Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10285
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 9, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10285
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

., DLIBDR Y A


,1
!


Ce matin, s'est deroule .A
In Commission adminlstrati
ve la c6r6monie de collation
de diplOme aux 38 6tudiants
qui ont sulvl, durant neuf
miols Janvier Septembre 78)
tiun course de formation et de
perfectlonnement en Admi-
nistration. A 1'outerture de
la c6remonie le Prdsident de
la Commission Administrati
ve Me Pierre Louis Salo -
mon a souligne le nouvel es
prit qui souffle a cette corn
mission dans cette breve al
locution. cNous faisons de
finitivement confiance aux
jeunes. II y a dans leur clan,
leur enthousiasme leurs atti
tudes et comportements et
dans les actions qu'ils d6 -"
clenchent, autant de char -
me que de podsie, je rdsu
me ma pensee un aigre
doux comme dans un man
got auquel on prend gofut
si 'on veut bien se lais-
ser seduire.
Le programme du jour -
Les jeunes de la commission
Administrative, les plus
jeunes, je voulais dire -,
1'ont entierement congu. Ils
vont 1'executer. Je leur pas
se la parole.
C'est ainsi que la Direc-
trice des Cours Madame
Anacita Duperval, sur invi
station du Directeur de 'la
Commission Monsieur Jean
Claude-Charles, a expliquo,
dans son discours, la politi
que du President Jean Clau
de Duvalier en matiere d'Ad
Ministration et tout er.
degageant son sens dres-
se le bilan de ce course de
formation et de perfection-


L'equipe de football femi-
nin aLes Tigressesa qui
vent d'effectuer une tour-
nee de 18 jours a Porto Ri-
co. la Martinique et Trini-
dad Tobago, est rentree a-
la Capital dimanche apres
midi.
D'apres les resultats, c'est
une tournee ie, tout point
triomphale. Lequipe a ga-
gne toutes its rencontres
quelle a dispuiees en terre
etrangere. El.c a marque
en sept matches un total de
26 buts.

Cette tournee iniernatio-
nale de cetLe equipe : sLes
Tgresesss, cst trcs commen-
tee dans la press sportive
de ia CLraibe, et a beau-
.oup contribu(iit a fare con-
iiat ir ce foot-baill fem.nin
iailiean tans la zone.


Tout s'apprend
On apprend a pa'cr. A
sexprimer clairement, a se
laire comprendre.
On apprend a se taire,.
quand il le faut. Quand, plus
quc tout verbe, le silence a
eloquence quon recherche.
Le june haitien ne sait
pas s'exprimer en public, se
faire compren dre d'un coup.
Qu'il parle creole ou fran -
gais.
Eleve dans sa lamille et
a 1'ecole au milieu d'inter-
dits negatifs. il se trouve com
me bloque, transit chaque
fois qu'il s'agit pour lui de
se definr, de s'ouvrir dans
un contexte donned.

Soumis a un exercise ex-
tremement traumatisant
qui consist souvent a par
ler et a dire ce qu'on ne pen
se pas, il a son mecanisme
intime come truqud, N la
maniere ed'un engrenage
qui aurait perdu ses dentse
et qui fonctionneralt mal
gre tout, sans synchronisa-
tion.
Nous sommes, aujour -
d'hui le produit d'un esprit
depasse.
Si les enfants n'ont pas
lhabit.ude, d'exprimer leurs
opinions, de s'exprimer chez
eux, a 1'6cole, toutes les
fois qu'il imported a un en-


nement qui comprendra les
pallers sulvants,
1) L'Administration
2) L'organisation et Md -
thodes
3) Le Personnel
4) La Gestlon financifre.
A sa suite, le Secretaire d'E
tat de la coordination et de
1'Information, le Docteur Ro
ny Gilot a mis I'accent sur
le project de society Jn Clau
dister et le role qui y est assi
gne a la r6forme administra
tlve par le Chef de 1'Etat.
Son discours s'acheve sur
une exaltation aux jeunes re

(Voir Sutie Page 8)

La Recolte de
Sucre entamee

Nous avons appris qu'apres
un retard que nous avions
signaled dans notre edition
de Samedi, l'ordre de coupe
de la canine dans les plan-
tations a et6 passe hier par
la Hasco. Mercredi soir, les
machines commenceront a
moudre la canne.
Le Dept de l'Agriculture
a. par ailleurs, un program
me de revalorisation des ter
res plantees en canne pour
essayer d'augmenter le ni-
veau de production de la
canne. car le niveau de pro
duction baisse chaque annee
et est passe de 600.000 ton-
nes a momins de 400.000 ton
nes. I] est meme question
de creation d'un Institut
du sucre pour encadrer les
producteurs et leur permt-
tre d'augmenter le rende-
ment a 'hectare.


Ce fut l'occaston pour hls
Ambassadrices du football
haltien de marquer encore
une fois leur suprematie
dans la region.

On ious informed que bien
tot sera entanimee la construe
Lion d un complex sportif
au centre du Corps des Leo-
pard-,. Freres
Nous renseignerons.
x x x x

Qu'cn est-'l de la construe
tion du oiopveau Statde do
40.000 places don't il etait
question cos derniers temps?
On en parlat 11l y a quel
ques temps dan.t les milieux
sportifs oe la Capitale, et il
etait mmne question que cet
te construction ait lieu dans

(Voir Suite page 6)


Saint de parler, de deman-
der, de discuter, ils seront
plus tard ce que nous somn
mes aujourdh'ui, ce que nous
avons toujours ete, des ste
reotypes dedoubles : une
vie interieure et une vie de
facade.
Nous avons besoin d'hom
mes pour l'avenir. Mais
nous avons besoin egale -
ment d'esprits nets.
Nous avons besoin sur -
tout d'un nouvel esprit des
choses.
-CARLO -


MARDt 9 JANVrMR 197(


Ceremonie de remise


de diplomes


A la Commission Administrative


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CIAUVET


T4l6phone : 2-2114 Boite Postale : 1316
Rue du Centre No. 212


LE PAPE JEAN PAUL II FERA UNE VISIT


DE 4 HEURES LE 31 JANVIER A PORT-AU-PRINCE

Sa Saintete le Pape a accepted invitation du Gouvernement Haitien a venir en Haiti
UNE NOUVELLE QUI REJOUIRA LE MONDk: CATHOLIQUE, LE MONDE CHRETIE'N EN HAITI SOULIGNE JUSTEMENT
LE CHANCELIER GERARD DORCELY, EN ANNONCANT CE MIDI L'HEUREUSE NOUVELLE


L'importante nouvelle de
la vis te en Haiti de Sa Sain
tate le Pape Jean Paul II, le
31 Janvier en course, N son
retour de Puebla au Mexi-
que, a et6 annoncee ce mi-
di a la Presse par le Secre-
taire d'Etat aux Affaires E-
trangeres et des Cultes, Me
Gerard Dorcely.
II avait, en effect, invite,
ce martin les representants
du 4eme Pouvo'r, N la Chan
cellerie pour une communi-
cation importar te.
Elle Otait de fait, extreme
ment' important, comme a
dit .le Chancelier Dorcely
puisqu'il s'agit de la visit
en Haiti de Sa Saintet6 le
Pape Jean-Paul II. Le chan


celier Dorcely a fait la. de-t' le mohde catholique, tout le


claration suivante :
Nous avons atd informed.
ce martin de j,.,'e'Lpijatioi
par Sa Saintete le Pape de
l'invitation officielle de S.E.
M. Jean Claude Duvaller,
President a ie de la Repu-
bique. tran-mise par 1'inter
mediaire de notre Ambassa
deur aupres du St S ege, M.
Pierre Mayard. Sa Saintete
le Pape a bien voulu accep
ter a faire une visit de 4
heures a Port-au-Prnece, le
31 Janvier. Le programme
de la visit vols sera com-
muniquee opportunement. II
est actuellement en prepa-
ration. C'est lune nouvele
qii, je crois, rejouira tout


Echos et Informations


Une discussion a ete en-
gagee ce matin, au Minis-
te-re des Mines enlre les
technicians de ce Ministere
et la Direction technique du
Ciment d'Haiti. apprend-on
de bonne source.
Cette discussion, croit-on
savoir, vise a faire le jour
autour des problems tech-
niques qu'aurait confront
cette cimenterie au point de
vue de la production.

0 -
Demain, arriveront dans
la Capital des membres du
Congress americain.
0 -
Demain, a 13 bres. se tien
dra une conference de presss
se a la Secrdtairerie d'Etat
des Affaires Sociales. On
croit savoir que cette confe
rence sera entree. notam-
ment sur les nouvelles de-
marches de cette Secretaire
rie d'Etat.
-
Selon une etude qui a tie
prparee par i n consultant
stranger en Hailo. M. Geor
ges Celestin. 11 y a une bais
se de lits dhopitaux dans
la Capital. La disponibilitu
actuelle est de 2000 lits.
0 -
M. Francois Hoffman prtf
sentera demain soir, a I'Ins



Precision de la
Tcleco

La Teleco precise que le
nouveau Central Telephoni
que, don't les travaux preli
minaires ont deja comment
ce, sera install a bPont Mo
rim> et disposera de 4.000
lines.


Lettre ouverte de Me.

Widner G. Vital Herne

Au Professeur Archille Aristide


Mon Cher Confrere.

J'ai lu avec autant de joie
que vous ne pourriez ima-
giner. votre production, der
niere en date, parue aux
(
sous le vocable: uCivilisa-
tion Culture et Ddvelop
pemente. don't un exemplai
re m'a ete si confraternel-
lement dddicace. Je vous en
remercie chaudement.
En effect, ce Documental-
re de Deux-cent trente-six
(236) pages, prdsente dans


Deux Haitiens centre 4000 strangers


Le 13 Janvier prochain, a
8 heures du matin exacte-
ment, seuls au milieu de
4000 autres coureurs, deux
Haitiens prendront le depart
de la fameuse course man-
geuse, d'homme : tle Oran
ge Bowl Marathon de Mia-
mi>>.

Dieudonnd Lamothe, catd-
gorie 20-25ans, et Jean-Clau
de Armand, catdgorie 45-50
ans, s'efforceront, 42 klilomO
tres durant, de faire rejall-
lir sur leur pays, autant du
Prestige que la Bide locale
du mdme nom, les aura mis
A, mdme de faire.
Aucun des deux n'ayan


jamais parcouru cette dnor
me distance, ils n'auront
comme appui que 1'entrame
ment intense auquel ils se
sont soumis, et la volont6
inexorable qu'ilE ont de bien
fire, pour leur pays, le
sport Haitien, et pour eux
memes.
Prediction dN 1'auteur. La
mother narcourera le pdriple
en 2 heures et 31 minutes.
Armand, 3 heures et 5 minu
tes apres le depart, franchi
ra soit la ligne d'arrivde,
soit la porte de la morgue.
Bonnes gens qui lisez cet
article, priezs pour le repos
de leurs jambes...
Jean Claude ARMAND


une tenue impeccable, pulse
sa valour originelle et ses
mdrites dans la some d'ef
forts auxquels vous vous 0-
tes heroiquement astreints,
depuis la premiere dpoque
du conscientisme negre,
dans la recherche scientifi-
que active et l'orientation
iddologique, pour center le
colonialisrne accapareur et
tortionnaire, enrichir le pa
trimoine cultural national
et Afro-asiatique, d'une nou
velle forme de pensee. Dans
cet ordre et a ces seuls en
gagements vous devrez vous
sentir heureux de vous etre
trouv6 au centre d'une ba-
taille oft, vainqueur ou vain
cu, vous b6neficierez de la
comprehension et de 1'una-
nime applaudissement des
gens qui savent appr6cier
1'honnotet6 des comporte-
ments et des faits.

Mon Cher Aristide, conti-
nuant l'entrainante lecture
de oeuvre, lanalysant dans
ses moindres contours, je
me suis retrouvd involontai
. recent en plein coeur du
travail du Dr. J.C. Dorsain
ville, paru en Haiti, titr6 :
sQuelques Vues Politiques
et Moralesa et duquel, j'ai
extirpd et gofitd cette ex-
pression : Ce que je sales

(voir suite page 7)


tit it Haitiano Americain
une conference sur le .the-
mI. L',mage d'Haili aux
Etats-Unis d'Amerique,.
O -0
Les membres de la dele-
gation medical aux parte-
naires americains ont
visit, ce martin la Faculte
de Medicine et 1'Hopital de
l'Universite d'Etat d'Haiti.
Cc soir. its seronti recus a
diner par J'Ambassadeur a-
mericain. M. William B. Jo
nes.

L'Ambassadeur
de France et
la mort de notre
collaborateurw
Jacques Large
Monsieur le Direeteur et
Cher Am,
J'ai appris par la press
la Lragique disourit,on de M.
Jacques Large impoite par
la maladie dans la fleur de
1lage.
I e1ta't un lnmilier de cet
to Ambassads. 1un ami per-
soniiO de c>,rta i- de me,
co.laborateurs, iii fidele das
manifcstat.ons i e 1'Instiitu
Frantcal ,t ava. eI l occa-
siOn a plusis itu!s reprise.,,
d'apprec er sa vaste culture
littera re et mu- icale.
L'Amba-sadc dt1 France
s'associe a Ilhomnaage una-
tianic qui lui a ete retadu
pitr ses conirertes et ies a-
mais.
En vous demandant de bien
vouloir transm>'tre mes con
doleances attristees a so.,
proches, ie veis pJ ie d'a-
greer. Monsieur le D recteur
et Chcr Ami, l'assuirince de
ma consideration istang.uee
Monsieur LueiC d. MONTAS
Directeur du Journal
,Ie Douvel!iste>,
Port-au-Prince
Lou s DEBLE

A 'Aeroqort
International de
Mais GAte

A partir du 22 janvier
1979. come il a dtd prdvu,
la gestion de l'Aeroport In
international Francois Duva-
lier de Mals-Gate passer
du control de la Compa-
gnie aerienne Pan Am N ce
lui de la American Airli-
nes.
A la veille de ce change-
ment administration. il
eat juste de signaler la ges
tion irreprochable de la
Pan Am en Haiti, par le
biais de son Directeur, M.
William Me Intoch.
Dimanche, ceux-lN qui,
pour une raison ou pour
une autre, se trouvaient f
l'Adroport, ont pu aperce-
voir quelques officials de la
American Airlines visitant
les differences sections de
1'ctablissements. ,
On se rappelle, il n'y a
pas longtemps, des transfer
nations avaient dti entre-
prises tant au ddpens de
l'Arogare qu'en celui de sla
piste d'envol. On s'dtait ren
du compete qu'avec l'acerois.
segment continue du traffic
adrien, iI s'aivralt indlspen
sable d'augmenter les capa
citds de l'Adroport. C'est
ainsi que des travaux a-
vaient dtd envisages, en v.ue
d'aegrandir l'adrogare, d'al-'

(Vorlt Suite Page 8)


monde chrdtien en Haiti. Je
tenais N vous en informers.


Aux question des journalism
tes, le Chancelier Dorcdly a
repondu que le Pape Jean-
Paul II viendra en notre
Capital a son retour de Pue
bla au Mexique -et qu'une
Messe est prevue au program
me. Ou sera dite cette mes
se : a la Cathe lrale, au Sta
de, a la Place des Heros de
I Independence. Ces sugges-
tions ont ete tour a tour for
mulees a la conference de
press. II nous semble que
la Place des Heros de 1'In-
dependance, plus precise-
ment le perystile du Palais
National, serat bien indique
en l'occurence. C'est la oil
fut dite la messe de conse
creation de notre Capitale a
Notre Dame.
La Nation tout entire se
rejou I du success des demar


Conferences
de Presse de
Ministres

Demain mereredi, a 1 heu
re de l'apres-midi, le Secre
taire d'Etat du Travail et
des Affaires Sociales, le Dr
Hubert de Ronceray, don-
nera une conference de pres
se auii local du dit ddparte
menti a la rue de l'Enl;er-
rement.
Dans les milieux de la
:esse,,; orfr attend gdhnra-
lement a ce que soit essen-
tiellement avoqude l'affaire
duii Ciment d'Haiti, d'au-
tant plus que attention
de tous est sollicitee par les
demdles qu'elle entraine et
engendre et qu'une Commis
sion gouvernementale se
penche sur le dossier sou-
mis ptr la direction du Ci
mint d'Hlaiti.
De boute Hfacon, il suffit
d'attendre.
Auire conference de de press
se. jeudi. a 10 heures du
martin. rette fois a Damiens.
as local di Dpt. de l'Agri-
cuilture par le Ministre E-
douard Berrouet. Aucune in
formation n'a et donnee stir
Its motifs qui ont provoque
cette conference de press.
Et ce martin comme on le
sait, ce fut la conference
de press du Chancelier Ge
rard Dorcely qui devait an
noncer la visit prochaine
du Pape a Port-au-Prince.


ches du Gouvernement de
la Republique, en vue de re
cevoir la wsite en Haiti de
Sa Saintete Ie Pape Jean-
Paul II. Nous avons dtd d'all
leurs, les premiers a soul-
gner que notre pays est bien
la premiere terre d'Amdri-
que ou fut plant6e la croix
et oft fut dite la premiere


I,-


messe.
C'est tout a hhonneur du
ie de 'Etat d'avoir pen-
ae a e e une Invitation
off cielle a Pape Jean-Paul
II.
Tous les catholiques. tous
les chretiens de notre pays,
la nation haitienne s'en re-
jouissent.


Bi'Amner s aI i
Fin d'Ann6e


SNo. 30.994

83EME ANNEE








ONDE EN 1896: LE PLUS ANCIENT UTITIMER ASSOCIATION INTERNATIONAL ESSE
FONDE EN 1896: LE PLUS ANCIEN QUfTIDI]N D'HAITI MEMBRE DE ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


Ces cinq b6ursiers ont dtd
proposes par les Services du
DARNDR et accepts par la
Direction de l'Institut Afro-
Asiatique de Tel-Aviv, oii
ils suivront un course d'Etu-
de du Developpement, de la

(Voir Sutie Page 8)


NOUVELLES DE LA REPUBLIQUER


DOMINICAINE

GREVE EN DES quee sur 1'importation des monopole. Cette baisse dolt
CENTRALES SUCRIERES carburants et des combu- s'aligner, iiidiquent les pe-
rants par le Gouvernement tit ,oina res sui les cours ac
SANTO DOMINGO En du President Balaguer. Cet tuil. du ble et sur les prix
pleine recolte, trois centra- te loi fiscale prevoit que cet prefer utie s a:cordes a la
les sucrieres sont entrees en te taxe doit absorber toutes R. D en fonct on de 1'Ac-
greve : cells dl La Roma- le, augmentations des prix cord Interintimial ur le ble
na, de Barahona et de San du petrole livre a la R. D.
Pedro de Macoris. Leurs ou Le Presideit Guzman a eu RADIO JABACOA
vrers reclament la destitu- une entrevue a ce sujet a- SANTO DOMINGO Au
ton des administrators de vec les dirigeants des asso- course de la nuu de samedi
la conduite desquels ils ne citations des chauffeurs Son au dimatche, a etce volee u
cessent de se plaindre. En Gouvernement est en train ne bonn, partie de lequipe
raison de la grave perturba d'etudier la situation. Tous m'nt de Rad o JABACOA.
tion que suscite cette greve les commentaristes des sta- Ses emissions eltaent trees
dans la productivity du su- tions de radio annoncent de suitve, par ,e people.
cre, le Presadent Guzman a ja que ces justes revendica Le Chef 1de la Police Natio
du reunir d'urgence, vendre tions des principaux utilisa nale a affirmed quu ses a-
di soir, les Ministres de lbIn teurs du carburant seront ac gents esperent decouvrir
t6rieur, du Travail et de lA ceptees en vue d'eviter que dans les prochines heures
agriculture ainsi que les Chefs le Gouvernement ne contri- les coupitLles et leurs corn
des Forces Armees. Etait aus bue a alimenter l'lnflation. p ices, oui se sont attaques
si present le vice President a n it a n organ d'informa
de la Republique, Directeur- BAISSE DES PRIX DE t,on.
General de la CORDE, don't LA FARINE DECLARATON
dependent ces centrales.
SANTO DOMINGO Les DU PRESIDENT GUZMAN

LES DEUX DOMvINf AINS boulangeries et les consom- SANTO DOMINGO -- Le
DU eMYSTE'R MICKAELs mateurs ont adresse des pd Presideht' Guzman a ete a-
SANTO DOMINGO Le De titions reclamant d'urgence bordd hier soir lundi 8 jan
partement des Affaires E- -une baisse des prix de la fa vicr par des journalists
trangeres a present, au r ne de ble produlite par la
nnm d t leurC famille, les de Minoter.e, baeficiant d'un (Voir suite page 8)


man ies d'indemnisation
pour les parents des deux do
minicains, disparus dans I'm
cend e et le naufrage du pe
trol er
PAS DE HAUSSE DES
PRODUCTS PETROLiERS
SANTO DOMINGO Les
products petrolier, ne subi-
ront pas en R. D. les conse
quences de la hausse decrd-
tee par I'OPExP tOrganisa-
t.on des Pays Exportateurs
de Petrole.)
C'est ce qu'ont reclame
les associations de chauf-
feurs et les entreprises in-
dustr'elles. Elles ont base
leurs demanded sur le fait
qu'une taxe avait ete appli


Crise du logement


a Petit Goave


Les voyageurs qui revien-
nent de la ville de Petit -
Goave nous signalent 1'acui
te de la cruise du logement
ui savit actuellement dans
la cit6 de Faustin Soulou-
que.
Trouver un logement de
nos jours o Petit Golve est
une demarche extrnmement
difficile, une gageure mdme.
Et quand bien meme on ar-
rive le 0l trouver, on rest
choque devant le bargme des
prix.
Le loyer d'un logis moyen
qui se payait, il a 5 ans, N
100 gourdes le mois, plane
de nos jours dons les 375
gourdes.
Les droits d'affermage ont
passed de 1000 gourdes 'an h
3500, 4000 gourdes.
Les habitues de Petit-GoA,
ve font remonter lorigine
de cette cruise du logement
vers les ann6es 1974-75. Ce
qui coincide avec la mise
sur pied du programme hal
tiano Canadien de deve -
loppement r6glonal intdgrd
de Petit-Goave et de Petit
Trou de Nippes.
Le demarrage du project
devralt provoquer un mou
vement assez important de
population vers Petit-Goave
D'une par la migration
- s'accentualt au fur et N me
sure que sdtendait le pro-
jet et d'autre part, les en -
fants de la cited revenaient
au bercail. D'ot une satura
tion assez rapide des locp-
mentsA idisponibles et leur
valorisation excessive.


On en avait parle, il y a
quelques trois mois. Mais il
parait qu'au fil des jours,
la situation ne fait qu'empi
rer. Et a 1'heure actuelle,
a cote des multiples probl1
mes que confront la ville
de Petit-Goeve, s'affirme
de plus celui du logement.
Est-ce un signed du ddve-
loppement trop rapid de Pe
tit-GoLve. Ou est-ce simple
ment un phSnomane tempo
raire, corrollaire de tintd -
ret que suscite la region avec
la mise sur pied du project
de developpement regional
intdgrd de Petit-Gofve et de
Petit Trou de Nippes.

BEAGLE' :
L'Argentine et
le Chli acceptent
la Mediation du
Saint Siege

MONTEVIDEO (AFP)
L'Argentine et le Chili ont
accepted la mediation du St
Siege dans le diffdrend qui
les oppose sur la souveraine
f4 'Ie.stoma ues ocq.t1an1i'1.


Quelques nouvelles


de. la province


LEOGANE
Trois candidate sont e n 11
ce pour les prochai-es c lec-
tions legislative a Leogane.
If s'agit de M Anto'n e Ro-
diTlphe Herard, Depute sor-
tant et ancient Maire de la
CapitaCe, de M. Emmanuel
Gerard Duret et du Ma.re
demissionnaire de la Cite
d'Anacaona, M Francois Ge
rard Beaubsoun

GRAND GOAVE

On apprend ou'une cen-
trale electrique sera edifiee
a Grand-Goave. Jusqu'a nos
ours, en effet, la ville de
Grand Goavu, situee a
quelque 30 minutes Ce Port-
u-Pr.nce ne beneficie pas
des enfaits du courant e-
lectrique. Les travaux debu
teront tries prochainement
et de source generalement
bien informee linaugura-
tion de la Centrale Electri-
que de Grand GoAve aurait
Leu en Avril de cette annee

LA GONAVE

Une petite embarcation
montee par 7 passagers a
fa;t naufrage au debut de
cette semaine au large de
1'Ile de I Gonive. Quatre
occupants seulement du voi
lier ont pu regagner les ri-
ves. Les trois autres sont por
tIs disparus.

GONAIVES

Le Capitaine Clerond, an-
cien Commandant du D s-
trict de la. Grinde Riviere
du Nord et ancien Chef de
la police de la ville du Cap-
Haitien a dti transfer aux
Gonaives, au post de Chef
de la police de cette ville.


te de trols lies du Canal de
Beagle, dans la Terre de feu, CAP HAITIEN
a-t-on annoncd officielle-
ment lundi. Les voyageurs qui revien-
L'Argentine et le Chili sont nent du Cap Haitien nous
convenus, d'autre part, de rapportent que de nos jours,
ne pas recourir la force, la metropole du Nord con-
de revenir .graduellement a fronterait actuellement de
la situation qui pr6valait au sdrieux probl6mes d'urbanms
d6but de 1977 et de ne pren me.En effect, le materiel tech
dre aucune initiative qui iique pr6pos6 au nettoyage
puisse altdrer I'harmonie en de la ville, serait en difficult
tre les detix pays. td, Un seul camion du servi


ce d'urbaninme scra,, Cn
measure de fonetionner, les
autres etant Ltornbes en pan
ne.
On nous rapporte encore
que d-s proolemes d'un iu-
tre ordr- taurait surgi a i'ho
pital Justinien.
Le. clients eventuels de
cet etab'issemcnt hospita-
Ler columenceraient a se
plaindre du tarif en course.
Le prix ce la consultat on
aurait ec'e fixe N 1 dollar, le
prix d'un cliche de radiogra
phie a 10 dollars, frais d'hos
pitalisation, ci ..
Les renseignementit qui
parviennent au sujet de cet
te question tombent au
compte-goutte ot c'est la rai
son pour laquelle nous les
diffusons sous toute reser-
ve, en attendant que plus
de lumiere soit fate.

ROCHE A BATEAU.

On apprend que le Presi-
dent de la Commission Comn
munale de Roche i Biteau
a pris la decision de dissou
dre deux groupements Corn
munautaires de. la zone.
Les motifs de cette ddci-
sion restent encore Un mys-
tere.

JACMEL

Au ddbut de cette annee,
une nouvelle rue asphaltde
a dte inaugurde en la ville
de Jacmel. Elle porte le nom
de : Rue Portail LdogAne.

PETITE RIVIERE DE
L'ARTIBONITE'

Les habitants de la Petite
Riviere de 1'Artibonite s'gna
iept a attention de auto
rite comp6tente, l'acuite de
leurs probl6mes de sant6.
Leur unique centre de san
t6 serait, a l'heure actuelle
depass et le personal md-
dical en service, Ogalement
depasse par la demand.
D'aprds nos renseignements,
le personnel medical du ceie
tre de santo de la Petite Ri
viere de l'Artibonite se corn
pose d'un mddecin ,admnris
trateur du Centre) et de
trois auxiliaires.


[IM PRFECt IGtill AL


Quelques nouvelles Sportives


Hier Aujourd'hui,

et peut-etre demain..
Par Carlo A. DESINOR


IB, %


;~1~3 ::i::::~


ILS VONT ETUDIER
EN ISRAEL

Vers la fin dl Ddcembre
1978, sont parties pour Israel
les boursiers haitiens sui -
vants :

1) Charles-Cius Dessali-
nes : Charg6 de Jeunesse Ru
rale Ilot de.Ddveloppement
2) Joachin Pdricles : Mo-
niteur, Jeunesse Rurale, Dis
trict Agricole, Port-au-Prin
ce.

3) Jean Yves Banatte : Sa
perviseur, Vulgarisateur, Dis
trict Agricole Centre ,

4) Pierre-Smith Benja -
min : Agent de Vulgarisa -
tion, Projet Intdgr6 DAR
NDR.

5) St. Fort Chdry Dadail
le : Agronome, Chef de la
Section Cooperative a 1'IHP
('A^ W-






PAGE 2


MARDT 9 JANVIER 1979


Laxatif au chocolatVainqueur de la constipation
.,u e acnti '


* i


Young: La pauvrete est un "Obstacle Fondamental" au proc s des Droits de !'Homme


NATIONS UNIES- IUSICA)
L'Ambassadeur 4ndrew
Young a declare le quator-
zt' decembre, lors d'une spani
c0 pienicre des Nations TU-
nies. que *la pauvreto est
l'obstacle fondaimental i la
promotion des droits de
I'lbon-mne pour la i -' i ii
des peuples du monde' a
1 hl lurt actuelle.
Dans un discourse qu' .I a
tprononIce at A'occasion dli
t renlibme anniversaire de
li Declaration Unlversello
des Droits de i'Hommn ,
i'Ambassadeur Young a in-
10 que la liberty de pensee,


liberate dce la press sont
,*fondamentales, el, que leur
exercise tne peut dependre
d'aucune autre considera-
tion.
,Mais nous devons aussi
comprondre,, a-t-il dit,,que
ces droits sont v'des de
sens pour tout individu qui
meurt de faim. Par conse-
qtunt. t,la lutte en faveur
des droils de I'homme nest
pas seulement.la defense de
notre liberate individuelle,
mnais aussi une lutte pour
assurer la protection de la
vAmbassadee Y g a
L'Ambassadeur Young a


de piarol. cle r tl.lo i' !: it exhorte routes les nations n


L.E BBITR-.OT



Restaum'ant ar -

Crepkrie Pizzeria

de Midi h Idu "M"ltin



Hk-TDll 8 JMP1VIER

UlVORED 11 RiJANVIER



~Sp~Pii Bisdr~t S1~ow>




M ifC:".;9 JANVIER
Danse e~ h. ~avec


DNo -Jack


L'Llhomne Orehestre'

tous les ssirs



<>



Reservations


LE BISTROT Tel 2-1


i[


oeuvrer de concert poqr de
terminer et risoudre les
problems particullers qul se
posent dans le domain des
droits de I'pomme.
mes a la fin de la perlode
des guerres froides, au mi-
lieu de lere de la detente
et que nous commenqons a
trouver les moyens.
Voici le texte integral du
discourse de I'Ambassadeur
Young:
(Debut Texte)
La prise de conscience
mondiale des droits de
Thomme et des liberties fon-
damentales nui s'est mani-
festee en 194t; par l'adop-
tIon de la Dclaration Uni
verselle des Droits de I'Hom
me, a acquis un caractere
urgent pendaint ces dernile-
res annees. Pour la premie-
re 'ols de 1histoire sans
doute, noes pouvoni vrai-
ment dire qu'.l y a on mou
venent nmondial en faveur
des droits de l'homme et
qu:l s'amplilie continuelle-
inent.
Mahatma Gandhi icrivalt
e 1ll21 que tlot bon moll
vement.passe par cinq eta-
pes surcessives l'indiff6ren
e,. lta moquerie. le denigre-
ment. Ia repression et
enf n le respect Nous sa-
vwns qtue les violations des
droils de hommee sont g6-
neralement considerees avec
inditference au debut. Puis
viendra le denigrem 'nt, la
moquerie el peut-elire iml'-
me l. repression. C'est la
vote du progress. Ceci es
vii aiux Etats LUnis, on III
de' ct a trivers le con-
Itiiiit a f r i c a i n C(e-
la n'est pas mnins v r I i
ell Oient ou all Moyen-0-
rient que rela 1'est dans
I Onest et dans le Slid. Ce-
la 11aitI part e d'un proces-
sius de participation plus
lair'o all dialogue public,
d' 1 i ., ,i des preoccu
pa!lions el des concepts que
inouis utilisons lorsque nous
elaborons ulne politique na-
tionale et international.
II n'y a pas de place pour le
pharisaisme et 1 ilhir:;.c;:Lj *
tio0 dans 1e dncple -,i, c''
droits de t'homme. Chaque
nation a des gens perspica-
i(< et des gens craintifs,
c 11 x qCu1i creent et
ceua qui rpr:ment ct tor-
tli!'eni. J'Y time que nous
cl( ni.s identifier les problem
.s 1 irtl('uliers et ocuvrer
-!-jmble e(h vue de les re
soudre. I! vaut mieux resou
dre uin lIelit problemeo que
de ses lancer dans des
d .scours politiues stir les
grands problems de notre
op;ioue. Nos ,avolns le po-
t1,nt0el d 'uci noiuveau prag-
mia it.me danils ces sales et
I''liere qu i asu-mentera.


40 /ox,


..BLOCS E.R.F.


ETS.RAYMOND FLAMBERT,

Materiaux de Construction


ha


A 9no avis, ce nduveauC
pragmatisme, vient de la
praise de conscience crolissan
to du Tait que nous avons,
en fait, des objects com-
muns et que si nous sessions
d'avoir des craintes et de
nous battre, nous po rrlons
peut-etre trouver quelques
solutions pratiqqes. Cette
tache est trop important
pour que nous gaspilliori,
nos forces dans de- tihees
futiles. Nous sommes dans
14 necessity de promouyoir
des changements soclaux
rapides et pacifiques a l'd-
chplle mondiale si nous you
lons .progresser vers la r6a
lisation des objeptifs de la
Declaration Universelle des
Droits de 1'Homme.
En 1967, quelques mois a-
vant sa mort, Martin Luther
King reflechissait aux pro-
chaines tapes de la lutte
pour les droits de o'homme
et il en vint a la conclusion
que la crise du monde mo
derne avalt une portde in-
ternationale et que c'etait
une cruise qfi touche les
pEt uiOes. les depossedes et
les cx'ioites du monde en-
tierr>.

Aujourd'hui, plus d uP mil
lia.rd cie personnel vivent
dans des conditions de mi-
seres abjecte -- mourant de
laim, sans travail et en-
gourdis par l'ignorance. L'es
per.nce de vie dans les pays
les plus pauvres d6passe a
peine la moitie de celle des
pays industrialists.
II est triste de penser
que la plupart des habi-
tants de ces pays qui naqui
rent l'annee de l'adoption
de la Declaration Universel
lf des Droits de 1'Homme
ne sont plus en vie poured
celebrer cette occasion. EL
la plupart de ceux qui sont
toolours en vie n'ont gue're
de raisons de la celebrer.
Les trois quarts des popular
tions de ces pays n'ont pas
access a une eau potable.
-Ils ne peuvent pas lire les
discours que nous pronon-
qons aujourd'hui en 1'hon-
neur des droits de I'homme.
Ils gagnent moins d'argent
en un an que-la plupart de
Ji&C.s__.qui sommes r'Sttis
dans cette salle des Natidns
Unis en gagnons en un jour
- et encore, c'est une fa-
qon de parler. ftant donne
que la plupart d'entre eux
n'ont jamais et.e retribusu
pourl teur travail.
On n'a tenu aucun comp
te du droit de naissance de
ces gins. I1 a ct.e refuse, vie
le. bien que cela n'ait pas
ete faith de tortionnaires. de
geoliers, de la persecution
ou de gouvernements repres
sifs. Comme nous le rappe-
lait le President Carter il y
a une semaine : (,a faim.
la maladie, et la pauvrete
sont les ennemis aussi im
placables du potential hu-
main que n'importe quel
gouvernement repressif,.
La liberty 0 cLre aitran-
chi de I'arbitraire, de la
torture et des chatiments
cruels est un droit que pus
sede chaque individu du
seul faith de sa naissance
La liberty de pensee, de pa
role, la liberty religieuse
de la press, de la partici-
pation aux affairs public
ques sont si fondamentalof
qu'elles enrichissent notre
existence et notre person-
nalitd en tant qu'individu.
On ne saurait faire d6-
pendre leur exercice d'auci
ne autre consideration. Mait
nous devons aussi comprer
dre que ces droits sont vi-
des de sens pour tout indi-
vidu qui meurt de faim
C'est pourquoi la lutte er
faveur des droits de 1'hom-
me est non seulement 10
defense de notre liberty ir
dividuelle mals aussi une
lutte pour proteger la vie.
La Declaration Universel-
le des Droits de l'Homme
est un appel en faveur de
moiveiments mondiaux pour
la promotion des droits de
l'homme. Cet appel jetto
souvent l'alarme parmi tou
ceux qui pensent que 1'or
a beaucoup plus a perdro
qu'k gagner en encoura-
geant les changements pol
tiques, economiques et so-
claux. IL se peut qu'. court
term, ceux qql Jnuissent d(
privileges spdciaux, flu ceu
qui se considerent. en tan
que nation, en tant que cla
se ou que race, comme suo
parieurs aux autres au plot
dvoalu& qii'eujx alent un pro
a pa}er Mals I'histoLre riouot
a apprls que lorsque le ceo
cle d, participants & la vli
de la oclet.e selargit pre
Que tout le monde en prf
te. 11 nf'en reiite pas seuli
merit un mellleur niveau di
vie~pour "aus mals 'une mel
leure praductivita 4economl.
que, de meilleurs service
soclaux pour tous, uhe par


AI Nl


conomie mon414ale dolvent
etre plus 6quitablement par
tags mais les responsa-
bilitts' doivent l'8tre tout
aussi bleno.

Partager les responsabili-
tes. c'est rendre possible
une participation plus lar-
ge. Plus la participation est
large, plus le gouvernement
era preuve de sagesse. Le
Premier Ministre Manley a
reaffirmed de faqon 6mou-
vante sa foi cans la d6mo-
cratie lorsqu'il nous a par-
l1 en octobre. I nous exhor
tait. vous vous en souvenez,
a conjuguer nos efforts
dans la lutte centre 1'Apar


theid. Il d6clarait : nous
sommes d'avis que tout gou
vernenment quL a le courage
de mobiliser son people et
de lui dire la virite recevra
le soutien ecrasant de ses
citoyensis. C'est aussi ce que
je crois. Nous devons laisser
notre people entendre la v6
rita, toute la v6rite. et nous
ne devons pas avoir peur
de mnobiliser nos citoyens
pour qu'ils participant Plei-
nement au process icono
mique et pdlitique.

Une participation 61argie ne
devrait pas se limtier toute
fois a une initiative du gou-
vernement. Les organisa -


ticlpatlon plus vaste a la
vie politique. davantage, de
liberty, et une plus grande
protection des droit$ do
1'homme. 1

Le processus de change-
ment comporte des risques.
Mais le changement est ine
vitable. La .question nest
pas de pouvoir supporter le
changement, ou mime d'en
prendre la direction, mais
de le comprendre et d'y
coopirer. Lps changements
de notre lpoque, la dynamic
que fondamentale de notre
epoque, menent a une plus
grande participation d'un
nombre plus grand de gens
a la society. La pauvreti
est le principal obstacle a
la realisation des droits de
I'homme pour la plupart
des gens dans le monde
d'aujourd'hui. La ofi la pau
vret oest le problIme a re-
soudre la participation est
la solution, la particlpttio
a la vie de la soci't6. e
croissance .iconomique doit
etre recherchee avec quite,
et noli pas simplement dans
lFintirt des quelques per-
sonnes qui se trouvent an
eommet de l'6chelle, ou dans
finterit du pouvoir de l'E-
tat et du gouvernement.
L'ob]ectif uttime (u develop
pement economique doit e-
tre 1'equite. l'objectif princi
pal etant une participation
plus grande a la produc-
tion et a la consonimmation
par tous. Dans un discourse
pronounce a la session d ou-
verture de la huitleMne A:'-
semblee Gsnerale de 1 Orga
nisation des Etats Ameri-
cains. 1I President Carter
declarait: ie defi du doeve
loppement economique con-
siste a aider les pauvres du
globe a s'affranchir de la
nmisrre,.
11 a demand a cette as-
semblee d'unir les concepts
de developpenment economi-
que et de justice social :
'inous devons aussi eonsa-
crer nos energies commu-
nes au developpement eco
nomique et a la justice so
ciale. Les avantages de 1'e-


. QUI A RESPONSE A TOUT


tions pon go erniemeint -
les ont un importiii rle a
jouer. L'an derrllpr, le gou-
vernement ie 1'Inde nous a
appela l'impurtarnie de l'au
tonomie le ti.-ii a sooili -
gner ce mot autonomie des
institutloris nationales' des
droits de 1'hpmm. .
Nous n'avons pos besoin
de craindre des change -
ments si nous y consacrons
plus de capital et plus de
participation.* En fait, la
crainte de changements so-
claux est ce qu'il nous faut


(voir suite page 4)


A


~PEMOON, tI~iNALI


OFFREZ-VOUS UN CADEAU PRECIEUX PROGRAMS IN. "
UNE NOUVELLECARRIERE AID R NmITiMIIMP
EVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATIONI I I
ET EN REFRIGERATION REFRIGERATION


POUR RENFORCER CE PROGRAMME LAlirSt school
ME T A LA DISPOSITION DE SES ELEVES

* UN LABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIQUES
1 irst School
* UN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
4 PORT AU-PRINCE ET A L ETRANGER


Debutez le
26 Fevrier 1979

FAITES VOTRE ler PAS
VERS LE SUCCESS
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

2-3508
2-4755

Reconnue d'Utilite Publique
S0 SIEGE SOCIAL 516 MAIN Sf
P" EAST ORANGE NEW JERSEY
SAPPROUVE PAR L ASSOCIAfiON DES UNIVERSITIES
ET ECOLES AUX U S A


Scotiabank


LA BANQUET




DE NOVA SCOTIA





*Un service sur measure


-Une pratique efficace



des problems de I'argent


Une equipe disponible



et attentionnee qui allie



le talent a 'experience





.LA BANGUE DE NOVA SCOTIA



a la rue Pavee et a Carrefour



LA BANQUET


~I- --'- i


2-- ~ I.I-


bmsrLUIa L~=iI


r""""""""""""""""a


M= ml


I


SNIVEAU REQUIS : second

Places limitees a 35


00







MARDI 9 JANVIER 1979

^>'nt'i'i fla v-nrS W WW-ir


&UTOROUTE DE DELMAS TEL '-2180
TOUTE LA MUSIQUI IAITIENN
TOUS LB,- SUCCESS LATINS
.7OUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ,
SUR DISQUES
OU ENREGiISTRE-S POUR VOJS
SUR MINI-CASSETTE,
SUiA CARTOUCHE 8 TRACK
.SUR BOVINE MAGNETIOUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS
EFFICACE GARANTI PAR UN
HAUTE TECHNICITE
Ll NDI a VENDREDI 11 : AM 5 : 00 k fi

C000111,0 oz


Monsieu
du Pr6side
de la R6Op
Premldre D
Rdpublique
Mesdames,
Messieurs,
Chers petli
II est d
chaque an
poque, nou
ici' d L'H
GILBERT
NES auto
Noel que
au profit
siteux afin


A 1'Hopital Saint Gilbert de Neufi

r le Reprdsentapt de l'oeuvre place sous le veau de la science mddica-
nt S Vie vocable de St Gilbert de le ou paramedlcale qui se
ublIque et de la Neufontaines. La foundation veut'sociale avant tout, est
Dame de la de cet Hopital qui remote conqu par lhomme et pour
prOs de 4 ans m'a tO ins, l'homme. Alnsi, face A -'as
Mesdemoiselles, pir6e en llsant la vie cdu croissement de la popula-
Grand Salnt-Infirmier, d'o- tion, les patients devien-
Is enfants, rigine romaine qui consa- nent, plus nombreux d'une
era toute son existence au ann6e a l'autre et le volu-
e tradition que blen-6tre physique de ses me des soins S prodiguer
nee a pareille 6- semblables. Alliant science
s .nous reunlssons et conscience, 11 s'appliqualt Les EtatS Unis
IOPITAL SAINT a guorir et soulager les souf l
DE NEUFONTAI- frances humaines. II sol- qt le depart
ir de de arbe de gnat, pensit' les plains et du Chah, seeon
nous organisons lavait les horribles ulcres e N w York
des enfants neces pour .apporter un peu de
i de nous recrder soulaaement aux ames affli 'fimeS)n


augmente consaquemment. RANCHO CINE
De 1l, un besoln Imp6rleux
,de centres hospitaliers se Mercredi 10 Janvier-
falt sentir pour r6pondre i AGENT TRES SPEC-.
la demand suppl6mentatre
des sons m6dicaux de fa- x x x x
gon que chaque indlvldu,
quel que solt 1'endrolt obl 11 CAPITOL
reside puisse jouir du blen
common quest, la santd. Mercredi 10 Janvier
Fort heureusement, le Gou- CAPITOL I
vernement consclent du pro
bleme s'efforce par tous les 12 h, 2 h,,4 h
moyens de trouver une solu
tion. LA PART DU FEU
Dans cet ordre d'id6es, Avant 2h30 G. 3.00
nous offrons notre collabo- Apres 2h30 G. 5.00
ration et appuyons sans re-
serve toutes les demarches CAPITOL 1H
du Gouvernement dans ce
secteur. Cependant, le tra- Mercredl 10 Janvier
vail que nous voulons real 12h h 4h 6h
liser ici ne nous sera possi
ble que grace a la'collabora LA FIEVRE DU SA
tion de tout le personnel. SOIR
C'est pour mol, une occa-
sion de presenter nos remer Avant 2 h 30 G. 8-0
elements a tous ceux-la qui, Aprds 2 h 30 G 10-
ba quelque titre que ce soit,
m'ont aide a faire function CAPITOL III.
ner 1'HOPITAL. J'apprecie
a sa just valeur leur de- Mercredi 10 Janvier
r vouement et leur demand
n de redoubler d'ardeur pour 12h 15, 2h1i.
e que nous puissions attein- 4h 15 dh .f
u dre le succ6s souhait6 au 8h 15, 10h 1L
s course de l'annde 1979.
L Nous tenons a remercier UN BOURGEOIS T
e la Premiere Dame de la Re PETIT PETIT
publique, Son Excellence Ma
dame Simone 0. DUVALIER Avant 2n130 G. 3.0
Squi, dans un geste spontane Apres 2h30 G. 5.00
Set genereux don't Elle a l'ha
r bitude a rempli a profusion CAPITOL 4
n la hotte du Pere Noel. Nous
Is profitons egalement de 1'oc Mercredi 10 Janvie
r casion pour Vous prier,
u Monsieur le Reprdsentant 11h45 l45
le du President a Vie de la R6 7h45 9h45
ie publique de presenter nos
a Voeux les meilleurs pour la LA PLUS GRANDE
as Noel et le Nouvel An A leur REVANCHE DE B:
r Excellence, le President a Avant 2 h 30 G.
Vie de la Republique et a Apres 2 h 30 G. l
i la Premiere Dame de la Re 6 9 X
Spublique. Det h*at AUt
S Encore une fois, Merci et Merredi 7 heures
sMelleurs Voeux a vous tons Entree $ 2-50
chers invites, chers amis et LE MESSAGE
SBonne Besogne.
e Jean-Marie A. *PHILIP- x x x x
e PEAUX Cin Snta
s Fondateur-Proprietaire ine Sintal
Administrateur General Mercredi 6 h 8 h
KUNG FU 10meIc
Pour une Nation Entree G. 2-00 2
cooperative x IX


>UCHER un film de
aude Chabrol, avec Ste -
ane Audran. Jean Yane,
tonio Passalia.
AMOUR SAUVERA-T-IL
TUEUR FOU ?
tree G 2-00
arte annuelle : 15 Gdes)
s seances du Cine-Club
lit ouvertes a tous


Paramount
Crcredi 12 h 2 ih. 4 hres.
tree G. 1-50
hilures
tree G. 3-00
I M'APPELLE DOLLARS
h ot 10 heures
tree G. 5-)9
CHANGEE DE
RTENAIRE


URS

EMME!

TES LA

AMILIALI !


.'yywxrfxyalanoSj


COIL
n'ont gas

ite

vacances,

ard tent

ans pardon
lailly

Tel. 2.0021

rtout

MDaw"rA-flrw


PAGE 3


ontaines


et passer ensemble quel-
ques bons moments. Cepen
dant, cette annee la fete
revet un caractere particu
lier du fait qu'elle consti-
tue un prelude S l'annde
international de enhancee
qui s'ouvrira bientot au
de 1'annee 1979.

Aussi, il m'est agreable de
vous avoir recu et de vous
remercier d'etre venu en si
grand nombre en ma quali-
tO de Directeur-Fondateur


er%-Ie.,-cccrscOvccrac/rr-/ .I--.--Or-O----l.-e-


I Demandez



l dans tous les Super Markets



Rotis et cotellettes de pore


HAMPCO 4


SViande fraiche et saine



G Controle veterinaire

j-,- ,.-. j-j -...,. .j-j-.- / .--.' .,.--j ,., ,.-, ...l


Heineken


gees en proie a d'atroces
douleurs. Voila en bref, les
mobiles qui m'ont pousse
a la creation de ce centre
hospitalier don't la devise
est de servir. A 1'exemple
de ce Saint guerisseur, L'HO
PITAL SAINT GILBERT DE
NEUFONTAINES conqu pour
les petites bourses, les gens
modestes et a bas revenues,
a largement ouvert ses por
tes en vue d'accueillir qui-
conque don't 1'etat physique
necessiterait des soins medi
caux. Nous voulons dans cet
ordre d'idees apporter no-
tre contribution a la politi
que social du Jean-Clau-
disme, non pas dans un con
par le Departement de la
texte isole mais conforme-
ment aux normes prescrites
Santo Publique et de la Po
pulation. Nous entendons
par ce moyen, servir notre
pays et le Gouvernement de
Son Excellence Monsieur
Jean Claude DUVALIER
dans la sphere d'action que
nous exergons en quality do
citoyen. La realisation de
cet ideal nous est possible
giee at climate de paix iins
tanure a travers toute la He
plublique par le Jean-Caui-
d smne civilisateur.
Certes, l'interet manilfe.te
par le Chef de I'Etat pour
les initiatives a carn'ic re
prive nous encourage ct est
la condition sine qua nonu
pour le developpement so-
cio-econmique du pays.
D'ailleurs, l'esprit non--


NEW YORK (AFPi
Les Etats Unis conseille t
desormais au Chah d'Iral
de quitter tempolairement
le pays a alll ie nmurdi Ie
.New York Tinme.a, qui cite
des responsables de 1 Admi-
nistration americaine.
Seon ces responsables
l'Ambassadeur americain a
Teheran, a recu de nouvel-
les instructions le week-end
derni(r pour conseiller au
Chah de partir a 1'etranger
si ceiui-ci lui demand son
avis. Le Chah, precise l1
'New York Tinnes, s'est sou
vent, au course des dernierd
scma,iines, entretenui a ce s
jet avoc l'Ambassadeur am
ricain.
1 Administratiior Carter, n
te le journal ,avait isqu'
present refuse deI conseille
un tel depart au Souverai
iranten. Ce 'tournant,s dane
la position amtricaine a pou
but do laciliter la tache do
nouveau GOLuvernemnent d
M. Chapour Ba'l-htiar et d
liIvo'l:'I r Utin ret(' r a i st
bllite n I'ran r. i'(cei. lnt le
ilisponsables cit'- pal Ie jou
nial. r
I Adnlnistrt ton americe
in parole d 'n depart tenm
pur;,' e- putUr nie pa- aisum
biler ali)tlyeii it's demande
(iab(cat lion do 'Foppobltion
ijouint ci. as responsablie
(ii 'altnd,. !t a voir l
Clhal quiltit l pays dat
qclutlque. j iurs.


19
IA




19









1




I0
-01











0



er

3h


RI
3
5.0








eu
D
-5


---"-


La coope-iative est une TOILE %C'SE Bc
des multiples formulas de Cla
l'union pour le progress et Mercredi 6 h 30 et 8 h 30 ph
le bien-etre generalise. Une TAM LE MOINEAn
forme de l'epargne force. BOUDDHISTE (L
Une nation en developpe- Entree G.2-00 300 L
ment come la notre a tout X X En
a gagner dans l'adoption a x i C
d'une telle formule et son Lee
extension a des domaines MAGIC CINF soi
divers a commencer par le
domaine scolaire. Implanter Mercredi 6 h et 8 heures
et developer l'esprit de coo LE PASSE SIMPLE /
operation don't 1lecole sera Entree G. 4-00 5-00
la pepiniere d'election voila x xx x Me
qui elargirait le champs de ,ex Theatre En
la bataille economique JUS- 6 1
qu'au niveau de 1'esprit de Mercredi a Partir de 5 hres. En
ccux pour lesquels nous enta G. 1-50 ON
mons eette lutte aux cotes Avant 5 heures Entree a8
duI Chef de la Nation. Entree G. 3-00 et 5-00 En
Le movement cooperatif Mercredi 12 h 3 h 6 h 9 h. EC
introdu.t chez nous depuis BARRY LINDON PA
des decades est encore peu
connIu ou du moins mal
connu Cest la force des E S'BI '
petites bourses que peuvent E SS' E-1
aunmeicnter tant les gagne-
petilts que les capitalistes A
desireux d'aider les moins AIMEZ VOTRE FE
nantts. La cooperative a
prouve dans maints pays
tels que le Dahnemark. la PROTEGEZ-LA FAR
Suisse et Israel que l'union
pouvait reellement operer PLANIFICATION F
des miracles de ddveloppe-R L FS lV
ments pacifiques. ,
Le Congres des Caisses po
tulaires de I'Ouest a r6affir ear.'w--ao-w a
me,. u debut de septembre
dernier, I'un des grands Q
principles du movement 4
don't la dynamique excite a
d autres realisations que la
subversion polPticb-sociale.
tralite politique>.'. Le mou-
vement cooperatif dans le
monde entier, sauf peut-e-
tre en URSS evite d'etre im
plaque dans les parties polite \ -
ques>. (Georges Davidovicl).
< che a la fortune d'aucune
personnel; ne recherche au
cun butin; ne provoque au
cun desordre social; ne cre
aucun ennui aux hommes
d'Etat; ne fait parti d'au-
cune association secrete;
na besoin d'aucun syndica
pour proteger ses intdrets;
ne preconise aucune violen-
ce; ne regoit aucun ordre;
ne porte atteinte a aucune
dignity; (...) ignore l'oisives
te; ne trahit jamais sa pa-
role envers les gens indus-
trieux. Elle n'est ni men- MOSQUITO
diante, ni servile, ni often
sante; elue ne met ses Pour ceux qul
mains dans les poches de P orK qui
personnel et fait en sorte d'6lectric
que aucune autre main ne
s'installe longtemps ou con En camping, en,
fortablement dans les sien-
nes elle signifie le self-help. les spirales Leov
C'est-S-dire se sauver par
ses propres moyens. les mOUStiques s
(G.J. "HOLYOAKE)
Les movements commt- Dominique B
nautaires qui s'activent
tant deputy le Gouverne- et Co Distributeur
ment d'avril 71 peuvent tl-
rer le meilleur part de ces En, vente pat
conseils.
L'Assaut, Novembre 1978 9-B -


0DANS NOS CINEMAS





IMPERIAL

78 Mercredi 10 Janvier 1979
L IMPERIAL I
12b 2b 4th 6h 8h 10b'
LES SURVIVANTS DE LA
FIN DU MONDE

979 Odes. 5.00
Gdes. 8.00
Enfants C. 3-00

IMPERIAL II

Mercredi 10 Janvler 1979
EPREUVE DE FORCE
12 h 2 h 4 h
O# Gdes. 5.00
6 h 8 h 10 heures
9790 G 8;00
9h 10b Enfants G. 3-00

EDI IMPERIAL m
Mercredi 10 Janvier 1979
12h 2h 4.1
0 i6h 8h 10h
LE LION ET LE VENT
Entr6e G. 5-00 '
Gdes. 8.00
1979 Enfants G. 3-00
xXXx

Cint Triomohe
SALLE I
UT LE POINT DE MIRE
SAILE 2
$ 1,50 2;00
GREASE

BALL 3
VIOLENCE ET PASSION
1979 $ 2;Ou

45 5h45 SALLE 4
$ 1;50
PIRANHA
x x x
UCE
00 Lido

Mercredi 12 h. 2 h, 4 h
CVin Entree G. 2-00
SHAOLIN RED MASTER
6 h, 8h, 10 heures
Entree G. 2-00 et 3-00
12 h. 2 h, 4 heures



AN Institut Francais
0 3-00
Mercredi 10 18 heares
-,,CINE-CLUB -LE
1 11 -- .1 .






MARDI 9 JANVIER 1979'


PAGE 4 -


6 ,
Tous les. Mercredis



C'est la fte




A L'HOTEL ROYAL



SHAITIAN! : ,



U. n delicieuk Barbecue agremente de mets de lI

cuisine international

Un spectacle aimme par les fameux

BALIND'JO DANCERS AND BAND


L'orchestre du Royal Casino


pour vous faire danger sous les etoiles


I1 n'y a 'a que trois des multiples raisons qui vous

f eront aimer passer votre soiree du nmercredi au


ROYAL HAITIAN HOTEL

Cr]r0P-#


s5.993
POLSKI-FIA
SLES AUTRES V(

CE QUE LES
SLA UNE CALA
CHOCS ARMES

BOUCLIERS DE
LE CONFORT o

5 VRAIES PLAC
VOLUME DE CH
BANQUETTE

D'AUTRES I
DISQUE AVEC S
DE 770 WATTS
SCONTRE L OXY










































S SEL4

















IAP







P
4 r
4oooeeoooco


(Suite de la 26me pa

le plus redouter. S1 1n
avons peur et si nous
yons de.preserver ce q
jh commence a s'6rode
nos pieds, nous tcho
car la dynamique de 1
re tend a dlargir le cea
ceux qui pa ttitpenti a
de la socittd. Que la
sgit el, fgavetr de soln
caux pour ceux qui' n'
pas, de pain, pour ce
ont faim, de lib6rati
prison pour ceux qui
emprisonn6s a cause d
convictions, de la libe
la press en faveur de
blication d'opinions
attaires, d:un empaip
ceux qui sont en ch
du droit a 1'autoddtert
tios des majoritds o
mees par des minority
droit des travailleurs
syndiquer, du droit d
ler sa propre langue d
propre cole ce sont
exigences en faveur
participation elargie e
plus grande dignity.
Si nous investisson
1'edification d'une c
naute mondiale des
la moitie de 1'inergie
l'imagination que nou
gaspillees en nous 0]
aux aspirations des
nous parviendrons a
monster ces obstacles

Je crois que nous
a la fin de la peri
,guerres froides, au
de l'ere de la detente


Young: au process des Droits de I'Homme

age). structures de la coopdrtion ddpendantes qui so corps sgyanyk d'tLre catalyseur d
La cooperation exigera une crent a la protection et l, dpns le care du proessus 11
0ws en substatnce differanit et un promotion des drolts de de discussions et ae coopera r
essa- style different de ceux de 1'homme. J'al mol meme 1'ex tion. qui volue coastam u
[ui dd- 1'affrontement. II faudra un p~rience du movement des ment. Volla ce ue les Etats u
*r sous certain temps pour que rioit droits civiques et des 6glises Unis, la PRepubllque Domini ii
uerons apprenions a changer, et je de ce pays, et je sais ce qu'lls caine et le Guat6mala es-
l'histoi crains que nous ie portions oht pu accomplir en l'espa- saint d'accqmplir au icara s
rcle de tous avec nous pendant des ce de quelques anndes. On, gua non pas 1'impqsition I
la vie annees certaines des carac- dolt egalement tenir comp d'une solution extdtleure, d
lutte t6ristiques de la pplitique te du Mvle que joue une pres mais le reinforcement du f
s mddl d'affrontements. Mais il est se libre et responsible. La processus de consultation ail
e' ont plus enrichissant pour tous, press peut ttre une gar sein de toutes pls parties con
ux qui meme sl cela s'av6re plus dienne de 1'int&rrt public cern6es, de faqon quelles
ipn do difficile, et cde, pratiquer et un critique des abus lk pulsent leur propre solution
sont 1'art qpi consisted a edifier ot. ils existent de pouvoir a ces problmes.
e leurs la communautt et la coopera public et aussi de pouvoir. \ Je pense que de cette fa-
,rtt de -tion dans l'lnttrtt pommun. prive d'ailleurs. gon, nous pouvons encore
e la pu Je crois que nous pouvons 6tre plus actifs que nous ne
contest 6tre tout aussi enthousias- Une second facon de pro 1'avons tid aux Nations -
I, pour tes pour construire quelque mouvoir les droits de 1'hom Unies. II ne suffit pas dejnet
omage, chose que pour proteger me, constste a user de l'au tre fin aux conflicts of de
mina quelque chose. Je crois que tarite et de influence des fournir des forces tampons
ppri la cooperation pour le bien Nations Unies et des gouver ou de maintipn. de la paix.
tes, du commun de 1'humanit6 peut nements en tant que catajy- II ne suffit pas ddvoiler les
de se etre un stimulant tout aus- seurs et agents de bonne vo problems ou de d6noncer
ae par- si puissant pour notre ima lontd pour stimuler un pro les presumes coupables. Nous
dIns sa gination que e serait la cessus de participation dede participation de dvons trouver un role posi
t I des crainte pour notre survive ceux qui ont des intdrets et tift et crdateur tui nous per
d'une En falt, la conviction que la des soucts communs. L'ONU mettra d'etre le catalyseur
t d'une cooperation pour le bien cornm et des pays interesses font du changement, de promou
mun, pour le respect et la justement eela dans le cas voir le processuis d'une par
promotion des droits de I'hom du Zimbabwe et de la Nami ticipation plus important
is dans me. est la voie qui mene a la bie. oil il ne es'agit gas d'im la oai les conflicts existent, de
ommu- survive. l..' ,,,. oio,,n i ,,i faqon que toutes les parties


peuples
e et de
s avons
pposant
peuples,
sur -

sommes
ode des
milieu
et que


Certaines methods n6gli
gees peuvent s'averer etre
tres utiles dans la lutte
pour la promotion et la pro
section des droits de I'hom-
me:

Tout d'abord, npus devons
mettre lacent sur 'les insti
tutions nationals autono -
mes. Nous n'accordons ni


faciliter les, communications
entire toutes les parties con-
cerndes, de sorte qu'en se
parlant elles apprennent h
formuler leurs propres solu
tions a leurs propres pro -
blemes.

Voila ce que les Etats Unit
out essays d'acomplir at
Moyen-Orient, agissant noi
nms e n se. ,, u ll l6, r?


en jeu porticipent t leur sc
lution.

Dans le cadre de la luttl
menee pour liberer tos le
peoples, nous devons corn
mencer par nous libere
nous-memes. La liberty n'es
pas une situation lointai


ea

gr
t
lie


ane laqgelq les prpbldmes
iex)steropt, pips ol, I'histol
e aura atteint une certain
utopie, un certain paradise,
tn certain ordre de justice
dale. La liberty consist a
*tre solidaire- avec ceux qui
ssnt moins libres que nous.
La liberty, consiste a pren-
dre le risque, de, travailler en
faveur de la justice social
pour tous les peuples.
Les Nations Unies ont itt
1,'aboutissement de la lutte
en faveur de la liberty con
tre la tyrannic. La tyrannic
existed sous de nombreuses
forces, et aucun de nous
nest affranchi de la tenta-
tion de comploter avec la ty
rannie contre la liberty, en
restant indifferent a la lut
te que d'autres mdnent pour
se lib6rer. Mais note human.
nit6 elle-mdme repose sur
notre aptitude a nous iden
tifier a notre prochain et a
nous joindre a la lutte qui
vise a faire de choque hom
*me un home libre.
C'est aux Nations Unies
qu'ii appartient a present
de prendre les measures sui-
vantes .qui pourront nous
fire fire des
p r o g r e s dans la lut-
te que mense llumannit aen
faveur de la paix, de justi-
ce et de la liberty. Monsieur
le President, je suis persua
de que si nous relevons ce
defi, nous serons tous libres
un jour.


inoUS eiittsyuis a us *iaiti, liiauualuUu ub l"' 1 eu
trllpr1q n~llq fi-,n 'f >pq4Ar, an r>st,,n -trilt t Eevuiste tIsrsaelrnsic en (?),0' ~ ft


= -IVOTRE HOROSCOPE
permettre de construire les des institutions privees in tant que miedateur, en es- F ranceS D aPk e





LES AUTRESPEUVENT S ALIGNER i t sC 179A
MERCREDI 3 JAN 1979


T BERLIN OU BREAK COMPAREZ-LES AVEC
OUS SEREZ ETONNE DE LA DIFFERENCE.

S POLSKI-FIAT VOUS DONNENT POUR CE PRIX
iNDRE RACEE 4 PHARES PUISSANTS. DES PARE-
ET DES BAGUETTES LATERALES, VERITABLES

PROTECTION


ES POUR 4 PORTES (5 POUR LE BREAK ET UN
HARGEMENT DE 1.55m3).
ES ET INTERIEUR FACON SELLER MOQUETTE.

DETAILS SUR LES POLSKI-FIAT ? 4 FREINS A
5ERVO 4 VITESSES AU PLANCHER ALTERNATEUR
SUSPENSION FLEX CONFORT ET TRAITEMENT
YDATION. RADIO AM FM CLIMATISEUR.

CE NEST PAS ASSEZ? LISEZ BIEN M


LE TABLEAU CI-DESSOUS. LES AUTRES NE VOUS OFFRENT
CET EQUIPMENT BIEN SOUVENT QU'EN OPTION.
c&


- Pare-brise en verre feuillete
- Lunette AR degivrante
- Sieges-couchettes
- Feux de security dans les
- portieres
- Lave-glace electrique
- Essuie-glace 2 vitesses
- Signal de detresse
- Console central avec
., ,,:i, -- ,,'_'o bes .,
- Phares de recul
- Bavette de roues


- Allume-cigares
- Appuis-t6te
- Tableau de board complete
- rembourre et gained avec
compte-tours et voyants
luminneux pour :
Starter frein a main chute
de pression dans le circuit de
frein-clignotants phares -
reserve de carburant charge
batteries pression d'huile.


aintenant, regardez bien le orix a.es autreset compare


A


LERIE GRAND LUXE SIEGES COUCHETTES


PUIE-TETE CONSOLE CENTRAL TABLEAU DE BORD SUPER-EQUIPE FEUX DE PORTIERES AV ET AR



LINE OU BREAK 1300: POLSKI, FAIT LA DIFFERENCE

our tous enseignements : Contactez AUTOVALSA : Cit6 Militaire Tel: 6-0961 6-0971
,, --I-- flf,,2 -


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
Les colleagues seront sus
ceptibles on peu cooperalils
aujourd'hui, mais ce ii'es
pas une raison pour ne pas
apprecier un diner came a
la mason avec un etre
cher. ce soir-meme.
21 AVRIL AU 21 IviAl
(TAUREAU)

Progressez prudemment
dans le monde. Une reu-
nion ouvre des perspectives
sentimentales, mats asso-
ciees a d'autres considera-
tions.

22 MAI AU 21 JUIN
tGEMEAUXi
En depit des doutes des
stres chers, vous progresre-
rez encore dans votre car-
riere. La soiree .apporte une
sortie distrayante et peul-
etre une nouvelle romance.

22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICORNE)
II vaut mieux mettre de
cote aujourd'hui les proble-
mes ennuyeux. Detendez-
vous au contraire ot sortez
ce soir avec un1 etre cher.

22 JUIN AU 23 JUILLET
CANCERF)]
En speculant a long ter-
me. vous ne forez qlu'acrol
tre vos sotieis financiers.
Pourtant, une belle period"
s'annonce pour tous, a peu
de frais, a la maison.

24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION)
Les partenaires semblent
deboussoles mais la soiree
se terminera sur une note
affectueuse. Ne vous inquire
tez pas pour I'avenir de vo-
tre amour vivez-le au ,our
le jour.

24 ABOUT AU 23 SEPT
(VIERGE)
Si vous vous appliquez au
travail, au lieu de vous in
quieter, vous serez en paix
avec vous-meme en fin do
journee. Surveillez votre
santt.

23 SEPT. AU 24 OCT
( BALANCE )
Journee delicate pour les
-,rojet; de distractions et
les sentiments. Mais si vous
rested a la mason, au lieu
d'approcher les endroits
cofiteux, la journre se ter-
minera harmonleusement.

24 OCT. AU 22 NOV.
(SCORPION)
Vous ne save quelle al-
ternative adopter au foyer.
C'est Dourtarit le meilleur
endroit pour passer ce bel
apres-midi

23 NOV. AU 21, DEC.
(SAGITAIRE)
Pas de depression ni d'a-
nalyse intrieure trop pous
s6e. Vos amis apprecieront
vos conceptions et une rau
nion pourra vous apporter,
l'amour.
pruntez pas d'argent et
.21 JAN. AU 19 FEV.
(VERSEAU)
Le conseil du jour: N'em
n'en prttez pas En d6pit
de l'aggravation, les finan-


rs eet la carritre prospere-
ron t ers la fin de la iour
n eP.

20 FEV. AU 20 MARS
IPOISSONS
Si la froideur cd'uin Itre
cher v o i s hblesse. Un
entretien avere in conseil-
ler "voIs rassurera Pour-
tant, ne laissez pas vos sen
timents blesses vous condui
re a une erreur de carrie-
re.

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI
Vots etes dou pour l'ex-
pression orale et ecrite. Si
vous retreiez une tendance
a gaspiller vos forces, vous
irez loin dans ttous let's sc-
teurs. Servez-vous de I es-
prit pratique de voire Si-
,ne pour distinguer entire
les (hoses de valour reelle
ou ephemere: vous etes ca
able de le faire. Les amis
vous aideront lou .ours en
affaires. Vous reussirnez
dans le journalisme, la
science, la medecine. la lit
terature. le cinema ou la
vente. Ne la:ssez pas les pro
blemttis materials vous em-
pecher de developer vos
dons de crdateur. Une fois
vos objectifs blen determi-
nes, vous travaillerez dur
pour les atteindre-

Une radio attaquee
a Rome
HOME tAFP)
,Au secolur aiu secours,
ils sont en train de tous
noui tueir C e lt par ces cris
hurdle dalns les micros que
des dzaines de romlains0onL
appris en direct,> 1'attaque
nintee par un Commando
contr5 la radir privec d'ex-
tri ne g iiche e Radio Citta
Futura E Radio Cite Futu-
re'.
Le, auditeurs onm appeal
aussitot la Prefecture de po
lice, qui a tenvoyc tes forces
sur ics liteux, clan> le quar
tier San Loren7e dans le
Nord de la Vile.
Le Commando, constitute,
selon les temoins, de trois
homes masqlues et armes,
a fait irruption dans la re
action dea ERado Citta Fu
tura>, et a tirt des rafales
de mitraillette. Plusieurs
personnel ont o te blessees.
Les terrorists ont ensuite
lance des cocktails Molotov
qui ont provoqud un debut
d'incendae, avant de pren-
dre la fuite a board d'une
voiture.
L'attaque n'a pas 6t e5n
core revendiquee.
x x x x
ROME (AFP)
Cinq, personpts, des fem-
mes pour la plupart, au-
rtient Wte blesses, don't une
grievement, dans l'attaque
de > par
un Commando Mardi martin,
indiquent les premieres in-
formations.
Le Commando a ouvert le
feu au moment ofc se tenait
1'6nmission 4Radio Donnas>>
(Radio Femme) consacree
aux probldmes de 1'manci-
t pation des femmes en Ita-
lie. ,


~ -.P-P-~sabara*a3~1IIIPsl-~-----~--.P--





, MARDI 9 JANVIER 1979


ANNNi1ES RO UPEER


PAGE 5


Nouvelles de PEtranger


CONFITURES


Pour vos products alimen -
taires --pour votre hygifneo
personnelle pour 1'entre
tien de votre Maison


Yves POJTEVIEN agent
Tel. : 2-3792


..c. REBO,
PRENEZ UN BON DEPALT
AISsi d6licieuses que ces jus
de raisin Welch's
No. 56 Rue de Fronts
Forts
Tel. 2-2563
Y--


CAFE, MOCKA
ECON'OMIQUE
ET P IATIQUE




Provisions Allnientaires de







Qualli
No. 56 Rut et Aits* -
Forts
Tel. : 2-2561

TOTAL
Cer.ales Total. .ms ap-
porte la tlon quotidien-
ne de vitamins qu'il faut
a votre organisme
Tel. : 2-2563 56, Rue Det
Ironts Forts,







Exactement ce qu 11 vous
fant pour etancher saturelle
ment votre molf









La marque qul vous prompt
la Sanm
Jus do Fruits KetcLap,
Pate de Tomate... Etc...
No. 56. Ru e Des Fronts*
Forts
TEL. : 2-2563'


CEREAL MILLS
Flocons de Mais Une Su-
per Qualite dans tons les
MIarkets
No. 56 Rue Des Fronts -
Forts
Tel. : 2-2563 ,


La seule Cigarette de claw
se International nui cofte
moms qu un dollar.
No. 56 Rue Des Fronts -
Forts
Tel. : 2-256



MRArl1-o


JOLIESSE

SALON DE BEAUTE
156, Rue des Miracles, '56
(Entre des Rua Montllais
et Geffrard)


COUCOUILLE

La collection Hait. nne
qui vous propose des lives
sur la linguistique. sa liocioi
logie,la Psychologie, 1'An-
hdropologie etc... Actuelle-
ment ei. Librairie : la 2.mmi
Edition de tSirolin, et le
precis de gramniaire cr6oli
compare, et ctonar.erati-ni
Ethno-Psychanalytiqua suol
le Carnival Haltoen.


Plus de 400 products F.tl-
'uentaires i votre choix.
LAD TRADING
DISTRIBUiTEURSf
Rue de lE;;terrement
161 : 2-3727


EAU DE MELISSE
DES CARMES BOYER
Grand- -econferts a petflt
malaises dana toutes 1 e I
pharmacies







LES PUJBLICrIES AOSSARD
Etage Encha
Maillots '-nprim6es
Creation publicitaire -
Plan de ville Panneaux
Plastenration ('-deau
d En'\epsoe ...



MICHEL PH ZURAIK No
294 Grand'Rue oil le client
est Roi.
Challis Voile de Cotton
- Broderie Neppedt -
Tropical Tous les Tissus
78


A T ,


I.


Grand, Rlue ecu facq BATA


4-JL --N -


L7 7;.0


Articles de menage et eC,
l eaux de tuates sorts 6. des
orix imbattables, Pyrex
Plastic chrome, argent
crystal d'Arques, des mar -
que- Magefeso Jean Cool7s0
etc...
CENTEit 90 rue Geffrard
-1 T e16phone 2-4670


'oai e, qu, ji tl, I dl/te-
.ance entree une femmeg nor
male et ue fPamme 6legapl
te 39, Rue des Mirfc lea


RODOLPHE RIT.ni'O
Optione. Bijouterie. Horlo
gerie. Argenterle LK Qua
liti sans le Prix c'est toute
la difference
t; Rae tsonne Fol Tel
2-15671


St -rous paysi chinq dollars
le Disque Haiien a est que
vous ne 1 a as achetb
a la Rosenthal
126 Rue Pavee
TOUT A GOxGO
Disques et cassettes enre
gistrees Radios et combines
- materiel Electrique a-ti-
cles pour cadeaux, reproduc
tion de clefs
9, Rue Pavie
Tel ; 2-3439


Qualitex


Toute la production MusIea
le Haltienne 218 Lalue
Tel : 2-2073


DISCOTHEQUE
Carroussel Disco (Lnub
une saine et agreable deten
te tous les soirs.
Entree gratuite en semai
ne
Prix dimocratlqne pour la
consommation


Transports Generanx P. ... ne.
0. Box 73, Port-au-Princt


MICHELIN
Le Pneu qui connait ton -
tes les routes d Haiti





SERGE S GAILLARD




du Sutd Via Santo Domingo
et San Juan.


0


I
Em


AGENT EXCLUSIF
Pour Haiti
SONAVESA
lel : 2-0853


SUPER

MARKET V MBB(

Is SERVICE

Tout pour monster un mar Lunettes de haute quality
ket ou une ,picerie 232 L-. optiques et solaires en e-
lue : 2-3792 elusivit6 chess J. M. Maxime
MATERIEES ELECTRIQTJE Cilestin opticlmn diplowik
Hyqraulique Sanitalre 98, hanmin des Dallei
83 Rue du Qud. T61-. :9-011 .


DANSEZ BIEN
EN APPRENANT







les danses mondaines : Sal
sa. Disco. tango. meringue
etc... a Cabane Choucoune
et l'Hotel le Palace en
Villa
loraire elastiqle
Appel lez Harry Policard
an 2-1389 7-2010 2-3344




'fissJ~e


Rue du Magasin de 1Etat
No 8&9
Plastic en 72 de large pour
ridean, de salle de bain;
Siam imprims serviettes
de bain etc...







KIDP, POWER,
ABSORB

Sous-Vftements Maillots
SPENCERS

LayetteP

KANTWET
,pits Parcs
Chaises pour enfants


PRODUITd DE QUALIrT
Port-au-Prince Tel, 2-31,32
Pition-Ville Tl, : 7-09821







2866 Lalue Tel 2-0737
Sous-Vbtements pour gar *.
uonnets ct fillettes chaV,
settes et demi-bas Alticl L
pour Bebe Prix spwc4


Le Magasin qni trans(or -
me vos enfants en sPet ts
J.ou) avec ses lrdt-ai-pPo
ter 39 Lue des Miracles,









CONTROL
INSECTERAT
Exterminer rapidement
les insects et lie., rqieu
ches voas contajte,
trol Inseoctergt, 2-x1


I! DONTJ
ANTI-PLAQIE)
PATE D 'R
LA]) TI'stDIN(
D[loTR IBUTEULi
Rue de 1Enterxem
T,I, : 2-3727


PHARiACIE SANTA
RuG da !qlqtr, fa
Nouvelliate Ex outl
donnang-s. a ,aM, con
ce professiorjnej. J.
do pharmrclen


AS


TOYOTA
41a IMA,pqgQ I!iMi. robuls-
to. Oligeise. li tiharque quo
choisidsso 3 1,o lei45 seW44t
%IINOTO %S), P4,u00~v~










$SILVER

1,4 -- 1J4le Mezqc- d*g4
'a4rcLIS tou* ty"S, Its m5rd"
les ek Z!AsM5 galamge gp, -
me dc *e~assetteset ~casirigO
pour voitiu.1es.
Magp~sin. IJo Soloji l


CIMENi A GUjU u

La lialson xe fm4a ,
nett. Rue IatreleMie aasr-.
re la livrlson doe otWQ. oj
ment Domicile. Los8 lient,,
peuvent s approvlshnner 4d -
rectement & son d6pot dA
l avenue J J Dessaline. a
cot6 du akola Iloysea oun v
stock tre L niportant eat Lqv
Jours matienaq, pour a 'qom
modit o; c


I


Pour 4e mellLenee.a 'ho-
tos Service GCarant M4
heares To 14 pour l'amnL-
teur et le profes ionnel I 17
Rue dn Centre : T-i. 2-0945


Donnez vous une chance
d'apprendre :

Club Croissanpe d'Haiti.
Turgeau Impasse Baron
No. 22 Tel. : 2-5145
Langues vivantes
Art et Artisanai
PhotQgrapbie
Danse enfant et adulte
Natation

Epanouiss.emgnt personnel
Droit. usuel '


Bricolage
Conseils beauO6
Mantquige
Conferences.


Important
dispositif de
security pour,
le proces Letelier


.... WASHINGTON -- (AFP)
TUn dispositif de securitO
sans precedent a dtW mis
en place autour du lalals
de Justice de WashBigtQn,
' ot, s'ouvre mard, elq, Wps
des auteurs de i'atenrat
ICE qui a coftd la vip, le 21 Sop
S tembre 1,976, l1'apcien Mi. i
. nistrie chilien Orlandp I ette
tent. lier et sa c jlaboratripq
Mpam Ronnig Moffltt.
Touted personnel entrapl '
.. daps le !atiment dpvra. -
MARIA tre controlled par u appa-
e au, relJ de detection lectroni,-
on d'o, q2)e seiirplable a celul qu:op,
iolen r trpie d ajn les aroport.s.
De phis, des patrouilles de
Dan Par, police talent deja eq. place
lundi, autour et sur les
,w tolts du PEaJap. 0. Justice,
ayec des chlens pollplers
dresses ia alrer les explo
BI aSUB.
Des. pqrtq-parole du Tn I
bunal on6t expliqud quoe ces,
measures avalent t'6 d6ci-
S des en ,raison du fait que
deux des quatre cubains an
ti-castristes accuses d'ayoir
partlcipe a Iassasslnat del
S l'ancien minilstre du prdsl-
| dent Alende, eti rputes e-
S re expects en explosifs,
SOP't, aqtuellement en fuite,.


AU PETIT 85MAMJiA
Angle rueq, d. k q i k
et Pavee, Dep9 o!it 4 g
marque de tampons *Tam -
pax lits en for Mate--
las Import*s vltemepts
- sous-ibtementsU lingerie
de quallt, -



"Co ftoirs'M -" -


Paper Box Company C

Rue Barbascourt (Engree Le NataS) Rou


TeL 6.0p

LA MASON DES BOilT


Pour toutes vos comic

de boites de:

Chaussure
Paiisj.erie

Ddtergest
Pate dentifrice

Chemises et linerie
4omiposants lectreniqages
PoVAuits pbarmaceutiques
Products ahimentaires secs el
rer~, a Ia Glace


Fruits 4 Me

Traiteurs e- restaurpaiurs
Ren gofemqet 40e ob et dos
Aparites et trombones
Divers *.


UN AIDJOINT AU MAIRE
DE CAYENNE SE
PRONONCE POUR
L'INDEPENDANCE
CAYENNE
(G.UYANE FRANCHISE),
(AFP)
Monsieur Albert Lecante
candidate aux elections Ld -
gislatives de. Mars 78, Maire
Ad joi nt d; e C a -
yenne et dirigeant de
l'Unith Guyanalsel s'est atf
fitinfm nettement pour 1'ind6
pendance du Dbpartement
franials.
Dans une Interview au
Magazine, Guyanals a Im -
pacts, le leader. de Quyanaise> (regroupant des
personnalit6s Indpendantes
de Gauche et des membres
de 1'Aile Gauche du Pgrti
Socialiste Guyanais), qui a
vait obtenu 43,5 pour cent
des voix aux lIgislatives de
Mars dernier, grace au sou
tien du PSG, estime que le
projectt de sociitd socialist
ne pourra pas 6tre mis en
oeuvre dans le cadre d'un
dtat autonome, parioe intd
granted de la R6publique
frangaise, gird par les capi
talistes,. I1 ne reste done
qu'une possibility, tendre
vers la souverainet6 total.
L'etape finale ne peut etre
que l'independance>. Mais,
precise-t-il, enous sommes
dans, une positions d'atten
te vis-a-vis du parti socialist
te Guyanais>e.
Le PSG est en effect fayo
rable d une solItipn d'auto-
nomle pour la Guyane.


BATIMENTS
SOVIETIQUES EN
MEDITERANNEE, SELON
LE TEL AVIV, IAFP)

Des bateaux espions et
des sous-Marins de la force
naval Sovidtique operation


Nous. fab*qumnS 6alemeimet des dossiers de classeuuent
E~ftw lefttes et.16 al.


MINI RECORDS MA,


W~a Linwm AvxamictbM.


PRODUCTION

I .0 La seule mason ouvePte d
-, Prix imbattable
i CParkaU. ais
RECLAMEZ TQUJQURS VOS COU


Avec 10 Coupons aavex: > w nour 1


XI SOUND L

Maitienc Jaaz etc. J





218 LALUE



Tel: 2-2073



DISTRIBUTION I

e 9A.M. a 7 PM.




PONS -
It Man na UlattlAen


r-i-c-O-Oa-Oaa------ ---I- ---,b---- -",s" s-B


BATAMAT
BATIMAT DIS'lRIBJTEUP.
DE LA MARQUE FORMICA
Rue du Qual 77










ROLACO

Agence immobiliire N0
102 Lalue
Achat Vente -- Loeation
- Bail Estimation etc...
Telephone : 2-5735





M1ULTIS PI RThS


LA U'ALITE 5T At) SEIJ
VICE U SrEPfT Puma,
Spal4nag S iheso. Jpes b,
Fred Perzy, Re ordage d4 ai

3 Lalue lel : 2-491


~Fa~BnSn.b~i~ESII~ ~--~ --------------------~e~-- ~58~-~--~-~ 1~9~ ~-~9-~ ----~s~


nelle. en M4derr, ane, crol a
sent an face d'Israel, crit s
vendrqdi le correspondent
m.litaire du ,Maariv.s
Des units navales Isra6-
llennes. oht rencontre cps ba
teaux & molns de virgt mil
les. marines des cotes Itsrae-
liennes, dcrit le correspon -
dant. Les .biteaux-esplons,
Sov.etiques sont equlpes
a'un materiel ulira-sophls-
tique permettant de chapter
les conversations et les corn
munications telephonlques
cL radio telephoniques, ql i
se deroulent en Isralp,
P q r ailleurs, r -
vile 10 journal, des unites na
vales 'isradllennes opt identi,
fid dqs sous-marins Sovidti
ques 4, court distance des
eaux territoriales Libagai, -
ses. Soelon le journal 1,'objpq
tif de ces sous marines est
de sulyre les activities d'in-
terception des Uateaux Israd
liens mendes cont-e des qm
barcations palest.A.ennes, le
transport d'armqs a destina
tion des palestlniens au Li-
ban et enfin de surveiller le
traffic. d'armes destindes aux
chrdtiens de ce pays.

Xx x x
< MOUCHOIR'S
MEILLEUR FILM DE
L'ANNEE POUR LA
CRITIQUE AMERICAINE

NEW YORK (AFP
l film du realisateur fran-
qais Bertrand Blier, a ete
choisi jeudi come meil-
leur film de 1'annee par
l'Association Nationale Ame
ricaine des Critiques de
Films.
L'un des pfricipaux ac-
tcurs de ce film est Gerard
Depardieu (France).
<.The Deer Hunters iMi-
chael Cimino) est arrive en


.rrrr.K-r+Nz~.fNl~rr~N+rrrwrmr++,,m-'zr "` "'` "--------~


%fteW


I


PABOCO


NI~H,


I


- ISSP,


un *-wI"Me nalliwlr


onde position. II y a deux
sa.nes, les critiques new
kals avalent place er Hunters en ete de leur
mares.
Association Natlonale des g
Itiques a egalement d6cla
Gary Busey meilleur' ac-
ir pour son rile dans
he Buddy Holly Storys.
prir de la mise en scene
i revenue k Terrence Ma-
k pour Days of the Hea
ni. -a,
x x x x
lAGLE :

i MitaStre chilien
es Miatiaes

,atisat,, de

MONTEVIDEO (AFP)
M. Herqan, Cub llos, Minis
e chilien des Affaires E-
angeres, a declare mardi
u'i1 eta.t esalistaits de l'ac
ord intervene lundi avec
Argentine sur le problime
u Canal de Beagle, ma's
ue ce n'etait la que render pas d'un processus
lg et *r-s crmplexe'.

L'accord realiNs, a-t-il dit
u course d uine conference
e press, peimPt le retour
'un climate Je tranqu'llito
favorablee a la poursute de
a negociation A son avis,
a mediation d Pape pour
ait durer quelques mois car
x problem ist benucoup
lu, coniplique que de deter
niner a qui ap .artient tell
le ou te1 rocher.
En reponsc a ine qu st510
e M nistre a indique que
on pays e,,ail Lout a fail
nrot a se con former a 'en
nagemene do rreverir a la si
uat oi m lita.r, qui (xi.Lait
u debut de 1977, c' esi a di
e en jparticu ei.ir demilita
iser la fronti-re






)f Haiti

ite de I'Aeroport


.S

nandes















t Coneles







iAe chemises







PAGE 6


.?c~n~~C@Zar~FccAB.ra~zcwoaorcocccoocoos Ama:-u.. .,o~rccocOC@


MICHELE SCOTCH CLUB


Presente


Jeudi 11 Janvier 1979


ASPHODEL


Venue de St. Tropez-


AVEC


Des formes, des couleurs qui sont


DES REVES DE SOIE


OU

DES ROBES DE REVE



A vous de voir par vous-memes!


au M.


S. C.


TARIF SPECIAL


" Individual .FunFare" d'Aerocondor '


Payez votre billet


Port-au-Prince Miami -


Port au Prince



S 99.00 plus taxes

Pour reservations et Informations

sur les conditions de ce tariff.

daressez-vous 5 votre agence de voyage


ou0


A.R.

AERO9O2NDOR
I A LU -NE ^ 'B!E

ANGLE DES RUES PAVEE ET MtU PEOPLE


2-36-75/2-01-01 C


MIND (Educational Publishers)
PATRONNE UNE EXPOSITION DE
PEINTURES HAITIENNES
DES ARTISTES DE LA 36. GENERATION


Nous avons revu avec plat
sir nos charmants amis
Maurice Thompson et sa
jeune et ravissante femme
Patricia, de New York et de
Connecticut.
Maurice est Pr6sident du
Conseil d'Admiilstration de
MIND, une socidtd d'ddltions
d'ouvrages didactiques, a
Connecticut.
II 6tait revenue n Haiti
1'annee derniere srpres six
ou sept ails, aved Pat et
avait d6couvert les peintu-
res de Raymond Olivier et
de Georges Auguste. BI est
venu cette fois prendre con
tact a Jacmel avec le grand
ecrivain et critique d'Art
Selden Rodman. proprid-
taire de Renaissance II a
Jacmel apres avoir lu le der
nier article de l'auteur de
et < tian Arts, Intitul6 of Haiti : The Third Gene-
rations.
Nous avons requ lundi
apres-midi a Claire's Galle-
ry la visit de Maurice et
de Pat, de Selden Rodman
et de son fils Van, un jeu-
ne emule de Connors en
tennis, qui nous ont fait
part de leur project d'orga-
niser une grande exposi-
tion des oeuvres de quinze
artistes de la troisieme ge-
neration de peintres hai-
tiens.
Chaque annde MIND or-
ganise une exposition d'Art.
L'idee de recourir cette an
nee a la peinture haitienne
eat venue de la decouverte
faite l'annee derniere par
Maurice Thompson et sa
femme Pat, ajoute a la leec
ture de P'article de Selden
Rodman sur les artistes de
la troisieme generation pa-
ru tout- recemment dans
un grand Magazine artisti-

que americain.
Cette exposition de pein-
tures haitiennes en Autom
ne prochain sera plus gran
de que routes les autres pre
sentees precedemment nous
dit Selden Rodman qui a,
entire autres, le merite d'a-
voir dirige la realisation des
murales de 1'Eglise Ste. Tri
nile avec les peintres tells
que Philom Obin. Senique
Obin. Rigaud Benoit Caste-
ra Bazile, Wilson Bigaud
Prefete Duffaut, Toussaint
Auguste, Fernand Pierre,

QUELQUES
NOUVELLES
& SPORTIVES


LAveque, etc.
L'exposition montrera les
oeuvres des quinze meilleurs
artistes pelntres et sculp-
teurs qui ont fault leur appa
rition dans les annees 70.
MIND en la personnel de
Maurice Thompson et de
Selden Rodman va fare 1'ac
quisition des oeuvres( selec-
tionn6es au Centre &'Art a
diverse galeries et chez les
artistes. La selection com-
menede ce mois-ci va conti
nuer au printemps pro-
chain.

Aprds l'ouverture de 1'ex-
position en Automne 79. au
Connecticut, elle fera le
tour des plus importantes
villes des Etats-Unis don't
New York, Washington. D.C.,
Chicago, San Francisco. etc.
pour ensuite venir en Haiti
off elle sera montree sous
les auspices de 1'Ambassade
americaine en collaborat)n
. avec le Musee d'Art Haitien.
Le Catalogue de cette ex
position, nous dit Selden
Rodman, sera comme un li-
vre dcrit et illustrd par lui
avec des oeuvres des artis-
tes. II y aura une peinture
symbolique peinte par Philo
ime Obin ddfinissant le r6le
des trois generations de pein
tires haitiens, de la fonda-
tmon du Centre d Art en 1944
par Dewitt Peters k ce jour.
Sept cent cinquante re-
productions de cette oeuvre
synmbolique signee par Phi-
lome Obin seront vendues
a cent dollars chacune.
MIND donnera cerlaines de
ces reproductions au Centre
d'Art pour lui permettre de
rec'ueillir les fonds neeessai
res a la restauration et au
deiplacement de la morale
historique pointe par Philo
me Obin a l'ancien local du
Centre d'Art pour la trans-
port,er a nouveau, Ruelle
Roy.


Avis Divers.


AVIS
La Secrdtairerie d'Etat du
Commerce et de l'Industrie
avise le Public en g6nbral
et le Commerce en particu-
lier que la Commission Con
sultative institute par leas
Ddcrets-Lois des 13 mars'
1963 et 8 octobre 1969 sur les
Industries Nouvelles a agr66
une demand produite le 11
septembre 1978 par Me. Ga
ry Lfssade pour L. P. Roy &
Co.. une entreprise de fa-
brication de parfums desti-
nes a 1'exportation. et, dais
son Rapport du 13 d6cem-
bre 1978 a recommand6 que
cette entreprise b6ndficle
des avantages prdvus par les
dits D6crets-Lois.
En consequence, la fran-
chise douanidre est accordde
a cette entreprise sur les ar
tiles sulvants :
47 Btchers forme basse en
verre Pyrex
26 Erlenmeyers col dtroit
verre Pyrex
17 Entonnoirs en verre or-
dinaire
12 Entonnoirs en poly6thy-
lene
17 Tubes a essals
15 Baguettes en verre pour
le brassage
15 Pipettes pour preldve-
ment avec tdtine en caout-
chouc
100 Bouchons en caoutchouc
100 Bouchons en liege
40 Pipettes gradudes clas-
se B
24 Pipettes jaugdes classes
B 1 trait -
8 Ballons jaugds classes B
bouchon normalisd en po
lyethylene marque Assistant
12 Cylindres graduds forme
haute en verre pied polyd-
thyldne marque Assistant
8 Cylindres graduds eli po
lyithyldne
4 Burettes graduees, clas-
se B
1 Statif en fonte 210 x 130
tige 750 x 13
1 Pince pour burettes 2
places


1 Pineette pointe, large
145 mn
I Spatule cuilldre 120
et 180
9 Bresses a nettoyer
2 Porte-tubes en bols
1 Support a 6prouvettes
1 Support pour les pipettes
1 Bolte de paper filtre
rind 15 cm
3 -Boites de filtres pllses
40 Flacons pour le stockage
ab laboratoire
30 Poudriers en verre brun
avec bouchon
1, Petit bain marie Salvie
(Suisse) Type Nlm/2T avec
jeu de cercles'
1 Armoire universelle uni-
verselle chauffante pour sa
chage et essals Memmert
3 Cuves en polyethylene
cylindrique avec robinet la
tdral de vidange et couver-
cle
1 Pompe Axial pour cuve
ou filt
1 Chambre de filtration en
matlire thermoplastique -
filtre polypropylene type 20
contenant deux bougies
20 Bougies de filtration en
polydthylene
1 Moteur de brassage mo
dele standard avec broche
de fixation tige d'aglta -
tion
40 Flagons en verre avec
robinet lateral bouchon ner
malis6

6 Ampoules du c6canta -
tion forme Squib de 21 t. ro
binet Teflon
6 Statifs avec anneaux et'
noix de fixation pour am-
poule de 21 t.
1 Balance de prd'sion Met
tler type P 2010 Boltier mA
tal zone 2000 gr.
1 Apparel automatique de
distillation d'eau Kotter -
mann type 14 It/h
1 Adoucisseur d'eau entid
rement automatique No. 1091
1 Reservoir a eau pure a
vec robinet polydthyl6ne
10 Brides de fixation
1 Apparel a sortir mar-
que Permacel
Un ddlai de 12 mois est ac
cord6 ? 'lint6ressd pour de-
buter ses operations. r
Par ailleurs, cette entire.
prise devra se conformer


strictement aux dispositions I.
des articles 24, 25, 26 et 27
du D6cret-Lol du, 13 mars
1963.
Port-au-Prince, le' 13 1D-
cembre 1978
Secr6tairerie d'Etat du Corn
merce et de l'Industrie 91
Guy BAUDUY
Secr6taire d'Etat
91
x x x x
AVIS
Les membres de 1'Associa
tion Mddicale Haitienne
sont convoquts en Assem -.
bl6e Ordinaire le mercredi
10 Janvier 1979 a 7 heures
30 P. M., au local de l'Asso
citation, 6 Babiole.
ORDRE DU JOUR
1- Rapport du secr6taire
2- Rapport du tr6sorier
3- Presentation de nou -
veaux membres
4- Question d'kiit6rt g6 -
ntral
Dr. Roger VALME
President
Dr. Isaac DESIR
Secrdtaire X-91
x x x x
AVIS
La M & S Construction,
S. A. advise le public en gn-
neral et ses clients en par-
ticuller que Monsieur Carl
Henri Jarbath, commis au
recouvrement, ne fait plus
arte de de son personnel de
puis le 4 Janvier 1979.
Port-au-Prince, le 4 Janvier
1979
I & S CONSTRUCTION S A
r 111
x x x x
RETRAITES :
COMMUNAUTE STE
MARIE
JANVIER 1979 EN
FRANCAIS
Prddicateur : R. Pere G.
Pourchet
1 semaine
Lundi 8 A 4hres p.m au di-
manche 14 a 4hres p.m $25./
Lundi 15 a 4hres p.m au
dimanche 21 a 4 hres p m
$ 25.00
WEEK-END
Vendredi 26 -- 4 hres p rm.
au dimanche 28 p.m. $ 12.00
Inscription : 87 Haut de
Turgeau.
91


PET71TES AIVNONCES


(Suite de la 16re page)
la zone Nord de Port-au-
PFranc-.
Maits j'lsqu'a nos jours, all


cune information ofifice e
ii est venue rJfuter la ru-
mCur, nii la confirnmer.
x xxx
On apprend que certain
states de villes de Province
scront ristaures La Federa
tion haifienne de football au
rait deja pris des dispo-i-
Stiois en vile ri'agmenter le
g .standing d(s pares de foot
^ ball des principles villes de
Province.
P Le Championnat metropo-
litain de football reprend ce
soir au Stade Sylv;o Cator.


FOR RENT A LOUER

Grande mason A trols 6&
tages k louer soparement
pour Bureau, Clinique de
m6decin ou Agence de Vo-
yages manufactures, etc, si-
se A la Rue des-Cesars No.
77. a
S'adresser aux nos 75 ot
77 Rue des Cdsars 8 hres
&9 h A.M Tel: 2-3282; Del-
mas de 1 hre a 5hres P.M
Tel : 6-1247.



Offre d'emploi
Cherchoim comptamie avet
au minimum trots arn. d'ex,
perlence, ayant connaissan
ce de ]'Anglais.
Prilre d'envoyer : C. V.
Manuscrit, mentionner le
salsire d6sird. Une photo
Ecrire A : ServicL d'emplol
P. 0. Box 1204
Part-au-Prince

NOUB CHERCHONS :
I Avec ou sans experience,
sans distinction d'age, per
sonne des deux sexes intdres
sees a la vente profession-
nelle d'Equ)-eme ats Inrdus
triels.
Bonne connaissance de
1'Angla.is desirable, 6duca-
tion technique souhattabjo
mais non indispensable.
Pribre d'envoyer : C. V. Ma
nuscrit
Ure photo
Un rappoet d'une page rdsu
mant vos objectifs profes -
slonnels.
Ecrire a : Service d'emplot
P. 0. Bo.; 1204
Port-au-Prince


A LOVER

Etage du building cSONA
!VESA,, Delnias. Immeuble
de grand standing. Cham
bres spacleuses et coulokrs
taplsss de moquette uniform
me e-t moe lle use.
S Clinatisition c e n -
trale. Lignes pour t6ldpho-
nes et interphones. Watch-
man jour et nuit. Groupe
tlectrogene de secours. Par
king.

SP tire s'adresser u Ernest
Bennett Junior ou A Mon
sleur Georges J. Martin : T
16phones 6-1445. 6-1935.


A LOUER
T tn appartement partlelle
Q ment imeubl6 A louer a Avse
niue Christophe
Pour renseLgnements,,ap -
pelez le No 2-3202 le martin
? 7 beures a 8 heures le soir
S6 hres a 7 hres.


Demande d'Muploi
Jeune fille. etudiante en Se
cr6tariat, en 2e annee a If
Faculty de Dro.t, cherchl
'u travail. Priere de la con
tacter au 4.0894 entire 8 heu
res et m'di
X X X 2

TEXTILE PREMIER S.A
OFFRE D'EMPLOI
P.O Box 13
Entreprise cherche jeune
vendeur-demarcheur
Salaire sur commission
Pour de plus amples infor-
mations, contacter le 6-0043
entire 8h. et 12h. a.m.; 2h.
et 5:00 P.M.
121

AVIS
A Vendre : 2 climatiseurs -
110 volts -
Bas prix.- Appelez le 6-0043
111
X sX


Cours intensifs de
lanuues vivantes
Parlez couramment dans 9
mois lEspagnol, le Frangais
ou le Creole en suivant .ap
proche nouvelle en usa-
ge aux Etats Unis. Voyez le
professeur Ernest Danache,
15 anndes d'expdrience dans
1'enseignement des langues
Vivantes aux Universites des
Etats Unis. Technique mo-
derne, m6thode audio-vi-
suelle, laboratoire, travail
en petits groups, cinq heu
res par semaine, immersion
total.
Contactez le professeur
Danache a partir du 9 Jan
vier 1979, 167 Jules Pou-
. plard. Tdldphone : 2-3382
,x-111
X X X X
A LOUER
Maison sur la route de Del
mas 3 chambres A coucher,
- 1 sa le de baln, salon, salle A
manger d6pendances etc.
Pour tout autre renseigne
ment appeler au 2-2984 de
8 heures A. Midi et de 2 heu
res A. 5 heures P.M.
Harry M. JACQUES
Ruelle Nazon No 30
121
xxxx

A LOUER
Ma son situde a la r6ser
ve (Thomasaint) 4 chamin -
bres A coucher 2 sales de
ba'n salon, salle A manger
garage, D6pendances, rdser-
voir 10.000 gall,
eau chaude et froide etc.
Pour tout autre renseigne-
ment appe'ez au 2-2984, de
8 heures A Midi et 2 heures
a 5 heures.
Harry M. JACQUES
Ruelle Nazon No 30
121


Les fabricants de FRUITANA



ont capte pour vous




toute la saveur de nos fruits




et l'oni restituee intact



dans des jus au gout nature.


-------. gnfl ----- uruacGCrac94Qac@Qu


oocac-~uurnnwnflwrl~r~JNrrcfs@ @C


- I .7wvw,-- r r -1


LID tNOUVELLISTSE.


rN~~~---l-----e ~-- ---~--


rZ/Pl~rS"/////'/C~//~r-r~7-/))I


,;cC/////~/TZ/~'/~/J/~P//J/J/I/I~"/CC~C


MARDI9 JSANVIER 1979


-


wawwaaOoww






MARDI 9 JANVIER 1979


Lettre ouverte de Me.,Widner G. Vital Herne


I'ii .r I -Ir p,.' i -

t .ll Iq i ] l l *'. .I ,, l t -
nio proprto, ti I'irreur la
plus r'egrellable strait toutl
l.sle do crolre qu'elle pliut
S smIn.ispllc iir pIr m" iitation.
Iv Kenh d'une aiutLre race
l conlslt.tll('ui l n vibrait,
l[llidoyer et 'ailsant ralsonia
hl'iimenit de vos pages, until
veritable brevialre de I'aito-
gstlion culturelle et Is'all o-
(determinatlon Soclo-econo -
milque des peuples.
Les reflexions lumineuses
ILu Parofesseur Mlesmin Ga-
briel dalns : ,Consclence-de-,
Soi-du-Negre dans la Cultu
i, a savoir : <,La culture
silue I'homo sapiens i 1'ori
Fine de sa creatloni ou de
soni monde et au centre de
son organisation, falsant
aiinsi de lui la valeur supre
me don't dependent les au-
Ires valeurs de la civilisa-
lion. Ces valeurs que sont
societies, systems politiques.
ecoiioniques, niveaux scien-
lifique. technique. orlentonl\
dans la recherch'e des calu-
ts on de la cause de la cri
se va s le facteur originair,'
tct cntrall, corroborant vos
idees dominantes, surent de
niinceir dans un language dy
naimique ethlno-psychanaly -
tiqu 1e, incidence anesthe-
slante doe lacculturation
aggressive, dictate tradition
iil du conquerant. impedi-
mintla dii sous-developpe
ment et de 'ambivalence
socio-economique.
Les demarches de nos 6-
crivains en Sciences humai
nes. d'Antenor Firmin a De
n s, Duvalier eh passant pal
Jean Price Mars. Emmanuel


C PR uil .1 I lB R.,mll'1 ll i lie i
111 ll 01 0 1 Tl v' 'l ilf I 'l l Il -
Sii'" 1 p. I i l ei i ii ihi..'
propr des races ont appor
tc des fruits qul se sont tl
adults all course de ces der-
nieore drcerinles, par tun
novel ordrc GOo-oconoml-
que mondial, dans 1'emer-
gence des Nations n6gres ft
l'lnd6pendance. Ilnimposit'on
et la participation de lcurs
amnbassadeurs aux mellleu-
ces deciSlops QOppslennes.
Je. pense, j''fftrme' et je
confirm come vous, et
come eux, sans risque d'e


Attentat manque6
contre le fIs de
Barzani,
selon le P. D. U.
BEYROUTH, (AFP)
Monsieur Massoud Al Bar
zani. le fils du chef Kurde
a echapp s<,par miracles lun
di a un dttentat Vienne,
announce mardi un commu-
nlique du commandement
provisoire du parti Democra
tique duii Kurdistan," PDK)
distr bue a Beyrouth.
Le PDK accuse les services
de renselgnements Irakiens
d'avoir organism cet attend -
tat. I precise que des mem
bres de ces deniers ont onu
vert le feu lundi soir en di
reaction de Monsieur Al Bar
zani et de deux autres mem
bres du PDK, au moment
uf tous les trois quittaient
1 apartment dans sequel
ils se trouvatent a Vienne.
Les deux compagnons de
Massoud Al Barzani ont cte
legerement blesses, precise
le conimunique.


-RAPPEL.-


R esultat du Tirage de Ein d'anns

des BENEDICJ-S

ler lot NM 3786 gagne

I rafrigerateur Hotpoint

2emIe ot No 6893 gagne

1 Green Machine

3eme lot No 3817 gagne

I Ours en peluche

LES DETENTEURS DE CES NUMEROUS SONT PRIES
DE VENIR PRENDRE LIVRAISON DE LEURS
PRIMES.
P.t -
^^oaao 4ficf'. .w.s'ecoooogocoe-


II. .:uni.ll IO .l quie l'am bl-
i, .-im .uii ii uelle charltle
I rl i i-'ir l' lii ri', o llni a n i c '1' l-
qu.. C0,'loniaili',L, e t Ce cal O -
can qui ne cesse encore
d'emp6cher a u x peuples
tlers-mondlstes, do connat-
tre le pahiperrsme et loutto
une game d'ln6galit6s
,1lle lour refuse. par Un mat
trarouale de besolns, de s'l-
dentifler et d'approcher a-
vec rfallslie, ses propres
problemes au sein d'un mon
de d'ot I'interd6pendaPce
demure plutdt un moyen
.1 :.1l:-11.ua,.n voille qu'une
fin grandiose de coopera-
tion et d'entr'aides g6n6reu
ses internationales.
La conscience du Monde
blanc ameut6e des le 17eme.
Siecle. par les d6marches
des Saindominguois Og6 et

DebUt de la. reve
generale, au Perou

LIMA, (AFP)
Une greve national de
trois jours a commence mar
di au Ptrou dans un climate
de tension extreme, alors
qve le pays se trouve prati-
quement en etat de s'ege par
decision du gouvernement
militaire.
Le but du movement est
d'obtenir une balsse des prix
des products al!mentaires de
base. l'abrogation de lois ju
gees anti-ouvrilres et la
reintegration de travailleurs
licenc'es lors de precedents
conflicts.
La gr&ve est declenchee
par plusieurs syndicats de
Gauche, don't la conf6dera-
tion general des travail -
leurs du Perou (Communis
tei, et d'autres organisa -
tions de Gauche.
On estime a plus d'un mil
lion le nombre des travail
leurs qui cesseront le tr'a-
v:il. ce qui represent le
quart de Ia population acti-
ve.
D'autre part. l'Assemblie
constiltuane a approve
mardi une mot on qui rejet
te en meme temps l'ordre de
greve gen6rale lance par Ies
organizations syndicates et
la politique economique du
gouvernement.
Cette motion a 6te prtsen
tie par 1'alliance populaire
revolutionnaire americalne
(Apra-Droite appu e par
le parti populaire chr6tien
iDrorte)a qui reprtsentent
les deux tiers de l'Assem -
blee. Les Deputes de Gau-
che qui forment 1'autre
tiers n'ont pas participe au
vote.


CARNET SOCIAL

Deces de Mine
Claire Georges
Pax Villa announce ;e do-
ces survenu le 5 Janvier 79
de Madame Claire Goerges.
En cette penible circons -
lance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs sym
pathies a sa fille Mademoi-
selle Judith Desert, a sa Me
re Madame Idalie Napoleon,
Monsieur Max A Desert, M
et Madame Marc Jn Gilles,
Monsieur et Madame Andre
Jn Gilles, Monsieur et Mada
me Max Jn G lle, Monsieur
et Madame Andre Dortone,
Monsieur et Madame Lo -
riis Pierre et famille, Mon-
sieur et Madame Antoine
Mathelier et famille, Mon -
sieur et Madame Fernand
Mathel er et famille. a ses
freres et soeurs Monsieur et
Madame Marius Georges et
famille, Monsieur Clement
Georges et famille, Madame
Ilancia Georges, Madame
Jeanne Georges, a ses ne -
veux et nieces Monsieur Phe
dre Georges, Monsieur et Ma
dame Lesl-e Georges, Mon -
sieur Malherbe Georges, Mon
soeur et Madame Rene Max
Lassegue, Madame n6e El-
s'e Georges, Monsieur et
Madame Henri Beaubrun,
Madame nee Mireille Geor-
ges, Mademoiselle Gherda
Georges, Gladys Clerjuste.
Aux families : Georges, De
sert, Napoleon, Jn Gilles, Dos
tone, Pierre, Mathelier, et
a tous les autres parents el
allies tprouves par ce deui
Les funerailles de Madame
Claire Georges seront char
tees le Mercredi 10 Janvie
t 4 heures P. M. en l'Eglise
du Sacre-Coeur de Turgeau
Le convoy partira de Pax Vi
i la Sacre-Coeur or la dipoul
le mortelle sera exposee di,
2 heures. 91



Remercientents
Veuve Marcel Surplts ne
Bernadotte, Madame Carm
ie Bernadotte font change
une messe de requiem d'a
niversaire pour leur mama
Madame Cl6ment Bernadot
te 'le Vendredl 12 Janvler
6 heures du martin en l'Eg
se Parolssiale de St Marti
& la 2eme Cit6. Cette anno
ce lent lieu d'lnvtatlon au
parent's et amis de la difu


te. 11


Chavnne's secouee par la
strateglc Louverturlist. et
rmi'ree dansi ls praises d'op
position oei-,rglqiie d'Emille
Safit-Lot, de Selcou 'ourr6.
lIe Ben Bella, de Modibo
Kelta, de Patrice Ltimumba,
d'Omo Kenyatta, de L6owold
Sedar Senghor, de Cheik
Anta Diop et de Martin Lu
other King, s"est un peu, re-
mise de sa myopile, son' in
fantilisme phylosophique et
de la s6gr6gation muree.
L'Ind6pendance d'Halti
conquise et proclameei par
Jean Jacques Dessalines le
Grand, premier et d6cisif
pas vers la tibert6 g6nerale,
de tous les peuples enchai-
nes de la terre, motiva dd-
finitivement de nouvelles
formes de rapports entire
les metropoles et leurs an-
clennes provinces d'Outre-
Mer. Lesquels leur encen-
sent le snobisme, et grace
aux puissants media pu-
blicltaires, leur contraignent
A des besoins les plus facul
tatifs engendraient natural
element un tournant d'accul
duration couple : locomotive
d'une servitude Doctrinale
et de dependances 6conomi
ques. f
Le modernisme plurifor-
me impose, le bovarysme
cultural se patient intvita-
blement par lallenation et
l'effritement du soumis. La
perpetuation de cette inter
vention desintegre l'ethno-
psychique, la psycho-cultu-
re d'un people, et ditruit
ses possibilities d'auto-eman
cipation reelle.
II est imperieux, que l'e-
change anciennement appe
le troc se fasse sous de mul
tiples aspects. Et ce moyen
de concertation inter-Etati-
que pris dans un sens na-
turel. non-esclavagiste, met
parfaitement en evidence,
1'egalite de I'homme, et au
tomatliquement le paralellis
me bio-physique des diff6-
renles races. En cela. je me
revois sans en apercevoir,
en plein pied, au coeur de
i Oivra' n oe Jean oervier,
page 181; lorsqu'il pense
que: sLL'homme de tous les
Pays et de tous les temps


a en lul le schiman .de touie
1s perfection possible de
I Ihum1 Itillte Cc n'est pSI
iino Imuoisbilite mateTrlCielC
ou intellectuelle qui res-,
trelpt dans tell ou telle ci
Slliiilatior la dominallhii de
la inatl rr-., mal blori la con
centlon qui transmit cette
civilisation de la Place de
I'homme dans le Monde et
do l'organisatlon de l'Unl-
vers Le d6pouillement tech
unique est une ascese 11bre-
ment consentle. un choix
et non la consequence d'u-
ne quelconque infinite intel
lectuelle. Ses hommes ont
pref6r6 vivre et meme 'in-
visible de leur civilisation
s'est trouv6e model6e par
ce desir torride. L'occident
a choisi le dtveloppement
illlmit6 des techniques, sans
prendre le temps dge se de-
mander, si, dans ce choix,
il n'avait pas risqud et per
du son Amex. Cette philoso
phie Servierienne de l'eth-
no-Civilisation, quoique ex-
tr6miste, demeure, a 1'ana-
lyse. une critique retenable
de l'occidentaliste, du serva
ge colonialiste et forme avec
votre Oeuvre : (Civilisation
Culture et D6veloppe-
ment' une profonde' etude
Anthropologique liee a l'au
to Developperent, l'auto-
Culture et le respect des Ci
vilisations. Laqufelle, qui est
celle de tous les ethnolo-
gues. concevant en hommee,
un TOUT complex au Ser
vice de l'Universalite. dt-
truit d'un coup, toute vel-
leite d alienation et d'infr-
riorisation des civilisations
non ocidentalisees.

Mon Cher Aristide, je
crois come vous a 1'egali-
te des hommes. a l'importan
ce fonetionnell" de chaqupe
Civilisation. Et, je pense,
ainsi done. que votre tra-
Svail scientiflque : ,Civilisa-
tion Culture et Develuo-
pement, est une extraordi-
naire Leqon a impact unM-
versel.
Je vous en felicite.
Widner Gerard Vital HERNE
Valley du Silence No 6
Bizoton. Box 487.


-; NOVEL HORAIRE




MIAMI V"1 vol quotidilen Depart ; 9.55 a.m
SANTO-DOMINGO vol quotidien Divart: 6.00 p.m
A partir de Miami,., ILe monde a votre portie)





L'experience fait toute la difference
CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL EST UN EXPERT


La Vraie Vodka RUsse......Bien que presque toutes les

vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet

cyriljique, seule la vodka STOLICHNAYA est reellement, imported

.... R ssieElle seule a le droit de s

appear" vodka russe".Le nombrb-

toujours croissant de vodkas "pseudo-
Srusses "est la meilleure demonstration

de la valeur et surtout de'la popularity

des vraies vodkas russes

Pourquoi renoncer a consommer ou

S a servir a vos hotes ce qu'il y a de meil-

leur parce qu'original?

Vous la payez peut-etre un peu

j plus cher, mais I'original ne coute-
I. ,i pas t urs plus cher que I'imi-

g station .







'(!.F I


E RUSS IE.....................


LA SEULE VODKA


IMPORTEE DI


:II .


101-1 Zl-- pa-000--c-4 v -~(~I~


LE eNOUVFLLI.RJ E










1,1 NUVLL8T, ARD 9JAVIR 97


SALLE I $ 1.50 et 2.00

Le Point de Mire


,o_>.-- -------- ..-- -


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 lieures 4 heures (:n permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR


SALLE II $ 1.50 et 2.00

Crease


SALLE III .$ 2.00

Violence et Passion


"SALLE IV $ 1.50

Piranha


'^agqgoaoao Oosoofyaosocigci


Une initiative
heureuse

'L'Associat'on Haitlenne
pour la Rehabilitation des
Handicapes a eu i'heureuse
idee de faire restaurer une
ancienne de nos villes si-
tuee au Champ de Mars
a pour servir de musee, et de
boutique d'antiquites.
Cette ancienne mason,
qui avait ete construite vers
Flannee 1896 par le General
Edmond Defy sera meublet
selon la mode de l'epoque
et sera bientot ouverte au
public .

Nous applaudissons ia cet
le heureuse initiative et pre
senltOlls Inos compliments 5
cette Association, principa-
lement a Madame Gerald
Manuel Vice-Presidente et
animatrice de ce project qui
nious a ieilseigne.

Mort de Charles
Mingus

LOS ANGELES iAFP)
Le celebre bass ste de Jazz
Charles M'ingus est mort
vendredi dernier a Cuerna-7
vaca Mcx que, a. 'age de'
56 an', a-t-on oppris lundi a
Los Angtiles C-.l fornie.

UKSS : Greffe
d'articulations

MOSCOU. j AFPi
Les Sovietiques sont enc
measure actuellemenli de rem
placer par gretfe n impn61
te quelle articulation de 1'oi
ganisme human, tout en lui
gardasft la totality de ses ca
pacites motrices, allnnonlce.
tagence TASS.
L'Agence Sovietique pre'e-
se que les special steps de
Institute d Orthopedie et de
Traumatolooie de Kharkov
iUkraine ont elabore une
met hode unique, de traits
plantation grace a raqaelle
Ils surmontent le phlenoime-
ne de reject biologique du tis
su Osseux grefft.
Cette methode consist no
tanmmcnt en la preparation
specitile de 1'os a greffer
qu'i 1 util desseclher parties
element et refroidir ainsi
qi't it I raultement du tissue
tiu Inoyent. :de stimulitteurs
biologiques. ilnd.quli loagen-


Declaration de
candidature

Me E dras u) 'err., Notai
re, Pisleiur In lief de-. E-
,ll-e- F t.v ai el ques Baptss-
1 s, Ind(ie)erlidini ds St-
R.lphael et de Pltnn iti an
notie q t'i t est 'candidat a
Ia DeputatiOn pour St Ra-
phael.


A l'Aeroport
International de
n uite de la lere page)
longer la piste d'envol,
d'augmenter les capacites
de ta piste de stationne-
ment de construire davan-
tage de ,Taxi ways, etc...
II aurait ete question
d'augmenter parallelement
le potential technique de
l'Aeroport en ce qui a trait
aux communications (servi
ce-radio).

On espere guneralement
que la American Airlines
saura suivre la ligne tracee
par la Pan Am qui est celle
du progress continue. de 1'a
adaptation aux exigences du'
traffic aerien.
Pair ailleurs. on apprend
que des difficulties surgis-
sent dans le service radio
a chaque fois qu'une panne
d'electricite survient a Kens
coff. On sait que le trans-
metteur de haute frequence,
travaillantisur 124.5 se trou
ve a Kenstoff. Malgre qu'il
exis6e une generatrice de-
lectricite appelee a supplier
en cas de panne. des diffi-
cultes surgissent quand
meme. dues a la mise en
march de la generatrice.


AU MONDE CHIC

Dans le but de satis-
' fire toujuuts sa client
le a deja rc.' de otres
,beaux tissus a campa-
gnes et imprimcs pour
les robes frachvs. ainsi
que des dessiis pour en-
fants.
Vous trouvprez un grand
cho'x de brodrne Suisse,
broderie fantaisie impri-
Inee, cretonne, damasse
pour napnes et mate-
las, plastique pour ta-
bles ct r'deaux, serviet
tes de bain supdrieur,
draps et tames ainsi que
des most quaires pour
routes les dimensions -'
lit.

vur Ies Bebes

robes, chemises bras-
sieres at diaps brodes
most quair orillers
chaussOns etc. .;nst que
des robt: pour ei.'ants
de 9 a 18 mois.

pour la Peau

Le zavon Duvex, le
savon as Crose et cocom
bi.

Au Monde Chic

est toujours heureux
'e vous recevoir.
Rue de Magasin de
1 Etat 89 -


Nouvelles de la Republique D.


tSuite de la lere page)

tandi( qui'il participa t a la
ve.liee lunebre de Don Ma-
ximo Lovaton Pelatuga, Ju-
ge a la Cour Supreme. II
leur a declare que les prix
du carburant seront bai ses
de dix centimes par gallon.
Ce pour eviter- que le Gou-
vernement n'atimente la dan
gereuse spirale de linfation.
Le Chef de FEtat a recon
nu que l'augmcntation des
products petrolhers augmen-
terait ds prix de tous les
autres articles de consomma
tion courant et de fabrica-
t on locale pour l'exporta-
tion.

PROTESTATION CONTRE
MAUVAIS TR'. FEMENTS
AUX HAIT'LNS

SANTO DOMiNGO Des
ouvriers agricoies haitiens
de la Centrale Sucerere Oza
ma ont ete severement bat-
tus par des gardes champe
tries de la section ruraxe. CeI
tains onl du etre conduits a
I Hospital en de graves conu
dit ons phy. iqlhu
Radio Clarn, ein son emis
,ion de ce mni,,.t n, note que
le Consul General de la Re-
publique d'Haiti en cette Ca
pitale a present hihr apres
m di ilundii de ser uses
protestations centre cos mini
va s traitementt. Le diploma
te a formei.,ment declare
au Ministre du Travail que,
confornenent a 1 Accord
d' embauchage gign ten Oc-
tobre de 1'annet derwnere nc


tre son Gouvernement et la
Republique Dominncaine, doi
vent etre rapatries, c'est a
d.re reconduito en territOi-
re haitien les ouvriers agri-
coles don't on aurait a se
p~aindre.
Par ailleurs, le represen-
tant du Parti Reformiste ai
la Central Sucrinere Quis-
queya a protest ce mat n
a Radio Clarin contre les
mauva s traitements don't
sont victims les ouvriers a
gricoles haitiens de la part
du personnel d'encadrement
de cette dite Cntrale.

VISIT DE CONGRESSMEN
AMERICAINS

SANTO DOMINGO Est
irrivfe lundi en cette Capi
tale une delegation de ntiil
Congrcs,.men des Etats Unis
d'Ameriqiue, presidee par le
Deputy Jonatnan Bingham,
Democrate du New Jersey.
ls avaient posse aupara-
vant

Leo memonres ie cette dele
gation ont ete accueill's a
I'Aeroport de Las Americas
par ti Sous Secretaire d'E-
tat aux Atfair's Etrangeres
et par I1Amb sadeur des
EUA a Santo Domingo. IUs
out etc rechus successive-
iienti par pliisieurs haut.s
fonctioinnaires ainsi que par
le Pres'dentl Guzman.
I a dolegaition reprendra
lavion remain mercredii a
destination de Port-au-Print
ce, Cip'ta.e de ia Republique
voisine ci'Hl.ti


TransEert d'une Nouveau
parties des biens Departement de
du Chah a la Medecine
Foundation Pahlavi. preventive


TEHERAN, (AFP)
Le Chah d'Iran a ordonn6
le transfer d'une parties des
biens de sa famille a la ton
dat'on Pahlavi qu'il avait
creee pour des raisons d'or-
dre social, religieux et de
bienfaisance, announce mar-
di la Radio de Teheran.
11 s'agit, splon la radio
nui cite des declarations de
Monsieur Shyyed Ammad
Emani. intendant de la fon
dation Pahlavi. d'act:ons de
banquet et de diverse entire
prises, qui atteindraient une
some de plusieurs centai-
nes de millions de dollars.
La foundation Pahlavi est
charge, soit de vendre, soit
d'exploiter ces biens.
D'autre part, le Chah. tou
]ours selon la Radio, a gra
cie 260 personnel condam-
nees a des peines de prison
par des tribunaux militaires


SONY: CASSETTES "HAUTE LONGEVITE"
Les c'ercheurs chez Sony
nonrt amais cesse d'ame-
liorer leurs lechn quest
Results une 'argtq sv
nIet de caCsstlles de
La plus economique a
-3 ou atie SuDereuxee
LOW NOISE filtH FIDELITy
S~ AU CHROME- et au FFRRI-
CHROME en droite ligne des
usines Sony *
Sony fabrtque ses propres
\ oxydes, les micronise et les
cou; he sur ia bande Avec Sony
firu le pleurage, terminnees les
bandes qul s'entortillent et se
bloquent Avec Sony le defile,
ment est toujours Impeccable.
Cassettes 30 minutes- 46
minutes 60 minutes 90 mi-
J utes et 120 minutes.


a PHuEin
La construction, a I'Hopi
tal de o 'Universite d'Etat
d'Haiti, d'un local pour abri
ter les services de medicine
preventive et communau,
taire touche a sa fin. En ef
fet. entire le local de 1'6cole
national d'auxiliaires et de
garde-malades et le service
d'obstetrique gynecologic,
un bel edifice a ete concu.
auquel des ouvriers specia-
lises mettent de nos ours
Ia derniere main.

Considerant les options
prises par le Departement
de la Sant.e Publique. dans
le cadre de son plan quin-
quennal de santo et de cou
verture sanitaire, le Depar-
tement de medicine proven
tive et communautaire a
pris ces derniers temps une
importance considerable.
Aussi a-t-on pense a career,
ou plutot recreer plus effect
tivement la section, tant a
la Faculte de Medecine et
de pharmacle qu'a 1'Hopital
de l'Universitd d'Etat d'Hai
ti.

On se rappelle que depuis
une vingtaine d'annees. le
service de mddecine preven-
tive et communautaire est
annexe au service de mede
cine interne et qu'une salle
est amenagee dans ce ser-
vice pour les cas infectueux
et transmissibles.

On ne sait pas encore la
date de l'inauguration du
nouveau local et de la mise
en fonctionnement du nou "
veau service. Mais on espe
re generalement que ce de-
partement sera., desormais
structure de facon plus ef
fective, de tell sorte que
les etudiants en mddecine
soient qraturellement attires
vers cette branqhe jeune -
mais combien prometteuse
et important de la mi-
decine.

Car on comprend bien que
la m6decine preventive, so-
ciale et comnrunautaire trou
ve impdrieusement un lar-
ge champ d'action en Haiti.
Les project de santd publi-
que lui accordent, d'ailleurs
une place primordiale.



ERRATA

Dans le No. du Lundl 8
Janvier 46me colonne der-
nibre page get pripre de lire au 46me
paragraphe.
Apres la cerdmonie. reli -
gieuse une brillante rfcep -
tion fut organisde 'en la
somptueuse demeure de Ma
dame Andre Blanchard a Ca
nape Vert.


Roursiers de la fin

d'annee

(Voir Sutie Page 8)
(Suite de la 1ire page)
Cooperation et du Travail
(theorle et pratique).

11 s'agit de la 40eme pro
motion d'expressibn fran-
gaise de cet Institut, lequel
a deja octroye des diplo -
mes en gestion cooperative
a plusieurs stagiaires hai-
t.ens, y compris quatre de-
putes du people.
Le Cours en question dure
quatre mois.



Electricity d'Haiti

On se plait a louer les
grands efforts de 'Electrici
L0 d'Haiti pour ameliorer
ses divers serv ces. Beau-
coup de quarters, surtout
dans les zones suburbaines
ne sont p.u, dans la tristes
se des tenebrcs durant la
nuit... Cep'ndant, nous vou
lons signaler l'attentson
de. techniciens de l'organi-
sation un faith qui revet u-
ne certine importance. A no
tre avis trop d'ampoules res
tent eteintes. Franchement,
la Branch charge de cc
problem lai.se a desirer.
Dans des points de la Cite,
par manque d'eclairage, 'obls
curite pers'ste pendant des
ours et meme des semaine.s.
Par example, a Delnas-31.
les deux globes situes imme
diatement apres le Grace
Children Hospital ne fonc-
t.onnent pas depuis un mlois.
Plusieurs avis ont ete, sans
succes ni suites, remis a 'E
lectricite d'Haiti. On ne
doit pas oublier que de tel-
les negl genes fac litent les
mauvaises actions des vo-
leur., et autres amateurs de
mauvais coups.

II nous a ete dit que dans
Un passe recent, la mneme
<,patrouille, qui effectua t
ies visites proctdait ei-e me
me imnmed.atenment aux re-
parations necc'saires. Pa-
rait que depuis quelquce
temps, elle ne la t que cons
tater et rappoitIr tle lail-
les au Bureau qui, alors, de
league un auLtr, Corps pour
les retouches a executer.
Sans vouloir enter dans les
details, nous nous reposons
sur les resu.tat, pour avant
cer que ces exces de papas
series et de comply cat ons re
tardent beaucoup les redres
segments a fair Volontiers.
nous soumetton,. ces dolean
ces et suggestions a Admi-
n strationi de 1'Electricite
d'Haiti don't on dt tant de
bien.

X X X X

De f'eau S.V.P.

Depuis trois semaines, pas
une goutte d 'aIu pour 1'Ave
nue Magny Petit Four. Le
fait a ete signaled it la CA
MEP. a tous les echelons
mats sans rtsulltat D'au-
tant p- ts trange qu'aucun
communique n'a eu a preve
ntr les abonnes d'un tel en-
nui. Negligence de vannisrs
ou autres cause, la CAMEP
dloit so pencher sur le cas.
Des families, d'eja dans la
gene, achetejit jusqu'a quins
ze gourdes d'-iu par jour.
Et, par surcroit. i la fin di
mois, le bordereau de la Ca
mep doit etre acqu tti, me-
me si en tout on en parties,
on n'a pas ete regulierement
servi.



Aux Gonaives

Samedi, aux Gonaives, les
divers manifestations mar
quant le Centcraire de 1'e-
tablssement des Freres de
l'Instruction Chretienne dans
la C.tud ont connu un grand
sUccis. Tout s'est fort heu-
reusement derould en present
ce du Reprds-ntant special
du Pridentt a Vie de la Re
pubdique, du Ministre Raoul
Pierre Louis, de l'Ambassa-
deur de France, Monseur
Debli, des autoritis locales,
de nombreux Evtques, pro-
tres et religieux et naturelle
ment de la grande foule ano
nyme montrant aux Chers
Freres et aux ddvouos Pro
fesseurs haitlens, v'vwants ou
diedds, .toute sa satisfac-
tion et son admiration...Sans
oublier le voeu genera que
le local soit achevi et ag-
grandi.


(Suite de la l1re page)

cipiendaires pour qu'ils puis
sent participer sans ddfail-
lance a la lutte pour le de-
veloppement.
Monsieur Emmanuel Bar-
rault i'un des recipiendai -
res, a retrace pour sa part,
1'atmosphere dans laquelle
se deroulait le course> Les
neuf mois que nous avons
passes a la commission Ad-
ministrative se sont reve-
les plus qu'agreables>>, a-t-
il dit. Enfin, il a declare la
volonte de nouveaux admi-
nistrateurs de serverr dans
1'amour... et avec patriots
me
La ceremonie a 6t6 clotu
rel par un toast du Presi -
dent de la commission admi
ais'-ative i qui a ete concue
en ces terms
sances fai; rapprocher de la
verite. Je distingue avec les
philosollhes entire la con -
naissance et la verite. La
verite etant la connaissance
de ce que l'on aime, je for
mule le voeu, en vous invi-
tant a vider vos verres. que
los jeunes diplomas du jour
arrivent a aimer la pratique
administrative et que grace
aux connaissances nouv(lle
ment acquises l'administra-
tion publique devienne leur
part de verite,,.
Cette generation d'admi-
nistrateurs est la troisieme
qu'a prepare la Commis -
sion Administrative compo-
see d'un President Me. Pier
re Louis Salono n et de deux
membres MM Georges Da-
bas et Jacques Lorthe.
-

VOICI LA LISTE DES
RECIPIENDAIRES

1- Albert Sylvio D.vi -
sion d'Hygiene Familiale
2- Avin Gabriel Departe
ment du Tourisme
3- Barrault Emmanuel -
Croix Rouge Ha.tienine
4- Beauzile Fritzner Ban
que Nationale de la. R.d'H.
5- Bodeler Declasse De
partement de la Saute Pu
blique
6.- Boulin Ernst Ban-
que Nationale de la R. d'H.
7- Cadet Yves IHPCADE
8- Damas Paulin Regie
du Tabac et des Allumettes
9- Del.lie Marie-Lucienne
SNEM
10- Dononcourt Jean-Ro -
bert Etudiant
11- Douyon Pierre-Rene -
Commission Administrative
12- Dubuisson Noel -
ONAAC
13- Emillen Jean-Maril -
Administration Portuaire
14- Faustin Jean Departc
ment des Finances


Redionalisation
Sanitaire :
Delegation
dans le Nord

Une delegate -n, preside
par le Directeur General du
Department de t Sante
Publique, le Dr. Gaston Des
louches. s'est rendue, cc ma
tin dans le Nord, en vue
d'evaluer le programme de
regionalisation saiiitaire quilt
se pursuit, sous la direc-
tion du Dr. Marc Angrand,
tResponsable dus district sa-
nitaire du Cap-Haitien.
Parmi les mdmbres de cet
te ddelgation, figurent deux
membres des organisa-tions
internationales travaillant
en Haiti. I1 s'agit du Direc
tfeur de I'OMS/OPS, le Dr
Vladimir Rathauser et de
I'Administrateur de I'UNI
CEF, M. James Akre.
Le programme de rdgiona
lisation sanitaire est un pro
gramme qui vise i 1 exten-
sion des services de santo
en Haiti. II s'etend. a-t-on
souligne, sur les regions
Nord et Sud du pays en pri
vil6giant certaines activities:
soins de la mere et de 1'en
fant, prevention ou traite-
ment des maladies conta-
gieuses, nutrition, soins den
taires, assainissement de
1'environnement, eau pota-
ble, et education sanitaire,
une autre- carastdristique
de ce programme, souligne-
t-on, est la deentralisation
de administration et do
)'execution au project des
adminilstrateurs locaux.
A ce programme. 1'UNI
CEF contribue par 1'appro-
vislonnement en dquipe-
ments et rhatidriels pour dis
pensaires et centres de san
Ste, la construction de petits
systimes d'eau potable et
de latrines, la furniture de
qmedicaments, etc.


15- Felix Jacques Antoine -
Commission Administrative
16- Janvier Kettly D!par
tement de l'Interieur
17- Jean-Pierre Robert -
Office Nationale du Loge -
ment
18- Joseph Michel-Eric -
Departement des Affaires
Sociales
19- Lamiothe Hugues De
partement des Finances
20- Lesage Jodel Corps
des Leopards
21- Marc-Mme. Virginie -
Ministere Sans Portefeuille
22- Marius Edward Ad -
ministration Gendr. des
Douanes
23- Monchais Frantz Ho
pital de 1'U. D'E. d'Haiti
24- Monice Jean Sylvera-
Snem
25- Olivier Lesly Departe
ment des Affaires Sociales
26- Paisible Jean-Joseph -
Grand Quartier General
27-' Perodin Raynald De
partement du Tourisme
28- Pierre Francois Ge -
rard Departement 'des
Contributions
29- Plancher Dupoux Y Du
court ONA
30- Prad.eu Charles ONA
31- Prud'Homme Ernst A
cademie Militaire
32- Montlouis Micheline -
Departement des Allaires So
c.ales
33- Rouzeau Rene Depar
tement des Finances
34- Sanon Jean Renel -
Academie Militaire
35- St-Germain Reynald -
Camp d'Application
36- Telemaque Judes De
partement des Contribu -
t.ons
37- Turin Ronald Depar-
tenient de 'Interieur
38- Valmond Hebert Ma
rine Haitieinne
N. B.- Parn i eux, se dis-
tingue le L.eutenant Ernst
Prud'Homme, laureate de la
promotion.


Ceremonie de remise


UN MODEL DE GLACIERE

COLEMAN


143 RUE DU CENTRE PHONE : 2-4727
AGENT IMPOCTATEURS : ETS MME W. BONDEL






Aux Ondes Sonores

;MME GEORGETTE DUPLESSY)

Le Disquaire des Melomtanes

avertis
41 RUE MACAJOUX TELEPHONE 2-3824

Professionnels et Melomanes avertis
Quelques soient vos criteres de choix
Les noms suivants representent votre garantie de
toujours :
amplificateurs ADFORD,
GOODMANS,
ALBA.

Tournes- Disqpte. TRANSCRIPTOR,
CONNOISSEUR,
GARRARD,
STee de lecture GOLDRING,
COSMOCORD,
\Haut parleurs ROLA CELES1ION
K E F,
GOODMANS
Cassettes Recorders : BIGSTON
Television QUASAR
Guitares EGMONT
Amplificateurs et
pour guitar MARSHALI
Haut parleurs
Tape, ceusettes,


Calculatrices
electroniques SINCLAIR LITRONI2X
Quality, imagination creatrice, perfection technique

Notre rapport quality prix est imbattable.
Une visit a notre show-Room vous en convainers

,PaO.t@C O O o Oi Cae


Les Guides
Touristiques

Rdpondant i la demand
d'abonnis, nous donnons di-
dessous la listed des diplomas
de la premiere promotion
des guides touristiques.

Par ordre alphabetique,
ce sont MM. Morisson Char-
les, Solner Delia, Etzer Fleu
rissaint, Jean-Moliere Fredd
ric. Mile Ketty Gaudin. M.
Joseph Georges. Mile Chari-
t6 Hilvert, MM. Genou Nor-
mili, Patrick Paul. Louis-
Marie Preval. Guy Roseme.
Oswald Rousseau, Ernst St-
Rome, Fritz Claude Sanon,
Edward Sylvestre.

Les trois laur6ats sont
MM. Solner DG1ia, Fritz-Clau
de Sanon et Josenh Georges.
Dans les prochains jours,
ces premiers guides, b.nefi-
cleront d'emplois, tant a
I'OFNATOUR que dans les
agencies de voyages et les
principaux hotels, conform
,ment au plan qee met a exe
cutionI l'actif Directeur de
l'Office National de Touris-
me, M. Jean Saurel, en fonc
tion du programme de de-
veloppement des structures
d'accueif de nos entreprises
touristiques, afin de stimu-
ler le mouvemeht touristi-
que en notre pays.
Par ailleurs. commence-
ront le lundi 15 janvier les.
course en vue de la forma-
tion de la deuxieme promo
tion de guides touristiques.



Rectification

C'est Monsieur Guy Belin,
et non Delin qui a spouse le
30 Decembre dernier la char
maiyte Secretaire colette
Ar side. Encore, leur re -
nouvelons-nous les voeux
d'un fructueux et harmo -
nieux menage et de longue
vie conjugale.


paaa~ c~i ii'" II


---- -FC~Us~''---"~Y~.C~Y~*l~_l)r~CJTLCMC IPCI~IZ~CZZUZSrU~C~=rZ~-~'~)~II~CT~-NUV ~~rOdlQt~LQCi0\


LI ENOUV7hIIBTB,*


MARDI 9 JANVIER 1979


t 7qq


B A S.F


vierges




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs