Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10300
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 26, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10300
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
-.-i'P~~lhe "'7. ~~;,--~_-; ~ r~,, ,,, ~~~~s _III


SL MPERFEC aift fii"NI
*Of i I ,----~ **rt -/ + v ^r.* _


laii 1, preIuvt IIUC ulor;e


est engage ...


TEHERAN (AFP)
L'6preuve de force est dd-
flnltivemefht engage entire
M. Chapour Bakhtlar et I'A
yatollah Khomeiny : fort
de l'appul de l'arm6e, selon
crrtains observateurs, ou.
Oaptif d'elle, selon d'a,utres.
le Premier Minlstre n'a pas
hisilt a fare tirer sur des
manifestants pro-khomeynis
tes pour maintenir 1 orUre
a Teheran et dans les vil-
los de province oft ont eu
litu des manifestations
>M. Chapour Bakhtiar,- a
l issue de la journee de ven
dredi, a souligne sa volon-
-e de retablir l'ordre et d-
clare : <(Le calme ne pent
revenir du jour au lende-
main en Iran>.
1U1 a surtout manifesto F'in
tention de tateurs equi souhaitent pro
voquer des massacres pour
,aire couler le sang et main
tenir une agitation perpd-
tuelles.
cettec dernifre declara-
tiun est une mise en garden
centre l'oi)position religleu-
se a regard de laQuelle le
Premier signe de l'intransi
geance de M. Bakhtiar a ete
sun refus de laisser atLer-
rir a Teheran, du moins jus
qu a dimanche, l'avion ULU
1'Ayatolllh Khomeiny.
en l empechant provisol-
rement de rentrer. M. Bakh
tiar a sans doute Dorte un
pienuer coup au prestige
du grand chef religieux
Chiite. estime-t-oni a Teh6-
ran.
Alors que ce dernier dtait
ctntraint de repousser sa
venue. Ie gouv'rnement fal
sait annoncer par la Radio


jeudi soir, qu'll appliquerait
avec rigueur la lol martial
dans les manifestations non
autorls6es. Les morts de ven
dredl sont cons6cutlves &
ces ordres.
M. Bakhtiar semble ainsi
vouloir d6montrer 1'Aya-
tollah et a son entourage
qu'll leur resistera et sera
Intractable sur < qu'll consider 6tre celle de
I'Etat iranien, sur le respect
des- normes constitutionnel-
les actuelles, avant de s'en
gager sur la vole de la r6-
forme du regime iranlen.
e.ntena, jugent les ob
servateurs, que' cette ?volu-
tlon se fasse par une con-
sultation populaire prdala-
ble et non. selon le sch6ma
mis a'u point par les rell-
gleux: L'abolition immfdia
to de la monarchic, la Dor
clamation' d'une Republique
itsamioue. la admission du
gouvernement, la creation
d'un conseil islamloue ce-'
vant preparer alors des e-
lections
Mais M. Bakhtiar, avec les
morts de vendredi, n'en a
pas moins donned un argu-
ment de poids a ses adver-
saires religieux. Ceux-cl.
sans doute. vont faire de
lul une cible privilegide des
manifestants.
Les cris-yde< smort a Bakh
tiars pourlaient bien rempla
cer nendant les jours qui
suivent ceux de mortt au
Chah
Contre la menace du goll
vernement, le Premier Minis
tre estime-t-on generale-
ment. souhaite garner du

(Voir suite page 8)


Un 6vnement musical

exceptionnel!

LE 31 JANVIER 1978

Par Goerges DUPLESSY


Melomanes avert's vous
etes prevents.
Depu's quelque temps les
concerts offers par les. ar-
tistes strangers sont deve-
rus rares. Les concerts de
troupe instrumental sont
encore plus rares rarissi-
me, I
Ces concerts cle group
furent des evenemeints me-
morables qui ont faith .es
delices des gens 6pris de
bonne musiiue en Haiti.
Malheureusement le depla-
cement de ces ensembles
t.oute tries cher et il est
plus que certain que' ce
sont les services cultures
des Ambassades qui doivent
siipp9rter Ja plus grande
partie des frais.
Auourd'ljui cest la Fran
ce qui t ous present un
'comnert d'ensemble. Si. l'on
lutnlt compete du curriculum
vitlae du chef d'orchestre,
cii violIa solo, de la valeur
de IOrchiestre et du pro-
ramaamo, il est probable..
il est mcnem certain que
I ensemble Instrumental de
Grenoble jouera a guichet
lrmine. Une attitude prudent
te serait de s'assurer ses
cartes des maintenant car
le Prix est reellement bas.


Considerez seulement les
fra's de deplacement, les
primes d'assurances pour
les instruments, les frais de
sciour et d'hotel et le peti.t
nombre de places disponi-
bles a 1'Institut Francais
d'Haiti et vous aurez une i-
dee de l'importance et de
la qualste du cadeau que
la France nous offre.
L'orchestre instrumental
de Grenoble est un Orches
tre a codes, un orchestra
de chambre par par oppose
tion a l'orchestre symphony
que moderne. Ce type d'en
semble etbit la regle avant
l'orchestre Philharmonique
qui en faith est une crea-
tion de la second moitid
du 19eme sickle. II est le
digne successeur de 'Or-
chestre de Cour qu'autre-
fois tout Prince se glori.-
fiait d'entretenir. Le metier
de chef d'orchestre n'exis-
tailt pas encore, c'etai-t le
Konzertmeister, ordinaire-
ment le violon solo ou quel
'quefois dans les tres petits
ensembles le pianist qui de
sa place dirigeait le group.
Profitant des acquisitions
modernes : techniques, aug
mentation des auditeurs
iVoir suite page 7)


Lettre a Jean Claud

NE PERDONS PAS, PAR NE GLIGENCE CE QUE NOUS
D'UN SI GRAND EFFORT.

Par Raoul JACQUES


Lors du tournoi interna-
tional de la CONCACAF qui
s'est deroule chez no.us en
1973, le Stade Sylvio Cator
a etd reamenage poui repon
dre a toutes les exigences de
la FIFA. Tous les travaux
menes a bien, talentt satisfai
saints tant pour le comfort
du public cue pour celui des
6qu piers.

Aucun edifices, aucun mo
nument public en usage, n'a
vait ete aussi neglig6 que
notre Stade, jusque la. A
part sa structure en beton


armed, tout le rest etait
dans un etat de delabrement
total. L'unique toilette dans
le tout petit vestiaire ne fonc
ionnait plus On peut bien
comprendre aujourd'hui le
choc et la surprise des visi
teurs d'autrefois qui ne trou
va'ent pas de facilities de toi
letter et l'embarras et la hon
te des h6tes.
Point n'est besoin de dire,
comment les autres pays
cand'dats a organiser ce me
me tournoi avaient salte
sur l'occasion pour mener
tambour battant, une cam-


Combats de coqs

conte humoristique de Gdrald MERCERON


A une 6poque d&jh ancient
ne et cans un pays aussi
sympathique que lointain vi
vait assez paisiblement une
tribu de .coqs et de poules,
qui avait fini par se consti
tuer un royaume. A leur te
te r6gnait un jeune coq sa
ge et si avis? qu'on 1'appe-
lait le Cog Avis. Du bec
et des griffes, 11 avait fini
par imposer la paix S cette
curieuse tribu autrefois tur
bulente, ou le d6sir de pa-
raltre n'dtait pas entidre-
merant teint. Un beau jour,
il rdvoqua de ses functions
un ,coq d'ge mfir don't il
n'6talt plus 'satisfait. Allez
done savoir 'pourquol... la
politique des coqs a de ces
mysteres Profondement
mortifie, ce coq d'hge mfir


chercha par tous les moyens
h reconqu6rir la place per-
due. II multiplia les mani-
festations de patriotism
exacerbd, donna des confer
rences sur de nobles sujets,
dcrivit de nombreux articles
6difi'ants sur des sujets hau
tement moraux, fustigea
tous les ennemis vrais ou
imaginaires de la patrie et
de la race des coqs inddpen
dants, bref se d6mena corn
me un diable dans un b6ni
tier I Rien n'y fit le coq-
Avis continue de faire la
sourde oreille. L'ex-fonc -
tionnaire ne s'avoua pas
vaincu. Rude travailleur le-
v6 des 1'aurore, alors que les
autres coqs se coniter -

(V6ir suite page 6)


": Magr6 uee o ourine de jeu
"diM i(it avait dt're tretlte heti
res -- a cause du decalage
"hrir,, (nire Saint DomOn-
g I .t Rome ei de ''heure
tardive a laqu( lie sa'tait cou
erhe 1c Pap: Jean Paul II
sata,t leave tires tot vendredi
miatiin.
Sa Saintete le Pape Jean Paul II qui. apr, s I arcueil A 6 heures 45 locales, il s'e
triomphal de la population de Santo Domingo. est ar- tait rendu a lP Cathddrale
rive ce midi a Mexico oha il a ete accuelli pai le Presi- pour elebrer une messe a la
dent Jose Lopez Portillo q(uellc assistaitnt exclusive-
... ... nt, e religieux de 1'Ile.
Pu s il s'etait rendu a pled
Ainsi don us talent l I'Archevechld, 5 50 metres
Sd la, lou il avail pris son

depuis plus de mille ans dCad0 doinicain O-
Par Laurore SAINT-JUSTE tav:o Beras, et s'etait entire
tenu avec diverse, persona
Les ayant amenes captifs cos immense. pblerins d mlitps.
dans le Nouveau Monde des lu MeMque. habitues des De lae, .an Paul II avail
1503, ceux que' W. E. BUR- planes riulri,."a d'Europe. vagie le quart er de I Las M,
GHART DUBOIS appelait il.s elaiint aussi d entrepre m a,, a brd d'une voiture
les <,White Masters of time nat mrit.s, dt.mptaint Icls dee rte, roulait leo-
world. navaiente aucun incin vagues imr tdoer. usSu ite dst
teret a presenter levs nMai-s oceansl ils ancera, ntI lIurs tml pour i- perettre
sous un jour favorable. Atu pirot,.ius dans les ports loin d- salnr les nllirrs de per
contraire, pour justifier leis r tains, nell ate;d,i.nt de plan sonits am i saes le long du
iniquit, tils diront des n- ter leurs tete:i',t u sommet Iparcours.
gress; un people sans pas des collins, ou an fond des x x x x
s6 et sans histoire,, con valleys de 1'une et lautre SAINT DOMINGUE, lAFP
damnant a lternit6 de Ameraique. Dans le but de Le Pape Jean Paul II a
l'oubli les processes de ceux cacher ces vcrites, on s'e t clairemrnt exprime sa posi
la mames qui, pendant des plus a attribuer tout ce tion vjs-a-va,s des diffle
millionaires chevauchaa'nt quon atira decouvertl en rents courants qui agitent
damns la vlle des Rois. Mai fitl d'acqtueducs, de Pyrtamui l'Eglise Latino Americai
tres du desert et des espa des. de roues et de canatux lie, aun course du seiour de
S d'irrigation aux Mayas. II 21 heures qu'il a fat a Saint
est heureux qu'un savant de Domingue, soulignent les
an ni l 'envergure de d Jacque. observateurs.
e a O SOUSTELLE de 1'Ecole fran A plsieurs reprises, Ie
casee ait avoue et nous e.'- Souverain Pontfe a rappele
AVONS ACQUIS AU PRIX tons ses propres imots : le role evangelisateur doi
c mitees de telletell manicre quc Alu course de sa principal
nous voyons lt civilisati.on Homelie, pronounce devant
Maya surgir toute armee de quelque 350.000 personnel
pagne ie dn'gremeat qui la fort tropical sans tque reunies pour entendre la
ne tardait pas a fire echo nous puissions encore de- Messe sur la grande place de
un peu partout. Si cette me terminer les etapes plus pri I'Independance, a Saint Do
chante cam-oagne nous etait motives qui ont conduit a mingue, le Pape a declare
sa splendeur. Mais il strait que l'annonce de lEvangile
penible, il ne reste pas premature? et d'ailleurs vrai et la promotion de l'hom
momns vrai qu'elle deta't plus ment inconcevable d'en con me ne pouvaient atre disso
ou morns justified. La reach clure, que de telles tapes ciees, sMals le role essential,
tion ne larda pas a se faire n'aient pas eu lieu, et que I'Evangelisatinn, a-t-il ajou
spriir li ipilrtanncentre ,f-Ayx nal- ea-


COLUMBUS MEMORIAL
LIBRARY


VENDREDI 26 JANVIER .


No. 31.004
83EME ANNEE .7. ,










FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


Telephone : 2-2114 Bolte Pos'le : 1316
Rue du Centre No" 212


LA MATINEE DU PAPE A SAINT-DOMINGUEE


100.000 PERSONNEL ACCLAMENT LE PAPE


ST DOMINGUE (AFP)
Une foule evaluee A plus
de cent mille personnel a ac
dlame vendredi le Pape Jean
Paul II qui a tenu a se ren
dre dans un quarter pau-
vre de aLas Minass, a Saint
Domingue.
Le aouverair. Pontife, qui
a ete oblige de renoncer au


dernier moment a pluseurs
visits prevues dans diver-
ses maisons de sante pour
necessiteux ges dans ce me
me quarter, a ainsi acheveA'
son sejcur de 21 heures en
Republique Dominicaine.
Les autorites de leoroeiiau
tique civil ont craint en
elfet que ne .e level le mau


va's temps, qui aurait pu
empicher le Pape de pren-
dre l'avion pour Mexico.
Des millions de personnel
i,.. reunies, des le ma
.tn, autour du college Saint
,V tcent de Paul, au coeur
'dam quarter de aLas Minas)s
ob 1, Souverain Pontife a
prononce un bref discours
'dans un espagnol tres clair.
I. a soul'pne que. les pauvres
out, au plus haut t tre, le
dro t de. se trouvr apx cotes
du Pape, car on peut voir
en eux ala pre.ence v.vante
du Christ.s)
8 Ilue par d' a ovations de
1i foule qui seandait son
nom, Jean Paul II a invite
k- spectat,.ur, at ,esnser a
our d gn to d homnmis et de
1 Li de Dietl>.
laquellae vous vivez a ajoute
1 Saiat Pere, doit fair, pen
s.r 1 'action quI pi-ut etre
lmee at b en pour remedier
ec.icacemeint a votre condi-
tion.'
Ii y avait e:l, ava.nt l'arri
v rit Patme, toaucoup d'e
na :ou;isenents parmt les
eoailtls ct les fleome qui a
vaeno at'endu pendant plus
de quatls heure, sous lis so


AUX GONAIVES

On nuius prie de signaler Ah
l'attention des autorites com
petentes, I'eat lamentable
de I'Ecole Gonel Coulanges
aux Gonaives.
Cette Ecole Nationale de
filles, vieille de plus de 23
ans. evolue dans l'inconfort
le plus total sous l'habile di
reaction de Mme Gilbert Jac
ques entouree de 13 Institu
trices dipl6mees.
Ce Centre scolaire ne fait
pas honneur aux prestigieu
ses Institutrices qui y tra-
vaillent. Les murs de l'eta-
blissement se dcsagregent.
On craint que ces murs. dd
sintdgrds a leur base par le
sel marin, ne s'ecroulent on
jour sur les eleves en classes.
C'est absolument insouhai-
table... A Dieu ne plaise 1
La toiture est troupe. Les
sales de classes n'ont press
que pas de portes. I n'y a
pas d'adduction d'eau pota
ble, pas de sales de toilette.
II faut se rendre chez sol
pour satisfaire ses besoins
physiologiques, nous a con-
f16 une institutrice alarmde
par la situation qdi a id6ja
franchi la limited supporta-
ble.
L'dtat deplorable de l'Eco
le est function de sa r6gres
sion en quelque sorte. Corn
ment ?
On nous apprend. de sour
ce autorisae, que 1'Inspectri
ce g6nerale de 1'Education
National aurait promise a.
Mme Gilbert Jacques de do
ter cet ?tablissement d'un
important lot de materials
culinaires, a la seule condi
tons que le local de 1'6co-
le Gonel Coulanges soit res
taur?. Car, il fallait penser
A amdnager une salle specia
le destinde a entreposage
des fours 61ectriques, des


seni r.A-u neu ce nous ia-
minter, nous avoins accepted
notre ddsavantage comme
un defi a reliever, Notre a-
mour propre se traduit en
une action rapide et coor-
donnee pour redresser la si-
tuation qui nous avait faith
tant d'offenses.

Tous les secteurs du pays
apportdrent leur assistance
et le President Jn Claude Du
valier y ajouta tout le po.ds
de son influence en pregnant
a sa charge le financement
de tous les travaux qui de-
valent assurer le success du
tournoi.
Tot le monde dtait temoin
du rdsuitat obtenu. Des elo
ges vinrent de partout et
particui nrement dul Presi-
dent de la FIFA qui n'avait
pas cach? sa sat sfaction.
Aucun tournoi de la CONCA
CAF dans le pass n'avait
aussi blen rdussi que celui
. organism en Haiti en 1973,
c'6tait 1l, 1'opinion la mieux
partag6e.
Un Stade Sylvio Cator flam
bant nef, ddcord, illumind,
peint en Arc en ciel, dot6
d'une pelouse d'une beauty
impeccable, offrait au public

(Voir suite page 6)


le centre Maya n'alt pas re
qu avant de pouvoi.r don-
ner,. (1)

On ctait ne l'oublitns pas,
en 1936. Mais au point ohf
en sont .,,. l, ln': u les
rclherches, 'in ', '.rt _9 ton
te confiance, poser la gqu'es-
tion:
Qui p'lourrait bien etre les
ancetres ou precurscurs de
ces MAYAS ?
Les auteurs anterieure -
ment cites, ne nous ont-

(t'rir suite p ae A)


Communique

Le D6partement des Affai-
res Etrangdres fait savoir
que Son Excellence Mon-
sieur Jean-Claude DUVA -
LIER, President a Vie de la
Rdpublique a bien voulu
nommer Monsieur Alix BAL
MIR Ambassadeur Extraor-
dinaire et Pldnipotentiaire
d'Haiti au Venezuela.
Port-au-Prince, le 25 Jan-
vier 1979


Seisme Mexique :Deux secousses

ont .branki Mexico


MEXICO (AFP)
Deux secousses successi-
ves ont branld Mexico, ven
dredi martin, precise-t-on &
Mexico.
La premiere a ete ressen
tie a 4 heures 05 du martin
(10 h. 05 Gmt.) et a atteint
une intensity de 6,3 sur 1'd-
chelle de Richter ide 1 A 9).
Deux heures plus tard, a
6 h. 05 locales, une deuxid-
me sdisme s'est product, d'u
ne intensity moindre (5 sur
1'?chelle de Richter).
Selon les premieres infor-
mations, 1'6picentre du trem


blement de terre se site a
quelque 450 kms. de Mexico,
pres des c6tes de Michoagan
et Guerrero, face a l'Ocran
Pacifique.
On n'a faith etat, jusqu'S
present, d'aucun dommage
human ou matIriel.

La population de la capi
tale, passe la peur des pre
miers instants, a continue
ses prdparatifs pour la gran
de reception de Jean Paul
II, qui doit arriver au Me-
xique aprds 12 heures loca-
les.


te, ne peut se confondre a
vec la promotion de 1'etre
humaine, a-t-il dit.

Le Saint Pere a ai.nst clal
rement pris sa position, se
ion les observateurs, face a
la atheologie de la libdra-
tion> qui prrconise un en-
gagement politique de I'E-
glise avec la cause -des peu
ples opprimds.
Le Pape ne s'est pas da-


I ili-


vantage rang6 au cotd des
econservateurs>,, mais a pro
pose une troisieme vole, non
violent, plagant toujours la
diffusion de la fo au-des-
sus de la solidarity avec les
hommes, tout en les d6crl
vant comme intimement
hees.

Jean Paul II a cite a Saint

(Voir suite' page 6)


La photo. du Pxrdsi'dent de la Repsiblique Dominicaine,
M. Antonio Guzman, distribute avec le programme of-
ficiel de la visite du Pape a Santo Dbmingo

Conference de Iex-President de

Ia Republique, Me Franck Sylvain
par Lallier C. PHAREAUX


Sou:. le patronage de el Ins
tiLut Pastorale,. 1'ex-Presi-
dent Franck Sylvain a pro
nonce, devanat line salle
comble, dans le vaste Audi
torium de l'Ecole des Soeurs
de Turgeau, une conference
sur la Jeunesse et le Dese-
loppement. Present? avec
bonheur par le Reverend Pe
re Georges Mathelier. en pos
te a a'Archeveche Aumnonier
de l'Universite, i a montre,
d'une facon luminmeuse. le
role exaltant qu'a joue la
Jeunesse pour la liberation
et la democratisation de no


tre pays en 1946, notam-
ment les collaborateurs du
Journal <.La Ruche, princ-
palement le poete Rene Dc
pestre. Theodore Baker. Lau
rore St-Juste qcui a evo-
que il n'y a pas longtemps,
dains notre journal. les pha
ses de ces moments drama-
tiques -. Paul Jeanty et les
membres de PSP Parti
Socialist Populaire qui
prenaient contact avec les
Aines, notamment avec Me.
Franck Sylvain. Celui-ci a

(Voir suite page 8)


blenders et d'autres mate-
riels culinaires a 1'endroit
des 700 eleves de 1'ecole.
Eventuellement, cette sal
le spacieuse. destinee an
course de cuisine ou de pa-
tisserie, ne devrait pas ret-
ter sans portes et fenetres,
pour raison de security.
D ailleurs. ce serait liver
ces materials a la merci des
escaladeurs. A ce compete,
rien nest encore decide.
C'est bien dommgae. Nous
esperons que la situation du
local de cet etablissement
scolaire, tombe en vetuste,
retienne attention de qui
de droit. Ce qui permettrait
A l'deole de suivre la course
de la progression constant,
du point de vue sanitaire et
culinaire.


Communique
conioint
ELATIF A
'ETABLISSEMENT DE
RELATIONS
)IPLOMATIQUES ENTIRE
LAITI ET LA LYBIE
La Rdpublique d'Halti et
a Jamahiriya Arabe Socia-
iste et Populaire de Libye,
:onform6ment aux intdr6ts
et a la volont6 de leurs deux
Peuples ont d6cide d'un
commun accord d'6tablir
les relations diplomatiques
Lu niveau d'Ambassadeurs
ivec effet k partir du 18
nvier 1979 a 12:00 Gmt.
Les Gouvernements des
deux pays sont convenus de
developper des relations d'a
miti6 et de cooperation en
lre leurs peuples sur la ba
se des principles d'6galit6
et de bhndfices mutuels, de
la non-ingdrence dans leurs
affaires internes, ainsi 'que
du respect mutuel. de leur
souverainetd et de leur in-
tegrit6 territorial.
New-York, le 18 Janvier
1979
Serge Elie Charles
Ambassadeur
Repr6sentant Permanent
d'Haiti pres l'Organisation
des Nations Unies
Mansur R. KIKHIA
Ambassadeur
Representant Permanent de
la Jamahiriya
Arabe Socialiste et Populai
de Libye press l'Organisation
des Nations Unics

Communique

L'Administration Commu-
nale de Port-au-Prince inor
me que, sur recommanda-
t;on du President de la
Commission Coinm'male de
1-oft-atl- r lncl approtlvee
par F.. 1- "ri'cdcnit a Vie
de la Rpnbl'' te ,'To -Clau-
de 1) .ALIER, le Comite
d or,,als alt '( '" naval
1979 est ainsi composer :
COMITE DL a, oION

I PIe PIERRE-LOUIS
Carl iidii%1it
Jean ; '-tU 1.
Dot' i1 SU.'Ll ,E

COMITE XEK'"TIF
Raymond L. RO I Co-Presi-

Wilfrid JUSTIN Co-Presi-
dent
Mle Max ADOLPHE, Vice-
Pr dident
Mme Lise-Anne Prosper HE
RARD, i'ecretaire
antoine Paul, Tresorier
Ing. Max PENETTE, Mem-
bre
Cliford BRANDT, Membre
Pierre Dominique, Membre
Lionel D'ADESKY, Membre
Serge ADAM. Membre
Elias CASSIS. Membre
Claude GENTIL, Membre
Mme Nii.'_n ROY. Membre
Faidherbe GUILLAUME,
Membre,
Andre JUSTE, Membre
Magloire CELESTIN, Mem-
bre
Gerard GEBARA, Membre
AP oine e 6 JENNE, Memnbre
Gerard LAFONTANT, Mem-
bre
avi'mond DELALEU, Mem-
bre
Mine Rende FIGARO, Mem-
bre
Hotel de Ville,. Port-au-
Prince, ce 26 Janvier 1979
Georges J. FIGARO
President
Ulysse PIERRE-LOUIS
Carl HEARD
Membre


L'ABATTOIR
DES GONAIVES N
Autrefois 1'abattoir des
Gonaives etait equipe d'une
citerne don't Ieau servait a
assainir le local apres l'a-
battage des afliinaux. De
nos jours cet edifice public
est un defi a l'hygiene ele-
mentaire. Et c'est le moins
que nous puissions dire...

A SAINT-MARC
A Saint-Marc, la Direc-
tion du restaurant Couchantl s'alarme du fait
que de lia poussere fine et
noirAtre du charbon de bols,
envahit presque chaque
jour, la grande 'salle du res
taurant aux heures habi-

(Voir suite page 8)


Coin du Jardinier

GRAINN CHAPELET GRAINN MALDIOC


Ces noms families indi-
quent l'usage le plus cou-
rant du Coix Lacryma Jobi.
Rosaire et collier maldioc.
La plante est cousin du
mais, de la canne, du veti-
ver et de la citronnelle cornm
me du EZ6be Guat6mala a
ou du < cheb.
Si les colliers qu'on en
fail cependant conjurent
les mauvals sorts pourvui
qu'on y croie, si. les Ave Ma
ria se regroupent suivant
dizaines entire les doigts des
femmes pieuses, les ldarmes
de Jobs semblent appel6es
a un avenir economique au
trement plus important.
Selon des 6tudes et expe-
riences faites aux Philippi-
nes et au Br6sil et des rela
tions de ces 6tudes prdsen-


tees au Honduras par M.
Reimar V. Schaafhausen,
la feve du Lacryma Jobi
est d'une tell valeur nutri
tive qu'elle pourrait etre
considered comme precieu-
se et sa culture a grande 6-
chelle tres recommandable.
Dfcortiqu6e, sa teneur ,en
protdines est plus 6leve
que celle de la plupart des
cdrdales: : 16.05 pour cent.
Viennent apres elle, I'avoi-
ne, 14,3 pour cent, le bld
13.7, le mil 12,4, le mais 11.6,
le riz 10.
Les varidtes de Coix h
graines tendres peuvent
foumir une farine comesti-
ble panifiable. Les fdves
sont prdpardes comme le
riz. Le gofit rappelle .celd

(Voir suite ,page 8)
'^/ ..


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE






PAGE 2



Etats Unis: Avant I'arrivee de M. Deng Xiaoping.


VENDREDI 26 JANVIER 79



PE T ITFS A NNONCES


par Pierre LESOURD
WASHINGTON (AFP)
II y n vingt ans l'Amnr'-
que avalt d6couvert, eber-
lut0, un Nikita Khroucht-
chlev dbounnaire essalmant
des maxniRes paysannett
duns lune faerime du Midwest.
En cett.e fin do. semaine,
e'est M. Deng Xiaoping
(Teng Hsiao-Ping). le vice--
premier Ministro chinos qui
est attend aux Etats-Unlis
nvec le menie engouermenf
et la curiosity insatiable des
americains.


miro trols -de la hiSrarchip
chinolse arrivera board
d'un Bloelng 707* sur la
base militalire d'Andrews,
Dris de AV-r.hitnglon, accom
pagn6i de .l.'-l.ie-: 75 per--
sonnes, essentlellernent des
sprcialistes scientifiques ct
des journallstes..

Un accuell grandiose ddbu
tera Inndi : 19 coups de ca-
nons (3 de moins que pout
les chefs d'Eta t) marqueront
la premiere entree a. la Mai
son Blanche d'un dirigeant
df la Raepublique Populaire
de Chine.


Orange premiere A 19 it
Gmt. dimanche, celui qui of M. Deng Xi-oping aura a
ficiellement nest que le nu ses cotes Fang Yi, vicc-pre

















&UTOROUTF DE DELMAS TEL c -2180
TOUTE LA MUSIQUE hATIENN
S TOUS LES SUCCESS LATINS

l OrS -LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZ
SUR DISQUES
Oil ENRE3ISTFITS POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE,
SUj CARTOUCHE 8 TRACK
SUR BOVINE MAGNETIOUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
E FFICACE GARANTI PAR UNI
HAU'E TECHNICITE
Ll NDI a VENDREDI 11 A M 5 : 00 M M B


mler Minlstre charge des Af
fares sclentiflques et .arcni
tecte de l'actuel movement
de modernisation et le Minis
tre des Affalres EtrangerMs
Huang-Hua.
Des le d6but de cette visl
te de neuf jours. Deng' Xlao
ping aura trols sasnces de
travail en 48 heures -- rait
exceptionnel aver le Prm.
sident Carter.

M. Deng Xiaoping se lan
cera, ensulte au congress
dans les traditionnels ef-
forts de sLobbyingv en ten
tant de ddcontenancer les
plus farouches partisans de
Taiwan, invitant notafti-
ment e Cnline le S4nateur
ultra conservateur Barry
GO'dwater. Lundi soir, sera
auti uri evenement de po-
litique intdrieure qui a res
suscite les passions et. frus
trations de l'Affaire du Wa
tergate.
Trois fois 6cart6 du pou
voir et deux fois r6habilit6,
M. Deng Xiaoping a insist
pour rencontrer Richard Ni
xoli, initiateur en 1972 de
la normalisation des rela-
tions Washnipton Pekin.
II a ainsi faith inviter pour
occasion le president dd-
chu contribuant ainsi h sa
reintegration dons la vie p':
blique. C'est la premiere
fois depuis sa disgrace en
1974 que Richard Nixon re
viendra a la Maison Blan-
che.

Henry Kissinger et 1'an-
cien Secretaire d'Etat Wil-
liam Rogers seront aussi pre
sents. La soirde se termine
ra au par une somptueuse present
station artistique.

Le sajour a Washington
de M. Deng Xiaoping a fait
l'objet d'une preparation in
tense supervisee par 1un
des principaux conseillers
de M. Carter. Des measures


Offrez-vous un cadeau pr6cieux .
Debutez le 26 f6vrier dans une ambiance
jeune et dynamique.



----q I I I II A


. Que recherchez-vous


De res esponsObiltes De Ioautionte f De Iorgent fuTne
L etne ombiance travail- Une personnel qu' vo
enfn vyouc opprcier vote Otron'I/


first school


V. yrAJS permet d embrosser une corriere qui vous op-'
,omrero tonrt ce jole ti5ez notre cotologue et
riOCOUvreZ pourquoa lIs d(Jlomr s fiErsft school ont
-' rt it jo C C 1 C, ~~~


\ SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE'
16 mois le soir et 9 mois le matin ,,
MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION
Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois r

SFAITES VOTRE PREMIER PAS VER5 LE SUCCESS' ,
Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 /

First School, la ou commence voire success -


S AMPPOSA INTRODUIT





$turtle wax



La plus large gamme dti monde de products pour


le nettoyage, le lavage. 1E lustrage de votre voiturt...


CIRAGE en pate en creme, en liquid



COMPOUND en pate en liquid



VINIL '10P CLEANER, on spray, en cirae

PROTEGE CHROME



-;Prodvit pour le nettovage du cavitonnage des Uouksses. ,i



des pneus, du tableau de bord etc...




POUR UNE VOITURE COMME AU ier JOU"R

SAMPROSA Rue Pavee


1 *easosooo c? 0 0v&sc a..-.c-.--r wsae.


de s6ctlrlit strictes bnt O.td
prises pour 6viter tout Inci
dent.
Aussi blenh Blair House,
ofi 11 va r6sider, qu'i la Mal
son glanche a proxlmlt6 dui
bureau ovale des crachoirs
en cuivre ont d6jh At6 ins-
tall6s et astiqut's pour se
conformer aux costumes chl
noises.

C'est a bord d'un avion
prbsidentlel am6ricain que
M. Deng Xiaoping entame-
ra. le ler. fevrler, une tour
noe de cinq jours d'Est en
Ouest des Etats-Unis.
En Georgie, Etat natal du
President Carter et lieu
ed"liiventlon du Coca Cola,
le vice-Premier Chinois, ac
compagn6 par le future Am-
bassadeur americain A P6-
kin, M. Leonard Woodcock,
visitera des usines automo-
biles. Le lendemain, a Hous
ton, capital du p4trole, M.
Deng Xiaoping partagera
son temps entire le centre
spatial de la NASA, deux


WASHINGTON (AFP1
Curiosit,. espoir mais aus
si apprehensions : les Ftats
Unis attendant avec des sen
timents mitiges la visit his
torque de Deng Xiaoping.
le premier dirigeant com-
muniste chinois accueilli of
ficiellement a Washington.

Pendant neuf jours a par
tir de dimanche, tous les
yeux seront fixes sur ectfte
entr6e spectaculaire a la
Maison Blanche du ,Numr-
ro Troiss chinois qui concrn
tise de faqon eclatante l'ou
vertufe vers l'Occident et
sa technologies -- de la na-
tion la plus peuplee du mon


Les trols entretiens Deng
- Carter et les delaratlons
du vice-Premier Ministre
chinos seront suivis avec
une attention toute particu
liere par les dirigeants so-
vietiques qui craignent de
fire les frais de ce recqul-
librage de la diplomatic a-
mericatine. Le President Cgt
ter a lui-mdme soupconnd
ouvertement Moscou d'avoir
ajourno en decembre utin ac
cord Etats Unis de M. Leonid
Brejnev dans attente des
rcsultats de cette visit.

M. Deng Xiaoping sera en
tendu avec un interest aussi
soutenu au congress par les
parlementaires amirlcains
qui devront se prononcer
prochainement sur le statute
des nouvelles relations offi-
cieuses americano-taiwanal-
ses.

La curlosite est avant tout
celle de l'opinion publique
americaine. Celle-ci sera sa
tisfaite : la Maison Blanche
a preparer un <,super shows
a l'americaine calque sur ce
lui monte aver. ant de suc
cas il y a vingl ans pour
Nikita et Nina Krouchtchev.

Des rives du Potomac a la
cote du Pa;lifique en pas-
sant par Atlanta, la triea du Coca Cola, et Hous
ton au Texas, des usines
Ford a cells de Boeing en
passant par le Centre Spa-
tial de la NASA, Deng Xiao
ping monopolisera toutes les
chaines de television amnri-
caines.

L'espoir est celui des hom
mes d'affaires et d'une par
tie de la classes politique.
900 millions de chinois re-
prdsentent un march fabu
leux. Pour mener a bien les
< la-
griculture, industries, scien-
ces et technologies et defen
se), la Chine devra d6pen-
ser au moins 800 milliards
de dollars d'ici h 1985, esti-
ment la plupart des experts
occidentaux. Le aGrand Bu-
siness> I amirioain esppre
bien se taller une part de
Rol avec les japonais sur
ce march sans pour au-
tant perdre les bhndfices de
leur commerce trIs impor-
tant avec Taiwan (5 mil-
liards de dollars par an.

L'Administration Carter
escompte comme b6n6fice
poiltique immidia't une sta-
bilisation de la situation
dans la p6ninsule cordenne.
Le chef de la Maison Blan-
che souhalte donrier a ce
dossier une priority surtout
apris la revaluation recent
te des effectifs militaires
nord-coriens. II demandera
a Deng Xiaoping d'user de
son influence sur le regime
de Pyong Yang pour ridul-
re les tensions.

Les apprehensions sont
celles des diplomats aminri


h6pitaux, un Rodeo et un
Barbecue Texi,.
Defnlire tape seattle,
dans 1'Etat de Washington,
ofi se trouve le siege de
tBoelng-, compagmne aero-
nautique i laquelle la Chi-
ne viernt de commander des
apparells gros portei-s &747
SPa.
Sur la I"te'Ouest, le vice-
Premier Ministre chinois ne
se rendra pas pial cohtre en
Californie, notamment ia
San Francisco, du fait sem
ble-t-il de la presence d'im
portantes cpmmunaut6s chi
noises qui auralent pu ma-
nifester contre sa presence.
Au moins 1200 journalis-
tes vont scouvrira ce voya-
ge historique.

Deux Presidents amiri-
cains, Richard Nixon et Ge
rald Ford, se sont deja ren
dus en Chine. On estime
probable que M. Carter fera
le voyage de Pekin en- juin
apres -le sommet economi-
que occidental de Tokyo.


F
S
3

b
'i
w
A
A

v
A
y
U
t
t
s
b
t



A

0
A
A
I

f
1

v
{




L
1
d
t

1
(


cains. Bien que le Pr6sident
Carter profit de chiaque oc
casion pour souligner que
la normalisation Washing- L
ton P6kin n'ira au d6tri- *
ment d'aucun pays, on
craint au D6partement d'E-
tat d'6ventuelles repercus-
sions sur les relations avec
l'Union Sovietique. On esDpe
re vivement a Washington
que Deng Xiaoping sautr. 1
peser ses mots, evitant toa
te pol6mique avec Moscou.

D'autre part. l'actuelle tetn
sion sur la frcntitre stion- 1
vietnamienne inquiete vive-
ment les Et.ats-Unis. Si la
situation dagenerait davan-
tage h la suite d'incursloni,
clh:noises en lterritoire viet-
namien. le atutoritds am ri1
canes seraient profonde-b
meant embarrasses.

Enfin. les amsricains sans
trop y croire, esprenit obte
nir de la Chine 1'engagc-
ment formal de ne pas re- s
courir a la force pour etla
bllr sa souverainete sur TPi
wan.



Avant l'ouverture
du Conares I
du Parti-FLN
De I'Envoye Spiciale de
1-AFP Danielle EYQUEM
ALGER, lAFP)
L'Armee jouera un role
prepondrrant au congris diu
parti FLN (Front de Libe
ration Nationale). qui s'ou-
vre Samedi a Alger, aver
pour mission principal de
designer un slucesseur ail
President Houari Boume -
diene.

Six cent officers, sur tro'ts
mille cent delegues, repre -
senteront cette armee de
oauelque soixante mille hom
mes d'active, don't l'influen
ce politllue s'est dieja mani
festee dans les travaux pre
paratoires. C'est en effet sur
intervention des prirci -
paux dirigeants mil.t aires
quun comnromis semble a
voir lt& degag6 pour pro-
poser au congres la candi-
dature du Colonel Benjedid
Chaldi a la Magistrature Su
preme.

Le Colonel Chaldi. est mean
bre du conseil de la rdvolu
tion commandant de 1'Ora
nais et ,coordonnateur-. de
l'Armie depuis le debut de
1'agon'e du Chef de 1'Etat
ddfunt.



L'arrivde dimanch2
de I'Ayatollah
serait ,un peu
pr6maturee,
PARIS, (AFP)
Un retour de l'Ayatollah
Khomeiny Dimanche serait
cun peu pr6maturda, a d6
clarm Vendredi Monsieur Cha
pour Bakhtiar, premier Mi.
nistre Iranien.
I1 nest pas sur qu'il re
vienne Dimanche. Nous som
mes actuellement en pour-
parle-' avec lula, a affirm
Monsieur Bakhtiar au mi-
cro de la Radio d'Etat Fran
ce Inter : di de me laisser le temps
d'organiger son arrive et
sa s6curit6d,a-t-il expli-
qu6.

Redpondant i une ques -
tion sur ses rapports avec
Ilarmie, le Premier Minis-
tre a declare d'autre part :
C'est mol qui command en
Iran. J'al i t prisonpler du
Chah 11 y a quelque temps,
t aujuord'hui je ne suis le pri
sonnier de persontne.


OR SALE
ealed Bids & Best Offer :
Scouts International 1975
1 Plymouth Valiant 1975
The .vehicles e whl.ch will
e sold as teny are, Where
hey are, can be seen every
working days from 7 ,: 30
4,'M. to 4, : 30 P. M. at the
AID Garage -located on Rue
Americalne bet':e--n Rue Pa
ee & .Rue des Caserres.
Ill custom s fees are 'the bu
her'ss responsibilities.
USAID reserves -the right or
o accept or to refuse all
rids. '
lend all bids before Fe --
iruary 2, 1979, 4 : 30 P. M..
t:
VEHICLES I
SAID
C/O American Embassy
All bids will be'made public
in February 5, 1979 at 10 :00
A. M.
A VENDRE
Sous pli cachet au plus of
'rant :
3 Scout International 1975
1 Plymouth Valiant 1975
Ces vchicules qui seront
vendus tels quels, ol l!s sent,
peuvent etre vus tous les
ours ouvrables de 7 : 30 A M
a 4 : 30 P. M. au garage de
Ia USAID .sis I la rue Amrri
caine centre la Rue Pavde et
a Rue des Casernes, Tdus
es frais de douane sont ii
a charge de l'acheteur. La
JSAID se reserve le droit
d'accepter ou de refuser
tout offre.
Envoyer les offres avant le
2 F6vrier 4 : 30 P. 1M. adres
ses a :
VEHICLES SAID
C/O American Embastsy
L'ouverture des plis se fera
le lundi 5 Fgvrier 1979 a 10
heures A. M.
261

x x x x

Demand dWtulol

June fille. 6tudiante tn Se
cretar:at, en 2t ann6e a li
Faculte de Dro.t, cl,erche
tacter au 4.0891 entire 8 h( u
du trava';. 'riere de la con
res e, m.di.
x x x x
Dtsirons acheter CASH
une ma ion de 3 ou 4 chain
bres coucher en excellent
etat. situee de preference at
Pacot, Bourdon, Musseau ou
Petion-Ville.
Soumettre offres serieu -
ses seulement, prix et adres
se a Boite Postale L>, Port
au-Prince, Haiti. 291


OFFRE D'EMPLOK
Usine d'assemblage recher
che un tesponsable pour le
contrble de la qualiktp Celte
personnel aura a organizer
et *A administer le d6parte
ment de Contr6le- de Quail
t .(quality control Mana..
ger)
Une preference sera accor-
d6e & ceux qui parent an -
glais et qui ont des connala-
sances en Geniie IIndutrlei.
Experience n6cessaire.
Position et sailre int6res -
sants.
Priere d'envoyer Currlcu
lum Vitae au P. 0. Box 2081
- ou d'appeler au 6-2655 en
tre 2 heures et 4 heures P
M, tous les jours ouvrables.
271

X X X 7

A LOUER
Un grand anpartement a
louer pouvant service de Bu
reaux, clinique medical, A
gences de Ma'-ufacture et
autres, situe au Boulevard
Jean TIacques Dessalincs No
20 Etage. Cliniquie Den -
taire du Dr Ronald Holly.
Pour renseignetnents ap-
pelez le No 2-0816' de 8 hlieu-
re* a 1 heure P. M. de 4
heures a 6 heures P. M. 301

x x x x

Cherchons : Comptable'
exp. Manufacturing Tl. :
6-0038
271

xx :: x

ARCHITECTS IIAITIENS
AVIS
Les Ing6nieurs et Arci-l
tectes, membres du CNIAH.
sont convoques I l'Assem-
blee Generale qui se t-endra
le Dimanche 28 Janvier pro
"-h:nh. 9 heui7.- a. :m. au lo-
:: d il C'o- y Rouwe Hali
tienne.
Rapport du r t4 mte rvi-
solre.
ORDRIE DU JCr'JI
Election' d'un nouveau Co
mite Directeur.
Questions d'lntgr6t g6r-nral
Felix LAMOUR
Pr.s'dent du Comit6 Provi-
solre. X-261

x x x x

A VENDRE
7 terrains a la Reserve,
La Boule Appeler Josiane
au 2-0853 311


OFFRE D'EMPLOI

Entreprise Industrielle cher-
ohe :

1) POUR VENTE DE PRO
DUITS ALIMENTAIRES
J.omme; 30 ans environ,
minimum 5 ans d'experlen
ce,. de pr-feticice sachant
conduire. Base d eltues re-
quise : Baccalaurdat 16re.
parties as moins. Le poste est
prometteur.

2) POUR, DEPARTMENT
COMPTABILITE
Etudiant (e) en trosiesme
ou quatrieme annue, ou jpu
ne personnel diplomee. Lan-
gues requises : Francais et
Anglais. Diplomes ou con .
naissance suppl6mentaires
seront aoDrdcids.
.3) POUR SERVICE DE VE
RIFICATION DOUANIERE
Homme experimentee pour
travail en douane, avec conr
naissance des formalit4s
douanieres Li'import et a .
1'export et dans.la prLpara
tVon des documents. Sens
de l'organisation et ordre
seront apprecips.

4) POTR SECRETARIAT
DE DIRECTION
Secretaire hilingue IAn -
glais-Franqais) Expirnen-
ce 2 ans minimum. Qualit s.
requires : discretion, entire
gent, ordre, methode.
5) POUR DEPT. FABRICA
TION ET CONTROL DE
QUALITY
Deux (2) technicians fes)
de Laboratoire 'ou forma -
tion equivalent. Emploi A
'temps plein. Formation sur
place, mais expy rienc.e ap.-
preckable. Le -poste reclame
dinpoiiibilite, methode, viva
cite.
N. B.- Pour information,
appeler le 2-2500 entire 2
heures et 4 heures p. m. ou
soumeltre curriculum vitae
et photographic a : D6pa-,-
ment du Personnel, P. 0
Box 65, Port-au-Prince.
301
x x x x
AVIS
Supervi~seuse, Responsa -
ble de DBparteinent pour
travail d'ateier, ayant par-
faite maitrise de 'anglais et
du francais, le sens de 1'or
ganisation : ordre, minus -
tie. esprit methodique et
pr;. ique. aimant responsabi
lit';s et initiatives.

Adtesser curriculum vitae,
references et exigences au
P. 0. Box 2211 261


~L Y'1A~ ~N (ALVANISI S


HARDWARE CO


83 re quai TEL 2-0683


0 -O


La prochaine visit


de M. Deng Xiaoping


aux Etats-Unis


~~ r


___


i


a


i







VENDREDI 26 JANVIER 79



CARNET SOCIAL


MESSE D'ANNIVERSAIRE

Une Messe d'Anniversaire
on iti6moire des defunts De
its et Lesly Vieux sera chan
lee ii Petit Scminaire Col-
lege Sl. Martial Ie diman-
ehe 28 janvler coairant ah 7
ieures du martin. Cette ant
nonce lent lieu d'invlta-
(ion aux parents ct anmis
ldes defunts.
271
xxx

Renerciemelnts
Monsieur Georges Coup't,.
se enfants : Monsieur et Ma
dame ,Patrick Coupet et -fa
mille, Monsieur et Madame
Robert Coupet et famille, Ma
demoiselle Magalie Coupet,
sa mere : Madame Gaston
Margron, son free : Thony
Margron, Madame et family
le. sa belle-soeur : Mada-
me Gerard Margron et fa-
S.lie ses oncles et tantes
Monsieur et Madame Jean
,jalini et faimille -\on -
sieur e t Madame Jacques Ja
n ni et famille Madame
Corinne K,n Monsieur
ei Madame Nilo Janini et fa
mille Madame Franck
Beauvoir nee Annette Jani
ni et famillt-e Monsa"tur et
Madame Amedee Janini et
fimille Madame Henry
Sandral ses belles-soeurs
et beaux freres : Madame
Helene Coupet et f;mille --
Monsieur et Madame Leon
Decatrel et, 'amille -- Mes
demoiselles Mon.que et So
lanes Coupet Monsieur
et Madame Joseph Rodrir -
puez -- Monsieur et Mada-
ime Victor St Louis et ftamil
ic Monsieur Raymond
Coupet ses oncles et taln
les : Monsieur et Madame
Leon Couplet Madame Ftr
l.,x Carrie Monsieur el
Madame Maiurice Coipet -
se.s cousins et coiS Ms s M.
ti Madame Robert Kin' et
ltmille Monsieur et Ma-
dame Jimmy King et family
le Mons, our et Madame
William King et famille,
Monsieur Richard King
Monsieur et M dame Lionel
d Adeski et fambile Ma-
dame Lucien Lafontalit et
lamlJle, -- Monsieur et Ma
dame Daniel Sandral et fa
m:lle Monsieur et Mada-
me Raymond Gerdes et fa-
mille Monsieur it Mada
me Jean Block et famille -
Madame Yvonne Gerdes
Monseor et Madame Da -
n el Gerdes et famille -
Monsieur et Madame Frantz
Gcrdes et famille Mon -
, r iet Madlame Sidney Eor
en et famille -- Monsieur
el Madcamne Frantz Coupet
i famille -- Monsieur et
Madame Ja:n-Claude Domii
iltque' et famille -- Madame
Yanick Coupiel et lamnil -e
Messieiurs Jacques et Pi~erre
Hlih'lard Coupet -Mont -
teur, et .Madamne Lionel
( pet';i) Mollsielllr Ch;arles
'oll)(tl Mesdetnoiselles
Rachel et Genevic ve Cou-
;)(I Monsieur Alain Cou


I, s famn'lles Coupet Ja
li 1 Mar ron Sandral,
King Pradel Saleado
Destoutcelis Mallebran
the et Ious les autres pa-
linils et allies prolondement
touches ide ttitles 'ls inmar-
(iies Cde symllipalhie: tell -
mnent mouvadt oes recties
ch.s amis tant de lEtranger
Cone de la capital et des
proyv'neces a 1 occasion de la
mort de I ur inoutbliable Mo
na l Mtadame Georpes Cou-
peit) enlvee a leur affect -
lion le 16 Decembre deoule
les print de trouver ici o'ex
pression de leur profonde
gratitude. Une messe pour
le repos de son Ame sera
chan tee en t'Eglise de Chri'.st
Roi le samedi. 27 Janvier a
6 heures 1, du matin,- Les
amis de la regrettde ddfun-
te sont prids d'y assister o01
de s'unir a eux par leur
precres. 26

xxx

Remerciements

La families Hatnt-Joy, Sr
muel., Pdlerin, Bernard, La-
roche, Grant .t tes autree
allies remercient les nom-
breux parents et amis de
Port-au-Printe. des Cayem
et de letranger qui les oni
entourees de leur sympathit
a I'occasion de la mort trE
'gique de leur regretted Ai
tonine Samuel, enlevde i
leur affection le 11 janviet
dernler.

Elles remercient d'une f:
caon special les compagnon
et compagnes du chapele
quotidien de la Paroisse di
Christ-Roi et plus partlcu
lifrement la 'grande family
de tois les Residents de lIn
passe Pierre Wiener pou
leurs touohants tdmoignage
de fraternity en cette ptn
ble circonstance.
Elles les prient de croli
re en leur profonde gratit'
de. Merci a tous.
Une messe a la memoir
de la regrettee defunte ser
chantee en l'egllse du Chris
Rol, le Samedi 27 janvier


Sbhres. 30 a.m.


Deces de Georges
Amede Francois
-Pax Vlilla announce le de6
ces survenu le 20 Janvier
79 de Georges Am&6d Fran
qols.

En cette pdnible circons
,tance Pax Villa et Le Nou
vellisite pr6sentent leurs
sympathies a. sa veuve nee
Esther Charles, A ses en -
fiants Jean-Claude Ghis
laihe Luce Jocelyne -
Beatri e Alix Josette
ses soeurs Denise Fran
o Vida a ses Oncles
et Tantes Paul Jean Pierre
C- haritd Jeanty Rose
Jeanty Thdrese Pierre -
Serfilia Charles Madame
Leoni Charles Ermann
Bbyer a. ses cousins et
cousins Pologne Charles -
'Francois Jeanty Emeda
Jeanty Andr6 Jeanty
_. Laurette G o u r d e t
Monsieur et Madame Andrd
S-Thasie Gourdet Evael
Gourdet Josette Gour -
det Marie Carmel Gour-
det Bernadette Jean Pier
re -- Edouard Jean Pierre
-- Michel Jean Pierre Re
yette Exis Marie Exis -
Gloria Devieux Oxiami Ca
net Ceranot Cadet, Mer
lotte Devieux a ses petits
enfants Jerry Frangois -
James Laborde Wilghi
'Franco's Alex Jacky --
Dainy alory Nadege
sa belle fille Madame
Jean Claude Francois nee
Marie Edna Marti a ses
nieces Madame Franchoeur
Alexis nee Micheline Fran
qos Mariet Carmelle Fran
o.sl a ses filleuls Gas -
ner Enzo Exert -- Bob
Adelvne a sa Marraine
Madame Turenne. Aux family
les : Franois Jeanty -
Chlarles .- Gourdet et a
tout les autres parents et al
lies eprouv6s par ce deuil.
.Les funtrailles de Georges
Amede Francois seront chan
tees le Samed'. 27 Janvier a
4-heures P. M. en 1'Eglise
Ste Anne. Le Convoi partira
de Pax Villa Champ de Mars
of la depoutille mortelle se-
ra expose des 2 heures 261



Deces de Mme
Saintalia Douyon

Pax Villa announce le d6
ees survenu le 24 Janvier
79 a 9 heures A. M. a. 1'Honi
tal St Francois de Sales de
Madame Sai.nlalia Douyon.
En cette penible circons-

Irer Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs sym
pathies ai son fils le Lieute
nant Lamartine Douvon --
a ses filles Madame Lour-
des Georges nee Douyon elt
faisale Madame Gabriel
le Ferdina-nd nee Douyon et
famille 8- ses petits en -
fants Jerry Patrick Em
maniuel -- Martine et Yold
nie Douyon a ses frare
et soeur Monsieur Wilman
Descartes et Villoropss nout
yon a ses neveux et nib-
.ces Cornelle EnoLte -
Marie,. There Therinord et
Dessalines Descartes Enel
Douyon a- Madame Lyvie
Michel Lyles Deriveaux
a Monsieur Jean-Claude
Michel Ursule Pierre -
a ses cousi'nes Melianie De-
riveau -- Therese Auguste
Madame Ludovic Emile
et famille Madame Fana
Charles et famille et Sor -
Hyppolite Beaute Jean
vil Michel -i sa tante Ma
dame Alfoncine Point du
Jour. Aux families : Dou -
yon Georges -Ferdinand
Descartes et d tous
Sales auttes parents et allies
eprouves par ce deuil. Let
s funerailles de Madame
Saintalia Douyon seroni
chantdes le Samedi 27 Jar
vier a 4 heures P. M. on 11'
Sglise de Dieu de la Rue di
Centre oit la ddpouille mon
tell sera expose dais I
heures 261


Deces de Mathilde
Blaise

Pax Villa annonc leo d-
cis survenu le 24 Janvier 79
en sa residence Privee de Ma
dame Mathilde Blaise.

En cette plnible circolns
tance Pax Villa et Le Nou
velliste prdsentent leurs sym
pathies a ses neveux et nie
ces Germaine Blaise Mon
sieur et Madame Alfred Blai
se et enfants Madame 0
dette Blaise Arlet et en -
fants M. et Mme Gdrard
Blaise et enfants, M. et Mme
Raoul Blaise et enfants,
Monsieur et Mada -
me Emmanuel Charlot et
enfants Monsieur et Ma
dame Gunther Sambale at
enfants Monsieur et Mt.
dame Franck D1lice et en -
fants Monsieur et Mada
me Alphonse Ddlice et en -
fants 8 ses cousins et cou
stones Fortuna Galbaud -
Monsieur et Madame Ges
ner De Ronceray et enfants


Mme Vve Charles Carr6 et
enfants, Mesdemoiselles Ju
dith et Marie De Ronceray,
Mme V'euve Rend Anclon -
Monsieur et Madame Jean
Bernadottee et infants -- M.
et Madame Henri Bernadot
te et enfants Madame
Emmeline Bernadotte Ma
dame Carmclie Bernadotte
- Madame Elza Surprs -t
Madame Valentine Gal -
baud. Aux families : Blalse
- Charlot Sambale D6
lice,, Galbaud De Ronce-
ray Ancion Bernadot
te et A tous les autres pa
rents et allies dprouvds par
ce deuil. Les fundrailles de
Madame Mathilde Blaise se
ront chantees le Samedi 27
Janvier a 4 heures P. M. en
l'Eglise Notre Dame de l'As
somption de Petit Goave o 0
la d spouille mortelle sera
exposee des 2 heures. 261

x x x x

AVIS DE DIVORCE
Suivant jugement du Tri
bunal Civil de Port-au-Prin
ce en date du 20 Novembre
1978, il a etd admis et pro-
nonce la dissolution des
hens matrimoniaux ayant
existed entire les Epoux A n-
toine Alfred, :a femme nee
Marie Rose Charles.

La transcription du dispo
sitif de cette decision a ite
operee par 1'Officier de 'E
tat Civil de la Section Sud
de Port-au-Prince sur les
Registres a ce destinds, aux
requite, poursuite et dili-
gence de l'Epoux deman-
deur.

Port-au-Prince, le 25 jan-
vier 1979.
Alcan DORMEUS, Av.
261


Concitoyennes I
Coneitoyens I
NOUC IRONS AUX URNES'

Forte du soutien popular
re des communes de 1'Anse-
A-Veau, de Potttu Rivicre de
N'ppes et leurs 7 Sections
Rurales, du partage des voix
avec nos divers concurrent,
8a Miragoine et ses 6 Sec-
tions Rurdles : Nous irons
aux urnes !

Forte de l'assurance gou-
vernemenatle d'l1ections hon
netes et libres, en dcpit des
chantages d'onction ou de
ben6diction, malgre les me-
naces dcguisdes, les tentati-
yes autoritaires et inhabiles
d'intimidation au retrait de
notre candidature : Nous I-

rons aux urnesn
Forte de la conviction que
Leurs Excellences Monsiewu
le President h Vie et Mada
me la a Premiere Dame de la
Ropublique croient en la Ma
turiti Politique de leur Peu
p.e, rompu a 1'enseignement
Duvalidr;ste et capable de
he choisic un mandataire au
thentlque : Nous irons aux
urnes !

Honor6e de votre conflan
ce et assuree de vos bien-
ve giants suffrages en faveur
d'une Candidature qui inqui&
te et fait trembler, parce
que Populaire : Paysans Ou


Daniel Beaulieu triomphe a Puit-Blain


Situe sur la route de Fre
rCs, a quelques ki.ometres de
Pet on Ville, Puit-Bla n a
ete mercredi dernier le theaa
trc d'un evenement poltique
de haute envergure. Venu ex
poser les grades lines de
son programme d'action en
vue dc la regeneration de la
localite, le Dr Daniel Beau-
1 u, Candidat a la Deputa-
tion, s'est revele aux yeux de
la population un vertable
message de paix et d'espoir.
Definissant sa position, ses

conceptions et points de vue,
il fut accueilli come un
dieu par les membres du
Conseil Communautaire a-
vec qui il s'entretenait. L'U
w'on, le Travail, l'Education,
la Sante, l'Ordre, la Discipli
nene facteurs rces sans
lesquels aucun progress reel
n" pent ctre accompl -tels
out ete les th times privile-
gaes ddve'opp6s avec brio par
le prestig eux orateur avec
une logique de pensee, une
precision de language digne
de l'homme de science, du
Medecin qui, s'adressant a
d'6ventuels electeurs, s'est
eleve eu ''occurrenpe laI
hauteur d'un brilliant et par
fait dia'.ecticier..

Le Dr Beaulieu don't le pro
gramme s'insp ro en parties
de celui elabore par le Presi
dent a vie de la Republique
lui meme pour une rapid
et sire evolution des proving
ces et c ommunautds de P'ar-


lies non equivoques les
points e.,senticis de loeuvre
inuelligente qu'il reve d'en-
treprendre soutt ia bann.ere
du Jean Claudisme, en fa-
vour des campagnes appau-
vnries et des masses rurales
defavoirsees. Les paysans de
la contree ont ete autrement
satislaits de cette rencontre
avec le Candidat Daniel
Beaulleu ennemi numero un
du chomage, de la corrup-
ton, I'analphbetisme, la mi
sere et la maladie centre les
quels il mine un combat de
tous les instants, en sa dou
ble situation d'homme de
science et d'humaniste. A la
population de Puit-Blain,
Beaulieu a dnond I'assuran
ce de poursuivre avec meme
determination, la bataille 6
loquente qu'il mene paralli
IL-ment au gouvernement
du President Jean Claude
Duvalier pout plus de lumie
re, dce travail At de bien dtre.
L'orateur a dtd ovationne

par des miners de partisans
et fanatiques qui ont pro
mis d'etre presents au ren-
dez-vous de Pernier os Ile
Candidate Daniel Beaulieu
se propose d'organiser un
grand meeting de masses
dans l'apres midi du Samedi
28 Janvier. Nous profitons
de l'occPsion pour renouve-
ler nos sentiments au Dr
Beaulieu, et lui souhaiter
bonne chance durant les pro
chaines competitions clecto-
rales.


r:ere pays, a defini en ter Jean LAFLEUR



AVIS DIVERS
ADMINISTR-,TION tre E inclusivement.
COMMUNALE Jeudi ler, Vendredi 2.
DE PORT-AU-PRINCE Lundi 5 Fevrier *
AVIS de la lettre F a la lettre J in
Les Prdsidents des diff6- clusivement.
rents groups carnavales- Mardi 6, Mercredi 7, Jeudi 8
ques inscrits 8. l'Hftel de Fdvrier :
Ville en vue de prendre part de la lettre K a la lectre 0
au defile des trois jours gras inclusivement.
sont invites a une reunion Vendredi 9, Lundi 12, Mar
qui aura lieu a la Mairie le di 13, Fdvrier :
venoredi 26 janvier 1979 ca de la lettre P a la lettre T
b h. p.m. inclusivement.
Hotel Ge ,-ine, Port-au- Mercredi 14, Jeudi 15, Ven-
Prince, ce 21 janvier 1979. dredi 16 :
Georges J. FIGARO de la lettre U h la lettre Z
President de la Commis- inclusivement.
sion Communale de Port- La Section de l'Ensei7ne-
au-Prince. ment Secondaire demand
Ulysse PIERRE-LOUIS aux Candidats Libres de
Membre Port-au-Prince de se con-
Carl HERARD former strictement a ces dis
Membre positions-.
x Y x x Port-au-Prince le 24 Jan-
A L'ATTENI ION DES vier 1979
CANDIDATES LIBRES Franck E. Saint VICTOR
AU BACCALAUREAT Assistant Directeur Gdndral
AVIS TRES DIMPORTANT 1'Enseignement Secondal
La Section de 1'Enseigne re I (
ment Secondaire avise les x x x I -
CANDIDATS LIBRES aux CONVOCATION DU I
Examens du Bacalaurdat MINISTRE DES
Session Ordinaire 1979) que, AFFAIRES SOCIALES.-
pour faciliter le dcroule La Secrcta:rei-e d'Etat des
ment normal des operations, Affaires Sociales invite les
les inscrintions des CANfnI chauffeurs indcpendants
DATS LIBRES de Port-au- engages dans le secteur tou
Prince se front dans I or ristique a se presenter au
dre suivant. (du 29 Janvier local de cette Secr6tairerie
au 16 Fcvrier 1979 de 10 heu d'Etat le Vendredi 26 Jan
res 30 a. m. AI 1 heure p. m. vier courant & 3 heures p.
Lundi 29, Maldi 30, Mer- m. priclses pour affaire les
credl 31 Janvier : concernant.
Les noms commengant Docteur Hubert de
par la lettre A jusqu'a la let Secrita.'e d'Etat.- 251


PAGE 3


La Catmpagne electorate



-Libre Tribune des Candidats


vrlers, Intellectuels, ChO-
meurs Nous irons aux ur
nes pour le plus grand blend
de toutes les Communaut6s
de notre Circonscription d1ec
torale, dans I'UNITE, LA
PAIX, LE TRAVAIL, LA JUS
TICE SOCIAL, qui font la
FORCE, sous 1'Egide d'un
Jeanclaudisme non miracu-
leux, mais dynamique et ef
ficace dans 'la comprehen-
s'on et la solution de Vos
problems essentiels !
Concitoyens !
Concitoyenncs !
Entre l'OUBLI et la SU-
PERBE, entire I'ABSENTEIS
ME' et la CONDESCENDAN-
CE, choisissEz la PRESENCE,
la COMPREHENSION et le
DEVOUEMENT !
Choislssez le dialogue ou-
vert et fraternel d'un man-
dataire proche de VOUS et
partageant vos inqui6tudes,
vos besoins et vos apsira-
tions !
11 Fdvrier 1979, VOTEZ
sans crainLe : MADAME LA
MOUR, Dep,"t.

PEP ANSAVO PEP MIA
GOUAN PEP TI RIVIE ;
VANYAN FANM AK GASON
NAN TOUT SEKSION RI-
RAL YO !
VOTE... MADAM LAMOUR
DESPITE
VOTE TRAVAY SAN DE-
MAGOGI.
KREDI POU KREDI AN
NOU ACHETE KA PRATIK
Merci pour vos suffrages...
Mesi anp l.
Mme Huguettc V. LAMOUR
M ragoiuane, 22 Janvier.


Mes Chers Concitoyens,-
Volontiers, j'obtempere 8.
votre sommation de briguer
les suffrages des Electeurs
de la 26me Circonscriptpiori
de Leog.ne.

Mon passage a. i'a Prdfec
ture 'de Petit Godve et de
Grand Goave a certanement
retenu votre attention et
vous me falites honneur de
rappeler au bon souvenir de
nos cocitadins les utiles me
sures qu'cn tant que reprn-
sentant de 1'Executif j'avais
prises pour conduire la Cite
de Fauscin Souiouque sur la
voix du Progrea et du Bien
Etre. De m'avoir impose vo
tre indbranlable volonti de
me porter a singer a la 428e.
Legislature est pour moi u-
ne belle et grande satisfac-
tion et je me rnjou s de cons
tater que je r.'avais pas se-
me sur une terre ingrate.


Adresse aux Populations de la lere

CircOnscription de Nippes


LE CANDIDATE GERARD ED. NELSON


de Leogane

Ma formation civique et
1'amour charnel que j'6prou
ve pour ma petite Patrie de
Petit Goave sont les seuls
resorts oui m'ont leanc dans
la bataille 6lectorale qui se
deroule 'depuis tantot deux
semaines a travers la cir-
conscription don't les besoins
sont immense et reclament
1'6nergle, le patriotism et le
savoir fire de son prochain
mandataire

Vous nvez eu ,soin d'dnu
merer les nombreuses reali-
sations inscritcs a mon ac-
tJf, aiors que j'etais la te
te de la Pref-cture de votre
Circonscript'on et vous avez
fait d'elles les raisbns de vo
tre determination de m'assu
rer une victoire ecrasante
aux urnes du 11 f6vrier pro
chain Je vous en remer-
c'e du plus profound de mon
coeur et je vous donne'l'as-


FLASH-FLASH!



LE LAMBI NIGHT CLUB


PRESENT

Aux fans d'Haiti, un grand Orchestre de la Martinique


"OPERATION 78 de Simon Jurad"


I Dans cet orchestra figure des haitiens de talent Musical extraordinaire :

Jacques Charmant, Nerva Gervais etc... a la fois Tromboniste et

Trompetiste de Nemours Jn Baptiste et de Webert Sicot d'Antan.

Par ailleurs, LE LAMBI vous invi^e aux festivities suivantes :




Mercredi 31 Janvier :


Operation 78 et Coupe Cloure Adm. $ 3.00



Jeudi ler. Fevrier:


Operation 78 et D. P. Express Adm. $ 3.00



Vendredi 2 Fevrier:


Operation 78 et Shoogar Combo Adm. $ 3.00



SSamedi 3 Fevrier:


a partir de 2 h p.m. Cocktail Jeunes : Operation 78 et Shoogar AU LAMBI,



Samedi soir:


Chez Michele Scotch Club


Avec D. P. Express


oooo.'w~as>oy. } ^cc''~co~o tascss~ag~ooooacoo


surance qu'a la Chambre L6
gislative je serai un parle-
mentaire toujours pret k de
fendre les interits majeurs
et prioritaires de votre re-
gion don't l'avenir est pro-
metteur grace aux travaux
d'infrastructure realises par
le Gouvernement progressis-
te de Son Excellence Jean-
Claude Duvalier, President a
V.e do la Republique.

Je vous donne done ren-
dez-vous au 11 Fevrier pro
chain pour qu'en colonnes
serr6es vous 61'siez celui qui
s'honore d'etre votre invaria
ble et tres humble serviteur.

3eiard Ed. NELSON

Cand:dat a la D6putation
pour la 2eme circonscription
de Leogane.



Accident a
Branch
Mere di oir,t a Brache, a
capote dans le foss6 une voi
ture venant de JacmlI. En a
etd tire Me Gdrard P.erre-
Louis, le popu.aire candidate
a la deputat on pour la pre
ni ere circonscription de Jac
mnel. II a et rondiu t a 'a Sal
le d'Orthopcdie de 1'Hopital
General ou des soins ur-
gents lui ont tie prod go:s
Me Gdrard Pit rre louii.; a
subi des coitAu ons ct' des
dechrurcs eln idfferrni's i nr
tics du corps Les nitd -ci<
qui se s')nt p inches ',T ,":'
de son li'. :ui opt 'ser::n d
regagn r a d"m u 'e.
D',ci oui I a ;
1" rIpos C'oo'j 0u In
e'e pr"s.-',t "'.e G ra''
re-Louis pourra repr r,
champagne electoral," d:.'is i
ilivrls's c g' i *"" 'i ., d .
la Pyemirre Cr t C i .
de Jacmol- n :tm'"natnim;
qut'il a O tont s .. ,.''-
rues durant la premiere qu n
zaine de janvier
Nos voeux cc promDi rc'5
cbl'ssement a, Me Gerard Pier
re Louis.


Adresse aux electeurs de la deuxieme circonscription


~CFC


I


%~tZI~/t~/CC//C////~C~'//P/SC01





PAGE 4 -- .. .E -


OFFREZ VOUS UN CADEAU PRECIEUX
, NE NOUVELLECARRIERE'
DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
ET EN REFRIGERATION .


POUrl RRENFORCIRCE PROGRAMME LAfirst school
Mf I A LA DISPOSITION DE SES ELEVES

* ON LABORATQIRE DE TRAVAUX PRATIQUES

* UN SERVICE DE STAGES ET REPLACEMENT DYNAMIQUE
A PORT AU PRINCE ETA L STRANGER/

[NIVEAU REQUIS: second)

( Places limitees a 35j

FAI

ENVOUSINS





Reconnue


S ( APPROVE PAR L


PROGRAMS IN. '

AIR CONDITIONING

REFRIGERATION,


j /Debutezle
26 Febrier 1979

SITES VOTRE ler PAS
VERS LE SUCCESS
SCRIVANT DES MAINTENANT

2-3508
2-4755


Sd'Utilite Publique

f SIEGE SOCIAL 516 MAIN Sr
EAST ORANGE NEW JERSEY
ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
1 ET ECOLES AUX U S A


r Jrld~ur. I. r


^- --

/ 'Les,


calculatrices electroniques

Texas Instruments,


mettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... les resultats

ait bout de vos doigts.


I.
.5.-~
//


En vente
et service a


0a*. Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne foki

K--


I Italic: La rise politique
I talie :La crise politique


ROME (AFP)

Le fragile 6quilibre politl-
que italien-. tabli deputy
Mars 1976 entire les Partib
D6mocrate Chr6tien et
Communiste s'est bris ven.
dredi sous le4 coups des conl
munistes, qui ont retire leur
appui au Gouvernement De
mocrate Chr6tien de M. Glu
lio Andrdotti.

Ce dernler preientera sa
demihsion lundi ou mardi au
President de la Rdpubilque,
apres une seance de pure
forme du Parlement convo-
qud a ceT effect pour lundi
apres midl.

Signifiee hors du Parle-
ment au Secretaire General
de son Parti, M. Benigno Zac
eagnini, par le Secretaire du
PC, au course d'une reunion
collegiale des leaders des
cinq Partis de la majority
(DC, PC. Socialiste, Social -
Democrate, Repubhcain) or-
ganisee vendredi pour une
dern'ore tentative ae conci-
liation.

Celle-ci a rapiaement e-
cinou6 sur le requisitoire de
M. Berlinguer, qui a te im.
placable. II a accuse la DC
o, ne pus respected ses enga
gements, de trahir l'ideal
d'Aldo Moro, artisan de la
cooperation entire les deux
V'artis, et de >,
Les leaders (.!s autres Par
,s en ont pris icte et cons-
tate la dissolution de la ma
jorit6 d'unitr rationale for
mee le 16 mars. apres lassas
s na d'Aldo Moro par les bri
gades rouges. M. Andreotti,
qui ne partcipait pas a la
reunion, avait d'avant fait
savoir qu'il dem;sslunnerait
Galls cc e cas.

Cette crisn est 'une des
ill)s graves qui pulsse frap
per l'Italir, car elle va mul
tiplier les risques endemi-
ques de la rise economique
it du terrorism, illustre par
l'assassinat d'Aldo Moro, 55
jnurs apres son enlevement
demeurd impunti.

C'est sans doute pourquoi
les communists, au dele du
ton de leur requisito're, n'ou
vrent pas la crises sur des po
sitions de betaille, ni meme
d.- nbill- .I'. L'accuse est
la -;_,..- -.... .i-. actuelle de
la direction du Parti D6mo-
crate Chr6tien, mas non
ce Parti tout enter, ni me-
me d'aillcurs M. Andreoti,
auquel les communists re-
connaissent des m6rites de
bon gestonnaire.

Au depart, le Parti com-
munisth ne rcmet pas en cau
se la ligne politique choisie
par M. Berlnguer de coo-
perataon avec les forces de
progress que comprend la DC
et don't la perspective loin-
taine est toujours le com-
promnis iistorique entree con
miuni te... Social stes et D.
mocrates Chrftiens.

Mais beaucoup ddpendrt
denndlra de l'evolut'on de la
crise. Dans la meillcure de
hypotheses, les cinq Parti
pourraient negocier un noi
vel equilibre oui donnerai
des garanties aux communi


tes (a I'exclusion de leur en
tree au Gouvernement), per
ncIttant de fQrmer un Gou-
vernement au molns jus-
qu'aux elections europdennes
de Juin.

Cela paralt cependant dif
ficile. M. Berlinguer ne peut
plus se contenter de demi-
mesures, a la veille du Con
grds de son Parti, du 20 au
25 Mars, oiu sa ligne pollti-
que sera durement critique
M. Berlinguer croit devoir
appuyer une politique d'aus
terite eConomique', dans Une
situation oil les democrats
chrettens garden tous les a
vantages du pouvoir, ne lais
sant au PC que les fruits de
l'impopularit6.

Si la pression de la base
imposait une rupture, com-
me elle a oblg6 M. Berin-
guer ha son durcissement ac
tuel, la seule perspective se
rait alors celle d'6lections
anticipdes.


Iran :
Declaration du
Secretaire d'Etat
a la Defense

WASHINGTON (AFP)
Toute intervention mlii-
taire sovietique en Iran
epourrait etre suivie d'une
rdponse amdricainee, a de-
cla-e jeudi M. Harold
Brown, Secretaire d'Etat a
la Defense en presentanl
son rapport sur la politilue
militaire americaine.

zM. Brown a aussit6t soull
gn6 qu'il ne s'agissait l1 que
d'une 'hypothdse et que I'U
nlon Sovietique n'avait en-
trepris aucune action en c(
sens au course des dernire,'
semaines. Les troupes sovli
tiques du Caucase sont re:
tes un itat de prepare
tlon relativement bas. Elle
ne competent que 20 divi
sions don't letat de prepa
ration varie et 400 avions
II a ajoute que si l'Union S5
vietique devait modifier soi
attitude, ce qui prendrai
plusieurs semaines, une re
ponse americaine suivrait.

Certains specialists di
Pentagon ont propose quo
ne force d'intervention di
100.000 homes de l'armi
de terre americaine et d
corps des soit pr
te en cas de crise dans 1
region du Golfe, mais R
Brown a precise qu'il n'at
prouvait pas de tels plans

peuvent apparaitre dans 1
region du Golfe, a clit er
core le Secretaire a la D(
fense, et nous avons vu, dai
le cas de 1'Iran, que 1'ins
e tabilite interne constlti
S'un des plus grands dar
- gers la basa>.

I a estime que les fore.
n iraniennes pourraient r
poster a toute attaque iri
kienne a condition quell.
ne soient pas handicap
a par des problems intern
a mais n'a pas each6e que t(
s te intervention sovietiqu
s directed ou indirect. 50so
u pretexte de ddfendre 1iUnic
t Sovietique centre des mer
s ces existant ell Irane.


Ainsi done, ils talent Ia,


depuis plus de mille ans


* m
d
du
m
tr
P1
de
te
qu
da
El
M
qi
ra
nE
C
lo
le
cc
si
m

d
M
re


T
c
c


L
I:




1
C






q
i
c





_ r




- d
e q
'


S c
c















t
e c


(Suite de la lire page)- Otre rejoint Sari Lorenzo n-
par une ailtre equipe. De vi:
mais condultet cette fois. re
I s p a s d 6 j, f a- notvelles foullles ont 6t6 ef- bl
iliarls6 avec des tetes fectu6es A San Lorenzq ve
e p i e r. r e urges mais conduits cette fois, q\
u s o 1 mexicain et par le Docteur Michael Coe m
Lotrant visiblement des de. Yale University ? Les [a
alts ndgroides dans leur trouvailles furent des plus t,
hysionomle ? La premi,6re encourageantes, a noter une du
e toutes et qui capta 1at- nouvelle tete offrant des p
ntion du monde. sclentift traits -ypiquement afri -
le, a .te celle decouverte cans, la photo a.- cette pit a,
ans les forts de Vera Cruz ce remarquable pour la s
lie avait t, trouvde par science, ornait la couvertu
monsieur J. 14. MELGAR re de la Revue Science Di- ce
ui, s'empressa de publier un gest, edition de Septembre n
rapport sur cette sensation 1967. Ces reliques long -
elle trouvaille en 1869', ,La. temps enfouies et mises
abeza colosal, la tete co decouvert grace aux explora p
Dssale, ainsi appel6e par tions d'un Docteur STIR *- f
es mexicaics tait h moiti6 LING, un coe et d'autres ar t
ouverte, mais les parties vi chkologiques sont les vesti f
bles, indiquaient nette ges de ce qu'il est convenu p
ient des traits Ethbopiens. d'appeler : culture olmec. II t
Dans les peers jour s'agit de la culture qui fleu. l
Dans les preneirs tours rissalt a Vera Cruz, a Taba
e 1'annde 1938, Docteur basco et Chipias que l'on c
latthew W. STIRLING Di croit @tre 1'ancetre direct de r
ecteur du Bureau Ameri celle des Mayas. La premier d
ain d'Ethnologi.e, une bran re preave de cette cciture t
he de la SMITH SONIAN olmee aurit u t retraBce 1
INSTITUTE DE -WASHING non loI de la Bale A
'ON D. C., se rendit a Vera -de Campfche dans le
.ruz afin d'examiner de G o i f e 'd e Mexico I
)res : la sCabeza colosals, une piece seCulpturale repra -
ocalisee au village Tres Za sentant un pretre indien Vor
)otes Le Docteur STIR tant ingcrite sur lestomnac,
'ING decreta aussit6t la vii One date an langue Mayat
age : zone 'xporation a une date en league Maya,
cheologwque. Et immediate rdapre note calendar r
nent la SMITHSONIAN de a nous, cela correspondrait
concert avec The National a Ian 98 avant le Christ. Les
aeographie Magazine So rcheologues trouvent im-
;iety entama des fouilles probable que ce ffit effectit-
qui ne tarderent pas a exhu vement de civilisation Maya
mer un block Snorme de 6 ia date reelle de note con-
iieds de haut et 18 de cir naissance de la civil'sation
conference. On rapporte maya. etant officiellement
que, dition frappe par les facies t'enne. J. C. Jacksdn cite
negroides de la statue gean parmi lE,S archilogues consi
te, n'a pu s'empecher de lui deres conmme p'onniers dans
decerner le surnom de JOE letude des civ.lisations Ma-
LOUIS, le boxer noir ama yas dans ke Yucatan. le pro-
ricain. Un examen attentif fesseur Auguste Le Plon-
permit de decouvrir une i Cns i ,
eription en lettres et chief geon Clui-ci er effet, des
fres utilises par les Mayas 1885 coracra un fort inta-
du Yucatan. D'apres la tra- rssanlt volume a l'Archeolo
duction en calendrier mo- gie Maya Dans ce livre, il
derne, cela aurait corres aurait consigned les tradi-
pondu a la date du 4 No tons recueillies relatives a
vembre de I an 291 avant le I'anc'enne culture olmec qui
Christ, la plus ancienne da a precede celle dos Totees
te qui, ait ete relevee jus- relayant la croyance que ces
que la. En 1939, le Docteur anciens peuple'S seraient ve
G1U- 1- It so qIpa. s


STIRLING et son equipe se
sont transports a un autre
point du Mexique a la Ven
ta. une ile situee aux envi-
rons du golfe de Mexico,
dans FEtat de TABASCO.

La, une autre tete de pierre
localisee depuils 1925 par
une prec6dente expedition.
celle de Telane University,
les attendait. Pour comble
de bonheur, au lieu d'une
le Docteur STIRLING et
son equipe en ont trouve
cinq, de vingt tonnes cha -
cune, et une tete, mesurant
a elle seule vingt deux pieds
de circonference, et toutes
ensemble, ressemblant cu-
rieusement la Cabeza Co-
losalb du village Tres Zapo
tes.

En 1946 la mdme Squipe
s'est retrouvee h San Loren
zo, plateau situ6 au Sud
Est de Vera Cruz. Encore
cinq autres surg!.rent de ter
re don't une super geante
baptisee par les eXDlora -
teurs, du nom de ,EL REY.;
Au printempa ae 1967. le
.Docteur STIRLING devait


Les fabricants de FRUITANA



ont capte pour vous




toute la saveur de nos fruits



et P'ont restituee intact



dans des jus au gout naturel.


IVY~c~-- i---ns~~*--CH~.uu::: ~H~~HH~


Vi


j4


is de r'Est a bord des na
res. Jackson semrblalt igno
r que Le Plongeon avait
en devin6 que ces 'peuples
enalent de 1'Afrique, vu
ue, Christophc Colomb lui-
Sime, a en croire Harold G.
awrence, quand sur sa rou
, 11 s'est arrWt apx Iles
u Cap yert en Affique, ap-
rit 4ue.ies negres a board de
ateaux charges de marchan
isese, avalent dija traver-
l l'Atlantique en provenan
e de la Guinde aet pre-
aient le cap vers l'ouest; le
ieme Christophe Colomb,

poursuit Lawrence, dans sA-
rican Exploreer of the New
World) p. 6, aurait 6t6 in
ormO par les indiens d'His
laniola, )Ayti), quand il at
eignit les Indes Occidenta-
es, que ceux-ci avaient pu
ibtenir de 'or' des hommes
noirs qui faisaient le traffic
ies mers, qu'ils venaient sur
tout du Sud et du Sud Est.
11 convient de souligner que
Amerique Vespus. lui aussi,
au course de sa traverse au
rat cris6 des noirs, leurs na
vires ballots par les vents
alisees et les vagues de I'A
tlantique, reprennent la rou
te de 1'Afrique.

Le professeur Leo Wiener
que nous conng.issons deja,
a ete a meme de faire re-
monter ia presence africai-
ne dans Le Nouveau Monde,
a partr du neuvieme siecle.

Nombreux pourtant ceux qui
fixent as tros mille ans au
moins. la date de *ette pre-
sence. Evoquant un souvenir
personnel, M. Jackson dit a-
voir vu dans la collection ar
chiologque ide M. Ernesto
Franco, a Quito en Equa-
teur, une statuette die negre,
que les archealiogues locaux
croient eater d& 20 mille ans.

(1l) Jacques SOUSTELLE,
i'Espece Humaine 7'38-10 En
cyclopedie Francaise Tome
VII Paris 1936

(A suivre'


OTRE HOROSCOPE
Par Frances Drake


SAMEDI 27 JANVIER 1979


21 MARS AtT 20 AVRIL
(BELIER)

Prenez une importa te de
cision professionnelle puts
detendez-vous mals ie vous
montrez pas entift dans
une situation soc,ale.

21 AVRIL AU 21 MAI
(TAUREAU)

Attention S ne pas negli
ger de details dans une ac
tion professionnelle et. en
suivani ce conseil veillez a
ne pas n6gliger la famille.
22 MAI AU 21 JUIN
(GEMEAUX)

La sortie qu'on vous pro
pose n'aura pas beaucoup
de sens. Evitez les melan-
ges et ne change pas de
plan en course d'action.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCEFK)

Bien que d'accord avec un
proche, vous aurez tous
deux la tentation de pren-
dre un risque financier inu
tile. Attention aux achats
impulsifs, souvent inconsi
i drds.

.24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION'

Dans votre enthousiasme
d voir se produire ce que
vous souhaltez, ne contra -
riez pas ceux que vous you
driez impresslonner le plus.
a.S d'o66isme. Tenez comp
te des dsihrs d'autrul.
24 ABOUT AU 23 SEPT
(VIERGE)

Vous prenez une impor-
tante decision sentimenta-
le, mais vous 6tes aussi ten
t6 de ndgliger votre santd
de trop entreprendre de cho
ses la l fois.

23 SEPT. AU 24 OCT
( BALANCE )j

II sera facile d'adopter le
bon rythme pour aglr, mals
vous vous montrerez Im-
patient a 1'6gard de quel -
qu'un que vous aimez.

24 OCT. AU 22 NOV.
(SCORPION)
On est tentl de terglver-
ser. Prenez vous-meme l'int


t(',tive au sujet d'un project
domestique, mais evitez la
friction avec les autres mem
bres de votre .famille.

23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITAIRE)

Une conjunction contras-
tee vous rend pratique a 16
gard des questions financit
res, mais negligent pour voi
rendez-vous. Evitez la dis
cussion.


22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICORNF)

Extreme prudence dans les
questions financieres. Vous
pouvez career un chapelet
d'extravagances, portant
tort ainsi a votre crSdit, vo
tre epargne, votre argent li
quide.

21 JAN. AU 19. FEV.
(VERSEAU)

Ne vous donnez pas total
ment et n'insistez pas trop
sur votre opinion. La seule
alternative qui reste est la
cooperation. Evitez les de-
cisions hitives.

20 REV. AU 20 MARS
(POISSONS

Trouvez le moyen de faire
connatre ce qui vous preoc
cupe sans aller trop loin.
Que les tensions internes
he s'accumulent pas. Prot6-
gea votre sant6.

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI

Vous 8tes tres divers et
r6ussiriez en de nombreu -
ses carrifres. Vous aspirez
S une position de chef. Vao-
tre individuality a ses raci-
nes dandy le respect des
grands principles et dans le
sens de la fraternitM humal
ne. Mais que votre desir de
sec6s materiel ne vous em-
peche pas de rester fiddle A
votre personnalit6. Vous a
vez le don de toucher le
coeur de i'homme et r ussi
riez comme 4crivaai, pro-
fesseur, confOrencler, musi-
clen, jurlste, home polite
que et fonctlonnalre pu-
blic.


in4~r~odcr/rcu ~grr ~a--~car





P


J


'r///E//r//C_///I//P/~'/P///~/r/~P/~C//~ r~l~CEC~b~rC/C~ rCI/~C///~/~/~%YbC~r~/~///IC//~////~%r/~ --


VENDREDI 26 JANVIER 79





LE INOUVELLIf'J Es


VENDREDI 26 JANVIER 79


IMPERIAL
IMPERIAL T
Samied 27 Janvier 1979
12h 2 t4h Oh 8b 10b
UNE FEMME L1BRE
Odes. 5.00
Odes. 8.00
Enfants C. 3-00
IMPERIAL II
Samedl 27 Janvilcr 1979
12 h 2 b 4 h
6 hi 8 h 10 hitures
LA MALLE DU CARE
Odes. 5.00
G 8;00
G. 3-00
IMPERIAL ID1
Samaedi, 27 Janvier 1979
12h 2b 4A'
6h 8h lOh
ONE TWO TWO, 122 RUE
DE PROVENCE
Entree G. 5-00
5Odes. 8.00
Entree G. 3-00
x x X X

Cine Triomphi
SALLE I ;
JE SUIS TIMIDE MAIS
JE ME SOIGNE
SAIJLE 2
; 1,50 2;00
OSS 117 ATOUT COEUR A
TOKYO
SALLE 3
$ 2;00
GREASE
SALLE 4,
$ 1;50
UN ESPION DE TROP
x x 7fx

RANC'O CINE
Vendredi 26 Janvier 1979
MAJOR DUNDEE
Samedi 27 Janvidr 1979
BIEN JOUE,
MATT ELM
MATTELM
XS 5 x '

Cine Senesal

Vendredi 6 h et 8 heures
LE RETOUR DES TITANS
Entree G. 1-50 2-00
Samedi 6 h 8 heures
DRAGON NOIR
CONTRE KARATE
Entree' G. 1-50 2-00
xxx
Lido

Vendredi 12 h 2 h, 4 fn
Entree G. 1-50
6 h. 8 h 10 heures
Entree G. 2-00 et 3-00
4 KARATEKAS DE
L'APOCALYPSE
Samedi, 12 h 2 h 4 heures '
Entree G. 1-50
SOCIETY' ANONYME
ANTICRIME
6 h 8 h 10 heures
UNE FEMME LIBRE
LA MALLE DU CARE
122, RUE DE
PROVENCE
A "" > X
Auditorium
Vendredi 7' heures
BRUCE LEE N'A PAS DE
RIVAL
Entree G. 2-00
Samedi 7 heures
LA MENACE
Entree G. 2-50
xxx x x
2 LiPie Auto Ctnk
V'endredi 7 h et 9 hres
3Entree $ 1-50
;KATEBOARD
I,amedi 7 h et 9 lhefires
Entree $ 2-50
1iEXECUTEUR NOIR
x x x

MAGIC CINE
Vendredi 6 h et 8 heures
TOBOGAN DE LA MORT
Entree, G. 3-00 et 4-00
Samedi 6 h et 8 heures
INTERVENTION DELTA
Entr6e G. 3-00 o 4-00


CAPITOL
Samedi 27 Janvier 1979
CAPITOL I
12 h, 2 h, 4 h
6 h 8 1a 10 heures
LES SURVIVANTS DE LA
FIN DU MNDE
Avant 2 h 30 G. 3-00
Apres 2. h 30 G. 5-00

CAPITOL II

Samedi 27 Janvier 1979
12h 2h '. 6h 819 10h
A L'AUBE DU 5a JOUR
Avant 2 h 30
Entree G. 3-0.
Apras 2 h. 30
Entrde G. 5-00

CAPITOL 13J

Samed, 27 Janvier 1979

11h45 1h45 3h45 5h45
7 h 45. 9 heures 45
20.000 LIEUES SOUS LEd
MERS
Avant 2l3C C. 3.00
Apres 2h30 G. 5 0J

CAPITOL 4

Samedi 27 Janvier 1979

12h 15, 2hit
4h 15 oh ..,
8h 15, 10h IV
,DRAGON MISSILE
Avant 2h30 G 3:00
Apres 2h30 G 5;00



Paramount
Venrredi 12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h,10 hres
Entree G. 3-00
TIGRE JAUNE
Samedi 12 h 2 h 4 heures
Entree G. 1-50
6 h, 8 h. 10 heures
Entree G. 3-00
UN TUEUR DANS
LA FOULE



Vex Theatre

Vendredi, 12 2 4 6 8 10 hres

TAMO LE MOINE
BOUDDHISTE
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
A partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00
Samedi 12 2 4 6 8 10 heures
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
A partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00
LA ROSE EL
LA FLECHE
x x x y

STOWE CINE

Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
MASSACRE AU KARATE
Entree G. 1-50 et 2-50
Samedi 6 h 30 et 8 h30
UNE ETOILE EST NEE -
Entree G. 1-50 et 2-50
xx x x
Institut Francais
Vendredi 26 20 heures
', sapeni,. L'oeuvre du plus
grand compositeur fran-
qais contemporain expliquee
par Georges Dupless!.s, aveec
l'almable participation de
Mademoiselle Nicole Saint-
Victor.
Pendant tout le mois de
decembre 1978, la France a
rendu un hommage nation
aal a Olivier Messiaen a l'ot
casion de ses 70 ans. Mes-
siaen est un des plus grand
noms de la musique contem
poraine.
Entr6e libre
(cartes a retire a l'Institut
frangais).


PORT-AU-PRINCE MIAMI

Aller-Retour $ 99.00 plus taxes
PORT-AU-PRINCE -. LUXEMBOURG

Aller-Retour a partir de $ 448.00

plus taxes.
RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES CONDITION ;

DE CES TARIFS A


Southerland Tours

I. oU VOUS VOUS PROCUREZ AUSSI

VOS CHEQUES DE VOYAGES AMERICAN EXPR_ .S









Notez la rouvelle adresse de

Southerland Tours

30, Avenue Marie Jeanne
le meme telephone: 2-16-00

---------- --u -z 2 -3s


par Beunaid DEOIOA.NNI
ROME IAFP,
4Notre bataille est une ba
taille petdue d'avance parce
que 1'on nous assasslne pour
nos IdWes (...) nous sommes
des hdros nous mourrons,
mals la vie ne vaut la pel
ne d'6tre vicue qu'a condi-
tion de mourlr pour une

I.s ont dix-hult ans. De
Trieste i Catane, on les
compete par millers. Ce sont
les faseistes d'aujourd'hul
don't 'la .violence gratuite et
quotldlenne est devenue un
slombat polltiquep.
L'Etat des multinationals
est leur nouveau mot d'or-
dre quli, des lors, rejoint ce
lui des extrdmistes de gau-
che.
Leur ideologie assez
sommaire differe unique
ment de celle de leurs aines
sur les buts a atteindre.
Mais, apr6s trente ans de
democratic, les jeunes fas-


Interdiction
de tout
rassemblement
Public
TEHERAN (AFPt
Tout rassembLement et ma
nifestation sont strictemeni
interdits partout en Iran a
partir de vendredi 26 jna
v'er, indique un communique
official jeudi soir a Te6eran
Ce communique le 34e
- du Gouvernement milital
re de Tehiran est diffuse
a intervalles rdguliers A. la
Radio Tlevision I ranlen-
no, laI velle du dix septic
me anniversary de la ,Revo
luton blancnee connue
iussl sous le nom de Revo-
lution du Chah et du Peo-
ple Il reiteie a tous les ha
bitant, de Teheran que dL
soriats tout rassemblement
en donors des re&lements de
la loi martial sera interd't.
Cette revolution blanches
anyone 11i a seize ans
par 19 Chah. comportait no
tamment des '(tis sur la re-
forme agra;re. l'rnanc'pa-
t on de la femme, la refor-
me de la lolt lectorale et la
creation d'une armep pour
butter contre l'analphabeti
mL.
C'est son opposition a ceT
toe series de loi o u. ava:t con
du t l'Ayatollah Khomeiny a
l'exil il y a seize ans.
C'est ce qu, expl tue sans
dout-, eiotnit les observa-
turs. la volurft de l'Ayato'
lah Khomne'ny de revenir en
Iran a cett2 date precise,
c'cst a uire le vandredi 26
Janvier.

Par allleur,, d'apres un
communique -it- la commu-
naute rel gieuse de Teheran,
toutes les ceremonies et ma
n;fcstations prvues pour r'ar
river de l'Ayatollah vendredi
sont reporters a une date in
determinee en raison de la
fermeture de tous les Aero-
ports on [ran.
D'autre part la radio ira
nienne announce que vingt
neuf afghans armes ont ete
arretes par les autor:tes ira
nlennes. La Radio ne donne
aucune precision sur 1'en-
dro t et les raisons de ces ar
restations.


Missions de bons
offices de
Parlementairs
Conservateurs
TAIPEH (AFP)
36 americalns, don't 9 repr6
sentant et 1 Sdnateur Con-
servateurs, diriges par le
Parlementa're John Ash-
brook,
M. Ashbrook (Republtcaln
de l'Ohu), a indique a la
Press, que ses colleagues et
;ui meme 6taient venus pour
voir ce qu'ils pouva'ent tal
re pour que Taiwan sreste
un pays fort et libre. sNous
considerons, a-t-il .ajoutn ,
que vous etes un Gouverne-
ment Souverain. libre et in
defendant et que vous do-
vez le rester, et nous soui
t'endrons vos efforts,.
La pliupart des membres
de la Delegation ont emnai
te cr.tiqu6 1un apres 1'autre
la decision du President
Carter de reconnaitre la Chi
ne Popula're, et oat affirms
leur soutien au Gouverne-
ment de la Chine Nationalla
te.
Le seul Senateur de la mils
s'on, M. Gordon Humphrey
(New Hampshire), a indiquea
qu'il envisageait de proposed
une loi emplchant les entrap
prises americatries de parti-
riper a un eventuel boycott
economique de la Chine con
miunste centre Ta'peh.
Les membres de la dlegs
tion rencontreront vendred
des membres 4u Gouverne
meant et du Parlement e
sentretiendront samedi ave
des rfugs de Chie i Cur
munI te, avar.t de quitter d


manche le pays.


CiL.tf, lItiltlti; atllilneii iit Cn
core A quol erciiutalt In
mort de ceux qLiIl onu defen
du les m6mes ldee- qiue les
nitres sl nous arritlons no-
tre combat ?. '
Rome est devenue leur
fief. Leur origine social est
tres varide. La guerilla ur
balnes est leur moyen d'ex-
presslon piel ere. l is militant
dans des mouveients semi-
clardestlns, ne pouridlentt
pas supporter la discipline
d'une mil'ce. re, i on1t pas -
contrairement adx extremis
tes de gauche de pol4ti-
que L'icole -et, gdnerale-
ment, leurs parents parta,-
gent les- mfmeg convictions,
meme s'lls rejettent leur vio
lence.
lManifester signifle pou-
voir mnourir, prdpisent-ils,
mais p'rogresser veut dire
aussi poOir'suilvr la lutte
que l'on a cholsle de mener.
La violence ne rAsoud 4.rien
mais elle appells toujours
la violence>. Et- de fault,
leurs attentafs une cin-
quantaine depuis, le d6but
de l'annde -, et leurs meur
tres sont des expeditions pu
nitives. En Janvier, 11 s'agis
sait de scommemorers la
mort de trois des leurs, as-
sassines un an auparavant
dans un attentat.

Au Miwisrere italien de.
l'Interieur, cette nouvelle re
crudescence de la violence
fasciste est prise,au sdrieux.
oL'hiver dernier, dit un haut
fonctionnaire, on a assisted
a la meme explosion entire
les noirs>> fascistse) et les
,rougesi,, sans veritable ral
son. Et puts, tout h coup, il
y a eu i'enlevemeit d'Aldo
Morom-
N'y a-t-il done qu'une seu
le et meme subversion en


































I: Wi


Iaile ? Offlclelement,. IH
LcoUid entire groups d Id6.
Jogles'dlierses alt ete con
clu Pour Itc pari eommuni
te, principale clble des ter
rorlsres. vrhaque fos que le
fasci;.tes r-appiraissc.niit, un
cruise gouvernementale 'n'es
pas loins.
Effectivement, jamals de
puls mars 1978, la majority
parlementaire n'a tWe auss
pros de la -rupture qu'aujou
d'hul.


PAOA C





n PA B O 0CO


Is
S





r


Les jGunes fascistes ita-
liens considerent leur ideo-
logie comme la scralite po
litique de demain,. On y re
trove p1'esque toujours
- les conceptions politiques
que Mussolini impose a 1'I-
talie entire 1022 et 1945.-:
La' politique : le systs-
me capitalist est depasse.
En Italie, plus personnel ne
fait son devoir. I1 y a trop
de promiscuity, de drogues,
d'homosexuels. Les femmes
refusent d'etre des ferames.
Tout finit dans l'anarchie.
L'autoritd : il faut reta
blir l'ordre. La plus 6lemen
taire des vertus morales est
d6sormais impunement ba-
foude. En Italie, meme les
trains ne sont plus capable
d'etre A l'heure.
La .vie privee, les fern
mes s'accomplissent. a la
mason en s'occupant des en
fants, leturs droits doivent C
tre reconnus, mais on ne
doit pas pour autant les lais
ser aller sur les places pu-
bliques. L'avortement est un
homicide.
La lecture : il faut re
lire les romantiques qui exal
tent la vie, les passions et
les sentiments, poarsuivent
les jeunes fascistes. 11 faut
hair les raisonnements mys
tiques.


Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de PAlroport
Tel. 6-0732

LA MASON DES BITES


Pour totes vos commander

S de botes de:

Chaussures
Patisserie ,.' .
Detergent ,

Pate dentiErice
Chemises et lingerie ,

Composants electreoEqaes
Products pharmaceutiques

Prodults tiimentaires secs et Congelis
Creme a ia Glace

Savoens,
Fruits de ier
Trateurs e' restart urs '

Renforcemeint de cols et des de chemises
Agraffes et trombbfes
Divers ... ,

Hoer fabqriquens eale'ment des fssiers d e classnment
En format lettres et legal.


hePreineken

The Premium Beer


ti
as

A


DANS NOS CINEMAS


Italie: Etre fasciste a dix-huit ans


~ ,~8""~"~"~-"~~-~7c~P`--`---~--*;~-T.-P- --lnR*-~*----~t- :r P-~T--I-P~- oa.al_ al---;a---~~-~-_-a_ ---~_1-_____








PAGE 6



Lettre a Jean Claude Sanon,


LB VENDREDI 26 JANVIER 79



..Combats de coqs


(Suite do la l6re page)

il 5specL acL Lfetrique janiiils
Comiiini .n Ha'tl. Venir au Sta
dcI h 1'epoquei clait coimmie
so rendri dan-i un veritable


Cosmos avec so super star
P61e qui 6tailt devenu une
tote famllider parmi nos vi
s tours.


pirc do reci tilr et d'en- Qu reste-t-il de ce bel ef
hintnen t d fort ? Voycz Dour vous me
me : tout le perilmtre exte

Ce qui ne se voyait 'pas t r deur du Stade Sylvio Cator,
qui etant ecoret plus impor au.jourd'hui, et devenu un
tant, c'e,.t :'.O avait cons-- vaste urinoir. L'odcur nau-
trult vipgt toilettes, deux scabonde qui se dogage en
vestiaires ac- large dimension faith ons enaro:t repoubsant.
avec Uine douzaine de dou Cotte urine attiaque 'toutes
ches. line ciLerne de cent. qua les parties en metal du Sta
tre vingt mille gallons d'cau td', les barriers en partcu-
elt un systenie d'arrosage o lit'r.- Le systemie d'arrosage,
derne pour lentretien ie lla i est p'us c n usage, les ram
pelouse. Un pen apres, le p ct e, les clotures sont sur
peua s, le point de ceder. C'est une
Stade fut dote a un group honte de voir le public mar
electrogene pour parer a no cher sur L'urine qui ruissel-
tre cruise d'dnergse d'une 6po le partout aux portes d'en-
que assez r6cente. tree du Stade, toutes les toi
letters 6tant hors d'usgae. II
L'annee d'aprs. nous avons n'y a pas' de i hoix pour la
att r6 plusieurs clubs etran clientele quan ella doit sr
gers et partiuclercment le soulager. .


De 1'avis de tous les ex-
perts, mon cher Jean Clau-
de, vous tes le secretaire ge
neral de la FHF le mieux in
forn-:e, le plus dynamique et
le seal qui a innov6 en pro-.
posant des solutions novel
les pour faire face a une si-
tuation qui deborde et qui
est, en .plne explosion. Au-
cun n'a fait autant que vous,
pour promouvoir, st.muler
et encourager le sport en ge
neral et 1e football en parti-
culier, grice a vos articles
dans la press 6crite et a vo
tre mission radiophonique
quotidienne. Toutes les mA-
res de famille parent sport,
compare les Aquipes et pren
nent part.

Ces observations ne sont
faites pour accuser person-
ne, je les veux constructive.
Je no veux pas non plus me
refugler dans le passe, car
seul le present et l'avenir


MINI RECORDS MAXI SOUND


.. Disques Latino Americains, Haitiens. Jazz etc..

S-. Eregistrements sur cassettes

..- Radios. Calculatrices.



218 LALUE


Tel: 2-2073





i PRODUCTION DISTRIBSTIOb

-- La seule mason ouverte de 9 A.M. a P.M

-- P.ix iitbattable

-- Parkir: ais

RECLAMEZ TOUJOURS VOS COUPONS --

Avec 10 Coupons payez 7,99 pour un Discue Hattlen
eccc/rsCCco/sOs/ aso/ssoosa


SINGER





Nouveaux dealers -Nouvel elan





I *
.Air condition Singer






Machines a coudre SINGER






Atelier de r paration -






Service complete.



40 Rue des Miracles.


leceel~cSoso~csl~ooeessBOSl~e'^oBBBBo~acoB~o~oo~ao


peuvent &tre modifies par
nos efforts.
Je fais appel a votre intel
ligence, a votre dynamisme
et au rayonnement de votre
impressionnante personnali-
t6 pour arreter le mal qui
s'aggrave rapidemerit.
Je ne m'expl'que pas que
les institutions haitiennes
solent les moins favorisds
parmi les pays oti domine la
libre entreprise. On entend
de partout des actes gend-
reux dse gradnes entreprises
en faveur du sport. Ces en-
treprises, en pays strangers
ont ddifid des dcoles, des ho
pitaux, des centres de Rdcrla
tion et elles supportent les
organizations de jeunesse.

Certaines entreprises eta
blies chez nous depuis plu.
de c'nquante ans, operant
sur des centaines de car-
reaux de terre a proxkfaitd
de la Capitale. n'ont jamais
amenage un terrain de Foot
bal, ou construct une clini-
que. Nous sommes 'un des


rares' pays oul le success des
entreprises ne refl6tent pas
ur la communaute. Certai-
nes d'entre elles ne r6parent
pas leurs propres locaux. On
dirait que plus elles 's'enri-
chissent, plus le rest s'ap
pauvrit.

Est-11 possible de revelller
les consciences endormies et
de demander a ceux la qui
le peuvent, de donner un
coup de main Allons nous
jamais sortir de 1'ornidre ?
si le plus fort ne protege pas
le plus faible, si les plus in
telligents ne mettent pas
elurs faculties supsrieures au
service do la communautd ?
N'est-ce pas la regle du jeu
qui conditionne le progress
de tous les groupetnents hu
mains ?
Mon cher Jean Claude,
vous comprenez peut. etre,
quelque chose qui m'echap-
pe, de grace 6clairez moi ?
Toujours votre ami

Raoul JACQCES


talent
se crc
pour
tions
me m
coqs ]
meurs
nibre
manie
raison

II so
ros du
te et
de 1's
en du
quille
la su
teurs
ger l
la ma
fois,
voir 1
6tait
mais
temen
avec u
mdrite
grand
le.


La lere journey du Ps

a Saint Domingue


par Georges Albert
SALVAN
SAINT DOMINGUE (AFP)
Le Pape Jean Paul II a
aInned a son arrive a Saint.
Domingue,; premiere tape
de son voyage, un vibrant
appel a la justice social
en Amer'ue Latine, tout
en refusint les (,theologies
de la liberation,>.
Devant 300.000 domini-
cains, rassembles sur la Pla
ce de I'Independance, le Pa
pe s'est acrid: crder un
monde plus just signifie,
entire autres choses, qu'il
n'y ait plus d'enfants sous
alimentds,sans instruction...
de paysans sans terres... de
travailleurs maltraitds ou
prtvds de leurs drolts. De
system qui permette 1'ex-
ploitation de l'homme par
hommee ou par l'Etat,
qu'!.l n'y ait plus de corrupt
tion.. que certain ne puis
sent plus jouir du superflu
alors que tout manque aux
autres, qu'il n'y ait plus
d'injustice et d'indgali'td
dans 1 application de la
justice>.
A l'aeroport, le Pape a
baisd le sol ot avail etd c0-
lebree en 1492 la premiere
messe de l'Amdrique et em
brass le President Antonio
Guzman Fernandez, tandis
que les troupes presentaient
les armes, et que retentis-
saient vingt et un coups de
canon.
Fuis ce furent le trajet
de l'aeroport a la Cathedra
le border d'une fo.ule infini
ment pauvre, amicale et co
loree. qui devenait de plus
en plus dense et chaleureu
se aux approaches de la vil
le lelle a ete estimae a asu
moins vingt mille person-
nes), un arret dans la Ca-
thedrale ofs est enterr6
Christophe Colomb, enfin
la messe pontificale, Place
de l'Independance, devant
1'image vendr6e de Notre
Dame d'Alta Gracia aux
sons de cantiques chants
par un choeur de femmes
en robes longues bordeaux
et d'hommes en Smoking.
Le Pape part aujourd'hui
pour le Mexi-que oft il inau
gurera la troisitme confe-
rence gdnerale de 1'Episco-
pat latino-americain. II ren
trera a Rome le Premier Fd
vrier.
x x x x
PAPE :
PAUL JEAN II
VISITERA UN HOSPITAL
POUR ENFANTS A
MEXICO -- (AFP)
Jean Paul II visitera le
29 Janvier un hospital pour.
enfants a Mexico ofi il se-
ra accueilli par le c6l1bre
acteur comique mexicain
Mario Moreno, plus connu
sous le nom de flas>, apprend-on jeudi au-
pros de l'Archev6que de
Mexico.
Le Pape bdnira A cette
occasion 300 enfants d'origi
ne pauvre qui sont soignds
dans cet hospital destined
aux families les plus ddfavo
risees et qui est considdrd
come le berceau de la p6
diatrie locale. Le Saint P&-
re visitera 1'6tablissement
et offrira des jouets aux
enfants.
x xxx
PAPE MEXIQUE :.
DECLARATION DU
SECRETAIRE GENERAL
DU PC MEXICAIN
MEXICO (AFP)
Des centaines de catholi-
ques, membres du part com
muniste mdxicain, Iront ac-
cueillir le Pape Jean Paul
II, a son arrive A Mexico
vendrpdi. a annoncd jeudi
le Secretaire G6ndral du PC.
M. Arnoldo Martinez.
Au course d'ine conf6ren
ce de press, M. Martinez, a
indiqud que pour les commu
nistes mpxicains, la visit
du Pape ca mis en evidence


le faith que les conflicts en-
tre l'Eglise et 1Etat sont d6
passes.
II a estime que la presen-
ce du Souverain Pontife ine
constituera pas un facteur
favorable lux courants pro
gressistes au sein de 1'Egli-
se,, durant la conference gd
nerale de l'Episcopat latino-
amiricain. Cotte conference.
a-t-il ajoute, ,est utn evsne,
ment d'une grande signifi-
cations.,

PAPE MEXIQUE :
LE MENU MEXICAIN
DE JEAN PAUL II
MEXICO (AFP)
Le Pape Jean Paul II par
tagera le pain et le sel., oun
plut6t le ,ga aacamole et lcs
carnitas course de son sejour au Me
Xique. apprend-on vendredi
a Mexico
En effet. alors qu'on igno
re quels seront les menus
des repas du Souveraint Pon
tife dans los milieux reli-
gieux, Jean Paul II lera con
naissance avec la suistne
fortement epice du Mexi-
qu e le 27 janvier.
Ce repas aura lieu au res
tanrant du de
la capital apres l'ouvertu-
re officielle dp la troiseme
conference ;4nerale de 1'E-
piscopat latmo-americain a
la Basilique de Guadalupe.
Le Pape partagera. avec
los quatre cents participants
a la conference de lEnisco
pat, le <,Chicharron)) Ipeaux
de pores sechees), les ioles. t haricots noirs frits).
les "nopaleso (feuilles de
cactus les ,carnitas, il' -
nieres de viande de pore)
et le (puree
d'avocats aux herbes et au
piment vert).
Dans 1'avion (Ville de Me
xico> qui le transportera
de Saint Domingue au Me
xique, le Souverain Pontife
aura le choix entire un me
nu international et un au
tre typiquement mexicain.
Le menu mexicain comporte
ra du poisson blanc du lac
de Patzcuaro ou du 'huachi
nango>, un poisson fin de
lEtat de Vera Cruzo(Golfe
du Mexique). On offrira e-
galement a Jean Paul II des
sucreries mexicaines, des
pates de fruits de Puebla.


Le sejour de Jean
Paul II a Saint
Domingue

(Suite de la 16re page)

Domingue Saint Bartolome
de Las Casas, apotre des in-
diens, comme example de
missionnaire et dvang6lisa
teur ayant d6fendu en mA
me temps les droits de I'hom
me.

II a invite les chr6tiens a
s'cengager auns la construe
tion d'un monde plus just
et human, ouvert A Dleus.
a-t-il dit, signifie notam -
ment trqvailler a ce qu'il
n'y ait plus d enfants souf
frant de la famine ou anal
phab6tes, de paysans sans
terre pour vivre dignement,
de travailleurs maltraites,
de systdmes qui permettent
1'exploitatlon de 1'homme
par 1homme ou par 1'Etat,
de corruption ,de familIes
mal unies et qu'il n'y alt
pas d hommes qui aient
trop, landis que d'autres
n'ont riens.
Pour les observateurs, la
position exprimdee par le
Souverain Pontife a Saint
Domingue est Celle qu'il dA-
fendra a Puebla, lors de
inauguration samedt ma-
tin des travaux de la troisid
me conference gdndrale de
I'Episcopat Latino-Amdri -
cain.


Le r
pe no
fratchi
apprer

LES A
AU PR
DOMINO
ST DC
Le F
vant d
qu, de'
co, a
vant 1l
publiqi

An'ton:
souven
r, stera
jour d
dun Cat
vcau I\

<,La
jour, a
pensee
intun,.e
et hun
vre. 0
ments
gieux
apprde
de sat)
religie
popular


lite de la lere page) Un jour que le duelliste re
de chanter lit, double traversait la place
de chanter au lit, il publlque, l'ex' fonctlon -
>yalt plus que iqualifil n a i r e lui .adminis -
de prestigieuses fone tra ti n s o 1 d e coup
et attrlbuait au racls- de bec, en presence d'.une
ilitant d'un, group' de foule Impressionnante de
minoritaires les ru gallinacds oisifs et curieux.
naissantes sur sa ma Le duelliste dtait de bonne'
blen fantaisiste de re humeur, n'avait aucune en
;r la veritA et 1'art du vie de se battre et repoussa
nement. d'un bee assez gentil l'agres
seur tout gonfl6 de colire
ongea a devenir'cle h- pr6fabriqude. Le saint coq,
u jour, rtva de sainte martyr de la foi, se' crut do
voulut le titre de coq. ja vainqueur et, de toutes
annde, en Irovoquant ses forces, rdpdta son atta-
tel un coq bien tran- que. Pour avoir la paix, le
qui s'dtalt signals a
spicion des conserva- duelliste, qui n'avait pas re
par son' refus de man connu en ce maladroit un
es memes grains que adversaire digne de lui, se

ajorit6. Ce coq, toute- content de le terrasser sans
avait la reputation d'a trop 1'abimer, et s'dioigna
e bec terrible lorsqu'i.l d'un pas tranquille, ne Eon
provoque et n'avait ja geant plus qu'a allcr picorer
perdu un combat. Jus ses grains favors a la lnsid
t, pensa le saint coq re d'un petit bois douce -
in just courroux, mon ment ombrage. cou de cole
n'en sera que plus re, le coq martyr n'osa re
si je gagne la batail cidiver, d'autant plus que
les gallinaces presents, tou

tes crates hdrissees, cornm -
mencaient a jaser serieuse
ment sur son cotnpte. Mais
ape il avait ses partisans,' par-
mi cette foule qui comptait
un certain-nombre de vieuo:
coqs frustres, borgnes ou boi:
t d mps, teux, asthmatiques ou goi-
teste du temps, le Pa treux.
prendra que des era
issements frugauxs, Tous ces vieux coqs n'la-
nd-on. vaient jamais pu compren
5- x dre le coq independent qui,
DIEUX DU PAPE arrachant de sa queue une
RESIDENT plume mulLicolore, p ssast
hNIAIN son temps a tracer sur le
)MINGUE (AFP) sol des signs incomprelien
Pape Jean Paul II, a- sables, et chantait, chaque
.e monster dans l'avion matin, plus haul et plus
vaiL l, men ir a Mex fort qu'eux.
tenu a souligner de-
e President de la Rd Qu lques conqs let!res l1eur
ue Dominicaine, M. avaient pourtant bien d .t
csie notre indopendant sa
o C.uzman, s ;r ineffacables qui sait, ma:s les vieslles be-
ien't de son court su tes frustroes no lui en
ars cc pays, berceau vouaient pas moins une hait
holic--n'.t dans le nou ne feoce, nlie parlant do
Ionde.>. lui qu'en terms carnas -
s'.2rs.
bridvet3 de mon se-
a-t-il dt, a ete corn- ,Vas-y. venge-toi, tue-le !
par 1' bondaisce dns crierent-elles an perdant.
s emotions rlig;euses Celui-ci promit fierement
n fs mtn lg ue line r'evanlche eclatante.
haines que j'ai pu vi- Pendant un mois, il chercha
utre quequecs monu- v.asnement comment dnmo
h-istoriques et reli- lir le dangereux adversaire.
de votre pays, j'ai pu ct un beau jour. l'aurore
ier avec une profoni- lillu-ina des feux du g6 -
isfaction, le sentiment nie : il avait trouve la so-
ux et human de sa lution !
tion.s Comment n'y avait-il pas


I ls.tanyIneMiNl l E mmIseri
[nI ANCIENNE MAISON CHARLsS O io An


~wS~ra~~;raccCCCm rnJflc~~YY"~ICaICocOCcCC/ao/CC-rcr


MIAMI


SANTO-DOMINGO vol quotidlen DCaart: 6.09 p.m

A partir de Miami,... Le monde d votre portee)


L'expdrience fait toute la difference

CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL EST UN EXPERT


\~KcShr- --r~r~~.i~~~y;


if


NOVEL HORAIRE




vol quotidien Depart ; 9.55 a.m


pensa plus tot ? Il suffisait
de battle le maitre du cham
pion, celui qui jadiS avait
6t6 le professeur de ce der
nier, celul don't le duelliste
tenait sa science Entrepri
se insensfe, me direz-vous I
Pas du tout, car le maitre
en question 6tait, depuse bel
le lurette, mort et enterr6
dans un royaume voisin, le-
quel, lui rendant un honm-
mage mdrit6, avait juge uti
le de 1'empailler.

Le saint coq alla done d6
terrer le cadavre empaille
du vieux coq professeur, tra
versa la frontire, l'installa
debut en pleine nuit, sur
la place publique, et comp-
tant sur l'ignorance ou la
myopip d -c concitoyens,
leur annonca pompeuse -
merit qu'il allait defier, a
cinq heures prdcises et en.
combat singulier, le cham-
pion des champions.

A cinq heures precise,
l'ex-fonctilnnaire charge
noblement, et d'un bec ven
geur, l tala. dans la poussle-
re le cadavre empaill.

les poles endimanchees tou
tes fremissintes de fiertL."
(.Bravo, bravo, bravo <,re-
prirent en choeuro tos los
vieux coqs )oitrinaires, et
tous agitarent avec frtnt-
s'. leurs vieilles crbtes abi-
rnmts par plus .d'un demi -
siecle de convoitises decues.
itgres:ieur avail retrouve
toutc si coquilite et le nou
veau champ '-n mit done su
perbemeint la patte sur la
poitrine du vieux coq empail
le., landis qu'Lun de so s voi-
sills comply it luisquc a dix.
Apres le d'. \ atal, notre
'.alit co't ful s;cri cham -
pion des chaimpionas ipar la
foule en d(tcrie. Otn ia pr
ineia en I riinplhe dans ltou
te la ba.s.se-coLi.

Morality : il est 1lus pru
rlent de s'al taclquir aix
morts qu'auxi vivantls !
Mai.s. me d',rcL'z-voiis. est -
ce vraiment lL. fin de 1 hls
I').re ?
O' i, helas. car le Coq-
Av.s. LtOutoitrs aviase. conlti-
inUsl, de fare la sourde orelL

C'esa touliefois Uine fill
bien 'provisoire, je vous Iac
corde. car an royaume des
coas. Ono a parfois de ces
faiblesses, et d'ailleurs. on ie
manque pas de coeur...

Gerald MERCERON


10


I





VENDREDI 26 JANVIER, 79



24 Heures dans le Monde


PAGE 1



Un eTvenement musical exceptionnel!


WESTCHESTEl (AFP)
L'ancien Secr6taire d'Etat
Henry Kissinger esltme que
leos Etats-Unis snnt en par-
tiei responsables de la d6gra
duation d la situation en
Iran.
Les Etats-Unis ont, ntgli-
go la situation en Iran, a-
t-l dilt, ajoutant sNous n'a
vowns pas tellement d'amis
dans le monde pour nous
permettre d'6tre peusou-
cleux du destiny de pays qul
depuis doe nombreuses an-
noes ont soutenu notre no-
ltique. .
x x x x

WAS-INGTON (AFP)
Une mission ambricalrie
composee de fonctionnaires
du Pentagon et du Dtpar
tement d'Etat a quitt6 Wa-
shington jeudl aprts-midi
, pour le Caire afin d'exami-
ner les modalit.s de t'achat
de Chasseurs sF-5 amtri-
cains par l'Egypte, a indiqud
jcudi soir un porte-parole
du Dopartement d'Etat.
LAWRENCE (AFP)
Le mandate du Prtstdent
des Etats-Unis devrait dtre
de six ans et non renouvela
f-v Gse


146, LALUE


WASHINGTON (AFP)
Le president du comit6
des Chefs d'Etat, le G6ndral
David C. Jones. s'est mon-
tre beaucoup 'plus prtoccu-
p6 que le Secrttaire a la Dt
fense, M. Harold Brown, de
effort militaire soviltique
accompli en 1978, qui so
pursuit, et qui, slcon lul, a
6t6 esous-estimrn>.
x x x x
BELGRADE (AFP)
Les pays non-allgnes vien
nent tie creer leur propre
d'information, au course
d'une reunion, tenue du 23
au 24 janvier, a Belgrade.
xx x
.X X

PARIS (AFP)
L'Agence d'Information Li
byenne Jana, capt6e a Pa-
ris, affirmed jeudi que l'an-
cien Pr6sident amtricain
Gerald Ford, le Chah d'Iran
et le President egyptien A-
nouar El Sadate ont etlabo
re rtcemment a Assouar
(Haute-Egypte) un plan mi-
litaire visant h. fire obs-
truction au retour de l'Aya
tollah Khomeiny en Iran
vendredil.
x xx x


rat Ministre de la Justice, PARIS -- (AFF;
M Griffin Bell, qui a pro- La crises iranienne est de
pose un amendment cons- sormais le problem domi-,
titutionnel a cet effect. nant des negociations de
x x c. x paix entire Israel et !'Egyp-
te, estime le Ministre isra6
LONG BEACK (APP) lien des Affalres Etrangeres.
Le Senateur democrat M. Moshe Dayain.
de Georgie, M. Herman Tal madge, a ete admis jeudi compete tenu des nouveaux
au centre de desintoxica- evtnements en Iran et au
tion pour alcoolisme de I'hu Moyen-Orient, est de savoir
pital militaire de Long- si les egyptiens sont tou-
Beach. en Californie. jours disposes a faire une
paix s6paree avec Israel mal
M. Talmatige, cnnt les o- grt opposition des pays a-
perations financieres font rabes .extr6mistese, declare
l'objet actuellement d'une M. Dayan dans une inter-
enquete officielle a Washins view exclusive recueillie le
ton, a decide de se soumet 20 janvier et diffusee ven-
tre a ce traitement sur re- dredi par la 2eme. chaine
rornmandation de ses mete- de television francaise < cins. lenne 2>.



Bellevue Seuvenir
JNE BONNE NOUVELLE POUR LES HABITANTS DE
3ACRE- COEUR, BABIOLE, BELLEVUE. PACOT, DE-
PREZ, VOTRE STUDIO DE BEAUTE POUR VOS SOINS
DE BEAUTE: SOINS DU VISAGE, TRAITEMENT DES
IHEVEUX, MANICURE, PEDICURE A:
VOUS TROUVEREZ AUSSI DES SOUVENIRS
D'HAITI DU PRET A PORTER ET DIVERS AU-
TRES ARTICLES.

BELLEVUE SOUVENIR PACOT No 32
Meilleurs services, meilleurs prix

0'OUS SOMMES A VOTRE DISPOSITION TOUS L2S
TOURS, MATIN, MIDI OU SOIR. NOTRE HORAIRE
S'ADAPTERA AU VOTRE.
s xm e c4 7.//aaooza fi0eoeoos oso-sm


LE BISTROT

RESTAURANT GRILL E
PIZZERIA CREPERIE


MERCREDI 31 JANVIER

Special Bi trct

Danse et Spectacle ave


ALES SHELBES

R0 TOvU'll ,n OPr1ifnpr


IAR -









ec


>>


Tel 2-1809


(Suite de Ba iere page)
etc... nous aurons avec nous
un orchestra de chambre r6
glonal permanent dirig6par
un chef d'orchestre STE-
PHANE CARDON.
Ce dernier .est originaire
du Nord de la France. A-
prts des Otudes mus!,cales
au Conservatoire de Lille,
il entire au Conservatoire de
Paris of 11 cuimule les prix,
six .en f'out don't celul de
di-ection' d'orchestre et ce-
lul d'analyse niusicle jus-
teme'nt danls la clfaie d'Oli
vier Mesqiaen don't la'Fran
ce vient de c6l6brer avec 6-
clat le 706me anniversaire.
Professeur au Conservatoire
de Paris depuis 1972 il est
directgur du Centre Musi-
cal et lyrlque de Grenoble,
partageant son temps entire
le Theltre Lyrique, 'orches
tre symphonique et t'ensem


Le probitmfe 6s25
Capitaux
transfers en
Suisse
BALE,. (AFP)
Les capitaux transfers
d'Iran en Suisse devront etre
restituts au people Iranien
sauquel ils appartiennents,
declare Monsieur Abdul Ba
n'sadr, conseiller tconomt -
que de I'Ayatollah Khomel-
ny dans une interview pu
blite Mercredi par le quoti
dien Suisse Alemanique
tCel argenu appartient A
notre people et la Suisse
dot le rendree souligne M.
Bhnisadr qu precise qu'll
s'agit de milliards de Dol -
lars.> Tout le monde sait
qu'il s'agit d'argent vold.
J'espere vivement que le
gouvernement Suisse ne
permettra pas aux Banques
de son pays de thesauriser
le product de vols. Noun
sommes un pays pauvres et
nous avons besoin d'argente.
indique-t-il.
Monsieur Banisadr n'esti
me pas ncessaire di".mpo -
ser a la Suisse un boycott
ge petrolier pour recuprer
I'argent, et consirere qu'il
est plus utile d'en appeler
a l'opinion mondiale et
Suisse.
Le Department de Justi
ce et Police Suisse a indi-
quo, pour sa part, que des
measures contraignantes ne
pouvaienit pas etre prises
pour ramener ces capitaux
en Iran puisqu'il n'existalt
pas de traits d'entraide ju-
ridique entire la Suisse et
1'Iran.
II a toutefois pr6cis6 que
le gouvernement Suisse
pouvait garantsr une aide
Juridique si Tthtran le lul
demand mais cette aide est
limitte h instructions et
dans certain cas au bloci-
ge des copies.
Quant a 1'association
Sulsse des banquiers, 6g leI
ment interrog6e, elle a sou
lign6 que la'Suisse ne conse
tituait pas le seul pays
d'exil des capitaux ira .
n'ens, les Etats-Unis etant
davantage prises.
Le fameux secret bancai
re Helv6tique ne peut etre
level que si la preuve a pu
etre tournie que les capi-
taux impliques proviennent
i dates crminels. Or la 1I-
gislation Helvetique ne re-
connait pas le caractere cri
.minel ce certain dtlits com
mIs 1'etranger come la
fraude fEcale et les pots de
vins.


Le President
Carter, PURSS et
la Chine
WASHINGTC" -- (AlP)
Le President Carter a rtaf
firm jeudi, trois jours a-
vant t'arr'vvee a Washing-
ton du Vice-Premier Minis
tre chinois Deng Xiaoping
(Teng HsRa-Ping), qu'il merait accueillir prochame
ment aux Etats Unis M. Leo
nid Brejnev D.
Dans le message dttallle
sur l'stat de l'union adres-
si au congrts en complt-
ment de son allocut!on .de
mardi le Chef de la Mai-
son Blanche souligne a 2
reprise que la normalisa-
tion des rapports entire Wa
shington et Ptkin sn'est
pas dirigte contre un autre
pays. Les Etats Unis, expo
se-t-il, cherchent a develop
per de meilleures relations
aussi bien avec IUrSS qu'a
vec la Chine Populalre.
Mats les Etats UnIs ene
fermeront pas les yeux sur
les actions sovitigques qui
dtfient noas intretss, aver
tit cependant M. Carter fal
sant ainsi une allusion voi-
lte as la situ action
en I r a n et aux ini-
tiatives sovlitiques en Afrl
que et au Cambodge par
cubalns et vletnaml.?ns In-
terposts. L'URSS et lea E-
,tats Unis, poursuit-ul sont,
chacun la responsabillti.
de malntenir une attitude


de detente qui solt v6rlta-
blement reciproque et large
ment d6flnies.


ble Instrumental tie Greno
ble. .,
Yvon Carracilly est le vio
lon solo de ce group. Nt6
& Nice en 1943 11 obtient hi
16 ans un premier prix de
violon et de Musique de
Chambre, au Conservatoire
de Paris. Aprts plusieurs
tournues h 1'6tranger K1 fon
de le Sextuor A Cordes de
Paris, 11 devient aussi le vio
lon solo de 1'Orchestre de
l'Optra de Paris. Il a enre-
gistrt Tzigane, la Sonate
pour violon et violoncelle
et le Trio de Ravel. Depuls
Janvier 1976 11 est violon
solo de 1'ensemble instru-
mental de Grenoble.
Ce concert va nous per-
mettre d'apprdciesr trois epo
ques et 4 styles difftrents.
Antonio Vivaldind A Venise
en 1673 a 6td enterr6 &A
Vienne le 28 Juillet 1741. Il
est un des grands prtcur
seurs de la musique moder-
ne. Et le grand Jean Sebas
tien Bach, jeune encore fit
a pied le voyage d'Allema-
gne en Italie pour 6tudier
son style et ses procedts
techniques. Antonio Vivaldi
fut ordonnt prttre en 1703.
Excellent violonu.te et cor
positeur prolifique il fut
tres peu prttre, heureuse-
ment que l'inquisition le
consi'd6rait lui et tous les
musicians comme un peu
fou. Outre ses autres oeu-
vres Vivaldi nous a laisse
447 concertos pour son ins
trument.
L'orchestre d6bute avec
le concerto pour quatre vio
Ions en mineur opus 3 No.
4 tire de l'Estro Armonico,
un ensemble de concertos
dedils au Grand Due de
Toscane Ferdinand III. Vi-
valdi est l'homme des bel-
les trouvailles m6lodiques
mais sa technique instru-
mentale est remarquable
pour l'epoque.
Jean Marie Leclair dit
l'aine car il y en avail deux
est ne a Lyon en 1697, il
est mort a Pari.s en 1764.
Vingt deux ans ou une ge-
neration le s pare de Vival
di. Il est issu d'une famil-


le franqalse de volonisles
et de compos.teurs. Six des
hu!t enfants de Antoine 1,e
clair $ont devenusl des. must
ciens professlonnels. Jean
Marie Leclair occupe une
place pro6minente parmi
les mairres classlques du
violon. Paganini avant la
lettre 11 fut tres amateur de
tour de force: double cor-
des etc... Le jouer ndcessite
une command parfaite do
la main drolte : I'archet. Si
Vivaldi est le chef de file
de 1'6cole Italienne Ltclair
est incontestablement celul
de l'6cole franqca'se en ce
but du 18eme sftcle. Loin
d'etre un imitateur du sty
le Italien tres en vogue aL
l'epoque 11 fait montre au
contraire d'4ne aindividuall-
tt distinctement trancalse-
grace, vivacit L plIi que pro
fondeur caract6risent son
style. N'oublions cependant
pas que nous sommes trts
loin du romantisme en mu
siquQ.
Le concerto en fa major
pour violon opus 7 compete
trois mouvemehts qui vous
permettront de juger de
son style et de sa virtuosi-
te.

Entre la mort de Jean Ma
rie Leclair et la naissance
de Claude D6bussy il s'est
ecoul6 100 ans. Ces ans ont
vu le ddveloppement de la
polyphonie et son apogee
avec Jean Sebastien Bach,
la naissaine de 1'ecole clas
sique a Vienne et son apo
gee avec les Haydn les Mo
zart, les Beethoven, la nals
sance de romantc'me et son
apogee avec Beethoven.
Schubert, S c h u m'a n n,
Brahms, Mahler, Berlioz, Si
belius. Wagner, Chopin,
List etc... la naissance des
ecoles nationals avec les
Russes, les Hongrois, les
F',nlandais etc .. la creation
de l'orchestre Symphonique
moderne avec un nouveau
musicien: le Chef d'Orches-
tre.
Debussy est ne a St Ger-
main en Laye le 22 Aout
1862, il est mort a Paris le
25 Mars 1915. Sa famille


in't lt pas, specialement o-
r'..-nt6 vers la muslque.
l'ouvite ie Oibuissy a, ra
la r ponse musieale & 1'im-
pr-ssionjame en litt6rnture
et en peinture tant 11 est
vral qu'avec les mopens de
communications done d'in-
formations modernes les
arts s'enchevWtrent. Erntr6
au Coniertatoire de Paris
en 1873 11 y reste 11 ann6es
6tudianu le planro avec Mar
montel et les autres 6tudes
theoriques Harmoule, ana-
lyse mi us'"ale etc... avec
Oulraud. Lnvienac. iMVasse-
net et Emile Durand. En
1884 le grand prix de Rome
vient couronner ses etudes.
D6bussy fr6quente les cer-
cles oi tvoluent,Baudelaire,
Mallarme, Verlaine... Sa
musique de piano est typi,-
que de son gtnie: sens ryth.
mique extraordinaire, Imagi
nation etc .. ler'e aux magnifiques sket
ches points avec les cou-
leurs les plus subtilesa L'at
posphtre (Dtbusienne> est
unique, ainsi que ses procs
dts harmonilques. Sa musi-
que voluptueuse montre u-
ne sensib'.ites particulicre
aux nuances les plus dtlica


tes et les plus subti4es.'
Daps une transcription
pour orchestra de Jean
Frangois Paillard l'ensemble
-Instrumlentale de Grenoble
nous interpretera Six Epi.-
graphes antiques de Claude
D6bussay oeuvre dcrite en
1915 pour deux pianos.
Dans ce concert de con-
traste: contrast entire 1'6co
le Italienne et l'tcole fran-
qaise de cordes au 17pme-
186me slele, contrast en-
tre I'lmpresslonnisme et le
pre-classlque. voidl un tder
rilr conLraste Bela Bar-
tok et son Idiomes chef
.de file de 1'Ecole nationa-
liste hongro.se. N6 en Hon
grie en 1881 Bela Bartok
est mort en exil aux Etats-
Unis, inconnu de tous, en
1945.
Le Divertim:ento pour
cordes command par Paul
Sacher a 6td cornpns6 en
1939 dans les solitudes mon
tagneuses de la Suoase. Cet
te oeuvre qui compete trois
mouvement3 est d'un carnc
there alltgre, nerveux opi
montre un Bartok en plei-
ne possession de sa techni
que. Bartok est un maitre
ayant une pleine connais-


V Achetez Co


l a viande



f HAM


sance des resource' des'
poss'billtes et. des rioyens
d.'expresslon du quatlor A
cordes. Les violonistes sla-
ves sont n6s dit on ayec le
violon sous le bras. Ce diverti
miento montre aussi la loin
taine influence e de ancientn
conicerto rrosso employant
le quintet a cordes. A cect
s'ajoute chez Bartok 1'assi-
milatinM dcs rythmes de
danses de sa Hongrie Nata
le. 'Ces nftluences et parti-
culitrement la dernitre don
nent un cachet particulier
h i.'lid!ome> de Bartok.
Mats socs ces rythmes alle
gres on sent quand m~me
sourdre u n e certain
angolsse : la monte du
nazisme. Quinze jours a-
prts l'ach6Vement de 1'oeu-
vre c'6tait le d6but de la
guerre de 1939, linvasion de
l'Europe par les troupes al
lemandes, puis la mort de
sa mtre, puts 'eKil, puis ft
nalement sa mort en exit
au Etats Unis.
vo'i done un concert qui
par la quality dea ex6cu-
tants et dT programme pro
gramme promet d'etre md-
morable. DP
Georges F. DUPLESSY"


de -vudorc


Pco


Viande fraiche et saine



Controle v6terinaire
ogososoooosoossosocooaoso y~ooooooocooooL


La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes les

vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet

cyri-lique, seule la vodka STOLICHNAYA est reellement imported

dd RussieJlle-seule.a.le droit de s
6P''VdRI russe T Xe 2TbFT--a

toujours croissant de vodkas "pseudo-
russes "est la meilleure demonstration

de la valeur et surtout de'la popularity

des vraies vodkas russ.es

SPourquoi renoncer a consommer ou
; a servir a vos hotes ce quL'I y a de meil-
/ leur parce qu'original?
Vous la payez peut-etre un peu
plus cher, mas I'original ne coute -
S ii pas tr urs plus cher que l'imi-











/ ,3





















X ftui Russia













LA SEULE VODKA


I MPORTEE DE RUSS I E............... me


((Ouanga Haiti Show>>

UN SUPER MERCREDI BISTROT


CHACUE iMAtDI ETVENDREDI SIlLlt


<>


Avec les nouveaux Artistes du

BISTROT



Tous les jours

Service non stop

DE MIDI A 1 IIEURE DU MATIN

DINER DANSANT

AVEC ,


LE BISTROT


I t


F




-.5


La tmOUiLMLITTB VENDREDI 26 JANVIER 79


- J3 OO OO OwI_ ,


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heurets (n permanence) .6 heures Ot et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE II $1.50 et 2.00

OSS 117 atout coeur a Tokyo


SALLE III $ 2.00

; Crease


SALLE IV $ 1.50

Un espion de trop


(suite de la le. page)

Sdt riz auquel on aurait a-
joule de lavoine ou 'de lor
ge. Moulu etl melang6 h
d'autres feculents, i1 donne
de tres bones tourtes. En
plus de sa haute teneur en


protein, on y tr
vitamines. La i
de cette culture
resoudre le grave
-de sous-alimentat
les districts rurau
coup de regions
Les jeunes feur


La DARBOUCO
a requ pour vous des semences et des engrais
SEMENCES DE LEGUMES VERTS
SEMENCES DE POMME DE TERRE
DES ENGRAIS POUR EN ACTIVE LA CROISS

LES MEILLEURES SEMENCES
LES MEILLEURS ENGRAIS
A LA DARBOUCO

SDARBOUCO S.A. Rue du QUAI


rouve des un bon substitut des legu-
propagation mes verts en aviculture.
aiderait a Les feullles a demi-desse-
Sproblme chees garden 8 pour cent
Lion dans de pr6tdines ce qul en fait
ix de beau un excellent fourrage pour
tropicales. les bovins. On pent signaler
illes sont' galement l'emplol du La-
S cryma Jobi come plante
de couverture et son usage
iecocc en tant qu'engrais vert. A
l hectare 75 tonnes de ma-
Stieres vertes particulidre-
Sment approprides par leur
forte teneur en lignine a
la transformation en hu-
mus, 1eement essential de
ANCE S la fertilite des sols.


Les grains des varieties
dures non ameliorees peu-
vent toujours servir comme
grainn chapelet et collier
Maldioc.

Courtoisie de la DARBOU
CO.


CHRONIQUE DE L'ARTIBONITE.


(Suite de la 16re page)

tuelles ofi les clients se rdga
lent des mdts succulents ser
vis par les cordons-belus.
Cette pousslere nocive
part en direction du warf
de Saint-Marc au moment
ofi les matelots transportent
de leurs navires les sacs de
charbon... II faut dire aussi
que ce restaurant se situe
au recto du littoral, dans le
voisinage du warf de la Cite
de St-Marcoise.

A cAtn du restaurant, il y
a un disco bien pourvu ou
les St-Marcois viennent, sur
tout les soirs, jouir des de-
lices de la brise de mer pour
une meilleure delectation
de l'oreille et du coeur...
Malgre les cris d'alarmne,
nous dit M. Michel Batruni.
le malaise persist totjours
au sein de son petit nRoce.

A GROS-MORNE
La population Gro-Mor-
naise celibrera grandiose-
ment la Chandeleur Ic 2 Fe
vrier prochain comme sain
te patronne. Un programme
special est prepare en la
circonstance.

LEGISLATIVE 79

De .)our en jour, s'allonge
la listed des candidals' la
deoutation. Ainsi aux Ver-
reltes, le Dr. Damocles Sd-
vere a fail acte de candida
ture au .; relfe du Tribunal
de cette localite. A St. Mi-
chel de 1 Alttalaye on conmp
It 5 candidates. ce sont Jna
rhim Pierre. Eutiche Joseph.
Arsone Phanord. Jean-Clau
de Bois. et Letroy Coicou.
Depute sortant. A Mar-


chand-Dessalines, le D6pute
sortant. M. Pierre V. Etien-
ne, qui, pendant un certain
temps, .tait consider com-
me candidate unique. vient
d'avoir 'un rival en la per-
sonne de M. Felix Yvon Leo
nidas.

A Petite-Riviere cle 1'Arti-
bonite, le nombre des aspi-
rants h la cocarde. est pas-
sa a onze, ascuellement; ci
tons entres autres : Jerome
Jacques, Luckner Jn-Gilles,
M. Franck Delva, Charite
Louis 84 ans. Depute sor-
tant, Me, Lazarre Volcy, M.
Souvenance Dauphind, Mi-
radieu Capitaine, M. Louis
Fabius Azor, Jacques Vin-
cent, M. Jean Micadp Inno-
cent, et M. Ldontes Dantes
Thermitus Jean Baptiste.
Aux Gonaives, M. Edwige Sa
vin porte le nombre des can
didats A 4 (quatre). Aux
Verrettes, M. Pierre Turen-
ne fait savoir a tous qu'li
nest pas candidate.

MEETINGS DE MASSE

Le Ddpute Charite Louia
a organism en grande pre-
miere, son meeting de mas
se b Savane-h-Roche, 4eme
section rural de Petite-Ri
viere de 1'Artibonite. Les 2
candidates Jer6me Jacques
et Luckner Jn-Gilles ont
realise les leurs. a tour de
role, a la Petite-Riviere, a.
cote du cimetidre local, de-
vant la meme foule nom-
breuse et compact qui sa-
luait les discours delivr6s en
lanaue vernaculaire, par des
vivats frendtiques. Tandls
que le candidate Franck Del
va a organise le sien a Pont
Benoit. en grande pompe.


A PETITE-RIVIERE
BAYONNAIS


Informations

Nous avons I advantagee de
vous informer que le Grou
pe n'existe
plus. Ses cadres et structu-
res ont etd remanies et a-
meliores. Des musicians de
tres grand talent et d'une
parfaite maitrise musical
ont ete apples. II forme aS
present un orchestra poliva
lent qui execute avec imaes
trials toutes sorts de ryth
mes a la mode. Specialit6 :
rythmes latino americains
et haitiens. Ce group est
baptism < BO> SUGARR COMBO>> et
se met enti6rement a votre
service.
Mercl
Shoogar Combo. Port-au-
Prince, Haiti 20 janvier
1979.

Information : Impressa-
rio Gerald CHERY Teis :
4-0272, 4-0273.


A Petite Riviere Bayon-
nais, on nous signal que cer
tains candidates, ont echan-
g6 des propos injurieux,
dans un exces de colere. A
St-Marc et a Petite Riviere
de 1'Artibonite, Ja tension
tend a monter dans le ca-
dre des campagnes electora-
les...

RETOURNONS
AUX GONAIVES

On nous apprend, en der
niere heure, que les assises
criminelles sont ouvertes
aux Gonaives, au Parquet
du Tribunal Civil de la Cite
de l'Independance le 25 jan
vier.
Par ailleurs, le Dr. Achille
Noel replace le Dr. Jacques
Eugene Sajous a la tete de
Administration de I'H6pi-
tal (La Providence>s des Go
naives, actuellement priv6
de son ambulance tombee.
en panne a Port-au-Prince.


le passe-partout


la voiture economique


pour leconomie daujourd'hui






t41t ,DSUB ARU


automeca, route de Iaeroport


DANS LE CADRE
D'INFRASTRUCTURE
AGRICOLE,

La SOHICCO, Socidtd Hai
htienne d!Ingdnieurs Con-
sells et de Construction, con
tinue d'arrache-pied a fra-
yer le canal d'irrigation d6
nomm6 : UPPER-BENOIT
CANAL pour comDte de 'O0
DVA.

A en croire 1'Ing6nieur Et
zer Volcy, ce coursier s'6ten
dra sur (3) trols volets :
1) De Lamour h Pont-Be-,
noit (zone riviere 1'Estere)
2) De Pont-Benoit a Pont-
Joux (zone riviere cabeuill
3) De Pont-Joux a Coupe-
a-l'Inde (zone Pont-Coquie-
re). D'une longueur to-
tale de 16 kms.'

Le nouveau coursier (Be-
noit-Canal) facilitera l'irrn-
gation de 2.100 hectares de
terry. aride dans la Vallee
de l'Artibontie.

L'UPPER-BENOIT Canal
aura a carrier 4 metres-
cube d'eau a ia la seco,.
L'ouvrage de prise sera cons
trult sur berge du canal
de la Brown and Root a La
mour, locality situee a 800
metres de Petite-Riviere de
l'Artibonite.

LES POINTS
DEJA ERIGES

Les Ing6nieurs ue la firm
SOHICCO ont deja edrig6 2
points Multi Plate Pipe Arch.
o'un sur la route menant a.
Petite-Riviere de l'Artiboni-
te (Habitation Lucaa) et
1'autre sur la route de Bour
neau, a l'Intdrieur.

La l1re tape du travail
s'atend sur 5 kms. 662. Main
tenant, les Ingenieuras Et-
zer Volcy et Ivens Bour-
deau. Responsables du chan
tier, s'occupent a rembla-
yer les routes bordant le
coursier don't le parachdve-
ment est tant attend par
les Planteurs de riz de la
Vallee de l'Artibonite.

Sous peu, ils entameront
la dernidre tape du chan-
tier. Et d'aprds ce que nous
a confirm le Directeur de
la SOHICCO, l'Ing6nleur
Ddjean Bdlizaire, au course
d'un entretien telephonl-
que, la construction de I'UP
PER-BENOIT Canal aura
et6 completerpent achevde
vers le mois de Juir de cte
te annee. Quant a la pre-
miere parties du travail, les
Ing6nieurs de la SOHICCO
s'activent a la terminer pour
las confier definitivement
aux soins de I'ODVA, le mal
tre de 1'ouyrage.
LEONIDAS


FOOTBALL
Kevin Keegan ne jouera vas

aux Etats Unis


j


' i "s,,a,, cS


CHANGEMENT D'ADRESSE

SELECT RESTAURANT
La direction du fameux SELECT RESTAURAN1 I
salue la population de Turgeau et announce h sa fi-
dele clientele tant de I1'tranger que de la .province
et de la Capitale que le restaurant a Wtd transf6rd A
Turgeau au No. 76 i c6td du College Canado Hai -
tien. Qu'elle soit assure de ben6ficier du meme ser-
vice de toujours.
i~aaoasoooisa -a -aaaaaa- -aaoa--


PAWN I


SALLE I $ 1.50 et 2.00

Je suis timide mais je me soigne


Coin du Jardinier


gl~"~evr~~~''--Y ~ _M~-----~/I~NM., -V%..-J -----L


------ '-----"R'-----~-~I---~I~V(-C k


-;/GOQO/~ElrsOOsOSCOSCQOSC/iO


i


rA


7cisoyso/ooK


HAMBURG (RFA) (AFP)
Le footballeur anglais Ke
vim Keegan, vedette du S.V.
Hamburg et meilleur joueur
europeen de l'annee, rernon
ce son contract aux Etats
Unis.



Conference de
I'ex-President de
(Suite de la lere page)
montre, textes a l'appui, la
magnifique position qu'elle
salt prendre gn certaines pe
riodes, par example a la
Noel, pour inciter la pitle de
tous ern faveur de I'enfance
infortunee. C'est une preu-
ve de sa noblesse d'Sme et
ae sa g6nerosite.. II a insis-
te sur le fait qu'un develop
Dement rationnel, efficace
ae notre communaute ne
peut etre assure que par
tous lts secteurs des Jeunes
de nos Facultes, chacun
dans sa specialist.. Ainsi, ii
a battu le rappel du rui.sem
blement de loute la Jeunes
se de routes nos Facultes
pour une action collective
leconde. On nest pas a, -
dessous de cette grande tb.-
cloe.

Me. Sylvain, joignant la
theorie a la pratique, a in-
dique dans quel sens doit
se faire ce developpement.
La Jeunesse, Cans la con-
joncture actuelle, est obil-
gee de deployer des efforts
pour exprimer sa pensee ei
dire ce qu'elle compete faire
dans ce sens pour reveiller
1 ame de notre pays endor-
mi par suite de certaines
circonstances. Une commu-
naute, sans une jeunesse ac
tive, pensante, nen est pas
une. Le people est amsi a-
morphe, parce qu'il n'a pas
de leaders. II a cite les pas
sages des discourse du Pre-
sident des ELats-Unis, M.
Carter, et de Andrew Young,
representant de Washing-
ton aux Nations Unies, sur
les droits de I'homme et ce
qu'il preconise pour combat
tre la faim, la misere dans
IP nonde.

Pour terminer, Me Franck
Sylvain a exhorte les jeu-
nes de toutes nos Facultes
a agir ensemble pour reve
ler leur potentialite, leurs ca
pacites, leur dynamisme,
dans les demarches a entire
prendre pour un mieux-etre
pour notre collectivite. Ils
aideront ainsi les Pouvoi''s
publics dans leur tiche dif
ficile et souvent complex
par leur bonne volonte. leur
savoir. Ce sera un rassem-
blement profitable des for-
ces vives du pays pour une
besogne utile.
Ce fut une conference d'u
ne large dimension qui im
pressionna fort I 'assistance
et qui aura son echo dans
nos Facultes.
L'Ex-President Sylvain fut
vivement applaudi. II fut se
conde par Mile Magaly St-
Juste, etudiante de 4e. an-
nee de la Faculte de Mede
cine. qui a bien lu des tex
tes bibliQues et autree met-
tant en relief la pensee du
conferencier. Le Reverend
Pere Georges Mathelier re-
mercia celui-ci dans des ter
mes emouvants au nomn de
la Jeunesse.
On remarquait, dans l'as-
sistance, les representants
de chaque Facultd, le Rec-
teur de l'Universite, M. Ldon
ce, Viaud, M. et Mme Jean
Magloire, M. le Pasteur Ru
ben Marc et Madame. les
representants des soci6tes
suivantes : M. Simon Des-
mangles, du pe Oecumdnique de Recher
ches Le Dr. Charles Ro
main, de la Commission Me
dicale Chr6tienne, M. et Ma
dame Justin Saint-Juste, Me
Maurice Delille et d'autres
personnalites.
Nous prdsentons nos cha-
leureux compliments a 1'o-
rateur ainsi qu a sa colla-
boratrice.
L. C. PH.


a club ont complement per
du de vue les reglements de
l'UEFA lors de la signature
de mon nouveau contratL,
precise Keegan. <,En effet,
si j'allais jouer aux Etats-
Unis entire le 10 Juin et le 9
Septembre, je ne pourrais
pas participer aux premiers
Matches de la Coupe d'Euro
pe. Or, pour' *moi, c'est la
coupe d'Europe qui. est la
competition la puls impor-
tante. Je vais done rester
en Europec.
Guenter Netzer. le Direc-
teur commercial du S. V.
Hambourg, a precise que
Kevin Keegan touchera les
memes appointments qtl'au
paravant dans son club
Hiambourgeois.



Iran:
L'epreuve de Force
(Suite de la lore pacet

lemps. II a fait interdire lo
versemnent des salaries par
los administrations, decision
qui aura s6s prcemier.s effeis
cans 11 semainae a i:r s-
Ion les miilieucx couniomin-'ues
de la capital.
C'est une arm(.e uie M.
BakntIar e i''e iit:,T r o
provoquer la iass:t;icle des
travailleurs, ;ina's ci;cl .:it a
double IIran1t l;ni! ('; tir e
peut eualemtent e xac(lrbr
les pa:ssioniS cultniU i. :, 1iu
vernement.

Repousser a nouveau. an-
dela de dimanche, l arrive
de 1'Ayatollah en Iran. est
aussi une ijno- a double
tranchant qui peut encore
renforcer la tension. C'est
pourquoi, M. Bakhtiar, dans
les negotiations qu'il sou-
haite mener a terme avec
les religieux tente. sans dou
te. de leur faire compren-
dre que le Chaos ou son de
part menent au coup d'Etat,
si ce n'est au retour du
Chah.


Un ,hovercrafEt a
Port-au-Prince

Dimanche et hier apr's-
midi, de nombreux curieux
masse, sur le lomb, se reiouissaient de
voir evoluer dans la rade un
curieux engine qui se site en
tre l'avion et le chaloupe.
II s'agit dun iii iovercraft"
don't les jupes de nylon sont
gonfles d'air apres l'accele-
ration du moteul et que pro
pulse come un avion un
helice a pales multiples. Cet
sengin>, invented par les an
glai's. peut atteindre 60 kms
a. Iheure et traverse sans
heurt des vagues d'un mg-
tre et des recifs gr5ce aux
jupes icoussin d'air i qui en
assurent la sustentation.
Cet tient au vice-presiGient et
Directeur de la ,Sonavesa,
notre jeune ami. Ernest Ben
nett junior qui avait aussi
introduit en Haiti le ,Ski-
jet>.

COLOMBIE :
Deux sociologues
accuses de
Mdtention d'armes
STOCKHOLM (AFP)
Deux sociologues colom-
biens, Orlando et Maria-
Christina Fals-Borda, ont
6td arretds lundi. dernier par
la Police a Bogota, a annon
cd jeudl, le Prdsideht de I'As
sociatioin Internationale de
Sociologie, M. Ulf Hinmela
trand, a Uppsala.
M. Hitmmelstrand, lui-md-
me professeur de sociologie
a l'Universit6 d'Uppsala, a
precise qu'il avait tie .aver
td de ces arrestations par
un autre universitaire co-
Inmbien.
M. et Mme Fals-Borca
sont accuses d'avoir amassed
un stock d'armes pour le
compete d'un movement de
guerilla, a indiqud le' profes
seur suddois.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs