Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10318
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 16, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10318
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text









I', sdjour en Hasiti de M.
llnilat, N. Abuisl, coordonna
leor des Volontalres des Nai
tllous Unies, en vue do pour
parl' rs avec not.re Gouver-
ilemnit suscite un grand in

E'n eflot, blen que notre
Iepublquet benieficie des ser
vices de Volontaires de 1'0
UN. jis*quila present ce pro
giralnmm ei rnil sipte paB do
,elinhicietnt dans la lisle des
VOinul. Ires. Or, si tin .petit
nutinbrc des volontaires, les
plhis q'talifeics sont charges
di' laclihes aussi complexes


11l s ln \ ll;iei rt' Ir.' l -
ill v U..bd on Id alt'en'i vo

fit I I I
I tl t tlr I le Ill intil ec t' i'
( ll' ] ,;i.-.s ]e / lll s hrie n i. i fifr
i litt CommIIl sr ,
it D, I t i-

z,, i i 'i p Itu t l i' I tIoh I1 : '
,1 n:l~l II 1 (ll I II r l rell nl ]Del
If t, delit ('11
]i 't2!': 1n P 0 11r :I n1'. lo rsq u e
!i ( if tilln S "TO cle P 'olfce
1 ,] Tl,,i'r .i I a lt'('rif'l ii:'i
.1 h(uh] i -nlit le vol. Mais On
, i, ll ile ('i] im 'ss;m iie c'e-i
11 n if, 1 ) se I 'ae Z C S
S a Plus d cent ner-
hi i -i ftpt1O vi, Ve' 10'

nitifon i 'Ir I c' tile
ouit ceuta ost itaux.' (l
ieIr l Cnmm, Cre', reponI
dit I 'algerln avec une sIl-
pi rbe assurllan ce. Ci' gents
mr' p(erecutent et me de-
I eAtnt Ulniicuementi t parce
que I e i lis al'61erien. parce
qt(ii' sa : un arabe. C'st
i causil de leur preluge ra
Sial (sU' i e sllls mo aii a 'nricnt
(1(I ] v VOUs. Je n ai rien
fait, .to le jure-.
Le voleur fut tout de me
me condamne, et pour cau-
se. ma'. son moyen de de-
uense. devenu couranlt a not
tIre 6epque, nerite d'etre re

N'ayant pas ete tcmoint
de cette hisloire. ie ne puis
en 'tralltir lauthenticit6
mals en voili ille .1alrie doelt
j'ai ole le tcmoim n oculai-re a


Personnel n'ignore tous les
effortss depenss par Minme
GL dys Racine pour la pro-
motion de 1Ait Haitien. Elle
no se 1 mite pas a Washing
ton D. C. ou e.l- reside, elle
se transsorte a Philadel-
phia, a Chicago, a Baltimo-
re, a la Ceroline du Nord
pour faire connaltre' davan
stage la peinture haitienne
et nos artisucs.

Mme Recine organisa a la
date du 5 Decembre une re
marquable exposition d'oeu-
vres haitiennes ou consa-
crde a Haiti, a la BibliothS
que Luther Marting K'ng Jr
L'on eut l'occasion d'sdmn
rer les oeuvres de Mme Mar
jorie Lenk qui. a faith d'Halti


pldmentanlrus qu'ils pourront
einsulte utillser uivec profit
pour le ddveloppementl de
lcur propre pays.

Nul duutQ qu'un tel pro-
granimme n ie anquera pas
de retenir i' attention du
Gouverniment et de nos -
c.ompatrilotes.


quei cilles Jes experts, les MEXICO (AFP)
alfcltalions, dans la plu- Les Presidents Carter et


Fiart des cas, sont conlues
d'' sort que les activities de's
Vo.tntaires completeront los
lalches confiees aux experts
iiltornli!iiitlaux el aux ex-
perts dti pays hole.

L.s Volountaires doivent
pos.oideor l contmpetence et
l(i quallflicatiins profession
I ( sc diniit les pays c'n deve
lIopp(m t ilt'l oi1t besoin
Les Volontar'es doivent e
g limont etre desireux de
misvi t ;tri.ti, sans se preoc-
cupltr d avantage financiers,
it dolvent etre disposes a ac
cpter 'ds a af) ct tions d'li-
ne diiuree de deux ans. Ils
iiltvtlll i outItre parler la
langtii oftl ii'lle du pays ou
ils seront iafl etes L'anglais
,t le fr licas sent il s lan-
itles oIfic ilcs It'les plus cou
riiltes, iails 1'espagnol et
, lrab.' sont aussi deman-


I i Vilo1itait.nes ell prove-
ntuc. dcli's p y in develop-
penu'iit sont particuliere-
l 'it tel'ichercr e o. eli raison
de uler rithhe' experience
rians b, c'omtIainle 'I1I sous de-
vcloppomnent. Le savoir fai-
re de res volontaires est par
ticutillm'int ,Lpproprie aux
btsoins des pays en develop
pm. int. et ils srnt general
m i' aI memra de compren-
dre f;.cilim,.nt les probnemes
sfilibl.it les a eliux qu'ils ont
pli rencontrer chez cux Peni
( nt r affeu'alt.onll. is vo
iitahin P pi uv, nt aussi c ce-
i','ni d(, ionnaissances supa


Lbopez Portillo sont parvenus
jeudi a retablir uin dialogue
serein et productif. Ils sont
ainsi tombes d't.ccord pour
conclure vendredi leurs ,in
tretiens ,d une faqon saiis
Iasante,,' selon le Chef de
la Maisen Blanche trouble
la veill, pir le franc par-
ler du Chef de IEtat mexi-
cai cex'geant sains detour-
que son pays moit lrtito stir
uin piei d'egaiite par les E-
Lt ts Unis.


Le Jeudi 8 fevrier a 17
heures le Secretaire d Etat
des Affaires Sociales. le Dr
Hubert de Ronceray a ac-
cueilli a la Salle de Confe-
rence du Departement des
specialists du plus haut
niveau pour effectuer avec
eux un tour d'horizon des
problems generaux de 1 ar
tisanat en Haiti. Apres les
propros de bienvenue et
de remerciement le Ministre
de Ronceray a expose a
ses invites les objectifs de
I'Office National d'Artisa-
nat iONART) cree le 10
Aout 1978 par decret pre-
sidentiel. Trois themes prita
cipaux devaient guider les


Sao Paulo. au Bresil. en 1966
Au coin d'une grande ave
nue de la megalopole bre-
silienne. un. m idien lix che
veux longsg se prxcipita brus
quiiemenit sur les cares pos-
tales d'un klosque de our-
maUix et se mit I les dcechl
rer rag eusement. Le ven -
deur-proprietaire uenta do'
s' l terposer, mais I'inld:'n
elatt plus fort quc lui et eit
rossa severement. Precisons
(lie I 11 idien s etait attaque
a des cartes postales mnion
trait des femmeas incliennes

ivoir sule page ji


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


M. Carter, tout en affir-
mant que ces conversations
jeudi avec le President mexi
cain, a cependant juge bon
dans la .oiree de repliquer
mubliquement lit M. Lopez
Portilio de la meme faqon,i
au course d'un -'toast- con-
cluant un repas official. les Etats Unis. ni ie Mexi-
que ne doivent recourir a
l'arrogance ou adopter le
chemin de la soumission a-t
il dit.
Le President americain,


debates: linventaire des res
sources materielles et hu-
maines, la formation tech
niqt.e des artisans et la
commercialization de la pro
duction artisanale.
Prenaient tour a tour la
parole Monsieur Max Ewald
Ingenieur specialist de l'ar
tlbanat, Monsieur Jean Mi-
chel Ligonde Directeur de
la Promotion des piojets
au Minister du plan, Moni
sieur Francis Defaye Secre-
taire General du Conseil
National de la C o o -
pera t i o n M o n -
sieur Alex Toussaint Secre
tire General de I'ONART,
Monsieur Ezechiel Elma
Chef du Service de develop
pement cooperatif et d edu
cation au CNO,IMademooisel
le Marie Therese Artaud
conseillere en Promotion
des exportations au Ministe
te du Commerce et de l'In
dustrie. Tous ces oratearss
ont brillamment pose les
problems de 1 artisanat hat
tien au triple de vue tech
anpropriee et base surle de
turel.

Monsieur Jean Michel Li
soutlio e la llets.c.' 0 iourt
les pouvoirs publit.s de pro
moulvoir iun artistana reIio
nal a piartir de io>, i t
sources naturelle. dte tnoile
zpcc'llicite culturelle. er a-
dre par ulne technology
aplpriope et base .ur le de

Mon.selur Jean Michel Li-
goncde a deinii 1artisanat

iVoir suite page 7)


Connaissez vous


les Scouts d'Haiti


d'auourid'huim! ?


Quand Baden Powell en
1907 fonda le Scoutisme. il
pensa d'abord aux garcons.
cos ".arcons en quete d'a -
venture de routes sorts. II
realisa avec 20 d'entre eux
son premier Camp sur 1'i'le
de Brown Sea. De 1907 a 1978
79 le Scoutisme a connu pas
mal de transformations
dans son u .r'--.,' if'''-, mais
la mel hode. les buts, les prn
cipes fondamentaux dii mou
vement n'ont pas change.
L'obiectif du depart est res
1e intact : Faire du garqon,
du vagabond du chemin. iun


Home. un citoven. un chre
ton. Et si le Scoutisme de
puls n'a cesse de progres-
ser, ca prove qu'il reDond
a une necessite... au besoin
de la eunesse du monde
d'aujourd'hui, une jeunesse
revenue pourtant de plus en
plus exigeante.

Nous sommes, a1our -
d'hu',, 15 millions de Scouts
ropartis dans 120 pays a tra
vers le monde. 15 millions
de jeunes et de moiies jeu-
nes travaillant pour 1'edifi
cation dun monde mond eil-
leur : Le monde de de -
main. Nous sommes autant
de pieces uti-les et necessai
res au bon fonctionnempnt
de cette machine quest la
sociotl universelle. 15 mil-
lions de citoyens du monde,
15 millions de frdres. Nous
sommes des des moteurs de D-
veloppement. Nous devrions
en ctre tiers mais nous sa
vons : e beaucoup faith pour compren
dre qu'on n'a pas fait as -
sez. u Seulement quand teus
les jeunes d"tge scout se -
ront des Scouts, alors, alors
seulement, nous pourrons
commencer S crier Victoi

re Fare du Scoutisme, en
courage le Scoutisme au -
jourd'hul c'est prendre une
option pour' la formation
d'une jeunesse responsible,
une jeunesse motrice de Dd
veloppement.
En Haiti-, nous sommes en

(Voir suite page 21


a-t-on apprs de source sfi-
re, a meme eu un apart de
10 minutes dans la matinee
avec M. Lopez Portillo au
course duquel il lui aurait de
care qu'il estimait peu post
tif que les divergences du
passe aient ainsi etd mises
en valeur au detriment des
efforts entrepris pour resou
dre les problems actuels.
Le Chef de 1'Etat mexic..in
a approuve, mais ne s'est
pas excuse pour la fermetd
de ses propos de mercredi,
indique-t-on d, meme sour-
ce.
Avant de se retrouver ai
I'occasion d un petit ddjeu-
ner vendredi, les deux Presi
dlntts ont consacre plus de
trois hi'ures d-" discussions
jeudi aux dobsitcrs bilate-
raux sur IsqUels Washing-
ton et Mexico s'opposent :
It question de" achats de pe
role et li' tiaz m-x!cain par
les El: ts Unis. 'iminigration
illegal irtxicalln aux Elats
Un s environ 800.010 per-
sonnitsc par an' tl ia rog-
ientc ition des elchanges-comn
mnerci.ux entlr' les deux
pays.

ses0 "'ii i ii. -t-on de sour
C, americaine oit 1Von laisse
presager des decisions con-
cretes eOn viu de tender dec
surmonter ca.s divergenest
latentes.

M et Mime Carter ont par
Silleurs passe lapres mn-di
de jeudi dan iun village ty
pique mex'cail inspectant

iSuite Par' Rt)


C t f1 lu r repoindre a'-i
vo it dcle I Itcco'd signie, a
Port-. ui-Priu'ce. en Fevricl
19,8 :,ir ha da ,lutlllaitioi] des
lron)lt er niali iin' s eintre
Haiti et la Coloinble que le
Chan-it'let hl iiln M. erard
Durcely, i, ih.' ta titu dut
Giuvc i'ni n11t colomotien.
s est renusu, hlir, a Bogot ,
a li et d une aelcgationt
compos'-e de tril's dL. ses col
laboratulis !mmiediats. MM.
Paidul Constant, D recleur dis
Af'airh s Polit ques. Yves Mas
liot, Il'roduiteotr des Atmi
b ssadeurs et d,.s Ministres.
et Ci rl MevIs. Directeicr d-s
I'sL tutions Internationaes.
En effet, le' Clhefl de la diplo
mnatle haiti nne a change
led's instrumenl>l de ratific:-
t on Ctte procedure s'est
deroulee aujourd'hui dans
la Capita e colombicnne.
Interroge av. nt son de--
paiirt. ; u Salon diplomatique
de l'A6roport par M. Fr d
Brutus, dircCeur de 1'Infor-
nmation a Rad o Nationale,
le Chandelier Dorcely n'e-
carte pas la possibility d'un
enforcement renegocie, des
changes ntre les deux
pays Il s'est dclard par ail
ICurs, p.rleur *d'un messa-
ge personnel), du Prds'dent
Duvnlier "Idrisst au Chef du


Telephone : 2-2114 Bolte Pos~le 1316
Rue du Centre No. 213


La conference de press du Presid


Giscard d'Estaing


Carter / Mexique: Retablissement


d'un dialogue serein et productif


pect absolus des traits. pel a btoutes les f
Cette reaffirmation de l'in progress (politiques,
ddpendance nucldaire de la les, intellectuelles et
France a cependant etd ses) centre les force
assortie d'une remarque cul et de hainec>.
sur le fait que le TraitS de ne claire allusion
I'Euratom avait ete signed tons hog.tiles a ce
dans ses circonstances eloi- tons adoptees par'
gnees de certaines r6alites communist frqnga
d'aujourd'hubia. ne parties du mi
En response a des ques- gaulliste, le Presid
tions concernant la campa clare: gne delectorale pour les e- appeals a la xdnoph
lestions europdennee, M.
Giscard d'Estaing a fait ap (Voir Suite Pah


Nouvel hommag(

au Docteur

Lois Mailou Pierre-1


PARIS -- (AFP)

L'Europe ne doit pas de-
venir sieme mill6naire livres a
la surenchere et aux ma-
noeuvres des grande puis-
sances>, et la France n'ap
portera pas de contribution
;au declin de l'Occident,,
a notamment affirmed jeudi
a I'Elysde le Prdsident ValI
ry Giscard au course d'une
conference de press ofil
les problImes europ6ens
mount tenu une place majeu
Tre.
Outre les affaires euro
peennes, le Prdsident Fran
tais a traite de 1'equilibre
inLerjiational, des probli-
mes teconomiques mondiaux
et de lactualite dans un
certain nombre de regions
du monde.

En ce qui concern IEu-
rope, M. Giscard d'Estaing
a tout d'abord rdaffirm6
l'intention de la France de
parvenir a la mise en rou
te du system monetaire
europden, des que les diffi
i'ules qui opponent en par
ticulier la France a l'Alle
magnet. sur la polilique a-
gri-monetaire commune
(montants compensatoires
monetaires seraient leaves.
A le'tard du trait euro
peen ,Euratom', M. Gis-
cord d'Estaing a rappele
que les gouvernements sue
cessifs en ont respect les
terms. en ajoutant: ((Je
n ai jamais entendu parler
dune revision du trait
d'Euratom>..

A regard de la politique
nucleaire europeenne, 1e pre
sident francais a insisted
sur la necessitS d'un ares


par ,Dans un caft
une peintuire a I'l
la Croix des Boss
peinture a l'huile,
ti Voudou III, I
l'huile et collage.
que de Nigeria.
1971 jusqu'a sa pi
peinture tissues a Pt-.u-Pr
ture a 1'hiile, 1978
Tous ces tableau
xrnt la callectio

(Voir suite p


GouiOVt rietnil colombi, -
I.e Scretaire d'Etl it
tief aux Alfa.res Etcri
res (1tendra, a)pres soni
jo u r ,n C o o m n s. mr
jusqu' i Ste. Lucie o-
5a set, a la ccireionle
invers..ire de i ndlpivnd
de ce Jruie Etat. Voici,
Ite d'il tI strat;on le
de I'. cord stu la del n
tionli d s frontires m
nies. Accord sind e e 17
vrier 19I8. a la Chancel
Ia. ',tna't aul noMua du
vtrnl mcnt Haitient. pir
Clrincletr d'alcrs M. Ec
Brutus, et,. ou som du C
verineinent fo onibien, p)
Ministlre colombien de
poqliie des Relat ons I
iicui's Dr. Indalecio L
in. Agutrre.
Article 1.- La de:il
t on des aires maritime
sous marines de la 1
oblique de la Colombie
zone maritime EconoE
Exclusive et le P.ateau
t nntat.l de la Repu
d'HaiLi est dbeerminee
une lip;ne madiane don't
Ifs points sent equid ;
des points les plus pr
des lignes de base a
desquelles se measure la

(Suite page 8)


Aux Archives National'


Depuls quelques temps,
u n t r a v a i 1 ardii
s'accom ilit aux Archives
Nationales dans le but de
rendre effect' ee la section
des documents historiques.
Dds 6 heures du matin,
s'effectue 1'enlevement et
un classement sommaire
des documents, qui gisalent
a meme le sol.

Trois Jeunes homes,
s'attelant a la besogne, di
regent, sous la Direction de
notre excellent collabora-
teur, les travaux d'enl&ve-
ment qui se font par des
homes de peine.

L'on ne saurait accom-
plir cette tache dnorme aux
heures de travail. Car dans
routes les sales des Archi
ves se 15ve un nuage de
poussidre. Les employs y
affected, les hommes de .'
(' '


peine portent des
ques pour se preserver
Ire la poussiere. C'est
";eaux que cette pous,
qmi forme une masse
terre molle sera enlevu
une cortaine phase de
vaux.

Il s'agit en ce mo
de documents et de r
tres concernant les f
ces, les Douanes, les
munes, les contribu
Tout de meme le cl
ment n'est qu'embryo
re.
A cause de cette pot
re don't nous parlons
faut dire que !'on ne
vaille dans cette se
en attendant mieux, q
martin de 6 h 7 hleure
et l'aprds-midi de 2
res :4 ou 6 heures

'rolr suite page


hai-
sge-

ssion
il as
d all-
ance
a ti
text
nita-
ariti-
Fe-
llerie
Goll-
le
;d ii n"r
Gou-
tr le

Exte-
ieeva-


Le programme


de volontaires


des Nations Unies


Le conflict de travail


a l'Arboport


Un conflict de travail op-
pose un group de dixneuf
ouvriers et l'Administratlon
de 1'Aeroport International
Francois Duvalier. Du a une
erreur administrative, ceo
conflict a eclate a la suite
de la decision du nouvcl
administrateur de 1Aero-
port M. Henri Bayard Ju-
nior de licencier, a la fin
du mois de .janvier 79, les
19 ouvrlers qui composaient
I'Equipe dclEntreLten tempo
rare de I'Aeoroportl.

Unie certain conii sion
a enveloppie ctte affaire
dunt a ( Le say's, le Dejiarte
meant des Affl-res Soc:ali's.
A lat Su e de la procedures
eiiaguec tpar les licenciees
pour avoir droit aI leurs
prectateions, ils ont ete re-
feres iplutot a M. William
Me Intosh ancien adm' ms-
trateur de ;'Aeroport qui at
lend quitus de sa gestion.
M. Mc Intosh s'est recii-
so, eni s'accrochant a i'ar i
cle 40 du Code du Travail
Francois Duvalier edicte en
ces terms :


Le local des Archives
ENVAHI PAR L'EAU


veaux trous a la toiture,
ont ete faites.
Nous esperons que, ce soir,
s'il pleut, lon n'enregistre-
ra aucun degat. II faut a-
jouter que des gains du
voisinage envoiect leur bou
le sur le toit, qui bouchent
les canaux qui evacuent
1'eau. Alors, dans ce cas,
l'eau gonfle et tombe a
l'interieur.


La pite n'est pas exigean
te au point de vue du sol.
On la retrouve dans des
zones semi-arides et des
secteurs of d'autres vdge-
taux poussent difficilement.
On ne peut admettre nean
moins, sans nettes reserves,
l'idde courante qu'elle rdus
sit dans n'importe quel
mauvals terrain. Si, plante
xerophytique, elle s'accom-
mode de longues sdcheres-
ses, on ne peut, en culture
6conomique, lui imposer
des conditions extremes. En
climate sec, il lui faut un
sol assez rdtentif pour
1'eau, en climate humide, un
sol qui se ressuie bien. Le
sisal se plante de pr6feren
ce en sol alluvial, leger,
drain calcaire, de PH voi
;sin de 6, en plein soleil.
La reproduction est assu-
rde par les bulbilles qui 6-


L'oeuvre considerable du
Dr Lois Mailou Pierre Noel
dans le domaine de l'art et
sa sollictude pour les artis-
tes des Etats Unis et de la
Diaspora sa passent de corn
mentaires. Et ne se comp-
tent plus les expositions ou
l,.s conferences artistiques
auxquelles elle a participe.
Depuis pus diune annee,
elle partage son temps entire
Wasington D. C. et Port-au
Prince ou 00elle a deja instal
le son stud o haitien.

La Bibliotheque Dr Mar-
tin Luttier King junior qui
a organism de nombreuses ex
pos lions des tabhlaux de lar
tiste Pierre Noel lui a ren-
du un eclatant hommage u-
ne nouvelle fois. Eile lui a
consacre une exposition ou-
verte le 27 Janvier mais une
solennelle overture a .eu
1 eu .l eudi ler Fdvrier sbus
le titre aFemmes Afro A-
mericaines dans les Arts vi
suels. Tribut t Lois Mailou
Joines Pierre Noel.
L. plaquette distribuee en
la circonstance signal que
ce t exposition a ete organ
n see par les dimes Delilah
Pierce. Tritobia H. Bcrja-
min. Edith Martin, Hi len
Jackson, Theres Simmons
et M. Bernard EBrookPs
Piu s Mine Tritobia H B n
janmin a p)rsenite dans unie
eboui'ssante pIp' *. Les Fern
mns, Noires d.:nt les Arts Vi
ouels, t une autre page con
acre" a une biographic do-
taillee d, ai c.irr ere artisti-
que de Lois M: ilou Jones
Pierre Noel.

Les artistes ot les amantts
de lart eiurnrt le privilege
d'adm rer une vu t panora-
miioue de la production t r-
tistique de I'a''litet Pierrp -
Noel. en contrlencr'ant par
un tabl-aou 1935, aquarelle, en p ssant


mergent de la hampe flora
le, ou encore par les dra-
geons qui apparaissent dds
la 2e annee autour des
plants.
Le sol de la plantation
est prepare par labourage
profound et sous solage. -On
plante en lignes jumelees
distantes de 3 metres, avec
intervalles de Om75 sur
les lignes. Environ 8.000
plants/ha. Le sarclage est
n6cessaire pendant le jeune
Age et apres la coupe des
des feuillbs. II faut ddplan
ter les drageons, ddbarasser
le sol des herbes. envahi's-
santes telles le ches (Andropogon), trds r.e
pandu en Haiti, ou les re-
pousses de Bayahonde (Pro
sopis). Par frottement, cet
arbre 6pineux blesse les

(Voir suite qage 8)


VENDREDI 16 FEVRIER 70 ". .













FONDE EN 1890: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


OF1A Informations

Echos et

Une nouvelle commission
%i ent d'etre deslgnde au Bor
.gne. II est compose de MM
S't Martin Antoine, Marc
Raymond, et Alcedlus Ducar
tel.
xxx
Un b6bd de 7 mois a dtd
'ddvor6 par un pore dans une
maison, a Petit-GoAve. La
petite victim n'a pas sur-
vdcu k ses blessures.
xxx
La Banque Mondiale vient
de consentir un pret, don't
le montant nest pas encore
rendu public, a 1'Electrici-
| J- te d'Etat d'HaitU pour I ex
LeLni tension de ses rdseaux et la
modernisation de son "ma-
tdriel.
xxx
La Banque Novia Scotia a
orces de Inaugurd, hier soir, une nou
syndica- velle succursale logde, sur
t religieu
-es du re (Voir suite page 8)
Dans u-
au x p osi ....................................
es dec- SOIREE RECREATIVE
le parti A BOURDON
iis et u- CHEZ LES SOEURS DE
ouvement LA CHARITE DE SAINT
ent a dd LOUIS LE SAMEDI 17
e que les FEVRIER COURANT A 6
hobie oft HEURES P. M.

ge 4) Au profit d'un petit desh6
rite atteint par la malnutri
tion et menace de c6cite
I la S. A. C. A (Section Artis-
tique du College Arrounti -
no) present, Sarisedi 17 Fd
vrier courant, a 6 heures
P. M., une soiree recreative
N o- l fort interessante dans l1
N JeI j programme tarie sui.vant :
0lo TRAHISON AMOUREU
1 a Paris,, SE, drame social en 3 ac-
hmile, 1939 tes de Arounlino Petit Cc
Joseph de lin;
iales, une 2o0 HAITI CHANTE ET
1954, peinture a College la char:.' de Saint
1963, (Mas Louis a Bourdon.
aquarelle Ce sera un spectacle qui
aus relnte plalra at osios v,'l.a des
urs recent minutes de inie exquise
eurs e poor le oeur ct !ops,. On
once pe'n se doit pa y manquer. Ve-
nez en foule et vous sortirez
ux qui for tous satisfaits. Celte soiree
n person- pleine d'attrait no vous coo
tera que deux dollars ( $
age 2) 2.00)


.Le changement d'emplo-
yeur n'affectera par le con
trat de travail existent. Le
nouvel employer sera res-
ponsable des obligations de
coulant des conIrat on de
la loi, nees avant la date
du changement d'emplo-
yeur .

,I1 y a changemcnt d'em
ployeur a la direction d une
ntLrceprise touties le.s lii( 1
qu une personnel acquiert
la lotalite ou la plus uaitdle
parties des bins d' lent re
prise et continue la inieme
exploitation., ajoute le me
ine ai title.

Interroge, le not.vcl admi
nistrateur de I Aeirport M.
Henri Bavard Jiuitor lie
l'incident ati la,t qu'ill
na pas eu a Leilps le dos
sier de ces Oiv'Lrs. tqui
auraiL du pernietire de cal
culer leurs )prifslationsu sur
la base de la duree tde
lectr contract de trava.1 I. ad
rsihistraLe ur en fonct-itn
de 1'Ae oport informed que
le diflerenld tire vers sdin
denouement, argjant que
les prestations vont- etre
payees grace aux renseigne
nents nece.-saires qui .lui
ont ete transmis au course
cl e a 'matiminee d'hler,
par son predecesseur M.
William Me Intosh.
Les dix-neuf ouvriers li-
cencies. qui vivent tous
dans le voisinage de 'Aero
port Francois Duvalier. main
tenaient a 123 le nombre
du personnel administratif
de I'Aeroport. Engage pour
un service temporaire, cha-
cun d'eux recevait un salai
re de 48 dollars par mdis.


Important reunion

sur F'artisanat

AU MINISTER DES AFFAIRES

SOCIALES


Le voleur arabe


ct les villageois francais

Pir Gerald MERCERON


Ratification: Accord


Haitiano Colombien

sur les F rontieres Maritimes

Le Chance ier Dorcely en Colombie


Une nouvclle exposition de

Gladys Racine


la source de son inspiration.
Ses photcgrapttes oes paysa
ges haitiens sont sensalon-i
ntci. hle declare que < sens visuels sont assailis par
la m1 gnificence des scenes a
profuion de beauty, de dra
me, de movement, de sai-
s ssante couleur et la gra-
cleuse dignity du people hai
tien. >
L'artiste B. Nathaniel
Knight Bunyon a expos
deux tableaux.
Pierre Milord et Bernard
Sdjournd se sont distinguds
par la richesse et le colors
de leurs peintures.
L'Exposition a durd I"ns-
qu'au ler fdvrier 1979.

I4ALCJ.


Coin du Jardinier

Culture de la Pite


mit a- Laverse d'avant hier a pro
0es e voque aux Archives Natio-
Repu- nales une veritable inonda-
et la tion. Dans plusieurs sales,
mique il a fallu en appelqr, ce
i Con nation, a des hommes de
.bique pemne qui deverserent les
p r eaux aux alentours.
t totls Heureusoment cette fois-
'tants ci, il faut le dire, les it.isa
oches Ires et documents :-.i-nt
partir pus ete submcrgeb.Car depuis
lar- des annees, le Directeur a
toujours o r d o n 6
pour que ces regis -
res et documents soient
places a une certaine'-hau-
teur pour viter qu ils soient
es atteinIs.
L'eau a pdnutrd par la
enar- toiture qui est dans un
con- etat lamentable. Des rdpa
par rations, S chaque saison de
sidre pluie, ont etd faites. Lors--
de qu'on bouche certain trous,
6e a d'autres s'ouvrent qui fini-
s tra ront par constituer un veri
table danger pour les docu
ments et r6gistres.
iment Les reparations, en fin
r6gis- de compete, ne suffisent pas,
inan- il faudrait tout refaire, les
Corn, ardolses 6tant uses par le
tions. temps. Autant dire qu'il
lasse- vaut mieux en arriver a la
nnai- construction d'un nouveau
ussi&- local plus comfortable.
s, il Le Directeur des Archi-
tra- ves, notre excellent collabo
action, rateur Hdnock Trouillot se
ue le demdne assez bien, malgrd
s 30 les moyens modestes qu'il
heu- a sa disposition, pour
. M. conjurer le danger. Deja de
rapides reparations, qui, a
4) conslstd i boucher les nou
1,






PAGE 2


Connaissez vous les Scouts d'Haiti d'aujourd'hui


(Suite do la lire page)

core loin (i but f'lx6. AveC
I 1i l:ti(6l- nlunibres Inscrills
eii 1977-781. inoIus ocicupons
In l 108Inle po1,t11,on sir le IVi
bli'n1 m1ondli:l. Mals ce nom
bre n lirepresente queo leI
33,.28 pour cent de,la popular
oion scoules reelle d'Hialt.

O'. l nous soim es plus, beauu
cotipU plus. Nous solnmmes
plus de 5.000 eparpilles sur
tout Ic lterriloire de la Re
putbllque. Nous pourrions lai
r'ie Inm'eux. Nous pou.rlons
par example doubler la popu
nation soettie si nous avions
les movens ol plulolt si nous
prenllons les moyens : Fai
re 1 expansiOn dans les Ceii
lis. stimuler les groups de
ia existants, ameliorer le
programme, multiplier les an
lvites. lancer le scoutisnme
extension iScoutisme pour
les liandlc.apes elncoiurll -
e'r le scoutisme 'rural Fi-
imalement Wd'sons qiu nius
ni'ivons jm.,s les moy-ins Cm-i
wii i tI sue association ;'ie' tpeul
siurvivre sans finance Oul I
l nouis faut de l ':rreni en
core de l'argent tionuiirs de
1 arIenti
Pnl e l'et l nous ('11 futl

POUR RE 'RUTER DFS3
GARCONS ET FORME:
DES DIRIUEANTS

Dison.s qut'e nous vouliIns


pMr exenIple doubler l'effoc
ti' dlos inembres actif's de
l'Assoclation Natlonule des
Scouts d'Haltt, et que sur -
lout nous voulons leur of-
frlr un programnme blen pen
so pur les garder le plus
longlenlps dans le mouve-
lneint. La premiere ddmar -
cie a (enter seralt, de pr6
parer un cadre de dirl -
geants b'.'mn forms et suffl
salnmment entraihcs. Ce quin
suppose done des Seminal-
res. des course, des stages,..
Devinez tout le reste.
POUR ENTRETENIR UN
-BUREAU NATIONAL
99.9 pour cent des gens
faisant du Scoutitsme sort
des volontaires qui sont eni
gages ailleurs. Ils doivent se
lfaire 6pauler par un per -
sonnel professi'onnel tra -
vaillant as plein temps. Nous
devons solder nos salaries
(Permanents secretaire).
11 faut realiser des visits,
organiser des rencontres,
prevoir des activiLt' ca
coie aiiuss;

Nous devons nous com -
muniquer. Nous publions
deis bulletins d'inlorma -
t'ions et de formation: nous
pr6p ii.ons des ouvrages:
noul somrnmes en correspon-
dCaicie a.ec les scouts d'ou-
tri.-mer "et suirtoul avec 1"
Purui ii Mond.al et le bu -
r'a1 Int.er-Americain du
S;ouilfisnm


MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME

PROTIGEZ-LA FATES LA

PLANIFICATION FAMILIAL !
'SOO-.,-S.S-C'-OCCCOOOOCOOOriOOOCOOOOOBOOO".iOO,


Nous utillsons des machi
nes, le teldpione Nous
consommons l'dlectrlcitd.

LES FINANCES ?
COMMENT EN
TROUVONS-NOUS I ?
L'Association Nationale
des Scouts d'Haiti comme
touites les Associations peou
tes soeurs vit avec' les CO
TISATIONS DES MEM -
'BRES ENREGISTRES, les
DONS resus des bienfai -
teurs du movementt, des
recettes tirees dans les ac
tivitis, rentables realisees
par asbciLtiLo' Certai -
nes associations pnt tin ma
gasSn scout, nous autres,
nous ne pouvons en parler
Mais dites-vous bien qu'ici
nos sources de financement
narri:vent pas a etablir l'e-
quilibre entire les ddpenses
et les entrees...
Comment arrivons-nous 'a
joi dre les duiix bouts 2

Aujourd'hui -;us que nous
traversons une crise fi-nan-,
clere terrible. La response a
la question precddente est
a tous les anciens Scouts
d'Hail'.. a tous les scouts ac
tifs et a tous les anciens
Scouts d'Haiti, a tous les
scouts act fs et a tous les
amis et bienfaiteurs du
movementn.

QUAND SONNERA L'HEU -
RE DE NOTRE GRANDE
CHAMPAGNE FINANCIERE
VOUS SEREZ CERTAINE-
MENT PRESENTS AU REN
DEZ-VOUS !
D'HIER A
AUJOURD'HUI

Hier quand on parlait du
Scout!sme on voyait surtout
des jeunes et de grands gail
lards portant un uniform
bizarre Iculotte-bas insi
genes et badges foulard -
cordeliere chapeau feu-


Offrez-vous un cadeaux pr6cieuxl


Debutez le 23 avrl dans une armbance
leune et dynamique


4I'


S le du D6
a' I- M. Hoddi
rt uerecnerchez.vousJ lte
S. ~vo5er en

IPS resDOnSOdbilites' De I'cOuxot@TDe l'orgent ne bn der
bonne oambirnce de trovoil 0 Une personnel qu' vo cuations
entfn vouso pprclier votrepate onli7 --OuB des ar
eM Carte
Ii Sem

First school u Uissou
I j< pe met jd emtrasser une carrier qu, vous op-1 ltairos pc
,,oriero torF- Ce oeI (_i, ,z notre cotoa ogue et lain non
C -sojvriz p< UjrqO a S dCplombs Shirst school, ont, d'6quipag
n d^ r -Force ai
S C ," aleh rte d;

\SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUELa Tur
N 16 mois le soir et 9 mois le main autorise
sur la b
[MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION de la fr
\ Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois / de cinq
,Sea Sta
FA SITES VOTRE PREMIER PAS VERS LE SUCCESS aionsdet
Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 pas armi
S' ~exclusive
/ Firs School, la ou commence votre succes"- -<-_ tions ave
Gouverni
que-t-on
OSOSOrosSCOCCrCCCOCCOOOBOO/CCOOOOOOOOO.OCOO3


tre i quatre bosses...) On-
rencontralt le scout dans
les rues nlarchant au pas,
'baton i la 'main, h l'cca -
slon des grandes manifes-
tations publhques; ou blen
sac au dos partant pour le
camp en chantant... On n'en
savalt pas plus long. Du res
te c'6talt un sujet amu -
sant pour les curleux qui re
prena!ent avec une pointe
d'lronie notre devise (Etre
Prkt) qu'lls ddformalent en
y ajoutant des adjectifs un
peu grossiers isans m6chan
cete peut-6tre).

Hier encore nous dtions
une organisation para-mill
tare copies sur des models
venus d'ailleurs. Le tout pa
rait-il consistait a produire
un effet sur le public...


gardens encore du pass les'
l66ments fondamehtaux du
Sooutisme : La Lol la Pro
nesse, la vle en pleln air, le
systome d'Equipe...
. A la Troupe, aujourd'huli,
nous realisons de vdritables
projects avec les garrons de
12 i 17 ans. L'IDEE c'est
qu'ensemble nous arrivons
a :
Imaginer D6cider Entre
prendre
Evaluer l'Aventure que nous
avons choisse...
Nous sommes Toujours
Pr6ts ha partir pour de nou-
velles ventures

A la Meute nous formons
avec les tout petits de 8 i
12 ans une famille heureuse
dvoluant dans an cadre na
turel avec les plants et les
animaul cmmn compa-n


qu', leur sont confids. CIn
Le Scoutl4ne hinllen d'au n ALLE I-
louid'hul emnend s'taOapr rSALLE I
aux ri6alits du pays et par XICA DJ
ticlper activement b son D LE
veloppement Le Scout est AIJLE 2
un membre actll dans sa A,. S21
communaut6, il s'assocle' LA RAIS
son' c nsell co0~nunautaire
pour appqrter sa' contr',bu SALLE 3
tion, dans la measure de ses $ .2;(0
possibilities, dans tout ce qui FIST.
se fault pour amrlitorer les
conditions de vie de ses con SALLE A
citoyens... $ 1;50


La Commission Nationale
Scoutisme et D6veloppe -
ment epaule les projects de
Ddveloppement commu -
nautaire entrepris par les
Scouts a travers tout le
pays. Actuellemrent elle est
en train de preparer un Se
minaire National prevu


VENDREDI 16 FEVRIER 79


DANS N?' CINEM AS


A 'SIhVA.



ON D'ETAT'


X x X X

Bex Thtapre

Vendredi 12 2 4 6 8
PROFESSION
AVENTURIER
Avant 5 heures
Vnir a G- 1 50 n


S0













10 hres


vint la saison du gnons. Nous essayons cha pour Aoft prochain... A Partir de 5 heures
ne saison plut6t que fois de faire DE NO Entrde G. 3-00 et 5-00
En ce temps-la on TRE MIEUX. Bref le Scoutisme part Samedi 12 2 4 6 8 10 hres
presque plus par des besoins fondamentaux SOEURS DE SANG
its. Les grouies ti Au clan, nous sommes de- de l'Homme. Le Scoutisme Avant 5 hres
tenaient des rcu- ji de grands adolescents de cherche a faire de 1'enfant Entrde G. 1-50
local;. le Bureau '18 ans et plus. Nous nous un citoyen conscient, hon A Partir de 5 heur.
(Alors Quartier Ge engageons dans de virita nete, devoue, responsable... Entree G. 3-00 et
angea de place a bles entreprises. Le Deve- Itenfant d'aujourd hui cst
reprises. C'etait la loppement Communautai deja 1 Homme de remain. x x Y
d'instabilite... En- re, c'est notre affaire. Nous A 1'heure oi les valeurs hit
les anciens di.ri- avons choisi. de SE2VIR. mines se percent le Scout IMPERIAL
idiaient le plan du tisme apporte l'Espoir d'un
', Chez les Scouts d'Haiti monde meilleur.' IMPERIAL I
hul, nous n avons d'aujourd'hul les Chefs ne
lus besoin de crier sort plus des commanders. Vous 6tes un anc'en scout, Samedi 17
s- les toits pour di Ils sont pr6pars sh remplir vous etes scouts, vous aimez 12 h 2 h 4
1us sommes la. On leur role d'dducateur. ousentent m em 'quer aujourd'hui cest for- implement entendu par LA CASTAGNE
m lentent mome : er Une Equ.ipe Nationa- ler... en tout cas le mouve- des. 5.00
out-yo la toujou o le s'ociupe de recruter ces ment vous dit quelque cho- Odes. 8.00
in yc te mouri 1 drigeants les Former, les ar se, n'est-ce pas 9 Alors sa Odes. 8.
est pas tout : Nous mer quoi pour la tache chez que qui que vous so- IMPERIAL
't nous ag!ssons qui les attend dans les dif- yez. oft que vous soyez. le Samedi 17
geons Certes nous ferentes Unites scouts. Nos Scoutisme a besoin de vous. Samedi 17
chefs aujourd'hui, sont des Ose DOMOND 12 h 2 h 10 hres
membres d'une Equipe; des Executif National 6 h 8 h 10 her
cBoeing 747- membres qui participent aux Scouts d'Haiti LE GENDARME
ent activities entreprises par les Document prepared a 1'oc- desE MA 5
gargons: ils conseillent, ap casion de la semaine scoutoe G n0
dr, Sanmiedi puient. orientent lest iunes national 116-24 fevrier 791 G P00IAL I
rations Samedi 17
nation e/, -S_ .. .12 h 2 h 4 hres
eritcains E BIS TROT UN MOMENTh
TON AFP) LE BISTRO G AREMENT
Jumbo JetssBoeing Entree G 5-00

Panam.e afete RESTAURANT --PIZZERIA -- BAR Entree G. 8.00
e poseront samedi CREPERIEx x
n, si les conditions rCREPERIE
ttent. pour repren Paramount
operationss d'evacua
ressortissants amt T U le j I-- JACK TRUR
n Iran. encore au u l j u s 12h 2h 4h G. 1.50
d environ 7.000. a 6h 8h 10h G. 3.00
jeudi Ie porte-naro Service Bar Restaurant de x x
ipartement d'Etat,
ing Carte. Midi a 1 h du martin inon Stop 8 !-,.[ S Francais
,ment. ,-les Etats- d
ivIsagend pas d'en Vendredl 16 16 h 30 20:Ti.
Iran des renfort T les 8 SO -- Bernard GORSKY. Grand
ite pour assurer le A 15 Conferencier Cineaste de
oulement des va- onifere frn as ine atr se
et la protection DINER DANSANT La grande barriere de Co
n6ricains, a ajoute i
r Avec .Bistrot Combo ie -Ciou, di. la saison.
,ble que les Etats- Entre Siolnres 3 Gdes
haitents eviter le ie4 Musiciens Ad iltes 15 Gourde.s
a des avions mili-
our psreoder s ces Lund 19 17 hres 30
,ns, ben qu'un cer CHA UE MARDI SOIR ET CINEMA La fin du I
sbre d'appareils et Un film de Julien Duvivier.
ges de I'U.S. Air VENDREDI SOIR ave Louis Jou ne. Michel
ient t places en IVE EDi SSimon Victor Fanen.
ns plseciars n (La triste fin deShow vieux uoness
Spays special l Bistrot Show hderts, par des comediens ex
quie a d'autre part Iceptionnels)
le stationnement Entre : 2 Gouraes
base d'Incirlik, pres Soiree spectacle avec les ,1 Rde slr presentation de
ontiere iranienne, la carte de la B'bliothl."
helicopters giants Artistes dei Bistrot s x
llions et de six a-
.transport C-130. 8,40 ri m&' j
ion qrlils ne soientl .1. | ||
es et qu'ils servLen, J L. .I. .L Vendred'. 6 hres et 8 rlei
meant aux evacua- d DRAGON NOIR
ec 1'approbation du Votre Rendez-vous Tel 2-1800' CONTRE KARATE
cement iranien, indl h Entree G. 1-50 2-00
officiellement. Samedi 6 h et 8 hres
:1 En.te, TRINITA TIRE
ET DIT AMEN
Entree G. 1-50 2-00


Nouvel tomma
a Dr Lois Ma
Pierre Noel
(Suite de la ler

nelle de I artist" g
les d verses sales
studio a la 17eme
W. shington D C.
Des oeuvres dun
m, ld'artistes out el
tees en mmem tempn
les do Dr Lois P e
I'adnmiration d un
de connaisseurs N
vons citer ces art s
se Auld. Jane Whe
tea, Starmanda Bu
lian Burwell, Rosly
bridge, Yvonne C:'
ris Co.bert, Juette
ra 'Freeman, Marth
son, Georgia Jessu
cia Lanury, Edith
Valerie Maynard,
Mitchell Winnie Ow
tir Paige, Georgette
Delilah Pierce, Ma
berts, Sylvia Snowd
xera, Wendy Wilsor
berta Wolfe.
Un nombre im
nant d'vTnis, d'adm
et d'anciens 6tudian
nu a glorifier notre
triote qui est I'une
grandes figures de
ture americaine.
Dans le cadre de
nifestations artistic
Lois Pierre Noel pr
le jeudi 8 Fdvrier
l'suditorium une cc
qui sera illustrde.
Maurice A. LI


age



re page
,arnisseint
de soln
Rue de

e vingtai
te present
is qui, eel
*rre Noe'.
u public
ous pou-
stufs : Ro
?; t Bettis
l ock, Li-
n Cam-
rter, Do-
Day, Gle;
ua Jack-
p, P.tri-
Martin,
Cor'nne
'ens, Cyn
e Powell,
ikia Ro-
den, Tei-
n et Ro-

ipression-
nirateurs
its Qnt te
e compa-
des plus
la pein

ces ma-
oues, Dr
'ononcera
h 7:30, A
onfdrence

UBIN


Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
LES *MAIT4ES .
FOUUGES DU SHAOLIN
Elitr s 0. 1-50 et 2-'50
S.imedl 6 h 30 ct 8 h 30
ON M'APPELLE DOLLARS
Entree G. 1-50 et 2-5U

x x xx

CAPITOL
Samedi 17
CAPITOL 1

11h45, lh45 3h45, 5h45 7h45
9h45
UNE FEMME LIBRE
Avant 2h30 G 3:00
Apres 2h30 G 5;00

CAPITOL n

Samedi 17
12 h, 2 h, 4 h
6 h 8 h 10 heures
NEVADA SMITH
Avant 2 h 30
Entr6e G. 3-08
Apris 2h30 G. 5.00

CAPITOL II

Samedi 17
12h 15, Zilu,
4h 15 6h 16
8bh 15, 10b If
LE GENDARME A NEW
YORK
Avant 2133C G. 3.00
Apres 2h30 G 5 00
CAPIT'ro 4
Samedi 17

11h45 lh45 3n45 5h45
7 h 45t, 9 heures 45
BRUCE LEE
L'INVINCIBLE
PRIX UNIQUE
Gdes 5.00

x xxx

Lidto
Vendred-. 12 h 2 lh 4 hin
Entree G 1-50
6 h 8 h 10 hres
CA VA ETRE TA FETE
12h 2h 4t 6h 8h 10Oh
Entree G. 1 50
LES MAITRES ROUGES
DU SHAOLIN
x x x

e Luke A-te Cink
'7h et 9h Entre6e G. 1250
SATURDAY NIGHT
FEVER



RANCHO C:ZE

Vendredi 7 tlur'c
AGENT .TRF' SPECIAL
Sam,'ci 7 hluiire.
LE RENARD !)I T A',:cEl





Vter 'i" edl 7 ini, ','.
SALLE EN LOCATION
Samedi 7 hieurc' s
OPERATION
FREE CADET
Entree G. 2-00

x x x x

MAGIC C i';:

S.'indredi 6 h et c hres
1LS N ONT QUE 20 ANOS
Entree G. 3-00 4-00
8amedi 6 h et 8 heures
J'AI REVE DE DIEU
Entree G. 3-00 -'4 -00
x x x x

MAGIC CINE

Dimanche 5h. 7h 9h
SON DERNIER CONCERT
Avec: PAMELA WI: ORESI
et RICHARD JOHNSON
Un drame d amour miner-
veilleux, aur6ole de purete
et de poesie. baigne d'un
flot de melodies et ponctue
par les accents d'unlle grann
de symphonic. Elle avait 18
ans exquise et ravissantef
ellc toniba ansoureuii.e d'un
arand musicien.Eile l'aida
a composer. 1 encourage
d' unle chaleureuse tendresse
et le concert est fixe pour
une grande soiree de gala,
qui sera aussi le soir de
leur marriage. Richard ache
tera lui-meme la robe de
marine en satin blanc. Au
premier rang dans la sal-
le de concert Pamela sera
assise dans sa toilette va
poreuse, mais elle avait ca
che a Richard qu'elle etait
dejis atteinte d'un mal in-
curable. Au moment oi elle
s'approtait a s'hablller, le
destin a cruellement frap-
pd; le cancer de sang avait
faith son oeuvre de destruc
tion et ce soir la. Pamela
expira. Le piano en deuil
sur de 'tristes accords pleu
rait un amour plus fort que
la mort.

UN SPECTACLE D'ART
DE MUSIQUE ET DE BEAU
TE QUE VOUS VERREZ A-
VEC PLAISIR.
Entrde G. 4.00 et 5.00 "


Lundi 6h et 8h
A L'OMBRE DE L'AIGLE.
Entrde G. 3.00 et 4.00


5:oyc----~~YOGe~


Les fabricants de FRUIT4NA




ont capte pour vous




toute la saveur de nos fruits




etf Voi restituee intact



dans des jus au gout nature.


-----------------PI------------srrs


-Pssl"r "-~----~g-PP"--sl~--~







Li NovsrrPG


VENDREDI 16 FEVRIER 79


VENDREDI 16 FEVRIER 79
\


OV oIwTA




II 0


I A


Le voleur arabe


Project d'*ducation No. 2'


VOTRE HOROSCOPE
PMa r Fra ces Drake I


SAMEDI 17 FEVRIER 1979


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
Vous 6tes d'humeur A gA.
fcr ceux que vous ainiez.
Vous feerz neanmolns meil
leurs impression en parla-
geant avec eux votre faqon
de voir.
21 AVRII AD 21 MAr
(TAUREAU)
Un travall supp,i6men
laire impressionnera les sil
perieurs et eur plaira. En-
suite, partenaires et amis
vous procureront une stimu
late compagnie et des en
tretiens interessants.
9. Ax AL 21 J'JIN
(GEMEAUX)
Bien que des distractions
soient a votre porter, vous
consacrerez au travail vo
tre temps de detente du mi
"lieu de la journee. 1
22 JUIN AU 23 JUILLET
CANCERE)
Vous voulez passer une par
tie de votre temps a la mal
son et le reste a l'extf -
ri tr pour feter un evne-
mont. II n'y a pas de ra-
son pour que vous ne fas-
s1cz pas les deux.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION'
Une period remplie par
de.s visits aux amis et voi-
sons vous fasit desire le re-
tour chez vous. Attention
pourtant de n'eni pas faire
troi) !
24 AOUT A'. 23 SEPT
rvTERGE)
Le drvoir avtnmlt le plai-
si, tlle doit 't l ire voire de
v', F'lnisIsz votre travail.
pits partez rendre des visi
t,"1. Its cstlrctienlls avec les
)ioctli.es seron t ims tllnlilnts.
23 SEP'I. AU 24 OCI
k iAILANCtE )
D 'hui illur optimist '5vcals
iiarez d41 bn o iiteip m;.s
'tt[ ("cheiz des ami.is rexawrce
iLutul. zelecs de vouls pou.l.ser
a ilt nir t rpt d'ati'rnt
". OU'T. AT 22 NOv1
(SCORPION)
I.;i solit lle v ious apporto
r;i la paix in,'i c(ti re "tro,
s)illn if wi is perdre,
(l;ins votIl nt cirche du
phi:,i r.
23 NOV J AU 21 IEt(
'I-c TArRE)
Inviler d(h,, .lnis. cphez
vlus sra rmnunirnel 'ritfur,
mnls plus ltard, m6na:ez -


vous de la solitude pour li
re ou travailler.
22 DEC. AU 20 JANVIER
'CAPRICORNE;
Dans la matinee, il vous
vient en tete beaucoup d'i
dees pour gagner de l'ar-
grnt. Plus tard, vous ren-
contr~rez des amis. L'activi
te culturelle est special -
ment recommandee.
21 JAN. ATU 19 FEV.
(VERSEAU'i
Ecoutez les suggestions
de detente, mais soyez scep
tique envers une experien-
ec professionnelle hasar-
deuse. Reflechissez bien.
20 FEV. AU 20 MARS
(POISSONS
Des projects de travail pen
dant la periode des conges
peuvent paraitre execesslfs
Quoi qu'il en soit, des hori
zons inattendus apportent
sur d'autres plans des idees
netUves.
SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI
Vous combine l'originali-
te de ceux du Verseau avec
'esprit professionnel prati
qutie dans votre march au
sticces. A la fois artiste et
scientifique, vous etes tries
di.vers. Les champs d'action
oft vous trouveriez le bon-
heur comprennent le droit,
]a medicine, la literature,
le theatre et le service pu-
blic. Dans les affaires. vous
reussiriez come directeur
d'une grande society onuu
comme chef de votre atfai
re personnelle. Votre plus
grand success, vous lobtlen-
drez en agissant pour vous.
Que votre besoin de reussi-
tc materielle ne vous empe-
che pas de developer vos
facultes intellectuelles.


Pharmacie
assurant le
service d nuit
VENDREDI 16 FEV. 1979
METROPOLE
Rue Dr Audain
-r AUGUSTIN
Ruelle Alerte
DES DALLES
Ave. Fouchard
x xx x
DU SIECLE
Rue Darquin
PETION VILLE
Rue Flambert


(Suite de la lMre Dagei
nues dans le care de ieur
tribu.
Devant une tell nagarre,
les passants s'attroup rent.
J'etais en premiere ligne, ob
servant avec curiosity.
Ayant pratiquement assom
me le proprietaire, l'indien,
de nouveau, se precipita sur
les cartes postales encore
intactes et tenta d'ache-
ver son oeuvre de destruc-
tion. Deux policies arrive-
rent et l'indien fut finale -
ment maitrise et conduit
au Commissariat. Dans la
foule tout pres de moi, un
noir bien habill, avec ves-
ton et cravate, dit alors A
son voisin blanc : qui arrive lorsqu'on laisse
ces sauvages circuler en vil
le aJe fus stupefait qu'un
tel commentaire ait pu sor
tir de la bouche d'un mem
bre de la plus persecutee
de toutes les races, mais j'6
tais curieux de vour la suite
et je suivis l'indien et les
deux policiers, tandis que lan
majeure parties des badauds
se dispersait. Le Commissa
riat n'etait pas loin et on
nous laissa entrer; nous n'e
tions plus qu'une dizaine et
la Police avait besoin de
temoins.

Le Commissaire n'eut pas
le temps d'interroger le cou
pable, car celui-cl a pelne
entree s'etait mis a hurler :
ce que je suis indien qu'on
me persecuted. La suite im
porte peu, mais il faut no-
ter que le prejug6 de cou-
leur a bon dos et que blen
des gens sans scrupules s'a-
britent derriere lui pour ten
ter de masquer leurs fau-
tes, delits et crimes, triche
ries diverse et tentative
de mensonge, de mystifica-
tios ou falsification.
II faut s'entenCrre : la lut
tf centre le racism et le
sous-racisme est l'une des
plus nobles et des plus in-
di-spensables qui soient,
mais il est revoltant qu'elle
soit souvent pervertie et de
tournee de son veritable but
par des tricheurs et alsifti
cateurs bien de chez nous,
les ,uels. piis en flagrant de
lit et ne pouvant repondre
sur le plan strict de la logi
que des arguments et du su
jet en question, s'empres -
sent de brandir le prejug6
de couleur et la honte de
ses origins, d'attaquer la
frar-tanhil beate. la blin
comanie tous azimuts et mil


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de l'Aeroport
Tel. 6-0732
LA MAISON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de boites de:

'aures
*-ss'rie

Detergent
Pate dentifrice
Chemises et lingerie
S-,-ms electrorqaes

ProduO. mharwaceuti~qus
Produits alimentaires set et Congells
Creme a Ia Glace
Savons
S Fruits de mer

Traiteurs e* restaurAteurs
Enforcement de cols et e: de chemises
Agraffes et tromianes
Divers ...

, Mous fabriquons egalement des dossiers de classement
En format lettres et 16egal.
m m ..d.*** E Wf 9- .- *-*- --f- PP DP-' PMf M~f f-


te autres tares, et s'imagi-
nent qu'en encadrant un o
dieux mensonge ou une faus
se accusation entire deux no
bles vritts, le public inno
cent, distrait ou de fable
memoire, n'y verra que du
feu.
Les plus imposantes v6ri-
tes et les plus nobles senti-
ments, prdsentts sous for-
me d'avalanche intarissa -
ble, servent alors tout
implement a masquer ou
fire oublier le mensonge,
car comment soupqonner de
mensonge ou de tricherie
une personnel nouritssant
d'aussi nobles sentiments,
aussi soucleuse de r6parer
les injustices millinaires ?
II serait temps de rappe-
ler A certain polemistes a
amateurs que le dernier mot
n'appartient pas a celui qui
kcrit le dernier article ou la
derni re phrase mais e celul
qui s'est montri le plus logi
que et le plus rigoureux
vis-a-vis du sujet, du "veri-
table sujet, et qui dedai -
gnant les proced6s dilatoi
res et le culte trop facile
des asujets derivns1, par -
vient a coincer l'adversaire.
Helas, chez nous, dans cer
tains achapelless, ol 1'on
cultive plus volontiers 1'e-
motion que la logique, oft
la quality d'un discourse se
measure a sa seule longueur,
le principal souci est de par
ler, parler et encore par-
ler. Parler ia tout prix, ou
alors 6crire, ne jamais ces
ser d'ecrire, et accuser, accu
ser viciteusement, pour
brouiller les pistes, pour no
yer le sujet et dissimuler la
faiblesse du ralsonnement...
ou pnre

Le Comte monstrueux a
ainsi engendre une progenl
ture qui nest pas toujours
de sa couleur et qui tout en
prntendant le combattre,
tombe dans quelques uns de
ses pires defauts. Lorsque
ladversaire est d'une autre
couleur, la suspicion syst6-
matique, sans aucune rai-
son valuable, done morbide,
pathologique, quest ce
done, si ce nest du me. es version tropical ?

Gerald MERCERON


L'AVatollah
Madari preconise
Ia distribution
d'armes a Ia o
population de
Tabriz
TEHERAN, (AFP)
L'Ayatollah Chariat Ma-
dari a lance jeudi un appel
a 1'armde pour qu'elle adis
tribune des armes, par 1'in
termediaire des ulmfas,
la population de Tabriz afin t
que celle-ei puisse se dt-
fendre et assurer la security
de la vi-lle.
L'Ayatollah, don't la decla
ration a 6te diffuse par
ala voix de la revolution ira
niennes a accuse ales agents
de 1'ancien regime cd'avoir
entrepris, le massacre de la
population innocent de Ta
briz et le pillage.
Le chef 'eligieux a, par
ailleurs, invite 1'armde a noncer les elements qui Iemr
p chent de remplir son r6le
national et hiistoriquei.


Giscard d'Estaing
Pronose la tenue
d'une conference
Lippe Arabe -
A, ri,,n Europe
PARIS, (AFP)
Le President Giscard d'Es
taking a suggerS, jeudi as Pa
ris, la tenue d'une grande
conference reunissant les
6tats de la ligue Arabe, d'A
frique et d'Europe en vue
, d'un accord resserrant leur
l solidar'tS pour ce qui est dp
la sdcurit6 et du ddveloppe
meant. ,
A cet Bgard, le Pr6sident
, a Indloub qu'll avait accep
t6 die se rendre h Khartoum
a invitation du Pr6sident
Nimetry et qu'41 cette ocea-
sion, Ils 4changeratent des
rdflexions sur ]a possibility s
, de preparer une tell conf
rence.


Avis d'An'el d'Offres
pour PAcier Rond pour beton armed


Le douverrnernen de la
Rtpublique d'Haiti a obtenu
de ASSOCIATION IN -
TERNATIONALE POUR LE
DEVELOPPEMENT un cr6-
dit de Dix Millions de Dol -
lars am6ricains (U. S. S. $
10.000.000) pour le finance-
ment d'un Second Projet d'E
education don't le cofit ap -
proximatif global est esti -
me a Douze Millions Six
Cent Mille Dollars Ameri -
camns (U. S. $ 12.600.000.00).

En vue de la mise en oeu
vre de ce Projet, qui com-
prend la construction de
TRENTE et UNE (31i Eco-
les Primaires Rurales, DIA
(101 Ecoles Primaires Ur-
baines, UNE (1) Ecole Nor-
male Primaire, DEUX -) E
coles Professionnelles UNE
(11 Ecole Moyenne d'Agricuil
ture, UN (1) Centre de Per
fectionnement Rapide, CINQ
(5) Studios dans laire des
Batiments de Ia Radio Na
tionale pour la propara -
tion d'6missions radiophoni-
ques caractIre 0ducatif,
Cinq Mille (5.000i Tonnes
D'ACIER ROND pour BE -


TON ARME r6parties en a
ciers durs No. 2, No. 3 et
No. 4, seront necessaires.
II est entendu que les
fonds de ce credit contribute
ront a couvrir les cofits des
contracts pour lbsquels des
Appels d'Offres sont lan -
ces.
Les ntresses sont '.nvl -
tas a retire le dossier d'AP
PEL D'OFFiRES pour 1'A -
CIER ROND POUR BE -
TON ARME tous les jours
ouvrables du 5 Fevrier 19751
au 9 Avril 1979 de 9 here'
a. m. a 4 heures p. i hVa
dresse suivante :
PROJECT' COEDUCATION
GOUVLERNEMENT HAI -
TIEN BANQUET MONDIA-
LE
c/o D6partement de l'Edu-
cation Nationale
P. 0. Box 2162
Port-au-Prince, Haiti
Adresse Telegraphique :
PEGHOM
Port-au-Prince, le ler F6 -
vrier 1979
Ing. Nicolas Saint
LAURENT
Directeu- 53


A parli 2 1 Sm. C, '


Dimanche Soir


Soiree extraordinaire Avec Trenic el DJET-X

8Mardi 20 F i :


Mardi 20 Fevrier:


DJET-X et Bossa


Avis d'Anoel d'Offres pour te Ciment


Le Gouvernement de la
Rtpubllque d'Haiti a obtenu,
de ASSOCIATION INTER-
NATIONALE POUR LE DE-
VELOPPEMENT, un credit
de DIX MILLIONS DE DOL
LARS AMERICAINS (U. 8.
$ 10.000.000.00) pour le' fi-
nancement d'un SECOND
PrtiOJET D'EFDUCATION don't
le cofit approximatif global
est estime 5 Douze Mil-
lions Six Cent Mille Dol-
lars Americains (U. S. S
12.600.000.00).

En vue de la mLe en oe.
vre de ce Projet, qui com-
prenl' la construction de 31
Ecoles Primaires Rurales,
10 Econles Urbaines. 1 Ecole-


II est entencd. que le,
fonds de ce credlt contri
bueront a cjuvrir les cofits
des contracts pour lesquels
les APPEALS Dn'OFFRES sont
lancds.
Les int6ress6s sont Invl -
tes a retire les dossiers d'AP
PEL D'OFFRES pour le Ct
MENT PORTLAND ARTIFI
CIEL tous les jours ouvra -
bles du 5 Fevrier 1979 au 16
Avril 1979 d' 9 heures a. m
a. 4 heures p. m. a 1'adres,-
se suivant' :
PROJECT D-D'jCATION No
2
BANQUE MCNDIALE
c/o Departement de l'Edu-
cation Nationale


Normal, 2 Ecoles Profes -
sionnelles, 1 l'Ecole Moyen- Port-au-F
ne d'Agriculture, 1 Centre P.0. BO:
de Perfectionnement Rapi Adresse
de, 5 Studios dans 1'aire
des Batiments de la Radio PEGHBM
National pour la prepare GOUVERtI
tion d'emisions radiopho- Port-au-F
niques a caract6re educatif, vrier 1979
Sept Mille Deux Cent Vingt
Cinq tonnes (7225) ou Cent ..ng. '( at9
Soixante dix Mille (170.000)
sacs de ciment Pontland As
.fidc' ci icessaires. Dibrecteur


Prince. HAITI
X 21i2
Tel jraphique

NEMW--T HAITIEN
Prince, le 1 I Fe-

las SAINT -
LAU "ENT


I






k


$ La


$ 3.00


$ 3.00


Samadi 24 Fev.

Tropic (soire carnavalesque) 4.0


Dimanche 25 Fev.

Coupe Cloure (soiree carnavalesque)


Lundi 26 Fev.

Septen (soiree carnavalesque) $g


Mardi 27 Fev.


Coupe Clourt (Dernier soiree carna
-f.. c o: o os-7/-5. ..-


viesque) $ 3.00
.- -W, .,


S NOUVEAU TUBE GEANT SUPER ECONOMIOUE


ir


Gouvernement Haitien Banque Mondiale


I~
t.t


Le Lambi Night Club



Vendredi 16 Fevrier:


D. P. Express $ 3.00


Bal organism Distribution massive de cadeaux occasion ,St Valentin.


Samedi 17 Fevrier.

A partir de 3 h P.M. aCockail Geant, avec DJET-U: ,t Stc a' $ 1.50


Samedi Soir






.sirIu.-i.; s, cadeaux offert oar : "er

par ShooarA Combo-- Le Lambi Night Club


Dimanche 18 Fevrier.


60 000000


d' Americamns


referent Colgate!


~'fr~'~-~/~srrrp~ CGK//~3t~////~/~V/I~//CC~///IE//T~/~


PAGE 3


Lib glouvlunj3IB


t


icrct%-ocssa


ZCO--
4,1 IZIO-'-,-O--*.


HS


4e-lo-l--d"-O,7,










Le local des Aihilir ie ItliMi'ia

eInveMi per f'e


VENDREDI 16 FEVRIFR 79
EN BSEF

LES SPORTS


tRT1ilROTf DA DEIMA'S TEL : q-21t
TA)ITK tA MUSIQU7 iArrIENNW
TOiUS I.ES SUCCM LATINS
vt [ LES IIITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ
SURIt DISQU.S
OU ENIRE.ISTP-IS POUR VOJUS
SUR MINI-CASSE'TTE,
SPA CARTOU'CHE B TRACK
51IR BOLMNE MIAGNETIOUE
rAA UNE FQUiPE DE SPECIALLSTES
.FIFI('ACE GARANTI PAR UN
IlA'iE TECIINICITE
f I NDI A TNDHEDIt 11 : A M 5 : 00 rM





PORT-AU-PRINCE -- MIAMI

Alter-Retour $ 99.00 plus taxes
PORT-AU-PRINCE LUXEMBOURG
Aller-Retour a partir de $ 448.00

plus taxes.
1t N'I I, Ni. \'0() S R'I LES CONDITIONS

I)L C('S T.ARIFS A


| Southerland Tours

(Ill \()l1 VOl S PROCUREZ AUSSI

i' ( IlI 1t I 1)L VOYAGES AMERICAN EXPRESS









Notez la rouvelle adresse det

Southerland Tours

30, Avenue Marie Jeanne

le tnme telephone: 2-16-00
>oo< <=ep=< c< ocToooocooooa


iSullte dI In I1re page)

H1nock Ti'oilllot, le Direc-
teur, falt des inspections
surprises de temps A au-
tres, pour stimuler les uns
et les autres.
M. H6nock Troullolt nous
affirme que, malgr6 les in
srnuattons d'une revue de
Port-au-Prince, 11 y a de
cela quelques temps, lon
n'a ps d6couvert des insec
tes et des rongeaurs dans
ces papers, blen que la
dern lre aspersion date de
plus de quatre mols. Pas
un seul de ces rongeurs et
de cos insects, affirmed
le Directcur avec satisfac-
tion. C'e'st que l'aspersion
faite par un speclaliste a
ete efficace. Il en est d'ail
leurs de mame pour les re
gistres d'Etat Civil.

M. Henock Troulllot nous
rappelle, sans doute en his
torien un travail du genre
de celui-ci pour le classe-
ment des registres d'Etat
Civil, qui a ete accompli
par des volontaires, qui n'6
talent point monayes. Mais
ja besogne actuelle est plus
comilexe. car les docu-
ments, les registres. les
feuillets sont d'un nombre
incalculable et proviennent
de tous les services et de
routes les regions du pays.
Le Directeur des Archives
Nationales se propose, a la
fin du mois, d'adresser un
rapport a Me Ewald Alexis,
Ministre de la Justice, au
sujet des resultats obtenus.
11 rend un hommage hau-
tement merite a ce Minis-
tre qui passe vraiment a
l'action pour transformer
ou career tout simplement
une section historique aux
Archives Nationales. C'est
ce que 1'on peut appeler,
affirme M. Henock Trouil-
lot, du Jean-Claudisme a-
gissant.

Sur la recommendation
du Ministre Alexis, il en
est encore temps, des pho-
tos de ces documents, don't
une bonne parties git a
meme le sol, sera executed
pour une comparison en-
tre ce que fut et ce que de
viendra la section histori-
que. qui du rest est prevue
par la loi sur les Archives
Nationales.
II faut I'ajouter., le dyna
mique Ministre Ewald Ale-
xis a pu obtenig un credit
extraordinaire qui est aff c
te a ces travaux. Ainsi. le
plus prochaminement, seront


PROGRAMME DE
MEDITATION THANSCENDANTALE

ET DE MT-SIDHIS
1 .I l' I 1. I. UiM l 1UN El LDE INSPIRATION DE L'A.H.G.
'.I A I I '' W l.l I. NI Il' l':Sl .UE LE PROGRAMME DE Mf-SIDHIS
I'. l I .iA A ( )o l U l. ,l DI? D ,

,AMEDI LE 17 FEVRIER
' 'l.; IdI, 1) I. AI(;: DEl I. I,l,UMINArION, SITUE AU No. 26, CAMILLE LEON
HI. .ll AVIE( lEC PARTICIPANTS DU ler. GROUP A 1 00 P. M.
HI'..' ')Nd I(1l AVEC LES PARTICIPANTS DU 2eme GROUP A 3 : 00 P M
II.- (.<; VIA.INEUlN NEVAN MORRIS ET BRIAN LEIGH SERONT PRESENTS
I 1 AU;T11I,.S ACTIVITIES DU CENTRE REPRENDRONT DES LE 19
' T Vi1 i I I..
1, d mlii', informalions, composez le No. 2-1426 entire 11 heures
A M ,.I p In P M.






SINGER





Nouveaux dealers Nouvel lan






Air conditionne Singer






Machines a coudre SINGER I


Atelier de reparation -






Service complete.



40 Rue des Miracles.


Installs les prefers buffets
m6talllques qui dolvent rem
plir cette vaste salle, oh le
patrimoine national que
sont les docUments sera
mleuX priselv6 qu'autre-
fois.
II aut 1l'admettre avec le
MInlstre Alexis, en atteh-
,dant d'av61r un nouveau lo
cal, 11 faut preserver ce
que nous avonrs centre les
attaques du temps. Ce clas
segment, du reste, ne sera
pas provisoire, car 11 Vou-
dra aussi pour le nouveau
local, une fois que le trans
port des registres, des docu
ments sera effectue selon
Iqs principles de 1'Archivisti
que.
La encore un travail de
preparation des cadres et
de recyclage a commence
depulis quelques temps. En
effet, uon employ, 11 y a
de cela quelques mois, reve
nalt de l'etranger muni-
d'un diplome et de trois
certificates. D'autres vont
partir pour 6tudier l'Archi-
vistique a l'etranger. II fau
dra souhaiter qu'a l'avenir
nous ayons le concours en
technicians des centres cul
turels amdricains et inter-
nationaux. Tout de m6me,
si le nouveau local n'existe
pas encore il faut invento-
rier ce que nous avons,
proceder u une classifica-
tion methodique des docu-
ments et des registres.


Catastrolhe
Varsovie : -1
I'Agente PAP
confirme
l'explsibft
VARSOVIE, (AFP)
L'agence offlcielle Polonaise
de press PAP confirm que
l'immeuble de la caisse d'E
pargne a Varsovie s'est ef-
fondr6 a la suite d'une ex
plosion.

La deflagration, .1outeo
PAP, don't les causes ne
sont pas connues. s'est pro
duite peu apres 12 heures
locales i11 heures GMT).
PAP confirm d'autre
part que dix corps ont. jus-
qu'a present, ete denombres
et que le somb r eedebsl
et que le nombre de blesses
s'eleve a plusieurs dizaines

CATASTROPHE VARSOVIE
DESCRIPTION DE LA
CAISSE D'PEARGNE
VARSOVIE IAFPI
Le Batiment qui s'est el
fondre jeudi a Varsovie es
une caisse d'eon'rgne extre
mement frequentee par I
public On estime qu'enviro
500 personnel. don't une ce
taine d', mployes s'y trotu
vaient au moment de 1'expl
sion de jeudi.
De style moderne et sitw
en plein centre de la Ca]
tale polonaise au croise
,nenqt des deux plus gr.r
des arteres de la Capital
le batiment a la forme d'u
6norme cylindre d'un dia-
metre de 50 metres et hau
de 3 stages. construit en b
ton et en verre. Les verso
viens l'appellenit Rotunda,
Rotonde).

LA CATASTROPHE
VARSOVIE :
L'ETENDUE DES DEGATE
SVARSOVIE IAFP)
Les constructions south(
nant les deux stages de l'ii
meouble se sont litteralemer
effondrees ensevelissant If
quelque cinq crnt personnel
don't une centaine d'emplo
yes. de femmes en grand
miFjorite, se trouvant a c
moment a l'int rieur.
De la caisse d'6pargne,
ne reste plus oue la carca
se et le toit mutallique. To
tes les grandes baies vitrec
ont vole en Wclats.
Une viagtarin-e d'ambulan
ces, des unites militaires (
de nombreux miliciens (pol
ciers) sont les lieuxv de la uL
te strophe.
Selon des t6cmoins, le bf'
timent a oscillS de quelquo
5 centimetres vers la droltl
et vers la gauche avant quo
les stages a l'lntirieur s'a
faisent tans un vacarme a.
sourdlssant.
Les vitres des immeublem
situoes dans un rayon de 20(
a 300 mRtres ont ete bris~e,
par les ondes de choc. La mR
lice (police) a immbdlate
ment proc6de a l'dvacuatlor
de nomnbreux bureaux avols
nants.
L'exploslon, qui a 6th cor
firmhe offielellement mait
don't les causes restent incor
nues, se serait produlte dans
les sous sols de la caisse d'
prrgne notamment dans Is
piece des coffres-forts.
Des temolns oculaires .ohi
vu 'an carps qul a 6t6 4jecth
par les grandes bales vltr6es
pour s'ecraser au sol a sine
quinzatne de metres de I'dl
lice. fs ont dautre part a-
perqu des machines a 4crtre


et du mat4rlel de bureau vo
ler dans toutes Ise direc-


A quand la Semaine Olympique?


Meme le Prslident du Co
mite Olymplque Hiltlen M.
Alix Cameau, .r'a pu repon-
dre 6 la question Nous I a
vons rencontre hier matin
en pleine ruie.

RIen done n'a encore ete
planiflt den ce sens. On at-
tend lieut Stre -le dernier mo
merit combine de coutume.

COUPE PRADEL

INTERROMPUE

Le tournol de football me
tropolitain sra diScontitiu6
a la fin du mols present, a-
vant mime les 3 jours gras,
Il sera repris le 21 Mars.
On nous annonte meme
de source dighe de foi que
les facilities du Stade Syl-
vio Cator seront prises a loua
ge du 4 au 11 Mars prochain
par un secte leligieux. Les
$ 2.000 qui seront verses en
centre parties au Bureau
Federal lui permettront ain
si de renflouer un peu sa
pauvre caisse financiere.

HAITI MIAMI STRIKERS
Les Strikers de Mlaml ne
pourront dispute qu'un seui
match & P-au-P en raison
de la. location du Stade et
du programine assez surchar
g6 de ces foothllleurs etran
gers.

Les Strikers s'-pposeront
probablemeht A une s6lec-
tion de la Coupe Prailel en
lieu et plece du Don Bosco
de Petlonville.

C :IECKERS

Reported la fois derniere.
la finale du championnat de
checkers qui se deroule ani
local de I'Association des
Chauffeurs Guides <'Hait
aura lieu dimRnche apres m
di entree Giordani Desir cl
le vainqueur d- in 2e sem
finale.

A LA CROIX DES
MISSIONS


en match comptant pour le
champlonnrt de la Ligue de
Foot Ball local.

A PORT-AU-PRINCE

Les rencontres fixes pour
dimanche soir au 8tade Syl
vio Cator dana le cadre du
Championnat de la Ligue.


Cadets : Lycee A. FirmIn
- College Bird
Open Collige Furnand
Prosper College St Yves

VOLLEY BALL

Au College St Pierre a par
tir de 4 hres P. M.


Infanties : Collge M.rie
5 h 30 P. M. Cosmos Dy Anile Institution Sacr6 -
namo. Coeur


6 h 45 P M. Liverpool Ju
vans

Une delegation de foot-
balleurs de 1'Hatuey Bacar
di laisse la Capitale diman
che prochain. Le Bacardi de
vra affronitar enh catches a
micaux des adversaires de
Porto Rico et de St Marten
Le club qui rencontrera 1'E
toile Hlttienne samedi soir
en Coupe Pradel, ne se 'pro
duira plus a Antigua.

FOOT FEMININ

Tigresses et Aimazones s'op-
poseront dimanche apres-
m'di au Stade en vue de la
Coupe Femina.

Un tournoi de 2e division
sera par' ailleurs organism en
Mars prochain. Des forma-
tions de la province y pren
dront part.

SPORT SCOLAIRE
LE CALIENDRIER

Le calendrier des rencon-
tres qui se dispuetront de-
main apres midi.

FOOT BALL

11 Au Stade Sylvio C:,tor
S C:dets : St Louis de Gon
j zague Cer.'J'e d'Apprentis
sage

i Oper : College Classiqu?
dHa'' College Arounti-
no
21 ar'c St Lotls


Infantiles : St Louls de
Bourdon Ecoie Immacu-
lee Conception


Juniors : Col16ge Cantdo
Haltlen Col Classiqus
d'Halti

BASKET BALL

Au St alum Vincent a par
tir de 3 h 30 P MI
Juniors Flles : Union School
- College Senghor

Cadets : Col Jules Andre
Marc St Louis de Gonza
gue

Juniors : Quisnueya school
-- St Louis de Gonzague


FS~


Le tournoi de football lo Coo-OooScc ac oo---OOO-OO--CO-'-
cal se poursuivra dimancheR I
apres midi avec le match A

Jupiter de Duvivier Ro-) Tous les Sam edis
seau de Cazeau dimanche der
n:er un score nul 0-0 a et6
enregistre en're Velox etl
Bel Elfo t. cest la fete

A L'ARCAHA.F

Le Flora s. mattra aux'
prises dimanche apres midi A T
avec la selection de St Ard A .LL R AL


La conference
de Ptesse du
President Giscard
D'Estaine

(Suite Oe la Iere Da-e)

les tentative pour ressusci
ter le vieil affrontement er
tre la France et l'Allema-
gne. affrontement qui a
ensanglante notre terre el'
endeuille nos families, sont
des actions coupables et des
fates centre Il'histoire et
centre la Frances.

Evoquant 1'equilibre mon
dial, le President franqais
s'est declare persuade que
I'URSS n'a aucune inten-
tion de declencher une ac-
tion militaire centre 1'Euro-
pe de l'Ouest. Quant a la
querelle sino-sovietique, M
Giscard d'Estaing a declare
que la France n'apporte-
rait pas de contrlbutii,.
sici ou la a ce qui poar-
rait constituer un offensil.,

11 a d'autre part annon
ce qu'll faith mettre h 1'etu
de de nouvelles generations
d'armes nucl6alres frangai-
ses pour la d6cennie 1990-
2000.

Le President frangals
pr6occuph par les crises rd
gionales actuelles, notam-
ment eh Iran, et par leurs
consequences sur 1]'cono-
mie occldentale, a ssugern
la tenue d'une grande con-
ference rhunistant les E-
tats de la Ligue Arabe, d'A
frique et d'Europe, en vue
de la conclusion d'un ac
Cord xpressant leur solida-
rite et du d6veloppementD.
Interrogk sur son pro-
chain voyage au Mexique,
le President a annone6
que la France signers le
protocole .Numhro Un' du
traits sur sur la denuclearl
sation de I'Amfrlque Latine.
Enfin, en ce qul concern
le Proche Orient. M O1-
card a suggere qu'en cas
des prochalnes negocaltlons
Isrealo Egyptlennes de
Camp David. A l'egard des
.quelles 1 a renouvele ses
cr6sdetes, une cnouvelle
evaluation du problem solt
filt par le Consell de S6-


HAITIAN!



. Un deticieux Barbecue agremente de mets de la

cuisine international

.Un spectacle anime par les fameux

BALIND'JO DANCERS AND BAND


SL'orchestre du Royal Casino


pour vous fire denser sous es !e etoiles


II n'y a la que trois des multiples raisons qui vous

feront aimer passer votre soiree du samedi au


ROYAL HAITIAN HOTEL'


R~UC~IYa-~%*~mr~Mm;r--- -M~~- ~---U-~---- ---J


i "r o












U -. i t- ami tI i roprl
I at t t iNi it ). ii'. 11116l')r -

Situ ii t ht in DI\e
ii' .IP C uiii lnl' ti-er', tlfll


it coii i ii Itiail I IhI


1i. i : K 1 t1 ( nih 'il (' lt'
I-'", !, Or liN CARHIEAU
I' \ i 1 1 C1E-N'TI1'I'.MhlS
S -i', I\ L I{A'I'TE,,
i i (I tle- des [outr -
I '- I "il; lll|]ll' d I'i PS i! -


dIr',' Intrn e('l dar l'[fI ,
1.1 ) ll-Arrille o1.
v, '1 Ortabre 1 !)7, M|)
>-*>"; N. i, culu 7 d i lie m-in
n w, lilme 1 ;tin-r( .s"
otr l u NIrd Piar le ravage



A JIPI


d(it lIn mor, 1'ELnt, nu Sud
pailr oinle illbenne route de-
parterineltiitole, i\ 1'East pur
I'tat (,f h I 'Oisat par I'E-

Port-au-Prlnce, le 13 F6 -
vrlt r 1Ir).
()donel FENESTOR. Av.
D1IrcTeiur GOdnral.
x x x x

AVIS
i oest demand aux pro-
priltalres et h totNI les I n(6
resses de communique.
danns le melleur dalul., la
Division du Contlentieux
de 1'Administratlon 0onera
le des Contributions tous les
t.tres- pieces et documents
liustifiant leurs droits sur
la band de terre cotoyant
le course d'eau denomm <;RI
VIERE BORGNEs d6bou -


'a


VIKIL IOP CLEANER, en s

PROTEGE CHR

Proiilt pour ie nettovage du cap


des pneus,



POUR UNE VO


AMPR(

coo>=>=<=>o- co-r soa<3cainocos


dutableau d



ITURE COMIC


)SA Rue Paw


'hainl r n d6barcadtre O-RMINAL.-et telle qu'ellb
trasvree e...Pnava Ls...s ...

traverse actuellement las pro
priet6 de 1'Ingdnieur Raoul
Beauvoir sur une larger ne
dtpassant pas 5 mrtres, sl
se a 1'habItation RONNAY, locality Borgne,
section rurale de la Petite
Rivitre, Commune de Leo-
gase.
Cette bande de terre a fte
d6clar6e d'Utilit6 Publique
par arrttd en date du 22 D6
cembre 1978, Moniteur No.-
90-B.

Port-au-Prince, le 13 Ftvrler
1979.
Odonel FENESTOR, Av.
Directeur General.


0=OzWe00r ozrsS =--,= coz


?OSA INT


Ii


spray, en eirap

OME

itonnage des h



it bord etc...



ME AU ier JOU


vee


YI A\ ~ ()ALVAN1S-) St-






I. UYAUX\ nPVC


8 quoi 2.0
8 3 i.<.;.1 .',e ..; ...


AVIS
11 est demanded a-ux pro -
priltaires, et A tous les in-
tdresses de communiquer,
dans le meilleur d6lai, a la
Division du Contentieux de
1'Administratidi Gdndrale
des Contributions, tous les
titres, papers, pieces ou do
cuments justifiant leurs
droits sur un terrain de la
contenance de 2112m750, sis
a P6dailler, Sect!on Rurale
de St. Martin, Coimmune de
Port-au-Prince, declare d U
tllit6 Publique par ArrRte
du 19 Septembre 1978, raru
au Moniteur No. 71 du 12
Octobre de !a meme annee.
Ce terrain est borne au
Nord par la Ru1 Macken -
dal, au Sud par la Rue Du-
marsals Estim4, 'a 1'Ouest
par Marianne OSTINE, pre-
tendtue propritaire et a l'st
par la Rue Hammerton Ki
lick.
Port-au-Prince, le 13 F6 -
vrter 1979.
Odonel FENESTOR, At.
Directeur GOenral.
x x x x

Vente de biens de
mineurs
Il est fait savoir a coux a.
qui il appartlendra qu'il se
ra procede ie Lundi. 12 Mars
1979 a Dix heures du ma-
tin, 0en l'tude et par le Mi
nitstre du Notaire Claude R3
main a la Rue des Miracles,
a la vente au plus offrant et
derni-er encherisseur des
droits et pretentious des mi
seurs Alias Chiristil. Ange
Marie Cheristi.1 et Anthony
Cherislil consistent en une
propriete fonds et btisses
nau Quarfpr de St-Martin
d'une superlicie de Ce(nl
QIlaranie Cinq Metres Ciar
res Vispt Cinql, measure


SSept Metres Quatre VineI
Dix Co( ntlim tlrtcs de f l:t(e
au cote Est sur l:i Rute Ull-
OUSse. 'ia Abrahamn t DOIIZt Me
II's (a.'inlqutantt ( 'on ilt i ot -i
dv facad- mic (icoe oppose,
a 10 uest sur ulle plolln
diur Oa Quinze Moinres Tre'i
leO Cinq CentimHnetres au co)
te Slid suir la Rue Fotoer et
Seize Metres Soixantoe Dix
Centimetres au cote Iu
" Nord. borne par 1 UNITE
* au No 171. tlli Sud par la
Rue Foyer. a I Esl par ia
Rue Ulicia Abraham et 5
I1Ouist par le No 11 s-ln
vant plan el prnca<-i, rba.
d arpentage de 1 arpeint',ur
Fernand Stheid en date dl
"Ss 22 Fevrier 1972 enretisire
et transcr:rt rc anpert acl'o
de vente al' rapport dii No
taire Jules H Salomon de-
meurant en r''e V%:._ vu
et consent l par .e S e 'rwaIr,
dEtat des Financ;s E0rnm,-
nuel Bros conformemet au
D6cret-Lot du 25 Nnvem -
bre 1976 parui dans le oMrn i
teur du 14 Fevrler 1977 1 .u i
torisant a vendre po ir cnor.p
te de 'ETa, Haltl,., sur o a
mise A prix de Vinrt Mj..
-Dollars outre !es charges de
i'enchere conformement ai
Cahier des Charges dlpost-
en 1'E'ude du Notaire sus-
des'.-no e e n vertu d'un
jugemnT du Tribunal Civil
de Port-au-Prince en date
du 25 Janvier 1979. homolo-
guant la deliberation du
Conse:! de Famille des sus-
m dits m.nur 0 tpnue le mardi
Neuf Jit, -r 1979, sius la
prtsidrcne du Juge de Paix
SA de la Capitale, section Onost
OBA I Aux requoite poursuite el di
ligence de la dare Veuve Al
tesse Cheris il. n6e Yolan-
de Millionnard. tutrice de
ses infants mineurs sus-desi
ATERS gns propretaire demeu -
E rant et domicilli. en eptte
.--f.. Ville identillee au No. 7913.
IEL assisted du swur Cavanac
Millionnard. Subrogo tu -
teur avant pour avocat Me
S Vaudre E Bellot. identify.
IQU k patented ift impose aux No.
1570-54273-10382. avec eloc-
tGon de domicile en son Ca
binet sis en cette Ville, Rue
du Champ de Mars No. 106.
Pour plus amples inform -
tions. sadresser A 1'avocat
sooissigne ou a Me. Claude
Rotnain. Notaire commis a
det effeto
v-rier 1979
Port-au-Prince. ce 12 Fi -
Vaudre E BELLOT, Av. 162

AVIS
n est demahd alidx proprit
taires el a tOll les Ilhtres-
ass de commdiniquvr, dabs
le mellieur dela. 0 la Dilvi
sion du Cnnientioux de I Ad
ininistration O6nirale des
Contrl-butlons, tou; les tl -
tres, papers, places t1 doe-n
ments justiftint lein .
droll sur une t tendue ae
terr sFie i- FT7F D[ LA
SOURCE,, d6pendant de la
1kmne Section Rurale, en la
OtDtnmune de Barad6res At
cltbionscrite dans un peri-
m tre de 120 pleds de dia-
Ami ire et 60 pleds de rayon.
" AeK.' Ce toe tendue de terre est
decl roee d'Utlilt6 Publique
paT Arrele- du 14 Soptem -
S^ ~ bre 1978 pnru au Moniteur
No. 81 du 20 Novembre de
la meme annee.
Port-au-Prince. le 13 Fdvrier

SOonel FENESTOR, Av.
Direcleur General.


PAOIE 5


Peliteg aMihoTaes,


WOICtBiT


LA DIRECTION.
AVIS DE DIVORCE
Le PubUlic est inform


4?1 turtle wax


La plus late game di monde de products pour


le nettoyage, le lavge, le lustrage de votre voiturp...


CIRAGE en phte en creme, eiz liquid


COMPOUND en tite en liauide


A VEND1E8
SOUS PLI CACHETE
AU PLUS OFFRANT
Le Programme Alimental-'
re Mondlel met en vente par
adjudication une Jeqep JC6
(1974), moteur No. JF4F84,
chassis No. FVE31533 ayant
parcouru 37.883 miles et une
Peugeot 404 (1973), moteur
No. 5695323, chassis No l>11
ayant parcouru 90151 miles.
L'achetaur entrera en pos
session des dits vthlcules
dana 1'etat oh ils so trou -
vent apres acquittement des
droits de douanu. Pour .isi-
ter les vehiicules, pricre de
prendre rendez-vous au Bu
reau des Nations Unies. au-
Nos. 2-1404, 2-1405 et 2-0751
La date limited de reception
des offres est fixee au ler
Mars 1979.
Le Programme Allmentai-
re Mondial se reserve le
droit d'acepter ou de refu-
ser toute offre. 162
x x
ADMINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS
AVIS I.
II est demand aux pro-
priotalres et b tous les in
teress6s de communique
dans le meilleur delai a las
Division du Contentleux de
('Administration Generale
des Contributions, tous les
titres. papers, pikes et do
clients justifiant icurs
drolts sur une portion de
terre defendant de I'Habl-
tation oDROUILLARDs en
rcette Commune, declare
d Utiltte Publique par Ar-
rete on date du 28 Fevrler
1978, Moniteur No. 19 du
15 Mars de la meme an-
nee.
('ete portion de terre
i'niie coolcnance de 9hn.
19aI lea. est borne an
Nord par un chemin public,
au Sud par Fritz Mews. pre
letdu proprietaire. a I'Est
pa ):I r 'l' Melws, preltndu
ripopric allc a I Oliosi siar
Its i;ils d. ;i (C.S HA6-

Port-au-Prince. le 13 Fe-
vrier 19)7(
Odonli FENESTOi. Av
Dir-ietiur iGeneral.-
x x x x
AVIS
I1 ( si demanded aux pro
priaI'raes rw a tois les in-
f(c'osses (i ('iiinunniqiier,
dani le melleur delai. A la
Dinlsron du Conlenii'icux dc
1 Admniislratinn Generale
di Cont vibutions tous les
litre.s epplers pieces ou do
cuments justifiant letlrs
droits sur une propriete
FindC. e- B lisses. sise a
I Habitaion. -FFRMATHE-
Sep(n>on d : F'ant du lJone
Commun- d, Petin-Vllle
('Oet( rpre'e d une con
Ieniance de 5364m2 37 decla
ree d UIiite P'blique par
Ariree en dale du 19 Sep-
tembre 1978 Moniteur No.
'.1 du 12 Oc(obre de la me
:ne annee esT bornee au
Nord par GonberT BIGIO
preieindi proprletaire au
Sud par a Nouvelle Route
de Kenscoif a lEst par
par une route de penetra-
lion donnant aces h la
Route de Kenscoff et a
i'Ouest par Mine Bda. ain
s i connue, p r e -
tendue proprietaire
Port-au-Prince le 13 FO-
vrier 1979.
Odonel FENESTOR. Av
Direrleur General
x x x x
AVIS
1I est demanded aux pro-
prittaires et a tons les intt
ressses de communique
dans le meilleur delai. 9 la
Division du Contetieux de
1'Administration Gdnerale
dos Contributions tous les
tit.res. papers pieces et do
ruments justifiant leurs
droits sur une portion de
terre, situte dans la Zone
de St Martin. en cette vil
lo declare d'Utiljt Publi-
que par Arrite pn date du
28 Fevrler 1978. Moniteur
No 19 du 16 Mars de la
meme ann6e
Cette portion d e terre do
]a contenance de 22ha 73a.
ou 17 carreaux62 est bor-
nie au Nord par l'Avenue
Francols DIIV ALTER. au
Sud par P'Ave. St Martin 9
1'Est par Pentrie principal
du Centre d'Apprentissage
de St Martin, Colonel Za-
mot, hcritlers O.J. Brandt
pr6tendus proprictaires.
Port-au-Prince, le 13 Fe-
vrTr 1979.
Odonel FENESTOR. Av
Directeur OGnral.
xxxxx



Elecrltrn- 11 haitI deman-
de pour son nt.eller de Mbco
nique de Precision, un nimca
niclen spclsllsite en meca
unique de preculon, habile de
ses mains. experlment9 dans
cette discipline.
Leas appliquants sont prl6s
de se presenter avec rtefren
nes a la Centrale Thermique
de !a Rue Joseph Janvier ou
ls tbibront un test. Ama-
teurs s'absenir


Achetez Col


la viande




SHAM


rIsomn


de -no,




P\CC


Viande fraiche et



Controle veterina


dle le6 14 Fevrler 1979. 1'Offi
cler de l'Etat Civil .de la
Sectlion Si'd de Prt-au-
Prinre a trariscrit datis ses
registres le disposllif du
juge-mein du Tribunal Ci-.
vii de ce resort qui, a la
date du 27 Julllet. 1978. a
admis et Dirohonhc le dnor
ce de la dame Nadi-
nie Lous.,aint d'a.'ec son e-
poux ADl,> i-lneus
Port-au-Prince, le 16 F6
vrier 1979

Jean MEHU, Av.
162

AVIS MATRIMONIAL

Je, soussignee, Madame
Saint Fort Louis nee 7oier
gema Pierre, propriftaire de
meurant et dodmrciliee h Ra
vine Pintade, declare au
public et au Commerce que
.le ne suis plus responsible
des actes et actions de mon
6poux en attendant qu'unE
action en divorce soit in-
tentee centre lui pour abar
don cu toi- conjugal -e-
puis le mois de Juin 1978
exces asvices sur ma per
sonn .k" -'fus cs tfgorlque
de remplir ses devoirs d'a
de et de secours envers mo
Port-au-Prince, le 14 Fe-
vrier 1979
Viergema PIERRE
162


lez


re








saine



ire


NOI VEL HORAIRE




vol quotidien Depart ; 9.55 a.m


MIAMI


SANTO-DOMINGO vol quotidien Di art: 6.e" p.m
A partir de Miami,.. Le monde d vote ports)





L'exp6rience fait tonte la difference
CONSULTED VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL EST UN EXPERT





Les

calculatrices electroniques

Texas Instruments,

nettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... les r sultats 4


S au bout de vos doigts.


En vente
et service a,


,Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne foi'

I | I/ L I I I "_


VCiNIREDI I10 FEVRIER 7P


AVIS DIVERS


ON RECHERCHE

Entreprise commnerciale db
sire employer Repr6sen -
tant de.vente. Experience de
la vente et du Marketing
preferable. Volture Indispen
sable
Envoyer curriculum vitae,
references et photo a Bolte
Postale 1316 R6!frence D. P
X X X

WANTED :
Executive Sect'etary with
Ptcperience, excellent typing
Skills Spanish & english man
datory
High Salary
Call: 6-2431 6-0361
162
x x x
AVIS
ON CHFRCHE A ACHETE1R
On chetche 9 acheter un
terrain de 1560 a 2000 m2,
A proximity de la Route de


Delmas, de la Route de 1'A6
report ou de la Route du
Nord avaht la bretelle do
l'A6roport.
Tel. : 2-5714.
X 212


A VENDRE
Une propritt d'une su -
perflcie 100 x 100 sise sur
la route de 1'aeroport -
Pour tous les renseigne -
ments T61lphonez le 2-0816
de 8 a 1 P M et de 4 9 6
P. M. 192
'xxx
A VENDRE
Un terrain h Debussy -
dar., les haut-urs de Tur-
geau mesurant 21 metres
3C centimetrer- d, facade sur
une profondeur de 36 metres
50 soit une superficle de 602
mitres carris 80 centime-
tres.-
Tele : 2-5529 ou 2.3789


Icrv~nl~~/~vv~v~~v~vv~v~,,,,,.v~


r//t///E~lrrrrrr///rs~xr~rr~7lcrr/nr=rl~; rr~-jrrr/r~-l/~nEI-/~-l,~-rr.


e


y^M




VENDREDI 16 IFEVEXER 79


CARNET SOCIAL


P'nrIt u-II-Prin l' 1iI

i 'ci li i u
MA ilenw Vv, [ Ix Ar-
'it.t i a rit 1 1 i Is All t I
d, c I, I Ii' "'iili tdl 17


M I l ; i ; I.''i i i It I ]'
v tit ( I mI.,
1i Ei ll It' 'tIt It' chapel tI6
I :w l ti ll, IIh'ge S t
11I t-I p ', i i. t' I I t11

('' it iv t he tdil l
I d d IIIcI



I F MFNI'S






M ,
klA, :;. ,, / ti } lIl ] re a n


et. infants, Mademoiselle Ma
ric-Denyse Romain, Mon -
stleur' t Madame Luis Almo
-nluld it enfantis, Monsieur
I' Duoeleuir et Madname Chris
thIn Dutgban et infants et
tous Ies antres parents et,
illl0s rmercielnt bien sin-
revil t'nlle :

ii 01Excelleiice le Prts! -
rh it a VIe de la Republl -
que. Monsleur Jean-Claude
lvivllcr'. Son Excellence la
I'reiniitre Dame de la Rdpu
bliquiie Madame Friancois
Diivtier. Ic Chef d'Etat
hi:nlor. Ie Qiiartier-Maitre et
Ihs Ofticters des Forc.s Ar-
mnees d'Haiti. le Depute Vic
lor Nevris Constant e( f'a-
iille. le Directeur d,- la
Loterie de 1'Elat Ha lien
Monsieur le Docteur Rodol-
phe Mallebranche. Monsieur
le Docteur Claude Nazon,
oluisieur Io Docteur Onel
oitinain. le personnel de
1 Hi)Ospie Saiimt-Francoits de
Sales. le Reverend P're Jo
scph LafonLant, cure du Sa


llNI RECORDS

-- Disques Latino Americaim
-- Enregistrements sur cass
-- Radios, Calculatrices,










PRODUCTION
-- La seule maison ou,
-- P2ix iftbattable
-. Parking ais
RECLAMEZ TOUJOURS VOS C
Avec 10 CoupOns payez ',99


cr6-Coeur, la Congr6gation
des Frdres de 1'Instruction
Chrdtlenne, la Congrdga -
tion des Filles de la Sages-
se, la Congr6gation des Fil-
les de Marie, la Congrega-
tion des Soeurs de Saint
Franqois d'Assise, ainsi que
tous les amis tant d'Haiti
qiie de l'dtranger qui leur
out temolg'ne une vive sym-
pathie i 1'occasion de la
nimrt de leur trm s regrett6
Louis Th. Remain enleve h
lear affection le Mardi 6
Fevrier 1979 et les prient dei
croire a leurs sentiments
de pofonde gratitude. 162

x x x x

Deces de Vve
Klebert Cantave

NEE NEILA VALEMBRUN
Les Pompes Funebres Pa
ret Pierre-Louis vous an
noncent Ie deces survenu lun
di f& 1'Avenue Pouplard de
Veuve Klebert Cantave nee


MAXI SOUND

ns, Haitiens. Jazz etc..
ettes




218 LALUE


Tel: 2-2073



DISTRIBUTION
verte de 9 A.M. a i P.M.




COUPONS -
pour un Disque Haitien


Neila Valembrun.
A ses enfants : L'Agrono-
me Roger K. Cantave et Ma
dame. Me Carnot Adrien et
Madame nee Olga Cantave,
Me. Franck K. Cantave, M.
G6rard K. Cantave, Veuve
Odnell David nee Aline Can
tave, Me. Max K. Cantave,
Docteur Lucien K. Cantave
et Madame, Docteur Imma
cula Cantave, h ses soeurs
et freres : Mesdemoiselles
Justine et RegLne Valem -
brun, MM Lilio et Edouarct
Valembrun, ax ses petits-en
plants : Marie Alberte Can-
tave, Roger L. Cantave et
Madame. Raymond Canta-
ve, L'Ingenieur Georges Be
lin et Madame nee Maggy
Cantave. 1'Ingenieur Claude
R. Cantave, 1'Ingenieur A
gronome Alix Desvarieux et
Madame nee Emmlyn Can-
tave, le Docteur Jean-Jac -
aues Cameau et Madame
nee Winie Cantave, le Doec
teur Lionel Day et Madame
nee Jacqueline Cantave, Da
niel Cantave et Madame,
Docteur Dunois Erick Can-
tave et Madame Yola, Her-
v6, Hubert, Jean-Philippe et
Marie Dominique Cantave.
l'Ingenieur Architecte Od
nell David. l'Ingenieur Ar-
chitecte Andre Lerebours et
Mesdemoiselles Gerthie el
Madame nee Maud David.
et Jean Robert Adrien. Ge-
Michele David. MM. Mario
raid Colas. a sa belle-soeur
et Elvire Cantave. a ses ne
veux et nieces : Weber Jean
ty et Madame Fraince, Li
se et Helene Jeaii ny yv,:
Jolibois et Mtdadatie nete -M
rie Aniie Jeatni.. a ses coin
sins et tolsine.s Aux l:llmi
Its C nl.ist Adritn. IDu-i
vid. Valeinbriln. l ior(ttii
S'Itaroi'ti i Beli Desv arit'ix.
r'bo0 r.'. Cutlu Ir ll J d,


.s lt t lit.s. t'
lt'rts it('.i tat s '
li 's It ,San ,ii I F1' I'l
ai I sit>ti' s p It lI l't'. livl
ihi a crr 'iiin Tu' I 1
lcIn r, ( d ( I i Irm ..-,
I. l D 'r J,t ,, : (*l ,ir l i ]i i


gneur Guilloux 152



Deces de M.
Stephen Privat
Les Pompes Funebres Pa
ret-Pierre-Louis vous annon
cent le deces de M. Ste-
phen Privat.
A ses enfants : Mme Ma
thieu nee Elide Privet, M.
Clotaire Privat,a ses soeurs:
Lise Privat et enfants,
Mme Delcame Cadet nee
Ogeita Privat et enf., ba
ses neveux et nieces: M. et
Mme Paracelse Privat et
enf., Marie Therese Privat
et enfant, Evelyne Privat
et enfant. Mme Edouard
Viala nee Solanges Privat
et enfant. Claude Privat
et enft, Jean-Baptsite Louis
Aux families Privat, Ma-
thieu, Cadet. Viala, Louis,
Baroulette. a tous les au-
tres parents et allies nous
adressons nos vive sympa-
thies.
Les obseques seront chan
tees demain samedi a 4
hres p.m a la Cathedrale
de P-au-P. Le convoi parti-
ra dui salon funeraire de
1'entreprise a la rue du
Centre .


xxx x

Deces de MI
Iphares lMai

II)A NAZAIlE'
I ',,X \ V i,, ..llli






,l' t ', i t I 't| ttlt N'


-1 ,n 'i itn
,thl hh' ;1 %~ll 'NI


Blain, a Gladys Blain, I-
phares Blain Jr, Marie Flo
re Blain, Marie Yolaine .a|d O1'
Blain, Gregoire Duly Blain,
a ses Freres et soeurs M. ,
Pierre Nazaire, Mine et en
fants, Marie Claire' Nazatre
et son enfant, A M. Guy
Antoine, 6 son beau Pere La Gaiete et a'ambiance sont a
Veuf Duly Blain, a ses ,,
beaux-freres et belles soeurs
veuf Jacques Blain et enf.,
Mile Marie Thdrese Blain, ATI
M. et Mme Arnold Taylor, CASTEL HAITI
etits enfants e Stanley Fer
rier, Pascale Ferrier, Gerald
Blain, Rudy Blain, Ida Ml
chele Blain Gdrard Blain, 8 h Buffet de Gourmet
a ses neveux et nieces Clau
del Nazaire, Cerette Dhsir,
Mariette Desir, h M. et
Mmine Roger Lamarre, a ?
ses Oncles et Tantes, couo4
sins et cousins. Aux fa- 8 h 30 Un excellent Orchestre
milles: Blain, Sylvain, Fran
cois. Nazaire, Champagne
Beltzaire, Taylor, Antoine.
Ferrier, Btjano, Lamarre, et 1'0 h 30 Un Show avec de
a tons les autres parents et 10 h 30 U Show avc de
allies eprouves par ce deuil

Les funrailles de Mme I- nouveaux numeros par la Trcupe
phares Blain nee Ida Na-
zaire seront chantees le sa
medi 17 Fevrier a 4 heures
P.M. en l'Eglise du Sacre- B ou u
Coeur oft la depouille mor- Bacoulou!
telle sera exposee des 2
heures.


DECORAMA
ne
in .E No 1 DANS LA DECORATION INTERIEURE
NEE
TV SANYO 19 pouces
,1 F ,. 91T 51 KW
rs51 W TV RCA 19 pouces
-.tit, ^ AB 197 W

,, $ 320.00
t ,D-.in I1ECORAMA 243, LALL'E,
o M '
,Id E t',, )l)'\ I';1"' '()iTL':- 1."S JOUC S )E 9 1II. 4 M A (i 11 P. M. TEL. 2 2-2257
A m ;*il -- -


SALLE 3


Cette


Salle 1:


Semaine


D'E& EMNT

rfENrAeMWi
tw r. ......... ^-,- ... _. .._........


-mlI







S ., ,











" ;Ir i I~~i


Salle 2:




Le gendarme se marie


k


I


PAGER '


rrrrrrrr/~,/rrrrr,,~-/,lrr/r//rrr~-,~rr


C ~; I~/-I~-I-~II~IJJ~~~-- 'YIJ~IIIIII~II~I~II~11111~11-1~121;1


-ICII'pb- I-~ pp JI JlI~ ppAI~p Ip-


~'/Z/~%;rC/////rr/pb/llEPICIClllZlllllZll VC///~-//~'CC//~;~'~"///C/CC/C///C///CCC


~////r///l/ZZZ///Z/E/ZP~ZZZIC/ZCI~'/CZZ~


~QOIQr~E~ri~19~5~v33~XCr/~'y~M3~3rS~~ ~4~~UIW'-~Y --l-+u


L~U~),,)>,,)))~U1U,~_9+))1V)~3~=~)~


C3//rPoggosoeaoes3feeraeeefo


;Pd~l'i'L-~3~5rgp//~/P~P~~


im
it


-l"Or MP RIAL









'ilnI le isl trio pn(e-


1 1i m I Itn l l ltrni







I 1; 111 1 1; i li- )itI I II I
,h + Ii' i ":I, V ei l IL %" litiI
A i II Ill i l l' 'I h I I h l t
; i i'll ni aln .




r I II I I'ic \ l asl li





0 .' "ii l iil' i' i tii -
tiq n i e : t
iii, ditii aliT tll
t It n inest
oII. t I a d

I( s dv. s o IIis ill -




unem, },,: :tnltlh'Y m >


"Lane timoune yo"
I',,r Mine1 Aln(h'e M PIERRYE


*I,t t roti 11'W! I ou l utol ni.

ll(' I.Asi- 1 1 111111,1' uh ,ii


10: '' 1lei 1 so 1 b:
oil ( mo., e' n,,Oi!] ijn r('(n-


- I. -1


'n'1 o ',Vi -?


t e.
,,, Ti ;con yo. v h nI-




S i I L i dul Pt( "so;nnel

S :' IS- U; ELirimne en M-chiine i Couu



S% 1i' I', : I '1 ('Iylr. nt soulement. Savo;r TA-



S i -'" : -' il l ii((yz Curriculumn Vi'.,ae et
is "*'' .' *" 1 i,. P"st ale 2110 ou pire.s1nte1z VOUS

I ; ll i, :n l 172






/ \ S S


Rer se




Dans un souci constant d'amehoration de ia
quality de ses products et de son service a la clien-
'Ie la Pcherie cree. LA GARANTIE
FRAICHEUR
Si vous n'Etes pas satisfait du poisson que
vous venez d'acheter, la PECHERIE s'engage a
vous le REMBOURSER immediatement, sans
discuter et avec eourre, par un bon d'achai
equivalent au montant de votre acquisition, et
d'une dur&e illimit&e-
i I a gar, r Fralchrul e- applicable pous four achai uprler ou egal a 12 an,
o Itla, 4 hr e us var icha i poutleDosson frail de 48 frs pour t~lspi on
rl l ue a-,, de laclure



LA PCHERIE




PNtionville: Centre Ville.
angle rue Villatte angle rue des Miracles
ei rue Magny et rue du Centre

Pour reserver
Sonnez le 7-24 32


v"tee
pti qui ca. moil' p-i conn0n?
I.. iaiiir1, btll' che SU no0Mult
Me.sim b-1 fre mo0n
L, ur lo. quitt-ti mnioun nan
Con it al. i exooze empi-,
Sallta li euXOoze
VIL 11i xpozaO

) ripine Iti exps-Le,
L.cpline lIi pa c. pb douCte
Enl pa lant dici.iline
Ti motilline nan. L, ur vi1.ste
V.1ii iI caill- Ii
Li p.'.tt, tl)iu tou ni
Sju nolin 11 li ..
El nous iniln," pa.trnt yo
N ire r. bin fi de (,
Mill e hi(''li Ii Ii ,lLi I its
L ill Ii giand. vo : a p ietei
En c si ii ,u Oll. l iii11111ii-
La chit sun g-lrie- d-yo
tl boutt- eangoi *li a- li mi-i
zB tte.
Dlm nIs ti moulOle liall
Ce nous quil p'u prepare hi.
(i lmounle judl. ri- n lunlL
domain.

Zo ti it ni. vi 1'. ac antmlle 1.

qui b. red nou Ialile m:.crobe
yo
Lape pateauge 4an i.e.
I. n ia boui. ti'e la sints e
Ir lun n
].is in:nge te ha
B.,u;h Ii p i111 :;1
Li rotlut 1. diai- .i
Iu .ia p1 t0O moe S:.an
Ft apr- ',j L 1dc
n !'i: Jarre" vIrrissm1. n
El 1e ..on nu tou:Le ('


!L: pr i.,n e
Ccr i p!i :i .; 'c t-thL b;a-
che
T ;'.,r t':1 r ., ( P nu :
O'L! loite b.;aal; enerC(i
T mno-n l n )1In to0 ai.I
I.i ,pe mo *i so" .
I.i i np "n' c. 1, e p ,,
S: te ga'n u' -sou .i
-. ti- protect

L ap.
Li fe f.l, 0 i co ic .
Li ap pti lc i C1. :.e oprcs iln
Pa i anyi- i, 1nou qnui mete
Ti riOlune ',i1. teu tol n ,
Min couple va ]ape p-ss-
Coie ou table
Cote barrier,- tllle, plem cloud
Li capab bless ti cor hi
Mete ,'obhe soiu mInoun y-i
Evite .1. Iru, olieIe sanlo
yo
Lape pa;se 1cote on rechlau
Li capab b-ouie.
Lape pas-: co1e dou bwi.ii.i
Cootl0 lel.o cut. ,,ca.,a-5
MNayl 0'. J b, pilln ( ap
eouite
Li c;.pab borl'l
Mete robe sou ti moune yo
Pou yo a bou i co yq.
Lape pr, chc 1. mpi paz l a.
s.nmiim lirn P sI
S li tilU tou I 1i I va bos l]t
Tvil i u I). gfiln clack:sollnn,
L110 '0 L .1 1-ti'1a V0.
L 'ur yo p1. r;1','u rive yIo
Yo pa j.,nrinm-P, "adonne1 p -
r lit yo
Ca qui 1 iv( yo Ian rue yo
Pace que, yo tou joudi
Si 10u qa rnoin te gain rom
prinne
C- pa ta rive mon '
Baille ti mount- yo a ev. me
sanmi,
Baille yo secur to
Mete robe sau yc.
E iment qu: a5,r f, malleu
Vini conGia c lIeur ou 1.-
dann-
Ou compranne toutte ca
Pou ou te fe;
que lai ane ti moune yo,
1979 l.
Nou realisd lan toutte po'n
Ca que ti moune yo besoin
Pou yo vive en sequirite
Pou yo vive here.
Cote p:.icn yo qui toutte yo.
Et qnii pa ta ianme rinmin
Gain ian rmin y ou t mouns
Infim". bou e c,i der,,nge
13 Fei-f-r 1i79.'
Mme Anarde M PIERRE


slstance 1' nanoire a travers 6cho favorable aupres de
n l'onus Natilonal d'linves- Melle Artaud qui propose
tItsemnTl, artisanal. doe lier le developpement de
Monsieur Francols Difaye 1 artlsanat at celul du tou-
fI'l reimarquer qu'll est re- risme, d'etablir un label
litivenlent also do fournir haltien, d'encourager la
I cncialrement cultural nma's production d'objets usuels
x.titilleieinilt dlfflcile d'of- utilitalres, de career des
I'ri" l'enctindrent tnLechntl jiue. stands locaux d'artisanat,
se rel'rant au point oe de promouvoir une fire
\ue Cie la riglonalisation gouvernementale permanent
de I'artlsanat, Monsieur De te.
faye propose une lisle des En d6pit de 1'importance
organizations artisanales re du march local on ne
renises a travers le pa's doit pa. trop s'illusionner
par le Conseil National de fault remarquer Monsieur Li
la Cooperation, lisBe que le gond6. Le consommateurhai
Sec-retaire d'Etat s'empres- ,tien recherche la marque
so de retenir comme excel etrangere import6e, le pro
lente base de travail pour duit different, d'of la ne-
l'inventaire des resources cessite de miser davantage
matericlles et humaines. sur les debouchds extirieurs,
Monsieur Alex Toussaint d attirer les tourists. Cet
fault valoir le point de vte aspect de la commercialisa
dcIs fires r6gionales et na tion doit ere complete par
tionales pour stimuler le la participation d'Haiti a
miarche interieur, la consom des foires internatioriales
nmtition locale et 6viter a souligne Melle Artaud. Pour
I .:t:an les periods de va cela notre pays doit dou-
lhe niaigre provoquces par bier ses diplomats d'atta-
i .rair'i'r sa'sonllier du ches commerciaux.
ii)ii .'Ido'c de M -:' Participant egalmnent aux
tir 'Toins-aI't Irolve orni dchats Monsieur Emile Le-


Im portante reunion sur 1'artisanat


gros Directeur ntrilmaire
de 1ONART, Monsieur Ray
mond Petit, Monsieur
Frantz Edouard et Mme
Marie Solange de Ronceray
de l'Unitd de Programma-
tion, Monsieur Henoche Aa
restrup Directeur du Cen-
tre Pilote de Formation Pro
fessionnelle, Monsieur Jean
Bourel de la Cooperation
technique frangalse, Mon-
sieur Eveillard Valcin chef
du Service de Developpe-
ment de I'ONART.
Au terme de cette impor
tante reunion s'est consti-
tue un group de travail
compose de Monsieur Alex
Toussaint, Jean Michel Li-
gondd. Francis Defaye, Eze-
chiel Elma et Melle Marie
Th&rese Artaud charge de
preparer a l'intention du
Ministkre des Affaires So-
ciales un inventaire pr1li-
minaire des resources ma
terielles et humaines.
Le Minis-re de Ronce-
ray exprima sa profonde sa
tisfaction pour la clarte et
la pertinence des diverse
interventions. II remercia
f~l' ita les participants
don't experience et les pro
fondes connaissances ri
problem artisanal haitien
vont lui permettre d'impri-
mer uine orientation novel
It a l'Office National d'Ar
tisanat et au Developpe-
ment economique dans ce
secteur d'activite.

PROCIIE-ORIENT

D&ca1'atieFn
TEL AVIV -- ,AFP1

11 est lniportallt pour le.s
Eiis Un:; (d avoir dinas 1
rc-ioi ill n t.l t ant Ie l
(]/ Israrl l-t:hle cl li r1l '.!
drintl It> llefrc.s armes nit
T I il.. j l'I ) ., i'I( 'I ( ) I s v lll;)t'
Ihle OrI r l t I ti( tlni aII lPro
.]I Zi)o i it ( 1 I'r11 ," : iI t ii
c -r d wi s, ll T'I A\
le tovI a1!I e : ei'1 41 1) 1 .:
Du'in"sc M H.',M Irn'A'l.

I rble cerlal-
i's (IPS (l r i:nd('s is-;Pl)w'n
r .' rd '- iip,,i ti- l m lla n ire
,t now; ai ,)n.s d mmande de,
eclairr s,-.i.s n Iii.l (illr' r a:
eprlapl air trf'-, a-t-il ilt
lors i ine roinference di
presse coirimine aivec le MI;
nistr' I;sae '. di la D'f -:
so M Ezer \WeVzman

VW'(.a'r n'i c'; (c' decl,
re ire-< s-. t a\ dI si's i .
te n ao ., B:n: n
e ..1c c \r' ren~cot;-^

n i' t s r


M Browi. a dcar '















w 0








IF
q /y"rj




i I1


PROGRAMS IN..

AIR CONDITIONING

REFRIGERATION


Debutez le "
19 mars 1979 .

IITESVOTRE let PAS
VERS LE SUCCESS
ISCRIVANT DES MAINTENANT

2-3508
2-4755


e d'Utilite Publique

SIEGE SOCIAL 516 MAIN St
EAST ORANGE NEW JERSEY
L ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
ET ECOLES AUX USA A


PENSEZ A L'AVENIR!


ies prix du petrole montent en fleche ...




SOYOTA STARLET



i fagon la plus economique de beneficier


de la quality TOYOTA


LA STARLET A EN PLUS une suspension Ind6pendante, 6quio6e de resorts a boudins aux

4 roues, ce qui lui permet d'etre aussi souple et stable qu'une grosse voiture.


HINOTO. S.A. Rue Pave TO: 2 0658


VYNDREDI I(I PERIER 71


de M. Brown
mn i e exterieurei et non
a m1 soul m nill interieur.
I A'runtc qiantile d'arnies
inr :'i i l-itL tarlarltii l i ta Si
1) l;t" (1 I u inie a l note
1M B13',,ii Elle dolt etre
A. l a r dv aultres fi11-
'i,' Cilla dit. des pays
1 bi :11115 s I i s -e rouv lnt
I' ( ti let l Iol 51 se sel' -
i' 'i 111li(sw eIt nliois MIur
i(imii l:iOi;l d', a'nies M ills
i '1i li 1(r feI'(rolls (qu'lapr s

lhin illl ( ;illmli'[edl competee
cd li i, rite d'Israel

M B n o w I ts\ arrrl'te h
1n irvcs T prise.s au col I';
dc ;ia ('co ri 'nc de pressed.
-I::- ('\i"selt>,rt Irtes 1ns-
r i-i! dcI- la visited qu'i ve
it:.,' o i iff'c 'uer dans les
.:ritore occupes par Is-
re!a e si'r la apacIt des
f :s ': i -mees israeliennes
di a- 0reI ia Oecrmte du


To"'m M 8 oVn 1] .sun
.',ni, I T i M V i, ni':z ien l se
0- a.. d r2f1 conva1ncaus
'-,ir. .;' :'CI! 'L.";i. d'un ac
;d d a X 0x entire Israel
', E yp (,!-o.'.:ibu(-rait
-)ur bilaucouip a !a stabilli-
de la re-I'Ot:. 'C('st une
--'ss:-i a ci: M Weiz-
11111>.


P1OE 7

00 Co ,o ",ooa B Ooos-, oo-oo,,, g __,,__",_o o o__oosaoo, ___.o-.,,oooo BQt




Michele Scotch Club




VENDREDI 16



DEFILE DE COIFFURE ET MAQUIILAGE

Present par



FLORENCE STUDIO



avec 10 superbes Mannequins


Et


POUR5 LA PREMIERE FOES EN LA! '


a c6ebre groupe .


: DJET-X X


-- -


_~C rcsareeah Jc~ ~


mom! WIN


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRECIEUX
UNE NOUVELLE CARRIER
DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
ET EN REFRIGERATION '


POUR RE NFOERC RE PROGRAMME L A first SChool
Mf ALA DISPOSITION DE SES ELEVES

* N L ABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES

* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
A PORT AU PRINCE FT A L STRANGER

NIVEAU REQUIS: second

Places limitees a 35
FA
EN VOUSiog





Reconnu


-4 APPROVE PAR





La cAOU tRLIlBThT


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (zn permanence) 6 heures t0 et 8 heures 30

CE SOIR


$ 1.50 et 2.00
XIca Da Silva


Coin du Jardinier


Suiilte dte la lree page)

trull'.i et altered les fibres.
At biul dte 4 eans envi-
I i it I premiere coupe de
iiitlle.ls devux ranges de
friilll ciincetI rilqiues. On
i reconnialt la imaturite A
e qul elles tformilen1t un an
;t i 40it i 50l0 avec la ver
Si la salson des
i r, bone. on peut
; .,. i(|! a qluari e coupes
,I] ()l pe) it devoir
;r a ileux coupes.
l.exp.lt,>tion dure trols a
aii ir nils Une plante four
il 'ioo ;a 250 feuillles dans
l -,- ',- c de' 7.8 ans. Une
,;il," lcintet 10 grammes
tlr iibrc s11 tllmiiniium. Le
jitiiini mOyicii] en i fibre

.In les ptitus explolta-


tLions la pite est tillee.
Dans les grandes, elle est
usinee. Tillee ou usinee, el
le est lavee, sechee, classee,
mise en balles. Le classe-
ment tient compete de la
longueur et de la couleur de
f.-lateurs considerent com
me fibres de 1kre clas-
se, des fibres tres propres
mesurant au moins un me
tre.

Les fibres de 3e. classes
sont le plus souvent utili-
sees sur place. Les dechets
du decorticage a 1'usine
sont recuperes et trouvent
un debouche dans la fabric
cation des balls de base-
ball.

Courtoisie de la DARBOU
CO.


La DARBOUCO

i r,:u pour vous des semences et des engrais.
-SEMEINCES DE LEGUMES VERTS
sl-EMENCES DE POMME DE TERRE
DES ENGRAIS POUR EN ACTIVE LA CROISSANCE

LES MEILLEURES SEMENCES
LES MIEILLEURS ENGRAIS
A LA DARBOUCO
DARBOUCO S.A. Rue du QUAI



Echos et Informations


A t, i- au ,'ebut de la se
n,,,i M F'rancillon Jean a
;( v nqi eur des elec
i, ii. (.i 11 Fe rir. a Pi:ate,
.1; n i,.'i ,111 ta ete a nnonce
t;'r ; l par t a Radio. 11
,i( 21 Lt M spin: sS' Jeant
iU ,1 ;H ., ll nous rap-
url -, it Iinmie lt, s man-
dial3lln H' r;rIe retconscrip
inn t. iimanirlnt, qui sera
i, ur cvi nt uitl -.eprfitntalnt.

y x x x

S;)pr lrn are'ss inhor
mI l t-, t);]rvtn]t"s dans 1a
(';plij .il, M I .tn otissty Atn
(ii. ;i c w. etll tDepute dec
11t ('i ti.n 'ii p' ir. dc Char-
x x x x



171, l v ,:'n.d ( lonilcilli a; M or-
It (c li;,ind l. t : u it, invent e
Jilt ll d, lut- el 1 ic' ace m ion
i l I v; c porcine.




llhi a;ipres Ill dl, la 77' i,-
har hde I', rtmer amnericaine
I)mm5-< ;t Panami a n off.rf un
oi 1 i i tsur i;i P i rled'Arm.s
do 1: Cl.'t d (' i 'Indt pen tin-
(cc l.'-speela lw e a connlu ull


success et a force l'admira-
tion des a:.,n-.v.enF.'

'. x x x

La presentation des ,iaes
iu Carn: vi, 79 sera faite
ce vendredi 23 fevrier a 1'Ho
tel de la Mairie de Port-au-
Prince.



Une nouvclli Comm ssion
a ete nomimec a L'mbe. E le
est presidee par M. Erns,
Beausoleil, asestee de tdeux
ss sseucs MM. Adrien Bony
et Lt; Tor-e'.

xx ?' x

M nifaite M'chel. Mehul
Jean Fran.ois et Dany Saint
Vil ont tetc nemme respect
vement presidents et mem-
bres de !a Commission Corn
munale de Dondon



Martr' 0 fevrier r: mnenra:
'intti Prsaire d, Radio Lu
mice A c tte occasion, le
Directemu M. Ldwin Walker
et son epouse offr rent une
rec-ption en leur residence
a Diquini.


(Suite de la lere page)

geur de la mcr territorial
de chrque Etat.
Article 2.-Conformement
A la methode table a l'arti
cle precedent, la delimita-
tion est constitute par une
ligne dro te tracee entire les
points suivants :
Points No
,1 ........................... 14o
2 ........................... 150o
degree

Latitude
44' ........ ................ 10"
02" ........ 00"
minute second

Longe;i,' de
74o s0' 50"
73o 27' 30"
degree minute second
Pcragiaphe t -Les lignes
et les points faisant l'objet
de cet accord sont indiques
sur la carte enautique No...
Editions 1975 Echelle......
La dite carte est signee par
les plen'not.Auti-.ires et figu
re en anrexes au present ac
cord, de -Teme que le trace
des ligne.. de base de chaque
Partie ,',la de la ligne
de dam: rcatior.
Article 3- tLes deux Par
ties s"-ngagent a cooperer
alin dr n- :'romouvoihr I's tobjec
tifs communs cinonces d ils
- cadci de la Troiseme Con
feren ;e des Nations Uni,.s
stir le Droit dtc la ner t;iiisi
qu'eii toutp e ili'rp C( ntfer,.
cc in'erreatiojnal' y retatviV
ARTSU' E 4 Les dieux
parties c onvienilnntt dit co,
perer a I elaboration i a
application des measures a
ico"t', s afin d ev'ter, de re
dire et de controhrr la con
tan.inat:i'n i'r: milieu nma-
rin qu: affe(f 'Etiat voisin
Elles a gent ega( riimn ii


Invitation
L'Association Culturelle
Haitiano-Allemande prend
plaisir a inviter ses nmem
bres et amis a la conferen
ce intitulee LArcheologie
d'Haiti passe present -
avenir que prononcera
le Consul General d Autri-
che M. Kurt Fisher ie oun-
di 19 Fevrier 1979 a 7 00
h. p.m. en son local sis a
I'Avenue Chris-ophe

Communique de
1'Institut francais
d'Haiti
L Institute franc.tss d Hal
ti informed que dans iun
suici de rendre le pis'
grand service possible au
public sa B:blhotheoue se-
ra desormais ouvertel Ie
lundi de 8 h 30 a 12 h
30.


SONY

Televisor en color Trinitron



KV-2142R


Des couleurs dynamiques

Un ecran de 21 pouces

Un system de contr6le a distance

Brek : Un authentique th6Atre chez vous

Voyez votre dealer autorise,


AUDIO CENTER, SONY


71 RUB DU QUAI, TEL : 2-2437


a prendre des mesures effi
caces pour la conservation
des especes nmigratolres sul-
vant les iecomwlandations
des organisms internatio-
naux competent.
Cette cooperation ne res-
treint pas le droit s-uverain
de chaque Etat d'adopter
dans l'esoace de sa juridic-
tion respective. les normes
et regles y relatives estimees
pertinentes.
Article 5.- Les deux par
ties conviennent de regler
tout d'fferend qui pourrait
surgir dans I'application ou
lexecution du present ac-
cord conform'nent a la pro
cedure de regiment pacific
que des differends prevus a
l'article 33 de la Charte des
Nations Unies
Article 6.- Le present ac
cord sera r;etifie par les deux
Parties conformement aux
normes conertitutionnelles
de chacune d'elles et entrera
en vigueur a a date de I1e
change des iunsruments de
ratific'.tion icquel s'effec-
tuera daps la \vile de Bogo
ta.


Ouverture dc
la Saison
Carnavalesqu(
a Choucoune
2 OrCihest rs. baill a" 1 l1
dotlte let ,I lhs pi)|)11l.1li"S (III

ront1> l Sinncdti. n lv\'rwl
a ( Bhotucuunle
iv Bi it .l (it, rc'i I l d I 1111t'
Im ir we e I ri mi pll bi ilre a ll Ca t
ji~Idi l t tanux li ill Fr:m -
1,'i .w .s [ t1t an lilt SCORIPIO l s Inusl
qDes earlai' nbiue rir. r
Dai lt t'dc it' n 111 um t'i si d
uO a u (.1 de !:c"tc qm .
ro' ('hitilcoihIt por I1' PaSiie
di 17 Fevreir i troup BA-
COULOU de Madam Odcit-
te Wiener vou. emprvriie
ra uar les danse,- don't lea
diverse choregraphics s
parent du moment Carnlava
esquc L'ne lete a tout ca.
ser '
Admosion S 8 1100
Reservat in Hotel Chou -
cou e Tel 7 2010 q-0212
1 2


Eataille r:ngee
entire ele6 es
blancs et antillais
dans un Lycee de
Pointe a Pitre
POINTE-A-PITRE (AFP
Une veriTable bal'elik ran
gee a oppose 'cudi des' et
Yes blancs a des elves d <(
'lotine anltilaia.s ai Lree -
Classique et Moderne dv
Baimbr.dea danis Ia- envi-
rons immrdiat. di( Pointe-
a-Pitlre
Trios d entree eux on! e'
blesses lUni des vc;mus
aurant ete iransporter av n
ccntri 1, l-pi alcr dt Pr)it,
a PirIt Abyms,. Les el vic'
se sont bat'.tI a t tipsi di
coutitajx dc bairt.s d, jlc
et ue bttileilaes Alerte l,
Recleur d i Aradentmii d-
Antilles cl dt la (u\ ant
M Francois Doumenci
prs !a dc(c.'.on d f l(rni,
le L,"'.1c 0c' Baimbrdf .tidea
qp a l n ; i 1'9 tievrc'
DIe sources mutlliples m,
indique que lc conflict au-
rait eclate a la suite di rt
plaisanlteri dtie mnauval
gout Un eleve antllaisal
aurai' vrarse du sabl(i
dans le reservoir du cyrc.
moteur d'un cleve blanc
C'liw-ci el plusicurs de w'
amis auraient ross le pila
santin. D oui afironlement
de jeudi
Une Information aconltr
X a ete otverte.

Carter Mexique :

(Suite de la Ilre pagut
une station d r i .,l. r., I
dejeunant avcc un group
de pays ns sut, la place cal
ree de la petite localltl, r
rale d Ixt1 Ico El Grand, .
S130 km d" Mexic,. Dans I
mcme tempt lI premier
manifestation centre l. pr
sencee te M. Oarter t cxlat
dans lc centre dc Mexlat
) Plusei'urs groups dc protea
tataires criant 'Crirer, g
homes ont 6te disperses san
violence par la police lors
que le cortege s'est dirng
vers l'Ambassade des Etat
Unls.

bile v,:ndredl a 1'lssue de c
Ssejour duii Pre'.Jent amirl
cain a Mexico qu' I va cot
clure en prononcant en esp
Senol une al;ocaitlon devan


SALLE III S 2.00

F.LS.T.


Rartification :
Accord iaitiano Colombien


SALLE IV $ 1.50

King Creole


VICTOIRE INESPEREE DU V.A.C

'Victory' flechit

comme un chateau de carter


Au Sans Souci
mardi soir
Mardi soir, malgre la
pluie, le Sans Souci a fait
salle comble, l'occasion
de son incomparable Barbe
cue dansant. La foule ac-
courue, au lieu de s'instal
ler comme a l'accoutumbe
sous les arbres, au grand
air, autour de la piscine,
s'etait retiree dans le vaste
lobby.
La famille Rejane Sirois
de Montreal etait au com-
plet. L'artiste Marcel Si-
rois arrive ici depuis un
mois conduisait la < tea. Tante Corine Blier,
gale, malgre ses quatre
vingts ans, tante Berthe
Lavoie, charmante et sa
gentille fille Jocelyne La -
vole, et Mme Rolande Chouii
nard, accompagnaient Ma
man Rejane Sirois, toujours
distinguee. entouree a0 ses
deux captivantes files.
Jonathan Beck de la
Scheswsbury-Men's Taylors
de Londres et sa jolie fern
me Hazel Davies Beck Beck
s'y trouvaient avec leur
gentille belle-soeur et soeur
Aly Davies et son ami Da
vid Stephan et 1'epatante
Vera Garsolhagenti Fashion
Consultant de la DESIGN
DIRECTION de Londres.
Noti ie sympalilque anln

ansis' Mat 'litl' V prer-
nalell pt n ri t'll Clpi ltt Il
fi. t h tl s le' ta l l tIi tUx
cl boill]lll alt l 31c v kv
Ip'irt\hi ( tI tata idta c li sai



o )nr l ) our e lalle panI-
ionlil'r son rletaid lll;W


ti a secs t it el n0lcllt c'lle -
t U c l sit-eis ':tlond m slti
ie dr;it lle pt it's I clai" t
po01r r('1c ollte {i valll taye
n a besollm 0 11e dlclrc ecour
It >,ar terrains numeros de
dalse n on] ^pas besoin d e-

Don e. lc- pCt ltes 1 Plaln es
fuormulees a cet egard
'011 t .USt s


ECHOS ET
INFORMATIONS
Suite det a lere pap'I
route de D( lrnas dans utn
coqueat btmaent.
x X X
La chantelluse Jrij nnl e
Car') e Demesmin. qu v.lt
alu Carad, donnera dem1;nin.
a 2 h1t ures P M uni con-
terttnc de presIse 1 Ho-
Christopher

x ,
A Gtonatves u'l notivel In
penieur deparlcm itaIl a etle
nomini Mons,,ur Linele DO
Si riInpl .t, on effect Mot'
r itr Louist (compis


Liberia :
Sept pendaisons
publitues pour
meurtr a rituei
MONRO\VI 'AFPlV
S, DI l;bcrii lits et i t-ml-
. ni tt six homms" donit
in anie(in pa'ImiintLaire el
nti anclu n L kiuv.iel ni ur do
eompIt, o(tI ete peiidus 'tn
pubhlj vrindred)l i7attin di1:ns
la ville de Harper ta I) E;
de Monrola 1pour a tIll
commis tiun inu trt ri rlltl
Sapprend-on dans la capLitat
le du Liberia
L'ancieni meibre de la];
i Chambre des representants
M. Allen Yantev etalil Ic
flls d un ex-vas 'e pIcatSidct
li berin, Ltandli que M tJa
me,s Anderson. taiJlen OII
vc lurT, etall e l' ils dii pre
sId(rut du pairll WIV a'iltl l
ileint i au olvolt Ci ((it
nier poirrlt O re cinllila'nll
de dnemlsslonnuer. s ilon dis
nTimrcurs cirR-liointa a Monro
' via.
r Ces sept xersonnst avaient
't 6a cosndamnces potu le
0 Ineirtrn d'un i chanllur.
e' donlt Ie corps mutil avail
re et' retrouvs sur inet pil -
a Be 1177. Pinndnnt leur pro-
ae es. i1 av it alt' rev6,l qu el
I. e s s' c t a i e n t
i rtuellement p a r itage
o de.s parthis du cadavrc di
s price. dans le buit d'oblenir
-de plus hautcs fonctlons au
- seln du gouvernement
Ces executions canItalcs
s portent t 15 le nombre de
nersonnes pendues pour
-.neurtre au Libria, depuis
e s catssion au pouvoir du
- Pre.sideni Tolbert i y a
n hult ans. Le proche cousin
a dui Chef de I'Etai a eld
t tendil nonr I- meirtre da


it !
assete
toire
side
0u ti
etro-
6 a
ents
n'ou
p de
vant.


deso
la
t stu
com-
rtes),
pres
mo-
fait
en-
tible,
re de
ma-
aison
de -
tres


Simeon et creva 'infatiga-
ble Paul Maxi. Toute lassis
tance (violettiste ou oppo-
sant) aurait cru que la vic-
toire de < etait deja chose acquise.
< me-
connae--ables ivoluerent par
centre chetivement, mais
parfois avec prudence. Its
se contenterest en effet de
monter un rempart defense;
afin de contrecarrer la furie
des equipiers de St. Gerard
sans pour autant avoir les
coudees branches. Des rares
contres attaques violettiste
notamment a la reprise de
valent neanmoins 'rassurer
les observateurs les plus
perspicaces que la cause n'e
tait encore entendue.
A 11 minutes de la fin,
Jacques Jn Louis agressat
conurle toujours, aprfs un
-'i<. deux,. estre Jean Ma-
rie Jn BapListe et Mathelier,


-j. acac


faufi a au sein de la defense
victoriste trop sfire mais en
mauvaise position, subtilisa
la balle puis mit le feu sur
les gradins du Stade... Wil-
frid Guillaume le garden du
Victory venait d'etre fusti-
g6.

Et mieux encore, a 19 se
condes de la fin, Serge Cris
pin exploitant un marquage
desordonne et peu stri.cte
des concurrent recidiva
pour son equipe en expe -
diant le cuir rageusement
dans les filets victories.
Et le reste...

Le Victory aura beaucoup
a. apprendre de cette pnti-
beic soiree que presidait le
juge Thony Maurce autori
taire et comp.

C'est que... la p au d'un
fauve ne se vend pas a
n'importe quel prix.


Quelle guigne en veri
Les victoristes ont p
justes a cotd d'une vict
psychologique assez con
rable face au tenant d
tre dans le tournoi mi
politain. Les quelques
7.000 spectateurs presto
au Stade Sylvio Cator
blieront jamais ce coup
theatre vraiment emou'
et sensationnel .

D'un cote c'6tait la
nation et la deception
plus total : o il 1 etait
pide de s'effrondrer
me en apras une si brillante
station, ou encore, le
ment se falsait tout a
propice pour descendre
fin! un fauve irreduc
devenu vite la bete noirt
la competition.
Du cote opposant se
nifestait plutot et a r
1'effervescence, debord
ment. On revenait de
loin.
En molns d'un
d'iheure, la bande a
a eu son sort et ne pui
constater les degats
Et pourtant la min,,
victorisie fonlctiOlll''
ilein relideinent depu'
cool) d envoi Guy A]
traiilsf'e darll iinip)'ccalb
)a.isser des tires ni;itvai
intiltls aux deltnstuis
.S J udet' Des t. ai
drolt. Molltirotny l
Ma 'rict Pallyot l all tI ,II l
Irtrain brillrent paril
laroluclhe comlbativile ,
grande loiurgUt landis
le portitr Wlllrid Gu"
tio simpost.a jiisqutA '


La,;i (lomIlion d V
dtvailt ln lin de conmpt
ter fruit quand a la
minutes. 1 ailier ga
Ernst I Pgros tffa('a
sa tra.ii doire Ie defend



AU NONDE Cl


SALLE II $ 1.50 et 2.00
La raison d'Etat


quart

t SERVICE
tone u
.Itl OMNI SUPPLIES

It<1 Si vous avez besoin d'un
ih' fit
i, 'I'o Nettovage complete de votre four,

Jeall Adressez-vous a


';" I 0OMNI SUPPLIES


Unt 74, Rue Pave6 Tel. 23,039

ic,.to Prix raisonrnables
te p])()



iseur Aux Ondes Sonores



iiC ;MME GEORGETTE DUPLESSY)

t s- Disquaire des Meloianes

trI avertis
ou- 41 RUE MAUAJOUX TELEPHONE 2-3824
iour

en- Professionnels et Melornanes avertis

iand Quelques soient vos criteres de choix
sse. S Les noms suivants representent votre garantie de
pt toujours
ate- amplifivateurs AiDFORD

ta- GOODMANS,
nvet A .
eUr,
que 'Tournes-lisqoe, TRANSCRIPTOR,
Gitti 8 CONNOISSEUR,
s ec GARRARD,

Tete le lecture GOLDRING,
es COSMOCORD,
t Haut parlours 'OLA CEL.ES1tION
ras- K E F,
Is r GOODMANS
que Cassettes Recorders : BIGSTON ,
n ts Television QUASAR
Guitares EGMONT
Iu Amplificateurs et
pour guitar MARSHALL
le Haut parleurs
com Tape, c settes.
vierge B A S.F
iC Calculatrices
e clectroniques SINCLAIR LITRONIX
u QualitO, imagination creatrice, perfection tectaigtie

SNtre rapport quality prix est imbattable. ')
Une visit a notre show-Room vous en convaincra
-A "// ///- /& &/////


VENDREDI 16 PEV 9


u


Danrts le but de s-t
fire toujours sa c'.i,
1' a d eja r(.a die t
Ocaux tisus a camt
gnes et imorimes p.
les robes fra.,h,.s. a:
q te des desstis pour
f ants.
Vous trouvc:ez uon er;
cho'x de brodrie Suis
broderie fantaisle im
mee, cretonne, dairt
pour napnes et ma
las. plastique pour
bles et rcdeaux, sar
tes d, bain super.
diraps et takes ainsi
des moust'quaires p
routes les dimensions
lit.


VP .a', )es Beb

robes, chemise:3 b
stares at draps broth
'noust quiair,.- or.il
chaussons etc. ;;nsi
dc.'s robi.' pour ti.'a
-Ie 9 a 18 mois.

pioa la Pea

Ie savon Du'.ex.
anvon d, tose et coc
bl

Au Monde Ch

est toujouro hscuri
(It VMous reeevoui.
Rue de Mtgasin d,
IJEI,;, -- a -


IV


P n A I


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs