Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10299
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 25, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10299
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text















































































Au moment ofi le Conseil
National du Tourisme. crie
a)ar Decret en date du 13
Mars 1975. se reunit, nous a
von.s jugd bon de ralhser
un sondage d'opinion sur la
rentree touristique. De '1'a
vs de beaucoup d'inter -
viewes, la saison a comment
"c un peu plus lentement.
Si elle indique de bones
perspcctive.s pour le tours
me d'avion. elle laisse plu-
t.i pessmistes ceux qui sont
interesses par le tourism
:\e c oisierac. On a interest a
Iolariser rationnellement
li strategic pour I'ameliora
it)n du movement tourist.i
que haitien. Est-p un sujet
iout a etc debattu a la reu -
nlon de, ce martin du Con-
,seil National du Tourisme ?

Par contren ,n est unrent-
me a constater une baiese
du movement touristique
de Canada en Haiti -
Auissi est-ce pourquoi nous
avons decide de reprodui-
re l'opinion du directeur de
la compagnie Air Canada
en Haiti Monsieur Osmond
Harry Celui-ci' ne contes-
te pas le fait II faut done
plus de vols sur la route


Mme Ertha Pascal Trouil
lot est desormais consacrec
jure en relevant ce martin,
son investiture au Palais de
Justice de Port-au-Prince.
Sa nomination a et6 com-
me un dvdnement. C'est
pour la premiere fois qu'une
femme si6gera comme Juge
dans les annales de la jus-
tice haitienne. Pour elle, cet
te nomination est l'aboutis-
sement de la lutte du mou
vement feminist haitien.
Elle marque aussi r. tour-
nant dans la vie social du
bays. Etre Juge c'est avant
Etre Homme, note-t-elle
dans cette interview.

Q.- Vous Rtes nommine Ju
ge. Du meme coup, il y a
trots personnages en vous :
le Juge, la feministe, i'epou
se. Comment le juge va-t-
il se placer entire ces deux
derniers personnages si 1'on
peut s'exprimer ainsi ?
R.- Je crois qu'il n'est pas
tellement difficile de conci-
lier ces trois entitEs, ni de
faire le dEpart entire la fone
tiun de juge, le role d'apO-
tre du.fdminisme, la quali-
td d'dpouse. En disant juge,
on oilt l'homme. On ne s'at
tarde pas a dEterminer le
sexe. On sailt en fait que la
fonctlon de juge se resoud
a d4eclder, & apprEhender un
faith, lanalyqer travers un


u---unrnrrn ,rjI o ..Al *.l---------


iimIIr LC r 'T


Puebla: l'inquietude

et 1'espoir


PUEBLA (MEXIQUE)
(AFP)
Rermisc en cause par la
mort dc Paul VI, ajournde
aprOs le d6c6s de Jean Paul
ler, la trolsilme confdren-
ce g6ndrale de 1'Episcopat
Latino-Amdricaln sera offi
iecllement ouverte le 27 Jan
vier par le Pape Jean Paul
11 a Puebla de Los Angeles,
Ville de plus de 800.000 habit
tants situee a 130 kllomie-
tres an Sud-Est de Mexico.
Le theme de la conferen
ce, qui reunira jusqu'au. 12
Fevrier 250 Eveques et 150
experts, est : 1'evangillsa
}ion. dans le present el le
future de l'Amlreque Latines.
La premiere conference g6
nerale de l'Episcopat Lati-
no-Americain avait eu lieu
a Rio de Janeiro en 1955, la
second a Medellin (Colom
bie en 1968.
L'impact de Medellin (Co
ionmbiel en 1968.
L'imnpact de Medellin sur
la vie de 1'Eglise dans le
Continent Sud-Americain a
ete capital. Mais depuis dix
ans, par suite des change-
ments politiques dans plu-
sieurs pays Sud Am ri -
rains, de mutations 6cono-
niiques nouvelles. united
de ieglsse s'est vue affron-
tee a des sollicitations ideo
logiques notamment de la
ment de la part des milieux
Marxistes.
Tires a HUE et h DIA, d'u
ne part par les elements con
servateurs qui veulent evi
ter tout affrontement di -
rect avec 1'etat, et d'autre
part par les elements pro-
gressistes pour qui I'Evan-
gile a des exigences politi-
ques et prophatiques, les vi
ganisateurs de la conferen-
ce de Puebla ont misutieu
segment prepare le travail
tour evicter toute Irnorovisa
tion come cela'Avait ett
lecas a Medellin.
Sous la direction du Car
dinal Bresilien Lorscheider,
tne equispe conduite par
Monseigneur Lopez Trujillo,
Eveque auxiliaire de Bogo


ta, a dtabll un document de
travail a partlir de sugges-
tions et de. propositions d'o
fientation venues des diver
ses conferences 6piscopales
de 22 pays. Les inqulttides
et les espoirs soulevds patl la
conf6resce de Puebla tour
nent autour de 'linterroga
tion : cdoit-t-elle marquer
ou nuon un recul par rapport
a celle de Medellin ? o
La. conference de Medellin
avait pour obpectif de met-
tie une 6glise Latino-Amdri
cane encore largement plon
gde dans la pompe et la tra
edition a i'heure de Vatican
II. Les Pr6lats avaient si
bien reussi que l'Eglise Sud
amdricaknes a baptism la
revolution en, offrant une
ideologie rdvolutionnaire
"chr6tiennes.
Les traditionnalistes qul
Sn'ont jamais admits IE tour
nant pris a ce moment par
l'Eglise ne peuvent qu'6tre
tents de profiter de Pue
bla et de 1'actuel rapport
des forces Politiques pour
revenir a I'ancien ordre de's
choses. Si le poids des tra-
traditionalstes est tou -
jours lourd (notamment au
Mexique, V6nezuela, Equa -
teur et Amerique Centrale),
les Eveques appartenant au
courant progressiste (Br6 -
sil, Chili, Bolivie, Para -
guay) ne constituent plus
un group isole.
Reste encore une grande
inconnue' : 1'attitude de
Jean Paul II. L'ancien Ar -
cheveque de Cracovie ne pas
se pas pour un mou devant
l'Etat. Mais -et etat corn -
mniniste.

Dans cous les cas, mPme
s'il n'intervient pas directed
ment a Puebla, les parti -
sans de la coexistence pa
cifique avec les regimes mi
litaires d'Amerique Latine
chercheront a s'annexer son
autorit6. Tout repose done
sur son discours d'ouverture
et sur le poids de son in -
fluence aupres des chefs de
file des conferences episco-
pales.


L& b


Montreal Port-au-Prince.
On a ,ausqultd les sympt6
mes d'une baisse possible du
movement touristique ams
ricain vers Haiti, du moins
pour le debut de la saison.
L'europeen semble occuper
jusqu'alors la tdte de pelo-
ton, et pourra mime rival
ser, a long term. avec 'a-
miricain. Restea asavoir si
le volume des depenses au
ra une vertu compensatoire.
L'optimisme general, affi-
che par les autorites du
Tourisme et les- hoteliers,
gage toutes les esperances
d'une bonne et fructueuse
saison touristique. Le nom
bre de personnel, qui ont
ete interrogees, s'eleve a une
vingtaine. Seules les o'ji -
nions les plus representati
aes ont ete revenues.




M. JEAN SAUREL
DIRECTEUR GENERAL DE
L'ONTRP :

cueillis jusqu'ici permet -
tent d'augurer d'une tres
bonne saison touristique,


jugement d'Homme (esprit
d'equit6, de justice), et des
texts de loi. A ce sujet, je
tiens k rappeler ce mot d'un
Magistrat feminin : aSous
la robe noire du Magistrat
en silge, disparait le sexes.
La fdministe, en quelque
sorte a toujours Drond la nro
motion de la femme a tous
les niveaux. On pourrait con
siderer cette nomination
comme une victoire du f6-
minisme.
Quant A ma quality d'e-
pouse, elle n'entrave et ne

'Veir suite page 3)



DWpart

Par le Vol 436 de la P.A.A.
est parti mardi matin A des
tination de Fort Leaven
Worth, Kansas, Via Miarrs,
le Lt. Colonel Arnoux Bou
card en vue ak poursuivre
ses Etudes militaires A U.S.
Army Command ant Gene-
ral Staff College sur les
bords du Missouri.

II Etait accompagnE A I'AE
report Dr. Frangois Duva-
lier par son Epouse eralde,
sa soeur Mme Alourdes Bou
card Calixte, son beau-frcre
Michel Gaspard, ses amis
Guy Gachelin et Carlo Noel.


cette annee, pour Haiti Ce
ci confirmera la tendance
a la ifiausse du movement
touristique haitien, qui a etE
signalee dans les etudes sta
tistiques realisdes depuls
quelques anndes par le Con-
seql technique de 1'Office.
Ces indices sont d'autant
plus stirs que lesa mmes ef
forts, qui ont permits d'enre
gistrer depuis 1973 une aug
mentation moyenne de 8
pour cent se poursuivent,
sinon s'ikitensifient. C'est-
a-dire :

promotion publicitaire.

Ouverture de bureaux
de representation, etc. Cet
fe annee notre budget de
publicity a double. Et nous
aurons beaucoup plus de bu
reaux de representaton. Les
derniers ont dtd ouverts a
Paris, Santo-Domingo, Call
(Colombie), Caracas (Vdne-
zuela), Puerto Rico, Jamal-
que. Ouston, Geneve. Nous
comptons avoir des repre-
sentants bientot a Milan, Bo
gota, New Orleans. Los An-
geles. La que nous nien a
vons pas, nos consuls, meme
honoraires, comblent le vi-
de, en essayant de canali-
ser aussi les tourists vers

(voir suite page 1)



ECHOS ET
INFORMATIONS

Les assises criminellus se
sont ouvertes ce matin au
Tribunal Civil des Gonaives.

x Xx x

Mile Marie Claude Lemoi
gne aP 6tE nommde attache
de Presse a k'Ambassade de
France en Haiti
X X X X

Le Pape Jean Paul II ac
cordera une audience special
le aux Eveques hait'ens qu
se trouvent actuellement i
Santo Domingo pour assis-
ter a son sejour dans 1'Ile
voisine.
xx x x

Demain, a 8 h du soir,
l'Institut Franca;s d'Ha'ti
Poeuvre du plus grand con
positeur francais contempo-
rain sera expliquee et il:u,
trEe par M. Georges Duple
sis, avec la participation d
Mile Ncole St Vctor.

xxxx

Une SocidtE Haitienne pou
la dEfense et la protection
des Droits d'auteur verrn
bientot le jour. Ce proje
done lieu A plusiuer rEu
onions qui sa tiennent a
Department de l'Educatio
Natlionale.


Le Don Bosco de P6tion-
ville a Ipasse filer une belle
chance de prendre (provi-
soirement) la tete du classes
ment en Coupe Pradel.
Pire les Patlonvillois ont
6td a deux doigts de balsser
pavilion face a un Victory
qui decidement n'arrive pas
k trouver la bonne cadence.

Mends deux fois a la mar
que, les Pdtionvillois eurent
cependant le merite de re-
faire chaque fois le chemin
perdu et k arrac-her ce
match nul (2-2) qui leur per
met, avec deux matches en
plus il est vral, de rejoin-
dre le Violette au sommet
du tableau.

Les victoristes connurent,
un avant gotit de la victoi-
re A la 26Eme minute de
jeu lorsque Sauveur Fran-
gois rEussit A tromper la yi
glance dui garden petion-
villois
La joie victoriste fut de


court durde puisque 6 mi-
nutes plus tard Boileau per
mettait au Don Bosco d'ob
tenir 1'6galisation.
Priv6 des services de ses
argentins Guzman et Monti
roni, le Victory allait repair
tir A offensive avec un
cran admirable. Bien placE
sur la trajectoire d'un tir
prsalablement renvoyE par
le poteau, Guy Allen mar-
quait A la 38dme minute le
deuxidme but du Victory.
A la reprise le Don Bosco
accentua ses efforts pour rd
tablir 1'equilibre.

II y parvint apres huit
minutes de jeu sur un tir
surprise de Jacques Adam.
Un combat trds serre se
dEroule desormais au mi-
lieu du tableau de classe-
ment de la Coupe Pradel.
On y verra un peu plus clair
apres les rencontres Aigle-
Noir Bacardi et surtout le
Racing Violette de samedi.
J. CS.


. .,1 MI L


DIRECTEUR : LUCIEN MONTAS Tld6phone : 2-2114 Bolts Posle : 1316
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET Rue du Centre No. 212



SYNTHESE: L'ARRIVEE DE JEAN La journee a Neauphle-


PAUL II A SAINT DOMINGUE le Chateau


PARIS (AFP)
Le Pape Jean Paul II est
arrive jeudi a 13 h 28 (17 h
28 GMT) a l'Aroport Americass de Saint Domin-
gue 'pour une visit de 21
heures dans ce pays sur la
route de Puebia, au Mexique
oit il inaugurera le 27 Jan-
vier la troisieme conference
genarale de l'Episcopat Lati
no Amdricain.
Acclame par plusieurs mil
fliers de personnel et accueil
1i par le President de Saint
Domingue, M. Antonio Guz-
man, a ate a sa descent d'a
vion de s'eloigner dti tapis
rouge pour s'agenouiller et
baiser la terre dominicaine,
premiere terre evangellsee
d'Amerique.
Apres avoir ecoute 'hymne
dominicain et celui du Vat:
can, Jean Paul II 'a repon
.u dans un espagnol parfait
au dscours de bienvenue du
President Guzman. Il a sou
ligna que sa viite voulait e-
tre lisations et, a-t-i.1 ajouta
souhaite arriver ici, en sni
vant la route qu'ont trace
les premiers e,,angelisateurs.
Le Pape, qui etuit monte
stir line estrade d'sposee en
pie n air, a ete salue par les


membres du Gouvernement
et les autoritds ecclesiasti-
ques don't le Cardinal Octa-
vio Antonio Beras Rojas. 11
est ensulte monte dans une
voiture d6couverte, surmon-
tee d'une haute oile blan-
che, pour parcourer les 28
km qui separent l'Aeroport
du centre de la Capitale.
Plusieurs centasnes de mil
lIers de fiddles, entire 250000
et 500.000, devaient assisted
a 17 h (2i h GMT) a une
messe concelebree par le Pa
pe sur la Place de l'Indepen
dance a Saint Domingue a-
vec les Eveques dominicans.
Plus de quatre vingt mille
personnel devaient rece-
voir la communion don't une
centaine de la main de Jean
Paul II.
C'est en manteau blanc,
tres dftendu. que Jean Paul
IT, sale par le Chef du Gou
vernement italien, M. Giulio
Andreott,, aviit quite a 7 h
21 locales 8 h 21 GIT) 1'Ae
report de Rome Fiumicino
a bord d'un 'DC-10, de la
Compagnie ,Alitalia,. II- a-
vait declare avant son de-
part qu'il ac2omplissait e-
avant tout tin pelerinage de
foi, et qui' se rendait <,dan
cirtaines zones du Nouveau
Monde come message de
1'Evangile pour des milLon
de frercs et de soeurs qui
croient dans le Christ.>

Dans l'av'on, avec Jean
Paul II aviiient pris place u-
ne so xantain de journalis-
tes et une suite personnelle
d'une vingtaie de per-onnes
don't le Chef de la D ploma
d'une vingtaine de personnel
Casearoll-te : .it C ,F J. "I
vices de secuirte du Vati-
can, Camillo Cibin.
Accueilli a bras ouvert le
Chef de 1'Egiise en tant que
eVisiteur Dstingue, dans
cette seule vwlle on attend
trois millions de fideles qutt
viendront se meler aux dx
millions d'habitants de la
Cap tale.

x

L'ARRIVEE DU PAPE
ST DOMINGNE (AFP)
Jean Paul II a trouv6 a
St Domingu lt'accueil cha-
leureux et vibrant du pre-
mier pays du tiers monde vi
site par lui.
Le Pape voudrait reserve
ses voeux et ses salutat'ons
les plus affectueuses aux
pauvres, aux petits proprie-
taires aux malades, aux in-
Connus out se sentent pro-
ches de 1'Eglise, qui ]'a'-
ment, qul suivent le Christ
malgre les obstacles et pra
tiquent ia solidarity, 1'hospi
talite et la jose, avec d'ad-
mirables sentiments d'huma
nit&d. a declare Jean Paul II
sur l'Aeroport a son arrive
a St Domingue.

permit d'arriver dans ce pays
de l'Amdrique, ce pays aimed


e





n
j-









a
tU


n


par Colomb, premiere tape
de ma visit a un Conti-
nent oil je me suis souvent
eivole en pensee>, a-t-il de
care au President Antonio
Guzman sous un soleil ecla-
tap.t i A&roport de la ville.
Des ao:-r.,i:lj-rro-nt de trou-
pes en unformes bleu et
beu et blanc avec des hauts
Shakos presentaient les ar-
mes, tandis que des fanfa-
res executaient les hymnes
Pontifical et Dominican.

Le St Pere devait prendre
ensute la tete d'un cortege
qui le conduisait a la Cathe
drale a travel's une foule
pauvre -et v brante qui se
pressait en riant et criant
de joie sur son passage.

Dans les arbres, des grap
pes d'enfants et d'hommes,
des fanfares en costumes Em
pire Rouge et Bleu, des
scouts en tenue verte, les in
firmieres et les patients d'un
hospital quetant une benedic
tion pour les malades. De-
enfants nus sortalent en hur
lant de joie dies cabanes de
terre et de tole, des horn-
mes en pantalons mauves
ou roses sortant nonchalam
ment de l'ombre des pal-
m-ers, les leurs ombrelles vertes ou
jaunes. Des arcs de triom-
phe, des fleurs etc...

On estimait a une cinquan
taine de mille les fiddles le
long de la route de l'Aero
port et k 30 fois plus la fou
l.- sur la Place de 1'Ind6pen
dance ou Jean Paul II allait
:d'14brer la messe en plein
l.,. Y.el, par --ine clameur
immense.

Y x x x

Le Discours
du President
Guzman

St DOMINGUE (AFP)
Le President de Saint Do
mingue, M. Antonio Guzman
a declare que la paix etait
p.es, dans son discours de
bienvenu, du Pape qu'il a sa
lue I'Aeroport au nom de
la Nation et du people do-
min.cain.

II a souligne que Saint Do
mingue avait ete la premier
re terre du Nouveau monde
a rccevoir 'ense'gnement
Chretien pour le repandre en
sute dans tout le continent.
Le Chef de l'Etat, apres a-
voir exprime la joie de soi
people devant I'honneur di
cette visit, a souhaite qu'e
le so:t une benediction pour
tous les dominicains.

vote sejour chez nous qui
vous adm'rons et vous ai-
mons tant sera aussi agrea
ble et fructueux que nous le
souhaitons.s>


FRANCE (AFP)
L'Ayatollah Ruhollah Kho
meiny a announce jeudi qu'il
se trouvait contraint de re-
mettre k dlmanche la date
de son retour en Iran.
vJe mourrai parmi mon
people>, a-t?il assure avant
la priere devant plusieurs
centaines de fiddles arrives
a Neauphle-le-Chateau (re-
gion parisienne) pour assis-
ter a son depart. Les mains
tremblantes mais le visage
impassible, I'Ayatollah a de
nonce mier Ministre iranien, M.
Chapour Bakhtiar.
Le Chef Chite a apple
le people iran'en a poursui-
vre sa lutte pour renverser
herans. II s'est efforc6 de
demontrer que sa determi-


nation n'etait nullement en
tamee. Press de questions,
il a precise qu'il etait tou-
jours resolu a rentrer en I-
ran, mals .eutement lorsque
l'Aeroport de Teheran serait
rouvert.
L'annonce de cette deci-
sion a ete ressentie par les
fideles come le premier ve
ritable recul de l'Ayatollah:
Tous ses partisans etaient
strs de la chute imminent
du pouvoir. Pusteurs dizai-
nes d'iraniens ont bruyam
ment manifesto leur decep-
tion, les uns sanglotant, les
autres scandant : evive Kho
meiny, nous te vengerons,,
lImperialisme). Quelque 500
iraniens ont manifesto par,
la suite a Neauphle-Le-Cha


I


LaXIXe
Assemble de
soliddarit6
Chr6tienne
La XIXeme AssemblEe G6
ndrale Aninuelle de la vivan
te Association d'Entraide So
ciale CHRETIENNEs a reuni di -
manche dernier un public
d'autant plus nombreux que
cette reunion coincidait a
vec l'inauguration du pavil
Ion logeant son centre de
formation professionnelle,
pres de St Gerard.
La benediction du local
fut assure par le R. P.
Claessens, president d'hon -
neur de 'oeuvre, qui a beau

(Voir suite page 8)


"I1 est des existences parfois frobles


par les caresses du destin "


Ce matin, au Palain de
Justice de Port-au-Prince
en la premiere chambre Ci
vile, s'est daroulde la carE-
monie d'investiture de six
nouveaux magistrates don't
tne femme, Madame Ertha
Pascal Trouillot premid-
re femme juge dans l'histoi
re de la magistrature hai-
tienne, tous nommes par
commission de Son Excellen
ce Monsieur Jean Claude
Duvalier President a Vie de
la Republique.
En president la sEance so
lennelle de ce martin en pr6
sence du Ministre de la Jus
tice,. Me. Ewald Alexis,. des
Presidents de la Coar dsAp
pel et de Cassation, des miem
bres de la magistrature assi
se et debout, du Sous-Secre
taire d'Etat aux Affaires So
dciales, Madame Lyse A. Pros
per Herard, des membres de
I'UNIFED, de Mademoiselle
Marie Carmelle Lafontant
B1d u CHREPROF, d u
Batonnier de il'Ordre des Avo
cats et des membres du Con
seil, d'avocats du Barreau
de Port-au-Prince et de
quelques parents et amis
des promus, le doyen Roe
J. Raymond,devait definir la
mission du juge qui est de
travailler a la distribution
d'une sa',ne et impartiale
justice et en s'adressant a
chacun des nouveaux magis
trats, il exaltait leurs quali
tes, lesquelles leur ont value
leur nomination a ces pos
tes important.

'Devait ensuite 5prendre la
parole, au nom du Par -
quet de ce resort, Me Fer
dinand Antoine qui a dit,
en s'adressant aux nou -
veaux juges et substitute,
aussi engager dans l'oeu-
vre de justice de mon pays
la nomination p o u r
la l1re fois chez nous d'une
femme-juge.

II revenait alors a un mem
bre du Conseil de .l'Ordre
des Avocats, Me. Georges
Beaufils de solliciter la pa
role au nom du batonnat
pour rendre un public hom
mage a 1'un des leurs. Ma-
dame Ertha Trouillot, au -
jourd'hui de 'autre cdte de
la barre, en disant que cet



IRAN :

Les contatcs
URSS Vatican
PARIS, (AFP)

C'est la sidxime fols .de-
puis 1965 que Monsieur An
drei Grbmyko, Ministre So
vietique des Affaires Etrain-
geres, rencontre un souve-
rain Pontife.

Le chef de la Diplomatice
Sovidtique a rencontre Paul
VI a 1'ONU le 4 Octobre
1965, puis a nouveau le 24
Juln 1966, le 12 Novembre
1970, le 21 FEvrier 1974 et
fin Juli 1975 au Vatican.

L'initiatlive du premier
contact official de I'URSS
avec le Vatican remote h
Aofit 1956 : Monsieur Diml
tri Pojldaev, charge d'affal
res de I'Ambassade d'tRSS

(Voir suite page 8)


te promotion fait franchir
a la femme haitienne une
tape dans ses dro)s. II a
egalement profile pour si-
gnaler la stability de l'em-
ploi du Juge et rappele le
role du magistrate et de 'a
vocat dans 1'exercice de
leurs functions.

Apres tant de discours les
uns plus elog-;ux que les at,
tres, le juge Madame Ertha
Pascal Trouillot, au nom de
ses colleagues, devait remer
cier le Chef de l'Etat et la
Premiere Dame de la REpu
b I i q u e, le Ministre
Alexis, le Doyen Poe iRa -
mond. le Substitut Ferdi -
nand Antoine et aussi la


nombreuse et silecte assis-
tance vcnur a s i prestatlon
de serment eon declarant en
tr'autres chosos et d'une
voix ferme. avocqt je par
ticipais a la mdlie confuse
des existences humoaines en
vvant quotidiennement de
puis sent ans les prnblomes
families aux so:ites, aux
families, aux individus; Ju
ge je penetrerai davantage
autcoeur de ces memes pro
blames avec une addition
significative le pouvoir de
decision., Elle a dit tant de
belles choses que nous nous
comptons de reproduire son
discours- in-xtenso pour
vouis laisser l'occasionr d'en
juger :


Le discourse du Juge Ertha Pascal

Trouillot


II est des existences par-
fois frolees par les cares-
ses du Destin. Telle parait
etre la mienne, aujourd'hui
comblee au-dela de toute
expression, par la genereu-
se solicitude du Chef de la
Nation. Pourrais-je celer a
vos yeux ma tremblante e-
motion en declarant solen-
nellement a cet instant, a-
vec helas! l'insuffisante
pauvrete des mots, la grati
tude infinite que je dots,
pour ce redoutable hon-
neur, a Son Excellence M.
Jean-Claude Duvalier, Presi
dent a Vie de la Republique
et at sa veneree mere Son
Excellence Madame Fran-
cois Duvalier, Premiere Da-
me de la Republique )
II etait une fois... Ainsi,
devrais-je peut etre, en
paroles de conte de fees,
vous dire la surprise. la joie
et la fiertd que m'apporta
un coup de fil de Monsieur
le Secretaire d'Etat de la
Justice Ewald Alexis, ce ma
tin du 15 Decembre ot l'ho
norable titulaire de cette
Secretairerie d'Etat me lais
salt pressentir le gdndreux
dessein du Gouvernement a
l'adresse d'une fille de la
Coupe qui, par amour, par
vocation irresistible, s'est
soumise a la grandeur et
aux servitudes de la profes
sion d avocat.
La surprise provoquee par
cet appel tal1phonique exi-,
gea des moments de re6fle-
xions... Avec saps doute au
tant de tEmErite que de de
fErence, j'acceptai cet hon-
neur, domine par le souqi
de bien faire, de servir la-
cause de la Justice. r
Et quel honneur! Celul
d'etre dans 1'histoire de no
tre pays la preman&re fem-
me a acceder A la Magistra
ture. Celui pour d6drama-
tiser un peu mon emoi -
d'etre desormais et pour
comblen de temps? le
seul Magistrat feminin au
milieu d'un monde mascu-
lin qui est, depuis j.oujours,
soit dit en passant, au seul
service de concepts pour-
tant au fEminin, n'est-il
pas vrai ?: ceux de Justice
ou de Magistrature. Quoi,-
qu'il en soft, au travers de
ces propos enjouEs, ce para
doxe demeure bien singu-
lier, si notre admiration et
notre reconnaissance, pour
ces mEmes exercices de gen
re, devraient elles-mdmes
6tre mises au pluriel pour
vanter A nouveau, ,'esprit
de Progres d'un Gouverne-
ment de rEparation qui, en
honorant ma bonne volonte


et mas modestes aptitudes,
a voulu. avant tout. magni
fier la Femme Haitienne et
contribuer, par une notrvel-
le etape, a sa promotion
dans tous les domaines.
Peut-etre, aurai-je assez
suggere l'imperieuse obliga-
tion qui m'incombe de m'of
ft.r en module a celles de
mes soeurs qui suivront
dans la meme voie et en
cohorts que je souhaite
proches et exemplaires!
J'en ai pleinement cons-
cience. croyez-le, et si, je
sens sur mes dpaules peser
ce lourd fardeau de respond
sabilites exaltantes, j'ai la
faiblesse ou l'orgueilleuse

(Voir suite page 7)

HALTE DU JEUDI
de Mme Marcel CARDUCCI

STOP

Regarde la route ensoleillde
Elle est pleine de promesses
Arrdte toi un instant.
La'sse dormir ton chien
Par moment il faut bien
Qu'il se repose...


As-tu pense au partage ?
Partager, partager,
Le pain et l'eau,
La viande, le hareng,
Le feu et le bois,
L'air et le soleil.
x xxx x

Partager, toujours partager.
Ton frere a cote de toi
Te laisse Iindiffdrent
Et sa souTfrance dis-tu
N'est pas la tienne a
Oh pour stir.
xxxx

II a faim, 11 a soif.
Non peut etre de pain.
Mais de paroles.
De conseils, de reconfort,
D'amour, d'esperance,
De pardon, de paix..
x C X

Tu te complais
dans ton aisance
Dahs ton bonheur
plus que parfait
Et tu oublies que tout
Passe et s'efface.
x x x x

De meme qu'un bienfait
Jamais ne se perd
Tout doit se payer
Ici-bas ou ailleurs.
Tu y penseras dis ?
Alrs ry\eille ton chlen.
Et continue ta route.
M irne r! DCC
Mme Maricl (ARDUCCI


La saison Touristique sondage

Par Pierre Robert AUGUSTE


INTERVIEW



La premiere haitienne,


Juge, nous parole


Les Petion Villois


manquent le coch6

DON BOSCO VICTORY
2-2


01.1 n n L E. R

JETMDI 25 JANVIER 1970 .

No. .31.00.3
FOND N : L PLUS QUOTDN MEMR83 E E ASSOCIATION INTERNATIONAL E PRES









FONDE EN 1886: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HPATI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


-S


Visite i Haii iti
d'un haut
fonctionnaire
americain

USICA -
Brandon Grove, supplEant
du Secr6taire d'Etat Adjoint
pour les Affaires de la Ca
raibe, au Departement' d'E-
tat AmEricain, sejournera
en Haiti du 26 au 28 janvier
prochain. II arrivera de San
to Domingo aprds avoir as-
sistE A la rEunion des ambas
sadeurs des Etats Unis dans
les pays de la Caraibe.
Au Cours de sa visit, il
rencontrera des officlels hal
tens: II visitera aussi plu-
sieurs projects dans la dom-
munaute rural avant de re
gagner la Capitale amEricai
ne.






A JEUDI 25 JANVIER 1979


NICARAGUA -
COMIMUNIQUE DU
FRONT SANDINISTB
MEXICO, (AFP)

Le Front Sandlnlste de
llibdration cldu NicaraguaI
(FSLN) a kllomftres carr6s deo terri-
toire Nicaraguayen dans lIa
vone de la frontlire avec le
Costa Rica,, a affirmi
Mercredl le Front dans Uin
communiqU dati de San Jo
se et requ ft tivexico.
Des responsables Nicara-
guayens charges des Affai-
ris paysannes ont eL6 <,cd6-
cutesd par le Front Sandi-
niste, (n raison de presslcn exercoe dans ta re
g;on par la Garde Nations
lev,. Quatre agents des ser-
vices de security de 'Arpmee
clu Nicaragau ont 6t6 egale
ment ex6cut6s, apres avoir
ete 'captures dans la region
Sud. pursuit le communi -
que.


ZC00
































',I


Solon le Front Sanrdlnlste,
la garre National, a perdu
des dizalnes d'hpnmes aul
cours d'engdgements re -
cents contre. le FSLN. PrOs
d'une dizaine de posLes 'mill
talres ont O6t6 dtrutits par
les Sandinistps, affirme le
communiqeud
0 -
SALVADOR : 108
.DISPARUSO DEPUIS 1973,
SELONf Mgr ARNULFO
ROMERO
MEXICO, (AFP)
L'Archeveque de San Sal
vador, Monseigneur Oscal
Ariulfo Romero, a abnonce,
Mercredl a Mexico, la dispa
rition de cent hult person
nes au Salvador dvpcgt u1973
pou rdes motifs politlques.

Lors d'une conference de
Press, le Pr6lat Salvado -
rien a qualified le gouverne
meat de son pays de sif,. Au course de la seule a
nee 1977, a-t-il afflrme, la


repression au Salvador s'est
sold6e par 39 assasslnats. 45
blessds et 710t) arrestatlons
Le regime au President

Carlos Rotneru tente n par
la terreur d'empicher les ft
d6les d'assister aux office,
rellgleux .et tue, arr8te ou
d6porte des pr6tres, a encore
d lclare Monseigneur Rome
ro. pas la',gt6rilla, si la lutte ar
mde reste.le seui moyen d'a
..outir a-unne meilleura vi.
dans le pays,, a declare I'A>
chevique de San Salvador, a
ejoutant qu'il avait requ des
mencees de mort.

0 --
LETELIER : L'UN DES
ACCUSES'MIS HOURS DE
CAUSE PAR TOWNLEY.
WASHINGTON, (AFP)
Le cubain anti-Castris-
te Alvin Ross Diaz, 1'un des
accuses du procds Letelier ac
tuellement en course dpvant
un Tribunal de Washing -
ton, a 6te pratiquement mis
hors de cause Mercredi oar
MIchael Townley, ancien a
gent de la Dina (Police Se
ordte) chilienne et t moln-
cl6 de 1'acusation.

Ross n'a rien fait pour
m'aider de fagon d!,recte &f
tuer Letelier, et j'ignore quel
le aide il aurait pu fournli
a d'autres personness, a de
clare Townley au course d'un
interrogatoire serre des avo
cats de la D6fense. Townley.
rappelle-t-on, a reconnu a
voir place lui meme l'engin
explosif sous la voiture de
I'ancien Ministre du Presi-
dent Allende, a l'instiga -
tion de la Dina laujourd'hul
dissoute).

Pour sa part, la defense
ne semble toujours pas avoir
reussi fa faire prevaloir la
these selon laquelle Town
ley aurait en reality agi sous
les ordres de la CIA. L'Amd
ri-cain a par ailleurs affir-
me n'avoir pas connu les
antecedents de Letelier au
moment ou il a requ l'ordre
de le supprimer. <,Je con -
naissals son nom, J'avals vu
des photographs, et ie sa
vais qu'il avait ete mem
bre du Gouvernement Al-
lende. J'al regu l'ordre de le
tuer et j'ai obei. II suffirait
pour moi que mes supd -
rieurs le considdrent comme
un euindmi d,: l'Etat>, a dd
clare Tot iiie,


PROCESS LETELIER :
TOWNLEY AVAIT DU
AVANOER DE L'AROENT
POUR PREPARER
L'ABSASBBINAT
WASHINOTON AFP)
L'ex-Agent de la Police
Secrete chillenne 'DINA'
l'Amirlcaln Michael Town-
ley, a revl61, mardi, deviant
16 Tribunal de Washington,
charge de l'Affaire Leteller,
qu'ill avalt dii, lul meme,
fournir de l'argent pour pr6
parer l'assasslnat d'Orlando
Letelier, l'ancdep Ministre
des Affaires Etrangdres du
president Salvador Allende.
La some d'argent que la
Dina lul avail premise, a ex
plique Townley, etalt insuf-
fisante pour mpner a blen
sa mission.

Rtepondant 4ax questions
de l'Avpc4t des trois exiles
etlbains, co-accuses du meur
tre Michael Townley, qui est
le temoin principal de lac
cusation, a indiqu1, qu'll a-
valt revu aussi de l'argent
pour eliminer en 1975, deux
autres dirigeants socialistes
chiliens, exiles a Mexico,
Carlos Altalirano, Secr6tai-
re g6ndral du parti socialist
te et le Senateur Volodia
Teitelbom.

La mission avait echou6
parce que Townley etait ar
rive dans la capital mexi-
caine un jour apres le de-
part de ses victims
xx x x
CHILI ARGENTINE -
BEAGLE : LE PAPE
ACCEPTED r ITOUER UN
ROLE DE MELLIATEUR

VATICAN (AFP)
Jean Paul II a accepted requite que les gouverne-
ments chilien et argentin
lul ont adressee pour une
mediation du Saint-Siege,
afin de. les guider dans les
negotiations et de les assis
ter dans la recherche d'une
solution au different sur la
zone Australe des deux
pays>, a ddclard mercredi le
porte-parole du Vatican.
Un different frontalier op
pose depuis plusiaurs annees
le Chili et l'A. 9'ntine, rap-
pelle-t-on, a propos de la
souverainet6 sur trois ilots
situds au Sud du canal de
Beagle, dans la zone Austra
le du Continent americain.
Le porte-parole du Vati-
can a egalement diffuse le
texte integral de l'accord
signed 5. Montevideo (Uru-


LA FACON LA PLUS RAPIDE


D 'A VOIR VOTRE BUILDING


COMMENCE ET FINI


EST DE NOUS APPEL ER 2-1918





Strain
The other way to build
Fast Systems Approach


PAYS.


i


SDES CLES












7. RUELLE ST. CYR

5Bfla*^oeo

gay) le 8 janvier dernier par
les MInlstres des Affalres
EtrIngOres chilllen et argen,
tin et par le Cardinal Anto .
nlo Samore, reprfientant
special du Pape. Aux terms
de cet accord, les deux pays
ont decide de faire apel a
la mediation Olu Pape pour
regler leur different.
Les obseryateurs niettent
on relief .que le chef de lE
gllse a youlu i n;c pnper sa
decision d'agir concrktement
et en personnel pour la paiy
entire deux pays d'Amerique
Latine just A la veille de
son depart pour le Conti-
nent.


La r ception
'Ed ar Faure
a I'Academie
Franchise
PARIS (AFP)
M. Edgar Faure, l6 le 8
Juin dernier au fauteu: d'An
dr6 Frangois Poncet, a 6te
regu jeudi sous la couple
de l'Acad6mle Frangalse,
don't il a c61lbrO la durde et
le >.
I1 a prononc d'61oge de son
prid6cesseur, qui fut Ambas
sadeur de France a Berl n
de 1931 a 1938, puis a Rome
et enfin a Bonn apres la
guerre. Le Pdre de l'actuel
Ministre Francais des Affai
res Etrangeres, fut un ger-
man ste eminent qui perqut,
st-lon M. Faure, la r6aiite du
nazisme.
Le nouvel inimortel, Prdsi
dent de I'Assemblee Nat.ona
le jusqu'a l'an dernier, a ete
pr6sente a ses colleagues par
le Duc de Castries. Celui-ci
a trac6 le portrait d'un hornm
me em'nent, capable, a 'a
fois, de symboliser 1'histoire
et de la faire.
M. Edgar Faure, juriste,
Avocat, choisit la carriere po
1 t.que et deviot pour la pre
jniere fois Pi resident du Con
seil en 1952, a lage de 43
ans. Il occupa de numbreux
poses mnnist6riels, dcnt la
derniere fo;s sous le Gene-
ral De Gaulle, a 1'Educat'on
National.
Faure vient re publier un
nouveau livre d'histoire, ,la
Banqueroute de Law,>.


ONIm nFSAT En aTEN .


FOR SALE
Sealed Bids & Best Offer :
3 Scouts International 1975
1 Plymouth Valiant 1975
The- vehicles which will'"
be sold as tehy are, Where
they are, can be seen every
working days from 7 : 30
A. M. to -1 : 30 P. M at the
AID Garage located on hue
Amerlcalne between Rue Pa
vee & Rue des Casernes.
All customs fees are the bu
aer's responslbIltlies
USAID reserves the right or
to. accept or to refuse all
bids.
Send all olds before Fe -
bruary 2, 1979, 4 30 P. M.
to :
VEHICLES '!a
SAID
/ i 'American Embassy
All bids will be made public
n, February 5, 1979 at 10 :00
A.- M.
A VENDRE

Sous pl cachet au plus of
frant :
3 Scout International 1975
1 Plymouth' Valiant 1975
Ces v6hicules qui seront
vendus tels quels, ot.ils sont,
peuvent ktre vus tous les
ioure ouvrables de 7 : 30 A M
a 4 30 P. NM. au garage de
la USAID -is la rue Amdri
caine entire la Rue Pav6e et
la Rue des Casernes. Tous
les frais de douane sont a
la charge de 1'acheteur. La
USAID se reserve' le droit
d'accepter ou de refuser
tout offre.

Envoyer les offres avant le
2 Fdvrler 4 : 30 P. M. adres
ses a :
VEHICLES SAID
C/O. American Embassy
L'ouverture des plis se fera
le lundi 5 Fevrler 1979 a 10
heures A. M.


QFFRE DEMPLOI
Cherchons demarcheurs ex
pdritnentes et vb4h.cules par
laeit frangais et apglhais
Conditions avantageuses Te
16phonez au 2-2017 pour
rendez-vous aux heures de
bureau.- 2F,1


orrRE D'EMPLOI
Entreprise -Indstrielle cher-
ohe :
11 POUR VENTE-DE PRO
DUITS ALIMENTAIRES
Hornme, 30 ans envIron,
minimum 5 ans d'experien
ce, de preference sachant
conduire. Base d'etudes re-
quise : Baccalaureat 1lre.
ptrtle an moins. Le pose es.il
prometteur.
21 POUR DEPARTMENT
COMPTABILITE
Etuaiant iei en trosithme
ou quatrleme annee. ou pu
rne persoine cdiplome Lan-
zuep reqisaes : Franc:i; et
Anglais. Dipiqmes ou cir,
nrainsance supplementaires
seront apprdcids.
-3 "POUR SERVICE DE VE
RIFICATION DOUANIERE
Home exp6rimentee pour
travail en douane, avec con
naissa,nce des formalities
dounnieres a A'import et k
l'exiort -et dans la prEpara
tion des document_. Sens
de l'organviatlon s et ordre
seront appr6cles.
4). POUR SECRETARIAT
DE DIRECTION
pecrdtairp billingue (An -
glais-Frangais) Exper:en-
ce 2 ans minimum. Qualites
requises ; discretion, entse
xx x x
OFFRE p'EMPLOI
Usine d'assemblagt repher
che un responsible pour le
control de la qualIte. Cette
personnel aura a organiser
et administer le .d6parte
ment de ContrIle de Quali
te (quality control Mana
ger)
Une preference sera accor-
d6e a ceux qui parlent an -
glais et qui ont des connals-
sances en GOene Industriel.
Experience nbcessaire.
Position et salaire intdres
santS.
Priere d'envoyer Curricu
lum Vitae au P. 0. Box 2081
ou d'appeler au 6-2655 en
tre 2 heures at 4 heures P
M, tous les jours ouvrables.
271


get,. orcdre, method.
5i POUR DEPT. FABRIC
TION ET CONT9LF. RE
QUALITY
Peux (2i technilcens (es)
de Laboratoire qu formal -
tlon equlvalente. Ednplom a
temps plein. Forma:ion sur
plrce, m;ils spi rlrince up-
prkc.ablt. Le po disponilblilte. melhooe, viva

a. B Pour trtormation,
appeler le 2-2500 aptre 2
heures et 4 heure. p. m. ou
soulmettre curriculum vitae
et pnotographie L Dp.vi-.
meatl ou Persiioel P. 0
Box 65, Port-au-Prince.
301


Demande d'tmoloi
Jeune fille. etudiante en Se
cretariat, en 2e annde a l1
Faculty de Drot. cl.ercha
du travail. Priere de la coi
tacter au 4.0894 entire 8 heu
res ec midi.
x x xx
A LOUER
Un grand anpartement a
louer pouvant server de Bu
reaux, clinique mddicale, A
gences dei Mai.ufacture et
autres, situd au Boulevard
Jean Jacques Dessalines No
20 Etage Clinique Den -
taire du Dr Ronald Holly.
Pour renseignements ap-
pelez le No 2-0816 de 8 heu-
res a 1 heure P. M. de' 4
heures a 6 heures P. M. 301
x x xx
Cherchons : Comptable
exp. Manufacturing Tl1. :
6-0038
xxx x
AVIS
Vu le nombre de visiteurs,
l'Exposition Urbanism et
Architecture o r g a n i -
see par les TPTC. sera pro
long6e jusqu'au 31 Janvier
1979 date de fermeture d6
finitive.
Heures de visits : 9 h A M
a 1 heure P. M. o 4 helUres
P. M a 7 heures P. M. .
FACULTE DES SCIENCES
251


? 1, a- La claraflon

NATIONS-UJNIES


(GENEVE'). (AFP1
L'URSS a temperd l'opti-
misme de nombreux dele -
gu6s du comitl du desarme-
ment de 1'ONU qui se reunis
sait pour la premiere fois
Mercredi a Gendve.
L'Ambassadeur Victor lss
raelyan a en effet declare
cue si le desarmement N-u
cl6alre est urgent, il est in-
dispensable de proceder a
vec precaution avant de
commencer. < en 1980>. les veritables nO
gociations sur ce suiet
Auparavant, les delgust
du Mexique, de Sudde, du
Sri Lanka et d'Australte a
vaient reclame l'ouverture
de negoci-ations imm6diates
sur l'arret des essais d'ar -
mes atomlques, ddja inter -
dits dans l'atmosphere. sous
la mer et dans l'espace.
L'interdiction complete
de ces essais fait 1 'objet
de negotiations discretes en
tre I'URSS. les Etats Unis
et la' Grarde-Bretagne et
les deux (super-grands,>
ont toujours manifesto leur
intention d'6labore: cuy-
memes un trait sar le su-
jet avant de le presenter hi
l'ONU.
La declaration Sovi6tique
est important, relvep.nt les
observateurs, car (lie pour
rait signifier que I'URSS au
moins, et les Etats-Unis peut
dtre aussi, souhaitent que
cette procedure se poursui-
ve alors qu'elle a t6e lune
des principals causes de
I'absence de la Chine et de
la France de routes les nO-
gociations de desarmement.
La France a mis fin Mer
credit a une absence de 17
ans et la Chine pourra,.t
ripide:ment se joindre au
comity Monsieur Issraelyan
en a d'ailleurs mins aespoir
mais !,t a faith en terms
pol6mlques stigmatlspint
"1 attitude ndgativea de Pd
kin.
Monsieur Issraelyan a in-
s-aIste sur la ndcessltd de n6
gocier rapideanent sur 'in.
terdlction de certaines r-
mies, notamment la bombe
A neutrons (Amdricaine),
les armes Chlmiiques, le ren
forcement des garanties aux
Etats non-nucltalres.
It a soulign6 que 1'URSS
avait ddjf formula des pro-
position- sur tous ces su -
jets lors des pr6cedentes con
ferenees. Cette asslmll, -
tlion du nouveau comity b
lanclen ne peut que provo
quer, e.stlment les obaerva -
teurs, mine trds large host
lltO pahrmil les autres dOld-
gufs. ; *


I rPABOCO

SPaper Box Company Of Haiti


Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de I'Aeroport

Tel. 6-0732

LA MASON DES HOITES


Pout toutes ves commander


de bodies de:

Chauseures


Patisserie

Ditersgent
Pate dentifrice I

Chemises et lingerie
Composants e6ectrailques
Products pharmaceutiques
Products alimentaires secs et Congeles
Creme a la Glace

Savons
Fruits de mer

Traiteurs e' restaurateurs
Enforcement de cols et 4es de chemises

Agraffes et trombones
Divers ..
Nous fabriquons dealement des dossiers de classlmetht
En format lettres et MeaMl.
Wff~ff mrS W 'I~ f~fM M M~ Mff -V-<*>**'**** "fG


Nouvelles de 1'Amerique.Latine


PETITES A NNONCES


NOUS SOMMES LES CONSTRUCTEURS LES PLUS ANCIENS DU I

15 ANNEES EXPERIENCE DANS LA CARAIBE ET EN HAITI



WE ARE TOTAL AUTHORISED


SER VICE STRAN BUILDERS


vous embarrassez pas d'une douzaine de Firmes quand uie s2ule PEUT


EGLISE, ECOLE, MAGASIN, USINE, etc...




CONTRACT FORFAITAIRE


DE LA CONCEPTION A LA REMISE


:


PAGE 2


i








JEUDI 25 JANVIER 1979


(Suite de In 1bre page)
saiiralt entraver 1'exerclce
do ina fonctlon de juge, et
dli 1noivene nt fmninisto
que preconls' louLte halltien
In conscleiite do ses drolts
et de ses devoirs de cito-.

Q.- Votre nomination in-
t(rvient i un moment o 11I
est question de relfvement
de la justice par une magis
Irature impartiale et design
leressee. Quelle est votre
position a ce sujet ?
R.- II est certain que cet
tc nomination s'inscrit dans
1' optique de redressement
de la magistrature haitien-
n1. D'ailleurs, la magistra-
ture, dans son essence me-
me, ne se conloit pas sans
l'impartialit6, le d6sinthres-
sement et independencee.
Q.- Comptez-vous faire d&
finitivement carrier dans


la magistrature si toutefois
une decision no l'interrompt
pas ?
R.- L'execlice d'une nou-
velle carrfire provoque tou
jours de l'angoisse. EL, cest
au fil du temps qu'on arri
ve vraliment o s'ldentifier
avec elle auu point d'en de-
venir passionne. II est fort
probable que j'y fasse car-
rilre dnns la measure oAf je
ne me laisse pas aller au d6
couragement. Car, redouta-
ble est le m6tier de juger.'
El,, les justiciables, en g4ne
ral, veulent toujours avoir
ralson. Juger c'est avant
tout d6cider, concilier, tra-
vailler. Et c'est un tranchant
qu'on peut deplaire. II faut
done s'armer de fermet6
pour exercer le m6tier plei
nement et efficecement.
Q.- Peut-il existed1, a no-
tre Avis, une relation entire
votre function de juge et la


OFFREZ VOUS UN CADEAU PRECIEUX
UNE NOUVELLECARRIERE
OEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
ET EN REFRIGERATION


POUR RENFORCERCE PROGRAMME LAfirS school '
Ml! T A LA DISPOSITION DE'SES ELEVES

* UN L'ABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES

* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
A PORT AU PRINCE ET AL STRANGER r

NIVEAU REQUIS : second)

(Places limitees a 35


conception ,u Code Civil
haltlen pregnant puor ml-
neure la femme marlde ?
R.- Les restrictions du Co
de Civil, quant A l'exercice
des drolts civlls de la fern-
me marlde sont multiples et
varies. Cela n'emptche pas
pour autant a la femme ma
ride de remplir la fonction.
de juge. II n'y a pas d'in-
compatilblitA entire les res-
trictions des drolts de la
femme avec 1'exercice de la
function de juge. En princi-
pe, la femme marine joult
de ses droits olvils et poll-
tiques. C'est pourquol elle
peut 6tre juge et jouir des
m6mes prerogatives et privi
leges que'le Magistrat mas-
culin, d'autant que le Ma-
gistrat depend avant tout
de sa conscience et de la
lot. I
Propos recueillis par
Pierre R. AUGUSTE


PROGRAMS IN...

AIR CONDITIONING

REFRIGERATION


SDebutezle
S26 Fevrier 1979


PAGE 8


La champagne electoral

Lettre ouverte de la' Population de
St Louis du Nord
A SON EXCELLENCE LE PRESIDENT A VIE DE
LA REPUBLIQUE M. JEAN CLAUDE DUVALIER


EXCELLENCE,
PALAIS NATIONAL

La population de Saint-
Louis-du Nord avec ses ckn
quante mille Ames environ
est heureuse de vous renou
veler son ind6fectible atta-
chement et sa volont6 fer-
me de vous 6pauler dans tou
tes vos d6marches pour la
politique de rel6vement de
1'arriere-pays, de liberation
des masses paysannes et de
d6mocratisatlon des institu
tions nationales.
Cette population, Jean -
Claudiate jusque dass ses
moelles, vient par devant
vous, Excellence, protester
6nergiquement centre la can
didature de Monsieur Ar -
thur Calixte,
IL eut meme 1'audace de
venir jusqu'au Tribunal de
cette ville se declarer can-
didat pour defendre les htod
rets du Peuple. Fort des obli
nations et redevance des
membres des commissions
communales et des tribu -



Franck C. Lamarre
Candidate pour la
2e Circonscription
d'Aquin


naux acquls a sa cause pour
les deux communes 'de la
circonscription, ces emplo-
y6s du gouvernement Ju-
lien Pierrot et Rigobert Duo
roseau respectivement Mal
re et Juge de Paix de la
Commune oubliant leur ro
le se sont mie le vendredi 12
Janvler 1979 a la tete de pe
tits groups pour distri -
buer publiquement les pho
tos de leur candidate et don
ner ainsi au people limpres
sion d'dlectlons officielles.

La population, confiante
en la promesse que vous lui
avez faite de fire respecter
ses droits dans le context
du Jean-Claudisme humain,
vient par cette SUPPLI -
QUE vous demander JUS.
TICE, Excellence, et Vous
donner 1'assurance qu'elle
vous appartient et de corps
et d'Ame.

Dans 1'espoir que vous
vous pencherez sur le sort
de ce secteur djia combien
gnez agrder, Excellence' l'ex
pression de nos hommages
et nos respectueuses saluta
tions.
Rollin, DESRAVINES, Mada
me Marcel JOSEPH, Demos
thEnes BLANC, Elie DIEU-
VEILLE, Luders DESRAVI-


DISPOSITIF D'IN
JUGEMENT RENDU
PAR 'LE TRIBUNAL C
DE PORT-AU-PRINCE
LE NEUF NOVEMBRE
NEUF CENT SOIXANIT
DIX HUIT. ENTIRE
LA DAME ALFREDO R
NEE CAROLE WILSON
ET LE SIEUR ALFREI
RUSSO
PAR CES MOTIFS,.
bunal aprds examen,
tient le d6faut prdc
ment octroyd centre
fendeur; pour le prof
met le divorce de la
nee Carole Wilson d'av
6poux ALFREDO RUS
Prononce la dissolutio
liens matrimonlaux
existed entire eux; Ordo
'Officier de l'Etat Ci
PeLion Ville de tra
sur les registres a ce
nes le dispos.tif du p
Jugement don't un
sera public dans un
dien s'editant a la Ca
sous peine de dommn
Lntdrets envers les'tie
y 6chet; confie a la n
garde de l'enfant col
Condamne le pare a
a son spouse la some
Cent dollars, repres
sa part contributive
tretien et a 1'educat:
dit enfant; le condan
outre a Deux Cents
a titre de provision
ter; Commet I'Huissle
St Jean de ce siege p


Monsieur Franck C. La- N h; scHina e LLACROIX signification du prese
marre s'est port candidate Emile AUGUSTE etc... gement vu qu'il est p
a la Deputation pour la deu
xieme circonscription d'A-
quin. Pendant qu'il fut Mai ORCHESTRA PHILHARMONIQUI
re de Cavaillon et Prefet de T
I'Arrondissement d'Aquin, M. STE TRINITE
Franck C. Lamarre s'etait GRAND CONCERT CLASSIQUE
donne pour l'une des teaches
primordiales : le relevement DIRECTION: EDGARD CURTIS (CHEF D'ORCHE
die cet arrondissement et le THE INVITE)
bien ttre de ses habitants. u SOLISTES INVITEES : DORIOT DWYER 16re. FL
SonE dvouement l'a tou
jours segnald aux yeux de TISTE DE L'ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE BO
ces derniers come un cito TON NICOLE ST. VICTOR: SOPRANO.
yen responsablk, un progress OEUVRES DE : MOZART, GEMIANI, WAGNER etc
siste. M. Franck C. Lamarre

vot sagrandre sapopulari SAMEDI 3 FEVRIER A 7 H 30 P.M.
elcctorale et s assure de rem AUDITORIUM ST f TNITE
porter la victoire aux ur- AU TE T INTE
nes grace aux suffrages des ENTREE: ADULTE: $ 2.00 ENFANT $ 1.00
populations de la deuxime
circonseription d'Aquin. SOOOOO- OOOOOC"O-SOJO


La premiere haitienne, Juge,


AVIS DIVEB
faut; Compenise les d6pens,
en' raison de la quality des
IVIL parties.-

MIL Ainsi Jug6 et prononc6 par
'E NOUS, Th6ophile Jean Fran-
U cois, Juge en audience public
ZUSSO que de ce juur neuf novem
9 bre .mil neuf cent soixante
DO dix hult, en presence de Mon
sieur Hyppolite Thermitus,
Substitut du. Commissaire
le -Tri du Gouvernaoent de ce Res
main- sort, avec assistance de
4dem- Monsieur Ascencio Jumella,
le dd- Greffier du sege.-
fit, Ad 11 est ordonn6...
dame
ec son En fot de qu l...
SSO; Ainsi signed Th. Jn Fran
gois; A. Jumnele.
:n des
ayant Pour Expedition conform
onne a collationnee
vil de Le commis greffier
nscrire Cabinet :
E desti Theodore E. ACHILLE
present 251.
extract
quoti- x x x x
apitale,
ages A L'ATrENTION DES
ars, s'il CANDIDATES LIBRES
aere la AU BACCALAUREAT
mmun; AVIS TRES IMPORTANT
verser
me de La Section de 1'Enseigne
sentant ment Sec'ondaire avise leg
a 1'en- CANDIDATES LIBRES aux
ion du Examens du Bacalaurdat
nne en Session Ordinaire 19791 que,
dollars pour faciliter le deroule -
doars, ment normal des operations,
ad i les Inscriptions des CANDI
er Paul DATS LIBRES de Port-au-
pour la Prince se front dans l'or
*nt ju- dre sulvant. (du 29 Janvler
ar d au 16 Fevrier 1979 de 10 heu
Sres 30 a. m. a 1 heure p. m.
Lundi 29, Mai di 30, Mer-
E S credit 31 Janvier :
Les noms comumenqant
par la lettre A jusqu'a la let
Store E inclusivemenit.
ES- Jeudi ler, Vendredi 2.
Lundi 5 Fdvrier
de la lettre F a la lettre J in
iU- clusivement.
3S-
SMardi 6, Mercredi 7, Jeudi 8
Fevrier :
c... de la lettre K a la lectre 0
inclusivement.
Vendredi 9, Lundi 12, Mar
dl 13, Fevrier :
de la lettre P la la ettre T
inclusivement.
Sc Mercredi 14, Jeudi, 15, Ven-
dredi 16 :


Toutes les cuisini res de m me cater gorie sont sumos es avoir.


POUR UN PRIX SENSIBLEMENT EGAL les memes equipe





C'est Faux






SEARS SEARS D'AUTRES D'AU
EQUIPEMENTS KENMORE KENMORE MARQUES MAR

21" 0" 20" 3C

4 brubeurs X X X
Porte vitree X X X
Lumiere dans le four X X X
S "Tiroir Grill X X X

S Thermostat X X X

Plan de cuisson amovible X X X
Horloge X X
Timer X X
Boutons sbus lies yeux X X
Pieds niveleurs X X
Porte du Four amovible X X
4 Four automatique (1) X X

Four Auto-nettoyant, (2) X X


Model 12381, 1 POURVU DE PILOTE (PAS BESOIN D'ALLUMETTES)
30 pouces de large $ 490.00 2 EVITE L'ACCUMULATION DES GRAISSES SUR LES PAROIS, PARTANT, LES CORVEES DE NETrOYAGES FA6TIDIEI



Et pour les prix,comparez vous-memes Vous serez agreablement




SKeInmor. Solid as Sears Garanti par plus de cent



GARANTIE :1) UN AN SUR TOUTES LES PIECES DE FONCTIONNEMENT, 90 JOURS DE LA DATE D'INSTALLATION AJUSTEMENT MECANIQUE D" LA CUISINIERE. GROATIF

SERVICE : NOUS AVONS LA TECHNIQUE, L'EXPERIENCE ET LES PIECES DE RECHANGE.


OMNI SUPPLIES, 74 Rue Pavee Tl1. 2 3039
EN VENANT ACHETER VOTRE CUISINIERE, APPORTEZ CETTE PAGE POUR VOUS RENDRE COMPETE DE VISU


ments,


UTRES

QUEST



K
X

K
x
X


x


Modele 70781,
21 pouces d'e large

$ 380.00


UX.


t surprise



ans d'existence


iaa 3aoaeo~lraBBtaoaaa C~-: Oya-----------------------------------------------,


de la lettre U A la lettre Z:
Inclusivement.
La Section do 1'Enselgne-
ment Secondaire demand
saux Candidats Libres de
Port-au-Prince de se con-
former strictement a ces dis
positions .
Port-au-Prince le 24 Jan-
vler 1979
Franck E. Saint VICTOR
Assistant Directeur Gdridral
a lEnseignement Secondai
re

ADMINISTRAiTION
COMMUNALE
DE PORT-AU-PRINCE
AVIS
Les Prslidents des diffn-
rents groups carnavales-
ques inscrits a .I'Hotel de
Ville en vue de prendre part
au d6fil6 des trois jours gras
sont invites a une reunion
qul aura lieu a la Mairie le.
vendredi 26 janvier 1979 ,6
5 h. p.m.
Hotel #de Ville, Port-au-
Prince, ce 21 janvier 1979.
Georges J. FIGARO
President de la Commis-
sion Communale de Port-
au-Prince.
Ulysse PIERRE-LOUIS.
Membre
Carl HEARD
Meinbre
xxxx
AVIS
Superviseuse; Responsa -
ble de Departement pour
travail d'atelier, ayant par-
faite maitrise de l'anglais et
du franqais, le sens de l'or
ganisation : ordre. minu -
tie, esprit methodique et
pratique, aimant responsabi
lit4s et initiatives.

Adresser curriculum vitae,
references et exigences au
P. 0. Box 2211 261
x x x N
CONVOCATION DU
MINISTRY DES
AFFAIRS SOCILES.-
La Secr6ta;erie r 'teEl't 1(,
Affairs Socialeos Irv. I I,
chauffr irss il d',i)rldIt s!
engages d is IJc S'cltI' t '1i
rcstique a se presenter .,il
local de cette Secre:a rert'
d'Etot le VendredW. 2., J,,
vier courant a 3 hlIrEas n.
m. precises pour affaire l s
concernant.
Docteur Hubert de
Secretaire d'Etat 251


FAITESVOTRE ler PAS',
f VERS LE SUCCESS
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

2- 3508
2- 4755


iReconnue d'Utilite Publique
/ SIEGE SOCIAL 516 MAIN Sf
E. /EAST ORANGE NEW JERSEY
i l( APPROVE PAR L ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
j y ~ ET ECOLES AUXU S A


-----1 -~~---.----~~- ~~~I-~-~-~. ~T---l----~--- .- ------- ___sr( _-. :11-r -.~-.I_ i~-~-~~~~i---T9-- --IUII1---i~ .-- I T-C-114


PI ~L aP I I I






PAGE 4


le diart du -Pae di du atican


C'td du Vatican (AFP)
DWs le debut de son pdriple
de deux cinqs heures vers
I Am6rlque Latune, Joaq Paul
11 a confirnm6 sa d6sinvoltu
it it l'egard de3 horaires. II
a quitter It, Vat can Jeudl ma
tin avic pr1s d' une demin-
liture de rlarl sur I'houre
pr6vue. II a prifire rester
quelques moments de plus
avee les Pr6lat. de la Curie
Romaine qui lul souhaltalent
bon voyage.

Malgre un leger crdchin
qui-tombait il a fait ouvrir
\le toit de sa volture pour re
pondre aux salutations de
qiielques dizaines de reli-
gluses et de fiddles particu
16rement matinaux, retar-
dant encore son depart.
-Selon les sources vatica-
nes, avion devait partir a&
hult heures preciss locales
pour respecter hlieure d'arri
veo sans consommer a l'ex-
ces du carburant selon des
normces generaes de securi-
te.

xx x x

eC est avant tout un pele


rinage de foi, a ddcliar
Jean PaptI II avant de quit
ter I'Ital;e de I'Adroport de
Rome Fiumicino pour son
voyage de 8.000 km vers I'A
inerlque Latine.
Tres detenaa, -les bras le-
ves pour saluer les presents,
. le Pape a etd accueillil a son
arrive hi 'Aeroport par le
Chcfr. du Gouvernement Ita
lien, M. Giulio Andreotti, et
par le Doyen du Corps Di-
plonriatique pres le Saint Sie
ge, l'Ambassadeur 'du Guate
mala, M. Luis Vailadares y
Aycinena.
Le Souverain Pontife a sou-
1 gne qu'd se rendait < certaines zones du Nouveau
Monde comme message de
l'Evanglle pour des millions
'de freres et de soeVrs qul
croient dans le Christs.
cLe Pape, a-t-il .ajout6,
vout tous les connaitre, les
embrasser, dire a tous en
fants, jeunes, hlommes, fern
mes, ouvriers, paysans, pro-
fossionnels qu" Dieu les
aim,, que lEglise les aime.
<,Je veux aussi, a dit Jean
Paul II. recevoir l'encoura
gement et l'exemple de leur


BOUCgR

PEST CONT
--I-- *-


bont6, de leur fol,.
II a parle dus missionnal
res, des Pr6tres. de tous ceux
qut, depuis la decouverte du
Nouveau Monde, ont -diffuse
avec sacrifice, abn6gatio'n et
g6ndros'td dans ces terres im
menses, le message de Jd-
sus en prfchant I'amour et
la paix entire les hommesi,,
a-t-l d6clard.
Le .ouverain Pontife a pre
c's6 son Intention d'invoquer
la protection de Notre Da-
me de la Guadeloupe au Me
xique sur son service pontiff
cal et'de lui confier de 1'evangelisation en Ameri
que Latines. II a 6voque la
conference general de 1'E-
piscppat Latino Amdricain
de Puebla ofi ed'importants
probldmes concernant I'ac-
tion pastorale du people de
Dieu seront traitss, <(des
problems qui doivent pren
dre en compete les sAtuations
socio politiques locales corn
plexes>>.
Jean Paul II 6tait accom-
pagn 6 a l'Aeroport de Ro-
me par le Cardinal Secretai
re d'Etat Jean Villot, qui as
sure, en l'absence du Pape,
la gestion ordinaire des Af-
faires de I'Eglise.


DELMAS 48 BLDG. CURACAO TRADING


!!Fh


La D













p


Ce




de


viendi


Priere de


(Suite de la -'are page).
Haiti.
En outre, l'am6lioratlon
des services (notamment,
installation de nouvelles
compagntes adriennes en
Haiti : Eastern Airlines, Air
Canada, Air Jamaica, Bal
Air) contribue degalement a
grossir les flots de tourlstes
vers Haiti.
En ce qul concern
les d 1 s p o n I b i 1 t e s
en chambres d'Hotels. il y
aura une nette augementa
tion cette annee. D6ja nous
avons environ 2600 cham -
bres ? (toutes categories)
centre une quantity moln-
dre, l'aPnde dernifre. Et,
a 1'achevement des projeLs
de Labadie et du Club Madi
terranden, soit fin 79, ces
disponibilites seront amallo
raes de plus de 800 chamin -
bres.
Tout compete faith, on a des
ralsons profondes pour etre
tras optimiste. D'ailleurs, les
agencies de voyage internal
tionales manifestent un en
gouement pour Haiti 428
sont deja venues ici Des
medias touristiques internal
Lionaux s'interessent & la


TEL : 6-0


Ia


431
SOOS.)050!


ish Sensationnel!!




direction du LAMBI Night Club a




le privilege de vous annoncer



I'arrivee a Port- au Prince



our la premiere fois du group






DJET- X de New York.






group, compose des flmcents




talent musical extraorclir aire




ra le 15 Fevrier pour r turner "a



New-York le 4 Mars.




surveiller les annonce :?3s festivities.


i'


realisation de reportages sur
*Haiti. Et, de, concert aiec
le.'Secteur priv6, le Secreur
public travaille; sous, la su-
pervision intelligence, du
Chef de 1'Etat son Excellenr
ce Monsieur Jean Claude
Duvaller, pour un 'ddvelop-
pement harmonieux du tou
rlsme en Haiti, en riallsant,
dans l'immfdiat, un mini
parc monumental, un mini
parc national, en amalio -
rant la route-Milot Cita -
delle, etc-
O -

M. JOEL THEBAUD
PRESIDENT DE
L'ASSOCIATION
HOTELIERE ET TOURIST
QUE D'HAITI -
MANAGER DE
L'HOTEL CASTEL HAITI :
commence plus lentement
cette annee- Par centre, la
moyenne de sejour des
clients a et6 plus 6lev6e en
Decembre 78 qu'en Decem -
bre 77. De toute facon, je
pense que la saison d'hiver
sera une bonne saison. En


Communique de
la rencontre entire
M. Gire-k et
le Cardinal
Wyszynski
VARSOVIE (AFP)


Les entretiens officials qui
so sont ddroules mercredi a
Varsovie entire M. Edwara
Gierek, Premier Secretaire
du Parti Ouvrier uinfe po--
lonais et le Cardinal Stefan
Wyszinski, Primat de Polo-
gne, ont porte sur la cooper
ration entire lEglse et I'E-
tat. indique un communique
official] diffuse par l'Agence
PAP.
le comnmunque precise
que ia cooperation entire 1'E


outre, c'est auasi pour la pre
.mire fols qu'un 4t s'annon
ce aussi pour la premiere
ce de-ja. & mon avis, tres pro
met'teur. II1 pourra se sol-
der par un bllan plus posl-
tif que les etes qu'on a con
.'nus jusque lia en Haiti -- C&
la, grace' aux europ'Vens
don't l'affluence, vers Haiti,
augriente depuls ce mois.
Le seul point sombre au ta
bleau : la regression du mar
rh6 canadlen depuis qu'au
Canada succede aux vols
Charter du tour 6perateur
Sun Flight. Alors que celui-
ci assurait deux vols hebdo
madaires vers IHiti avec une
moyenne de 170 passages
par vol, Air Canada affected
un vol hebdomadaire au
trajet sCanada-Haiti, en
utilisant un DC 8 straight
de 227 sieges.
-0-
M WOLFGANG WAGNER,
PROPRIETAIRE ET
MANAGER DE L'HOTEL
SPLENDID :
s'annonce avec de meilleu-
res perspectives par rap -
port aux anndes pr6c6den-
tes La Pan Am qui a aug
mentd la capacity de ces a
vions de 50 sieges, Eastern
Airlines nous donne environ
250 sieges par jotir Done,
nous avons 300 stages en
plus. Ces 300 sieges corres
pondent a 200 chambres par
jour. Si maintenant on se
base sur le taux moyen de
sejour, soit 3,5 par jour. on
peut croire qu'il y aura en
Haiti, une occupation de 700
chambres en plus par rap-
port a l'annde acoulde. Ce -
pendant, il ne fadut pas con
clure vite que cela se tra-
duira par une influence sur
le taux d'occupation des ho
tels.
Aussi cette saison rencon
tre-t-elle le mame problem :
trouver de moyens pour fa
ciliter le replacement du


tourist dans la rue. t
O0 1
- M. OSMOND HARRY,
DIRECTEUR D AIR
CANADA EN HAITI :
.}
-3
cA mon avis, c'est fort' pos
sible qu'lil y ait prdsente -
ment une balsse de tourlistes
venant du Canada. C'est nor
mal et vident sl 1'on tient
compete qu'a un certain mo
ment, 11 y ayait, sur la rou
te Canada Hanit. deux corn
pagnies qul transportaient
.cli par semaine environ 300
passagers en charter. Main
tenant, il n'ya, qu'Air Cana
da don't un vol en DC 8
allong6 de 227 sieges amene
chaq'ue semaine de pass -
gers.
Prasentement, Air Cana -
da est en train d'6tudier la
possibilUt d'avoir un deuxi&
me vol hebdomadaire sur
la route Montr6al Port-au-
Prince. Tout retard dans
1'addition effective de ce
deuxl&me vol hebdomadaire
peut trouver sa justification
dans le fait que les 12 pre-
miers vols d'Air Canada ont
accuse une .disponibilite de
25 a 40 si6ges sur chaque
vol. Raison : les personnel
qui ont reserve des places
ne se sont pas presentees.
Pour ce qui concern Flim
mediat, tous nos vols sont
,vendus jusqu'au 'mois de
Mars. Peut-etre, cela exige-
ra-t-il de mettre un autre
vol sur la route Montreal -
Port-au-Prince pour cette
pDriode de poi.nte jusqu'au
15 Mars.
En conclusion, je dois di
re sincerement qu'Haiti se
trouve en vole d'ameliora-
tion sur le plan tourist -
que Je suis certain que
dans les annees a venir il
va y avoir beaucoup plus
re tourists a visiter Haiti.
Et Je pense qu'Air Canada
aura au moins trois vols heb
domadaires constants en-


gl'se et 1'Etat en Pologne
est ,dans l'interet de l'Unite
de la Nation et du renforce
Inent de la position de la Po P our S
logne populaire dans le mon
de.

L'Agence polonaise ajoute d couvrez : Cartha
que les interiocuteurs ont
egalemer.t aborde des < tons d'importance majeure
pour le people et 1'Eglise en
*Pologne et qui revetent une M ed l
grande signification pour
l'etablissement de relations
convenablesc entire 1'Egl's
et l'Etat Polonais.

L'entrevue, indique encore P our $ 20.
PAP, entire dans le cadre des
ces au course d la premiere
-oWtko rsallez lus
rencontre Gierek Wyskins l
ki en Octobre 1977. a (lllC7Z JUS(
La rencontre Gierek Wys-
zinski, etsment ces memes CONSULTEZ VOTRE
observateurs. peut etre inter I
pretee come on signe de
bon augure : elle conforte t AP
les informations en prove- U AP
nance du Vatican selon les-
quel.es le Gouvernement Po u
lonais aurait acepte le prin -
c pe de ]a venue du Pape en

re du martyre de Saint Sta- I A L NE AFRIENNE DE C
nislas, patron des Polonais.
Les dirigeants polonais "
n'ont a ce jour adresse aucu 20101 -
ne invitation officielle au n
Saint Pere. Avant l'entrevue
Gierek Wyszinski, on te Angle des Pues Pa
nait. toutefois 'Ce voyage
pour chautement probable>, ,
mercredi. dans les milieux -
de l'Archevech6 de Varsovie.


On indiquait de meme
source que, devant la prolon
gation du silence des autori
tas, une cesrtaine impatient
cec s'etait fait jour au sein
de I'Eglie et qu'elle n'aurait
pas manqud de 1'exprimer
lors de la prochaine confe
rence dpiscopale prevue pour
la fin de Janvier ou le de


PRESIDENTIELLES 1980
Convention
Reoublicaine
a D4troit
WASHINGTON (AFP)
Le Comit6 National du
part rdpublicain a choisi
mardi, apras d'apras d6bats.
la ville de Datroit pour si6
ge de la convention charge
en 1980 de designer les can
Sdidats du parti ab, la prasi-
dence et a la vice-pr6siden
ce des Etats-Unis.
Les responsables du eGrand
Old Party (GOP) ont arr&-
td leur choix sur Ddtroit,
principal ville du Michigan
et capltale de Iautomobile,
don't la -renaissance., a sem
bl6 a certain un symbol.
Les partisans de Ddtroit,
representant ganaralement
ralle tmoderdee du part,
ont eu fort failre avec ceux
de Dallas. ville favorite des
isudistes. et des conserva-
,teurs.


re Montr6al et Port-au-
'rince.,
0 -
- M. FRED PIERRE LOUIS,
MANAGER. DE L'HOTEL
PLAZA :
a Le debut de la saison
touristique est assez bon. A
analyser les diff6rents mar
ches, on dira que celui de
1'Europe est tres int6res -
sant; celul des americains
n'indique aucune augmenta
tion, et celui du Canada est
tries bas.. La raison, dans ce'
dernier cas, tient au man-
que d'avion. En un mot,
s'il n'y avait pas la eompen
station des europdens qui ar.
rivent a peu pras depuis
deux ans sur le march hat
tien, nous aurions une tras
mauvaise salson.
0 *
- UN AGENT DE SIGHT
SEING :
Cette saison n'indique pas
jusqu'enpore de belles pers-
pectives pour le tourism de
croisitre. La situation, si
elle nest pas stationnaire
comparativement a lannae
derniere, elle -tend meme a
regresser.
S'il y a une baisse, elle
peut s'expljquer par le fait
que nous n'arrivons pas en
core a executer une verita-
ble strategic pour le deve-
loppement du tourism de
croisiere. Cela suppose en
tout premier lieu la possibi-
lit6 d'offrir le plus gl'Und
nombre de services, et des
centres d'attractions multi-
ples et varies.
En outre, actuellement,
nous devons faire face a la
concurrence dominicaine.
Les facilities et avantages
qu'offre la Republique voisi
bateaux de croisiere d'Haiti.
ne pourraient detourner les
A mon avis, tout doit etre
repense dans ce secteur.


170.00


gene Baranquilla.



- Bogota




00 de plus


qu'a Cali


AGENT DE VOYAGES


IPELEZ




DOR
:OLOi'IBIE

- 2-3675

vee et du Peuple. -^A^


Offrez-vous un cadeau pr6cieuxi,
Debutez le 26 f6vrier dans une ambiance
jeune et dynamique.






F irst~il Qu- elecherctiz-Vous?

Des responsobilitaslDe l'aulontTDe I'orgentflune
bonne ambionce de trovail ,- Une personnel qu, vo
enfn vous apprecier votre patron'l/ .

first school
vous permet d qmbrosser une camrere qui 'vous aop-e
por'tero tont de joie' Lisez nbfre coatlogue et
d couvrez pourquo les diplO6ms first t schoolbont, -
ont desucces, -. .

SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE]
16 mois le soir et 9 mois le matin --


4*NAi ,


dq


La saison Touristique sondage


Deratisation



Extermination




Fumigation


Protegez votre maison


centre les termites


et chauve-souris


o@@GO@O@OO"ao"oooooIeooooogMuooo@mow Iyft U --


(MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATIONf]
k Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois 0'

LFA ITES VOTRE PREMIER PAS VERS LE SUCCESI4
Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508t
JFirst School, la ou commence voire succes-


~ ~b"-~ ~ lasrsa~ ~-i~ld~--~--~-~ ~ ~i~r~tk~ ~Br;r sa~l~B~fg~B -~ B .rs. a ~ a 98~BI pj gR~B~ ~QI Ilk~ ~P~a$ FsBB~BBBP~s~ ~dSa~rs~ ~A18iR4-~h~Bk. ~Oqi~B


JEUDT 25 JANVEER 1979


rAl


rr~r~?~rsr~/rJc~,4s~,~c~Jl~_rrr~/J~.r ~OC~QC~cu~eu~*T/~Jc~.f~PU~t~QtrJ~'~C~?


Y


i<' //.CSi GCGGS/SSS/// 0>.


I


I


q







JEUDI 25 JANVIER 1979 1~E NOUVELLiRi E~ PAGE 5


DANS NOS CINEMAS-


IMPERIAL
IMPERIAL I
Vendredl 26 Janvler 1979
12h 21' th Oh 81h lOh
UNE FEMME LIBRE
Odes. 5.00
Odes. 8.00
Infants C. 3-00
IMPERIAL II
Vendrodi 26 Janvier 1979
12 h 2 h 4 h
6 h 8 h 10 hiures
LA MALLE DU CAIRE
Odes. 5.00
G 8;00
G. 3-00
IMPERIAL -11
Veudredi 26 Janvier 1979
S12h 2b 4J'
6h Sh lObh
ONE TWO TWO, 122 RUE
DE PROVENCE
Entree G. 5-00
Odes. 8.00
Entree G. 3-00



Cine Triomvhe

SALLE I
JE SUIS TIMIDE MAIS
JE ME SOIGNE
SAIlLE 2
; 1,50 ";00
OSS 117 ATOUT COEUR A
TOKYO
haLLE 3
$ 2;00
GREASE
SALLI, 4
$ 1;50
UN FSPIQN DE TROP
xxx i

RANCCO CINE
Jeudi 25 Jan-ier 19.I,
AGENT TRES' SPECIA-
Vendredi 26 Janvier 1979
MAJOR DUNDEE



Cine Sent!al
Jeudi 6 hres
LE DEFI DE MACKENNA
Entree G. 1-50 2-00
8 heures
CORPS A CORPS
Entree G. 1-50 2-00

Vendredi 6 h et 8 heures
LE RETOUR DES TITANS
Entree G. 1-50 2-00
xxx

Lido
Jeudi 12 h. 2 h 4 hres
6 h 8 hres 10 heures
Entree G. 1-50
Entree G. 2-00 et 3-00'
4 KARATEKAS DE
L'APOCALYPSE
Vendredi 12 h 2 h, 4 h
Entree G. 1-50
6 h. 8 h 19 heures
Entree G. 2-00 et 3-00
4 KARATEKAS DE
L'APOCALYPSE
-< > x
Auditorium
Vendredi 7 heures
BRUCE LEE N'A PAS DE
RIVAL
Entree G. 2-00
Jeudi 7 hpures
JEREMY
entree G. 2-00

x x x x

5e Luxe Auto Clin
.,eudi 7 h et 9 heures
Entree $ 2-50
SKATEBOARDs
Vendredi 7 h et 9 hres
Entree $ 1-50
SKATEBOARD


CAPITOL
Vendredl 26 Janvier 1979
CAPITO 'I
12 h, 2 h, .4 h
6 h 8 h 10 heures
LES SURVIVANTS DE LA
FIN DU MNDE
Avant 2 h 30 G. 3-00
Apres 2 h 30 G. 5-00

CAPITOL n

Vendredi 26 Janvier 1979
12h 2b "'6 ,h lOh
A L'AUBE DU 5a JOUR
Avant 2 h 30
Entree G. 3-02
Apres 2 h. 30
EntrAe G. 5-00

CAPITOL III ,

Vendredi 26 Janvier 1979

11h45 lh45 3h45 5h45
7 h 45, 9 heures 45
20.000 LIEUES SOUS LES
MERS
Avant 2n30 G. 3.00
Apres 2h30 G. 5 00

CAPITOL 4

Vendredi 26 Janvler 1979

12h 15, 2hal,
4h 15 oh A
8h 15, 1011 If
DRAGON MISSILE
Avant 2h30 G 3:00
Apres 24s30 G 5;00

X X X X

Paramount

Jeudi 12 h 2 h 4 heures
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 heures
Entree G. 3-00
TIGRE JAUNE
Venrredi 12 h 2 h 4 hres
6 h 8 h 10 hres
Entree G. 3-00
TIGRE JAUNE

X X X X

Rex Theatre
Jeudi 12 2 4 6 8 10 hres
LES LOULOUS
Avant 5 heures
Entree G. 1-50
A Partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00

Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres

TAMO LE MOINE
BplTDDHISTE
Avant 5 heures
Entr0e G. 1-50
A partir de 5 heures
Entree G. 3-00 et 5-00

x x x x

ETOILE CINE
Jeudi 6 h 30 et 8 h 30
JOE
Entree G. 1-50 et 2-50
Vendredi 6 h 30 et 8 h 30

MASSACRE AU KARATE
Entree G. 1-50 et 2-50

XXX

MAGIC CINE
Jeudi 6 heures et 8 heures
DIEU MERCI C'EST
VENDREDI
Entree G. 4-00 5-00
Vendredi 6 h et 8 heures
TOBOGAN DE LA MORT
Entree G. 3-00 et 4-00


MOSQUITO COIL

Powr ceux qui n'ont pas

d'dlectricite

En camping, et vacancies,
les spirales Liopard tuent ,
les moustiques sans pardon
S Dominwi. 5 .,

et Co Oistabuteur Tel. 2.0021 J,

En vewte psrtout


CARNET SOCIAL


REMERCIEMENTS

Les families Saint-Joy, .Sa
muel, P lerin, Bernard, La-
roche, Grant et les eutres
allies, remercient les niom-
breux parents et amis de
Port-au-Prince, des Cayes
et de strangerr qui les ont
entoundes de leur sympathie.
a occasion de la mort tra
gique de de leur regrettee An
tone Samuel, enlev e A leur
affection le 11 janvler der-
nier.

'Elles recevront d'une fa-
pon special les compagnons
et compagnes du chapelet
ouotidien de la Paroisse .du
Christ-Roi et plus partiouli6
rement la grande famIlle .de
tous les Rsidents de Jim-
passe Pierre Wiener et pour
leurs touchants temolgnages
de fraternity en cette pdni
ble circonstance.
Elles les prient de croire
en leur profonde gratitude.
Merci a tous.
Une messe la m6moire
de la regrettde ddfunte se-
ra chantde en 1'Eglise du
Christ-Roi, le samedi 27 jan
vier h 7 h.30 a.m.

xx z

Deces du Dr
Maurice E. Oriol,
EX-MAJOR SS, FAD'H

L'Entreprise Celcis et Le
Nouvelliste vous announce a-
vec peine le deces du Dov-
teur Maurice B. Oriol, Ex-
Major SS, FAD'H, survenu le
23 janvier 79 a une here
p.m. a l'Hopital Militalre.
En cette penible circoMns-
tance 1'Entreprise Celcis et
Le Nouvelliste prdsentent
leurs sinceres condoleances :
Sa veuve: Mine Maurice
Oriol, nee Georgette Laguer
re; ses enfants M. et Mme
Henrick Oriol, M. et Mine
Marc Oriol, M. et Mme Eric
Barrau, Mme nee Monique
Oriol, M. et Mmne Jacques
Oriol., M. et Mme Nelson 0-
riol, M. et Mme R6ginald
Berne. Mme nee Gladys 0-
riol, Mile Gessy Oriol, Mile
Kathy Oriol, M. Errols Oriol.
Mile Myriam Oriol, Mile As
tride Oriol, Mile Gregory
Oriol; ses petits-enfants .
Dominique. Pascale et Flo-
rence Barrau, Jean-Michel,
Judith, Hervd et Didier 0-
riol. a Christian Berne; ses
freres et soeurs : Mme Char
les ,Lamarque n6e Amine U-
riol, M. et Mme Edner Oriol,
M. Renan Oriol, Mine Lucie
Oriol; ses beaux-parents :
M. et Mme Stephen Laguer
re; ses beaux-freres et bel
les-soeurs : M. et Mme Hen
ry issel, Mile Josephine Is-
sel, Madame Bessieres 0-
riol, Madame Luc Oriol,
Mile Anne-Marie Laguerre,
M. et Mme Roger Laguerre,
M. Max Laguerre; Au Colo
nel Raymond B. Oriol et
Mme et autres neveux et nlc
ces, a aes cousins et cousi-
nes; A Mme Marie Seide,
Mile Daniella Bazin, A MM.
Abdiel et Bien-Aime Bazin,
a Mile Helene Jeuil.

Aux families : Oriol, La-
guerre, Issel, Lamarque, Lhe
risson, Paul, D6pestre, Pou-
jol, Barrau, Monosiet, Ber-
ne, Cadet, Gousse, Bros, Des
source, Stephen; et a tous
les autres parents et allies
affliges par ce deuil.
Les funerailles du regret-
t& Dr. Maurice B. Oriol se-

Appel au Pape de
Mme Hubert Matos

ST DOMINGUF (AFP)
La Femme du Commandant
cubain Hubert Matos a en-
trepris jeudi a Saint Domin
gue des d6marches pour ob-
tenir que le Pape Jean Paul
II intercede en faveur de son
maria.
Mme Maria Luisa Matos a
fait publer a ses flais un en
cart dans le Journal raibe> de Saint, Domingue,
pour demander au Pape qu'll
intervienne afin qu' toute 1'energe que souleve
la 9haritA chrot'enne et a-
ve l'urgence cue ce problem
me impose, 11 garantisse la
vye et la libertY* de son A-
poux.
eMon maria, pursuit le tex-
te de Mmine Matos, est un pri
sonn'er polittque cubain. II
a AtA condamnn a la prison
injustement il y a 20 ans,
parce qu'il ne voulait prus
continue a Atre dans le gou
vernemernit quand celui-ci
est tomhib sous influence
commnun'ste. Depuis lors il a
subi touted sortes de vexa-
.tions at de mauvals traite-
imenta, at sa saniA en a AtA

Mme Matos indigue erfin
que matlgr les prb mess-s
des autori;es ciub'ires de li-
berer les prasonnimers poiti-
ques, des millers sont enco
e sous les verrous. Elle affir
me enfin qu'elle a recu rt-
aeminent des inIormat'ons,
selon lesquelles les autorltes


etudlalent divers moyens
d'empecher son marl de re-
trrouver la liberty y com-
pris par la mnort.


ron.t chant6es en I'Egllse du
Sacr6-Coeur dc Tureniu le
samedi 27 janvier a 4 h.p.nm.
Le convol partial du Salon
Ange Bleu de I'Enfreprise
Celcls of l'exposition aura
lieu ds' 2 hres. p.m. ,
251
x ,x x

DWces de Pously
Solages
Pax Villa announce le deces
survenu le 21 Janvier 79 a9
Milragoane de M. Tously So
lage,. ..
En cette pdnlble circons-
tance Pax Villa et Le Nou
velllste presentent leur s.Vm
pathie A sa veuve Mime Pous
ly Solages, a ses enfants M.
Nerva Solages, Pierre Antol
ne A. Solages, Marle Claire
Solages, Pierre Paul Sola-
ges, Jean Emile Solagern,
Mme Suze Over et famille,
a ses neveux et nieces Mile
Chrislaine Solages et family
le, Mine Yves Marie Jean-
Louis et famille, a Mme C6
rase Pierre Louis et famille,
a M. Milot Joseph et fa-
mille, M. Nacius Bruno et
famille, A M. Oles Desva-
rieux et famille, a M. Ger-
main Etienne et famille, a
Mme Leveque et farfllle.
Aux families : Solages 0-
ver, Jean-Louis, Pierre -
Louis, Joseph, Bruno, Desva
rieux, Etienne, Leveque, et
a tous les autres parents et
allies epro-uv6s par ce deuil.
Les fundrailles de M. Pous
ly Solages seront chantdes
le vendredi 26 janvier a 4
heures p.m. en 1'Eglise St.
Jean-Baptiste de MiragoN-
ne od la depouille mortelle
sera exposee des 2 heures.
N. B. L'Inhumation se' fe
ra a Miragoane.
251

x x x X

Deces de Mme
Marcelle Terlonge
a Jamaica N. Y.

Nous annoncons avec pei-
ne le deces de Mime Marcelle
Therlonge survenu le vendre


di 19 Janvler courant a Ja.-
malca New York. a la suite
d'une longue maladle .
Normalienne, aimant son
Sinmtier, la defiuhte a forine
de nrimbreuses g6neratlons
et elle comple parmi ses e-
leves beaucc.up d'admir;,
teurs. Aussl laisse-t-el.o
d'ap-:nikables regrets parmi
ses (on.patrlotes tant A New
York qu'a l!a Capltale.


- VENDREDI 26




MICHELE SCOTCH CLUB




,. WJ IU dbl' h ifl 74


En cette triste circonstan .
ce, nous presentons nos sin' .... V.. )DJ. U U. A
ceres condoldances a tous les l' .
,parents que pe cleuil atteint,
-notamment iBs, M AN OURet
Mme Marc- Henri Terlonge,
nee Nicole Courtois, et leurs
enfarts, Frangoise, Gina,
Larry, ses frresg, M. et Mine A i
Andr6 Terlonge, ne ,Pinede, .
M. et Mme Philllppe Terlon- '
ge nde Rigaud, M. lRaoul Ter
lounge et infants, A ses ne-
veux et nitres M. et Mme
Louis Terlonge et famille,
M. et Mme Frantz Terlonge
et famille, Louis et Frantz .,.S _f ca -. e J/-/,.t t T--
Terlonge, aux families Pine*

veux rt Rigaude Canal MINI RECORDS MAXI SOUND
Les funerailles de la re-
grettee defunte, Mme Mar- .
celle Terlonge ont 6te chan isques Latino '* Americains, aitiens. Jazz etc..
tees a New York au milieu
d'un grand concor's de pa u4repistrements sur cassettes
rents et d'ami,,. il ,*. 8


xxxx

Nous profitons de cette
occasion pour faire part aux
parents et amis qu'une mes
se de requiem sera c6lebree
a I'Eglise de Christ Roi le
vendredi 26 janvier prochain
a 6 h. p.m. pour le repos-de
l'Ame de la regrett6e defun
te.


MESSE D'ANNIVERSAIRE

Une Messe d'Anniversaire
en m6moire des defunts De
nis et Lesly Vieux sera chan
tee au Petit Seminaire Col-
lege St. Martial ie diman-
che 28 janvier courant a 7
heures du martin. Cette an
nonce tient lieu d'invita-
tion aux parents et amis
des d6funts.
271


-- Iit I Calculairices,

mg. :"...


PRODUCTION


DIS


-La se;ie maison ouverte die

P.ix imbattable
Parking. ais

RECLAMEZ TOUJOURS VOS COUPONS

Avic 10 Coupons ayez 7,99 pour un 0
nsore 6oseoweosooia* ------s-- o~oc os


218 LALUE



Tel: 2-2073



5TRIBUTION

9 A.M. a ; ,I.,






Disaue Haftien
wwawyscow -v--


ThePrekmene

The Premium Beer


~r~C;C~~"-r~rervmrpr-' IY5~h~ZIMIIUY-'---U----'L~-U--U--b


v n


JEUDI 25 JANVIER 1979


LE iNOUVELLLR'j Es


PAGE 5









PAGE 6


AN NONCES CaROU PEES


CONFITURES



Welch's

Aussi delicieuses que les jus
de raisin Welch's

No. 56 Rue des Fronts Forts.
Tel. : 2-2563


CAFE MOCKA
ECONOMIQUE.
ET PRATIQUE


Prov sions Alimentaires


REBO
PRENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE ..

N





Plus de 400 products ali-
mentaires a votre choix.
LAD TRADING
DISTRIBUTEURS
Rue de 1'Eitrerrement

Tel. : 2-3727



'EAU DE MELISSE
DES CARMES BOYER
Grande reconforts a petits
malaises dans toutes les
pharmacies


TOYOTA
La marque viable, robuste
ilegante, la. Marque oue
choisissent les gens senses.
HINOTO S..A. Rue Pavee
Tel. : 2-0333










SSILVER

La Grande Marque d'Ap-
pareils tous types, tous Mo
deles et aussi une large ga
me de cassettes et cartrige
pour voitures.
Magasin le Soleil 304
Grand Rue


do~* *


P~anti


Quality


LES PIBLICITES ROSSARD
Etage Encha
3Maillots imprimes
Creation publicitaire -
Plan de vuile Panneaux
' I Plast fiction Cadeaux
d'Entrearise ..


Nos. 56 Rure des Fronts-Forts
Tel. : 2-2563








Exactement ce qu'il yvous
haut pour etancher natural
element votre soif


.ea maro'io qui vous pro-
met la Sant,"
Jus de Fruits Ketckup,
Pate de tomate... Etc...
No 56 Rue des Fronts -
Forts. Tel. : 2-2563


CEREAL MILLS
Flocons de Mais Une
Super Qqa[lite dans tous les
Markets

No 56 Rue Des Fronts -
Forts. Tel. : 2-2563


MICHEL PH ZURAIK No
294 Grand'Rue oti le client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
- Broderie Nepped -
Tropical Tous les Tessus 78


a











Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince



MICHELIN
Le Pneu qui connait tou -
tes les routes d'Haiti


La seule 'Cigarette ae class
,e Internationale qui cote
moins qu'un dollar.
SERGE S'GAILLARDO
bm B I OOP AGENT GENERAL* H
Bd B o B38 RueduMontalaiFTLei 23131
Puor-au P.ice, Haiti


No 56 Rue des Fronts -
Forts. Tl. : 2-2563


JOLIESSE

SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, 156
(Entr'e des Rues Montalais
et Geffrard)



COUCOUILLE
La collection Haitienne
qui vous propose des livres
sur la linguistique, la Socio
logie, la Psychologie, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librair'e : la 2eme
Edition de ((Sirolins et le
precis de grammaire creole
compare, et considerations
Ethno-Psychanalytiques sur
le Carnaval Haitien).


S SUPER

MARKET

SERVICE


Tout pour monter un mar
ket ou une 6picerie 232 La
lue : 2-3t92

MATERIEL ELECTRIQUE
Hydraulique Sanitaire 83
Rue du .Quai






Pour vos products alimen
tires pour volre hygiene
personnelle pour I'entre
t en de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
T&L : 2-3792.
p.,


L'Europe ou l'Amlrique du
Sud V;a Santo Domingo et
San Juan.


0


0
affamE

EcaS


AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAVESA
Tel. : 2-0853










Lunettes de .haute quality
optiques et solaires en ex
clusivit6 chez J. M. Maxime
Celestin opt'cien diploma 98,
Chemin des Dalles

Tel. : 2-5015


CENTER



.- os t l


Si vous payez cinq dollars
le Disque Haitien c'est que
vous ne l'avez pas achete a
la Rosenthal
126 Rue Pavee


TOUT A GOGO
Disques et cassettes enre-
gistrees Radios et coubines
- materiel Electrique arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
9, Rue Pavee
Tel. : 2-3439









Toute la production Musi
cale Haitienne 218 La -
lue :
Tel. : 2-2073



DISCOTHEQUE
Carroussel D sco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix democratique pour la
consommation


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT


PIHARMACIE S
Rue du Cen
NouvelUste I
donnances, soi
ce professionne
do pharmacien





r:i\


wUk






Grand Rue en face BATA



AU PETIT BATTEAU
Angle 'rues de la Reunion

et Pavee, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las imports vltements -
sous-vetements lingerie de
qual te -


atCofmptaiir IAWWrII

Articles de menage et ca
deaux de toutes sorts a des
prix imbattables, Pyrex Plas
tic chrome, argent cris-
tal d'Arques, des marques
Magefesa Jean Conzon etc...

90 Rue Geffrard
Telephone 2-4670





hibWondO



Tout ce qui fait la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme elegan
te 39 Rue des Miracles



RODOLPHE RUSSO

Optique. Bijouterie, Horlo
gerie, Argenterie La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la difference.

66, Rue Bonne Foi Tel. :
2-1567




Qualitex


LA MASON DES
PRODUCTS DE QUALITY

Port-au-Prince, Tel. : 2-3132

Petion-Ville Tel. : 7-0082.







266 Lalue Tel. : 2-0737


Sous-VEtements pour gar
S onnets et fillettes chaus
settes et demi-bas Art
cle pour Bebe Prix spi
cial.



Les danses mondaines : Sal
sa, Disco, tango, meringue l 1 i'
etc... i Cabane Choucoune
et i 1'Hotel le Palace en
Ville i I
Horaire elastique Le Magasin qui transfox
Appelez Harry Policard me vos enfants en ((Peti
au 2-1389 7-2010 2-3344 Bijoux) avec ses prlt-i
Dotetrl- 39 Rue des r fMira


cles




.......................................

M j -'a
'-k 391


Rue du Magasin de l'Etat
No. 89


Plastic en 72 de large pour
rideau de salle de bain;
Siam imprim6 serviettes
de bain etc...


'A ^.PLAOUEJ
KID POWER eN A

ABSORB DURODONT

Sous-Vetements Maillots ANTI PLAQUE-


SPENCERS

LAYETTES

KANTWET

LITS PARCS

CHAISES POUR ENFANTS


PATE' DENTIFRICE

LAD TRADING

DISTRIBUTEURS

Rue de l'Tnterrement,

'1l : 2-3727


r-
ts
a-
r-


CIMENT

La Maison
Rue Traversii


UN IMPROMPTU AU GRAND HOT


Mardi soir, nous nous ap-
pr6tions, Val6rfe-Anne (Va-
ANTA MARIA' va), Anne-Marie Dubols-Dwu
ANTceMAa me et mol, aprts avoir res
ution drce pect6 le rituel quotidlen
xicution d'or qu'appelle le Grand, Hotel
ins, conscien- Oloffso ka nous rendre au.
elle Jean Par Barbecue dansant du Sans
Souci otl nous attirait un
rituel hebdomadaire, quand
le cel6bre Producteur de la
NBC, Stuart Schulberg (TO
DAY SHOW) vint me prd-
j venir en ces terms : Vava
me dit que tu dois aller cornn
me mardi soir au. Sans Squ
ci, mais je tiens quand me-
me a te faire !iart du pro-
jet de Jane d'organiser avec
la presence des artistes ac-
tu e 1 1 e m e n t Ia 1'H
t e 1 un' < impromp -
tu artistiques. Il y a comme
tu sales, Jim Newman le pia
niste, et la celebre chan-
teuse Kendra Rossner avec
son mart Lauren Ross-
ner et ses beaux pa -
A GOGO rents, Hal Rossner que tu
connais aussi tries bien. sExe
Ernest Bennett cutives de la EXXON et sa
ere assure la li femme peintre Ce.


vra.son de votre ciment a
Domicile. Les clients peu-
vent s'approvisionner direc
tement a son depot de 1'ave
nue J. J. Dessalines, a cotd
du (kola Moysee ou un
stock tres important est ton
jours maintenu pour la corn
modite des clients.










BATIMAT

BATIMAT DISTRIBUTEUR
DE LA MARQUE FORMICA

Rue du Quai 77


ROLACO

Agence immobiliere No
102 Lalue
Achat Vente Location
- Bail Estimation etc...

Telephone : 2-5735





mULTISPORTS

LA QUALITY EST AU SER
VICE DU SPORT Puma,
Spalding Speedo. Maresub,
Fred Perry, Recordage de ra
quettes.

73, Lalue Tel. : 2-4991


Pour de meilleures Pho-
tos Service Garanti 24
heures Tout pour l'ama-
teur et le profess ;onnel 157
Rue du Centre : Tel. : 2-0945


TOTAL

Cereales Total. Vous ap -
porte la ration quotidienne
de vitamins qu'il faut a vo
tre organism
Tel. : 2-2563 56, Rue Des
Fronts Forts.



DONNEZ VOUS

UNE CHANCE

D'APPRENDRE

Club Croissance d'Haiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 Tel. : 2-5145

Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic

Danse enfant et adult
Natationi
Epanouissement personnel
Droit usuel
Bricolage
-Conseills beauty
Maquillage

FERMETURES ROULANTES
METALLIQUES D'ITALIE
Grilles articuldes extensi
bles,
Rideaux -- Portes glis-
santes
Livraison' : 60 Jours -
CIF HAITI Magasin : Vi
tiello Frlres -
303, BLVD J. J. Dessalines :
, Phone : 2-3741


J'ai promise d'y jester.
L'Hotel Oloffson etait si
rempli mardi soir que n'a pas
pu y trouver une chambre
ma chore amie, Anne-Ma-
rie Duboia-Dumle qui s'est
faite depuis le debut des an
nees 70 1'Ambassadrice de
Bonne Volontl d'Haiti en
Europe et a contribute par
son travail de Relations Pu
bliques avec Jean Alexis
Pougatch, President de la
Society AIR ALLIANCE (A-
gence grossiste de voyages)
k canaliser vers Haiti des
groups de journalists, d'A
gents de voyages, de person
nalitts de toutes sortes.
Parmi les personnalites
remplissant I'Htel se trou-
vent 1'ecrivain Jane Murphy
Schulberg et son maria,
Stuart Schulberg, qui vien-
nent d'effectuer un voyage
au Cap-Haitien avec leur
beau-frere et irere, le scl0-
bre romancier Budd Schul-
berg, et sa compagne, pour
y acquerir une propriety.
Hal Rossner, ( de la EXXON et sa belle
femme orientale Ce, artiste
peintre, leur fils Lauren
Rossner, architect et sa ra
vissante femme Kendra,
chanteuse professionnelle de
grand talent, Jeffrey Sel7z
nick qui a commence a ve
nir en Haiti depuis 1949 a-
vec son pere le grand David
C. Selznick et qui a choisi
Hiaiti comme le tremplin de
de sa society Import-Export.

Autour de Sue et d'Al
Seitz, les proprietaires du
Grand Hotel Oloffson. s'e-
taient reunis des amis.

La jeune et belle actrice
et danseuse americaine Shel
ly Bronte, une nouvelle Cyd
Charisse, arrive au Grand
Hotel Oloffson. avec son sym
pathique fiance Charles
(Chuck, Klein, promoter
de films qui vient de produl
re le formidable Night Club
Show: TINA TURNER, ve-
nait de me confier : I1 6tait
une fois, pas tres longtemps
de cela, Charles Klein etait
ne pour rendre Shelley Bron
te heureuse)>.
A la table de Valerie-An
ne Fannon Maximilien et


moil e trouvalent AnMe-Ma
rle Dubols-Dumee, 'Gaston
Baussan, Jeffrey "Selznick,
Chuck et Shelley.

Apr5s le diner, dans la
grande salle oii flotte le par
fum des roses du Dr. Edner
Poux, les gens se rassem-
blaient, verres en main,' en
rapprochant les tables pour
les y d6poser.
Stuart Schulberg cherche
son confort sur le tapis per
san. Peu a peu lesilence se
fait. Jim Newman passe au
piano. Ses doigts agiles et
habiles en tirent comme par
magie des notes qui ont de-
puis longtemps quittd le cla
. vier de cette piece de mu-
see. Jim est vivement applaLi
di apres chaque morceau. -
Puis c'est le tour de Ken
dra Rossner, mignonne et
belle qui attire tous les re-
gards. Elle vient se mettre
pres du piano en face de
assistance, avec sa guita-
re. Elle est suivie de son
maria Lauren, avec sa guita
re aussi. Ils accordent tous


-


Salt: M. Vance s'entretient avec
les Senateurs


WASHINGTON, (AFP)
Le Secretaire c Etat am6
ricain Cyrus Vance a expri
me l'espoir mercredi a Was
hington que le trait de li-
mitation des grmements
strategiques (SALT II) avec
1'Union Sovletique serait si
gne nir>.
Monsieur Vance a sndiqued
que les discussions se pour
suivaient avec Moscou "SUr
les questions qui restent a
regler>,. I a corfirmd atx
Senateurs que accord se-
rait soumis, sous former de
trait assorti d'un protoco-
le, la ratification du Se-
nat.
Monsieur Frank Church
IDemocrate. Idaho), Presi-
dent de la commission, a sou
line que le enforcement
de la secuiite des Etats -
Unis serait le principal cri
there de la commission et du
Senat pour 6valuer l'accord.
sNous voulons etre certipin
que les Etats-Unis ont les
moyens de verifier aue 1'U-
nion Sovietique respect les
terms du traitse., a ajoute
le Senateur.
La commission se propose
d'entendre en partlculier
les responsables des services
de renseignement ameri -
cains (C.I.A.) sur la s6curitc
des radars americains ims-
talles en Iran, donL l'une
des functions est de verifier
si Moscou respect certaines
obligations des SALT con-
cernant les essays de Missi
les.
La commission, a encore
indique le Senateur Church,
entamera a partir du mois
de Fevrier une serle d'audi-
tions sur les SALT et les
questions liees en vue du
debate general pour la rati
fiction.
Les principaux membres
de la commission, come
1'nfluent Senateur Jacob
Javits (Republicain, New -
York), approve le principle
de 1'accord et se declarent
assures de faire partager
leur point de vue au reste
du Senat si administration


done des garantles suffi-
santes.
De son cote, avant mime
la conclusion du traits, i'ad
ministration a commence au
pres du congress et de l'opi
union publique une intense
champagne sur les merites
du texte.

L'Ayatollah
Khominy
maintient
sa decision de
partir
NEAUHLE LE CHATEAU
(AFP) L'Ayatollah Kho-
meiny maintitnt sa decision
de quitter Neauiphle-le-Cha
teau dans la nuit de jeudi
a vendredi pour re;,agner
Teheran vndredi martin, ap
prend-on de source bien in
formee.

L'entourage du leader
Chii'.o continuait mercredi
a .rendre des contacts avec
un. compagnie aerienne de
Charters afin qu'un avion
silt mis jeudi soir a la dis
position de 1'Ayatollah, do
sa.suite et des journalists.
qL'Ayatollah n'exclut pas
de faire demi tour, si Fae-
roport de Teheran est tou-
jours obstrue par les chars
de 1'armee, mais il pense
que d'ici la 1'armee aura e-
vacue les Distess, appronalt-
on mercredi de meme sour
ce. .
y xx
L'AER PORT DE TEHERAN
INVEST PAR L'ARMEE
TEHERAN (AFP)
L'armee iranienne a inves
ti laeroptort de Teheran
dans la nuit de mardi a mor
credit, indiquent les pilots
grevistes d Iran Air. Plusieurs
chars d'assaut ont pris po-
aition sur l'acroport. blo-
ouant la piste principal.
Aucun avion n'atterrit ni
ne decolle, indique-t-on do
meme source.
Mercredi matin, les grevis
tes d'Iran Air avalent l'in-
tention de faire decollir in
avion pour aller chercher a
-arns 1 Ayatolalh Khomeiny.


VOUS CHERCHEZ QUELQU'UN POUR IMPRIMER

\VOSMAILLOTS DE CARNAVAL7?(

ii r


CONTROL

INSECTERAT

Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contactez con
trol Insecterat 2-4991


-iBO^sa*a~gk6---c-d-- ~ ~I~IBI~9~XILI-~r~ iC-5l*-i)~j~~a~ L~)1(-llb- EI ~D--~-Z~ 9(1~---Q~I- ---r.


JEUDI 25 JANVIER 1919


ELOLOFFSON

les deux leurs instruments 3
pendant un instant.
Puis les' doigts de Kendra
caresse prestement. les cor- -
des de sa guitar comme
tait son marl et sa voix dou
ce et tendre s'el&ve melo-
dieuse comme dans une me
lopde sur le fond de sa gui
tare et de celui de Lauren.
Pendant une demie here
j'ai eu la vision nostalgique
d'un couple de menestriels
s'arr6tant dans un chateau
pour chanter la Joie, la Jeu
nesse et l'Amour et donner
vie a une cour seigneuaiale.
Sa voix est divine dans
les chansons franchises don't
cells ae Jacques Brel qu'elle
fait resonner comme des
cantilenes.
Alix Beaulieu, sollicitM,
chanted a la guitar : Merci
Bon Dieu. Et Jim Newman
revient au piano pour ac-
compagner Michel Beaulieu
qui fait revivre de vieilles
chansons franchises que de
vait beaucoup aimer sa me


I


r~F~j?~q~i~


re.
#


A. J.


I


r-
Is-
i-
e-


A


,e








JEUDI 25 JAlVIER 1979






DAYL-AX


"II est des existances parfois frolees


par les caresses du dUstin"


(Suite de la lore page)

pr6tention de penser que
nous. les femmes hatlen-
.nes. pourrons avoir notre
place, digne de ma foi- en
la Justice de mon pays,
dans cette auguste galerie
des Juges qui aurfolent ce
Temple ou qui, jadls et na-
guere, Font enrich, au fil
des ans, de leur savoir et
de leurs vertus.

Avocat, je participais is
la mdlde confuse des exis-
tences humaines, en vivant
quotidiennement depuis 7
ans les problems inhdrents
aux societes, aux families,
aux 4.ndividus. Juge. je pene
treral davantage au coeur
de ces inmes problems a-
vec une addition significati
ve: le pouvoir de decision.

Car telle est l'extraordinai-
re responsabilite du Juge.
la pinis redoutable puissari
ce qu'll soit donnee a un
ctoyen de detenir au nom
de la souverainete nationa-
le, cell de se prononcer,
avec une conscience droite,
une independence absolute
et une intelligence ouverte,
sur la vie. 1honneur ou
sur les b'ens du justiciable.

Le Juge, avec une inces-
sante quete du rdel, du yrai
et du just, r6alise, en ef-
fet, un travail- analytique
eZ complex. I! s'agit d'a-
bord de mettre en branle
cette quality maitresse qu!,
est de savoir ecouter, puis,
la faculty de depouiller cha
cune des theses prdsentees
des dentelles et des cri-
peaiux parfois fallacieux qui.
les encombrent, de discer-
ner les raisons essentielles
et les argumentations ddci-
sives,. de decouvr.r l'erreur
sous de trompeuses vraisem
blahnces, de former la vdrit6
dans ses moindres retran-
chements pour la saisir,
cette veritd, pour fugitive
qu'elle soit, et en orner la
sentence souveralhe de
Droit et de Justice.

La oi lo'avocat se conten-
te de proposer, Ie Juge, lul,
se volt dans l'obligation
de decider. II est l'Arbitre
et tient en ses maines le
privilege de rancher les
conflicts famtliaux, affectifs.
les confllite; d'int6erts. Et
les citovens, en general, ne
soutffrent pas d'etre en tort.


Des opnnlassances juridi-
ques sont, certes,' inde3pen-
sables, mnais plus encore la
droiturp,. I'mpartiAlite et
cette philosophic sociale'
large et serene, qui sont
parmi' lOs vertus fondamen
tales du bon Juge.

Ne pourrait-on rappeler,
- en manidre d'un credo, et
sans risquer de verser dans
la boutade, qu'un Juge de-
tient tous les droits... sauf
celui de se tromper?
Quelle redoutable respon-
sabilit6, Mesdames et Mes-
sieurs.!
Devant ce crucifix qui per
petue la legon de Paix, de
Justice et de Verite de Je-
sus de Nazareth;

devant une conscience
sans accroc, pour le respect
du nom que je porte et fa
ce au souci de ne jamais
faillir au souiller cette to-
ge;
devant vous, Magistrats,
mes colleges d'aujourd'hui,
et vous, Avocat's. mes con
freres d'h'-r;

oe m'engage sur mon hon
neur.ia ne jamais trahir la
confiance place en moi et
aui s'etend, a travers mon
humble personnel, a la capa
cite, a la dignity et au press
tige de la Femme Haitien-
ne.

Monsieur le Secretaire d'E
.tat,
Je suis reellement sensi-
ble a votre presence qui
r6hausae incomparablement
l'Wcit de cette seance.
Votre initiative, si chaleu
reusement accueiJlie, aura
la -vertu de fortifier, une
fois 'de phis, cette croyance
de l'Haitienne en un deve-
nir plus enirichissant.

Permetetzi qu'avec ma res
pectueuse consideration je
vous adresse mes plus vifs
remerciements.

q9imment ne pas etre aus
si touchee de la participa-
tiop effective de l'Honora-
ble President de ce siege.
le Doyen Rock Raymond, et
du distingue Commissaire
du Gouvernement, Me Ro-
drigue Casimir, don't le s pro
pos plutet affectueux et as-
sortis de conseils fort judi-
cieux me sont d'un grand
rdconfort ?


LE BISTROT


RESTAURANT GRILL BAR -

PIZZERIA CREPERIE


TOUJOURS DANS L'AMBIANCE




CHAQUE JOUR


SERVICE PERMANENT

RESTAURANT -- BAR

DE MIDI A I HEURE DU MATIN



CHAQUE SOIR


' DANSE ET AMBIANCE MUSICAL

AVEC ,,BVSTROT COMBO,

VOTRE DINER DANSANT



MARDI ET VENDREDI SOIR


S(Special Bistrot Show>>


SOIR$ SPECTACLE AVE; DES

ARTISTES DU BISTROT


B '

VTRLE BISTROT

V0TRnE IREnDEZ -VOUS Tel 2.1809

w! flW-w Z J'


Qe Je vous dise, a 1'un et
i,:':utire dans une commu
ne pepsee :
MERCI
Le concourse que m'appor
te le Conseil de l'Ordre des
Avocats 'du'Barreau de Port
auPrince, en la personnel
de Me. Georges A. Beaufi!s, ia
1'occasion de cette manifes-
tation, m'est precieux. De
ces fortes paroles tehues h
mon endroit se ddgagent
un cri d'adieu et une note
d'esperance.

Mesdames, Messieurs,
Je voudrais, avant de
clire ces d6bats intdrieurs
lives h la curiosity publi-
que, saluer, dans 1'effusion
de mon Ame, toutes les per
sonnalitfs ici prdsentes, les
colleagues, les repr6sentantes
des organizations femini-
nes, les membres de la press
se, les parents et amis qui
emnlissent cette enceinte,
tous venus ici m'entourer
de leur sympathie a cette
cremonie de ma prestation
de serment come Juge au
Tribunal Civil de Port-au-
Prince.

Chers Confreres,
Avec une fr6missante 6-
motion, je renoiice ai cette
minute a la quality de Mem
bre du Conseil de l'Ordre
des Avocats du Barreau de
Port-au-Prince, gardant au
plus profound de mon etre,
come un legs d'honneur,
des souvenirs heureux que
rien ne saurait effacer.
Je depose. selon Ie langa
ge du Palais, ma serviette
d'avocat. je me departis de
mes dossiers qui, depuis
auelque temps, font corps
avec mon etre. Aussi com-
prendrait-on le dechire-
ment qui m'dtreint.
Je regretted, n'ayant plus
ou'auiourd'hui pour etre in
discrete, je rerette, dis-je,
cue ma premiere decision
de Juge soit d'entoriner cet
te separation ou pliutt cc
changement de position a
Ia barre commune oui nous
serons toujours, chaque
jours, 'un et l'autre, au ser
vice combien noble de L a
justice, sans alterer cette
confraternit6 g6ndrale, sym
bole, vivant de la confron-
tation de toutes les vdrites.
Par ces causes et notifs,
et conformdment au voeu
de mon coeur, regretterez-
vous avec moi ce premier
arrft sans appel, vous en-
fin mon tr&s cher Bvston-
nier, mon cdmpagnon de-
vant Dieu, vous a. qui ie de
made la permission d'asso
cier aujourd'hui a un horn
mage public que vous m'a
vez si patlemment aidd a
meriter, si peu que ce soit,
en m'interdtsant, en tout
cas, den jamais demeriter...

Ertha Pascal-TROUILLOT,
Av.
Juge au Tribunal Civil de
Port-au-Prince
Ce, 25 Janvier 1979.


ETATS UNIS :
John Connaly en
lice Dour les
"residentielles
de 1980
WASHINGTON, (AFP)
Monsieur John Connally.
ancient gouvernseur 4p Texas
et ancien Secr6taire gau Tr6
sor, a annoncd Mercredl
son entr6e en lice pour la
candidature Rdpublicaine
aux elections presidential -
les de Novembre 1980.
Dans un discours devgnt
le eNAtional Press Clubs de
Wqshlngton, Monsieur Con
nally a expose son proa rmi
me : rdtablir la conf',arice
dos homes d'affaires, coo
perer avec les svndicats, fai
re voter un amendment
constitetibonnel imposant 1'd
quilibre budgdtaire, adopter
une attitude ferme vis-a-
vis de I'URSS et mettre
moins 1'acent sqr 1e respect
des drolts de 1'hornme daps
ceetalns pays. II s'est aussi
prononcp pour la limitation
de la pres'dence des Etats
Ua'S is un soul mlandat ne
six ans.

EItV, polltlque de Mon -
s3e ur Lyndon Johnson lors
que celul-cl etalt Senateur.
John Connallv. alors gouver
peur du Texas, avalt ete grle
.yempt blessed dans l'aitten-
tat qui couta la vie au Pre
sident John Kennedy, en No
vembre 1963 a Dallas. II a
salt ete, commre Secr6talre
au Trsor, le seul meumbre
Dnmocrate de l'Adminlsira
tlon Nixon et, s'tait ral.i
au parti Republlcain aprfs
Yoir ,,quitte le gouverne -
mert.


PA3E I


Laxatif au chocolate Vainqueur de la constipation






Celebration du 22 Janvier a I'UNIFED


Lundi 22 Janvier, ib 4 heu
res P. M., une atmosphere
de jo e et d'exaltat on re-
gnait au Local de 1'UNIFED
ofi airivalent les personna-
1 tes officie.les, les Mem-
bres de cette presti geuse
Assc at ol, les Religieux et
Religieuses 'ies difforentes
Congrega.ons, les photogra-
phes et journallstes, les etu
diants de PEcole du Journa
llsme, les eleves du Centre
Lya August n Guery crd6
par notre estimable Collabo
ratr'ce Mme Andr6e M. Pier
re, les footballeurs eGaou-
Guinou et Makandale deux
6quipes fondues par Mme
M. P,erre pour l'emanclpa-
tion do Delmas la pittores-
que, les elves et musiciens
des Centres d'Accueil et de
la Mason Centrale les pu-
pilles de Mme Franck Daph
nis et Luckner Ulysse, les e-
leves du Centre Janine La-
fontant Nelson cr6d par Ma
dame Dion, les amis de l'U-
NIFED et les famlles de
tous les 6elves du Centre de
Mme Pierre do Delmas Les
Peres Attis et Volel membres
do I'UNIFED et l'Animatrice
prince pa'e une, fois arrives,
la e6r6monie d6buta par la
messe chant6e par toute
l'as'stance et Ples,Peres Attis
et Volel ne martqudrent d'of
frir uour leurs Excellence.
au Nom des Membres de l'U
NIFED et en leurs noms pro
ores cette messe d'Action de
GrTces on cette date mnmo
rible du 22 Janv'er. A 1'Of-
f rtoire. Melle G'adys Au-
rale, eleve du Cours de Jour
"alisme et Membre de 1'UNI
FED se fit entendre dans 'IA
vP Maria de Shubert oii eI
dernier coiulelt omposm oar
notre Po6te Mme Andree


Momplais'r Pierre fut regu
avec sntisfaot on car ,: es
paroles avalent 6te didoie_.
en 'honneur, de leurs Excti
lences Jean Claude Duva-
l:er et Mme Franqois Dur i-
lier que vous aurez a cc- IL
sion de 1re apres ce comp
te rendu. Puis aprIs la mes
se su vie de Magnificat, i A
nimatr.ce Princ'pale MmIe
Lise Anne Prosper lerard
adressa d toute assistance
dans son deoquence c antumie



Attentat centre
I'Ambassade
de, Chine a
Washington
WASHINGTON, (AFP)

Quatres personnel ont 6td
arr6etes par la police A Was
hington Mercredi en fin re
matinee apres avoir tire des
coups de feu centre les lo
caux de l'Ambassade de
Chine popula',re dans la ca
pitple Feddrale amdrlcaine.
Cet attentat qui n'a fait
aucun blessed est int.ervenu
quatre jours avant l'arri -
vee aux Etats Unis nle M.
Deng X'aoping, vice-pre -
mler Ministre Chinolm.

Selon la Police les quatre
personnel ont etd arretdes
dans leur voiture apres une
hrf-ve poursuite. Une arme
a feu a 6te saise is bord de
leur v6hicule.
L'Ambassade de Chine T'('
pulaire a Washington est si
tude sur Connectitut Ave -
nue, dans le quarter des
Ambassades, et a deux pas
de la residence de l'Ambas-
sadeur de France,


re, une improvisation de
glo!re a Icnaurcet ae leurs Ex
ei[llIncS Ei.e lui vvement
apppuCiLe NM.ile Glacys
Auaaae aonri a v.ix d'o rap
pelle elonn.inimernt celle de.
icue Luiji,,,i Casimir se f t
entendr ,an.,- I. poeme de
Mmi Andree M. Pierre, poe
me don't les paro.es apotheo
sOnt notre Prdsident a Vie
Jtan Claude Duval er et .ses
Pfre et Mere Docteur Fran
go.s Duvalier et eMaman Si
Mnone) poeme de foi chanted
sous I'Air >.

Elle fut vivement applaudie.
Enfin Mme Momplais r Pier
re porta ie toast en invitant
0topte l'as.istance a glorifier
et ,'a celebrer ce Jour si ch r
a tpus les Jeanclaud stes at
sous sa demand l'Orchestre
du Centre d'Accued entonna
la Chanson riu President .
Vie et tout le monde 6talt
dp~li en fievre d'mnot'on de
joie et nul ne laissait ca-
cher sa sat sfact on. Ce fut
une Apotheose de g oire por
tee en 1 Honneur du Pr6si-
dept 6 Vie Jean Claude Du
val er ct de sa Mere Mme
Francois Duvalier. Mmine Li-
s" Anne Prosper Hdrard de
cora ensuite les membres de
I'UNIFED oau deDuIs le 3
jUill.t 1977 travaillent avec
foi au Developpement.
Pu's :a distribution de cT-
d"'iux fit fait, aux irves
et atix pup liles des Centres
par les Membr s de 1UNT-
FED sans oubl er les Es t -
dants de, course de Journa-
iisme et, los fnnobhnleurs tout
celo generosity multiple de
1'UNIFED et do ses umis,
L'Eisemble ,LP Soleil d'Hai
ti> les dc-ux orche;.tres do i'E
chle C~ntrale des Arts t Me


ters et du Centre d'Accue.1
se firent entendre tour a
tour et tous les membres,
les eleves, les etuoiaiint dan
serent et s'amusnrent avec
joie. heureux de cette ren-
contre fraternelle, pour la-
quel e, 11 est important de
soul gner 1'esprit de paix.
d'ufi On, de concorde qui u-
nit chaque jour davantage-
tous les Membres de 1'UNI-
FED L'Animatrice Principa
le Mme Lise Anne P. H&rard
profit pour adresser a tous
les membres sa ple nv et en
t ere sat faction dan-e h li
coude a coiudiy ce chacun
d'eux apporte au DeveloPon-
ment, et danrs cet espr t de
Bon vouloir rdealie au prof t


de la prat'que de la Doctrine
JBr,C aud ,,e
On s3's para fort tara
dans Ia nupit avec P 0apRoup
de bonheur d'avo r z td eu-.
semble pour toter ce grand
jour et apotheoser une nou
velle for's le Chef a Vie de la
Nation Jean C.aude Duva--
lier et son incomparable Me
re Mme Frangois Duvalier.

Et c'est a red're une non
velle nouvylie fois eVive le
President Jean Claude Duva
1 er, eVive Maman Simone,
Vive 1 Unifed>.

Mme Andreo M. PIERRE
Lecr 'tlAre G6nerale
de I'UNIFED


Entretien Gromyko Jean Paul II de
deux,heures


VATICAN, (AFP)
Monsieur Asdrei Gromyko,
Ministre Soviftique des Al-
faires Etrangeres, a eu Mer
credit soir au Vatican un en
tretien de deux heures aven
le Pape Jean Paul II.

C'etait la six!.ime fois que
Monsieur Gromyko rencoii-
trait un chef de l'Eglise Ca
tholique, mais la premiere
fois qu'i voyait Jean Paul
II.

Un communique du Saint
Stige, public a 1'issue de de la
v'site du Ministre Sovieti -
que, se limited a pr6ciser que
, la paix, la coexistence pa.
cifioue, la cooperation inter
national et des questions
concernant la vie de l'Eglise
Catholique en Union Sovieti
que) ont ete abordds aui
course de l entretien qui
s'est ddroule dans la biblino


thaque prlvee du .Souverain
Pontife,
Les plus important pro-
blemes internationaux Li-
ban, Iran, situation dans le
Sud Est asiatique, problem
des rdfugies vietnamlens)
ont et6 dgalement abordis
par le Pape et son hote, Le
Souverain Pontife aurait e
galement fait allusion a
son intention de se rendre
en Pologne le 8 Mai pro -
chain.

La population Catholique
d'URSS est composer essen
tiellement. selon des states
tiques Vaticanes, de pres da
trois millions de Lithua -
lnOns. Quant aux anciens
OUNIATES,, ou catholi -
ques orientaux d'Ukraine
cOli ont ete persecutes sous
-Staline ils etaient estimes
a sensiblement le mime
nombre, il'y a vingt ans.


La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes les
vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet

cyjiJique, seule la vodka STOLICHNAYA est reellement imported
', S d ig i..EH e-.seule a le droit de s

", appele-r-" vodk-a russe" .Le nonibr'e""

toujours croissant de vodkas "pseudo-
S russes "est la meilleure demonstration

S .. de ,la valeur et surtout de'la popularity
-. des rates vodkas russes

SPourquoi renoncer a consommer ou
/" .a -servir a vos hotes ce qu'il y a de meil-
leur parce qu'original?
Vous la payez peut-etre un peu

plus cher,.mais I original ne coute -

i lpa s tl ours plus cher que I'imi-
S utatlQfn!IIf


Am.














LA SEULE VODKA


IMPORTEE DE RUSSIE .....................


. .











%2


'LI`-Y~~~@ 0W -6~3393 -O~3 -3CS3laab~r1~~ _uluu m~i~.~~U~---


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures len permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE II $ 1.50 et 2.00

OSS 117 atout coeur a Tokyo


SALLE III $2.00

Crease


fl- I


SALLE IV $ 1.50

Un espion de trop


La Commission National
form6e au premier trimester
de l'annee 1978 par le gou
vernement haitien en vu
de la Commemoration d
S1annee international d
l'Enfant est ainsi composer

Dr. Buffon Mondestiel
chef du service de pediatri,
a I'HUEH et representan
permanent d'Haiti ain Co
mite directeur de 1' Institu
Interamenricain de 1'Enfan

- President.

SM. Pierre Dorismonc
directeur de la division du
developpement au minister
re de 1 Agriculture, Secreta
re general.

M- Max Foucharid. S
cretaire general au nni stte
re des -Affaires Sociale:
Coordonateur general.

- Les autres memnbres dei ci
te Commission national r
presentent 5 Departement
ministerfels et les divers se
teurs interesses a la Com
memoration de liannee in
ternationale de l'Enfant. C
sont :


1 MINISTER DES
AFFAIRES SOCIALES

Mme Yolande Plummp
chef du service de la, fem
me et de 1 infant a la dire
tion general du travail
de la main d'oeuvre.

M. Charles Desgrotte
technician en protection
juridico-sociale de 1Enfan

Mlle Rence Telemaqu
assistant social et chief d
service des Oeliv-s a i'Institut du Bien-Etre
clal et de Recherche.

2 MINISTER
DE L AGHirticFURE

M. Marc Frederiu
chef de la section de la jct
nesse rurale.

-- Mile Jes.,ica Nicola
chef de la section de l'ens
gniement managerr agricole


3 MINISTERE DE Feminine et vice-presidente
L'EDUCATION NATIONALE de la Commission Interam6
ricaine des femmes.


-Dr Jn-Claude Fanfan,
charge de la mddecine sco-
laire.

M. Pierre Dupera, atta
che a l'unit6 de program-
mation et de planification.

4 MINISTER DE LA
SANTE PUBLIQUE


6 AUTRES SECTEURS

Dr. Carlo Boulos, presi
dent du Centre Haitiano-
Arabe.

Mile Marie-Therese Co
limon, Representant en Hal
ti de l'Organisation Mondia
le pour 1 education pre-sco-


Dr. Henec Titus, presi laire et directrice du Cen-
dent de la society haitienne tre d'etudes pour l'educa-
de pediatric. tion pre-scolaire.
Dr. Lambert Jasmin. Dr. Luce D. Vastey, Se
chef de la section de pedia "cretaire general du mouve-
trie a la Direction d'Hygie ,oent haitien pour l'epa-
ne familiale. nouissement de l'enfant.

5 MINISTERE DU PLA L'inauguration officielle
) de 1'Annee Internationale de
Mle Marie-CarmelleC L4 'Enfant aura lieu, le diman
fontantat' presidente du Celr, che 28 janvier au Cine
tre Haitien de la Promotioni Triomphe.


LaXIXe Assemblee


c coup aide aux travaux de
- cette construction.
I-
e Aprcs le chant du premener
couplet de La Dessalinien-
lie fut ecoute avec atten-
tion le Iapport de la dd -
vouee president Mademoi-
selle Gabrielle PARET. Sans
details inutiles, elle expos
r la situation de louvre et
-- '.es activities au cours de
?c lannee ecoulee. Elle mit
1 Accent stir le fonctionne
Inlent des tro'is centres so -
''ix\ de la Solidarite Chroc
s tienne. A savoir, le Centre
I Oe formation Profession -
nelle. qui compete 38 elcves,
le Centre Soco-Medical qui
u a examine pres de mille pa
tu ints et.le Centre de recti-
's operation oft lon enseigne a
r0 enlants d age pre-sco -
liurc et scolaire. Les applau
dissements saluant sa pero
ra',son dissent assez combien
ce Rapport objectif fut ap-
precie et goute.

j Presentee par Madame
P ulette Pouiol Oriol. Made
moiselle Marie Therese Co
s, lion prononca une instruct
el tive conference sur , FANCE D'AGE PRE-SCO -


LAIRE. SES POSSIBILITIES,
SES BESOINS>. B:en docu-
mentee, solidement charpen
tee, cette causerie mit enl
relief importance pour le
developpement ulterieur de
1lenfant. des attentions qu'il
doit recevoir au course du
ler 5.ge. La confsrenciere,
4ui fut ensuite chaleureutse
mient applaudie et fIlicit'e.
a faith beneficifer 1'assistan
ce de ses vastes et inappri
cables connaissances eln ce
domaine. La reunion fut a
grementee des poemes dits
avec tant de talent par no
tre celebre actrece Madame
Denise Petrus Dupont. puis
par Mademoiselle Florence
Augustin et M. M. C. Chery,
par des chants et danses,
executes par les fleves du
Centre de Formation Proles
sionnelle. Six d'entre elles
recurrent leurs dplomes de
fin d'etudes en economic do
mystique, en arts managers,

Apres avoir fail honneur
aux friandises prepares
par les eleves du Centre de
formation, les membres et
assistance prirent conge
du chant du dernier cou-
plet de ,La Dessalinienne,.


L'Ayatollah oblige de reporter

son retour


TEHERAN (AFP)
M. ,Chapour Bakhtlar s'est
attaqu6 de face la toute
puissanrce de 1'Ayatollah
Khomeiny : Il a empkch6 ce
dernier de rentrer en Iran,
vendredi, malgre l'immense
pression populaire qui sou-
tient le chef religieux Chiite.
Dans une lettre adresse k
I'Ayotollah, il a demanded a
ce dernier de retarder son
retour en raison des agra-
ves incidents, qui pour-
raient se produire k cette
occasion et afin id'viter
odes evenements irrepara-
bles>.
Ces decisions de M. Bakh
tiar n'en sont pas moins.
parfaitement politiques, es-
timent les observateurs. M.
Bakhtiar entend essentielle
ment montrer qu'il dispose
de certain atouts dans la
negotiation qu'il souha l,
mener a terme avec les re
ligieux pour que, selon lui,
,tout changement de regi-
me s'opbre dans le came
sur des bases democrati-
quesi.
Le premier atout est que



Les contates
URSS Vatican
(Suite de la lore page)
a Rome, avait remis a Mon
seigneur Fietta, Nonce 111
Pape, un appel du Soviet Su
preme pour le desarmement
ainsi, que la declaration du
gouvernement Soviftique
sur Suez.
Ce contact avait 6t6 sulvl
en Mars 1963 par une visit
de Monsieur Alexei Adjou-
bei, Redacteur en Chef des
Izvestia'> et gendre de Ni
nita Krouchtchev. En mal
de la meme annee, Monsieur
Serguei Romanovski, Presi-
dent du comite d'Etat
pour les relations culturelles
avec letranger, etait pre -
sent a 1'ocasion de la cere-
monie de remise du prix Bal
-an au Pape Jean XXIII.
En Janvi-er 1967, Monsieur
Nikolai Podgorny, alors Pre
sident du Soviet Supreme
de l'URSS, avait rencontre
Paul VI. C etait le premier
chef d'Etat communist a
se rendre au Vatican en vi
site privee.


MEN-


le premier Ministre peut
computer, jusqu'a present,
sur l'armde avec laquelle il
a ferm6 les aeroports et fait
evacuer les grevistes d'Iran-
Air et de 1'aviation civil.
Cette decision a et6 prise,
apprend-on de bonne sour-
ce, a la suite d'une reunion
avec les membres du Con-
sell de Securite Iranien. Nul
doute que les risques d'une
explosion de colere popular
re a la suite de l'annonce
du report force de la venue
de l'Ayatollah n'aient ete
soigneusement peses k cet
te occasion.
Nanti ainsi d'un appui mi
litaire, M: Chapour Bakh-
tiar a ose s'opposer de face
et directement a la poussee
religieuse et politique qui
secoue le pays et a deja con
traint le Chah a l'exil.
D'autre part, M. Bakhtiar
n'aurait nullement pris une
tell decision s'll n'avait sen
ti qu'un certain courant d'o
pinion, tres composite ac-
tuellement, ne se dessine en
sa faveur.
M. Bakhtiar n'a surement
pas rallied a lui la parties de
la gauche mod6ere qu'ou-
vrait la perspective d'une
trop forte empire religieuse
sur le pays, estiment les ob
servateurs, mais il peut ce-
pendant constater qu'elle
ne lui est pas fortement
trop hostile dans la situa-
tion incertaine a-tuelle.
En montrant qu'il dispose
de certain arguments de
poids, M. Bakhtiar veut con
traindre le regime a la nego
ciation. En empechant 1'A-
yatollah Khomeiny de venir,
il a ainsi creuse une petite
breche dans l'opposition re-
ligieuse, mais il ne peut con
tinuer trop ouvertement a
laffronter de face sous pel
ne de devenir la cible pre
miere des masses qui sou-
tiennent l'Ayatollah Kho-
meiny.
Les observateurs ont toute
fois note la relative mode-
ration des reactions des re
ligieux h la suite du report
du retour de l'Ayatollah,
moderation qui pourrait e-
tre le signed d'une evolution
vers un accord.


/i, Liste des
souscripteurs pour
f la construction
de l'Ecole des
Freres de
l'Instruction
Chretienne
Cyr Guillou aux
Gonaives


Nous publions avec plaisir
la listed de ceux qui out bien
voulu souscrire en vue de la
const.ction de 1'aile gauche
de l'ecole des Freres Cyr
Guillou. aux Gonaives.
tM. Henry P. Bayard, Se-
cretaire d Etat des Mnes et
des Ressources inergetiques.
M. Emmanuel Bros, Secre
tatre d'Etat des Finances et
des Affaires Economloques.
M. Fritz Larsen, Directeur
du Departeinent du Tresor,
ont verse une valour appre-
ciable au Com.te Organisa-
teur.
Lt Colonel Francis Savage
Deeb Batroni
Emile Legros
Antonio Auguste
Dr Joseph Sajous
Cauvin Battist
Claude Preval
Romuald Achille
Me Ernst Pasquet
Francois Delpd
Marceau Azael
Lallier C. Phareaux
Roland Oscar
John Batroni
L'ex-Colonel Germain Du-
cheine
Gilbert Barthole, Prefet
Edouard Berrouet, Mag strat
Communal
Granvil Richard
Georges Richard
Nicolas Zuraik
Antoine Kawas
Max Guerrier
Georges Zuraik
Samy Zuralk
M'chel Philipp. Zuraik
Jean Claude Abraham
Ph;lippe Zuralk
Max Cang6
Nous .profitons de 1'occa-
sion pour prier les gonal-
viens habitant la Cap'tale
et tous ceux qui ont ,sdjour-
n6 dans cette villa et k qui
elle leur est sympathique
d'apporter leur- contribution
i la complete edit cation de
cet 6tablissement vital pour
la CitA de lIndependance.


de,


LES SPORTS


La Commission national pour la celebration de l'annee
international d'e I'Enfant '


Sport en bref.


Volley Bail :
.LE GRAND DEPART
DES SCOLAIRES

Le College St. Pierre con-
naitra demain une nouvelle
fois la grande ambiance des
championnats interscolaires
de Volley Ball.
Le system de competi-
tion adopted cette annee corn
porte quelques variantes par
rapport a celui de 1'an der
nier.
On laisse entendre dans
les coulisses du ,Volley que
la competition reserve a
la categorie eminimes fil-
lese a ete tout implement
6Iimlnde.
Cela ne fait nullement 1'af
faire de certaines institu-
tions qui avaient rondement
invest dans ce group d'a-
ge.
Dix neuf dquipes au total
prendront le depart de lai
competition.
Elles ont t6e reparties dans
les categories suivantes.

INFANTILES FILLES

1 College Marie Anne
2 Institution St. Louis de
Bourdon
3 Institution Ste Rose de
Lima
4 College Immaculee Con
ception
5 College Bird
6 College St. Frangois dAs
sise
7 Institution des Soeurs
du Sacre-Coeur
JUVENILES FILLES
1 College Classique d'Haiti
2 College St. Frangois d'As
sise
3 Institution des Soeurs du
Sacre Coeur
4 College Immaculee Con
ception

CADETS GARCONS
I College Canado Haitien
2 Cours Prives Roger An-
glade
3 Institution St. Louis de
Gonzazue
JUNIORS GARCONS
1 Lycee Antenor Firmin
2 College Canado Haitien
3 Cours Prives Roger An-
glade
4 College Classique d'Haiti
3 Petit Seminaire College
St. Martial.
Une fois de plus et con-
trairement pour le football.
le Commissariat aux sports
a confine a la Federation Hai
tienne de Volley Ball la res
ponsabilite d'organiser la
competition.
J. C.S.


Invitation
L'Associatior Culturelle
Haitiano Alle..nanide prend
paisir a invifer es intellec-
tuels a une conference que
prononcera en soni local a I'A
venue Chrestophe le vendre
di 26 Janvier en course a 7:30
h. p.m. le Dr Giovanni Ca-
prio. Le sujet est incontesta
elementt fascinant puisqu'il
s'agira de l'or'gine et de la
structure dse formations so
3omales de la peripherie.
Cordiale b!envenue.


DON BOSCO A MIAMI

Aujourd'hui devaient pren
dre I'avion en direction de
Miami, le pere Jacques Djee
bels et Lucien Barosy, res-
pectivement administrateur
et entraineur du club Don,
Bosco.
Les 2 dirigeants vont se
mettre de concert avec des
responsables de football aux
USA en vue d'un eventuel
sejour de l'equipe pdtionvil-
loise au pays etoile.


NOUVELLE SORTIE
SDU BACARDI

L'Hatuey Bacardi semble
vouloir se lancer, definitive
ment sur la vole internatio
nale. Tout est deja regle
pour une nouvelle sortie du
club a l'etranger a partir du
19 fevrier.
Les Bacardistes devront
dispute des matches ami-
caux face a des selections
de Porto Rico et de St. Mar
ten.
x x x x

2e. DIVISION :
FOOT-BALL

L'ouverture de la compe-
tition metropolitaire de loot
ball 2'. division coincidera
avec la reprise des epreu-
ves de la Coupe Pradel (2e.
series) en fevrier prochain.
Les rencontres se dispute
ront en lever de rideau de
celles de la Coupe Pradel.
x x x x

FOOT-BALL
UNIVERSITAIRE

De concert avec le Comi
te d'organisation du Sport
Universitaite nouvellement
former. le Commissariat au
sport a fixe au 4 Mars 1'i-
nauguration du champion-
nat de football inter-univer
sites.
Les etudiants envisagent
aussi de prendre part aux
competitions d athletisme
qu'orga .isera le Bureau des
Sports en Avyil prochain.

x x x x

NATIONAL SCOLAIRE

Le Bureau des Sports a
fixe au 11 Mars prochain
l'ouverture du championnat
national scolaire de Foot-
Ball.
Plusieurs Lycees de la pro
vince ont repoodu a t'appel
des responsables: Cap,, Ca-
yes, Jerenne, Port-de-Paix,
Gonaives. St. Marc, Mireba
lais, Duvalier-Ville.
Les Lycees des Cayves est
l'actuel tenant du titre.
x x x x

BASKET BALL SCOLAIRE

Reunis hier apres-midi
au Lycee des Jeunes Filles,
les directeurs d ecole inte-
resses out fixe au vendredi


4 CHANGEMENT D'ADRESSE

L SELECT RESTAURANT
La direction du fameux SELECT RESTAURAN'i
salue la population de Turgeau et announce a sa fi-
dele clientele tant de 1'etranger que de la province
et de la Capitale que le restaurant a ete transtere a
Turgeau au No. 76 a cote du College Canado Hai -
tien. Qu'elle soit assureede beneficie: du meme ser-
vice de toujours.


H0f-A6-pRINTIE


SALLE I $ 1.50 et 2.00

Je suis timide mais je me soigne


2 fevrier la journee inaugu
rale des tournois interscolai
res de Basket Ball au Sta-
dium Vniceiht.
S xx x x

RACING REMANIE

On announce que la forma
tion du Racing qui rencon-
trera le, Violette samedi soir
sera remanice.
Certains joueurs comme
Pacole, Moise, Cherestal ont
repris cette semaine le che
min de l'entrainement. Une
petite mesentente, dit-on
avec un dirigeant du club
avait prive le Vieux Lion
du service de ces enfants
revenues au bercail.



OLP :
L'enquete sur
Passassinat
d'Abou Hassan
BEYROUTH (AFP

Lis soupcons du Comite
d'enquele palestinen charge
de retrouvir le ou les assat.
sins I'Abou Ha san Salame,
Chef des Services de Secu-
rite du ,Fatah, s. portunt
maintienant sur une iiIn res
sort.-sante br I,tlinique arri-
vee au L.ban il y a quatre
moins, appreind-on cle source
palestinie nn Cc I-ci. qui
e.,t introuvable. a loue ii ap
parlement a Beyroutih comi
nant leindroit ou a cui teu
lundi l' ssassinat d Abou Has


E'lle a. preccse-t-on toujours
de. rmem source louue, lle
aussi, une voiture *..Datsun>
a :a Societe le aurait du rapporter h er
mercredi. La volture n'a-
yant pas ete ramenee, lea .n
quet ura pal.,.stin ens sont
convaincus que cctte person
ne a joue un role important
dans i'as assiiat du respond
-able paiestinnii

D'autre pait. plusieurs
ournalistes occidintaux soht
ret,-us deputs mercredli soir
par Ie ..Fatah qui s'et re
fuse jusq u'i! a donier ia
Inoindri precision tur cette
aflfaire.

S-lon une version. is au
rasent ete emmernes ptindant
les funerailles d'Abou Has-
san, I 'un des journal 'tes, ca
meraman de nat onalite
hollandaise n'ayaiit pas recu
I'autoriait'on de filter. Se
Ion une autre version, les ?n
quetcurs pales! niens rher-
chera ent a. savoir si ces
jourinali ts,. don't I'un tau
mo0is aura t travaille on Is
rael, n'ont pas ete en :on'
tact avec Peter Scriver. or
ganisatour presume de l'as-
siss nat d'Abou Haswin et
qui a quitte Beyrouth la vell
le de I attentat.


Enfin vos films preferes .

preenregistres sur le petit ecron-

en stock. Iao AUDIO CENTER


iNous ovO/m 0 votre disposition une VIDEOTHEQUE de plus

100 films 0 votre choix, a louer ou o vendre.


I ~_ -~-c~ I II I I ,~ Illar 1111 1111 1 II I 1 I! I I 11 rsra~ r 111111


PAG~E 8


sCLP~y~-rr~sJ-r~CJ'~v/~C~ -~C/~-S~CV~-~:rU~V~L~CY~YMNCCIJC~N~?nHN ~Ci~=NC~C~C///~)C~rilW3r~=~-L~=CT-r~r~


9~*-1M~vzrrn~nl~=;y~Ca~~


N


t


La UMWOEULlmns


, EUDI 25 JANVIER 1979




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs