Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10315
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 13, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10315
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



INPERFECRG(4l1 A LJ


Tchad: Vingt heures


apres le


debut des affrontements


Pre.s de vingt hours aprbs
I explosloii n'it ii ronlteluentl
Sini' tll tili 'oi t hiltenit lqui
opposlt elpus trols miois
l. P'residrnit Felix Mallouin
a son Pri 'lier Mlinistl His-
. in' i llbr'. Ia Capitale teha
lt-n i 1400GIOO) hxabitints)
.i i troiuv prat iqureIent cou
per en dvex.
1\ l iisi'e d's 'oinbaxts aclhar-
ix'.s irunilscrits a deux Ilots
prll'lpauxix ila iiiuvtte Saint
Mare' ill ai Nor,. de la vllle
cl l'Unlivrsites i aU Sudi, les
liries arme's du Nord iF
AN,' it Hissxne Habre con-
trlei'iit tn effet unine parties
d,' it, viile atric'ine. la ville
iinuiistlIlraltive etallt sous Ie
iil xix' de's l'rcs a president
xx'le Dxorexi ci dejax it pa
itl ;ss-l e lWiiiU ls hi-curts
c lt ', ii I (it n mxnbr'ux
j i *au 'uiil ehiffre
pu' i ; l l irotsi ete aval
co [lts u ; present. S'il parait
i ii 1,' President Mal
/i lx i x ;xi l;x lo. !te le Palais
r'sxd'lx iiti. xi)n ignore par
xxii t la .i xtxl o> Oill exact
de- H ssene Habre. Dans les
1i xt.' xux ilirinies de la Ca-
lxtii l, xn estiem c pendant,
(tK sl '[( Prirnier Min'stre
,1 quite s.a rit'sdelnce, it se
t Irolv eepl'ii.iiit encore
N N Djaminia.
LtS comnbals nl sli limi-
ltxii daill'urs ias a la Ca
pitali et, selon des sources
.lutorisecs,x les ,FAN, encer
clraient la garrison militai
r, d'Abecheii importante Pre
''ctur xa l'Es' du pays et
( 'l*,ii relra:ent la situation 5a
Bl.tio' autire r6fecture si-
'.iece a quellque 1010 kin au
Ntird d Ableh''
A lorign( C d,' Iaffronte'
xxxi semblsh'-t lA. ie simple
lhirt.s lundi initin a 10 heu
res oicai',is '9 P GMTi en-
Ire elev( s au lycee Felix E-
I:oue a propxxs d un ordre de
rxeve. L'inlerve',tion de sol-
',lts d<- la G arde, N rationale
pix.it plovoqui'r i.'oe dxxun
r io'pei d,'s FAN staionnell
it prIoxinlite Trcs vite la si

xisll id e encraii-see idianst
liqu l' xx armines leg-cres et
!irccs ha !ni iutilisees i et
tilln r'C irioln d' la geindxar-
i ri l :!tiqu:tiM' la residence
(li Prermir Mmistre.

Si till inlci(iit aspparelm-
;i.' i' lxt,>I. x xi(i' ;i reossi a
lx rx l, I' \ l li l;lux poiilrd 's,
c (' 11 '1 i i' ll'l(,i t ii slx xit


suite ih trols mois de criso
larvece centre le Prtsident
tclldien et son Premier Mi-
nistre, rallie au regime de
N'Djainena en Aout 1978
dans le cadre de la reconcl
liation nattonale Reconcilia
tion ix ifait de court duree
puisqule suive presque aussi-
tot d'une crise provoquant
des lors tie nombreux hearts
entire deux homes qu'en
faith tout opposait, et notamn
ment leur conception respect
tive du onouvoir et de i'Etat.
If est diffictle pour lins-
tant de prevoir 1'lssue de la
situation actuelle. Sur le
plan strictement militalre, le
President Malloum dispose
bien entendu d effectifs bien
plus considerable que son
Premier Ministre.

A premiere vile en ef-
fet les FAN, estimees a un
nullier d'hommes, present
peu face aux 11.000 hommes
de I'arneie national. Mais
d'autres facteiuri entrent en
jeu, e !on ne .saurait negli-
ger par example les quclque
5000 homes du Frojinat,
qui selon certams observa-
teurs ccxntr6ole'ait les trois
quarts d\ ter-ioire a l'ex-
ceptlion des villes princpa-
les
Selon taes intormations de
tires bonne source, les fve-
nements de N'Djamena pour
raient amener le Frolinat a
mettre a profit la situation
pour lancer une oftfnsive
d'envergurc. Par aillhurs. le
principal soutien du Frolinat
la Jamahiriyah Libyenne,
aurait mis scs forces en e-
tat d'alerte selon des sour
ces autoriees.
Quant aix forces francai
ses presents sur le territoi
re tchadien i1000 militaires
et environ 400 cooperants
militairesl, eiies ne dv-
vraert ern princip, interve-
nir que pour proteger la
Communaute franqaise (en-
viron 3.700 per-onnest et cu
ropeen iququeue 800'. si
l; situation a snait a e1'xiger.
Pour lh'ure, ies europecns
n'ont toujours pas ete me-
naces If leur a seulement
ete recommande de ne pas
clutter leur domicile, Ies corn
r,, i I ii.. ,,d- une bon
ne partie d, la soirue k
N'Djamena, ou les tirs de
mortiers repondlaient aux ca
nons legers el au crepite-
ment des niltrallieuses lour
des.


HMmmage a Leon Laleau

A Gala de Galerie


l ,. I l ., x I" UI Is ont

; I l Ix ;;(:- iiir 'xi x l -I













S1 Ibr; t et ne-
A.c h;> m .. rendi a a-
a i,' 1 r." l a'' q e 1 on -

k lii ml' t "O nr I ; i d u Iti nei
lx xi II' II ,* x ,i i II
P. Ux IIx lixix xxx-l I I-> t lx.


I 1 I xxxex x h I x i' ) xe


i dc,; i ll ii ( xls,,.



a 1ixmsmme que ion nap -
proechx x, xxi s xrtir imman
uxIxI himexi nr',,:Ii i d'une


nouvelle conlnai-sance .
l aleau fxtll presi'ex e epar
Wxberxt Latlien irO le Cola
borilex ii qui a xreomliil qile
Leonxl Lah(.''i nest! pIsi un
ixncoixi U )x)x'It i')c x xInies-
se ixarm e (li .i (i lanreement
ditfulse a ltrivcx:s des nia -
ixu s d'Hislo.re de la Lixtte-
ratlure Halt!enne. a travers
dcls c luseriens sur son oeu -
ire' et nm;'; tnaut :,'ta -
vx r,, i't rbecoit-- t ( Son oeu
vre poetiu.-x par i t m.ixmIus
De.schalir), par- l Ix ue-
Barros qui a lonne son
Sp ) 1 n i o n sur I'oeu-
vre poet! x!:. a Llcau et
insistarL .,i r :i valeur et
son cot(-e )erfcl ciw *i to- par
Mona ('>-ixn qi- iii. tout?
emue, l)ius ,ia f ... part.ager
ce qu'elle resxentait, en juil
let denier, quand Me La-
leau l'ava.5, hoisie pour pre
facer son oeuvre poftique;
par Soeur Pascal Jolicoeur,
professeur de Littlratare
(Voir suite page 8)


par Pierre LEMOINE
JERUSALEM -- AFP)
Les evenements en Iran
sont si lourds de consequen
cCs pour Israel et pour le
conflict israelo-arabe' que I'E
tat Hebreu se retrouve plus
que jamais sur la defensive.
terre don't les plus fortes se
cousses nous atteindront un
peu plus tard,, a dit mar-
Sdi M. Moshe Dayan, Minis-
tre israelien des Affaircs E-
trangeres a un parlemen-
taire europeen qui I'interro-
geait.


Lcs dirigeants isra6llens
sont tres inquiets du faith
que I'Ayatollah Khomeiny a
manifesto depuis longtemps
sa solidarity avec les pays
arabes et avec 1'OLP con-
tre Israel et que cela cons
titue jusqu'a aujourd'hui
son seul programme de po
litique etrangere.
M. Dayan a dit a plusieurs
reprises qu'il craignait la
quex pour ses effects desta-
bilisants sur tous les pays

(Voir suite page 6)


suser is avarwa ten


l^o. 31.o18 l :-" "

FOND EN 8: LE EEM ANNEE









FONDE EN 1898: LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


DIRECTEUR :LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


T416phone : 2-2114 Boite PosIle : 1316
Rue du Centre No. 212


IRAN: LES PREMIERES CONSEQUENCES ECONOMIQUES


DE LA REVOLUTION


PARIS, tA'P)

Baisse du dollar, forte rc
montee de 1'or, sensible a
lourdissement du climate sur
les places financieres occi -
dentales telles sont les pre-
mieres consequences de la
victoire de la Revolution Is
lamique en Iran.
Toutes ces tendances quil
Rtaient enregistrees depuis
quelques semaines, a. mesu
re que s'aggravait la crtse
politique et economique Ira
niuenne, ont etc net, nIent
renforcees lundi, au lende-
main de 1'eviction du xou-
vernement de Monsieur
Chahpour Bakhtiar.

Cette evolution, interpr6-
tee par tous les commen-
tateurs come une dcdifite
d'abord pour les Etats-Unis,
ne pouvait qu'entrainer une
reprise du movement de
baisse de la monna-i amdri
caine sur tous les marches
des changes, malgre !s de-
clarations du Secretaire ,lme'
ricain au tresor, Monsieur
M:chael Blumenthal. qui a
vait reaffirme a Ia fin de Lta
semaine de'rnere s, f-r'.mi
volonte d delendrx le dol-
lar.
La remonteve de 1 or de
7 Dollars once des luidi
martin a Londres ce quii 1 a


ramenl i 250 dollars (tout
pros de son recent record de
254 Dollars) reflete les in
qui6tudes que suscite en Oc
cident la destabilisati.ons,
jug6e maintenant definiti-
ve, quelle que soit 'issue de
Ia crise, d'un pays don't l'lm'
portance strategique n'a pas
besoin d'etre soulignee.
Une fois de plus, le metal
pr6cieux, don't la remontee
est beaucoup plus forte que
la baisee du dollar, joue son
role de valeur refuge.
Sur les pr.ncipales pla -
ces boursieres, le climate quii
s'etait d6' a degrad' depuis
le debut, de I'annee en rat-
son de 'a cruise irenieniie,
s'est nettemcl aliourdi Ilm
di. A Paris. la rioyer.nne
des course des valeurs Itran-
caises a uansi baisse de 2
PC. apres une outre chute
de 2 PC au coiurs ae la se -
maine precedent ie. Pxarlrn
les valeurs etraiigeres, les a;
merica; is ont a cuii. ifs
plus nets reppls, amxxi ul',le les
Japunai i -;.

Cet mouvement ''si enre-
gisi re (aeail'ment sur hl' au
lri's l't 'a!; cf iiropei linels. no
ltam l-i'.t *1 Frani tID: el Lon-
dres, a 1 valiurs ptrolii
res mene chxl,'ixlde'e t"i- raisoni
des Ders'i Ivi(' do iiausse


Le Message final de


l'Assemblee de Puebla


PUEBLA. (AFP)
Appel a i'esperance et a
,la construction de la ,ixvili
station de amourr, telie
que def'nie par Paul VI, ain
si se present le long 1Mesa
ge adopted par les represent
tants des episcopsal d's 22
pays d'Amerique Latinx x la
Conference dx Puebla, au
Mexique.
Ce Message a 6ti renidu p
blic le soir du 12 Fevrt'r a
lors que les conclusions Lx'e in
Confxers lice res',erom -o[til -
cixuse.s, tiant que Jean Paul
II ne l's aura pas apoirou -
vees definitixvement. Ce
quil fera Irei pione lC -
menlt, assurc-t-on a Ii'u -
bla.
Le.s Evekuexs Lat.ix)-;iix!.l
cains livite l tt ills le, fii,'-
les ,sans disiine(i<)on de class
Sr' a assume ]Li x ciU.O des
paxuvresS qui sjo l.;I cause
du Christ. IIs reconinalis -
sent en passantii hiavoir pas


tou.ours pratique 1V C,-lris-
chainet et its en dcman -
chaine t e ils i(n enman -
dent. pardon .A leuxxi Ix.lf
dans lI foM,.
Ils avoucnx hum lewmn t
ne pas etre des spx}ialistes
des problhmx.x soeianx d' ml
ils parlexnt ma's ilxW assxi"'eil
xeire les interpreted de le-ursi
peuples. les coi, fiidelnts di
leurs axi oisles- et surtout
de c lie'ss des phlus hum -
bles qxim lormen-nt la maniori
te dans la st,cxet6 Latmo-a
mericaine.
Pour ce p-, uplxle. les Eve -
otuies Il 'iixo-a menrcains da -
mandelxf qtlu e ce.ssient I's vio
lenxcis pihyisqse pole
lilnces phy'siques et morales,
les abuse lde pouvoir, les ma
nipulations d'arguent, la glo
rilfialtion du sexes .
Duti'lre part. s''ls nl, font
pas etat explicitemenit de Ln

(Voir shie page 81


LES POINTS SUR LES I
SUGGESTIONS D'UN HUMORIST :


Pour des elections


vraiment


libres et democratiques

Par Ernest BENNETT


sActa est fabulac pourrait
on dire deja des elections
d'hier si l'on se referee au
system eon vigueur et qui
est le meme dans tous les
autres pays du bloc occi-
dental.
Les suggestions continues
dans cet article ne pourront
done valoir qu'en 1985 si,
entire temps, on ne decouvre
pas 'qu'il s'agit d'une come-
die desopilante ax laquelle it
imported de mettre fin .pour
le bonheur du people et ias
sainissement du budget na-
tional.
Pour le bonheur du peu-
ple ? Parlons cn : 58 depu-
tes s'appretent, comme chez
nous, a representer un peu-
ple de six millions d'habi-
tants tortures de six millions
d'aspirations confuses. Com-
ment s'etonnei des lors


qu'rn la mise au point d'un
ordinateur capable de r eus-
sir paruxlles performances,
etant encore A l'etude, nios
malheureux deputies se tro i
vent reduits a charier leau
dans un panier dle bamnbou
et n'apportent que des cha-
grins supp&ementaires au
people.
L'assainissement du bud-
get national ? 58 renters
vont se la couler douce en
decrochant la 'timbale, c'est
a dire plus de 7 miLle dol-
lars par an pour represen-
ter un people don't le reve-
nu per'capita est de 70 dol-
lais par an.
Mais n'extrapolons pas
trop ct essayons de decou-
vr r pourquoi les Olections,
dans aucun pays du monde,
(Voir suite page 7)


des prk.. du pltrole. qui se
raien; profitable aux corn
pagnies de ce secteur.
En ce qui concern le Pie
trole, personnel ne peut pr6
voir dans quell c'elai pour -
ront reprendre les Iivrai -
sons de l'Ira.i aux pays Occi
dentaux. En supposant que
la situation politique per -
mette de les reprendre du-
rablemeint, on tenore si les
cquipis de teclx "'Lions Occi
deniaux qoui a.3-liraxitt iele
fonctxixnenen'z dcl's install
nations seront admis, et
dans quell mesuiire les nou
velles autorites voudront ex
porter leur plIrole.
L'Ayatollah Khomeiny a
vait evoquv, rappelle-t on,


une dventuelle reduction de
60 pour cent de ces export
tions.
11 sexnble done que les ten
sions sur les prix du petrole
doivent etre duraoles. Cer-
tains membres de l'organisa
tion des pays exportateurs
(OPEP), comme l'Algerie et
la Libye, demandent d'ail-
leurs une reunion extraoidi
naire du cider une majoratkm sup -
pl4mentaire des prix, s'ajou
tant a la hausce anormales
de 10 pour cent en moyenne
cette annie, tandis que !e
pour remplacer les '5vrai -
sons iraniennes doit etre
paye au prix fort.


Iran / Satisfaction au


MOSCOU (AFP)
La rapid reconnaissance
par l'Union Sovietique du,
Gouivernement provisoire ira
nien traduit la satisfaction
lu Kremlin devant ce qu'il
considere comme de triom-
phe de la Revolution,. en I-
'an mais surtout comme un
cuisant echee pohltique, stra
tegique et economntque pour
les Etats Unis, cestnle-t-on
a Moscou.
Depuis plusipurs semaines
deja, la press(' sovietique
pr'senitat I'Ayatollah Kho-
mneiny comme le Chef de
l'opposition anti Monar-
chist, et le champion de I'In
dep( ndanr.e Nationale face
aux manoeuvres politiques
e nIl Itr.ires xx'Is Etats Unis
)our consrever leur influen-
cx dalxns c.- pay-. En memme
temps la ci,mapagne anti -
;muinciane> s intensiflalt a-
,ec de constanitcs references
a la possib'ite d'un coup
dEtat militaire fomented par
le haut eonilxandenment deu
I'armee avec aide de lat
CIA
Aujourd't hui es reference
ont dispru iict l 'on estine


Declaration du
Ministre de
Ronceray
A 1'Association
des Chauffeurs
Guides d'Haiti
LE DEPARTMENT DES
AFFAIRES SOCIALES IN-
FORME :

Le 1,x.did 1' Fevrxer a 5
helcie' de l'apies unidi le Se
cretair d'Etat des Affaires
Sociales Son Excellence le
Dr Hubert D'. Ronceray a
rendu visit a 1'Association
des Chauffeurs Guides d'Hai
iCilte de l'ExpositionLi en
compagnie de Michel An
,, Duchrxine Chef du Servi-
ce des Organisations Socia-
les. Le Ministre de Ronxcray
a ete accueilli par le Presi-
dent du Syndicat des Chauf
feurs Guides M. Rildin De-
samours et le staff de direct
tion au complete qui se sont
empresses de lui avouer leur
joie et leur satisfaction de
recevoir pour la premiere
fois un Ministre d'Etat de-
puis 33ans. C'etait une nou
velle occasion pour les chauf
feurs guides d'exposer au ti
tulaire des Affaires Sociales
les conditions desavantageu
ses qui leur sent imposees
dans le movement tourist
que dont ils assument tou-
tes les charges. Le Ministre
De Ronceray rnppela le role
d'arbitre qui lul est devolu
et la necessxit pour lui d'e
tre attentif aux problems
de toutes les parties cancer
nees. II invita les Chauf-
feurs Guides a appuyer les
efforts du Ministere des Af
fires Sociales qui est man
datd par le Chef de I'Etat
(Voir suite- page 6)


dans les milieux informs so
vietiques que ie danger d'un
tel coup d'Etat est carte,
les mlitaires ayant en quel
que sorte chance.),

La .Pravda) n'en souligne
pas moins mardi martin les
dangers d'une ,ingerence,>
americaine dars les affairs
interneures d'autres Etats
pour < tenter de conserve
sous iune forme ou sous une
autre les interests economi-
ques et strategiques de u'im
perialasme americain dans
la region.
La press snvietique pre-
sentait deL ja 1 s jours der-
niers le voyage au Proche-
Orient du Secietaire ameri-


Pour les pays import -
teurs, ce rencherissement de
la principal source d'ener
gie est i. la fois un facteur
de hausse du niveai general
des prix et un facteur defla
tionniste, par la fonction
operee au profit ,des pays
pltroliers. C'eat done une
contribution a inflation et
au chomage.

Les memes effects sont a
attendre de 1'annulation
des contracts passes en Iran
par des entreprises Occidenr
tales ou par finterruptioor
des travaux en course danm
ce pays. Ces contracts total
sent plusieurs dizaines d(
milliards de dollars.



Kremlin
cain a la defense. M. Harolx
Brown, comme visant a tro
ver un x ran dans son role de darme> des interets ameri
rains au Prochp Orient.
Lundi soir cep,endant, quel
ques heures avant l'annonc
de la reconnaissance du Go
vernement provisoire ira
nien par I'URtES, Ise tiax>, organe !:v Gouverne
meant sovietique, lancaixen
un avertissement aux pay
qui seraien't susceptbles d
n se laisser aiib.si <.recruter,

Ce qui vient de se prodi
re aujourd'hui en Iran, ecc
* vait un comme ntateur d

Voir suite pa'e 8)


JERUSALEM, (AFP)

Monsieur YitzhaK Rabin,
uxinci premier Ministre Is
risl'eo. estime que ,l'Ara -
b-,- Siouditi' 'st Ic prochain
ob ectif de la vague de fa-
natrisme Isalaique qui vient
d'atteindre l'Iran .
Dans une intel vxwV a la 16
Iavision israelienne Mon -
sieur Rabim a d cilair lundi
soir quie lcs ievxli'nlcmcnts
d'Iruin. Ile riivo t'sei n'i du
regim'e du Chliah, col,.i -
tuent le coup le plus dur
porte aux Etats-Unis et ,
tout le monde libre depuis
la flxi de la second guerre
mondiale ,.

L'ancien Premier Minis -
tre a place 1'ecroulement du
regime imperial dans le ca
dre de la lutte d'influence
que se livrent les deux su-.
per puissances, Etats -Unis
et Union Sovietiq'ue.
C'est, parce que les Etats
Unis ont echoue en Iran
que I'Arabie Saoudite est a


i-!'Ipi


Le Tribunal de la ~!xret6
de l'Etat, cre6 en Aout 197'7,
pourra fonctionner tres bien
tot, et aura & juger neviron
diX compatriotes accuses
d'atteinte & la afiret6 de I'E
tat, a-t-on indiqu& de bonne
source dans la Capltale.

Parmi les principaux in-
culp6s, figurent l'ancien di-
recteur de Douane de Saint
Marc, et un certain Robert
Telusma, qui aurait ete sur
pris en flagrant delit de pos
session de munitions e d'ar
mes. SeiAn les premieres in
formations qu i circulent au
tour de son arrestation l'ac
cute Robert Marc Telusma,
.domicilid, croit-on savoir, a
l'Arcahaie, serait d'intelli-
gence avec un exile haitien
vivant a New York, Alphon
se Lahens, ancien Depute.
Plusieurs autres person-
nes impliquees dans cette
affaire sont sous les verrous,
a-t-on appris.
En ce qui concern l'avo
cat Joseph Maxi qui a aussi
ete arret6, il est accuse, dit
on, de n'avoir pas denonce a
temps un complot don't il au
rait eu connaissance.

. Les inculpds ont ete defe
t res devant le Cabinet d'Ins
e truction, qui devra decider
s'il y a lieu de les maintenir
dans les liens de la preven-
tion, ou de lea renvoyer hors
,de cause.

d Si leur jugernent a lieu,
u cs inculpes seront les pre-
- miniIr a comp,'raitre devant
n le Tribunal dd ln Surete de
- 1 Etat Toulef ... 1s princi-
paux Chefs i'ax'cusatxlon qui
- present sur lcur tt ne ne sont
e pas encore re'ndxxus publics.

- Le Trtiunil ci, la Surete
i- de l E ;iII d(inIl i creai on re
- i monte au an,.i c ) 20 Aout
it 1977. conntilt -- st Ion I'arti
's cle 3 linstItuant- en temps
te de paix :
lot d, tou!s !'(s crimes et
delits contre 1.. Surete inte
Il r'pur et extericure de I'E
ri tat.
u 2o des infractions auxquels

vVoir suite page 6)


)resent menace

present menace. a-t-il dit. Cor
Monsieur Rabhn estim'i si, co
qu'il est ,,bien trop tot pour des 1
parler de la cre alon par Irani.
Washington d'un axc pro consc
Occidental Israel-Elap,' il ne
Arable Saoud4.ph,. La visited de r
du Secretaire i la Defense. puts
Monsieur Harold Brown, nal. -
dans la region a plutot pour pondt
buit de mherclvr les mo;,ves edoiltI
deIn pecher l'Arabie Saou- clatl
dite d tui ih aprf's 'i vie s"
ran. dltis l'orbateh Sxva li u que. a-t-il decixare. paix


mnme on lui demd.ndait
ompte-lenu de l'arret
fournitures de Petrole
en x60 pour ceni t0 lai
ummation Israelienne I,
serait as istnopp(urt un
endre i. 'Exypti. lxe
de petrole du Sliud Si
Monsieur Rabihn a 're-
i : rC t'e C(ia slon nlie
pas pe-s'- sr 'l 's lneeo-
nis Lt mxeill( ur nmion
uiveeardler ila ire'i s
J sign et r apil,' i Ila
,xvex I xrsu


Les travaux installation

de nouvelfes lines par la Teleco a

Bois Verna et a Turgeau


Il y a plus un mois que
Bois Verna et T.irgeau sont
devenus de veriabies ehan
tiers. La vole en ces deux
arteres, est fouillex dc part
-et d'autre enr certain points
de la clhaussee par e -rvi-
ce de la Tlci') qui met en
place des installations
pour un nouveau central te


Enfants d'Haiti

et du monde entier

par Mme Andree Momplaisir PIERRE


Enfants d'Haiti
Et du Monde Entier...
A tous Ies coins du Monde
Te voila prft et debout
Attendant fierement
La consigne
Pour dite et rep6ter
toujours avec foi :
4Je suis prlt a6 marcher,
Avec le monde enter
A assumer mes petites
Et grandes responsabilites
Que tout maitre,
tout dirigeant
M'aura assignees;
Je suis pret a defendre
Je suis pret ia apprendre
Je suis aussi pour
la promotion
De tous les enfants
de mon Age


Et, profondement conquis
Par la bonne volonte
De tous les hommes
A consacrer a
nous enfants
Du monde enter
Et d'Haiti
Cette annle propice
A la reclamation
de nos droits
Et a application parfaite
De toutes les promesses
Qui vous seraient faites>
AnnIe 1979 !
Annee vibrant
et s.,.m pitpa t'-ii u
O 1l'on apergoit.
Devant sol
Toutes ces processes

(Voir suite page 7)


tephon.iquec deva::t dresser -
vir le haut de la vule'.
Ces travaux qui parlois
diurent fort tard 0111Ot entrai,
xi plusieurs n oni-'-iquences.
Dabord, i circulation sur
ces artcres est pratique -
ment difli :ie si ce n est imn
possbIo' C I(;ul fait que des
voles latnr.l ni come Lalue
enregistrent a toutl moment
des embouteillages.

D'autre part et cest Ires
important it nous est rap-
porte quvi n'e souveau cen-
tral sera duIi' capasmit de
quatre cents t400x lignes en
viron. S. cela devait se veri
fier ce serait peine perdu,
en ce sens qu'on serait obli
ge de pourvo-', dans un
temps pas trop lointain, a
d'autres demands. Dapres
nous les responsables de la
Teleco connaissent deja la
chanson : il ya beaucoup
de demands en cette Ore p,
ripherique et mene il est a
se poser la question si ces
liignes telephoniques ne sont
pas dejA revenues. Alors,
dans de telles conditions ne
serait-il pas bon que la T6
leco install au moins mil
le lignes en previ'inn du
developpement de la ville ?
En de tells circonstances,
prevenir vaut, mieux... On
connalt 'e vieil adage.


Le navire Hollandais"METEOOR" est de retour avec ses containers!



Service direct Aller -Retour chaque deux semaines entire Port-au-Prince et



BALTIMOR1E-PHILADIELPHIE-NETW YORK

KNSM (LIGNE HOLLANDAISE) -MADSEN EXPORT PHONES: IMPORT SA., AGENTS 2-0028 Et 2-0317

--*,< i. s SSd, i ... ",. .w. -,i ., ..... ,1 .. .... ,$ ====.
Y"


Le Trbunal de
la Strete de
S Etat pourra
fonctionner


M. Rabin: L'Arabie Saoudite


Israel sur la defensive


~i






SMARDI 13 FEVRTIR 1979,


(Sul't di Ia I ilre plS.I)

d'AvenIr;
lllnilu.s d'auljourd'hut.
C'loycns di detnatin
Avvc auss urance e I foi

Les voilat qul defilent
Souls ieos yeux...

lii'r I ti l it tl'iiilli'e
A tots le pa.is;
iL.'.s tllai
A' to s t's coins de irue's
'itIl'Otit aiux helres
de ph1te'
PI i oiilam l
\ r. eI ule

Sats au dos
LunctliheomI tte a la maiin;
Iletit, fille iau (cursalp
b1,ie cd li erimine
Spt)t isllt aiec deiicatesse
La .iupe p.tsNee tTue marine
Initiates brodees
siir Ia po'lihe
i:tI('he de Ia blouse
Significant leI'olIe Naol'tnlc,
ri 1ll garpon
Au I "lW'
1)', i-.,>ki 1 a1-C lMtA

III ON tlit' t
S" pleseniite : lot s;

On wn, 1"e i

' (iltl nime' nti L

Afin de s'mnifier I cole
)il l11S appai llilllc'll
Cet'st uin little i11teinntIalle
13OlugjaI .- d 'ci -n!anlt
Jctes a 1'oisoin

Aux manins At
tilt sii t rt' i ( f tit
P'as a!t"l^ ru. e nfssp

(|ll'ellO fesl pr'v' ..
Oil ) s-,-, a (to'.,

Jeune'sse de nmn B :1 : P i. ;
Vers quil comn
fe:dirie--tlu
4isx snirs nri e' cole,
Quand apris une


ollgiI le joIIII (''o
II 1,t I'llut
mnlt t'itantL rentrer ?
J'6prouve Ia belle sensation
De voir 'M de .sentir
Quo tII aas cholsl
la Vole di' 1'effort,
('C'lle' tiil nt troupe pas.
Nous autssi,
-',en rational dantan
11 nous a fallli pour 6tre ia
Faire aiilant d'effor'ts
Car parluis

Le pain de chaque )our
N'etait point trouve
Pour (remper ,
Dans le noir caf6:
11 nous a fall
Geiveratilon d'antan
Parfti:s. r-apiecer un habit
CiOLuetr. clouer. clouer
Pour faire tenir
LPs pressantes semelles
II n y eut pas tant
de vottures.
11 1nots' a fall
Entreprendre parfols

Des kilometres pour
Attemindre 1'ccole
eit chenuner en Novembre
Et in Mai
,i-tt: dies plii(s battantes
Avc ini de'i:it eI tcmpas
Avc' la bell( raison
it spei'r, et. de crutre
FI.n I'Avetu'sir

("(1st poIrquoi
!-, lief aetnliesst
DI- mlnol BeLIait Patys
1l.ers enfants d'lliaiti
I,, d(iN Monde Entier
Nouis ci'yon.0s en VOLLu
1-.- Vunls d('Ecimandonln
AV'c iisi .ti;lStance
D elmbrassser IEtfcrt
L'r Travitl et la tierte'
Ce s .) It les sillons propices
A .a Conquetei
I l a ia it.'usi.tie
T* i 1'Avenir
iQm ne trompe jamais ..

12 Fevrier 1979
Mine Andree M. PIERRE


Le phenomene politique


de l'islam


PARIS -- JAFP)
L'rr6slstlble ascension de
l'Ayatollab Khomeiny en I-
ran t1molgne de la flam
bee dea' Islain dans les pays
du tiers monde, oil .cette
religion s'est transformee
en armede politique redouta-
ble.

En Iran, ce levier revolui
tionnaire a fait non setulo-
ment basculer un regime
vieux de trente-sept ans,
mais encore reculer une
des armies les plus moder
nes du monde et a bouscu
leverser les calculus des 2
super-pulssanees. Etats Unia
et Union Sovietique.

Ce -ph4nomene depasse
largement les frontiers de
('Iran: au Pakistan. le G6-
nieral Zia U1 Hao decide de
faire appliquer la loi cora-
nique au pied de la lettre.
II est probable, a cet i-
gard, qite ie i'rt reserve a
a M. Ali Bhutto, aneien
chef du government pu-
kistanais constituera iill
tist tragique de puirete isla
niiquee
En URSS. en Asie. cn
Afrique Fislam gagne dul
terrain, landis qu'on a-sisite
dans le monde arabe a une
resurgence du rigorisme reii
gieux, meme dans l's payps,
reputeii s pro :'essi.;tois. Par-
toul. Iis pri'ceptts de cct!e
foi rv(iiee il y a r-cizi' sp-
'lis apptaraissent come Lu-
nie solution de rtecl.atie a
deux nlmodiles de society.
reinvoyes dos a dos ie co'ti
munismne et I' c(talitalisile
occidental.
Cettle resurence de Its-
lairt consacre i'chec. dans
les llnatiols pauies;., des 2
priinlipailes idei;lo.ie'.s qui :.c
partaenti le monde.
Autrefois. cette a


servi de bouclief contre la
domination colonilalc: role
des ulemas (savants de la
loi coranique) de la mon-
tie du natlonalllsmine al-
gerlen, des socialists isla-
miques en Inde pour la
creation du Pakistan et
plus recemment du Bangia
desh.
Aujourd'hult ce retour
alux sources apparalt com-
me unique recours despeu
pleas desierites, frappes
d'une dinlographie galo-
pante, el qui sont a la re-
cherche d'une ,idcntite,> a
la foi conforme a i p'5rete
de leur vie quotidienne et
ouverte sur le progress.

Trop souvent en effect,
les tion occidentale, n'ont que
superficiellement pekntri
les masses qui voyagaient
s'accroitre ilinegalite et qui
ne percevaient, d'unein a-
nitre caricalurale, que les
exces de la society de con
somnmalion: alcoolismec, li-
berte des moeuirs, enrichis-
sement d'une poignede de
dirigeants modernises-. A
Y'oppo.se, It coinimylunli.t.
laitailt fftt de repoiussoir
cdans des societies vivant se
Ion des It's aiwcSlirau'X Ot
of Ite coll ctivisme et t'a-
thei sme 'itipit auitunt Itt'
bet es no i s.
Pour dI n11Oinbrt'x aLitily s
ies, rependant i CP rel11t
doa.s la r'liiil'n sig itlI, bl'
relt)in a 1 osrranht :slu'.
Lapider les adia rn-;, obli-
Wet' les I'fm-lnis a I)o' .r
le v (', >'lIwrI" la m ain cla '.
volutiti ",, die( Iit r lt' s atsa i -

sinl t'i till it 'in tt es I-
ia,'.. d rl liten aI it u ,;-
vo4quel pour P 'Occiti'l i's
a)pels a nl "o!t) a J' i li
(o;j.uliquc.


:P Pour certain- ch"tfs d E-
tS nmiisulm ns. i t( e fimeun
SO Repulbhllq' iIalnique ,

Ecoie de Commerce Julien CRAAN | ei' "'"n B c
men; la mlel.arce (,ds rei-
gieucx d"impo.Istr leur volion
AVENUE CHRISTOPHE V RUE 6 I t a 'Eta'. D ,vance, i' pr
te a IEtat. D'Iance Ie P Pdt.
SuIdate dE' t it(5 -t t'l R(i
Inagur2 au raois de Mans prochain les Cours suivalts: a ssnan : dt,. ,a .c one'.




ier tCycle K Mars H Juilet. sure en Irak. oft la popltl t
i tt ni mi jori t I h i hi .
li"' I ( L It 'tt2L me Cvcl' : Aout a DecembrA oA Oct. t Fev. i nfxn pour Ps ',ra IS
8p 8 p issances e'st r le ,lul
b b ` DACTYLOGRAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10 mi Io ,oi r y au





ui1 IDl.' 'tutu' t- sitti' i't'titi I itur
P <{ IT*ii ta nW tsh l ln. pl us

1.% I1EM KEY-Pcl NCH Rue du Magas1n de IEtat No. l9 ahan pntle: b onl{ ane-








i m ;nil rt u tlanIt S alint.
rt *l.i 1 a u c combI(pn dce d ilp,


PENSEZ A L'AVENIR!


Les prix du petrole montent en fleche ..





TOYOTA STARLET



La facon la plus economique de benIficier



de la quality TOYOTA
































LA STARLET A EN PLUS une suspension ind6pendante, 6quioee de resorts a boudins aux .

4 roues, ce qui lui permet d'etre aussi souple et stable qu'une grosse voiture.


HINOTO. S.A. Rue Pave T1I: 2- 0658

i iieoB~aoo*oaceaocgg ogoconc~t oaoaooao coisoo~ie>ooooaeaeDoaoseog ioaeoaovygeroomr^^m


Le President Carter


Enfants d'Haiti


tact avec ceux qui contro-
lent le gouvernement de
t'Iran et nous sommes prets
a travailler avec eux>, a a-
joute M. Carter. Nos buts
sont d'assurer la securitM
des arnmricains en Iran, dce
minimiser la violence et l'et
fu.ioni de sang et de nous
assurer que l'Iran est mill-
tairement capable de protein
ger son independence et sonic
integrite t rritoriale, d'evi-
Ler toute ingerence ou in-
tervention de toutte puis-
sance etrangere dans les af
fires interieures de l'Iran
et de respecter la volonte
du people iranien,, a de-
clard le chef de la Maisont
Biati. ite.

M. Carter a justified iatti-
Itide dis Eialas-Unis, qui iont
sotentoi publiquement le
ChalI. puis le aouvernemenlt
do M. B-lak'.iur, en expjit-
tuant qii," ia politique ame
ric-in]' cionsist( a collaborier
:e,('C IlUK (qui detiennent le
piiuvoir. Notis tn'avons ja-
n:t's li1u('6 de decider pour
le pe i le qui dolt etre son
dirigean ,. a-t-il dit.

,J'ai l'espoir qu' une cooper
ration tires prodclutivee et pa
'iciquc poitl'ra ti'e in.nstau-
ree (aV'i ie touvturntttmin de
I'Iran a potusuivi M. Car-
tir en I'revelant 'iiue dans
](':; tleiirs j!'n"( delntes !'Am
bassade des Elats Unis a Te
heran avait signaled que l s
Sipartisans de M. Bazaritan.
orenir Miniisitre desiine par
i Ayatollah Khomreiny. a-
vai< ll t iul it i "l tile's pre
F'ieix Doin asu.sirer la stecu-
ritc d'rs rt.,ss'hsants ame-


Mi. Carter s'est d'autre'
part efi'i' de miniTLdeir
1 iminart sur Ieconomie et
Ii vie quot'id.iI:cnne des ain6
rica ns "i ,lntterruption pro
loz;c"e des ;Lpp'ov~sniinr-
pwn i en petrle d'Iiniii. Ce
e. 1', r rtlief la vuhln'ra
1hlhl tellt'l'e liqup' des talt..


dukltl n y ct au(i'n d'i-
ie'r ilmmrediat, de p 'lfnurn'.
..II cl'xi t pia ts de sil't iaLtit
de cri.se .. a-!-il declare.

M. Carler a deiandct e
1nuliveat t t;iX 1Iertcaints qn ;is


Les dcveloppements de la
situation en Iran continuent
A faire l'objet d'une etude
minutieuse i Washington.
M. Zbigniew Brzezinski, Coil
seller du President Carter
charge des affairs ide scu
rite national, reunit regu-
lierp-cnt un group dc tra
,ail qui remet d jour en per
manence les dispositils d'ur
gence devant etre suivis
dans t'eventualite d'une eva
cuation des quelque 7.000
amnricains encore presents
en Iran.
M. Carter a ete tenu cons
tamment au courant diman
che a Camp David des eve-
nements. Le Secretaire d'E
lta Cvrus Vance l'a meme
.tiLomt pour faire le point.
On s'efforce cependant a
Washington de ne faire mon
tre d aucun desarroi. Aucu-
lit mise en alorte d'unites
militaires n'a ete decide.
Soutil in d6tachement de 69
.,marines, et six helicopte-
res dS transport s,"-' ache-
iilnes vers la Tura, -ie a pro
xinuiit de ia frontitre ira-
niniiee ipar measure de pre
caution ,



hran :
Le dirigeant
du Parti
Communiste
rend hommage
A I'Ayatollah
Khomeir-

BUDAPE 'T -- (AFPi
M.B !oureddine Kianouri,
P' -mier Secretaire du Par-
I. Co'mminitiste iranien Toiu
oh, a fait dimanche 'eio
ge oe l'Axatollah Ruhollati
Kiomeinv.
Dan.s uine interview diffu
se lpar la Television Hon-
''Onst' le d'irigealt coint,oi
nis a Osdl I )I( I !c1e 1 I'Chef
ri lita iux iranien cltaitt l't;-
nie di' personnalitis anl;-
lIInITrIaliasles i(., plus Irar-
(iliai~tc d cl 'hi'simi'e coliini
porlime de 'Iran .
M\ K !'l Iu1nI l s p flart (en
OII re iqu les aposi tiis (it
I'A'.atoaihi sOlt progt'r5ss5.-
t's Pi pas ;ei coltradii') .i
avee celles diu part co:n-
muniilt ir inien i,.
Son i'itIant qu'ilii n avait
re(r l a 'me ,promesse (oi
(ere!e il a clpendant alfir
me quci le s rnarxistis poiir
raient travaitller librencint
ell Iratln.
Le Chef du parti Toudleh
a enfin qualifie de ,boi
patriots,. M. Mehdi Bazar-
gan. Preinier Ministr ciesi-
gne par I'Ayatollah.
Auparavaiit. la television a-
vait prcsente M. Kanianou-
ri come etant sonnie avyat vccu all coutS
des trente der.nieres annlees
dans 'illiucalitl et qui si
prpaire a retourner en I-
ran-)>.



IRAN : L'ARMEE AVALISE
-LA REVOLUTION
DECLARE UN DES
NOUVEAUX VICE
PREMIER MINISTtRE

TEHERAN -- AFP)
M. Abbas Amir Entezam
vice Premier Ministre char-
ge dcs relations publiques
a declar lundi a Teheran
que pratiquement toutes les
unites militaires de lIran
ont reconnut la revolution:.
et demanded la (protections
du noitveau gouvernement
iranien.

M. Abbas Amir Entezam
a cependant ajoute que < des
poches de resistance, sont
signalees dans certain see
teurs du pays. I1 s'agit d'u
nites de peu d'importance,
n-t-Ii dit, sans plus de pr8
cision. /

Annoneant. d'autre part,
la nomination du Genitral
Ahmed Vali Gharani, ancient
Chef d'Etat Major de lar-
mae expuls6 A la suite du
coup d'Etat centre le gou-
vernement Mossadegh, M.
Entezan a precise que ian-
cden chef d'Etat Major du
government precedent, Ie
General Oharabaghi avail
dfmlssionfic.

Enfln M. Entezam a dc-
clare que le government
(avalt donnc des ordres pour
prot~ger les Ambassades et
les strangers 5' Teheran.


Ceux que vous aimunez oui
une notion plus claire de
ce qui peut vous rendere heu
reux. Ce n'est pas le mo -
ment de fire votre couri
aux puissants.

22 MAI AU 21 J-JIN
(GEMEAUXj

Ne blamez pas aultrui c,'ez
vous si vous ntlc n;scr ,
pas vos heures .de luisir It
une occupation constlructi-,
ve. Elaborez un programr-.o,
de creation bien defini.


22 JUIN AiT 23 JUILLET
(CANCEKI

Votre asprit est partas-i.
Malher' lsepeil. vsos ,
pensfes creatlrices enltrent
se revelent stimulants
do),t ,tre I0CL' mple i i ma.in
ti'qant.

24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION'

Attention atux ;-|t '1Ti i'
couteuses. Bien que vot's i.,i
slez que(l 's : ;iit i 's libial-
r(s, i f tor l It'rr ( Vi' I al ,:i i s
si. Le cht'nme de (|l".:;u'l
se revo"h i da!> t.x.

21 AOUT A', 2', dEPT
(VIERGIEt

)I-I'; ',1 7 (f'. I le I e's n ni.-
V(is tu ct 'T di votrp 'r -
v ~]l. Dpotir "lr.l *I i i {'Z
di. nmal a m;,,',ain(':', vs (.,
lePuies dp l'ar mI rito. t'R -
tea opt in, e i .

23 SEPT. AU 24 OCT
( DAI.ANCE )

Vous h' i' 'i. Peslt rez -
vous cher' v -,vo ,I ,o:'ti .7Z-
vous pour vous disitrire o

lqut Iltu'n qi is aim, '


Portt'z unl a ,nt 'n r.O "
tici.clifre a I: affairs Vous
''-quez de n-a! -interpreter
it's inntno.i-; 1 narqucs
d'autrui. Ecoutez attenti-
ment.

22 DEC. AU 20 JANVIER
1 CAPRICORNE -
Ne depensez pas trop d'ar
t[ent en communications t,'
tephoniques lointaines. Voiiusi
de6asseriez fatc Llemnent la
measure. Les nouveaux amis
rIe e'ent stimulants

21 JAN. AU 19 FETV.
(VERSEAU,
Vious avez d(- bohmes idles
'prof,'s.;i unnelles ia.qis il se-
ra (illic:ip dle iet' meitre en
o)t vri ', 1 as .1 i dans


201 -EV AU 20 MARS
(POISSONS

Iavec nlT niriO('c Vou'ls taureP
aitlti d's !per'ispcctiv-c s nou-
t"s sur von nr'toibhl<. t i s
('urF M ,. d-, .i :,uplkes


SI TOUS ElES NE
AUJOtVPRD'IIUI

'. sr s i tIit L t''our di e
1 .v nt'ilu'i" Viis p u tit t'era a
dt:; oxper'ontets d order li)ro
i'esioslunn. Assez opport il is-
,' votee neuiileure po;sibili
it 'Vit'l'tni cl i di bon Ulit'rLllne
imont dans le champ dac-
{*(*n o1 '.r-0,V--, vc t'Id:c7 reus-
sir A Tro-U't" < ncl sensation
n V-l. VoL '' .i!re pu)t I le
ihe.t.Ire i1't pouve.i' reuisir
Dauns Its .'a'ris':. voi'; etes
1h o ut r e u x e t v o u s
-a -,n,-z tles Itchets nci'hes
en acnetion Appre(i nall 1. na
lure 7 lln t,;,e. *!h roUvOz
rlr"e Un b,:i '": i ; l -
\' lil 11 *' .* ^**! t''(1 :


&UTOROUTE DE DELMAS TEL : '-2180
TOUTE LA MUSIQUE hAITIENNEl
TOUS LES SUCCESS LATINS
,,OUS LES HITS AMERICAINS (D1SCO-JAZZ
SUR DISQUES
OV ENRESISTE-TS POUR VOJUS
SUR MINI-CASSETTE,
SUAt CARTOUCHE 8 TRACK
SUR BOBINE MAGNETIOUEB
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALLSTES.
EFFICACE GARANTI PAR UNB
HAUVXE TECENICI5:TE
Ll NDI a VENDREDI 11 : A M 5 : 0I r X


et les tevenements d'IranI VOTRE HOROSCOPE,

WASHINGTON (AFP.). restreignent 'voiond-.re nerit"l .1 F v' r n e4 '. Dr 1 A..
Le President Carter, tout leur consommatlion dener-- E "- O _' r
'n confirmant que les Etats gle, notamment en roulantMERCRED 14 FEVRIER 79
Jnis ont nou6 des contacts momins vlte en .automobile et M RED 14 FEV
avec les partisans de M. en abaissant le thermostat ............................
Mehdi Bazargan, a souligne dans leurs masons et bu- 21 MARS AU 20 AVRIL 24 OCT. AU 22 NOV
undi son Intention de tra reaux. (BELIER) (SCORPION)
vailler 6troitement avec les Ces seules dispositions, si
nouvelles autoritcs de T6eh- elles etaient observes, per Un ami vous fait part d'u Des nouvelles desagr& a -
ran et d'6viter toute ingeren mettraient, selon la Maison ne interessante ameliora bles assombriront une act-
ce 6trang6re en Iran. Blanche, de compenser la tons dans votre program- viL6 domost.oue. Les nou -
Derte des approvisionne- me. Miler affaires et plaS- veaux amis south stimulants
aNotre objectif est tou- ments lraniens qui reprfsen sirs peut vous faire connai- mais un pen encombrants.
ours. devoir un Iran stable te. 'heaure actuelle un de- tre quelques moments em SUIveillez vos -Inance-s.
et ind6pendant qui main- mi-million de barils de P6- barassants.
tienne des bonnes relations trole par jour pour les E- :23 JOV. U 21 DEC.
avec les Etats-Unis.a, a sou tats-Unis, soit environ 2,5 21 AVRnI. iU 21 MAi (SAGITAIRE)
ligne le president au course pour cent de leur consom- (TAUREAU)
de sa conference de press. matlion quotidienne. .... ........ .


PAGE 2~


IA

il
u




11
n
C(



e,
ti
a


,, ~hnr ~, p~~tit






A [ iPAGE 3


AVIS
LIa Facuilte des Sciences de
sire engaier des profiles -
,rurs )pour 1'elseig ilelieni t
ic.'s Cours sulivants .
('mist ructions mretalliqutes
P'rocedids Giinerauix de cons
Iruictlon
(Gc'.lion des con.'s .lu'ctions
L.iiiage(I et, pro'grammation
des ordilal en is
Tlecoimmunications
ii ssoulces Energe tiques
d'Haiti
('Mtro e SPi iiurveilltinee de
l'execut ioni des projects
Mat lihenatiques, Chmie Phy
siq1ue.
Goedesie.
1 est deciimaind aux init-
resses de faire parvenir Icur
('iiurrcliuni vitae ait Dcca -
nit de la Facultbe pour ana

LE DECANAT 142
x x Nx x
TELECOM UNICITIONS
D'HAITI S.A.M.

AVIS
Les Telecommunications
d Haiti S.A.M. rappellent ah
S'. abonnes les dispositions
,onivantes concernant les bor
dereaux :
1.- Tout bordereau doit
ctre acquitted integralement
dans les 10 ours qui suivent
la date d'emission.
2.- Si le bordereau de
neuire impaye tin mois a-
pres la date d'emission, le
errvice sera interrompol sans
p)reavis. Le rebranchement
lie s'efectiuera qu'apres le
>ainement integral de la som
me due It tine ciaroe addi
Lionnelle de $ 5.00 sera (exi-
gee.
:.- Si un I 11) ois apres
I nt'iterruptiolln, I painlment
o! El OJOs pas e'lectlu.
I 'ITEIt1(1'O liirocedera a l'en
lev'im nl idefinitif de 1 'qui-
i) l !t W H elle rl ',s teIrve It
(d!1llt d ell (h(i.spisfr.
4. ,a ii)I let'c ltion du
in al'l 'it leti l t t lie pas la0
],a 'I'l.E I 'E() (.liiltpe slir ]a
('llpnlreiril' iol .(i la i:aullabo
I" n dl itt' t te I'l
PoI'rt i-PI'rIII( rl 8 F6-
vrwir 1979.
TI COMMUNICATIONS
D llAITlI S.A M.


I.ItERTE E'(;AI,ITE
I'I?ATMI:N I F:
RJitPUBLQ10 ; f IAIT:

,,Extrait des
Minutes di Greffe
du Tribunal Civil
de Port-au-Prince
AU NO'.; 1): L,1
I'REPUBILIO)Uf:
Ie Tribunii l Civil dle Port
r1un01 a au Paut.s de Justice
de cotte Vitbe. a rendu en


audience publiqu.e et en s"s
attributions civiles, le Jue
nient, suiiivant :
Entre lo La Dame Ar -
eange Dangervil, nee Mar-
tha Paul, propri6taire, se
t rouvant actuellement a
New York et domicilice .a
Port-au-Prince, identified
au No. 5259-BT, ayant pour
Avocat Me. Jean Clauue

Bols du B;irreau dtd Port-au
Prince. dAiment identifi6, pa
tentte et impose .ix Ios. (6O
-A. 77534-A lt 18334-L. avuc
election de domicile en sonl
Cabinet sis a Port-au :i'rin
ce. Rue Macajoux. No. 35, de
nianderesse en divorce, d'u
ne part,
ET :
2o) Le Sieur Arcaingo Dan
gervil. )proprietai'Cp, demeu-
rant aux Etats-Unis Jd'Ameri
que : 1589 President Street,
Apt 20. Brooklyn 1211%,
New York-USA., deftndear
defaillant, d'autre part;
PAR CES MOTIFS, 'e Tri
btunal, apres examen, maini
tient le default prononce
centre le defendeur a la sus
-dite audience; pour le pro
fit, declare fondee la dite ac
tion; En consequence, ad-
met. Ic divorce de la Dame
nee Martha Paul d'avec le
Si-eur Arcange Danp.e-v.1
pour inlures graves et, p-
bliques. Pr',ionce la disso'u
lion d( s liiis matrimnTnia ix
tyant eyxtl entire les dits
Epoux, Ordonne a 1Olfficier
de 1'Et, t Civil de la Se Uion
Sod de Port-au-Prince de
t ranscrire stir les Regks -
ires a ce destnes 'e disposi
tif di present juigemp'
don't, nit ext.rait sera insert
dans 1lun des Quotidiens s'i
d'ltanl t la C'i'itltal sous pei
ii de ic (hlotii '-inl r1 ts ell
', rs les tiers 'i, i p chet:
'CoIllmet 'huissier Malurice
Prevo:.l do ce C l'lblMti l pour
la ,.u1itilc;it i.! dIn present
dei iIS.-

Ain.;i. Jli.( el iprononc c par
Notsi.i Theophi!- Ican -
Fraicois, Jupe en audience
civil et plublt -ue de e jour
V:uit-Rept Ocitlr' n mil neuf
cew( soixan(e (flx hiii, ell
presence de M. iiseii: Hyp-
liolite Thermitui,, ulbjt.i'tii
du Comm:csaire dll Gouv,'r-
nIcnent de c s'.sort. av,'-,
1 li.ssislucleie do Monsieur A.
cenrioe Junloflo, Commis -
Orelfier du siege.-
11. EST OHDONNE etc...
EN FO1 DE QUOI etc...
Ainsi. signi : Th. .In Fran -
geois, A. Jumelle.

Enregistre a Fetion-Ville
ete ..
POUR EXTRAIT CONFOP -
ME :
Jean-Claude 1POIS, Av. 132


LEOPARD I










MOSQUITO CuL
Posur ceux qui 'ont pas,

d'electricit

En camping, en vacance ,

les spirales Leopard tueat
les moustiques sans pardon
Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021
En vente partout


CARNET SOCIAL Petites announces


Deces de Mr
Joseph Rosemond
De New York nous est
parvenue la triste nouvelle
du dices de Monsieur Jo -
seph Rosemond, survenu le
10 Fevrier icoule
A ses -enfants, Mario, MI-
ma, Lesly, Mona Rosemond,
a ses freres et soeurs, 1'in-
genieur Leon Rosemond et
Madame, a Monsieur et Ma
dame Raymond Rosemond,
actuellement 8 Chicago, a
Madame Veuve G. T6lma-
que nee Rosemond, a Mada
me Lucie Rosemond, a son
beau free Me Th6salus Pier
re Etienne, a ses neveux at
nieces Monsieur et Madame
Ernst St. Eloi et enfants, i
Mademoiselle Yolande Pier
re Etienne. Mademoiselle Ly
revolle Montes, Monsieur E
vans Montes, a Monsieur et
Madame Claude Chiry, Ma-
dame nee Rosemond, a Mes
demoiselles Guilaine, Mu -
riel, Magali, Dominique Ro-
semonsd 8 Messieurs Ralph
et Philippe Rosemond, 8
ses cousins et cousins, Moni
sieur et Madame Henri Ro
second et enfaints, a Mlon -
sieur Jacques Rosemond et
enfants, a Mademoiselle
Odette Rosemond. Aux fa-
milles Rosemond, Lapierre,
Telemaque. Eveillard, Mon-
tes, St Eloi, Ch6ry, Fierre
Etienne et a8 tous les .rutres
parents et allies affects par
ce deuil, Le Nouvelliste pre
sente ses sinceres condo -
leances.
Les funrailles de Mon-
sieur Joseph Rosemond se -
ront chante6es a New York
le Mercredb 14 Fevrier a 9
heures du martin.

Deces de Vve
Philemond Bastien
NEE EUGENIA JOSEPaH
Les Pompes Funebres Pa-
ret-Picrre-Louis vcus annon
cent lc ddcs de Veuve Phil,1
mond Bastien nie Eugenia
Joseph.
A s1s enhfants Frediric
Bastien el Madame Fran -
gois Etiernie et Madame nee
Vinllienne Frani:ais, ,i' ses pe
tits-enfants : Rcyrnald ,1ien
ine et Madamo ', Roul et Al-
fred Etienne, Jean Yves
Fritz Francklii et Roger E
tienne Cliiveng, Danme et Ma
gale Bastien, a ses neveux
et nieces : Jeanine Simpli'
ce. Marienie Dorlus, Mion -
seur le Professeur et Mada
me Martial Day, Marie Tho
rose et Frederic Day, a ses
cousins et cousines tous
les autres parents et allies
nous adressons no vives sym
pathies.


Iran:
Declaration du
PC iranien
PARIS, (AFP)
Le part Toudeh d'Iran
communistt) souha10 te que
le nouveau gouvernement
iranien respe:te les engage
ments pris precedemment
par l'Ayatollah Khomeiny et
reconnaisse en particulier
son existence 16gale.
Danis un communique dif
fuse Lundi osir a Paris son
comite central estime que
ila preparation du referen
dinm, des elections. e', l'ins-
tauration de la nouvelle cons
titution doivent avoir lieu
dans des conditions de liber
te totale pour tonites les
orn. .a ,. 11,',''. politiques I...)
sans discrimination politi -
que ou ideologique'-.
Le PC Iranien demand en
core expulsion des ressor-
tissants am.,rii -oss pour ,les
empecher de fomenter des
complots annulationon de
,tous les pactes militab'ess
et la proclamation par les
nouvellps oulto.'fes du alignementsa e o'Iran
Apres avoir exig6 la disso
lution de la Garde Impiria
le et ouverture de poursai
tes judiciaires centre le
Chah, sa famille et les col-
laborateurs de l'ancien r6gl
me. le Toudeh demand an
gouvernement provisoire de
Monsieur Bazargan ad iear
ter des poses admintstratlfs
et 4conomiques les 616 -
ments corrompus, residus du
regime traltre du Chah.
Le PC tranien se declare
enfibn prit a soutenir since
rement toutes les decisions
prises par 1I nouveau Gou
vernement.


L
14


WYIS
,Association Haitlenne D
pour la Rihabilitation des
Handicaps tiendra son As
semblee Generale le 23 Fe- cr
vrier en course g 17 h.15 8a F
I'Auditorium de I'Ecole St-
Vincent. Les Membres ac- du
tifs et les Membres affiliis ta
sont Invites a y participer. r
Dr. G6rard LEON
President
xx x xx
Secretary needed (man or
girl), Steno-dactylo, account
ting notion must speak En
glish and French for follo-
wing position :
Sales coordinator, and Mar
keting, Public Relations 50
keting, Public Relations
50 ', inside 1 50 o/o outside
office job
Condition : On budget
schedule and compensation.
Must have car
Starting salary approxima-
tely $ 300 depending on sa-
les aptitude and technique.
Must have already strong
sales experience (4-5 yeors)
and professional know-how
Call 2-4558 or 2-4460 132
xx x x
AVIS
Les deliguis des clubs r
gulierement inscrits pour le1
championnat de la deuxime
division sont avisis que la
reunion prevue pour le
Lundi 12 Fevrier 1979 est re
portee au mercredi 21 du mi n
me mois.
Port-au-Prince, le 10 Fe -
vrler 1979.
Le Bureau Federal.- -

OFFRE D'EMPLOIE
2 INSPECTEURS TRI-
CES POUR QUALITY EXPE
RIMENTES EN SEWING MA
NUFACTURE.
Phone i 6-0038.


WANTED:
emandfe O' ,; Executive Secretary with
experience, excellent typing
eune fille. etudante -n SL skills spanish & english man
etarOat, en 4e anni6e a i datory
icutte de Drout, eercht

u travails. Prire de la con High Salary
cter au 4.0894 entire 8 heu Call : 6-2431 6-0361
'.s et midi,. 162


MINI RECORDS MAXI

-- Disques Latino Americains, Hail

-- Enregistrements sur cassettes

-- Radios, Calculatrices,


Les obs6ques seront cele-
brees le Jeudi 15 i vrler ah
8 heures A. M. en 1'Eglise
St GQrard of la d6poullle
mortelle sera exoos6e des 7
heures. L'inhumation se fe-
ra a Miragoane.
132

Deces de M.
Christian
Dumoulin
Pax Villa announce lP ':6 -
acs survenu le 12 Ferier 79
a St Frangois de Sales de
Monsieur Christian Dumou
lin.

En celte penlbl ecircons-
lance Pax Villa et Le Non -
velliste pr6sentent leurs sym
pathies a ses enfants Mada-
Hella Dumoulin et Famillt
Madame Antoine David neb
Martha DumoulP.n et famil-
le. Madame Louis Numa nie
Frederique Dumoulin et fa-
mille, Madame Max Ri -
gaud nee Marie Ange Du-
moulin et fam'ile, Monsieur
Christian Dumoulin et Ma-
dame n0e Solange Theart
et famille, a ses soeurs Ma
dame Alfred Monbeoeur nee
Claire Dumoulin et famitlle,
Madame Edda Dunioulin et
famille, 8 ses n ieux et ni,
ces, cousins et cousines. Aux
families : Dumoulin, Angla
de. David, Theart. Monbe -
leur, et a tous les autres pa
rents et allies tprouv's par
ce deuil. Les funerailles de
Monsieur Christian Dumou-
1i seront chantees le Ven
dredi 16 Fdvrier 79 h 4 heu
res P. M. en 1'Eglise dd Sa-
cre-Coeur de Turgeau. Le
convoi partirt de Pax Villa
SacrU-Coeur of la dipouille
mortelle sera exposee des 2
heures. 132

AVIS MATRIMONIAL
Je soussigne Ar'noux Cbh;i
lesson, propretaiire demeu-
rant et domicilie a Por,,-iu
Prince identifiA au No. 2390
E pour le present exerckie,
declare au public et au coin
merce en particulier que je
ne suis plus responsible des
actes et actions de mon 8
pouse nee Ghislaine Che -
vry pour injures graves et
abandon du toit marital en
attendants qu'une action en
divorce lui soilt regulier. -
ment intentee.
Port-au-Prince le 13 F6 -
vrier 1979 132








i<


DIS


-- La seule mason ouverte Ods
-- Pix ihibattable
Parkine aisW
RECLAMEZ TOUJOURS VOS COUPONS
Avec 10 Coupons payez '.9P pour un '
3."/SJ^.CJ2OOOO/SS S O O O ,.e-S


Pour les Hommes... en Faiblesse,



HANDSOME U!


RIEN A AVALER, RIEN A INJECTER Tr-


memes, a domicile; la duree du traite

de I'etat ou de l'age de Fa per


127 RUE DES MAGASINS DE L'ETAT,


ON RECHERCHE
Entreprise commercial d6
sire employer Repr6sen -
tant de vente. Experience de
la vente et du Marketing
preferable. Voiture Indlepen
sable
Envoyer curriculum vitae,
references et photo a Bolte
Postale 1316 Reference D. P


SOUND

ties. Jazz etc..






218 LALUE



Tel: 2-2073



STRIBUTI61.

9 A.M. a "t N."S1






)isoue Hattlen
JOOSOOCOCiS/OCOOOO


en Panne



PI


aitez vous, vous


meant depend

Psonne


PHONE 2-2249


I












I























iI


h


m.cooaco


AVIS DIVERS


TRANSPORTS GENERAUX






transports de materiel lourd, containers etc :-






Transport et livraison de materiaux de constructions





CONTACTEZ NOUS AU 2 0853


MARDI 13 liTTIMPI? 1079


~s~,~/,=r~/l~/J~'C~/~c~-s/s~s~rsJ-~zrs~c


~Z~/~'C/CC/~'//))////ICJ~//~///~r/~//~r/


I


142
AVIS Pr-JFESSIONNEL
Nous prenoss plaisir A
vous inforni. 'r que ItcnLi -
teur Noles Etieunne 'st re-
ceniment renir' 'e.s Eats -
Unis d'Ameriiuic ,il) il s'cst
sp6cialis6 en Obsn 'tr, ie lt
de Gynecologie. I! vient d'au
vrir sa clilnicque an No. 3 ieI
L. Salomon, Ainre,1i Rue
Geffrard proloqmte,('iJini -
que Fleurival) 'Tel. : 2-0:i.
II travaille tous les lours
de 8 heures A M. 11 hres
A. M., h'apres-midi de 4 iires
P. M. 6 hres P. M., 1,', -
nedi a partlr de 8 heureIT
A. M. jusqu'8. msldi 142


PRODUCTION





PAGE 4 --


AN NONCES (ROU PEIES


CAFE MOCKA
IECONOMIQUEI
ET PRIATIQUE


Exaclement ce qu'il vous
haut pour ctanchei nature
element votre soif


REBO
PRENEZ UN RON DEPART
AVEC UN BON CAFE :.


AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAVESA
Tel. : 2-0853


Lunettes de haute quality
optiques et solaires en ex
clusivite chez J. M. Maximea
CIlestin opticien diploma 98,
Chemin des Dalles
Tel : 2-5015


TOYOTA
,La marque viable, robust
ehgainte, la Marque que
oiR csissent les ens senses.
SUPE yIINOTO S. A. Rue Pavee

MARKET 203

SERVICE _
or 7-L


Tout pour monster un mar
ket ou une epicerie 232 La
lue : 2-3792
MATERIEL ELECTRIQUE
Ilydraulique Sanita re 83
Rue du Quai



A3-



Pour vos produits alimen
tires pour votre hygiene
personnelle pour centre
t en de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
Tel. : 2-3792






rlus ae 100 prodiiits ali-
mentaires a votre choix..
LAD TRADING
DISTRIBUTETlRS
Rue de l'Entrerrement
Tel. : 2-:727








LES PIItlilTIIS O()SSARDI)
Etage :nchha
Maillots .mprimes
Creation piblicitaire -
Plan de ville Panneatix
Pla-stfication Cadcaux
d'Entrelrise .


MIICHIELI, P ZURAIK No
294 Grand'Rue ou le client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
Broderie Nepperi -
Tropical -- Tous les I.sstIs 78




I g,2
11


50HAT IL A


Transports Genraux P.
0. Box 73, Port-au-Prince


^A_|_^A-- >- --





LSILVER;

La Grande Marque d'Ap-
,pareils tous types, tous Mo
deles et aussi une large ga
me de cassettes et cartrge
pour voitures.
. Magasin le Soleil 301
Grand Rue


CENTER


." Z, osnt


Si vous payez cinq dollars
le Disque Hait en c'est que
vois ne n'avez pas achete at
Rla Iosenthal
126 Rue Pavee

TOI'T A (GOGO
Disques et cassettes enre-
gistraes Radios et coubines
- materiel Electr que arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9I. Rue Pav.e
Tfl. : 2-3139







Toute la production Musi
cale Ilaitienne 218 La -
lue :
T'l. : 2-2073

DISCOTHEQUE
Carroussel D sco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix democratique pour la
consommation


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


~di~- ukn~n


KID POWER
ABSORB
Sous-Vltements Maillots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
LITS PARCS
CHAISES POUR ENFANTS












Grand Rue en face BATA


AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Reunion
et Pavie, DWpositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las imports vetements -
sous-vetements lingerie de
qualte --







Tout ce qui faith la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme ligan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RUSSO
Optique. Bijouterie, Ilorlo
gerie, Argenterae La Quna
lit6 sans le Prix c'est toute
'a 5ifferentice.
66, Rue Bonne Foi Tel. :
2-1567




Qualitex


LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, Tel. : 2-3132
Peton-Ville Tl. : 7-0082.


266 Lalue Tel. : 2-0737
Sous-Vetements pour gar-
connets et fillettes chaus-

cle pour Bebe 'rix spe-
cial.






Le Magasin qui transfor-
me vos infants en (Petits
Bijoux)) avec ses pret-.-
porter 39 Rue des Mira-
cles






5 4,A


TEL. : 2-0853

i CONTROL
SINSECTERAT
les insectes et lesaroi
chez vous contaeric
'SERGE S. GAILLARD Les danses mondaines : Sal trol Insecterat 2-4991
AGENT GENERALI I sa, Disco, tango, meringue -
38. Rue du Montalai .HT& 2 3131 etc... it Cabane Choucoune
Pu -s -Prnce Ham a et h 1'Hotel le Palace en
Ville r.
Hloraire l1astique r DONT
L'Europe ou l'Amirique du Appelez Harry Policard
Sud Via Santo Domingo et au 2-1389 7-2010 2-3344 'ANTI-PLAQUE
San Iuan Ce


51ttcon
Li5~n


DIURODONT


e


'" (wFF7' '!
Rue du Magasin de l'Etat
No. 89
Plastic en 72 de large pour
rid++ aI n t llP a ..hni-,


Siam imprime serviettes
de bain etc...


ANTI PLAQUE

PATE DENTIFRICE
LAD TRADING


DISTRIBUTEURS
Rue de l'Tnterrement,

rl1 : 2-3727

PHARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face an
NouvelUste Ex6cution d'or
dannnnpres, soins, conscien-
ce professionnelle Jean Par
- do pharmacien


COCO Ztclvl N ENIP


miU LTISPi0RTS

LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma,
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Lalue Tel. : 2-4991










Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour l'ama-
teur et le profess'onnel 17
Rue du Centre : Tel. : 2-0945

DONNEZ VOUS
UNE CHANCE
D'APPRENDRE
Club Croissance d'llaiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 Tel. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse enfant et adult
Natation
Epanouissement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage

COUCOUILLE
La collection Haitienne
qui vous propose des lives
sur la dinguistique, la Socio
logic, la Psychologie, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 2eme
Edition de (Sirolin)) et le
pr6cis de grammaire creole
compar-e, et considerations
Ethno-PsychaniaIytiques sur
le Carnaval Haitiens.


Avis aux.
lnqenieurs
Tous types de Fermetures
roulantes metalliquss de sfl
retn TURIN, ITALIE -
Grilles articles extent
bles
Rideaux m.talliques avec
ou sans manivelle Epais-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes m6talli-
ques etc...
D6lal de livraison CIF
Haiti..Franco Douane : 60
jourS
S'adresser au Magasin V)
tiello Freres 303 Blvd J.J.
Dessalives Phone : 2-3741


Ir


SMARDI 13 FEVRIER


an: Vers n1tWauration d'une republique


LE 12/2 (AFP) Le rdz de
marde *populaire Iranien
qul a balayd le regime im
perlal avec 'appul d'une
partle de l'arme nest que
la premiere tape de 1'Ins-
tauration d'une Rdpublique
Islamlque.

Des. lundi matin, apres
vingt quatre heures d'dmeu-
tes qui auralent fait 300
morts et blesses, le Pre-
mier Ministie Mehdi Ba-
zargan nomm6 par l'Ayatol
lah Khomeiny, s'est instal-
le officiellement au Palals
de la prdsidence du Consell.
Aussitot, manifestant sa
volont6 d'acc6lerer le re-
tour a l'ordre et au came,
il a demanded a tous les
fonctionnaires de rer avec les anclens vice-
Ministres et dirigeants jus-
qu' la mise en place des
nouveaux ministries du Gou
vernement revolutionnaire
provisoire>>.

Cet appel est intervene
dans la matinte de lundi
apres la capitulation de la
Garde Imperiale qui etait
restee fiddle au Chah. Les

unites de cette garden prdio
riennc ont hisse le drapeau
blanc. ,Toutes les forces ar
mees out depose les armes
et se decilarent fideles a la
revolution du people ira-
niens, annonce dans un
communique I'Etat Major
des Forces armees.

Dans ce message, difl'usi
depuis la mason de la radio
investie par les partisans de
I'Ayatollah Khomeiny, FE-
tat Major a invite ales for
ces populaires a abandonner
lencerclement des casernes
et des centres gouvernemen
uix.

Ce meme souci de preser
ver l'ordre a 6te exprime
par le leader Chiite lui-me
me qui a demand a la po-
pulation de respecter les
lieux publics, de s abstenir
d tout acte d'incendie ou
e sabotage. par le gouvernement provi-
soire de M. Bazargan. a-t-i
declared, dolt etre observed
dans tous les centres gou-
vernementaux<. Enfin, lAya
tollah Khomeiny a demanded
que la population se I --
.,dans les mosques et cen-


-E


tres rellgieuxw et y devote
les oulemaslet autres chefs
rellgleux.
On apprepalt dans la ma
tinte que la pluparX des Am
bassades d'Iran a l''tranger
avalent rallied le nouveau'
pouvoir. Parml les premib-
res measures prises par M. Ba-
zargan figure la nomination
au post de chef d'Etat Ma
jor des Forces artnmes du
General Mohamed Vali Gha
rani.

Quant au sort de 1'ancien
premier Ministre Chapour
Bakhtiar, il semble, selon le
vice-premier Ministre Abbas
Amir Entezam, qu'il soit en
core vivant et qu' che quelque parts.

A Teheran oh aprbs les
violefltes 6meutes du week-
end, le came est revenue, les
autorits n'ont pas cachd
qu'il existait des resistance> dans certain sec


1979


leurs du pays, mais sans inm
portance.
Peu A peu, a 1'appel des
services d'ordre religleux,
les armes don't la popula,-
tion s'ftatt emparde sont re
mises aux lieux ddsign6s par
les autoritas.
Les vunemehts d'Iran,
s8uivis par le Chah avec u-
ne'tristesse profondea selon
l'entourage du Souverain Ai
Marrakech, ont ete accuelllis
diversement dans les diffe-
rentes capitals.
A Washington, le Presi-
dcent Carter a reconnu oue
Ministrea iranien. saierons de travailler etroi-
tement avec le gouverne-
ment existantu, a-t-11 aiou-
tI.
Les Presidents syrien, pa-
kistanais et libyen se sont
pour leur part t'licitds de
(la victoire de la revolution
iranienne,. Le Caire en re-


CIMENT A GOGO
La Maison Ernest Bennett
Rue Traversiere assure la li
vramson de votre ciment ii
Domicile. Les clients peu
vent s'approvisionner dire<
tement a son depot de l'avyt
nue J. J. Dessalines, a cSt,'
du akola Moyses on uss
stock tres important est tou
jours maintenu pour la coar
modite des clients.








BATIMAT

Achat Vente Locatior
IBATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77











ROLACO

Agence immobiliere No
102 Lalue
- Bail Estimation etc...
Telephone : 2-5735


JOLIESSE

SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entre des Rues Montalais
et Getffrard)


Scotiabank


-L ABANQUE




DE NOVA SCOTIA





Un service sur measure



Une pratique efficace



des problems de I'argent



*Une quipe disponible



et attentionnee qui allie



le talent a I experience .






LA'BANQUE DE NOVA SCOTIA



ra I rue Pavee et a Carref0our



ILABANQUE' _


QUI A RESPONSE A TOUT!


0


B


Ing.


Illbls -~rr"~~l~llr~-~30lranr~F-~CIIDI~~ ~ -PIPBDapllL~~-qb


I ...... zpy ap"walpruprnIInII


ENTM.u


\


vanche se refuse a topt corn
mentaire. Le Ministre dgyp-
tien des Affaires Etrangi-
res, M. Boutrbs Ghall, s:esi
cependant d6clar6 atres in-
quiet de la situation en I-
ran qui constitute un nou-
vel 616ment de destabilisa-
tion au Proche Orients.
A J6rusalem, le G6ndral
Moshe Dayan, chef de la
diplomatic isradlienne, a faith
part de ses craintes de evoir
des l66ments communists
renforcer leur influence en
Irans En revanche au Li-
ban. les dirigeants chiites
se sont felicites de ala vie
to re de la revolution ira-
nienne,.
A Pekin, on se" montre
preoceupe par le I chaos
iranien attribus a la asubver
sion sovietique,. Enfin, dans
les capitals occidentales,
on se borne a adopter une
attitude prudent a l'gard
d' ne ,affaire interieurev
iranienne.


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRECIEUX 'PROGRAMS IN..`T
UNE NOUVELLE CARRIER. AIRCONITII N
DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION C UUO lU I I UINU
ET EN REFRIGERATION/ REFRIGERATION


POR RENFORCCERCE PROGRAMME LA first SChOO
ME T A LA DISPOSITION DIE SES ELEVES '

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIOUES I
I irst School
* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
a PORT AU PRINCE ETA L STRANGER

iNIVEAU REQUIS:seconde)ez '
Debutez le
( Places limitees a 35J 19 mars 199 ,
FAITES VOTRE ler PAS
"'- ", r- VERS LE SUCCESS
ENVOUSINSCRIVANTDESMAINTENANT

2-3508
Io 24755


Reconnue d'Utilite Publique

l\ SIEGE SOCILl 516 MAINS f
/EAST ORANGE NEW JERSEY
P. ( PPROUVE PAR L ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
| ~ ETECOLESAUXUSAs


1I





MARDI 13 FEVTtIER 1979


Installation du CGovernemetit
pavwavr~ E


Project d'education No. 2

Gouvernement Haitien Banque Mondiale


tI


Avis d'Annel d'Ofres pour xe Ciment


PAGE 5


le OllIve'rnelmoinl rIip Ina
ioe flioti tl t' 10:j 11 I tclit
dit ASSOCIATION INTE's-
N'VIONAIE P()UR 1E.1 DitE-
V' OI'IPP !l'M:N'T. n cit editd
tl DIX Mil,I,IONS DE DOL
LARS AMiFRICAINS 0U. S.
$ 10i.000 000 001 po)ir ile 1
nilt:111iontol d'n SECOND
PROJECT D EDUCATION donit
It' cnflt :tpproxim:tif plobal
est tst:msie t Doute Mil-
lii s Sl \ ('ent Mille oil-
l:\rs, Anmiu.il:ns iU. S. S
12 600 000i 00 t.

En vuie do la ni.se on oneo
vre do ce Projet. cqui co0n-
priont lai construction do : it
Ecoles Primaires Ruialres.
10 Ecoles Urbaines. 1 Etcole
Nortlhale. 2 Ecoles Profes -
sionnclles, 1 )'Ecole Moven-
no d 'A|'ricA ilture 1 Ctnt 'r
(te Polfc' lion.,leinlo nt I;i.:ini
(it,. 5 Studtti i s a:,ro
0 '!-: t: t lnt (it lIa Rui(td t

N ,i l. i t i t l I p 'll I'l it'i lta -
S Np Aho I ,-ux C,nl \ V ,-
C'iq Itl'ncns i72-3)i oi ('eint
Soix. lit' dlix Mileti 10 0) ;il
(;;aI(s i I' cinIlt 'Portl ind Ai '
1t'dw iet (,crwtH]l 1 c ,-l1-


11 cvsI, enlendu que 1e.
lmlis te ,te credit eontrl
bu'rol l i couvrir les cofl.s
(.s contllralts pour lesquels
'ls APPEALS DOFFRIES solnt
latiiries.

Les interesses sont invl -
tes t retire les dossiers d'AP
PEL D OFFR.ES pour le Cl
MENT PORTLAND ARTIFI
CIEL tI ous les ours ouvra -
blecs du 5 Fevrier 1979 au 16
Avril 1979t de 9 htures a. in.
6 4 lures p. m. a 1'adres-
st i ,.>tIt\ al

PROJECT D'EDUCATION No
2
BANQUE MONDIALE
c/o Departement de l'Edu-
cation National::
Port-au-Pilnce. HAITI
P. O BOX 2162

Adre'sse Telegraphiqule
PEGHI 3J'
GOUVERNEMENT HAITIEN
Port-:'ut-Price, le lcr Fe-c
vr ir 1979t
.ng. Nicolas SAINT -
1 LAUFENT
Dnrectlr t 3


S Avis di'A el d'Offres
pour PAcier Rond pour beton armn


Lea douvernernent de la
Rdpublique d'Ilaiti a obtenu
de ASSOCIATION IN -
TERNATIONALE POUR LE
DEVELOPPEMENT un cre-
dit de Diix Millions de Dol -
'lars am'rlcains (U. S. S. $
10:000.000) pour le finance-
ment d'in Second Projet d'E
education don't le cofit ap -
proximatif global est estk -
m a Douze Millions Six
Cent Mille'Dollars Ameri -
ca.ns (U. S. $ 12.600.000.00).
En vue de la mise en oeu
vre de ce Projet, qui gom-
prend la construction de
TRENTE et UNE (311 Eco-
les Primaires Rurales, DIX
(10) Ecoles Primaires Ur-
baines, UNE (1) Ecole Nor-
male Primaire, DEUX (2) E
coles Professionnelles, UNE
(1) Ecole Moyenne d'Agricul
ture, UN (1) Centre de Per
foctionnement Rapide, CINQ
(5) Studios dans 1'aire des
Batiments de la Radio Na
tionale pour la prepara -
tion d'6missions radionhoni-
ques a caractere educ'itif,
Cinq Mille (5.000i Tonnes
D'ACIER ROND pour BE -


TON ARME rdparties en a
clers durs No. 2, No. 3 et
No. 4, seront n6cessai'res.
II est entendu que les
fonds de cc credit contribute
ront a couvrir les cofits des
contracts pour lesquels des
Appels d'Offres sont lan -
ces.
Les Int6resses sont onvi -
tes a retire le dosster d'AP
PEL D'OFFRES pour I'A -
CIER ROND POUR BE -
TON ARME tous les jours
ouvrables du 5 Fevrier 1979
au 9 Avril 1979 de 9 heures
a. m. a 4 heures p. m. a l'a
dresse suivante :
PROJECTS D'EDUCATION
GOUVERNEMENT HAI -
TIEN BANQUE MONDIA-
LE
c/o D6partement de l'Edu-
cation Nationale
P. 0. Box 2162
Port-au-Prince, Haiti
Adresse Telegraphique :
PEGHOM
Port-au-Prince, le ler F6 -
vrier 1979
Ing. Nicolas Saint -
LAURENT
Directeur 53


TEHERAN D6sormals Radio
Tihtiran diffuse dhhs tout
.IL pays La Vol-x de la Ri-
volutilion. Le Parlement et
le" Casernes ont afftchd des
Portraits de I'Ayatollah Kho
mnelny, de retour en Iral
depuls seulement onze
ours, apres quinze ann6es
d'exil.

Apres plusieurs semaines
d'extreme tension dans la
capital le 28 janvier -,
apres les tries violent corn
bats de samedi et de di-
mrnche cinq cents morts,
e-"iJme-t-on g6neralement-,
Teheran est came aujour-
dhui.

Au Quarter G6nerai aes
religieux, des civils appor-
tent par milliers des ar-
'nes confisquees aux militai
res. Plusieurs sales de class
se sont bourrecs de muni-
tions. Dans les rues un
grand nombre de civils ain
s1 que des soldats passes du
cot6 des religieux circulent
encore fusil, mitraillette c a
pistolet a la main .

Beaucoup de personnel
pensent que la rebellion de
ces derniers jours a et6
uine .aubaines pour les
groups armes clandestins
iraniens comme les jahedineo (musulmans) ou
ies <,fodayines (marxist(.i,
a la recherche des arse-
naux. Des civil, pistolet
n;itrailleur a la main, font
par dizaines de l'autosfop
cians les rues de la capita-
le, comme si pour eux la
revolution etait fine. Des
centaines de soldats ont
jete leurs uniformed cans
les caniveaSx.

Mais les chefs religieux
paraissent molns sereins.
Certes leurs communiques
chantent victoire. Mals "is
mettent en garde centre
une possible contre-offonsi.-
ve d'eli-ments t(durs, de


La visit de M. Harol Brown


TEL AVIV (AFPi
patr Fn C 'iNE'rt
C 'p: t I' F TI I' .'i O, '(- I



V-'i'.i:It a i. i0 i ..t:''. i ,tltt' [a
lIn re M Ht:old 13t ',i tI at'
r;\i l':! I Isa,. nardi i nat-
lili. \; iallt clid J(crdaiL -e

Les ep. !! ils *]'1 I .i HIi'a
(i'li' aIVt '-0 I hliom lirSe
M E'er V,' z iI Ti: '

2n ,ii'n 1 t e! 0 t d t


nIs p r r' d(e'' .ppcnini :;.


li -11 1i 1. I' 'l l1 -

lt '11 l 11 ll l' TI] 1 l r 1 r i -
lti 'l a r l. (hi le )1 (,1 1 111''It

Ilt l il "(it"ti( .itc' n -;



1 i t ii" iI,' (1,1c' I


I at'i is.' iseM ('nt de la nnu
v" n -i d.-c (de ces nlc-2'l ia-
It'll'n i ('it i:]) David, ni e de
p(ld evidelit'lll.u'. 1i s de 1M.
Bro'li. Ma 11 li dar lppar-
tn i ,l, (,:t i 1. (ans line

Slli s ] l rnforce-
m'lt des aim or.- nrabpl s r i
." nit, pro-ot iden ( th11 no1 ] s
'.ait nl"'ier Cie .luscitolr onl

f1 r, Do'nd eto-alerient dil
i t rll arilr deo la Dcfense dc
1,'ier i ':tile ot11 srael ctoit

( ti m f 'eirc. di IF.nai daci',
N< ( N i .i ( c 1 i I ',f l.. r iIl c I re
P iilatie isralent c. Et I'on
ile czw -' i' i p 'a a J!Jrll.aiepm
z;dle 1'] i d 1' 1 n oe e saltons
Ia -'tIIl Davt'.c; e lo iut U'oe
o n l ,len,,ee pio" la cw, -
1" ,'nr ii ,lOU I 'llT 'S ;s InI :''-

Ii 1,1. 1 d". ;.:n1i'l2](,i11 rt







1 (, s fdr; 1 im s. O.


Pour que le Secr6taire at
;la Defense se rende mipux
compete des problAmes stra-
tegicues et logistiques 0lue
vont poser a Israel son re-
trait du Sinai. l'autonomie
en Cisjordanie. et la coon-
"ition militaire syro ira-
kienne, les dirigeants isra6
liens ont prepare tout un
Drocramme de deplacements
sur tons les fronts.

Toutefois la visit en Cis-
iordanie a souleve des pro-
hiemtis avec t'Ambassade des
'1t at Uiiis, les dirigeants
amcr;,.'ains evitaMt general-
ment de se deplacer official
lenient dans ce territoire.
11 n-st pas impossible que
M. Brown se content de
le survoler 0e1 helicoptire.
On ne se cache pas en Is
rael les difficulties auxquel-
I',S pourraient se" heurter
I"s entretiens. les ameri-
c;!in, avant fait dans le pas
0e pruv' d'un mannque evi
dent d'enthousiasme pour
certaines demanded israi-
liennes d'equipements per-
feelionnes et de credits mili
tires.
Mais dnns I'Etat present
des chose's au Proche Orient,
I.srael a bteaut.oup plus a of
trir aox Etatts-Unis qu'aupa
ravant -- un Et, amnical.
ltablc. hliose qiue les Etats-
Un: i t[rouvcnt de plus en


BIk A 0 Ab-m a&



r EST CWWMT


Extermi


Fumiga


plus difficilement au Proche
Orient. et. en cas de coup
dur, une armie forte, des
ports et des aerodromes, sou
liine-t-on i Jerusalem. Au-
tant de facteurs que Wa-
shington ne peut plus igno
rer.


IRAN :
Les nouveaux
vice Premiers
Ministres


TEL F uEi'N,' I r.,'T 1e'arm0e ou centre des prove
Le Docteur Ibrahim Y-z cations.
di. Vice-Premier Ministre
pour les affairs de la r6vo
lution du gouvernement is- "-Q 1
lamique provisoire iran;,en, Revlatio0S SUr
est no a T 1heran en 1934. P'attitude de
Docteur en Chumie. dinlo
me aux Etats-Unle, il a fon a i Io.P
de dans ce pays associationn TEHERAN '.A1uPP' d
des itudiants et professeurs I, Conso-t Supnreur de
Musulmans. .1 ',.... qui larmi ee .i.''i t avait deci
a eu rapidement des ramilfi de a 10', -.)ur c.nt, diniman-
cations en Europe ct cons- co.:, ae ichlier,, Ie Premier
t;,tue 0ine opposition Islanmi iniisri .M. Chapour Bakh-
que face aux Darti et rca t r ,r. ai Jic'iar le Gineral
tisation des etudiants ira- Amir H ssein Babii, Com-
niens de Gauche. I1 est un mantlrn eon Chef de F'Ar-
dirigeant des -Moudjahi me6e J' 1Air parlant au
din ,, ,1- -,,1 ,,i de com- course C 'ine conference le
battaits islamiques et pro- press, en mLn(t temps c;'c
gressistes proches de l'Aya toni .1000 ..e'ier;tbox ire.-
tollah Khomeiny. nions. don't .e Gouverneur
Mil tire d, l ,rieran.
C'est a partir des F tats- Mit loue da- decrd o ui.
Unis qu'il commence sa col ne as s ait dlu ec rion lu
i.'boratioii aver 1 Ayatollah no ervi it p, hti- i i .(1t
C's rati conmpagnn Aya l. soutenir M. Batkihtiar. puis-
te de Monsieur Bazargan qu'il promeltait la REpubli
dans le part du move que par des votes constitau-
ment de liberation d'Iran. tionnelles, alors que M. Meh
II dirigeait une branch de di Bazargan, '.efl du Gou-
ce part en Europe. Il etait vernt mount provisoire, pro-
auxit. cots d 1i'Ayatollah mieltait la mnme chose par
Khomehny a Neauphle-Le- une voie directed Nous a-
chitteau, en France. vons decide qu'il etait ore
fera.ble d'cbserver l i netitur,
Monsieur Abbat 4.mir En l ite.l
tezam, Vice-Premier Minis- Lo General Rabil a preci
tre charge des relations pu se que M. Bakhtiar n, par-
blqiues, est ne a 'Teh1.:'an en tici pli pa. a ce Conseil.
1933. Ma's i! nous sa deimandt plt
sleurs fois par telephoi. cle
Apres des .etudes i 1'Uni regagner nos postes et de
versite technique de T6he- continue a le soutenir a.
ran, il se rend en Califor- ft- tilt. Lo GOenral a decia-
nie, ot ii passe un doctorat re qu'i piusieurs reprises M
d'big/nieur. Puis il effectue Bakhtar lui .vait demands
un sejour dun san la Se- de bombardier plusieurs ba-
bonne, Paris. ses e notamment celle de

A son retour en Iran. il Bochal Tapph, oinsi que l'u
fonde une sociti.e d'entre- sine de fabrication d'arme
prise. II passe pratique m.ntF
ment toute sa vie active I1 a ai-Irrr- qu'aucun a-
dans le secteur privt. C's- vion m).e-aire iranien iia-
tait un compagnon de Mon vait quitt6 l'espace aerien
sieur Mehdi Bazargan, Pre du pays et que tous les a-
mier Ministre du gouverne. vions, ot'me les plus so-
ment provisitore, et un adep phistiques, y compis lee
te du movement Islami ), se trouvaient tous
que Iranien. en Irans prts a partir, prits
it dfendre la Nation). II a
iS / caa/ aaA/.A.&,.aocac. o dementi a nouvelle selon la
quep0. '-s avions sophistil
S* ques iraniens avalent ete
tTIO l transfers en Arabie Saou-
dite.
II a qualified 6 irmie Ira-
inienne de .deuxiime armte
i du motide> et precisi que
nation tout "-n quiperment 6tait
intact. M. Rabii a annonce
qu'il avait deonn6 sa demis
sieon eil y a just cinq heu
ress a l'Ayatol:ah Khomel-
SLirLP "n


Protege votre mason


centre s termites


et ch iave-souris


DELMAS 48 BLDG. CURACAO TI DING


TEL : 6-0431


~nccoocoaoatrgncoocroacroooccocw:c-,


Pharmacies
assurant le service
cette nuit
MARDI 13 FEVRIER 1979
VINCENT
R. Mgr. Guilloux
ADONAI
Rue St Martin
DILIGENCE
Carrefour
x x x x

PETION VILLE

Mardi 13 Fivrier 1979
VILLEJOINT
Rue Faubert


1I vti IclIpn A i


LES BALLETS


BACOULOU D'HAITI


dans un spectacle eblouissant a l'Hotel Royal Haitian,

ce mercredi


Un ddlicieux barbecue avrementd des mets de la cuisine

international.

L'orchestre du ROYAL CASINO pour vous faire

danser sous les etoiles

Voila de quoi vous inciter a passer votre soiree,

8 ce mercredi, au ROYAL HAITIAN HOTEL.


Tous les Mercredis, i' partir de 7h.30


c'est la fete



A L'HOTEL ROYAL HAITIAN



SSOYEZ- Y.

WV////////// S.WWSise: '^X' w:K:SO&axx:C o '>rC<^>30^.rr G

4 -


Deratis;


evol itonnaire
Chacun a et surprise de l
la facility avec laquelle les
partisans de Khomelny ont ,
conquls TehOran liimanche.
Mats des mllltair s favora-.
bles au Chah n'auratent--,
11s pas trouv6 refuge dans
la champagne?

Une autre incertitude p6
se: celle de la situation el
province si plusieurs gran-
des villes sont passes lun
di du tot, des religieux, no
taii.ment Ispahan et la Ca
JIitale du p6trole Abandan
lane Sud du Pays), il n'est.
pas impossible qu'existent
encore des enclaves royalis-
tes. Les observateurs rappel
lenb cependant que deputy
deux mois la province ira-
nienne a vu se derouler
d'importantes manifesta -
tions de soutien a Khomei
ny.


Enfin, et derniere ques-
lion qui se posp: otise trou
ve l'ancien Premier Minis-
tre Chapour Bakhtiar ami
de Bazargan. Jusqu'a ven -
dredi soir M. Bakhtiar affir
mait controller parfaite-
ment la situations., On a
parlI de suicide. Mais ses
amis n'y crolent guere. L'an
cien Premier Ministre pour
rait tout simplement, di-
spnlt certain, se trouver en
tre les mains des religieux,
sans que pour autant il sot
en etat d'arrestation.


LE BISTROT

RESTAURANT --PIZZERIA BAR
CREPERIE


Tous les jours -

Service Bar -- Restaurant de

Midi a 1 Ih du martin non Stop


-Tous les soirs--

DINEER DANSANT

Avec ((Bistrot Combo.

Manigat ect ses Musiciens

CHAQUE MARDI SOIR ET

VENDREDI SOIR

<>


Soiree spectacle avec les
Artistes di Bistrot

LE BSTUROT


Votre Rendez-vous Tel 2-180S
-,L.^w .yf w y v y -y


ILV JL





S, MARDI 13 FEVRIER 1979


VALLE I
XICA DA SILVA

SALE X
) 1,50 2;00
LA RAISON D'ETAT
SALLF 3
$ 2;00
FIST.
SALLE A
$ 1:5U
KING CREOLE

x X X

MAGIC CINEi
1 Mardi 6 h et 8 heures
SEUL LE VENT
CONNAIT LA RESPONSE
Entree G. 3-00 et 4-00
Mercredi 6 h et 8 heures
ADIOS CALIFORNIA
Entree G. 4.00 et 5-00
XX X X

Paramount
Mercredi 12 hi 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
i heiurcs
Entree G. 3-00
DRAGON MISSILE
8 lires et 10 hres
Entl're G. 3-00
CORPS A CORPS
xxxx


DANS NOS CINEMAS


Maridi 12 2 6 81 10 hrcs
PAROLE D'HOMME
Avont, 5 hres
Entree G. 1-50
A partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00
Mereedi 12 2 4 (i 8 10 hres
PAROLE D'HOMME
Avant, 5 heures
Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00



Cine Senegal

Mardi 6 h et 8 hres
Entree G. 1-50 2-00
COUP DE POINGS DU
MONDE DES ESPRIFS
Entree G. 1-50 2-00
Mercredi 6 h et 8 heures
LA PLUS GRANDE
REVANCHE DE
BRUCE LEE
Entree G. 2.00 2.50 3.00
X x X X

Lido
Mercredi, 12 h, 2 h, 4 heures
Entree G. 1-50
6 heures
LA KARATIGRESSE AUX
DOIGTS D'ACIER
8 hres et 10 hres
EntreeG. 2-00 et 3-00
EXCES'
PORNOGRAPHIQUES


Cind Trlomrhe Rex Theatre


SANCHO CINE
33 Luie Auio CHn
Mardi 13 Fevrier 1979
Mercredi 7 h et 9 hres LE FAUVE
Entree $ 2-50 Mercredi 14 Fevrier 1979
VICTOIRE A ENTEBBE LE FAUVE


MERCREDI 14 FEVRIER


| SPECIAL BISTROT



LE BISTROT

PRESENT EN EXCLUSIVITY


LE RECITAL

((TI -CORN>>


S Premier Tour de Chant de
L'Artiste capoise qui dedicacera
son nouveau disque pour cette

j Soiree de la Saint Valentin
Une Super Ambiance

Chansons et Danse
Reservez votre table au Bistrot
Billets en vente a ,La Boite

S a Musique, et au Bistrot


SLE BISTROT


TEL 2-1809

VOTE RENDEZ-VOUS


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti


Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de l'A6roport

Tel. 6-0732
LA MASON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de boites de:

Chaussures
Patisserie

Detergent
Pate dentifrice
Chemises et lingerie

Composants electroniques

Produits pharmaceutiques

Produits alimentaires secs et CongRels

Crime a Ia Glace

Savons
Fruits de mer

Traiteurs e* restaurt gurs
Renforcement de cols et es de chemises

Agraffes et tromhones

Divers ...

Nous fabriquons 6ealement des dossiers de classement
En format lettres et e16al.


Tchad: La cruise politique


IMPERIAL
IMPERIAL I
MERCREDI 14 FEVRIER 79

12 h 2 h 4 h
I1 h a n 10 puurca

UN MOMENT
D'EGAREMENT
Gdes. 5.00
Udes. 8.00

IMPERIAL 11

MERCREDI 14 FEVRIER 79

12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 heures

SALOPARD EN ENFER
Gdes. 5.00
G 8;00

IMPERIAL In
MERCREDI 14 FEVRIER 79

12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 heures

LA FEMME DU DIMANCHE

Entr6e G 5-00
Entree G. 8.00



CAPITOL
MERCREDI 14 FEVRIER 79
CAPITOL I

12 h, 2 h, 4 h
6 h 8 h 10 heures

BRUCE LEE EN
NOUVELLE GUINEE

PRIX UNIQUE
Gdes 5.00
CAPITOL II

MERCREDI 14 FEVRIER 79

12h 2h 4h 6h 8h 10h

PROVIDENCE

Avant 2 h 30
Entree G. 3-09
Apres 2h30 G. 5.00

CAPITOL III

MERCREDI 14 FEVRIER 79

12h 15, znmt
4h 15 6h 15
Rh 15, 10h If'
LE GENDARME DE ST
TROPEZ

Avant 230 U. 3.00
Apres 2h30 G. 5.00
ripuriFL 4
MERCREDI 14 FEVR fEi 79
11h45 lh45 3h45 5h45
7 h 45, 9 heures 45
LE CYNIQUE, L'INFAME
ET LE MECHANT

Avant 2h30 G 3:00
Apres 2h30 G 5:00
x x x x

Auditorium
Mardi 7 heures
TRINITA TIRE
ET DIT AMEN
Entree G. 2-00
Jeudi, 7 heures
LE MESSAGE
Entree G. 3-00


J
<

1
1


d6genere en conflict arm'e


LTOILE CNKE
Marz'I 0 h .30 et 8 h 3u
PROFESSION,
AVENTURIER
Entr6e G. 1-50 et 2-50
Mercredi h 6 h 30 et 8 h 30
BRUCE LEE HEROS
LEGENDAIRE
Entr6e G. 2-00 et 3-00
X X XI

Institut Francais
Mardi 13 19 hres 30

CONFERENCE : '.Merveill
les souterraines d'Haitib
par Me. Antoine Salgado
Entrde Libre.
Mercredi 14 18 heures
CINE-CLUB : 7v. Un film d'Agnes Varda,
avec Corine Marchand, An
tone Bourseiller, Dorothee
Blank. (Une jeune chan -
teuse a la rvdlation de la
vie et de 1'amour entire 5
A 70).

Entree : 2 Gourdes
Carte annuelle : 15 Gdes.


Le confllt latent qul op-
posalt depuls plus de trols
mols le President Tcha -
dien Felix Malloum h son
Premier Minlstre Hissene
Habre, a brutalement degd-
ner6 lundi en un affronte-
ment aim6 entire les forces
r6guliers Tchadiennes et eel
les de 1'ancien chef rebelle
des Ioubous du Tibesti (Fan
Forces Armees du Nord).

Des heurts au Lycee F&-
lix Eboue entire l6eves hos-
tiles et favorables A un or-
dre de greve colportd par
tracts anonymes ont suffi a
mettre le feu aux poudres :
les Soldats de 1'Arm6e Na-
tionale de garde au Lycee a
vaient tired en 1'air pour
separer les delves. Un grou
pes des Nord) stationnant non linD
du Lycee a alors reagi en
tirant sur les militaires.

Une violent fusillade a e
late, armes legeres mais
aussi. lourdes (mitrailleuses
et blindss. Un escadron de
la gendarmerie lancait l'at-
taque contre la residence
du Premier Ministre qui au
rait reussi a s'enfuir avant
l'assaut avec l'appui de
l'Aviation Tchadienne (a
vions Skyraiders et helicop
teres et 'Gazelle,).
L'Armee Nationale tcha -
di-enne compete officielle-
ment onze mille hommes.
Le gros des Forces armees
Nord de Monsieur Hissene
Habre, estime a un miller
d'hommes se trouve au Nord
d'Abche (150 kilometres an
Nord Est de la capital) mais
le Premier Ministre dispose,
a N'Djamena, de plusieurs
centaines de soldats, cinq
cents, dit-on.

L'Armee Francaise 2 000
militaires et environ 400 coo
perants mitliaisres nest
pas intervene, seu's deux
avions de reconnaissance
ayant survole la capital
Tchadienne lundi..


Israel sup
Ia defensive
A plus long terme les Is-
raeliens considerent que
leur pays sera au Proche -
Orient un dernier idlot de D1
mocratie. Ils rejoignent er
parties les Etats-Unis dans
leur souci d'opposer aux:
Pays Arabes du Flrole di
Refus> un rempart de sta-
bslilt.

Le voyage du Sereti'ei-re
niericain a ila defense lMon
sicur Harold Brown arrive(
mardi en Israel apres de:ii
i scales en ArabI'e Saododt
et en Jordaniiie et avant Sc
sife en Egypte. d ssine dC
i a 1 axe hypothetique Ry(s
Amman-Jertusalem Le C'a
re. Mais beaucoup dobser
v a t e u r s e n I s -
rael jugent la cratlon
L dun tel axe tres utopiqie.

Les proeosue,' de fourn;ii
re d armes amc'ri'cine.s- all.:
pays Arabes inqiiieteniil ]s
m'.litaires Israelen,i q,)
voientIi en elles line men- c
r pour 1 existence cle leu
pays. De plus. rappellien 'e
commentateurs Dipl imatit
quest, ces promcsses, aUs>
large soient-elies, no son
pas une garaitIe quant
1l'orientation pro- Occi
dental des pays asS'isltes

L'exemple de 1'Egypte quti
6te largement approvin'ir
nee en armes Sovietiqves e
1 qui du jour au lende::t, in
in tourne le dos a MosCotU
.e frappe les Isradliens.
al Enlin 1 instabilitye polit
lue et economique doe ira
re peut gagner demain lea pr.:
e du Golfe.

d L'ancien premier Minis
)e tre Israelen Monsieur Yil
zak Rabin a predit quE
l'once de choc iranienne a
es teincra 1'Arabie Saoutite


e pDel au monde librec pou
a. renforcer Israel, y coinpr
t militairement, ..uge possib]
1e que des cubains, actuelle e
ai ment entraines en Libye a
i- lent, "radicaliser le Sud 7
- mens d'oti ils pourraient m
t nacerce direct v lesclVav
it nacer directemene /'Arabli
- Saoudite.
a
x Comme on le volt, en ]
u rael ce nest pas la pani -
,e que, mais ce nest pis no
, plus Ia serenite.


Iran.: "Les heros


de la revolution"


Ces militaires n'lntervlen
dralent en principe que pour
prot6ger la communaut6
frangaise don't 1'evacuation -
n'est pas prdvue pour le mo
men4 sa security n'6tanti
pas menace.
La crise qui avalt 6clat6
dOs le mois de Novembre en
tre le gdndral Malloum et
HissOne Habre, rallie au re
gime de N'Djamena en Aofit
1978 dans le cadre de la rer
conciliation nationale, avait
provoqud de nombreux inci
dents et heurts entire les
deux homes et leurs par-
tisans.
Le President Malloum ne
s'etait pas prive de criti -
quer sans les nommer, eceux
qui bloquaient les rouages
de rltats tandis que de
nombreux tracts anonymes
circulaient a N'Djamena
mettant en cause rage corrompu du general
Malloum,.
Le conseil des Ministres
n'avait pas siege depuis le
mois d'Octobre et des part
sans de 1'un ou l'autre des
deux dirigeants etaient re
gulibrement arretes puis re
laches par la faction rival.
En fait, tout oppose les
deux hommes, notamment
leur conception du pouvoir
et de 1'1tat.

Ce conflict, au moment oft
les operations lancees par
le Frolinat (Front Na'i,nal
de Liberation du Tchad) mi
ne par les divisions inter-
nes, connaissent une a..a1l-
mie. avait suscite 1'inquictu
de de 1'OUA. Le President
en exercise, le Chef d'Eati,
Soudanais Gaafar Nimeiri.
avait propose sa mediation
afin de mettre un terme a
la cruise poli-tique qui paraly
se le TCHAD depuis trols
mois.


Par Pierre-Anrdrd JOUVE
TEHERAN, (AFP)
Assfs sur un fauteuil, it
semble Impassible. Son visa
ge de 23 ans est noirci a la
cendre. II est illetre et por-
te encore l'uniforme ble.i
du soldat d'aviation qu'il
6tait. Maii D... a enlev6 les
insignes de la royautd. D u
ne main, 11 tient une tasse
de thd, de 1'autre le ca -
non d'un fusil mitrailleur a
mericain. I1 est 1'une des
images de 1'homme nou
veau apparu en Iran.
L'insurg6 Musulman Chiite,
celui sans lequel Khomeiny
n'aurait peut-etre pas laye aussi vite le gouver
nement de Monsieur Cha -
pour Bakhtiar et la Monar
chie.

A cote de lui, une autre
categorie d'insurg6, C'est
un anclen technician des
blinds, deserteur : ' talne Big J.v, cumme 1'ap-
pellent les journalistes fran-
qais qu'il vient voir parfois
avec son fusil mitraklleur
ple, le capitaine . corde sa confiance aux jour
nalites trancais parce qie
la France a accueilli l'Ayat.al
lah Khomeiny.
-<( Vous ne nous croyez
pas >, disait-il Vendredi, a
joutant : nous gagnerons dons quel-
ques jours contre ces
chiens>.
Non loin, pres du quarter
General provisoire de la Re
evolution il y a beaucoup
d'autres grades, du caporal
au sergent, mais aussi des
rcapitaines, des gdnerau,,
des colonels d'un ]our>. d'u
ne minute, qui affluent par
milliers ce sont des jeune.s
gens venant restituer dans
la joJe au comite Khomeinv
les armes qu'ils ont dero -


Israel sur
la defensive
(bulte de Ia lere page;
arabes voisins de 1'Iran. Les
collaborateurs directs du Mi
nistre pensent d'ailleurs
que c'est la crise iranienne
advantage que le rapproche
ment israelo-egyptien qui a
incite les dirigeants de Da-
mas et de Bagdad a reali-
ser la fusion Syrie Irak
pour contenir la poussee des
chiites de ces deux pays et1
se maintenir eux-memes au
pouvoir. Mais en memo
temps on redoute a Jerusa
lem que la Jordanie prefe-
re soutenir alliance syro-
trakienne plutot que le camp
modere des Etats petroliers
du Golfe. La puissance mi-
litaire ainsi concentree au
Nord et b l'Est d'Israel n'en
courageant pas du tout les
israeliens a envisager de re
troceder la Cisjordanie oc-
rupee ou a lui accorder une
large autonomic.

.-7u Liban les cix dcl Jloie
des musulmans chiites me-
les a ceux des palestiniens
oqt.i ont renforc lear prdsen
ce armee face aux milices
arabes chretiennes, est me-
me de nature a redonner cre
dit a l'hypothese d'une nou
velle operation militaire is-
raelienne de grande enver-
gure au Sud Liban le jour
oil une action des feddayine
wn fournira le pretexte.

Les consequences de cette
evolution, selon les observa
teurs, sont les suivantes :
a court termue (is dirigeantsi
israeliens veulent au plus vi
te la paix avec l'Egypte.
C'est aussi l interest du Pre
sident Carter pour fire a-
boutir les negociatious a-
vant le printemps et avant
le debut de la champagne
pour les elections presiden-
tielles aux ELats-Unis. La
question est de savoir qui
de 1'Egypte ou d'Israel fera
aans en donner limpres-
sion des concessiOlis sui
le derniers points litigieux.



Declaration du
Ministre de
Roncera-'
(Suite de la lere page)

pour trouver line solution
definitive au diffdrend qi
les oppose aux agents d
tours et a l'Oflice Nationu
du Tourism.
Invit6 ensuite ai prendi
la parole deviant l'Assembl6
Gendrale des Chauffeurs
Guides rdunie dans le gran
' auditorium, le Ministre I
Roinceray devait declarer
s sieurs combien je suis he
Sreux du me' trouver parn
vous aujourd'huil pour ia
pricier de plus pres voti
grande et prestigieuse org
, nisation. Jen suis d'autan
plus heureux qu'au course d
ces derniares semaines, j'm
appris a, connaitre ves be
sons, vos aspirations, a me
surer votre combativitde
votre soil de justice. Ce son
toutes ces exigences de no
tre temps que le Pr6sident
Vie de la Republique Son E
cellence Monsieur Jean Cla
de Duvalier m'a charge d
vous aider a conqudrir et
consolider. Mals pour qu
vous soyez les acteurs et le
blndflcialres du novel 1m
dre Oconomlque Jean Clau-
diste, vous devez vous irn
poser par votre discipline, v
tre preparation et vos con
victfonse.
Les propos du Ministr
De Ronceray furent accuei]
lis avec enthouslasme con
me un appel h la cohsolids
tion de la paix Jean Clau
diste.


(A !Di


bdes dans les casernes et a
vec lesquelles ils ont tire,
participO a 1'insurrection
pendant deux nuts et deux
ours.
Ici, dans la rue qui mene 9 1'6cole ou est
installC le comite, ils conti-
nuent de tirer en l'air une
derni6re fois, avant de rest
tuer la mitraillette. Parfois,
orf' *se croirait en pleine ba
taille, parce que, months
sur des camionnettes ohides
auto-mitrailleuses, ils defi-
lent et tirent en lair ensem
ble.
Autre insurge : celui qui
1tgle la circulation avec sa
mitraillette parmi les de -
bris des nuits d'6meute, par
m'. les carcasses d'automobi
les brfilees et les restes de
barricades. II tire, lui aus-
si, mais pour faire avancer
parfois une sminple voiture
trop lente a demarrer au
carrefour. En some, la joie
de se servir encore de cette
arme avant 'de la rendre.
C'est aussi la joie de la re-
volution : des passant;-, des
enfants lui ont demanded de
tirer en l'air, pour la f 'te
parce que ,Chah raft, 'Le
Chah est part)p, parce Dou
roud bar Khomeiny, iVive
Khomeiny).
Un autre insurgi. c'est c t
homme qui ne porte q,'ian
simple chapeet de balls,
un bout de canon casse
bref, quelque chios" de nmli
taire quii symbelis,e le he
ros de la revolulion.i
Un reste de chard"our dlans
la main suffit aussi. par -
fois, pour regl'r la circula-
tion au nom de 1 ordre et
de 1'Iman Khomeiny. Mais
danls la rue meme qu!: lon-
ge I'ecole, coimme toujoiurs
ell Iran, on circle sans res
peter le moindre sens in-
terdit, feu rouge ou poll -
cier de la revoliLtOln .


ANGLE DES RUES PAYEE ET JU PEOPLE


2-36-75 / 2-01-01 W


PAGE 8


- ---------YT~g ~m~ ~?~3~~,Cg~~~DLPSOill


-w- -or -wwwo -00. -.v -WO -.r- lv*- Ir- 0- P- &- ,


Offrez-vous un cadeaux precieux'
Debutez le 23 avrl dans une ambiance
leune et dynamique







irt Que-recherchez-vous?


Des responsOdbtes- De I'ou"offt De or(g-n' ne1
bonne ombionce de frovoil Une personre qu' vo
enfn vous ooprcier votre otron'i


J first school
vous permet d Qmbrosser une cornere qu, vous owp
,ortero tonr de I0oe t' sez notre cotoiogue et
decouvrez pourquo, les dolomes first scr)oo01 rnt.
Onrt de success

SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE'
1 16 mois le soir et 9 mois le matin (
J MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION'
\ Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois I

FAITES VOTREPREMIER PAS VERSE L E SUCC((ES .'
Sonnez le 24755 ou le 2-3508
SFirs( School, Ia ou commence votre success'





L jTARIF SPECIAL


S"Individual FunFare" d'Aerocondor


SPayez votre billet


Port-au-Prince Miami -


Port au Prince


$ 99.00 plus taxes

Pour reservations et Informations

sur les conditions de ce tariff.

aaressez-vous a votre agence de voyage


ou a



AEROCONDOR .
LA LI NE AFRIENNE DE COLOMBIE





MA.RD.I E 7. PAGE 7


DAYLAX


Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


Pour des elections vraiment libres et democratiques


(Suite sit ]a hare page)
y collprls Haiti 11 n'ont janals
t e vraiment libres et de-
lloc(ri (.ill1 s
Voil,. ell eHff't nil people
qpi' tolra a clhoisi entire les
Irois t'aidldats slllvants :'
a it' candidat demagogueI
qith aura su flatter les bas-
ses et parrots legitimes pas-
sions tiI p' up'e.
bi le cand dat prtvoyant
qui a prepare de tongue da-
te ses elections en essayant
de troquer des cabrits. les
menus services rendus au
people. centre les boeufs
iles bulletins de vote).
le candidate sol disant
lance par le pouvoir a la
poursuitl d' s dteux orem'ersl
(qui int s railcnt pas poulr u-
ifi' raisOn ou )poiUr uIne ailflreO
en odeur dc( sainttle dt: lns
It's chapel 's pul'tiqu, s.
Si nos trois compenrs, c'est
a d rc- Its canid!d:ts des groU
pIes a., f i t dem;neurent trois
homes candides d ou
Ic ,uit .tcadiihlat trme-
Iment persuade, qutils vonut
dcIruoche'r la. timbalt. il n'em
pitch, que le vsteme est res
|o)isisihlc dr' utS les desor-
illis (Illi ot t s Iurve U dUiiratllt
la period ds elections
En1 quoi le system laisse-
t-i dunie a desirer ?

L, decret electoral laisse
tiun tenp trop lolng entire sa
onu lltgation e! les elections
nlilnli s SouLIvrt plus d'u l
IT..ts. Nos canlidafs ont a-
lo h temps dvr Mnuoter de
I 1.' p( tits lsi'tIsoealels 'a I'u-
sa" c du people. Untel qui
,i a jamas nnus le pied dans
Ic, circonscript.o!in don't il bri
hue ies suffrales a le temps
d' elire iomit le et de faire
la rouir a ses ilecteurs
S t'l ai part du group
des demagogue',, tt a tout le
teisps dcterer un lavage de
c( rvrnitx t t de faire admet-
r,. it pruple du beurre pour
dc la mantiegue.
SI 1i;iit pail du group
des prevoy;ints il a aussi le
0i inps Ile r.ap, "ler at ses mil-
ilers dob res I s menus ser
vicets rlndus te vaincre ain-
in t'linratitiude ont oin ne
5s ('Itim) i 1 ai(iDr s ici ba s
iiand onIt ptsi uni bienfaflt
i1 e sl in orpore aul
P1"itp(' CU. il a nutss le temps
d cons lul\ t r i s preltres uil
ies hisrl', deIts ehpelles po-
llllQ '. Iur s' faire piston
ii r 'N, "vcii.z p;.s me dire
(Iii' ') W jir ati'.lr-, cp scan
(a1 le dii a ill es)pionnllage
re-eleel.ora'l est commun aux


USA sculement !) Scoul l
style change cains lis uttrns
pays.
Dans los trois cas, il vt
done s'ag r a'un peup'e mo
tive, tirailie, ccartele, dro-
gut et quil nesta pos tout a
fait llLre de ses movements
et satisfalt des elus figurant
sur los process verbaux.
Est-ce blen ia penie de
diagnostiquer le nial sans en
prescrire le remede ? Volce
ce que Je propose pour les
elections de 1985. '
9 Fevrler p. r example
Decret autorisant les elec-
t ons et diffuse par les mass
media : radios, Journaux, te-
levisions, teediol zins et ac
cordant 24 hciIres1U auX cali-
didats pour se declarer.
10 FEVRIER. Lt.s candidates
sont enftrnies a double tour
dans une prit,'),n ou g'ardes
en res dence surveliiee coin-
me les cardinaux en period
de conclave. S:vez-vous ce
qU, veut dire ,conclave> ?
Ca vient du latin medieval.
SConclave ou tciambre fer.
nse a clefs,. Si de saints horn
mes suscepLib'es de devenir
papes mdritent cc sort, pour
quoi pas des pecheurs... corn
me vous et moi ?
Juste apres leur incarce-
ration, une publication an
ntontice au people les noms et
prenoms des cmindidats. sans
t tres ni qualities et lui de-
mande de choisir entire tous
les larrons le hon larron, '.
ceci dans 1. s 24 heures.
D Dens cs Oitions. le peu
ple n ayant le temps de su-
tir aucictie inillence nocive
on bieitfa santit ftra librc-
men' scen t'ho!:' et n'aura
pas le temps d etre manipu-
le par les capdidats eux me
mes ou ieurs ohefs de bouk

Et pour evitit r qu" ies ur-
Sns ne soviet violees par des
magistrats trop zeies, ce qui
arr ve souvent a l'insu du
pouvolr central, recourir
dens chaquee coninun" a un
appareil e ectronique genre
calsse enregistrcuse qui en-
registre au flur o t a measure
les votes et les transmit d -
rectement aux mass-media
qui en font le decompte a la
minute mtme
Crt anpareil ni'urait sur
son cndran que Ies photos
des candidl.s .surmontens. a
cote de chaquoi' photo, di'ur
montette Ia pre' er. Au Cap
Haitien,. tliiloiio LamGoir at
ra't ete arrest pour avoir,
dit-on dechire d s bullletins
de Lerouge.


Les advantages do ce sys-
teme sautent iaux yeux.
Beun done le candldat' du
group 'B au service du peu-
ple :uralt d':s chances de
I'emporter. E& quant aux
deux autres. le delal impar-
ti a la I se en condition du
enuple ou fa consultation
des chapels politiques et le
systlme mis en place auront.
vite fait deo ler enlever tou
tes Illusions.
F nie usil l'inddlicatesse
de se parer des plumes du
paon en se riclamant du
president progressiste et ci-
vilisateur !
S'Ti va de sol en effet qu'un
candidate se garderait de ie
fa re s'il d"vait verser quet
que chose come des droics
d'auteur au President don't
il use de la belle popularity,
il cesserait du meme coup
il'opereir inutilement a 1'6.ec
tion du Pres dent lu meme
qui p-ut s'en passer pour It
rcstant de ses jours.
E'n conclusion, lisez com-
ment nos candidates proce-
dent ailleurs dans les pays
1 s plus democratlques et
vous vous rendrez compete
qu'il s'agit d'elcct'ons bel et
bien demagogiques auxquei-
les il imported de metcre un
ttrme. Mr X. desireux de ga
gner les suffrages, promec
de ne pis recourir aux cen
trales thermonucleaires a-
lors quec le people protest
deja centre les centrales a.
d csel qui polluent I atmos-
phere dans un pays depour
vu d'eau pour i s central s
hydroeaectriques. Le caindi-


dat oy, prone les drolts de
la femme alors qu'll salt.
tres bren que les femmes de
puls Mollre, ailment a etre
assert cs et mime a ttre
buttues. Le candidate Z, lui
meme, promet de mettre
fin Ia hi drogue, la violen
ce et a la dllnquence j*uv6
nile par un simple lux, alors qu'll sa t trees
blen qu il y va de la faute
dis parents, des mass me-
dia et des tolerances en vi
gueur dans la socidtt elle-
meme. Tous les candidates
protestent centre inflation
ma's aucun ne promet de
laisser la amama> des fins
de moals au tr6sor public
pour sauver le pays de 1'in-
flation. Tous trouvent le mo
yen d'ttre elus aVec des pro
mncsses aussi fal aceiuses et


nul ne s2 rend compete qu'il
s'agit dans ces trois cas d'e-
lections demagogiques et ri
dicules.
11 ne fait plus de doute
qu- nos suggestions suilves
b, ia leltre, mettratent fn a
cos inutiles scandals dont
la period lectorale est cou
tumiere et lalsseraicnt plus
de temps au Gouvernement
pour reg'er les affalres se-
rieuses.

Sauf peut-6tre qu'il fau-
dra penser iA prolonger la
period carnavalesque aprts
avoir ecourte l'autre qui, par
ile coincidence voulue, lui
fait toutours cortbge : la e
riode du carnival elcctoral.

Ernest PENNETT.
k


Israel : Chances de paix au sud et
risques de guerre au Nord
TEL-AVIV I AFP) le vient de conclure avec
Les risques d't ne attaque rael. ou ses anciens pac
militaire syro-irakleinne con de defense avec les pays
tre Israel, fit-elle limited. rabes. Dilemme qui I
grandissent a measure qu'aug dailleurs actuellement le
mentent les chances d'une jet de tongues negociati
paix egypto israslienne. sur le paragraph 5 de 1':
pstimnit les experts mllitaj ticle 6 du project de tra.
rts israeliens. concernant, les priorit6s d
cagements.
Une tell attaque pour- La Jordanie et 1'Ara
rait career d'autant plus de Saoudite seraient alors f
difficulties pour Israel. que cees de prendre position.
les svro-irakiens pourrait experts israeliens estim
choisir pour cela un moment plus grand le risque de
oit Isralt. procedant I la la Jordanie rejinomdre v
premiere parties du retrait tuellement le Front syro-
de ses forces du Sinai. au- Mken. l'Arabie Saoudite
rait desd c)Tnacites logisti- mefiant quant a elle de
qouies redulItPs. fluenice sovietiquo sur I
Se)ln 1'analyse des ex- mas et Bagdad.
perts militaires israeliens
auatre considerations essen- Etafisi. los experts isr
titles pourraient determi- "liens present qu'une tI
ner une tell attaque. offensive serait un coup
En agissant ainsi, les syro Pour les Etats Unis, qui
irakiens leraient d'abord raen-: s'effonsrer leur
ressortir le caractere res- poir de construire, ap
tretnt do la paix obtenue la chute de 1'Iran, un Fr,
par Israel. En outre les per pro-occidental au Proc.
tes en vies humaines. et Ie Orient. tonde justement
coup serieux que cela port Israel,'' Egypte, la Jorda
rail. a l'equilibre militaire ct Pt 'Arabie Saoudite.
a 1'economie israelienne.
pourraient saper s6rieuse-
ment le moral des isras- L'installation
liens. du ouvair
Une tel]e attaque place- dl *Vyir
rait en meme temps lEgyp F volUtionnaire
te devant un dilemme t res
pecter le traits de paix qu'el De 1'envoy' special deF 1


" SPECIAL DU MOIS DE FEVRIER


Sa la



Curacao Trading CO.



A tout acheteur d'une


difnette cash oun credit


il sera offer


Un service a caf en mail complete:

CAFETIERE, SUCRIER, 4 TASSES AVEC SOUCOUPES,

POT-A-LAIT ET PLATEAU



Curacao Trading CO.


RUE PAYEE ET DELMAS


Wo1 _- 3 --cosooccso


E~~CYY ~ ~ ~ .. -- ---Y .1 Y- @OOP'--r@O@O@@6---


Mirhele Scotch Club


MERCREDI 14



SOIREE SAINT VALENTIN,


Le rendez-vous de tous les am u.ux


VENDREDI 16


DEFILE DE COIFFURE ET MAQUI[LAGE

Present par



FLORENCE STUDIO


avec 10 superbes Mannequins


Et


POUi LA PREMIERE FOIS EN HAITI


le celebre troupe



DJET-X


Is
Sites
oa-
fain
ions


ar
ite,
'en
bie
or-
Les
ent
VOir
en-
-ira
se
l'in
Da-

ae-
elle
dur
ver
es-
tres
ont
he-
sulr
,nie






IFP


Patrinck MEN"Ev
TEHERAN -- (AFP)
Le Chef du Gouvernement
provisoire islamique iranien
Mehdi Bazargan s'est instal
ie officiellement au Palais
de la Presidence du Conseil,
lundi dans l'apres-midi. Cet
edifice etait tomb6 aux
mains des revolutionnaires
depuis moins de vingt-qua-
tre heures.
M. Bazargan, d6sign6 coa
me Premier Ministre par
i'Ayatollah Khomeiny, pa-
rail decide d aceltrer le
retour a la normal d'un
pays depuis trois mois en
greve generale centre lan
ien regime politique. M.
Bazargan a ainsi demand
ddes aujourd'huf' aux fonc-
tionnaires qil furent a la
pointe de la lutte centre
le Chah de les ancens vice-Ministres
et dirigeants jusqu'd la mi
se en place des nouveaux
Ministres du Gouvernement
revolutionnaires a.
L'installatlon A la pr sl-
dence du Consell de M. Ba
zargan, Ing6nieur de 73 ans.
jouissant en Iran d'une lar
ge estime, y compris cell
des militaires, confirm que
les reilgieux ont la situation
blen en main i Tthdran,
ont tous les bastions- tpro-
chah sont maintenant pas
ses aux partisans de 1'Aya
tollah. Un symbol entire
tous: le Palals Imperial est
occupy par les revolutionnal
res. De meme, la garde im
ptrlale, tliment edurs de
1'arme, quin talt rest6e f1l-
ddle au Rol, a finalement
hiss6 le- drapeau blanc ce
matin a 9h30 (6h GMT).


LA FACON LA PLUS RAPIDE


D 'A VOIR VOTRE BUILDING


COMMENCE ET FINI


EST DE NOUS APPEL ER 2-1918





Stran
The other way to build
Fist Systems Appruach


NOUS SOMMES LES CONSTRUCTEURS LES PLUS ANCIENS DU PAYS.

15 ANNEES D'EXPERIEMCE DANS LA CARAIBE ET EN HAITI



WE ARE TOTAL A UTHORISED


SER VICE STRAN BUILDERS


Ne vous embarrassez pas d'unedouzaine de Firmes quand cere seule PEUT,


EGLISE, ECOLE, MAGASIN, USINE, etc...




CONTRACT FORFAITAIRE


DE LA CONCEPTION A LA REMISE


DES CLES











7. RUELLE ST. CYR


."-.''M I ".ek "


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ-LA FATES LA

PLANIFICATION FAMILIAL I
a'soccooocc~ocoooiooooooooooooooo %81c


J._ra/,,w arf,-j-.r-z..Y///'-/"a,- /" F I


L~b NOpIVELLISTE


MARDI 13 FEVRIER 1979











PAGE~~~~~~~ 8 LUgqVu.ITaMAD 3FV R17


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE I $ 1.50 et 2,00

Xica Da Silva


SALLE II $ 1.50 et 2.00

La raison d'Etat


SALLE III $ 2.00

F.IS.T.


SALLE IV $ 1.50

King Creole


- ~ -- --- --~r~~~ n/; t~~ J7ViC


Aux Ondes Sonores

IMME GEORGETTE DUPLESSY)

Le Disquaire des Melomanes'
avertis
41 RUE MACAJOUX TELEPHONE 2-3824

Professionnels et Melomanes avertis
Quelgues soient ves criteres de choix
Les noms sulvants repr6sentent votre garantie e o
toujours :
amplificateurs RADFORD,
GOODMANS.
ALBA
Tournes-Disqesw TRANSCRIPTOR,
CONNOISSEURR,
GARRARD,

COSMOCORD,
SHaut parleurs KOLA CELES1ION
KEF,
GOODMANS
Cassettes Recorders BIGSTON
Television QUASAR
Guitares EGMONT
Amplificateurs et
pour guitar' MARSHALL
Haut parleurs
Tape, ca-settes,
viergej B A-S.F
S Calculairices
electroniques SINCLAIR LITRONIX
S Quality, imagination creatrice, perfection technique

Nntre rapport quality prix est imbattable.
Une visit a- notre show-Room vons en convaincra *







Avis Professionnel

Le Dr. BERNARD BEAUBOEUF specialist en CHI-
RURGIE GENERALE a 1'Academie de Paris oil il a
rempli 1les functions dINTERNE DES HOPITAUX DE
PARIS, etl Madame. le Dr ROLANDE PIERRE-LOUIS
BEAUBOEUF. specialsec en DERMATOLOGIE (Ma-
ladles de la peau), a 1'Academie de Paris avec le ti-
'tre d'ASSISTANT-ETR SINGER DES HOPITAUX DE
PARIS, avi.snt les conlrercs, les amis et le public
de Ieur reltour au pays. a
Ils loffrlnt leur consultations a partir du lundi
12 Fevrler 79 a la CLINIQUE THEBAUD, 44-46, Che-
mill des Dalles, tous les ours

de 8 h. a 10 h. a.m. et de 4 h. a 6 h. p.m.
(Samedi apres-midi except,
Tels. OIl :2-3428
Res : 4-0670


JEAN RENOIR
PARIS -- (AFP)
Jean Renoir, mort lundi
soir aux Etats Unis, elait
l'un des auteurs et met-
teurs en scene les plus press
tigieux de 1'histoire du cine
ma.

II avait revolutionne le
language cinematographique
eat son influence, qui a 6te
au depart du ndordalisme
italien comme, en France,
de la < des
annees 60, s'exerce tou-
jours aujourd'hui sur le
jqeulne cinema>.

Fils du peintre impreslon
niste Auguste Renoir, Jean
Renoir a hberitd de l',esthe-
tique, de son pere, son
sens de la lumiere et de ia
couleur, ainsi que d'une
particulicre tendresse pour
les hommes, d'une propen-
sion a la revolte devant
I'injustice social.

Ne a Montmartre ie 15
septembre 1894, eleven entire
les servantes-modeles de
son pere et les artistes qui
se groupaient autour du
peintre. Jean Renoir, q1il
revait d'etre officer, servit
dans la eavalerie, les chas
seurs alpins, puis l'avia-
tion. Deux fois blessed du-
rant la premiere guerre
mondiale, prisonnier en
Allemagne.il nourrira de cet
te experience ,la grande
illusion,, qu'il tourna en
1937 et qui fut classes en
1958 parmi les dix meilleu
res oeuvres du cinema mon
dial.

Le jeuine home travail-
le ensuite. a 1'exemple de
son pere, comme ceramis-
le II vient au cinema ei
1924 pour. dit-il, donner
un role a sa jeune femme,
Catherine Hessling, anelen
modele de son pere: Cest
kune vie sans joie, qu il
fait realiser par Albert
Dieudonne.
Puis il dirige lui-mime
c of domi-
ne le souci d'une recherche
inlpressionniste. Tout de
suite apres. avec ,Nana
192, inspire pour la lere
fois de Zola, il tent une
approach realiste et critique
d'un milieu social.
Cest dsaS le nieme ton
de contestatiol, de sareas-
me et de colere qu'il va
realiser les films suivants,
qui figurent parmi les plus



Mercredi Medical

Can-e,. .e du Mercredi 14
Fevrier 19791 P h.re p.m.
ASPECTS ACTUELS DE
1 ENDOCARDITE INFEC-
TIEUSE,)
Par le Dr Jean Robert MA
THURIN.


w.,,, -----------------





Televisor en color Trinitron


KV-2142R


6'I PM-Oz


Des couleurs dynamiques

Un ecran de 21 pouces

Un system de contr6le a distance

Brek : Un authentique theatre chez vous


Voy


ez votre dealer autorise,


AUDIO CENTER, SONY


71 RUE 9 9 uAI, TEL: --2437


dSwbo


(BIO-PORTRAIT Le message final Mme Klebert ROCKEFELLER
marquants de sa carrier: de iAssemblee Cantave n'est plus Son assistant
Sdo PuDahi recevait un


lerie ont project avec leur
mission consacree a Ldon La
leau des lueurs sur plu -
sieurs aspects de la vie et
de l'oeuvre podtique dun de
nos plus representatives pod
tes en permettant L3 des mil
Hlers de telespectateurs de
se familiariser avec I'hom-
me, de dtcouvrir ou d'appr6
clear son oeuvre. Fdlicitatlpns
done h Monsieur et MIada -
me G. Alexis, et surtout a
LIon Laleaui notre ancient
Db)recleur. don't 'oeuvre
DOetlqup est, me. 6 1 amour. .


(Suite de la lre page)


cLa chienne, (1931), (,Bou
du sauve des eaux (1932),
(1934),
don't Ia eible commune est
la socidtd bourgeolse. Ces
films, cependant, sont mal
accueillis par le public.

En 1934, s'ouvre une pe-
riode nouvelle, la plus ri-
che, la plus chaleureuse, eel
le d'un Renoir humaniste,
enthousiasme par le front
populaire. Dans a,
(1934. tourne d'aprds un
fait divers que lui a racon
t6 uin policies, on a vu u-
ne prefiguration du neo-rea
lisme tel qu'il va rclore en
Italic dix ans plus tard.

L'engagement politique de
Renoir se precise avec <,la
vie est 9 nous, 1936),
court metrage de propagan
de pour le part conmu-
niste, et ,La Marseillaise
t1937), finance par la con
federation general du tra-
vail. aLe crime de M. Lan-
ge>>, qui relate la prise en
charge d'une usine par les
ouvriers, sion, (1937), film pacifiste
sur la guerre de 1914-18,
<,La bete humaine>> (19381,
ou il retrouve Zola. et <,La
regle du jeu, 1l9391 pas-
sent pour les films lei
plus significatifs de Jean
Renoir.

Dans Renoir, a la lois scenariste,
dialoguiste metteur en see
ne et acteur. evoque un
home pris au piege dans
un monde ,illogique, irres
ponsable el cruel, don't il
doit s'accommoder ou pe-
rir. Ce film, pessimiste, est
incompris du du public lors
qu'il sort en septembre
1939 et se voit interdit par
la censure militaire. II est,
avec 1 entree en guerre de
la France, un tournant
dians la vie et l'oeuvre de
Jean Renoir.

Deracine. transported dans
le contcexte hollywoodien -
il emigre aux Etats Unis
en 1941 -, Renoir renonCee
a la contestation, aux sar
casmes. comme il dit.

Aprls dix ans d'expecta-
live. marques par une de
mi-douzaine de films moins
important, il decouvre sa
ligne de conduire finale
aux Indes: (1951) est l'oeuvre d'un
Renoir spiritualist qul se
livre entiercment a son Ins
tinct d'artiste.


Suivront *Le Carrosse
d'Or, 19581. (,French Can-
can,, (19551, <,Elena et les
Hommess 119561 et surtout"
(Le dejeuner sur l'herbe,
(1060) qui avee un film de
1940, pagne,, constitute le sonm-
. met du realism poetique
et un homage 6mouvant
S9 l'impressionliisme.

Son dernier film dat de e
S1969 ( Jean Renoir,>). Puis il ter-
mina ses memoires, pu-
bliees en 1974 sous le litre
"Ma vie et mes films>. Au
paravant il avait dcrit noir mon pcrea 11962), un
roman aIes carnets du ca-
pitaine Georges>, ainsi que
plusieurs pieces de thdetre.




Homma. e a
S Leon L leau

(Suite de la lre page)

Haitienne qui nous a entre-
1 tenu de 1'oeuvre poetique
i de Laleau n 1'analysant,
en l'interpretant et en la
N situant a sa vraie place dans
notre Litterature; par le
Docteur Rend Jeanty qui
nous a faith ddcouvrir un as
pect de la vie de o'iormme :
sa bont6 une bonte qu'il ar
rive difficilemenr, i cacher
9 ses proches.
SNon nmis dei Gala dIe .a


th&ologie de la liberation.
ils rappellent que ala justice
est un droit sacrd pour tous
les homes> que la liberty
est 6galement eun don de
Dieue et que la Justice et
la Liberty forment iun fat
teur indispensaole au pro -
gres des peuples,.
l(Aujourd'hui, ajoutent -
ils, Dieu est vivant en Je
sus Christ, Libdrateur au
coeur de l'Amdrique Latine.
Nous croyons dans la puis-
sance de lEvangile, nous
croyons dans l'effort.
Pour ce people les Eve -
ques Latino-americains ae-
mandent que violence physiques ot mora
les, les abus de pouvoir, lea
manipulations d'argent, la
glorification du scxe.'.
D'autre part, s'ils ne r nt
pas 6tat explicitement de In
Theologle de la li berationi
ils rapptelcnt que sla Jus
tice est un droit sacred pour
tous ils hcmmes> que ]a li
bert est egalement eun doni
de Dieu, et que la j'ua5 e et
la liberty fornmenlt un fac
teur indisoensabls au pro -
gres des oeupis -.
ils. Dieu est vivant en Je-
sus Christ, Llberateur. au
coeur de 1'Amerique Latine.
Nous croyons dans la puis-
sance de 'Evangile, nious
croyons dans l'efficacite
des valeurs Evangeliques de
communion et de participa-
tion.e
En conclusion du Messa -
ve, on lit a propose de la ci-
v.lisation de l'amour : n'existe pas de parole plus
forte que celle la dans le
language chretien. Si nous
ne faisons pas confiance a
1'amour. nous ne laisons pas
confiance a Jesus Chri.stu.


Rumeurs
enlevement
Chah d'Iran :
Dementi marocain
RABAT, (.FPI
Les r e,:x s. E''i[ a u
torises qual'!i"., niardi ma
tin d' c-'.r- ivagi lntes l's
rumeuit circuInbt a Teheran
selon lescualles '- Chah d'l
ran auatl ei.e ,o lovd a Mar
rakech par ,in commando
pilestinia, .
aL? auh se tr.ive actluel
lemeli: uC 's sa residence du
Genane EI- tbic.r a Marra-
kech et il p 0otte (:-Hn a
d'autre part precise de Mar
rakech l'Ambassadeur d Iran,
au Maroc, Monsieur Farhad
Sepahbody.

COLOMBIE :
Le group de
guerilla urbaine
,,M-19. affimne
continue la lutte
BOGOTA lAFP)
Le group de Guerilla <,M-
19>, qui s'est attaque il y a
un mois et demi a tin arse
nal du Nord de la Bolivie et
s'est saisi de 4.000 armes, a
manifesto dans un comnmu-
nique sa volonte de poursui
vre la lutte centre le pou-
voir en Colombie.
Des extraits de ce docu-
ment ont It6 publics marcol
par le quoitdii..n Conserva-
teur de Bogota bliques.
Le Chef suppose de ce
group de guerilla, l'ancien
Deputd Carlos Toledo Plata,
ainsi que deux inconnus, Pa
blo Garcia et Felipe Gonza
les, signent ce texte. Celul-
ci affirme que le group
< mantel, posstde suffisam-
ment d'armps pour < sas activity et atteindre le
but politiq ., que le pays exi
ge.s
Le Communique content
une ( ledo Plata dar- laque:le il re
connalt avoli participe, en
Avril 1975, a I'enldvement
du leader syndical bolivien
Jose Raquel Mercado. Mais
il d6ment que les 4.303 ar-
mes prises 3 l'Arsenal par
ses aguerilleross aient tou-
tes tId rfcupdrdes par les
forces armies, admettant
ainsi implicitement qu'un
certain nombre 1'ont dti.
Carlags Toledo que i'on di
salt refugid au Venezuela se
trouverait depuis lundi a Ba
gatla 1 fn crotre les' tdmol-
gnages de personnel dtte-
nues daes le cadr e de 'en-
quite m'nde par la police
sur les aglssements du group
pe aM 19>.


Entouree te de affection
des siens s'est dteinte pieu-
sement hier soir b. 1'kge de
88 ans, Mme Vve Klibert
Cantave, nsee Nila Valem-
brun. Elle laisse huit en-
fants, une trentaine de pe-
tits enfants et une quinzai-
ne d'arriere petits enfants
Mine K. Cantave etait 1'u
ne des derrneres survivantes
des ultimes promotions du
fameux Pensionnat de De-
moiselles de Mme Belmour
Lepine. Celle-c, don't lensei
gnement arrivait jusqu'au
niveau du brevet superieur
actual, a former, durant press
de quarante ans, autant de
promotions de jeunes filles,
appelees par la s uite, etre
a leur tour, sut toute 1'dten
due de notre territoire, des
educatrices celcbres, des me
res de famille exemplaires,
des generations de savoirde
bones manieres et d'excel-
lents principles.

Les funerailles seront chan-
tees samedi apres midi au
Sacre Coeur afin d'attendre
l'arrivee de quatre de ses .n
fants, actuellement aux E-
tats Unis : l'une d'entre el-
les, le Dr Immacula Canta-
ce est 'une des plus eele-
ores pathologistes des hopi-
taux et des unive-sites de
Chicago.

Nous adresqons nos con-
do6eances a. tools ceux qui
pleurent le depart vers Fau
dela de cette grande ame,
notamment a 1'un de ses fils,
l'Agronome Roger K. Canta
ve, a deux de ses petites fil
les, Mlle Gcrtie David, vice
Reine de Bcaute du monde
en 1976, a Mme Maggy Can
tave Belin.



Le Tribunal de
la surete

(Suite de la lere page)

des c:reonstance;, ae but ou
de mncoile implement un ca
ractere politique.

3o i ds du1i-, connexes a
ceux i qui sc!Pi i prevus aux
alineas preced,'nts.

Le Tribunal de la Surete
de 1 ELat, ajoue le niemei
article, est preside par iun
Magistrat de carriere et
conprend un Parquet, une
Chambre d'Instruction, une
section de jiugement, un
Greffe, des bta.ssiers.

I.a collmpi.ence pour le ju
gement ,'u Tribunal est de
tro.s juges, .an Ministere Pu
blic un greffe, un huissier.

Par ailleurs, ]'article 2 de
la meme loi precise qu'il se
ra adjoint au Ministere Pu
blc, lors de instruction ora
le et'juridgque, un militaire
tire du caar. aetif des Offi
ciers des Forces Armees
d'Haiti, designed par le Presi
dent a vie de la Republique.

Au ter-ne de la meme loi.
la function do Ministere Pu
blic pres le Tribunal de la
Suirete de lE'tat revient d'Of
fice au Chef du Parquet
prds le Tribunt.! Civil de Pt
au-Prince.


salaire annual de
60.000 dollars

New York (AFP)
Mile Megan Marshack, 25
ans, qui etait aux cotes de
M. Nelson Rockefeller le 2
Janvier dernez lorsqu'il a
ete frappe par une er se car
diaque, recevait iln salaire
annuel de 60.000 dollars corn
me assistant de l'ancien
Vice Prdsident americain
revele lundi le Post,>.
Le Journal, citant une
source qu'il qualified de triess
bien informeea ajoute que
Mile Marshack avait une
complete libjrte financiefe.
M. Rockefeller lui ayant, ou
vert un credit illimite. Mile
Marshack, ancienne journa-
list... r'dio. a la plus belie
ficie oe l'aninulat on. dans
le testamnenl i ndu public
la semmaine derniere, diiun
pret de 45.000 dollars que
lui avait faith 'sancen Gou-
verneur Ce Nev, York
Le ,New Codk Post,. lIpr
c'se que la 3euniie ifirml.
qui est restee l'ecinci.usc ae'
puis le debut de la coIitro
verse entouranit ls triit'lers
instants de M. Rockefell.r, a
decore en grande paltie son
appartement YNew Yorki:is
grice ia des dons provenant
de la prop)ri collection d oei
vres al'rt de on 11 patroiin et
qu'el]le pr(nait re'1,.lero-
ment dis leCiOs d'equita-
Lion dans la propriete des
Rockefeller.
L'informateur du York Po, I qui a denmandc
a harder 11nno1,':mltl. prcisei
qu'l ldeteste, Melle Mar-
shack. el([tiit dloinle son comn
portement aIutnlitairt et
son amlb ilo1. Elle se coai-
portalt comml, st illte ilOt,
la f' rmnm dP ancient n \'-le-
PresidentS ajoute cette ou ir
ce.


Accusaions d'un
parlementaire
americaim centre
La Eavana

WASHINGTO'N AFP
Le regime d, la Hivainel
poluIuiS t s i )ll xlillitlion e
connomu:qi e (h ('l 1iiln s ,x:-
les en a)ip)liql ..nt des ,prix
exorbl!utils .ur Ies tarils
aereius eiitr l, s I' a1 ats Ulls
et 1 II dol il 1I d l't l ItIC' 1111
nopo e, de: cliclale lhundi a Wa
shmngton i, Presidell du
Paitl RePi.iIuhc.uu, M Bill
Brock.
M. Brock a recise que la
Havane. par I' ntiermedilirc
d une soc ete tpaiaineo'iin<
(Havana Tours controlait
ensemblel e du tli-tic touristil
que de IhI'. Cellt society,
a-t-il dit, lexploite leas lmemc
bres d, la Ciilltmuiiniute cu
baine 'n 'ex 1. 0n exigantl
pour un sgou; dans II -
dc( prix exhorbilanits. alor
que le,; compp lnieis laerien
ies aniericnin ii- sont en nme
sure d'lssurt'r d l:s tarls rone
sideSratlllt'sill 1no ns1 ceeves
Le President publicain a (reproche ai
Gouvernement Carter sa in
glig. lnce preci.innt que ce
te situation dtcoulait d'ac-
cords entire la Havane e
Washington.


TOUTE LA MUSIQUE


TOUT POUR LA MUSIQUE |














ainsi que les fam eux instruments de musique
et les chaines hi-fi stereo


* YAMAHA


~;"""~'~~"~"~~-Fn~- ~ hE e;i ~


PAGE 8


Y~;;;-~;l~n,,~w~,~~--------~YI~CdY~Y~i


Li gnOuvBLLiBt


MARDI 13 FEVRIER 1979


Mort de Jean
Renoir
PtaHIS (AFP)
Le metteur en scene fran
cais Jean Renoir est mor
lundi soir auv Etats Unis,
Sapprend-on de sa iamille a
Paris.
Jean Renoir, qui etait age
de 84 ans, etait lauteur de
nombreux films, don't la
grande illusion consider
come un de, dix meilleurs
ti.ms du moude.i-. Receim-
ment deux d- ses film -
(La Grande Iln uiosna et -La
Regle du Jeu, avaient ete
cites dains 'la liste des d:x
meilleurs 1fimF francais ja
mais tournes ic puis l'avene
mount 1 "Parlari.,.
Jean ILenoir etait le fils du
peintrl impress ionni, t Au
guste LIeiloir.
II residait di pua s ulln di-
zaine d anne, a Beverley
IiiA.ls. Los Aiples.

ran :
Satisiaction av
Kremlin
(Sulte dce la Ire page)

journal. "s produira de-
main ou lpres ( main i l ar-
tout oil di, potits et g"aiilds
despohks s'utp ivy,[ sur des
Conscll, l pll I i(i(" d;'s ar-
mcnllll. 111 i ll p ct. 11 io11
nwlo mll. ds or'd IIItI I ,ll -
1)O111 l. s oa l 'i ()1i 1)- >' e-

crolhei r" a 'irll".r 1)il 'i's


llalinlall rt, 11 I I 111c uil
r prudeiwic 1l l(. c( ve
lelnlm 1t1 s i l' !;'l "
'in 'tauri. in cdi il i Repl,
ble.u, is~am qin' sl pr'es d.,
wa p r 1opr (,I) ihq "
U (it: il.tamnki: ':, !;ourrait
riplest('"L' t ui d;iUt iIr n 11011
n gle lic, ole,



AU MONDE CiiC

Dans le but de s't s-
faire touj is s as tc'i,.iile
1. a deia ;. ,e itrl
uI illx tissis c naiPa-
Sgies et ;mir]: li,s pour



Vous ctrouv(-7 .' ,Irn ]'r;Il
ch 'x (Le brodil.ri,. Silsse,
broderie fantail le impri-
mee. creiinnle, damasse
pour napes et mnatl-
i:, plasIiiule pour ta-
bles it r ile ixLl srrviet
tis 'l, b tin stiperieur,
draps et laes iansi q'le
*. c i mousI q,.airIes pur
toutes les dlimIni.-Ons e
lit.


PeIVr4 les Bebes

robes, chemise,; bras-
sieres at draps brodes,
most quair or,.illsr-
chaussOnS etc. .nsli que
des rob,, pour ci.'tints
de 9 a 18 mois.

poir lSa P~au

Le savon Duu:ex, le
savon ae rose et cocom
bi,.

Au Monde Chic

A est toujours heureux
e de voUS reccvolr.
t I Rue ie Magasin de
I Etat 89 -
t




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs