Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10293
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 18, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10293
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

MEXICO-Le Gouvernement
est dispose a faire tous les
efforts possibles pour que le
SPontile soLt protege de Len
thousiasime d'une population
uiux tro.s quarts catholi-
que et du million et demii
de vislteurs que ion attend.
Le Chef de la police a decla
re que 40.000 policiers en u-
infornle et au moins la mol
I e en ecvil monteront une
arde d'lhonneur sur les par
'ouiis de ses deplacements.
A Piubla, cinq mille g-
g ints seront aussi charges
du service d'ordre et les cro
oants se chargeront eux me
ness de canaliser les cu-
rinux sur les 16 kilometres
qun il pareourra, en voiture
dc'couverte et a 10 km a 1'heu
i pour saluer !a foule. Quin
.,I posters de la Croix Rouge
'urol nstalles sur le par-
tir-, pour seiourir les de-
1,11 1.iiis et les eventuels
iisses
IDans tous le, quarters de
.i L liIe. ls habitants repel
t'iwt Iurs mintisons, au sty
s espaginol predominant. Au
Scminaire Palafoxien, l'ap-
p.1l'tement ou domira le Pa
Ir. d'untl simulicite monaca
1,I. est pret. II comprend u-
b. clambibe depouillee, avec
tilt crucilix, une salle die
blll t el tlne- ,antichambre.
Les ouviers travaillent fe
brlilement pour terminer les
ra.mpts d'actes et les barrie
res de protection autour de
l;i Ba ilique de la Guadelou
pe. dans le nord tie la ville.
(il ie Pape dera une messe
1, 27 Janvier, avant son de
part pour Putebla
Aitour de I Aeroport In
i rntat onal. ]1 police a de-
.i i etabli les forces i 'elite
qui utirveilleroni l s alen-
loutrs afin d'6viter tin possi
b.e ailttnla Ci penda;'t ce
qu'e ca', gnent surtt ut les
';utorites- t iii t. ec esiastt-
qlles qui ciivu .: c'est le de
lorded !fnt du ;a fouled. lors
Ido chaque dep cement du
Pape Les appeals a l'ordre
0t a la ciseiplite se multi-
plhiut des maintenant.
A Gunioal'ijarai, 'Archeve-
qiis a ndiqupe que les Cham
br s dI'Hotels suffiraient
plour longer le c v'iteurs, mais
a Oaxaca la population ioue
r d, s chambres aux, vis'-
urs prevu pcunir la journee
qi, leI Pape Jec.n Paul I
:).iseira la-bas.
rI Mxiquie. habitue aux
rcibnd.s nmouvenients de fou-



Jean Paul.


preparatifs
VATICAN iAFPI
I. Secretairierei d Etat,
I Amba'ssade du Mexique en
Iialle et hi coumnagnile Ali
tilia ,, s'allairent actuelle-
iuentt pour que-le voyage de
Jean Pail II a Puebla silt
uli( euss,1tll technique en
dcl'iit de delus trolp bres.
I,'Ambassade attendant en
'cre mercredi le passport
diplniati.lque dlu Vatican, au
inm de cSa Saintele Jean
Paul II. Le C o n s u 1
M (' x i al n, Monsieur
F'ranwl.sco Cassina, y appo-
ct un vil.-a de courtoisie,
reserve aiux -visiteurs dis-
linueits Sous le visa sera
indique : S.S. Jean Paul II,
Kiarol Wo.tyla, un le 18 mai
1920 a 'Wadovipe, Pologne.
Elat Civil : celibataire. ceptionnellement, on laisse-
ra vide la case : si(jl;>. .
Le Pape aura-t-il besoin

Notre conErire.
Ulrikk St Louis
se iette dans
la bataille
Avons-nous besoin de pr6
senter la candidature de no
Ire confrere Ulrick St Louis.
Nous pourrions nous en pas
ser, s'il n'etait chez nous en
pareille circonstance com-
me uine obligation que nous
a faite la tradition. Cette
authentique valour du D6-
partement du Nord qui,
soit comme candidate au Se-
n a t de la Republique,
soit, comme candidate a la
Deputation a toujours la
chance heureuse de s'atti-
rer L'admiration de ses man
dants. Ce nest pas un faith
du hasard si sa candidatu-
re s'impose a attention de
L'lectorat des communau-
tds qu'il entend representer.
Son passage a la Maison
National est aux yeux de
ses mandants un stir ga-
rant du mandate qui lui se-
ra confine. Done nous esti-e
mons que la transcendante
candidature de notre confre
re se recommande d'elle-mS
me
Le rayonnement de l'hom
me, la sympathie et l'ami-
tib don't il jouit parmi les
populations de sa circons-


criptlon constitueront les
priricipaux atouts de ses
succbs aux qrnes.


les 11 est souveht choisi,
probablement pour la beau
te de ses sites, comme siege
de Congies ou c'ev6nements
sportifs internatlonaux -
s'attend cependant A ce que
la prem'Are visit a letran
ger du Pape Jean Paul II
solt un eveneent epheno-
mtenal)..


3EUDI 18 JANVIER 1979
Nn q oo


/i


Les measures prises


au Mexique

Pour le sejour du Pape


DIRECTEUR,: LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


Revelations dans l'Affaire Bert Lance


WASHINGTON. (AFP

M. Bert Lance, an
recteur du Budget d
dent Carter, avait
au debut 1976, alors
tait DUrecteur de la
Nat.ona.e de Georgie
taux d'int6rets prefer
a 'affaire de cacahu
la famille Carter, re
rapport d'un comit6
perts rendu public r
a Washington.


Ces taux d'lnteret
sur des lines de cre
1,sant pres de quat
lions de dollars, acco
vant ue M. Carter ne
lu President. L'econo
si realise s'1eleve a p
milliers de dollars,
comniae affiine ne pa
reuni de preuves per
de petnser ue cet arg
about dans les ca'sse
champagne electoral
tur President.

Etabli par deux Di
de banques Independ
letablissement de M.
avail ete demand e
dernier par une agie
rale, la commission
rations boursieres, qi
accuse l'ancien D
du Budget d'avoir v
loiu sur les garanties
res en omettant de
des cheques sans pr
et des pets :nternes

Les faits reproche
Lance remontent a 1
de precedant la nom
de evlui-ci come D
du Budget de l'Adm
tion Carter, en Janv
II a dem'ssiontid en
bre 1977 dl son post
nemental en raison d
e1mique sur ses pr
bancaires.
L'affaire de scaahu
la famille presidentie




- II et les


du depar

de montrer son pass
la douane ou au ser
migration de Mexico
sur, on ne le croit g
Vatican.
Quant au DC 10
transportera jusqu'a
Domingue, on y prep
petit appartement
de 15 m2 environ. L
mier pontife polonai
ra y travailler et dor
Inobilier comprendra
tiellement une table
jou et des sieges fi
couleur discrete. Pe
comme Paul VI, le I
offrira-t-il a la cor
aerienne les motifs
ques de bronze appe
ner sa cabinet. lors
voyages.
Un autre compa
sera amenage pour
pontificale, propreme
te, d'une vingtaine
sonnes. Le rest de
sera reserve a quelqi
tionnaires du Saint-:
a 62 journalists. Ceu
ront droit a une au
conference de pressed
le a 8.000 metres d'l
Ce sera un cas un
le Chef de 1'Eglise s
bout et ses hotes as
te de place.
Les bagages du So
Pontife seront ass
adults : ses effects per
don't la fameuse jaq
line blanche trice
des religieuses de C
des ornements acres
tout, la longue croix
rale qui replace la
pour le Pape.
Mais il y aura p
quintaux de paper
milliers d'exemplali
chacun des trente
et homelie que le
prononcera au Mexi
cadeaux, etc...
Selon la coutume
son pontifical sera p
la carlingue blanched
pit de lindignation
raldistes classiques.
Durant les voys
riens, Jean Paul II s
lul, maitre supreme
chef d'une flotte
vaticane forte d'n
Juridbquement, d'all)
. Saint-Siege a droll
marine et .5 Une
battant son pavlllo
me Paul VI le rapp
core en 1968.


3)

icien Di
du Presi
accord
qu'il e-
iBanque
e,, des
erentiels
letes de
vele un
d'ex-
nercredi


portent
dilt tota
re mil-
irdes a-
soit e-
mie ain
lusieurs
mais le
is avoir
mettant
cent ait
es de la
du fu-


recteurs
ants de
Lance.
en Avril
Ce fede
des ope
Ui ava I
irecteur
iole les


fiee en' garance depuis 1'en-
tree en tondt-on de M. Car
ter, n'a pus toujours suffi-
samment offer de garan-
ties pour justifier ces prets,
ajoute le rapport. D'autre
part, la famille Carter rem
boursait ces pr6ts en ver-
sant a la banquet' de M. Lan
ce les cheques regus en -pale
meant de ses clients. Ces che
ques, nfetaient pas toujours
approvisonnes. Dans ce cas,
la banque, au lieu de les re.-
tourner aux Carter en leur
demandant dc suspendre
leurs livraisons, les a garden
jusqu'k ce qu'ile soient ap-
provisionnes, contraireinent
aux regles bancaires.
Ces agissements, selon le
rapport, <,sont apparemment
le resultat de pressions de
la part de M. Lance afin
d'eviter l'appartion de de-
couvertsv.

LAffaire, a un cer-
tain moment, a atteint press


de 500.000 dollars en raison
de ces pratiques. precise le
rapports. '

De plus, I'abaissement
graduel des taux dinter6t,
qui sont passes de 2,5 pour'
cent au dessus du td>, (taux d'int6ret preferen
tiel a accord par les ban-
ques a leurs mel-eurs
clients i au niveau m6me de
ce prime rate. a 6te decide
,sous la direction de M. Lan
ce, ain de persuader les
Carter de fa.re une defense
supplmv.ntairet, la location
des services d'une society de
gestion comptable, precise
le rapport.

II est clair, ecrivent les
deux experts, que M. Lan-
ce a ut .ise sa pos t on au
seiin de la Banque Nationa-
le de Georgie pour que
celle-ci accord des prets a6
des membres de sa famille,
a des amis ou des associds.


L'Ascension


de M. Tchernenko


bancai MOSCOU. IAFP)
signaler Une large photogRaph:e
ovisions publide en premiere page de
tous les lournaux Soviuti -
ques a encore a]oute mer-
s a M. credit une brilliance sup-
a period plementaire a L'Ito le d'un
nination homme don't les conserve -
teurs a Moscou suivent aves
recterun vif interest la montee :
inistra- Constantin Tchernenko.
er 1977.
Septem La photo montre cote a c6
gouver t,-. -cadresa oar Monsieur
'une po Tdor et ou .4ule e d-uiicant
ratiiqugS, dij PC Boulr.e Moni-icr
Leonid Brejnev et celui qui,
devenu en Novembre der -
letes de nier membre de plein droit
lie, con du Politburo du PC d'URSS,
apparait de plus en plus corn
... ... me le conseiller le. plus ecou
te du Secretaire general.
Les observateurs fami -
liers des subtilitIs du proto
cole en pays communists
t :avaient de ja ete frappes,
S tou tau long du voyage de
Monsieur Breinev en Bulga-
vie de rie, par la facon don't I 'aen
S ce Tass avaitL presented les
i bien informations concernant ce
uere au replacement. Ainsi MM.
Brejnev et Tchernenko e
qui le talent parties ensemble de
Saint- Moscou, accompagnes a la
pare un garde par plusieurs hautes
studio personnalites du part, ils e
Le pre- talent arrives a Sofia. en
s pour- etaient repartis puis etaient
rmis. Le rentres en Union Sovieti -
essen- que, toujours cites sur un
Sd'aca- plan d'egalite, alors ,qu'on
ixes, de aurait pu penser que Mon -
ut-etre, sieur Brejnev seralt ,accom
St-Pere, pagn6 de Monsieur Tcher-
npagnie nenko,>.
artisti- Toute la carrier de Mon
les a or
de ses

rtiment Au firmament de
la suite
cnt di- nos Ecoles de
de per- Commerce
l'avion
ies fonc A l'Institut National d'Ad
Siege et ministration, de Gestion et
ix-ci au des Hautes Etudes Interna-
udience- tionales, iI a ete organism
e special un concours pour le recrute
latitude,. ment de 25 Eleves Inspec-
ique ofh teurs Comptables, auquel
sera de- ont participe 98 Postulants
ssis, fau diplomas de nos diff6rentes
Ecoles de Commerce.
:uverain
sez re- Sur les 25 selectionnes
sonnels, par ordre de merite, 15 ap
uette de partiennent a l'Ecole de
otee par Commerce Maurice LARO-
:racovie, CHE, une prestigieuse Ins-
s et. sur titution de formationsprofes
pasto- sionnelle qui des sa fonda-
a crosse tion tient le r6le de Porte-

ilusieurs (Voir suite page 6)


avec des
res de
discours
Pontife
que, des

. le bla
eint sur
e, en dS
des hL-

iges ad-
era chez
A bord,
abrienne
n avion.
leurs, :.le
t a une
aviation
n, com-
elait en


sieur Tehernenko s'est derou
lee dans l'ombre de Mon -
sieur Brejnev, aux cotes du
quel il apparait aujourd'hui.
II detail notamment dans I'ap
praeil du parti en Molda -
vie alors que Monsieur Brej
nev etait premier Secretaire
du PC de cette Republique.
11 a par la suite acompa -
gne le Secretaire general
dans de nombreux voyages
a : ,-n-,I r et il etait a ses
cotes en 1975 lors de la con
fertence o cHelatnulu,

Mais si la confiance que
place Monsieur Brejnev en
Monsieur Tchernenko pous-
se de nombreux observe -
teurs a voir en lui un ,Dau
phin designss, cela ne si-
gnifie evidemment pas que
cette designation tacite ait
ete accepted par les autres
catididats eventuels a une
succession qui, au demeu -
rant, nl'est. pas ouverte.

L'interet tres vif suscite
par la montee de Monsieur
Tchernenko n'en est pas
nnocns soutenu par le soin
visible que prend le Secre-
taire general a fair appa-
raitre au premier plan tiun
home don't le nom, jus -
qu'a Novembre dernier,
etait pratiquement incon -
n u.


T616phone : 2-2114 Bolte Postale : 1316
Rue du Centre No. 218


Panorama / La Secte


des "Rastafaris


Par Raymond Pierrot
MINOT
KINGSTON,
kJAMAIQUE), (AFP)
Une forte odeur de eGan -
ja,, la marijuana locale', flot
tait L'autre soir au dessus
des quelque 400 invites du
te6s honorable Florizel Glas
spoole, gouverneur Gen6 -
ral de la Jamaique, lors de
la Garden Party qu'il of -
frait en l'honneur du comi
t6 central du conseil Oecu -
menique des eglises, qui
tient sa session annuelle ac
tuellement a Kingston.
Le gouvernement deman-
da au service d'ordre de fai
re cesser ce ofumet. Les au
teurs du scandal (au nom
bre de huit) fumalent au-
tour de deux tambours pour
entrer en communication
mystique. Il s'agissait de
Rastafaris, membres d'une
secte religieuse locale don't
le Messie est feu I'empereur
Ha le Sl1assie d'Ethiopie,
Rois des Rois, descendant de
Salomon et de la Reine de
Saba.
Fondee au d6but des an-
nees 30 en Jamaique. ofh elle
compete la plupart de ses
adeptes soit 200.000 la
secte prit une subite impor
stance en 1933. A cette epo-
que, un des premiers tas, vendit pour un Shil-
ling la piece, 5000 cartes
postales a 1'effigie du Ne -
gus en les presentant comn-
me des passeports pour l'E
thiopie, terre promise oi
coulaient le miel et le lait
don't les esclaves jamaicains
talent prives depuis qu'ils
avaient et6 enlev6s de for-
ce de leur Afrique natale.
La Bible est le livre Saint
?fi' Ra'tif'arls.: Il 1& rd-tin
' ruit-ent en l'appliquant -5
leur histoire. Comme le peu
ple elu en exil a Babylone,


ils se consid6rent en exil 5a
la Jamaique et tous leurs
chants sont des complaints
sur le th6me de l'attente de
la terre promise, la dou -
ceur des retrouvailles. En-
tre 1955 et 1958, 1'impatien
ce du retour a pris un tour
si vif parmi les Rastafaris
qu'elle a d6g6ner6 en emeu
tes dans le port ou A I'Aero
port de Kingston.

Avec les ann6es, la pro -
messe du retour en Afrique,
sans etre oublide, s'est faite
plus mystique. Refermds sur
eux-memes, vivant a q'Scart
meme des autres noirs (les
noirs formen't 85 pour cent
de la population Jamaical-
ne), ils assument fi6rement
une pauvret6 qu'ils prd -
chent dans les regions les
plus d6sh6ritees du pays oih


des bidonvilles ento
Kingston.
Ils ne se rasent ni
coupent les cheveux
tressent en de multiple
tes, continues dans
hauts bonnets a ras
multicolores don't ils s
fent.

Plus qu'au retour a5
re promise, les Rast
d'aujourd'hui, revent
investis de l'arta>, de
naitre les choses D
Pour mieux acceder ha
munication" Mystique,
ment du Ganja quils
vent eux memes et tr
tent dans de grands s
lane tricotee.

Les Rastafaris on

(Voir suite page


LES POINTS SUR LES I


Les spouses illegitime

par Ernest BENNETT


Les mass-media ont beau
coup trop insisted sur le ro-
le souvent benefique joue
par les < mess dans la vie d'un horn
me pour que nous nous pri
vions de nous interroger sur
la condition des spouses il-
legitimes> et les consequen
ces resultant de la perte de
leur legitimate.

II s'evidente, en eftet, que
les liens les plus legitimes
noues dans la vie commune
avec unt -n-me. consacr6s
par .la oi ou reconnus con
former au droit, percentt
tout caractere de l1gitimitd


Hier Aujourd'hui,

t peut-etre demain..


Par Carlo A.
-51--
On oublie generalement
de noter parmi les tentat!-
Ves de suicide, le comporte

meant de certain chauffeurs
au volant.
I1 ny a pas d'autres fa-
con d'expliquer lea s actions,
de certain conducteurs de
vehicles. II y a certes les
contraventions. Il y a certes
les agents de la Circulation.


L'ouverture officielle de P'Annee

international de PEnfant


De source sure. nous avoins
appris que 'Aruibe Interna-
tionale dc I'Entant sera offi
ciellement inauguree le di-
manche 28 janvier prochain
au ours d'une ceremonies qui
sera organisee au Cune
Triomphe. Le programme de
la ceremonies n'a pas enco
re 6t6 diffuse.

On ne sait pas encore ce
que sera lannep internatio-
nale de I'EnfantL en Haiti.
Les grandes Pgnes d'action
n'ont pas encore ete6 d6finies
On salt que outre, la Com,
mission Nationale pour la
commemoration tie l'ann6e
de 1'enfant crede par le Gou
vernement haitien au course
de l'annet ecoulbe, il existed
d'autces organizations pr,-
veas qui se proponent de par
ticiper de facon effective a
la commemoration de cette
annie. On se demand si
toutes les activities de ces or
ganisations paralleles se-


Aigle aui rit... Lion qui pleure


AIGLE NOIR RACING
1-0
L'Aigle Noir s'est arr6tl h
temps sur la pente dange-
reuse et gLesante qui msne
vers les profondeurs de class
segment.
Tout le Bel Air a pouss6
un grand ouf I

Faute d'etre brillante, cet
te victoire (1-0) nen a pas
Wt1 moibs precleuse et con-
tribue, relancer le cham-
plonr.at. A part le Violette
qui menace de prendre 'ses


distances, un seul point se
pare en effect les quatre 6-
qu'pes places dans le sil-
lage du leader.

Le Racing aura done fait
les frais de ce rdveil de I'Ai
gle Noir. Sa defense a 6te
mise a mal par les chevau
chdes du tandem Jeune Bo
bo. Ce dernier fit la pluie et
le beau temps dans ce match
suivi par ,un ,ombreux pu-'
blic qui a lais:c- une recette

(Voir suite page 8)


ront cocridonnees par la Corn
lllsssion Nationale.
Dans une prochaine edi-
tion, nous donnerons la for
nation de cette commission
niationale qui se reunit, ces
derniers temps, au moins
deux fois par semaine, au lo
cal du Departement des Af-
facres Sociales Cette Com-
mission travaille en collabo
ration avec M. Georges Celes
t n, expert delegue par I'U
nesco en Haiti.
D'un autre cot6, on ne
salt pas encore le program-
me des activities de la Socie
te Haitlenne de Pediatrie,
dans le cadre de l'Ann6e de
1'Enfant. Cette society, fon-
dee l y a deux ans, ne lais
sera pas passer cette annee,
on le suppose, sans marquer
son action et son existence
d'une pierre de vitality et
d'efficacite.
Elle a son mot a dire dans
le domaine de la Pediatrie
en Haiti. Nous renseigne-
rons de toute fagon sur seS
projects et sa participation a
la commemoration de 1an-
nee de 1'Enfant.

EN BREF
24 heures dans le
monde
ASSOUAN (AFP)
Le Chah d'Iran quittera
Assouan dimanche ou lundi
pour le Maroc. indique-t-on
de bonne source A Assouan
of) le Chah reside depuls.
mardi.
Cette declaration a bt6 fal
te it 1'issue d'une r6inlon
a huis cioe eitre le Pr6si-
dent Sadatl, le Chah et M.
tVoir suite page 8W-,


DESINOR
Mais il faudrait parfois pen
ser a conduire quelques uns
cliez le psychiatry. Cela ar-
rive, il n'y a de chose plus
fragile que l'esprit. Ils sont
peut-etre victims de quel-
que reve impossible, du ci-
nema, de leurs amis, de leur
entourage, de la mentality
commune et incongrue qui
veut qu'un bon chauffeur
soit un cascadeur.
II faudrait penser aussi a
conduire d'i.utres au centre
de reeducation, car on con-
coit bien que celui qui, pour
un rien, risque sa vie, au
volant d'une voiture, faith


du moment que 'namo
combe sous le choc di
nions, des passions,
ractere ou des intere

Et c'est sans doute
chirement constant
deux etres soi-disan
pour le meilleur et p
pre mais toujours c
au pire qui a inspire
bert cette pensee c
yante est legitime et le d(
dominer choquant,.

Ne serait-ce pas u
sus calami a 5 inspi
penseur le term de
quants, alors qu'eillSg
en marquerait dav
1'antinomie ?

En effect, les epouse
tendues legitimes, c
de l'etre apres que le
ges non desires par li
Sclatent dans le men
touted la femme est a
ge: voix, figure et r
Et cette vie orageuse
see au marli d6ja
par les orages volca
et magnetiques du
train quotidien, n'e
pas de nature a le p
ter dans la bale tale
maitresse legitime o
est paix, harmonic e
te ?

Ces atteintes repe
la tranquillity conjuga
tent souvent un term

(Voir suite page


838EME ANNEE










FONDE EN 1806: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'AITI IIEIMBRE DE L'ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


I experience et I apprentis-
sage de l'imbecilite. Or l'im
becilit est un mal motel. chose et Inform nations
Le vehicle est un instru- Une delegation presiden- gie Duval Assistante du chef
ment de progress. II n'6tait tielle composer des Secretai information db 1'ICA, et
pas invented pour que les res d'Etat Achille Salvant les autorit6s de la region.
homes deviennent des sui- (Int6neur et Defense Natio x x x
cides ou des meurtriers. nale), Rony Gilot tInforma
Lions et Coordunation et du La delegation des Eveques
Nicaragua Secretaire Executif du Pro- haitiens qui pa-ticipera a la
42 rebelles tuds sident a vie de la Republi- troisieme conference des E-
en our qgue, G6rard Prophete s'est veques Latino Am6ricains,
en 3 jours rendue hier apr6s midi aux qui se d6roulera au Mexique
Gonaives, et a proc6de a en presence du Pape Jean-
MANAGUA (AFP) l'installat'on du nouveau Pre Paul II sera compose de
Les forces de la Garde Na fet Gilbert Barthold. N.N. S.S. Claudius Ag6nor,


tionale du Nicaragua ont
tu6 42 rebelles sandinistes
venus de la frontier aVec
le Honduras, au course de,
trois jours de combat inten
ses dans le Nord du pays,
announce jeudi un commune
qu6 militaire a Managua.
Selon le communique, un
soldat a S6t tu6 et deux au
tres blesses au course des en
gagements qui se sont en
particulier d6roulds pres du
village de Macuelizo. a 300
kms. au Nord de Managua.
Un second communique
militaire announce qu'un au-
tre group de sandinistes a
lance une attaque dans le
village de Catarina (Est du
pays) ot il a tuI deux mema
bres d'organisations para-
militalres. Le mmb type
d'actions a ete perp6tr6
dans le village de Matagal
pa (Nord du pays) oft une'
personnel falsant partIe ds
ces organizations a Sgale-
ment atu tude.
Le. commandment mili-
taire indique par ailleurs
que des sandlnistes ont har
cel ,au mortler et a la,nmL-
trallleuse le poste-frontiere
de Penas Blancas & partir
du Costa Rica.


xxxx

Lionel Dominique s'est de
clare candidate pour la pre-
miere circonscription du Cap
Haitien.
xxxx

Un nouvel Ambassadeur
du Bresil .a 6te d6sign6 en
Haiti, informe-t-on de bon
ne source.

Demain, aura lieu 5 la mai-
son de l'Infirminre premiere
re Avenue du Travail) la ce
r6nionie de renmise de certifi
cats aux infirm'eres qui ont
sulvi un -ours de perfection
nement en sant6 communau
taire.
xxx

Ce martin, s'est ddroul6e la
cer6monie d'inauguration du
tronqon de la route Port Sa
lut Les Cayes d'une lon-
gueur de 11 kms. Y assis-
talt e etre autres le Secre
taire d'Etat aux TPTC l'Tn
geaieur i erre St R odie,
I'Ambassadeur amdricain M.
William B. Jones, Mine Ben


Emmanuel Constant, Willy
Romelus et du R6evrend Pe
re Denis Verdier.
A Hinche, on a enregistr6
nous dit-on notre correspon
dant, trois declarations de
candidature pour la premier
re circonscription. Elles ont
6et fates par Renaud Gel'n,
Heralien Damien, Denis Pi-
ron.

Prochains
meetings
du candidate
Constant
Le Candidat Victor Ne-
vers' Constant tiendra trois
meetings entire le vendredi
19 et le dimanche 21 jan-
vier, selon ce u'a announce
'son Bureau Central.
Ces meetings se d6roulle-
ront, le jeudi 19 a la Citj
Jean Claude Duvalier
(Drouillard), le vendredi 20
janvier A Tabarre, dans la
Cour de la Ferme Ecoie. le
dimanche 21 jnavler, 6 Bos
ton. en 'face de la Centrale
Thetmlque de Varreaux. Ils
debultbont t6A1 des 3 heu-
res P. M. "
I


I


I


COL
ILiB RARY,


i Reedition de
Fhomme qui
a occupy une
station de radio
a Saint Domingue
SAINT DOMINOUE --tAFP)
L'homme arm6 qui, a fait
irruption mercredi soir au
siege de la Radio Guarachir
ta k Saint Domingue s'est
rendu k la police sans opt
poser resistance, apres trois
heures d'occupation des lo-
caux.
Le Chef de la Police, a pro
c6d6 lui-mdme a 1'arresta-
tion de l'individu. Celul-ci
avait p6n6tr6 dans les lo-
caux et lance sur les ondes
un appel exhortant la popu
nation a se soulever centre
le Gouvernement au Presi-
dent Antonio Guzman
D6clarant se nommer Sil
vestre Cabra Abreu et ap-
Durant partenir a la Police Nationa
le, l'individu ne s'6tait r6-
ne se clam6 dans son action d'au
qu'ils cun group politique particu
es nat lier.
les

yures L'anniversaire
du ((Nouveau

la ter Monde.
tafaris Aujourd'hui 18 Janvier
con 1979, Le Nouveau Monde
vines. entire dans sa,21me ann6e.
la com Ce nouvel anniversaire trout.
ils fu ve le confrere de l'Avenue
sculti Marie-Jeanne en plein es-
sor.
anspor De Ihebdomadaire capois,
acs de a l'origine, au quotidien
port-au-princien et natio-
t u nal, que de chemin parcou
nt un u. le journal n'a cease de
progresser, d'accro!tre son
rayonnement. L'equipe, ac-
tuelle qu'anime avec brio
... ... et intelligence notre excel-
lent confrere et ami Ulysse
Pierre-Lou s a poursuivi la
modernisation du journal
et ne cesse d'oeuvrer, sous
IS le signed de l'ouverture, pour
le success des grands objec-
ifs gouvernementaap.
En cctte date fast pour
nos amis du Nouveau-Mon-
)ur siU de. nous nous associons a
es opi- eur joi et partageons leur
des ca sat faction bien legitime.
Ls. Nous leur adressons nos
voeux de success continue.
ce de-____
entre
t uni Au Musee d'Art
pour le Haitien
colletes ,
a Jou- EXPOSITION DE
;lairvo- PHOTOGRAPHIES
plaire SOUS. LE THEME
esir de LA FEMME HAITIENNE
Le Muse d'Art Haitien
du Gollege St Pierre, pour
n slap renouer avec ses activities
rer au culturelles en cette nouvelle
echo-
gitime) annee, present, en son local
vantage sis au Champ de Mars, une
exposition de photograph es
don't le theme est LA FEM-
's pre- IE HAITIENNE
cessent Cette exposition don't l'ou
as ora- overture officielle est fixee
e maria au Vendredi 26 Janvier pro-
age oh chain, a 6 h p m. est place
Sl'ora- sOus le haut D' tronnage du
regard. Club des Femnmes de Carrie
impo res Liberales et Commercia
trouble les.
aniques Ce sera, nous le souhai-
train- tons, une occasion favorable
est-elle pour les uns de sortir de
recipi- leur trop long silence les por
d une traits de leurs aieules ou de
)0 tout
t beau leurs meres, de celles qui,
tout au course de leur vie,
ont oeuvre pour le bien etre
*tees a de notre communaute tells
3le met une Argentine Bellegarde, u
ne aux ne Caroline Cheveaux, u-
ne Mme Fortuna Guery etc
5) et tant d'autres encore que
(Voir suite page 5)


],




. I .1. F i I '. j .I .- 7


JEUDI 18 JANVIER 1979


LeM Eats Aai
soUtist rte

rO eatio0
WA5SINGOTION (AFP,)
Les Etats-Unis souhaltent
que la reconciliation natio-
nale s imposee en Iran, a dd
clarA mercredi Harold Saun
dirs, Seeretaire d'Etat Ad-
joint pour les Affaires du
Proche-Orient.

MV, Saunders a formula
l'espoir que ce processes
pourra- se derouler avec la
participation des forces re-
lgi uses sans en exclure les
partisans de l'AyatoJlab Kho
melny, le dirlgeant Chute
exild .en France.
Ili n'y a pas de doute que
les partisans ide J'Ayatol-
lash) en Iran ont constltue
un facteur essential dans
l'aggravation de la crises et


C


W, -W' P~ W dO41 -g-t- g ~ --o -- 0 ow -F


qonserverorti un r6le Inpor
tant Ai avienil a decilat M
Saundes quil parlult devant.
Ja sous-commIslion de la
Chhmbre :-s iRepreseoanLsa
sur le Prichei-Orient.

negociations et de discus-
sions devrait permettre de
developer en Iran un qqon
sensus nationg1s, a-t-il ia-
joute en souhaltant que ce
processus se ddroule pacifil-
quement.
M. Saunders a dWautre
part mis en garde les pays
qui pourralent 6tre tents
d'exploiter 'linstabillit ac-
tuelle de 1'Iran. I1 est pos
sible, a-t,-il dit. que l'Union
Sovitlique cherche A tirer
part de cette instability.
Les Etats-Unis ne croyalent
pas que 1JUnion Sovidtique
ait joue un ro61e majeur
dans 1a cruise. :Elle semble
avoir ete surprise par 'in-
tensit& des troubles, a d6-


clard le Becrdlare d'Etat
Adjoint.
xxxx

Mondale ,et les
Ihk* ts
.amrlcainls en Iran


WASHINGTON -- (AFP)
Les Etats Un's ne pou-
valent pas fair grand cho
se tfaoe a ,a situation en
Iran mpis 11s prennent ac-
tuellement .leurs disposa-
tions pour garantir leurs
Intlrets tlans ce pays, a sou
figj6 mercredi le Vice-Pxr-.
.s'4ent .Walter Mondale au
course d'une interview t6l6vi

...Mondale, faisant refdren
ce anux armes de fabrication
aprericia 'n ultra-secretes ac
tueljemener sur le territoire
1lra.nen, a landque quoe des
measures qu'il one pouvait
pas reveler .talent prices


~4iiL---~ s ~ ILI I-.-


PROGRAMS IN..

AIR CONDITIONING

REFRIGERATION


/ Debutezle
26 Fevrier 1979


LA SITUATION EN IRAN


Chah dolt rentrero a brisi
rmercredi leas vltres de tous
les mnagaslns et voltures d6
cores des portraits de I'A-
yatollah Khometly.


pour qu'elles ne tombent
pas entire des mains hostl-
les.
. sCe que nous falsons .dolt
rester secret, Je ne peux pas
en parlor. mals eaous nous
assurons que les interets
(des Etats UnJsi ne seront
pas compromise, a dit le vi-
ce-prdsident interrog6 sur
la chain de t6lvysion
eABCs.'
...Mondale a ,par ailleurs
not6 avec insistence que la
crise irpnienne devait etre
resolue par les iraniens eux
m6mes et qu'gdl n'y avalt
pas grand chose que les E-
tats Un's auralent pu fal-
rev pour influer sur les Av6
nements dans ce pays.

x X x x

Le Chah nourrait
se rendre au
Mexique
ACAPULCO, (AFP.)
Le Chah pourrait se ren-
dre au Mexique si 1'on en
croit les travaux qui ont 6td
entrepris, des son depart d']
ran. pour remettre en eta'l
la mason qu'il possede ,
Acalpulco, indique-t-on Mer
credit dans la celebre sta-
tion balndaire o 1l'on esti-
me que le souverain iranlen
pourrait arriver avant Ven
dredi.

Trois fils du Chah se trou
vent deja a Acapulco, ap -
prend-on de source offi -
cieuse, et 1'arrivee de son e
pose, Farah, esl imminent
L'Architecte Jaime Crof -
ton a declared Mercredi que
le cout des travaux dans la
demeure etlai est.me' a un
demi million de dollars.


La situation des
americains
TEHERAN (AFP)
Officiellement et appa
remment pour les quatre
mille conseillers et experts
militaires americains resi-
dant encore en Iran, rien
n'a change malgre le de-
part du Chah. Pourtant, a
en croire des, sources bien
informees. pour ces ameri-
cains rien ne sera p!us ja-
mats come awvnt.
Des quelque quarante mil
le ressortissants americains
disperses un peu partout en
Iran et qui exercaient les


activities les plus diverse,
un peu moins de douze nill
le -ont encore 1&, vivant
cdans nla peur et 1'incertltu
des, selon les terms menes
d'une jeune americaine dant
le mnarl travaille sur un
chantier dans lEst du pays.
La presence amerlcalne
en, Iran. lmlportante vote
essentielle ppur .e pays 11 y
a encore un an a pelne, est
ddsormais sur le declin. Plus
de deux cents socl6t6s unt
ferm6 leurs portes ou. sont

Sur les conseils 5e I'Ambas
sade des Etats-Unis a Teh6
ran, la plupart des families
des personnel militaire, ci-
vil et diplomatique, ainsi
que les americalns qui n'oc
cupatent pas de postes-cles
en Iran ont quitt& le pays
L'an dernier, selon des
chiffres non officials, les ex
portations americalne ont
atteint le chiffre-record de
plus de onze milliards de
dollars, don't six milliards
absorbs par les seules four
nitures militaires.
eNous ne doutons pas
qu'il y alt des maintenant
et pour plusieurs ann:es
une reduction draconienne
des exportations americai-
nes vers l'Iran, surtout dans
le domaine militaire< con-
fient les milieux ameri-
cains informs de la capital
le.
Cependant, toujours selon
ces milieux, le Pentagone
n'envisage pas pour le mo-
ment de reviser les diffe-
rents accords liant dens ce
domalne les Etats-Unis et
Teheran.

fiance tolale dans l'armee
iraniennes. affirme-t-on as
l'Ambassade des Etats-Unis.
of 1'on dement les inform
tons publiees dans la pres
se iranienne selon lesquelles
le demontage de plusieurs
installations strategiques a-
mericaines en Iran seralt en
course.
Selon la press, une de
ees installations seralt la
station d'ecoute electroni-
que etablie quelque part
dans le Nord de l'Iran et
destined a enregistrer les
movements militaires en U
nion Sovietique.
Les Etats-Unis ont gale
ment d'autres bases dans
le Sud du pays, sur le Litto
ral duo ,lfi. dans :a lr !|,
de Tchah Bahar et dans ila
region d'Ispahan.
Ioutes los rumeurs diffu-
sees par la press iranien-
ne sont. semble-t-il. sans
ondement. Rien, pour le mo
ment. n'a change dans nos
rapports avec 'Iran, d cla-
re-t-on a l'Ambassade des
Etats-Unis.

Cependant pour une gran
do majorild d'americains.
tout a change : l'attitude
des ctudiants iraniens aux
Etats-Unis est revenue a-
gressive. En Iran no'is a-
vons souvent ete pris a par
tie et accuses de soutenir
]e Chah. Tout cela ne nous
donne guere envie de rester
en Iran'. indique un indus
triel americain.



DBclaration du
President Giscard
D'Estaing sur
l'iran
PARIS (AFP)
Le President Giscar d'Es
talng a exprimd mercredi
en Conseil des Ministres le
souhait que dles d6cislons
prises par les iraniens pour
organiser leur avenir tien
nent compete de la ndcessi-
t6 d'assurer la stability et
la sfcuritd de leur region,
vltale pour 'lconomie men
dialed.
sLe government fran-
mals n'a pas porter de ju
gement. ni Intervenir dans
des evenements qui sont, et
doivent rester, de la respon
sabliltA des irantens eux-
mdmeso, a ajouts le chef de
1'Etat, selon le communi-
que du Consell.

X x x
IRAN : COMMANDO
SUICIDE DU CHAH
ET DE LA PATRIE
TEHERAN (AFP)
Dans un appel tildohoni-
que a l'AFP a Tehdrai, un
group declarailt se nommeti
Chah et tie la Patries, a de
cidA de rendre aux forces
anti-Chah la monnaoe ide
leur picese pulsqu'lls ont
abattu toutes les statues de
l'Empereur, et bruld ses ef
figies et portraits.
Pour sa part, le Journal
*Keyhans rapporte qu'un
miler de personnel armies '
de batons et criant '

tous ces hommesb. II mon-
te du do gt la trentaine de
gardes du corps au regard
noir, aux cheveux runs, au
long manteau noir, tous d'u
ne taille superoeure a 1 m 80.
C'etalt l'une des conditions
de leur selection dans la ga.
de du Roi.
Que pcinez-vou. de 1'A
yatollah Khom, lniy ? lui de
made un juirnalste
II nest pas notre ennli
mi, il est iracln, repond le
Commandant.
Les journal istes avancent
enfin vers 1I Pala s ou habi
tail le Chahll el la Clihaba-
nou, eleve architect avant
d'etre Reine, et qu'elle ava t
dessinl e.le iiuline l y a unc
quinzaine d'al.r.&es. Un ira-
nien expl que. Vereaitlls. vous le verrez. La.
decoration, c'est la Chaba-
110ou. ,

L- Hall d'entree e st im-
mense, haul d'une quinzalne
de metres, IP so! est de mar
bre recouvert de tap s per-
sans. A droite c'cst le salon
des receptions officielles.
Sur le p ano blanc les por
traits du Pere du Chah. Fon
dateur de ia dynastie et de
sa mere. A cot6. sur une pe
title table, une couronep de
laur]iers en or finl. On dtf 1,
devant d'. nombrables ta-
bleaux de grands maitres
iranins ou ocidntalix :
P ciaso, braquo...'
Les gardes dui crop- lais-
sent les jourmi .stes entr: r


P /
dans le bouJoir de la Re'ne;
se, poudrcs et rouges a le-
vre.,, ses pincviux de maquil
large, sont encore la, utiises
sans doute la veille. Plus
loi11, nl petit a on av.1c ur ,
g gan.LPsqut (tile 'iselur, clui
du Ro il n 1 it lisait sans
doute guire L- calerndr.or
cst atlee du Id Avril 1978
II truv,illait aci:s !'autre Pa
lais. Encore un bureau, celui
pr vo d, la Pt (ine. Sur une
pI 'tiL t.b oun tr,.ct du
Front N:a onal l ODposit'on
Moderee, qiu la RnH avail
sanl doute ti i, a lire. Uii
livr d Ayat;;:lh Chirazi
de Masshal,. r v1ll Saidn
Ide l Est, i p, ;i.; I j)-
posaints au m)I. "\

A hllurs, c es i 1,, biib l olh,
,que pcrsonli'll i (il couple
royal ultra mnoderne. D s
lives innombr-bles, de gau-
che comme die droite. Pa r
exemple, Aragon al' tsi. Uni
grande photo sous cadi'
d'.ndre Malraux est is 'hon
i iil" -ur uno mur. Par la le
ntreO. on peut apt rcrvoir
del caisses ent..ssees

Liles rappell nlit cue 1l Chah
est part que s-s affairs
vont .0 suivre .es Garde,
du corus assu':it le contrail
re : .1 n'a pre'cu- rien em
prte. d(I t I'un d'ux Comme
s I ailit0 r v f n r. .
A crte encore, cost la sal
le dc cinema privi4 ollltl
vr,. Unic treiitaine de i"fiau
teuils.


TEHERAN (AFP)
C'est un Pala's, celui du
Chah. Cela pourrait blen e-
tre deja un musce. Le < des Ro s, la quite il y a a
pine 24 he-.ves, n'y revlen-
dra peut etre jamais. Ses
gardes du corps ont fait en
trer mercredi ia press dans
ce 1 eu qui frt Ie plus ferme,
le plus secret, lc plus garde
de tout IIran.
Dans ia grisitlie matinale
de l'hiver, a plu, de .1.600 me
tres d'alt tude. La meute
des journa.istes attend de
pouvoir pnel r-r dans le
pare. Une femme, a dla tee
yoilke de noir, igee de 50
ans environ, se pend aux gril
les du Pala's et hurle devant
une autre meute qu i 'a la s
se approcher : celle des gar
dcs du corps ou des soldats
en unifoime, erembres clu
corps special qui fut charge
de la protection de l'Empe-
reur. El s'agenouille, crie
c:i larncs :

<,Pendant 50 ans,. 1 Chah
it son pere ont fait de mon
pays une grande nation.
Ma-ntenant, on le revoke.
C'est injuste. Khomeiny ne
ferA rien pour le peupl.
lin home, qugnquagenai-
re, chauve, a la veste b.an
ceh, s'approche et pleure
au si fort devsnt les came-
ras reur. hurle-t-il, ce Palais
est au Chah, is vous le don
nez a qui que ce soit d'au-
tre, vous serez d-s traitress>
A cote. un crnsmandant de
la Garde veUt d mentir 'u-
no .ncroyable nouvelle trans
05ise oar la pressec>. .I1 sbt
imposes ble, dit-il, qu'un jet
ait pu atterrir dans ce parcel
II le des gne de la main,
montre ies arbres immenscs
sans feuilles, le plan d'eau,
le Palais ot vivait ,'Empe-
reur, l'autre Palais of il tra
vaillalt.
Le Commandant se dit
pret a mourir pour le retour
de I'Empereur, ctout comme


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

iRue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de I'Aeroport

Tel. 6-0732
LA MAISON DES BITES


Pour toutes vys commander


de bites de:

Chaussures
Patisserie
Deterrent
Pate dentifrice
Chemises et lingerie
Comaposants e1ectroniques

Produits pharmaceuti4aes

Produits alimentaires secs et CongMlis

Creme A la GIacs
Savons
Fruits de mer
Traiteurs e' restauratzurs
Renforcemient de cols et des de chenmises

Agraffes et trombones
Divers ...
NoUs fabriquons egalement deEs eosliers ,de classaumeitt

En format lettres et 1egal.


. . . . . -


PAGE 2


MICHELE SCOTCH CLUB


Pr#seste


SAMEDI 20




SJanvier 1979



Super Ambiance



D. P. EXPRESS

ENTREE : MENMBRES ET LEURS COMPAGNES $ 2.00



NON MEMBRES : $ 5.00



LB PALAIS DU CHAH


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRMCIEUX
UNE NOUVELLE CARRIER
"DEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION
ET EN REFRIGERATION


POuR RENFORCER CE PROGRAMME LAfitSt schOOl
,t T A LA DISPOSITION DE SES ELEVES

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIOUES

* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
A PORT AU PRINCE ETA L STRANGER

NIVEAU REQUIS: second)

Places limitees a 35


FAITESVOTRE Ter PAS
" r VERSLESUCCES
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

2-3508
2-4755


Reconnue d'Utilite Publique

SSIEGE SOCIAL 516 MAIN St
EAST ORANGE NEW JERSEY
a APPROVE PAR L ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
ET ECOLESAUX U S A
Eh fak no sn. ...m ..m m.-noa o a i-


LA FACON LA PLUS RAPIDE


D 'A VOIR VOTRE BUILDING


COMMENCE ET FINI


EST DE NOUS APPEL ER 2-1918





Stran
The other way to build
Fast Systems Ajnprech






NOUS SOMMES LES CONSTRUCTEURS LES PLUS ANCIENS DU PAYS.

15 ANNEES D'EXPERIENCE DANS LA CARAIBE ET EN HAITI


WE ARE TOTAL A UTHORISED


SER VICE STRAN BUILDERS'


Ne vous embarrassez pas d'uandouzaine de quand tI*te irmes sulte PEUT


EGLISE, ECOLE, MAGASIN, USINE, etc...



CONTRACT FORFAITAIRE


DE LA CONCEPTION A LA REMISE



DES CLES











7. RUELLE ST. CYR


I __I__I


rsrr+.


~----- ------------------'


CIHS~*


Offre d'emploi

RECHERCHONS UN INUENIEUR INDUSTRIAL
POUR UN POSTE DE DIRECTEUR DE PRODUCTION.
ADRESSER CURRIULUM VITAE A: B.P. 1313 --
PORT-AU-PRINCE.
TELEPHONER AU : 2-0240 2-0234

*///ttiSC'3COCSO30SS





JETfDI 18 JANVIER 1979




ALNNONCES GaROUPELS


PAGE 3



Avis Divers


CONFITURES






lussi dcl'cieuses que les jus
de raisin Welch's

No. 56 Rue des Fronts Forts
'el. : 2-2563


AIFE MOCKA
IO() NOMIQl. i;
ET 1'RATIQUE



I'rov'sions Alimentaires de









Quality

Nos. 5(; Rue des Fronts-Forts
Tel. : 2-2563









Exactement ce qu,'il rous
haut pour elancher nature
element votre soif


la inar(nuue qui vous pro-
umet la Sante
Jus de Fruits Ketckup,
Pate de tomato Etc...
No 56 Rue des Fronts -
lorts. Tel. : 2-25(63



(CERE ill MILIS
I"locons de Mais Une
Super Qualitc dans tous les
Markets

No 56; Rue. Des Fronts -
I orts. Tel. : ; -2- :31:


REBO
PRENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE..






0. IV
Plus de 400 products ali-
mentairesa 5 votre choix.
LAD TRADING
DISTRIBUTEURS
Rue de 1'Entrerrement

Tel. : 2-3727



EAU DE MELISSE
DES CARMES BOYER
Grande reconforts a petits
malaises, dans toutes les
pharmacies


LES PUBLICITES ROSSARD
Etage Encha
Maillots imprimes
Creation lfublicitaire -
Plan de ville Panneaux
Plasti'ication Cadeaux
d'Entreprise...



MICHIIL Pll ZURAIK No
294 Grand'Rue oil le client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
- Broderie Nepped -
Tropical Tous les Tissus 78


Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince



MI'CHELIN
Le Pneu qui connait tou -
tes les routes d'laiti


Ii scule (ig:irfre l r e ri e
se Internatlonale (qui coute A"
inmins qu'un dollar. i
SERGE S GAILLARD
Marlboror AGENTGENERAL
garl ro 38 RuduMonltla T, .2 3131
P au Pr.tce Haiti


No 56 Iue dies I'rounts -
Iorts. 'TOl.:225u3





SALON DE II'.AI'TE
15i, Rue des Miracles. '156
(El;ntre ties Rues Montalais
et Geffrard)



COUCOUILLE
La collection lHaitienne
qui vous propose des livres
sur la linguistique, la Socio
logic, la Psychologie, I'An-
thropologie etc... Actuelle-
ment en Librairie : la 2eme
Edition de i(Sirolin) et le
precis de grammaire creole
compare, et cons durations
Ethno-Psychanalytiques sur
le Carnaval Ilaitiens.






SUPER

M MARKET

SERVICE


Tout pour monter un mar
ket ou une. Spicerie 232 La
lue : 2-3792

MATERIEL ELECTRIQUE
Hydraulique Sanitaire 83
Rue du Quai


as


B


Pour vos products alimen
tires pour kvotre hygiene
personnelle pour l'entre
t'en de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
Tel. 1 2-3792


L'Europe ou Amerique du
Sud Via Santo Domingo et
San Juan.


S


AGENT EXCLUSIF
POUR HAITI
SONAVESA
Tel. : 2-0853


Luniettes de .haute quality
optiques et solaires en ex
clusivit6 chez Jv M. Maxime
C6lestin opticien diploma 98,
Chemin des Dalles

Tel. : 2-5015


TOYOTA
' La marque viable. robust
elegante, la Marque que
choisissent les gens senses.
IIINOTO S. A. Rue Pave.e

Tel. : 2-0333













SI LVERj

La Grande Marque d'Ap-
pareils tous type, tous Mo
deles et aussi une large ga
me de cassettes et cartiige
pour voitures.
Magasin le Soleil 304
Grand Rue


41



CENTER


// ) 0




Si vous payez cinq dollars
le Disque Haitien c'est que
vous ne I'avez pas achete a
la Rosenthal
126 Rue Pavee



TOUT A GOGO
Disques et cassettes enre-
gistrees Radios et coubines
- materiel Electruque arti-
cles pour cadeaux, repro -
duction de clefs
Iq, Rue Pavee

Tel. : 2-3439


Toute la production Musi
cale Haitienne 218 La -
lue:
Tel. : 2-2073



DISCOTIIEQUE
Carroussel D sco Club
une saine et agreable deten
Conferences.
te tous les soirs.
Entree gratuite en semaine
Prix democratique pour la
consommation



DANSEZ BIEN
EN APPRENANT








Les danses mondaines :Sal
sa, Disco, tango, meringue
etc... a Cabane Choucoune
et A l'Hlotel le Palace en
Ville
Horaire elastique
Appelez Harry Policard
au 2-1389 7-2010 2-3344


Rue du Magasin de l'Etat
No. 89

Plastic en 72 de large pour
rideau de salle de bain;
Siam imprime serviettes
de bain etc...


ABSORBA
Sous-Vitements Mallots
SPENCERS
LAYETTES
KANTWET
LITS PARCS
CHAISES POUR ENFANTS


Grand Rue en face BATA



AU PETIT BATTEAU
Angle rues de la Reunion

et Pavye, Depositaire de la
marque de tampons Tam -
pax c lits en fer Mate
las imports vftements -
sous-v6tements lingerie de
quality -







Articles de menage et ca
deaux de toutes sorts a des
prix imbattables, Pyrex Plas
tic chrome, argent cris-
tal d'Arques, des marques
Magefesa Jean Conzon etc...

90 Rue Geffrard
Telephone 2-4670










Tout ce qui fait la diffe-
rence entire une femme nor
male et une femme 1legan
te 39 Rue des Miracles



RODOLPIIE RUSSO

Optique. Bijouterie, Ilorlo
gerie, Argentere -- La Qua
lite sans le Prix c'est toute
la difference.

66, Rue Bonne Foi Tel. :
2-1567


Qualitex


LA MAISON DES
PRODUCTS DE QUALITY

Port-au-Prince, Tel. : 2-3132

Petion-Ville Tel. : 7-0082.








266 Lalue Tel. : 2-0737

Sous-Vetements pour gar-
connets et fillettes chaus-
settes et demi-bas Arti-
cle pour Bebe Prix spe-
cial.


LAD TRADING

DISTRIBUTEURS

/ Rue de l'Enterrement,

T.L : 2-3717


PHARMACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face au
Nouvell'ste -Ex6cution d'or
donnances, soins, conscien-
ce professlonnelle Jean Par
do pharmacien


AC





CIMENT


La Maison
Rue Traversi'
vra'son de i
Domicile. Le
vent s'appro
tement k son
nue J. J. De
du Akola M
stock trms im
jours maintel
modite des cl


IBA


BAT]


BATIMAT D
DE LA MARC


Rue du Quai


ELECTRICITY
D'HAITI
PORT-AU-PRINCII
Demande de
Cotation No 12
.12 Janvier 1979


PELECTRICITE D'HAITI a
vise les intbdressets que les ar
tidcles sulvants lhii font be -
soln :
1- 95.000 ft Code Word
<' Century, Copper Triplex
No. 2 Two Conductors No.
2 AW Black stranding 7, 'oft
Drawn Copper.' 045 X LP in ,
slated 600 V and conduc-
tor No 2 A W G, stranding 7
Hard Drawn bare copper tri
plexed together (IPCEA Stan
B dard S-19-81)
2- 10.000 It Cooe Word
oDorica Copper Triplex No.
2/0 A W G; Two conduct -
tors No. 2/0 A W G Black,
stranding 19 Soft Drawn
Copper 060"XLP insulated
600 V and one conductor No
2/0 A W G stranding 7 Hard
A GOGO Diawn bare copper tr tri-
ple'xed togeth,-- (IPCEA
Standard S-1"-81)
Ernest Bennett 3- 2.000 ft Co-e word eDen
ere assure la li vera Copper '4uadruplex No.
'otre ciment a 4/0 A W G; Three conduct -
s clients pen- tors No 4/0 A W G, stran -
visionner direc ding 19 Soft Drawn Copper.
i depot de 1'ave 060" i L P insulated 600 V
ssalines, 5 cote and one conductor No 4/0
[oyse)) ou un A W G, standing 7, Hard
portant est tou Drawn bare copper quadru
nu pour la com plexed together (IPCEA Stan
clients. dard S-19-81)
N. B. a) Les prix soumis
seront CIF Port-au-Prince
et les dates de livraison ri-
goureusement tenues.
bt La livraison de 1'arti-
S cle No 1 se fera en deux (2)
R IMCA parties a hitervalle de qua-
tre (4) mois.
ELECTRICITY' DHAITI in
vile les interessds a soumet
tre personnellement leurs
'IMAT offres le Mardi 23 Janvier
1979 a 3 heures P. M. l'Usi
ne Electrique Rue Joseph
ISTRIBUTEUR Janvier
QUE FORMICA LA DIRECTION 23108
x x x r


77


ROLACO


Agence immobiliere No
102 Lalue
Achat Vente Location
- Bail Estimation etc...

Telephone : 2-5735


mULTISPDH


LA QUALITY EST AU
VICE DU SPORT F
Spalding Speedo. Mar
Fred Perry, Recordage
quettes.


73, Lalue Tel. : 2-4991






Le Magasin qui transfor-


me vos entants en ((Petits
Bijoux) avec ses pret-a-
porter 39 Rue des Mira-
cles I


B


CONTROL

INSiCTERAT

Exterminer rapidement
les insects et les rongeurs
chez vous contactez con
trol Insecterat 2-4991


i2~1EDONTTj
1AkN7t-PLAQU1


SER
'uma,


1NSTITUT FRANCAIS
D'HAITI
Communique

L'Institut Frangais d'Hai-
ti ouvre les course de langue
franqalse suivants, a partir
du 15 f/vrier :
course pour strangers
debutants

course pour Haitiens :
perfectionneolent le. de-
gre
perfectionnement 26. de-
gre
perfectionnement 3e. de-
gr6
frangais commercial
Pour ces course seront uti
Ilsees des methodes audio-
visuelles dlabornes par le
Centre de Recherches et d'E
tudes- pour la Diffusion du
Frangals
Une attestation de stage
sera delivree.
Les personnel Intmress/es
sont prices de se presenter
& M. Adet, Coordonnateur
des Etudes. du mardi au ven
dredi, jasqu'au 31 janvier,
de 10h a 12 h.

AVIS


de ra I est rappele une nouve\
le fos aux D6partements
Ministeriels et aux autres or
ganismes de I'Etat que la
vente des vehicles et de
tous autres biens'apparte-
nant 5a 1'Etat ne peut 6tre
realisee qu'aprAs l'expertise
et 1'evaluation prile'ables de
la tour ouperieure des Comp
tes et conformement a la
procedure -'.i- :'git la matiS
re.


4 AVLEV r Toute vente de vehicules
LAB ou d'autres biens de 1'Etat
Snon conform aux presc.'p
ons legales sera conside-
ree comme nulle et les r:'5-
ponsables repondron' per -
Pour de meilleures Pho- sonnellement de telles nr/-
tos Service Garanti 24 gularitds. I1
heures Tout pour l'ama- Port-au-Prince, le 12 Jan-
teur et le professionnel 157 vier 1979.
Rue du Centre : Tel. : 2-0945 x x x x
Avis aux Firmes
Consultants
TOTAL Les Firmes Consultantes
sont Invitees a presenter
Cereales Total. Vous ap leurs offres au D6partement
porte la ration quotidienne des TPTC en vue d'une em
de vitamins qu'il faut a vo bauche ulterieure dans le
tre organisme cadre du Projet de Drains-
Tl. : 2-2563 56, Rue Des ge des Eaux Pluviales de
Fronts Forts. Port-au-Prince et conformS
meant aux accords avec la
BID.
Les Firmes auront pour
DONNEZ VOUS tache principals :
a) La rdorganisation de
UNE CHANCE l'unltS charge de 1'6tude
du Project
D'APPRENDRE b- Les 6tudes compl6men
talres sur le drainage
Club Croissance d'Haiti. c) Les dtudes ct la mise
Turgeau Impasse Baron en march du sous-Projet
No. 22 T1. : 2-5145 de ramassage et d'6vacua-
tion des ordures m6nage-
Langues vivantes res a Port-au-Prince.
Art et Artisanat II n'est pas exclu qu'une
seule firme remplisse les
Photographic trols roles.
II convient, de noter que
Danse enfant et adulte les firmes intdress6es soient
agrdies par la Banque Inter
Natation amoriclane de Ddveloppe-
Epanou'ssement personnel merit BID pour le Projet
Droit usuel 564 SF-HA et fassent par-
Bricolage tie des pays membres de
Conseils beauty la BID.
Maquillage Les firmes qui veulent se


presenter pour la pr6quall-
fication 'peuvent fairee con- te
naltre leur inttrtt, leurs re re
ferences en general et leurs
references sur' des projects ti
similaires et aviser qu'elles
ont dtd" agr6des par la BID. de
S II est entendu qu'apres
examen prellmlnaire de leur rn
reference leur dossier sera
envoy a la Secretairerie la
d'Etat des TPTC (STP) sans 6
engagement de la STP, el-
les seront alors appel6es a
retire les terms de refe- E-
rence et 6 presenter leurs r
offres. ]M
Ces documents scelles de p
vront 6tre adress6s directe- t
ment a la Secr6tairerie d'E- p
tat des TPTC Service de
Construction et de Supervi-
sion, ci-devant, Unit6 de A
Coordination, au plus tard L
le 15 Fevrier 1979 a 2 hres. F
P.M. S
Port-au-Prince,, le 12 jan-
vier 1979. c
201 i
x x x x
LE PRIX DU RAPPORT p
,MISSION D'ASSISTANCE I
TECHNIQUE INTEOREE i
AVIS i
Le Bureau de 1'OEA en
Haiti prend plaisir h annon i
cer aux spncialistes de die -
veloppement et au public en
general que le prix du Rap
port h(Mission d'Assistance ,
Technique Intigriej sur Hai .t
ti sera reduit de 50 pour
cent, soit done a $ 25-- a
partir du 15 Janvier 1979.
Ce rapport en trois volu-
mes reunis en un Tome 'c-
compagne de sept cartes,
constitute une base d'infor-
mations et de statistques osur
l'Economie et le D-'veloppe
ment d'Haiti reconnu corn
me source de documents -
tion pour toute personnel
s'interessant au developpe-
ment haitien.
Le volume I traite ldu De
veloppement Institution -
nel et definite ce quest unep
strategice de Developpement.s
et Changemests socio-polili-
ques; de l'Organisation Ins i
litutionnelle de l'Adminis-
.ration Publique en Haiti. et
de la Politique Fiscale.
Deux chapitres diffterpnst
ont et coiinsacris a l'Adni-
nistration Budgetaire et 1'En
regtstrement de l'Etat Civil.
Le volume II parole du De
veloppement Spcl oriel. s
6 chapitres qui le comrposm-t
traitent avec beatcioulp d' m
phase de 1Education 5 par
tir de son organisation des
classes primaires 3usqu's x
l'Enseignement suporieur.
sans negliger 1'dducation des
adults. Le Transport, 'In-
dustrie, 1'Agricullture et le (
Tourisme ont fait l'objet de
chapitres spares. i

Le volume III traite des r
Ressources NaturQlles. II V
convient de souligner 1'im- c
portance de ce volume a p
tous ceux-la qui s'interes-
sent .a la terre.
Ie chapitre I prsente dces
antecedents, obiectifs de m6
me que la methodolgie et A-
les conclusions principles
et recommendations resul- PI
tant des etudes effectudes. C
Le chapitre II parole de la r
Geologic et de la Psysiogra- 1
phie; le chapitre III s'intitu I
le Hydrologie et Hydromd s
teorologie. Les chapitres IV r
VIII traitent respectivement d
des sols et de la vocation de I
la terre, de I'Ecologie, de I'U F
tilisation de la terre et de
In Repartition de la popular t
tion. p
Les trois volumes r6unis t
en un tome de plus de 600 9
pages sont accompagnes i
d'un jeu de 7 cartes en cou
leurs preparees avec soin
par le Secretariat Geniral
de l'Organisation des Etats
rmericains. Les cartes cou
vrent.










5 platJ Suce
























VMI/
MAN.


- -- .-- i s -
DURODONT
ANTI PLAQUE

PATE DENTIFRICE
KID POWER


i I ~.. C----7-----T-;----r.-l--~-~;--- -,.-r.l------------?---.---lr---r--nl


1) Le potential en eau sou
arraine et sur les diverse
uches s6dimentalres;
2) Hydrologle et I'utilisa
on des Faux;
3) Les sols et la vocation
e la terre
4) La classification des zo
es biologiques;
5) R6partition de la popu
atlon;
) Le flux de transport;
7) l'Education
Ces documents peuvent
Are trouv6s au siige du Bu
eau de 1'OEA en Haiti, Rue
larcadieu No. 3, Port-au-
rince, Haiti.- Adresse pos
ale : B. P. 1304 Port-au-
rince. Tl66phone : 2-4191.

.VIS DE FORMATION DE
LA SOCIETY ANONYME
HOTEL LE VILLAGE
S. A.s
Conform6ment aux pres-
rpitions du Dtcret du 28
lofOt 1960 sur le regime des
lociet6s Anonymes, il esat
port6 a la Connaissance do
public que le 5 Janvier 1979,
1 a ete depose au Departe-
ment du Commerce et de
l'Industrie et en 'Etude de
Me. Ernst Avin, Notaire a
Port-au-Prince, une copie
des Statuts de 1o Socift6 Ano
nyme en Formation d6nom
mee Hotel le Village S. A.x
au Capital Social de o Deux
Cent M:lle Dollars I $
200.000.001 divise en Cent
Actions de Deux Mille Dol-
lars 1$ 2.000.00) chacune ex
clusivement nominatives.
'L':ntegralite du Capital se
ra souscrite

L'obtet re cette society est
1 exploitation en Haiti, ou
'nmene a i., i, d'Hotels,
de motels, de restaurants, de
places et operations mar 1i
mTes, eIntreprcindre' touts les
activities touristiqu's gtne-
ralclni'it( qi(1 lout o 'llts 5 sO
iivitr a touts oip)rat'oi's
commeiie're ales. ilndl(stril -
les nmobiles. mino) Iiiiis, im
minoblill'rt s se ral lj h til' t it
rI'. Cle 'l *it o l .lld tl(' en l it
a oison bile
La Dut de l; Rci (, est

I_ c;, a .....e c il. est fix6 h
Pet lan-VAle
Les Fonrateurs sotu Pier
re Rov', Ludwii P. Roy. Junn
Paiul oIn'er. Iierre Wvss -
Chodat. P.;ul Cha llot "Gary
L's sat".
Port- u'-Princme, le 12 Jan-
vier 1979
Gary LISSADE Av. 181

x x xx

CONVOCATION
Il est demand aux Da
mes de St Francois de Sa -
es d'etre presents a la rdu
union du Dimanche 21 Jan-
ier a 10 heures du martin
*hez Madame Andree Perry
president de l'Association:
181



AVIS DE DIVORCE
Le Public est avise que
par jugement en date du von
Iredi dix sept Novembre mil
ieuf cent soixante dix -
tiilt. le Tribunial Civil de
Port-au-Prince. jiigeant en
ses attributions civiles. a ad
mis et prononce le divorce
les epoux Jean Robert Ba-
an. la femme nee Marie
France Champagne.
Les Formalites legales de
.ranscr.ption ont ete rem-
plies par l'Officier de I'E-
tat Civil de la Section Sud
de la Capitale le samedi 13
Ianvier 1979. Ce aux finss_
uitiles de Droll.
Port-au-Prince, ce 16 Jan-
vier 1979.
Cabinet TROUILLOT
Ertha Pascal TROUILLOT,
Avocat. 181


t


immkd4A.,L1


I




Frw'-wY, r7r- rtz'2-: :ssr ;. ,.--- w ----


JEUDI 18 JANVIER 1979


DANS. NOS CINEMAS


RANCHO CINE

Jelidi 18 Janvier 1979
AUSSI LOIN QUIE
AMOUR
Vlendrell 1) ,)hinvier 1979
,FS It HAKRAIIS
.'n tdi 2l) .; ii\ ler 779
MATTELION
AGENT THE:S SPECIAL
X X X X

RVex Theatre
Jeudi 12 2 4 6 8 10 heures .
LE DERNIER
TRAIN -DE NUIT
Avaont 5 heure.i
Entree G. 1.50
A Partir de 5 heures
Entree G. 3,00 et 5,00

,Vendredi 12 2 4 6 8 10 hres.
LE CHEVAL
ET L'ENFANT
Avant. 5 hull'res
Entree G. 1-50
A partir dc I5 hellres
Elltree G. 3-D0 pi ,-00

SaImedi 12 2 4 6i S 10 hrles
KUSINI
Avant 5 hlicres
Entree G. 1-50
A Partir do 5 'hreis
Eltree G. 3-00 i0 5-00
X-zxx

Cine Sen&6al
Vendredl 6 h et 8 helures
BOXEUR. REBELLION
Ent er, 1 -0 2-50
S:omedi i 1 hO liur
RETOQUR DE BRUCEE .LEE
Enlt re G 1-50 2-00(


MAGIC CINE

Jeudi 6 h et 8 heures
MASSACRE AU SOIEILt
Entree G 4-00 ep 5-00

Vendredi ( h Itpt 1 h8tur'
LA MARIEE ETAIT
EN NOIR
lEnt :'( G. :i-00 ( 4 -00
Sam pdi (; 1: (1, '-; l('inp.
LES SEPT
MER('ENAIRES
El'ntree 0G ,-00 4-00


CAPITOL
VENDREDI 19 'JANVIER
CAPITOL I
12 h, 2 h, 4 h
HOLOCAUST 2000
Avant 2h30 G. 3.00
Al'es 2h30 G. 5 00

CAPITOL II


IMPERIAL

79 IMPERIAL I

VENDREDI 19 JANVIER 79
12h 1h 4h h 6h 8b 10O

MORTELLE RENCONTRE
Gdes. -5.00
O Gdes. 8.00
Enfants C. 3-00


VENDREDI 19 JANVIER 79
12h 2b 4h h 8h 10h IMPERIAL U


LA FIEVRE DU SAMEDI
SO1IR
PRIX UNIQUE

G. 5-00

CAPITOL 113

VENDREDI 19 JANVIER 79
12h1 15, 211ii
4h 15 6h 16
8h 15. Ilh if

IA SITUATION FST
GRAVE MAIS PAS
DESESPEREE

Avant 2u30 G.i 3.00
Apres 2n30 G. 500

CAPITOL 4 T

VENDREDI 19 JANVIER 79
11h45 ih45 3b45 5'145
7h45 9h45
.,XA FURIE DU DRAGON
I''x Unique G. 5-00


Institut Francais

V7endredi 19 16heures 30'
20 h1 url'o
t Guy Filhoud Lavere-ne,
Grat(l c'it 'o Ierricier-Cticnas-
ti de langtie francaise. pre
Peroingord. Torre de France"
uine d-- plus plttoresques oP'
d( s plta beli'es lre',lons dec

'W:ntrc Seolaire 5 Gdes.
Aoiiiis, 15 Gaes.
il' l 'l! t do tiri droit h
1,c dcl '''is' otit dis produits
dil P 'l'riord (',i tlaura lieu a1
I '' !`'c !t dans les Jardiiss
o (! 1 ll b l ( );l qu


VENDREDI 19 JANVIER 79
12 h 2 h 4 h'
6 h 8 h 10 heures
COMMENT SE FAIRE
REFORMER
Gdes. 5.00
G 8;00
G. 3-00

IMPERIAL I M

VENDREDI 19 JANVIER 79
12h 2h 0 1
6h 8h 10h'

LE DERNIER DES
GEANTS

Entrde G. 5-00
Gdes. 8.00
Entree G. 3-00


Clne Triomohe

SALLE I
UN ESPION DE TROP

SAILE 2
t 1.50 2:00
LES PETITS CALINS

SALLF 3
VIOLENCE ET PASSION
$ 2;00

SALLE 4
$ 1;50
GREASE
x x x x

De Luxe AUto CInt
Vendredi 7 h et 9 hres.
Entree S 1-50
20. LIEUES SOUS
LES MERS


Guy Filhoud Lavergne,




grand Conferencier Cineaste


| de langue Francaise



present

un tres beau film en couleurs :

SPERIGORD, TERRE DE FRANCE)



Auditorium de l'Institut Frartcais


Vendredi 19 ianvier 199 I

Entree 16 h 30 Scolaire : gdes

20 h Grand Public : 15 gdes


Pendant iPentr'acte, Guy FILHOUD LAVERGNE

dedicacera son ouvrage : (PERIGORD, MON PAYS>


t A Pissue de la seance, les spectateurs seront invites

une degustation de pates et de vins du Perigord.


Auditorium

Vendredl 7 heures
LE CLAN DES
CALABRAIS
Entree G. 2-0,0
Samedl 7 heures
SHEBA BABY
Entr6e 0. 2-00
xxx;

Lido
Jeudt 12 h 2 h 4 h
Entree G. 1-50
6 h 8 h 0 heures
Ehtr6e G. 2-00 et 3-00
MASSACRE AU KARATE
Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entr6e G. 1-50
OPERATION DRAGON


ETOILE CINE
Jeudi 6 h 30 et 8 h 30
LE ROSSIGNOL DES
MONTAGNES
Entr6e G. 1-50 et 2-50
Vendredi 6 h 30 8 h 30
KUNG FU 0lme DAN
Entrde G. 1-50 et 2-50
Samedi 6 h 30 et 8 h 30
UN MILLION DE
DOLLARS
PAR MEURTRE
Entree G. 1-50 et 2-50
Xz X A

Paramount
Jeudi 12 h, 2 h, 4 hres
Entree G. 1-50
6 heures
Entree G. 3-00
LA PLUS GRANDE
REVANCHE DE BRUCE LEE
8 h et 10 heures
Entree G. 5-00
DELIRE PORNO
Vendredi 12 h 2 h 4 hres
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 heures
Entree G. 2-00 et 3-00
4 KARATEKAS DE
L'APOCALYPSE


"Le flatmbeat de l'avenir" est le theme du mois de


Le mots de 1'histoire afro
americaine ppV 1979, qui
sera c6elbr6 aux Etats Unis
en fevrier, montrera 6 la
communautd noire de l'Ame r
rique un avenir &claire fon
de sur les traditions du pas-
sO, selon Monsieur Rupert
Picott, admlhlstrateur de
1'Association pour l'Etude
de la Vie ej de !'Histoir- A
fro-Americalne (ASALH,.
bole de la lumilre que nous
cholsissons pour theme en
1979 l'listolre : Flam-
beau de l'Avepiro s'avyre
ra 6tre un symbol de la ce-
Iebration autant que de la
formations, a dit Monsieur
Picott.

La celebration du mois de
I'Histoire Afro-Americaine
commencera par un ddjeu-
ner qui aura lieu le pre-
mier fevrler, a Washing -
ton et au course duquel, tra-
ditionnellement, la procla -
mation presidentielle 'faite
lors de cette manifestation
sera suivie d'un program -
me pendant lequel d'6mi -
nents orateurs du gouverne-
ment et du monde de l'ensei
gnement prendront la paro
le.

Les bureau de I'ASALH,
(il y en a plus de quarantel,
organiseront a travers les E
tats-Unis de ceremonies pen
dant lesquelles le Maire de
la ville lira une proclama-
tion analogue a la proclama
tion presidentielle. Des group
pes communautaires, des a
gences du gouvernement et
les 6tablissements scolaires
sulvront l'exemple de I'A -
SALH en presentant pen -
dant un mois des program-
mes dans le domain de la


LE CUBA DE CASTRO


par William LEAVITT,
analyst de la Voix
de l'Amerique
{USICAt Cuba a celebre
le vingtieme annlversaire de
l'accession de Castro au pou
voir.
M. Castro porte bien son
prenom : it est fiddle aux
traditions. Depuis vingt ans,
il accuse les Etats-Unis d'e
tre responsables de tous les
ennuis de Cuba; il n'a pas
nI.Lri:tjcU de le faire dans
-',i diti,:c,.ir d'anniversaire.
En faith, rien de ce qu'il
a dit jusques et y com-
pris son affirmation que Cu
ba ne retirerait pas ses mil
fliers de soldats et de con-
seillers d'Afrique n'a con
iribue S amdlioreT le climate
des relations centre La Hava
ne et Washington. Ce qui
ne veut pas dire que les E-
tats-Unis sont prets a aban
donner leurs patients ef-
forts pour essayer de per-
suader Cuba de changer
certaines de ses attitudes en
ce qui concern. par exem-
ple, intervention en Afri-
que, la liberation des prison
niers politlques et l'indem-
nisation des propridtaires
des biens americains saisis.
Un changement de post-
tion pourrait beneficier aux
deux parties. La normalisa
tion eventuelle des relations
centre Washington et La Ha
vane peut sembler utopique
pour l'instant partlculle-


JON ESTOWN :
Le Gouvernement
de Guyana cree
une Commission
d'enqwcte
GEORGETOWN (AFP)
Le Gouverniment de Gu-
yana a decide la creation
d'une Commission d'enquete
nommee par le President
Arthur Chung, concernant
les activities en Guyana de
la secte au < Temple du So-
leilb de Jim Jones.
Cette decision a dtd prise
h !a suite d'accusations se-
Ion Icsquelles le Gouverne-
ment aurait laissd la Com-
munautd de Jonestown fonc
tionner come cnn Etat i,
l'interieur de l'Etats.
Les Maglstrats de Guyana
ont commence mercredi 1'en
qufte prdliminaire sur les ac
cusations de meurtre qui pe
sent sur le fils nat'urel de
Jim Jon-s, Stephen (19 ans)
et l'ex man (43 ans), a la suite du
massacre de 914 membres
de la secte, le 18 novembre
Les deux homi'omes. sont ac
cuss en partleulier d'avoir
Ogorge le porte parole de la
secte, Mine Sharon Anos et
ses trots enfants. Unr autre
amdricain, Larry John Lay-
ton, 32 ans,, comparaitra
pour le meurtre du Parle-
mentaire americain Leo
Ryan et de -trols journalis-
tes venus enquiter sur les ac
tivits de la' secte.
Les trols americains encoU
'rent la pelne de mort en Gu
yana.


recent a la lumidre des rd
centers remarques de M. Cas
tro mais experience a
montre que des societies blen
differences sur le plan ideo
logique peuvent, si elles en
ont le desir, etablir un dia
logue fructueux : temoin. les
relations sino-amdricalnes.
Vingt ans, c'est long. Le
Cuba de Castro est bien dit
fdrent du Cuba de Baptista
qu'il supplant en 1959. Pour
rendre Si chacun son du, bon
niombie" dobservateurs re-
connaissent que la Revolu-
tion de Castro a procure
des avantages sociaux au
people cubain, dans le do-
maine de 1' education et de
la sante notamment. Mais
k quel prix ? Vingt ans a-
pros Baptista. Cuba demeu
re une dictature qui depend.
pour son existence, de quel
que trois milliards de dol-
lars de subsides sovietiques
par an. Cette reality est il-
lustree par le fait que, sur
le plan gdo-politique. Cuba
envoie des enfants 1'etran
ger s'lngerer dans les revo
lutions des autres, tandis
que les Cubains rests dans
'Ile subissent encore le ra
tionnement et la penurie de
denrees essentielles. On
peut se demander si 1'entree
de La Havane sur la scene
International valait le prix
que les Cubains ont dfi pa-
yer.
Lorsque Castro est descent
du des collins. il y a vingt
ans, il avait promise h ses con
citoyens un nouveau Cuba,
un Cuba libre. Le Cuba d'au
jourd'hui est certes nou-
veau; mats alibre>> ? I1 est
permits d'en douter.

COLOMBIE :
L'armee a recupere
la totality des
armes volees
par le ,M 19.

BOGOTA (AFP)
L'armee colombienne a dO
sorm2is recuOpere les 4.303
armes voles au. ddbut du
mols par les guerilleros du
element mercredl a Bogota.
On ajoute de mime sour
ce qu'une organigramme du
movement de guerilla ur-
baine otL figure notamment
le plan d'operations proje-
toes ar le 4M 1 a egale-
ment ete saisle.
3.000 armes avaient eie
retrouvees mardi et de nou
velles perquisitions, mercre-
di dans la Capitale colom-
blenne ont permits de salsir
le reste.
Quatre personnel, soup-
connbes d'appartenir au
mouvement de guerilla ur-
baine, ont 6dtd arretdes mer
credl.
Au total plus de deux cent
suspects ont ete arrstds,
precise-t-on officlellement.
Le eM 19 d6mantel0, se-
Ion certain observateurs,
s'est toitefols manifest; a
nouveau metcredi. Un com-
mando de guerilleros a p6nd
tr6 dans un musee de la ca
pitale et 'a pelit des slo-
gans sur les murs affirmant
que le cM 19 poirsui vralt
sa lutte armde.


l'histoire Afro Americaine

Par ,Jo CAMPBELL, correspondante de 1'USICA *


muslque et de Part, pour ren I
dre hoiniage aux r6alisa- n
tons des noirs dans tous les t
aomalnes. Des. v'slteurs, di- s
plomates, artistes dt 6duca-
teurs africains participe -
ront a. un grand nombre de
ces programmes.
Le theme du mois de 1'His
toire Afro-Amdricaine, qui
encourage & se tourner-vers
'avenlr est un theme sobri,
a dit Monsieur Plcott. un
th6me qui va plus loin que
les proclamations.
il dit, en butte a ce que je qualified
de revolution pacifique, si
tout Be passe comme on l'es
pbres, faisant remarquer que
certain arrets juridiques,
ainsi qu'un resserrement de
la situation economique, ont
crdd des tensions qui present
suo I'atmosphere dans le do
maine des droits civiques.
tAux Etats-Unis, il nest
pas necessaire de mettre le
feu d'une facon symboli
que ou reelle aux im -
meubles ou aux institutions
pour se faire entendre>, a
dit Monsieur Picott. < mericains ont l'habitude de
rdsoudre leurs problems dif
feremmento.
,En tant qu'Amdricains,
notre force repose sur le faith
que nous sommes impa -
tients avec ce qui ne mar-
che pas,, a-t-il dit, , soit une piece d'automobile
ou un haut fonctionnaire.. ,
Mnsieur Picot estime que
le fait d'informer les noirs
entire dans le cadre de l'ob
jectif que s'est fixe FA -
SALH : eclairer la voie pour
l'avenir. Selon lui, il est in
dispensable que tout indivi
du qui se prepare a occuper


Pol



decouvrez : C




Meed




Pour;



alle


CONSULTEZ


IAEROA
IA L! -NE AFR


Pavee et d


-ss -asatxa---Sf


T


Sinterieur


Its. ItpyiS sRKA l EnmlAser
ANCIENNE MAISON CHARLES DEJIAN & t0CO


. 'r re e n n


ne place anu sein, dp la com 1
nurinate, solt ftier de 1'his t
oire et des traditions de o -
on people.
Avant 1'lnauguration du
nois de 1'Histoiro Afro-A- ,
nericaite, des uni.er-iw.r' ,..
venus de totes les rdgons
des Etats-Unis se r6uni .
front au siege de l'ASALH. a
Washington, pour rendre
compete de la situation de
leurs d6partements des etu-
des Afro-Americaines et
d'histolre Afro-Amdricaine.
Cette association veut sa
voir a quel point les etu -
diants continent a sinle-
resser a ces programmes. ce
que ceux-ci enseignent, si
cet interest a change depuis
le commencement de ces
course, quel appui cet effort
regoit de chaque institution
et quels sont les plans pour
l'avenir.
L'existence dp course d'iis
toire Afro-Americaine au
niveau universitaire fait un
contrast Isappant avec les
premers programmes de
1'ASALH qui, en 1926,
dtaient la seule source per-
mettant aux ecoliers ameri
cains de se renseigner sur
leur histoire et leu culture.'
L'ASALH fut fondee en'
1915 par le regretted Carter
Woodson. un historien noir
amdricain. En 1920, Mon -
sieur Woodson crea ,Asso .-
elated Publishers Incorpora
ted,, en vue de publPer des
,livres et des photos. .sr,
les noirs et par, les nolrs
Que les autres ed:teurs n uci
ceptalent generallernmn piis
de pubier a collt epoquie
En 1916, Monsieur Woodonii
publia le premier numero doe
la revue trinestrielle Jour-
nal of Negro History itn


937, il cr6a le aNegro His-,
ory Bulletin*. *Ces deux pu'
,llcatlions ont ete publiees
ariS interruption par 1'A -
sALH, qui les diffuse dans
es dcoles, les bibliothnques
et les centres de document
tion universitaires a travers
le monde.
Chaque anne. 1'ASALH
fournit a ses bureau, aux
groups communautaires et
aux agencies du gouverne -
ment une pochette conte
nant de la documentation
et des directives pour la ce
lebration de I'histoire afro-
americaine dans 1'ensemble
des Etats-Unis.
La commemoration actuel
le. qui dure un mois, avait
ete inauguree en 1976 1noc
easson du bicentenaire. Elle
a remplacd de facon perma
nente la semaine que lon re
servait auparavanlt en ft -
vrier, de l'anniversaire du
President Abraham Lincoln,
qui abolit 1'esclavage, a ce
lui de Frederick Douglass,
abolitionniste et ecrivain
no.r.
Pour la premiere fois cet
te annee, a dit Monsieur Pi
cotI, le mois de l'Histoire A
Iro-americaine era en quel
que sorte un comnience -
ment.
A la fin du mois de fevrier,
noulls nviterons a Wtashinp-
tmn tous les president des
,bure'aux de 1'ASALH et nous
dlisCuteorons de ce qui devra
( irt' aomplit d( I('vrler 1979
a1 J:1 vier 19810 llour qtle 1'6
t. (itP (' a t)o )ainnmme se

d(plow nolt- l association
son1 mi i i \';i r : c iurs'
dul l t o.s (i- ]'hi i [r 'i niro -
in r icII q l i !). se iL re.


ur S 170.00



'arthagene Baranquilla.




ellin Bogota




$ 20.00 de plus



Z jusqu'a Call


VOTRE AGENT DE VOYAGES


OU APPELEZ






IENNE DE COLCMBIE


2-0101 -- 2-3675


Lu People. Angle des 'ues

=00sorocc


PAGE 4


VINYL L PAINT


exterieur
J3


.I


... ~ .........


ra'ococCeCOSOGOGOSrOCOSCnZGoce


-%Jo


I


,~=CL~ ~


I


I


I







JEUDI 18 JANV R 1979 PAGE .5
JEUDI 18 JANVIER 1979 P '


D6Cs de Mine
Louise Bony
La chapelle funeiare Dieu
donin Lovinsky vous an -
lsnonce le d'crds de Madame
Louis Bony stirrvenu en sa re
s dence le mardi 16 Janvler
en course ai 10 oeures du soirl
Ii 1"5ce de 93 ans.
Sa sympathies s'adresse a
Monsieur pt Madame Willy
Bonlny, Madamnc Ve'uvv. Fer
ianld lenaine B nei Aglaes
Rrignolle. Mons'eur et Ma-
damr Danisl Brlgnolle, Mnis
siiur eS Madame Meses Bri
plnIe.I IMonlsieur et Mmneq.
Francls Brignolle. Madame
V uve Victor Godefroy. nee
Janine Guilloi. lMonsieur et
Madaine Roger Lemaine, M
t Madame Nemnours Lemnai
Sne,. Madame Mimose Lemai
ne. Mademoiselle Michelin
Brinolle. Mademoiselle Jo
selte Lemaine. Miadameo Ra
monde Brignolle. Monsiet'r
(l Madame Andre Boulm.:e r.
Mdame Tner Marie Jose -
Bripnolle. M a d s in o i -
s,!le Dciise Bin iioll Mon
s iur Jacques Brnusolle. Amix
ialliiilles l ioni y. IBrilno'll',
Iellmaile. Guilloi. Das('y. L'/
lainn. Anson. Boli nit r. Pa
Io el el a To ns it's autlS 's -
r nts eI allies 1 u p a.
ce diUil
Les fuYsserailles de' la re
tI'itti' Lsouise Boinny -,i'- i:t
chiantees 'E l SElis. ioiri-,-
s:;le de Pc.t-Gouaive d(ni l
VC!IdI'edl 19'Janvier a' 9) heul
I' drs in l a in. L'exi.ss id 1,1 1
'>t Ie'a en lalite eil sc llsi


Deces de Mine
Theranise Plaisir
Pax VillE a announce le d.-
reis survcnu le 1 Jiianv.cr 79
a l'Asge de 67 ans (i' Msa
dame Theiranise P4asir
Eu cette pc'nibie scirc .on -
tasce Pax Villa el Le NOii-
5 clliste presentent leurs
sympathy's a six's e'nfansi l. i\:
dame Ollin Delva nee Mois
citle S yl' ails Actueillen'ielt a
New Jersey all Ser:selt Als
lais Sylvain du service d hil
lnserat.ols Police et sion e
ioii.se 'nee Marie Yolande
Durose'i. a Monsieur Ra'-
mond Bellel artuellel'lest a'
N. Y. a ses hrores et soessr'i
Madame M'iIchael Iiyac -


PETIrES ,


Offre d'Emnploi
Entreprise textile rech'er-
ciht Oiwrateill'r experisni -
tes, Mecanic'iin. techni -
c cns exprimentes. speeia -
listss en teil5ltIr possodant
ait mnins deiix ian-; d'expe -
rI'iis''. BI n salaire. i''eel-
IsisL('s op))iurtunit56s d'ave -
nir. Ecil.re P. 0. Box 5a3 oui
t ,ntacl'tr. M siic'('cLi sitll fa
ce Acierie d'Haiti i)
22:1
x x ; x

A VENDRE
D:ts.lun '100-A 1975 en bon

IP(islr I polls -rpllsei''_ll'me 'IltS
leli hliin'z/ G-1181 de' 9 00 a.
12 00 a i 6(-09)35 de 5 00 a


the noe Plaisir, Alpha Plat
sir et, nrfants. Madame veu
ve Plaislmond- Plaisir nee
Anctude Franjo's, a ses pe
tils enfants Yveline et Wil-
vinie Sylvain actuel'le i5 New
York, Maxime, Annals Syl-
va n Jr, Pierre Isaac, Wol -
Ring Guerlain Sylvain et
Myrlande Benel, ses neveux
et niches Madame Jacques
Frangois nee Eveline Plal -
s.rs et infants Mona, Marie
Jose actuelleient a New
York. Carole, Robert, Ket-
telle Michele, Lurner, Ga -
raid, Jocelyne, Joseph, et
Jacqueline Plaisir actuelle-
menit a New York, Arnold,
Benold, Carmen, Amazil et
Ines Jn Baptiste, 6 ses cou-
s.ns et cousins Monsieur et
Midame Clairvoyant Plai -
sir. Anita Plaisir, Aux famll
ies Plalsir, Delva, Sylvain,
Duroseau, Benel, Hyacinthe,
et a tons les autres parents
et allies eprouves par ce
deuil. Les lunerailles de Ma
dame Theraimise Plaisir se-
ront rhantees le Sainedd 20
Janv.er a 4 heir'es P. M. en
I'Eglise Balptist' ue de ia
Rouionn ois la depotille mor
Iclle sera expose' dia 2 hes:

L' lnrt.re au cimetierp se
ff'ri p lr la, barr.re prihci-
lp~t[' I1S
x X x x

AVIS DE DI.IVORCE
F!ln i exc''tiola d'un Jge-"
meil resl'd 1.parIi Tribiinal
Civil de Port-lsu-Prince 1 Of
f'i-cr ide 'Etat-Civil de la
Se('cion Siud de li Capitale a
I's irnaliahtes Igeales retli-
plies ir.itnscrt Ite d sp sitilf
ciu dit iutiicnient adtli'ttUIalt
el proliinfat Ioe d4vor''e des
e'poux Wesner Xlurs i li fin
nie nles Barbara Sweets.
Marc L. RAYMOND Av.
x x x x
AVIS 1)E DIVOR('CE
En execution d'un jure -
Iell renldu par le Tribulnal
('iv.I de Porl-:,I -Prinie. 1'Of
ficier de I'Etat civi! de la
Sciionl SIudl de la C:iipil'lc
Irss Iormal:te.s lealess rcm


WASHINGTON -- (AFP)
Le President Carter a ex-
primd publlquemeJnt mercre
credit le souhalt que l'Aya-
tollah Khomeiny donne sa
chance au Gouvernement
de M. Bakhtiar auquel les
Etats Unis apportent un
soutien absolu et font con-
fiance pour rctablir l'ordre.
Le Chef de la Maison,
Blanche a, par ailleurs, con
firnm la venue du Chah
aux ELats. Unis. La durde
de l'exil du souveraln, a-t-
il dit, est impossibae A de-
terminer.'
Le president amnricain
en a appeal au dirigeant re
ligleux Chiite qui reside ac
tuellement pres de Paris
quelques heures apres que
le Ddpaftement d'Etat ait
reconnu que l'Ayatollah
Khomeiiy" aura certaine-
ment un r6le ha jouer en
Iran. M. Carter. a cepen-
dant rappel que les Etats-
Unis n'ont' toujours pas
pris contact directement a-


(Suite de la lere page)

esperances du maria pour-
tant dispose a fare des coil
cessions a sa femme, lors me
lme que les bases d'evalua-
tion onistituees par les term
peraments auxquels il se
frotte quetidiennement tour
ntl en iavour de la maitres
se. Mais la femme mariee
est ainsi faite qque 'anneau
nuptiale strie d'autait d'e-
chappatoires qu'un porte-
cles revet a ses yeux la ri-
gidite des anneaux de ces
chaines qui tiennent les toui
tous ides maris en laisse.
Dans cos conditions, le
point de non retour est vile
atteint et tous les elements
qlui concourraientl a rendre
legilime i'union d'un hom-
me et dlunei temne succomu
bent dans le vide de lindifl
lenience.


plies, transcit le di,1positif Les lois de la pesanteur.
du (lit Juemlnent admiet inexorables dans le physi-
tnif et ptrononcant le divor que, changent neaisnoins
(e des epouix Wilfrid Ray dans I'atmosphere du ma-
mond i femme nee Lucien riace oh le movement utni
is die Lucie Gras oformement accelere est at-
Mare I. RAYMOND Av tenin par lea filets tendus
.. par la inaitresse.
II en result alors pour
Scelle-ci une certain empri
V ON C S se se sr l'homme qu'eile a
save de la chute En amor
Moitral P. Q. tissant le choc et don't le
Cainara H2 x 1T7 181 coeur. dilate d amour et de
x x I; x reconnaissance, se met sou-
D nangd'e dg mpoli dain a battle Isunisson
Jeune fille' etudiante en Se du sien L'homme retrouve
cret ir at. en 2e annce a la dans la transparence de la
Faiciilte de Dro t, cherchl nouvelle atmosphere cr6ea
du t'aval. Priere le la coa par la maitresse la paix et
tact r au 403' entrc 8 hLiu la tranquillity auxquelles
r. s e. n di aspirent tous les homes.
x s x Peu d epouses retrouvent
A x x x une certain sagesse pour
nA IpatUE reagir dans le bons sens.
mel maisir as Isr aIllAy' A Aveuglees par la jalousie,
e srmissc aiso i ce yran du royaume de
nue Christnemets amour. elles mnontrent
Pour r',eos2-'nemePts ap de croca smenagants et de
polei le No 2-320? le martin versent sur leurs maris un
7 hrures 8 h( ares le ai torrent d'ordurcs.
6 res a 7 hres. Le sacrement qui les a-
201 vaient unis ne recele-t-il
x x x x nn lon elles. d'excellents


8 010 ).mi LOUER
x-221 Un grand app irtement. a
x xY. x louer, pouvant servir de ht
0 'FRE DE MARIAGE reau, clinique Med cale, Agen
Citoyen canndien. d'orini- ces de Manufacture et aln-
n. haitivnne, visage are t- tres, situe au Boulevard JIr
bi ', 4(i anis. i .1 I plus jiune Jacques Dessalines No. 20. E
b ;ine instruction, b(.nne C tage de la Clinique Dentaire
d' cation, recherche lemnme du Doeteur Ronald Holly.
"( )inoioiquemrenti, 1 aisc. Pour renseignements appe-
I' It Marnage. lez le No 2-0816 de 8 hres
Err.vez a Joan d'Haiti a 1 heure P. M., de 4 heures
5' 8 Prince Arthur, apt. 10 a 6 heures P. M. 181













i/ m



















Pour ceux qui W'ont pas

d'electricite

En camping, en vacancies,

les spirales Leopard tuent 0

les moustiques sans pardon

Dominique Baily

et Co Distributeur Tel. 2.0021 "
En vente partout
;bl % aa,~.2a ) d .>. .so-,M~ai^'> ?


antidotes centre un si aban-
don si cruel, une trohison
si basso ?
Le marriage Ah combien
d'epouses sont assez naives
pour s'imaginer qu'elle est
line fin et snon le moyen
le plus siur de tisser des
liens durables Combien de
femmes, par leur maladres
se, ont fait du marriage ,la
traduction en prose du poe
me de I'amourl Tel cet ani
mal mythologique com-
bien eprouvent un plaisir
sadique a se manger les pat
tes et ne se genent nulle-
ment d'en incriminer le ma
ri !
Pareille attitude de 1'epou
se qui se complaint dans sa
hargnc epu se alors la reser-
ve d'amour qui faisait bat-
tre le coeur du maria sulvant
la regle g6nerale qu'on n'ai
me sque les femmes qu'on
rend heureuses>...
Cqnvient-t-il d'en incrimi
ner le marriage, cet etei-
gnoir de l'amour qui avait
inspire a Chamfort. cette

Au Musee d'Art

Suite de ia lere page)

cette exposition ne manque
ra sans. doute pas de nous
reveler; et pou" d'autres, ce
sera aussi une occasion de
contempler des femmes qui
ont joud un role important
dans la vie social haitienne
so-t comme institutrice, olit
comme msdecin ou infirmie
re ou bien ia un autre titre
quelconquq, ccir comme di-
sait le potte Aragon chants
par Jean Ferrat : La femme
est l'avenir de i'homme. Et
c'est cet element future de
surprise, dirions-nous, que
nous reserve cette exposition
sur la Femme Haitienne pla
cee sous je haut patronnage
des dvones fmes de Car
ridres Liberales et Commer
ciales don't on connalt les in
ce.saite? riem-tirhes 'pour la
promotion et la liberation
la Femme Haitienne.


vec l'Ayatollab Khomeiny
qul a d6cr4t6 dll6gal Ile
gouvernement de M. Bakh-
tiar.
M. Carter, qul a aussi re
connu ne pas Utre en me-
sure de pr6voir ce qui va
se passer en Iran, a por
deux i'ois soulignd que les
Etats Unis n'ont ,nm le de-
sir, ni intention de s'inge
ret dans les affaires de l'I-
ran (...) pays avec lequel
Wash'ngton escompte con-
server l'avenir ses trts im
portantes et bones rela-
tions>.
SPlusleurs hauts fonction-
naires amfricains doutent
dfsormals, en privde, des
possibilities de reusslte du
gouvernemant de M. Bakh
tiar a qui ils accordent a
peine 50 pour cent de chan
ces de success.
Les Etats Unis reconnais-
sent desormais que l'impact
de l'extraordinaire populai-
re de l'Ayatollah Khomeiny
pourra':t faire echoue a trrs


pensee : sL'amour plait plus
que le marriage, pour la bon
ne raison que les romans
sont pls amusants que I h.s
toire ?. Ou cette metamor-
phose qui s'opere en la ferin
me et qui change. just a-
pres le maria-e,, sa condi-
tion de serf en cll0 de sri
gneur ?
Je ne suis pas crn ilncsur"
de laffirimer, n'aym t ja-
mais goutl i moi-1ci'le' atx
delices du celibat niii a de
liaisons prolongecs avec uni"
"maitresse i'ii,-
N est-il pourtant pas evi-
dent. a en j luer par lIs ('i
onions d'altetiurs 1plhs cakis
en la matiere queo 1" lpire oli
routes les nmesalliances (,sl
cell du co uir cl que lmi,
feemnics deivraienl se ma-
rier et non les hoiinrls '`

Ernest BENNETT

vroctainss arlicir;s
et .L'oiseau rare<


court terme, la tentative de
stabilisation de la situation
entreprise par M. Bakhtlar,
explique-t-on de source pro
che de l'Administiation Ce
pendant, le fait que le lea-
der Chuite -n'alt pas encore
announce son retour en I-
ran est consider come
encourageant a Washington
ofl, de plus, on semble d&-
sormais nettement molns re
douter un 6ventuel coup
d'Etat militaire.

M. 'Carter a d'autre part
indique mercredi que les li
vrausons d'armes amercai-
nos a l'Iran se pouruilvent
pour le moment, le gouver-
nement de M. Bakhtiar n'a
yant pas fait connaitre sa
position sur ce sujet.
Le Pr6s'dent am6ricain a
ensuite estim6 qu'une inter
vention prolongfe des expor
stations patrolieres iranien-
n e s c r a e r a i t c e r
tainement d e graves
penuries sur le march inter
national> du petrole.
Aussi Monsieur Carter a-
t-il' lance un novel appel
aux americains pour qu'uls
assent tout ce qui est possi
ble pour reduire leur consom
inat'on d'6nergieb.
Les importations ameri-
raines de Petrole iranien re
presenlent moins de cinq
oi)ur cent de la consomma-
tlion du pays.
x x x x
LES ETATS UNIS
INTERESSES PAR LE
PETROLE MEXICAIN
D)ELULARE M. CARTER

WASHINGTON. lAFP)
Le President Jimmy Car
ler a aflirnmi Mercredi cqui-
ls Es ats UInis s'.nteres-
sainitl a 1 'achat dh d az na
tiurel lc de petrole mexi -
rains.
All course d'une conferen-
ce de Presse. Monsieur C(ai
fer a toutelois soiilinii iqu'.
I avail nulle intention Ci
neoiecr le pIrix du gaz n1
liirel M'"xrcain lors re :;aI
s'te oflicielle i' Mexico ei
Fevri'(r proclihain. ,Nous son
in's itres intelresses par I'a


chat de p6trole et de gaz na
turel Mexicainss par des en
treprises americaines, a dd
clar6 Monsieur Carter qui a
cependant soulign6 que la
decision de d6terminer le
'rythme d'augmentation de
la production mexicaine
aest une decision qui appar
tient au gouvernement Mexi
caine. Les Etats-Unis n'ont
audmne intention de deman
der aux Mexlc.miU i 'augmen
ter leur o rrodu In_-,i plus ra
pidement qil'il: amr le .sou-
haitent, ,poti u i. I Mon,-
sieur Carter, 'en insistent
sur le desir de Washington
re ne pas force la main de
Mexico a cet regard.

II a estlme d'autre part
que les Etats Unis n'ava.ent
pas un rdel besoin de gaz
nature !tranger 'dans l'im
mddiat. Au contraire, a-t-11
dit, ii existed actuellement et
pour le proche avenir un ex
cedent sur le march ameri
ciain. La priority pour Irs E
tats Unis est de developer
la. production interieure et
notamment d'amener sur
les marches de consomma-
tion le gaz des giaements
de 1 Alaska.

Monsieur Carter a confir-
m d qu'.l parlerait de cette
question ayeec ei President
Mexicain Jose Lopez Portil
10o en Fevrier. Je ne vais
pas Ia has pour d sulter le
prix du gaz m, iaiii a-S-
il cependanlt aioutt, liter:
sant que ses (ciretiens per
teraient pr.nc'p:Iemeiht sur
les nossibilit&;i a toils term
i' les quanlites (il ".'/ natl
r.l et de petrol' qu,- le Me',i
jiiue serait d spose a vendi're
ulterieurremint s;i Etats -
Unis.
Plusieurs distriOeuturs ds
gaz anseriea.1n.s ',Vient col
cltl I1'a dt'rllier avs c i' Mi"Y
qii iL n accord de primnip
I pour I'iniiportaion as ou I',Isa,
1 Un's de saz na itur'l rxi
e cin. C'it accord n'a (I'eip
S clant jalnais (tO apprisuv
i pa'r l'adnsinistrai ion asi'e
i caine qu; tIrouvait le prix d
n made par les nmexi't'.r
trop e ive.


Des negociatiorns crtre les
deux gouvernemens s'6 -
talent soldee; par in echec.
La 'decision du congr6s de
liberer progressivement d'i-
c~i 1985 les prix du gaz pro-
duit aux Etats Unis a cepen
dant reduit la difference en
tre le prix demand par les
Mexicains et' celui du mar-
che americain, au moins
daps l'avenir.
A la suite de cette deci -
sion, on s'attend danes mi
liR- x specialists que la visi
te de Monsieur Carter L
Mex'co permettra de relan -
cer les ndgociations et de cla
rifler la situation.
Sx x x

PRINCIPATUX POINTS
PE LA CONFERENCE
DE PRESSE DE M. CARTER

WASHINGTON (AFP)
Voidi les principaux points
abordes rmercredi par le Pre
sident.' Jimmy Carter au
course *de sa conference de
press :

IRAN : Les Etats-Unis sou
tiennent le gouvernement
de M. Chapour Bakhtiar et
esperent que I'Ayatollah Ru
hollah Khomeiny lui donne
ra une chance de reussir.
Le Chah d'Iran va venir aux
Etats Unis-mais M Carter,
n'a pas precise a quelle da.
te ni pour combien de
temps.

II n'a pas l'ini,'ntion d'in
tervenir dans leas affasre'
interivures de lIrsn it s-
co0ple lue les auIlreis pays
Lairont de mem,.


CARNET SOCIAL


J MESSIEURS




SPROTEGEL-LA FATES I.A

PLANIFICATION FAMILIAL !
-,.'-.,- .-JSOT'EG L-.LJ ABO ," S O, 4A.3


La conference de prbsse du Pr6sident Carter


CHINE : M. Leonid Brej-
nev, dans son message de
Ddcembre approuvant la re
prise des relations diploma-
tiques entire Pekin et Wa-
shington, a effectivement.
exprim6 une certain crain
te que 1'amelioration des
rapports entire les Etats-
Unis et la Chine se tourne
centre l'Union Sovi6tique.
Une telle orientation ne cor
ri-,ponrd nullement aux in-
ten,.iii. du gouvernement
amerlcain .

INDOCHINE : Washing-
ton ne volt aucune menace
immediate centre la Thai-
lande dans. les combats qui
se dproulent actuellement
au Cambodge.
SMEXIQUE Les Etats Jnis
'sinttressent k l'achat de pe
trole et de gaz natural me-
xicain a llong term plus que
dans l'immediat. M. Carter
examiner cette question
lors de son voyage k Mexi-
co en fevrier.

ARMEMENTS: La capaci
t6 militaire des Etats-Unis
reste gale ou sup&rieure a
celle de l'Union Sovitique.
La perte evetuelle des sta
tons de surveillance et Iran
pourralt etre compensee par-
dautres moytns et n'auralt
done aucun impact sur les
negotiations Salt.

ECONOMIC : Le budget
que le President prcsentera
-o,, neres lundi aura un d6
'ficit de moins de 30 mil-
liards de dollars. Il sera an
ti-inflationniste.


Les spouses ille8,itimes


Heineken

The Premium Beer


-"I I~-LI L---l


g







. .... VELI JEUDI 18 JANVIER 1979


La Campagne lectorale-Libre Tribiune des Candidats


Iluisleurs licides conctlo-
yulis et, mol avons en vain
essiaye autx micros de lat
Presse parlee et dans les
colonnles de la Presse ecri-
tr de vous expliquer de-
I)us assez longtemps" dejai
que' blend des choses ont
hliange pour le nieux chez
nous depuis I'accession atu
pouvoir de Mr. Jean Claude
Duvaller. El que. par exeih-
ple. la liberte de la press
eat chose desormais acqui-
se. Et que, autre example,
avant Jean Claude Duva-
lier, vous n'auriez memene
pas ose murmurer s o u s
vos oreillers ce que vous ne


EPITRE AUX INCREDULES

Par le Candidat Andri JUSTE


crailgnez plus de clamer a
hauite voix ces temps-cl A
votre bureau prive, datns
les transports en common,
dans n'importe quel maga-
sin, enfin n'importe oft
et, en p re s e n c e de
n' i m p o r t e qul. Mals
vous vous plaisez et vous
vous complaisez tellement
dans votre aveuglement men
tal, dans votre farouche obs
tination a ne rien vouloir
vo.r ni comprendre, que
vous ne pouvez pas 1'admet
tre.
Au fond, vous, les incr6du
les volontaires, obstinement
tetus, vus s etes les vrais


despotes. Car vous etes- les
despotes de vos propres
consciences. II vous est lout
implement arrive que vous
pensez que si vous 6tiez a
la place de Son Excellence
Mr. Jean Claude Duvaller
-- non pas avec ce qu'll a
dans sa tete mais avec ce
que, vous-m6mes avez dans
vos cervelles -- vous n'au-
riez pas' permis que les pro
chains elections 16g!slati-
ves solent vraiment libres.
Et c'est justement pour-
quoi vous refuse d'admet-
tre qu'elles le seront.
Autrement, comment you
lez-vous que changent cer-


taines autres choses que
vous pretendez souhalter
voir changess si vous ne
faites absolument lien pour
que qa change. Par exem-
ple, sl vralment vous trou-
vez que tel actuel depute.
n'a aucune quality pour
vous representer a la Chamin
bre et que vous et vos sem
blables ne d6posiez aucun
,bulletin pour un autre con-
citoyen que vous croyez
mieux convenir a vos aspi-
rations n'est-ce pas tout na
turellement celui don't vous
ne voulez pas qui ira au Pa
lals legislatif? Et ne sont-
ce pas vos ridicules absten-


tions qui auront alors dirl-
ge les rdsultats des urnes?
Et, alors, pourquoi continue
riez-vous a vous plaindre
sur ce meme th6me aprds
ces dlectlons-A1 sinon par-
ce que tout implement
vous adorez vous plaindre ?.
Vous 8tes les victims d'u
ne total absence de lucid
te. C'est pourquoi vous in-
terprdtez plus d'un fait ba
nal, ordinaire et courant
tels que, par example, la nil
se a la retraite, le trans-
fert, la mutation d'un haut
grade, la nomination ou
la mise en disponibilit6 d'un
Juge, d'un Prefet ou d'un


Toutes les cuisinibres de meme categorie sont supposees avoir,



POUR UN PRIX SENSIBLEMENT EGAL


les memes equipements





F CestFaux



Les deux models KENMORE SEARS que vous voyez ont, naturellement, les specifications

de base communes a touted les bones Cuisinieres c'est a dire :




$ i 1- 4 Bruleurs

2- La Porte vitree


3- La Lumiere dans le four

4- Le Tiroir-Gril (Broiler)

5-. Le Thermostat

6- Le Plan de Cuisson amobible









Mais voici ce que KENMORE SEARS


-' o0re en plus


MODELE 12381 30 POUCES DE LARGE $ 490.00


1- L'Horloge

2- Le Timer (Reqlabe sur 4 Heures !)


3- Les Boutons de


MODEL 70781: 21 POUCES DE
LARGE PAS 20 POUCES) $ 380.00


GARANTIE :1) UN AN SUR TOUTES LES PIECES DE FONC TIONNEMENT, A L'EXCEPTION DES PIECES EN VERRE.
2) 90 JOURS DE LA DATE D'INSTALLATION POUR TOUT AJUSTEMENT MECANIQUE NE CESSAIRE AU BON FONCTIONNEMENT DE

LA CUISINIERE. GRATIS.

SERVICE : NOUS AVONS LA TECHNIQUE, L'EXPERIENCE ET LES PIECES DE RECHANGE.

Et pour les prix,comparez vous memes


Vous serez agreablement surprise



Kenmore. Solid as [a j



OMNI SUPPLIES, 74 Rue Pavee TIl. 2 3039


en venant acheter votre cuisinikre, venez avec cette paqe pour vous rendre compete de visu

i~~oaoe!oosa//.oo^ 2 & "///////eaeeoo//eooa/ooeaoe~oaao


Maire comme s'lls talent
des signes Indiscutables de.
dirigisme electoral. Et vous
faites de votre mieux pour 1
essayer de le faire croire a d
votre entourage. Alors que, I
en fait, c'est en vous-mI-
mes que vous enfoncez, que t
vous incrustez cette erreur c
d'optique. f
p
Cela s'appelle de la mas- v
turbation intellectuelle. b
Vous vous ltes teliement
efforces de croire que rien
n'a change chez nous de-
puis quelque temps que vous
avez fini par croire que rien
n'a vraiment change. Et
vous vous complaisez telle-
ment dans cet dtat d'esprit
que vous refuse catdgori-
quement de lever le petit
doigt pour qu'il en soit au-
trement dans vos cervelles.
C'est pourquoi vous affir-
mez avec tant de veh6men-
ce que vous n'irez pas vo-
ter le 11 Fevrier Orochain.
M:me pas pour quelqu'un
come moi don't pourtant
- du moins vous m'en avez
laisse impression vous
partagez les idees. Car vos
subconscients respdctifs sa-
vent d'ores et deja que ma
presence a la Chambre des
Deputes sera un flagrant dd
menti public qui genera,
qui contrariera votre com-
mune et negative profession
de foi imaginaire.
Ouvrez done vos yeux,
les yeux de l'esprit e.t de la
raison que vous avez anes-
th6sies en vous-memes. Ou-
vrez-les. II est encore
temps. Ouvrez-les. Et ne ra
tez pas la chance unique
qui vous est offerte cette
fois-ci d'envoyer au Palais
Legislatif haitien ceux de
vos concitoyens que vous
savez deja capable d'y con
cretiser le mieux vos aspire
tions, vos desiderata. Sinon
il vous arrivera le meme
drame intime qu'a ces mil-
liers de Newyorkais, il y a
plus de trente cinq ans. Ils
onut passe le reste de leurs
existences respectives a se
morfondre dans le triste et
deprimant regret de n'avoir
pas cru en l'authenticit6
d'une vingtaine de pieces
d'or -- des carolus authentic
ques -- qu'un collectionneur
multi-millionaire qui vou-
lait tester la grandeur ou
la profondeur de l'increduli
te humaine leur offrait pen
dant des heures et pour
seulement dix cents i$ 0.10)
l'unite, une veille de Noel,
a une encoignure de la.
quarante deuxieme rue, la
rue la plus passante de New
York City.
Je n'ai rien d'un predica
teur. rien d'un prophete et
absolument rien d'un illu-
mine. Mais, par pure com-
paraison intellectuelle, je vous
demand de faire effort
de vous rappeler que, pos-
terieurement, bien posterieu
renment a leurs quatre cents
ans de captivity en Egypte,
les juifs ont commis 1'er-
reur de ne pas reconnaitre
leur Messie dans la person
ne du Nazareen. Et que cette
erreur. par incredulite leur
a coute -- jusqu'a la crea-
tion de l'Etat d'Israel il y
a quelques decennies --
plus de mille neuf cents
ans (19001 de souffrances
a et de deboires les plus di-
verses et les plus atroces a
la fois.
Votez. Et faites voter vo-
tre entourage. Merci.
Andre JUST
P.S, Je demand ici a mes
electeurs de ne pas du tout
s'inquieter de la lenteur de
Sma non traditionnelle cam-
Spagne alectorale. Qu'ils sa-
Schent que, dans cette cour
se vers le Palais Legislatif,
je suis comme la tortue de
la fable: Je laisse les lie-
vres gambader.

S Au firmament de
nos Ecoles de
S (Suite Ce Ia lere page)
SLumiere au firmament de
nos Ecoles de Commerce.
Ce sont :
1 Paillant Joseph (ler Lau
reat>
2 Emile Gerald
3 Vangol Lynx
4 Celestin Duit Clarel
5 Prevert Jocelerme
6 Neptune Jn-Baptiste
Clarck
7 Fatal Luc
8 Joseph Rony Augustin
Antoine
9 Frederic Jn-Ignace
10 Francois Paul Aurel
Joel
11 Pierre Luckner
12 Jean Francois Kern
13 Descobettes Garry
14 Germain Eneck
15 Dorcely Jean Joseph
Felicitations au dynami-
que Directeur Maurice LA-
ROCHE et aux dlvoues oro
fesseurs pour cette formida
ble performance et longue
vie a l'Ecole de Commerc,
Maurice LAROCHE qui s'ap
prlte a feter le 2 Fevrler
prochain ses 40 ans.


L'Artibonite
A l'approche des elections
Igislatives du 11 F6vrier,
des )oussent comme des chamn
pgnons, va et la dans FAr-
tibonite. Chaque clique ot
coterie d'dlecteurs est coif-
ee par un candidate a la De
mutation qui, selon toute
vraisemblance, oeuvre a l'om
)re d'un grand prelat....

Aux Gonaives, en moinm
d'un mois, le sicge prefecto
ral a 6et occupy successive
ment par M. Roges Joseph
Gilbert Bathold Me Evrard
Guillaume. Au s rand etonn(
ment de tous les Gonaiviens
M. Gilbert Barthold est ap
pel6h nouveau k occuper le
poste de iPrefet de l'arrondis
cement des Gonalves et de
la Marmelade. Les fils de la
Cit6 de l'Inddpendance ob-
servent avec une pointe d'e
motion cette vague de nomi
nations suivies de rdvoca
tons. Hier 17 Janvier, on a
procede aussi a l'installa-1
tion d'une nouvelle Commis-
sion Commnunale composer
de M. Edouard Bedouet Pre
sident, de MM. Franck Ar-
thus et Volny B5astien mem-
bres. Le Colonel Fritz Gour-
det replace M. Fajas Jear
Pierre a la tete du Departe
ment Militaire de l'Artiboni
te, M. Joel St Tilieu est ins
taller au poste dInspecteur
du Commerce en remplace-
ment de M. Yvon Michel.

Tandis que dnns le Bas At
tibonite. M. Gesper Franco
replace Me Victorien IJc
seph au Poste de Preft (I-
l'Arrondis ement de Des ali-
nes M. Franco's a pronon-
ce le serment d usage hie-
17 Janvier au Parqu, t di
Tribunal Civil de St Marc.
Coordonnateur de 1 ONAA(
dansI la zone de Marchand
l'asserniente a ete install
le meme jour, a son nou
veau pose au Bureau de ii
Prefecture is a la. Rotond
du Palais Royal, aux 365 po
tes a la Petre 5Riviere d
I'Artibon.te. les ceremonies
d'investiture oit ete legal
ment presidees par Me Ja
ques Miaud, Subst'tut d
Commissaire du Gouverne-
ment pres du Tribunal Civ
de St Marc, en presence d
ne assistance selected.

DANS LE CONTEXT DES
LEGISLATIVE ,1979

Plusteurs pe-sonnes, or
refuse obstinnemint aux hot
mes du trottoir de placard
les photos des candidates su
les portes et murs de leut
masons.

Par m.sure de prudenci
les proprietaires des maisor
jit adopted cette sage attit
de dans le dessein d'evitci
deventuels et futures ennu
apres les elections du 11 F
vrier prochain combine c
fut le cas en 1973, lors de
dernieres leg siatives.

Les Rivertibonitiens sont
tres froids, tries indifferent
a heree des champagne
electorales.Pas de rencontrn
populaires a signaler jusqu'
present. Les candidates eu


ces jours ci
memes deviennent de moins
en mo!ns enthousiastes, de
moins en moins dynamiques.
Les electeurs se consultant
en privd, tries limidement.

A St Marc, aux Verrettes,
a Marchand, a St Michel la
situation est quasi identi-
que. On ,st '.u stade d'obser
ovation eT d adaptation .
Sauf changement de der-
niere heure, voici la iste
des candidates 'a la deputa-
tion dans les tifferentes cir
conscriptions "lectorales
dans l'Artibonite :

1i Pour la lere circonscrip
tion des Gonaives

MM. Dupiton, M. Jean Bap-
tiste, et Joseph Jean Jour-
dain (3 candidates)

21 Pour la 2e circonscrip-
tion des Gonaives "

M. Rotes Jo.-eph ancien
Prefet dis Gona.ves,

Me Bernara rin Baptiste
Mile Ritha Frederic Mon-
_ coeur

Me Antoin P,lamour
'Mine Lil'ane Mayard
Me Raymond Fleuriniond
S(total 6 candicialts
S 31 Foutr Ia lire circonscrip
tion de St Marc
1 i Me E'inimanilh Pirrc-
Paul
M. Robertl Ert(
M Silmion E tv(rr'Is
SMe ninmairu.s Freder'e ian1-
SClen Pre('et de St Marci
Me Thlrmil ui. Ilyppolite
M. Gairy E Non z le Depu
te sort all
r M Arnouix Iouis .liin, quii a
en'eve isa deel.,lIration oil,-
ciellc

4' Poiir la 2lein circons-
Script on der St Marc
Nota:are And' Chrysosto-
a
a me
e Me Cla'idr Cherelus
r Monsi, ur Dieiri Toussaint
e I Deptlte sortan;
Me Dcli rance Toiiussaint
M. Francos Preval
c M. Thomas Mri'cinus Des
u louches
Me Pierre Turenne
u 5) PoIur la ler, Circoeiiscr
tion de Dessal nes
M. Pittcre V Elieinne can
didat uliqIlue j i.qij 'a pire
sent
6 2ene Circotiiscript ito
it dce Di.ss '.iitie, :
m M JeromI Jaiiues
*r M Franick Delva
Ir M. Luckner Jn G'It'es
Me Lazarre
M Chiarite Loll ; IDipilte
.sortantj
M. O D1Va11{11" Duuphlifle
s M M M:iradieu Cipllalne

S 71 Pour St Michel d, I Aita

e M. Joachim Pierre
*e M. Jean Claude Biv
s M Letrois Co'cou Deipute
sortant)
81 Pour Gros Morne
M. Seicque le Depute sor
ts tant
e M. Anton o Deccarett.

a I EONIDAS "
*x Correspi,ndant


Ce qui fait bouger


reqlaqe places


directement sous vos yeux, devant

le Plan de cuisson

4- Les pieds niveleurs qui

compensent les ineqalites du parquet


ET SURTOUT

5- Le Four automatique pourvu de

pilote (pas besoin d'allumettes)

6- Le Four auto-nettoyant qui evite

Ilaccumulation des qraisses sur les

parois, partant, les corvees de

nettovaqes fastidieux.


I .,Rmml r .1 1 I I f I r- .-


PAGE 6







JEUDI 18 JANVIER 1979.


LVOTRE HOROSCOPE
i r Frances D rake


VENDREDI) 19 JANVIER 79


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
Acerptez lotalelment I's
phiis iido d stractions elali
I.s par tll piroche que vous
;inm' La detenlte d'aulour
(1tl. ser.ta i 'originlle d'Utlnpe
II(o parliculiecre a celebrer
plwhiininement.

21 AVRII, AU 21 MAix
(TAUREAU)
Soyoz ati cal et ainmable
dalls vot:et travail et tout
ira ble'ii S1 quelqu'un lhait
dii bNo travail. Ii( soyez pas
It dernier aI le recounna.tre.

22 MAI AU 21 JUIN
'GEMEAUXi
\V1l. aiiniz a.t rabonldr oni
vllh ; 'c tll (l're cher 'Pour
lill( :.s, \O is f'" .s 5s 1" (ll d
vtr' .sr ii'.i Fas ites-Irs
ronn,ulnc a autru:.

22 JUIN AU 23 JUIILLET
iCANCF'.,
IPa'v lda s s iqii,'. ',i i ; do
mystique., su- t (;iW'il y alt
ulle rc ]p' o() ch(i, vous lsol
qlie vou.s,(.c li eio7 der doini-
Ol oil (110 i'uLIs fALssi'o7 tni
2ro.i' t a t'l i p 'our l'i liam -il( .

24 JU1LLET AU 23 ABOUT
lLION I
Accept. It s invil r it s1 v
]'in i hl !'!1 cdr I'I ses m aille (oIt
r'rl[de' v i(e i dt's anlis e:;r
1 ,'!i .lr I olll ellt' .s h[>u-
i; siinii t'. s v

21 AOUT AU 23 SEPT
iVIERGEi -
S'iii l iii'lrniee pou) r ci'e'
S. dis 'n's on 1a.ir') di'
r''c l d hunili.t r it an F lioit r
'i .1 "oiiiter rdc la beaule Ia
\,; I'' ie '"otiiillrm eIit

2." SEP- AU 24 OCT
i LATANCE )
Am'it i'. charge Cri)ll-
,( m s i S li( S t ili Cr10 t1O i i


t il.l 0


*24 OLl'. AU 22 NOV
(SCORPION)

Une possibility profession
iIlle .vous sera offerte par
uin partenaire discret. En
toutt cas, I'act'vite on cou-
lisse sera remuneratrice.
23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITAIRE'
Votre nature sociable
vous vaut des admirateurs.
Mettez sur pied une reunion
amicale. On vous trouvera
particullerement seduisant.
22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICORNE)
Les dceveloppements profes
sionnels volUs charment.
Cherchez 1i apputi fi lan -
cier pour d'importantes re
c tr pour d'importantes rea
I stations et demanded qu'on
vous render service.

21 JAN. AU :9 FEV.
(VERSEAU'
L'examen de prtluvos paie
ra Bonne period' pour vovsa
t'r ]our se fair' de noun -
Vtiauix amis et avoir d'impor
tanits rapports et contacts.
20 7TV. PU 20 MARS
2 POISSONS
iMter affaress et plaisirs
VOtis p(rmoetira d'atteindre
I' buti sult .ite. I.' L s su!iii -
riours seronmI receplil s a vos
do'nandes et ravis de vos p)er
foriiatii ces

SI VOUS ETES NE
AUJOUIPD'HUT
Vlmi 5.0es a l;rI i ;
it lri ;1.0)11' G-ienopiir ci ,ii -
li. 16'l ilo. p v01 z 1 t,1 co 's l
1 d 'ffaires el vtous 'Oiu Is-
,,(z d s di, l'allde ent'e -


prises. S:'[; 'i ble t

i's aIlS rt ret, ss rie
sMIu it terallurer
tl)re VotC-e h'I' s g;'a
e*,s veindra de \itro
a vote ld(al. Vous
p.,bl' d' nnov1lltr da
cilUTr etl VOllu.S DOli
0") au'rui. Le droit.
( .e, ia foncrion n
S. iil d alltreps secte
Voils atlireraieinl


OUANGA NEGUESSEF

LIl.a Direction du Restaurant Ouaniiga Nguess

a a Cite de l'Expoit mon prend plaisir a adviser

S'inibreox clients que Ilt Rrstaulatii fonlitionnser

suormanls, 1.ou .ls ]e jours de 7 ihres dui matIn t r

salif ler mi'''iii o 11 s's port's s'ironit fierm' des.

y'


MERCREDI 17



LE BISTRO


kvant sCe depart pou

,Eatas-Unis


Soir'e d'adie


DJO- JACK


VENEZ TOUS L'F PPLA

S ET DANGER AVEC




SLE BSTR(

TOUS LES SOM S3


BESTROT COMBO



MARDI ET VENDREDI


<



S SOYEZ DANS L'AMBI



LE BISTROT Te



II VOTRE RENDEZ -V


Tr

r les


UDIR

LUI




)T

s


)


I SOIIR


Vous


C .XrltODOE-..
Ilrit .\R1\TION DU
RF Rr'IFNT CARTFr?
.' \SHINOTON, -AFP,
Le1 E0t. LI-Unl. i-l l.-I nce
une mise en garde au ViQt
nam et a 1'Union Sovieti -
aue Icontre ales dangers
c'u"ls pouvaient faire cou-
rir it la Thailande a la suite
du confl't cambodgien, a
announced Mercredi le Presi-
dent j mmy Carter dans une
confTrence de press.
Le President a cependant
soulgne que' la security du
pays n'taltl pas menacee,
solon lui, par le conflict
canibodgien.
II a p1rom:s de donner des
assurances sur et la .palx de la Thailandee
asi premier Ministre Mon -
sieur Kr'anbsak Chomanan,
qui effectuQra une visit aux
Etats-Unis du 4 au 12 Fe -
vrler. cou a ce que integrity6 ter-
ritoriale de la Thailande v
soit pr6servee. a declar tle
President. Mais je ne pen-
se p a s q u' il y
ait de menace immediate
centre ses frontieresr>.
Le Premier Ministre Thai
landais avait announce 11 y
a une semaine qu une force
armee encadree par les Viet
namions progressait dans la
province cambodgienne de
Pursat, It la frontier de la
Thailande.

EUROPE:
INTERVIEW DU MINISTRY
OUEST-ALLEMAND DE LA
DEFENSE
BONN -- (AFPi
M. Hans Apel, Ministre
Ouest-Allemand de la De-
fense. estime que la defend
s" de i Euri. ,' Occidentale,
pendant un temps indeter-
mine. ne pouirra elre garan
I e que par le maintien de
liens etroits avec les Etats
CUllsa'.


sei(iI ne Dans uine interview plu-
ttlil'e 1 11 r 1ih1 'e irierdl'c i p alr le quotl-
z IU dien de Boiin General-An
pemo- zeier>. M. Appet, at'ffirnme
a ld sto- Ql '11 sor ait peu ralste de
e fill:1e penser que sla Confedera-
, i'tes 'C tion Europeenne qui s'*tmor
ns votrce ee pourrait. a un moment
v"7Z Jiipl ru un autre et oatilomLtiquoe
la mode ment, include le secteur de
nublique la defense, Dans un ave-
nii s r previsiblc. ,continue-
ront d'exister. I cote de l'i
I 'ration europfenne. qui
"-;t principaiement econoni
- queet pol.tique, d'auties as
,ecls qui iron au-delo de
cette integration, a-t-il a-

t M. Apel s'est refuse d'au
sis tre part a commenter le re
fus francais de participer
ss a de futures negotiations
0s0s ,Salt-3,. Je ne n'ai aucu-
d ne raison de porter un ju-
a d- geme sur la posit-on d un
I pays souverain et ami a-
nminut, t-il dit ajoiutant: De toute
n maniere. n1os conceptions
sur le problome de la Sre c rse des armements.
oest-a-dire les fusees a mo
.../, yocnine portee. ont tle elaho
rees sans tenir compete du
potential frangaisi>.

EGYPTE-ISRAEL :
S LA MISSION
DE M. ATHERTON
JERUSALEM (AFP)
N1 israel vit dans lattente
do suag'estlons americaines
el, dun changement d atti-
tude au Caire pour pou-
voir signer un trait de paix
1 avec 1 Egypte. souligne-t-on
q dans les milleux gouverne-
mentaux de Jerusalem.
Tout a etc faith mercredi
pour bien montrer que la
solution nIe peut vienir que
Sdu Caire aveec aide de Wa
shington. Pour sa premiere
iournee de travail. 1 Ambas
sadeur Itinerant des Etats-
Unis pour le Proche Orient.
M. Alfred Atherton a eu
deux seances de discussions,
le martin et 1'apres-midi. a-
vec des experts juridiques
Sisraeliens.
II a ete l'h6te a dejeuner
du Ministre des Affaires E-
Irnageres, M. Moshe Dayan,
mais le porte-parole de ce
dernicr a pris soin d'annon
Scer offlciellemenit que cee
dcleuner ne compete pas
pour une seance de negocla
tions'. Les contacts pour le
trait de paix. a-t-il ajoute.
-"'stint pour t'instant 6 un
Sn'veal non ministeriel,. Cet
te precision exprime-t-elle
une absence d'tlluslons a Je
k rusalem ? Le porte parole a
repondu : smoins nous pla-
cerons nos esperances a sin
nlveau 61eve, moins grande
sera notre ddeeption en cas

wV d M. Naftall Lavi, Directeur
Sides relations publiques de
AM. Dayqn. a d'autre part
rcafflrmd la position israd-
lienne en declarant a 1'AFP :
qIsrael a approuv6 et veut
S 9 signer les textes 6laborfs h
Catnp David et a Blair Hou
se. C'est l'Egypie qui a pr6-
Ssntd des demands supple
09 mentaires don't certaines
sont a la fols contraires au
traits et inacceptables pour
Israel. C'est & 1'Egypte de
I renoncer a de tells demand
dest.
La tache de M. Atherton
consiste a chercher des in-


LE cOUVEL."





terpreillons lurldlqu'
nuancees potir rejndrd
luir. ....*r intle': de L-1
mliande 1 pl lurrallt
nil t. llme-tt-bn a
lem, notamment h propos de
article 4 du trait (sur une
revision des arrangements
de securltd dans le" Sinai)
et de Particle 6 (compatibi-.
lite du trait egypto-israe-
lien avec les engagements
'de I'Egypte envers d'autres
pays arabes).
Selon des sources amdri-
caines, M. Atherton deVra
arester au molns jusqu'd yen
dredi soir a Jerusalem pour
y parvenir mais d'avance,
selon les memes sources, on
salt qu'une difficult ma-
jeure subsistera : le lien
chronologique que 1'Egypte
entend etablir entire le train
te bilateral et 1'instauration
de l'autonomie palestinienne
en Cisjordanie et a Gaza.
x x x x
INTERVIEW DLU
JeRESIDENT GISCARD
D'ESTAING A LA
TELEVISION ROUMAINE
BUCAREST (AFP)
Le President Giscard d'Es
taing a mis I'accent sur le
caractlre exemplaire des
rapports franco-roumains.
,Les rapports qui se sont
etablis ave la France te-
moignent du nouveau type
ge relations qul doit s'eta-
blir entire les different pays
elropeen.s. independamment
de leurs regimes politiques
ou sociaux ou de leurs sys-
tyme.s d alliance,,, a declare
M. Giscard d'Estaing.
1II me parait essentiel. a-
t-il poursuivi. que les diri-
goan1ls el.ro)ppelns de IEst el
de I'Oiest puissent libre-
meont echaigiecr leurs vues
et prendre roiiOai.ssaince de
leurs preoccupations respect

M Giseard d Estaine a eleh
core eslime que la Rouma-
ie coniduisai ulie diploma
lie active et original> et
ils re l'nail des contacts
rinlcauxn avec n1 tri'S grand
niolbre d'Etal % .
Le President Franjais a
dautre part port e -un jge


S li frRses posslbilit.., de
developpement existent en-
corien.
M. Giscard d'Fstalng- i
eiJ'in declare que sa visit
revetalt sune triple signifi-
cationr. sEn premier lieu
elle marquera le prix que
J'attache aux relations d'a-
mitid qui existent entire le
people roumain et le people
francais. En deuxieme lieu
1e souhaite que cette visit
marque une tape nouvelle
et importance sur la voie
du reinforcement de notre
coopDration. Ma visit revet
enfin une derniere signifi-
cation, qul est peut etre la
plus important : elle s'ins-
crit dans le cadre de la d6
tente.. a-t-il declare.
x x x x

LA RDA SERAIT VICTIM
D'UNE GUERRE
ECONOMIQCE,.
BERLIN A-Pi
La RDA est vict me d'une
' par les pays occidentaux
qui lui 'urait coute quelque
200 milliard, d-. mark, en
:30 ans. en raisin notaimenltit
de la s.t'ite de-; cerveaux. aa
I Oiie't. se-on Ju r,''iie d's
cadres du Part, Nat onal -
Denm,crtte Est All mianid.
Der Natitoini' Democrat,.
L. ateur de articlel, M1.
Pcter Wi tj ';nln, P'icti assar
a E o ,,' d, s C idr. s d..
'.irlti. cli r'i,. A' no ''rC'upl ei' r
ICs ar:iChiur Iez. atprr.s 191...
PlI'rt Uiii' d a' d a Cii;:i-
t OlS '( i e des i l.-
lihux inpf'r ai .,l'. is ;'i'. tan'

soe des liurci' d( lloie'al qLit
socialiste:.

F ell ball] o llIlle i't 1! l s
niU passant pa t l' t d oi !.I
ge dc :,avant> ", cit .;tifr a. s
tesy.
it ass'ir, q( Ic1 ro0 t de
ceu te 'u ..rr. ;'(iioiI(U e-
quivaut, au ii",int.t d-s Nsum


oilnriCreP-F par ,J ,RDA
t'e Or proeralrn;.ns de con'-
"trietirin d 'logp'ment mcn .
cour- de.; dieu.;': drnleres an
neeS.


ETATS UNITS COREE :
PRECISIQNO I)E 'M.
BRZEZINSKI
WASHINGTON (AFP.)
Le Gcuvern.pment amer'-
cain tajustoas sa presence
t'lita'ro on Csr6o on fone-
tion de "'accroissemer't des
effectifs des 'Forces armeesg
nmrd enre'nnes, a indique.
M. Zbigniew Brzfeznski, dans


unll lettre a cu.ux mmbr:s
du Congress.


A piopcis d'o. nuuv'l.ts is-
L nmaionl, d. i lrce3 nord -
coreen.nes faites ces deniers
mois liar la CIA et les servi
ces de renseignements du
Pentagone, le Conseiller du
President Carter pour les'
questions de s6curit6 a fre
cise que toute modification
des plans de retrait des trou
pes amfrxcaines en Cor6e dut
Sud, plans approuvIs par le
Congrds, se feraient apres
consultation des deux Cham
bres.


Al~

~


. .* .' -' '
..


?


--v--, ... .--"

Offrez-vous un cadeau pr6cieux[
Debutez le 26 f6vrier dans unc ambiance

jeune et dynamique.







Irrst ,Que recherchez-vpus?


Des r4_-.r. b-,' De l'oulox-,7' De I urgent, Ine
Sbonne ombionce de trovoil Une personnel qu 'vo
entin vOus aoppr:cier vote poaroni/;


y first school
'vous permet d embrosser une carrere qji vous op-)
oorlero Ont cO e jiet LSez notre GotoitOgue et
(t 0 i rvrez xCAjrquoj les d1 i-.r'-' first schooL. ont
,or it rijp sjcces

\SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE'
) 16 mois le soir et 9 mois le martin
MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION
k Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois f

(,FA ITES VOTRE PREMIER PAS VERSE LE SUCCESS ':
Sonnez le 2-4755 ou le 2-35081

J rsSc hool, ai ou commence re suc
L ~ is


La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes les

vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet

cyrillique, seule la vodka STOLICHNAYA est reellement imported
de Russie.Elle seule a-le droit de s,

appeler"vodka russe" .Le nombre

toulours croissant de vodkas "pseudo-

russes "est la meilleure demonstration

f' de la valeur et surtout de'la popularity
des vraies vodkas russes

Pourquoi renoncer a consommer ou
a server a vos hites ce qu'il y a de meil-

I leur parce qu'original?

Vous la payez peut-etre un peu

]I plus cher, mais Ioriginal ne coute-
il pas t urs plus cher que limi-

,ta tio n !!.! .


S*94* -OW





A ~,Nil


LA SEULE VODKA A


IMPOR TEE DE RUSSIE..............
S[IM ..i ------


[IMPURFE JIGfNAU


--ja ;^w-fX-- O.J>J &bAnAL-


PAGE 7


Les represenlants S muel
Stratton IJeliccr.'lt. N.w
York et F.::)ln Ber ra Repu
rilea n T..'nr..sc- .,via ent
demance ,rV eminTenI au PrO
s dent Carter de mettre. uin
term, anu moln- temporaire
ment, ua r !ra:t des forces
americanes au Sud aU 17e
parall-e.

Solon la CILA et les servi-
ces de renseignements 'du
Pentagone,.la Core du Nord
aurait 600 000 homes sous
les drapeaux, soit 140.000 de
p-us que le chillce connu jus
qu'a present.


EU









PAQE 8 Lii ~NOUVELLI8TJ8) JEUDI 18 JANVIER 1979


~V-~0v63Oa@~ iO3~ o@O@0 ~00D0 -fW~~~~103r~ -L-------bu Ahr~- ~ rh~ --f_IIY/--- A


- -: .- -.-- ---- ---- -

CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

MIdi 2 heures 4 heures (:;. permanence) 6 heures 30 et 8 heUres 30


SALLE I $ 1.50 et 2.00

UN ESPION DE TROP


CE SOIR


LES SPORTS


DEMAIN SOIR AU STADE
TOURNOI SUISSE HAITI

La delegation suisse du
F.C. Blle n'est rentree a la
Capital qu'hier soir a 9 h.
40. 2 heures de retard con
S trairemnent a ce qui a eie an
nonce. Les footballeurs e-
StranIngerS Ious paraissaient
tres fatigues upres 22 heu-
res de temps qu'a dure le
voyage. Ils ont eLe accueil-
lis a I'aaeroport par M. Ma-
nrio Bollag. president de Tra
velaction et des dirigeants
du Racing et du Violette.

Le president de la delega
tion. M Michaud nous a faith
la declaration suivante a
soil arrive a i'aeroport Frail
gois Duvalier ,Notre voya
ge en Haiti eat enii rapport
avec 4a preparation de le-
quipe en vue du 2e tour du
champiounat( ide Suisse i


qui va reprendre vers i,
fin du mois de Fuvrier. Pour
le moment mnous sommes en
Seme position au classement
mais seulement avec 2 pts
d'ecart du leader de la corn
petition...
On a deja jouO dans les
Antilles Frangaises, S la
Guldeloupe et a la Martini
que, notre souvenir c'est 1'e
quipe haitienne qui a joue
en Allemagne lors de la Cou
pe du Monde 74.

Nous presumons deja que
le tournoi ne sera pas faci-
le pour nous a Port-au-Prin
ce puisqu'on a recommence
avec les entrainements seu
element depuis 10 jours>.,
Les membres du F.C. de
Bole ont pris logement a
I'Hotel Host. Ils rencontre-
ront domain soir le cham-
pion de Port-au-Prince, lea
dcr actilel de la Coupe Pra


Secretaire de Direction N


Society commercial et industrielle

recherche une
Direction ,

EXIGENCES .


PARFAITE MAITRISE DE LA STENO-DACTYLO
FRANCHISE ET ANGLAISE.

EXPERIENCE MINIMUM DE 2 ANS (Preferable)

a GRANDE CAPACITY DE SYNTHESE ET DE RE-
DACTION EN ANGLAIS ET EN FRANCAIS

SENS DES RESPONSABILITES

SENS DE L'ORGANISATION ORDRE, MINUTE
ET INITIATIVE

GOUT DE L'EFFORT INDIVIDUAL

ESPRIT METHODIQUE ET PRATIQUE

SALAIRES ET AVANTAGES INTERESSANTS


ENVOYER CURRICULUM VITAE DETAILLE, REFE-
R 7NCES AVEC PHOTO A


Secretaire de Direction

P. 0. BOX 925
Port-au-Prince, Haiti.

TOUTS KEPONSES SERONT ADRESSEES A CHA-
QUE CANDIDATE PAR ECRIT. DISCRETION ASSU-

REE.


SALLE II $ 1.50 et 2.00

LES PETITS CALINS


SALLE III $ 2.00

Violence et Passion


Panorama : La Secte des ,Rastafaris,,


del. Samedi soir, ils serons,
aux prises avec le Racing.



ECHOS DU SPORT
LES SUPPORTERS
AU STADE

Ils etaient tries nombreux
hier soir au Stade Sylvlo Ca
tor pour ie derby Racing -
Aigle Noir.. C'est sans nul
doute le public record de-
puis l'ouverture de la Cou-
pe Pradel : 17 a 18.000 en-
viron

Les supporters en verve
n'ont cesse d'encourager
leurs equipiers favors. C'est
bien de justesse qu'un arret
de coeur n'a pas elt enre-
gistre au course de la rencon
Ire : Certains mordus ont
perdu la voix, d'autres oit
failli avaler leur (bout de
cigarettes.

Nous avolns tant vu hier
au stade.

Racing Aigle Noir : ,une
affaire d'etata dit-on.
L'exterieur de l'Aigle Jo-
seph St. Louis, touche a la
jainbe a ete transport d'ur
gence a I'HUEH. II semble
que son casn n'est pas juge
grave.
x x x x

JEUX UNIVERSITAIRES

La Federation internatio-
nale de Sport Universitaire
(FISUi vient de lancer une
invitation aux ctudiants haii
ties en vue des jeux uni-
versitaires mondiaux diete,
Universiada 1979. Les epreu
ves se derouleront a Mexi-
co City du 2 au 13 sept 79,
sous le patronage de M. Lo
pez Portillo, President dc la
Republique Mexicaine.

Plusieurs disciplines conm-
me l'athletisme. le Basket-
Ball, I'Escrime, la Gymnasti
que. la Natation, le Foot-
Ball, les Plongeons, le Wa-
ter Polo, le Tennis et le
Volley Ball ont ete revenues
pour ces jecux don't le but
est d'encourager le develop
pement du sport Universitai
re

Haiti participera-t-elle A
cette joute international ?



CHECKERS
Le tournoi de Checkers
qui se deroule a Associa-
tion des Chauffeurs Guides
d Haiti touche a sa fin.

La premiere semi-finale
se disputera dimanche entire
Oswald Francklin et Exan-
tus Andre


(SONY
Televisor en color Trinitron



KV-2142R


S



/


Des couleurs dynamiques

Un 6cran de 21 pouces

Un system de control a distance

Bref : Un authentique theatre chez vous
Voyez votre dealer autorise,


AUDIO CENTER, SONY


I, litE DU QUAI, TEL : 2-2437
a~a -'a'-- ..A. uaa o


(Suite de la lere page)

grand sens de la commu -
naute et plus encore de la
famille. Ils out d'autant
plus de merite qu'lls refu-
sent toute aide et contact a
vec les autorites, les repre-
sentants d'administrat.on so
ciales ou hospitalieres.
Chaque communaute se
done Democratiquement
ses chefs politiques. La Foi
est enseignee oralement par
tout un chacun sulvant I'ins
piration du moment. La pre
dication suit generalement
tune misee en train ryth-
mee par les Tam-Tam, et la
melopee trste des psau -
mes changes. Elle se rap -
la douceur de son Messie
Haile Selassie, don't la mort



A l'Institut
Francais d'Haiti
LES GRANDS
CONFERENCIERS -
CINEASTES NOUS
REVIETNNENT AVEC
PERIGORD, TERRE DE
FRANCE DE GUY
FILHOUD LAVERGNE
Apres ,Senegal, terre de
N' I' ,,, de Jean Mazcl
iNoveinbre 197b, de Cana
da Savage, de Ian Poirel
iDeccinbre 1978'. les Grands
Conferenciers CIiieistns (de
lanigue franqa's' presentent
,n accord avec -Connaissan
ce du Monde, c c vendredi
19 a 4 h 30 ul 8 h P M. a
SInst.tut Franicals d'Haiti et
le samedi 20 a n h p m an Ci
ne I ,- .,11 I 1 lI h cotit'-
rence i Guy F Iloud La-
vergiie : Perigord, terre de
France.
Ce film nous fera decouvrir
Perigord, t parndis terresltr.
lerre ben., des Dieux, (Ar-
thur Mi ieri avec ses pe'n-
tures parietales. s's mille et
un chateaux <'qui 6maillent
encore aujourd'hui cette pro
vcnee si accueiilante,, et aus
si ,sa fa tueussi cuisine, ou
la truffe et le foie gras se
dlisputent le premier role.,>
Dans ce filn conferen-
ce. Perigord. terre de Fran-
ce, Guy Fijhoud Lavergne
il a appris. des l'age' de
qu nze ans ili pass On iiI
voyage dc Henri de Mont-
freld et. comnme cina6st., a
icollabore a de noinbreuses
emissions d' Television et.,
de 1973 a 1975. a tourne un
long metrage sur son pays
natal : le Perigord 6000 me
tres de pellicule impression
nee, press de 3000 photos, -
nous a convie a nous lesser
impregner <,de la poesie de
cette terre occitane. oilu, loin
de l'agitation deriro'se des
grades metropolis. on prend
encore le temps de vivre,>
A 1'entr'acte, rappelons-le,
le conferencier cineaste de
d camera son livre Perigorid,
mon pays.,
porte generalement a la puis
sance terrible de Jehovah,

Aigle Noir --
Racing
(Suite tde la 1re page-
de dix hult mile gourdes
aux guichets du Statde.
Cette victor, a et6 tries
lente a se desainer puisqu'll
a fall attendre la 65eme
minute de jeu pour voir l'Ai
gle Noir reushir ce qui de-
vait eire 1'unique but de la
parties.
L'action fat rondement
menee par Fritz Bobo qui
brfila la politesse a ses ad-
versaires directs avant d'a-
dresser h Luos Raymond un
tir particulidrement brulant.
Le garden du Racing ne
parvint pas A bloquer parfal
tement la ball. Yves Jeune
se prec'pita et marqua en
douceur.
Le jeu avait etO jusque la
assez 6gal av'c un Racing
supOrieur au milieu du ter-
rain grace a Eddy Antoine
et GOrald Romulus, tandis
que les duettistes Bobo et
Kenan conferaient un poten
tiel offensif plus shrieux a
l'Aigle.
LE CLASSEMENT
1 Violette 7 pts 4 matches
2 Don Bosco 6 pts 5 mat-
ches
3 Racing 6 pts 5 mat-
ches
4 Bacardi .P pts. 4 mat
ches
5 Aigle Noir 5 pts 5 mat
ches
6 Excelsior 4 points 4 mat
ch'es
7 Victory 3 points 4' mat
ches
8 Etolle 9 point 5 mat-
ches '


n'est qu'une fiction pu's -
qu'il doit revenir dans tou
te sa puissance.
Mais de plus en plus, les
predicateurs Rastas se font
proselytes auprts des auttres
noirs Jamaicains. Ce clu'ils
prechent denote une evolu-
tion de la conception de
Dieu qu'ava ent leurs peres.
Ils se tournent volontiers
vers une divinity de la natu -
re englobant routes les for
ces cosmiques.
D'autre part ils sortent
de leurs b.donvilles et cher
chent le dialogue. C'st ain-
si qu'on en a vu quatre ve-
nir au siege de la session an
nuelle du comite 'central du
Conseil Oecumenique des e
glises et assister a toutes les
seance publiques. Le success
de leur musir ue leur vaut
une audience de plus en plus
large el Iuiteret qu'iis sus-
c-tent chez les jeunes va
jusqu'a inquieter ceux des
Jamaicains qui ne trouvent
d'inspiration ideologique
que dans la seule revolu -
tion cubaine.


United
AVIS
L'Union des Femmes pour
lI Developpement ,UNI
FED> prend plaisir a invi-
ter tous ses membres et
leurs amis a participer at
une reunion special cnui se
ra tenue a occasion de Ih,
commemoration du jour de
la presentation a la Nation
Haitienne du Leader de la
Jeunesse Monsieur Jean -
Claude Duvalier Presidentt a
Vie de la Republique.
Cette manifestation so dee
roulera au local de 1'UNI-
FED. s;s a Delmas No. 19,
rue Mackandal No. 22 1le
lundi 22 Janvier prochain
des 4h P M et comportera
les points suivants'
lo) 4h Arrivee des Mem-
bres. des Pup lies et des
amis de 1'UNIFED.
2o) Remise d'insignes dis-
tinctifs aux membrec pre-
sents die I'UNIFED par uni
comite special design a
cet effect.
3o1 5li Messe d'action de
graces concelebree a I'UNI-
FED par les Reverends Pe-
res Attis et Volel ass;stes
des religieuses membres de
I'UNIFED.
4oi Vin d'honnCur et toast
porte par un membre actif
de l'UNIFED
5o Distribution de ea-
deaux souveniirs aux pupil-
les de 1'UNIFED.
6o0 Echange de cadeaux en
tre les membres de i'UNI-
FED.
7oi Execution de thyvmne
de 1'UNIFED par toute I'as
distance.
N-B- Nous romptons suLr vo
tre aimable presence pour
rehausser 1'cclat de cette
fete.
Merci
Mane Immacula FERDI-
NAND
Secretaire
Arnouk MICHAUD
Secretaire
191


AU MONDE CHIC


Dans le but de satts-
faire toujuuts sa clih.nt
lI a d6ja re-u de tres
beaux tissues A campa-
gnes et imprimes pour
les robes frach's. ainsi
que des dessins pour en-
fants.
Vous trouv:eze un grand
choix de broderie Suisse,
broderie fantaisle impri-
me, cretonne, damass6
pour napnes et mate-
las, plastique pour ta-
bles et rideaux, serviet
tes de bain supdrieur,
draps et taies ainsi qgue
des moustiquaires pour
toutes les dimensions de
lit.

pawr les Bebes

robes, chemises bras-
sieres ot draps brodes.
moustquairt: oreillers
chaussons etc. ;unsi que
des robe: pour ei.'ants
de 9 a 18 mnis.

pour la Peau
Le qavon Du--ex, le
savon oe rose et cocom


Au Monde Chic

eat toujours heureux
de vous recevoir.
Rue de Magasin de
I'Etat 89 -


(Suite de la tere page)

Gerald Ford ancien Presi-
dent des Etats-Unis, arrive
peu aulparavant a Assouan.

O -

La stability et le came ne
reviendront en Iran qu'a
condition qu'il ny ait pas
t'ingerence etrangere, no-
tamment de la part des su
per-puissances, dans ls le a
fires interieures du pays,.
a declare jeudi 1'Ayatollah
Khomeiny. en reaction a
declarations du Presidet
Carter.

0- -

LOS ANGELES i- AFPi
Le celebre acettur de cine
ma John Wayne. qui a su-
bi la semaine dernicre la
blation de 1'estomac. est
vraisemblablement atteint
d'un cancer generalise.

Des cellules canceruises
ont ete decouvertes dans les,
ganglions lympl/Atiques de
la region de Iestomac et
les medecins craignent qi' ils
ne se soient repandu', dans
tout le corps, a indique
credit M. Bernard Strohm, Di
recteur dti Centre Mledical
Universitaire de Los Aigie-
les.

-

WASHINGTON- AFPi

Le citoyen amrvitalui Mi-
chael Vernon Townley. le-
mnoin-cle de l'aec Sc lii(
dans le process relatif :i I
sassinat de I'ancien Minis-
tre socialist chillien Orlan-
do Leteller. comparaiira jeu
di devant le tribunal.

Ex-Agent de la Dina ( Po
lice Secrete Chilienne ,.
Townley a avoue avoir pla-


d'un seul chef d'accusation,
celui de conspiration, et en
court a ce titre une peine
de trois ans et quatre mois
de prison.
0
-O
--

TEHERAN (AFPi
M. Seyyed, Jalal Teherani,
President du Conseil de -Re
gence iranien, a luitten eu
di martin Teheran a desLi-
nation de Paris, apprenud-
t-on de .source informnee
dans la capital iranienne
On croit savoir que la mis
sion de M. Teherani est d1e'cn
tamer les negotiations avtc



Depuis 54 ans avec
une balle dans
le coeur

ARRAS, iAFPP

Un habitnlani d tI )iinoy.
pres de la v111-' d Arruas
I Nord-Olesti die lui I Ai.i'e i.
VIt depuls (hinltIn'I e (I lal 'r
;itlls u l' ir t' ll lit I ual I t ;i'i
blitne da s le Ouu' lr.

(tent In 11 Niivrmbir 123
ut 1 M ol tiur lu Si f! -
h 'ulti ii) t age t dix ;i it' .

II ,'ti |)ar 111tilIe bx le. ; m l c ,'l-
d lie pIartie dui lir a i c :ii '.
lll e p L( lrolc t le h l li'i-

iutlls '. roeul'.

Ai);s "-i plh sieurs rai dios -
pies 1 r >; ;a'!'i t u i t l u 1U
.m1Dtossibl. par I > n 'dp -
Ins. Ces' S .l. t i (|i e Moil n
s!tlur Ho lflict. "ll'e IUIoLIn -
d'I l ii die 64 ans. 1 it to ioulr",
ac 'If. u 1 C ICi r
( nol ll 1: ]lni als ltll o tta -
frir


l'Ayatollah Khomeiny, le
c! ef spiritual de l'opposi-
tion religieuse, resident ac-
tuellement h Nauphle-le-
Chateau, pres de Paris.

0 -

BELGRADE -- IAFP)
Les diverpences opposant
la Yougoslavie et Cuba a
propose du non-alignoment.
et cle iaffaire cambodgien-
ne sont apparues claire-
inent mercredi soir. a Bel-
grade, dans ies discoiurs pro
nsnc6s par les Mintstres des
Affairs ii 1 ... d e s
( (ix pas'. MM. Justp Vrho
vec et Isirloro Malmierca.

I.e. cdeiux lhommes se sonit
ieep'i'lnhti bt.slteini.u, de l ii, -
t' lit.(i ll' alu i (u -
vetinemnlIs dILI SId-EsI A .na
tiquei. Ma.s sl MX V1ih(oIi'c
s'est ex.prime en I ermes a
pine voiles. M. Malrnuerca.
en revanchle. 1n a pti itll
la inondre allusln.ii
-- c -

BONN I AFPi
Le quol(diCin O nest-Alli-
n and ik iri r Aii .( -
nieille 7Zi ill il-' ( ii i ;Li -.e
iidi i II- lllu ic' l I po-









pii'e le .l'u tisanti i t, -
I'e i(t )'in u il u.
its It .'i mum h i uit, (Ill



it' i, him lez .i a ( te1 i i


St Io Ides I at
U! tn


ce. sur instruction de c(oli-
ci. une bombe a retarded

laTo Letleer. atienlat etu
devant counter la vie a ce
dernier et a sa collaborsa-
trice americaine, Mmie Rn11
itie Moffit, le 21 septembre
1976 a Washington. En e-
change de sa cooperation
avec la justice americaine I
Townley a cependal 6t e t N
autorise a plaiser couLtable



Echos de Roche
A Bateau

Nous difu-ions dains lu-
ne de os loseditions d- cla se
maine necoulee l informationn

Roche-a-Bateau avat pr s
la decision die dissoudre le
2 conseils comlmunauta'rles
de la ville Un informateur
tin revient de Roche-a-Ba-
tean qionsu ,pprn uri n ie,
eagit li que de faussis ru
scursn. Au co trare, le nmai
re de Roche-a-Bateau, M.
Steve Sever, a procede au ifu
sioisnenet des deus Con-
.eils Comnmuniuta',rs te iiAi
seul, plus dynmmiquc afin m
e mlieux servir les intercts
die la re gion.



AttentatN
Jerusalem :

Reaction de M.
Alfred Atherton.

JERUSALEM (AFP)

M. Alfred Atherton, Am-
bassadeur itinerant des E-
tats Unis au Proche Orient.,
a exprime jeudi soir S Jeru-
salem ses < pour sles victims de PattenH
tat S la bombe qul a faith
21 bless6s, jeudi matin dans
un marched de la ville.

re comblen les Etats-Unis
d6plorent les actions de ce
genre, dirigedes contre des
civils>>. a souligne M. Ather
ton devant la press.

A propose des ndgbclations
de paix israelo-egyptiennea,0 A
M. Atherton a declared:
aNous n'avons encore rien
conclu. Les Etats-Unis ont
prdsentd quelques sugges-
tions qui sent toujours h
l'ftudez. Il a eu jeudi qua
tre heures de discussion
technique avec des experts Contre touted douleurs
israeliens sur les obstacles
juridioues la signatureue tdun ..


trait de paix.


SALLE IV $ 1.50

Crease



EN BREF 24 HEURES


~l-.--rr~--------- ------------- -i-i----------


PAGE 8


------------------L~--N------N--~Un----


---- ---------


ILI ~ ~ '~~ o m ~ -rui r ar;~~F


- - -- _


~/~/~ac~p~t~u#~K-?~sK~-


SLin

JEUDI 18 JANVIER 1979




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs