Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10303
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 30, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10303
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
7`1


IMPERFECnI tISNAL

L fIrO8 .P Fitr F Eo iG&no


JUl U tlgl dlILUII


-Moscou Pe~kin


WASHINGTON (AFP)
En recovant solennelle-
lnent le ,Numnro Trols> chli
nois, M. Deng Xiaoping, lun
dl ai l Maison Blanche, le
President Carter ouvrira
non seulement line ere nou
velle dans I histoire des re-
lations americano chinol-
ses, mais consacrera aussi
l'avenement d'un novel or
dre international.
Au dialogue planltaire so
litaire et aux luttes d'in-
fluence auxquels se livraient,
les -deux super-puissances.
>l URSS et les Etats-Unfs, so
substituera peu a peu un
triangle Washington Mos
cou Pekin don't les pers-
pectives apparaissent enco-
re floues quand elles n'in
quietent pas certain analyst
tes.
Certes, les Etats-Unis n'en
tendent pas sacrifier leurs
relations avec les dirigeants
du Kremlin et les benefices
de ]a detente a la normali-
sation avec. Ia Chine. Le
President Carter et ses prin
cipaux collaborateurs l'ont.
reatfirnse a mainles reprises
depuls lannonce de l'ouver
lure de relations diplomati-
ques avec Pekin le 15 decem
bre dernier. Tout sera fall
pour maintenir I'equilibre
entire l'Ours> soviftique et
le ,Dragoni chinois.
Les Etats-Unis escomp-
tent que la normalisation
Washington Pekin leur
donnera un levier supple-
mentaire sur 1'URSS.
C'est precisement ce qui
inquiete les dirigeants du
Kremlin qui redoutent de
voir l'Occident contribuer
de maniere decisive a la mou
dernisation industrie:le et


mllltaire d'une .Chine vio-
lemment alti sovidtique
don't l'ambitlon i, pelne ca-
chde est de se .donner des
moyens dignes de la phis-
sance dfmographique qu'el-
le reprdsente.
Bien que les Etats-Unis
alent affirmed qu'lls ne livre
raient pas d'armes a la Chi
ne, les sovidtlques les soup
qonnent d'encourager en
sous-main leurs allies a sub
venir aux besoins militaires
de Pekin. Aussi M. Brejnev
a-t-il multiplid ces derniers
temps les avertissements
aux occidentaux et prlvenu
les Etats-Unis qu'il ne se
contenterait pas c'apalse-
ments verbaux, mals qu'll
Sales jugerait sur les ctes et
en tirerait les consequen-
ces .,necessaires.

Si la Chine ne represen-
te plus aux yeux des ameri
cains la menace qu'elle fut
pendant toutes les annles
soixante, maig au contraire
un facteur de stability en
Asie, ii n'en va pas de me-
me aux yeux des sovietiques
qui partagent avec elle plus
de six mille kilometres de
frontidre commune.
Dans l'immldiat, il appar
tiendra done au President
Carter de convaincre M.
Deng Xiaoping de ne pas
donner i'impression que le
novel alke Washington P6
kin est dirige'contre le Krem
lirn et de ne pas se liver
contre le Vietnam a un a-
venturisme qui remettrait
en cause les benefices de la
normalisation.
Le success du prochain som
met Carter Brejnev est a
ce prix.


NO31007..
83EMIE ANNEE










FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'H&ITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


DIRECTEUR :LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


IRAN

Un glissement vers la guerre civil


LE 29/1 -- (AFP)
L'Iran semble glisser vers
la guerre civil: aprls le
sanglant dimanche de T6h6
ran 30 tuds et 100 blesses
- les 6meutes ont fait lundi
de nouvelles victimes- en
province et, phlnomune nou
veau, on signal mainte-
nant des attentats terrorism
tes.
La rupture des contacts
centre l'Ayatollah et le Pre-
mier Ministre Chapour
Bakhtiar ouvre, dans un
tel context, les perspecti-
ves les plus alarmantes, es
ti-ment les observateurs.
L'Ayatollah ne partira
pas lundi soir pour I'Iran
comme 11 en avait et6 ques
tion. L'aeroport de Teheran,
ferme depuis jeudi dernier,
sera over tmardi ma-
tin seulement.
De son cote M. Bakhtiar
ne se rendra pas a Paris
nonce a la press. Une for
dans l'immediat, a-t-il an
mule avait ete negociee a-
vec les representants de


I'Ayatollah, a-t-11 r6v616,
malis, coup de theatre, ils
ont pos6 des conditions,
pour mol inacceptablesD.
Le Premier Ministre a a-
joutd &J'avais demand a
I'Ayatollah Khomeiny de&".
parler d'homme i home,
d'iranien a iranien. Mais
ils m'ont demand de me
d6mettre de ma quality de
Premier Ministre Bien stir,
j'ai dit none.
Le Premier Ministre a
ainsi dlfini son objectif :
eJ'entends qu'aucune dicta-
ture ne replace une autre
dictature... Une fois ceci
obtenu je pourrai quitter le
gouvernement la tete haute
dans trois moisA.
Mais dans une declara-
tion au people irani-en lun
di, l'Ayatollah a rendu M.
Bakhtiar responsible des
massacreses> des deux der-
niers jours a Teheran. Le
Premier Ministre, lui, esti-
me que les responsables
bunt des provocateurs ar-
mes venus de :i. tiii,'I


Le Directeur du journal "Unite" a New York,


victim d'un attentat


I.e Journal ,Unites, s'edi-
lant a. New York relate dans
sun numero du 15 Janv er
1979, n, attentat don't a ete
victifice son D.recteur, M.
Loi A Brun.

Sou., la manchette : OOp
posilioii Haitienne a New-
York dec are regne de ter-
reur pour 1 'annee 1979> et
le titre ,Notre Directeur
Louis A. Brun, victim d'un
attentati, UNITE; fait la
ri action i ulvant i :
Pour la hujt.eme ann6e
ciinseicutive. le Conse 1 de
I Union Haitienne pre ide
par iotrle Directur Lous A.
Brun, a ten, sa c.omrnemo-
ration tradlitoninele du Jour
d, l'Independance et des He
ro, d Hai.i, le samedi 6 jan
tlre 197 a Ia 6 heures P. M
a liud.t)ruin le I'Eg lse St
!,nace s thee *i 1'angle des
iut.s Carrol et I... I a Broo
kiyn. N. Y.
Aprie une nirnci. de nei
g et 'dc plui,, glacial, et
1'annonic par In meteo di
ndifD iiiiia atmoNsplier'ques
peI J ;ivorables, ienvironi une
r'lltriiie de p;,rsonnes. mem
ar, s et anrs sle 1'organisa-
lii, avalcnt quand meme
i'lnu a l epondri. a lilvita-
I in pour cette commemora
lion
Cette annde, comme pour
les annte.s pr-&cdntes, le
programmne cots stait daius
le chant des hymnes nat'o-
inaux americatni, et haitiens
une benedctlion ou une invo
cation par un pretre, les sa
lulations d'usage par un
mcmbre du coiite directeur


de l'organisation. des pre-
sentations musicals et 1'tte
raires par des artLetes hai-
t ens. Line communication
du pres dent de forganisa-
tion traitant de 1'h.stoire
t(Haiti et de son heritage,
suivi d'un buffet fait de ga-
teaux, re pates et de bois-
sons pour la iraternisation.
C'est done ainsi qu'allait
se passer ce samedi soir du
6 janvier 1979. En effect, la
ceremonie debuta quand las
distance se mit debout pour



Perspectives de
secheresse dans
le Nord'Ouest et
dans la Gd'Anse

Deux regions du Pays pou
vaient faeeafric

vaient fire face a la sdche
resse cette annee, ie Nord'
Ouest et la Grand'Anse. En
effect, selon les informations
rapportees par nos corres-
pondants, deux regions comn
mencent ai etre eprouvees
par la secheresse.
Cette situation se resent
de.ja par une baisse de la
productivity agricole, et le
dessechement du sol, ont
precise nos correspon -
dants.
II est a se rappeler que du
rant ces dernieres annees,
la secheresse slvissant un peu
partout dans le pays a faith al
terner les crises alimentaires
L'epicentre de la slcheresse
se circonscri.vait ia la region
du Nord'Ouest.


Deux nouveaux disques

Disque d'Alix Pascal
Par Gerald MERCERON


Parmi les membres remar
quables de la diaspora hai-
tiennce se signal excellent
guotariste Alix Pascal qui
vit h New York depuis plu-
sieurs annles. Paralyse des
deux jambes, Alix passe la
plus grande parties de son
existence dans une chaise
roulante et refusant de se
laisser vaincre par i'adversi
te, se consacre entierement
a. la musique. Les progress ac
complis depuis ces cinq der


nieres annees sont impress
stnnants et permettent de
le citer actuellement parmi
les meilleurs musicians hai-
tiens.
Pour donner une ide de
l'estime qu'1 m'inspire, je di
rai qu'Alix est l'un des ra-
res haitiens auxquels je
n'oublie jamais de rendre vi
site chaque fois que je vais
i New York. J'attendais a

(Voir suite page 4)


Un nouveau disque du Choeur Simidor
Par Gerald MERCERON


Concert, ,Dif : Fdrere La -
guerres, tel est le titre du
nouveau disque lancd re -
cemment par Tam Tam Re
cords, la Compagnie de no
tre ami- Raoul Denis (La
Boite a Musique). .
Je n'ai jamais dissimule
mon admiration pour le mu
sicien F6rere Laguerre, corn
positeur de talent et uneO
de-s valeurs les plus soldkes
de notre pays.
Le Choeur Simlidor n'exis
te plus, h6las, et les enre-
gistrements lei offers da-
, tent de 1958. Ils ont Itl rca
lis6s dans des conditions


techniques qui Ae satisfe -
ront pas les maniaques te
la haute fiddlit, clique don't
je ne fais pas parties.
Ce qui compete, c'est Ia
valeur d'un document rou-
nissant dix huit chansons
folkloriques de haute quail
t6, interprdtles avec la plus
sympathique ferveur et l'es
prit idoine, par un group'
de jeunes Itudlants, gar -
gons et filles, parmi les -
quels se signalent Marlne
Tou Chehet, Mathieu Du-
plan (aujourd'hul ingl -
nieur), Jacques Blizalre, Ed

(voir suite page 4)


chanter i'hymne national
haitien. Mais Pl dernier cou
pitt de La Des a.inenne a-
cheve, avant meme que l'as
distance a t eu l'occas on de
se rasseoir qu 'Un group
d'environ dix (10 hommes
don't quldques uns etaient
masques, arriverent en trom
be du fond de la salle lan-
pant des oeufs frass, et com
menga a fracasser les chai
ses. poussant les partici-
pants don't quelques uns fu
rent blessds. Deux des assail
lants se prdcipitlrent v,>rs
notre directeur. M Louis A.
Brun, l'un lui tenant les bras
a:ors que l'autre a l'aide
d'un instrument solde lui adl
ministrait sur la tete un
coup avec une nette deter-
mination de le tuer. Ensuite
ils s'accaparerent de notre
photograph Jacquies Dupont
qui avat fa!t quelques pho
tos des participants, le ree
rasrereni,, lui Mrrachant sa
camera et prirent la fuite.

Tout cec. se passa en moins
de troi. minitts. Les resul-
tats : piusieurs personnel
molesteei 0.1 sous le coup de
choc emot'onnel et notre di
recteui, Louis A. Brun apres
s'etre rendu a 'H6ptal
Kngsbrooke recut les sons
pour une blessure de quatre
(4) pouces a6 la tete qui nd-


cessita ncuf 191 points de su
ture.
Le dimanche suivant, 7
janviur 1979, dans une lm s
s on rud ophoijque I'Heure
Haitienne diffu-,ee sur les
ondes de WKCR Radio 89,9
FM de Colunl:;;a Un versity,
les t,.rrolisl-s id la vele an
noncaient qu'lls talent res
ponsable du raid et leur de
termination de fare de l'an
nee 1979 une annee de ter-
reur centre les personnel et
Its organisat.o-is qui ne sup
(Voir suite page 8)


Le quarter des prosti-
tuees de Tehdran a Wtd la
cible de la colere. populaire
lundi: les masons de plai-
sir, les commerce de vins,
les bars, ont ete pills et
.incendids. L'armre a tired
sur les manifestants, fai-
saint quatre tuos et au
mons une dizaine de bles-
ses.
Dans le quarter de l'Un
, versitd, oft des 6tudiants a-
valent commenec A dresser
des barricades, la situation
etait kedeveflue came en
debut d'apres midi.
En province, les troubles
se multiplient. A Racht,
dans le Nord, pour la troi-
.ieme journee de suite la
troupe a tire pour disper-
ser les emeutiers qui incen
dient les batiments publics.
Onze personnel ont etd bles
sees.
On signal des manifes-
tations a Abadan, Tabriz,
Maragheh et Achtroud. A
Machad, des centaines de
mliliers de personnel ont
manifesto a l'occasion de
l'anniversaire de la mort
de l'Iman Reza.
Les attentats terrorists
ont fait leur apparition :
A Teheran utin general de
gendarmerie a ete lynch et
hospitalise dans un 6tat
tries grave. Arrachi de sa
voitutire, il a ete frapp a
coups de couteau et de bar
res de fer.

Le seul depute religieux
du Parlement iranien, M.
Gholan Hossein Daneshi, a
cle blessed par balles diman
che a Abadan. L'organisa
tion a reven-
dique l'attentat, en avertis-
sement aux deputies qui d6
sobdiraient aux ordres de
Khomeiny. Enfin un Llbute
t.aKt-Colo1iel a 6te blessed

(Voir suite page 8)


La saison carnavalesque a

Port-au-Prince


Dimanche. pour la pre-
miere fois depuis le debut
de la saison carnavalesque,.
on a assisted a la Capitale a
1'evolution des groups orga
nises, avec orchicstre. Bien
qu'ils fussent en nonibre tis
restreint. ils ont attire une
foule assez dense a travers
les principles arteres de la
capital.
Des l'apres-midi, le Rond
Point de la Cite de 1'Exposi
tion a 6te envahi par une
foule, en altente du tradi-
tionnel bai des dimanches
d'exercice. On a attend en
vain, puisque ce bal n'a pas
eu lieu.


A deux semaines

des Legislatives
(Suite voir le No. G'hlern


LISTE DES CANDIDATES

ARRONDISSEMENT
lere Circonscription,:
Hinche
Sylvane Simon, Valet Au
gustin, Jean Joseph. Leon
Renaud Jn-Gilles, Heralien
Damier, Denis Lair Peron,
Edju D. Brizard, Gordamy
Bertuly Sylvain.
2f. Circonscription :
Maissade
Nathan Beaug6, Arnaud
Raphael.

ARRONDISSEMENT
DE MIREBALAIS
Mme Max Adolphe.
ARRONDISSEMENT
DE LASCAHOBAS
Une seule Circonscription:
Lascahobas
Mme Lamarque Douyon
nde Yvette R(my, Clement
Gelin, Faustin Dumery, Du-
pera Plralte.

ARRONDISSEMENT DE
CERCA LA SOURCE
Une seule Circonscrip-
tion : Cerca la Source
Max Bastien, Luc Poux.

ARRONDISSEMENT DES
GONAIVES
lere Circonscription: Gonal
ves
Me. Pierre Jn Baptiste,
Daniel Dupiton, M. Jour-
dain.
26me circonscription : Enne
ry
Rqggs Hyacinthe Joseph,
Bernard Jn-Baptiste, Rita
Frederic Moncoeur, Lesll
Mayard, Raymond Fleuri-
mon.


ARRONDISSEMENT DE
GROS-MORNE

Une seule circonscription :
Gros Morne
Me. SenBque St-Vil, Anto
nio Decayette

ARRONDISSEMENT DE ST
MICHEL

Une seule circonscription:
St-Michel de lAttalaye
Jean-Claude Bois, Arsine
Phanord, Letr0"y Coicou.

ARRONDISSEMENT DE
ST-MARC
16re Airconscription : St
Marc
Emmanuel Pierre Paul,
Emmanius Frederic Arnoux
Louis-Jeune, Simon Estiver-
ne, Marc Nelson, Robert
Maurice Roc Ellen, Thermi
tus Hyppolite
2e. circonscription: Verret-
tes.
D6livrance Charles Tous-
saint, Thomas Merci.us Des
louches, Andre Chrisostome.

ARRONDISSEMENT DE
DESSALINES ,

16re circonscription : Dessa
lines
Pierre V. Etienne, Yvon Leo
nidas
2e. clirconscription: Petite
Rivilre de I'Artibonite
Lazarre Volcy, Charit6
Louis, Franck Delva, Luck-
ner, Jn Gilles, Louis Fabius
Azor, Lecontes Dant6s Ter-

(voir suite page 3)


Depuis trois cimanches,
on s'attend a ce que la sai-
son carnavalesque demarre
plus effectivement. Chaque
dimanche. les principals ar
teres de la ville sont rem-
ulies de voitures et de mon
de, a la recherche de music
que, de gaiete et de bande.
Mais contrairement aux ani
nees precedentes, on semble
tarder a donner plus en pro
fondeur le depart de la sai
son carnavalesque.

Un comite d'organisation
a Ite former, mais jusqu'ici,
la propaganda traditionnel-
le du carnaval n'a pas enco
re iet mise en branle. les
mini-jazz n'ont pas encore
gagne les rues envahies par
les foules qui attendent.

On espere generalement
que dimanche prochain, les
different groups carnava-
lesques pourront gagner les
rues, pour la grande joie des
du carnaval,
aftectds dejk par la court
durde de la season. '
D'autre part, on apprend
que des incidents sont sur-
venus dimanche au Bicente
nalre. A la suite de rixes
particulitrement violent.
les uns se sont retrouvds a5
I'h6pital.



BULLETIN DEPART

Khomeiny part
mercredi pour
i'Iran

TEHERAN, (AFPi
L'Ayatollah Khomeiny par
tira Mercredi martin pour TI
h6ran a 5 heures locales (4
heures GMT) a board d'un a
vion d'Air France, annonce-
t-on officiellement a Tdh6
ran.
0 -

,LE GOUVERNEMENT
IRANIEN ACCEPTED
L'ARRIVEE D'UN AVION
TRANSPORTANT
L'AYATOLLAH

TEHERAN, (AFP.)
Le gouvernement Iranien
r6uni en conseil des Minis
tires a accept, mardi soir,
qu'un avion Charter "d'rAir-
Frances transportant I'Aya-
tollah Khomeiny et son en
tourage pulsse att6rrir mer
credit dans la lourne ah
1'Adropor de Teheran.


Telephone : 2-2114 Bolte PosLle : 1316
Rue dO. Centre No. '212


COLOMBIE :. ECHEC AU
TERRORISM,
SELTN LE MINISTRY DE'
L'INTERIEUR

BOGOTA. (AFP)
Le Ministre colombien de
l'Intdrieur, M. German Zea
Hernandez, a affirmr lundi
SBogota que In terror!sms
est d6sormals vaincu en Co
lombie.
Zea Hernandez a fait etat
de l'arresltation de 135 per
sonnes au course d'operations
milita,-res mniees centre le
movement de guer:la ur-
ba ne eM-19>>. Ce dernier, a-


MARDI 30 JANVIER 1979
wn. qi nn


t-il dit, a dtd pratiquement sans nouvelles de ce dernier
demanteil apres le vol, au depuis le debut du mois de
debut de 1'annle, de 4.303 ar Novembre.


mes a feu dans un campe-
ment miLtaire situ6 au nord
de Bogota, 1'armee ayant de
pu's capture plusieurs res-
ponsables du et recu
pmr6 95 pour cent de ces ar
mes.
x x x x
LA DISPARIT1ON DU
FRERE DU CHE-E>
MADRID (AFP)
Mine Celia Guevarsa, soeur
du sChev et de M.. Juan Mar
tin Guevara, a confirm lun
di a Madrid qu'elle etait


LES SPORTS

Le Championnat de


l'incertitude


Le dernier tour de la pre
miere serie du championnat
de Port-au-Prince commen-
ce ce soir.
A l'affiche un Don Bosco -
Excelsior beaucoup plus im
portant qu'on aurait pu le
croire au debut de la saison.
Le classement du champion
nat done leu en effet a un
spectaculaire regoupement
au milieu du t.ibleau.
De la deuxieme k la sep-
tieme place il n'y a que
deux po nts d'ecart.
Autant dire que les pro-
chaines rencontres donne-
ront Ieu de rudes empoi-
gnades entire des adversaires
egalement anmlitieux et tous
desireux de rlussir une belle
saison. ,

Le risultat du match Ra-
cing Violette est venu ren
former cette impression.
II permet au Violette de
maintenir sa position sans
pour autant compromettre
les chances du Racing.
UN MATCH ANIME
Encore une fois, le grand
public a ete fiddle au ren-
dez-vous.
Le Racing Violette de
samedi soir a etd suivi par
environ vingt mille specta-
tenrs et en depit du score
blanc 10-0 n'a jamais ete
ennuyeux.

Battu la semaine prece-
dente en match amical le
Racing tenait a obtenir une
revanche afn de preserver
sa position au classement.
Si cet objectif n'a pas et6
atteint, il n'en demeure pas
moins vrai que la cote du
P. ete singulie
rement retablier grice ia ce
match nul.
Prive des services de Carlo
Brevil. le Violette a manque
d'une piece maitresse capa
ble de faire basculer le resul
tat.
Ce match fut avant tout
celui des lignes de defense.
Les gardens de but Paul Ma
xi (Violettel et Luc Ray-
mond (Racing) s'en sont don
ne a coeur joie. Ils ont rea


lisd des parades extraordi-
naires et conf-rme tout le
bien que 1'on pensait d'eux.
Apres une premiere mi-
temps place sous le signe de
i'equilibre les deux equipes
essayerent d'accelrerr peu a
pres la eprise

On avait eu un avant gout
de cet esprit offensif au
course des premieres quaran
te cinq mifnutes.

Le Racing faillit en effect'
ouvr.r .e score en deux oc
casions. Par Bertrand Lacom
be (enf;n t'tulariset d'abord
a la vingtilme minute qui ti
ra en pleine foulee d'une dis
tance d'environ 30 metres;
Dar Gerald Romulus ensuite
qui ponctua son deborde-
ment par un magnifique tir
croise.

Sur ces deux occasions, le
garden Paul Maxi fit preu
ve d'une presence remarqua
ble reussissant deux plon-
geons de tres erand style.
Pour ne pDs etre en re,,
te, Luc Raymond Se mit lu.
aussi en evidence sur des

(Voir suite page 8)


M. Juan Martin' Guevara,
arretd en Argentine en 1975,
etait emprisonni depuis .2
ans dans la prison de Sierra
Chica. Sa sour Celia qui rec
cevait regulirement ai Ma-
drid des lettres du detenu,
estime que celui-ci pourrait
avoir ete transflre dans une
autre prison et qu'il ea be
soin d'aide.n
oDans sa d rnidre lettre,
declare Celia Guevara, Juan
Martin Icrivait qu'il man
geait un peu plus, que sa
santl n'etait pas si mauval
Se qu'il avait recu les lives
que je lui avais envoyss.
Inquiete du long silence
de son frlre, Celia Guevara
a d'abord alert- la Croux Rou
ge espagnole. qui a contact,
sans oblenir de reponse, la
Cro~xe Rouge argentine. Ce
1 a Grevara s "-t ensuite a-
dressee au Comite Interna-
tional de 'a Croix Rouge, au
Secretary at de !'Internationa
le Soc'aliste, ai D r-cteur de
la Division de I'ONU pour
les Droiti (e I'Homme et au
Conseil Oecumei.ique des E-
glscs. Elle tente en outre de
d glegier tin Avoal aupres
des autortes a;trgentines.
xxxx

GATT : DEMAND
D ALHAtLaOi. ou .,iEXIQUE

GENEVE (AFP)
Le Mex que a present lun
di a Gcie.ve une dmande
fortelle d'adhcsion au Gatt
(Accord General sur les ta
rifs 'douaniers et le commer
ce), annonce-t-on officielle-
ment.
Le Conseil du Gatt qui
s'est rduni lundi a cr1e un
grTupe de travail ouvert a
tous les pays membres de
l'Accord pour etudier la de-
mande mexicane.
Le GATT compete 84 mem
bres. Le Mexique etait deja
associe depu's 1973 aux ne
gociations commercials mul
tilaterales (<,Tokyo Rounds)
qui se deroulent sous led aus
pices du GATT.'


CEREMONIES iNAUGURALE DE L'ANNEE

INTERNATIONAL DE L'ENFANT
PAR LA COMMISSION NATIONAL
AU CINE TRIOMPHE


C'est par une manifesta-
tion artistic acaddmique
quga ete inauguree hier ma
tin au Cine Triomphe Ian-
nee international de I'En-
fant par la Comrmission Na
tionale cr6le a cette fin.
Cette annee international
de I'Enfant est placee sous
le theme general : i'En-
fant d'aujourd'hui, citoyen
de demaini.
Dans la parties culturelle,
dis l'entree danr- la salle
des pas perdus du CinPe
Triomphe, en est servi par
une exposition de travaux
manuels realisee par des en
fants de moins de quinze
ans ofi, pour sur, des talents


ONDES- COURT

Par Frdddric Tardieu


Le Souverain Pontife, le
Pape Jean Paul II, glorieu
segment regnant, a effectul
son grand voyage en Repu
blique Dominicaine et au
Mexique, accompagnu, dans
1'avion italien, de soixante
journalists. Le nombre des
journalists qu'll a recon -
trds dans ces deux pays a at
teint un chiffre tres lev4.
Cela prouve que le journa-
liste joue un r6le primor-
dial dins la ccit.
eSi Saint Paul vivait de
nos jours. il seralt journa-
liste,, avait affIrml le Pa-
pe Pie XII.

Un autre Pape efit a dd-
clarer :
dait sur la terre, 11 donne-
rait immldiatement une
conference de presses.
Le journalist de quality
presse derite, parlde, tdle
visde) est- hautement apprd
cid partout dans le monde.
L'importance du 'rle jour
nalistiluie est proclamre par
'les malttres a penser de no
tre temps-philosophes. ju-
ristes. dconomistes et sociolo
gues et elle ne ceases d'
tre exaltde par les homes
politiques 'eux-mlmes.


de demain sont en bour-
geon.
A louverture de ia mani-
festation elle-meme vers les
10 h.35, apres la Dessali-
nienne chantee par la cho-
rale des Jardinieres d'en-
fants du Centre d'Etuues'
pour 1'Education Pre-seolai
re sous la direction invisi-
ble mais combien feficace
de Mine Micheline Lamudun
Denis, c'etait la presenta-
tion au public des membres
de la Commission Nationale
crdee en Avrli 78 don't la
mission est de celebrer corn

(Voir suite page 7)


ES Communique de
la Secretairerie
DUQUELLA d'Etat des
igelo S i ln~p


sablilils d'Etat>, leur dit
Monsieur Joxe. Ministre d'E
Monsieur Jose. Ministre d'E
tat du gouvernement Pom
pidou, dans un discourse pro
nonce i la Sorbonne, i l'oc-
casion des vingt ans du Cen
tre de Formation des Jour-
nalistes. p. 130 de eLa Pres
se, Le Pouvoir et L'Argents
par Jean Schwxbel. Edi -
tions du Seuil, Paris. An -
nle 1968.
Dans la succession des
heures t6ndbreuses et enso-
leillees de 1'hitoire, a cha-
que occasion dilffrente, le
journalist sup6rieurement
dou6 apporte le son de clo-
che de circonstance. II est
1'ambassadeur de 1'inti -
rieur destined i 'tre,- celui
de 1'extlrieur, si la chance
lui sourit.
La R4publique d'Haitl
compete six anciens Chefs
d'Etat Journalistes : Louis
Borno, Stdnio Vincent, Du-
marsais Estimm, Franck Sy?
vain, Daniel Fignol6, Franr
Notre quality
d'dcrivain-journaliste nouF
a vale, la semaine derni4re.
la reception d'un magnifl-

(Voir suite page 7)


La Secrdtairerle d'Etat
des Affaires Sociales infor-
me que les Inspecteurs du
travail de catlgorie C affec
tls A la collect des don -
nues sur le terrain suivment
depuis dejia trois semaines
un cycle de preparation m6
thodologique au CVentre
thodologique au Centre Hal
tien d'Investigation en Scien
ces Sociales (CHISS). Au
terme de ce cycle de trois
mois, ls commenceront i re
cueillir des donnues aupris
des milieux commergants et
industrials en vue de 'per -
mettre au Ministlre des Af
fires Sociales de disposer
des informations nucessai-
res sur les causes des con-
flits de travails et de les prd
venir A temps.
La Secr6talrerie d'Etat des,
Affaires Sociales compete d'6
res et deji sur la compr& -
hension des milieux concern
nds pour que 'inspection
g6ndrale du travail atteS -
gne pleinement les ,objec-
tis de justice et d'equite du
pouvoir Jean-Claudiste.
Docteur Hubert DE
RONCERAY
Secrdtaire d'tItat.-


NouVelles de 1'Amerique Latine


oi-Ol pJR'f


i


''


La Question de
visas au Consulat
americain

A la suite de la parution de
notre articulet d'hier intitu
le Olmmigratlon et Emigra
tions, nous avons re'cu beau
coup d'appels tdllphoniques
qui se recoupent en un
seul point : A savoir, les de
mandes de visas sont refu-
s~es en masse au Consulat
americain durant ces der-
niers jours.
L'information n'est pas

(Voir suite page 8)






MARDT 30 JANVIER 1979


Reactions au Discours de Jean-Paul II


PAPE
JEAN PAUL II.
,LE SPAPE DES PAUVRESs
(Do l'envoyd spdial de
I'AFP, Georges ALBERT
SALVAN)
OAXACA (MEXIQUE)
Devant cinquant millo
lnicdllens Jean Paul II s'est
dclcar6 avec .force, solidai
re des huinbles at des aex-
ploltes et a redft les llihl-
l.es i apporter au 'droit de
proprlete.

Le Pape visitait lundi le
sanctuaire de Cuilapao 6
tre'ze kin. de la capital rd
\gioTlale, Oaxaca. of s'd-
talent rassembles des repre
sentants de toutles les races
indiennes du Mexique.

Aprds sa condamnation s6
vere de la ,theologie de la
liberation), et de la vbolen-
ce revolutionnaire diman-
che a Mexico, le Chef de
l'Eslise a voulu apparaitre
lliidi connm e le 'Pap tdes
paluvres !.
Rapp)elant" la v''-,ite oinO
rablo en C olomb'.e d1 I'a'ul
Six ret la rencontre nlu
Ponltife avoc l's paysans ein


1968, Jean Paul II a dicl-
re: oAujourd'hui, je veux
rdpdter, et encore avec plus
do force, que le Pape est so
Ildaire de vote .cause, celle
"des humbles (...) il est tou-
jours avec les exploits qui
vvenIth .un niveau de vie
In fra-humalii.,

,Le mondc ddsespdrd des
campagnes ne petit admet-
tre qu'on le delaisse au pro
fit d'autres secteurs, a-t-il
pouisuilvi, il a droit au res-
pect et a la suppression de
exploitation > afin de pou
voir retrouver sa dignity .

Pour cela il faut agir vite
et en profondeur. A la propridt6 privde est ab
solument legitime, mais la
propriete elle-mIme est sou
mise h une hypothlque so-
ciales, c'est-a-dire qu'elle
doif etre conform au bien
de la communautd. Quant
a l'expropriation, elle est
degitirme si elle est fate
dans les regles.
Auparavant. le souverain
Pontife avait rendu homma
ge aux cultures indiennes,
don't la Zapoteque et la Mis


tOque, alusl qu'aux mission-
nalres 'intrdplde-a qul vin
rent pnrtager la vie des nu
tochtoies car ills savalent
I'importnnce de la culture
pour transmettce la loftl.
X X X 7e
PAPE ECHOS
MEXICO -- (AfP)
Jean Patl II a port lun"
d', pendant une demi-heure
le grand sombrero mexicain
utille6 par les paysans de
fla region d'Oaxaca qu'll vi
sitait pour la quatrieme
jo,urneek de son sejour au
Mexique.
Jean Paul II a recouvert
sa calotte de satin blanc.
du chapeau typhque en pail
le jaune pour se protdger
du soleil tandis qu'il fdlci-
talt -des danseurs zapotb-
ques et prenait un foule'.

X X X X

MEXICO -- (AFP)
Le Pape a 6td amend A
benir des anmaux, pendant
sa visit a Oaxaca.
Leps paysans de cette re-
gion, en majority des in-
'diens Zapotdques, ont prd-


MINI RECORDS MAXI SOUND

-- Disques Latino Anmricains, Haitiens. Jazz etc..

-- Earegistrements sur cassettes
Radios, Calculatrices,


218 LALUE



Tel: 2-2073



PRODUCTION DISTRIBUTION
La seule mason ouverte de 9 A.M. a 7 P.M.
.. PAx i~battable
-- Parkir ais

RECLAMEZ TOUJOU1S VOS COUPONS --

Avec 10 Coupons Dayez ,99 pour un Disque Haitten
1C.CO w y o


-NM


sentO en effet au Souvel
Pontife des poulets. c
vres et rnme une vache
un cheval pour qu'l
beniase.
Ils suivalent en cela'
coitumne tradltionnelle p
assurer la prosp6rlt6
jeurs fermes.
Une fenme 'a m6me
bdnir par. le Papea nec
ne a sure pour avoir-la
rantle d'une bonne rfco
Xx x x
REACTIONS AU
DISCOU.RS DE JEAN
PAUL II
PUEBLA, (AFP)
En redonnant aux v6r
qu'll juge 6ternelles le
sur les dvdnements circ
tanolels sans du rest
ne.r l'mportance Je
Paul II a perturb6 nom'
d'esprits habitu's depuls
dizaine d'anndes k la cc
sioni sans d'en rendre cc
te, ce qui est !'une des
ractdristtques de notre
que, que ce soit dans le
maine religieux, polit
que ou economique.

C'est de cette faqon, q
substance, Fun des 6vi
ques Sud-amdricains
participant a la trloisi
conference des 6piscop
Latino-amdricains a Pue
comment le long disc
prononc6 Dimanche en
daprds-midi par le Pape
occasion de l'inaugu
tion de cette conference
Son commentaire se 1
encore sur le visage
maints d61gues qui se
datent a la seance de
di matin, depuis son arrive h S
Domingue, chaque fois
a pris la parole, Le I
nous avait prepares, rn
nait un Evdque mexic
Mais je dois avoue que
manche soir il a paquet.

Chez tel autre Ev6que
sent 1'embarras de 1'en
pris en faute. me de note conference
tout trac6, dit-il. Le Pa:
donned son avis sur tout
]a remarque : rien condamnd, il ne vo
force6 la main sur auc
points, le meme EvequE
pond : <(C'est bien la o
bat blesse.>
A cette rdponse on cc
prend pourquoi le Suve
Pntife s'est dcri6 dans
d'scours de Dimanche


Scotiabank


ain
che-
e et
lea
une
pour.
de
fait
an-
ga
olte.




rit6s
pas
cons
en
ean
bres
une
mnfu
omp
S ca
6po
e do


u'en
6 -
qui
idme
3ats
ebla,


ours MEXIQUE (AFP)
fin Le Pape a 6t6 accue'lli
e a Cuilapan, par les indens me
ra- xicains, au cri mile fois re
'e. pdtd de evive le Pape des
a pauvres>, alors que des en-
de sembles de musicens execu
Lun talent des airs folkloriques.
que Dans un cadre multicolo
aaint re les indiens portant
qu'i. leurs vetements traditionnels
Pape et coffds de hauts chapeaux
econ a plumes le Pape, fa sant
cain. une entorse au protocol,
Di- s'est avance vers la foul.
s le Autour de lui les Eveques
et les Prdlats &talent coiffes
de chapeaux de pa'lle aux
on largos boards pour se prote
fant ger du soleil, a.ors que le Pa
;ram pe n" portait que sa calotte
est Llanche.
pe a L'Eveque du d.ocese, qui a
L,. A saluo le Souverain Pontife
in'a au nom du Clerge et des Fi
us a deles, a souigne6 quea l visa
0un ge de la V'ergo de Guadalu
e re pe eta t te'nt6 comme ce.ui
t le des habitants de la rdg on.
II a 6galement evoque le
rm v'sage dou'ourux du Christ,

rain ajoutant que cette meme
soir, tristesse se reflete depuis
des siecles sur les v'sages
des indiens du Mex que.
Jean Paul deux a remer-
cie, et dit quelques mots en
langue zapotlque, puis, dans
une al.ocution en langue es
pagnol-. a affirmed qu fai
sa t slenne la cause des po-
pulations desh6ritees du
monde enter.
A propose de la m'sere dans
le monde, le Souverain Pon
tife a declare qu' 1 rcstait fi
dele a la iagne tracee par
ses preddcesseurs J e a n
XXIII et Paul VI, et il .a
lance un appel pour per le temps perdu)) afin de
satisfaire les justes esperan
ces.
L's peuples ddshdritds, a-
t-il affirmed en substance -
souvent interrompu par les
applaudissements et les ac-
clamat.ons laingue en zapotlque ant
le droit ne plus Itre v'cti-
mas des privations et dis ve
xations et de vor s'effon-
drer les <,barrieres- de 1'ine


comme II I'avalt fait le pre
mler jour de son Pontifical
du balcon de In Baslllque
Saint Pierre aMals n'ayez
. done pas peur De quote a
wez-vous peurt ?
Les Eveques out ressentl
1'Importance Idu Message de
Jean Paul II par sa hin -
gueur iaucun point n' wtW
laisse6A & 1'cart ou minimi-
sd i, dans sa clarte Ill ne lais
se aucune possible di -
vergentel dans sa ferme
puossibUit. d'interpr6tation'
te ill n'y a qu'une seule
phrase se terminant par un
point d'interrogation, et en
core concerne-t-elle le role
des, laics).
Pour tel Eveque qu'on salt
timor6 de se vdir demander
de fire preuve e dace *de prophftes, et pour
tel autre, habitud h se fare
appeler ses ouailles, de fare preuve
ed'une clairvoyance de mas
tre et d'une sfiret6 de gul -
des.


MEXICO, (AFPI
Aprts avqir ouvert Dimait
che lourn6e-cl6 de son
voyage au Mexique les tra
vaux do la 3s me conf6ren-
ce g6n6rale de l'eplscopat.
Latlno-amrlicaln a Puebla,
le Pape Jean Paul II a re
nDrl lundi son b&ton de pe
lerin pour rencontrer le
MexiqUe des deherlt&s, ce-
hli' des enfants handic-,pe6s
et celui des indiens.

'" Le Souverain Pontitfe s'st
en effet adressd? dans la pe
tite ville de Cullapan, pros
d'Oaxaca (a 45. kilomdtres
au Sud-Ouest de la capita-
le), A un demi million di;,n-
diens Zapotdques descendus
des regions montagneuses
voisines. Ceux-ci, par la
voix d'un reprdsentant kes
trsbus, lui on't expos les
conditions de leur misbre
matdrielle qui, asouvent ne


colade et ouvrant a plusieurs
reprises les bras vers la fou
le indienne en ddlire.
Jean Paul deux a souleve
un des jeunes artistes a bout
de bras et a dress centre sa
poitrine plusieurs enfants
de huit ans environ qui a-
vaient execute une danse en
portant d'imposantes coiffes
orndes de mirors.
II s'est exclam6 S plu-
saeurs reprises revoir>. II a pris ensuite un
long bain de foule, avant de
monter dans un hxlicoptdre
qui do t le ramener au cen
tre d'Oaxaca.


permet pas de manger*.
*Nous. humble people, nous
souffrons beaucoup de ne
pouvoir fire ce que nous
voulons Nous ne savonr,
meme pas parler I'Eqpagnol
car nous vivons loin de- eco
lesb, a d.t le Porte-Parole
des Indlens.
AMant de regngner on a
vion Mexico. oUf flatten -
dront l la residence Aposto
lique les representantl des
organizations catholiques,
Jean Paul II devrait aussa
.visiter h Oaxaca une dglise
dddlde h la litudes, se rendre au petit
sdminatire dp la vllet et cle
brer dans la cathddrale, re
nommde pour son intdrieur
entidrement recouvert de.
feuilles d'or, une Messe au
course de laquelle, il ordonne
ra dix prltes indlens.
Lundi matin, Jean Paul
II s'est. rveille dans une at
mosphdre de flte. populaire,
au sop de chansons mexi-
caines entonnees par des
Mariachis et des choeurs Im
provisos par des voisins lde
sa residence,' devant laquel
le de nombreusbs petsonnes
ont ddfild eal apportant lea
offrandes les plus diverse.
poisons frais, ruits, ob
jets artisanaux, podmes con
poss en on honnieur.

eJ'aime beaucoup la music
que mexicalnez, a-t-il dit
en souriant aux musicienls
qlui jouaient sans interrup-
tion sous sa fenrte. '
Le Saint P e -
re a entame la quatribme
journee de son sejour ad
Mexique en se rendant dan
un hospital pour enfaats han
dicapds, premiere bnstltu -
tion privde non religieuse
qu'il visit depuis son arri


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRECIEUX


UNE NOUVELLE CARRIER
DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
ET EN REFRIGERATION


POuR RENFORCERCE PROGRAMME LAfirst school
MET A LA DISPOSITION DE SES ELEVES

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES

* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
A PORT AU-PRINCE ET A L STRANGER


NIVEAU REQUIS: second)

( Places limitees a 35










^***


vee. Pendant trente minu-
tes. 11 a parcouru les ialles
de ceelt hospital, speclalise
cins les affections de la CO
-Ionne vertebrale 11 s est me
le a des C enhtIis
rnalades, certain a-I.s dans
des fauteulLs roulants, Ie-s
prenani dans ses bras et les
embrs;.ant. Apr-s le', avoir
bei 11 a rect-re a.'ec .eux
un Ase Maria a lai Virge
de Gu.dildpe.
De leur cot6, les deux
cents Evlques et cent ocin-
quante experts rdunis jus-
qu'au 12 Fdvrier a Puebla
autour du th6me ,present
et avenir de 1'Evangdlisa -
tion en Amdrique Latines se
sont mis au travail. Ils se
sont rdunis en 'Assemblde
Pl1nidre des le martin afin
de constituer des commis-
sions d'dtudes.

Pour nombre d'entre eux,
les incertitudes qui exis -
talent encore sur les inten
tions du Pape sont ddsor -
mais levees. Dans son dis-
cours de ix mille mots, le
Pape leur a clairement assi
gne tro's '(tAches prioritai
res> : la famille, les vdoa
tions, la jeunesse. Et il a
rappel au clergy, que 1E -
vangile ne saurait etre con
fondu avw- la politique, ce
qui pour certain prenait
'allure d'un ddsaveu.
Lundi matin a Puebla, la
majority des Eveques, toute
fois louait .le Pape pour la
clarte et la fermete de son
message, meme si pour tel
EvEnue il a dfi etre dur do
se voir demander de fair
s preuve d'une audace de
i Prophete>, et pour tel au-
tre de montrer une eclair-
Svoyance de Maitre et une
Ssfirete de guide,>.


PROGRAMS IN..'

AIR CONDITIONING

REFRIGERATION


Debutezle
26 Fevrier 1979

FAITES VOTRE le PAS
VERS LE SUCCESS
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

2-3508
2-4755


Reconnue d'Utilite Publique

SIEGE SOCIAL 516 MAIN Sr
EAST ORANGE NEW JERSEY
APPROVE PAR L ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
ET ECOLES AUX U SA


galt6. sc s o-. ,-.- w ^ .dCoc.-
Le Souverain Pontife a en S
suites rcu iese representan TA R IF SPE CIA L
des diverse ethnies qu' lui 6 i X ,'i S' PEJL Ii A L S
ont offert dies cadeaux : Or
nements traditionnels. coif-
fes insdigines. panisirs de
fesneetletadnnor "Individual FunFare" d'A rocondor3
fruits. Co'ffani un court mo
ment un chapean. d(c plumes
ou revltant in sarape in- 8 v b il
lieen n sgne d'apprlciation, FRVeZ VOtre billet
le Pape doniait l'acco'ade
en reme cement. -Pr- M i i
Un spectacle de danses za

n's6 pour Jean Paul II, a-
brite des rayons du soleil
par un 6norme dais rouge au Pri
t o.xx x x Port a Prince
Aprls l'exlcution des dan
s-s. le Souveran Pontife a
coi ff un grand sombrot plustaxes
est nll6 f6lic'ter les Prt stos,
un 6 un, leur donnant Iac Ponr reservations et Informations

Le Journal la sur les conditions de ce tariff.
(Suite de la 16re page), auresSez-vOus a' votre agency de voyae
mat'que en Prothlse complex .
tee. A noter Igalement un
article d'informat on : <<67e OU
Congrs dentaire mondial :
programme scient;fique pro- O O- O
v'soire, Paris 1979a. Et un ar
ticle de formation :
Urgerices en cabinet den AEROCONDOR
taire,.., LA i. NE AFRIENNE DE COLOMBIE
Ce deuxilme numero de
5aSOLatittn dentalre hai-
enne. Dune presentation ANGLE DES RUES PAYEE T U PEOPLE -- .
Irr6prochable qui fait hon-
neur lI'assoclat'on. Nous en : 22
courageons le coimlt direc- 2 2367 / 2.0 OL .
lWir- k continuer dans cette
vole et noas leur fo-rmulons'-e
has voeaie de succe.- -


Jean Paul II la rencontre


des desherites du Mexique


L'accueil des indiens

au Pape


LA, BANQUE




DE NOVA SCOTIA





*Un service sur measure



*Une pratique efficace



des problems de I'argent



*Une equipe disponible



et attentionnee qui allie



le talent I experience






LA BANQUE DE NOVA SCOTIA



a la rue Pavee et a Carrefour



LA BANQUE


SQUI A RESPONSE. A TOUT!


~s ~------------- -- I mill


LID aNOUIVELLId~TE31


PAGE 2


I







MARDI 30 JANVIER 1070


La Campagne electorale-Libre Tribune des Candidats


(Suite de la lere page)
mictus Jn Baptiste. JacqueS
Vincent.. Jean Micado, Jero
mev Jacques.

ARRONDISSEMENT DU
CAP-HAITIEN

lore circonscription: Cap-
Haitien
Alexandre Lerouge. Lionel
Dominique, Jean Valbrun.
2e. circonscription: Limona
de
Eudene E. Paul. Lefort
Valcourt. Eldin Michel Syl-
vio Guillaume

ARRONDISSEMENT DE
L'ACUL DU NORD

lore circonscription : Acul
du Nord
Metellus M. Charles
2e. circonscription: Plaine
du Nord
Aucune declaration de
candidature

ARRONDISSEMENT
GRANDE RIVIERE DU
NORD

Une seule circcnscrilition
Grande Riviere du Nord
Raphael Mornay, Gregoi-
re Eugene. Emmanuel Plu-
viose. ,Serge Monpoint, Lio-
nel Toussaint. P. .Sedrai
Noel. Michel J. Blot, Luc
Leroy.

ARRONDISSEMENT
ST-RAPHAEL

Une seule circonscription:
St -Raphael


Grancourt Franon Pierre,
Edras Pierre, Henry Bas-
tien, Merilas M. Joseph.

ARRONDISSEMENT DU
BORGNE
Une seule circonscription:
Borgne
Avel Pierre, Charles Dul-
cio, Gerson Desrosier, Lio-
nel Bennett, Mme Lise Ari-
ne Prosper Herard d

ARRONDISSEMENT
LIMBE

Une settle circonscription:
Limbe

Jude Pazoutte, Jules Fa-
bre Mesidor. Azize Anaze,
Mme. Angelique Gracia Bru
tus, Gesner Cotin, Reynold
T. Michel, Pierre B. Jac-
ques, Mathieu Mesidor.

ARRONDISSEMENT
PLAISANCE


ARRONDISSEMENT DE
OUANAMINTHE
Une seule circonscription:
Ouanaminthe
Leostine Charlot, Julio Bor
des
ARRONDISSEMENT DU
TROU DU NORD

lere circonscription:
Trou du Nord "
Me. Alceste Etienne, Ar-
nold Jn Louis, Bourjet Pro
phete, Eberle Berthold, L6-
lio R. Jn Jacques.
2e. circonscription: Terrier
Rouge
Jn Pierre Richard, Romu
lus Pierre, Luc Senatus,
Wallace Lyma, Werley La-
mour

ARRONDISSEMENT DE
VALLIERES

Edner Saint-Fleur, Fortu-
ne Audate


Une seule circonscription: ARRONDISSEMENT DE
Plaisance PORT-DE-PAIX


Francillon Jean, Lespinas
se Jean, Abner Bordenave,
Hito Blemur, Gracia St-
Louis

ARRONDISSEMENT DE
FORT-LIBERTE

Une seule circonscription:
Fort-Liberte

Gerard A Calixte, Jacques
Pierrot. Michel-Ange Du-
chei.ne, Belizaire Blaise,
Georges Charles Pierre, E-
rick St-Hubert Emmanuel.


Amaury C. Francois, Jero
me Mazard, Ernst Kalim,
Jean Theagene, Valmond Be
lizaire.

ARRONDISSEMENT DE
ST LOUIS DU NORD

Une seule circonscription:
St Louis du Nord
Thiojuste Gaspard. saa.
teur Ren6 Desrameaux, Ale
xis Guerrier, Marc-Anto ae
Jean-Noel, Arthur V. aa-
lixte.


OfIttrez-vous un cadeau pr6cieux "
Debutez le 26 f6vrier dans une ambiance

jeune et dynamique.


i


ARRONDISSEMENT
DU MOLE ST. NICOLAS

1ere Circonscription :
M1le St. Nicolas
David Sylvestre, Xavier
St. Louis, Joubert Richard-
son, Ernst Dumerve.
26. Circonscription :
Jean-Rabel
Candelon Lucas, Norcelia
Auguste.

ARRONDISSEMENT
DES CAYES
1re Circonscription :
Cayes
Hugues B. Verret, Willy Ra
meau, Willy Holland, Dieu.
ville Neptune, Anthony Mi-
lord.
2e. Circonscription :
Torbeck
Jean Willy Lima, Moreau
St. Paul, Me. Adolphe Pierre
Louis, Dominique Z6phyr,
S6neque Pierre, Domond St.
Paul, Louis Bellabe, Petit
Frere Fr6d6rick, Eric Si-
mon.

ARRONDISSEMENT
DE PORT-SALUT

Une seule circonscription :
Port-Salut
Duranton Victor, Anaal
Clervaux, Marul Firmin, Le
franc Fatal, Dupuy Alabre,
Dani-el Delimont, Adrony
Jn-Frangois, Paul Denis.

ARRONDISSEMENT
D'AQUIN

lere Circonscription.
Aquin
Yves Bellancourt, Louis
Enoy Michel, Yves Neptune,
Wdber A. Kersaipt, Jude Se
vere Valry.
26. Circonscription :
Cavaillon
St. Juste Noel, Jean Lin-
dor, Franck Lamarre, Jean
Thadal.

ARRONDISSEMENT
DES COTEAUX

Une seule Circonscription :
Coteaux
Franer Lubin, Romer Hy-
polite Gandfred Toussaint,
Miermont St. Joie, Gardy
Bonne Annee, Raymonde
Hyppolyte, Albert Gattereau.

ARRONDISSEMENT
DE CHARDONIERES

Une seule Circonscription :
Chardonnieres
Louis Tierlen Guerrier
Daniel Cedent, Ewald Bar-
ron, Samoussey Andre, Mo-
nervil Desdunes, AndrM Ro-
bert Marsan.

ARRONDISSEMENT
DE JEREMIE


a lire Circonscription.
Jerdmle
St. Ange Bontemps, Ro-
bert Luc Appolon, Emile A
lexis, Jean Ernst Jeune Stan
ley, Albert Lening, VallB s
Beaubeuf, Wiswald Bruno,
Willy Bourdeau.
2b. Circonscription :
Abricots
S Frantz Perrier, Gerard An-
toine, Felix Luc, Justin M6-
gile, William Josma, Frantz
Daphnis, Anthony Azor, Eu
gene Belizaire, Anthony Den
nerville.

ARRONDISSElIMNT
DE CORAIL .

Une seule Circonscription :
Ermean Qancldor, Salva-
dol H. Etienne, Villegran-
che Edna, Antoine Gilles,
Osner Jean-Louis.

ARRONDISSEMENT
D'ANSE D'HAINAULT

Une seule Circonscription :
Anse d'Halnault
MSrisias Guilloud, Her-
man St. Cloud, Daniel Co-
dion, Raphael Valmbnt, Jn-
Catule Cadet.

ARRONDISSEMENT
ANSE A VEAU -
MIRAGOANE

16re Circonscription :
SMiragoane
Alfred. Beaudin, Gerard
Barthelmy, Jean Desir, Mme
Eric Delampur, Jean Jabon.
25. Circonscriptlon :
Baraderes
Hilaire C. Armand, Milevstlx
Sanon, W6bert Kersaint.


Des candidates impopulai-
rs et inelig bles entendent,
dit-on, employer des manoeu
vres, meme frauduleuses au
course du depouillement des
scrutins pour mieux attein-
dre leur but : UN SIEGE A
LA 42eme LEGISLATUREs.
A Petit Goave, par exem
pie des candidates pretendent
que le dandddat Arbouet or-
ganisera TION) a l'instar de celle de
son 6glise qui rdunit parfois
quinze nidle firleles venus de
1'Art'bonite, de l'Ouest et
du Sud. Ces concurrent i-
gnorent que la convention
d'Eben Ezer se tient cha
que deux ans et que la pro
chain n'aura lieu qu'en
1980.

Nous autres, nous connals
sons des candidates qui ne
sont pas elig bles parce que
incapable., de prouver leur
domicile soit a. Grand Goa
ve, a Vialet ou a Pet.t Goa
ve. Cependant nous nous gar
(dons de Ies denoncer et tenir
des propos desobligeants a
leur endroit. D'autres, n'ont
pas eu de donlicle dans ces
trois viles durant les cinq
dcrnieres annees. (voir le de
cret electoral). Nous laissons
a la loi le soir de les pour
suvre, meme jisqu'a la por
te des bureaux de vote on
apres les elections.
Les nominbreux fideles du
Pasteur xReinu, Arbouet ne
viendront pas a Petit Goave
le 11 Fdvrier. Les trons mee
tings tenus par se i..i,-di lIAt,
ses deplacencints c.:.-i :1 I-


meet suivis par des foules
de routes tendances prouvent
que les catholioues eux me
mes se chargent de le con
duire a la victoire qui sera
leur victo;re.
L'Eveque Arbouet n'est pas
du nombre de ces candidates
qui ne rentrent chez eux
qu'a l'occasion des fetes pa
tronales pour prendre loge
ment chez des parents ou
shez des amis. Proprietaire
de villas imposantes dans
les hauteurs de Port-au-
Pr;nce et p6tionville, il a tou
jours prefer son vieux press
bytere de la rue du Quai
dons lequel il avait 6tabli en
1'annee 1944 une ecole public
que qui a donne au pays des
ingen'eurs, des avocats, des
pasteurs, des docteurs etc.
Cette ecole, I'une des plus
importantes de la ville comp
te maintenant n e v i r o n
cinq cents lives et huit pro
fesseurs. Une enqudte au
sein de la popular on revele
rait 30 pour cent de Petits
Gotviens bendficiaires d'une
attention quelconque de cet
homme de Dieu. Qui a re-
cue.lli les centaines de pau
vres mendiants qui le soir
venu se couchaient a meme
le sol sous les galleries des
magaslns ? Qui entretient
les deux maisons d'orphelins
de la rue du Quai ? Qui he
berge et assure 1'dducation
des enfants abandonnes de
I'Hopital de 1'Universit6 d'E
tat ? Qui tient compete des
necessit6s matdridlles de la
ville de Petit Go6isve a 1'oc
casion des cyclones d6vasta
teurs tels que Flora et Inese?
Qul en decembre dernier dis
tribua des cadeaux pour plus
de dix mille dollars aux en-
fants catholiques et protes-
tants de la ville ? Qui dans
ses meetings drfinit mieux
pour les masses le vrai sens
du Jn Claud'sme civilisa-
teur ? Oui, comme d t 1'au
tre, 11 faudrait des pages
pour Snumarer les nom-
breux bienfaits de cet horn
me qui ne fait aucune dis-
t'nction entire catholique et
protestant quand il s'agit de
fa-re le bien. L'ayant ainsi
comprise, le prestig'eux CurS
de Petit ,Goave, n'h6sita pas,
en accord avec le Magistrat
Salomoni, d'autoriser le pas-
teur Arbouet a consturire la
sile des pauvres sur les rese
tes de 'ancienne chapelle
d'entreprendre la construc-
tion du dit as'le qui a cofit
enviro quarante mille gour
des, hommee de Dicue. res-
pectneux de la fol des autres
crut devoir bitir au pr6ala


ble une gentille petite mai- les redressements necessaires
son ou les places en attendant la cons- ment qui se veut des yeux
traction de l'asile au semn pour voir, la oh i il ne peut
duquel ils occuperaeint 1'en pas voir. Le mandataire du
tree. Les pauvres n'ont ja- people lui apportera ainsi
mais : td forces a se faire son concourse dans la diffici
protestants. lUs sont, tou- le tache les masses de la
jours rests catholiques. Un faim des taudis, de l'ignoran
comity formed de Soeurs ca- ce et de l'injusticq.
thoiques et du Pasteur se
chargent de leur r6hablita A Petit Gosve les chan-
tion. Le pasteur Arbrouet sons pleuvent voye Re-
vient de !eur acheter quaran
te lits en fer -,.
Quelqu'un qui est employed Mine Lama
par 1'Etat et qui realise cer
tains travaux au profit de le
collectivAte n'a pas le droit
dc s'en vanter. II ne fait
que son devoir. Pay6 pour
le fare, les nombreuses rea
li. at on, de 1'lveque Arbouet
vienncnt de s,.s moyens per
sonndcs, de ceux du ses fre-
res et soeurs etrangers, du
secours eathod.que et des fa
cil.tis a lui accordees par les
gouvernements du Tres re-
grette Dr Duvaler et de son
bien 1 aim6 Fis Jn Claude
Duvalier.
Si les Capois, les Jeremiens,
les Gonaiviens, les Jaeme-
lens savent ce qu'ils veulent,
pourquoi pas lep Petits Goa
viens qu: n, snnt qu'a 60 ki
lometres de la Cap tale, ils
ne se la'sseront pas < ne>. Ils iront volontairement
i l'urne voter pour le candi
dat qui leur offre la garan- IF
tie morale requise b un re-
presentant lu people. II leur
faut tin mandataire honnu-
te vivant *,vec eux dans la
--ette .prmr mieux connaitre '


leurs besoii.s 0' on apporter



La campaune de
Lionel Toussaint

Nous avons recu aujour-
d'hui la visitte de Lionel
Toussaint, candidate a la D6
putation pour la circonscrip
tion de la Grande Rivi.dre
du Nord. Lionel Toussaint
est tries populaire dans la
region de la Grande Rivie-
re du Nord; les derniers
meetings qu'il a tenus en
temoignent avec eloquence.
II nous a decrit chaleu-
reusement l'enthousiasme a
vec lequel la population
soutient jusqu'i present sa
candidature et nous a en-
*tretenu des grandes lines
de son programme .


Mme Lamarque Douyon.
nee Yvette Rdmy. fille de
Theagdne Rdmy, petite-fille
du General et ancient Depu
te Thermide Remy, petite
fille du General et ancien
Deputy Elius Remy, Infir-
miere Chef b la section de
Planification du Deparl.e-
ment de la Sante Publique
et ce la Population, Prdsi-
dente de l'Association Na-
tionale des Infirmieres Li-
cenciees d'Haiti, Candidate
ia la Deputation pour l'Arron
dissement de Lascahobas.

DECLARATION

planifie et methodiquement


mus montd Cc li nous vle>.
Rmus ce bon Papa pou tout
rmoune>'. Mete .Jn Claude
sou tet moln, mate Manman
Simone nan bras moin
mete R m u s sou do
moin p o u m pote li
monte la Chambre>. Fois sa
c6 tout bou Remus Deputd
Ti Goave sovde.

Nestor PITILIPPE,
Catholique.


rque Douyon


fait au cours de mes nom-
breuses rencontres avec les
Populations de I 'Arrondisse-
ment de Lascahobas, j'ai d6
ja conquis les Quatre Vingt
Dix Neuf pour Cent (99%)
de 1'electorat. Le 11 Fevrier
prochain les Populations des
sections rurales, quarter et
communes de Savanette, de
BeUadere et de Lascahobas
iront, par un vote massit,
crier leur desir de change-
ment et de progress sous la
banibre du Jean-Claudisme
Civilisateur>.

Mme Lamarque DOUYON
Candidate a la Deputation
pour l'Arrondissement de
Lascahobas.


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entrde Le Natal) Route de l'Adroport

Tel. 6-0732

LA MASON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de boftes de

Chaussures

Patisserie

DWtereent
Pate dentifrice

Chemises et lingerie
Z Composants electroniques

|: Produits pharmaceutiques

Produits aflmenitaires secs et Conklis

CreAie a la Glace

Savons
Fruits de mer

Traiteurs e' restauraiturs

Renforeement de cols et des de chemises

Agraffes et trombones

Divers '..

Nous fabriquons egalement des dossiers de classement
-n- format lettres et lagal.


A deux semaines des Legislatives


Mise au point d'un partisan catholique


irSt A ,Que recherchez-vous?


mc' ;o.ri-'luac:De I'a UTt&De I'orgenTijne
L-)ioine ombiaonce de trovoil Une personnel qui voa
enfin vous apprciervotre patiron'f -'


first school
vours permet d qmbrosser ure carriere qui vous op-1
rorlero font de joe( tLiez .iOtre cotaogue et
dgoUvTrez oUjrquoi les dilomes first SChooh1 ont,
Sn)-r- t C b Sb]cces r

\ SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE]
16 mois le soir et 9 mois le matin "
MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION '
\ Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois ,


{FAITES VOTREPREMIERPAS VERSLESUCCES*
1 Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 .
/ First School, Ia ou commence votre success -


---s~g D-C~ raa~--~~ar~aara~h~~


L I -- .


--





or-


PAGE 3


"







PAGE 4


MICHELE SCOTCH CLUB



Vendredi 2 Feyrier



Super ambiance





SCORPIO .


Entree $ 2.00



Samedi 3 Fevrier


SUPER AMBIANCE ANTILLAISE


AVEC


OPERATION 78


Meilleur rroupe Martinituais

ET



D. P. EXPRESS


Entree $ 4.00




PETiTES ANONCES


OFFRE D'EMPLOI
Entreprise Industrielle cher-
ohe :
1) POUR VENTE DE PRO
DUITS ALIMENTAIRES
Homme, 30 ans environ,
minimum 5 ans d'experien
ce, de preference sachant
conduire. Base d'etudes re-
quise : Baccalaureat 16re
parties au moins. Le post esl
prometteur.
2) POUR DEPARTMENT
COMPTABILITE
Etudiant (e) en troisieme
ou quatritme annee, ou jeu
ne personnel djplpmae. Lan-
gues requires : Franc.,is et
Anglais. Diplomes "fiti t- "
naissance supplementaires
seront apnprcits.

3) POUR SERVICE DE VE
RIFICATION DOUANIERE
Homme experimentee pour
travail en douane, avec con
naissance des formalites
douaniires a i'import et a
1'export et dans la prnpara
tion des documents. iSens
de l'organisation et ordre
seront apprcites.
4) POUR SECRETARIAT
DE, DIRECTION N
Secretaire .,ii -. iAn -
glais-Francais) Exp-r :in-
ce 2 ans minimum. Qualitis
reQuinea : discretion, untie


gent, ordre, methode.
5) POUR DEPT. FABRIC
TION ET CONTROL DE
QUALITY
Deux 2) technicians (es)
de Laboratoire ou forma -
tion equivalent. Emploi A
temps plein. Formation sur
place, mais experience ap-
preciable. Le po-te reclame
disponibilitt, method, viva
cite.

N. B.- Pour information,
appeler te 2-2500 entire 2
heures et 4 heures p. m. ou
soumettre curriculum vitae
et photographic h : Dfpa-.
'ment du Personnel, P. 0
Box 65, Port-au-Prince.
301
x X x X

A VENDRE

7 terrains ta la Reserve,
La Boule Appeler Josiane
au 2-0853 311
1Y X X

A LOUER
Bonne mason situee ia For
matte avec trois chambreai
a voucher, tout ie confort
nioderne. eau blectricite, etc
Sadresser a M. Franck BH,
zin. Telephone 2-0121 o'
2-4969 30;


A LOUER

Un grand ainnaternont a
louer pouvant serviir do Bu.
reaux. clinique nuldicaIle, A
gences dt-' MVI' .'lactaie et
antres, satii a iii P ioulevaird
Jean I c aiet: LU's;alinsS NO
20 Etage Clinique Den -
taire du Dr Ronald Holly.
Pour renscignemeat.i ap-
pelez le No 2-0816 de 8 heu-
res a 1 heure P. M. de 4
iheuresa 6 heures P. M. 301
x x "I x

A VENDRE
Yatch Type herman- 42 pieds -
2 Moteurs Cummings -
etat ncuf Equipemieonit dc
tronique perfcetionna etc.
Sonnez Agro Business
2-1486 le Matin 32
x x x x
RAFLE RENVOYEE
La Rafle Tovota Corona
bleue qui davait avonr lier
sur le 2rnme Tirage du
Mois de Janv'er de la Lo
t e r i e d e 1' E tat
Haitien e s t rnavoyee
pour le deuxiame Tirage du
moais de Mars 1979. a cause
d'un grand nombre de bil-
lets qui n'a pas ete vondu.
S. Mme. Jocelyne Moise
MASSENA 301


gar Gousse. et pluieurs -n-i
tres. II faul d eplorer I'ab-
sence de JaC',i---U Gabriel
qui avalt l1liI:- Il ant I ql ,?
soliste dan- I,. pi.:ml-ti d!i,-
que du Choeur Simidor, de-
venu un classique du genre
et qui demeure sensiblement
superieur a celul-ci, tant
par la tenue des arrange -
ments (t 1'exception d'Hai
ti cherie) que par la mise
en place et le control so
nore des interpretes. Ici, le
seul arrangement poss6 -
dant une texture digne de
ce nom est l'excellent Cafe>. Pour les autres mor-
ceaux, fe docteur Fdrere La
guerre a pr6ffre reconsti-
tuer, dans la measure du pos
sible, 1'amblance sonore des
musiques paysannes en re
duisant 1'harmonisation aux
schemas les plus sommai -
res. C'est un choix qui, se
defend et qui s'explique
peut etre par les exigences
de toute organisation poly-
phonique, exigences inac -
cessibles a un group de
chanteurs non profession -
nels et non-initifs aux te'
tures complexes.
L'on doit, en effet, souli-
gner que le Docteur Laguer
re a toutes les connaissan
ces musicales necessaires
pour prendre en charge et
mener a bien une entrepri-
se polyphonique. C'est dans
ce dernier enlls qne mon
claoix se serait oriented I;
j'avais ete i6 sa place. Le.s
Lierhes paysans haitien>,
par leur profile rythmique et
leur agencement mtlodl -
que, appellent la dissonan-


A VENDRE
1 Canmion G. M. C. 10 roaues
1 Camion Mack 10 aoUn
1 Camion Chevrolet Diesel
1 Camion a Bascule
Pour Rcnseignements
appeicz le No. 2-3882 32
xx x x x
AVIS
Les Actiorinaires de la So-
cilete TERRA NOVA S. A.
sont convoques en Assinm -
blec Generale au siage so-
cial de la Societt, H6tel Cas
tel Haiti, le Vendredi 23
'yevrir 1979 a 5 heures 30
P. M.. conformement a
i rt i,,- 23 des S.tatuts..
"'7L, onscil d'Administra-
tion
Port-au-Prince le 24 Janvier
1979 301
x x x x
Avis de
'Electricite
d'Haiti
ELECTRICITY D'HAITI in
forme les interesses que
1OUVERTURE PUBLIQUE
DES OFFRES pour l'exten-
sion de la Centrale de Var
reux est reportee au Mer-
credi 7 Fevrier 1979 et aura
lieu a 15 heures a 1'Usi-he
electrique de 1'Ed'H i la rue
Joseph Janvier
LA DIRECTION


ce mnod6rLe. dan--s la nluDart
aces cas. et de la manlbre la
plus naturelle. II m'est dif
Ihile d'echapper ait un sen
Ilmeni de frustratilcn lors-
que j'entends .L'artibonlt-o'
interpret6 de cette fagon, a
vec un tel refus de la se.-
sualit6 harmonique latente
de ce theme. On pourrait en
dire autant de 'Atidanj6>
et de quelques autres, con-
gus par Laguerre de man5e
re A offrir le maximum de
consonance.
Je le r6pfte, la concep-
tion du Docteur Laguerre se
defend parfaitement et a
mfme todites les chances de
seduire davantage la gran-
de majority des haitiens. Si
tel est le but qui'1 pursuit,
il n'y a plus rien a ajouter.
Tel qu'il est et malgr6
mes reserves, ce nouveau


vec impatience la parution
de son premier disque et
j'ai le plaisir d'annoncer
qu'il sera en vente des la
fin de cette semaine chez
certain disquaires de Port-
au-Prince.

IntituI a cDetermina -
tions>', ce disque appartient
a la Compagnie Roadsongs
et porte le numero AMNS-
4-1, STEREO. L'on y entend
Alix Pascal la guitar se-
che et en solo exclusive -
mest. Les selections presen-
tees sont et K ie notre guitarist et qua-
ire themes standard amtri-
cains. Ce choix s'explique
par le fait qu'Alix est avant
tout musician de jazz. II est
capable de composer dans
le genre et sur des rythmes
haitiens, comme en tdmoi-
gne sa superb composi -
tiaon 'Superstitions. encore
non editde, mais pour son
premier disque, il a choisi
une forme de musique in-
ternationale a mi-chemin en
tre le jazz et la musique po
pulaire ambitieuse. C'est un
effort tres valuable qui meri
te d'etreA srieusement en-
courage. Alix Pascal a en ef
fet prouvs qu'il n'a pas peur
de se mesurer aUx grands
I -. .- i,: internationaux.
Tournant le dos i la facili
te, il s'est lance dans 'une
des voies les plus dures. of
frant une musique qui explo
re d'une maniere tres inte -
ressante les possibilities poly
phoniques de la guitar et
qui tend done a se rappro
cher de la musique savan-
te. On doit 1'crouter avec at
tention, car 'oreille est cons
tamment sollici-tee par un
movement de voix qui
prend la forme du conire-
chant, du contrepoint libre
ou d'enchainements d'ac-
cords d'une tenue global de
passant largement ce que
nous propose la grande ma


=1oeoeo0


I.., i


transports de materiel Icr1, containers etc :-






Transport et livraisort de m-,riaux de constructions


CONTACTEZ- NOUS AU 2-0853


disqne du Choeur Simld'r
appartlent h la cat6gorle
des documents indispensa -
bles que tout amant du foi-
klore naltlen ajoutera a sn'
collection avec un reel plal
sir.
Ce'qui compete avant tout,
lorsqu'll s'agit du Cnioeur St
midor, c'est 1'esprit si since.
re qui l'animait et, dans le
genre, on n'a encore rien
trouv6 de plus convainiant,
Que Monsieur Raoul De-
nis accepted donp nos chaleu
reuses felicitatibns pour cet
te heureuse initiative qui
succtde a celle, tout aussi
louable, qui. en 1977, a per-
mis au premier disque mi-
crof'sillon 33 tours du guita
riste Amos Coulanges d'al -
longer la court liste des
bons disquies haitiens.
Gerald MERCERON


jorit6 des musicians hat -
tiens.
J'ai particulitrement re-
tenu ( le plus
beau theme du grand Billy
Strayhorn djih immortal
sd par Johnny Hartmann et
John Coltrane), que Pascal
traite ici d'une manitre per
sonnelle, avec une sorte de
tension douloureuse qui n'ex
clut pas la sensuality lie ai
cette somptueuse mflodie.
< gnent aussi de ce d6sir de
s'hlever au-dessus du vul -
gaire qui caracterise ce gui
tariste haitien. Quant i ses
deux' compositions, je prf6
re d c loin
qui, des les premieres me
sures, rtvole un crtateur sai
nement ambitieux, soucieux
de richesse et de plenitude
sonore. Je n'ai pas etd em-
balle par qui
n'echappe pas a une sorte
d'indecision melodique et
formelle et ne tarde pas t
stagner. II faut egalement
regretter qu'Alix n'ait choi
si que des tempi lents. La
diversity des tempi aurait
pu contribute, en effet, h
maintenir l'intert ,A un lni
veau plus dleve.

J'espre, toutefoi,s, qupe
tousles le mlomanes haitlen
front l'effort d'acheter ce
premier disque du coura -
geux Alix Pascal qui faith hor
neur ia notre pays et mon-
tre b la jeune generation
qu'il existed des voices plus di
genes que cells de a'argen
facile et du tapage futile.
Aux personnel sensible,
aux confidences crepuscu
laires d'une voix triste e
pensive, au charm dis -
cret d'une substantielle con
versation a bfitons rompus,
la musique tries libre de no
tre guitarist apportera plui
d'une satisfaction.
Gerald MERCERON


Le Traite de Paix
Isradlo Egyptien

WASHINGTON (AFP)
II est desormais necessa
re d'aborder globalemen
les divers problimes pose,
par le trait de paix israflo
6gyptien, a d6clard lundi M
Hodding Carter, porte-par
le du D6partement d'Etat.

Commentant la vislte qu
l'Ambassadeur itinerant de
Etats-Unis, M. Alfred Athe
i ton, vient de faire ai J6rus
lem et au Caire, le porte
parole a soulign6 qu' dfsormais clair que touti
les questions encore non i
S solues sont d'une telle in
portance pour les parties
qu'il n'est pas possible (
les border s6par6ment>.

S aCes questions doivent
tre discutdes et r6solues e
mtme tempsz, a-t-fl prdcisi
M. Carter a qualified d't
less les entretiens que
S Atherton a eus avec les
rigeants israeliens et tg.
tiens. aToutes les parl
examlninent ce qu'il convie
de fare maintenant. Le ga
v6rnement amtricain rest
ra en contact 6troit av
Jerusalem et Le Caire da
les jours A veaira, a-t
ajout6.

.Bien que les entretiens
M. Atherton n'ait permis i
cun rapprochement ent
Israel et l'Egypte, ils o
S cependanrit permis aux ar
ricains de mieux compare:
dre le point de vue6 isra
lien sur les articles 4 et
du project de trait et d'l
discuter avec les dgy3ptlet
done dae clarifier la pend
de chaque parties "


On estime .possible au
Departement d'Etat que laI
prochaine tape soit une r6u
nion au niveau minist6riel is
laquelle partlciperatt sans
doute le Secretaire d'Etat
= Cyrus Vance.


- ----i;--;U----- -)I)ULU- -y~J~~KNC~~~


LE NOUVELLIIB'J Et



Deux nouveaux disques

(Sulte de la 1Ire page)

Un nouveau disque du Choeur Simidor


Lido
Mercredi 12 h 2 h 4 1
Entree G. 1-50
DYNAMITE JONES
.8 h et 10 heures
Entr6e G. 2-00 et 3
DELIRE PORNO
UNE FEMME LIBRE

XXX

Cine Triomn
SALLE I
LA RAISON D'ETA
SALE 2
t 1,50 S;00
LIBRE A EN CRE

SALLE 3
$ 2;00
GREASE
SALL, a
$ 1;50
JE SUIS TIMIDE
JE ME SOIGNE

xaxx

Institute Frai
Mercredi 31 20
CONCERT de l'EnsE
trumental de Gren(
la direction de
CARDON.
Au programme :
Concerto pour qua
Ions
J. M. Leclair : Co
t violon
i Debussy : Six 8
i antiques
Bartok : DivertimE
Un concert ex(
et unique par 'un
s leurs orchestras
e bre frangais, ia 1'
sa tournee en Am
Entree : 25 Gourd
0 -
Semaine d'anin
turelle avec la pa
t tion de l'Alliince
des Gonaives :
s 23 au 28 Jan
CRAB et t Madame, de Feyd
le Centre drama
n co-haitien.


Rex Tleatre
Mardi 12 2 4 6 8
ON M.APPELLE E
Avant 5 heures
Entree G 1-50
A Partir de 5 he
Entree G. 3-00 et
Mercredi 12 2 4 6
1 Avant 5 heures
t Entree G. 1-50
s A Partir de 5 heu
Entree G. 3-00 et
. ON M'APPELLE
o DOLLAR


IMPERI
MERCREDI 31 JANV
IMPERIAL I
12h 2h 4h 8h
UNE FEMME LIBRE
Odes.- 5.00
Odes. 8.00

IM PER IAL II
MERCRED. 3L JANV
12 h 2 h 4 h
8 h 8 h 10 hures
ROVIDENCE
Gdes. 5.00
G 8:00
Enfants C-. 3-00

IMPERIAL III
MERCREDI 31 JANV
12h 2h 4)"
* LE CYNIQUE, L'INF
ET LE MECHANT
Entree G. 5-00
x x x


r-I~TI


MOSQUITO COIL

Pour ceux qui n'ont pas

d'1lectricite

En camping, en vacances,

les spirales L6opard 4uent
les moustiques sans pardon
Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021

En vente partout


AL CAPITOL
IER 79 MERCREDI 31 JANVIER 79
CAPITOL I
8 10h 12 h. 2 h. 4 h
6 h 8 h 10 heures
.FURIE CHINOISE
PRIX UNIQUE
Odes 5.00 .

7IER 79 CAPITOL -
MIERCREDI 31 JANVIER 79
12h 21h 0. Sh 8 10h
CA VA ETRE TA FETE
Avant 2-h 30
Entree G. 3-0Q
Apres 2 h. 30
Entrde G. 5-00 7

VIER 79 CAPITOL I3
MERCREDI 31 JANVIER 79.
AME 12h 15, 2hi
4h 15 6h A
8h 15, 10h If
20.000 LIEUES SOUS LES
MERS
Avant 2n30 0. 3.00
Apres 2h30 G. 5.00
h 6 hres
CAPItOl 4 "
MERCREDI 31 JANVIER 79
l1h45 lh45 3h45 5h45
-00 7 h 45, 9 heures 45
DRAGON MISSILE
S Avant 2h30 G 3;00
Apres 2h30 G 5;00


Ohe
Auditorium
kT Mardi 7 heures
LE PONT
DE CASSANDRA
VER Mercredi 7 heures
MASSACRE
AU SOLEIL
JJi Entree G.' 3-00



MAIS "3 Luxe Auto Clnt

Mercredi 7 h et 9 heures
Entree $ 2-50
PROFESSION
ncais AVENTURIER
e xxx x
heures
emble Ins
oble, sous MAGIC CINE
Stephan
Mardi 6 h et 8 heures
Vivaldi : LA FAMILLE ORDONNE
tre vio Entree G. 3-00 et 4-00
Mercredi 6 h et 8 heures
ncerto de LA SENTINELLE
DES MAUDITS
pigraphes Entree G. 4-00 5-00

ento. x x x x
ceptionnel
des mail Cine SeneL al
de chain
)casion de Mardi 6 h et 8 heures
erique. Entree G. 1-50 2-00
es. ROSE ROUGE POUR
actionn cul Mercredi 6 h .et 8 heures
action cul E FUREUR
irticipa FUREUR DU DRAGON
franqaise Entrde G. 2-00 2-50

vier : TI x x x x
mere de
leau, par
tique fran TOIl.E CINE
Mardi 6 h 30 et 8 h 30
LE JOUR DE LA HAINE
Entree G. 1-50 et 2-50
Mercredi 6 h 30 et 8 h 30
LA FURIE DU
10 hres DRAGON CHINOIS
10LLAR Entree G. 2-00 et 3-00
DOLLAR
xxx
ures
5-00 Paramount
8 10 hres
Mercredi 12 h, 2 h, 4 h.
6 h 8 h 10 heures
ires Entree G. 3-00
5-00 LA FIEVRE
DU SAMEDI SOIR
Entree G. 3-00


MARDI 30 JANVIER 1979



DANS NOS CINEMAS


xxxx
x x x x

d'AIix Pascal
(suite de la 16. page)


TRANSPORTS GFNERAUX


II III a II II I r I


~Yrur~uzr42_/z~,srssr/ll-r,/l-~-ssrrP


93S







MARDI 30 JANVIER 1979


VOTRE HOROSCOPE
Par Fraonces Drake



MERCREDI 31 JANVIER 79


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER) ,

SI vous vous sontez ma
aimb, vous remedierez ab cet
te situation aujourd'hul
car les possibilities senti -
mentales et sociales sonu
liombreusqs.

21 AVRIL AU 21 MAI
(TAUREAU)

Vous accomplirez davan-
tage sur le plan prive qu'a
1'extdrieur. Seul avec vos
pensees, vous irez vers la so
lution.

22 MAI Al 21 JUIN
(GEMEAUX)

Vous serez pus sfir de
vous avec les amis qu'avec
ceux qui vous sount chnrs
Un peu d'acti vit6 mondaind
fera beaucoup pour rtstaui
rer l'optimisme.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCEL)

II sera difficile de se coh
center sur la routine dani
la matinee, mais des avantt
ges importnts pourront etrn
acquis plus tard poul votri
carrier eat votre argent.


24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION'

La confusion au sujet
d'un project. sentimental s
transformer en tinel attit'
de plus positive'en fin d
journey. Les conseillers vou
aideront.

24 ABOUT AU 23 SEPT
(VIERGE)

Que la confusion a propo
d'une relation ne gate na
votre travail d'aujourd'huil
Dafs l'apres-midi. saisisse
les possibilities de gain fi -
nanciei.


23 SEPT. AU 24 OCT
( DBAANCE )

Vou serez un peu inquie
dans votre travail,'mais l'o
timisme revindra plus. tar
sur le plan amical et senti-
mental. Les projects de vo
tre partenaire reussissent.

24 O L'. AU 22 NOV
(SCORPION)

Si vous etes d'humeur I
borlieuse,. conservez-la, i(me
me si elle entraine des cou
chers tar.difs. des heures su
plementaires au bureau o
du travail a rapporter a 1
maison.

23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITAIRE)

Vos projects seront irreai
1 sables dans la matinee
I lus tard, dispositions pou
r 'cvoir et se distraire: vi
( inceptions ont des chan
res d'etre justes.

22 DEC. AU 20 JANVIERI
kCAPRIORNE)

Ecartez, le matin, de trout
b;euses operations d'argen
Ia soiree apporte des gain
possibles dans 1'immobili
et au foyer. Restez en con
tact avec les proches et sI
cialement avec les amis i
times.


21 JAN. AU 19 FEV.
S(VERSEAU)

1 DWception danls une
t vlte social, mais les pi
jts d'association e't les
munications avec ceux
t vous aimez ne poseront
de problem.

20 FEV. AU 20 MARS
(POISSONS

Une offre profession
Ilaissera quelque chose de
Ssrable dans la matinde.
perspectives financieres
melioreront ensuite. Sai
sez toute possibililte d'r
liorer vtore position.

SI VOUS ETES NB
AUJOURD'HUI

Vous oRes emporte. Vn
avez bine inclination no
1 relic pour le theatre s
vous etes aussi mtdressI
les questions oiltipltiao
le questions politiques et
manitaires.' Vous reuss
sur tout plan intellect
ne mais la litterature. 1'ens
s gnement. 1, journalismr
a la musiclue vous apportv
e raient un bonheur par
e lier. Tout en aYant de
cieuses dispositions poqu
affairs, vous gaspillez
fois votre argent. Voys
geur-n vous avez be
du sens du foyer por-11
complir votre meilleur
vail. Volu.s inIoverez
e tout secleur que vois a
u choisi, mais ii sera imp
e tant d'aimer vraiment
tre travail.



La Liberation de
Pattr.cia Hearst
3s
sI WASHINGTON -- (AFP
Pa'ricia Hearsit. i'heri
z dui m.nlate de la press
ini'ncain. ondamniee oa
a ;ns de pnri.son pour I'
que a main armee d
banquet. potrra etre lil
des le ler Fevrri.r a 1;
tle d'une iresure de eler
ce du President Cartel
t confirmed lundi le porter
p role de la Maison Blal
d,
Elle aura alors purg
ans. 4 mois et 10 joui
sa sentence. M. Carter
cidd de commuter sa o
a la suite d'une recomi
nation en ce sens dui
n:stre de la Justice.
a
Pat':ica Hearst qui
i- tp:rticipe aux act vi'es
p 1armee de liberation s
ui bionecse. un groupuscuii
a, tremiste, apres avoir e0
levee par celte organs
sera a.insi premise en li
avah son mariape plre
14 f6vrier avec 1'un di
anc'ens gardens du (
Sa sentence expiritl li
e. mars 1981 mais elle a
r pu ot re liberee sur p;

s do's le 11 Juillet procha
1- 48 parlementaires ar
cains et de nombreuse
sonnalites, etaient rre
I ment intervenes en s
veur.

m Apres avoir ete li
t. sous caution d'un m
ns de dollars en attendan
er soit statue sur 1'appel
- sa condamnation PI
pe Hearst, 25 ans, etait r
in nee en prison en ma
nier.


AVIS' MATRIMONIAL
Je sousslgnue Madame
land Joseph, noe Marie
nie Bosquet declare au
b I i c e n g 6 n 6 r
et au commerce en
ticulfer n'8tre plus respo
ble des actes de mon 6p
Roland Joseph pour incn
patibllltd .de caractdre el
jures graves
Port-au-Prince, le 30 Ja
vior 1979 ,
actl MarIe Leonie BOSQUET
ro -
com x x x x
que
pas D6ces de Mr.
Emile Antoine
Pax Villa announce le
3 ces survehu le 24 Janvier
en sa residence Privde
Thor de Monsieur Emile
elle toine.
e de En cette p6nible circo
Les tance Pax Villa et Le N
s'a velliste. prdsentent leL
s's- sympathies a ses- enfa
ame Monsieur et Madame Ai
Antoine, Monsieur Mori
Antoine, Madame Ldonce
dinor nee Ginette Anto
Monsieur et Madame R
Antoine, Madame nee Je
0ous .ne Ladouceur, Monsieur
atu- ginald Antoine actuelle
nais meant a New York, Made
par -

hu Insertion
irz 0
tuel, demanded
;el- PLORALIES, FLORALIES
e, et
e Oui. organisons deo fF
'ticu lies a l'in.tention du Dc
pre- de la Presse Haitipnn,
Sales ses collaborateurs mern
par pour les travaux instruo
a rinlises durant 1'annue
asoill En effect, parcourant
ae 1's ailes d'une vigour
tra- oalombe les 5 partrle
d'ns monde a la recheiche
turez lioielles sensalioninelle
)or profit de ses fid'les leet
vo- afn de les rendre touo
omrlniiercs.iits, detaches
plitemeint de 1Empire
On-Dii
Au Doyein qui est e
sous le charge des o
dies idu ler. Mai 1896
Salovatnires E. Muzae
sile envoilent leurs sa3
4 ions souriantes, exo
tiere r(une profoindo satisfa
e a- Dour 1I'blouissant miroi
s' pt 2 ianvier. jour des A
at a- refoit.ant les 12 mois di
imne .,tIion du Jean-Ciaud
beree ErconomiOuPe en faveur c
a sui i-e Haiti Cherie: r6E
men- 1 n s eloquentes dans
r, a les domains.
e-pa- D3rephef :
nchei. Dr. E. Muzac Bast
2) Janvier 19
e 2
s de Rockfeller
a de
peine Les cendres
man- TARRYTOWN IAFP
I Ml.- Les cendres de N
Rockefeller, ancient vice
sident des Etats-Unis,
avait cid vendredi a New
de ont ete deposees lundi
ym- tin au cimetiere de T
oe ex tiwn (Etat de New Yr
te en Seule la proche fa.mi
action sis'ait a celte ceremony
bert6 corps de l'ancien Go
vi le neur de New York avai
e ses inCi'ere dminianche ma
corps. 1ne c rcmonie a la rr
e 10 re de l'ancien vice-I
urait dent aura lieu vendre
role New York.
an. Ds ciq fils de Jol
neri- Rockefeller Jr.. deux so:
s per core en vie : David 63
'cem- president de la Chase
sa f hattan Bank et Lau
(68 ans). John D. Rod
ler III a ete tud en j
5beroe dernier dans un accide
million voiture et Winthrop R
it que feller, ancient Gouve
S de 1'Arkansas, est d
atty d'un cancer en 1973.
etoury D'autre part, les cir
i dour tances exactes de la
I de M. Nelson Rocke
ont done lieu depuis
jours a une series d'in1
tions contradictoires.
La press new yorkai
lundi precise notam
que l'ancien vice-Pr6s
se trouvait lors de sa
non pas a ses bureau
ciels, a Rockfeller Ce
mais dans un immeub
centre de Manhattan,
avait I'habitude de trl
let depuis 30 ans, sur 1l
rue.
Dimanche, un portes
le de la famille Rocke:
M. George Taylor, avai
menti la premiere infc
S tion donnude par le Se
S re privd de M. Rocke
? I. Hugh Morrow, sel(
.uelle Nelson Rock'
dtalt mort a 22 heu
vendredi soir. En fait,
la police et les dquipes
cales, M. Rockefell
mort a 23 h.15 vendrn
lors qu'il travaillail
Mile Megan Marsha
ans, sur les 6preuves
livre d'art. Mile Mat
faisait parties des p
collaborateurs de M.
feller depuis quatre a
Mile Macshack a
elle mime les premiers
a 1'ancien vice-Pr6'
ranporte, la press, n
meant un massage card
Elle a ensulte acci
gn6 M. Rockefeller
I'ambulance jusqu'g ]


tal oo le decrs du Gi
neur a ete officlelil
constat6.


m


CHANGEMENT D'ADRESSE

SELECT RESTAURANT
S La direction du fameux SELECT RESTAURAN'f
salue la population de Turgeau et announce a sa fi-
dele clientele tant de 1'etranger que de la province
et de la Capitale que le restaurant a dtd transfer a
Turgeau au No. 76 a cote du Colldge Canado Hal -
tien. Qu'elle soit assure de ben6ficlet du meme ser-
vice de toujours.
v~3soias~gooooooesssoc~eoe


sell Mireille Antdine, b ses
RO petits enfants 'MOnsieur.
L6o chiller Aldinor,. Rubbens
pu- Antoine, Ghyslande Antol -
a 1 ne, Edrlick Antoine Marie
liar 8cherley Antoine, Fdtol An
rnsa tone, a ses freres'et soeurs
oux Monsieur Gqntllhomme An.
om- tone, Monsieur et Madame
t in Marcel Cyprien Madame
nde MercilIa.Antolne, Mon-
n sleur et Madame Arthur Jo
celyn, Madame noe Adrien-
ne Antoine, Monsieur et Ma
301 dame Leiort Chery Madame
nie MI dele-Irie Antoine, Ma
dame Oenella Antoine,
MN.dame Elvire Hilaire, Ma
dame Lucia Pierre-Louis, a
ses beaux frtres et belles
dd- soeurs Monsieur et Madame
r 79 Beauvais Bernadin. et family
a le, Monsieur Bossuet Ber-
An nadin et famille, Madame
Veuve Louis Jn. Baptiste et
>ns- famille, Madame Veuve
Fou- Marcel Valvert et famille,
urs Monsieur et Madame Mar-
nts cel Nord-Charles et famHlle,
nard Madame Gilberte Bernadin
asset e't enfant. Aux families :
e Al Antoine, Ladouceur, Aldi -
)me, nor, Cyprlen, Chdry, Hilaire,
icot Bernifer, Holly, Azor, Geor-
eani ges, Jocelyn, et a tous les
Rd autres parents et allies e-
. prouves par ce deuil.
no1 Les funerailles de Mon -
sieur Emile Antoine seront
chantees le Mercredi 31
Janvier 79 a 2 heures P. M.
en 1'Eglise Baptiste Rue de
S! laR6union oti la d6pouille
mortelle sera exposee d&s
tora Midi (12 heures P. M.)
venl
e et N. B.- L'ihhumation aura
rites lieu a Miragoane 301


-'5Ln6 tl moune yot
Ce ,u b.-l lanin
6 'and pou nou mnme
En Ahiti, aboli toutt quality
Abf qul ap6 t te
Avant et pendan
Ane zegnant yo.
Cde and, m6sammi
POu nou gain. consideration
Sou ka, toutte ti moune
P.irexamp :
Ti p13.sar,, tl p6yisanne
Ti moune I ecolt nacionale
ti moune, l'ecole prv6e
Ti moune mendiant yo
Ti moune peupl la
Ti moune inflme
'Ti moune av6gl
Ti 'moune manman mourl
Ti moune Mapman abandon
ne
Ti moune s6ud'muette
Ti moune qui ape errd
Tout pas tout
Ti moune ac probidme
TI moune qui ret6 ac moune
Et bien, m6sammi
Pou chac group
Ti moune ga yo
Gainyin ou problem
qu different
On problem
Pou nou considdrd a pa.
En nou f ou ti pale
Jodi ya
. Sou ka ti zenfant
qui rte6 ac moune
Lan peyi ya...

Ti moune gaa, mesami
Vini rete ac moune
Ce pace que manman 1i
Ac papa li
qui pdyiisan
Pa gain moiyin


Pou II ocup6 11
Pa join I eco'.e
.Pou li mdte lI
Pa |olh,niang6
Ac sdchresse
Pou0ll bai;:
Ou bien encbr
p&yisan ga ,yo
TI ronm n pt.1, .1o .
Vin, otle oId
Connin i;. epnnin pale frapc e
Connin gbIlid bel
Cancou t i moune la ville
Copn'r, toutte bagailhe
Que television apO machn6
Tend radio ljoute jcun.n
Connir, monte aijto
V ni connin bili aga I.e
Allor yo sacrtiLezamou yo
Pou yo .voy p.tite yp .
Joinne moune la v'lle yo,
Toutto cot6 yo connin
qut gainyin negue spvan,
MiT cud, yo, ap6 rach6,
leur conga: avec inquditude
Pac6 qud' 'yo pa connin
Si ti mopne, nan
Pral6 bieanvreman ?
Cd pou go mdsanmi
Mopn ta maricnmn di nou
On lr.dte r6Ouit ituration gaa
qui gain pbu cause e
souo evploppn.ati. at.
Tl moune nar ,ini rdtd
Avec nout, foc nou comprann
Ou ti bete,. papa li ac
Manman ni, fi nou
Cd ou ti mouno, ce pas
Ou grand conmance
Li ba nou li, pou savi nou
Li utile nou empile
Pou qui ga nou pagade li
Cancou pitite nou ?
Li gain ou cue tou
Bali ou ti goutte affection,
Montre 1i, ca pa coute en'
pile
Que nous rinmin li
M'mme tout piti;
Mbntr ii qud nou capab
Compranne 'li tou,
Voyd li 1'eco!e
Bali robbe, soulid,
Bali all besoin,
Can cou petite ou
Bali on bhop platte mang6
Pa quitt6 'rese chaudid ya
Pou li, o. oued
Pa gain anyin
Ladan ;.:'
Bali mdd'cemen tou.


S &UTOROUTE DE DELMAS TEL : '-2180
TOUTE LA MUSIQUE hA'rlENNx
TOUS L{.S SUCCESS LATENS
tU'S LES HITS AMERICAJNS (DISCO-JAZZ
SUR DISQUES
O4 ENRE.ISTPIS POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE,
SUA CARTOUCHE 8 TRACK
SUR BOBINE MAGNETIOUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
EFFICACE GARANTI PAR UNI
HAUVAE ,TECH-NICUIE
L NDI a VENDRED1 11 : A M 5 : 00 t M

.jao~saaseeooao~S~oGaas


CARNET SOCIAL


FPAC 5



"Laneti moune:yo

Par Mrne Anarec M. PIERRE


fHeineken


-~---~------- -.~~~~~--l'~.~-~"~~r.~~~.~ c.~l..- 1~1`~~~7--~.~1 ;-. r--;-----r;-r -----r-- .- .7.-. pr~.r~..lB...-~rCi*_~F~_~_ry___~a~~~__; -.


Voye M pran vaccn
Lan center yo
Pou proLtge san ,t lii
Mohttd ou plL himain
AvMc Li mouine
QuL vjil rete aiSe ou,.
.Ball cabanne
Can cot .p.tite oC
Pa quiltte Ii coucne
Eoi on moceau tulle
PSo l cdment an
La, prard rdrrord .iemart,
V y '.e I lecole
t11 tr, 1ban
Puii cneve II tou
Ll ta rnm n Det
Can cou toutte ti mouire
Q11 gairy.n lagn II.
Pa battle hI
Pa frappe It
'Pa fe'li abu
Cd. ooi qui pou protdeg li
Lan toutte gen
Lan toutte sense
BalL. bonbon
Bali irecctrtte


FO papa Noel tou
Pou lh,
Pa exposed 11, pou conte It,
L, an nuitte aprl6 achtd
Ball tl mornnin
Minnime Jan ouapd ballle
P t le pa oui
Pou hi pa gain envi
Pren qa qui pa
pou It
Ag biiEn nrvc i-I
Bon D ea content
Avcc ou
Et ca '.a De0 11 ,u
Sou Lete pilite ou
Po.,u toutte ble..
Ou fe p'uL t; n-oune
qut rdt6 avee ou
Et' oua va m6dt
Ou, roche
Lan travalle
Monde Ent!6
Apd. fait sou .
29 Janvier 1979
Mme Androe M. PIERRE
Lanrt, i ] ouh e ,o








PAG] 6 MARDI 30 JANVIER 1979 -


--,-



CONFITURES



Welch's

Aussi delicieuses que les jus
de raisin Welch's

No. 56 Rue des Fronts Forts
Tel. : 2-2563


CAFE MOCKA
ECONOMIQUE
ET PRATIQUE


Prov sions Alimentaires de









Quality I 3

Nos. 56 Rue des Fronts-Forts
Tel. : 2-2563




0 C c



Exactement ce qu'il vous
haut pour etancher paturel
element vote soif










L.a maroni oui vous pro-
met la Santr
Jus de Fruits Ketckup,
Pate de tomato ... Etc..:
No 56 Rue des Fronts -
Forts. Tel. : 2-2563


CERFAL MILLS
Flocons de Mais Une
Super Qualite dans tous les
Marketss:

No 56 .Rue Des Fronts -
Forts. Tel. : 2-2563


REBO
PRUNLZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE...





0 y

Plus de 400 products ali-
mentaires A votre choix.
LAD TRADING
DISTRIBUTEURS
Rue de 1'Entrerrement

Tel. : 2-3727



EAU DE MELISSE
'DES CARMES BOYER
Grande reconforts A petits
malaises dans toutes les
pharmacies


LES PUBLICITES ROSSARD
Etage EIcha
Maillots' imprimes
Creation publicitaire -
Plan de ville Panneaux
Plast fiction Cadeaux
d'Entreprise...



MICHEL PiH ZURAIK No
294 Grand'Rue oil le client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
- Broderie Nepped -
Tropical Tous les Tissus 78


- lm


Lunettes de .haute quality
optiques et 'solaires en ex
clusivit6 chez J. M. Maxime
Celestin opticien diploma 98,
Chemin des Dalles

Tel. : 2-5015


TOYOTA
La marque viable, robust
ilegante, la Marque que
choisissent les gens senses.
IIINOTO S. A. Rue Payee
Tel6. : 2-0333











(SILVER)

La Grande Marque d'Ap-
pareils tous types, tous Mo
deles et aussi une large ga
me de cassettes et cartrige
pour voitures.
Magasin le Soleil 304
Grand Rue


CENTER






Si vous payez cino dollars
le Disque Haitien c'est que
vous ne l'avez pas achet6 a
la Rosenthal
126 Rue Pavde


TOUT A GOGO
Disques et cassettes enre-
gistrees Radios et coubines
- materiel Electrique arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9, Rue Pavee
Tel. : 2-3439


EOHATPA


Toute la production Musi
Transports Generaux P. cale Haitienne 218 La -
0. Box 73, Port-au-Prince lue :
TEL. : 2-0853 Tel. : 2-2073


MICIIELIN
Le Pneu qui connait tou -
tes les routes d'Haiti


La seule Cigarette Ge class i
ie Intertrationa!e qui coute .r RIM
moins qu'un dollar. s
SERGE S. GAILLARD
arbAGrNT GENERAL,
M arlboro 38. Ru du Montalai. Ti 23131
_, Purn-au-Pnr c:e. Haiti j


No 56 Rue des .Fronts -
Forts. Tel. : 2-2563



JOLIESSE

SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entre des Rues Montalais
et Geffrard)



COUCOUILLE
La collection Haitienne
qui vous propose des livres
sur la linguistique, la Socio
logie, la Psychologie, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librair e : la 2eme
Edition de eSirolins et le
precis de grammaire creole
compare, et cons derations
Ethno-Psychanalytiques sur
Ie Carnaval Haitiens.





SUPER

MARKET

SERVICE


L'Europe ou I'Amerique du
Sud Via Santo Domingo et
San Juan.


0


DISCOTHEQUE
Carroussel Disco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix democratique pour la
consummation


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


.PIARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face au
Nouvelliste Execution 'd'or
donnances, sons, conscien-
ce professionnelle Jean Par
do pharmacien


ELECTRICITY D'HAITI
DEMAND DE
COTATION No 13
Electricity d'Haltl av:se
les lnt6ress6s que les arti-
cles suivants lul font be-
soln :


ITEM No.


Grand Rue en face BATA



AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Reunion

et Pave&, D positaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las imports v6tements -
sous-vOtements lingerie de
quality -


Articles de menage et ca
deaux de toutes sortes A des
prix imbattables, Pyrex Plas
tic chrome, argent cris-
tal d'Arques, des marques
Magefesa Jean,Conzon etc...

90 Rue Geffrard
Telephone 2-4670


h, Gnola



Tout ce qui fait la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme legan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RUSSO

Optique. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la difference.

66, Rue Bonne Foi Tel. :
2-1567





Qualitex


LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY

Port-au-Prince, Tel. : 2-3132

Petion-Ville Tel. : 7-0082.







266 Lalue Tel. : 2-0737

Sous-Vetements pour gar-


S-f sonnets et fillettes chaus-
on settes et demi-bas Arti-
cle pour Bebe Prix spe-
cial.



Les danses mondaines : Sal
sa, Disco, tango, meringue i -soh
etc... a Cabane Choucoune
et a 1'Hotel le Palace en
SVille I
Horaire Alastique Le Magasin qui transfor-
Appelez Harry Policard me vos enfants en (Petits
au 2-1389 7-2010 2-3344 Bijouxs avec ses prft-a-
porter 39 Rue des Mira.


Yif~*e


cles


.L 1k. .


0nT


AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI


Rue du Magasin de 'Etat
No. 89


Plastic en 72 de large pour
rideau de salle de bain;
Siam imprime serviettes
de bain etc... j


CONTROL

INSECTERAT

Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contacted con
trol Insecterat 2-4991


*E E2EDONTJ
IANTI.PLAGUE)
KID POWER r "


ABSORBA


DURODONT


Sous-Vtements Maillots ANTI PLAQUE


SPENCERS

LAYETTES

KANTWET
LITS PARCS

CHAISES POUR ENFANTS


PATE DENTIFRICE

LAD TRADING

DISTRIBUTEURS

Rue de I'l.nterrement,

'Nel : 2-3727


CIMENT A GOGO

La Maison Ernest Bennett
Rue Traversiere assure la li
vraison de votre ciment a
Domicile. Les clients peu-
vent s'approvisionner, direct
tement a son depot de 1'ave
nue J. J. Dessalines, a c6te
du kola Moyse)i ou un
stock tries important est tou
jours maintenu pour la cowr
modit6 des clients.





rFORMICA


BATIMAT

BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA

Rue du Quai 77


ROLACO

Agence immobiliere No
102' Lalue
Achat Vente Location
Bail Estimation etc...
Telephone : 2-5735




IMlULTISPORTS,


LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma,
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.
73, Lalue Tel. : 2-4991


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour l'ama-
teur et le profess onnel 15P
Rue du Centre : Tel. : 2-0945


QUANTITE


1 4000
2 500
3 2000
4 100*
5 4000
6 5000
7 500
8 200
9 100
10 75
11 4000
12 3000

DESCRIPTION
WATERTIGHTS

Crouse-Hinds connectors -
with tapered rubber bushing
watertight male thread
size 1", for use with cable
O.D. range. 399" -. 423".

ditto (item 1) but for use
with cable O.D. : -56" .98-
ditto (item 1) except with
male thread size 1 1/2" and
for use with cable O.D. ran
ge .399" .423".

ditto (item 1) except with
male thread size 2 1/2"
and for use with cable O.D.
range .949" .973".

CONNECTORS

Plated split bolt connec-
tors with spacer for use with
conductors No. 4 AWG for
aluminum to copper Type
KSU Burndy or uquiva-
lent -
ditto (item 5) but ror use
with conductors No. 2 AWG
aluminum to copper.

ditto (item 5) but for use
with conductors No. 2 AWG
for aluminum to copper.
ditto (item 5) but for use
with conductors No. 2/0
AWG for aluminum to cop
per.

ditto (item 5) but for use
witn conductors 250 MCM -
AWG for aluminum to cop-
per.

CONNECTORS

ditto (Item 9) but for use
with conductors 350 MCM -
AWG for aluminum to cop-
per.
GRIPS
Service drop grips lor use
with cable O.D. range .34"
.44" -
Ref. : Graybar Cat. No.
022 16 003
Screw hooks for wire
clamps attachments Dimen
tons : Thread diameter 3/8"
Thread length 2"
O.A. length 4"
Ref. : A.B. Chance Cat.
Np. 9001.
Les prix) soumis seront
C.I.F. Port-au-Prince et les
dates de livraison rigoureu-
sement tenues.
Electricity d'l-aiti invite
les interesses A soumettre
personnellement leurs offres
le vendredi 9 Ffvrier A 3
hcures P.M. a l'Usine Elec-
trique Rue Joseph Janvier.
La Direction
x x x x

DEMAND DE
COTATION No 14
Electricity d'Haiti avise
les interesses que les arti-
cles suivants lui font be-


soln :
ITEM No.
1
2
3,
4
5
6
7
8


QUANTITE
65
80
25
20
20
20'
15
20
20
15


AVIS
SOCIE
ADVEI

Il es
sance
m6me
Decret
les So
Wt d6
du Co
trie a
Not alT


DESCRIPTION pie d(
COMPTEURS: t6 Ar

Watthour demand meters WORI
bottom connected 3 phase
- Delta 240 Volts 15 am La E
peres class 100 2 stator fabric
- 4 wire Kh 14.4 Rr motes
138.8/9 Kr 10 equipped noutesaux
with 15 min. interval inte. blicit
grating indicating demand du m
register Full scale demand caouti
4.8 Kw. caoutii
matie
moins
ditto (item No. 1) but 30 prati
amps., class 200 Kh 28.8, dustri
Rr 69. 4/9 and demand re- bilire
sister Full scale 7.2 Kw. rattaere
Watthour demand meters indire,
bottom connected 3 phase re qu(
- wye 120 volts 15 amps.- re il
class 100 3 stator 4 wire
- Kr 10.8 Rr 185.5/27 Le
Kr 10 equipea with 15 min. Vingt
interval integrating indica- $ 25.
ting demand register Full Deux
scale defnand 3.6 Kw. action
($ 10
ditto (Item No. 3) but 30 Il ser
amps class 200 Kh 21.6 ment
Rr 92.16/27 and demand
register Full scale 7.2 Kw. Les f,
Watthour demand meters thony
bottom connected 3 phase MOUO
Delta 240 volts class Fait
10 2 stator 4 wire Rr 1979
6.17/18 Kr 10 for use Theoc
with current transformers
600: 5 and equipped with 15
min. interval integrating In
dicating demand register -'
Full scale demand 24 Kw. AVIS

Ditto (item No. 5) for use FORIV
with current transformers EN N
300 : 5 Rr 13.8/9 and de-


DE FORMATION DE
TE : vROTO
RISING WORKS S an

st porte it la connals-
du public que confor
nt aux, dispositions du
t du 28 Aofit 1960 sur
cidtds Anonymes, 11 a
ipos6 au D6partement
mmerce et de 1'Indus
Insi qu'en l'P6tude du
re Raoul Kenol, une co
es status de la Socil
lonyme en formation
)TO ADVERTISING
KS Sac.

Socittd a pour objet la
action et la vente sous
les former de pan -
d'affichage et de pu
realises sur du bois,
etal, du plastic, du
chouc et toutes autres
res. Elle pourra noan-
s'adonner A toutes o
ons commercials, in-
slles, financieres, mo
s et immoblieres se
hant directement ou
ctement, d'une manie
ieconque a l'objet so-

capital social est de
Cinq Mille dollars
00.000) constitute par
Cent Cinquante (250)
is d'une valour de Cent
0.00) dollars chacune.
a souscrit conform -
a la Loi.

andateurs sont : An -
BOYER, Oswald SEY
R, Edith LATAILLADE
a Port-au-Pri.nce, le

lore E. ACHILLE Av.
301

x x x x



NATION DE SOCIETY
OM COLLECT' F


mand register Full scale : Il est port a ia connais-
12 Kw. sance du public en general
et du commerce en particu
ditto (as item 5) but for lier qu'une socie6e en nom
use with current transfor- collectif a ete former a Port
mer 400 : 5 Kr 10.5/12 and au-Prince le ler. D6cembre
demand register full sea- 1978 entire le sieur Allan Sa
le : 16 Kw. bourin demeurant et domi-
cilie a Miami, USA., Alix
Watthour demand me- f~mbrun demeurant et do
ters bottom connected 3 micilie a Port-au-Prince et
phase Wye 120 volts Mademoiselle Cynthia Mour
class 10 3 stator 4 wire ra demeurant et domiciliee
Rr 9.7/27 Kh 1.8 Kr a Port-au-Prince tois 3 du-
10 for use with current ment identifies sous la rai-
transformers 600 :5 and e- son social : SAMOFO avec
quiped with 15 min. inter- 1'enseigne commercial IM
val integrating indicating PERIAL WHOSALE COMPA
demand register Full sea NY.
le demand :36 Kw. Cette society au capti1
de TRENTE MILLE DOL -
ditto (as item 8) but fOrLARS ($ 30.000.00) constitute
use with current transfor- en especes et en nature est
mers 300 :5 Rr 18.14/27 fondee pour une duee de
and demand register full 10 annees consecutive re
scale demand register : 18 nouvelables par tacite recon
Kw. duction pour une nouvelle
et semblable, periode. Elle
ditto (as item 9) but for son siege social et son
use with current transor- principal etablissement
mers 400 : 5 Rr 13.8/8 Port-au-Prnce et a pour ob
and full scale demand re- jet le ope'aiona financi,-
gister 24 Kw. res et autres se rapportant
au commerce en general, Im
Les prix soumlis seront port-Export, Agenccs dc
CIF Port-au-Prince. Manufactures, represent -
tion, transformation de tou
Les dates de livraison se- ton matiercs brutes qui pour
ront rigoureusement tenues. ront ire exportees et reex
Electricity d'Haiti invite
les interesses a soumettre portees et eion des mparticu -r
personnellement leurs offres l'importation des mar -
le lundi 12 Ffvrier A 3 chandises et la vente en
heures P.M. A l'Usine Liec- gros.- Dpos et enregi-
trique Rue Joseph Janvier. itr au Dipartement du Com
merce et de l'Industrie le
La Direction 24 Janvier 1979, No. L-20, F.
11, R.5. Port-au-Prince 24
ELECTRICITY D'HAITI Janvier 1979. 301


TOTAL c0fcJ-COO O0ce- ..oo c''Or

Cereales Total. Vous ap ,%
porte la ration quotidienne LES BALLETS
de vitamins qu'il faut A vo .LE B -L LETS 31
tre organsme
Tl. : 2-2563 56, Rue Des
Fronts Forts. BACOULOU D'HAITI



DONNEZ VOUS dans un spectacle eblouissant a l'Hotel oyal Haitian, L
UNE CHANCE
D'APPRENDRE ce mercredi

Club Croissance d'Ilaiti.
Turgeau Impasse Baron Un delicieux barbecue agremente des mets de la cuisine
No. 22 T6l. : 2-5145
Langues vivantes international.
Art et Artisanat
Photographie
Danse enfant et adult L'orchestre du ROYAL CASINO pour vous faire
Natation
Epanouissement personnel
Droit usuel danger sous les etoiles
Bricolage
Conseils beauty
Maquillage Voila de quoi vous inciter a passer votre soiree,

ce mercredi, au ROYAL HAITIAN HOTEL.
AVIS AUX
INGENIEURS Tous les Mercredis, a partir de 7h.30

Tous types de Fermetures 7
roulasntes m6talliques *de sfi -
ret6 TURIN, ITALIE -
- Grilles articuldes extensi C est la fete:
bles
- Rideaux mltalliques avec
ou sans manivelle Epals-
seur: 10-10; 12-10; 15-10 A L'HOTEL RO
-Portes glissantes m6talli-
ques etc...
Dlal de livraison CIF Y
Haiti Franco Douane : 60
jours O I Y.
S'adresser au Magasin Vi
tiello Freres 303 Blvd J.J. _
Dessalines Phone' : 2-3741 ------Se-06 s /-s 0V -9- s s a


ANNOUNCES GRO UPEES


AVIS DIVERS


Todut pour monter un mar SONAVESA
ket ou une 6picerie 232 La Tel. : 2-0853
lue : 2-3792

MATERIEL ELECTRIQUE
Hvdra liaip gitairp 83


kyaraulique bantaire bs. e
Rue du Quai




cD))(mD


Pour vos products alimen
tires pour votre hygiene
personnelle pour i'entre
<'en de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
Tel. : 2-3792







MARDI 30 JANVIER 1979


DAYLAX


PAGE 7





Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


N Y., (AFP)
Le rapprochement sino -
amerlcain doit deboucher
sur une alliance des Etats-
Unis, de la Chine et d'au -
tres pays centre l'Union So
vkitiae, estime Monsieur
Deng' Xiaoping, v:yce-pree -
mier Ministre Chinois, dans
une interview exclusive au
Magazine ,Time.>.

Au course d'un entretien
accord i& Ptkin au Redae-
teur en Chef du Monsieur Hedley Donovan,
quatre jours avant sa visit
officielle aux Etats-Unis, M.
Deng Xiaoping. a vivement
defonce l'(1hegemonisme. de
I'Union Sovietique qui, se
0on lui, constitute une grave
menace pour la paix dans
It monde.

,Si nous voulons vrai -
ment brider l'Ours Polaire,
la suile chose realiste ost de
nous unlir. Si nous depen -
dons enlement de la puis-,
sance des Etats-Unis, ce

n est pas asez. Si nous de
pendons seulement de la
puissance dc l'Europe, ce

n'estl pas assez. Nous ( la
Chine ) sommes un pays
pauvre et insignifiant, mais
si nous nous unissons, cela
'tura du poids., declare o-
tamment Monsieur Deng.

Le Vice-Preminr Ministre
'.nois inssite sur l'impo
t.nve qu'il accord dans ce.'
conaexte au trait de paix
et de cooperation conclu en
tre la Chine et le Japon.
Denoncant la poussee So
viteiue au Sud- Yemen, en
Ethiopie. en Afghanistan ct
'invasion vietnamn'?ne aui
Cambodge et aus Laos. le

numiro trois chino's dressed
le tableau de la puissance
mlita're de 1 Union Soviai!
Sqe qui. selon luiii. consacre
20 pour cent dc son produit
national brut a sea dtpen
ses militaires. , dispose d'un tel Arsenal, on
jour viendra oii 1'envfe lui
prc'nc'a de s'en servirs, esti
me Monsieur Deng.

L'hcgetmonisme global si-
gnlfie que vous voujez coni
troler le monde enter, et
11 ny a pas de scrupule a
recour;r a la guLerre poured


parvenir ai l'h6d6monilsmea,
a]out-ert-li.

L-eventuene segna;,ure
cette annee de 1'accord sur
la limitation des arme -
ments stratfgiques tSALT
2) entire Moscou et Was -
hington, Monsieur, Deng
reaffirme que la Chine nest
pas opposee a de tells ac -
cords). geons d'aucune utillt6. Car

le ptocessus de surveillance
qu'lis exigent ne fonctionne
ra pas, quels que soient let
moyens employss. n nion Sovikttque continuera
a ddvelopper son arme
ment.
Pour ce qui est de l'ave-
nir de Taiwan, Monsieur
Deng reaffirm que la reuni
fication de la Chine est lob
jecQtif de son gouvernemenit.
ra se faire dette annoe, mais
je fais la propbablement
preuve d'impatience'.

Monsteir Deng precise que
Pekin est pret a acepter
aue Taiwan maifltienne son
systtme capitalist et une
certain parties de ses forces
armees. <
armies. le rtalites de Taiwan. Les
autorites de Taiwan pour -
ront conserver leurs droits
et leurs pouvoirs en tant
que Gouvernement local, ait

condition que cela soit dans
le contex'e d'une Chine un!.
que,.
Den,- Xiaopinr' rejeltte en
core dans cette interview
toute ide de e De-Maoisa -
tion> ean Chine. ,Le Prdsi
dent Mao no'tait pas infail
lible mais ses pens f conti
nueront a nous servir de
gu'Jdet.

Denonqant enfin !'action
nefaste du gang des quatre.
il affirme t' le gang consider
rait les gens qui ne faisaient
pas d'etudes ne travaillaient
pas comme des heros. Au-
jourd'hui les Chinois doi.-
vent travailler. Mais nous a
vons perdu une generation
complete en ce qui concer-
ne education, les sciences
et la technology, Nous al-
lons avoir besoin de temps
et de beaucoup d'efforts
pour rattraper ce retard,>.


2 LE BISTROT

BAR RESTAURANT CRILL-
PIZZERIA CREPERIE


MERCREDI 31 JAN 1TIR

S h]al BiAtrct


Danse et Spectacle avec


<>

ET RETOUlR D'EUROPE


<


UN SUPER MERCREDI BISTROT


CHAQUEMILitDI ETVENDREDI S3OD


<>


1 Avec les nouveaux Artistes du
BISTROT




Tous les jours

Service non stop

DE MIDI A 1 HEURE DU MATIN

j DINER DANSANT

AVEC

LE BISTROT


146, LALUE


Tel 2-1109


-ra~a s-nn rrIflC ZSr


(Suite ce la 16re page)-

me il convent I'Annee In-
t'ernationale de 1'Enfant en
Haiti. Cette Commission est
ainsi compose : Dr. Buffon
Mondestin, Prdsident; Dr.
Hdnec Titus, vice-President:
M. Pierre Dorismond, Seer6
taire. Gdndral; M. Max Fou
chard, Coordonnateur et des
membres suivants : Mme Yo
lande Plummer, Dr. Charles
Desgrottes, Mile Rende Td-
lemaque; Marc Frederic, Gdsi
ca Nicolas, Dr. Jean Claude
Fanfan, H. Lambert, Mitme
Luce de Vastey, Mile Car-
melle Lafontant, Dr. Carlo
Boulos et Dr. Josud Romain.
Au nom dp la Commission
National don't il ,est le pre
sident et entourd de ses mem
bres presents. Dr. Buffon
Mondestin a mis l'accent
sur la necessity de veiller,
aujourd'hui plus que jamais
sur la santd physique et
mental, sur l1'ducation et
la formation de 1'Enfant
Haitien avenir du pays,
surtout qu'en Amdrique La-
tine d'apres les statistiques.
a-t-il dit, Haiti a le taux le
plus eleven de mortality.

Apres ces constatations
du Dr. Mondestin, is reve-
nait a un infant, Ludmilla
de Vastey (8 ans) au nom
des enfants haitiens tie
repondre en tdeclamant pour
tous les enfanis d'Haitl ie
droit t a sante. lI;nstruc
tion, a education, a la nour
rilure, a la parole, a la vie,
quoi eii votant enfiri ,puu'
la grande ronde fraternelle
de tous les enfantsa.
x x x x

Ce discourse a etd seilun par
'hymne a la joie de Beetho
vin... Aprbs quoi, et toiu-
jours dans la parties artist
que, Mme Denise P6trus Du
pont montait sur la scene
nour interpreter un poem
du Dr. Henec Titus : La Val
se des Muguets>., elle y a m';
tout son talent d'actrice
Mais une grade pa'.:tie ue
l'animalion culIturelle eta-L
assure par les gars de St.
Vincent : les Famaeuses Cla
ches avec 10 musicians don't
7 avuegles et Ie mini-Orches
tre compose de jeunes er
fants: et aussi avec la par
s ticipation non moins negli-
Seable des Chrysalides (du
Movement haitien pour 1'e-
panouissement de l'enfunt
haitien ) q u i. avac leur
sketch .'D:x files dins une
pred. ont touched certaons
spectateurs jusou'aux lar-
rues: de plus ls JardiniO-
res d'enfants du Centre d'6
tudes pre-scolaires ont avec
leur chorale sons la direc-
tion de Mime Denis partici-
pe au succcs de sette jour-
nee inaugurale surtout avec
leur dernier chant. la ron
de autour du monde. GO

do:t note; galement la b-il
late participation de Ras-
soul Labuchin tant par son
Sketch execute par le jeune
Frantz St. Surin, celebre ds
puis, que par son conte in-
terprete par lui-meme ou la
richesse de relation Lst inoe
nsable; de mem on ne peut
passer sous silence 1'inter
pretation avec une rare mai
tr!se de fants>, poeme de Mile Ma
rie Th6rese Collmon par
Mile Florence Augustin et
aussi la participation musi-
cale de deux pupilles du Cen
tre d'Accueil Duval Duva-
lier.
C'etait an fond c6Ot at
tistique une reussite cou
ronnee avec la proclan r.-
tion des rdsultats et la re-
mise de prix aux laurda'!
d r contours organ-se par
la Commission Nationale
sous 1'eg6de du Ministere de
1 Education Nationale sous
le theme en section secon-
daire ol'Enfant haitien, ci-
toyen de demain> don't les
laureats sont : l.r. Erold Ju
les (Philo C du College Ju-
les Andre Mr.rc), 1il a reu
$ 100.00 (por' du Ministre
des Affaires Sociales et une
bicyclette offerte nar le Cer
tre Hattiano-Arnbeh") 26me
prix Georges F.douard Eugi
ne. (Classe de 2emp. Naha-
nathan), prix de $.100.00 o0
fert par le Ministre de IE
Saptd Publique Willy Ver
rie.r.
S En section Drimalre, vo'c
le sujet proposed : Montre:
par des examples vivant
oue la presence de 1'enfan
est une cause de jole dan:
5 la famllle. Pour rette see
tion. trots prie ont aed dO
cernes le prix attribud i
Mile Mllsa Chevalier (Courn
Moyen 2 de 1'Ecole D. Les
pinasse Elle a regu $ 100.01
et une bicyclette; 2dme prb


Mile Fousta Nazaire (Conurs
Moyen'2 de l'Ecole Republi-
que du Chill). Elle a requ $
50.00 et une grammaire Bon
TUsage offerte par la 4MaisoP
Deschamos.
Anprs la distribution des
prix qui a fait des heureux,
rPvenons S la parties acadS-
mioue. C'est le Sous-Secre-
taire d Etat des Affaires So
c ples. Mme Lise-Anne P. He
rard qui a pris la parole
pour magnifier la c6dlbra-
tion de 1'Annde Internatio-
nale de l'Entant en Haiti en
soullinant les consequences
heureuses d'une telle initia-
tive et pour terminer. elle
a dit que notre pays 6taitt
pris i ratifier la resolution
des droits de 1'enfant vote
deouis 1969.
. Ensuite. pour cloturer la
c-6rmonie. il revenait au Se
-ettaire d'Etat au Dosarte-
ment du Travail et des Af-
faires Sociales.'Dr. Hubert
de Ronceray de deliver Ie
messa-e du President a Vie.
M. Jean-Claude Duvalier a
1'occasion de la celebration
de l'Annee Internationale
de 1'Enfant en Haiti. Dans
son message. le Chef d'Etat
reconnait ciu' homme est en train de nai
tre a qui sera donnt le dou


M. Deng propose a Washington

de s'unir contra Moscou, dans

une interview au .T!me.


MESSIEUI


AIMEZ VOTRE FEMM

PROTEGEZ-LA FATES

PLANIFICATION FAM


Ceremonie inaugural de 'annE

International de 1'Enfant


Wdbert LAHEN3 5 nfeuraanaeur coi So
Doqteur Horaco Vicioso So
to, demeure en tires grand
9.s,. CS.Q"er.f sp,i,.li.te de la diplomatic
dars .',i pays et a 1'dtran-
RS ger. Sop nom est avanta -
Is getsemeht cited dans tous
les. Jivres diplomatiques de
S pqids Les sieurs lattno-a
[E i moricalns. Son maitre-li -
yre. ST .A -Artee d'une tres grande ut'.
lite culturelle, suffit ample-
Stent pour que son nom
ILIALE rayonne dans les Chancelle
ries et les Universitts hispa
rzc-oc.crao'r nophones.


ble privilege de rdclamr ha
la fois de la cilo'ennotle hai
ifnne, et de I, ieitvennetO
du monde. La thenmaione de
I'aunde inaugurale dq 1'en-
fant s'ouvre aujourd nu, tel,
en Haiti. sous les perspect-
ves qui se d6gagent de la po
litique de protection et 'de
promotion de I'enlance adopt
tte par mcr gou~ervrnnientr,
IDans cesuconditlosn. ne se-
rait-il pas nlec.ssalre pour
renforcer Ic 'errurciires. de
-e'er un conuseil permanent
Dour ala protection et la pro
motion de 1'enfant haitien7
Car. convenons-en, en un
An. une Commission ne peut
resoudre tous les probleies
auxquels sont confronts le
petit haltien, notre frtre ou
notre enfant.
Nous ne terminerons ce
long reportage sans evoquer
ce fait capte sur le. vif k la
.sortie de la 'salle du Clon
asores la seance inaugural :
Un enfant (de 5 ans envi-
ron) tout joyeux a dit a sas
mere qui l'accompagnalt :
nette annee est pour mes pe
tits amis et moib ? et sa me
re. sans mot dire. le regar-
da avec un sourire scepti-
que.


russe" .Le nombre


(Suite de la lere page)'

qqe cadeau en provenance
de la Republique Domini-
caine la remarquable 0eu
vre-maltrese de 1'Ambassa
dour Docteur Horacio V!-
cio-so Soto .Dilprmacia, Clan
cla Y Arte., ornde d'une,
tres belle dddicace
Dans la lettre accompa-.
, gnant le chef-d'oeuvre de
1'Ambassadeur dominicain,
Docteur Horacio Vicioso So
to, nous extrayons ce para
graphe :


offrir un exemplaire de la
troisidgme addition de mon li
vre Artee public a 1'intention
des jeunes du Continent oui
ddsirent entrer dans la car
riere d.,plomatique, lequel
'est cnverti, a mgE grande
satisfaction, en un livre de
consultation dans beaucoun
de Chancelleries et de texte
pour les dtudiants dans les
pour les ttudiants dans les
Unwversitts de ce 'Conti-
nent.>e

Nos travaux de recher -
ches dans le domaine de la
diplomatic en Amdrique La
tine nous ont appris que
V~mh qqnrr,1i fin inic-d i


La Vraie Vodka Russeso....Bien que presque touted les

vodkas portent des nomrs russes ou des inscriptions en alphabet

cyrillique, seule la vodka STOLICHNAYA est reellement imported
de Russre.Elle seule a le-dcroit de s


appeler-,-vodka


toujours croissant de vodkas "pseudo-
russes",,est la meilleure demonstration

de la valeur et surtout de'la popularity

des vraies vodkas russses

Pourquoi renoncer a consommer ou
a servir a vos hotes ce qu'll y a de meil-
leur parce qu'original?
Vous la payez peut-etre un peu
plus cher, mais I original ne coute -
I i pas t ours plus cher que Il'mi-

tation !!!





























Schnaya


LA SEULE VODKA


IMPORTEE DE o RUSS IE.....................


L'Ambassadeur domiai -
ca'.n, Docteur Horacio Vicio
so Soto,; nous a adressd ega
element une listed des ouvra -
ges les plus en vogue sur,
le Droit Diplomatique et
les Relat!ons Internatio -
nales 6crits par des domino
cains. A part les noms des
auteurs dominicains que
nous avons months en 6pin
gle dans notre dtude aLa Rd
publique Dominitcainee pu-
bli6e dans Le Nouvelliste du
Jeudi 14 Ddcembre 1978,
nous avons relev6 ceux des
auteurs suivants :

1- Docteur VirpilUo Hoepel
man, Notre Serv_,e Extd -
rieur.

2- Docteur Carlos San -
chez y Sanchez, Les Probl
mes de la Sdcuritd Continen
tale dans le Droit Interna-
tional de 1'Amdrique.

3-Docteur Fernando Amia
ma Tio, Les Fonctions Con
sulares

4- Licencide Gloria Mi -.
lan, Manuel Consulaire.

5- Docteur Max Henri .-
quez Vrena, La Ligue des
Nations Americaines.

6- Docteur Homero Henri
quez, Les Nations Unies.

7- Docteur Porfirio Her-
rea Baez, Traites et Conven
tions de' la RepUblique Do-'
minicaine 9 tomes). Compf
nation.

8- Docteur Americo Lu-
go, La Quatribme Conferen
ce International Ameri. -
caine.
9- Francisco Prato Rami-
rez, La Rtpublcice Domini-
caone a la Conference de


Enenos A'rcs.
10- Doct ir Carlos San -
chez y Sanchez. 1'Interven
tion A Di t mce.
La b.bligraphle. 3aboD an
te de la F.publlque Domini
caine dans la diplomatic et
les relations internationals
doit reteni l1'attention des
6tudiants des 1 aules Etudeg
Internationales, des. diplo-
mates et des internationalis
tes.

0 -

Sur le plan .haltien, Son
Excellenqel 1'Honorable Pre
sident a Vie, de la R6publi
ou?, Monsieur Jean-Claude
Duvalier, rdellement cons -
c'ent de influence consi -
dlrable du monde arabe, a
decide de nouer des rela -
t'ons diplomatiques au ni-
veau d'Ambassadeurs avec
I'Egypte et La Lybie.

La Rupublique de la Ly -
bie a eu son Inddpendance
National le 24 Ddcembre
1951, grdce a intervention
de la D6ldgation Haitienne
a l'ONU. en 1949, prdesdde
par I'Ambassadeur Emile St
Lot, devenu par la suite, Doc
teur Honoris Causa de La
Lybie.
1 Dans la capital de cette
republique arabe, la plus
magnifique avenue est de-
nommee, en signed de grati-
tude a notre pays ( Avenue
de la Republique d'Haiti.
L'actuel Leader haitien de
la majority national, Mon
sieur Jean-Claude Duva -
1 cr, a pris toutes les dispo
sitions nocessairess en vue
d'ajouter, a la rtussite intd
rineure, la reussite exterieu
re. Les auspices sont favora
bles, II franchira le Rubi -
con.
Frederic Tardieu
DUQUELLA


ONDES COURTS




I I- -


LM NOOUVWLLBTFB


I


-- Ii _______________________________________________________________;,- CLICUM 'LbL--T 1 ? Y'3" LL


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (2n permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30 -

CE SOIR


SALLE I $ 1.50 et 2.00

La raison d'Etat



La vision du Yoga


Nous avons recu le numen
ro special de la revue Vi--
sion du Yogas du Kripalu
centre die Yoga que dirige le
maitre Yogi Lauture Massac
Lea ommare de cette edi-
tion de janvier est tres ri-
che. 11 comporte en premier
lieu un art cle editorial de
Massac sur le discern' ment
.sprituel et suicide collectif,
L'auteur analyse les mobi-
les, les causes du suic.de des
900 membres du temple du
people en Guyane. I! ecrt :
,Toutes les inventions spec-
taculaire de la science mo-
derne n'ont pa su combblr
les desires des homines et les
reunir dans uone seule gran
dIe mason de pae.x et de bon
lieur. Alors ls nomibreunes
serctes bruyantes qui senm-
blent rejeter lea; valeurs scen
tifiques et promettant un
mondi me llcur, attirent les
jeunes perdus dans cette so-
ciete nmecaniser en quete de
bonheur' parfaits. I1 term ne
son texte en disant cc, :
,Le Yogi qui reach ,che la
sages e eternelle do.t s ar-
mer de courage, de pat ence,
d'efforts. de discipl ne pour
mieux canal ser les energiu.s
disprsees. e iter la torpeur
de 1',,sprit, tendre la flarm
me des pasoi s. Ayant con
quis le realme, la paix: reve
tu de la puree sans melan-
ge. il emprunte le eslence, qe
langage du Divin, pour e'.
primer sa joie indicible et
son b olieur imperissable,,.
Au soil.itiur des articles
extremement interessants.
tels Temoignage de Brah
mane a Vainere l'.niomnie:.
,lart de guerir du prof. Jo
seph D. Percy qui ecrit : 'La
crainte de la magic, noire
cree un prejuge fort areju
dic able aux vrai, guer s-
seurse operant implement
et sans magie. Detenteurs
authentiques des conr.aissan
ces traditonnelles souvent
par d'autres vo es tiU le vau
dou, ce. Maitres son* <-ffica
ces. accuellants, assez design
teresses...>
Le Dr Odette Icart Bertol
traite di ]a nature de la
Science, Satyaianda Muni


SALLE II $ 1.50 et 2.00

Libre a en crever


SALLE III $ 2.00
Crease


- --aw--o'v-- -- --- ---racac


parole des Aphorismes du Yo
ga. Duns ce numero special
de Janvier, on peut lire ega
element des documentalres as
sez interessantis tels, ,Vasn-
cre 1'Insomn es, la vie de
Swami Kirpalianandji, la ru
brique le co'.n des astres et la
recette de Madhu qui parle
ce mois-ci de la betterave. A
cr sujet, elie dcrt : .( terave est reconnue comme
1un des meilleurs agents ap
pele a nettoye' 1Ls intestins,
ves cule b liere et le foies et
propose iune recette delicieu
se et nutritive a base de bet
terave et service avec l'oi-
gnon, j'ail et le gimgembre..
A noter egalement un ar-
t cle extremement interes-
sant du Docteur Moise Pra-
dieu sur la Charite. Et un
pucrie remarquable de Par-
tha IJean Shama Nelson).

Laliste des
candidates

Dans la listed publiee hier,
priere d'ajouter pour Jac-
mel lere circonscription
M. Pierre Juvigny-Leroy


Johnny entura et
ses 15 ans de
service a
Cabane Choucoune
Le es uichets d'entree ne
spront ouverts ou'ia 10 h.30
p.m. pour ceux qui n'auront
tait, aucune reservation
L'heure d'ouverturp etant fl
xee pour ces soirees r9h.
30 D.m un ddcalace d'une
here est Drevu en maniere
de carantie pour les reserve
tions faites a 1 advance.
Pour eviter toute confu-
sion. la reservation de ta-
ble sera faite en function
du nombre de tickets ache-
tes A titre d'exemple 2 Der
sonnes achetant 2 tickets
ne peuvent reserver une ta
ble de 10. II laudrait aoue
ces 2 personnel rdservent
itne table de 2 places ou a-
lors oqu'elles achetent 10 tic
kets pour une table de 10
personnes-
Reservation : Hotel Chou
coune.
Tel. : 7-2010 7-0212


Le Championnat
,de l'incertitude

(Suite de la lere page)

tirs de Matheller et de Jean
Louis. ,
Ce fut done dans l'ensem
ble uni match de edefenscs>
au course duque! les atta-
quants ne furent guere a 1,i
fete.
A noterr la tres bonne pai
tie fournie par le june ar
rnre racin:ste Goebbels Ca-
det qui ut le merite de met
ire Jn Louis sous leteignoir
et aussi 1limpressionnant r(c
tour en foime de Jean Mr--
rie Jn Baptiste dans 'entra
jeu du Violette.

LE CLASSEMENT

1 Vioiette 8 points
2 Dor: Bosco 7 pts
3 Racing 7 points
4 Bacardi 7 pts
5 Excels or 6 points
6 Aigie Noit 6 points
7 Victory 5 pts
8 Etoile 0 pt
NB.- Toutes les equipeo>
ont dispute six matches saute
le Violette et 1'Excelsor qugt
n'ent ont joue que 5.


0--

FOOT BALL
EN BREF

AU PARC STE THERESE
Difficile victoire Diman -
che apres-midi de l'quipe
titre, 2-1, aux de,,ens dei
cGrenadiers, du Corps des
Leopards.

Le champion pet anvil -
lois menait 2-0 a la mi -
temps apres 2 buts mar -
ques par Renold Savin (4eme
ml et Herve Smarlh (30P.
A la reprise l'equ:.pe de Fro
re,, a fait 1'essentiel du jeu
et a- pu reduire le score a
la 62dme m. par Claude Nar
cisse.
NEUCHATEL A P-AU-P
Apres le sejour du F. C.
Bale en Haiti, un autre
Club Suisse sera dans nos
murs au debut du moils de
Fevrier : le Neuchatel F. C.
Les europeens dispute -
ront 2 matches au Stade
Sylvio Cator les 6 et 8 Fe-
vrier respectivement face au
Violette et au Racing.
AU STADE
Dimanche soper au Stade
S. C., les rencontres dispu -
tees dans le cadre du cahm
pionnat de la Ligue de Port
au-P. donned lieu aux result
tats suivants : a) Union Spor
tive Lionceaux : 0-0
b) Atomic Aster 1-0
Les partisans du club A
tomic ont beaucoup mani-
feste leur joie apres cette
surprenante victoire de leur
equipe.


w SONV I



Televisor en color Trinitron



KV-2142R


Des couleurs dynamiques

Un ecran de 21 pouces



Brek : Un authentique theatre chez vous

Voyez votre dealer autoris6,


AUDIO CENTER, SONY


71 RUE DU QUAI, TEL : 2-2437


Le Directeur du journal "Unit" a New York,


(Suite de la ILre page)

portent pas leur cause Ils si
gnalerent que faction du sa
media 6 janvier 1979 etait un
avertissement .4t le comment
cement de cette are,
Separdment, dans ce nu-
m6ro, M. Brun fault quelques
considerations sur cet inci-
dent tris sdrieuxs.
Dans le mime numdro,
M. Louis A. Brutus, a qui
nous adressons nos sympa-
pathies tout reprouvant cet
te manifestation de vio-
lence a fait dans un arti-
cle intitule : nus fouse, les cammentaires
suivants :

sEn effet, cette annee, la
huitieme depuis que le Con-
seil de l'Umon Haitienne ce
l1bre avec ses membres ea
amis le Jour anniversaire de
l'Independance et des H6-
ros d'Haiti, nous etions reu
nis a l'auditorium de 1'Egli
se St. Ignace situde a l'an-
gle des rues Caroll et Ro-
gers a Brooklyn. Une chute
de neige et de pluie glacia-
le augmentde de l'annonce
par la meteo de conditions
atmospheriques peu favora-
bles, avaient empdchd plu-
sieurs de nos compatriotes
et leurs amis de se joindre
a nous pour cette celebra-
tion traditionnelle. Nean-
moins, une trentaine de per
sonnes etaient ddja dans la
salle et d'autres conti-
nuaient a arriver, quand
nous avions .lecidd de comn
mencer la celebration.
Faisant fIce a assistance,
sur le meie plancher, 'Ma-
dame Rose Lherisson MI-
cnel et moi, iespectivement
vice-President et President
du Conseil de lUnion Hai-
tienne, demanderont a I'as-
sistance de se mettre de-
bout pour chanter avec nous
la Dessalinienne don't le pe
re et Mme Michel est I'au-
tgpr. Aussitot achieve le der
nier couplet :.

< trie, Mourir est beau, mou
rir est beaus.
que du fond de la salle, en
viron une dizaine d'hom-
mes don't certain etaient
masques, assaillirent l'assis-
tance de coups de chaises
et l'envoi d'oeufs. Au mime
instant, deux d'entre eux se
saisissaient de notre person
ne, l'un nous tenant les
bras derriere le dos et I'au
tre, a l'aide d'un instrument
que nous n'avons pas eu le
temps d'identifier, nous a
administer sur le crane, un
coup don't la violence devait
pouvoir nous assommer mor
tellement. Aussitot fait, ils
pri'r)lt la fulte continuant
a saccager chaises, tables et
autres articles destines a Ila
parties social du program-
me qui devalt avoir lieu a-
pres la benediction par le
Rev6rend POre Traboll, curd
de la Parolsse de St. Ignace.
Notre photograph Jacques
Dupont qui etait present et
qui avait eu.le temps de fai
re des photos de l'assistan-
ce dans laquelle se trou-
vaient quelques uns de ces
anarchists, fut aussi assom
me S coups de chaises, la
camera arrachde de lui et
emportoe par les laches.
L'assistance, prise de panic
que par cette attaque sur-
prise genre qui
dura moins de 3 minutes, se
precipita vers les sorties
pour se mettre a couvert.
Pour notre part, nous ren-
dant compete de la gravite
de notre blessure qui sal-
gnait a profusion, nous a-
vons fait appel a notre ami
Fritz E. Joseph, 1'artiste peln
tre haitien biensconnu dans
les milieux artistiques ae
New York, qui nous a tout
de suite conduits dans sia
voiture jma femme et mol,
a I'h6pital Kingsbrooke ohf
11 travaille comme techni-
cien de laboratoire. Grace a
ses relations avec les emplo
yes du service de l'urgence
le midecin resident nous
prit tout de suite a ses soins
et aprds nous avoir adminis
ra 1i'anesthdsie locale, don-
na neuf (9) points de sutu
re a la plate de quatre (4)
pouces qui tailt. jusqu'ici
bdante sur notre tIte. Les
radiographles de la boite.
crknienne qui suivirent rd-
vdlerent, graice a Dieu, qu'il
n'y avait ni fracture nl con
cussion. II dtait alors dix
heures du soir (10 h. p.m.>
quard nous flmes autorises
S renter chez nous. Dans
1'intervalle, la police avait
didt alertee et nous devions
le lendemain enter une
plalnte centre certains de
nos aeresseurs que nous a-
vons pu Identifier avant et


pendant I'attaque. Nous ne
mentionnerons pas de noms
dans cette narration pour
ne pas contrarier 'action
de la justice qui est actuel
element 'en course.

Un peu plus tard, apres
que nous soyions rentres
chez nous, nous apprenions
que deux autres de nos col
16gues, alors qu'ils d6bar-
qualent deux paquets du nu
mOro special de Noel du jour
nal UNITE qui devait 6tre
distribu6 6 assistance au
course de la celebration, fu-
rent, eux aussi, ltchement
et violemment assaillis par
un group des memes assas
sins. Cette fois-ci, il y eut
change de coups et iun
des assailants requt un coup
au visage qui lui causa une
blessure. Devant la rdsistan
ce de ces colleagues, les la-
ches prirent la fuite aprds
avoir brise une vitre et cau
se des dommages a l'aile ar
riere de la voiture. Separe-
ment, dans ce num&ro de U
NITE, notre collaborateur
Me. Marcel Souffrant fait
lui-meme la relation de cet
incident.

Tout ce qui prdcdde nous
conduit maintenant S nous
poser les questions qui sui-
vent :
1.- Qu'est-ec que l'opposi-
tion haitienne en exil pense
pouvoir accomplir en s'atta
quant a des individus in:no
cents ou en commettant des
actes de ltche agression corn
me celui de ce 6 janvier
1979 ?
2.- Le gouvernement ame-
ricain qui leur a done l'a-
Ssile va-t-il rester inactif et
laisser se developer dans
l'impunit6 de tels actes qui
mettent en peril la vie de
ses ressortissants et qui vio
lent tous les principles sur
lesquels reposent la demo-
cratie et les droits de 1'hom
me ?
A la premiere question.
nous pouvons dire a ces ter
roristes (car ils ne meritent
plus l'appellation d'oppo-
sants) que s'ils croient vrai
ment Sa Faction violent et
esperent faire avancer leur
cause et recueillir le sup-
port populaire necessaire



Declaration du
Chah au Magazine
(Timncs

New York (AFP)
Le Chah d'Iran rend res-
ponsable le President, Carter
de la rise palitique que tra
verse actuellement son pays
et qui la force a s'exiler,
affirme le magazine ameri-
ca'n numero.
Seon rait recemment confine a un
v siteur stranger de marque
qu'il eta't sconsternoa par
un commentaire du Presi-
dent Carter selon lequel les
Etats Urns n'avaient plus be
soin 'd'un policies dans le
Golfe.
Le Souvera n iranien esti-
me que Washington a tout
entrepris pour lui faire sen
tir qu'il ne pourrait pas for
cement computer siar le sou-
tien des Etats Un's, au cas
ofu 11 prendrail des measures
plus cnergIques pour control
ler les desordres en Iran. Ce
la a contribue a encourage
l'opposition, de plus en plus
convaincre que le Chah e-
tait vulnerable
Le Chah, affirmed accuse egalemint Washing-
ton d'avoir essayS de la faire
abdiquer et, devant son re-
fus, de s'dtre servi de la CIA
pour miner sa position.
Le Chah d'Iran se plaint
6galement du manque de ju
gement de 1'Administration
Carter concernant non seu-
lement l'Iran, ma's le Pro-
che Orient en G6neral.
Selon le aTimes, le Chah
aurait d6clard au President
6gyptien Anouar El Sadate,
lors de son sejour a Assouan,
que ales amiricains ne se
rendent pas compete de 1'am
pleur de la pousse sovidti-
que dans cette rdgtons, et
aurait Stale des carts gdo
graphiques pour illustrer ses
propos.
C'est S la su'te de cet en
tretien avec le Chah que le
President Sadate aurait faith
allusion aux aconspirations
sovidtiquese dans 'la corne
'de l'Afrqigue lors d'une ses-
sion conjointq. deo Parle-
ments Egypttein et Souda-
nals a Khartoum, afflrme
lu Magazine.


au triomphe de' leur pro-
gramme pol4tioue, s'ils en
ont un, 11 asurkit 6te pref6ra
ble qu'ils transportent leur
action sur le terrain, en Hal
ti m6me;. c'est la, croyons
nous, qu'ils peuvent vrai-
ment tester leur force.

Ici, aux Etats-Unis, i'ac-
tion politique se congoit et
s'exerce par 1'usage de la
parole et de la plume pour
plaider une cause que l'on
croit just. L'opposition hai
tienne en exil dispose de
plus d'un journal, de la ra
dio m6me, pour s'adresser,
come 11is 1'ont d'ailleurs
fait depuis plus de vingt
ans, a la communautd et
au pays. Pourquoi ne pas
done perseverer dans cette
voie d6mocratique et plus ci
vile pour l'avancement de
leur cause ? S'ils ont d6cid6
de passer a la violence, c'est
don't admission de leur 6-
chec sur le plan de 1'esprit.
En effet, nous croyons que
tous ceux qui sont doues
du simple bon sens ont rea-
lise le neant de leur posi-
tion et ne leur fait plus qon
fiance. C'est la une vdritd 5-
vidente qui ne peut echap-



Le triangle
Washington -
Moscou Pekin

(suite de la le. page)

gridvement le mIme jour
dans la banlieue de la ca-
pitale.
A Conoenhague une tren-
taine d'iraniens ont pris en
otage deux fonctionaires de
1'Ambassade d'Iran pour
protester contre le Gouver-
nement Bakhtiar.
xx x x
IRAN :
LA JOURNEE
DES INCENDIES
TEHERAN -- (AFP
La purification par le feu:
les manifestants iraniens
ont incendie masons closes
et bistrots du quartier re-
serves de Teheran, lundi.
Au mdme instant, de l'autre
cote de la capital, des mil
liers de jeunes gens lyn-
chaient le general de gen-
darmerie Latifi pour even-
ger les martyrs de la revo-
lution islamique>>.
Dans la < dedale de ruelles lepreuses,
un miller de jeunes gens
dansent autour des feux de
joie allumes par un etrange
combustible: des photos et
des films pornographiques,
sont dans la proie des flam
mes. Un garcon de quinze
ans hesite a bruler ce ma-
teriel pillS dans une mai-
son de tolerance d'of les lo
cataeres ont fui dans des
cris d'hysterie., Un Mollah
(Pretre Chiite) montre les
flames au jeune garcon
d'un doigt autoritaire. II
faut se resigner et brfler
la belle occidental sur pa
pier glac.

sont tenus par les juifs>,, di
sent le manifestants. Mina.
23 ans, pleure ses clients A
quinze Tomans (six francs):
si c'est qa la Rdpublique is
lamique, je prefer le Chah.
Lui au moins nous laissait
travailler.


LA JOURNEE DE 1
PARIS (AFP)
Un cetfort mutuel de corn
prdhensionc a caractdrfsd la
premiere journey des entire
tiens entire le Ministre israed
lien des Affaires Etrangdr-es
Moshe Dayan, ct les respon
sables frangais, indique-t-on
de bonne source lundi S Pa
ris.
Le chef de la diplomatic
isradlienne, en visit official
le en France pour 48 heures
a dti requ par le, Premier
Ministre Ra'mond Barre. Au
paravant, il s'etait entrete-
nu avec le Ministre fran-
gais des Affaires Etrangnres
Jean Franqois-Poncet.
M. Dayan a qualified ces
entretiens de II a ajoutd qu'il avait 6te
aheureux de l'hosplitalitde
qul lui talt offerte.
Du c6td frangais, on in-
dique que 1'entretien entire
MM. Barre et Dayan s'est
ddnould dans une atmosph,
re d6tendue bien que 1'on
n'ait pas enregistrd de rap
prochement substantial en-
tre les points de vue. On
precise, de mo me source,
que M. Dayan a reorette.
au course de ces entrPiiens.
Sune certain froideurn de
la France a i'dgard d'israel.


per a 1'observateur objectif
et perspicace.
Par ailteurs, en Sliminant .
physiquement, un Louis
Brun, une Rose Michel, ou
toute autre. personnel qui
ne souscrit pas a leur opti-
que maladive de la situation
haitienne ne change rien au
fait politiqub actuel en Hali
ti.. A vrai dire, malgrd tous
les efforts intellectuals aux
quels nous nous assujettis-
sons pour essayer de sai-
sis la logique de leur action,
nous n'arrivons pas a trou-
ver la < comportement incoherent,
malheureusement dangereux
pour la society. Nous nous
voyons done, en conclusion.
obliges de rappeler cette
phrase celebre qui les carac
terise si bien aIls sont deve
nus focus s.

Quant a la deuKieme ques
tion, nous disons que ce oui
s'applique, par example, aux
iraniens doit aussi s'appli-
quer aux haitiens.. En effect,
dans son edition du same!
6 janvier 1979, date coinci-
dant exactement S cell de
'attentat perpetre contre
nous, le N.Y. Daily News, en
editorial disait ceci :
sUn senateur, un congress
man et le City Council do
Los Angeles ont demands
que le gouvernement proce
de a la deportation des etu
diants, iraniens qui ont corn
mis hier des actes de van-
dalisme a la residence, a Be
verly Hills, de la soeur et
de la mere du Shah. Nous
appuyons de tout coeur cet
te motion.
ment ont toujours Ste gene
reux en accordant aux Otu-
diants strangers et aux re-
fugies opportunity de se
defouler de leurs pressions
politiques en protestant con
tre les conditions de leurs
propres pays.
sMais le Premier Amende
ment ne donne a personnel
citoyen ou pas le droit
de fire des demonstrations
violentes, de detruire les pro
prietes ou de faire des me-
naces a la vie des individus.
Si les iraniens veulent com-
battre le Shah en lancant
des pierres ou mettre le
feu aux jardins qu'ils aillent
le faire dans leur propre
pays.> (Traduction UNITE).
Nous savons que le Presi-
dent Carter a passe des ins
tructions non equivoques

Gerard Vallon
Candidat a la
Reputation
au Limbd
Nous avons appris avec
plaisir que repondant a l'ap
pel de diffcrents groups de
l'arrondi.semer' M. Gerard
Vallon a pose sa cand.datu
re a la deputation pour 'Ar
rond;ssement du Limbe.
M. Geraro Va.lon est bien
connu au Limbe, au Bas Lim
be, au Camp Coq comme
grand propriety aire terrirn.
II a constammcnt manifenste
son grand interest pour la ci
te qui l'a vu naitre et don't
sont issues ses parents mater
nels depuis piusicurs gnde-
ratians.

Les populations de l'heroi
que V.le du Limbe et de tou
tes ses sections rurales ont
fa t le plus be accueilt a la
candidature de M. Vallon.


W. DAYAN A PARIS
M. Barre, prlcise-t-nn de
source frangaise, a exprim6
1'espoir que la visit de M.
Dayan permette de d6passer
un certain nombre de malen
tendus entire les deux pays.
11 a soulignd l'importance
que revetent pour tous les
bones relations que la Fran
ce entretient avec les pays
arabes.
L'entretien qui A r6uni
MM. Franrois--Poncet et Da
yan, indique- t-on de source
proche de la delegation is-
radlienne, a port sur un
tour d'horizon de la situa-
tion au Proche-Orient. M.
Davan a particulidrement
mis l'accent stir 1'6tat ac-
tuel des pourparlers isra6lo-
6gyptiens que la diplomatic
francaiseasuit avec un tries
grand int6ret. L'entretien a
dealement porter sur la si-
tuation en Iran et les con-
sequences qu'elle pourfait
avoir sur l'ensemble du Pro
che-Orient.
La question des rapports
6conomiques entire Israel et
la communaute conomique
europdenne a Sgalement 6t6
abordne, compete tenu du
faith que la France assure ca
tuellement la pidsidence de
la C.E.E.


atix Ddpartements Q'Etat,
de la Justice et au Service
de 1'Immigration et de Na-
turalisation pour que les
sanctions les plus severe
soient prises centre tous
ceux qui, a la faveur de
l'hospitalite- americaine se
livrent a de tels actes de ter
rorisme.
En ce qui nous concern,
nous gallons nous assurer
qu'iltn'y ait pas deux poids
et deux mesiires. Nous al-
Ions insisE,,r par tous les
moyens en notre pouvoir
que justice soit egalement
faite pour nous comme pour
les autres.
En conclusion, nous repe-
terons ces paroles trees de
la Sainte Bible :
les trouveras plus,
Ceux qui te siscitaient
querelle;
Ils seront redutts a rien,
reduits au neant,
Ceux qui te faisaient
la guerre,,.
(Essaie 41 : 12)
Louis A. BRUN

La Question de
visas au Consulat
americain
(Suite de la Ihre page'
dementie au Consulat am6
ricain. Son chel. le Consul
Wallace, qui a ete inter -
wilew a ce sujet ce matin,
fait croire qu'il s aoit de
personnel qui ne repondent
pas aux conditions don -
ant droit au visa de viliteur
En response a une question.
il a souligne a nolre Redalr-
teur Pierre Robert Auguste
que les v:.sas de non-immi-
grant ne sont pas dclivrxs
en Haiti suivant un quota
fi e au rel'.qible II a tire
aygumen o,: d-i. resultats
statistiques. En 1976-77, pre
cisa-t-il, le Consulat ameri
cain a delivre 12915 visas de
visiteurs sur 19.289 sollici-
tants. En 1977-78, le nombre
de visas delivres est passe a
15.149 sur 22.244 sollici -
tants.
Tout ne dementant pas,. I
faith qu'il y a environ 2.000
cas pendants a la section de
Residence du Consulat ame
ricain, Monsieur Wallace ,
tribune cela a u. proble:w
adminis.ratif. D apres lul, il
y a ur numero dordre" |ui
doit venir des Etats-'nis
d'Amerique.

En ce qui concern Iliabi
tude que se sont donnee les
consuls de ments.onner par
u refuse sutir le passport. Mon
sleur Wallace a faith remar
quer que c'-st le precede en
visage dans tous les consu
tourage puisse atterrnir mer
si le cas doit etre different
en Haiti, une notificatio I
officielle doit le precise.

I'Association
Dentaire
haitienne
Nous avons recu le leuxie
me numero du journal de
1 Association Dentaire hat-
t;.enne est d'unf presentat on
impeccable ce.'c revue de
38 pages public des articles
assez interessants. Le som-
maire de ia prdsente edition
comport, un editorial sur
1 'anee international de
l'Enfant, dans lequel, l'au-
teur le Dr Andre Cantave e-
cr t entire autres : blemes de surpopulation qui
depuis un quart de sidcle tro
nent dans toute la litt6ratu
re politico dconomique,
sont-ils ausrn menagar.cs
qu'on le prtfiaid ? N'y a-t-il
pas lieu de croire que moins
de disproportion au niveau
de la rdpartit'on des riches-
ses. permettrait un avance-
ment materiel en andP"ral et
une plus just consideration
pour les tout petits?>
Le sommaire comporte en
core un article du Docteur
Sosthdne R. Danrel : cLe den
tiste : technician ou mdde-
cin dentairee. Le Dr Mare
Pean parle de la crdatson
d'un Comitd de 1 ADH dais
le Nord, Dr Pierre Paul Blanc
tra'te de la prevention en
Ocjonpddiatrie, Roger Beau-
boeuf, du mdcanisme des ma
choices, et Carlo Boulos de
la conception* moderne de.
1'Odontologie. L'dditon cornm-
porte deux etudes : une pre
midre de Andre Cantave :
aUne approche de Construe
t'on de couronnes trois quart
postelpeures modifies cornm-
mne reteneurs de bridge. U
,ne actre de Henry Torres :

(Voir suite page 2)


PAGE


SALLE IV $ 1.50

Je suis timide mais je mt soigne


On recherche

Mecanicien en Machine a coudre
industrielle
U.S.. Zig Zag 2 Aiguilles.

Ayant 5 ans d'experience

Une mason meublee a louer
Sde preference a Delmas.

Appeler le 6-1734 pour rendez-vous
" 3 > !aai e s G eoaoc-,ocoBO ,soosoos-ccaososco ,'s. ccc's<./. f.r.


_____________________________


_ ______ __________________________ _____ _____


~__i_


I


MARDI 30 JANVIER 1979




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs