Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10287
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 11, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10287
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





AUX GONAIVES
L'Ecole des Frtres Cyr-Guillo f6te

son Centenaire


Le 21 janvler 1978, 'hr-
loge des sldcles venalt de
sonner aux Gonalves. Mals
personnel ne l'entendit..
Pourtant peuana peu, ldve-
ncment signal I ut perqu
et le bruit s'en rdpandit:
1'Ecole des Frores est cen
tenalre. C'dtalt vral. Le 21
janvier 1878. en effet, .3
humbles Freres de l'Instruc
tlon Chrdtlenne: Frdre Cyr,
Directeur, et les Freres Ma
rie-Frangois et Appolinaire
ouvraient daens la Cit de
l'Inddpendance, a la rue
Vernet, une p cole de gar
gpns-de trois classes, avec
un effectif de 150 elves,
tous analphabdtes... C'est
parti.

Les Gonaiviens, si atta-
Sches aux Frdres. se de-
vaient de feter grandiose-
ment le centenaire de l'Eco
le Cyr-Guillo. Cependant.
l'absence prolonged de son
Directeur. F. Germain Me-
nard, devait retarder de
press d'une annee la cedlbra
tion du centenaire, finale-
ment fixee aux 5 et 6 jan
vier 1979.

Le Vendredi, 5 janvier
De bon martin, entire 6h
et 6h15. la cathedral peu
a peu se remplit. Une mes
se va y etre cdldbree pour
le rcposa de 'ame des an-
ciens maitres et edlves dd
cedes de ld'cole Cyr-Guillo.
Dans une touchante ho
melie, le R.P. Cineus, cure
de la paroisse, souligna la
grandeur et 1'efficacitd de la
mission des FrCres, dega-
geant avec a propose les le
cons du Centenaire pour
ses ouailles: lemons d'union
et de gendrosite .

Apres la messe. l'assistan
ce se rendit en cortege au
cimetiere, otu le Vice-Prdsi
dent du Comite des fates
deposa une gerbe de fleurs
sur l'une des quatre tombes
sans nom des Frdres enter
res dans la terre sale des
Gonaives. Chacun, a cet
instant. fut invite a prier
pour le F. Cyr et ses. trois
compagnons.

Dans la matinee, a par
tir de 9 heures. se deroula
sur la cour de I'ecole une
belle ftte sportive, animee
par la musique des caser-
nes. Des recompenses fu-
rent remises aux gagnants
des diverse competitions
par le F. Directeur. Une mati
nee pleine d'entrain que
les dldves n'oublieront pas
de sitot

Le soir. a 7 heuresa. a Iau
ditorium du lycee, unem f
te culturelle reunit a nou-
veau les ancient eleves et
leurs families. Un program-
me pour. :tous les gouts:
musique, chants, poemes,
comedie (Sylvia. de Mona
Guerin).

Un numaro de circonstan
ce, le seul, l'historique de
I'ecole Cyr-Guillo arranged
en Jeu scenique par Frere
Raphael et interpreted par
cino eleves de l'etablisse-
ment retint attention et
tut fort applaud.

Le samedi, 6 Janvier
C'est le jour fast du Cen
tenaire de 1'Ecole Cyr-Guil-
lo, un jour d'allggresse pour
la ville des Gonaives, un
jour de joie et de confian-
ce dans l'avenir pour la
trentaine de Freres pre-
sents en ce 6 janvier.


La journee commence a
9h. du martin par la messe
concelbree a la cathddrale
par Mgr Frantz Colimon,
Evlque Coadjuteur de Port-
de-Paix et ancien dleve des
Freres des Gonaives, assist
d'un nombreux clergy, don't
trois, anciens eux aussi de
l'ecole Cyr-Guillo.Au choeur
avaient pris. place les invi-
tes d'honneur: M. le Repre
sentant du President a Vie
de la Republique; leurs Ex
cellence le Secretaire d'Etat
a l'Edueation Nattonale et
l'Ambassadeur de France;
M. le Premier Conseilfer a
la Cour des Comptes; les
Autoritts civiles et militai-
res de la Ville.


$Au cours de la cdlebra-
tion, la chorale donna plal-
sir A l'entendre en des
chants en parties, executes
sans bavure, par des voix
agreables et couples. Son
Excellence rendit hommage
aux Frdres en un brilliant
pandgyrique, aves un ac-
cent sincere et cordial. A la
fin de -l'Eucharistie, Mer Co
limon, puts M. EuvrardGufl
laume, Prssident du Comitt
dun Centenaire, et enfin le
Rev. Pere, Curd de la pa-
roisse, d' a j o u t e r en-
core, A qut mieux, mieux
A'honielie de Mgr Cons-
tant. Les Frtres reaurent I
cette messe du Centenaire
plus de compliments qu'ilk
n'en avalent sans doute re-


cuellls de 1878 A 1978. Heu
reasement pour eux que le


PAre de la Mennais a chol-
sl i'Humilit com-
mne vertu principle de
sa Congregation, car la
journde nest pas termi-
nde...

A l'issue de la cdrmonie
religleuse, trds belle, maits
un peu tralnante, elle du
ra deux heures et demie -
tandis que le monde offlciel
et les invites d'honneur se
groupalent sur le pdrystile
de la cathddrale, pour ga-
gner en cortege et A pied
l'Ecole des Freres, dclata
soudain a l'intdrieur du lieu
saint le couplet du Jeu seA
nlque, chanted a tue-tete
par les dcoliers:

VIVE L'ECOLE DES FRE-
RES
AUJOURD'HUI CENTENAI
RE

A TQUS NOS EDUCA-
TEURS,

AUX VIVANTS, AUX
MORTS, HONNEUR I

Alors qu'en rangs serras
la foule du Centenaire s'a-
vanqait vers 1Ecole, a un
tournant du parcours elle
put en contempler le bAti-
ment en robe de fete de
couleurs tropicales. Un coup
d'oeil ravissant. Voici en-
fin le grand portail d'en-
tree! Au Tiaut de la facade
de la maison d'habitation
des Freres se ddtache un
majestueux, 100. jclaird au
neon; plus bas, dominant
le long balcon, se dressed la
statue du Sacrd-Coeur fun
cadeau des Anciens lors du
Cinquantenaire de l'Ecole)
paraissant elle aussi rajeu-
nie sous son nimbe lumi-
neux; au-dessous, les armoi
ries de l'Institut des Freres
, aux couleurs fraiches, mais
au balcon bien secret pour
beaucoup sans doute.

On entire. A gauche, une
grande house jaune cache
une stele. On va la devoi-
ler et Mgr Constant proce-
dera a sa benediction. Ce
monument du souvenir por
te une plaque encadrde de
lignes d'or avec cette ins-
cription: LEVES A LEUR INSTITU-
TION (1878-1978))>.


Une grande tente a 6td
amenagde devant les clas-
ses. Les invites vont main
tenant s'y asseoir pour en
tendre les discours prevus
au programme. Apres une
breve explication de l'ins-
cription de la stele par M.
Fred Brutus, les cinq eco-
liers qui ont interpreted la
veille au soir le Jeu Sceni-
que reparaissent sur une
scene improvise: un nou-
veau success. La musique des
casernes repete et repete
leur couplet...


Au tour des orateurs. Se
succedent sur 1'estrade, de-
vant lIe micro, M. Ie maire
de la Ville: M. Leon Manus,
Vice-President du Comitd
du Centenaire des Gonai-
yes; M. Fritz Larsen, Vice-
President du Comite du Cen
tenaire de Port-au-Prince;
son Excellence le Secretaire
d'Etat a l'Education Natio-
nale, M. Raoul Pierre-Louis;
et, enfin, Frere Bruno Laro
che, Visiteur des Freres,
pour dire son merci aux
Membres du Gouvernement
et a la Ville des Gonaives.
Nous retiendrons pour I'his
toire son MERCI special a
Celle qui a 6td la cheville
ouvriere des Fetes du Cen-
tenaire, je veux nommer
Madame Martin Augustin>.


II etait pres de 3 heures
de I'apres-midi, quand les
micros se turent; alors si-
lencieusement les estomacs
rdclamerent et les invites
monterent a 1'etage oil des
buffets attendaient. Les lan
gues se ddlidrent au cham-
pagne. Apres quoi, chacun
se servit selon son appdtlt...
A 5 heures, les trois Freres
de l'Ecole Cyr-Guillo se re-
trouverent seuls.

En guise de conclusion,
on pourrait attire latten-
tion sur les 10 discours pro
nonces en ce 6 janvier 1979
et en offrir des extracts. Ou
encore en analyser les tex-
tes, pour ddcouvrir com-
ment le Frdre de l'Instruc-
tion Chretienne est vu et
jugd. Ce strait trop long
dans les deux cas. Soyons
plutot brief et simple et dl-
Ssons que le Centenaire de
1'Ecole Cyr-Guillo a fait
voir combien, depuis 1878,
les Freres sont aims et es
timds aux Gonaives. Quel
magnlflque et agrdable en-
couragement A poursulvre
Sune mission en sol monoto
Sne et penible, celle de lins
truction et de l'dducatlon
Schrdtienne des infants du
people haltien !


e F.R


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


SLa declaration

du Secretaire d'Etat

Hubert de Ronceray


Messidurs
les Reprdsentants
de la Presse.

C'est pour moi un grand
honneurfet une grande joie
de vous accueillir dans cette
enceinte du Ministere des
Affaires Sociales et de vous
y souhaiter la plus cordial
bienvenue. En rdpondant en
si grand nombre A linvita-
tion du Ministere des Affai
res Sociales, vous lui appor-
tez le tdmoignage de votre
devotion a tout ce qui tou-
che la vie economique, social
le et culturelle du pays.
Qu'il me soit done permits
d'associer a mes remercie-
ments les voeux de success
croissant que je forme pour
chacun de vous dans cette
noble et exaltante profes-
sion durant toute 1'annee
1979.
Messieurs
les Representants
de la Presse.
Votre presence ici aujour
d'hui traduit une forme de
cooperation qui est essen-
tielle A la promotion de la
politique social du Gouver-
nement. Nous vous avions
promise, des la premiere se-
maine de notre installation
que vous series souvent in-
vites a prendre connaissan
ce de l'evolution des affai-
res de ce Departement. A-
pres 70 jours de gestion il
nous semble opportun de
vous dresser un bilan et de
degager les grandes lignes
de la mission que le Chef
de lEtat nous a assignee.
Nous, avons herite d'un Dd
parternnt Ministeriel qul
admirgstrativement fonction
ne relativement bien. Mais
cette performance adminis-
trative est le fait d'un no-
yau tres restreint de fonc-
tionnaires de haut niveau.
II y a une pldthore de fonc
tionnaires amorphes. absen
teistes qui peuvent etre mo
bilises et motives par des
recyclages frequents et in-
tensifs.


Nous avons repens6 1g
structure du Departement a
trois niveaux : le niveau con
ceptuel. le niveau normatif
et le niveau opdrationnel.
Le niveau conceptual est ce
lui de la recherche, de la
connaissance, de la d6cou-
verte et de l'analyse des don
nees. A ce niveau nous a-,
vons accent 1'interddpen"
dance fonctionnelle des ser.
vices de I'Inspection Gene-
rale du Travail, de la Sta-
tistique, des Salaires et Re
churches.
L'Inspection Generale du
Travail se distribue desor-
mais entire trois groups dif
fdrents : un group A qui
est ['avant-garde technique
en informatique, un group
B ou group d'intervention
ct un group C charge de
menea des enquetes sur le
terrain. Cette distribution
tridimension de l'Inspec-
tion Generale du Travail
doit permettre au Ministere
des Affaires Sociales de con
tr6ler et de dominer scien-
tifiquenment les problems.
de prevoir et de prdvenir
les conflits an lieu de se
limiter a des actions tardi-
ves et a des palliatifs.
Le niveau normatif est
celai des dispositions ,juridi-
ques pour lesquelles le Depar
tement enviage I 'actualisa -
tion du Code du Travail Fran
cois Duvalier et la creation
d'un Tribunal du Travail.
Le niveau operationnel est
celui de I'claboration du
plan quinquennal sectoriel
et de 1'execution des pro-
jets de developpement. Nous
avons constitute une Unitd
de Programmation et jete
les bases d'une politique na
tionale de i'informatique.

Dans son vibrant Messa-
ge du 2 janvier 1979. Son
Excellence M. Jean-Claude
Duvalier. President A Vie
de la R6publique a declare :
SCette ouverture delibe-
ree aux exigences de la mo
(Voir suite page 3)


Lettre ouverte

de Me Widner Gerard Vital Herne

A Edouard C. Paul


Mon Cher Confrdre,
Vos ecrits comme quel-
ques rares autres me procu
rent toujours le bonheur
d'apprendre certaines cho-
ses supplementaires et de
m'assurer que les problames
Haitiens a tous les niveaux,
en depit de leur subtilitd,
sont l'objet d'analyse et de
recherches, des secteurs cles
de la production.
Desquels secteurs oft se
retrouvent des ecrivains en
gages de votre espece, et
des liberaux de tout poll,
ne peuvent etre lOgique-
ment que les avants-gardes
naturels de la mdthodolo-
gie pratique d'organisation
des pouvoirs et de la cit6.
En me promenant dans
vos vastes champs fertiles
en propositions, en commu-
nications, en corrections et
en vulgarisations; me re-
viennent A l'esprit les belles


pages des Rosalvo BOBO,
DENIS DUVALIER, Rulx
LEON, Jacques ROUMAIN,
Felx COURTOIS. Jacques
Stephene ALEXIS, Jules
BLANCHET, Lucien MON-
TAS, Carlos SAINT-LOUIS,
Carlo DESINOR, Lallier C.
PARREAUX, Gerard DOR-
VAL, Rene PIQUION, Chris
tophe CHARLES, Mesmin
Gabriel, Felix MORISSEAU
LEROY, Lyonel VILFORT,
Rene PHILOCTETE, Marcel
DAUPHIN, Jean-Claude FI-
GNOLE, etc, representantes
ideales comme Votre ,PRO
BLEMATIQUE HAITIENNE
ET L'INTERVENTION DES
MASS MEDIA>, 1'expression
d'une conscience patrioti-
que non fardee, et d'un de
sir prononed d'etre au Ser-
vice de I'humanisme inte-
gral.

(voir suite page 7)


COMMUNIQUE
Les inspections du Seryi-
ce de Mddecine Vetdrinaire
du DARNDR ont rdveld de
nombreux cas de mortality
dans notre cheptel porcin no
tamment dans la Vallde
de l'Art'bonite et dans la re
gion de 1'Arcahaie. Ces cas
de mortality seraient impu-
tes a la Peste Porcine Afri
caine alors que, jusqu'a la
fin de la premiere quinzai-
ne de Decembre tous les 6,
chantillons preleves dans les
centres d'alerte et expddids
dans des laboratoires sp6cia
Uses aux fins d'analyses, n'a
vaient revele que la prdsen
ce de la peste porcine class
S.que ou cholera des pores.
La persistence et l'inten-
site grandissante des nou -
veaux symptoms ont deter
mine les responsables a pro
ceder a des prdlevements d'6
chantillons don't SIX (6)
ont ete expddies au Labora
toire de Plun Island du Dd
partement de l'Agriculture
des Etats-Unis d'Amerioque

IA CAMPAIGN
LA CHAMPAGNE

Le candidate
Victor Nevers
Constant organise
4 lers meetings
Port-au-Prince.
le 11 Janvier 1979.
Au Directeur du Journal
cLe Nouvellistee
En ses bureau
M. le Directeur et Cher Ami,
J'ai le grand plaisir de
porter a votre connaissance
que, en vue des prochaines
joutes electorales du Diman
Sche 11 Fefrier 197, je me
port Crrnaidat la Depu-
tation riur la P.'emrilere Cir
conscription de Port-au-
Prince.
Tout en vous priant de
bien vouloir faired art de
cette information a vos nom
breux et sympathioues abon
(Voir suite page 3)

Hautes
personalities
arrdtees en R.D.
tiANTO-DOMINGO Deux
l.autes personnalites du gou
vernement de 1'Ex-President
Balaguer ont ete arretee,
hier aprds-midi sur mandate
du Procureur du District de
Santo Domingo, a l'issue du
ne reunion des Ministres
des Finances, de l'Interieur
et de la I Justice.
Il s'agit de Mario Medina,
ancien Sous-Secretaire d'E-
tat sans portefeuille du gou
vernement dominicain de
1976 a 1978. Il est accused
d'avoir detourne plus d'un
million de dollars sous cou-
vert d exportations de 43.000
sacs de cafe dominicain a
Cuba.
L'ex-Ambassadeur de la
Rdpublique Dominicaine a
Kingston (Jamaique) a pu
t're arr tA m l'Aeroport de
Las Americas tandis qu'il
allait prendre l'avion pour
quitter le pays. Il est accu
s6 de d6tournement de
funds publics d'environ un
million de dollars en com-
plicite avec des strangers :
curagaolais, allemand et au
tres.


Resultats de traffic pour l'Annme 1978


a 'Aeroport Francois Duvalier

A- TRAFFIC PASSAGERS
Le traffic passages a aug mentd de 15.6 pour cent durant 1'annde. Un total de
359555 a 6td enregistrd compared A 310866 en 1977 :


ANNEE
1977
1978


ARRIVE
151093
177176


DEPART
159773
182379


TOT
3108
3595


Le tableau suivant mon. re le traffic de chaque Compagnie arrivee et
desservant l'aedroport :


TRANSPORTER
Pan Am
American Airlines
Air France
Eastern Airlines
ALM
Aerocondor
Bahamas Air
Air Canada
Air Jamaica
Charters-Divers


Quatre nouvelles Compa-
gnies adriennes desservent
l'Adroport International. Ce
sont :
a) Eastern Airlines, Rou-


DIFFERENCE
'1978 POU


1977
103040
70971
77709

25076
4492
5787


23791


110892
76556
74664
30939
30241
8926
6271
2519
1992
16555


te : Miami San Juan
b) Air Canada, Route :
Montrdal Port-au-Prince'
ci Air Jamaica, Route :
Alontego Bay Port au -


7852
5585
(3045)

5165
4434
484


(7236)

Prince Kingsto
d) Balair qu
Sata sur la roul

(voir suite


du Nord. Les analyses ont
revele des r6sultats positifs
pour la fiivre porcine afri
caine et n6gatifs pour le
choldra traditionnel. Des
dispositions ont 6td prises
en vue de circonscrire le mal
et d'6viter autant que possi-
ble son extension A d'autres
points du territoire natio -
nal. Ces dispositions corn -
prennent :
A) 1'interdiction de trans
porter des pores provenant
du pdrimetre :

Gonaives, Machand, Petl
te Riviere de l'Artibonite,
Verrettes, Mirebalais, Tho -
mazeau, Ganthier, Fonds Pa
risien, Croix des Bouquets,
Kenscoff, Ldogane, Port-au


VATICAN (AFP)
1I n'a pas encore ete deci
ds, pour des raisons techni
ques tenant A l'appareil u-
tilisd, si Jean Paul II, A son
retour de Mexico. fera ou
non escale a Haiti, apprend-
on jeudi soir de tr&s bonne
source vaticane.
< qu'a present, a comment
la source vaticane. c'est
qu'il y aura une escale en-
tre Mexico et Rome. Oif ?
cela nest pas encore re-
solus.

Quelques heures plus tot.
le R.P. Romeo Panciroli. por
te-parole du Saint Siege, a-
vait dementi que le Pape
dtiL arreter A Haiti. en dd
pit des informktions official
les parvenues de Port-au-
Prince. aJe ne constate pas
qu'il dive y avoir une es-
cale a Haiti>, a-t-il
Interrog6 a ce sujet, 1'Am
bassadeur d'Haiti au Vati-
can, M. Pierre Mayard, a
declare : Haiti) est deja certain et
officielle. Le President Jean
Claude Duvalier attend le
Pape qui s'arretera quatre
heures, le 31 janvier. J'ai
requ moi-meme toutes les
assurances des autorites va
ticanese>.


GRAND GOAVE -
PETIT GOAVE
Voici la liste complete des
candidates en lice pour les
elections legislatives dans
la deuxieme circonscription
de Legoane, qui comprend
les villes de Grand GoAve et
de Petit Goave :
Jean Liorel Auguste :
29 ans, empoyd a la douane
Luc Degranes : ancient
Maire de Petit Goave
D6samee Louis Martin:
etudiant en gdnie
Remus Arbrouet : Pas
teur, 61 ans, grant du group
pe religieux Eben-Ezer.
Catina Sanon, 49 ans,
spdculateur
Jean Sassine, 55 ans
et Andr6 Lamothe.
AQUIN
MM. Louis Eloi Michel et
Yves Bellancourt (DeputA
sortant) ont Ifit part de
leur candidature dans la cir
conscription d'Aquin.
PLATEAU CENTRAL
Les voyageurs qui revien-


Air Canada a fait
le necessaire


Nous avons relate la dA-
'AL convenue de quelques voya-
866 geurs qui n'avalent pu trou
555 ver de place A bord d'Air
Canada, dimanche dernier.
depart) Un responsible .d'Air Ca-
nada a prscisd qu'il ne s'a
gissait que de quinze pass
rRCENTAGE gersg qui avaient des rdser-
7.62 vatlons mats qui n'avaient
7.86 pu trouver de places, cela
3.91 A la suite d'une erreur d'or
dinateur.
20.59 Ceux-1A. et certain d'au-
98.70 tres passagers qui voulaient
8.36 partir ce jour-1A ont Atd
pris en charge par Air Ca-
nada qui a payd leurs frats
- 30.41 d'H6tel A Port-au-Prince
pour la nuit du dimanche
in- au lundl.
ui replace Air Canada a fait venir le
te Port-au- lendemain mating n avion
727 pour les transporter A
page 6) Montreal.


Prince, Arcahaie, St-Mare
Gonaives vers d'autres loca
lites du pays;
B) 1'6tablisseinent d'une
quarantine sp6ciale pour
les-iles adjacentes : La Go
nave, la Tortue, I'Ile a Va
che, Cayemittes, en vue de
preserver ces 4 points natu-
rellement isoles du territoi
re, de 1'6pid6mie qui mena-
ce de devenir un fleau na -
tional;

c) 1'incin6ratibn et 1'en -
fouissement de tous les por
cins trouves morts dans lei
elevages ainsi que" la ddsin-
fection de ces derniers.
Le Departement de 1'Agri
culture informed la popula-
(Voir suite page 6)


L'Ambassadeur a toute-
fois admis qu'il n'etait pas
certain que les DC 1,, appa
reils utiliseds par le Pine.
puisse se poser sur l'aro-
port Duvalier de Port-au-
Prince. ,


-1--
Deux conferences de pres
ses, cette semaine.
Naturellement, comme ce
la arrive dans toutes les con
fdrences de press et ce,
dans tous les pays du tMon
de, 11 y eut de la part des
Ministres, d'une part, des
reponses satisfaisantes, d'au
tre part. des responses court-
circuitees, deplacdes, et en-
fin des cformules> toutes
-faites qui equivalent, pour
nous, a des non-reponses.
Mais il est encourageant
qu'ils se soient pretes au
dialogue avec la press. Et
en cela. nous voulons croire
qu'ils constitueront pour les
autres. des examples a sui-
vre.
Car il s'avere de plus en
plus urgent que la gestion


nent du Plateau Central
nous signalent le mauvais
etat du Pont \'ncent jete
sur lArtibonite. Noun atti-
rons attention du service
d'entretien du Departement
des Travaux Publics sur le
fait, esperant que le neces
saire sera vite fait, ce pontS
etan5 d'une importance pri-
mordiale dans les commune
cations untre les diverse .0
calitds du Plateau Central.
HINCHE
M. Valere Auguste a fait
part de sa candidature aux
elections leg'slatives, a HTin-
che. I1 aura comme concur-
rent le D6pute sortant, M
Eralien Damien.
CAYES


ELECTORALE
ELECTORAL

Me Joseph
C. Turgot candidate
a Bainet
Le D6putd C. Turgot a po
s6 sa candidature A la dd-
putation pour 1'arrondisse-
ment de ,Bainet.
Nous publions ci-contre le
texte d'une lettre ouverte
de la population A ce sujet;
Lettre ouverte
De : la population ae Bainet
Au: Commandant du Sous-
District de Bainet
Objet : La population de
Bainet rmclame le citoyen
Joseph C. Turgot comme
DdputA de Bainet.
M. le Commandant,
La population de Bainet,
convaincue :
lo) de votre ind6fectible
attachment au President A
Vie de la Rdpublique. Son
Excellence Jean-Claude Du-
valier, Chevalier sans peur
et sans reproche et Apitre
de la paix;
2o) de votre vdndration
pour la Premlere Dame de
la R4publique, Son Excellen

(Voir suite page 5) .


MUDI 11 JANVR -19 $. .... ...
No. 30.996 ,

S: 83EME ANNE L









FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'ItAITI MEMBRE DE L'ASSBBOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


de ,a chose publique se fas
se sous la lumiere, au grand
jour et ne s'expose point au
mystbre des couloirs et des
rumeurs abracadabrantes.
Ce sont les conditions sine
qua non de la democratie...


Le (Coctelatino,

prdsente
ses felicitations a la direct -
tion et au personnel de
< pour son accueil
chaleureux son service em-
presse et desinteresse et sur
tout son ambi-ance jeune et
familial Dieu Merci C'est

Le lui sou-
haite success et longdvitd
Confraternellement
RAYJEL


Nouvelle candidature aux
Cayes : M. Willy Lefranc.
PORT-DE-PAIX
Nouvelle candidature A
Port de Paix : Ernst Calel.
LEOGANE
L'atmosphere electorale s'e-
chauffe A Ldogane. Deja lun
di, alors que ja champagne
n'avait pas ete lance offi-

(Voir suite page 2)


HALTE DU JEUDI

de Mme Marcel CARDUCCI

SOUVENIR, SOUVENIR

Souvenir tu es la;
Dans I air que je respire,
Dans l'eau que je bois,
Sur le tapis de ma chambre
Chien fiddle
couchde mes pieds,
Amoureux de tous
les instants.
x x x x
Tu es au creux de ma main
Dans l'aumone que je fais,
Dans mes gestes,
mes regards,
Dans mes reves
et mes espoirs.
x x x x
Tu m'aides A vivre,
souvenir;
Tu es sur mon paper,
Au bout de me plume,
Tu me poursuis,
me harceles
Tu es dAns mes joies
Et mes apreuves.
x x x x
Ascrochd A ma vie,
Tu la rends inebranlable
Au plus fort de la tempdte;
Tu me fais ddcouvrir
La puissance, la bontd
De l'etre Supreme.
x x x x
Souvenir, souvenir,
Bien au chaud
dans mon coeur,
Nous serons, toujours deux:
Tot et moit
Tous les jours de ma vie.
Mme Mar6tl ARDUCCI


I MPERFFCII ainruall


.TUDI 11 JANVIR 1973-Ij


Graves troubles C"
A la Jamaique

KINOSTON De graves
troubles ont dclate dans les
principless villes de la Ja-
maique a las suite de raug-
mentatlon des prix de ven
te des products pvtrollers.
La population reclame 1ab
sorption de cette augmen-
tation par les taxes prele-
vdes l'imporitation du car
burant. D'imposantes mani
festations de protestations
se sont ddroulMes A Kings-
tonnet en d'autres villes. La
Police a du utiliser des gaz
lacrymogdnes. Le Premier
Ministry Manley a dfi ddcrd
ter mardi soir le couvre-
feu.
Matis ls les manifestations
ont repris de plus belle
hier. Les manifestants ont
voulu dresser des barrica-
des A travers les principles
rues de Kingston. Pour les
en empcher,. la Police a
'utilisd A nouveau des gaz
lamrvmogenes. Les manifes-
tants ont ouvert le feu sur
les forces de l'ordre. qui
ubnt di riposter. L'on comp
te un mort et une vingtaine
de blesses dont certain tries
graves.
Un autobus, charge de
manifestants qui tiraient
centre la police, s'est ren-
versd aprss que ses pneus
aient dtA criblds de ballet
par la Police. La encore un
mort et plusieurs blessds.
Ce martin, le Premier Mi-
nistre a ait former la plu-
part des Acoles
La plupart des magasins
n'ont pas ouv~rt par crain
te de pillages. Dans les ho
,tels, l'on volt partir tous les
tourists, effrayes par cette
atmosphere d'6meute provo-
quee par l'augmentation des
prix du patrole.

Nouveau PreSet
des Gonaives
Le Prefet Bartho!d. nom-
m il y a A ppelne quelques
]ours aux Gonaives. a 6t6
ce martin rpml',aca par Me.
Evrard -iallnaumf.


Tl6ephone : 2-2114 Boite Postale : 1316
Rue du Centre No. 212


La fievre porcine fait son


apparition dans le Bas-Artibonite


A propos du voyage du Pape a

Port-au-Prince
DECLARATIONS ET CONTRE-DECLARATIONS


Hier Aujourd'hui,

etpeut-etre demain..
par Carlo A. DESINOR


Quelques nouvelles de la Province








PAGE -2 -.-..


Avis Divers .


JEUDI 11 JANVIER 1979


DANS NOS CINEMAS


Avis de Formation
de Society
D'un contrat ae Socel6t
.revssmi par Me. Monique Bris
son, notalire f\ Port-au-Prin
e'. Iderntifld paten.lo, impo
.so nux Nos. 4913-A, 91120-A,
-13410-N, Ie 3 Janvier 1979,
iI i ftc extrait ce quil sut :
II a ete ormi6 centre :
I Monsieur Lionel Pasquis,
ulentifile au No 1630-B. pro
priplalre. denmpranl t et do
in cIlle i Port-au-Prince,-
Conimandite,
2- Monasieur Edgard Brun.


identifl'6 au No 4741-C, pro
prietaire, demeurant et do-
iniciei a Poft-au-Prince,
Comnmanditalre..
3.- Monsieur Claude L6vy
represented par Monsieur
Georiges Volcy identified au
No. 8085-BS. proprldtaire, de
ineurant .et donaiclle l Port
au-Prince, appert mandate
sous seing-prive en date &a
Naw York du 4 Octobre 1978
dfimnent legallse et enregis-
tre, le dit sieur Claude Le-
vy commanditalre.
Une Societe en command
te simple sous la raison so-


PABOCO


cale Lionel PASQUIS. et
CIE, don't le nrom commer-
c'al ou en'seigne est BATI -
BLOC.
Le Sige Social est AF Port
au-Prlt-ce. La signature so
cale est LIONEL PASQUIS
ET CIE. suivie de la signatu
re propre de Monsieur Lio-
nel Pasquls.
La "Societe a pour objet
la fabrication de blocs, tul
les,, briques, claustras, ba-
lustres, dolmantes, mosal -
ques et tous autres articles
stmilaires en cimejnt et sa-
ble.


La Soci6t8 spra g6rte et ad
nmlnisltie par Monsieur Lio
nel Pasquls qul aura seul la
signature soclale avec les
pouvoirs les plus 6tendus,
mimne celul de transiger. Il
ne pourra fire usage de cet
te signature que pour les af
fares de la SocietL. 11 ne
pourra pendant toute la
durfe de celle-ci fair solt
pour son compete personnel,
soit comme associd 6 aucu-
ne personnel physique ou mo
rale. sur toute 1'6tendue du
territoire de la R6publique,
aucune entreprise similaire.
Pour acheter des immeu-
bles a ia Societe, vendre oa
hypothequer les Immeubles
de celle-ci, de meme que
pour faire toutes transac -
tions relatives aux immeu -
bles sociaux, il devra obte
nir I'assentiment ecrit de ses
co-assocles.
Le capital social est fix6 a
vingt mille dollars r6parti
comme suit :
1.- Apport de Monsieur
Lionel Pasquis; neuf mille
neuf cent vingt dollars
$ 9.920.-
2- Apport de Monsieur Ed
gard Brun a titre de corn -
mandite huit mille dollars
$ 8.000
3.- Apport de Monsieur
Claude Levy. a titre de corn
mandite deux mille quatre-
vingts dollars $ 2.080
20.000
valeur que les associds re-
connaissent avoir versee en
especes.
La duree de la Societf est
de 5 annees entieres et con
secutives qui commencent a
courier le 3 Janvier 1979 pour
finir le 2 Janvier 1984.
Deux expeditions du con
trat de Societe ont ete de-
posees au Departement du
Commerce et de l'Industrie
le 10 Janvier 1979
Port-au-Prince, le 10 Jan-
vier 1979
Monique BRISSON 101

0 -
AVIS DE DISSOLUTION
DE SOCIETY
II est port a la connais-
sance de tous c ux qu'il ap
partiendra que, selon acts
dresse par Me. Monique Brn
son, Notaire a Port-au-Prig
ce. le 4 Janvier 1979, la So.
ciete en Nom Collectif d6.
-,oaBinee Inda -PALAGE for


US RAPIDE


BUILDING


COMMENCE ET FINI


EST DE NOUS APPEL ER 2-1918






The other way to build
Fas! Systems Appriach






NOUS SOMMES LES CONSTRUCTEURS LES PLUS AlCIENS DU PAYS.


15 ANNEES D'EXPERIENCE DANS LA CARAIBE ET EN HAITI


WE ARE TOTAL AUTHORISED


SER VICE STRAN BUILDERS


Ne vous embarrassez pas d'unedouzaine de quand uneflrmes seule PEUT,


EGLISE, ECOLE, MAGASIN, USINE, etc...



CONTRACT FORFAITAIRE


DE LA CONCEPTION A LA REMISE


DES CLES











; 7. RUELLE ST. CYR.
ffW~~ifrr~~f -tf~~fr-*r~~efr^,f -fvff........ ............-or^^^^.-.._-_,___


Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de i'A6roport
Tel. 6-0732
LA MASON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de boites de:

Chaussures,
Patisserie

Detergent
Pate dentifrice


Le wharf de Jdremie m8ri
teralt egalement I'attentlion
des services d'entretien.


AVIS


CAPITOL


rrzrrccrrrcrrurc~~hccr~,,


1


mde i-.Port-au-Prince entire
Monsieur Andr6 3. Saint -
Lolils et Monsieur Mahadeo
S. Mahablr. nppert acte sous
selng-prihv dat6 de Port-au
Prince du ler Mars 1975, en
registry, a 0t0 dissoute d'un
commun accord.
Deux expeditions de l'acte
de dissolution ont 8t1 c8epo
sees au D6pcrtement du Comrn
merce et de l'Industrie le 10
Janvier 1979.
Port-au-Prince, le 10 Jan-
vier 1979
Monique BRISSON 101
O -
INSTITUT MODERNE
DE COMMERCE
571 BOULEVARD JN J.
DESSALINES
AVIS TRES IMPORTANT
La Direction de l'Institut
Moderne de Commerce se
faith le plaisir de rappeler
aux habitants de Morne a
Tuff, de St G6rard, de Car
refour, de Delmas, des Ci -
tes, de laCroix-des-Bou -
quets et d'une maniere g6-
n6rale, de toutes les regions
des services par les Tap -
Tap que les inscriptions sont
ouvertes en vue du recrute-
ment d'une nouvelle promo
tion d'6tudiants comptables.
Les course d6buteront le Lun
di 15 Janvier 1979, 8. 5 heu-
res precises P. M.
Cette annie 1'emphase se
ra mise :
1.- sur la Comptabilit6 des
Grand Hotels et Restaurants
2.- sur la Comptabilite sp6
ciale des Borlettes a succur
sales Multiples.
3.- sur le Bilan Consolides
des Socites Commerciales
multlnationales.
Ne gont'lez pas inutilement
Svos fiais de transport. Fai-
tes vous deposer tout bon
nement an No. 571 de la
Grand'Rue (En face de l'U
sine LARCO FRERES).
Andre Ep. LAROCHE,
D.recteur 131

-0 -

AVIS DE DIVORCE
Par Jugement de Divorce
en date du Quatre Juillet
1978, le Tribunal Civil de
Port-au-Prince, a admis et
pronounce le divorce des 6-
poux J.F.M.M. Jean Claude
Guillaume, la femme ne
Marie Thebaud. L'Officier
d'Etat Civil de Petion-Villl.
requis a transcrit dans ses
Registres le dispositif du
dit Jugement ce aux fins
de droit.
Port-au-Prince, le 10 Jan,
vier 1979
Gary LISSADE, Avocat.
-0 -
AVIS
Le National Laber Co
S. A. porte d ]a connaissan
ce des interesses qu'un con
cours pour le recrutement
d'une Secretaire et d'une dac
tylo.raphe aura lieu en son
office sis a la Rne des Caser
nes au No. 110 le lundi 15
Janvier 1979 a 10 heures 30
A. M.
II leur est rappel6 en ou
tra quo seules les six premier
r'.'s inscrites participeront
au concurs. Les pieces re-
quises sont :
L'Acte de naissance diplb
me 2 photos d'identite -
Reference Experience de
trois annees au moins.
Port-au-Prince, ce 8 Jan-
vier 1979
NALACO .S. A. 131

Quelques
nouvelles de
la Province
(Suit,' de la epageO

clellement, u.., manifesta-
tjon a eu lieu a Ldog8ane,
lors de installation de la
nouvelle Commission Com-
munale de la ville.
MIRAGOANE
Voici la liste complete des
candidates en lice pour les
elections legislative dans la
lre circonsci'ption de Mi
ragoa ne :
Gerurd Earth8:emy
-- Alfred Beaudin
Jeman Zephyr
Madame Eric Dahimour
,t le Depute srtari, i
Jean Jabon
Et pour la deux'eime cir-
consc Ip lon de Baraddres :
M. Hilaire Armand, 69
ans
et le delute so'rtant,
Webert Keraair.L. Industrlel
JEREMIE
Les voyageura cut vian-
nent de la Grand'Anse nous
rapportent que jusqu'd nos
jours, une indifference quasi
total plane autour des 8lec
tions lgislatives.
Us nous signalent d'autre
part le mauvais 8tat du pont
Ifumarvais Estim8 et des
routes interieures de la
Grand'Anse, particulibre-
ment celle reliant le centre
cafeier de Beaumont a. Jere
.mie.


Vendredi 12 Janvier
11h45 ih45 3hl
7h45 9h45
BRUCEE LEE HERO
LEGENDAIRE
PRIX UNIQUE
G. 5-00
X Xs ',

Paramount
Vendredi 12 h, 2 h,
Entree G. 1-50
6 h 8 h 10 heures
Entr6e G. 3-00
MASSACRE AU KAR
x7 X X

De Luxe Auto
Vendredi 7 h et 9 h
Entree $ 1-50
LES 101 DALMATIE


Vendredi 12 J
L'Admihistration Commu- APITO 12 J
na:e de Port-au-Prince se 12 hI, 2 Ih, 4
fall le devoir de rappeler 6 LES ROUTES
Attention des Candidats d LES ROUTES
clares aux prochales Elec Aprvant 2h30 G
tons Legislative.s pour la Aprls 2h30 G.
16re et la 26me Circons-
criptlon de cette Ville. que, Vendred OL2
conform6ment aux. disposi- Vendred 12
tons de Particle 15 du D- 12h 2h
cret du 11 D6cembre 1978,. LA FIEVRE I
la Campagne 6lectorale -'ou SOIR
vre officiellement le jeudi Avant ,2 h 30
11 janvier courant. Ils ne 'Aprbs 2 h. 30C
dolvent pas oublier que
s'ils sont autoris6s a y par CAPITOL IYS
ticper dans toute la pleni-
tude de leurs rmoyens d'ac- Vendredl 12
tion, c'est dans la measure 12h 15, 2h~a
ofu ils ne se departissent 4h .15 bh i
-point de l'&thique tendant 8h 15, 10h 1
a preserver la dignity de la ARRETE TO]
champagne et a sauvegarder BIDASSE
1'egalit6 de la competition. Avant 2030 i
Fait a l'Hotel de Ville de Apres 2h30 C
Port-au-Prince, le 10 jan-
vier 1979. CAPITOL 4


CtnE


cures
ENS


y y ? x
Lido
Vendredi 12 ,; 2 h 4 heures
Entree G. 1-50
LE MAGNIFIQUE
6 h 8 h 10 heures
Entree 0 2-00 et 3-00


Offrez-vous un cadeau pr6cieux '
Debutez le 26 f6vrier dans une ambiance,
jeune et dynamique.


lirst SwEI Que recherchez-vous?


Des responsobiltess De 'oulo(te TDe Iaorgevnt bne
bonne ambience de travail Une personnel qu, vo
enfin vOus apprecier vote poaton'


j first school
Svous perrnet d embrosser une carrire qui vous op-'
,orlera toant de joe' tisez ritre cataotgue et
dc coauvrez pourquo) les a i ,.n.r ,: first scnoo1- ont
'orite success

\ SECRETARIAT DE DIRECTION BILINGUE
16 mois le soir el 9 mois le martin
S MANAGEMENT and BUSINESS ADMINISTRATION
\ Debut des course en avril le soir. Duree 9 mois .

FA ITES VOTRE PREMIER PAS VERS LE SUCCESS :
\ Sonnez le 2-4755 ou le 2-3508
IL Firsl School, )a ou commence votre succs
L -^--i-1'*- --^--- -- -- -----j





Boucard Pest Contro1e




EXTERMINATION DERATISATION FUMIGATION







Prot egez votre maison


centre les termites et chauve souris







BOUCARD P.C.





DELMAS 48 (Blvd Audioteck)



Tel. 6-0431


GsooCGC os 00cJZ A13t~ ass oO. Q


anvler 1

DU SUI
a. 3.00
5.00

Janvler 1
4h 6h I
DU SAM

G. 8-00
0 G 10-0


ranvier


N CHAR
G'. 3.00
a. 5.00


Chemises et lingerie
Composants electroniques
Produits pharmaceutiques
Produits aiimentaires sees et Congelis
Crneme a la Glace
Saoens

Frzlts de mer
Tralemrs e0 restauratefrs
Rengarcement de cols et des de chemises

Is 2esc et trombones


M ous fabriquons dale, e elt des Assiers de classement
En format lettres et legal.


LA FACON LA PL


D 'A VOIR VOTRE


~s""""""~--~------------- --------- -;----~--~ II1 r IIII 1 II 1 111~ ~111611 1


~~_ ~_n~


^I


Georges J. FIGARO
President de la Commis-
sion Communale de P-au-P.
Ulysse PIERRE-LOUIS
Membre
Carl. HEARD
Membre


AVIS
La M & S Construction,
S. A. avise le public en g6-
neral et ses clients en par-
ticulier que Monsieur Carl
Henri Jarbath, commis au
recouvrement, ne fault plus
parties de son personnel de
puis le 4 Janvier 1979.
Port-au-Prince, le 4 Janvier
.Y979
Id & S CONSTRUCTION S A
111


IMPERIAL
979 Vendredi 12 Janvier 1979
IMPERIAL I
D 12h b2 4 h bh 8b l h
LE DERNIER DES-
GEANTS
'l Odes. 5.00
1979 Gdes. 8.00
Sh 10h Enfants C. 3-00
IEDI
IMPERIAL II
I" Vendredi 12 Janvier 1979
0 12 h 2 h 4 h
Gdes. 5.00
FURIE CHINOISE
6 h 8 h 10 heures
1979 G 8;00
A L'AUBE DU 5eme JOUR
IMPERIAL Ill
t, Vendredi 12 Janvier 1979
12h 2h 4.1
6h Sh hOb
LES SURVIVANTS DE LA
FIN DU MONDE
Entr&e G. 5-00
1979 Gdes. 8.00
45 545 x x x

)S Clne Triomohe

SALLE I
LE POINT DE MIRE
,TQ SAILE 2
1,50 2;00
GREASE
SALLP 3 -
VIOLENCE ET PASSION
4 heures $ 2;00 ,
S4.LLE 4 .,
$ 1:5U
p A'ip PIRANHA


I
|








JEUDI 11 JANVIER 1979


DA YLAX


Laxatif au chocolatVainqieur de la constipation


Cours intensis s de
laneues vivantes
Parlezs couramment dans 9
moils 'Espagnol, le Francais
ou le Creole en suivalnt I ap
proche nouvelle en usa-
Sgeaux Etats Unis. Voyez le
professeur Ernest Danache,
15 annees. d'expdrience dans
1'enseignement des langues
Vivantes aux Universites des
Etats Unis. Technique mo-.
derne, mbthode audio-vi-
suelle, laboratoire, travail
en petits groups, cinq heu
res par semaine, immersion
to tale.
Contactez le professeur
Danache a partir du 9 Jan
vier 1979, 167 Jules Pou-
plard. Telephone : 2-3382
x-111
x x x x

A LOUER
eiMa son situee a la reser
ve (Thomasaint) 4 cham -
bres a couches 2 sales de
bailn salon, sale a manger
garage, Depennances, reser-
voir 10.000 gall,
eau chaude et froide etc.
Pour tout autre renseigne-
ment appelez au 2-2984, de
8 heures a Mial, et 2 heuree
a 5 heures.
Harry M.. JACQUES
Ruelle Nazon Nc 30
121

OEfre d'emploi
Cherchona comptau-e aver
au minimum trois ar.. d'ex.
perience, avant connaissan
ce de l'Anglais. C
Priere d'e,;voyer : C. V.


PET1TES ANVONCES


Manuscrit, ; mentionner
salaire dsire. Une photos
EcFire i : 'Service d'emj
P. 0. Box 1204
Port-au-Prince

NOUS CHERCHONS :
Avec, ou,.sans expdrlen
sans distinction, d'age, ]
sonne des deua sexes Lute
sees a la vente profess
nelle d'Equo)eme.1ts In
trials.
Bonne connakssance
1'Anglais desirable,, edu
tion technique souhatta
mais non indispensable.
Prie're d'envoyer : C. V.
nuscrit
Uie photo
Un rappo.t d'une page r
inant vos objectifs profe
sionnels.
Ecrire a : Service r.'em
P. 0. Bo.: '204
Port-au-Prince

XXX X

AVIS
A Vendre : 2 climatiseui
110 volts -
Bas prx.- Appelez le 6-0
111
X x x X
A LOUER
Mai'-'nn sur la route de
mas 3 ;hambres a coucl
1 sale de bain, salon, sail
manger depth dances
Pour tou' autre rensei
met, aiippelcr a 2-2984
Slheures A. Midi At de 2
r s A. 5 1hv ures P.M.
Harry M. JACQUES
EKel c Nazcn Nc 30


pl




nc
p

io
di

ca





pe
Is


le A LOUER

01 Etage duo building eSONA
VESA; ,Delmas. Immeubie
de 'grand standing. Cham --
bres pacieises. et co loirs
tapisss de inoquetta uniform
e, m etmoe I e u s e.
Ce ClImati'ation c e -n -
es trale: LighesA.ipur tcl6pho-
n- nes et' interphones. Watch-
.us man- jour et nuit. 'GroUpe
u lectrogdne de secours. Par
de king, .
a_ Prit'e s'adresser a *Ernest
)le Bennett .Junior nou' a Mon
sieurGeorgesc:J. Marttn : T6
a phones 6-1445. -6-1935.
x x x x

su A LOUER
Un appartement partielle
ot ment meuble a louer a l'Ave
nue Christophe
Pour renseignements ann -


Le candidate

Constant c
(Suite de la lere page)

nis dans les colonies de vo
tre important' Organe, je
me fais l'agr6able devoir de
vous inviter a assisted a mes
quatre premiers entretiens
en plein air avec les popu-
lations de ma Circonscrip-
tion, entretiens qui auront
lieu les jours et heures et
aux endroits suivants :
Samedi 13 janvier 1979,
des 3 heures p.m., a 'Broo-
klyn, chez M. Cidoine Jo-
seph, situd non loin du nou
veau Wharf de Cabotage;
Dimanche 14 janvier 1979,
des 3 heures p.m.. a la Cit6
Simone Ovide Duvalier, chez
M. Marius Masson:
Lundi 15 Janvier 1979, des 3
a heures p.m.. a la Croix-
des Bossales. chcz M. DOlor
me Frangois;


Mardi 16 janvier 1979. des
3 heures p.m. i la Crois-des-
Missions, dans la Cour de
1'Usine a Vdtiver de M. Ho
ratius Jean-Louis, situde
non loin du Carrefour Sha.
da.

Des sieges seront reserves
pour les reprdsentarits de
la Presse parlde, 6crite et
tel@visee ,
Comptant sur votre. alma
ble presence en la circons-
tance, je vous' renouvelle,
bien Cher Directeur et Ami,
en meme temps que mon
confraternel salut, 1'assuran
ce de mes cordiaux et de-
voues sentiments.
Victor Nevers CONSTANT
Candidat declare a la D6
mutation Nationale pour la
lere. Circonscription de
Port-au-Prince.


pelez le No 2-3202 le martin
7 heures a 8 heures le sor ..
6 hres a 7 hres. OUANGA NEGUESSE,

rs FOR RENT A LOUER La Direction du Restaurant -Ouanga Ntguesse, sis

043 Grande maison trois en la Cite de l'Exposition prend plaisir a adviser ses
tages a louer s6parement
mddecin ou Algence de Vo- 0ombreux clients que le Restaurant fonetionnera de-
m6pecin ou Agence de Vo-
Del yages manufactures etc, si-
er, se a la Rue des Cesars No. sormais, tous les de 7 du martin a minuit. saul le mar
lera 77. a
e a S'adresser aux nos 75 on di o ses portes seront fermces.
etc. 77 Rue des Cesars 3 hres portes
gne a 9h A.M Tel: 2-3282; Del-
heu Tel 6-1247. -,-,OC-C",CO SS .. .



S DeDiande d'tmploi I


Nous voens r:c'r ce matin,
ia visite de NI Jean-Claude
Lucas qul nou- a ddeclare,
c..nltairccment a ce qui u etc
annonc6 dans I. ptesse, n'e
tre pas candidate aux pro-
chaines elections 16gislatives
pour la circonscription de
Jean Rebel.' i.,
Il n'est done pas le con-
current announce de son on.
cle, le Depute sortant Can-
delon Lucas.
I x xX
La champagne electcrale di
bute office element! a'..jour-
d'hui. A Port-au-Prince' et
en sas envircis immediate,
deja, les murs se remplis-
sant d'affiches de canacilats
Des voitures munies de
haut parleurs s Ionnent les
rues de la ville et scandent
les candidatures.

x x x

L'ancien ,ra-ire de la Cap
tae, M. Raymond Roy a mnu
fin aux rumeui, qui circu-
laient sur son Ovenitueli
candidature pour la circon:
cripton de Port-au-Prince
en laibant parvenir a la pre
se une note dans laquehle 1
decent le faith et declare s
consacrer a iniluAr.ellpsx.
x X X X


I.a troupe Languichatte
jouera la semaine procha.ne


au R.ex Thfttre, !: .premie
re piece d; l arnee 19i' Elle
pr esFrta ra, le 1" Jaii' i-r pr.:,
chali la jole ,1 r.-Ifitur clu
Loup-garou. delriir, cr:,-
t ,n,, ,n dr., r I ,
Ti',h :i.,re Beaubrun.




,p.lcit FomIr-un, anima-
teur de I'Emision des ELtyiles> a Radio Metrdo
pole, 0loiae un recital de
chant, cmna.n A 8 heures du


soir a l'auditorium de ]'Insti
tut Frangais d'Haiti.
C'est le second recital de
Gilbert Fombrun, le premier
avait eu lieu le 15 Decem-
bre dornier.

xxxx

L'usn- 'ae la Hasco a con
mence a functronner ges ce
mat'n a. 'aube On "se rap
pele l'ordre. dc coupe de la
coupe de la canne a Lsucre a
ite donned au ddbut de la so
maine.


OFFRE D'EMPLOI



Chercbhons:



Assistant au Directeui



de production



Phone: 6-0037


MOSQUIVo COIL
Pour ceux qui n'ont pas

d'electricite
En camping, en vacancies,
les spirales Leopard tuent
les moustiques sans pardon
,Dominique Bailly

et Co Distributeur Tel. 2.0021
En vente partout


June fille. etudiante en Se
cretariat, en 2e annoe a 1:
Faculte de Dro t, cherchq
du travail., Priere de la con
tacter au 4.0894 entire 8 hlieu
ros et m!di.
X X X X

TEXTILE ,PREMIER S.A
P.O Box 13
OFFRE D'EMPLOI

Entreprise cherche jeune
vendeur-demarcheur
Salaire sur commission
Pour de plus amples infor-
matlons, contacter le 6-0043
entire 8h. et 12h. a.m.; 2h.
et 5:00 P.M.
121
x x x X

A vendre
A vendre sous pli cachet
au plus offrant trois vdhicu
les LANDROVER-109. An -
nees 1975-1973 1972. appear
tenant au Projet Recherches
Minieres, Ministere des Mi-
nes.
Ces vehicles seront ven-
dus a 1'endroit et dans 1'e-
tat of ils se trouvent.
Ces vehicles peuvent etre
inspectes au Projet Recher-
ches Minieres. Ministdre des
Mines I Delmas, tous les
jours ouvrables de 7.30 h a
2.30 h P. M.
L'ouverture des plis adres
ses au Projet Recherches Mi
nieres aura lieu le 20 fevrier
1979 a 10 hres. a.m.
Tous les droits de Doua-
ne sont a la charge de l'a-
cheteur.
Les Recherches Minieres
se reservent le drolt de reje
ter n'importe quelle offre.
121


xxxq

A vendre
A vendre sous pli cachet
au plus offrant une voiture
PEUGEOT-304 Break, An-
nee 1975, appartenant au
Project de Formation Profes
sionnelle.
Ce vehicle sera vendu a
l'epdroit et dans 1'etat oi il
se trouve.
Ce vehicle peut Otre ins-
I I pect6 au Projet de Forma -
tion Professionnelle a 1'Ins
Sf titut National de Formation
Professionnelle.
L'ouverture des plis adres
S scs au Projet de Formation
Professionnelle aura lieu le
20 f6vrier 1979 h 10 heures
A. M.
\ Tous les droits de Douane
li sont a la charge de l'ache
teur.
Le Project de Formation
Protessionnelle se reserve
le drolt de rejeter n'impor
te quelle offre. 121

OFERE D'EMPLOI
Cherchons :
lo) Comptable ayant au
moins 2 ans d'exp6rience
2) Demarcheur pouvant
conduire tout type de v6hi-
cules et voyager en provin-
ce.
Priere poster
1. Curriculum Vitae
2 1 photo
3 Certificat du dernier em
plot & P. 0. Box 2118
& e B T616phone : 2-4230 : '


Heineken


PAGE '3-.-..


Victor Nevers Pehos et Informations
IOfanicA I .


"FF~


*., *


,r~'""T~"'TT~""""-~'Ip-~-----r u ----_.-_---_---


L~~ll~'r~lrnrrn~-r~rrr rr~r ~I







P~aWN I


ANNONCLES GCROUPEES


JEUDI 11 JANVIER 1979


CARNET SOCIAL


*



CONFITURES




Welch's
WC I

Aussi delicieuses que les jus
de raisin Welch's
No. 56 Rue de Fronts
Forts
Tel. : 2-2563


CAFE MOCKA
ECONOMIQUE
ST PRATIQUE


Pour vos products alimen -
taires pour votre hygiene
personnelle pour 1'entre
tien de votre Maison
Yves POITEVIEN agent
Tel. : 2-3792



REBO
PRENEZ UN BON DEPART
AVEC UN BON CAFE...






Plus 'de 400 procults nll-
'uentaires I votre cholx.
LAD TRADING
DISTRIBUTEUTRS:
Rue de I Enterrement
*'el : 2-3727


Provisions Alimentaire de


EAU DE MELISSE
DES CARMES BOYER
Grand- -econforts &A peie
, malaises dana toWutes 1 e
pharmacies


QuaKllt
No. 56 Rut
Forts
Tel. : 2-2563


NeL -


TOTAL
Ceriales Total. X Vus ap-
porte la tion quotidien-
ne de vifamines qu'il taut
i votre organlsme
Tei. : 2-2563 56, Rue Der
Ironts Fores,
is --- -






Exactement ee qu il vous
faut pour etancher naturelle
ment votre soff










La marque qul vous promet
la Sant6
Jus de Fruits KetcLIp,
Pate de Tomate... Etc...
No. 56 Rue Des Fronts -
torts
TEL. : 2-2563


CEREAL MILLS
Flocons de Mais Une Su-
per Qualitf dans tous leg
Markers
No. 56 Rue Des Pronto -
Forts
Tel. : 2-2563



La seule Cigarette de class
se International qui cofite
moins qu un dollar.
No. 56 Rue Des Fronts -
Forts
Tel. : 2-2563




Marlboro.


JOLIESSE

SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, ,56
(Entre des Rues Montplais
et Geffrard)


COUCOUILLE

La collection Hait.2nne
qui vous propose des livres
sur la linguistique. ia 8ociv
logie,la Psychologie, I'An-
tbropologie etc... Actuelle-
ment eai Librairie : la 2 mf
Edition de pr6cis de grammasre crnuli
compare, et aonswaeraticns
Ethno-Pgychanalytiqu" su
2e Carnaval Haitien>.


LES PUJBLICIIES AOSSARD
Etage Encha
Maillots '-nprimes
Creation publictaire -
Plan de ville Pannaux
,Plastication Cadeauv
d'En\epru ...



MICHEL 1-1 ZURAIK No
294 Grand'Rue oi le client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
- Broderie Nepped -
Tropical Touts ls Tissus
78


TOYOTA
ta Marque Mable. robus-
te. eligante. la itarque qun
choisisseli lea gens senses.
HINOTO S. A. Rue Paves
Tel : 2-0333










LSILVE Rj

L- t;a1lde Marque dAp
paralls tous types, tous Mod4
les et aussi une large ga -
me de cassettes et cartrige
pour voitures.
Magasin le Soleil 30b
tirand Rue


Grand Rue en face BATA



AU PETIT BATEAU
Angle rues de la Reunion
et Pav6e, D6positaire ae la
marque do tampons Tamrn -
pax lits en for Mate-
las imports v6tements
- sous-vetements lingerie
de quallt6 -


ComptoirsMuAmgrsi

Articles de menage et ca
d feaux de tuates sorts ? des
orix imbattables, Pyrex
Plastic chrome, argent
cristal d'Arques, des mar -
Squea Magefesa Jean Conzos
etc...
CENTER 90 rue Geffrard
Tdl1phone 2-4670


51 vons payes cinq dollars
le Disque Hainen z est que
vous ne a a as achet6
a la Rosenthal
126 Rue Pavee

TOUT A GOGO

Disques et cassettes enre
gistrees Radios et combines
- materiel Electrique a-l-
cles pour cadeaux, reproduce
tion de clefs
9, Rue Pavee
Tel : 2-3439


Tout ce qui faith la dltie-
.neee entire une femme nor
male et une femme elegan
te 39 Rue des Miracles


RODOLPHE RU.S 10
Optique. Bijouterie. Horlo
gerie. Argenterle LKt Qua
lUt6 sans le Prix c'est touted
la difference
6t; Rue Bonne Fol Tel
2-1567


CIMENI A GooG DOccs de M.
-Elie .Anus
La Malson Ernest, B a 3 DIT TONTON
nett. Rue, Travereire aan*- Pax Villa announce le de-
re la lvralson de votre l- ca s survenu le 10 Janvier 79
ment I Domicile. Lea cllentrs eh sa residence Privde h la
peuvent s approvislonner dl- Ruelle Bredy de Monsieur
rectement A son depot dd Elie Angus dit Tonton.
1 avenue J J Dessalinaes.
cot6 du akola Moyses e* un En cette p6nible circons-
stock tras Important eat toe tance Pax Villa et Le Nou-
jours maintenu pour la comn velliste prdsentent leurs
modit6 des allents. sympathies k ses soeurs Ma
demoiselle H616ne Angus,
Veuve Rodolphe Frankel nee


BATAMAT

BATIMAT DISTRIBUTEUP
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Qual 77


ROLACO
Agence imn
102 Lalue
Achat Veni
Bail Estim
Telephone : 2



' ULTJI


LA QUALITE
VICE DU 5?
Spalding Spe
Fred Perry, BI
quettes.
73 Lalue lel


LA MASON DES


S I


Tonte la production MusiCs
le Haltienne 218 Lalue :
Tel : 2-2073


PRODUITD DE QUALITY
Port-au-Prince Tel. : 2-3132
PNtion-Ville Tel.: 7-0082.


- -a 4A


Transports Generaux P.
0. Box 73, Port-au-Prince

MICHELIN
Le Pneu qui connait ton -
tes les routes d'Haiti


SERIES. GAILLARD
S AGENT GENERAL
38. Rue du Montala.FT6 i2 313
Punr-su-Prnce. HaitiV

LEnrope ou l'Amerique
du Sud Via Santo Domingo
et San Juan.


K

E~mg


AGENT EXCLUSIF
Pour Haiti
SONAVESA
lel : 2-0853


SUPER

MARKET '

SERVICE

Tout pour monter un mar Lunettes de haute quality
ket on une epicerie 232 La- optiques et solaires en fx-
lue : 2-3792 clusivit6 chez J. M. Maximo
MATERIEL ELECTRIQUR Celestin opticl-n diplomnh
Hydraulique Sanitaire 98. Ch'min des Dalles
83 Rue du Qal Tel. 2-501 .-...


DISCOTHEQUE
Carroussel Pisco Clnb
nune sainme et agreable diten
te tons les stolrs.
Entree gratuite en semal
Be
Prix dimocratique pour la
consommation



DANSEZ BIEN
EN APPRENANT








les danses mondaines : Sal
sa. Disco. tango. meringue
etc... a Cabane Choucounn
et a 1'Hotel le Palace ez
Villa
Horaire elastiqUe
Appellez Harry Policard
an 2-1389 7-2010 2-334


c~g.


266 Lalue Tel 2-0737
Sous-Vetements pour gar -
Vonnets at fillettes chat-
settes et demi-bas Artic1i
pour Bebe Prix special


Alice Angus, veuve D.aniel
Briffault nee Naura Angus,
a ses neveux et nieces. Aux
families : Angus, Paultre,
| Chapelet, aux parents et al
lies 6prouv6s par ce deuil.
Les fundrailles de Monsieur
Elle Angus dit Tonton se-
ront chantees le 12 Janvier
1979 a 8 heures A. M. en 1'E
glise Baptiste sise a la Rue
de la Reunion off la d6pouil
le mortelle sera expose
des 6 heures 30 A. M.
N. B.- L'Inhumation se fe
ra h St Marc. 1ll


Deces de Mile
Francine Bonny
s Mademoiselle Louise Bon
ny, Monsieur et Madame
Willy Bonny, Madame Veu-
ve Fernand Lemaine nde A
gnos Brignolle, Monsieur et
Madame M6nos Brignolle,
mobilitre No Monsieur et Madame Daniel
Brignolle, Monsieur et Ma -
te Location dame Franck Brignolle, Ma
ation etc... dame Veuve Victor Gode -
-5735 froy nee Jeanne Guillod, M.
,, et Madame Roger Lemaine,
Monsieur et Madame Ne-
mours Lemaine, Madame Mi
;PBRTS, mose Lemaine, Mademoisel-
-rUn 1 3 le Josette Lemaine, Mada-
me Raymonde Brignolle, Ma
demoiselle Micheline Bri -
EST AU SEB gnolle, Monsieur et Ma-
'AT Puma, dame Andre Boulmier nee
edo. Marensb, Marie-Jose Brignolle, Made
ecordage de ra moiselle Denise Brignolle,
Monsieur Jacques Brignolle.
S-4991 Les families Bonny, Brignol
le, Lemaine, Godefroy, Gull
lood, Dascy, Lalanne, An -
son, Boulmier, Paquet an
noncent le ddcds de Made
moiselle' Francine Bonny
survenu le 8 Janvier.
01.TO1 Les obseques ont etd chan
)LOR tees en l'Eglise Paroissiale
.An de Petit-Goive le Mercredi
10 Janvier e d


Pour de meilleures isho.
tos Service Garanti M
heures Tout pour l'amA6-
teur ei le professionnel 1I 7
Rue 1du Centre : T-.1 2-094U

Donnez vous une chance
d'apprendre :
Club Croissance d'Haiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 Tel. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanat
Photographic
Danse enfant et adult
Natation


eEpanouss ment personnel
(l ndol^ Droit suel
Conseils beaut6
Le Magasin qul raazfor Maquillage
me vos enfants en aPetits Mq Conferences.
Jouex avec ses prat-a-pol
ter 39 .ue des Miracles Etats Unis -- Iran

Les declarations
de M. Vance


CONTROL

INSECTERAT

Exterminer rapidement
les Insectes et les rongenru
chez vous contacted con-
trol Insecterat 2-4991


,rI 1ON


;I7==i'ANTI-PLAbLUEJ
r --.


PATE DENTIFRICE
LAD TRADING
DIATRIB'UTEURS
Rue de lEnterrement,
Ti, : 2-3727


PHAERiACIE SANTA MARIA
Rue du Centre face an
Nouvelliste Execution d'or
donnane.s, sGins, consclen -
ce professolounelle Jean Par
do pharnmrcien


AD


M. Cyrus Vance a declare
au course de sa confdrencc
de press, que le Chah de
vait quitter 1'Iran dans lei
prochains jours, et que le
Conseil de regence serait
mis en place a ce moment-
I1.
La decision du Souverain
de quitter le pays est < ne, nous I'approuvons>, a a-
jout6 le Secr6taire d'Etat
qui a Indique qu'il ignorait
combien de temps le Chat
resterait hors d'Iran.
M. Vance a rappelI d'au-
tre part 4l'intdrdt vif et
constant des amdricains
pour l'Irano. < d'un Etat iranien libre, con
tribucra a l'quilibre strati
gique de la regions, a-t-il
dit.
M. Vance a precisd que
l'Iran devait rdsoudre seul
ses probl6mes de politique
intirieure.
Les Etats-Unis ont fait sa
voir au premier Ministre
Chapour Bakhtiar que le
gouvernement amdricain coo
pirera avec lui et avec son
government quani il le
ddsirera, a dit M. Vance.
Evoquant les rdpercus-
sions de la situation en I-
ran sur l'ensemble du Pro
che Orient, le Secrdtaire d'E
tat a declard: Les allies
des Etats-Unis au Proche 0-
rient suivent de pres notre
attitude a 1'gard de l'Iran.
Au sujet de lenvo d'une
escadrille de chasseurs ul-
tra-modernes A Ryad et du
enforcement temporaire di
la presence amiricainp dans
l'Ocean Indien, M. Vance a
alouti : sLa defense de nos
Inter6ts ne justifile pas une
Intervention mlltaire ami-
ricaine dans la region.


D6ces de Mite Dicds de Daphn6e
C0lamise Lindor Elsie Simpson
Lea Pompes Finmbres Pa- Les Pompes Funibres. Pa
ret-Pferre-Louis vous annon fet-Pierre-Louis vous an .
cent le ddces de Madame Cd noncent le ddcis de la peti
lamise Lindor. te Daphnie Elsie Simpson


A sa fille Madame Luclen
Michel nde Marie Josde Lin
dor et son 6poux, a ses fr
re et soeur : Monsieur et Ma
dame Brun Devalon, Mon-
sieur et Madame Frantz Vol
cy, h ses neveux et nilces,
aux families Lindor, Michel,
Ddvalon, Volcy, Beauville,
Frangois, St L6t, Lubin, Co
lin, Sathyr, Blaise, Benoit,
Pierre-Paul, Jolicoeur, Ju-
lot, Wilfrid, St Hostil, La '
mour, Franck, Joseph, a
tous les autres parents et al
lids nous adressons nos vi-
ves sympathies.

Les obsiques auront lieu
remain Vendredi L 4 heures
a la Cathedrale de Port-au-
Prince. Le convoi partira du
Salon funeraire de 1'Entre-
prise a la Rue du Centre.

x x XX

Deces de Rodrigue
Jules
Les Pompes Funebres Pa
ret-Pierre Louis vous annon
cent le dicis de Rodrigue Ju
les

A sa veuve nde Marie Clai
re Demorcy et ses enfants;
Marie-Monise, Marie Kettly,
Rodrigue jr et Jean-Claude
Jules, a Madame Armante
Georges et ses enfants : Ray

mond et Eddy Jules, a ses
petits-enfants : Clifford et
Eddyson Jules, h sa mere Ma
dame Christiana Joseph, d
ses soeurs Gisrle et Paulette
Jules. sa belle-mere Mada-
me Martino Demorcy, son
beau-frere Fritz Demorcy,
Aux families Jules, Demor
cy, Georges, Joseph, a tous
les autres parents et allies
nous adressons nos vives
sympathies.

Les obseques seront cle-
brees demain Vendredi a 4
heures p. m. a Loge
(Grand Orients sise a la Rue
du Magasin de l'Etat oft la
depouille mortelle sera expo
see des 2 heures. 1ll


Grande reprise du tour de chant de k


Gilbert Fombrun



























INSTITUTE FRANCAIS DHAITI
.4













L'INSTITUT FRAN(AIS D'HAITI


i
:l















or


Unioue Soiree de Gala


Janvier : 8 h $ 2.00

Special Scolaire

Samedi 13 Janvier : 5 H. $ 1.00



LA FAMOSA



ET


ONNI SUPPLIES <(Dist. SEARS>>



patronnent ce spectacle

Billets Disponibles a l'Institut Francais

et au Sabot d'Or


S- -. -r I.......


Rue du Magasin de 1 Etat
No 89
Plastic en 72 de large pour
ridean de salle de bain;
Slam imprim6 serviettes
de bain etc...








KID POWER
ABSORBA

So's-Vltementg Maillots

SPENCERS

Layettem

KANTWET
"its Pares

Chaises pour enfante


1


Il~s;


rd F. r.- R. I M.5


A ses pire et mere Lionel
Simpson et Madame nde. El
sie Fid6lia, ses grands pa-
rents : Ingenieur Sch6rer Fi
delia et Madame nie Ninon
Lamarque, Veuve Andr6
Simpson, Veuve A. D6xilP Fi
dlia, a ses grands oncles et
tantes, Emile Fiddlia, Fran
gois Jeanty et Madame nde
Denise Fiddlia, Pauline Fi-
delia, Marie Rose Lamarque,
,Sylvio Pierre-Louis et Mada
me nde Yveline Lamarque,
Cerventds Olivier et Mada-
me nde Lilianne Lamarque,
Henri Jean-Baptiste et Ma
dame nee Denise Lamarque,
Wilfrid Laroche et Madame
nee Jacqueline Lamarque, a
ses oncles et tantes : Guy,

Mireille, Claire, et Gina Fi
delia, Ronald Thomas et
Madame n6e Ninon Fiddlia,
a ses cousins et cousins, au
Docteur Jean Boisrond, a
Georgia Emile, aux families
Simpson, Fiddlia, Lamarque,
Jeanty, Thomas, Cameau,
Isaac, Boisrond, Flambert,
Jerome, Jn.-Baptiste, Pierre
Louis, Laroche, Gustave,
nous adressons nos vives
sympathies.

Les obseques seront chan-
tdes le Vendredi 12 Janvier
a 3 heures 30 P Men l'Egli
se du Sacre-Coeur de Tur -
geau. Le convoi partira du
salon funeraire de l'entre-
prise 111

x x x x

Messe de Requiem
Veuve Marcel Surpris one
Bernadotte, Madame Carmd
lie Bernadotte font chanter
une messe de requiem d'ar,
niversaire pour leur maman
Madame Clement Bernadot-
te le Vendredi 12 Janvier a
6 hbures du matin en l'Egli
se Paroissiale de St Martin
a la 2eme Cite. Cette annon
ce tient lieu d'invitation aux
parents et amis de la defun
te 111


F


f







e o e NOUteMLLIRJe. Wl



Lettre ouverte de Me. Wider. Gerard Vital Herne


(Suite de laii ire pagel

Outl lon cher. il ehaque
i'ols .oCI ,' jsubs enguagc t sll
llnner vos papiler.s, j me
r'vols auialssi, n train d('
m.lux aplprehender, d'apprc
hinder, i'sippr'cl'or le cou-
raige do cs himmes do let
Ires quli dlais bur dcpasse-
iiieni lnl an, a nu profit.
ides caIustes juisles, peroennes,
ortit lsteilnnt pernils an n
Ire pays do bousculi'r t er-
sailns appetits, s'ordoiincr
vt se mainntinir, tant biaon
(tiie mal, mnlgro les alas
tIde cmjonctures internatio
nales.
En compren'ant bien lb-
jet de toutei os semences,
J'ai pense a Anthony LES-
PES et a Oswald DURAND
qui prodiguaient par une
Literature avancee, des
plus belles pages, a nus ge'
nerations. des conseils
pleins de bon sons civique
It d'e.inatslt'lemnt aux ef-
tori' Jc ino puis mn'emlpe
cheri de mIe rc'rouver c alc
niltiii, en la omilpIagine lit-
tera re de Lisiitro. don't les
lhsmii.s postulailnt fievreu-
soment le biln tri'e de tous
lt's marginaux sociaux.

Je crois." t c realtisme mo
derne oi,le ])iays ddes mor-
nes et des pla'lles l'vr' as
pirer come touted cellule
humaine. a des droils el de
voirs qui ilu sont d'ailleurs,
mnalienables Je m 'assure
que touts cos oeuvres sous


crivnnt hcps objectlfs, con
tribueront h d6menteler 1'l-
n6gallit anarchique elt. pone
tuer la f'raternit6 humanen,
d(lis ill] pays come le no-
tre oil, do nos jours, pourt re
prendre la formu-lc d'Aris-
tote, Pas d'lnteret, pas
d'action,, les aises felgnont
d'ignorer que la cont.nulte
de leur propre survive, de-
meure indissoclable de cell
de l'environnement am-

li est, en effect, cerla:n,
que (,Problematique Haltien
ne et I'Intervention des
Mass Mediase reponde a
des prescriptions qui font
la Sociaux internationaux, et
se jetant dans une vote
pr-oritaire, feconde le re-
tour a une d'origine et pre-
lche le meilleur redemarage
de nos societes de I'arriere-
Pays.

Aussi. une certain probi-
te intellectuelle jointe a la
comprehension des problc-
mies'. htumains, permet tent
de deceler dans sProblema-
tique Ha.tlenlne etl 'Inter-.
ventin des Mass Media>,
la possibility de developpe-
mnent du pays, reel. la lutte
contre l'ignorance et l'a-
brupt:ssement. I'Utilisation
rationnelle des media, don't
,le creole, oV vehicle typi
lque de la pensee haitienne,
en constitl e l'express-on sa
vailte.

Vous en avez faith part
clilleulrs, dans votre ouvra


IEa


109


donner et agerper des mou-
vements s6ditieux qui sont
les prd'alables a .'lnsurrec-
lion g6ndrale des esclaves
et I'Lnddpendance don't nous
somines tous -es hdritlers 16
gaux.
Dans 1'Ha'tl indrtpendante,
c'st peuLt tre sous l'impul


geants poliliqun- mond'aux
ct d Insi'..iratlon poplalaire,
Jl est Certain que le eTl16-
dio2 ou T61l6-gueuloe com-
me de IpP jours les smedias
cassiques manoeuvrant 1'o
pinion, en e.t l instrument
psychologique plus contrat-
gnant. -


mille haltienne etl accroche
a l'-tude psychologleque des
comportemenet.s. je no puis
que sliic-r v.emont votre :
l'Intervention des Mass ,Md-
diap dpnt la philogophle d6
gagee est rdal ste et s'allie a
un objectif- entifrement an-
^ _x .... .. :. _x a..


ge, de l'alpha)btisme fonctlon
nel, qul sera longtemps en
core Inconcevable, sans i'u-
sage de toutes les ressour-
ces offertes par le crdole
(Stat'ons de radio, chan-
sons populalres, enseignes)
et un materiel a.udio-visuel
adequate. pour interesser et
toucher tant psychologlque-
ment que prat:quement nos
difforentes populations.

Cette langue maternelle
maltrisde conform6ment a
une psycho-pedagogie unl-
forme mise au po:nt a
eet effect, sera lue et ecrite
en un .laps de temps. Et,
veritable se rapprochant du Fran-
qais, langue Internationale:
le pron6 beaucoup
plus, par nos ecrivains,
dans la. dispensation equl
librde d'une vaste litteratu-
re aura rempli son role de civi
lisateur.
Deptils plus de quarante
t40) ans, certain Pontes et
romanciers ont, apres avoir
retenu la musicality du crdo
le. mis en relief ses verbes,
debite sur le restreint mar
che creolophone, des textes
dans lesquels on constate
d'orthographes diversifies
pour un meme mot, et des
syntaxes non ordonnees.
Pour sortir ce puissant me
dia de cet impasse ecologi-
que, il faudra 1'ordonner,
le depouiller de ces ramas-
sis de mots anglo-saxons,
espagnols qui. au course des
ans, s'y sont introduits; et
le replacer, en definitif,
dans sa morphologic initia-
le Franco-Africaine, tout en
considerant le maintien
des indo-crdoles. Ce travail
est naturellement celui de
l'organisme s'occupant de
education qui devra as-
sco r cette matiere sur des
b'lses academiques, en ini-
Ii.nlt la preparation d'une
Grammaire Creole, tune me
S'lode d'analyses rigoureu-
ses, et en inst.Auant des
cMouis creolophones dans tou
tcs les ecoles de la Rcpubli
quo, de facon non discrimi
natoire.

Cette nouvelle adaptation
dc I instruction publique
au Creole, operera un revi-
rement capital dans dans
nis concepts cultures et
socio-cconomiques de peu
pie. Notre propre persona
lto d'antillais d e c e
alt emerge pour assurer une
sore de leadership cultural
creolophone. authentifier la
formation des masses ct fai
re effondrer, d'un trait,
tcuns ces prejuges utopiques
si)iis-jacents a notre retard.

J'al roalise connuicnn ies
noulvellus e(tL'- tonrls poses
d:n, Jes deux 121 tomes lte
votLe r ,Probi' llatlque Hai-
l.i',ne at Inter',enLion deb
Mass Media, revolutionne
1,'l.p ris.ne d- procetdas en
:,ate, i. van; .tnt le carac
tlrer imperieux SI Billinguis
me on Haiti. F;ceteur docis.f
de c vil station et de develop
pemn'nt, le fii ctionnement
du creo.c l t u aifraniais
come deux '2) la1 gu-s
ollictellcs par,'b les. concou
r ra a f WcHitser les '.Unilin-
glt -to ;n ou creolophone-
ti chrllqucei ou l v'e.llard il-
piiab-tis" ha ire et com-
pr'ndro' faci enent le fran-
,;sis courant U;!c autre ef-
licacite du B il ngussme- tant
all nVeaIU do !a population
infantile .colrrisab e qt'a
celi" a alphabttiser iUnil'n-
g 5 stei, c'(st u'. 1 accroitra
.t s moyens de defense et
d'actirn du paysan dans ses
negoc eavec le <,bachai,> dtcs
Villos. et m-rttr un terme a
Fexplo actionn d" l ignorance
La savour di notre creole
s'ct i rtrouvee specifique-
ment dons sa music ite, 1s
diffrrents sens d'un soul
mot 1,x : 1', mot < P.eoe du
monilog c Th6odore Beau-
brun al as Languichatte,)
dans cio': proverbs, et ces
term's de el le famoux iTdlc-dioh don't
i ept question, en primeur
dans vote travail cPROBLE

MATIQUE HAITTENNE ET
L'INTERVENTION DES
MASS MEDIA>.

Le 'tele dioli on gueules don't I'6tymologie et
les variantres ont ett tlud ees
et dimontrees par note con
frere aind Gerard Jolibois,
dan, un article paru au
'Nuuvuwl'ste., a consttue a
vec la 'Tam-Tame le edoum
doum> et bshoum-boum Pap
du Tambour conlque, le lam
bi, pendant des siec:es, dane
les deux tiers 2/3 du mon
de, 1'lment, moteur de corn
municatlons.

A Saint Donvngue, ce m<
dia Franc Creole, a ossa-
turd doucement mais sure-
ment, 1'un'on des esciave
inter rdglonaux, et par hi


. Sbourn pap interpr6tateu
de codes secrctg, 11 -ut or


n6tre, sous le leadership
d'un pouvoir blen Informe
et can-cientis6, don't le CO
-NAJEC Idealise,, en partte.
En ce:a, vos iddes, ceux d'e
crivains. verticaux et les
m ennes, rencontrent les op
tons de reconversion soc'a-
le mise en branle en Haiti,
i~m 1'04r, f iti


Je vius remcrelt mo' chel
C. Paul, pour la d&d.';ace et
votre coutum'6re com,)r6hen
slon des probl6mes ds vos
padres. J'en profit pour vous
redire, courage dans les rd-
cherches. 1 servitude publi-
qpe et, vous soubhater ainsi,

suce6s en 'ibrairne.
-&A-- f-A Vt.1 -TTFPWP


Notre dette de reconnais


Merci !


La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes les

vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet

cyrjilique, seule la vodka .T ,QL.ICHNAYA est reellement imported
d se Russie.Ee seule "a l roeifde s'

appeler-.vodka russe" .Le nombre
toujours croissant de vodkas "pseudo-
S russes"est la meilleure demonstration
de la valeur et surtout de la popularity
S des vraies vodkas russes

Pourquoi renoncer a consommer ou

a servir a vos hbtes ce qu'il y a de meil-
leur parce qu'original?

/J \ Vous la payez peut-etre un peu
j f, .plus cher..mais I'original ne coute -
il pas tt urs plus cher que l'imi-

4F.


-I'






ftom ROM





~Y


LA SEULE VODKA


IMPORTEE DE R USSI E...,..............
66 &1 1


LE BISTROT



Restaurant Ear -

SCreperie Pizzanria

de Midi a 1 h du Matin



MARDI 8 JANVIER

VEND1RED 11 JANVIER




<>


MERCREDI 9 JANVIER

Danse et Ambiance avec


Djo- Jack




L'homme Orchestre

tous les soirs



<>



Reservations


LE BISTROT Tel 2-18


m 'wn


II


PACE 5


JEUDI 11 JANVIERR 1979


~b;r~%r/~/~%r/~/l~r~;r/J~,~c~~ CU~/~C~%1Cd r=r/~%~%ry~%llT~%K~CI"~JT~T% 'S-r~CE~Jyr~N,


r- -'---~ Fk~~F- A3Also=R


s fn der ree< Pirs olevesemats d'or- queon Chcee voar de nt en hal:in, je ne cesserai ja- merit table, sous les Gou-- Vallde du Silence No 6
dpires oc leveroitqe onts dr- quant e omme u ss e So ls d ie tutLt.. Je crols au vertrements de Frango's et Bo W7
ivolr lieu, dans le temps. cnales et humtines: ietant tr''nimphe de cette cause : la Jean-Claude Duvafier. Bisoton, Ha i.
Pu:sque pour attended les comme vous inconditionnel- '
peuples, chair-a-canor-des- element lie au nationalisme a,-a w' .a -i '-
guerres, bouc em'ssaire Haltien, militant de la pu-
des insurrections, cet ins- deur de la rectitude admi-
trument a demeurd l'unique nistrative, de l'.deal d'un Na
grand moyen propagandiste. tional- Jean-Claudisme de P our 170,00
Sl la grande partle des developpement des masses,
meilleures decisions de diri de h'union veritable de la fa

Lettre ouverte decouvrez : Carthagene Baranquilla-
(Suite de la lere page) sance reste encore blen gran
de et lourde envers cet horn
ce Mme Simone Ovide Du- me qui, durant ses deux B o
valier, Providence des hum- mandates de (1961 a 1973) ll -
bles; comme D6pute de Bainet, a
3o) de 1'amour du Prdsi- fait preuve d'un devoue-
dent i Vie de la R6publi- ment sans bornes pour le
que pour Bainet, amour qui relevement de notre commu
sest toujours manifesto par ne.
les haute sollicitudes du Nous lui devons aussi lu P our $ 20.00 de plus
gouvernement a 1'endroit de union de ces deux grandes fa
notre ville; miles : Lageurre et Pierre-
Louis, pilters de 1'economie
4o) de la ferme determi- de Bainet. 1 jusqu' C
nation du President A Vie a leZ juS u a Ca
de la Republique d'assurer Cette union etait neces-
l'unite de commandement a saire pour le 'maintien de la
travers les Neuf Departe- paix et la rehabilitation de
ments Geographiques du cette ville dans sa prosperi CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGES
pays pour le triomphe d'un te d'antan.
Jean-Claudisme civilisateur Cette petition est bien si-
et plus dynamique, ce, pour gnificative. 0U APPELEZ
]e bonheur du people hai- Q U rrE
tien et la grandeur de la Elle cherche et veut trou
patrie, vous prie de trans- ver son explication dans I 'in
mettre au nom de toutes les teret que notre population -r- U -. T frT,'W, 'k r,-r f *
couches sociales du centre porte a la consignc du Jean- -
et des neufs sections rura- Claudisme et dans notre dd AEROCONDOR
les de cette commune, la pe sir de nous associer aux d6 *
tuition suivante : marches patriotiques da gou I A L U NE AFRIENNE DE COLOMBIE
vernement en vue de la re-
',Bainet reconnaissante rd construction national.
elame M. Joseph C. Turgot Que Jacmel n1 no1 s e;i i "" "
comme Dpute de Bainet. vouille pas Le salit de no 2-011 -- 2-3675
aBainet reconnaissante dit tre commune nous comn-
merci au citoyen Joseph C. made de voter le 11 Fe'- P t d P pf Angle es 1Tes
Turgot pour l'avoir sauvee vrier prochain Me Joseph C Pavee et du Peuple. Angle s e$
du drame de 1963. Turgot, Deput6 de Bainet.










LIZ NOtJVHLLIBTE~ .TEUD! 11 3ANV!ER 1979
I


PAGE 0


-- -- --- ---


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT


Midi 2 heures 4 heure3 (an permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE I $ 1.50 et 2.00

Le Point de Mire

- 4OOaaoaoaweoaeww#aaioCC


Les St Louisiens
n'ont fait que
experience
Les jamaicains out real se.
des progress con- derables
dans le domaine sport f. Le
minister a .a jeunesse et
au Sport met tout en oeu-
vre en vue du plus grand
epanouilsernent du sport ja
nialcan qui malgre tout ac-
cuse une s .tuation economi-
que relativement chanceiani
te. Le president, du Club St
Louis M Georg,. Issa ne
nous a paus achie son eton-
nomecit apres le tournoi de
ses pouilains eice a des for-
mnationi jam:.wanes : football lamaitin commnien-
ce a depasser le nuotre. Les
etquipes sont ir, b r n prcha.
rees. Flies o:, un n i veau
techiniqu'l que les diflert'nts
clubs hi ties cnlv.teraicnt
I.es joueurs out fait preuve
de plus de capcite phy-ique
ct tcchn' Jque lqu les niotres.'>
Neanniolms la monte eni
fleche du foott;all jamu; ca n,
ne sufli'ilt p-) nt a expli-
quer la defaito haitienne.
On doit reconnaltre que la
formation du e ub St Loute-
Siie ge:tnt pouir la lere fo t,
,sur le plan international. n'e
tait pas a la n.auteur des a0


versaires. L'equipe type pro
present dite n'est pas once
re a point. Certain joueurs
ne soAt pas a leur phice tan
dis que d avtreb pourroult i-n
core garder .e bane dea re-
servstes. AutrLment dit
c est un club qui se rechel
che a queques semanes de
l'ouverture des competitions
de 2e .Division. Parfo's me-
me un grand eczirt de classes
differe les joueurs entire
eux, ce qui cmpeche la selec
tion St Louis enne d'evoluer
positivemenit.
Les proteges du coach E-
vans LescouL.air n'ont done
pas ete br!llants au course
des parties di outees face
aux etudiants jamaicains,
Par contre, le Club St Loui-
sien reunit certaines valeur,'
sunrs come Maxime Augus
to, Arthur Calixte, Paril Kls
nier. Stevensoln Mof s'on,11,
Frangois Rony qui as i tes
de nouvel.e.s rer'ues pooir-
raient apportor une mcillou
re performance "' leur asso
c ationt
Eni out Cas Ie scjour des
St Louis.ens in Iteriit c-tran-
gore r ete ,iour de b)ll. D -
rigeanis et res'coi'esitblis tech
Ii ql'- ie te ircl 'o t pas a
toint, ir k's bhech--.
N B-- NoF; pu;)li,'rons
da;,s une pro h.tlinC edition


Pelerinage ia Higuey


PAR AVION

Avec


Les Agences Royales


19 AU 24 JANVIER 1979

SANTO DOMINGO HIGUEY SANTIAGO PUER
TO PLATA TRANSPORT 2 REPAS HOTEL
NAPOLITANO.



| Cofit du voyage: $279.


S Informations complementaires x
Sau Bureau des



AGENCIES ROYALS |
>, 126, RUE MGR. GUILLOUX
EN FACE DE L'ECOLE JEAN-MARIE GUILLOUX
TEL 2-0968


isassaccccco'^ccwosiccGcei


SALLE II $ 1.50 et 2.00
Crease


SALLE III $ 2.00

Violence et Passion


___--,, ------ ~crr-r'~ ~W/%~~CMr~'/~roacoze r~~z-_/~~~~vl~-'~_


LES SPORTS


l interviLW que nous a ac-
cordee le Ministre jam,,icaln
a la jeunesse et au sport.
O -
La Coupe Pradel
reprend ses droits
VIOLETTE BAT ETOILE
5-0

Poar ce match de reprise
du champlonnat de Port-au
Prince, 1 Etoile n'a pas peso
lourd dans la balance, et 111'
luion n'a dure que quaran
te cinq minutes. Celles de la
prem.ere mi-temps.
Le Violette menait certes
au score, mais l'unique but
de Jean Joseph marque a la
trentiemc mnAute de jou pou
vait a tout mounent etre re-
mis en question. Les cinq
mile spectateurs en avaent
la nette impression.
II aurait failut cependant
que les etoiliste lassent
preuve d intel.igence et d op
portunisme aux abords du
per metre defensif adverse.
Au 1.eu de cla, iLs pearu-
rent se comphpre dans un
football sans envergure et
sans imagination.
Dans ces condition- le Vio
lette n'elt aucune peinte a
,tirer Ils imairtns du feu,
aii cours de lai reprise
Carlo Brevil, Sergie Chrns-
pin, pui.s Jcequeis Jn Lou s
ideux fo si porterent le sco
re a 5-0 transformatt nii ve
ritable deroute cette contrec
lerlormance d l' Etoile plu
tot previsible aux yeux de
ItoU. les habituli'. du Stade
Le Violette aveec sept points
stir qoatre matches est vral
ment bien part en atten-
dant les vedttei dut F. C.
Bale.

-- O -

Bacardi-
Don Bosco 0 0
Quiiatr me match nul du
Don Bosco de Petionvil:' et
toujours sur un score blanc
0-0.
Les protege, di Pere Dje.
bels mont en train de paye,
un lourd tr but al 'inefficaf
te de leir 1 sne d':ittaque.
Curieuse faqor qui pett en
effect <'mpressionner, par sa
vitesse d'execution, son al-
lant offensif... et sa puerili
te dans la phase de realisa
t!on !
Tout cela a fait l'affaire
du Hatley Bacardi bourr6
d'ambbtions et qui reve de
frapper un grand coup pour
l'annee 1979.
Chaque equipe a eu sa mi
temps et certaines actions
eta'ent au moins dignes d'in
teret.


Malheureusement les ine, Le Bacardi aurait pu de-
cisons de l'arbitre contri- crocher le banco de Ln de
buerent a craer ce climate de match, mais, les maladres-
nervosite prelude a la suc- ses de son leader a'attaque
cession de gestes irr6gu:iers Pierre Berrouet le pr.v6rent
qui emeillerent la parties. des

La fievre porcine fait


(Suite de la lere page)

tion que la viande de pore
peut etre consomme pal
l'homme sans aucune -'rain
te de contagion a un degr6
quelconque, soit dans les
zones saines, soit dans les
perimitres ofi savit d6ja l'e
pidemie de fievre porcine a
fricaine. II est scientifique
ment etabli que 1'agent res
ponsable du mal n'exerce
son action pathogene que
sur l'espece porcine exclus.-
vement.
Cependant, 1e'volution e
ventuelle de i'epidemie peut
entrainer des pertes de l'o1
dre de 40 millions de dollars
pour agriculture oi 1 eleva
ge porcrn constitute la prin
cipale activity d'appoint et
lune des plus importantes
sources d'epargne des petits
proprietaires.
A cet compete, le Gouver-
nement cons dcre cette epi
demie de fievre porcine afri
caine comme un fleau na-
tional.
II est done demand aux
Forces Armees d'Haiti. aux
Volonta.res de la Socurit6
National. aux responsables
de la Sante Publique, aiux
educateurs aux represent -
tants de toutes les confes-
sions religieuses, aux agents
de tous ordres, aux mem -
bres de la press parlee, ecri
te et televised et a tous ceux
ui peouvent apporter une
contribution civique en la
circonstance de participer
sans reserve au progamme
de motivation de la popular
tion au sujet des restrictions
qui s'imposent et de toutes
les actions engages par le
Gouvernement en vue de
circonscrire le mal et de ve
nir en aide aux popular -
tions affligees.
OEPARTEMENT DE L'A -
GRICULTURE



LA FIEVRE PORCINE FAIT
SON APPARITION DANS
LE BAS ARTIBCINITE
REVELE CE MATIN LE
SECRETAIRE D'ETAT A
L'AGRICULTURE, M.
EDOUARD BERROUET

Le Secretaire d'Etat a 1'A
agriculture, I'Agronome E
douard Berrouet a confirmed,
ce matin, existence de la
fievre porcine en Haiti, au


course d'une conference de
press tenue a l'auditorium
de la Facult6 d'Agronomie
et de Medecine Veterinaire.
La fievre, selon les explica
tions, a fait son apparition
dans le Bas-Artibonite, pr6
cisement, a 1'Extreme Ouest
de cette region.
La declaration du Secr6-
taire d'Etat, breve, fait re
monter lorigine de ce qu'il
appelle un drame national
a une quinza'ne de jours -
Jusque vers la mi-decem -
bre, dit-il, les 6chantillons,
qui ont ete examines au La
boratoire de Plum Island E
tats-Unis d'Amerique, n'in-
diquaient aucun indice de la
fibvre porcine. Seule a 6t6
soupqonnee le < cho-
lera classique. Mais, les symp
tomes persistent en intensi
te, de nouveaux examens se
sont poursuivis. Les resul-
tats sont maintenant inver
sas. Les cas deviennent posi
tifs pour la fievre porcine,
et negatifs pour le .cholera
traditionnelb.
Des lors, une strategic qui
attend le support logisti -
que d'un lbiboratoire a 6t6
1elaboree. Elle consiste. d'a
bord, a abattre tous les por
cins. sur une profondeur de
15 km. dans le foyer infected,
c'est-a-dire, le Bas-Artiboni
te, ensuite a interdir le
transport des pores a partir
de Gonaives. Marchand.
Pet.te Riviere de l'Artiboni
te, Verrettes. Mirebalais. Tho
mazeau, Ganthier. Fond Pa
risen, Croix-des-Bouquets,
Kenscoff. Leoeane. Port-au
Prince. Arcahaie, St. Marc,
Gonaives vers d'autres loca
lites du pays. En outre, une
squarantaine speciale, est
impose sur les iles adjacent
tes: La Gonive. la Tort.ue.
l'Ile-a-Vache. Cayemit'ces.
Le but avoue de cette mesu
re d'isolement est la preser-
vation de ces quatre points.
Aussi, sont-ils envisages, F'in
cineration, l'enfouissement
de tous les porcins trouves
dans les elevages, et la de
sinfection de ces derniers.
II a fourni bien de rensei
gnements sur les risques d'ag
gravation du mal Dans ce
cas. l'abattage systematique
de tout le cheptel porcin -
estime a 1.500.00 totes de-
viendra inevitable. Encore,
se posera-t-il un autre pro
bleme : le repeuplement du
Cheptel porcin.


-0


La declaration du Secretaire d'Etat


(Suite de la lure page)

dernit6, qui implique l'ap-
prentissage des grandes tech
niques de l'exploitation des
matieres premieres et de la
technologies. nous est dictee.
par l'imperieuse obligation
de faire entrer notre people
dans les grands courants de
l'histoire industrielle, hours
des servitudes heritees du
Colbertismee.
C'est eh substance, I'an-
nonce par le Chef de l'Etat
de la Revolution Technologi
que indispensable au success
de la Revolutiorn Economi-
que du Jean-Claudisme.
Nous sommes tous cons-
cients du role determinant
des moyens de communica-
tion dans acquisition de
nouvelles attitudes et dans


Rapatriement de
44 haitians de la
Base Navale de
Guantanamo

Hier une delegation du D
partemernt de 1'Interieu
composer de Monsieur Yvo
Kerolle, Secretaire Genera:
Monsieur Daniel Supp'ice D
recteur General Adjoint
l'Immigration et l'Emigrl
tiols et Monsieur Frantz Mo
de, Chel du Service des A
faires Communales, etai
rendu, a lAer:port Franqoi
Duvalier en wve de rencon
trer 44 de nos compatrlote
ramenes en deux voyages
Port-au-Prince par un avio
de la Marine de Guerre de
Etats Unis venu de la Bas
Navale de Guantanamo (Ci
ba1.
Ces haitiens avaient qui
te clandestinerncnt Ieogan
le ler Janvier a bord d'ur
petit bateau a moteur
<,ChriAt Vivant, avcc l'inte
tion de se rendre a Miami
mais c'et sur les cotes cu
bain s qu'ils ont atterri in
volontairemoent dans la nui
du 2 au 3 janvcer, laur em
barcation iyant ete pousse
dans cetle direction par de
vents contraire,.
Les formaltes neces.saires
une lois remplies a l'Aero
port avec le culcours dti Ji
ge de Paix de la Sectio
Nord. Me Barthelio 0. Max
assisted oe son greftier, Mot
sieur Maximilien Figaro. li
delegation du Departemen
de l'Interieur ouhawta e l
bienvenue aux 44 naufrages
et remit a chacun d'eux iun
envelope charvee, au noin
du President a Vie de la RE
publique, Son Cxceilence M
Jean Claude Duvalier, afin
de leur permetfre de couvrii
les frais de return dans leu
famil'e respective.


- mmu VOMW -7- -0 M -- P- v- -


le passe-partout


cii


la voiture economique


pour leconomie d aujourd'hui


I


*


e
r
n
l,
)i

a
n

it
s


a
11

s

e

t
-
s L



e
n

n
i,


la modernisation des divers
secteurs d'activit6 agricole.
commercial, industrial et
scientiique. Aussi est-ce par
la modernisation progressi-
ve de nos moyens de com-
munication que nous pour-
rons lancer Haiti dans sa
difficile ascension vers Le'
troisieme millenaire.
Messieurs
les Representants
de la Presse.-
Tous les pays developpes
ou en voie de d6veloppement
sont confronts aujourd'hui
avec une croissance expo-
nentielle de information. et
des moyens de la traiter.
L'informatique se d6finit
comme une technologies nou
velle englobanit les systtmes
de traitpment de l'informa
tion et l'ensemble de leturs
consequences sur les activi-
tes humaines.
Ceux qui sont charges de
definir des politiques visant
a reduire l'ecart entire pays
developpes et pays en -deve
loppement sont prioccupes
par l'impact deja consider
ble de 1'industrie des ordi-
nateurs et celle des tele-
communications sur le deve
loppement national. Ces
deux industries se placent
deja au troisieme rang dciis
1'lconomie mondiale et leur
essor se pursuit sans cesse.
Nous sommes un pays in
sulfisamment dfveloppe par
ce que nous avons rIte la
revolution industrielle Hai-
ti doit agir vite et declen-
cher aujourd'hui sa propre
revolution technologique si
elle ne veut pas etre irreme
diablement distance par le
progress technique. Une po-
litique national de linfor-
matique doit constituer ce
puissant accelerateur du d6
veloppement I1 taut relati-
vement peil de temps pour


cr6er les infrastructures nd
cessaires k la technplogie
informatique.
Le President Vie de la
'Republique, Son Excellence
M. Jean-Claude Duvalier
nous a passe des instruc-
tions formelles pour que le
Ministere des Affaires So-
ciales amorce ce processus
d'innovation technique.
Nous avons sollicite 1ad-
mission d'Haiti au Bureau
Intergouvernemental de 1'in
formatique. Nous avons jet6
les bases d'une Section d'In
formatique au Ministere des
Affaires Sociales.
A occasion d'une table
ronde sur le theme cQuel
monde laisserons-nous a
nos enfantse M. Amadou
Mahtar M'Bow, Directeur
General de 1'UNESCO a d6
clare : des applications de l'inftr-
matique va tres probable-
ment provorluer une trans-
formation inouie de 1'organi
station 6conomique et socia-
le. II s'agit peut etre d'une
mutation aussi decisive pour
l'humanite que l'apparition
de l'ecriture...>,
La revolution technologi-
que du Jean-Claudisme. au
meme titre que la doctrine
politique qui inspire veut
etre une praise en charge
par les haitiens eux-memes
de leur propre identity, de
leurs resources malerielles,
psychologiques et culturelles.
Elle est une strategic de do
mination consciente de l'en
vironnement physique et hu
main.
Le Department des Affai
res Sociales assumera plei-
nement ses responsabilites
dans 1'elaboration de cette
strat6gie de developjiement.
Je vous remercie.
Dr. Hubert de RONCERAY
Secretaire d'Etat


Resultats de traffic pour


S- Suite de la lere page)
t
Prince Geneve.
e
s B MOVEMENT
DAVIONS

L'Aeroport a enregistre
u 4395 movements d'avions
n commerciaux, (4185 vols des
i lignes reulieres et 210 char
n ters). Soit une augmenta-
a tion de 6.29 par rapport
a 1'iannee 1977.
t
a Ces statistiques ne com-
s' prennent pas les avions des
e servant l'interieur du pays
( sHaiti A'r Inter) et les a-
e vions de tourisme et d'affai
r res aviation general) don't
n les movements ont ete en
r registres a partir du 15 Sep
II RESULTAT FINANCIER
Oct 1976 Sept 1977
Revenues $ 619.847.09
Couts
Operationnels $ 346.390.62
Profit Net $ 273.456.47
III .UTRES
ACTIVITIES

Afin de decongestionner
l'a.re de stationnement si-
tuee devant i'aerogare prin
cspale. une zone de garage
qui sera affected principal
ment aux avions cargo a
ete construite a 1lEst de 1'ae
report. au cout approxima-
tif de $ 320.000 dollars.
Elle comprend une surf a
ce belonnee de 20.000 me-
tres carrcs et deux positions
fiLxes pour le ravitaillement
des avions en kerosene.'La
Compagnie Texaco est en
train d'achever la pose des
tuyaux.
Deux nouveaux batiments
pour le traitement du frAt
ont iti6 constructs dans cet
te mmem zone. Le batiment
de la Compagnie Air Fran-
ce couvre une surface de
5400 pieds carries. II a 6tt
mis en service au mois de
juillet. Celui d'American Air
lines couvrant une surface
de 18100 pieds environ est
en vole d'achlvement et se
ra inaugurc au course du
mois de janvier.
Les travaux d'allongement
et d'ilargissement de la pis
te ont commence et deja 3
bandes de 300 metres de
long et 10 metres de large
ont ete coulees. Quand eile
sera achevde, la piste aura
10.000 pieds de longueur et
168.2 pieds de larger. Le
cofit de ces travaux est es
timd a environ $ 600.000 dol
lars.


SECURITY INCENDIE

En mission pour le FAC,.


tembre 1978, depuis la mise
en service d'une aerogare
reserve a ce traffic. Entre
le 15 Septembre et le 31 De
cembre, 2763 movements
ont ete enregi'stres :

Aviation Generale 583
Haiti Air Inter 1926
Ecole de Pilotage
et Avions bases
a l'Aeroport 254


C FRET AERIEN
ET POSTE

23.756.6 tonnes de fret ont ete
transportees et 14.5 de nos-
te, soit une augmentation
de 6 8.
Quatorze tonnes et de-
mine de courier en 1978 con
tre 13.8 en 1977.
ETAT D'EXPLOITATION
Oct 1977 Sept 1978
$ 702.126.13.

$ 406.688.82
$ 295.437.31
M. R. Thoui, expert en secu
rite incendie de la-.Compa
gnie SOFREAVIA a acheve
la formation et' lentraine-
ment de 40 pompiers d'aero
port.

CONTROL DU
TRAFFIC AERIEN

En mission pour la
FAA, M. John Saschko, ex-
pert en control du Trafic
aerien a effectui une mis-
trole du traffic aerien a
e ffectu e upe mis-
sion de 3 mois a 1'aeroport,
durant laquelle il a mis en
place au debut du mois de
juillets un Centre d'infor-
mation de vol. II a 6ti rem-
placn a la fin de sa mission
par M. Pelletier de 'OACI.

Trois employs du Cen
d'Information de vol ont be
neficis d'une bourse de 9
mois pour se perfectionner
au Centre de Formation de
ContrOleurs de la Circula-
tion Atrienne h Port of
Spain, Trinidad.

A la suite d'un accord
intervene entire les Direc-
tions de l'Aviation Civile
Haltienne et Dominicaine.
une liaison telphonique di-
recte a Wte etablie entire les
aeroports internationaux
des 'deux pays depuis le ler.
Ddcembre 1978.

La Direction de l'Avia
tion Civile a donn6 son ac
cord et une commander a Wt6
placee pour l'acquisition de.
n6uveaux transmetteurs de
1000 Watts pour l'aeropha-
le sltu0 la Clt6 Simone
Dualier.


SALLE IV $ 1.5(
Piranha


41S BA RU



automeca, route de I'aeroport


_ _i 1 I_ r___~ ___n_~~_________l___P______I_________


- -------------


-----rr----- .~-A~-~\r~;rrW'Lt~t~5US~U~~- B~3~00~


2 50 -- - -- -


AMM IFV


p-


I,, r--, ,,, ~- -


P


;


_LI~-~---LI^I^-j7 1 -i I-T:ICC9**~.L-I~I*~LilU-r;~-~-li-~


L LM -gNOUV7JT


JEUDI 11 JANVIER 1979


_j




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs