'adresser au Magasin VI
tnner dire< tiello Frtres 303 Blvd J.J.
pot de 'av@ Dessahlnes Phone : 2-3741


Maria Ballantyne et son
frdre Christopher ont fait
du Grand H6tel Oloffson,
leur point de chute & Port-
au-Prince. Ce sont les en-
fants de M. Robert Ballan-
tyne, eProgram Officers de
l'AID en Haiti.


(SuIte Ge 8la Ire paRe'

y revlendrond.. -nals c'est
& 1'humorlste que Je vou-
drals, avant tout, adresser
mres bien sinctres fl6lcita-
lions.
Vers la fin de Janvier,
vous m'avez fait I'honneur
et le plaisir de m'offrir un
exemplaire tras 61ogieuse-
ment cdddicaed de votre 11-
vre sl justement intituld plalsant au sedvres. Je vous
en ai dtji remercle orale-
ment. Qu'll me soit permits,
,uiourd'hntl de le fairepu


Ils ont 6td elev6d a Rio delectation que de pdnetrer
par leur mere brdsilienne, dans l'intimitd de cette ahu
alors que leur pere vaquait rissante menagerie !
a ses occupations de diplo Sans doute n'etes vous pas
mate, jusqu'a la mort pre- un ecrivain de genie, un vir
maturee de la belle Mada- tuose de la langue comme
me Ballantyne. Marguerite Yourcenar ou
Maria, jone, m:gnonne, est Alain Gerber, mais vous d-
dipl6mte en literature an- crivez tres agreablement et
glaise de Juniata College de d une maniere vivante et in
Pennsylvanie. Elle a dans teressante.
les yeux tout le romantisme
d'Elisabeth Barrett Brow- Certaines de vos histoires
ning. Quand elle parle 'an sont meilleures que d'autres,
glais ou le brdsilien elle mais aucune ne m'a ennu-
laisse couler son ame sem ye. L'experience humaine, le
blable a une riviere qui don d'observation, la con-
murmure et cherche l'ocean naissance de la reality hai-
de 'esprit et du coeur. tienne qu'elles revelent, en
Elle vient de vivre pen- font un t6moignage pr6-
dant quatre ans aux Etats- cieux sur nos moeurs, nos
Unis. Elle est venue rejoin travers et nos particulari-
dre son pere, en Haiti. tes.
Christopher, sympathique,
aimable eat diplomd en lit Par example, j'aime d'une
terature latino-americaine a maniere toute special celle
Yale University. Il parle cou qui porte le numero 20 :
ramment comme sa soeur le francais, i anglais, le bre cela peut vous consoler, moi
silien, 1'espagnol. II a resu aussi je passe pour un loup-
mardi la visit de sa jolie garou dans certain milieux
camarade d'unlversit6, Mlle. et je ne songe guere a m'en
Leslie Ann Boyce, diplmee dfendre (cela mre'amuse
en Histoire de I'Art a Yale beaucoup trop). Mais nous
University. Elle est de Lagu n'avons pas le monopole des
na Beacni, Californie. ,,,, ,croyances superstitieuses.
Mercredi soir, Maria et Ausi ahurissant que cela
Chris avaient accompagni puisse paraitre, modms de
Leslie au Grand H6tel Oloff quinze jours apres la paru-
son qui est la Mecque des tion dana le journal Le Nou
artistes visitant le pays. veau Monde de mon inter-
Apres cette visit, Maria view sur I'hypnotisme. je vo
et Chris Ballantyne accom yais arriver chez moi deux
pagntrent Leslie Aen Boyce femmes, blanches, de nation
a la Rue 3 No. 9 pour visi- nalits ventzuplienne, qui a-
tor ]a collection de peintu- vaient faith tout speciale-
res d'Aubelin Jolicoeur. Leur ment le voyage de Caracas
admiration devant la quali- a Port-au-Prince pour me
t6 des oeuvres qui atten- demander... d'exorciser leur
dent d'etre exposes n'etait i le et soeur cenvoutee par
depassae que par l'ivresse des pratiques diaboliques,.
provoquee par tant de beau Un haitien, rencontre a Ca
te. racas, leur avait affirm que
j'eltais la seule personnel ca
Et Aubelin d'attendre que pable de faire partir le de-
ses visiteurs reviennent le mon. Stupefiant, n'est-ce
jour pour lui dire dana les pas ? Mais revenons. a votre
propos d'Elisabeth Barrett livre. J'aire beaucoup, tga-
Browing : Les couleurs vues lementu, Cotiment je decou
a la lueur d'une bougie ne vris la fortu-n du Baron de
paraissent point lea mames Limonade', ,Sur lea routes
dans la journees. de l'Europe,. &Massage Par


La reedition


de "Bon Dieu rit"


(Suite de Ia 16re page)

de peintre et de poete!...a
Frantz Hellens
(La derniere Heure, Bruxel
les)
ne humanity. Il mtrite qu'on
lui accord la plus large
audience.>s
Rent Maron
(Radiodiffusion frangaise)
Un livre dense et foison-
nant... Lisez ce livre... A tra
vers tant de posdsie et de
sagesse, on pergoit un chant
profond.s
Max-Pol FOUCHET (Com-
bat)
On est sdduit par la poe
sle du rdcit... Plusieurs see
nes, tras violentes, donnent
au roman un cot6 spectacu
laire qui 6voque Verts Patu
raget, mais ici, point de pla
ce pour les harmonies c6 -
lestes, tut se heurte et pro
que des chocs au prolonge
ment infini.st
Vera Volmane
(Nouvelles littdraires)
tUn livre plein de riches
ses>.
Jean Rabaud
(Radlodiffusion frangaise)
,Le veritable hMros dui 11
vre, c'est la mistre. La lan
gue jaillit du fonds popu-
laire.s
Bulletin critique du Li-
vre frangais (dditd oar le
Ministere des Affaires Etran
gtres).
XCharme inimitable.,
Jane Albert-Hesse
(Franc Tireur)
siUn rtcit ohi brillent les
plus belles qualitts et don't
on ne parvient pas a se de
slnteresser un Instant ?
Ldonard' Sainville


rieuses ractiLona. Plus la de
dicace eat elogieuse, plas je
tains qu'ele n'anesthesle
mon sen6 critique, du fault
de cette reaction de sympa
thie qu'on dvite 4ifflcile-
ment )Ait 'dgard de eux qui
viennent de fixer, sur la pre
miere page d'une oeuvre
don't on peut ldgltimement
penser qu'elle leur est cht-
re, l'estime souvent sincere'
qu'on leur Inspire. II en rd-
suite done que j'alguise mes,
couteaux, au lieu d'etre gui
de par l'indulgence. C'est
dans cet etat d'esprit que
j'ai aborde votre livre, mais
je dois dire que des la lec-
ture de vos Verres japo-
nais je m'avouais conquis,
stimule, dmoustillt, bref de
cidd a poursuivre ce qui s'a
verait ddjit un parcours de
joulssance.
Et je n'al pas dt6i dqu.
Nombreuses sont les pages
qui se sont ddja cases
dans ma m6moire si frian
ae de situations cocasses et
de personnages rocamboles-
ques. Jasant, bramant, glous
sant, caquetant, jabotant,
grognant, hennissant, gueu-
lant, carcaillant, beuglant,
cacabant, piaillant, quel cu
rieux petit monde que celui
que vous decrivez I, Quelle


u


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEL-LA FATES Y.A

DT A MCI Ir A,.Wosh, -*. ,A- ..


Anthologie de la littdralure FLAl NIFICAI N FAMILIALE I
negro africaine
Presence Africaine 1963
cAucun roman dui sicio
ne peint sans doute avec au
tant de crudit1't atd d&ess ,
pert des masses rurales hal LE BISTR OT
tiennes. L'a,-teur a camp 81 M11
dans le personnage de Pre- S
vilien un type frappant de
paysan, brave, confiant en
lui-mtme et decid o a utter RESTAURANT. PIZZERIA -
jusqu'au bout contre les for
ces qui l'oppriment. Beau BAR- GRILL- CREPERIE
coup de lecteurs le- compa- k
rent a Manuel, de Gouvel- *
neurs de la Ros6e, et lui don VOtre rendez vous,
nent la pr6f6rence.
F. Raphael Berrou tt Fra de midi A 1 h du martin
del Pompilus Histoire de la
Litt6rature Haitienne, To Mlenu S.o ial lunch
me III, page 576.

tLa langue franggise gar haque Soir
ae son prestige sur des e Chaue Soi Diner Dansant
prits de qualitd... Un livre
on ne peut plus remarqua avec ),Bistrot Combo,,
ble,.
Emile Henriot
de 1'Acad6mie Frangaise Mari soir
tLe Monde, Paris 29 Octu

cQuandEdris Saint-A (Ouanga Haiti Show
mand, jeune Haitien au teint
sombre, arriva en France, 11 Vendredi soir
dtait accompagnd d'un enor
me bagage, mais les doua .
car il le portait en seee <>
niers ne s'en pergurent.pas, (Bistrot Show>>
daus sa tete. 11 consisralt
en petlts tableaux, par cen
raines menus souvenirs de 2 Spectacles Differents
la vie quotidlenne sons le
brulant solell d'Haltl. Un Chaque Semaine
talent peu ordlnaire... Edris
St Amand a offert mau ron T T e t n Ts1 2 8 n
de un grand livre. Le Bistrot Tel 2-180c.5
Oeorg Maranz, Arbeiter Zei
tang, 1955_
9 Juilleti 1955. -a-


JL13I 25FEVRER 179


'


r~iK5~


lor, cUne call girl nommde
MalZas et la serle des &Anrt
nor.

Les rares points falbles
de votre llvre sont surtout
vosa Interviews de diverges
personnalites, qui se rnv6-
lerit prdvisibles, done fort
peu stimnulantes. Je les ai
lues d'un oell assez distrait,
sans doute parce qu'on n'y
retrouve pas votre fameux
sens de 1'humour, qui de-
meure votre plus grande
quality.

De mdme, chez vous, le
moraliste me plait beaucoup
morns que 1'humoriste. Je
continue is vous trouver un
peu conventionnel dans la
-morale, malgrd des progress
certain si j'en juge d'aprts
quelques uns de .vos dcrits
assez anciens. Par example,
page 38, vous dcrivez : mLe
crime ne patle vraiment
pass.

Helas, mnn cher Bennett,
et comme j'aimerais vous
croire !

II ne faut nas le dire aux
enfants, car ils refuseralent
d'etudier. mais tres entire
nous, et a voix basse, nous
pouvons le "rdpeter : Sur .le
plan terrestle, le crime paie
et pate meme fort bien !
Pour un criminal et un vo
leur que la justice condam-
ne, combien restent impu-
nis et meurent tranquille-
ment dans leur lit Trujillo
est mort assassin, mais a-
pres 31 ans; et Franco et
Staline et tant d'autres ont
joui d'une longue vie corn-
me n'importe quel pere d.e
famille honnete et vertueux.
Le cas de Franco est parti
culierement troublant. Car
non seulement il est mort
dans son lit, mais encore a-
t-il dtd bdni par i'Eglise
don't il avait fait son allies
toute puissante. Combien de
gens se souviennent encor0
du massacre de Guernica et
de tons les Guernica don't
I'Espagne a souffert pendant
quarante ans de dictature,
et de alliance infamante
entire Franco et Hitler ?
Et tous les grands voleurs
qui jouissent tranquille-
ment, a l'etranger et sou-
vent dans leur propre pays,
du produit de leurs vols. a-
pros un simulacre de puni-
tion ? Non. mon cher Ben-
nett, quand vous ecrivez des
choses pareilles, je ne sau-
rais vous croire, et de nos
jours meme les enfants vous
croiraient difficilement.
Heureusement, de tels dd-
tails, dans ce livre oh le
plaisant demeure (et je
m'en rejouis' nullrement a-
bondant que le severe, sont
noves par l'a'valanche des
descriptions ddlectables.
Votre talent de conteur
est incontestable. Puisse cet
excellent livre faire la car-
riere qu'il mfri:e. alimen-
tant ce grand besoin de de
rision qui save nos socie
tes de la grisaille de lennui.
Croyez a toute mon ami
tie.
Gdrald MERCERON


E ypte Israel:
Le. Congris du
people arabe,
appelle a des
sanctions centre
'Eaypke

BEYROUTH, i AFPw
Le eCongrns du people Ara
beo, r6uni depuis mardi .
Beyrouth, a invited Mercredl,'
6, la fin de ses travaux, les
pays Arabes ayant participate
au dernier sdmmet de Bag-
dad en Octobre 1978 h tenir
une reunion urgente en vue
d'appliquer les rdsolutionso
de ce sommet.
Le rCongrts> a gale -
ment lance un mot d'ordre
de grtve g6ndrale daris tous
les pays Arabes pour le 30
Mars prochain, jour ouf les
speuples Arabes devront
.s'abstenir de travailler pour
exprimer leur. coltre con-
te la visite-complot de Car
ter,.
Convooud en session Ex-
traordinaire la demand
de 1'OLP en raison de la
tournee du Prdsident Car -
ter au Proche-Orient, le con
g '', du people Arabe re -
groupe t'us les parties et
formations politiques Ara-
bes, y compris tgyptiens, op
poses a la politique du Pr-
v sident Sadate depuis son
voyage a Jdrusalem.,
Les resolutions du neu-
vieme sommet Arabe de Bag
dad, rappelle-t-on, stipu-
lent notamment, au cas oh
1'Egypte signerait un traited
he paix separde avec Israel,
le transfer de la ligue Ara
be du Cai.re et la suspen-
sion de 1'appartenance de
1'Egypte a la Ligue Arabe.
Les participants ont ega-
lement demanded la convoca
tion d'une reunion des roem
bres du mete, (Syrie. Algerie, Libye,
Sud-Yemen, OLP) hostiles
a la politique du Prdsident
egyptien, avec la participa
tion de l'Irak (non mem -
bre), "pour examiner la
situation actuelle dans le
Monde Arabe>.

En plus de la greve ge-
ndrale du 30 Mars, les d6le
gues ont preconise l'organi
nation de meetings et de
manifestations dans tous les
Etats Arabes et partout oh
se trouvent des residents A
rabes, le 21 de ce mois, sera une journ e de rassem
blement national centre les
resultats de 1 mission Car
ter et les complois imndrsa
listes et sionistes dans la
regions.

Le congress a affirm en
outre la necessity, de trap
per les intcrets des Etats -
Unis an Proche Orient'.
Dans ce contexte I a partiti
pants ont decide T'ad'esser
tin memorandum aux rois
et chefs d'Etats Aracos les
invitant a retirer lcr. capi
taux Arabes des Banques a
merica.nes,>, a <,utili-rSr 1ar
me du petrolei contir -les
menees agressives des Etats
Unis contre notre Nation,,
et a ,boycotter les mniarciin
dishes et moyens de trans -
ports americains,>.


I




JETDI 15 FEVRIER 1979


DAYLAX


Laxatif au ehocolatVainqueur de la constipation


Extraits de l'Encyclique Les dates des Encycliques vmE'REoN Bosco terreutL'@qubredla
'IAMEDI ",r =" SAMEDI


de Jea aul 11 CITE D VATICAN (APP)


(Suite de la lore. page)
t ons qui s'eveillont i la
vie de 'lnidlpendanhe, on
offre parfois on abondance
de s- armes modernes et des
,moyens de destruction.' mtIs
au service db conflits arms
e' de guerres qui' sont molbos
une exIlence db la d fense
de leurs justes drolts et' de
leur souverafihet6 qu'ulne for
me de chauvinlsme, d'impd
rialssme, de ndo-colonlalls-'
me en tout genres (p. 60,
SUR L'EGLISE
cL'ETlise d'aujourd'hul
est, centre toute apparence.
plus unie dans la commu-
nion de service et dans la
conscience de l'Apostolato
ip. 12)

oL'Eglise, animfe par ia
f1o eschatologique. considered
cette sollicitlde pour 'hom-
mn. pour son humanlt6, pour
I avenir des homes sur la
tcrre et done aussi pour I'o
rienta'ion de 1'ensemble doi
developpement et du pro
gres. come un element es
s-ntiel de sa mission, 1ndis
solublcement lie a celle-cl
El elle trouve le principle do
"tte solicitude en Jesus
Christ lui-meme, comme en
ielmoigneit les evangiles>
(p 68'.
2.'JP LA LIBERATE;
je desire, au nom de tous
les croyants du anonde en
t,Cr. m'adresser a ceux don't
depend de quelque manner'.
I nroanisation de la vie so
i lie et publique, en lour dp
irandaint instamment de res
prec'-r les droits de la rell-
h'on et de Iactivite de 1'E
ulise. On ne demand au-
can privilege, mais le res-


pect d'un droit 616mental.
re,? (p. 68)

eA notre 6poque, 011oi stl'
me parfois, de manftre erru
nee, que la llbert est' 6,
elle-mEme sa' proper, fblht
que tout ihoMhrt est libre'
quand il s'en sert come il
veut, et qu'il: est ndeessaire
de tendre vers ce but dans
'la V.19 des individual come
dans la' vie des sicl6tes. La
liberty, au contraire, est un
grand don seulement quand
nous savons en user aveo
sagesse'pour tout se qui. est
vraiment blen,>. (p. 97).
SUR LE CONCILE :
I1 me faut (...) rappe.er
avec une vive gratitude
Joeuvre du Concile Vatican
II et de mes grands pr6de
cesseurs qui sont a l'origine
de ce novel 61an de la vie
de 1'Eglise, blen plus puis-
sant que les symptomes de
doutes, d'ecroulement, de cri
see ip'. 15).
SUR L'OECUMENISME :
( se trouvant devant des dif-
ficultes, ou jugeant negatifs
les resultass des premiers
travaux oecumlniques, au-
raient voulu revenir en ar-
riere. Certain experiment
mnmem 'opinion que ces ef
forts nuisent h la cause de
1'evangile, menent a une nou
velle rupture de l'Eglise, pro
voquent la confusion des
idees dans les questions de
la foi et de la morale, (...).
II est pet letre bon que les
porte-parole de ces opinions
Sxprim, nt leurs craintes,
mac; la aussi, il faut main-
tenir de. justes limitesc (p
16).


Jean Paul II a restaurE la
.tradition des 'encyclliques
programmes rapides, en ,pu
publiant la slenne 4 mhitld ed
4 jours apres son a'v5vo'
ment.
II y a un sldcle, Leon klIT
n'avait. attend que deuxK
mois et un jour, en 1f878,
pour rEveler sa peneoe' et
son sucdesseur deux mols
exactemept oen 1903:
Le dElat s'etend, par la sui
te, pour parvenir au record
de 13 mols 6 jours avec Paul
VI en 1964;, le Pape ayant
attend la cloture du Con-
clle.
Le texte de Jean Paul II
parait plus classique, dans
sa conception, que d'autres
< pontificales, diffusdes no-
tamment dans des periods
de conflicts mondiaux.
Voici la liste des encycli
ques programmes, depuis
cent ans, avec' les temps e-
coulEs depuis les avene-
ments :
Leon XIII 21 Avril
1818 silios sur fligent notre societe (t2
mois 1 jour).
Pie X 4 Octobre 1903
- qE Supremi Apostolatusc
sur l'Apostasie, ou reject de
Dieu, cause des maux du
monde contemporain (2
mois).


CITE DU VATICAN (AFP)
UnPle encyclique, come
c('el que doit publier jeudi
ir Paipe Jean Paul II, est
une li ttre solennelle trai-
leant des affairs de i'Eglise
ou d'un point de 'doctrine,
envoy6e par le Pape aux Eve
ques et dostinee a l'ensem-
ble du people chretien, et
mcinr depuls Jean XXIII. a
itoIs los luommes de bon-
liio, volollnl .
i,,ecoimptor Homlnisc, ]a
premiere encycllque du pun
t:fitIit d.- Jean Paul II, rest
clins l1i tradition ls ency
cliqueis .son pen etfet pu-
bilhcs par IP Pape suit en
debut ide ponlifical, soil a
1' occasion d'une crise ou
dcl'm tiiffrend entire Egllises
et 6nderalement d6signees
par loes premiers mols latins
du lPx'e, comme les autres
aicts poll .licalix.
Letire di communion, une
(,ncvycllqi petit 1fre aUssl
ine condamnation ou un


N Chaussun

Patissepei
DiterzentI
Pate dien


k


rappel h lordre. La premier
re a ete envoy e par Benoit
XIV (1756) mais leur usage
nest deverui frequent qu'H
partir du pontificate de GrE
goire XVI, vers le milieu du
XIXeme. Au total, plus d'u
ne centaine ont Ete publiees.
don't 34 sous le pontificat
de Pie XII.

Parmi les principles let-
tres encycliques on pout re
lever : <
(1891) de Leon XIII sur la
condition des ouvriers. Brennender Sorge stir le na
zisme et <,Dvini Redempto-
rlse sur le communism
(1937) de Pie XI, Magistra sur les probldmes
sociaux (la plus longue avec
25000 mots, 1961) et in Terrls>> il'63) dp Jean
XXIII, oPopularum Progres
SlO> stur le developpement
et 'Humanae Vitaes sur la
rigulattion (0S naissances
(1968) de Paul VI.


es




itifrice


ChemiSes et lingerte
toanwpsans electroniques

Proditdft lrMtriateutiques

Produits alimentaires sees et Congs s

Crime A ia Clace

Savons
Fruits do mer
rraitcars e' restaurateurs
Renfotearment de cofs et t'es de. chetsset
Agraffes et tromblnes
Divers ,.

Nous fabriquons ,galement des dossiers de classement

En format lettres et IItal.


a-C -ca- ra ra --Coe L fL-a A


Bonolt XV ler Novem
br"E 1914 --. eAd Beatisisml
Apostolorums, sur l'utililt6
de' magist6re de l'Eglise pour
reconstruire la, socltde de de
iffaih, (1 tlbils 7 fours).
Pie XI 23 Ddcembre
1922 eUbl Arcano Deos sur
l'lnbdpendtmce necessaire de
l'Eillt6 A l'dgard du pouvoir
civil (10. mols, 17 jours).
Pie XII 20 Octobre
1939-- oaSmmi Pbnrtifilatus>
sur la necessity de la paix
entire les peuples et les souf
frances de la Pologne enva
hi" (7 mois 18 jours).
Jean XXIII 29 Juin
1959 < dramis sur la palx entire les
peuples et les classes et la
lutte centre l'injustice so-
ciale (8 mois 1 jour).
Paul VI 6 Aofit 1964
- < salut chrotlen et le dialo-
gue avec les protestants, les
non chretiens et les athees
(13 mois 16 jours).
Jean Paul ler -
Jean Paul II 4 Mars
1979 nics sur le Christ Sauveur
et la dignity de hommee
(4 moils 4 jours).

Le premier Pape ayant
done le non d' quec, ou circulaire pontifi-
cale, a un de ses documents
fut Benolt XIV en 1740


Avec "Redemptor

Hominis", Jean Paul II

voit jusqu'a Fan 2.000


Le 14-3 (AFP)
En un temps ofi les cra-
quements des ideologies etl
des systlmes economiqUes
hEritEs du 19Ome siecle se-
couent le monde, le chef
d'une des plus vieilles ins-
titutions de ce monde s'a-
dresse aux hommes de bon
ne volontE pour leur dire
sa foi et son esperanoe 'en
'homme et en son REdemp
teur, Jesus Christ.
Abandonnant definitive-
ment le pluriel de majestE,
Jean Paul II dans premi6
re encyclique, s'adresse au
monde alors que < ce universal lie au SiEge de
Pierre a Rome, est deja
bien proche de 1'an 2.000
(...) Nous sommes dEsor-
mais assez proches de cet-
te date qui (...) nous re-
mettra en mEmoire i...) la
verite central de la foi,
exprimee par St Jean au
d6but de son Evangile : le
Verbe s'est fait chair et
est demeurd parml nous,.
La foi du Pontife remain
hiu le 19 octobre dernier,
ne conna't pas la peur. Sa
premiere lettre encyclique,


PABOCO


comme l'avaient fait pres-
sentir ses prEcedentes dd-
marches en faveur des
droits de 1'homme, en don
ne une foi.s de plus la preu
ve. C'est avec rEalisme et
optimism qu'il envisage ce
000). L'Eglise, dit-il. n'a pas
besoin de rEaffirmer h
.quel point le problem dos
droits de I'homme est liE
de facon etroite a sa mis-
sion dans le monde contem
poraine.
c'est un fait significalif et
confirmed a bien des repri-
ses par des experiences de
I'histoire, que la violation
des droits de I'homme va de
pair avec la violation des
droits de la Nation, a-
vec laquelle I'homme est
uni par des liens organiques,
comme une fomille agran
die). Et ici. Jean Paul II
rappelle l'encyclique Brennender Sorges de Pie
XI donnant 1'exemple de
lAllemagne Nazie.
Sappuyan, sur les instihu
tions du Concile Vatican II
antant que sur les enseigne
ments des papes rcen s,
Jean Paul II denonce les
Elats totali.aires qui limi-
tent et violent la liberty re
ligieuse. Il le fait < de tons les croyants du
monde entiers. Il condamne
de msme les systlmes Econo
miques qui font de L'hom-
me < duction, esclave de ses pro
pres products>. Alors qu'il
convent de le rEtablir dans
sa dignity en assurant la
p r i o r 1 t E de l'ethi -
que s ur la t e c h n i-
que, le primat de la person
ne sur les choses. la, supE-
riorite de esprit sur la
maticre>.
Fort de sa conviction in6
branlable que tout homme
est rachetd dans le Christ,
le Pape expose les moyens
qui, selon lui, permettent
de prlvoir. un avenir plus
human: assure une liber-
td qui ne sera reelle que
st. elle est foind6e sur la
vr.it6. C'est la. responsabill-
tE de l'Eglise de precher
cette veritE sur Dieu et sur
Ihomme.


Volley;
VOLLEY BALL
collEge St Pierre

a) Ste Rose de Lima- Im
maculEe Conception infantile
b). Marie Anne Col Bird
Infant le
c) C:nado Roger An-
glade Cadet gargon
d) Canado' Lyf6te- Fir-
min open gargon
BASIKT' BAL.
Stadium Vincent
a) Lycse det Jeunes; Fllles
U. School (Junuor filled
b) C nado Lyc6e P6
tion (Cadet)
c) Col de Port-au-Pcte -
Lyc6e F.rmin. (Junior gar-
gon)


(Suite de la 16re page)


Une partic assez difficile
comptant pour le tournoi
de football metropolitan sa
media soir au Stade Sylvio
C tor.
Le leader devra se debar-
rasser d'un obstacle petion-
villols assez considerable
sur son chemin.
Les 2 concurrents occu-
pent respectivement les 16res
et 4i.me poit'ons au cl.sse-
ment provisol'i..
2Ime DrVISIOYN :
LE COWP VA PARTIR
16 Clubs de 2e division
prendront part cette saison
a la competition inaugurde
tard verhent.
Les Equipes' de St Louis et
de Radar donneront le coup
d'envoi demrnin aprEs midi
au Stade Sylvic Cator.
TOURNOI UNIVERSITAIRE
Ouverture dimanche ma-
tin au Stade du Champion-
n:t Un:versitaire de foot-
ball.
Les 2 rencontres suivan-
tes se di puteront au course
de la lore journey
al Fac de Medecine Fac.
Ethnologie; bi Agronomie-
Int. Superieur Technique
FOOT FE'MININ
Dimanche rpres midi au
Stade Sylv:o Cator, les Ti-
gressjs sa mesureront avc


les Gladiatricei pour ia <, Cou," .r .COzcccTe
pe Femin:'. >
LIGCE DE P-AU-PCE
Le c lendrier pour diman o wir les Hommes... em
che apres midi8
ai Cosmos Notingam
b) Juvans Raider,
SPORT SCOLAIRE IN
HANDS
Le progranliCe du week- HA
c.d ivendredi)

x x x RIE A AVALER, RIEN A IN
FOOT BALL

AU STADE : Col Isilore Jn ImeS, a domidcil; la c
Lou's Col. Alpha
Col Aront no Roger An
giade de le'at ou de l'M
TERRAIN DES FORCES ,
ARMEES :
Col St Yves Lycee 127 RUE DES MAGASINS DE
Firmin '.
bi 0. Durand Catts Pres;:.* .-...-..
soir '1., a '


in Faiblesse, en Panne



OME UP


CJECTER Traitez vous, vous

rde fe tralterm-nt dzend


ee Ce la personnel


SLETAT,


PEONE 2-2249


PACE 7


Les Encycliques


k cs* **oeocs


Sm le agammeiula


plus completedevehicules


Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entr6e Le Natal) Route de PA6roport

Tel. 6-0732
LA MAISON DES BOSTES


Pour toutes vos commands


de boites de:


" "4 ""'* r "/r._ .. -- ,-..,= -. __


dkBjqrjl


i


mes du mIme genre voire
a accro.tre le nombre d'elC
BM basEs sur des sous ma
rins ou a terre sur des pla-
teformes mobiles qu'll sera
plus difficile a surveiller,
ajoute le rapport, qui esti-
me que de nouvelles tens ons
politiques en re ulteraient.
Le rapport rest prudent
sur les conclusions a tirer
des progres estimes en ma-
tiere d'armements strat6gi-
ques et tactiqies, qui peu-
vent soit renforcer la dis-
suasion, et accelerer les ne-
goci.tions sur le contrOle
des armements, soit, inver-
sement, avoir destabilisateurs et un pact negatif potent'el> en
relangant la course aux ar-
memcnts du cctte categorie.
La publication attendue
de. ce rapport intervient a-
lors que le Pint.gone de-
vrait en principle decider le
ler Avril comment il dEploie
ra le titude de silos ou a board de
bombardiers strategiques en
rotation perpetuelle sur di-
verses bases aeriennes ,me-
ricaines.
En faith, la idec'ion defi-
nitive a cc propose ne doit
pas -tre prise par le Gou-
verneient americ.in avant
1983.





PAO L LOUTOAMLIMB2B JEUDI 15 FEVRIER 1979

........... --- -_ ,, --.g^ ^ s --.aooa-Do-- --- -- ---g-3


CINE THEATRE TRIOMPHIE PRESENT

Midi 2 heures 4 Leures (a nnermanence) 6 heures 10 et 8 heures 1

CE SOIR
' $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00 SALLE III $ 2.00 SALLE IV $1.50

Les grands fonds Les Liens de Sang NEW YORK BLACK OUT La raison, d'Etat


A PETITE GALERIE La France l'a T COSTA RICA: Autour de :


A nu certalns tares socia -
les dont'est victim une cer
taine classes donnde et don't
11 nous faut prendre cons -
clence. Nous ne dirons rien
de ses nues, de leur sens
de. la provocation ni de ses
paysages mais nous dlevons
le debate au niveau de la di
mension social que recall
sa peinture...
Certain reprocheront A ces
artistes cecl ou cela, c'est
leur droit, mais pour nous,
comme le disait Ernst Re
nan dans Souvenirs d'enfan
ce et de Jeunesse : dolt jamais ecrire que de ce
qu'on aime. L'oubli et le si
lence sont la punition qu'on
inflige a ce qu'on trouve
de laid ou common, dans la
promenade a travers la vie)>
C'est ce que nous avons vou
lu faire en laissant parler
le coeur...
Webert LAHENS


Je ne sales quelle dette de
reconnaissance me lie A l'ac-
tuel peintre Claude Dam-
breville qui. du temps de
ma oeunesse. illuminait mes
lectures avec ses savoureu
ses chroniques dans Le Nou
vellisle signees Anatole Cy
pren. Si j'en parole aujour
d'hul. c'estpour re'ndre une
fois pour toute un public
homage au journalist, au
confrere devenu artiste -
peintre. Maintenant, ve -
nons-en a la peinture.

Claude Dambreville m'a
personnellement etonne a
vec 1'exposition de ses toi-
les aPepite Galerie. Ses ta
bleaux sous le theme Mar
che rural sont d'un realis
me choquant, provoquant
meme. C'est que dans ses
.marches, le paysan, la pay
sanne. leur bete, le produit
de la vente. leurs tribula-
tions passent et repassent
deviant nous aver une tell
expre.sioi de tristesse. de
resignation qui ne Deut que
nous emouvoir.


Vient de panaotre Regrla a Ka U *
Ce realisme n'elt pas moins de et Sanglots, de Jean etrangerS
present dans la pelnture Claude St Vii Le prefacier,
ddun Max Gerbier lequel m'a Ivan r st Maya, parlant de TEHERAN (AFET
d'ailleurs retenu, car sa auteur et deon recueil a- Le Gouvcrnemuent iranien
lain dens S'evolution de a rcrit ,Sous les cendres de a durci jeudi son attitude a
peinture capoise. A cote d'un la colere couve un coeur ten l'egard des strangers .qui se
Philome Obin ou d'un Rene ( re embrume d e volcan rou livrent en Iran a des activi
Vincent. Max Gerbier a mis gissant, iil est aussi source tes contraires aux buts et
,du vert, dans cette peintu parfumee. Et St Vil est tout aux ideaux de la revolution
re centree le plus souvent <,>. iraniennes, a rnnonce jeudi
sur les sujets historiques, En attendant de lire et son porte parole, M. Amir
Si nous parlons comme un d'apprecier litterateur. come Sainte Sanglots>. nou0 adressons La decision a ete appli-
Beuve a propos de Gerbier, nos compliments a 1lauteur, quee immddiatement avec
nous voulions dire tout sim M. Jean Claude St Vi. l expulsionn jeudi martin par
le premier avion d'un milli
tant americain -anti impe
"- ". rialistea,. C. Ralph Schoen-
A VENDRE man, accuse d'etre un agent
de la CIA infiltre en Iran
Mercedes 280. SE.' annee 78. avant 7.000 Kms. au pour y fomenter des trou-
compteur. couleur gris metallique. bles>. M. Schoenman s'ttait
Sonnez le 2-1971 entire 6 h. P.M. et 9 h. P.M recemment mis en vedette
en accusrnt. A 'aidedee con
S Ifidences enregistrees, le Co
lonel Nasrato!lahtavakoli.
r'cora oorccrrcc ccccccorrc.o c.osc-- c conse 'ler militia ire de l'Aya
toll. h Khomeinv, d avoir en
SAvisage un complot centre la
4- A V IS gauche iranienne.
Un autre ordr d'cexpul-
sion a ete I ncee contre Ma
IL EST FAIT SAVOIR AU PUBLIC EN dame Kate Millet, erivain
et femnista amnricaine, qui
GENERAL ET AU COMMERCE EN PARTICULIER p: rticipe activement depuis
QUE L'ACCORD DE DEMARCHAGE QUI EXISTAIT une semaine aux manifesta
ENTIRE M. CHARLES SHUTTER ET LE SOUSSIGNE t ons des felnmes iralmen--
A ETE ANNULE PAR INDUSTRIES NATIONALS M Enteza.n cabnet de
REUNIES, S.A., M. Entezam a enfin an-
Snonce que les journalists e
PAR AiLLEURS, M. SHUTTER N'A JAMAIS ETE tre nger don't les activities
seraient jugee: hostiles a la
NI UN ACTIONNAIRE NI UN MEMBRE DE L'AD- Revolution iranhostilenne ne sa
MINISTRATION DE CETTE COMPAGNIE. II ront pas autor:des a demeu
N'EST, PMR CONSEQUENT, AUCUNEMENT AUTO- rer en Iran.
RISE A UTILISER LE NOM DE <'INDUSTRIES NA- II a confirmed que les films
TIONALES UNES, SA., ALPHA DANS QEL de press seront ddsormais
TIONALES REUNIES, S.A., (ALPHA DANS QL visions par un bureau spe
QUE BUT QUE CE SOIT cial avant le-r expedition..
Les cmeramen strangers
Andrd S. APAID choisssent trop souvent des
PRESIDENT DIRECTEUR angles visant a prouver deli
berement que la revolution
iranienne est ~OCC~C~cocococoWcc00oc 04=00=occ et fanetigue>, ,t-t-il ajont6.


J.'ETOILE HAITIENNE CREE

LA SURPRISE
(Suite e la Ilre page)


plement qua cet artiste a
faitl cote de ces pionnlers
que nous avons cit,6 des ap
ports personnel a la pein
ture capoise don't toute une
generation qlu lui est d'all
leurs contemporaine lul
devaicnt etre reconnalssai-
te.

Ce sont ces deux artistes
la que nous ainmons pour
une raison ou unie autre
que nous voulons presenter
apres leur vernissage A Pe
pite Galerie et dire a nos
lecteurs qu'ils trouvent eux
aussi une raison d'apprd -
cier ou d'aimer Igalement.
Mars aucun des deux ne
se resemble pas. La realite
de Dambreville tire ses ficel
les ailleurs, dans une cer-
taine image donnee de la
reality haitienne tout court;
tandis celle de Gerbier met


Claude Dambreville et Max Grebier :

Deux poids, une seule measure : Le R6alisme


!
i


1


premiere division (Coupe
Pradel) et pour la relegation
en deuxieme division.

Le protocol du champion
nat de la zone metropolitan
ne de Port-au-Prince (Divi-
sion Nationale) a td modi-
fl en consequence par addi
tion de l'article 22 qui se Si
ra comme suit : -
aLes d-ux derniers clubs


Divulgation de
documents
militaires centre
les Sandinistes
SAN JOSE, (AFP)

Deux documents sur une
operation militaire costari-
caine, 1'op6ration Jaque Ma
tea, visant A mettre fin aux
agissements des opposants
au regime de Managua a
la frontidre avec ce pays,
ont 6td divulguds A San Jo
se.


choisie --
Le public de
Choucoune la
verra chanter
BRIGITTE AUBE de pas-
sage en Haiti la semaine
dernilre a 6td interviewee
par les principles stations
de Radio de la capital. Au
cours le ce voyage &'lar
d'une journhe, la direction
die Cabane Choucoune rete
nant tout sp6cialement son,
talent de chanteuse l'a en
gagde pour un spectacle A
Cabane Choucoune le Same
di 24 Mars prochain.
Miss France arrivera sans
doute cette semaine accom
pagnde de ses 6 musicians.
Au course de ces derniers 2
smois Brigitte Aub6 s'est pro
duite dans plusieurs capital
les de 1'Amdrique du Sud.
Le success qu'elle a eu A Ca
racas tant A la T16dvision
qu'au theatre lui a value une
prolongation de son con -
trat.
Miss Expo-Monde 78' re-
tourne A Paris pour faire
graver son prochain disque
qui viendra consacrer sa
place parmi les grande ve
dettes de la chanson Fran
qaise. Durant son sdjour
chez-nous elle passera- A
'lInstitut Franqais le Jeudi
22 Mars prochain et le Sa-
medi 24 Mars a Cabane Chou
coune.

Les dangers de
l'insemination
artificielle

BOSTON (AFP)
Certains donneurs de sper
me sont les g6niteurs ano-
nymes de plusleurs dizaines
d'enfants et le ddveloppe-
ment de l'insdmination arti
ficielle pourrait entrainer
pour les generations futures
des risques de consanguinitl
accidentelle, affirme une 6-
tige publi6e jeudi par le
decinea.
Cette dtude realisee par
des chercheurs de 1'Univer-
sitd du Wisconsin, estime
qu'il existed entire 6.000 et
10.000 enfants qui naissent
chaque annee aux Etats-U-
nis de mere fdconddes par
le sperme de donneurs ano
nymes. Sur les 379 medecins
interrog6s et pratiquant ces
inseminations. 1 e s trols
quarts indiquent qu'ils n'ont
jamais utilise la semence
d'un seul home pour f6-
conder plus de six femmes.
Six pour cent ddclarent ce
pendant avoir employed le
meme donneur pour donner
naissance a 15 enfants ou
davantage. Un medecin a
meme affirmed qu'un seul
home Atait A l'origine de
50 naissances.

AU MUSEE DART
HAITIEN
Bernard Wah
autour de l'arbre
ancestral


A L'INSTITUT FRANCAIS D'HAITI

Alaska de Christian Colonna


ka qui signifie en Aleoute
(La Grande Terree, est le
roya6 me du froid, A une su
perficie de 1500.000 km2 de
terre, de glace et d'eau, soilt
trois fois la France.
Ce pays du froid, a la sui
te de bouleversements biolo
giques et ecologiques, a con
nu voila 25 a 30.000 ans, des
migrations : 'ides hommes
ainsi que certain animaux
comme le caribou, le boeuf
musqud ou le renard polai
re, passent de l'Asie vers
l'Amdrique.>



Une premiere
mondiale :
Reimplantation
d'un sexe
masculine


(Suite de la 16re page)

vec 1'une des plus briilantes
equipes de la' Capitale : le
Continental vainqueur de la
saison derniedc.

A la base de la selection
visiteuse, on pourra enume-
rer Karin Fisher une nou-
velle recrue qui etudie ac-
tuellement le genie; Sharon
Koskey venue de Miami et
titularsee recemment au
course du tournoi national;
Laura Smith selectionned
pendant 2 ans comme titu-
laire et originaire de New-
York; Celestine Milson ve-
nue de Nassau, Bahamas et
ancienne joueuse de la se-
lection nationaie de Baha-
mas; Fammy Dipcic, la ben
jamine de l'6quipe, occupe
la position de premier servi
ce et originaire de Michi-
gan; I'haitienne Daniele
Deas qui s'est particuliere-
ment distinguec au sein des
me on les appelle) et enfin



Heredite et
environnement
MINNEAPOLIS, (AFP)

Deux vrais jumeaux, adop
tes par deux families dif-
fdrentes quelques senmaines
aprds leur naissance il y a
29 ans, vont fair 1'objet
d'une dtude pouss6e de la
part d'une 6quipe m6dicale
et psyc.iologique de 1'Uni-
versitd du Minnesota.
Le but de ces recherches,
entreprises a l'initlative du
professeur Thomas Bou -
chard, est de ttatetde de de-
terminer 1'impact de 1'envi
ronnement et de 1'heredite
sur le ddveloppement de
1'homme.
James Lewis et James
Springer ne se sont connus
que tres rdcemment. Ils ont
tous deux curieusement ma
nifest6 de 1'intdr6t pour la
mdnuiserie et le dessin in
dustriel. Ils se sont tous
deux marids et ont par la
suite divorced. Ils prenaient
leurs vacancies sur la m6me
plage de Floride. Ils ont i
peu pros la mIme taille el
selon leurs amims 'expri -
ment de la meme fagon, ont
des manlires et des compoi
tements Identiques.
Les chercheurs vont ten-
ter de determiner comment
Sails resolvent certain probl
mes, dcrlwent certain si -
gnes, r6pondent a des queg
s tons sur la santd, le touo
pour savoir s'ils ont des
i reactions simllaires en dl-
o pit de leur longue slpara-
p tion. Des encephalogram -
- mes seront faults sur ch'acun
des deux frres a des mo -
ments ditffdrents.


D'apris des etudes archeo
logiques et ethnographi -
ques. les Eskimos y seraient
arrives en pionniers, a-t-on
dit, voila 40.000 ans avant
les Indiens et les Aldoutes.

Comme on peut le consta-
ter, c'est une vielle civilisa
tion. plusieurs fois mill -
naires que se propose, de
nous montrer Christian Co
lonna ce vendredi a I'Instl
.tut Franuais d'Haiti. Ce qui
est important de noter dans
tout cela, c'est que, ovec
come guide les grands con
ferenciers-eineastes, l'on va
tres loinu dans la eoinnais-
sance des civilisations et
par ainsi dans la connais-
sance humaine, car, a notre
sens, le savoi0 cest un.


.(A la memoir de
(Suite de 1 lere page,



Carole Hollant


Grandu Plaza Delmas 79

VOUS ANNOUNCE QU'ELLE VIENT DE RECEVOIR S
DE JOLIES PLANTS ORNEMENTALES ET QU'EL- S
LE ATTEND LA VISIT DE SA FIDELE CLIENTELE.

Ouvert tous les jours de S

9 hres a 6 h p.m.

Samedi de 9 h a 3 h P.M.

Telephone 6,2150




CHRISTIAN COLONNA, GRAND CONFERENCIER-
CINEASTE DE LANGUE FRANCHISE


prisente

un grand film en couleurs :


"ALASKA"


AUDITORIUM DE L'INSTITUT

FRANCAIS


Vendredi 16 Mars 1979

Entree 16 h. 30 Scolaire : .3 GDES

20 h. Grand Public : 15 GDES

Pendant 1'entr'acte, Christian COLLONA dddica-

cera son ouvrage :


SALASKA,,

S O-- -- I I


relacha encore une fois le
ballon. Prestement Robert
Geddon s'en empara et solli
cita son codquipier Charles
pour le but de la victolre.
eCette premiere victoire
sera sulvie de beancoup d'au
tresv.

C'est le pronostic des dixi
geants de 1'Etoile. Remar-
quons que le premier success
arrive quelques jours apres
l'adoption du syst6me de
montee et descent entire les
deux divisions de Port-au-
Prince.

Voici le texte qui a :td corn
muniqud aux Clubs a cette
occasion.
En application d'une rdso
lution vote en Conseil Na-
tional, les Club,, de la Divi-
sion Nationale ont adopted
pour la saison en course le 8
Mars 1979, le systeme des
matches de barrage en vue
de l'accession 6ventuelle en


xx a

VOLLEY : Un r


Nouveau recueil Iran:
de poemes Durcissement
I W)A-i ..a .5<,.


Bernard Wan en collabo
ration avec Georges Caste
ra Fils (Collection Cal-


Cadea



Bijo



Parfi


10, Rue


I'~ffdiffd


fou Nouvelle uOrientatioi. a
public, voilA cinq ans envi
ron, Ux Graphie de Wah, ecriture de
Castera Fils.
Ce texte graphique (de -
mandez-le a Pepite Gale-
UX9 rie) marque une tape dans
'S la peinture WAH, une d6ci
sive tape don't on doit te
nir compete si 1'on veut a
coup sird p6ndtrer dans son
I llS9 universe, das le monue de
sa peinture moderne. Au
faith c'est la prdface incon
testable de son exposition
sur le theme sLe retour I
l'ARBRE 11ie don't le ver-
Bonne Foi nissage d6butera ce vendre
di 16 A la salle d'exposi-
,l tion du Musoe d'art haitlen
Tel 21520 du Collge St. Pierre.
A cette occasion, WAH ex
posera des toiles et des des
sins. Cela permettra aux
uns et aux autres de se fa
re une idde de cet artiste mo
PUoAl-PRINCE derne de la Diaspora... Raj
HAITI pelons que 1'exposition du
HA I rajn.usqu'au 8 Avril pro -
chain.


4 Awu. R.stawwa cia& ti it d. i
o& 2d. daVamas ,6one 6 2605 .


PARIS (AFP)
Pour la premiere fois au
monde, une reimplantamion
complete du pdnis et des
deux testicules a ete reali-
see A l'h6pital Henri, Mon-
dor de Creteil, dans la ban
lieue parlsienne, apprend-
on jeudi.
Le professeur Jean Auvert,
Schef du service d'Urologie
de l'6tablissement, a revel6
dans une communication
faite devant l'Acaddmie de
Medecine qu'il avalt rdussi
11 y a 18 mois avec son 6-
quipe cette intervention qui
dura douze heures.
II put non seulement gref
fer une verge ce qui a
Sdeja etd effectue au moins
une vingtaine de Lois aux
t Etats-Unis, en URSS et en
S Europe mais Agalement
i des testicules. ce qui.-a-t-il
t indique a 1'AFP, a etd tres
d elicat acar les vaissaux A
t branches .sont de tres petit
r calibre, de l'ordrde de deux
millm6tres de diamltres, ne
- cessitant un travail de mi-
t cro-chirurgie sousmicrosco-
Spe,.
Le patient, un jeune ma
s lade mental Age de. 21 ans,
t qui s'6tait 6masculd a i'ai-
s de d'un couteau de cuisine
ao course d'une crises de ds-
mence, a recouvrd un tone
tionnement normal, des or
n ganes gdnitaux. L'apparell
urinaire fonctionne sans pro
blmes et la verge est ca-
Spable d'drections, a ajout6
le professeur. le patient demeurera stdri-
le, faute d'avoir pu bran-
cher les canaux ddftrentse.
Selon le professeur Au-
vert, cette premiere auto-
greffe constitute sun espoir,
pour.le traitement future des
emasculations accidelitelles,
blen que cette apremidre
ait It facilit6e par la pr6-
sence d'esprit des infirmid-
res qui avalent plac6 les or
ganes sectlonnds dans de la
glace.


-11M 'A\Msl-


I


qui nous conduit au le plus pauvre de la Terre>.
C'est. M. Ansgar Rosenborg
qui avait vu la .stagnation
de notre economie faute d'u
ne monnale national et a-
vait choisi M. Ernst O0. Moore
pour travailler a la rlfor-
me de notre system mon6-
taire a fin d'aUtonomie de
la Gourde. Ce dernier pen-
dant plus de deux ans, sous
le President Paul Eugene
Magloire, a fait tout son pos
sible pour faire compren-
dre qu'un pays politique-
ment inddpendant ne peut
pas vivre sans sa propre
monnaie. Mais heas Haiti
cherie, on a preferd pour
toi le chomage gneralisd
dans la misere materielle,
morale et spirituelle en res-
tant) a la remorque du dol
lar. Pleure oh ma patrie
bien-aimee...
Fernand Alix ROY
Bourdon 14 Mars 79



AU P-ONDE CIi(I
Dans le but Je sntIs-
faire toujours sa L'irinte
1. a deja regu de tres
beaux tissues a campa-
gnes et imprimes pour
les robes fraich,s. ainsi
que des de6sns pour en-
fants.
Vous trouv :ee un grand
choix de broderie Suiase,
broderie fantaisie impr:-
mde, cretonne, damasse
pour napnes et mate-
las, plastique pour ta-
bles et rideaux, serviet
tes de bain supdrieur,
,draps et tames ainsi que
des moust'quaires pour
routes les dimensions de
lit.

pear les Bebes

robes, chemises bras-
sieres et draps brodds,
moust'quair-.' or,.illers
chaussons etc. a;nsi que
des rob:' pour e.'ants
de 9 a 18 mois.

poitr la I au

Le :avc r Duvex, le
savon ae rose et cocom
bi.

Au Monde Chic

est toujours heureux
de vous recevoir.
j Rue de Magasin do
lEtat 89 -


a
c
r
a
p
x



c
1,
r

r
c
rr
t


I


au classement final de la Le Ministre costaricain de
competition 1978-1979 joue- 1'Interieur, Monsieur Juan
ront un tournoi de barrage Jose Echeverria, a immddia
avec les deux premieres equi tement f6agi a cette divsl-
pes du championnat de Deu gation, la qualifiant de i xime Division.s hison A la patries. L'objec-
Les deux premieres Iqui- tif de l'aop6ration Jaque Mat
pes de ce tournoi de barra tee, signalent les docu -
ge joueront la saison pro- ments du Minist&re de .l'In
chaine en Division Nationa- tdrieur, est de mettre fin
le et les deux derniers joue 1'activit6 sur le territoire cos
ront en deuxidme division. taricien des opposants au
Le Bureau Feddral decide regime du general Anasta-
ra conjointement avec les sio Somoza. Pour y parvenir,
clubs participants, le syste- selon ces documents, le Cos
me de competition pour le ta Rica propose de contro-
tournoi de barrage. ler trbs strictement (Les zo
nes oh il est permis de pen
x xF ser qu'existent des foyers de
guerilleros, qui mettent en
rival de taille cause la neutrality du Cos-
Aggie Skalski de Healeah, ta Rica dans le conflict in-
rhftaie de 'dquipe qui terne du Nicaragua., et no-
gitamment de career joue un role considerable a restreintes continue a la
IUCF. frontidre, dans laquelle
tout movement de person-
Le public local aura donc nes et de v6hicules sera ve
opportunity te voir a l'oeu rifi6 par edes observateurs
vre ces virtuouses du volley terrestres et adriens, posters
amdricain au course de leur d'ecoute et controls mill-
passage en Haiti. taires>.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs