Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10329
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 1, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10329
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







PEKIN AFP)
l. Chine, tiprts avoir lals
m passer I'Forage de la rc-
probttilion mondiale sur sa
lihlionll dui Vietnam, a
r|pri:i juidl l'offensive dl-
p|laiintilqe. et d'accus6c est
divviiuitf accusatrice.
Un long commentaire de
I \!ience officille Chine Nou
vc lit a soulignt Jeudi que
la cle pour resoudre la ten
.oiln aictiuelle dans le Sud-
l', Ashitique reside dans
lt, rtqralt minutuel> des for
t'a chlinoises du Vietnam
vi tinainilennes du Cam-
iSage.
C'pendant, relevent les ob
i.ate urs, la Chine prend
h',', s;oln doe ioi pas pren-
til dliricctement ta son comp
S c:te idee soutenue par
certain nombre de pays
1- 4. i n irt.


(oa:itn rie o
, les E
,,n la (r
,- g ,';nr| p;a




UN HE
ANNI

Auj ,bI'd h
!i ,'rn M
1 wi, t. e bi
pir ncli,
p.it qutstit n
iw dui



,' Dr. Co.l.a
G( .orgt's do
,' ai ppI
e l. '.c s0
d. d u ,r a
ql n I r at' "
nri at ,ns h
Cct' t dat

I 'irNux ami-
1 1 1 du j
( ". I r' 'i t :

t i air d



r( Jo'
;I 11 1 F





'J ltw Anl


WASHINGTON (AFP)

Les Etats Unis viennent,
d'essuyer un serieux revers
en perdant le contr6le de
leur station d'lcoute ultra-
secrete de Kabkan, situee
dans !e Nord de l'Iran, qui
etait charge de la surveil-
honee des lancements de
missiles soviltiques.
De source americaine, on
confirmait mercredi soir que
les 20 technicians ameri-'
cains avaient detruit l'equi-
pement secret de detection
Slectronique esAme a 500
millions de dollars, avant
d'etre Svacues vers Teheran
t board d'un avion militaire
de l'armme de Fair iranienne.
Selon ces memes sources,
les technicians amtricains
ont Itd forces d'abandon-
ner leur post en raison
d'un conflict survenu avec
le personnel iranien de la
station et on et non pas a la sui
te d'un raid de guerilleros,
comme il avait d'abord StI
annonce. Avant d'etre eva-
cues, les 20 specialistes a-
mlricains 6taient pratique-
merit retenus comme ota-
ges.
La perte de cette station
dlecoute, considdrle comme
la plus important installa-
tion de ce genre en Iran.
aurvient au nrrimenli ot lad
ministration Carter s'effor-
ce de convaincre un Senat
piutot sceptique que les E-
tats-Unis ont les moyens
de fare respecter par l'U-
nion Soviktlque le future ac
cord sur la limitation des
armements strategiques
(Salt 2).


pour, Philippines, Indon6sie
et Malalsie). cohine Nouvel
lea soullgne que dla qontre-
attaque' d'auto-ddfense chi
noise centre les vietnamiens est centilre-
ment dlfferentes de el'agres
sion du Vietnam centre le
Kampucheas. Mals la Chine
laisse entendre qu'elle se-
ralt prcte, a se soumettre k
cette ldee de retralt mu-
tuel car elle reflete le prin
cipe de la non-occupation
des 'territoires des autres
par des forces armies. .,

A ce propos, I'Agence ne Nouvelles se demand
apourquoi Hanoi refuse de
retire ses troupes du Kam
puchea s'll n'est pas un a-
gresseur et s'il n'a pas d'am
bition d'expansion.


ne, eUti Ie La- La position chinoise, rel&-
jlatis-Unls, le Ja-
ande-Bretagne et ve-t-on dans les milieux di
s dii groiupe de plomatiques, est particulli-
rl iilande, Singa- recent habile. Solidement,
implantde militairement a-
pres avoir jusqu'ici faith fi
des menaces sovi6tiques, elle
reprend maintenant 1'offen
EUREUX sive diplomatique car elle
VERSAIRE souhaite effectivement un
retrait mutual. Mais en m6
"ui le ler jour me temps elle ne veut pas
oi.s du l'.nne est se lier les mains en subor-
'ii chore a un des donnant son retrait du Viet
n e, t plus sym- nam a celui des vietnamiens
ni.mbnrs du per- du Cambodge. Elle retirera
Nouvellibte. ses troupes au moment
x quveili tmbreu quelle aura choisi le plus

t notore Journal opportun, sur le plan mili-
otilesagit de taire et diplomatique.
eu'll s'agit de
ibortitur Gilbert Le vice-premier Ministre
nt. on est unani- Deng Xiaoping avait pound
recilr le devoue- la premiere fois lundi appu
':is de 'initiative, ye cette id6e de retrait mu
u travail. Et ce tuel des forces etrangeres
Sri( ,. le sens des en Indochine sans faire de
umaines. parallle ni de liens entire
e du ler M:'rs est les deux actions chinoises
n poutir ses nom- et Vietnamienne.
et ies collabora-
our.i.il d'entourer
:,mpathie Gilbert
ausit le taquiner Affaire de
ment tout en a- Gasoline
'e i] rabrouer ou
quer. ce que per- Un contentieux qui sent
nt il iime tant hbif epxister entire une com
itres pagnie fournissant l'or
',r Inste., nou. di- noir> it un ddpartement mi
r, excellent collar nisteriel dans une affoire
tnt, Fete, ay"z de ristourne en faveur de
Si)ciir jeune. ce tiurs. aurait trouve une solu
'ltolltr qui Oest tion A l'amiablp (levant la
de cacher son fermetd du tiltul-ire pour
t-On affection. Ad remboursement en faveur
nis Georges. de 1'Etat.


II y a quelques semaines.
les Etats-Unis avaient dejia
abandoned leur station ra-
dar secrete de Klarabad. en
Iran, mais avaient decide
de maintenir celle de Kab-
kan en raison de son im
portance.

Situee a seulement 60 kms
de la fron'tilre sovietique,
la station de Kabkan etait
utilisee par les services de
renseignements amfiricains
pour enregistrer les signaux
radios smis par le centre
spatial sovitique de Baiko
nour, i environ 1.000 kms
de la frontilre iranlenne.
La perte de ces deux sta
tilons d'coute amlricalnes
en Iran va probablement
compllquer la trche des ser
vices de renseignements
charges de la surveillance
des lancements des missiles
sovietiques, estiment genera
element les observateurs.

Toutefois. les Etats Unis
dispqsent d'autres moyens
pour suivre les activists mi
litaires en Union Sovidti-
ques : satellites espions, a-
vions sp6cialement 6quipes,
et stations de radar au sol
mobiles.
Les Etats Unis ont en ou-
tre te rcecemment autori-
ses a rouvrir en Turqule
tlrols stations d'6coute se-
cretes qui avaient Lte fer-
mles durant trois ans A la
suite des divergences surve-
nues entire Ankara et Wa-
shington sur le problem
de Chypre et l'embargo a-
mericain sur les venues d'ar
mes f la Turquie.


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET

CLIMATE DE MALAISE


Avant la rencontre


Begin / Carter:


WASHINGTON (AFP)

Un climate de malaise, une
mefiance accrue et un sen
timent de d6couragement do
minent l'ouverture jeudi at
Washington des entretiens
eidre MM. Jimmy Carter et
Menahem Begin.
Une nouvelle fois les re-
lations entire Israel et les
Etats-Unis traversent une
passe difficile et la franche
explication tentee par deux
hommes d'Etat aux person-
nalitas divergentes s'annon
ce rude.

Isradliens et americains
sont en porte-a-faux sur
pratiquemernt tous les dos-
siers. Ils different meme
sur la simple evaluation de
la situation. Apres le dfsar
rot du debut de la semaine,
c'est l'exasperation et une
source de colere qui sont
percelitibles a la Maison
Blanche.
M. Begin. apres s'etre fait
price de-venir aux Etats-U-
nis, a refuse d'aller a Camp
David. Ses discussions avec
M. Carter auront lieu a ht
Maison Blanche.
Dans l entourage du Pre-
sident on s inquiete aussi,
ouvertemenl' du faith que le
premier Ministre Israelien
vient a Washington sans
MM. Moshe Dayan et Ezer
Weizman. ses Ministres des
Affairs Etrangeres et de la
Defense, des tinterlocuteurs
roflechis,. selon l'exp'',ession
d'un haut fonectionnaire.
Les declarations du chef
du g.ouvernement israelien
a son depart jeudi de Jeru-
salem nont rien fait pour
alldger les craintes ameri-


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


I 1t.''NAVAI, 79 DANS


Iat r i ni. a coim un
i' Ai l i til iFe'te du
i 1 i t 1 I i' l iii xtatique,
.:. .ttt io ( dII dohanche-
I., i l,'t.i dcl I'anim action,
(ill .,1111 l 11.11' ll-il I "scn


A .: (; ,i '.'- h.s <.Bam -
i Ii'lr I'(r i Ill et ac-
llllll., l);n ;va l :m t, 1c group
I" HAC' A l. )); Il l,-t l. 1n

S .v r: is nr de la Cite
pilp id liw e pelid'lll
)() li"-. .l;,., .e F(troiJu e B A
(l1 \i sa :sintant flatte, re-


Par Joseph Roger MILCENT
vient sur sa decision afin
de satsfaire tous s" f:nati-
ques ces Gonalves, de Rabo
teau, de Vie-Chapelle. de Ca
Soleil de Descahos tec.

Monsieur Adler Brutus, la
p:i que tour .nte du BACHA
avait recommanlde a tous
It's gais lurons de toutes les
couche, sociales de porter
un maillot rouge. Stricte-
miunt. On tienit a la cou.eur
ROUGE. Euh oui... C'est u-
ne tradition sacro sanLe.
La couleur rouge.

A St Marc, aux Verr'ettes.
a Marchand e:c 1 exultation
se lisait sur presque Lous les
visages. Qu: nt a la Petite-


Riviere de i.Artibon te. Ile
group la renommep du suptr group
pe donnant ia p .pul.iire ch, n-
son a success : Chaite-la vo
le... Chatte-a \olc Mc.zan-
mis aidem tkiimbe chatt1 -,
A la Petite Riv ere de t Ar
tibonite. le Car'. ,',1 .,' de
roule autour di. t'o:-,'e pr.n
cipal : Chatte-la vole...

AU SUJEl DL TAS DE
BOIS DE CHAUFFAGE

Nos rernm'reo enaqutes u
tour d's tas de chiaulfage
confisqu s'.:r :, pia u-
bliqu i d- I-e RB i-reR
de 1'Artibon.tt ont reie,.e
un process serb,.a de ven-
te> ainsi libclltt

-,Conformemrnt a '. arltcl
28 de a tlo: d' 17 Aofit '9j.
relative a -a ,lrte de pro-
dults forces eors ii ; ete pro
cede a la ver i tl aux 'nche
res de soixante '60' buches
d acajou pour ia some de
225 gdes. qul .,ra veree a
la Caisse du Departement de
1'Agricuture piur compete
de l'Et t
Le process verbal de ven
te a ete redive par 1 Ag'nt
Forestier, en l occurence'. M.
Felix Fleuridor a Petite RI
viare de lArtibonite le 21


canes. Unis est de convaincre les
6gyptiens de changer d at'
tudes, a dit M. Begin qu
s'appr6te a cancerr aux E-
tats Unis une champagne de
relations publiques sans pi
cedent aupres du congr6s
et de l'opinion amcricaine.
M. Begin en reclamant un
changement d'attitude de
lEgypte exige en fait unea
modification drastique des
positions americaines qui
sont desormais tries proches
de certaines theses defen-
dues par la deleEat.ion du
President Sadate.
Sur la plupart des points
qui posent encore des pro-
blemes les Etats-Unis sou-
tiennent plus les vues 6gyp
tiennes que celles presen-
tees par Israel. reconnait-
on de source au'onisee amd
ricaine.
iDe sources diplomatiques
a Washington, on souligne
que c est ainst le cas stir
les trois obstacles mnalei'rs
a un iraile de palx La d6
finlti11o d tn calendrit d oun
anl p ) t r la in l s e
e 1 I a c e d un regi 1
nvme dt .ol'nomie llnterne
poiu les pales Inilcns de Cis
jordane et t de uGaa. lai 1r166
niinence d un traite isratt-
hlo-tVpten s' r les pactes
ainteriturs ti' plpto-arabe et
i da'e de l change;e d'Anim-
basstadeurs et're I E '.ytiei
et Israel
Dans ctctte atmosphere de
con1liontation M Begin a
un avantace certain sur M.
Ca-ter don: la marge de
manoeuvre est dcja trcs re
dulte par des considerations
de politique itenoeure alors
que a engage aux EUl-ts-U-.c
'mir suite Daces 4)


Lettre du
President de la
Comussi nr
Communal
a < Por:- u-Pr,n" Ie e r
Maro 1979

Monsieur le Dirccteur
Sous (e itre ,Un iratic
comnpensa!eur' paru dan-
1vore edition des vendr(d:
23 et samedi 24 Fevro r ;"
vous referan' aux hvpotl.'i
'es d' in nTiU(nPl r vous t i-
vez affirmed quoe iets ,gm-
diS Its .i a ej I s',ir ia peltii-
se dl Champ rie Mars ot't
coute 100000 dollars-

II v a d :n co' ,, enchaal
nc.'-votil t(' ul ilem en'. (' '
le sonmne tee par Ies fI'
neI rto 's H Ip I tutre, les l't
Vyrs d"os emplacemenis
df'ux can s emplac(ments 1
X dollars pour les trotls

fVoir suile page 81


T416phone : 2-2114 Bolte Posale : 1316
Rue du Centre No. 212


CHINE / VIETNAM : EXPECTATIV


HANOI (AFP)

Stabilisation sur le ter-
rain militaire, enllsemeifn
dans le domnaine diplomanii-
que, incertitude el impuLs-
sance des analyses, tout
dans l'etape actuelle du con
flit arme sino-vietnamien,
amene a adopter une atti-
tude d'expectative.

Apr5s une premiere pha-
se de progression rapide
des troupes chinoises en ter
ritoire vietnamien, suivie
d'une phase de regroupe-
ment et de consolidation
des positions acquises ou con
cedees, la situation sur le
terrain semble devoir se sta
biliser et les changes de
tirs baisser en intensity. de
puis trois ours, sur les
fronts de Lao Cai iNord-
Est et de Cao Bang INord).
Seule la region de Lang Son
iNord-Est) elait encore jeu
di., s 1 on s'en refere aux
communiques officials, le
theatre d'operations d'enver
pure. II semble pourtant que
ces combats, s'ils sont tres
lmetirlriers. n'ont pas about
a line modification Intpor
tante des positions sur le
tevIrain
Siur e plan diplotmati-
(que It, Cionsil de Seeiurlie
de I ONU eonfirmie te que
laiu'ill aiVlit prevu, a savoir
sonl licapacite, d II n ilils
O ILS l ninm edlal a inflt ell-
(eI eni qli que ce soilt le
V0ulltion 1des opeialionisi mill
til it S
Le.s dc'lx *buper grands>,
m111utiplient les avertisse-
nieits miss en garde ou
drinandes. sans paraitre eon


core vouloir jouer de tout
leur polds pour faire pen-
cher la balance dans un
sens ou dans 1'autre : apai
segment ou extension du con
flit.

Les moins grands se con-
tentent d'emettre des avis
auxquels de toute evidence
les parties concernees ne
pretent qu'une attention lie,. Cette pdriode d'appa-
rent pietinement, si eUlle est
favorable aux speculations,
met egalement en evidence
lincertitude des analyses et
leur impuissance a prevoir
l'avenir imm6diat. Les plus
serieuses n'aboutissent qu'a
une conclusion : attendre et
voir.


L'expression de guerre, qui commence
cer dans certain milil
plomatiques, parait pt
moins prematuree. Ri
dit en effet que cette
apparentte ne debou
pas sur. une nouvelle
sion de violence dans I
chains jours, voire da
prochaines heures.

Rien ne dit surtou
les deux adversaires
entrepris de s'encerr
leurs positions. L'u
hyplotheses les plus'v
blables est meme qi,
se dirige vers une
de < namien et de < du cote chinois.


Les principaux points de la
Conference du Secretaire d'Eta
aux Affaires Sociales


La conference de press,
donnee par le Secretaire
d'Etat aux Affaires Socia-
les, M. Hubert de Ronce-
ray, peut se resumer en
six points important.


THEME DU ier MAl : La
ftle du travail qui coinci-
de avee eelle de 'Agricul-
tiure le ler Mal est place
celtte annee sous le theme
,Scieence et technique dans
Ie Iravail au service du dd
veloppement et de la promo
tion de I'homme haltien x,.
Son organisation differera
un peu de celle des annees
precedents. Plus de Reine
du travail. Mais. un travail


leur et une travaille
l'annee.
CRITERES DE SELEC
Le choix se fera pi
jury, qui aura tudie
ferents dossiers pr
par chaque membre
tronat, .
LES DEFILES. Its pi
des different points
graphiques de la Ca
et se concentreront
a l'accoutumee deva
Palais National.

-- REPRESENTATION
REGIONAL Des
tions d'ouvriers et d
res, representant les
rentes regions du pa
ticiperont aussi aux
festations qui se di
ront dans la capital
t,mment a 1 a
parade ront droit de revele
tentiel cultural de 1
gion, au course des
culturelles, qui, pa
ment aux ceremonie
tives (sports, theft
clotureront la journ
ler Mai.

-- FORMATION
PROFESSIONNELF.
programme de/ for
protessionnelle 0e pt
dit le Ministre dies A
Sociales. et se derou
le cadre de son D
ment sur la base de
dispenses aux ouvrle
AGEN'"E DE PLACE
Le Secrctaire d Eta

(Voir suite page

La Croix Ro
Haitienne
intervient

A la suite de I i:
qui a consume au Ca
nien 11 maisonnettes
cite Lescot et laissat
abri 20 families don
personnel, le Comite
de la Croix-Rouge p
ganisation central (
tiltution ont apporte
mler concours et un
reconfort aux sinister
L.a; Croix Roup leu
rapidement aboutir
lis comportani des
de lere necesslte. de
vertures, etc.


Lge ist hel.s un grand
mienttur et ii nest pas eton
nant qu- ,-s homes qui
o1t dea.-asse !a c nquantaine
av\outc.' c.i" age n apporte
pas i s. 0-

Ati. -,oi. -:'.> l rs I c fe-

dah !a ;:,"tur d, 1 homme
SV ), t s o 'i :r savoir et
C, e o ,'1 n c-ee o n
'' to '. at- r. fro dir le
C '":r ip.(i; de ':a
\1I, '}e* .,ti et irradle
t r( li' n ', r i.,s clartes



Pourqii,)l i 'p s'oi con-
]I pi Dapi] on' crepus hiilal-
o '. I I)t it q I t 01re'ills
01,1 ('TLr'. iiti s nio n(" s pren
n nt -it't l s p'ltu' i eclat si l a
" ealt un e u' ill des ail-
t 'tln iun rc\ti; d( sentl-


Cr's s' ntinili'''s e lt'Itt il
ld.nis Is coci: :r cnlmme c'es
l'ux d i;rltiice ft ; 'n perilo-
dJr i d e;,rno.v;a! p lutol, des
b l]ons au carnival 79 --


Le diffErend a la Centrale Sucriere

des Cayes


Les negotiations. enga -
gles par la Direction G6nt-
rale de la Centrale sucrie
re des Cayes avec les ou -
vriers de cett.e usine qui ont
formula des revendicatlonsi


(Voir sulte page 8)

IRAN :


Le point de la situation


TEHERAN (AFP)
L'Ayatollah Rouhollah Kho
meiny a qulttl dlfinitive-
ment T6hdran jeudi matin
pour la petite cite provin-
ciale de Qom, sa ville nata
le, pregnant voloitairement
du recul pour permettre a
l'autorit6 du gouvernement
civil de, M. Mehdi Bazargan
de s'a irAmer.
Un mois jour pour jour
apres son voyage hl.ioii-
que Paris Tehern ls ,cul
de spirituer: de la i.-ation
iranlenne. la premires pha
se de sa mission accomple
avec la chute du Chah et
la mise du nouveau regime
sur ses rails abandonne les
brufis de la grande villl
pour une vie de recuellle-
ment et de meditation a
Qom. devenue le haut lieu
du Chilsme. Mals son entlou
rage assure qu'll continue-
ra, de la modest matson
qui lul a Wti prtparee. de
velller de tres pr6s & la abon


ne evolution de I'Iran post-
rcvolutionnalre.

Avant son depart,. i a 6-
dicte mercredi sea ecominnan
dementos dqins un message
radio-tel6vise : quatorze pnr6
ceptes don't le plus impor-
tan' ne parait pas etre la
denonclatlon de Tl'imprlialis
me) am6ricain ou sovidtiue.
mals 'ordre donn6 aux mul
tiles ecomit6es form s &
travers le pays de transftt-
rer tous leurs pbuvoirs aux
organs du government.
Le gouvernement auquel
I] a voulu laisser le champ
librec cs ena let durement
confront a une anarchic
perslisante. maiarel laulo-
discipline de la population
La proliferation des ;coml-
t'si de touts sorts et la.
surenchere d'une extreme
gauche tnrvolutionnaristWc
paralyse son action, f& un

iVoir suite page 7)


de salaires, s'enlisent d a-
pres les derniires nouve) -
les qui nous parvienncnt le
cetlle vlle..


D'apres ce qu'on croit sa
volr, le conflict semble d6pas
ser Ie Bureau r6glo -
nal des Alf areas Soclales. Le
nespon sable de ce Blurnui
1'a pats pu arinver At concil-
lier les deux partleh's, qui pa
ralt-il. se P,,gent dans leur
posltlon Intilale. Le group
des ouiivrlers .ls GOnt ain
nombre dc 37. dHit-on qul
avalent observe rtcemment
uln arrct de travail eln glluse
d'nverlJissemcent s5'n talent i
une demanded d aiugmenta -
tlon de 80 pour cent form
16e dans une iettre de rn6
clamatlon adressAe it Mon-
sicur Marcel Fleurimont, DI
reelur G6nOral de celte
usine sucr!,re. Ce dernier, al
16guant un deficit de 700.000
Dollars, declare ne pas pou
voir d6passer le seul de 10
pour cent.


Dans les millus rensei-
one.s de In capilai.e on in-
lorme que le Bureau Cen-
Iral. en l'occurence le D6-
partement des Affaires So-
clales, s'est sail de l'affal-
re et a convoquS les parties
h une date qui n'na pas ete
rcndue publlque.


melent saux etoiies leurs pa
naches de feu.'

<- avais toujours pense,
m raconta un ami. que seul
u z .Il mo.sque ou les de-
guismcnmt's d'.iujourd'hui se
resuient au touret de nez
ou au fiux ne/ a un loup
minuscule pour domino, ar-
lequin. pierrot ou polichi-
ne.le. me per.rnettra.t de
jouer I role don't j avais tou
jois reve, ct 'ui du loup
dans la bergerc.t A la conti-
tlt:,1 tou'efois ruSe je me de-
guise t, n un Zrro. bour-
re. u de coeurs masque de
la tete t'aux pli'di et incapa-
ble deotie laen' fie par mes
vict.mes

Au di'part, tous dans la
sail', m1ne rl'ar,< le'nt come
une I'tl, tutrneuse et toub e-
talonIt int eres..e.- a deviner
le pstrsonna g que cachait
I miastict Aussi n ava s-je
aitu' m I a citoisir mes par
t.rai t i i pot r entrcr dans la
da nse.
Flriand de boni, morceauxi,
I] n detail pas question que
j'lnvite n imporle qui. Qu'au
r. is-j a gagnr a ces titles
ou femmes sa'is personntali-
te, enllci es a poursuivre de
leros assldilt(es le, herosos
du jouri lndividus souvent
sans valour matl qui font 1 e
venement par des actions
decoulant du nasard.

Je jet'l un regard circu-
laire dans la salle et aper-
gus accoudee A la buvette
cctte fille dit-or savant mais
vroment belle revenue d'u
ne Unlverslt6 ntrngere et
qui terrorlsiit les Jcunes de
son fge mal arms pour l'af
frontier pa rdes r6partlcs
promptes et heurcuses de
efcmme savanite :

Princess apptrremment
scule et lolntalne, pouvez-
vous me faire la faveur de
cctte danse ?

J'aimerals blen. N'6tre-
vous pas le point de mire de
tous du fruit que vous eveil-
lez les curiosit6s par l'impos
sibitt de vous identifier ?
Et tandis que nius entr6-
mes dans la danse, je lui
glissai l'oreille :

Tant mieux A vous
malntenant do reculer les
frontitres de l'impossible !

Le temps d'une danse ?
Pourquol p;s ? Le temps
d'un regard, ti'al-j] pas dt-

(Voir suite page 3)


MANAGUA (AFP)
Le President Somoza pour
rait presenter un plan de re
former constitutionnelles
portant sur la succession a
la presldence,' nu course de la
conference de press qu'il
ticndra vendredi prochain a.
Managua.

Les milieux politiques es-
timent que ces rdformes se-
raient sune ouvertures qui
servirait au President Somo
za pour tenter de n6gocier
avec l'opposition afin d'assu
rer sa propre r&6lection. Le
G6enral Somoza prlsentera
aussi un plan de reformes
du pouvoir judiciaire et de
restructurrtion de larmc e.
On estime i Managua que
cette nouvelle position est
une tentative de rapproche-
ment avec le Parti Conser-
vateur.
Deptils que la f atillE SO
mozr. gouverne le pays, le
Parti Conservaieur a passe


La Chine reprend


l'offensive diplomatique


des accords i quatre repri-
ses avec le Gouvernement
et toujours i la suite d'une
crise interne, rappelle-t-on
it Man-gua. Le Parti Conser
vateur est l'unique Parti
d'opposition legal.
Par ailleurs, un dirigeant
syndical favorable au Gou-
vernement, Ceferino Valle-
cillo, a ItS tul mercredi
par des membtes du Front
Sandiniste de Liberation
(FSLN).


Nicaragua :
Pas de nouvelle
mediation
americaine pour
I'instant

WASHINGTON, (AFP)
Les Etats-Unis ne prlpa-
rent pas pour 1'instant une.
nouvelle mediarion entire le
President Anastasio Somioza

(Voir sullJ page 8)


JEUDI ler MARS 1979 -
No. 31.026






v N 18 u 11qER




FONDE EN 1898: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'H&ITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


A l'Ambassade
de la Ripublique
de Chine
LAmbasbadeur de la Re-
publiqupe de Chine, M. Lee
Nan Hing a olieLt L iter
soir en sa residence de la
HRuelle Ruliere une brilLante
reception, it l'occusion du se
jour en Haiti de l'emissai
re special de S. E. le Prest-
dent de la Rtpublique de
Chine, le Dr Lien Chan.
A cette reception, le Pre-
sident a vie d2 la Republi-
que s'6tait fait repr6senter
par le Colonel Francis Char
les. On y notait la presence
E de la plupart des membres
S du Cabinet, dent cell du
Chancelier Gerard Dorcely,
ole de de nombreuses personnaltes
i. per de administration, de no-
eux di tre monde cultural, don't des
our le Doyens de Facultes, de re-
en ne prcsentants do la Presse.
treve
uchera
explo
les pro
ns les A propose du
Budget de
ut que Developpement
aient
rer sur Le Budget de developpe-
ne des ment de la R6publique
raisem d'Haiti, destine a alimenter
le l'on les projects pour 1'exercice
guerre en course, ne souffre d au-
t6 viet cun problem serieux, a-t-
s Dass on appris ce matin de bon-
ne source contrairement
aux rumeurs opposes qui
circulaient dans la capita-
le.
Selon cette source, le trans
at fert de juridiction de con-
trole du Budget de develop
pement se serait fait sans
use de difficult". 1 est a se rap-
peler que .lusqu avant la
DTION- lo', du 30 Aout 1 :'7 le con
ar un trile 6a Budget de develop
les dif pement etait I'attrtbution
esentes du Conodticp dev(nu Ministe
du Pa re du Pla.n, au: dt-pens du
Departenm'.it its r nuancess
artiront et des A11l .re' Economiques
s ,geo- Cepenclattn, dati; les mi-
pitale,, lielix dis obs \..'.. Jrs on
come persla.,' i' c .ore que
nlt leC certlns prous se -"eur -
tetit a ide.; dilicultins de fi
lin.centent. Tout .' ecar-
DN talut t(oute (. '.Lculle fin.n-
deloga- cicre. une soui'ce "6nerale-
'ouvrie- Teio,, biei inurr:,a''. souli-
difte- gne qu ui d..ipo' ,i de coor
.ys, par donation est en train d'etre
mani- elabore pour evter ique des
eroule- d..sotorsions continucnt a se
ole, no- produire dans 1 execution
granide des projects de developpe-
tlles au ment.
r le po
leur re-
seances
irallale- Homimage a
a recrea
e etc), San Martin
Le 25 Fevrier 1979 rame-
nait le 201e auinivcrsairLe do
la na ssancec du Gener. 1 Jo
Un s' de San ,'lar'.'. Libe,'tal'ur
rmation de 1ArLpenin.i du Chill et
oursuiL, du Perou.
Aftaires A cette occasion t'Ainblits
le dans saaleur dr' 1 P.e.;ioliqui Ar
)eparte- gentino en H :11 : Son Ex:cel
as course Ictte Monts u' Jor're Giral-
rs I,)i d s, a depose i:'L c10 c tii hine
MENT: doe '1r' o;tI c .td h i1litste
L des du Gin6rai, a I1 Cite de I Ex
poiti-n.
8)

IUR
luge
Mlieux vaut
prpvesair

ncendie Au course de l'ayers;i, d hier
ap-Hai- soir. nombre d" ru Os de la
s de la Capitate ont ete envahies
nt sans p-r It's 'aux, y laissant pas
it 103 mal de detritus et d'allu-
local vions.
rde 1ns, loul at qua 'ta ue d'urte

un pre so ul, averse, iwan 'Ot dirte-
grand res ont ete ainsi translor-
res. mees en torrent done une
r a ait idee de Ce que scra la saison
des co- p.uvieusc et de ses nmet'-its,
articles si un travail continue de net
es cou- tloyage d',.s egouts n'cst eflfec
t tu6e.


I ES POINTS SUR LES I


Le loup dans la bergerie

Par Ernest BENNETT


Iran: La question


de la base americaine


Managua: Le President


Somoza annoncerait une

r'forme constitutionnelle





JEUDI ler MARS 1979


Egypte / Israil : em

I es discutions difficiles pour MM. Carter et Begin VOTR, HOROSMQPE!


9 P. I m r e, r o pq --


ST .
BOUcqRD)

PEST <9mifei


Deratisation



Extermination



Fumigation


Protegez votre maison


centre les termites


et chauve-souris


DELMAS 48 BLDG. CURACAO TRADING


TEL : 6-0431


- urn- i- :mez..Gi


i


VENDREDI 2 MARS 1979

21 MARS AU 19 AVRIL 23 SEPT. AU 22 OCTOBRE
(BELIER BAIANCEB


P tIle totil I ,-i' htcls ..Unlit ar Mardi snor 11 tL60 Jueqilt .clu que le, chef du gouver-
4 s l r .i .t "uei I ,'le d e r e n c r is e ai m o r rar e pi t g n aa t d 'e tr e n e m e n t I s ra liL :n : q ut .a d o
5- vn' I 0c l ,t ti ,tlttitre It ,dgtit- ii protlhe d'une oluttio J refusee une lois, sous lo -
orI t, al 11tt Irn1t 4d aloix 10111 sitas po uivoir I'attolndre prea.ions de son cabinet. de
l., t itr ,, Itidl., qu'lt ell tie dli mI a lue doe con- par i hliper ; un sommet a-
S, I :. i ', t i ir stl- post- f tlnce et des dotles exis- vec Ni. Khalil, tevienle sur
I' 955f 1111t11mu, ejvtl 141111 irolet tints.4sa d dcislon.
t il acord bt tait stlin l lunt- Solon la radio isra6lienne, Comme sil s'attendalt dt
S .. drier prcts du rt1 glenent; I P Er6sident amdricaln au- I'dchec de ces, e'zretens.
I,- it oth roblunle pttlestinhein. rait dtt jusqu't lancer un M. Btgin a dtj&t laIlse' en-
..d *lit l ol et. ('mpatlen- vAr0 ablc ultimatum A M. tendre quill resteralt quel- u
e i :r:Ar di,, A t rrident. Carter sont Begin, le sommant de con- ques jours de plus aux E- d
r1 jn"( dI plu( ell pr i pt lceptitle;. clure le trait de paix avec tats-Unis afin de notam
I Egypte d'lci & 10 ours, fau ment rencontrer les leaders p
te de quol les BEtats-L'nis re de la communaute i)uie de c
Soulagement rapid vseraent leur pnItlque au N wc York t etCot t
ft Proche-Orlent. tant d ntro-r p0e, ble a
des maux do tte La Maison Blanche a blen la press americalpe. Les ob
stir d6menti cat6gorique- servateurs ne doutent pas 2
S ment que le Pr6sident ait qu'il salsira ces occasions
Sl tenu pareil propos. Mals ell. pour justifier ses positions.
n'a pas end.rement convain
cu .Mal Mystpier *
centre toute douleur Les fuites dmanant des Le miracle de
SCOntro tOute douleur milieux gouvernementaux is Saint Janvier
radllens sur les derniers re 'a pas eu lieu
suIte-s des pourparlers ne NAPLES'- A-AFPI
manqucront prrtat non plu de Le miracle de la liquefac '
adminaccrolstretionmtricaine, ion du sang de S. Janvier
qu considistr e que le secret n'a ps eu lieu, mercredi, b
des consider que le secret Naples. Pour demander la
des negoclatlons eat un ele fin de 1l'pid6mie de mala-
meptl essentlel sl on veut dies respiratoires virales res
parvenir au succis ponsable de la mort de plus
/ :snouVt ^r Pour l'instant a Washing de soixante dix b6bes napo
ton on continue a refuse litains en un an, le sang coa
de reveler la substance des gul du martyr a 6te pr-
Sf t" Anegoclatlons On affirme sire sent par le Cardinal Arche
dplementat Crque lVance a pSecrtai vque de Naples, Mgr Corra
d'Etat Cyr s Vance a pre- do Urst a une foule de quel
4 O seti.e a 1lEgypte et a IT-- do Ursx milune foulede quel
rael un ensemble de proo- que deux mille fidleses qui
S sitlons (package) qui cons- pendant prds de 'trois heu-
tituent sune base raisonna- res dans la Cathidrale.
le pour represoudre les pour Le Cardinal Ursi a 6vo-
**0 parlors et resoudre lea que, outre les victims du
-\ points encore en suspens virus, stous les infants quli
J .I l 1 1 malgrT les divergences de- ver t chaque jour dans
meurant entire les parties. meurent chaples, our lans
Le Deipartemen' d Etat a mortality infantile est la
rappele que lobjectif du plus 6lev6e de toute l'Italies>
President Carter au course a cause des conditions de
de ses conversations avec vie de la population, a-t-il
M. Begin serait de degager dit. Le a population,al a-t-il
4 _suffisamment de terrain m dit. Le Cardinal a es homgale-
O0 pour un nouveau sommet me qu stirefusent la vie a-
avec les participants ffavec les p Rk 0111 eautorite pour conclude un risme, la drogue, et la vio-
M\ MANLe chef de la Maison Blan lence a tous les niveauxe di
che, apris examen des rti- Les dates liabituelles d o
sultatprs de conversations miracle de St. Janvier sont
avec M. Begin, verra satil lepremier dimanche de Mai,
M fO L pent demander au premier 0('ransfert des reliques f Na
Ministre M. Moustaphe Kha ples), le 19 septembre (an-
Ministre M. Moustapha Kha n rre du martyre, et
S111 ou au president Sada:e niversaire du martyre), et
_dea s joindre aux discus- le 16 dcembre t anniversai-
re de lteruption du vesuve,
sIonse en 16211. Le sang a 6it: too
II parait cependant ex- tefois expose a la foul lors
de calamities exceptionnel-
S*. -o r c/j -/-.^ c-^->c c r.oaco-re aop0s/->'/s c/- 0 jes. La derniere fois, en 1973,
0 Sh1ilquefaction ,d.s4 gng,,yit
f ir i Lc~nif la fin de 1'6pide-
P1 u r $ 70 00 .... is f emie de cholera. id
F ou- 70, 0 0 Sans explication scientifi-
que, ayant ses fervent et
ses detracteurs,. le miracle
de St. Janvier est attest
ouvrez : Carthagene-Baranquilla. ar ne tradition vieille de
faction mentionnee remon-
tantfa 1389.

ed'illin Bogota cime V Vietnam:
P1kin propose
officieliement des
Sneociatiens
Pour $ 20.00 de plus atP.HaF.o
La Chine a propose for-
mellement jeudi au Vietnam
Sdt ouvrir, alez jusqu a des ngociations de paix au
niveau des vice-Ministres
des Affaires Etrangeres pour
Smettre fin au conflict fron-
CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGES taller en gag le 17 fdvrier
dernier entree les deux pays.
1 Cette proposition est con
-tenue dans une note reml-
OU APPELEZ se jeudi par le Ministre chi
nois des Affaires Etrang&-
res a l'Ambassade du Viet-
S- nam a Pkinm a announce i'A
gence Chine Nouvelle, quo a
*w 1 i diffuse le texte de la note
AEROCONDOR gouvernementale 0 h.30
I A L! PNE AFRIENNE DE COLOMBIE La note chinoise cregret-
tea que la parties vietnamien
ne n'ait pas < tivements a la proposition
du gouvernement chinois
2-01OI -- 2' AnGIe des ia -. e faite dans une ddeclaratlon
2-016 2-3675 Aftle aes 'Ues Pavee et du People. lennellei le jour m ame du
0 declenchement de la acon-
o tre-attaque chinoise au
Vietnam.


Influx favorables pour
ne journee qul peut '6tre
Iceislve dans quelque do -
molne que ce so0. S1 vous
ensez qu'une realisatilon
constructive peut vous ap-
porter le bonhiur, une gran
le victoire vous attend.
20 AVRIL AU 20 MAI
(TAUREA) .
Vous songez a vous inspi-
rer d'tutrui pqur obtenr .
des resultat4s. Mais rdfld -
chissez d'appr.d. Vos met.ho
ids persrine.1'es se revele
talent plus avantageuses.
21 MAI AU 20 JUIN
(GEMEAUX)
Journ6e de r6flexion et
d'action. Laissez-vous gut -
der en tout par votre esprit
d'entreprise et vos l6giti -
nes ambitions. Tirez le meil
leur part de vobsr oPM-I
leur part! de vos brillants
dons.
21 JUIN AU 22 JUILLET
(CANCER)
Influences contrastees. Pour
conserver un rythme dgal,
choisissez une bonne politi
que .Vous pouvez le faire.
En avant done, et avec con
fiance !

23 JUILLET AU 22 ABOUT
(LION)
Vous montrez aujourd'hut
une certain tendance a la
deception : 6vitez-la done!
Examinez choses et gens
tels qu'ils sont vraiment et
pas a travers des lunettes
aux verres teintes de rose.
23 AOUT AU 22 SEPT.
(VIERGE)
En discutant idees et
plans avec de bons amis et
d'excellents .partenaires,
vous obtiendrez d'excellents
resultats. Conservez votre es
prit realiste.



Declaration de
M. Alexei
Kossyguine a
proOes de
r'aeressio*
chiiflose
MOSCOU (AFP)
M. Alexpi Kossyguine a de
clare jeudi a Moscou que
lagression chinoise con-
tre le Vietnam est (un ac-
te cynique et barbare de
banditisme internationally.
<,Le Vietnam ne sera pas
abandonne dans le malheur
et 1'URSS remplira les en-
gagements contracts dans
le trait sovidto-vietna-
mien,, a affirmed le chef dt
gouvernement sovidtique qu:
prenait la parole dans lt
cadre de la champagne pour
les elections au Soviet Su-o
preme de dimanche pro-
chain.
M. Kossyguine a critique
les encouragements> prodl-
guas t Pekin par la tion impfrialistes et l'attl-
tude qui coosiste h mettnr
sur le meme pied l'agresseu
et la victim, cce qui revien-
a encourager l'agresseur
s'engager dans de nouvelles
aventuresa.
dans les relations economi-
ques sovieto amdricalne:
tient a ce que des relations
dconomiques stables sont Kin
compatibles avec des mesu-
res de limitation, de discr
mination et plus encore des
tentatives de s'ing6rer dain
les affaires Intirleures d'ur
Etate a declard M. Kossy
guine.
Le chef du gouvernemen-
sovidtique a precise par ai
leurs que I'I RSS entente
continue A ddvelopper se
relations 6conomiques avei
les pays en vole de dtvelo]
pement d'Asia, deAfrique e
d'Amerlque Latitr, gains
qu'avec les pays occiden
taux.
M. Kossyguine s'est enflth
prononce pour un crenforci
ment du potentlel defense
de 1'URSSP en ralson de lI
poursulte de la course au:
armements et de 1'activitt
des forces mllltaristes e
Imperlallstes dans le mon
de.
Le discours de M. Kossy-
gulne Intervlent a ia fin di
la champagne pour les leec
lions au Soviet Suprgme
qul dolt se termlner vendr
dl par un discours trbs at
* tend de M. Leonid Breln


r 4--- --Ll-~;;fi


LONDRES (AFPP
kbes gande adRpaignies
P6itooUl6res dpondent par le
slene=. au3 IsNtnanatloa se
Ion lehu~ella0 l'I0oa autait
deadh de veatdce&e l'avect
son MAtmote sans paeaac par
leur consoltilum.
Le Consell d'AdmiAnstra-
tionr d e groupement a te
nu mereredl Londres sa
reunion hebdomadaire mals,
Ah issue de celle-cl, un por
te-parole s'est refuse a Lou
te declaration.

On assure dans les m]-
lieux compdter:s qu l nWest
pas' question de dissoudcre
le consortluni a ce stade, d'a
bolfd parce que le consor-
tiusf n'a 66 lthform6 jusqu'a
prdeerit d'aucune adcislon
par les autoritds iraniennes
et ensure parce que les rap
ports entire le consortiluni
et les autoritds Iraslennes
sont rdgies par un contract
que le consortium entend,
pour sa part, appliquer stric
tement.

Quant aux companies el
le-mfmes, assocldes au sein
de ce consortium (British
Petroleum, Royal Dptch
Shell, compagnie frangaise
des p6troles, Esso, Gulf, Mo
bil, Standard Oil of Cali-
fornia et Standard Oil of
Ohio), elles sont 16galement
tenues d'agir exclusivement
par l'lntermediaire de ce-
lui-ci dans leurs rapports
avec l'Itan.


Ces companies ne sau-
ralent done nfoeter Indlvi-
dupileerent avec la compa-
gnle nalorwale Iranlenne des
pt'role. prcise-t-on de me
me source.

L'impresslon q II se dega-
ge daefs les mfileux pdtro-
lier* eat que les grandes corn
pakn es enteoderi, comme
lor,'khe pr ocdentes crises,
presenter uh front commune.
Leuts experts es.lmeralent
que I'Iran ne peur guire ex
porTer pids de 500000 barls
par -jour sans aoir recourse
a elres et qu il r,: pioorrait
vendre son pttrole a,.j prix
du _Maych6 au comprant
sans provoquer un effondre
ment de ce march. :e- qui
aurall un effe: dertabilta-
teur sir le mi,-canumrn,- de
I'OPEP. tres sensible au vo
lume de ''offre et de la de
made. Ce march ne pour
rait '.dig rer des3 offres de
plusleurs mllh,-,i: de barils
par' jour.

Les nouveaux dirigeants
Iraniens se rendraient comp
te rapidement de la neces-
site d'en revenir au syste-
me des contracts ab long ter
me estime-t-on dans les me
mes milieux. D'autre part,
si le march mondial du
pdtrole favorite actuelle-
merit 1'Iran, on salt aussi
que ce pays doit faire face
a un besoin urgent de de-
vises pour rdgler ses impor
stations de denrees et autres
products.


Ai ox


BLOCS E.R.F. I


ETS. AYMOND LAMBERT

Matwria df Construction


ii


JEUDI ler MARS 1979


Bonne journte pour af -
fronter 1'opposltlon et voir
si- un co-mpromis acceptable
est accessible. Toutefols, ne
cdde- pas. untluement pour
vous dfbarrassdr de vos pro
blmes.
23 OCTOBRE AU 21 NOV.
(SCORPION)
pes' ameliorations appor-
ties a vos methods de tra
vail yous permettront d'ac-
croltre votre potential. La
ptriode esW assez productive
Soignez votre approche et
montrez de la flnaesse.
22 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE)
N'entreprenez pas trop de
choses t la fois. S'il le faut,
demanded de 1'aide. Tenez-
vous pret pour de nouveaux
accords, peut-etre pour un
total changement de plans.
22 DEC. AU 19 JANVIER
(CAPRICORNE)
Excellente journde au
course de laquelle vous -uaa
lerez et meme depasser.z
qu.iconque. Vos occupations
habituelles sont plus par
ticullerement favorisees.
20 JANVIER AU 18 FEVRIER
(VERSEAU)

Quelques restrictions pla-
netaires se manifestent. Si
des negociations sont ea
course, essayez d'en retar -
der la conclusion de vingt-
quatre heures : la conjont
tion sera alors plus propi-
ce.
18 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS)
Surveillez les actes d'un
compagnon qui est plutot
surprenant. En fin de comic
te, ses agissements de la
plus haute fantaisie ris -
quent de vous concerned et
vous le regretteriez.
SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI
Vous Rtes brilliant et alet
te. Vous save" ce que vous
voulez, au moment oil 11 le
faut. Peu de gens vous-
mume non plus, d'ailleurs
connaissent f fond votre
pensde intime. Vous Rtes
net, loyal, savez fare ur
choix raisonnable et pour-
tant vous semblez parfois
contradictoire. Vous avez
des tendances artistiques
une bonne m6moire et 1(
souci du detail. Bien qu'en-
tetd, vous respected nean -
moins celuo qui raisonne
courtoisement. Vous admet-
tez rarement 1'6chec et s
vous etes un adversaire rd-
solu, vous savez vous mon-
s trer sincere en amiti-.


- F., am 3~~aaaacco MOOWOMC ------


, ,,






























Le loup dans la bergerie Proche Orient:
U JUl UiLiL i Dementi israelien aux apropos attributes iu Prisident Carter


(Sulte de la lore. page)

vinirrt tons ls tresors qui
, oinclill nt on vous et qui
m ; i. lln bonhullh r ?

()n in, pra pa, dire que
Si,' i main more !

I; t iijotr s anlis c'est
S i i t t tl i' poc

I;: r., nIo {i i t et, dans la
ivli, (hi .,rniivai. je sent's
ni.ilns dr ct 'lle quei 1on
di aill hui ine et froide tra
vriMcs (d I1n frisson qli ni'au
it pti,' a citouper court a
*illr ,: lr.,, ri' flllollS S i m oil
-- cd h tti(I lapin ne bit
aIm) ')onn du sien.

iP az-v> nm, ul dire iin
J, (ii (' r. de, autres
S ., J. 1. salle ?


Par cet strange myst6
re qui exude de votre per-
sonne en vous confere les
charmes d'un etre dnigmati
que.
Ah Sous-entendez-
vous ce sphinl- perfide au
sourirc douteuy et i la voix
ambigue don't parole le poe-
te ?

Ce qualificatifs colle-
r: lent rial a votre peau et
autant t la mienne.
Et pourquoi alors vous
affublez-vous de ce masque
de carnaval qui devient men
teur quand un homme tel
que vous le porte sur son vi-
sa:ge ?

Et si In1 seciet6 avec ses
lois injuste mm. forcee ab le re-
vetUr pour vous border et
vous dire t'ut l'amour que
je vous port ?


ON RECHERCHE

1- PERSONNEL INSPECTOR
2 SUPERVISORS
3 COMPTABLES TYPING NECESSARY

Tou.s experiments
Ecrlvz a P. 0. Box 2010 ou Telephohez au 6-1734







MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ-LA FAITES LA

PLANIFICATION FAMILIAL |


I LE










I Im


MO

Pourc


S En cam
les spiraled
les mou

Don
et Co Dist

En


SOPARD










)SQUITO CUoL

ceux qui n'ont pas

d'electricite

iping, en vacances,
Leopard tuent
stiques sans pardon

minique Bailly

tributeur Tel. 2.0021

vente partout
*S~wr^wiooe'snoa~w^^ _


La Socit6t ? Pourquoi
tvoquer ses lois quand les
volitions de 1'homme vrai-
ment d6cid6 abattent toutes
les barriers ?

Pas cells qui s'6difient
au niveau de certain ta-
bous et qui se rapportent a
1'gge, ha 'etat civil et meme
au physique

A quo' vo.ulez-v6us en
venir ? Je vous connais
peine mis .vos moindres
mots ont eu la vertu de me
fair vibrer. Et puis, un soir
de carnaval et d'ennivre-
ment, qu'importent les egar
renients !
Et si j'eta.s pris a mon
propre piege '?
- Et si je me montrais
receptive a i'humiliant aveu
de vos long egar'rements ?

Puis-je me permettre
d'en douter ?

Ecoutez mon ami : on
bavarde si peu en dansant
tes jours-ci qae la salle en-
tiere est suspendue a nos le-
vres et devine peut etre les
confidences cos laiques de la confessions
que nous c6hangeons.

Vous olairalt-il alors
de me suivre dans ma voi-
ture ou dans la votre ?
S C.u que vous alliez je
vcas suivrai et quelque suit
le visage que vous cache
sous ce masque et les blessu
res que le destiny aurait fai-
tes a votre vie, je crois que
vous m'apporterez le bon-
heur. Vous etes si differe*
des jeunes de mon age qi.
n'ont que la jeunesse du
corps mais vous, vous avez
l: plus belle des jeunessei,'
cel:e de 1'esprit et du coe,'-,
eloquente et communicative
et qui echappe au vieillesse
ment.


Et si 'rav rture j'etais
vraiment jeu,. ?

L, r bre Jr votre vo x
et le to.. ou dialogue n auto
ri-ent p.a cctte tromperle.

Je lui pris alors la main
et nous gagnames ma voitu-
re parquee a ouelques me-
tres du night club.

Au moment de sortir. lle
croisa une amit uqi sexcla-
ma :

Clar;,. tu :n v.:s deja?

Je revendrai. Just le
temps d'une vi-it", dans les
autres discotheques.

Et qui es*-ce qui se c"
che sous ce masque de Zo
ro ?

C'est ce que je cherche
a savoir.

La curiositC -st up bien
vilain dfatut '

Pas dans 'a 'r.esure ou
elle vous ouvir- ics portes
du bonheur.
Je scntt; i!,,rs la main de
Clara presser 1,n mienne ct
nolus grgnam ] la rue hbal-
gnee de myrlaaes de lumie-
res.
A peine ':,atallee dans la
volture, clle essay de dega


Pour les Hommes... en Falblesse, en Panne



HANDSOME UP



RIEN A AVALER, RIEN A INJECTER Traitez vous, vous


memes, a domicile; la durde du traltement depend


de '16tat ou de I'bae de la personnel


127 RUE DES MAGASINS DE L'ETAT,


PHONE 2-2249


ger le tissue qui collait a
mon visage mais doucement
e lul retains la main.

- Pas si vite Clara. Atten
dez que nous soyons seuls et
dans l'obscurite.
Nous gagnsames alors ma
gargonniere perdue quelque
part dans la, banlieue de Pt-
au-Prince, et au moment
d'ouvrir la porte, elle me
dit :

Je ne sals qui vous etes
vraimert et vous avez sur
moi l'avantage de savoir
qui je su.is E- dans la mesu
re of pour une raison ou
pour une autre, j'aurais quel
que scrupule a ne pas ced r
a vos d6sir, me promettez-
vous d'etre sage ?

Comme une imPge !

Alors allons-y.

Ce fut le moment Ie plus
douloureux de notre re con
tre. J'avala cinquante ans el
Clara *ie devalt en avoir que
vingt. Je ne la connilAssais
jusque la que par le babilla-
ge de nes enfrants qui la dI-
salt hautaine, distance. pre
cieuse meme et in. bordable.
Et si par hasard elle 6talt
vi rge et n affihailt que des
allures de demi vierge 7

ies jeunes files d'aujour-
d'hui, je le s;avris, st divi-
sent en trois proupes blein
districts. les vierges ferme-
ment abr'tes derriere le
b o u c 1 i e de 'educa-
tiuii et de la pudeur.,
et qui n ont *amais cede aux
sollicitations de la chair;
les demi-vierges aux moeurs
tres libres mais a i'hymun-
intact et celles que la pubes
cence a enflammees au
point de considered 1hymen
comm, un obstacle la
jouissance. dans la plenitu-
de du desir.

,A mon age. poursuit mor
ami Robetr. el quelle que sol
lintensite de mon desir. .
suis suffisamment fort potl
resister au desir de libere
une fille de son hymen lor
meme que les critere- d ev
luation de la morality cor
temporaine considerent int
tile et anachronique cetti
free membrane, naguere
gardienne des vertus femin
nes.
N. erait-ce pas encor
ui, de m-mal si ]avals ai
a visage decouvert et si Clh
ra nla- lt Iexcuse de s
laisser prendre a 'hypocri
si de mon masque de Zoro
Etl quant a me decouvri
je ne saurais. Pour i'lnstai
j etais bien trop amoureu
de cette fille pour ceder
de telles argulies. Est-11 doi
ne a tous les hommes d'cl
der les tentations, de vou
loir fuir un- presence f6
mlnine aussi attrayante qu
celle de Clara, de dedaigne
un corps vibrant d'amour e
qui palpite de passion ? D(
quol done se nourriraien
les loups s'lls devalent re
courir a de tells cogitation
dans une bcrgerle ? Ce nsa
pas dans un restaurant, a
moment oi le fumet du r
tiL vous monte aux narlne
et. decuple votre appttl
qu'on en vient A pense
qu'un homme creuse sa tor
be avec ses dents et prct
une orellle attentive aux ve
tus du jefne.
J'cn tais lit de mcs r(
flexions que Clara. compi
nant ma gone nel men hesi
talions, telgnilt I la Imp
enleva d'une main h6sltas
te et sans dire un ieul mc
la cagoule qui me rccouvras
le visage et me couvrlt hl
oreilles, le cou et la bouc i
de balsser ardent.


Qul que vous soyeZ.
me dit-elle alors., Je veux
6tre sadultes et ajoutant le
geste i la parole, me renver
sa sur I lit qui 6talt i no
tr nortl,.
Je sentIs alors le dinon
de midl traverser out mon
corps. aldal Clara it degrn'
fer son corsage ei durant
des minutes qui me parn-
rent trop braves. savoura
les fruits de ce vivant ver'
-- 'ul s'olfralent Itma n htil

uel moment preis al-
je comprit qu'll fallalt pr#
-"rvwr ette fille de la chu
be I Ow4w 0 Ibaelement &


cette 'tonnante candeur t-
manant de toute sa person
,;ne. Fallait-il a tout prix la
preserver de la defloration
pour le bonheur de celui
qui, un jour, prrtagerait sa
vie et ses peines ? Et recla
merait alors le privilege d'e
tre le premier servi ? Non
je ne suis pas le garden
de la virginit& des filles de
la ville! Craignais-je des
suites a notre egarrement ?
J'avais des contraceptifs
dans le tiroir d'une common
de. Sans doute le dtsir quel
que peu refroidi par toutes
ces considerations altruis-
tes ? Peut-etre car le racle de l'amour human,
c est que sur un instinct
tres simple, le desir, 11 cons
truit les edifices de senti-
ments les plus complexes
et les plus delicate). Mais
alors, qu'est-ce qui me por
ta ia lui prodiguer setilement
de ces caresses superflciel-
les qui eveillent tout de me
ame ses sens a lear paroxys
ni,, tandis qiie les miens c-
taien delia eveilles par les
I ransports de i'aniour ci,
pair ette chair sale it pllan
tureuse ?
LonInlempls apres. i' de-
vails n'lnt erroger shrill t
at, d'inme du momentii as;is
(onmnune isnmssure avec mues
pulsions habituelles La sen
sibilite '9 Helas ce nl est pus
le COPiur mnals Il ttel qui
dicle aiix homes leuIr Cinl
duiile honorable Ie sacrili-
ce 9 oerg0nnien i' a loiiours
pens qu 11 n1 all qu'une of
franri de.'-l;ne a dxetourner
la colere des dipux.
Er realite. re ili me dic-
ta cette cmndul'e hunora-
ble. c tail surtout ces possi
bilitesc donnees par le Crea
(Voir suite page 6)


JAN WOEL





P-au -P. Haiti 108, Rue Pavee, 108
P = -- ---


JERUSALEM, (AFP)
Le Porte-Parole du Minis
there Israelien des Affaires
Etrangeres a dementi Mer-
credi soir que le Pr6si -
dent Carter ait declare f
Monsieur Moshe Dayan que
cle temps ne travaillait pas
pour Israels.

I,a radio israelienne avait
rapport cette declaration
en affirmant que le Minis-
tre israelien des Affaires E
trangeres en avait fait ttat


au course d'une stance, mer
credit i huis close, de la 5om
mission des Affaires Etran
geres et de la Ddfense de
la Knessetih.

Le Porte-Parole, interro-
g6 par l'AFP, a ajoute qu'il
n 6tait pas en measure de
confirmer ou de dementir
d'autres erivelations> fai-
tes, selon la radio, par Mon
sieur Dayan au cours de la
mime stance, notamment le
passage selon lequel ele


President Carter n'avait que
di'x jours a consacrer a la
phase actuelle des negocla,:
tions de paix. Si cette pha"
se n'aboutissait pas, les
Etats-Unis adopteraient une
nouvelle politiques.
Le Porte-Parole de la
Maison Blanche a domenti
categoriquement que le Pr6
sident Carter akt tenu de
tels propos au course de ses
conversations avec Monsieur
Dayan.


Pneus et Chambres a Air

POUR VOITURES ET CAMIONS


RADIAL NYLON


CONVENTION


riEUT l Irr MARS 1979


PAGE 3


I
...e***


i
4-

4




iq



i
4
4
4
4cw


*oRjjft^.Xfcoapgop3j1io


t--------- ------------------wcw~N~rrrrrrcr~whh ucwc+crrcw~z~Elzzrrrchnrrr~c


--


f. *- ~e- w*


urm~ -%O--3m6.%O--h ,


CgA6


qE




v 4wr 4


ON DEMAND
Production Manager
S1.1, RtliSPONSIBILITY FOR
L.AIOM.; SEWING FACTORY
I .,l t o arty Send Curiculum Vitae And Sa
S., Po.t Office Delmas Rond Box ,
23





OrCHEST"E PHILHARMONIQUE
STE TRINITE
Grand Concert Ciassique
S)(;AR CURTIS CHEF D'ORCHES-

: i ITIS NICOLE ST. VICTOR (SOPRA-
". MIThi iOIGANISTE)

Cathedrale Ste Trinite :
4 Mars 197) a 7 h 30 P. M.
Entree Libre


CLIMAT DE MALAISE
AVANT LA RECONTRE
BEGIN CARTER
(Suite ae la lere page)
la champagne pour les elec-
tions prdsldentielles de 1980.
L'electorat israelite, un
traditionnel soutien du par
ti ddmocrate, manifest a-
vec cla'a: seN ddsillusions a
l'dgard de l'actuel chef de
la Malson Blanche qui s'ap
prate A solliciter le renou-
vellement, de son mandate.
Aussi, i'ncertitude est-elle
A son comble.
M. Carter lui mtme a con
cedA n'avoir saucune idde
de ce qui va se passer lors
de l'arrivAe de M. Begin
jeudi soirs.
M. Zbigniew Brzezinski,
le Conseiller du Prdsident
pour les affaires de sdcuritd
national, a averti jeudi ma
tin lors d'une interview tA
levisee qu'il serait pr6ma-
ture de dire ce qui ddcou-
lera de ces entretiens Car-
ter-Begin. Des consultations
avec les 6gyptiens sont du
domaine du possible, a-t-il
ajoutA. Ou sommeta Carter Begin -
Sadate. Mais M. Brzezinski
n'avait aucune conviction
dans la voix. II semblait
meme ne pas oser y croire.


218 LALUE



Tel: 2-2073


MINI RECORDS MAXI SOUND

-- Disques Latino Amdricains, Haitiens. Jazz etc..
-- Enregistrements sur cassettes
-- Radios, Calculatrices,


PRODUCTION DISTRIBUTION

-- La seu5l maison everte de 9 A.M. a 7 P.M.
-. PAx imbattable
-- Parking ais
RECLAMEZ TOUJOURS VOS COUPONS -
Avec 10 Coupons payez ',99 pour un Disque Haltien


N


Les

calculatrices lectroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire.

Set... les resultats

am bout de vos doigts.


En vente
et service a


Electronics -

LA BELLE CREOLE rue bonne fok
L o _


I


CARNET SOCIAL


Remerciements
Les famille- Patnson, Ca-
jute, Fortunal. 9upplice,
Cantave, Dorfeullle, Wit -
llams. Pierre-Louis, Crouse,
Blanchard, Cond, Zamcr, .
Lundy, Bontemps, et tous les d
autres parents allies et a
mis remercie.t :
Son Excellence le Presi -
dent A Vie de la Republi- t
que et Madame la premiere 1
Dame de la R6publique, 1
L'ArchevAque FrauotsA Wolf c
Ligondd, 'Ex President C
Franck Sylvain, Monsieur le
D6putd Victor Nevers Cons
tant Le G&ndrai de Brigas
de Gracia Jacques, Le Gen r
ral de Brigade Pierre Hyppo
lite Le Grand Quartier
Gdenral des Forces Arm6es
d'Haiti, Le Departement Mi
litaire de la Garde Presiden s
tielle, Le Corps des Ldo- s
pards, Le Ddpartement Mi- C
litaire de la Police de Fort
au-Prince. L'Acaddnue Mill A
taire, Monsieur le Lieute-
nant Colonel Louis Thony e
Fils, Monsieur le Lieute I
tant Colonel Prosper Avril
et Madame, Monsieur le Ma
jor William Avmi, les Offi
ciers enrolds et employes r
civils du corps des Trans- r
missions, les Pompes 'une
bres Paret Pierre L.uis, Doc
teur Francisque Milord et
Madame, Monsieu et Mada
me Smith Morisseau, Miss
Anlite Brice, Monsieur le Dr.
et Madame Guy Dantmbrevil
le, Monsieur et MadLame
Fritz Breghard, Le Departe
meant de l'Agriculture, La
Motorola d'Haiti, la Direc-
tion et les li'vses du Centre
d'Art Menager, La Magi -
clenne Du Foyer, Le Cos
Comn Art. Madame Gilbertt
Paillere Benoit. lEcole de-
Cosmetulogie Germaine Pier
re Louis, la Direction du
Nouveau College Bird, Mon
sieur et Madame Serge Deas
et famille, du Nouveau Col
lege Bird. Monsieur et Ma-
dame Serge Deas et famil-
le, Monsieur et Madame
Monsieur e t Madame
Louia St Macary et famille,
famille Isaac Salvant, Mon
sieur Victor L. ,AlAcindor ..et
tous ceux qui leur ont t.emoi
gne routes leurs sympathies
a l'occasin de la mort de
leur tries regrettee V -uvc
Henry Painson nee Clara Ca
jusie enlevee a leur affec-
tion le mercredi 21 FOtr n r
1979. Elles les print de crc3
re en leur profonde 'ratitl
de.
La messe de prise de de-i:i
est fixee au Samedi 3 Manr
1979 a Sa.,nt Louis RnJ de
France a 6 heures 30 du
main.
Port-au-Prince. ce 28 Fe-
vrier 1979 13
xxxx

Remerciements
Leon 0. Baptiste et ses en
fants, les families : Bapus
te. Leroy, Bervin, Elie, Tho
mas, Brisard, Lherisson, Ba
yard. St Jean, Brossard, La
fontant, Oriol, Cadet. Ro -
court, David, Bistoun. Fran
gois et Castera remercient
bien sinctrement certain
journaux de la capital par
ticulierement le journal -Le
Matina. quelques stations de
radio, les nombreux pa -
rents, alli-s, amis de Port-
au-Prince, de la Province.
de 1' stranger, les diverse
Congregations religieuses et
autres assoriations qui leur
ont tdmoign6 de la sympa
thie A l'occasion de la dou
loureuse 6preuve que fut
Baptiste nee Elizabeth Su
pour eux la mort de leur
regretted, Madame Leon 0.
zanne Leroy. enlevee a leur
affection le Vendredi 16 FA
vrier courant.
Ils les prient en outre de
trouver ici l'expression niuec
de leur profonde gratitude.
Une messe de prise de
deuil pour le repos de son
ame sera dite le Samedi 3
Strolls, Mars prochain A I'E
glise St. Gdrard (Carrefour
Feullles) a 7 (sept) heu-
res du matin.
Cet avis tient lieu d'lnvi-
tation aux parents, allies
et amts de la defuntc. 13
REMERCIEMENTS
Les families Joseph, Auru
bit, Duchatellier, GergerBs,
Berret, Maurasse, Nau, Ma-
thieu, Perrin, Wadestran,
Dicken, Marius,, Jn Fran-
gois, PreptiHt, Jean, Louis -
Jacques, Casseus, Ltonard,
Nadau, Polynice, Roow, N6
glia et Barth6lemy remer-
clent tous ceux de la capi-
tale, de la province et de
1'etranger qui ont apportA
leurs marques de sympa -
thle A I occasion de la mort
de leur ragrettte Madame
Rochefort Joseph nee Eudo-
via Aurubin, mere grand-me
re arritre grand-mere, bal-
le-soeur cousins et cousitnes
ey les prient de croire A
leur profonde sympathle.


D6ces de Mme se
ta
Lucie Bordes d
L'Entreprlde Celcis ct Le ei
touvelliste vous annonc nit
avec pelne le decks ae Ma m
dame Lucie Bordes survenu 1
e Vendredl 23 Fevrer a 1G T
Leures a. m. en sa rAsidence n
A Canap6 Vert. I
En cette pEn-ible circons- b
ance, 1'Entreprise C(elcis et,
Le Nouvelliste predcntent r,
eurs sinceres condolean :
;es A ses fils Monsieur Jean q
Claude Bordes. Monsieur :
Lesly Bordes, Monsieur Wil N
fid Soray; ses petits-en -y
ants Madame Taylor Va- d
teps, nde Katleem Bordes, t
Frantz Elisabeth, Ingrid, t,
Medgeen Bordes, Rasha et r.
Cassandre Soray; sa soeur d
Madame Bertonie Bordes; c
es cousins et cousins Mon n
ieur et Madame F6lix Bor c
les et enfants, Madame c
la6ore Bordes et enfants, o
Madame Veuve Tintifort d
Agnant, nde Luce Bordes et
efants, Madame Barron, I
nde Cldlie Bordes et en- /
ants, Monsieur Henry Si T
non et famille, Madame S
rnst Nicolas, nee Germai-
le Bordes et enfants, Mada
nme Alex Dominique nee
Claudette Bordes, Monsieur 1
et Madame Paul Bordes et
infants, Monsieur et Mada-
me Ahthony S. Riviere et fa
mille. Monsieur et Madame
Fritz Riviere et famille. Ma
dame Paulette Rivj,,re at fa
mille. Monsieur et Madame
Marc Agnant et infants, Ma
dame Laura Agnant et en-
fants. Monsieur et Madame
Oswald Hyppolite, nee Ma
rie Carmelle Bordes, Mon
sleur Felix Soray, Mon -
sieur el, Madame Anto le So
ray et lamille. Madame Veil
ve Louis Emmanuel nee Li-
llanne Soray et eilfants, Ma
dame Anna Soray et fami.l-
le, aux families Bordes,
Soray. Simon. :iviire, D1u
plessy. Lamaute. Gaston.
et a tous les autres parents
et allies affects par ce
deuil.
Les fundrailles d' la re-
grettee Madame Luci- Bor
des seront chant6es le vn-
dredi 2 Mars b. 4 heures p in
en l'Eglise du Sacro-Coeur
de Turgeau.
Lea onvol partira du Sa-
lon Ane Bilu de l'Entrepr;
se ofi 1expori.' ion se lera
des 2 neures p. m
x x x X

Deces de Mme
Joseph Lavial
NEE ANNA LEVEQUE
L'Entreprise Celcis et Le
Nouvelliste annoncent aver
pet-ne le deces de Madame
Joseph Lavial. nee Anna Le
veque survenu a "Hopital
du Canape Vert le 26 ._-'
vrier vers 5 heures 50 a. m.
En cette douloureuse cir
constance. l1Entreprise Cel
cis et Le Nouvelliste present
tent leurs sinceres condo -
leances a sa soeur Made -
moiselle Christine Leveque,
son free le Docteur Antoni
Leveque et Madame et en
fants, au P re Karl LevC -
quea Moss'iur et Madame
Henri Vabre. Madame nee
Guilaine Leveque. au Doe-
leur Hubert Iaevque et Ma-
dame et enfant au Doe -
teur Bernard Lvicque et
Madame Docteur Maryse
Gardere Leveque et en'ants;
et a tous les autres parents
et allies affected par ce
deuil.
Les fundrailles de la re-
grettde Madame Joseph La-
vial, nde Anna LUvcque se-
ront chanteas en l'Eglise St
Pierre de P6tion-Ville IP
Jeudi ler Mars A 4 heures
p. m.
Le convoy partira de la
salle parolssiale of 1'expo
sition aura lieu dts 2 heu-
res p. m. L'inhumation aura
lieu au cimetilre de Port-
au-Prince.
L'cntrce au cimetilre se
fera par la barrnb-re prin-
cipale. 13

bceis ufe M.
Dubuisson
Dardompr6
Pax Villa announce le dcins
survenu le Mardi 27 F viiltr
A 7 heures 30 a 1'Hopilal MI
litaire a l'Age de 51 ans a
prts une court maladie cou
rageusement supported dc
Monsieur Dubouisson Dar -
dompr6.
En cette penlble circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste pr6sentent leurs sym
pathtes & an Mere Madame
Vauve Duc.asse Dardom -
pre. nee Cite Louis, A son A
poise nle Asnie Alexn ji
famille. & ses enianti Wf ,
son Ascaye Margaret. Ma -
rie Marthe, Elsie, Noi, Su-
se, MrfeHdte Dardolapiv i


s freres et soeurs le capl-
aine Christophe Dardompr6 qi
e la Garde pr6sidentlelle st
t son spouse nde Jocelyne 8
)umenie et famille, Mrda L
ne Gerard Guerrier nee Ce A
,me~ne Dardomprb, Madame s!
rhermo Therlange nde La- P
lercie Dardomprd, actuel- N
ement a N. Y., Madame Fa t
ien Joseph nde Germalne t
ee Diardompre. Madame LE n
oy Antoine nre Eolande b
lardomprd, Madame Jac c
ues St Aubin, nde Eunide a
tardbbmpr6, actuellement a n
r. Y:, A- ses neveux et nieces s
'von, Appolos, Marie Mau-
.e Abdia Bedzer, Bazil. Ka
ia Georges, Magalie, Ger- t
a, Derick, Monaud, Grdgoi- I
e, Scott, Beatrice, Fernan-
de Nadege, FAdeline, Nata- c
ha, Fabert, Stivinagson, Iche r
aide, Jonas, a ses cousins et
ousines Fritz Dardompre, f
Gabriel DardomprA, Serge g
Dadompre, Emmanuel Dar
omprA, Maude Dardomprd,
indrea Louis, Hermantane
Louis, Jacques DardomprA.
Aux families : Dardompie,
rherlange, Guerrier, To
eph, Dumeny, et A tous les
iutres parents et allies
prouv6s par ce deuil. Les fu
nvrailles de Monsieur Du-
buisson Dardomprd seront
chantees le Vendredi 2 Mars
a 3 heures P. M. en la Loge
l'Amiti4 des FrEres Rdunis
No. 1 a la Rue Americaine
ohi la dpouille mortelle se
ra expose des 2 heures 13
x x x x

Deces de Vve
Arnaud Georges
Lavaud
Nous annonqons avec in-
liniment de peine la tristc
nouvelle du deces de Mada
me Veuve Arnaud Georges
Lavaud nee Renee D6graff
survenu le 28 Fevrier en sa
residence a la Bouile.
Dans cette dou'-)ureuse
epreuve. nous presen -
tons nos condoleances e
mues a ses enfants Mon -
sieur et Madame Georges La
vaud. Madame Jacqueline
Lavaud. Monsieur et Mada-
me Jen Lavaud, Madame
Therese Lavaud. A sa soeur
Mademoselle C&lie De -
graff. a ses petits enfants.
arriere-petits enfants, sa bel
le-soeur, ses neveux et nie-
ces et a tous les autres pa-
rents et allies eprouvss par
ce deuil.
La date des funerailles de
Veuve Arnaud Georges La -
vaud nee Renee Degraff se
ra annoncee ulterieure -
ment. 13
x xxx


A sa veuve nea SI-mone Pas
uet, a ses enfants : Mon-
eur et Madame Pierre
cbenk nes Josette Pierre-
ouls, Monsi.?ur et Madame
lario Pierre Louis, Mon-
!.cur et Madame Roland
Pierre Louis, sa sa oeur
lademolselle Marie ,i.Tayot
e) Pierre-Louis, A ses pe-
its-eniants, a ses neveux et
pieces, ses eaux-frares et
lell'es-soeur.s,. cousins et
ousines, ainsi qu'. tous les
autres parents et allies
mous adressons nos vives
ympathles.

Les obseques setont chan
6es demain Vendredi A 4
ieures p. m. en l'Eglise du
iacrd-Coeur de Turgeau. Le
;onvoi partira du salon fu
a6raire de 1'entreprIee.
L'entr6e au cimetitre se
era par la Rue Monsei -
gneur Guilloux. 13

xxXX

D)ces de Mine
Lucien Chatelain
NEE ROMAINE PREVAIL
Les Pompes Funebres PL.-
ret-Pierre-Louis vous annon


Deces de Mile
Carmen Clermont
Pax Villa announce le de
ces survenu le 26 Fevrier 79
de Mademoiselle Carmen
Clermont.
En cette penible circons-
tance Pax Villa et LP Nou
velliste presentent leurs
sympathies aux families
.Clermont, Desrosiers, Ge-
lin, Michel Jn. Joseph, Ca
det, Jn Bart, Poinson, St.
Urban. Fleurantin, Lamo -
the.
Les funerailles de Made-
moi'selle Carmen Clermont
seront chantees le Jeudi
ler Mars courant a 4 heu-
res P. M. en l'Eglise du Sa
cri-Coeur de Turgeau. Le
convoi partira de Pax Villa
Sacre-Coeur oil la depouille
mortelle sera expose des
2 heures 13
x x x x

Deces de M.
Joe Pierre Louis
Les Pompes Funtbres Pa
ret-Pierre-Louos vous an -
noncent le d6c6s de Mon -
sieur Joe Pierre-Louis


DECORAMA

LE No 1 DANS LA DECORATION INTERIEURE


TV SANYO 19 pouces


91T 51 KW


TV RCA 19 pieces
AB 197 W


$ 320.00
DECORAMA 243, LALUE,

3UVERT TOUS LES JOURS )E 9 H. A 6 H P. M. TEL. : 2-2257


cent le dbces de Madame Lu
clen Chatelain n~e Romal
ne Prevll
A son epoux Monsi-ur Lu
cien Chatelain, a sa mnire
Madame Iphrosia Bernlei. a
ses treres et soeur MM.
En'rk et Montima PTrdv, B6
rtgira Pre\1l, A ses o.u -
sin et cousins : Edgarl.
Pr6vilon, Rosemonde et Ca
brielle Previllon; A tous
les autres parents et allies,
nous adressons nos vives sy 1
pathies.
Les obseques seront chan
tees le Samedi 3 Mars a 4
heures p. m. a la Cathtdra
le de Port-au-Prince. Le
convoi partira du salon fu-
neraire de 1'entreprise a la
Rue du Centre 13
xxxx


Messe de Prise
de Deuil
Une Messe de prise de
deuil sera chanted le Ven
dredi 2 Mars prochain a 6h.
30 du matin a 1'4glise Christ
Ro!. pour le repos de Mada-
me Veuve Rochefort Joseph
Cette announce tient lieu d'in
vitation aux parents et amis


Les spectacles se succedent


L'HOTEL


ROYAL HAITIAN!


JEUDM ler MARS 1979




Laxatif au chocolate Vainquear de la constipation


Mercredi soir

LA REVUE EBLOUISSANTE DES

Ballets


Bacoulou d'Haiti.



Samedi Soir


Les Balind'jo Dancers

dans des numerous
touiours surprenants.

2 Soirees Show

au bord de la piscine du
ROYAL HAITIAN
plus un ddlicieux buffet barbecue
et


I'Orchestre du ROI



Et le Vendredi,

a lheure du lunch,

Fashion Show

avec la Collection
CARABES de Carol,
pcis un menu
special 6A Chef ANDRE


TROIS SPECTACLES !
TROIS RENDEZ -VOUS a l'Hotel

ROYAL HAITIAN!

CETTE SEMAINE !


I


I












n


cmpv-,


~----'Y-~dM~C~U~B~GNNr-IMCldC~C~CM


)Cyr~uvn~orrHz~Aar_~M83~c~IDOOOOOC~&kWCr


--- 1


I


Wme


I


ff


O*V'


,,,.YLAX

















i3 I i h 4 res i f li h hi

I.A (.AALINEF

Avant 2 h 0. 3.00
A 2 W 2 h 0 G0. a-00

CAPITOL I.

V NDI'FrI il 2 MARS 19'

1 h 2h 4 licures
d ,t-,r, i b h, 0 I lhres
I F (OiINDAHRM SE
MARI l

Arv,0 2 h 30 Odes. 3.00
A amt 2 heures 30 G. 5.1

c(-ArTOL III

VrNDPKDI 2 MARS 19'

S h 15 :2 h .15. 4 h 15.
S 1 h 15 10 h 15

I.A FEMMl DU DIMANC]

A ',, : h :) Odes 3-00
Apr i 30i G0 5 00

CAfrrti, a

VF'iNDI{RDli '2 MARS 190

II b 45 1 h 45. 3 h 45
',t h 45. 9 h 45

(II. iLtP)R OEIL
l :IX LNIQUE
( dl', '-00



Lido

V,,ndred: 12 h 2 h 4 heun:
.n-ir-e G 1-50
f, I hi h 10 hres.
:0 00 LIEUES SOUS LES

,'AS Y MAMAN
VIA GUERRE DE L'ESPO'.
IAL ADINE
IN-Q DURIS A CUIRE



Cin Senegkal
',> di'rO j ih 8 hres
tliAND) I.E BOXEUR
V I A l t
E.ntr- ( 1-50 2-00
,'i ; Ih 8 hires
I1.: liI1 QIN DU KARATE
I O 1 50 2-00



Auditorium
V'riidrrh 7 hliures
I.: MAITI': iHOUGE


i 1100 I .I OI':I' (JUS

it ir' ( :1 00
x x I x


MAGIC CINE
Vrndrdl I h Is t a hres
lll.ACK SUNDAY
[ !ilr (i 13- 00 4-00
(ined i 6( h l 8 liures
i nlrv (1 3-00 4-00
x x Y x

Clan Trionm he
I ALLE I
).A OGIANDE CHATAIGN]

SAILE 2
1,50 2;00
VIRILITA OU
'ARFUM D'AMOUR

BALL 3
S 2;00
FIST.

BALLE 4
$ 1:50
LA RAISON D'ETAT
x X X X

ETOR.E C!E"
Vendredi 6 h 30 et 8 hre,
LA PLUS GRANDE
REVANCHE
DE BRUCE LEE
Entrie G. 1-50 et 2-50
Samedi 6 h 30 et 8 hres 1
NEVADA SMITH
Entr6e G. 1-50 et 2-50


as 12 h, 2 h, 4 h 0 h11 8 h 10 h.

LA GUERRE DE L'ESPACE

Entrie G. 5-00
EntrAe G. 8-00
ENFANTS
Entrie G. 3-00

9 IMPERIAL 2
VENDREDI 2 MARS 1970

12 h, 2 h, 4 hres
Entrde G. 5-00
ESCLAVE DE SATAN
6 h 8 h, 10 hres
00 Entrie G. 8-00
IMPERIAL IIM

79 VENDREDI 2 MARS 1979
CLAUDINE
12 h, 2 h, 4 hres.
HE Entrie G. 5-00
0 h 8 h, 10 heures
0 Entree G. 8.00


Paramount
79 Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree G. 3-00
CINQ DURS A CUIRE


Rex Tbeatre

Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres
LES ORPHELINS
Avant 5 hres
Entree G. 1-50
res A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00
Samedi. 12 2 4 6 8 10 nes
KUSINI
Avant 5 hres
Entree G. 1-50
E A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00

x j x x

3 Luxe AUte Ctin

Vendredi 7 h et 9 hrcs
Entree $ 1-50
LE GENDARME
A NEW YORK



RANCHO EC-E
VENDREDI 2 MARS 1979
LES DRAKKARS
Samedi 3 Mars 1979
MIROIR AUX
ESPIONS
X x x x

L'Institut
Francais

ACTIVITIES
CULTURELLES
Jeudi ler 19 heures
Ceremonie de reception a
l'Academie des Sciences So
ciales et humaines
Vendredi 2 17 hres 20 hres
Recital Spectacle : sie pour rire et pour pleu-
rer,>, par Jean BER.
Entree Li.bre
(Cartes a retire au Secre-
tariat)
Samedi 3 17 heures
THEATRE : prise du spectacle de marion
nettles pour infants. Au pro
E fit des Pupidles de St.-An-
toine
Entree : 3 Gourdes



Pharmacies
assurant
le service
cette nuit
A Port-au-Princes

Jeudi ler. Mars 1979
DU PEOPLE
March Salomon
St. JOSEPH
s 30 Rue Remnart
POUR TOIUS
Avenue Fouci rd

A P6tion-Ville
30 Jeudi ler. Mars 19
ST. PIERR'
Place du Mai -'-


C.Ur Fie


IMPR RIAA
lIMTCTOlAt P


VtNIIItKI 2 MARS 1979 VENDREDI 2 MARS 1979


A VENDznE
Uri terraIn L Debussy -
dar.s, les hauteurs de Tur-
geau riesuri'nt 21 metres
3C centilm6tres di facade sur
une profondeur do 36 metres
50 solt une superficle de 602
metres carr&s 80 centime-
tres.-
Tel6 : 2-5520 ou 2.3789
x x x x
A VENDRE
Volture FIAT 850 Sport
Coupu fonctionnrmerAn re
condltlonne peut tre Vu a
la Technimoteur a Delmas
ofi vous pourrez fare vos
offres.

ON RECHElSKCiM
Entreprise commercial db
sire employer Repri6en -
tant de vetite. Experience de
la vente et du Marketing
preferable. Volture Indispen
sable
Envoyer curriculum vitae,
Postale 1316 Reference D. P



Offre d'Emploi
Instructeur, Mecanicienis de
Materiel Lourd
Une fire americaine d'In
genieur- Conseil desire em-
ployer 2 Instructeurs pour
former des mecaniciens de
Mat6riel Lourd au course
d'une mission a plein
temps d'une duroe de deux
ans en Haiti, Grandes An-
tilles.
Les Responsabilltis com-
prendront :
1) La planification et 1'e-
laboration de materiel et
de programmes de course
pour des stagiaires haitiens
de diffirents niveaux d'ins
traction et d'experience.
2) L'enseignement de
course allant de i'utilisation
des outils de base a la pre
paration de micaniciens
inspecteurs, les futurs meca
niciens instructeurs et les
superviseurs en salle de
classes et dans la pratique.
3) La supervision et l'ins
pection du travail des meca
niciens suivant la forma-
tion.
4) L'evaluation des sta-
giaires et des mecaniciens
en post.
Les exigences minima sont:
1) 8 ans d'experience corn
me micanicien principal
ou contremaitre.
2) 3 ans d'expirience
comme instructeur.
3) Un diplome de fin
d'etudes professionnelles est
requis.
Un diplome d'6tudes ad
ditionnelles AI 1Universitd
sera un facteur preferen-
tiel.
4) La connaissance de
l'anglais et du francais.
La possibliite de s'exprimer
en creole sera un facteur
prifirentiel.
5) D'excellentes qua'ites
de leader et une facility
de communication.
Les in.eresses sont pries
d'envover un curriculum vi
tae complete a : B.P 251
Port-au-Prince. Haiti (iWI)
tIngenieur Conseil .
13
x x x x
Offre d'Emploi
Instructeur, Materiel Lourd
Firme americaine d'Inge-
nieur-conseil desire empio-
yer 2 Instructeurs pour la
Conduite du Materiel Lourd
pour une mission a plein
temps d'une duree de deux
ans en Haiti. Grandes An-
tilles.
Les Responsabilites com-
prendront :
1) La planification et I'e
laboration de materiel et
de programmes de course
pour une grande variety de
Materiel d'Entretien Rou-
tier et d'Equipement de Ga
rage.
2) L'enseignement de
course allant de I'Entretien
Preventif a la Conduite ao
Materiel d'Entretien Rou-
tier et le fonctionnement
de l'equipement de Garage
a des haitiens de different
niveaux d'Instruction et
d'exp6rience.
3) La supervision et 1'Ini
section du travail des opi.
rateurs suivant la forma-
tion.
4) La formation de fu.
turs instructeurs pour 1
condulte du materiel et 1h
fonctionnement de l'6qulpe
ment.
5i Evaluation des stagla
res et des employs ac
tuels.
Les exigences minima sont
1) 8 ans d'expdrience corn
me contremaltre opirateur
ou opirateur spicialisi.
2) 3 ants d'experience con
me Instructeur.
3) Diplome d'une 6col1
technique professionnelle
Un diplome unlversitaire s(
rait un facteur prifiren-
tiel.
4) La connaissance de
l'anglal et du franqals. La
posslbiilt6 de s'exprimer en
creole seralt un facteur prd
f6rentlel.
5) D'excellentes quail
de leader et une faclllt4 de
communication.
Les lnteresss sont pries
d'envoyer un curriculum vi


de ASSOCIATION INTER-
NATIONALE POUR LE DE-
VELOPPEMENT, un credit
de DIX MILLIONS DE DOL
LARS AMERICAINS (U. S.

$ 10.000.000.00) pour le fi-
nancement d'un SECOND
PR'OJET D'EDUCATION don't
le coAt approximatif global
est estime S Douze Mil-


Mondiale


rres pour re Cir,'*nt


fo:
bu
de
les
la



Pi
M
C
bl
A


A LOUER AU
CHEMIN DES DALLES
Un 6tage pour Bureau corn
pregnant six (6) grandes sal
les don't cinq (5) climali -
sees trois (3) toilettes et
une (1) petite salle pou -
vant servir de depbt ou au
tre.
Pour tous renseignements
complementaire,. appelez au
No. suWvant a partir de 2 heu
res 30 p. m. ou entire 6 heu
res 30 et 8 heures a. m. :
6-2947 103

Japon : M. Tanaka
accuse davoir
reco des
(Pots de Vin), de
la Lockheed
TOKYO (AFP)
L'ancien Premier Ministre
japonais. M. Krkuel Tana-
ka, a requ deux millions et
demi de dollars de pots de
v4nW de Lockhe d en 1973, a
aft rim mercn di l'ancien
vice President de SocieLe
Aeronaulique amiricitne, M.
A. Carl Kotchian. dans une
declaration ecrt e.
Cette deposil on a 06 lue
a. la soixante cinquieme ru
dlience du tribunal de dis-
trict de Tokyo devant lequel
lancien Chef du Gouverne
ment japonais rt MM. Tosha
haru Okubo, HFroshi et HI-
yama (trois .nciens direc-
teurs de la Societe Marube-
ni qui fa t fon-tion d'agent
gener.1 de vente de Lock-
heed au Japoni sont accu-
sis d'avoir accpte des de vins) et d'avoir fait de
faux temoignages devant le
P. element.
M. Kotchian. selon sa de
claration. a accept e fire
pay'r proceder a ces verse
ments apres oue M. Obuko
ui avr it indique que le be
neficiaire en strait un haut
dirigeant du Parti Democra-
te au pouvor, sous enten-
dant qu il s'ag ssait de M.
Tanaka lui meme, et que les
Nentes d'Evions de Lockheed
au Japon decendaient de
cette measure.


nds de ce credit contri
aeront a cauvrir les cofiAts
as contracts pour lesquels
s APPEALS D'OFFRES sont
nces.

Les intiressis sont invi -
s a retire les dossiers d'AP
EIT D'OFFRES pour le C)
AENT PORTLAND A'tFI1
IEL tour les ours ou',ra -
les du 5 Fevrier 1979 au 1R
vril 1'79 de 9 heures a. m.
4 heures p. m. a 1'adres-
; suivant, : .


ROJET D'3DUCATION Nr


BANQUE MONDIALE
/o Department de 1'Edu-
ation Natioral2

?ort-au-P ce, HAM
0. 0. BOX 21C,

Adresse To01graphlque :
'EGHBM
iOUVERNEM-lNT HAITIEN
'ort-au-Prince, le ltr Fe-
rier 1979

ng. Nicolas SAINT -
LAU-ENT

)irpftepr 1.3


PAGE 5


11 l'I Ir MAlH 1i)79


)DANS NOS CINEMAS


__- --,,,,,,,,, wr, rnz~~rfls J~rnaO Z C W G CQ////~ ~


Project d' education No. 2


Gouvernement Haitien Banque


Avis d'Ariel d'Ore's Avis !'An el d'OI

pour rAcier Rond pour betcn armn Le Gouvernement de dI


TON ARME riparties en a
ciers durs No. 2. No. 3 et
No. 4. seront ndcessaires.

II est cntendu que ies
fonds de ce credit contribute
ront a couvrir les cofts des
contracts pour lesquels des
Appeals d'Olfr'3 sont lan -
ces.


A LOUER
Hall : Louer k Lalue -
bonne position Sonnez -
le 2-4928 : 7 h 12 h M.
4 hres hres P. M.

ON VEUT ACHETER
Voiture Usagep Anne
1975 5 1978 Tddphoner au
6-1734 23
X C X

Directeur de
production
L- candidatS doivent a
voir 5 ans d'expdrlence mi-
n5mum en ElectrOnilque de
nivea' superieur et le dSir
de travailler dans un ml -
lieu hauteiment dynaimn ue.
Des connaissances en
cores' magneiuqlies et en bo
binage seront constoeres un
vantage. ,
Franoals Anglais obliga-
totre. Salaire en function de
1'experience.
Envoyez curriculum viae
et resume salarial h :
ALLIED INDUSTRIES S. A.
P. 0. Box 200 B
Port-au-Prince, Haiti 3
xxxxx


Night


(OFATMA)

AVIS

LA DIRECTION DE L'OFFICE D'ASSURANCE /7-
CIDENTS DU TRAVAIL, MALADIE ET MATERN' 3
(OFATMA) PRESENT SES COMPLIMENTS AI -
USAGERS DE L'OFFICE EN GENERAL, AUX El
PLOYEURS ET TRAVAILLEURS EN PARTICULIER.

ELLE SE FAIT LE DEVOIR DE LES AVISER DT-
TRANSFERT PROVISOIRE DE SES BUREAUX,
COMPRIS LE SERVICE DE LA CARTE DE SANTE
AU NUMERO 40 DE L'AVENUE JEAN-CLAUDE DU-
VALIER (TURGEAU).

EN LES ASSURANT DU MEME ACCUEIL DE TOU-
JOURS, LA DIRECTION PRIE D'AGREER SES RE-
MERCIEMENTS ET SES SALUTATIONS.
.'sSS. sdflnsenzn.-

SAMEDI 3





Bossa Combo


tac complete a B.P. 251.
Port-au-Prince. Haiti (W.I)
anftimeur-Consetl)
15


r


Disco


Les Intdresses son:' nvi lions Six Cent iulle iol- a
t6s a rotirer le dossier d'AP lars Americains- (U. -S S s
PEL D'OFFRES pour l'A 12.6C0.000.00).
CIER ROND POUR BE -
TON ARME tous les jours En vue de la mie en oe. P1
ouvrables du 5 Fevrier 197'j ere de ce Projet, qui corn- 2
au 9 Avril 1979 de 9 heuren prenol la construction de 31
a. m. a 4 heures p. m. a la Ecoles Primaires Rurales, -,
dressed suivante : 10 Ecoles Urbaines, 1 Ecole c.
PROJET) is'EDUCATION Normale, 2 Ecoles Profes c
GOUVERNEMENT HAI stonneles, 1 I'Ecole Moycn-
TIEN BANQUE MONDIA- ne d Aariculture, 1 Centre F
LE de Perfectionnement Rapi F
c/o D6partement de l'Edu- de, 5 Studios dans l'ai-re
cation Nationale des Batiments de la Radio A
P. 0 Box 2162 Nationale pour la prepara P
Port-au-Prince, Haiti tion d'6miasions radiopho- G
Adresse Tel6graphique : niques a caractere educatif, F
PEGHOM Sept Mille Deux Cent Vingt v
Port-au-Prince, le lor F6 Cinq tonnes (7225) ou Cent
vripr 1979 Soaxante dix Mille (170.000)
Ing. Nicolas Saint sacs de ciment Portland Al
LAURENT ti:ficie' ser 't necessaires.
Directe-: 53 Il est entencd: que 12. i


Le <,ouvernemncni de la
Ripublique d'Halti a obtenu
de 1 ASSOCIATION IN -
TERNATIONALE POUR ,LE
DEVELOPMENT un cre-
dit de Dix Millions de Dol -
lars amenrcains (U. S. S. $
10.000.000) pour le finance-
ment d un Second Projet d'E
education don't le coat ap
proximatif global est esti -
me a Douze Millions Six
Cent Mlle Dollars Ameri -
cains iU. S. S 12.600.000.00).


En vue de la mnse en oeu
a e de ce ProlOt, qui cum-
prend la cons auction de
TRENTE et UNE i31i Eco-
les Primaires urals, DI'.
10) Ecoles Pr:maires Ur-
baines. UNE '1) Ecole Nor-
male Primaire, DEUX ..) E
coles Professionnelles UNE
(1) Ecole Moyenne dAgricul
ture, UN (1) Centre de Per
fectionnement Rapide, CINQ
(5) Studios dans l'aire des
Batiments de la Radio Na
tionale pour ia Fp-ara -
tion doemissions radiophoni-
ques a caractere &ducatif,
Cinq Mille i 5.000i Tonnes
D'ACIER ROND pour BE -


TRANSPORTS GENERAUX






transports de materiel lourd, containers etc :-






Transport et livraison de materiaux de constructions






CONTACTEZ NOUS AU 2 0853


P llftI


Michele Scotch


samos- Ik...


Club


Petites Annonces


VENDREDI 2





SUPER AMBIANCE


r~cC~;Cvz_?urr~PYzr---3c~vz~N~cs~ccule, /~-l-NsJC~/I-zrlC/rrrr~/~lbJ~ ~I/IJ;VC~C~-ZZ~JC~%J-Y-r-r~lL~VI~//rr~-


a
U.


Is



la
le
e




n
ir

n


;e

e
a
n


e




JEUDI ler MARS 1979


rA.l I


ANNONCES C-ROUtPEES'


U I ~l(ll'I{~
It nNttllIiitti
I I till I 11)11.


AGENT EXCLUSIF
POUR IIAITI
SONAVELSA
Tl. : 2-0853


Lunettes de )haute quality
optiques et solaires en ex
acterniment r qu'il vous clusivite chez J. M. Maxime
it pur clanliher natiirel Cclestin opticien diploma 98,
mrnit ,,tIre soif Cliemin des Dalles
Tel : 2-5015


- ------ I .....



KID POWER

ABSORB

Sous-Vctements Maillots

SPENCERS

LAYETTES

KANTWET

LITS PARCS

CHAISES POUR ENFANTS


TOYOTA
l.a marque viable, robust
clegante. la Marque que
choisissent les gens senses.
IIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-03.-J


d R e en face BATA


SUPER ..i. .nU. .- .

MARKET

SERVICE I------- l odA


I1,ut puiir r inn ier tin mar
i untie pti-re 232 La

1M \ II Ill I I.I (t T IQL'E
ll-Ii.uiine t',anita re 83
I tr dt qutal


AMUSEZ-VOUS BIEN


D. P. Express

POUR REUSSIR
VOS SOIREES


t',,ur %l, products alimen
.tir, -- pour \otre hygiene
'-r'snnelle pour I'entre
I 1 de %otre tlaison
St\e's IT''LVII.N agent








rit.s c 10if uroduits ali-
rtieo.,itrea ;t lotre choix.
1.1I) 'IItRADING
l)lsl It I !, t"T I St
Iltu dc I 1.ntrerrement
Irl 2.-3727


PHONE : 2-3497 7-1632


CENTER








Si vous payez cinq dollars
le Disque Haitien c'est que
vous ne l'avez pas achete a
la Rosenthal
126 Rue Pavee


Disques et cassettes enre-
gistrees Radios et coubines
materiel Electrique arti-
cles pour cadeaux, repro -
(luclion de clefs
9, Rue Pav6e
Ti. : 2-3439


111.1(I J II It I lii'SAIID

(I- II,.- Pan.u


- aucaux ,'CARNAVAL-
Si vous souhaitez avoir le
dicble au corps. Iaites
v ti dn sauter iusc u'a Mini-


MI 1. liH ZI'Rl,111t No
I( n i l'itue a1' Ie client

-( .lis t- Voile de Cotton
i- [trliri' _- Neppeld -
I r.U .;tl 'ti',ous les T ssus 78





UZI'


Itecords.


DISCOTHEQUE
Carroussel D sco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
tc tous los soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix democratique pour la
consummation


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


5


Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853






'SERGE S. GAILLARD
AGENT GENERAL
38, Rut du MontalaiF ,T6 2 3131
Porl-au-Pri.ce. Haiti '

L'Europe ou I'Amerique du
Sud Via Santo Domingo et
San Juan.


0B


Iff


Rue du Magasin de ,'Etat
No. 89 *i
Plastic en 72 de large pour
rideau de salle de bain;
Siam imprime serviettes

AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Reunion
et Pavee, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
tas imports vetements -
sous-vetements lingerie de
quality -


Tout ce qui fait la d:ffe-
rence entire une femme nor
male et une femme elegant
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RUSSO
Optique. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenterie La Qua
lit6 sans le Prix c'est toute
)a iff6rence.
66, Rue Bonne Foi TI. :
2-1567


LA MAISON DE
PRODUCTS DE QU
Port-au-Prince, Tel.
Pktion-Ville Tel. : 7







266 Lalue Tel.
Sous-Vetements pou
sonnets et fillettes -
settes et demi-bas
cle pour Bebe Pr
cial.






Le Magasin qu, t
me vos enfants en
Bijoux) avec ses
porter 39 Rue de
cles

Pour la confection
habits. Voyez Monsi
rard Prophete I .
Ta lleuri Angle rI.
Peuple et des Mira
121. Port-au-Prince,





R Ti 1 T4


ROLACO
Agence immobiliere No
10, Lalue
Bail Estimation etc...
telephone : 2-5735



JOLIESSE
SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)



Photo Chiappini 142 Rue
Docteur Aubry, Port-au-Prin
ce, Haiti.
Photographies en tous t n-
res Reportages Manages
Receptions Noir et Blanc
ou Couleurs.


ES
ALITE LA QUALITY EST AT' !:
: 2-3132 VICE DU SPORT Pin,:.
-0082. Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, alue 'el. : 2 1991



PIVERT-GUEST-HOUSE
: 2-0737 SAINT-MARC
ir gar- Cadre reposant chan-
chaus- bres confortables toilettes
- Arti- individuelles Dejeuner -
rix spe- Souper Prix Modore



S CUKAKO Club de Karate
OIA' Coreen pour votre pioem
epanouissement physique -
Mental et Spirituel Profes
ransfor- seur M. Leo Cartright. Lo-
tPetits cal Ecole St. Jean 1 Evan-
pret-a- geliste.
es Mira-


i de vns
eur Ge-
crchand
ues du
cles No.
Haiti.






a


CONTROL
INSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et los rongeurs


z con


it,


PHARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face au
Nouveliste Execution d'or
donnances, soins, conscien-
ce professionnelle Jean Par
do pharmacien
de bain etc ..











CIMENT A GOGO0
La Malson Ernest Bennett
Rue Traversiere assure la li
vra'son de votre ciment 6
Domicile. Les clients pen
vent s'approvisionner dire
tement A son dipot de l'av


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour I'ama-
tour et le profess onnel 1.1
Rue du Centre : Tel. : 2-0945

DONNEZ VOUS
ITNE CHANCE
D'APPRENDRE
Club Croissance d'Haiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 T6I. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse enfant et adulte
Natation
Epanouissement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beautC
Maquillage

COUCOUILLE
La collection Ilaitienne
qui vous proposr des livres
sur la linguist'que, la Socio
logie, la Psychologie, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairfe : la 26me
Edition de tSirolin et le
precis de grammaire creole
comparee, et considirationh
Ethno-Psychanalytiques sur
le Carnaval Ilaitiens.

Avis aux
InaQenieurs
Tous types de rmeturec
roulantes mtalllqu-'s de asf
retd TURIN, ITALIE -
Grilles artlculoes' extenst
bles
Rldeaux m6talllque 3 vec
ou sans mar',,elle Epanis-
scur : 10-10: 12-10; 15-10
-Portes glissantes mdtalll-
ques etc. .
Delat de llvralson CIF
Halti Franco Douane : 60
Jours
S'adresser au Magasin VI
tiello Frkres 303 Blvd JJ.
Dessaflnes Phone : 2-3741


Le loup dans la bergerie


nue J. J. Dessalines, a c6t,'
du kola Moyse) ou us
stock trfs important est tou
jours maintenu pour la coir
modit6 des clients.













BATIMAT

Achat Vente Locat'or
BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
m.. du, ,Oani 77


Suite de la 36me page

teur a 1'homme avis6 ainsi
qu'k la vierge de pouvoir se
satisfaire mutuellement sans
courir, dans cos cas la des
risques s6rieux...

- Tu n'as plus revu Cla
ra depuis cette venture ?

Non mais trois mois a-
pres j'appris qu'elle avait 6-
pous6 un homme d'une tren
ta i n e d a n n e s,
bien so us tou s les
rapports et vraiment amou
reux d'elle. Peu int6ressf a
la chronique mondaine, je
ne savais mfme pas 1'dpo
que qu'elle ftalt fiancee au
moment de notre fugue et
que son prince charmant,
durant cette pfriode de car
naval, achevait a 1'6tran-
ger un stage de perfection-
nement dans la branch oft
11 s'est sp6cialis6e. D'ailleurs
je caressais encore 1'illusion
que je n'avais pas et6 iden
tifi6 quand, un matin, je
regus la lettre suivante :
Mon cher Robert.
Vous serez sans doute sur
pris d'apprendre que je vous
avais identified grace aux nu
meros d'immatriculation de
votre voiture et a la retrans
mission d'une interview que
vous aviez done a une sta
Lion de radio. Me parvin-
rent alors les inflexions mol
les d'une voix devenue pour
mot familiere depuis cette
memorable soiree de carna
val.
J'aurais pu me garder de
vous clamer aujourd'hui ma
reconnaissance pour avoir
preserve ma virginite. N'est-
ely pas le seul bien que j'ai
apporte a 1'homme qui est
devenu mon mari en me sa
crifiant son egoisme ?
11 nest pas dans la natu
re de la feinme d'etre ingra
te et si je vous redis encore
lmernci, pour lout n' est-ce
pas vraiment a la pellsee
title tout le respect clont Je
Jouis anu.oinrd hui de la part
de mon marl irouve soni or
gine dans le .ss'ilflee du
loup devenui sae el laissantl
la vie save ia ie Ircle et
pauvre brebis.
J'apprecit d'autant plus
votre sacrifice ut e ce mcmen
soir de mardti-rns et gr ice
aux confidences dune peti
te dame amie. i'ai su que
vous avicz etc avec elle jus









-C



-O


qu'au bout de vos effusions.
Aurals-je accepted & vous
suivre sl vo vo vous dtiez pr6
sent a mol k visage decou
vert ? Pout etre pas I 'Non-
point A cause de votre &ge
ou de votre 6tat civil, car
un complex d'Oedipe plus
61argi ne falt-11 pas ouvent
qu'un attachment drotique
porte quelquefois les fllles
de vingt ans & aimer los
hommes frisant l'age de leur
ptre ?

Pourquoi me retiendrais-
je de vous suivre alors ? Par
fidelitS & 1'homme qui avait
demanded ma main et qui,
pour l'instant, Stait a mille
lieues de moi ? Pas du tout :.
1'espfce humane, et nous
en sommes peut Stre a une
phase nouvelle, subit une
longue s6rie de transforma-
tions qui permettent d'elar-
gir le concept de fidelity.

A cause des qu'en dira-t-
on ? Peut-6tre car une fille
de vingt sns, quelle que soit
la d6liquescence de l'actuel
le society, 6prouve encore
quelque scrupule sinon a s'a
mourracher d'un homme
marit et frisant la cinquan
taine mais tout au moins h
s'afficher avec lui. Saul
dans des cas bien pr6cis out
tout est deja perdu, le nom
trained dans la fange et les
fesses frottees a routes les
surfaces. Ce qui n'6tait v6
ritablement pas mon cas.

Je vous surprends toute-
fois a vous poser cette ques
tion : confidences alors que j'Stais
censee ignorer votre fdent-
te et jusqu'a votre visage
dissimule sous une cagoule
de Zoro ? Vous le compren
drez aisement, mon cher, si
une profonde psychologie de
la femme vous incline a pen
ser que la chose la plus im
portante pour une femme
est-ce qu'elle a apporte a
un cneur d'homme, que tout
en faisani le bonheui d'un
seul home, la femme aime
it etre admiree des autres
(qui ont maraue sa vie; que
la femme reputee indiscre-
te adore entretenir des se-
creis avec ceux qu'elle a con
nus et ainmes. Secrets iamais
violes et qui forment la tra
me de son existence. Mariee
et fort jeune, je n'en ai eu
que ceux relatifs a cette soi


AVIS

La Direction de la HA-
CHO (HAITIAN AMERI -
CAN COMMUNITY HELP
ORGANIZATION) informed
le Public en general et le
Commerce en particulier
qu'au course de la dernifre
reunion du Conseil Consul-
tatif de la HACHO, il a et(
decide que le sigle HACH3
devait dordnavant se lire
<< HARMONISATION DE
L'ACTION DES COMMU -
NAUTES HAITIENNES OR-
GANISEESs. Par cons6 -
quent, a partir Je la publi-
cation de cet avis, le nou-
veau sigle entire en vigueur
et figurera sur toutes les cor
respondances et pieces ad-
ministratives de 1'organisa-
tion. Cependant, vu que le
retrait de Pancien Jigle im-
plique un certain delai, ce
dernier peut encore conti -
nuer a figure sur certaines
pieces administratives pour
une durec d'un mois a par-
tir de la date de la public-
tion de cet avi' 23
Direction de lae ACHO
x x x x

SOCIETY
D'EQUIPEMENT
NATIONAL
AVIS
Il est port S la connais-
sance des intfresses que la
SOCIETY D'EQUIPEMENT
NATIONAL (SEN) organise
un concours le Mercredi 7
Mars a 9 heures a.m. a son
Bureau Central sis a la rue
Americaine a Port-au-Prin
ce en vue du recrutement
d'un 1) Comptable.
Les postulants devront


remplir les conditions su-
vantes et soumettre, outre
une photo d'identitd, les do
cuments y afferents :
1) Etre de nationality
haitienne;
2) A,'uol t.)prcuru le cy-
cle d'Eltude Secondaires "
classiques jusqu'au Bacca-
laurfat;
3) Detenir un diplome de
Crnmntable dSlivr6 par une
Ecole de Commerce 'recon- '
nue;
4) Etre de bones vie et
moeurs. t
Les inscriptions seront re
cues jusqu'au 6 mars 1979
au Service du Personnel de
'IDAI, a Port-au-Pce. tous
les jours ouvrables de 9 heod
res a midi.
Port-au-Prince, le 21 F6-
vrier 1979
SOCIETY D'EQUIPEMENT
NATIONAL.
13
X x X X

AVIS DE DIVORCE
II est port a la connaie-
sance de to's ceux quie ce
ci int6resse qu'en execution
d'un jugement rendti par le
Tribunal Civl de Port-au-
Prince en date du vingt deux
Decembre mil neif cent
soixante dix huit l'Offitier
de 1'Etat Civil de la Sec-
tion Ouest de Fort-au-Prin
ce a transcript sur les Regis-
tres a ce destines le di.~posi
tif du jugement admettai.t
et prononcant le divorce des
6poux Madame Eduer Limo
rin, nee Anne Mari.' Ber-
nadin. *
Port-au-Prince, le ler Mars
1979
Labner LEROY, Av. 13


00 61&a3-%


I


I \I 7 I \ INtIN I)IF:Il'\lt
i\\ t 1 N is( 'l( I'


Avis Divers


itt '", ie


: chez vous contact
trol Insecterat 2-4991



1*11 ES:3DONT
ANTI.PLAQUE'
Les danses monda nes : Sal "
sa, Disco, tango, meringue
etc... c Cabane Choucoune ANTI PI AQUE
et L 1illotel le Palace en PATE DENTIFRICE
Ville LAD TRADING
Iloraire clastique DISTRIBUTEURS
Appelez Harry Policard Rue de I'Interremen
au 2-1389 7-2010 2-3344 fel : 2-3727


Qualitex mlsos


MAU


ree de mardi-gras. Et ce
n'est pas 6tonnant que pour
me guerir de mes phantas-
mes. Je vous lasso aujour-
d'hui l'aveu de mon bon-
hour d'un solr et de ma pro
fonde reconnaissance.
Sincerement Clara.
Inutile de vous dire, mon
cher Ernest. que 1'al dechl
rf cettei letre de peur qu'el
le ne tombe en des mains
indiscretes. Penserais-je h
refaire, a une autre pfrtode
carnavalesque, cette expe-
rience si fertile en lemons


du loup dans la bergerle ?
J'en doute c(r j'eprouvals
alors un sentiment de cul
pabllltk comme celul d'ou-
vrlr des lettres qui ne me
sont pas adressees. Mals que
de lemons continues dans
ce:te experience et qui nous
convainquent que nous som
mes un assemblage mons-
trueux de choses incompati
bless !
Ernest BENNETT
Prochain article :

LA CORBEILLE DE FLEURS


Kueau un





JEUDI ler MARS 1979


OUGANDA : LES ETATS -
UNITS CONSEILLENT A
LEURS RESSORTISSANTS
DE QUITTER LE PAYS.
WASHINGTON, I AFP)
Les Etats-Unis ont conseil
16 a leurs ressortissants en
Ouganda de quitter le pays
en raison des troubles ac-
tuels.

Une centaine d'amiricains,
don't beaucoup sont des mis
sionnaires, resident en Ou-
fanda; pays avec lequel lee
Etats-Unis n'entretV.cnncnt
atu.une relation Diplomati-
( nme. Leurs intierts sont ge-
res par I'Ambassade d'Alle-
magne Feddrale.

Au Dipartement d'Etat,
on indcque que, selon les in
formations dont on cdispo-
so. aucun ressortisqant amfed
rican n'a etd v'ctime des
combats qui se dcroulent de
puis plusieurs jours.


I'PAGE 7


Nouvelles de TEtranger


CHINE VIETNAM :
LA CHINE PROPOSE UN
RETRAIT DES TROUPES
VIETNAMIENNES DUT
CAMBODGE EN ECHIMITCE
D'UN RETRAIT DES' .
SIENNES DU
VIETNAM
HONG KONG, (AFP)
Pekin declare, Mercred',
qu'un retrait des troupes viet
inaftiennes du Cambodge et
cdes forces chinoises du Viet'
enam offrlrait la clef s'.uscep
tibie de desamorcer la ten
sion prdvalant atuellu' -
iment dans lv Sud-Est AsIa
aque.

L'Agence officielle Nouvell'.?, captce a tung
Kong, 6crit que cette solu-
tion sera:t contorme au prin
cipe de la non-dccupation
nrilitaire d'un territoLre e
tranger.
I Chine nouvelles estime>,
cependant, qu'aucune assi-


m'lation ne sa'.irat 6tre fal
te entire 'une rontre-atta-
que'relevant de a ipitime
defenses conduite par 1 ur-
mee chinolse au Nord du
Vietnam et el'agress:on', per
p6tr6e par les forces Victna
m'ennes *au Cambodge.
Les observateurs relevent
cue les Etats-Unis, .' pour
leur part, ont r6clam6 un
retrait. simultand des Ch;. -
sois du Vietnam et des viet
pamiens du Cambodge oft
le reg'.,me Khmer Rouge sou
tenu par Pki a ete e vin-
ce de Phnom Penh par une
insurrection appuyde par
Hanoi.
< Chine Nouvelle s ecrit
que 1. 'elegon punitive> chi
noise est 1'aboutissement
d'une sdrie de plus de mil-
le incidents frontalBers en
tre les deux pays depuis
'n an.
L'Agence precise que 1'in-
tervent'on militaire chinoi
sc avait pour but de prou-
ver aux dirigeants vietna -
miens la determination de
P6kiih de faire face a tyrannie et leur outrecul-
dancee.
La Chine ne veut pas un
pouce du territuire vietna-
mien. conclut tChine nou-
velle,, et aussitot apres
cette operation les soldats
Chinois regagneront le ter
r'toire National, ouf ils con
t nueront simplement a de
Jiendre les frontieres de
leur pays.



Iran : Le point de
Ia situation
(Suite de la lere Dage)
moment oUi le nouveau r6
gime n a pas la volonte, ou
les moyens. de s'imposer
par la force.
M Btazria'an es: apparu
mw.'7: il stlir a !a television
vtsrblpment excede par ces
olsintioluns qtil pourraient,
a-t-il dit l'inciter a. demise
sionner tDounnez-moi deux
Mi trols umois pour appli-
qi:er notre progi ammei, a-
'-:1 dit a l1'xtreme gauche.
qu'il a aceusee de evouloir
tout. tout de suiteie.
Dans un premier temps,
!a laicisation de l'Etat au
n!veau ex-cutif devraitr fa-
ciliter la tache de M. Ba-
zargan. que le depart de
I Ayatollah Khomeiny laisse
seule a la barre a Tdheran.
MAais d inouietants signes de
ddsordre demeurent.
Les decisions de lEtat, no
tamment les nounatiotQ. _-
individuelles, soni a 5 cities
a la base. Des graves poll
tiques menacent a nouveau.
Et chaque nuit, desormais,
des coups de feu. voire des
fusillades de plus en plus
nourries. Font renaitre 'in-
securite.
La dispersion de l'autorite
paralt eire a lorigine de la
perle mardi soir par les a-
-mericains d'une important
station de control des mou
vements soviediques, press
de Machhah. a proximity
de la frontier irano-sovie-
tique.
Selon la press de Tehe-
ran. le poste. camoufle en
banale station forestidre. a
ete conquis par des imoud
jahedines i combatants isla
miquesi. et certain mate-
riels secrets, notamment des
instruments de codage. se-
raient 'omibes entire leurs
mails.
Cette eventuality avait
l-P formellement ecartee au
1'ndemain de la revolution
par les nouveaux chefs de
l'armee iranienne.
Le ceuvernement central
doit enfin faire face a un
reveil des autonomistes kur
deps. Le chef du parti demo
rrtaique kurde iranien (PD
KI) M. Abdolrahman Ghas
semlou, a exprim jeudi a
1'AFP la determination de
son parti de lutter pour un
Kurdistan largement autono
me au sein d un Iran fede
ratif et la n&geciation dans toute la
measure du possible, ou au-
t rement le cas echdant.


De passage aPoft-au-Prince

| DELTA ACRUZ

Astrologue Voyant -

Para Psychosene

HOTEL LE PALACE

Tel 2-3344 (sur rend-z-vous


violent solvent avec plui
de douze heures de retart
ce qul se passe sur le tern
rain mon:agneux. cover
de forces denies ot chinol
et vietnamlens se batten
depula 12 jours.


CAMP DAVVID :
COMMENTAIRE DE iL..
PADIO EGIPTIENNTI
LE CARE, (AFP)
L'attitude du Prem!tner I'
nistre Isradtien a 1'edgard
des n6gociations de paix conui
titue cune menace pour la
paix non seulement au Pro
che-Orient mais egalemnent
class le monde entiers, a es
time Mercredi suor radio le
Caire:
:L'histoire condamnera M.
Begin pour sea terg'versq-
tions regard du processus
de palxe, a ajoutd le Com-
mentateur, de la radio egyp
tienre.e
S 'lon le corinientLateur.
l'op!nion puolique munoula
le doit f Airs tace avec fer-
mete a la politique de
LouvoiemcrM pratl.ldde par
Mons'eur Pegin et leu fiaf-
gons Isradliens>.

<,Le procddd adopted par le
premier Ministre Israe6lien
a 1'6gard des n6gociations de
Camp David II lui a atidn6
tous ceux qui aspirent a la
paix et en premier lieu, les
Etats-Unis, a aioul, le
commentateur estimant q' uu
ne telle attitude auoa des
repercussions sur I'avenir
politique de Monsieur Be -
ginu.
x x x x

L'ACCUEIL DU
PRESIDENT GISCARD
D'ESTAING A MEXICO
MEXICO, (AFP)
Le President Jose Lopez
Portillo a Mexique a reser
ve Mercredi. au president
Giscard d'Estaing a l'adro
port de Mexico un accuell
in fsIment plus chaleureux
(ul a Monsieur Jimin Car-
tiT r i y a deux senealnes.
Le Presdetnt Lopez Portil
In a en effect a souhalti "lae
plus rh:ileiireiuse des bien
venues r, an Miexitue as reef
de l'EtUt fraincais et 5f Mt-
damieValery Giseard d'Es-
laing A leur descent du
tConcorde presidential.
Le President miex:cain a
egalement evoque 1 iinou -
bliable President Charles
De G.,ulle, et a affirmed que
son dscours 11 y a quiitne!'
anis a Mexico oif il avalt
parole de not restart <,grave dans tou
tes les memoiresi.

Monrioiu!r Lopez Portillo
sti--T rt'rfie declare eper -
suaae que les journees qui
viennent vont etre extre-
mement fructueuses>. 11 a
enfin evoque le souvenir
d un grand ami du Mexi-
rue Victor Hugo, vdne"e
dans ce pays comme peu
d'ftrangers le sont, pour
avo'.r condamner 1'inter 'en
tion de Napolean III au
Mexique.
La partner franchise n'cst
pas demeuree en rest de-
vant des propos aussi chas-
leureux. A la surprise gI
nerale, Madame Giscard
d*Estaing, qui parole Espa -
gnol. a integralement tra-
duit dans la langue de Cer
vantes l'allocution que son
epoux venai.t de proton-
cer en response aux par)les
de b'1envenuo' du President
Lopez Portillo.
Le chef de l'Etat fr-incais
a notamment affirmed qu'il
etalt sheureux de revoir 12
Mexique, qu'il a eu 1 occa-
sion de visiter en plusieurs
circonstances.
iJe vous apporte le salut
amical et frat"rnel de la
France. Les relations inter
nationals sont ou-. en-,,
malgre les apparentces de
protocole, tendues par l"s
conflicts d'intdrets ou les lut
tes d'influence. Ce n est pas
notre cas, car rien ne sepa
re le Mexklue et la Fran-
ce:>. a poursulvl M. onsleur
Giscard d'Estaing.


CHINE-VIETNAM
INSUPFISANCE DES
MOYENS D'OBSERVATION
AMERICAINS

WASHINGTON (AFP)
Le' Erats Unis parvlen-
non1 dlfflcilemen'n k sulvrn
I e'olutlon du confllt sino
vietnamien et a en avol,
une vision claire quasi Im-
mediate, comme ce rut ic
cas pour les derniers con-
flits localises telle la !gum
re d'octobre, aute dobser.
vateurs mllltaires a Hano
et a Pekin, laisse-t-on en-
tendre de bonne source i
Washington.
Cela expllqfie pourquoi h
Pentagone est relatlvemen
discrete sur le ddroulemenl
des operations.
Malgre toute la panoplit
de moyens don't ils dispo
sent. allant des Icoutes ra
dlo aux photos satellites, le.
splclallstes du Pentagon


lit?


Rem oursebU


~-r-rn-


Dans un souci constant d'amenloration de id
qualite de ses produlte et de son service a la chen
'Ite la Pkchenre cree: LA GARANTIE
i-RAICHEUR
* Si vous n'8tes pas satisfait du poisson que
vous venez d'acheter, la PECHERIE s'engage a
vous le REMBOURSER immediatement, sans
discuter et avec le sourire, par un bon d'achat
equivalent au montant de votre acquisition, et
d'une duree illimitee.
i[ i frvaich r pphicable pour tou e achi ,u' reuiou egalt a toon,
i ri It r, -t,-Iu,iS poeiepa Itti hp ,, s.tn, i




LA-PECHRE lE


Petionville: Centre Ville
angle rue Villate angle rue des Miracles
et rue Magny et rue du Centre
Pour rdserver
Sonne7 le 7--4 32


Ecole de Commerce Julien CRAAN


AVENUE CHRISTOPHE U RUE 6

I Inaunure au mois de Mars prochain les Cours suivants:

a) COMPTABILITE AMERICAINE (Cours Intensif) :

I ler Cycle : Mars A Juillet.

S 2me Cycle : Aofit i Decembre ou Oct. a Fdv.

i b) DACTYLOGRAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10 molE

c) ANGLAIS

d) IBM KEY-PUNCH, Rue du Magasin de l'Etat No. 89.

RENSEIGNEMENTS.ET INSCRIPTIONS : tous 11s jours sauf le Samedi et les

Iours f6ri6s & 1'ECOLE DE COMMERCE JULIEN CRAAN. Avenue Chreitophe et
Rue 6, de 8 : 00 du matin A midl et de 2 :00 A 6 :30 du soir.


VtmJawwy ** vG


LES NIDS DE ROULE.
AUX ETATS UNIS

WASHINGTON (AFP)
'ie Amdrirains red6coiu-
vrent en catte fin'd'hiver un
enoemi public salsonnier :
Les nids de pou'e, qui leur
cofitent bon ani mal an un
d&mi milliard de dollars.

Dans un pay. quit .ime la
statistique. cerT.. terreur des
autimobilisfcs fult blen suir
l'o jet d'dludes chi frees des
plus preciss, notamment de
la part du qprogrammme
d':nformq.tion routfer, orga
nisme cre6 par des entrepri
ses de construction routtere.
Selon lul, le nid de poule
moyen a )3 centimetre: de
diametre et I! ce.ntimetres
de pro'ondeur oe ct liver
en a'ra cr.e 93 m lons
dans les routes et ilu:s des
Eats Unis.

< de poule par kilometres (49
par mille) de routes et de
rues mrcadamls6es dans 1'en
semb'e du payse, affirme le
President du programme, M.
H. W. Re:ce. Pour les bou-
cher il faudra 5 millions de
tonn-s d'asphaltc val nt 276
m lions de do lars, rjoute-
t-il Quant aux degits cau-
ses aux voltur-s ils sont eva
luas a 127 millions de dol-
lars sans computer 77 mil-
lions pour les pneum.
C'est surtout tn fevrier -
Mars qu app.:raissent ces
nids de poule, lalternance
des per odes de gel et de de-
gel defonqant l'asphalte.

xx y x

CHIE VIETNAM :
NOUVEILE A'TTAQUE
SOVIETICQUEi CONT'RE
WASHINCTON

L,. Kn m. n i qualifle. 1-
nit i inluve lle 1'oi., nercrtdi,
l( voy. ge queen fait actuell.'-
In 'tl ie Secretaire amnerica'n
au Trisor. M Michael B u-
mi nthlh'. (n Chine ninsi qt,
la pos tion do WashingLon a
leg ,rd du con:l't Sino Vi,'t
nantinc de po!itique cou"rt'g U t a a l agrn ssion
chinois-c ;u V.etnam.

L Agency Ta s accuse Ie
President J mmy Carter de
<.n'nvoir nullmen I lint'tn-


vernements de la pmninsule
Arabe pour rumener la sLa
t'.l te danrs cett. region 1-
tee, declare-t-on offlcel:e-
ment au Departement d E-
tat.


On declt-e ne l sseder
aueune In i aticon *:ir I pre
Lence de Coons. I e'ls mililal
res sovidtiqucs. cubaihs ou
Est Allemands aux cdt6s
ds troupe 3ud Y6dmnites
engages dans les combats.


WAHINGTON 14
Inquiets dIe I voLulon dos
combats entre .e. deux Yt-
men, les Etats Un's ont di
cidd d'acc.dldrer; leurs livral-1
sons d'yrmes adu Gouverne-
ment de 'Sanaa, a la dd-man
de celui-cl, indique-t-on of-
ficlei ement mercredi au Di
partemcht d E at

Dans un premier, Ios Elats
Unis vont llvrer des arms
anti-chars etc dies canons an
ti-aeriens eVulcanm, don't
les commander avaient deja
6t6 passees pour un mon-
tant onn prdc'.s..
Ils ont en outre demand
lundi l'autorist. .on du Con-
grds pour des fournitures
d'armes p-us importantes
qui falsaient depu.s plu-
sieurs mois l'objet de d scus
sons entire Washington et
Sanea.. Lts Etals Unis se pro
posent de liver au Nord-Ye
men 12 chasseurs ,
100 vehicles blinds de
transports dr. troupes, 64
chars gains que deux avions
de transport C-130 qui s--
ront transfers d'Ar.bie
Saoudite. Le tOut represent
un total de 300 mil ons de
dollars, selon des sources
de I'Administiation.

Le porte parole du Depar
tement d'Etat, M. Hodding
Carter, qui a sou.igne l'in-
quelude des E1.ts Un s de-
vant l'evolution de la situa
tion entire les deux Yemen,
a revdle qu'gItc avail fail
1'objet de disct ssions entr
Washington et Moscou.
M. Carter a ,joule que les
r'ats Unis tno souhaitaient
pas s engage) dp.ns une court
s aux ariementls t Vec I'M
nion Soviet:qu', qul au course
de ce,; dirnleore annees a
lournt di materiel n.nl tairc
en quantity significative au
regime d Aden, pt qlil W;
shItngtoln eta I uniqu.'melnt
preoceipte du ina'iinelen de
li ntdgrit e territorial du:
Nord Yemen.
Ld. Etats Unis ont appoI
td I tir su,)ien aux in tiati-
ves dc l'Arabe Saoudite pour
tenter do mettre un term
au confllt, et ont eng-gd d'-
contacts avwc d'autres Gou-


ton de cond:mner l'inva-
s-on armec chitotse au Viet OPr s 'V s M sdames
nom ,.

Ce commentaire de Tass
cont tue une novuwlle atta


gue de part ,e Mocou
con' Washington qui se









Lcs Etats Uns s ont pro VENDKEDI 2 MARS -- AMEDI 3 MARS C
sur un pied d epsalitd I'agres .
s ur et o!a victim de 'agres
slonu enI tntt I deier la ACHETssera serviete T ygeniq LE PcX DU SEtb Le,
gresstnamonchnes qui ont ou- -
tenu une la urrsuaton interieu ple avc bade adhesive
Cre auKampuchea su Cambode eAux Laluc Super M markets
ge t )).
Lss Etats Unie: s, eont pro VENDRLDJ 2 MARS -- SAMEDI 3 MARS
nonces pour un retrait de,-
troupes chino.is. soperant Libresse, a serviete i~ninu' sure conkortable
su V etnam e' des forces s i i,
vietnamiennes qui ont sou-
tenu une mlurr-ction au SOl~ple avec bande adh~ sive
Cambodge a. I-, suit- de la-
quelle le rnigime lkhmer rou -


ge a dte dvince de Phnom
Pcnh.

S on Tass. 'ne telle atti-
tud. a pour but de fire ac
creditor l'idde quo .Pek'n
aurait ete contr:int a ses ac
tions, et partant de l.Is ap-
prouvor.i

xxxx

LA CHINE RESPECTERA
LE STATU QUO
A TAIWAN

HONG KONG tAFP)
La Chine a rtaffirme, a la
veille du dernier ctc des re
nations gouvernementales en
tre Washington et Taipeh,
qu've.t. respectcra t le status
quo & Taiwan, rapporte mer
credl 1'Agence Chine Nou-
velle reeue a HIlong Kong.

C'est jeudi, le ler Mars, a
I'. suite'de la normalisation
dec rapports entire Ia Chine
et les Etats Unis le ler Jan
v er dernler, que le Gouver
nqment de Washington dolt
mettre fin at-x relations
qu'il entrutenait avec le
Gouvern mcnt de Talpoh.
Le President de la Corn-
misslon des cHinois de 1'6-
traiger, M. Liao Chengzi, a
ddclard inercredil P1kin, se
Ion l'Agence chlnoise, que
le mode de vie et le niveau
de vie des habitanst de Tai-
wan resteralent le mIme
que par le passe, et que les
chlnols demeurant d'un co-
te ou de l'autre du D6troit
de Talwan pourralent se
rendre mutpellemcnt visit.

M. Liao a 6ealement affair
m6. relon I Agence chinolse,
que ccs conditions d'une pro
chalne reunifilction Italent
runles. --..

-* Ii'


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Cus Barbancorz: (Entree Le Natal) Route de I'AMroport
Tel. 6-0732

LA MASON DESi EOITES


Pour toutes vos commandes


de boites de:

Chaussures
Patisserle
Ditereem

Pate dentifrice

Chemises et lingerie
Composants electroniques
Produlits pharmaceutiques
Products allmentaires secs et CongAl1s
Crtme a la Clace

Savonrs
Fruits de mer

traiteurs e' restaureaurs'

Enforcement de cols et de: de chemises
Agraffes et tromnbones
Divers
Nons fabriquons 6galement des dossiers de classcment

En format lettres et l6gal.


.O -. oopooos.- #- iD? *- 'p- -&o D.? -


L'acc&leratio des livraisons d'armes


americaines au Nord-Yemen


A Wash'nnt,.'L on souligne Selon lr- derniere chitfres
la rlifilcute d: fire le point officiels a iericite, 800 a
.exact sur lI s combals qui te m 1 s:.'vi'.qucs. 500 700
deroulent sur 'une I: rve ten cub-iris r- 'lus d'unie cental
idue i la fronLirte enitre s rned E t'- Allemands se trou
_dgux pay.'. qui est exLri-(M \eut .' Sud Yrmen.
ment sous -' peuplee. On
confirm ce.pen.lant que les Pour leur ptert, les Etats-
forces Bud Yemenite- ont Un.= n'ont aucune intention
reussi a psen6tr-r en terrtodi d'cnvoyr de troupes dans
re Nord Ydm6nite, oil elles cette region, ,t n'ont pas
ont pris 'e contr6le de plu- connaissance c'un pl:n dgyp
sieurs villages, et qu'elles tien pour en fire de mime,
continent i avanccr en cer d6clare-t-on enfin au Dipar
tans points. tem'nt d'Etat.




LE BISTROT


Chassue soir


'Special Show Bistrot"


'et Ouanga Haiti Show'


2 TROUPES DIFFERENCES

2 SPECTACLES VARIES
t
K EN ALTERNANCE CHAQUE SOIR



r L'ambiance continue

chtaque soir au


SBISTROT


r Votre redezy vous

r l(el 2.1809

s eoeioco(ocoooooos~o


as satisfy


-,:Ir- Ajfoe-r rrrl OM-1 n P----------CCICIV ~J rJY


%B%--~;-a~B=L------t--~~~ap~u


,Dececcessag~u,,N g, ,, ,a-_ng_ ) f 3


i


E


























































































































































L,


la voiture economique


pour leconomie daujourd'hui



4W11 SUBARU





automeca, route de laeroport


[a aLOUvt1 LvLI *-JEUDI ler MARS 1979


PAGE 8


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures ( n permanence) 6 heures to0 et 8 heures 30

CE SOIR


$ 1.50 et 2.00
LA GRANDE CHATAIGNE


CHRONIQUE DE


L'ARTIBONITE


(Suite de la lIre pagee

Fevrier 1979 en presence de
quelques temoins oculair-
res.

Nous autres de la Presse,
nous applaudi,.so'ns des deux
main, a ees mpsurcs discipli
nalres centre tout ebattage
inconsidere des arbres ..

Cependant, le tout pour-
ra't etre mis et remis en
question quard on sait, de
source ire, qure Les nmemes
roues continent a ruler
sur ,s memes roulettes de
velour., cette u:is-cl a des
heures ir.nnotiuelle.s en ca-
timini \7ra nei:' i est ,
difficile de s, detaire
pr,.tiqu(s.. qi '' e s'raiL(
apparm.-ne, a '. v ellhe ha
bitudc, ui at revo u...


DAN' *_L VOIEINAGE
DE DROUET

L' c, v;!gte libr'e e t in ter-


dit our tout 1. tqrritoire de
la Republique. bur la route
tie Liancuart, dans le voisi,
nage de Drousst, il semble
que cette interdiction nest
pas respectee. Les Boeufs et
c. br.ts qui reviennent de la
mont.. gne env.ronnante se
dirigeant ,resquie a lon-
gueur d,. jurnea vws le ca
nal d':,igation pour se de-
salterer. Errant ca et la nur
la voie publiquc. ces qu ,dru
pede" ,-ars s nt suscepti-
bles 1 cause pas mal d'ac
cidents rr .tel et les
bo, u '. 0t nonts cabrits ou
autrt, qu" i aont morts en bor
dure' de la roite exhakn' a
nh cudeur letide. morbide.

Sur rot', i re iant aux
\V ri,.tte, < n p(ut apple
1 r R Iu : i, a pits de
palnniii L ind1!( aLiiur 'olmiine
aux .bhI'ort d. ki N:tiuon let
No 1 uu p av ,t Punt Son
dce ilun palnlL '. type. 1 s-
saIt voir I nl .', d iin bo'tu
invlt- .de ,, ('il ll lirs a la
pr'ldence. ( (t ( st aux pliu-


SALLE II $ 1.50 et 2.00

Virilita ou Parfum d'Amour


SALLE III $ 2.00

F.LS.T.


Bilan provisoire du Carnaval de Rio
242 morts et 17.453 blesses


tes d'aller a urc vitense
moindre pour evite'r la catas
trophe dans les par. gcs ou
les boeufs dvoluent.

CHAMPAGNE CONTRE
LES RATS

L'ODVA entreprend une
champagne centre les rats
qui sont capable de detrui
re les 20 poul cent de la re
colte de chaque Decembre.
C'est du phosphure de zinc
qul est prepare en tppat.
Ces poison- ullit distribues
gratuitement aux planteurs
de la Val ee de 'Art bonite,
dans laire dc i'ODVA. Ces
information, 1nus out eae
revelee patr Rog. r Ke-
nol. un emphl '.e de .'ODVA
que noius vonil pu rencon-
trer a V;llard, en plemn, ac
tivite II sut' d intelns tier
ct'tte I ampagne pour une
destri t in li p !ls radira'.,
des oIng.eurs. penser.t it'I
cul'.i'ijlcurs d( la Va.llte.

Ssetp' K -. r MILCENT


SHAITI


RIG DE JANEIRO (AFP)

Deux cent qu-.rante deux
personnes sont mortes 'et
17.453 autres ont ete bles-
sees en diverse circonstal-
cas durant le Carnaval de
Rio, qui, seon la police, a ete
un des plus violents de ces
dernieres annees.

Le Secretariat d'Etat a ila
Sante Publique a communi
qua le chiffre de 17.453 bles-
ses au coura L attaques, a'6
changes de course de feu,t
d'accioents de la circulation
ou p. r intox cation due a
iexces de boissons alcooli-
sees.

Les hopitaux nationalizes
et nlunicipaux ont enregis-
tre la mourt d- soixante s x
per-onney. ct t'InsLitut Me-
dico Legal de cent doze,.
durant les quatre dernit rs
jours du C-rnaval. Les Coin
tn:ss,jriats des f aubourgs d&'
la vl.he ont1 retrouve soixan
te quatre corps

Le S cretaire i a1: Sectirl
te pIbI qlle' de Rio. le (iec,,e
r l,] Bilni N gRl'eiros a i s
iio lw 11 i1, rel'di la (conlerv ii


Cinq Avocats
guaiemalteques
veulent defendre
les accuses du
prices Letelier
lAT'.1TEMAI ,AFP'

' n11 mai'itestel Iu r iii-
Ic''!i.un di a.->,-;steve n ric,','- l -
n0'1tl ,Ad H(1iono'remr5 a p1ir-
t:r du Giuati'emla les per-
soinneS inpl.qilers dans 1 ;if
la "e Leteller a'; uellemint
jugee aux ELaLt-Utiis. a-t-
on appris mercredi a Guate
mala.
Ce. avocats apnartien -
nenit -au mouvemen.t chrrc-
Lten renovateur.. d insp:ra-
tlion protestante. Un des
membres de ce nlouvernent
a declare qu le lu-Lement
en course violet les droits d'
1 hoimme qu atfrme defen -
ore le Precs:dent Cart er.


ce de press announce, au
course de laquell 1il devait
donner un bilan of fciel de
la violence durapt le Carna
val. Le General Negrelros a
mdme interdit a -ron p..rson
nel de donner une quelcon-
que information sur ce su
jet A la press.



Un dirigeant
du FALN inculpe
aux USA
NEW YORK (AFP)
William Morales, un mem-
bre presume de lorganisa-
tion nationalist portor cai-
ne i IForces Armees
de Liberation Nationale -
Fuerzas Armadas de Libera
c'on Nacionali, ete recon-
nu coupable mercredl de
poss ssion d'explosifs et de
port d'arme piohibe par un
Tribunal Federal dee New
York.
I1 risque une pelne maxi
male de dix ans de prison.
La date de 1 ,sentence n'a
pas encore etc fixee.

Morales. 28 ans. nvalt eti
arlele : press line explo Ionl
;teridentelle lc 12 Julllet
dceri'r. dinls son apparle-
inrIt tiewy V kns II ava a rn
nes doli't.s de deux mains
arraclhel par l. detonation
I e ei i clarr, Ci) i] elnit ien
train de labriqui,'r

ID, 'rrd'rt i 11t eulj i abil'.e
illu mnercredl slpule que Me
ales a ete itrolvc en posseS
s ott d ns OolL tppart, month
de 66 bI'Lons dC dyna'mile,
di'un nombre ntn specific de
h imh-s sret OItna's et d'ut
fusil non declare a la polt
ce.
L ncupe n'a jamais rdmil
appartenir au FALN, ul
gi oupe qug a revendiqui
plus de 110 at'vntat, a l1
bombed u course dties quatr
dernlercs antlee aux Elats.
Unils. I a refuse de compa.
raitre durant con process dt
trois jours de-ant le Tribi
nai Fcdera: de New York.


Liberation de
Carmine Galante
N. Y., (AFP)
Carmine Galante, consiid
r6 come le I parraln, de
la mafia aux Etats Unls, est
arrive Mercredi ti son dodi
cile New Yorkais, apres a
voir 6td remis en liberte,
sur parole mardi apres -
midi par un judge du Con-
necticut.
Galante avait purge une
pelne de prison de 12 ans
de 1962 a 1974 pour traffic
de drogue. Liberp sur paro-
le, i avait 6t6 arete de nou
veau en Octobre 1977 pour
ne pas avoir tenu parole en
s'associant A des criminals
connus. Deux recours intro-
duits devant la Cour Supre
me avaient ete rejetes en
1978.

Mardi., un Juge du Con -
necticut, M. T. F. Gilroy
Daly, a estim6 que les
droits de galante n'avaient
pas eta respects au course
des precedentes auditions,
ses avocats n'ayant pu, se
lon lui, proceder 8a un con
tre-interrogatoire comolet
de deux t6moins essentiels.

NICARAGUA

Le President
Somoza
annoncerait
une reform
constitutionnelle
(Suite de la lere page)

du Nicaragua et opposition
indiquail-on Mercredl au Do
partement d'Etat.
L'Ambassadeur americain
dans ce pays, Monsieur Mau
rice Solaun, se trouve hien
actuellement a Washing-
ton mais seulement pour
des <,consultations techni -
Sques.. ajoutait-on de meme
Source.
SCes precisions reposdaient
des informations prove-
nant de Managua, selon les
e quelles de onouvelles pers
a pectives>> pourraient etre ou
e vertes par des reforms cons
- titutionnelles qu'envisage-
- rait l'actuel regime du Nica
e ragua.
u Au Departement d'Etat. on
consider qu'il faudra des
preuves concretes de chan-
gement d'atti-tude du Presi
dent Somoza 2t non des indi
nations encore incertaines
pour que les Etats-Unis puls
sent eventuellement envisa
ger une nouvelle initiative,
ce qu:. nest pas le cas. pre
cise-t-on.
Les Etats-Unis ont oifert
leurs bonds offices dans le
cadre d'un comite tripartt-I
te. avec la Repubilsue Do-
mimi'nicaine et le a uatema
la. don't la mission a chbouc
a la fin de 1'annee dernie-
re.


'I
Is









ttb~


Cent dix-sept personnel
sinistrtes, onze maisonnet-
tes detruites, tel est le bilar
de 'lincendie qui a 6clate la
semaine dernidre h la Fosset
te (Cap-Haitien).

De source polic'ire locale,
on indique que l'incendie
n'a pas dte provoque par.
une main crimlnelle.
D'apres les informations
non encore confirmees, une
delegation officielle est at-
tendue au Cap-Haitien. Elle
sera charge, dit-on, d'eva
luer les degats, et les besoins
des 23 families affectees.
X X X. X
Le Gouvernement Royal
de la.Suede ayant supprime

Errata
Dans < 3eme Guerre Mondiate ",t
commences, de Le Nouvel
listed du Merered'. 2,*. Is -
vrier 1979, priere de lire
lo Quand La Chin' s0e-
veillera, le monde tre..jle
ra
201 Le Nouvelliste du -an
di 15 Octobre 1973 No. 299,1'
a public un important rtli-
cle de Fortune 1.. Bop at u"'
1'avenir inqu:.,tanlt de note
planet.

301 Dans la no(te de Le
Nouvelliste du Mercredl 23i
Fevrier 1979 consacree :itI
13-e e nailliive'rsailre de 1 II
dependilance Dorlnic:i ie:u
laut a.louter, a hla listed des
nioins des personnlls pre t i'
tes a la recepltion or'1Ini -
see par Monsieur 1'Ainbassi
deur el, Madame Manicel
Guerrero Pou, les dnoms dc
Fernanide B1l.ir de hia Chiii
cellerie Haitt nine. Klias (as
sis, tCollu 1 de la Jordanie,
MM. Max Nazon. Andre Tihe
zan.

le visa de touriste en fa-
veur des hai.iens. Ie Gouvc"
nement de la Republique a
dec6dO d'accorder ces mO-
me privileges aux pistons
entrant en Haiti pour tin
selour temporaire de trois
mois au maximum. a inci-
qug uni communique au Mi
niistere haitien des Affaires


X X X X

Ce soir. se tienti. a 'Ins-
til'u Francais, la seance

Letire du
President de ia
Comussion
Communale
a ((Panorama).
sidule ue laI lore -gi-

jours, solt 200 X et si X
est replace par 100 1lope-
ration done 20.000 dollars.
Sans doute le million est
oint, mais 20.000 dollars ne
ce tiouvent pas sous le sa-
bot d un cheval et le pu-
tlic ann i' ',i l -.voir a qu-
Ira ctlle rondelette petite
soniine. Panorama donnera
la rc-ponse apres le carnla-


AU IrONDE CHi.

Dans le but de s'ts-
faire touliulS s a ('1i i'e
1e a deja reqqu de tr.s
beaux tissas a campa-
gnes et imprimecs pour
les robes frasch.'s. ainai
que des defSi.s poul en-
Iants.
"7Ous trouv'2ez un grand
cl.o'x de broderie Suisse,
broderie fantaisle imprj-
mee, cretonne, damasse
pour napnes et mate-
las, plastique pour ta-
bles et rideaux, serviet
tes de baln sup6rieur,
draps et taies ainsi que
des moustiqLaires pour
toutes lea dimensions de
lit.

puow' les Bebes
robes, chemises bras-
sieres et draps brod6s,
moustiquairt:' orillers
chaussons etc. ainsi qua
des robe: pour i.t'ants ,
de 9 A18 mois.

poir la Peau
Le 'avn, Du-eX, le
savon ce rose et cocom
bi-

An Monde Chlic

eat toujours heureux
de vous recevoir.
Rue de MNagaam de
I Etat 89 -


acad6mique et solennelle de
l'Acaddmie des Sciences Hu
marines et Sociales. Cette
stance est marquee par el'in
tronisation de Mgr Fran-
cois Gayot, Docteur en So-
ciologie, comme membre de
I'Academie.

x x xx

La chanteuse haitienne
Carole Ddmesmin, qui don-
nera plusieurs spectacles
dans la capital et danis cer
taines villes de provinces se
propose de ressusciter la me
moire de Louimane Casimir.

x x x x

Les habitants de la 6e. Sec
tion Rurale des Gonaives
sont en butte a d'inombra-
bles difficulties. Ils sont con
fronts par la disette. la se-
cheresse etc... Cette situation
doit attirer 'atteni-Ion deS
IODPG, qui dollt reurenier
eL diversifler sonl progranm-
me d'intervention dans cet-
te region don't 11 est charge
du dcvelou)pement.

x x x x

Le local de li. Cliambre
Legislative donlt it' lto' .o c,
elt ondre ii Il l, 1 I i'i llt I
sera repar1c L i's i t\;it x pi.
lininaires de ( ii.'oii ',ititii



Les propose
obs~eines
au tarnfaval
Nonlbretil x ,,. ,is OIts
S de fil de nmleie de ,l in llle.
Sde paltni'. qui 11nou1 titItaI
dent de fair de i iur lndi-
S-i, i 11 en leffit. ils sont
Sprolondement iioqutl:. par
les propose pour le molts.-
orduriers, ob'-cenes don't on
a ete gave pendant les trois
jours gras.

GC:. a clepas.se lcs limi-
tes oit opine plus d'un
qui reclament des response
bles des jazz. des torma-\
tions musicales plus de de-
cence, plus de retenue. Cer
tes. on convient que ie car.
naval -soit un perio.de de dJ
loulement. Mais, de la a
franchir certaines limite.s
on pense que c en est trop.
Un tel spectacle. distant
tous. ne doit plus etre r.c-
nouveie. Vraiment. lte bon-
nes ont etc implement ds-
lossees.


val-.
Pour votre ediileation et
cell de vos lecteurs. nous
nous5 emnprtc',ssols de vous int
former que la Maine a ac-
corde des enmpiaceIents au-
partiii'ulers qui en ont IlfaL
la demande SANS RECE-
VOIR D'EUX AUCUNE VA-
LEUR. Les centaines de be-
nefie:aires de ces installa-
tionse peuven., en tenoigner.
Cete mise atu point 'per-
mettra d'clucider toute e-
quivoque et de faire luire
la verite au sujet de ces
pretendus loyers.
Convalncu que vous ne
manquerez pas de donner
publictt la present,
nous vous prions d'agreer,
Monsieur le Dirccteur, l'as-
surence de nos ccnsidera-
tions dislngudes.
Geor"-s J. riGARO
President ec la Commis
slon Communale de Port-au
Prince.- %
Monsieur W' son FLORES -
TAL
Directeur -c P:norama,
EN SES BUREAUX


Les principaux
points d iaa

(Suite de la dlre. page)
Affairs Sociales M. Hu-
bert de Ronceray, tout en
affirmant existence, au
sein de son Ministdre d'un
tpetits bureau de place-
ment, n'a pas cart l'hypo
these de la crauion d'une
agence natlonale de place-
ment I'Etat a son intirdt a
le faire, a-t-il signifies :


SALLE IV $ 1.51

La raison d'Etat


Echos et Informations


~. now


le passe-partout


**Dab*


v -r~c~/--lr~cr~csssr/~~I-"U#CrX~C~V~=YIT


J)wa)wytasaaaaaaaoay~vywsa~jC^


.Y-- -= .Ir- U41WA


I I--- U -IL ~-- ~- I IL1 --


I


hL


N




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs