Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/10284
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 8, 1979
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID10284
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



NMP ERFE C-TNGA L]Rl


COLUMBUS MFRMOP-n N


Washington


et les negociations de paix


sraelo Egyptiennes


WASHINGTON (AFP)
Les Et:ts Unis sent ddsor
mals tenus de proposer une
nouvelle rencontre 6 court
term sur le Trait6 de Palx
Isradlo Egyptien entire les
D6feguds des trois pays,, es
tinlent lundi les observa-
teurs k Washington.
Le Gouvernement ameri-
cihn,-deja informed offirielle
ment depuis plusieurs jurs
des positions isradliennes
sur la reprise des pourpar-
lers, a maintenant connais-
sance des positions 6gyp-
' tiennes qui ont etd detail-
lees dans une lettre remise
samedi au Caire a 1'Ambas
sadeur am6ricain, M. Her-
mann Eilits.

Tout en restant sur des
positions fermes, les' deux
pays proclament leur volon-
te ie reprendre les negocia
tons. et les Etats Unis felicitenta. De source diplo-
matique dgyptienne et israd
hlenne, on estime qu'il re-
vient aux Etats Unis, de lan
cer l'invitation.

Si des projects existent, le
secret est bien garden au Dd
partement d'Etat, oiu l'on se
hate de dfmentir toute flui
tetmentionnant une date ou
un lieu. Mais la ville de Wa
shington et la period de


la mi-Janvier reviennent le
plus souvent dans les suppu
stations des m:lleux infor-
mds.

SLe Gouvernement am6ri-
Scain, estiment les observa-
te"urs dolt s'assurer avant
de prendre une quelconque
initiative qu'une marge de
manoeuvres existed dans les
j negotiations. .
L'Administration Carter
veut 6viter que se ddroule
une deuxifme fois & Wa-
shington une tongue series
de rencontres aboutissant ,
une impasse qui risque de
ternir encore un peu plus le
prestige que les Etats Unis
avaient tired de la conclusion
des Accords cadre de camp
David.
On ne peut exclure une
tell fventualite, compete te
nu des positions tries fermes
du Caire et de Jdrusalem.

Le probl6me du lien entire
le Traite de Pslx et des pro
gres vers l'cutonomie des pa
lestiniens de la rive occiden
tale du Jourdair et de la
Bande de Gaza rest entier.
Il faut aussi regler le pro-
bleme de 1'echange des Am-
bassadeurs, reviser les ques-
tions de scuirled aprss le re

(Voir suite page 6)


Le mois d'Avril sera la pe
riode sacree par excellence
de cette nouvelle Annee.
Le dimanche des Ra-
meaux est fixed au 8 Avril. Si
religieusement observe en
notre Patrie, la Semaine
Sainte s etendra du lundi 9
au samedi 14 Avril. Les Jeu
di et Vendredi Saints sont
places respectivement aux
12 et 13 Avril. Cette annee-
ci. le Jour Panamericain
coincidera le 14 Avril avec le
Samedi Saint. Le 15 Avril se
ra celebre le Dimanche de
PAques, celui de la Glorieu-
sc Resurrection du- Christ
Jesus.
Tombe un mercredi, le 25
Avril la fete de l'Apotre et
evangdliste St Marc patron
de la ville de ce nom chef-
lieu du Bas Artibonite.
MAI ET JUIN
En Mai et Juin review -
nent maintes fetes natio-
nales et religieuses.
Le' mois de Mal ddbute
par la fete Nationale de 'A
agriculture et du Travail : ce
sera un mardi.
Notre Drapeau. symbol e
mouvant et fremissant de
notre Patrie Dessalinienne,
sera exaltee un vendredi, le
18 Mai.
Le jour de la Souveraine-
Le Nalionale, jour chomd
conformement a la Consti-
tution en vigueur, sera com
memory le mercredi 22 Mai
Le dernier dimanche de
Mai petits et grands venere
ront leurs meres, toutes les
meres, les vivaates com -
mes les mortes : ce sera le
d.manche 27 Mai.

23e anniversaire
de Septentrion
Une fdte marquante a
et6 organise e 1'Audito-
rium du Lycee Philippe
Guerrier, Samedi soir sib
Janvier, au Cap Haitien
l'occasion du vingt troisib-
me anniversaire du journal
LE SEPTENTRION.
Il y cut une parties litti
raire marquee par une alli
caution de bienvenue pronon
cee par le journalist Rey
nold K. Raymond et un di
course circonstanci6 pronon
ce par le deputy de Terrie
Rouge, Me. Sdnatus St
Fleur.
Il y eut aussi une parties
artistique animde par un
troupe folklorique capois
et une reception organis6e
en l'honneur de I'assistanc
au rang de laquelle on dis
tinguait le Maire du Cal
M. Cleomain Jean Pierre, 1
Prefet du LimbB, Me. Deni
Cadet, le deputy de 1'Alcl
du Nord, 1'Ing. M6tellu
Charles,- le Directeur d
1'ONAAC, Me Franck Gille:
le membre de 1'Edilit6 ca
poise, Melle Ursule Laroch
des personalities, des nota
bles de la vilie et des mer
bres de la press tant locs
le que Port-au-Princidre.
En cette agrdable occa
siOn nous formons le voe
pour Le Septentrion de co
tinuer & grener le. chape-
let d'anniversaire, de con
tinuer grandir en prest:
ge et rayonnement. Non
adressons des felicitations
son directeur Me. Henr
quez" G. Victor, a son co--
reCteur Me Gerson Alex
et A sa valllante dqulpi
de redactettls Lt de collar
teurs : Excelasor.


SLe mois de Juin ne com-
porte qu'une seule fete na-
tionale : cell de la Presi-
dence a Vie, le 22 Ju i, indi
que dans l'article 196 de la
Constitution comme cho -
mee.
Le dernier Dimanche de
Juin, le 24 Juin, sera cele -
bree la fete des PERES. Mais
ceux-ci sont toujours moins
honors que les Meres telle
ment il est vrai, selon le mot
cynique du P1esident Nord-
Alexis cqu'un enfant peut
avoir d eV x p e r e s a.
mais jamais deux m res.)
En depit de plus de qua-
rante ans de c6lbration en
notre Patrie, la fete des Pe
res n'atteint pas encore
pleinement nos masses po-
pulaires, urbaines et rura-
les : le vrai pays reel.
Au point de vue religieux,
les mois de Mai et de Juin

Voir suite page 2


-- 1 --
Notre formation histori-
que a nous autres Jeunes,
nest pas faite.
A 1'ecole, on nous a sur-
tout appris ce qui ne nous
interessait pas. Plutot que
de nous apprendre ce qui
pourrait nous aider a nous
definir nous-mimes, a nous
situer, a comprendre les
comment et les pourquoi
des choses et des gens, on
s'est fait une vertu de nous
inculquer de notions desue-
te tells que, par example,
le nombre de sucreries fone
tionnant a St- Domingue,
Barbe de Marbois et tant
d'autres jolis contest qui se-
yent a notre esprit sans con
tinuite.
L'enseignement de l'his-
toire dolt etre dynamique,
positive et doit induire une
meilleure comprehension du
present.
On s'est fait une vertu de
nous cacher, a l1'cole, tout

Plus de 700.000
adherents, au part
communist
francais

PARIS -- (AFP)
Les effectifs du parti corn
muniste fran'ais attei-
gnaient a la fin 1978 702
854 adherents, soit une aug
mentation de 133.312 par
rapport a 1'annde prdcdden-
te, announce lundi un com-
muniqu6 du Bureau Politi-
que du Parti.
Le PCF compete 28.000 eel
lules d'entreprise, de ville
et de village, 1.300 de plus
qu'en 1977. Depuis mai 1976,
le part ajoute le communi
qud, a enregistr6 238.765
nouvelles adhesions.
Le Bureau Politique se 'fd
licite de ces rdsultats -obte
nus dans une pdrlode. oh
l'anticommunisme se dd-
chaine partout,. II y volt
4la comprehension des tra-
vailleurs pour la champagne
des communlstes pour la de
fense de ieurs drolts, la de
fense des liberties et de l'in
'dependance Nationale.


ENDI uam aJANVI


No. 0.. 993

NDE E PS A N 83iQE AE N I D









FONDE EN 1896: LE PLUS ANOIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESSE


DIRECTEUR : LUCIEN MONTH S
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAJVET


conflict Cambodge Vietnam:


La

par Boni de TORHOUT
PARIS (AFP)
La chute de Phnom Penh,
point d'orgue du conflict en
tre le Cambodge des
SeKhmers Rouges, et le Viet
nam, met fin, en quelque
sorte officiellement a un
mythe : celui de la pr66mi-
nence de la solidarity entire
nations communists sur
leurs interfts strictement
nationaux, constatent les
observateurs.
Les antago ismes, les af-
frontements arfois vio-
lents. entire pas 0o nunis,
tes ne constituent as une'
nouveaute, comme le de-
montre amplement la ( re tiedea que se livrent de-
puis des annees la Chine et
1'Union Sovietique. Mais
c'est la premiere fois que
deux regimes se reclamant
l'un et l'autre de la meme
ideologies marxiste-leniniste
en viennent a oune guerre
ouverte. Si Hanoi semble
encore s'accrocher a la the
se d'un souldvement stride
ment cambodgien contre le
regime de M. Pol Pot, il
nest plus guere de capita-
le, en dehors de Moscou,
qui ne voit dans I'ecroule-
ment du regime de Phnrsn
Penh une intervention mi-
litaire directed du Vietnam.
Cette <,premiere> laisse
sans doute reveurs un cer
tain nombre de pays d'Asie
qui assistant a 'emergence
d'une nouvelle et conside-
rable puissance : le Vietnam
qui est en passe, en fait,
de reunifier sous sa tutelle
l'ancienne Indochine Fran-
caise.
A la difference des inter-
ventions sov'eti,:lues a B'ida
pest ou a Prague. celle du
Vietnam au Cambodge n'a
pas obei a la crainte que ce
pays sorte de l'orbite com-
muniste. S'il existait en ef-
fet un regime que l'on pou
vait difficilement accuser
de ,collusion avec l'Imperia
lisme americin, c'etait
bien celui de M. Pol Pot. Ce


fin d'un mythe

sont au contraire les exces pour a
commis par ce regime au nie, sa
nom' du communism a pur tau. ai
et dura qui ont justifi6 'in ajr l'U
tervention de .Hanoi. 'bu Vie
Mais, pour certain don't la Chii
la Chine tout naturelle- snorer
ment, il s'agit en fait d'une ce. Les
simple tentative d'annexion tions li
du Cambodge par le Viet- tre Mo
nam. Pour Pekin la politi- anent
que noi fait parties d'un vaste C'est
plan strategique. mis au
point par 1'Union Sovietique (V


assurer son shdgemo-
ir l'Asie. Prise en d-
u Nord et a l'Ouest,
rRSS et. au Sud par
atnam pro-sovietique,
ne peut difficilement
cette double mena-
v6hementes accusa-
a.ncees par Pekin con
rscou et Hanoi souli
assez les craintes chi

pourquoi, estiment

loir suite page 5)


Grave Accident sur Ia route de

I'Arcahaie


Notre correspondent en
la Cite du Drapeau nous
signal le grave accident
surven' hier vers 6 h. p.m..
sur la route de l'Arcahaie
La Volvo, que conduisatt le
Dr. Gerard Monsanto est
entire a 1'arriere d'un ca-
mion.

Sous leffet du choc, le
Dr. Monsanto aurait requ
une fracture au visage. Sa
femme. assise aupres de
lui, aurait eu des contusions
a la figure et a la tete.
Parmi les passagers assis
a lIarriere. un enfant a eu
la jambe cassee, un autre
des blessurcs diverse de
meme que la bonne, qui ac


compagnait les enfants.
D'apres nos informations.
les cinq accidents sont sous
control medical severe.
Le Dr. Monsanto a repris
connaissance ce martin. I]
devait subir une intervei57
tion chirurgicale.
Nous adressons nos voeux
de prompt retablissement
au Dr. Gerard Monsanto, a
son epouse et a ses enfants.
xx x x
Nous ne pouvons passer
sous silence le beau geste
de devouement civique don't
nous a fait part notre cor-
respondant de 1'Arcahale.
M. Emmanuel Schutt Ai-

(Voir suite page 5)


ce qu'on devait nous ap-
prendre.
Et c'est dommage.

Et il n'y a rien d'eton-
nant que le jeune haitien
d'aujourd'hui ne tienne
d'aucune continuity histori-
que et ne puisse meme pas
s'identifier dans l'histoire
de son pays.
Cette semaine, par exem-
ple, il est question dans la
press locale de 1'evocation
de la Revolution de 1946.
On ne nous en a jamais
parole a i1'cole.
On ne nous a jamals par
ld de l'Occupation amdricai
ne.

L'dcole haitienne, par cer
tains cotes s'evertue a don
ner a nos enfants 1'amour
d'un passe lyrique d6pass6
et les laisse trop souvent en
marge du present, de tell
sort qu'ils soient toujours
anach'roniques, plutot inde-
finissables.

CANDIDATURES

Gerard Pierre -
Louis candidate
a Jacmel

Notre correspondent en la
vilel de Mathurin Lys et de
Seymour Pradel nous a fait
part de la candidature de
Me Gerard Pierre-Louis. Ce
lui-ci a fait sa declaration
de candidature, le samedi 6
janvier 1979 par devant le
greffier du Tribunal de
Paix de Jacmel pour la Pre
miere Circonscription de
Jacmel. Avocat du Barreau
de Jacmel. Me. Gdrard Pier
re-Louis a dtd' tour a tour
Professeur de Sciences So-
ciales au Lycde Pinchinat,
censeur puis Directeur de
ce Lycde. President de la
Federation du Parti Duva-
liUriste dans les diff6rents
Arrondissements et les diver
ses Communes du Sud-Est,
Me. Gerard Pierre-Louls a
aussl, durant plusleurs an-
nees, represented I'Executif
en. qualltR de Prefet de 1'Ar
rondlssement de Jacmel


GUADALAJARA (AFP)
Le Pape Jean Paul II visi
tera Guadalajara (572 km
au Nord Ouest, de Mexico)
le 30 Janvier, lors de son vo
yage au Mexique ofi il presi
dera la conference de 1'Epis
copat Latino-Amdridain (CE
LAM) a Puebla, second vil
le du Mexique (2.077.505 ha
bitants, le Souverain Pon -
tife se rendra a la Cathe-
drale de la Ville, o4 il pour


Invites a
Santo Domingo

Le Cardinal Beras, de
Santo Domingo, Primat des
Indes Occidentales, a invi-
td tous les Eveque des Carai
bes k venir a Santo Domin
go, & l'occasion du sejour
du Pape dans la Capitale do
minicaine.


Candidat pour
la lere
circonscription

M. Jules Andre Marc, Ad-
ministrateur du Journal
part de sa candidature a la
Deputation, pour la premier
re circonscription de Port-
au-Prince.


LES SPORTS


Les incertitudes d'une


saisoti nternationiiai


Le calendrier internatio-
nal du football haitien est
d'une exceptionnelle riches-
se pour l'annee 1979. Sur le
paper tout au moins. La
realisation de ce calendrier
parait en tout cas tries pro-
blematique en reason des dif
ficultes linancicres qui < qu.Int.> prltiqIacment touted
preparation proiongec d'une
section haitienne.

Avec come mile de fond
le Hu t eme Champonnat
Junior de la Concacaf que
notre pays doit organiser
en 1980, la saison aurait du
pourtant marquer un nou-
veau depart. Haiti se trouve
ra en elfet engage sur plu
sieurs fronts.

1-- JEUX OLYMPIQUES
Le tirage ati sort effectue
par la Faddration Interna-
t.onale de Football a place
Ha'ti dans un sous group
compose de la Rdpublique
Dominicaine, Cuba et la Ja
maique.
La premiere tape des eli
minatoires des Jeux de Mos
cou verra notre selection af
frontier les Dominica'ns a
base de visits reciproques


Air Canada se
moque ...
Hier, a l'aeroport. pres
d'une centaine de passages
munis de leurs billets da-
ment confirms, ont etd pu
recent et simplement aban
donnes par Air-Oanada..
De nombreux mddecins,
infirmieres, homes d'affai
res, professeurs, chauffeurs
d'autobusb employs de ban
ques et autres entreprises,
qui pour la plupart ont fait
leurs reservations et payd
leurs billets depuis Septem
bre 1978, se sont vus con-
traints de prolonger un sd
jour qui des lors. est deve-
nu un vrai cauchemar. En ef
fet. est-ce qu'on s'imagine la
masse d'ennuis qui ordinai-
rement, resultent de ces si-
tuations inattendues. Des
malades na seront pas ope
r's, des infirmieres he ,se-
ront pas a leur post. de
nombreux employs per-
dront leur job et ne pour
ront 6tre rdembauchds a-
vant des mois. Les cons6
quences seront ddsastreuses.
incommensurables pour
beaucoup de p8res de fa-
mille.
Aussi, le m6contentement,
l'indignation, dtaient a leur
paroxysme.
Air-Canada, avec une le-
gerete et une Intolerable
insouciance, n'a pas hesltd
A porter attelnte aux Intdr-
rets de sa clientele.


avant le 15 avril prochain.
Ensuite nos selectionnes se
ront appelds a rencontrer le
vainqueur de la confronta-
tion Cuba Jamaique entire
le ler Jiln et !e 31 aoft pro
chain. Voici !a repartition
des groups des pays de la
zone Concacaf
ZONE 1 NORD
Bermudes Canada Me
xique USA
ZONE II CENTRE AME-
RIQUE
Costa Rica -Panama -
Guatemala Salvador
ZONE III CARAIBE
Grenade BErbades


Le vainqueur sera oppose
a Surinam
Cuba Jamaique
Haiti Rep. Dominicaine
Trn idad Antilles Neerlan
daises
x x x x
Les gagnant de zone s'af
fronteront dans un tour fi-
nal a base de visits recipro
ques. Deux pays seront qua
lifies pour le voyage a Mos
cou.
2- JEUJ PANAMERICAINS
- rd47FCad
La repartition par zones a

(Voir suite page 3)


Oft en sommes -nous


avec notre originality ?

par Aubelin JOLICOEUR


Jusque I'annee derniere,
chaque fols que le soir je
traversais des carrefours se
mis de incouis > charges de
mystere, je me disais :
Grand Dieu, quand est-ce
que vous allez liberer mes
frdres de toutes ces croyan
ces qui les tiennent dans
cette arridration mental
qui refl6chit si fortement
sur le ddveloppement du
pays tout entier,.

II est vrai que j'ai com-
mence h voir des ceremo-
nies vaudou depuis 1'ige de
10 ans alors que je passais
mes vacancies de fin d'an-
nee avec les enfants de ma
bonne Nonb, chez leur grand'
p e r e Dumond Dumay
au haut des Orangers ou
sur les terres de mon pdre
aux Orangers ou a Doko.
Mals comme dans l'optique
des Freres de 1'Instruction
Chretienne, c'6tait de la su
perstition, que l'oh devait
confesser comme un pdchd
et que les amnricains de
1'Occupation qui venaient
de quitter le pays avaient
pris l'habitude de chatier
comme up crime, peut-6tre
pour ne pas permettre aux
haltiens de se r6unir et de
fomenter de revolution comn
me le pensalent ddjh les co
Ions frangais, avant le
grand soul6vement d'Aofit
,1791, j'avais grand dans le
refuse d'accepter ces cro-
yances. La champagne de are
jet qui visit au rejet to
tal de ces croyances allalt
mettre deux grande forces
en presence et dessiler les
yeux de tous ceux qui sul-
valent I'enselgnemeht. des
Orlots qui transmettent les
Traditions.


Mon passage a I'Institut
d'Ethnologie a ctd de Louis
Lamarre, Lise-Anne Prosper,
Ernst Brea, etc avec l'ensei
gnement du Dr Louis Price
Mars, professeur d'Ethnolo-
gie, de Pychologie et de Psy
chanalyse, Dr Catts Pres-
soir, professeur des gran-
des philosophies de 1'Histoi
re ou de Religions, Me Kld
bert Georges Jacob, Profes-
seur d'Africologie, Me Em-
manuel C. Paul, Profc-sseur
d'Ethnographic, Me Rdmy

(Voir suite page 3)


rait c6lebrer la Mess
la Basilique de Not:
de Zapopan, vieilles
de quatre sidcles.
Situde au Centre
tre Places forma
Croix, la Cathedrale
dalajara est un int
monument archdolot
groupant quatre sty
tecturaux : Byzant
Gothique et Arabe.
aLa Pacificatrices
les fiddles appellen
Dame de Zapopan
des images les p
rees dans tout ie I


De nombreux transfere-
ments ont ete operds pen-
dant le week end dans les
rangs des Officiers des
Forces Armees d'Haiti.

Samedi matin la ville du
Cap Haitien apprenait tres
tot que la plupart des
Officers en poste dans le De
partement Militaire avaient
ete transfers aillres.

Le Chef du Departement,
le Colonel Remy de son pos
te au Cap est alle au.Grand
Quarter General, le L'eute-
nant Colonel Antoine Char-
-. ...1 1 __


tien est devenu Inspecteur
du Department Militaire
du Nord.
Le L eutenant Colonel Fritz
Gourdet a remplace ;e Lieu
tenant Colonel Fajax Jean-
Pierre aux Gona.ves. Ce der
nier est alle au Cap Haitien
Commandant du D-parte-
ment Militaire du Nord.



M. Gromyko sara
prochainement
recu par le Pape


les du Cap est alle aussi au Cite. du Vatican (AFP)
Grand Quartier General. Le QIatre mois avant son vo
Chef de la Police de cette yage n Po.ogne, premier
meme ville, le Capitaine pays commumste a recevoir
Fleurism6 est replace par un Pape, Jean Paul II ren-
le Capitaine Cldrismd.Le Ca contrera M. Andrei Gromy
pitaine Fleurismd est trans ko, apprend-on ]undi soir
fere a la Gonave de source Vaticane Le Mi-
nistre sovietque .des Affaires
Le Chef du District Mill- Elrangrre5 sera regu par le
taire de Ouanaminthe est Souverain Pontife entire le
transfdrd a Hinche.. Le Ma- 22 janvier, date de soh arri
jor Georges,Justafort prece vee a Rome et le 25, jour du
demment Commandant de depart du Chef de I'Eglise
la Prison Civile du Cap Hai pour le Mexique.


CONCENTRE

DU COTE DE L'ILA
Par Pierre BAMBOU


Le professeur Gilles Lefeb
vre, membre correspondent
de 1'ILA de Portau-Prince
est venu enqueter sur la
musique haitienne p ur le
compete de 1'Universrt de
Montreal.
II avait pris logeme t
S1'Auberge du Quebec. I1
est reparti le Samedi 23 de
cembre apres un sejour de
8 jours dans le pays.
Dans sa tAche, il etait as
sister de Mlle Beaudry, une
ethno-musicologue canadien
ne qui vient de rdaliser une
etude sur la musique des
Esquimauds; et du jeune
compatriot Marc Yves Vol
cy, avantageusement connu
dans le milieu haitien ou
quebecois come guitarist,
compositeur et chanteur.
xx x x
L'Institut de Linguistique
Appliquee de Port-au-Prin-
ce, est heureux d'annoncer
que son sidge central a det
transfer au Centre Cultu-
rel de 1'Impasse Lavaud.
Fort d'une 6quipe comp-
tant trente jeunes membres
actifs, environ, L'Institut a
cru bon de creer un ed6par
tement de traductione. Tra


Une nouvelle Centrale telephonique a

Turgeau


TELEPHONIQUE
Depuis le 3 janvier, des
travaux sont entrepris par
la Tdldco, a Petit Four..de
I'embouchure de la rug Ma
gny a la section Ouest du
Bois- Verna. La chaussde a
dtd cassde de part en part
et les travaux sont entre-
pris de fagon plus active
de preference a la tombde
de la nuit, de tell sorte que
la circulation-automobile, si
dense g6ndralement dans
le bloc, soit entravee lc
moins possible.
Renseignement pris, 11 s'a
git des travaux pr6liminai-
res de pose de cables tele
phoniques, travaux pr6limi-
nalres a 1'etallissement d'un
nouveau central t6dlpho-
nique a Delmas. D'aprBs les
sources g6n6ralement bien
informnes, cette central se
ra d'une capacltd de 400 11-
gnes, et desservira la zone
de Turgeau et les quarters
avolsinants.


A TURGEAU
.On ne .connait pas encore
la durde des travaux du Pe
tit Four, ni dans combien
de temps, la nouvelle cen-
trale tdelphonique de Tur-
geau,sera fonctionnelle. On
espere gdndralement qu'elle
contribuera grandement a
ameliorer le service sur ce
reseau et a faciliter les comn
munications dans le secteur.
Il est a signaler qu'en plus
des centraux du Boulevard
Jn-Jacques Dessalines. .la
T6ldco dispose de 3 autres
centraux t6dlphoniques dans
la region .metropolitaine : &
Carreflour, a Delmas et h
Pdtlon-Ville.
Il est a signaler d'autre
part qu'une nette amdliora-
tion a dtd observe dans le
service de renseignements
de la Teldco et qu'il est plus
agreable de nos fours d'ob-
tenir le renseignement sol-
llclte avec la promptitude
solhaltee.


duction du frangais, de 1'Es
pagnol et de 1'Angla:s au
Creole ou vice versa... Les
organismes de 1'Etat, les A-
gences Internationales et
les particuliers interesses
par de telles demarches
peuvent eventuellement tou
cher le secretariat de 'ILA
de Port-au-Prince, au Cen-
tre Culturel de -1'Impasse
Lavaud. Tel: 2-3426.
,- P.B.

A 'Ediiite de
Leogane
Ce martin, ont ete intal-
les les nouveaux membres
de l'Administration Commu
nale de Leogane, MM. Ro-
ger Antoine President, Jean
Jacques Dorsinville et Ed-
gard Ajax, membres.
x x x x '
Par ailleurs, l'ancien Ma-
g strat Communal, M. Ge-
rard Beaubrun a fait sa de
claration de candidature a
la Deputation, pour la cir-
conscription de Ldogane.
xx xx

... Et a Baraderes
La semaine dernidre, ont
dtd installs les nouveaux
membres de l'Administration'
Communale de Baraderes :
MM. Brunel Ddrfsil, Presi-
dent. Justin Olivier, et Thd
lor Clement, membres.

Les activities de
la delegation
Les membres de la dIle-
gation medical des pa4te-
naires americains. qui snt
arrives dans la Capitale.
hiei apr-s-midi, pour une
visite de cinq jours, se sont
entretenus cg martin avec
le Secretaire d'Etat a la San
td Publique, le Dr. Willy Ver
rier.
A. l'issue de cet entretien,
ils ont effectud une visit a
1'Institut Monfort et a l'E-
cole St. Vincent, deux ins-
titutions ot sont dispenses
des sons m6dicaux.
Cesoir, le Directeur du Ser
vice d Information de l'Am
bassatde Americalne. iT
Charles Dawson offre en
leur honneiit- une reception
dans sa residence privee.


T416phone : 2-2114 Bolte Postale : 1316
Rue du Centre No. 212


Le voyage de Jean-Pau


au Mexique


REGARD SUR LE CALENDRIER

Revue de 1'Annie 1979

11-


Aux Forces Armees d'Haiti


Hier Aujourd'hui,

t peut-etre demain..
Par Carlo A. DESINOR


r


A propose de 7
la r6colte
sucri re
SIl semble que des discus-
sions au sujet du prix de
vented du sucre seratent
reaponsables du retard dans
overturee de la rdcolte su
criare.
Le Ddpartement du Com-
merce et la Regle du Ta-
bac auraient fait savor.
la HASCO que doivent stre
rdduits les prix de vente -du
sucre populaire et du sucre
blanc. D'une part en fonc-
tion du rendement et du
prix d'achat de la tonne de
canne. D'autre part, en rai
son des course mondlaux du
SSucre:. Deux Cents Dollars
S la Tonne.

Des pourparlers seralent
en course. Des propositions
Sauraient ete faites pax la
se, et i direction de la HASCO et
re Dame des contre-propositions pre-
de plus/ sentee par les technicians,
du Department du Com-
de qa merce.
nt une
de Gua Beaucoup croient que sera
tdressant fixd cette semaine le prix
gique re de revient du sucre de can
les archi ne, en tenant compete du
SGre prix de de la canne, des
in, Grec, cofits de transformation et
d'un pourcentage normal de
comme, profit. Ainsi la rdcolte pour
it Notre- rait commencer des le ven
est une dredi 12 janvier. Certaine-
ilus vene- ment qu'une communique
Mexique. renseignera le Public.


1








LUNDI 8 JANVIER 1979


PETIT'ES ANNIVONCES


Revue de PAnnte 1979


FOR RENT A LOUER
Grand malson h t.rois .-
tages o louoer separmnent
Ipoui 13Bureau. Cl!nique de
mli'dchln onl Agei'nce de Vo-
yai' ls Iiniul'facltureis oetc, i-
So it lIa 1R10 des Cdsars No.
77. a
'8adresser lllsx nos 75 oul
77 Rue ides Ccsars 8 hres
Ia )11 A.M Tel: 2-3282- Del-
imals di' I l re 51hres P.M
TelI 6-1217.
x xx x
FOR RENT A I OUR
GrOlnde Maison it trots i
taph s a Loino'r separemieil
]pi. ir. Iaurl ':.i; lCliniquc c1 (
M Isl- i n io" A'-',,nce de i 0o-
.iige's M' lniufacturl s etc. sise
a la Rlici dcs Ccesnrs No. 71
S':Iiress r n'iux Nos 75 o
77 RueP' drl' C( crs. ou "
v phoiicr iMalins Rue des Ce
:s.rs 8 her's 1s 9 hres a. m.
2:282 -- Dclm:s de 1 hre a
5 hres p m. 6 1247
xx mxx

Offie Ed'cm hT~e


Rue Pavee


ANALYSES BIEN et VISITEZ NOUS

BEF : BOATING OCT 78 Page 103.
------- o B-i-BCCoa 6S-


pdrience, lnyant connalssadr
ce de l'Anglals.
Prlbre d'cnvoyer : C. V.
Manuscrit, hentltonner le
saliire dclsli6. Une, photo
Ecrire a : Service c.'eminlol
P. O. Box 1204
Port-au-Prince
XXXs "
NOi9 CHERCHONS :
Avcc ou sans experience,
sans distinction d'age, par
soune des deux sexes hitdres
sees 6A la vente profession-
inel le d'Equ,)eme .ts Indus
triels.
Bonne connahssance de
l'Anglais desirable, educa-
tion technique souhaitable
mais non indispensable.
Prkc'r d'envoyer : C. V. Ma
nuscrit
Use photo
Un rappo.t d'une page resu
mant vos objectifs profes -
Ssionnels.
Ecrire a : Service d'emplol
P. O. Bo:: '204
u'ort-au-Prunce
s. x


Chlerclns cimnnttable avec A LOUER
nii unininium IroIS a d ex. Etage du nsI.1 ,s ,SONA


VESAs, Delnias. immeuble
de ti'und standing. Cham -
bres spuc)Cleases t coluolrs
tapissCs de mo iquett ulllfor
me e t m o el le u s e.
Cllmatisatlon c e n -
trale. Lignes pour telepho-
nes et Interphones. Watch-
man jour et nult. Group
electrogene de secours. Par
king.
PriBre s'adresser a Ernest
Bennett Junior ou a Mon
s!eur Georges J. Martin : Td
lephones 6-1445. 6-1935.
x x x
A LOUER
Un appartement partielle
ment meubl a louer a l'Avo
nue Christophe
Pour renseignements ap -
pelez le No 2-3202 le matin
7 heures a 8 heures le soi
6 hres a 7 hres.
xx xx
Demand d'Umploi
June fille. 6tudiante en Se
cretariat, en 2e annde a la
Faculty de Droit, cherche
du travail. Priere isd la con
tacter au 4.0894 entire 8 heu
ris et midi.


OFFREZ VOUS UN CADEAU PRECIEUX PROGRAMS IN.
UNE NOUVELLE CARRIER AIR C(NnIlTIO ING
ODEVENEZ TECHNICIAN EN CLIMATISATION A .R ND G
ET EN REFRIGERATION REFRIGERATION


r :n RE NF ORCER CE PROGRAMME I A first school
,.; A L a DISPOSITION DE SES ELEVES

* UN .ABORATOIRE DE TRAVAUX PRATIOUES

SJN SERVICE DE STAGES ET DE PLACEMENT DYNAMIQUE
a PORT AU PRINCE FT A L ETRANGFR

t NIVEAU REQUIS: second

( Places limitees a 35


5' 5
ii. ~ i


/ Debutezle
S26 Fevrier 1979


FAITES VOTRE ler PAS
VERS LESUCCES
EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT

2-3508
2-4755


Reconnue d'Utilite Publique

1 SIEGE SOCIAL 514 MAIN Sr
S/ EAST ORANGE NEW JERSEY
( APPROVE PAR L ASSOCIATION DES UNIVERSITIES
) ET ECOCES AUX U S A .


(Suite de tla ere page) LE TRIMESTRE JUILLET
AOUT ET SBPTEMBRE


sont dominds par I'ASCEN-
CION le Jeudl 24 Mal, In
PENTECOTE. It dlnl:nqhe
? Juln. In SAINTE TRINITE.
le dinmnclie 10 Juln la FE-
TE DIEU, le Jeudl 14 Juln,
jours chomds conform6Oent
aux lois d'ex6cution du Con
cordat de 1860.
Les autres fetes rellgiec,
ses les plus marquantes en
notre R6publique sAt en
Mai. ,

a)l'Apparition ae St Mi -
chel Archange, e1 Mercredi
8 Mai,
b) de St. Yves, patron des
avocats, le samedi 19 Mai

c) de St Gr6goire, le Ven-
dredl 25 Mai
d) de St Augustin, le lun
di 28 Mai.
En Juln, cells de
a) St Antoine de Padoue,
patron de plusieurs parois-
ses, et chapelles comme cel
le de 1'Avenue Monseignur
Pouplard, a Port-au-Prince,
du Vieux Bourg de Jeremie
et du pelerinage si frequen
te de Nan Godet, pres de
Gressier.
b) du Sacr6 Coeur, le Ven
dredi 15 et le Dimanche 17
Juin, patron d'importantes
paroisses de Port-au-Prince,
du Cap et des Cayes.

c) de St Louis de Gonza-
gue, patron de la Jeunesse
et de 1'Institution scolaire
religieuse de ce nom, ie Jeu
di 21 Juin.
d) de St Jean Baptiste. di-
mancllr 24 Juin

d) de-t Guillaume, le lun
di 25 Juin
e' de Notre Dame du Per
petuel Secours, patronne .de
la Republique 'Haiti le mer
credit 27 Juin

f) de St Pierre et Paul,
Vendredi 29 Juin, patron
d'une vingtaine de parois-
ses, particulierement du
L.mbe dans le Nord, de 1'Ar
cahai.e de Petion-Ville, de
Ganthier, dans l'Ouest, de
Torbeck. dans le Sud. de Co
rail. dans la Grand'Anse.

g) le samedi 30 Juin, de St
Martial, patron du Petit Se
minaire College St Martial.
le centenaire l'etablissemeint
id'de nseignement de la Capita
le. Notons qu'en Haiti notre
bon Peuple appelle le mois
de Mai le mois des femmes
et celui de Juin, le mois des
homes.


i


I AMPROSA



vous suggere de compare


SBeaucoup d'entre vous penseit que acheter un Moteur hors bord EVINRUDE

aux Egats Unis revient ~moins che qu'en aiti. Cela semble normal.

SMais relechissez :


Zous reprsduisons ici un extract du Magazine ,BOATING,, d'Octobre 1978.

S(Boafing est le Magazine qui ait autorite dans le monde de la navigation


de plaisance)


1979 OUTIBARD MANUFACTURERS.


Hi


USA

MODEL EVINRUDE 6 HP short shaft $ 670


" 9 HP


9" 80


S 25 HP 1155

" 35 HP 1310


i 50 HP "


1850


AITI (AMPROSA)

650 long shaft

885 "

1125 "

1275 ". "

1725 "


ilwakee


I
a
I1
I

I




S


Le trols'.me trlmestre de
1'ann e est ttrs pautre en
ft-iesf nBelonales. L'on n'y
rentcoitre qu'une seule fote
legale-. le sarltedl 22 Septem
bre.
Lees fetes religleuses n'y
manquent point.
En Jullet, nous rencpn -
trons les fites suivants :
) a) le Dimanche 8 J llet,
celle ae Ste Elizabetlh
b) le Lundi 16, de Notre
Dame du Mont-Carmel, si
veneree en notre pays de -
puis le Gouvernement du
Nationalist Empereur Faus
tin ler et la Miraculeuse
Apparition Mariale a Saut
d'Eau ou Ville Bonheur
c) le Jeudi 19, de St Vin
cent de Paul
d) le dimanche 22, de Ste
Marie Madeleine
e) le Mercredi 25, de St
Jacques et St Christophe, ce
16brdes avec tant d'exalta-
tion dens le Nord de notre
Republlque
f) le jeudi 26, de Ste An-
ne, patronne Ge tant de pa-
roisses, notamment du quar
tier Sud de la capital, de
Limonade dans le Nord, de
1'Anse a V e a u: d e
Camp Perrin dans le Sud.
g! de Ste Marthe, le di -
manche 29


RETRAITES :
COMMUNAUTE STE
MARIE
JANVIER 1979 EN
FRANCAIS
Predicateur : R. Pire G.
Pourchet
1 semaine
Lundi 8 a 4hres p.m au di-
manche 14 a 4hres p.m $25.
Lundi 15 a 4hres p.m au
dimanche 21 a 4 hres p.m
$ 25.00
WEEK-END
Vendredi 26 -- 4 hres p.m.
au dimanche 28 p.m. $ 12.00
Inscription : 87 Haut de
Turgeau.


xxxx


91


AVIS
Les membres de 1'Associa
tion Medicale Haitienne
sont convoques en Assem -
blee Ordinaire le mercredi
10 Janvier 1979 a 7 heures
30 P. M., au local de l'Asso
ciation. 6 Babiole.
ORDRE DU JOUR


En AOUT, les 6tes rell-
pleuses obsefvees en nos
sept dioceses, sont princlale
meant :
a) ie Jeudl 2, St. Alphonse
de Liguori,
b) le ssmedl 4, Bt Domini
que;
c) le samedl 11, Ste Suzan
ie;
d) le dimanche 12, Ste.
Claire;
e) le mercredi 15, I'AS -
SOMPTION de la SAINTE
VIERGE, patronne des Ca-
th6drales de Port-au-Prin-
ce, du Cap, des Cayes, de Pe
tit GoAve, de Ouanaminthe,
fete chombe conform6ment
au concordat;
f) le Jeudi 16, St Roch et
Joachim; (
g) Samedl l-ete Hdlene
h) Mercredi 22, Coeur Im
macule de Marie
i) Samedi 25, St Louis, roi
de France, patron de St.
Louis du Nord, dans le Nord
Ouest, du quarter Morin,
dans le Nord, de la chapelle
de Turgeau, a Port-au-Prin
ce, de Mirebalais dans
I'Ouest, de St Louis du Sud,
dans le Sud, de JEREMIE,
chef-lieu de la Grand'Anse.
j) de St Augustin
le mardi 28 aofit
k) de Ste Rose de Lima,
2eme Patronne de ,l'Amdri-
que Latine apres Notre Da
me de Guadeloupe (Mexi -


AVIS

La M & S Construction,
S. A. avise le public en gp-
neral et ses clients en par-


ticulier que Monsieur Carl
Henri Jarbath, commis au
recouvrement, rie fait plus
parties de son personnel de,
puis le 4 Janvier 1979.
Port-au-Prince, le 4 Janvier
J979
.:I & S CONSTRUCTION'S A


x x xx

TEXTILE PREMIER S.A
OFFRE D'EMPLOI
P.0 Box 13
Entreprise cherche jeu
vendeur-demarcheur
Salaire sur commission
Pour de plus amples inl
matins, contacted le 6-C
entire 8h. et 12h. a.m.;
et 5:00 P.M.


1i1




ine

'or-
1043
21h.


121


que). patronne de la Oran-
de Rivlere du Nordi de Plla
te, dans le Nord, de L6oga
ne, dans l'Ouest.


1ii l1r Novembrq
2o0 La Commetnoration
des Morts, le Veidtdedl 2 No
vembre
30) le Mandi, 25, Dkcembrt


S: e u 1 em e n t la NOEL ou.Nativit6 de Jd
a SIX fetes rellgieuses du sus-Christ.
'mois de Septembre, les fide Les autres fetes religieu-
les des sept dioceses de la ses de ce quatritme trimes-
Republique d'Haiti manifel.- tre de l'annde 1979.
tent de l'intiirt : a 6tre cei6bries en P?"
lo)' La Nativit6 de la Ste ti sont :
Vierge, vocable sous lequel
ont et6 drigds notamment a) Ste Thmnese de 1'En
les parolsses des Verrettes, fant Jdsus, le mercrecd 3 Oc
dans 1'Artibonite, de Dame tobre, patronne d'une ving-
Marie dans la Grand'Anse taine de chapelles en nos
et 1'H6pital de Belladere, sept dioceses.
dans 1'Ouest, le samedi 8 b) St Francois d'Assise, le
Septembre jeudi 4 Octobre, patron de
2o) L'Exaltation de la Ste plusiegrs paroisses et cha-
Croix, a la Croix des Mis pelle/
sions, au Fonds Verrettes cii otre Dame du Tris Saint
dans l'Arrondissement Rosaire, don't la fete sera
Port-au-Prince, le Vendred; celCbree en son jour d'inci-
14 Sedtembre. dence le dimanche 7 Octo-
30) Notre Dame, des Sept bre a la Croix des Bouquets
Douleurs tries c6l1br6e esotd d) St Jude, le Dimanche 28
riquement, ou mystique Octobre, si populaire en Hai
ment le samedi 15 Septem ti et aux Etats Unis d'Ami
bre rique
40) Notre Dame de la Mer e) le CHRIST ROI, le lundi
ci, le Lundi 24 Septembre. 29 Octobre
5o) St Michel Archange, f) ST CHARLES BORRO-
patron de St Michel de 1'Ata MEE, Eveque de Milan, Pa-
laye et d'une vingtaine de tron des Gonaives. Metropo
chapelles en nos sept dioce le de l'Artibonite, le diman
ses. che 4 Novembre et du Bor-
gne.
60) St Jerome, patron de 6) St Martin, Ev6que, le di
la Petite Riviire de l'Artibo manche 11 Novembre, pa-
nite respectivement les sa- tron du Dondon et des Cl-
medi 29 et dimanche 30 Sep tes de St Martin
tembre. h) Ste Elizabeth, le lundi 19
,Novembre
LE DERNIER TAIliESTRE i) Ste Cecile, Patronne des
musiciens le jeudi 22 No-
Le dernier trimestre rami vembre
ne quatre fetes legales ou j) St Andre, patron de Du-
constitutionnelles. fort iLeog5ne et de Gran-
de Saline le vendredi 30-No
lo) Le mercredi 7 Octo- vembre
bre, I'anniversaire duoregi- k) St Francois Xav:er le
* de odleux du Pont Rouse lundi 3 Decembre
Sir le Pere Charismatique 1) St Nicolas, patron du
de la Patrie. Jean Jacques Mole St Nicolas et de Kens
DESSALINES coff, le jeudi 6 Decembre
20o le jour des Nations. mi l'Immaculee Concep-
Unies, le Mercredi 24 Octo- tion. patronne de Hinche et
bre. de Port-de-Paix, le samedi
3ol 1'anniversaire de la 8 Decembre
bataille exaltante de VER- nu Notre Dame de Guade-
TIERES, le dimanche 18 No loupe Patronne de l'Ameri-
vembre qui est aussi le jour que. le mercredi 12 Decem-
des Forces Armees bre.
4o) le mercredi 5 Decem- oi St Thomas, patron de la
bre. Jour de la Decouverte paryisse episcopale de I'Ar-
d'Haiti cahbie/ le vendredi 21 De-
Trois fetes religieuses sont cembri
chomnes au ours de ce der p) St Jean :F' F,-5 le
nier trimestre : eudi 27 Decembre
qi les Sts Innocents, le Ven
lo) la TOUSSAINT, le Jeu dredi 28 Decembre.


1- Rapport du secrtaire
2- Rapport du tresorier
3- Presentation de nou -
veaux membres
4- Question d'intOert g6 -

dralE NOUVEL HORAIRE
Dr. Isaac DESIR 8 $
Secretaire X-91
xxxx
Avis de eDiv ce a que MIAMI -'ii; j vol quotidien Depart ; 9.55 a.m

par jugement de divorce en
pate du 26 Octobre 1978 du SAANTO-DOMINGO vol quotidien D.U art: 6.00 p.m
Tribunal Civil de Port-au- A p1rtir de Miami,. Le monde d vot0 e oetre)
Prince, il est admits et pro artirde Miami L mode d vote
nonce le divorce des mpoux
Fritz Bosquet Louis, la fern
me nee Myrzile Rimpel.
L'Officier de l'Etat Civil de
la Section Sud de Port-au-
Prince, requis a transcript L'experience fait touted la difference
dans ses registres le disposi
tif du dit jugement. Ce, CONS.ULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE... IL EST UN EXPERT
aux fins de drolt.
Port-au-Prince, le 30 Db- -CJe- '- ----e-e. o-.C- c srss
cembre 1978
Louis W. Raymond, Av.


81
xxxx
AVIS DE DIVORCE
Le public est informed que
l'officier de 1'Etat Civil de
la Section Sud de Port-au-
Prince a transcrit dans ses
registres a la date du 29
Decembre 1978 le dispositif
du jugement de divorce de
la dame G6rard A. Wynn,
nse Micheline Rdmy d'avec
son 6poux, rendu et pro-
nonce par le Tribunal Ci-
vil de Port-au-Prince le 3
Novembre 1978.
Me Jean MEHU, Av.
81
x x x x
INSTITUTE DES HAUTES
ETUDES
COMMERCIALS ET
ECONOMIQUES
(IHECE)
AVIS IMPORTANT t
La Direction inviUe tour
les anciens etudiants, d'rec
teurs et professeurs de 1'Ins
titut des Hautes Etudes
Commercials et Economi-
ques a prendre part a la
cCrdmonie de collation de di
plomes qu'elle organise a
l'Auditorium de l'Institut
P odagogique National, sis a
la Rue du Dr. Audain, le
vendredi 12 Janvier 1979
a 6 heures P.M.
Les cartes d'invitation
peuvent 6tre retirees au Se
cr6tariat de I'IHECE au No
275 a Lalue tous les jours
du lundi au 8 au jeudi 11
Janvier 1979 ia partir de 5h
30 P.M.
Elle compete sur leur pre-
cleuse presence pour la plel
ne rnussite de cette ceremo
nie.
La Direction


Os'CocaKooo ccoor eo'//////-rs'vwwea -r0CoC0oCom///ZI0///0 o yoses'crao



Tous les Mercredis



c'est la fete




A L'HOTEL ROYAL


SHAITIAN !


Un delcieux Barbecue agrementi de mets de a1

cuisine interraftonale

.Un spectacle animiOe pr les fameux

BALIND'JO DANCERS AND BANDb


SL'orchestre da Royal Casino


pour vows faire danser sous les dtoiles


II n'y a li que trois des multiples raisons qui'vous

front aimer passer votre soiree du. mercredi au


ROYAL HAITIAN HOTEL'

jiBQ sa-sIoeOB-Ci- O-c< 0CEoatsaeCo!@ao Wo O9' Sa69oe ig06gg^


Avis Divers


NOTEZ BIEN que ces prix aux Etats Unis sont F.O.B. M


Wisconsin et n'incluent done les taxes de vente ni le transport a terre,

ni le transport aerien pour acheminer \ otre moteur en Haiti.


Vous compsendrez aussi que vous devrez vous passer du service de

reparation et d'entretiens du Magasin aux Etats Unis, tandis

qu'a la AMPROSA, vous beneficiez du service avec sa garantie de

Philippe Herisse, technician dipl6me de OMC Service School EVINRUDE


~------------~---- ----- -----~--- nIlnN ~ ~611! a 1 11111 a ILI aBI I 1 ~11~81 IaIlIl a III IIIlI g! I A19


',C~IKC~-~;RYVZ;kl'~;c;~Jrr~7J~II~r"" -------------rru


br~~-c-.raasa~lt~E3B;L~--~-~hora8g~pgg


%~%//~C~I//////~/~%Y-/////t-)//~c~c/.r.


SL.,taap-.,.aaiseir.." ',,, ..a,'a"aB',


~L~;~.UY*~B?~;Ur4iA~~*IILB1~ ~s"bdl~tb-~t~a~t~L,1 .w~i~au~a- -r--rr-~u -~ur*rw-ul--l------- -


LID sNCUVLPLIRM3.


PAGE 2


NPWw_ : ai


\~r+~r~.~~~~~\- ~-c~~.~\.~~ \~.,~~ ~ ~~~.










LUNDI 8 JArIER 1979


(sulle de la 1I. page

i..1'iilnl i nir i ,dopt6e pour
li' t I I II des Jcux
Palnanlmeri'liis dtIe Porto Ri-


Le Comi' e Organlsateiur
des .eux n cia leduire a dou
ze I nombre des partici-
paInlls an Toulrnoi do foot-
bill de Sail Jain.
An ours du Congrlo's de
Tegiegalpa les Feder:Ltions
de la Caralbe oiit decide de
te rencontrer a Cuba pour
un tournoi de qualification
groupanil les represietants
de la region.
Six pays ont announce leur
participation.
1 Cub-
2 Haiti
3 Tranidad Tobago
4 Republique Domini-
ceine
5 Jpmniiciue
S-- Antilles Neerlandai-
ses
La decision de fare de


La Havane le s!ege de la
com petition de 'i .lllt liii ,
est auissi un appJel dti pied
vers les cubains afin d'acce
lerer leur integration ddans
'Unilon de Football de la Ca

TOURNOI DE LA
CARAIBE
Lors du tongres de Port
of Spain on novembre der-
pier li,s nmembros cde 1'Union
olt dcc.id d- recondur'e le
Clhampioniia tdes Nations
de la Caralbe :!u course de
'ete procnain

Vainqueur de Porto R'co
et de la Mariln lqu. notre
selection avait participe en
* novembre derniir aui tournol
final du championnat a Pt
of Spain et a San Fernando
(Trnildad.) Les resultats
n'ont guere ete brillants.
Une dcfaite (Surinam 3-01
Un match nui (Trinidad.
0-0. V
Unei victo1re lAntigua 1-01
A partir de 1980. le cham


plonnat des Nations de la
Carnibe sera organism cha-
que deuxa ans.
IVLATCH-ES AMICAUX

En dehors de ces compe-
titions officielles, la s lec-
tion national d'Haiti a ete
invitee a se produire & La
Havane et a Willemstad au
course du mois d'Avrll.
La :e nmiiitl. Haiti An
tilles Neerlandaises sc place
dans le cadre des manl'festi
tions marquant I'anniversai-
re de fondatior de cette Fe.
duration.

On pourrait j.outer a cet
te rubrique les nombreuses
offres de visits a Port-au-
Prince de selections national
les (USA, Suisse, Porto Ri-
co, Republique Dominicainel
ou de Clubs (Girondins de
Bordeaux, F. C. Bale, Neu-
chatel, Austria) pour affron
ter so:t notre equipe natio-
nale soit des rcubs haitiens.
Au programme de la s1 -
lection senior on doit ajou
ter l'obiigation de monster
une selection national cca-
dets ,>
Ces jeunes footballeurs ap
pcles a repretilter Hciti en
1980 front liurs preimn ris
armes au court, de l'annee.
I's :irln. i.,i ri a en effdt
au premier championnat jii
nior de la Caraibe pour la
Coupe Ken Galt.

xxx x
Calendrier riche 'il en est !
Le tout maintenant est de
donner le branlc. A comm,:n
cer par le commencement
c'est a dire la misee en pla
ce tl'uie comnmi'sion d'em-
traineurs nationaux et 1'en-
gagement d'un entraineur
federal.
Ma s come on le pense
bi n la pi't'parition de ci'
equ.peas nation:lres impli-
quenti certaines depcn.es par
lois is.ez lourdes
Colimelnt a:ors s'liig;ltir
dans in Lprogramme de pro
part on capable de debou
cher siir ine selection digne
du football haitien si on n'a
pat IlP sou ?
Les respond ables de la Fe
deration sont apparemment
con cents .du piobleme.
Malheureusement pour eux,
il ne suffit pas d'en etre
consc ent, ils doivent aussi
en trouver la solution.

J. C. S.


(Suite de la lere page)



Bastien, professeur d'Archdo
logie, 'Me Cl6mont Jumelle
pro esse s u r d Etconoml
polltique. Maitre Fr6de-
ric K b r e au, profes-
seur de Gdn6tique et de Blo
logie, sans computer les pro-
fesseurs .Ir.ti:,,ia; a ont tour
h tour Philippe North, Des
vauges, Butterlin, uge, etc
rri'a remis a ma vrale place
en me faisant dncoiivrlr et
aimer ma cl.ltiult

Cependant cette d cover
te ne in'apportalt pas qile
de la satisfaction, car J'a-
vals aussi decoivert que les
intellectuals haitiens prati-
quaient un africanlsnm pa
rallIle a celui des humbles
paysans. alors que je rivals de
les voir converger pour une
sorte d'osmose, comme au
Bresil of tout le monde s'a
dresse aux esprits sans au-
cune honte, oh rien ne se
faith sans invoquer les es-
prits. II y a done une cassu
re qui empeche tout dcve-
loppement cultural d'ensem
ble. Et cette cassure va jus
qu'au mepris d'une classes
pour I'autre. sans parler de
I'exploitation d'une classes
par 1'lutre.

Fau e de pouvoir aider les
mepri es, je me contentais
de constater que par les
temps oi la civilisation des
fuses envoie des hommes
dans l'espace et jusque
dans la lune oth dans une
dizaine d'annees il y aura
des excursions, celle des
mystlres de mes fries
haitiens expediaits les es-
prits dans les acouisa places
dans les carrefours.

Une chose est certain,
c'est parce que les haitiens
ne s'entendent pas sur leur
culture qu'ils .ne sont pas
encore arrives a refaire 'u
nion pour le grand demar-
rage. L'union atait faite
en 1803 par des esclaves a-
fricains et des affranchis
de Saint-Domingue. Pas en
core par des haitiens.

Je crois dans le mystere.
Shakespeare faisait deja di
re a Hamlet: Il y a plus de
choses dans le ciel et la ter
re, Horatio qu'il est rhve
dans votre philosophies.

Odette Wiener plus hon-


nete que d'autres, sachant
que les morts iCouv,:-rri:nt les
vivarits, se dit: Pulsq.ue ces
mystdre nous d6passent, fei
gnons d'entre 'Otre l'organi-
sateurs. Elle salt aussi que
le seul cote profond de'la
vie c'est le cot6 myst4rieux.
Et c'est de la que parent
1'art et la .science v6otable.
C'est ce qui e x(p 1 1-
q u e son ent hou-
seasme a offrir a ses amis
des manifestations du gen-
re de celles organisees I la
fin d'octobre, a l'approche
du jour des morts, avec le
concourse de Ti-Ga et de
Maud, et le 30 Decembre
dernier, avec ceS mfmes a-
mis, pour faire appel aux
vertus des feu'ii, quli por-
tent, dans 1i.:pl it de 'ani-
miste, tous les pouvoirs de
guerison et de fortune.

Odette Wiener avait en
effet, organism le aimed 30
Decembre, une cere-monie
ePil feuilles qui r6unis-
sait des amis de toutes les
nationalities.

Au Marabou. commen-
caient des 8 heures ce soir-
la a arriver les arnis inti-
mes d'Odette don't Ti-Ga et
Maud, Pierre Monosiet, et ses
amis americains. Therese
Roumer, Yves Fourcand et
des amis europeens, Viviane
Nicolas Duroseau, Ella Apol
ion, Pierre-Richard et Marie
Heiene Villedrouin. Eliza-
beth Silvera et des amis.
Vava et moi, etc.

Adrien Ciceron etai le
Maitre officiant. La ch -
delle, don't la lumiere est la
presence de I'Esprit, brulait
dans un coin. Plus tard cha
cun des membres de l'assis
tance recevait une coupe
former de la moitie d'une pe
lure d'orange dans laquelle
brulait une meche a l'huile.

On faisait sa demand a-
vant d'aller la deposer dans
un coin autour du hall se-
me de feuilles au milieu
desquelles se dressaient
deux baignoires d'allumi-
nium charges de toutes les
feuilles pleines de vertus, et
de tous les ingredients qui
les activent.

Ciceron et ses a hounsise,
assists d'Odette et de The
rsse faisaient les melanges
depuis une heure en machu
rant ou en frottant les feuil
les tout en chantant les
hymnes chers aux esprits


invoqu6s, en l'occurence 0-
yjun. Petro. quand Odette
invite assistance a passer
aux tables garnfes couver-
tes de grillots de' pore. de
cabrit, de, riz au champi-.
gnon, de dinde, de poulet,
et de toutes les autres cho
ses savoureuses, car a mi-
nuil le bain de chance al-
lait 'tre donned.

Et 'h e u r e dit e,
p e r s o n n., e ne negli-
gea de se tremper dans le
bain de chance.

Il fallait aprds le bain.
aller saluer et remercier le
Maitre des Carrefours, avec
les residus lasses dans les
baignoires. Et le cortege ef
fectua une sortie aux deux
coins limitant 1'Eglise Saint
Pierre sous les regards des
passants en vehicles ou des
pistons, certain amuses. -
plaisirs de bourgeois, pen-
salent i 1 s, d' a u -
tres l'etaient m o i n s.
tel le Professeur Jules Blan
chet qui rentrait, chez lui
au moment de ce defile, ap
paremment loufoque qui
lui arrachait cette expres-
sion: Vous pensez que c'est
original ? Oui, Maitre es
time, demandez a. votre ce
lebre femme artiste Lina Ma


thon, anchet qui a impose
le itklore en le "partani.
sur fnei, s'i ce n'est pas
a forceide cher'cher 1'origi-
nllit'e qu'on 'flnit par la
rou er.

Je sais que vous le savez
plus Que tant d'autres. r.ta
vous ne le, crov.ez pDa: sin
ceres, ec ;ejelle rs eimm et
ces elegant ritl it.iejri qui
suivalent Cirerolu et, ses
hounsis en ..it;e ti:i.., con
me dans la nuit.

Maitre, vous chez qui j'ad-
mire 1'immense culture et
la magistrature morale, ne
pensez-vouspas que nous pou.
vons cultiver cette tion aristocratique de soi-
memee don't parole Leon
Blum sans que notre intel
ligence lucide et critique
nous ferme les yeux sur les
realities de notre culture ou
que notre sensibility fremis
sante, developpee dans une
certain meditation, nous
fasse tomber dans l'egotis-
me ou plus largement dans
le sectarisme.

Ne pensez-vous pas que la
march coherent du pays
qui souffle d'un manque rfa
vrant de communication in


telligente pour ne pas dire
altruiste de ses fij passe
par la participation collec-
tit, atn jeu.des mysteres qui
forment. la trame de la vie
du plu grand nombre, pour
les redressements n6cessai-
res.

Devant cette quete oh je
ne suis qu'ici qu'un obser-
vateur sensible, je suis pret
h dire a chaque cartesien:
Reprends ton Sme d'enfant
et vois les merveilles !i

On n'est jamais trop ins
truit pour continue de
s'instruire.

Je peux vous assurer. Mai
re que leur quet.e des ver-
t a des feuilles n'etait pas
rnoins ardente que celle
du Saint-Graal par Parsifal.

Je voudrais que la plupart
de mes compatriots se de-
barrassent de leur hypocri-
sie pour partir ouvertement
comme les bresiliens a la
recherche de Ipur originali-
te. Car c'est dans l'origina-
lite commune retrousce qcue
se trouvera l1union qui don
nera lieu a la grande Mar-
che.

Aubelin JOLICOEUR


I .. .
.
. . . . .


- - -


Les incertitudes d'une


Q0 en sonmmes-nous avec notre originality ?


Visitez
MEXICO NEW YORK SAN FRANCISCO
ORLANDO MIAMI

a partir de $ 369.00 plus taxes


RENSEIGNEZ-VOUS SUR CE TARIFF

S(KILOMETRAGE ILLIMITES)

A


Southerland Tours

OU VOUS VOUS PROCUREREZ AUSSI

VOS CHEQUES DE VOYAGES AMERICAN EXPRESS.


Notez la nouvelle adresse de








I z |



30, Avenue Marie feanme

le mdme-telephone: 2-16-00

coccccoocc//rr~ro/ooocoo~/soscoeo'sprsoai


""~ :~$6i~s-\~X~~~~,~ .~sll~~~l~lir-~--.i----n."~ --; -,--~. r~-;-7--~,~-7nl _n-L-~---~-n----1.-Irrr,.---7---Tr~-. I~~-CI~-~--~R-*


LUNDI 8 JANVIER 1979


PAGE 3


-- -.. .- -- ,
o-


r w











A 4LUNDI 8 JANVIEr 1979


PABOCO

Paper Box Company Of Haiti

Rue Barbancourt (Entree Le Natal) Route de l'A6roport

Tel. 6-0732

LA MAISON DES BOITES


Pour toutes vos commander


de bites de:

Chaussures
Patisserie

Detergent

Pate dentifrice

Chemises et lingerie

Composants electroniques

Produits pharmaceutiques

Produits alimentaires secs et CongAles

Creme a la Glace

Savons

Fruits de mer

Traiteurs e' restaurateurs

Enforcement de cols et dos de chemises

Agraffes et trombones

Divers ...
Nous fabriquons dgalement des dossiers de classement


En format lettres et legal.
CI+CI~LNII+M MNI~~ZC~MIC*ZIC2 ~ r -.r ~ s. ~ ss.-ss-s-,p)~p)a o ,,


Messe de Requiem
Une messe dq requiem Se
ra chantde en lEglise St
Pierre de Pdtion Ville, le
mardi 9 Janvier courant, a
5 heures 30 de I'apf6s midi,
pour le repos de l'ime de
l'Ingdnleur Rdmy Lemoine,
I dc6de New York le 19 d6
cembre 1978.
Cette announce tielt lieu
d'invitation aux parents et
amis du ddfunt. 8
81


xx xxx

Remerciements
Melle Liliane -Antoine.-
Les families Antoine, La-
vache, Delienne, Baptiste,
Nau, Ddvilmd, Cajuste tou-
chees de ia marque de sym
path! qui leur a dte td-
moignde I 'occasion de la
mort de leur tres regrettee
mere, Tante, Marraine, Cou
sine, Rdgina Antoine enle-
vee a leur affection le Mer
credit, 27 Decembre 1978
remercient p a r t i culiere
ment le personnel du Recto
rat de 1'Universit d'Etat
d'HaiZi, les amis de Petion
Ville, de Port-auPrince, des
Provinces et de 1'Etranger,
et les invitent a la messe
de prise de deuil qui sera
celebree le lundi 8 Janvier
h 5.h P.M en 1'Eglise de St
Pierre de Petion-ville.
81
X x x
Xxxx
Deces de Mme
Vve Thea Womack
Walker
Pax Villa announce le de-
ces survenu le 4 Janvier 1979
a 11 heures 15 du soir de
Mme Veuve Thda Womack


P441~~


xxxx

Ddces de M.
Thieagne
Jean Baptist
Les Pompes Fun
ret-Pierre vous
le deces de M.
Jean-Baptiste .
A ses enfants:
Baptiste, Mme He
tus nee Raymond
tiste, M. et Mme
Jn-Baptiste, Mme
Pierre nee Luce J
Mme Nelio Leon
Edna Jn-Baptiste,
von, Eudovia., Mo
Suze Jn-Baptiste.
sueur Mme Ducar
Ssa tante Mme
Baptiste, a ses be
et belles-soeurs:


DANS NOSCINEMAS


t Denis .Jn-Baptlste
Sagesse Th6rassant, RANCHO CINE
lon6ra Desther, Anita
otiste, D ses petits-en LES DRAKARB
a ses neveux et niB- Mardi 9
tous les autres pa- x x x x
it allies nous adres-
os vives sympathies. -CAPITOL


~CCC- -~'NI~EC.~. C-i~SI C- CC~~~~~YICII~CI~CICIhCICZZ+m~LN~CII


A son plre MI. URock DU-
81 chatelier et Mme, a sa mO-
re adoptive Mme Jeanne
Duchatelier, a ses oncles
Gustave et Albert Duchate-
lier, a ses frtres et soeurs:
Thomas et Yvon Duchate-
te lier, Mme Claire Joseph nee
Duchatelier, Mme Gustave
iEbres Pa- Schmidt nde Jacqueline Du
annoncent chatelier, Mme Hubert Flo-
Theagene restant nee Margherite Du-
chatelier, a ses neveux et
Simone Jn nieces, a ses cousins et cou
onricot Bru sines, tous les autres pa-
le Jn-Bap rents et allies, nous expri-
Raymond mons nos vives sympathies.


Michelet
n-Baptiste
lard nee
Maud, Y-
oniqueM et
A sa
rmel Ddlia
Elie Jn-
eaux-frdres
MM. Ita-


Heineken

The Premium Beer


ARNET SOCIAL
Walter, lien et
En cette p6nible circons- Mme
tance Pax Villa et Le Nou Mine B
velliste prdsentent leur sym Jn-Bar
pathle a son fils unique fanits,
le Pasteur Eswin Walker, ces, a
Directeur" Gdndral de Radio rents e
LumiBre, et son spouse nde sons nc
Mary Lee Fry et efants,
Stuart Walker, act Seatt- Les (
le (Washington), Mary An tees de:
ne (Colombia), David, Tho- p.m.
mas et Sara Walker, ses P-au-P.
frdres et soeurs: Leigh Wo- du salk
mack (a Farmville, Virgi- treprise
nie), Mary Wallace, a Yaki
ma act. a Washington) et
Katerine Yrby (a Bonnaire,
'Virginie). Les funerailles de Dcesc
Mme Vve Thea Womack Ducha
Walker. seront chantdes le
mardi 9 Janvier a 4 heures Les P
P.M. a Pax Villa Sacrd ret-Pie
Coeur oh la ddpouille mor- cent 1i
telle sera exposee des 2 heu Duchat
res. .a


Les obseques seront celd-
brees demain mardi a 4h.
p.m. en 'Eglise du Sacrd
Coeur de Turgeau. Le con-
voi partira du salon fund-
raire de l'entreprise.
81


Remerciements

M. Lyonel Barthelemy et
Mme, M. Eddy Barthelemy
et Mme, MM. Reynold. Vla-
dimir et Raymond jr. Bar-
thelemy, Mme Vve Heneck
Lavaud. nee Andree Bar-
thelemy ainsi que les famil-
les :
Herard. Innocent, Lavaud,
St. Lot. Pierre-Pierre, Bara,
Pierre. Doucet, Thomas, re-
mercient tous les amis de
la Capital et de 1'Etranger,
le Journal Le Nouvelliste et
tous ceux qui leur ont te-
moigne leur sympathie a
l'occasion du deces de leur
regretted Raymond Barthele-
my Pere. grand-Pere, enle-
ve si cruellement a leur af
fiction le samedi 16 Decem-
bre 1978.
Et les prient de trouver
ici expression de leur pro
fonde gratitude.


Interview de
M. Kissinger
a ((Timen
NEW YORK (AFP)
L'ancien Secretaire d'Etat
americain Henry Kissinger
a appele les Etats Unis. I'Eu
tope et le Japon a definir
une pour
faire face au danger d'un
des gouvernements pro-oc-
cidentaux dans les pays en
developpements.
La situation, en Iran peut
affecter des pays come
'Egypte et le Maroc du c6-
te mulsuman, aussi bien
qu'lsrael>. a poursuivi M.
Kssinger dans une inter-
view publiee par le magazi
ne Times. Cette situation
ments extremistes, inddpen
comment du faith de savoir
si 1'Union Sovietique les ap
puie activement ou nom>.
Preconisant une epoliti-
que americaine ferme, refld
chie et consdquefite>, qui no
tifiera a 1'Union Sovietique
que une conduite in lernationale
mesurdee, M. Kissinger a
ajoutd que 1'Europe, les E-
tats-Unis et le Japon de-
vraient tenter d'arriver a
une analyse commune de la
situation iranienne.. pratique la plus ddsastreu-
se, a-t-il dit, serait que nais
se une competition entire
les ddmocraties industriel-
les, d'assurer leur approvi-
sionnement immddiat en
petrole, pendant que la si-
tuation gdopolitique et stra
tegique continue de se d6td
riorers.
M. Kissinger a declared ce
pendant qu'un effondre-
ment des gouvernements
pro-occidentaux dans le
Tiers-Monde, notamment en
Afrique, n'est pas ainevita-
ble>. mais que les pays oc-
cidentaux doivent se rendre
compte qu'il y a 1l sun rdel
danger.
dent le contr6le des vrone
ments. a-t-il ajoutd, plus
cela se passe comme si nos
amis tombaient sans que
nous comprenions effective
ment ce qqui arrive, et plus
ce processus s'accedlrera.
.cNous hdsitons entire -des
visions incompatibles .du
moride, a conclu M. Kissin-
ger, et aucune direction
, clalrerent ddflnle ne se dd
gage pour les dirigeants 6-
Strangersa.


:," "i


PAOE 41


obseques seront chan
main mardi 4hres
la Cathddrale de
SLe convoy partira
on fundraire de P'en
e b la rue du Centre.
81
xxx

sde M. Andre
atelier
'ompes Fundbres Pa-
rre-Louis vous annon
e dects de M. Andrd
elier.
Pete iVI. noeP-1,n,-


I


MARDI 9
CAPITOL I

12 h, 2 h, 4 h
6 h, 8 h, 10 heures

LA PART DU FEU
Avant 2h30 G. 3.00
AprBs 2h30 G. 5.00

CAPITOL n

MARDI 9
12h 2h 4h 6h 8h

BOBBY DEERFIELD

Avant 2h30 G. 3.00
Apres 2h30 G. 5.00
CAPITOL I
MARDI 9

12h 15, 2hib
4h 15 dh .t
8h 15, 10h 19

LA FIEVRE DU SAM
SOIR

Avant 2 h 30 G. 8-00
Apres 2 h. 30 G 10-0

CAPITOL A

MARDI 9

11h45 1h45 3h
7h45 9h45

LA PLUS GRANDE
REVANCHE DE BRU
LEE
PRIX UNIQUE G. 5.
X ; : x

De Luxe Auto
7b et 9h
Entree G. 12.50
QUI A TUE LE CHA
xx xx

Cin SeneRal
Mardi a 6h -- 8hres
L'INSOLANT
Entree G. 1.50 2.00
xxx

ETOILE CIm
Mardi 6 6h30 et 8h31
COLORADO
Entree G. 1.50 et 2.50

XxXX

MAGIC CINE
Mardi a 6h et 8h
L'AVENTURE
C'EST L'AVENTURE
Entree G. 3.00 et 4.0(
x x x x

Per Theatre
Mardi a 12h 3h 6h
BARRY LINDON
Avant 5h entree G.
A partir de 5h
Entree G. 3.00 et 5.01


IMPERIAL
MARDI 9
IMPERIAL I

12h2 4h 4h 6h8h 10h
LES SURVIVANTS DE LA
FIN DU MONDE
Gdes. 5.00
Gdes. 8.00
Enfants 0. 3-00

IMPERIAL II

MARDI 9
EPREUVE DE FORCE
12 h 2 h 4 h
SGdes. 5.00
6 h 8 h 10 heures
G 8;00
1 0b Enfants G. 3-00

IMPERIAL II

MARDI 9
MERLIN
L'ENCHANTEUR
12h 2h 41
Enfants G. 3-00
6h 8h 10h '
LA SITUATION EST
GRAVE
S MAIS PAS DESESPEREE
Gdes. 8.00
IEDI
xxxx

o Cine Triomohe
SALLE I

PIRANHA

SAILE 2
5 5h45
1 1,50 ;00
GREASE
CE SALLE 3

S RENCONTRES DU
3eme TYPE
u $ 2;00
SALLE 4
$ 1;50
L'INDOMPTABLE
*T ? DRAGON

x xx

Lido
6 h 8 h 10 G. 2.et 3
Lundi
SHAOLIN RED MASTER
Mardi 12h 2h 4h G. 1.50
E SHAOLIN RED MASTER
a 6h 8h 10h G. 2.00 et 3.00
0 LE LION ET LE VENT

0
Institut Francais
Lundi 8 a 17 h 30
CINEMA : ,L'Armee des
ombres>,
Entree : 2 Gourdes

xxxx

r Paramount
12h 2h 4h G. 1.50
9h ON M'APPELLE DOLLARS
6h G. 3.00
1.50 a 8h et 1O)h G. 5.00
DOUBLES PENETRATIONS
0 DELUXE


MESSIEURS

AIMEZ VOTRE FEMME !

PROTEGEZ-LA FATES LA

PLANIFICATION FAMILIAL !
ascB>aLrcscs-,aa/ssx,7 s








LUNDI 8 JANVIER 1979


Le corflit Cambodge Vietnam:La fin d'un mythe


(Suite de la 16re page)

dc nombroux observatseurs.
it' conllllt cntre les regimes
de' P'ol Pot et d IHanoi con
i.lentl, do graves risques d'ex
I(lnsloii de nouveauix afflron
tmrlentl s rn Asle du Sud-
Est.

Deja. splon certaince sour
ce's amerit'aines de rensei-
gnit'lei'ti clltees a Washinpg-
ton. la Chine auralt mass
Li tnuortianits forces le long
dU sa frontlicr avec le Viet
nalm. Le porte-parole du De
part.rment d'Etat, en con-
tdamnlntt intervention viet
namienne. a egalement ex
perinm la preoccupation du
[,,ouverneoment americain de


vant la possib'lllt d'une ex
tension du confllt.

S1 les observateurs, se ba
sntt, sur les estimation of
ficleuses dC certalnes capi-
tales, ne croicnt pas pour
le moment a une lnter\.n-
tion direete de la Chine en
Indochine, ils n'en consta-
tent I-'s moils que tous les
clements sont on, place
Ipol-r tint dangereuse agira
vatlon des antagonismes en
tre Moscou ot Hanoi d'une
part et Pekin d'autre part.
En outre. les pays de 1'AN
SEA IAssocihtion des Na-
tions d'Asie du Sud-Est)
'Ibailand Philippiner, Mn-
laisie, Sitigapolir et Inaoie-.


LE BISTR(



Restaurant Bar -

Creperie -

de Midi a 1 h du N



S MAaDI 8 JANVIE

VENDRED 11 JANV




S



MERCREDI 9 JANV

Dante et Ambiance


SDjo- Jack




L'homme Orchesti

toss les soirs






Reservations


1 LE BISTROT T<
,I4


r)T





Pizzeria

latin



R

IER




Show>>




HIER

avc







re
I



bo*
e30 i

i





el 2-1809 I

8


sie paraissent suivre a-
v'c inqdlttLude urie dvolu-
tion qui les place devant le
choix delicat de trancher
entire Pekin et Hanoi. En-
fin, la chute du regime cam



L'UISS
prol2endement
irquie~t

Par Claudine CANET'TI
M3OSCOU --lAFP)
Ln nouvelle mise en gar-
de adressee par 1'URSS con
tre la vente de materiel ml
litaire a la Chsne et le mes
sage dans le mmem sens en
voyd auparavant au Pre-
mier Ministre Giulio An-
dreotti tdmoignent une fos
de plus de la tres profonde
inquietude'de e I'URSS de-
vant la montee du < chinois>.
SCette inquietude est con-
f'ie par la fr6quence viru
lence des commentaires de
la press, de la Radio et de
la television sovietiques ac-
cusant les occidentaux. en
bloc. de en armant la Chine.
En fait, il y a deja plus
d'un an que I'URSS ddenn-
ce les efforts de la Chine
pour moderniser son arm6e
grace aux armes et 6quipe-
ment militaires occidentaux,
et cela a des fins qui, selon
Moscou, n'ont rien de ade-
fensivesg. Depuis la ,norma
lisation> des relations sino-
americaines cependant, c'est
une vdr.table avalanche d'a
vertissements, mises en gar
de et critiques acerbes qui
st apparue parfois en des
terms pittorueques, tell
cette reference a 1I'antiso-
viet'sme omnivore des diri-
geants chinois rallied a l'an
t'sovetisme et a l'anticom-
munisme egotste d'inspira-
tion occidental> (Les vestia>).
Washington, de plus en
plus, est 'sur la sellette> :
Pour le Kremlin en effet, il
ne fait pas de doute que
c sont les amdricains qui,
tout en affirmant qu'lls
n'ont pas l'intention de
fournir a la Chine des ar-
mements fussent-ils de-
fensifs tirent les ficellcs
de la grande ,foire aux ar-
mes, occidentale. Pour bri-
tanniques, francais ou me-
me allemands interpoeds,
les taits Unis s'efforce-
raieit, selon Moscou, de fa
vorser la montee du ,mili-
tarisme' chinois, et cela prd
cisement au moment of
eux-memes s'appretent h si
pne. ovec I'URSS un nou-
vel accord de limitation des
armements strategiques.
Un autre aspect des relay
tons entire la Chine et les
puissances occidentale irri-
te profondement le Krem-
in. C'est !e faith que la Corn
munaute Economique Euro-
peenne ait accord a la Chi
ne et le enef.ce de la clau
se de la Nation la plus fa-
eor'sse ,sans assortir eel
accord de la moindre res-
triction ou limitation de la
Goes,.
vente d'armements stratagi
Autre sujet d'irritation er
cnre: le feu vert donne pal
Washington a la France
pour la livraison h la Chi
ne de deux centrales nuclc
dires, permettant ainFi i
Pi6kin de tcntiel nucleaire sans auci
ne garantie veritable qu'i
ne sera pas utilise a de
fIns militaires>.
Alors au'elle s'apprtte A
conclure avec les Etats U
nis un novel accord *Sal
2' qui soulagera sans dout
son effort militaire & I'O
est, I'URSS tente aujour
d'hui de tout mettre en oe
vre pour eviter de voir u:
jour meme dans un ave
nlr lolntain la balance
pencher en sa ddfaveur
1'Est. La certitude total d
sa superiority actuelle n
l'empeche pas en effect d
mesurdr le danger.

Grave accident
(suite de la 1. page)

no, qui conduisait l'une de
voitures sulvant le vehicul
accidentS, se rendit d.urge
ce au Carrefour St. Mddar,
en vue d'alerter les secour
mais les membres du ser'
ce d'urgence de la Croi
Rouge talent ddja parti
Le post de police ne pot
vait qu avertir le Distrit
de Duvalier Ville. M. Schu
Alnd alia prdvenir le sour
district de Duval'er-Vill
La aussi, il n'y avait pas <
communications tdldphor
ques avec Port-au-Prine
Le sous-officler de servhi
indiqua que seule la static
terrienne Jean-Claude Dul
lier de Sabourin pouvait a
pealr la Capitale. M. Emer
fue. Schutt Ain6 s'y rend
afin de prdvenir rapidemel
les services d'urgence (
i'hdpltal. Ainsi, ei une di
ml-heure, les accidents i
lent dtre secourus, des gi
rots leur furent oses


tue d'arriter le sang- ju
qu'k leur arrive & I'hoplti


bodglen ne peut que confer
ter la Chine dans son d6si
de resserrer ses liens avec
les Etats-Un'ls et. par conse
quent, les soubresauts qu
agltent 1'Asle du Sud-ESt
pourralent avoir des r6per-
cussions notables sur la d6
te americano-sovittique.
x xxx

Morodom Sihapo'Uk
et I'avenir du
Cambw de. 1
PEKIN (AFP)
Le people cambodglen
adedcdera lui-mdmes sl le
regime de Pol Pot dolt reve
nir a la direction du Camn-
bodge oi s'il prdffre les
spromessess du regime toche des vietnam:ens, a
declare le Prince Sihanouk
lundi a P6kin au term
d'une defense mitigee du
regime Khmer Rouge.
Norodomm Sihanouk au
course de sa conference de
press au lendemain de la
chute de Phnom Penh a
comment le programme a-
vance par le Front Uni d'
Salut National < tamment le retour de la
population dans les villes
et Iautorisation de circular
1.brement. Le Prince Siha-
nouk a declared : sais pas s'ls respecteront
Sou non ces processes. Mais
si le people cambodglenest
plus heureux avec les viet
namiens qu'avec Fol Pot,
ii n'autorisera pas celui-ci
a retourner a Phnom Penh,
meme avec une aide massi
ve militaire de la Chines.
Norodom Sihanouk, a de-
fendu en Pol Pot le isSym-
bole de la resistance du
people du Kampucheas. Le
Prince a indique que le peu
pie avait etd et
qce dans sa majority a'il
etait d'accord avec le regi-
me de Pol Pot>. aB.en sur,
les enfants n'avalent pas
de jouets mais ils pouvaient
courir et sauters, a-t-il a-
joutce.
Interrogd sur les massa-
cres de population rappor-
tes a l1'tranger, Norodom
Sihanouk a rdpondu : <

n'as pas vu les tuerles; et
a invite le monde h'lalsser
de cotd la question des
drolts humans devant l'ac
tuclle situation miltaire.

Le Prince Sihanouk a sa-
luB parmi les r6alisations
du regime l'industrialisation
et le d6veloppement de l'a-
griculture grace & I'ir iga-
tion. K
SL'ancien Chef d'Etat
cambodglen a cependant
longuement critique la poll
tique intdrieure Kmere Rou
ge, l'absence e liberty de
circulation, 'a fixation des
populations en cooperatives
a la champagne, le manque
de toute communication, en
tre membres d'une famille,
tells deux de ses filles, qui
ont 6ti envoyees a la cam
pagne en 1975 et don't ii
est sans nouvelles depuis.
Estimant qu'll est cd'une
religion d;fftrente ale
bouddhisme ?t non le corn
mun'sme integralb, 11 a sou
ligne qu'il avait dte con-
traint de soutenir anon seu
element la politique ext6-
rieure mais aussi la politi-
aue interieure;, du regime
Pol Pot pcur asauver la
vise de sa famille.
L'objectil principal de Nd
rodom Siharouk rest ce-
pendant a 1'heure actuelle
la liberationa de son pays
et la rdinstallation du gou-


vernement Kmer Rouge & Elle ajoute que le people
Phnom Penh. uApres, 11 fau n egalement revele aux re-
dra essayer de persuader belies les endroits oft se ca
Pol Pot die changer un peu, jhaient des soldats rests
et m6me beaucoup, son rd-'eAi arriere, ainsi que ceux
gime en faveur du people oft lis entreposalent leurs ar
et des individuss, a encore mes et munitions.
ajout6 le Prince Sihanouk. Des habitants des provin-
ces de Kompong Cham. Kra
x x x x tie, Stung Treng. Ratanl-
Idri, Mondulkiri et Svay
CAMBODGE : Rieng ont aid6 les rebelles
LA PUPOLATION du Front Uni de Salut Na-
AIDE LES REBELLES tional du Kampuhchea r r6-
SELON ( HONG KONG (AFi)' Ipour leur permertre de pour
La population Khmere suivre leur advance, aecir e
s'est soulevee en de nom- enfin

-breux endroits, pour mottre
a bas le regime Pol Pot. a-
pres avoir appris la prise ce
Phnom Penh par les rebel
les, affirme lundi nolb captde a Hong Kong.
Les habitants des regions
nouvellement elibdrdes> ai-
dent les rebelles pro-vietna
miens a snettoyer les res-
tes de I'armee gouverne-
mentale, ajoute la radio. ci
tant 1'Agence de Presse < poramean Kampuchea4 (3
PK).
Dans la province fronta-
lire de Svay Rietri. nu P' i-'
Est de Phnom Penh. plus
de 10.000 personnel se sont
revoltees et ont aid ales
forces armees rdvolutlonnal
res) a assieger les troupes
enemies qui battaient en
retraite, affirmed la radio
vietnamienne.


CAMBODGE:
LE NOUVEAU GVT. SERAIT
PROCLAME MARDI
HANOI (AFP)
Le nouveau gouvernement
du Cambodge devrait etre
proclamd mardi a Phnom
Perni, indique-t-on lundi a
Hanoi de source diplomati-
que,
De mdme source on stl-
me que M. Heng Samtirn,
President du Comlt6 Cen-
tral du Front Uni pour le
Salut National du Kampu-
chea (FUSNK). devrait etre
d6signe comme chef de ce
nouveau gouvernement. On
croit savoir egalement que
1'Etat Khmer adoptera pour
emblme national le dra-
peau du Fusnk. rouge frap


pd de cinq tours jaurn sym
oollsant les temples d'Ang
kor. On ignore en revanche
s'l conservera ou 'non Il
nom de tKatnpuchea Ddmo
cratlque,.
Selon cette mtede source,
un representant du Fusnk
ou di nouveau gouverne-
ment devra t tenir prochal-
nement, une conference de
press & Hanoi of les lo-
tsatixde 1'Vhtlbnne mbas-
sade dtI Cmbodge ont th
remls a nehua et sont prots
fR acuetlllr les premiers re
representants du Cambod-
ge litUerde.


-CAMIODiGE:
HENG SAMRIN
NOMME PRESIDENT
DU REVOLUTIONNAIRE
DU PEUPLE
HONG KONG -. (AFP)
'Tn sConsell Revolution-
ratlre du Peuple du Kampu-
rhea, a 6te crdd lundil
Phnom Penh a annonc6 lun
di, radio Hanoi capt6e A
Hong Kong.
M. Heng Samrin. Pr6si-
,"nt dU 'Front Unl Dour le
Salut National du Kampu-
cheas qui a mend, jusqu'a
dimanche. la lutte ,pour le
renversement du regime de
Pol Pot, a ete nomm6 Prdsl
dent de ce aConseil Revolu
tionnaire.


/ .


La Vraie Vodka Russe......Bien que presque toutes les

vodkas portent des noms russes ou des inscriptions en alphabet.

cyrilliqLie, seuile1a vodka STOLICHNAYA est reellement imporltee
de Russie.Elle seute a le irtoil cde s'

appeler.vodka russe" .Le:ihdtmbfe
toujours croissant de vodkas "pseudo-
S russes "est la meilleure demonstration

de ia valeur et surtout de'la popularity

S des vraies vodkas russ.es

Pourquoi renoncer a consommer ou
Sa servir a vos hotes ce qu'il y a de meil-
I uleur parce qu'original?

f Vous la payez peut-etre un peu

Plus cher,.mais Ibriginal. ne c Ote-
I pas t urs plus cher'que 1'imi-
tation'!!!























., A .
-Al
t i ': -






vr




















IMPORTEE DE RUSS IE.....................


R~a~-~-~~Psrma~- rs~-- 7a~ak---- ---E^--araPt~sr.r~ Ill~-a~


PAG~E 5


LE 4NOUVELUR) El-)E


B










PAGE8 LBONOUELLITII


LUNDII 8 JANVIER I19


CINE THEATRE TRIOMPHE PRI ENTE

Mia 2 heares 4 heures (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30

CE SOIR


$ 1.50 e 2.00
PIRANHA

joooseisosogosicceoo^^a~aoocl


SALLE 2 $ 1.50 et 2.00 -
GREASE


SALLE 3 $ 2;00
RENCONTRE DU 3e. TYPE


SALLE 4 S 1.50
L'INDOMPTABLE DRAGON


--- --- ------- -- --------


- HONG KONG La ville
de Phnom Pelh est toumbee
sous control des forces du
,Front Uni pour le Salut Na
tional du Kampuchea> I(FU
SNKI a midi et demi thqu
re locale a announce. di-
manche soir. radio I'anoi,
captoe a Hong KonJ. Lt s for


ces du mis de faire du Cambodge
iun pays pacifique, democra
tique. neulre et non-aligne
en march vers le socialis-
me,.
xxxx
x x x x

MOUCOU L'Agence Tass
a affirmed dimanche que la


Innovation

SOUS LE HAUT PATRONNAGE DE L'AMBASSADEUR
D ALI.EMAGNE ET DE L'ASSOCIATION CULTURAL
LE IIAITIANO ALLEMANDE

ALZIRE ROCOURT DEJEAN

Mezzo Soprana









I *








.







.











U 1 (U U iS D'N SOIPER CONCERT INTERPRE-
II.:1HA Ld.\ BELLE M:EUNIERE> DE FRANTZ SCHU
IIHERT (YCI.E DE MELODIES SUR LES POEMES DE
WILHE.LMA MULLER AU PIANO SERGE VILLE-
DI)IO iIN
LE JEUDI 11 JANVIER A 8 Hres P.M.


Hotel Splendid

S.ES CARTES SONT EN VENTE A L'HOTEL SPLEN-
DID LA LIBRAIRIE STELLA LA CARAVELLE
ET CIII:Z I.ES EXECUTANTS
8 rc"~SP'/TC"/sbbIICC


chute de Phnom Penh a-
vait (certainement dte ac-
cueillie avec joie par des
des millions de gens dans
differences parties du mon-
de et a denonce dictatoriale de Pol Pot et
leng Sari. emanation de la
politique expansionniste des
milieux dirigeants de Pe-
kin ..

xxxx
x x x x

WASHINGTON Les Etats
Unis ont severement con-
damne, dimanche soir la
violation du territoire cam-
bodgien par le Vietnam et
demand a la communaute
international de travailler
a une solution du conflict.

x x xxx

HONG KONG Le Viet-
nam a accuse la Chine d'ac
crpitre la tension le long de
la frontier sino-vietnamien
ne en expediant d'importan
tes forces militaires dans
cette zone; a declare tn por
te-parole du Ministere viet
namien des Affaires Etran-
gores cite dimanche par 1'A
gence vietnamienne d infor-
mation rescue a Hong Kong.
xxxx

TEHERAN Plusieurs in
'cidents ont oppose diman-
che a Teheran, l'armee a
des groups de manifes-
tants. Aucun blessed n'a ce-
pendant ete signal dans
les principaux hopitaux et
le came est peu a peu re-
venu dans la capital, tou
ours paralysee.

xxxx

PARIS L'Ayatollah Kho
meiny a estime dinanche
dans une declaration a
I'AFP quune <,intervention
scvietique en Iran eitriitne
rait un conflict mondial,.

xxxx

PARIS Une declaration
publhee a Paris par Ihebdo
madaire <,An Nahar Arabe
et International et attri-
buee a 1lAyatollah Khomei-
ne appelle dimanche le pen
pie iranier a rester avigi-
lant, et a ofrappers les in-
terets americains et israe-
liens en Iran.
X X x x

N DJAMENA La ville
d'Arada, dans 1Est du
Tchad, a ete attaquee et
rise dimanche par les for
ces de 1'ex-Conseil de Comn
mandement des forces ar-
mees du Nord ICCFANI que
dirigeait M. Hissene Habre.
actuel Premier Ministre
Tchadien.


SONY : CASSETTES "HAUTE LONGEVITE"
Les c'ercheurs chez Sony
n'on lamais cesse d'ame-
liorer leurs techn -oues
Resultal une 'arqgva-
Srete de cassettes cde
... la plus economque a
,op 3 Quaite suoeneure
S.'-. il O -oW NOISE fIUH FIDELITY
AU rHROME- et au FFRRI.
i '...i '' C H RO M E en droite ligne des
usines Sony *
Sony fabrlque ses propres
oxydes, les micronise et les
couche sur la bande Avec Sony
Sinr le pieyrage, terminees les
bandes quL s'entortllent et se
bloquent Avec Sony le defile.
gk =ment est toulours impeccable.
Cassettes 30 minutes 46
minutes 60 minutes 90 mi-
Stes et 1 20 minutes.


Le iouveau Departement

- de Chirurgie de I'HUEH


Ceux qui frequentent l'h6
pital de 1'Universitd d'Etat
d'raiti sont tdmoins depuls
quelques temps de l'am-
pleur des transformations
qui sont apportees au servi
ce de chirurgie de ce dit ho
pital.
Un vaste local est actuel-
lement en construction et
d'aprds les renseignements
que nous avons recueillis,
il comprendra trois stages
et logera toutes les sections
du service, sauf le bloc ope
ratoire qui ne sera pas depla
c6. L'ancien local sera affect
te a lentrepot de medica-
ments et de materials di-
vers.
La construction est faite
de tell sorte que l'acces a.
la salle d'operation se fasse
sans encombres et soit fa-
cilite en quelque point que
ce soit du nouveau bati-
ment.
D'apres les sources bien
,informees. une section de
pediatric sera mise en place
dans le nouveau batiment.
ce qui est une innovation
important. Car rien n'etait
prevu dans le service de chi
rurgie pour recevoir les en-
fants.
On espere que la mise sur
pied d'une section de pedia
trie au Departement de Chi
rurgie de I'hopital de 1'Uni
versite d'Etat d'Haiti, con-
tribue-'a grandement a pro
mouvoir la chirurgie pedia-
trique. branch pratique-

Soutenance de
Memoire
Mardi 9 Janvier 1979 a 6
heures P.M. aura lieu au
local du Petit Seminaire
College St. Martial tFacul-
te d'Ethnologie la soute-
nence du memoir intitule:
RAPHIE, DU TELEX ET
DE LA TELEPHONE SUR
Le DEVELOPPEMENT SOCIO
Economique d'HAITI>.
Ce m6moire sera presented
par 1'etudiant Yvon Pierre-
Noel, en vue de l'obtention
du grade de Licencie es-
Sciences Anthropologiques
et Sociologiques.
Composent le Jury de sou
tenance:
tenence
Professeur : Jean-iaptiste
ROMAIN : President
Professeur : Charles DES
GROTTES : RAPPORTEUR
Professeur : Osner H..
FEVRY : MEMBRE


Un beau Mariage

Jeudi dernier a 6h.15 du
soir le charmant couple for
me par Frantz Desrosiers
et Carole A. Paul penetra
en 1'Eglise du Sacre-Coeur
de Turgeau a l'occasion de
la cdremonie de celebration
du Sacrement du marriage.
L'elegante Carole donna
le bras a son parrain, 1'In-
genieur Luc Jasmin, tandis
que la charmante Mme Phi
lippe Lamothe se trouvait
au bras de Frantz suivi d'un
group de garqons et filles
d'honneur.
La ceremonies religleuse se
ddroula en presence des pa
rents des heureux conjoints
et des invites de toutes les
couches sociales. L'officiant,
le Cure Joseph Lafontant,
apres la lecture de 1'Evan-
gile qui consacra la solen-
nite de la ceremonies du
jour, dans son homelie cir-
constancide, definit avec
brio la signification de l'u
union legitime d'un couple,
retraqa fltelement les de-
voirs reciproques des 6poux
envers la society, mit l'ac-
cent sur l'obeissance au fo
vet conjugal.
tion fut organisle en la somp
gieuse. une brillante rdcep
tion s'organisa en la somp
tueuse demeure de Mme An
dr6 Blanchard a Canap6
Vert. Au Champagne, le
parrain. 1'Ingenieur Jasmin,
dans un discours d'une bel
le facture litt6raire. adressa
des compliments aux pa-
rents des epoux; fit 1'6loge
bien mdrit doe sa commere,
profit pour donner de sa-
ges conseils aux epoux en
leur recommandant la com
prehension reciproque qui
permettra une vie pleine de
sagesse en vue de faire face
aux lourdes charges qui leur
attendent S la mason.
Les invites firent honneur
ensuite aux tables preparees
en la circonstance, les bols
sons de routes sortes could
rent a lots.
Nous rltdrons nos com-
pliments aux nouveaux e-
poux et leur adressons nos
voeux de taarfalte union.


ment inexistante en Haiti.
Nous 'croyops savoir que
d'ici le mois d'Avril, le nou
veau department de chirur
gie sera achieve et fonction
nel.

II ne fait point de doute
qu'avcc la mise en service
du nouveau local, les choses
iront mieux dans ce secteur
de I'hopital. II est a souhai
ter toutefois que la moder-
nisation de 1'HUEH se pour
suive et s'etende a d'autres
services. Ainsi. en attendant
un autre hospital. les amelio
rations necessaires pourront
etre apportees ce pour le
bien de la communaut6

Entretien de
Congressistes
americains avec
Fidel Castro
LA HAVANE (AFP)
Une delegation de ncuf
membres de la Chambre des
Representants des Etats-
Unis. conduit par M., Jona-
than Bingham (Dem. N.Y.l,
a eu dimanche a Cuba de
large entretiens avec le
President Fidel Castro

M. Castro, a precise M.
Bingham. a reserve un ac-
cueil etres amical, tres co.i
tois et hospitalier,, a la dd
legation. qui a quite peu
apres Cuba pour la Rcpu-
blique Dominicaine dans le
cadre dune tournee dans
les caraibes.
Selon M. Bingham, l'ab-
sence d'hostilite observe
au course de l'entrevue avec
le leader cubain contrast de
facon vec le discourse tries dur a
l'egard des Etats-Unis pro-
nonce fin decembre par M.
Castro.

Un autre membre de la
delegation americaine, M.
Richard Nolan GDem. Min-
nesota) a indique par ail-
leurs que M. Castro avait
clairement suggere que Cu-
ba attendait des Etats-Unis
un geste de bonne volonte
a son egard.
Le President Castro pen-
se a fait assez de gestes de
bonne volonte et que la bal
le est a present dans le
camp des Etats Unis,. De
l'avis de M. Nolan et d'au-
tres de la delegation, Fi-
del Castro aurait nette-
ment laisse entendre qu'u-
ne levee partielle de l1em-
bargo commercial centre Cu
ba, favonsant l'achat de me
dicaments aux Etats-Unis,
viendrait fort a propose.


,Une Ceremonie
vide de sens,

N.D.L.R. : Nous avons recu
le billet suivant d'un ami
de notre journal quo nous
publions avec plaisir:
Mon cher Directeur,
J'ai lu avec plaisir dans
le magazine du Monde> un article de M. Ro
land Gay concernant les ac
tivites nocturnes pour la ce
lebration du nouvel an. of
l'auteur exprime son amcr-
tume en ces terms:
de flouer Dessalines et I'he
roique compagnie. On s'est
beaucoup amuse, sans pen-
ser que c'etait la fete des
aieux et de l'independance,
Et c'est encore plus ridicu
le et plus humiliant de n'a
voir jamals song a etre un
Dessalines, pour ces defuntl-
immortels. On aurait pu ain
si servir quelque chose...
Tout cela depend de l'esnrit
et du coeur, fin de cita-
tion.
La pens6e de M. Gay ex-
prime une peine concernant
une tradition qui semble se
perdre avec une nouvelle
generations. Cependant, 11
sera reconf6rtant pour mui
de savoir, qu'un ecercle>
mondain de Port-au-Prince
vieux de plus de soixr:nte-
quinze ans, se fait-toujours
-le devoir aux coups de mi-
riuit, d'annoncer la nouvelle
ann6e par notre hymne na
tional jouo par le jazz. Lun
di dernier n'a pas fait ex-
ception, et les six cent cin
quante personnel prdsentes
venues rdveillonner, ont
chant en coeur, et debut,
le premier couplet de la
Dessalinienne. ceci sponta-
ndmnent sans solllciltation,
dans le cadre du coeurer ui n'a cess6 d'e-
xlster par line tradition sau
vegardee.
En toute amitid et cordia-
lement. .[


Le Monde en BrefL...


Cambodge : Crainte Americaine d'une

extension du conflict


Dans le cadre
de l'Annee
international
de l'Enfant
Il ne fait pas de doute
que durant toute l'annee
1979,dedite a 1'Enfance, il se
ra evoque, toutes les fois que
occasion se presenter, les
besoins de l'enfant haitien
au triple point de vue edu
cationnel, social et medical.

A ce Su,) ', tous les orga-
nismes d'dtat ou prives que
la question interesse, devront
cette annee, plutot devront
profiter de cett6 annee pour
marquer le point de depart
d'une Action qui consistera
a ,ssisiter l'en:ant haitien,
des sa conception et d'en fai
re un c.toyen \ alable et uti
le. Car, a fire l'inventaire
des besoins de 1'enfant hai-
tien, on se rend compete que
meme au n.veau de la family
le, il n'cst pas encadre, sou
tenu idealement. Vo'ia pour
quoi, cette anne" est une oc
casion unique ;our tous, do
se pencher consciemment
sur les different problems
que confrontent le monde
de 'enfant et de fire de
son mieux en vue d'apporter
les solution, in,dispensables
et les correct'cns necessai-
res.

Et dans le cadre de I'An-
ner Int.rnationlle de IEii-
fant, on eIt unanume a pen
ser que la D vision d'hygie-
ne familiale iqlii est le seul
organism d'Etat s'occupant
de protection materno in-
fantile et qui est le seul a.
toucher les regions les plus
recules du pays, aura un ro
le de premier plan a jouer,
non seulement sur le plan
medical, mai. abussi sur le
plan educationnel et social.
II est a souhaiter qu'une
plus grande population in-
fanti e soit tourhee et qu'u-
ne couverture de plus en
plus efficacF e' reversiblee
soit mise :n train. La pro
tecton materno infantile
est une piece cxtrEmement
important danl un mecanis
me de development. Il est
souhaitatle qu' cle s o i t
m,eux approfordie et qu'cl
le soit elargie. intcnsifiee de
tell sorte qu'glie about'se
au redevement irreversible
des conditions de vie, d'hy
giene de la famlle haitien-
ne dans toutes les regions
du pays.

BILAP No. 8
PARAIT
Le No. 8 au bulletin de
1'Institut de Linguistique Ap
pliquee de Port-au-Prince
iBILAP) vient de paraitre.
C'est le dernier numero do
turant le cycle trimestriel
de l'annee 1978. Quand on
connait les difficulties de la


lundi la condemnation for-
melle du Vietnam pour avoir
cviold l'inetgrite territorial
du Cambodge> et en demand
dant le ratrait des troupes
etrangeres, los Etats Unis
ont ddja clairement indique
quelle serat leur position
dans le debat.



Washington et les
negotiations
de paix Israelo -
Egyptiennes

(suite de la le. page)
trait des troupes israelien-
nes du Sinai. I! faut enfin
rancher la delicate ques-
tions de la preeminence du
Traite de Paix Israeio E-
gyptien sur le soutien even
tuel que I'Egypte pourrait
apporter a d'autres pays a
rabes. #


Peleridage a Higuey


PAR AVION

Avec


Les Agences Royales


19 AU 24 JANVIER 1979

SANTO DOMINGO HIGUEY SANTIAGO PUER

TO PLATA TRANSPORT 2 REPAS HOTEL

NAPOLITANO.



Ccot du voyage: $279.


Informations complementaires

au Bureau des


AGENCIES ROY ES
126. RUE MGR. GUILLOU
EN FACE DE L'ECOLE JEAN-MARIE GU LLOUX

TEL : 2-0968


pulcto/nHii are -o-------


publication en Haiti. la re- "OG s s
gularite de ce Bulletin qui
travaille a la vulgarisation Professionnels, amateurs on mnlomanes avertis
des notions de Linguistique Pour tout mat6riet electro-acoustique
dans notre milieu est un
point a l'actif des anima- Voyez Aux Ondes Sonores
teurs de ce periodique Pour tour apparel de haute fidelitE

Quant au dernier numero Voyez Aux Ondes Sonores
il revet un caractere fran- Pour tout materiel 6lectronique
chement historique. En ef- Vcyez Aux Ondes Sonores
fet, article principal est un Pour tout materiel 6lectrique courant
rapport de la Commission
de synthese du GREKA Voyez Aux Ondes Sonores
(Groupe d'Etude du Crdole Pour tout en matiire de T61evision
Haitien) adresse au Minis- De l'antenne an recepteur
tre de I'Education Nationa-
le, le Dr. Raoul Pierre-Louis Voyez Aux Ondes Sonores
et au Directeur General de Pour enrichir votre culture musical,
1'ONAAC. M. Franck Gilles. voire discotheque et assrer 1'en-
sur la graphic du Creole. Ce
rapport est signe par le Lin tretien de vos disques
guiste, Pierre Vernet. Direc oyez Aux Ondes Sonoras
teur du CLAP (Centre de Punr choisir votre guitar classiqne
Linguistique Applique de o ctrique
Port-au-Prince), le Docteur ou le ue
Ernst Mirville, linguiste, di Vsyez Aux Ondes Sonoreg
recteur de I'ILAP (Institut Violonistes, Altistes, Violoncellistes
de Linguistique .Applique de v
Port-au-Prince), le Rev. Pas pour vos cords professionnelles
teur Pauris Jean-Baptiste, Voyez Aux Ondes Sonores
philologue. crdoliste. respond Paur ves radios et cassettes pour voiture
sable du Journal Creole
tin Mdgie. crdoliste, respon- Pour vos enregistrements : tape on
sable du journal tache a 1'ONAAC et le dra- bridges sont icesres
maturge Jean Robert Limon nt sres
tas. specialist en Educa- Voyeza Aux Ondes Sonores
tion Communautaire. atta- Vous avez bescin de cables electro-
che a 1'ONAAC. .
c ONAniques ou electriques
Dans le cadre de la cam- Voyez Aux Ondes Sonores
pagne mende activement
par les actuels responsables A^ O ndes S or
de 1'Education Nationale AuX Un S OO
pour l'clnstrumentalisation
du Creoles dans i'Enseigne- Tont... dans tous les domalnes
ment et les Mass Media ce
rapport sur la grarphle \ient 41, Rue Macljoun T6lphone No 2-3824
Spoint nomme. Les ntresMa o Tlphoe -
ses trouveront le numero An Service du message sonore
du BILAP dans toutes les
librairles de la Place. e- 3, --%I'- ,jglU


WASHINGTON (AFP)
Les Etats Unis ont claire
ment manifesto lundi leur
crainte que 1'Union Sovieti-
que et la Chine ne soient im
pliqueesi dans le conflict en-
tre le Vietnam et le Cambod
ge. Le Gouvernement ameri
cain avait deja exprime di-
manche cans un communi-
qud officlel ses craintes d'u
ne extension du gOnflit.

Certain hauts fonction-
na.res du Departement dE-
tat, qui ont voulu garder
i'anonymat, ont confrme
lundi que des movements
avaient lieu du cote chinois
avec un importantt ) rentor
cement de troupes et, da-
vions.

Dans les milieux informs,
on n'excluait pas que la
Ch.ne a't recourse a une sex
petition punitive en tegri-
toire victnamiepr si le con-
L.it se prolongea.t Celle-ci
risquer;alt detre su'vie de
repre ialles sovietiques a la
irontiere ch'nc se.
Avant d'en ven;r a cette
extreiniti la Ch'ne s'effor-
cera cependant de recher-
cher une solution pacifique
dans le cadre du Conseil de
Sccurite des Nat.ons Unies.
e tinmi-t on a W;shington.
C esl auss la solution que
prcciis, le Gouverniment
av ericain. En1 renouvellant


__I ___*~___~__ _~__~__I_~_


PAGE 6


LEI

"if




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs