Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10309
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 6, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10309
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




iMPERFECi 1GALNAL
MARDI 6 FEVRIER 1071


F.it- -z


- luL''


Les travaux de.la

conference Episcopal

de Puebla


PUEBLA. (APP)
La troslemine conference 6
piscopale Latino Amdrical
ne. r6unie a Puebla, devait
accelerer mardi le rythme
de ses travaux apres la cri
sc de la journde de lindi.
La veille, les Cardinaux
Sebastine Bagglo et Aloisio
Lorscreider talent parve-
nus a convaincre le Secrd-
taire General de la Confd-
r'nec, le Prelat colomben Al
'lenso Lopez Trujillo, ded reti
rer sa demission. Il l'avait
offerte a la suite de la public
cation par uin quotidien me
xicain d une Jottre dans la-
quelle il denoneait des presss
sions> exercees en vue de
permettre la participation
aux travaux de la conferen
ce du propose general des
Jesuites, le Pere Pedro Arru
pe. Selon le Journal, le Se-
cretaire Gendral accusait en
outre, imp.icitement, le Car
dnal Argent n Eduardo Pi-
ronio de faire preuve de tole
rance a regardd des thdolo-
gien de i'Eglise qui expli-
quent l'Evangic a partir du
Marx ,sine.

Boursiers du
Devartement de
Interieur
Dans le cadre de u'Accord
de Cooperation Technique
Franco Haitien, Docteul
Louis C. Thomas Conseil
eIr au Departement de 'In
terieur et de la Defense Na
tionale eat part pour Pa-
ris Francei. II va se pen-
cher encore une lois sur les
problems communaux au
niveatu de la Direction de
Tutelle des collectivites loca
les Francaises et des Profe
I tUres.
Dr Thomas sera suivi de
detx bourslers qui se special
liseront respectivement en
Genie Municipal et en Orga
nisation des Services Publics
Communaux.
Cis demarches constituent
la premiere tape d'un Pro
let de ce Departement qui a
6te approve par la Commis
sron Mixte Franco Haitien
nie et agree en Avril 1978
par le Gouvernement Fran-
cais. Il s'avi-re vraiment ne
cessaire que le Service des
Affairs Communales et cha
que Administration 'locale
,dent des Agents qualifies,
condition essentielle pour
tine amorce valuable de la
promotion des Communes
du Pays.
II rested a souhaiter que
Ie Pro.ict suive son course
jusqu'au bout.


Chers electelrs,
On me rendra cei te just
cce que, durant toute la cam
pagne electoral, le n'ai ces
se. tant dans mes meetings
popl)uJares que dans mes
dresses par la voix des sta
tions de radkodilfusion, de
fire ressortir la necessity
pour vous de repondre a
I appel du Gouvernement
de la Republique sollicitant
votre participation aux elec
tions legislative. Je vous
adjurais d'y participer par-
ce que j avais la conviction

Une amnistie
qenerale en
Amerique Latine
sera demanded


MEXICO (AFP)
Les participants a la con
ference de 'Ep'scopat Lati-
no Amercain inviteront
tous les Gouvernements d'A
merique Latin, a proclamer
une amnistie general, a de
clare lundi a Puebla l'Arche
veque de Popayan (Colom-
be;, Mgr Samuel Buitrago.
L'Eglise Lat no Americai
ne denoncera toutes les vio
lations des Droits de i'Hom-
me et demandcra notam-
ment qiue soinit respects
4Ie Droit a nature, a dispo-
ser dc resources suffsantes,
a. depasser le seu'l de la pau
vretes, a ajautl Mgr. Buitra
o, lnrs d'une conference de


iTM-t


Cet incident a fait parties
de la confrontation entre ( L
traditionalistes et progies-
sistes qui a pris de l'ampleur
a 1'occasion des travaux du
Conseil Episcopal qui doit FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIEN QUOTID
lire fin Mars 5a Puebla ses
nouvelles autoritds.
novelss autortes. 21 com- DIRECTEUR LUCIEN MONTAS

missions de la conference ADMINISTRATEUR : Mine. Max CHAUVET
ont poursuivi leurs travaux.
La Commission numdIro 2,1
charge d thInme LeChrisLe Ministre De Ronceray
centre de l'histoirea, a suivi L .r
les Consells donnIs par le A
Pape, le 28 Janvier dans sonreoit une Mission de 1 OEA
discourse de Puebla. Celui-ci re
avait alors rejetd l'image Le lundi 5 fdvrier 1979* MM. Raymond PETIT plan
d'un Christ PolitiqaUe. Cet a 12 hres le Secretaire d'E- ficateur et Frantz Edouard
te commission a ainsi affair tat des Affaires Sociales, Secretaire G on6ral de la di
me quem Jesus Chrat nest Son Excellence le Dr. Hu- te Unitt.
epas quimpena J uo hiomm, bert DE RONCERAY a re-
n politique, un nprophete, u une important Mission Aprc5 les mots de blenve
mais est avan tout le fils de' OEA qu'accompa- nue le Ministre de Ronce-
mai et avan tout le il gnaient le Directeur de ray expose aux membres de
de Diem s. I'OEA en Haiti M. Roland la Mission les grades li-
Plus de 350 Cardinaux, E- Roy et M. Ligondd du Mi- gnes de la politique artisa-
veques et Rel.gieux partici- nistere du Plan. nale du Gouvernement et
pent a cette conference don't relevant de son Minisatre.
le theme est le future de lc'vangdlisation Etaient presents aux co- td'un inventaire des res-
en Amfrique Latinel I tes du Secretaire d'Etat, matrielles et hu-
La clturLe des dlibas ra- Mine Lise-Anne Prosper He makes dans ce edomaine e t
tions est pre vue pour ie 13 rard Sous-Secretaire d'Etat ae des activi
finns est prrvue pour la 13 a is Sociales, M. dun zonage des activists
Fevrier. Mais on a fat etat Max Fouchard Secrtaire artisanales I'chxprimelle du
officiellement lundi d'un re General,' M. Emile Legros r tions quant aux
tard dea 36 heures dans les Directeur intfrimaire de preoccupations uat ox
travaux qui poarraient ainsii l'Office National d'Artisa- probiemes de formation
etre pro:onges jusqu'au 14 nat. quelques membres de professionnelle et de finan
Fevrier. l'UnitE de Programmation cement interne t extern.


Le different entire les

Agents de Tours

et les Chauffeurs Guides


Le different, qui divisait
les agents de tours et les
chauffeurs-guides, semble
avoir fait un pas en avant.
- ce qui transpire a travers uine
note de press demise, par la
S e c r e t a i r e r i e
d' E t a t d e s Affaires
Sociales. sur la reunion qui
a mis face a face, autour
du tapis vert, les represen-
tants des parties intdres-
sees et un observateur de l'Of
fice National du Tourisme
et des Relations Publiques
don't la voix parait plus
consultative.

Un accord s'est etabll au
tour de trois points, selon
la note de press de la Se-
cretairerie d'Etat des Affai-
res Sociales. C'est un ac-
cord preliminaire, c-a-d,
provisoire comme le recon-
nait cette note. Mais, une
certain reticence, 6quivo-
que, entoure encore les 3
trois questions, posees d'a-


qu e Chef de I'Etat tien-
drait fermement Sa promes
se d'organiser des elections
tout a fait libres afin de
donner au people cette
chance qu'il a rarement eue
de choisir ses mandataires.
Arrive presqu au term
des competitions Ilectora-
les. ma conviction s'est en-
core raffermie et je vous
exhorte une fois de plus Ia
aller aux urnes deposer vos
bulletins de vote en faveur
des citoyens que vous juge2
dignes de vous representer
a la Chambre Legislative.


press le communique par
le Secretaire d'Etat Hubert
De Ronceray. sur le respect
des itineraires, la majora-
tion des tarifs par les a-
gents de tours. Ce sont ces
ueua points qui tissent le
noeud gordien de 1'affaire.
On Ionue toutes ies espcran
ces d'arriver a le deniiouer
a la prochaine reunion qui
se tiendra vendredi pro-
chain 9 fdvrier, entire les
memes intaresses. appert
le communique public inte-
gralement ci-Contre

xxx x

Le lundi 5 fevrier 1979
a 5h30 de l'apres midi les
representants des chauf-
feurs independents, des a-
gences de voyage et de 10Of
fice National du Tourisme
et des Relations Publiques
se sont a nouveau reunis
au Minister des Affaires
Sociales pour rechercher u-
ne solution au different
qui les oppose depuis plu-
sieurs annees.

J.e Ministre des Affaires
Sociales, Son Excellence le
Dr. Hubert de Ronceray
ouvrit les debats en ces ter
mes:
(voir suite ipage 3)


Interroge sur sa oun-ep-
tion de la forrmat.ton profes
s onnelle le Ministre de
Roiceray fit valoir son sou
ci de vo'., le Ministlre de
)IEducation Nationale. celui
des Affalres Sociales ct l'Of
fice Natnial du Toorisine
et des Relations Pibliques
elaborci r Ii.e,"' des
programmes de formation
oft les donnees culturelles
et techniques sont percues
et integrees dans une dyna
ni ,ue global du developpe
ment de I'Artisanat.

Le Ministre de Ronceray
fut ensuite invite a preciser
la pol.tique informatique du
Gouvernemenit que les memr
bres de 1 OEA assimilent a
un prodigieux, bon en avant
de 20 ans pour Haiti et que
1'OEA est dispose a appu-
yer conjoi;nt menit avec le
PNUD. IUNESCO, 1'IBI.

Le Sous-Secretaire d'Etat
Mme Lise-Anne P. Herard
attira attention du group
sur l'importance du role de
la Femme dans le develop
pement artisanal a travers
les centres ruraux de I'UNI
FED. M. Foucihard souligna
a son tour importance de
la commercialization et de
la gestion.

Un resume des debats pre
sent par M. Ligonda per-
mit de clore cette important
te reunion sur uLine note op
timiste avec les plus heureu
ses perspectives de cooper
tion entire Haiti et 1'OEA
dans le Secteur des Affaires
Sociales.


Avis d'Aooel d'Offres pour le Ciment


Le Gouvernement de la Rd
publique d'Haiti a obtenu,
de ASSOCIATION INTER-
NATIONALE POUR LE DE
VELOPPEMENT, un credit
de DIX MILLIONS DE DOL
LARS AMERICAINS ( U. S.


Aussi, je tiens i. formu- $ 10.000.000.00) pour le fi-
ler a votre intention certal nancement d'un SECOND
nes recommendations que PROJET D'EDUCATION don't
j'estime essentielles S la le cofat approximati-f glo-
sauvegarde de vos interets bal est estim6 a Douze Mil-
en ce qui concern le choix lions Six Cent Mille Dol -
que vous opererez parmi les lars Am6ricai-ns (U. S. $
candidates qui sollicitent vos 12.600.000.00).
suffrages.
Faisons done un peu d'has En vue de la mise en oeu
toire politico-sociale. vre de ce Projet, qui com-
Comme vous le savez ddeja, prpnd la construction de 31
je suis un Duvalieriste et Ecoles Primaires Rurales,
un Jean-Claudiste incondi- 10 Ecoles Urbaines, 1 Ecole
tionnels. J'ai eu la chance Normale, 2 Ecoles Profes -
d'etre aux cotes de feu le sionnelles, 1 1'Ecole Moyen-
Dr Franqois DUVALIER de ne d'Agriculture, 1 Centre
puis 1957 et je suis en me de Perfectionnement Rapi
sure de porter t6moignage de, 5 Studios dans 1'aire
sur l'amour profound qu'il des Batiments de la Radio
avait pour le pays et pour Nationale pour la pr6para -
le people haitien. En faith, tion d'6missions radiopho-
ii suffit d'etre simpleqment niques I caractdre dducatif,
de bonne foi pour reconnai Sept Mille Deux Cent Vingt
tre que le Dr Frangoia DU- Cinq tonnes (7225) ou Cent
VALIER avait tout fait, a- Soixante dix Mille (170.000)
sacs de ciment Portland Ar


11 est entendu que le.
fonds de te credit contri
bueront a couvrir les cofits
des contracts pour lesquels
les APPEALS D'OFFRES sont
lances.

Les intdresses sont invi -
tes a retire les dossiers d'AP
PEL D'OFFRES pour le C1
MENT PORTLAND ARTIFI
CIEL tous les jours ouvra -
bles du 5 FPvrier 1979 au 16
Avril 1979 de 9 heures a. m.
Ia 4 heures p. m. a 1'adres-
se suivante :


PROJECT D'EDUCATION No
2
- BANQUET MONDIALE
c/o Departement de 1'Edu-
cation Nationale
Port-au-Prince, HAITI
P. 0. BOX 2162

Adresse Tdlegraphique :
PEGHBM
GOUVERNEMENT HAITIEN

Port-au-Prince, le ler F6-
vrier 1979
.,ng. Nicolas SAINT -
.LAURENT .T


TEHERAN (AFP) _
Face a la e M. ChaDour Bakhtiar, l'Aya
tollah Khomeinq et ses par
tisans ont, une nouvelle fois,
decide de monftrer galitd, en faitant defiler,
jeudi prochain, par millions,
les iraniens qui les soutien-
nent, dans l'ensemble du
pays.

Le Premier M.nistre s ap-
piete a traverser encore une
tempete politique mais son
plan est conforme a ce qu'il
availt annonc : maintenir
la consttut'on actuelle jus-
qua sa revision par un vote
populaire organis'e en ac-
cord avPc toutes les parties
mais selos les lois constitu-
tfonnelles en vigueur.
Telle est la -'e6alit&e de
M. Chapour Bakhtiar qui
s'appuie, du mo ns proviso
rempnt, sur l':,rm6e. Le ve-
r table objectif du Premier
Ministre est, en fait. de re-
s;ster centre main-mise des relig'eux sur
]a vie (ii pays> selon ses pro
press termes I
M. Bakhtiar redoute qu'u
np ,die)atlire ne suive une
autre d ctatur ., que les
Sforc's dobscurantismes ne
so rcinstallont riqns le nqys
et ou'Onles snipnt alutre-p
ment uiIs difficiles a chas-
11 s, flatte d'avoir contribud


au depart.
La 16galt6e de M. Chapour
Bakhtiar qui s'appuie sur
'armde d'oi il tire l'essen-
tiel de uon pouvoir, est con
frontee a cell proclamse
par l'Ayatollah Khomeiny
et son aPremer Ministre
d'un Gouvernement proviso
rel, M. Mehhedi Bazargan.
Lea Gouveraiement nest
pas complete mais certain
observateurs pensent que sa
compos tion ddfin.tive pour-
rait 9tre annoncee a loissue
des manifestations de jeudi
qui seront interprct~es corn
me le ardifrendum naturela
qu'dvoquent souvent les reli
gieu:- centre le regime ac-
tuel.

Il s agt la d'un nouveau
degr6 dans l'affrontement
entire l'Ayatollah Khomeiny
et M. Bakhtiar, ,. moons que
des negociat'ons ne s'ou-
vrent -- officiellement -
pour parvenir a la pacif que du probldme) a la
quclle a faith al us'on tun
dps iS rncl'es Conseillers
du Chef Religieux Chiite, le
Dr lbrahim Yazdi, mardi
au course d'une conference
de press.
Ce dernier a fait dtat d'in
nombrables messages et in-
tentions de soutien au < vernement provsoire.> mais
a suitout evoque les diver-
ses interpretations du mot


Premiere assembled

consultative


de Port-au-Prince


La press locale avail an
noned dans son edition du
5 Juillet 1978 la creation a
Houston de la Haitian Inter
national Development In-
vestment TRUST IHIDIT).
L'objectif de cette insti.tu
tion financ',re est de reu-
nir des personnalites de
toutes national'tes. desireu-
ses par leur apport de creer
un fonds common destine a
promouvoir certain i nvestis
segments en Republique
d'Haiti..
Une pareille initiative a
eld praise aussi dans le but
d'apporter une contribution
positive aux efforts deia en
trepris par son Excellence
Monsieur Jean Claude Du-


valler President a Vie de la
R6publique d'Haiti et son
Gouvernement pour donner
une nouvelle impulsion au
developpement economique
de la Republ!que d'Haiti.
Bien que la HIDIT soit
une Institution Internatio
nale Pr'.vde regie par les
nale Privde regie par les
lois de l'Etat du TEXAS
U.S.A., les animateurs de
ce project ont tenu, pour ma
n',fester leur remerciement
a tous ceux qui les ont ai
des a laborer ce project et
prouver leur attachment a
notre Pays, n organiser la
Premiere Assemblee Consul
(Voir suite page 2)


Avis d'Apnel d'Offres

pour 'Acier Rond pour b6ton arm6


Le ajouverneineii de la
Republique d'Haiti a obtenu
de ASSOCIATION IN -
TERNATIONALE POUR LE
DEVELOPPEMENT un cre-
dit de Dix Millions de Dol -
lars amdricains (U. S. S. $
10.000.000) pour le finance-
ment d'un Second Projet d'E
education don't le coft ap -
proximatif global est ests -
me a Douze Millions Six
Cent Mille Dollars Ameri -
cais (U. S. $ 12.600.000.00).
En vue de la mise en oeu
vre de ce Projet, qui com-
prend la construction de
TRENTE et UNE (31i Eco-
les Primaires Rurales, DIX
(10) Ecoles Primaires Ur-
baines, UNE (1) Ecole Nor-
male Primaire, DEUX (2) E
coles Professionnelles, UNE
(1) Ecole Moyenne d'Agricul
ture, UN (1) Centre de Per
fectionnement Rapide, CINQ
(5) Studios dans laire des
Batiments de la Radio Na
tionale pour la prepara -
tion d'dmisslons .radiophoni-
ques a caractdre 6ducatif,
Cin Mille (5n000n iTonnes


TON ARME reparties en a
ciers durs No. 2, No. 3 et
No. 4, seront necessaires.
II est entendu que les
fonds de ce credit contribute
ront a couvrir les cofits des
contracts pour lesquels des
Appels d'Offres sont lan -
ces.
Les Int6resseg sont 'nvi -
tes a retire le dossier d'AP
PEL D'OFFRES pour l'A -
CIER ROND POUR BE -
TON ARME tous les jours
ouvrables du 5 Fevrier 1979
au 9 Avril 1979 de -9 heures
a. m. a 4 heures p: m. a 1'a
dressed suivante :
PROJECTS D'EDUCATION
GOUVERNEMENT HAI -
TIEN BANQUE MONDIA-
LE
c/o Ddpartement de l'Edu-
cation Nationale
P. 0. Box 2162
Port-au-Prince, Haiti
Adresse Tdlegraphique :
PEGHOM
Port-au-Prince, le ler F6 -
vrier 1979
Ing. Nicolas Saint -
TATTURENT


cDjihad (guerre sai
qCette guerre, a-t
peut r tre politique,
que, souterraine, avi
tre une guerre over
des. armes>e. ,
Ces cmodulations>a
accompagndes de
tions sratfirmant qi
personnel qui procl
pubLqtuement qu'elle
le regime actue sera
deare come nlegale
yeux de l'opposition
se. C'est encore dor
ind'cat.ons que la
tion est possible,
les observateurs. .
Dans cette negoci
elle a leu, l'armee
reste la pruncipale i
tion. M. Yazdi a dit
de sa conference d
que de nombreux

(Voir suite pag


e


PAWALPINDI (AFP)

Le rejet mardi par la Cour
Supreme du Pakistan de
l'appel de fancier Premier
Ministre Zulfikar All Bhutto
centre sa condemnation a
mort par la haute Cour .de
Lahore, plonge sa famille
dans une grave crise de
conscience, notent les obser
vaiEurs a Islamabad.
L'ex-chef du government
a demanded fermement b ses
proches de ne deposer au-
cune demand de grice en
sa faveur parce qu li souhai
te tie>.
La Begum Bhutto, bier
avant le verdict de la Cour
Supreme, a indiqu6 qu'elle
se plierait a la volontd de
son maria et estimait que le
reste de la famille en ferait
autant.
Compte tenu de l'enorrue
pression psychologique qui
s'exerce sur la famille et no
tamment les quatres enfants
de M. Bhutto, depuis le de


Stress, idees de suicide

et interventions

chirurgicales
par Alix BOUCARD


A la faveur de recherches
scientifiquement menees, on
s'est rendu compete que
1'Homme est potentielle-
ment une puissance don't les
possibilities se rcalisent en
moyenne a 20 40 %. En
d'autres terms, I'Homme
est loin de mettre a contri-
bution les innombrables res
sources qu'il structure des le
stade sensori-moteur, c'est-

Conference
Episcopat :
L'affrontement va
se prolonger

PUEBLA (AFP)
L'affrontement entire les
traditionalists et les pro-
gressistes se projongera au
sein de 1'Episcopat latino-
americam jusqu'a la fin
mars, date a laquelle le Con
sell de l'Episcopat latino-
am6ricain (CELAM) doit re
nouveler ses dirigeants, esti
me-t-on a Puebia.
Cette reunion du CELAM,
qui sera la 176me. de cet or
gailsme, aura lieu aussi a
Puebla.
Le sidge permanent du
Conseil est a Bogota, ofu se


but du process intent a lex-
premier Ministre, de nom-
breux obseirvacUIr line reject
tent pas I ii/pothese que
1 un de ses prucnes prefere
lui deaobeir pour le sauver.
La rue est restee parfai-
tement came mardi matin
apres l'annonce du verdict.
Le parti du people pakista
nails P.P.P.) de M. Bhutto
; ete en effect entierement
ecapite au course des der-
niers mois par les arresta-
tipns et les assignations a
residence.
Les autorites ont G'autre
part pris des measures ex-
ceptionnelies. Tous les tLa-
blissemefits scolaires et uni
versitaires ont ete fermes
lundi jusqu'a nouvel ordre.
La garde des installations
telles que trans-
formateurs 6lectriques, ga-
res, etc? a ete renforcede.
La Cour Supreme a rendu'
son verdict.a Rawalpindi au
milieu d'un impressionnant

(voir suite page 3)


a-dire, des la deuxieme an-
nee de 1l'enfance. Malheu-
reusement cette puissance r
fair sienne une complexity
qui refuse de liver, du
moins a date, tous ses mys
teres aux interrogations des
chercheurs des Sciences E-
xactes et Humaines. Cet
Homime puissant et myste-
rieux reagit differemment
en function de. ces 4 stimu
lus fondamentaux suivants :
Les evenements reguliers
positifs : tels le sommeul, la
naissance

Les evenements reguliers
negatifs : tels la mort, la
vieillesse
Les ev6nements irrdguliers
positifs : tels un gain en lo
terie, une rencontre inatten
due
Les devnements irr6guliers
negatifs : tels les operations
ou interventions chirurgi-
cales.
De quelles interventions
chirurgicales est-il question?
Quel est le stress qui an
ticipe et accompagne ces in
terventions chirurgicales ?
Ce stress, peut-il aboutir a
l'idee de suicide ? Qu'est-ce
qu'on peut faire de valuable,


press. (Voir suite page 3) thficiel seront n6cessaires. Directeur 53 D'ACIER ROND pour BE Directeur 53 (Voir suite page 3) (Voir suite page 6)




Le navire Hollandais "METEOOR" est de retour avec ses containers!



Service direct Aller -Retour chaque deux semaines entire Port-au-Prince et



IBALTIIMORE -PHIL ADELPHIE-NEW YORK

KNSM (LIGNE HOLLANDAISE) -MADSEN EXPORT IMPORT SA., AGENTS- PHONES : 2-0028 El 2-0317


1 31013. .. ,- ,.
83EaME ANNBE LS. D E









IEN D'HAITi MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


T616phone : 2-2114 Boite Pos1le : 1316
Rue du Centre No. 212


Le point de la situation' en Iran


PAKISTAN :

Apres la confirmation

de la condemnation
A MORT DE ZULFIKAR ALI BHUTTO


Adresse de M. Andre

Pageotte aux electeurs

de la 2eme Circonscription
de Port-au-Prince


Project d' education No. 2


Gouvernement Haitien Banque Mondiale


QUARTER GENERAL DN,
LA CIE. DES POMPIERS
i27me. COMPANIES
Port-au-Prince,
Republlque d'Haitl
Le 5 F4vrler 1979.
AVIS
1. II a dtd constato que
'les proprletaires de station
d'essence ont contract la
mauvaise habitude d'autorl-
ser des propri6talres ou con
aucteurs de v6hicules a. uti
iser l'aire de leurs entre-
prises comme lieux -de "sta-
tionnement la nuit. Malgrd
les multiples mises en garden
des inspecteurs des Pom-
piers, ils se complaint
dans cette situation qui de
nte). fie toute les normes de s6-
-il d curite.
dconomi
ant d'. En consequence, il est for
r va ntmellement iplterdit a tout
r ave proprietaire ou grant res-
pbrablea e6bit bt d'essence
etaient d'utiliser leur station com-
declara- me lieu de premise de vhlicu
ue toute les. De plus les measures sui
lamerait vantes seront appliques con
reniait tre les contrevenants :
ait consi lo) Tout vdhicule trou-
et aIux v6 la nuit en stationnement
Sreilgieu dans un dbit d'essence se-
sner des ra remorque et saisi par le
ndg-cia- Service de Circulation. -
estiment 2o) Le propri8taire de
la station, ses grants et-le
nation, si proprietaire du vehicle se-
est 'et ront arr6t6s sans, pr6avis et
interroga defer6s a la justice.
au course D'ordre du Colonel Valm6.
le pfesse Leon ACHILLE
S signes Lt-Colonel.. F.A.d'H.
Chef du Service d'Incendie
e 8)







PAGEE 2


----- -- PAG 2 -


^Michele Scotch Club



Jeudi 8


Reteur de



BOSSA COMBO


Vendredi 9



Super ambiance Pre Carnaval

AYEC



SCORPIO

SET


CARRIBEAN SEXTET


OPERATION 78


MEILLEUR GROUP MARTINIQUAIS EN SOIREE D'ADiEU A U




ENTREE $ 4,00


premi're, aSSemble cosutative, de Poert-uri


tati'e a Pot-au-Prince.
C'est ainsa, que !Ps 20 Mem
bres dut Conlseil Consulta -
tif. compose de 1 Haitiens
et de 10 Etrangers de 'toutI
iationalite se sont rll'
le 27 Janvier courant a 1 Ho
tel Christopher.
Ce Conseil Consultlatif
corporte les Membres sui-
vanits :
1 Mons'ur .Je1n Ackmed.
Haitien Comme"rcant
S Madam' Ginette Am-
bIDl,se. Haitienne Corn -
miercani.e L
3 Madame Nicole B6lv'ai
: _HiLuI iru il edecin
I -.Ilar. 1,-,., \\" R,-. !Iii rle
Bohhomnme. Haitienne Se-
crtaiare
5 Monsieur Yvens Bour -
dau. Ilaitien Ingenieur Ci
vil
6 Monsieur Pi.'rre Bru -
t ;. Iaitlen Banquier. Fi-

7 Monsieur G'li's CPlamna-
geraql. Fran'ais Trans
iorts Int'ernalulnaux,

Monsieuir Yvon Dores -
tAnt, lai lien Ligc'nieur
.d:vil
'.9 Monsieur Jean Froeschs.
SrUisse Edilieur Industriel
10Iv Monsieur Donil Gelty.
Asii'r cain Invest .ssellur
11 Mn.IIi'ur lean Gross.
ra-s(",'I': lilgeilleur 'r:1a -
v'aux Puhir
12 1,,niis.;'ur Emlre Guillau
nll0. Ha tien. Comptable
.3 Moiis'lemr Mory Sin -
1,'i.r Kaba, Alricain Ing6-

11 Monsifur liidel Lamne
Ialatien Medecin
15 Monsieur Jerome Ma -
zard. Ha'itien Avocal
16 Monsieur Charles Meansl
Amer'.-,ain Business AC
min'strationl
17 Mo ns5 ur Jhon Patt M(
Carty, Americain Real E:
tate


. 18 Monsieur Kotob Moula
'ye, Arabe Ingenieur des
Mines
19 Monsieur Edner Poux,
Hait.'n Medecin
20 Monsieur Philip Roland
Russ. Americain Attorney
et Conseiller at law
Au course de cette reunion,
ce Conseil Consultatif a pro
cede a 1 election des Mem -
bres du Conseil d'Adminis-
trat on au nombre de c.niq
o0iJ sont :
Mons.eur Pierre Bruthus,
President du0Conseil d'Ad -
min',tration
ii- rn: Ch i. :. Means,

Monsi cr Jhon Patt. Mc Car
ty. Secretalre General
Monsieur Gilles Clamage-
r..n. Membre
Monsieur Jean Ackmed,
Membre
En ce qui concern le pro
gramme d'action de la
HIDIT. i estl a noler que la
premiere ini.lative de celle-
ci sera de crber, danrs le
plus brief delai, une banquet
haitienne privee de develop
pement sous la denom' ia -
t o] de HIDEB IIAITIEN
INTERNATIONAL DEVELOP
MENT BANK, Banque en
SFo,'int.ons don't Ie siege so
clal sera fix& a Port-au-Prin
ce.
A l'issue de cette Assem -
blee. la HIDIT ava 't convie
ses amis a un cocktail tou-
jours a I'Hotel Christopher.
An course de cette sympathy
que reunion le President
P:erre Bruthus a pra', la pa
ole pour exposer les gran-
res lignes d'action de la
1 HIDIT et de la HIDEB.
Monsieu Jhon Patt Mc
s Carty, Secretaire General
i du Conseil d'Admin'istra -
t:un, a mis l'accent sur le
c role que ses amis Ameri -
s cans entendent donner &
cette organisation en Haiti.


De son cotl Monsieur Gil- tas
les Clamageran a, en ter Monsieur Massen Fadoul
ines precis e t chaleureux, Monsieur Lionel Brutus et
relev6 lI etret suscite patr Madame
la creation de la HIDIT e Madaine Irma Jacques
de rla HIDEB danis le monde Mons:.ur Victor Saliba Jr.
des amis Francas dirifeant Mademoiselle Nicole St-Ma-
les grandes centrales finan cary
cieres, industrielles et corn- Monsieur Stephen Jean
merciales de standing Euro Monsieur Dejcan Belizaire
peen. de la Sohicco
Parm;, les personalities Monsieur Ducis Lecoin
qui paruci'patent au cock Monsieur Claude Ambroise
tail nous avons relieve la
presence de
So Ex.c.ellence le Secretaire M. Vai.Le CSllr


d'Etat de ia Justice Me.
Ewald Alexios
Son Excellence le Sous-e -
cr6taire d'Etat de i Inlc er1l'3
T~tt T~trt~h lqnd F-Aota1l


Monsieur J. E. Policard, Di
recteur General de 1'Admi -
nistration Portuaire Natio-
nale

Monsieur et Madame C. Go
guet du Projet Labadie du
Cap-Ha'ltien
Monsieur le Docteur Fritz
Audoin
Monsieur le Commandant et
Madame P. Colas du Port Au
tonome de ROUEN
Mons'eur Remy. Directeur
du Pare Industriel
Ilons.-or Roland Lecoin
Mlons'eur Gustave Menaiter.
dc I'ODN.
Munsleur le Consul de Pa-
nama et Midame Guy An-
dre
Monsieur et Madame B. Mar
tinod
Monsieur ELienne Chatelain
Mons' ur Herve Carrie
Monsieur All in A. Nolte.
Directeur de la Banque Po
pulaire Haitienne
Monsieur St. Louis, Propri:,-
taire de 1'Hotel St Louis
Monsieur Claude Jean, Ma
jor FAD'H.
Monsieur Gelin Destin
Monsieur Jacques Nau et Ma
dame
Mademoiselle Yolande Mon.T


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRECIEUX PROGRAMS IN...
UNE NOUVELLE CARRIERE
DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION AIR CONDITIONING
ET EN REFRIGERATION REFRIGERATION


POUR RENFORCER CE PROGRAMME LA|first school
ME T A LA DISPOSITION DE SES ELEVES

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES

* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
4, PORT AU-PRINCE ET A L ETRANGER I


D6butez le
19 mars 1979

FAITES VOTRE ler PAS
VERS LE SUCCESS
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

S2-3508
2-4755


Reconnue d'Utilite Publique

J SIEGE SOCIAL S51 MAIN St
SAST ORANGE NEW JERSEY
APPROVEE PARL ASSOCIAri ONDES UNWVERSTES
) El ECOLESAUX USAA


S NIVEAU REQUIS: second)

( Places limitees a 35)













-'.- *J l-j


ricamin
c6 lui
minist
deven
exami
bleme
dans
che-O




pHo

BERL
..tHc
clio-te
la 1,
cls n
jetee
danta
tion I
c-ile
d( no
'ss dr
estOm
Haus.
Berlin

Moi
cet a
annue
all co
de 1'
quelqL
lespec
,erl,n
ia vi
ont s)
tie su

s0ons
cheese
I"'l ef
tif po
Mon
ne au0
sur la
tce p:
Ocider
que d
seront
Ouest,
archive
du ce
liftique
De
Heinz
la con
lin-Ou
mses
surgeon
sur6 q
cuelHi
que c
jetle
II s
avis
leman
mes d
l'etran
locaus
1'on
crlt't-u
mrands
preher
tlon n
tif a I
11 d6 c


PETITES
A VENDRE


*41














ne ~cs~ar~une


rencontre ministriele tripartite
iGTON, (AFP) L'interpretation du pro -
'- L re d'Etat ame jet de 'tralte de paix p et les
Cyrus Vance a annoll questions concernant la fa


ner ensemble des pro doivent S etre r rsolus en me-
,s encore en suspens me temps., a declare Alon
les negociatlons du Pro sieur Vance devant les memr
)rien.bres de la commission des
rient. relalans inlernationales de
lt chambre des repriesen -
nion berlinoise tats.
Monsieur Vance a confirm
1 mission me qu'aucun progress con -
docauste, cret n'avait etc realise au
coirs de la mission au Pro
.IN. iAFP) che-Orient dc lAmbassa-
ilocauste,, emission ra deur special des Elats-Unis,
,levisee americaine sur Mons'eur Alfred Atherton,
uidation des juiifs par mais que calle-ci avalt per
azis, dernierement pro ims de po.ser les bases d'une
en Allemagne Occi rencontre mins-st6rielle, en
le, a ete 1la produce clarif.ant les positions des
la plus emouvante et parties.
lnui a ell ta plus gran L'Adminlstration s'e,,t no
ortee politique depu's tamment ccnvaincue que
6buts de la t61_visioni, les divergences d'interpreta
e Monsieur Wolfgang tion sur deux des articles du
intendant de SLibrea,. suffisamment sericux pour
Just.Ifier I'61argissement des
nsieur HSaus exprime inegociations aux autres as
.vis dans son rapport pects 'du different Israelo -
el d'active, present egyptien, notaniment le pro
niseil de surveillance bleme palestinien.
!nstitut. II precise que
ue 15 millions de t6- Mise au 0oint du
;tateurs, don't 600.000 a Gouveriement
i parties oriental de G Verement
lie non comprise Egyptien au sujet
uivi cette serie repair du ir quatre soirees. M&dite.ranee,,
aioute que les dacus- Ws ieBranee
sur le Nazisme declen LE CAIRE (AFP)
dans le public ont eu Le government 6gyp-
fet politique et cduca tien n'a pas resili& le con-
sitif' (du point de vue trat conclu avec le lsieur Haus mention Mediterran6e>> pour la loca-
une nouvelle diffusfion tion du palais <, au.
premiere chaine (cap centre du Caire, contraire-
ar toute l'Allemagne ment a ce q u i a-
ntale) est envisagee et vait e t 6 a n n o n c
les copies de la ssrie par la press, a declard lun
t mises, Berrl'n 1 soir le Ministre 4gyptien
si la disposition des du Tourisme, M. Mahmoud
'es photographiques et Abdel Hafez.
ntre de formation po Le Ministre, qui a precise
l de la ville. que le e son cote, Monsieur ne figurait pas sur la listed
Galisnki, president de noire du bureau arabe de
nmunautc juive de Ber boycottage centre Israel, a
lest, connu pour ses affirm qu'll avait en fait
en garden centre les re ~e decid6 de ne pas renou
ces du Nazisme, a as, veler le contract qui expire
iue litranger avait ac le 30 novemnbre prochain.
positivement -le fat Ce contract de cinq ans, a-
en tteAloeuvgne sot pro t-il ajout, avait tS renou
i'est levay contre les vel6 pour, cinq autres an-
selon lesquels les Al nles A de meilleures condi-
ids s'dtaient eux-ml- tions. Le Ministlre ayant es
esservis aux yeux de time qu'une praticipation
nger en diflusant lHo aux revenues etait plus avan
tep. MNme en Israeljoh tageuse qu la location, 11 a
est particulilremeht. ItW dccid6 de ne plus renou
ie envers les Alle veler le contract.
S pour des motifs comn M. Abdel Hafez a "ndldu l
islbies, ceLte project enfin que la gestlon de I'ho
'a pas eu d'effet ndga tel sera mise en adjudica-
'egard de ceux-ci, a-t- tion et que les revenues se-
lar.- roni1 p-artag6s.


cq


'Une Enselgne Lumln
portant le nom d'un I
Bar et autres meubie.
chambres.
Telephone au No. 7-2
ie martin a partir de 7
le soir partlr de Ihi

xxxx

Demande d'Emq
Jeune fille. etudlante
cr6tariat, en 2e ann6e
Faculty de Droit, ch
du travail. Prirte de 1
tacter au 4.0894 entire
r-'s ec midi.
Sx x x L
A LODER

Un appartement pal
meant meubld a louer
celibataire a 1'Avenue
tophe.
Pour rense'.gnements
pelez le 2-3202, le mat
7 b 8 heures, et ie soi
6 b 7 heures.

x x x x

Compagnie specialis
travaux, mecantques,
employer :
Une june Ingenieu
tro-Mecanicien ayant
moins deux ans 12) d'
ro,-nce.

Un .shop Fupel
ayant cinq ans ,5) d
rience.

nvoyer Curiculum
P. 0. Box 1119,

Port-au-Prince, Haiti,


A NNONCES

Wanted v
euse BY A NEW COMPANY
Snacr LOCATING IN HAITI
s de BILINGUAL
S046 ECRETAR.Y
04s nApplicant must be fluent
hres In French & English. have
xes excellent shorthand and ty
62 ping skills.
Experience In Telex opera-
l.,o tons would be art asset Le,
Must be neat, and we'.ll ;,,P Tont
En S pearMg., les .r
1 & la MAINTENANCE foye
a co Will only con id,' those, .2
8 heu with a strong elect, .izal bacK "
.ground. Hl'e.t itnsldera-
tion will be gi.en to a hands Vc
en type of indivdual capa- en t
ble of directing all mainte pas
rtiell) nance crafts in the opera- men
pour tion and repair of coinpres
Chris sers, generators and other
support equipment used in
ap- an electrical manufacturing O0
in de operations. con
r dep nani
de A Resume detailing you doh
122 work and salary history to lez
,ether with a recent photo
graph should be fowarded 22
tr. : P. 0. Box 17-A
see en ?ort-au-Prince, Haiti-. 72
desire Le
xr x X x diffi
lr E!ec tes
au A VENDRE pati
expe den
Machine commercial l' me:
tat neuf pour fabrication
rviseur creme a.la glace (Soft Ic6 24
lexpe- Cream) Marque TAILOR
Stain l e s s S t e e l
Vitae Triple Mozzle,Tri L(
pie Twist. Capacity 2 Quart peu
_2 Fully automatic Air trui
122 Filter Appeler au 2-4973 cret
entire 8 heures A. M. et 5 aux
122heures P.M. 81


'41'



MOSQUITO CulL

Pour ce,*ux quli r'vzct pas



En can- phiug en vacancen.

les spir2!es Lborard tairat
In m- oustique s a~ns v vc

Deminicve BaWN~
et Co Distributc.,r Wl.

En vente p,"Caut


MARS AU 20 AVRIL
( BELTERI
S amblt).ns sociales ne
pas compaubles avec
i6cessits iamilirles. Au
r, cheque membre de la
lie tire de son cote

1 AVRIL AU 21 MAT
ITAUREAU1
us avez tant de choses
ete que vous n'arriverez
h' communiquer efficace
t vos ildes a autrul.

22 MAI AD 21 JUIN
(GEMEAUX)
n yous reprochera la fa
don't vous gerez vos fi
ces. Si vous recevez un
apprdciez-le. Surveil -
vos depenses.

JUIN AU 23 JUILLET
CANCERR)
as proches auront de la
Aculli a sulvre vos ;au-
d'hlmneui. Vos. prcoccu-
ons egoi6tes vous ren-
T, insensible aux senti -
its de votre prochain.

JUILLET AU 23 AOUT
(LION'

e matin, vous serez un
brusque a 3' guard d'au
. Plus tard agir en se -
ne vous mienera pas
solutions souha',tees.


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de l'Aeroport

Tel. 6-0732

LA MASON DES BITES


Pour routes vos commander


de boites de:

Chaussures
Patisserie

Detergent

Pate dentifrice

ChemisSs et lingerie

Composants electroniques

Produits pharmaceutiques

Produits alimentaires secs et Congeles
Creme a ia Glace

Savons
Fruits de mer

Traiteurs e* restaurateurs

Enforcement de cols et t d de chemises

Agraffes et tromrenes
Divers ... 4

Nous fabriquons egalement des ,dossiers de classement

En format lettres et 16eal.
E- *****. --p,. -*** o ..em rs.a .a..WorM ...-,w *,.M a. ***ea. -- s,


~~------ __ .-rrx-- a-*--rr-..-~-71- ~-- ~Cr~ra;~P-~-~-


NCIM" W n -


__


MARDI G FE'P.IER 1679


oYRET.. HOROSCOPE
Pa r Frances Drake |


AMERCREDI 7 FEVRIER 79


24 AOUT A", 23 SEPT
(VIERGE)
L'activitd mondaine vous
tente, en d6pit des nom -
breuses teaches 5i terminer.
Vos efforts. pour vous mon
trer sur les deux plans ne
donneront que des rdsultats
m-tigds.

23 SEPT. AU 24 OCT
( BALANCE )
L: matinee vous trouvema
Slaborant des projects mon
dains, qui devront btre an-
nulos 1'apres-midi, a cause
de vos affaires et des pro -
blem'As domestiques.

24 OCT. AU 22 NOV
(f SCORPION)
Dans la matinee, une a(
tion social mIlee aux af'
faires ne conviendra pas. L':;,
pres-midi, les discussions rd
veleront des points de vue
opposes.
23 NOV. AU 21 DEC. 1
(Ss-iGITAIRE)

Ii sera difficile de trouver
un appui financier pour
une de vos idees. Un en
tretien avec un conseiller
n'apportera qu'une satisfac
tion limitee.

22 DEC. AU 20 JANVIER
i(CAPRICORNE;
Vous vous entendez bien
avec un ami jusqu'a ee que
votre r.ttivite mondaine
prenne un certa',n develop-
pemeLp; vous prendrez alur
chaci.n une route differei.
te.

21 JAN. AU 19 FEV.
(VERSEAU)
Vos colleagues servant sul-
,*eptibles. Et qui plus e,.s,
vous n'avez pas la moindra
idee de ce qui mot:,ve ce corn
portement. Pourtant, n'en
faites pas trop une ques -
tion personnelle.

20 i'EV. AU 20 MARS
(POISSONS
Il( sera diff 'ile d'y voir
clair sar le plan socal. Les
amis. paraissent distant, et
vous regretted leur humeur.
Vous vous sentez quelque
peu perdu dans la foule.

SI VOUS ET-ES NE
AUJOURD'HUI
Vous avez l'esprilt scienti
fique et analytique mais les
questions humanitai.res vous
attirent aussi. Parlois. vous
&tes sujet a un etat depre'.
s'f. Votre desir de perfect -
tion vous fait croire par -
fois que vous n'etes pas a la
hauteur de la t'che aac -
compl.r ce qui vous pous-
se a accepter un travail en
dei;a de vos capacities. Votre
V o t r e plus grand
s u c c e s v i e n d r :d
d'une bonne education, quo
vous permet r'exprimer eli
toute .confiance de -
n;ons or ,inales. Vous ave,,
ds dons d',ecrivain et de
musicien. Dans les affa4,res
le droit, l'immobil'.,r e!
tout ce qui touche la mede
cine. vous etes b:2n iila1:.
pour reussir.


0


__









MARDI 3 FEVRIER lV-79


La Campagne electorale-Libre Tribune des Candidats


Adresse de M. 'Andre Pageotte aux electeurs de la 2eme circonscription de Port-au-Prince


(Suite de la lere page)


vait tout tente pour asseoir
le bien-etre de la tcommu-
naute hait.'snne sur des ba
ses slides. Combien d'entre
vous n'avalent connu aupa-
vant que les affres du deses
poir. la misere et la faim.
Ne vous semble-t-il qu'avec
le Dr Francois DUVALIER
le monde avait change de
visage pour vous et que les
apprehenisions pour votre
avenir avaielt de beaucoup
diminue. Ne Vous eteos vous
pas rendut compete qu'aupa-
ravait, seule utiL categories
ct genst. avaist la possibili-
te de satisfaire convenable-
ment lqurs besoins dans
tous les domaines, alors que
to[iies VOs '. LII ,i, aspirin
tions etaient, relegudes au
dernier plan par la fnute
d'une minorilte insatiable.
toujours; avide de pouvoirs
et de richesse.

11 est certes vrai que des
obstacles de routes sorts
ont etd parsemes sur Ia vo.-
de feu notre leader lusqu'a
ccs deceptions qu'il a con-
nues re la part de eertains
individus en qui il avait
confiance et,qui ont precepi
*te sa mort.
Mais heureusement les
choses ont change. La luci
d:t politiqui du Dr Fran-
cois DUVALIER lui avait
inspire la conduit la plus
sage a tenirt ctlle d'assurer
la permanence de la rlvolu
tion par la continuation du
pouvoir duvalieris'te en la
personnel de Son fils qui, a
vecu touted les tragedies
qui ont value i Son pere de
se liver en holocaust et
d'etre aureole de la gloire
du martyr.
Aujourd'hui nous sommes
a tere du Jeani-Claudisme,
c'est a dcre at 'houre du deC
veloppement integral du


renouvellement des cadres
legislatifs don't la plupart
des membres se sont com-
plus dans I'nsivet liner-
tie, la routine et n'ontl ja-
mais tente 0uui que ce suit
pour aider le pays a sortir
de l'ornidre du sous-d6velop
pement. Ce fut de leur part
une veritable admission qui
n'est plus concevable de
nos jours. Ce n'est pas
aider un C h e f d'Etat
one de laisser ai l'Ex6cutif
seul le soin de ldgifdrer
pour tout un pays. Du reste,
les homes de I'Executif
peuvent, comme tout le
monde, se tromper. Ils ne
detiennent pas le monopo-
le de la verite. Il faut done
que les Mandataires du pea
ple accomplitssent la mis-
sion qui leur est dcvolue
ide passer au crible les docu
meant legislatifs soumis a
leur attention par les Minis

comprennent que 1'existen-
ce du pouvoir legislatif im-
plique un equilibre gouver-
nemental qu'ils se doivent
d'assurer pour ne pas fail-
lir ia leur tAche. L'approba-
tion systematique des pro
jets de lo ne s'explique
aue par la nullite et 1'incom
p6tence de ces D6putds qui
doivent etre chassis du
Temple du people. Ils nont
plus leur place a la Cham-
braLeisatve. ..c.or.O


pays. Les institutions natio-
nales connaissent a present
un novel amenagement n6
du souci du- Gouvernement
de mettre en place les strue
tures nocessaires i l'evolu-
tion progressive, mats irre-
versible de la Nation. Nous
sommes it heree de la ra-
tionalksation des activities
non seulement du pouvoir
executif mats agalement du
pouvoir judiciaire, et sur-
tout du pouvoir legislatif.

Les temps ne sont plus
aux hesitations ni aux ta-
tonnements. Nous ne de-
vons plus attendre pour con
solider des structures insti-
tutionnelles nationals, fa-
ce a la necessiAte du deve-
loppement socio-dconomique
de la Nation cui doit etre
une oeuvre de tous les
jours. Au crepuscule du
XXeme steele, I est temps
que Haiti ne soit plus cata
logue parmi les pays les
plus miserables du Tiers -
Monde. L'oeuvre de d velop
cement doit debuter le plus
tot ain que l'an 2000 ne
nous surprenne pas dans
et etat de stagnation qui,
aux yeux de l'opinion inter
national, est notre princi-
pale caracteristique. Pour
cela, il faut des hommes, il
faut des patriots ai la
Chambre Legislative pour-
aider et guider le pouvoir
executif et lui suggdrer les
programmes, lui formuler
des propositions capable
d'assurer le dcveloppement
des communautes urbaines
et rurales et par ainsi fact
liter 'accroissement des res
sources de nos neuf Depar-
tements geographiques en
vue de maxianiser le blen-e
tre de la collectivist .
A cet regard, j'ai mend ma
champagne sous le signed du


bre Legislative ofi le sort de
ciknq millions d'habitants se
joue. ils n'ont plus ie droit


de jouir du titre de Manda
taire du people, lorsque l'a
venir du pays est en jeu et
que la jeunesse s'interroge
sur ce que leur r6servent
les temps qui viennent.

On ne peut pas nier que
le Chef de 1'Etat, en depit
de difficulties inhfrentes el
la structure politinque, men
tale, social et physique du
pays, s'efforce d'approcher
de faqon a la fois plus ra-
tionnelle et plus raliste la
solution de nos problemes
nationaux. Qu'il s'agisse de
questions aussi importantes
que la lutte centre le sous-
developpement, la rational
station de notre production,
qu'il s'agisse de la lutte
centre la maladie, la faim,
les taudie, I'analphabetisme,
tous ces problems doivent
etre abordcs methodique-
ment pour ne pas aboutir
a des solutions bt5tardes.
Pour cela, il faut a la Chainm
bre Legislative des honimres
conscients de leur role, des
hommes qui comprennent
leur devour envers la Pa-
trie, covers le people. en-
vers cette masse qui recla-
me une place au soleil et
qu'il ne convient pas de
mecontenter trop longtemps
car, comme le disait Paul
HOFFMAN, encien Directeur
du Programme des Nations-
Unies pour le Developpement
< I1 n'y a pas au monde de for
t ce plus explosive que ce sen


Le different entire les


(Suite ae la lere page)

vite iA vous rencontrer au-
tour de cette table non pas
en camps adverse mais en
amis dcsireux di trouver
une formula de cooperation
respectueuse des intercts
de tousn>.
Les d6bats qui au debut se
deroulaient sur un ton plu
t6t came ne tarderent pas
a s'c6hauffer au point qu'il
a failu souvent user de tou
tes les recettes de la diplo
matie pour eviter la ruptu
re. Monsieur Mc Guffid de
la Southerland Tours, d6-
fenseur des Agences de Vo
yage s'appuya sur le lange
ge des chiffres et celui du
rapport technique prepare
l'an dernier par l'Office Na
tional du Tourisme et des
Relations Publiques. Mon-
role des chauffeurs guides,
sieur Desamours, porte pa
retorqua en reprochant ai
M. Mc Guffie sa mauvaise
foi. II suffit de se rappeler
a-t-il dit, que depuis 33
ans, de 1946 6 nos jours,
les chauffeurs guides n'ont
bdndficid que d'une aug-
mentation de 2 dollars a-
lors que la hausse du cofit
de la vie les frappe quoti-
diennement. Cette seule
donnd justifie amplement
la demand d'augmentation
des tarlfs produite par ses
compagnons.
Malgre la rigidity des po
sitions en presence, le Mi
nistre de Ronceray a rdussi
a obtenir un accord prdliml
naire sur trois points: 1)


la prevention des revendi-
cations et des plaintes des
visiteurs par des cartes dis
tributes avant le depart
d'Haiti. 2) I 'accepta'ion
d'un delai de 45 jours pour
la recevabilit6 des plaintes.
3) le chiffrage des doldan-
ces des chauffeurs guides
pour une confrontation a-
vec le rapport technique
de 1'ONTRP.
L'acceptation par les par
ties de ces trois points
marque un progress substan
tiel dans les d6bats. Mais
il reste encore du chemin
a parcourir vers une solu-
tion satisfaisante au diffe-
rend. Le Ministre de Ronce
ray devra obtenir deux rc-
ponses precises a deux ques
tlons precises: 1) Les chauf
feurs indcpendants s'enga-
geront-ils i respecter les iti
ncraires etablis conjointe-
ment par les croisieres et
les agencies de voyage? 2)
Les agencies de voyage vou
dront elles majorer les ta-
rifs consentis aux chauf
feurs?
R aussira-t-on un accord
dcfinitif le vendredi 9 fe-
vrier, date de la prochaine
reunion au Ministdre des
Affairs Sociales? Tout le
monde le souhaite.
Secr6tairerie d'Etat, des
Affairs Sociales.


PAKISTAN :
Apres la
confirmation

(Suite de la lere page)

dispositif policler. L e s
grands journrux ont imme-
diatement public une ddi-
tion spdciale pour annoncer
le verdict, que la oule s'est
arracene, formant des at-
troupements pour comment
ter la nouvelle.
La plupart des commental
res visalent la surprenante
coupure en deux de la Cour
Supreme au terme de ce pro
eds-marathon. A partir des
mImes l66ments, trois juges
sur sept ont estimd que. cusation n'avait prouver
au-delt d'un doute ralson-
nable la responsabilitd de
l'accusci, et demand son
acquittement.
De nombreux observateurs
falsalent d'autre part la re
marque que les quatres ju-
ges originaires du Punjab,
la province la plus peuplde
du Pakistan, avaient vot6
centre M. Bhutto, tandis que
les trots autres juges, origin
naires des autres provinces
votalent pour l'acquitte-
ment. M. Bhuito est lui-m8
me originaire du Sind.


timent de frustration, parti
culierement cnez- les. jeunes
en colere : gargons et files
qui representent plus de
bU % de la population des
pays en voie ce aeveloppe-
ment>>.
A cotd de la necessity de
ne plus reconduire le man-
dat des Deputes qui ont de
merited du people par leur
totale inaction a la Cham-
bre Ldgislative, il imported
egalement de se metier de
ceux-IA qui, s'inspirant de
la doctrine communist, ten
tent de penetrer sournolse-
ment, comme ils le font ton
jours, dans les avenues du
pouvoir afin de r6editer la
tragedies de Cuba.
Etant homme de v6riti,
je ne vous ai pas cache Ie
comportement de ces Depu
.es qui se pretendent vou-
loir "Gtre Vos Mandataires.
Je lie vous ai pas cache les
dangers que le pays court
avec ces communists tra-
vestis en homme de science.
Je vous ai tout dit sans
aucune crainte; mais je
m'attendais a des represa!li
les qui sont venues effective
ment.
Attaque sous divers an-
gles, j'ai su me defendre
malgre que ces attaques
aient ete mendes dans les
coulisses. Mais j'avais avec
moi le Dieu des Nations qui
les a tous confondus. Et
pardessus tout, j'avais l'inti
me conviction que mon lieu
re avait sonne pour me
mettre a votre disposition
en quality de Depute.


Conference
Episcopat :
L'affrontement va
se prolonger

(Suite de la lere page)

trouvent le Secretariat gen6
ral que dirige le prelat co-
lombien Alfonso Lopez Tru
jillo et les dniferenies sec
tions, charges chacune d'L
ne tbche determine.
Les hierarchies du CELAIt
sont designees pour un mar
dat de trois ans et peuvenr
etre lues. Le Presiden
S actuel du Conseil est le Ca
dinal bresilien Aloisio Lors
S cheider, qui est en Tnem
Stamps un des trois co-preos
dents de la conference gp
neralel de i'Episcopat latino
amdricain reunite a Puebl:
depuis le 27 janvier.
Cependant, a Ia fin Mar
le Cardinal Lorscheider n,
comptera qu'un an et demi
ca la tete du CELAM car i
a remplace le Cardinal pert
vien Juan Landazuri a 13
suite dce la emission cde ci
lui-ci pour des raisons dE
sante.
Au debut de la conference
de Puebla, les observateur
ont constatd une tendanc
favorable a la reflection d
Cardinal Lorscheider pou
un mandate complete.
Mats au course du week
end dernier quelques Ev6
ques de la xBase> ont aval
cS les noms d'autres candi
dats.
Pour certain d'entre eux
la direction du CELAM de-
vrait etre confine a .I'Archi
vgque Primat de Mexico
Ernesto Corripio, 6tant Gor
n6, disent-ils, que le Pap(
Jean Paul II lui-meme et la
conference de l'Episcopat la-
tlno-americain ont itW let
h6tes de l'Eglise mexicaine
Pour d'autres, le president
id6al serait 1'Archevaque de
Panama, Marcos Me Grath
qui pendant la conference
de Puebla a affiche une pc
sition ouverte et mesurm t
qui lui vaut des nombreu-
ses adhesions.
Ces speculationss vont bor
train dans les milieux de Is
conference, au moment o0
celle-ci a repris lundi ses
travaux pour fixer cette se-
malne action de PEglise Is
tino-americaine dans les dlb
ans a venir.
La. veille, les Evdques s'e-
taient accords un demi-cbc
g6 apr5s avoir conc1l6br las
messe dans 42 6gllses des
Svllles de Puebla et de Chol
la.


Certes, je m'attendais a
6tre attaqug a visiere lev6e
et je n'avais aucune appr6
hension a cet 6gard, car il
est natural a mes adversai
res de vouloir nuire a ma
candidature. Mais ce qui
m'etonne et en meme
temps m'eclaire sur la prd-
tendue fidulit cde beaucoup
de gens au duvalifrisme,
c'est que j'ai td attaque et
meme trial' par certain du
valieristes.

Cependant, au fil des
jours de la champagne ulecto
rale, j'ai acquis une sages-
se qui me porte mepriser
les vils calculateurs en me
d'sant: I1 est de la nature
du serpent de sfcrdter du
venin. 11 en sera toujours
a4nsi,.
Aussi, je demeureral tou
jours ferme pour mener le
bon combat en faveur du
people, sans me soucier des
midisants. Bien entendu l'a
dape souligne que on vent abattre son chien,
on l'accuse de rage mais
je dirali plutot pour mes ad
versaires duvalieristes
,equand on veut abattre UN
chien, on l'accuse de rage>
en ajoutant a leur inten-


)
et a charger le fusil sans
jamais pouvoir tirer un
coup>. Est-ce parce qu'en
un si court laps de temps,
soit mohns de vingt-deux
jours, j'ai acquis plus de
sympathies que ceux-la qui
ont occupy un siegea !a
Chambre LLegilative pen-
dant vingt-deux ans.

N'6tant pas l'honmme es
compromise, ni des compro-
missions, je tiens a garder
mon iindependance de .pen-
see et d'action et lorsque
je serai votre Mandataire a
la Chambre des Deputes, e
continuerai a letter de tou
tes mes forces pour defen-
dre les interests dea ma c'r-
cunser:.ption ea ecax du
pays tout enter. C'est pour
quoi, tout en vous exhor-
tant ai ne pas voter pour
les ennemis du pays, pour
les communists, et pour Ilo
incompetents qui sont reis-
tes ai la Chambre des De-
putes sans jamais soll',citer
la parole, je vous demand,'
a vous tous, hommiTIs el
femmes, jeunes et vieux,
ouvriers, artisans, syndi-
ques, gens de menage, tech
niciens, etudi-ants universi-


taires, de d6poser votre bul
letin de vote en ma faveur
come D6pute de la 2eme
Circonscription, car je vous
fais le serment solennel de
defendre vos interets en-
vers et contre tous.
Votez done Edner Pageot
te, ANDRE, D6pute de la
2eme Circonscription de
Port-au-Prince et vous au-
rez vote PRESTIGE, DIGNI
TE, DYNAMISME, NATIO-
NALISME ...
MERCI


MEETING DE


Vendredi api-s-midi un
grand meeting ne masse a
ei I'eu sur la propriete de
M. Hermin Stark en 1hon-
neur du candidate a la De-
putation pour la lere. Cir-
conscription de la Croix des
Bouquets M. Jean Fritz )od-
liseli1i ns10 foulIl c, idlus
cl )o milla] r dtI p";)iOIIires ;i
cioute tI mes' :e "r iu C:n
tal sim leos mrn-iv nsnI, co,'
p,.ra!l': (to ,C"tle ,-'"on l
a te v.voimn t, ir1i I: ) V, p:i
la population o t co iti
V(r-'llX (!(e sulCC : I IC' ca .I
didat


J Avis aux Entrepreneurs



Dossiers de Prequalification


CONSTRUCTIONDE L'EXTENSION DU TERMINAL DE


SL'AEROPORT INTERNATIONAL FRANCOIS DUVAL-ER

Les ENTREPRENEURS sont invites ca soumettre leur qualification a entre-
0 prendre les travaux nice-tsaire_: la construction de l'extension de 1'AEROPORT
8 INTERNATIONAL FRANCOIS DUVALIER, A Port-au-Prince.

Les travaux consistent en la construction d'une extension de 4172 m2 i I'Oiest
du present terminal. La nouvelle structure en b6ton comprendra 2804 m2 au
Rez-de-Chaussde et 1368 m2 l'etage.

Cet appel d'offres sera pour un seul contract general qui comprendra les tra-
vaux suivants : .......... ......... .... -.?... .. .. ?... ... ?...?.. ? .... -

Construction de la structure proprement dite
Travaux d'electricite (soqs-contrat)
Travaux de plomberie (sous-contrat)
Travaux de' climatisation (sous-contrat).

Le delal pour 1'achevement des Travaux est. de dix-huit (18) mois.

Seules les entreprises autorisaes a operer en Haiti et qui out leur bureau ad-
ministratif en Haiti sont admises a participer a cet Appel d'Offres.

Les entreprises interessees sont invites a sournettre un resume de leurs qua-
lifications. Elles pourront retire les dossiers aux bureaux du Directeur de la
AMERICAN AIRLINES en Haiti (Etage Adroport Internailonal Frangois Duva-
lier) a partir du lundi 12 F6vrier tous les jours ouvrables excepte le samedi)
de 9 h.30 A.M. a 3 h.30 P.M.

Les documents scellis devront itre remis directement aux bureaux de la A-
MERICAN -AIRLINES au plus tard le 23 Fevrier 1979 s 2 h(iuri:s P.M.


.. RENSEIGNEM]

I Jours fdrids cA

Rue 6, de 8 : C

-C-eoeeo oa


a) COMPTABILITE AMERICAINE (Cours Intensif) :

ler Cycle : Mars a Juillet.

2eme Cycle : Aofit h Ddcembre ou Oct. a Fgv.

I b) DACTYLOGRAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10 mois

c) ANGLAIS

d) IBM KEY-PUNCH, Rue u Magasin de 1'Etat No. 89.


ENTS ET.INSCRIPTIONS : tous les jours sauf le Samedi et les

1'ECOLE DE COMMERCE JULIEN CRAAN. Avenue Christophe et

t0 du matin a midi et de 2 :00 i 6 :30 du sotr.

-Bo1


Ecole de Commerce Julien CRAAN


AVENUE CHRISTOPHE 8 RUE 6


Inaugure au mois de Mars prochain les Cours suivants:


~-'. ~~----' -~ .~~'.~.--':-`;l.:.r.-;-,~.;-- ;_r:r.:I,~;;-;r:~-------c's"P~-rr=r; S;a ----aa s^e~


-- -- -- -- ---------- ---- -~


aoaoaaaaa^ aaaaaooGB








PAOG 4



ANNvONCES GRO UPEE'S


MARDT 6 FEVRIER 1979


AVIS DIVERS


CAFE MOCKA
ECONOMIQUE
ET PRATIQUE


Exactement ce qu'il vous


aut pour etancher natural
ement votre soif


REBO
PRENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE...





SUPER

MARKET

SERVICE


Tout pour monter un mar
ket ou une 6picerie 232 La
lue : 2-3792
MATERIEL ELECTRIQUE
Ilydraulique Sanita re 83
Rue du Quai









Pour vos products alimen
tires pour votre hygiene
personnelle pour I'entre
tien de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
Tel. : 2-3792







ilus ue i00 products ali-
mentaires h votre choix.
LAD TRADING
DISTRIBUTEURS
Rue de l'Entrerrement
Tel. : 2-3727









LES PURILI eITEIS ROSSARD
Etage Encha
Maillots Vmprimes
Creation puhlicitaire
Plan de ville P'anneaux
Plast'fication -- ('adeaux
d'Entreprise...


MICIIEL P11 ZURAIK No
294 Grand'Rue oh Ie client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
Broderie Nepped -
Tropical Tous les TYssus 78
















Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince
TEL. : 2-0853


'SERGE S. GAILLARD
AGENT GENERAL /
38,, Rue du Montalaic s Tr 2 3131
Pourtau-P'nce, Ham '


L'Europe ou I'Amerique du
Sud Via Santo Domingo et
San Juan.


w/


AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAYESA
Tel. : 2-0853


Lunettes de haute qualitte
optiques et solaires en ex
clusivite chez J. M. Maxime
Celestin opticien diploma 98,
Chemin des Dalles
Tel. : 2-5015


TOYOTA
La marque viable, robuste
ieigante, la Marqqe que
choisissent les gens senses.
IIINOTO S. A. Rue Pavee
Tel. : 2-0333


0


SILVERE


CIMENT A GOGO


LITS PARCS La Maison Ernest Bennett
Rue TraverPiere assure la li
CHAISES. POUR ENFANTS vra'son de votre ciment A
Domicile. Les clients peu-
vent s'approvisionner direct
tement A son 'dpot de I'ave
nue J. J. Dessalinps, a cOtet
du ekola Moyses ou un
stock tres important est tou
jours maintenu pour la coir
modit6 des clients.


a R a



Grand Rue en face BATA


AU PETIT BATTEAU
W Angle rues de la Reunion
et Pavee, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las import s -- vEtements -
sous-vRtements lingerie de
quality -


Tout ce qui fait la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme Slegan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RUSSO

Optique. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenter;e La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la difference .
66, Rue Bonne Foi Tel. :
2-1567


LW Grande Marque d'Ap-
pareils tous types, tous Mo
deles et aussi une large ga
me de cassettes et cartrige
lour voitures.
- Magasin le Soleil 304
Grand Rue


CENTER


Si vous payez cinq dollars
le Disque Ilait en c'est que
vous ne l'avez pas achete a
la Rosenthal
126 Rue Pavee


TOUT A GOGO
Disques et cassettes enre-
gistrees Radios et coubinns
- materiel Electrique arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9, Rue Pavie
Tel. : 2-3,39








Toute la production Musi
cale IIaitienne 218 La -
lue :
Tel. : 2-2073


DISCOTHEQUE
Carroussel D sco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix dcmocratique pour la
consummation


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


CONTROL
E INSECTERAT
Exterminer rapid
les insects et les rot
chez vous contact
trol Insicterat 2-4991
Les danses mondaines : Sal -
sa, Disco, tango, meringue
etc... i Cabane Choucoune
et a 1'Hotel le Palace en
Ville J DON'T
Horaire l1astique "
Appelez Harry Policard 'ANTI-PLAQUE
au 2-1389 7-2010 2-3344


DURODONT

ANTI PLAQUE


- PATE DENTIFRICE

LAD TRADING

DISTRIBU EURS


Rue du Magasin de l'Etat
No. 89
Plastic en 72 de large pour
rideau de salle de baln;
Siam imprime serviettes
de bain etc..


BATIMAT

BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Quai 77












ROLACO

Agence immobilire No
102 Lalue
Achat Vente Location
Bail Estimation etc...
Telephone : 2-5735


JOLIESSE

SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)


Qualitex '
,muLIM S J


LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma,
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Lalue Tel. : 2-4991


Po
tos


ement
ngeurs
;z con


KID POWER

ABSORBA

Sous'-Vitements Maillots

SPENCERS

LAYETTES

KANTWET (


les intdressds que les arti-
cles suivants lui font be-
soin :
3ur de meilleures Pho- ITEM No. QUANTITE
- Service Garanti 24 1 65


heures Tout pour I'ama-
teur et le profess'onnel 1I7
Rue du Centre : Tel. : 2-0945


DONNEZ VOUS
UNE CHANCE
D'APPRENDRE

Club Croissance d'Haiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 TeI. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse enfant et adult
Natation
Epanou'ssement personnel\
Droit usuel
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage

COUCOUILLE
La collection Haitienne
qui vous propose des livres
sur la linguisttque, la Socio
logic, la Psychologie, P'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 2Ome
Edition de eSirolin a et le
pr6cis de grammaire creole
compare, et considerations
Ethno-Psychanalytiques sur
le Carnaval Haitiens.



Avis aux
Inqemeurs

Tous types de termetures
roulantes metalllqu's de sta
reti TURIN, ITALIE -
- Grilles artlcildes extenst
bles
- Rideaux metalliques avec
ou s ans manivelle Epals-
seur : 10-10; 12-10; 15-10
-Portes glissantes m6talli-
ques etc...
Ddlal de livraison CIF
Haiti Franco Douane : 60
jooirs
S'adresser au Magasin. VI
tiello Frbres 303 Blvd J.J.
Dessalines Phone : 2-3741


2 80
3 25
4 20
5 20
6 20
7 15
8 20
9 20
10 15

DESCRIPTION
COMPTEURS:

Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
Delta 240 Volts 15 am
peres class 100 2 stator
4 wire Kh 14.4 Rr -
138.8/9 Kr 10 equipped
with 15 min. interval inte-
grating indicating demand
register Full scale demand
4.8 Kw.

ditto (item No. 1) but 30
amrps., class 200 Kh 28.8,
Rr 69. 4/9 and demand re-
gister Full scale 7.2 Kw.
Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
wye 120 volts 15 amps.-
class 100 3 stator 4 wire
Kr 10.8 Rr 185.5/27 -
Xr 10 equipped with 15.min.
interval integrating indica-
ting demand register Full
scale demand 3.6 Kw.

ditto (Item No. 3) but 30
amps class 200 Kh 21.6
Rr 92.16/27 and demand
register Full scale 7.2 Kw.
Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
Delta 240 volts class
10 2 stator .4 wire Rr
6.17/18 Kr 10 for use
with current transformers
600 : 5 and equlped with 15
min. interval integrating in
dictating demand register -
Full scale demand 24 Kw. I
Ditto (Item No. 5) for tbse
with current transformers
300 : 5 Rr 13.8/9 and de-
mand register Full scale :
12 Kw.
ditto (as Item 6) but for


ELECTRICITY D'HAITI
DEMAND DE
ROTATION No 13
A I Electriclt6 d'Haltl av:se
les Intdress6s que les arti-
cles sulvants lui font be-


175.000 ft
14.000 ft
90.000 ft
DESCRIPTION


E


profit, declare fondee la dl
te action; En consequence
admet le divorce de la-dame


Haiti (Ingenieur-Conseill.
S82


m


oin :
ITEM No. QODNTITE
I 4600
2 500
3 2000
4 100
5 4000
6 5000
7 500
8 200
9 100
10 75
11 4000
12 3000
DESCRIPTION
WATERTIGHTS
Crouse-Hinds connectors -
with tapered rubber .bushing
- w4tertight male thread
size 1", for use with cable
O.D. range. 399" -. 423".
ditto (item 1) but for use
with cable O.D. : .56" .98"
ditto (item 1) except with
male thread size 1 1/2" and
for use with cable O.D. ran
ge .399" .423".
ditto (item 1) except with
male thread size 2 1/2"
and for use with cable O.D.
range .949" .973".
CONNECTORS
Plated split bolt connec-
tors with spacer for use with
conductors No. 4 AWG for
aluminum to copper Type
KSU Burndy or 6quiva-
lent -
ditto (item 5) but ror use
with conductors No. 2 AWG
- alumiflum to copper.
ditto (item 5) but for use
with conductors No. 2 AWG
- for aluminum to copper.
ditto (item 5) but for use
with conductors No. 2/0
AWG for aluminum to cop
per.
CONNECTORS
ditto (item 5) but for use
with conductors 250 MCM -
AWG for aluminum to cop-
per. -

ditto (Item 96 but for use
with conductors 350 MCM -
AWG for aluminum to cop-
per.
GRIPS
Service drop grips tor use
with cable O.D. range .34"
- .44" -
Ref. : Graybar Cat. Nq
022 16 003
Screw hooks for wire
clamps attachments Dimen
tlons : Thread diameter 3/8"
Thread length 2"
O.A. length 4"
Ref. : A.B. Chance Cal.
Np. 9001.
Les prix soumis seront
C.I.F. Port-au-Prince et les
dates de livraison rigoureu-
sement tenues.
Electricity d'Haitl Invite
les interesses i soumettre
personnellement leurs offres
le vendredi 9 Fevrier i 3
heures P.M. i l'Uslne Elec-
trique Rue Joseph Janvler.
La Direction
X X X -

DEMANDE DE
COTATION No 14

Electricity d'Haiti avise


use with current transfor-
mer 400 : 5 Kr 10.5/12 and
demand register full sca-
le : 16 Kw.
Watthour demand me-
ters bottom connected 3
phase Wye 120 volts -
class 10 3 stator 4 wire
Rr 9.7/27 Kh 1.8 Kr
10 for use with current
transformers 600 :5 and e-
qulped with 15 nln. Inter-
val Integrating Indicating
demand register Full sea
le demand :36 Kw.
ditto tas item 8) but fo
use with current transfor-
mners 300 :5 Rr -9 18.14/27
and demand register full
scale demand register : 18
Kw.
ditto (as item )19 but for
use with current transfpr-
mers 400 : 5 Rr 13.8/8'
and full scale demand re-
gister 24 Kw.
Les prix soumls seront
CIF Port-au-Prince.
Les dates de livraison se-
ront rigoureusement tenues.
Electricity d'Halti invite
les interesses a soumettre
personneflenient leurs offres
le lundi 12 Fdvrier a 3
heures P.M. I l'Usine Elec-
trique Rue Joseph Janvier.

x x x x

Demanade e
Quotation No 15

L'Electricite d'Halti avise
les interesses que les arti-
cles suivants lui font besoin:
QUANTITY
5.000 Ft
3.000 Ft
5.000 Ft
25.000 Ft
50.000 Ft
6.000 Ft
5.400 Ft
2.000 Ft
2.000 Ft
1.000 Ft
6.000 Ft
1.000 Ft
'DESCRIPTION
Coper wire type RHW Heat
and moisture resistant
rubber insulated braided
building wire 600 v 75o c
dry or wet UL 854, IPCEA,
S-66-524
Conductor size AwG or MCM
No 1/0, 19 strands, insula-
tion thickness milss) 80, no
minal cable O.D. milss) 523,
amperage rating 150
Conductor size AWG or
MCM No 2/0, 19 strands. In
sulation thickness milss) 80,
nominal cable .O.D. milss)
- 567. amperage rating 175
C.-.nductor size AWG or
MCM No 2,7 strands, insu-
lation thickness milss) 60,
nominal cable O.D. milss)
404, amperage rating 115
Conductor size AWG o0
MCM No 4,7 strands, insu-
lation thickness milss) 60,
nominal cable O.D. milss)
346, amperage rating 85
Conductor size AWG or
MCM No. 6,7 strands, insu-
lation thickness milss) 60.
nominal cable O.D. milss)
300, amperage ratinE 65
Type TW (Moisturere-resis-
tant PVC building wire 600
V. 60 C) U.L 83. Conductor
size AWG No. 10 so lid
Insultation thickness milss)
30, nominal cable 0. D
milss) 161, Ampacity (Am
ps) 40
Bare solid copper wire si-
ze AWG No. 2 Medium-Hard
Drawn Min. ultimate stren-
ght (Ibs) 24508 D.C. Resis.
d 20o c ohms per 1000 ft
1617
Bare solid copper wire
AWG No. 4 Medium-Hard
Drawn Min. ultimate stren-
ght (lbs) 1584 D-C Resis, d
20o C ohms per 1000 ft 2570
Power cable single copper
conductor x LP insulation -
jacket 90oc 5000 volt non
shielded grounded, size AW
G No 1/0 U.D. 19 strands
Insul. wall in" .110 O.D. in"
.615 Amps per Cond. 179
Power cable single copper
conductor x LP insulation -
jacket 90oc 5000 volt non
shielded grounded, s i z e



Code word DTltiana coa-
ted copper concentric neu-
tral 15 KV VD cable No.. 2
shielded
Code word Daumlera coa
ted copper concentric neu-
tral 15 KV VD cable No. 500
MCM shielded.
NB. Les prix soumis se-
ront C.I.F. Port-au-Prince
et les dates de livraison ri
goureusement tenues.
L'Electricitu d'Haiti invite
les intdressds 7 soumettre
personnellement leurs of-
fres le Vendredi .16 Fevrier
1979 i 3 hres. P.M. a 1'Usine
Electrique, Rue Joseph Jan-
vier.
La Direction
ELECTRICITY D'HAITI


Demande de
Quotation Ho 16
L'Electrlcltt d'Haltl advise
les Interesses i que les arti-
cles sulvants lui font besoin:
QUANTITY


LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY
Port-au-Prince, el. : 2-3132
Pet on-Ville Tel. : 7-0082.








266 Lalue Tel. : 2-0737
Sous-Vetements pour gar-
connets et fillettes chaus-
settes et demi-bas Arti-
cle pour Bebe Prix spe-
cial.







Le Magasin qui transfor-
me vos enfants en (Petits
Bijouxa avec ses prft-a-
porter 39 Rue des Mira-
cles





la

e e*


Rue de l'Tnterrement,

0l : 2-3727


PHARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face au
Nouvellste Execution d'or
donnances, solns, conscien-
ce professionnelle Jean Par
do pharmacien


r~-F1 -------- ---- --;---- -i------ ;-- --.---- ;;- ---. ---;----.-..1.. I


ALL ALUMINIUM -
"CONDUCTORSB-ARE AA C
Code Word arose
Size AWO or MCM No. 4
Stranding: No ol wires 7.
class A.
Diameters : Individual
strands .0772 Complete ca-
ble .232 AREA 'Sq. inches).
0328 Rated strenght (losi
881 Resistance ohms / 1000
ft : Dc d 20oc ,4157, AC d
50o c .466 Approx. Ampacity
(Amps) : 135
Code word Q or MCM No. 2 stranding :
No.. of wires 7, class AA,
A Diameters : Individual
strands. 0974, Complete ca-
ble. 292 AREA (Sq. Inches)
.0521 Rated strenght (Ibs)
1350 Resistance ohms / 1000
ft : DC d 200 c. 2612 AC d
50o c .293 Approx. Ampaci
ty (Amps) : 185
COde word ePo ppy
Size AWG or MCM No. 1/0
Stranding : No. of wires 7,
class AA,A Diameters : In
dividual strands. 1228, com-
plete cable. 368 AREA Sq.
inches). 0829 Rated strenght
(Ibs) 1990 Resistance ohms/
1000 ft : DC d 20o c 1643. AC
500 c. 185 Approx. Amnpaci-
ty (Amps) : 245.
N.B. Les prix soumnis so-
ront C.I.F. Port-au-Prince
et les dates de livraison ri-
goureusement tenues.
L'Electricit d'Haiti inmv'e.
les intdressss a soume'tre
personnellement leurs of-
fres le Mardi 20 Fevrier
1979 ia 3 hres. P.M. a 1'Usine
Electrique. Rue Joseph Jan-
vier.
La Direction
ELECTRICITY D'HAITI
x x X x

Vente de bien
de miners
II est fait savoir a ceux a
qui il appartiendra, qu'il se
ra proced6 le vendredi qui
sera Neuf Fevrier Mil Neuf
Cent Soixante Dix-Neuf, des
dix heures du martin, en l'E
tude et par le Ministere du
gitaire Raoul Kenol, ais la
rue du Centre, la vente
au plus offrant et dernier
encherisseur, des droits et
pretentions des mineurs Jac
ques Francois, Martine Fran
aois, Rose-Marie Franpois,
Michel Francois. Carline
Frangois. Roland et Marie-
Michele Francois, consis-
tant en cinquante pour cent
d'une propriety sise en cet
te ville au Quartier de St-
Martin, a l'Est de Sans-Fil,
ci-devant denommn Polygo-
ne Cauvin, de la contenan-
ce de Vingt-et-un metre sol
xante de facade, au cote
Nord, dix-neuf metres au
cote oppose, sur une profon
deur de Vingt-Sept metres
soixante au cite Est et Trei
ze metres aus cate Ouest:
bornee au Nord et a l'Ouest
par la route de penetration,
au Sud par Gerard Jean-
Baptiste et a 'Est par le
No. quatre. suivant plan et
procis verbal d'arpentage
de Byron J. Alphonse; sur
la mise a prix de Mille Cinq
Cents Dollars, outre les char
ges de lenchere: conform
ment au Cahier des Char-
ges dont est depositaire le
Notaire susd6signe; et en
vertu d'un jugement du Tr!
bunal Civil de Port-au-Priia
ce en date du Sept Decem.
bre Mil Neuf Cent Soixanta
Dix-Huit homologuant la de
liberation du Conseil de Fa-
fmille des susdits miners.
tenue le dix-sept juillet Mil
Neuf Cent Soixante Dix-
Huit, sous la presidency du
Juge de Paix de la Capitale,
Section Est.
Aux requete, poursuite et
diligence du sieur M.chel
Frangois, tuteur legal de ses
enfants miners susL.esi-
gnes, proprietaire, den.eu-
rant et domicilie a Port-au-
Prince, identified au No. 8860
C, assisted du sieur Arsene
Francois, subroge-tuteur, a-
'yant pour avocat constitud
Me. Andr6 Chalmers, identi
fie, patent et impose aux
Nos. 2347 D, 3273 J et 32022,
avec election de domicile auo
cabinet du dit avocat sis ai
Port-au-Prince, Avenue Jn-
Claude Duvalier, Turgeau
No. 112.
Pour plus amples inform
tions, s'adresser l1'avocat
soussignf oau a Me. Raoul
Kenol, Notaire.
Port-au-Prince, le 31 Jan-
vier 1979.
Andrd CHALMERS, Av.
62
xxxx
AVIS A FIN DE DIVORCE
Le Public est informed que
par decision du Tribunal Ci
vil de Port-au-Prince en da
te du 27 Juillet 1978 rendue
par ddfaut don't ci-apris ex
trait du dispositif, il a ete
admis et prononced le divor
ce de Mine Alix LENEUS nee
Nadine Toussaint, d'avec son
Opoux: (Par ces motifs, le
Tribunal, apres examen,
malntlent le disfaut pronon
ce centre le defendeur a la
sus-dlte audience pour le


I


~i~oS~P~zl


n6e Nadine Toussaint d'a-
vec le sieur Alix LENENUS
pour services. Injures graves
et pubiiques; Prononce la
dissolution des liens matri-
moQniaix ayant existed entire
les dits Epoux...
Port-au-'Prince, le 5 Fe-
vrier 1979.
Jean MEHU, Avocat.
62
x x x x
INSTITUTE DE
IEVELOPPEMENT
AGRICOLE ET
INDUSTRIAL
AVIS
II est port h la connais
sance des int6ress6s que
1'INSTITUT DE DEVELOP-
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL (IDAI) organise
un concours le mardi 13' Fe
vrier 1979 a 9 heures a m a
sa Suecursale des Cayes en
vue du recrutement de deux.
(2) Comptables.
Les postulants devront
remplir les conditions sui -
vantes et soumettre, outre
une photo d'identit6, les
documents y afferents :
1) Etre de nationality hai
tienne;
2') Avoir parcouru le cy -
cle d'6tudes secondaires class
siques jusqu'au Baccalau -
r6at;
3) DItenir un diplome de
Comptable d mlivre par une
Ecole de Commerce recon
nue;
4) Etre de bonnes vie et
moeurs
Les inscriptions seront re
Lques au local de la Succur-
sale tous les jours ouvra -
bles de 9 heures a 12 : 30
Port-au-Prince, le ler FP-
yri,er 1979
INSTITUTE DE
DEVELOPPEMENT AGRI -
COLE ET INDUSTRIAL 72
0 -
INSTITUT DE
DEVELOPPEMENT
AGRICOLE ET
INDUSTRIAL
AVIS
Il est porter a la connais-
sance des interesses que
1'INSTITUT DE DEVELOP -
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL (IDAI) organi-
se un concourse le Mardi 13
Fevrier a 9 heures- a. m. a
son Bureau Central sis a 'la
Rue Amr',caine i Port-au-
Pririje en vue du recrute -
ment de deux ? C'..n".-i -
bles pour sa Succursale
des Cayes.
Les postulants devront
remplir les conditions sui -
vantes et soumettre. outre
une photo d'identi.'te. les
documents y afferents :
1) Etre de nationality hai
tienne:
2) Avoir parcpuru le cycle
d'Etudes Secondqlireqs Cinsi-
ques jusqu'au Baccalaurfatj
3) Detenir un Oaplone ue
Comptable delivre par une
Ecole de Commerce recon -
nue;
4) Etre de bonnes vie et
moeurs.
Les inscriptions seront re
ques jusqil'au 9 Fevrier 1979
au Service du Personnel de
1'IDAI. A Port-aui-Prince,
tous les jours ouvrables de
9 heures ia midi.
Port-au-Prince, le ler F6 -
vrier 1979
INSTITUTE DE DEVELOP -
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL 72
x x x x
AVIS MA-rit MONIAL-
Je soussigne Monsieur Le
150 Lazarre proprietaire de-
ineurant et domicilie a Port
au-Prince. Rue Geffra-d No
18 declare au public en ge-
neral et au Commereao. en
partisulier n'etes plus' res-
ponsad e des actes et ac--
tion demon spouse Ivladane
Lelio Lazarre nee Jeanine
Decilia iemeurant a Leoga-
ne pour cause grave en at-
tendant Qu'une action en di
vorce lui soit intentee
Port-au-Prince,le 6 Fevrier
1979
S',gne Lelio LAZARRE

AVIS
Cn demand un Instruc-
teur pour Materiel Lourd.
Une firme Americaine
d'ingenieur conseil 'aime-
rait trouver un Instructeur
pour enseigner Ia conduite
et l'entretien prdventif du
Materiel Lours utilise dans
l'Entretien Routier. Le ma-
teriel comprend 5es Bulldo-
zers, Niveleuses, Chargeurs,
Pelles Retrocaveuses (Back-
hoes) et Camions-bascule.
II s'agira d'un contract i
court term (4 mois) en
Haiti, Grandes Antilles. Le
travail commencera aussi-
tot une entente atteinte.
EXIGENCES
8 ans d'expdrience comme
contremaitre-conducteur ou
conducteur specialist avec
experience en matiere de
formation entrainement.
Diplome d'une Ecole Pro-
fessionnelle.
Uine bonne connaissance
du frangais est requise. La
possibility de s'exprimer en
creole sera un facteur prd-
fdrentiel.
Les Intiresseis'" sn- pries
d'adresser leurs coordonnees
S: B.P. 251, Port-au-Prince,




'-7-- ~ ~4i74-.~-,.-i,*----'-~ ,- ,..,~--- -~ -~ -~ -. -~ -~


MARDI 6 FEVRiER 1979


Histoire d'un movement qui s'arme "Lan ti noun .yo"-


PAGE 5


DANS NOS CINEMAS


TEHERAN (AFP)

Le sparti communist ir
nien ostl nC 11i y a trois se
marines. II nest pas le seu
part communlste en Iran
ou le connu. Mals selon le Secr
taire General du partri con
muniste iranien : <,le Todel
est totalement discrdditd. I
est aux mains de Moscou
Nous avons done vu la nd
cessite de fonder un vra
part communist marxist
le11inlstea.

Le Secretaire General d
e part communist s'appe
le ,Azaryons, un guerree, precise-t-il. II a e
tudie en Fran'ceof il a mi
lite a 1'Unef-Renouveau (O
ganisation estudiantine fras
gaise proche du parti com
muniste). Selon lui, le part
7ommuniste iranien regrou
pe deux mille personnel ai
maximum, avec des cadre
tres solides et nous posse
dons des armesa>.
Azaryon condamne le te


Srorisme ..mals, dit-il, sortirons nog armes si une
a repression anti communist
- se declenche>.
.l
1, D'ofi viennent les armes ?
s <11 est tr6s facile de se pro
r curer des armes en Iran. Le
1 centre du traffic se trouve
h dans I'Ouest du pays. Pour
Il trois.mille Toans (3.600 Gour
U. des environ) on peut avoir
- .une mitraillettee, repond-1l.
i Seloh lui les armes sont de
e fabrication sovidlique et es
pagitole aucrn contact avec des gou
e vernements, seulement avec
,l des trafiquantss.
e
- Avez-vous des instructeurs
- militaires ? II affirme : < r plupart des groups politi-
;n ques iraniens en oslt. Cer-
- tails ont fait des stages
ti chez les palestiniens, pas les
- notres. Le maniement des
u armes ne pose pas de pro-
s bleme. En Iran tous les hom
- mes ont appris a l'armee a
utiliser les armies les plus
er sophistiquees,.


Azaryon explique qte son
part s'organise en cellules
et qu'un comit6 central se
ra 61u. II precise : parti est seml-clandestin. II
y a un noyau arm6 d'un c6
td et de 1'autre des mili-
tants vont tenter de gagner
ouvertement les masses,.

Azaryon ne nie pas' qu'll
sy a un risque d'8re' mani-
oule ou infiltr&d. II explique
cependant que son part
cejst le prolongement du
Front Socialiste du people
iranien, vieux de neuf ans
il dispose done ?d'un servi-
ce de renseignements tries
structured.

Azaryon veut se demar-
quer de Moscou. II dit que
les rapports avec les reli-
gieux sont bons.
Quel credit accorder a
Azaryon rencontre dans la
semi clandestinite ? Sne persons pas lourds, ad-
met-il. Aujourd'hui en Iran
les groups politiques nais-
sent comme les champi-
gnons et me -rent comme les
roses. Mais Azaryon souii-
gne : le ph6nomene des groupus-
cules qui s'arment. Ajoutez
les tins aux autres cela faith
une belle armee. Et comme
cette armee n'est pas coor-
donnee,. cela donne le Li-
ban,. Apr-es plus d'une heu
re d'entretien Azaryon se
fond dans la foule de Tehe
ran. Quel role joue-t-il dans
la ,revolution iranienne ?


Pour les Hommes... en Faiblesse, en Panne



HANDSOME UP


RIEN A AVALER, RIEN A INJECTED Traitez vous, vous


memes, a domicile; la duree du traitement depend

de i'etat cu de 'Fage de la personnel


127 RUE DES MAGASINS DE L'ETAT, PHONE 2-2249


fI


.Par Mme Andrde M. PlIERE


Kw^.
---. Scotiabank.





LA BANQUET




LA DBANQUME


DE


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ.-LA FATES .A

PLANIFICATION FAMILIAL !
sosc~ecosooacoo~sss<31stac -o!'Bosocias.e1-!.-r"


cale et chaleureuse.,


En g6ndralW' msanmi
A leur nous y6 ya
Civil.sacion fM emrpil p
mpnde la ap6 avanc6
CO pou mentaLtd ya c
ge;
Ce pou nou capab comr
rent
Edicatd et tit1
Reconn6te qu6 on ,ti n
Qui pacab travaile I'C
qui lou emp.1, pou li
pranne
Sou session save, conn
Connin conte, connin p
Connin expliqud, conni
fende
tete a 11
ou ti moune qui lou,
mare
gaon on probl6me
gain ou baga;lle qui
domi
Toujou la caillc li;
Done lanka gaa, ce pos
Alid douceman avec li
P:ti, p'ti, probldme la
Va el.mind.
Ca capab on 6mosion
Nous td pran leu nou
pole li;
Ce capab ou gland-li
S"op devlope
La caille li
Ce capab ou 1,,',Le Iaqu
qui en avant sou ou lo
Toutte gen, ce pacians
Pou nouo pren avec h
Lan tan lonten
Leur bagaile con ga t
Cete ac baton
Que metal, ancien yo
Cetin paren ti moune
Te regIe parole qa yo
Cete lan rale zoreille
Mette a genou sou gr
Mette ti moune tou ti
File r.goise avec suit
pass lulte iascriti
Sou ti mioune inan
Et pi ronlle 1h,
janca doue ye
.:uatre, conque, six fo.,
papa pou btite
parrinne pou battle
vuiz n pou batt.'
Dos ti moune nan
Te pou piyaile,
B en entrndui
Lan cetlii milid
Lan ictmnm fannr, el C
Tan pou lecole
que pou toutte lotte b
Rentre ta. rnise apre
Merite cale.
Et ti moune qui to tro
Lan ca qaa te vini ai
Et li te maque pou la
Grand moune tI repe
10.'fJ!0 4 h.I


Toutte tan
Baton pa tud t- negue
irogre Et c.ete pou yo, meyeur fa-
gon
Chan- Pou yo baillU6 dication.
Cet.n' paran lontan
m pa- Pa te fini compranne
Que ti moune nan.
Ta toujou v16 briye
noune Pou yo, on 61lnient lou
cole C6 cancou on ti moione
com- qui pa vle oue live.
Et s, ou t& dit yo
ln li que petete 1i capab
)al ga.n on problem,
n di- Yo te r6ponde ou bleme
Li mange, li boue,li dommi
qui Li abiye, 11i pp gaon lo.ye
Pou li pejy>s
Lan esprit grain moune au-
apt6 trefoi,
Pou ti mounted piobleme pa
existed
I nou Ce granmoune sel
qu, capab ga n problem.
Mesanmi ten alle,
Ten pa tounin encor,
Jodi la ga.n gro ameliora-
tap6 c on
Trol qua paen ayicien
qui Connn que toutte ti moune
Ta rinmin travaille bien 1 e-
coll
ilte Que yo toPtte ia r'nm n pre
tte mie
se pou fe paren'yo contain
Toutte gen;
Toutte ti moune ta rinmin
e rive Suive principle yo ba yo.
Attention paran yo,
ac Pa bsso.n Irette pou ti mou-
nan ie yo,
Ca pa baille any.n di tou
Ti moune yo, ce ti moune
ros sel nou.
ou ni Fe li conference avec yo
Pale avec yo, touche coeu yo
Conca ya vi tande nou
pi bien, bocou p: b en
Tanpri bayo courage
Pou yo et.die, fe yo confian'
s cc
Pa fe yo ronte
Pa frappe yo, nou pa lan tat
esclave encor
Pa lorce yo Ife a yo pau rin
miii,
Pa choque yo, pa fet
Baga lie droll divant yo
ceci Ou ce mannmanl c ou qu
proc protege y,-"
iigail'e Bayo affection ou
1 ecole, Enmpile empire, ce ou fosse
pou protege yo:
'uve yo Ac toutt problem
igu Vie d eniant yo qui ga.n
vie Cancou ou, ti problem pa yc
ete Aide : mnoulne yo,
/,f Ce nou qui pou baille yo
1oute pou yo 0 uive
Pou yo le face ac toutle
Problrne vie d'enfant yo
5 Fevr.er 197,
Mme Andree M. PIERRI


Pharmacies
assurant le service
cette nuit

MARDI 6 JANVIER 1979
DU PEOPLE
March Salomun
ST JOSEPH
Rue Rempart
N. D. SACRE COEUR
Bizoton
MARDI 6 FEVRIER 1979
PETIONVILLE
DU SIECLE
Rue Darqui'n

URSS :
M. Gromyko et
la detente
MOSCOU (AFP;
M. Andrel Gromyko, Mini
tre Sov-et.que des Affaire
Etrangeres, a stigmat.se a ui
di a Moscou. les forces ei
Occident et en Extreme O0
rient qui voudraient fairest
chtee au processus de la de
tentea.
Ces forces ,ne peuvent pa
se depart r du reve de la si
premat'e mlitaire sur 'UI
SS,.. a-t-il declare au court
d'un dejeuner offer a son
homologue polonnis, M. Eml
Wojtaszek, arrive le jour m
me en visit officielle a Mo
cou.
M. Gromyko a cependan
ind'que que p 1'URSS dtai
prete a faire des pas deci
sifs vers le desarmement
Ces gestes, sous entenden
la rdciprocitd et i'dquivalei
ce desc engagements contra
tds par les partiessa, a-t-i
prdrcls.
II a encore declare qu
l'Union Sovidtique et la P
logne s soe sont felicitds de 1
victoire du people du Kam
cuchea qui a ouvert des pel
oectives a la consol'datio
de la paix dans la pdninsul
Ido Chinoise.s
Wojtaszek a regret
pour sa part oue occidentaux n'aient toujouo
pas r6pondu aux propose
tlIons constructive des pa5
Socialists aux pourparlers
de Vienne sur la reductio
mutuelle des forces armde
et des armements en Eurof
Centrale*
MM. Gromyko et Wojtat
zek avaient eu auparavan
un entretien qui, selon 1t
gene Tass, s'etait ddroct
dans une atmosphere as


Institute Frapeals
Jeudi 8 20 heures
RECITAL de chant NicOle
SAINT-VICTOR, : au pro -
gramme : Rameau, Mozart,
Schubert, Brahms, Strauss,
Bellini Bizet, Puccirl, Cilea
et Britten..
Entree : 15 Gourdes
x 'x x x

CAPITOL
MERCREDI 7 FEVRIER 79
CAPITOL I'
12 h, 2 h, 4 h
6 h 8 h 10 heures
122, RUE DE PIOVENCE
PRIX UNIQUE
Gdes 5.00
CAPITOL I
MERCREDI 7 FEVRIER 79
12h 2h- 4h 6h 8h 10h
LE DERNIER
DES GIANTS
Avant 2 h 30
Entree G. 3-09
Apres 2 h. 30
Entree G. 5-00

CAPITOL III
MERCREDI 7 FEVRIER 79
12h ls, an.n
4h 15 oh i1
8h 15, lOh 1t

MORTELLE RENCONTRE

Avant 2n3C G. 3.00
Apres '2h30 G. 5 00
CAPIToL 4
MERCREDI 7 FEVRIER 79
ilh45 ih45 3h45 5h45
7 h 45, 9 heures 45
FURIE CHINOISE
Avant 2h30 G 3;00
Aprds 2h30 G 5;00
0 x x 1

Paramount
Mardi 12 h. 2 h 4 hres
- Entree G. 1-50
LA KARATIGRESSE
AUX DOIGTS
n D'ACIER
8 h et 10 heures
- Entree G. 3-00
EXCES
PORNOGRAPHIQUES
x x xx

Rex Theatre
Mardi 12 2 4 6 8 10 hres.
Mercredi 12 2 4 6 8 10 hre;
TENDRE POULET
Avant 5 heures
, Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures
EntrOe G. 3-00 et 5-00
Mercred". 12 h, 2 h 4 hres
Eiird- 0. 1--50
Entrde G. 3-00
LA KARATIGRESSE
E AUX DOIGTS D'ACIER
8 h et 10 heures
Entree G. 3 00
EXCES
PORNOGRAPHIQUES
xxx


ZTO.E ZCNE
Mardi 6 h 30 et 8 h 30
LE FLIC RICANANT
Mercredi 7 Fdvrier
6 h 30 et 8 heures 30
PAROLE D'HOMME
Entree G. 2-00 et 3-00

RANCHO CINE
M ridi. 6 F6vrier 1979
LE PISTONNE
MERCREDI 7 FEVRIER T
LE PISTONNE


IMPERIAL
MERdREDI 7 FEVRiER' 79
IMPERIAL I
12 h 2 h 4 h
8 h 8 h 10 Ihures

MON' PREMIER AMOUR
Odes. 5.00
Gdes. 8.00
IMPERIAL II

MERCREDI 7 FEVRIER 79

11 h 45, 2h 4 h 15
6 h 30, 8 h 45
UNE FEMME LIBRE
Odes. 5.U00
G 8;00
IMPERIAL In
IMERCREDI 7 FEVRIER 79

12h 2h 41

NEVADA SMITH

Entree G. 5-00
Entrde G. 8.00
xxx x

Auditorium.
Mardi 7 heures
SANS SOMMATION
Entree Q. 2-00
Mercredi 7 heures '
ON M'APPELLE DOLLARS
Entree G. 3-00

xx

o3 Luxe Auto Clne
Mardi 7h et 9 heurei
Entree $ 2-50
UNE JOURNEE
PARTICULIERE

Mercredi 7 h et 9 heures
Entree $ 2-50
DU SUIF DANS
L'ORIENT EXPRESS


NOVA SCOTIA


Un service sur measure



*Une pratique efficace



des problems de I'argent



Une 6quipe disponible



et attent nnne qui allie



le talent I'experience






YLA BANQUEDE NOVA' SCOTIA.



a la rue Pave3 et 'a Carrefour



LA BANQUET


QUI A REPOSE A TOUT!


r+--r/-~r.e.c~r~r~,-,,,,,,,,,,,,,,,,,,.


--


MAGIC CINE

Mardi 6 h 8 heures
OPERATION CENTRE
ES1PIONNAOE
Entree G. 3-00 4-00
Mlercredli 6 h et 8 heures"
I1PHIGENIE
Entrde G. 4-00 5-00
x x xx

Cine Senegal
Mardi 7 heures
Mlardi 6 h 8 heures
tUNE FILLE
POUR LE DIABLE
EntrOe G. 1-50 2-00
Mercredi 6 h 1 8 heures
LE TIGRE JAUNE
Entrde 2-00 2-50 et 3-00
x r xx

Cine Triomnhe
SALE I
SYLVESTER STALLONE -
FIST.
* AILE 2 '
) 1,50 2;00
LA RAISON D'ETAT
SALLE 3
$ 2;00no
UN ESPION DE TROP
SALLF, 4
$ 1;50
LES GRANDS
MOMENTS DU MUNDIAL .78



Lido
Mardi 12 h 2, h 4 heures
Entrde G. 2-00
6 h, 8 h 10 heures
Entree G. 3-00
LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIR
Mercredi 12 h 2 h 4 hros
Entree G. 2-00
6 h, 8 h 10 heures
Entree G. 3-00
LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIR








MARDI 6 FEVRIER 1979


Stress, idees de suicide et interventions chirurgicales


(Suite de la lIre paSe)
de .sclentifique pour aides
le malade ?
11 va sans dire que Je no
fals pas allusion a toutes
les interventions chlrurgica-
les, c'est-h-dire, en me ba-
sint sur le sens etymologi-
que, a toutes les operations
effectules par le niedecin
avec la main munie d'un
instrument.
Si 1on faith slen un point
de vue objectif on peut pren
dre come critere de base
la salle d'op6ration et corn
me critere de clasification
le type de salle d'operation
ou le type d'organe concer-
ne. Ainsi les interventions
chirurgicales impliquant le
, coeur serait en tete de lis-
te. Ce critere de base de sal
le d'operation nest pas sans
valeur, car souvent elle est
elevee au rang de phobie
et la perspective d'y entrer
constituerait, a elle seule.
un motif de stress. ,


En ce qui me concern,
je fals mienne l'autre alter
native, c'est'-A-dlre le point
de vue subjectif selon lequel
le malade lul meme situe
son degrl de stress sur. le
continuum quidtude-stress-
Ilde de suicide,

Le point de vue objectif,
dois-je conc6der, est plus
op6rationnel. Ce critere sal-
le d'oplration se plie aidI-
ment aux carences pro-
fessionnelles de nos hopi-
taux qui, malgrl tout, peu
vent tenter de corner davan
tage le problem du stress
du-malade.

Je ne vais .pas m'arr6ter
sur les querelles doctrinales
alimentees par trois cou-
. rants principaux : le cou-
rant subjectiviste. le courant
objectiviste et le courant
phenomgnologique.
D'apres les tenants du cou
rant subjectiviste le stress,
c'est-I-dire l'obsession desa


daptive dysfonctionnelle du
inalade a la veillle dune in
tervention chirurgicale .est
systematiquement individual
et donne naissance a un re
pli d6fensif sur sol qui rend
presqu'impossible une tude
approfondile, structure du
problem et presqu'inoplran
tes les tentatives d'aide d'un
speciallste, tel un psycholo-
gue, un psycho-sociologue,
un criminologue.

A l'inverse, les partisans
du courant objectiviste op-
posent que le malade pro-
jette tellement son obses-
sion, son' stress dans tout
son monde de relations soi-
auttui sol objet qu'on
peut ais6ment 6tudier, sys-
tematiser ce problem et ten
ter avec success de l'aider.

J'adopte le point de vue
ph6nomenologique. D'aprls
ce courant, la relation ou
de preference la symbiose
malade perspective d'une


Offrez-vous un cadeaux precieuxi
Debutez le 23 avnrl dains une ambiance
leune et dynamique



L



irst Sol. Que recherchez-vous?


D resresnsObiites Del 'uOtOit( Del orgenv bne
bonne ambiaonce de travail Une personnel qu, vo
enfin vaous ppr:cier votrep oraton'


> first school
vous permet d embrosser une corrinere qui vous op-
c0ooera tont de o'eL tLisez fotre cotalogue et
dCC'ajvcnz jrouquoi les Cdplkms #,first SchOOl. ont.
Onat an suceS I

SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE1
16 mois le soir et 9 mois le martin
MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION]
\ Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois f

!FAITES VOTRE PREMIER PAS VER5 LE SUCCESS, 1
1 Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 -

_ First School, la o commence voire success\
omm.en ce


intervention chirurgicale
constitue un ph6nom6ne, un
ph6nomlne de vleu oil le
jeu des *complexes et des
fantasmes requiert de la
part des speciallstes une bon
ne dose de patience, de corm
petence et d'explrience. En
function de cette optique,
1'analyse du stress parait
plus aisde qu'en rapport a-
vec les deux courants extrl
mes de l'objectivisme et du
subjectiviste.

Le stress du malade est
complex. Neanmoins cette
complexity, contrairement
aux tenants du SUBJECTI-
VISME, peut-Itre circons-
crite.
D'abord, il faut, ce stress,
le situer d'une fagon con-
crete, dans la trame psycho
logique d'un malade par
rapport g.ux autres &v6ne-
ments irrguliers negatifs.
Par example, ce stress, ofi
se situe-t-il parmi ces oc-
casions v6cues de stress sui
vantes : 1'echec a un exa-
men, la perte d'un emploi,
la mort probable d'un etre
cher, un risque d'accident
d'auto, un diagnostic possi-
ble d'un cancer.

On peut, a 1'aide de tech
niques psychologiques et
psychanalityques, bitir la
structure des v6cus
et situer, concretement, le
stress a l'etude.
Ce stress, ainsi localism,
comment le malade le vit-
il ? A cet regard, il faut dis-
tinguer 2 niveaux : un ni-
veau conscient et un niveau
de fantasmes.

Au ntveau conscient, le
malade rationalisa la pers-
pective et tente de faire en
trer en ligne de compete Iac
tilf et le passif de l'idde de
l'intervention chirurgicale :
actif : russite de cas si-
milaires precedents, compe-
tence du medecin, resistan
ce biologique, foi en Dieu
passif : gravity du cas, 6-
chec de cas simllaires pre-
cedents. possibility d'une er
reur chirurgicale, sensation
de faiblesse organique.
Cette mise en rapport par
fois n'aboutit pas a une
conclusion. Au niveau du
raisonnement le malade se
trouve perdu dans une am-
biance desdquilibrantet Par-
fois, cette rationalisation
s'achemine vers une issue


catigorique positive. Le, ma
la4e croit que tout ira bien,
.Cette croyance 'est loin d' .
tre. Une certitude absolute.
Cliniquement, elle peut mI-
me etre l'indice d'un refou
element syst6matique.
Mais la oft les cartes sont
rlellement brouillles, c'est
au niveau des fantasmes.
On appelle fantasme toute
construction imaginaire ba-
tie a partir d'Ilments irra
tionnellement asspcies tels
le fantasme de la'Tnort, le
fantasme de 1'inf6rioritd, le
fantasme de la sup6riorite,
le fantasme de culpability.
Si, par example, une mala
de a un fantasme de culpa-
bilite don't l'adultere consti
tue le noyau, elle aura. ten
dance a penser a un Ichec
de 1'op6ration, a des compli
cations invraisemblables,
par fantasme de culpability
qui d'ailleurs, peut condui-
re a 1'id6e de suicide.
On pourrait a premiere
vue, penser dysfonctionnelle
la relation perspective d'u-
ne intervention chirurgica
Te-idle de suicide. Appa-
remment oui, mais non en
approfondissant 1'analyse.
Evidemment cette idee de
suicide requiert un degree de
stress assez avanc6. Le pro
bleme peut se presenter au
double point de vue logique
et cilnique.
D'une faqon -gnerale,
1'Homme, face a un danger,
conceptinalise une attitude
de fuite ou d'attaque. Ain-
si quand vous voyez courier
vers vous un agresseur, cet
te vue declenche une dialec
tique fuite-attaque.
Face a la perspective d'u-
ne intervention chirurgica-
le, le malade, developpe ce
schema de pensee. II atta-
que, cest-a-dire, il rassem-
ble le maximum de justifi
cations d'une reussite even
tuelle de l'operation, et il
fruit. c'est-a-dire il aimerait
disparaitre pour ne pas su-
bir le choc operatoire, d'oi
idee voilee de suicide.
En psychanalysant les ma
lades i cet regard, ces idles
de suicide percent soit sous
forme de reves, soit sous
forme d'acc'ents manques,
soit sous forme de souhaits.
En outre, on peut lui sou-
mettre une batterie de sup
positions en plein accord
avec la structure de son u-
nivers psychologique pour


pilger cette idle voille de
suicide. L'essentiel demeure,
non de prendre cette Idee
en pilge, mais d'aider le
malade.

SII est Important de sensi-
biliser les intlresses a 1'im
portance d'une aide psycho
logique pour les malades
abattus par la perspective
d'une operation chirurgica-
le. L'interve'rtion d'un spd-
cialiste de la psychorsociblo
gie facility 1'oeuvre oplra-
toire en alldgearit 1'esprit
du malade alourdi de raisori
nements positifs)et ndgatifs
et de fantasmes n6gatifs.
Dans mes interventions au-
prls des maladies j'adopte
une approche accelerde ba-
see sur-les dernitres trou-
vailles de la psychanalyse
et de la psychologie et Iche
lonnee sur 3 ou 4 seances.
A la premiere stance, je
tente de recueillir du mala
de et de ses parents le ma
ximum d'informations con-
cernant les operations chi-
rurgicales subies precedem
ment par le malade, par un
parent, par un ami, une con
naissance, les renseigne-
ments du malade sur le ty-
pe d'operation en cause, les
lectures, les vues cinemato-
graphiques et t6lbvis6es du
malade, relatives aux opera-
tions chirurgicales.
Ces elements, dans la
structure de la psychologie,
sont affects d'un coeffi-
cient positif, neutre ou ne-
gatif. Autrement dit, si l'o-
peration chirurgicale d'un
ami du malade a etd un fias
co, cet element est affected
d'un coefficient dngatif, Cet
te affectation de coefficient
requiert un tact analytique
assez pouss6. Il se peut ain
si que le malade avoue le
contraire par refoulement.
oCa n'a pas march pour
on tel, ca va marcher pour
moist, la rdpltition de cette
phrase dans des cadres inap
propries constitute un indi-
ce sur de refoulement.
A part ces informations,
j'essaie, autant que possi-
ble, d'avoir un clich, des
conflicts interhumains et des
conflicts soi situation du
malade. A cet dgard, des sou
pirs comme < mourir>, constituent des points de
repere d'une importance psy
chanalytique appreciable.
Vous vous imagine, lPeffet


d'une resistance pathologi-
que au processes 'normal cke
'iritervention chirurgicale
et cela au, rilveau stricte-
ment medical.

Aux stances ultlrieures,
je continue 1'attaque du
stress, arml que je suis .a-
vec une analyse fouill6e de
l'univers psychologique dans
lequel baigne le stress. Cet
te analyse, avec ses 2 par-
ties positive et negative me
fournit un plan d'attaque :
minimiser les points n6ga-
tifs et valoriser les points
positifs. A cet effet la tech
unique de suggestion est d'u
ne efficacitl Itonnante.
Pourquoi ? Parce que 1'acor
ce c6l6brale du malade .
tant affected a cause du
stress la structure conscien
te oppose moins de rdsistan
ce aux messages rpdteds,
pourvu que le message soit
en harmonies avec la person
nalite concernee. Par.exem-
ple, si le malade est en proie
a un conflict inter-humain,
on doit mettre l'accent. en
avant-plan, sur une minimi
station du conflict et, en ar-
ribre-plan, sur la'r ussite
de l'operation.
Si 1a personnel a foi en
Dieu, avafit de baser la tech


unique de suggestion sur cet
te ioi en Dieu, ii faut se
rendre compete qu'elle est
une foi active, conscience.
Si au contraire, elle n'est
gqu'une fol douteuse rasvivde
par une perte, de contr6le de
sol, cette foi en Dieu de-
meure sans effet. Au con-
traire le fait de la mention
ner d6clenche le processus
du doute et bascule le ma-
lade dans un 6tat d'ambiva
lence qui peut, a la limited
ankyloser les autres circuits
d'attaque, tels la foi dans
la competence du mldecin,
Pempathie des proches.

Ces processes de sugges-
tions doivent s'effectuer en
accord avec les fantasmes
decel6s. Si le malade a, par
exe4lple, un fantasme de su
periorit6, 1'accent sera mis
sur sa facon exemplaire de
braver operation. Si le ma'
lade a un fantasme de cul
pabilit6 il faut qu'au pr6a-
lable on tente de faire mon
ter ce fantasme en surface.
En some, a partir du
moment oif le malade accept
te, le contact du specialist
en psycho-sociologie,'il met
toutes les chances et de son
cote et du cote de son ser-
viteur.


Cocacrrnnrnnnnrnrn-~--......


&UTOROUTE DE DELMAS TEL : '1-2180
TOUTE LA MUSIQUE hAITIENNX
TOUS LES SUCCESS LATINS
#,OUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ
SUR DISQUES
G0 ENREGISTF.SS POUR VO0US
SUR MINI-CASSETTE,
SUjI CARTOUCHE 8 TRACK
SUR BOBINE MACNETIOUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
EFFICACE GARANTI PAR UNE
HAUtiE TECHNICITE
LI NDI a VENDREDI 11 A M 5 : 00 k A


,a




__ --- bmIAMI. C,- -






: :HAITI -_ -




~ec~ > SAINT-MARTIN
,--*. -^. .. l^ ..^:-. -^ 2 o






I_ =~PUERTO RICO: _-

SI___ -



.^--' GUADELOUPE-- ...





n: -_- --- .- --G-MARTINIQUE..--




^ ^^' ~ ^ 'TRINIDAD' 2==.- __ '. ;__
*.. .- --- --.=.. /.___._ 0_







GUYANA--"----
,' %- -7- SURINAM -.- __- -




o^^ 4 o^^^AYNF o .
C N


Entre amis.


-a- C
C ._ o ,C














































plus de dix ans, Air France dessert regulierement Miami en vol quotidien sons escale.
37-200 decolle de Port-au-Prince dons la matin e.
sir France dcest opter pour la ponctualite, le service courtois au sol ou en vola
Air France c'est pref&rer un service "eh frangais" et les attentions particulieres des
ntives au bien-Ctre des passagers. Air France, compagnie international son
rle egalement anglais et espagnol a implanted dons la Cardibe son propre reseou
mieux servir so clientele. Pour un prochain voyage a Miami, contactez votre
aoges agree Air France ou telbphonez
ort-ou-Prince. AIR FRANCE ,/
Le meilleur de la France vers le monde.




K


--- .: -- ------ -- -:i ;r ------.,..;~., ;.~i.. ;;i;,.i;-- -rxel.i i.,.::;~l-rx-~~~-~iry"- -----iin~~-a.x~~--~--~~


PAGEI '


;


................. ` ;'~ -






SMARDI 6 FEVRIER 1979





'DAYLvrN


T_ NOUVELLI~,T .' P ,A M





Laxatif au chocolatVainquear de la constipation
* *.. .. ....


MEXIQUE (AFP)
La trolsiome conference
general de I'Episcopat La-
tino Amor.cain, i'unne a
Puebla, n reusa- lundih sur-.
montpr sa premiere cruise on
persuadant le Prelut colom-
blen Alfcnso Lopez Trujilll
de renoncer a demiss'dnner
,de _son pose de Secretalre-
General de la confdrelice.
II semble que ce soit a la
su te de demarches des Car
d naux Sebastiano Baggio
(Curie), A'ois'o Lorscheider,
Archeveque de Fortaleza
(Bresil) et de Mgr Helder Ci\
mara, Archeveque d'Olinda
et Recfe, que Mgr Lopez
Trujillo alt renonc a dem
sionner.

Mgr Lopez Truj llo est au
Centre de 1'affrontement en
tre les couranls traditlona-
listes et progressistes, de 1'E
p scopat Lat no Americain.
et on le dit tres 1.e au pre-
mier.
Jeudi dernier, le quotidien
mexican ,Uno mas Uno
Sgauche avait rubl e une let
tre attrlLuee a Mgr Lopez
Truji.lo cl dans laquelle le Pre
lit denonqait des pressions
exercees pour faire inv;ter
a la conference le P. Pedro
Arrupe, propose general des
Jesuites. Toujours selon le-
Journl, i1i accusa't egale-
mient de facon implicite- le
Cardinal argent n Eduardo
Fironio de faiblesse face
aix devatons de certain
th ologiens influences par
le Marx,.mc. ,

.gr Lopez Trujillo n'a pa$
Gim. nti publiquement la le1
Ire publiee par :e quotid en.
Ma s lundi on a aplris qu'.l
avalt offert de demission-
nFr. ce qu, aurait provoque,
selon le, observateurs, une
grave crises au se n de la con
lcrecnce de Puebla.

L,'Affaire,, est etroite-
Incnt I ee au rcnouve.lement
d's nr sponlblees du Conseil
Episcopale Latino Ameri-
ca n CELM,)i prevu pour
la f n Mars a Pueblas lors
de la 17eme Reunion de cet
organism.
II semble qu- les seCteurs




























1















ii









h R
ii

















P- au-
=j =============


tradit onalistes souhaltent
impoer le prelat colonibien
come Pr6s'dent du CELAM
Mgr Lopez Trni.llo ne penti
plus pretendre en effes au
renduvel.ement de son man
dat de Sacr6taire General.

Mals les adversaries duo
Pr61at Colomblen ont dejah a
vance le nomi de Mgrs Lor-
sche der (Midere) pour pre
sider le (ELAM.

MIme apres avoir, renonce
a d6miss'onner, Mgr Lopez
Truj 1.o, estiment certains
observateurs, ne devrait pas
harder a 6tre ecarte des ins
tances 'd rigeantes d- i'E'pis
copta Lu,'no Americain.
0 -

PUEBLA :
MECONTENTEMENT
ARGENTINE


Deces de M.
Andre Lunis

Les Pomnes Fiuneares Pa
ret-Pierre-Louis voiis annon
cent. le dces de Monsieur
Andre Lunia
A sa Veuve nee Christine
Pierre. a ses enfants Doe -
teur Paul Lunis. Marie-Mi-
chele Lunis. a sa mere Ma
dame Sophi.ra Noel, a ses on
eles Mons' ou' Charles Noel
et Andre Jean Lunis, a sa
belle r ere Madame Borel
Delso:n. a ses neux x et nie
ces. cousins et cousins: aux
families Lun's, Pierre, Noel,
Fleurimond, Lea. Charles
Paris. Calixte. Delsoin, s
tous les autres parents et al
lies nous presentons nos vi
yes sympathies.

Les obseques du regrevte
defunt sergnt celebrles le
Mercredi 7 Fevrier a 4 heu
res p. m. en 1'Eglise Baptis
te de la Rue de la Reunion
oh 1'exposition se fera des
2 heures. 62


PUEBLA (AFP)
La distr button a la conf6
rence de l'EplscFac t Latino-
America n .d'une lettre trai-
tant 'iu problem des dhpa

rues argent na < Le les Eveques argentlin',
etpprelil-or 'r.lidI at Pueb.a
de source proche de ,la dele
nation .ii- .Ii'

La lettre por.ait, entre au
tres, la signature de '1'Eve-
que equator en de Riobam-
ba (140 km cu Sud de Qum
to) Mgr Leon das Proano.
Mais on ignore s il a lui me
me distribute cette lettre,
precise-L-on d, mIme sour-
ce.
IEp scopat argenmn a es
tme, ajoute-t-on de mnme
source, qu'il eut etc <'conve-
nabie d e It conFulter>> avant
di distr.buer 1. leltre.


)eces de Vve
Alfred K Illv
NEE AGNES LUCAS
Les Pomipes Funeibres Pa-
ret-P!,erre-Louis vous annon
cent le dci's slurvenu ni la
Rue Pavee de Veuve Alfred
Kelly nee Anes Lueis.
A sa soeur Anpele ILiics.
Ssi fille Madame Hyppoli
te Delphin nee Andree Kel
ly. a ses petits-entants : Ho
mere Etienne et Madamie
Leclerc Kenol el Madamne -
Carole et Yves-Max De] -
phin, a ses neveux el nieces:
Adrine Kelly et Madame, Lut
cien Kelly et Madame Cy-
lotte Kelly Coupet. Emilie
Kelly. Walter Kelly et Mada
me. Nicolas Kelly et Mada
me. Aux families Lucas, Kel
ly. Delphin, Eti,"nne. Kennl
Coupet. a tous les autres pa
rents et aliles nous padres -
sons nos vives sympathies.
Les obseques seront chan
tees le Jeudi 8 Fivrier a
4 he'ires p. m. ta la Bas',li-
que Notre Dame. Le convoi
partira du salon fundraire
de lentreprise a la Rue du
Centre. 62


La cruise britalageo et se
repercussions politiques


Premiere cruise surmentee a la ConfCernce
Episcopale Latino-Americaine


I t Chambres L Air


Pneus et Chambres a Air


POUR VOITURES ET CAMIONS


'IAL NYLON CONVENTION





JAN WOEL





'.Haiti 108, Rue Pavee, 108


IL


LONDRES (AFP)
La victoire du part tra-
vaill'ste a de prochainee e-
lectiohs est compromise, es
timent mardi. les observa-
teurs a Londres. les fondent
leur opinion sur les resul-
tats d'un sondage public,
mardi, par le quotidien na
tlonaliste cDaily Expresse.
Interrogdes en pielne cri-
se social, entire le 23 et le
25 janvier, 55 pour cent des
mille personnes consult6es
sui ieur inZention de vote
- les avaient lieu demaln -I
se declaraient pr6tes a vo-
ter pour *les stories, et 36
pour cent se pronongaient
pour les travaillistes.
Le score etait beaucoup
plus serr6 lors d'un sonda-
ge effectue en novembre
1978 : ies stories battalent
deja leg travaillistes, mais
de peu : 47 pour cent centre
46.

Fait beaucoup plus grave,
le premier Ministre, M. Ja-
mes Callaghan, atout elec-
toral d'a travaillistes, est
pour la premiere fois battu
par l'egerle des conserva-
teurs, Mine Margareth That
chei. Alors que la cote per-
sonnelle du premier Minis-
tre perdant 23 points tom
be a 31 pour cent, celle de
Mine Thatcher remote a 45
pour cent centree 38 pour
cent en novembre dernier).
Compte tenu de ces der-
nieres elements, il ne fait
pas de doute pour les obser
vateurs, que le premier -Mi-
nriLSre s'efforcera de stenira>
le plus longtemps possible
jusqu'a la date limited des
prochaines elections.
Pour ce fare, le premier
Ministre compete essentielle-
ment sur sa politique de
S-..._* "I, '.-it avec la confede
ration syndicale, le Tuc.
Une procedure de fixa-
tion des salaires acceptable
par toutes les parties : gou
vernement, syndicate, em-
ployeurs. donnerait egale-
ment a M. Callaghan le mo
yen de se presenter deval.t
les 'lecteurs avec un pro-
jet coherent pour 1'avenir.
Selon entourage du pre-
mier Ministre, ce <,Concor-


Bilan
catastraohique des
inondations
an Bresil
RIO DE
JANEIRO. (AFP)
Les chefs d'oeuvre reli -
gieux br.raoues d'Ouro Pre-
to au Bresil. sont menaces
pal les inondat'nns qui
ont provoque ,iusqu', Mar-
di. pluseurs centaines de
morts dans le Sud OueSt du
Br-sil.
Les pluoes torrentielles
oui s'abattent depuis pros
d'un mos sur les Etats du
Minas Gern s. de Es'"ito
Santo et de Rio de Janeiro.
Bahia et Mo to Grossn nron
nent au ft des jours allure'
d'une catastrophe et le bi -
lan de ces inondatyons ne
cesse de croltre.
SeSon des ifes clilf s publs
Mardi par la Presse. 2 0
personnel au moins ont phri
noyses oh ensevelies sous
la boue. Le nombre des sins
abr's, officiellement value
ii 150.000 personnel lundi, de
villages isoles oiu emportis
par les eaux. ne se renmp -
tent plus. Il nest d'ailleurs
plus possible d'evaluer avee
precision l'ampleur des de
gats et le nombre des morts,
la zone affected Stant vas-
te et la plupart des commu
nications coup.es. Des cas
de typhoide ont ete signals.
L'Etat d'urgence a 6te de
cret6 lund', soir /ins 1'Etat
du Minas Gerais, le plus
atteint et b'un des plus ri -
ches du Br6sil.
Les gouvernements des
Etats de Mkaas Gerais, Ba
hia et Mato Grosso ont lan
ce un appel d'urgence pour
1'envoi de vivres, medical -
ments et vetements.

Radio Teheran
declaration du
Ministre iranien
des Affaires
Etranatres
TEHERAN (AFP)
Le Mn'stre iraniien des
Aflfaires Etrangdres, M. Ah-
mad Mir-Fendereski a d6cla
r6 maidi A Teheran que la
politique 6trangdre .de 1'Iran
sera efond6e ddsormais, strict
tement et uniquement, sur
les int6rlts de l'Iran.s
M. Mir Fendereski, don't
la declaration a 6td diffuse
par radio Toheran, a ajoutd ,
cNous respecterois l'ind6-
pendance et l'autonomie des
autres pays et nous deman
dons en contrepartie que ces
derniers comprennent el sens
profound de la grande rdvolu
lion iranienne.


Les relations Am6ricano SoviEtiques


apres Ia visit de M. Deng


date avec les dirigeants syn
dicaux pourrait etre signe
des le 14 fevrier. Pour la
premiere fols, les leaders du
'ruc commencent a afficher \
un certain optimism et par'
lent de Il rest un el6nrent-clef :
l'attiTude de la base syndi-
cale. Elle n'a donn6 aucune
preuve de bonne volonte jus
qu'a maintenant.

Navette spatiale :
Contract e 1,9
milliard de -
dollars
WASHINGTON (AFP)
Le Gouvernement amerl-
cain a approved lundi la pas
station d'un contract de 1.9
milard de dollars entire la
NASA et la Soc'ete well Internationals qui per
mettra la construction de
quatre exemphidres de la na
vette spatiale.
La NASA va pouvoir finan
cer la conversion en mo-
dele de vol de 'un des exem
plaires autises jusqu'a pre-
sent pour des essais au sol
ainsi que les modifications
nfcessa'res sur un autre
des modules d'essa s. L'un
et l'autre pourront etre a n
si utilises por' des vols spa
tiaux, a des fins civ les ou
in l.ta res
A la Maison Blanche, on
tient a souligner que l'affii
tation de cette some a ete
decide a condition que
<.Rock've I.l su ve a la lettre
les cons gues anti infla-
tion du Gouvernement. 11 en
.era de meme pour le con-
trat de construction du nou
veau char lourd americain
,XM-11 olui figure egaleme'it
parmi s"e projects.
i vailler en sou., traitance
pros de 4.000 petites entre-
prises, ne pouvait faire au-
nrm ut que d'accepter les
condit ons m ses a laccepta
tion Ie ces deux contracts :
un tier. de son ch ffre d'af
faires depend des contracts
gouvern'mentaux.


La Pravda. et
ie Nicaragua

La Pi :ia organe du
P. C. de 'URSS, salue mar
di la constitution du Front
National patriot.que au Ni
caragua comme un :Echec
des efforts de Somoza et des
machinat ons an coulisse de
ses protecteurs americains
visant a d.viser le mouve-
ment de liberation Nat ona
,e> du people du Nicaragua
Le journal, cite par l'Agvn
ce Tass, denounce d'autre
part ,l'ingdrence de plus en
plus grande.- des Eta's Unis
dan" les Affa res inter cures
du Nicaragua, notamment
sur le plIn mi itaire.
Il s- declare neinmoins
convaincu qu' le p uLJILi n -
car:iguay in rcenvers ra la
dictattur", ditces'e>ea en ra s-n
d- 1 inni! er, iss n i e force p itrotiques et dv .'ex
nsin Pd la old drit5 n-
ternation:'le a.eVc Itur lutti'


(Par Pierre LESOURD) s
WASHINGTON, (AFP) c
Au moment mIme ofi le I
Vice-Premier Ministre Chi -
nois Deng Xiaoping 'donon t
galt aux Etats-Unis g6monismei Sovitliques, E
Washington et Moscou ont
r6alis6 de nouveaux progrLes
vers la conclusion d'un nou
vel accord SALT sur la limi .
tati'n des armements stra-
;tgiques, indique-t-on de
bonne source a Washington.
Cette evolution, bien que
lente et trls technique, al-
mente 1'optimisme de 1'Ad
miniscration amlricaine qui
estime que les relations ame ta
ricano-Sovidtiques ne souf-
friront pas serieusement, ni
longtemps, de 1'etourdis -
sante tournee americaine du
,numlro tro'ee Chinols.
La parti communist Sovieti -
que, vient pourtant d'dcrire
que ales Sovidtl'ques pou -
valent former les yeux sur
le fait que Deng' Xiaoping
s'etait vu offrir aux Etats -
un.is un podium pour insul
ler l'URSSe.
sAutan, que je le sache>,
les pourparlers SALT ne su
biront aucun contre-rcoup
de cette prrmi'e-p v'sitP of
ficielle aux Etats-UnIs 'd'un
d :-igeant communist Chi-
nois, a souligne lunvi le for
te Parole de la Malson-Blanii
che Monsieur Jody Powell.
11 nest pas deraisonnable
de speculer qu'un accord
SALT-2 puisse etre conclu
c-s le debut de Mars et sut
vi de peu par la premiere
rencontre au sommet Car-
ter-Brejnev, a d'autre part
confie un haul fonctionnai
re americain.
On n'exclut pas a Was-
h'.ngton une prochaine ren
centre entire le Secretaire
d'Etat Cyrus Vance et son
homo'ogue Sovietique, Mon
s.erueAldnr ss5cCr


teur Andrei Gromyko, au
;ours de laquelle les IEtats-
Unis s'eiorceraiient de ras
surer Moscou aprds 1'dcla
ante concretlistlorn de la
normalisation des rapports
sino-am6ricains.
De meme, sachant que des
compara'sons seront inevita
bles avec la prestation ame
iicaine de Monsieur Deng
Xiaoping, on s'attend de"
plus en plus que Monsieur
Breinev ne souhat' e plus
voulolr venir au < Etats -
Unis pour rencontrer M.
Carter. Le Presdent des E
its-Unis assure-t-on en privA
n est pas foneirement onno
s. a 1'idee de se rendre,
s'il le faut, a Moscou ou a
Geneve.

En attendant, les ameri-
cains ont commerce leur
champagne d'apaisement a
1'egard de 1'URSS. Mon -
s'eur Carter a pris soin, pon
r-ifnt '- .iiir do Monsieur
Deng Xiaopimg, de noter pni
bhiquement que de security national amlri
cains n'6ta',nt pas les mi-
mes que ceux de la Chines
et one PFkin n'avait nas leb
responsabilitas de Washing
ton dans le maintien de Ia
paix mondiale.

A la mi-Ja.nvi- I, le rf
de la Maison Blanche, dans
un message personnel adres
se a Monsieur Brejnev, a


LE BISTROT


BAR RESTAURANT GRILL
PIZZERIA CREPERIE


CHAQUEMA.DI ETVENDREDI SOIR


<>


Avec les nouveaux Artistes du
BISTROT



Tous les jours


.4 Sarvice non stop

DE MIDI A I HEURE DU MATIh

DINER DANSANT
t 4 AVEC ,,B.STROT COMBO,,






,(6, LALUE 'el 2-1809
-


vait d6jk soullgn6 que. leg
Eiatls-Unri. ne vreralent
pas d'armes at la Chine."
Dds cette semaine le con
seller personnel d'e Mon -
s'eur Carter pour les Affal-,.
res scientifiques va se ren
dre a Moscou..
Nul ne d3ute t Washing
ton que 1'un des plus im -
portants objectifs de sa Vist
te sera d'expliquer a des So
vi6tiques inquiets. et sur -
tout susp,'cieux le conte-
nuo 'dtaille'des accords scien
t'f'fues et technologiques si
rF n(S mercredi dernier a Was
h'ngton par MM. Carter et
Dong Xiaoping.

Cette multiplication de
contacts et d'attentions de -
vraient suffire, dit-on a Was
hington, pour enrayer les
craintes de 1'URSS, mIme
si la press de ce pays con
tinue a pourfendre la an6u
velle alliance Washing -
ton-Pekin.

De mbme que l'on affir-
me a la Maison Blanche ne
pas avoir ee, surprise par la
virulence de la rhetorique
antni-Sovietique de Mon -
sleur Deng Xiaoping, 11 taut
s'aitendre, explique-t-on. f
voir la mailvas" hiiumeur de
Moscou transparaitre, sans
verit ble constiuonce. a la
une de la ou
dans les depeches de l'agen
ce TASS.


CARNET SOCIAL
i


TARIF SPECIAL


"Individual FunFare" d'Aerocondor


Payez votre billet


Port-au-Prince Miami -


Port au Prince


$ 99.00 plus taxes

Poir reservations et Informations

sur les conditions de ce tarif.

auressez-vous a votre agence de voyage,


ou a




AEROCONDOR
LA Li ,NE AFRIENNE DE COLOMBIE

ANGLE DES RUES'PAVEE ET MU'U PEOPLE


2-36-75 / 2-01-01

v wf w -^-,.-;/-.-'-,


-- -: -, ~ : 2:0 rT i'-;- i: '. -1I:- -i-','~ '


rr~z~zzcz~rrcrrcczrzcr*+czc~rczrczzz*2*


__--,,--,-,,,,~---------,-,,,,-,,,_,,___ -,-,------------------------------------


o








L.3 .LqOIJVEJ.JBTZ. MAHflI 6 FEVUIER 1979


~c-' r oo OO'ra~--~U~Ol O~~ ~ F~~ 6cl- -'~rrOO@OOOm ________________-


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (2n permanence) 6 heures to et 8 heures 30 '

CE SOIR


SALLE 11 $ 1.50 et 2.00
La raison d'Etat


SALLE III S 2.00

Un espion de trop


SALLE IV $ 1.50
LES GRANDS MOMENTS DU MUNDIAL


CANDIDATES


Avez vous pense a faire Imprimner
vos Bulletins de Vote ?

L'IMPRIMEUR se met a votre

disposition pour, un Travail

rapide a un prix imbatable

L'IMPRIMEUR

214, Rue du Centre

Tel : 2 2114 2 4754






PRESENTATION



DE MODE


Mercredi 7 Fevrier


AU VILLAGE HOTEL


COLLECTION PRINTEMPS, ETE 1979

DE LA BOUTIQUE
CONNECTION. La Soiree sera

animee par le Carribean Sextet


World Connection


Delmas 35 (au has

du Yaguazi Hotel) Tel 6-2637

ouvert de 9 ha 7 h P. M.

Proprietaire Jossv Nicali

c'c c r Z


NAIROBI (AFP)
Les d6sordres du week-
end ant illustre, estiment les
observateurs, les difficulties
croissants du Mardchal Idi
Amin Dada.
Apres les explosions de sa
media a Kampala, qui ont
partiellement d6truit des ins
tallations de la compagnie
petroliere franqaise et coupe une ligne a haute
tension, la capital etait
toujours en parties privee
d'eau et d'electricite mardi,
selon des Informations par-
venues a Nairobi.
L'essentiel des barrages de
riues ont et6 leves mais la
police patrouille toujours.
Les fouilles maison par mai
son se poursuivent et d'une
maniere g6nerale la s6curite
9 l'intdrieur et autour de la
ville rested strict.
Ni Kampala, muet sur le
sbjet. ni les milieux d'exi-
las ougandais de Nairobi ne
sont en measure de dresser
un bilan des evenements
des fusillades des nuits de
samedi et dimanche dans les
rues de la Canitale.
Alors que la radio offi-
elle aconrtiniie d'accuser les
'..eme" s subversi'fe envo-


Deciaration de
Kissinger sur
iCALIFORNIE' -- (AFPI
L'ancien Secretaire d Fat
M. Henry Kissinger a deala
re dimanche que si l'Aya-
tollah Khomeiny arrvait
.u pouvoir en Iran, dans
deux ans, ce pays serait
,moins libre. moins ptospie-
re, moins pro-oec'dental et
mnoins sutr le chemin de la
modernisation, .
Solon M. Kiss'naer. qui.
donnait une conference de
presse a Beverly Hills Cal
fornie) avant un diner a
150 dollars le covert au-
qcuel assstaicnt l'ancien pir
sident Gerald Ford, le Gou
verneur de Californie Ed-
mund Brown. et l'ancien
gouverneur Ronald Reagan,
"n gouvernement represen-
tant les forces de Khomei-
ny n'aurait pas .Iesprit
auss', overt que celui de
I'Administration preceden-


yes par 1'ancien President
Milton Obote et le Chef de
l'Etat Tanzanien Julius Nye
rere, 4les impdrialistes et les
sionistes, une organisation
dissident interne, le smou
vement Sauvez l'Ougandas
a reveadiqud les attentats.
Le inconnu mais la majority
des observateurs pensent
que ces actions sont bien
I'oeuvre d'opposants inter-
nes malgrd la declaration
rdpet6e de Kampala de-
mentie par les faits depuis
des mois que ougandais est fermement
uni derriere le gouverne-
mentl>.
Ce reveil des opposants
internes coincide avec celui
des exiles. En decembre, un
group de ceux-ci, debar-
ques pres de Jinda sur la
rive Nord du Lac Victoria,
avaient attaque une garni-
soil.
Le 11 janvier, M. Obote,
pour la premiere fois de-
puis sa deposition en 1971
par le Marechal Amin, avait
tenu une conference de pres
se en Tanzanie 0of 11 est re
fugie. 11 avail notamment
lance un appel au souleve-
ment.
Lundi soir, M. Nyerere lui
a emboite le pas, invitant
pour la premiere ois avec
Line Lelle nettete, les ougan
dais a renverser le regime
miiitaire.
En envahissant en octo-
bre 1978 le Nord-Ouest tan
zanien, le Marechal Amin
a provoque une reaction tan
zanienne qui a sans doute
depasse son attente. Le pre
sident Nyerere a depeche a
la frontier 10.000 soldats
qui exercent maintenant, de
laveu meme de Dar Es Sa-
laam. leur droit de poursui
te en Ouganda. Politique-
ment, M. Nyerere a claire-
pent exprime son soucl de
se debarrasser d'un voisin
difficile. '
Les opposants, exiles ou
interieurs. s'en sentent cer-
tainement confortes et les
incidents du week-end sont
considdres ici come l'aver
tissement le plus serieux de
ces mifTlers mois.


Les Troubles en Ouganda


BHUTTO : Vive
emotion apres la
confirmation de la
condanation a
mort
La d6ciskon de la Cour Su
prdme du Pakistan de con-
firmer la condemnation a
mort de 1'ancien Premier
Ministre Pakistanais, Mon-
sieur All. BhuttO, a suscitd
une vive emotion dans de
nombreux pays.
C'est mardi que la plus
haute instance juri Pakistan a rejet6 I'appel du
jugement de la haute Cour
de LaLore du,18 Mars 1978.
Selon 1'accusation, Mon -
sieur Bhutto qui fut renver
sd par un coup d'Etat mtii
taire.en Juillet 1977, aurait
commis ouh d r oi t c o m m u n a,
en ordonnant a des hom-
mes de sa police, alors qu'il
dtait Premier Ministre, de
commettre un attentat con
tre un-des critiques de son
rdgi-me, Monsieur Kasuri.
Une tentative d'attentat
eut effectivement lieu. mais
ce fut le pere de Monsieur
Kasuri, qui en fut la victi -
me. Selon Monsieur Bhutto,
qui se declare innocent, il
s'agissait d'un process mon
td de toutes picese. L'an-
cien Premier Ministre a la
possibility de demander sa
grace au gdndral Zia Ul -
Haq, Administrateur de la
Loi. Martiale.
A Rawalpindi, Monsieur
Bhutto, l'ancien nhomme
forB) du Pakistan, a ferme-
ment demanded a ses pro-
ches de ne deposer aucune
demand de grace en sa fa
veur. parce qu'1 souhaite
ola Justice et non la piti>es.
A Gendve. la commission
International des Juristes
a demands mardi au Presi-
dent Pakistanais de gracier
1'ancien premier Ministre,
dans l'intdret de l'Unite
National> et en raison ides
critiques suscitees par le pro
ces de Lahoren.


Le point de la
situation en Iran
(Suite de la lere page)
montraient une >
au sein de l'armee.
Dans la matinee cependant
sal doute avec accord
de M. Biklhiiar I'aviation
avait fait anc demonstra-
tion de force. Appareils su-
personiques rilitaires ultra
perfectonnas, helicopteres .de
combat et avions de trans-
port de troupes en escadrll
les avaient sirvole Ie domi
cile de l'Ayatoliah Khomei-
ny a Teheran et les quelque
150.000 manifctants qui de
filaient a proximity, come
pour montrer quelles etaient
les limits duu (Gouverne-
ment provisoire.

KISSINGER :
Les Etats Unis
ne doivenW pas
se laisser dicter
leur politique
etranaere
SEATTLE
(ETAT DE WASHINGTON),
(AFP)
Monsieur Henry Kissin -
ger a declare Samedi que
les Etats-Unis devraient
conduire leur politique na-
tionale avec Moscou sur
la seule base de leur inte-
ret national sans se lais -
ser influence par d'autres
pays>.
L'ancien Secretaire d'E -
tat a fait cette declaration
Seattle, quelques heures
avant 1'arrivee dans cette
ville de la Cote Nord Ouest
des Etats-Unis du Vice -
Premier Ministre Chinols.
Monsieur Deng Xiaoping.
Dans une allusion mani -
feste aux propos anti-Sovi6
tiques tenus par Mons'eur
Deng au course de son voya
ge aux Etats-Unis, Mon -
sieur Kissinger a relev6 que
le gouvernement amdricain
ene devrait pas se laisser
dicter les accords qu'il dolt
conclure par 1'un ou l'autre
de ces pays (la Chine et
1'URSS). II a ajoute qu'il
n'avait pas etO surprise par
la teneur des declarations
du leader Chinois centre
l'h6gdmonisme de I'URSS.
Monsieur Kissinger don-
nait une conference de pres
se avant d'assister a une
rencontre de Football entire
une Selection Nationale So-
vidtique et une selection a
mdrlcaine. II a laisse enten
dre qu'l1 pourrait bridve -
ment rencontrer Monsieur
Deng qui est arrive Samedi
soifr 9 Seattle pour la der-
niere tape de .son voyage
aux Etats-Unis.


Rel g.euse en proie a une cri
se ep leptique, a Mddor, dans
la chain des Cahos. Cette
soeur s'appelle Victoire.
Deux jours apris, nous a-
vons rencontre Dr Jn Gilles,
une correligionnaire qgu
nous apprend que Sr Victoi
re se porte tres b'en main-
tenant. La pltiente ne souf
faith pas d'6piepsie; car a-
vant d'etre admise a la Con
gregation du PFST (Petit
FrOre Ste Thdrese) la post
lante a ete soum're a un
test medical; on n'acceptp
pas de jeunes- filles souf-
frant d'6p lepsie. Done, c'est
une hypothese a rejeter.
dous 1'en remercions.
On nous prip de souigner
que d,,ns la Chaine des n a-
hos, il y a 3) tro's ma son,
ayant chacune 4 Sueurs.
La Rev. Soceur Jeudy resi
de 9 Melor en tant que
Socur Supdrieure. A Pero-
din, Soeur Priscard St Juste
dirige le quatrer tandis qu'a
Cheneau. Seu'r Jean G lies
est le chef de f le. Au total,
douze re igieuscs travaillent
dans la Chaine des Cahios. a
Medor, a Pero.,.a et a Che-
neau Cette d.ruilere infor-
mation nou a ete communi
queen par Ma tre Del nois Do
nation.

UN DIRECTEUR D'ECOl E
PRECHE D EXEMPLES

Depuis s' ilonin action fn
tant que Direrc'ur dc' lEco
le National.' n'ere, en Ju'n 1974 a la Pe


tite Riviere de 1'Artiboni-
te, Maitre Jerome Roger M.
Milcent n'a pas cesse de fai
re parler de lui par rapport
a ses importantes realisa-
tions au local de l'tablisse-
ment d'une part. et d'autre
part, par rapport aux ecla-
tants succ6s remportds par
seI eleves .au C2P depu s ses
14) quatre dernieres anrnees
de gestion.

L'Ecole Louis Lamartinit.-
re v ent d'etre grand e de
(41 quatre nouveiles sales
de classes pouvant loger 400
nouveaux elevese ce qui ne-
-essite une augmentaton
du nombre d'instituteurs.

De 1974 a 1979 le person
nel de I'Ecole est passe de 9
(neufh a treize instituteurs.
Tres jeune, Maitre Jerome
Roger M. Milcent, prat.cien
en dro t, enseigne a i'Leole
Louis Lamartminere deputs
Novembre 1957 avant sa no
mination au poste de D rec
teur en Ju n 1974. Done il a
22 an,.s de carr ere a son ac
Lif.

Grace oux f" is de la Coo
operative Scoh.irn, IrEcole
Lou Lamr.rtinleri i.et ac-
tuel'ement nunie d'ul re-eau
hydrauliqu (I'1tn joli par
ter1 1' atc neit p ( de I planes
orntlnPntiol',s I. s murs de
('o C 'lntr'- t,(o:iurc, rei -
pinllls an di}?, i do chaque
annee cwadelni a. RPo a
cloturir en ih in nitr la
cour dc l'( E,'(
LEONIDOS


ra, se1on tout vralsemblan
ce, l'unanimit6 des suffra- ASSISTANCE PUBLIQUE HqPITAUX DE PARIS
ges...

DES NOUVELLES AVIS PFROFESSIONNEL
RELIGIEUSES Le Dr. Bernard Beauboeuf. specialise en Chirurgie
Nous avions parl6 d'une general a i'Academie de Paris ou il a rempli les
functions d'Interne des Hopitaux de Paris. et Ma-
Leucemie dame, le Dr. Rolande Pierre-Louis Beauboeuf, spe-
Deux nouveaux cialisee en Dermatologie (Maladies de la peaui, a
medicatments 'Academie de Paris avec le titre d'Assistant-Etran-
chinois ger des Hopitaux de Paris. avisent les confreres, les
HONG KONG AFP m ca- amis et le public de ur retour an pays.
Deux nouveaux medica-
ments efficaces centre la Ils offrent leur. consultations a partir du landi
LeuIcmie ont net mis au 12 i evrier 79 a la CLINIQUE THEBAUD, 44 46, Che-

mardi Agence Chine Nonu- main des Dalles, tous les ]ours
ve:le de 8 h. a 10 h. a.m. et de 4 h. a 6 h. p.m.
Ces substances sont issues (Samedi apres-midi except)
d'une plante de ce pays, le (Samedl a:O e-m.di except) .
Oephalotoxus. Tels. : Off 2-3428
Leur employ sur les leucemies Res : 4-0670............
myeolides aigues et les eryth
roleucemies ont entrain
plus de 20 pour cent de rn-
missions. "''s o o- -;
Ces deux leucemies sont Concert de Nicole St Victor et
extremement graves avec u COncert de Nicole St Victor et
ne esperance de vie tres ii-
mtee. Cepenant'Erythro Micheline Dalencour
leucemie est trks rare.
Pour les cancerologues de GRAND RECITAL DE CHANT A
I'Institut de Villejuf site
prOs de Paris, ces resultats, L'INSTITUT FRANCAIS D'HAITI
si les products ont ete em- at oe .. o. -vICi'Ore au piano MtHi.LiNE DA
ployes seuls, sont interes-
sants. En effet, les medecins LeICOuI le Jeudi 8 Fevrier 1979 a 8 heures P. M.
occidentaux obtiennent bien au programme Jean Philippe RAMEAU MOZART -
plus de r6miss ons pour ces
leucemies mais ils sont obli SCHUBERT BRAHMS STRAUSS BELLINI BIZET
gds d'utiliser de combinai- PUCCINI CILEA BRITTEN.
sons de products (anthracy-
clines et cytosine arabinosi- Les cartes sont en vente a : Ecole SAINTE-TRINITE
ne) d'emploi delicate. LA GONDOLA LA CARAVELLE LA BOITE A

Mercredi medical MUSIQUE AUX ONDES SONOREE et d L'Institut
FRANCAIS D'HAITI.-
Conference du Mercredi 7
Fdvrier 1979. ENTREE : $ 3.00
NATION ANTIROUGEOLEU
SE DE LA SOCIETY HAI- SOYEZ A L'HEURE
TIENNE DE PEDIATRIE.


Par le Dr H1nec TITUS


.10, Rue Bonne Foi


Tel 2-1520




APRi INCE
HAITI


PAdGl a


SALLE I $ 1.50 et 2.00
SYlvester Stallone, F.I.S.T.


WPzWMwz-.ZVMWMMP w


PETITE' RIVIERE DE'
L'ARTIBONITE
EN LIESSE t

Petite Riviere de l'Artibo
nite est actuellement en.
hesse du fait que le Docteur
Leroy Prdval qui a m s sa,
science depuis 36 ans, au ser
vice de la Communautd Ri-
vartibonit enne, vient de fai
re acte de cand'dature au
Greffe du Tribunal de cette
localite.
La declaration de candi-
dature du Docteur Leroy
Preval est chaiuereusement
et favorablement -accueillie
par tous les secteurs de la
population de Petite Riviere,
de Desdunes, de Grande-Sa
line des Cahos, de Deslandes
de Medor de Perotiin etc...

Pour un grand meeting de
masse,' Docteur Leroy s'etait
rendu t Savane 9 Roche ou
une foule compact, visible
ment joyeuse, 1'a triompha-
lement reau; et sur tout son
parcours, des paysans de Du
puy, de Galbo de Calvaire,
de Plassac, lui ont dressed des
arcs de triomphe. Les culti-
vateurs masses, en bordure
de la route, ont sale le pas
sage du Docteur Preval par
des applaudissements nour-
rs et, au retour du cortege
de Savane a Roche, les pay
sans, en desire, ont manfes
te vivement leur appui et
leur adhes on a la candida
ture du souriant Docteur
par des could ailles.
En milieu urbain come
en milieu rural, la candida


0


78


CHRONIQUE DEL'ARTIBONITE


1 I1I r 1111 13 ~ -~,--~ ~ ~9-s~--l----rgls~gg.


chv/s~/~rs~;rr/r--. clzcrlzYoco-C/;/


MARDI 6 FEVRIER 1979


Lb cfOUVILISTRe




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs