Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10314
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 12, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10314
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


IMPERFECTiAL


coU.wAt3~jI


La journde d'hler, au course
de Inlquelle dans les diffdren-
tes clrconscrlptions de la R6
publique, on a det aux ur-
nes pour 6elir les 58 D6pu-
tee devant faire parties de la
prochutilne legislature, s'est
deroulee dans t'ensemble
danls un climat d'oarire et de
paix, Animee dans certaines
villes, tries chaude dans deux
on trois cites, elle a ete plu..
tot calme et reserve dans
numbre d'auti:s, particulie-
rabenlt a la Capitaie.
n La champagne 'est derou-
lde de fagon tres active un
peu partout et mobilisant
I, s masses surtout dans les
metropoles du Nord et du
Bud.
L'oun pent aflirmer que la
pohlitii.Le de democratization
el de liberals.sation de S. E.
le President a vie de la Re
publique a constitue la toile
e fold de ce competitions
electorales Dans ce contcx-
te les c.anlidats dant la plu
part s Irec im:i ent d.u Jeian
Claudi'.me, ont livre tne ru
d& bataille. luHant avec a-
charnomcent, determination
pour ssyer deo fire triom
pher leur canoidature et es
saye tle surmonter lea vieil-
its traditions electorales. Cet
te AprCe bataille, a incosteu
tablei-etltt servi 1 a ease de
lu liberty d'exp:ession. Dans
nos difierents organs oaf
out ete publiees les doleances
ias prices de position, les
protestations de certain
cantidats. a la radio on la
voix m&me des partisans a
pt se fair entindre, qn a
pu avoir un echo de 1'iprete,
de la chaleur du combat elec
lorul, notamment au Cap,
autx Cayes, a Mirebalais, aux
G;,naivta,.rs.



Travaux au
Batonnat

Depuis que ques jours s'ef
fectuent au local .du Baton
nat, au Palais de Justice,
det travaux d'ameublement
ct de decoration.
Une bibliotheque sera mon
tie a i'intention des avo-
eolt. Un service de secrets
riat sera mis sur place pour
ia commndite des membres
nu Barreau, particuliere-
menrit des jeunes assoiffes
d.'. t- noait] nces'.jalridiques.
L tm des notres qui se trou
vait sur les lieux a pu ap-
prondre qu"a 'occasion de
la t St. Yves. l'inauguration
(I" la bibliothoque et des ser
vites tpti)ropritt sera mar-
(tIIt |pir intl edifiante c ere
111O011e.
II cst a noter que seuls
't,, nectibres dtu Conseil de
!'Ordr(:' et le Bfitonnier en
,,tr urtenit les frais.


Est-ce a. dire qu'avant ou
pendant la journde dlectora
le du 11 fdvrlei; on n'ait pas
enregistr6 les. traditionnelles
manoeuvres en vue de- tirer
le drap i sol, en vue d'obte
nir i'appui de certaines auto
rites et pour profiter de I'i-
griorance de numbre d'elec-
teurs, soit en leur faisant
voter pour un candidate qui
n'etait pas le leur (en leur
mettant en main des bulle-
tin d'un autre candidate) ,
soit en faisant voter cet-
tains en plusieurs rois, a-
-pres avoir enleve toute trace
de l'encre dit indelebile ? II
serait naif de 1'affirmer,
comme il serait nail de dire
que, dans les competitions
- electorates dans quelque
pays ou elles ont lieu, les in
fluences de toutes sortes, po
litques ou des forces d'ar-
gent, n'interviennent guere.
On dolt souligner, toute-
fois, au lendemain de ces le
gislatives 1979, que ces corn
petitions ont ete un test
pour la politique de liberal
station et de democratisation
du President a vie de la Re
publique. A sa faveur, ,nom-
bre de candidatures se sont
manifestoes et ont recent le jeum contract eel
les d" beaucoup de Deputes
sortants,. les betsculant, me
me et les contraignant en
maints cas ajeter 1'dponge.
Car c'est sur les options gou
vernemenatles de developpe
ment economique et social,
de liberalisation qu'ils ont
mene la champagne face aux
parlementaires de la dernie
re Legislative et ont amend
les masses a juger, sur ces
criteres, le bilan de leur ac
tion au Parlement.
Dans maints secteurs du
pays, les manifestations d'u
tne prise de conscience sont
evidentes. On reclame de
ceux qui briguent le privile
ge de representer le peu-
ple un plus giand souci de
leur responsab lite, plus de
civisme et plus d'ardeur a se
co.leter aux problems cru-
ciaux, de tous ordres, de la
communaute.

C'est la grande legon de
ces 1dgislatives qui ont per
mis, en tin de compete, k tra
vers Its cas les plus signifi-
catifs, de prendre le pouls
du- pays, doe permnrttre i
mants secteurs de s'expri-
mer, de faire entendre leur
voix, de condamner en cer
tains cas sans ambages. Les
lecons des Legislatives per-
inettront de corriger certai-
nes erreurs, de mieux orien
ter Faction necessaire en fa
veur de la grande majority
national.


Scrutin' du 11 Fevrier:


Les premiers lus

par Pierre Robert AUGUSTE


A I overture du scrutiny,
hicr dimanchle, 11 fevrier,
chaecun des candidates, scru-
tair le ciel. jmplorait ses
dieux families, cmptabili-
alt ses chances. Aujour-
d'ahui, 'heurw diu destiny son
ie. Les lu sonit identifies
- et consequemment, les
.,perdanl .. aso tur et a
measure du depouillement.
Depuis hiir soir. les result
tats teommeniitent a etre
connus. Le premier 1eu. don't
le nom a ete cite, est M. Ge
rard Beaubrun qui a battu
jusque-la, en pourcentage,
le record des voix : 17793
sur 18.000. C'est le Depute
de la premiere circonscrip-
tion de LeogAne. La deuxid
me circonscription est rem-
portee par M. Philippe Jean
Sassine, beneficiaire de
10.665 votes.
Lorsqo'on se tourne vers
le Department du Sud'Est,
on voit triompher, a la pre
miere circonscription de Jac
mel ivM. Edeze Pierrf Louis.


La deuxieme circonscription
a reconduit M. Andre Simon.
A Bainet, M. Henry Fran-
cillon i'a emporte. Ainsi que
M. Seymour Carrdnard, a
Cotes de Fer.
D'autres mandataires du
people sont deja 'procla-
masc>. C'est Charles Cesar a
la 1ere circonscrietion d'A-
quin, Jean Th. Lindor, a la
deuxieme circonscription, A-
manry Francois a la premie-
re circonscription de Port-
de-Paix; Arthur V. Calixte, a
St. Louis du Nord; Daniel
Beaulieu a Petion-Ville, et
Alexandre Lerouge, au Cap-
Haitien.
La premiere question que
doit se poser jusqu'encore
tout observateur averti est
de savoir si, a travers ces
consultations populaires du
11 Fevrier, il est possible de
degager une sociolOgie elec-
torale, c'est-S-dire de ddfi-
nir le compertement 6lecto

(Voir suite page 8)


LE CLIMATE DES


LEGISIATIVES


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


Td16phone : 2-2114 Bolts Pos)ae
Rue du Centre No. 212


L'IRAN SOUS LE REGIME KHOMEIN


TEHERAN, (AFP)
L'Iran est passe Lundi ma
tin sous un nouveau regi -
me, celui de 1'Ayatollah
Khompiny. Le chef reli -
gieux appuye sur les move
merits de rue et le clerge
Chiite control apparem -
mrent la capital et la ma-
jeure parties de la province
ou triomphe la crdvolution
Islamique.
Aux premieres heures de
la matinde, la garden preto -
rienne qui assurait la secure
td du Palais du Chah et
qui dtait cantonnee S la Ca
serne Niavaran au Nord
de Tdheran s'est rendue
en arborant le drapeau
blanc. Tout le Palaite impe


rial a des lors td * 16e par la population en rd
volte. Aprds la confusion des
dernieres quarante-huit heu
res, une certain discipline
impose par des patroullles
de partisans de 1'Ayatollah
Khomeiny est revenue.
Les armes livres- par les,
soldats rdvoltds sont ppuen
peu ddposdes au Quartier
Gdndral de l'Ayatollah ins-
talle dans une cole de'fil-
les non loir du parlement.
On assisted a des scones de
fraternisation entire militai
res, don't les uniformes ne
portent plus les i-nsignes im
periaux, et les insurges mai
tres de la situation. Le rd
gime du Chah a et6 balay6


Celam: L'orientation


du document de Puebla


BEBLA LAFP)
Le document de Puebla)>
opte pour une evangelisa-
tion tenant compete de la
reality latino americaine.,
ont revel dimanche au
course d'une conference de
press le CardInal Evaristo
Paulo Arns et I'Eveque Lu-
ciano Cabral Duarte. tous
deux bresiliens.

Mgr. Cabral a pour sa
part indique le document
prenait en compete le pro-
blAme des droits de 1'hom
me. Toutefois, a-t-il precise,


ob. chaque droit correspond
un devoir avec Dieu, la so-
c-ete et les homess.
La troisieme et avant-der
niere version du ,document
de Puebla. a ete approu-
vee dimanche a la quasi u-
nanimite ent assemble pile-
niere, a exception toute-
fois d'une rubrique du rap
port de la premiere com-
mission. Cette rubriqun'. in-
titulee -contexte economi-
que et social>. a ete repous
see et devra etre examine

(Voir suite page 21


Declarations Rene Levesque


JARIS (AFPi
Le referendum qui permet
tra eventueliemenit la pro
vince de Quebte de se deta-
cher du rest du Canada au
ra lieu d.'- o, .il.' d.. dnu
ze mois enviter.c a indijque
dimanche M. Rena Leves-
que, Premier Ministre du
Gouvernement quebecois.
Interroge pendant une hen-
re au 'Club de la press, de
la station de radio 1,., M. Levesqoe a declare


Au sujet de
la Television
Naitonale

Dans l'une dc nos editions
de la semola'ie derniere,
nous avions public dans son
integrity le de'ret creant et
regissant le fonetionnement
de la Teldvision Nationale.
Mais une erreur s'est glissee
malencontreuse-nent dans le
titre et le texte du decret a-
avait malheureusement paru
avec 1'entete : Television Na
tionale S. A.
Cette present, note a ca-
ractere correctif aura done
pour vertu d'apprendre au
lecteur que la Television Na
tionale n'est pas une socie-
te anonyme.


que < eieu apres t,:s elections fedd
rales aprevues generalement
pour Juin prochaini... Alors
on doeiciera de la date du
r,_'. -i t l 'ir ,-',' ovant la fin
de l'annee 1979, soit pas
trop tard en 1980>.

La consultation, a poursui
vi le leader queb6cois, sera
precedee d'u.e champagne
don't le but seraa deo laire
comprendrc aux citoyens le
sells de la question ,equita-
ble, claire t honnete- qui
leur sera posct, car ,en ce
moment, ii y a beaucoup d'n
dtc sion.,
M. Levesque, pourtant, s
time que oa 5 ,ynamiquc, en
motiveminc t depnis son artii
vee au pouvoin il y a deux
ans et deux mo s, poussera
hls quebecois a repondre par
'oui>.i
poser, a-t-il aijuta. offrlra
en memc, tampis une novel
le forme d'aseociation au
Canada, Association quelquc
pen inspiree de cc qui s'est
passe en Europe... par exem
pie du Conseil nordique
dans le monde Seandinave>.
A la question : Si vous e-
tiez franqais, s.riez-vous pro

(voir suite page 3)


"Le Lion"


egruge le"Tigre"


Un match dit amical qui
vaut pourtant bien son pe-
sant d'or. Un duel entire les
2 gros bonnets du fot ball
metropolitan reste... une af
fire d'Etat. Ca depasse bWen
le cadre d'une petiie Coupe
Pradel ou d'un tournoi XA
MAX HAITI.


NOS INTERVIEWS


Franck Louissaint nous parole


de sa prochaine exposition

DU 16 FEV. AU 6 MARS
par Webert LAHENS


Franck Louissaint il est
ne le 22 Octobre 1949 5 A-
Quin, A fait ses etudes pri-
maires dans son patelin et
ses Studes secondaires (qu'il
compete poursuivre) au ly-
c6e Firmin a. ddbute en
1968 tout seul dans la peln-
ture en cultivant d'abord le
primitivisme (il a fait pour
tant i'A.B.C. de Paris pen-
dant un an environ) avant
de s'adonner 6 la peinture
rdaliste, son hantise. A par
tir de 1970-1971, il a pris
sa tache S coeur et a tra-
vaillI assiddment, d'ailleurs
pour lul. la veritable dole,
c'est ie travail, Vers 1973, 11
!.


a commence par Atre connu
du grand public. Ses toiles
sont r6clamdes par-ci, par-
la et de collectinoneurs hal
tliens et de colleetionneurs
strangers. En 1977 par exem
pie, il a particip6 S une ex-
position de group sur le
theme : Scenes de la vie ru
rale en Haiti h l'Institut
Frangals. Depuis cette an-
nde-lk, il prepare une expo
sition cette exposition
don't le vernissage aura lieu
le Vendredi 16 Ffvrler pro
chain au Centre d'Art (Ruel
le Roy No. 56i. 11 a pris tout
ce temps, nous a-t-ll confide,
c'est pour offrlr au public


qu'il respect beaucoup un
travail vralment de quali-
t6..
Franck Louissaint qui est
un home tries rdservd qu'on
le prendrait volontiers pour
un timide a accept de r6-
pondre aimablement A nos
questions; et la premiere
que nous lui avons posd, et
qui piquait notre curiosity,
c'est ce qui 'Ia port t pein
dre. Tres came, mais stir de
lui, il nous a repondu:

F.L.- C'est tout simple-
ment pace que je savais

(Voir, Suite Page 4)


Imagine l'explosion ra-
cianiste dans an Stade Syl -
vio Cator -tout rouge>. Sa
medi soir. aprs le second
but de Eddy Antoine. A ne
pas y croire.
C'etait en quelcue sorts
une veritable deliib6eation
pour la religion ne> qui brflalt du grand de
sir de remettre S son tomn
beur, la monnaie de sa pia
ce. Aprds la bonne fessie
'3-0) encaissee au term du
tounoi Bsle Haiti.

Si leur victoire 2-0 aux d6
pens du XAMAX avait en
quelque peu allege i'abas -
sourdissement des saupor -
ters du Vieux Lion, ler sa-
tisfpction a tIA toujours en
cause tant que le champion
de Port-au-Prince n'aurait
pass par les griffes de
son challenger.,

2-0 au coup de sifflet de


come un chateau de car-
tes.
Monsieur Chapour Bakh
tiar, premier Ministre ddsi-
gne par le Chah, acculd'A
1.; admission, rdsiderait sen
leu sirds, dit-on de bonnne
source, et serait en contact
ovec Monsieur Mehdi Bazar
pan, le nouveau chef du gou
vernement nommrn par 'A-
yatollah Khomeiny, Mon -
atjeur Bazargan a ddcrdtd la
S;rmeture des frontidres et
des adroports lundi pendant
2a heures. On apprenait
oAhs la nuit que Washing-
ton envoyait un ddtache -
ment de 69 marinesb et de
six idelicoptdres en Turquie
pour. renforcer ventuelle -
ment la protection de 1'Am
bassade americaine a Tehe
ran.
Cependant, il ne senmblai0
pas lundi matin, que le mou
vement revolutionnai're ait
mis en danger la vie des res
sortissants strangers.
Les chefs de l'Etat-Ma -
jor ont multiple au course
de la soiree et de la nuit des
declarations reconnaissant
la ',revolution Islamique, et
appelant les troupes a rein
tegrer les casernes. Selon
les renseignements recueil-
lis, c'est l'armee qui. en af
firmant son desir de neu-
tralite au course du conseil
des Misnistres de Dimanche,
a entraine la admission de
Monsieur Bakhtiar.
Investi par la r nouveau regime Khomelny
prend maintenant ses plei-
nes responsabilites pour !e
retour a la normal en Iran


Tandis fonctionnent des r6
seaux parall61es de diEtribu
tion de vivres, un communi"
qud de I' soire opdrationneli a appeld
la population a empdcher
les incendies et les pillages.
x x x

IRAN : BIOGRAPHIE
DE L'AYATOLLAH
RUHOLLAH KHOMEIITY

PARIS (AFP),
L'4yatollah Ruhollah Kho
memy, le vainqueur du
Chah, semble, apres la dd-
mission presumee du pre-


Accueilli avec une satisfac
tion non dissimulee dans di
vers pays islamiques, notam
ment au Pakistan, le triom
phe de la revolution iranien
ne est comment lundi ma-
tin avec de nombreuses re-
serves moeles d'inquietude
en Occident

L'inquietude est de rigueur
dans la press Newyorkaise
en ce qui concern l'avenir
des relations Irano Amdri
nes. Le
pose la question de savoir si
1'Ayatollah Khomeiny et M.
Bazargan sont determines aL
rester en dehors de t'orbite
communist.


La Capital
apris une averse


LUNDI 12 FEVRIER 1970. '

N o. 31H018
S ME ANNE









FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'H&ITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL


(Voir suite page 5)


(Voir suite page 6)


A Moscou, la sans conmmenter directement
la situation rend compete de
la tournure prise avec une
ev.dente satisfaction. Pour la
lere fois depuis plusieurs
semaines, le journal ne fait
plus etat d'un risque de
te par I'Etat Major iranien
et la CIA,.

A Jerusalem. le Premier
Ministre Mehahem Begin a,
des dimanche soir, lance unii
demandant de comprendre
region du monde et de le
renforcerv au moment ou u-


SESSION DE LA COMMISSION DE L'ONU SUR LES

DROITS DE L'HOMME


trL':, "''L lA'FP .-' -. -
La Commission do e 'ONU
pour les Droits de 1'Homme
commence lundi a Geneve
une session de six semaines
et l'on peut d'ores et deja
prevoir qu'elle n'epulsera
p.s son ordre du jour.
Ses 32 membres devront
en effect etudier, tn seances
pub.iques I,, situation en A
fr:que Austral," au Cambod


ge, au Chill, a Ohypre et
dans les territoires arabes
occupies par Is-ael, puis, A
huis close, le cas de certain
pays contre lesquels aucun
etat n'a porter plainte. La lis
te est etle meme confiden-
tililc mais on estime gene-
ra ement que I'Argentine y
figure.
Les delegues doivent ega-
lement examiner les projects


L'Etat du Vatican


fete son demi-siecle


VATICAN (AFP)
L'Etat de la Cite du Vati
can a fete dimanche son de
mi-siecle de vie.

C'est en effect le 11 fevrier
1979 que furent signs par
Benito Mussolini et le Secre
taire d'Etat Mgr. Pietro Gas
parri, les accords du Latran,
qui retablissalent la souve-
ruanete temporelle du Pape
sur la Cite.

Les palais du Saint-Siege
sont pavoisds pour le 50tme
anniversaire de ces accords,
don't la signature a ete evo
quee par Jean Paul II a mi
di, devant quelque 60.000 fi
dPles rassemblds Place Saint
Pierre.
Un petit group de catho
liques de gauche, qui bran-
dissaient sans pouvoir. aNon au Con
cordat> et clamaient Christ aussi aurait hurl6
contre ce Concordata, ont
dte arretds par les carabi-
niers.
Dans son allocution, le
Souverain Pontife a rappele
que le trait du Latran restitud au Pape et S ees
organisms de gouverne-
ment la pleine inddpendan-
ce a l'egard de l'Italle et
des peuples du monde en-
tier, afin que s'action du suc
cesseur de Pierre soit de
plus en plus libre, impartia
le et super-nationales.
Jean Paul II a souligne
oue le Concordat avait re-
gl6 d'autre part les ques-
tions qui interessent la vie
de I'Eglise en Italle, (Liber
tO religieuse, institutions ca


l'arbitre suisse Jn Marie Ma
cheret second par Paul Jo DEPART DU
seph et Jean Vallon. Eddy MINISTRE BAUDUY
Antoine fracassant et posi-
tif en a fail les frais. II mar Le Secrdtaire d'Etat du
qu de la tete o la 686me mi Commerce et de l'Industrie
nute au course d'un cafoui'la Docteur Guy Bauduy 's'est
ge dans le camp adverse, rendu en Tanzaniq, ot 11l
puis 4 minutes plus tard, rd reprdsentera notre pays S
cldivA apres un rtrai clair la Confdrence des 77a
voyant de Gdrald Romulus. On souligne que le Minis-
iFrenclllon Phlldmon. le tre Bauduy compete se'rendre
daris d'autres pays, en mis-
(Vot suite page 2) situn pour le gouvernement.


tholiques etc...) et a souhal
te que sa revislohi, en course
depuis une quinzaine d'an-
nees et maintenant a la veil
le de sa conclusion, puisse
etre signee au plus t6t.

Le dernier project de Con-
cordat revise est actuelle-
ment contest seulemenL
par le parti radical et paL
les movements de catholl-
ques de gauche, ceux qul
ont manifesto aujourd'hut
Place Saint-Pierre.
Ces manifestants ont
distribute des tracts expli-
quant les motifs de leur con
testation. Ils denoncent no-
tamment le fait que aquel-
que 51 millions de metres
carries a Rome appartien-
nent a des institute eccl6-
siastiques et que 19 organi-
sations d'assistance de 1'E-
glise poss8dent 18 palais, 25
immeubles, 341 apparte-
ments, 154 magasina et ga-
rages, 3 cinemas, 4 hotels
et deux dcolese.


de declaration ou de convene
tion sur la protection de 1'en
fant, les droits des travail-
leurs migrants, des minori-
tes, des strangers, contre la
torture, l'intolerance reli-
gieuse, pour i'objection de
conscience a 'egard du ser
vice militaire.

Par ailleurs, plusieurs pays
souhaitent la create on d'un
post de haut Commissaire
de I'ONU pour les Droits de
'Homme, afin que les oppri
mes opuissent avoir recours a
une sorte d'< Ombudsmant
(Mediateur mond al. En me
me temps, certain souhai-
tent ds < gionaux pour la promotion
et la protection des Droits
de I'Hommne.>

De plus, la communaute
international constate I'd-
mergence d'un nouveau con
cept : le Droits au develop
pement, apquel on peut lier
le droit de chaque individu
a beneficier des progress
scientifiques et techniques,
tout en obtenant le droit T'e
tre proig6 de ces progress,
notamment dans le domain
de l'informatique.
Enfin, certain Gouverne-
ments veulent que l'on pour
suive la lutte contre l'Apar
theid et le racism, et pour
I'autodetermination et l'in-
dependance.
Personne ne s attend que
la commission regle tous ces
points. La seule question est
le choix des sujets traits, et
c'est une question politique
qui donnera silrement litux
a des affrontement.


ne Atempete traverse le Pro
che Orient>. De son cote, a
Bruxelles M. Boutros Ghali,
Ministre egyptien des Affai
res Etrangeres. a d t voir
dans les evenments d'Iran
un novell element de des-
tabilisation du Moyen 0
rient.,
Tandis que le leader de
I'OLP M. Yas er Arafat a-
dressait dimanche un mes-
sage de telicit.t onset al'Aya
tol.ah Khomsc inv, le Presi-
dent du Pakistan 'et le quo
tidien syrien Al Baase met
talent l'acce,,t sur la toe de la v ctoire de la revo
lution iranienne, notam-
'ment dans les pays du Tiers

(Voir suite page 3)



Difficult a


La route en terre battue,
qui mene au chalet d'Haiti
Air Inter a 1'Aeroport Inter
national, s'est transformed
en un veritable bourbier,
consequence de ;a forte aver
se d'hier.
Le spectacle, ce matin, e-
tait laid a voi. On en garde
encore des chemardesques,. Les vehicu
les se sont embourbes. Les
tourists qui dtaient obliges
de traver ser a pied cet e-
tand de boue pataugaient et
ont du recourir a mille et
une manoeuvres pour ne
pas s'y erouler.
Cette situation, qui est de
nature a nuire au mouve-
ment du tourism d'avion in
terne, de la Capitale vers le
Cap, principalement, appel-
le une solution : l'unique.
Celle qui consist S asphal-
ter cette route comme on le
fait remarquer depuis envi-
ron quatre mois.


Louis Hall epouse
Marie Therese
Colimon

Mile Marie Thderse Coli-
mon et Monsieur Duvivier
Louis Hall nous ont fait
part de leur marriage cele-
bre le 10 fevrict courant en
i'Eglise St Louis Roi de Fran
ce.
Nous partageons la joie
du distingud couple et en
profitons pour formuler a
son intention nos voeux d'u
ne vie agreabli dans la plus
parfaite union.


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


PROJECT DE CAPTAGE DES
SOURCES POUR
L'ARTIBONITE

Apres les cinq (5) emplo
yds de I'A.I.D. (1'Agence In
ternationale de Ddveloppe -
ment) nous avons rencon-
tre, par bonheur, deux In g
nieurs du Ddpartement de
la Santed Publique' et de la
Population qui s'6talent ren
dus aussie dans l'Artibonite
en vue de ddpister, de prime
aboard, les principles sour-
ces d'eau dans le? regions
montagneuses pour les cap
ter et les mettre au service
de agriculture, au profit
des paysans-cultivateurs.
Ce projet.est finance par
la BID. (Banque Interna -
tionale de Ddveloppement).
Ces Ingdnleurs ont explo
r6 les regions montagneu -
ses de cahos ou pres de trois
sources palllissantes retlen-
nent leur attention.


C'est un project de haute
port6e agriculturelle don't
1'ex6cution profitera au pays
haitien quand on salt que
1'IHPCADE (Institut Hai -
tien de Promotion du Cafd
et des denrdes d'Exporta -
tion) a ddji envoy sur pla
ce des techniclens pour exd
cuter -un project de regdndra
tion cafeidre et de conserve
tion de sol.
Ces (3) projects marchent
de pair dans les hauteurs
froides des Cahos :
1) Project de captage des
sources financed par la BID.
2) Project de conservation
de sol
3) Project de r6gdndration
cafdidre.
Etant donned que le mell
leur cafd d'Haiti est le caf6
des Cahos, cette zone mcri
te uine attention toutLe part
cullre. Darns"cet orcre i4T -
dees. un technician de I' P
CADE nous a four, oes ten


seignements assez intdres -
sants que nous communi -
querons a nos lecteurs dans
nos plus prochains arti -
cles...
A DESDUNES -
PROBLEMES DE SANTE
A Desdunes, on nous si -
gnale les dievlurs con-
tinuent S jeter Ils crchono
morts dans le canal d'irriga
tion en depit du commum-
gqud du DARNDR qui stipu-.
le d'enfouir tous les animaux
morts. Assez souvent 13s dle
veurs non-conscientisds les
abandonment sur le sol,
dans les Jardins. N'importe
ou, si vrai qu'on a invent
ce slogan dans l'Artiboni -
te : sUn cochon mort pour
chaque chleni affamo.3,
Les Desduniens s desal-
t Vrent de 'eau polluee du
canal punisque cette aglo -
( orsidh'te aispose 8 en

(Volr amte page 8)


A la suite do chaque aver
se, les mdmes problmes se
reposent sous tous les yeux
dans la Capitale. Le drain
ge. La canglisatlon. L'enleve
ment des -alluvions et hi pro
pret6 de la vllle.
Au rdveil, ce matin, on a
fait le mdme triste cons-
tat. Un peu partout s'eten-
LE DE PRESSE dent des masses d'alluvlons,
des mares de bone qui ont
S13106 me handicap la Circula
1 tion des pistons, precise-
ment, dans certaines parties
du Bicentenaire
y Le danger se complique
dans certain endroits ot se
trouvent par ci, par la, des

mier Ministre M. Chapour bouches d'dgofits et detrous
Bakhtiar, le chef incontestd beants.
de I'Iran. Alors, le risque Vd'tre ecla
Sbousge s'accompagne de ce-
N en 1900 dans la proving lui de se fnacturer un mer
ce de Khomein (d'oT son bre quelcbnque.
norn), il a 27 ans quand ii A propose de ces dangers
commence enseignter que Apros den ces danouche
philosophie et ses course ont d'gofits, ett cestrouchs, la presse,
vite un grand retentisse-et trous press
ment. Dds 1941, il entame en maintes lois, a lane des
une lutte contre la dynas- SOS S 'intention du Service
tie des Pahlavi. Trois tht- responsible. La sourde oreil
mes vont dominer ses inter le demeure encore la seule
ventions : la liberty, l'inde- reaction.
pendance, le refus de la do Un example frappant. Non
mination dtrang&re. loin du Cine Paramount, au


RCaction dans le monde apres


le triomphe de la revolution Iranienne


NOS INTERVIEVVS







PAGE 2


NOVEL



vol quotidien


SANTO-DOMINGO vol quotidien
A partir de Miami,... Le monde a





L'expEtlence faith toute la diff6
CONSULTEZ VOTE AGENT DE VOYAGE...


HORAIRE



Depart ; .55 a,m
Diaart: 6.'9 p.m
votre' porteS)





rence
IL EST UN EXPERT


LES BALLETS


BACOULOU D'HAITI

dans un spectacle eblouissant a i'Hotel Royal Haitian,

ce mercredi

SUn ddlicieux barbecue agremente des mets de la cuisine

international.

L'orchestre du ROYAL CASINO pour vous faire

danser sous les 6toiles

Voila de quoi-vous inciter a passer votre soiree,

ce mercredi, au ROYAL HAITIAN HOTEL.


STous les Mercredis, a partir de 7h.30


Sc'est la fete


A L'HOTEL ROYAL HAITIAN



SOYEZ Y.

I "f0SOOCO&O/SCOCOO&S.OCO "00O 7/O 3/.AC- MF0- F 7- !%S<%.>COSOCOCCOOCC*e' S( OB*


AMPROSA



vous suggere de compare


Beaucoun d'entre vous penseit que acheter un Moteur hc

aux Etats Unis revient moins chere qu'en Haiti. Cela sem

Mais reflechissez :


Nous reproduisons ici un extrait du Magazine
(Boating est le Magazine qui fait autoritte caas le monm


de plaisance)


1979 OUTBOARD MANUFACTURERS.



USA H.

MODEL EVINRUDE 6 HP short shaft $ 670
9 9 HP 880


" 25 HP


9" 155


" 35 HP 1310


S 50 HP


" 1850


NOTEZ BIEN que ces prix aux Etats Unis sont F.0,B. I

Wisconsin et n'incluent done les taxes de vente ni le tr


ni le transport a6rien pour acheminer \'otre


Vous comp endrez aussi que vous devrez vous passer d

reparation et d'entretiens du Magasih aux Etats Unis,

qu'a la AMPROSA, vous beneficiez du service avec sa


L'Orlentation
du document
de Puebla
(Suite de la lere page
etl rkdige 'a nouveau' par
une commission speclale a-
vant d'etre soumise a l'ap-
courent notre Cont nent (a-
mkriaain) D.
La future lR63pUblique D6
mocratique* Francophone,
d'Amerique du Nord seralt
dotee d'un systime preslden
tiel eprobablement plus pro
che du system classique que
de ladaptat!on tjLncasr e,
mals rieh ni'exclut le ilain-
tien d'un systmie Parlelhmei
taire de type britannique>s.


Apres avoir pccus6 le Pre-
mier M'riistre Federal Pier
*e Eliott Trudeau de faire
lu voyant le dkmantklement de
-out le Canada comme se-
quelle de l'Ind'-pendance quO'
becoise, M. Leesque a sou-
lignk q,-, ce sont ses adver
saires et ncn pa, lui qui em
plo ent constamment l'ex-
pression otun Qu6bec Souve-
rain ou spart;>. <'En tout
cas, a-t-il sou!igne, il ne
s'agit pas d'une separation
ou sens du mur de Berlin.>
M. Levesqu- a confirmL
qu'un Quebec devenu Ind6-
pendant resterait membrd
de I'OTAN et de < NORADs
(Defense Nord Americai-
nei. Selon le Premier Minis
tre, la nat'ona'isation des
multinationals n'apportent
pas une response appropriec
a tous les problimes. Au Que
bec. la nationalisation de la
<,C'eneral Dynamics> est co,
pendant envisagee.

Les questions; conomiqu's
sont au centre des entre-
tiens avec le Premier Minis
tre francais RP.ymond Bar-
re, actuellemeni en voyage
au Canada, a precise aussi
le leader quebecois, qui a
fait observer que les rela-
tions comirmrciales France -
Quebec sont encore limitees
par de veilles nabitudes.
Mats l'office Fronco Que-
bocois 'est in ph6nomene
prometteur.i>

Pourqu i les juifs minori
taires au Quebec sont-ils
inquiets. 1'idie do l inde-
pendance ? PPrce que. dit
M. Lesv-sque, les juifs se
s-intent toujours n peu eom
me les la.rectrsidfs de qtlel
que chose qui va aller ma:...
Mais le racism n'ex'ste pas
au Quebrc, cela vis a vis de
n'importe quelle m;norite,).


er

ors board EVINRUDE

Wble normal.




GS, d'Octobre 1978.

de de la navip.0tion








AITI (AMPROSA)

650 long shaft

885 "

1125 "

1275 2" "

1725 "


Milwakee

transport a terre,

mnoteur en Haiti.


u service de

tandis

garantie de


Philippe Herisse, technician dipl6omt de (MC Service School EVINRUDE



ANALYSES BIEN et VISITEZ NOUS Rue Pavee

REF : BOATING OCT 78 Page 103.


c~Ma b ~a-~ ~ pc~ o/LCO~'r ~ ~ ~W-rV~~r~)*


meilleur.
L'avenir nou
vrir
LES EQUIPES
VIOLETTE

Buts : Phil6m
ArriJres: -Leg
St. Juste, Sim(
seph, Fils Aim
Demis : Mond
Jn. Baptiste
Avants : Jean
be, Crispin
RACING


s .fera dkcou
x roses>>.




on Francillon
agneur puis
ion, Jean Jo-
ie puis Jean
esir, Joseph,
, Charles Vor


"Le Lion" "

(Suite de la l6re page)
portler du *Doyr-no. ne put ,
qu, constater lIs derars.
C'est dire done que 1 lut
:e des iau.s -, s'annonce
broauecoip plus Itroce au
course du 26me trimestre de
la Couipe Pradel. U-i Racing
revigor6 en gp.-t doe ses la-
cunes prilrra enicrre (ilti-
ver une forte ambition dans
la bataille metropollialne.
Malts un Tigre- truetre, tou
ch6 au vif deVient subite -
ment furieux et en bitn ca
pable du pire conime du


Bts : Luc Raymond S
Arrieres : Thelusmond Ma A
hens, Bayard, Cadet o
Dem',s : St. Vil, puis Cadet
Vincent, Antoine q
Avants : Louis, Romutlts, c
Yvon Alliance n
puis Lafond.
1

VOLLEY BALL x
ACCIDENT AU COURSE r
D'UN MATCH f
Les gradins nrfgas sur la d
facade est du ovi-f'ux pae O
Volley Ball du Coll'ge St
Pierre se sont effrondes
brusquement Vendredi apres
midi au course d'une rencon
tre qui opposait le College
Canado au Colluge St louis
de Gonzague.
Les quelques marches en
boa's deija assez use ont dli
finalement coder sotus 1
pression des supporters du
College Canado qui mani -
festaient leur appui en fa-
veur de leur equipe favori-
te.
Les spectateurs, les offi -
ciels, les aroitres et ds reli
gieuses assis autour de la
1I.gne de demarcation ont
promptement ,tire leurs gre
gues et gagnk au haut> au
moment de 1'affaissement
des tribunes.
Heureusement, on a eu
plus de peur que de mal :
tribunes aucune victim n'a
eto enregistree sauf de leg&-
res5 grati'gnures et contu-
sions de quelques membres
de assistance.
Tout s'est finalement blen
posse et les ieunes onit repris
leur ,.-tam tam,.
II faut croire maintenant
oue les responsables vont
fare le necessaire pour evi-
ter a 1'avenir un accident
vaiment regrettable. 11 est
deja grand temps.
x ,x : \
EPERVIER REMPORTE
LE TITRE
Apres leur nouvell victor
re aux depens de Continen-
tal samedi so.r oau Coll-ge St
Pierre, lea volleyeuses du
club Epervier se dibaras -
sent de tout obstacle qui ^
pourrait leur barrier !a rnute
vers le titre.,
La rencontre a 6tO assez
diffic4e, riche en suspense et
a dure environ 2 heures
d'horloge. L'Epervier a eu
3 sets a 2 (15-11, 12-15, 15-7,
gain de cause in extremist -
13-15 et 15-13). Continental
menait au dernier set par 8
a 1 avant, de sucomber.
En lever de rideau (2nme
division fille), Rapace a
triomphe de Blue Bird par
2 sets h 1 (15-8, 10-15 et
15-9).

VOLLEY BALL
Le Club St Louis a rem -
port6 une victoire par for-
fait (2-0) aux d6pens du
club Sportif Classique. Les
volleyeurs de ce dernier n'a.
va-ent pas sollicite' leur li
cence aux organisateurs, ap
prend-on.

BASKET BALL
Les organisateurs des corn
petitions interscolaires de
Basket Ball doivent redou -
bler d'effort pour renouer a
vec le 'grand public du Bas
ket Ball. Ddciddment qa ne
peut pas aller tout seul. Une
certain nonchalance de la
part des responsables sem-
ble se manlfester.

SPourtant, le Basket est
une discipline sportive ac -
cessible a tout le monde et
pratiquoe dans plusteurs 6ta
bllssementsit scolaires-
Les resultats sulvants ont
6t6 enreglstrks vendredi .a


pre
cpn
Ce
bre
a
Jeu
Ser
11-

do
39
An
la(
46
Fl

d:

b
t(
C
q

A
S
S
S
P
d
c
L


eu l'ocenslon de revTr'.r, ube
a une, les 66 dents de ler'i
grahd-mtres. Les .gr'.nd,.s3
douleurs, sans etre mi.ettes,
sont en effect, peu toquinci,.
Sachez simplement que Cu.,
chlara est arr.i-v- 37',nc lou
tes categories. eCL "emu dans
sa categories d'pre ta ino
qu Armand sao'ugeait la
248ene place touwtes eareg,


* riest et la secoride place
dans sa categorle d''.ge
Chaudement ova' nnes au
course de la remise Ies Cou-
pes, nos deux infatigables
recurent applaudi e.eme-nts
*et -.trophes,. a.e la mme
inude-stie qui les caracttrise
r pPut tILre un joiir.
V!ve Cuehilara, Vive iiol.
JCA


MIAMI


s mrii'd a 'lssue des ren-
tres dlspdties en presen
d'un public peu nom -
ux :

) Open fille : Lycee des
unes Filles bat Colltge
nghor 24 a 5 -tml. temps.
51.
b) Cadet-Gar n ,: Cana-
Coll6ge Roger Anglade
a 26.
A la mi-temps le college
glade menait par 192-13.
c) Junior .- Gargon : Phi
delphie bat Senghor 91 -
(mi temps 50-16)
WOT BALL

Au Stade Sylvio Cator, ven
redi aprbs-mldi,
a) College Lysius Salo -
ion bat LamartLniore 1-0
ut marqu6 en second mi-
emps par Frantz Francois
b) Lyc6e Toussaint bat
"ollkge Senghor 1-0
Ii temps : 0-0. But mar -
u6 par Camille Douglas.

.U PARC STE
rHERESE
Samedi apres-midi. au Par
Ste Therese de P. V., 1'&qu
.e Python a eu sans grand
.ifficultc raison de Valen
ia au course d'un match
omptant pour la 36me jou
ike du champtonnat local
La parties s'est sold6e sur 1
core 2-0. (mi-temps 1-0)
ll Murad et Marc Devc
nt marque.
Le tournoi Bacardi Ca
qui devait avoir lieu au
:ours du week end a .tW a
nule en raison des election

6gislatives.
La competition de 2km
Division a Port-auPrinc
te sera plus inaugurke d
main soi.r. Question de plain
ication. ..
La Coupe Pradel repren
dra demain soir au Stac
Sylvio Cator.
Le programme de la se
maine :
Mardi : Don Bosco Alg
Noir
Mercredi : Racing Ex(
sior
Jeudi : Violette Victory
Samedi : Bacardi Etoile
Les 2 formations quio
mesureront demain sa
pour inaugurer la 2ime s
rie du championnat avaie
fait match nul a l'issue
leur premiere sortie.
X X X X
Nouveaux success
de- Matt Cucchiara
et Jean Claude
Armand
Nos coureurs de fond c
t'.nuent a faire parler d'e
Presents au grand mara
thon de San Blas, patr
Saint de Puerto Rico. Cu
chiara et Armand ont er
re fait figures plus qu'ho
rabies parmi les 1698 cc
reurs de toutes les Natio:
qu'l s'etaient assembles
Cuamo, a 80 miles dc S
Juan. pour dispute ce q
tous s'accordent a quali
fier de la course la plus
re du mondc.
Dure, cette course. elle
tait. et, a imaginer 22 k;i
m6tres d'une montee cons
tante qui aurait fait resse
bler celle du Puyl Boreai
une douce descent, on yv
v',e pourquoi elle mirite
tLitre. Nous vous lercns ,
ce des details transpira,
tdune epopee durant !aqu
Le nos deux coureurs ot


SINGER





Nouveaux dealers -Nouvel elan





Air. conditionne Singer





Machines a coudre SINGER





Atelier de reparation -





Service complete.



40 Rue des Miracles.
-- -- -


SERVICE


OMNI SUPPLIES

Si vots avez 'besoin d'ut

Nettovage complete de votre four,

Adressez.vous a


OMNI SUPPLIES


ei 74, Rue PavB Tel. 25039

r Prix raisonnabies
e


Soulagement rapide .
pendant
ces jours critiques




centre toute douleur


LES SPORTS


6a.wg ggw------------


_______________________" DO@@O


~a~:


LUNDI 12 FEVRrEP 1979


rr//~%r~/~///r/=~%r~CICCCE/~%W~%r~r~G~V~ rriry-~Rsrvl~;~srr~,~-~3Cl~r~lr31


r
c
It
vi

b


i


m





'I


LUNDI 12 FEVRIER 1079


_l


M


Reaction dans le monde apres le ... Petites announces Iran :
(Suite de la lere page? des interventions ou des in- Bio-raphie de M. Chapour Bakhtiar
dn01fo ))1- I ,II


Dans ias pays du Golfe, la
press applaucit surtout au
retablissement de la dignity
dIn pcup'e iranien longtemnps
baouece par les tes>. Cependcant le 'quotidien
koweitien de aux responsables de la
revolution iranienne de con
troler IacIrs partisans afin
,d'eviter que leur elan ne
soit transformr( en gestes de
vendettas,
Le Ministre irakien de l'in
formation a, ae son cote, ex
prime ld'espoir que les yve
nements ne favoriseront pas


e> .ae fluences 6trang6res dans cet A LOTE ONRCECE


te parties vitale du monde).
La press britannique a a-
dopt quant a ele une pru
dente reserve. la discretion, tel est le ti-
tre du <.
A Berne le Gouvernement
helv6tique consider qu'il se
rait imprudent de se pronon
cer dts maintenant, et ren-
voie toute declaration a, la
reunion gouvrenementale
hebdomadaire de mercredi.
Sur le march des changes
de Zurich, la tendance ctait
lundi Inatin a une baisse du
dollar et une hausse de f'or.


Un appartement partlelle
ment meublO A louer pour
celibataire 8 1'Avenue Chris
tophe.
Pour renseignements ap-
pelez le 2-3202, le martin de
7 & 8 heures, et le soir de
6 A 7 heures.
122
:xxx


AVIS
ON CHERCHE A


ACHETER


On cherche a acheter un
terrain de 1500 a 2000 m2,
a proximity de la Route de
Delmas, de la Route de I'Ad
report ou de la Route du
Nord avant la bretelle de
l'Aeroport.
Tel. : 2-5714.
X 212
x x x x

ATELIER PRIVE
DE COUTURE

cherche couturilres exp6-
rimentles pour assemblage
de robes. Debutantes s'abs-
tenir.
Appeler : 2-5480
122



ON DEMAND
Comptable 2 Ans d'Expd-
rience. Parlant Anglais et
Sachant taper a la Ma-
chine.
Appelez le 6-1734
122
x x xx

OFFRE D'EMPLOIE
2 INSPECTEURS TRI-
CES POUR QUALITY EXPE
RIMENTES EN SEWING MA
NUFACTURE.
Phone : 6-0038.
142

xxxx

WANTED:
Executive Secretary with
experience, excellent typing
skills spanish & english man
datory
High Salary
Call : 6-2431 6-0361
162

AVIS
Les delegues des clubs re
gulierement inscri-ts pour le
championnat de la deuxieme
division sont avises que la
reunion prevue pour le
Lundi 12 Fevrier 1979 est re
portee au mercredi 21 du me
me mois.
Port-au-Prince, le 10 F6 -
vr;ier 1979.
Le Bureau Federal.-
xx x x


Demand d'cmuloi

June fille. etudiante in St
cretariat, en ae annie & 18
Faculty de Droit, cherch(
du travail. Priere de la cos
tacter au 4.u894 entire 8 heu
res et midi.


Offrez-vous un cadeaux pr6cieuxi
Debutez le 23 avril dans une ambiance
leune et dynamique


irst k Que re herchez-vous?


Des responsadbites De I'o(d5ontYDe l'argenitl ne
bonne ambiornce de trovail i Une personnel qu, vo
,enfin vouS oppr6cier votre paftonl' --.


j first school
vous permet d Qmbrosser une carmire qui vous op .t
Dortero tont de joel tisez rnbtre catalogue et
decouvrez pourquoi les dpolomes ,first schools ont,
oant de.succes r

SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE
) 16 mois le soir et 9 mois le martin r'
[MANAGEMENT and'BUSINESS ADMINISTRATIONi
\ Dibut des course en avril le soir. Durke 9 mois

LFA ITES VOTRE PREMIER PA S VERS L E SUCCESS "\
Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 .

r First School, la ou commence %oi(re succes- .


Entreprise commercial d6
sire employer Represen -
tant de vente. Experience de
la vente et du Marketing
pre6frable. Voiture Indi4pen
sable
Envoyer curriculum vitae,
references et photo a Boite
Postal 1316 Rdference D. P


Compagnie speciallsle en
travaux mdcanlques, desire
employer :
- Une jeune Ing6nieui Elec
tro-Mdcanicien ayant au
moins deux ans (2) d'exp6 -
rience.
- Un shop superviseur
ayant cinq ans (5) d'exp6-
rience.
"voyer Curiculum Vitae
P. 0. Box 1119,
Port-au-Prince, Haiti. 122
xxx x x


A VENDRE

1 Cyclomoteur Motobeca-
ne, Type H 40-VLC, Annee
1979, Couleur orange.
Peut Itre vu au bureau
de la TEXACO a Delmas.
Adresser offre minimum
$ 300 jusqu'au 28 flvrier
1979 A :
TEXACO CARIBBEAN
INC. P.O. Box 867; Port-
au-Prince, Haiti.
122

Secretary needed (man or
girl), Steno-dactylo, account
ting notion must speak En
glish and French for follo-
wing position :


Sales coordinator, and Mar
keting, Public Relations 50
keting, Public Relations
50 % inside 1 50 o/o outside
office job

Condition : On budget
schedule and compensation.
Must have car
Starting salary approxima-
tely $ 300 depending on sa-
les aptitude and technique.
Must have already strong
sales experience (4-5 yeors)
and professional know-how
Call 2-4558 or 2-4460 132



Iran :
Bakhtiar est
vivant
TEHERAN (AP)
M. Abbas Amir Entezan,
vice Premier Ministre du
Gouvernement provisoire is
lamique charge des Rela-
tions Publiques, a declare
jundi a 1'AFP que tiar ne s'est pas suicide. .I1
est encore vivant, j'espere.
II s'est cachd quelque parts.



IRAN :
MESSAGE DE
FELICITATIONS DE M.
ARAFAT A L'AYATOLLAH
KHOMEINY
BEYROUTH -- (AFP)
M. Yasser Arafat, Prdsi-
dent du Comit6 Exlcutif de
l'Organisation de Lib6ra-
tion de la Palestine (CE
OLP), a adressd ses felicita
tions dimanche & 1'Ayatol
lah Khomeiny pour le
par le people iranien sous
son sage coftihmandements.
Dans un message au Chef
religieux Chiite iranien, pu
blil dimanche soir a Bey-
routh, le dirigeant palesti-
nien affirme que le triom
phe de la Revolution ira-
nienne est 6galement un
triomphe eclatant pour la
revolution palestinienne*.

aLe tournant historique
realism avec une rare coh6
sion par les masses iranien
nes marque le dObut d'une
nouvelle Ire portant les si
gnes prdcurseurs de la vic-
toire des peoples de cette
region du mondes, a-t-il a-
jout6.

aLes coups' assends par le
people iranien sous votre
courageaux commandement
sonnent le glas de 1'impd-
rialisme amlricain, du slo-
nisme et des forces rdac-
tionnalresm. eCeci prouve,
pursuit le message, que la
Nation Islamlque triomphe-
ra de tous sea ennemis et
que la rbute vers la vllle
salnte de Jerusalem sera
tres blentot hibre.


I


SERVICE


OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettovage complete de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES


74, Rue Pavee Tel. 23039



Prix raisonnables


Declarations

(Suite de la lere page)


PARIS -- (AFP)
M. Chapour Bakhtiar,
Premier Ministre iranien,
dlsign6 par le Chah le 4
janvier, semble avoir perdu
son combat contre son ir-
rfductible adversaire l'Aya-
tollah Khomeiny.
Mince, toujours elegant,
ce grand-bourgeois anti-clI
rical etait en tout oppose 8
celui qu'il considlrait com-
me un evieux fou irrespon
sables. Isole au sein de son
propre parti, le Front Na-
tional, ofu il repr6sentait la
tendance moddrde, pro-occi
dentale, Chapour Bakhtiar
etait 6galement coupd de
la population, en particu-
lier de la jeunesse.

Age de 64 ans, Chapour
Bakhtiar est un des plus
vieux adversaires du souve
rain iranien. Apres avoir
poursuivi ses etpdes univer
sitaires a Paris, il s'engage
en 1940 dans 1'armee fran
qaise et ne rentre qu'en
1946 en Iran. En 1948, il
est l1un des principaux ani
mateurs du parti (Iran>>
qui regroupe de nombreux
francophones. De caractere
I
USA URSS : ETUDE
AMERICAINE SUR UNE
GUERRE NUCLE x?-E
EVENTUELLE CENTRE
L'UNION
SOVIETIQUE, f)ELON LE
sWASHINGTON POST,,
WASHINGTON, (AFP)
Le Department aminri -
cain de la Defense fait 6tu
dier par deux er,-,upes de
recherrh'.s le meilleur mo-
yen d'utiliser centre l'Union
Sovietique ensemble des
forces strategiques ameri -
caines, ecrit Dilmanch_ le

Ces 6tudes d'optiaisation
de 1'impact d'une guerre nu
cleaire contre I'Uni in Sovie
tique sont mences par un
group de recherche de Vir
ginie, et par la society Cali
fornienne Ak.,I ii, I Asse
ssment Corp,. Cette ucrnie-
re beneficie meme. ecrit le
journal a cette fi.n d'un con
trat de 78.500 dollars en ll9.
Elles montreni, hla 1 vi -
dence, qu'aux yeux des re:s-
ponsables americains de la
defense le concept li'Ulle
guerre nucleaire entire les
deux super-grands est do
moins en moins a carter.
La Societde cr iofr-enl-ne
s'est vue assigner la tche
de rechercher les moyensn
les plus efficaces pour elimi
ner ['URSS en tanI cqu'enti-
t6 national fcn.ctionnelle
rappoite le grand Quotidien
de Washington.

Selon les experts de ce
group, une attaque des
ICBM americains contre l'U
ni6n Sovidtique, telle qii'elle
est actuellement planifide.
ne causerait pas 100 mil-
lions de morts et n'abouti-
rait pas a une destruction
total du pays.
Les chercheurs de 1'-Ana
lytical Assessment Corp. a
competent des physicians, des
math maticiens et des eco
nomistes disposant de ren -
seignements militaires sur
1'efficacite des ICBM dispo
sant de renseignements mi-
litaires sur l'efficacite des
ICBM amdricains, prdLise
le Washlngton Posts.

Le group de chereleurs
de Virgimie Itudle la meme
hypothlse selon deux direc
tions difffrentes, pursuit
le journal :
1 Comment parvenir par
une attaque nucleaire a d6
truire les regions d'URSS
soutenant sans faille le
Kremlin, et fomenter, au
contraire, dans d'autres un
saparatisme incontrolable.
2 Comment parvenir par
une attaque tries precise des
tindee paralyser et h d6-
membrer les plus bauts e
chelons du regime Sovilti-
que de manilre a leur other
toute efficacitM.
Les Missiles ballistiques a
mdricains ont etd dirig6s,
jusqu'S present, contre les
grande agglomerations et
les grands centres Iconomi
ques, selon le concept de la
guerre total devant 8 bou
tier a la destruction de 1'ad-
versaire.
L'Adminlstration Carter
a entrepris une revisim de
cette strategic et envisage
d'en pointer upe bonnie.
parole sur lea silos abritant
les 'ICBM adverses.


social-democrate, cette for
nation donnera naissance
au dant la p6riode Mossadech.
Sous-Secretaire d'Etat au
Travail dans le Cabinet
Mossadegh, 11 est charge en
1961 de la reorganisation
du . tente de reprendte sa place
sur la scene politique 8 la
faveur de la periode de li-
beralisation en Iran provo-
quse par la pr6sidence aux
Efats Unis de Kennedy.
II est elu 8 A ette date
membre du Conseil Central
du Front National, aux co
t6s de,Karim Sandjabi, ac-
tuel president du front.
Apres 1953 et la chute de
Mossadegh, comme toute
l'opposition politique ira-
nienne, Chapour Bakhtiar
entire dans la cTandestinite
ou la semi-clandestinit6.
De nombreux sajours en
prison renforcent son host
lite au regime.
II ne fera sa rdappari-
tion publique qu'a la fin
de l'annee derniere, en me
me temps que d'autres per
sonnalites de l'opposition
encourage par une certai-
ne tolerance de la part du
regime iranien.

Charge le 4 janvier de
former le gouvernement,
Chapour Bakhtiar avait de-
ja pratiquement rompu a-
vec ses allies du front, en
condamnant 'accord conclu
a Paris entire Sandjabi et
l'Ayatollah Khomeiny en
septembre. Ii souhaitait
qu'une solution constitu-
tionnelle permette d'ecar-
ter a la fois le Chah et
jiomeiny en laissant les
leviers de commander a l'in
telligentsia laique modernis
te et 6clairee.


LES EVENEMENTS D'IRAN,
NOUVEL ELEMENT DE
DESTABILISATION DU
MOYEN CIIENT, SELON
LE CHEF DE LA
DIPLOMATIC
EGYPTIENNE

BRUXELLES -- (AFP)
Le Ministre Egyptien des
Affairs Etrangeres, M. Bou
tros Ghali, arrive dimanche
a Bruxelles pour une visit
officielle de trois jours en
Belgique, s'est declare stres
inquiet, de la situation en
Iran.

Au course d'une conference
de press, le Ministre egyp
tien a estinie que la situa
tion en Iran constituait un
,nouvel element de destabi
lisation qui pourrait avoir des
consequences sur le regle-
ment du conflict dans cette
region. Cette situation cons
titue une raison supplement
taire pour que les negocia-
tions de paix Israelo-Egyp-
teinnes aboutissent au plus
vite et que la zone de sta-
bilite ainsi creee s'etende
a tout le Moyen Orients,
a-L-il ajoute.

Le Ministre a indique en
fin que ,la confiance entire
les pays arabes devrait se
retablir une fois qu'un Trai
te de Paix aura et6 signed
entire Egypte et Israel.

Le Chef de la Diplomatie
Egyptienne a estime qu'une
nouvelle conference dlargie
a tous les pays arabes pour
rait Iventuellement se tenir
apres cette signature.



TCHAD : M. Hissen
Habre aurait
recussi & quitter
sa residence
NDJAME'NA (AFP)
Le Premier Ministre du
Tchad, M. Hissen Habre au-
rait reussi 8 quitter sa resi
dence avant qu'elle ne soit
attaqude au canon et a la
, o-nepte par l'armde d l'air
tchadienne, indiquent des in
formations de bonnes sour-
ces.

Dans la rue, a un kiloml
tre environ de la demeure
de M. Hissen Habre, Irs horn
mes de l'armle national
tchadienne (AnT) arborent
un comportement de vain-
queur alors que les combats
se calment quelque peu.


*1VE



aw





~ucrc~~r~r~r~~~r~r~crr~zzcr--


~pl--------


PAGE 3


europeen, M. Levesque re-
pond : a elire un Parlement com-
mun a neuf pays... et qu'on
pretend -river ci Parl ,iont
du pouvoir essentiel des Par
elements normaux, on se pre
pare de drole- de lendi -
mains, mais c'est votre pro-
blemei>.
Ideologiqge-pn(nt. le Ch '
du sParti Quebicoisb, accep
te l'etiquette .Social Demno-


crate,. Ce Sociliui nmaode
re, dit-11. na ri in di c, (Oitrti
dictoire sov>.c blioi nimn'bre
des grants ico ni iiIa. (ii i).e
probation cde 1 aIs .mbi '
plenmore. Le's yov ]it ;-
'sI ci', i lt c' ,

ni0t vol' cii lri l' pour V" .
.mnble-t-il. cnnsidrt" 'iue la
riubriqute en l a b s-
s'lit l.ron t'i I o v'11 .- i socio
econoirliqe p1 as n,1I.c








P4GF 4,


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PBEfCEUX PROGRAMS IN. 7"
UNE NOUVELLE CARRIER APR IlnMST IN
DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION A uUu ICIUTIINU
ET EN REFRIGERATION / REFRIGERATION


POun RE NFORCER CE PROGRAMME LA first school
iE 7 A A DISPOSITION DE SES ELEVES -

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES

*UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE F s ScoI
A PORT AU PRINCE ET A L ETRANGER ..


[NIVEAU REQUIS: second)

( Places limitees a 35)













-


Debutez le
19 mars 1979

FAITES VOTRE ler PAS
VERS LE SUCCESS
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

< 2-3508
2-4755


Reconnue d'Utilite Publique

SSIEGE SOCIAL 51'S MAIN Sf
EAST ORANGE NEW JERSEY
APPROVE PAR L ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
SET ECOLES5AUX USA A


Achetez Consommez :'


la viande de core




HA MPCOI



Viande fraiche et same



Controle vete'rinaire


LUNDI 12 FEVRTER 1979


VOTRE HOROSCOPE!
Pur r Frances Drake


MARDI 13 FEVRIER 1979 .


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)

Vous gagnerez des amis
et de influence. On sera
impressionnd par votre dy-
namisme. Le fardeau du
travail semble lourd mats
les supdrieurs vous aident.

21 AVRAI AU 21 MAI
(TAUREAU)
Avant de commencer vo
tre travail, 11 faudra d6 -
nouer une situation senti-
mentale. Une fois lanc6,
vous progresserez de fagon
notable.
22 MAI AD 21 JjIN
(GEMEAUX)
Que le prix ne vous empd
che pas d'acheter un article
indispensable a la mason.
Plus tard, jolgnez-vous a
des amis dans une reunion
culturelle.

22 JUIN Anu 23 JUILLET
CANCERE)
Une conversation sdr: u -
se avec des proches apporte
ra une meilleure comprdhen
sion gendrale. Vous aurez
un appui financier pour des
ameliorations au foyer.

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION)

Ecoutez le conseil d'un
membre de la famille ou d'un
partenaire. La prudence
dolt caractdriser vos opdra
tions financieres actuelles.

24 ABOUT A", 23 SEPT .
(VIERGE)
Bien que vos responsabili
tes soient lourdes, vous les
portez allegrement. Pour -
quoi vous faire du souci ?
Allez de I'avant.

23 SEPT. AU 24 OCT
( BALqANCE )
Trop d'introspection vous
ferait voi.r le cote sombre
des choses. Au contraire, res
tez actif et livrez-vous a des
realisations pleines de joie.

24 OUT. AU 22 NOV
(SCORPION)
Le moment est choisi pour
vous occuper de vos proble-
mes personnel plutot que
de vous mdler h ceux d'au
trui. Les projects pour la
maison sont avantag6s.

23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITAIRE)
Les considerations finan-
cieres dominant les affai-
res. Parlez-en dans votre
group. On sera frappd de
la finesse de votre analyse.

22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICORNE)
Un gain financier est pro
bable et vous savez tirer par
ti d'un coup de chance dans
les affaires. Les amis vous
a'dent.

21 JAN. AU 19 FEyV.
(VER SEAL1
Soyez combatif dans vos
entreprises. Prenez contact
avec agents, editeurs et du
cateurs. Faites connaitre vos
convictions.


20 FEV. AU 20, MARB
POISONSS

Un mot aimable vous per
mettra de traiter ensuite
des sujets plus sfrieux avec
ceux que vous aimez. Ma -
noeuvres financilres confl-
dentielles heureuses.

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI

Vous aimez la liberty et
exigez d'ftre heureux chez
vous. Ces deux caractiriasti-
ques entrent souveht en con
flit avec comme rfsultat que
vous dasirez parfois esqui-
ver vos responsabilites. Tou
tefois, le besobin qu'ont les
natifs de votre signe de fai
re quelque chose pour l'hu-
manit6 vous permet de vous
oublier vous-meme en ser-
vant votre prochain. I1 est
important pour Vous de
trouver le travail que vous
aimez. Autrement, vous
vous dvaderez. Crfateur et
inventif, vous ftes souvent
attire par les arts et vous
pouvez rdussir dans la music
que, le dessin, la littdratu-
re ou la scone. Dans les af
fires, vous rdussissez bien
dans un poste de command
de.



,,Ou est Caroline?!
NEW YORK (AFP)
(Oi 'est Caroline "s> titre
vendredi a la cunes le < York Poste qui public une
photo de Philippe Junot, le
marl de la Princesse Caro-
line de Monaco, dansant a-
vec une ravissante blonde
dans une discotheque a la
mode de New York.
Le journal affirme que
Philippe Junot semblait tries
gend jeudi soir au club non> lorsque des journalis-
tes lui ont demand ou se
trouvait sa jeune femme.
Philippe Junot et la Prin-
cesse Caroline se sont ma
rids en juin dernier a Mo-
naco.


o ow 6# @ 4 La lutte centre la guerilla en Colombie


par Jacques KAUFMANN
BOGOTA (AFPi
Des europ6ens et des latt
no am6ricalns sp6clalisks
dans la guerilla urbane en
trainent en Colomble les ml
lltants du movement terro
rlste ,M 19-, estimpnt les of
ficlels colomblpns. '
Selon un haut fonction-
naire cit4 dimanche par I?"
journal eEl Pueblo* de Call;
ce movement dispose d',au
molns une dizaine de con-
seillers strangers, parmi les
quels des ltal}ens, des argen
tins, des chiliens. des uru
guayens et un mexicaln.
Les forces de 1'ordre on
d4clench6 11 y a plusieur
semaines une offensive d
grande envprgure contre le
guerilleros du cM 19, qui a
vaient notamment ddvalis
1'annde dernidre un arsenal
de l'arm6e, s'emparant d
plusieurs milliers d'armes.
Celles-ci ont 4td retrou
v6es par les services spdci
lises de 1'arm6e et de la p
lice colombiennes, qui o01
proc6dd dan' la seule vill
de Bogota a plus de 500 f1
terpellations.

Selon des renseignement
de source militaire, 130 pe
sonnes environ sont encor
revenues en relation avec ce
te enqu6te.
Le chef du cien Ddputd Carlos Toled
Plata, demeure neanmoin
introuvable : selon les info
nations officieuses recueil
lies par El Pueblos de Cal
il se serait refugid dans I
Nord du pays..
Les contacts du (M 19;
avec d'autres movement
terrorists latino-amdricain
avaient dte rdevels fin jan
vier apres 1'arrestation d
cinq uruguayens, don't trot
dtaient d'anciens militant
du movement de guerill
urbane des (Tupamaros.
Selon les services special
liss de la. police et de l'a
mee, les trois tupamaros e
talent venus en Colombi
pour entrainer les membre
du < de la guerilla urbaine, no
tamment en ce qui conce
ne la construction de c
ches, tunnels et prisons d
peuplee, dans laquelle le
tupamaros dtaient pass
maitres avant d'etre m
hors de combat par la s&u
te uruguayenne.
L'un des trois uruguayen


SERVICE


OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettovage complete de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES


74, Rue Pavee Tel. 23039


Prix raisonnables


CELICA AERODYNAMIQUE



POUR CEUX QUI NE PEUVENT TOLERER LA BANALITE...


Les nouvelles lines fluides de4a CELICA ont ete p.,ammes sue ordinateur pour Iui assurer un minimum de

resistance a l'air ainsi au'un maximum de stabiEtW d haute vitesse 1


PASSED MOUS VOIR A LA


.I_ .. HNOTO S. A. Rue Pavee Tel. 2-0658


s


t
s
e
s
-


e


10
!-
ia
po
it
le


arrdtes, Juan Vivanco Re-
yes. impllqu6 dans I'assassl-
nat d'un colonel uruguayen.
etait entr6 en Colomble par
le Vdnezu6la. porteur, de me
me que sea deux compa-
gnons, d'un faux paiseport.
L'armee colomblenne a an
nonce par allleurs & la fin
de la semalne dernlere I'ar
restatioh d'un anelen dirt-
geant des services de suret6
du President Ailende, Pino
Alvarez, qui collaborait, se-
Ion ses informations. avec
les terrorlstes du :M 197.
M. Alvarez etait arrived en


1975 en Colomble come rd
fugle politique.
L'lmpllation d'un certain
nombre d'etrangers dans les
activities du M 191 a entral
ne un renlorcement des con
trbles sur les allies et ve-
nues aes etrangers en Colomn
bie. Les fntctlonnalre- de
police aux postes fronirrere3
ont requ de nouvelles ins-
tructions pour procdder a
un contr61le minutieux des
documents d'ldentit6 prfsen
tds par les ressortissants 6-
trangers- d6sireux d'entrer
dans, le pays.


Franck Louissaint nous


parole de sa prochaine


exposition du 16 Fev, au


6 Mars au Centre d'Art


M (Suite de la 16re page)

S que peindre, c'est une fagon
2 de s'extfrioriser: et comme
er J'avais pas mal de choses l
e dire, c'est pourquoi 'j'avais
choisi de peindre.
1- '
o W.L.- Donc, vous avez
i prffdrez peindre plut6t de
r faire autre chose ?

- R.- Oui, parce que ca m'a
e valt beaucoup intdressd et
J'avals vu aussi que c'etait
la' meilleure fagon pour
ts moi naturellement. je ne
s sals pas pour els autres
- Ce s'exprimer.
le
is Q.- Votre peinture est
ts tres reallste, est-ce 1'expres
a slon de votre pensee ?
- R.- Ma peinture est tries
3r rdaliste. mais dans ce rea-
6_ lisme, il y a autre chose
ie parce que j'ai choisi on
es peut facilement le remar-
es quer en regardant mes oeu
0- vres des dldments tout a
er fait nfgligds pouressayer
a_ d'6tablir un certain contact
lu entire ceux qui sont favori-
es ses et les ndgligds. C'est
&s pourquol j'avais choisi ce
is style afin d'arriver a mieux
re faire voir ce que je vou-
drais exprimer. Dans mes
is tableaux on peut le voir.
lessentiel de mes sujets est
formed de ces elements nd-
gligds.

Q.-- Pourquoi c'est cette
parties de la r6alitd haitien
ne qui vous a frapp6 ?

R.- C'est l'dmotion qui
s'y degage qui m'avait frap
pd. De plus, il y a autre cho
se : Assur6ment tout le mon
de pense que ces elements-
la sont laids. Cependant per
sonnellement, j'avais sent,
remniarqud, j'avais sent me-
me une beauty qui se dega
ge de ces elements-la. et
c'est cette beauty que j'a-
vais voulu matdriallser.

Q.- De quoi est faite, d'a
pres vous, cette beauty ?

R.- Cette beaute la, elle
est plus ou moins intrinse-
que, subjective; elle n'est
pas tout a fait perceptible.

Q.- Cette beauty se trou
ve-t-elle en vous ou en la
chose peinte ?

R.- Elle se trouve dans la
chose mfme que je veux ren
dre. C'est dans -es elements
1l que se trouve cette beau-
ti.

Q.- Est-ce que vous etes
conscient de rendre cette
Sbeaute ?
R.- Je ne le sals pas.
C'est au public de me 'i di
re. Mol personnellement. je
sens que j'arrive a material
liser cette beauty mfme si
je ne le fais pas tout a fait
complitement

Q.- Vous dites que vous
avez essays de chapter la
beauty intrinsoque qui se dO
gage chez les 6dlments defa
voris6s que vous peignez;
et chez les d61ments favori-
Sss, n'y a-t-il pas une beau
td qui- vous a sedduit ?
R.- Il y a certes une beau
ti, mais elle ne me frappe
pas fout a fait pace que
e'est une beauty plus ou
moins visible, parce que
tout le monde considered ces
closes come belles. Mais
moi ce qui m'intiresse ce
sont les 616ments que 1'on
consid6re comme laids; j'a-
vais senti que chez eux, 11
y a une certalne beauty que
J'al essays de rendre.

... Laissons Louissaint h.
sa conception de la beauty,
pour lui demander quelle
forme de peinture est domi
nante chez lul parce qu'll
pint h'hufle, au crayon,
,au couteau, a r'acrylic ou
9 la plume.
R.- J'avals voulu chapter
les 6ldments sous toutes les
forces possibles. C'est pour
quol j'avals choisi et la pein
ture et le dessin pour pou-
voir maltriser compl4te-
ment les elements choisis.


Q.- Dans laquelle ou les-
quelles de ces formes vous
vous sentez le mieux ?

R.- Eh bien, c'est dans
le dessin au crayon. Depuls
mon d6but je travaille tou-
7 jours au crayon. C'%st S la
longue que j'ai commence a
faire des dessins a la plu-
me et ensuite a peindre a
I'huile et a 1'acrylic. C'est
done dans le dessin au era
yon que je me sens le mieux.

Q.- Si vous dtes ao mieux
de votre former dans le des-
sin au crayon, est-ce que
vous ne pouvez pas nous ex
pliquer les degrees ue vous
avez pu atteindre avec cet-
te former d'expression ?

... Avec une certain co-
quetterie il nous dit :

R.- Je ne sals pas exact
ment. C'est pent-etre une
chose naturelle. Je ne sais
pas comment... C'est peut-
dtre par le travail; je tra-
vaille toujoure. Cependant
j.e Ie fais pas de grands ef
fortsur ur pouvoir maitriser
cette faton de dessiner au
crayon

Q.L- C'est peut-dtre un
don ?

S R.- On le dit. cest peut--
dtre un don. Mais pas tout
a faitl, parce que je travail
leI. Si c'est un don. pour
moi. c'est pas la realisation
qui le fait, c'est peut-dtre
la volonte. Le don pour moi,
c'est la volonte, le desir, la
patience. Ce sont totes ces
choses la qui constituent le
don pour moi

Q.- Mais quand vous fai
tes un tableau autre ou'au
crayon. combien v-a-il' de
part d'inspiration et de
transpiration?
R.- Ca peut etre legal.
Mais je sens d'abord. ensui
te que j'arrive a projeter ce
que je sens sur une toile.
Q.- On me dit que des
fois vo.us vous servez de pho
tographies pour rendre vo-
tre sujet 7
R.- Je me sers r6ellement
de photographies. Cepen-
dant. c'est I'essentlel du su-
jet que je prends de la pho
to et ensuite j'ajoute les e-
lements que je trouve neces
saire. De plus. c'est pour
pouvoir etre plus realiste.
Q.- Vous peignez des scd
nes de march ou de Zues,
est-ce seulement pour le
plaisir de les peindre ou n'y
a-t-il pas un c6td social la-
dedans ?
R.- Certainement. il y a
un cote social. Je vous avais
dit que j'essaye d'itablir uix
certain contact entire les e-
lements defavorises avec les
personnel plus ou moins fa
vorisees.
( Est-ce Que cela tra-
duit une position chez vous
en tant que peintre realis-
te ?
R.- Oui, dvidemment,
c'est une position parce que
je veux cofite que coftte eta
blir ce contact. C'est une
decision. Je ne sais si le tra
vail est fait.
Q.- Quelle est votre espe
rence en organisant cette
exposition pour le 16 F6vrier,
prochain au Centre d'Art ?
R.- J'espere trouver 1'ap
pr6ciation du public, la plus
grande appreciation du pu-
blic. Mais ma principal es
prance, c'est de voir que le
public est satisfait de ma.
peinture...
Franck Louissaint cultive
un genre le r6alisme dans
lequel 11 excelled. Sa peliA1-
re rappell un Casimir Jo-
seph, mais dans ses toiles,
11 est plus prdoccupd de cer
nei ces 6ternels l16ments dd
favorisds don't il parole tant
et don't ses tableaux en re
gorgent... MaiA son rdalisme
est touchant parce qu'axd
sur notre rdalitd. C'est peut-
etre, h .cs s t de s es
dessins, d'un re6ali Islme
capable d'emotlionner meme
les plus frigldes. la note do
minante de sa pelnture.
Propos recuelllls par:

W6bert LAHENS.


T-;..~ C~ ll-T-~tT--~-m--_~- ----n----,(?~-~. I~.' -rrr~ _m'-*r.-.r- c ~- '~-~~?;~;--r*---W---.T~__


-


~%~YrP~/CJa;C~%TZ~p~r~E~,~%FrsCZ/~l~cll C~cll//~'//~~t%/"YCCZI-r/~//E~%%%%%


~(~%W(zr~z~c~ANr~_rrrr~yw~llacrrr~u~,~s


TI~Y3~,,V/~SJK~c~;~;Oc~)~ccrcs~c~,lvA~'u


1


I
I





I




a -r --- ----- '' '~ ~ 7~ ~L-~-- ~ -d--_._I- ---y-- I-------- ---.-ri- ----,.:C.C~--.-~ -C~-%.~;L;--1-1.1


LUNDI 1'2 FEVR1ER 1979


Project d'ducation No. 2 L'IRAN

Gnunvprnement Haitien Banoue Mondiale (Suite de la lre page',


Avis .d'ApBel d'OfEfres

pour FAcier Rond pour bfton armt


Le -Gouvernement de la
Republlque d'HalUt a oblh-nu,
ce ASSOCIATION INTER-
NATIONALE POUR LE DE-
VELOPPEMENT, un credit
de DIX MILLIONS DE DOL
LARS AMERICAINS U. S.
$ 10.000.000.00) pour le fl-
nancement d'un SECOND
PROJECT D'EDUCATION don't
le colt approximatif global
est estime a Douze Mil-
lions Six Cent Mille Dol-
Satfas Americains (U. S. $
12.600.000.00).

En vue de la mise en oeu
vre de ce Projet, qui com-
prend la construction de 31
Ecoles Primafres Rurales,
10 Ecoles Urbaines, 1 Ecple
Normale, 2 Ecoles Profes -
sionnelles. 1 l'Ecole Moyen-
ne d'Agriculture. 1 Centre
de Perfectionnement RBapi
de. 5 Studios dans lac.re
des Batiments de la Radio
National pour la pr6para -
tion d'cmi.,sions radiopho-
n'.ues a car:rct're educatif.
Sept Mille Deux Cent Vingt
Cinq tones (7225) on Cent
Soixante dix Mille Q170.000)
sacs de ciment Portland Ai
t.ficiel seront necessaires.


II est entendu que Ie.
fonds de ce credit cohtrl
bueront a couvrir les' colts
des contracts pour lesquels
les APPEALS D'OFFRES sent
lances.
Les int6ress6s sont bnvi -
'tis a retire les dossiers d'AP.
PEL D'OFFRES .pour le Cl
MENT PORTLAND ARTIFI
CIEL tous les jours ouvra -
bles du 5 Fevrier 1979 au 16
Avril 1979 de 9 heures a. m.
a 4 heures p. m. a l'adres-
se suivante :

PROJECT EDUCATION No
2
- BANQUE MONDIALE
c/o Departement de 1'Edu-
cation Nationals
Port-au-Prince. HAITI
P. 0. BQX 2162

Adresse Telegraphique :
PEGHBM
GOUVERNEMENT HAITIEN

Port-au-Prince, le ler F6-
vrier 1979
.ng. Nicolas SAINT -
LAURENT
Directeur 53


Le ouvernement de la
R6publique d'Halti a obtenu
.de ASSOCIATION IN -
TERNATIONALE POUR LE
DEVELOPPEMENT oin cre-
dit'de Dlx Millions de Dol -
lars americains (U. S. S. $
10.000.00) pour le finance-
Inent d'un Second Projet d'E
dueation don't le coflt ap -
proximatif global est esti -
mt a Douze Millions Six I
Cent-Mille Dollars Amrid -
cains (U. S. $ 12.600.000.00).
.En vue de ia mise en oeu
vre de ce Projet, qui com-
prend ,la construction de
TRENTE et UNE (311 Eco-
les Primaires Rurales, DIX
(10). Ecoles Primaires Ur-
balnes, UNE (1) Ecole Nor-
male Primaire, DEUX (2) E
coles Professionnelles, UNE
(1) Ecole Moyenne d'Agricul
ture, UN (1) Centre de Per
fectibnnement Rapide, CINQ
(5) Studios dans l'aire des
Batiments de la Radio Na
tionale pour la pr6para -
tion d'emissions radinnhoni-
ques a caractere educitif,
Cinq Mille (5.000i Tonnes
D'ACIER ROND pour BE -


TON ARME riparties en a'
ciers durs 1N0. 2, No. 3 et
No. 4, seront n6cessai'res.
Il est entendu que les
fonds de ce credit contribute
ront a couvrir les colts des
contract pour lesquels des
Appels d'Offres sont lan -
cas.
Les intiresses sont .nvi -
tis a retire le dossier d'APJ
PEL D'OFFRES pour I'A -
CIER ROND POUR BE -
TON ARME tous les jour.t
ouvrabjes du'5 Fevrier 1971,
au 9 Avril 1979 de 9 heures
a. m. a 4 heures p. m. a l'a
dresse suivante :
PROJETA D'EDUCATION
GOUVERNEMENT HAI -
TIEN BANQUE MONDIA-
LE
c/o Departement de I'Edu-
cation Nationale
P. 0. Box 2162
Port-au-Prince, Haiti
Adresse Telegraphique :
PEGHOM
Port-au-Prince, le ler F6 -
vrier 1979
Ing. Nicolas Saint -
LAURENT
Directeur 53


Avis d'Auoel d'Offres pour' e Ciment


J SOUS LE REGIME KHOMEINY


" X M A j-J LWL ,AR sVA %,Sl


.tApres le renversement de
Mossadegh. en 1953. Ii s'op-
pose. aux mots d'ordre du
Front National. movement
d'opposition de MAM. Sand
jabi et Bakhtlar, qui procia
me sout aux reformes, non
au despotism2.

En !962, a la mort te I'A
yatollah Kashanl, 11 devient
le chef de la communautf
Chilte. Sa virulence inquie-
te le Chah qui le fait arrA-
ter en 1963. Il se retrouve
en detention a la caserne
Ichratabad, prfs de Teh6-
ran, avant d'etre mis en r6
sidence surveillee, pendant
pres d'un an, a Chemiran,
au Nord de la Capitale.

Son arrestation a donn6
lieu a d'importantes mani-
festations. L'armie tire 5a
Teheran et, seeon 1'opposi-
tlon, fait des millers de
morts. Liber6 en 1964, I'Aa-
yatollah est finalement en-
voy6 en exile en Turquie,
puts a Nadjef, lieu Saint de
1'Islam Chiite en Irak, oi i1
va passer 15 ans.

Expuls en octobre 1978
par le gouvernement ira-
kien, il trouve un asile en
France, at Neauphle-el-Cha
teau, dans la banlieue pari
sienne. C'est de l1 qu'il va
mener lassaut final centre
Le Chah dans des discourse
enflammes qui, ripercutis
en Iran, vont provoquer des
manifestations sanglantes et
finalement le depart du
Chah.
La ven-ratio, ..-nt fait
l'obiet Ayatollait ne tient
pas seulement a sa science
et a son role politique mais
a sa dimension morale. V6
ritable ascete, il s'impose
une strict discipline et une
intense activltd spirituelle.
Monogame, il a eu de sa fern
me cinq enfants, trois filles
et deux fils don't 1'un est
mort, l an dernier. Inspira-
leur de plus de trente mil-
lions d'iraniens, il dit di
lui-meme : ,J'ai toujourn
ete un etudiant en theolo
gie.

x x x x

IRAN : BIOGRAPHIE DE
M. MEDHI BAZARGAN
PARIS (AFP)

M. Medhi Bazargan, pre
mier 'Ministre du egouvern
ment provisoires de l'Aya
tollah Khomeiny, sera san
aoute, si la demission de IV
Chapour Bakhtiar est con.
firmee, le chef du premier
gouvernement islamique ir
nien .

Petit homme tris elegan
cheveu rare et court bar
be blanche. M. Medhl Baza
gan, a 73 ans, est d'une e
tonnante activity et conti
nue a pratiquer l'alpitlismi
Homme simple, modesue, i
tegre, profondiment reli
gieux, a la reputation d
progressiste, il est la synth
se du laic et du religleu:
de la revolution et de la mn
derati.on.

Apres ses etudes a l'ecol
Central de Paris, il est pr
fesseur de Thermodynarni
que a la Facult d'IngenieuI
de l'Universite de Tehirai
et 1'un des proches collar
rateurs de Mossadegh, prE
mier Ministre qui nation
lisa le petrole. II sera d'a
leurs le premier P.D.G. e i
sNatlonal Iranian Oil Coi
pany,.

Apres la chute de Mosse
degh en 1953, il adhere a
Front National aux cotes c
MM. Sandjabi et Bakhtla
puts fonde en 1963 le <(ML1
Mouvement de Lib6ration c
I'Iran Considerant I'Islai
come une religion polit
que, le tellectuels et devient, ju;
qua' son interdiction, 1'u
des parties les plus puissan
du pays. Son opposition a
Chah a value h Medhi Bazt
gan six ans de prison.
M. Mehdi Bazargan v
de son travail dans une pt
tite society d'ilectro-min
ger, la Safiad, qu'il a crei
avec d'autres compagnoi
de detention.

II a public une centair
d'ouvrages et d'articles dc
acres 5 la religion, a la
litique et aux problem'
scientiflques, notammen
ste marxisme est-il scent
fique ?s et Risurrection
idiologles., qui traite, pl
pariicul-rc'ment du gouve


nement Islamlque.
En 1978, 11 a cr5e l'Assocla
lion Iranienne pour la de-
Tense des libertes et des
drolts de hommee.



IRAN : t
AU QUARTER' Gndral pDU
cGOUVERNEMENT
REVOLUTIONNAIRE
PROVISOIRE>

TEHERAN (Af- 1I
L'Ayatollah Khumeiny, Chef
de la
n'a pas de Pala s, mais le
Quarter General de srn
cGouvernement Revolution
naire Provisoire., une an-
clenne ecole de files. est de
venu lundi le centre de de-
eis:ons pour l'Iran.

Khomeiny est invisible lun
di matin. Il re.oit ses con-
seillers dans une salle d(
classes ouL parviennent d-,
centaines de t6l6grammes
sur l'6vo:ution de la situa-
tion : Tehdrane, cTabriz (plus d'un
million d'habitants) nous
est acquisee, aux mains de la revolutions.
Tout le quarter est bou-
cl par des civils en armes
et des soldats don't certain
en tenue Leopard, mitrailet
te a la main. Sur le toit de
1'6cole plusieurs mitrailleu-
ses. Les Mollahs (Prftres
Chiites) en robe noire et tur
ban blanc, traversent la fou
le les bras charges de fusLs.
Leurs chapelets sont d1sor-
mais composes de ballet de
mitraillette.


loint les rangs diu people:
celul-cl ne dolt pas les atta"
quer, mais les protegers et
conslderer come .,.des fre-
rest. les soldats qul se sont
rallies, conclut le common:
que.
xxxx

IRAN: LE CHAH SU IT
LES EVENEMENTS AVEC
UNE. cTRISTESSE
PROFONDES

MARRAKECH (AFP)
Les 6vtnements de T6)h-
ran sont suivis par le Chah
d'Iran de sa retraite de Mar
rakech avec sune tristesse
profondee, Indique t -on
dans son entourage oil 'on
tient des propos pleins d'a
mertume sur le sLachage
de l'Occident>.
Au Palais du blre, residence du souverain
iranien depuis trois semai-
nes, on est Kdans le noir to
tatl. Indique-t-on- de meme.
source. Toutes les communal
cations sont 'coupees avec


SERVICE


OMNI, SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettovage complete de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES


74, Rue Paves Tel. 23039


Prix raisonnables






LE BISTROT

RESTAURANT --PIZZERIA -- BAR
CREPERIE.



-Tous les Jours-

Service Bar -- Restaurant de

Midi a 1 h du matin non Stop


- Tous les soirs -


Dans la court du quarter
general du tGouvernemnet
provsoire de la Revolution,
sentassent des millers de
pistolets mitrailieurs pris
dans les casernes. Its sont
systematlquement demonte ,
et ranges piece par piece,
- dans des ca ssee. numirotes. ,
Plusieurs sales de casse
e sont bourrees de cartouches
s et de balles.
-S
Toute les rues alentour
sont encombrees de camions
et de jeeps mi itaies appar-
tenant desormais a unee Re
publique Islamques qui n'a
pas encore iti proclamie of
f ciellement.

- Du Palais du Chah des-
e cend otn commnando de civils
- arms jusqu'aux dents ap-
s portant des documents ctrs
I- important> saisis au Palais
Un homme de 60 ans envi.
r ron, torse nu, le visage entire
a rement cachi par un ban-
deau, mains ilees, est rapide
S ment introduit dans 1'ecole
r- sous les crachats de la foule.
r II va rejoindre une dizaine
_ de pr'sonniers assis par ter
Sre sous le soleil, yeux gale
e. ment bandes et mains liees
n derriere le dos : Ce sont les
i- perdants de la revolution.
le
e Les journalists rangers
x, se present lundi matin al;
o quarter gierae! du Gouver
nement prov'soire de la ri-
volution : la composition de
e Ce Gouvernement provlsoire
0 devrait etre ornoncee d'un
moment a 1 'autre. Mais les
n, reporters nont pas bonne
3o press auprgs des revolution
_ naires : interdiction de pren
dre des photos sous peine
li d'etre mis en joue.

n xxx

IRAN : APPEL DE
L'AYATOLLAH KHOMEINY
o A LA POPULATION

r. TEHERAN (AFP)
', L AyaMllan Khomeiny a
ie demanded lundi a la popular
m tion de respecter les lieux
i- publics, dans .un communl-
n- qui en six points diffuse a
b, 14 heures locales (10 h.30
Ln Gmt.) a la Radio Iranienne.
ts 1.- sTout acte d'incen-
3u die ou de sabotage 6quivaut S
ar dorinavant a un acte de tra
hisons, affirme tout d'a-
bord ce communique it tenant que l'apparell de la
e. dietature est abattu. 11 ne
h faut pas laisser 5. l'nnemi
6c la possibility de dire aue le
ns chaos privu s'est Instaure*.
precise-t-il.

ne 2.- tL'ordre 6tabli par le
tn gouvernement provisoire de
po M. Bazargan dolt 6tre ob-
es senr, dans tous les centres
t gouvernementaux .et pu-
I- blicsw.
et
us 3.- iDe* d6fenseurs de
r- l'anclen regime se cachent
sous un masque rivolution-
nalire et doivent 6tre com-
battuss.
4.- aLes agents du pre-
mier Ministre, M. Bazargan,
sont les soldats de la rivo
lution : collaborez avec eux,
Doursult le communique.
5.- eLa population dolt
se retailer dans les mosques
et centres religleux ety 6-
couter les ulemas et autres
chefs religleux,.
6.- Les forces de l'or-
dre --mllltalires,. gendar-
mes et policlers ont re-


la capitafe Iranlenne.
Le Chah. Indlque-t-on en
core, a pass les deux lour
nees de samedl et dlmanche
sans sortir de sa residence
marocalne. restant en' lamll
Ie avec la Chabanouh et ses
trois plus jeunes enfants ar
rives aupres de lui venarit
des Etats-Unis il y a une
quinzaine de ]o'.i t. II a sui
v.i passlonnement.- 1'dvolu-
noin de la snruaotll heure
pat heure 6a Ia radio et est
reste perou dans ses rdfle-
xions
L'un de ses Conseillers les
plus Scoutes, M. Ardeshir Za
hedi, qui occupait encore re,
- comment les functions d'Am
bassadeur a Washington, se
trouve actuellement en Suis
se et l1 pourrait, ajoute-t-on,
#rejoindre tres Drochaine-
ment le Chah a Marrakech.
On se refuse a, dire. dans
l'entourage du Souverkin si
le voyage de M. Zahedi a
pour but de preparer une
prochaine visit du Chah
en Suisse ol 1il possede une
luxueuse residence.


PAGE 5


-S


IbL


A uemu. Rast amta nt. -ou&,aoeA n. Kr uts ''Ce& g4e4,di'ffatx]| S:&


~sa~Bsa~


,--------------------~------------------


. i


DINER DANSANT

Avec ,Bistrot Combo)

Manigat ct ses Musiciens

CHAQUE MARDI SOIR ET

VENDREDI SOIR

<(Special Bistrot Show>>


Soiree spectacle avec les

Artistes du Bistrot



LE BISTROT

Votre Rendez-vous Tel 2-1805




Visited

MEXICO NEW YORK SAN FRANCTSCO
ORLANDO MIAMI

i partir de $ 369.00 plur taxes


RENSEIGNEZ-VOUS SUR CE TARIF

KILOMETRAGE ILLIMITES?)
) A



Southerland Tours
OU 'FOUS VOUS PROCUREREZ AUSSI

VOS CHEQUES DE VOYAGES AMERICAN EXPRESS.

Notez la nouvelle adresse de












S 0, Avenue Marie Jeanne

lem mme telephone: 2-16-00
ga~auBin~roooos -oo -s -aj~esw








BAMEDI 10 JET DIMANCHE LUNDI 12 FEVRIER 1979


CIlANGEMENT D'ADRESSE

SELECT RESTAURANT
La direction du fameux SELECT RESTAURAN'I
salelc la populatljn de Turgeau et announce a sa fi-
dole clientele tani de l'dtranger que de la province
et de la Capitale que le restaurant a 6t6 transfer A
Turgeau au No. 76 a cote du College Canado Hal -
tien. Qu'elle soit assuree de beneficier du meme ser-


vice de toujours.


DANS NOS CINEMAS


II


er////F////7&AFF///////.dr/////./Jow
'
ar coco e


LA VISION DU YOGA 12 h 2 h
S6 h 8 h 11
LA VISION DU YOGA PUBLIEE PAR ASSOCIATION
FEMME D
DU KRIPALU CENTRE DE ,YOGA REVUE NATIONA-
LE ET INTERNATIONAL D : Gdes. 5.00
G 8;00
YOGA, METAPHYSIQUE, DIETETIQUE, SPORT, Etc... t IMPERIAL
AU SOMMAIRE CE MOIS-CI : Mardi 13 F
12 h 2 h 4
QU'EST CE QU'UN VOYANT (Mine Arc-en-ciel) 6 h 8 h 10
LA REALITE INTERIEURE (Rev. R. C. BEAUBRUN) LE GENDA]
LES 12 SIGNES DU ZODIAQUE (Delta Acruz) A NEW YO]
L'ART DE GUERIR (Prof. J. D. Percy), Entree G. 5
PETITE HISTOIRE DU FOOT BALL HAITIEN' Entire G. I
(Pierre A' OUILLAUME) x
Et de nombreux Articles sur des Aujets captivants. C.

EN VENTE DANS TOUTES LES LIBRARIES ET LES Mardi 13 F(
SUPERMAKETS, CAPITOL 1
12 h, 2 h,
F-A -vw//--- wf/--K-^/-/// %%. % 6 h 8 h 10


MERCREDI 14 FEVRIER


SPECIAL BISTROT



LE BISTROT

PRESENT EN EXCLUSIVITE


LE RECITAL
//TI rO-DXTNT,


\\ J i. '.JI,.L ^ \

Premier Tour de Chant de
L'Artiste capoise qui dedicacera

son nouveau disque pour cette
Soiree de la Saint Valentin
Une Super Ambiance
Chansons et Danse
Reservez votre table au Bistrot
i Billets en vente a 4La Boite
a Musique, et au Bistrot


LE BISTROT

i O TEL 2-1809

VOTE RENDEZ-VOUS
;c<;c*<'~ '- -roC

4 hres
0 heures
U DIMANCHE



m
fvrier 1979

4 hres
heures
RME
RK

-00
8.00
3-00


ITOL
'vricr 1979

4 h
heures


BRUCE LEE EN
NOUVELLE GUINEE
PRIX UNIQUE
Gdes 5.00
CAPITOL I

Mardi 1. Fevrier 1979

12h 2h 4h 6h 8h 10h

122, RUE DE PROVENCE
Avant 2 h 30
Entr6e G. 3-09
Apres 2h30 G. 5.00

CAPITOL In
Mardi 13 Fevrier 1979
12h 15, 2nL,
4h 15 6h xd
8h 15, 10h If
PROVIDENCE

Avant 2n30 03. 3.00
Apres 2h30 0. 5.00

CAPITrroB 4
Mardi 13 Fevrier 1979
11h45 lh45 3h45 5h45
7 h 45, 9 heures 45
LE CYNIQUE, L'INFAME
ET LE MECHANT
Avant 2h30 G 3;00
Apres 2h30 G 5:00


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entr6e Le Natal) Route de I'Aeroport

Tel. 6-0732
LA MAISON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de boites de:

Chaussures

Patisserie
Deterent
Pate dentifrice

Chemises et lingerie
Composants electroniques
Produits pharmaceutiques
Products limentaires secs et Congel4s
Crene a ia Glace

Savors
Fruits de mer
Traiteurs e* restaEratfurs
tRe.n. p.1 Ai-. m n tS la A e c s


o.. ..- rcement, u cois et 5*f ae cnemises
Aeraffes et trom'onnes
Divers ...
'Mous fabriquons egalement des dossiers de ciassement
En format lettres et ledal.
i .. f~ ...---------- ---


IMPERIAL
Mardi 13 Fevrler 1979
IMPERIAL I
12 h 2 h 4 h
8 h 8! n 10 nourea
UN MOMENT
SD'EGAREMENT
Odes. 5.00
0 ,Gdes. 8.00

IMPERIAL II
Mnrdi 1 F3Fvrir 19 70


Mardit 13 Fdvrier 1979
LD FAUVE
Mercredi 14 Fevrier 1979
LE FAUVE


-----------------------------


Institute Francais
Lundi 12 17 heures 30
CINEMA : La femme aux
bottes rouges*. Un film de
Juan Bunuel, avec Catheri-
ne Dereuve, Fernande Rey,
Adalberto, MariaVMerki. (Un
film hallucinant oft l'amour
et la mort jouent une par
tie ensorcelde).
Entree : Gdes. 2-00
(1 gde sur presentation de
la carte de la bibliotheque).
Mardi 13 19 hres 30
CONFERENCE : dMervei-l
les souterraines d'Haitin
par Me. Antoine Salgado
Entree Libre.
Mercredi 14 18 heures
CINE-CLUB : 7v. Un film d'Agnes Varda,
avec Corine Marchand, An
tone Bourseiller, Doroth9e
Blank. (Une jeune chan -
teuse A la rdvelation de la
vie et de 1'amour entire <5
a 7).
Entree : 2 Gourdes
Carte annuelle : 15 Gdes.
xx x x 1

.TOMIE CME
Mardi 6 h 30 et 8 h 30
PROFESSION
AVENTURIER
Entree G. 1-50 et 2-50
Mercredi 6 h 30 et 8 h 30
BRUCE LEE HEROS
LEGENDAIRE
Entree G. 2-00 et 3-00
xxxx x

Ue Luxe Auto CInd
Mardi 7 h et 9 hres
Entrde $ 2-50
UN MILLION DE DOLLARS
PAR MEURTRE
X X X X

Auditorium
Mardi 7 heures
TRINITA TIRE
ET DIT AMEN
Entr6e G. 2-00
Jeuds 7 heures
LE MESSAGE
Entree G. 3-00
xxxr

Lido
Mardi 12 h, 2 h, 4 hres 6 h.
Entrde G. 1-50
LA KARATIGRESSE
AUX DOIGTS D'ACIER
8 hres et 10 hres
Entree G. 2-00 et 3-00
EXCES
PORNOGRAPHIQUES

XA x

Cine Triomohe
SALLE I
XICA DA SILVA

SALE 2
; 1,50 2;00
LA RAISON D'ETAT

SALLE 3
$ 2;n00
FIST.
SALLE 4
$ 1;50
KING CREOLE
xx x

MAGIC CINE
Mardi 6 h et 8 heures
SEUL LE VENT
CONNAIT LA RESPONSE
Entree G. 3-00 et 4-00
Mercredi 6 h et 8 heures
ADIOS CALIFORNIA
Entree G. 4.00 et 5-00
X X X X

Paramount
Mardi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 heures
Entree G. 3-00
DRAGON MISSILE
8 h et 10 hies
Entree G. 3.00
DOUBLES PENETRATIONS
X X X X

Rex Theatre
Mardi 12 2 4 6 8 10 hres
PAROLE D'IOMME
Avant 5 hres
Entree G. 1-50
A partir de 5 heures
Entxee G. 3-00 et 5-00
Mercredi 12 2 4 6 8 10 hres
PAROLE D'HOMME
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00
xxxx

Cine Seneial
Mardi 6 h et 8 hres
Entree G. 1-50 2-00
COUP DE POINGS DU
MONDE DES ESPRITS
Entree G. 1-50 2-00
Mercredi 6 h et 8 heures
LA PLUS GRANDE
REVANCHE DE
BRUCE LEE
Entree G. 2.00 2.50 3.00
xxx x

RANCHO CINE


TELECOMMUNICATIONS '
D'HAITI S.A.M.

AVIS
Les Tl6dcommunications
d'Haiti S.A.M. rappellent a
ses abonnrs les dispositions
suivantes concernant les bor
dereaux :
1.- Tout bordereau dolt
6tre acquitted int6gralement
dans les 10 jours qui suivent
la date d'dmission.
2.- Si le bordereau de-
meure impayd un mois a-
prms la date d'dmission, le
service sera interrompu sans
preavis. Le rebranchement
ne s'effectuera qu'apres le
paiement integral de la som
me dfue et une charge addi
tionnelle de $ 5.00 sera exi-
gee.
3.- Si un (1) mois apres
l'interruption, le paiement
n'est toujours pas 'effectue.
la TELECO procedera a len
levement d6finitif de l'9qui-
pement et elle se reserve le
droit d'en disposer.
4.- La non-reception du
bordereau ne justifie pas l,
non-paiement.
La TELECO compete sur la
comprehension et la collabo
ration de tous.
Port-au-Prince, le 8 F6-
vrier 1979.
TELECOMMUNICATIONS
D'HAITI S.A.M.
AVIS
La Faculty des Sciences d6
sire engager des profes -
seurs pour 1'enseignement
des Cours suivants :
Constructions metalliques
Procedes Generaux de cons
truction
Gestion des constructions
Langage et programmation
des ordinateurs


CARNET SOCIAL

Deces de Mlle.
Ophelia Duviella
Pak Villa announce le da-
ces survenu le 10 Fevrier 79
de Mlle Ophelia Duviella.
En cette penible circons-
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste prfsentent leur sym
pathie a son frere M. Ver-
gniaud Duviella, Mme et fa
mille, a ses neveux et nie-
ces, cousins et cousins.
Aux families : Duviella,
Duncun, Beaussejour Lucas,
et h tous les autres parents
et allies eprouves par ce
deuil.
Les funerailles de Mile 0-
phelia Duviella seront chan
tees le Mardi 12 fevrier h 4
hres. p.m. en l'Eglise Ste.
Anne.
Le convoy partira de Pax
Villa, Champ de Mars, oil la
depouille mortelle sera ex-
posee des 2 heures.
122
x x X X

hemerciements
Profondement touches des
nombreux tdmoignages de
sympathie recus l'occa -
sion du deces des demoirsel
les Francine et Louise Bon
ny, les lam:lles Bonny,
Brignolle, Lemaine, Guillod
Godefroy, Dascy, Lalanile,
Boulmier, Paquet prient
tous ceux qui, de la capita-
le, de la province et de 1'e-
tranger, se sont associes a
leur peine de trouver ici
leurs remerciements emus
122

CHINE VIETNAM :
Le signal d'alarme
est tire
HANOI (AFP)
En attirant officiellement
attention des Naions Unies
sur mient dangereuse> prevalent
aL sa frontier avec la Chine,
le Vietnam a solennellement
tire dimanche le signal d'a-
larme.
Cette initiative, attendue
par les observateurs h Ha-
noi, intervient alors que de
puis une semaine la situa-
tion s'aggrave de jour en
jour : les incidents se multi
plient, s'etendent geographi
quament et font de plus en
plus de victims. Les deux
machines de guerre qui se
font face ont et1 renforcees
et des navires sovietiques et
americains croisent dans le
Golfe du Tonkin ou a proxi
mite.
La plupart des comment
teurs voient dans cette evo
lution un prolengement di-
rect des evenements du Cam
bodge. Les offciels vietna-
miens, quarit a eux, consider
rent que l'affaire cambod-
gienne n'a et6 qu'une sodes de la politique sexpan
sonnistea arrftee par Pekin
des 1972. ALes constatations
fates par nos camarades de
la Rdpublique Populaire du
Kampuchea depuis qu'ils
ont liber6 leur pays proud


T61ecommunications
Ressources Energ6tlques
'd'Haiti
Control et Surveillance de
1'ex2tcution des pfojets
Math6matiques, Chimie Phy
sique.
Gdod6sie.
Il est demand aux int6-
ress6s de faire parvenir leur
Curriculum vitae au D9eca .
nat de la Facult6 pour ana.
lyse.
LE DECANAT 142

ASSOCIATION
HOTELIERE ET
TOURISTIQUE D'HAITI
AVIS
L'Association Hotelidre et
Touristique d'Haiti porte a
la connaissance de ses mema
bres que la stance mensuel
le en Assemblee Generale
se tiendra a 1'Hotel EL
RANCHO, le mardi 13 Fe -
vrier h 5 heures p. m.
lo) Extraits de la corres-
pondance.

2o) Activites du Cgmit6 de
Direction depuis la dernierc
seance en Assembl6e Gene
rale.
3o) Echange de vues sur
le deroulement de la sai-
son d'hiver.
4o) Questions d'interet ge
neral.

Port-au-Prince, ce 7 Fevraer
1979
LE COMITE 122


COMMUNIQUE DE
L'INSTITUT FRANCAIS
D'HAITI
Bernard Gorsky, Grand
Conferencier-Cineaste de
langue franchise, present -
ra a I auditorium de l'Insti
tut francais. le v'ndredi, I
Fbvrier 1979, son film en
couleurs :
,La grande barrier de
coral o
Pendant 1'entr'acte, Bcor -
nard Gorsky dedicacer'a des
ouvrages :
,La grande barrinre de
cora'I.>
sL'Atoll>
Univers corallien>>
Entree 16 h 30 Scolaires.
3 Gourdes
Grand Public 15 Gdes.
Les billets sont en vente
s l'Institut francais d'Haiti,
du lundi au vendredi. de 8
heures a. 14 heures et de 16
heures 30 a 19 heures.


(Suite 'de la lere page)
Champ de. Mars, des bou-
ches d'6gofits, avalent fait
des victims. Notre confrere
Panorama, .,la mi-novem'
bre, a sonnd 1lalarme. D'au-
tres organes y ont doAnu
6cho. Et, jusqu't prsenr,i,
ces bouches d'6gofits conti-
nuent a ddfier les pistons.

Que dire dep projects ? Rd
fiction du systeme de cana
lisation de Port-au-Prince ?

On n'en salt rien de plus.
Si des raisons 6videntes d'or
dre technique pouvaient ex-
pliquer le retardement dans
l'ex6cution d'un project pa-
reil, son importance aurait
pu convaincre dce 'urgence
d'une solution parallel. Par
example, maitrisr lus debor
dements trop frequents des


Soulagement rapide
des maux de tate


Sri on.c


centre toute douleur s


SERVICE


OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettoyage complete de votre our,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES

74, Rue Pavde( Tel. 23039


Prix raisonnables


A 1B

HARDWARE CO


IRns.


TE 2-0683,
J _


voles d'eau. 'Crer des comi
tes de sante populaire. Ame
ner, par d'autres moyens -
si possible les citoyens a
garantir ia propret' de leur
ville.
A present. 1 n'est plus
question, de pr6venir, mals
de solgner et d'empecher que
le mal devienne plus. grave.
Qu'on enqutte, dans les zo-
nes de Nan Sord (Martis-
sant), de Ruelle Alerte, des
Cites Louverture, de Rocke-
feller (Portail St Joseph)
pour qu'on pu sse s'inquimter
au moins de l'imminence
d'une grave inundation !

Le temps esL d6jea long-
temps arrive ofn l'on rompt
,avec la routine, la noncha-
lence, et l'immobilisme. Ce
sont autant de facteurs qui
entravent le progress.


AVIS DIVERS


La Capitale apres..


83 ri e ",u quai


PAGE 6~


rmrPrul~H~N~r~b~L~8~~C~~---~W-------- ---I


-~--~-- -- ------~----


vent 1 l'vidence que la Chi
ne voulait faire dih Cambod
ge la9base de son expansion
dans tout le Sud Est Asia
tiques, sfflrme-t-on de sour
ce vietnamienne trbs bien in
form6e.


,- -I -* Vpa


r


JNA(A (iALVANI'-il.,'--,
WCess(flit's







L! NOIVELLISTE B



NOUVELLES DE L'ETRANGER


OREFFE DES
TIROMPES DE
FALLOPE EN GRANDE -
BRETAGNE

LONDRES, (AFP)
Une greffe reussie des
Irompes de Fallope a 6et
prat' luie en Grando-Breta-
gine al nlols d'Octobre .sur
une femme sterile de 37 ans
C'est la premiere fols, se
Ion les nidecins Britanni -
ques. qu'une telle Opstra -
t::mn don'tt 'existence a ett
revelee, a Loiidres, est pra-
tiquee avec succs.
L'snterventlon a 6et reali
SseQ par le Docteur 'Peter
Sylverstone, gynecologue a
I'Hopital de Bensham (Nord.
de l'Angleterre).

Le medecin s'est declar&
confiant dans la possibility
pour sa patient, sterilisfe,
11 y a cinq ans, par 1'abla-
tion des trompes reliant les
ovalres a 1'uterus, d'avoir,
a nouveau. des enfants.
Apres s'etre faith starili -
ser. la patience dvu Docteur
Silverstone s'etait remaride.
Elle souhaite des enfants de
ce remarinae.
La greffe a ete effeelt.ue
,race a un don d'organes
provenant d'une femine qui,
elle. desire S Ire steri-lisee. he
lon le medecin,. les trompes
greffees sont dans uln etat
parfajt. mais il sera neces-
saire de procesder a des exa
means ulterieurs pour s'assu
rer d'un'succes complete.
Dans les m-lieux media -
caux. on Co...sidere que tri-s
peu de femmes pourront be
neficier de la technique em


p.loypc par le Docteur Syl-
verstone.
Cc dernler a, en effet, util
1 Is6 ? cette' occasion, des im
muno-suppresseurs -, midl-
caments anti-rejet -- qui
sont d'un manierent deli-
cat. Certalns m6dechns fran
qals, note-t-on, dans les ml
lieux medicaux, jugent ces
m6dicaments tellemeni dan
gereux qu'ls ne devraient,
estlment ces miedec'ns, em
pldyes que pour les seules
-greiles d'organies indlspen
sables, le reitn et le coeur,
par example.

x x x x x
TAIWAN : PRECISIONS DE
LA MASON BLANCHE

WASHINGTON (APP)
Les Etats Unis h'ont de-
mande a .aucun moment un
engagement kcrit de Pekin
sur la security de Taiwan, a
dfclare vendredi M. Jody. Po
well, porte parole de la Mai
son Blanche.
M. Powell a souligne qu'u
ne telle demand aurait ris
qu6 de compromettre la bon
ne march des negotiations
qui ont precdeU la reconnais
sance de Pekin. Compte te-
nu notamment des terines
du comannvniqu' de Chan-
ghai. a-t-ii inilique. il etait
probable que 1, s diplomats
amerirains se seraient heur
tes a un refus

On soulign.- cependant a
la Maison Blanche que cette
question a e6e implic te danes
tous l1s entretiens bi'ate-


MESSIEURS

AIMEZ VOTE FEMME !

PROTEGEZ-LA FATES A

PLANIFICATION FAMILIAL !






SERVICE


OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'u-n

Nettoyage complete de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES



74, Rue Pave6 Tel. 23039

Prix raisonnables


raux prilminalres, notam-
ment ceux que le Secr6taire
a Liat Cyrus Vance a eous en
Chine populaire avecles di
rigeants chinols. Les Etats-
Unis, ajout'.-t-on, ont tou
jours clalrement indlqu6
qu'lls soulia'tailnt une so u
tion paqifique du problime..
Ces exolications de la Mal
son Blansche s-. vont pas
,mariquer estirnent les obser
vateurs,, d'etre utilisees comr
me arguments par ceux qtP,
au Congrcs, souhaltent 1'a-
doptiQn, d'une resolution ex
primant ien terms explici-
tus le soutiun 'es Etats-Unls
i Taiwvan en cas d'agression.
L'Adhi nistration Carter
estime qu'un.p tell r6solu-
tion est inutile et rejettera
tout tcXte incompatible avec
les noureaux accords, tout
en esperant qu'Un tel con-
flit pourra etre evit6 aven le
Congress.

Un certain dcsaccurdl ra-
gne au sein dc la Comm s-
sion des AffairEs Ebrangeres
du Senat sur la formulation
de c-tte resolution. La com-
mission vient d' examiner les
proposit'vns C'u Gouverne-
ment pour le inaintien des
relations economiques et cul
turel;es avec Taiwan, qu'elle
doit soumettrc au Congres
avant le ler Mars, date do
1 entree en vigueur des rela
tions diplomat ques norma-
les avec Pekin. z.

x x x x

NICARAGUA, (AFP)
ATTAQUES
SANDINISTES.

MANAGUA, (AFP)
Les guenrlleros du Front
Sandiniste de liberation Na
tionale IFSLN) ont lance,
dans la nus:.t de Jeudi a Ven
dredi. des attaques contr"
la garde Nationale dans
huit villes du Nicaragua. ao
prend-on Vendredi a Mana
gua.
Les affrontements les plus
v'leints se sont products a
Masaya, a 30 kilomeres a
l'Ouest de Managua, oit
cinq soldats ont ete tues et
deux autres blesss,. indi-
quent les premieres inform
t:'ons.
Les Sandinistes ont occur
pe pendant plusieurs heu -
res la ville de San Rafael
Del Norte, a 190 kilometres
au Nord de Managua. Deux
guerilleros et un soldat ont
peri au course des combats.
Des tirs ont egalement ete
enregistres at Managua. Ji
noltepe. Masatepe. Jinotega,
Matagalpa et Esteli.
x x x x

L'URSS AURAIT LIVRE
UN SOUS-MARIN
ET DEUX VEDETTES
A CUBA

WASHINGTON (AFPI
L'URSS a livre la semaine
derniere a Cuba un sous-ma
rin convent'onnel d'atta ue
et deux vedettes de vtype
< urvas, unt it dique same-
di s.-ir Is's sources du litsL-
tagone


-100 rm.,


..-..BLOCSE.R.F.


ETS. RAYMOND LAMBERT

i^ Materiaux de Construction


Le sous-marin, le premier
quo passide la marine cu-
baine, est arrive mercredi
dernier dans le port d C Olen
fuegos, sur. la cote Sud, re-
morqu6 par un bAtiment io
vitique. II appartlent au
type classes seous le nom de
nom de nomenclature ari6dricalne.
Les deux vedettes, du ty-
pe sur le point d'un navire de
la marine marchande sovi-
tique et ont te livrees Ven-
dre dahs le port de Martel,
pros de La Havane.
Le < marin lance-torpilles a pro
pulsion classique de 2.100
tonnes qui embarque -70
membres d'6quipage. Des
sous-marins de ce type,
vieux d'une vingtaine d'an-
nees, ont et6 livres a la Li-
bye et a 1'Inde.
Les de canons et de torpllles.
D'un deplacement de 250
tonnes, leur vitesse maxima
le est de 48 noeuds. Le mo-
dele est relativement recent
et n'oquipe la flotte sovieti
que que depuis environ six
ans. C'est la premiere fois
qu'il est export.
Xx Y x

SUSAN FORD EPOUSE
UN ANCIEN GARDE DU
CORPS DE SON PERE

CALIFORNIE (AFP)
Susan Ford, 21 ans, la
fille de l'anclen president
Gerald Ford, a 6pous6 same
di un ancient garde du corps
de son p6re, M. Charles Van
ce, de seize ans son ain6.
don't c'est le deuxieme ma-
riage.
La_ crremonie s'est d6rou-
lee en presence de 300 invi
les dans une proprite. que
possrde la famllle Ford a
Rancho Mirage, dans le d0-
sert californien a 170 kms.
a' 1Est de Los Angeles:
La jeune femme, photo-
graphe de son tmtler, sins
tallera a Los Angeles.
x x x

CELAM : CONDAMNATION
DE LA VIOLENCE

MEXIQUE (AFP;
Le document final dI la
troisieme conference geneia
le de 1'Epi copat Latino-A-
miricain condamnera ex-
pressement la violence, ap-
pend-on samedi a Puebla lde
source ecclesiastique.
II condamnera egalement
exprcssement tt de maniere
unanime, indique-t-on de
m&ie source la violation des
Droits de I'Homme en Amb
rique Lat ne.
Les deux condemnations
ne se r6f6reront pas a des
cas particuliers. mais auroul
une orientation general,
pricise-t-on de mime sour-
ce.


CELAM : LES ,Jl3UITES
E LA VIOLENCE

PUEBLA (AFP)
I.e prespo e ene ri"s T"
.-uites, le R. P. Pedro Arrupe,
a dvelar6 vendredi at Puebla

Lain' tmp;jioyat la violen-
ce pour reponjic a un'e au-
tre viul,'ncv asaumait .a res
punsabhlite id, ss act s de-
vant Dieu et s.,n peaple.s
Au court, d'une conference
de press'. le R. P. Arrupe a
rappele qu a la conference
d- Model in, le Pape Paul VI
avait admis que la rebellion
pouva t parfois etre justi-
fiee face a une oppression du
rable. Toutef,'is, et meme
dans ce cas, .elon le rei-
gieux, celui q'li emploie la
violence ne pent fuir ses res
ponsabilites.

D'autre part, le R. P. Ar-
rupv a d6menii que les Je-
su tes soicnt respohsables de
la violence actuelle au Salva
dor come 1'a affirm le
President de la conference
episcopal du Salvador, Mgr
Pedro Arnoldo Aparicio. Mal
gr6 les menacs, les Jesiuites
reseeront dans ce pays, a-t-
il indique. 8Ncus sommes
centre la violence au Salva
dor, mais nous voulons tra
vailler avec les dish6ritss>.
a ajdute le religieux.


Selon le R. P. Arrupe,
quand un Jssuite incline
vers le Marxisine, la gueril-
la ou la lutte des classes( 11
fait lobjet d'une mise en
garde. S'il persiste, 11 quite
la companies.
Le R. P. Arrupe a admis
qu'un pr&tre qui travaillait
dans le monde courait le ris
que otris graves de perdre
de vue 1'Evangile et de se
noyer dans le concrete. Mals
a-t-il precise. un Pretre
peut aussi tomber dans I'ex-
css inverse, qui consist A se
consacrer h la priere en ou
bl'ant le monde environnant
1La veritable voie 'est dans
la synthEse des deux exirt
mes et l'Egl!se travaille dan-r
ce senses, a conclu le R. P.
Ai rupe.


ECHE-C D'CN ATTih TAT
CONTRE LE SOUS ,
SECRETAIRE
SALVADORIE:
A LA DEFENSE

SAN SALVADOR (AFP)
Le Colonel Iraheta, soaus
Secr6taire d'Etat a la Ddfen
se et a la Securite Publlque
du Salvador, a 6t6 la cilbi
d'un attentat a la m traliles
te vendredl en plein center
de la Capitale. 11 en est sor
tl sairi et saul car il circu-
lait dans une voittire bl n-
dte sur laqueLe les balls
ont ricochet.
Le Colonel Iraheta figu-
rait en tfte d'une- listed de
personnel menacees de mort
par d.s grosipes de gierille
ros, ;iste qu'ils ont fa.t tenir
aux journaux.

Immi diatemnet apr&s cet
attentat, non encore reven-
diqu6 les chefs des'trois ar
mes se sont r unis afin d'6


Une piece


de theatre


rappelant


eGouverneurs


de la Rosee,


au Dro it


des Scouts


tudl.r ce qu'is ont iual fi6 ports entire M. Rockefeller et
de esituAtion difflcile*. Ml-e Marshack,, une'ancien-'
De nonibreux movements ne journaliste qu'll avait en
ouierllleros o,.-er-nt au Salva gage cormme assistant.
dor, baratlon,,. aarmie revolu- ments dcm-ine lar le porte-
tionnaire, du pouple>5 et- for parole de M. Rockefe-er, ce
ces armies de a resistance dern er travaillait en fili de
natlonale'. Ces dernilres, soir6e a un llvre sur sa col
trfs actives ces derniers election d'oeuvree d'art, d:n"
me s, se sont signals notam l'un' de ses bureaux new3or
ment par les enlevements kais; .en compuagne de Mile
des ressortissant britannil- Iarshack lorsqu'll s'est ecrou
qiues ,Tan Massie et Michael 16 La jeune femme 6tait en
Ch..tertrn, du japonais Ta- robe du soir aux co6ts de
kakasu susiki et du Consul l'anclen v ce Prdsident lors
d'Israel Ernesto Nieves. que les premnilers secotlrS
sont arrives.
x x x x Les principaux bAneficial-
res du testament de M. Nel
LE TESTAMENT DE M. son Rockefe.ler sont sa veu
NELSON ROCKEELLER ye, Mme Margaretta <

NEW YORK (AFP)
Megan Marshack, la jeu-
ne femme de 25 ans qui se
trouvait aux cotss de Nelson
Rockefeller au moment de
sa mort, est l'une des b6ne
ficiaires du Testament de
l'ancien Vice President a-
mericain, apprend-on ven-
dredi h New York.

Selon le testarment, don't
les dispositions ont 6t6 ren-
dues publiques vendredi,
Mlle Marschack s" volt dis-
pensee du remboursement
des 45 000 dollars qu'elle a-
vait empruntes a ia fin de
l'annee 1976 L M Rockefel-
ler pour t'achat d'un appar
tc meant.
Depus la mort de lancien
Vice President decid6 d'u
ne c r i s e cardiaques a
l'age de 70 ans le 26 Janvler
dernier, la pre se newyor-
kaise s'interroge sur les rap


Pharmacies
assuaitat 1e service
cett? tWit
M4.RDI 13 FEVRIER 1979
VINCENT
R. Mgr. Guilloux
ADONAI
Rue St Martin
DILIGENCE
Carrefour
LUNDI 12 FEVRIBR 1979
OPTIMA
Rue Tra-ersi,'re
EUREKA
Rue Capois
BON REMED
Rue Lamarre

PETION VILLE
LUNDI 12 FEV/RIER 1797'
STE THERESE
Rue Villate
Mardi 13 Fevrier 1979
VILLEJOINT
Rue Faubert


py Rockefeller, qu'll availt
6pous6e en deuxlniete noces,
et leurs di.ux fils.
Slon des estimations non
officielles, la fortune person
nelle, qul comprend notani-
'ment des propri6tes iinmobi
lieres et une. important col
election d'&ouvre d'att, s'dlve
a 250 mil iors de dollars.
c x x x
PEROU 'TOUtx-.-.
GISEMEN: DE PETROLE
LIMA, IAFP)
Un gisement de p6trole
don't les reserves prouvees-
sdhi d1ie l000.000.o000 a,br-,
rt1s a 6td dscouvert au Nord
duo Peroh, dane. la fort de
San Jadinto, par la compa
gnie- Nord-Americaine cidental Petroleunim, a an-
nonce le Ministre pirtivien
de 1'6nergie' et -des Mines,
le general Juan Sanchez.
Le Ministre a dsclar6
qu'il s'agit d'un pitrole brut
t.vaccllent. du type API-34
ct qu le premier forage
done un d6bit de 5.000 bar
r-Is par jour.



AU



CINE,



TRIOMPHE




le



z0 Fvriear


d'Haiti


par


pFTIT


GENERAL






LAKWA


6 h 30



et


8 h 30


KAY '"a


'l


Pneus et Chambres a Air


POUR VOITURES ET CAMIONS



RADIAL NYLON CONVENTIONNEL





JAN WOEL





P au P. Haiti 108, Rue Pavee, 108

> r f.-r. r. .- *. f.e-,. -, -.-< -. p .- f. ,. -* ,'* -* -w w -, -. -
..'JI!Sl }lPOT' P


I


LUNDI12FVIR97


PAGE 1


.









LU L~OUV3LLISTE. LUNDI 12 FEVRIER 1979


PAGE 8
A


SSALLE I $ 1.50 et 2.00
Xica Da Silva
-


)UU+POUO~YO~,~D@@O@O> @@O@303 616~NCZ~JLVnr-UT~ -- Mrr~-r/n~Y~P~I3~


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (3n permanence) 6 heures 30to et 8 heures 30

CE SOIR


Avis Professionnel

Le Dr. BERNARD BEAUBOEUF spdclalise en CHI-
RURGIE GENERALE a l'Academie de Paris oti il a
rempli les functions d'INTERNE DES HOPITAUX DE H
PARIS, et Madame, le Dr. ROLANDE PIERRE-LOUIS
BEAUBOEUF, specialisee en DERMATOLOGIE (Ma-
ladies de la peau), it l'Academie de Paris avec le ti-
tre d'ASSISTANT-ETR. NGER DES HOPITAUX DE.
PARIS, avisent les confreres, les amis et le public
de leur-retour au pays.
Ils offrent leurs consultations a partir du lundi
12 Fevricr 79 a la CLINIQUE THEBAUD, 44 46, Che-
min des Dalles, tous les jours:
de 8 h. a 10 h. a.m. et de 4 h. a 6 h. p.m.
(Samedi aprcs-midi except, ,
Tels. : Off : 2-3428
Res : 4-0670 1






SERVICE



OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'ur

Nettoyage complete de votre Ecur,

Adressez-vous a


0MNI SUPPLIES



74, Rue Payee Tel. 23039

Prix raisonnables


"(Suite de la lere page)

core d'un ststfme d adduc-
tion d'eau potable ,omme a
'Estfre d'ailleurs. Done no
cessitf fait lot. Les pay.ans.
sont 6bliges de boire cha-
que jour de l'eau charge de
microbes en encourant tous
les risques que 1'on devine...

. Or, comme le Departe -
ment de la Sante Publique
et de la Population projette
de chapter les sources 1 eau
dans l'Artibonite, on ne sait
pas si Desdunes et 1'Estre-
sont concerns .

Les midecins anmericiiis
de l'Hopi.tal Albert Schweit
zer ont deia construit plu-
sieurs fonitanes publiques a
Desarmes. aux Verrettes, a
Liancourt, a Deschape!!es. 'i
Petite-Rivire., i Savane a-
Roche, pan c quP i un
certain moment done la
plupurt d."', c de mai d'
enregpstres hi H1ipital de
Descl'..pelles eta 'nt d'is au
fait que les paysans de la
zone penviroim':,i,' so desal
tr-I's nt m li', rn ,li et soIr,.
le it'au soutil'L des rin', -


REICENSEMEN'
I,'TERROMPL -
FAUSSES
RUMEURS

Les recenseurs du Doe -
teur Mellon onl di c,.srr
lIetrs activities a P1lit( -'-
v 're a callse de 'it I', ce el"c
tor'ile. Les gens lre' itail in
C'ormess onl fat:t c turir de
1'' l.;s es r ii; p ( -! I : 1' tri <-
bou ti cotti i e' .1' ii 7'1 iion s
manidant du sou,.s- c., lct
mhltaire de Petite -Riv'"re
de 1'Art:bonitoe ou 1oc -o
teul [.(-rov P-eva'. Absoli.
menit I.ux.
I Aidnilant j,')" '1me La -
croix nous a conf0nI fri ue
le r'. nsemen! roeirondra a
pv\' o les lecti'.' uf lislati-
ves s i '9.11 roche i 1o001!' 10


pirs grand bien de la copu
lati-on dc Petite-Riviere, au
paravaut refoulsi hors de
I'llopitai de Deicoape:les..

UNE FANFARE A
VOTRE SERVICE

La fanfare de la Mission
patriotique chrftienne s' -
tait d6placde b Marcland -
Dessali-nes 'oh elle a exdcutI
de jolis chants religieux, ti-
res dc soun r "he rep',toire
en 1'Egli-e Parolssiale de la
Citf de l'Eimnereur Jasques
ler

L'aniraiiion de cette fr.nfa-
re rei'giflsii pell. etre solli
ceeite a I''oca'eon des lune-
railles, des fl'tes patrnaspes,
th6;trPles. pa oissial.s oni
a o c c a s o n d e s
fI'tes speckeaics moyennaniu
frais de replacement. Pour
routes correspondane's'.
veuillez vnus adresser a Mai
tre Delinois Donatien a PC
tite Riviore de l'Artibor..e.
Haiti W. I, Rue Patrioto.
Par ainsi vous 1'aiderez a
iccompr'.r une oeuvre leo nau
t0 portee social quo coni.ss-
t" i eduqi'eja. a nourri tlous
1, o!i's ci s gens doe a cias
,e n; c('t.sa ('lse pl'l'-s soU ,
s;1 pi M 1s't iln P d 'ns 1 is).
l T c T w ," o f, r' c ie n n
193.5 -.i t1i1e Dc:n'.' ss ';ic
cepte pass ( liltit ;( i i i Lndi.e' ts:
c'est 1 par-'. q" lo puvrl Ie
dispose p:ts; d Ininnire., cr de
medecim (t1. ';iloni toutIe e
v inlualite!0. !' .ri]o il le.s sol-
gner en 'is ri' maladki. A
boii enll "'t riiur.'

COMPOSE,; 't DE
('E TE 17AN:\'; F:.]

Voici lIS l1on-11 des imist-
ciens et musiciennes de cet
to fanfare -
Louis Pi.'-re 'ler Tromplt-
tistel
Jn-Paul Alconat 2i'men
trompettiste e
PRose-Marie Jfo9'p1l i me
trompetiste)i


SALLE II $ 1.50 et 2.00
La raison d'Etat


a


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


v\'rmoine Jn-Pierre i Saxo-
phone alto)
Rosemine Jean (Saxopho-
ne T6nor)
Virginie Acc'.mius (Sa.^ -
; hone Soprano,
1avireuse PFl-unldor (Saxo-
phone ahiu
Jean Lubdrisse (Trmoonis -
te)
Marie Yolaine Xavier et Ma
gloire Bernadette (Bassis -
tes)
Vergenaud Bernadetto et
Frebel Joseph (caissesi
Ricot Lacoste Mae',tro.

AUTO'fR DE rA
i E', .-.r DLI., ; :3 A F
0 \' .17rTIf ,-I
'a, onaivt-ers -s 'sIarits
'"Usi 'ut b .e-' ar: GoiiV l, dlu itu lumin
S"uis-iI 0"r
Aux Verrettes tous les Ver
retiens en del'.re prenairati
un vif plaisir a ba-
1 a y e r les rues sa -
les el, poussiereuses die s ci
tI la ve l au jour ,iis elec
t.i' s i le samnedi, 10 l -
vrier. Ils voulaiknet dire par
ce geste symbolique : .Alea
Jacta est>,. Ils attendcien un
Messie capable de les repre
senter dignement au Parle-
ment.
x x x x x

A Savieo. o'n loin ie 1F'. -
le-R1P ',e di ...: vhiculcs
sent entries en collision. Le
prenomme Fresnel age de
14 ans est mort tragi,qu' -
ment sous la violence, du
choc D'autres passages a
bord des vehicles ont etc
releves avec de nonrbre'i -
ses contusions au dos. dans
les legions frontailueres et a
la racine du nez.
A Jean-Dcn i ca.1 6 avoL
sJnamne de M;'rcthand Des
salines, trois coups de feu
ort ete tires en fair pour
apaiser les espri.ts ..
x x x x
Partout dans 'arti'.onitc,
1'on pouvait observer avtc


F


motion une foule tumul -
tueuse blanchie de poussi&
re qut so pressait devant la
porte d'entree de chaque Bu
reau de vote pour dfposer
un bulletin a 1'endroit du
candidate do leur choix.
x x x x
Un quidam, pour sortir de
l'ordinaire, s'est lntr duilt
dans la foule massee de -
vant la porte d'entree du
28eme Bureau de vote a S&
gur, en faisant retenti-r
sans cesse son Iambi. (;e
paysan joyeux a voulu, sans
doute, ajouter un peu plus
de piment et de sel a ceerte
fete electorale...
x x X X
Une pluie s'est abattue
sur difffrentes regions de
l'Artibonite pendant plus
d'une here le jour des flee
tions legislatives. Cette
pluie battante est une be-
nediction du ciel, pensent
certain electeurs...
LEONIDAS



MEP'F'RDI MEDICAL
Con.-rei.-e du Mercredi 14
Fevrier 979 1 8 hre p.m.
ASPECTS ACTUELS DE
lENDOCARDITE INFEC-
TIEUSE,
Par le Dr Jean Robert MA
THURIN.


La HENFRASA

Nous avons announce, dans
l'une de nos editions de la
semaine derniere, la forma
tion du Centrp Sportif Hen
ry Francillon IENFRASA.-
Cette nouelle society a
pour but de crfer des cen-
tr s sportifs et de promou-
Siir l'activite sportive en


'.ou avons appris en der
niere here que le Seeretai
re de la HENFRASA est M.
Ulysse Franqois.


(Suite de la 16re page) t

ral et d'en rechercher les
facteurs explicatifs.
Les rdsultats n'etant pas,
complete, on se gardera deo
toute tentative osee. Mais,
n'empfche que des donnues
preliminaires apportent cer-
taines lumifres alitour de la
conjoncture g6nerale d une
situation, bien que tries peu
claire.
A suivre le deroulement
des joutes electoraels, et los
reactions diverse enregis-
trees, par ci, p a r -
la, au nive a u des
populations urbaines et ru-
rales, on se figure a reason
que le Deput6 est enveloppf
dans un nouveau concept.
Alors que celui-ci est muni
d'un 'pouvoir de suffrage
qui lui accord les privile-
ges d'approuver et d'oppo-
ser des vetos, il devra desor
mais, en fOnetion de la nou
velle conloncture, se trans-
former en un agent de'. de-
veloppement actif. II lui
faut non seulement elablir
des plans, mais aussi los con
creliser. Etant done que
toutes les aspirations a-
vouees sont de voir se deve
lopper sa comnimLaite. on1
est en droit de s'attendr'p a
des resultats positifs, a voir,
chacile circonscription, sl
transformer enl plisieurs
chantiers communautalres.
Mais, 1 Economique se deli-
nissant coimme ulne outle au
tre reality plus complex,
arbitrairement exigeante,
impitoyablement predispo -
see a punir le desordre., c-
a-d. suivant ses lois, lFin-
coordination, on se fera le
premier des sages en pen-
sant le contraire.
Bref. Quelle est done la
participation ? Maigre ?
Grande ? Voilt qui desap-
prouve encore l'imprudence.
D'ailleurs, Loute hyppothese
est faussee a la base. La ca
pacitf d'accueil limlte des
bureatx de vote n'autorise
pas tant h's supputations so
ciologiques, et handicap
application de lot de la
proportion. Fait exception.
la ville dui Cap-Haitien don't
la participation electoral
e:,t pvalilee ai 90 pour cent
par rapport a ensemble de
la population 'environ 50.000
habitants Ainsi, done. tron
te a quarante mille elec-
teurs se Sp ilnl presents theo
riqtilme'enl a lx turnes.
Par centre, les taux de
falble participation ont ete
inserits au pa'Ssitf de i'cli -
torit des Gonaives, des Ca
-s, de Croix des Bouquets
de ,St. Marc suivant los
impression unanimes conm-
miTiniqlue0ssO par les journialis
tes sur place.
Du point de vue sociolo'-i
que. el'element rural 5
en croire les momes sou
s'est manifesto beaut .p
plus aux urnes que lolei-
ment urbain Comment
doit-on interpreter ce fait ?
Doit- on l'attribuer a une
certain matlirite politi-
que si cela y est du
monde rural ?
Sur le plan politique. te-
nant compete des tendances.
bon nombre de Deputes en
fonetion ne seront pas re-
conduits. D.1ia, plusieurs
nouveaux fonl leur app art-
tion. SColon Is premiers ro-
sults o doux deputies sor-



Assoc.aticn Haitienne
pour la Rehabilitation des
Handicaps tiendra son As
semblee Generale le 23 F6-
vrier ,en course a 17 h.15 a
I'Auditorium de l'Ecole St-
Vincent. Les Membres ac-
tifs et les Membres affilies
sont invites a y participer.
Dr. Gerard LEON
President


Collefo National
des lneenieurs
et Architectes
Hai/iens
AVIS
Le quorum n'ayant pas
Ltf atteint 1'Assemblf e Ge
nfrale du 28 Janvier der -
nier, und procaine Assem-
blfe sera tenue le Diman -
che 18 Fevrier prochain a
partir de 9 heures 30 a. m. 9
auditorium Maurice LA -
TORTUE de la Facult9 des
Sciences.
ORDRE DU JOUR
Rapport du Comit6 Provi
sore
Election d'un nouveau Co
mite Directeur
Questions d'Interet Gene
ral.
Felix LAMOUR
President du Comit6
Provisoire 'X-172


rants sont reconddits stir
qut.orze elus: MM. Andr6
Simon et Daniel Beaulieu.
Certes, a 1'Acul du Nord, et
a Mirebalais, les Depuites
sortants, M. Mdtellus Char-
les et Mine Max Adolphe,
ftant les candidates unique,
s'assurent d'etre mandates
une nouvelle fois. A Port-
au-Prince, M. Victor Nevers
Constant, qui s'est taillI
une popularity, est donned
officieusement pour vain-
queur.
On semble etre en race
d'un tournant don't les con
tours se dessinent a peine.
Ce tournant a vu catapulter,
M. Claude Vixamar lance
in extremes dans une con-
tre-offensive peu certain.
Aussi, la victoire de son ad
versaire Alexandre Le Rouope
sera-t-elle donnee come
une -ras' racee emocrati-


Pierre R. AUGUSTE


LA LISTE
DES AUTRES ELUS
Selon les derni'res infor-
mations qui sont parvenues
cot aprbs-midi a notre Re-
daction, nous sommes eon
mesuiire d announce IPs atu-
tres vainqietiurs dres 'Leisla.
tives. Au reaard de cliaque
nom, figure le nom do la
Circonscripi ion :
1i Jean J,11bon I 're Cir-
conscription] d lraoatilne
2 Webert Ker.-l ni 2iline.
(Crconscripltiin de B tri'a.ices
3 Luc Benoti, irIe Cir-
conscription de:, Gouiaives.
4) Rita Frederic M',ncoeur.
2e Circonscriptioiin des Go-
naives iEnniery etL(.
51 Alceste ELienne. lere
'Circonscription do Trou du
WNord
61 Luc Senatus. 2'. Cir-
oonscription de Trou du
Nord.
7 Julio Bordes. Circons-
cription de Ouanaminthls
81 Jacques Pierrot. Circons
cription de Fort Liberte.
9) Aciduis Jean Francois,
Circonscription de St. Ra-
Thael
10, Montes Charles. Cir-
conscription de Linonade
11) MItellus M. Charles,
CIl conscription d'Acul du
Nora
121 Maureau St. P~aul. e.
C;.-conscriptioin des Cayes
13) Pierre V Etienn,. 100re
Circonscription de Dessal
IPes
141 Dr. Leroy Pri'val. 2'.
Circonscription de DessalI-
neor Petite Riviere de 1 Arti
onnitel.
15i Hyppollte Thermlt us,
lore Circonscription dCe 1-
Marc
16 1 Andre Chrysostoome,
20. Circonscription de St-
Marc iVerrettes I
17 i Mme Max Adolphe, Cir
conscription de Mirebalais.
N.B. Cette listed. qui accu-
ce dix-sept elus. Indique la
reconduc'ion de six deputies
sortants; Ce sont Pierre y.
Etienne, Jean Jabooi. Weber
Kersaint, Luc Senasfus. Me-
teluls M. Charles, Mme ivmax
Adolph".


La 79eme fanfare
de larmee
americailne
en Haiti

USICA
L'Ambassade des Etats
Unis a le plaisi-r d'informer
que la 796m? Fanfare de
l'Armee Amdricaine base a
Panama sera en visit d'a-
mitif en Haiti du 13 au 18
Fevrier courant.
Voici, ci-apres, en partle,
le programme de ses active)
tfs au course de son sejour
en Haiti :
13 Fevrier 10.30 A. M.
Arrive de Santo Domingo
13 Fevrier 7.30 P. M.
Concert de Musique. de jazz
par un Combo pour les etu
diants de 1'Universite a
1'Institut Pfdagogique Na -
tional (sur invitation).
13 Fevrier 7.30 P. M.


caress a retire du Secrf-
tariat de l'Institut).
14 Fevrier 10.00 A. M.
Enregistrement de musique'
varife a Radio Nationale.
15 Fevrier 5.00 A. M.
Concert pfiblic sur la place
de 1'Independance aux Go
naives.
17 Ffivrier 10.00 A. M.
Concert 9 Freres, au Camp
des Leopards.
17 Fevrier 7.00 P. M. Con-
cert. Public au Kiosque Pc
cide Jeanty. Place des He-
ro de 1'Independance
18 Fferier :
r -art


SarL4OIL


Contre toutes douieurs


I irLm -0 AM- mmp wn- m -


lavoiture economique


pour leconomie daujourd'hui






41) iI.SU BARU



automeca, route de .aeroport


SALLE III S 2.00

F.LS.T.


SALLE IV $ 1.50

King Creole



Scrutin', du 11 F6vrier:


le passe-partout


------ ----------~~sea -------~a~------~---- -" -a~i~g~(--a~---^^a~- -9~ ~ --~---~g-g*a~ g--sa~---P----~.~


--Y- -aaaoaYeoosABO'i-3r;~YY'MoaCant


UZ-1-1. cez. 'r/S"'~~L-rd~~


SB////////a////ca


I C c =VII e


LUNDI 12 FEVRIER 1979





qw


-j


LE cOUVELLITBe




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs