Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10304
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 31, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10304
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text






UN CERTAIN REGARD


SUR LUC GRIMARD

par Louis Price MARS (1)


Au Cap-Haitien. non loin
de Luc Orimard, J'al vdcu
quelques belles annles de
1neo adolescence.
C'etall, an debut de l'Occu
pation Amerlcalne entire
1915 et 1924. Le podte et sa
lernine vivalent dans une
nialson de ]a Rue 24 de sty
le colonial enfoule dans un
nmassif de fleurs.
Le soui, a travers la ville
meurtrie, saceagee, bless6e,
les yankees regnaient dans
uin ddsordre de fureur et de
br'uit,. de larmes et de ia-
nientations car la nult ap
partenait h leuit3 bandes a-
vinees et a la Mort. Nom-
bres d'Haitiens et quelques
soldals blancs 6taient occis
et leurs cadavres trainaient
dans les sentiers obscurs.
Nonobstant, la dans la Vi-
Pie, a la Rue 24, Luc Gri-
mard, Christian Werleigh,
Louis Mercier, Jean-Baptis-
ic Cineas. Juvigny Vaugues,
Marc Veine, Auguste Albert
organisalent. a laI barbe des
occupants, des veillees pa-
triotiques. Poetes, histories,
professeurs d'esperances, ils
veillaient.
Torches de la Liberte,
Voas eclairiez le present, le
sombre present. Vous tra-
ciez en lignes de feu l'Ave-
nir. le bel Avenir de notre
Pays enfin reconcilie avec
lui-meme et 0 miracle re
devenu maitre de son des-
Lin !

Historiens, poftes. profes-
seurs de civisme, ils pre-
chaient le patriotism, c'est-
a-dire csee Principe, seul ca
Ipible de ieutraliser la tell
dance a la desegregation,
conime l'affirme Henri Berg
son. Les anciens i'ont bien
connu;i ils adoraient la Pa-
trie, et r'est l'v' de leurs
poetes qui a dit qu'il etait
doux de mourir uour elle.
Mais il y a loin de cet at
tachemeut a la cite au pa-
triotisme qui est une vertu
de paix autpnt que de guer
re, qui peut se teinter de
mysticisme mais qui ne me
le a sa religion aucun cal-


cul, qui couvre un grand
pays et souldye une nation,
qui aspire d ce qu'll y a de
meilleur dans les ames, en
fin qui s'est composer len-
tement, pleusement avec
des souvenirs et des esp6-
rances, avec de la pofsie et
de 1'amour, avec un peu de
routes les beautfs morales
qui sont sous le clel, com-
me le miel avec les' fleurse.
Mes camarades et mol,
nous nous faufilions subrep
ticement. dans l'auditoire
pour apprendre A connaitre
et aimer la Patrie.
Etonnes des regards al-
gus et de l'inquiltante 6tran
gete de ia Vigie A la barbe
des yankees.
Pres de chez nous, 'au Ly
c6e G,uerrier, une tAche corn
pldmentaire atteridait nos
vellleurs.

Du Limb6, de Plaisance,
de Ousnaminthe. de Valle-
res, de Mont-Organise, de la'
Grande Riviere du Nord, de
Fort-Liberte, du Borgne, de
Port Morgot, affluaient vers
le Lycee de nombreux jeu-
nes gens en qufte du savoir.
Ils recevaient, en plus de
la science, de la litteracure
et des arts,, la lecon fonda
mental de- l'attachement
charnel a la, Patrie qu'ensei
gnaient les premiers par
mi leurs )pairs trois Mai
tres : Luc Grimard, Louis
Mercier, Christian Werleigh.
Quel sculpteur genial cou
lera dans le bronze la sil-
houette severe de ces trois
hommes du Nord unis dans
une meme gloire et un me-
me amour et tombs de-
bout au service de Ia Jeu-
nesse et de la Patrie.
Mon voeu le plus fer-
vent, en jetant ce regard
sur Luc Grimard et ses coin
pagnofs de lutte ? Que la
Nation nerpetue leur souve
nir dane une matiere imp6
rissable.

I1) Hier, 30 janvier, mar-
quait i'anniversaire de nais
sance de Luc Grimard 30O
janvier 1880).


La plus grande flitiste


du monide en Haiti


Lundi apres-midi 'est ar-
.vw a Port-au-Prince Ma,-
dame Doriot Anthony Dwyer
que la critique musical in
tei-nationale salue comme la
plus grande Flutiste du Mon
de. Elle seiournera a Port-
aui-Prince environ une se-
maine et jouera avec 1Or-
chestre Ste. Trinite, quelle
honored de sa visit, le Con
cerl6 en'RIe Majeur de Mo
zI;i i sOUs la direction de son
ami le grand chef d'Orches
ire Edgar Curtis.

Doriot Anthony Dwyer,
,imbre de I 'Orcli store Sym
Dhonique de Boston, est ac
tuellement- la <,PrcmlIe Flu ,
(-. de cet orchestra oi une
remnfir a ajamais occape
un poste de ce genre avant
rlle
C'est sa mere, reinarqua-
bi lluListe' elle aussi, qui
I'ititta a la in'isqige. Elle
tudia plus tard avec Einebt
Lil puis William Kincald
t. Joseph Marigno a rEast-
manl School of Music,> doit
elle est diplomrfe. evant son
entree a lOrchestre Sysmpno
unique de Boston en 1952,
ele etait membre de 1'Or-
chestre Philharmonique de
Los Angeles et du I Holly-
wood Bowl Orchestras,.
Madame Doriot Anthony
Dwyer en plus de ses acti-
vitfs musicals au sein de
l'Orchestre Symphonlque de
Boston et du < ber Pksyersa don't elle faith
parties a une carrier peda-
goglque impressionnante.
Elle est ,Professeur Adjoints
d( musique a l'Universite de
Boston, membre du Corps
Protussiral du (Berkshire



OBSERVi

Par Max MI
QU'EST-CE QUE
L'UNIVERSALISME
LITTERAIRE

A cette question le Manu
feste de l'Universalisme pa
time, nlanmoins utile d'atti
ru ici mnme repond (1). YJes
rer attention sur le fait
que mlHomme choisi comme
thlmeb de reflexion ne satis
faith pas toujours aux exi-
gences de ce movement lit
teraire. Toute prose polti
que ou touted po6sie serait, a
ce compte-la, universaliste,
puisqu'il s'agit, en definiti-
ve, quel que soi le courant
litteraire, de traduire les
sentiments de 1'humaln. Or
1'universalisme litteraire
qui nous apprend A nous rap
peler par la meditation, le
rire ou les larmes que adans
tout home il y a les hornm
mes et dans les homes, 11
y a I'Hommerr conporte une
dimension nor, seulement


Music Centers, au College>, au Conservatoire
de New England.
C'est done a un Concert
de choix que t'Orchestre Phi
lharmonique Ste. Trinity con
vie son public ce Samedi 3
Fevrier a 7 h. 30 p.m., en
son Auditorium. Un concert
unique et qui fera date dans
les annales de la musique
haitienne.
Voila quelques extraits de
press concernant Madame
Doriot Anthony Dwyer.
Peu de flutistes appro-
chent de sa sonority pure
et argentine ou de sa sensi
ble maitrise du phrase et
des nuances.
Los Angeles Times

Virtuosite parfaite, sonori-
te admirable. Elle obtient de
la flfte tous les effects don't
instrument est capable.
New York Times
Au programme de Miss
Dwyer se trouvait la Sona-
te pour Flufite et Piano Op.
94 de Prokofieff. Cette oeu
vre mit pleinement en re-
lief la virtuosity, la music
lite, le sens de l'interpreta
tion de la Premiere Flfite
de l'Orchestre Symphonique
de leur foi (cf Rm 1, 13, Col 2
brillamment.
Charles Scarborough,
New Leader
Jouant avec une intuition
fire et beaucoup d'intelli-
gence, Mme Dwyer montra
un rare sens artistique, se
louant des difficult tech-
niques et rythmiques et ex-
hibant une sonority pleine,
sans faille avec beaucoup
d'elegance.
John Miner, Boston Globe



NATIONS

[ENARD
humalne, mais aussa gno -
graphlque. Cette dimension
s'identifie : elle nous oftfre
des composantes indispensa
blues a m1'criture universalist
te et ne consttue, en au-
cun cas, un instrument de
dilution culturelle, mIme
lorsqu'ell vise i transfor-
mer le Monde, les mentali-
tis, come le propre
ste, come le propose Ga -
briel Chlaya. Le fait natio -
nal a done sa pgrt dans l'ex
pression universalist. II
s'lnscrit, sans Men perdre
de son terror original,
dans la mouvance univesel
le et dlivre, de la tentatton
de le rdduire A une formula
cocardllre, Igoiste et etrol
te, s'enfermant dans les Li
mites d'une comrnmunautd par
ticuliree.
Max MENARD

11I -Le Nouvelllstez Lundi
5 Avrll 1976.


rmaa. ai flbk12. 11 1 mall


ilIMitRt.LEU ilHlAL


"/*.. MJPRCREDI 31 JANVIER 78 -
SNo. 31.008

SBEME ANNEE









FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HlUTI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mine. Max CHAUVET


LIBRARY


Tdl6phone : 2-2114 Bolte PosaSle : 1316
Rue du Centre No. 212


LE MESSAGE DU PAPEI JEAN-PAUL II AUX EVEQUES,


PRETRES ET CATHOLIQUES D'HAITI

- aPROCLAMER L'EVANGILE A TOUTE CREATURE, C'EST D'ABORD VIVRE SOI-MEME L'EVANGILEs
- aLA TERRE DES HOMES QUI VIVENT A HAITI DOIT DEVENIE DE PLUS EN PLUS LA TERRE OU TOUT HOMML EST RECONNU
DANS SA DIGNITE INALIENABLE...


Mgr. Franvois-Wolff Li-
gondf, Archev6que de Port.
au-Prince, nous a fait tenir
le texte de la lettre du Pape
Jean-Paul II qui luil a 6t6
remise par le Saint Pere a
I'audience special avec les
Eveques d'Haiti a la Noncia
ture de Santo-Domingo, le
25 janvier 1979, a 7 h. 30
du soir.
Nous publions pour P'in-


formation de, nos lecteurs.
important document :
x x x x

A Mgr. Jean-Jacques
Claudius ANGENOR
Eveque des Cayes
President de la Conffrence
episcopale d'Haiti
En vous adressant ce mres
sage, destined a tous mes
Freres les Eveques d'Haiti,


Pape: La sixieme


et dernibre journey


par Michel IRIART
MEXICO (AFP)
Le Pape Jean Paul II a
commence mercredi matin
sa sixi&me et derniere jour
nee en terre mexicaine en
recevant au si&ge de la de-
16gation apostolique, les Mi
nistres des Affaires Etrange
res des cinq pays de I'Ame-
rique Centrale.

Cette reunion imprevue
qui a eu lieu a huis close, a
ete presented dans different
tes capitals Centre-Ameri-
caines come un debut de
dialogue axec le Saint Pere
sur I'attitude <
de certain sccteurs de I'E-
glise catholique 9 legard
des gouvernements, pour la
quasi totality militaires. a-
tablis dans les pays de la
region.

Le Pape etait .rentre Ta
nuit '-erniere tries tard de
sa trioInphale visit a Gua-
dalajara. Les lumieres de
sa chambre du trolsieme e-
tage ne s'etaient eleintes
qu'a une here du martin.
Trois heures plus card,
des mariachis et des choeurs
de jeunes le reveillerent en
lui dediant des chansons ty
piques alors que des dizai-


nes de 'ens defiliaient de-
vant la Tille lui apo,)rtant
comme a 'habitudie des
fruits, des cadeaux les plus
divers.
C es:. devant pris de 100.
000 etudiants des etablisse-
ments secondaiies et uni-
versitaires de Mexico que
Jean Plus II a -tdresse de-
puis la Basilique de la Gua
deloupe on message a la
jcunsse diiu nmonde enter.

Le Pape improvisa ensui-
te ullne allocation en espa-
gnol truitee de mots italiens
qui fut tres apprecife par la
jeunesse S'excu ant de ne
p parler i'espagnol comme
il l'aurat des're Jean Paul
II declaria a la foule d'etu
diants en delirc : <,Vous vo
yez, meme ;e Pape doit con-
tinuer a etudier.>,
Le Souverain Pontlfe a re
cu en fin de matinee,. avec
pres de trois heures de re-
tard sur l'horaire prevu, les
R-Dresenta.nis de la irei-.
mexicaine et les uiintaings"
de journal;astes etrangers ac
crrditfs pour son voyage.
Cette matinde monvem-n-
tee du Souverain Pontife

tVoir suite page 8)


aux prftres dioedsains et re
ligieux qui sont leurs- inti-
mues coopfrateurs, aux reli-
gieuses .de routes congrfga-
tions, aux laics chrftiens as
sumant des responsabilitds
e:dclesiales ou sociales, a tous
les catholiques haitiens; je
ne puis m'empfcher de son
ger a l'Ap6tre Paul. Lors-
gqu'll lul 6tait' impossible de
rejoindre les communautis
chretiennes que lui-meme
on ses compagnons d'Evan-
gile avaient fondles, il con
flat au parchemin tout ce
qu'll portait dans son coeur
et son esprit pour l'affer-
missement et la croissance
de leur foi (cf. Rm 1, 13; 2,
5: 1 Th 2, 18-20; etc.). Les
lettres faisaient parties de
la vie de Paul, qui se sou-
ciait meme de leur circula-
tion et de leur bonne inter
pretation. L'Apotre Pierre en
personnel t6moigne de ce zi
le 6pistolaire de son acher
frere Paul cf.. 2 p. 3, 15-
16).
Je voudrais tant que cette
lettre compense la visit a
laquelle il m'a fallu renon-
cer Je voudrais surtout
que nous offrions ensemble
et joyeusement car ',Dieu
aime celui qui donne avec
jole. (2 Co 9, 7) ce com-
man sacrifice, pour la vitali
tn de la here Eglise qui eat
en Haiti, et pour 1'Eglise u-
niverselle. Precislment, le
calice apporti de Rome
pour la conedlebration prd
vue a la cathedrale de Port-
au-Prince, demeurera aux
'eux de tous, non seulement
.oomme un souvenir du-Pape,
-. leritabkmeuri lc sym-

e'rdn nu i rt i de .-,crifices si
niombreux des generations
chr6etiemnnes qui vous ont prd
cedes, tous unis 9 Ib'blation
du Christ Redempteur.
Et maintenant, permet-
tez-moi ae vous confier mes


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE


GONAIVES ET LA JOUTE
ELECTORAL
Aux Gonaives la lutte est
sense et la listed des candi-
dats s'allonge au fil des
jours jusqu' la date limited
du 3 Fevrier prochain. A
pres Me. Pierre Jean Bap
tiste, Monsieur Daniel Dupi
ton, Monsieur Joseph Jn-
Jourdain, Monsieur Edwi
ge Savain ce sont
Monsieur Michel Gustave
(dit Don Gusto) Monsieur
Luc Leon Benoit, et Mon -
sieur Horacius Jean Noel
qui ont fait acte de candida
ture au greffe du Tribunal
Civil des Gonaives.
Sept candidates sont dans
1'arene. Les meetings cle
masse se multiplient dans
les bourgs et faubourgs avol
sinant la Cit de de 'Indpen-
dance.
En derniere here, nous
avons appris que Monsieur
Luc Leon Benoit vient de
faire retentlr ses trompet-
tes sonores a Raboteau, la
banlieue immediate des Go
naives. Monsieur Benoit nro
jette d'organiser pompeuse
meant d'autres meetings ail-
leaurs. Lea six autres candi-
dats ont fait montre egale-
menn d'une rare eloquence
et d'un enthousiaste gale
ment d'une rare dloauence
et d'un enthousiasme cauti-
vant. En definitive, il nest
que d'attendre...
X x'x X

A GROS MORNE
Dans cette circonscrip -
tin Ilectorale on cogrpte
a present 3 (trois) candi-
dats A la d6putation ;
Monsieur S6n6que St-Vil (De
putf sortant)
M. Antonio DECAYETTE
M. Wilson FEVRY (le der-
nier en date)
x x x x

A PETITE RIVIERE DE
L'ARTIBONITE
Me. Lazarre Volcy corn -
mence A sortir de l'ariony-
mat. I1 a rdalise le 29 Jan-
vier un meeting A (Chou-
counnette Nigth Club' Pe
tite Rivtere en program *
mant d'autres renconres po
pulaires en d'autres en 4
droits : a Deslandes, a Sa
vane-a-Roche etc.
Le D6pute sortant. Mon
sieur Pyrhus Charite Louis.
a organism deux meetingL.


de masse a Desdones et a
Grande-Saline. L'octogenai-
re se replace assez souvent
afin de rall'.er les suffrage
de ses electeurs en tant que
Deputies depuis 1957 et Do
yen du Corps Legislatif de
la 41eme Legislature. Arpen
teur public, ancien Prefet,
ancxen Magistrat Commu -
nal, Grand Planteur de Riz
de la Vallee de 1'Artibonite,
ancien Senateur, Monsieur
Pyrhus Charite Louis, 84
ans, est un des candidates
la deputation pour la 2lme
Circonscription de Dessali-
nes. Decidement, il semnble
que la penseede de Platon
lu!. est applicable :
hL'Age ne depend pas du
nombre des annees, mais du
temperament et de la san-
te.> Sans doute...
Tandis que le jeune et dy
namique candidate Jerome
Jacques est revenue de Sa-
vane-9-Roche ou il avait or
ganiao un meeying 9 tout
casser.

FAITS DIVERS
On nous informed qUe les


chevaliers de nuit recom -
mencent a escalader et -a
piller les Ipiceries 9 Petite
Riviere de l'Artibonite. Ces
faits insolites semblent de
venir monnaie courante.
Mais un soldat des FAD'H,
touch de l'affaire, nous a
fait savoir que les cas enre
gistres sont dfis plutot aux
vols domestiques.


Par ailleurs, certain pay
sans non conscientisas s
prouvent un immense plai-
sir 9 jeter les pores morts
dans le canal d'irrigation
de la Brown And Root. En
consequence, les germes de
maladies tendent a se pro-
pager d'un secteur a un
autre par le truchement des
canaux primaires, secondai
reset tertiaires. Des mesu
res drastiques doitvent ltre
prises centre toutc negli -
gence, et centre tout ml-
pris au communioud du Dl-
partement de l'Agriculture
qui invite tons lesa eleveurs
9 enfouir les animaux
morts...
LEONIDAS


ADMINISTRATION COMMUNAL DE PORT-AU-PRINCE


COMMUNIQUE


Port-au-Prince ne se ren
ferme plus dans sea limits
coloniares de 1749. La ville
a dlborde 1 L'Ouest com-
me a l'Est; elle s'atend au-
jourd'hu', aux flancs du
Morne l'Hopital et elle a ga
gn6 quelques metres sur la
mer. Ce d6veloppement
s'est rdalise en deux sia-
cles, malheureusembnt sans
rfpondrea un plan d'en-
semble et toujours en pas-
sant A cotb des r6gles de
'urbanisme. Si 16 tracl de
la zone commercial tra-
duit la symrtrie de 'an-
cenne Ville, I'agrandisse-
ment des zones resldentiel-
les n'a pas tenu cnmpte de
I'amdnageiment eogranhl-
que. et 11 a cree au point
de vue de la circulation, de
i'hyglne publihque. des es-
paces libres el vert:, des
difflcultes techniques. pour
le rdamenagement et I'em-
belllssement de la Ville. :
D'une rnanlere genkrale.
absence d'une pollique de


la construction et du loge-
ment a-pos6 au dedans et
a 1'exterieur de Port-au-
Prince une serie de probll-
mes qui exigent une politi-
oue d'urbanisme et d'embel
lissement a long term; A
1'echelle communale. Les fac
teurs sociaux, Iconomiques,
esthltiques rendent de plus
en plus urgent ce besoin de
1am6nagement de Pespace
afin de maintenir les condi
tions optima oh la vie ma-
dterlelle et intellectuelle des
populations pourra se ddve-
lopper harmonleusement.
Parce que la politique de
construction et de logement
n'a pas su dbgager les lois
de dfveloppement de Port-
au-Prince et appllquer les
menlleurs moyens de localt-
ser les agglomerations, il
en est resulted a la fols lune
concentration anormale et
un essalmage desordonnd.
L'objectif fundamental du

Voir suite page 2,


pensdes et mes encourage-
ments, imprdgnls de prieres
ferventes pour tous et cha
cun d'entre vous.
A vous mes Frlres tres
chers dans 1'Episcopat, qui
etes tous des fils de cette
terre haitienne, et, a vous
chers pretres des villes, des
campagnes et des monta-
gnes, qui 6tes leurs indis-
pensables collaborateurs, J'o
se dire, en m'inspirant des
paroles de l'Ap6tre Pierre
(cf. 1 p. 5, 1-4) : continue,
plus que jamais, d'etre les
modules du troupeau. Vous
avez dti revetus du carac-
tere episcopal ou sacerdotal,
et vous save que le sacer-
doce ne vient ni de l'hom
me, ni de la communaut6.
Transmis au jour de l'impo
sition des mains, il vient
du Christ lui-meme. Il vient
des trois personnel divines.
II est I'epiphanie et la r ali
station de leur project de sa-
lut universal. L'activitd des
Eveques et des pretres est
celle meme de Dieu au coeur
du monde, au coeur de cha
que homme. Par eux, atou-
te chair verra le salut de
Dieu) (Lc 3, 6, citant Is 40,
5). Tous ensemble, vivez


dans une unit qui, sans 6-
tre 1'uniformitd, doit mani-
fester une communion exem
plaire des esprits et des
coeurs pour 1'efficacit6 de
votre apostolat et 1'6difica-
tion a laquelle ont droit
vos fideles Soyez, ou plu-
t6t soyons car le Pape
lui-mime doit s'efforver de
vivre ce qu'il a mission de
rappeler a ses fr6res et a
ses fils soyons des veil-
leurs, des evangelisateurs et?
des serviteurs N'est-ce pas"
ce programme fundamental
que Paul exposait aux An-
ciens d'Ephese venus le re-
Joindre a Milet (cf. Ac 20.
17-38) ?
Soyons des veilleurs Car
les demons de 1'erreur, de
la division, de la secte, han
teront toujours et partout
la bergerie du Christ. La vi
gilance pastorale n'a rien a
voir avec l'inquietude para-
lysante, le conservatism de
mauvais aloi, ou l'agitation
permanent. Elle est un re
gard lucide et ouvert sur le
present et sur l'avenir. Elle
exige toujour. beaucoup de
came, d'observation, de dis

(Voir suite page 8)


La Vie
, Diplomatlque

DEPART DE
L'AMBASSADEUR JONES
L'Ambassadeur des Etats-
Units d'Amerlque et Mine
William B. Jones sont par-
tis hier A destination de
Washington


DEMISE DE
LETTRES DE CREANCE

Hier mating le Pr6sident
A Vie de la R6publique, Son
Ex. M. Jean-Claude Duvalier
a renu les lettres de crean-
ce de l'Ambassadeur du Me
xlque, M. Manuel Najira
Diaz et de l'Ambassadeur Qu
Japon, M. Nobur Matounage.


AUDIENCE SPECIAL

Par la suite, le Chef de
1'Etat recevait 'la visit du
reprfsentant du Chili, M.
Claudio Miaj'a ui remettait.
un cadeau-souvenir au Pre-
sident Duvalier au nom du .
President du Chili, Dr. Au-
gusto Pinochet.


Visite
d'Ophtalmologues

te semaine, nous avons eu
le plaisir de rencontrer en
compagnie du Docteur G6-
rard Frederique les Doc -
teurs David Newsome et
Kanyon de Washington, USA
Ces distingues ophtalmolo-
gues competent dans le ca-
,dre des claniques ophtalmo-
logiques de 'Ecole Saint Vin
cent, augmenter leur assis
tance technique a notre
pays par l'intermediaire de
Eye Care Inc.
En leur compagnie se
trouvait I'etudiante en me-
decine Elena Barraguer de
Barcelone qui esat la file et
petite-fille des tres fameux
ophtalmologues espagnols
qui ont soigne avec devoue
ment nombre de nos compa
tr'otes. Nous leur souhaitons
du success dans leurs tra -
vaux.,


Pape/Jean-Paul II et le Mexique:


Une "Conquete" rciprpque


MEXICO, (AFP)
Le Pape Jean Paul II a
conquis le Mexique et le
Mexique a ltd conquis par
le Souveraln Pontife : tel
est' I'avis de Qobservat tr.s ate
journalists qui ont suaiv ie
Vicaire du Christ dans son
voyage au Mexique, qui doit
s'achever Mlrcredi apres -
midi.
sC'est un Pape a tout cas
ser, titrait sur toute sa
c un Quotidien de
Mexico Mardi soir, et tous
les comptes rendus de press
se sur la journbe de Jean
Paul II a Guadalajara sont
unanimes : jigmais au Mexi
que oi n'avait vu une telle
manifestation d'enthousias
me et de liesse populaire.
Pour occasion, la popular
tion de 1.600.000 habitants
de cette ville (la second du
pays) avait atteint quatre
millions. Les measures de se-
curite deployees pour la cir
constance, et notamment la
mise en place d'enceintes
barbelles protigeant le
Souverain Pontife au course
de deux de ses vcontactss a
vec la population, n'ont d'ail
leurs pas toujours eu le
meilleur effet sur la popular
tion. Nombreuses sont en
effet les personnel qui se
sont declares achoqueess
devant de telles measures,
jug6es pour le moins cexa
gereesa.
Pour circular dans la ville
envahie par la foule, le Sou
verain Pontife a df emprun
ter un helicoptere afin de



Le Pape el les
Journalistes

MEXICO (AFP)
Le Pape Jean Paul II a ex
primd mercredi stoute sa
gratitude>> et son respects
aux journalists qui i'ont
su vi dans son voyage en A-
m6rque du Sud.
Je comprends les tensions
et les difficulties' au milieu
desquelles se dlroule votre
travail. Je sais bien quel ef-
fort requiert la commun'ca-
tion de Linformation (...)
ga nest pas une vie facile,
a d6clard le Souverain -Pon
tife, mais comme toute acti
v'td creatricp, notamment
celles qui signifent un ser-
vice offert aux autFes, e.le
vous olfre un enrichisse-
ment part'culier.o
aServez avant tout la vyri
td, a ajout6 le chef de l'Egli
se, Ce qui construit, qui rend
plus digne et amdliore lPhom
me.
'Dans la measure oil vous
persisterez dan- cet Ideal. le
vous assure que I'Eglise res
tera A vos cotes, car cest
aussl son ideal elle ame la
verit et la Ilberte : liberty
de connaitre Ia vdrit6, de la
pr-cher, de la communique
aux autres..


pouvoir se deplacer.
Les nombreux saluts et
benedictions addresses a la
multitude ont value au Saint
Pere de ne pouvoir lever
mardi mating onu' grand pei
rie les bras, en raisron d'une
forte fatigue. A titre d'exem
ple, pour la seule journee de
Dimanche, Jean Paul II a
ouvert les bras pendant six
heures (en signed de remer-
cilement et d'acuefi1) aux dix
millions de personnel mas-
sfes sur le trajet Mexico-
Puela, Long de 133 km.
Le sfjour du Pape au
Mexique prendra cepen -
dant une tournure epoliti-
que) tout a fait imprevue
dans ses dernieres heures :
Mercredi. matin, 9 sept heu
res locales i13 heures GMT),
les Ministres des Affaires E
trangeres des cinq pays d'A
merique Centrale protest -

FACULTE DE DROIT
Les 12 6tudiants
ont et6 reintegres

On apprend que les 12 etu
diants qui avaient et6 expul
seas de la Facult de Drot,
9 la suite d'une mfsentente
avec Pun des professeurs,
ont ete reintegres hier.
L'affaire remote au pre-
mier trimestre de l'annee a
cademique 1978-1979, quand
un etudiant a 6ti expulse
d'un course 9 la suite d'une
altercation avec le profes-
seur en question. D'apres les
renseignements recueillis au
press des etudiants, il aurait
demand de plus samples ex-
plicatons sur un sujet don-
no, ce 9 quoi le professeur
4objecta "u'll n'6tait pas res
ponsable des lacunes des
ftudiants. Enfin de compete

(Voir suite page 8)


ront aupres du Saint Pere,
en personnel ou par l'inter
mfdia!are de representants
sp6ciblement venus au Mexi
que, centre des Eveoues ase
livrant a des activitds politi
quesd-'antt-gouverneaiLentales..
Ces reprfsentants, respect
tivement : le Ministre de la
Justice du Salvador, Mon-
sieur Rafael Flores y Flores,
le Ministre des Affaires E
trangeres du Costa Rica, M.
Angel Calderon Fournier, le
Ministre des Affaires Etran
gfres Guat*imalteque. le Co
lonel Rafael Castillo Vabdez,
Monsieur Julio Quintana,
Ministre des Affaires Etran
gfres du Nicaragua, et le Mi
nistre des Affaires Etrangf
res dr Honduras, le Colonel
Roberto Palma Valdez. MM.
Julio Quintana et Flores Y
Flores, indique-t-on de bon
ne source a Mex.cd, ont Pin
tention de demander au Pa
pe de destituer certain Eve
ques.
La Hidrarchic Catholi -
que du Salvador et du Nica
ragua, annonce-t-on. a eti
accuse A maintes repri-ses
au course de la derniere an
n6e de prefter son concours
aux groupements subversifs
qui operent dans ces pays.
Apres cette entrevue4dont
on n'avait souffle mot jus-
qu'ici dans 1'entourage Pa
pal, Jean Paul II rencontre
ra plusieurs mi-lliers d'etu-
diants de 1'enseignement su
perieur, recevra les mem -
bres de la press et assisted
ra un spectacle folklori-
que. Le Saint Plre prendra
ensuite l'avion en dlbut d'a
pres midi et fera sur sa rou
te vers Rome une escale
d'une here dansa la ville in,
dustrielle de Monterrey,
dans le Nord du pays, au
course de laquelle il prendra
la parole devant un rassem
blement d'ouvriers.


Un Corps d'Elite des

Forces Armees d'Haiti

LA GARDE PRESIDENTIELLE
Par Joseph C. TURGOT


II est des contextes soc:aux
qui font changer de fonc-
tions A une Institution, en
l'nt6grant davantage dans
1'ensemble des activities de
la socl'ti global, de tell
sorte que cettu Institutlol
cease de mener une vie iso-
lIe, sapar6e des groupe-
ments sociaux et du people.
pour participer A leurs asp'-
rations et veiller sur la se-
curlie de ceux qui ont mis-
sion de les realiser.
11 en est. aini d,- la Gar-
de PrisldentLirAllc dan. le
conte.te de ia Revoiutma,
Duvahleriate, don't le fonee-
tions actuailes, tells qu'elles
seonft f-les oar cette Rdvo'
lutiun, sunt toutes difderen-


tes de celles de l'anc'enne
Mason Miltaire du Palais
National, ddpendante du
Commandant des Casernes
Dessal nes et du Haut Etat-
Major de la ci-devant
A.d'H.
Pe l'ai.cienne Ma son IVl-
lita're, qui, en 1946, 1957, fit
main basse sur le Pouvo'r
Supreme, essentiellement ci-
v 1; qui fut le foyer d'impu-
tation par excellence de tou
tes les intrigues et de tou-
tes les ambitions pr6siden-
tielles, la Rlvolution Duva-
lidriste fit, il y a dejh. vingt
ans, un Corps nouveau qui
garde ses llers avec le peu-

(Voir sutte page 2)


COLUMBUS MEMORIAL




.9.


LB. 4NOUVELLISTE,


MERCREDI 31 JANVIER 71


Un Corps d'Elife des Forces Armies


(suite de la 16. nage)
plan d'amdnagement et
d'ofilbelllssemrent se resume
dans le domain urban
communal et dans la cons
truction privee:
1) A conserver
2) A modifier
3) A career
A chacune des tapes de
I nationn commiunale, l'objec
tif consistera a harmoniser
les agglomdrations et l'es-
pace. La population de la
commune de Port-au-Prin-
ce et des banlieues s'est de
veloppee consildrablement:
acrolssement natural et ap
port constitute par l'exod'e
de la province vers Port-au
Prince.
La densi.td geograpiuique
fait eclater les provisions
les plus pessimists. La tra-
ce des avenues, des rues et
des ruelles ne comporte au
cnn souci de 1'etude des sur
faces, affectees a la circula
tion des p-etons, des voitu-
res et des changes. L'ine-
xistence de boulevards exte
rieurs et une politique anar
chique de ]a construction
on\ augmented les mefatits.
Sans un reamenagement
de l'espace et sans UN
PLAN D'URBANISME, a 1'e
chelle des quarters nou-
veaux et de la commune de
Port-au-Prince et de la rd
gion metropolitaine, il de-
viendra impossible d'<,quili
brer la repartition des mas-
ses humaines sur le territoi
re,. L'amenagement natio-


nal ou regional se fera en
function de l'utillsation op
timum des ESPACES:
1) Espace producrif r6ser
v6 a la production des
blens de consommatbon pre-
mi6re agricultureb,. dlevage,
pdche, chasse, syvlculture)
2) Espace Industrilel (n-"
dustries, mdtiers, ateliers
etc)
3) Espace rdsidentbel (ha
bitationis rurales et urbal-
nes, concentr6es ou disper-
sees) .
4) Eslpace r6cr6atif (sports,
tourishie, stations baln6al-
res, etc)
5)- Espace d'acces (rdseau
de communications par ter
re, par eau, par air)
A partir de cette perspec
tive d'ensemble. dans laquel
le vient s'iteigrer lobjectif
cd conservation, de modifi-
cation ou de creation, corn
menc&nt a se pr6ciser les
problems d'ordre gdn&ral
ou d'ordre particulier qui,
rdsolus, changeront la phy-
sionomie de Port-au-Prince.
En consequence, I'Admi-.
nistration Communale de
Port-au-Prince accord un
delai d'un mois aux commer
ants pour peindre on re-
peindre leurs etablissements
et un delai de six mois, a
partir de la date du present
Communique, pour que:
A) DANS LA ZONE
* COMMERCIAL :
a) En lieu et place des
devantures actuelles soient
substitutes des vitrines 6-


ipovnzoc aorazc rraeszoocc

Achetez Co


la viande



-HAM


clalr6es au, ndon;
b) Les matsons de com-
merce g-ndralement quel-
conques solent pourvues de
grandes enselgnes lumtneu-
ses au n 6n.
B) DANS LES ZONES
RESIDENTIELLES':
a) Toutes les masons
solent 6galemient peiites ou
repeintes;
b) Les cl6tures en fil de
fer .barbel6, en tiles ou au
tres solent reconstrultes en
mur et pelrites et celles de-
jh en mur rdpar6es, peintes
ou repeintes;
,c) La I'ortion du trottoir
desservant une malson. ou
nue proprldtd soit bdtonnde
et tenue dn 6tat perma-
nent de propret6, a la char
ge du proprfitaire de P'im
meuble ou de la nue pro-
pritd6.
L'Administration Communa
le de Port-au-Prince fait
appel & Fesprit de collabora
tion a et de comprehension
de ses administr6s pour la
realisation de ces travaux
d'embellissement.
Dans- cette meme line
d'action 1'Administration
Communale de Port-au-
Prince s'engage a 6tablir
des pares de stationnement
pour voltures. En effet, le
nombre de voitures imma-
triculees a Port-au-Prince
augmente d'une annde a
l'autre et la croissance de
lintensitd du traffic automo
bile rend necessaire l'amd-
nagement de ces pares de
statlonnement dans la zone


nsommez


de upore


PCC


p


Viande fraiche et saine



Contro!e veterinaire


tKr/~roococv/'Nrrnaoococaadoaoaaora*Y


It3AO~#


commercial et dans lea lIeux
d'agglomtration. L'Admlnls-
tration'Communale de Port
-slu-Prince s'engage 6gale-
ment, a placer a travers lai
Ville de nouvelles pouballes.
des fonta!,nes, des piscines
et des balns publics et hi
poursulvre les travaux de re
construction du F'oyer d'Ac
cuell Dr. Franqols DUVA-
LiER ci-deVant Asile Comrn-
munal.
Daens I'orare aGm-nistra- "
tif proprement dit, 1'Admi-
nistration Communale de'
Port-au-Prince proc6dera,
conjointement avec le Ser-
vice de s!gnalisation Routirl
re, a la d6nominationr deo
rues des Cit6s Manigat,
Beauboeuf, de' Waney; -Blizb
ton, Carrefour, a 1'installa-
tion de boYnes' pour lea dif
ferentes zones, a 1'agrandls
segment et modernisation du
March Salomon a la res-
tatration dio Marchd Vallid
res, a la construction de
marches p6riph6riques ou
de quarter, a la publication
d'une carte 6conomique et
touristique de la Ville de
Port-au-Prince, veillera au
lotissement et a la confor-
mit6 des plans priv6s au
plan g6n6ral d'urbanisme,
en un mot, interviendra par
tout ot l'intfr&t communal
devra triompher pour une
me!Ileure administration de
la Municipality.
Les projects d'am6nage-
ment ou de r6am6nage-
ment sur le plan de 1'urba
nisme s'accompagneront
d'un effort de diversifica-
tion des centres d'attrac-
tion a faire fonctionner
dans la Commune. L'Admi-
nistration Communale de
Port-au-Prince prdvoit, au
fur et a measure que le lui
permettront les disponibili-
t6s :

a) la construction de
parcs de jeux pour enfants,
et d'attraction pour adul-
tes;
b) la construction d'une
Biblioth6que Munictipale et
d'un Mus6e de la Ville de
Port-au-Prince;
c) la construction d'un
Thdatre Municipal ;
d) installation d'un jar
din botanique (la flore hai
tienne et d'un jardin zoolo
gique (la faune haitienne)
L'Administration Commu
nale de Port-au-Prince, par
une politique d'6quipement
et de modernisation, en-
tend r6pondre de plus et


plus lI'attente de Son E -t
cellence Jear-Claude DUVA
LIER, President a Vie de la
Rapubllque.
En avant tous pour un
pls beau Port-au-Prince;
Hotel de Ville, Port-au-
Prince, ce 29 Janvler 1979.
Georges J. FIGARO
President de la Commisslon
Communale de Port-au-Prln
ce
Ulysse' PIERRE-LOUIS
Carl HERARD
lMembres


Iran :
La situation


p
d
i
rl
3
d

1:


C
d
t
r


Par Pierre-Andr6 JOUTVE
TEHERAN -- (AFP)
A la veille, peut-Atre,. du
retour de 1'Ayatollah Kho- a
meiny, 1Iraif semble s'etre
install dans une sorte d'a
narchie et de cllmat de prd
guerre civil.
De la Province, couple
depuis plusieurs semaines
de la Capitale par les gre-
ves des transports, des t616
communications, mais sur
tout en rai-son de la p6nu-
rie d'essence qui se rdsorbe
progressivement,' des novel
les de plps en plus alarman
tes parviennent a Tdhdran.
Les affrontements entire
l'opposition et 1'armde, mai,',
surtout entire les pro-kho-
melntstes et les partisans
du Chah, ont 6td trts vio-
lerits, souvent tres san-
glants, selon les premiers
tedmoignages parvenus dans
la capital. D'innombrables
routes ont dtd coupes par
les partisans des deux
camps. Vllles et villages en
grand nombre ont fait l'ob
jet de batailles r a n -
gee es et presentent
maIntenant 1'aspect des lo-
calitdes d6vast6es par des
incendies et des pillages.
Le bilan des victims n'est
pas connu mais est sans
doute l6evd.
Ces heurts i.ndiquent, es-
timent les observateurs. que
le pays est plus divlse entire
partisans du Chah ou de la
Monarchie pro-khomeiniste
que ne le laissatent croire
les religieux, ainsi que les
6normes manifestations
qu'ils parv:'2nnent a organic
ser. Ces violence confir-
ment ainsi la persistence,
si ce n'est l'accroissement,I
des. signes qu'une guerre ci1
vile larvae, souterraine, se'
i droule en Iran.


le. ve'lle sui la personnel
e son Leader, et semble ne
l:us souitrlr de la maladle
ifantile des Etats de 1 Ame
ique Leane la manie des
pronunclamentos pourvo-
curs d Instab IttA poiltique
Jqns les Nat.ons qui en soul
ent encore.
6La R6volut'pn Duvallrlste
-condult let Offlciers. Sous
QffIclers at Sqldats.de ce
Corps d' lite cers les vowsn
e l'honneur, lu patrlotrime
ral et du respect du- Ser-
ment de lidelitt et, d'alle-
geance qui les lie, loin des
ntrigues politicienres.
Elle les a conduits a acqu6


(Suite de la lere pa-gei
rlr une conse nce alguisde
de leur m sslon sacr6e de uie-
fenseurs de It' Prslde'nce,
de gard.ons des Institutions
l ationnles, conlolntrmet., a-
vec les Forces-Armees d Hial
tl.
Ell eIts a asoupl'i Gans
le respect des 'gIours de, ia
civilisatlor haitienne, datis.
la noble aneoipttion du sa-
crifice de -leur personnel,
pour que les human,4Cs hai-
t:ennes, ladls rEfouioe etex
ploltees, sachnt qu uis ont
un. patrie quf- nos Anceitre
.nous' ont 16gude a nous tous.
les rejetons de' l'Afrique.
Elle les a entrainds a .dve


irdrey/J.ioge s


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME

PROTEGEZ-LA FATES LA

S PLANIFICATION FAMILIAL I


lopper chaquie jour davanta
ge leur inteliectual'te, a ac
querir des techniques c.vlles
modernes, de scgon a inter-
v.nir eflfieacemnt au s-.-
cours des population:, a I oc
Cus on ce cataclysmrns n.iu-
rels soit poiim des activI-tes
de s.,uvel.-ge, so t pour leur
ev Ler dc. n'outm nmsi iin-
controles de paniqiue.
Tel le mirac.e de tranior-
mation, des et tes de ia na-
Ln1011 in lir.n m -ia sOulS I'lnipsil-
on uts Elete d,: Son Exc:,.--
i-c i I Pr'-s-a:rir Franicos
Du iAllcr, pL..U. eLLiI cLi LOm-
mandement di Son Excellep
ce Ie Prdsident a Vie de *la
R6publique, MInusieur Jean -
Claude Duvalier, par le sa-
ge, le f'dele et le vigilant
Qendral de Br.gade Gracia
Jacques, Commandant de la
Garde Presidentieiie.
Et c'est sous teul ordre e-
claird, qu'ils parent cheque
jour de Itur personnel, dans
un effort immense pour col-
lecter aussi deF brindillcs
de lumicre de la gloire des
Ancitres.
'Joseph C. TURNOUT


a'" L -" \ m























BANQU E ROYAE DU CANADAE




0o nous avons la soluttio'n
W^*d( >- t o' n & i iuuiaid
C) '^sy ^yio' ^; "-o ij


w5'ifl '5 .45'


G'9 a ts.^

0-'' /,''
\^ / ^;













-BANQUE ROYALE DU CANADA


ou nous avons la solution

4acctfla/ed: C/elm A as ti/ace %f ad'rcitf a ?C/'ofnt


~c- ----------------- ------- -- ~no333~IC ~ --- ------~~u~


------C----------


PAGE 2


COMMUNIQUE


i nW

P iv


4IT l.rl


S05





4

4


|



|4

4



4


4











4os


: I


----


ir;isc~or~rr~-rs~/rr/E/rr~sv~53~


'~X/~C/~,Z~%/r~rQ3C-~W~Y'U2_ ~ -Qt~~L~~?) I~i~~~y_~~t-C~ICL L-~\Il~C~'C--YI----- -- ~ CHI~~.)--~CI~~Y-I~-~~coocea~


-yyoowoo






MERCREDI 31 JANVIER 79

\


70 T PA T --------
K IVFA J I TI VEfn4I'dIinU!EI


EC A I.MIVUU


Ir


_ .. L.


60000000


d' Americains


referent Colgate!


1.- Grand Meeting de mas
se organism par le R6verend
Pasteur Raphael Valmond
Candidate h la Deputation,
place Jean Claude Duvaller
Environ 5.000 a 6.000 per -
sonnes. Distribution de pho
tos. Au cri Vive Jean-Claude
Duvalier, President a Vie,
Vive Maman Simone Vive Ra
phael Valmond ce li nou vie
Ca ce pa nou.'

DAME MARIE 14
JANVIER 1979

2- Tournee electorale, Dis
tribution de photos, Ville de


Circonscription de l'Anse d'Hainault le 13 Janvier 1979 &I


Dame-Marie Lesson et au
tres. Population l'acclame :
Vive President A Vie, Vive
Maman li Vive Pastedr Ra
phael. Valmond ecd ou min
nou tap'p tan'n -- cd ou nou
vie.

ANSE D'HAINAULT -
14 JANVIER 1979
3.- Grand bal populaire en
1'honneur du Candidat a la
deputation Raphael Val-
mond de 6 heures p. m. a 2
heures a. m.
GRAND MEETING PLACE


DES IROIS 15 JANVIER 79
4.- Environ 1.500 person-
nes, Vive Jn-Claudlsme V1i
ve Conlajec, Vive Prdsident
Duvalier, Vive Madame Si-
mone Duvalier, Vive Candi
dat nou Past. Valmond.
16 JANVIER 1979 GRAND
MEETING 16re 2dme

SECTION ET MARCH,
BOUCAN
5.- Boucan au Cri Vive Pr6
sident Jean-Claude Duva -
lier, Vive Madame Fran -
gois Duvalier, Vive Pasteur


VOUS CHERCHEZ QUELOU'UN POUR IMPRIMER

\VOS MAILLOTS DE CARNAVAL?







zi &


Raphael Valmond Deput6
Cd 11 nou vie pas gin pann
encore.
MERCREDI 17 JANVIER 79
A. M. GRAND MEETING
DE MASSE AU MARCH
DE L'ANSE D'HAINAULT
6.- Vive son Excellence Jn
Claude Duvalier, Prdsident
a Vie, Vive Madame Simo-
ne Duvalier, Vive Deput6 Ra
phael Valmond li ba nou
bancs pour place Jean-Clau
de Duvalier, Anse d'Hainault
MERCREDI 17 JANVIER 79
P. M. GRAND MEETING.
BOUCHURE ET MANDROU
7.- Vi-ve Duvalier, Vive Val
mond le 11 Fdvrier 1979 ou
prale nan chambre n'an
JEUDI 18 JANVIER 79 A M.
GRAND MEETING A
BARIADEL
8.- Vive Jeune President
nou Vive Maman, li vive
Pasteur Raphael Valmond
c6 ou nou tap tan parceque
grann ou c6 moune ici.
9.- Toujours le 18 Jan -
vier 1979 P. M. Grand Mee
ting sur la place de Dame
Marie, Vive Excellence Pr6


Le rapport

d'amnesty i


LONDRES, (AFP)
La situation des prison-
niers politiques en Ameri -
que Latine s'est ment aggrav6ee en 1977-78,
particulierement en Argen-
tine, au Chili, en Uruguay
et au Guatemala, constate
1 'organisation ternaionalo dans son rap-
port annual sur la torture
public Mercredi a Londres.
L'organisation privie de
Defense des Droits des pri
sonniers politiques souli -
gne que les cas de torture
et d'assassinat de person -
nes soupgonnees d'avoir
des
se sont multiplies, notam -
ment en Argentine, au Chili,
au Paraguay et en Uruguay.
Les gouvernemen-us de ces
pays, indique le rapport,
continent h faitre appel a
des pouvoirs sp6ciaux, qui
contribuent a l'effritement
des libertus civiles et m lins
titutionalisation de prati -
ques telles que la torture ou
l'arrestation arbitraire.


I PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entrde Le Natal) Route de l'Aeroport
Tel. 6-0732
LA MAISON DES BOITES


Pour toutes vos commander

de boites de:

Chaussures
Patisserie
Detergent
Pate dentifrice
Chemises et lingerie
Composanis electroniques
Produits pharmaceutiques
Products alimentaires sees et Congl61s
Cre Ae a ia Glace
Savons
Fruits de mer

Traiteurs e' restaura.ieurs
Enforcement de cols et des de chemises
Agraffes et trombones
Divers...

Mous fabriquons dealement des dossiers de classement
En format lettres et le6al.
5. fo-e s .... Ors s.0 0s0s M w 0a aV-"*.0 4"- 0000#~ & ea


En Argentine, oft selon le
rapport, au moins 15.000
personnel ont dispadu o0
ont eto assassindes, depuis
1976, 11 existe plus de 60
camps osecretsb oil sont dt
tenus et tortures les oppo-
sants au regime du general
Jorge Rafael Videla. La va
gue d'enlivements d'16 -
ments jugs osubversifso par
la Police secrete s'est pour
suivie, ajoute le rapport.
L'organisation note enco-
re que le nombre de prison-
niers politiques au Chili a
diminue en 1978, mais que
cette baisse a Wtt compen-
sne par h'augmentation du
nombre de de
personnel detenues par la
Police poltlque (DINA) :
plus de 1.500 depuis 1973.
relive d'autre part que de
nombreux cas de cd6tention
suivie de disparitions ont
Wtt signals au Nicaragua,
au Guatemala e& au Salva
dor, ofl sun nombre consid6
rablen de personnalitis ca-
thol!ques ont 6tt portees dis
parues. A
De droits de i'homme ont iga
element Wti enregistr6es ea
Uruguay et au Paraguay.
Dans le premier cas, souli
gne < tion de syndicalistes, de
membres du parti commu
niste et d'intellectuels s'es
aggravee. Bien que les auti
rites Uruguayennes recon
naisseot plus de 2,300 pri'-
sonniers politiques, ce chi
fre ne comprend pas les cei
taknes de personnel dite
nues dans des camps mill
tanres, indique le rapport.
En ce qui concern Cuba
sAmnesty, indique qu'auc
ne diminution n'a itt enr
gistr6e en 1978 dans le nor
bre de prisonnlers politi -
ques, tvalut pris de 3.20
personnel. Beaucoup d'en
-tre elles, ajoute le rapport
sont detenues depuis le d


sident a Vie et sa Vdndree
Mere Vive Valmond ce ou
nou appe voted le 11 F6vrier
1979,
10- Grand Meeting Le mas
se, le 19 Janvier 1979, .Mar
che de Gabriel plus de 2.000
a 3.000 personnel Vive Jn-
Claude Duvalier, Vive Jean
Claude Duvalier, Vive Ma-
man Simone Vive D6pute
Valmond sa ce moune pays
pas nou.



Legislative 79
La liste des candidates que
nous avons publide dans nos
editions de lundl et de mar
di, nest pas complete, on le
comprend, vu que les decla-
rations de candidature peu
vent etre faites jusqu'au 3 f6
vrler et que les omissions


Par Pierre VERICAIN
Aujourd'hui mardi 30 Jan
vre marque le 25eme anni-
versaire de marriage de Mai
tre Arnoux Charles et Mada
me, nee Solange Pouponneau
Ce fut en effet le 30 jan
vier 1954 a l'Eglise Sainte
Anne que ce couple echan-
gea le serment sacra et de
mneure depuis, deux beaux 6-
chantillons qui se compren-
nent mutuellement et vivent
en pi'rfaite harmonies, s'of-
frant ainsi ey- example a la
society montaete.
25 ans d'une vie conjugale,
c'est d6jS un bon chemin


Le PaATp ef
L'EpUCATION


s, uuoujuu s iJsiibes nains MEXICO, IAFP)
ce genre do releva. Le Pape Jean Paul II a de
On aura soin d'ajouter : clare mardi matin h Mexl
Gros Mornes : Jean Bap co qu'il n'6tait (pas possible
tiste Sau eur Joseph. de demeurer indifferent de
Cavaillon : Serge Beauliei vant le grave problem de
Plasance : Ulrick St Louis 1'analphabht!ime ou du se
Port-au-Prince (2me Cir mi analphabutisme>u en Am6
conscription) : Jacques Oriol rique Latine.
S'adressant a quarante
mille etudiants et 6coliers
Sannu t6t dans la "matinee, le Sou
t annual verain Pontife a lance uno
,vigoureux appel> a otous3
international homes et en particu -
nLernational lier aux jeunes,, pour qulls
participant a 1'oeuvre de
but des annees 1960. de ce Conta-
nent .
Enfin, 1'application de la o peine de mort aux Etats compromettez vous d'une fa
Unis demeure I'une des prin gon humaine et chretienne
c6pales preoccupations d'sAm dans les tAches qui meritent
nesty Internationals, qui effort, desinteressement et
note d'autre part plusieurs g6nerosite, I'egli.se place sun
cas ,e Jfausses accusations. e-epoir .et, sa confiance en
de droit common contre des vous>, a conclu le Souverain
militants politiques. Pontife.


AuLam


I MARDI 30 JANV. Shoogar Coi


MERCREDI 31 JANV. Premier

8 Operation 78


JEUDI ler FEVRIE Operatic


i VENDREDI 2 FEV. Operation

Pour un bon


SAMEDI 3 FEV. 3 h P.M. reou'


Samedi apres midi du Lambi




SAMEDI SO


s 3
s
a
n
7
u
e
t
o

If
n
I-

a
u
e

)0.
61


parcouru dans le cycle de
son existence et un anni-
versaire d'gne de tout dloge.
Aus.ci ce matin le Sanctuai-
re du Sacr6 Coeur de Tur-
geau 6tait comble de pa-
rents, amis et admirateurs
formant un vrai bouquet spi
rituel en leur bonneur. Une
messed a utte o61bree par
Mgr Emmanuel Kebreadi.
A 'ihomilie, ce dernier re
tragait a l'intention de l'as
distance la beauty de cet ac
te d'amour don't font mon-
tre ces distingues epoux.
Nous rappelons que ce fut'
le Chanoine K6breau qui re
cut Ia 30 Janvie.r 1954 a 'E
glise Ste Anne le oui sacra
mentel de ces 2 elements..
Ce matin an Sacre Coeur
de Turgeau le couple a eta
conduit 1l'aut.l par le Juge
en Cassation, Me Gabriel
Volcy au bras de Vve Em-
manuel C. Paul.
Apres la messe le rendez-
vous a t6e chez Ce couple dis
tingu6 a 'la Rue 6 au haut
de Pacot ofi de fines boissons,
et un buffet froid faisaient
les d6.ices des convives, et la
demure dei epoux Charles
a ete le siege d'une vraie pe


tite fete de famille. Au toast
le Juge Gaorie! Volcy dans
u -n e harangue de ci r-
constance se faisait enten-
dre et s acquittait avec brio.
D'autre part Mme Arnoux
Charles s'av6re une expert
admirable dans ces largesses
qui cadrent bien avec les ex
p6riences de 25 an de vie m6
nagere.

11 imported encore de si-
'gnaler que les Charles ont
donn6 naissance, Dieu ai-
dant, 5 5 enfar.ts, 3 gargons
et 2 files qui font leur joie
et donnent un sens a la vie
dans le foyer.
Ainsi ces deux etres ont
battu un premtier record a
travers, les broussailles na-
guere si ma:encontreuses qui
se dresscnt souvent sur le
Voie de la vie matrimoniale.
Un ban pour le iccncie, l'a
mi commium. MnW trc' Arniix
Charles et Madame qui cueil
aent aujouDiiri hl' Cs'S D.LaIX
laur ers, a qui 'ajouti nu iis
c.,ll'.. l l I I II ., et nos vooiix
ardents d le]' vour Ir':;nhir'
dans iuneI hiuieiius vicillLss'
le cnp des jubilairts par c s
noces d'or.
P. V.


ibi NightClub


mbo el Tica de l'Ensemble Le Progres $ 1.00


e Soiree de l'Orchestre Martiniquais


avec


Coupe Cloure $ 3.00


on 78 et D.P.. Express S 3.00


78 et Shoogar Combo $ 3.0(

debut de week-end


verture du Cocktail.


~~1


i avec Operation 78 et Shooqar Combo $ 1.00



IR : Select et Septen. Une fusion merveilleuse,


Noces d'argent des

eDOux Arnoux Charles


Le ler Bal de retour de Septen. Une occasion en or que personnel ne devra

rater 9 h P. M. -- 4 h A.M. Sp6ciale Adm. $ 3.00


DIMANCHE 4 FEV. A partir de 2 h P.M. ,Cocktail Geant,

avec Operation 78 et Ambassadeurs $ 1.50



DIMANCHE SOIR Opdration 78 $ 2.00



INFORMATIONS :


MERCREDI 31 JANVIER. Arrivee a P-au-P Operation 78

JEUDI ler FEV. etour a P-au-P ((Orchestre Septentrional,

MARDI 6 FEV. Premier Bal, au Lambi, du Bossa Combo

JEUDI 15 FEV. Arrivee a P-au-P Groupe DJET X de N. Y.

DIMANCHE 4 FEV. Retour du Bossa Combo a P-au-P.


i~z~rzrr~ ~/rr~;v/rr~/rr~KE///~/~/s//rE///////A;r;


cr-%loce2,3- r- 7b I Ao -YZI -~--JA~4Y -m~


rA-)LJntU -1 Ub ULANT SUPER


rt~-


I


.Yl







PAGE 4



Le Ministre De Ronceray en visite
Au bureau des AfEaires Sociales de Petit Goave


1 1 : I, 57ll- t I Itll 1.11

iuni,, I[ l In( is ( I i iiq ir's M1luI


COIN, 1,1 11tS I 1htliques Moln
8'tiri Max Canrr. Mme Mo-
na I Chrl et, de sa Secrdtai'-
re privce Melle Odete Do
Roinceray, s'est present atu
Bureau des Affaires Socla-
les de Petit-Gonve oft il a
rencontre Ie Direcl eur Mon -
sieur Fritz Sagaille et ses
collaborateurs inmmediats.

Ap.rs un control minu-
tieux des archives, le Minis
tre De Ronceray a suivi a-
vet attention l'expose de


i'.j .i -i i S .ip Itlll,- r U I L e I t
II LLI, 'I LLt, .110C" ,h r I 16 ? 1
l. CI I I t l .it. l tll p.-tli l c ielm1
ii F cilniiii c.- rritinis pliu
,.1111 i ',lqis plaio uLtlu e tlrc*'
le '. ,ii.] I iit i ctl iri .
M ..., r. r Fil: lll,. Ca sl
giic Pnilre aut res inesures,
hla u' r iiti:'' i du salaire
mininium a toutes les centre
prises. le paliement du bo-
nus, les redressements en
faveur des travailleurs de
I'HACOMEXIM et au DRI
PP. II a attire l'atten,
tlon du Secrdtaire d'Etat
suir les reproches adresses
'an DRIl-P par la .popula-
tran de Petit-Goave. Le

DRIPP privil6gie la main
d'oervre en provenance
d'autfes villes alors que dqs


I.-i' nsi p ris ll q i. l[illr. aoe i
li-I. -ll I i .. 1 e .'.-. ri... c o
put.rirhlir: d'enmpi'll
Le Mlinstirei D...- Ri.neer'r ,
ri I:'u in -urlelrc 1i |.,'li:c I ram

-Ii BuiI. tu.o R Cgil. il de P -
tit-Goave et a eValu *ses
besoins p)rioritaircs. I1 -a e-
galement retenu les demar-
ches d'un group de jeu-
nes gens ddsireux de pro-
mouvoir la peinture en re-
lief dans le cadre du pro-
jet de d6veloppement artist
nal du Ddpartement.
Le Secrdtatre d'Etat est
part satisfalt 'du dynamis-
me exemplaire du Bureau
des Affaires Sociales de Pe
tit-Goave. II ftait de retour
A Port-au-Prince A midi.


DECORAMA 4

LE No I DANS LA DECORATION INTERIEURE
TAPISSERIE MURALE RIDEAUX TAPIS MIROIRS LAMPES
TABLEAUX DECORATIFS -CARREAUX EN VINIL CHAMBRES SALONS
SALES A MANGER APPAREILS STEREOPHONIQUES TELEVISIONS
frSSUS POUR RIDEAUX

Maintenant en liquidation n: Television 19" noir

et blanco 320.00

DECORAMA 243 LALUE en face de la 1ere 4
Ruelle J6remie Tel. 2-2257

OUVERT TOUS LES JOURS DE 9 H A.M. A 6 H P.M.

1 -
r r

I


J 'SINGER





Nouveaux dealers -Nouvel elan






Air condition Singer






Machines a coudre SINGER






Atelier de reparation -






Service complete.



40 Rue des Miracles.


'U



I




4
Sj



4


mnnrrflnrrfl-j-cO "a'ooOOOOOOd~ooOOCC~COO/a


- LI NOVELLR'lEs MRCEDI S .TN'VIR 7


COMMUNIQUTE
Le Deparleinelnt des PL-
tnn're et de s Alfaires Ecp-
Ilomlquics, cans ie cadre de
JI polltique a,- rfornne et
a,: modenisatilon du sec -
tcur public et dans un sou
el do normallsalilon el de ra
tionalilsatlon, vient de pu-
bller Un manuel financier
-relatilf a l'exdcution du bud
get de fonctionnement en ce
.qui a trait aux recettes pu-
bliques.
L'objectif de ce manuel fi
nancier est 1'uniformisation
des rapports financiers rela
tifs h 1'exdcution du, bud-
get de fonctionnement, ce
qui facilitera la surveillan
ce et le suivi de 1'execu -
tion du budget ainsi que le
control des recettes publi-
ques.
C'est prdcltsment en vue
de faciliter application de
ce manuel financier qu'un
SEMINAIRE sera organism,
Sa partir du 20 f6vrier 1979,
A 1'intention des Chefs de
Bureau et Chefs de Service
de perception de 1'Adminis
traction Ginfrale des Con -
tributions (Bureau central),
des Collecteurs et Inspec -
teurs des Agences de chef
lieux d'Arrondissement Fi
nancier des Contributions,

des Inspecteurs rdgionaux
des sous-districts financiers
des Contributions ainsi que
des Directeurs de Douane
de Port-au-Prince et des
Provinces. Ce Semninaire se
ra galement tentu at lisnten
tion des employs super -
rieurs de la Cour Suue -
rieure des Comptes, de 1'Of
fice du Budget, de la Direc
tion de l'Inspection des Fi
nances et des Affaires Eco
nomiques, des employes su-
pericurs du Ddpartement de
Comptabilite de la BNRH
ains, que des Directeurs de
succursales de la BNRH,
des employes superieurs du
Department de l'Interieur,


MM. Nixon et
Kissineer invites
en Chine
WASHINGTON (AFP)
cLancien Prfsident Ri-
chard Nixon et son Secrf-
taire d'Etat Henry Kissin-
ger ont 6tf invites a se ren
dre prochainement en Chi-
ne par M. Deng Xiaoping,
apprend-on mardi de bonne
source a Washington.
Si l'ex-President ameri-
ain n'a pu tre joint pour
-.confirmer la norvelle, M.
Kissinger a quant a lui de-
clare qu'il avait requ cette
invitation et qu'il se ren-
drait en Chine probable-
ment en Avril.

Artisans du rapproche-
ment sino amfricain en
1971, MM. Nixon et Kissin-
ger avaient participf lundi
soir au grand diner de gala
offer a la Maison Blanche
par le President Carter A
M. Deng Xiaoping.
M. Nixon aura en outre
mercredi martin un entre-
tien particulier avec le vice-
premier Ministre chinois a
Blair House.

L'ancien Prfsident des E-
tats-Unis s'est djA rendu a
deux reprises en Chine, la
premiere lois a titre offi-
ciel en 1972, et la second
fois 'an dernier en compa
gnie de sa fille, Tricia.


AV]
de I'Administration Commu i
inle de Port-au-Prince, de
la REgle du Tabac et des Al
lumettes. 'Ce Sminaire s'a
dressed egalement h la Cham
bre de Commerce et d'Indus
trle ainal qu'A tous les con
tribuables interessts aux
problems de la Fiscallte
Haltienne.'


Ce Sfmlnalre aura lieu 'I
l'auditorium des Freres du
Sacre-Coeur, Impasse La-
vaud les 20, 21 et 22 fevri.er
1979 de 5 heures a 7 heures
P. M. et aura pour animna-
teur le professeur Georges
DABBAS, Conselller .Fnan-
cler au Departement des FI
nuances et des Affaires Eco-
nomiques.-
x x ,x
AVIS DE FORMATION
DE SOCIETY
S. A>> s
II est port A la connais-
sance du public que confor
moment aux dispositions dui
Dicret du 28 aofit 1960 sur
les Socidtds Anonymes, il a
6it depose au Departement
du Commerce qt de 1'Indus
trie ainsi qu'en l'Etude du
Notaire Raoul Kdnol, une
cope des status de la So-
cidte Anonyme en forma-
tion S.A>>.

La SocltI a pour objet
le montage et la fabrica-
tion de casquettes, sacs en
plastic,' cuir, vinyle et tou-
tes autres matifres, et, des
tins n l'exportation. Elle
pourra nfanmoins s'adon-
ner toutes operations corn
merciales industrielles, fi-
nancieres, mobllifres et i.m
mobilieres se rattachant di
rectement ou indirecment,
d'une manifre quelconque A
l'objet social.
Le capital social est de
.- vingt Mille dollars ( $
20.000.00) constituf par Deux
Cents actions (200) de Cent
dollars ($ 100.00) chacune.
II sera souscrit conform -
ment a la Loi.
Les fondateurs sont : Re
ginald BAILLY, Raoul BAIL
LY, Max Andrf, Ernst LIAU
TAUD, Pascale BAILLY
Fait a Port-au-Prince, le 29
Janvier 1979
Theodore E. ACHILLE Av.
311

ADMINISTRATION
COMMUNALF DE
PORT-AUPRINCE

AVIS

La Commission Jommuns
le de Port-au-Prince invite
les Candidats declares de la
lere et de la 2eme Circons
cription de Port-au-Prince
a une seance qui aura lieu
a 1'H6tel de Ville le mardi 6
Fevrier 1979 5 4 heures de
1'aprfs mial en vue de pro-
ceder au tirage au sort pour
le choix des Presidents, Vice
Presidents et Assesseurs des
different BUREAUX DE VO
TE, ainsi qu'a la designation
des locaux devant loger les
d~ts Bureaux.
Fait a I'Hotel de Ville, Port-
au-Prince le 27 Janvier 79.
Georges J. FIGARO
President de la Commission
Communale de Port-au-Pce.
Ulyssee PIERRE LOUIS
Carl HEARD
Membres


[S DIVERS


AVIS
FORMATION DE SOCIETY
EN NOM COLLECTIF
Il est port A 'la connals
sance du public en g6n6ral
et du commerce en particu
Her qu'une society en nom
collectlf a t6d former A Port
au-Prlnce le 4 Decembre
1978 entire les sleurs Yves
Delbeau, G6rard Cassis, E
lias Cassis et Elias Cassis Jr.
tous propr!.etaires demeu -
rant et domicllles a Purt-
au-Prince et dfiment- dental
fies sous la raison soclale :
CASSIS & DELBEAU ET .
POUR ENSEIGNE commer-
clale : DECAENVELOU.'

Cette socifte au ,capital
social de TRENTE TROIS
MILLE HUIT CENT QUA -
RANTE DEUX DOLLARS
i$ 33.842.-) constltu6 en n-a
ture et en esptces est fon -
dee pour une durde de 5 an
ndes consecutives renouvela
bles par tacite reconduc-
tion pour une nouvelle et
semblable perlode. Elle a
son siege social et son prin
cipal itablissement a Port
au-Prince et a pour objet
les operations financidres
et comhmerciales g6ndrale -
ment quelconques et en -par
ticulier 1'exploitation d'une
fabrique d'enveloppes et de
sachets en paper pour tous
usages et aussi au poliesage
de vitres claires et ddpplies
pour fenftres.- Depose et en
registry au Departement du
Commerce et ;de l'I-idustrfe
le 24 Janvier 1979, No. L-
21, F. 11, R.5.- Port-auPrir
ce 24 Janvier 1979 311

axx x

AVIS
La Commission Communa
le de Petion Ville invite les
Candidates declards de la
3eme Circonscription de
Port-au-Prince a une s6an-
ce qu, aura lieu a 1'Hotel de
Ville le mardi 6 Fevrier 1979
a 4 heures de l'apris-midi
en vue de procfder au tira-
ge au sort pour le choix des
Presidents, Vice-Presidents
et Assesseurs des different
Bureaux de vote, ainsi qu'A
la designation des locaux
devant loger les dits Bu -
reaux.
Fait A 1'Hotel de Vi-lle, P6
tion Ville, le 30 Janvier 1979
Max PENETTE
President de la Commission
Communale
Victor P. DAVID
Assesseur
Petion BAPTISTE
Assesseur 22
x X x x
REPUBLIQUE iD'HAITI
SECRET;i9saRIE DIETAT
DES TRAVAUX 'PUBLICS
TRANSPORTS -ET
COMMUNICATIONS -
(TPTC)
Avis de
preoualificAtion
aux Firmes
consultants
Les Firmes Consultantes
sont invitees a presenter
leurs dossiers de Priqualifi
cation au D6partement des
TPTC en vue d'une embau
che ultfrieure dans Ie cadre
du Project de Drainage des
Eaux Pluviales de Port-au-
Prince et conformfment aux
accords avec la BID.- Pret
564/SF-HA.
Les firms auront pour
tAches principals :
a) La reorganisation de
1'Unit6 charge da 1i'tude


*lOBOOO^SCOSwaSnSC^S /iSOOr rr5r r a rnCOOO<


Les fabricants de FRUITANA



ont capte pour vous




toute la saveur de nos fruits



et lont restituee intact



dans des jus au gout nature.


[
I

!


du Project
bi Certatnes 6tudes com-
pl6mentaires sur le draina-.
ge
Ce s etudes et la mise en
mardhe du Bous/Projet de
ramassage et d'evacuatlon
des ordures menageres A
Port-au-Prince.
Les Pirmes ou Consortiums
qul veulent se presenter A
cette prequallitcation doi -
vent soumettre un ftormulai
re de prequallflcation ac-
compagne de leurs referen-
ces generals. Les question-
naires de prequalilcation
pelvent 6tre retirees oilt a
Port-au-Prince au Ddparte
ment des TPTC, solt A 1'Am
bassade d'Haiti a Washing
ton.
'Les .-Firmes Consultantes
devront etre agrees par la
Banque Iritearamaricaine de
Ddveloppement (BID) pour
le Project. 564/SH-HA et
sont invites A presenter
leurs documents.

Ces documents seront pr6
sentfs en trois (3) exemplar
res a 'adresse suivante :
SERVICE DE CONSTRUC-
TION ET DE SUPERVISION
DE LA SECRETAIRERIE
D'ETAT DES TRAVAUX PU
BLICS, TRANSPORTS .ET
COMMUNICATIONS ,
Port-au-Prince. Haiti VW. I.
h partir du 31 Janvier 1970
jusqu'au 28 Ffvrier 1979 A
2 Heures P. M.
.Le 26 Janvier 1979
Cet avis annule et replace
celul du .12 Janvier 1979.-
31_
,x x i x

SECRETTAIRERIE
D'ETAT DU COMMERCE
ET DE L'INDUSTRIE
Monsieur,
J'ai l'avantage d'accuser
reception de votre lettre du
11 ddcembre dernier par la
quelle vous avez soumis u-
ne demand de franchise
pour MITCHELL INDUS-
TRIES S.A, une enterprise
de fabrication, de montage
de trophies, de blasons, de
medallions destines a 1'ex-
portation.

En reponse, je m'empres-
se de vous informer que la
Commission Consultative
institute par le Decret-Lo
du 13 mars 1963 sur la Pe-
tite Industrie pour en coc
naitre, a recommended dan:
son Rapport du 4 Janvso:e
1979 que votre entreprise bi
nificie des advantages du D6
cret Loi ci-dessus nmentioc
nRu.
En consequence, la fran
chise douani6re est accor
dee A votre entreprise su:
:es articles suivants :
Ruban pour trophfe
Bois deja trait et coup
pour trophee
M6dails, statuettes, insi
gnes et autres fantasies
en metal ordinaire
Par ailleurs, votre entire
prise devra se conform
strictement aux disposition
des articles 1 et 2 du DO
cret-Loi, du 13 mars 1963
Un delai de 12 mois vou,
est accord pour dfbute:
vos operations.
Recevez, Monsieur, lassu.
rance de ma consideration
distingufe.
Guy BAUDUY
Secreta!re d'Etat
Me Th6odore ACHILLE
Pour Mitchell Industries S.A
311


x x x x with current transformers
600 : 5 and equipped with 15
ELECTRICITE D'HAITI min. interval integrating in
DEMANDE DE dictating demand register -
DEMANDE 'DE Full scale demand 24 Kw.
COTATION No 13 Ditto (item No. 5) for use
Electricity d'Haiti av:se with current transforr~rs
les interesses que les arti- 300 : 5 Rr 13.8/9 and de-
cles suivants lui font be- mand register Full scale:
soin : 12 Kw.
ditto (as item 5) but for
ITEM No. QUANTITE use with current transfor-
mer 400 : 5 Kr 10.5/12 and
1 4000 demand register full sca-
2 500 le : 16 Kw.
3 2000 Watthour demand me-
4 100 ters bottom connected 3
5 4000 phase Wye 120 volts -
6 5000 class 10 3 stator 4 wire
7 500, Rr 9.7/27 Kh 1.8 Kr
8 200 10 for use with current
9 100 transformers 600 :5 and e-
10 75 quiped with 15 min. inter-
11 4000 val integrating indicAting
12 3000 demand register Full sea
le demand :36 Kw.


DESCRIPTION
WATERTIGHTS

Crouse-Hinds connectors -
with tapered rubber bushing
watertight male thread
size 1", for use with cable
O.D. range. 399" -. 423".

ditto (item 1) but for use
with cable O.D.: .56" .98"
ditto (item 1) except with
male thread size 1 1/2" and
for use with cable O.D. ran
ge .399" .423".

ditto (item 1) except with
male thread size 2 1/2"
and for use with cable O.D.
range .949" .973".

CONNECTORS

Plated split bolt connec-
tors with spacer for use with
conductors No. 4 AWG for
aluminum to copper Type
KSU Butndy or dquiva-
lent -


ditto (as item 8) but for
use with, current transfor-
mers 300 :5 Rr 18.14/27
and- demand register full
scale demand register : 18
Kw.
ditto (as item 9) but for
use with current transfor-
mers 400 : 5 Rr 13.8/8
and full scale demand re-'
gister 24 Kw.

Les prix soumis seront
"CIF Port-au-Prince.

Les dates de livralson se-
ronit rigoureusement tenues.
Electricity d'Haiti invite
les intiresses A soumettre
personnellemdnt leurs offres
le lundi 12 Fdvrier A 3
heures P.M. A PUsine Elec-
trique Rue Joseph Janvier.

La Direction

ELECTRICITE D'HAITI


-- --a----esac6-s--c--wa 9B raoa// cr asa m


~~- -" -- ---- --,---


LI

MERCREDI 31 JANVIER 79


ditto (Item 51 but ror use
with conductors No. 2 AWO
- aluminum to copper.
diltto (item 51 but for use
with conductors No. 2 AWO
for aluminum to copper.
ditto (Item 5) but for use
with conductors No. 2 '0
AWO -. for alununum to cop
per.

ditto 'Item 5) but for use
with conductors 250 MOM -
AWO for aluminum to cop-
per.

CONNECTORS .
ditto (Item-9) but for-use
with conductors 350 MCM -
AWG for aluminum to cdp-
per.
GRIPS
Service drop grips tor use
with cable O.D. range .34"
.44" -
Ref. : Graybar Cat. No.
022 16.- 003
Screw hooks for wire
clamps attachments Dimen
tons : Thread diameter 3/8"
Thread lertgth 2"
O.A. length 4"
Ref. : A.B. Chance Cat.
Np. 9001.
Les prsx soumis seront
C.I.F. Port-au-Prince et les
dates de livraison rigoureu-
sement tenues.
Electricity d'Haitl invite
les interesses a soumettre
personnellement leurs offres
le, vendredi 9 Ffvrier a 3
heures P.M. l'Usine Blecr.-
trique Rue Joseph Janvier.
La Direction


DEMAND DE

COTATION No 14
Electricity d'Haiti avise
les intfress6s que les arti-
cles suivants lui font be-
spin :
a ITEM No. QUANTITE
1 65
2 80
3 25
4 20
e 5 20
e 6 20
7 15
8 20
9 20
10 15

DESCRIPTION
i COMPTEURS:

Watthour demand meters
n bottonj connected 3 phase
s Delta 240 Volts lo am
Speres class 100 2 stator
e 4 wire Kh 14.4 Rr -
6 138.8/9 Kr 10 equtped
n with 15 min. interval inte-
grating indicating demand
register Full scale demand
S4.8 Kw.

ditto (item No. I) but 30
amps., class 200 Kh 28.8,
Rr 69. 4/9 and demand re-
gister Full scale 7.2 Kw.
Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
wye 120 volts 15 amps.-
r class 100 3 stator 4 wire
s Kr 10.8 Rr 185.5/27 -
SKr 10 equipeo with 15 min.
3. interval integrating indica-
s tirsg demand register Full
r scale demand 3.6 Kw.
ditto (Item No. 3) but 30
Samps class 200 Kh 21.6
Rr 92.16/27 and demand
register Full scale 7.2 Kw.
Watthour demand meters
bottom connected 3 phase
Delta 240 volts class
S 10 2 stator 4 wire Rr
6.17/18 Kr 10 for use


i






MERCREDI 31 JANVIER 79 ,


IMPERIAL
JEUDI ler FEVRIER 1979
IMPERIAL I
11 h 45, 2h 4 h 15
6 h 30, 8 h 45
UNE FEMME LIBRE
Odes. 5.00
Odes. 8.00

IMPERIAL II

JEUDI ler FEVRIER 1979
12 h 2 h 4 h
i h 8 h 10 heures
ROVIDENCE
Odes. 5.00
G 8;00

IMPERIAL ID

JEUDI ler FEVRIER 1979
12h 2h 4-V
LE CYNIQUE, L'INFAME
ET LE MECHANT
Entree G. 5-00
Entroe G. 8.00
x x X Y

Lido
Mercredi 12 h 2 h 4 h 6 hres
Entree G. 1-50
DYNAMITE JONES
8 h et 10 heures
Entrde G. 2-00 et 3-00
DELIRE PORNO
UNE FEMME LIBRE
Jeudi 12 h 2 h 4 h
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 heures
Entree G. 2-00 et 3-00
FURIE DU DRAGON
xx

Cine Triomphe
SALLE I
LA RAISON D'ETAT
SAILE 2
; 1,50 2;00
LIBRE A EN CREVER
SALLE 3
$ 2;00
GREASE
SALLE 4
$, 1;50
JE SUIS TIMIDE MAIS
JE ME SOIGNE
X i XX

Institute Francais
Mercredi 31 20 heures
CONCERT de l'Ensemble Ins
trun'ental de Grenoble, sous
la direction de Stephan
CARDON.
Au programme : Vi'valdi :
Concerto pour quatre vio -
Ions
J. M. Leclair : Concerto de
violon
Debussy : Six 6piggraphes
antiques
Bartok : Divertimento..
Un concert exceptionnel
et unique par l'un des meil
leurs orchestras de cham
bre francais, a l'oeasion de
sa tournee en Amerique.
Entree : 25 Gourdes.
0 -
Semaine d'animation cul
turelle avec la participa -
tion de.r"Alliance franchise
des Gonaives :
23 at? 28 Janvier : TI
CRAB et *Feu la mere de
Madame. de Feydeau, par
le Centre dramatique fran
co-haitien.
x x x x

Rex Thteltre

IVoercredi 12 2 4 6 8 10 hres
Avant 5 heures
E-itree G.1-50
A Partir de 5 heures
E tree G. 3-00 et 5-00
OT M'APPELLE
DOLLAR ,
.eudi 12 2 4 6 8 10 heures
PAvant 5 heures
Fntree G. 1-50 "
A Partir de 5 heures
Fntree G. 3-00 et 5-00
LE CHEVAL ET L'ENFANT
Vendredi 12 2 4 6 8 10 heures
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures
Entr6e G. 3-00 et 5-00


DEMAND D'EMPLOI

Je suis b la recherche
d'un emplo., quelconque
-degr6 d'etudes : 2ime se-
condaire bonne connais-
sance de 1'anglais tant clas-
sique que pratique.
F. BENOIT,
Delmas 10 Rue Scylla No
16 Port-au-Prince
x x xx
A VENDRE
Une Enseigne Lumineuse
portant le nom d'un Snaci
Bar et autres meubles de
chambres.
Tledphonez au No. 7-2046
le martin a partir de 7 hres.
le soir a partir de 7hres
62
xx xx
Avis de
'Electricitt
d'Haiti
ELECTRICITY D'HAITI in
former les Intdresses' que
1'OUVERTURE PUBLIQUE
DES OFFRES pour Pexten-
slon de la Centrale de Var
reux- est reported au Mer-
credi 7 Fevrier 1979 et aura
lieu k 15 heures 1l'Usine
6lectrique de PEd'H a la rue
Joseph Janvier,
LA DIRECTION


CAPITOL
JEUDI ler FEVRIER 197
CAPITOL J
12 h, 2 h, 4 h
0 h 8 Ih 10 heures
FURIE CHINOISE
PRIX UNIQUE
Odes 5.00

CAPITOL H
JEUDI ler FEVRIER 1071
12h h ', 6h 8 101
CA .VA ETRE TA FETE
Avant 2 h 30
Entree G. 3-08
Apres 2 h. 30
Entree G. 5-00

CAPITOL 133
JEUDI ler FEVRIER 197:
12h 15, 2ni
4h 15 bh .6
8h 5 15,Oh 10
COMMENT SE FAIRE
REFORMER
Avant 2D30 G. 3.00
Apres 2n30 G. 5.00
CAPITOL 4
JEUDI ler FEVRIER 1979
11h45 1h45 3h45 5h45
7 h 45. 9 heures 45
DRAGON MISSILE
Avant 2h30 G 3:00
Apres 2h30 G 5:00
xxx Y

Auditorium

Mercreds 7 heures
MASSACRE
AU SOLEIL
Entree G. 3-00
Jeudi 7 iheures
LA GROSSE PAGAILLE
Entree G. 2 00
Vendredi 7 heures
TAMO, LE MOINE
BOUDHISTE
Entree G. 2-00



Ua Luxe Auto Un

Mercredi 7 h et 9 heures
Entree $ 2-50
PROFESSION
AVENTURIER
Jeudi 7 h et 9 heures
- Entree $ 2-50
LA SITUATION EST
GRAVE
xx x x

MAGIC CINE

Jeudi 6 h et 8 heures
LA SENTINELLE DES
MAUDITS
Entree G. 4-00 5-00
Vendredi 6kh et 8 heures
LE FILS DU BOSSU
Entree G. 3-00 4-00
xx xx

Cine Senetal

Mercredi 6 h et 8 heures
LE FUREUR
FUREUR DU DRAGON
Entree G. 2-00 2-50


ETOILE CINE

Mercredi 6 h 30 et 8 h 30
LA FURIE DU
DRAGON CHINOIS
Entrle G. 2-00 et 3-00
Jeudi 6 h. 30 et 8 h 30
SOUL TO SOUL
Entree G. l-g0 et 2-50
Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
BRUCE FUREUR
AUX POINGS
Entree G. 1-50 et 2-50

xxx

Paramount

Mercredi 12 h, 2 h, 4 h.
6 h 8 h 10 heures
Entree G. 3-00
LA FIEVRE
DU SAMEDI SOIR
Entree G. 3-00
Jeudi 12 h 2 h 4 heures
6 h 8 h 10 heures
Entree G. 3-00
LA FIEVRE DU
SAMEDI SOIR


A VENDRE
.--rs--s a -a reserve,
La Boule Appeler Josiane
au 2-0853 311
S c x x

A VENDRII
Yatch Type herman> 42 pieds u
2 Moteurs Cur .'ngs -
6tat neuf Equipem. it elec
tronique perfeclionn etc.
Sonnez Agro Busine,,
2-1486 le Matin 32
x x x x

A VENDRE
1 Camiun G. M. C. C ;ues
1 Camion Mack 10 ues
1 Camion Chevrolet L el
1 Camion a Bascule
Pour Renselgnements
appelez le No. 2-3882 32
x x x x

A VENDRE
Machine commercial "1
tat neuf pour fabrics,. i
crme a la glace (Soft I -
Cream) Marque TAILC .
Stainless S t e 1
.Triple M o z z'e T.',
pie Twist. Capacity 2 Qur t
1/2 Fully automatic A'r
Filter Appeler au 2-4973
entire 8 heures A. M. et i
heures P. M. 81


DANS NOS CINEMAS


qui avalt recuellll cette pre
midre interview du gangs-
ter et le Directeur de Pheb
domadaire avaient dgale-
ment 6t1 lnculpds.


rcr~~w~


nness at rien fire


COUP D'OEIL SOCIAL


Bo


A pi6t des bonnes h, tout
faire dott je vous ai vantd
les qualitds l'autre jour, 11
existe des bonnes h rien fal
re don't le soclologue dolt
n1cessairement tenir comnp-
te s'll -vaut fire un tour
complete de l'dventail de ser
vantes qul nous est propo-
se. .
Elle s'appelait Flore, ma
bonne a rien faire. Flore,
up beau nom me disais-je.
Plus tard, je saurai que c'd
tait sen nom de travail. Son
vral nom s'etait V6tilia. Mais
trouvant qu'il 6tait fichu-
ment inesthetique aux oreil
les de ses grandes dames de
patronnes port-au-princien-
nes, elle lavait tout -simple
ment change au profit des
deux syllabes romantiques
de Flore.
La p'remidre chose que
nous apprit Flore c'est qu'el
le savait tout faire et qu'el
le pouvait tout faire en un
olin d'oeil. La tltche ne la
rebutait pas, au contraire,
elle la grisait. Elle nous cer
tifia ensuite qu'elle pou-
vait parfaitement tenir la
maison pour la tries modi-
que some de $ 5.00 p. r...
semaine. Elle ajouta tres vi
te qu'elle etait desolee mais
qu'elle ne marchandait pas.
New-York, on m'aurait pa-
ye vingt fois plus, pour le
meme travailb. Ebahis par
son aplomb nous ne primes
qu'acquisstr a ses exigen-
ces.
Flore naquit quelque part
dans l'Artibonite. Pourtant,
elle le dissimulait soigneuse
ment. Ne repetait-elle pas
solvent : uMoune Port-au-
Prince, ge clire que je suisa?
Elle connlu la grande ville
de trees tot. A sept ans en
effet, elle debut on apprien
lissage de la vie cisez une
,natiante.. Ce fut une bol-
ne personnel qui lui fit ap-
prendre les rudiments de la
lecture danrs une cole du
S0ol a lnle seule Classe,s sll
sel professeur et cein t cli
ves. Voila pourquoi elle ne
coninut jamnais I'ivresse d'Ll-
ne ecriture bien formee.
A 18 ans, de plus en pi'.us
sn former Flore dciclara
qu'elle se sentait trop ma-
Iheureuse dans cptte mai-
son qui depuis 11 ans 'lihe-
bergeait. Elle ne tardait pas
a prendre le large avec un
giolo a a sa isauteur, lequel
lui promettait month et mer
veilles, c'est-a-diren marriage
et . Lorsque otr e bel
le eut use jusqll' la corde
les belles parures qu'elle a-
vait emportoes de chezl *ma
tantPe,. lorsqu'elle eft depen
so le dernier sou de sa n.boi
te-secret-, le gigolo s'epotis
seta le pantalon el parlit a
la recherche d'une nouvelle
victim. Adieu veau, vache,
manage. patio .
Flore s'en alla discrete-
ment clans 'Artibonite met
tre son enfant au monde
i inutile de vous dire que de
la breve union naquil t'il
petit raroon tout sembiable
au pere qu'il n'avait dei
plus). Elle revinl a Port-au-
Prince l'honneur saufl, ra-
contant h qui voulait 1 en-
tendre qu'elle revenait d'u-
ie tournee chez l'Oncle
Sam, que les factories ne
lui avaient rien dit qui vail
le et qu'elle avail prefi.re re
gagner ses penates. Elle trou
va des credules qui trouverent

FRANCE: INCULPATION
DE JOURNALISTS
ares 'lainterview
fit Jacaues
Mesrine
PARIS (AFP)
La direction du quotidien
franqais d'extrdme gauche
*Libdration> et le journalism
te qui avait recueilli une in
terview du gangster Jac-
ques Mesrine ont Lt. incul
pds mardi par un juge d'ins
truction parisien.
Les chefs d'inculpation
prunonces a la suite de la
publication par de cette interview, les 3 et
4 janvier derniers, sont les
suidants : apologize et cri-
mes, de meurtre et de vol
qualified di tfamation edvers
l'administration pdnitentiai-
re, injures publiques a Ma-
gistral et complicity de ces
ddlits.
Jacques Mesrine, rappelle-
t-on, avait Ltd condamnd a
20 ans de rdclusion crimlnel
le en juin 1977 pour mena-
ces cde mort, hold up, tenta
tive d'homiclde volontaire
sur Agents de la Force pu-
blique et prise d'otage. II
s'est evand le 8 Mai 1978 de
la prison parisienne of 11i
etait incarcerd. Depuis, il
s'est notamment manifesto,
en Novembre dernier, par
une tentative de prise en
otage d'un haut Magistral
parisien en novembre der-
nier.
II y a quelque mois, 1i a-
valt ddjS accord une inter
view a l'habdomadaire cPa
ris Matcha. La journalist


par Odler JEAN-LOUIS
ceci parfaltement normal Ill
Alors .Flore ciercha un
travail. Elle .n'dn demordait
pas, elle voulalt travailller
dans un bureau. C'est d'ail-
leurs a ce moment qu'elle
change de prdnom, de nom
aussi peut-dtre, qui salt ?
Refoul6e de partout (OJe
sales tout faire, r6pondalt-
elle, laeoilqu .im. nt a touss
ses po':-sible emniploeur'
elle ramena progressive-
ment ses pretentions aux
dimensions de la' ralit, ah
cells de ses capacitos. Vol
la comment elle-.choua chez
nous en tant que bonne.
Des sa premiere semaine
de travail, nous remarquft-
mes qu'elle 6tait singulire.
Ndanmolns, elle attendit de
percevoir sa premiere men-
sualitd pour-se mettre d6fi-
nitivement a laise. .1 parait
que c'dtait sa tactique habi
tuelle.
Bientdt, ce fut la rentr6e
d'Octobre. Chacun doit i-
courter son sommeil durant
les semaines de classes. Flore
declara qu'elle n'y pouvait
rien mais que tout le monde
doit dormir huit heures par
nuit (j'ignore oft elle avait
ete prendre cette 'vrite) et
que c'etait notre affaire si
nous 1loublions. Si elle s'en
dormait a 9 hres. du soir,
pas mime les braiements
conjugues de quinze bourri-
ques ne la tireraient de son
lit avant 5 hres. do martin.
' Une fois reveille, elle pre
nait une eternity pour faire
sa toilette et se coiffer.
Quand nous l'enjoignions
de se ho ter, elle rpondait
qu'elle avait habitudee d'e-
tre propre et que ce n'otait


pias nos cris q.ul pouvaleritt 9
la. transformer en...
"Nanmolns. elle e ne dol-
rail pas de problems iors-
,qu'll' s'agssait pour elle
d'aller fair une commission
au dehors. Le problme
se posait lorsqu'll lut fallait
revenir. Elle prenait tout
ston temps pour bavarder a-.
v'e ses trop nombreux 'a-
m ,s et collectionner tous
les zins du volsinage. Le di
manche parait-il ne lui .3uf
fisalt pas. C'dtalt son jour
off. A partir de 10 hres, elle
laissalt tout tomber pour,
disait-elle, aller a la messe.
Elle ne reparaissalt que la
nult tombee, si ce n'ltait le'
lendemain. .

Jamais, Flore ne marchalt
vlte, ne se pressait. Quand
on le lui faisalt remarquer,
elle ropondalt qu'elle avalt 1
un gros derriere et' qu'elle
devait prendre son temps
pour le secouer. Elle ne fal-
salt pas la vaisselle, ddtla-
rant que c'etait un travail
0our wrestaveca.
Un beau jour, Flore' se ie
va ad&s 3 hres du martin, fit
.a malle, nous inform
qu'un" .myste> lul avati corn
mande en rave d'aller visi-
ter *sa mre,. qu'elle partait
sur le champ et qu'elle re-
viendrait une fois ses va-
eances terminees.
Ainsi se terminorent ses
vacancies chez nous. Plus
lard, je la rencontrerai. Ens
tre temps, elle avait vdcu 5
bon nombre d'aventures que
je vous raconterai si vous
m'en faites -la demande-. ,
Prochain Article :
nos bonnes.


Heineken


MICHELE SCOTCH CLUB



Vendredi 2 Fevrier



Super ambiance





: SC O R P IO ,"'

Entree $ 2.00




Samedi 3 Fevrier



SUPER AMBIANCE ANTILLAISE


AVEC


OPERATION 78


Meilleuir rr cupe Martimina'A

ET



D. P. EXPRESS

En&re $ 4.00


PETITES A NNONCES


---cst--~.rr;* rx---.-~--i----~-ll~-l~a4SB$~IQB~BQ~--. I ra~g~r~ II ? I


~3CC~7~T~IC~-~rrrr/---- -I~~c~"U/~A~'


~/-s~av~,~r//r~sr~~ r/Nai~nv~zJcs/~A~r~/rsJy/srEsr~/s~P~PPsr


PAOE 5


vv







PAEII I l~ p 6 ~._.. MECRD 31-- JANIE '79 ----.r


Wa. -y-- o o e ooeopace .oooco@oooeaC3a@C00@


AMPROSA INTRODUIT





\turtle wax



La plus large game diit monde de products pour


le nettoyage, le lavage le Ilustrage de votre voiture... S


CIRAGE en pate en creme, en liquid


COMPOUND en pate en liquid

VINIL TOP CLEANER, en spray, en irase

PROTEGE CHROME



Produit pour le nettoevae du capitonnage des hlousses. X



des pneus, dutableau de board etc...



POUR UNE VOITURE COMME AU ier JOU 4


AMPRCSA Rue Pavke


5. 993 LES A UTRE


POLSKI-FIAT BERLIN OU BREAK COMPAREZ-LES AVE
LES AUTRES VOUS SEREZ ETONNE DE LA DIFFERENCE.
CE QUE LES POLSKI-FIAT VOUS DONNENT POUR CE PR
LA ? UNE CALANDRE RACE 4 PHARES PUISSANTS. DES PAR
CHOCS ARMES ET DES BAGUETTES LATERALES, VERITABLE
BOUCLIERS DE PROTECTION
LE CONFORT ?

5 VRAIES PLACES POUR 4 PORTES (5 POUR LE BREAK ET
VOLUME DE CHARGEMENT DE 1.35m3).

BANQUETTES ET INTERIEUR FACON SELLER MOQUETTI
D'AUTRES DETAILS SUR LES POLSKI-FIAT ? 4 FREINS
DISQUE AVEC SERVO 4 VITESSES AU PLANCHER ALTERNATE
DE 770 WATTS. SUSPENSION FLEX CONFORT ET TRAITEME
CENTRE L'OXYDATION. RADIO AM FM CLIMATISEUR.

































































Pour to$s enseinnements : Contact
4--


PANORAMA


L'Amerique, continent de 350 millions de Catholiques


par Michel LECLERCQ
PARIS (AFP)
La presence du Pape Jean
Paul II d Puebla, au Mexi-
quo, le 28 janvler pour 1'ou
overture de la 36me confdren
ce g6ndrale de, I'Episcopat
latino-amfricain, dolt mani
fester avec 6clat que le con
tre de gravity de l'Eglise
s'est depuis vingt ans lente
ment d6plac6 de 1'Europe
vers l'Amdrique.

Avec 350 millions de bap
tises la moitie des fidd-
les dans le monde et 900
Eveques (le tiers de 1'Epis-
copat mondial), le < Mondee est aujourd'hui le
Continent le plus catholi-
que.

Cette primautd num6rique
de l'Eglise d'Amerique du
Nord et du Sud est mani-
feste : Deux amnricains sur
trois (61,9%) et surtout 9
Sud-amdricains sur d i x
(92%) sont catholiques, a-
lors que les 261 millions de
fideles europeens sont mino
ritlires (40%). En Colom-
bie, 96% de la population
sont baptisms, ce qui en fait
la nation la plus catholique
du Continent. C'est en Amd
rique Centrale que le pour-
centage de fiddles est le plus
6lev6 (93,2%) et particulie-
rement au Costa Rica (95,
8%) et en Rdpublique Domi
nicaine (95,1%). En tout,
du N4ord au Sud, 15 pays de
passent la barre des 90% do
baptises.
C'est encore ce Continent,
qui solon l'annuaire statis-
tique de 1lEglise, abrite les


deuxc plus grands- nations
catholiques du monde : le,
Br6sll et le Mexique. L'Egll'
se .brdsilienne forte de ses
98 millions de fiddles et de
son Episcopat le plus nom-
breux du monde (320 EvS-
ques) est la plus puissante
du Continent.

Le.s statistiques r6v&lent
deux autres points noirs : a
exception du Mexique, le
clergy tranger europ6en
mais aussi canadien est
majoritaire dans le sous-
Continent et les grands sd-
minaristes les futures prd
tres sont tombs de 7.122
en 1955 h 6.126 en 1975, soit
une diminution de 806 en 20
ans.
II y a justement 20 ans, en
1958, Jean XXIII avait pro
phetise que Ie catholicisme
latino-amdricain serait sun
element d'un tres grand
poids pour la vie de 'lEglise
tout entire et pour son a-
venira. La measure de cet en
jeu est donnoe par l'Apretd
des luttes qui secouent pe-
riodiquement, et notamment
aujourd'hui a la veille de la
conference de Puebla, les
quelque 22 6piscopats nation
naux.

En 1968, la scene politi-
que a change de dacor : les
civil ont cdde la place aux
militaires dans sept pays et
ne restent au pouvoir qu'au
Mexique, au Costa Rica, en
Colombie et au Vdndzuela.
L'Eglise, parfois a son corps
defendant, est souvent deve
nue la seule force d'opposi
tion. La violence n'a d'ail-


leurs paS 6pargn6 le clerg "
don't prds de 1.000 membres,
. selon .des sources eccldsiasti7
ques, ont dtd tuds, torturds
ou emprisonn6s en dix ans.
Entre guerillas et dictatu
res, entire dles chrdtiens pour
le soclalfsmes ou les mili-
tants des ,thdologies de la
liberation,, 1'Eglise est sou-
vent cartelde.

Dans le camp te., les Eveques du P&rou.
du Paraguay et surtout duo
Brdsil, veulent ,tre la des hommes sans voixs et
r6clament justice social et
participation politique. Don


Helder Camara, 1'Archev6-
que de Recite, en est sans
doute la figure la plus pro-
phdtique, avea 1'Evdque 6qua
torien de Riobomba, Mgr.
Leontdas Proanio qui pour-
rait jouer un r6le important
A Puebla.

Les 6piscopats de Colom-
bie, ,du Mexiqu6 et d'Argen-
tine se rangent dans le
camps des conservateurs,
emmends par les Archev8-
ques de Bogota et de Gua-
dalajara, les Cardinaux Mu
nos Duque et Jose Salazar.
En pratique, la majority
des dpiscopats, comme ceux


'du Salvador, sont divisds, et
les Eviques font appel k la
defense des droits de 1'hom
me, mals sans remettre en
cause la lfgitimlt6 des rdgi
mes en place. A la gauche
oe ce courant acentriste .
se rangent "notamment le
Cardinal Silva Henriquez,
de Santiago et le Cardinal
br6silien Aloisio Lorscheider,
President du Oelam. Un au
tre br6silien, le Cardinal Vi
center Sheerer de Porto Ale-
gre, se situe en revanche a
la droite de ce courant. tout
come le Secr6taire G6ne-
ral Mgr. Lopez Trujillo, Eve
que auxiliaire de Bogota.


. COMPTETOURS


TABLEAU DE BOARD SUPER-EQUIPE FEUX DE PORTIERES AVETAR
~. .... ,, ,ux a -


.: POLSKI, FAIT LA DIFFERENCE

ez AUTOVALSA : Cit6 Militaire Tel : 6-0961 6-0971


Deces de M.
Georges Kernisan
Fils
Pax Villa announce le de-
ces survenu le lundi 29 Jan
vier en sa residence privde
au Canapd Vert de M. Geor-
ges Kernizan Fils.

En cette p6nible circons-
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste prdsentent leur sym
pathie a ses enfants M. et
Mme Arnel Kernisan, Mireil-
le Kernisan eat 1 Dr Eddy
Kernisdan, a ses frdres et
soeurs, belles-soeurs M. et
Madamme Louis Kernisan,
Madamme Enide Ker -
nisan, M. et Mme Rend La-
fontant, Mme noe Jeanine
Kernisan M. et Mme Domi
nique Joseph Mme nde Fa-


S PEUVENT S ALIGNERR


C


IX
E-
.S




UN


E.
A
UR
ENT


LE TABLEAU CI-DESSOUS. LES AUTRES NE VOUS OFFRENT
CET EQUIPMENT BIEN SOUVENT QU'EN OPTION.


- Pare-brise en verre feuilletd Allume-cigares
- Lunette AR d6givrante Appuis-tdte
- Sidges-couchettes Tableau de bord complete
- Feux de security dans les rembourre et gained avec
- portieres compte-tours et royants
- Lave-glace electrique lumineux pour :
- Essuie-glace 2 vitesses Starter frein a main -
- Signal de detresse de pression dans le circus
- Console central avee frein-clignotants phar
vide-poches reserve de carburanL '-


- Phares de recul
- Bavette de roues


chute
lit de
es -
barge


batteri pression d'huile.


nie Kernisan, M. et Mme
Pierre Kernisan, M. Gesner
Kernisan, M. et Mme Paul
Bodet et enfants, a ses cou-
sins et cousins M. et Mme
4drien Kernisan, Mme Simo I
ne Kernisan, le Dr et Mme
Roger Kernisan, Mine veuve
Chrstophe Pierre, M. et Ma
dame Max Placide, M. et
Mme Fernand Placide, M. et
Mme Victor Jean, Mme Vve
Luc Timmer,.M. et Mme Re
noir Ndrette, M. et Mme Ge
rald Graham, M. et Mme Cl
ceron Fdrus, M..et Mme Kei
ter Cadet, le Notaire Loss
Cadet, Mme Vve Antoine
Zarra, a ses neveux et nie-
ces Murielle, Erc, Maryline
et Michele Kernisan, le Dr,
et Mme Geissly Kernisan,
Walbert et Hevenstop Ker-
nisan, le Dr et Mme Jerry
Gousse, Marie Florence et
Arthur Gousse, Marie Carli-
ne, Monique et Maxime La-
S fontant, M. et Mme Lesly An
Sdrd, Mme inde Geissie Mar-
cel, Pierre Philippe Marcel,
Andre Zarra, aux families :
Kernisan, Gousse, Lafontant,
SJoseph. Bodet, Pierre, PlaCi
de Turgeau. Le convoi parti
ra de Paix Villa Sacre-
SCoeur oueur ou la ddpoulle
morteile sera expose des 2
heures.

L'entree au cimetiere se fe
ra par la Barriere principa-
le.
N. B.- La famille recevra
a Pax Villa Sacre Coeur le
Vendredi 2 Fevrier 79 de 6
Sheures a 8 heures p.m.
- 311
x x x x
DOces de Mme
SAntoine Kernisan
SNEE GERMILE ABRAHAM
SATTIE
Pax Vlha announce le deces
survenu le 29 Janvier 79 a
Montreal de Mmine Antoine
Kernisan nee Germle Abra
ham.
En cent penil:e circons-
tance Pax Villa et Le Nouvel
liste presentent leur sympa
thie a son epoux M. Anto ne
Kern san. a se; enfants M.
Edwidge Kern,.ean Mme et
enfants, Mie Alta Kernisan,
M. et Mine Loly L'Oiseau et
Mine nee Marie Eddy Noel,
a ses eOctrs Miue Vve Theo
phile Jacques, Mile Gabelli-
ta Abraham, a ses neveux
et nieces M. Marcel Jacques
et Mme, M. Hugues Jacques
et Mnime, M. Danel Jacques,
et Mme, M. Merc Andre Jac
ques et Mme, a l'Ingenieur
Jn Claude Lous et Mme nee
Rose Marie Jacques, a M.
de, Jean, Timmmer, Nerette,
Graham, Ferus, Cadet, Zar-
ra, Marcel, Vulcain, Lacom-
be, Li.sade et a tous les au-
tres -parents et allies eprou
ves par ce deuil. Les fune-
rai.les da M. Georges Kerni-
san seront chantdes le same
dt 3 Fevr.er a 4 heures p.m.
en l'Eglise du Sacre Coeur
Harry Balmir et Mme nee
Evelyne Jacques, a Mme
Marlene Jacqur. sa Tante
Mme Justine Kerol St Vil, a
Mmine Chavannes Ad ,et en-
fants. Aux fan'lles : Kerni
san, Abraham, Attid, Jac-
ques, Add, Maug le, Narum,
et a tous les autres parents
et all es prouves par ce
Sdeull La date des funorail-
les de Mme Antoine Kerni-
san nde Germild Abraham
sera annonc6e ultdrieure-
Sment.


Deces de Vve
loseph G. Hage
Les Potnpes Fundbres Paret-
Pierre Louis voes annoncent
le ddcss de Vve Joseph G.
Hage nee Victoria Abraham
Hage survenu ce martin a
I'Hopital du Canap6 Vert.

A son fils M. Edouard Jo
seph Hage et Mme
A sa tante Vve Pierre A-
braham Hage

A ses cousins et cousins :
M. Antoine I. Hage et Mme
nee Jocelyne Rage .I
M. Edouard Latoof et Ma
dame nee Catherine Hage et
enfants

Vve Fahed Kaim noe Mar-
guerite Franci.et enfants
M. Albert P. Hage
M. Raoul P. Hage et Mine
et enfants

Vve Nabih Hage et entrants
M. Gerard Elie Joseph et
Mme nee Mariette Hage et
infants

M. Felx Francis et Mme
et enfants
Vve Elias Bahoun nee Vie
toria Francis

M. Salomon Baboun et
Mmine nee Yvoi.ne Francis et
enfants

(Aux families Hage, Latoof,
Elie Joseph. Francis, Hache,
Baboun taut en Haiti qu'a
l'etraeger, a tous les autres
parents et allies nous padres
sons nos vives sympathies.

Les obseques seront chan
tees demain jeudi a 4 heures
p.m. en I'Egl;s,- du Sacre -
Coeur de Turgeou. Le convoi
partira du salon funera.re
de 1 Entreprise. L'entree au
cimetiere se tore par la bar
r ere princiuale, rue de 1'En
terremunt.
311



Remerciemnents

Profondement touches des
marques de sympathic re-
tues aI l'occase dii de6cs
de Mume Ruth Colestin, les
tamilles Celestin, Mathias,
Lamy, Gilot remercient bien
sincirement les amis de P-
au-Poe., do Jacmel et de 1'e
tranger et les prient de croi
re en leur gratitude.

Us sont en ouitre infor-
nmes que la messe de prise
de deuil sera chantfe le sa
medi 3 fevrier 1979 aA7 h. 15
a.m. en i Eglise du Sacre-
Coeur de Turgpau.

x x x x

AVIS MATRIMONIAL
Je soussigne Madame An
ne Marie Pean, nee Anne-
Marie Deslouches, avise le
public et le commerce en
particulier, n'etre TlIus res-
ponsable, des actes et ac -
tions de mon dpoux, Mon-
sieur Joseph H. Pdan. Ce

pour cause d'incoinpatibili-
td de caractire et d'abandon
du tot mariati; en atten -
dant qu'une action en di -
vorce lui soit intentee.

Madame Anne Marie
DESLOUCHES 311


Kb
(1


It






4
4


iooCaoccccoccraraccraac----------m coca=


CARNET SOCIAL


regarded bien le prix des autreset compare


r ,


Bo ccccccccrz/zaeeaeeerrreeNJeenrnnn..,,


ORCHESTRA PHILHARMONIQUE

STE TRINITE

4 GRAND CONCERT CLASSIQUE
, DIRECTION :. EDGARD CURTIS (CHEF D'ORCHES
, TRE INVITE)
SOLISTES INVITEES : DORIOT DWYER l6re. FLT
TI TE DE L'ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE BOL
TON NICOLE ST. VICTOR: SOPRANO.
OEUVRES DE : MOZART, GEMIANI, WAGNER etc.

SAMEDI 3 FEVRIER A 7 H 30 P.M.

AUDITORIUM STE TRINITE
ENTREE : ADULTE : $ 2.00 ENFANT $ 1.00


XK~-~-~Y~- C~~Y~ii ~ ~ 5~ 7 A)COO COMl~


MERCREDI 31 JANVIER 79


PAGE 6


,







MERCREDI 31 JANVIER- 79


PAGE 7





Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


Derniere journee de la visit o(fficielle de M. Dayan en France


VOTE HOROSCCPEI
i Pr Fran.ees.Drake j



JEUDI ler FEVRIER 1979


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
Tous ceux que vous ren-
contrerez ne vous aimeront.
l)as. Soyez constamment
vous-meme et advienne que
pourra.

21 AVRIL AU 21 MAI
(TAUREAU)
Des discussions en coulis
se apporteront des avaulta-
ies professionnels. Soyez pa
tieel nt a regard des enfants
qui interviendront dans vo
tire vie privet.

22 MAI AU 21 JUIN
(GEMEAUX)
L.activite mondaine vous
rend heureux. mais ne fuyez
pas votre' responsabilite b
la maison. Faites passer le
devoir avant.le plaisir.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER)
Blen qu'un retard se pro
diuise ou qu'intervienne lune
transaction financier. 1'en
semble du tableau favori-se
les affaires et le success d'ar
PPit. Tirez-en le meilleur
part.

I' JUILLET AU 23, ABOUT
(LION'
Qu'un souci c. argent ne
voes empoehe pas d'elabo-
rer des projects devnyage.
Trouvez un but qui soit
dans vos possibilities et qui
co.vienne neanmoinas ca vo
tre imagination.
24 AOUT AU 23 SEPT
(VIERGE1
Ne gligez un college qui ne
veut pas reconnaitre la qua
hit de votre travail. Etudiez
les questions d'argent avec
un piartenaire.

23 SEPT. AU 24 OCT
( 13ALANCE .
Le coeur sera satisfait. i
cuondit: on de ne pas se fe-
plier sur sol-meme ou d'Im
poser son opinion. Ceux qui
saurolit communique n'au
ront plas de problem.

24 OUT'. AU 22 NOV"
I SCORPION i
VoUs i.rez loin aujoiurd'hui,


dans re travail ou a la mai
son.' Ne laissez pas le pessi
misme d'un ami vous gftter
le moral.
23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITAIRE)
La creation et favorisae.
Resistez a la tentation de
montrer un' travail inacheve
a ceux qui n'appr6cieraient
pas vos efforts.

22 DEC. AU 20 JANVIER
ICAPRICORNE)
Mettez en ordre votre mai
son. en achetast les objets
managers essentiels et en
faisant le nettoyage neces-
saire. Plus tard. laissez l'in
tuition vous guider.

21 JAN. SAU '9 FEV.
(VEkSEAU)
Ecrivez des lettres. t6lt-
phonez les nouvelles impor
tantes et arrange' des ren
contres pour cette journde
au course de laquelle vous
etes capable de bien vous
exprimer.
20 FEV- AU 20 MARS
POISONSS
Garder les yeux ouverts
pour des occasions f:,nanrc;e
res en des endroits impre-
vus. Achetez un cadeau pour
quelqu'un qui ne peut pas
sortir et, vitez le souci au
sitjet d'un proche.

SI VOUS ETES NFE
AUJOURD'HUI
Vous etes un chef-ne et
vous n'aimez puas la sitoua-
tion de subordonne. Doue en
de nombreux secteurs. vous
reussirlez dans la science. la
musique, la literature, la
politique. la medicine et la
scene. Individpaliste. avec le
sens de la justice social,
vous pouvez devenir un ex-
cellent haut fonctionna.re.
Apprenez ai ne pas trop vous
prendre au serieux. Vous an
rez besoin d'humour pour
ne pas etre egoiste ou pre-
tentieux. Dans les affaires,
vous reussiriez dans li.mmo
bilier el, l'edition. mais choi
s'-riez plus vraisemblable -
ment un art ou une proves
sion librale.


LE BISTROT

BAR -, RESTAURANT GRI
PIZZERIA CREPERTE


MERCREDI 31 JANVIER

SSpecial Bistrot

Danse et Spectacle avec


<
ET RETOUiR D'EUROPE


<

UN SUPER MERCREDI BISTR


^ CIIAQUE ArDI ETVENDREDI


<>


Avec les nouveaux Artistes

BISTROT




Tous les jours

S Service non stop

DE MIDI A 1 HEURE DU MAT

DINER DANSANT

AVEC ,BKSTROT COMBO))


LL


>





)W>)


OT


SOIN


rIN


LE BISTROT

146, LALUE Tel 2-1809


PARIS (AFPP)
La visite de tions que le Ministre Israd
lien des Affaires Etrangeres,
M. Moshe Dayan, vient de
faire pendant 48 heures a
Paris, s'est achevde marrdi
soir dans le soucl mutuel
d'une nornlalisation des rap
ports franco-isralilens.
M. Dayan a 6t6 requ mar
di apres-midi, par le PrAsi-
dent de la Republique M.
Valery Giscard d'Estaing.
Auparavalit. il avait det re-,
qu par le Premier Ministre,
M. Raymond Barre, lundi
aprds-midi, et s'etait entre-
tenu a deux reprises avec
son college. M. Jean Fran-


gols Poncet.
Au course de ces entretlens,
le chef de la diplomatic
frangalse et le Mimstre is-
radlien ont dvoqun, dans u-
ne atmosphere ddtendue et
rordiale, le conflict au Pro-
che Orient, la situation au
Liban et les relations bilati
-rales entire les deux pays,
indique-t-on dans les mi-
lieux informs frangais. Cet
change a 6td franc et ou
verts, ajouteit-on et a tra-
dult un effort mutuel d'ex-
plication des points de vue
respectifs.
En ce qui concern le Pro
che Orient, M. Dayan a fait
un expos complete de la po


sition de son gouvernement, .
tandis que M. Franqols-Pon
cet a rappele quo pour la
France, la pa:I au Proche
Orient, pour etre durable
dolt 6tre juste et slobale
et prendre en consideration
les drolts et ies aspiration.i
de chacun, c'e t-a-dire, des
palestiniens.
En ce qui concern le L.i-
ban, la parties franqaise a
exnrim6 ses oproccupations
devant la aet'rioranon de
la situation et decant iI-'cc,
lade des affrontements dans
fe Sud-Liban, au moment
du renouvellemen't de la for
ce intdrimaire des Nations.


La visit de M. Deng Xiaoping


WASHINGTON, (AFP)
L& President Carter et le
Vice-Premier Ministre Chi-
nois Deng Xiaoping ont a
cheve mardi leurs entire -
tiens en soulignant qu'ils a
vaient ete ,extremement be
nefiquess et ouvraient des
larges perspectives,) notam
meant pplitiques.
Monsteur Carter a 6td jus
qu'a dire que.cette premiere
visit d'un dirigeant commu
niste Chinois aux Etats .
Unis etait desormais ,Fun
des evenements les plus m6
minorables de l'histoire am6
ricaline,.
Mais, au-dela d'intermi -
nables poigndes de mains et
de sourires permanents en
public, on ne cache pas dans
1'entourage du chef de la
Ma'3son Blanche que les vues
des deux homes d'Etat de
meureni pratiquement dia
metralement opposes sur l'a
nalyse des intentions Sovie
tiques, la facon de les cir-
convenir et sur l'opportuni,
te d'un second trait SALT
pntre WashinLton et Mos -
eou sur la limitat in des
armements stratigiques.
Les vues extrimees en pri,
ve sur I'URSS par Deng
Xiaoping n'ont pas differ
substantiellement de ses pri
ses de position publiques,
confie-t-on i la Maison
Blanche. Hors, dans une 'in
terview au Magazine , le numero troits Chinols
vient de lancer un verita -
ble appel a 1lunion sacree
Sino-Ocidentale pour ebri -
der 1'Ours polaire (Sovie-
thque),. Les Etats-Unis quit
s'efforcent at grand peine de
maintenir avec Moscou et
Pekin des relations equidis
tantes ne peuvent souscrire
i cette croisade Chinoise.
Apros avoir expose lundi
leurs interpretations sur 1'6
quilibre global actuel du
monde et passe 0en revue
des situations r0eganales
troubles, MM. Carter et
Deng Xiaoping ont consa-
red Mardi leur dernier en-
tretien de deux heures h
poser les bases de la coopd
ration bilateral multifor-
me en passe d'etre instau-
ree.
,Nous avons etabli des re
nations pour des futures con
sultations de routine,, a ex"
pose mardi Monsieur Car-
ter. eJe suits maintenant en
core plus convaincu que de
large perspectives ide coo
operation) sont ouvertes A
ia Chine et aux Etats-Unis
dans divers domaines, poli-
tique, economique, scientific


L'activitd des
prostituds
homosexuels
16Kaliste dans
une ville
mievicaine
MEXICO -- (AFP)
Pour la nrem!6re fois, 1'activi
td de prostitutes homose-
xuels2 a. 6t6 ideal.see d'-ins
une ville mexicaine. h Te-
nic, dans le centre du pays,
i la suite d'une decision du
Maire de taxer les homes
pratiquant meter du monde>.
Le Maire de Tepic (Etat
de Nayarit) a pris cette d6
cision anrts qu'un groune
de prostitutes alt d6nonc6
le concurrence i.llgale des
18 homosexuals, qui ne
patent pas d'1mnots. Pour
exercer leur mdtier, les pros
titudes do'vent payer une
taxe d'envi'on quatre dol-
lars par semaine.
Cette ddc'slon a soulev6
des protestations dans plu-
sieurs regions du Mexique
oti la prostitution- n'est pas
16galis6e e,t on craint que
l'exemple ne soft suivi dans
- d'autres loqalit64.
L'exercice de Phomosexun
IRlt publique au Mexlque,
conslddrde come 'corrup-
tion de la morale publiques
est sdvdrement punle.
Plusleurs centalnes d'ho-
mosexuels sont emprlsonues
chaque jour.


que et technologique, cultu
relle, etc...>>, a rdpondu le
Vice-Premier Ministre Chi-
nois
Les premiers accords es
sent'iellement scientifiques-
seront signs Mercredi soir
i la Maison Blanche.
Par centre, on confirmed
de bonne source i la Mai-
son Blanche, qu'll est prati
quement exclu qu'un corn -
munque. common marque
la fin de cette visit historic
que come ce fut le cas i
Shangai en 1972 lors de la
venue en Chine de Richard
Nixon.

Les d6marches au congress
de Deng Xiaoping ont ddbu
td Mardi avec un dOjeuner
avec les leaders du S6nat
et de la Chambre des repre
sentants.
Les Parlementaires amdri
cains, troubles par la sou-
daine rupture des traits
lint les Etats-Unis i Tai-
wan, sont a 1'affut de la
moindre assurance du diri-


geant Chinois sur uno rgle d i
meant pacifique du- probl-
me de Taiwan. S'i-ls ne se
sentent pas rassures Mon-
sie.ur Carter pourrait avoir
du mal a obtenir l'adoption
de la legislation n6cessaire
a 1'6tablissement du nou -
vean cadre de relations en
tre Washington et Taipeh.
Avant d'octroyer i la Chi
ne ]a clause commercial prd
fdrentielle dite de ala Na b
tion la plus favorlsae
il faudra sans doute aupara
vant que I'dpineux dossier
des avoirs amoricai-ns et Chi
nois gelds depuis 1949 soit
resolu et que soit reglemen
toe l'importation de pro -
du',ts textiles Chinois aux
Etats-Unis A des tariffs de
plantt toute concurrence.

Deng Xiaoping, qui est
sur le point de devenir une
moricaine, pourralt bieon
s'averer etre l'un des plus
redoutables ,Lobbystess sur
la Colline du Capitole. \


La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes;les


vodkas portent

cyrillique, seule


des noms russes ou des inscriptions en alphabet
la vodka STOLICHNAYA est reellement imported
de Russie.Elle seule a le droit de s'

appeler- vodka russe" .Le nombre- ..
toujiours croissant de vodkas "pseudo-
russes"est la meilleure demonstration
de la valeur et surtout de-la popuJarite

des vraies vodkas russes

! (I Pourquoi renoncer a consommer ou
a servir a vos hotes ce qu'il y a de meil-
leur parce qu'original?

Vous la payez peut-etre un peu
plus cher,.mais I'original ne couite-

Si pas t ours plus cher que l'imi-






















-4


LA SEULE VODKA


IMPORTEE- DE, RUSS IE'....................


Unles au Liban (Finul) pour'
uinq mois. Du cot6 franqais.
on s'est dgalement fait I'd-
cho des inqui6tudes a' cet
egaid du gouverhement 11.
banais qui a souhaitd que
ca position soit exposee ui
au ,' nement, isradlien. "
M. Dayan a, pour sa par,
mis 1'accent sur 1'in curitd,'
de la frontidre liBalo-lsrae
lienne et sur la volontd d'Is
rael de fire obstacle arx.
infiltrations palestiniennes.
Les deux parties sont con-
venues de rester en contact
sur ce problime qui les pr6oc
cupe 6galement.
Pour ce qui est des rela-
tions-bilatirales, on a indi
qu4 du cot6 frangais que la
France 6tait disposee b dis-
cuter des problems prec's
de, cooperation industrielle.


chl-ii-e et de promotion


commercial. Le Directeur
des affaires economiques an
Quai d'Orsay, M. H-nri Fro,
men:-Meurlce, se r.ndra pro
chainement en israel pour
dvoquer ces questions.
M. Davan a voque le pro
IfBdme de I'adheslon de- nou
vpaux membres (Grdce, Es-
p'agne et Portugal) a la CEE
at la parties frangaise a no
t ses preoccupations et in-
dique qu'elle -consulterait
ses parn eaires de la com-
munaut6 a ce sujet.

D'autre part, M. Dayan, a
indiqv6 au course dtn' ddjeu
ner offer.t par 1", presse di-
plomatique fran-a-se. qu'il
espdrait qge sa visit per-
m"ttrait de clarifier les po-
s'tions rdcfDroires et d'a-
meliorer les relations, jur-
qu't present emnreintes d'u
ne certain froideur.>.


Le Mlnlrt-e israfl1en a 6-
galement declare que la si-
tuation cn Iran avait eu
urie influence negative sur
la pr.-itlon de I Egypte dans
le rnegoc it.ons israrlo-egyp .
tiennes. d'unc part en ral-
son dune, certain volont6
du Caire de ne pas se ddso
lldarise des autres pays ara
bes et, d'autre part, de la
n6cessit. pour Israel d'obte
nir des assurances sur ses
approvisionnement en pe-
trole en provenance du Si-
nai

Enfin, M. Daypzi a estlm6
qu'it appartena t disormais
aex Etats-Unis inviterer l'E
gypte et Israel & reprendre
les n6gociations de paix,
c(s cleux pays ayant infor-
m6 Washington de leur vo-
lonte de poursuivre les nd-
gociations.


NOUJVEL HORAIRE




MIAMI vol quotidian Depart ; 9.55 a.m
SANTO-DOMINGO vol quotidien Diaart: 6.01 p.m
A partir de Miami,.. Le monde a votre portie)





L'exp6rience faith toute la difference
CONSULTED VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL EST TIN EXPERT


I-








6


I r _


~cp~iu=m


~svzsrrsrr/E/z~rr/s~/rrs~rsJJrr/J-sJ"~s


n


du







PAG 8 Ln tUI 31 TANVM 'A


V 0 t NO@@Oa QQ 0 m


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (3n permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30.

CE SOIR


DISPARITION DU FRERE
DE
GENEVE (AFP)
. M. Juan Martin GUevara,
frere de la prison de Sierra Chica,
en Argentine, oif il etait d6
tenu depuis plusieurs an-
nees, ont announce ses pro
ches lundi a Geneve.

Mme Celia Guevara, soeur
du disparu, a demand au
comitd international de la
Croix-Rouge et au Directeur
de la Division de I'ONU pour
les Droits- de 1'Homme, d'in
tervenir en faveur du dis-
paru.

x x x x

CUBA: DES PRISONNIERS
DEVANT ETRE LIBERES


SERAIENT TOUJOURS
EN PRISON

LA HAVANE .- (AFP)
Les 400 prisonniers poli-
- tiques que le gouvernement
cubain devait libdrer au
course du present mols de
janvier (c6nformdment aux.
measures annonc6es au dd-
but de decembre dernier),
spent toujours emprisonnds,
a-t-on indiqud a La Hava-
ne de source anti-castriste.
La raison de ce retard
pourrait etre dfle au fait que
les Etats-Unis n'ont encore
accord de visas d'entrde a
aucun des prisonniers cu-
bains liberes en decembre
dernier. Fidel Castro, rap-"
pelle-t-on, avait annonc6
debut decembre la libera-
tion acce lrde de 3.606 pri-
sonniers politiques, a un


,SALLE II $ 1.50 et 2.00

Libre a en crever


,rythme mensuel de 400 h
partir de d6cembre 1978 (il
avait implicitement fait dd-
pendre ces measures de l'ac
cueil par les Etats-Unis des
prisonniers politiques libd-
rds).

Parmi les prisonniers lib6
rds en d6cembre, aucun de
ceux qui d6sirent se rendre
aux Etats-Unis (soit un tiers
environ) n'a obtenu de visa
d'entrde, et seule uae infi-
me parties des milliers de
lib6rds a C/oa
depuis plusieurs anndes a
pu gagner Miami, indiquent
les memes sources k La Ha
vane.
Le nombre des ancient pri
sonniers cubains ddsireux
de se rendre aux Etats-Unis,
atteindrait 50.000 d'aprts
certaines estimations.


Cadeaux,


Bij


Parj




10, Ru


Oux,




rums,




le Bonne Foi

Tel 2-1520





PORu RINCE|
SHAITI


......... -7 .. .. .. -7 -- -- ... . .


iSONY

'Televisor en color Trinitron


KV-2142R










,' "













Des couleurs dynamiques

Un ecran de 21 pouces

Un system de contr61e a distance
Brek : Un authentique theatre chez vous

Voyez votre dealer autorise,


AUDIO CENTER, SONY


71 RUE DU QUAI, TEL : 2-2437
860c ... ",o.. .. .. ,. .


SALLE III $ 2.00

Crease


Quelques Nouvelles du Sud


On apprend des Cayes que
les deux americains, emplo-
yes de Sangamo Barter
(Hisbrook Wilkie et Royce)
qui avalent battu 1'employe
hatien Nelson Obas, ont et6
revoqu6s par le directeur de
la Compagnie, Mr. Sam Bar
ter let 30 janvier.
De nombreux changements
ont 6t6 operes dans les ca-
dres de la Compagnie, de
nombreux haitlens auraient
et6 revoques, en particulier
ceux-la qui avalent pris par
ti centre Nelson Obas et a-
vaient entrav6 la march
normal de l'affaire.
Notre correspondent nous
informe, d'autre part que la
caution deposec par les as-
saillants est encore rete-
nue au Ministere de la Jus
twice a Port-au. Prince.
x x x x
On se rappe.le que vers la
fin de l'annde 1978, une rixe
avait oppose les deux emplo
yes americains a Nelson 0-
bus, qui av..it aG etre trans


portde 1'Hopital des Cayes
dans un mauvaisetat. L'af-
faire avait dtd portde par de
vant le tribunal qui avait
condamnd les americains qui
entretemps, s'6taient rendus
,en vacancese dans leur
pays. C'est a leur retour
qu'ils onft etd revoquds le 30
janvier par Sam Barter.
xxxx
D'autre part, on apprend
que 4l'affaire dre carburante
qui passionne opinion pu-
blique aux Cayes,. sera en-
tendue le ler fdvrner. Dernie
rement, un chauffeur de ca
m'on citerne avait ete ar
r6td aux Cayes et emprison
ne dans une affaire de d6-
tournement de carburant.
On s'attend a cc que ce pro
cds fasse sensation
'x x 2', x
Deux m'liciens ont 6td ar
retds aux Anglais pour avoir
voulu cr6e du desordre le
27 janvier dernier au course
d'un. meeting. Cette affa:re
fait du brut dlans le Sud,


Quelaues Nouvelles du Nord


On apprend que le 31 mai
prochain, 'Association pour
le developpcment artistique
du Nord inaugurera une ex
position avec lor oeuvres des
plus grands peantres capois.
Cette exposition se tiendra a
I Hotel du Tourisme du Cap
Haitien. C'est la secon-le ex
position organisee par l'As-
sociation que preside le Dr
Joseph Vincent.
xx K x
Une Convention touristi-
que se tiendra au Cap Hai-
tien dane le courant du mois
de mai, apprend-on de sour
ce generalemeut bien infor-
mee.
0 -
Un aide macon, Vercius
Dorismond a trouve la mort
accidentollement en tom-
bant dans les caves de la
Batteries Mari,- Louise, b
ia C tadelle Hi.nri Chr.sto-
phe. Cet accident est survey
nu dans le cadre des travaux
de restauration de la Cita-
delle.
x x x x
La campagne electoral
bat son plein au Cap Hai-
tien. Au fur et a measure
qu'approche la date du 11
fevrier. la tens on monte
dans la metropole du Nord.
Les prince paux candidates, re
doublent d'ardeur et des
meetings sont organises a
un rythme p:us accentue.
Notre correspondent dans
le Nord nous signale partl-
cul erement Li's activities de
plus en plus ch-.Ieureuses du
Cand dat Alexandre Lerou-
ge, qui serait entoure d'un
veritable Etat Major. Lerou
ge faith parler de lui jusqu'a

Une organisation
anti castriste
demand au Pape
de rompre avec
Cuba
MEXICO (AFP)
La rupture des relations di
plomatiques centre le Saint-
Siege et Cuba a 6td deman
dre au Pape Jean Paul II
par l'Organisation anti-cas-
triste , dans un
tdldgramme envoyS de Mia-
mi et public dimanche a Me
xico par le quotidien indd-
pendant Le texte adress6 au Pape
affirmed que anombre d'E-
vdques et des pritres ont
'te persecutes, humilies, in-
carcdes ou expulsesc> de Cu
ba. gime communist cubain,
des milliers de catholiques
sont toujours incarcdrds et
des centaini d'entre eux
ont Wtd fusilles>, ajoute le
tdldgramme don't la public
tion a 6td payde par l'Orga
nisatlion anti-castriste.


Port-au-Prince et des jour-
naux et des stations de ra-
dio eurent b lui consacrer
mame la lere place dans l'ac
tualit6.
D'autres candidates sont en
lice, et on apprond en dernie
re heure que des personna-
lites egalement populaires
au Cap Haitien, aura ent
l'intention de se lancer dans
la bataille electoral. Ce qui
ne manquera de creer une
note de plus d'animation
aux legislative au Cap Hai
tien.


ALGERIE : LE COLONEL
CHADLI CANDIDATE
UNIQUE AUX ELECTIONS
PRESIDENTIELLES

LLGER --- (AFP)
Le Coneres du FLN. parti
unique algdrien, a dcsigne
mercredi apres-midi le Co-
lonel Benjedid Chadli com-
me candi.qat unique aux e-
lections prqsidentielles qui
auront lieu :e 7 fevrier.



L'Academie des
Sciences Humaines
et Sociales d'Haiti
Le Conseil de la
Vie Francaise
en Haiti

Rappelant ce qui suit aux
interesses :
1) Titre du concourse
qu'ils organisent :
< la Francophonie en Haiti>>
2) Conditions de participa
tion.
remise d'un texte dacty
lographie de 60 pages 8 x 11
a double interligne le 25 fe
vrier au plus tard.
manuscrit signed d'un pseu
donyme. (le vrai nom de
l'auteur sous envelope ca-
chetde).
examen des manuscrits
par un jury composS
a) de 2 membres de 1'Aca
ddmie des Sciences Humai
nes et Sociales d'Haiti
b) d'un membre du con-
seil de la Vie Frangaise en
Amirique
reclamationn des manus-
crits primes S la 2ime sean
ce annuelle de l'Acaddmie.
3) Prix prdvus
Un premier prix de $
500.00 offert par le Conseil
de la Vie Frangais en Am6
rique.
Un deuxiime prix de $
300.00 offert par 1'Ambassa
de de France
-. Un troisi me prix consis-
tant en un ouvrage d'art de
valeur 1'intemporel d'A. Mal
raux offert par l'Ambassade
de France.


W


SALLE IV $1.50

Je suis timide mais je me soigne
teosooi~eeoos~aO~os~osaoc<%^a<


LE MESSAGE. DU PAPE


JEAN-PAUL II AUX EVEQUES,


(Suite de la l re I

cernement, d'ecoute
de de l'Esprit Saint,
tage fraternal, de
et de bont6 dans 1
sons et leur app
Une telle vigilance
dynamique, en ce se
le pourvoit sagement
cessitds de la conjon
prepare deji les e
fire face aux ter
viendront. La vigilant
torale est d'actualiti
Soyons dgalemeni
vangdlisateurs, asu s
1'entend Saint Pau
Le context seaocio-
d'Haiti, appliquons
bien presenter le
du Christ, sans peur
d6couragement. ,Une
tion 6dlmentaire, hel
fois oublide, est que
mier terrain de l'c
6vangdlique est not
pre vie de pasteurs
mer l'Evangile tou
ture, c'est d'abord vi
mmem 1'Evangile. Le
de Dieu a besoin de
vangile dans les llvr
damment diffuses. I
encore dans notre s
vie personnelle et a
que.
Ce minister sub
redoutable de l'dva
tion exige que nous
des serviteurs. L'ep

Deoartement
Coordination
I'InEormationl
Communique
Dans le cadre de
festations come:
le 27 Mars procha
Journee Mondiale d
tre, et dans le bu
muler la production:
rai-re et d'encourag
promotion du genre
tique en Haiti, le I
ment de la Coon
et de l'Information
ce qu'il organize un
course d'oeuvres lit
thdetrales ouvert a
intdresses.
Les ecrits devront
ter les criteres suiva
a) Texte creole, f:
ou bialingue entire 1
pages dactylographie
ble interligne.
b) Sujet puised dat
toire d'Haiti, les mo
les traditions haitier
c) Esthetique -
moderne.
Les copies, en triple
plaire, signues d'un
nyme de leur auteu
vront parvenir au
du SID, Section The
pulaire, sisa la Cit6
position, au plus t
10 Mars 1979. Une
envelope contenant
nom de l'auteur dei
compagner cet envoi
Trois prix de $ 2
$ 1.000.00 et $ 500.
ront a t t r i b u e
un jury designed a
te fin, aux trois me
oeuvres.
Dr. Rony GYLOT
Secrdtaire d'Etat

SECRETAIRERIE D'
DES AFFAIRES
SOCIALES
Communique
La Secret rere d'E
Affaires Sociales inv
sociation des Chauffe
des d'Haiti, les Cha
independents et les I
de voyage engages i
secteur du tourlsmeA
re representer a une
union qui se tiendra -a
du Ddpartement le je
fevrer 1979 6 4 heur
pour question les ci
nant.
Dr Hubert DE RON(
Secretaire d'Etat


Csonre routes douloeurs










Centre toutes douleurs


page) comme le sacerdoce, ne sont
ni un honneur, ni une dis-
!rofon- tinction, mais une response
de par bilitd, un service. Revenons
fermete toujours au testament et
es decl- aux derniers gestes du
location. Christ, particulidrement a la
devient scene bouleversante du la-
ns qu'el vement des pieds. Cet es-
aux nu prit de service nous engage
cture et tous a aller tres loin, et par
sDrits a fois tres bas dans les pro-
mps qui fondeurs de la mis&re hu-
ice Das- maine. Il exige de nous une
e. pleine dispohibllit6. C'est
t de bien cette conformity au
.ens ou Christ Serviteur qui nous
l. Duns rend crddibles, et qui pour-
culturel ra contribuer a faire sur-
-nous ogir des vocations .nouvelles
mystr, don't les Eglises locales ont
atysans tant besoin. Je suis convain
convic- cu que. votre grand sbi-
convic- naire interdioc sain .de
as I par Port-au-Prince, ricemment

announce reorganis6, et que les foyers
re pro- qui tiennent lieu de petits
Procla seminaires, seront votre con
ute crea solution et votre espoir, a la
soi- mesurede votre samnteL diE
People veques, et de pretres, et de
lire 1'E votre joie debordanie de mi
es abon nistres du Christ.
aais plus Aux religieux et aux reli
style de gieuses, qu'ils soient autoch
aostoli- tones ou venus d'ailleurs
pour servir les dioceses hai
lime et tiens, je veux dire mon af-
ngelisa- fectlon particuliere, mon ad
soyons miration et mon espoir. La
riscopat, ferveur de leur consecra-
tion. vecue dans la simplici
te et dans I'apparente gri-
de la saille du quotidien, est d6-
et de ja une announce de IEvanai
le. C'est bien cette ferveur
qui illumine, dynamise et
purifie les activities et les
es mani responsabilites confines a
morant, chacun : catechese, ecoles.
in, la dispensaires, hopitaux, cen-
Ii Thed tres de formation profes-
t de sti sionnelle, etc. Votre service.
n litte- degage de toute recherche
:er la d'interet, de prestige. d'es-
drama prit concurrentiel. vous a ac
D6parte- credit et vous accrdditera
dination encore comme des amis de
annon- Dieu- et comme des amis de
n con- lous vos freres humans.
tteraires surtout les plus pauvres. Vo
tous les tre joie rayonnante de con
acres et la quality de vos
respec- services different et conm-
ints : plementaires seront un ap-
rancais pel aux eunes qul cher-
0 et 15 cent le vrai visage du
es, dou Christ pour Le suivre.
Enfin. je' voudrals que
ns l'His tools les catholiques d'Haiti,
eurs ou ceux qui sont parvenus au
nnes. troisieme age. ceux qui ont
Theatre la responsabilite d'iune Ia-
mille, ceux qui constituent
le exem le monde des adolescents et
pseudo des infants. croient a .la pro
r, de- fonde affection du Pape.
reau don't le coeur a 6t6 elargi
Stre Po aux dimensions de Yunivers
de l'Ex par la grace de lEsprit
ard le Saint. au jour encore re-
petite cent de son election a la
le vrai
vra ac- L'OFATMA et
.000 les technicians
00 se- de laboratoire
s par La mescre rencant la Car
c e t te de Sante cbligatoire pour
eilleures les ouvriers et travailleurs
des diverse entreprises na-
t tionalcs est. bien stir, d'une
6vidente utility.
Naturollement, les ou-
ETAT vriers pour avoir droit b la
carte de saute devront etre
prealablement et scientifi-
quement consulted et exami
.tat des ines
ite I'As Dr.;s cc sens, les services
urs Gui des te "hniciens de laboratoi
ufr re soint assez solvent utili
ses princLpalement pour les
Agencies priss i-e sang,> indispensa-
dans i bles Le travail de ces tech
a se a niciens est alors r6munerd
S reu- pa 1'OFATMl don't la mis-
.u local sion consist pnrcisdment a
udi ler veiller sur la E.s,.ntd de iaos
es P.M. ouvriers
oneer- '11 s,1mble cependant que
la plupart de ces technicians
CERAY qui, en diverse circonstan-
ces ont deia tu-availl pour
compete de iOFATMA attend
S dent depuis ptusieurs mois
leurs cheques qui tardent en
core a arriver Les fetes de
fin ( annee ont pris fin
sans qu'ils aient et loppor-
to un'te de toucher les va-
ler's qul leur sont dues.
Nous nous sommes laiss6
8 dir qu'il s'agit 1i d'un sim
pie problbme d'agencement.
I ,I.'Offiae d'Assirance Mala-
die et Mat.ernitd tenant, en
princtne a ses obligations,
s'empressera bien ser de
faine an sorte oue ses servi
ces de compafabilitS pren-
nent, dans le imeilleur des
dulais, les dispositions nd-
ce-sairr:e tour honorer les
Border: ..a ce ces techni-
ciens qll n.t-rtrent d'Otre en
coutrages e tla-on a etre dis
pose to 'l1ours maieux fat-
_- r dan l'11 rtrrt blen cornm-
pri de la plase ouvrldre.


charge d'Eveque de "Rome
Set de. Pasteur supreme de
l'Eglise. Certes, je n'ignore
pas votre histoire. Je viens
moi-mdme d'un pays qui a
beaucoup souffert. Mais au
nom du Christ, j'ose vous
dire, oubliez les souvenirs
'p6nibles du pass&. Vivez
l'aujourd'hui de Dieu, don-
nez-vous la main plus que
jamais, pour continue l'oeu
vre de votre *ddveloppement
human et chr6tien, ou pour
reprendre cette immense ti.
che sur des bases toujours
plus rdalistes et plus effica
ces. La terre aes hommes
qui vivent e Haiti doit de-
venir de plus en plus la ter
re oau tout homme,'est recon
nu dans sa dignite inalie-
nable, oue tout home est
promu progressivement a
son niveau possible de for-
mation et de responsabili-
te, pour participer a la cons
truction d:une society de
justice et de paix. J aurais
aim6 insister tout particu-
lierement sur la promotion
des valeurs familiales et lan
cer un appel a la jeunesse.
Mais l'admirable lettre pas
torale de l'Episcopat d'Hal-
ti. publiee le 31 Ma i 1972, ex-
plique fort bien ce que j'au
raise voulu dire Claire et di-
dactlique, sans cesse referee
aux realities ihaitieiinnes en
mmee temps qu'aux ency-
cliques de mes Predeces-
seurs et aux documents du
Concile Vatican II, cotte let
tre demeure une source de
lumieres et d'energies pour
nujourd'hui encore. Un bi-
lan et une reliance des orien
stations de cette ieltre ont
sans doute ete fails, iu me
/iteraient de 1'etre.
Puisse ce message, jailli
de mon coeur. etre pour
tous mes chers fils haitiens,
le temoignage de ma pro-
fonde sollicitude Dieu veuil
le qu'il soit un soutien Dour
IP travail devan4elisation
at de developpemenit. aux-
guels bcauceoup ont daiS
done le meilleur d'eux-mi
mes Votre enthousiasme,
herite des .... .... as-
sees. et votre courai4e puis-
samment aide par une foi
catholique touilous rrififee
et approfondile avec sos E-.
veques et vos pretres. le- .
front certainement progres-
ser 1'histoire de votre beau
pays. C'est dans celte fer-
me esperaic ae que j'invoque
sur la ter-re d'aiti et tons
ses habitants les Benedic-
tions du Pere, du Fila et du
Saint-Esprit.
Du Vatican, le 23 janvier
1979.
Joannes Paulus PP. II

Les 12 etudiants
ont ete reintegres

(Suite de la 1ere page)

1'etud'ant lut expulse du
course, et par la suite, tous
les course d.penises par Il
maetre.
A la rentrae de .Janvier,
alors que tout le monde pen
sait que l'incident etait de-
passe et oublie, l'etudiant
fut a nouveau expulse, ce qui
provoqua Uiec reaction inat-
tendue des aulIres etudiants
et 11 d'entre eux laisserent
la classes en signe de protes-
tation. Ils furent a leur tour
expuises.
En fin de compete, il a fal
lu d'interminable pourpar -
lers entire etud.anus, doyen,
et professeurs et hier soir, il
fut decide la r6int6gration
des 12 etud'ants
Et on pense ainsi que l'af
fare est close.

Pape :
La sixieme et
derniere journee
(Suite de lalaa re page)
ao:' se tern:iier par un spec
tackle folkloriquc qui lui a
ete prepared par les fddera-
tions de Charros: (Cow-
Boys Mcxicains) dans une
proper ete rural aes alen-
tours de la vil:e.
Puis le Sa'nt Pere s'em-
barquera S bord de l'avion
de Ia Comoagihie Nationale
qui le conduira a Monterrey
Cap-tale industrieile du Me
xique, ou plusieurs manifes
stations ont 5d1. organisdes
en son honneur.
Jean Paul II adressera un
dernier message aux ou-
vriers et aux dirigeants des
entreprises de cette ville a-
vant de rentrer, aprds une
scale technique de deux
heures aux Bahamas.


SALLE I $ 1.50 et 2.00

La raison d'Etat


Nouvelles de 1'Amerique Latine


~;;~V.T~~CVE//~D'-/ccc~vcoe4rl ~ a0z


', mwff


vaae-f-vaaaaaw--iaao


O~r300~d~r~ur~c/~6~;'Izn;l~*scaac~~ ~r~u~c~Nu~u~---- ~~m-k~v ------ u


PAGE 8


rS9 t1n~OTvL1BTBe


XKM437% dml T .. .. rug


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs