Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10317
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 15, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10317
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
, IMtI wLI IL IhV WhhUUUwIPj


A1RUSHIA
iTANZANIE1, LAFP'
Unie vive discussion a do
minjd, jeudi it Arustha (Nord
ie li Tllanz.aiile), les dobatsn
(i' In co iftei'nce dii 01'011o
lpe des 77 pays en Deve -
loppmilnt sur le texte d'i
i1 rosoluto" fiinate cohcer
n;ilM( (oules lornes d'agres-
stiio. d 'ocupatlon ctrrange-
i. dc discrimination racia-
It, de Sionisme, d'apartheid
tI d'lpeolialismlle.
tLis nIrys Latlno-Amidri -
eratin' indque-t-on de souar
('' Iln)tC'iie de la Confrenl ce.
nlit)ltn ces par le Mexique et
H iil s ellorcent de faire at
lenuer les' terms de cotte
1r-tso!ution et d'olt)eotr qu'au
c1n1' iiclusi.on ne soit late
:ill Sionisl1e.
Mais le bloc aslatique. .e
rf'erant an texte de la re-
solution ae Colombo, a deel
de. Jeudi. martin au coIurs de
.s; r"einiOii ae group, d'l -
.ister pour qu'il. soit inilus
tii2ns la resolution finale
d rush I.
,La resolution de Colombo
evuluee [pj;r iegs 's'.'itiklues af'
lirinle que l'impeialisme eat
l lraci.sme c5opstitilIt des
obsla('li .s majeurs au deve-
Oilppemvtrn d,.s pa\s du Tiers
lMotnde. leur elimnation 11
tillt iidltS, ii ,'iblv pour 1,1
nuise i p) I e d tillne politl-
wi,i n1 r.'tlt' nli de cloope
,i'tlOl el ide progre-;.
Hittli de son cote. est aplpa
ri. commne le chamlpioll dcs
pays hls pilus p)alivres. La dle
]LAittin hal icnne a denon
ei egoismne national de
I Index et se propose d'obte
itr des pays Lattno-amani-
..iis qu its fassent presiioni
(Cr pays tour quI 'il it
niomii., duir vis a vis des 'Ni
tin0l.1 Iles plus deshe&itees du
Tri-s Mon0c'.

Maioration des
impets locatils
D1, niomureu:-- abonnes nous
mount signage qae les imports
locatlifs auraient ete mar3.o-
rcs du fait d'une nouvelle
tinatilpns par IAdministra
11(inl approximntivemnent du
)tproprietes foncielres'
Dains ile nombreux cas, 1'es-
1111ll on des proprietes a
double dans I ordru de 100
pour cntt. Ce qui entraine
tit'. [[.L lool iune m; jora-
ti1n approxvimativecment du
iiI'Ieme ordre dt's imports a

Aul rimen't alt. une pro-
iiic' ha iic ( ,,linm e peln-
l.iii. .tox, r'isv 119) 19 t8 a
lli mil. s t'. i rs, rventus dl
,i p',ur pour le pre-
,, i. rt'i.(', a le;)0 gour-
(d. it 6( p5 I (r11[ll du Imon-
tAjl [ pt'l ri ].l r( L1' c'0ontribll
Ml K Iij i)ll' 1 !)isSC iJP 70
i 0di. :9 t a l.1 'ouird 's 80.
I I )mbl r- x ctlntribua-
oil's p i ii. rI'i e I sls' dans
., m nttr'r t (1' ee qui a
!I 1 111 V ll V it[c' 1'S 0III1;.
:ll [fi nti'Ict r If y a d' boardd
l, d:ies s- piroprietaires qui
Iil i t 11111" it "lproprt s m i-
Miis Hr (|i pratiquemrnt'lt
)I ll ;11IIII chnllg.inment
(l:i s renlr(.s.
IIl \ ; r l colUi dle cet
Ik seo'mdr (.;Alevorie de pro
plwhn lirc (11i1,' nu flL d< s ans.
inlilgr( la h.liiss, Idu cout de
1ii vif (ontiltllen de tolu-
clyer It Iemp 2o1nlant. du
loy er d e !(ur )cat.;iire.


WASHINGTON iAFP)

I.l Secrelaire d'Etat par
interim, M. Warren Chris-
topher, a convoque mercre
di soir I'Ambassaideursovie
lique at Washington, M. Ana
toli Dohrynin, pour protes-
ter danls les terms les
plus inerrgiques> apres les
e-.tenements de Kaboul a-
yant about a 1'assassinat
de Dubs,, indique une d6
legation officielle du Depar
tement d'Etat.
M. Christopher a lndiquc
a. M. Dobrynin la emotion du gouvernement a
mericain devant le role joud
par les conseillers sovieti-
ques aupres de la police a
Itaboul,,, precise la decla-
ration.
M. Christopher n'a pas
rejete la responsabilitt de
la mort de 1'Ambassadeur


Au course des ddbats pr6c6-
dents, 'Inde, .tout en. appu-
yant lidae qu'un effort. sp
cial devalt tre reallse au.
profit des pays les plus pau
vros, avail rappel 6qu'll ne
pouvat .tre falt au dftrl-
ment des autres pays en dO
veloppement.
Lea tiutres deltgations ont In
terpretf'cette attitude comn
me une volonte de la part
de l'Inde de proteger ses
propres industries, et Haiti
lut a demands de renoncer
A cette restriction.
En ce qui concerned Its
transfers de technologle,
les delegations sont parve-
nUfts a un compromise selon
lequel un code de bonne corn
duite dans ce domaknl, au
lieu de' constituer une obli-
gation legal proposition
afrioaine rejetee par les
pays industries n'auralt
d'abord qu'un caractbre ta-
cultatif et volontaire avec la
possibility de le rendre par
la suite plus contraignant.
N. B.- Notre pays est re -
prfsente ab cette conference
par le Secretaire d'Etat au
Commerce, Monsieur Guy
Bauduy.


sur lesr conseillers sovieti-
ques, poursuit-elle, mais
ii a accuse ces derniers
d'avoir ignored les requgtes
renetees des diplomats a-
mericains pour empecher
1 assault de la chambre oil
les quatre terrorists sd-
questraient Adolph Dubs.
sovietiques d'engager des
consultations avec les repre
sentants amdricains est in
justifiable, ajoute la decla
ration.
Les Etats Unis ont de-
mande b 1'URSS de our-
nir un rapport dctaille
et complete sur attitude
des conseiller sovietiques
impliques dans le drame,
indique le document.
De sources gouvernemen
tales americaines, on indi-

(Voir suite page 6)


JErDI 15 FEVRIAR 1979 -


o ,r"


Haiti et la conference

"du group 77"
PERSiSTANCE DES DESACCORDS DU TIERS
MONDE


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


T616phone : 2-2114 Bolte Pos"ae : 1316
Rue du Centre No. 212 *


CARTER / MEXIQUE:


"TOAST" VIGOUREUX DU PRESIDENT LOPEZ PORTILLO


MEXICO (AFP)
M. Jose Lopez Portillo, chef
de 'Etat mexicain, a llttera
element mis en demeure mer
credit le President Carter et
les Etcts Unis de repsecter
Irindependance potique et
econonique dlu Mexique < mettant de c0e 'insensibili
te. ambition, la peur et la
manipulation d'illusions.
, devenu le centre d'interet
des Emericains : une atten
tion qui est un mneleange sur


Debut d'incendie,

ce martin au Lycee

Alexandre Petion


Un debut d'lnccldile s'est
declare ce nmatin ux envi-
rons de 10 n 45 au Lycee Pe
tion, ce qui a provoque, par
Ini ies eleves, un mouvement
de panique qut s'est sold
par un bl an ssez lourd :
ties blsses. des fractures.
On ;I menie parole d un nort,
ce matin aux abords du Ly
cee.
Le teu s'st declare a l'e
tage dij batiment reserve
aux classes primaires (les'
putpiiles, classes preparatoi-
re et elemOntairesi et d'a
press les declarations de quel
ques eleves. Il n'aurait ete
question que d'une pile de
papers qui Se s'.rait mise a
briller. Une autre version
fait intervenir 1,. possib li-
te d'un court circuit. Mais
toujours est-il qu'un move
ment de panique ne tarda
pas a grgner les eleves en
bas age qui se precipiterent
vers les ltnetes. Et on ,s
sista alors au spectacle, ter
rifian des enl'ants qui se
pettent, affoles daans le vi-
de II r. failu 'intervention,
egalement affolee. des el6-
ves sccondaircs qui, de ]eur


batiment, se mirent a crier,
pour que ies pupilles mnis-
sent f n a leur project de de
sespoir. Nombrvux d'entre
eux lurent relieves avec d(n
tractures, dtes bhissures di-
verses. Le bruit circultait Cc
mnatin que 1'un i entire elix
avelt tperdI lia vie
1 II y a pas uin an. hI's m
m:s faits ecairnt isurvenul
au Lycee Tousailnt qull. nd
un debut d incendie s etait
declare dans 1'escalier nie-
nant a letage du batiment
principal.
Et. nous pensions que cest,
ie cas aujourd'hu i de recon
siderer la notion de securi
te dcs eleves dans les Ecoles
de Port-au-Prince.

Quand on ccnnait les coni
figurations cie la plupart
des colleges, leur manque-tie
commodity la plus elemen-
taire, 1'exiguite des classes.
des couloirs. d e escaliers.
1' bsenee du plus simple ex
tincteillr d'*incee.,tiip. on nile
peut ne pas pCnser ru pire
si, par nialheul tin accidents
un inc-'ndie, un tremblement
de terre survenalt...


pregnant d'avidite, de dedain
et de craintos, a constate le
President Lopez Portillo a
V'issue d'un dejeuner mar-
quant les premieres heures
de la visit ofticielle du Pre
sident Carter a Mexico.
Le Chef de la Malson Blan
che, visiblement nial a l'a-
se, au debit hesitant, a fina
element choisi d'ignorer dans
sa response les tfLrmes propos
de son h6te, scion lequel le
Mexique ,souhaite des ac-
cords definidis et non pas
des concessions de circons-
tanice.,. boll voisinage suppose un cli
m, t general d'opin on dans
sequel 'e respect it 'enmporte
sur ie prejuge et l intelligent
ce sur Ie sectalism t a aflir
me IL Presidcinl mexica n, a
jors q1et' 1, Pr'esident Car-
telr restall lige a son cote.
Ccs propose -," M. Lopez
Portillo r.- letent i'actuel re
gain ie n'.t ..-tdissmlne des lne

Entre Haiti et
le CAVEIS
Un programme ,d'as.tstin-
e t lehn qui pourra Itr e
,xecuteLC b1ienlto au profit
d'Ha iti p r l ,,CAVEIS iCo
mit d Action dc Logomentl
ot dedi' ca ilon l'intltret So
c'ali dan.s Ir c; dre cde 'ame
ihoration de leulrs relations
estime-t-on dans les mi-
1 eux bien informs lte Il Ca
pitale.
Cette nouvelle circule dans
la Capital au moment 0of
1, Secretaire Executilf du
CAVEIS M. M:inuel Grubel.
Ingenieur Archtecte pound
suit iun visili'e dans le pays.5
La visit est dclla marquee
par un hier martin avec le Directeur
General de 1'Oitice Nationri
du [.og"ment M Auguste
Main grpe e.
Le Secretaire Executif du
CAVEIS, qui s'est declare en
chanit d' l'ae".'aeil recu a0

Stutie pae 8i9


LA SITUATION EN IRAN


Les risques de guerre civil


TEHERAN IAFP)

Toulours presents depuis
le debut de la cruise iranien
ne. les risques de tuerre
civil se multiplient all Ien
remain mtem de da victor
re. de 1'Ayatollah Khom':--
ny sur le regime du Chah
d Iran.
Quatre fours asprs la
chute de ia monarchie. la
emission de M. Chapour


Bakhtiar et la decision des
chels de 1arm0e de se sou
mettre sans condition a
1'op religieuse, la situa-
tion est redevenue trouble.
Pour 'Ayatollah Khomeiny
et ses partisans, le bilan
est encore nettement posi-
tit: le Chah est part, la
Republique va etre mstituee.
un gouvernement islamique
dirig le pays. Cette diffici
le lutte pour atteindre ces
ob3ecuts a ete men6e avec
success, mais elle comporte
son revers de la medaille.
Une insiUrection a ye" M. Chapour Bakhtiar.
ainsi que le souhaitait I'A-
yatollah. Une interrogation
persist cependant sur la
veritable orlgine de cette
revolt. non provoQu0e ap-
paremment par les parti-
sans de I'Ayatollah.
C'est avec une rapiditd
surprenante, aprts les pre-
miers incidents a la Caser
ne Doushan Aaeh, que sont
apparus, dans tous les quar
tiers de Teheran. les gueril
leros musulmans ou combat
tants.du peuplei (marxis-
tes) en armes, don't 1'exis-
tence ttait souvent 6voQuce
mais don't ont ne pensait
nas rdellement cu'ils ouis-
sent etre aussi structures,
arms et entraints.
Ils furent -l'616ment mo-
teur de insurrection don't
sut profiter I'Ayatollah Kho
meiny, estiment les observa
teurs.
Cependant,. depuis la fin
du gouvernement Bakhtiar.
de plus en plus ouverte-


ment, ils se dissocient de
M. Mehdi Bazarlan, Pre-
mier Ministrc. ujueant son
cabinet trop modere apres
lintensite du combat qu'li
a fall mener centre la
Monarchie.
Ius evoquent souvent la
de la ]ut
te qu'iils vont entlrerendre
pour la commcncent ale equivo-
ques au sujlt, de leur atti-
tude dans ce climat actuel
de giterre civil alors ou'il s
ne restitueront pas leurs
arms et malgre les appeal
de la haute hierarchic. Tel
le est l'une des Jimites du
pouvoir de I'Ayatollah Kho
meiny et de Bazargan-
Les guerilleros ne sont
pas les seuls a. ne pas res
tituer les armes. Dans 'in
descritible ddsordre de 'in
surrection, des gens de tou
tes conditions sociales y
comprise des prisonniers de
droit commun ont nors
des armes dans des caser
nes h Teheran mais auss)
en province oil des troubles
eclatent.
Les nouveaux,,officiels 1-
raniens demeurent muets
au suit de ces incidents et
notamment ceux de Tabriz.
dans le Nord de 1'Iran, oIl
on ne salit qui s'oppose ci
out et oft il semble bien
que la guerilla ne soit pas
etrangdre a la violence.
Le gouvernement a fait
appel a 1larmee national
pour retablir l'ordre mais

(Suite page 8)


xicain qui sounaitient conser
ver le control de leur riches
se pftroliere.
":.e Mexique, en tant qu'E
ta:, independent, n'accepte
aucune limited a la diversifi
c:;.t,'on de ses changes stnon
cel'"s dictees par les princi-
pea ju'il respect et ses im-
peratifs de developpement.
Je is certain que vous pen
sez'( omme mois, a conclu le
PE.' it. 'ir. mexicaiin Se tour-
Ina- vers le Chef de la Mai
soit Blanche.
', Mexique a ete surprise
et outre 1'an dern'er par le
sovdamn rf:us des Etats Unis
d'a-querir a un prix proche
ldu '.ours mondial son gaz na1
tuitl. Ce dossier, qui a em-
po sonne les iel.tions entire
WVasihington et Mexico, sera
Ilun des principaux suoles
d& discussion entire MM. Car
ter ct Portillo ieudi.

Au course de le.ur premier
entretien d'une here qua-
r;,ne'., aussitot apres l'arri-
ve( d,. M. Carter a Mexico,
lIs dcux homes se sont bor


nts i evoquer ldes questions
multilaterales et globaless,
selon un membre de la d6le
gation americaine.
Un tour d'horizon de la si
tuation mondiale et de cer
tains developpements rdgio-
naux a ainsi 6t6 fait dans
une atmosphere decontractee)>, selon cette
source americaine qui .a sou
hait6 garder l'anonymat.



LA DEROBADE DE
M. CARTER
MEXICO (AFPi
Le -ToastU particuliere-
ment vigoureux du Presi-
dent Lopez Portilo, mercre
di a issue du dejeuner offi
ciel a Mexico, P semble pen
dant plusieurs minutes de-
saroonner hole d'honneur,
le President Ca.rter, qui n'a
su repondre qu'en evoquant..
ses longues courses a pied
pour maintenir sa forme phy
sique.
L.'embarras dans la salle
des b, nquets du Ministere


Le Racing gagne


sur le fil


Un public plutoL maigre
pour un match du Racing -
Club Ht.iticn. Sculs deux ou0
trois mille mordus avaient
brave le temps maussade.
Its avai nt du aussi fire
peu de cs de l'incertitude
quii itanait sur la presence
d'un Excelsior traversant en
coru -unle fois- unie crise de
Comite Directeur.
Le Racing a finalement
gagne p. r 1-0 mais ce ne
fut pa is sanspine.
Encore aureole de leur bril
tante paitic1paion ou tour-
not centre le Xamax NilI-
chaitel et ie Violette, les raci
nistls attlaqluerei't deniree
Ils iurcnil a de''x doigtls d ou
vrir 1 1 score des la quatrie-
me minuIl dc jeu lorsqu"
Romulus reprit de la tate
mt ')iuir tile par Jn Yves
Vincent.
Sur lat reprise, Yvon Allian
ce plact un vol01'nt tir sur
le poteau alors que le gar-
i11en cxcels'oriste paraissait
etre irremeumitiement bat-
tu.
Cette chaude alerted pvssee,
I'Excelsior releva la tete sans



Affaire Letelier
Pas de revelations
au comrs du
process

Par Anita De CALERS.
WASHINGTON, (AFP)
Le m' s'est
termine mardi a Washing-
ton sans avoir permits que
les revelations espderes
soient faites et que soient t
elaircis certailns points trou
blues de i'affaire.
Une des grades questions
laissees sans response con-
cerne le r6le joue par le Pre
sident Chilien, le G6ndral
Augusto Pinochet, dans l'as
sassinat d'Orlando Letelier.
Ce dernier, qui fut membre
du gouvernement chilien
sous le regime de Salvador
Allende, a ete assassin, le
21 Septergbre 1976, a Was-
hington oil 11 vivait en exil,
a 1'ai-de d'une bombe place
sous sa voiture. Sa passage
re amdricaine, Ronnie Mof
fit, avait ,6galement 6t6 tuoe
L'accusation reposait sur
les declarations de 1'Ameri
cain Michael Townley, an

(Voir suite page 6)


toutefois fournir un jeu co-
herent.
Les rares centre attaques
plus ou moins tranchantes
butalent sur L. vigilante de
fense du Vieux Lion.
En depit d'une nette do-
mination territorial du Ra
cing la mi-temps s'acheva
-sur un-socre blahc.,
Le meme scenario se pro
duisit en second mi-temps.
Obl'ge de se defendre en
permanence. l'E'xcelsior so'-
vertu. a casee' le rythme et
(Suite page 8)


des Affaires Etrangeres 6-
talt general. Apres la legon
de hauteta politique et de
persuasion diplomatique' du
President Mexicein, on a en
tendu le Chef de I'Executif
americain raconter, avec un
d6bit hesitant et eimibrouil-
lant ses mots, que orTs d'un
sejour b Mex'co il y a quell
ques annees il etrit descent
du a 1'Hotel iMajesticz ou le
prix d'une chamber etalt
alors de 5.50 dollars,
Mme Carter c'est alors cou
verte Ic, face, visiblement go
nee. Puis quelques rires e-

(voir sule page 31


OE L LU No. 31 .019











PONDE EN 1890: LE PLUS ANC1EN QUOTID1EN D'IRTl MEMBUE DE L-ASSOCIATION INTE NATIONAL DE PRESS


Le verdict


au process Letelier


WASHINGTON, (AFF)

Le proces des assassins de
1'ancien Ministre Chiltin
des Affaires Etrangires du
President Salvador Allende.
Mons'.eur Orl't d Letelicel
s'est termue- Mercretdi a
Washi-ngton par la con -
damnation de trois anti-Cas
tristes mais en 1'absence
des trois officers chiliens
don't les EtatsUnis recla -
ment i'extradition.
Guillermo Novo et Alvin
Ross ont ete reconnus cou-
pables par un jury de dou
ze personnel de participa -
tion a l'assassinat et ils
sont passibles de la prison a
Vie tandis que Ignacio No
vo, coupable de faux temoi-
gnage, est possible de treize
ans de prison mnaxMnum.
Les pines seront pronon -
cees ulterieurement par le
juge Parker.
Monsieur Letalier avait
6t6 tuoe I 21 Septemibi'Lrc 19'6,
press de l'Ambassade du Chi
li. aux Etats-Un.s, por une


DES PROBLEMS DE SANTF

PUBLIQUE EN HAITI


Dans un pays aussi soils
developpe que le notre. les
problems de sante publi-
que nesoont pas des moln-
dres et leur approche rele
ve souvent du context e-
conomique, social et reli-
gieux, et aussi est condi-
tionnee par des limitations
de toutes sortes.
Une solution graduelle de
ces multiples problems
sous-entend :
o10 l'existence d'un plan
comportant a la fois des
perspectives immediate et
des perspectives a long ter
me. La portee realist d'un
tel plan permettrait dans
un premier temps, de con
siderer les situations urgen
tes absence complete d'in
frastructures sanitaires
dans tell ou telle region

HALTE DU JEUDI
DOUZE ANS APRES I
De M e Marcel CARDUCCI
Tu sorta s de la prison
Ou depuis douze ans,
Tu avals connu
Toutes les dsessperances.
x > x),
Tu emportais avec tol
Le douloureux souvenir,
De journees epuisantes,
De soirs monotones,
De nuits sans sommeil.
x x x x
Tout en cheminant.
Tu pensais a tes amis,
Tes compagnons d'infortune
Restes la. dedans,
Que to ne reverras plus,
Qui salt I

Depuis douze ans

(Volr suite page 5)


determine, problems epide
miologiques, etc...i et dains
unil second temps d'envisa-
ger la mise en place pro-
gressive de structures saml-
taires solides tetablisse-
menIs de sante, dispositifs
de secours, d'entretien,
etc... )I
2o 1'existence de possibili-
tes reelles ieconomiques,
techniques et humaines) en
(Voir suite page 8)


Investiture
Le Vendredi 8 Fevrier en
course, le Secretaire d'Etat
des Affaires Sociales le Doc
teur Hubert de Ronceray a
donned 1'Investiture aux ci-
toyens nommes par Arret'
du President a Vie de la Re
publique en date du 19 Jan
vier 1979, membres du Con
seil d'Administration de 1'Of
fice d Assurances Accident
du Travail, Maladie et Ma
ternit6 (OFATMA) pour
une period d'un an confor
moment a la loi.
Ont benefici6 de la con-
fiance du Chef de 1'Etat les
personnalit6s suivantes :
L. Max Fouchard. Louis La
marre, Julien Lauture, Fritz
Larsen, Docteur Buffon Mon
destin, J. B. Gerard A. Mi-
chel, Emmanuel Legrand,
Madame Suzanne Berger,
Oswald Laguerre.
Apres lecture de 1'Arretd
Presidentiel par le Secretai
re General au Ddpartement
des Affaires Soci-ales, Me. L.
Max Fouchard, le Ministre
de Ronceray, dans une bril
lante improvisation felicita
ies bendficiaires de 1'atten
tion presi'dentlelle et se fe


bombe ptlacpe dans sa vwi-
ture. Sia nassapOere" ameri-
caine. Ronnie Moifft, avait
egalement troiivc la mort.
L'executeur du iicre. Mi-
chael Vernon Townley, an-
cien agent de 1li Poi''e Se-
crete chilienne tDINA),
ayant accepted de ttmoigner
control ses compl'crs en e
change de l'.nmiinr'nite. a pro
cise que Novo et ROSS a
vaient fourni les explosifs
mais its ne se trouvaient pas
a Washington au moment
de l'assassliat. Deux au -
tres complices cubains, Vir
gilo \Paz et Dionliso Suarez
sont en tutte.
Les avocats des condam-
nes ont annonce qu'ils fe -
raient appel.

Les troG officers chiliens
accuses d'tmplications dans le
complot sont le general Ma
riuel Contreras, ancieai chef
de la DINA. le Colonel Pe-
dro Espinoza. chef d'opera
lions de i DINA et Arman
do Fern-andez. agent oegale
ment de la Pol'.ce secrete
chilienne don't les Etats -
Unis ont demand 1'extra..
edition.
Reagissant au Veri ''t Mer
credit Madame I:abel de
Letelier, veuve de 1'amlten
Ministre, a affirne I 'hoin
me qui a done l'ordrl d as
sassiiner mon maria est tou
ours au pouvoir "i Chili.r
Elle a rappele qu'une plain
te deposee par cile centre
'tous les coupa:'13''s it! cri-
me, y cotnr"is le General
Augusto P'..iochet, i '.si -
dent du Chili, et Michael
Townley, etalt tou.jours pen
dante.


a POFATMA
licita de la collaboration in
telligente et devouee*gqu'il
attend d'eux.
Me. Louis Lamarre repon
dit avec a propos aux paro
les du Ministre au nom de
ses colleagues et le pria de
transmettre leurs sincere
remerciements au Chef de
1'Etat.
Peu apres, le Bureau fut
ainsi. form& : Me. L. Max
Fouchard, President, Me.
Louis Lamarre, Vice-Presi-
dent, Me. Julien Lauture, Se
cretaire.

Me. Fouchard remerci-a a
vee son aisance coutumiere
les colleagues quj une fois
de plus lui ont prove leur
confiance.
Me. Chassagne St Louis,
Di-recteur General adjoint de
1'OFATMA a su trouver les
meilleurs propos pour soi
halter la bienvenue aux
membres du Conseil d'Admi
nistration de 1'OFATMA.
Notre Journal prend plai
sir a ftliciter les bdneficiai
res de la confiance presi-
dentielle et leur souhaite
une fructueuse besogne.


Le navire Hollandais "METEOOR" est de retour avec ses containers!



Service direct Aller -Retour chaque deux semaines entire Port-au-Prince et



BALTIMOR -PHILADELPHIE-NEVW YORK

KNSM (LIGNE HOLLANDAISE) -MADSEN EXPORT PHONES : IMPORT SA., AGENTS 2-0028 Et 2-0317

*PP*ssa. g *-*. **. s J'A shd.E._ -* --- ,e ^ .- -de. --.. .- ...a e


Dubs / La protestation


americaine


Mesures du
Service
d'Immigration
RoRr-AU-PRZNC E APFP)
: Les citoyens canadiens et
amdrlcalns se rendant en
Haiti auront besoin k par.
tir du ler Mars prochain
d'un passport au lieu d'u;
ne carte d'ldentitt, apprend
t-on mardl a Port-au-Prin
ce de source officielle.
La carte d'identit6 sera
tolhrte par les autoritds
haltlennes jusqu'au ler
mars pour les ressortis-
sants canadiens et amei-
cains qui seront par la sui
te dispenses d'un visa en
vertu d'un accord consulai-
re existant entire leurs
pays et Haiti.


Visite d'hommes
d'AEfaires
canadiens
D)es Canadiens de passa-
ge ont tenu a fair visit a
la. Chambre de Commerce
d'Haiti, ce sont :
Monsieur Alfred LAFRE-
NIERE, Ancien Prbsident de
la Chambre de Commerce
de St.-Louis de France, P. Q.
et Messieurs Louis Bolduc
et Laurier St. Onge, mer
bres de la mime Associa -
tion.
l1s ont fte requs par notre
confrere et ami, Julien Lau
ture, Secretaire de la Cham
bre de Commerce d'Haiti a
,vec qui ils ont eu un inte-
.ressant change de vues.
Ces Messieurs talent ac
compagnes de leur epouses.












Michele Scotch Club




VENDREM 16



DEFILE DE COIFFURE ET MAQUIILAGE

Prdsentt par



FLORENCE STUDIO



avec 10 superbes Mannequins


Et


POUR LA PREMIERE FOIS EN HAITI


le celebre roupe



-DJET-X


~/~r~_~vzz~Nlr~rr/r~rrrlz~rJrr ~Cr~l03CC~C/Voaok~ coCZPcccYk


Pour les Homines... en Faiblesse, en Panne



HANDSOME UP


RIEN A AVALER, RIEN A INJECTER Traitez vous, vous


memes, a domicile; la duree du traitement depend


de l'etat ou de I'Age ee la personnel


127 RUE DES MAGASINS DE L'ETAT, PHONE 2-2249


Pharmacie
assurant le
service d 'nuit

JEUDI 15 FEVRIER 1979
VITAL HERNE
Rue Pavee
BAS PEU DE CHOSE
Ruelle Cameau

COTE PLAGE
Carrefour
VENDREDI 16 FEV. 1979
METROPOLE
Rue Dr Audain
6r AUGUSTIN
Ruelle Alerte
DES DALLES
Ave. Fouchard

DU SIECLE
Rue Darquin
PETION VILLE
Rue Flambert


LA FACON LA PLUS RAPIDE


D 'A VOIR VOTRE BUILDING


COMMENCE ET FINI


EST DE NOUS APPEL ER 2-1918





Stran
The other way to build
Fasl Syslems Approach






NOUS SOMMES LES CONSTRUCTEURS LES PLUS ANCIENS DU PAYS.

15 ANNEES D'EXPERIENCE DANS LA CARAIBE ET EN HAITI



WE ARE TOTAL AUTHORISED


SER VICE STRAN BUILDERS


Ne vous embarrassez pas d'unedouzaine de Eirmes quand une seule PEUT,


EGLISE, ECOLE, MAGASIN, USINE, etc...




CONTRACT FORFAITAIRE


DE LA CONCEPTION A LA REMISE


DES CLES












7. RUELLK, ST. CYR
0 S >'legy


SERVICES SECRETS
ITALIENS :
EXPULSION, D'UN
MEMBRE DE
L'AMIBASSADO DES I
ETAT8 UNIS,
I A ROME
ROME -- (AFP)
,'auteur du rapport confi
dentiel am6ricainm ur les
services secret itallens, pu
bl16, mardi, par un quoui-
dien de Rome, a reu 1'or
S dre de quitter 1'Italie dans
un ddlai de 24 heures, an-
nonce, mardi, a Rome, un
communique de la prdslden
ce du Conseil.
II s'agit de M. Dominic
A. Pbirhe" qui,, etalt ratta-
cht a l'Ambasdade des E-
tats Unis A Rome. Son rap
port critique ie fonctionne
ment des serviced secrets
italleris tant sur le pliti
operationnel que sur le.plan
16gal.
L'Ambassade des Etats -
Uhis a Rome s'est refuse,
Mardi, a toute declaration
'sur la publication du rap-
port, soulignant que toute
question a ce sujet devait
etre adressee directement
au Dtpartement de la de-
fense a Washington.


Le Parti Communiste Ita
lien (PCI) a demanded,
quant h lul, au gouverne-
ment italien d'intervenir au
press de Washington pour
denoncer sl'ingerence ameri
caine que constitute, dit le
PCI, ce rapport.
M. Perrone est un ploye civlb> de 'Ambassade
des Etats Unis a Rome,
rattach6 au Departement
de la Defense americaine
indique-t-on, d'autre part,
de source sure.

M. Perrone, qui vivait di
puls de nombreuses annee:
en Italie, ne figure pas su
la listed des diplomats am(
ricains e n post plans 1
capital italienne.
II l tait responsible de:
relations entire les forces a
mees americaines e l'armei
italienne, et jouissait d'u
ne excellent reputation
aupres de cetlte derniere, ii
dique-t-on de meme source
x x x x
IRAN :
AVEC L'ARMEE A
L'AMBASSADE DES ETATI
UNIS
Par Pierre-Andre JOUVE
Fusillade nourrie. crepite
nient des armes automat
ques. explosions de grena
des lacrymogtnes, tout at
tour du batiment: un repo
ter de I'AFP a pu assisted
meraredi martin a l'opera
tion mcnee par 1'armee ir
nienne i l'Ambassade dec
Etats Unis a Teheran a
pres qu'elle cut ete atta
quoe par un commando di
,ornbattants dcu people fe
dayin imarxistes leninis-
test.
Une voiturc surgit. Ui
Ayatollah. turban blanc cscc
la tete. descend. Il se prec
pite pour tenter de meltr(
fin a Iatlaque de i'Ambac
sade et fait signe au re
porter de 1'AFP de ie sui
vre.
Le batiment a 6etc pill(
par les attaquanits. Des v
tres ont vole en eclats soutt
les balls. Dans l'apparte-
ment de l'Ambassadeur
lout est sens dessuis des-
sous: les lits defaits tiroirs
jets a terre, les vetements
eparpilles partout, des ac-
tes trainent sur le sol. L'A
yatollah dit: ,Nous condam
nons ces actes de pillage.
Ce ne sont pas des khomel
nistes qui ont fait le coupt.
On entire dans un entire
pot: sIls sont peut-etre la-
dessouse, dit un soldat.
D'autres homes armes ta
pent sur le Dlancher avec
leurs pieds. Ils pensent que
sous 1'entrepot existed un
abri. Un soldat brandit tiun
haut-parleur et dit: ,Nous
sommes vos amis, nous som
mes la pour vous proteger,
vous pouvez sortir,. Aucune
reponse.
Le group part vers un
autre batiment. Ce sont les
chambres des <(marines>
charges de la protection de
1'Ambassade. Elles 'sont de
series. tout autant mises a
sac.
Puls le group et d'autres
soldats iraniens sortent. Ils
aperuoivent alors, au loin
dans le pare, une centaine
de personnel qui s'avan-
cent parmi les arbres. C'est
l'Ambassadeur William Sulli
van et tout le personnel
de l'Ambassade, que M.
Ibrahim Yazdi, Vice-Premier
Ministre du gouvernement
provisoire accompagne. II
a ordonn6 les operations de
defense de l'Ambassade.
Les assailants avaient
d'abord pris la residence
oa seuls des employes se
trouvalent. Ils avalent en-
suite entour6 la chancelle-
rie oa durant 15 minutes
le personnel au complete fut
detenu avant I'arrivde des
troupes khomelnlstes.
x x x x
IRAN :
LA RECONNAISSANCE DU
NOUVEAU REGIME PAR
LA CHINE
Par Georges BIANNIC
PEKIN -- (AFP)
La Chine, ferme soutien


PAGE 2


du rdglne du Chah d'Iran
jusqu'a une date trts r6-
cente, a ialre preuve oe ra
lisme polltique en reconnais
sant avec une rapidite ex
, ceptlonnelle le nouveau gou
'ernement Baznrgan en I-
ran.
Le geste est d'autant
plus exceptionnel que., blen
que la Chine reconnaisse
lea Elats et non les gou-
vernerrments, le Premier Mil
nistre Hua Huofeng, 6gale-
ment president du part, a
envoy mercredi un mesa
ge de felicitations a M.
Mehdi Bazargan pour lu
fair part de sla reconnais-
-sance formellev par P6kin
du egouvernement provisot-
re en Irant.

Le ton du message de
M. Guofeng au nouveau
chef du gouvernement ira-
nien, est, remarque-t-on,
extr6mement chaleureux. II
souhaite en particulier que
les relations amicales en-
tre la Chine et 1'Iran con
tinuent de se renforcer(...)
et que 1l'amitie tradition-
nelle entire les deux peu-
ples connaisse un nouveau
developpement.'. ran jouir de la prosp6rite
et son people du bien-etre,
a conclu le Premier Minis-
tre chinois.
La rapidity et le caracte
re formel de la reconnais-
sance chinoise prouvent que
Pekin ne tient pas a lais-
ser le champ libre l'URSS
en Iran et & etre trop en
retard sur son ennemi jiu
re qui a tres vite soutenu
la revolutions Oecenchice
par 1'Ayatollah Khomeiny
La Chine avait pratique-
e ment attend le derniel
s moment pour mieux pren-
r dre en consideration le
6 camp Khomeiny Bazar-
a pan.

s Le 27 janvier encore, ur
r Vice-Ministre chinois dea
e Affaires Etrangeres, M.
Zhong Xidong. declarait i
Slne radio frangaise qu(
i l esvenements en Iran e-
laient dus a la main d(
l'Union Sovietique. Souli-
gant que le souvenir di
Chah ne serait pas efface
du jour au lendemain, i
preconisait une interven-
tion de 1'Occident, I'Europn
et les Etats Unis, en Iran
i Quinze jours plus tard, 1
presse officielle chinoise r6
) velait le virage pris pa
PPeKin en faisant passer au
r second plan les declare
tions du government
a Bakhtiar pour mettre ea
s avant celles de ses adverse
res politiques.

Pekin craint vivemen
que 1Iran. apres 1'Afghani
tan. ne bascule dans 1l
camp sovietique et estime
que sa theories selon laque
S le I'URSS cherche h pre
r c dre le contlole des source:
e et routes petroheres de I'O
cident est conlirmee pa!
s les derniers evneaments.

- La press officielle chino
se a present favorablemen
6 le wee-end dernier la re-
i center site du Secretaire
Americain a la Defense HE
rold Brown en Arable Sa-
oudite eLt l'annonce de noU
v' elles vent', d'armes a ce
pays et d'autres du Golfe
En meme temps, elle s'est
faith I'tcho des saoudiennes a propos de I'l
rana.
x x x
xxx
IRAN :
LES ETATS UNIS
ENCOURAGES PAR LES
PREMIERS CONTACTS
WASHINGTON {AFPI
L'Administration Carter
se montre encourage par
les results de ses premiers
contacts avec ie nouveau re
gime :ranitn.
cNous avons des raisons
de cro re que les e declara-
tions du President Carter
ont 6te bien reqcs a Tehe-
rin>, a dec:are mardi le por
to parole du Departement
d'Etat, M. Holding Carter,
en ajoutant que les Etats-
Unis entendatent etablir des
crirltons stables avec I'I-
ran.
M. Hodding Carter n'a pas
precise a qouel nivau s'etait
deroult Ce premier contact.
ma s il a indique que drns
les jours qui viennent, dts
que le Gouvernement de M
Mehdi Bazargan aura com-
plete la mise en place de
son Administr, tion, d'atltres
contacts plus formels se-
ront dtablls avec les nouvel
les autorites.

Lundi au course d'une cbn
ftrence de press, le Presi
dent Carter avait souligno
sa colontd de maintenir su-
ne coopdratilon pacifique et
tres productive avec le Gou
vernement iraniene. Ces ou
vertures ayalent ete inter-
preties 6i Washington com-
me une reconnaissance fact> du nouveau regime,


ben que la po-itlon offlclel
le rmtrikaine 1oit quae lga-
lement le prob.lme de la re
connaissunce n se pose pas.


Les Etats Une sembW,:nti" ti
dgalement avohli requ jre
nouvelles auio.jrl(is Iranerf-
nes des assurances sur le

sort. es arrmem ents sophiti-
quts ,mertcaing et n'otamn-
mtent des atlona di combat t
&F-14:' doit sorit doteds
les' forces m'lhtaires Irdnien
nes.

Toot au- long de"la cruise
qul visnt i aboutilr a la vie
tore dea 1'AyItolli Khornet
ny et de sies part sans, Wa-
shington nr, a jamals cache-
son inquletude de voir ces
armaments, L-.nsi que les sys
tames Clectronilues de sur-
veillance points vers l'U-
nidn Sovittique, tomhber dans
des mains lnE.micalesb.

Avec ses missiles <,Phoe-
nix,, l'avion de combat
iranienne possede 80 exem-
plaires, est en effect l'un' des'
appareils les plus modernes
de I'arsenal americaih, cepa
ble de determiner'simultane
ment jusqu'a 30 objectifs et
d'en attaquer 6 h la fo-s.

le porte parole du Departe-
ment d'Etat, que le nouveau
Gouvernement ii anien part
ge nos soucis et qu'il a -


ant. IrKe'ret que nfousK, dans
ie maintIlel d la securltO
de ces armcments.e Mals M.
Carter s'est refuse d'eri dire
plus.

En attendEmT qie -. a situa
tion 'se Ctabil se a T&heran,'
IAdminictlitilon Cartter pa-
rait ne plus 6prouver de
craii[e cubstantielle pour la
securlt.- de ses quelque 8000
ressortissants encore station
nes en Iran. Un certain nom
bre d'entre eux ont 6t6 mo-
mentan6nient arr8tts au
cours des derniers jours,
mzls, offcleusement, on in

dique que de leur detention
ttait de court durae et
qu'ils n'ont pas ete maltral
tes. t
Pour l'instant, .Washing-
ton a .d'ailleuc, renounce a
depecher a Teheran 6 heli-
coptere genits et une soi-
xantaine de 'Marines, pour
renforcer la protection de
renforcer le protect on de
son Ambassadc. Ces heli-op
tlres et ces troupes de choc
qui, originalement dev.ient
aere envoys en Turquie,
sont stationni.; dans diver-
ses bass amnricaines en Eu
rop,r mais on s'est refuse of
ficie.'elnent a ind'qu' r les-
ueliles.


9-..






















MOSQUITO C0oiL

PouKr cSux qui biat Das
Sd'eectricit8

En camping, en vacancy',

les spirales Ldopard tuent
les Imoustiques sans pardon
Dominiq te Bailly

et Co Distributeur Tel. 2,0021

En yente partout






MFSSIEUIRS

A1NEZ S2TRE FEMME !

P3AOTEGEL-LA FATES .A

PLANIFICATION FAMILIAL
yIC O t'%


JEUDI 15 FEVRIER 1979


Nouyelles de 1'Etragier


PAGErt~rr- 2FMIM


000~0303)X*Z~YLC~--~'-~~ilr~S1YJ~LIA~h -U--I~CILA~U-







JEUDI~~~~~ ~ ~ ~ ~ ~ 19FVIR17 W NUMiT AE


'COMMUNIQUE

La Secretairerie d"it, des
Travaux Publics des Trans
ports et Communicatino.s
demand a la population de
ne pas deverser les dechiels
solides, detritus et atl' re.;
dans les lits de ravines. les
nouvraes de drainage ett
datns les rues al course des
p)luies.
En temps ae pi;nl, -eg mal
Ieriaux obstruent los con
duoites bermecs, provoquent,
les inoidatisons dans les
parties basses de la vill. et
creentI des conditions d'in-
salubrite nefilstes lIa bant
to Publique.
Un proltocole d'entente a
ete elabli avec le Service
concerned pour 1'enlevemen'.
ritionnil des ordures mc -
ptries et autres.
CettlI Secretairerie d Etat
complete sur la collabora'i )tr
du public en general pour
lIa strict observance du pre
.emnt comnmuniqueo.
Pierre St COME. Ing,
Arch
Secretai-re d'Etat 152


COMMUNIQUE

ITa Secrttairerie dEtat des
TI'aVcI.X Publics des Trans-
porls et Communications
purte a la colnnaissance des
onstlructeurs, entrepre -


neurs; vendeurs de sable et
de gravier, de tous ceux qui
sont impliques dans 1'indus
tried de la construction et du
public en general qu'il leur
est, fornimellement tnterdit, A
partir de la publication de
ce present communique, d'en
treposer les matrioaux de
construction, en panrticulior
sable et gravier, dans les en
droits of ils peuvent etre
transports par les eaux de
pluie vers les egouts.
Ces materi-aux obstruenu
considerablement les oiv'ra
ges de drainage et dimi -
nuent de lacon appreciable
leur ceapacile hydrauliqou..
Des snspecteurs, proposes
a cette fin. vailleront a la
s'ricte observasce de ce plire
sent communique et les con
trevenants se verront trap-
pes de peine d'amendes.
La Secretairerie d'Etat des
TPTC. -compte neanmoi-ns
sur la bonne comprehension
et la collaboration du pu -
bile vu que cette measure vi
so au bien-otre de tout t.n
chacun.
Pierre M. Saint-COME.
Ing. Arch.
Secretaire d'Etat 152

AVIS DE FORMATION DE
SOCIETY EN NOAI
COLLECTI-'
11 eOs port ) Ih connais
sance du public et Ju Com-
merce -,ti particulier qu'il a


6t6 formnia P(rt-au-Prin
ce le c.: F-vrlcr r-u' neuf
cent soixante -liY n.~ une
Societe en Nn m Collee'ti en
.Ire les Si"-a-s Jean Georges
June ientlile au '. 1307
-BW et Guilloux D. Regis
Mdentifie au No. 3186-BW
tous deux citoyens Haitiens
demeurant et domicilide a
Port-au-Prince sous la 'Rai
son Sociale Cette Societ6 au Capital
SOCIAL DE SIX MIL -
LE DOLLARS ( $ 6.000.00)
est fondee pour une du-ee
illimitee et sera geree et ad
ministree par Monsieur
Guilloux D. Regis.
Elle a son siege Social et
principal tablissement a
Port-au-Prince, Rue Mon -
seigneur Guilloux No. 397
etc et a pour objet la fabric
tion, ia vente et l'-porta
tion de products et objets
manufactures en Acaiou. Ce
qui implique 1 acquisition
des matieres premieres en
gros et en detail sur le mar
cho local et de machine -
ries et 0quipements en Hal
1i ou a-Illeurs. La livraison
des products manufactures
sur le march local ou a 1'6
tranger. a des tins tourist
ques ou autres a d'e; s conlp-
toirs de vente etablis a Port
au-Pri-nce danis d'autres
villes d'Haiti et mme en
pays strangers; sous la rai
son Commerciale

PABOCO


Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de l'Aroport

Tel. 6-0732

LA MAISON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de boites de:

Chaussures

Patisserie

Detergent

Pate dentifrice

Chemises et lingerie

Composants electroniques

Produits pharmaceutiques

Produits alimentaires secs et Congalis

Creme a ia Glace

Savons
Fruits de mer

Traiteurs e' restaurateurs

Enforcement de cols et te; de chemzse-s

Agraffes et trombaOnes

Divers ...

Nous fabriquons egalement des dossiers de ciassement

En format lettres et legal.
nnm m*** .. m^ m.. ,


ny Developments. Ces stfpiu
latlons sont 6numdratives et
non limitatives.
Les status ont 6td ddpo-
sds et enregi'tres au Ddpar
tement du Commerce et dp
1'Industrie le quatorze Fe-
vrier mid1 neut cent soixan
te dix neuf au No. L25 Fo
Me Emile A. Gtordani, Avo
lito 11-- Registre V.
cat 152
XXX
AVIS D'ADMTSSION
DE DIVORCE
II est port6A la connais-
sance du Public que, sui -
vant Jugement de defaultt
rendii par ie Tribunal Civil
de Port-au-Prince, le Deux
Fevrier Mil Neuf Cent Soix
ante Dix Neuf, la demand
de de Divorce produite par
le sieur Bessiri' Pierre -
Louis, demeurant et domici
lie a Port-au Prince, con-
tre son -pouse,-nee Marthe
Lauture, a ete admise par
le dit Tribunal.
Cet avt.; est publi con-
form6men', a la Loi.
Port-au-Prnr c, ce 7 Fevrler
1979
Andr6 BRUTUS, Avocal 152

AVIS D'ADMISSION
DE DI' FORCE
I1 est porter e la connais -
sance du Public qu, ,Aui -
vant. Jugement c dfaut
rercdu tar le lr ibunal I vil
dCe Poilt a.i-Princt. 1 Deux
Fevricr Mil Neutf Cent
Soixante Di-x Neuf, la de -
mande de Divorce produite
par le sieur Fresner Peralte,
demeurant et domicilid a
Port-au-Prince, coi.tre son
spouse nde Marie Rose Gist
le Borge,, a ete advise pai
le dit T abunal.
Cet avis est publiA con-
formnmeirt a lai Loi.
Port-au Prince ce 7 Ft -
vrier lm).
Andr BRUL",'T;S Av 15.

AVIS D'ADMISSION
DE DIVOIICE
II est porrte a la connais
sance du Public q le, suii
rant Jugement de defaut
rendu par ta Tribunal Civi
Sde Port-am-Prince, le Deu
Fevrier Mil Neuf Cent Soixay
te Dix Npuf. la dcmande d
Divorce i-,iduite par I- sieu
Jean Claude Mitn-i dit J
Joseph Clau-i- Michel, de
meurant et1 A micil., u Pol
au-Prince. conlle son epo
se, nee Mlar~e Eug(enic Fed,
a etd admise par le Tribu
nal.

Cet avis est public confcr
moment S la Lot
Port-au-Prince ce 7 Fiviit
1 79
And!- riRUTUF, Av. 15

AVIS
It est demand aux pro
prietaires et a tous les in
tresses de communique,
dans le meilleur dtlal, a 1
Division du 'Contentieux d
l'Administration Geneialt
des Contributions, touns le
titres, papers, pieces ou d
cuments justifiant leurs
droits sur un terrain de 1
contenance de 2112m250, si
Pidailler, Sect'on Aural
de St. Martin, Commune d
Port-au-Prince, d6clard d'
tilitd Publique par Arret
du 19 Septembre 1978, par
au Moniteur No. 71 du 12
Octobre de i- mcme ann6e
Ce terrain est borne a
Nord par la Rue Macken -
dal, au Sud paria Rue Du
marsale Estimd, A l'ouest
par Marianne OSTINE, pre
tendue propridtaire et a t'Es
par la Rue Hammerton E
lick.
Port-au-Prince, le 13 Fi
vrter 1979.
Odonel FENESTOR, Av
Directeur Gdndral.
xxxX
AVIS
II est demand aux proprii
tires et h tous les int6rea
sas de communiquer, dan
le mellleur d6la, h -tla Div
sion du Contentieuix de 1'A
ministration Gdndrale des
Contributions, tous les tl -
tres, papers, pieces et doct
ments justifiant leurs
droits sir une toendue di
terr sise S OTETE DE LA
SOURCEs, dependant do Ii
4dneme Section .BRurale, en
Commune de Baraderes et
irconscrlte dans -un pnri-
mdtre de 120 pieds deodie-
mitre et 60 pleds de rayon,.
Cette etendue de telie esi
declare d'Uttlitt Publique
Spar ArretS du 14 Septem -
bre 1978 paru au Monlteut
No. 81 du 20 Novehabre de


la meme annde.
Port-au-Prince, le 13 Fdvrier
1979
Odonel FENESTOR, Av.
Directeur Genfral.
xxx
AVIS DE DIVORCE
I est fait savoir a tous
ceux qu'il appartiendra que
1'Officier de 1Etat Civil de
la Section Est de Port-au-


Prince, a, e0
gement du n
Port-au-Prin
tradictoirem
cembre 1978
prononqant
sieur Rene
son epouse
nette Dunce
transcription
du sus-dit
date du 14
les Registreo
pour produ
enter effect
a la Loi.
Port-au-Pri-
vrier 1979
Michel D. 1


Par Georges DESCuODtti
WASHINGTON (AFP)
En depit des declarations
rassurantes du President
Jimmy Carter, l'Administra
ti-on americaine se prepare
a fire face a une penurie
moddree mais potentielle-
ment dangereuse de petrole
durant les mois qui vien-
nent.


n vertu d'un a u Le Secr6taire amnricain Sa
Tri-bunal Civil de lenergie, Monsieur James
ice rendu con S- chlesinger, a reaffirm mar
ent le 14 D6 di qu'il est impossible de pr6
, admettant et dire quand les exportations
le divorce du iraniennes reprendront. Mtis
Lemoine d'avec it a clairement itndique que
n6e Judith Ai;- Washington ne s'attend pas
an, procede a la que ces exportations puls
n du dispositif sent retrouver rapidemo nt
jugement A la leur niveau d'avant la c-
Fdvrier 1979 sur sel environ 5 millions de ba
s A ce destines riIs par jour). II a affirmed
ire son plein etl que certain gisements sont
, conform6menta cOlOr,.rs par des dttments
radicaux qui n'obdiront pas
nce, le 15 Fe forciment aux oidres de
DONATIEN, Av. 1 Ayatollah Khomeiny.
DONATIEN,. Av.


Joseph F. LEMOINE, Av. Les Etats Unis impor -
152 taicnt 900.000 barils par
x x x xx jour d'Iran mais compete tc
A VENDRE nu to p 1'augmentation del
SOUS PLI CACHETE expeditions dautres produce
AU PLUS OFFRANT tours, notamment 1'ArabIE
Le Programme AlimeAtai- Saoudite, 1'arrdt des expor-
re Mond-ial met en vente par- stations tiraniennes leur co,
adjudication une Jeep JC6 te actuellement 5u0.000 ba-
(1974), moteur No. JF4F84, rils par jour, soilt environ 2,
chassis No. FVE31533 ayat pour cent d'ue consomme
parcouru 37.883 miles et une tion qui approche 19 mid -
Peugeot 404 (1973), moteur lions de barils par jour.
No. 5695323, chassis No 011 Pour l'instant, l'adminks
ayant parcouru 90151 miles, traction joue la carte des eco
L'athelo2ur entrera en pos nomies volontaires. Elle es
session des dits vehicles time que si les americains
dans 1'etat oaf ils so trou acceptent de conduire un peu
vent apres acquittement des motns ou d ooaisser un peu
droits de douane. Pour -isi- la tempdratu-e dans leurs lo
ter lea ,-eiicules, prirre -ie iogements, les 500.000 barils
prendre rendez-vous au Bu manquants pou'ront tlCr eco
reau des Nations Unies aux nonlsds.
Nos. 2-1404, 2-1405 et 2-0751
La date limited de reception Mai outre I incerT'tude
des offres est fi.xee au ler lranienne, il extste deux au
Mars 1979. tres inconni's en ce qui
Le Programme Alimentai- concern it(s erspectives pl
re Mondial se reserve le trolikres a court Toiterme
droit d'acepter ou de refu- premiere rosulte ,es accords
ser toute offre. 12 de nartagep des dispnonibilites


CARTER MEXIQUE
.Toast. vigoureux
du President
L. Portillo
(Suite de a iere page)
touffes ont el0 perceptibles.
Le President americain, se
reprenant peu a peu, a alors
enchaine sur I'un de ses ter
mes favors, la defense des
Droits dle 1'Holmme, en des
terms si gener- ux qu'au-
cun dirigeant ni pays ne
pourrait s'estimer vise.
x x a X
CARTER MEXIQCE :
INDIGNATION DANS
LA DELEGATION
AMERICAIN E
MEXICO (AFP)
La delegation americaine
a reagi avec emportement a
la veritable misc en garde
aux Etats Unis lancee mer-
credi par le President Lopez
Porttllo et a mIaquelle le Pro
sident Carter, visiblement
pris par surprise, n'a pas re
pondu.


< genre de chietorique est,
nous le supposons accepta-
ble a des jind de politique
intdrieure (mexicaine), mais
on est enclin a esprer qu'ils
(les mexicainst en reste-
ront la, a affirm un pro-
che collaborateur du Chef
de i'Exdcutlf amdricain, qui
a demand a conserver la
nonymc-t.
De meme, I encourage d.
M. Carter n'a pas apprecie
une declaration du Ministre
mexicairi des Alfaires EtrEn
geres, M. Santiago Roel, re
prise mercredi dans le oWa-
shington Poste. (le Secrdtaire americain a
1'6nergio) est un menteur
et vous pouvez me citer
pour celi.; avait dit M. Roel
,Le felt que de hauts res
ponsables mexicains traitent N
de mentetrs de hauts res-
ponsables am6rncains nest
p.,s fait pour aider les cho
ses,, a souligna en priv6 un
proche Conseiller du Prtsi- 1
dent amdricain. I
Aprs l'accuell partmculi6-
rement reserve accord A
Mexico A M. Carter, ces ani
croches laissriaent planer un
doute sur le suceds du sdjour y
au Mexique du Prdsidenit a-
mdricaln. A ccut gurd, les en ,
tretiens de .eudi avec M LOa
fe? Portlllo ser.ont deelsifs.


sommet de Camp David, et
Washington, qui estime que
les Saoudiens auraient pu
limiter un peu plus les fans
ses de prix decidee3 en De
cembre par 1'OPEP.

Le President Jimhty Car-
ter avait d6ptche en Janvier
son Secretaire au Comrner-
ce, Madame Juantta Kreps.
a Ryad pour nplanir les
choses. Sa visit ne semble
pas avoir dtd particuli-',re-
ment couronn6e de sicete et
c'est sans doute-,. ixirtie
pourquoi le te-.'aire a la
Defense, Monsieur Harold
Brown, vient a son tour de
se rendre en ArabiCe Saoudi
te.

Sa mission n'6tait pas seu
element de parlor des F-15
et autres arm,- .wents mats
aussi de convasncre ks Saou
diens que les Etats-Unis
sont un allie solid q'ui meri


o de detrole.
tent le petrole don't is ont
besoin.
Ce que craint 1'Adminis-
tration, si a. situaalun des

approvisionnem(nts petro -
Liers se deteriore sdrot;se-
ment, ce nest pas tInt d'a
voir a demannder aux ameri
cains des sacrifices au de-
meurant modetre.s come la
fermeture de; stations ser
vice le Dimauche, esliment
les observateurs. C'est 1'im
pact inlitLionnist, et reces
sioniste de la penurie petro
heree a un moment oa I'erao-
nomie americaine aborde un
tournant difficile.

C'est l'une des rai-sons
pour lesquelles Monsieur
'Se-hlesinger considi-re que
l'arrIt des exportations ira
nI'ines est ,potentielle -
ment plus grave,o que l'em-
barco Arape de 1973-74, ce
quil a repete mardi.


Soulagement rapid
pendant
ces jours critiques



Sare doueur
centre toute douleur -


entre les Etts Unis et I'Eu
rope en cas ole pdnurie pro
;ongee. Seion le President
Carter, un a!Pel a ces ac-
cor6s couterm, a ux Etats
Unis environ 1,5 u,-ir cent
de Ieur cousommation quoti
dienne.

La seconoe retsiCe dans at
titude de I'Arabie S:-oudile
qul. apris i'arret Ges expoi
tatlions tirinennes, avait par
te sa production de que!.
que 8 millions de barils paz
jour a 10.5 millions mais 'a
ramenee en Ja\ivier a 9.,
millions.
Une certain tension sest
imnifestee atr ours deo: de
iiers mois entire Ryad qul
a accueiti- sans aUcmiin sn
,nousiasmc lts resultats ou


Pour $ 170.00


decouvrez : Carthagene Baranquilla-




Medellin Bogota




Pour $ 20.00 de plus



allez jusqu'a Call


CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGES


OU APPELEZ




AEROCONDOR
LA -,iNE AFRIPP"" '- "" -. ,c


2-0101 2-3675


Angle des 'ues Pavde et du Peuple. AT


,/.'II ER Les EMats Unis face A une p~nurie


I )


L ~


-00WOO


PAGE 3 "


I


.-. K& NUVZUJBTJCPE


JEUDI 15 FEVRIER 1979


-


---j~KO~





PAGE 4 JEUDI 15 FEVRIER 1979


NOUVELLES DE L'ETRANGER


IRAN:
I''OUtlNITURE DE
PIUITIiOLe AUX ETATS
IUNIS DECI('ARATION
I) UN )IPl.OMATE
IWANIIN
NEW YO1K -- AFlP)
lie ltii\'! 'I"lsa Iranian
V:l ri)"'rp I ra s'vs xporta-
tIlons d pelt role vers Is's
Elatus tiuns. sl Washington
1nlt p)rite d'e bonnie vo-
lonto, ii l' gard du regime
dc I'Aylatollahi Khomenvy,
a declare mercredl is lar
Chalne d( television amerti
calnc ,,ABCt un diplomat
irranlen a i'lrmani, parler aiu
ions du nouveau gouverne
meant.
Ce diplomat. M. Shahriar
Rouhanl. 29 ans. qui se dit
prte-parole des diplomats
irnni'ens auix Etlas Unis. a
affirm6 que la production
de petrole devrait mrarrer au course des dix se
mains a venir, et, deux on
trois mois plus tard. retro
ver un niveau suffisantl,.
Parmi les signs de (bon
ne volonte, des Etats Unis..
M. Rouhani a cite l'aban-
don de tout plan visant is
tenter de renvs'rser d'ici
quelques annees I'Ayatollah
Khomeiny.
-Au lieu de moderniser
nos appareils de torture. no
tre police secrete et notre


arm6e, les Etats Unis au-
ralent du moderniser notre
agriculture, notre. sysitmea
iducatll', nos logements, no
Ire mndeclin, otac, a ai10ut6
I dilplomnates, qul a pIrels6:
-Nous avons besoin de la
Itchnohl | amtricalne.
Maintenant. que le p6trole
Iranien est entree nos mains,
ii doltt i.re product pour le
blen du peuple>a.
.x x x x

DEuLARATIONS
DAYAN :
REACTION DE M.
BOUTROS GHALI
BRUXELLES -- (AFP)
La declaration du Minls-
tre israclien des Affalres E
trangeres, M. Moshbe Dayan,
concernant l'organisation
de la liberation de la Pales
tine marque le debut d'une ere
nouvelle dans la recherche
d'une solution global a la
crise du Moyen Orientb, a
declare mercredi a Bruxel-
les M. Boutros Ghali, Minis
tre egyptien des Affaires E
trangreres.
Si cette declaration est
conficrnee. a-t-il precise au
ours d'uin conference de
press, C'est le debut d'une
Ore inouvelle permettant a
I'Egypte et a Israel de sur
nmonter les difficulties qui
ont empecha jusqu'a pre-


sent une solution global de
la cruise du Moyen Orlent.
Los evdnements d'rah,
a-t-1l ajoutd, craent un
n o y a u d'lnstabill -
1,6 dans cette partle du
mnondeo et compliquent los
n6goclations en course entire
les deux parties.
Ntanmolns M. Boutros
Ghall s'est d6clar6 optnimls
te quant i. I'lssue des nd-
gociations entire 6gyptiens
et Isradliens. aM6me si le
chemin, de la negociation
est encore long, une con-
fronrtation uil a durfe tren
te ans ne peut se rftgler
rapidement(:..) j'al foi dans
le processes de paix. Si oc
continue ih negocier on
pourra surmonter les obsta
cles avec de l'limagination
et de la gtnerositte.
Apres la signature d'un
Traite de Paix, a expliqut
M. Boutros Ghali, la solida
rite arabe finira par sur-
monter les actuels conflicts
interarabes. Enfin, le Mi-
nistre a estime que el'or-
ganisation pour la Libera-
tion de la Palestine> (OLP)
n'etait pas le seul reprasen
tant du people palestlnien.
Les accords de vids a-t-il rappele. pra-
voient que les palestiniens
de la Bande de Gaza et de
la Cisjordanie doivent en


Ecole de Commerce Julien CRAAN

AVENUE CHRISTOPHE 8 RUE 6

Inaugure au mois de Mars prochain les Cours suivants:

a n) COMPTABILITE AMERICAINE (Cours Intensif) :

ler Cycle : Mars a Jutllet.

S2me Cycle Aofit A Decembre ou Oct. ar Fev.

Sb DACTYLOGRAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10 moia

c) ANGLAIS

S di IBM KEY-PUNCH, Rue du Magasin de I'Etat No. 89.


RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS tous les jours sauf le Samedi et les

Jours fries a 1-ECOLE DE COMMERCE JULIEN CRAAN, Avenue Christophe et
Rue 6, de 8 00 du matin h midi et de 2 .00 a 6 30 du soir. -

3BOOOOOOOOS s'

p
a

p
D,
S
P
B
sl
q
le
r(
q
o
s0
r,



f
t

s
r
s
d

d
r


I
1
p


premier lieu 6tre associs mi
u processes de ,palx. gli
*t x x1
DECLARATIONS qi
3AYAN.: ri
CEPTIC1SME DE LA m
RESISTANCEE vi
ALESTINIENNE m
EYROUTH, (AFP) A
Les declarations de Mdn- r6
leur Moshe Dayan selon les i
uelles sl'OLP n'est pas seu le
ement une organisation ter Di
oristes mals u'on ne saurait ignore. tic
nt 6te accueillies avec r6- Ft
erve et scepticisme par la n
6slstance palestinlenne a ci
leyrouth. M
sa
< nent change, de position, 11
aut avant tout qu'ls se re r
tirent des territoires occu-
p6sa, a declare i 1'AFP un
'orte Parole de 1'OLP qui a
oulign6 que les propose du
Ministry Isra6lien des Affai
es Etrangeres avalent W6t
uitvis presque aussitot d'un
dementi official cOncernant t
in quelconque changament (
t'attltude de 1'Etat Juif par
rapport I 1 OLP. b
Pour qu'll y ait change c
ment authenttque, it faut
aussi, a ajout6 le .Porte-Pa
role, qu'Israel <,reconnaisse
les drolts natlonaux du peu
pie palestinlen ainsl c quet
l'organisation de liberation
de la Palestinea.
Dans l'entourage de la di
reaction du front D6mocrati
que de liberation de la Pa-
lestine (FDLP de Monsieur
Hawatmeh), on admettakt
Mercredi que lquelque cho
se de nouveau,> venait de se
produire mais on ajoutait
immediatement qu'i ne s'a
gissait la que d un movee
ment tactiquea.
Les declarations de Mon
sieur Dayan, ajoutait-on de
mme source, sont a rappro
cher des erivelations,> du
Department d'Etat sur les
tortures de Palestiniens par
Israel. Elles interviennent a
un moment ot les milieux
Isratliens les plus pro-ameri
cains craignent que l'incen
die Iranien ne s'etende et
n entraine une radicalisa -
tion general de la region.
<,I est symptomatique, di
sait-on encore, que ces mi-
lieux realisent que 1'el6 -
ment principal de destabi-
lisation demeure au Moypn-
Orient la question palesti-
nienne et qu'en consequen-
ce ils fassent montre da.
vantage de souplesse en lais
sant croire quil y a desor-


ils une possibility de r6 p
ement*. pi
ell est probable. remar- "cl
ialt-on entln. que les ame d'
cans et leurs aillk-s vont
aintenant s'efforcer de dl 'i'I
ser a nouveau le mouve- a
ent Palestinilen'. cc
pprkciations pour le moins tc
serves done, mala 11 est ni
noter que 36 heures aprds $S
discours du chef de la s ;
iplomatle Isra6lienne, les n:
us importantes organisa 1f
ons palestiniennes (Fatah, m
MLP, FPLP, SAIKA etc...) fi
'ont pas encore rdagi offl le
element aux propos de h
[onsieur Dayan qui font L
ans aucun doute l'objet
'un examen minutieux. n

L'AMBASSADEUR DES c
;TATS UNIS A'
TEHERAN
WASHINGTON -- (AFP)
M. William Healy Sulli-
'an, Ambassadeur des Etats
Unis a T4heran, don't l'am
bassade a 6td aftaqude mer
;redi par un commando de
combatantss du people f6.
layin, (marxistes l6ninis-
tes), est un coups durs disent ses a-
nmis.
Pendant quatre ans (1964
69) il a dirig6 avec le titre
d'ambassadeur extraordinai
re et pl4nipotentiaire l'am
bassade des Etats Unis a
Vientiane, a c o n -
trole e i f a i t, d e
son poste, toutes les opera
tions militaires secretes
lances depuis le Laos par
les amdricains centre la
piste Ho Chi Minh et cer
talnes operations de com-
mandos sur les arrltres des
nord vietnamiens, y corn
pris certaines d'entre el-
les lancees en territoire du
Vietnam du Nord.
Apres le Laos M. Sullivan
est nomm6 sous Secr'taire
d'Etat Adjoint pour les Af
fires du Sud-Est Aslati-
que et du Pacifique en
1969. avant de devenir am
bassadeur des Etats Unis
aux Philippines de 1973
a 1977. II avait 6te nomme
d Tehdran depuis cette da
te et 6talt devenu un ami
personnel du Chah qu'il a
longtemps fait soutenir par
le gouvernement americain.
M. Sullivan est devenu
trds vite un specialist de
I'Asie du Sud-Est tant corn
me Conseiller a la Mission
americaine 1I'ONU de 1960
a 1963, que comme conseil-
ler special et sous Secr4tai
re aux Affaires Etrangares


our les affalres polltiques, ne
uls come conselller sp#- ma
al aupres du Secretaire tor
Etat en 1964. tic
Nomm6 en 1984 second A ge
Ambassade des Etats Unls ob
Saigon II en profilte pout
ntilnuer a s'inttresser .'E
iutes les questions cancer or
ant i'ancienne Ind6dhine.. lit
a connaissance du fran- Pa
ais favorise ses contacts a
on seuleinent avec les t.e
Ytommes politiques locaux m
nais avec les communautes "ce
rangalses lackles et amtne si
e Departement d'Etat le .p
ommer Ambassadeur Au li
Laos. pE
L'A'hbassadeuir iSulli'va 's a
n6 le 12 Octobre 1922 dans s
'Etat de Rhodes Island et
a servl pendant la guerre
dars la marine amdricalhe.
xxxx
MORT DUBS :
REACTION CARTER
WASHINGTON -- (AFP)
Le President Carter s'est
declare schoqu6 et atttist6e
par le hieurtre de 1'Ambas
sadeur des Etats Unis a
Kaboul, M. Adolph Dubs.
dans une declaration pu-
bnee mercredi par la Mai-
son Blanche apr6s le d6-
part du President pour l1
Mexique.
coute la vie a prive ce pays
de lun de ses fonctionnai
res les plus compntents,
pursuit la declaration pra
sidentielle.
riere, l'Ambassadeur Dubs
a fait p 'euve d'un ddvoue-
ment exemplaire pour r-
soudre des problemes parti
cullirement difficiles. Ii est
mort comme il avait v cu
au service de notre pays...
La facon don't il est mort
conforte votre decision de
letter centre ce genre de vio
lence insensree>, conclut le
communique pr6sidentlel.
xxxx

MORT DUBS :
LA VERSION DE RADIO-
KABOUL
ISLAMABAD -- (AFP)
Quatre terrorists arms
se sont empares de I'Ambas
sadeur des Etats Unis a Ka
boul, M. Adolph DUBS et
lont ensuite tue, a annon-
ce mercredi soir Radio Ka
boul captee a Islamabad.
La Radio a precise que
les quatres terrorists a-
vaient ete tues l'ac.tion des forces le secu
rite qui tentaient d'obtenir
la liberation de M. Dubs>.
La these officlelle afghan


falt pas mention des de"
indes faltes par Washing
in pour obtenir la llb6ran-
on de M. Dubs sans usa-
de la force, notent les
servateurs.

'atitre part au molns une
ganisatlon d'opposants pc,
iques afghans r6fugiLs au
akistan, le sJmlai-Islamlb
pour instantt decline tou
respon'sablllt dans ce
eurtre. Un porte-parole de
itte .organisation, don't le
ige est a Peshawar, a ex
rim6 la crainte que cette
affaire n'alt t6 tomeht6er
ar des communlsiaes pour
iscrediter les rebelles mu-
ulmans afghansi.
xx x

VISIT EN IRAN DE M.
YASSER ARAFAT EN
PREPARATION, SELON
UN JOURNAL
KOWEITIEN
Koweit -- (AFP)
Unte delegation palesti-
nienne de haut niveau se
rendra dans les qtinze pr(
chains jours en Iran pou:
preparer la visit de M.
Yasser Arafat, Pr6sident di


I


l'Organisation de Libera-
tion de la Palestine (OLPi,
antidnce mercredl le jour-
nal koweltlen
Citant 8'e6s srifces 'ales-
tinlennes, le journal 'r&ci-
se que 'ctdte visit repon-
drait" a une invitation'
qu'aurait fate 1'Ayatollah
Khomelnv a M. Arafat. Le
quotidian aloute quea ce
dernler proflteralt de 'cette
visit pour ouvrlr un bu-
reau de I'OLP a T6heran.
Ce bureau serait irstallt
ans ls les locaux d consu-
lat Isfisdiieh 's.'acca'g par
les iihanifestants au course
des derniers 6vlnements.


ow mmol0=MR MR


BERNARD GORSKY, GRAND CONFERENCIER -

CINEASTE DE LANGUE FRANCAISE


p'rsente

UN TRES BEAU FILM EN COULEURS':


-,LA GRANDE WARRIERE DE CORAII

AUDITORIUM DE L'INSTITUT

FRANCAIS

Venrdredi 16 fevrier 1979

Entree 16 h 30 Scolaire : 3 Gdes.

Entree 20 heures Grand Public : 15 Gdes

Pendant 1'entr'acte, Bernard GORSKY dtdicacers

ses ouvrages :

(La grande bairiere de Corail>


cL'Atollr


Coralliens


-iJr~ 00sr/r// =r,~ ~ ccr~~/,


nUipob



~quii! -


I~rr


AiL'AUIDE


CHEQGUER PERSONNEc:


BANQUE ROYALE DU CANADA)


--0ou nous avons la solution


^j^a/e4 e/1fla *e ^

_'~ nc~w ou-----------------g a~~~ mm-~ aI-C -----l


@-

i





















PAYEZi
Am .. ...., ft Milk



DEU.KMAIS, ,., .
I DESORMAIS\


.rrr,/rzJ'~z~YJ'/N~/~/~%%l~-~lJC~P~l~lJ 7//////~K(~Cd-/J


v~c '--------------------rrJ~Jlr~n~c,*r/rr ir/,~vr/~v/,//rkr~rzr/r,,,///~,/~/////~


u~3~nuAcm-~r~b~ua~uu~mm~wruU~oa~u






JEUDI 15 FEVRIER 1979


Iran / Etats Unis: Ielaration .de M. Hodding Carter


PAGE 5


DANS NOS CINEMA..


Washington -- (AFP)

Les ELat.s U1nis olt enKga
16 dies coni tats aver I'
noliveiiu gOIer-e1n1imeii I ti-
lt'en poiur fl ciliter 1' lvariiau
liml de ses ressortissants en
'ore) i\ Tdhdran, a Indiqul
Inrcredrdcl niaith Ie porte-pa
role du Ddpartemnnt d'E-
int M. Hodding Carter, a-

pros 1'occupatlon momenIta
noe d 1'Alilbassade amnril
caine a Tdh6ran.

Por I'lunstant, lndique-1-
on d'autres sources de 'Ad
minisatration, les Etats U-
fiis n'envisagent pas de di
pdcher A Teheran les ren-
tprts de smariness envo-
yes deputy dimanche en

position avancde en Euro-
pe. Mats 'on soullgne que
la situation est actuelle-
ment try's cfloue, et que
:les plans d'urgence sont


ctudl6s.

M. Hoddin, Carter 'a oar
allleurs ex1irinid les refiidr.
elements et, la satisfaction
du government amniricain
devant l'interventlon seffl-
care et rapides des autort-
tes Iraniennes pour rtabllr
la situation A l'Ambassade.

A texcpltion des deux
tmiariies legerement blesses
lors 'de attaque cd1tre
l'Ambassade, tous les amrri
cains qul s'y trouvalent
sont sains et saufs. Indi-
que-t-on au D6partement
d'Etat. On precise qu'actuel
element ils ont ete regrou-
pes dans trois endroits dif
ferents, a la residence de
l'Anfibassadeur, M. Wllliaol

Sultivan', et dans des difti
ces controls par les parti-
sans de 'Ayatollah Khomei
ny. mais d'ouo ils ne pour-
raient sortir.


On ajoute que l'Ambassa
de est mainitenalu tr's s6-
vrlmtient. ardde et dlu'll
est trds difficile d'y pdh6-
rer. Le courant et Ie t616-
phone ont 6tW coupes, mals
le D6partement d'Etat de-
meure en contact avec M.
Sullivan.

Des. que' l'attaque dirlgde
contre la mission diplomgti
que americalne a Wtd con-
nue' a" Washington, le Se-
critaire d'Etat, M. Cyrus
Vance, a, ali milieu de la
nuit, gag'n6 Ie centre d'op6
rations special du Ddparte-
ment d'Etat 'qu'll n'a quit
te qu'au petit imatih pour
accompdgner le President
Carter dais sqns voyage of
ficiel au Mexique.

C'est M. Vance lul mme
qui, au milieu de la nuit,
a mis le President Carter
an courant ce l'attaque


Offrez-vous un cadeaux precieuxl
Debutez le 23 avril dans une ambiance
ieune et dynamique


irgt Sc@l, Que recherchez-vous?,


~ Des responsdbihtesfDe raurtoTDe iorgen yUne
bonne ambiaronce de traovol Une personnel Qu' vO
enfin vous pprcoer vote potron S--


first school
S vous permet d ermtbrosser une cornere qui vous op-
c.ortero tout de ,oie' t sez note cotalogue et
S lccuvrez poUrquoi les dCplOmTs ifrst school- Ont,


\SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE7
1 16 mois le soir et 9 mois le martin fr
(MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION]
X Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois r

( FA ITES VOTRE PREMIER PAS VERS LE SUCCESl /
Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 /
First School, ]a ou commence votre succes'-










*0 NOVEL HORAIRE




MIAMI vol quotidien Depart ; 9.55 a.m

SANTO-DOMINGO vol quotidien Diart: 6.2- p.m

A partir de Miami,.. Le monde a votre portie)





L'experience fait toute la difference

CONSIFLTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL EST UN EXPERT


lance co\tre l'Ambassade.
Pendant quelques li'.-ure" It
Chef de la MATsdin Blanche
a envisage de demnndo' atu
Secrdtalre d'Etat de demeu
rer h Washington pour y
suivre la situofon. Mats a-
prds la reprise en main do
I'Ambassade, M. Carter a
preferd maintenir son pro-
.gramme prdvu et emmener
M. Vance au Mexique.
Durant I'absence de M.
Vance, son interim sera as
sure par le Secr6taire d'E-
tat Ad~olnt, 'M. Warren
Christoaher.

Avant sdn depart, Ie Se-
cretaire d'Etat, a, dans u-
ne court declaration, sou
lignu son horreur devant l'assassinat
par un grupe terrorist
de 1'Ambassadeur des E-
tats Unis a Kaboul, M. A-
dolph Dubs. aCet acte bru
tal de violence, a ajoutit
M. iVance, ne fait que con
firmer notre determination
A oeuvrer pour eliminer la
violence gratuite qui mena
ce la communaute mondia-
le,>.


IRAN :
L'INSECURITE
INTERIEURE

Par Safa HAERI
TEHERAN -- (AFP)
Aux tries nombreux problem
mes, de nature diverse.,
auquels le tout nouveau
cabinet provisoire islami-
que iranien doit faire fa-
ce s'ajoute celui de 1'ins
curit6 intdrieure, question
beaucoup plus pressante,
beaucoup przs inquidtante
et dangereuse.
Parmi les dizaines de mil
fliers de personnel armies
depuis samedi, beaucoup
sont des prisonniers de
droit commun, lib ris du-
rant le week end par la
population.
Si les organisations de
commandos, telles que les
< dayin,, posent le problnme
des actions de guerilla, des
milliers d'hommes ddpour-
Vus d'argent aprds des
roois de chomage, la ferme
ture des usines et des com
merces, repandent la ster
reurs dans les villas, dans
les campagnes et sur les
routes

DejI, des voitures et des
Lutobus ant ete attaqu6s el
es voyageurs devalises pai
des bands armies.
A Teheran, des homme,
arms attaquent les resi-
dences des quarters chics
du Nord de la Capitale, err
portant tous les objets de
valeur: tapis luxueux, bi-
joux et oeuvres d'art.
Des depots de boissons al
coolisees. denrees qui se
font de plus en plus rare
et qui connaissent ddjia un
march noir tres profitable,
wnt etc attaqucs et lei
stocks emportds.
Pendant lattaque d'une
prison de femmes, les bi
joux et objets de valeur ap
partenant aux ddtenues ont
etc vols.
Pour rdparer des cohdui-
tes de gaz a Chiraz, a
1.000 kilometres au Sud de
Tdhdran, des specialists
ont etc ddpechds sur les
lieux en hdlicoptlre et la
radio doit demander sans
arr6t de ne pas tirer sur
ces appareils.


Des paysans se sont em.
pares des propridtd luxueu
sea qul o1iigent la nr0le- fcs
plerine ol se trouvant i
lint6rleur de la fort au
Nord de la Capitale. Sous
pr6texte qu'lls sont les pro
pridtalres veritables des ter
rains, 11s d6clarent nulles
et sans valeur toutes les
transactions effectu6es sous
sl'ancien rfgtmez.

Sous covert de chasse
aux 4Savaklsd (membresde
la Savak, ancienne police
politique), des masons ont
6te attaqudes, pillles, Incen
dices, des personnes ont 6td


(Suite de la lere page)
Tu avais vieill !
Tu disr's n'&tre plus
Le meme.

Avec ta bare hirsute,
Tes cheve,.x en ddsordre,
Tes vetements grotesques,
Tu ressemblats plutot
A un toque humaine t


Tu t'en al;is pourtant
I.e coeur bourre d'espoir-
Un peu d'appi6bension
Sans douate
F.t tu forsais des reves,
Des "(ves audacieux...

xx 7 x

Tu al.ais retrouver'
Une femine que tu aimais,
Et ton unique fils.
11 Etac iout petit
quand airiva tau misaventu
re !

'X x x x x

. Les retrouver I
Chercher du travail,


LI


arr6tdes (parfols exrcutitees
sornmalrement i.
Des paysahs se sont em
paris des propriltis luxueuz
ses qui longent la rter Cas
pienne oi- se trouvanit a
l'intdrieur de la fort au
.Nord de la Capitale/ Soils
prdtexte qu'tis sqnt l s pro
pridtaires v6rltables des ter
rains, ils declarent nuiles
Toutes lea casernes, tous
les postes de police, de la .
gendarmerie ou *de 1'armie
qui avalent te attaques
pendant les deUx journ6es
de la ir6volutiona, Le week
end deinier, ont subt des
pillages systimatiques.


Epouser la mere,
Elever le fils,
N'etre plus le mime,
Avoir une vie range,
Oh cela tu ~e vou.a's !
x x x x

Mais ce que tu apprise
Une heure apres
Te rendit presqaie foua
Celle vers qil tu allaisi
Avalt 6pous6 un autre,
Etait part'e pour I'Atranger,
Avec ton fils Auss-..
x x x -3

Que veux-tu '?
On attend pos ,douze ans
Uri prisonnier !
Quand on a par surcroit
Un enfant ?ur les bras t



D6cu dans cet ultime espo'r,
Battu comme un chien,
Tu t'en alias c"r-l...
Poursuivi par ce cruel destiri
Qui avait fait de tol
Cette locue humane t

Mme Marcel CARDUCCI


BISTROT I


II
I














I


IIALE DU JEUDI


agency lidgeolse ce qui,
crolt on savoir, donne une
indication precise quant b
leurs ortgineBa.


,_-~ ----------- -------1111111~


fols champion de RFA et
quatre fols vainqueur ..d,,
la Coupe d'AlUemaEgn.


MAMt CdIft
Jeudi i 86h et 8h
ADIOS CALIFORNIA
Entrde 0. 4.00 et 5.00



-Cin6 TrIomohe
SALLE I"
XICA DA SILVA
SAILE 2
1 1,50 2;00
LA RAISON D'ETAT

SALLE S
S 2;00
FIST.

sALLS A
$ 1;5Q
KING CREOLE


Rex Thittre
Jeudi 12h 2h 4h 6h ,8h
10h
TAMO LE MOINE
BOUDDHISTE
Avant 5h G. 1.50
A partir de 5h
G. 3.00 et 5.00


IMPERIAL
IMPERIAL I K

VENDREDI 16 FEVRIER '79
12 h 2 h 4 h
6 h n 10 neures
LA CASTAGNE
Odes. 5.00
Gdes. 8.00

IMPERIAL 1

VENDREDI 16 FEVRIER 79
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 heures
LE GENDARME
SE MARIE
Gdes. 5.00
G 8;00

IMPERIAL ID

VENDREDI 16 FEVRIER '79
12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 heures
UN MOMENT
D 'EGAREMENT
Entree G 5-00
Entr6e G. 8.00
XXX



Jeudi 12 h 2 h 4 hres
Entrie G. 1-50
6 h 8 h 10 hres
Entree G. 2-00 et 3-00
A L'AUBE DU 5eme JOUR
UN MOMENT
D'EQAREMENT
SALOPARD EN ENFER
LA FEMME DU
DIMANCHE
Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 hres
CA VA ETRE TA FETE

ARRESTATIONS AU ZAIRE
DE TRAFIQUANTS
D'ARMES
KINSHASA -- (AFP)
Un home convaincu de
traffic d'armes au service de
la subversion, et porter
de passeports. l'un italien,
t'autre beige, a ete arr std
mardi au Zaire par les ser
vices de security, en com-
pagnie de deux complices,
deux cadres zairols, rcvele
mercredi I'Agence Zaire
Presse (AZAP), citant un
porte-parole milltaire a Kin
shasa.
L'agence qui ne revele
pas l'tdentit6 du ressortis-
sant italo-belge, ajoute que
19 mercenaires engagess
pour semer des troubles
dans lEst du pays ont ete
identifiusd .
Selon l'agence, le trafi-
quant d'armes et les deux
cadres zairois, l'un, d6lgue
general de la Compagnie
maritime zairolse (CMZ) et
autre, Directeur de l'agen
ce maritime international
du Zaire (Amiza) ont Iet
arrt6s a Lufu (Ba s Zaire)
prds de la frontidre angolai
se alors qu'ils etaient por-
teurs de documents ecom-
prometatants qtui conflr-
ment des instructions dic-
tees deputls Bruxelles par
des soi-disant memibres
d'opposation au regime zal-
rois et qui prouvent que
par le Canal de l'Amiza et
de la CMZ le sujet italo-bel
ge avail dijat rnussi a in-
troduire des armes et des
munitions au Zaire, L'iden-
tlt6 du sujet italo-belge n'a
pas dte rdvdlie mais l'a-
gence indique que ces trots
personnel pourratent otre
prochanement prdsentes u
la press et au public au
cours d'un rassemblement
populaire.
La niationalite et ildenti
te des 19 emercenairess
gence iiidtlque qu'tls obdis-
n'est pas pricnsde mats l'a
satent aux ordres de cer- .
tains groupuscules strangers
qui appuient les soi-dlsants
membres de l'opposltton zal "
rolses. Efle souligne que
,les billets te l' Sabena
dont ils sont porters out
6t6 tous achetes dana une


RESTAURANT -- PIZZERIA -- BAR .

CREPERIE


-ToUS les jours-

Service Bar -- Restaurant de

Midi a 1 h du matin non Stop


Tous les soirs-

DINER DANSANT

Avec .Bistrot Combo))

gas e3IueMP Musiciens

CHAQUE MARDI SOIR ET

VENDREDI SOIR

<>


Soiree spectacle avec les

Artistes du Bistrot


LE BISTROT

Votre Rendez-vous Tel 2-1805,
---ocoaooeoc<%iocooooooscea'-iorce


Les fabricants de FRUITANA




ont cape pour vous




toute la saveur de nos fruits




et lont restituee intact



dans des jus au gout naturel.


-- W &ON W N -


Jeudi a 6h 30 et 8h30
AMBULANCES TOUS
RISQUES
Entree 0. 1.50 et 2.50


CAPITOL
VENDREDI 16 FEVRIER 79
CAPITOL I

11h45, 1h45 3h45, 5h45 'h45
9h45
UNE FEMME LIBRE
Avant 2h?0 G1 3:00
Apres 2h30 G 5:00

CAPITOL n

VENDREDI 16 FEVRIER '79
12 h, 2 h, 4 h
6 h 8 h 10 heures
LE GENDARME DE ST
TROPEZ
Avant 2 h 30
Entr6e G. 3-06
Apr6s 2h30 G. 5.00

CAPITOL III

VENDREDI 16 FEVRIER 79
12h 15, "-LIn
4h 15 6h 1I
8h 15, 10h If
LE CYNIQUE, L'INFAME
ET LE MECHANT
Avant 2n3C u. 3.00
Apres 2h30 0. 5.03

CAPITOL 4
VENDREDI 16 FEVRIER 79

11h45 1h45 3h45 5h45
7 h 45, 9 heures 45
BRUCE LEE
L'INVINCIBLE
PRIX UNIQUE
Gdes 5.00
x x x x

Paramount
Jeudi 12 h b h 4 hres
Entree G. 1-50
6 heures
Entr6e G. 3-00
FUREUR DU DRAGON
8 h et 10 heures
Entree G. 3-00
CORPS A CORPS

Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 2-00
6 heures
Entree G. 3-00
8 h el 10 hres
Entree, G. 3-00
LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIR
x x X x

Cine Senegal

Jeudi--- 6h1-et 8h
PERVERSITE
SUEDOISE
Entrde G. 1.50 2.00

x xxx

D- Luxe Anto ClnW
Jeudi 7 h et 9 hres
Entrle $ 2-50
CA VA ETRE TA FETE
Vendredi 7 h et 9 heures
Entree $ 1-50
LE JOUR DE LA HAINE



RANCHO CINE
Jeudi
LE RENARD DU TANGER
X x x I

Auditorium
Jeudi a 7h
Z 55 MISSION
DESESPEREE
Entree G. 2.00

FOOTBALL
GER MUELLER
VEUT HITTER LE
BAYERN MUNICH
MUNICH -- (AFP)
L'un des meilleurs bu-
teuts du football ouest-alle
mand. Gerd Mueller, a faith
au Bayern Munich de son
intention de resiller avec
effet immidiat le contract
qui le lie a ce club jusqu'en
juin prochain. Dans una
lettre-au president du Club
rendue publique mercredi A
Munich, le joueur fait no-
'tamment 6tat d'un profound
disaccord avec 1'entraineur
Pal Csernal.

En faith. des rumeurs cir
culaient dans la capitals
bavaroise faisant etat d'un
prochain depart de Mueller
pour les Etats Unis o0 un
club se serait assure pour
800.000 marks par an len
viron 180.000 FF) ses ta-
lerits. Les instances du Ba
yern Munich, actuellement
einqu'inme du championnal
de RFA, se prononceront
la semaine prochaine sur
lI deinande de leur toueur.
Apres Beckenbauer, 1I
Bayern perdrait ainsi uih
de -ses meilleurs joueurs
Qerg Mueller faisalt partle
du vainqueur de'iSa Coupe du
Monde et du champlonnat
d'Europe des Nations. Sh-
Itctionn6 62 Thols en dqulps
natlonale, Gerd Mueller a
blen mdrlit du Bayern, ses
buts ayant permits au club
d'etre trols fois champions
d'Europe des clubs, quatre


~Y/~/,///r~-~//s/rs,,,,,,,,,,,,,,


c~y//~/~c//~//r/r~/z//l/r//////r~c/rr///


~C~E~;rl;rrc/~;ncrl=u~p~pryrr~r/,l~3-%r y






-' JEUDI 15 FEVRIER 1979


DAiYLX Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


liEMERCIEMENTS
Les lamiilles Braun. .la ,
ger, Reimners remnereient
blell sincelucreint tou, les
parelits, allis ei :lnmIs tant
(de Port-iau-Prince qut de
1 stranger qui leiu t ot te
ioigtet tiant dc marques de
sympathies i l'occasion' de
Ia mort de leur regretted
Frltz Braiin. enleve a leur
aillection le 25 Janvi-r. 1979
c! les print de croire en
ur puionide gratitude. 152

REMERCIEMENTS DE
Me. GERARD CH.
BEAUBRUN
Maitre Gerard Ch. Beau-
brun clu a 1 unanimitye pour
Iis 12 bureau doe vote de
la CircliMsc-ription de Leo-
gaiie. tient a remercler ses
iiartisans et electeurs pour
la reussite total aux elecc
(ions Legislatives du 11 F6
vrier deroul6 dans l'ordre, la
di.s'iplliinc I iiiiio et ci paIuix
(0e renercieineoits solt a
dIr'.sss a 1 elite pesanlte de
la cite d Aiiauaoia qlui a
l;WI( lallWce.iLu autour de lui.'
1i. liOt lOUt auiitsi blt n aux
Lc'idcrs dni 13 section. ru-
raii,, it du Qiiarti.Pr de
Tii un aiux electeurs de la
V'-ief de Leonane a la popu
la~nlil de 13 Sections Rura
T". a ia comnmunllaiute de
Trouin qui onil coniiilie
tut.e lellur's forces pour I,1e (
dui 11 Fevru.,r unlle ournIee
d Potlheose qui restera ;rnl
vc, dans !i nienmoire des Ci
iii"'l, Leoganlaus.
I! remercie d une facon
ipreile tous les proprlelait-
rti ci chauffeurs de voitii-
't",. climionnettes. Ca -
ill" iiS Bascules. Tr'ileurs
c" ia Societe Marumni et Kans
k; Met Ki qui ont blen


INIVEAU REQUIS secondd)

(Places limitees a 35


CARNET SOCIAL


voulU liil preter letur con-
cours gratuit pour le trans
port rapide des votuants et
la bonne march de sa oa-
talale c lectorale.

I1 talent aussi h presenter
ses compliments aux agents
de FAD H et du Corps de
la Milice pour leur compor
tement Impartial et impec-
cable. A ceux qui, directed -
ment ou indirectement 1 ont
aide a triompher aux urnies
c est du plus profound de
son oeur qu il leur presen-
to ses remerciements it de
made ii taous de croire a son
devouement. I1 espbre que
come 11 Fevrier la ptpula
tion demeurera unie pour
1 epanouissement d-u Je: -
Claudisme Civilisateur e* le
Developpement de la lore
Circonscription de Leoga -
ne. 1,52
x x x x
Deces de Vve
Jean Laraque
NEE JOSEPHINE AMARY
Les Pompes Funebres Pa-
ret-Pi-erreLouis vous annon-
cent lI deces survenu Di -
mnlanche en France de Veu-
ve Jean Laraque nee Jose-
phine Amary.
A ses enfants : Doclcur et
Madame Yves Laraque, Doe
teur Jean-Michel Telbom -
me et' Madame nee Micheli-
ine Laraque, Monsieur Sa -
myr Chelbi et Madame nee
M5yrna Liraquei. Monsi,'ur
Jean-Loup Martinez et Ma
dame nee Gisele Laraque,
Monsieur el Madamne Philip
lie Laraque. a tous les autres
pajrcits et allies, nous padres
sons nos vives sympathies
Les obseques de la regret-
tee defunte seront chantees


ce Jeudi 15 F6vrier en Fran
cc ohi aura lieu l'inhuma-
tidn. 152
X X X X

Decek de Mme Vve
Etienne Prophete
NEE FRACINE BLAIN
A N. Y.
Port-au-Prince, le 15 F6 -
vrier 1979
De New York nous est par
venue la triste nouvelle de la
mort de Madame Veuve E
tienne Prophdte, noe Fran-
cine Blain survenue le Mer
credit 14 F6vrier ecoulM.

Condoleances a ses en -
fants : Monsieur le Docteur
Edner Prophete et Madame;
Ingenieur Etienne Prophe -
te et Madame; Ingdnieur
Ernst Prophete et Madame;
Madame Gisele Prophete;
Monsieur Andre Dorsaln -
ville et Madame noe Ray -
monde Prophete, Monsieur
Menes Desrosiers et Mada-
me nee Renee Prophete; Mon
sieur Omer Bosse et Mada-
me noe Anne Marie Propht
te; Monsieur Jacques La-
joie et Madame nee Solan-
ges Prophete; a sa soeur
Madame Veuve Wilbert, Nep
tune nee Lina Blain; a sa
belle soeur Madame Louisi-
ne Prophete; a ses petits
enfants : Ronald, Marie Jo
sd, Mona, Marlene,' Cylotte
et Gerald Prophete, Daniel
et Frantz Prophete, Loren-
ce, Dominique et Christo -
pher Prophete, Gilene, Ed -
win. Antsy et Feder Jo -
seph, Jean Robert, Andy,
Raymond, Patrick et Renald
Dorsainville, Marie Carole,
Mari.e France et Michael
Desrosiers. Nadine, Bernard
et Maxo Bosse, Sandra el, Jo


HOTEL ROYAL



SHAITIAN! |




Tous les vendredis




a I'heute du lunch, au bord de la piscine,


presentation des models de sa collection

par CAROL



plus un menu special

mis au point par le Chef ANDRE.



Rendez vousVendredi a 1 hre. p. m.





Au ROYAL HAITIAN!


PROGRAMS IN...

AIR CONDITIONING

REFRIGERATION


\
De6butez le
19 mars 1979

FAITES VOTRE ler PAS
VERSLESUCCES
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

<2-3508
2-4755


Reconnue d'Utilite Publique


S/ SIEGE SOCIAL 516 MAIN St
EAST ORANGE NEW JERSEv
( APPROVE PAR I ASSOCIATION DES UNIVERSITES
^'--. -- -- -----,----JllECOLES.ALUXLUkS A


slane Lajole; A sa niece Yo
lande Neptune et a tous les
autres parents et allies at
fectes par ce deull.
Les fundrailles de Mada
me Veuve Etienne Prophete
nee Francine Blain seront
chantees le Samedi 17 Fe-
vrier en course A 9 heures
A. M. a New York.
xxxx
Deces de M.
Christian
Dumoulin
Pax Villa announce le de -
ces survenu le 12 Fdvrier 79
a St Francois de Sales de M
Christian Dumoulin.
En cette pinible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leurs
sympathies a ses enfants Ma
dame F6nelon Anglade nee

Declarations de
M. Moshe Dayan
TEL AVIV (AFP)
Le Ministre israelien des
Affaires Etra-ng&res, M. Mo-
she Dayan, a declare mer-
credi au journal haronoth>l qu'il n'a jamais
l'Organisation d, Liberation
de la Palestine> (OLP)
< de mes dires est que l'on ne
peut igiiorer Ik. place que
1'OLP detiunt en tant qu'un
des facteurs du conflict, corn
me 1'on ni peit ignorer non
plus le role de cette organi
station au sein des pays ara
bes, aupres du President- Sa
date. de la Jordanie et de
I'Arabe Saoudite,c, a dit le
Ministre.
M. Day.an, rrppelle-t-on, a
vail declare mardi devant
les membres du Congres de
l'Union Mondial- des an-
clens combattarts Juifs que
un Etat, I'on ne peut igno-
rer sa position et son role
dans l1 conflict. II ne s'agit
pas uniquement de terrorism
tes et d'une organisation de
terrorists. II y a aussi 1'as
pl'ct civil, c'est a dire les re
fugies palestiniens.,>
a photographer'e) une situa
tion objective,, a precise M.
Dayan aus VeYdioth Aliaro-
noth>.
(Cel,, ne nous Impose pasi
de modifier notre pil:tique
ou de consideier I'OLP com
me un partenlire dans I'e-
veniituelles negocations. Mais.
de meme que. i: y a quelques
annees, je cons'derais que
Mme Goldea Meir avait tort
de nier existence du problem
me palestinen, Ie continue a
peinser aujourd'hui que 1'on
ne peut analyse( objective
ment la situation et en me
me temps ignorer l'influen-
ce de I'OLP dans le monde
Arabe).

,Mcs decl-'rations nous
menent vers la realisation
d'un fait concrete : I'OLP in
fluence la determination de
attitude de la Jordanie et
de I'Ar&'bie Saoudite et ptse
lourdement sur les conside-
rat ons du President Sadate.
II n'en reste pas moins que
j'etablis une distinction tires
nette entire l'analyse objec-
tive d'une situation et l'atti
tude politique qui doit e-
tre respected, a conclu 'le
Ministre.
Les declarations de M. Da
yan sur l'OLP font mercredi
l'Objet de commentaires et
d'ed toriaux dans toute la
press israeienne.
Le cYeliotlh Ah.'Tonoth,,
qui se demand. s'il s'agit
,d'une temprtc dans un vcr
re d'eau ou d'un change-
ment s'gnlficalif dans la po
sition poltique du Ministre,
conclut que trouve a mi-chemin.
I1 ser:dt naif d'attribucs
toute cette affaire a la con
naissEjnce imliarfaite de l'an
glais pET le Ministre qui lui
a fait choisir des terms qui
ne refl talent pas exacte-
ment sa pensde. Il est plus
vraisembiable de penser que
DCyan n'exclut plus la possi
bilitd que 1'OLP represent
les rcfuglos dars les negocia
tions concernant leur ave-
nir>s, dcrit le Journal.
Le tDavars (Travailliste)
qui conteste que eDayan a
fait sortir une fois de plus
un nouveau tour de son sacs
derit que de Ministre a pris
la parole devant les anclens
combattrsts jults, mais, en
reality, il parlelt par dessus
leur tdte, a Carter, a Sadate
et Begin. II a Irisse enten
dre un changement possible
de la politique israelienne
et 11 serait naif de vouloir
-faire croire auon lapsus lin
guae de St, part ou is une for
mulatlon maladroite due a


Hella Dumoulin et Famille,
Madame Antoine David nde
Martha Dumoulin et famil-
le, Madame Louis 'Numa n6.e
Freddrique Dumoulin et fa-
mille, Madame Max Rigaud
noe Marie Ange Dumoulin
et famille, Monsieur Chris-
tian Dumoulin et Madame
nee Solange Th6art et fa-
mille, a ses soeurs Madame
Alfred Monbeleur nee Clai-
re Dumoulin et famille, Ma
dame Edda Dumoulin et fa-
mille, a ses neveux et nieces,
cousins et cousins. Aux fa
miles : Dumoulin, Anglade,
David, Th6art, Monbeleur, et
a tous les autres parents et
allies dprouves par ce deuil.
Les fundrailles de Mon -
sieur Christian Dumoulin be
ront chantees le Vendie ii
16 Fdvrier 79 h 4 heures P.
M. en l'Eglise du Sacre -
Coeur de Turgeau. Le con-
voi partira de Pax Villa Sa
crd-Coeur ofi la ddpouille
mortelle sopxeaer eesap T
mortelle sera expose des 2
heures.

MESSE DE PRISE
DE DEUIL
Madame Veuve Louis Tb
Romain et ses enfants fe -
ront c6dlbrer une Messe de
prise de deuil, pour le repos
de l'ame de leur regretted
Louis Th Romain, en la Cha
pelle Saint Louis Marit. de
Montfort de 1'Institutioni
des Soeurs du Sacre-Coeur
de Tprgeau. le Vendredi 16
Fevrier a 6 heures du soir.


Affaire Leteier :
Pas de revelations
au course du s
proces
(Suite de la lre page)'
cien agent de la Dina (Poli
ce Secrete chilienne), qui a
affirm avoir commit le
meurtre sur l'ordre de la DI
NA et qui a denonce ses comrn
places, des cubains. Trois res
ponsables chilbens, anciens
membres de la DINA le ge
neral Manuel Contreras, le
Colonel Pedro Espinoza et
Monsieur Armando Fernan-
dez sont egalement com-
promis dans 1'affaire

Mais, au course du process,
1'accusation a abandonno
son project d'apporter la
preuve de la responsabi-lits
du gouvernement Chilien
dans 1'affaire. De plus, au-
entre les accuses et I'assas
cun lien n'a pu etre etabli
sinat du general Arturo
Pratt en 1974 ia Buenos Ai-
res pas. plus qu'avec la ten
tati7ve d'assassinat ai Rome
en 1975 du dirigeant Social
Democrate Bernalrd Leigh-
ton.
Des liens dventuels entire
Monsieur Townley ct l',opD
ration Condor,.., organisa -
tion militaire de service se
ciet composer de chillens,
c Argentins et d'Uruguayens
n ont pu non plus etre eta
blis. Monsieur Townley n'a
pas cesse d'affirmer ap course
de cino jours de procts que
seule la DINA avait trempe
dans i'assassiinat d'Oripndo
Letelier.


Petites annonces


ON RECHERCHE

Entreprise commercial d6i
sire employer Reprdsen -
tant de vente. Experience de
la vente et du Marketing
prinfrable. Volture Indlepen
sable

Envoyer curriculum vitae,
rdfdrences et photo A Boite
Postale 1316 Reference D. P

xx x x

WANTED:
Executive Secretary with
experience, excellent typing


skills spanish & english man
datory
High Salary
Oall: 6-2431 6-0361 -
162


A VENDRE

Une proprift6 d'une su -
4erficie 100 x 100 sise sur
la route de 1'aeroport -
Pour toUs les renseighe -
ments Telephonez le 2-0816
de 8 a 1 PM et de 4 a 6
P. M. 192


ON DEMAND


)


1- INSPECTEUR du Personnel

2- SUPERVISEUR Experimente en Machine a Cou
dre Industrielle-

3- COMPTABLE Experimente seulement. Savoir TA-

PER est necessaire.

Bonne opportunity --Envoyez Curriculum Vitae el,

Salaire desire a Bokte Postale 2010 ou presented vous


h 1'oppose de E


)elmas 23.


Cette announce tient lieu

ami's du defunct. 152

La protetastion DECORAM0A
americaine
(Suite de la lere page)
que que trois conseillers LE No 1 DANS LA DECORATION INTERIEURE
techniques et un agent de 8
la security sovietiques se
trouvaient i ]'hotel (Ka-
bouhol nOAdolph Dubs a Tu13
trovea mort mercredi TV SANYO 19 pouches 91T 51 KW $ 320.00
matin au course de l'assaut
donne par les forces de
l'ordre afghanes centre les
terrorists qui le dete- TV RCA 19 pouces AB 197 W
naient.
Ce slnt eux qui ont re-
nis aux policies les armes DECORAMA 243, LALUE,
employees durant cet as- "1
saut, aloute-t-on, de me-
ines sources, en precisant DUVERT TOUS LES JOURS )E 9 H. M. A 6 Ht P. M. TEL. 2-)27 2
que les sovietiques se sont
refuges a collaborer avec
les diplomats americains
presents sur les lieux. Au
mieux. on estime, de me- a o c' ; s /
mes sources. qu'ils ont faith PROGRAMME DE
preuve de mnialadresse et
d'une total incon nrehen- MEDITATION TRANSCENDANTALE
sion de la situation.
On ignore toujours a ET DE MT-SIDHiS
Washington si Dubs a etc i
tue par les terrorists o o u L. .. ...... DE L'A.II.u.
i.ll a etc atteiit par les n. I. s r uvir ,o AIU..1.,oaouc s vu uLi as inm oxa
ballet des policies.


La protestation premise a
M. Dobrynin a fait except
tionnel ete communique
7lelques iniutes plus tard
a la press, cc qui denlon
tre clairement la colere du
gouvernement americain,
notent les observateurs. Le
contenu de la note, indi-
que-t-on officiellement, a-
vait ete approve par le
President Carter lui-eme
et le Secretaire d'Etat Cy-
rus Vance, actuellement en
visit officielle au Mexique.
x xx x
L'UNITE SPECIAL
DES MARINES>
CHARGE DE LA
AMBASSADEURS
PROTECTION DES
WASHINGTON -- (AFP)
1.100 sergeants et soldats
de premiere classes de 1'in
fanterie de marine ameri-
caine constituent l'Unit
Speciale du fameux corps
des imarinesv charges de
la protection des ambassa-
des et consulate amdricains
dans 103 pays du monde.
Specialement choisis par-
mi les celibataires. tris sur
le volet en function de leur
respect de la discipline, de
leur apparnece physique, de
leur comportement, les hom
mes de cette unit d'elite,
suivent up stage special de
formation de cinq semai-
nes. ,La des officers des
tes du D6partement d'E-
tat leur apprennent i dIsar
morcer bombes et engines in
cendiaires, ia bien se tenir
en society etc...
Aprds avoir subi un exa
men, ces hommes sont desl
gnos pour servir dan une
ambassade pour une pdriode de quin-
ze mois avant d'etre nom-
mds pour des pdriodes de
trente mois dans des pos-
tes moins difficiles.
Jusqu' present aucune
femme ne falsait parties de
cette unite d'elite, mais
sans doute plus pour long-
temps: une candidate s'est-
dj6A inscrite. Elle comment
cera son entrainement des
le 31 mal. a precise le por-
te-parole du corps des ema


IL


,.UliijNU.EtA A COMPUTER DE
SAMEDI L


LE 17 FEVRIEli


AU CENTRE DE LAGE DE L ILLUMINAIfON, SI'ULE AU No. 26, CAMILLE LEON
IENCONTIE AVEC LES PARTICIPANTS DU ler. GiOUPE A 1 00 P. M.
RENCONTRE AVEC LES PARTICIPANTS DU 2eme GROUP A 3 : 00 P M
LES GOUVERNEURS BEVAN MORRIS ET BRIAN LEIGH SERONT PRESENTS
N. B.- LES AUTRES ACTIVITIES DU CENTRE REPRENDRONT DES LE 19
FEVRIER ,
Pour de plus amples informations, composez le No. 2-1426 entire 11 heures
A. M. et 4 heures P. M.


ANCIENNE MAISONIl CHARLES D IE AN & (


OFFREZ VOUS UN CADEAU PRECIEUX
UNE NOUVELLE CARRIER
DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
ET EN REFRIGERATION


POUR ENF ORCER CE PROGRAMMELA first school
M[ I A LA DISPOSITION DE SES ELEVES

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES


B UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIOUE
A ,PORT ,AU-PRINCE ET A L E'TRANGER


*^*~z~csv~wwvffwf^-rwassex/s///xM/sc


eww waavow-r z


e~ II-- Pi





JEUDI 15 FEVRIER 1979


ANN ON CES (R( GROUP EE S .


kUt


CAIE tMOCKA
ECONOMIQUIE
E.T PRATIQU E


Exactement ce qu'il vous
haut pour etancher natural
lament votre soif


REBO
PRENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE ..




SUPER

MARKET

SERVICE

Tout pour monter un mar
ket ou tine cpicerie 232 La
I.e : 2-3792
MATERIEL ELEC'TRIQUE
Ilydraulinue Sanita re 83
Ruie du Quai









Pour vos products alimen
taires pour votre hygiene
personnelle pour I'entre
t en de votre Maison
Yves POIlEVII:N ;agfnt
Il. : 2-3792







flus ne -l00 products ali-
mentaires a votre choix.
ILD) TRADING
DI)STRI 'L'TErIRS
Rue de Il.'Entrerrement
Tel. : 2-3727









LES I'tlICIIT'ES ROSSARD
'1age I tEncha
1aillot imnprim i s
I'reation publicifaire -
Plan dc ville Pannean-x
I'la-st.ficalioTi ('adeaux
( Entreprise


MICHEL PH ZURAIK No
291 Grand'Rue ou le client
iest Roi.
Challis Voile de Cotton
Broderie Nepped -
Tropical Tous les T ssus 78











50HA TP



Transports Gen-raux P.
9. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853


AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAVESA
Tel. : 2-0853


-L -t* --

Lunettes de haute quality
optiques, et solaires en ex
clusivite chez J. M. Maxime
Celestin opticien diploma 98,
Chemin des Dalles
Tel : 2-5015


TOYOTA
La marque viable, robust
elegant, la Marque que
cholisissent les gens senses.
IlNO'TO S. A. Rue Pavie
rl-. : 2-03':3












SILVER

La Grande Marqe- di'.p-
parells tous type,, tous Mot
deles et aus :; une large ga
mae de -'assettes et carter ge
pour voitures.
Magasan le Soleil 301
Grand i-:e









CENTER







Si vous payez cinq dollars
le Di-.-e iHait en c'est que
vris ne I'aver pas tachte .it
'l Rotenthal
12 ; Rue Pavee


TOUT A GOGO
Disques et cassettes enre-
gistrees Radio; et combines
materiel Flectr que arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
). Rue Pavee
I' l. : 2-3139








Toute la production Musi
c de Ilaitienne 218 La -
lue :
it 1. : 2-2073


DISCOTHEQUIQ Ei
Carroussel D sco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix democratique pour la
consommation


KID POWER

ABSORB
Sous-Vftements .Ma lots


SPENCERS
LAYETTES

KANTWET

LITS PARCS

CHAISES POUR ENFANTS













Grand Rue en face BATA


AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la R6union
et Payee, D6positaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las imports vftements -
sous-a elements tingerie de
qual te -


Tout ce qui fait la d ff6-
rence entire une femme nor
male et tine femme 6legan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPIIE RUSSO

Optiqua. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenter e La Qua
lit6 sans le Prix c'est toute
'a 'ifference.
66, Rue Bonne Foi T61. :
2-1567




Qualitex


LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Pet on-Ville T1e. : 7-0082.








266 Lalue Tel. : 2-0737
Sous-Vitements pour gar-
gonnets et fillettes chaus-
settes et demi-bas Arti-
cle pour B6be Prix spe-
cial.






Le Magasin qui transfor-
me vos enfants en ((Petits

porter 39 Rue des Mira-
cles





a


DANSEZ BIEN
EN APPREN NT


81 I\ CONTROL
SINSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
/ chez vous contactez con
Stroll Insecterat 2-4991
SERGE S. GAILLARD
AGCNT GENERAL Les danses monda nes t Sal
38 Rug du Montala Te, 2 3131 sa. Disco, tango, meringue
Puri-au Pi.tce. Haiti J etc... a Cabane Choucoune
oh 2 aIllotel le Palace en \ PONT]
Ville
L'Europe ou I'Amn6rique du Iloraire elastique ANTI-PLA UE)
Sud Via Santo Domingo et Appelez Harry Policard
San Juan. au 2-1389 7-2010 2-33,44 DURODONT

ANTI PI AGUE


0


Rue du Magasin fie l'Etat
No. 89
Plastic en 72 de large pour
ridedu de salle de bain;
Siam imprimei serviettes


PATE DENTIFRICE

LAD TRADING

DISTRIBUTEURS
Rue de l', nterrementi

el : 2-3727

PHARMACIE SANTA MARIA.
Rue du Centre face au
Nouvel ste Execution d'or
donnances, sons, conselen-
ce professionnelle Jean Par
do pharmacien
deo ain etc...


Ai


CIMENT A GOSO

La Maison Ernest Bennett
Rue Traverslere assure la 1i
era'son de votre eilient iA
Domicile. Les clients pen
vent s'approvlsionner dire
tement a son depot de l'ava
nue J. J. DessalineS, A cot'
du (kola Moyses ou UKs
stock tries important est-tou
jours maintenu pour'la cowr
modite des clients.


BATIMAT

Achat Vente Ldocat or
BLAT MAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77


ROLACO

Agence immobiliere No
l10i Lalue
- Bail Estimation etc...
lelcphone : 2-5735


JOLIESSE

SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)






WmULIISPD HTSS

LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma,
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, .alue I. : 2 1991


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 21
teures Tout pour l'ama-
teur et le profess onnel 1l
Rue du Centre : Tel. : 2-0945

DONNEZ VOUS
UINE CHANCE
D'APPRENDRE

Club Croissance d'Iaiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 T61el. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse enfant et adult
Natation
Epanoussement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage

COUCOUILLE
La collection "Haitienne
oui vous propose" des lives
ur la linguist'que, la So eio
ogie, la Psychologic, I'An-
thropologit etc... Actuelle-
ment en Librair'e : la 2ame
Edition de Sirolin et lei
precis de grammaire creole
compare, et cons'd6rations
Ethno-Psychanalytiques sur
le Carnaval Haitiens.


Avis aux
inenieurs

Tous types de Fermetures
roulantes mftalliqu-s de sl
retf TURIN, ITALIE -
- Grilles articulfes extenst
bles
- Rideaux m6talliques svec
ou sans man'velle Epals-
seur : 10-1G; 12-10; 15-10
-Portes glissantes m6talli-
ques etc...
Delai de livraison CIF
Haiti Franco Douane : 60
jourst
S'adresser au Magasin VI
tiello Fr6res 303 Blvd J.J,
Dessaltes Phone 2-3741


P9ACE '7


Project d'ducation No. 2

)uvernement Haitien Banque Mondiale

Avik d'Anel d'OOftre Avis d'Anoel d'OfFres pour te Cimant


IEaZD


pour fAcder Rond pe
Le 0ouvernQenCnt dGe la
Rlpubllqde d'Haltl a obtenu
de ASSOCIATION IN -
TERNATIONALE POUR LE
DEVELOPPEMENT un crd-
dit de Dix Millions de Dol -
lars am6rlcains (U. S. S. $
10.000.000) pour le finance-
ment d'un Second Projet d'E
education don't le coft ap -
proximatif global est esti -
m it Douze Millions Six
Cent Mille Dollars Amnrl -
calins (U. S. $ 12.600.000.00).
En vue de la mise en oeu
vre de ce Projet, qui com-
prend la construction de
TRENTE et UNE (311 Eco-
les Primaires Rurales, DIX
(10) Ecoles Primatres Ur-
baines, UNE (1) Ecole Nor-
male Primaire, DEUX -) E
coles Professionnelles UNE
(1) Ecole Moyenne d'Agricul
ture, UN (1) Centre de Per
fectlonnement Rapide, CINQ
(5) Studios dans l'aire des
Batlments de la Radio Na
tionale pour la prepara -
tion d'6missaons radlophoni-
ques h caractire 6ducatif,
Cinq Mille (5.0001 Tonnes
D'ACIER ROND pour BE -


our bWton arm6 Le G0uivernement de la
R,-publlque d'-laltl a obirn u.
TON ARME r6parties en a .r'e 'ASSOCIATION INTER-
clets durs No. 2, No. 3 et 'NATIONALE POUR LE DE-
No. 4, seront ndcessaares. VELOPPEMENT. un credit
II est entendu que les de DIX MILLIONS DE DUL
fonds de ce credit contribute LARS AMERICAINS -U. S.
rent a couvrir les cofitsades s$ 100tOO0000 pour to,- 0-
contrats pour lesquels des rn--ircement d'un SECOND
Appeals d'Offres sont lan Pr'OJET D'FOUCATION donm
ces. le coft approximatif global
Les Int6resses sont 'nvi est estim Douze MiIl-
t6s k retire le dossier d'AP lions Six Cent Mille Doi-
PEL D'OFFArES pour I'A lora merlcains LU. S S
QIER ROND POUR BE 12.600.000.00).
TON ARME tous les jours
ouvrables du 5 Fcvrler 197,
au 9 Avril 1979 de 9 heure- En vue de la moe en oe,
a. m. a4 heures p. m. lavre de ce Projet, qui com-
dresse suivante prend la construction de 31
PROfJET, DEDUCATION Ecoles Primalres Rurales,
GOUVERNEMENT HAI 1o Ecoles Urbalnes, 1 Ecolf,
TIEN BANQUET MONDIA- mae, 2 Eo Profes -
LE sionnelles, 1 I'E,-te Moytn-
c/o D6partement de I'Edu- e PeAgricutunre. 1 Centr
cation RNationale do Perfect.nntent RaT
P. 0. Box 2162 de, 5 Studsos dans 1 ai're
Port-au-Prince, Haiti des Batiments de la Radio
Adresse Tleraphique : Nationale pour la prdpara
PEGHOM tion d'6mi.,slons radiopho-
Port-au-Prince, tle ler-Fd niues carat .re 6ducatif,
vrler 1979 Sept Mille Deux Cent Vingt
Ing. Nicolas Saint Ciq tonnes (7225) ou Cent
LAURENT Soixante tiix Mille (170.0001
Dircteu sacs de ciment Portland At
Directeur 53 tificiel secant n6cessaires.


VOTRE HOROSCOPE

SPaDr Franceps Drazke |

VENDREDI 16 FEVRIER 79


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
Les doutes r..atinaux au
sujet d'un proche disparai
trount en fin de jourune. So
yez soc.it .. Un amn se
iontre tendu.
21 AVRII Au 21 M%".
(TAUREAU)
Solutions proles ;i'nl ul -
les embarassa-tec;, ou des,
partenai-re mettent volre
came a 1i'epreuve. It sera dif
ficileo d- se conce;:trer sI
ma1ir n-a's, plius lard, vous
serez mi'- qulli.bre.


eviterez une meiiance in -
juste i(u de 11'inquieude.

23 NC'J. AU 21 DEC.
(SaGITAIRE)
Quelqu u'i ragira avec ex
ces a .ne de vos paroles.
Votiv rencontrerez ensuite
deo: aens n ri-ginaux mais a
ntLtaux, bien que certain
proches vous desapprou -
vent.

22 DEC. AU 20 JANVIER
'CAPRICORNF,


Ev':,'. un confit ave(' Lim
9 'A. AT 21 J-JIN amr:. Pr'tiression a.:n1 la car
(GEMEAUX riere, mais vous n'approi -
Mauvalse ma n .e. Plus vez pas le style on la method
ard la rVo etes moins area
vous reconfor-., mais vous que. Alif lytpi.ue, critiqu
restez encore un peu secoa s Z l an

22 JUIN aT 23 JUILLET .le'*ie quelcu un.
(CANCER)


Les proiets do d:stract:.,n
sont sujets a des .a-daids
changements. Le ioyer :)f--
fre un sentiment tde securi-
te, a condition de refrener
l'instab;'lite dans 1 apres -
midi.

24 JUILLEi- AU 23 ABOUT
(LION,
Tension proche du point
de rupture dans une situa-
tion domestique ou profes-
slonnelle. Evitez la confront
nation dans la m'lainee. Plus
tard. expose votre point de
vue.

24 ABOUT A'. 23 SEPT
( "OERGE

Prudence en voyage on
dans le manicimen d'outils
professionnels. Li net1 ,sit '
peit amenor des ennuis a
vec un college 0e travail.

23 SEPT. AU 24 OCT
( BALANCE )

Des hurts de c. r.jcti res
peuvent se produire dans
tine question financiete.
Dans l'apres-midi. faites iin
effort pour laisser aller les
choses. Chassez les soucis.

1, OULT. AU 22 NOV
(SCORPION)
Le foyer est trouble. Plus
tard, suivez evotre instinct
plutot que la raison et vous


21 JAN. ATU 19 FEV.
tVERSEAU)

Les superieurs doivent
etre traits avec delicates-
se. Vous serez sceptjue ( a
1'egard d'un conseil qu on
vous done au sujet d in
problem financier.

20 FEV. AU 20 MARS
(POISSONS

Ce nest pas le moment
de flirter at'ic le danger. E
vites les geni; et les iioux
i.:sipides. ou' auta'.i que
les pi omenlades solit aiir.;
en ue, endroits i ncuOi!us.
Belle intensive. de senti -
nes s.

SI VOUS ETES- NE
AUJOLRD'HUI

de facu' c de raisoiinnmeiit.
Dant.s F .':'t. s. vous ne
p,-:ez pas tolujours le poids
f e h vo-, asE-.ocics. mais
voiis n etes pas taille non
plus po':" "'ivaiiler soul.
Vous fait s de votre mieux
dans let poolessions libera-
les et vou rcFussiriez corn
me ecriva or-ott- .r ju-
riste, scientifi4ue Ct fone
tionnaire. Attache aux
drolts des d6shtrlt&e, vous
teos un enthousiaste parti-
san des causes auxquelles
vous croyez. Imaginatil et
sentlmat ifal, vous t tes alssi
attire par le tueAtre.


BOUC R OD


PEST CT L


Deratisation




Extermination




Fumigation


Protegez votre maison


contre les termites


et chauve-souris


TEL : 6-04


f~acd~



























31


DELMAS 48 BLDG. CURACAO TRADING





N EK


io o.a P/// araaaa.aaoao a aaaeoegooo


M -- ---- I wocle-.6ir~ ~ ~ ~gyr~ ~ r


Tkr;t~g)309;/XR;~)S~L~,~3~D~`~Q9~000~D3e ~J9~b


I


II est cntenc- que le.
fonds de ce credit contri
bueront a cauvrtr les colis
des contrats pour lesquels
les APPEL3 D'OFFRES sont
lanc6s.
Les lit6'-ess6s sont invi -
t6ifs --tirlir tles Idossiers d'AP
PEL UDOi RES pour le Ct
MENT PORTLAND ARTIFI
CIEL tous les tou out.'ra -
bles du 5 F6vrier 1979 au 16
Avril 1979 d 9 hlieures a. rh.
a 4 heures p. m. A 1'adres-
se sulvant-, :
PROJECT D"ED'UCATION No
2 ,
BANQUE MONDIALE
c/o D6partement de1 'Edu-
cation Nationa:l

Port-au-Prince, HAITI
P. 0. BOX 2162
Acresse Teldsraphique :
PEGIIBM
GOUVERNEM-NT HAITIEN
Port-au-Prince, t l ler F6-
vrier 1979

.ng. Nicolas SAINT -
LAUDENT
Dbrecteur 53


oc"O'c


& WI)


FORAE, CA~





PAGE 8
*


$ 1.50 et 2.00

Xica Da Silva


- ~~nrm-~wmaccc~o~aflr"Cr3rfl


Entre Haiti et
- le CAVEIS


(Suite ce la iore pae) t NEW YORK -- (AFP)


I ONL. a ltal ,. rt, alu course
de son entretuin av'c le di
recur de 1 ONL. d une -re-
conimandatiol. fta te a la
prelniere reunonu du d CA-
VEIS. et deniandant aux
pays inl, nbres de lormer un
collite national: p'rIlcniuent.O
M. Mainuel Grubel garden 1 es
poLr que ce co'lter sera 0ree
tries bieotot en H-itt. II a
par ailleurs promise. au direct
teur de I'ONL. M Auguste
Maingrette de lui fouirnir u
nc assistance technique pour
son office. Cette assistance
technique tienira compete
des besols t t tformuleds p.r
I'Office National du Loge-
lteint.

Le .but 0C la visited du Se
oretaire Execuitf du CA-
VEIS est d',nviter Haiti a la
deux enic reunion ordinaire
quL tundra ce Comite. a Qui
to. entire lo 26 ut le 29 Mars
proch: in.
Le CAVEIS, qui oCst une
branch e du Systcme Econo-
IniijiUe latino Americain-
,SELA, a pour tache de coor
doJtner tls activities des pays
tmembres dais le domaine
de Logenlellis sociaux. .11 re
group plusieurs p ys tels
Haiti. Mxique. Guatemaula.
Costa Rica. Venezue.a. Pana
m,-. Perou. Equteur. Cuba
D'apres l s dernieres inform
nations recueillies de bon-
ne source, le CAVEIS aidera
SONL a realist une enque-
te sur les materiaux de cons
trulction pouvont otrt utili-
see en Haiti. selon le cli



,Ti Crabe a
l'Institut Francais.

La pice 'TI Crabe,) o-
Jean P. ul Nicooau eOra re-
prise le samnedi 3 Mars. a 5
h, ure p in. a I'Aud tortiure
de I]Instltiut Francais qui a
te gracil'us'-nfelt misni a li
dls])Oi,0ItlOI( d( 1 Assoclationl
(it, ia pupllh- c(,t St Antoine
patry de, li re'presenta-
tioll
L'etree,, el lltxec a 3 gdes.


La famille de Nelson Roc
kefeller a faith sa premiere
declaration publique nae-cre
di sor stir les i circonstan-
ces de la mort, le 2 jan-
vier dernier, de l'ancien
vice-president des Etats-
Unis a la suite des rumeurs
nees de la presence,' aux
cotes du defunt, de Mile
Megan Marshack.
Une ancienne journalist,
eolte jeune femme de 25
ans elait devenue sa collabo
ratrice.
La declaration, signee
des quatre enfants plus a-
ges de Nelson Rockefeller,
souligne dabord que la fa



Irene Fitzpatrick :
LA SERENE DE LA
PISCINE DE VERRE
DU BYBLOS

Irene Futzpatrick. la belle
et p antureus dtanstuse a-
qluatlque venue direclement
du Playboy C.ub de NLw-
York surnomnu u S(rge I-. Ba
zin le Steve Rubell, d Haiti
Ste Rube'l reussi a inslal
ler a New York ou les bolts
sont le pius souvent mort -
nees. la Boite de Nu't la
plus eourue do la Grande
Vile, le Studio 54.
Serge Bazin ru reussi a pro
diiLre 1ic; es at'tr actions les
plus audacieus'-s avec un sue
ces toujour croissant. By-
blos. en est une U son Ame
rican Food Restaurant IEl
Cubano ou le Pont d'Avi-
gnon, en est une autr .t
Irene Fitzpatrick arrive
;U course du wetk-end sct la
tIble sirene qui evolue cha
que soir dans la piscine de
verr(, 'nsiatllee a l'interieur
du BYBLOS.
Qtu, spectacle : Les fans
de ce Show di'sent depuis
deux jours : Allons vt.r l'a-
quarium dc Bblos !
Lon comoreo.d alors pour
quoi Al. n WVt''e. ce r che
ct beau ,productelur) de Vi-
d. o insistait t;'it pour fare
voirt ce spectacle au grand
industrel fran-as Robert
M; z Sencer et sa ravis-
sante fecmme Marie Joseph.


mille accepted le diagnostic
des medecins selon lequel
l'anclen vice-president est
mort d'une aattaque cardia
(que 'unique et massive>.

< des informations don't nous
disposons, que Melle Mar-
shack a faith de son mieux
pour le sauvewr', pursuit le
texte.

Sel)n le porte-parole de
M. Rocketlc-.er 'ancien vi-
ce-prasident etait en train
de travailler avec MIle Mar
shack, dans I'un de ses
bureaux new yorkais, a
un livre sur sa collection
d'oeuvres d'art lorsqu'il a
ete lerrassee par une rise
cardiaque. I eltait age de
70 ars.

La press new yorkatse,
qui s'inlterroge depuis Plu-
0ciurs semaines suir les
rapports q ont pI ti exister
entire l'homme d'Etat el
son assistance, a rapport
que Mile Marshack etait
en0 robe du sut-r lorsqute 1's
premiers secours son0 arr.-
ves.

Mercredl. le Daily News.
titani des vui ns de la
jeune leinnme, aaitit 1 aptur
te que M Rockieller b e-
tail renclu a ide ioni brheo-
sCs reprises au donnclie de
sa colitboratiic'e a NMe w
York etl ne inalnquatl la-
mais de lui envoyr dtes
flt-.rs avant ch'r"'ie vitite.

Dans le testament de
Nelson Rockefeller, Mile
Marshack se volt dispensee
du remboursement de 45.
000 dollars pretes par l1an
ccln vic-epresident pour
l'achat de son apparte-
n. '-It.l

La declaration de i11rC10'
di a ete late par los qua-
tres enfants que Nelson
Rockefeller a eu d tiun pre-
mier mariat-te. Les princi-
paux heritiers de sa fortu-
ne. estimee a 250 millions
de dollars, sout :,i reave.
Mme Margaretta t Hiappy
Rockefeller, et. les deux
fils nes de cttte seconded
ui!'nn.


Rockefeller : Dclaration de

la famille.


SALLE III $ 2.00

F.LS.T.


problems de la
Sante Publique

(Suite de la lere iage)

vue. de 1'execution d'un tel
llan.


Le plan de couverture sa
nitaire pr6ne par les ser-
vices responsables depuis
tanlot deux ans comporte
deux aspects :


Mise en place d'infras-
tructures indispensable :
construction de centres de
sante dans differentes re-
gions du pays, restauration
d'autres etablissements de
santo, 6quipement plus add
quat de certain tiopitaux
de district etc...

- promotion de la santd
dans un plus large evan
tail de la population. De
nos jours. l'idee esseiltielle
de cette politique de san-
te publique est d'aller de
preference vers la popula-
tion Iplutot que de l'atten-
dret, lui apporter la forma
tion elementaire indispensa
ble en attire de sante.
d Ise>iene. lui donner les
les laciltefs de mettre en
pratique cotte formation re
cue, lui apporter la gueri-
son,. li proteger et lui e-
patrtner les epidemics.


Et cmest dats cet ordre
didees quo se situe 'Faction
de la Division 0 ii. i- sFa
miliale, branch du Depar-
tement de la Santo Publi-
que el dce la Population
don't la mission est d'en-
tourer la famille de plus
de garanties possibles en
mature de sante. d'hygiene.
Les different programmes
de planning familial et de
protect ion materno-infanti-
le qui se development actuel
lenient dans les regions du
pays ont pour but juslte-
ment de deblayer le ter-
rain. de reculer le spectre
di( 1 ignorance, des tradi-
tions retrogrades, de pro
minouvoir cette assistance sa
ni'aire don't a besoin 1'ele-
ment haltien pour son plein
epanouissement et l'explot-
ltaI(11I potentlelle de ses ca
pacites.


(Suite de la lere page)

on peut s'interroger sur
1'etat de cette armde don't
les anciens chefs ont 6t6
arretes et au sein de laauel
le d'inombrables desertions
ont eu lieu.
Autre bilan tout aussi dif
ficile a dtablir: dans le do
maine social, les grevlstes
de tous les grands secteurs
de l'economie qui ont con
tribud a abattre Ie regime
du Chah pourraient etre,
a long terme, moins doci-

Bolivie : L'ancien
President Banzer
risque sa tWte

SUCRE iBOLIVIE), (AFP)
L'ancien President Boli -
vien Hugo Banzer pourrait
ltre condamne a mor' pour
haute trahison si la Cour Su
preme de Justice accede aux
demands de pouruites pre
sentees a' son rencontre par
'avocat An.bal Ag,'ilar. ao
prend-on Mercredi a Sicre
(600 km at Sad de la Paz).
Ce drnien, a demand 11
y a deu-.s is a la Cour Su
preme de poursui.vre les an
ciens pr-idents Banzer et
Juan Pered- ainsi que les
anciens Anba.-:tadeurs de Bo
live 'a Santiago du Chili,
MM. Guillermo Gutierrez
Vea Murguia et Adalberto
Violand.
L'Avocat les acuse de 'hau
te trahison, notantment en
ce qui,. conerne un1 proiet
de ceder au Chili tine parties
du terrtoire bolivien pour ob
tenir en change un aces
a la mer. II affirme egale-

ment qu'ils sont ' sables> d'une certain manic
re de la presence d'espions
chiliens en Bolivie.
Les ex-presidents Banzer
et Pereda se trouvent ac-
tuellement en vac;nce, aux
Etats-Unis. tandis qae MM.
Gutierrez et Violand se t-ou
vent a la Paz.
les a l'egard du gouverne-


Colombie :
Le Gouvernement
decide a lutter
centre de la mort,,
BOGOTA. AFP)
Le Gouvernement colom
bien a reairne Merctied'-'
a Bogota qu il etait decide
a lutter par tous ies mno -
yenls con lre ia iooversion,
qu'elle soit ce Droite ou do
Gau'tis.
Le Ministre col.-mblen de
l'Inrtte..r. iionlsieur C G 'r -
man Zea Hernandez. a evo-
que 1'apparition dans Ic
que I'apparition dans le pays
d'un nouveau group ille-al:
SLEseadron de la Mort. Ce
movement a fait savoir
mardi a la Presse qu'il se
proposait de butter conire
les guerilleros.
< Ses'ime que les .orpanism.es
deo so .uri'e d- t a.opose I'E
tat COlo itlien .. inonec-
rants er incapables de faire
face au. di e,'ks .tcrmes die
delniquaa-ce. qul s" sc.- t a
battues .'. le pays.>
En ce q,,i (o :- .:erie le
mouv'-ment de g.'erilla M-
19, le Ministre a fait valor
que operation en course con
tre ce group ne se termine
rait que par son < tion ,otale> .
D'auLre part, une prison
du people,, et un Arsenal
dJ M-19 ont elt decouverts
Mercredi a Bogota



Les Abeilles
attaquent
VENEZUELA (AFP)
Plusieurs animaux domes
tiques ont ete extermines
par un essaim d'abeilles a-
frica'nes dans une lagume
proche de Borrquisimeto, vil-
le situee a environ 350 km
a I'Ouest de Caracas.
Deux juments, une dou-
zaine de dindons, six brebis
et un grand nombre de pot
les ont ete victlmes des dan
gereux insects, qui ont sil-
j lonne le secteur pendant
quatre heures et s'en soni
mfme pris a un pays-n.
Or'ginaires du Bresil, les
zaine de dindons, six brebia
tre il y a quelques anneea
I au Vendzue1a par le Sud
faisant des victims parm
la population, et les animaun
/ d'ns la region de Caracas el
dans le Nord Est du pays
Leur apparition S l'Ouest ir
"' dique qu'elles poursunient
une progression qui devrail
J les conduire en Colomb'e e
dans la region des Cratibet


SALLE IV $ 1.50

King Cr6ole


ment, aiors que. 'Iran en-
tre dans une crise economic
que.
De nombreuses interroga--
tions persistent quant k
la veritable structure des
organizations syndicales et
aux orientations politiques
rdelles des noyaux durs qui
ont organise la lutte.
Il rest aussi, evidem-
ment, les anciens partisans
du Chah qui, il y a deux se
marines encore, provoquaient
de graves troubles en pro-
vince et a Tehdran et don't
on peut se demander si
ils vont ausIsj entrer dans
le jeu cruel et tragique de
l'Iran.
x x x x
TEHERAN (AFP)
Les militaires iraniens
font desormais figure de he
ros de ia revolution islami
que, eux qui ny ont pour
tant adhere que quelques
heures avant la i victoire-
Comment expliquer le revi-
rement de ces tes du Chah?
>L'armee du Chah que
l'on disait la mieux eqm-
pee du monde a eoe deman
lee en quelques heures par
un group de gens arms
de la foi., constate le Go
neral Mohammad Vali Gha
rani, nouveau chef d'Etat
Major.
Pour lui. la soldats du rot st facile a
coniprendre. -Colte armee
n'avait pas d'ideal. Elle
n'avait pour mission que
la defense d'une persoune
(le roil et non celle dun
pays. VoilS pourquoi elle
s'est disloquep aussi vitle.
Les observateurs ont ef-
fecivement ote frappes par
l'effrondrement de l'armee
qui a faith trembler la po-
pulation pendant des an-
nies et que 1'on croyait
prete au sacrifice pour le
Chah. Des revolutionnaires
ont pris Teheran en quel
ques heures, s'emparant de
75.000 fusils et mitraillettes
dans ces casernes qui n'ont
souvent resisted que symbol
quement. Les combats n'ont
ete vraiment violent qu' a
I'Ecole militaire et dans
quelques autres unites pro
ches du Palais.



Appel de I'OMS
pour letter centre
le Goitre
endemique
iGENEVEi -- (AFP)
Dix-neuf pays ont ete in
vites a s'associer au pro-
gramme de lUtte des Na-
tions Unis centre le goitre
endemique qui affected plus
de 200 millions de person-
nes dans le monde, a an-
nonce mardi a Geneve 1'Or
ganisation Mondiale de la
Sante. "
Cet organisme. le Con-
seil Mondial de I'alimenta-
tion et le Fonds des Na-
tions Unies pour 1'enfance,
prient les 19 gouvernements
concerns de participer au
programme envisage par
I'ONU pour la prochaine
decennie. Et font remar-
quer que la maladie du
goitre result d'une caren-
ce nutritionnelle et pout
etre aisement revenue en
ajoutant de l'iode au sel de
table.
Les 19 pays auxquels s'a-
dresse eel appel sont les
suivants: Afghanistan, Ban
gladesh, Bhoutan, Bolivie,
Bresil, Ethiopie. Lesotho,
Mali, Nepal, Nigeria, Pakis
tan. Perou, Philippines, Re
publique Unie de Tanzanie,
Republique Unie du Came
roun, Senegal, Turquie, Zai
re et Zambie.


.saIsae


La situation en Iran


, ,ifiiO RHAPRINCEI
MW WY flHAITII


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (an permanence) 6 heures t0 et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE II $ 1.50 et 2.00

La raison d'Etat


Nouvelles
diverse
NOUVEAU DIRECT
AU CENTRE DE S
DE LAFOSSETTE
Dr Edwige Jacqu
install comme Dir
Centre de Sant6 de
sette en remplicer
Dr Claude Behiard

tallation a ete pre
le Dr Marc Angra
teur de la Region
du Nord.
xx xx
LES LAMPES !'E
CARREFOUR NON'
REMPLACEES
Les 1rimpes de
qui donnaient, un
mate n'eclairani p
it co.jvitnt 1,. rout
train d'etre remnpl
des limp,.s au erl
mi cils ie ;n1
par lI'Elctricitle i'1
Cet!e incsur' t-I
f vorahl.on' i a
dans le monide C des
lists.


RADIO CREOT E A
Une inoidelle' st.
radioill vision v
pres midi Il liour
Hall. rn I s'. it (
CREOLE 4VDR qui
station fan mio i t'ici
propriet:,lrc i1 le
cant M L..at.'- et
teur M. Jonn S m
station lset esimnl

C'est !a 4eme ':at
cette vile sto troulv
ment dotee...
Nos compliment
voeux a Radio 4V



Le Racinr.
sur le Mii

(Suite de la lei

a prolit(r des o10
vertur is pou1r tssa
prundre la deicts
Cel i ,iilil s,
la 50m,, ml nle.
car ntiin" do R nl,
lors j30ou'r lIa tl'1
mais p(,rdit le col
ballon aut proi
NesLto0r.
L'exceltdsio rist r 1
( nim de .h-,, ()oPP1t1
Vill !,I ss'r ')as

clinw, unique, pu
duvant I s buti du
tir. l n diehior. du
On s'. chlennait
i' match nuil iors
triotd Lacombt. re
place de Yvon Al
qua I, but de ao v
Vieux Lion.
L action so pro
minute avant la
fens- de 1'Excelsil
gee siir la repils.
d, Lacombe et li
ch'evi sa couirr (1e
lets.

Milgre les pr
des joueurs o v rt
ree anant utn hy
hors-jeu. l'arb 1 re
ch,-'rd vwilich 1 I 1
crant insi la v "t
cing Clu Hailien



CLASSEME

1 Violecte 12 pts
2 Racing 11 p1s
3- Don Bosco 8 pls
4 Bacardi 7 pts
5- Aigic Noir 7 pts
6 Excelsior 7 pEs
7 Victory 6 pts
8 Etoile 0 ot 7


LA VIE
CULTURELLE
EUR
ANTE AU MUSEE D'ART
ANTE HAITIEN

ies a ete Le Mus6e d'Art Haiiden a,
ecteur tdu depuis la fin 6e Janvier, ou
e La Fos vert une exposition de pho-
nent du tograpuiass sa premiere
mis a ia pour .anne -- :, ur le theniu
nie dnms- La Femme Haitienne et sur
asidee par le patronnt-ge du Club deo
hd direc- Fonmes de Corriers liberal
Satit..ire tles et comnmer scales.
Cette exposilion de phoo
graphic m lt, t en valeur
la femme hal-tinn e en insis
T tant sur des lernmes qui ont
joue, par leur apport person
Carrefour nel ou p0.r Ills interpose un
te Coucur rot' important, dans la so
as come ciete h. ,titnlii tel,-s une
oe sont en Mme Denis Legitintme, un
ac4s nar Mme Fortunatl Guery. une
rcdre eonm Mile Holanp.e Donlniluii', u-
grand rue tE Mlie Md'dt hiie m S 1v;t!ln
-alut'. Boluichoreau etc eI t ,'Iussi la
I ED H est P1 n mioer Damec de la Repll-
cciueile b.ique. A cotutu dle ces ole'o
auIljdmobi br,.s photos i y a n t i f ani-.
tres qull n, 'e soni lpas t.th's
x cellt-s d.it e M ,'"e JaCLI ill[ e
U CP Cott I enimoill, ,lln, Ml
U C A P f ;: n c : n ,- Mh u a t t 11, M 1 "
,1t on -det nl -I
M rr a- Mrire Clrllln(ii Lalolantalt
l r a- t. e. ncore( d ;,autrs pho
ati Ca os dL e ie'pmnl' Jul doe ,I lines
de RADIO lls lqmt v. t's edlu nt p r
I i est unle lur bell.nie P .usi, rs p11)-
le donlt I t lographe .1 : It' i< ,l ,
(om "iln l'- la plupt l.ttl 0' '1ol i I
S d i dire i l l. Xa,(l '; Ii u
110 C11 lt rI 0l.site P '.n' ,lx It, Iptnt
sur la rou ,ci .1 ll l r,,.r .l] r, f l llt
du C :ap l, o Dlio, ]i i Pi-, :,!,; C)
lion dont hell ( ,1 .,, M t,;,,,,ie
ve actuelle Bollcy e c
Nouis Ie>tci,.i ns M. Pi.rre
s et nos Mol(l,,'il,. po r ere t 'c DR. lion et rappetlt)ns a nos ice
leurs qul'ollo r' ete firo onlcL'
jillqu'l; 17 f',t ni r pr0 ro hain
agne x
AU CENTRE D'ALRI

te pa"le Plr so" il 16'lemel exptol-
i o I t -t *a leCilvtr l' oiti-
indres ou- cii lIe a !. Rueli, Roy No 5'a.
yer de sur l Ci n'tre d Art nU donne
se aderse( rta a *oir litn ( ex (;o s hion dd s
produire a o. ,*:: re d, I .of p i re
L arriter. :,!,; k L ,!,.-:-;i )'t C I '!is
voUlUtI t trs con( li (.n- n1" I n
porlsation- (I" collc' I ;t,!', ', 'o -
Lntrole lo du to l e Lr;llt,' d C *
de Fr:tz ; It, pi)b.w lIrrlt I i1 s

gu gri; nld I 111Ce 'I(lt,I li (i111,

sser e(,tte (1 uera pt is (!e 1, l il .il l," )
ulsque s('0 Il l (Ill 13.tF It 1w I II ot *t ili-
l Rating 11 ( toi ut -, iayo l (- idt -
l cadre s nS u 00.1', if '! t l e'
don't vrs j 6. l u, lr' visil > r-
sque Ber- 1o sl. e It, F II^ S
e ltit a l a. Rak lielo) n, tqu. I,. Veri-il..'
al'nce nar qge es, I!xe poIr p r \elnlr(di
ictoire du 16 au C nltr, Iti' t p ltir
de 6 heures du soir
du'sit ulne
fin de x x x x
or resta fi ON NE BAD i :. LPAS
e de volee AVEC LAMOLR
a bale ;-,
plans les fi La troupe BOBL1MONTAS
a pris cette it1u du seln le
pour nolts tlirc l a le.nll a la
otestat iu;ns Musset : Oiln te bactule pas
et bl. 1nc L avc 1'Tamor no'l a- -t
ipothetique dit. Si l on i n cro0 t Allred
M Du- de Musset qu ,n ., subi, south
but consa- fert nmeie les contre-coups
oire du Ra de ses propres badiniages,
1. ne vaut-il pas mieux de sui
vre les consells et suivre aus
J. C. S si La Troupe Bobelimontas
qui, tou! aOt cours de cette
NT till d e seainel. driu 14 u 18,
de In:,lut IUlH5.-.il.ino Anme
7 mn rtches icain t i Cine Colisce joue-
8 matches ra cette o01 c C e Mliiuc', :
7 matches Oil nc badino pas avec '-
7 matches mour.
7 matches Ne peidons pas de vue la
8 matches troupe et suivons les con-
7 matches sells de celtte semaine de ;a
7 matches St Valentin.


JEUDI 15 FEVRIER 1979


LID tROUVILJBTBe




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs