Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10333
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 6, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10333
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


Les Dominicains vont


developer

leur zone frontalie re


L.a Itepublique Dominicali-
ie a etlablil les plans pour
tnt developpenment systmna-
tlique des zones frontaliires
aiver Iliiti afin de 5tprotC-
ger la nationality domini-

Cette decMion des autori-
les dominicaines a ket con-
firnmee par le quotidien (El.
Solh dans son edition. du
vendredi 2 Mars 1979.
La nouvelle politique fron
talicre a 6et define par la
Direction Gencrale des Corn
minantes Iront'alieres. Le
l'arlement dominicain va
cludder I'ensemble du pro-
jet avant sa mise en appli
cation.
Afin de proteger la par-
tie donminicaine du basin
hydrographique du fleuve
Artibonite et des rivieres Jo
ca et Tayota, la Direction
Generale des Communau-
itr Frontalieres envisage de
consacrer 1o0.00 ac(arreaux)
ne la region de Dajabon a
.la culture du cafe soit envi
ron iin quart de la surface
agricole total de la zone
prevue dans le project.
Lit region tie imani a btc
all'ectie a I'elevage. L'objec
t'i 's-ce st d'atteindre une
prodiluition quo tidienne de
cint mille (ii,ntiux de vian
'lie, di.\-huit mille pecaux et
dnx\ mille houteilles, de lait.
Un vaste project piscicole
a ete etudi< pour la region
dr Muanzanillo et de Monte
C'risti en vie de produire
environ quarante mille li-
vres d'ecrevisses par jour.
Le rapport de la Direction
General des Com'ounautes
li'rontalere, de la Republi-
oue Dominicaine souligne
lu'il faut de miTrilille liumaine tout le
long -Ie la-lronti re afin de
la (dinni.Tieaniser) par unti
tlaveloppement syst imati -
que.

De grands projects agro-
industriels ont ete prevus
pour les zones de Monte
Grande, Loma de Cabrera
et Dajabon.
De< plantations de canne
a sure. d'eranges amieres.
de ricin fourniront la matie
re de base pour les usines
siiri'res et d'hu les essen-
tieiles qui vont etre cons-
tr'ites dans ces regions.
La region Slid de la fron
tire sera tran-sformee en zo
ne forestiere avec la plan-
..,iso.n e nliietle;l*;. 'arb- es
a croissance i-apide destines
a alimenter le usines de
I transformation de ((pite a
pa piers.
La Direction Generale des
(*< r? nu it(n I.rontalieres
sv.i cflctuer le recensement
des oivriers spepcialises ita-
blil dans la zene de la Iron




Di p ,: .e- des

p dai omne


1,' A i

(h (Il ii t( S Drollt- d(
"IInnin ,i P' iI a denon-
ce 1'l ldi t la i isi) r GLicn dec
P'|| Pre idcnit, Ir pere doml-
ni ilii W:tlly Pr.iolln.
S:lc(l .si;.stlqul i a p':
il n v l dfpin l ii cirdih dern rc
iilr 1nil it a assise a une rel
noun clll, 1.,s I c. lix de I'A
t mh'ee d;itnsl It centre d
Liima.i
Ii. Sunl' ir (io l'Ordre de
Domih1icains C(uiillermo Al-
xviriz a .'xp!r mc a preoccu
palion d- v;,nil ('tto disparl
(lon (t 'Evqqpfi ; uxiliaire d
I i:1. Mir AiIfiistio Beauz
vil-e, a promi, d'intervenir
a.p'rs d, s autoritis.


tire haltlano-dominiecalne
alnsl que les plombiers, 6b6
nistes, cliarpentiers en vue
d'une polltique de fixation
definitive par la creation
de nouveaux emplois.
Notons que le problem
de la adominicanisations de
la zone frontali;re a tou-
jours preoccupe les auTtori-
tes de la R6publique voisine.
Dans un pass pas trop
lointain, l'iflterp6entration
des habitants de la legion
d'uon cole comme de l'autre
a done hleu soit t des fra
ternisations louables, soit a
des -ilncidents regrettables
voire des drames sanglants.
Maintenant, la R.D. preco
nise que la solution ((par le de
veloppement economique
est excefiente. Espirons qu'el
le constituera desormais la
toile de fond des relations
entire les deux nations qui
se partagent la souveraine-
te de la deuxieme ile des
Grandes Antilles.


La nouvelle a ete confir-
mee dans les milieux spor-
tifs de la Capitale : notre
pays norganisera pas en
1980 le Champ:onnat ju-
nior dc la Concacaf. On se
rappelle que Haiti aoad.-l ob
tenu le siege de 1 organisa
tion de ce tournt: de gran
de envergure lors d'un vote
organise en novembre 1978
a l'occasion du dernier tour
noi jun or qCli s'est tenu
au Honduras. La candidate
re d Haiti avait, supplante
c'-l, e.C' Panima et de Costa
Rica. Mais. il nous revenait
de confirmer par la suite
1 acceptation du siege du
tournoi et nous rvoins jus-
qu'au 24 fevrier pour faire
savoir si oui ou non Haiti e-
tait en measure d'rabriter une
telle competition.

I ',gnnstnn du cha-iam-
pionnot junior de la Conca
caf supposait I mise en pla
ce de quelque-; infrastructu
res inldispcnsa blues, tells
que : Ia construction de sta


MARDI 6 MARS 1979
f*o. 31.030 .

836me ANNE E









FONDE EN 1896: LB PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASBSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET



CHINE / VIETNAM:


TOUJOURS L'INCERTITUDE


HONG KONG iAFP)
Dix sept jous apres le de
but de 'action punitive*
de la Chine centre le Viet
nam l'incertitude reste tota
le quant a 'issue du conflict,
en d6pit de l'annonce d'un
retrait chlnoi et de la volon
t6 affirm6e par Hanoi de ne
gocier, a certaines condi-


tions, avec Pekin.
Pour Hanoi une tell ne-
goclation ne serait possible
que dans le cas ofi :es chi-
nois retireraient simm6diate
ment, totalement et incoali
tionnellementr leurs troupes
du Vietnam. Ce n'est qge
dans cette hypothese, a-t-
on officiellement affirmi
mardi 0 Hanoi, que les.vip.
namiens entameront de
pourparlers avec la Chine
au niveau des vice Mini
tres des Affaires Etrangere'
des deux pays. Mais rien ne
semblait inliquer a Hano
la fin 'des hosti:ltis.
Mardi, on y signalait ur
vaste champagne d'affichi
et de slogans centre sl'ami
tion cynique et barbare de
agresseurs chinois> ain
que des rassemblements c
milices d'auto-defense. Ce
pendant, i'orhce de smobi
action g6enrales lance pa
les f utorit6s vietnamiene
n'a que peu perlurbd la v
normal de la ville. De
meme maniere, le came '
gne A P6kin.
Si, de touta evidence, le
trait annonc6 par Pekin i


rencontre que scepticisme a
Hanoi, les sovi6tiques ne
semblent pas exclure cette
hypothese : cela resort d'u
ne declaration commune fai
te mardi au Kremlin par
MM. Leohide Brejnev et Ja
nos Kadar, respectivement
Secr6taire GOndral du P. C.
Sovidtique et Premier Secrr
taire du P. C. Hongrois.
L'annonce du retrait de,
troupes chinoises, ont decla
rd ces deux personnalitis
& epourrait signifier que les di
rigeants chinois sont reve.

(Voir suite page 3)


e






s
e1




s




5e
s


F-










tr
es
ie






e-
ill

ar
e.-i


ie UN PARI DIFFICILE
la
re Un pari difficile se joue
au D6partement du Com-
re merce et de l'Industrle en-
ne tre les delegations americai
ne et haitienne appel6es 0
renegocier 1'accord textile
g qui liait Haiti et les Etats-
Unis d'Amerique jusqu'au 3
Decembre 1978. Un pari vrai
ment difficile, 6tant donni
la fermet6 don't les parties
- entendent faire montre au
- course des discussions. Ces
de dernieres ne sont pas enco-
es re entass6es a fond.

no Ce martin, au course d'une
seance de travail qualified
de cordiale, la delegation a-
gns mericaine a pris connaissan
me ce des propositions haitien-
ie nes fondues,. dit-on, sur. 1'ar
la gument solid d'urie rvi-
ars sion total des accords pre
on c6dents. Une source bien in
r- former souligne qu'Haiti re
cherche une flexibility plus
es grande dans les contracts.
Jn Autrement dit, Haiti veut ar
a- racher la possibility et les
r niveaux d'une cat6gorie non
active au profit d'une au-
tre plus active. Ce .qui peutt
n d6router les purists, et tous
ne ceux-la qui sont peu habi-
ta tus ux jargons techniques.
Cependant, la logique per


a-



eer
au
ail-

ma

)jet
es-
ant
ncs


La voiture du siecle, est
de plus en pluy appreciee
par les homes politiques
et les grands industries d'Eu
rope et en particulier par
ceux d'Espagne et d'Italie
constamment menaces d'enle
vements par des organisa-
tions calibres.


T616phone : 2-2114 Bolte Pos^fle : 1316
Rue du Centre Nr 213


des au Cap Haitien, aux
Gonaives ou aux Cayes, res
tauration du Stade Sylvio
Cator de Port-au-Prince, mi
se en fonctionnement des
systernmes de tbie communi-
cations des Gonwlives et des

(Voir suite page 5)


A la commission national pour

1'anpee international de l'Enfant


Apres avoir grandiose -
ment inaugure l'Ann6e In-
ternationale de 1'Enfant le
dimanche 28--1-79, la Com-
mission Nationale pour 1'An
nee Internationale de 1'en-
fant lance son premier pro
jet par l'interm6diaire du
secteur de l'Education.
D'apres les etudes riali-
sees et publi6es par cette
Commission avec 1'aide tech
nique du consultant de 1'U
nicef Monsieur Georges Ce
lestin, le taux elev6 de de
perdition scolaire est dfi en
particulier aux malaises,


Maria Graciette,


voyante de choc

Par Gerald MERCERON


Dcpuis des temps Imm6-
morialix. 1 home, creature
inquiete, ancoissee par l'i-
dee de la mort, a cherche
1a connalitr'e 1'avenir. Sor-
clers, pythonisses, sibylles,
ai.stroilJoges, voyan'es et bien
d'aii.res qui pretendaient
pouvoir devoiler les myste-
res du destin des societies
ou des individus ont tou-
jours benefici6 d'un respect
particulier, d'une attention
loute special et parfois des
plus grand honneurs .

Au vingtieme siecle, cer-
rains esprits, imbus de -leur
parfait rati,,ialisme, ont cru
pouvoir releguer au grenier
des superstitions archaiques
les professinnnels des scien
ces divinatoires et pourtant
jamais les voyants et au-
tres calmeurs> de l'anEois


Autour de la seance

Academique

DU CRES3HS A A L'INSTITUT
FRANCAIS D'HAITI
Par We6bert LAHENS


C'etait pl,- qu'une sim-
ple stance ae reception a
l'AcadCmie des Sciences Hu
marines et social s de deux
nouveaux eminc,.ts mem -
bres :. Monseigneur Fran -
gois Gayot (haitien) et Dr.
Bertrand Edouard (martini
quais) qu'une veritable mi
se en question de probl6mes
-brfilants d'actualit6 corn
me (Eglise et Soci6t&- pos6
par Monseigneur Gayot;
4Tensions de groups entire
martinkiuais et m6tropoli-
tains abord6 par Docteur
Edouard et formelle en Haiti pr6sent6
par Monsieur Eddy Clesca,
professeur h 1'Institut de
Psychologie de Port-au-
Prince. Ce quW a donn6 de
1'int6r8t a ces trois commu
nications, c'est que leur?
conclusions memes partiel-
les'ont contredit ce qu'on pen
salt ou disait gen6ralement
dans ces domaines respect -
iAprs ouvertue so
Apres 'oouvertui sodlen-


nelle de la stance ce jeudi-
la vers les sept heures par
le president de l'Acad6mie,
Dr. J. B. Remain et les
mots de bienvenue de Mon
sieur Jacques Barros, dinrec-
teur de 1'Institut Frangais,
il revenait au Frere Ra -
phael Berrou introduit par
le maitre de c6r6monie en
la circonstance, Docteur
Pompilus de presenter en
des terms chaleureux Mon
seigneur Gayot, 6v6que du
Cap-Haitien. Docteur Cha -
vannes 1)ouyon en fit au-
tant pour son ami et coll&
gue, Docteur Edouard. Puis
devait d6buter apres le dis-
cours de reception du pr6si
dent de 1'Acad6mle et la re
mise des diplomes aux nou
veaux acaddmiciens, la par
tie acad6mlque proprement
dile avec, en tout premier
liu-Li. la communication de
Monseigneur Gayot base
gur unie enqulte menee dii-

(Voir suite page 2,


se humane n'ont connu un
tel success, jamais ils n'oint
ete aussi nombreux, et -
chose curieuse dans les
pays les plus riches et les
plus civilises de la terre. II
existed quatre cent mille sor
ciers aux USA, cent mille
en France et autant en An
gleterre. J'ignore le nombre
exact des voyants et voyan
tes mais ils sont vraisem-
blablement tout aussi nom
breux que les sorciers. Ce-
pendant leur art ne doit
nullement ctre confondu a
vec les pratiques de ces der
niers.

Que pense la science du
ph6nomene de la voyance?
En general, beaucoup de
mal. La' plupart des sa-
v a n ts la re j et -
t e n t en bloc c o m m e
une absurdity et une insul
te a la raison. Cependant,
certain, troubles par la v6
racite de certaines prldic
tions, parent un language
plus prudent et s'interro-
gent sur les petit group de voyants.Des
recherches scientifiques sys
t6,matiques ont 6t6 entreprl
ses sur la voyance, classes
au rayon de la parapsycho
logie.

II semble malntenant a
peu pres etabli que certain
individus, tres rares, ont un
don special, une sorte de si
xi6me sens, qui leur per-
met de voirc esentlrs
les 6v6nements futurs, ou
tout au moins, certain e-
venements.

L'on retiendra, toutefois,
que 98 pour 100 des person
nes qui gagnent leur vie
de cette fagon, sont des
charlatans qui exploitent
la crddulitd du public ,

Les autres, les vrais vo-
yants, sont gendralement vi
te reconnus come tels et
jouissent d'une grande noto
ridtd. Tel est le cas de la
portugaise Maria Graciette
qui nous vislte tinnr la
cinquleme lois et reside ac-
tuellement a I'Hotel Chris-

(voir suite page 2)


aux carences nutritionnel
les, a 1'inadaptation psy
chologique, au manque
motivation, aux pedagogi
inad6quates et aux problem
mes socio-culturels et ecoi
fiques des zones.

Ce ont les point qui co
tituent l'axe du program]
M6dico-Seolaire dcat i
rimentation d6butera 0 1
premiere semaine de M
79 dans des ecoles s61lecti
nees dans plusieurs d6pa
tements geographiques.
Ce project est sous la r
ponsabiliti du Docteur
Claude Fanfan de 1'Educr
lion Nationale et a pou
buts :

1- Etablir la liaison ei
tre les services visant a arr
liorer les conditions sanity
res, psychologiques, social
les, economiques et educ
tionnelle de 1'6colier ha:
tien.

2- Determiner et realism
les conditions favorables
meilleur rendement scol
re.
3- Contribuer a la for:
tion de 1'6colier.
On pense qu'un tel pro
ne manquera pas d'inter
ser chaque personnel aya
un des siens sur les bar
de l'cole.


Une exposition de travaux

d'enfants et un film

haitien pour 1'ann e

INTERNATIONAL DE L'ENFANT.-
La Commission Nationale il est proc6d6 ac recrute-
pour la c6lbratfo n de 'An ment des acteurs' en major
nee Internationale de f en- t des enfants. La Commts
fant a consacr6 sa seance sion Nationale a approu-
uuuuuu uuuu utt Sn- c-...... v6 le scsario presentO par
hebdomadaire dc vendredi Monsieur Rassoul Labuchin
de quelques intiressants pro et lautorisation pour le
23 f6vriter could A 1'6tude
jets ti seront realises dans (Voir suite page 3)
le cadre de 1'Annce Inter- ,
national de 1'Enfant. Nous -
avons appris que la sNo-
vib organisation nderlan- A I
daise pour la cooperation LA V IE C J
au developpehent interna-
tiona-, est dispose a appor EXPOSITION DES
ter son assistance technique OEUVRES DE
et financlre a un project CLAUDE DAMBREVILLE
de l'actif groupement vement Haitien pour 1'6pa- Le jeudi 8 Mars, a 6 h.30
nouissement de l'Enfaant. p.m. s'ouvre a Pepite Gale
Ce project consist en la r6a riex (14 Rue Panamericalne,
lisation d'un film d'apres Pdtlonville) 1'exposltion des
un scenarib de Rassoul La oeuvres de Claude Dambre-
buchin. ville et de Max Gerbier.
Le film est en premier x x x x
lieu destine aux enfants et De l'avis de bien des con
la production aura lieu 0 naisseurs, Claude Dambre-
1'occasion de la e lbra ville est sans contest, un
lion de 1'Annde Internatio talent de premier ordre. Ra
nale de 1'Enfant. L'auteur res sont les collections tant
du scenario Monsieur Ras- d'ici que d'ailleurs oti Dam
soul Labucmin assistaitt a breville ne figure pas en
cette stance de ia commis- bonne place.
slon et a presented des corn- Comme Pflion Savain,
talres suf son scenario. Le Dambrevllle a un gofit pro
tournage du film commen- nonce pour les scenes ce la
flJm pulse Otre present au vie rustique en general et
ceras 0 Pques pour que le pour les scenes de march
course de cette annie. Ddja, en particulier. C'est sans


mettra de donner au terme
technique valent d'une just expres-
sion plus populaire : liberty
de manoeuvres. Ainsi, il est
possible de croire qu'Haiti
nourrit I'ambition de pou-
voir arriver a diversifier ses
donneurs d'ordre, 6tant don
ne que I'industrie textile
concerned, dvolue sous le s6
vere regime de sous-traitan
ce international. La Sous-
traitance Internationale se
d6finit suivant le Code de
l'ONUDI comme etant une
operation selon laquelle une
entreprise lde Donneur d'or
dres ou D. 0.) confie a une
autre (le Sous-Traitant ou
S.T.) le soin d'ex6cuter.
pour elle et conform6ment
a un cahier de changes pre6
tabli, une parties des actes
de production don't elle con
serve la responsabilite eco-
nomique finale, c-a-d, le
droit de vente.

Dans le cadre de 1'indus-
trie textile, le Sous-Traitant.
ecrit M. Jean Robert Estime
dans un expose sur la Sous-
Traitance Internationale en
date du 30 Novembre, reqoit,
en franchise douaniere le


(Voir suite page 3)


La voituree cLu siecle>> est
a proprement parler plus
pres de l'auto mitrailleuse
blindee que de l'automobile
utilisee par le common des
heureux ,mortels.
En definitive chaque hornm
me politique d'envergure,
chaque industrials argente
tend dans le tries civilise con
tinent europeen h se trans
former en James, Bond au
volant ou assir sur la ban-
*o.uette arriere de son bun-
ker sur quatre roues.
Security oblige; ils revent
presque tous de poss6der un
exemplaire de ce tank de
guerre camoufle en inno-
cente voiture de tous les
jours.
Pour les fabricants, special
listes en blindage de la nou
velle usine installed ba Ma-
drid, le chomage n'est pas
pour demain.
L'entreprise affirme que
l'un de ses premiers clients
a td1 le Chef du Gouverne-
ment espagnol Imite bien vi
(voir suite page 5)



FLTURELLE

doute a cause de cette simi
litude de preferences qu'on
a bien souvent rapproch6
les deux artistes. Mais, 0a
bien regarder leurs oeuvres,
on se rend compete qu'ils ont
.des caractdristiques propres.
L'exposition que pr6sente
Claude Dambreville aujour-
d'hul a pour theme : MAR-
.CHE RURAL.. L'artiste of-
fre un choix dclatant de per
sonnages typiquement hai-
tien : des paysans et pay
sannes, des marchandes, des
revendeuses, comme on
n'en volt liu'h la champagne.

Le Maire Vaillant, par-
lant de Gerbler, souligne :
cChef de file de la Jeune
Ecole Capolse. Max Gerbier,
a 27 anr n'a pas encore don

S (voir suite page 2)


PANAMA
AU PARTI D'OPPOSITIOIN
DENONCE iL'INFILTRA -
TION CUBAINEs.
COSTA-RICA, tAFP)
Monsieur Juan Carlos Vo
lol Pereira, President du
mouvemeni opposition Pa
nameen .Dieu et .le Pana-
ma a affirmnO que a breux conselllers cubalns 6
talent diss6mlnes, ab Pana-
ma et qu'lls effectuaient un
travail d'infiltratlon dans
les campagnes et 1'adminis
tration, a travers leur Am-
bassade.
Dans une interview pu -
(Voir suite page 3)


PROCHE ORIENT

Les perspectives du voyage de Carter


WASHINGTON, (AFP)
Le secret espoir du Pr6si
dent Carter est d'etre te -
moin la semaine prochaine
au Proche-Orient de la si-
gnature du Premier traits
de paix entire Israel et un
6tat Arabe, 1'Egypte.
La prudence est officiel-
lement de rigueur a la Mai
son Blanche. Rien n'est fait,
dit-on : rantie de succ6s. Mais 0a
l'atmosphere de ddsillu -
sion et de d6couragement
de Dimanche, quand le pro
cessus de paix apparailssait
irr6m6diablement compro -
mis, a succ6d6 un regain


d'espoir a peine entam6 par
1'apprehension de 1 echec et
la nervositd qui font suite
, un coup de Poker, d6ci
sif.

cher sur un trait de paix,
soit d6montrer qu'aucun ac
cord n'est .possibles, estime
1 un des proches collabora
teurs de Monsieur Carter.
Si 1'Egypte enterine a son
tour les dernieres id6es am6
ricaines voir une cernmonie de si-
gnature (du trait) dans
tries peu de temps>>, a affir
m6 Monsieur Begin 'lundi 0
des parlementaires ameri-
cains.
Le voyage de Monsieur Car
ter boucher sur la 'conclusion
d'un traitor, a estime au Cai
re Monsieur Khalil, le pre-
mier Ministre egyptien.
La reliance des negocia -
tions ne s'est redessinee que
Dimanche soir lorsque Mon


Le Comit


du C

COMMUNIQUE

DONA,

Acierie d'Haiti : 600:00
M & S Construction : 500.00
Fouad A. Moura : 300.00
Boucard & Co. : 100.00
Rhum Barbancourt : 500.00
Society des Articles
de Sport : 50.00
Cassis & Fils 300.00
Mme Alfred Stecher : 50.00
Domaine Id6al Plage : 200.00
Maison Alfred Vieux : 250.00
Office Assurance
Vehicules :
Le Lambi, Beach
Hotel : 500.00
COMITE CARNAVAL 1979
8 FEVRIER 1979
Society Commerciale
d'Haiti (Yves
Gardere) : 1.00000
Worths Haiti S.A. : 100.00
Maison Henri
Deschamps : 400.00
Georges Sicard 100.00
Rindal Assad (Hotel
Villa Creole : 200.00
Elois Maitre : 250 00
Valerio Canez : 100.00
Andre S. Apaid : 200.00
Commerce S.A. : 100.00
Manufacture
Produits Dunbrik : 100.00
La Gondola (Nocera
Freres) : 150.00


sieur B6gin a accepted de
communique a son cabinet
de nouvelles
am6ricaines. II s'agit essen-
tiellement de trois propose
tions explique-t-on mardi
de source sfire a la Maison
Blanche..,
Dans 1'entourage du Pr6si
dent am6ricain, on confirm
avoir 6te surprise par 1laval
donn6 a toutes ces sugges-
tions par le cabinet Israe -
lien. On etait persuade, con
cede-t-on, que le gouverne-
ment Israrlien n'en accepted
rait qu'une seule. '
On se refuse toujours a re
veler la teneur de ces pro-
positions et on assure me-
me que toutes les informal
lions publi6es a. ce jour stir
ce point sont , On a toutefois ind!:-ue6 que
ces suggestions americaines
concernent des notess d'iq-
terpr6ation,,, en particu -
l:-r sur I'article 6 du pro-

(Vnir suite page 3)


;e Executif


arnaval

E LALISTE' DES

ATEURS

Claude Etienne : 200.00
An i-abot d Or : 100.00
Joseph E. Issa : 100.00
Aux Cent
Mille Articles : 100.00
Jacques Faubert : 100.00
Maxence Elise : 100.00
Roger Loubeau (Les
Ets. Pax. S.A.) : 70.00
Stark : 50.00
Alfred Hasboun (cash) :
$ 50.00
Makaine Handal (cash) :
$ 50.00 ,
Angelo Vitiello (cash) :
$ 50.00
COMITE CARNAVAL 1979
9 FEVRIER 1979
M. Ryt.s : 50.00
N. Halloun : 100.00
Haytian Tractor 550.00,
Angello Cappucio 50.00 .
Haiti Metal : 500 00
Nekc Manufactui-ing
Co. 5000
Moise 'Wawa : 100.00
Ades & Co. : 40.00
Michel Saieh iNational
Snack Bar) : 100.00
Michel Saieh : 100.00
Raymond Menos : 100.00


(Voir suite page 6)


Hier, Aujourd'hui


et Peut etre Demain

Par Carlc A. DESINOR -------


J'aime ecouter les aines
qui parlent... Decouvrir ce
pays dans ce qu'il a de clar
te, d'ombres et de penom-
bres.
Il est amusant parfois de
les voir demystifier eux-me
mes ce qu'ils avaient porter
aux nues, d6chirer le voile
de la reality et faire l'his-



Un beau manage
Samedi 3 Mars, en l'Eglse
St Pierre de Petionviile a
6t0 crl6bri le marriage de la
ravissante MEc Elsie Bou-
chereau avec M. Roger Car-
rid.
Les heureux finances, fu
rent conduits ka 'autel par
Mme Roberto San M Ian,
soeur de la marine et M. Da
niel Viard.

Tableau ravissant que ce
jeune et charmant couple,
rayonnrnt de bonheur, fai-
sant leur entree dans l'Egli
se St Pierre, suivis de ravis
santes filles d'honneur, tou
tes vetues de vert. Mile Elsie
Bouchereau 6ciatant de ban
heur dans sa magnifique ro
be de marine attirait les re
gards admiratifs de la gran
de foule des parents et a-
mis qui se pressaient dans
la netf principal et les deux
nefs latlrales.
Une brillante reception a-
vait 0td offerte, avant la ce
r6monie religleuse, dans les
salons des 6poux Jean Bou-
chereau. *
Le Nouvelliste s'associe a
la joie de M. et Mme Roger
Carri6 et leur adresse ses
sineres voeux de bonhelr.


toire r6elle du "pays. de sos
grades avenues et de lous
ceux-la qui y ont. come
par vocation, etabli leurs
enseignes.
A partir d'un certain fae,
les hommes de ce pays ne
sont plus leunes : ils n'ont
d'obsession que le confort
des vieux jours. Le pays,
pour eux ne se resument
qu'a eux-memes et a leur
famille.
Un pays est une mecani-
que qui totirne. 11 suffit
qu'une piece se asse... It
suffit cue seulement 1'in
d'entre nous ine veuille nas,
pour qua la machine trot-
tine...

II ne nous revient pas de
juger nos aines. L'histoire
'a ddjh faith. Comme elle le
fera pour nous...

AVIS

La Croix-Rouge Haitienne,
informre de la conduit r6
pr6hensible de certain in-
dividus sollicitant des dons
de sang ou en espce au
nom du Centre Croix-Rouge
de Transfusion Sanguine,
saurait grO au public et aux
donifeurs de sang en parti-
culier de ne donner aucu-
ne suite favorable a de 'tel-
les demarches.
Par, allleurs, pour 6viter
toute confusion, les stations
de radio et T616 Haiti sont
pri6s de ne pas diffuser les
appeals d'urgence en faveur
du don du sang qui n'ema-
nent directement de la Croix.
Rouge Haitlemie.
Port au-Prince, le 6 Mars
1979.
CROIX-ROUGE HAITIENNE
Dr. Victor LAROCHE
President


Haiti nWorganisera pas le


Championnat


Junior de la Concacaf

ET NATURELLEMENT

UNE GRANDE QUESTION SE POSE...


Les negociafions


sur l'accord textile:
par Pierre Robert AUGUSTE


Grand success de la voiture ,anti-

terroriste,,




PAGE 2






DAYLAN




!rM or).#?


VOTRE HOROSCOPE
Par Frances Drake


MIIERCREDI .7 MARS 1979


21 MARS AU 19 AVRIL
(BELIER)

D6barrassez-vous de voa
devoirs. Puis songez -la
distraction entire amis. Un,
occasion mondaine ouvre
nes possibllites sentlmentsa
les

20 AVRIL AU 20 MAU
(TAUREAU)
D'anciens problems con-
cernant les enfants ou les
proches doivent- etre deu-
dies. Les discussions pri -
vees avvec des 'superieurs ap
porleront de avantagtes pro.
f'sionnels.

21 MAI AU 20 JUIN
lGEMEAUX)
Ne laissez pas de ractures
1en read Un parent onU
tlin superieur a Ie project
d'afignientl r son aide finan
piere. Agreabies voyages ou
contacts avec les personnel,
i ui sont au loin.
21 UIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Des conversations serieu-
ses avec des allies proches
sont recommandees. Presen
tez- voas ide,.- aux superieurs
avec 1 espoir d'une response
favorable. Melez affairs et
plaisirs.
23 JUILLET AU 22 AOUT
LION i
Reglez vos compiles pour
la paix de votre esprit. Dis
cutez de vos pro.iets-de va
,ances avec vos anis' et vos
proches. Vous et"'s iralte a
a.slster a un evenempnt c"!
turel.

23 ABOUT AU 22 SEPT.
iVIERGE)
Les amis et collbaues vous
' ardent. Une atmosphere
d harmonie vous nst neces.
sa;re pour exploiLer vos i-
deps qui vous assureront un
tain financier.
23 SEPT. AU 22 OCTOBRE
BALANCES
Predrp ir n bon repos est
la meilleure facon de tral-
1I'" his prmchl]rpss'-'-frl':
Snuwz le progTai-iSme de S is
t rl!oni d c qiielqliu'un qgui
vous Iouche de prec,.


23 OCTOBRE AU 21 NC
(SCORPION)
.Prenez contact avi
vie'ux amia qui r-siden
loin. Au foyer, vous tri
rez de la cooperation
le cas pti vous d6ciderie
rapporter un travail aL
chez vous.
22 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE).
Montrez votre volontF
summer des responsab
suppledmentaires d'or-dr
fessionnel. L'activlte
trice est avantagde. A
tez des invitations oui
rejouiront.
22 DEC. AU 19 JANVIE
(CAPRICORNE)

Vous avez envie dp re
dre contact avec de
amis : suivez votre intu
Vous envisagez une a
tion. a la fois pratiqc
artistique : n'hesitez
lh faire.
20 JANVIER AU 18 FEV
(VERSEAU)
L'auto-discipline as
a un dur travail vous
ra au success. Vous et
measure d'exprimer vos
timents de facon av
geuse.
18 FEVRIER AU 20 M.
(POISSONS)
Montrez vous dSet
dans Une reunion me
ne; ce sera la meilleu
bitude a adopter. Che
quel cadeau offrir a ui
sonne vous touchan
pres.
SI VOUS ETES NE
AUJ.TOURD'HUI
Vous tes plus int
ti'el qute le natif typiqg
Po ssons. Votre nature
as -ocre a votre ddsir
Sdr vote prochain, f
vois i n psychologue-:
t,'e nPr 1Iart. la music
pif)totraphie, le film
literature. vous avez
sir de laisser un nom
votre, goft de las solit
vous rende pas mdla
que Vous avez la I
de foVrnir ine contri
original dans votre
d'action. mais il fai
vous y soyez bien ents


MODERN OFFICE

SPACE FOR %EN
About 1 200 square feet available in The First N
tional Bank of Bos!on Building on Rue des Froi

Air conditioned Paneled walls Carpeted
('all Bank nf Bost.on for information:
2 0846 Mrs. Bastian or 2 1900 Mrs. Toussaint
Rto

'I P


(Suite de la I6re page)


topbhr. Un solid, it y a. tro's
m ols, j'al eu la surprise de
S la voir arriver chez moi
-en visite, accompdgnde de
S de deux amis communs. Ma
ria' Graciette tenalt h ren-
contrer des haltlens s'lntd-
OV. ressant A la parapsycholo-
gie Pt c'est one a l'intdrdt
ec de fort vif que je manifest .
It anu 'gar-d de cetlte branch emn
ouve- core marginale de la scien
dens ce que je dols la chance de
ez de l'avoir rencontrde. Je dis
fire 'la, chances, parce qu'il s'a
git d'une femme remarqua
blement Intelligente et in-
tdressante don't la sincer!-
Sd'a td me paraift evidente. 85
bllltds pour 100 de ses predictions
e pro se sont rdvdldes vraies, m'af
crea- firme-t-elle. C'est Pun des
ccep- plus hauts pourcentages en

vous registries dans ce domain.
Seule exception: l'Amdri-
R cain Edgard Cayce d6cede
depuis quelques dizaines
d'anndes, veritable phdno-
eDren mene psychique oui, sons
vieux hypnose guerissait aes mil
lition liers de maladies considdres
cquisl comme inguerisables par les
ue et medecins, et don't les prddic
pas a tions se sont revelees vraies
a presque cent pour cent.
'RIER
so Maria Graciette s'es; li.
mone vre en ma presence 9a plu
m oe sieurs demonstrations do
s en sps divers dons et m'a vite
anta- convaincu qu'elle ne bluf-
fait pas. Elle peut lire le
ARS caractere d'une personnel
rien qu'en la regardant.
tendue mats cela n'a rien de para
ondai- normal. Tous crux qui, corn
re at- me moi, ont etudie la phy
erchez siognomonie, sont capable
ne per d'en fair autant. Ce nest
d e done pas cela qui m'a dton
ne chez elle. bien qu'elle
soit vraiment expert dans
ce domrnaine. J'ai dt surtout
tellec- frapp6 par la precision a-
ue des vec laquelle elle pouvait
e fine, dtecter des maladies orga
d'a; niques chez des personnel
aiL de apparemment saines. Hier,
ne. At a lHotel Christopher oft
pO, 1 je m'netais rendu Pn compa
et la goie de deux de mes an-
le d6- clens 61eves, la voyante por
n. Que tugaise, en quelques secon-
ude ne des, a ddtecte une matadie
ancoli- des reins don't l'ntdressa a
faculty confirmed existence. ,Jfe
ihnton pretends qu'il faut 5edfti
champ vraiment trds for: pour le
ut que fair, surtout lorsque lama
raine ladie existed un degrd re
lativement faible et n'affee
te done pas I apparen-
0000 ce physique de la per-
sonne. Je p r e c i s e que
M a ri a Graciette a de-
IT tecte cette maladie chez le
jeune homnme en question
_a- sans aucun examen physi-
que ou medical, mais ritin
'ts qu'en le regardant. Elle a
ensuite localise avec la plus
grande precision les points
douloureux.

Quant aux predictions
aqu'elle n'a pas manque de
s aire. je les ai notees avec


Int.r Ot L'avenir dira sl el
Ie avili r-.olon. En atten-
dant, examinons son (dos .
sier et voyons s o si on peut
lui faire confiance. J'al en
ma possession plusleurs ar
tides ecrits b son sujet
dans divers. journaux 6tran
gers de s6rieuse envergure.
L'un d'eux, public dans
le HERALD EXAMINER de,
Los Angeles; condtient des
tdmolgnages, dihommres de
science els gque id' BIran-
dhurst, docteur en psycho-
logie clinlque, quis confirm
l'authenticit o du don de
voyance de Maria Graciet-
te. en citant des cas prncis.
La Revue intitulde THE
HEFLEY REPORT imprimre
en Californie, avait, dans
son edition de Septembre
1978, public la prediction
do notre voyante concer-
nant un grave accident en
tre deux avions qui entre-
raient en collision en plein
vol.

Cette prediction s'est r- ,
v6lec vraie. Dans son num6
ro de Ddcembre 1978, THE
HEFLEY REPORT confir-
mait 'accident. Il s'agis-
ait d'un et d'un petit CESSNA. Tous
les passages ont peri. On
pourrait multiplier les exem
ples: 'un des plus frap-
pants concern l'ex-Prdsi-
dent amn ricain Gerald
Ford L qui Maria Graciette
avait announce qu'il serait
President des USA, mais
qu'il ne serait pas 6lu. Or
l'on salt dans quelles con-
ditions Gerald Ford est de
venu Presidentc de ce grand
pays du Nord.

Notons enfin une predic-
tlon faite h un reporter du
Nouvelliste et publide dans
1'ddition du Samedi 26
Aofit 1978. Nous lions tex-
tuellement :

aElle prevoit un grand in
cendie a Port-au-Princee.
Or tout le monde se sou
vient de 1'incendie qui a
ravage la Douane de Port-
au-Prince vers la fin de
r'annee derniere.

Coincidence peut-dtre,
mais personnel ne peut I'af
firmer avec certitude.

L.a science connait encore
si mal le fonctionnnam-nt e.
les etranges possibilities de
certain cerveaux humans.
Tout ce que je peux affir-
mer, e'est que Maria Gra-
ciette continue de m'impres
sionner. Gudrisseuse, para-
psychologue, voyante, exper
te en religions, connaissant
profondement lIame humai
ne, elle rend des services
qui n'ont rien d'imaginalre.
Allez done la trouver et
vous serez convainRcu

Gerald MERCERON


Autour de la seance Aeademique


(Sulte de To ldre page) E

rant trols annoes consueil-
es, (de 1978 6 197 c9) dans
le cadre du synode dioc6 r
slen du Cap-Haitlen laquel r
le' est cornmplle et publide I
en un rapport de dlx volu r
mes. C'est done l'essentiel r
des conclusions sur la si- 1
tuation' soeio-oligieuse de .
la population capoise et par s
extension de la population c
haltienne qge, np.os a falt l
partager Monseigneur Ga -
yot qui a pour nous resume
les rdsultats de ces recher
ches, en trois points essen-
tiels :
lo) 1'analyse du module
d'action 2o) la reflexion
thdologique et anthropology
que 3o) la perspective pas
torale.
Pour approcher le mod6-
,le d'action de 1'Eglise, il
a analyse les activities des
agents de la pastorale c'est
a dire les pretres, les reli-
gleux, les religleuses et les
laics engages dans l'action
pastorale de 1'6glise en se
basant sur les donnees de
1'enqudte mende aupres d'un
echantillonage de 8152 per
sonnes sur une population
d'environ 1 million d habi
tants.
Il resort des r6ponses fai
tes par la population aux
questions : lo) Que font
les agents de la pastora-
le ? 2o) et que devaient-
ils faire ? deux grande
tendances, 1'une qui che.-
che a accentuer les ac -
lions de type religieuses en
soulignant 1'importance de
la vie spirituelle, de la vie
morale, de la priere et de
la liturgie, de la form -
tion religieuse et des sacre
ments; 'autre qui aspire a
des actions sacro-religieu-


L'amour fou.s
d'une june femme
de Tel Aviv.
TEL AVIV, (AFP)
Un jeune home et une
femme L demi-nus etaient
en laces lundi apres-mtdi
sur un trottoir dans une des
rues principals du quar-
tier des Ambassades de Tel
Aviv.
Des automobilistes, et par
mi eux de 'nombreux Diplo
mates sont passes, se sont.
arrctds, n'en croyant pas
IC.'s yeux pour contem -
pler le spectacle. D'autres
plus puritains peut-etre.
ont appele la Police pour
qu elle mettre fin a cet ou
trage ia leurs bones mooeurs
Lorsqu'un agent arriva su
les lieux pour arreter les
bats des dcux compa -
'nons de jeu. la june fm-
me se jeta sur lui, l'insulta
et le giffla, de telle sortae
qu ell fut emmenee au pous
te. Et lr, les Policiers. a
pras une brbve enquete, unt
du se rendre h l'evidence.
S"-or suite page 4)


%%5C~/racracoraraocrarac/C~CPI


TRANSPORTS GENERAUX







transports de materiel lourd, containers etc:-






Transport et livraison de materiaux de constructions






CONTACTEZ NOUS AU 2-0853


5 '.e'o60s e', osaooo 'B, 'ossooe^>Seo'asa.eeeeeego-eoo-


Elle avnit di k fait la-mi-
es SuiSce4A.!.bles de rendre
'dgllse plus proscnte diis
a realit& social et dcono.
aique du pays par.ticullire'
nent dans le domaine de
education du ddveloppe-
nent, de la promotion d'u
ine ommunaut6 fondue sur
'unton et la justice socla-
le. Ces deux tendances ne
se peuvent bien interpreter
lue at 1'on consider les
prdoccupatlons des. agents
pastoraux eux memes qui,
ant repond.u aux questions
suivantes : Que faites-vous
et que devriez-vous faire ?
Les responses rdvdlent des
points de convergence et 6
galement des points de di-
vergence. Les deux-pasteurs
et chr6tiens sont d'accord
sur trois points : 1'union so
ciale : la population voi.t
des batisseurs de la com-
munaute humaine dans les
agents de la pastorale;
ceux-ci considdrent 1'union
comme fondement de 1'ddi
fice de l'dgl;.se. 2o) la popu
nation souhaite une dduca
tion qui donne une base hu
maine et permet a la corn
munaute de prendre cons-
cience de ses possibiltds;
les agents y voient leui
tour un system d'educa -
tion qui .,ntegre la forma-
tion global de l'homme er
le liberant de ses servitu-
des; et enfin 30) la populi
tion souhaite que 1'eglise ft
vor'se 1'acces des plus pat
vres aux sacrements; quan
aux agents ils demandent
que administration du s:
cement soient mieux prdpt
ree de tell sort que cel
serve d'int6gration de 1
communautd humaine dan
la communaute eccl6s'ati-
que. Come on le remar-
que, Monseigneur Gayot
ni's l'accent sur un double
movement d'intdgration d
1'eglise dans la society h:
tiense et vice versa. Mai's
nouveau module se trouv
pour sa part, mise en qui
tion par un double defi
le defi d'une cruise culture
le et le defi d'une cri,
d 'dentite qu'on penut prese
ter ainsi : < l'agir des pers des, des frre
des soeurs et des laics ec
gages dans la pastorale, I
population a soulignd ci
qu'ils font; interviews si
les memes questions les
gents ont revdle ce qui
sonti-. I1 existe done cons'
te Monseigneur Gayot ui
double divergence entire I
pulation et agents, diver
gene au niveau de 1'iden
t6 pouvant entrainer une
ritable rupture d'equilib
dans la vie du pretre; du
ligieux ou du laic tyrami
piarce qu'il est et ce qu'
lui demand d ftre dtver
gene au niveau de la cul
re dressant une veritabl
barriere entire les pasteun
leurs collaborateurs et :
population; en deux mot;
conclut-il 'sur ce point, c
se d'identite et decalage ci
turel se i a:isentent com
me deux objectifs majeu
a l'integration de 1'egli:
dans notre society et a 1l
tegration de la communau
haitienna dans 1'eglise. D
pres Monseigneur Gayot
pour que 1'aspiration con
mune a un nouveau mode"
d'action se realise, il fa,
une redefinition de l'ide
title et une inculturation di
agents de la pastorale; ur
redefinition de l'identite i
le retablissement de 1
nitd interieure. entire l'ag
et 1'etre, le retablissemei
de 1'equilibre entire la for
tion et le statut. Une inct
turation i.e une Incarnatic
de 1'dglise dans la situa
tion reelle et concrete di
personnel et de la corn
munaute; une pdeicrr.-itou' d
message religiu:,: can, 1
vie du people, ce qui con:
tituait une force d'unifice
tion capable de" construi.ri
un nouveau type d'homrr
chrdtien, un nouveali tyc
de communaute chrdtienn-
un nouveau module de so-


Apres avoir analyst le m
ddle d'action et prdsentd 1
rdflexion thdologique et a
thropologique subsdque, -
tes, Mgr. Gayot, dans la'tr(
sidme parties de sa commur
cation, a dfgag' une pers
nective pastorale propre
Haiti en reconnaissant qu'l
est nocessaire d dviter les c
vergences dues aux crises
de culture et d'identitd en
tre les agents de la pastor
le et la population afin d'a
river a une vision common
ou s ce qu'll a appeld u
thiologie haitienne. qui, dol
tenir compete de la rsalit
haitienne, de la parole d
Die et de 1'enseignemet
de 1 dgltee.

Monseigneur Gayot, ave
cette communication : Eel


nous avons tpnt6 de d4ingarar
eIs- points essenllels. a m!s
le dolgt, a la plale don't souf
fre I'egllse en Haiti sans
conslderation de sects ou de
religion. Certes ces consid'.
'rations basses ur une enque
te quelque peu llmltee sont
en un sens osdea mais elles
nous ont permits de voir, de \
constater qu'il y a au sein
de 1Eglise en Haiti un pro-
blame capital di auix iier
gences du point de vue cul
turel et d'identit6 entire la
population et les agents de
la pastorale. En proposant.


pour y obvier, une th6ologle
ha'lilenne axes cur la rdali
td hailtlenne. la parole de
Dleu et i'eneIgnemnent de
I eLgse. Morseigneur Ga -
yol n'a. pas pour autant rd
solu Ie probl6me lequel est
lid h d'autres facteurs corn
me la mentality du people
S6dvang4diser, sa res, ses'
croyances, en un mot a'tout
ce qui marque la differen-
ciation entire la population
et les agents de la pastor
le. Ce travail n'est pas 1 oeu
vre dun jour et d un seul-
(Voir suite page 4,


SMOSQUiTO C u

S Pour cuxS qui nligt as
an
e



e N lIs spirakes Leopard tuent
s 1 s gtoustiues sans par den
g Do minique B6Sy14

n et Co Distributeur Tel. 2.0021
ir
S. En vente partout



ir

a
Is

Haitiennes
o 1

ti 9paulez Ie lrogramm e pour


re combattra le le d 6boisement et

S l'trosion en utihisant Ies


s Rechaud a Kerosene


c *
11i. i


se et Soclete 'en Haiti) don't


de la


Haiti Metal




Prix actuel: $ 16.50

EN VENTE DANS LES STATIONS DE

GASOLINE DANS LES SUPER MARKETS

ET CHEZ LES DISTRIBUTEURS

PRODUCTS DE HAITI-METAL TANT

A PORT-AU-PRINCE

QUE DANS LES VILLES DE PROVINCE




Distributeur Exclusif




CURACAO TRADING


Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


Maria Graciette,


~/~/~C/~PbCC~/s~)~CC~CI/C/CC/1.




PAGE 8
MARDI 6 MARS 1979


SPaama Les negotiations difficilq tn pari
24 H eures dans le M onde bli6e Lundi de Sal Jose par g(Suite delalerepage) t bCert ae de Farti
Sblie Lvndi al San Jose par g ( ers page) Ciiaee do. agib
mie nalestinienne, en fonc- vietnamiens. entr l9s deux pays, aiirmne un Magazine Costaricien, M. coupi et les accessoi- un enp 0 ia 1000 perts
tion des diff6rentes phases xxxx -on mardi a T ph de soar Voloj Perei a d nc6 res tissue fermetur es clair, neadans .p000le. et o
du resource 0 I. paix. LE CAP AFP)I ce 'siniorme. e du reour a la paix. LE CAP AFP) ce inormee. botons etc) ainsi quest les e sur ia base d'un quo
xx x x LLe forces sud afritcaines Seior, cette source, ce b- autortts cubans visant no iettins technique restriei de 60.000
PEKIN Apris avoir an- ont attaqud mardi martin n6fice est d6montr6 par l'at tamment a Qtabllr ds < nonce le debut du retrait en Angola des bases de le'or titude sl aysans t le a exicuter,. I1 r>:t pedse p ermds du derrier contract
mnstSalenecexecuter.%Ilpr-Iexpeds mermemnderieriahntrate
des forces chinoises du Viet ganlsation d4u p.euple du Sud du Congrds am6ricain qui es mp le ,.temtn termine (ache-
nam, Pekin a demanded lun Guest Africais '(SWAPO, exam'nait, au course d ves gMonseur Voloj Pri.ir ) U tranL aux Etats- S'il fautt etenire les si
di aux pays occ'dentaux de Mouvement Natonailste Na- deux dernires semaaineS, le M d6clarM enfin que noj sreiraa Unis dans la rurique 807, putatins, appuydes, br
fire pression sur Ie Viet- miblen), annonce-t-on offi- propositions d' Presiden, merit les cubahs her tax de 18,5 42,5 por intend, s conjonc
nam pour qu'il retire ses trou ciellcment au Cap. Jimmy Carter concernant chaient b, emnpar de Va cent str IM valeur ajout6e re, on peut affirmer que
p s du Caiboge. Pour la les relations ave Tamn nam, ma encore Q'll en Haiti. Le pourcentage va deux parties come
pres miu aoisge. p our la eds 6xin x a t encore quils e en function de la quail- la devient en quelque so
premiere fois depuis le de- x x x x faisaient transiter par ce t6 du tissi, plus exact la proceire des npgo
but du conflict, Pekin a evo HANOI Le Vietnam a de pays des armes destinees e sa teneur en eotonet du tions vot se lancer dg
qud d.ns un texte official WASHINGTON (AFP; creti lundi une mobil:sation aux maquis insurrectionnels type de vtenmrent eet. d etiens ntchanctages
invasion> du .Cambodge Le Zaire est au bora de la gen6rale. Les troupes char- du Nicaragua.ype v pressions Haiti, d'ab
At4 failliaf eto o rrait rochi- .es de efendi e Hanoi ont- pressions.H


par le Uaire avec les pays par le Vietnam, admettant
Arabes par rapport au nou ainsi clairement l'existence
veau Trait6 de Paix et sur2 d'iin lien entire la
la fixation par Israel d'un infligee au Vietn m et l'in-
4calcndrieri, pour 1' utono- va.ion du Cambodge par les



ON DEMANDED
S Production Manager

Full Responsibility
For Large Sewing Factory
Good Oportunity
Send Curiculum Vitae et Salary Desired to
P.O. Box 2010




(OFATMA)

AVIS
LA DIRECTION DE L'OFFICE D'ASSURANCE AC-
CIDENTS DU TRAVAIL, MALADIE ET MATERNITE
(OFATMA) PRESENT SES COMPLIMENTS AUX
USAGERS DE L'OFFICE EN GENERAL, AUX EM-
PLOYEURS ET TRAVAILLEURS EN PARTICULIER.

ELLE S-E FAIT LE DEVOIR DE LES AVISER DU
TRANSFER PROVISOIRE DE SES BUREAUX, Y
COMPRIS LE SERVICE DE LA CARTE DE SANTE,
AU NUMERO 40 DE L'AVENUE JEAN-CLAUDE DU-
VALIER (TURGEAU).

EN LES ASSURANT DU MEME ACCUEIL DE TOU-
JOURS, LA DIRECTION PRIE D'AGREER SES RE-
MERCIEMENTS ET SES SALUTATIONS.






MESSIEURS

8 AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ-LA FATES LA

1'LANIFICATION FAMILIALE !


,-~ccccrrrrr~n
p


S


nement connaitre une situa
tlion chaotique semblable a
celle que vient de vivre I'I-
ran, est'ment plusieurs spe
cialistes ameiecains des ques
tions africaincps.
La sous commission pour
les aifaires a.nrcanes de la
Chambre des Representants
a entendu lundi le rapport
de ces specsaliates qui ont re
command au Gouverne-
ment americain de retire
son soutien au regime du
President Mobntu Sese Seko.
Le Dr Crawford Young de
1'Universite du Wisconsin, a
indique que le regime ecor-
rompuo du Pr6sident Mobu-
tu risquait d'etre reverse
par un sou.evement violent
du people zairois qui con-
nait actuellement la famine.

BONNN (AFP)
L'ancien Chancelier et ac
tuel President du Parti So-
cial Democrate W. Brandt
age de 65 ans, a enfectue sa
rentree politique mardi a
Bonn apres une interrup-
t on de deux mois et demi
due a ses ennuis de ssnte.
Au course d'une conference
de press au scge du SPD,
M. Brandt a assur qu'il s'e
tait bien remis de son infarc
tus et qu'll n'etait pas ques
tion pour lui ce demission-
ner. I a precise qu'il assu-
mer:it sas tiche de Presi-
dent du SPD jusqu'apres les
prochaines elections egisla-
tIvns, fin 1980. 11pr6sidera
jusqu'a la fin 1979 'integna
tionale sociaiste, qui sera
par 1:. suite dotee d'une di-
rection collegiale a laquelle
prcndront part Frango's Mit
t-.rrand (Franc.i) et Olaf
Patme Suede i. Enfin, les
trav: ux de la .Commission
Nord Suds qu'il dirige ega
element seront 1'apres lui ter
mines d'ici six mois.
xxxx
TAIPEH (AFP3
Taiwan a apparemment be
neficie do 1'attion h se>) de la Chine riu Vietnam
dans ses relations avec les
Etats Unis, apres la rupture


r/-----rn a---- --


TARIF SPECIAL d'Aerocondor


"Individual FunFare"


Payez votre billet




Port-au-Prince Miami Port au Prince



$ 99.00 pluw taxes


Ponr reservations et Eonnrmations

sur les conditions de ce tariff.

aaressez-vous & votre ag .ice do voyage


ou -




AEROCONDO[ -1
LA L! ,NE AFRIENNE DE COLOIMBIL

ANGLB DES RUES PAVEE ET TAU L 3UPLE


2-36-75 / 2-01-01


ete mises en etat d'alerte,
les habitants de la Capitale
ont et6 invites S creuser des
abris anti-aerienis et les au
torite ont recommand6 aux
missions ,6'a agcres d'eva-
cuer leur personnel non in
dispensable. Pour Hanoi, qui
n'a pas r6agi i la decision
announce pzr la Chine de re
tirer se troupes, la bataille
de Lang Son, que Pekin af-
firme avoir gagn6e, conti-
nue de fair rage.
x x 'X

NDJAMENA Le Nigeria
va envoyer dans les pro-
chains jours un bataillon
dans la Capital tchadienne
pour servir de pons> entire les troupes du
Pr6siden, Fi.ix Mall6um et
cells du Premier Ministre
Hissene Habre. A N'Djame-
na, o0 les vioi(nts combats
de samedi aurraent fai t de
nombreux morts, une repnri
se gen6rale des hostilities
semb-E S redouter m: gre
un came pr6caire.

MADRID -T Un Gen6ral es-
pagnol a ete abattu lundi
apris midi dans le centre de
Madrid par trois inconnus
qu iont pris la fuite. L'attcn
tat n'a pas 6t& revendique.
Le General Augustin Munoz
Vasquez est le troisieme Of
ficier General espagnol vic-
time d'une attentat depuis
Ju'liet 1978.

WASHIGTON Les corn
bats semblent s',tre accrus
au Yemen, ni l'armie du
Sud Yemen a conquis de
nouvelles positions en terri
toire Nord Yiemnite mal-
gre l e cessez-le-feu annon-
ci samedi, a annonci lund.
le Dipartement d'Etat Ame-
ricain.


KOWEIT Les Ministres
Arabes des Affaires Etrange
res, r6unis a Koweit, ont a-
dopte une resolution visant
h mettre fin au confit arme
Inter Yimnite, stipulant
notamment le retrait des
troupes des deux pays dans
les dix jours pt prevoyant la
creation d'un comit6 compare
nant plusieurs pays Arabes,
charge d'observer 'applica-
tion de la resolution.


UNE EXPOSITION

(Suite de la lIre page)

',ouru.ge sera sollicit6 de
SOffice National d,u Touris
me et des Relations Publi-
ques.
Un autre invite d'honneur
a cetti reunion etait Mon -
sieur Pierre Monosiet, Dimrec
teur du Muse d'Art Hai -
tien. I1 & pr6sente a la Corn
mission Nationale un intl.
ressant project organiserer l,
18 Juin prochain au Musie,
d'Art Haitien une grande ez
ppsltlbfn d'Oeuvres d en -
iants haLWties : P.intures,
sculptures, artisanat et au
tres, avec la participation,
de routes l regKgions du pays
Cete exp8iotion, organi-
se& sous forme de concourse;
b6ndficera de 1'entiire col-
laborallon des dix Comitea
r6gionaux pour la cdldbra-
tion de lFarmn e Internatio-
nale 'de 1'enfant.

Ses objectifs, sont d encou
rager la spontanditd dans la
creation et de mettre la cream
tlvit, en evidence. Les oeng
vres primfes pourront i tr
reprodiites sur des cartes
de souhaits don't la vente
pburralt procurer des fondc
dfatde 9 l'enfant. Ce pro-
jet se rialise 6galement. a
vec 1'accord de la Commis-
sion Nationale dans le ca-
dre de la esl6bration de
L'Ann6e Internationale d5
1'Enfant.


Les pcrspectivs du voyage de Carter
(Suite de ia lere page) Un success, par centre, au
jet de traite a propose de la rait pour Monsieur Carter
date limited pour 1'ilection urn eigrauiication ct des con
d'une entity gouvernemen- :-equ:,iCes polit-'ques d6bor-
tale palestinienne en Cisjor : cai 1 ,:cdre- d'ei- rdussi-
dan.e et a Gaza. te Diplomatique dans une re
Pour la premiere fois Is gios a la recherche de la
reel a accept l'idie d'une paix depuis plus de trente
note d interpretation sune ans.
suggestion egyptienne sur Le Prisident des Etats -
cet article qui est plus con Uni:s reconyvrerait ainsi par
troverse, a confirm un tie du prestige qu'il a per-
haut fonctionnaire ameri du en apparaissant incapa
cain. ble de controller les evdne-
ments, de l'Iran au Nicara-
Monsieur Carter privoit gua, et en accumulant des
d'etre absent au moins une bdvues dans ses relations
semaine de Washington. Au aussi bioan avec Moscou qu'a
cune date precise n'n it vec Mexico.


fixee pour son retour aux C'est en fait sa preside -

sera lundi S la Knesseth. re te a T Jerusalem. Ce sont
Un pchec de ce voyage con des risques enormes dnme
traindrait les Etats-Unis A surs jugent certaine,- puail
redvaluer complement, a vient de prendre en-sexpo-
tris court term, leur D.- sant en premiere ligne des
plomatie au Proche-Orient nigociations au Proche
apres la destabilization de Orient. A 18 mois des ilec-
l'Iran et les manifests tions prdsidentielles amiri-
tions de muvaise huneur caines il s'agit ainsi nirti-
aau-aiicgrscgrte OnnsArebi


ai-americaine de 1 Arable
Saoudite.


CARNET
REMERCIEMENTS
Les families, Lespinasse,
Benoit. Cassagnol, Sylvain
rent tons ceux, qui leur ont
timo'.gne de la sympathie S
l'occasion de la mort de
leur regretti Jus'tin iLespi-
asse, enleve i leur affec-
tion le 20 Fevrier 1979. de
trouver ici. expression de
leur reconnaissance. 63
Port-au-Pr-,nce. le 5 Mars 79
xxxx
Deces de Mme
Louis WOOLLEY
NEE GERMAINE VILLATTE
Les Pompes Funebres Pa-
ret Pierre-Lou's vous annon
cent le deces de Madame
Louis Woolley n6e Germai-
ne Villatte.
A son ipoux Monsieur
Louis Woolley, a ses en -
fants Monsieur et Madame
Lesly Woolley, Monsieur
Herman Becker et Madame
n6e Sonia Willy, Monsieui
et Madame Frantz Woolley
a ses petits enfants et arrid-
re petits-enfants, a ses frC
re, soeurs, beaux-frres et
belles-soeurs : Madame
Yvonne Villatte, Monsieur
Wesner Dorsainvil et Mada
me nre Georgette Villatte
Monsieur et Madame Renm
Arnoux, Monsieur Alfred Ci
lestin, Veuve Andri Villa)
te, Veuve Walter Woolley
Veuve Roger Woolley, S ses
neveux et nieces, cousins
et cousins. Aux families
Woolley, Becker, Villatte
Arnoux, Dorsainvisl, Cl1es -
tin, Millet, Cuvilly, Filippi
Benjamin, S tous les autres
parents et allies nous padres
sons nos vives sympathies.
Les obs6que seront chan-
tees itl MNlercreai 7 Mars 5 4
hres p. in en 'Eglisc du Sa
cr6-Coeur de Tureeau. Le
convoy partira du salon fiu
neraire de l'EnLreprlse. 63

DECES DE Vve
EDOUARD THOMAS
NEE WILLIANA
TOUSSAINT
Les pompes Funebres Pa-
ret-Pierre-Louis vous annon
cent le deces de Veuve E
douard Thomas nie Wil-
liana Toussaint.
A ses enfants : Mesdemo
aelles Renee et Marcelle
Thomas, Veuve Marcel Nice
las nie Constance Thomas
S ses petits-enfants : Ya-
nilck, Greta, Margaret SU4
ja et Sandra Nicolas, son
free Vlteus Toussaint et Ma
dame nee Cleomle Emillen
A ses neveux et nLeces Ray
mond Augustin et Madami
Willy Augustin et Madame
Anne-Marie Augustin. Frit
Mt-lIen et Madame. George
Mlllen, Marie Clage Ml-
-


iee
n-
Yp,
ita
de
les


ip-
Len
tu-
les
ce-
rte
cia
ans
des
ird,


parce quelle est toujours
d6favoris6e contrairement a
bien d'autres partenaires
moins coopirantss, c-a-d,
d6ciles. Les Etats-'Unis, en-
suite, parce qu'ils s'assurent
du danger que court lindus
trie textile haitienne inte-
ressse par les operations de
Sous-traitance internatio -
nale, en cas d'une. rupture,
d'ailleurs un peu illusoire.

Alors, plusieursdizaines d'in
dustries se fermeront, ren-
voyant sur le ,pave 10.000
bras. Mais, la encore, un ar
gument peut tre facilement
retourne. On ne peut etre
d6fenseur des droits de
1'homme et...

Tout compete fait, les ob-
servateurs doutent qu'Haiti
puisse arriver a obtenir le
double du quota, comme le
souhaitent certain secteyrs.
Ils s'accordent S ivaluel a
"quarante pour cent toute
majoration jugie inevitable
du quota.

Pierre R. AUGUSTE,


Chine Vietnam :
nus aL n ralson a condition
que cette decision soit appli.
qume scr.ipuleusement>. Ldu
nide Brejnev et Jano Kadar
orit ajout e : Seut un retrait
complete et sans conditions
des forces cninoises et la ces
sation'd.s provocations anti
vietnamiennes aux fronti&-
res pe.uvent citer une situa
tion de paix dar.i la region

A Bangkok crpendant, in
a affirm mard' de tres bon
ne source que dle conflict 31
no Vietnamien n'est p.is
terming>. Ccs sources souli-
gnet que Tant.once de I'ar
ret de la ?,punition chinoi-
sea n'ava:t 6t6 suivie mardi
d'aucun movement particu
lier stir le terrain, que les
quelque 125.000 hommes que
representent les reserves chi
noises semblaicnt en etat
d'alerte, tandis que leos 80000
hommres du corps exupdi-
tionnaire tena'-nt toujours
solidement le-i' nositions a
l'interieiir du Vietnam.

On signalci' c" mimem sour-
ce a BangKoK que le Croi-
seur 3ovietiqu- ,Siny.vinei.,
16.000 tonnes, qui comman-
d- une escadre de sn x des-
trovers porte missiles, me
dirigeait v-rs le Port de Da
Nang, sur la cote du Centre
Vietnam. Enfin, et toujours
sclon de bones sources a
Bangkok, Hanoi. aur.it mis
en etal d'. .rte avancee
trois de ses divisions d'elite.
On n'exclut pas que cen di
visions pcuiri tnt fire mou
vement vers ie Nord pour
centre Zttaquer le, chi-
nois.


quement pour Monseur Car "" "
ter d'un oquitte ou double >.


SOCIAL Grande liquidation
lien, a ses cousins et cousl '
nes. Aux families Thomas, lu d /
Toussa',nt, Nicolas, Augus- l de 2- o/o
tin. Danache, Milien, a tous e
les autres parents et allies
nous adressons nos vives synr i ila boutiqucrWorld connection
pahiLes obsesobseques seront cle- Blouses A partit de $ 4, obes
bries demain mercredi a 4
heures p. m. en l'Eglisea o $ 18 sacs en cuir $ 6.95, JuVeS,
Sacri-Coeur de Turgeau. ie
convo,. partira du salon fi homes Givenchy, Chemises a
neraire de l'entreprise. G3
xxxx YSL,, et 4 col chinos, nantalons

DSoS deMr fuseau impqrs de
Raoul Bonnet E mppit. d
Les Pompes Funebres Pa- routess couleurs a $ 19.95 et tant
ret-Pierre-Louis vous annon
cent le deces de Monsieur d'autres articles : cadeaux bijoux
Raoul Bonnet
A sa Veuve nee Bazilla etc.
Guiteauo' a ses enfants : Lau
rore Bonnet et famille, Ph NOS PRIX SONT TIRES ABORDABLB6 ET NOS

res Soeurs Ermite Bonnet et MODELS EXCLUSIFS UNE VISIT S'AVERE IN-
Guilia Guiteau des Petites
r Soeurs de Ste. Therese, Soeur DISPENSABLE
* Marie Savio nee' Marie Th6
rese Bonnet de la Congrega
tion des filUes de Marie,, A WORLD CONNECTION,
t Elise et Anite Bonnet, a ses
petits-enfants :Fritz Ge-
raid, Dickenson, Beaudelai- DELMAS 35, au bas du YAGUANA
re, Carmin, Frantzie et Myr HOTEL
Slande Bonnet, A Monsieur 4
et Madame Joseph Guiteau o
fils, Reynaid Oscar, G6nia OUVERT de 9 A.M.
Guiteau, Monsieur et lyada
me Fritz Hyppolite, Mon 4 a 7. P.M., Lundi au
Ssieur et Madame Desnert
Bonnet, a ses neveux et nie-
oes, h tous les autres pa- 5undi au Samedi '
rents et allids,-nous presen "'
tons nos vives sympathies
Les obsaques econl clhan Tel. 6-2637
i tees le Jeudi, 8 _Mar s 4 heu
m res p. m: a la Cathedral N.B. CHAQUE MOIS NOUS RECEVONS DE NOU-
de Port-au-Prince Le con-
voi partira du salon fund- VEAUX MODELES.
raire de Entreprise S la
Rue du Centre. ..


t






!
1

1
n



y

z
3


Iio e -noa osse reeoprepascrv cor


S Pour les Hopmt... en



HANDS(


RIEN A AVALER, RIEN A IN


memes, t domicile; la du4


I


de '6tat ou de Pag


127 RUE DES MAGASINS DE


i Faiblesse, en Panne



)ME UP



JECTER Traitez vous, yous


r6e du traitement depend


e de la personnel


L'ETAT, PHONE 2-2249

.ooeoCss~osGGoogo ,,,g4


WASHINGTON Le Presi-
dent Carter quittera Wa-
shington mercredi pour, se
rendre en Egypte puis en Is
rael dans le but de relancer
le processes de paix au Pro-
che Orient Pour sa part,
M. Menahem Begn 'a ur,-li
fle d',,utliese les d-rniires
propositions present6es di-
manche par M. Carter pour
relancer la paix. Ces propo
sitions. don't la teneur n'a
p-s ete divulguee. porte-
ralent sur la question de la
priority des accords signs


aComa


.---r-r--.---,- -


IDr~,~u~nn~t~o~bu~~,0)3)~-~`


o
5,

n
n
a
i,
y
e

2.


!

t-






PAG 4 MAD AS17


AN NONCESGCR OUPEES


Petites Annonces


L


REBO
PRENEZ UN JION DEPART
AVEC UN BON CAFE...



SUPER

MARKET

SERVICE


Tout pour monter un mar
ket ou une epicerie 232 La
'-.e : 2-3792
MATERIEL ELECTRIQUE
Ilydraulique Sanitaire 83
Rue du Quai


TOYOTA
La marque viable, robuste
6legante, la Marque que
choisissent les gens senses.
IIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03LJ-





(1a333


AMUSEZ-VOUS BIEN

D. P. Express
POUR REUSSIR
VOS SOIREES


Pour vos products alimen
tires pour vote hygiene
personnelle pour l'entre
t en de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
Tel. : 2-3792




0

rus oe 400 droduits ali-
mentaires a votre choix.
LAD TRADING

Rue de 1'Entrerrement
Tel. : 2-3727









LE:S PIBIICITE;S ROSSARD
Etage El;irchi
Maillots imprimnes
Creation publicitaire -
Plan de, ville Panneaux
I'Pl-stification Cadeaux
d'Entreprise...


MICIIEL PI ZI'RAIK No
291 (Grand'Rue oi le client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
Broderie Nepped -
Tropical Tousdes Tissus 78





V "if .-l.


Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853


'SERGE S. GAILLARD
AGENT GENERAL
38. Rue du MontalaiF T61 2 3131
Purlt-au-Pr-ice. Haiti

L'Europe ou I 'Amerique du
Sud Via Santo Domingo et
San Juan.


PHONE : 2-3497 7-1632


CENTER




6 0


Si vous payez einq dollars
le Disque Haitien c'est que
vous ne lavez pas achet6 n
la Rosenthal
126 -Rue Pavee

TOUT A GOGO0
Disques et cassettes enre-
gistrees Radios et coubines
- materiel Electrique arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9, Rue Pavee
Tel. : 2-3439







< CARNAVAL.
Si vous souhaitez avoir le
disable au corps. Faites
vile de sauter jusqu'a Mini-
Records.


DISCOTHEQUE
Carroussel Disco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix d6mocratique pour la
consommation


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


AGENT EXCLUSIF
POUR IMAITI
CAFE MOCKA SONAVESA
ECONOMIQUE TOI, : 2-0853
ET PRATIQUE






Lunettes de haute quality
Exactement ce qu'il vous optiques et solaires en ex
'ut pour 6tancher natural clusivjit chez J. M. Maxime
;ment votre soif Cl61estin opt'cien diploma 98,
Chemnin des Dalles
T6l. : 2-5015


U6
(j53


KID POWER

ABSORBA

Sous-V tements Maillots

SPENCERS

LAYETTES
KANTWET

LITS PARCS
CHAISES POUR ENFANTS


Grand Rue en face BATA


IA



Tout ce qui fait la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme elegan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RUSSO
Optique. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenterie La Qua
lit sans le Prix c'est toute
la 5iff6rence.
66, Rue Bonne Foi Tel.
2-1567


ROLACO
Agence immobiliire No
102 Lalue
-- Bail Estimation etc...
telephone : 2-5735


JOLIESSE
SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)

Photo Chiappini 142 Rue
Docteur Aubry, Port-au-Pnn
ce, Haiti.
Photographies en tous gen-
res Reportages Mariages
Receptions Noir et Blanc
ou Couleurs.


Qualitex HULTISPDRTSAI


LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Petion-Ville Tel. : 7-0082.


266 Lalue Tel. : 2-0737
Sous-Vetements pour gar-
Vonnets et fillettes chaus-
settes et demi-bas Arti-
cle pour Bebe Prix spe-
cial.






Le Magasin qui transfor-
me vos enfants en Bijoux)) avec ses pret-a-
porter 39 Rue des Mira-
cles -


Pour la confection de vos
habits. Voyez Monsieur Ge-
rard Prophete (. -archand
Tai-lleur) Angle Rues du
Peuple et des Miracles No.
121. Port-au-Prince, Haiti.


CONTROL
SINSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contactez con
trol Insecterat 2-4991


Les danses mondaines : Sal [|I!JI^|JDONTJ
sa, Disco, tango, meringue
etc... a. Cabane Choucoune 'ANTI-PLAOUE)
et 1iHotel le Palace en r
Ville
Iloraire Mlastique ANTI PLAQUE
Appelez Harry Policard PATE DENTIFRICE
au 2-1389 7-2010 2-3344 LAD TRADING
ussIWlnuTau eonT1


Rue du Magasin de l'Etat
No. 89
Plastic en 72 de large pour
rideau de salle de bain;
Siam imprime serviettes

AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Reunion
et Pav6e, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las imports velements -
sous-vltements lingerie de
quality -


DISTKIBUTEURlS
Rue de lT,nterrement,
[rl : 2-3727



PHARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face au
NouvelUste Exicution d'or
donnances, soins, conscien-
ce professionnelle Jean Par
do pharmacien
de bain etc ..


CEMENT
La Maison
Rue Traversii
vra'son de v
Domicile. Lei
vent s'appro
tement a son


LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Lalue 'Tel. : 2 1991


'IVERT-GUEST-HOUSE
SAINT-MARC
Cadre reposant cham-
bres confortables toilette,
individuelles D6jeuner
Souper Prix Mod6r6


CUKAKO Club de Karatb
Coreen pour votre pleir
6panouissement physique -
Mental et Spirituel Profe'
seur M. Ldo Cartright. Lo-
cal Ecole St. Jean I'Evan.
geliste.


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour l'ama-
tour et le profess onnel 107
Rue do Centre : Tel. : 2-0945

DONNEZ VOUS
UNE CHANCE
D'APPRENDRE
Club Croissance d'Haiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 T61. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse enfant et adult
Natation
Epanouissement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage


COUCOUILLE
La collection Haitienne
qui vous propos- des lives
sur la lihguistllue, la Socio
logic, la Psychologie, 'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 2eme
Edition de 'SirolinA et le
pricis de grammaire creole
compare, et considerations
Ethno-Psychanalytiques sur
le Carnaval Haitiens.

Avis aux
Inainieurs'
Tous types de Fermeturee
roulantes mdtalliques de sfi
ret6 TURIN, ITALIE -
Grilles articul6es extenst


IL L bles
Rideaux mdtalliques avec
ou sans mar'velle Epals-,,
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes mrtalll-
'A GOGO ques etc...
Ernest Bennett Delal de livralson CIF
ire assure la li Haiti Franco Douane : 60
otre ciment b jours
s clients peu n 8'adresser au Magasin VI
visionner diree tiello Frires 303 Blvd J.J.
depot de I'avt Dessalhnes Phone : 2-3741


nue J. J. Dessallnes, a e6t,'
du akola Moysen on uK
stock tres important esat ton
Jours maintenu pour la cow
modit6 des clients.













BATIMAT

Achat Vente Locatior
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77


Les candidates doive
voir 5 ans d'expdrience
ninum en Electroniqu
niveau sup6rieur et le
de travalller dans un
lieu hautement dynan
Des connaissances
cores magn6tiques et e
binage seront consider(
advantage.
Frangais Anglais ob
toire. Salaire en fonctic
1'exp6rience.
Envoyez curici m
et resume salarial a :
ALLIED INDUSTRIES
P. 0. Box 200 B
Port-au-Prince, Haiti.
.x xxx
ON DEMAND A ACHI
On demand a acheti
vitements usages des
ides 1970-1960. Partic
ment robes de soirde
tells, jupons, chemist.
nuits, sacs a mains, cc
plets, chapeaux, chaus
etc. a homme, Femme
fant.
Pridre d'adresser les
fresh A Boite Postale
Port-au-Prince, Haiti
A LOUER A BABIOLE

Grande Maison (hau
vec Jardin et Terrasse
imprenable 2 grand






SC

C



t
i I





-


LE BISTROT.


port
Lie
Iu, hL
maL
'Os


ges 4 chambres a couch
4 Toilettes Eau chaude i
Frolde nombreuses pi;
et caves grande Cour
16phone, .
Pour Informations T61;
2-4790 2-5E86 2-3921
X X XX)


TEL 2-1809


NE MANQUEZ PAS CE SPECTACLE EXCEPTIONNEL


,imonxaossessor. w Joeos/so >>^a>30eQ-


her- A LOUER
plus


ces
T&- to
Ri

73.
'A


A VENDRM
Voiture FIAT 85t' SH
Coup6 fonctlonnemnent
conditlonn6 peut 6tre vi
la Technlmoteur & Dell
otL vous pourrez. fire v
offres.
x x.r -x

A VENDRE

A Vendre Jeep Suzuki
en parfait dtat.
T6l6phonez le 2-0713 r
. renseignements.

A VENDRE

Camion Bascul Isuzu
mise en service OctobrE
en parfaite condition.
Tel.: 2-3274.



Directeur de
production


LA VISION DU YOGA b
VOUS PROPOSE CE l
MOIS-CI I 4
1977
La Franc-Magonnerie
pour La Radlonique
93 (Dr. Molse PRADIEU)
L'ART DE GUERIR
(Professeur Percy)
LA RESPIRATION COM -
PLETE
TX LA REINCARNATION
e 77 LE REGIME ALIMENTAIRE
ETC...
En vente dans toutes les
73 Librairies et Supermarkets.
153

ON RECHERCHE

nt a Entreprlse commercial db
e mi- sire employer Reprdsen -
.e de tant de vente. Experience de
ed6sir la vente et du Marketing
mi prdfdrable. Voiture Indispen
siue, sable
~ni Envoyer curriculum vitae,
en Postale 1316 R6f6rence D. P
n boxx
6s un x X x x
A LOUER AU
CHEMIN DES DALLES
ion d Un 6tage pour Bureau corn
pregnant six (6) grandes sal
les don't cinq (5) climati -
sees trois (3) toilettes ti
S.A.une (1) petite salle pou -
vant servir de d6p6t ou au
73 tre.
Pour tous renseignements
.ETER complementaire, appelez au
er des No. suivant a partir de 2 heu
an res 30 p. m. ou entire 6 heu
ire res 30 et 8 heures a. m. :
i. den 6-2947 103
e d e ....................................
om L'amour fou
assures,
et en (Suite de la lere page)

S of- me chose, pas plus tard que
W 19 la veille dans une autre
83 banlieue de Tel Aviv oi elle
avait iti arrLtie une premier
c re lois.
Tant d'amour a surprise
ute) a la Police qui va faire su-
es vue bir a la jeune fille un exa
s gara men psychiatrique.


ft0/ s,',oa.o.a'oa ,o RANCHO C.NE


Mardi 6 Mars 1979
AGENT TRES SPECIAL



Lido
Mardi 12 h, 2 h 4 h 6 hres
EPREUVE DE FORCE
Entr6e G. 1-50
8 h et 10 hres
Entrie Odes. 2-00
SEXE ET KARATE
Mercredi 12 h 2 h, 4 h 6 h.
Entree G. 1-50
EPREUVE DE FORCE
8h et 10 hres
Entrde G. 2-00
SEXE ET KARATE



Cine Senegal
Mardi 6 h et 8 hres
VICTOIRE A ENTEBBE
Entr6e G. 1-50 2-00

L'institut
Francais

ACTIVITIES
CULTURELLES

Mercredi 7 18 hres
CINE CLUB : oLe feu sa
cre.- Un. film de W. Forgen
cy, avec Somla Petroux, Li-
lian Arlen, Pierre Fuger, Th6
rbse Thoreux et Yves Lef6-
vre.
Entr6e : 2 gourdes
Carte annuelle : Odes. 15.00


& LOUER


BAtiment Industriel I Fac
ry Bldg zone A6roport.
oute Technico Muffler -
onner 6-06663
X Xxxx
LOUER
Hall A Louer & Lalue -
onne *position Sonnez -
e 2-4928 : 7 h 12 h A M.
hres hres P. M.

Autour de
la stance
academique
suite page 3)
an doit le reconnaitre ce
qui n'emptche quon se met
te au travail des ce jour
sans consideration de sec-
tes ou de religions, en un
veritable conseil oecumdni
que, pour cherher ou de pro
poser des solutions au dou
ble problime d'intdgration
de 1 dglise dans la sociftj
et d'int6gration de la coi,
munaut6 haitienne dans 1
glise.
Nous avons jug( bon cde
donner une large .diffusion
& la communication de Mo
seigneur Gayot parce qu'l
a pos6 et soulev6 une ques
tion d'interit g6n6ral qui si
rdvile prdoccupante, L bien
y penser, pour chacun d(
Nous... Une prochaine fois
nous aborderons les commit
nicationri du Dr Edouard
sur les Tensions de group
entire martiniquais et md
tropolitains et du profes-
seur Eddy Clesca sur l'Ed
cation non formelle en Ha
ti,. ,
W. LAHENS


A Louer un compresseur,
deux marteaux plqueurs et:
ses 6quipements. Le tout A
1'6tat neut.
T616phone 2-3274. 63


AVIS

Je, sousslgn6, Joseph Del
va, artiste sculpteur, donmt-
cilll6 la Capitale, avise le
public. et le. commerce en
gdndral qu'a partir de ce
jour je ne suis plus respon
seble des actes g6n6rale -
ment quelconques de mon
spouse nie Suzanne Mauri-
ce, en attendant qu'une ac-
tion en divorce lui soit in-
tent6e devant fe Juridiction
comp6tente.
Port-au-Prince, 5 Mars 1979
Joseuh DELVA 63


Avis divorce
Il est port& .a-la Connais-
e sance de tous int6ress6s que
par un iugement en date du
n 23 Novembre 1978, le Tribu
1 nal civil de Port-au-Prince
- a admis et prononc6 le di-,
e vorce entire les 6poux Jean
,y Webert Bourcicaut, la fem
e. me nde Marie Banelia Soli
s, mon.
u La transcription du dispo
siti-f de cette decision a 6t6
s faite dans les 'registres de
- 1t'Officier de 1'Etat Civil de
a Section Sud de Port-au-
u Prince a la date du 5 Mars
Li 1979
Port-au-Prince 6 Mars 1979
D. CARRENARD, Av. 63


CAPITOL
CAPITOL I

Mercredi 7 Mars 1979

12 h 2 h 4 hres 6 hI i hies
10 heures
UN MOMENT
D'EGAREMENT

AvaSt 2 h 30 G. 3.00
Apr6e 2 h 30 G. 5-00

CAPITOL II

Mercredi 7 Mars 1979

12 h 2 h 4 heures
6 heures 8 h, 10 hres
LA FEMME DU DIMANCHE

Avant 2 h 30 Gdes. 3.00
Apres 2 heures 30 G. 5.00

CAPITOL III

Mercredi 7 Mars 1979

12 h 15, 2 h 15, 4 h 15,
6 h 15, 8 h 15 10 h. 15

ANGOISSE

Avant 2 h 30 Odes. 3-00
Apres 2. h 30 G. 5.00

CAPITOL 4
Mercredi 7 Mars 1979

11 h 45, 1 h 45, 3 h 45
5 h 45, 7 h 45, 9 h 45

LES 7 VAMPIRES D'OR

PRIX UNIQUE
Gdes. 5-0n

x r xx

fe Luxe Auto Cink

Mercredi 7 h et 9 hres
Entree $ 2-50
UNE FEMME LIBRE


Auditorium
Mardi 7 heures
JACK L'EVENTREUR
Entrie G. 2-00


Cind Triomohe

. SALLE I
NEW YORK BLACK OUT
SAILE 2
$ 1,50 2-00
MOI, FLEUR BLEUE
SALLE 3
$ 2;00
FIST.

SALLE d
$ 1;50
LA RAISON D'ETAT
x xxxx

Paramount
Mardi 12 h 2 h 4 h
6 lheures
Entr6e G. 3-00
8 h et 10 hres
Entrde G. 3-00
EMMANUELLE
ET FRANCHISE
Entrie G. 3-00
Mercredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 2-00
6 hres
Entree G. 3-00
8 h et 10 hres
Entree 0. 3-00
EMMANUELLE ET
FRANCHISE


IMPERIAL

IMPERIAL I

Mercredi 7 Mars 1979

12 h, 2 h, 4 h 6 h 8 h 10 h.

VAS Y MAMAN

Entrie G. 5-00
Entrie G. 8-00

IMPERIAL 2

Mercredi 7 Mars 1979

12 h, 2 h, 4 hres
Entrde G. 5-00
LES RINGARDS
6 h 8 h, 10 hres
Entree G. 8-00

IMPERIAL m

Mercredi 7 Mars 1979

12 h, 2'h, 4 hres.
Entrde G. 5-00
6 h 8 h, 10 heures
LES HAU1 S DES
HURLEVENT

Entrie G. 8.00

x x x x

ETOR-E CINE
Mardi 6 h 30 et 8 h 30
BURK ET SON
COMPLICE
Entree G. 1-50 et 2-50



MAGIC CINE

Mardi 6 hres et 8 hres
QUATRE CHARLOTE
MOUSQUETAIRES
Entree G. 3-00 4-00

xZ x


lh
lc


DANS NOS CINEMAS


Mercredi 7 Mars


Super special Bistrot


RETOUR DU CANADA

POUR UN UNIQUE SPECTACLE



Henri Pierre Noel


et son piano


Jazz Folklore Classique
Piano et Chansons

UNE SUPER SOIREE

MUSICAL BISTROT
EN EXCLUSIVITE


RESERVATIONS -- INFORMATIONS


MARDI 6 MARS 1979


PAGE 4


L-,ql-kPU


0
agm

sm




MARDI 0 MARS 1979


PAGOE 5


LEMONDEDES SPORTS


FOOT-BALL


Les Iaominicain

vivent uine surprise a Port- au Prince
SELECTION DOMINICAINE WASHlINOTON DIPLOMATS 0 0


Le football dominicaitn est
cn grand progress. Les equis
quoyanos 1, lon.t prouve en
tenant en 6chec (0- 0), d'e-
quipe professionnelle andmri-,
calne ,Diplomatso de Wa-
shington au Stade Juanu
Duarte en. presence de 15,000
spectateurs.
Avec un peu plus de me-
tier lavant centre Manuel
Delgado .et l'ailidr droit Ro
berto Rodriguez auraient
pu donner h la selection do
miinical-ne sa premiere vic-
toire de l'annde avant son
voyage h Port-au-Prince ofi
tIle doit rencontrer 1'equipe
d'Haiti les 5 et 7 avril pro-
chains dans le cadre des e-
liminatoires des Jeux Olym
piqpes de Moscou. Les ,Do-
miniticains se rendront ensuli
le a Cuba pour participer
;ti tofirnoi de qualification
des Jeux Panamericains de
Porto Rico. Sept pays de la
Caraib-, doivein participer a
cette competition du 15 au
22 avril: ce sont : Haiti. Cu.
ba. Trinidad. Antilles Neer
landaises, Surinanm, R6pu-
blique Dominicm-ine, Barbq-
d, s.

Pour le match centre les
Diplomates de Washington
le.s ecoliers avaient 'entree
-': a quite au Stade Juan 'Pa-
blo Duarte ce qui exulicrue
lti rande affluence dans un
ras oft le base-ball reste
1, sort national.

La Premiere Dame de la
Republique Dominicaine, Ma
dome Renee Klang de Guz
liian invi ee d'honneur s'e-
t,.:t fait represented par le
Minlstre des Sports, M. Je-
sus de la Rosa aui donn--
], coup de pied d envoi en
presence d'une ple ade de
S-ruisonnalites officielies don't
I Ambassadeur arrlc:ain. M.
Poberto Yost. -
x x X.x '
L'en'ralneur dominicain
.Jose Muioca avail pris ses
i)r(cautions pour ce match.
Afin d'eviter tout effondre-


ment, 11 avaft, pripareM ui
system dfemsif axd sur Ia
mobility de Jose Richaitdb
et la puissance physique de
Juan Manuel Trfnidbd. PIa-
"cds au an enmtre d/une ligne
defensive compl4tde par B-
milio Padron. et Alfredo Gart
cia, tles deux nommes. ont
contred ver sucres- les atz,
ques du sud-africain An-
dries Mazetc0ett du. britan
unique Johbr Askens.
Les Diplomates de Wa-
shington sont en pdreode do
rodage avant l'ouverture du
championnat de la North
American Soccer .League le
mois prochain..

L'equipe aligne une kyrlei
IP dpe joueurs de talent, mats
a quelque difficult a coor-
donner son jeu. Comme c'est
louiours le cas dans les for
mitn.fi <'made in USAY, les
footballeurs viennent de
Inns les horizons et ne par
lent pas le mdme language
technique. Meme le grand
New York Cosmos dolt pa-
yer le prix dp l'lndispensa-
ble homogdneit6 : a preuvw
sa desastreuse tournee euro
penne.
x x x x

Les Dominicains passerent
a I'attinue d&s le coup d'en
voi. Visiblement surnris nar
rette nropension offensive,
les < furent quel-
one oeu ddsorientes et fail-
lirent enesisser un but tla
10tme. minute lorsque Del-
gado- tira sur le poteau.
Cha rl mpent recommends
par Pole lui-mdme aux diri
goar's washingtoniens. 1'at-
tiuant sud-africain Mazeko
allait bientdt mettre de l'or
dre dans la maison et se r6
vdler le. meilleur joueur de
la soiree.

La meilleure action domi
nicaine se prodiiisit peu a-
vant le repos. Avant bris6
une attaque du tandem Son
ny Asken Andries Mazeka.
le defenseur dominicain Pa


Les spectacles se suacedcnt a



L'HOTEL

ROYAL HAITIAN!



Mercredi soir

LA REVUE EBLOUISSANTE DES

Ballets


Bacoulou d'Haiti.




Samedi Soir


| Les Balind'jo Dancers

dans des numerous

touiours surprenants.

2 Soirees Show

au bord de la piscine du
ROYAL HAITIAN

plus an delicieux buffet barbecue
et

i'Orchestre du ROI



Et le Vendredi,

a l'heure du lunch,

Fashion Show

avec la Collection

CARAIBES de Carol,

plus un menu

special du Chef ANDRE

TROIS SPECTACLES !

TROIS RENDEZ -VOUS A PHOtel

ROYAL HAITIAN!

CETTE SEMAINE! .


dron effectun unp loInme
passe vers le rapide allier
gauche Ramon,. Mota. Bat-
tant de vitesse lbs arrilres
m americains Donald Droedeo
et. James, Steeler le domini-
caln. terminal sa perc6e par
un magnifique centre en re
'trait. Au grand d6sespoir
des quinze mille spect -
teurs. Rafael Perez Gomez,
seul face au gardilen amer]-
cain Bob Sfetler tira de peu
de eitd du but. la balle
heurtant l'extorleur des fi-
lets.



HeiSu norganisera

(Suite de la lire page)


A ,la reprise, F'6quipe a-
mericaine mit tout en oeu
vre pour fare le rdsultat.
La-ddfense mijotee par Jose
Mujica donna alors touts
sa measure.
Blen prot6gd par un ex-
cellent rideau d6fensif, le
garden Belman Mujica eut
l'occasion de faire admirniTer
sa, belle detente horizontal
sur les tirs de Mazeko, de
Asken et de 1l1tallen Carml
ne Marcantontio don't les tires
de vingt ou de trendae metres
ont fait sensation.
Le demi d'attaque des Di
plomates Jim Steelp essay
en fin de match d'apportcr
un concourse plus efficace Sa
Mazeko.


Les deux hommes firent
Cayes, par example, mise en passer un dernier quart
place d'un embryon d'n fra d'heure'particulifrement dif
structure hote:i&re aux Go- ficile h l'6quipe dominicai-
naives et aux C7yes, etc... ne. L'alerte la plus chaude
On avait pens& g6nerale- se produisit a la quatre
ment que 1'organisation du vingt quatrime minute;
championnat junior par Hr.i Denny Molendyr servi par
ti serait profitable a plus Steele dribla deux defen-
d'un t tre a nos villes de pro seurs et tira... dans les
vince prdcitdes qui bfneficie mains de Belman Mejia oqu
raient par la suite de certal avait intelliuemment antici
nes infrastructures don't el- c pour raduie t s'a.tgle de
les devr.-ient ddjki disposer. tipour d ngle
Dans ls m, etux sportifs, Les Diplomates de Wa-
on a accs mu eux sportli v une cer- shington serot opposes au
on a accueilli vcc une cer- Violette Athl6tic Club 1l,
taine deception la nouvelle week-end prochain 5. Santo
du retreat d Haoti. On pense Domingo.
que l'organisatlon d'une corn Ce match est tres atten-
petition d'une te-le envergu du dans la capital domino
re ne pourrait que servir ou caine. Le dftenteur de la
mieux asseoir 1, place d Hai Coupe Pradel avait fourni
ti au sein de la confedera une excellent prestation fa
tion Nord Centre et Carai ce au New York Cosmos de
be de foot-ball. Notre touris Fele.
me ne pourrrit qu'en benefit Milard une defaite (1-2)
-eer. Nos villes de province les Violettistes avaient riius
ne pouraient egalement si un tres bon match et le
qu'en prof-iter, en bendti- public du Stade Juan Pablo
ciant d,:s novo:es infras- Duarte voudrait les revotl
structures et de stimulants dirgeants de uvr
nouveaux. Ceci, ne pourrait quipe amricaine, la rencon
que srvir a leur ddveloppe tre revet une grande impor
ment. tance. II leur permettra de
Mais aujourC hui, oil c'est faire definitivement le point
confrme que nous 4n'9O ni avant le coup d'envoi d'une
scrons p.s le tcurnol I -1 .sez dure t mats as
nior de football (qui serait Les Dominicains de leur
pris en charge par le Pana ct seo preparent depuis un
ma.) une grande question mois pour leurs rencontres
se pose : olympiques avec notre salec
Pourquoi avons nous pose ton national les 5 et 7 a-
notre candid ture a l'organi vril prochain au Stade Syl
snaton de c- tournoi a'ors vio Cator.
que nous n'etons pa.- pret ? J. C. S.


Grand success de la voiture ...


(Suite de la 1ire page)

to par le leader de l'oDosi-
tion.
Pluieurs directeurs de ban
que, aes industrels, des fi-
nanciers, des pol ticiens ont
pour eux aussi l'adrLs..e de
l u-ine et se sent fait d6id-
vrer le precieux joujou dans
les meilleurs delais.
Au total pres de tro:s cents
voitures du sieclu> circulent
mainten: nt en Espagne et
autant en Itaile sans comp
ter les autres pays qui sen-
tent dfja souffler les premier
res bruises du terrorismo wo
b-a n.
La technique actuellement
rpplquee c',nsiste a revetir
1'habitacle d'une automobile
cnormale: de lames de dura
lumine et de fibres acryli-
ques compres-des, comme
pour les avions de chasse a-
mdr:c- Ins Phantom.
) Ce revetement special est
a l'epreuve des balles de
9 mm tirecs par les engines
du type sMagnum 45) qui
constituent 1'armement clas
sique des kidnappers.

Les acheteurs ne se con-
tentent jamais de cet... a-
mtnnagement in tial. Forte-
ment sensibllises par les
films de sa science fiction,ils
exigent que leur voiture a-
m lioree, revue, corrigee et
augmnentee devlenne aussi
flable qu'un ch.-r AMX-13
En plus du blindage des
portes et des voltures Us r6
clament egalement une pro
tection speelmte pour les
roues,

Celles-ci sont done pour-
vues d'une chambre gonfl e
Sa pleine presl4n et remplles
de petites boules de matl6-
re plastlque. Ce di'posltli
permit la voulture de pous
suivre son ccdleration me-
S me si les rouec sont m'tral
Sales bout portant.

Les clients plu. prudent.
poursent leurs exigence
0 beaucoup plus loin. Ils vFu
lent aller au dllh du dispo
stitf puremenl d6fensif... e


passer eux mEmes a latt.-
que. .
Un syteme electrique est
alors ;nsa.le suri ls poi-
gnees aes portes avec com-
mande a ia portee du con-
aucteur ou du patron.
L'imprudent qui sans invi
station Unterait douvrir la
porte scr. t 0-ectrocutd sur
Dlace.
Et ce nest pos tout !I
Un double emplacement
est prmvu a co6t de chaque
phara avant. On y install
_u lieu de phares suppld-
mentaires deux tubes lance-
f-ammes, toujuours avec com
mandes d la portee du pa-
tron et de son chauffeur ou
dun garde du corps.
Ce g. dget est lui meme
enmpletd par un daspostif
pour lancement de bombers
lacrymogenes.
La evoiture ldu siecleo se
present finalement comme
la protection aoso-ue centre
lenlevement en pleine rue,
ou le mitraillage entire le
p:csage du feu rouge au
vert.
La voiture du si6cles a ce
penrdant un leger handicap
qui la met hort de portie
du premier venu. Son cofit
est prohilbitif.
En plus du prix d'achat
de la voiuture elle mmemo -
prix trds Slevd on s'en doute
le seul dispositif de blin-
drge ne peut Itre installed
pour moins de 40000 dollars.
En ajoutant les autres a-
m6nagements on arrive fa-
cilement a uf cofit total de
100.000 dollars.
Le directeur de 1'entrepri
se estime lui que la vie' d'un
grand de ce monde vaut
* bien cette petite function.
Apres tout, la Lincoln Con
tinental utills6e par le Pr6
sident Lyndon Johnson (me
me, sans lanct. gaz Icrymo
gne et lance iamtmesi n'a-
i t-telle pas 'coutee 500.000 dol
J lars. .
Aux dernidies nouvelles
Ies atechnlcliEan des asso-
h ci-tlons terrorl'tes tudient
SdSja la mise RU point d ar-
- mks eantl volture ... anti-
3i terrorlate.


VOLLEY BALL
Estudientes a 2
pas du tires
Un rude coup pour les St-
-Louisiens samedi soir au
Collage St. Pierre Ils ont LtA
balayds par les brlllants vol
leyeurs du' club Esludientes-
3-0.
Pourtant ils firent illusion
aux premieres minutes de
jeu et rdalisdrent des sma-
shes parfois assez spectacu
latres. A l'issue du premier
set remporte difflcilement
(15-11) par l'adversaire, la
situation devait bien vitp
changer et les equipiers. du
frnre Ernest perdlient leur-
sang froid.
LEstudientes prit alors
gofit de la victoire finale et
disposal de son homologtiue
par 15- et 15-10 au course
des 2 derniers sets. Bernard
Nau (ex-St. Louisien) et
PIrantz Edouard ont les prin
cipaux artisans de la bonne
performance de l'ancien club
ptilonvillois. Guy Clermont,
Capitaine du clubz St-Louis
a &td le plus transcendent
de sa formation.
L'arbitrage de la reni'on-
tre consid6rde come une
finale avant la lettre n'a
pas 6t6 excellent.
Estudien'es sera probable
ment le grand vainqueur au
classement ddfinitif en cate
gorle Open d'autant olus
que ses 2 derniers rivaux no
font vraiment pas le poids
Le classement acLuel:
1) Estudientes 8/8
2) St-Louis 7/8
3) Club Sportif
Classique 7/10



Avaitt la reunion
des 21 ministries
des finances du
COMITE
INTERIMAIRE DU FMI
WASHINGTON. (AFP)
L'impact de la cruise pdiro
liere sur 1' conomie mondia
le sera. au centre des dis-
c r,.'ins t"'a:-'ront Mercredi
a Washina'ton les 21 Minis
t"es des Finances du comite
intdrimaire du Fonds Mone
taire International.
La dern-re reunion du co
mite, en Septembre m Was-
hington, s'atait terminde sur
un constant relativement op
timiste prdvoyant une oce&t
leration de la reprise econo
m'-,ue en Europe ct au Ja
pon, des progress sur le front
de l'inflation, une rddue -
tion des ddese6dulibres de
paiements extdrieurs, notam
meant une baisse de 1'enor-
inme defc.', des Etats Unis,
et un redres cm-ent d, dol-
lar.
Les venomnents d'Ira' ont
modified la scone economi-
que mondiale en provoqua.nt
une penurie de Petrole et
surtout une hausse des prix
plus forte que prevu.
Plus que la penurie, rela
tivement moddree, c'est cet
te hausse qu'. inquiete les
grands .1 -. Elle r.s-
que en effect de raviver les
pressions inflationnistes en
core fortes dans la plupart
des pays, de moddrer par
centre coup les efforts de
reliance et d'accroitre les
deficits exterieurs des pays
non petroliers.
La tresorerie americaine a
jusqu'a present maintenu
ses estimations selon les -
quelles le ddficiot des Etats
Unis pourrait toinbcr de
quelque 17 milliards de dol
lars en 1978 a esviron 8
milliards cette annoe. II
n'est pas exclu toutefois que
le Secretaire au Trdsor, Mon
sleur Michael Blumenthal,
prdsente de nouveaux chif-
fres n la lumidre de la haus
se de la facture petroliere
et des pertes d'exploitation
vers 'Iran.
Selon une grande banque
New Yorkaise, la Guarasty Trusts, les evdne-
ments d'Iran couteront quel
que 2,5 milliards de dol-
lars a la balance des comp
tes amdricaine cette annee.

ces qui representent aussi
bien les pays riches que les
pays pauvres, discuteront d
galement des conditions sm
posles par le Fond pour l'oc
troil de credits, conditions
trouvees trop sdvres par
les pays en vol- de develop
pement. Ils etudieront aus
siL. un rapport du counsel d'ad
ministration du fonds sur
les moyens d'accroitre les
possibillItes d'utllisation des
droits de tirage spdcolaux, le
novel instrument Mondtal
re International.
La. question de la creda-
tion d'un compete de substi
1ution destiny a Sponger les
surplus de dollars dans le
monde sere de nouveau a
l'oedre du jour de la rou-
nion qui pourrait se prolon
ger jeudi. Cette idee a dS-
ja ute discutle minutes fo'.s
dans le pass au cours.,de
diverses assises Monetat -
res, sans jamals progresser.


Volley et annie de
l'enfaot
Le tournol de volley ball
infantile 13. 11. 15 ans) or
ganls par la FHVB h l'occa
slon de 'annde intei nallo-
rate de I'enrant F'esi InaI-
gur vondredi apr6s-nridt -
a) fere. journoe -
Apres le discourse d'ouver
Tire nu president du Bureau
Federal, I'ingenicur Joa-
chim, le deflle des 12 for-
matinns partlicipantes et za
cistributiun de-s articles de
sport (ballbns de volley-
ball), aux capitaines des 6-
quipes, un public imposant
a assisted a 3 reneontres de
mini-volley-balL
Les tout-jeunes volleyeuses
des Soeurs Saldslennes onti
eu raison en lever db rideau
de cells de Ste. -Rose de 1.1-
ma par 2 sets a 0. 15-13,
15-12.
A 1'issue de la 25. stance,
le College Marie Anne a
triomph6 du Colldge de Sa
cr6-Coeur par 2 sets a 1
(15-8, 10-15, 15-5). En. der-
noer lieu, Charite de St-
Louis a ecarte le College
Bird par 2-0 (15-6,,15-9)
b) 2eme. journde
Au terme de la 2eme jour
n6e (samedi apres-midi) des
6preuves du mini volley ball
les r6sultats suivants ont eto
enregistres :
1) College Marie Anne -
Sacr6-Coeur 2-1 (15-10. 10-
15, 15-6)
2) Ste. Rose de Lima -
CCF 2-0 (15-0, 15-6)
Les 6oulpes sont rdDar-
ties en 2 groups. 15 mat-
ches seront disputes dans
chaque pool avant la phase
findle.
Les 3 coupes qui seront re
mises aux gagnants ont dtd
nffertes par la maison Clau
de Duval.


Un hommc daEfalres nomr-A Edson0


Ayani amassed une balie
furl'une pendant sa carrier
de foothalleur. Edson ;Sam
tes do Nascut-em to iPeltF
veut deveruc un nomme d'aft
Ltarea trees prosp're.
Pliiaeurs fots amdlianenal-
. re ien dollars) I'eg-rol du
ionthnll mondlal a reallse
05-s Itnvestlsbenenitc.s. ires
rentables dans 1 lmnIob.lier,
les bolssons gageuses, ta
commet:-Ce et la publicitL-
Pele vgnt se lancer main
tenant dane I'ndustril rou-
ris.ique dant. son pi'-L d'a-
bord puls ian I- Ainill s
et en Arriqure

Les probilmes matrimo-
niaux i11 est actluelleement.
le chevalier .servant d'ain(e
tres-.,belle danseuse de Sa-
ba). ne sont,. dit-11 qu'un
aspect de sa .c4mpagne pu-
blicitaire. Ill niy a rien de
plus mortel, que 'anonymat,
a-t-il rde.-utaienl, 6c-lar6 a
la :ildi.iion bre6hienne

Pele vient d'effectuerc une
grande tournee de prosrn'r.--
-i.-in c. Afrique et plus par
.,icullerement au Ken.P a ter
re d'dlectioti des fameux sn.
faris. .
n a tenu une conference
de press a l'adroport u i
Nairobi Aux journalietes qut
le pressalent de questions
sur 1'objet de sa visile. Pel6
a avoud qu'll avaLt pris con'
tact avec des entrepreneurs
kenyans pour la con-nrruc-
tion d'un dtablis,sement h6
teller pour le' chasseurs.

Au course de sa- toiirn': Ode
prospection Peld 5'-.st a ej t
merit rendu aux ilis Seychel ,
les et a signed un0 cottrat.
pour 1' tdfb1ssement, d'un


hotei -dp I llge de classes in
bernatloni: ,:..
Emon i.; .ntes do Nascl-
o wr.o cuQ ipte. visiter cer-
tains pa de la Caraibe
aria, dtrL,-l'-.. de enokntibuer
al aeveloppemcfnt du tours
aI.. x En rNilb peat etre 1

EN BREF
Amazones -
Gladiatrices I -
LeTs-enantes au toitre (Gla
diatrices e ont ete defaites
,1-01 par If-' Amnatones. sa-
medl son au Stnae Slyvio
Cator danr; le cadre de la
Coupe Fremina. L'arridre cen
tr .l Berouette voulant pas-
-,,r en retrait a sa garden
Np Nanotte Gelin a envoy
nihltit la balle dans ses pro
prea filets avec la complici
t6 d'un attaquant adverse
Les Amazones ont faith
prpuve d'une plus grande
determination au course de
la rencontre que dirigeait
Paul Joseph Amitle. ,
K x x x

FOOT-BALL SCOLAIRE
a) Le championna; nation
nal scolaire de football de-
butera dimanche prochain
sur plusieurs terrains du
pays.
La phase finale se jouera
en Mai prochain au Stade
Sylvio Cator.

b) En .champlonnat m6tro
politain,. le College Tertu-
lieun Leclere a triomphe du
College Abraham Lincoln
par- 2-0- vendredi apres-midi
(ca,dgorie Open).
Db cotS des Cadets en le-
ver de rideau, le College A-
brahamn Lincoln a pris le
cdesus sur le College Lamar
tliidre : 2-1.


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancour. (Entree Le Natal) Route de -PAroport

Tel. 6-0732

LA MAISON DEP BOITES


Paur routes vos commandes

de boites de:

Chanssures

Patisseie*

Deterizen
Pate dentifrcee

Chemises et lingerie ,
Composants electroaiques

Products pharmaceutiques
Products alimentaires sees et Coangsls
Creme a la Glace

Savons
Fruits de mer

rralteurs e* restnr~tepars

Enforcement de cols et de: de chanmset
Auraffes et tp in eanes
Divers..

Nous fabriquons dealement des sdeslers de class .21St

En format lettres et legaL .





PAGE 0


S 1.50 et 2.00

NEW YORK BLACK OUT


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (zn permanence) 6 heures to et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE II $ 1.50 et 2.00
MOI, FLEUR BLEUE


SALLE III $ 2.00
F.LS.T.,


SALLE IV $ 1.50


La raison d'Etat


kSuite de sl lIre pave) DANS XCONJONCTION-


i ns" toute la measure dte son
art. Sa carricre, la grande,
ne lait que commencer ve-
ritableient Imais. dtja, i'a-
veniir s'annonee tires brilliant
pour lui. car il a de 1'etoffei
et de 1 imaRinaaion. Les nomn
breux success qu'il a conntis
lusqu'ici n'ont pas conti'i-
bue. heureusementi. at le uren
dre plein de i1i-mnemo et sa
tisfaiti de lui-n 1ei 1e. 11 salt
qut'll doit cultiver cha lue
Jour son talent.

I1 scrai mralld par lln ts
. ',iu.'t >l Iu 0 1mii1. il lou1 '.

(liir u l h' fil.s qrlui 1'Oll
voudrIta parler de l ea Pintli
re Capoise. conime on l [ait
aiii irdi lui pour Philomh e
Obin.


Le numtro. 141-142 de.
sConjmnctions vient de p.-
iiira,e. Le sonmmaire esb tres
copieux et tres engageant.
TourisMpe et neo-colo-
niasme : le cas des Caraibes
insulairese de Gary, hector.
Sociologie du protestan
tn. me hatien de Charles Ro
main.
A propos du Pateur El
din, de Rcbert CornIvin.
Restructures haitiennes
dans .es bibliotheques et ar
cni -: n".-'i: .es de Lau-

.od iditio.i. de regle-
ment ies problems patrimo
niarx issues du concubinage
d'Ertca Pasca Trouillot.
La coule.:: ; appat ou
barrier de Yver Auguste.
Ins-ibadjo' de Madelei-


8 r i























R Contre toutes douleurs


ne Pahlere per Michele Mon
Las.
Des notes de lecture de
Pradel Pompilus et une tra-
duction de quelques extracts
de <
RONALD MEVS
EXPOSE A LA GALERIE.
MARASSA DU 7 AU
17 MARS
Ronald Mevs expose ses re
centers oeuvres a la Galerie
Marassa ce mercredi 7 a par
tir d2 7 h P. M. II est un
pointre moderne a 1 instar
d'un 3e. nard Wah.
Nous 'ecommandons vive-
ment cette exposition a nos
lecteurs.


BERNARD WAh AU
MUSEE D'ART HAITIEN
A PARTIR DU 16 MARS
Bernard Wah est un pein
tre mnoderne haitien qui vit
depu.s quelque' annees aux
Etats Unis don't l'oeuvre pic
turale est l'une des plus imn
port.:ites parmi celle de nos
peintres mod. es tells un
Jean Rene e.-ine, un Ber-
nard Sejourne .1 un Valcin
II.
S. peinture qt.'i eAt sou-
vent compare a ccl.e d'un
Jerome Bosch est bourrie de
symbols ayant un sens et
une importance significat:fs
don't il taut tenir compLe bi
l'on veui penetrer dans son
universe pictural qui est liee
S .. i- iI t etilua ... T


Retour
theme
expositi
II a nmi
ser les
huit de
poser
ti- a
cha'n.


<,BON
D'EDRI
REEDIT
Edris
bi'e, vo
ouvrage
cation
Lampes
de deja
man Bi
d'etre i
les edit
Ce ro
teur da
ques R
neurs
nalite
lite,
II est
te oi o
vente
cee bie
mncnt d
deja pa
du roman

PELIN
FRANC
EN DIS
Pelin
ne jou6
fqos e
Theatre
(TNH)
dans le
vec Ro
le role
element
phlisir
tres.

La p
par R.
sur deu
qu'on
tout le
situation
sait et
dre.


Cadea


Bijo



Parfi




10, Rue


Le Congress annual de 'la
Socidt6 Haitlenne de Pedia
trie s'6teridra du 12 au 16
Juin prochain et roulera au
tour dp theme suivant :
l'Enfance necesslteuse.
A l'occ:sion de 1'annde in
ternationae de l'Enfant, la
Societe Haitienne de Pedia
trie, outre ses activities aca
demiques, entend r6aliser
ou participer a des actions
concretes; dans la measure
de ses possibilities. Aussi,
croyons-nous savoir, cette
society lancer sous peu une
champagne en faveur de l'al
laitement ms.ternel (par les
mass-media) en vue de la di
minution du taux des diar-
ihees et de la malnutrition
precoce dans 1 -E classes ne-
cessiteuses. D'.utre part,
cette socifte a 'intention de
suggerer aux organismes res
ponsables la reprise de la
champagne 1d'eradication du
tteanos. La Suciet6 haitien-
ne de Pediatric participerait
a une tell campagne qui
eut a donner des resultats
positifs dans Ic temps dans
la region des Cayes, de Fond
Parisien et de Deschapelles
E.le suggerera.t egalement
la mise en application du
texte du oode du Travail
Franqcis Duvalier qui -fait
obl'grtion aux industries et
chefs d'entreprise de crier
a proximity de leurs 6tablis
segments des garderies d'en-
fants valuables au b6nefice
de leurs employes.


oeuvre pl e lque : Le On apprend .1 autre part
S'airbr .. souse sonu ue la Societe liaitienne de
illeus il place son Pediatrie s'est laniee cette
on. annee dans une vaste opera
s six ans pour reali- a dn u vs r
.s six aspos urm ali-ltion de collectes de funds
quatornse tiles e rafles, bals de charity (le
ssu Musi dArt Hai- premier ar.ea probablement
rtr :11116rM Harp lieu l'oc-asion de la fete
partIr um 16 Mars pro des maire,, concert, reci-
x XXtals de ...L ique,
Ax ctullement la Societ hai
DIEU RIT> tienne de Pediatrie (creee le
ISS SANIT ARMAND 6 Mai 1976) compete 34 mem
TE bres. D'apres ce que nous a
Saint Armand a pu
uila des annees, deux L'international
es : Un esail d'expli Women'S
du ,Di:uegue de mes association o
s,,de pMagloire St Auti
a rnedit( et tin ro- Haiti
on Dieu Rit qui vient L'International Women s
eedite en France par Associ.ation of Haiti a 1P
Lions Soleil plaisir d'informer que les
oman classe son au- gagnants de la rafle, tires
ns la lignee d'un Jac au course de son bal de Bien
.oumain des Gouver- faisance, tenu le 24 F vrler
mais ave sa person au Club de Pltion-Ville,
mais avec sa person SOnt les suivants :
propre oin original No. 0581 Ticket offert par
la PAN AM gagn6 par M.
s- ouhaiter que crt Fawzi Attie
reedjtee don't ]a No. 0379 $ 100 Savings Ac-
signature sera annon count offert par la Banque
ntot soit plus large- Royale du Canada gagne
diffusee car elle fait par Madame Robert Lough
artie de nos class!ques lin
tin. No. 0913 $ 100.- Savings Ac
x x x x x count offert par la First Na
tional Bank of Boston ga -
TET DE gne par Mademoiselle Gla-
K ETIENNE dys Beaulieu
iQUE No. 0090 $ 100.- Savings A
-Tet de Franck Etien count offert par la Banque
e pour la premiere de Nova Scotia gagnd par
n Jul let 78 par le Kevin Decker
e National d'Haiti No. 1016 1 Tableau de la
avec Frangois Latour Galerie Nader gagn6 par
e role de Polid6 et -- Melle. Marguerite Ed Etien
land Dorfeuile dans ne i
nde Pira est uitenl No. 0736 Une montre offer
e Pire est actu- par VERSAILLES (Bigki
ei disque pour le Frre gagn6e par Melle.
des uns et des au- Sabrina Lamothe
No 1520 Une montre offem
te par la maison Fouad A.
iece est registree Mourra gagnee par Mada
ymoid .smangls me Rudy Dana
.x disques. Ce qui fait No. 1500 Une montre offer
est certa n d'avoir te par la BELLE CREOLE -
texte avec outess les gagnee par Mr. Davis King.
ns cocases que i'on
qeu l'on aime enten Depart
Hier sont p.-.;-is a destina
tion des USA nos amis les
Dr Jean Robert Mathurin
Cardiologlue et sa femme An
UX.', ne Marie, Radiologue. Ils
x rsnisteront a un congress me
dical sur les dernieres nou
veautds au Miami Conven-
UlX, tion Center.
Nous leur souhaitons de fai
re ample mission de connais
sances au course de leur sd-
jour dens la Mdtropole de la
alM SFloride.

AVIS
Les V6nlrables Maitres,
les Membres des Respecta-
Bonne Fol bles Ateliers de cet Orient et
tous ceux de la Fraternit6
Tel 2-1520 sont invites a assister au Ri
te Fundraire qui sera orga
nis6 le vendre'di 9 du cou
rant i 7 h P. M. au Grand
Temple de la Rue du Maga
sin de l'Et:t i la M6moire
f ddo PRINCE I des Frnre. qul ont d6pos6 la
truelle.
HAITI Le oranc' Serertaire
de i'Ordre


d6clare un membie dir.-
geant, elle mene une vdrlta
ble cutte pour l'existence,.
Elle est une filiale de l'Asso
ciation mtdicale haitienne,
reconnue par le D6parte-
ment de la Sant6 Publique,
affiliee t la Socidt Interna
tionale de Pddiatrie et en
course d'affiliation k la So-
clet6 interam6rcaine de Pe-
diatrie. Son but est de tra-
vailler au ddveloppement de
la m6decine infantile en
Haiti et t une amelioration
continue du statut de 1'en-
fant haitien.
Son curriculum est assez
r.hargd :
-organisation des premier
res journdes de Pediatrie.
premiere celebration
du jour de 1'enlant haitien
Campagne de vaccina-
tion (D6cembre 1977 -- F6-
vrier 1978) : Diphtdrie, teta
nos, coquelhiche, Polio, BCG
dans la region de l'Arcahale.
2 Campagnes centre la
rougeol en Oct 1978.
-- 2 participation t des
congress de pediatric en Re-
,mublique dominicaine etc..
Les objectifs de la Societe
haitienne de Pbdiatre sont
a court et a long term :
Parmi les objectifs a court
term -
organisation de soirees
mensuelles de P6diatria
dans le but d'arriver a une
standardisation de la prati-
que ue la m6decine infanti-
le
Carmppane en faveur di
l'aelaitement maternal
-- reaction d'un manuel
de Pediatrie h usage local.
Parmi les objcetifs i long
term :
Gdnerallsation de la
vaccination
Etablissement d'une
pharmacie communautaire
au profit des clients des ins
titutions puollques
-- Creation d'une institu-
tion destine a recevoir les
petits orphelins, infirmes.
mendiants qui tiainent dans
la rue.

Echos et
Information
Hier dans la matinde, un
ebroueur a faille trouve .la
mort dans un Igout de la
Rue des Miracles. II fut pern
dant une demie-heure rete
nu prisonnier jusqu'au cou
dans les amas de fatras et
de boue, menace d'asphyxte
a tout instant, et d 6tre en-
traine par le fort couranTr
en direction de la mer. II a
fall intervention promp
te de ses camarades qui fi-
rent la chain afin de
maintenir sa tete hors de la
boue et des fatras, d'empf-
cher qu il ne soit emport6
vers la mer et attendre 1'ar
riv6e des pompiers et de
1'ambulance de 1 HUEH.
Cet incident a caused hier
un certain 6moi dans le
secteur oil chacun se sur -
prit a. penser qu'un brave in
dividu aurait pu trouver la
mort justement par incon-
formit6 de notre systdme
d'egout qui est nettement
depasse et inad6quat.
La date de 1'ouverture des
travaux de modernisation de
notre syst6me d'egoft n a
pas encore Wtd fixe, mais
1'on sait que le gou-
vernement haitien dispose
d'un credit total de 45 mil
lions de dollars en vue de
leur r6alisation.
Toujours en ce qui a trait
aux travaux de modernisa-
tion de notre systime d'e -
gofit, on apprend qu'ils per
mettront durant leur du-
rde, la possibility de crea-
tion d'au molns 20.000 em-
plois. Ce qui contribuera ,
dimninuer dans une certal-
ne measure, le taux du cho-
mage dans les classes labo
rieuses de la region m6tro-
politaine.
x x x x
Les usagers de la route
(automobilistes et pistons)
attirent notre atten -
ti o nsur 1' tatd u
pont du Sacrl-Coeur de
Turgeau. En effet, on pense
que les parapets et les mu.
rets Ileves en bordure du
ravin (en'amont et en aval
du pont). n'lnspirent pas tnle
grande security. Us ne sont
pas en measure de resister au
choc le plus banal.
Le D6partement des Tra-
vaux publics ne pourrait-il
pas accorder plus de soin a
cet pouvrage tellement ex-
ceptionnel (du molns. on
est oblige de le penser) qu'll
a pris prls de 3 ans pour
etre construct et fraet cou-
ler assez d'encre.


LA VIE CULTURELLE,


La Socidt. Haitienne de Pediatrie

et I'Annee Internationale de I'Enfant


a la mdmoire de
Danie Desinor
Pour la monte toujours
plus haut vers la Lumniere
6ternelle de l'ame de Danie
Desinor Andre,
A la date anniverslare du
passage de Danie Desinor
Andre de cette vie a '.autre,
le 10 Mars, il sera celebre,
pour la monte .de son ame
vers la Lumiere absolue, en
1'Eghse du Christ Roi, le sa
medl 10 Mars 1979 a sept
heures du matin (7 h. a.m..).
une Messe de .Rtequiem pour
qu'elle obtienne la Paix pro
fonde et eternelle.
Les parents, allies et amis
sont invites a y assiter ou
a s'unir d'intention avec ses
pere et mere, son epoux et
ses enfants.
Avec leurs remerciements
anticipes.
P-au-Pce, le 6 Mars 1979


AU NONDE CiliC


Une piste
d'atthrissage
au Borne
Du D6pt. du Nord, nous
avons appris qu'une piste
d'atterrissage a ltd trace
au Borgne sur une des pro
pridtis Irivdes de la Famil
le Bennett.
Longue de 1.800 pieds, cet
te nouvelle piste s'6tend sur
l'unique terrain adequate de
la zone, situo en bordure de
la plage de xNan Sable,.
Le trac6 de cette piste au
torisn par le D6partement
de l'Int6rieur vient d'6tre a-
chevd par son propri6taire,
notre confrere Ernest Ben-
nett qui projette d'y faire
atterrir sous peu son avion
personnel, une Cessna mode
le 1979 de quatre places.
En ralson --e la nature sa
bleuse de cette piste, 1'acces
en sera interdit aux appa-
reils de gros tonnage.
La liaison piste Borgne
3 kms. de route sou-
vent impraticable r cause
de la rividre du Borgne, tou
jours en crue, sera assure
par un jeep amphibie suisse
across-countryz).
L'atterissage d'un avion
au Borgne mettra d'onc cet
te intdressante ville du Nord
ainsi que ses fabuleuses pla
ges de Fond de la Grange
et de gChou-Chou Bay>s a
30 minutes de Port-au-Prin
ce et nous ne pouvons que
fdliciter M. Bennett pour cet
nouvelle initiative qui td-
moigne de son esprit pro-
gressiste.


Le Conii-e
Executif du
(Suite de la l re. page)
Mme Otto Salzmann : 100.00
A. Hage : 50.00
Oso Blanco (cash): 10.00
COMITE CARNAVAL 1979
12 FEVRIER 1979
Auberge du Quebec 100.00
Duval Industries 100.00
Europen Motors S.A. 200.00
Cheque 358 cpte
2907 (Carlo B) 50.00
Daccarett cpte 4328 : 100.00
Tabacs
Comme II faut: 500.00
Electro Store : 50.00
Caraibes Market : 50.00
Sallen Guirand-
Gay Paris : 50.00
Automeca : 500.00
National
Dry Cleaning : 100.00
All America Cables : 100.00
Cheque 680 epte 3006 : 50.00
Mourra Frlres : 100.00
Axel Mangones : 200.00
Mme Roland Vorbes : 50.00
Robert Jean (cash) (40.00
Pharmacle Chevalier 10.00
COMITE CARNAVAL 1979
.14 FEVRIER 1979
R.H. Carlstroem : 100.00
Compagnie Haitienne
de Moteurs : 250.00
Compagnie Haitienne
de Moteurs : 25Q.00
Banque de 1'Union
Haitienne : 400.00
Banque Royale
du Canada : 300.00
Banque Royale
du Canada : : 200.00
Banque Populaire
Haitienne : 200.00
Utility Motors : 200.00
Max Theophile : 100.00
Loisirs S.A. : 100.00
Xeros d'Haiti : 200.00
Galerie 128 : 50.00
Pierre Gabriel : 50.00
Mine Neilan
Necker (cash) 10.00
R. Marini (cash) 100.00
Lovensky (cash) 20.00
(a suivre)


ORCHESTRA PHILHARMONIQUE
STE TRINITE
DIRECTION: EDGAR CURTIS (CHEF D'ORCIIES-
TRE INVITE)

Programme
SYMPHONIE No. 7 DE FRANZ SCHUBERT EN UT
MAJEUR
FANTAISIE TROPICAL DE JUSTIN ELIE SOLIS-
TE : MICHELINE DALENCOUR
QUATUOR VOCAL DE FRANZ SCHUBERT Ar
NICOLE ST. VICTOR: SOPRANO
ALZIRE ROCOURT : ALTO
LARRY CLAYPOOLE: TENOR
JAMES SMITH: BARYTON
CANTATE No. 50 DE JEAN SEBASTIEN BACH
CHEF DE CHOEUR : JAMES SMITH

Entree : Adulte $ 2 Enfant $ 1

Samedi 10 Mars 1979 : T7h3 P. M.

AUDITORIUM STE TRINITE


TOUTE LA MUSIQU


TOUT POUR LA MUSIK


E





'"w1


ou vous trouverez les disques que vous desire

ainsi que les fameux instruments de musique
et les chaines hi-fi stereo






O YAMAHA


Le pianist
Virtuoso Henri -
Pierre noel
en Haiti
Une excellent nouvelle
pour les m1lomanes et eS
musicians :. Henri Pierre-
Noel, lun des artistes hal
tiens les plus appractes .b
l'6tranger est parmi nous.
Veritable virtuoso du pia
no, sa carrier debuta au
Manhattan Music Center lde
New York. Son triomphe
peu apres au Brooklyn Aca
demy of Music, ne deva!it
laisser aucun doute quant a
son immense talent. Apres
une longue serie de succdi-
dans les grands centres a-
mericalns, notamment a Phi
ladelphie et au Grand Piazza
HOtel de Chicago, il se ren
dit en Europe. En'Belgique.
en France, en Allemagne.
au Luxembourg enfin per-
tout oel il se produisit; son
talent, allied maintenant a
une solide experience et a
une parlaite connaissance
de son instrument fit mer
veille.

Etabli a Montreal depuns
quelques annees Henri Pier
re-Noel est avantageuse-
ment connu duns tous les
milieux et particulierement
bien sufr dans les cercles ar
tistiques de la metropole ca
nadienne. Auteur-composi-
teur, il a cred ou arrange
nombre de morceaux popu-
laire. D'une versatilit- pro-
digieuse, Henri peut inter-.
preter avec le meme brio, un
morceau classique, un blues
langoureux, un air <,disco,
a la mode ou une musique
folklorique du terror. Sa
main gauche. d'une extraor
dinaire agility. i'a fait sur-
nommer d'ailleurs. lors dec
son dernier spectacle a la
Television Canadienne Ckrn,
dle pianist a la main gau-
che,>.
I1I est auj.ourd'hui chez
lul, chez nous en Haiti. Il
donnera un seul et unique
recital le mercredi 7 Mars
au Bistrot. AprMs le triom-
phe de Ti Corn dans le me
me Ptablissement voici pour
le plaisir de tous, un chaud
mercredi du Bistrot a ne pas
manquer.

Mercredi Medical
Conference dii Merere-li 7
Mars 1979 a 8 h P. M.
Par Dr Nicoe Hyaemnthe
BELIZAIRE.


Dans le but de s':tts-
faire toujours sa t'.lnte
' le a deja regu de ires
beaux tissues at campa-
gnes et imnrimes pour
les robes fra:chs. ainsi
que des dessns pour en-
fants.
Vous trouwveZe un grand
cloix de brod,rie Smisse,
broderie fantaisie impri-
mde, cretonne, damasse
pour napnes et mate-
lua. plastique pour ta-
bles et rmdeaux, serviet
tes de bain superieu-,
draps et tales ainsi qale
des most quaires pour
routes les dimensions de
lit.

parr les BeBes

robes, chemise,; bras-
.itres t dcraps brocdes,
'oust'quairt- or-illers
chaussons etc. :nsi que
des robt- pour ei'ants
de 9 18 manis.

pour la Peau

Le av-S Du-t-ex, le
Savon ae. rose et coeom
bi.

Au Monde Chic

est toujours heureux
de vous recevoir.
Rue de IMagasin de
I Etat 89 -


. F46 Mffdff omfgNeff


---~- --UUII~CLU:-Y-- ~YY~aMHMO ~w-maMC--xU13 i LlYY-MZ _~~


~jd~/lj~,l'~_J\~\:: `~; /-~111111


'~bnv- ~t- -a~-r~ ".l;- ---- ---- -~l ~e~9~=


LB eSOU VLLBTB


MARDI 6 MARS 1979


PAGE 6 LU .BOUVRLLWrZS MARDI 6 MARS 1979
-:Z-.:.:.::*.~9 -t-u u- ~ -


~r~su3




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs