Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10311
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 8, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10311
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text











TEHERAN, (AFP)

Par millions, les partisans
de I'Ayatollah Khomefiny
onut nouveau deflel jeudi
dans les rues des villes Ira-
niennes, pour demander la
fin du rglme qu'lls jugent
.lllogalv mals la cruise ne
semble pas avoir 6volue.
Tandis que les mhanfes -
talnts se regroupaient, Mon
sieur Chapour Bakhtiar au
course d'une conference de
press 'reaffirmait qu'll ne
se pli.erait que devant I vo
lonte populaire, exprimfe
d9oit par referendum, .soit
par 'des elections, qu'll pour
rait convoquer avant le moist
de juin, date prealablement
fixee sous le regne du
Chah.

Ce scrutiny, a dit le Pre -"
mier Ministre, n'aura lieu
que dans le came et ,non
dans la pagaille, et sans
cocktails-Molotov>. teo 'd'abord pour 1'Unite de
1'Iran, ensu-te pour' la De
mocratie et des elections li
-bres devant lesquelles je
niinclinerai. Ce people mal-
lieureux a ete fanatiseb,. a
poursuivi le Premier Minis-
tre.

Usant d'un ton de plus
on plus incisif a 1'&gard des
religieux et du ment proviisoires de Mon -
sieur Mehii Bazargan, il a
enfin accuse opposition
Chiite de n'avoir qu'un pro-
grammeo politique archai -
Cue, laissant trop la place
chaismeo. II a ajou -
-Un chatsmei. II a ajou
te o d ln Mollah n'a jamais
dinrige un gouveinement',.
I1 a reaffirmed enfin otre
pret a la discussion, matis
aucunement sur la legality
de son gouverneroent.

'Celui-ci semble de plus en'
plus se reduire au Premier
Monistre et a 1'Etat-Major
Militaire et l'Armee. 9ette si
tuation nest pas si nou -
velle. estiment les observa-
teurs, etant done la duree
de la greve general, le blo
cage ,du pays depuls plus
d un mois et demi, 1'anar-
chie dans les administra -
Stions.


DES ENQUETEURS "DE
LAID DANS
L ARTIBON1TE

Un troupe do quatre (4)
(snqlll 1,,rs 01 :ti0ent venus
, n 2 fo s .laii 'Artibonitu',
pour repnpir uine mission
-pecialo I1, n!i a leur fete,
un chel dc lle.
LU' quatitor ropond aux
noms d( : Jean Emmanuel
Vlocius, Ltusoni Toussalnt
Martial Brin, ft Guy Ger-
main. L, chef de file est
1) 0ltot un mnves'igatcur char
go de lii supervision des en-
oqutlc s.' 1U1 s"agi de M. Jean
Lionel Racine.


IMP E AR GIN ALI


Les reltgleux qui coordon
nent une grande parties des
groves n'eitendent point a
bandonner cette ,arme: Ils
entendralent m.me, avec M.
Bazargan, selon certaines In
formations, organizer des
srcontre-Ministsresv dans
d'autres locaux avec les
fonctionnaires grevistes.


Mals cela repr6sente un ris
que d'affrontemenrts directs
avec le gouvernement et
1'armee, qui pourraient
bien s'opposer par la force
a un s demenagement d'ar-
chives et i une tell viola-
tion de la legality constitu
tionnelles.

La question se pose done
encore une fois pouo les re
15gleux : quelle est I'eten -
due de 1'engagement de Far
mee avec Monsieur Bakh -
tiar ? Gette armee qui, mal
gre le defile de nombreux
soldats Khomeinistes, nest
pas touchfe <,a 1'echelle na
tionale. par les defections,
selon le Premier Ministre.


L'oeuvfe Poetiques de
Leon Laleau primee pour le
Deschamps 78 a 6te presen
tee hier soir a 1'Institut
Franqais par des membres
du jury pour le prix litterai
re Henri Deschamps au
course d'une ceremonies sim-
ple, mais combien emouvan
te par simplicity.

Comme on devrait s, a t-
tendre, le poete-sa recent
maladie 1'en a empech6-
n'a pas pu honorer de sa pre
sence cette ,ete de l'intel-
lect, oti la poesie, la vraie
,poesie etait recompensee. Ce
qui n'enlevait presque rien
a la valeur de cet lvyne -
ment ls.tteraire dans les Let
tries Haitiennes. On buvait,
on devisait, on parlait : La
leau etait au centre de press
que toutes les conversa -
tions...


Les cinq (5) employes de
I'AID voyageaient en Jeep.
Tres confortablement. Et
c'est ce qui leur a permis
d'ailleurs de mener valuable
ment leurs enquotes dans
tous le, faubourgs et bour-
gades ou ils etiient designes
a se rcndre.

Au course de leur premiere
tournee -dans I'Artibonite
en Novembre 1978, ils ont ef
fecltu un travail d'Enumera
'tfon qui consiste a recenser
les petites entreprises de
transformation a 1'echelle lo
cale, par exemple : la bou-
langerie, la cordonnerie, l'e-


Avis d'Anoel d'OfRres pour le Ciment


Le Gouvernement dc la
Republique d'Haitl a obtenu,
de 'ASSOCIATION INTER-
NATIONALE POUR LE DE-
VELOPPEMENT, un credit
de DIX MILLIONS DE DOL
LARS AMERICAINS (U. S.
$ 10.000.000.00) pour le fi-
nancement d'un SECOND
PROJECT D'EDUCATION don't
le coMt approximatif global
est estime a Douze Mil-
lions Six Cent Mille Dol-
lars Americains (U. S. $
12.600.000.00).

En vue de la mise en oeu
vre de ce 'Projet, qui com-
prend la construction de 31
Ecoles Primai-res Rurales,
10 Ecoles Urbaines, 1 Ecole
Normal. 2 Ecoles Profes -
sionnelles, 1 i'Ecole Moyen-
ne d'Agriculture, 1 .Centre
de Perfectionnement Rapi
de, 5 Studios dans 1'ai're
des Batiments de la Radio
National pour la prepara -
tion d'emissions radiopho-
.niques a caractere educatif,
Sept Mille DeUx Cent Vingt
Cinq tonnes (7225) ou Cent
Soixante dix Mille (170.000)
sac ss de ciment Portland Ai


II est entendu que le.
fonds de ce credit contri
bueront a couvrir les coits
des contracts pour lesquels
les APPEALS D'OFFRES sont
lances.

Les interesses sont invi -
tes a retire les dossiers d'AP
PEL D'OFFRES pour le C1
MENT PORTLAND ARTIFI
CIEL tous les jours ouvra -
bles du 5 Fevrier 1979 au 16
Avril 1979 de 9 heures a. m.
a 4 heures p. m. a 1'adres-
se suivante :


PROJECT D'EDUCATION No
2
- BANQUET MONDIALE
c/o Departement de 1'Edu-
cation Nationale
Port-au-Prince, HAITI
P. 0. BOX 2162

Adresse Tel6graphique :
PEGHBM
GOUVERNEMENT HAITIEN

Port-au-Prince, le ler FP-
vrier 1979
,ng. Nicolas SAINT -
LAURENT


Au course de cette ceremo
nie de vente-signature, des
gens venaient discretement
enlever leur ques; et comme Laleau, beau
coup Font serree sur leur
coeur car la derniere edi -
tion poetique de ce Prince
de nos Poetes remote, si
notre memoire est bonne. a
1933. C'est donc une aubaine
de posseder, quant f pre -
sent ce Laleau, et, par sur-
croit, l'ensemble de .on Oeu
vre Poetique en un seul vo
lume.


Cette ceremonies sans fas
te inutle s'est deroulee en
presence de plusieurs person
nalites qui etaient venues
les uns pour acheter le li-
vre. les autres pour rendre
un tribute d'hommage au
Grand Poete Leon Laleau.


benisterie, la fabr'que hie
blocs, la plombcrie, la ferron
nerie etc...
D'apres leurs temoignages,
i:s ont pu totalis"r plus de
125 chant lions A signaler
que la premiere tape du
travail de ces enqueteurs se
limitait, tout simplement a
enumerer ld'es petites entire
pr ses locales.
Sur los 120 eshantillons, 44
ont ete retenus, parce que,
juges plus rentables, plus
profitabes auny differentes
contrees de la region.
Peremptoiren.ent, du 29

(Voir suite page 8)


JEUDI 8 FEVRIER 1979


cQLUMBUS Tv y
i1PAR


LES POINTS DE LA


SITUATION EN IRAN


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mine. Max CHAUVET


Ti51phone : 2-2114'Bolte Pos^'le : 1316
Rue du Centre No.'212


Dans le cadre de la cooperation Haitiano Allemande

iv ncAISCORc nu E CRETTr AIRE nD'ETAT CARi Le Discours du Chancelier


W. LANNE


MM. les Ministres,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,'

Permettez-moi de vous re
mercier de l'aimable bienve
nue. que vous avez bien you
lu souhaiter a moi et a la
delegation allemande. Pour
moi, c'est la premiere visit
dans ce beau pays don't la
population si sympathique


et si accueillante nous a im
pressionnd autant que sa
beauty naturelle.

Les mots de reconnaissan
ce que vous avez trouves a
1'egard de la cooperation bi
lateral m'ont beaucoup too
che. Depuis de longues an-
nees, le Gouvernement de
la Republique feddrale d'Al
lemagne coopere de fagon
etroite et bien r6ussie avec
votre pays. Mon .Gouverne-
ment est impressionne par
la volonti du Gouvernement
de Son Excellence M. Jean-
Claude Duvalier de career a
l'interieur du pays un cli-
mat de liberalisation et de
democratisation et d'attein-
dre une ouverture vers l'ex
terieur. Nous comprenons
fort bien que cette politi-
que est pour vous d'une prio
rite absolue apr&s les perio
des d'isolement don't votre
pays a souffert au course de
son histoire.

Le Gouvernement de la
Republique federal d'Alle-
mag.ie apprecie la franchise
avec laquelle vous avez->de-
crit vos problimes et priori
tes de developpement. Coin
me par le passe, nous sorons
disposes, dans les annees a
venir, a fournir un apport
allemand considerable at vos
efforts de developpement.
Les negotiations qui ont eu
lieu, eel apres-midi entire
les Delegations, de nos deux
Gouvernements ont about
a un accord sur la poursui-
te des prolets en course et
sur la mise en march de
projects nouveaux.
Je me' felicite d ce que
ces entretiens aient souli-


gne, une fois de plus, cet
esprit de cooperation ami-
cale qui rfgne entire nos
deux peuples. Nous esperons
que ces rapports pleins de
conflance qui se sont d6ve
loppis au courant des an-
ndes entire le Gouvernement
de la Rdpublique d'Haiti et
le Gbouvernement de la Re-
publique federal d'Allema
gne se maintiennent aussi
a i'avenir dans 1'int6ert des
deux 'ctes. .Par ailleurs, le
Gouvernement de la Repu-
bliaue feddrale d'Allemagne
fVoir suite page 8)


Gdrard Dorcely


Voici le texte du dis-
cours prononc6 par. le
Secretaire d'Etat des Affai
res Etrangeres au Diner
offert a i'HOtel Choucune
en l'honneur de S. E. M.
Carl Werner Lanne, Secr6
taire d'Etat du Ministere Fe
deral de la Cooperation E
conomique.
Monsieur le Secretaire
d'Etat,
Nous eprouvons, mes coll6
gues du Cabinet M nistfriel
et moi, un grand plaisir a
vous renouveler ainsi- qu'aux
members de votre ,prestig.eu


Grave crise economique


au Nicagua


MANAGUA, (AFP)
Le Nicaragua affront ac
tuellement une grave rise
fconomique, alors que les
problmes olitiques ti du pays
sont loin d'etre resolus. esti
ment les observateurs.
Le Quotidien La Pren
sa>, Porte Parol, de loppo-
sition indique jeudi que de
nouvelles usi-nes ont ferme
leurs portes ou rfduit leur
personnel. Parallflement,
les affrontements entire I'ar
nfoe et les Sandinistes se
poursuivent.

Selon le journal. 20.000
personnel ont ete ainsi re-
duites au chomage alors que
30 b. 40 pour cent de la po-
pulation ( qui compete
2.500.000 habitants) est sans
travail.


Jean -Rabel, Ie 6' Fevrier 1979

Lettre ati Secretaire d'Etat

de l'Interieur et de la D6fenst Nationale


Excellence,
En consultant 1'arret6 du
11 Decembre 1978 convo-
quant les Assemblees Pri-
maires dans son article 4.
le Decret Electoral du 14
Decembre 1978 dans son ar
ticle 25, nous avons compris
car lire c'est comprendre,
que la formation des bu-
reaux de votes devait se fai
re en presence des candi-
dats declares.


Avis d'Asael d'Offres

pour rAcier Rond pour beton armed


Le < ,ouvernernen doe Ia
Republique d'Haiti a obtenu
de 'ASSOCIATION IN -
TERNATIONALE POUR LE
DEVELOPPEMENT un cre-
dit de Dix Millions de Dol -
lars americains (U. S. S. $
10.000.000) pour le finance-
ment d'un Second Projet d'E
education don't le cofit ap -
proximatif global est esti -
me S Douze Millions Six
Cent Mille Dollars Amfri -
cains (U. S. $ 12.600.000.00).
En vue de la mise en oeu
vre de ce Projet, qui com-
prend la construction de
TRENTE et UNE (31i Eco-
les Primaires Rurales, DIX
(10) Ecoles Primaires Ur-
baines, UNE (1) Ecole Nor-
male Primaire, DEUX (2) E
coles Professionnelles, UNE
(1) Ecole Moyenne d'Agricul
ture, UN (1) Centre de Per
fectionnement Rapide, CINQ
(5) Studios dans 1'aire des
Batiments de la Radio Na
tionale pour la prdpara -
tion d'6missions radiophoni-
ques a caractfre 6ducatif,
Cinq Mille (5.000i Tonnes


TON ARME rfparties en a
ciers durs No. 2, No. 3 et
No. 4, seront necessai.res.
Il est entendu que les
fonds de ce credit contribute
ront a couvrir les couts des
contracts pour lesquels des
Appeals d'Offres sont lan -
ces.

Les Intfresses sont 'nvi -
tfs a retire le dossier d'AP
PEL D'OFFRES pour 1'A -
CIER ROND POUR BE -
TON ARME tous les jours
ouvrables du 5 F6vrier 1979
au 9 Avril 1979 de 9 heures
a. m. a 4 heures p. m. a l'a
dresse suivante :
PROJECTS D'EDUCATION
GOUVERNEMENT HAI -
TIEN BANQIJf MONDIA-
LE
c/o D6partement de 1'Edu-
cation Nationale
P. 0. Bdx 2162
Port-au-Prince, Haiti
Adresse T616graphique :
PEGHOM
Port-au-Prince, le ler F6 -
vrier 1979
Ing. Nicolas Saint -
LAURENT


nues, Excellence, quand, au
mepris de la loi, l'incompe-
tence ou ia bonne foi inte-
ressee rentre en jeu : lo)
aucune announce n'a ete fai
to dans le delai prevu; 20)
une lettre de rappel ecrite
au Conseil Communal 24
shares avant le delai legal
a la date du 5 Fevrier 1979
(ci-joint une copie) est et
demeure sans response; 3o0
en guise de response, le Con
sell Communal s'est reuni
pour statue sur une forma
Lion antorieure faite par
quelconque autoritf civil
de passage avant la date le
gale et en l'absence des can
didats dclares, tout cede au

(voir suite page 3)


D'autre part, 20 pour cent
de la decolte de cotton, pri
mordiale pour 'economie
du pays, a 6tt perdue par
manque de main d'oeuvre.
Les paysans gfnfralement
charges de cueillir le cotton
ont peur de se rendre dans
les champs, de nombreux
jeunes paysans ayant 6tt
tues par des patrouilles mi-
litaires qui les ont pris
pour des Sandinistes. La
crainte que les gudrilleros
n'accroissent leur action
dans les campagnes a don-
ne lieu a d'importantes me
sures de repression de la
part de 1'armfe.
Le Syndicat des produce -
teurs de coton a announce la
possibility que les prochai-
nes semailles n'aient pas
lieu si. les conditions politi-
ques actuelles persistaient.
Cette declaration a donnE
lieu A une reaction immfdia
te du President de la Ban-
que Centrale du Nicara-
gua, Monsietr Roberto In-

(Voir suite page 6)


se delegation, les voe
bienyenue du Go
meant haitien. Et no
mes heureux de vous
ljr parce qu'il est o
d'6valuer les rfsultat
cooperation haitiano
made.
C'est occasion de
cier le Peunle et le
nement de la Rfpub
derale d'Allemagne
appul constant aux
haitlens de develop
economique et social
sommes oertains gq
visit, Mons'eur le
re d'Etat, marquera
velle tape dans
des relations entire i
pays.
A occasion de v
jour parmi nous. 1i
(Voir suite pa


U '
No 31015








FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


CONFERENCE
Les travaux de la conlercnce

episcopal Laiino amWercPin


PUEBLA, (AFPi
L'existence de deux ten-
dances bien definioes. 1'nne
ditionaliste, a continue Mer
credi. a marquer les travaux
de la 3ime conference epis
copale Latino-Amfricaine de
Puebla.
Le rapport de la second
commission de la Conffren
ce, sur le theme comme centre de l'histoire,,
a fait apparaitre' en effect
deux positions bien nettes :
pour la tendance slste le dogme doit pren -
dre en compete la rfalitf La
tino-Americaine. Pour sa
part. le courant traditional
listed, estime que la reality
doit s'adapter au dogme.
Bien que ces deux courants
paraissent s'aquilibrer, les ob
servateurs s'accordent L pen
ser qu'une tendance media


PLEINS FEUX SUR LES LEGISLATIVE

CONCENTRE

TOGIRAM
Par Pierre BAMBOU


Togiram c'est le nom de
plume d'un fcrivain Hai-
tien.
Togiram c'est le pseudony
me du fondateur de la re-
vue trilingue oGindol Le
pseudonyme de la chroni-
que <,Ti Kanu Togiram>
dans le Petit Samedi Soir.
Le pseudonyme d'un pokte
du Sud-Ouest et de i'auteur
du roman baryh>. Le nom de lutte


Lettre ouverte

de Me Widner G. Vital Herne

a Monsieur St Arnaud Numa


Mon Cher Confrere,

Je viens de terminer la
lecture de vos analyses pa
rues en essai, sous le voca-
bleble Liberation Economiques, et
qui reprfsentent incontesta
blement, le fruit de vos
chaudes et curieuses atten-
tions autour de quelques
problems intfressant notre
grande communaut6 cultu-
rellement isolee dans la char
pente Dfmo-Glographique
inter-Amdricaine.

En toute logique et corn-
me 1'attestent vos dix-huit
chapitres, les cooperatives
cellules de base de nos so-
ci6t6s dconomiques de peu-
ple tiers-mondiste, techni-
quement et mdthodologique
ment organisees. constitue-


plus fond6es et dffinitives,
vers la productivity en mas
ses, la quality des products
debits, exportables, et la
conquete des marches inter
nationaux. Le passage du
Pays a un developpement
bien articuld en depend, 6-
galement. Si la politique oro
graphique et hydro-agricole.
Gouvernementale est inten-
s6ment soutenue par 1'ap-
port du secteur prive, en-
couragf du dynamisme I-
prouve d'un service autochto
ne d'entretien, et de la corn
prehension tant de 1'urbain
que du rural, elle vahicule
ra un d6veloppement global
rapid le .plus harmonieux
Devant toucher a toutes les
branches de l'activit6 nation.
nale : Educatioin Agricultu-
re, Construction, chaque


d'un militant invetere du
(Mouvement Kreyol. Et
pour le citer Emile Celestin
Megie!
Togiram c'est aussi l'ana
gramme de Marigot.
Lisez sa poesie, son ro-
man, ses articles de jour
naux et vous ne pourrez
pas ne pas conclure qu'il
n'existe point en Haiti deux
hommes de plume a s'6tre
identifies d'une tell manif
re h leur ville natale nI
aux interets de leur commu
naut6.
Fils d'Arthur Mgise, an-
cien deputy de Marigot, pro
parait-il deja la rel ve ce
longue date? Ot a-t-il brus
quement decide de changer
ou de renforcer les metho-
des de combat pour le re-
nouveau de son patelain ne
glige, oubli6... laiss6 pour
compete au grand dommage
de 1'electorat qui merite
mieux?
De toute fagon, Emile Ce
lestin Megie m'a laissa en-
-tendre: une champagne sans argent,
si son election comme ddpu
td de Marigot et des Cayes'
Jacmel depend du facteur:
popularity, il occupe ddja le
siege au Palais Ldgislatif.
Car, il n'y a pas deux candi
dats aussi populaires et aus
si spontandment aims dans
la zone que lul!,
Pour nous autres, la pro
sence de Emile C61estin Md
gie i la prochaine Legislatu
re represent une voix cer-
taine et sincere pour le
le People.


ne degager et donnera le ton du
document fval deo I Confd
rence, constitute a partir des
rapports des 21 commis -
sions et comptant 183 pa -
ges. Selon le programme of
f!ciel, ce document devrait
otre rendu public le 13 Fe-
vrier prochain.
La journee de Mercredi a
d'autre part ete marquee
par la premise a la Conferen
o-. d'ur,: petition des meres
o:: p ri:onnes d6tenues et
di'sparues en Argentine. Cet
te pftitio, confine a ]'Evo-
que Bresilien Helder Cama-
ra, appelle la conference L
demander au gouvernement
Argentin la solution de ce
problfme. Par ailleurs
duex bombes de fabrication
artisanale don't une seule a
expose ont ete places
dans un edifice public de
Puebla. De l'avis des autori
tes, ces attentats visaient a
perturber le deroulement de
la conference et seraient le
fait d'organisttions extre -
mistes de gauche ou de drot
te.

Halte du Jeudi

De Mme Marcel CARDUCCI
EN GUISE DE MERCI
A CELUI QUI
COMPRENDRA
CLARTE
Du haut de la terrasse,
J'ai scrute i'horizon.
Les pres ont verdi,
Les parterres ont fleuri,
Des mains se sont unies...
Je t'ai appele
Et tu m'as entendue.
x x x x
J'ai scrute i'horizon.
Joie dans les coeurs A,
Bonne nouvelle, bonne nou
velle,
La recompense a depasse le
don;
De modestes vers,
La Lumiere a jailli !
x x x x
Les pres ont verdi,
L'amour a pris place,
Sa vraie place
Dans le monde.
Joie sur la terre;
La Lumiere luit
Au bout de la route
xx x
Les parterres ont fleuri
Et ont mis I'Espdrance,
Sur les chemins de la vie.
Joie dans le ciel !

Des mains se sont unies;
L'amour a change le monde
Du haut de la terrasse,
Je t'ai appeld
Tu m'as entendue.
xxxx
Main dans la main,
Vers Lui nous marcnons.
Joie dans nos vies,
Les deserts one fleuri...


tificiel seront n6cessaires. Directeur 53 D'ACIER ROND pour BE Directeur 53 ront l'une des approaches les (Voir suite page 7) P.B Mine Marcel CARDTCCI




Le navire Hollandais "METEOOR" est de retour avec ses containers!



Service direct Aller -Retour chaque deux semaines entire Port-au-Prince et



I BALTIMORE -PHILADE LPHIE-NENW YORK

I. KNSM (LIGNE HOLLANDAISE) -.MADSEN EXPORT IMPORT SA., AGENTS PHONES ; 2-0028 El 2-0317


4 -4


Presentation de l'Oeuvre Poetique

de Leon Laleau a l'Institut

Francais d'Haiti


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


Project d'6ducation No. 2


Gouvernement Haitien Banque Mondiale


""-r r


%I-%


EIAORIAL
V La Rtunion de
Travail au
Miriistere du Plan
S' C'et sur la base de sub-
ve oVn que se poursulvra
I ad* '. allemande en faveur
d'Hatti, a assur Ile Secretal
re d Etat allemand M. Carl
Werner Sanne, au course d'u
ne reunion tenue hier au Mi
nisttre du Plan.
Cette reunion a d6bouchM

(Voir suite page 8)


SAINT-DOMINGUE

3e tentative
d'enltvement

de la part d'un
militaire
ST-DOMINGUE (AFP)
Pour la troi~sime lois en
quatre mois, un militaire est
eux de- arrest& en R6publique Domi-
iuverne-. nicaine a la suite. d'une ten
)us som tative d'enl6vement.
accueil Dans la nuit de mercre.di
pportun a jeudi, un Sergent de 1'ar
t de la mee Dominicaine, qui avait
s enleve une opar.atrice de la
alle- compagnie de telephone, sur
l'aeroport international remer- Americasa h Saint Domin-
Gouver gue, a Wt miaitris6. Trois Co
lique Fe lonels appartenant k son r6
de son giment ont pu neutraliser
efforts le Sergent Guillermo Ra-
)pement mos, une here aprbs l'enle
iJ. Nous vement. Il rfclamait un a-
. Nos vion pour partir a Cacaras
ue vote (Venezuela) avec l'Ambassa
Secrrtai deur de ce pays Saint-Do
une nou mingue, M. Carlos Irraza-
I'histoire hal.
nos deux C'est le troisieme enleve-
ment effectue' dans ce pays
'otre se-, par un reprfsentant de l'or
vous se dre depuis le 11 Novembre
ge 8) dernier.


N tb des






PAGE 2


JEUDT 8 FEVRIER 1979


La Pbioxne et Pl'ventualite d'un voy


par Maryan KAFARSKI
VARSOVIE (AFP)

Inae part' setr6e se joue
actliellement en Pologne en
(ie Ie gotlveinement et I'E-
gilse A propose de l'dventuel
voyage que le Pape Jean
Paul II ksoulihaite ardem-
mniilti effectuer cette an-
n6i sur la terre de ses all
let res.

SI les dirigeants de la Po
lone Populaire ont d'ores
et deja admis le principle
d'ni tel voyage, 11s se sont
en revanche abstenus, a ce
jour, d'accepter les dates,
proposes par l'Eglise polo-
ni'lse, des 11, 12 et 13 Mal
prochlains, coincidant avec
le 9emae centenaire du mar-
tyre de Saint Stanislas. A
ce sujet, le long tete-d-t&te
centre M. Edward Gierek,
premier Secretaire du parti,
et le Cardinal Stefan Wys-
zynski. Primat de Pologne,
le 24 janvier dernier a Var
sovle. n'a pas about, ap-
prend-on dans les mieleux
ctalholiques progressistes de
la capital polona-se.


Les points ne sont rnan-
moins paps romnpus I)uls.qie,
indlque-t-onh de meme sour
ce, les deux inierlociteurs
sont convenus de coniler
cette question a tine com-
mission Ad Hoc. C:lle-cl,
qui regroupera des Ev8ques
polonais d'une part et de
hauts reprdsentants des au
torit6s d'autre part, dolt se
reunir prochainement.

Les deux parties en pr6-
se-nce, croit-on savoir, sont
en ddsaccord notamment
suin linternrelatlon du r6le
de Saint Stanislas dans l'his
toire du pays. Saint Stanis-
las fut 1'un des premiers E-
veques de Cracovie. II fut d6
capite au XIeIme sicle pour
s':tre oppose au Roi Boles-
law le Hardi.
.Pour I'Eglise polonaise et
le Souverain Pontife lui-
mimem,. qui, avant son 6lec-
tion au tr6ne de Saint Pier
re, presida durant de nom-
breuses armnes au destin de
l'Archevbche de Cracovie, 11
est un defenseur des oppri
mes et le symbol du renou


SERVICE


OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettovage complete de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES


74. Rue Pavea Tel. 23039



Prix raisonnables


T MESSIEURS


AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEL-LA FATES LA

SPLANIFICATION FAMILIALE1 !

-------------- S---- ---S-S---SOS 5SC<


age du Pape
veau moral de la Pologne '
A ce t1tre, 11I est consider
par elle come le patronHOROSCOPE
des polonais. i r Franceps rake

En revanche, aux youx des j4 '
dlrlgeants le Saint pasi -.7
pour uiii olpposalir I'auto- VENDREDI 9 FEVRIER 79
rite et I'ociore etibil. Le ...
gouvernement estime done
qu'll serait 'malencontreux 21 MARS AU 20 AVRIL qu'un qui vous est chir. Pro
de falacer le voyage du Pa- (BELIER) gresslon dans la carrl&re.
pe dans ce context. Ceci Etudiez avec des amis les
d'autant. que de grands ef- sorties ou les projects de 24 OUT, AU 22 NOV
forts sont d6ploy6s en Polo vayage, mais 6vitez les dis (SCORPION)
gne pour ressouder l'unit6 cussions d'argent. Occupez- Importaftes dc'.sions fa
de la nation et r6tablir de vous des teaches secondaires miliales: Operations mat6-
bonnes relations entire cro- de la maison.- rlelles rdussies quoique; en
Iyants et" non-croyants. Les fin de journee, un' membre
responsables de la Pologne 21 AVRIL AlT 21 MAI de la fam!,le soit inqulet.
nopulaire souhaiteraient (TAUREAU)


dbnc que J'egn Paul II vien Presentez vos id6es a vos
ne a l'occasion d'un autre superi.urs pour progresser
anniversaire plus 6difiant notablemerit dans votre car
come par example celul du riure. Trouvez le moyen de
Geme. centenaire de la Vier refuser pollment les mau-
ge Noire de Czestochowa (le vais projects d'un proche.
Lourdes polonais) mais qui


ne, sera celebre qu'en 1982.
Saint Stanislas a dtjja fault
l'objet d'un profound d6sac-
cord entire le gouvernement
et le Vatican. On en veut
pour preuve la censure du
message de Noel du Pape
aux Cracoviens. Dans ce do
cument, Jean Paul II avait
presented Saint Stanislas corn
me eun porte-parole des
droits de i'homme et du peu
ple, polontis don't le res-
pect, avait-il soulign con
ditionne la dignite, la mora
le et la reelle liberty de la
nations. Cette apologize n'a-
vait guere 6t6 apprcife des
autoritfs.

Dans l'etat actuel des cho
ses. il serait premature d an
ticiper sur les fvenements.
Personne encore a Varsovie
n'a pris la responsabilite de
declarer ouvertement que le
Pape viendra au mois, de
Mal. L'Eglise pour sa part
n'imagine pas d'autre date
et s'en tient fermement a
sa position. Les autorites.
quant a elles, sont plus re-
servaes.

Les semaines a venir s'an
noncent done decisives. 1 ur
ganisation du voyage du Pa
pe exigeant la mise en pla
ce de toute une structure
alors que le temps press.



Trudeau et
le Qpebec

PARIS -- AFP)
Gouvernement francais
veuille l'Independance du
Qunbec>, a affirm mercre
di au micro de la Radio
Francaise . M.
Pierre Elliott Trudeau, Pre
mier Ministre canadien.
M. Trudeau. qui s'expri-
mait en francais, a estime
en outre que la prochaine
visit au Canada de son ho
mologue francais, M. Ray-
mond Barre. pourra servir
,d'aucune facon > la thirse
des separatistes quebecois.
Si le Quebec devient In-
dependant, les autres pro-
vinces tomberont dans le
QGIRON;> des Etats Unis et
le Canada cessera d'exister
a declare en substance M.
Trudeau. A ce moment la,
a-t-il poursuivi en substan
ce, les Etats Unis occupe-
ront a peu press ensemble
du continent Nord-Ameri-
cain, Mexique except et
peut-atre le Quebec.
M. Trudeau a rappele que
son gouvernement n'avait
cess6 de negocier, depuis
1968, pour un meilleur par
stage des pouvoirs et une
federation plus moderne.
'ILa difficult, a-t-il ajoute,
c'est quand parmi les dix
provinces, vous en avez une
qui ne veut pas negocier
un meilleur partage des puu
voirs mais qui veut mettre
fin au Pays.
On ne peut pas negocier
de bonne fol avec quel-
qu'un qui ne veut pas ame-
liorer le systime mais qui
veut le d6truire a-t-il sou
ligne.


Ecole de Commerce Julien CRAAN |


AVENUE CHRISTOPHE 8 RUE 6

Inaugure au mois de Mars prochain les Cours suivants:

a) COMPTABILITE AMERICAINE (Cours Intensif)

ler Cycle : Mars a Juillet.

2eme Cycle : Aoft a Decembre ou Oct. a F6v.

Sb) DACTYLOGRAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10 moi

c) ANGLAIS


d) IBM KEY-PUNCH, Rue du Mag


RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : tous les jours sav

| Jours f6rias a 1'ECOLE DE COMMERCE JULIEN CRAAN; A
1 Rue 6, de 8 : 00 du martin a midi et de 2 :00 6 :30 du soir.

I psoeee wy~^w wyswS~aa
"'* o ~ z x -- *:.. C. @ O.

p ..)- ..


asin de 1'Etat No. 89.

uf le Samedi et les

venue Chrietophe et



0 BOOS>S oSloSw W-


22 MAI AD 21 J"UIN
(GEMEAUX)
C'est le moment de se d6
cider, d'avoir des contacts
avec les 6ducateurs, les 6di
teurs et les amis qut sont
au loin. Evitez les frictions
avec vos colleagues.

22 JUIN AU 23 JUILLET
CANCERK)
Elaborez des plans d'epal
gne. des polices d'assurance
et verifiez vos comptes. Un
ami a intention de re -
nier sa promesse et votre in
quietude est fondue.

24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION'
Les discussions avec ceux
que vous aimez mettent l'ac
cent sur ce que vous avez
en common. Dans l'apres -
midi. des changements inat
tendus modifient vos plans.

24 ABOUT A', 23 SEPT
(VIERGE)
Les idees de vos anm's peti
vent etre les mes que cil
les de vos c..ii, ..-.- Sache"
bien a qui vous parlez. Sur
veillez votre t61at nerveux.
grace a 1'exercice physi -
que.

23 SEPT. AU 24 OCT
( BALANCE )
Period execptionnelle
pour un travail createur.
Du tact, en mentionnant des
questions d'argent a quel -

JEAN-PAUL II :
EloMe de la
collegialite
IJITE iU VATICAN. iAFP)
Jean Paul II a exprIme
mercred'. sa joie lors de sa
premiere audience ganssrale
depuis son retour du Mexi-
que,t de voir lenseicne -
ment du Conclle Vatl-an II
sur la collegiality, s'incar -
ner de facon aussi splendi.-
de, qu'a Puebla.
Devant plusieurs miller
de personnel, don't le per-
sonnel d'a n cirque, le Papi
a precise que l'actuelle coi
ference de Puebla est ui
example typique de 1'activ
te collegiale de l'epiecopa
Latino-Americain>i.

Cet cloge du role de 1'E
veque et, de la collegialit
est interpreted par les obse
vateurs colmm un appu
aux Eveques ILatino-Anier,
camins reinis a Puebla 0oi
tre les influences qui s'ef
forcent de politiser !a .on0f
rence.

s il dit aux fidtles. Vous sa
vez que Jesus' a choisi Ip
douze Apotres et leur a doi
ne, a eux seuls. ses pou
vo',rs. Et a leur tete, il a etd
bli Pierre, come fonde
ment de l'Eglise et Pasteu
Universel.

La prochaine
initiative
francaise en
Afrique
DOUALA (AFP)
Le President Valary Gis.
card d'Estaing a diclara jet
di a bord de l'avion le con
duisant de Paris a Douali
qu'il prendrait au ncor's de
prochaines semaliaes un ce
tain nombre d'initiatives, a
fin de contribuer a la stal-
lisation du Continent Afri
cain. Il l n'a toutefois pa
precise la nature de ces ir
Stiatives.
Au course d'un entretle
improvise avec les journal
tes qui l'accompagnaient
bord du supersonique cordes, le chef de l'Etat fra
gals a estimd qu' politique atait dasormai
Sncessaire pour acoiTsolider
les progras intervenus der
niarement en Afridue.
II a a'insi pricise que trol
des conflits qui, il y a u:
an, ensanglantaient le Co:
tinent, au Shaba, en Maui
tanie et au Tchad avaien
maintenant cesse d finitiv
ment ou provisorement.
M. Gl-,ard d'Estaling a e
elementt reeve que la sta
Sblllsation en Afrlque tai
un objectif commun a. 1
France et au Cameroun o
11 a entreprlt. leu-il une
"site officielle de trols jou


I


DANS NOS CINEMAS


1
]
]
!


Institut Francals
Velidredl 9 20 lTeures
RECITAL TI CORN
Entihe 0. 15.00
Samed' 10 20 heures
RECITAL TI CORN
Entree 0. ,15-00


CAPITOL
VE14DREDI 9, FEVRIER 79

CAPITOL 1 '

12'h, 2'h, 4 h'
6 h 8 h i0 heiires

BRUCE LEE EN
NOUVELLE GUINEE

PRIX UNIQUE
Gdes 5.00
CAPITOL II

VENDREDI 9 FEVRIER 79
12h 2h 4h 6h 8h 10h

LA MALLE DU CAIRE

Avant 2 h 30
Entree G. 3-01
Apres 2 h. 30
Entrde G. 5-00

CAPITOL I]


VENDREDI 9 FEVRIER 79 Auditbriumi


23 NOV. A1U 21 DEC.
(SiGITAIRE)
Allez a un endroit qui
vous remote le moral. Trou
vez les mots qu'll faut pour
exprimer votre inspiration.
mats montrez du tact 1'6
guard d'autrui dans 1'aprbs-
midi.

22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICORNE'
Raorganisez vog plans fi-
nanciers. Suivez votre inspi
ration : elle paiera.. Une
reunion yous vaudra de nou
veaux amis, mas 1'un d'eux
vmns agacera.

21 JAN. AU 19 FEV.
(VERSEAU)
Votre personnaltt east
pour vous un meilleur atout
dans le monde que dans les
affairs. Gardez votre ami
tie a vos amis et montrez-
vous plutot reserve dans le
domain des affaires.

20 FEV. AU 20 MARS
(POISSONS
Une source secrete vous
fournit les renseignements
necessaires pour progresser
dans voltre carrieres. Les af
fares se situant aull .n res
tent imprevisibles.

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI
Vous avez l'esprit artistc
L largerrent ouvert. Vous
reussirez come function -
naire, humaniste. conferen
cier. proflesseur ou dt.ploma
te. De caractere changeant
et, susceptible de manquer
de qualities pratiques, vnuis
n'etes pas. en general, atti
re par les affaires. Votre
plus grand succes viaendra
de votre fideiite a votre
ideal. Votre imagination et
votre inspiration front de
vous un excellent avocat
pour les causes en lesquel-
les vous croyez. Votre natu
re artistique vous pousse
vers le theatre aussi bien
que vers la literature. la
musique et toute fornec
dart.


PETROLE .

s Declaration de M.
Schlesineer
e WASHINGTON, (AFP)
a Le Secretaire americnin i
1 1'energie, Monsieur Jame:
i Schles'.nger. a confirmed me:
t credit que 1'Arabie Saouditi
a ramene sa production di
petrole a 9.5 millions de b:
rils par jour.
e r quil est difficile de maintl
I nir leur production en per
mananece a un n',vea sa
Sperieur a dix millions dl
- barils par jour)>, a declare
e Monsieur Schlesinger de -
vant la commission Senati
riale de 1'anergie.
t II a rappel6 que l'Arabif
- Saoudite avait port sa pre
s duct!on ai plus de dix mil-
n lions de barils a la fin 1971
- pour compenser en parties
a la perte du Petrole Iranien
Le Secretaire a l'6nergie
r r6affirm6 que l'Administra
tion 6tudie des measures obi:
gatoires de conservation de
l'energie mais ne s'est pas
montre partrcullerement pes
simiste.

II a reconnu qu'il n'existe
aucun signe ment de l'Iran vers le chaos
Sa et arra6t,. Il a estim6
en outre que les stocks ame
a ricains risquent d'ftre < gereusement bash a la fir
s de 1'Et6.
Cependant il a exprim6
i 1'espoir que la conservation
. volontaire recommanduie pa:
s l'Administration aux amer
i cains donnera des rasultats
suffisants pour tviter des
n measures plus saveres.
s Parmi les measures envisa
g ges par le gouvernement a
- maricain, a prc'sei Mon -
n sieur Schlesinger, figurent
n notamment la fermeturi
s des stations-service le DI,
manche, 1'imposition de 1
- mites sur le chauffage e
la climatisation dans lev
s batiments publics et com
n merciaux et Un. plus gram
n recours au gaz natural et au
rI carbon.
t Le Secretaire a 1'nergie
e prectse que les stocks ami
rica!ns de Petrole corres -
!- pondent actuellemeni a 71
- ours de consommatlon a-
it lieu de 54 jours a : velli
a de 1'embargo Arabe de 1973
n *Sl nous tombons h 60 iours
vI nous devrlons nous Inqulsi
rs. ter serleusement,, a-t-l dilt


Jeudi 7 heures
ON M'APPELE DOL
Entree G. 3-00
Vendredi 7 heures
LE CHEVAL
ET ,'ENFANT
Entree G. 2-00

xx x

Lido
Vendredi 12 h 2h 4
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 heures
LOR DE MAKENA


"VENDREDI 9 FEVRI

IMPERIAL I
12 h 2 h 4 h
6 h 8 h 10 heufes

UN MOMENT
D'EGAREMENT

Gdes.' 500
Gdes. 8.00

IMPERIAL II

VENDREDI 9 FEVR

11. h 45, 2h 4 h 15
6 h 30, 8 h 45

MON PREMIER AM(

Gdes. 5.00
G 8;00

IMPERXAl III

VENDREDI 9 FEVR

121 2h 4.

LE GENDARME
A NEW YORK

Entree G. 5-00
Entree G. 8.00
x x 7x


LE BISTROT



PIZZERIA CREPERIE


CHAQUEMARDI ETVENDREDI SOIR


(Bistrot Show>>


Avec les nouveaux Artistes du

BISTROT




Tous les jours


Service non stop

DE MIDI A 1 HEURE DU MATIh

DINER DANSANT
AVEC ,,B-STROT COMBO,,



LE BISTROT


X146, LALUE Tel 2-1809
-.'iuu t

SPECIAL DU MOIS DE FEVRIER |


-a la




Curacao Trading CO.



A tout acheteur d'une


dinette cash ou a credit i


il sera offer


Un service a cafe en mail complete:

CAWiflfRE, SUCRIER, 4 TASSES AVEC SOUCOUPES,

POT-A-LAIT ET PLATEAU



Curacao Trading CO.




.RUE PA.EE Et DELtMAS
.*oe>K>.>>=>6?gteoSagecesoc>3oaoaooaoarw.^y^ Ass a~o a w


ag6~-4F~x~aT~ ~ ~,~-~,~--ara~---- ~ ---~ ---- --------------- --- I,~-----~-^~~`~"~-~a~


32h 15, 2hi9
4h 15 6h 16
8h 15, 10h 1t

122, RUE DE PROVENCE

Avant 2n3C U. 3.00
Apres 2h30 G. 5.00

CAPITOL 4

VENDREDI 9 FEVRIER 79
11h45 lh45 3h45 5h45
7 h 45, 9 heures 45

CITE DES DANGERS
Avant 2h30 G 3:00
Apras 2h30 G 5;00

x x x I

Paramount
Vendredi 12 h, 2 h 4 hres
Entr0e G. 1-50
6 h, 8 h, 10 hres.
Entr&e G. 3-00
20.000 LIEUES SOUS
LES MERS

x x x

eex Theatre

Jeudi 12 2 4 6 8 10 hres
L'EMPEREUR DU NOReP
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00

Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00
u AUTANT EN EMPORTE
s LE VENT

e Yxxx
e

t JeTOi 6h30e 8h30E
t Jeuri 6 h 30 et 8 h 30
e LA SITUATION EST
- GRAVE MAIS PAS
u DESESPEREE
e Entree G. 1-50 et 2-50
e Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
DRAGON ROUGE
o EN FURIE
Entree G. 1-50 et 2-50


MAtdiC INE
IER 79 Jeudi 6 h et 8 heiures
IPHIGENIE
'. 11 Enidee 0. 4-00 5-00
Venoredl 6 h et 8 hi6ures
L'ETAT SAUVCGE
Entree 0. 3-00 4-00
xxx x

Cine Sen6eal

Jeudi 6 li 8 heures
DELIRE ET PORNO
Entree G. 1-50 ?-00
IER 79 Vendred', 6 h 8 heures
SOCIETY ANONYME
5 ANTI-ORIME
Entr6e G. 1-50 2-00
xxxx
OUIR
RANCHO CINE
Jeudi,8 F6vrier 1979
AUSSI, LOIN .
QUE L'AMOUR
Vendredi 9 Fevrier 1979
I ER 79 MIROIR AUX ESPIONS

S< x x

Cine TriomDhe
FALLE I
SYLVESTER STALLONE
FIST.

SALE 2 :.,
| 1,50 2:00
LA RAISON D'ETAT

LLARS SALLP 3 -a

UN ESPION DE TROP
SALLE, 4
$ 1;50
LES GRANDS
MOMENTS DU MUNDIAL 73


a Luxe Aut! Clnd
Shares Vendredi 7 h et 9 hres
Entree $ 1-50
LES 3 SUPERMEN
DU KUNG FU








JELrDI 8 FEVRIER 1979 PAGE 3


CARNET SOCIAL ne sympathy que candidatui


MESSE DE REQUIEM
S La famille Brice fait chan
ter une Messe de Requiem en
1 Eglise du Christ-Roi le Sa
medi 10 Fdvrier 1979 L 6
heures 30 P. M. pour le re-
pos de 1'me de Monsieur
Adrien Brice.
Cette announce tient lieu
d'invitation' aux parents et
amis du defunct. 82
XXXX

Deces de M.
Emile Margron
Pax Villa announce le de-
ces survenu le 8 Fevrier en
course de Monsieur Emile
Margeon.
En cette peni-ble circons -
tance, Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs
sympathies a son epouse nee
Nadia Durand, sa mere Veu
ve Eugene Margron, ses en
fants : Monsieur et Mada-
me Georges Bertoni. Mada-
me nee Evelyne Margron,
Monsieur et Madame fIans
Margron, Carole, Karine,
Philippe, et Jacqueline Mar
gron, ses frores et soeurs
Monsieur et Maame Wes -
.ey Margron, Monsieur et
Madame Jean Roumain, Ma
dame nee Corine Margron,
son beau pere Monsieur Gas
ton Durand, Monsieur et
Madame Serge Duval et fa-
mille, Monsieur et Mada -
me Robert Durand et family
le, Monsieur et Madame Au
guste Durand, Monsieur et
Madame Nehemy Jean, Ma
dame nee Danielle Mar -
gron, Mademoiselle Yvonne
Margron, Reverend Robert
Margron. a ses cousins et
cousins. Aux families Mar-
gron, Durand, Duval, Ba -
yard, Bertoni, Roumain,


Roe, Brisson, Thdldmaque,
Remy, Dodard, Larpo, Jani-
n-5,, Jean, Rocourt, Zuraik,
Beilande, Ludecke, Larreur,
et a tous les autres parents
et allies dprouvds par ce
deuil.
La date des fundrailles se
ra annoncee ulterieurement.
82
x X X X

Remerciements
Monsieur et Madame E
douard Joseph Hage, Mon-
sieur et Madame Antoine I
Hage remercient sincere -
ment tous les parents allies
et amis qui ont partage leur
peine 'dors de la maladie et
du deces de leur regrettee
Veuve Joseph G. Hage nee
Victori-a Abraham Hage.
La Messe de prise de deuil
sera celebree le Samedi 10
Fdvrier a 6 heures 30 du ma
tin en I'Eglise St. Pierre de
Petion-Ville, paroisse de la
defunte. 72
x x x x

Carnet Mondain
CARNET MONDAIN
D'Allemagne nous est par
venue la triste nouvelle du
deces de Mme Elfried Bomm,
la mire de M. Manfred
Bomm, survenu le 25 jan-
vier dernier.
La defunte qui laisse beau
coup de regrets dtait une
bonne mere de famille, af-
fectueuse, prevenante pour
les siens.
Les fundrailles solennelles
et 6mouvantes ont eu lieu aI
l'Eglise Baptiste de sa ville
natale, au milieu d'un grand
nombre de parents et d'a-
mis fort attristds.
A son fils unique, Man-


Soulagement rapide C-
pendant
ces jours critiques


Sawrido0

centre toute douleur *


fred Bomm, it son spouse
nee Marie Gilberte C. Pha-
reaux, a notre ami Lallier
C. Phareaux, rh Evelyne et
Claude Phareaux, Mine
Lily Balmir, M. et Mme E-
meran Cindas, A M. et Mine
Docteur Yves Saint-Cyr et
a tous ceux que ce deuil at
teint tant en Allemagne
que dans notre pays. nous
envoyons nos sinceres con-
doldances.

AVIS DE DIVORCE
II est ,port6d la connais-
sance de tous intdresses que
le Tribunal Civil de *Port-au
Prince, jugeant en ses attri
butions civiles, a admits le
divorce entire les epoux Gd
raid Philippe Oriol, la fem-
me nde Marie Maude Da -
niel et prononce la dissolu
tion des liens conjugaux
ayant existed entire eux par
Jugement du 23 Novembre
1978 don't le dispositi-f a ete
transcrit dans les registres
a ce destines de 'Officier
de 1'Etat Civil de la Section
Sud de Port-au-Prince, aL tel
les fins que de droit, a la da
te du 8 Fevrier 1979.
D. CARRENARD, Av. 82


AVIS MATRIMONIAL

Je Soussigne, Saint-Ar -
mand Pierre Louis, tailleur
de profession propridtaire,
demeurant et domicilid ak
Port-au-Prince, identified au
No 49 declare au public
en g6n6ral et au Commerce
en particulier que possible.
Je ne suis plus responsible
des actes et actions de mon
spouse, pour cause d'adultb
re, abandon du toit con-
jugal, nde Christiana Char
les, originaire de Milot, De
partement du Nord-Est, Ce
pour incompatibility de ca

ractere et autres injures gra
ves. En attendant qu'une ac
tion en divorce soit sous
peu intentoe centre elle.
Le present avis public
a toutes fins utiles Saint -
Armand-Pierre-Louis.
Pour Avocat.
Me. R. Sadrick St. PREUX
Avocat 82


Baccalaureat en France Nouvelles modalites dans
1Pelaboration et le choix des sujets


PARIS 'AFI'i
.e Miniistere de 1'Educa-
lion inodilie cette annee les
modalites de I'elaboration
et du choix de, suIets du
Baccalaureat et 'ldurct.l les
proceduios afin de s'assurer,
salns aucune contestation
possible, que les sujets propo
ses seront bien conformes
*aux programmes et verita-
blement a la porte., des can
didats. Cette decision sera
valuable pour les Dom Tom
ct pour les etablissements
frangaia suffisamment im-
portants de l'etranger.

Cette decision, annoncee


Une piece


de theatre


rappelant


,(Gouverneurs


de la Rosee,


au profit


des Scouts


d'Haiti


interpreted


par


KOUBIT


PITIT


KAY


a la press par M. Jean Sau
rel, Directeur des Lycees au
Minister de 'Education, a
ete prise a la suite d'un acci
dent survenu I'an dernier.
Un grand nombre des candi
dat de la eserie Academies de la region pari
sienne n'avaient en effect
pas comprise la formulation
du problem de mathemati-
ques, pourtant conforme a
la lettre du programme, et
des measures de rattrapage a
vaient du etre prises.

Pour eviter que cela se re
produise, le Ministere a done
mis au point un system d'e
laboration en plusieurs
temps des sujets.
Jusqu 'a present, les rec-
teurs qui depuis 13 ans
sont maitres d'oeuvre des o-
perations du baccalaurdat
dans luer Acad6mie de-
mandaient a quelques profes
seurs chevronnes des id6es
de sujets. Une de choix,, composer de pro
fesseurs du second degrd et
du superieur, les 6tudialent
ensuite, en retenaient quel
ques uns apr0s les avoir e-
ventuellement remanids ou
comb nes. Ils etaient alors
vus pour avis par l'inspec-
tlion acad&mique et, even-
tuellement, testes par un en


seignant. Le Recteur, enfin,
decidait des sujets a retenir
definitivement.
Maintenant, la commis-
sion devra faier un rapport
ecrit circonstancie assurant
que les sujets sont bien con
formes a l'esprit et la lettre
des programmes et qu'lls
sont faisables par un candi
dat moyen. L'inspection aca
demique devra a son tour
faire un rapport du meme
type. Si les deux rapports ne
concordent pas, les sujets se
ront renvoyes a la Commis
sion et la procedure recom-
mencee.

Une fois retenu, le sujet se
ra obligatoirement soumis h
un professeur non associd aI
la procedure d'elaboration
qui s'attachera uninuement
a la et fera un rapport ecnt au
Recteur. II devra y avoir ac
cord formel entire les trois
rapports pour que le Rec-
teur retienne enfin le sujet.
; Cette procedare est vala-

ble pour touted les series et
pour routes les disciplines.
E le a ddja comment I d6tre
mise en place et durera jus
qu'aux approaches de la Ses
sion 1979, prevue pour la se
conde coauinzaine de Juin.


GENERAL






LAKWA


Fils de la region, je viens
solliciter vos suffrages, com
me candidate a la Deputa-
tion pour la Premiere cir-
conscription du Trou du
Nord aux elections du 11 Fe
vrier 1979.

Le pays est a un tour--
nant historique oa les nom
mes de bonne volonte doi-
vent s'unir pour mettre fin
au sous-d6veloppement qui
nous afflige.

L'essentiel est que j'obtien
ne votre confiance pour que
se ceree entire nous, un con-
trat, un pacte qui nous lie
dans un travail common
pour le bien-dtr e nos com
munautis. Car le Gouverne-
ment garantit des elections
libres. Dans les circonstances
presents pour que nous
ter les sacrifices. Pas de re
levement sans la fermete
continue dans le bien.


Vous tous de Dupity, de
Sainte Suzanne, du Trou du
Nord qui me connaissez
bien, qui m'avez suivi dans
ma vie privee et profession
nelle, appreciez mes louables
buts et mes efforts, aprds
nos contacts individuals au
course desquels nous avons
examines les solutions possi
bles a nos problems, j'ai
conscience que vous me fai
tes confiance et que le 11
Fevrier prochain vous me
choisirez corinme votre D6pu
td dans le cadre d'1elections



SAU



CINE



TRIOMPHE


20 Fevrier




1979


6h30


et


8 h 30



$ 4.00


libres garanties par
vernement de la
que.
Alceste ETIENNE,
me de la Faculte
de Port-au-Prince,
militant et Comptal


La Campagne
re Electorale au
Limbed
'" De tous les Candidats de
cette Circonscription, le
plus populaire est et demeu
re Mine Angelique Gracia
Brutus, ex-Maire de cette
Commune qui mdne sa cam
pagne sous le signe du Jn-
Claudisme en vue du ddve-
loppement et du progrds de
la region.
Acclamee vendredl 2 fe-
vrier en course au Bas-Lim-
be par une foule nOmbreuse,
veritable mare humane, ve
nue de partout a sa rencon
tre; tout a d6montr6 que
le thermometre electoral
monte vertigineusement en
sa faVeur.
L'atmsoph&re de 1'accueil
6tait indescriptible, on dan-
sait, on chantait et criait
Vive Deputd Angdlique, Vi-
ve Jean-Claude Duvalier, on
l'a descendue meme de sa
mnonture pour la porter en
triomphe.
Ie londemnin somedi, ev'
tait le tour de la 7eme sec-
tion rurale du Limbe de con
sacrer son immense popular
rit&. La, Mine Brutus a eu
l'occasion de s'adresser h. la
population au nombre de
quelques milles personnel
r unies pour lui assurer de
E leMrs suffrages le 11 fdvrier
en course. La candidate, Mme
-D, Angelique Gracia Brutus au
ra done la part belle diman
che prochain, devant comp-
ter indubitablement au
Ie Gou course de cette assemblee pri
Republi- maire de 1979 sur 1'appui
des artisans, paysans, des
Dipli- classes laborieuses et des
de Droit membres des Conseils Com-
Avocat munautaires de l'Arrondis-
ble. segment du Limb6.
Un Temoin


CONGO :
Le General Jiachim Yhom-
by Opango, President de la
Republique 1)opulaire du
Congo depuis le 5 Avril 1977
a ete decharge de ses fonc
lions par le Comite Central
du Parti congoUais du Tra-
va 1, (PCT) Parti Unique
- qui a ncmn-ci a sa place
le Colonel De nis Daissou
Nguesso.
Cette decision etait atten
due depuis lundi lorsque le
Comite Mi/itai.e du Parti
preside par le General Opan
go fort do onz 0nmembres et
qui avait pour tacehe de <,di-
riger, oriinter et controller
I'action du Parti et de I'E
tat, il avait remis au comite
central les p:eins pouvoirs
que celui-ci hIi avait con-
fies apres l'assassinat 1, 18
Mars 1977 du President con
golais le Commandant Ma-
rien Ngouabi.
C'est l'issue d& trois
jours de travaux que le Co
m.te Central du Parti a an
nonce sa decision. Le nou-
veau Chef de 1 Etat a ete en
outre designed come Prdsi
lent du Comied preparatoi-
re du 3lnOe Congres extraor
dinaire du PCT qui aura lieu
le 26 Mars prochain.
Jusqu'a cette date, I'expe
edition des affaires couran-
tes a dte confide au Gouver
nement actuel prdsidd pai
le Colonel Louis Sylvain Go
ma.
Les changements interve-
nus dans l'organisation poll
ti.gue du pays paraissent tra
duire, aux yeux des observe
tours, un malaise profound
dans toutes les couches d-
la population.


CHINE : SUICIDE DE
L'ANCIEN SECRETAIRE
PRIVE DE MAO,
SELON KYODO

TOKYO (AFP)
L'ancien Secretaire prati-.
culler de Mao Tse-Tung,M.
Chang Yu-Peng s'est rdcem
meant donn la mort, a an-
nonce jeudi le correspon-
dant L Pdkin de 1'Agence ja I
ponaise Kyodo.
Selon I'Agence, qui cite
une source chinoise, les au-
torltds de Pekin n'ont pas
encore -donne les ralsons de
ce suicide. M. Chang, i'un
des principaux Conseillers
de l'ancien President, au-
ralt "td soumis dernidre-
ment I des interiogatoires
au sujet des relations 6troil
tes qu'll auralt entretenues
avec la -Bande des Quatrea.
pricise-t-elle.


En ouvrant lundi la session
du Comite Central du PCT,
le General Opango avait de
mande aux dirigeants politi
ques de .saisii toutes leurs
respon abilities individuelles
et aider le Parti, les mili-
tants, le pluplp L faire en
sorte que cette annde soit
cehe de la cohesion, de l'uni
te indispensable L un tra-
vail constructif'
Cet appel au General Opan
go rtjo gaiali en quelqu .sor
te les preoccupations expri-
mees le 31 Janvier dernier


Lettre an Secretaire d'Etat
(Ssute de la premiere page) dans 1'arrestation intempes


b6ndfice du Depute sor;ant
qui a son staff administra-"
tif dirigeant debut pour
lui faire des electionss offi-
cielles, allant ainsi L 1'en-
pontre du discourse du mes
sage du 2 janvier 1979 du
chef de l'Etat, declarant a
la Republique que les Elec-
tions seront libres. Le staff
octoiera par ainsi un 5eme
mandate au Doyen.
Nous Cepiorons, en verine,
attitude servile de ces horn
mes honteusement drapes
dans leur carapace de faus
set6 qui n'ont pas leur pla
ce dans la grande bataille
democratique menee par le
Gouvernement de Notre Jeu
ne et dynamique Leader
Jean-Claude Duvalier, Presi
dent a Vie de la Republi-
que.

Nos partisans, tourmentes
par ces actes arbi~raires qLii
viciieent ci avoir leur ecnoa


tive de certain de nos elec
teurs sous les ordres dma-
nes du Departement de 1'In
terieur, dixitit Ie Prdfett, de
viennent encore plus crain-
t.fs.
Excellence, quell est celul
parmi nous qui, devant ce
coup de theatre, ne panse-
rait pas aux Elections Offl
cielles ?
Excellence, Mes 6lecteurs
et les candidates de la 26me
circonscription du Mole St.
Nlcolas ont confiance en
Vous. Le President a Vie de
la R6publique n'a' jamais
menti
< guerir,, le 12 F6yrier 1979.
il sera trop tard.
Recevez, M. le Secr6eaire
d'Etat, nos respectueuses sa
lutat:ons.
Norcella AUGUSTE, Can-
didate d6claree.

Poaer S. FRANCOIS, Can
didat a la Deputation.


it.
. .
.


'' .0


par M. Bou.kamba Yangoun ?h\ h *
ma, Secretaire General de la I
confederation syndecale con
golaisc (CSC).

Celui-ci ou course d'un E ',
meeting avait retrace les e-
venements don't le Congo a
etc le thetrle ces dernitres81
annees coups dEtat, sabo-
tage economique, assassi-


avait-il dit, le people ne L
peut pas rester les bras croi
ses. C'est pourquoi tenant
compLe des aspirations pro-
fondes de la Iase du Parti
et de la complexiteddes pro MOSQUITO CoLm
blames nationaux L r6sou-
dre, la direction politique a POr caux qui W nt pas
decide la convocation en ses
sion extraordinaire du Comi d'Ilectricite
t6 Central du PCT.
En caitpins en vacancws,
Les observateurs s'interro -
gent sur la porie exacree de les spirales Lopiard tuntAt
ce changement intervene m utR
la tIte de 1Eat cogolaiset 1 S moustique- anS garden
se demandent s'il 'aura ou
non une influence sur 1Fop- Dominique Bailly
tion Marxisme Ldniniste
du regime de Brazzaville qui t Co Distributeur Te. 2,0021
se veut d'autre part mem- I vente a
bre a tf du movement des n vntse par(ti
pays non a~gnes. j a st. e-s 3-- s'^O<--'-i-- a


Pour les Rommnes... en Faiblesse, en Panne



HANDSOME UP



RIEN A AVALER, RIEN A INJECTER Traitez vous, vous


memes, a domicile; la duree di traitement- depend

de l',tat ou de l'age de Ia personnel


127 RUE DES MAGASINS DE L'ETAT, PHONE 2-2249.
---


.5
I


SERVICE



OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettovage complete d vet.we cour,

Adrcssez-vous a


OMNI SUPPLIES


74, Rue Pave el. 20?,9


Prix raisonnabies


ADRESSE DE Me. ALCESTE ETIENN:
AUX POPULATIONS DU TROU DU NOR
DE SAINTE SUZANNE ET DE DUPITY


L'eviction du President

Yhomby Opango


rcrrr~rrrr~,urrrrrrurr~rMrrrrrr~-rrrrr~


~'~Y~C~B~=~ZI~A~YA~~~/~C~IS~J//Z~'~;Z~/


- ir .


.7-X.








PAGE 4


CAFE MOCKA
ECONOMIQUE
ET PRATIQUE


AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAVESA
Tl. : 2-0853


00%CV-' 6w


Exactement ce qu'il vous
haut pour etancher natural
element votre soif


REBO
PRENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE...




SUPER

MARKET

SERVICE


Tout pour monster un mar
ket ou une epicerie 232 La
lue : .2-3792
MATERIEL ELECTRIQUE
Hydraulique Sanitaire 83
Rue du Quai








Pour vos products alimen
tires pour votre hygiene
personnelle pour I'entre
tien de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
Tel. : 2-3792






Flus de 00 products ali-
mentaires a votre choix.
LAD TRADING'
DISTRIBUTEURS
Rue de l'Entrerrement'
Tel. : 2-3727








LES PUBLICITES ROSSARI
Etage Encha
Maillots imprimes
Creation publicitaire -
Plan de viJle Panneau:
Pla-st'fication Cadeau:
d'Entreprise...


MICIIEL PIH ZURAIK No
294 Grand'Rue o Ile clien
est Roi.
Challis Voile de Cotto.
Broderie Nepped -
Tropical Tous tls Tssus 7


Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince


Luneftes de haute quality
optiques et solaires en ex
clusivite chez J. M. Maxime
Celestin opticien diploma 98,
Chepnin des Dalles
Tel. : 2-5015


TOYOTA
La marque viable, robuste
elegant, la Marque que
choisissent les gens senses..
IIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-0333










[S LVE R

La Grande Marque d'Ap-
pareils tous types, tous Mo
deles et aussi une large ga
We de cassettes et cartrge
pour voitures.
Magasin Ie Soleil 304
Grand Rue


CENTER


Si vous payez cinq dollars
le Disque Hait en c'est que
vous ne lavez pas achete a
la Rosenthal
126 Rue Pavyee


TOUT A GOGO
Disques et cassettes enre-
gistrtes Radios et coubints
- materiel Electrgque arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9. Rue Payee
Tel. : 2-3439








Toute la production Musi
cale llaitienne 218 La -
lue :
Tel. : 2-2073

DISCOTHEQUE
Carroussel Dsco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix democratique pour la
consummation


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


ABSORBA

Sous-V6tements Maillots

SPENCERS

LAYETTES
KANTWET

LITS PARCS
CHAISES POUR ENFANTS


Grand Rue en face BATA


AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Reunion
et Pavee, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las imports vetements -
sous-vetements lingerie de
qual:te -




U. Gondobi


Tout ce qui fait la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme elegan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RUSSO

Optique. Bijouterie, ,Horlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la 'ifference.
66, Rue Bonne Foi T6l. :
2-1567 .


Qualitex


LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince. T6I. : 2-3132
Petion-Ville Tel. : 7-0082.




0


266 Lalue Tel. : 2-0737
Sous-Vetements pour gar-
Vonnets et fillettes chaus-
settes et demi-bas Arti-
cle pour Bebe Prix spe-
cial.







Le Magasin qui transfor-
me vos enfants en (Petits
Bijouxa avec ses prft-a-
porter 39 Rue des Mira-
cles





.. .--- P
S


ement
gedrs
z con


DURODONT M
ANTI PLAQUE


PATE DENTIFRICE

LAD TRADING

DISTRIBUTEURS


Rue de l'Enterrement,

f61 : 2-3727


PHARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face au
Nouvell sle Execution d'or
donnances, soins, conscien-
ce professionnelle .lean Par
do pharmacien


W-7-IM OMMOa


0


Rue du Magasin de I'Eta
No. 89
Plastic en 72 de large pour
rideau de. salle de bain;
Siam imprim6 serviettes
de bain etc...


ANNONCES GiROUPEES







.... KID POWER _
]ma (BI^ESaB


Clu


Super ambiance Pre Carnaval

AVEC



SCORPIO

ET


CARRIBEAN SEXTET


OPERATION 78,


CIMENT A GOGO

La Maison Ernest Bennett
Rue Traversiere assure Ia li
vra'son de votre ciment 6
Domicile. Les clients peu-
vent s'approvisionner direc
tement a son d6pot de I'ave
nue J. J. Dessalines, a c6te
du Akola ioyses ou un
stock trps important eat tou
jours maintenu ppur la poir
moditi des clients.








BAT][MAT

BATIMAT DISTRIBUTEIJU
DE LA MAQIJUE FORM.ICA
Rue du Quai 77











ROLACO

Agence immobiliere No


M.S.C


D'ADIEU A U






ENTREE $ 4.00


Une ethnomusicologue trouve en Afrique les


racines de la musique des noirs Americains


102 Lalue Par Gail Hamer BURKE
Achat Vente Location Correspondante de l'USICA
- Bail Estimation etc... WASHINGTON
Telephone : 2-5735 Un simple coup d'oeil sur
la listed des < Parade amtricain suffit a
JOLIESSE prouver que la musique
SALON DE BEAUTE 156, Rue des Miracles, 156 jourd'hui les genres musi-
(Entre des Rues Montalais caux les plus populaires aux
et Geffrard) Etats-Unis.
Depuis le d6but de 1'his-
toire de ce pays, ces genres
onit te associes aux musi-
ciens amdricains noirs et
ll TIP lnTPi les experts de la musique
I1ULISIPH UtII ) ethnique, les ethnomusicolo
gues, sont d'avis que le soul,
le gospel et le rythm and
LA QUALITE EST AU SEB blues sont en fait le pro-
VICE DU SPORT Puma, duit de trois sidcles et de-
Spalding Speedo. Maresub, mi d'evolution de la musi-
Fred Perry, Recordage de ra que africaine en Amerique.
quettes. Portia K. Maultsby, une
73, Lalue Tel. : 2-4991 Noire americaine, est au
nombre de ceux qui esti-
ment que, comme le veut la

pel, le soul et Ie blues, ont
leur origin dana lea con -
SH ITI cepts musicaux de 1'Afri-,ue
OLOR de 'Ouest. Selon elle, les es
claves amenes d'Afrique de
LAS 1'Ouest au 176me, 18eme et
196me sitcles, apporterent a
vec eux leurs concepts mu
sicauv lea modifitrent au
Pour de meilleures Pho- fi de leur experience ami
tos Service Garanti 24 ricaine et au course des an
heures Tout pour l'ama- n6es ces concepts' s'infil-
teur et Ie profess'onnel 171 trerent dans toute la popu
Rue du Centre : Tel. : 2-0945 nation. Portia Maultsby a
prepare, pour soutenir cette
thlse, un document intitu-
DONNEZ' VOUS lt < UNE CHANCE africains dana sla. musioue
D'APPRENDRE des Noirs am6ricains>,
qu'elle a rtcemment present
Club Croissance d'Haiti. t lors d'une conference sur
Turgeau Impasse Baron la musique africaine et afro
No. 22 Tel. 2-5145 americaine, a 1'Universite
Langues vivantes Howard de Washington. An
Art et Artisanat course de cette presentation
Photographic de 50 minutes, elle a notam
lanse infant et adulte ment declare :


Natation
Epanoussement personnel
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage

COUCOUILLE
La collection 'Haitienne
qui vous propose des livres
sur la linguistique, la Socio
logic, la Psychologic, I'An-
thropologib etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 2Ime
Edition de eSirolins et le
precis de grammaire creole
compare, et considerations
Ethnq-Psychanalytiques sur
le Carnaval Haitiens.


Avis aux
InqenWeurs

Tous types de Fermetures
roulantes m6tallkques da sfi
ret6 TURIN, ITALIE -
Grilles articuldes extenst
bles
Rideaux m6talliques avec
ou sans manivelle Epais-
seur : 10-o10; 12-10; 15-10
-Pottes glissantes m6talli-
ques etc...
DOlai de livraison CIF
Haiti Franco Douane : 60
jours
S'adresser au Magasin .V
tiello Frtres 303 Blvd J.J.
Dessaline$ Phone : 2-3741


cPrenons le chanteur
< a connu une grande vogue
aux Etats-Unis dans lea an
names 60 et 70. Sea concepts
musicaux viennent droit d'A
frique. II utilise tous ses
instruments trompettes,
guitars, tambourins, battle
rie. piano, etc. et meme sa
voix, comme un instrument
de percussion. II assigned un
rythme different a chaque
Instrument et a sa voix, et
c'est exactement le prince
pe des airs traditlonnels
syncop6s de tam-tam afri
cain.
venus me dire : Mais notre
musique ne resemble pas f
la musique africaine-. Ce a
quoi je rnponds pBten sir,
que son, du molns superfi-
clellement, parce que les
Noirs amdricains ont modi
fi6 leur concepts afrnialns et
au course des anss ont substi
tud "-x instruments origl-
naux d'autres Instruments.
Au dd6but de !'esclavage,
les maitres encourage rent
1',mportation d'instruments
de musique africains en me
me temps que celle des es-
claves. car lls penaslent que
ce)a les aldait & passer le
temips pendant le long voya
ge' vers 1,'Am6rllue, qu'lls
falsalent dans des condi -


tions tres penibles. entas -
ses dans les soutes.
furent i.ntegrts dans le sys
theme de la plantation, dans
le Sud des debuts de la co
lonie, les maitres comment
cerent a se mefier de ces
activities musicales et par-
fois mIme 'interdirent tou
te fete chez les esclaves, de
crainte que ces derniers
n'en profitent pour prepa-
rer une rebellion.
19cme siecles, les esclaves
dtcouvrirent qu'il y avait
un endroit of il leur etait
permis de laisser libre course
a leur musique : 1'eglise.
Ils dscouvrrent ogale -
ment que 1'eglise protestani
te etalt dana ce domainel
plus accomodante que l'6gli5
se catholique, et c'est pour-I
quoi uils furent nombreux i
opter pour le pr'otestantis -
me.

< prtrent des chants religieux,
lea modifitrent et en cr6-
rent meme de nouveaux, d'a
pres leur inspiration afri-
caine. C'est de cette expe-
rience que naquirent le < pei oet le negro spiritual),.
,Hors de 1'eglise, lea escla
ves chantaient leur labeur
(chants de travail) et leur
infortune (les blues).
Quelques annees 'plus tard,
au 20 nme siacle, lea Noi.rs
assistlrent a la naissance
du laique du gospel, et' a celle
du jazz, ne du blues.
En dtpit des changements
de -tyle et du processus m&
me de l'evolution, iK est en
core possible de reconnai-
tre les concepts africains
dana sla muslque contempo-
raine du Noir americain, se
Ion Portia Maultsby.
klin sans ses cris et sea g6
missements asouls entire lea
phrases ?b Franklin, vedet
te du disque depuis les an-
noes 60, chanted le gospel et
le soul. Elle a Wtd du re.ste
surnommde la creine du
souni dans les milieux mu
sicaux amdricains.
En fait, selon Portia
Maultsby, Aretha peut prerd
dre un air populaire amtri
cain chanted par un Blaic,
1'enregistrer en y introdui
sant les concepts africains
et T'on aura du osouIl.
Mais revolution de la mu
sique noire amsricalne fon
dne sur les concepts afri -
camins ne s'est pas fate sans
difficult.
TLa grande migration des
Noirs amdricains du Sud du
pays vers le Nord durant
la premiere moitle du 20e-
sidcle a eu pour effet'4e fal
re naltre deux former diffe
renters de rythms and blues
cLes Noirs dmigr6s du
Sud pendant cette pdriode
voulaient oubller l'existence
miserable qui avalt tW leur
lot. Ils aspiralent 9 une con
ditlon meilleure et cela sen
tend a leur muskque. En
1946, Ie rock and rolls,. un,
mdlange de musique amrli
caine de Blancs et de Noirs
au rythme rapid etait n6.
Au milieu du XXeme sa&-
cle, la musique des Noirs a
mdricains, -dans- le Nord, tra


les, San et Dave, et James
duisait en general I'agita -
tion et le bruit comme l'a-
nonymat de la grande ville,
car la plupart des Noirs vi
vaient au coeur ou a proxi-
m.it des grands centres ur
bains; mais on trouvalt des
varlantes. Dans le Midwest.
c'6tait le )Chicago sounds et
le ,Detroit sounds, aussi ap
pel < 1'Est, c'etait le sounds et le sounds qui pr6dominaient.

Au debut des ann6es 60,
le plus populaire parmi les
Noirs du Nord; c'6tait une
musique soul lourdement
orchestrate, au rythme rapi-
de, lance par le, Noir amt-
ricain Berry Gordy a D6 -
troit, dana le Michigan, la
capital amiricaine de I'au
tomobile.
Portia Maultsby, origi -
naire de la peninsula de la
Floride, au Sud-Est du pays,
explique ainsi pourquoi le
autant la cote dana le Sud :
TJ'ai ete levee au son de la
musique des vedettes du dis
que populaires dans le Sud :
Wilson Pickett, Ray Char -
en ethnomusicologie, diplo
Brown. Le < etait trop suave pour mes
oreilles comme pour Ia plu
part des Noirs du Sud.,

La musique noire, dans le
Sud, n'a pas assimilt au-
tant que sa rivale du Nord
la musique des Blanes. Elle
reflete l'exptrience du Noir
vivant dans les campagnes
du Sud profound et les con-
cepts atfricains s'y recon-
naissent plus clairement. Le
son dtt Sud, pendant o1 a:n
nees 60, c'ttait surtoul le
aMemphis sounds, car '"em
phis, dana le Tennesse ',
tait le pole d'attraction pour
lea musicians noirs du Sud.
Portia Maultsby, doctgur
en ethnomusicologie, dipli-
mse de 1'Unlversiti du Wis-
consin, dans le Midwest, a
6galement laisse son em -
preinte dans l'industrie du
disque. Elle a en effet corn
pos6, arrange et realize un


disque 45 tours qui a pour
titre : <(Music is just a oar
ty. (La musique nest qu'une
fete), enregistre par ses etu
diants de la .Revue Soul
de I'Universite dIndianast
Ce disque a remporte en
1977 'la palme au Hit par'
de cdt Magazine Bimni.ira
International Music, dans la
cat6gotie
Elle a visit le Nigeria et
le Ghana, a la recherche
des concepts africains que
1'on retrouve dana la musi-
que des Noirs amlricains
Elle etudie a 1'heure ac-
tuelle les tendances futures
de cette musique et ses rela
tons avec la musique afrl-
caine. Elle deborde d'opti-
misme. Quelle que sol la
voice que suove la musique
noire, dit-elle, les Noirs s'is
pireront comme par le pas
se de leur heritage afri -
cain.

ALGERIE:
M. Chadli
Bendjeldid elu
Pdt de la
Republique
OFFICIALL)
ALGER- (AFP)
M. Chadli Bendjedid a ete
elu President de la Republi
que algerienne par 94,23
pour cent des inscrits comp
te non tenu de 1'emigra-
tion, apprend-on officielle-
ment, jeudi. au lendemain
du scrutiny.

Sur 7.888.875 eltcteurs ins-
crits sur le territoire natio-
nal. 94.94 pour cent ont vo
t&. 94,23 pour cent des 6lec
teur ont vote ,Oui,. 0.46
pour cent pour cent des bulletins ont
ste (Nuts 5,05 pour cent
des inscrits se sont abste-
nus.
Pour lea algtriens vivant a
1'etranger, 94,86 pour cent
des votants se sont pronon
cds en faveur du candidate
unique du FLN et 1,2 pour
cent Le President Houari Bou-
mediene avait 4t6 tlu en
Dtcembre 1976 avec 95,82
pour cent des inscrits.


TEL. 2-0853
CONTROL
INSECTERAT
Exterminer rapid
les insects et lea ron
SIF A M '/ chez vous contacted
-' s'A > "/ -I trol Insecterat 2-4991
'SERGE S. GAILLARD Les danses mondaines : Sal -- -
AGENTGENERALH /I sa, Disco, tango, meringue
3, Rue du Motala. .TO, 2 3131 etc... (a Cabane Choucoune
Port-au-Prn'ce' Har i et a 1'Hotel le Palace en
Ville J .ONT,
Iloraire 6lastique
L'Europe ou I'Amerique du Appelez Harry Policard ANTI-fPLAOUEi
Sud Via Santo Domingo et au 2-1389 7-2010 2-3344 C
San Juan. ntTnrt


SERVICE


OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'unp

Nettoyage comnplet de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES


74, Rue Pavie Tel. 23039


Prix raisonnables
,^^f^^^ -. e -, .,-* .,4r


- - - 9 9& l I I'l, 11, 111 1 1 11 1- 1 1- 1 1 11 1 1 1- '


Iry~y~B~-OIC~MMM~dMIC~CIAYI~C~UIYJ~)C)MC


Michele Scotch



Jeudi 8


''Retour de



BOSSA COMBO


Vendredi 9


EmKa


JEUDI 8 FEVRIER 1979


MEILLEUR GROUP MARTINIQUAIS EN SOIREE I


(ROB







JEUDI 8 FEVRIER 1979


Tension dans le Sud Est Asialique


Par Jean VINCENT
PARIS, (AFPP
Les indications en prove-
nance de Washiblngton con -
cerlnant la presence de navi
res dce guerre Sovitlique an
large du Vietnam coincl -
dent avec une aggravation
apparent de la tensions
dans le Sud-Est asiatique, en
partliculler entire le Viet -
nam et las Chline.

Au moment, en effect, oft
sont signals des bfitiments
Sovietqtiges en mer de Chi-
ne, Pekin et Hanoi echan -
gent de nouvelles accusa -
tionscde <,violations de iron
tltre, et la press officielle
chitnoise dresse, pour les in
cedents des dix derniers
jours, un bilan de ,dix huit
morts du cote Chinois Pt de
nombreux tues et bless6s du
Scot6 Vietnamien..

Au surplus, l'evacuat!on
des populations civiles viet-
namilennes de la zone fron-
taliires et le renforcement
des. dispositifs militaires por
tent A croire. qu'un I vast



AI Bhuto demand
a sa famille de
ne vas deposer
de recourse en
grace

ISLAMABAD (AFP)
Lex-premier Ministre du
Pakistan, Zulfikar All Bhut
to a nouveau demanded a
sa famille de ne pas depo-
ser de demand de grace,
apre.s ia confirmation de sa
eondanination a mort par
la Cour Supreme. a declare
jeudi son avocat, Me. Yahya
Bakhtiar.

Selon IAvocat. sr M. Bhut
to llui-neme ne depose pas
de recours en grace, il n'au
rait done plus que 6 jours
a vivre. Apres avoir ete avi
se de la confirmation du
verdict. M. Bhutto a en ef-
fet 7 jours pour deposer lune
demanded en revision ipor-
tant sur la forme et non sur
le fond) du procrs et 7 jours
pour dsposer un recoetrs en
grace. Si les deux periods
etaient comptees simultane-
ment. M. Bhutto pourrait
etre pendu le 13 ou 14 fe-
vrier, a souligne 1 Avocat.

On anprencia par ailleurs
qu'une delegation de- 'Orga
Lisation de Liberation de la
Palestine est arrive jeudi
a Is] Imabad en provenance
de B-yrouth pour remnettre
un message special de M.
Yasser Arafat au Ge6neral
Zla-Ul-IIaq. chef du eouver
nement militaire pakista-
lials.

.5X x x x

BHIUTTO: DECLARATION
DE L'UN DES FILS
DE L'ANCIEN
PREMIER MINISTRY

LONDRES -- (AFP
Le Roi Khaled d'Arabie
Saoudit petit avoir uine ,in
I'uence decisive,' stir Ie chef
d gouivrnement militaire
I- lkislsiissss pour gracier M.
ii Bhulit to, a declare jeudi
SLondres l'un des. fils de
I inicien preimier- Ministre,
I ir Bhutto.

Le gouvern-nment saoiu-
Sien. a poursuivi M. Mir
I chutto qui vit en. exil dans
] t capital britannique, a
i n ,grand intrelt a eviter
1 L naissance de graves troot
I les au Pakistan., conse-
quences inevitable, estime-
L-il. de 'execution de son
pere.

Le fils de M. Ali Bhutto
a confine qu'il venait de re-
gagner la Grande Bretagne
apres sune visit dens plu-
sieurs pays du Proche 0-
rient qu'il a refuse de nom-
mer, et auxquels il a deman
dis d'intervenir aupres du
gouvernement pakistanais.

' pakistanaise et de la justi-
ce, mon pcre nr doit pas i-
tre execute. II n'y a pas d'au
tre option pour que justice
soit faite ni pour eviter une
guerre civile. <,Je ne suis
pas au courant des derniers
developpements de l'affaire,
,a conc lu. Mir Bhutto. Je
seis pessimiste mals ndan-
moins je ne perds pas es-
poire.



Pharmacies
assurant le service
cette nuit
VENDREDI 9 FEVRIER 79

REGINA
Place di Marche

QUATRE SOUS
Sans UI
APOTHICAIRE
3ime Ave. Bolosse


ST CHARLES
Carrefour


nation ,tout au .long di
tires s6parant -a Ch
1'ex-Indochine franga

FIn stgmatisant la
sance de ce que Pekin
so dcja t l'Indochine
micnnes, le Vice-Prem
nistre Chinois Deng
puiig a soulignu au co
son recent voyage a
hingtop que la patle
la Chine nest pas s
Intess.

Le Premier Ministr
Singapour, Monsieur
Kuan-Yew. a lance lu
un avertissement indii
Vietnam. noise, a-t-il ddclar
course d'une intervi.eW
phonique, fait peser u
nace sur tous les pa:
qommunistes de la r
Depuls trente ans,
poursuivi, l'armee Vie
mienne communist)
se de croitre, a mais
n'aurions' jamais cru
le Vietnam declen
une attaque brutale
Lin de ses vois.ns sLe
bodge)... Et la quest
se pose maintenance





SERVICE'



OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettovage complete de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES


74, Rue Paves Tel. 23039



Prix raisonnables
""_______ ^


PAGE 5



AVIS DIVERS


es fron savoir si, la pulssante arx -
ine de nee de terre Viethamlenne
rise. sera bientbt secondde par
une marine*.
nals-
n bapti
Vietna L'affaire cambodgienne
nier Mt suscite dans le meme temps
Xiab- des 6clairages contradlctol-
mirs de res : d'apr6s certain infor
Was- amateurs Diplomatiques, le
nee de Vietnam auralt partlelle -
ans ci- ment redult son corps exp6
ditnionnaire au Cambodge a
fin de enforcer son front
re de Nord. Au contraire, 1'ex-lea
* Lee derKhmer Rouge Ieng Sa
i aussi ry a affirm dans un Mes-
rect au sage 1'ONU que les divl -
rndochi sions vietnamiefines qui oc-
r au cupent' le Cambodge vien-
radio nent d'&tr6 portdes de 14 is
tne me 17.

rgio n. Les Etats-Unis se sont abs
i tenus jusqu'h present de
a-t-il touted reaction spectaculaire
etna sur l'6volution des 6v6ne -
ne ces ments, non sans fournir ce-
nous pendant assurance d'une
I que aide -militaire matfrielle a
cherait mericaine en cas d'inva -
contre, sion de la Thailande au ge
SCam- niral Krlangsak, Premier
[on qui Ministre Thailandais en vo
est de yage a Washington.


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de l'Aeroport

Tel. 6-0732

LA MAISON DElS BOITES


Pour toutes vos commander


de boites de:

Ch, assures

PafL-sserie "

DefC rent

Pa' dentifrice

CL 1.mises et lingerie

Co- )osants electroniques

ProyC _ts pharmaceutiques

Prod -ts alimentaires secs et Cong4els

Crei. 2 a la Glace

SavorL.v
Fruits e moer

Traiteu: t e* restaurtaurs

Renfoi .ment de cols et des de chemises

Agraffes et trom'ones

Divers ,

Nous fabriquons C En form. lettres et l16al.
%tow ~~ *~~~g*~4D.aw-&_


cles suivants
soin ;
ITEM No.
1
2
3
4
5
6
7
8
9.
10
11
12

DESCRI
WATERTIGHT


lul font be- use with current transfor-
mer 400 : 5-,Kr 10.5/12 and-
QUANTITE demand register full sea-
4000 le: 16-Kw.
500 Watihour demande me-
2000 ters bottom connected 3
1,00 phaie Wye 120 volts -
4000 class 10 --3 stator 4 wire
0oo0 -Rr 9.7/u7 Kh 1.8 Kr
500 10 for use with current
200 transformers 600 :5 and e-
100 gulped with 15 min. inter-
75 val lntegratlflg' Indicating
4000 demand register Full sea
3000 le demand :36.KW. .
ditto (as- item 8) but for
PTION use with current transfor-,
S mers 300 :5 Rr 18.14/27.
and demand register full


* AVIS
La .Secrdtairerie'd'Etal du
Commerce 'et de I Industr-e
rappelle a tous les Impolrta
teurs de Produits Allmen-
talres l'obligation qui leur
est fate d'obtenir pour tou
te command due pate et sau
ce de tomate sous toutes les
forces une autorisation C-
manant des Services comp6
tenst de ce DAnartement.
Ii derneure m tendu que
cette autorisation nest pas
un simple permis de d6doua
ner et deyra 6tre obtenu a-
vant m8me de placer la corn
made.
Port-au-Prince le 6 F6vrier
1979.
Ouy BAUDUY
Seri-tairc d'Etat.

X X x X

ELECTRICITY D'HAITI

DEMAND DE
COTATION No 13

Electricity d'Haitl avise
les interesses que les arti-


COLOMBIE :
Arrestations
d'etrangers
BOGOTA -- (AFP)
Six allemands, cinq ar-
gentins et huit colombiens
ont &t6 arrests m Bogota
par les services secrets co
lombien nsdans lecadre de
l'enquete sur le mouvcment
de guerilla urbaine (M 19,
annonce-t-on officiellement
mercredi dans la capital.

L'identit6 des personnel
apprehendees n'a pas et6
revelee. Depuis le vol d'un
important stock d'armes, de6
but janvier. par le (M 19',
plusieurs centaines de per-
sonnes ont ete arretees,
don't le sociologue Orlan-
do Fals Borda et sa femme,
un ancien judge et trois pre
tres. Les armes ont st re
cuperies par les services de
renseignements de l'armee.


les interesses
cles suivants
soin :
ITEM No.
1
2

4
5
6
7


que les arti-
lui font be-

QUANTITE
65
80
25
20
20
20
15
20
20
15


DESCRIPTION
COMPTEURS:

Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
- Delta 240 Volts 15 am
peres class 100 2 stator
- 4 wire Kh 14.4 Rr -
138.8/9 Kr 10 equlped
with 15 min. interval inte-
grating indicating demand
register Full scale demand
4.8 Kw,

ditto (item No. 1) But 30
ampps., class 200 Kh 28 8,
Rr 69. 4/9 and demand re-
gister Full scale 7.2 Kw.
Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
- wye 120 volts 15 amps.-
class 100 3 stator 4 wire
- Kr 10.8 Rr 185.5/27 -
Kr 10 equipped with 15 min.
interval integrating indlca-
ting demand register Full
scale demand 3.6 Kw.

ditto (Item No. 3) but 30
amps class 200 Kh 21.6
- Rr 92.16/27 and demand
register Full scale 7.2 Kw.
Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
- Delta 240 volts '- class
10 2 stator 4 wire Rr
- 6.17/18 Kr 10 for use
with. current transformers
600 : 5 and equipped with 15
min. interval integrating in
dicating demand register -
Full scale demand 24 Kw.
Ditto (item No. 5) for use
with current transformers
300 5 Rr 13.8/9 and de-
mand register Full scale:
12 KW.
ditto (as Item 5) but-for


Crouse-Hinds connectors -
with tapered rubber bushingI
- watertight male thread
size 1", for use with cable
O.D. range. 399" -. 423".
ditto (item 1) but for use
with cable O.D. : .56" .98"
ditto (item 1) except with
male thread size 1 1/2" and
for use with cable O.D. ran
ge .399" .423".

ditto (item 1) except With
male thread size 2 1/2"
and for use with cable O.D.
range .949" .973".
CONNECTORS
. Plated split bolt -connec-
tois with spacer for use with
conductors No. 4 AWG tor
aluminum to copper Type
KSU Burndy or equiva-
lent -

ditto (item 5) but ror use
with conductors No. 2 AWG
- aluminum to copper.
ditto (item 5) but ror use
wvlth conductors No. 2 AWG
- for aluminum to copper.
ditto (item 5) but for use
with conductors No. 2/0
AWG for aluminum to cop
per.

CONNECTORS

ditto (item 5) but for use
witl- conductors 250 MCM -
AWG for aluminum to cop-
per.
ditto (Item 9O but for use
with conductors 350 MCM -
AWG for aluminum tu cop-
per.
GRIPS
Service drop grips tor use
with cable O.D. range .34"
.44" -
Ref. : Graybar Cat. No,
022 16 003
Screw hooks for wire
clamps attachments Dimen
tons : Thread diameter 3/8"
Thread length 2"
O.A. length '1"
Ref. : A.B. Chance Cat.
Np. 9001.
Les prrx soumis seront
C.I.F. Port-au-Prince et les
dates de livraison rigoureu-
semeht tenues.

Electricity d'Haitl Invite
les interesses b soumettre
personnellement leurs offres
le vendredi 9 Fevrier i 3
,heures P.M. a l'Usine Elee-
trique Rue Joseph Janvier.
La Director
x x x x

DEMAND DE
COTATION No 14
Electricity 0i'Haitl advise


scale demand register : 18
Kw.
ditto (as item 9) but for
use with current translor-
mers 400 : 5 Rr 13.8/8
and. full scale demand r'-
gbiter 24 Kw.

Les prix soumis seront
CIF Port-au-Prince.

Les dates de livraison se-
ront rigoureusement tenues.
Electricity d'Haiti invite
les interesss ih soumettre
personnellement leurs offres
le lundi 12 Fevrier k 3
heures P.M. o l'Usine Elec-
trique Rue Joseph Janvier.

xx x x

Demanded de
Quotation No 15

L'Electricit6 d'Haiti avise
les interesses que les arti-
cles suivants lui font besoin:
QUANTITE
5.000 Ft
3.000 Ft
5.000 Ft
25.000 Ft
50.000 Ft
6.000 Ft
5.400 Ft
2.000 Ft
2.000 Ft
1.000 Ft
6.000 Ft
1.000 Ft
DESCRIPTION
Coper wire type RHW Heat
and moisture resistant
rubber insulated braided
building wire 600 v 750 c
dry or wet U-L 854, IPCEA,
q-66-524

Conductor size AwG or MCM
No 1/0, 19 strands, insula-
tion thickness milss) 80, no
minal cable O.D. milss) 523,
amperage rating 150
Conductor size AWG or
MCM No 2/0, 19 strands. In
sulation thickness milss) 80,
nominal' cable O.D. milss)
567, amperage rating 175
Conductor size AWG or
MCM No. 2,7 strands, insu-
lation thickness milss) 60.
nominal cable O.D. milss)
404, amperage rating 115
Conductor size AWG o01
MCM No 4,7 strands, insu-
lation thickness miles ) 60,
nominal cable O.D. (Imils
346, amperage rating t5
Conductor size AWG or
MOM No. 6,7 strands, insu-
lation thickness miles ) 60.
nominal cable O.D. milss)
300, amperage rating 65
Type TW (Moisture-resis-
tant PVC building wire 600
V. 60 C) U.L 83. Conductor
size AWG No. 10 so lid
Insultation thickness milss)
30, nominal cable 0. D
miles ) 161, Ampacity (Am
ps) 40
Bare solid copper wire si-
ze AWG No. 2 Medium-Hard
Drawn Min. ultimate stren-
ght (ibs) 2450 D.C. Resis.
d 20o c ohms per 1000 ft
1617
Bare solid copper wire
AWG No. 4 Medium-Hard
Drawn Min. ultimate stren-
ght (lbs) 1584 D-C Rests, d
20o C ohms per 1000 ft 2570
Power cable single copper


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRECIEUX
UNE NOUVELLE CARRIER -


DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
ET EN REFRIGERATION f


POUR RENFORCER CE PROGRAMME LA first School
MET A LA DISPOSITION DESESELEVES .

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES

* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
A PORT AU-PRINCE ET AL STRANGER '

[NIVEAU REQUIS: second)

( Places limitees a 35)


conductor x LP Insulation su
Jacket 90oc 5000 .volt non
shielded grounded, size AW A
O No 1/0 U.D. 19 strands p
Insul, tvall In" .110 O.D. in" I
.615 Amps per Cond. 179 p
Power cable single copper A
conductor x LP insulation v
jacket 90oc 5000 volt non -
shielded grounded, si z,
AWG No 500 MCM U.D t I:
strands. Insul. wall In" .120 I
O.D. In" 1..075. Amps per S
ond. 477
Code word !Tltian, coa- T
ted copper concentric neu-
tral 15 KV VD cable No. 2
shielded
.Code word Daumler2 coa n
ted copper concentric neu-
tral 15 KV VD cable No. 500 E
MCM' shielded.

N.B. Les prix soumis se-
ront C.I.F. Port-au-Prince
et les dates de 'livraison rl
goureusement tenues.
L'Electricite d'Haiti invite
les int6resesds a soumettre
personnellement leurs of-
fres le Vendredi 16 F.vrier
1979 A 3 hres. P.M. I 1'Usine
Electrique, Rue Joseph Jan-
vier.

La Direction
ELECTRICITY D HAITI

Demande de
Quotatior Fa 16 '

L'Electricite d'Haiti avise
les intsressse que les arti-
cles suivants lui font besoin:
QUANTITE
175.000 ft
14.000 it
90.000 ft
DESCRIPTION
ALL ALUMINIUM
CONDUCTORS-BARE AA C
Code Word arose
Size AWG or MCM No. 4
Stranding : No of wires 7.
class A.

Diameters : Individual
strands .0772 Complete ca-
ble .232 AREA (Sq. inches).
0328 Rated strenght (Ibs)
881 Resistance ohms / 1000
ft : Dc d 2uoc .4157, AC d
50o c .466 Approx. Ampacity
(Amps) : 135

Code word (Iriss Size AW
G or MCM No. 2 stranding:
No. of wires 7, class AA.
A Diameters : Individual
strands. 0974, Complete ca-
ble. 292 AREA (Sq. Inches)
.0521 Rated strenght (lbse
1350 Resistance ohms / 1000
ft : DC d 20o c. 2612 AC d
50o c .293 Approx. Ampaci
ty (Amps) : 185

Code word Size AWG or MCM No. 1/0
Stranding : No. of wires 7,
class AA.A Diameters : In
dividual strands. 1228, com-
plete cable. 368 AREA Sq.
inches). 0829 Rated strenaht
(lIbs) 1990 Resistance ohms]
1000 ft : DC d 20o c 1643. AC
50o c. 185 Approx. Ampaci-
ty (Amps) : 245.
N.B. Les prix soumis se -
ront C.I.F. Port-au-Prince
et les dates de livraison ri-
goureusement tenues.
L'Electricite d'Haiti inv'Le
les interesses a soume'tre
personnellement leurs of-
fres le Mardi 20 Fevrier
1979 a 3 hres. P.M. a l'Usine
Electrique. Rue Joseph -.an-
vier.
La Direction
ELECTRICITY D'HAITI

AVIb
Les TELECOMMUNICA-
TIONS D'HAITI S.A.M. rap
pellent aux usagers du t61e
phone de Port-Cu-Prince, P6
tion Ville, Carrefour et
Delmas que les numeros d'ap
pels d'urgence ainsi que
ceux de ses ditf6rents bu-
reaux commerciaux sont les


PROGRAMS IN...

AIR CONDITIONING

REFRIGERATION


D6butez le \
019 mars 1979 i


FAITES VOTRE ler PAS
) VERS LESUCCES
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT


Reconnue d'Utilite Publique

I SIEGE SOCIAL 516 MAIN ST
,- EAST ORANGE NEW JERSEY
( APPROVE PAR L ASSOCIATION DOS UNIVERSITIES
) ET ECOLESAUXU S A,


_Llr--~L~ I


ivants :

PPEL$ D'URGENCE
olice Secours 114
ncendle (Serv.ee des Pom-
iers 115
tubulance iHopital de l'Uni
ersit6 d Etr.t dHaitii 116
.PPELS DE SERVICE :
international 09
nformations 110
Service de Reparations 111
Service Interurbain 112
r6l6grammes 2-1000
Bureau Commercial (Boule-
vard J. J. Dessalines) 2-2200
Administration (Boulevdrd
J. 'J. Dessalines) 2.3300.
Bureau Commercial (Del-
mas) 6-1100
Bureau Commercial (P0tlon
Ville) 7-2000
Bureau Commercial (Carre-
fourl 4-0100
Cap-Haitien 'et Gonaives
2-0600

MERGI
La Direction
6 Fevrier 1979

xxxx

AVIS AUX NOTAIRES
ET AUX BANQUES

Appert Documents authenf
t'ques, il est rappel aux
Notaires et aux Banques de
Port-au-Prince que l'immeu
ble sis h Port-au-Prince, Rue
des Fronts-Forts au No. 38,
limitrophe a celui, de Caro
line Acao, Bloc compris en
'tre le Blvd. J. J. Dessalines
et la rue du Centre (Ver .-
sant Sud) et logeant une
operation commercial au
nom du Docteur Joseph L.
Grandois, est et demeure la
propriety de Annibal Vi-
tiello, pour l'avoir achete de
Monsieur Jean Guadagnoli
et qu'en cette circons -
tance, le dit immeuble ne
peut etre soumis b asicune
transaction par aucune per
sonne autre que le dit Sieur
Annibal Vitiello, proprietai
re incommutable depuis
plus de 40 ans

Annibal VITIELLO
334, Blvd J. J. Dessalines
Phone : 2-3741
Port-au-Prince, le 8 F6 -
vrie, 1979 82



AVIS

On demand un Instruc-
teur pour Materiel Lourd.
Une firm Americaine
d'ingenieur conseil aime-
rait trouver un Instructeur
pour enseigner la conduit
et l'entretien preventif du
Materiel Lours utilise dans
l'Entretien Routier. Le ma-
teriel comprend ies Bulldo-
zers, Niveleuse's, Chargeurs,
Pelles Retrocaveuses (Back-
hoes) et Camions-bascule.
II s'agira d'un contract a
court terme (4 mois) en
Haiti, Grandes Antilles. Le
travail commencera aussi-
tot une entente atteinte.
EXIGFNCES
8 ans d'experience comme
contremaitre-conducteur ou
conductcur specialhse avec
experience en matiere de
formation entrainement.
Diplome-d'une Ecole Pro-
fessionnelle.
Une bonne connaissance
du frangais est requise. La
possibility de s'exprimer en
creole sera un facteur pre-
fdrentiel.

Les interesses 3sonL pries
d-adresser leurs coordonnees.
A : B.P. 251. Port-au-Prince,
Haiti (Ing6nieur-Conseil).
82


I








PAGE 6


Petites announces


SDes dirigeants noirs Americains discutent


A VENDRE m
Machine commcr, i
tat neuf pour f ihlbcatilo
cr'ne h la glace 3o:t Ice
Cream) Marque TAILOR
S l, at n I c s s S e e l
Tr 1i pl e Mozzle Tri
ple Twkst. Capacity 2 Quart
'2 Fully automatic Air
Filter Appeler au 2-4973
centre 8 heures A. M. 'et 5
heures P. M. 81
x x x x
A LOUER
Un appartement partielln
ment meuble i louer pour
celibataire & 1lAvenue Chris
tophe.-
Pour e renseignements ap-
pelez le 2-3202. le matin de
7 a 8 heures, et le soir de
6 a 7 heures.
122


Compagnie sphcialisee en
travaux micaniiques, desire
employer : .
Une june Ingnleiur Elec
tro-MWcanicien ayant 'au
molns deux ans (2) d'exp6 -
rience.
Un shop superviseur
ayant cinq ans i5) d'exp6-
riencp.
avoyer Curiculum Vitae
P. 0. Box 1119,
Port-au-Prince, Haiti. 122
122

Demande d cmPloI
June fille. etudlante in St
cretartat, en 2e. an.ne a 1
Faculte de Drot, chercht
du trava.. r'riere de la coa
tacter au 4.0894 entire 8 heu
r!s et midi.


Bellevue Souvenir

JNE BONNE NOUVELLE POUR LES HABITANTS DE
ACRE COEUR, BABIOLE, BELLEVUE. PACOT, DE-
P.REZ. VOTRE STUDIO DE BEAUTE POUR VOS SOINS
DE BEAUTE : SOINS DU VICAGE, TRAITEMENT DES
:HEVEUX, MANICURE, PEDICURE A :
VOUS 1ROUVEREZ AUSSI DES SOUVENIRS
D'HAITI DU PRET A PORTER ET DIVERS AU-
TRES ARTICLES

BELLEVUE SOUVENIR PACOT No 32

Meilleirs services, meilleurs prix

IOUS SOMMES A VOTRE DISPOSITION TOUS LES
TOURS, MATIN, MIDI OU SOIR. NOTRE HORAIRE
;'ADAPTERA AU VOTRE.


k


Position et salaire Int6-
ressants.
Prilre" d'envoyer Curricu-
i- m+. ,,P f) -tnx2081


lum vitae au
- ou d'appel
tre 2 heures
P.M. tous le,
bles.
x x
JOB OFFER
ARGUS IND1
S. A.
23 Ave Jose
is' Ldoking F
1- Supervisor
*2- Office c
3- Inven
clerck
Apyly at Fac
plete Curricu
2-4718
x x
ON RECHERC
Entreprise
sire employer
tant de vente
la vente et
preferable. V(
,sable
Envoyer cu
refdrences et
Postale 1316

x x
OFFRE D'EM

Usine d'ass
che un respo
control de 1
te personnel
ser et & admi
tement de C
lite (quality
ger).
Une prefer
dee a ceux cq
glais et qui c
sances en 0
Experience


S DECORAMA

LE No 1 DANS LA DECORATION INTERIM
TAPISSERIE MURALE RIDEAUX TAPIS MIROIRS -
TABLEAUX DECORATIFS CARREAUX EN VINIL CHAMBRES
SALES A MANGER APPAREILS STEREOPHONIQUES TELE'
FISSUS POUR RIDEAUX

Maintenant en liquidatio n: Television 19" 1
et blanc $ 320.00

DECORAMA 243 LALUE en face de la ler
Ruelle Jremtie Tel. 2-2257
OUVERT TOUS-LES JOURS DE 9 H A.M. A 6 E
.' r /.'.' .'t.'"''' J.'. .'''/ 't J r .'


r au 6-2655 en Par ,Yaro BIHUN, Corres-
at 4 heures pondant de I'USICA
sours ouvra- WASHINGTON (USICA)
Une centaine de diri-
92 geants noirs amfricains se
x sont entretenus le vingt-
clnq janvier avec M. Cyrus
USTRIES Vance, Secrctaire d'Etat a-
mdrlcain, et d'autres hauts
Marti Turgeau fonctionnaires du Ddparte-
or meant d'Etat pour discuter
rs de leurs preoccupations en
,lerct ce qui concern la politi-
tory Control que etrangre des Etats U
nis.
ctory with com Selon M. Richard Hatcher,
lum Vitae 92 maire de Gary (Indiana)
et president de x x ca, un group de pression
noir, les participants a cet
CHE te reunion de trois heures
commercial ded ont jugae fructueuse.
r Represen Nous sommes tombs
. Experience de d'accord sur le fait que cet
du Marketing te reunion ne devrait etre
oiture Indispen que le commencement d'un
dialogue suivi entire la corn
rriculum vitae, munaut noire aux Etats
photo a Boite Unis d'une part et le Depar
Reference D. P ment d'Etat et les autres
agencies du gouvernement
xx xamericain qui participant a
1'elaboration de notre politi
PLOI que 6trangere d'autre part,
a dit M. Hatcher.
emblage recher Des officials noirs elus,
mnsable pour le des dirigeants d'organisa-
la quality. Cet- tions noires, des universitai
aura a organi- res, des avocats, des hom-
nistrer le depar mes d'affaires et des hauts
ontrole de Qua fonctionnaires du D6parte-
control Mana- ment d'Etat ont assisted a
cette reunion, qui s'est te
ence sera accor nue a huis close.
qui parent an-
)nt des connais MM. Vance, Secr6taire d'E
enie Industriel. tat americain, Richard Moo
necessaire. se, Secretaire d'Etat Ad
joint pour les Affaires Airi
s.r, ov., caines, et Anthony Lake,
S Directeur du Personnel
charge de 1'elaboration de.
la politique, ont repondu
aux questions relatives a
[URE la politique etrangere qui
1 preoccupent ces partici-
LAMPES pants. MM. Ben Read, Sous
Secretaire pour la Gestion,
I3- SALONS et Harry Barnes, Directeur
du Personnel ont repondu
VISIONS aux questions ayant trait
S a l'emploi des noirs au De
partement d'Etat.
toir
SUn grand nombre de par
Sticipants ont signal qu il
existe un rapport entire lin
ie fluence de la communaut
noire sur la politique -
trangere americaine et Ie
S inombre de noirs occupant
SP.M. d,, postes au Departement
d'Etat .
,De nombreux orateurs et
participants ont fait part






hmme la


vehicless


S
EBRC,
LSA,


tf


Camp David,, au niveau ministerial


WASHINGTON (AFP)
Le President Carter souhai-
te uin second
nmais nu niveau ministeriel,
pour renouer les negocia-
tions de paix entire 1 Egypte
et Israel, annonce-t-on mer
credi de source informed a
Washington.
Au Departement d'Etat,
le porte parole, M. Hoddinmg
Carter, a confirmed mercredi
que des invitations avaient
ete adressees en ce sens a
I'Egypte et a Israel.
Le chcix de Camp David,
ajoute-t-on, s'imposerait a-
fin d'assurer le secret des
entretiens.
Pour l'instant, au Depar-
temengt d'Etat, on indique
que ni le Caire ni Jerusalem
n'ont encore donne leur re
ponse et qut, dans cos con-
ditions, on no peut confir-
mer ou et quand se tiendra
cette rencontre. la date du
18 ou du 20 Fevrier pour la
reprise des pourparlers est
cependant la p us couram-
ment evoquee a Washington.
De source israelienne, on
indique que M. Moshe Da-
yan souhaiterait obtenir de
son Gouvernement une lati-
tude de negotiations plu.s e-
tendue qu'aunaravant. 11
n'est cependant pas certain
qu'l[ obtienne sati.fact on,
car lors des precedents
rounds de negotiations, cer
tains de ses concessions a-
vaient ete rejctees par la
suite en Conseil de Cabinet.

Grave cruise
economique au
Nicaragua
(Suite de la lere page)


Le choix de Camp David
ou de Washington come
nouveau site dcs pourparlers
ne semble pas non plus fai-
re 1'unanimite dans les mi-
lieux gouvernementaux israe
liens. Le Mnistre de I'Agri
culture, le General Ariel
Sharon, s'est prononce pu-
bliquement en taveur de ne
gociations au Proche Orient
pour que les contacts entire
les plenipotenliaires et leurs
Capitales respective soient
plus etroits.
Le Secretaire d'Etat Cyrus
Vance, qui representera les
Etats Unis, avait de son co
te indique lundi, en t6moi-
gnant devant la commission
des Affaires Etrangeres de
la Chambre des Represen-
tants, qu'il- ie souhaitait
pas negocier au Proche 0-
rient.


m l'oplnion selori laquelle
les Etats Unis ne font pas
assez pour obtenir l'tablis-
sement de regimes majori-
taires en Afrlque Australe,.
Selon lui, les Etats Unis de
vraient prendre des dispose
toeins en vue de reduire la
capacity du regime Ian
Smith de faire la guerre,
d'enquSter sur l'affaire des
helicopttres ambricains ven
dus a Israel et qui ont fini
par penetrer en Rhod~sie,
ainsi que la facon don't 3
companies pdtrolieres ame
ricaines parviennent a four
nir du p6trole k la Rhode-
sie.
Le maire de Gary a ajou
te que les Etats Unis s e-
raient en droit de fournir
une. assistance militaire di


rectmeent aux forces de 11
beration en Afrique Austra
Des fonctionnaires du D6
partement d'Etat ont decla
r6 que la question des hMli
copttres et celle du pdtrole
font lobjet d'une enqu te.
En ce qui concern l'assis-
tance militaire directed aux
forces de liberation, ils ont
soulign6 qu'il y avait ddja
trop d'armes dans cette r6
gion .
nous efforcer de faire, c'est
d'arriver a une solution pa
cifique>, -ont-ils a j o u t e,
set non pas d'agir en four
nissaet une plus grande
quantity d'armes a Pun
quelconque des deux co-
tesb.


Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES



74, Rue Pavee Tel. 23039

Prix raisonnables


Il avait par ailleurs preci
se que les principaux problem
mes encore en suspens nc
pourraient etre regles qu'en
etant abordds comme un
, et non plus separe-
ment. II avait reconnu que
la recent mission de M. Al
fred Atehrton al Caire et a
Jerusalem n avait pas done
de que les Etats Unis avaient
maintenant une vue coup plus cla re de I'appro
che a suivre pour parvenir a
un reglement de paixv.
Wasington. semble-t-il,
preconisera un marchanda-
ge general amenant des con
cessions de part et d'autre
de la table des negotiations.
Les principaux points enco-
re en suspense portent sur
le reglement du statut de la
Cisjordanie et de Gaza, la
n~rebminunce du q''ntaM de


cer, qui a indiqu que < government pourrait se to ArabesatIs l revision (LJr
voir obliged'occuper es to A rabes, e s ciq as
champs de coton abandon- du Traitb apres cinq ans, C
nes)>. tous sujets de dcsaccord que "
Une hausse des impots d6 1'Administration Carter con
cidee recemment par le gou s'dere come minersrs.
vernement a declencd des
reactions hostiles de la part '.OOO.eiSO-O&OO,',, OOO'J OSOOC' i
des agriculteurs, qui affi-r-
ment que ces nouveaux im
pots leur laissent Lne mar I 44*
ge beneficiaire trop fai.ble P IL.-
et que l'Agriculture pourrait
etre serieusement affected.
Enfin, des heurts violent r
se sont products ces der decouv ez : Carth
niers jours entire groups C rh
Sandinistes et pro-gouver -
nementaux. Des bombes de
fabrication artisanale ont ex
plos dans plusieurs villes
du pays. Medellin
Le syndicate des produce -
teurs de coton a announce la
possibility que les prochat-
nes semailles n'aient pas
lieu si les conditions politi qPour
ques actuelles persistaient.
Cette declaration a don-
nd lieu h une reaction i'm-
mediate du President de laIs *
Banque Centrale du Nicara 1 e | ju
gua, Monsieur Roberto In- j
cer, qui a indique que gouvernement pourrait se
voir oblige d'occuper les CONSULTEZ VOTRE
champs de coton abandon-
nes.
Une hausse des impots dd
cidee recemment par le gou OU AP
vernement a ddclench6 des
reactions hostiles de la part
des agriculture, qui affir -
ment que ces nouveaux im
pots leu laissent une mar-R ON
ge bnflcaiaire trop fa- AEROCON
ble et que l'Agriculture pour LA L NE AFRIENNE DE C
rait Stre serieusement af LA L NEAFRIENNE DE
frctde.
Enfin, des heurts violent
se sont products ces der 2-0101
niers jours entire groups
Sandinistes et pro-gouver -
nementaux. Des bombs de Afngl des 'ues Pa
'fabrication artisanale ont
explos6 dans 'plusieurs vil-
les du pays.


170.0



agne -




- Bogot




.00 de



squ'a Ca


E AGENT DE


PPELEZ




DOR
.OLOlRT E


- 2-3675


3vde et du P


10



3aranquilla.



a




plus



ali


.VOYAGES













eul



A' >sioso-so /i/c~cs ja


de la politique etranigre Am&ricaine ave Vance


Le President souhaite un nouveau Nettoyae omplet de votre four,


777777'T,7r7TT, M ROM ~ -~ ~'- il i


vannouncompas pmeansear 4


-------------


-fact.avr?-


L-s4


-----------=-------------`


jj


JTEUDI 8 FEVRIER 1979


,':'a


, I


de leur preoccupation en
ce qui concern le nombre
relativement peu fleve de
noirs et d'autres perpnnes
de couleur occupant' des
postes dans 1 e s ser-
vices charges de
I'laboratlon de la politi-
que dtrangere, a dit M. Ju
lius Williams, Directeur de
la cNational Bar Associa-
tions (Ordre des Avocats
Noirs) 1'isssue de cette
conference.
aNous avons fait remar-
quer que le type de politi-
que 6trangerp que 1'on ela-
bore depend en rdalitd de
ceux qui l'elaborents, a-t-il
ajoutd.
Les fonctionnaires' du D6
partement d'Etat ont infor
me les dirigeants noirs am6
ricains de la situation ac-
tuelle des noirs en matitre
d'emploi au Departement
d'Etat, et ils ont admis qu'il
restait encore beaucoup a
faire pour que leur nombre
atteigne un niveau accept
ble.
sOn nous a donnn certain
nes -assurances> a dit M.
Hatcher a 1'issue de cette
reunion, que des efforts
etaient ddployds a l'heure


actuelle pour remddler a
cette situation, e 11l me
semble qup nous devrions
surveiller ces efforts de
trts pros et essayer d'y
prendre part pour remddler
a cette situation..
La discussion de la polite
que dtrangere a port prin
cipalement sUr la pollti-.
que amdricalne a 1'Sgatd de
1'Afrique Australe, tant a
l'Ngard de la lutte en fa-
veur d'un regime nrajoritai-
re en Rhoddsie (Zimbabwe),
en Afrique du Sud et en
Namibie, qu'en ce qui con-
cerne l'aide amfricaine aux
pays noirs africains voisins..
Les participants n'ont
toutefois pas limited leur at
tention a la politique afri-
caine des Etats Unis. Le
chanteur Harry Belafonte,
qui est vice-president de
Transafrica, a d6clard que
le group a Sgalement Evo-
qu6 les relations des Etats
Unis avec la Chine, les
pays de l'Amdrique Centra-
le, de l'Amsrique Latine et
des Antilles, notamment Cu
ba.
M. Hatcher a d6clare que
les leaders noirs ont expri


SERVICE


OMNI SUPPLIES

Si vous avez besoin d'un






E* : E PAnE 7


Laxatif au chocolatVainquear de la constipation


Lettre ouverte


(Suite de la 16re page)

cooperative, devlendra une
UNITE vivante d'oti I'on re-
trouvera tout ce qul est n6
cessaire A l'humaln. L'ins-
truction pdlyvalenite appro-
tritee, l'industrie traltant la
masse de productions vlvrib
res, cerdalibres, l6gunmineu-
ses et frutidres, l'organisa-
tlion du logement et d'une
certain m6decine soclale,
y sont slnon essentlelles
-mals contraignantes. Le mou
vement Cooparatif haitien
dans I'etat actuel de son or
ganisation et de ses structu
res techniques, repond-il a
la philosophies Gouvernemen
tale de d6veloppement de
nos Cinq-Cent-Cinquante-
C'inq Sections rurales ? Je
laisse le soin aux specialis-
Tes de s'entendre sm ce
point...

Mals, rompu a la Irati-
que interpretative des socio
logies groupusculaires et
communautaires, j'estime
que le movement coopera-
tif haitien dans son etat er
core traditionnaliste, chemi


un peu la genese. Pris dans
notre context ethno-Clvill-
sation, ce movement don't
existence remote a la
vellle de la naissance de no
tre d6mocratie R6publicaine
s6us fine lerminoloele a di
mention esclavagiste, de
sister un couple moyen rela
tivement anarchique et mrs
tificatoire d'atteindre bptso
diquement une fin economi
que profitable A ure per-.
sonne, une famille, ou a un
proeet eneenseoir; mais ra-
remefnt, pour repondre aux
impbratifs d'un vaste pro-
jet de society, de Civilisa-
tion, daris l'int6ert perma-
nent de 1'Etat.

Cette psychologie, prati-
quement daroutante de cc
movement, meme change
au course de ces deux der-
nieres decennies, me semble
rait ne pas atteindre encore
tn trop haut degree de reo-
rlentatoin, d'organisatlon et
de modernishtion, don't com.
prendrait une certain tech
aique haltienne de l'Infor-
matique. I


nera diffiellement vers des J'inmagine fort difficlle-
fins esperaes. Faisons-en ment qu'une entity de pro-




SERVICE


OMNI SUPPLIES


Si vous avezrbesoin d'un

Hettovage complete de vo're four,

Adfessez-voes a


OMNI SUPPLIES


74, Rue Paves Tel. 23039


Prix raisonnables


ductlon et de distribution
aussi fondamentalement in
frastructurale, puisse etrOe
inconslidrdment- la victim
consclente.d'un itat de falts
")ailtcitnes inhlrents a unp
rnmifl.alltt rdeaiciltrarnte, 'go
celni .rie ou Itrr cponsabl
d.e certain dirigeants r6-
gionatix -intbressbs et de so
clogrammes utilises. D'o la i
n6cessit6 d'une Direction
Central des Cooperatives
instrumentant en vertu d'u
ne philosophic planiibe de
la Matidre, assortle d'organi
nation n de cadres-coopbratifs
et d'int6grations en masses
de colonies agricoles, agro-
industrielles.
Mon Cher Numa,
Votre Oeuvre est la pre-
miere parue depuls deux ans.
dans ce domaine. Et present
tant un sch6ma positif, ope
rationnel de la liberation e
conomique, par la coopera-
tive, denonce implicitement,
par des donnees chiffrees.
toute incoherence des struck
tures existantes, damontre
'urgence d'une re-formuia-
tion du systeme actuel et
plaid pour la reconversion
de nos potentiels aPrairem.
soubassement d'industriali--
satlon progressive et d'un
developpement bien ordon-
ne. En cela, je vous trouve
tres honnete et comprbhen
slf. Il y a inavitablement
une connomitance entire la
faiblesse organique de nos
rares cooperatives et notre
rarement du temps dernier
de 1'ere industrielle en pars
sant par l'inexperience ha!
tienne du domaine. Mals.
tout en faisant un bilan des
raussites et 6checs: tout en
essayant d'y appliquer no-
tre propre ingeniosite, I'o-
bligation pour nous est In-
jonc'ive d'activer une ce-
tninp cooneration technique
d'autres peuples plus habl-
tues a ces diffarentes for-
mes de developpement in
ter-regional.

Mon Char Numa,
Dramaturge, Ecrivaln-cons
cientise, Vous vous Stes lan
ce une fois encore, par le
truchement de cette oeuvre
de sociologie de developpe-
ment dans une allee qui au
ra permits aux sceptiques de


Offrez-vous un cadeaux Drecieux'


Debutez le 23 avrl dans une ambiance
leune et dynamique


mimrst bIkel Que recherchez-vous?


DeS respOnsObiitts De Ioutofit@ De I'orgen Tne-
bonne ambionce de trovoail Une personnel qu' vo
enfin VOUS Oppr ciervotre patron /


j first school
jous.permet d Qmbrosser une corner qui vous op-1
orilero tont de oiel Lisez notre cotoaogue et
rdcourvrez pourquoi les diplomas 'first school. onta
o'or-t d- success f

\ SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE'
16 mois le soir et 9 mois le martin

MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION'
Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois /

SFA ITES VOTRE PREMIER PAS VERS LE SUCCESS
\ Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 ,

First School, A oil commence votre succes \


se rassurer que le *Duvalie-
risme deuxleme mani6
re, en d6pit d'lnterventions
maladroltes des pseudo-nbo
phytes, est ddfinitivement
favorable h l' closion de lfa
pensbe drratrice .- vlrlle et
Sl'application des theories
bien balances en harmonf6
avec nos realitbs structure
les, au profit de tout le
corps social. Feuilletant vos
6crits et soulignant-en les
points essentiels, j'4i appr6
hend6 le vrai sens de vos
.demarches qui postulent
d'ailleurs une meilleure or-
ganisation de certain see-
teurs, tout en prescrivant
les sources internes de finan
cements. Ainsi, vous me met
tez sur une rampe qui me
facillte une ouverture sur
d'autres constances, au de-
meurant indissociables a nos
concepts rdellement dess6-
chants, d6solants du pou-
voir, des hommes et des cho
ses. Cette situation qui per
siste encore de nos jours,
ne cessera pas. Elle continue
ra a alire domicile dans
tous les foyers, jusqu'o cc
que, nous arriverons a bien
comprendre que les mots :
nit6e sont humans, bibli-
ques, imprescriptibles et ba
sics a tout project de Sociftt.
Obdissant comme vous a
ce mot d'ordre de la plus
haute autorit6 morale uni-
verselle, dans son magistral
discourse a IONU (Je Veux
Citer le Pape Defunt), je
demeure, malgr6 un certain
anthropomorphisme consta-
te dans certain secteurs l'ou
vrier engage dans la batail
le des idaes-progressistes, et
qui espare la grande occa-
sion de les concretiser, en
servant la patrie commune
SI'Fun de ses rouages, dans
l'intrc-t reel de nos coller-
tivites. Je suis forcement op
pose a certaines litt6ratures
lnsubstaneielles. certatnes
demarcher irraflachies el
nettement intlress6es pro-
pres a l ancient President
Jn-Pierre Boyer, et revenues
par tous les Jean Pier-
re Bo yer de la terre.
R e s t a n t dans la li-
gne ideologique de M. Jean-
Claude Duvalier, j'ai tou-
jours eta centre la demago
gle; qu'elle soit noire ou
rouge. Mais, mon courageu-
se adhesion a tout mouve-
ment national d'organisa-
tion aux objectifs dafinis
et eminemment civilisateurs,
comme les votres, ne saurait
etre marchandee. Je n'aime
ni les retrogrades, ni les uto
pastes, ni les perfides, ni les
anarch'stes. J'admire les
vrais patriots et tous ces
horoines qui disent bien
haut. dans une logique hben
peccable, leur vraie concep-
tion des choses. En lisant
certlains de vos chapitres,
je vous ai rencontre, comme
3] rencontre souvent un Re
my Mathieu, un Gerald Mer
ciron, un Gecrge J. Figaro,
un Leonce Viaud, un Paul
Blanchet, un George Dabas,
un Audre Elie. un Garard
Dorcly. oun Josum Romain,
un Gerard Armand Joseph,
un Louis Durand et j'en pas
se qui. dans leur ph.loso-
phie de la servitude, s:irent
temoigner linebranlable vo
lontr de se dbpasser dans
lintfrat National.


Le scrupule et la discipli-
ne dans lesquels vous vous
trouvez tout au course de
vos demarches socio-cultu-
relies et votre militantisme
politique, vous honorant k
l'instar de Max A. Antoine.
d'Henry Marc Charles, de
Remiliot Levei1l6, de Rony
Gilot, de Marc Aurel Fran-
cois etc.. ne Deuvent que
vous faire considarer par


D&ratisation


'Li-


0I fBOU(lR Extermination



SEST HT L Fumigation



Protegez votre maison


contre les termites


et chauve-souris


TEL : 6-0431


-- ...:..- i o a~as ~9~J~~?-~


une certain sous classes -
sociale hypocrite ali6e ina
turelle de toutes les tendan
ces rdactionnaires, comme in
tellectuel gauchissant. Corn
me si, seuls ces hommes et
femmes idbologiluement dr-
llnitlvermnr Incer-hitifrauble
et ind6finissables, de teridan
ce coutumierement anarchl-
que, peuvent determiner le
devenir national, justifier
et consolider les ddsidbra-
tas du Proletariat urbain et
de la ruralit6. Votre travail
eHaiti sa Voie de la Libbra
tion>, dans son dicdactvs-
me, vient avec de nouvelles
idWes qui ajoutbes et harmo
nisaes aux programmes
d'Institutions ddji existan-
tes, conditionneront le deve
nir d'un fort pourcentage
de nos populations de 'ar-
rnere-.ca v..

Le puvalierisme des -
Deux Volets- defiant cer-
taine structure socio-6cono
mique surante a impact po
litique deconcertant s'y est
attaqu6e methodiquement
en la remodelant progressi-
vement et en l'intgria.it
dans ,.. context en rapport
au d6veloppement ordonn6.
a ce novel ordre 6conomi-
que National et Internatio-
nal.
J'ai fait miennes vos idees
des Chapitres 9. 10, 11, 12,
13, 14, 15, et certaines au-
tres, qui depuis 1848 jusqu'a
ce jour, ont toujours consti
tue une certain literature
politique preoccupant nos
chefs d'Etat issues des con-
ditions modestes. Fabre Ni-
colas Geffrard est de ces
bons homes d'une autre
classes Sociale, qui s'etaient
eux-aussi attel6s a leur fa-
con et de bonne foi our
structure come le viLt vo
tre Ouvrage, a lavantage de
tous. Je crols opportun et
just d'ajouter ha Haiti sa
Voi de la Liberation+, pos-
tulat fundamental de F'Or-
ganigramme fonctionnel ou
plateforme Jeanciaudiste.
idee qu'il est absolument
necessaire de rouvrir tous
les anciens Ports de la R6-
publique au Commerce Ex-
terieur; measure qui sera fa
cilit6e par l'actuelle politi-
ailp Gouvtrnerrentle, de re
,-. iri ,-,r,:i a,:- W irfs et
de prevoyance des facilities
portuaires.


Je pense que cette ten-
dance, d'ailleurs. ddjis en
course d'execution, pour etre
economiquement impression
nante et explosive, une nou
velle legislation agraire et
le choix, le control ration-
nel des products exporta-
bles selectibles, sont neces-.
saires. Une Banque Agricole
et commercial dans chaque
Department Gaographique
du Pays, capable de consent
tir des prets a chances ac
cessibles aux petits comme
aux grands proprietaires ter
riens. ferait paitie d'une bon
ne strategic de ddveloppe-
ment de nos rcssources na
turelles, d'enrichissement du
rural, et de creation d'une
veritable bourgeoisie natio-
nale.
J'estime. mon cher confr-
re, que dans le sillage de
cette rliberationv objet de
votre Oeuvre, il faudra qu'h
lavenir le legislateur con-
coit et .exige dans les grands
contracts concessuonnaires
d'Etat, de vastes program-
mes socio economiques a
long terme (Education, loge
ment, habitats, lectrifica-
tion, construction de routes
secondaires). Je m'assure
qu'une hierarchi consolidae
assortie du respect de i'hom
me function socio eco
nomique et la promotion
naturelle des cadres, sont
autant d'dldments structu-
rels oositifs devant inbvita-
blement faire daboucher no-
tre controe sur la grande
avenue aconomique libiratri
ce total.
Mon Cher Numa,
Vos expressions etant con
joncturelles Revront susci-
ter un engouement chaleu-
reux de l'Executif Uniper-
sonnel qui tend si heureuse
ment h include dans les
rangs Gouvernementaux,
des ges g qri come vous,
pensent, se donnent avec d&
slnt6ressement, et sans au-
cune.velliltb de folie et d'u
topie, aux exigences contex
tuelles GSo-6conomiques du
Pays.
Des oeuvres comme les
vdtres : Haiti la Vole de
sa Liberation Economique2,
onL une valeur d'application.
En ce sens, je vous dddie
une phrase de fe u Ren Coty
et qui pretend queo : Le tra
vail Intellectuel n'est vala-
ble que lorsqu'll est honhri-
te et appllcabler.
Je vous en fellclte et vous
souhatte succs en libralrle.
Wldner Oerard SITAL
HERNE, Valse du Silence
No. 6 Bisoton. Box 487.
Haiti.


or- *


Flotille Sovietique au large- du Vitnan


WASHEIN, ION 'AFP)
lIne tliillt' sov etlque, com-
prenant doux cro'seurs et
des biti.m.nr. d accompgrtie
mellt -:. t'ouei'..L depuis' quel-
ques lo00rs aJ large des co-
tes du Vietnam. prbte a aip
porter o'i souvi-n au Gou-
.'flnemnt'-n d Hanoi en cas
de d l ,,h..n,-i.r d'hottli-
tes entri: ., Ciine et le Viet
num rappiot mercredi le
cWashington Star.,

Le Journal cit6 I ce pro
pos les service's de renseigne
ments amar'cains.

Au Pentagone. oi 1'on nr-
hie pas la presence' de ces
bitiments de guerre ,cn mer
de Chine, on souligne que
l'Union 3ovi6tique ma ntient
depots ,lusieurs mois deja
seize nav'rce do guerrp dans
I'O06an Indien et la Mer de
Chine. ,

;Ces' btimen-s qui appar-
tiepnent a la Flotte d'Extre
me Orient do,-t lo port d'at
tache est Vlac ivostok, f.int
lobjet de re-lves r gulieres
et transitent, ce faisant, au
large des c6tes vietnamien
nes. Six d'entr, eux ont ate
recemment re:-ves Ils profit
tent sans douto de leur tra
oversee de retour vers Vladi-
vostok pour sence soviati.-t > dans la re
gion, ajce'ue-t-cn.

Le

te to-.efois qua 1'un use croir
seurs soviet a :-"' a-iarnr.ri,.
c t i: fls i t; ii lotte de i i
Mer Noire. r e Penagoni- ..'
refuse a con.firmer ou a d6
menti' cette information.

Sea s t"ormaticurs r'
cWas ,rgtoll Star, cet .
presence marquee te la ma
rine sov'6t:que est directe-
ment lie ? '. accroissement
de la te -.on Sino Vietrna
mienne cars In region de
Lang Sc'-. EOle oait 6tre rap
prochde avrc le. renforce-
ment recent <1-s fortes chi-
noises--- 100000 hommps --
dcns le Foud de -a Cline 1
long dle la fronlidre du V et
nam, en rapport avec ia si
tuation au Ca(mbodge. d'u-
ne part, et d'autre part, aux

rbe+rt- '-16.l-rntions de M.
Deng Xir o'ing. viep Pre -
m er .;ntrrr ehinois. sur'
]a nicr-sdite, de l lecon' asoi vutnarmirnr sou
tenus par les :-.A'ii'u2s.-

Le Journal ,:teS aussi que
c'est le General Yang Teh
Chi qui a ta placS ,i la tete
des forces chinoises le long
des frontieres du Vietnam.
3co n le cest Pun ides Gfineraux chi-
no s 1.s plus experimrentes
qui jouit de la confi since tdes
dirigeantsr dc P(ki!kt, II a di
r ge en Corte 1i s forces chi
noises qui etaicnt engages
centre les troup- s americai-


VINYL


Sinterieur


nes, ajoute le Journal.

Le D'partcment d Itat se
refuse, selon son habitude, a
confirmer les informations
des services de censeigne-
ments La situation en Indo
chine a ata longuement vo
quae par M., Jimmy Carter
et M. -Eg, y ra.ppelle-t-on.
et le ;i"-dant ambricain a
indict.o a c)n h5te que la po
sition de WSchington etait
de demanded 'atux parties en
presence de fare preuve de
modAraticn afir de parve-
i Ir Ai 1 rdurtion des ten-


r;ette po, ,lci a 6te sans
doute raceremnent presentbe
-ux sova'tiui.ps lors d'entre
ienrs quo l'An-,bes'sadeur d'TI
RSS a Washington, M: Are
tolyi Dobrynine. a eus aul
D6partemon d'"tat. L'Union
Soviatique o+ le V.etnarm
out. il y a crc;rules mois. -I
na ron traits de coo._iration
et d'a'de mitnitirc,.

Le reinforcement du dispo
Aitif mitliair chiuno s ie long
de 1i frontidi du Vietnam
a ete arrite il y a une quin
Ztilne de jours. drclare-t-on
dce bonne scurc I soit avant
farriveie de M. DengI aux E
tat; Unis) dvr,:.nt la res s-
tance efficacy et pirfaite-
ment organisee des khmers
roug(s que la Chinie e borne
d ravitail tr c ,rForna s e,
armies et materit Is.


PAINT.


exterieur .


M-- -VI


sleIcI "Wahington Star"


LA MODE



A: L'HOTEL ROYAL


HAITIAN!


Tons les Samedis soirs


presentation de sa collection <

par CAROL

Un succulent buffet barbecue

L'Vrchestre du Roval Casino pour danser


Soyez a la fte



Au ROYAL,



HAITIAN!



Samedi soir.

~offi~<^fae^~~a66f6GGe~~- aaa~^^


DELMAS 48 BLDG. CURACAO TRADING


_50-


JEUDI 8 FEVRIER 1979 cUVLII


~L-a[


_ _L__ ~


"r: .j ""ji fe.'.










LU IIOUVNLLISTE JEUDI 8 FEVRIER 1979


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (an permanence) 6 heures 10 et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE I $ 1.50 et 2.00

SYlvester Stallone, F.IS.T.


SALLE II $ 1.50 et 2.00

La raison d'Etat


SALLE III S 2.00


SALLE IV $ 1.50


Un espion de trop LES GRANDS MOMENTS DU MUNDIAL 78


La Leucemie chez I'enfant
CURABLE DANS 40 PC DES CAS SELON UNE
ETUDE AMERICAINE


BOSTON (AFP
La forme la plus courante
de cancer chez lenfant, la
Leucemie Lymphocytique,
peut etre guerie dans 40
pour cent des cas, selon une
etude du dren's Hospitals de Memphis
(Tennessee) public jeudi
par le nal of Medecines..
Cette forme de cancer,
qui s'etend dans tout le
corps, etait considered corn
me incurable dans les an-
nees 50. L'etude de 1'Hopi-
tal de Memphis, qui a port
suir 16 annees et 639 enfants.
fait elat d'un aux de guel
rison global de 40 pour cent.
Pour ceux (qul ont survecu
deux ans eI denli apes lai
decouverte de leur mal, ce'
taux atteint 76 poar cent.
Les patients de 1'Hopital


Aux

[ MM1

Le Disquo


41 RUE ]

Professionnel
Quelques soien
Les noms saUvi
toujours :
amplificateurs



Tournes-Disque



Tete de lectu,

Haut parleurs



Cassettes Reco]
Television


St. Jude ont 6td traits par
la chimlotherapie et la ra-
diotherapie. Apres deux ans
et demi de remission, le train
tement a ett arretd. 76 pour
cent des malades dans ce
cas :n'ont present aucun si
gne de rechute quatre ans
apres la in du traitement
et ont alors 6te considers
comme d6finitivement gue-
ris.



Etablissement de
relations Pekin -
Lisbonne
PEKIN (AFP)
La Chine et le Portugal
ont etabli des relations di-
plomatiques aujourd'hui jeu
di, a ationice a Pekin I'A-
aence o ficielle Chine Nou
velle.


Ondes Sonores

E GEORGETTE DUPLESSY)

aire des Melomanes

avertis
MIACAJOUX TELEPHONE 2-3824

s et Melomanes avertiA
it vos criteres de choix


ants


ire


Guitares
Amplificateurs e
pour guitar
Haut parleurs
Tape, cpasettes,
viergej
Calculatrices
electr6niques
QualitY, imagine

Natre rapport
Une visit a n


It


representent votre garantie

RADFORD,
GOODMANS.
ALBA.

TRANSCRIPTOR,
CONNOISSEUR,
GARRARD,
GOLDRING,
COSMOCORD,
'AOLA CEULES110N
KEF,
GOODMANS
: BIGSTON
QUASAR
EGMONT

MARSHALL



BAS.F


de
I













I


SINCLAIR LITRONJX
nation creatrice, perfection tecl'aique

quality prix est imbattable.
otre show-Room vous en convaincra


Avis Pro essionnel

Le Dr. B RNARD BEAUBOEUF specialist en CHI-
RURGIE GENERALE a l'Academie de Paris oh il a
rempli les fonclions d'INTERNE DES HOPITAUX DE
PARIS, et Madame, le Dr. ROLANDE PIERRE-LOUIS
BEAUBOEUF; specialisee en DERMATOLOGIE (Ma-
ladi( : dB la peau i a 1'Academie de Paris avec le ti-
tre ci AL ISTANT-ETRANGER DES HOPITAUX DE
PARIS, aviscnt les confreres, les amis et le public
de leur retour au pays.
Ils offrent leurs consultations a partir du lundi
12 Fevrier 79 a la CLINIQUE THEBAUD, 44- 46, Che-
min des Dalles, tous les jours:

de 8 h. a 10 h. a.m. et de 4 h. a 6 h. p.m.
(Samedi apres-midi except
Tels. : Off: 2-3428
Res : 4-0670


'Nominations a
la Justice

Par Commission de Son
Excellence Monsieur Jean -
Claude DUVALIER Presi-
dent a Vie de la Republi-
que :

1.- Me Ferdinand Alcin-
dor, au titre de Juge a la
Cour d'Appel des Gonaives,
en replacement de Dupleix
Jn Baptiste, mis a la retrai
te;

2.- Me Mor:n Vixamar
au titre de Juge au Tribu-
nal Civil de Port de Paix, en
replacement cde Carlo Ely
see, appele a d'autres fonc-
tions;

3.- Me Gasther Dionnai-
re, au titre de Substitut du
Commissaire du Gouverne-
ment pres le Tribunal Civ 1
de Port de Paix, en rempla
cement de Morin Vixamar,
promu;

4.- Monsieur 'Daniel Pier
re-louis, au titre d'Officier
de f'Etat Civil (IL Jacmel, sec
tion Sua, en replacement
de Gabriel Lapierre, mis a
la retraite.

5.- Monsieur Abel Jol'-
coeur, au titr i de Juge au
Tribunal de Poix de Bainet,
en remptacement de Rene
Theodore:

6.- Monsieur Abel Lazar
re, au titre d'Off cier de f'E
tat Civil de la Commune de
Saint Raphael, en replace
ment de Luc Daguindeau,
promu;

7.- Monsieur Joubert Clo
domir, au ttre d'Officier de
1'Etat Civil des Cayes. en
remp cement de Marcel
Douyon-;

8.- Monsieur Raymond J.
B. Lucien, au titre de Gre;
fier au Tribunal de Paix de
la Section Sud de Port-as-
Prince.





SECRETAIRERIE D'ETAT
DU COMMERCE ET DE
L'INDUSTRIE


AVIS

La Secretairerie d'Etat du
Commerce et de l'Industrie
et l'Office National de
l'Artisanat informant les in
tresses que le Goiuvernp-
ment Haitien a etc invite
a participer a la 43eme Foi
re International de l'Arti-
sanat, qui se tiendra a Flo-
rence du 24 Avril au 6 Mai
1979.

Les interesses sont pries
de consulter le Centre d'In
formation Commerciale et
Industrielle, au Departe-
ment du Commerce et de
l'Industrie, qui tient a leur
disposition tos leas rensei-
gnements reiatifs aux con-
ditions de participation a
cette Foire.

Les documents devant par
venir au Comitd d'organisa
tion de la Foire, en Italie,
avant le 28 fevrier, les par
ticipants devront les sou-
mettre 6 la Division des
Foires, Secrdtairerie d'Etat
du Commerce et de l'Indus
trie, le 20 fevrier au plus
tard.

Port-au-Prince, le 6 f6-
vrier 1979.


oI p


Discours orononce par S. E M. Gerard CHRONIQUE DEL'ARTIBONITE
16--NIKAIW DI


UUForci


(Suite de la 16re page)

ra donn6 de decouvrir un
people impregn6 de la mys
tique du progress, antraine
dans la revolution des aspi
rat-ons croissantes et d6cid6
a travailler au developpe-
ment national sous la con-
duite de son Chef, Son Ex
cellence Jean Claude Duva-
lier, President 6 Vie de la
R6publique.
Vous trouverez un Gouvre
nement haitien conscient de
ses responsabliths a 1'egard
de la population toute en.



La prochaine
Exposition de
Franck Louissaint
AU CENTRE D'ART DU 16
FEV. "_ MARS

Frai-n. LouiS.aint a mis
deux ans pour preparer cet
te exposition centre sur
le theme : La Vie Haitien-
ne a travers des scenes de
march, de rues ou des sce-
nes rurales.
C'est une peinture par
trop rdaliste dans laqiuelle
le peintre distille ses con -
victions sociales, sa concep-
tion de la vie, quoi; en un
mot, oft le peintre se met a
vec anxiety en question car
les jeunes d'aujourd'hmi
voient et qui les touchent
le plus,,.

Pour cette exposition au
Centre d'Art du 16 Fevrier
au 6 Mars, 1'artiste present
tera une trentaine de toi -
les don't quatre peintures a
1'huile, six a 1'acrylic, cinq
au couteau, dix a la plume
et cinq au crayonr.
Nous convions d'orcs et d6
ja nos lecteurs 6 cette expo
sition qui marquera egale-
ment l'ouverture officielle
du Centre d'Art en ses nou
veaux locaux au No 56 de la
Ruelle Roy.



OVNIS en
Mediterranee

ESPAGNE AFPi
Un cargo espagnol a ete
encercle par une cinquan-
taine d'objets volants non
identifies (OVNI) pendant
pres de six heures en Medl
terrande, indique-t-on jeudi
a la capitainerie du port de
Carthagene.

Le phenomcne s'est pro-
dult dans la nuit de mercre
di a jeudi au large du port
de Carthagene. mes> a ete encercle par plu
sieurs objets jaunatres qui
suivaient la route du ba-
teau. Au debut le radar du
cargo ne signalait la pre-
sence d'aucun objets, maits
apres plusieurs minutes 1'e-
cran a commence 6 signa-
ler la presence de plusieurs
corps indetermines.
Les tdmoignages de tous
les marines correspondent
mais les mysterieux OVNIS
ont disparu au bout de six
heures.




Discours du
Secretaire d'Etat

(Suite de la lere page)

souhaite que la b'oopdratinn
ne soit pas une voice a sens
unique mais qu'll se cree
des rapports de solidarity
mutuelle.i
Ce dialogue franc et libre
que nos Gouvernements ont
6tabli entire eux me permit
de dire que les rdsultats de
notre cooperation devront
profiter, plrs encore par le
passe, a la grande majority
de la population pauvre et
ceci dans'- le sens 6conomi-
que et social.
Soyez assures que nous
suivrons, avec de la compre
hension et de la meflance,
les efforts du Gouvernement
et du people haitien et que
nous les appuyerons dans le
cadre de la cooperation bi-
laterale et international.
Je me permets de lever
mon verre pour boire la
sante de Son Excellence le
President a Vie, Jean-Clau
de Duvalier et ka celle des
membres de son Gouverne-
ment, au blen-8tre du peu
ple haltien et 6 1'amitie en
tre la Republique d'Haiti et
la Republique fcidrale d'Al-
leeaagne 1 L


liesse et en particullier a 1'L
gard de ces masses rurales
et urbaines qui sont impa-
tientes de jouir pleinement
de leur droit au travail re
munerateur, de leur droit 6
un logement decent, de leur
droit a la sante, de leur droit
a l'dducation, bref de leurs
droits 6conomiques Ot so-
claux.
Vous trouverez un Gouver
nement haitien ouvert au
dialogue et a la concerta-
tHon, desireux de contribuer
a la soultion des problems
structures decoulant des re
lations Nord Sud.

Sous le benefice de ces con-
sideration, il nous- plait de
vous dire que assistance a
lemande est favorablement
accueillie en Haiti. Car, la
contribution allemande dans
les secteurs agricole, indus-
triel, min er et 6nergdtique,
rencontre les options fonda-
mentales du Gouvernement
haitien. Nous souhaitons vi
vement que cette coopera-
tion se poursuive et s'inten
sifie dans le respect mutuel,
dans 'la dignity et dans la
comprehension rdciproque
en vue de renforcer les rela
tions am'cales qui unissent
nos deux pays.
Nous remercions les convi
yes qui ont bien voulu repon
dre a invitation de ce soir
et les invitons a boire a la
sante de I'hote d'honneur,
le 6istingue Secretaire d'E-
tat M. Carl Werner Sanne,
a la prosperity croissante de
la Republique Federale d'Al
lemagne et 6 la cooperation
haitiano-allemande.



La Reunion de

(Suite de la 16re page)

sur de grandes perspectives
d'une am6lioation de la coo
portion haitiano allemar
de.
Dans les milieux general
mcnt bien informs, on fait
etat que plusieurs projects,
presents a la reunion d'hier
pourraient etre finances par
le Minister allemand de la
Cooperation.
Une source digne de foi
souligne pour sa part que
les principaux projects ont
ete presents par le Secre-
taire d'Etat des Mines, Hen-
ri P. Bayard et le Directeur
Fdunite de Programmation
des TPTC, M. Claude Weil.
Le project soumis par le Se
cretaire d'Etat des Mines
porte sur le gisement de li-
go"'e de Maissade et se re-
partit en trois phases com-
prenant etudes geologiques,
etudes de factibilit6 et etu-
des devaluation.
Le representant du Depar
tement ces TPTC. de son
cote. a enumere les besoins
de son Departement interest
s6, dit-il, 6 la realisation
des projects sulvants :

1)i Route Delmas (1) d'u
ne longueur de 13 kms.
2) Route Delmas (1) d'u
ne longueur de 16 kms. Cet
te route, situee au Nord de
Delmas II, partirait, dit-on,
de laozone de 1'Adroport
Frangois Duvalier, 6 Mais
GO6te et dbouchera sur la
route de Freres.
3) Route de Carrefour. U-
ne otude en course envisage
la possibilitC de 1'61argir
4) Route du Canapd Vert.
La chauss6e doit 6tre prdpa
rde a la reception d'un reve
tement d6fin tif. Plusieurs
autres volies de decongestion
nement doivent 6tre r6ali-
saes aussi dans le sens Est-
Ouest de la Ville.
En outre, F'accent a etd
mis sur la ndcessit6 de cons
truire des routes d'acc6s aux
gisements d'asphalte qu.,ont
6t6 d6couverts dans la r6-
gion de la Grand'Anse, et
d'amdnager des anroports 6
Port de Paix, Gonaives, Jdrd
mie, St Michel de 1'Attala-
ye.
Enf'n,.cinq autres projects
ont ete sums attention
de la mission officielle alle
mande. Parm ces derniers,
le plus important demeure,
estime-t-on cell qui vise 6

la realisation du cadastre de
la zone mdtropolitaine de
Port-au-Prince.
Tous ces projects, don't le
caractire vague et I'lmprdcl
sion ont dte critlquees, ont
donnd lieu a dia discussons
tres animees, a-I-on revive.


(Suite de la lire Date) FAITS DIVERS


Janvier au 3 Fevrier ces me
mes enqueteurs etaient re-
passes dans l'Artibonite a. la
Petite Riviere, cette fois-ci
pour la nees> comme a Gros Morne
d'ailleurs oa des enquetes si
milaires ont Ote mendes.
La 2eme tape du boulot
touchera tout ce qui a rap-
port aux Besoins de ces 44
ecantillons retenus. Tout
compete fait, le but primor-
dial de ces enquetes et de la
COLLECT DES D'ONNEES
consiste 6 accorder une aide
financiere et technique aux
proprietaires de ces petites
entreprises dp transforma-
tion en vue de leVr permet
tre a produire beaucoup
plus, beaucoup mieux.
Apres quoi, les enqueteurs
visiteront le Nord du Pays
du 5 au 10 Fevrier en cours.
Trois pays sont a l'honneur:
Cap Haitien, Trou du Nord
et Acul du Nord.
Du 12 au 17 du meme mois
ils seront aux Gonaives, aux
Poteaux et 6 Marchand-Des
salines dans 1'Artibonite.
Quand done 1'AID accordera
cette aide ?
S'il faut en croire l'inves
tigateur Jean Lionel Racine,
c'est aprIl analyse que 1'on
pourra commencer 6 donner
cette aide tant attendue par
les classes moyennes.


Jean Seberg accuse
le FBI de
diffamation

PARIS (AFP)
L'Actrice amdricaine Jean
Seberg a accuse le FBI, dans
une interview au journal
( bunes, de l'avoir diffamee
en 6tant a lorigine des faus
ses informations selon les-
quelles elle aurait eu un en
fant d'un membre du mou-
vement rdvolutionnaire noir
americain -Black Panther->.
Jean Seberg a chaque fois
gagnd des procds devant la
justice franqaise centre les
different journaux en ma-
gazines americains qui a-
vaient public cette inform
tions en 1970.
L'Actrice dit avoir eu con
naissance d'un document e-
manant du FBI qui prouve
qu'un ourdi pour la discrediter en
raison des liens, qu'elle ne
nie pas, avec les < therm. Elle affirme etre tou
jours suivie pal le FBI ou
la CIA.
Concernant 1pnfant qu'el
le perdit en 1970 deux jours
apres un accouchement pro
mature, Jean Seberg, qui
vit en France, a indique que
le pere eait Carlbs Navarra,
un cain>>.


Interview de
M. Chapour
Bakhtiar au
,,Monde,,
PARIS, IAFP)
Un home ignare>. destructeuro, tels sont les
terms employs par le pre
mier Ministre Iranien, Mon
sieur Chapour Bakhtiar,
pour qualifier l'Ayatollah
Khomelny, dans une inter-
view publiee jeudi par le
Quotidien Francais le Mon

d Nous n'allons pas rem
placer une dictature usde
par une dictature pleine de
save. Nous n'avons pas dis
sous la Savak pour en avoir
deux, cell des Mollah et cel
le des communistess, dd-
clare Monsieur Bakhtiar a
propos du leader religieux,
auquel il nie signer un premier Minis -
tre,.
ni l'armce ni 1'intelligent -
si-a. Mais cette dernidre n'o
se pas s'exprimers, estime-
t-fl.
Soulignant qu' ne peut avoir deux gouverne
ments, Monsieur Bakhtiar
affIrme qu'il fera arrdter les
Ministres de Monsieur Meh
dl Bazargan (que ('Ayatol-
lah a ddsign6 pour diriger
un gouvernement provisoi
rea) s'ils cherchent 6 s'Ins-
taller dans' leurs bureau a
vec le soutien des comitds
de greve des Minlstdres.
Ma force, c'est mon pas
sa de patriot et ma convic-
tion de Ddmocrate. Je suls
libre et inddpendant. Bazar
gan ne lest pas. B1 est priy.
sonnler de Khomeany, con
clut Monsieur Bakhtiar.


A St Michel de I'Attalaye,
'un Pseudo pasteur domine
1'actualite. Ce faux borger
preche un evangile saugre-"
nu a tous les, credules qui
1lecoutent innocemment. 11
fait une oeuvre apparrem-
ment noble, mais pour la
emangeainle>... pour son ven
tre.

Le mobile d.- son aposto-
lat, humainem- nt inspire, se
construct sur un texte de la
Bible qui semble ordonnerc
aur pretres de vivre de leur
autel. Donec, le loup ravisseur
s'est ingenie a vivre cornm
parativement de son ideo
logi ereligieuse que sa coils
science menteusc l'indique de
propager sous le covert de
res,>.
Tout le monde s-e sort de
la Bible, rn's chacuns interr
prete a sa facon pour les be-
soins immediate d'une cause
quelconque.

L'Ecriture Sainte revele
que Satan salt se deguiser
en ange de lumiere pour se
duire, s'il etait possible, me
me les elus de Dieu.
Done. ion p, ut. d'aprbs Je
sus Christ, reconnaitre 1'Ar
bre a ses fruits. Sur la base
de ce texte Biblique, l'obser
vateur attentif ne tardera
pais a conclude que cet Apo
tre de la confusion est, en
outre astucieux, materiahls-
te, charnel, coureur de jupes
car d'apres les toutes dernie
res informations, il semble
qu'il y a une jeune fille St-
Micheloise qui s'est laissee
dupee par le fnux prophet
A la verite, ce ne sont pas
tous ceux qui discnt : Set-
gneur Seignc ir qui entre-
ront dans le hoyaume ries
Cietix...
En consequence jeunes fill
les cre,,il-,s fa tes attetitioi
autx loups ravi-seurs qui ne
craignent ni Dieu ni Dia-
ble...

POSTE PIERROT ET SES
PROBLEMS

Poste P'eirot est la 4e
section rural de Marchand-
Dessatnes. L,"s paysans de
cette locality nous rensei-
gnent au sujet des ravages
en temps de pluie bien ion
tendu de la riviere Ca-
beuil qui prend s;i source a
Lascroix. dants li Chaine des
Cahos, dans un sillon obl'que
form par lesa vrsants de
deux hautes montagnes. Le


lit de la rivi6re Cabeuil tra
Verse Fond Metciyin, Morne
Jean... et s'installe d'embee-
dans la zone de Poste Pier
rot dans la basse plaine de
l'Artibonite. -
LVeau de cette riviere arro
se Plus de 2 mille hectares
de terre a Bois Mary, a Pos
te Pierrot, k Cebert etc..
Cabeu 1 voisine.la source de
Bois-Mary.

LE DRAME CABEUIL EN
TEMPS DE PLUIE

Tibo ane petite agglome
ration d,, la zone, represent
la resultante dp ces eaux va
gabondes. Habitue. element, a
chaque saison pluvieuse, cet
te riviere rentre en crue,
change de lit. a volonte, et
se diverse dans la fameuse
riviere Monorouge ditante
de 2 kms.
Des lors, les ddegts mate
Sriels prenn'.nt des propor-
tions franchem( nt inquietan
tes. Les quelquo mille pay-
sans sont aux abois, sans a-
bri. Les pitnlations -ont de
tes. Les plantations sont de
va.,tees, inondees. Les cultu-
res maraicheres et cerealie-
res sont dimeni pairalyseus.
Pour eviter ces causes de de
ficit annuel, r 'angolsso, d,
chimcre,cde muAlure clans la
4emen eetioo riirtile de Des
salines, il imporle dic pren
(Idre al 'avance des mfsures
de prevention contl .re cis
erues period'ques ;,v prochaine saistm dt phloie al
lant du mo',- dei mai au
mois de Septetbre. Dan le
cas contra: r. on enregistre
ra les meme- -. t t-i-h.-a i
des, annees .',i I r
les mcmes can Ps produisent
souvent les memes efiets.
Qui dit mieux "

A ST MICHEL L'ELECTION
BAT SON PLEIN

A 4 jc ir. du .-crut in, ;a
conimmunLute St Michloise
fait parier d'e -> par les mo
yens peu hlionictes utili es
par crtatins caididats a la
deputation '-ontre leurcs emu
les II semi:le qu'nn aurait
meme jusqu'a jeler ,dis
tracts a traveS les rues tie
St Michel. I.e- cnd dats u-
sent d c-l-te method afin
de career un climat dle desor
dre. En depit do ces manoeu
vres ,nti ilcctora:es, les
candidats populaires restent
et demeitrent -tete-calee
tout rouge et no n tete-
chauve., pu'isr'ils sonti ou
tenus par I(uir popul;rite ..
LEONIDAS


SERVICE



OMNI SUPPLIES


Si vous avez besoin d'un

Nettoyage complete de votre four,

Adressez-vous a


OMNI SUPPLIES



74, Rue Pavee Tel. 23039

Prix raisonnables





Concert de Nicole St Victor et

Micheline Dalencour

GRAND RECITAL DE CHANT A

SL'INbTI'tUT FRANCAIS D'HAkTI
Cie ivIuS-.u .aEii i-vlu"It u au piano M L iu -tiiiNE DA,
0 .L.,.uUur le Jeucti 8 Fevrier 1979 a 8 heures P. M.
au programme jean Philippe RAMEAU MOZART -
SCHUBERT BRAHMS STRAUSS BELLINI BIZET
- PUCCINI CILEA BRITTEN.
8 Les cartes sont en vente a : Ecole SAINTE-TRINITE
- LA GONDOLA LA CARAVELLE LA BOITE A
MUSIQUE AUX ONDES SONOREE et a L'Institut
FRANCAIS D'HAITI.-
ENTREE : $ 3.00
RETARDATAIRES..., CHERS RETARDATAIRES
SOYEZ A L'HEURE


PAGE 8
Ar


~n~E~~---~ ap~ Iklblll I -~ 1 111 1~5~ ~1 B~Bk~a~ -I$Ald)! ll~BA1Br;a~&b~S4411 li~L~S~C -i~W48~e91


-~Y~CCT~rL ~ -~ cc~tC/drr~~?Cr/I~I3C~T~dYcT-%- - - - --I~JI~r~t


---------


-^feeaaaMM~bAaauaaaaaceew^vsaaaw


JEUDT 8 FEVRIER 1979


.


0


LB C1O L T




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs