Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09943
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: December 6, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09943
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



"Impressionnantes"

1\A. PANOPLIE DES ARMES DU FACTE DE
VARSOVIE


II v'


II 11 11 u

)Tii AN. at

I,




poo (aInt11
". 1L l) 1 I.VC
tur itMos






itsI. it









I i ILLI II I"'










I'l pl du



LI'l PIloL


gmi .'t l'Alhmagne de
1 'Est.

Itrcirogie au sIUet ile ces
nouveauitds, l1 G6ndral A-
laucander Haig, Comman-
inil, en Chef des Forces Al
I1 'o en Europe, a estlm6
quoe los sovi6tiques oat at-

(Voir suite page ',)


I--- 30 a a-81-, l


NO 0. 81












RONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATIOI INTERNATIONAL DE PRESS


DIRECTEUR : UCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET


La Cooperation Canado-Haitienne




Signature ce matin avec le Canada d'un accord


additionnel d'assistance technique et alimentaire


Le Ministre Haitien Ua
1'Agriculture 1'Agronome '
Edouard Berrouoet, a decla-
re ce martin, ia la salle de
conference de la Chancelle
ric que al'A-sistance alimen
taire ni doit pas tre peter
nelle. Elle doit etre aussi
une activity de developpe-
ineri. 11 mit l'accent sur
le fuit (I|e l'Assistance All
nientair, a pour but d'ai-
der les diverse regions du
pays a acceder (par elles-
inemnes) aux moyens de se
-uft'ir. a elles-memes au
puint de vue alimentaire.
r'e.st' dans o(t esprit que
nous acceptons la coopera-
lion canadiienne,. conclut-il.
Quel(lUs minutes plus
tard, il v wait de signer a-
vec le nouvel Ambassad, ur
du Cadana, M. Pierre Gar-
ceau, uIt accord addition-
nel d'assistance techniqu-
el d'aide alimentaire danl
le cadre de la cooperation
haitiano-canaditnne.
Cet accord ,era execute
aux soms de I'ACDI (Agen
cc Canadinine de Develop-
pement International) et
le CARD (Comite d'Aide-
au Region Defavorises) a'ec
hion nouvellement cryee au
Dpt. de I'Agriculture. I1 a
p6e elabore, tenant compete
de la situation de sechereos
,-e et d famine dans certain
nes regions d'Haiti.


Success a Washington du

Sculuteur J. C. Rigaudi


C' 1. U5 I 1tilT i
S D (. i l nII





















C 1; n n C u,1 ( I
, ),,I I





















j I
S.1,sr a Co. '














1 1 a d11ja


M ';i M am.l
it I
S li' ,Ldu r lit


NOUVELIE L



Il p t 1. ,a ,iu b.I tilltni

































l)ivlon colombi n a ete aI

ot s d IIa Li :ri lairr dii Mo6
S I, I /colas.














'l a le d' co,' r d n ,i

s Is cal s un ca;rgai.n aI
ez impor.1' 'anI de drogue.
iment bi.n informed s, la


Icargalson serat forlt dll 400
I I".i w- 'A iLi M. Pier'




Scaisse' d mar juana.











Lequipage de .' mmbr1sf

benne a ,te arrete Mt ast.
pol c I l' ea















C'Its le seind 'batexl)o.itu on
l omben traIi'portant la dro














d'lI d fmi On d, rcorvlier-
i. y -a I1 a x :, ( ur h ntt ;, s' -st
I I I p plIroc160 (II IL ItC-

NOUVELU.E
AFFAI-E
DE DROGUE
U petli t I al.l(,e ll ttftI nt
P;Iv 1IL 1 l ots 'l)]I l I Me n a. ol SI
I t CIIlilt' (LhIr I lC I"' Ill'tII-
cb' ") (1 "itit:II' : largi dCll Mo
SI IS N'colas.
il a etol ddclto rl daItCs
S('S cil, S tine ('"Crgaison a 5-
;ez importante Cd droguie.
D'apres CIds sources gole1"A-
hement bicnt informoLs, Ia
cargaison sera t for ICde 400
caissre de mac gnr jana.
Le dquipage dc 9 membres
tous de natlonmlitl( colo-
b'enne a ie uarrti01 et'est
maintmnant aux ordres de la
pol ce.
C'ets le set Ind balI+ou co
lombien tran'-portant la dro
gue et arra'sonn6 dans les
eaux haltlon-s en moons

It y a I) a `2 ,,-,ulr; i.f- '
faire de c,. gc.nrir ct',i, ;cla
tL dana l'Arttibqrte'.


I(Cr du Mutee de 1 OEA Le
gland ecrivain cubaini, Jo.se ]
Liomi z S cr a rendu hon i
nLitg(, iu talent( do note Cuom
lial i O1'C. q1'1l a decr.t comL
III' lun sculptLLer \ersat le tA
[rs cnomplr t.
Li pluhis lonlgue inltrvicw
(Voir suite page 7)



Shirley Mac Laine,
a La Mavane
LA IIAVANE (AFP)
la chanleue et acrxct
am6ricaine Shirl y Mac La.s
ne e t arrived lundi soir a
La Havaine oiL elle a e'e in
v'te par le Miniterv cu-
bain de la Culture.
Au ours de o -on se.iour
da/s la capital cubaine
Mlle Me Laine a.uSist ra a
la premiere de son d-rnier
film (Turning Pointit re-
c'mment presented a New
Vork.


L'Epizootie d'e
tharbon
ibactkridien
esIt-elie t.rmine

Beau i oup dC nlis 1( c' I .
-*p o( t abst nimls df cin-oil.
I.I r I't la viald, d.C b;) uiL ,
ide poI ou dc abr i c
l int d s cm ss on. do E.,, i,
Fei;r- t de Rad o N.il *-
nal tfa:sant et;at dr c bs do
charbo hLLn bacter'd en011 qiLi .1
r? i Ill t (e detccte e 1' ) ,.
(tIrn cr F daIl> 1 S (iV i ,.n
de- (';IV;s, d i rein rf I( d( '
Porl-au-Pr nce1 I Ii.' dr
ce.: station, d, rad o ;N:tilntl
s (p11ale qui, de vasLe- c'am--
(5 'Is d, vacr nat on des
b.V ns1 t d". p rvillns a"va int
.1 ( 1lnl.rcpr s ',, 11n differen-
!ir p'a;n(,s du pl a.,s. Ccrial
nis organic sat (.nls aura ntlit
-ulggere a Icuis rmployes d
Iie pas consonimer dr la
viande juqu'a, novel ordre,
Mantienant quIe Is anl'-
maux malades out dii cr"-
ver et etre enfouis. confor
moment aux regles sanital-
res et que surtout la vacci
nat on, real see avec 'alde
des vace ns four's par la
FAO, a protege nos trou-
praux de gros et petit b6-
tail. certaWnement que le D&
Iartiment competent 6met-
tra un communique ai ce su
jet signalant quil n'y a plus
d:' cea, d- ch rearln baLter -
d'en er qute I'rn p-lit dcort
ma's consommer san dan-
ger la viande.


C'est ainsi que 1'ACDI
(aux terms de l'accord)
procedera d la livraison
d'aliments riches dans les
regions de Bainet, d'Aquin
de Cote de Fer. En plus des
livraisons d'aliments, I'AC
DI s'engage a cooperer ac-
tivement au d6veloppement
agricole de ces regions.
Aux terms de 1'Accord
la contribution du Canada
n'excedera pas $ 1.500.000
qui sera distribute de la fa
con suivante :


-Envoi de 4 cooporants
dans les regions sus-men-
tionnies pour une duree dc
6 mois.
Achat de materiel ne-
cessaire (locomotion. etc...)
Transport local des ali-
ments.
Salaires, etc.. etc.
La contribution d'Haitl
consi-t -ra e.sentiellement
dans les activity' farilitn(Ill
le deroulement et 1'appli-
cation des termes de I ac-
cord (dedouannem'nt, etc )


II sera distribu6 dans les
regions de Bainet, de C6te
de Fer et d'Aiuin. environ
150 tonnes de lait en pou-
dre, 380 tonnes d'huiles v6
getales et 33 tonnes de poij
son (hareng). Ces disposi-
tions n'interfereraient pas
dans le commerce tradition
nel de lait d'huiles vyg6-
talei et de har ng entire le
Canada et Haiti.
l.'Accord a ete signed en
presence du Ministre Bru-
tus, d'une delegation du Dpt
de 1'Agriculture, de la pre;:
s, e: des nmembres du pro-
tocole.
Avant le Champagne tra-
ditionnel. et repondant an
MinisLre Berroult. l'Ambas
.sadeur Pierre Garceau de-
vait declarer entire autres :
IC' st le premier accord que
j'ai sLIi. depuis. nin arri-
vte lIt J'i,01 souhailer que
ve iin'et pus i' dernior Cel
acci'rLd d'uui cara.ler,' iutli-
Ique. original saict/ioine
iiie i cooporattiol pratique,
en in'einicit iitinainte nil.. deux pai)ll


Rue da Centre No. 212
T41ephone : 2-2114 Boite Postale : 1316


LE CARE (AFP)
La decision spectaculaire
et brutal du Caire de rom
pre les relations diplomnti
ques avec Dama., Alger. Tri
poll, Bagdad el Aden. qiuel
ques hbures seulenment apres
la cloture du ninim--onniet
de Tripoli, .semibl. jidiquer
i]U- le President Ainouar 1'1l
Sadate entiend ne se lais-
ser arreler par p rsl-niine
pour inener a bitn "I' itia
tive de pi.ix qui'll ai 'r
priee avec (o 0vln ,"
rique a .1 eru',aleni
T-lle -t l'nilpr.-ion de,
observateurs au Caire iref
surprise par taspecr imiine-
d.iat et radical de la rep(n
se egyptiernne aux quatre
pays qui. avec 1OLP (Orga
niisation de Liberationl de la
Paleo .tfine) avaienlt i. le-
meni decide a Tripli de
ageler)r leurs relations aver
I'Egypte tI a lYrak qui ne
s'elait pa, aisocie a celei
decision.
C'.tte relate e revenue
dans la re;i'' ion de ces paV-
a l'initialive du Pre,-id nti
Sadale, et la distance qu 11
avaient price a t'egard de
l'attitudi de refuse total de
1'Irak ixieme par'e':aire



Don du
Gouvervement
Franicais


; Ia C '.- ) ; I. "t




d.I ; a 1, C C.


I I, c r
A d,l d;
v ,,' )/1) ]I,,
d { t ]. l t i : i ,

1 1 i ' d 1 : '


du sommet de Tr:poli ai-
vait ete interpretee dans un
premier ienip- au Caire com
me une volonte de ne pas
conp lerteentitl isoler I'-
gypt el et Oe l ai nant a ri
flechir de inaita lilt- r l.I
porte ouverl a.it la nego;-
tiion dei ( ene m'.
S("ltIuite rolice 'LIp1d
(N jl uI" 1ltv |)l (,


rot a I(natgu'ie cc'
IraLvaux du St'n
dti x tIS LLI 1.1


1.1 II


it'll I i II; ;.I ti. (d EtlI d" IEd'uc;l-
a i l l 1 N .11l lil1 It i Hiulttil
mil.iOii 1 P1' rrC LIouis. CC dernier pab
.ilau'ri d n la l i)hfol a.u Secr6ttalre'
di I IL n r .s ln l tiai lL. m t la

i ,, \ t: ;, I',i 11 ,' ; c l'de (' L it .

I IL '' .L. d/0, 1, 11M I II; 1
d t ,
S ( 11 11,K "'. K n all


I ' !c p i





' Ih (I-i
.....


I It








Hier. Aujourd'h ui,


et leut-etre Demain..

par Carlo A D ,siNOiI


I1 n- 1 rl i mli'ne Iarn
n ee pr fa re dt.cLdi l,
grn- Ies hl g r a laire de


Une affaire de rapt oevant

le Tribunal de Pa:'.i -de ..arrdfour


a id C -I II I1 ( I ,,;



i I liiaL i. I ,I I I

I l l 11 1 1 1 i I i p 1 1 I '

J, ant Lll 11 1 )n i'll. III I
I d s l"A )H .hI ipl .
I Sm t.24' 1151'' 1, 1Or i
1, 15 Novi noL Mi di i ./ 1
Iton dI -a fl 1i r MIt I' I /,
Jfan Louis 12 :ilnl I1- I -
ch rch]es sou se oc-,di tci it ; C,<
lrherch s l De, apiile O-
laicnt lane.6 sur ile. ond( ,
de plus etirs stl' lnn. II ra
d o dilfui- 11n d, ;; C;Ip -
tal" M algr6 I-I ',l .,' ti iall
m( rcredi 30 No'. mbli, Mn-
ric Suze eta:l toliiltours por-
t6e d'spariue.
Comine par lir haisard. le
jcudi ler Dec mbre, i n re
venant de Leogaime au vo-
lant d'une votiure Rlen
J. in LOI I r ' ti.., .' ," ..
fill ttir In 'r1oi. d r itr i
nl Malhfur La fille a dejA
Malheur I La fille a d6dj


I I \I .l .' . .
M .Ir r ;i li




M S
.ll /r pli c, oil




S I i i la

I 4, 1 I t, i''l ,i I t 11' 1 ( L wi
C1 \;i l ( Ip *. 14 pi l -
St i I'l i i i n ( ; i il





q s. I a, p i ini' n

lMbir t mpro .i Io 'r 1
Crl Ic Llalirct dt rapl t st
la delxi' vi'l i'R d st i n sod ti
Ia CJap taIr au cours d" ic,
d ll. I-Je djj ,I "i 'l II pI



t s dO11 Cl lli h t mId ,I V c illC



qtf''. pt in rinouveb qublques
jours apres en Provance.


bi let1. 1(t.e'' a en l alr,
di d lllallmai'- A e/re
(iv genlos v .? ,, k u de, Cium'-.
I ire enit e't lI ni m itre Ia-
b rrati ;mqutoul rare' soiit
ei ux la (ili e( hllppernt dai',
1' ii r ,.pri. Tres renst rint-.
liix In qiti ile pos.edenit re
Ir"' nombreux qui lie I ontl
paI 1e 1.n desire( r I. I le
O' ( S Ii'iitenl I'Lt I'espereniil


II e-/ pluis fail ilc d'etre
iTi (|li' d'otre mit gomnie
M'i' I] arrive -otuivent (iit,
1'. ge'ii., s olit dauis leur pri
A-e un uort clle con
3- -

N l snumme,. 'le igarant -
I I revolution, diu progre'..

1 t( in e disal' I'aFulre, il
f[tu dlunrer r6 nos elnflans
ce qiole nous nlavions pit ell
ini' niemmle ef quli nous a
mliin(qui. A comnmlncer par
les reflexes par les'quels
sc Iraduiiisent ii nterlt riel
:ilu pays I'existeilce d'unl
coinscience collective el les
fa;ieilts' de corner la r6a.li
t' n tanit que telle. de poIu
voir s'v nionvoir elln oute
1licidile

11 v s tant it doilner a
nos enfllnts pour que 1'ave-
ninrtic 'oil 1)pai pour 11011
qti pa.'.n'. une hoite d'oe
ire tombe.
-4lo.-.
-_1 % .. . .


t


I L'Unite Arabe branlee




L'Egypte rompt des relations


avec cinq pays arabes


BEYROUTH, (AFP)
La fragile unite du mon-
de Arabe n'a pas r6sistO,
une fois encore, aux secous
ses qui 'ont ebranlee de-
puis que le President Sada
te a lance son defi du haut


FelicitationS du
Chef de I'Etat a
i'Empereur
Bokassa

SA MAJESTE IMPERIAI.E
BOKASSA ler.
EMPEREUR
CENTRAFRICAIN
BANGUI
A l'occasion du couronnoe-
nment do votr, majesty j'ai
1 honneur de lui adre.,ser
mes siincores felic station, as
so' es i mres voeux le' m il
Icurl- pour son bonhc'..' per
,iinn'el et la prosper te de
sonll t1(1pl )e.
t an-Claude DUVALIER
Pres'dretl it Vie Oe la Repu
bl que d'laiti
Port-iui-Prince. le 6 Decem
bre 19j7


de la Tribune du parle -
ment 6gyptien, le 9 Novem
bre dernier, en presence de
Yasser Arafat, le chef de
1'OLP.
Apres le ((mini-sommets
de Tripoli, les pays Arabes
se divisent d6sormais en
quatre camps : 1) le Ma-
roc, la Somalie, le Soudan
et le Sultanat d'Oman, ap-
prouvent et soutiennent
initiative du chef de 1'E-
tat egyptien

2) Les signataires du mi-
ni-sommet (la Syrie, la
Jamahiriya lybienne, I'Al -
gdrie, le Sud-Yemen et
1'OLP) constituent le fer
de lance de la lutte anti-
Sadate
3) Le camp irakien, ega-
lement hostile ia la politi


que du President egyptien.
refuse pourtant de s'asso -
cier aux conclusions de la
reunion de Tripoli, les ju
geant trop en retralt par
rapport a 1'analyne ejus -
qu'au boutistem de Bagdad
4) Enfin, le reste des
pays Arabes qui n'ont pas
encore nettement pris po"i
lion et notamment. parmi
eux. L'Arabie Saouditc. Ia
Jordanie, le Liban et itC
etats du Golfe

Le voyage annonc diu usd
cretaire d'Etat ameritain,
Cyrus Vance; sc usiuC dat.S
ce contexte do morrelle -
ment On y voit, a Bey -
routh; beaucoup )plus une
demarche de la Diploma-

iVoir suite page 8'


DEBUT DE LA


SI SON SPORTIVE


Lire n paoe 6 nos informations

spo tives et Chaque jour dans

Le Nouvelliste, la page sportive


Interview du President Carter

dans le NeW York Times>


N. Y., (AFP)
Le President Jimmy Car-
ter, faisant le point sur ('an
ne. qui secoule, a reconnu
avo r rencontre plus de dif-
hfcultes qu .1 no s'y atlen -
dalt, aussi b en en politi -
qut etrangerCe qu inter.ure.
Ma 11 s.'esi declare optimis
tl quant a 1978.
Dans un ,nerview exclu-
bive accordee Jeudi au joiur
naliste du LNcw York Ti -'
mn .s Janiits Reston et pu-
bl0e Luncih, Mons cur Car-
t.r a notammLILnlcilt ind que. a
propos de 'annee proclha,-
ne : .Je cro's qu's nou, Co1 l
clucroIns un accord SALT 2.
J, 'Cro0.- q0iO O(Us aurons Ulne
interd Cl onI g obale d s expe
r.; nces nuclear res. Je crois
que nous auron( un accord
sur 1Ocean Ind en. Nous
v rron, un imiIportant pro
gres vI'rs la pa.x an Prochle-
Or, nt. Je cro .; qu il y a do
bonnes ,chanccts qluc ls q(1,e
tions de Rhodes c et dr Ni-
inb e solvent resolu s. Je
.ro.s que le traite sur le Ca
nal de Panama scra ratio -
f 6,,.

Drame de la
ponctualite
RIO DE JANElKOO, (AFFI
Un chailfletur d autobus
d R o de Janeiro a eh as as
5 ne vendredi par i un de
s s passage1 fir eux d'arr -
vt r en retard "I son travail.
Le passage r ira c ble. Ge-
raldo F.,'rreira Da S:lva. 27
ans. ava t appuye sur la soil
nettL avant l'arret le plus
proche de son trava l, nmas
le vehlcule continue sa roul
t". A l'arret s'ivant. le pas-
iag(r. dr ce tait 'n retard,
reclama.
Le chauffeur lu' conseilla
de qu tter plus tot son domi
e'lc mats la discussion n'al
la pas p'us lo n car Geral
do sortit un revolver, f t peu
sur le chauffeur pu.s des -
ccndit tranquillement. Le
conducteur, simplement bl-s
se, voulut le poursu vre
ma's il recut dcux autres bal
les en pleine poitrine en
sortant de son v6hicule.
Le mourtr'er s'eloigna cal
moment vers ie lieu de son
emploi. Figes. les soixante
passagers de 1'autobus res-
terent immobiles et c'est le
chauffeur d'un autre auto-
bus qui alerta un garden
de la paix.
Geral,do Ferreira Da Sil-
va ne chercha pas i nier.
Prioccup6 par le sort de sa
femme et de ses deux' en -
fahnt il comment cepen -
aant quelle discu's'on ril
diculef.
i. . .


rciterroge sur le role des
lEats-Un s au Proche-Orlent
Monsieur Carter a declare
4Je croCs que Ir moment d a
gir avec urgency eo T arrl'.
Nous miles Elal--ULi," lI'I,
efforqons aCtuiC l leIi I I'
dailns la l.rn Lc (it In .', i), I
voir dc p r.sua oin d i
cher chlcUIIn' dt p. ar(tiC' i
contILt du Proch,' )it r' iA-
c r ttrei r d, t ;)- ril,
lllllt ((' It'l'I. I I L L I
nt111111 dl' c r m ire 1 I;. i(l
(illi d Ic I 1 r11 idriI. tIC i'



b i Iiu r d - ,il, i lll i I- ll' 1 I



dan, la iIll s, .1 i i ,-t-, Li .



W 11 1a III h li .1 ('lL'.ri I
llr III l lt.(1l 1. 1 .1 11l



ca i a titd l ir .i

i roi land a di, ll i ,, ,,
pal l0 n l ll ,i J 11 C l i I.t

dlait .elat indep 1.u dt i A
sou'.gne le Pre.sidnt[il ab i
leait pour nuLs d xlp' l -
n r cla rcni ll n l. t lt]l tii),r
america.ii l.es vp1r.alaol-,
qu st o In au.xqu 11,o dui -
vent, fare face Arabe tL
Irael en Nous avon., par-
le de palx vcr table Nou.s
avon.s parle de front errs t
d- sectir.te. Nou.s avon.s par
1e de la question pale.sti -
ncnne. Cc neta,t done pai
par inadvertance quc neoU.i
avons utilise cc termeo.

Au disco-Club
C'st le Vendredi 2 Do-
tembre en course que 'e.t
deroule, au disco-club aLe
Priven de Peti,onvilli. la
grande presentation de mo-
des d'Adeline Devieux.
Le public select et nom-
breux qui compose les habi
tues du Privei, a vivement
applaudi les mannequins :
visage d'un beau galbe, corps
venusti, taille de guepe, pu
rete des form-s; le tout
mettant en relief les plus
belles parures d'Adeline De
vieux Boutique.
Du vEtement d'interieur it
la tenue de soii-de, une gam
me impresSioinante des toi
lettes les plus simple et
les plus belles jamais por
t(e& par le beau sexe.
Nc; com"Itdents & Adeli
ne 0Bv6eutx ainsi qu'an ThM
tL' Priven qul ftait gale
ment sa g(ralff iUE,


La rupture des relations diplomatiques

entire lEgtypte et 5 pays Arabes


Reunion 1 a laCroix Rouge sur la


cooperation extirne et IFeducation


Nouvelle

affaire

de drogue


Une curieuse

affaire de rapt

devant le Juqe

de paix


- ~ 1. - .. - ", -;: .01 .- -~- :- - I A -~h~iL~-l~l -- -fts- ~l~PI_P IPd- -,i -lsl- -- ~ -s----A -- -1 ~ - -


~\9ii~ly-~a~~i~a~YCYIldBI~L~~d-iY


II


--- 1.4; -


I


C"ttc action -mble pititot,
poilitlv s'il faut excipL-r la
realisation de locaux ade-
quilts pour luger les dcoles.
Ccs actions ont porte sur
1 tilii l lltIat:IlOii de al chen-
wl L' -colairc, !a lorlIln tion
dis llmaitrc>. 1e recyclage des
IlI tiluleurs d l'omes., la for
Il1.:I Ilnt dcs IlnsLulo;ns non11011
d pl' Ie, L ni servictl 1'organt
i 11ton d b 'coL'S Ilnorinales.
d(- tcol( < eloctIonnelles. Me
1or.SmLionld a -cu1.igne qu au
',ad0 actlit lp des choses.
I oi oc. vo L*atiollnelhI(s a-
I(lC)IC-1 qui sent au nombre
di c.iiq devailnt etre multi
pI o pour altelndre unIC
paIr commune l tat done
(qu(' lles seules oftrcnt des
cl, nIes aux clevecs lratiux
d 1 1 r au dela du c?: IL s-cO
;I" ILL 1,ia '.f I1. a soul EP1e
1111 i'lltI'le r5 ciiii e19o-
li' \%(c'at 11nn'1 le n't'ci pte
L'l ,tI ilii LrnL'. 1S r i 200 0
pal t- ar P e (". ot
L i i' ~;t III, (i 'I 1 (iu Ci l-ura
IL' 1 I. d L';i Lo l Icm nt'i
,i i dl (;;I Clrt fiad rL d 'Z
d, .- p)r I i. 1 ,I d 111 ,.i it

S l i' d 'xt I II .


1))i',I .) ci d, re- .'lat:.
i-iLlili I d(' i''ic.'ord rermll-
11 nl l t sc Il I'red la BID
l1 t ouUv Illin "'' hI.a I t i
I,' pIir r d I c P, lre a tia
v( r I m imd .. o~ 11. lt crel'a
l LII dI u ( nL,! d P, ud(- In
Ic'w .il]'. 1)1)11!.: If I Dpvelopp
it :,1 l, ":il 1' 1( .t(] o Il cl ii t1 i a '111-
lr' 1 s ,isp lI s du dcv".top
IIICl it rural i n Ha (i.
I i t .,1. i dLL 'il,. i ,' IL ec-
Siir GilIt ral de 1ONAAC.


SMIIn ci t1l Ioui s dn Ict tie an
n c, 1 1)7 7 B '.i 1 q u 1 c rl v i-
sal~ci I .1 la h,'n 11 l, cou
ilalw d o()p 1 on l:ill li .o-
Il (11j till n I r 'l i- ialv re-
Jill Vi'. iil'. ipi l o,'ntscVOnle
i:]l1 cI I c't tllS 0n s Aduil-
tI(. M. li. a I is dIlr apres
;:.i .r1inily Ii ,C donntl sII
>;' .s! ;01u s qIu 'pri's t 0 I t
1 ONAC a fi I .tis acl ons va
Inh1l s anl cour ; de annee
1977 avc le I cncour, d'orga
itismcs comme le PAM, I'U
NICEF, la BID etc.
LIng6nleur St Laurent,
charge du Projet No 1 Ban
(iu Mondialc a expl que les
ralsons dcs retards enreg's
tres dans la r6alisation des
points du project qu'il dirige.
Les repres"ntants d'orga-
nismes come, l'IDA, la
BIRD, la BID, le PNUD, I'O
MS / OPS, I'OEA, le SCCT,
I'ACDI, I'AID, ie PAM, la
CHTNO Tsrael et d'autres
Fulount b ek'itnr'r leurs
po nts dE vues et l.urs ap-
pr6clation a cftle reunion.


t i, ;


i ,


-.




-rFlR I


MARM 6 D MTCMW I. ,?


MEDECINEET'SoClEIE
A-


CQoNSErL dATIQUES



Calendrier de vaccination de vos eifant.s


1) BCG (Contre la Tub2r
eulose),
- e, : ,a nalssance
- doses : une seule dose
- endroit: bras droit
- rappel: entrse a l'6cola
Q -
2) DPT (Consre la dyphte
r e, la coquluche et le t6
canos).
- une premiere dose a 3
tAols l brasa gakc.l.e
- une second dose a 4
mos nau bra- droit.
- une tro si-ire dose a 5
mois au bras gauche
- rappel : (nlree a L1'cole.
3) Vacc'n centre la Po-
lo
- une premiere dose a 3
mois (bras droit)
- Une deuxinme dose a 4
moic (bras droit)
- une trois'cem' dose a 5
mo's (bras gauche)
- rappil : entr6e a l'ecole.
41 Vaccin centre la Ty-
pho'de


.,r Dl d.'O, TA4IUENCA
I co l de l 'll-
; 1,* 1, 1 UU 1, plus I'e
I li ins c e Sa
S .' e et 11111e '. S11
ieeem ;iiti eel liregiwe
Se, ,i, i l li s l Ca li
S c iii is. Cc genre de tu
., .; ip. l I ILIs so uvelt
*, I a 1 e(,cin e adult, pten
S I. perlode d'.ctviltes
Si' t stiques
ic ,1e, : l cu 1 p grande
che les feinunes
.'.i.n ent tres jiu-
e t'elos se
S .' cellos qui
, ," ii' ,it ,s sexu', Is a-
S", ; ti e h ino es. De
S ., la preco.c'te se-
I i promen sceile fa
S,,i It' dcc I co te ulont
d c cncer du col

ri d corps do la
i.i; it i ltecc.. coinnizn
t vmioc tre. icl e


t aprer a m1c s

i ', vt, n t que sa
t. plus grande.
c : 1i.' s ( i soul-
i; e : e ii c et d obe-si-

r r i' 1 'terus, comn
S n'e qulle autre
%:. u: 1 gn. e.t provo-
.r I. nultipl cat on
S. 1 ,,. ce de ordon-
1i ', qui envah 's
s tr. nt les struec
S" : 1", raane affected.
Sf 1,s cellules
S, cette tumeur
ulcere et sa gne:
S i :' arde 1 tra to-
S"al penetrent danst
. s lymphatiques de
: ., f v.nt Ie lop -r
r- gang ons lympha
S a pelvs provoquant
:: appelle d,,s metas


tasis ganglion.5lires-. -1 .
Dan- les cas tres avances,
lorsque le cancer vent' ':a
envahir los veines ut6rind$,
les cellules :.aiir.-c V s
peuvent etre erll ee-..s psr
la c rculation sanguinte *'et
pidu re des metastases 61oi
gnos, c'est-k-dre, : in
champ cancreux dans d'aun
tres regionss du corps. ,
Localement, 4e cancer -de
la matrice quii progress
sans ettre .igrit peut eilva
hir les organs to sins, tout
sp6c'alement le vagin,' .*I
vessie et le rectum,'..ce. quil
entraine des dculeurgs dang
le bas-ve tre, des troubles
urinatres et rrcfIux. Par-
ni, e-t charge e planrilf-r
ncs a avoir des retl:tlOr as3
fois, la doetroution can-
c-reuse d e s p a r 0 i 'S
de c e s orgariee provo-
que des fistules qui se ma-
n festent par des. pertes d'u
r ne ou de matieres females
par le vagin.
Malheureusement, lorsque
le cancer de 'uterus n'est
pas soigne d'une maniere
precoce et effective, eS qu'on
le laisse progresser locale-
ment ou a distaic' come
nous l'avons dear:t. 11 de-
vi nt incurable et dans des
dela s de quelques mols ou
de quelqug s annees, 11il
prend la vie de sa v.ctime.

COMMENT DECELER ET
.SOIGNER A TEMPS LE
CANCER DE L'UTERUS
Toute femnme do t savor
quels sont les symptoms
init aux d'un cancer de l'u
terus. Une petite hemorra-
gie apres les rtpports se-
xuels; une perte vag nale,
quelle cqu soit la couleur,
avec ou sans odeur, eC tou
te perte sangoine en dehors


i de LL pliEloe sdes.t1g4ss iU
apres la menopause, meme
raiemErir sonr des sympt6
a'tedai il olveat. aleer i sla

* ?ent/ m'irm6dia meant son
mrl iecln.
gli t db;t d6cider de con-
sulitE i le nqedec.n sans hes!
:eF, r.n par fausse pud-ur,
n par pe)ur d'apprendre u-
ne"-verlt"- aepagreable.
Devant n'i ,p-rte lequel
Sdcs s,n.ipioene mpentlonnes,
ele dolt Sig-.r que le plus
probable est qu'elle n'a pas
le caCprie car d iffrent trout
bles inflammatoires et hor
monaux ,bjn'ns provV.quent
frkiue-t ment Ies' mseumes
ymptgcpms,. et seul un exa
men .de 'lt 'utc6 et lea ania
lysea qoe le uiedtcin fe a
pourront eclatrclr leur ori
pina et or enter le traite-
ment. Cependant, s'il s'ag's
salt 'un cancer, les meil-
leurs perspectives de gueri
son existent, pu'sque ce se
ra presque toujours une tu
mlur a son debut, localisee
et parfaitement tra'table
par la chirurgue ou la ra.
diothirapie.

Get examen medical faitmm
immed atement. dcs que la
femme decouvr' I un des
symptomes mentionnes, per
mettra epresquie tonjours
le diagnostique pr6coce et
le traitem-nt curatic du
cancer de l'iterus

L'EtXAMEN MEDICAL,
PERIODIQUE

Pourl ant auuniw [ein'ne
no 4evraiLt wc COiielntri t e
Ire epresqug' stirsde de i .is
avo r IP ecancerr' H1uri cui'
minvnt. la meodrnne mnlndernl
est parvenu' a pef- action


nert dq s welhces pour faW
re un diagnostlque pr6coce
et precis afli de detecter
non seulemnt le cancer
de i'uterus, male aussi la
predsposition dEs cellules
au cancer. C'est ains que
la femme peut etre tout
h faith sure. de ne pas avoir
Ie. egnge., 4i yeux parlor
de l'examen p6rodlque, qui
dolt ialure l'analyse de
celluls de i'utnrus, sElon
la methode de PasAn'cilaw.
CVest un proc6d6 quf permet-
d'extraire, d'une fagon In-
dolore, des cellules de I'U
ttruss plus tard, au liaborg
tore de pathologic, elles se
ront color6es pour que
leurs d ffiNtees parts
soient cla'rempht visible's
au microscope.

Les resulltats du test de
Papanicolau se class f ent
en general de la fagcn su!
vante:
Papanicolau, classes I :
Les cellules de l'ut6rus
sont normales. L'examen de
Yrait etre recommended une
fo s par an.
Papanicolau. classes II :
Les ce lules presentent des
ind ces d'inflammation.ma's
benigne : lYnflammat on
coit etre so'gree et 1'xa-
men Vepete aprte six mois.
Papan colau, classes III
Le pgathologiste a observe
des cellues .susecte. Le
nieder n etudira I le problem
nit' grace a divers procedes
di b upsie, s 11 derouvreo n
(clcer, i1 le I-o glit n l iein,(
dillenicncit sin0. 1 .nal.yse
s'Ira repetee.
Papainicl6o. class.' IV :
II y a des cellules canen-
reuses l.e minderin prcilque
ra des biopsies et d'autres e
xalierns pouoi deletrin icel nII


Campagril'e

de vaccination


5. Ne laiss-z pas l p uur
vous paraly.-er et relarder
le diagnost.gque; 1'apparri
L on de unll quelcoinque des
syanpultolme tintleeiontes,, a-,
Vi 1 Z-Ies litc qu .1 3' a 1)ll cian
COs iaU li0t0 pour quce es
tl'0i bl.Ws I .u i cii pas clus
all e)alTer lC so Snt lacile-
lee cil trilltables

6 N ;al(enderz pl)s de r'Ls-
S.e nt{It de( dou lllIlls p0111"
cOi lsill I c v tre luedel n .eI;
dcciiit;ll e-t u'1 symp3(tomIne
laird.f dale, len ca ccr de'
I tllerus Mais a' voces resis'n
tez uie douileer, secev ene' -
'icus que s, causee' Sacc le
ble. foneltionanels ou inflall
mato'res benius de 'uiterun-
mato rcs bentins de I uterus.
et fasie-vous ixani ner ion
med atcmenit.

" Sourc neze-' vuls toujousrs
que le cancer de 'uterus.
diagnos'inque precocement,
Ssl parfa emi nt guer:ssa-
ble dans la plans grande par
t e dec cas.


Vaccin amgricain
coater l'hepat|te
virale.

ROME ,AFP,
Un arce n centre 1 hepati-
)c c rile a e'e m.. au po:nt
It 1ls prtem er- dosis sont
pretns pour etre u'illi ee
desormal .-ui une a'.ste e-
chelli apres ls ess( a s sur
des colonta;rv, a announce
vendr,di a la '. ievi-ion ila
1 e'nne uin cl','enheur amerl
cain le Dr _M1urxce Hille-


Ie vaec n gqi,o noue avons
labored a pre- so 1I Dr HlI
leman qui st responnable
du sectiur eVIRUS, d"
1. Instiliull M rek Sharpe'
anid I)ech)lnco ar West P nl.I
a surmonlei( brillammene i
Oillee e Ic s x]per I ,C'V, seir
Is. aenimanx et se ts av'e
capable dr r' mul' r la
production d 'anl-corps sans
provoquer la maladle.

Les essals sur des person
hIPS velonl.ta re s 1-1 ti poiir
1s v onut me tr qu'll es ,
parfailtment ans danger,>

Un Prof'sse'l itallsen de
l Instlutl des Maladies In-
fecl uses M Carlo de Bar,
qui partleic pt i 1 missions
le, Tvlvion 'nllenne a-
vcc 1- profes'o;ur 1Hillrnman
a souligne qu- les explir ni
ces de V 'slt Point sent es
plus avaciices dalns le do-

ma ne de ] iIaborn lon d'un
ilii It e,,h f ] Ii [utlit, ,.. il
puiir liI i i IIi crr I,1 1

on s i' r eiii prrii(Jd nombr
d l' pI- 1-.11 1 I 'I[I"C I1 I -

pi it l 0ir di> 'ie.i- 1n 1-
pIll s funveI


Sante Publique e. de -a
Population a deja srllicite
le concurs de certa.ns or
ganisnaes nat onaux tells
que: 1'Assoc.at on Haitlen
ne de Rehabil.tat.on des
Hand capes, la Croix Rou-
ge Haitienne, la Soc ete Hal
ti nne de Ped atrie, la Fa-
culte de Med.cine et de
Plharmac e, 1 Ecole Nationa-
le d'Int rnieireE (Simone O0
Duvalifre, l'E:ole Nat ona-
le d Auxillaires de Port-au-
Pr nc'-, etc...
Un comite forme du Dr.
Lambert Jasmin. Coordona-
tour, et des Drs. Marcel
Francqos, Gerard Leon. Mo-
I ere Pamphile Gerard Ro-
mulus. Georges Metellus,
Andre Beraud, Michel Vau-
guPs, Marc Augustin et de
l'infirmiere, Mme. Eric Jaxi
ni, est charge de planfifier
et d'executer ce programme
de vace nation qui devra de
butter au course du mo s de
novembre 1977.
Nl-iu- d pinwll 'on. a .a p.
pulsi ,lOi a pl': n. Collabo '
riii,:n pou, r le : '.e,- ,:,:,m .
pI:r- d& celte e.-iniagrn. ap-
p, Ie.- a proioger le, ereae '
c rci r la p, l.on,'c ,.-lIlte
Dr Gas.to.n ESLOiUiCHEC
D.r-cil..ur ENERAL


ioealisat-on et \e 4ege 6A'6
evolution de la tumeur, et
11 commencera immediate-
ment le 4ttpnmq le in euX

' Le test de Papancolau
fa't lors de chaque examen
medical p6riodique est l'u-
ne des grandes conquites
de 'la rM6dee .e molerne
dans la prevention du can
c-r de Vuterus.
0-

SSPPl OCONSILS VITAUX
POUR EVITER LF CANCER
DE L'UTE'RU "

1.- Allz vo -s 'otre m6de-
cin pour un examen corn-
plet au mo ns une to s par
an.
2.- Assurez-vous que cet
examen comprend le t st
de Papar.icolau.
3- Suivez attentivement
les indicate ons de votre me
decm quant a14 traitem-nt
de n'.mporte quel proble-
me utsrln, et retournez le
voir a la dat5, qu'il vous
indique pour control.
4- A 1'apparit!on de trou
blsn menstruels pertes va-
g'nales ou hemorrag es me
me tres peu importantes.
consulted immcd.atem'nt vo
tre medecin et su vez ses
iT~iP.t ,


Chariou A. DeIomadaire




Carlo A. DESINOR


Comment prevenir le cancer de 1'Utrus


Cris Barnard: de


Greote Schurr a 1'ONU


JOHANNESBOURCG AF-
L Dr Chr s Barnard, le
.P onnier du co lur,, don't
le nom eAt entire dans I'his
to re de la Medecine 11 y a
d x ans, presque joun pour
jour, soulhalte desorma s
troquer la blouse blanche
centre la jaquette t it le
panltalon raye du diploma
te, qu tier -Groote Schurr,.
1 Hop.tal du Cap qu'il ren
tit cclebre. pour la Tr bu-
nie de l'ONU
Conf;irmant publ qu' ment
vendri di dans une' interview
a la Radio Sud-Afr ca ne
qu il preudra i sa retraite
de clihrurgien cn 1978 pour
raieon de sante, il a reveic
qu'il alnerait pouvo r de-
ftndre son pay devant i's
Nations Up'es.
Lou s Washkansky, le pre
m er home a avoir recu
le coeur d un autre, ava t
survecu mo ns d'un moist
i.e deuxiemrn Philip Bla'-
berg, a vecu vingt mo s a-
vec un cour greffe. En d x
nr". quIque cent trente ma
lades ont su:o, les traces
d Washkar-siy. So xante -
dix 'ont encore en vie, les
autres ont eu la consola-
tion de v vrP m'o-ux Icurs
drrn ers jours.
comm, nte le Dr Bnanard
en ajoutant que douze per-
nnii"-s v ;nt naetuellementc
neave chacun, deux coeuri'
il:ustrant la d' rn ere me-
thod' mi e au n point p1nr
le ch!rurg en. eclle de 1'im


plantat on d un c. oeur
parallele. suscept ble do
soulager 1'organt. ,jr gneSl,
fatigue ou ise..
Mais aujourd hu', les
ma ns qui ont '-ndu 1'edpo r
a des milliers de malades
sont v times d lai'ethr.te.
*Hier encore j'ai opere, ex-
pl:que lP Dr Barnard. Cela
a ete pour moi un supplies
des l'instant ou j'ai enfile
les ganis de cnoutchouc
Mes ma iin mnfa saient tI.1
element soufflr que chacqu
suture me demandan uor
douloureux effort. J ai bearu
coup done a la Ch'rurgis
et j'ai encore une dette
enorme enverc elle. Mais
Je ne vcux plus la serv i
a cau c de mes incirmites .
A 55 ans, Chr s Barnard
se v. it desormais a la tr:bu
ne des Nations Unes, n'he
sitant pas a employer ur
style orato're d rect, vo re
brutal, pour ni eux se fai-
re I'avocat eis :on pays.
Et, s 41 do t reIoulcr cel
te s cnde vocation, it lu
sont deja venu s d Arab e
Saoud'te. de grece de tur-
restera la po sibil:te di' re
pondre aux offres q u i
Saoudite. de Grece, de Tuvr-
quie et d ii 1 pour part c:
per Cn t1a.t qLIe con" 11 I
Technique a 1P cre';itin di .
el niques spte .ll -'".-. i:.
ie tra temena .1, afn t 'iicn-
cnrd aques.
I1 pourra ani'si s- rapte,
T'Ir qu'il a ddja publ L dccux
Best-Seiiler'.


- une prem tre dose a 1
an au bras droit
- une deuxieme dose a 2
ans (bras droitl
-' rappel: entr6e h 1'ecole.
5) Vacc'n contre la rou-
g. ole
- une dose a 1 an
- pas de rappel.
Ce tableau ett tr6 d'u-
ne publ cation de div sion
dhyg'ene familiale, Jan-
vier 1974 et est thaorique-
ment aff che dans les ser-
vcces interesses, les centres
de sant6, etc...
DEPARTMENT DE LA
SANTE PUBLIQUE ET DE
LA POPULATION BUREAU
DU DIRECTED R
GENERAL
BULLETIN DE PRESS
A propos des rumours re
lat vas a une eventuelle e-
pid6mie de dengue dans le
pays. la Dircction G6neraic
de la Sante Publ qu t ent
a preciser, a 1'intent on du


E CZ\ NE SNTPE,- I L


public, qu'aucun d aignoi s c,
certa n de c-tse 1m.lii. cac
peut etre pose sans 5 s, a ;
analyses m6dicales requsc.
lcsquelltes ne peuv-nit ic-a,
effectuees que par dei lets
rato:ns de virelog e di
t: s laborato res n ex.: 1: t i
pas encore en ila:t
C'est du rcste pourqun,
53 6chantillons de saic. dt
personnel presume, a :c
tes de c' mal on! ei -('-
leves et cxpedle, par I r
so'.ns de la D.v i son I iiy-
g ne Publiqug a Pnr'o pi-
co pour les stu t.F n,0 1",'ct
res.
Les result ;:s
cable du 21 noiml'bre c9T
accusent 12 ca- po.tf .
22 6 pl ir c eit c' eq ,
mer la lrosce.s d :i u,
parmie lo.s noneIbe ice ,.! (
f cvr- rappirpo ;-.
ce d'un tl ; re ilt .
pI cu t es e corc1 p.r -
pidemn c on;.(, e c
pour la Janm.,t (I !' ? ', 1
R co ou O c i: p .,
rolog queen 0 0o
503 cas r c c, : :


Sylon le rapport de 1'As-
soc at oiln Halt enn: pour hI
Rehabilit.aL.on des Handica
pe-. i1 a ete d agnostique
i'lnnee dern ere a Port-au
-Pr nee 67 cas e poliomye
lite
LI Departlemn nt de la
Sane Publique et de la
Population, toutl(ci.ux de pre
vI'l r toutei re rudescenlce de
eitLe maladle a entregpr s
des demarche,: aupres de
1 Assoeiat o.n Medical- Inter
nlationale -AMI qul a con-
senti a imettre a noire d s-
pos I'on If., varcins necessal
res a une champagne de vac
cialtion de vant couvrir
lllus lsc enlantls d' 0 a 5
ans de la Cap tale.
Cos vaccines sont en leffet
arrc:vs depuls le 22 oetobre
dernier en bhon tat. ma s
decongels. Ilsa doiv.nt done'
etre utilisies dans un delal
ne d6passant pies 45 jours
L'experienee d'une camp
gne ant6rih ure cell de
1I 17 i 1 ro-.i ,i r i, i- ..- .

I,,' i e,-,nc ,,ii ll peir rnoi
d be.rnfc ciir i a oni- L.r .,

i D,p 1te parlI I. pIiile.1 1 i l '-
0, no l? l,-u OllI o'n
Le De:-perer'm.rnll .1- A


ANTIDOL


Vainqueur de la douleur, ne detruit pas vos globules


*2 . . . . .....


TmT- I --,T;


A


Lie t a Ii i:', : ,
dans le r'-po 1 ,
Cle 1 quid, .L.,"
qua'e pour e
dratat on P'r
la feI n (t
on peut pr : e. .':
TAMINOPHEN i .',
les noms d" TEMPA FT-
BRINOL. TYI.ENI. ,.
11 n s ..
d'ut'i er d .
n; de t1a-p r r.,
medica.en't- po.
courage 1- :eod.:.
morraglques,

I1 impor-c c
Sque des inci-S. ,,* '
passe < au SNEM
vice de DBm.o
la D v -.on d H:, o .
s quP en 'i, -,. p1 r '.- :. .
r me. -rcs de 'J-t, :!) *
d? con'role
i les c rr'i'
De mem ei- i I,
sera nle sammo,' .
aux. mcd,'c >
Sa s'adnresser S .
p'dem ,ti : P .i

len eilt cc' Ir ,
d cll, 1 I






* I vd' c ci -,.. d : c ,









Avortement :
Pas d'accord
au Congress
americain

Le Collgi! V i l '
V r a i a ':'' Cccic IJ
cord sur le n rl
1 avorteeie'i ct
La CihamlIe -
tants a rjpec' c :': 2' '
contre 183 Ul; ;;I.o (i
voto une I ,- I 1 ''
le Senat 1 vp'c,
meant gralu I pr
par le Gouvernc '!: s : ,
ral pour i ,
mes d'un Viol ;i. d :
te et pour 'cel r I
grossessc nmet la ,: : i .:.
ger.
Le vote de Is. (T.1'-
des Reprem -ntar.'! a
qu6 'indgnatlon dle ; I
s oeurs organ-a' on' -n f:I
veur I'avortem nt ,Mr--' '.
ren Mulhauoe pr6e dint d
la Ligue d'Aocn NNi'onai,
pour Lezroit a 1 oav'rtm' '
a qualifce cett.- dec o:
d' De son e6te. le Rah n R:
d,: urn, e 1 1 : [-,l .. jr 1
o r le I G ved' err-r ,,,
r- rc pe 25 ,rlcr,'a t
lie cu: s i d wi,:l:>r .: I
L:e a ae rd .lajr J.': P.
rre enta t; u r ,la lr- 1 '

n-ibl-- ,- t tIr l.-i r- ,


ndicalons.




NEWAGE


* -' uinmminnR -nt-. q u ----mm- ---. ---- -
rig-- ----"-_. _


Rebondissement de l'affaire Christiana Von Opel


PARIS, (AFP)

tin uouveafu dtveloppe -
miniil iqt attend dans l'af -
(, r,, Cirlstillna Vol Opel, la
fill, il Magniiit Allemand
(i"d Iultominobile, arr6tdc en
.lull ri 11077 avrc plusieurs
de r. anmis A Saint-Tropez
tw0itbre r oltaiion balndaire du
:Ittl die Ia France) pour tra
(iI dI,, Hiaisclilscll, apprend-
kin ii' tlinllie source.
.,n vflt,. plusieurs poll -
j"Irl' de lIa brigade des stup6
(intt, du S.R.P.J. (service r6
itlonil de Pol'ce Judiclaire)
id MNarN-lle ont interrog6
suamedi en Allemagne de
I Oiest unie haute personna
Itli de ce pays pour ten -
tr dei verifier la vdracitd
dei. allegations de deux res
anrtIs.ants Britannique-., Da
i d Flescher, 25 ans, et An-
tho.vy 1:.& Ci'ux-ci affirment que
c- i personnaltte Ouest-Al
tiaminde un baron conseil-
mnr municipal de Bonn et
mv'nbre influent du SPD,
rliur a offert vingt m'lle
fta'irc franqahs pour faire
evcad',r Christina Von Opel
,l deliux de ses compagnons,


Hans Sibgr et M'chel Karg. ration, qui deva!t permettre
Flescher et Duggan, lors 1'dvasion de Hans S.lber ede
d'une oconfessionm au juge venu trop bavards et, si pos
charge de 1'affaire, ont indi sible, de Maria Chr stina
qud qu'alors qu'lls se trou Von Opel et de son ami, Mi
valent & la mason d'arr6t chael Karg.
de Draguignan (Sud de la Flescher et Duggan affair
France) en julllet-Aout ment navoir pas voulu en-
1977 pour une affaire mineu suite mettre sur p'ed cette
re, ils ont rencontrd 1'un evasion et c'est pour cette
des co-inculpds de Christina raison, qu'ayant pris peur,
Von Opel, Hans Silber. Uls ont tout r6dvdl au ju-
ge d'instruction de Dragui-'
Toujours selon leurs di- gnan.


res, ce dernier leur aurait
alors demand d'aller voit
cet ami haut placed en Alle
magne, qui serait le finan -
cier du rdseau de trafi -
quants de stupdftants. Aussi,
lors de leur liberation ont-
ils tdldphond au baron Alls
mand du commissariat da'
Saint Raphael, faisant croi
re aux polic'ers qu'ils td!'-
phonaient a des parents. Le
baron leur envoya alors
900 marks 'et leur demand
de gagner Cologne (RFA) et
de prendre contact avec un
certain <>.
Ils rencontrerent ensuite
le baron qui leur demand
de retourner a Draguignan
pour mettre au point 1'opd-
A


LE BISTROT


Sf'ESTAURANT -- BAR -- PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRA1CI



SAMEDI SOIR
Ambiance dansante

avec ,Eistrot Combo.


VENDREDI SOIR
,,Nouveau Bistrot Show.

Elsie, Diallo et les Girls du Bistrot


MERCREDI SOIR
Soiree Dansante Accordeoa et

Musette


CHAQUE SOIR

Piano Bar -- Ambiance Miusicale
,!, ^*>W(' '*-'*^e<- -- :r -, -*y- ..,=-**--vV

ti


Un nouveau Jambon H





dans tous les Siper .


Demandez, exigez, r




le Jambon HAM


O -

AFFAIRE VON OPEL -
LES REVELATIONS DES
DEUX BRITANNIQUES -
SAINT TROPEZ
MIDII DE LA FRANCE,
(AFP)

Les r6vdlations des deux
anglais, David Flescher et
Anthony Duggan, continues
notamment dansu n ejour
nal, remis au mois d'Octo-
bre a des representants de
la press don't une copie a
l'AFP; sont a l'or'gin4 des
verifications des policies
pour corner les agissements
du r6seau de trafiquants de
drogue auquel appartenait
Marie Christine Von Opel.
Ces dldments ont notam-
ment amend les enqucteurs
de la rigade des stupdfiants
de Marseille a examiner le
r6le joud par une personna
1 te Allemande dans le tra
fic de cannabis don't 1600
kg devaient itre sa sis le 5
juillet dernier a San Tro
pez, a 1'occasion de 1'ar
restatlon de Marie Christine
Von Opel.

Cette personnalite. don't
le nom et I'adresse sont di
vulgues dans le journal des
d(ux Britanniqaes. a ete en
tendue same; a Bonn et se
defend davoir termipe dans
cette affaire. E'lle asurit. se
lon les d-ux Brilanin ques.
charge ccs derniers, de pi6 -
pan r 1 evasion de In prison
de Draguignan (M di dr lai
Franc' i de Han< S:ibcr 1 utl'
des an. s dc Marie Chri ist n
Von Opel, et par la r tiiitii
occasion celle d l I 1 11 idu
celebre constructCur Allh -
inand.

Selon ce quafl rnicnt Dug
gan et Flotcher, ,cette pr
sonnalite aurait asourd It
f nancement du reseau, >t'
voulait fire evader Silbcr
par crainte que ce dcini:cr
ne parole trop).

CIte perg cBegin E-le Ba-
ron, pourou \ent les Britain
n ques. leur a procure d- -
puis l-ur liberation de la
pr son de Dragu gnan le 1I
juillet dernier jusqu au 9
Octobre 1977 u-n somme t,
tale de 11 700 Doutch Marks
(environ 23 4000 F! pour
preparer cette evas.on
Ce journal resele egal -
ment -ls roie :Ioues dan'
organ saton par i l diffe-
rents member s arrete? a St
Troptz. L s angyas. ndi -
quent que Mar e Cir slnt(
Von Op 1l ni fa sa:t qup, sul
vrc dans ce'te affare ltv dd
rectives d- son amant Mi-
chael Kaar Ce dern < r eta 1
charge dr benef c:er d ,
movens finar.t rs ni le-
gl gtablens di sa ac-,
pour amenace i 1 'c..i ;
d la drogu dcians a Prt-
qu'iiv Tripez t!
Silbcr s 1it ((- tournaI
avait ach, m ni un c'r
son d- 2 600 kg dV H:ii
ch ch du li.ban a Si Tro
pez, a bord d'un Yach' 1
22 m d, long appirt nail
al lBaron> Ali Imand
Apres avo r di(-r i p:Ir 1
detail parlo rocarnboilt
que t transxtri de I:
drogue du Y;acl aIux t in
v llas d la rt( oi Troi,
7Zi nrie Dui;'zan r6velent qu 1 nr lq nn, ( dj.
t oale v lii pu i"re :.ii .
tralte at la l trv 'illt:ie, d,
R'ndarmn apr,. t ,s ,i Juili
par tun a r:ln i Thomia.-
qu ]a convoya par ;1ma rli




AMPCO





varchy






eclamez





[PCO


vees Cologne a bord d'une
Opel Adm ral blue.
Ce meme Thomas se se -
rait livr6 par Ie pa-se, celon
les Britarmn queO, a un tra-
fc d'armes a travers la Sue
de. Flechter et Duggas
crolent savoir que deux dess Libanais qui, avec Sil-
ber, avaient achemne la dro
gue k bord du Yacht ont re
gu un billet d'avion de Tho
mas pour regagner le Liban.
Thomas s'etait ensuite ren
du dans 1'appartement pa-
resien des Von Opel pour re
mettre la some de 100.000
Francs a deux autres Liba-
nais, Mahmoud Kurdi et
juillet dans ce meme loge-
ment.
D'autre part, les deux jeu-
nes Britanniques indiquent
dans 1ur journal que le
sBaronsi Allem&d serae t lie,
par l'intermddiafie d'un avo
cat L'banais don't ils divul-
guent le nom, avec des per-
sonnalites influentes a Pa-
ris.
Enfin, les deux Angla's
font dtat de la presence d'un
,chefs important de ce re-
seau. qui aurait reussi i fai
re transiter i St. Tropez
deux lvraisons de Canna -
b s destinds aux pays Bas et
aux Etats-Unis avant le
coup de filet du 5 Juillet. II
s'agit d'un certain Alexan-
dre Von Ubatius Kotnow.
Ce dernier, centre qui un
mandate international avait
ete lance par un parquet
dAllemagne Federale, est
toujours en fuite. indiquent-
ils malgre 1'annonce erro-
nee de son arrestiatt'on le
7 Septembre dernier a Ibi-
za (Espagne).
sx xx
Affaire Von Opel :
Declaration
du Baron Von
Der Leve
BO)NN, APP'
Lt,' Hii'o ii W h'eitlc h it st -
111;:1111 Von On l" \ I, h \, o 11
Ilo ll 1 eol c i h 'l 1 .1ill ire
it, dr;|opue t 1: 1 *: ji lr- ll 'st


Courrier du Cinema
iOt)M' AF1'

Iin To1 ninliaso Shlri nill
to r 1ra in 1 ,lin t s -t 1 A
i l 'i Ut;: li:itka> A p1 rti"


la v l ll i d' II nI' 11n

pli imprtltan: .i r1' pOii to

sur son merlt('
Plusi qul l, i 1 B !kla l
prtiacot'iise di I ll str;t
Soi Tomna..o h( rnan (I
u,'n scenar s i G:an-.paelo
Corlrone 1 aI aI l] d -
:; ialro dt: ara lr'-
pr( 1u\ s t n ntignt' Ali
-d(la d( p I U (i'mcii' Ii<
d iuix autiur. ii .'pnd, nwr ci

I'ct 1 vi nllirt i] F I ,i

't!I ii In r !to i du 1 ,<;1' dti:r
de Bn Bar ka
Sx x ;



n nit fK t a.nc c! -ranp a
Anidrc Caaitit proiidui pi)
ti Pltli ll i, l l i It
-* ( aipl i rI~ i';l I i tla i


Ir. oII II; p I itI t i" It itI
1 ,
A(t.11o Gobit l qul a I iCfle-



) quitii t, al 1 '1(, (1 hull
an> 1 "1 c:i';I t n 1

0il un v II:!p;' d la Vai
iN d Ao l, I aci r'rI ial
M) Aot na H i i M i

N ii o M ti cI OlIt lltu




ti' Laur i lts s lI" fllmii qui
s.IeI ..in, f ri' rii -'atl Si ifi
Nai pl r' tl ultti Mii iii t'l
(lrii'l' .;t t>, liii. tni Iavi it i.


i t O N. Ii Voat 1 1 1 a I)o itI
r pAr Nino Mal

800art nfants flet 9i it 12
-iti t 1 -, ff 1 '. .1 ,I i



I l.l-, I lt 1 1I.I l l I iI
, I f:1 l..l. r i1 ( ll_ I, .n

If nd i i l i|1 li:itll d .W i
dol scenes qui .a necus'.'ni
mutuellement d'nilerer des
touIt a L. _a&


Von Opel a declare samedi
a l'AFF qu i n'clat 'an rien
impl.que dans cette affaire.
Une Importante p:rsonna-
lite Ouest-Allemande, rap-
pelle-t-on, a e:e mise nom
moment en caume par deaux
ressortissants Britanniques,
David Flesher et Anthony
Duggan, qui affirment
qu'une some de 20 000
Francs leur a eld ouierte
pour faire evader Madame
Von Opel et aeux de s- cornm
pagnons. Le- enqueteurs
n'ont toutefcts pai reveler
1'identitd de cetit pcrsonnali
td, se contenmant de la desi
gner par le terme ,?Le Ba-
ronr,.
Le Baron Von Derleye,
D6pute social democrat
au Bundestag de 1969 a 1976
et Conseiller municipal de
Bonn de 1961 a 1975, a indi-
que qu'll avait tcvus les deux
policiers de la Brigade des
stupefiants de Marseille ve
nus samedi a Bonn dans le
cadre de l'enquete sur cette
affaire.

Il a prec'se que MM. Fles
her et Duggan avaient pris
contact avec lui par t6dl -
phone. Sans preciser le con
tenu de cette conversation,
il a estime quil s'agissait de
*gens qui veulent de 1'ar -
gents Mais, a-t-il ajoutd,
je ne suis pas pret a ceder
a un chantage. Je ne suis
en r en implique dans cette
affaire. II s'agitd'un non-
sens total. Je ne connais
pas Madame Von Opeli.
Selon les deux Britanni -
qut's, un co-inculpe de Chris
t na Von Opel, Hans Silber,
availt pris contact avec eux
a la mason d'arrtt de Dra
gulginan oil its etalent incar
ceres en Ju'lleit-Aofit 1977.
Ce dernier lt ir aurait, de -
inainde de prendre contact


avec un eaml haut place
en RFA qul serait le ilhah -
cier du reseau de trafl -
quants. Les deux homes at
firment avoir a leur libera-
tion tdlephond et rencontr6
oLe Baron OuEst-Alle -
mand avant de prerqdre peur
et de fare ces revelations.



Flatulence !

Maux d'estomac.


Laissez fondre
2 surettes
.Ti Madam.
danS une 1/2
verre d'eau
a base de ricles
de Menthe'


Sots PACGE


Nos Mots Crois s


ETRIZONTALEMENT
1. Linge qui forme une
sorte de bonchqn pri
f'Xe
2. Ordre d'arachnides
3. Fonda la bibllothrque
d'Alexandric
4 Baqueo.I pour ha-
rangs sorte de clju
5. Dimlnutif d'un prd-
nom pour empeser
6. Pronoim rlviere
tpas dans le P L.i
7. Be lit sur un emballa
ge article
8. Fourrure de coulcur bi-
garree se.t a fare des
confitures
9. Vftement de femme -
note, a l'envers
10. E-pece de grands rhats
- eris des bacchantes
XX XX

VERTICALEMENT
1. JRv eere du Bresil symn
bole chlmtque
2. Combat titre de dis-
tinntion stranger
HTRIZONTALEMsE'NT
1. Tenor Nich 2. Oribust
- She 3. Nidoreuse 4. Td-
carrure 5 Oa Klsber 6
NN. iN'cephore Noepce) -
eni Ys 7. Tisane 8. Flar
- doute 9. Lapine roi 10
Ocean sein


4









3. Homme vain ie'gur) -
pour lire Iavenir
4. Habitante d'unp ville fran
s ga'se sur la Loire
5. Objecte.- Etat. de l'Inde
6. Commandement
7. Pobme pique trois ld
trees de mdgore
S8. Baudelette de linge
9. Lac du Canada
- 10. Collaboratrur de Bis-
mark lien de jonec
VERTICALEMENT
s- 1.Tonton flo (fol) 2. Eri
- dan lac 3. N!d tapd
. 4. Obock inla 5. Rurales
- N.N. (hairna halne) 6. 86
i r6nade 7. Urbino 8. Issue-
. Eure 9 Cherry toi 10. H6
Stein


Grand Concert de Noel

ORCHESTRA PHILHARMONIQUE STE. TRINITE
DIRECTION : HECTOR LOMINT
Soliste : Magloire CASIMIR (Altiste)
SAMEDI 10 DECEMhRE 7 H. 30 P. M
Auditorium Ste. TrInit6
Oeuvres de : MOZART, HANDEL,
TCHAIKOWSKY, etc..,
Entree : Adulle $ 2,00; Enfant $ 1,00
.'CeOaCOOGCCoa< e ccrcccioc--- c e.


La noblesse, la grace ,

I'agressivite d 'un pur sang


1le PRIX... d'un poney !


UNE PETITE GALERIE



UNE BONNE SELECTION


ou TOUTAM CELESTIN vous vendra,


sans vous matraquer,une oeuvre de bonne facture


-


!








Samedi 3 Decembre .


2cme DiUflN de Mode


COLLECTION YOLANDE MONTHS


SAISON 77 78


AU



| BISTROT


35 nouverux models oresentes Par

Lissa, Marie Jose, Jocelyne Flavia,


Flore et Nancy.


Reservations : 2-1809 $


Le couronnement de l'Empereur. Bokassa ler.


Par l'envoy6 special des
1'AFP Bernard LOTH
BANGUI, (AFP)
Un Uv nement sans 6gal
en Afrique depuis 1'introni-
sat'on d'HailA Selassif ler.
d'Ethiopie, s'est deroulJ di -
manche A Bangui : le cou-
ronnement d'un empereur,
celui de Bokassa ler. de Cen
trafique.
Inspire des fastest au pre
mier empire franqais, la
pompe impfriale centrafri -
caine sest deroulee pen -
dant plusieurs heures sous
le soleil des tropiques, a la
for's au rythme des Tam -
Tam Et a celui des accents
martiqux ou majestueux de
marches milltasres francai-
ses, rfpubticaines, royales,
ou napolaon'enn0s.

Les oriflammes et les pa-
vilions frappes des aigles
impfriales. les un'formes
verts des lanciers Shako
vert, plumet blanc, evo -
quaient irres'stiblement des
rcmin:scences napoleo-ien -
nes que renforcait encore la
tenue de couronnement de
1'empereur Bokassa ler. sem


b
t

s


f

1


| 'Ecole de Commerce Julien CRAAN

AVENUE CHRISTOPHE ET RUE 6
Inaugure a la rentree de Janvier les Cours suivants :

1- STENOGRAPHIE FRANCHISE GREGG, de Jan a Aofit

2- COMPTABILITE AMERICAINE:
a) Cours Intensif (ler et 2e cycle- de Janv a Sept) N
b) Cours Semi-intensif (ler cycle de Jan a Juil)
(2e cycle d'Aofit a Decembre ou d'Oet 8 a Fev 79)
3- DACTYLOGRAPHIE BILINGUE (Cours de 3-6-10 mos)
4- SECRETARIAT COMMERCIAL (Franhais)

5- ANGLAIS USUEL ET COMMERCIAL
6- IBM KEY-PUNCH

S HI \s.LIG(NFENTES ET INSCRIPTIONS: tous les jours sauf le samedi et lis
,er. fcriir a LTCOLE DE COMMERCE-JULIEN CRAAN, Avenue Christophe et
hIue 6. Ide :00 aiu martin a midi et de 2:00 a 6:00 du soir


lait sortir tout droit d'un
ablEau de David.
Si la presence des caros -
es rappelait egalement des
plend1urs des temps pas -
es, le 206me siecle etait
ieanmoins bien present :
les 200 journalists avec
'lashes et sunlights, les mi
litaires en tenne camou -
lee portant licopteres survolant a mo-
yenne altitude les lieux de
la cerdmonie les innombra
bles vo'tures des invites pro
voquant de multiples em -
bouteillages jamais vus de
memo're de bangoussois.
A ce <(rend(z-vous de i'his
toire 1'Afrique profonde
n'6ta't pas absent. Elle
etait la avec ses danses et
ses Tam Tam. elle etait lA
egalement par la gentilles
se spontanee d'un group de
ft.mmes-soldats qui. pour
fa re oublier temperatu-
re chaude et brmide qui a
menalt certain- invites et
journalists au bord de 1'6-
vanou:ssemi nt, d stribualt
avec un sourire des bon -
bons.
A l'issue de la ceremnoni
de couronnement, le cou
ple imperial a gagne la ca
thedrale de Bangui ou un
niesse solennelle a ete dit
par l'Archeveque Joachin
Dayei). Dans son homelie.
celui-ci a apple lts bene
dict ons du Seigneur -ur 1
couple mper.al et sur 1
people centrafricain Evo
quant 1'eblou sslmenL,,t su
rile par 1L. fates du cou


Avis Matrimonial
Je soussigne Monsieu
Iru'n:uis Jean Baptiste pr
prietaire denit'urant et do
micflle a Carrefour declar
au public en igeileril
A.l iominmierc' een ipirti( u
lier n'ttreI plus resp in.abli
(it. tes e ac tions d1
ilin 1poisO l MIidnilt e FranI
ol,,s Jea.1 BtIptliste Iet It
litAi, Ill le asco detntia -
1 a n:11 1 ;l ]t.IllSa psoI ir ( ikl.u
(l':dul ler eii aii/ellidaln
quil unc action ell divorct
lu1 .A lt ntentee
llort-au-Primrh le 3-12 77
, |"rannols ,lean HAI-IST'IF


EconGimsez


36% d'Alectriciti

avec les climatiseurs













Sada Debrosse Co.

23 av C har .....
P 0 ,
Tl2 5257


I, .-Ci~%~)t~~


ronnement, 1'Archevaque a
ajout6 qu'il n'en fallal.t pas
pour autant oublier les area
litds difficiles, de la vie quo
tid enne
C'est h pied que 1'empe -
reur et l'imp6ratrice ont re
gagne Ie palals de la renals
sance apr6s avoir fait le tra
jet cath'6drale centre ville
en voiture. Ce charigement
de programme (le deplace-
ment devait se faire en ca-
rosse) est du a 1'impatience
des chevaux qui montra'ent
des signes de fatigue et d e-
nervement, consequence du
bruit et de la temperature.
Une grande reception est
prevue dimanche soir dans
les jardins du palais de la
renaissance. Elle se derou-
lera de 21 heures a m'nuit
(heures locales) et sera ani
m6e par difffrents ensem -
bles don't la troupe artist.
que vletnamienne Hoang
Thi Tho et la musique dea
troupes de mar ne fran -
gaise.
Un d6fil1 milita're se de
roulera lund martin a Ban.
gui sur 1'Avenue J Bokassa
e L'apres-mids un match d
Foot-Ball su vi de mouve
_msnts d'ensemble puis ui
matcn de Basket Ball son
prevus.
n -0--
Defile a Bangui
a en 1'honneur de
.e
e Bokassa ler
Couronnenment
Bokassa .
Soiree de Gala
a Bangui
BANGUI, LAFP,
Plus de 2.000 personni
1 Oti ass sie dimlanchit slr
SBaingin a la iui re ie ga]
ii- t par 1 .np; reur tBo

et ka.s Ii i t 1 'U1 t .it i-
Lt n" I lu d :a l table offl
o I. onhpr rll[ Ci\ t V





e t 5.i llI' 5 ldun L I d I 11'1, 1



"" i i'll[. i Ii lis d o ie
SI t d ll ChaNit
I I iC I T -id C:s i ll II l l



( IIt Iki i,iL hi.ltls41 1n i







d iL ug itA i d 1I E d

1' dl I pb l 0 plll e s iotl
Iltolsd oth Pt




Pl 55o. llt)] m ial
S't d IPn I leu d a
i" dl 1:i 1 l dites ROu i l



'1 it 1,s r i d nPI a udlsse
h IIC'NTITCT DE
BOY-ASS.A1, 5
BANGi I s',AiFT


dv I du rcrulrment d'-u

trd LLe reven





P1r ]ti iprnt a la cont,
ndILLts ui nsse s mros
INSTIT[T DE
DF ViiiELOPPEM'ETNT
AGCEICOLE ET
INDUSTRIEL

AVIS

i I eal porte m Ia cnitnii
SI nce des interesses q
IINSTIT'T DE Ds dEVELOn
PEMENI. AGIIiCOLF ET I
D['STRIEL IDAI) organ:
lI anti oours Ie vendredi
DIueemltre 1977 a 4 bent
p n a son Bureai Centr
si a I tangle des Rues Ai
ricaines el des Miracles,
vue dui reru/tement d'u
DI)aclylographe pour son C
tre die Leogane
Parliqiperon/ ia e conf
tours le. six (61 premisii




andidi lio s qit s sere
i preiilahlmen/ insIries o
IQtni AHir oleosembr 1977





ques poSriclandI dPevri
nmplr les conditions s
vanles ct soum hetre, oul
unc phIolo d'idenitir la
c1men|.. y affhrr n/p :
ho) Itre aite de 18 vl






Pran Inoins ein dce l5 ans


vembre siip19riir o paro

ME d T AGRICOL raphieT I




MEgNT AGM'ICOlB I


peg en revue debut dans
un command-car, l'Empe -
reur prenait place dans la
tribune offictelle au mi -
lieu de ses h6tes. Le ddefrl
militaire a 6t6 ouvErt par
des enfants suivis par plu -
sieurs sections fminines de
l'armde portant le fusil d'as
saut vAk 47> A la bretelle.
Les su'vaitnt des d6tache -
ments des armies de terre,
dq mer et de Fair. Le def:16
n'litaire a ete ferme par les
deux eseadrons A cheval des
ianciers de la garde imp6-
riale, sabre au cla'r.
Aux accents alte.rnes des
marches militaires et des

Droits de l'homme:
L'aide americaine
a rVmpire
Centrafricain ne
sera pas
reconduite
WASHINGTON (AFP)
Les Etats-Unis n'envisa
gent pas pour l'instant d
poursuivre leur aide a il'F-
pire Centrafricain en rai
e son des violation's des Drois
de i'Homme dans ce pay,
n a indiqu6 lundi le porte p
role du Departement d'Eta
Les engagements d'aic
pris pour les annes budft
tires 1977 et 1978 (800 01
et 475.000 dollars respect
vement) seront honor
mats pour l'avenir rien n'e
prevu, a ajoute le porle ]
role.
D'autre part, des respo
sables de l'Adm,inisiratih
Americaine se sonr dedl
res lirouble.s) par les so
es mes d6pene-es apar un pa,
a aifricain pauvre) pour
ia conrontnement de I'Emp
- reur Bokaiisa PremiFr !
e estimations officielle.i fo
etat de 30 millions de di
lars. 'qs
11 Sieon cerlaines source
il sera difficile de justifS
tnil aide i uIn pays qui d
C pe.nse tliant pour une cereal
[ nie. iluil o qae pd)r d
Si prosgraiunis de d'elop)
i niept.


Cvelllez chansons rtglonakrs
iranaiises pu. des chan-
soni traditionrii.Ill,.. centra-
frica'nces. a commence alors
la parade civil : d'abord
les majorettes, don't la res-
ponsable 6talt une franga:-
se, puis les enfants des eco-
les et la jeunese du M(san
movementt pour 1l'manci-
pation soc'ale di r'Afrique
Naire), part unique de cen
trafrique, qui s'arretaient
devant la tribune off cielle
pour 'sx6cuter des chants
danses, A la glo re du cou
ple imperial.

Ces dl'f6rents groups
ont et6 suivis par l'Union
des femmes pygmees, pu s
par dcs r'prfsfntants des
communautfs caromounaises
congola'se, tchad'enne, zai
rose et nigerienne vivant


10 cemptmns aFfervescen s 7. ji





Lisez bien ceci!
QUAND LA GRIPPE VOUS MENACE, QUE FAITES
VOUS ? VOUS ACHETEZ DE LA VITAMIN C QI'AMI)
CETTE GRIPPE EST ACCOMPAGNEE )DE .MII(LAINI
DE FIEVRE ET DE CUORBATURES Q(E FAI I.MS-
VOUS ? VOUS ACHETEZ DE L ASPIRINI.
VOUS ACHETEZ DONC DEUX MEDICAMENTS.
QUAND MAINTENANT VOUS AVEZ A VOTRE DIS-
POSITION UN SEUL PRODUIT QUI COMIBINI. I tS
DEUX ACTIONS ? QUE FAITES-VOUS ? VOL S L -
CHETEZ TOUT SIMPLEMENT.

SEDERGIM E
CONTRE TOUTES DOULEURS ARTICI'LAIRIIES
MUSCULAIRES, DENTAIRES, RHUMATISMALES

SEDERGINE
EN COMPRIMES EFFERVESCENTS.
_


Nous avons demenage

























Nouvelle adresse



J. M. Maxime CELESTIN



Opticien -- Optomitriste


98, Chemin des Dalles

- __- --- -- .-.. ...a- ,;,-6,. >Vw "


MARDT 6 DIC"EMBRr 1q77




(n RCA. L' ur on{t, su ric
des sport'f.s en ,iii rvi -
menis blaim Iifrappi :;i i
Sl'nslgnc lmi;r'aiil.
aEnfin, plr 1ei'il, t 'NOt mils
tards (]l frmnldmiii,. Ia mri-
che, des hmonio :a 1i (lWi tin
nes die a hbruit s: iiiL. doii
16 devaint 1'elnlpitl',i Ir okat -
sa, on soui fltal.[ daii cl I cor
n s d anti plop ;, (t aii:i dci
1Gcigues tronio' iim s ru
sees dans dits t'ronci t d.ar
br: s vetus d d Jo l,, et
pa.llc.

Un match de Foo ',iall
unc' rencontri de .A
Ball sont prtvus pour lindi
apres-m.di. Mardi u ,
se dpt pirogus siur l f I-i-
ve et une compete' on ccl i
Smarqutront la f n (it I, r
tivites du couronineimi; cs
1'empureur Bokais;a 1r


-- - - -


-~--=--~-


N .


.:_~t~B_~?IL~Poj~~~~~;_;_U_ ~L~














Air Jonu~,v~p4

I Ohox '-v


N


\\ tttrnt



i ON

MANGE


Mi IDXI


L'ALLAI7
MATERN
MEILLEU

LA PILU
CONTRA

Les me
re out -c
partlculi
Ce que ce
tracp'.lifs
vo r un
sur la le
de savo:r
pCuvent'
na pas i
lu.

Le D6P
toe la ca
tendue d


~YW1 *1 IW~'WJWBWF 11177


t:on. Dans ensemble !1 a
te suggere qu? les femmes
des communautes rurales ne
dcvra'ent pas uommencer a
prendre d;s p.lules combi -
ns.s avant que six mo s ne
se soient cou!6is dept's la
na'ssance de 1' lenfant. Tcute
fos. les p lules ne cant -
nant qiu? cu progestogene de
vralent convenir parfaite-
mcnt aux femmes qui allai
tent et qui pourra ent les
prcndr' a n mporute quel mo
ment apres la na.ssance de
1 infantt.
Le Docteur Henry Moseley


La reun on pourralt b:en
tre Euivie de travaux a me
surmr leas niveRux d'hormo-
nes du lait selonr ue la me
re prend ou nor 14 pilule.
Les participants ont aussi
d'scutf de certanes propo-
s't:ons inturessantus con -
cernant observation de la
pratique de l'al'aitement
dans differentes cultures. II
faudra sans dQut" s'attacher
a etud er les implications
des conna'suances actuelles
pour lfs programmes de dis
tribution de contraceptifs
fondes sur une base commu


H1oraire pour Decembre 77 et Janvier 78


No. Depart de

V'I Port-au- Prince


SLM 209 Mardi a 12.45 h

LM 210 Mardi a 16.15 h

LM 456 Mercredi a 14.30 h


LM 456 Jeudi


Heure d'arrivee a destination de


Kingston


San Juan Curacao


14.50 h


15.20 hI


14.30 h 15.20 h


LM 210 Vendredi a 16.35 h

LM 456 Samedi a 14.30 h

LM 457 Dimanche a 15.05 h


15.20 h


17.10 h


18.30 h

18.35 h

18.35 h

18.50 h

18,35 h

19.00 hI


(()NSUI.TEZ-NOUS POUR LES CORRESPONDANCES LE MEMF JOUR
Dli (HA(10AO A DESTINATION D'ARUBA, BONAIRE, CARACAS, TRINIDAD.
GEORGETOWN ET PARAMARIBO.





MADSEN S. A. AGENTS GENERAUX

PHONE : 2-3476 2.0028 ET 2-0317


ANTILLEAN AIRLINES


c'el.


Dans un mond
le bebe peut-il I
Store allaitd par
celle-ci comment
des avantages c
et d'un certain d
pEndance ?
F:

Extrait du : Feu
1'IPPF, Actuai-lt
Fevrler 1977


Une Eemme
Senceinte da
Coma a N. 1

, N. Y. (AFP)
L'annee 1977
cas suspects
imals pour tous


Lee mad(cins placent no-
e ee tamment de grands espoirs
Smontinuerne, dans dux addicaments :
sa minuere l' amantad'ne hydrocholo -
sca mre et r de> pour le tra tement de
cer a jou r la grippe et le Vidarabines
Inn re ven pour le trait-ment de i'her
.egrd d'lndd P e
pes. <
IN Ces deux substances, indi-
que le Docteur Barclay, mon
trent sque 1'on peut trouvcr
llt de des agents qui attaquent de
s Janvier- fagrn selective dec part'cu-
les variables sans toucher
Irs cellules mammifresa.
Selon le Docteur Barc'ay,
(sl. nous obtenons dans 1'a
venir le mtme success dans
la mise au point de nou -
ns le veaux agents anti-v rus que
Y. house en avons eu par le
passe dans le ddveloppe -
ment d'agents a iti-bactfrie,
a ete' d rnous aurons conquis la plu
a te ngue part drs maladies qui abre -
le cas dengu ent esperanee de vie nor-


Une petite fille de 8 ans a
Supple ies m iec ns J_ -1 Ho
p.ial Cornell a New Yoik de
continue a so p:ner sa mere,
public, qu aucun d:agnosti-
Madame Rosemar-e Manisea
lo nciciioe de 16 selnaine-
't dans Iti, coma depu s plus
d'un semnia.ne,

Je vciux que mosn pet.It
'rer nal .'sl, le coupti z pas
la liachine (iui nia nltiei,
en vie ma nmaman s, a de -
mande la pet te Anne Ma
re.

Les med cili de I'Haop tal
avaient declared la vs lie
que Madame 'Mantscalo, qui
est agree de 27 ans. etait cli
n5qulment mort,, aaucwine at
t v te cerebral ne pouva t
cities detcte'. Lour pronostic
cst extremem nt reserve sur
les cillnces dee maintenir (n
act vite les fonicons v.ta -
les de 1 ur patient ac -
luelliment dans utin respra
t,ur artif ciel jusqu'a ce
que le foetus atte ngne 7
mo's A ce moment la. a dv
clare le Docteur Peter Au'd,
chef du service gynecology -
Squ" de 1Hop-tal, le bsbe
garde une petite chance de
survivre apres une cesarien
ne. En attendant. Madam"
Man scalco est nourrie gra-
ce a des injections intravei-
n uses et 1ls medec ns. dans
quelques scmaines, utilise -
ront un equ pcment a ultra
sons pour d e'rmin'r si le
h)bebe poursuic In devcloppe-
m< re' normal.


Une formation de manager s'acquiert



dIafirst school

Entrez dans le monde des affaires en vous inscri-

vant des maintenant aux course de management


et business administration


Au moment de leur inscription les
etudiants dolvent-6tre munis de leur
attestation scolaire (rh6to-philo), de
deux photos et de leur acte de nais-
sance.

2 options
1) marketing et vente
2) comptabilit6


Durbe des course: 9 mois
de novembre 6 aoOt
Debut des course le 28 novembre
le matin de 9h o 12h30
le soir de 5h30 6 8h30,


M 9irai i s B



laru m Pri.otatrip rislrlIr






iv I~rrr4f ainisrhirh i) t-
qFEC I "'
1 77rn


Pharmacies
assurant e servIce
cette nuit

MARDI 6 DEC 1977
J. BROS
Archives National
BON BERGER
Rue Mgr Guilloux
TRINITE
Ave Fouchard
PETION-VILLE

DIMANCHE 4 DEC 1977
St PIERRE
Place du Marche
LUNDI 5 DEC 1977
NOUVELLE
Avenue Estime

MARDI 6 DEC 1977
REGINA
Place du Marchdb
MERCREDI 7 DEC 1977
OPTIMA
Rue Traversiere
DU SOURIRE
Ruelle Alerte
TURQUOISE
Rue St HONORE
PETION-VILLE
HAITIENNE
Pan American

INSTITUTE DE
DEV LOPPEMENT
AGRICOLE ET INDUSTRIAL

AVIS
hI est porter a la conneis
sance des interesses que
I'INSTITUT DE DEVELOP-
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL (IDAI) organise
un contours le lundi 12 De
cembre 1977, a 2h30 p. m a
son Bureau Central sis a
1'angle des Rues Americai-
ne et des Miracles, en vue
du recruteeier.t d'un comp-
cable pour le Centre de la
Petite Riviere de l'Artiboni
te.
Participeront a ce con
course les six (6) premiers
candidates qui se seront prea
lablement inscrits jusqu'au
9 Decembre 1977.
Les postulants devront
remplir les conditions sui-
vantes et soumettre obliga
toirement, outre une photo
d'identite, les documents y
affu'ents:
lo Etre Age 4e 20 ans au
moin, et de 45 ans au plus
2o Etre de nationality
Haitienne
3o Avoir parcouru le cy-
cle secondaires classiques
jusqu'au Baccalaureat lere
parties;
4o) Ditenir un dip16me de
comptable delivre par une
Ecole de commerce recon-
nue ou justifier d'une expe
rience dans la pratique-
comptable de cinq ans au
moins;
5o) Certificar de bonnes vie
et moeurs
Les inscriptions seront re
cues au Servite du Person-
nel de 1'IDAI a Port-au
Prince de 8h a m a lh
p m tons les jours ouvrables
Port-au-Prince, le 28 Novem
hr 77 07


Propos d'hy.giene familliale -virus;,9.
TEMENT a c't6 dts stiieistlque' du .iautaire. i setnbie certain Cezi .. .
tEL, LI BangladEh qll -r6velent qU, id quit'on de o.j.lact- elteC
JR qup, tongeue la; plUo rSt toqnr(steru ua uobjet d *.
Ot He di d4itu tpos, e gsdeS c on pdl ut6 &0certaji o0 AG AS1IO
LE i'emmes d2s villages, collea bre de disdcplines et pren -. AO' ..
CE'PTIF (sU:te) qul-la prennent peuvent, en dra une Plus grandde iMpot ( cherphlVR amer1 -
fait, cogtir piqe de risques talloo, Lsespcher p v~ s ad u
embres du sm'nal- que cciles qul ne la pren c!n espouvele clase der
;corde une attention nent pas ma s continent a faut toutefovs rEconnal m -d caments qui permtttra
ret a la plule par- alla ter. En effect, lorsque tre qu'il exist une certaille de gunrlr des Infections vira
*rtalnus types d con les femmes qul utillsent la measure de conflict centre le lJs Jusqul'it incutables, r6-
s or'.ux r squint d'a pilule s'arrtet.c, de la pren dels' de la profession fihdi v6le lundl le cJourrnal Of
effet d6favorable dre come c'est souvent -1 cale de vo'r les femnes al The Am.r-can M:dical As-
ctat on. La qu stion cas, le retour de 1lovula lattET leur ennt le plus soclat on.U
r si les hormones t on peut se trouver acc6l- longtemps possible et le dp Selon le Docteur Willam
attEinilre le bebe re Ls E experts du sdminaire sr de celles-cl d'6chapper Barclay, rdagteur en chef
etc totalement re-o ont approuv6 la plupart aux restrictions d'une socid du journal ce3 med caments
des programmes techn que td tradt'onnelle, de b6nufi- pourralent revolutonnur la
de I'IPPF, en att rant toute cler des poss'billits d'em m6dcline moderne tout corn
iro-P.overa pr6sen- fois attention sur d'autres ploi qui lcur sont oftertes ms le ft l'introduptlon de
racterist que inat domalnes de recherche et de' et de jour de la 1'bertO assu la pnrtlilline il yIa prds de
'accroitre la lacta nouvelles votes a explorer. rde par 1'allaitement artlf 50 ans.
.....rVlaieet r~j 0as


Mu LqRIrDT DEC. 7


d


v



In
e

s




t


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
Tendez a 1'ch6vement
des tache en course. Parlez
& des experts. N'attendez
las de rencontrer un obsta
cle Approclez sagement lea
valeurs

21 AVRIL AU 21 MAI
(TAUREAU)
Vous b6niflcierez d'un stl
mulant sentiment d'utilit6
et de progression Visez ton
ours votre cible et ne so-
yer" pas ddtournk a votre de
advantage
22 MAI AU 21 JUIN
(GEMEAIJX
SEtudlez les ralsons pourr
le l 'mitatlons actuelleo
Concentrez-vous sur lessen
tiel sans n6gliger 1'acces-
soire Bonne journ6e pour
des actes exceptionnels
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER)
Tout n'ira pas come soui
haite mais servez-vous de vo
tre vonlont6 pour aller de
1'avant Grace a votre sa-
vo'r, vOus reussirez a rester
en ligne
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION)
Ne sous-estimez pas vos
qualities cr6atr'ces Tirez par
ti de la bonne conjunction
pour r6ussir de faqon stimu
late, affinant vos dons na
turels ,
(VIERGE)
24 AOUT AC 23 SEPTEMBER
onne journey avec plus
d"un moyen de reussite Ap
puyez-vous sur votre acquis
mais garder du act, respect
tant la sensibility d'autrui
23 SEPT. AU 24 OCT
(BALANCE)
Restez actif avec un plan
bien mflri Une attitude ex-
seraient les bienvenus
pectative ne ferait que souf
fler sur votre enthousiasme
au course de cette journey
qui vous posera des problem
mes
24 OCT. AU 22 NOV.
(SCORPION)
Que votre instinct vous
guide car vos chances die


FAITES DES TRANSACTIONS

IMMOBILIERES INCROYABLES


A louer
A PETION-VILLE MAISON DE -1 ClI l' i 3S i
A LA RUELLE CHIRETI' N 3 ( .HA\1111i1
GRANDE TERRASSE (CAI,111

AGENT LOCAL 27 RUE AMERICAINI TIL. : 2 111


















LEOPARD










t LEOPARD MOSQUITO COIL
. Pour ceux qui n'ont pas
dd1ectriciti.

En camping, eim vacances,
les spirales Leopard tuent
l es moustiques sans pardon.

Dominique Bally
t Co Distributeur. Tel 20021
Eih vente partout .


flatKI


to TRAOROSOPE'


pjor'PqncesDrak


: ii ;; ; 1 11
NO i 11 1 !!i 11 i!


r6ussiti sont grlane.isi Inla11g
nation ct, un pen ti 'tiidss,
23 NOV. All 21 IDL..
(SAGITAIRE)
Patience en qu'elils p Ig
sagesdjifcilees inia dans
1'ensemble, de granldc-I pIx
s!bilite Evitez la lit. 1 in
quietude facIheuses Voui
reuss rez

22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICORNE)
La recherche de solutions,
insolites xou.s egarcrali Fat
tes de votre micux sur vo-
tre propre plan et vous u
Attaquez la lache dclca
rez des avantagea

21 JAN. au 19 FEV
(VERSEAU) :
te misv de ct r6 r voire in
quietude ilsparalt'r Aftro.
ter un problcml carrinicrs,
vous cl onlp ecljA. lar nmolt
de la solit'on
20 FEV au 20 MARS
(POIiSSONS )
L.s sI;parseusirs 1rnl rr -
ceptlfs Ia vso llecs Pra
tez los mrillouros ,sn. : !
dem rnls t. 1ree 1 .r i.
cropr of le oyage '
un bhon influx
SI VOUS IETES NI
AI'JOURD'HII
Si vous iWes ,n' ul ou5r!
hil V1us .,, u
et. grace a rvotre i'absll
et votr, don di rg:niss;':-
vniis dirRerez i',n .
treprise quInT n, ;i'i
orientation et re rs
main do premier ordre Vo
avez auss'I le don d -xr.
s:on et ferlfz un '",(' 'lle:
journal ise ou ndelt pourri-z aussi briller con
me romancer. apC ti.,.
dance a 1 humor o "
charmaint poete Le dro
ra't aussi pcir v ,;
champ d'ar':.!0-7 od "
voun condiliral' 0,o. "Tll-
ment vers la -,. p.-
bl;que ou i la di:plnms;-', S -
leplan porsnn- 1 .,
vez imp n;'lre < l
mez le zpor, t c, '- Z .-
reux, prep q!i' ju-(; : -I .
M. --- I





(llipl)e tl i 1'un de ses pou-
la.ns lavoiuls.

xxxx

D apres certaines rumeurs,
Anto ne Tassy ex-Litral-
neIur de la selection natlo-
nale di loot-ball, du Racing
et du Vlolette, aurait signo
U1111 coitrat d& 2 mois avec
Ic Do. Bosco de Petion-Vil
It, A titre d'essai. Avant de
s mne i ni contract definitif
t)ior toiute la s-i son.
D' autres rumeurs preten-
dlcnt qu" Tassy a deja s:gn6
*a Petlon Vill pour toute la
season.


xx v x
Roland Lacessade, ex-en-
traineur du Don Bosco de
Petion Ville ..ira;t ete con
tract par d'autres equipes
de Port-au-Prince. D'apres
certaines rumeurs par la sui
te dementies, 11 s'agirat du
Violette.

Lacossade a donned cette'
annee la Coupe Prestige -
Caterpillar a Petion Vilie et
a entraine une qu pe de
Province participant au
championnat interegional.

Charles U hre ne partcl-
p"rait pas ce ;oIr a la ren


centre Don lBosco Violet-
te. Les formations donnees
pour probables dans 1'entou
rage du Violette n'excluent
pas son nom.
Charles Vo'rbr a joue sa-
mdi a l'occasin du jubilee
Henri Francillon. Le public
a eu l'opportuncie de decou
vrir que Ponpon rest un
joueur de premier plan sur
le plan national se distin-
guant par son opportunime,
son agress'vftti, sa jounesse
et son sens du ]eu. Tout ce
ci compensant ses lacunes
techniques.


La pr6 selection femi-
nine de football s'entraine
regulierement a,' centre pi
lote d'education profess on-
nelle.
40 ]eunes filles ont eta re
tenues par les electionneturs
et appartn n"nt aux meil-
leurs clubs d' lootba'l leni,
nin de Port-au-Prini:e.
x x x x

Josephs Pionlek cntra'-
neur dt la selection na .0o-
nale d.: football, a participe
hier mat'n a l,-ntraivewint
de la pre-sel"!'on de fot'-


i, d Cl t it'i i i






\ ,i ll

c,. i i II

* r -. \-, hP,^ .> i i P I.'




i '' e ic C uel


ball feminin.
x x
La selection
football rencon
mois de janvie
election femini
x x
D'apres cert,
d':ci la fin d
catte pre-selec
sera redilte a
d')ci la fin d
20.
x x
Ell' est, enti
com ssi:on te
posee de Raj:
liar et de Jeai
lite.


de Ltransitionl semble conm-
mencer qui revet une impor
/" t t// ance considerable dans I'6
S I,, laboration d'un programme
d'' solide et a longue echeance
de structuration du foot-
x x ball haitien.
feminine de Au dernier Consell Natio
itrera ver.. le nal de foot-ball le 15 no.
r 1978, une s& vembre dernier, le coup de
ne mexicwne. barre a et6 annonc6 et amor
;x x e6 par le nouveau comit6 dil
unes rumeurs, recttur de la Fdderation hai
I- la s(maine tienne de football. Il en de-
;t'on feminine coule que si la mise sur pi-d
30 ioueuses, et et le protocol de competi-
e decembre a tVon d'un nouveau genre re
pendent a des urg'-crs, dans
xx x 1'espr't des responsables, ls
rainee par une doivent deboucher a 1'avenir
technique coM- sur une situation de non-re
ihael, Duchate tour a6 partir de laquelle
n Mar e Hyppo pourra commencer 1'elabora
tion des bases rationnelles


,mment va le chamnion- Jubile d'Henri Francillon
Co0mmen vle V chamDIOnll


((Le Racing va border sa
re7icontre face au Victor-y
demainm oir opus le signed
de la positivite. Toujours
avec le meme esprit de vain
cre a tout prix comme 1 an
nee derniere. Non ieule-
nelt c'est une question de
prestige mais ausbsi parcc
qu'il dotl defendre son titrl-
de champion, nous decla-
re ce martin. Rene Verus, di
ri-ceur iteclnique des aBleu
et Jauneie.
x xx x

LENTZ DOMINGLIE
RESTERA DAN NON 01'L. I

Lelntz Dominiiu gu' ii a p-'-
Lt iLu L i enlll< i i i "r.iirf L
Vil it Ii, IU5 i-iiL(iIit i 117 11ir '
iw iauxl ruLL C ui l t I (I (t-U
1 a ciiiii'--a'd' ii I
I iii di alltii "t li.L i It'
ratngS i lu 1 iux lc o I
a torm atioii n prit b l 'I
qu lign el tI n t'lli c' r i eirl
tl, hIt r S, i 'taS e oG i'
he pe r o .1 dII I. l ll' , I
bonne .t-rlcvrv, I .l i| lI


' iln D1 NIl I' ldN r I
t' ,1 I n it I D I I,- |or-a,':\ I





' lChilLer St Vii '- c.
I)oll u gu t ir i an u t I .1'11







icJ e-ir d lua I r r -
qua LTmeIC horl i dc i r
(u (our du \t\ m r al.It>r
H nL iFhll.inl ] ,utrc rl U1
ndri,,,iiv duo lubi B.L P'u
de C'hl, e
N ill -ia\ Ideil di -p\ i u
plu -ieur IAtIi se' du i
Ia t 1 n ( I OlAi A [ I I )1
,n lue ae r der I equipe .
I .rrIer a I i 1,,rm ,'I ,
ial "ell t i U n ;1\ l |l rP A 11 r
re irou\er I cgq ) p t 1 p
1) AI m U an S au' n
une itr-e honne -quc )pe I
tor c d, la d rcilvre -;ti-
n pll a'o -. .r f ii l
rlitti]t' ,5Ir 'LL ; I r ii' ti- I V
m imen qUC r( ell de I
tui 11 ,,L'o- oI a e d-
n umellef recrur- tel, que
(lair .rune \e ner eor
I ) atahe. C Frainc, ,- -LFi,
hir IFran(-ill, n it ui', de
Henr\ Fran lion, e R,,



x x x 11

MI Tl [ I lIt i% i[i-


udier rl cr ric ,id picln
pr 1 n%,ndred IS Noe'lihbri
dcrller li I,, inpri, an i n i
tri lciltor. d il i dt ht ll
d l P .it it 1 "'t (e -t o dall t
' 1 u (' t d c 'la Iri ti- d ot i >- -
Pt' I ContinC t i 'in dIN u iAi l
-prmainev s Le C.mmicsarim'
Nat-i i 'i-'Ia .1ru l1 t i r e
eux Spotrt ia-fe t n rclit'r
e lar I tu' iid S l -Ii i(',I
f ir poullr t i rai onS tan
Tiiem-n ptit de terrain
le (Bureaut1 t' t ht)tIrts -
vs l't adr a t 't e let' a, (
allet Ct Imit ra-i cu t c fit,
la IlF avn,m no, appri"
:its jsiqu ir 1pri'- e ll al'l
I II l 'lon 11 t a Vie-t l\-oi e I- v
S11 (ch m):Ige de (.: tw to ,, h- l
le ir scolair, lquit s)',iatiit
re tenm|, en1 rac(ro-he 1 rit
cha i'urVs i rampon
A qiand dnt ii ihrelpri-
di' ioirniii il tiles 'I la
prnmotioitt,1 d i- otiItre- fitl-



Marsc Lamarre.its O iitul-
%.Aire i la i -tiLL esise -I e i
Sptirf ent rprei ud ti-I tlel I
menil utte oturni-e dots tiieo
difftrentlis villas de provin
ies en vtie de ]a itormiation
des Comitks Rdigioniatx d,'
,'por sleolaire. Le Bureau
des Sports esl o cii effect
de metirt O, projeo en eme-
cutio. depais 3m& .o


A ST-MARC :
INCONSCIENCE OU QUOI

Le JMonileur du Bureau
des Sports comnii.ssioiine ;a
S'. Marc line fail pa- sonl
trava.il Les hubitantI de la
localite ''en plaignelit a
long, ur dr 3Journeei.

On rec'lune done l'inter
veaiotRn du Commissariat
National la Jeunesse elt
au Sport.
x xx x

A (CAP : TERRAIN
IMIAl ATIQL ABLL-.

I e stade de toot-Ilall du
(', p ltiitieiI et-1 indisp L ii-
ilt, p, I ll I 1 n tiii l n N1

t L ul tilt .de1 iivt tige I t dit
di.111.ig. V tit e tre m ni tit
U iii' il' it-lL t ll i t's '\e- tt'l|-



'isl n Lt t I ip r l. i il ts t








|iii .iil crdiii '.itiittirii I'.
4l-irt 's ) 'l 1 I L; -alI 1; lg ll
[ I I e prepare. I e
uv 111 1;, l h u ll le a 1 -
I, c r Il.l Illugur c probie-
Iltl'tic t la tin aldielll.. v
o, ku d.blhat d, i, r'rier
PV.r illeur, le Parc B u
'i'lt'(I CIlI ( I|llilen oil sC,
dliroule ,1r, n1remn l l,
piir w, 1 lilc -i all vile t L
II er dte de projec-
tlur, -< I \\ A hacun
pr ir 1, I n 1 h li 1 n 'lct'ur
tI DI1 dhuL itD.recieur (Gene
r:i l u' I I I c1 i rt ite d'laiti


Le public haitien a tail
samedi soir des adieu=-- tries
pathetiques d Henri trun--
cillon.
Pour saluer le depart de
celui qui pendant quatorzt
annees fut le dernier rem-
part des buts de 1'equipe
ha.itienne, le public est ve
niu tres nombreux.
II y avait certes l'affiche:
Victory Violette et sur-
tout une curieuse confronts
lion entire les inlernatio-
naux de 1974 et ceux de
1977.

Mais plus que le specta-
cle c'est en definitive le de
Air de saluer (Yotnyon)) qui
a faith courir tant de monde
;au Stada.
On ie sai/ au just quel
l' est la facette la plus at
talihantite de la per.onnali-
tc du grand joueur.
Son brio ? Sa detente ?
Sini serieux ? Son etprit ga
gnuelr ?
Antantl d'cleniets qui on/
ionhitlheii it loi-ger la repu-
I;1:11on de ec glardien de class
se inlerinallonale.
Depuiiis ses debuts au Me
tiore F.C. de la Ligue de
Port-au-Prince. Francillon
a ioujours faith preuve de c.
rayonn cement don o07n fait
le. chabiipipon'.

Sous les couleurs du Vic
hWrv. en sqiuipe national
i Munich. puis de nouvau
en Seleclion. il ne s'eSt ja
mais departi de cefte volonl
te de re caractere qui en


maintas circonstances a con
tribu6 ah retablir des situa-
tions fort compromises.
Le Premondial de Mexico
a ete le digne couroisne-
ment de ce champion hours
ig-ne.
La press mexicainc et c-
trangere a unie fois de plus
admis qu'a ce post it rest
l'an des meilleurs du Con
tinent.
Alors que pent on esperer
de plus a 31 ans ?
Franecillon a ete intelli-
gent jusqu'd see adieux.
Le moment a et bhien
choisi. Apres une longue in
tersaison le public avoit
soif de ballon.
Pour tout cela et pour
tou ce que Henri a faith i
lMexico, le Stade Sylvio Ca
for lui a reserve une assis-
tance de gala.

Deux grands moments as
cours de cette soiree. Lors -
que d'abord, mu Francillon
sanglotant prononce ses
mots d'adieux et pre6ente
son fils et homonyme. eDanS
douze ans vous applaudirez
un aulre Henry Francillonu.
Lorsque ensuite a quinze
minutes de la fin du match
opposant les joueurs des e-
quip:s nationiales de 1974
(t de 1977, Philippe Vorbe
pril le ballon pour aller
de concert avec ses coequi-
piers donner une derniere
accolade d celui qui reste-
ra l'une des personalities
lea plus attachantes du foos
ball haitien.


Les coulisses du Stade


Manno Sannon
,coTVTne kxIS les wcrxbzs~~portts C ahOxSii


I'extrait de malt





Malta Heinekeri

les vfimin es en bouteille


force et energies,


- a~~~f~c2 ~'-ih~~- -.......................-.........


U"'u -ue....~ ------- -


II est A souhalter toutl-
[ols que le Bureau FIld6ral
pulsse mener a ble n et,
Lerme son nouveau program
me et sache apporter at
temps les corrections qui
s'lmposent et. trouver la lbo
ne orientation.

Le Championnat de Port-
au-Pr nee debut done au-
jourd'hui. Nous voulons crol
re que toutes l-s nmesures
ont ece prises pour en assu
rer le plein ucces. a toui
les points de vue Et que hI
foot-ball gagne !

II faudra amorcer l" -detss
caladea do la brutalite -ur
les terrains de Jeu. des a-
gressons del'berees et gra-
tultes, par des sanctions
qu'il faudra appliquer et rcs
peter. Le foot-ball "est n
sport of la dicciplin d, ii;
pr mer dans tosS les cnm-
part ments, a comment r
par les reglem; nts -. I. rvt
pect des rbglements.

Un coup d'otll dlcvr;i r'rr
jete egalemen' du cote 1"-
arbitres. II set1 lit v ai ,r:
regrettable qu e C !i,
fussi(nt pas a l;Ii ih' aw ir
nouvelles coe,'p 'mi ,'
did's perpectlivet d ,i. n r n
ours.

La samson comnirliinc ,2'r
Des jowi urs ricrochrroi',
leurs chaus.,ure. a cram.ipi);.,
D'autres nemrp'ront I.i' i;:n
nouvelle gtnerat'iiin p.w ,-
tre occupcra Ile, pr' 1 t'r.
rangs du football 1:i !-,,.'.
"our de nouvelux -ti'c
de plus grand:.-, vlo.r,



MINI BASKET :
VERS LA RELEVE

La Selection Nationale
masculine de Mini Baske'
laissera P-au-P incessam-
ment on vue de 'e rendre
a Santo Domingo. Elle va
participer ainsi a un ,our-
noi international qui se dis
putera au cour- de ce mor
et qui reunira certain pays,;
des Caraibes. en're autre
la Dominicanie et Haili.

Le coach Reynold Sol,-:
qui a etc recemment a un
sage de perfectiionn'nien:
au Centre de (aparitatio';
de Mexico, a travaillr d'ar-
rache-pied uvecr sc p,,u-
lains, p-ndant de lonzi
moi'.


acin- Victor
Racing Victory:


- -r .... "Au seuil de la rtouvelle

MO D DES SPun i- S-RT -S saison sportive 77- 78


Au seuil de cette su son et durable. s du foot bal hal
...... .sportive 77-711, u sa tien.


%-1%7J LI La%LKw VR %







DANS NUOS

CINE TRICMPHE




mII II PI

I l $ 1 "00 1.50

14A, LI,: I1
Vit IWUISSON ARDENT
$e I b i't 2 U00

SALLE III
I 10lE P1'UISSANCE
Io li 1 U50

ETOILt tINw%.
MAItDI 6i i) (C 1977

LA GLa(.)IOI DES
t ANAILLES
tA lih3v et 8h30 G 1,00
et 1 50

MI:IiKEDI) 7 DEC 1977

A ,h:i0 et 81h30 G 1,50

DiEi X h\oMMEi'S DANS
A VILL .1.



PARAMOUNT
M11ERI(UIDI 7 DEC 1977

a Sh30 S 1.00
I)OSS.II t ROSE DE LA
I',IOSTITU TION



SENEGAL

MAItDI G DEC 1977
; 6,h et 8h G 1.00 et 1.50
DI1 SANG ROUGE SUR MA
('I1NTI'RE NOIRE

MllR('REDI 7 DEC 1977
IEN HUKX
i Gh el 8h G 2,00 2,50

x x x x

REX THEATRE
MARDI 6 DEC 1977
)DOUZE SALOPARDS
12h 2h 4h G 1,00
('h 8h l0h
(Gdc. 3 00 et 5.00

MEIRCREDI 7 DEC 1977
Do)I'Z/ SALOPARDS
Gh 10 lOh G 3,00 et 5,00



LIDO

MARDI 6 Decembre 1977
At 1).1IA DE L'AMOUR
12h ;2h 1h (G 2,00
6h Oh 10h G 2 00 et 3,00


CINEMAS

CAPITOL

CAPITOL I
MARDI 6 DEtC 1977
LE CRIME DE L'ORIENT
EXPRESS
11h45 2h 4hl5 6h30 8h45
Avantl 3h30 G 8,00
Apres 3h30 G 40,00

CAPITOL II

MARDI 6 DEC 1977
LE TELEPHONE PLEURE
12hl5 ah15 4hl5 1 41 $.15
10hl5 ,
Avant 3h30 G 5,00
63 8,00

041'IT!O II

MARDI 6 DEC 1977
MADAME CLAUDE
12h 2h 4h 6h 8h 10h
Avant 3h30 G 3,00
Apres 3h30 G 5,00

CAPITOL IV

MAIR4 6q Io 1A977
LES IlSq.IVE$ .V' METIER
11h45 lh45 3h445, 0h45
Avant 3h30 G 3#00
Apres 3h30 G 50,
7h45 9h45
LES VALSEUSES
Interdit aux moins de 18
ans
Avant 3h30 G 3,00
Apres 3h30 G 5.00
XX xxx

MAGIC CINE
MARDI 6 DEC 1977
L'AFFAIRE DE LA 99:>RUE
4h G 1,50 et 3,00
6h et 8h G 2,50 et 3.50

MERCREDI 7 DEC 1977
4h G 2,50 et 3,50
6h et 8h G 4,00 et 5,00

X Ix

AUDITORIUM

MARDI 6 DEC 1977
LES AVENTURIERS DE LA
JUNGLEE
G 2.00
MERCREDI 7 DEC 1977
FUNNY GIRL .
G 3,00

@!-?re Anto Citin

MARDI 6 DEC. 1977
4 7, et 9h
LA PETITE FILLE AU
BOUT DU CHEMIN
Taif d'entr6e: $ 2,50

MERCREDI 7 DEC 1977
a 7h et 9h
LA PETITIE FILLE AU
BOUT DU CHEMIN
Tarif d'enree S 2,50


27, Avenue Panamericaine

L -.. Petionville :


AUTOROUTE DE DELMAS TEL :6-2180
TOUTE LA MUSIQUE HAITIENNE
TOUS LES SUCCESS LATINS
TOUS LES HITS AMERICAINS (DISCO-JAZZ

SUR DISQUES
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE,
SUR CARTOUCHE 8 TRACK
SUR BOBINE MAGNETIQUE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTS


PEMENT AOG 'RCqLEl E.iN
DUSTRIEL tIDAI) Drganise
un concour la ,l.undi 12 Dl
c:mbre 1977' a 2 heures a0
p. m. a sa Sucrursale des Oo
na've3 en vue du recrute' -
ment d un Comptable pour
le Centre de la Petite Rivie
re de I'ArTbion.te.
Part cipergOt a ce con -
cours leo; sCS (6) prem ers
canrdidati quti s s:ront pr6a
lablement inscr4ts jusqu'au
9 Dtcembre 1977.
Les postulants devront
remplir les 3ondit'ons sui -
vantcs et souiriettre obi'ga-
toirement, ouLre une photo
d'ident t6, les documents y
afflrents :
lo) Etre age de 20 ans au
mo'ns et de 45 ans au plus;
2o) Eire d& nat'on.l'te
hait'enne ;
3o)Avo'r parcouru le cy-
cle secondaires class'ques
jusqu'au Baccalav"-at 1lre
parties;
4o) Di.tenir un d pl6me de
comptable dte'vre par une
Ecole de commerce recon -
nue ou justifier d'une expe
rience dans la prat!que
comptable de cing ans au
moins;
5oi Cert f--. c e bonnes
vie et ,moeurs.
Los inscriptions seront i-
gues au Service du Person -
nel de 1'IDAI a Port-au-Prin
ce de 8 heures a. m. a 1 heu
re p. m. tous les joit.s ouvra
bits.
Port-au-Prince le 29 No-
vembre 1977
INSTITUTE DE
DEVELOPPEMENT
AGRICOLE E1.'
INDUSTRIES L

Success a
Washingtnt du
(Suite dc l lere page)

a cte c;'lie de A. Gcore( Sa
liin ln, Ambas ;di; ;)i c 1l.ii0
pros de I OGA et iii Mi-
son Bhlache, s'nl iat iiro)
nag., duquel t T pliac ;c c.'
t grand' de ilnull'i istilt.,,:i 1 ;
tilr IC
Noire R prv-cntai. |I,)-
Imat l uc ia naifet te l si gli i
de sat tiontn 1( hl'nic s i
f crie orgue- lit' s d, pr i's n
ter nu public, -; av1 11 il
matiere d I c i eom1? gcl
de l1i dapitai,- federal. iun
scuipteur ha t 'nt d" 1a coin
petence e' du talent de M
Jean C a:ud P R gaud.
Cc t un au'1t1e preuve a-
t- 1 soul gi.e qui l art ha:-
t'cn march vurs de nou-
v aux horizon, in Iappt-
lant tou 'Ilnteret qu'a su-
c. recunmen.l a Wash inp-
Lon 1 Expo- t.on du tour s'm."
I t:ii real e, 1 n c t'lle t ie
m e Galcrle des B a',x i rs.
En term nla.t 1Anioassa-
deur d Ha t,. N: Gorgcs Sa
lomon a rni I accent siur it
fa t qu, c s lanifesta! onts
ruilurelles lint davanlage-
la Republiqae d Ha l a1' c
les au'res pa.s Lat no A-
mer.ca ns non n-nu'emInt siur
its plans econom'que et pon
1 t que 'ma s ,ussi tr ie
plan arlis ou C tt,e "-on-.
Z.on. courcn l0" d- sucee di
celebre sculi' ur h-it en
t can C ande R gaud p r
m-t de presirt r I? "" sage
or gnal de nitre pay'
7out's I'- r. reviews out
ee realLees d recd *m e i tn 'i
espagnol.

La rubrioue des
relations
(suite de la I lre page

theatre du Prewident Sada-
te e7n moins d'un rnoi. a-
pres son voyag. a Jhtrusa-
lemn et la convocation de la
confer nee du Caire 4ut
doit en princip, riun.ir la
semaine prochaine les Efats
Unir. Israel l'Egypte, t un
repr6senl ait du Secrtaitre
General des Nations Unt s
Cc nouveau igvie, e-ilient
dautr. part les ob'erva-
teurs, tend ia montrer a Is-
rael que I rale reote fcr-
nemesnt reisolu a pa ,s,
Ialsoer 'b.rranler dans '.a
pmarlche vers la paixo
Mait on uo Si sO c' r-etotdie'toent no
ri qe pa5s d' m brraiOo os ,
Flta. s f s. qu safforcernt
d'amntner a Ia th\abe di n#
gaclatons tots -es ptal.g-
nstes du conflit au Proihe
Orientt doni IJISS 4, 6 done
lI Seretrlre d8taf. M Cy-
rus Vance esi alteidn n
Sfin de smaine au C(air,.
S Enfltn n p'lt se demnan
der qu'lle "era i'atltudo
des pays atrsbhe meolrOC
(Aras1 Sasondlte, Koweit eB
Jordamie) qui ont .Iusq's
wrMeint ebservt asnte resere'.
isato gent. e & rd3-~r d4 IE
neoe at Oent rUne n tindt-


un concurs le lundi 12 D6-
cLmbe 1977, a herers 30
p. ri. au Centr de, Sant-
,Marc en vue du recrutte -
meit d'tun Coinptable pour
le centre de la Petite Ri-
viere de 1'Artibonite.
Part c'peront a ce con -
cours les sx (6) p-3mltrs
cand'dats qui se sront prea
lableoilent lnscrits jusqu'au
9. DMcemre 19,77.
Les 1.ostulants dy optit
r:mplir les condt'ons sul -
vantes et soumettre obiga-
toirement, outre une photo
d'identitd, les documents y
aftrents :
lo.) Ere Age deo0 ans au
momns et de 35 ansbu plus;
2o) Etre de national'te
ha'tienna;
30) Avo'r parcouru le cy
cle secondaircs classiques
jusqu'au Baccalaurtat lere
parties;
4o) Dtten'r un d plome d?
comptable delivr6 par une
Ecole de commerce recon -
nue ou justif'er d'une expe
r ence dans la pratique
comptable de cinq ans au
mo ns;
5oI C(rt ficat de bonnes
vjI. tt moeurs.
Les inscriptions seront re
gues au local du Centre
tous les jours ouvrables, de
'I hiures i m'di et de 2 heun
res a 3 heures p. m.
Les copies des partici-
pants seront .cheminees
sous pli cachet au Siegt
Soc al de 'IDAI a Port-au-
Prince pour co-rection.
Port-au-Pr nee. le 29 No -
Vtmlbre 1977
INSTITUTE
DE DEVELOPPEMENT
AGR1COLE ETr
INDUSTRIES I.



Nouveauts
itmpressionnantes

(.utiti( de la li paige)




I in tIaltsI iv I Nou ; I Ippro
actions du minolcnt ou nous
p trdrIon. notiire vance dans
le domnailn nucleair lactli-
quI Elnflil nvcc sI'es aillnes
class qurs i1 est indub ta-
bje qu Ie ";:W( de Varso
Se d spose di une siupinort-
te quantilal ve d, lordre
d 2 Contre 1 ti ce qu r con
c rne Its effect s. d 2 conil
r1 1 tpoui la For"e aer en-
noc de 4 a concr I pour les
cars da saul el d 6 eondra
1 pour l'artiller., '.
itSi ces tendanc s ane r on
pas onprnsecs par d s dns
bn-,l oral ons de la defsi1se
occid nitale, a conclu le Ge
n ral Ha g ]a foic, de d s
a, on de I Or cla d vedra
an.fi cnre dan ave r Ple
plus prev sibl, d sons dans
4 ou b ans.
bn s constales danRs I do-
ma n, des hore class'quc-.
nou; n-. pourrons pa s 1h r,
alnrperni qu(, d accepted.
(n cas de crisr Ii risqllu
d'utn rVcours preinOma liur- aIx
anni s nuclei res. I) r plust.
S: o11 nls li e parv I ons Ia )t ,


Sloni Mllou (i (. lEquil brIl
Iri, Porci (ii E'llropet) tila
V;i' o :I x'Ir dlo s pji Oll ds
rom nl l, ,l s i Is sovi i-
qur h cont civ{.1. ;I af(croilr(

all r 'lhm lliqu I i1 : h 1
1011 nous dcvv'fi !a re dc
))iri.2 pour aill(1] rc(r IvI-
I el acit. do ltis lor" .>,,i



L'Anake 1977,
[iannte du Baby
loom

NEW YOK AFTI
I'atnnet 1977 a el c l-,
du *BABY BOOMi aux 1-

1a ssantile lot at erai d'el)
a i n dei 1 aninti 3 400.000,
lh ctatffro lr plus iaut de
pti's 1971, holtie tatrd 1t Ma
tfaceturs manove Trusi


Ia Bnque, 'i It 1 conp' 10
Dbu t une Or'e de itatet'-
qils toncwnni lt Ias natssan
Cc-si souligon qutta' clles-cl
0.11 Ott (3 augmenflation te'
ut. do *pt poir cent par
rtpport 1976. I1I faudra ce
aantl, atte re plus turs
ann i & avant d conl1ure
QIon 'aoote t une *augmen


SANTIAGO
pU OHRIL, (AFP)


Monsieur Eduardo F.'e1,
ancient President du Chili, es
t me dans un rapport qua
lea futures instittone chi-
lienn.as devropt carter sopcett libre, Qqvgrte, plus
humanst2, ogan'see et soli
d, re, L'ex-Prdsident de
19,p4 A 1970) 1 donne a'nsi I
son opinion a s(eCentre d'en
qu.ites socio-ec.onom'qu-s
dnus qn rapport en 1rg.;s p=r
ties d4as \-aquel ii analyse,
socigls et ale devoir de par
lers, ,i spuligne ola n6ces-
sitd de relegutr tout ego's-
me, toute haine et toute Yio
lence, rttabl'r le culte du
droi et le respect des indi-
v dus.


Pour le leader de la DO-
mocrat e chretitnne, le re-
tour a. la Democratie au Chi
11 ne saurait etre obtenue
spar les armes, la consplra-
tion ou 1'act c' clandesti -
nei, comme elle ne peut etre
cle fa.t de la seule int ati
ve de ceux qui, parce que de
tenant le pouvo r, present
devoir assume la response
b:l'te total du passage de
l'autoritarisma 0a une nou -
velle institute onialites>.

I.a recherche d'une soc ete
organisee, explique-t-il, ne
p .ut ell outre se satisfa re
de Ilinjusl ce et de 1' nega-
:leI' raison pour laqiuellet
1 actlil seiemn ecolnonli -
que it soc l .'st; inappl c;l -
blh.

E voq u in t lh 'e to u lr i hi
Dmint IaI e,', Mons'our E
duarldo Fr't der a'1r' illP
,dalls lr 1,:p sa ,. C n go"-
VNtrin'l ll II ,' s iosL rols di
re' u1111 11 i111 potllvolir colsi
tIMn t'i< ;I Olujours espcc
t 1 (' 1 11, colnstitt ll oiln nCll


Zaire : Le General
Mobutu reelu
a. s tpr4sidence -de
la Republique

KINSHASAA - AFP)
Le General Mobutu Sese
Seko a e'e relu li la Presi
deince di la Republliqu' zai
ro:si a la qu.s -unain mite
dcs vo x, annovcc(-t-on Offi-
c.tlemr1nt, samied; a Kinsha
sa

Le Cli f de 1 tat. qui e-
tai it lI c a n d i d a t
unique, a r e c u e i 1 1 i 98.
16 pour c nl des vo x. 11 a
ete reelu pour iept ans a
la tete de EI'at (t a la
presidOnct du Mouvcment
Popular re de la Revolution
(MPR Parti Un'que i

L s election- au suffrage
unr virsil d rict. s sent ce
loule 5 vcndrid

Ie general Mobutu. Chef
BntioiO litpqis 965, sera of-
fcii oi 11 lva t ete 6lu une prem e
re to s a la prdsid nee le
.5 nioveintbrr 1970


qu'a deux autres ex-pres
dent, MM. Gabriel Gonza
Vdela et Jorge<~Alessan
S et-me v issi que cle systi


L'.veque Compnlte portability
auxillaire de Lima
demande le droit
de vote pour
deux niflion3
d'analphab6tes
Fruv i


LIMIT (AFP)
L'Evique aux'11aire de Li
ma, Monseigneur Lu s Bam
baren, a d-mand6 que le gou
vmrnoment accord le dro t
de vote a deux mill ons d'a
nalphab6tes ptruvlens afin
qu'lls puiss-nt part ciper ac
tIvement aux elect ons de
1.980.

Dans une petition official
le rendue publ'que vendre -
di, Monselgneur Bambaren
explque uee ioa xomm ssion
social de 1'Eglise dimande
ra office element, lors de sa
procha:ne A-sembl6e Gene-
rale, que ce dro-t de vot'
leur sot done car, expl:que
t-l.i les analphabetes ne
p uvent continue a rester
en marge de la vie politi-
que du pays. savor ni lire ni' crire ne si
gn fie pas qu'lls puis'ent
Otre manipultsa> conc ut- l.
pres:dent'el est sans contes-
te le system le plus ad&-
quat au Chiliu ma s que les
leg slateurs ne devront pas
ignorer les parts poilt ques
,sanlIs l"xIst) nce desquels au
cuii regime ne peut se tar-
gutr d0tre Democratgque.
Apres avo r denonce contradlct'on entire la propa
gande tr'omphaliste et la
r6alit6 quol, denne.l Mon -
s'our' Frei s!gnale en con -
clusion que cstous les, d6bats
slIt 1"nst'tlItionnalilb appa
rat:ront vai s h 1'homme
quti n" trouve.pas de travail,
a l'ilui qu1 a fa mi, 1' ndus
troel endett6, aiu mineur qui
forme, ia pctte m n ". b,'A
gtrl'telcr qui nest pas as-
suri de pro x stables el. h la
j'ino-ssnr sans p.rspectives
doenn'.r.


Con(ue pour


Manches de transport


Antenne VHF monopole


Ecouteurs pour audition


individuelle



Curacao Trading



Salles de vente : Rue Pavee

et Dema s No 48


(a proximity Morne Arty)

S-t-----2
= . . . .


Jne security

et un confort enters


'v-


AUTO ECONOMIC S.A,DELMAS


LE PAVILION


335 Blvd J. J. Dessalines


VOUS OFFRE


la meilleure marque


e de TV Americalne













RY I nLuw , Noir et blanc et

S '- 2u pe Iqu'C J
.... _w_ n* f w25 pouces


---~s~ -L---~ --~ai~l-~------ ~--Lb- 1U-~-~--




I_~-f- -- -~------- _;,p.--------,-_-Cl,--s------~-?--;-l r.-7~ -~^r--~;-----17."~.~'3~~;-spr ~;-rr 'II: ir T~"-~-'


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT
MIDI 2 HRES 4 HRES EN PERMANENCE 6 H 30 ET S 11 3


Salle 2


0.75


Salle 3


0.75


Amour Lointain


L'EPypte rompt
UI, lt lerC l paget 1
ii allter iannli pour repr Il-
t te ut.t 1d1 ia live qui Ili
v, happlltf de plus en plus,.
Ique I' spor d accroitre la
pl.ar i|iptlion ies e/ats Ara
Ib, i a la onfiilernce du Cai

oul :ill plus, s'a/tend-
1i1 quie Monsieur Vance ten
'.ii d'obtenr des pays si-
l'riit'ix qu 'lls conservent
-1 'etgard de Sadate la tme
.n, recscr\ atten/i-te. Et
,s ti act'cordent a, pen-
vr .t la nouvelle initiative
(d I're ulrnt iegyptien deI
i.mipri les relations Diplo-
niI. ltir .iav'c les partici-
jI oiln ll ,sa.iiiinlet de Tri-
I1' n,, faclitera guiere la
nihc ([i Secreaire d'Etat
itlt1r'tC.11 nivtC' le Presi -
ioi it s.id. In particulier;
Mitilos ce dernier ac-
fit.- if(e Ir recevoir
\ii dlciineur.ii'. la rupture
i- ril.tti s Diplomnati -
lit,.s in iic Il par Anouar Eli
' rd.ttol p ,v. dans l'imme-
I t I.el ( sIt- roble es de ca
r i frv origaliqlle
I irige deti t Igue Ara-
c' t' .ii ( airt Pourra-t-
il .ipl c'/e rupture de-
S r s la capital
i: 'I'leli'. otu devra-t-il:
,.,1n11 it re,'lame brurani
t i t ihmahirisa .ilteni
Ir <','e tral.4fere dati ,n itne
it re r.ipit.ile ? Certr s; le
'iiir, Itr. nle e fait guei
r I illu,,on, our l'efficaei
d( e l '( reanisme II ?)
r,,i]\ p)uo rlt,:nt un refuge
1in1 (Ide pour v seller.
1,,rtqr .ou(l es lIt< autrcs


ses relations
vtie', de recurs ont cte
epui-es, d s r mcom.eilalt-
iluIns spectaculaires
Avec la rupture des rela
lions prr'nd fin e.alenenti
la tlumnultueuse liaison
egypto-syrienne baitie au -
tour du coiniiandemnent mi
litaire conjoint lUne liai -
so(n qui avait coninu, il est
vrai. dets haults el des bas
don't le dernier episode
avait suivi la signature par
1l;'E ypte de cord de desengagegent egyp
t. Israeliei.

Centre Medical
27, Ch m n d. Da..- 7i
Cc iit:. tnI., cu M. cr d. 7
Dec,',n iit 1977
LEL6 ELi'A 'LO- :,'.TS
EN 'I'iftEtAPP flQ L L
Pir Dr 1i )itn --iltt.
Carrniiaird

Avis aux Part.ns
Madame Antoine F Salga
do et .sa fille Josette ont
Ie plaisir d'annoncer alix
p:ire:.ts de Petionville et de
ses environs que la Poupon
niere du Petit-Poucet a ou-
vert ses portes aux enfants
ia partir de 10 mois Pour
tout ren,.eignement. s'adres
'er 1 L; Pouponi'et're. Rue
'3oise. No 25, Petiion-Ville,
oi iilihoner au 7-18-68

u chief' ~, a euer
'ne nmaisnl aian t 2
ch imbhrs ait 1ti her. salle
dI hai lBour1 n ('Can 1)-
Vert ou Petion Ville '1leh-
olt nOL r iturI I1 enl 'r 12
" ieures et 2 h, ures p n


Gesner Armand
a la Galerie
Marassa
le 13 Decembre
La Galer.e Marassa. com-
lit hr v rnis .,ee. off ra au
publ c o.uc ire iiallte de to.-
I d e Gt sner Arinand
C lu -c ConIill p lithi
nimodtrne. ist L'.Ins la ipelnuu
re depu.s plu. Jd une v ng-
taine d anne S. a prn in er
exposlt.on dan- d Mars 57
tCi tre d'Art
Gt i t'r Arm ind et tou-
Jours riste ego, a lui merni
til c Stllts q'.it' sa pt iitult
se reconnia t u x piemiters
coups d o1 po'ir q lu: qul
connialt son .tvlt -'cL' style
qu itl int ir.1en,' p. rf ,t on-
litn alltc loni, depu s ulong
tcllmps la p n'.lre au COi,
t'au, avec lIqt. : .1 re:d v
tvint l.us ItPs :s u.ltlx de la
N i' 'i t' p g-)ns d i t- iC
Au j uste. G. n r Armandd
t'f i 'in! an nal i (]tl: CinuIneI
la F .taa ne "one parm' st-
li aux t t n \. i
! ti, l ui to i ct ;utea
1 : I'. / !i; [a rt-". r i t'ie tt tttt






't I i Ai ,i l ,i tR K tt

r em, t mm rql ,' ,t Intr g

1 r e 4; d --, r l de so
rl lr tall d -o [ |n(
-hll I ..lt (I d c i .t, t e e n"'r
.IL] I nM lt s u l sa .ig .1 it.11 1
p .ar i L :crI a dor, i;in tiol
,i% I urope


Remerciements
Mme. Vve. Antoine Gui-
teau nee Louise Leocardie
Delusme et M. Victor Benoit
Delusme remercient sin-
cer-meni tons ceux quti leur
ont temoigne lurs sympa-
thies a 1'occasion de la
mort de leur regretted pere
Phaton I lusme enleve A
leur affecti le Jeudi ler.
Deceemnre en cours notam-
M. et Minie Josapha De-
lusmie. M Adam Deluin6e.
M. Jean Baptiste Deilusine.
M. et Mine (Octama Deltrs-
me. M Smith Delusme.
1Ml1 Marie Jose Dulunmec.
Me Gesner Delunie Mile
Maria Delusme M et Mme
Charle Romunilus. Mme Ai-
imatible Amfbro'e Mile Cle
lie Floreint M 11 Mine Her
1nanin Florent et se.- ei-
fants Mlnie Luci'ihe Monit
ct a fille Ena 1M tn, M
Ribert Jackson IN ,I Mmle
Pene Gaston Mme Fnella
Guiteau,

Arrivee
Nous an'iontn- lU arrive
lala Capirale ate Marquila
.San. Blat.w aeci un bliee
qu elle vient d niietlre au
miinde at Nev York
Nout uhaliltn un i iagre.i
'bI, 'ejour a Miatl tit .


For Sale
1"3 I 97 t! f tin i l t N
It 'l I ,r> d o,,,, a,
lin< ct t l .i. d st it
ml wv 1, I t I .'th baii o
t. X rt' I 'tlo t. "( >t


Le Prix
Interallie 1977
PARIS, tAFP)
Jean-Marie Rouarx, qui
v ent de rec, voir le pr x in
terallie pour son troisieme
roman aLes Feux du ?ou-
vorr,, est tres inliulnice par
l'ueuvre de Scott Fitzgerald,


1 auttu
gniiqu
Ne e
faniI Iii
Ma. (
de phi
a\ ant
.F garo
t Dt
Bl( ssul
ct it s


eit ulit
pt 1 I
I 'honin


Luc






k, da ,


I'lit, III ,Ichi n'lt (101 1


Deces de M.
Andre Massillon
Lafontant
Pax Villa announce le due
ces survenu le 5 Decimbre
1977 de M. Andre Massillon
La'ontant.


[r de lGatsby 1. nmt En cette penible circons-
iti. Lance, Pax Villa et Le Nua
ni 1943 ia Par.s d une velliste preentent leur
t de pe ntres. Jean sympathie a ses enfants
LouLarl fat d-s etudes Francinet, Laura, G6rarde,
lo.ophiie tt de lettrea Rev. Pere Joseph Lafontant,
d enter en 1967 au M. Edgard Lafontant et Mm
oj comllie journalis- nete Yolefte Allonce, Ed-
ux de s.s 1.vres Les vard; ii ses pttits enfatnts
r''s dc Georges Also Diimy et Jacquy Ambroise,
s eux duii pouvo r evo Gina, Belina, Marjorie La-
lt ionIde d-I la pres- fontant; a sa soeur Victoir,
Lafiuntant; a ses tiveux etI
s fuix du Pouvoirs,, nieces Roger Lafontant e1
e h sto.r sutir les vrais famille, Abel Lafontant et
Slaux sen;.inenits : famille, Martha Latontant,
ite dans la society M. Owen Tulock ct Mme
it a )ou r un role qui nee Marie-Laure LafontatI
,s f ef 'ials nt le sa liM. Felix Bazile et Mme nde
pats coi" l'm nlt i Marie Lafontaint; M. Ohibe
Lai1my le heroes, du ro Volel et Mme nee Therese
i'\ tilt u1 inmetor sot- Lafontant, a Mme Vve The-
I au ,iIr rerace 1 It- mistocle Fafolttant, au Cole
clu it l tuI tI.till111 ren nel Guy Iafontant el fa-
;' la derive aux Balen nmille; A M. Robert Lafon-
i'tt pr L de Just c trant, M. et Mme Guerara
prt eln llmain par une Lafoniant, M. Guy Michel
qt,. st tdtlonnlt plotr lafontant, M. Christian Lo
r t ci'r Ma fontant. Mme Edith Lafon-
i', i i!t .11 inIn ant. Mile Micheline lafon
i.I'& .ZI.\ \ ti d t, It. M el I linie Appolon
. ~ t) I .afontunt et fam ille, M .
Si, Si l 1- onel Caju', et Mine ne:
1, ul, ., iose-IMarie Lafonitant, Mme
1,1 ~, : P,||] vVe il. dovic Laflontant. M a
S i \ dmen Vve Eric lIamnarqni
,ee Y'veline Laflntant :
S'i Age-Marie Duplan iet
,,1 i ,;.,: M uer Rie .oselle Lafon-
,, 0 W, N,1, i . 1 ( ot M Etzer Noaille s ,t
11 e nee' Claudine Lafon-
riinl: i Fred IHarry el M1a-
Il e t-c 1 afiiilalll M ( liri
Sli in Marlinez el famille,
1 ClaC1 'lude Canleau .t MimI-
I1 I1 8 wee nM,irgue.rite (;ou .se


Le Viager








JOCKEY

U[ specialisfe des sous-vetements
de quality dans le monde enter.


Of~


21,7 ou 14 vifes5: I I'
~eut n, iatiger.a fa r(,,:r Icd
-- Teecoit sur de~ta~d L 'h .i 'j5a glace

a~apsiable a pace acc svzc,;re revet Warinp,


VIlstril)Utetl












Ace plus grand asso1rfiertt d'Electro Mnagers..


iL~L.UE ETA PETIOKYILLE

TEL 2-1 944 7-2546


Sv icedans unC naif


On Fappr'lvitl .


'n BLENDER ou un MIXER




WARING



ON L'AFFECTIONNE!


Ft on ne peut s'en passer.

PANCE QUE

.ARING c'est muscle

WARING est robuste

,A rji, c'est la game des coulzur,

ViARING c'est le choix des modeles

WARING est VOTL..E C,'-r.AN L '.


Et par de(ssus tout


It YIfx N\A Kh I


Aux families Roger et E-
de'ze (:(it"-e. a M et Miine
s:in f Alexandre (o falrtil-
1, M1 Serge Brice el family
li .M IEmille I alontant el
family. ituix families La-
ioitant Goiluse. Ambrouse,
Tulnek Al xandre. Allon
i'e Brice ('aju'nte. I)uplan
\,'a.ItI e-Martinez. Lamar-
qu,' Nolel Bazile, Mcnard
Buseretlh Oriol. Cameau.
le, funerailles- de M. An
dre Ma'sillu7 Lafontant se
rollI (hantees 1e mercredi
7 D)ecemhre. en l'Eglie idu
Sacre-Cotur d 4 h P.M. Le
coiivil partira d, Pax Villa,
Sa re-('oeur ou lau depouil
le miorIelle sera expotet
de- 2 h PM l,'inhumation
aura li u le jeudi 8, au cn-
nletire de Jarme'l.


Jockey a su par sa quality, son
fameux comfort et sa durability
tevcwzir" le leader iucontest.
du monde.


SPECIAL NOEL


a HAITI COLOR LAB,


Recevez apres chaque developpement


et impression de votre film couleur

un billet de participation au tirage

du 22 Dcembre.
10) Flrx.


HAm
COLOR
LAB


'* *-- 9


a Z




MIXER : 10 ou 12 vitesses
avec 2 bols graducs.. en verre
on tout en ACIER INOXIDABLE


C 1"iT mm. a lentilles
ir~era..angeables avec Flash
auaogataique vafeur $ 300.00

20) prz' ',
Camera 35 mm avec Flash
valour $ 200.00

3o) Prix


Pocket instamatic valeur $ 50.00


HAITI COLOR LAB

lo Laboratoire Photo-couleur en Haiti
157, RUE OU CENTRE Te1. : 2-0945
AUTANT DE DEVELOPPE MENTS. AUTANT DE CHANCES
VOUS AUREZ DE GAGNER CES I FABULEUX CADEAUX.
---- --- - - -


.uinseehm~yiimh.'-dLAdav~wie. IlIFj~~j?.?4~;Cli ~ _


Salle I


0.50


Les Machines a Tuer


MARDI 6 DECEMBRE 1977


"~-~r~R0193111W~i~53~IT~:~g-~;s~n~T~h~


'L


19_ -~_ C--~L~WsC~


3/1////~CI"P~C/%,r/~"~/~/"dj; ~CJ~CJ~'//J'b~"63P~_:; .~;:'ji~//////p//b/b/~-~_~, ~cOCIQICJCI~P~F~/-PJ~FJ_ %*-6SJ~3C4^d~4~5 ~~. -'~r-T.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs