Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10288
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 12, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10288
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

COLUMBUS MEMORIAL
LIBRARY


Haiti tient l'a escale

du Pape

a son retour de Mexico


VATICAN, (AFP)
Monsieur Pierre Mayard,
Ambassadeur d'Hait au Va
t can, est intervene person
nellement aupres du Pape
Jean Paul II pour qu'il main
lenne son scale a' Port-au
Prince, a son retour de
Mexico.
,J'y penserai beaucoup,
tries profondement, lui a ru-
pondu le Pape selon un te-
momn, je ferai le maximum
en ce sense. La scene. s'est
deroulee A 1'issue de la pre
sentation des voeux de nou
vel an du Corps Diplomati-
que.
L'escale, annoncee offi -
ciellement A Haiti pour le 31
Janvier, est devenue incer-
taine et on parle deja de la
remplacer par Nassau (Ba
hamas), car l'Aeroport Dr


valler est jug6 trop 'court
pour le ddcollage du DC-10
Mexicain qu'empruntera le
chef de a'Eglise.

Une solution possible se -
rait d'alloger l'appareil en
chargeant moins d'essence,
et de fare alors une esca
.e suppl6mentaire; par exem
pie aux Bermudes. Mais la
decision depend plus de la
compagnie adrienne mexi-'
caine que du Saint-Siege.
De source Vaticane, on dd
clare en tous cas trop catdgorique, le Porte-
Parole du Saint-Siege qui a
Sdmenti jeudi lescale a Port
au-Prince. Le contact reste
permanent entire le Gou-
vernement Haitien, le Saint
Siege et 1'Ambassade d'Hai
ti anu Vatican.


Programme du Pape

en Amerique Latine


VATICAN -- (AFP)
L'absence de Jean Paul
II de Rome. du 25 Janvier
au ler Fevrier, sera une des
plus longues d'un Pape, a-
pres celle de Paul VI en
1970 pour son voyage en
Extreme. Orient.
Voici son programme offi
ciel, tel qu'il a ete presented
jeudi par le R.P. Romeo
Panciroli, a la press :
25 Janvier depart de
Rome a 8h09 locales en DC
10 d'sAlitalia,. Arrivee a St
Domingue a 13h30 locales.
Dans I'apres midi, le Pape
concelebrera avec les Eve-
ques domin!cains une mes-
se sur la Placa Ade la Inde
pendencia. Dans la soiree,
fi rencontrera le president.'
de la Republique Antonio
Guzman Fernandez. les au-
torites et le Corps Diploma
lique.
26 Janvier : Messe dans
la Cathedrale pour le Cler
ge. les religieux et les semi
nariates. Depart avant
12h00 locales en DC-10 pour
Mexico. Arrivee A Ciudad
Del Mexico en debut d'a-
pres midi. A 17h00 locales,
messe dans la Cathedrale.
Dans la soiree, rencontre a-
vec le President de la Re-
publique Jose Lopez Portil-
lo et le Corps Diplomati-
que.
27 Janvier Concelebra-
tion d'une messe avee les
Eveques a N. D. a 12h00 lo
cales. L'apres midi, le Pape
regoit le Clerge.


MEXICO -- AFPI
Quatre des principles vil
les du' Mexique, aux sa-
veurs indienn et eespagnole
intremelees- depuis le 16eme
eC. serviroint de toile do
fond au premier voyage du
Pape Jean Paul II a l'etran
Ve(' r.
11I s'agit, de la Capitale
Mexico, de Puebla, d'Oaxa-
ca et de Guadalajara, oh
il rencontrera toute 'echel
le social mexicaine, du
resident, M. Jose Lopez
ortillo, aux indiens mixte-
cues et zapoteques, 178 s'ex
priment encore difficile-
ment en Castillan.
La capital, avec ses dou
ze millions d'habitants, vil
le monstre et moderne, con
serve cependant les vesti-
ges de l'epoque precolom-
bienne comme le temple
majeur des mixteques au-
dessus duquel les espagnols
batirent la Cathedrale d'ofu
le Pape s'adressera a la fou
le qui remplira le n ou Place de la Constitution.
En Fevrier 1978, des ou-
vriers decouvrient L'une des
dresses de ce temple, la
Coauxolqui, et le gouverne-
ment decida se mettre au
jour les ruines qui datent
d'entre les 13eme et 16eme
species.


28 Janvier : Depart
pour Puebla dans la mati-
nee en voiture (130 kms).
A 12h00 locales, messe dans
la court du Grand Seminal-
re. A 13h00 locales, ouvertu
re des travaux de la 3eme
Assemble de l'Episcopat La
tino Americain dans le Se-
minaire. Retour, comme
chaque soir suivant, a la
delegation apostolique a
Mexico.
29 Janvier: Visite en a-
vion presidential a Oaxaca,
otu se trouvent des vestiges
de 1Iepoque pre-colombien-
ne, a 500 kms de la Capita
le. L'apres-midi, concelebra
tion d'une messe dans la
Cathedrale d'Oaxaca avec
les Eveques de la region du
Sud-Paclfique.

30 Janvier: Depart de
Mexico en avion president,
tiel pour Guadalajara, a en
v.ron 500 kms. Visite de la
Basilique de Zapopan. Con-
celebration d'une messe sur
le parvis de la Basilique.
31 Janvaer: Visite de i'U-
niversit6 Catholique de la
Salle a Mexico, ou le Souve
rain pontife rencontrera
quelque 10.000 Atudiants me
xicains. Conference de press
se. Depart du Mexique a
12h00 locales a bord d'un
DC-10 d',:Aermexicon, avec
une escale non encore pre-
cisee. il s'agit comme nous
l'avons announce de Port-av
Prince. Retour a Rome le
ler. Fevrier.


Tout a cute, la Place des
Trois Cultures resume bien
le Mexique : 1'Eglise de San
tiago de Tlatelolco, la con-
quete espagnole, les ruines
azteques, celle des indiens,
ct les immeubles modernes,
le Mexique Nouveau.

A Puebla, c'est le style
dit ,Colonial, qui domine.
Cette ville, situee a 130 km
de Mexico, est surtout con-
nue pour ses eglises. don't
la plus calebre est. celle de
Santo Domingo, du plus
pur style baroque.
Oaxaca. capital de l'Etat
du meme nom, au Sud,
fondee en 1532, a encore
une population indienne im
portante. La Tribu principal
le est celle des zapoteques,
et Jean Paul II rencontre-
ra certain de ses membres.
Guadalajara, a l'Ouest,
deuxiine ville du pays, ap
pelee aussi <(La Perle de
1'Occident,, A une popula-
tion de presque deux mil-
lions d'habitants. On y dis
tille la Tequila, eau de vie
mexicaine a base d'Agave.
C'est aussi le siege d'une
des universities les plus co-
tees du Mexique.
Ces quatre villes sont tou
tes des archeveches depuis
le 16eme siecle.


Memorandum annexed A la lettre
adressde a Son Excellence
le Secretaire d'Etat des Cultes
par les representants
les Cultes Rformnes


R6pondant au voeu over
tement dmis par Son Excel
lence Gerard Dorcely, d'un
dialogue- avec les Represen
tants attitres des Cultes RH
forms, autour du Docret du
18 Octobre 1978, et pleine-
ment conscients du fait que
,toute 'approche isolde des
dispositions du dit D6cret
risque de d6boucher sur la
contradiction, LES CHEFS
DE MISSIONS EVANGELI -
QUES DUMENT RECON -
NUES PAR LE GOUVERNE
MENT ont convenu de con-
juguer leurs efforts pour que
.parvienne au Secrdtaire d'E
'tat des CULTES une opi -
nion qui r'fl6te celle du plus
grand nombre-


C'est ainsi que, r6unis le
onze D6cembre dernier, a
une comfortable majoritA,
ils ont analyst, en audien
ce publique, avec le con -
cours de deux cents autres
Pasteurs, les Articles nevral
giques du Ddcret, ceux don't
la teneur a tait naitre de vi
ves inquiltudes dans leurs
rangs. Des remarques et sug
,gestions judicieusement for'
muldes a la suite de ce tra
vail d'ensemble, ont 6t6 re
cueillies sous forme decrite,
pour Atre soumises, lors du
dialogue, a 1'appr6ciation de
Son Excellence le Secr4taire
d'Etat des CULTES.
Neuf dese vingt Articles
(Voir suite page 5> '


VENDREDI 12 JANVIER 79


Monsieur le Secr6taire d'E
tat du Plan,
Monsieur le Secretaire d'E
tat de I'Agriculture, des
Ressources Naturelles et du
Developpement Rural,
Messieurs,
C'est une joie pour moi de
singer en votre compagnie,
pour la premiere fois en ce
debut de l'annee 1979, dans
les locaux du jeune Ministe
re du Plan, a la tete duquel
je me rejouis de vous re-
trouver, Monsieur le Secre
taire d'Etat, vous qui ffites
si souvent notre interlo'cu-
teur efficace et courtois en
tant que Secretaire Executif
du CONADEP.

Nous venons de signer
une convention de finance-
ment, formalite desurmais
routiniere dans le cadre de
la cooperation Haitiano -
Frangaise, mais qui revelt
cette fois-ci une importan-
ce particuliere pour deux rai
sons :
Tout d'abord, la con -
vent.on s'applique anu Dve
loppement agricole de la re
gion de Jacmel, region ihi
re au coeur des Franucais,
don't 'isolement a pris fi'n
depuis l'ouverture. en Octo
bre 1976. de la Route de I A
mitie. Des ce moment et a
la demand des autorifes
hiaitiennes. la France a ip-
porle son concourse a uime o
operation d'appui au dis -
trict de Jacmel, riche en po
tentialites agricoles imarai
chage, arboriculture fruitie
re, cafeiculture, cocoteraies,


vail dans le Departement
du Sud of des changements
viennent d'etre opders en
profondeur dans la magis-
trature et les cadres admi-
nistratifs du Departement
de la Justice.
xxx x

Nous avons requ hier la
visit de M. Jean Willy Li-
ma qui nous a fait part de
sa candidature aux elections
legislative pour la 2e. Cir-
conscription des Cayes. Nous


peche) pour une phase prA
liminaire de deux ans au
course de laquelle quelques
actions sectorielles ont ke
dfmarrees, notamment pour
r6habiliter de petits prinmi
tres irrigues, en mkme tempsa
qu'etait etudid un program
me de developpement re -
glonal integre. La prdsente
convention vise a amplifier-
et a diversif.er les actions dd
butees en 1977.
En second lieu, et c'est
la l'originalite de cette con
mention, qui constitute une
grande premiere en Haiti.
si celle-ci comporte du cote
francais un engagement fi-
nancier de 2 millions de
Francs sur le Fonds d aide
et de Cooperation. celui-ci
sera ulterieurement conmple
te par uii concours de la
Communaute Economique
Europeenne de 4,6 millions
d.- francs, soit 300 mille u-
iites de compete au titre de
I aide aux pays en voie de
developpement non adhe-
rents a la Convention" d0\
LOME.
Ce financement conjoint
a pu etre obtenu, apres des
:, ., ,..[i ..Ii entire nos deux
pays engagees des la mi-
1978. grAce a votre mission,
M le Secretaire d'Etat de
l'Agriculture en octobre der
nter a Paris puis a Bruxel-
las. Votre talent de nego-
ciateur, M. le Ministre, a
eu pour elfet immediate d'ob
teniri l'accord des autorites
de la Communaute Economi
que Europeenne sur deux
projects intdressant votre


L'Actualite dans les villes
de province est dominee par
la champagne electoral. Au
fil des jours, de nouveaux
candidates se lancent dans
l'arene electoral.

GRAND' ANSE
lcre. CIRCONSCRIPTION
-- Dpute sortant : Emile A-
lexis
Candidates : Osphale Bru
no, St Ange Bontemps, Ro
bert Luc.
Des rumeurs circulent au
tour de }h prochaine decla
ration de candidature de
M. Willy Bourdeau. ancien
Prefet de la ville de Jeremie.
2e. CIRCONSCRIPTION :
Depute sortant: Vales
Beauboeuf
-- Candidates declares : Dal
vanor H. Etienne, Ernant
Clercidor. Edner Antoine.
3e. CIRCONSCRIPTION:
Deputy sortant : Herman
St. Cloud
-- Candidate declare : Pas-
teur Valmont.
4e. CIRCONSCRIPTION :
Depute sortant Franck
Dapmhn8. .... ,
Candidate : Flx Luc,
Tous les Deputes sortants
ont declare leur candidatu-
re pour les prochaines elec
tions legislative.

JEREMIE
Les voyageurs qui revien-
nent de la Grand' Anse nous
parent d'attirer attention
du service d'entretien du
Dpt. des Travaux Publics
sur l'etat du Pont Dumar-
sais Estime.
On sait que ce pont site
a environI 1 kilometre de la
mer est expose A tous les
mefaits du sel et de Fair
marin sur une oeuvre fne-
tallique Voila pourquoi, il
avait ete recommande par
les constructeurs du point
de le recouvrir chaque an-
nee au molns d'une couche
de peinture.
x xx x
CAYES
Le Ministre de la Justice,
Me. Ewald Alexis est actual
element en tournee de tra-


a
'it'..;


'^ .^^^^L^ *No: 309907 .' "
8SEME ANNEE










PONDE EN 1896: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESSE


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mine. Max CHAUVET


Td16phone : 2-2114 Bolte Postale : 1316
Rue daOCentre No: 212


CONVENTION DE FINANCEMENT RELATIVE A L'AIDE DU F. A. C AU PROJECT D'APPUI AU DEVELOPPEMENT AGRICOLE DE
REGION DE JACMEL (lere PHASE 26me TRANCHE)
ALLOCUTION DE M. LOUIS DEBLE, AMBASSADEUR DE FRANCE EN HAITI


Nouvelles de la
Ripublique
Dominicaine
LE PRESIDENT
GUZMAN A PORTO-RICO

SANTO-DOMINGO. -
Ainsi que 1'avait annonce
hier soir le porte-parole du
Palais National, Monsleou
Nelson William Mendez, "le
President Guzman est part
ce martin pour Porto-Rico.
IL est accompagnA de sa
femme, de quelques minis-
tres personalities impor-
tantes.
Le Chef de l'Etat passera
la journde en conference a-
vec le Gouverneur dlu de
LA 1'Etat Libre et AssociA de
Porto Rico, Don Carlos Ro
mero Barcelo.


'La France reste disponible pour apporter son" contours a Haiti DOLLARS D


-I-
Va-t-on laisser passer cet
te annee, dediae a 1'Enfance,
sans corriger ou essayer de
corriger, redresser une situa
Lion deplorable, celle de
Lenfant haitien ?
On a i impression que
dans l'esprit ,d'un assez
grand nombre de gens. le
term : oenfant haitien> ne
se rapport qu'a leurs reje-
tons propres ou ceux de
leur amis, de leur entoura-
ge, et a la limited aux en-
fants de Port-au-Prince...
Deformation peut etre.
Mais il est plus que souhai-
table qu'en ce sens, tous les
esprits soient reforms et
soient a mlme d'etre cons-
cients de 1'existence de la
trop grande majoritA d'en-
fants qui meurent par la


Revet un triste et penible
caractere d'h6catombe le la
mentable bilan mensuel ou
annual des accidents de la
circulation en notre Patrie.
Des gens sortis frais et
dispos de leurs demeures
pour se livrer a leurs acti-
vites coutumieres. Des en-
lants- des- -:pitons detbout
paisiblement au board d'une
vole publique. Des person-
nes traversant une rue ou
une route alors qu'elles n'a
percevaient aucun vehicle.
Des families entieres jetees
dans I'affliction et la de-


LA SITUATION..


AU CAMBODGE


Au moment o0 le Conseil
de Se:urte de "'ONU devait
poursuivre vendcedi soir I'e-
examen d'une- resolution
chino'se ex gea::t I" retrait

F. Rimoel,
Candidate a
Lascahobas
Le nmercred: 10 M Franck
Rimpel a rait sa declnra-
tion de candidature pour
I'Arrondisemenlt de lascaho
bas par devant le Juge d(e
Paix du lieu. Me Auguste
Florent. qu'asslstait son gref
fer Me Edgar Fyrthil. La
declaration dS candidaturo,
a ete falte on presence de
Me Stecker Vincent et de de
legations do la jeunesse et
de notabilites de La.caho-
bas, de Selladere, ie Baptis
te.
M. Franck Rimpel a tenu
a visiter, au milieu de ma-
nifestation, d'amitie, toutes
les autorites civiles, militai
res et religieuses de Lascaho
bas, notamment le Cure de
l'Eglise catholiaue. celui de
l'Egllse Ep,ocopale, les pas-
teurs des Eglises Bapt'ste,
adventiste et Corps du
Christ.
Journalist, reporter pho-
tographe, M Franck Rimpel
s'honore d'tr e f'ls de Las
cahobas', ville qu'il a tou-
jours d6fendue du bec et des
ongles.


des forces "-eticamiennes du
Carnbodge. de.- craintes e-
taent exprime as a Bangkok
,t a Pekin suLr ine extension
possible de la cruise indochi
tnoie.

Cetle ispothI,,e figure cn
elfetl a Centei de la reu-
ion aetuilenicnt l ours
a Bangkok, des Ministres
des Aft .res E ranger d 1'ASEAN iA1sreciation des
Nat ons du Suri Eet As'a
tiqiu groupant la Thailan-
de. la Malaysi. 'lndonesie,
Singapour et lec Pmilippi-
lies. I
Un communique officer
sera pubbl sanedl sur le
rcsultat des travaux. inis.
deja, indiqup-t-on depu.s
Bangkok et Djakarta, I'A-
SEAN est resolue a fire
peuve d'unit e! de solidari
(Voir suite page 3)


Du plaisant au severe d'Ernest

Bennett


Ernest Bennett a eu la
bonne idee de reunir ses
chroniques dans un ouvra-
ge auquel il a donnA le ti-
tre suggestif : dun plaisant
au severe>>.
IL ne pouvait trouver
mieux. Car nul autre titre
ne peut mieux traduire la
matiere de cet ouvrage de
350 pages, 6dit6 chez Fardin.


Lettre

a Aubelin Jolicoeur

EN RESPONSE A SON ARTICLE :
OU EN SOMMES NOUS AVEC NOTRE ORIGINALITE ?
Par Raoul JACQUES


Mon cher Aubelin,
En nous faisant part de
ta participation a une cere-
mon e vodou, la velle du
jour de Ian, tu as proclame
tout haut ce que d'autres
n'osent meme pas dire A
voix base.
Rassure-toi, tu n'es pas
seul, un tries grand nombre
d'haitmens, ce soir la ont
fait comme toi. ls sont allies
se fire baigner, pour s'atti
rer de la chance et chasser
les mauvaises influences des
mauvais esprits. Mais, la dif
fdrence, c'est que les autres
1'on fait discretement et sem
blent meme en rougir.
Reconnaissons toutefois qu'il
faut avoir autant de carac-
tere que tol. une personnali
te aussi trarnchante quie la
.tienne, soutenue par une cul


ture aus,' vaste, pour queP
1'on puisse se permettre de
se dresser au dessus de la
foule et imposer ce que L'on
croit just, honncte, sincere
et hautement esth6tique.
Nous avons de's vides A
combler dans la formation
culturelle et spirituelle de
nos freres Haitiens et la cro
yance vodou est 1'un d'entre
eux
IL est d't quo les peuples
creent leur propre dieu. A
leur propre image et nous
n'avons aucune raison d'en
Atre exempts. En acceptant
celui de I'autre, on accepted
automatiquement, une place
secondalre et une condition
de subalterne. Ma's, tout
progress. tour. 6volue, car

(Voir suite page 6)


C'est stout un ouvrage
de divertissement oh l'au-
teur. comme dans un jour-
nal intime, raconte ses a-
ventures, des situations fa-
milieres inattendues, 6ton
nantes auxquelles 11 est me


m6, avec une amui. t .e D lteik
qu'on se trouve parfois en- Boulpik de
trained, malgre soi, pris au Dominique
pilge, dans le fil de l'his- Batravil
toire Nous vaenons dacheer la
En lisant adu.plaisantau No venons d'acheer la
sEvre,, on n'a pas l'impres lecture du recueil de poe-
sion de lire, de relire plu- mes : Boulpik du jeune Do-
ott des articles dejA lus minique Batravil.
dans les journaux. C'est cet Nous avons 6td surtout
te etonnante fraicheur des frappe par 1'utilisation heu-
texaes qui donne A 1'ouvra- reuse que le poete fait du
ge une certain valeur que creo'e et du fiangais pour
certain experiment en fai- parvenir A la creation d'une
sant de lui, carrement, un express on harmonleuse, sim
livre de chevet ple, directed, sans bavures.
Si on reste parfois cho- Ce n'est pas du. < que devant imagination, culturels. L'expression de
les exces d'imagination don't Dominique Batravil est plus
l'auteur faith montre pour r6aliste et plus intelligence.
presenter la reality, les faits Dans certain de ses poA-
et les Avbnements sous un es Ialternance des verse
jour agrdable, accrochant, rules et frangais done e
on admet que 'auteur a du sa posie une rare conson-
talent pour center, pour e
soutenn le suspens, mainte nance musical et tient le
nir le rythme et obliger le lecteur dans l'attente de la
lecteur, mrme par curiosity, dcouverte.
Dominique Batravil Acrit
(Suite page 6) un crdole simple, direct sans
fards qui donne A sa po6sie
Reception cette allure cavaliere qui
renvo tI sied naturellesr.ent au jeu-
ne :a
La Direction du Protocole informed aux fins utiles que djanm
la Reception du Secrdtaire K6m si lind6pendans pat fet
d'Etat des Affaires Etran- pou tout mou'ns
geres comptait offrir ce soir, La plupart de ses poemes
& Cabane Choucoune, est finissent-sur 1'ipattendu, sur'
renvnoye A une date ulte- ~


rieure.


(sulte page B)


Department. prdpards en
concertation avec les servi-
ces frangais du Ministere
de la Cooperation.
Cette premiere approche
,des instances .- europennes
ne devrait pas rester sans
lendemain puisqu'aussi bien,
elle etait suivie, des le dA-
but du mois de ddcembre,
d'une mission de Hauts fonc
tionnaires, don't Son Excel-
lence le President a Vie


Jean-Claude Duvalier a dit,
dans son message du 2 jan
vier, qu'il l'avait charge de
redefinir a Bruxelles Ien-
semble des relations d'Haiti
avec la CommunautA Econo
mique Europ6enne et d'ajus
ter les passerelles d'une
coopdratifrn nouvelle.
Je me rejouis des con-
tacts fructueux que cette dd
legation a pu avoir a son
passage a Paris, avec les


responsables 'et les experts
du Ministere des Affaires E
trangeres et du Ministere
dce Ja Cooperation.
La France reste disponi-
ble pour apporter son con-
cours a la Rdpublique d'Hai
ti afin qu'elle puisse trou-
ver sur cette voje original
dans laquelle- elle s'engage,
une cooperation de plus en
plus large, amicale et fruc-
tueuse..


SANTO-DOMINGO Le Pr!
sident Guzman et 1'Ambas-
sadeur des E.V.A., Robert J
Yost ont signed hier soir au
Palais National un Accord
americano-dominicain.
L'accord consacre al four
niture, durant 1'annee 1979,
pour une valeur de quinze
millions de dollars, sous le
titre PL 480, de 20.000 ton
nes de blA, de 30.000 tonnes
de mats et de 10.000 tones
d'huiles vegetales. Ces arti
cles seront vendus a la po
pulation p:r le Oouverne -
ment Domlnicain qui rem -
boursera ce 'pret dans 30
ans.

QUINZE OFFICERS
REFORMS

SANTO-DOMINGO Par ar
rete presidential. contresi-
gne du Ministre des Forces
Armees, ont ete mis a la re
traite quinze off ciers super
rieurs des Forces Armees (Ar
mee, Marine, Aviation, Poli
ce) un nouveau sous-chef
des forces aeriennes a et6
nomme


CHRONIQUE DE L'ACTUALITE


ARRETER L'HECATOMBE

par Gerard JOLIBOIS


feur-a sauve -
'El tuIti quantl.

PREMIERE PLACE

Les mortalities, des suites
d'accidents de vehicles,
sont en voie d'atteindre la
premiere place dans nos
lo-statistiques, sil nos rou-
tfs continuent leur oeuvre
affreuse : faucher la vie hu
maine, dans sa pleine vita-
lite. Et les estropies, qu'on
rencontre par dizaine en
nos villes et agglomerations,
dans nos marches publics.
Comme si notre pays aurait
faith la guerre. Et que ces
handicaps seraient los res-
capes de durs combats meur
triers.

La Croix-Rouge a faith
quelques efforts. Ses affi-
ches lancent en lettres rou
ges leurs avertissements de
prudence : .La route blessed
et tue Cet organisme a ins
talle trois ou quatre anten-
nes de secours. le long de
nos routes principals. Mais
ces poses ne travaillent
que durant un temps limited
et en des zones determi-
nees.
La Croix-Rouge peut-elle,
d'ailleurs, a elle seule assu-
rer le sauvetage de tous les
accidents ?

NOS ROUTES SONT-ELLES
DES AUTOROUTES

En tries grande majority,
des accidents proviennent
d'exces de vitesse, de l'im-
prudence de chauffeurs, de

(Voir suite page 7)


misere et i a 1-1 S c' de
leur milieu, qui ne man-
gent pas comme des en-
fants devraient manger, qui
ne vont pas a l'ecole.
Ces enfants que nous ac-
cueillons chez nous, come
s'ils venaient d'une pepinie
re affected specialement a
nous fournir des domesti-
ques et que nous ne trai-
tons jamais comme des en
fants.
Nous sommes coupables.
Nous sommes tous coupa-
bles du mal don't souffre
nutre milieu.
Pour y avoir participe
trop souvent. autant de fois
que nous nous faisons, com
me une vertu) une pudeur
stupid de nous voiler la
face et de regarder le ciel.


Coin du Jardinier

ARBRES SACRES


Ils sont areposoirsn des
dieux, demeure des loas sur
terre. Ils sont eux-memes
des dieux et objets de cul-
te. Les croyants les v6ns-
rent. Les processions des
houns:s defilent et baisent
la terre ofu s'dtaient leurs
racines. Les pretres depo-
sent A l'ombre des grosses
branches au pied des troncs
puissants l'offrande gage
de priere ou d'apaisement.
II y a entire l'homme et
I'arbre sacr6 un reseau mys
tdrieux oh se malent le res-
pect, la peur, l'amour.
Animisme millionaire. Le
jeune home, qui descend
d'un pin apres I'avoir 6-
monde, s'arrete quelques ml
nutes sur I'arbre qu'il en-
lace. Alternativement, il
frappe de grands coups sur
sa poitrine et sur le trone
puissant. Pour que 1'arbre
lui redonne le I courage
d6pens6 et lui restitue le
fluide-dnergie transmis de
l'hommea I'arbre .
A chaque sLacoue, ses
dieux. A chaque dieu, son
arbre ou ses arbres de prd-
dilection. Pour Grande Bri-
gitte Erzulie Freda Daho
mey: le Cirouellier, le Bois
d'Orme. Pour Damballa'h:


le Coton-Soie, le Calebas-
sier. Le Calebassier aussi,
le Grenadier, le Pin pour 0-
goun Ferraille; et pour
Ogoun Badagris: le Lau
rier Rouge.
Le Cerisier loge Azaca-Md
de, le Manguier, Agassou.
Le Chine est A Papa-Leg-
ba, le Mddecinier A Legba-
Atibon. Agaou pr6fere le
Quendpier; les GhAdds, le
Citronnier.
Le Mombin sert d'emblA-
me dans le rite Rada parce
que les vodouisants pen-
sent que cet arbre est origin
nalre d'Afrique. IL est bmni
present aux ceremonies d'i-
nitiation des hounsis-canzo.
) Ti-Jean-Grand-Bois et
Marinette-Pied-Cheche .ne
peuvent s'empecher de grim
per aux grinds arbres dpi-
neux. Ce penchant fait par
fois de curieuses adventures.
Poss6dd par Marinette, son
chouals, sans effort et
sans peine peut atteindre
le sommet d'un dnorme sa
blier agressif par ses pines
acdrfes. Mais, il faut en re-
descendre, et si la cruise de
possession s'apalse centre
temijps, 11 faut Ilintervention

(Voir Suite Page 8)


avons fait une erreur dans
notre edition de mercredi
en ecrivant Numa au lieu
de Lima.
x x x x

MIREBALAIS
On nous apprend que le
22 janvier prochain d'impor
tantes manifestations au-
ront lieu dans la ville de
Mirebalais a l'occasion de
1'inauguration d'un novel
dispensaire hospital et d'u
ne nouvelle ecole.


tresse par la perte simulta
nee de plusieurs des leurs.

Si nos iournaux ne se font
Lccho que des accidents les
plus saillants, nos stations
de radio du Nord au Sud,
de l'Est a l'Ouest, jettent,
helas, quotidiennement de
lancinaits' appeL,. Canmme
ceux-ci: < ne X, papa mouri hier nan
accident, rentrez vite -
Allo, X Morne Z, nou join
Y qui te perdu : ce nan mor
gue lhopital li te ye. ou


Quelques Nouvelles de la Province


0-


Pape Mexique:

Les villes du voyage


Hier Aujourd'hui,

t peut-etre demain..
par Carlo A. DESINOR








PAGE 2 .


) '

Achetez' Consmmniez




la viande de pore




HAMPCO



Viande fraiche et saine



|Conirole veterinaire
s s V
,,gay ~ w *l i


le roofprtement de Ia. Fltlte
amdricalut dans Ia r2igon #a gqte,


WASHINGTON (AFP)
Ofize navires de la Marinp
amzicalne, don't les p6tro-
I ers, e a partilr du, A0 jan
v)er,' une escadrille de douze
chasseur ultra modrenes, re.
pr6senter0nit .es Etats Unls
dans la region du Golfe pour
une duree inatermline.,

L'envol de ces avions et
de ces navires don't des
crolseurs et des escorteurs
lance-m ssiles a et6 ddc!
dU rcemment par "Washing
ton pour fire acted. de pr6-
svnce dans usne region essen
t'elle au monde occidental.
Jusqu'au 29 D6cembre da
tp a laquplie qrdre d'appa
reiller de (Subic Bay Phil'p
pines) a 6t6 donnA au por
te-avions Constellationo et
A sa flotille, la presence na


vale amrlicalne dans 1'Ocetn
Ind!in e.. au d6bouche du
Qolfe btalt relativement 1at
ble.
Quatre btimnents, do.pt le
Orolseur aLR BSul:e et 4eux
escorteurs cois'ltuent pp ef
fet la flotte permanence du
Moyeri Orin en t d1 l Oltle a-
vec un p6trolier. '

Cette force n'a plus dp
Port d'attache A Bahrein de
puis 1977. El-e pout toutefo's
y sojourner un maximum de
120 jours par an. Trois au-
tres batiments de guerre ae
trouvalent dar.s l'Ocean In
dien depicts le 15 Novembre
mas luer relive devait in-
tervenlr ce moJs-cl.

,La presence atrienne ame
ricamne dana la region est
quasiment' inexistantc. La
dernmere base airiente' don't
les Etats Unis d'sposalent
en Arable Saoudite, ce-le de
Dahran a Ate renduc aux
saoudilens. L'envoi des douze
chasseurs de superiorlte ae-
rienne va done A nouveau fair
voir les couleurs americal-
nes dans le ci(lI du Golfe ou
elles n'6talent plas apparues
depuis longtemps.
L'envoi de ces douze appa
rels don't ['Arabie Saou
dite a commander 60 exem-
placres, livrabl(. a partir de
1980-81 pour 2.5 milliards de
dollars avec 250 a 300
technicens qui effectuere-
ront le voyage a bord de
nieuI gros portcurs v s mbte depa ser de loin la
visite breve manis de <,du-
ree indeterminate> dans cc
pays. Les apparels quitte-
ront le 20 janvier la base ae
rienne de iang:ey, en V rgi
nie, equipes seiulement de
lturs canons do 20 nillrme-
tres.
II -,'agira plus d'effectuer
devant les spoudiens deq
vo s de demonstration que
d cntra.ner Is futures pilo-
tes et technic'ens qui s 'en
serviront a l'ave-nir. dit-on
olfficiellimneit., 'Ps ver.table,
programmes d entrainement
devant commencer aux Etats
Unis clans dleux Pns.


Avis Divers
SOCIETE D' qUIlEMENT INSTrTUT MODERNE -
NATIONAL DE COMMERCE
571 BOULEVARD JN J.
AVIS -DESSALINES
AVIS TRElS IMPORTANT'


PRODUCTS DANS LA BIERE:
DES CANCEROLOGUESCANCERIGENES
OPTION FRANCAIS


Serviettes adhesives



Kotex'N ew-Freedom*



plus sures,plus confortables.

Les nouvelles
serviettes adhesives
Kotex New- Freedom
n'ont ni cordon, ni ceinture
Elles tiennent toutes seules,
et ne glissent pas.


*Mjit- ki re,.K~mblvris t lari Cor~p G v


PARIS (AFP)
Les substances cancerige-
nes recemment trouvees
dans la biere par le Cen-
tre de Recherche sur le Can
cer de Heidelberg iRFA) e-
xistent dans d'autres bois-
sons alcoolis6es et dans l'a-
limentation.

Les nitrosamines incrimi-
nes peuvent se former a-
pres utilisation de nitrites
et de nitrates pour la con-
servation des viandes et
poissons. les microbes de
l'intestin participant a bleur
formation. Ces nitrosamines
ont prouve leur action can
cerigene notamment sur les
rongeurs irats et souris de
laboratoires mais aucune
preuve definitive n'a ete ap
portee en ce qui concern
Ihomme, a explique jeudi
M. Walter Davis du Centre
International de Recherche
sur le Cancer de Lyon.


En faith, la mise en evi-
dence de ces substances
dans la biere ne constitute
pas introduction d'un ris-
que nouveau et suppldmen-
taire de cancer. Car ces ni
trosamines sont produites
depuis les temps les plus
anciens par les procedds de
fermentation naturelle de
la blere.

Parmi les autres boissons
alcoolisees etudiees conte-
nant des nitrosamines. on
relive notamment l'eau de
vie de pomme des bouilleurs
ae cru alors que les pro
ductions industrielles n en
contiennent guAre le
rhum et certain vins. Le Pr.
Georges Mathe, a maintes
fois declared que les cancer
genes de 1'alimentation sont
legion, y comprig dans l'a-
limentation la plus !natu-
relles (essence de citron,
voire thd. caf6)


S Les fabricants de FRUITANA



ont capte pour vous




toute la saveur de nos fruits




et l'oni restituee intact



dans des jus au gout nature.


---a---a--------Y-a------------------e --


It est portA a la connals
sance des int6resa8s que la
SOCIETY D'EQUIPNEMENr
NATIONAL iBENi organise
un contours le jeudi 18 Jan
vier 1979 a 8:30 A.M. A son
Bureau s1s i !'angle des
RItes Amdrlcaine, et des Mi
racles. en vue du recrute-
ment d'un Comptablet ; '
Lea postulants devront
remplir les conditions sul--
vantes et soumettre, outre
une photo d'ldentilt, les do
cuments y aff6rents :
1) Etre de pationalite hal
tienne;
2) Avoir parcouru le cy-
cle d'6tudes secondalres
classiques jusqu'au Bacca-
laur6at;
3) D6tenir un diplome de
Comptable d6llvr6 par une
Ecole de Commerce recon-
nue;
4) Etre de bonnes vie et
moeur,.
Les inscriptions seront re
ques jusqu'au 17 Janvier
1979 au Service du Person-
nel de 1'IDAI, a Port-au-
Prince, tous les jours ouvra
bles de 9 h. a midl.
Port-au-Prince, le. 10 Jan
vier 1979.

SOCIETY D'EQUIPEMENT
NATIONAL
151

x x x x

12 JANVIER 1979
AVIS
L'Office National du Loge
ment alarm de l'incomprd
hension de certa:ns diri -
geants des Conseils Commu
nautaires oeuvrant aux Ci-
tes Simone et Jean-Claude
Duvalier, decline toute res-
ponsabilite quant A 1'aide
materielle que pourraient re
cevoir les dits Conseils en
attendant que l'union pro-
posde par I'ONL dans diffe
renters reunions en vue d'un
Conseil Unique avec les Co
mites representatifs soit rea
llsee.-
Port-au-Prince, le 12 Jan-
tier 1979.-
I.A ] REACTION


La Direction de Pl'nstitut,
Mlodetne de Commerce se
fait le plaisir de rappeler
aux habitants de Mornem
Tuft, :de St Gerard, de Car
rcfour, de Delmas, des Ci -
tbs, de 14 Croix-des-Bou -
quets et d'line manltre g6-
n6rale. de toutes les r6glons
des services par les Tap -
Tap que les Inscrlptions sont
ouvertes en vue du recrute-
ment d'une nouvelle promo
tlon d'studlants comptaples.

Les course debuterpnt le Lun
di 15 Janvier 1979, a 5 heu-
res prclises P. M.
Cette annee )'emphase se
ra mise

1.- sur la ComptabilitC des
Grand Hotels et Restaurants
2.- sur la Codmptabilltd sp6
ciale des Boriettes a succur
sales Multiples.
3.- sur le Blian Consolld6s
des Soclt6s Conimerciales

multinatlonales.


ce 8 Jan-


DANS NOS CINEMAS


MAGIC CINE

Vendredi 6 h 8 heures
SUEUR FROIDE DANS
LA NUIT
Entree G 3-00 4-00

Samedi 6 h et 8 heures
ORPHEO NEGRO
Entree G. 3-00 4-00
0 -

MAGIC CINE

Dimanche 14 Janvier 1979
a 5h 7h et Oh

MASSACRE AU SOLEIL
avec : Georgio ADDISON
Georgio Ardison. le heros
inebranlable des films d'ac
tion implacables.

Un agent intraitable du
s-vifrp cd'es)ioni e est de-
leguA en mission secrete
dans une operation pdrilleu
se afin de contrdler les ac-
tivites clandestines d'un re
seau de gangsters et de ma
fiosi. L'affrontement entire
policies et gangsters sera
inexorable, et le jeu de mas
sacre sera impitoyable.

Vous suivrez le deroule-
ment impitoyable de ce mas
sacre au soleil avec une at
tention so.atenue. Un sus-
pense au board du gouffre
de 'insoutenable conduira
action orageuse de ce su-
per espionnage dans des re
bondissements imprevus.
L'agent secret Georgio A-
dison vous enthousiasmera
dans des exploits incroya-
bles.

Un film a faire craquer
les nerfs. Comment pour-
rez vous rater on spectacle
a'nissi oudro yant !

Entree Gdcs. 4.00 et 5.00

x x x

FANCO CINE

Vendredi 12 Janvier 1979
PASSION POUR LE
DANGER

Samedi 13 Janvier 1979
MAJOR DUNDEE

x x x x
xTO xxxF C


Vendredi 6 h 30 et 8 h 30
LE TIGRE JAUNE
Entree G. 1-50 et 2-50

S,-medi "' 6 h 30 et 8 h 3U
LE- ANGES 4UX
POINTS SERIES
Entr6e G 1-50 et 2-50

xxCt

Cint Sintsal
Vendredi 6 h 8 heures
DERNIER COMBAT
DU DRAGON
Entr6e G. 1-50 2-00

Samedi 6 h 8 heures
MASSACRE
Entree G. 1-50 2-00

x x x x

Fejg Theatre
Vendredi 12 2 4 6 8 10 h
FRISSONS D'ANGOISSE
Avant 5 heures Entree
G. 1-50
A partir de 5 heures
Entrde G 3-00 et 5-00

Samedi 12 2 4 6 8 10 heures
OPERATION DRAGON
Avant 5 hres
Entr6e G 1-50
A Paitir de 5 heures
Entre -G'3-00 et 5-00


. CAPITOL

Samedi 13 Janvier L979
CAPITOL 1
12 h, 2 h, 4 h
LES ROUTES DU SUD
Avant 2h31 t7U. 3.00
Apres 2h3C G. 5 00
CAPITOL II
Saunedi 13 Janvier 1979
12h 2h 4h 6h 8b lOb
LA FIEVRE DU SAMEDI
SOIR
A-,,,,t h ?n 0 8-00
Apres 2 h. 30 G 10-00
I..* ilUL 85S
Samedi 13 Janvier 1979
12h 15, 21,,i
4h 15 dh .1"
8h 15. lOh 21
ARRETE TON CHAR,
BIDASSE
Avapt 2n30 Ci 3.00
Apnes 2b30 G. 500
CAPITOL 4
Samedi 13 Janvier 1979
11h45 ih45 3b45 .5h45
7h45 9h45
BRUCEE LEE HEROS
LEGENDAIRE
PRIX UNIQUE
G. 5-00
x x x ?r
Paramount
Vendredi 12 h, 2 h. 4 heures
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 heures
Entree G. 3-00
MASSACRE AU KARATE
Samedi 12 h, 2 h 4 hres.
Entree G 1-50
6 h 8h 10 heures
Entree G 3-00
JEREMIAH JOHNSON

De Luxe Auto Cint
Vtndredi 7 'h et 9 heures
Entree $ 1-50
LES 101 DALMATIENS
Samedi 7 h et 9 heures
Entree $ 2-50
QUAND EXPLOSE LA
DERNTERE GRENADE
i; : x
IMPERIAL

S.Imedi 13 Janvier 1979
IMPERIAL I
12h 2b 1lh 6h 8h lOh
LE DERNIER DES
GEANTS
Gdes. 5.00
Gdes. 8.00
Enfants C. 3-00
IMPERIAL II
Simedi 13 Janvier 1979
12 h 2 h 4 h
Gdes. 5.00
FURIE CHINOISE
6 h 8 h 10 heures
G 8:00
A L'AUBE DU 5eme JOUR
IMPERIAL III
Sunedi 13 Janvter 1979
12h 2b 4-
ih sh lObh
LES SURVIVANTS DE LA
FIN DU MONDE
EntrGe G. 5-00
Gdes. 8.00


C!nE Trnunphe

SALLE I
LE POINT DE MIRE
SALE 2
1,50 2-00
GREASE
SALLP as
VIOLENCE ET PASSION
SALLI, d
s 1 :5(,
PIRANHA
7 1 x
Lido
Vendredl 12 i 2 h 4 heures
Entrde G 1-50
LE MAGNIFIQUE
6 h 8 h 10 heures
Entrep G 2-00 et 3-00
Samedi 12 h, 2 h, 4 h
6 h 8 h 10 heures
Entree G-1,50
AMBULANCES
TOUS RISQUES


I,


-7---`


... 1. 1 .. .. .. I


E


________, ,,,,,,,~-,,,,,,,,,,,,,rzr~/~/~x/~r~c,-


Slamcv//APcx~ni~&c~rv~v/N~cr~~uc~i~~~


Vendredi 12 Janvier 1979


Ne gonflez pas inutilement
vos frals de transport. Fal-
tes vous deposer tout bon
nement au No. 571 de la.
Qrand'Rue (En faee de i'l
sine hj4IpP FgERES).
Andr6 Ep. LAROCHE,
Directeur 131
0 -

AVIS
Le National Laber Co
S. A. porte A la counaissan
ce des ntkresses qu'un con
course pour le recrutement
d'une Secretaire et d'une dac
tylographe aura lieu en son
office sis a la Rne des Caser
nes au No. 110 le lundi 15
Janyier 1979 a 10 heures 30
-A. M.
II leur est rappelt en ou
tre Iquo seules les six premier
res inscrites participeront
au concours. Les pieces re-
quises sont :

L'Acte de naissance dipl6
me 2 photos d'ldentitf -
Rdf6rence Experience de
trois annees au moins.


Port-au-Prince,
vier 1979
NALACO S. A.


i~ ~qAft







Vendredi 12 Janvier 1979


A I'Administration

G nerale des Postes


De's efforts onl,, cerltes, ete
a tis pinr 'Ad ninistrartion
(il1101era1: di',s Postes pour a
int'hlirer srcs sirv-ei's don't on
iii' piil a alins niomnlnt,
lic Iilt, i' I aX llj J ll(ls nl,
soII.S -thl etlit I'iI''nporl'tance.

Dr.) succuri'sales oilt, come
oil le saiit, OLe iinstillei's a
'etoii Ville, ii. Dlilius tt ail
iii'rs. Ce qili, dans une oCr-
t11ill0 nia'sur'e, (T'congestiSon-
i' I t. w ii'raiiu C ii tl'ral stlu
;i la Cil' toiDunlarstis Estimen
tis ls l'uten dce 'Expovition.
ICis C ucciiursales soi t d'au
linlt 1is a meme d'exercCr
hIurs ,.,'-ivites qu'ellis sont,
ItUr tla plfparir logees dans
des locatix1 a-.-,', conforta-
bl's.
' CpeiindanlI la lenteuir enre
islree daris i distribution
(id- [ittrcis lau.tsi. Si-nib'e-t-
it. 'ncori'l a dcsirer. Cutte
hilcfur s ,'Faii ipart'culicri-
nii'nt scAtir pendant, l's pe
nlodtle d li'fn d ineet' o a-
,' ,' l i. lliers de It'll ir s Col
liI',s a lia Posi(' r'ellh-ci se
"'uvIt'i ilprcii once d'un sur
Sroit ii b, soui-, a la lois
liourde i dcliit '.it
De,) adtliiues tious s'gna-
hciit tci des IC"tre,', arrivtint


des USA prenlent cos jours-
el pros d'un nicis pour arri-
ver at destination. Co, al ral
son l)robablenmeut du grand
nonibre de co, respondances
ou de lettres dont les adres
ses dolvent probablement 6-
tre controlees pour ensuite
etre echeminees a "-urs des
tiniataires.
Nous nous sommes laiss6s
dire que l'Admirnistration ge
nerale des Postes pourrait
ou devrait avoir la pousibbli
td d'engager des employs'
temporal res connaissait plus
oun mous le Service tde faqon
a aider le personnel deja en
place a v ircongestionner les
services durant les pdriodes
-de grande afflulence.

Car Celui quii crit aussi
bien que celui a qui l'on 6-
crit est souvent impatient
de votr aboutir la correspn
daiice.

Et puis, i:-' services pos-
taux oit, ."'-I rusipe. plu-
tot un caractr(a de celdrite
a laqu,1e on a gen6rale-
nme'it intert a souscrire en
y pretanti, ,iiitat que possi
b e. Ln'.ilicur dc .oi rnimne.


Bellevue Souvenir

J'NI;3 BONNIE: NOUVEILE POUR LES HABITANTS DE

SACURE (CEUR, BABIOLE. BELLEVUE. PACOT, DE-

2 111:, "VOt'i STUDIO DE BEAUTE POUR VOS SOINS

)E BEAUTY'' SOIN: DU VI;AGE, TRAITEMENT DES

II EVIUX, MANICURE, PEDICURE A:


BELLEVUE SOUVENIR PACOT No 32

Meilleur; services, meilleurs prix

HOUS SOMMES A VOTRE DISPOSITION TOUS LES

TOURS, MARTIN, MIDI OU SOIR. NOTRE HORAIRE
ADAPTERA AU VOTRE.

////////se^-aae coooce ,l<3s;oyist s<3oc;sosco&


P!D NOUVErBMTE. I


LA SITUATION
(Suite de it I-ere page)

te. L'dventualit6 d'une aide
militairhe la Thallande,
menace par un d6borde-
ment des combats en course
au Cambodge, serait notam
ment envisage.
Certain pays. de 'ASEAN
observant que .' south en ac
corde par le Vietnam au nou
veau pouvoir cambodgien
est en contradiction avec les
assurances donnies par le
Premier Ministre vietnamien
Pham Van. Dong, selon les-
quelles- Hanoi entendalt ne
s'immiscer en aucune manre
re dans les Affaires Interieu
res des pays de la region.
L'inquietude de I'ASE
AN est au surplus grande
par des renseignements in-
diquant que deuix divisions
d'elite vietnamiennes appu-
yees par une centaine de
chars d'assaut ont pris posi
tion vendredi a motns de dix
km de la frontjere thailan-
daise.
De son cote, leng Sary,
troisidme grand C h e f
Khmer Rouge, est arrive
Pekn, venant de Bangkok
et Hong Kong of il a dti
requ assez discreement par
rapport a 1'accueil r6serv6 il
y a quelques ours asi prin-
Ce Sihanouk.
les observateurs politiques
s'interrogeaient sur les reper
cussions de la nouvelle cas
5urc qui ebranle les pays so
sialistes.
La contradictionn, souli-
gne-t-on dans plusieurs Ca
pitales, est illustree cette
fo:s par un confit militaire

IRAN : LES ETATS-UNIS
CNT COMMENCE A
DEMONTER LEUR
MATERIEL D'ESPIONNAGE
SEJ,ON LE
,WASHINGTON POSTi
WASHINGTON, (AFP)
Le Washington Post,> af-
firme Vendredi que les E
tats Unis ont commence a
demonter partiellement en
Iran leur materiel d'espion
nage electronique surveil -
lant l'Union Sovidtique.
Le journal, qui cite des
sources gouvernementales,
souligne que les services de
renseignements fdddraux, la
CIA, se sont refuses a tout
commentaire a ce sujet. Un
Porte Parole du Pentagone
a oppose de son cote jeudi
un dementi assez see a cet
to information.

Selon le (Washington
Post,, c'est la CIA qui au-
rait commence a demonter
ces appareils dlectroniques,
don't la majeure parties sur
veilleait le respect des ac -
cords SALT par 1'URSS. Le
journal ajoute que ce mate
riel ne serait toutefois pas
retire d'Iran pour le mo -
ment, mais seulement pla
ce en lieu stir.

Des nouveaux Missiles So
victiques en course de mise
au point, et avaient permits
de deceler que leurs don -
nees telemetriques renvo -
yeds a terre avaient ete co
dees contrairement aux ac
cords SALT.

Monsieur Thomas Ross,
Porte Parole du Pentagone
avail declared 3eudi qu'au -
cun equipment militaire a
mericain, ni les 77 chas -
seurs de la
Marine americaine, ni ceux
de larmee de 1'air Iranien-
ne, n'avaient etd retires d'I
ran, opposant egalement un
> categorique a une
question concernant 1'dven
tuel retrait de matdriels de
renseignements.


a ^Oftrez-vous un cadeau pr6cieux-t
Debutez le 26 f6vrier dans une ambiance

jeune etdynamique.







Que recherchez-vous?


5PS responsdbi litesT De I' loyit De Iargen t'bne
bt-nne omboiance de trovoil Une personnel Qu' vo
.entin Vajs Opprrcier votre OatToni


) first school
[vous permet d Qmbrosser une cornere qui vous op-1
corlero tont de ]joiel _isez notre cotologue et
.dOcoUvrez purquoi les d45lombs s'first school, ont
ont d success [

\ SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE'
) 16 mois le soir el 9 mois le martin
(MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION'
\ Debut des course en avril le soir. Durke 9 mois "

SFA ITES VOTRE PREMIER PAS VERS LE SUCCESS
Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508 ,
r First School, lA ou commence votre success\ Nj
i i


AU CAMBODGE
du type classique. Toute illu
sion a cet egard aurait d'ai
leurs 6t6 dissiPte par le dis
course xpatriotique) qu'a pre
none le Prince Sihanouk
I'ONU dans la nuit de mer
credit a Jeudl. out en d6fen
dant en effet la cause Khm6
re Rouge au point de vue na
tonal, lancien Monarque a
critique de nouveau, au
course d'une conference de
press, la politique, interieu
re de l'6quipe Pol Pot.

Jusqu'a vendredl soir, le
nouveau pouvoir de Phnoom-
Penh navait obtenu cepen-
dant la reconnaissac et ap
pul que du Vietnam et des au
tres allies inconditionnels de
1'URSS. Aprts la Roumanle
et la Yougoslavie, la Corde
du Nord s'etait range avec
la Chine dans le camp des
critiques de intervention
vietnamienne. L'Albanie, de
son c6te, a rejete la crise
sur les manoeuvres des are
visionnistes chinois et du so
cial imperialisme Soviti-
que>.



DECLARATION DE M.
BRZEJINSKI
WASHINGTON, (AFPi
Les Etats-Unis ont com-
menc6 a prendre ades mesu
res de precautions dans plu
sieurs regions d'Iran pour 6
viter que certain matdriels
militaires ultra-secrets ne
tombent entire des mains
hostiles, a indiqu6 Vendredi
Monsieur Zbigniew Breze -
zinski, ionseiller du Presi -
dent des Etats Unis Jimmy
Carter pour les affaires de
sfcurit6 natlonale.

Cette precision donnde
par Monsieur Brzezinski a
un group de journallistes a
la Maison Blanche fait sili-
te a un article du eWashing
ton Posts affirmant que les
Etats-Unis ont commence a
demanteler leurs stations d'e
coutes radar sur la frontid
re Irano-Sovi6tique.

Monsieur Brzezinski a
d'autre part noted que d
rification de L'application.
des accords SALT sur la li-
mitation des armements
strat6giques depend de trds
nombreuses sources d'infor
nation, sous-entendant ain
si que l'6ventuelle interrup
tion de la surveillance des
tirs de Missiles Sovietiques
a partir de l'Iran ne com -
promettrait pas ce control
des cords.

Les adversaires des accords
SALT-2 affirment que la vd
rification de leur applica -
tion n'est pas veritablement
possible, ce que dement I'ad
ministration Carter. A plu-
sieurs reprises les Sovieti -
ques ont par ailleurs dte
soupqonn6s d'avoir trans -
gresse les clauses des ac -

cords Salt-1.
Jusqu'a present aucun ma
teriel secret amdricain n'a
ete retired d'Iran

La surveillance aurait d'au
tre part det renforcee au -
tou des 77 <(F-14> de l'avia
tion iranienne qui sont dqui
pfs de certain Missiles et
materials electroniques ultra
secrets.



Le calme
reviendrait a
Kingston
KINGSTON (AFP)
La police en dtat d'aler-
te o..eupe depuis hier les
grades rues et places pu
bliques de la capital et des
principles villes de la Ja-
maique. Toutes les reunions
de plus de trois personnel
sont prohibdes. Dans sa Pro
clamation d'hier soir,-le Pre
mier Ministre Mickael Man
ley a d6clar6 que ces desor
dres faisalent partly d'un
complot pour renverser son
Gouvernement.

Ce matin, K4ngston s'est
reveilld tranquille, bien que
les graves contlnuent. Le
bilan des dmeutes est de
cinq morts et de prds de
deux cents blesses don't cin
quante dans un etat grave.
Les magaslns ont' ouvert
timidement ce matin. L'on
crolt que lundi le Gouverne
meant prendra une loi pour
fire absorber par la taxe
existante toute hausse sur
les products patrollers et
other tout pr6texte a 1'agita
tion qui pourralt reprendre.


PAGE 3


PWtion- Ville bouge avec Nilody et la Grotte


suivi de tr6s peu cette hal- 'aux amoureux. De belles
te exquise quest LE"CHIA- peintures sur les murs, un
LET. 6clairage douk dans cette
. Ce qui apporte la vie dans salle climatis6e, des lampes
une ille, ce sont les hb6tels- splendides aft brfilent des
blen tenus, ce sont les Res- chandelles, le sQir.
taurants ou i'on mange Le MENU superb, est une
bien, ce sont les boltes de promesse de d6lices tenue
nuit, les Boutiques ou lea, NILODY est jumdld a LA
Grands Magasins, do nos GROTTE, une bolte de nuit
jours les Super-Marches. original dans sa concep-


le mardi et le jeudi les ac
cords harmonieux de son
Group TI-COMBO.
Edith Prosper quf a pas-
s6 C'EST SI BON h sa pd-
tillante ille Mousson Ropx
se f6licite ddja de 1'enthou
"slasme de ses amis deviant
Fes deux splendides rdalisa
tions
SFuith est iun nnao rmist


On est aujourd'hul blen
loin de I'dpoque oL les seu
les. attractions de a Coupe
ou' P6tionville talent cons-
-titu6es par la c61lbre CABA
NE CHOUCOUNE de M. et
Mme Dominique Marini,
puis gr&ce & la promotion
du pays par Dumarsais Es-
timd qui organisa 1'exposl-
tion du BI-Centenaire de
Port-au-Prince, 1949, par les
hotels tels que IBO-LELE,
EL RANCHO, VILLA CREO-
LE, CHOUCOUNE, BEAU
SITE, devenu MONTANA et
par le Restaurant LE PI-
CARDIE.
De nos jours, on dit quand
un n'y est pas dja : Allons
a P6tionvllle come on dl
salt a Paris dans les annees
60 : Allons sur la butte
Montmartre. Car tout y est.
C'est la que se trouve l'ac-
tion.

En effet, depuls le retour
de Gdrard Balthazar et de
la belle Loulson de leor lon
gue escapade dans les Antil
les plus spdcialement a Fort
de France ou Ils ont laiss6
le Restaurant CHEZ GE-
RARD que j'ai connu en
Avrll 1964 comme le plus
couru, pour venir recondul-
re lei le mLme project avee
le m6me nom; depuis la
mise en place par le Baron
George Kenn de Balinthazy
et sa seduisante Edwidge,
d'un project mfrement nour
ri et carress6. le Restaurant
LA LANTERNE, chaque jour
que le Bon Dieu faith, on a
vu partir vers la butte, je
veux dire La Coupe ou Pe-
tionville, quand ils n'y e-
talent pas d6ja, des haltiens
et des tourists qui apres
avoir explore les dllices du
ROND POINT cherchaient
une certain sophistication
dans ces deux Restaurants
excellemment tenus.

Dans la suite, 11 y a eu
LE GOURMET, puis, un au-
tre Restaurant sophistique
perch sur le Morne Ri-
gaud LE BELVEDERE qui a


LEOGANE LE VENDREDI
5 JANVIER 1979

Dimanche 14 Janvier Gran
de ouverture du Champion-
nat inter Club des provin-
ces de Leogane, de Petit
Goave et de Jacmel (Jac Pe
L6)

Ce Mini Champlonnat in-
ter Clubs de Province com-
prend 6 6quipes:
2 de LCogane : Le CAVALY
A. S. et a S L.
2 de Petit Goave : L'Olym-
pia et Patriarches.-
et 2 do Jacmel : Red Star et
Ret S6si.-

Ces 6 equipes sont rdpar-
ties de la manidre suivante:
3 dans le group A:

Le CAVALY DE LEOGA-
NE, RET SESI DE JACMEL
et PATRIARCHES DE PE-
TIT-GOAVE et

3 dans le groupe.B:
L'ASSOCIATION SPORTI-
VE LEOGANAISE, L'OLYM-
PIA DE PETIT GAVE et
RED STAR DE JACMEL.-
Les rencontres de la pha
se pr6liminaire de ce Chain
pionnat se joueront a base
de visit rfciproque. Tandis
que cells des semi-finales
et de la Grande-finale se
disputeront AU PARC JEAN
CLAUDE DUVALIER DE LEO
GANE quelque soit les equi
pes qualifiees.

La rencontre inaugural
de ce Championnat Inter
Clubs aura lieu le Diman-
che 14 Janvier et mettra
aux prices le CAVALY A. S.
au RET SESI DE JACMEL
au Pare Jean-Claude Duva-
slier de Ldogane.-
La press sportiv et le
Grand Public sont cordlale
meant Invit6s a cette Gran-
de Premi6re.-
LIGUE DE FOOT BALL DE
PORT AU PRINCE

COMMUNIQUE

Les Secretaires des Clubs
participants aux Champion
nats de la Ligue de Foot -
ball de Port-au-Prince pour
cette Saison 78 '79 scot in-
form6s qu'a partir des
match du Dimanche 14 Fd
vrier le control des licences
*sur le terrain rentrera en vl
gueur.

En consequence, les Clubs
sant pries de se conformer
dans le meilleur des ddlals,
ce pour 6vlter tous ddconve
nus, forfaits ou autres a l'oc
casion d'une rencontre.

Le Comltd de la Ligue rap
pellet aux Interesses que le
Siege Social est ouvert tout
les jours des 6 heures a 8
heures p. m. pour les con-
tacts necessaires.

Port-au-Prince ce 10 Jan -
vier 1979
Luc C. FAUSTIN
President de la Ligue


1LiAVX G ALVANIISIi-,'


83r re quai TEL 2-Q683,


Petlonvllle repond k toutes lstion Rsultat des idcs qui a trouv6 en Eliane Les-
ces exqgencesL Etron crant u combines dEdilth et de Van cot, Directrice fondatrice du
d6j que la surenchere qu'elVap, avec le concurs de Service de Publiclte et d(
le mdne sur Port-au-Prince ger San Millan. Relations Publiques PUBEL-
ne conduise a une li ithore LA auisi les meubles ont MO qui a une mission er
dtouffante. Mala plcthore d6t reaUl-s par Coupet Le creole a Radio Port-au.
oupas on se r o des eunGuibaud a dt char- Prince, une conseillre inte
nouvelles attractions cnst g de la decoration qui don ligente et advise.
RED CARPET lalanc6e- de n e cette grotto sa ddfini- Hier soir. dans le voisin
RED CARPET et NATIO on n stimulant des prtes ge de Vava, de Louise Des-
NAL GALLERY, par sourat sur des saes marals de Lionel et mo,

MARASSA, de GALERIE PA Le Sextet do Max Piquion !e pote Regnr Bernard; l

u NAM ERICAINE, MOTa B joue La Grtte une mr Consul Arty et des amis;
diae BAG LE iTAAIS, sique qui fait r6ver. le Consul de Hollande, M
de BAGATELLE, de BAGAIL R Caribbean Sextet ci Raymond Vital et sa feai-
LE, du HAITIANPERFUME Boulot Valourt y apportet d me et un ami, etc.
FACTORY (Bel Bagaille), Boulot alcour pp e Aubelin JOLICOEUR
par de nouvelles boites de.
nult, apr6s la fameuse Ca- R EIo N -V..R
bane Choucoune, tells que O
BYBLOS, Chez Michdle. Le R A
Prive, Freddy's, La Grotte, PnIdreAU-PRINCE MIAMI
et tant d'autres, et par Ith O VOUS V P A
Restaurants LA BELLEe p Aller-Retour $ 99.00 plus taxes
POQUE, Le PONT D'AVI-n
GNON ou EL CUBANO ie PORT-AU-PRINCE -a LUXEMBOURG
Bar-Restaurant LE PAPY-
RUS, et NILODY, la touted Aller-Retour a partir de $ 448.00
derniere attraction de cette
Pdtionville qui bouge. Plus taxes.
NILODY se veut un Res- RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES CONDITIONS
taurant chic. Et Nilo e t E-
dith Prosper mettent tout DE CES TARIFS A
en oeuvre pour atteindre
oeeur out sSoutherland Tours
Le project d'une concep- To
tion original a Jtd raise
de main d'artistes, Edith OU VOUS VOUS PROCUREZ AUSSI
Prosper elle-meme, Vanvan
Mews avec le concours non VOS CHEQUES DE VOYAGES AMERICAN EXPRESS
ndgligeable de l'Ingdleeur


Edith, sachant que ce av
sont les details qui font la
beauty, a poussd son sens ay : t,
des dltalls a 1'extr6me li- i! 4'''
mite des trouvailles orlglna 4
les qul imervelleraient les "
'plus grands ddcorateurs in
terieurs, i Notez la nouvelle 647a2a. Z a,,
Pour cela elle a faith appel a ue
6 Coupet pour les meubles So uthl- 'ruland Tolr
parmi lesquels les chaises uouti rlan To u1 rs
sont des agrdments pour le 1 1
corps parfols fatigu. au 30, Avenue Marie Jeai-"e
fameux artiste J.B. Pdricles
pour la jardinidre qui s6pa leI mtme telephone: 2-16-tLi
re la grande salle de cell 2
rdservde, le jour aux hom- a
mes d'affaires, et le souir '@@ --O --O--Cc ` so -' o-.,=.


Andr6 F. PAUL
Secietaire General Adjoint


--~-~--------------


I


e
u
le

n



,a

a
it
.e














PEROU : APRES LA
SUSPENSION DE LA
GREVE GENERAL

I.1MA (AFPI
IL- Gotierilrinenit poru-
SVCIi11 a re'asl it flaire ecliolir
Ians vioelic, I' greve gnti-
r':lIe dirrcltre pour trois
lours Li I lappe: des Partis de
Oniuche el de In coinfdera
Lion general des travail-
leurs du Perou (CGTP, pro-
colnntmiistel n'rutr protester
entire lIna hausse du cout de
la vi'.

Alors -que les transporters
publics; non a3socles a la
grvec, reprenaient leur acti-
vte ni craignant plus de
voir leurs v6hicules incen-
dies par des manifestants,
Vla CGTP annoecalt Is sus-
pension de son mot d'ordre,
48 henres apres le debut de
I; greve, reconi.aissant ain-
l 1'eche.

I es obscrva'turs soilt. na
ninws pour rCettre cet c-
lrher sur 1,. conmpte de l i ira
leo g ie -, .l,' : p a r
un impress'o nnant deplo e-
niint de forces, I'imposition
de letat d'uirg,!ice et nimsurt s de rce:ure et d'ln-
tilmidatfon mulliplLes inotall
nent des arrestat.ons,) les
auitorites ont pu en eflet evi
ter le, manfes' itlon et le.
violence qi accompagncIrn
habituillement les groves au
Perou.

Les milieux syndicaux al
mettent de leur cote avoir
trop' m so sur it. spontaneity
ct la colere de la population
(t n'avoir pas assez organise
lai greve, laiskant ainsi se
developer les Divisions en
tre les Partis de Gauche.

Pour ces milieux, le Gou
vernement du President
Franc'sco Morales Bermnu-
dez sort reinforce de cet epi
sode et peut disormais ac-
celerei le proces-us d'appdi-
cation des measures d'austeri
te demandees par le Fonds
Monetary International en-
trainant un appauvr.ss,.-
ment accru de In population
peruvienne.

O --

LES INCIDENTS DE LA
JAMAIQUE

KINGSTON -- (AFP)
Deux poliriers et un au-
xiliaire civil membre de la
,Home Guard, ont trouvi'
la mort mercredi soir dans
la Capital de la Jamaique
au troisieme jour de trou-
bles qui ont eclatd lundi a
la suite de 1'augmentation
du prix de 1lessence, ap-
prend-on a Kingston.

Selon Radio Jamaica,.,
a situation etait redevenue
normal jeudi dans toutec
l'ile et. le sanglant incident
de mercredi, survenou alors
que le came avait deja ete
reabll,. etait sans rapport
avrc ]'agitation du debut
de la semaine.

Une manifestation. organl
see par l'opposit.on au gou
vernement socialist du Pre
mier Ministre Michael Man
Icy. s'est deroulee mrnercredi
dans Ies rues lie Kingston.
meals elle n'a donned lieu a
auceun affrontement, signal
,Radio Jamaica,.

La station de Radio gou-
vernementale a indiqnid'au
tre part que le couvre-feu
impose lundi dernier a
Kingston et mercredi ab
Manchester, dans la centre
de File, a det lev6.

Les circonstances exactes
de la mort des trois repre
sentants de l'ordre tudsmer
credit n'on' pas 6td precl-
saes.
Quant aux victims de
lundi, .journee qui aurai
connu des imeutes, 11 s'agi-
rait d'une femme tuee acc
dentellement par un auto
bus jfoun don't s'tait erc
pare un jeune manifestant
arrete depuis et dun hon
me don't le corps criblH di
balls a eta docouvert pa:
la police, ajoute-t-on.

Des mardi une loi d'exce
tion (suppression of crim
act) autorisant la police
s'emparer de tout suspect
sans avoir a produire sa
mandate darrtt a 6t6 pri,
Les augmentations du
prix de l'essence decrdtde
par le, gouvernement a-
vaient ete de l'ordre de 6,
a sept pour cent, selon 1
quality.

xxyx

IRAN-CAMBODGE :
LA CONFUSION REGNE
A WASHINGTON
Par Pierre LESOURD
WASHINGTON -- (AFP)


La politique de base su
vie par les Etats Unis vis
-vis -de la chise Iranteni
cest blen connuie, affirmed


le porte-parole de la Mal-
son Blanche, M. Jody Po-
well, qui se refuse cepen-
dant A l'expoger s .nouveau
quand les joturnalistes lul
font remarquer que precise
ment personne nest plus
stir de la connaltre.

A la Guadeloupe les pho-
tographes et journalists
admis a assister au aJog-
gings quotidien du Pr&sl-
-dent Chrter devaient aupa-
ravant promettre de ,ne pas
en profiter pour poser des
questions au President sur
la situation en Indochine.
A bout d'arguments le
porte-parole pr6sidentiel en
est arrive a juger qu'aprds
tout la confusion ntalt peut
ete necessaire dans des si-
tuations aussi delicates et
decisive.

L'Iran?: aLe role qu'y
jouent les Etats Unis est
plus fin' et plus complex
qu'il n'y parait,, comment
une haute personnalite de
I'administratlon a condi-
tion que son anonymat soit
preserve.

Mercredi. M. Powell n'a me
me plus voulu contirmer ou
dementir si les dernidres d6
clarations publiquest de M.
Carter sur l'Iran, le 12 de-
cembre. la proclamation
' d'un soutien absolu au
Chah- refletaient toujours
cette position americaine
,bien connue>,.

Le fire que les Etats Unis
preconisent desormais un
depart ne serait-ce provi-
soire du Chah? Ce nest
pas le premier article de
press qti va dans ce sens.
repond la MalIson Blanche.
,Ce n'est pas le moment
de aiLre le moindre comment
,taire et d'en debattre a
explique mercredi M. Po-
well qui s'est aussitot vu se
ralppeler que M. Carter a-
vait promise lors de sa cain
pagne electoral de ne plus
imener de politique du se-
cret come les administra-
tions precedentes.

Le porte-parole de la Mai
son Blanche a alors dui sup
porter unie longue seance
d'inquisition ironique et eyni
que sur le -theme: les E-
tats Unis vont-ils desor-
ma.s souhaiter le retour au
pouvoir Ia Phnom Penh du
regime de Pol Pot apres
I'avoir denonce come l'un
des pires gouvernements
sur terre?

Etes a ma place et essa-
yer de comprendre, a repon
du M. Powell dans une sal-
le de presse... en pleine con
fusion
XXX X

L'EVENTUELLE
MEDIATION DU PAPE
SUR LE PROBLEM
FRONTALIER ENTIRE LA
BOLIVIE. LE CHILI ET LE
PEROU
CITE DU VATICAN IAFP)
M. Yuang Jose Vidaurre,
novel Ambassadeur Bolivie
pres le 'Saint Siege, atten-
du a Rome fin janvier. pour
rait demander au Pape u-
ne mediation sur ale problem
me frontalier entire la Boll
vie. le Chili et le Perous,
declare-t-on jeudi soir de
source diplomatique a Ro-
me.

Le Ministre bolivien des
Affaires Etrangdres a evo-
quo mercredi la possibility
d'une telle mediation, au
course d'une conference d(
press.

On assure de meme sour
ce qu'aucune demand for-
melle n'a 6td adressee jus
qu'a present au Saint Sie-
ge, mais que l'occasion poui
rait Wtre offerte par la pr6
sentatlon des lettres de
crdance du nouvel Ambassa
t deur de Bolivie.
-
i L'idee consisterait a elar
gir la mediation de Jear
n Paul II centre l'Argentini
et ale Chili a propos du Ca
n nal de Beagle, pour y insa.
e sea Ia question du dfbou-
r ch de la Bolivie sur 1I
mer, dfclare-t-on de memi
source diplomtiue.

a
t UTILISATION MILITAIRE
n DES FAISCEAUX DE
SPARTICULES :
s SCIENCE FICTIONs
SSELON LE MIT

la WASHINGTON (AFP)
Un group de chercheu
de 1'Institut de Technolog;
du Massachussertts (Mit)
firm dans un rapport qi
l'utilisation militaire di
faisceaux de particles re
ve de la science fiction
nest pas techoiquement f;
sable dans les dix a quil
i- ze prochaines arnnies.
as


ie Rendu public n-ercredl, c
e rapport, intLut'.n arms


faisceaux de particuless, ne
mettra certainement pas un
terme a la controversy qui
oppose les chercheurs des 1R
boratoires militaires et pri-
ves travaillant sur la ques-
tion et ceux qui ae croient
pas a des developpements ra
pides %militairement opera-
tionnels> de ce type d'ar-
mes dans quelque pays que
ce soit en raison des trop
grarides contingencies physi-'
ques qui obkrent a priori l'ef
fieacit6 de tels systems.
I-
C'est l'ancien Chef des ser
vices de renseignements de
l'armee .de l'air ambricaine,
le General George Keegan
qui avait soulign6, il y a
plus d'un an, que les soviet
tiques mettalent au point des
faisceaux de particles pour
detruire 'en vol les missiles
stratfgiques am6ricains.

Dementi par le Pentago-
ne le GIn ral voyait ses af


firmations reprises 'en sep-
tembre Octobre par la se
reuse revue xAviation Week
and Space Technologys. Cel
le-ci publialt une serie d'ar
tiles trks documents sur
les recherches en la matiere
tant en Union Sovidtique
qu'aux Etats Unis a partir
de donnfes fournles par les.
services de renseignements
et certain chercheurs. Elle
anndngait que le Pentagone
avait constitud, avec des re
pr6serntants du D6partement
de l'energie, un group de
travail pour 6tudier la fai
sabiliti de tel. armaments,
information qui ne fut ja-
mais denentie.

Les cherbheurs du
estiment que les 16 h 20 mil
lions de dollars consacres
par an a ces recherches
dans des laboratoires mili-
taires devraient etre trans-
feres au Departement de l'e
nergie.


OUANGA NEGUESSE


La Direction du Restaurant
Sa la Cite de I'Exposition prend plaisir a aviser ses

nombreux clients que le Restaurant fonctionnera dd-

sormais, tous les jours de 7 hres du matin a minult,

sauf le mardi oil ses portes seront fermees.


M. KISSIN,GER
VIOLEMMENT PRIS A
PARTIES PAR LES
MOSCOU -- (AFP)
M. Henry Kissinger. an-
cien Secretaire d'Etat Ame-
ricaln, a 6t6 critique jeudi
soir avec une s6verit6 sans
precedent par les tias, aprs ses declarations
sur l'affaire cambodgienne.
le cauchemai: vietnamien
poursuive M. Kissinger, 6-
crit le journal soviktique.
tdche de sauver le regime
pourri de Saigon. Mais il
n'avait alors pu sauver ni
ce regime ni 1'autre regi-
me pourri de PhnomPenh.

regimes pourris sont bala-
yes par les peuples qui se
soulevent, poursuivent les
. sur dl'occr.pation de tout le
Kampuchea par le Viet-
nain. etaient n6cessaires a
I'ancien Secretaire d'Etat
pour tenter de maintenir la
tension en Asie du Sud-
Est, pour pousser Pekin a
de nouvelles actions provo-
catrices contre le Vietnam
socialistes.

Les < 6galement a M. Kissinger
ses declarations sur les ini-
tiatives sovietiques en Ango
la et en Afghanistan et
l'accusent enfin d'avoir 6t&
I'un des artisans de la po
litique americaine en Iran.


LEo NOL "ELLISI v



NOUVELLES DE L'ETRANGER


5. 993 LES A UTRES PEUVENT S ALIGNERR

POLSKI-FIAT BERLIN OU BREAK COMPAREZ-LES AVEC LE TABLEAU CI-DESSOUS. LES AUTRES NE VOUS OFFRENT
LES AUTRES VOUS SEREZ ETONNE DE LA DIFFERENCE. CET EQUIPMENT BIEN SOUVENT QU'EN OPTION.

CE QUE LES POLSKI-FIAT VOUS DONNENT POUR CE PRIXn verre feu
Pare-brise en verre feuillete Allunmf-c'parese
LA ? UNE CALANDRE RACEE 4 PHARES PUISSANTS. DES PARE-ette AR
CHOCS ARMES ET DES BAGUETTES LATERALES, VERITABLES- Sges-ouchetes Tablau de board emplet

BOUCLIERS DE PROTECTION Feux de security dans les rembourre et gained avec
LE CONFORT ? portieres compte-tours et voyants
Lave-glace electrique lumia e rux pour : c
5 VRAIES PLACES POUR 4 PORTES (5 POUR LE BREAK ET UNminu pour
VOLUME DE CHARGEMENT DE 1,55m3. Essuie-glace 2 vitesses SiarFer frein a main chute
VOLUME DE CHARGEMENT DE 1,55m3>.
F .... ,i de detresse de pression dans le circuit de
BANQUET-TES ET INTERIEUR FACON SELLER MOQUETTE.s le circuit de
Console central avec frein-clignotants phares -
SD'AUTRES DETAILS SUR LES POLSKI-FIAT ? 4 FREINS A vide-poches reserve de carburant charge
DISQUE AVEC SERVO 4 VITESSES AU PLANCHER ALTERNATEUR Phares de reeil biterie pression d'huile.
DE 770 WATTS. SUSPENSION FLEX CONFORT ET TRAITEMENT Bavette de roues
CENTRE L'OXYDATION. RADIO AM FM CLIMATISEUR.

CE N*EST PAS ASSEZ? LISEZ BIEN Maintenant, regardez bien le rix dSs autres et compare








l ."






























SG-





e -I,
--'





'm,


APPUIE-TWTE *


CONSOLE CENTRAL .


TABLEAU DE BORD SUPER-EQUIPE FEUX DE PORTIERES AV ET AR


BERLIN OU BREAK1300: POLSKI, FAIT LA DIFFERENCE

Pour tous enseignements : Contactez AUTOVALSA : Cit0 Militaire Tel : 6-0961 6-0971

\----- -- Doaomgeccgceoaaego^5M a5a~gaooag~^


Qendredl 12 Janvler 1979





AMPROSA INTRODUIT



6 turtle wax




La plus large game dti monde de products pour


le nettoyage, le lavage, Ie lustrage de votre voiture...


CIRAGE en pate en creme, en liquid


COMPOUND en pAte en liquid



VINIL TOP CLEANER, en spray, en cirage

PROTEGE CHROME



Product pour le nettoy2ge t u capitonnaee des housses,



des pneus, du tableau de bord etc...




POUR UNE VOITURECOMME AU ler JOUR.



AMPROSA Rue Pavee








Vendredl 12 Janvier 1979



PETITES A NNONCES


A LOUER

iMa 'lon
ve (Thom
bres h co
bnin saloi
garage, D
voir 10.000
aiu chaiud
Pour tout
mtnlt nppi
li hutires
a 5 here
Harry M.
Ruelle Naz




Offre d


m6decin ou Agence de Vo-
yages manufactures etc, si-
siuuee I la r6ser se it la Rue des Cdsars No
saint) 4 cham 77. a
ucher 2 sales de S'adresser aux nos 75 ou
n. salle fh manger 77 Rue des C6sars 3 hres
fpendances, rbser- A 9h A.M Tel: 2-3282; De.t
0 gall, nias de 1 hre a 5hres P.M
Ie et frolde etc. Tel : 6-1247.
auitre reaiseigne-
elez an 2-2984, de x xx X
t Mii. et 2 heures
TEXTILE PREMIER S.A
JIACQUES P.O Box 13
on NE 30 12 OFFRE D'EMPLOI

Entreprise cherche jeune
x X x x vendeur-demarchetur
Salaire sur commission
I'emploi Pour de plus amples infor-
mations, conticter le 6-0043


Cherchorn. comptaDle avec entire 8h. et
5au minimum trols ar.s d'ex- et '5:00 P.M
nerlence, ayant connaissan
ce de l'Anglals.
Priere d'e ,'oyer : C. V. x x
Mar uscrit, mentionner le
salnire desire. Une photo A vendre
Ecrire I : Service c"emplol
P. 0- Box 1204 A vendre s
Port-au-Prince a plsm
NOUtB CHERCHONS : au plus olfra
Avec ou sans experience, les LANDRO9
sans distinction d'age, pr
sonne des deux sexes imtsres tenant all Pro
sees a la vente profession- Minicres, Min
nelle d'Fqu;peme-its Indus nes.
triels.
Bonne connakssance de Ces vt hicul
1 'Anglais desirable, educa- dias a lendro
tion technique souhaitable tat oh ils se
mais non indispensable. Ces vehicuh
Priere d'envoyer : C. V. Ma inspectes au,
nuscrit ches Minieres
Une photo Mines A Delr
Un rappo.t d'une page rEsi jo urs ouvrabl
mant vos objectifs profes 2.30 h P. M.
sionnels. Louverture
Ltcrire a : Service r emplol ses au Projet
P. 0. Bo. -204 nieres aura ii
P-art-au-Prince 1979 T 10 h6r
Toes les d
-, a ne sont a la
cheteur.
A LOUER Les Rech(
so recservent
Maisnn sur la route Ge Del t'er n'importe
mas 3 thambres a toucher,
1 sale de bain, salon, salle a
manger aeoendances etc. x
Pour tout autre renseigne
mept appeler au 2-2984 de A V
d heures A Midi et de 2 heu
res A. 5 he-ires P.M. A vendre s
Harry M. JACQUES au pIus offrt
Ruelle Nazcn No 20 PEUGEOT-3 a
nee 1975, a]t
Project de Fc
A LOUE R stonnelle.
Etage du buid'ng aSONA 'e ndroit et
VESAs,, Delmas. Immeubi se tdrouve
de grand st.ading. Cham Ce vehicul
bres spacieses et at loirs pecve au Pro
tapisss de inoquette uniform tion Professi
me e t m o e 1 l e u s e. tiout Nation.
Climatiation c e n Professionne
trale. Lignes pour tdlepho- L'ouverturi
res et interplones. Watch- ses au Proj,
man 3our e' nuit. Group Professionne
k I ii r.,, i de secouirs. Par 20 fvtrier 1I
king. A. M.
Priere s'adresser a Ernest Tous les d
Bennett Junior on a. Mon sont a la ce
sieur Georges J. Martin : T6 teur.
lephones 6-1445. 6-1935. Le Proiet
x x x x Professionne
Demande d'tmploi le droll de
Jeutine fille. etudiante en Se te quelle olf
cretar.at,, en 2e annee a la 1iOFFRE x
Faculte de Dro.t, chercht Cherchons
du travail. Pr-ere de la coat 10 Comp
actor iaun 4089f4 entre 8 hi momCs 2 sit
r, s et nm'di 2 Dmar
21 Demar
x x x x conduire -tou
A ILOUER cules et voy
Un appartement partielle ce.
i iant meuble a louer t l'Ave Pr-ere post:
I ae Christophe 1. Currcblut
Pour renseignements ap 2 1 pioto
pelez le No 2-32 2 ie martin 3 Certifica
heures a 8 heures le ati ploi it P. 0.
( hres a 7 hres. Telephone :
'OR RENT A LOUER.,
Grande mason a trois 6- x
tages a louer separement AVIS


12h. a.m.; 2h.
1.
121

x x x



ous pli cachete
nt trois vbhicu
'ER-109. An -
3 1972. appar
ojet Recherches
tistre des Mi-


[es seront ven-
oit et dans ie-
trouvent.
es peuvent etre
Project Recher-
M, Minister des
mas, tons les
es de 7.30 h a

des plis adres
Recherches Mi
ieu le 20 fevrier
es. a.m.
ro:ts de Doua-
charge de l'a-

erches Minieres
le droit de reje
e quelle offre.
121

xx q

'endre

;ous pli cachete
ant une voiture
04 Break. An-
ipartenant au
formation Profr s

e sera vendu
dans l'etat ot il

e peut ctre ins-
jet de Forma -
onnelle a l'Ins
il de Format.on
lie.
e des plis adres
et de Formation
lie aura lieu le
979 a 10 heures

ro.ts de Douane
charge de I ache

de Formation
tlle se reserve
rejeter n'impor
re. 121
xxx
MPLOI

table ayant au
s d'experience
cheur pouvant
it type de vehi-
aager en provin-

r
m Vitae

at du dernier em
Box 2118
2-4230
161
x x X


Bonne recompense est pro
0 mise a celui qui rapportera
OFFRE D'EMPLOI a la Direction du Nouvellis
Dans le cadre de son ex- te un colls contenant 10
pension FIRST SCHOOL re Perruques egare dans une
cherche professeurs quali- voiture. Destine ti Melbour
fies avec experience pour ne Australie .
sections Economiques et Se Aucune question ne sera
cr6tariat posee.
Apportez curriculum vitae Mercl
et references au Secretariat 151
de l'Ecole. 171
















&UTOROUTE DE DELMAS TEL : e-2180
TOUTE LA MUSIQUE kAITIENNR
TOUS LES SUCCESS LATINS
*OUS LES HITr AMERICAINS (DISCO-JAZZ
SUB DISQUES
OU ENREGISTE-IS POUR VOIDS
SUR MINI-CASSETTE,
B SU CARTOUCHE 8 TRACK
SUR BOBINE MAGNETIOUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
S EFICACE GARANTI PAR UN
j&IHAVIE TECHNICITE

LI'NDI & VENDREDI 11 AM 5 : 00 VM tI
S n -- ',


DKces de Romann r
Pierre 'to.TE J
Pax V:z announce Ie deces i
survenu le 2 Janvier 79 t t
1'ftge de 10 ans de Romann ri
Pierre
t
En cette p6nible clrcons-
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs sym
pathies a ses Pere et Mere
Monsieur Antony Pierre, Ma D
dame Loviany Odnis, a soe F
sfreres et soeurs Kindal Pier
re, Irene Pierre, Antonype N
Pierre, Ktrlyne Pierre, Her
lande Pierre, a sa gand'Me ci
re Caricia Joassaint, a ses el
Oncles et Tantes Michel l(
Pierre, Milot Pierre, Fanel b
Pierre, Francois Pierre, Fre
mise Pierre, Marie Sacrelia t,
Pierre, Gd6rard Pierre, Lucie v
Pierre Gracieuse Pierre, p;
Chal.cia P i e r r e a V
son cousin Pierre Richard si
Pierre, Aux families : Pier s'
re. Odnis, Joassaint, et a dt
tous les autres parents et pi
allies eprouves par ce deuil F:
Les funerailles de Romann rr
Pierre seront chantdes le Sa B
medi 13 Janv:er a 4 heures N
SP. M. en la Basiliquc Notre H
Dame. Le convoi partira d:
Pax Villa Champ de Mars le
oh la depouille mortelle se m
ra expose des 2 heures. p(
121 El
re
x x x se
Pc
AVIS MATRIMONIAL le
H
Je soussigne Joseph Attid, s1
avise le public en general eL a
le commerce en particulier Li
n'etre plus responsible des ze
actes et actions de mon e bh
pouse nee Evelyne Baptiste, F:
en attendant qu'Line action m
en Divorce soit intentee con A
tre elle pour cause d'Adulte tc
re. N
Purt-au-Prince, le 10 Jan L
vier 1979 P1
Joseph ATTIE 121 P1
d
X x x x n
cl
AVIS MATRIMONIAL v

Je soussigne :.:ons:eur It
Jean Emmanuel Gabriel,
proprietaire demeurant et
dom;cilie en cette ville iden
tifie au 7138 B Q. declare
au public en general et au
commerce en particulier
n'r'tre plus responsible des
acres et actions de mon e
pouse nee Immacula Mar
garette Celestin pour aban-
don du tolt marital et adul
there.
En attendant tries bien -
tot une action en divorce
hui soit intentee.
Port-au-Prince, le 11-1-79
i S M. Jean Emmanuel
GABRIEL 121


Deces de Mme
Hygin Laguerre
NEE JEANNIE GANCE
Pax Villa announce le de-
ces survenu le 11 Janvier 79
de Madame Hygin Laguerre,
nee Jeannie Cange.
En cette penible circons-
tance Pax Villa et Le Nou-
veliiste presentent leurs sym
pathies a sa sour Madame
Diana Cange, a ses enfants
Mons-eur et Madame Major
Marc Noel, Me. Jacques La-
guerre, Monsieur et Mada-
me Auguste Jeanty, a ses pe
tits enfants Henri Philippe
Jeanty, Occide Jeanty, Max
Laguerre, Beatrice Noel, a
ses neveux et nieces, cou -
sins et cousins. Aux famil-
ies : Laguerre, Cange, Noel,
Jeanty, et a tous les autres
parents et allies eprouves
par ce deuil. Les funerailles
de Madame Hygin Laguer-

Le Conseil de
Securite et
la question
cambodgienne
PARIS (AFP)
La Ch ne a lepose jeudi
soir devant le Conmeil de se
curite des Nat'ons Unies, reu
ni pour debattre de la plain
te dp ,Kampuchea DEmo-
cratiquor contrer le Vietnam,
un project de rdsoution de-
mandant la condamnafion
de Hanoi pour aggression au
Cambodge et le retrait de
coules les forces vietnam'en
nes de ce pays
Le Prince Norodom Siha-
nouk, qul est intervene de
vant le Consel' de Securite
en tant que reprdsentant du
Cambodge, a Egalement de-
mande la condnmnation du
Vietnam qui, selon lui, a de
c'de d'savaler le petit Kam
puchga comme un Boa affa
me se jetant sur une inno
center proie.s
Le debat du Conseil de Se
curite dolt reprendre vendre
di, alors que le nouveau rc
gime de Phnom Penh, qui a
proclamb jeudi la aRbpubli-
que Populaire du Kampu-
I 'cheas, a faith savoir que son
M'nistre des Afaires Etran
gIres, M. Hun Sen, partici-


perait at ce dbbat. Le Viet-
nam a rejetb quant a lui les
accusations portbes centre
lui par la Chine et le Prin
ce Sihanouk.


e n6e Jeannie GCange s
ont chantbes le Samedi
anvier 79 a 4 heurel P.
1 l'Eglise du Sacre-Cot
e Turgeau. Le convol pa
a de Pax Vllla-SacrO-Coe
ui la depouille mortelles
a expose des 2 heures.
X X x X

4ces de Vve
erdinand Fabre

EE ELISINE CHERUBIIS
Pax Villa annonce le
6s survenu le 11 Janvier
n sa residence a Petlon
e de Veuve Ferdinand F
re nde El'sine Cherubin.
En cette penible circot
dance Pax Villa et Le Nc
elliste presentent leurs s:
athies a sa fille Madai
euve Absalon Hyppolite,
es petits enfants Mon
eur Fritz Hyppolite et I
ame, Monsieur Hugues H
lite et Madame, Monsie
rantz Hyppolite et Mad
e., Mademoiselle Maryt
[yppolite actuellement
. Y., Monsieur Jean Robi
yppolite, Mademoiselle C
ys Hyppolite, Mademois
Jocelyne Hyppolite, Ma
oiselle Marie Th6drse H
polite, Monsieur Mauri
Ider Hyppolite, a ses ar
as petits enfants Maden
Dlie Maria Frbddrique H
lite, Mademoiselle Pasc
Hyppolite, Mademoisel
yamiley Hyppolite, Mon
eur Yves Harry Hyppoli
ses cousins et cousines
,on Latortuc. Madame
*r Delbeau, Monsieur Al
ert Cherubin, MonsiE
rancols Cherubtn, Ma le
noiselle Erzulie Cherub
ux families Fabre, Hypl
G, Cherubin, Francois, D
emor.n, Depestre. Raphr
atortue, et a tous les aut
areits et allies eprouv
ar ce dull. Les funerni]
e Veutive Ferdinand Fa
ee Elisine Cherubin sen
haitnles le Sumedi 13 J,
er a 4 iheures P. lM en
lise Ste. Anne oi Ila dept
' mortelle sera expose
3 heures.


CARNET SOCIAL


PAGE.., !5
.... .. ... ... ._--= =.- :2-


Memorandum
annexe m la lettre .

13 (Suite de la lere page)
M.
eur concerns ont particulihre
crti ment retenu attention des
mur Chefs de Miss'ons reconnues
se- et celle des Membres du
Corps Pastoral ayant part
121 cipe au Debat. Aussi, ont-
ils cru opportun, It la fin ip
leurs travaux, de former ejr
COMMISSION SPECIAL de
treize Membres, appelde a
prendre contact avec le Ti
tula re du Dbpartemenit in.
q teressb, Son Excellence GE-
d6- rard DORCELY, dans le fez
79 me espoir qu'il acceltera at
Vil l'accueillir, a la suite d'tn
Pa- rendez-vous, comme le por-
te parole de la majority.
ns-
iu- Voici ces neuf articles :
ym Article 2
me Article 9
a Article 16.
Article 3
Ma Article II
yp Article 4
our Art cle 12
la- Article 6
se Article 13 "- P 1

rt' Par ailleurs, ces C msl de
ila Cultes Reformes, remplis -
el- sant en la circonstance le :
de role de Representants du
yp Monde cvangelique, en sau-i
ice raient gre, au Secretaires
rie d'ETAT des CULTES, s'il dai
noi gnait releguer au ban des
yp opinions individuelles, les
7a- prices de position divergent
le tes, manfestees dans la Pres'
se Haitienne par des voix iso{
ite. lees, au suje des ArticlesS
M. ci-dcessus menti:onnes. 11s de
Ed clarelct, en outre, se disso-
- cier de toute attitude irres-'
etir peltlleuisc et irresponsable,s
tappelant Ia tos, leur deci-
i)in sioi dec cooperer elro te -
oh niest et lucidement avec leI
ay, Departement des CULTES,
icl. en vue du nmaintien, dt'ui-
res climtiI d ordre et de disciplig
es iae ail sein du monoide evail-
les geliique.
bre
ont Port-au-Prince, le 22 ireceiln
an- bre 1978
IE
nuil "' otutorisation
des Eveque Joseph PELISSIER
121 Rapporteur


NOVEL H01


MIAMI vol quotiien I

SANTO-DCMINGO vcl quotidlen

A partir de Miam),., Le monde d v


S


L'experience fait tute la differ

CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL
ti e


Heineken


RAIRE,




Depart ; 9.55 a.m

DOsart: 6.00 p.m

atre porte)l






ence

EST UN EXPERT
terrcreacetryCC clr///


w/p~rcccrnao~~3r~~ c zc rczw nes/rr/r nsar~~r ~ wr-P ~ ~ a


... ~: "t I











Lettre a Aubelin Jolicoeur
(Suite de la lOre page- d'innover et do fire miceux. points, toutes les autres re-
..-A ,. A .. ,,- I..., illnns.


rester en place, nous vouet
i. l'6chec ct m6me h. la re-
g ression.
A I'heure actuelle, les
gnils COilne Ltc,. et moi, out
pour devoir de donner suite
it 'elflort dos 1inies. Si la ge
ineration des Griots a pro
pose une nouvelle torlne de
prnsre, une noivellh philoso
piie, une nouvelle politique,
thins le sllage de son .alne,
DorteUir ,Jn Price Mars, l'au
tur de Ainsli parlaI l'Onclee-
evilent a nol'e generation


Le vodou dot eutre pris en
main par nos intellectuals a-
lin d lea d6barrasser, de
tout charlatani-me, do tout
chantage,, de tout f'6tichis-
Ume et do toute lendance ma
lefique, et de lul donner un
nouveau souffie, un novel
elan elt mme un Cathech a
me. Cette literature deffni-
ra les voles et moyens et pro
posera un but noble ai attein
dre. De ce fait, le vodou
prendra un caractdre univer
sel et rencontrera ,a' certain


Le vodou nous apprendra
A nous aimer lts uns, les au
tres. Les notions, d'effort en
common, d'entraide, d'assis-
tance a un free en ddtres
se, d'amour, du respect et
de la protection de la natu
re, inspires de notre propre
religion, contribueront .L fai
re de notre pays, une com-
munaut6 ofi l'entenr.te et
l'rliarmQnie' front place 9
toutes ces expressions de


Les

calculatrices electroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... es resultats

au bout de vos doigts.


,En vente
et service a


Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne foK


-- I


Vendredl 12 Janvier 1979


LES SPORTS


haine et de mefiance qui
dominent encore.
Quand les pretres du Vo-
dou, seront de., gens comme
tol et mol, nos fr res en que
te de consells spirltuels, se
ront guides vers la beauty,
vers l'amour. Nous leur pro
poserons de pardonner a
ceux qui leur ont fait offen
se eLt de reparer Ie mal qu'ls
ont fait a autrui. Ils ne s'a
dresseront plus a des illet-
trds qui ne peuvent operer
qu'en eau trouble, qui tour
nent 'haitien centre I'hal-
tien, et qui divisent pour re
gner.
Les richesses artistiques
du Vodou evolueront afin de
fire une placc digne a nos
artistes. UIls progresseront a
l'image des Geoffrey Holder,
des Carmen de la Vallade,
des Jean Ldon Destine, des
Pierre Blain, etc, etc.
Quand le vodou remplira
une place ausii importance
que lart pictural Haitien,
nous pourrons dire que nous
avons faith 1'eofort essential
pour engager notre people
sur la vraie voie, celle qui
conduit au bonheur et s la
prosperity.
Cet effort accompli, nous
aurors la satisfaction de di
re o ceux la qui s'embar-
quent sur cc nouveau train :
c (Nous en avons pose les
rails)O
Encore uine lois, rassurn-
toi mon cher Aubalin, si tu
es honnete et sincere, tu
peux etro tier de ta prise de
position. L'embarras Lt la
honte sont du crdt des hypo
crates et des bigots.
Reqois 'expression de mon
admiration p(ur ton talent
d'dcrivain et de perseur.
Toujours ton ami.
R:,oul JACQUES .


Du plaisant au
eSuite de la ldre page)
a le suivre jusqu'a la fin.
Il ne serait pas etonnant
que L'ouvrage <,du plaisant
au severe)> ait du success, en
librairie, car il est dans la
tradition des lives qui at-
tirent et qui plaisent.
C'est le divertissement f
bon march, malgre que
sous le convert du plaisant,
les textes vehiculent par-
fois des idees tres profon-
_qes et 'debouchent sur des
considerations assez sdrieu-
ses.
Carlo -


EXCELSIO AIGLE-NOIR EN BREF
2-1
L'AIGLE BAT DE L'AILE RACING VIC'
Difficile mals courageuse' DEMAIN SOIR,
victoire de 1'Excelsior hier Demain au
soir au Stade aux d6pens du Cator, une parl
Club du Bel-Air. tout son intdr
4.000 spectateurs environ fans du Vieux I
tantot abasourdis, tant6t al par le -VAC. ai
lagres assistalent mi la ren provisoire.
centre dirigde par le jeune La t-che seri
arbitre potion villois Geor- meant complique
ges Etienne secondde par les racinistes aprds
veterans Paul Joseph et An nue de l'advers
dre Ddsir. ry) face a l'Ex
Le match ddbuta plut6t les fotes de fin
tiddement, agrdmente de ma 0
ladresses et du manque de
determination des 22 ac PLACE AUX
teurs. On dirait que les 2 TOUT-JEUNES
compdtiteurs s'observaient
l'un et autre avant e avant de Deux coles
passer e la vitesse superieu ouvriront leur i
re. a Delmas : Rac
A la lOme minute, le jeu tien et Club St
allait changer d'allure Les course po
quand lavant centre Jore dat Ls oL 'cole
mien Saul Noel, d'un ton ront assures p:
trompeur de la droite, pran teurs Marion
' l'improviste le brillP.n gar Guy Dorsainvil
dien excelsioriste Yves on port des part
main : 1-0. a la charge de
La colonies aigleriste avec teurs.
un optimism measure su Les candidate
bodorait dejb la victoire. Les St Louisienne
A Vert et Blanc>> redouble de la compete
rent d'ardeur et come on neurs Lescoufle
devait l'attendre, l'avant autres. Les cou
centre Jn Marie Mdrizier a chaque same
gressif et astucieux, faufila les terrains c
au sein de la defense aigle- l'Institution S
riste et ne se faisait point Gonzague a D
prier pour longer le cuir dans C
les filets du mdconnaissa -
ble Herode Camille apris un BONNE FETE
cadeau gmndreusement of- MINERVE
fert par de ladversaire: 1-1 Le Club de
A la reprise, les (Vert et minin MinervE
Noire s'appretaient a une aux manifest
nouvelle strategic suivant -moratives a
les consignes des techni 5 ans d'existe
ciens entire autres 'ntrai lion a vu le
neur Charles Mazarin qui, vier 1974.
apres de longs mois d'absen
ce. reprenait service dans
les rangs de ?Aigle. Ils fu-
rent plutot cueillis a froid a
la 48eme m. quand Gilbert
Levasseur a l'issue d'une ra
pide contre-attaque inscri-
vit un second but a l'actif
de son equipe : 2-1.
Malgre les nombreuses oc
casions do buts rates, no-
tamment du cotd des Bel-
Airistes le score 32-1) rest
inchange jusqu'au coup de
sifflet final du directeur des
debats.
Un rude coup pour les
fans de l'Aigle nettement
ddsoles hier soir aux abords
du Stade. Mais aussi, une
assez belle performance des
joueurs de o'Excelsior qu fi
rent impression sur les as-
s.stants.


Football,
PASSARELLA TRANSFER
AUX ETATS' UNITS POUR
1.5 MILLION DE DOLLARS
BUENOS AIRES (AFP)
L'arridre Daniel Passarel-
la, Capitalne de l'equipe
d'Agrentine qui remporta la
derniere Coupe du Monde, a
et6 transferale par le Club de
sRiver Plate, au eWashing-
ton Dipomats,, aux Etat-
Unis, pour la some de un
million et demi de dollars,
a-t-on appris ieudi a Bue-
nos Aires.
La transaction a 6te me-
nee par Gordon Bradley, qui
fut Directeur tecnhque du


occupe 0 present les memes
functions au aWashington
Dip:omatsi, Club qui aspire
h rivalser avec le <
' Passarella, qui avait d6ja
done son accord d6finitif, a
signed son contract jeudi soir.
IL devrait etre present& au
public et k la press des E-
tats Unis le 23 Janvier. De
l'Gquipe d'Argentine cham-
pionne au monsd en Jun
ont deja 6t6 transf6res a L'e
stranger les miio-ux de ter-
rain Ricardo Villa, et Osv:il
do Ardils, le alfenscur Al-
berto Tarantiii (tous tro s
en Grande Bretagne) et l'a-
vant Daniel BCrtolni (a Se
ville). Passare.la est ,ge de
25 ans et jouait en premier
re Division avr < te, depuis 1973.


TORY,
Stade Sylvio
tie qul revet
et pour les
ion devanc6
u classement
a probable -
ae pour les
la deconve
Laire (Vlcto-
celsi6r' avant
d'annd6.




de foot ball
porte domain
ing Club Hai
Louis.
ur les candi-
raciniste se-
ar les 6duca-
Ldandre el
. Le trans -
cipants restE
as organisa -
,s pour 1'ecohl
beneficieron
nce des entra
air, Civli entr
irs auront lie
i matin su
des sports d
t Louis de
elmas.
) -


Foot-Ball fe
nous a invit
nations comm
l'occasion de
nce. L'Associ
jour le 13 Ja


-~~~~- --- --- -



AMPROSA



vous suggere de compare


Beaucoup d'entre vous penseit que acheter un Moteur hours bord EVINRUDY

aux Etats Unis revient moins cher qu'en Haiti. Cela semble normal.

Mais reflechissez :
R


Nous rgproduisons ici un extrait du Magazine
(Boating est le Magazine qui fait autorite dans le mond


de plaisance)


1979 OUTBOARD MANUFACTURERS.


USA H.

MODEL EVINRUDE 6 HP short shaft $ 670


I 9 HP "

25 HP "

" 35 HP "

S, 50 HP


880

1155

1310

1850


3N N


G., d'Octobre 1978.

le de la naviegtion








AITI (AMPROSA)

650 long shaft

885 "


1125

1275

1725


99 ,,


NOTEZ BIEN que ces prix aux Etats Unis sont F.O.B. Milwakee

Wisconsin et n'incluent donc les taxes de vente ni le transport a terre,

ni le transport aerien pour acheminer \'otre moteur en Haiti.


Vous comprendrez aussi que vous devrez vous passer du service de

reparation et d'entretiens du Magasin aux Etats Unis, tandis

qu'a la AMPROSA, vous beneEiciez du service avec sa garantie de

Philippe Heriss6, technician dipl6m6 de OMC Service School EVINRUDE



ANALYSES BIEN et VISITEZ NOUS Rue Pavee


REF : BOATING OCT 78 Page 103.


SPORT
LE CLUB DE BALE A
P-AU-P
7 fois champions de Suis
se. 5 fois vainqueur de la
Coupe de Suisse. 2 fois vain
queur de la Coupe des Al
pes, 1 fois vainqueur dc la
Coupe de la Ligue de Suisse,
le Club Sosse de Bale sera
dans nos murs le Mercredi
17 Janvier. Les organisa -
teurs nous ont confirm la
nouvelle ce martin.
Les vedettes suisses dis-
puteront un tournoi de 3
matches au Stade Sylvio Ca
tor. Ils seront aux prises a
vec le Violette, ]eudi pro-
chain et s'opposeront au Ra
cing le samedi 20. Le trian
gulaire sera cloture le 22 a
vec la rencontre Racing -
Violette.
Les tickets d'entree sont
dejas mis en vente a 1 'agen
e .de voyage Chatelain
Tour, au Lad Trading Agen
cy en face du Departement
des Affaires Sociales et au
local du Violette A. C au


Pont Pradel. Les prix sont
fixes comme suit 3 gdes.
pour les gradins et 15 gdes
pour les tribunes centrales.
D'aprss nos renseigne -
ments les carts a l'anne
delivredes par la FHF. ne se
ront pas admises et les mat
ches du tournoi ne seront
pas televises.

Boulpik de
Dominique
Batravil
(Suite ae la lere page
une invitat on h continue
soi-msme inspiration heri-
tee du porte :
,Se bagay nou konnin ddpi
lontan
Zekl te met ap fil6
Kay te met ap boule
Manman sa manman>.
Catdgorique.
La poesie de Dominique
Batravil nest pas un pretex
teo 1'vasion, au reve, a
l'illusion. C'est la poesie du
rdel. C'est la poesie du quo
tidien.
A travers les 17 po6mes
contends dans le recuel
Boulpik>>, on retrouve la
trame des roalitds quotidien
nes, les laideurs et les beau
tes de la vie, des situations,
cdis choses et des gens. Le
tout exprim6 par le bias de
cette sensib*litd pudique qui
faith ]a personality du po-
te.
*CARLO. c


int


!INYL PAINT

:erieur exterie!!:A


ANCIENNE MASON s CHARLir 01 1as


SINGER




Nouveaux dealers -Nouvel elan


Air condition


Siitger


Machines a coudre SINGER





Atelier de reparation -





Service complete.




40 Rue des Miracles.


u9~snruza~sH~ra~~e~* -- -Lou~g~@n 3___________In __P_,


PAGE 6


~-~ --- a 6~ E~a ~rrr~ IBLI ~di~L~ 1 -PIII D-


,qtb- -- --- .--- Ap


J


-//~/ny~-h ------------r~L~7~/Zl//r/-//~C//~CI~;VC


~eb~a~sni~-~orm~Al-~s~~ (%~AQC~///E~ClO~b/l~t~;r~%r~cC~9en3fiC~


'------~ ---------------


OFFRE D'EMPLOI


Cherchons :


Assistant au Direrteur


de production



Phone: 6-0037


%

r


I


i


[







Venidredl 12 Janvler 1979


VOTRE HORO.COCPE,
Sr Frances Drake.


SAMEDI 13 JANVIER 1979


21 MARS AU 20 AVRIL
B13ELIER)
Danes vos efforts pour' nt-
teindre Ie somnmet, ne bles-
seZ pas crux que vous aimez
LIes sentiments d'autrui exi
gent de la consideration. E
ltlez la rupture de l'harmd

21 AVRIL AU 21 MAI
(TAURItAU)
Autrui est decide a avoir
son cheminh personnel et vos
objections conduiraient. ou
ietl a line discussion, ou a
un eclat sentimental.

22 MAI AU 21 JUIN
(GEMEAUX)
Lai solution sera de reti-
rer ou de deposer des fonds
aujourd'ltiul. Evilez une coni
t rontation avc autrui stiur
iune question d'argent.

22 JUIN AU 23 JUILLET
cancer7.)
II ne laudra qu'une legere
provoc.ttilo pour vous boule'
verser. Que l.i situation ne
prelnie pas de proportions
excessivecs Soyez calme.

24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION)
Essayez de ne pas vous reni
dre malade. Evitez une acti
vit0 extenuante et que vo
ti' malivaise humreur int'
\ous pousse p1 t ai Vous ac-
criocher cave ; uItru.l.

21 ABOUT AU 23 SEP'r
(VIERGE)

N" participez pas I unlie
discussion entire amis. Une
biusque infatuation senti -
isentale lie doit pas vlos
Iposser a etre impol lle-
!.Lrd des auires'.

23 SEPT AU 24 OCT
I BALATANCE
II faut prendre ntle deci-
sion au ulet d'une question
domestique ou profession -
nelle Evilez les discussions
avec les membres de la Ifa-

2t OCT. AU 22 NOV
(SCORPION)
Ceux qui sont question -
nes de trop pres reagiront


avec colere. Pas de doplace
ment ni de decision en p6rlo
de de crise. Soyez objectif.

23 NOV. AU 21 DEC.
'GS ITAIRE )'
Une detle ou une facture
peut etre une source d'en -
nuis aujoard'hul. Evitez des
achats prcclpitfs qul ne fe
raient qu'aggraver votre pro
bleme.
22 DEC. AU 20 JANVIER
I (CAPRICORNE)
Possibility tris forte de
discussion avec des etres
chers. La chance est que
vous etes, d'une humeur a
accepted un compromise
pour ne pas heurter les senl
timents d'autrui.

21 JAN. AU 19 FEV.
(VERSEAU)
Questions de sante. phys.
que et psychologique, sonL
de premiere importance.
Vous voudriez avoir un peu
de solitude, mais autrui ne
le permettra pas.
* 20 FEV. AU 20 MARS
(POISSONS
Sur le plsIn sentimental,
prenez garde. On trouve qut
votre rythme est trop rapi-
de. Ralentissez-le.

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI

Vou ties sensible et pleii.
de sio ritualite. Il sera im-
portal.t de trouver unt o(li.
patlo.i quii vous plaise vrai
meant. Autreinelt, vous se-
rIz malheureux dans votrl
travail cL vous dev endir
dictatorial ILe besoin de don
neI' un c'.dre a vos sOntil -
mlents iousse beaucoups d'en
Ire v .us vers la iscne o u la
rerheiche artistique. Dans
les alfaires, vous retussiriez
dants l'immobilier ou fer:ez
un bon ingenieur. geologue
ou directeur de volre affai-
re personnelle. Votre plus
grand success viendra grace
a votre comprehens'.on de
la nature humane que vous
aurez acqUitise au course de
vos annees de formation.
Ayez la volonte de vous a
dapter et vous irez loin.


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEE-LA FAiTES LA

PLA1IFICATION FAMILIAL S





MERCREDI 17




SLE BISTRO

s Avant scn depart pour les

Etats-UnIis


Sairee d'adieu


DJO- JACK


VENEZ TOUS L'F PPLAUDIR

ET DANSER AVEC LUI



LEB .ISTROT

TOUS LES SODs S


BIESTROT COMBO



MARDI ET VENDREBI SO IR


< Special Bistrot Show>>


SOYEZ DANS L'AMBIANCE


Tel 2-1809


8 VOTRI RENpEZ -VOUS
r gyp >> yvSh ggy~w a w~ aa *"la-a


(Suite de la lere page)

la surcharge excessive des
vlhicules. Trop de conduc-
teurs conidcrent dvidem-
ment les deux voles menant
a POtion Ville a I n s i
que .nos n o u ve 1 1 e s
routes asphaltees vers le
Nord, le Sud ou Jacmel com
ine des autoroutes, des ways.-, des autostradaa.
L'autoroute, par definition,
ne peut ebre ni parcourue,
nl traverse par les pistons.
Ainsi.,par example, le tron
ton de 30 items. de la qcarre
teras de premiere classes qui
relie Santo-Domingo (R.D.)
a l'Aroport de Las Ameri-
cas. Ainsi les < sortent de San Juan de Por
to-Rico. faclilltent le degage
ment des arteres urbaines
ot la liaison avec les agglo
merations les plus proches.
Ainsi les scarreterasa mexi-
caines ou vene6ufli'nnes de
premiere classes.
Pis pistes se ;onaaires la-
titales sont prevues ile ou
la pour Irs pistons, les ani
maux de charge, les vehicu
les a deu: roues, au monms
sur les trongons les plus fre
quentes, dans les environs
lmmfdiats des villes.
,Commei.t se fait-il, me
reprochait amicalement un
stranger, qui a visited notre
pays, a plusieurs reprises
depuls trente ans et n'a ces
se de manifester sa sympa
thie a notre Patrie, l'on ait
congu une route a quatre
votes entire Port-au-Prince et
Petion-Ville par Delmas,
sans prevoir son developpe-
ment ulterieur. Sans laisser
une emprise suffisante, qui
eut permis de construire pro
gressivement deux voles sup
pl^mentaires et meme deux
autres par la suite. Ainsi.
1 on aurait eu six voices puis
huilt voles, sans possibility
d'emboutelllage. Cela vous
etait facile. Car. il y a vingt-
cinq ans. il n'y avail aucu
ne mason de chaque cole,,.
Je suis rest coi. Que lui re
pondre '?

PAS D'AUTOROUTE
Les autoroutes sont s sivement reserves a la cir
culation des vehicles auto
mobiles. Elles sont "sbecia
element prevues pour uan tra
lie rapide, grace at des court
bes a grand rayon une se-
paration nette des deux
sens du traffic et la suppres
sion des croisements a ni-
veau. En outre, 11 est inter
dit de s'arreter sur une au
toroute>,.
Par cette definition. l'on
se rend compete que notre
infrastructure routiere ne
comporte pas dautoroute,
mals des routes d'intert iina
tional ou d'interet departe-
mental.
S'l1 en est ainsi. les auto
mobiles, les camionnettes,
dites ctap-tap' peuvent-el-
les atteindre sur noas routes
des vitesses de pointe de
cent vingt-cinq 1l25 ou
cent cinquant'e r150) kilorrme
tres ? Les vehicles lourds
ia amions a passagers. auto
bus, camions de fret, de
transport de sable. de pier-
res et d'autres materiaux de
construction, containers)
peuvent-ils se lancer a cent
hiliometres a i'heure sur
n'importe laqruelle de nos
routes asphaltees et dou-
bler en catastrophe les voi-
tures ?


Comment
voyagera ie Pape
tITE DU VATICAN (AFP)
Jean Paul II voyager le
25 Janvier en <(Vol Spec al'
a board d'un DC-10 au rif normal,> entire Rome et
St Domingue, a declare
jeudi soir un porte parole
d' L'appareil peut transpor-
ter 250 passagers. aiouti le porte-parole, cela
depend des amenagerments
spec aux qui seront faults
pour le Pape..
Ii ne semble pas, cepen-
dant, qu'une chambre a
couchcr soil necessaire com
me pour le voyage en Ex-
treme Orient de Paul VI en
1970. Le voyage, qui durera
dix heures et dem e, se fe-
ra de jour. sans doute y au
ra-t-11 un bureau salon
pour le Chef de l'Eglilse.

L'fquipage doit corpp-en-
de en princpe trois p to-
tes des stewards et des ho-
tesses de l'aLr. Le vol trans
tlantique comporte norma-
lement une seance de cine-
ma et un concert par fcou
teurs.
La suite du Pape voyage
habituellement en prem'fre
classes et la press en classes
tourist.
Le porte parole a declare
qu'sAlitaliam ne desservait
pas St pomingue, mals que


. l'a report r6pondalt aux
normes internationales et
qu'll talt inutile d'y envo-
yer une 6quipe de reconngis
sance.


PLANIFICATION
PREVENTIVE

A quelles measures fau-
dralt-11 arriver, se demande-
t-on. afin de venir h bout
de ces accidents meurtriers
don't. claque mols. chaque
annee. le nombre s'eleve si
catastrophiquement pour no
tre population. pour notre
economle ?
Evidemment. 11 faudralt
preconlscr une planification
preventive et une planificta
tion defensive.
II n'y,a pas de doute qu'u
ne planification preventive
doit Stre en train d'etre 6la
boree par le Chef de la Po-
lice de Port-au-Prince, le
Chef de la Circulation des
Vehicules, la Direction de
I'Assurance-vehicules centre
Tiers et les chefs des autres
services responsables.
Les grandes lines de cet
te planification preventive
se precisent d'elles-memes:

lo) Fixer des vitesses li-
mites pour les v6hicules le
gers et les poids lourds sur
tous les troncons de nos rou
tes asphaltees et les princi
paux trongons des voles a
chaussee en gravlllon press
de nos grandes Villes. Ce
en fonction du d4bit de la
circulation sur chacun de
ces troncons.
2o) Faire cornaitre ces li
mitations par des pancartes
bien visible, bien lisibles,
qu'il faudrait constamment
remettre en etat.
3o) Faire respecter ces vi
tesses par de fr6quentes pa
trouilles routieres, soit de
motpcyclistes, allant par
paire, soit dofficiers des dis
tricts et des sous-districts,
comme le fontlefontes sh6rifs
des moindres petites villes
des Etats-Unis d'Amerique.
4o) Faire apposer des pan
cartes de signalisation rou-
tiere le long des grands a-
xes de circulatio., partout
oil des accidents se sont pro
duits. partout of les cour-
bes sont trop brusques, a
trol) faibles rayon, ou lIs
virages sont en ou en
,epingle a cheveux,, partoi
ofi une vole secondalre. un


PAGE 7


ARRETER:L'HECATOMBE


chemin, une allde carrossa-
bie debouchent sur la'routp
national. "
5o) Pr6venir toute une
game de sanctions contre
les chauffards qui accu-
ipulent les accidents de per
sonnes ou bien qui prennent
la talt solt en abandon-
nat l e ir victirhe exsangue
sur la voie publique, soit en
laite nt le vehicle sans con
duc ,eur.
60o) Evidemment, des frais
additionnels ont dfi etre q6-
ja prevus pour les membres
des patrouilles routibres qui
devralent, illonner nos voles
nationals, non seulement a
partir de Port-au-Prince,
mais aussi de Leog5ne. de
JacmeJ. de Petit GoAve, de
Miragofne, d'Aquin, des Ca
yes et encore de I'Araehair.
de St. Marc. des Gonaive.,
de Plaisance, du Cap-Hal-
tien.
7o) Le D6Dartement des
Travaux Publics devrait por
ter des am6liorations aux
points oat des accidents se
renouvellent constanmment.

PLANIFICATION
DEFENSIVE
La planification defensive
doit viser a sauver les vies
humaines et a venir le plus
rapidement possible au se-
cours, des accidents. Dans
ce but, il faudrait penser a
toute une infrastructure ra
diophonique, ambulanciere,
hospitaliere :

lo) en pourvoyant les pos
tes de police et meme les
chefs de section, les bureaux
des VSN. tout le long de
nos routes asphaltees. d'ap
pareils de radio, '%allie-tal
kie, ou t.citizen-band,>, per-
mettant d'alerter au plus
vile les secours des Ihopi-
taiux;
2o en dotant de blocs
chirurgicaux d'ur ,ii' PetI
dtu perrSonnel adequate ies ho
pits" e St. Marc. des Go
raives. dei Port-de-Paix, du
Cj, ithie;On. de P til Goive,
d, Jacmel. des Cayes, de
Jerenmie, de Hiichei, 1'lopi-


tal Ste Croix de Ldogune;
3,I en rilgeant des ,dis-
penaltres-hdoptaux a l'Arca
hale, a Plaisance, a Mireba
lais., i, MUagoflIne, a4 Aquin,
tout le long des vole- oft des
accidents conttibuent a I'hM
c )atombe;
4o) en affectant 'des am


balances,. conAtamment en
6tat d'alerte et pourvues
d'appareils de radiophone.
h tous. cese h6ltaux et.dis-
pensalres-hrpitaux.

Je sui, certal.1 que de tpl
les' nes ires, sans nul dou-


te,,d6jat envisages rir nos
services comp6tents, permet
tront d'artiter l'hct.'tombe
sur nos routes asphalt6es
et de saver bon nominbre
de pr6cieuses et irremplaga
b)..s vies humaines
G6rard JOLIBOIS


PABOCO

Paper- Box Compny Of Haiti

Rue Barbuacourt (Entree Le Natal) Route 44 I'Asrpport
Tel, 6-0732
LA MAISON DES QBOTES


Pour toutes vos commander


de boites de:

Chaussures

Patisserie
Detergent
Pate dentifrice

Chemises et lingerie
Composants electroniques
Produits pharmaceutiques

Products alimentaires sec$ et CongeIes

Creme a la Glace

Savons
Fruits de mer
Traiteurs e* restaurtitwrs
Renforcemente cols et de cols et 4@s dhemises
Agraffes et trombones

Divers ...

Nous Fabriquons egalement des dossiers de classement
En format lettres et legal.


La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes les

vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet

cyrillique, seule la vodka STOLICHNAYA est reellement imported
S e Fssi:IEle seule a I .drblF der-s'

appeler-"vodka russe" .Le nombre
toujours croissant de vodkas "pseudo-
russes,"est la meilleure demonstration
de la valeur et surtout de la. popularity

des vraies vodkas russes
Pourquoi renoncer a consommer ou

a servir d vos hotes ce qu'il y a de meil-

l [ I leur parce qu'original?
Vous la payez peut-etre un peu

/ plus cher,.maus I original ne couite -
il pas tyt urs plus cher que I''mi-

S. ... station 1!



/ ... .. .* '?;'


t






















,- '11:.






.4








LA SEULE VODKA


IMPOR TEE D E RUSS IE.EGa mMsppepaqal


LE BISTROT


"---~I-~-----I-----


LET NOUtVELLI'J E :.









LI NOVLLBK Vedel1 Jntr1


v ,o>ooMo oa>OoD< mascOIDOm----------------- ooo V@@fl


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heurcs (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE I $ 1.50 et 2.00

Le Point de Mire
^g~oiQaaaooi.

SALLE II $ 1.50 et 2.00

Crease


SALLE III $ 2.00

Violence et Passion


SALLE IV $ 1.50

Piranha


Coin du Jardinier


(Suite de la lere page)


d'echelles et de volontaires.
Certains disent -nous n'a
vons pu le verifier- que des
plates d'Afrique porte-
ra ent des noms tels que
Ate-Ibo-Legba, Alkoko Ghe
de. Zaca. Baca, Ogu. Ont
sait la place de ces noms
dans la mythologie vodou
en Haiti. S'il est vrai que
nios speres africams trans-
planttes a St Dom.tgue assi
milaient les arbres a des
dieux, ce fut un dechirc-
ment del re forces de les dO
trulre pour implanter la
Canne a sucre. I'indigo. le
Cale.er. Peut-etre s'expli-


querait-on ainsi la rage de
destruction qui anima 1'es-
-clave revolt et s'ajouta a.
sa haine du colon et de la
servitude.

Nos arbres furent-ils des
dieux? Peut-etre. Le sont-
tlls encore? Certainement.
Pour ceux qui, faisant fi de
Loul animisme des.rent les
fire revenir a leur vrai
statut de Genies families
et tutelaires, Gardiens de
la fertility de nos sols, Re-
gulateurs de nos salsohs,
Parure de notre ile, nos ar
bres sont des dieux.

Courtoisie de la DARBOU
CO.


La DARBOUCO
a requ pour vous des semences et ies engrais.
SEMENCES DE LEGUMES VERTS
SEMENCES DE POMME DE TERRE
DES ENGRAIS POUR EN ACTIVE LA CROISSANCE

LES MEILLEURES SEMENCES
S LES MEILLEURS ENGRAIS
SA LA DARBOUCO

DARBOUCO. S.A. Rue du QUAI


I'


i SAN

t TO


It













EN


?elerinage a Higuey


PAR AVION

Avec


,es Agences Royales


19 AU 24 JANVIER 1979

NTO DOMINGO HIGUEY SANTIAGO PUER

PLATA TRANSPORT 2 REPAS HOTEL
NAPOLITANO.



South du voyage: $279.


InEormations complementaires

au Bureau des


GENCES ROYALES
126, RUE MGR. GUILLOUX
I FACE DE L'ECOLE JEAN-MARIE GUILLOUX

TEL : 2-0968


Un beau geste de Biere cancerigene
Paul EnSile Reaction de
Desdunes POffice Federal
de la Sante


Paul Emile De..ounes,
Imp. Desdunes No 3
Bourdon, Pt-au-Pce
Port-au-Pce le 2 Dec. 1978
Rev, Pere Andre Tanguay,
Cure de la Paroisse des An
g.ais
Aux Anglais
Mons eur le Cure,

Sous ce covert, je vous
remets un cheoue de Deux
Mille Dollars au No. A0946361
tre le ler decembre 1978 sur
la Banque du Carada a Port
au-Prince et payable a vos
ordres. Cette valeur que j'of
fre a 1 E'glise Paroissiale de
la vil.e des Anglais dediee a
la Vierge Imm::culee Conlcep
t on ma patronne, vous per
mettra d'acquerir a votre
cho.x, ill orgue electrique
de luxe et une horloge pour
1'cmbellissement de ce petit
coin de terre qui m'a vu
naltre et grander jusqu'a 1'a
ge de 12 ans. Cette oflrande
illlale est fa te au nom de
M. et Mme Morinville Desdu
liis i Mme nee Elm ra Bru-
ino i, mes pirea et mere de re
grettee imemoile' cet hom-
ainge s'et'-nd eialement a la
rnemoire des devouces Soeurs
de St Joeph ,'e Ctluny qui
dirigeaient, a rette elpoque.
tii el ablissement scolaire
tres efficient rt qui m'ont
inculque les p:-lmiei'es no-
tions de lecture et de cultu-
re rcl gleuse. Crtte forina-
tion de ase m'a value imoin
admission en classes de 8e,.
anl Lycee des Ciyecs oii non
feiu pre m'ava. place en
1908 Pax a leur ame d'eli-
te Vivmt toujour, 0 oilgne
due ma paro se cet de nias V
neree patronni, la Vierge
immaneule Coiicept on. et
presqu'au term" de ma vie
terrestre (83 ansi, jeg dsire
olfrir ce preciux souvenir .
l'Eglise oa M. Langlade Dou
yon et Mme Horacius m'ont
prsente sur les fonts bap-
tismaux pour le sacrement
du bapmen. Au enom de tous
les paroissieins. les am s et
parents j'offre enfin ce
pieux homage.

Sachauit. Motnieur le Cu-
re. qure vous i' m'oubl erez
pas dans vos C ricres je vous
remercie d'ores et deja et
vous felicite en mtmeo temps
pour vote devouement dans
l'accomplssement d'une sI
noble tarche.

Veuil'ez agreer, Motinseur
le Cure, mes meilleures salu
tationis ien Chrit.

Pau:-Emile M. DESDUNES
lIlmpi.sse Desduns No 3.)


SONY :CASSETTES "HAUTE LONGEVITE"
Les chercheurs chez Sony
n'ont jamais cesse d'ame-
iorer leurs techno uoies
Resulla tune'arg va-
elet de cassettes te
la pubande Aveconomqe Sony
bands q uai sent eent et se
ee _,'OW NOISE[-,:-IH FIDELITY
AU CHROME te aut FFRRI-
CHROME en droule hqgne dies
usines Sony 9
Sony babrlue aes popires
oxydes, les micronise et les
couche sur La bande Avec Sony
firn le ptleurage, termnnees les
bands cqu s'entortilent et se
bloquent Avec Sony le defile,
ment ast touiours impeccable.
Cassettes 30 minutes 46
minutes 60 minutes 90 mi-
utes et 120 minutes.


AUDIO CENTER 71. RUE DU QU
' a .- "" -


Bro1LIN -- (AFP)
L'Office F6ddral de la
Santd prend stres au se-
rieux les dcouvertes des
savants du centre de recher
che sur le cancer de Heidel
berg concernant la presen-
ce de Nitrosamine, dans la
b;ere, indique un communi
que de l'office public jeudi
a Berlin.
A la suite d'entretiens a-
vec des specialists de l'In
dustrie des brasseries, il est
prove que la presence de
Nitrosamine dans la biere
est due < voire meme exclusivement ,
a la methode de sechage du
Malt, ajoute, le Communi-
que. La fumee de cigarette,
Fair et les eaux en surfa-
ce contiennent egalement
de la nilrosamine, souligne
l'office, precisant toutefois
que, la biere fournit a elle
seule les deux tiers de la
quantity nitrosamine absor-
bee par i'homme .
L'office announce enfin
qu'il a 1'intention de con-
sulter a nouveau les reprO-
sentants de l'industrie des
brasseries afin de decider
des measures technologiques
a prendre en vue de redui-
re la quanttte de nitrosami
ne dans la biere.


Biere
Cancerigene :
Vive Emotion en
Allemagne

BONN- (AFP)
La declaration des sa-
vants du Centre de Recher
ches sutir le Cancer d'Heidel
berg, provoque une vive e-
motion dans le public, les
milieux politiques et evidem
tent chez les brasseurs.
Deux Deputes du parti
chretien social bavarois
vont provoquer un debate
la Chambre des Ddputes a
ce sujet. Ils ont depose qua
tre questions sur le bureau
du Bundestag et ont invite
le Ministre de la Sante. Minme
Antje Huber. a prendre po
sition. Les deux Deputes ba
varois veulent avant tout
lavis du gouvernement surm
les resultats des recherche's
des specialists d'Heidelberg
selon lesquels certaines sor
tes de biere et degrees ali-
mentaires les jambons no
tamment fulmes et viandes
en saumure contien -
draient en quantities mini-
mes des substances caned-
rigenes, des nitros-amines.
On ne saurait, .sans preu
ves convaincantes, gacher
le plaisir de boire de la bie
re a des millions de cito-


yens>).

La vice-Presidente du Bun
destag. Mnie Anne-Marie
Renger (social democrat -
SPDt est du mame avis.
Elle a declare au quotidien
a. grand tirage Sbild-Zei-
tunge que sur le cancer et la prOven-
tion sont meritoires et ne-
cessaires, les savants n'ont
cependant pas le droit de
nous, river de la joie de
vivre.

MEXIQUE :
Polemique avant
la visit du
Souverain PontiEe

MEXICO -- (AFP)
Une champagne visant 9.
empecher de&S actes de ca-
ractdres religieux a 1'ext-
rieur des lieux de culte a
ete lancee jeudi, deux se-
mainds avant la visit du
Pape au Mexique.
Cette champagne, organisde
tant par les parties de gau
ehe que par le part demo-
crate (droite)', est surtout
dirigde contre le project
prdt6 a Jean Paul II de
donner sa benediction b la
foule au course de ce6rmo-
nies organlsaes hors des 0-
glises.
La constitution, qui faith
du Mexique un Etat lalque,
impose des restrictions savd
res 1'Eglise et interdit no
tamment la celebration d'ac
tes de caractere religieux A
l'extdrleur des lieux de cul-


te.
Le motif official de la ve
nue di Pape est l'inaugura
tion du troislume Conseil
Episcopal latino-amhricain,
qui se tiendra A. Puebla. Ce
pendant, la polmique entire
tinue, releguant au seconds
S tinue, relegulant au second
plan I'orgahisation pratique
de la visit du Pape.


HANOI (AFP)
Par Jean Pierre GALLOIS
Pour le Vietnam la reu
nion du Conseil de Securite
de 1'ONU et sa decision d'en
tendre le Prince Norodom
Shanouk constituent le si-
gnal d'une nouve.le guerre,
Diplomatique colle-la.
Jusqu'au dernier moment,
il a cru pouvoir levit,'r en
semL ant persuade que les


RETOUR DE NOTRE
COMPATRIOT
LESLY A. POMPEE


Nous avons appris avec
plaisir le retour au pays de
lotre compatriot Lesly A.
Pompee, apres une quinzai-
ne d'annies d'etudes. tour
a tour a Bogota et a Lima
etudes primaires et secon-
daires), en France Acade-
mie de Poitiersi. a Geneve
et a Strasbourg Sciences
politiques et hautes etudes
'uropennes i).
Il vient d'achever sa pre
mniere antice de doctoral ell
droit international, econo-t
mique et financier ct se pro
pose de presenter ell sep-
tembre prochain sa these
sur l.a protection des inves
tissements effectues par les
pays de 1'OCDE dans les
pays elln voie de dveloppe
menit).
Nous partageons la jole
des parents de ce brilliant
compatriote. particuliere -
ment de son pore notre a-
mi Arsene Pompee. nous
souhaitons a Lesly utin area
ble retour et du success dans
ses etudes.

Du nouveau aux
Archives
Nationales

Le Secretaire d'Etat de la
Justice, Me. Ewald Alexis
prete une attention specia-
le aux Archives Nationales
Ii suit avec inltret les pre
paratifs des prochain.s tra-
vaux qui s'annoncent. A
chacune de ses visits a
i'Institution, il tient a voir
un nouveau progress realise.
Ainsi fournit-il des mo-
yens au Directeur, afin de
lui permettre de realiser les
progress necessaires. Cette
semaine, commencera le de
blaiement des documents
qu; se trouvent dans une
vas-te salle. I11 sagit de fai
re de la place dans la salle
en question pour elf-ver les
buts metalliques oil. apres.
seront classes des registres.
des documents selon un cer
tain ordre.
Tout un materiel esl pret
pour ce travail qui est appe
le a. transformer la section
proprement historique des
Archives Nationales. Du res
te, des reparations se font a
la Direction des Archives
pour que la salle en ques
tion devienne coquette et
bien aerde.

Cette sollicitude du Minis
tre Alexis est secondee avec
enthousiasme par le Direc-
teur Gdneral, Monsieur HO
nock Trouillot, qui avait prO
sent un plan pour l'accom
pl.ssement de cette besogne
difficile. Selon Henock
Trouillot, lorsque les Archi-
yes Nationales auront un
nouveau local, ces travaux
serviront dans ce nouveaux
local Done c'est en
quelque sort la preparation
des documents par un class
segment approprid pour e.':e
transports dans un local
moderne.
Des employs auront b'en
tot des heures suppldmen I
taires pour pouvoir, en de
hors des heures de bureau,
accomplir cette besogne. II
faut fIliciter le Minlstre
Ewald Alexis de ces dipmar
ches qul relevant d'un pa-
triotisme agissant.
Pour finir, il faut dire que
les rayons et les sales ou se
ront class s les documents
seront eclaires au noon. Car
1'1clairage actuel ne peut
que fatigue les yeux dep
employes.


Cambodge Vietnam. La these de Hanoi a I'ONU


TOUTI



TOUT POUR


Waldheim pour lui deman-
der de soumettre la propose
t,on vietnamienne aux pays
membres. 1I ne devoilera
pas non plus, pour ,es me-
mes raisons, la nature des
pressions auxquelles la dele
nation viltnaiiiienne a la
conference des non ali-
gnes reunie, a Belgrade en
Ju llet dernier a ete soumise
pour qu'elie. consent a ne


pas voir figure dans la d6
claration finale un amende-
ment demandant que le dif
lerend Khmero Vietna-
mien soit regle par voie de
negotiation, sur la base de
cette proposition. Dans les
deux cas est.me-t-on a Ha
noi, la crainte de deplaire
Pekin ont conduit a des de
robades.


Iran/Etats Uns:

L'appel de Washington

la armee iranienne


(< 1,
tr

L
si
vc
W
rf]
sc
ic
ql
(;I
cc




d
L
c
ri
9
9
S


d
f(


n
n
u
E
d


; ne sauraient con-
trarler une situation jugee
< La violence de ce qu'il con
sidere comme une ve conjuguee de la sainte al
lance Sino Amer cainen
mais auss, la faiblesse du
soutien international don't
ouit la nouvcile que Populare du Kampu-
chea, lIont conva ncu du
contraire.

Par l'intermedia.re de son
Represei.tant a 1'ONC, M.
Ha Van I au, i1 montera
done en premiere ligne. M.
Lau devcloppe-a devant le
Con-el de Securite la theo
rie v etnam enne des deux
guerres du Cnrnbodge : la
gueorre a a frontier oppo-
sant deux "ay, et la guerre
centree un reg mr, dictatorial
et onl pel'ple apireiii-on ven
dredi de source tres bien in
formee a Hani Surtout il
,selfourcira dt demontrer
qUre derrltie s deux guer
rcs, se cache uni seul ,nma
n'pul'ateur : La Cbine, et
une seul, ambition : punir
le V.etinaI d avoir echappe
a l'orbit, de Pekin.

C' st la Chiie, expliquera
M. Lau. qui a provoque ia
-guerre civil> au Cambod-
g ei ny e x tor;: ntri a riNo
iuliou ct ullireile ,,, Cesl ci'
qul a pous-e un Camnbodge
ineortri oui ie demanda~t
qu a panser se, bles-ures a
,agresseli le Victnam.
Quelqoues joure, a peine
apres la premiere libera-
L on, de Phnom Penh,, ies
troupes c:nimbodgienoes atla
quaienL les Iles du Golie de
Slam occupies par le Viet-
nam en accord avec le, do
cuments adm.ni stratif's de
la period coloriaie et do-
clenchaient de& operations
d'emp,etement sur le ml-
liers de kiloniatrs de la
irontiere terret'. re commu-
ne M Ha mei ra en evident
ce la retentiue, don't hI Viet
nam a fat preuive pendant
trols ans en nr repondant
pas aux provocations> mili
la re. et diplomatiqus Irup
lure unilaterale dei relations
le 31 decembre 19771 du ,re
gime Pol Pot,. II rappellera
que ce regin.e e.t rest
sourd a ix miiulL p ts proposi
tons de negoc:ation et note
ra que les organisat:ons in-
ternationales, ONU et nont
alignes notlmnmentl onut leur
part de responsabilite dan,
Ie Iftit que U Cambodge
1i'ait Pa elS e ni en dileu
re d'y repondre.

Le 5 Fevrier 1978, le Viet
nam a public une proposi-
tion en trois points cessa-
tion inmsediate des hIostil,-
tes et retrait des troupes a
cinq kilometres de part -t
d'autre de la fionticre, -igna
iture d'un tra'tic de liotn a-
gress'on ettc 'cord sur tiune
form appropr ee de garan-
tie et de surviliance intel
nationalss'.

M Ha Van Lau lie reveled
ra pas explinue la meme
source que, le 10 Mars
1978, le Charg d'Affaire-
Idu Vietnam n I'ONU, M
Phum Duong. a cffectue une
demarche 'secrete, aupres
du Secretaire General Kurt


Hier. a la I ,n de I'apres-
mnidi, a cu lieu a Bourdon a
!, i utinur d' IArnbassade
cii Brsc 1 cim t1'1 s grave ac-
ldelntI qu i couta a vie a Ma
milun" Cismille, un ie resldente
it ciii arlirr de Bourdon et
c;usa ce lonibhreuses ble su
rcs ouvcertes a ie autre da
ine attend; t une can' on--
nette de Pelion Ville.

,L,- Nouvcllislte conmat 't
Sli dlouleur deO parents de-
cd(ux victim'ies


CANDIDATES AUX
ELECTIONS

Nous avons recu ce matin
la visit de Monsieur Pierre
Previous Jean qui nous a fait
part de sa candidature aux
prochaines elections legisla-
tives. dans la 2eme circons
cription des Cayes.
Monsieur Pierre Previus
Jean est missionnaire evan-
geliste, eben;ste, comptable.


PELERINAGE A HIGUEY '
HlEMISPHERE TOURS VOUS EMMENE A SANTO DO-
MINGO DU 18 AU 22 JANVIER 1979 A L'OCCASIONI
DE LA FETE DE LA VIERGE ALTAGRACIA A HI-
GUEY.
VEUILLEZ CONTACTER L'AGENCE LE PLUS TOT
POUR LES FORMALITES NECESSAIRES.
..... /.;, _. ,. -./- --* .-.A J $ "-:c,-c. -^/// /


SLA MUSIQUE


LA MUSIQUE


or vous trouverez les disques que vous desirez

ainsi que les fameux instruments de musique
et les chaines hi-fi stereo


O YAMAHA


PAGE 8


I
I
II
I
I
I


^aacaaoew


: -~uru--C~W~~~r~NdCET~AR*M;CI~U'~bY~C "U~/ZS~OC/kCCC~/~"JirP~II~c~-Z~;VIUIUt~U


VZOO-1-clon ccoz-


Vendredl 12 Janvler 1979


WASHINGTON
Les Etats-Uni
vendredl 1'arm
a apporter son
tal, all govern
Bakhtiar et a
coup d'Etat mi
declare M. Hod
porte parole d
ment d'Etat. ti
firmant la vol
tats-Unis de mne
imr dans les a
rieures de l'Ira
parole a indii
gouvernumenit
re.sultats du v
1 lance sill I eI
binet iranise ni
la semaiii pro
talt pretty a I'
I' nouveau reg

Les hatits [i
du Department
lignent que lc
tloil,, persilstai




con croissants
meant amerinca

Dans les m'
mnes de Washir
time q'ue l'hy
Coup d'Etat mi
plit.s probable
oii I premier
pour Bakhttar
drait pas a imtI
vernemcnt
Le Secretaire



Grave a
a Bourd


- (AFPi Vance avait indique jeudi.
is ont invite que les forces armees ira-
ae iranienne niennes etaient uessentiel-:
osoutten to- les pour la securite et 1'in-'
uement de M. dependance de 1 Iranm et
eviter toit constituaientt <,ile comple-
litaire qui, a meant necessaire d'un gouver
Hiding Carter, nement civil legitimea.
iu Departe- La tiche d'encourager les
out en real- militaires iraniens a collabo
monte des E- rer avec le nouveau gouver
, pas interve nement civil avail ete no-
Lffaires inte- tamment coniee au General
un, le porte- americain Robert Huyser
que que son qui sejourne depuis plu-
attendent les sietris ]ours enl Iran.
vole die con- D'autire part, les Etats-
nouiveau ca- Unis poursuivent leurs ef-
au debut de forts pour assurer au gou-
ichainue et vernement de M. Bakhtiar
ivailler avec une assise aussi large que
ime. possible.
,,Des contacts ont ete pris

on'ctionnalres en Iran et hours d Iran avec
it d'Etat sou les representants de 1'Aya-
es informa- tollah Khomeini>. a precise'
ites recueil- M. C/.rter.
et aupres des Bien qu'aucun contact
-Uinis sur la s'ait cte pris avec 1'Ayatol-
coup d'Etat tahb lui-meme en France, on
intent de Ia- evoque a Washington la de
le gouverne- moarche recemment effec-
i. tuee aupres du leader reli-
gieux par un haut represent
ailieux infor- tant du gouvernement fran
sgton. on es- cais, M. Claude Chayet. Di
ypolthese d'un recteur des conventions ad
litan'e est la ministratives et des affairs
dans le cas consulaires au Ministere des
Ministry Cha Affaires Etrangeres.
ne parvicn- De bonne source on n'ex
poser son gou clut pas que cette demar-
che ait ete 6nspiree par les
d Etat Cyrus Etats-Unis. On rappelle a
cet egard que le problem
de l'Iran a ete evqque lors
du sommet de la Guadelou
incident pe avec les principaux al-
limes des Etats-Unis. notam-
o0t ment la France.


LI



University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs