Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10294
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 19, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10294
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







Iran : Le prestige


de l'Ayatollah Khome


renforce


PARIS (AFP)
L'amnpleur des manlfes -
Iations qul se sont dtrou -
lees Vendredl en Iran. A 1'ap
p'l de 1'Ayatollah Khomet-
ny, conustitle pour ce' der -
tlier tini success personnel in
contestable.
,Anjourd'hui. la victoire
est acquises. declarait-on a
Neauphle-le-chliteau prks
de Paris, ou reside depuls 4
mois le leader Chiite. 'im
portaitce des manfestations,
estimait-on encore est que le
Chah a bien 6t6 dftrono.
Mais 11 semble peu probable
t ue cette victoire hate le re
'* tour a Tehdran de i"Ayatol
Jai qui a precise : ,l'en -
droit oil je suis n'a aucune
importance, je dois more 1l
o Ii i t peux servir mon nel-
lilt. Dautrr part, l'Ayatol
lil ii 1 ronfirnme qu'il ne rece
Vri il eis l'cnyoye de'Mon-
*urn Sa wed aJalal Tehera-
1 .-nviM Jeudi a Par's pour
tin' lss'sonl d'iiil'normat onii
( ui-ci n'aurait
liis tiln .s',tOnlei du conseil
di, roe rni'icc et quli n'u -
",i pa t' t)lllu cette in-
lt 'r ot nintt ,ille'tro le .
l 'c 'chutr t :' ieu., C>h ite.
cul il'ar icll)ait a 1ie 1 em s -s
is n d.reot televisee. a
inr f. d. plus apple e 1'tir
i.r0' i o('eser do, soutlnir le
C'huh et a reloindre le pelu-
ple'. Les nombreux fidles's
(ill os'lir t' rendlis Vendre
d1i pil' !a i rieAi a li iteie
Miosuee der IAyatollah et
.1 ,imospihre de lete qui rO
niiiil renlorcalenl.t. seloul les
obsir'vateiurs impression
cic le i)resl.,,e du chef reli-
''lni xsortait relihausse de
o'uto' ournice' do'n, ie sil--
s, i dcepa.c celu de(i s 11 et


LIV KREYOL


Hier apres midi, plus eurs
personnalitet ufficiel'es et
d:plomatiques se retrou-
varent a t'Aeroport Interna
tional Franceis Duvalier
pour assisted a l'inaugura-
tion d'un nouveau terminal
construct par la compagnie
Adr.enne American Air Li-
nes
Cot hangar, .'un coflt de
350.000 dollars s'etend sur
18.000 pieds canes. II temoi
gne de la prouve palpable
que le march haitien du
cargo adrien est appel a
s'accroitre davantage, selon
le vice Presdecnt de la Sec
tion de < can Air" Lines M. Fred Me
Cusker.
Pour le Directeur de la A
merican Air Lines en Haeti
M. Henri Bayard Junior, ila
mise en service de ce nou-
vedu terminal faith triple
la capacrlf de le'anclens,
don't la onstrittion s'est a-


chevee en 1972.
D'apres les informations
rendues publiques apr M Mc
Cusker, le volume de fret de
la American Air Lines s'est
accru, tant a l'embarque-
ment qu'au d barquement,
d'environ dix pour cent av
course de l'annde 1798 par
rapport aux 12 millions de
lives enregistrees en 1977.
Depuis 1973 pr6cise-t-il la
American Airlires a enregis
trl plus de 22 pour cent
d'augmentation du fret ae-
rien. adults connexes restent enco
re le principal product du
fret adrien; mais les jouets,
les articles de sport, les pie
ces ddtachdes pour l'dlectro
noque, les journaux, les pro
duits pdrissables, les pieces
pour ordinateurs, les meu-
bles et les chaussures occu-
pent une place non morns im
portante dans le fruit ad-
rienh, a-t-ll ajout6.


PERFECT RR 19JANNAVIER
S-- "'VENDREDI 19 JANVIER


iny


12 Ddcembre derniers poul
1'Achoura.
A Teheran come a Mac
had, Chlraz. Ispahan, Ta -
briz ainsi que dans routes
les villes p6trolidres, ce sont
des millions de personnel
qui au total ont defild dans
le came, officiellement pour
comm6morer le 406me jour
de deuil de 1'Iman Hussein,
Petit-fils du prophbte, en
fail pour exiger l'instaura-
tion d'une Rdpublique Isla
mique et la d6mission du
gouvernement 'Bakhtiar.
. Dans la capital, d s l'au
be. des femmes en T6hador
Noir, des enfants brands -
sant 1l portrait de l'Ayatol
lah. des hommes scandent
,Khomeiny est notre chef',,
,Le Chah roit dtre juge,>. ont
sous la conduite des Mol-
lahs, converge fers la place
du memorial Chayad erigd
k la glo.re du regime et 1e-
baptisee depuis ,Place Kho.
meiny' par les religieux et
,Place de la Liberte) pat
l'oppos tion Laique. Celle-
ci d'ailleurs a ete litterale-
inent noyee, rans ta foule.
Enfin de nombreux sogans
invitaent les soldats, total
ment absents, a ne plus ti-
rer sur Iutors trrers Musul-
masns.

L'Armee demoeue eii ef-
fet l'inconni ie di probi me
Iranien. Dans une interview
a des journaux Britanni -
aues publiee Vendredi, le
Premier Ministre Iranien.
Monsieur Chapour Bakhtiar.
declare que 'armee est aver
lui mais que s'il demission -
nait, i'armee tenterait cer-
ta nement un coup d'Etat.


CONCENTRE

KORIJE TE OU P
par Pierr- BAMBOU


j Kor.e to iou, es! la deu
x'nicie brochure redigee en
Crcoo, par Chavannes Jean-
Baptiste, sur les techniques
d agriculture.

Chavannes Jean-Baptiste
est un jeune cultivateur de
Hinche. II participe a la vie
'ommunaulaire du Centre
!'.innmaus de Papaille. section
ilriale dc Hinche. Parmi los
dillcrents animateurs du
('ntre Emmaus. Chavasnnes
SJrun-Bapti.st eat attache a
lii section t griculture,.

1 t's' delx brochures sont
imprimees e lar La Phalan-
tC pour I'Editimn Nmuv'l La premiere avalt
piiii- lttr' Konlin le ou,
Elh trtill ail tles ticu stions
>,uvantlites

1 I Ki havty ki lome you te ?
''I Tc-a se kay plant, so
gad tanjijo yo

31i Konman plant yo pran
nmall] yo p) .
4t Rol cleman yo.ki pi in

51 Mouayil pou nou pro-
1eIe tc nou yo.

I.a deuximene brochure
Korile te ou, a ole publiee
u'alcmcnt par t'Edition
Bon Nouvelo et realisee par
l'Imprimeric La Phalange.
Elle comporte 9 chapitres re
parties sur 71 pages:

1 Kori.le te nou yo
2) Angre Natirel
31 Lot mouayin natirel
pou kori.u te-a
41 Angre chimik
5) Angre sinp yo
6) Angre konpoze
71 Kouman pou n-sevi ak
angre chimik
81 Afe rannman you te
9) Denya konsey yo
Cet ouvrage vraiment ri-


che d'informations destinies
au pays reel est preface en
Creole par l'Agronome Steve
Mason. II est0en vente dans
routes les libraries au prix
de 2.50 gourdes.

Si kom Chavannes Jean-
Baptiste di-a Tea kT se kod
lonbrit nouW, pa kite-1 kasd.


COLUMBUS MEMORIAL
LIBRARY


83EME ANNEl

N o, 3 tO









FONDE EN 1895: LE PLUS ANCIEN QUOTiDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONALE DE PRESSE


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


Telephone : 2-2114 Bolte Postale : 1316
Rue du Centre No. 212


-


Les perspectives en Iran, selon les milieux officials americains


WASHINGTON (AFP)
Les Etats Un's aff.rment
discerner des s gnes encoura
giants en Iran malgre ia re
buffade officielle de 1'Ayatol
lah Khomeiny e 1'appel du


President 'Carter o en favour
iTu Gouvernement d.N M. ( 'ia
pour Bakhtlar.
Les chances d'un r&,'e-
ment a l'amiabl entire les
diverse opposition iranion-


L'Assemblee Generale et

le nouveau Comite du Skal Club d"Haild


Le Skal Clut Internatio-
nal don't le aiegc est a Bru-
xelles group a travers le
monde plus de 400 clubs na-
tionaux.

Le Skal Club d Ha ti cree
en 1974 rassemble en oni
se tn les profsionn ii is iJu
Tour sine iAgent- de voya
go. transporters aeriens ci
maritime, hoteliers, restau-
rateur. etc...i lies par slr
prohlemes p!oulessionni, Is
conmmuns dont i., peivniit
debattre lois des reuitiiins
ini'isuollcs de ccitc an calt.
tout en gardail, le contact
avsc Ilurs hiumologous dui
mondo e tier.
C'e-1 t;ns .c cdr dr 1'Hc
tel Chr 1toph-1r que s' st te-
11u joud. 18 Jivier IlAs.s(m
ble1 Generalre du Skil CluIi
d Ha tl

A lirtre du jour a c"te
des questions dIs' cir spoindan
C,' et X'Ini eret gei(r ,. IP
point lP plus innortaint (,-
la!t 1 elect or dio comite
1979.

La seance fiu. ouverte a9 18
heures piar le Pres dent en
exercise M. Daes en presen
ce de la majority des mem
bres. AsSistaient a cette As
semblee Generale : M Daes
(Intercontinent'l Travel Ser
vice i. M. Chignard (Air
France),


BILAP No 8 et le Rapport Greka

sur la Graphie du Creole Haitien


Deux faits im-portants re-
tiennent 'Fatteit.on dans le
dernier numero du BILAP
iBuletin de l'Institut de Lin
giistique Appl:quee de Port
au-Princee : Le Rapport
,GREKAt iGroupe de Re-
cherche,o sur1, I Creole Hai
tens adresse au Ministre a
h'Education Nationale. Dr
Raoul Pierre Louis et au Di
recteur Genera' de 01'OAAC
M Franck G les et 1'Edito-
rial en creole dans sequel le
directeur de la publication,
Dr Ernst Mir iL.e degage et
precise I. rle du BILAP et
de son Inst'tut de Linguisti
que applIquee (ILAPI.

Le Rapport GREKA
Apres une session de refle
xion tenue au local de 'a
Croix Rouge Haitienne du
24 Janvier au 5 fdvrier 1978,
le Ministreo ai'Education Na
tionale, Dr REoul Pierre-
Louis avait demanded a tous
les secteurs et a toutes les
personnel intdresseds de
, Bureau Central de l'ONAAC
en vue de d'scuter et, le cas
echdant, se prononcer sur la
Graphie du Creole Haitieno.
De cette 1ere reunion, un
group a dtd form sous la


denomination GREKA et a
travaille chaquo mercredi du
23 Fevrier au :7 mai, date
a laquelle une comm'ss.on
special a et '!ormee pour
resum.cr les dec sons prises
ell asseblee general. Celle
ci cosprnait cinq memnbres,
ce sont : le lJi.gub.t', P crr,'

(Voir suite page 71


M. F. PicrrEc Lou s iHoetel
Piazza ,

M W. W ;g'er i Hotel
Sil nd M A M'ison,
(HoteS BLiO R vage,. M.
Mac Intosh Pl imtl ,in
M. J Sat .lti'r iR sta' 1r:. nt

SVoTr su:'.' page ri


nes se sont accrues depuits
le depart en exil du Chah
mardi dernier, ont estime plu
sieurs hauts fonctionnaires
'.u course d'entretiens accor-
Ad' d!' Wiashington a la condi
tion que leur anonymat soit
preserve.
Ces personnalites souli-
gnent en particulier i',oar
ets frapp6' fpar I :ititiiu:
coneil ante ds repr6sen-
I anls d' l'iyat'llah Khomei
ny avrc qui ,Oes emi sa res
;americaiis out eu des con-
tacts en Iran.

Aucune po'"t" n" nous a
fid clsqude au nezs. a aff r
m1e 1ln, de cot sources. At
t.'ndon- -t' voir cc qup Kho
mciny va saire p utibt qug de


Centre, la contestation


de type ecarnavalesque


a B.ainet
Par Jos"iph C TURGOT


Ljns L,. Ntovell-'hte, dL
15 Jan, or .97u, No 30.997.
ii malticsse d uiI otairt,
evontuil caiidfat 1 a la De-
p)uItaloiLn pour Li Prmi'Cree
C riotlscti.sItion die Baineti
et qluelqgu's h1LOd inconinuls
oe ia Villc' d' Bainut nous
unt p11rs a paltle a cause
duin tracl. inon siglic. en no
Irle I'ticir e l pubdie dans le
Numero ou 11 Janvisr cou-
rallL.
Qu un simple tract, qui e-
ta't dissemno dans plusieurs
,ecto..s ii uralt e t .'c .
avons-nous appri's. nvu a"L
impule ta crime, commIc si
nus la avions etc le'utcur,
ait la vertu de decleclicher
centre nous ui0e teile cam-
pagne dffamialore de vio-
ience verbal, cela ne sau-
rait que nou> surprendre au
tant que l.s lcteurs de .Le
Nouvellistes .
Qu'y a-t-il d' surprenanlt
que des m- mhrc- do la granl
de miajoritce poputl;ire silen-
ci'oust de I AXrrondissenminti
d( Bainet a'n il adresse lun
t ract anollIl inr m ;n Commntl'n-
dant du Sous-D -tcriet de
Ba nlt iavec I'cspoir qu'il e
r.i trnsmi-n au Ch f do C' E-
tat ? Coela v:, d soi Car


DANS LE CADRE DE L'ANNEE DE L'ENFANT

Reunion ce soir,

au Departement


des Affaires Sociales


Ce soir, une reunion aura
lieu au local du Departe -
ment res Affaires Sociales
entire les membres de la com
mission national pour la
commemoration de 1'Annde
de I'Enfant. D'apres ce que
nous croyons savoir. il s agi
ra de mettre la dernidre
main au programme des ac
tivitds qui devront marquer
la journde d'inauguration de
1'Anne de 1 Enhant en Hai
ti, le 28 Janvier prochain.
Les membres de la Com-
mission national se ru cnis
sent deux fois par scmaine,
le Mardi et le Vendredi.
Gdenralement, on s'attend
dans les divers milieux, i ce
qu'une tris large publicity
soit donnoe au course de cet
te anne .a la declaration
des droits de l'Enfant.
Les droits qui sont recoil
nus a tous ies enfants, sans
exception, ni distinction ou
discrimination quelconque
sont :

Le droit d'avoir une pro-
tection sp6ciale et de pou -
voir disposer d'opportunitds
et de services qui lui per -
mettent de se d6velopper sal
ne et normalement, dans des
conditions de liberty et de di
gnitd.
Le droit de profiter des
et une nationalist dds le mo
ment meme de sa naissance
Le drit de profiter des
bienfaits de l'assurance' so
riale : une alimentation ap
propri6e, un logement, des
r6cr6ations et des services
mddicaux qui lui permet -
tent de grandir et de se dd-
velopper.
Le droit de recevoir un
traltement, une educationn et
'des sons spdciaux s'il avait


un empechement physique
ou mental.
Le droit de grandir d-ins
une ambiance affectueuse et
sfire, et a uantt od .
sfire, et autant que cela soit
possible, sous la protect-on
et la responsabilite de ses
parents.
Le droit de recevoir une d
rucation gratuite et obliga-
toire, au moins pendant les
phases elementaires, qui lui
permeate, en condition d'd-
gahit opportunities, de dd
velopper ses aptitudes et son
sens de responsabilitd mcra
le et social.
Le droit, en tofttes circons
(Voir suite page 7)


It paysan no :'ontoit uvant
(tout, coullnei autorite dans
It's limit( s di st Section RLI-
rale. qmi' 1 Oit r er do Poli-
co Rural 1,. au-dessus de
.ui, le Commann ant dlu Sous
D stlict.

Mai, que des handicaps
intellt iuets de Port-au-Prin
ce aient voulu mettre a no-
tre compete un manqucment
aux usages, quant au desti-
nataire, en faisant signer la

(Voir suite page 6)


nous affoler la lecture de en exil pros de Paris a reje interest que l'Ayatollah Kho
ce qu'il dit, a not0 un autre e publiquement sans am- meiny n'en a pas moins au
fonctionnaire.
  • nant de voir dans une pareil pdration avec le Gouverne- a prendre contact et a con
    le situation que les amerl- meant de M. Bakhtiar que lui sulter des membres du Gou
    cains soient ainsi bienvenus a adress6 M. Carter mercre vernement Bakhtiar et des
    et sollicitis pour jouer un di a I'occasion d'une confe- representants d'autres fac-
    r6le>, a note un autre inter- rence de press. tions de l'opposi'ion en vue
    locuteur Mais de mdmes sources d'evoquer un dventuel ac-
    Le Chef religieux Chiite. a Washington on note avec (Voir suite frage 8)


    Interview du niouvel Administrateur


    de 'Aeroport Francois Duvalier

    M. HENRI BAYARD FILS ACCOIDEE A NOTRE .ONFRERE GEORGES.
    MICHEL DE RADIO METROPOLE


    Le contract qui liait le gou
    vernement haitien et la Pan
    American pour ]a gestion de
    '.5eroport. prendra fin le 22
    lanvier prochain. Et Ameri
    can Airlines p elt designee
    pour prendre la succession.
    Q PourquoiL vote a-
    vis. le gouvernement a-t-il
    choisi American Airlines
    pour gerer l'Aeroport ?

    R Vous m- pose la une
    question qui appelle une re
    ponse tres simple. Le con-
    trat de la Pan Am prenant
    fin, ominme vous venez de
    le dire, le 22 janvier pro-
    chain. 11 a bien fallu que la
    gestion de cet Aeroport soit
    coufiee a quelqu'un, a une
    compagnie. capable de pren
    dre la relieve etant donne
    que le gouvernement hai-
    tien. qui a dans ses projects
    de prendre en main I'admi-
    nistration de son Aeroport,
    nWest pas tout a fait prit.
    et que justement l'une des
    tlches essentielles confides
    a American Airlines et la
    formtaion des cadres, des
    cadres des haitiens appeles
    a assurer la gestion de no-


    Les 50 ans de l'Eglise


    de Dieu en Christ

    13 JANVIER 1929 13 JANVIER 1979


    Heureuse coincidence en
    verite, cell qui voit cele -
    brer ce mois de Janvier, les
    cinqnante ani s re 1'Eglise de
    Dieu en Christ, filiale de la
    Church of God in Christ des
    Etats-Unis d'Amerique,. a
    l'endroit mme, au No. 167
    de la Rue des Fronts-Forts.
    oh furent dites les premii-
    res prieres marquant la fon
    nation de cette Secte en
    Haiti.


    Ce fut en effet, en 1929 1-
    13 Janv:er precisement,
    quen la residence des 6poux
    Joseph St Juste, le Pasteur
    Joseph Paulceus revenue des
    Etats-Unis. porter du Nou
    vel Evangile qui, sous 1'ac-
    tion du fondateur, le Bis -
    hop Charles Harrison Ma-
    son, embrasait les Etats -
    Unis de la Californie a Mem
    phis dans le Tenessee, fit sa
    premiere predication. II
    faut avouer qu'a la Rud des
    faut qu'a vouer

    faut avouer qu'a la Rue des
    Fronts Forts, il sut trouver
    un terrain propice, car Jo-
    seph St Juste et sa femrnie
    Louisana, anciens membres
    de 'Eglise Episcopale d'Hai
    ti, avaient des 1926, embras
    sd la foi pentec6tiste, en re
    cevant le bapteme. d'eau


    Deux specialists de la


    Diplomatic Africaine

    par Frederic Tar dieu DUQUELLA
    Nous voici en presence de deux spdcialistes de la di- des Etats Africains. Les Fon
    plomatie aficaine. dements Iddologiques. La
    1 Doudou Thiasn du 8 Realit6 Presente. Les Pers-
    ndgal. pectives d'Avenira. Par Dou
    2 Augustin Kbntchou dou Thiam, Editions Presses
    Kouogmeni du Cameroun. Universitalres de France.
    0 108 Boulevard Saint-Ger-
    DOUDOU THIAM main. Paris 5o. 166 pages.
    Doudou Thiam, auteur de Annde 1963, Preface de Ro-
    eLa Politique Etrangrre des ger Decotlignies, Doyen de
    Etats Afrlcains. Les Fonde- la Facult de Droit et des
    ments Iddologiques. La Rea Sciences l Ecoriomiques de
    lit& Pr6sente. Les Perspecti l'Universitd de Dakar.
    ves d'Avenir, est En le 3 Le livre de Doudou Thiam
    Fdvrier 1926 au Senegal. est divised en deux parties.
    Docteur en Drolit de l'Unli- PREMIERE PARTIE
    versitd de Paris. 11 occupy
    de hates functions adminis Fondements Iddologiques
    tratives dans son pays : Mati de la Polltique Internationa
    re. Deputd du Peuple, Minis e.
    tre des Affaires Etrangtres. (Voir suite page 5)


    d'uni Missionnaire Belge.
    Leon Mathias Van Alken ar
    rive de Vancouver, Canada.

    (Voir suite page 3)


    tre Adroport.
    Q Vous dirigez Ameri-
    can Airlines depuis 7 ans
    avec dvnamisme, pensez-
    vous done que seule cette
    reputation de bon gestion-
    naire a influence le choix
    que le gouvernement a fail
    de voius oi vys amnlties pnii
    tioufs. commP cerrains ;e
    laisseno entendre, seraent-
    elles plutot a l1origine de
    cette decision )

    R Tout d'abord. jo vous
    remercierai de i'acrrnrdpr
    un merite personnel dais la
    r'etss!te d'American A'rii-
    nps en Haiti. Et ie vous s.,is
    d'autant plus reconnaissant
    de le souligner que vc'.,
    m'aidez ainsi a repondre a


    votre question. Sans vouloir
    effectivement me jeter 0es
    fleurs je pens\poivoir af-
    firmer que co ,a'mities po
    1tinueso dontl vous vent z
    de fair mention ne .sOt
    it)nir r' en da)sI Ia itcistiti
    ot l s nis .-," de remnett"e
    l'i ( rs-' ,-i ', A ..Am n Airli
    , T I ,, .-, dne ri am
    P1'l11 c7 t !;'r-he jq'ii m 'at
    lend ma elle ne me fait
    pas peur.

    PoPIt optr r mn ) r,, ,vern-t-
    sP's ct nId- Il'e n"e '" p'n six
    uns d'acm in ,a' on d'Ame

    (Voir suite page 5)


    Hier Aujourd'hui,

    et peut-etre demain..
    Par Carlo A. DESINOR


    1 -
    M. Kennett Kaunda, Pre-
    sident de la Zambie, dans
    son message pour t'annee
    international de 'enfant.
    eut a faire une declaration
    remarquable par sa simpli-
    cite, sa sincerity et sa pro-
    fondeur.
    La voici :
    < Les adults sont des gens
    compliques. ls tont souvent
    des choses que les enfants
    ne comprennent pas. Ils
    vous par ent de tout ce qu'll
    faut apprendre: mais sou-


    vent ils vou
    ses que vou


    Au Palais de J

    9 LICIENCIES EN DROIT ONT PRETE SE
    LE TRIBUNAL CIVIL DE P-AU-P
    AVOCATS STAGIAIRES


    Avant her, cd a l ere Cham
    bre Civile du Pala s de Jus
    tice de Port-au-Prince et de
    vant une Cour composee du
    Juge Menan Pierre Louis, du
    Substitut Andre Laroche et
    d'un representont du Conseil
    de l'Ordre des Avocats, Me
    Jean Vandal, neuf licencies
    en droit ont prdte serment
    devant le Tribunal Civil de
    Port-au-Prince comme avo-
    cats stagiaires en presence
    de parents, d'amis et de quel
    ques sines. Ce sont Josue
    Pierre porte parole du grou
    pe), Labbe Remy, P.erre Ro
    main Chery, Anthony Can-
    tave (criminologue), Joseph
    Exumd, Willy Joachim, "Vie
    tonano Lafontant, Precil Pri
    vat et Jean Baptiste Brown
    Aprcs le serment d'usage
    devant le tribunal habilitant
    ces neuf licencids en droit i
    fire partle du barreau de
    education gratuite et obliga-
    Port-au-Prince i'un deux, Jo
    suo Pierre a pris la parole
    pour remercier, au nom de
    ses colleagues, le tribunal et
    l'Ordre des avocats pour le
    privilege a eux accords de
    prdter serment come avo-
    cat stagiaire. I1 devait con
    clure en distant qu'il ne faut
    pas que l'avoc'at s'enferme
    dans son cabinet, mais doit
    pdn6trer dans le' monde
    pour y ddcouvrir certain se
    crets.

    A ces propos de i'avocat -
    stagiaire, le .reprdsentant du
    Batonnat, Me Jean Vandal
    devait r6pondre en exhor-
    tant ces nouveaux avocats
    au respect des lois dans leur
    interpretation des faits et
    aussi au respect des aines
    dans leur defense du droit
    de la veuve et de 1'orphelin.
    Cette ceremonie de presta
    tio de, sermeit deysit se


    terminer da
    l'Ordre des
    gentile rdee
    parents, am
    nes autour
    veaux avoec
    Nous so
    chance a ci
    leur nouvell
    defendre let
    ve et de l'o


    Ils disent que personnel au
    monde ne devrait etre pau
    vre. Cela, vous le savez.
    Que personnel ne devrait 9-
    tTe malade, ni avoir faim,
    ou froid, ou peur; Cela. vous
    le savez aussi. Et vous sa-
    vez encore mieux qu'eux
    qu'il ne devrait plus y avoir
    de guerres, nulle part dans
    le monde. On dirait parlois
    que les adults en savent
    trop: .mais aussi parfois
    qu'ils ont oubl.e beaucoup
    de choses imnportantes-.


    is parent de cho ... Les entants se defines
    us savez deja. sent par rapport aux adul-
    tes de qui ils dependent.
    Ils sonlt ce que ous sommes,.
    ce que nous voulons qu' Is
    i slielnt. Voils pourquoii. clle
    Istice sanne dediee a 6 enhancee est
    aussi colle de 1'adulte res-
    RMENT DEVANT ponsable, du responsible im
    bu de ses devoirs et assu-
    COMiMVE mant. pleinement sa cons-
    cience.

    ans la salle de Elle est aussi celle de ton
    avoeats par une te la nation puisqu'il s'agit
    option reunissant de son avenir, puisqu'l s a-
    is et quelques ai git des homes du futtr.
    dcs neuf nou- Et ainsi, eols ne era .pas
    ats stagiaires. seulement symboiqueg. aIa-
    shaltons bonnie demique. Elle sera toujours
    a s b de rigueur, jusqu'a ce que,
    es avocats dens dans e pays. il n'y aura
    le profession de plus un enfant qui pleure
    drois de la veu de faim, et adult qu ne
    crphelin. sait pas lire.


    Coin du Jardinier

    PLANTS ET FOLKLORE


    Outre une niche pharma-
    copee, le folklore, iciet la,
    offre les traditions, les ri-"
    tes, coutumes, usages alimen
    taires qui utilisent les die-
    ments du monde vdgdtal A
    travers l'ethnobotanlque, des
    horizons s'ouvrent et s'elar
    gissent.
    En provenance de 'Iles Sa
    lomon, on a cddcouvertc re
    comment cun fruit ddlicieux
    i chair blanche qui ressem
    ble la' pomme, avec ce-
    pendant un gout et un par
    fum particuliers : le Burc-
    keila Cocco. Au Pdrou, un
    novel arrive officielle-
    ment du moins- dans le
    monde des mfres et des
    framboises. et une nouvel-
    le comme plante alimentaire
    au march de Cuzco (le Cy
    phomandra Splendens a.
    Chez les Salvia, famille des
    Ti-Baume, le monde occiden
    tal vient A pine de con-
    nairre. grace a des her-
    biers locaux, le Salvia His-
    panica de 1'Amerique Cen-
    trale.
    Une note intdressante a.
    propos d'une plante dans
    une collection locale: indigb es crolenit que si
    des morceaux de cet arbre
    sont melanges a la nourri-
    ture des pores, ceux-ci en


    graissent rapidements>. Une
    analyse des elements de
    cette plante ne revelerait-el
    le pas une source alimentai
    re a exploiter?
    En folklore haitien, on
    peut depister nombre d'dle-
    ments vdgdtaux qui tou-
    chent la m6decine ou 1'ali-
    mentation; la geographic
    ou I'histoire, la religion,
    les croyances et les rites de
    la vie quotidienne du peu-
    ple a travers le temps. Le
    Vite se r6ferent a des pra
    tiques medicales, le Coupe
    Colonne et le Pete Pan-
    neau etaient des armes de
    la vengeance des esclaves ;
    des croyances morbides s at
    tachent au calebassier Zom
    bi, 'au latanier Zombi, a la
    pomme Zombi, au Figuier
    maudit, a i'Herbe au dia-
    ble. Le Trois Paroles., le
    Quatre Chemins, language
    d'initids. dvoquent des rites
    religieux. Le Bois Sdndgal,
    le Bois Nago, le Ti-Liane-
    I b o, le ZMb Guinin
    1'Igname Guinin rappel-
    lenit la lointaine patrie afri
    caine. Le Bois d'Anjou, le
    Prince Fort sont des sou,
    veortis frangais. Le Bois Rai

    (Voir suite. age 8)


    Le Nouveau Terminal pour

    fret de l'American Airlines


    ~i~lP


    (


    Le Pape Jean Paul
    2 ferait tape
    a la Guadeloupe
    le 31 Janvier

    GUADELOUPE (AFP)
    Selon des rumeurs persls-
    tante et nofn vrifiables cir
    culant dans les milieux re-
    ligieux goudeloupdens, le Pa
    pe Jean-Paul II s'apprete-
    railt, son retour de Saint-
    Domingue, le 31 janvier a
    Pointe-k-Pitre. of il c6l6bre-
    rait une messe dans ce' de
    partement frangais d'outre
    mer.







    G" VENDREDI 19 JANVTER 79'


    Interview du rdouvel AdYninistrateur de 1'Aeroport Wfugni ,ir

    Franqois Duvalier Mifalre


    ML


    ANCIENNE MAISON CHARLES E A A
    ANCIENNE MASON CHARLES Di i AN & Co)


    F ___________________


    Offrez-vous un cadeau pr&cieux [
    Debutez le 26 fevrier dans une ambiance
    jeune et dynamique.


    Irst Shl Que recherchez-vous?

    r'e %'esoonsbites De I oQJontt De Iorgent Tine
    bLn-)rne ombonce de trovoll Une personnel qu, vo
    entln vousOCoDrjCer votre potTonl



    ivoS nmbrosser une cornrre qui vos op- "A
    xorlero tont cie joe' Ltsez notre cotologue et
    decouvre z pajrquO, le5 lO dplms ,first SCrhO. ont.
    or cl't (jp cc,) : .~

    \ SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE
    16 mois le soir et 9 mois le matin -
    MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION
    \ Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois I

    SFA ITES VOTREPREMIER PAS VER LE SUCCESo,
    Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508
    f irs 0School, la ou commence votre success


    Les

    calculatrices electropiques

    Texas Instruments,

    mettent la vitesse,

    la precision, la memoir

    et... les rsuitats

    at bout de vos doigts.


    f/













    >


    En vente
    et service a


    SElectronics

    LA BELLE CREOLE rue bone foil



    A",


    Suite de la Itr,e page)

    rican Alrlnes m'hablH0le a
    diriger un organisme tel
    qu'un Airoport. D'allleurs,.
    Je n'airal aucunement un
    role de pionnier dans cette
    affaire. 11 existe des struc-
    tu'res, des cadres, un person
    nel sur lesquels ,'je competee
    pour m'alder dans ma ta-
    che. Et, d'autre part, 11 ne
    faut pas negliger le fait que
    derriere mol, il y une corn
    lbagnie toute entire. C'est
    a American Airlines que la
    gestion de l'Aeoport a &t6
    confie et non pas a Henri
    Bayard. Je ne seral, moi,
    que instrument qu'Ameri-
    can Airlines utillsera pour
    mener a bien la thche que
    lul a et& confiee.
    Q Existe-t-il des diffe-
    rences majeures centre le
    contract qui liait le gotiver-
    nement a la Pan American
    et celui qui vient d'etre si-
    gne avec American Airlines?
    R Non, pas vraiment.
    Le 'seul point sur lequel le
    contract que nous avons si-
    gne differ peut-itre de ce
    lui de la Pan Am est que le
    gouvernement a mis l'ac-
    cent de facon toute special
    le, sur la necessity pour A-
    merican Airlines d'assurer,
    en dehors de l'administra-
    tion proprement dite de I'Ae
    report,


    lo) la preparation du per
    sonnel technique et admi-
    nistratif qui sera charge de
    prendre en ma'n la gestion
    de l'Aeroport, quand notre
    corntrat -viendra a expira-
    t lol


    2o ila mise en place des
    structures que neccsisitern Il
    control integral du tralic
    arrien dans note region
    information de vol.
    Q La defense des inte-
    rets d'American Airlines
    vous parait-elle compatible
    avec vos nouvelles fonc-
    tions?
    R Mais, bien stir. Je no
    vois pas en quoi il pourrait
    y avoir conflict d'interets :


    .--


    observe dans I'alre de d6-
    part, notamment en pleine
    season.
    .Le financement de tous
    ces projects flat appel a des
    fonds assez Importants,
    Mats sl. c'est l',expansion du
    traffic aarfen qui rend n6-
    cessaire 1'engagement de tel
    les d6penses, c'est aussi cet
    te mime expansion qui va
    nous permettre d'augmen-
    ter substantiellement nos,
    revenues. Ces evefius seront
    g0r6s selon des m6thodes
    modernes, que ne renierait
    pas le directeur d'une en-
    treprise privee, afin que-
    nous pulssions ripondre aux
    exigences du diveloppement
    de l'Airoport selon un plan
    global minutleusement 6la-


    Eri tant que Directeur de
    l'AMroport nia tche consis
    era a officer a nos usagers,
    prlncipalemient Iks compa-
    gnles a6riennes et leur cilen
    tele, le meilleur service, au
    cott le plus bas possible,
    pouvant toutefols garantir
    une bonne, rentabilit6, et ce
    cl dans les conditions de se
    curitL les plus strictes. En
    tant que directeur d'Ameri-
    can Airlines mes objectifs
    sont les mimes a la seule
    difference qu'lls se llmitent
    dans ce deuxieme cas a une
    seule compagnie.
    Q Comptez-vous utiliser
    les;services des employes d'A
    Arf6rican Airlines pour faire
    foictionner l'Aroport ?
    R Certranement pas. II
    y aura, d'un c6te, le person
    nel- d'American Airlines, et
    de 'Iautre, celui de l'Admi-
    nistration de l'Aeroport. Je
    serai seul a cumuler les
    foi'ctions de Directeur d'A-
    merican Airlines et d'Admi-
    nistrdtion de l'Aeroport.
    Q Quelles sont les prio
    rit6s que vous fixez dans
    'accomplissement de votre
    tache ?
    R Sans voulqir tout
    chambarder a l'Aeroport,
    j'ai 1'lintention d'apporter
    quelques amenagements aux
    structures existantes. Cer-
    taines measures s'imposeront
    d'ailleurs d'elles-memes en
    vue de faire face a l'accrois
    segment du traffic aerien vers
    Port-au-Prince. Des etudes
    deja entreprises pour un
    reagencement des locaux de
    i'aerogare principal. ce
    pour lr leur utilisalio optima
    le. L'agrandi.ssement de la
    salle darrivee, par exemplc.
    drevra etre envisaee' assez
    rapidemcent. Le prolonge-
    ment de la piste est en voic
    d'achevement afin qu'elle
    soit a meme de recevoir des
    avions de grande capac"te.
    Comme vous le savez, la
    construct ion de l'aile Ouest
    de l'Aeroport sera bicntut
    entreprise. ce qui soulagera
    de beaucoup la congestioll


    I'


    bore par des experts."
    La fiise en place d'Pune or
    ganisation blen structure
    i impose Chaqe e- secteur
    d'actlivles relveria d'un rds
    ponsable-qul aura toute la
    titude pour d6finir les object
    tifs do' son service, et les mo
    Yens de' les atteindre, trou
    ver des gens qualifies pour
    le faire, les entrainer pour
    un! rendement 'qujor., plus
    61ev6.

    A tous les niveaux de la
    hierarchie, nous devrons fai
    re preuve du sens de la res
    ponsabilit6 et de l'esprit d'6
    quipe. Ainst, coude a coude,
    unis dans l'effort, nous met
    trons tout en oeuvre pour
    reuasir.


    S(Silti. de la 16re page)
    tances, de pa-rven'r, parm'i
    les premiers, a mecevpir -une
    protection et uan scours.
    Le droit d'etre a i'abri de
    toutesr forms d'abandon, de
    cruaute et d'exploitatlon.
    Finalement, le droit d'etre
    protege contre tout usage
    qui puisse g6nirer une dis-
    cr:minationr racial, religleu
    se, ou toute autre de quel-
    que sorte que ce soit.
    Sur le plan internatio -
    nal, de nombreux pays, de
    nombreux chefs d'Etat ont
    dija fait part de leur philo
    sophie de la commimora -
    ton de cette annie de 'En
    fant dans des messe.gei par
    Sle truchement de lorganisa
    tilori des Nations-Unies.


    MICHEILE SCOTCH CL


    ,1


    Present


    SAMEDI 20



    Janvier 1979



    Super Ambiance



    D. P. EXPRESS


    ENTREE : MEMBERS ET LEURS .COMPAGNES



    NON MEMBRES : $ 5.0o


    UB




















    $ 2.00


    -- -


    NICARAGUA :
    TROIS PRETRES
    DEMANDENT AU PAPE
    DE PRENDRE POSITION
    MEXICO -- lAFP)
    L'Eglise Catholiquei ncara
    euayenne demandera aIU
    Pape Jean Paul II, pendant
    sa visit au Mexique, d'a-
    d'adopter une position ferme
    centre le genocide perpetre
    pai Somoza>, affirment 3
    pretres dans une note pu-
    bli6e jeudi nar le quotidien
    <,El Universal,.
    Ernesto Cardenal, repre-
    sentant du Front Sandinis
    te, Miguel d'Escoto, membre
    du group des douze et Fer
    nando Cardenal Martinez,
    de 1' U n i v e rsi t cen
    treamericaine, ont en outre
    indiqui que plus de 6.000 ni
    caraguayens avaient 6te
    tuis par l'arinme du Prisi-
    dent Somoza.
    x x x x
    LA GUERILLA EN
    COLOMBIE : SEPT
    SOLDATS TUES DANS
    UNE EMBUSCADE
    BOGOTA, IAFP)
    Sept soldats colorinlens
    ont ite tuos et trois autres
    blessds jeudi dans uue emi
    buscade tendue par aes gue
    rilleros a 150 km au Nord.
    Ouest de Bogota, announce t-
    on officiellement dans la ca
    pitale colombienne.
    Une trentairie de guerille
    ros des 'forces armies rivo-
    lutionnaires de Colombles>
    (Fare, Pro-Soviftique), pr6
    cise-t-on, ont fait sauter a
    la dynamite deux camions
    mil tires transportant 40
    Soldats. Ils ont ,ensuite ou
    vert le feu avant de prendre
    la fuite devant la risposte
    des militaires.
    Cette embuscace est la nre
    mimre operation de gm6rilla
    menee contre 1'armee en
    1979. Elle intervient quel -
    ques jours apres 1'annonce
    officielle du demantelement
    du group de guirilleros cM-
    19, notammcnt auteur du-
    vol d'un stock d'armes dans
    un arsenal mii.taire a Bogo
    ta.


    CUBA APPEL DE
    L'EPOUSE D'UN
    COMPAONON DE FIDEL,
    CASTRO DETENU
    DEPUIS 1959


    WASHINGTON. AFP>
    Madame Maria Metos, e
    poUSe du commanGant Hu-
    bert Matos compagnon d'ar
    mues de Fidel Castro, retenu
    a Cuba depu's 1959, a demin
    de jceudi a la commission in
    tepanmerica:ne des drots de
    l'Homm i CIDH ) d'intervo
    nir pour que son ?r-ari 9sit
    libre et aular. ,e C emi -
    gr'.r.

    Dans son appel. Madamo,
    Matos affirmed avoir recu
    ,des informations d genes de
    foi provenant d rectement
    re la Prisont,, scion lesquel-
    les on envisaerait nat on physique,) de son 6
    poux.
    Elle declare que les dix dpc
    niers mois de detention que
    le commandant Matos a enco
    re devant lui avant de pur
    ger completement sa nine
    de vilgt ans de r6clusion,"
    <,sont les plus dangereux
    considerant la haine et Ia
    peur que ressentent a son e
    guard les autorites cubaines,.
    Madame Matos a adresse
    un appel analogue au Secre
    talre general des Nations -
    Unies.
    LP commandant Matos, an
    clen commandant du deuxli
    me front de l'Escambray, o
    vait e6t, condamne pour sac
    tivites centre rdvolut-on
    n',ress.


    LE MEXIQUE POURRAIT
    DpVENIR MEMBRE- DU
    GATT
    GENEVE, (AFP)


    Le Mexique pourra t deve
    nir prochainement membre
    de 1'accord general su:" le
    commerce et les tariffs doua
    niers (GATT), apprend-on
    officiellement Vendredi a
    GenOve.
    Le Porte-Parole du Gatt,
    Monsieur John Crocme, a
    d6clar a la Presse que le
    Mexique avalt formula une
    demanded en ce sens, et que
    le Conseil du Gatt se rdunl-
    ralt, sprobablement, dans
    la semaine commenqant le
    29 Janvier, pour examiner
    la question.

    Le Gatt complex 84 niem-
    bres. Le IMexlqiue dLait d6jA
    associ6 depuis 1973 aux ne
    goclatlons commerciatcs mul
    tilatirales iTokyo Roundpi
    qui se ddroulent sous les aus
    p~ces du Oatt.


    I PABOCO


    Paper Box Company Of Haiti

    Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de I'Adroport
    Tel. 6-0732
    LA HAISON DES EOITES


    Pour tcutes


    vos commanders


    de bei~tes 1e:

    Ch~Aussures
    potjsserie
    96tergent
    jPate dentifrice
    Chemises e; lin-gerie


    Composants electronliques

    Products pharmaceutiques

    I Creme a la Glace

    Savons
    Fruits de mer

    Traiteurs e* restaurBieurs
    Enforcement de cols et des de chemnses
    Agraffes et tromnbones
    Divers
    Nous Fabriquons i6alement des ossiers de classament
    En format lettres et Ideal.


    Nouvelles de

    l'Amerique Latine


    '~k;KN~H~A~Y~==Y~nrJLzcc#."'Z


    ~j~i~r --Bplf~e"l~W~ L-C- ~a


    raam


    ---- -----------------~---8------aU


    GOSO


    S~/C~C~/~d-,~//~/C~BC~C~-r~%lrYCRTC~=P~G ~-~CT~C~r~-U


    PAGE 2


    1 1 ,


    r"


    10


    i


    i


    ~cl


    ----~---


    r









    t









    VENDREDI 19 JANVIER 79





    Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation


    TEHERAN (AFP)

    Les manifestations organic
    sees veiidredi en Iran par la
    hiorrrchie Ch;ie pour com-
    inmeiorer I'anniversaire du
    40inme jour du martyre de
    1 llan Mo.ssein, fondateur
    ilII Chiislne, mals aussi et
    surtOut -- pour exiger I'ins
    * tauraton dun, Republique
    Ilanliquie ei le depart du .
    IPrilier Miinsitr- Chapour
    Iaklit':iir a 0'e uni incontes
    tible su1,"'es.

    P.uls dc deux inllions do
    1w1tslil tis gOl.l er ti'raeillO
    l'lmpll la grandt aventl(
    Cll~ll Hezla. league ('lune di-
    ,:i ni o d kil. ai 1 (iiit l 11 plu
    part d& Sits ruei: adjacintls,
    ei (' soiit dl ,-p'rsees a partir
    d(it 13 l-iurIs lo-ales i10 h 30
    G MT .

    Partout. ia NMchd. Cli-
    raz. Isp.;,ihal T;!1ir z (I dats
    le K lrirl-itni. Ii-si qlue dans
    tloluts ls villc, petrotliress
    (ilo C llt '. i e. I ''e i hta ll< dei
    nlill.rrs d l "l" iT'-oln ei. s ullt
    o r sccndid rso dais I, ralme.
    dan, les rult s, faisant inlsi




    Deces de Mme
    Gusav- S ola2Ss

    NEE j-'ONNE -RIMPEL
    Pax Villa an llnl,- c i-iti'cS
    SuVtif, ls to If Janvior 79 ePI
    sa r'-i-i- Por.'"c de Mada
    cme Gusltave Solag.s lice
    Yv .,iine oim pel.

    En cttie poinible circins-
    tan'e ,Pax Villa et Lt' Noui
    vell .z-l pr-secntent hlurs
    symnialthies a son0 epoux M
    Gtlstiov(, Solages. a. ses e .-
    It its NMolsieur Geour.is So
    lafes ct MaTdame nt-c Adell-
    ile Pihrre-Louis., et sis en -
    till's. Mounstur Yvtoil Sola-
    oas at Madame nee Anne Mi
    reille EYvna ,T sis enfalts,
    Miiis-.-'cIr J,,-i.ie,- B -auvoir
    -l ircltnl] ii e t livali-e D&c i E
    se S()it lso- 0- ;eS (nfi-iiils. M j
    Alix l.oltuuc ct Ma name
    tic o Edlth Si:t i '.L ses fil C
    ;Is. iiMo i-, ot F taynl oild o-
    SNl: t'l la'll,' 11(0 EveFly
    r]- ii-c(,I- 111 i-;1 i ('1 -
    hlotins. LInsi-r Iliniarco JO
    i-,n eto M;dime n', Ginit


    Cl I L l' l 1 ~- ti ilcle ,

    Q~s'r iii i t .iilami t'il;'r So
    if. Inl i-', r all( t son
    bAitII ls Mtilit nsl i Jus -Fi

    Aux lanil]', So]i)ics Rin
    ti--. Dorccal, Cioery.
    La dateir des flunirtilles d
    Madame Guslave S()laecs

    l n jce'e U llttrl rl rh t. 1 31
    li



    eces de Mine
    Celide ParaiSRon

    Pax Villa anniinci le do-
    cis surve'ni lel 18 Janvier 79
    de Madamrnl Colide Paraison
    En coctti penible circonis -
    lanceo Pax Villa t Le Nou- r
    vlliste presentont leurs sym
    pathies a sa file Madame
    i' ul Brun nee Resia Parai
    son, a sa petite fille Nicole
    Noailles, a ses noveux et nie
    rc.s Dieula Paraison, Yolui
    ne Paraison, Madame Wil
    son Abraham nee Emile Pa
    raison, Amena Paraison, Vio
    lette Paraison, Mireille Jo-
    so-ph, Fritz Noel, Rigal Jn.
    Michel, Mario Paralson, Lio
    nel Paraison, Jean Firmin
    Para.sono Lemaire Paraison
    Lescene Paraison, Jean -Ray
    hold Joseoph, Dayard Delice,
    Delice Larose, Monsieur et
    Madame Marc Noel. Aux fa
    miles : Paraison, Brun A
    braham, Noel, Joseph, Deli- P
    ce; eto a tous les ausotres pa- j
    rents et allies eprouves par
    ce deuil. Les funerailles de J
    Madame Celide Paraison se o
    ront chanties le Vendredi
    19 Janvier a 4 heures P. M.
    en l'Egise du Sacrd -
    Coeur de Turgeau. Le con-
    voi partira de Pax Villa Sa
    cre-Coeur oft la depouille
    mortelle sera expose des
    2 heures. 1


    une formidable demonstra-
    tion de la force de l'Eglise
    et de son Chef, l'Ayatollab
    Khomeiny.
    Malgre les cralntes des ol
    ganisateurs, aucun incident
    n'a ete signal a Teheran
    et selon des renseignements
    recueillis par telephone, iI
    semble qu'il en a ete de me
    me dans les principals vil-
    lcs du pays.
    Leo depart dou Chah, tant
    souhaitle et eiiiit ootenu, n'a
    en rien dimninue le militan-
    tisnme des foules De I'avis de
    tous les observateurs, il y a-
    vait encore pls1 de monde
    veiidredi clans aj rues d- Te
    heran que lors de, imposan-
    tes nmaun.tslisti -as des 10 et-
    11 Decembre derm er au mo
    inht ie i'Achoura.
    L opptsit on laique qui cher
    ch, dupuis le1 part du Sou
    v'rain a se deriarquer de la
    hleirarchit rehliieuse en fai
    salnt appara tr.. tueie sa vi
    sion cle l'vetniir differe pro-
    fonidemnt' dp cplle de I'Aya
    tllah Kholmemy, en exil, a
    ite, a Teheoraii iotarnient,
    I ttlcihlenient noyc- dans ia
    flile de: mianifestaiit. Le:,
    (iiit'lIt i's iiani0C rth.s qlle por-
    taient certain membres du
    Fiont National iran'en ont
    coinpletement disparu au
    inniieu, des portraits de I'A-
    vitollah Khomeiny et du Dr
    ,Mi IaIgh.
    , IS sluoans scnde. par la
    fotle alia eii lt ei:x mem es ex
    cliisiv ni'llnt in. tires p;ir -a
    h crarch e C h;ili qui en a-
    vait lai vCill drsse la listed.
    IA's ierns reclamaient lini s-
    tauration d'une Republique
    I asl uniqtiiu 'arr ,.t tion t lo
    .lugement du Chah et ont
    souvent demanded a larmee
    - totalement absent de
    l1)i itUs tler sur sleurs fre
    r-es oiusuliani et de se
    jondre a la revolution popu
    laire.


    Seiour aux
    Etats Unis du vice
    Premier Ministre
    chinsois Fang-Yi

    WASHINGTON. AFP,
    Monsieur Fang-Yi, vice -
    promier Ministre Chinos
    charge des Affi-'Ires scienti
    fiicies et technoloiqiues. as
    iolrnera atux Etats-Unis all
    dehut, dui mos de Fevrier,
    a annonce Jeudi le Porte -
    Parol, de la Maison Blan-
    che. Monsieur Jody Powell.
    Le dirigeant Chinois se
    redrirdni uollnmeiit. Los An
    geles, les 3 et 4 Fevrier, puis
    SSieatt le ot 11 retrouvera le
    Vice-Premier Ministre Chi-
    nois dans X hoping ITeni
    lua o-Pinl ti achivera a
    liiirs sa visite olficielle aux
    El,;is-Unis
    C'est, a Seattle ctat de
    Waishington ls e St' trove
    le sicge de la companies ae
    ronauitiqu .-Boeing,, t la -
    qilplle la Chine vient do
    commander plusieurs appa-
    re.Is gross porteurs <747 SP',.
    C'est dans les faubourgs
    de Los Angeles, a El Segun
    do que la compagnie Hu -
    ghes Aircraft Co, construit
    les Satellites de telecom -
    munications du type tar-i, don't la Chine envisa
    ge d'acheter un exemplaire
    pour ameliorer son system
    de communications inter -
    nes.
    Ce type de Satellite assu-
    re la transmission simulta-
    nee de 6.000 communica -
    tions t6lephoniques. Son
    cout est estimo entire 15 et
    17 millions de dollars. II de
    vrait etre lancd par l'agen
    ce spatiale americaine NA
    SA. Le coit du lancement
    devanti re comprise entire
    13 et 23 millions de dollars.



    Beagle:
    Aucune precision
    iur la meditation
    Iu Pape

    VATICAN -- (AFP)
    Le Cardinal Antonio Samo
    re a declared jeudi qu'll ne
    pouvait pas prdciser quand
    e Pape annoncera officielle
    meant sa decision d'accepter
    la mediation entree l'Argen-
    tine et le Chili sur Je Canal
    de Beagle.
    aMa mission est termlnde,
    a-t-il dit. C'est maintenant
    a Jean Paul II d'annoncer
    ses intentions. I1I pourrait
    les revdler avant la confe-
    rence de Puebla, comme a
    occasion de son overture;
    ou mime apres. Nous atten
    dons tous, a-t-ll alout,.
    Nul n'a le droit de me pre
    ter des declarations plus
    prrcisess.


    L'economie amricaine e


    Par Georges DESCHODT
    WASHINGTON (AFP)

    L'economie amnricalne a
    termin6 1'ann6e 1978 en beau
    te mai les perspectives de-
    meurent incertaines pour
    1979 et 'inflation demeure
    un probleme grave.


    Les chiftres du quatrieme
    tr.mestre 1978, pubhls jeudi
    par le Departement du corn
    mere, ont depasse routes
    les esperances. L'economie
    americaine a connu durant
    cette period une expansion
    reel:e de 6,1 pour cent en
    rythme annual, taux le plus
    eleve de toutes les Democra
    ti s ocoidentale a. 'exception
    peut tre du Japon.

    IUnflat.on prem nre proc


    cupation de l'Administra-
    * tion Carter et des d6tenteurs
    de dollars a 1'atranger, s'est
    elle aussi acceldrde attei-
    gnant un rythme annuel de
    8,5 pour cent au lieu de 7,6
    pour cent au trimestre pre-
    cedent. C'est un taux qui de
    mdure largement supdrieur
    a ceux que connaissent P'Al
    lemagne Occidentale, le Ja-
    pon et la Suisse, ,pays qui
    restent des refuges pour
    'ceux qui cherchent un abri
    centre I'erosion du pouvoir
    d'achat des monnaies.

    Pour l'ensemble de l'an-
    nee, I'expansion, a ralenti
    par rapport a 1977 tand's
    que inflation sest accen-
    tuee. Le taux d'expansion
    reelle s'est etabli 5 3.9 pour
    cent au lieu de 4.9 pour cent,
    apres avoir 6volue en dents
    de scie d'un trimestre a l'au


    (Suite de la lOre page)

    Le Missionnaire Vnn Al-
    ken est de toute evidence,
    relui oui aurait introduit
    dans notre pays, la doctrine
    pentecotiste, comrme meom -
    bre de I'Assemblee de Dieu,
    Nouvelle confession dont la
    propagation sera assure par
    feu ,Eveque Joseph St. Jus
    te, ouand il devint membre
    de l'Eglise de Di u en
    Christ. cette denomination
    Americaine, d ri'eo par des
    congeneres de Memphis.

    En depit des peripeties,
    rausees par le depart de
    membres dissidents : un Jo
    seph Paulceus, un Jacques
    Vital Herne, un Sebatiany
    Moise. l'oeuvre livree des
    temps, aux mains de comi-
    tes, put neanmoin.3, gr5ce au

    Revdrend Pasteur Van Put
    ten de l'Eglise SL Paul, fair
    connaitre son existence et
    ses deboires a 1'ERlis- M-re
    de Memphis qui envoy-i dans
    les annees 37, le Reverend
    Bishop A. B. Me Ewen char
    ge des Affaires Etrangores
    ent vue de sa Reconnaissan
    ce otficielle. L'oeuvre fit de
    tries rap:des progress, on a eu
    la joie de recevoir 1'an-
    cien Temple du Bel Air la vi
    site en 1949 de I'Eveque en
    chef le tres Reverend C. H.

    Mason. Or deia en 1945 on
    eta't a 10.000 membres. II
    faudrait evaluer a 14.000 le
    nombre d'adeptes a la mort
    de ['Eveque J. St. Juste en
    1957. Remplace par son fils
    Louis Sauveur, celui-ci. au
    c(ours do son Episcopat, 1e -
    cond a plus d'un tire, s'in
    genera a developer et res
    serrer les rapports et, les
    liens entire l'Eglise More et
    la filiale d'Halti. Apres un
    court interregne assure par
    un congdnere, Evdque E.


    Courtenery du New Jersey,
    Cest en Janvier 1974 que
    le Rdverend Lop-z Dautru
    che a et6 ddsigne come E
    veque d'Haiti.

    Converti 5a 1'Age de 16
    ans, c'est un vrai fils de l'E
    glise collaborateur devoue
    de ses pr decesseurs, il ne iui
    a pas etre difficile de marcher
    sur leurs brisees. Ainsi, aousi
    son Ministdre, Cliniques. E
    coles Centres de Nutrition,
    Nouvelles Eglises se multi-
    plient dans les 15 Districts
    comportant chacun un nom
    bre variant de 3 a 2 tem -
    ples. Lorsqu'on considered
    la grande Ecole Mason a
    sans Fil, les oeuvres sociales
    de Bourg Champagne, de
    Kenscoff et d'ailleurs, sans
    oublier le grand temple de
    la rue des Fronts Forts
    quoique inachiev, il y a lieu
    de computer lEglise de Dieu
    en Christ parmi les Eglices
    haitiennes protestantes oar
    mi les plus progressistes du
    pays. Les fdtes rureront du
    23 au 28 de ce mois.

    Aussi, a 1'occasion du cin
    quantieme ann.versaire de
    sa foundation, Nous joignons
    nous, aux representants de
    plus d'une ville de 1'union
    Americaine, pour crier :
    sJOYEUX
    ANNIVERSAIRE,>
    L. St. J.


    - I -i nn


    DO=


    Iran: Succes des


    manifestations


    In 19
    tre : stagnation au premier,
    expansion a un rythme an
    nuel de plus de 8 pour cent
    au second, retombant a 2,6
    pour cent au trolsieme pour i
    remonter a 6,1 pour cent au
    quatrieme.
    L'inflation, elle, s'est 6ta-
    blie, sur ia base du produit
    national brut, a 7,5 pour
    cent l'ann6e au lieu de 6,2
    pour cent en 1977.
    L'aust6rAt6 moneta're pra-
    tiquee par la reserve federal
    le pour lutter centre la haus
    se des prix et d6fendre le
    dollar fera tomber le taux
    de croissance en dessous de
    3 pour cent cette annee. La
    Maison Blanche et la Treso
    rerie 6cortent risolumnent le
    risque d'une recession mats
    nombre d'6conom stcs du
    secteur pr v6 cons derent
    une telle recession comme
    une quasi certitude mdme
    si clie doit etre de faibloe am
    pleur.
    Le plui, inquietant, de l'a
    v:s de tous les analystss. res
    te la poussde inflationniste.
    L'Administration avait expri
    me lespoir a l'autonine, en
    prcsenltaiit son programme
    volontaire de lutte centre
    Inflation, que la hausse deC,
    prix scr .t ran,enee aux a-
    lentours de 6.5 pour cent cet
    te annee.
    C'est un espoir qui e.st de
    sormais abandonne. Les ex
    ports de l'Adninistration ne
    se sont risque 1. aucunc pre
    v s on officielle au course
    des dernieres semaines mais.
    ies analysts de plusieurs
    Banques ont pi6dit une haus
    se des prix ,einrieure a 8 /C
    pour cent, plus forte en fa't
    que ce.le de lan derner.
    Dre avis de tous, le pro-
    gramme volontaire de la
    Maison Blanchfe ne donnera
    guere de resultats avant la
    fin 1979. Si meme il en don


    Durant son premier man-
    dat, le President Richard N
    xon avait celeibre en grande
    pompe l'entree de 1'economie .
    amdricaine dans lOre des ml
    le miliards dE dollars. Le
    product Natnoal brut avait
    en effet dpasso les 1000 mil
    liards de doll-rs en 1971.
    Sept ans apres l'accession
    de la nomy>, le PNB a franchi en
    1978 la barre des 2.000 mil-
    liards 1 2.106 iaill yards pour
    l'anneeI mais c'est l'infla-
    tion p.us que la croissance
    reelle qui 'a gonfle.


    SINGER





    Nouveaux dealers -Nouvel elan






    Air condition Singer






    Machines it coudre SINGER






    Atelier de reparation -






    Service complete.





    40 Rue des Miracles.

    'r-7///P&////////.r


    ooooogocagiOzs/.stca//cc 5avcoaaoocorcooroococrao-rersos<.,y;ocr a






    SNOUVEL HORAIRE




    MIAMI vol quotidian Depart ; 9.55 a.m

    SANTO-DOMINGO vol quotidien Doiart: 6,05 p.m

    A partir de Miami,.., Le monde d votre porter)






    L'experience fait toute la difference
    CONSULTED VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL EST TUN EXPERT
    00'0C400roS 0Coro c acs n ae0ca Oe- --- ------- 0 n


    Les fabricants de FRUITANA



    ont capte pour vous




    toute la saveur de nos fruits




    et ont restituee intact



    dans desjus au gout natural.


    ;'wcbbrEOcsry~~~~~ -- .COO-srcccccraoooc~c


    ;=: c a


    PAGE 3


    Les 50 ans de l'Eglise


    de Dien/en Christ


    7CI/C///~////~c/rs~K~/~/~/EI/E/~7ElrC~;


    C~%Wr4~%1Z~,tra~Jcr~Alunrrrrw~.~r~uw~,,,


    ~O~y~3~c~d~'~w~Lsr~c~wd


    boo






    * K


    -- -- i -p


    , VENDREDI 19 JANVIER 79


    SNouvelles de 1'Etrariger


    RANCHO CINE

    Vendclred 19 Jlanvier 1979
    - LES DRAKARS
    S ,led' 20 Jalnvier 79
    MATTILON,
    AGENT TRES SPEC AI,



    Rex Theatre

    Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres.
    LE CHEVAL
    ET L'ENFANT
    Avant 5 heures
    Entree G. -1-50
    A parti'r do 5 heures
    Entree G. 3-00 et 5-00

    Sainedi 12 2 4 6 8 10 lires.
    KUSINI
    Av nt 5 hiures
    Entree G. 1-50
    A Partir de 5 ihrt;
    Entree G. 3-00 el )-00
    XXN x

    Auditorium

    Vendrdedi 7 heturets
    LE CLAN DES
    CALABRAIS
    Entree G. 2-00
    Sanmedi 7 hliures
    SHEBA BABY
    Entree G 2-00


    Cin 3Sint al
    Vendredil h et 8 heures
    BOXEUR, REBELLION
    Entree G. 1-50 2-50
    Snimedl 6 h 8 heures
    RFITOUR DE BRUCEE LEE
    Entr-c G. 1-50 2-00
    xxxx
    TOILE CINE
    Vendredi 6 h 30 8 h 30
    KUNG FU 10eme DAN
    Enti-e G. 1-50 et 2-50
    Samedi 6 h 30 et 8 h 30
    UN MILLION DE
    DOLLARS
    PAR MEURTRE
    Entree G.-1-50 et 2-50


    Paramount
    Samedi 12 h 2 h 4 hres.
    4 KARATEKAS DE
    L'APOCALYPSE
    Entree G. }-50
    (i h 8 h 10 heuresi
    SHAMPOO
    Entree G. 3-00
    Entree G. 1-50



    Lido

    Samedi 12 h. 2 h. 4 hres
    Entree G. 1-50
    OPERATION DRAGON
    6 h 8 li 10 heureo


    8 c: M r a,. -














    &UTOROUTF DE DELMA'S TEL : S-2180
    TOUTE LA MUSIQUE IhAFIENNI
    TOUS LES SUCCESS -LATLNS
    COUiS LES HITS fAMERICAINS (DISCO-JAZZ
    SUR DISQUES
    O6 ENREJISTP-ES POUR VOUS
    S SUR MINI-CASSETTE,
    SUA. CARTOUCHE 8 TRACK
    S5UR BOBLNE .MAGNETIOUE
    PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
    EFFICACE GARANTI PAR UNB
    HAUxE TECHNICITE
    Li NDI a VENDREDi 11 AM 5 : 00 k M



    itiAIX ()AL\ANINS S




    I'()MI't S ,i FAU)


    1 ( IAiX I'
    'I ( C sse)ir s


    'APITOL,
    Samedl 20 Janvier 1979

    CAPITOL I
    12 h, 2 h, 4 h
    6 h 8 h 10 heures
    EPREUVE DE FORCE
    Prix Unique G. 5-00 C
    CAPITOL I]
    Samedi 20 Janvier 1979

    12h 2h 4h 6h 8h 10b

    LA SITUATION EST
    GRAVE MAIS PAS
    DESESpEREE
    Avant 2 h .30
    Entrte G. 3-00
    Aprts 2 h. 30
    Entree G. 5-00

    CAPITOL IJ.

    Samedi 20 Janvier 1979
    12h 15, 2Shi
    4h 15 6h 16i
    8h 15, 10h 1F

    HOLOCAUST 2000
    Avant 2n30 ('. 3.00
    Apres 2h30 G. 500

    CAPITOL 4 -- -r1
    Samedi 20 Janvier 1979
    11h45 ih45 3h45 5h45
    7h45 9h45
    3 SUPERMAN DU
    KUNG FU

    Avant 2h30 G. 3.00
    Apres 2h30 G. 5 00

    xx Y x

    Institute Francais

    Vendredi 19 16heures 30
    20 heures
    - Guy Filhoud Lavergne,
    Grand Conferencier-Cineas-
    te de langue franchise, pre
    senate :
    ' ,P6rigord. Terre de Francee>
    uine des plus pittoresques ot
    des plus belles regions de
    France )
    Entree Scolaire : 5 Gdes.
    Adultes : 15 Goes.
    ile billet donnera droit 'a
    S la degiustation des products
    S du Ptrigord qui aura lieu t
    I'entr'acte dans les Jardins
    de la bibliotheque).
    SX X X

    MAGIC CINE
    Samedi 6 h et 8 heures
    LES SEPT,
    MERCENAIRES
    Entree G. 3-00 4-00


    IVC


    ARWA R

    HARDWARE CO


    83 rtie Ju quaI


    TEL
    --.--


    2-C


    IMPERIAL I


    Samedi 20 Janvier
    12h li 4t Oh S

    MORTELLE RENCONT
    Ides. 5.00
    Odes. 8.00
    Enfants 0C. 3-00

    IMPERIAL I1

    Satnedi 20 Janvier
    12 h 2 h 4 h
    8 h 8 h 10 heures
    122 RUE DE PROVEN'
    Odes. 5.00
    G 8;0o

    G. 3-00

    IMPERIAL II

    Samedi 20 Janvier
    12h 2h 4
    6h 8h 10h '

    LE DERNIER DES
    GEANTS

    Entr6e G. 5-00
    Gdes. 8.00
    Entrde G. 3-00

    x xx I

    Clne TriomoD
    SALLE I
    UN ESPION DE TRO

    SALE 2
    ) 1,50 2;0o
    LES PETITS CALINS

    SALLF 3
    VIOLENCE ET PASS
    $ 2;00

    SALLE 4
    $ 1;50
    GREASE

    x x x x

    De Luxe Auto
    Vendredi 7 h et 9 1
    Entree $ 1-50
    20. LIEUES SOUS
    LES MER$
    Samedi 7 h et 9 hr
    Entrte $ 2-50
    SOEURS DE SANG

    x 9xx


    LIGUE DE DESSAL
    La Ligue de Foot
    PDesalines tienira-s
    hblee Generale le s
    Janvier a 6 heures
    au local de 'Hotel
    Il est question d'eli
    veau comity pour I
    de la Ligue.


    LIGCE DE PT-AU-
    Les rencontres au
    me dans le cadre
    pionnat de la Ligue
    Ball de Port-au-PI
    manche apres midi
    Sylvio Cator : a)
    Boide St Gtrar
    b) 6 hoes : Ajax

    tophe
    LIGUE DE LA CX
    MISSIONS

    La Ligue de Foot
    Croix des MissiopD
    ra son champion
    S c.el le dimanche 4
    vec le match Jupi
    SBAINq Etienne.
    SPORT SOOLAIRE

    Le cale.norier. de
    - tres fixes pour d
    AT ER P pres midi dans lea
    epreuves inte-scol
    foot ball.
    a) STADE SYLVIO
    IEL 1) Cadet : Frtr
    College Lamarti
    UE 2) Open : Col Cons
    Q UE gnon Co.l'tge Al
    b) PARC ST LOUI

    1) codetV ollagp
    Lincoln .lysiU
    2) Open Col
    Prosper Lycee P

    FOOTBALL
    -Victoire de$.
    Diplomats as
    1es Minismtras
    Ivorldess
    Un match amjca
    ball opposant les
    Ivoiriens aux Dip
    traggers accrediti
    te d'Iyire, don't
    Am massadeurs, a
    soir, ap Staee 'F
    phouet Boigny en
    la houle, acess 6ts
    la victor edoe e
    par 5 buts ah 2.

    Ce match de 60
    dispute dans la i
    meuret IB FaIlr Pl
    coup d'envol a kt6
    le Nonce Apostoli
    du corps Diplotr
    voulaito un acte
    acte de paix, symb
    liens d'amiti6 et.
    ration unissant la
    3 voire aux pays Utr
    y sont repr6sent6t
    r6 Monsieur Amad
    Ministre de l'inA


    SLA NORMALISATION
    PEKmu WABIIUOTON
    ET LE8 ACCORDS SALT.
    WASHINGTON, (AFP)
    1979 Le Pr6sident Carter a
    h 10b DPur la preoitre fols recon
    nu publiquement jeudi que
    TRE la normalisation des rela -
    tlons Diplomatiques entire
    Washington et P6kin a peut
    itre ete la cause d'un nou-
    ".i ajournement en Ddcem
    bre- d'un accord SALT-2 pur
    la Ilnjtation des arme -
    17 i rnents stratltgisues entire les
    1979 Etats-Unis et I'URSRS.

    sC'est une impression 'rme
    CE nous avons eu. Les Sovi6ti
    ques 6nt publiquement et of
    -.1' ficlellement ddmenti toute
    correlation mals je pense
    qu'll est possible qu'll y alt
    eu une correlation dans leur
    esprit,, a declare le PrAsi -
    dent amdricain dans une In
    1979 terview aceordde a la chalne
    de television
    L'annonce de la normali-
    sation sino-amdricaine a 6et
    .r faite le 17 Decernbre. Le 22
    D6cembre le Secr6talre d'E
    tat Cyrus Vance et son ho-
    mologue Sovidtjque, Mon -
    sieur Andrel Gromyko, n'a-
    valent pu parvenir a Gent-
    ve a un accord de principle
    attend sur les SALT.
    he La premiere, rencontre au
    sommet entire MM. Carter
    )P et Brejnev envisage du co
    te americain pour la mi -
    Janvier avalt ainsi atd re-
    pouss6e. plus jamals prddire quand
    Monsieur .Brejnev viendra
    (aux Etats-Unis) et quand
    un trait SALT sera conclu,
    ION a affirms Monsieur Carte:
    dans cette interview diffu
    sae Jeudi.
    Le chef de la Maison Blai
    che a confirm cepenrant
    que sont pratiquement parve
    nues a leur conclusion bie
    que d'importants points re
    OClno tent encore a rtglera.
    x x x x
    hres. PROCESS LETELIER:
    LA COMPARUTION DE
    MICHAEL TOWNLEY
    WASHINGTON -- (AFP)
    es Michael Vernon Townle
    citoyen amtricain, ex-agei
    de la Dina (Police secret
    chilienne), a dbclgrd a i
    Tribunal de Washingtc
    jeudi qu'il avait requ po
    instructions de cette orga
    LINES station id'eliminer ou
    t-Ball de tuer l'ex-ministre social
    on Assem te chilien, Orlando LeteliE
    amedi 27 Temoin cl de l'accus
    , dusoir 2 tion dans le procts inter
    du a trols exiles cubains an
    de villa castristes, Michael Townl
    re un nou a expos les details de ,
    la gestion mission qui a about 'a
    mort de Letelier et de
    collaboratrice amtricair
    PCE Ronni Moffit par explosi
    program d'une bombe place sous
    du cham voiture de 1'ancien M'nisa
    e de Foot chilien dans une rue de '
    rince, di- shington le 21 Septeml
    au stade 1976.
    4 h 30 :
    d - Chris de fire passer I'atten
    pour un accident ou un :
    cides, a-t-il .r6pondu au i
    DES cureur "M. Eugene Propp
    Dans son te4joignage, 1
    agent de Dina de 36 a
    ball de la blond 'a cheveux longs
    ijaugure petite barbe, a donn6 (
    aat off- precision sur tles liens e
    Fevritr a tre la Dina et le mow
    ter St ment exil6 castriste. (
    liens constituent un 61
    ment essentlel de la the
    de 1'accusation contre
    deux inculpes cubains pr
    es rencon- sent, Guillermo Novo Sa]
    emain a- pol et Alvin Ross Diaz.
    cadre des Michael Townley a en'
    aires de re d6clard qu'il avait
    en contact quatre fois en
    CATOR 1970 et 1973 avec la C
    e Adrien sans jamais avoir et6 em:
    iniere yd par cette organisati.
    stant Pon Les avocats de la defen
    pha cherchent pour leur part
    Is nrouver que l'assassinat
    Letelier ttait l'oeuvre de
    Abraham CIA, don't Townley dtalt
    Salomon agent.
    Fernand x x x x
    P6tion WATERGATE : M.
    M. MITCHELL LIBERE
    MONTGOMERY
    IALABAMA I (AFP)
    Monsieur John Mitchell.
    S delan Attorney general '9
    |Ur nlstre de la Justice) a qui
    S jeudi ia prison de la base
    mTricaine de Maxwell 'A
    barna I apres avoir purge
    rools de prison pgur sa pt
    al de Foot ticipatlon a 1'affaire du 1
    Minlstres tergate.
    lomates 6 Monsieur Mitchell (65 a:
    is en co- 6t1lt le dernier des 25 cc
    plusleurs damnts de ceLLtt.e affaire a
    vu jeudi trouver la llberte. MM E
    'eix Hou- Haldeman et John Erll(
    nvahl par man, qui ayalent. td cor
    it. gratult dapsnts en qpime temps a
    s dernlers lul pour obstruction a
    Justice avalent fi t renms
    liberty respectivement (
    0 mInutes, Dtcembre et Avril 1974.
    bonne hu- L'ancien Attorney Gehti
    ay. don't le ral, contrairementi a IV
    donn6 par Haldeman et Erhllchm
    que, Doyen est rest jusqu'au bout f
    antique, se le a 1'anclen Prdsident R
    de fol, un chard Nixon. II a passe


    bollsant leo plupart de son temps en
    de coop6- son & crlre up llvre. Sa r
    a cote d'l- me, Madame Martha MNI
    rangers qui chell, est ddc6d6e l'an
    sa, a ddcla nier d'un cancer. II a et
    lou Thiam, re une fllle de 17 ans, 1
    formation, ty.


    QUI VOLE UN SAC ..
    ,MULHDUBE (.FRANCE i
    (AFP)
    Unp frangalse mire de
    trols enfants agee de 49 ans
    passer le wee-end pro-
    chain en prison pour avoir
    ddrob6, un sac a main dant
    un Aupermarche.

    Le Tribunal correctionnel
    de Colmar '(Est de la Fran-
    ce) en a d6cid6 ainsi jeudi.
    Le President du Tribunal
    s'est d6clar0 s4lcieux ,de pe
    pas river trop l9ngtep3ps
    les, enfants 4e lea.ur rere.
    Mals 11 a voulu .sanctiogner
    la prgvenue qui ayait 6t6
    ideji ddji condamnde avec
    sursis .pour trols autres lar-
    cins.

    1Nous esp6rons, a-t-il dit,
    que cela lui servira de le-
    gona.

    Sx x x

    COUP DE FORCE DU
    NOUVEAU GOUVERNEUR
    DU TENNESSEE
    NASHVILLE
    (TENNESSEE), (AFP)

    Pour de nombreux habi -
    tants du Tennessee leur
    nouveau gouverneur, Mon -
    sieur Lamar Alexander, est
    un peu comme Zorro, up jus
    ticier qui arrive au bon mo
    ment.

    Monsieur Alexander est en
    effet apparu Mercredi soir
    sous les lambris des locaux
    de la Cour Supreme de 1'E-
    a tat pour preter serment el
    prendre ses functions trois
    * jouts plus tot que prevu,.
    r fin d'empecher l'ancien gou
    verneur de continue a libi
    rer des criminalss.
    n
    Cette decision soudaine
    qui a cause une cetaine su
    prise 'a Mashville, est le de
    n nier episode d'une ancienn


    histoire politico poulclere.
    L'anclen gouverneur, Mon
    sieur Ray Blanton, un D6 -
    mocrate qui ne devail c6der
    que samedl son post a. Mon
    steur Alexander. un r6publi
    cain tlu en Novembre der-
    nier, avalt ordonnd lundi
    soir une reduction de pelnep
    pour 49 prisonniers. Cette r6
    duction rendalt certain
    d'entre eux imm6dlatement
    libtrables et de falt, Ikercre
    di, dix personnel reconnues
    coupabies de meurtre et
    eux autres- de vol a main
    arm6e sont sorties de pri-
    son.
    x x x x

    CHINE ETATS UNIS :
    INTERVIEW DE M.
    WOODCOK
    PEKIN -- (AFP)
    M. Leonard Woodcok,
    chef du bureau de Jlaison
    et bientot premier Ambassa
    deur des Etats Unit en Chi
    ne, a quitt6 P6kin jeudi
    pour Washington oi. i11 va
    preparer la visit aux Etats
    Unis du Vice-Premier Minis
    tre Deng Xiao Ping' du 29
    Janvir au 5 F6vrier.
    Dans une interview a
    I'AFP, avant son depart, M
    Woodcok a declared qu'un ac
    cord de cooperation scent
    fique serait signed an court,
    du stjour aux Etats Unit
    du haut dirigeant chinois.
    Cet accord concretisera
    importantes missions effect
    tuees en Chine en 1978 pa
    des personnalites americai
    nes.
    M. Deng Xiaoping ser.
    accompagne aux EtAts Un:
    t par une delegation d'un
    s quarantine de personnel
    * son epouse Mme Zhuo Lin
    u le Vice-Premier Ministre
    2 Fang Yi, Ministre de 1
    Commission d'Etat potr le
    sciences et la technologies
    e, qui signera l'accord scienti
    r fique du cote chinois, ain.
    r notamment que M. Huan
    e Hua.


    Apr's trois jours a Wa-
    shington, M. Deng Xi.ao-
    ping, a preri6e M. Wood
    cok, s.e rendra successive-
    ment a Atlanta a Houston,
    oi la >?oopetltion pttrolitre
    et spatlale entre'les deux.
    pays sera tvoqute, et a
    Seattle.
    M. Wuodock a encore in
    diqu6 que l'annde 1979 ver
    rait un d6veloppenment tries
    net de la cooperation sino- -
    amtricaine notamment dans
    dans le domain commer-
    cial.

    Le Secrttaire amtrica'n
    aux Finances, M. Michael
    Blumenthal, est attend a
    Pekin ot 1i devrait tvoquer
    toutes les questions relati-
    tives a la cooperation eco
    nomique et financiere, no-
    tamment le contentieux des
    'avoirs geles- chinois aux
    Etats Unis, evaluds a 76,6
    * millions de dollars, et amt
    ricains en Chine, values a
    196.9 millions de dollars. de
    i puis 1950. La question de la
    clause la riseet en matitre commercial
    le et les different proble-
    mes bancaires entire les
    c deux pays, en pilrticulier la
    i cooperation ave la banquet
    s Export-Import I Eximbank)
    s americaine. seront egale-
    inent abordes.
    3 LP Secretaire americain
    - au Commerce. Mme Juanita
    r Kreps, a poursuivi M. Wood
    - cock, scjournera en Chine
    .pour traiter plus 'palrticuli"
    a rectinnt ries accords de
    s transport aerien et maritt-
    e mep.
    F, En fin, une soixanltailne
    , d'universitai.res ;amric:t;ns
    vsiteront la Chine en 1979.
    a C e n'estl qu'apres
    as a v o i r ete enten -
    e, du par le Congres des Etats
    - Uns, rappelle-l-on, que M.
    si Woodcok, sera officiellement
    ig confirm rains ses tonet:on.s
    d'Ambassadeur a Pekin


    1 -.- _-^. --. ... *:.. :-- o-"sccc a!-c ccos



    AMPROSA INTRODUIT





    4S turtle wax


    La plus large game dii monde de products pour


    le nettoyage, le lavage, le lustrage de votre voiture...


    a CRAGE en pAte en creme, en liquid

    a
    e COMPOUND en pate en liquid
    a
    e
    VINIL TOP CLEANER, en spray, en cirape

    t PROTEGE CHROME



    i
    Pro lit pour le nettovage du capitonnage des 4ousses,
    t


    des pneus, du tableau de bord etc...

    s

    s- POUR UNE VOITURE COMME AU ler JOUR

    - -
    e n VSOliSdV Pavee !


    "1
    e,


    a OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRECIEUX 'PROGRAMS IN.. .
    n UNE NOUVELLE CARRIER

    "DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
    ET EN REFRIGERATION/ REFRIGERATION


    - POUR RENFORCER CE PROGRAMME LAlirsl schOol'
    & MET A LA DISPOSITION DESES ELEVES I
    1
    - UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES
    9 IrrstSchool
    S *UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
    a A PORT-AU-PRINCE ET A LETRANGER

    - [ NIVEAU REQUIS: second)
    e W/Debutezie
    b 6Fevrier 1979
    - (Places limitees a 35j 26 F .vrier1979
    - FAITESVOTRE erPAS
    a e__) VERS LE SUCCESS
    na 4 EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

    2-3508
    -2-4755

    6 Reconnue-d'Utilite Publique
    a 1II SIEGE SOCIAL 5'6 MAiN S5
    i /- EAST ORANGE NEWJERSE
    a ~ APPROVE PAR ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
    / ~ ET ECOLES AUX U S
    0


    PAGE 4


    DANS NOS CINEMAS'


    I -TT-


    1/


    ... i







    VENDREDI 19 JANVIER 79



    Avis Divers Deux


    ELECTRICITY
    I'IIAITI
    PORT-AU-PRINCE
    Demanded de
    Cotation No 12
    12 Janvier 1979
    ELECTRICITY D'HAITI a
    vise les Inrlrress6s que les ai
    tiles sulvants lul font be -
    soln :
    1- 95.000 ft Code Word
    qCentury, Copper Triplex
    No. 2 Two Conductors No.
    2 AW Black strand'ng 7, 'Soft,
    Drawn Conper. 045, X LP in
    slated 600 V and conduc-
    tor No 2 A W G. stranding 7
    HarcL Drawn bare copper 2ri
    plexe'd together tIPCEA Sltan
    dard 9-19-81)
    2- 10.000 ft code Word
    ,Dorice Copper Triplex No.
    2/0 A W G: Two conduct -
    tors No. 2/0 A W G Black.
    stranding 19 Soft Drawn n
    Copper 060"XLP insulated A
    600 V and one conductor No
    2/0 A W G stranding 7 Hard
    Diawn bare copper tr tri-
    plexed togetll'- 'IPCPEA
    Standard S-l'-81)
    3- 2.001 ft Cc .e iVord .Den
    ver, Copper '"uadruplex No.
    4/0 A W G. Three conduct -
    tors No 4/0 A W G. astran -
    ding 19 Soft Drawn Copper.
    060" i L P insulated 600 V
    and one conductor No 4/0
    A W G. standing 7 Haird
    Drawn bare copper quadru
    plexed together iIPCEA Stan
    dard S-19-81
    N. B. a Les prix soumis
    seront CIF Port-au-Prince
    et les dates de livraison ri-
    golri usement ten Ues.
    bI La livraison de 1arti-
    cle No 1 se fera en deux 121
    parties a nt1ervalle de quia-
    tre (41 mois.
    ELECTRICITY' DHAITI pi
    vite les interesses a soumet
    tre personnellemenmi leurs
    offres le Mardi 2q Janvier
    1971 3 heures P. M. a I'IT-
    ne Electr.quie Rue Jaoseph
    Jainvier
    I.A DIRECTION 21108 .
    :" X X

    PAVi. de rgrmation
    e Socie~sP

    PisNOMvINaT-'
    H.. aPIAN IN ORM '.TION
    AND MISSION S.A
    Formation : P' nipte Ano'v-
    C .,1 formation sonls Ie re
    p mi de la Lni Hailienne
    Les Staflcs cdat6' dcl 6 TVc
    combre 1978 ion eti deonnsu
    le 10 Janvier 1979 an Drnar
    tlnoentl du Commerce et (I
    1'Industric et pour minute
    en 1'6tude de Me Andre
    Giordani Notaire.
    S cP' Soiial Port-au-
    Prince
    Durere Illimit ec
    Obiet La Sicuelt( a pour
    iobjet dc'etablr u:,e n't rc'n i
    SO e i'.estill rn de CIn12 lls
    pouri I's M s io- a c'ara'-
    ss 'ictnl r(di s i n .dustriaol

    lt-Ie il ni I'r i h] li res, lle

    tr: e l irsio' inliysique oit
    riorl' e s la r'nst ilt ioni (oE,
    elisr.,s d''Eiolss, ('Orpliel-
    lats. dre Cliniques ehl
    (ti'):r ai Social f 5.000 90i
    divise ern 100 aictliol.s cl I
    $ )0 elachinle noinillatives oni
    ail Iorteur.
    A .noe Socialer ler Octuoren
    nit 30 Sepiterbre
    F'I niditeuris Robt'l Fe's-
    ( EugPlen,' Me Comas. F-
    v( yne Cameau Me. Comra.
    Pi rt-au-Prince. 6' 12 Jan-
    v -- 1979.
    Gary LISSADE Av.

    A ;SOCIATION
    C JLTURELLE
    H ITIANO ALLEMANDE
    A IS
    L Associat ioi Culturelhl
    Haitiano Allemande irend
    lla.- ir a vous inviter a la
    conference que prononcera
    le Do. teur Giovanni Caprio


    June fille. etudiante en So
    cretareat, en 2e annte c a lI
    FacultM de Dro.t, cherchi
    du travail. Priere de la cao
    tacter au 4.0894 entire 8 hcu
    res et midi
    x xx 7

    Offre d'Emploi

    Entreprise textile recher-
    clte Operateurs 'expfrimen -
    tes, Mfcanicien, techni -
    Sens experiments, sp6cia -
    nstes en teinture possedant
    -i moins deux ans d'exp6 -
    nence. 'Bon 'salaire. excel-
    lentes opportunities d'ave -
    nir. Ecire P. 0. Box 583 ou
    contacter M. Succar (en fa


    le Vendr
    course h 7
    de l'Asso
    nue Chr
    theme d
    sera :
    ,ORIGIN
    DES FOl
    LES DE
    (PAYS E
    VELOPPE

    Le Do
    prio a o
    en Seen
    Sociales
    sulvi ens
    Francfort
    L'Asso
    Haitlano
    te sur vo
    ce pour
    cette so:r



    Avis a
    Coritui

    Le; F
    sont in
    li'urs Gffl
    des TPTr


    redi 26 JarLi'er en
    heures 30 ani local


    specialistes de la Diplomatie


    (Suite de la 16re page),


    location sis & 1'Ave le dans les Etats Ind6pen-
    istophe No. 23. Le dants -d'Afilque_-Noire.
    .e cette conference Chapitre Premier: Le Na
    tionalisme.
    FE.ET STRUCTURE 1 Le mlcro-nationalis-
    RMATIONS SOCIA- me.
    LA PERIPHERIE 2 Le macro-nationalls-
    EN VOIE DE DE- me.
    EMENT). Chapltre Deuxieme : Le
    Socialise. .
    cteur Giovanni Ca .1 Causes de la pun6tra
    btenu son Doctorat tion du socialisme en Afrl-
    ces Economiques et que Noire.
    a Naples et pour- 2 Difffrents aspects du
    suite ses etudes a socsalisme en Afrique Noire.
    t en Allemagne. ,DEUXItIME PARTIES
    citation Culturelle La Politique .Internationa
    - Allemande camp le dans les Faits.
    tre aimable present Clhapitre. Premier: Les
    le plein 6ucces de Rapports 4es Etats Africains
    ree. entire eux.
    1 'Protection de 1'lnde-
    x xx x pendance des Etats.
    2 Construction de 1'Uni
    ux Firmes t6 Africaine.
    laneSp 3 Conflits entire Etats
    tates africains.
    irm's Consultants CHAPITRE DEUXIEME
    irmes Consultantes Les Rapports des Etats A-
    vitees presenter icains avec les Puissances
    C en vue dparuneent Exterieures
    r ell vure dunes le 1 Les donnees politi-
    u ter'iellrO (1;ils ep


    Uba i lio lt t'llr(t (I
    cadie du Projet de I
    gec des Eaux Pluvi
    Port-:au-Prince et co
    nent aux accords
    BID.
    Les Firmes auron
    tlache rrincipaies
    a i ILa reorganisat
    !'iini i t chari ee deI
    du ProjIt'

    13b- Les etudes cornm
    taires sur le drainiag
    c i Les etudes et ,
    nii march dul sous
    de ramissage et d'i
    tion de; ordures n
    res a 'Port-um-Prince
    II nellst pas exclui
    seule finrme rempl
    trois ro es.
    II cor viict fde no
    Iens f:rn' s liltn res evs
    a.''e par la Bonqi
    anuericnanie de D6V
    ment BID pour le
    561 SF-IIA et fasse
    i(e des pays mene'
    la BID.

    Les .inmes it i ve,
    pretnie-r pour 'a pnp
    fIca':on peuvent fai
    nai re litr' lna"retI.
    fe-ences en general
    references srur des
    similaires et adviser
    ont ete agrecees par
    II est eetlendu
    ciamen preliminaireh
    reference leur doss
    rnvive a la Secre
    d'Etat des TPTC (ST
    engagement de la S
    les seront alors app:
    retire les terms d
    rence et a presented
    offres.
    Cers cocrumentis ;s'C
    vrout 'tre adrls es
    ment a la Secretaire
    tla des TPTC Se
    Conristructi'on et de S
    s o0. ei- devant. U
    Coordinelatin, n. sUr t
    l 15 Fevrier 1979 a
    P.M.
    Port -au-Prince. le
    vier 1979.


    COLLEGEE NATIONAL
    DE'S INGENIEURS
    ARCIIITECTES IIA'
    AVIS
    Les Incenieurs et
    tectes, membres du
    sont convoques a 1
    blee Generale qui se
    I-in ...i -lia 'P T-


    le Dimanic
    chahn. 9 h
    cal de la
    tienne.
    Rapport
    sore.
    ORDRE D
    - Election
    mite Dire
    - Quest'io
    Felix
    President
    soire.


    A VE
    line EF
    porlant, li
    Bar qui 1
    Person
    Icphonez
    martin a
    hres.


    A LIOUER


    DIraina- quest.
    rtes ne 2 Les donnfes Cconomi
    nforme l ques.
    nforme Conclusion : Les Perse'ac-
    ver i tives d'Avenir.
    A L'avenir de 1 unit a-
    it pour fe.aine.
    fr',aine.
    tion d- B L'avenlr des rela-
    l eti d tions des Etats africains a-
    vec les puissances exterieu-
    res.
    ipemen Notre excellent am- et orll
    la mise lant compatriot, Ambas-
    s misp e sadeur Docteur Rene Pi-
    evacuae quin, fort national de la
    nena- Negritude en Haiti, opine
    age- ains sur l'ouvrage de Dou-
    'ln dou Thiam :
    issue le s <,I)ns son excellent ou-
    vrage L.,' Politique Etrange
    ter que re des Etats Africains,, Dou
    teS so, aou Thlam, ancien Ministre
    u. Inter des Affaires Etrangeres du
    ielopie- Senegal, a bien trace le ta
    'olppet bleau des rapports des Etats
    nt par- Africainrs avec les puissan-
    -es de cea, exterieures. II a fait res
    sortir que. pris entire le bloc
    communist et le -bloc de-
    ,n01 se mocratique. les chefs de gou
    'equal- vernements africains. pour
    ire con- conserver un equilibre tou-
    lues re jours menace, ont d1 recou
    et leurs rir les uns a une forme de
    1 ,rojeLs suenll:sme, les autres. a une
    quoelles sorte de democratic, tandis
    la BID. que leur politique intirieu-
    qu apres re et l eur politique exterieu
    dt iaur re s 'inf)uencaient reciproque
    ci sera ment. Au sujet de celle-ci.
    etaireri ils se refugiaient dans une
    P) sans neutralit ou n on-aligne-
    TP, el- ment qui, aussit6t proela-
    reess a moes, elaient souvent mis en
    de refe- cause par les pressions cons
    er leurs tantes des puissances ambi
    tieuses. coupables en grande
    elles de 1patie 1de cette angoisse don't
    directe- le monde souffre aujour-
    .ie dE- d'hui. Si les Etats Africalnis.
    rvice de pris individuellement ou en
    Slrpervi- roupes, ont pati de cet etat
    'iier ide de choses affligeant, tel est
    lus tard aussi le Ilot des Etats des Ca
    2 hres raibes, recemment souve-
    ralns. Leurs mati'res pre-
    12 an- mieres. leurs degrees tropi-
    cales, leur vie politique su
    201 bissent ces mrmes vicissitu
    des-,. Extrait de article du
    l Docteur Rens Piquion ET prise d'une Identiter. Le
    ,IENS Nouvelliste" du Vendredl 3
    Fevrier 1978 No. 30.728.
    -- O --
    Archi
    CNIAH. AUGUSTIN KONTCHOU
    IAsem- KOUOMEGNI
    lendra


    ene 28 dawiviu puo Aux Editions Pedone, 13
    irures a m aI I- Rue Soufflot. Paris 5o, a pa
    Croix-Rouge Hairu, en 1977. <,Le Systeme Di

    du r te r plomatique Africain. Bilan
    du omt. rnre- et Tendances de la Premie
    re Decennie,. ecrit par Au
    doU J novea C gusting Kontchou Kouome-
    Sd un nouveau Co gni, Docteur d'Etat en Scien
    ci 'ur. ces Politiques, Professeur &
    ns d intret I general Universite de Yaound6, R6
    SLAMOUR publique du Cameroun.
    du Comite Provi- Le Systeme Diplomatique
    X-261 Africain preface par Mar-
    eel Merle, Professeur A I'U
    'rr nS, nisversite de Paris I (La Sor
    bonne), est ainsi prosentC
    par les Editions PedOne
    d'Haiti) 'Cet ouvrage est une con
    221 tribution decisive a la con-
    x x x x naissance des rfalitfs afri-
    caines et. sans aucun doute,
    NDRE a l'eftort th6orique d'ensem
    nseigne Li 'sineusr ble en course dans la scien
    e nor d'ur Snack- ce des relations internatio-
    n'existe phl nales.
    nes interest 's : te cLa lgueur methodologl-
    au No. ) 146 le que de I'auteur, le contenu
    7 hres; le : a 7 de ses descriptions et con-
    clusolns souvent deroutan-
    :t1 tes pour le sens commun,
    x x x x mais toujours fond6es, font
    Sl'extrfme richesse de I'etu -


    Un appartement pa' 'elle
    men. meublA A loser b 'Ave
    nue Christop he
    Pour reise'sgnements a
    pelez le No 2-3202 le T,' in
    7 hWures a 8 heares le ir
    6 '.res a 7 hres.
    1* 1


    MESSIEURS


    AIMEZ VOTRE FEMME!

    PROTEGEZ-LA FAITES LA

    PLANIFICATION FAMILIAL! !
    -.ii^u(M oo69te9goiBaa aa


    de.
    i le rationalisme cartesien, la
    dialectique h6gelo-marxiste,
    1'empirisme gehauiouriste
    anglo-saxon y sont doses a-
    vec dextfritf auk fins d'ex
    traire les loes du syst6me di
    plomatilque africain.
    *L'r-nree de 'Afrlque In-
    dependante dans I'arene in
    ternatlonale. sa fixation au
    sein de ia d'namlque planO
    taire d'equlllbr-e et de re6qui
    libre des puissances. des
    ldologies et des int&rets,
    l'affronltement du panafri-
    canisme et du rfgionalisme,
    du progressisme et du con-
    servatisme qui la marqueint.
    :essorlent iC comme un ril
    amassede et concis mettant
    on relief .h, la fois les m6ca


    s


    nismbp (16 ,com:nerint *' et
    les causes Ile pourqiU l ,I I
    de la polltlque antfrieure
    des Etatsdcu Contllir i". en
    dans les quinze premilres
    annees de lein a,:e' a la
    pquverajnete.
    SsAussi, est-ce un livre qui
    s'impose dans les biblioth6-
    ques des poUticologues, des
    sociologues, des internatio-
    nalistes, des diplomats, des
    africanistes ,et, blen enten-'
    du, des institute d'etudes
    politiques ou des relations
    internationalesi
    Table des Matl6res du Sys
    theme Diplomatique Africain.

    PREMIERE PARTIES

    Analyze des Actlyites Eta
    tiques Constitutlve du Sys-
    teme Dilormatlque Africarli
    Titre Premier Les liai-
    sons permanentes du syste-
    me diplomatique : icain.
    Titre Deuxieme : Les con
    trats intermitt'ents du sys-
    teme diplomatique africain.

    DEUXIEME PARTIES

    Structure et Determinants
    du Systime Diplomatique A
    que africain.

    Titre Premier : La struc-
    ture du system diplomati-
    que aricain.

    Titre Deuxieme : Les de-
    terminants du system L
    plomatique africain.
    Conclusion.

    0 -

    Le livre de Doudou Thiam.
    base de la diplomatic afri-
    caine, d'une lecture simple
    et facile, est un excellent
    manuel a la port6e de tou-


    PAGE 5


    Attaque blraetiene -


    tes les '-nLelligences
    Celul de Augustin JKOnt-
    chou Kouogmeni approfon-.
    Cdit dayantage la question

    par so mfthode' rigoueuse-
    ment eientlfliiue, 'ax6e sur
    les drunnces mathematiques.,
    et lo,1 lormulest algebiques
    par l'abandance de la docu-
    mentation, la suret6 du ju-
    gement et la 'richesse de la
    bibliographic. Augustin Kont
    chou Kouomegni, dans son
    style de Docteur d'Etat en
    Sciences Politiques et de
    Professeur a l'Univergite de
    YaoundC, R6publique du
    Cameroun, analyse, avec
    maitrise. les principaux faits
    du systfme diplomatique a-
    fricaln. fixe leur importance
    et leur rfsonnnace dars la
    politique mondiale contem-
    poraine.

    Doudou Thiam, Docteur
    en Driit de l'Universit6 de
    Paris, est le plonnier des
    questions diplomatiques afri
    caines. Augustin Kontchou
    Kbuomegni en est le spdcia
    listed le plus avanco jusqu'a
    nouvel ordre. L'un et 1'au.
    tre ont apporte leur pierre
    de premiere quality dans la
    construction de l'6difice de
    la diplomatic africaine. IFr r
    leur travail .de benedictins,
    ils ont droit tous les deux
    au respect et a admiration
    de leur audience-intellec-
    tuelle..

    Frederic T. DUQUELLA

    Nota Bene Cette etude
    est tiree d'un chapitre du
    deuxieme tome de note li-
    vre < pour les jeunes Haitiens,
    qui entrent dans la carrie-
    re,> a paraitre ultericure-
    ment.


    ATTAQUE IBRAELIENNE
    DECLARATION DE M.
    EZER WEIZMAN.
    TEL 4VIV, (AFP)
    Le Ministre Isradlien de l1;,.
    Defense, Monsieur Ezer
    Weizman, a declare Vendre
    dl qu'il valt 6t6 impression
    n6 tres haut nrves-i d'exfcu -
    tion d'e I'upOratioii Israelien
    ne au Sud-Liban dans la
    nu't de Jequdi V'tenuri di.
    eLe Liban Pst 1is .nre.de
    1'activrte palestinrer-iner Les
    organisations- t&rroris'teps y
    ont 15.000 homes arms et
    tous les attentats perpetres
    en Israel sont 'revendiqufs
    phr des Porte-Parole si'& -
    geant a Beyrouth, o0( ils se
    frouvent grace a la fables,
    se du gouvernement fanto -
    che qui dirige ce pays> a dit
    IMonsieur Weizman lors du
    ne conference de press

    < A attaquer les Fedayine an
    Liban, en depit des difficult
    tes politiqups que notre ac -
    tion provoquer,-, a-t-il ajoute
    soulignant : r(Nous tenons
    compete des reactions ,
    l'etranger, notamment des
    recentes declarations ema-
    nant d'Egypte, ma's 11 s'agit
    de legitime defense et notre
    secur te prime sur touLe au
    tre considerationm,

    Un responsible m:liie.tire
    autorise qui a pris la parole
    apres Monsieur Weizman a
    declare que le sect.eur chose
    Si pour lattaque tIs'alien-
    ne est constituf par le .trian
    gle forme par les localities
    d'Arnoun. Ashiyie et Nabs
    tiye ou les Fedayine ont ocn
    centre d'importants effee -
    tifs et ou ils disposent d u-


    ne Impresseinnante nuiasati
    ce de f eu.
    I a esLnim les. Fedayi
    ne 'ot eu de 20 i 25 tuj63 a
    en iuger par le nombre de
    cada.res decomptes sur le
    terrain. &. t6 d6truits avec tous les
    homes qui se trouvaient a
    l'int6rieure a-t-il dit no -.
    tant que la princinale diff
    cult.e'.avait tci due au ter-
    irln qhi est ifrs aceidente
    et d'un ac:-ras particulere-
    ieiilnt dificilr .

    M. 'Wiezman a declare
    que ', ,i'attaque Israflien
    no s Inperie dans une series
    d operations qui constituent
    une, Sgience .ispreexuB JQ
    'a.re sq i.en"c tir 'l,[ree par
    "ai'e m6tho,: .tarique et
    itratglque duitf on ne se
    r,-nd pars.-ilpt,: -i l'on exa
    mlie- chacurl, el,- ces opera
    rirs sfpare-rne:tii.

    SX X i; X

    ATTAQUF ISRAEJI.ENNE :
    LA ;LIONE ROTGE,>.
    BEYROUTH, (AFP)


    ; w w --r- 7 -.r" ..ancr corrq/" Gr's1 ,


    OUANGA NEGUESSE

    La Direction du RestaLrant i Ouanga Neguessi, sis

    ( la Cite de I'Expositnon prend plaisir a aviser se s

    nombreux clients que le-Restaurant fonctionnera dO-

    sormais, tous les jours de 7 hres du matin a minuit,

    sauf le n mo"d of ses portes seront fermees.


    PET1TFIS A NVO

    Demande d'&mplol c' Acierie


    nekeium B

    The Premium Beer


    R:~ -~R~ s~-"--sr~-~ Ad~lB~B1~"~C~~-i~a~.


    Pour I premier c fals Olj -
    puts l11nvasiilon Israllpine
    du Sud-Liban en Mars 1978,
    lei forces Israrlienies onm
    i,"netre vendredi a 1'aube
    ru delay du Fleuve dht Litant.
    ,Ligne Roulge' q.e ni' les
    troupes Isra e rli ,ii ,- s ni la
    force Arabe de dissuasion,
    en majority syrienne, n'6 -
    talent tacitement autori -
    sdes a traverser.

    Le village d'Aichie se site
    a une quinzaine de km r
    la frontiere. II avait a plu-
    sieurs reprises f6t la cible
    de bombp.rdements de lar-
    tl'.erie Israelienne. Celuf
    d Arnor.n, ofti se trouve le
    -ahtteau de Beaufort est a
    un peu plus de cinq km oe
    la frontifre. Les Casques

    Bleus de la Finul (Force in
    tfrimaire des Nations -
    Unies au Liban) ne sont
    pas deployf.s dans ce set .
    .teur. Les enclaves conserve'
    trices chr6tiennes le sKlea
    et Marjeyoune sont a cinq
    km de la.








    PAGEo 6


    La Campagne dlectorale-Libre Tribune des Candidats


    (Suite de la lere pa


    repolnse du 15 .anvier
    raniL par dles ilconntis
    notables dc la vile dc
    net, des lantonles. mo
    jusqu a ouel point ceux
    ont toujours (te vonmis
    la Ville de Bainet peu
    eprouver ,1111 besoin nilO
    de rava'er liotir person
    te d, Depute nionnete
    i' a pas fait un motif ,de
    bl cite de ses in -eilli'ures
    marches au benefice de
    pulations de Bainet,
    inontre b.en qu'd' s';git
    S gens de fort ni' ivaise fi
    dce morality loutilusi'.
    Ii'nent Cd 'gniorer que
    avions vecu aux cotes


    Contre la contestation de type carrtavalesq

    age) Docteur FI anqols Duvalier par nOus fire acqudrir de ces et que nous ne sommes
    aux temps ofi0 Ir fut Chef de bones manierr-r soit par i~i plus aux temps oul des Depu
    a Ms.on Scintifique Ame station, sot par habitude: tds mlettaien l'effort na-
    cou- ricainev que depuis 1956, Ces inconnuis posent la national d'6dification de 1'e-
    des noUs avions tLe quotdienne question a savor que.s actes conomfe haitienne en fai-
    Bai- lent dullns l'entourage tic sa concrets nous avons poses sant voLer des lois pour des
    intre prestigieuse personne et des en faveur du Gouvernement .credits de travvux dans leur
    qul membres de la Famille Pre- au course des deux mandates circonscription, et en se fai-
    per sidefitille, .xtorques a la population de sant reserve I tiers de ces
    vent Bainet. credits.


    rbde
    nali-
    qui
    pu-
    de-
    s po
    cela
    do
    oi et
    qui
    nous
    du


    Or come dans ce haut
    cercle de la society haitien-
    ne 1'etiquette est strict, les
    s gnataires de la au D'pute Jos'eph C. Tur-
    got, d'evaient necessaire-
    niient realiser que, quand
    b.en mnme nous avions ete
    deis pequenots ans usage's
    comm' eux. la simple fre-
    quienition prolonged de cet
    te illustre famillL finiraiL


    Tout pour Bainet
    dans
    La P.Ax, 1 Amour et IlUnion.
    Joseph C. TURGOT
    Depute de Bainet


    D'une part, lis ne peuvent
    connaitre les actes concrete
    poses en faveur du Gouver-
    nement a Bainet, en raison
    de la nature mnme de ces
    actes qui sont tant6t admi-
    nistratifs, tanli)t politiques,
    et qui ont permits a la ville
    de Bam.et d. ne pas avoir
    come mandataires des
    homes qui en veulent a la
    prospdrite des laborieuses
    famtl les qui assument pres-
    que enticrenment la response
    bi.ite de tolte l'activite so-
    c.ale, tiot ril ale qu'urbaine
    de cette ville.

    Et its acts poses ont con
    sisve a protegcr cette activi-
    Le coritie les arrestat ons
    molvci lI.ntes ciis agents ac
    tits id,. la vie social a Bai-
    net. Nouls avo's alors ete
    UIle lorc. de diVssuasion des
    mnenevs de tous les pet ts
    tenants du socialisme vulg '
    re don't cere s gi::taires de ia
    lettre sent les sous-produ.ts.
    Nous avons garanti la paix
    social a Baiirnl. Et seulas
    ceux qui en dCi rent la ne-
    gation p, uvenit nous l'impu-
    ter i crimr..
    D'aii lr irs i 'cs pequer nt .,
    qui coillondent usate impru
    dent de 'liisollncle et peat -
    que de la Revolhtion Duva-
    1,eriste, ava'eiti line t part ci-
    pat (in effective e a 1'activite
    creatr ce dcl 1 Societe tde
    Bnoinet. i's aurajen eul con-
    naissance des wct-'s qui y
    out ete poses en faveur de
    la Communaiute et n'ose-
    ra'int pas lous opposer
    lIurs driegp.atioi. a ce sujet.
    D'autr, part. s'agissant de
    realisat ons concretes, on
    salt qu'elles entrent dans le
    cadre d'un plan quinquennal
    qui comporte des priorities
    d'ordre national, des urgen


    Depuis la Revolution de
    1946, la Revolution Duvhlid
    riste et le Jean-Claudisme,
    ces temps ont irrdversible-
    ment vdcu, et les rdalisa-
    tions sont Idvenues laffaire
    de la socidete tout entire,
    particulidrement., de 1Etat
    Haitien.

    Or lorsque c's .mal-infor-
    mes nous reprochent de n'a
    voir pas pose d'actes con-
    crets a Bainet ils ne font
    que s'identifier comme des
    contestataires imp6nitents
    qui, a travers notre pernon-
    nalite de <,fantome>, comme
    ils le pretendent, en veulent
    au Gouvern', ment Hatien,
    le soul qgui soit habilite a as
    sum"r la responsabilte de
    toutes Ics realisat:ons dans
    la Rdpublique.

    Pour ce qui 'es de li recon
    naissance de la. v'lle de Bai-
    nct enver, noits, ils ne sau-
    raient en avoir 1'apercept.on
    que s'ils ne viva ent en mar
    ge de I'activir soc'ale de
    cette ville, et que s'il leur ar


    ME ALCESTE ETIENNE
    CANDIDATE POUR LE
    TROU DU NORD
    Maitre Alceste Etienne: A-
    vncLa du Barreau de Port-
    au-Prince se porte Candidat
    a la Deputation pour la pre
    miere Circonscription de
    Trou du Nord.

    Le .ieune Candidat qui est
    le fils de la localit mmnee
    active sa campaune. Fort
    de 1'appui des Iaborieuses
    populations de Trou du Nord
    de Sainte SuZanne et de Du
    frity. Me. Alceste Etienne
    portera la victoire au cours
    de la prochaine consulta-
    tion du 11 fevrier.


    PRESENT LES PEINTURES DE TRES HAUTE QUALITY,
    f_ (QU'ELLE FABRIQUE SUIVANT LES TECHNIQUES LES
    PLUS MODERNES ET A DES PRIX DES PLUS ABOR-
    DABLES.


    PEINTURE EN PODRlE




    INTERIEUR.EXTERIEUR

    S10.1ECL


    L


    une formule SOGA
    pour chaque usage
    une formule SOGA
    pour chaque go0t
    un produit SOGA
    pour cheque bourse



    ECONOMIC

    DURABILITY
    SOGA Peinture et Vernis Indi-
    g6ne SA Rue du Magasin de
    FEtat (PrOs de I'usine Nlectrlque)


    ,P.O. BOX 856 TEL: 2-2206


    ue a Bainet


    rivait de concevoir que la
    Chambre Ldgislative eat un
    mode particulier de 1'activi-
    te de la sociWtt global, une
    forme speclfique de l'admi-
    nistratlon g6nerale de cette
    activity multiforme et omni
    directionnelle, et que comme
    telle, elle tions d'autorit6 entire le pou
    voir politique et .l'ensemble
    des citoyens, ils arrive-
    ruient a comprendre aise-
    ment que la reconnaissance
    de Bainet envers nous est
    une reconnaissance envers
    I'lnltiateur et le Chef de
    la Revolution' Duvalieriste,


    Le Candidat
    Victor Nevers.
    Constant precise
    Le Meeting qui devat a-
    vo r lieu le Dimanche 21 Jan
    vier at l'endroiti denomme
    BOSTON est renvoyd au len
    remain 22, dis 3 heures
    30 p.m.
    En print ses nombreux
    amis et 6lecteurs de b en
    voulon prendre note de cet
    te information.
    I.e Candidat V ctor Nevers
    CONSTANT dit PUEBLO re
    nouvelle a tou, ses senti-
    ments les plus devoues.
    Merci Beaucoup.


    Letroy Coicou
    Pratici en Droit
    Ancien President du Parti
    Duvalieriste de 1957.
    Ancien Juge de Paix,
    Ancien Magistrat Commu-m
    nal de Saint Michel de
    I'Attalaye,
    Ancien Controleur de den
    rees de Marmelade. de St-
    Michel de L'Attalaye,
    Ancien Payeur au Departe
    ment des TPTC.
    Deputy de St-Michel de 'At
    talaye et de Marmelade qui
    a donned des preuves concre
    tes et non equivoques de
    son souci de travailler par
    tous les moyens en son pou
    voir au relevement de sa Ju
    ridiction.
    Defenseur des masses de
    l'arriere pays en ce qui a
    trait surtout aux abus et
    aux injustices don't elles
    sont le plus souvent victi-
    mes.
    A l'honneur de Vous inform
    mer:
    Populations de Saint-Mi-
    chel de l'Attalaye et dev
    huit sections rurales envi-
    ronnantes,.
    Populations de Marmela-
    de et des trois sections rc
    rales environnantes.
    Sa candidature, sous 1(
    signed du Jean-Claudisme
    civil sateur a la Deputatior
    pour les Communes df
    Saint-Michel de l'Attalay(
    et de Marmelade aux pro-
    chaines elections du 11 Fe-
    vrier 1979.
    Comme 'I n'a jamais de-
    merite de Votre confiance
    people de Saint-Michel d(
    1'Attalaye et de Marmelade
    II estime que Vous luI
    accorderez Vos suffrages li
    11 Fev 1979 pour lui purme
    tre de Vous represented un(
    nouvelle fois a la Chambr(
    Legislative.

    SECRETAIRERIE D'ETAI
    DE L'INTERIEUR ET
    DE LA DEFENSE
    NATIONAL
    Communioue
    Pour la sauvegarde d,
    l'Ordre Public et la Prote
    tion des families, le Depar
    tement de I'Interieur et d
    la Defense Nationale croi
    devoir rappeler aux candi-
    dats dtclards l'obligation
    qui leur est faite de se coi
    former aux prescriptions su
    vantes:
    A) ls soumettront leu
    calendrier de meetings
    'approbation des autorit&s
    civiles et militaires de leu
    circonscription respective.
    Les lieu, date, jour et hei
    re de chaque rencontre
    seront mentionnds;
    Bi Les candidates veille
    ront au respect scrupuleux
    des articles 15, 16 et 17, su
    la propaganda dlectorale
    du Ddcret du 11 Ddcembr,
    1978;
    C) Les activities d'infor-
    mation du Corps electoral,
    apres accomplissements de
    formalitds prevues par li
    loi, se tiendront dans de,
    endroits clos sans partici
    nation eventuelle de grou-
    Pes carnavalesques en ac
    tion;
    D) Pour dviter tout inci
    dent regrettable frdquen
    a l'epoqde des masques di
    carnival, les meetings ne s
    ront point tenus les dimne
    ches 21, 28 Janvler et 4 Fi
    vrler 1979.

    En consequence, les auto
    Sritds civiles et militaires son
    Sinstamment prids ftle veil
    ler a la strict application
    du present communique.-
    Docteur Achille SALVAN'.
    Secretaire d'Etat de l'Intd
    a' rileur et de la Dfense Nati
    n hale.


    envers le Chef du Jean CaIn
    d'sme et sa Vdnerde Mere,
    'la Premiere Dame de la R6-
    publique, a travers notre
    ofant6mre* de personnalit6,
    comme d'ailleurs ils l'ont
    explicltement recQonnu au 4e
    numdro de leur diatribe.
    Pour nous, sous avons cet
    te inebrarnlable conviction
    que le comportement 'de la
    Ville de Bainet a notre 'e-
    gard nous fera justice des
    injures de ces gredins de l'a
    venture qui ne nous oit pas
    expliqud comment on extor
    que un manridat de Depute a
    une population.

    Joseph C. TURGOT

    Candidate a la D6putation
    pour la lere Circonscription
    de l'Arrondissement de
    Bainet


    Les enfants duJeanclaudisnme

    kcrivent au Pasteur Remus Arbrouet


    Rev6rend Pasteur,
    Nous, les enfants du oJean-
    Claudisme de la rueo du
    Bord de Mer oni vous avez
    vdcu depuis plus de trente
    ans, sommes bien places
    pour informer les nouveaux
    habitants de Petit-Goave
    sur L'homme charitable que
    vous etes. Nous avons gran-
    di en face de la brarifre de
    votre presbytere ouvert a
    nous tous Petit-GoAviens de
    routes les tendances. Nous
    savons a un certain moment
    votre presbytere fut une
    se rendaient les persecutes
    d'une cateRorie d'hommes,
    grace a Dieu, vomis par la
    Revolution Duvalieriste. Vous
    ne vous Ites jamais servi de
    votre puissance Duvalieris-
    te de la premieree here


    (Suite de la lore page)

    cord pol.tiqae a long term.
    Oin rleve egallment aux
    E'tats Un s avec satisfaction
    que le Chef re.igieux Chiitc
    ne semblk pas sp preparer a
    retourncr en Iran immedia
    titinent, donnant ainsi uilt
    'a r fra',,' i M. Baklntiar
    De meme, cos hauts fonc-
    tonnaires americains, sontt
    encourages, par le bait que
    la perspective d'un coup d'E
    tal inilitairc .emble s'etre
    nitt,'ment ecastee depuis u-
    nie selnaine.
    Pour premiere fois de-
    puis plus d'un mois des res
    ponsables de I'Administra-
    tion Carter vopt jusqu'a evo
    quer avec une certain assu
    rance la possibility de main
    tenir de solides liens entire
    les autoritds qui s'impose-
    ront a Teheran et les Etats
    Unis sitot l'ordre et la stabi
    lite retablis en Iran.

    Enfin, ces responsables a-
    mericains croient qu'en de-
    p t du depart du Chah il se
    ra peut etre pj.ssible de pre
    server la Monarchic iranien
    ne pour maintenir la cohe-
    sion du pays. Le problnme
    n'etait pas ia Monar-hie elle
    meme mais la facon don't le
    Chah interpret t son role.
    exp.ique-t-on a Washington.
    Des represcntants de la
    CIA (Agence central de
    Rcnseignementbi auraient
    par ailleurs precise lors d'u
    ne deposition devant une
    commission parlementaire



    SECRETAIRERIE
    D'ETAT DU COMMERCE
    ET DE L INDUSTRIES

    AVIS

    La Secretairerie d'Etat du
    Commerce et de l'Industrie
    avise les interessds que les
    candidates don't les noms sui
    vent ont ete definitivement
    rptenus pour participer au
    Cours de formation des In-
    genieurs Commerclaux :
    Benoit Marie-Nicole
    Burnet Jacques
    Desgrottes Marie-Yvonne
    Saget Gamrier
    Jn-Marie Marie Carmelle
    Legros Yanick Georges
    Mathieu Marie Florence
    Mildor Lavanette
    Pierre-Louis Joseph
    Pierre-Saint Phlne
    Thilusma Phito
    Ils sont prids de se mettre
    en contact avec cette Se
    cretairerie d'Etat des publi-
    cation du present avis.
    Guy BAUDUV
    Secretaire d'Etat



    KEEGAN RESTERA A
    aAMBOURG
    HAMBOURG (RFA) 19-1

    PAF )
    Apres une valse-h6sitation
    de plusieurs semaines, le
    footballeur anglais Kevin
    Keegan a annoncd, vendredi
    qu'il resterait jusqu'au 30
    juin 1980, au moins, au
    Hambourg.

    Sacr < en de 1'ann6e, Keegan avalt
    6td achet6 au FC Liverpool
    en 1977 ppur la some re-
    cord de un million cent mil
    le dollars, 11 avait dtd sollici
    td rdcemment par plusieurs
    grands clubs strangers.
    Vendredi apres-midi, Kee
    gan a dessin6 avec humour
    sur la pelouse enneigde du
    stade re Hambourg les mots
    cIch Bleiges (je pester).


    qu'une des staiaons ametii-'
    caines de surveillance R,,-
    dar installed en Iran stir la
    Irontiere sQvietique aurtait
    commence a etrt uInnmantelde
    par precautions afn iie c.r
    tains equ pem'lents ultra se'
    crets ne tomb nit pas entire
    des mains liostl Is.

    Le port parole dii Pentai
    gone, M. Tom Ross, a pour
    sa part souligne qu'iatiOtinn
    ,natdriel de o'tte nature n';i
    6te evacue 6'Iran Une so-
    conde station d'ecoitie, st i
    ble-t-:l t'une des plus impnl)or
    tantes. fonctiomi ra.t elco
    re normalemen*


    Soulagement rapid
    pendant
    ces jours critiques





    centre toute douleur v


    Ib.

    Les perspectives en Iran,

    selon les milieux officials

    americains


    : s Ir~jL-BBI~ -Ee~~ ~ I I 1 111 ?~~ ~ ~c~


    gatex,


    nyl


    VENDREDI 19 JANVIER 79


    pour faire ecraser vos frd-
    res qul n'avalent, pas vote
    Duvalier en 1957, Vous les
    connaissez tous, puisque
    vous etiez l'acteur principal
    des elections dans 3sx differ
    rents arrondissements. Vous
    avez toujours compris que
    le pays appartient aux hai-
    tiens. Le sachant aussi, tou
    tes les couches sociales, a-
    mant du (Jean-Claudismec
    a Petit-Gofive ant fait de
    vous leur idole. Depuis lou
    verture des elections, par-
    tout a travers la ville, c'est
    le cri unanifie : -(Ban moin
    Jean-Claude., ban mom
    Manman Simone, Ban moin
    Remus>. Que de chansons
    populaires n'a-t-on pas com
    posees en votre honneur.
    Les groupemcnts de Nan
    Persin, Ti Guines, Nan Si-
    nistres, Morne Soldat en
    onL prepares plusteurs Ne
    pourri'z-vous pas demander
    a la Police 1 autorisation
    pour nous de les chunter
    au course de vos meetnigsa.
    Touttes cces chansons in vi-
    sent que Ie IJean-Claudis-
    m'.., notre rcvre ri.ali';e it
    Paseur Remus Arboiluet, De
    pute serviteur de Petit-Gou
    ve.

    Rev Pasteur, il nois Tall-
    dra't deIs pt'g( s et dc.s pa-
    ges pour enuminier vo.s b)'ii
    faits. Vii,-; oelluvr s cl'ita-
    bli's nie .e( comiptnt. plus.
    Dieu voils le 'r'ncldr'i t nOis
    ui.s le riendrotH a I'urne le
    11 Fevrier prochaln.
    Pour le Comilt die's Fn-
    fanits J -(']t;U!in : w il-
    son T]w'eii l',)", lodi il oit P r.
    Ro'sevell Thetlodoe Pl'eSI-
    dent, Wiih:lan A!,'zv y Sc('
    i:re Eixecul:f. Diemoshi, ne
    Thiuodore idlil Aslure i C
    seflller. Wildor Theodore,
    Jo.spere Franco's Marc Se-
    n' Fadael Jo.sephiiL Lon(el
    D. ors.iiivil MemIlbj'es.
    Petit -Goufiv, I 13 nlaivier
    1979.







    VENDREDI 19 JANVIER 79


    VOTRE HOROSCOPE]
    Pr Frtanees Drake
    t AMEDI 2 JANVI( 1979

    SAMEDI 20 JANVIER I 1979


    21 MARS AU 20 AVRIL
    BELIEFR)


    L'nction parle plus fort
    que Ies mots, 'n cette jolur-
    lne richl' en evenements
    pour votre carrrire, quoquei'
    la ,... 111 .. profession
    nile i puis.sc reagir sur d',.u
    tres p1rojets.

    21 AVRIL AU 21 MAI
    (TAUREAU)

    ' Que 1'av's de quelqu'un
    qui est au loin ne vous em-
    piche pas de realiser vos
    proiets de deplacement !'
    Tout d'abord. debarrassez -
    vous des teaches indispenda-


    22 MAI AU 21 JUTN
    (GEMEAUX)

    Des achats en common se
    ront benefiguil mana s, ;-,us
    tard. une responsablilite cid
    nmestique intrviendr.i dan.,
    vos projects. Ne lous decomiuia
    g pz is. ,

    22 JUIN AU 23 JUILLET
    (CANCEr

    It fait savor. dants une s.
    tu mtion professionnelle. rlui
    est Ie pall'ron. Ayez l' sprit
    cooperatif et evitez la con-
    f:'onl.it1.on. Survetllez votre


    24 JUILLET AU 23 ABOUT
    LION' ,

    U i com.nortement olins -
    i:'so vo)Il's perm'sttra d aci-
    SimPlir beai'coup, malas ;it
    ,,l*'; a ne p)aF ba' ss' v( s
    i i '" s Ecartez ies di'tri.'
    'on< collt'u';et s.

    21 AOUT AU 23 SEPT
    I VIERGE)

    F'vtez la critique i nte
    v r( nodi7 .:. ninladte 'ir,
    l .' s is Montre 'z-vous cml
    'r i, 1 ega:d cia. -


    23 SEP7 AU 24 OCT
    I BALANCE )

    Evitlez la confl'rointL ti'on a
    x""' Jc' 'onjoint (.Lt unl pro-
    c('he al sujet d'un problnme
    dliom'stique. Suivez votre in
    lt tioi n plutot. qui la logilqu
    ( l i' vouls aflolez pas.


    24 OUT. AU 22 NOV
    .iSCORPION)

    C'cst le moment de career.
    nmals prenez garden a votre
    or entation. Ne pretez pas
    d'argent a un ami, ear il
    est, possible qu'll ne vous
    soil pas rendu.

    23 NOV. AU 21 DEC.
    (SAGITAIREI

    Attention aui achats im
    pulsifs, surtout en voyage.
    Une craticin vous fera gn -
    'gner d;e 1'argent, mais quel
    qu'un n'est pas d'accord avec
    votre genre de vie.

    22 DEC. AU 20 JANVIER
    lCAPRICORNE)

    Attention a vos manlires.
    On interpreter votre desire
    d'aller de l'avant comme e.
    tant cle legoisme. Une t:a-
    che artistique requIert vo-
    tre attention.

    21 JAN. AU '9 FEV.
    (VERSEAU)I

    Un etre cher se sent en
    etat d'nmfeiiorite. Vous s'erez
    d fficilement consider conm
    me sympathique si latmos
    here est pleine de tension

    20 FEV. AU 20 MARS
    (POISSONS

    Vous etes sensible, sent;i-
    mental ett d.plom.ni't. On con
    s:d'cre quie vous Orle en as-
    ctension sur le plan social.
    Quiliiquu'u quie vous atirnez
    nle parlage lias une de vo
    t.e partage pas une de vos
    conceptions.


    SI VDUS ETES NE
    AUJOUD'IIHUI

    La musique. la seine. la
    1 tterature seruicint ce bouns
    caclires S l'exp:'e\h B;on de vos
    sentiments, landis que vo-
    tre d'sir de palx vous pous-
    se vers la politique ou la spti
    ritualite. Une tendance a la
    depression peut gfctier vo
    tre suCCes et vous rendre in
    dolent-t. Vous travaillez m.eux
    dans une atmosphere d'har
    monie. Pour atteindre votre
    plus grand succ6s, vous av'ez
    besoin d'une app.oche chsi
    leureuse et d'un cadre de
    creation pour votre nature
    sensible. Vous trava 1lez bien
    ien association, et feriez aussi
    un bon docteur.


    S PCT-AU-PRINCE -- MIAMI "
    Aller-Retour $ 99.00 pIus taxes

    PORT-AU-PRINCE LUXEMaOURG

    I Aler-Retour a parlir de $ 448.0 ,

    plus taxes.
    S RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES CONDITIONS

    DE CES TARIFFS A


    SSoutherland Tours
    OU VOUS VOUS PROCUREZ AUSSI

    VOS CIHEQULES DE VOYAGES AMERICAN EXPRESS






    iX


    HNotz la .euvelle adresse t

    Southerland Tours

    30, Avenue Marie Jeanne

    0 le mwe t~ilphone: 2-16-00






    Bllevuer Souvenir

    Ji'E BONNE NOUVELLE POUR LES HABITANTS DE
    ACRE COEUR, BABIOLE, BELLEVUE. PACOT, DE-
    PREZ, VOTRE STUDIO DE BEAUTE POUR VOS SOINS
    DE BEA.UTE : SOINS DU VISAGE, TRAITEMENT DES
    HEVEUX, MANICURE, PEDICURE A :
    VOUS TROUVEREZ AiUSSI D E S SOUVENIRS
    D'HAIT., DU FRET A PORTER ET DIVERS AU-
    TRES ARTICLES.

    BELLEVUE SOUVENIR PACOT No p2
    Meilleurs services, meiepurs P~yx

    gOUS SOMMES A VOTRE DISPOSITION TOUS LES
    TOURS, MATIN, MIDI OU SOIR. NOTRE HORAIRE

    4 ADAPTER AU VOTRE.

    ? ;.; .YW *CC .
    .scae>'^^~^wc~c~ec IM 44"050aJ00%s~9e


    IRAN : LA
    MANIFESTATION
    (De l'un des envyas sp6 -
    ciaux d'e 'AFP Patrick
    MIENEY
    TEHERAN, (APP)
    Des femmes en Tchiador
    Nair, par centa'nes de mll-
    l'ers, d'innombrables en --
    fants brandtssant Ie portrait
    de l'Ayatollah Khomelny,
    des homes scandant des
    sloians Islam!ques :.
    Cette manifestation, est.
    plus, imposaute encore que
    les d6fil6s monstres de dei
    cembre "(deux millions de
    personnes), d6files qui a
    valent entraine fe deOart du
    Chah.
    sC'est un succs polit'lue
    inddniables, exultaient les
    Mollah blen avant le debut
    officlel de la march.
    Alors 'que le jour n'ftait
    pas encore lev6, des centat-
    nes de millers de person-
    nes deferlaient dij, sur la
    capital, des convoys de ca-
    mionnettes et d'autobus re
    couverts des portaits de I'A
    yatollah en exil sont aissi
    arrives lentement des villa
    ges et des bourgs voisins.
    Sur le plateau des camionss
    traversant la champagne, des
    grapes de ifemrnme voilees
    chantaient des prires lila-
    miques.

    A Teheran, la fouile est
    montee des quarters po- s-
    laires par corteges de nhl'-
    sieurs centaines de milliers
    de personnel chacun : publique Islamique-. < le
    Chah dolt Otre jug".,, sont
    les principles slogans.
    Beaucoup d'enfants avec
    le nom et I'adresse de leurs
    parents dans leurs poches
    pour le cas ou ils vien -
    draient a se perdre dans la
    foule, narticipent galement
    a cette demonstration, fil -
    mee a part r des fenitres
    des immeubles voisins pat
    des c'ntaines de cineasLes
    amateurs.
    Ca et la, des centres ae ra
    vitaillement on' ete organri
    ses et du pain et du tromar
    ge re chevre sont distn-
    bues gratuitePient.
    sAllez-y, n'ayez pas peur,
    cette nourriture au monib
    n'a pas te empoisonnee pai
    les Rens de la Savak* iPoli-
    ce Politique). hurlent lis or
    ganisateurs
    A 6 heures. heures locale.
    16 h 30 GMT so:t une heu
    re apres le debut officiel de
    la manifestation, il dtait im
    possible d'evaluer l'impor-
    tance de la foule tell'e'nent
    elle eta.t dense et nombreu
    se.
    pour les defiles de Decern
    bre.i, affirment les organisti

    Le fils aine de
    Robert Kennedy
    so marie
    (PENNSYLVANIE ), AFP)
    Joseph Kennedy. 27 ans,
    fils aine du defunt Senateur
    Robert Kennedy, epousera
    le 3 Fevrier prochain Made
    mo sulle Sheila Rauch.
    Le Pcre de la june fille.
    Mtosieur Stpwart Rauchi, an
    cien banquier. a annonce
    jeud: que le mariaoe sera cele
    bre a 1'Eglise Catholqeic St
    John Baptist Vianney. clans
    1'elegante banlieue de Phi-
    ladelphie ou so troupe la
    residence de la famllle.


    BILAP...
    (Suite cde la. lre page)
    Vernct, I- Dr Ernst M rville,
    le Rev. Passeur Paurns Jeani
    Baptiste, le Notaire Emile
    Celest n Meg e et le spe
    cialiste Jean Robert lmun-
    tas. Ce rapport t, ent comp-
    te de la linguistique model-
    ne en adaptant le creole hal
    t cn aux not ons de phoneti
    que. II serait souhaitable
    que ce rapport cld GREKA
    so t diffuse et experiment,
    car, sai.' b'en rendre comp-
    te, c'est )'avemii mrmne d'uiin
    nation qui; s', joue.
    -L'EDI'IORIAI,
    Plans 1 dd tor.al, Dr Mir-
    ville definit lI role de son
    Bullet n et de son Institut
    de L'nguistique Applhquee.
    Pour luo, BILAP ost un ila-
    boratoire linguistique. Un la
    borato re psycho soc o -
    linguist quei ou comme 1 le
    dit en creole : Oun labora-
    toua ki pemet nou prbzente
    grafi-a, ssvi avIk 1 graf.-a,
    kontrole reyak yon tltkn sy n
    yo ak gro p blk las Pour lul
    Ogalement, I'ILAP trava lIe
    S ,' Crdol?. < Daye c..t- 1 dans
    coei ditu.'. .,. .strimantal'-
    zasyon oreole l s2 younn
    nan Los ILA-a. LezSt ap eOi
    dye Kreyol ah Franse. an
    Ang-8 ILA-a 11 inn et-
    dye I'reeol an kreyols.'.. Au
    faith ce sera't la vraireent le
    r0le de tout Institut de Lin
    guistique qui oeuvre pour le
    ddve'oppement et 1'eparous
    sement du Creole chez nous
    autrement...
    Nois recomnn.nndons vive-
    cent la lecture du No 8 de
    BILAP (Dbeembre 1978' &


    nos nombreux et f dbles lee
    teurs.


    teurs,' et les obserVateurs
    sont du msme avps.
    Tous lea milltar'es ont to
    'talement disparu. Dans cha
    que ruelle, dans chaque ar
    there, dahss tous .les quatiters,
    ou volt les memes rortiges,
    oul avancent lentemc nt. con
    du'ts .par les Mollah ou le,.
    Ayatollah. portant le tur -
    ban, et auxquels meme les
    m inorites religleuses se sont
    jointes.
    Dans cette maree humal-
    ne, les groups de 1'opposi-
    tion laloue, et nota.mment
    de Gauche, sont noyds dans
    la masse.
    On ne signal jusqu'a pre
    sent aucun accrochage entire
    manmfestants.
    La dislocation est prevue
    vers 14 hetires (heur.e loca-
    le) (10 heures 3.0 GMT) ,Rr
    la place du m6morJal Chay
    yad, monument erige & la
    gloire du regime. La place a
    6t& rebaptis6e meiny> par les religieux et
    place de la l1bertes par.l'op
    position laique.

    x x x x

    IRAN : INTERVIEW DE
    L'AYATOLLAH KHOMEINY
    A LA TELEVISION

    FRANCHISE
    iti.t -- (AFP)
    L'Ayatollah Khomeiny a
    declare au course d'une in-
    terview a la chaine de tele-
    vision franchise, qu'il n'en-
    tendait avoir port> avec le Conseil de re
    gence iranien.
    Commentant les manifes-
    tations de vendredi a Tehe
    ran, le dirigeant Chiite a ex
    plique : (Le people irhnien
    n'accepte ni le Conseil de Re
    gence, ni le Chah, ni le gou
    vernement Bakhtiar. II re-
    clame le gouvernement Isla
    mique).
    L'Ayatollah a ainsi confirm
    me cqu il ne recevrait pas M.
    Sayed Jalal Teherani, Presi
    dent du Conseil de Regen-
    ce, arrive jeudi a Paris pour
    le rencontrer, tant que ce
    dernier n'aurait pas demis-
    sionne et reconnu ,lillega-
    lite du Conseil'.
    Exile de son pays et &ge


    '' ,


    de 78 ans. I'Ayatoltah avalt
    aceptle de recevoir une e-
    q l. le ae la televlt lon Ira -
    cetse dans sa residence de
    Nreiuphle-e-Cllateau. 'ot 11
    reside depuls -oi, arrive en
    r,'ri-:e e 0,,octobre 1978.
    qJe rentreral en Iran au
    moment que je jugeral op-
    portuns, a-t-1il raffirme.
    <(L'endrot ot je suls n'a au
    cune importance.
    Commentant son project
    d'instaurer un gouverne-
    ment Islamique en Iran, I'A
    yatollah a souligne qu'il n'6
    tait pas oppose a une evo-
    lution du pays, maig qu'il
    voulait un " ferent de celui impose par
    le Chah.

    < nait le pays en arrilre, la
    jeunesse vers l'heroine, l'im
    morality et la prostitution,
    et qui a tue 1'6conomie du
    pays. Nous voulons un. Iran
    avec une civilisation moder
    nes, a declare 1'Ayatollah.
    Enfin, le chef religieux a
    invite les soldats a cesser
    de soutenir le Chah e reviendra plus>, et a, rejoin
    dre le people. cueillis a bras ouvertse, a-
    t-il affirm.




    Ach


    Sla









    Vian




    Coi

    - -


    PAGE 7


    Le nouveau Groenland


    La plus grande lie du mon
    de, ie Oroenland, s'est pro-
    noncee mereredl, par rele-
    rendum, en fayeur d'une au
    tonomie Interne.. ce "qui cons
    titue pour la plupart des
    40.000 esqulmaux qui l'habi-
    tefit, un venement historn-
    que susceptible de lear don
    ner une identity propre et
    de mettre fin a plus d'un
    quatt de milllnaire de regi
    me semi-colonial.
    En 1953, le Danemark doni
    na blen au Grenlarid uon
    statute qui en faisait urne
    partle integrate du Royau
    me Danois, mais pour beau
    coup d'esquimaux ce n'&-
    taft qu'un pas en arriere
    pulsque plus File etait etrot
    tement rattach6e au pays-
    ,Scandinave, molns elle avalt
    de chances de manifester
    son identity.
    Graduellenient, a partir
    du ler. mal prochain, L'au
    tonomie partielle permectra
    au Groenlandais de faqon-
    ner leur existence comme
    bon leur semble. Autour de
    1984, seuls la politique 6tran
    gere, la politique de s6curi-
    te et de defense, la police
    et les affaires monetaires
    ne seront pas du resort aes
    groenlandais mais toujours


    du Parlement et du couver-
    nement Danols.
    Toutefols si les groenlan
    dais venalient i le souhaiter,
    'le Danemark serait cepen-
    dant tirt a c6der une par-
    celle de la politique 6tran-
    gere, A savoir, les rapports
    concernant le Groenland et
    la CEE. Actuellement. du
    faith de son integration en
    L953 au Danemark, le Groen
    land fait partiese du march
    commun largi, d'autonomie
    interne, 11 pourra demander
    a en sortir s'il le desire. La
    lot danoise du 17 novembre
    qui concern les modalitds
    de cette autonomie partiel-
    le, ne donne pas automati-
    quement aux groenlandais
    le droit de quitter la CEE.
    Le plus important move
    rent groenlandais. le M(JT> (gauchiste), a affir-
    me que jusqu'h maintenant,
    ies indigenes avaient eu 1'im
    pression d'etre t6leguides
    .pulsque les decisions impor
    tantes talentt prises a Co-
    penhague.
    Certain milieux preten-
    aent qu'en reality, sinon sur
    ie paper, le Groenland est
    rest une colonies danoise
    aussi aprbs 1953. Mais il est
    incontestable que le Dane-


    etez' Consommez



    viande de pore




    HAMPCO



    de fraiche et same




    ntrole veterinaire


    nark depuls que i jeu-n
    lie Pasteur Hans P .selsen
    Egede ctea sa prem .re co
    lonie danose dans hLaabets
    Oe, 1'lile de bonne esg.eran-
    ce. en 1721 .,- a toujours
    cherche pl-s 3 prot6ger' les
    esqulmaux qu'b les exploi-
    Ler.
    ausqu'a la fin de la deu-
    xaeme guerre mondiale, le
    Groenland 6tait plutbt un
    pays term- don't on n'enten
    dali parlor que par les ex-
    pirateur parmi lesquels
    S'est a.tuLgt, 2 le francals
    Paul-Ern-le Viclr
    La rupture des communi-
    cations avec le Danemark
    de 1939 a 1945 et la confron
    station avec la civilisation
    occidentale sous la forme
    de troupes americaines a
    fait naltre, dans la popula-
    .tion groenlandaise, .un ddsir
    de pouvoir gdrer ses propres
    affaires et d'6tablir de meil
    leurs contacts avec le mon
    de exterieur pour bdneficier
    ces biens materials des pays
    Cdvelopp5s.
    Devant cette evolution,
    Hans Hedtoft, Premier Mi-
    nistre /4anois, nomma en
    1i48 une commission mixte
    dano groenkandaise, char
    gee d'elaborer un nouvel ar
    rangement. Celui-ci se ma-
    terialisa sous forme du sta'
    tut de 1923 qui faisait de
    ['immense lie une parties du
    idoyaume Danois.
    Ce statut donna au Groen
    rand deux sieges au Parle-
    inent de Copenhague. Mais
    come File continuait a de
    pendre completement du Da
    nemark en ce qui concern
    1'ecunomle et la formation
    professionnelle depuis les
    ouvrlers jusqu'aux adminis-
    trateurs, l'influence des
    groenlandais etait infime.
    Enfin, une mauvaise poli-
    cique de centralisation, con
    sistant a deplacer des grou
    pes d'habitants vers les vil
    les pour travailler dans l'n
    dustrie de la peche, fut rui
    neuse pour I'Etat Danois.
    Avec leurs votes de mer-
    ciredi, les esquimaux ont
    Jone choisi le changement
    et ils esperent que l'autono
    fmie interne sera porteuse
    de progress.


    LE NOUVELLIRJ El


    LA SITUATION EN IRAN


    o .

    La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes les

    vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet

    cyrillique, seule la vodka STOLICHNAYA est reellement imported
    .: _,. *si.E1te-se te a-te drot-de-


    appeler-"vodka russe" .Le nombre

    toujours croissant de vodkas "pseudo-

    russes"est la meilleure demonstration

    de la valeur et surtout de'l-a popularity

    des vraies vodkas russes

    i | Pourquoi renoncer a consommer ou
    S.a servir a vos hWtes ce qu'il y a de meil-

    t* leur parce qu'original?

    I Vous la payez peut-etre un peu

    plus cher, mais I'original ne coute -

    Sil pas tyurs plus cher que 1'imi-












    / : 1.



































    LA SEULE VODKA


    IMPORTEE .DE RUSSIE...........n..ua.....
    .'g,.. ., a *


    ..... .....-----s ~ aa~~ a~---4- II 1 _CII~F-~


    CT~CCwC~Z~-~/rrrr~""'U""'-/rr~C-C~An~


    7C///XTCIC//~C)//~V~CIY/~c/CJ//C///~Y~/C















    S- VN D 1 ANE 79


    PAft a


    CINE THEATI

    Midi 2 heures 4 heu




    SALLE I $ 1.50 et 2.00 SALLE II $ 1.50 et 2.00

    UN ESPION DE TROP LES PETITS CALINS
    o.^aBgaiaoopooo~gooPP'^0000**0 ". ,'ocos~ee-scoocooaisso


    RE TRIOMPHE PRESENT

    yres (an permanence) 6 heures 30 et 8 het

    CE SOIR

    SALLE III $ 2.00

    Violence et Passion


    ,E



    ares 30




    SALLE IV $ 1.50

    Crease
    "., ., ". ,.".. ". y, j ... t 'yw'c. ` .." "" .__ ./J'-.o oo o


    L'Hotel Le Village. l'un
    des plus coquets de Pation-.
    '0 Ville, pour etre dans la mou
    vance d'une Petionville qui
    bouge, a fait appel au Carit
    bean Sextet de Boulot Val-
    court pour animer la soiree
    qu'il organise le mercredi.
    Quand nous y arrivanmes mer
    credit soir Valerie Anne Fan
    non Maximilien, Journaliste
    amnericaine t 11101, la soiree
    qui se deroulailt a v e c


    I e s accords entrainants
    du Caribbean S e x t e t
    dans les jardins ohi les ta-
    bles etaient dresses sous
    degrands arbres, prOsentait
    une ambiance chaude et
    sympathique.
    Le Bar etait bond de
    gens joyeux. L'accueil cha-
    leureux de Pierre et Ruth
    Roy. de Luigi et Micki Roy
    fit monster notre joie d'un
    cran.


    Secretaire de Direction


    Societe commercial et jndustrielle

    recherche une ,Secretaije de

    Direction,

    EXIGENCES


    - PARFAITE MAITRISE DE LA STENO-DACTYLO
    FRANCHISE ET ANGLAISE.

    - EXPERIENCE MINIMUM DE 2 AN'S iPreferable)

    - GRANDE CAPACITY DE SYNTHESE ET DE RE-
    DACTION EN ANGLAIS ET EN FRANCAIS

    SENS DES RESPONSABILITES

    SENS DE L'ORGANISATION ORDRE, MINUTE
    ET INITIATIVE

    GOUT DE EFFORT INDIVIDUAL

    S- ESPRIT METHODTQUE ET PRATIQUE

    SALAIRES Er AVANTAGES INTERESSANTS

    --
    ENVOYER CURRICULUM VITAE DETAILLE, REFE-
    T FENCESS AVEC PHO+O A


    Secretaire de Direction

    P. 0. BOX 925
    Port-au-Prince, Haiti.

    TOUTES F'IPONSES SERONT ADRESSEES A CHA-
    QUE CANDIDATE PAR ECRIT. DISCRETION ASSU-

    REE


    II y. avait tous les clients de
    I'Hotel, ceux venus du de-
    hors et de nombreux mem-
    bres de la famille Roy don't
    1 agronome Claude Roy et
    sa femme B,biche, M. Ernst
    Liautaud et sa femme, M.
    Andre Mangones et sa fern.
    me, Louicito Forbin et sa
    femme, Roland Roy et sa
    femme Ginette Liautaud et
    son mari Rene Fridly.
    11 y avait Joel Elie; il y
    avail aussi Mme Gladys Me
    naged Lasky qui vient d'ns
    taller une Boutique a I'Ave
    nule Pananericaine, Petion-
    ville en compagnie de son
    anti Lars.

    A la table de Pierre et
    de Ruth Roy, de I'agrononmc
    et Mme Claude Roy se trxou
    vaient 1'Ambassadeur d Hai-
    ti a Buenos Ae.a,, Dr. Fritz
    Cincas et sa femme. le Dr.
    Dumas Maxtil, 1l autiste de-
    corateur Johniy Sambouar.

    Le Caribbean tu e,. xt comn
    pose de Boulolt Vilcotaur. de
    tleginald Policaird, ptanlais
    ui or0-'a2 istU S 'h:l'pln i,I u it
    qlue, g'luta; c thci I iqitl oil
    lla'-siCtle, Ae lix ',o i ilii
    basi.,'. Jean-Alix.: L I .1 |IA '

    D'llliouslisatarl' de l tasvslsIsa
    ce redoiiblalt d i01i ta:ii, dcliis
    un p roramsniinxe txde Ili,(i
    de d:lise qui s incu]e 'e01a-

    EL vers Ia linii Cr oI: S ih'.
    I,oncel Beniain lL clar,9i de
    beautx mji'rcea',ix hl;licil (iw
    la melor e ve.c
    CCe fut une ole- eyvclu.se.
    A.J


    D.Rns 1" cadr' des travtinx
    d'tatimlnr>t;on du asystrme
    de it l tribute on, I Elctrie'te
    d'Haiti hixiforu,' so'n a;i5'ah e
    cl xntele quc lh courant c c
    triciue sera in',,irrompIn 1
    Eilnianehe 21 .h,' vier .979 dc
    7:00 A.M a !i edi d:i].s ls
    zoies suivanite- :
    Bois Verna -- 'Putlle Jeantly
    lore et 2e'ri Rue Jere-
    m e Impas- Lavauct -
    Rue B, rne Bo's Patate -
    Rue Cheriez- Pouiit' dx Tlr
    g.au Mont Jol Debus
    sy- Baibiole P.cot --It
    citation Lisle
    LA DIRECTION
    Electric.I tl 'Htiit


    La soiree du Mercredi de MHotel Le Village


    Une certain
    notiOn du bonheur
    NEW YORK (AFP)
    L'homme americain est
    un sentimental, spantou-
    flarde, appreciant la vie de
    lamille, le bricolage et la
    tele, aimant dormir et met
    tant l'amour beaucoup plus
    haut que le sexe.
    Ce portrait robot est le
    resultat d'une etude reali-
    see par lInstitut Louis Har
    ris pour le compete de sPlay
    boy>.
    belon cette etude rendue
    pubique jeudi a New York,,
    9o pour cent des 1.900 hunt
    mess afges Cae 18 a 49 ans in
    terrobca par li aris e.xileLiit
    que 1 aulour esL un lenient
    imllporianti dxiu bonhesur,. La
    sanLe passe poulLant avanit
    les grands stiiliments, qui
    sunIt SULIVIS -- est presquc
    la 'carte du tendicda de
    ,la tranquillhie deapnts,, de
    la vie du lamille, oil tra-
    vail, des Cllisa. tic la 'collns
    aerationL et Cie education.
    Le ,,xc n a ete rtelnu
    Sllnmc element du bell iur
    (IL il ir 4 19 pour celLt des
    li immi esi justii' avial l a er -
    hi -xxii L ,ire'nt, all pays du
    cxihla's,. arrive' boil dernier
    clans ia l:ste.

    A la rubrilque des loisirs.
    le plus importanl it pour Ila-
    ineiltCail i i- oycn i st
    ( nvoxr du boll Lernp.s-.
    Sous c ette imprecise pxi"0U
    e'. 1 xi n temlps le plus ipo
    lxiuiaire .st le n I inill. Viell
    li e M t Isi ( ,' t s c tt b c 'lo ia ie .

    URAND ORIENT D HAITI
    AVIS
    I.es memibr s de la Frater
    unt -ont av :.es que les Tra-
    vaux du Convent 1979 debut
    teront le nmrrcredi 24 jan-
    vier cor-liinil a sept heuri s
    du soirl ;iu 3rand Tnmpe luI
    Grand Orlent d Haiti ct se-
    rolnt closures i'x Jour dc la
    Ft'e de 1'Ordre le dlmanche
    28.

    L'asiis'ance et la partica
    pation des uns It des autres
    cst reche,'clihe pour rehaus-
    st r li ceremony ,' du diman
    clii 28 .Javier" oui debutera
    a dlix hours di. martin.
    Gerson ALEXIS
    Grand Secretaire


    Le celebre
    ,Frenchie Casimir
    en Haiti
    II nous est parvenu que
    notre compatriote le coif -
    feur Carmelo Frenchie Casi
    mir presentera le Samedi 27
    Janvier prochain quelques
    unes de ses coiffures don't
    le style et l'originalict sont
    bien connus dans le ,hii'eu,
    combien difficile des vedet-
    tes Newyorkaises, du Thc' ,
    tre. du cinema act d la chan
    son. <,Frenchie> se repose
    dans son pays d'origine. Son
    amie Macame Odette W.e
    ner directrice res b:.hets
    BACOULOU ,, insisted au -
    pres de lui otur' qu .1 pro.-o
    se o sun taleii au ]j bithc
    haitie de bon ,o,:.

    Noi 5 croyond savx',r "iti L:
    def le, alliance de la mode.
    des blj oux et do lia itn::t ;
    se fera a Choucu'xi;;, le sia-
    nnmdi 27 Jlinvi' r )soc:..is.


    Coin du Jardinier


    (Suite de la sere page

    de et le Bois Bande desi-
    gnent des aphroclisiaques,
    le Bois Enivre provoqii' !
    batud". Le Coincornbe ZGm-
    bi, est un poison violent qui
    cause la catolepsiCe et la
    mort.

    Que pourra;- rcvaier a-
    nalyse des feuilles et de:, e-
    corces des ce ? Quels elements:- chiin-
    clue.s se trouvent xdani. ls
    'rema ,dt; v,,". c> 11:;
    de v1,;l ,l ffl W y,
    Ire le ver s l ci .
    dt hx L' -t 'I .s dv 'ix ': ,-
    O' i'ss v : .



    OIx xx',, I,. 'i ',ll 1 -


    de feuilles. de bois capable
    ou bois pie i( l'origine pro
    :ibtlemept plaie) centre les
    eruptions de la peau ou
    les applications de compres
    ses de feuilles de Satanier
    ou de racints d'Ave pour
    calmer les migraines tena-
    c'as de fire descendre le
    sangr
    Nous suggerons que des
    6rmipes fde jeunes cher-
    cheurs 1 1..i.,..i, mede-
    rins, agronomeins, chlimistes,
    sa penchent suir ces qties-
    -on1s' cl' ut( iSels
    le Dr l L l A I'OI
    mec Fr; crk Kcbratl ont
    tn its% ;' ix(..

    .'our n1o ) ,s Iocid, r
    ti > x oilln (' lOfOll-

    C i''t :, i. x i xU'x-'xL )


    La mort du
    comedaen Paul
    Meurisse
    PARIS (AFP.)
    Le comedien frangais, Paul
    Meurisse est mort dans la
    nuit de jeudi a vendredi a
    Paris, victim d'une crises
    cardiaque, a 1l'ge de u6 ans.
    Paul Meurisse a ete tin-
    terprete de pres de 80 films
    et d'un tres grand nombre
    de p'ece.s de theatre.
    II debut comme (boy, de
    revue puis present un tour
    de chant dans plusieurs ca
    barets. II connait quelques
    success et attire attention
    du fantaisiste Pierre Dac
    qui l'emmene en tournee.
    En. 1939. il est aux cotes
    d'Edith Piaf qui tut un
    moment sa compagne 'in
    terprete du <,Bel Indillffe-
    reiint> de Jean Cocteau.
    II tourne presque sans ar
    ret. ieicarnant avec le me-
    mie flegme des personnaIaes
    les plus divers professeur,
    pretre, pol. cler, criminal, es
    p!on, Ju e etc. II a notam-
    nietit cice ave c succs deux
    p elsonnages de series poli-
    c.eres 1,tinspecteur Oer-
    51l dans des films de Jac
    qis's Deray et le Monocles
    dans les films policies hu
    mouristiques de Georges
    Laulner.
    II a egalement ete linter
    prete de Clouzot (,Les Dia-
    boliquesa, ,La Verste, ,. de
    J.liten Duvivler ,Marie Oc
    tobre i. de Georges Fran,lui.
    dct Jean Renoir iLe Dejeu
    ner sur l'HerbeJ et de plu
    seurs films de Jean Pierre
    Melville <,Le Deuxieme Soul
    Ile,. <.lArmee des Onibres-".
    Ces apnaritlous a 1 ecran
    depuis quelques annees s e-
    talent fates plus espaceus.
    le theatre 1 ayant acuapare.
    De 1956 a 1958, il fut pen
    slonnaire de la ComeCme
    Irancaise.
    II y a quarante-huit heu-
    res, ii etait encore sur une
    scene de theatre, interpreted
    plein de causticite et dce flcg
    me d une piece de Sacha
    Guitry.

    Damien, 1, 12 J-Lnvir 1979

    Communique

    Le DeparteL'rr-nt de 1'Agri
    culture, des Ri sources Na-
    turelle, et du Deve.oppe
    ment Rural rappelle aux 11
    tresses que le Decrvt, part
    dans le Mositeur Nos 81 e
    83 en date des 20 et 27 no
    vembre 1978 reg.-emniLtaln
    la Pechu et la Commercial
    isat.oni dcs fruits' de mer, ei
    tre en vigueur a partir di
    22 Janvier 1979.



    Sibylle de Moncan
    ;Ken a Paris
    le 8 Novembre
    Nee sous le signed du Scor
    pion. le 8 novembre a Pa
    ris. Sibylle de Moncan, fillh
    de M. Michel Coclhy de Moi
    can et sa ravissante fenimm
    nee Deble, a fait applaud
    le cercle de famille qui s',
    tend jusqu'ici avec lAmrbab
    sadeur de France. M. L i i
    Deble et sa charmante epoi
    se Marie.
    C'est ainsi que s'etaient al
    noncees pour M. et Mme M
    chel Cochy de Moncan e
    pour I'Ambassadeur et Mmn
    Louis Debile les fetes de fir
    d'annee, come relies q:
    se poursuivent avec le sou
    rire de Sibylle.

    IEtats Unis :
    SEnquteie sur

    Ila corrosion
    excessive de
    certain models
    ,(Fiat,,
    WASHINGTON iAFP)
    L'Administration Nationa
    le Americaine de la Securi
    te Routiere (NHTSA) a an
    nonce jeudi l'ouverture d'u
    ne enquite sur la corrosio
    excessive du chassis des vc
    tures de la marque italien
    I ne Selon 1'organisation am9
    ricaine, 180.000 voitures d
    type 850 et 124 vendues au
    SEtats-Unis entire 1970 e
    1974 sont atteintes de cor
    erosion premature.
    La plaiates de proprietaires d
    voitures aFiats et a decid
    de tenir un debat public 1
    S21 favrier sur cette affairs
    Un porte-parole dp la socd
    t0 a .indiqun
    jeudi que ce probllme c
    rouille ne devait pas eti
    consldere comme une negl
    pe-rce du con.tructeur ma
    demait etre Impute at phi
    Snomene d'usurp commun
    tou.s les v6hicules.


    Suite de la lore pa'el

    tl B.etrot. ri. Pierre Ch;tu
    let Flis (Agenx' Ctadtellei.
    M. J. Tlihbaud iHotel Ca.stel
    Haiti'. M V. Chatl-laiin A-
    gence Chate.ai .. M J M".
    Guffy i Soiuherland Tours'.
    M J. Gonzales iRoyil Hai-
    tian Hox. l, M Paqu'n IGul
    de Tour.st.que .

    Les mi( mi'"cs saIvants, :ib
    centss excuses. ,;vaieent eivo
    y cdeis procuraliinos : Mi P
    Chauiet (Agenmc CltUid,'e,
    M. J. Rcdrigiuez' Air xFin
    ca. M R. Victor 'A-socia-
    t on Hoteliere et Tturisti-
    q'!lei.

    A i'issue des ileliberation..
    'I fut precede ,iu vote. A F'u
    nanimite fut elu le comilt
    1979 du Skal Club d'Haiti
    compose des memibre sil-
    vants :
    President M. Chignard 'Air
    France)


    Pa> Presi.ident : M Dais
    SInterccon, mental Travel S..r
    vice i

    Vice President : M. Wa
    gner i Hotel -Aiendid i

    Chef du Prolccole : M. Sa
    hIatier xLe Bis-t' t,

    Secret;,re : M.i Thebaud
    iH6tel C.steil Iitt,
    Tresorier : M. Mossoni (Ho-
    tel Beau R vi-'

    Animation : M. P. Chau-
    vet fis (Agenc( Ciladeli.
    Apres le; alri ition.s du
    past presi'Wiit et du nou-1
    veaul president. 13 prochane
    reunion du Sk;x l Club lut fi
    xe au jeudi 18 Fevrier dans
    le cadre du Bistrot. La sean
    ce etant levee tin peritil-
    cocktail fut serv- sur l's ter
    rasses de 'Hotel Christo-
    pher donnant t tous. les
    membres du SIal! Club d'Hai
    ti I'occasion d'echanger les
    idees, de prep'-arer une acti-
    ve annee 1979 et de penser
    k la prochaine reunion du
    Skal Club International qui
    se tiendra x Berlin a 1'autom
    ne prochain


    Rteicital rr.ka Piangeo


    Ie i ;,I:1 2'1 : 1itvier 17( ,

    Ite: I 1" : ) .' Ti TN(T FR s,

    S I
    t1I h' I t ,Fl va' li


    SOr'n,ii] }rphide g mInor

    Is-li l ,. par

    Har' lll
    CHUls. i



    No 1 G M r N -
    No 2 2 Or .c:.pe Ar-abe
    -- c Minor
    No 5 A'dalu'a e minor
    No Roncialla Aragcnera
    )- '' tl.or
    I. Albeniz
    -- Sevlila c From Sevilinnas
    Michel ne Lauii s -- CJau-


    xdii ximx t ttxi r
    Om 'l ,ei' p.sl dini",)iuc" p do la
    ixc cx Nrev York ,i ) l (ii' i,

    Mllsdred Da.si s lt. D x ii. :t1
    lovsky. Hairold Bauelr ct
    Fran, ss HIall
    Coimlte onctrliste. I d
    me ORINGER s'est prot;l:Ic
    ;>lu Cx' ep Recit- i H'.Il H :
    TOwni Hlll et a C;a'rnl- -(
    IH ill ia New York Enti a el(
    cdirclrcue' musical d'l N'i'
    '1o-k Dliit'e Group et i'ic
    C0o, l,'.Ian '!rice de d">nseul'r<
    iT x'x x esx bi'i' l' iixnus CO'r
    rio Mtrtlha Grhlam et la0
    ' ,I i Groups.
    Madame Easel'e PARNAS
    ORINGER a aussi present
    de nombreux concerts t la
    radio (WNYC) et s la Tele
    vision INBC).
    Entree : 15 Gourdes


    -.---- --- ..- --- '- '. -- -


    Un spectacle plati M uaic.i ccr 2-(^ '
    tes aux femmes pos ur ls La '.' ..' ,,' 8
    quells la coi xll'-,' O rll .ra -
    le complement de 1,1 <41h(,e t a rLteit o ITCH viit, cl;. :, ,, 11, 1i~ ci,.. et de." cn1] i1 V
    ct de i)cr ,,)iiiali'..' I..M ;; .. 1s ix- 1.1 i(,UM l.i I:;xiix
    Il est aussi a signaler que X i)t TIlIl-
    la presenltLLion (Wd1i 10 v,0l 1 -
    specLacie des Ballets .iBaucoi i 5 D .\X.D li'iti ID'C:iEN At'TI' iER LA CROISSANCF '
    lOu se <, pri ('. i; d el' n iEuro
    pe au mois de Mai procx.anx 0 LIS MLSILlI1. I.tLI.:.5 Ix. NCES L
    11 LI::S 11LIIU:t''S ENGtIAI.S

    - A LA D A R B U, C 0
    L'Assemblee DIBouo s v S V u w( IL
    tieneraie ec
    ie nouveauL CGMite


    __ ____.______________ --------~a-~vt;;~S~s~~M~r~y~~r~:


    ~3~t-ru------------- -----1~~C-A~i~3n-~-~L)-


    * VENDREDI 19 JANVIER 79


    La. NOUVEUIlSTB




  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Last updated October 10, 2010 - - mvs