Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09937
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 29, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09937
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







Lit rue ct 0le salon du
piutiple, it-t-on dit,. Mals si
tI'lt. Iul salon, il dolt la
ItlI r propire comnme les
tits s tit Cip tfinl d'y rece-
vorl si, v, itcura de la pro
a'v ,ti 1 e I 1 .1'etrangi r.
Av --volUs dji C vu les
rio il Clap ? C'st vral-
minlt le salon du people.
l.rolUc propre a pouvoir
Iltpot't Vc I' respect. Le Ca-
itl Y I'sy itto pas un minor
ce.ll dit pap.r., unll bout de
St; lirelttv II res'ecte sa rue.
l!:l si davs-l'ture un nie-
clai soilille la riut d'un
0o'ji t il I'onqut. le Ca-
p' s ti t i e lc' cst)il ve-
nt1t i ',t i'( tice la v lie.
Alol 11i btas- 1( ranias
Us ct vc'a le depose'r dans
1i1 ip ubelle.
COllcllllt vous nc sa-
v Z IMta tqu llouls avions
p I It-i' education chez
it- 'l Dantts nlos autres v 1-
Is., 5il trtitV aitlssil la 11e0
itr' t'hos v, ls' le Cap est
litl modtt exc ptlonn 1.
D I Ill tit I', n general, no
v .I, adI pr acirce sont
hi:.>hoiip )lUS ,ropres que
loc. E.,-co qu par
r (litt lt cap t0alc 's'! plus
ac~ii e .M' lrp eltt l 'e eit que
tis nt tait d'eiande plus
d ,lhn ? ?
*'I tO lot' qu"lle est la
r (1, la capital ou 1'OI1
sitral r(ievo0r des .vi.si-

La it lie Jepnty, alu bo's
V'ina All tiilieu de cette
i, l 11 t I tOU ilp iln monti-
rlit ti' deirituro haut comi-
itt -,i atiu d miinei de beau
(.,tp ] ,I larg-.,, de la rue.
I, .s % Io Ltu c's parent avec
pi' 'I. D' re tie I'Adlinnis-
tliit COll co iilin.ile a place,
(j ,,'t l.tdroili une grande
b, I metall'que a 1'effet
de r(c .voir les ordures,
mais au li(u de tout jeter
dan> cotte boite. les gar-
coIns et lcs bonnes t les
autres repaiident tout sur
la chaui-ee.

La ruellc Angibeau ? Oh!
oil' La. tout pre. du point
i; rcl e cette ruIle a, la
rt I It- Doncomb. s'clbve.
plus haut que le parapet,
uim p le de fatra ot u l'on
ti v'lV'( dts chiens omorts,
dts chats mort:,. des poles
nlitnsi Qnel parfum -. pour.
i habitaints du quarter !
A I impasse Lavaud les
i', i' i1 s plailt'n nl ceux
( Bolr dmi d ol0 cit lit l'ai
n.1lil' v..s'Oe des canmlions
tilt Srl'ce d hyie ene pour
I i tr ir, t r tl bian air
1 I l: i)111h,- vu;'.
I) I ni I Di nl c'est la
I ]1 : j r,' 1 opu1(li e nc dan,
] m a1 iii Ons. lcoinfort lu-
-.i i nais iUroinii me, n'en
'iliiw' pas. DI'lmas grace
;ix i ''ii1 ; iltd c rtatlis de
r, t dtC H -C
i' uin (if art l t'r (d rne d'une
i' ill i e'iin a t'rate

],1 ht, d i i vm 'lit ] inwli
I, (i'Inrti r commercial ?



i' '. a 1 b; de !a rue
des C rs au ai s de la
'ilt' Trav.stu'er '?- Je Drends
1 endiro tts ilis plu remnar
iia bleas. P( uI-il enf n se
p rmeltr( d r-cevoi-- a la
Cro x des Bos':lhs ?
Je vous at dbja d;t quiun
Cavaillonna s. etonnt de
l1etat de ce 'u, rest e-
crie :

Cavaillor pis sale con


,CT DOMINGUF. AFPi

Le Dominicains (PRD) a desi-
gne luld son ci, no u( cti1 e
icction presid ,. 11( clu 16
Maj 190' : M. Sl vesti An
ton o Guzman. Iu' aura
pour co-L' tier p. la vice Pre
science M. Jamclto Majluta
M. Guzmnan s, ra oppose
prince pa ,m nt cst mi -I-on.
a lactucl Pil'c dent do la
Republique, M. Joaqu'n Ba-
laguer, qu' br:guera vra -
-semblablemcnt un quatric-
mn" Mandat, a la teLo du
*Par ReformaLtur,. Une cioa
liton de mouvcmewils de
l'oppos'tion. don't le Parti
de la Liberat on Nat *nalirs
de 1'rx Pres'dent Juan
Bosch, pre 'ertera ega c-
menrit un candidate common,
non encore des'gne.
1 M. Guzman ava't ete can
didat a la v'ce Presidence
en 1970. avoc M. Juan Bosch.
dlors membre du PRD et
battu par M B'-laguej Ju.an
Bosch, pri-entera egal-ment
tin cand dat enrumun. non
encore designe.
Le PRD veut iImt'2r la


N'importe quel- provincial
pourrait tenir le m ime lan
gage. Leurs villes sont plus
petites, sans doute, et plus
ladciles soigner, mais ls
n'ont pas nos moyhns: gros
camion a bascules, bala-
yeuses motorismde.-
Si jetais place pour madn
tenir la propretd dans la
capital, peut-6tre ]e ne
pourrais pas faire mieux.
Un depute a dit b. un minis
tir :
- Journaliste, vous re-
proch ez a un m nistre les
errnur; que vous comm ttez
aujourd hut.
L'autre de II repondre :
Le journaliste d L ce
qu'il pense, I lsomme d'e-
tat faith ce qu' 1 p ut.
Mo ., je pinse 6 nos dd-
sheritdsa qui pataug-nTr dans
la boue, du mat n jusqu'au
.oir, je pense nos tonurs
qui s'asseyent dans la boue
pour deb tar lours marchan
dishes et qui olt l'air de
s'y plaire. Lej pauvrCs !
Nos frere.- et, nos soeurs
noe comprennen' r en Avons
nous faith express de les lais-
ser cgnorarit I-our qu'ls ne
comprcnnent pas?
Quand ils vont iravaller
aillcurs. dans les usines
sucrieres otn ls trompe par
cc qu'l sont ignorants .
C'-st pourquoi je souha'te
raise que nos compatriotes
ltablissent des usines su-
criere.' sur tout le 5errltoi
re. Nos freres s(raient dis
pensas d'allr ailleuts.
Chez eux ils seraient res-
pectes: leurs compatr'otes
fond ra' it da.. ecols oat
lVs iaslituire, (lde sall.s dc
spectacle ot l It divertir
ils eraient haulreuix 'ls
joucradent au football leur
femmes ", leurs ilaltits
vivraient dans la p)aix t
la gaiete.
A tnlour de t, .I LIs ItS, 1.i
rue strait ilt nii n .ilttI
du peupl". Promr prelrop'
coming la rn dI l Cap I 1)c
pouihelles nlao'dit list r< "
ch rget raient .ht recn u uir
les pet ( s t l'o.ec s (ci i !i iil
voudia't pas repanidr dttais
Ia rit Et ItB ptptlatlirio
a'derait aii n'iiiI tic d" tlt
proprete, dan s la rue


La Presentation
&s Monde Yolande
Montas
La piui diluvt.einn qul
.e t abatuit namedi o r
n'a pas perriIs la prce T at
tion dt nmode.- de Y.'iavd'-
Monta. qui d, silt a\o r it
au Bistrot samedi satt
C cst iaercr'iih o'l: QU ,iu
ra 1,eu ce del e d, rood -
Le rendez-vous cu ot i..
tst donelC au Btrot pot) .:-
spectacle de- pis a"'a-
yanits. ou d, ra.-,-" -
ts't'ntit c111 ns ptr s', e n .- C '
d' rnierps t rca''-nl dt a c a
nittuei e Yotla de M,.;-..*


doma nica ns 11 i mpiwcTr 1
linvestlssemlnt- Or'n- r
M. uitnilanit 'va' eiir i' I
d dat a la v c, Prcs denc0'
< n 1970. av' M cmJuan IBo ch,
alors mnembri dul PiI) t
b;';u p;r M H:t :igil r MJ aIns
taosclh w a i\at el t ('i Pres -
llt de las Hipe iblque I n
1962 sous 1' ;t's c) itturs cd1i
PRD t r-nver r mlltar' v-
1il nt sp()pt Imo!.' ipro



Nicaragua --
Sandiniste

INICARAGUAi (AFiPi
Federico lang un Chef
du front de Libtration San
diniste, a -ct capture par leb
Forces Arm-:s Nicaragua-
yennes, apprend-on lund A
Managua de source univer-
sitaire
De mine source, on nor
precise pas la dait? e o ci
te arre tat on. On Indique
iScultUI(I lt >:i' II IIo i i ,W
ra t le Ic iI dlit A tmb., '.
d'ur du N caar..'iua inrm N.o-
tions Unics i eie pris a
quatre cent kilometres de
I UaNFUB


- r----LA KU -----
IV

par Marcel DAUPHIN


ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET


Telephone : 2-2114 Boite Postale : 1316


Les Pavs arabes et la Plethore de sommets


BEYROUTH, (AFP)
Plethore de projects de
ssommets> Arabes, multi -
plicite des prises de posi -
tion, attentisme prudent de
bon nombre de capitals
Arabes a 1'egard des initial
tives egyptiennes, le Monde
Arabe a et& plonge dans
la plus grande confusion
par le President Sadate qui
nen parait que plus deci-
de a6. poursuivre le traite -
ment de choc qu'il adminis
tre au conflict Arabo-Israe-
lien.
Une semaine apres la vi-
site du chef de i'etat egyp-
tien a Jerusalem. quatre


reunions axu sommets sont
en preparation, mais au -
cune, just'qu'a present, n'a
1'approbation de la majori-
te des Etats Arabes. En ef-
fet, si 1'unanimite existe
parmi certain pays Arabes
centre les initiatives du Pre
sident egyptien, ces pays
sont en desaccord entire
eux lGrsqu'il s'agit de pren
dre des decisions centre
I'Egypte
Au Centre des critiques, la
reunion qui s'ouvrira en
Egyptc samedi, ou dans les
jours .uivants. a la deman
de du President Sadate,.
pour preparer la conf6ren-


Haiti Temoignage


d'un Quebecquois


MONTREAL AFP,

Jc ecroi- Ierin iliii qu Hal
t 'es a Iiheure d lunl au te
iner\t i leuse, a i trI- it i
queeco s quiL a \ecu di tLIX
ans d- 1972 a 1974 d.l-t 't'
pays

S-I U i t Clauldt A t.,,i
lh i ecril 5 Ii t I lT' itk I'' s 11it



ln 19 re, l ill l; .I1eV l i o
1 it i n i tti ue Itt ii its
f I'lla lt ill itit l' it ,I




B ia qu' I'tit ranid t ii ".l', 0,

Devt lopith{I mlai tii l'- pre
ger d'uni ( Aubst M w-. d'autant ue o l'n 'l.i

p ia r .rce n'.rcr au it rca c.
Enitn ;iour ,urui w Ia;
Slut iltN R 1tp bliq '- l ; iii
1'ee dc'.ail seit .u nori i -
deaux chreten s e i de'n 0111'
.q:ls


HECTOR B17ANC\IO'
PRIX MEDIC:IS
STRANGER

PAPRIS a:-a

i. c or I F'-,0- -


Hier, Aujourd'


et peut- etr

par Carlo A
-1--
Eln Haiti, i existe d ux
peupl-i haitiens.
1 y en a un quand il di'
le pays est pauvre. C("e-
vrai.
11 y a lautre quand A1
dit que le pay aest pauvre
Ce 7n'est pas vri.
Au centraire : il prove


hui.


roman .Le Traite des Sal-
soi e-" n er-i\a1m1 argel
Il q itL l C t sl lxe eIll Fran.tll
t : 196] ni itque Litlerasire
a 1 He bdo m adai re I'
NNo It il Ots.'- \ tlxatUlr x t



nj.l ,) on l \ I ,
l f ;i Coti 1do





t, t st 1. i t 'A ,1
1.i 1t d, !ei pu l' i t





.t 1 t it.e I 'd e l, ll .I l. I




pro ( eu l',i s(j I :Iw i i eI


I i ++ ] t/ 'n I;' I .
TT :
i t ;. ,, t (I T, x 5 1

'. t I 5
T ,,cl (w Sur ; :z




w- [;:; ( !Ult atn to nld,
> it 5 i ; I it tat, 'ittilid




i+' i ::. : : t '",t. i t -, i, t.


Demain


DESINOR

chaque jiur que it- pay, a
d rs ourc' t'u de' nrche'
sa cachees

2-
Le,, c ril de grnrra
ion --darts tout -scile --
p'ur rtrP liquidv, t{)i'II rW-
ii bouthir a iuti prit ur
Ce 'ouvraul x h'orio de
Sur d, ncuvl-It,, ds naml

ques A Ims, lisr pdint d('
.ue p ,'itil ef culiutrel.
N's(a, ommrt' in hai s
I heur, d'un; ronflit ld gr
neraftia ns


I.e oInrmfliS d. gintraltin
,uppoN- ,partlof ds lpha-
SO dit tra?,latm dacl la
v, e g vn,4 ralv d unre ,+, tvf, ,
11 e -t vraimrnt cd(inmiagmt
quIe co pha- ds di ai tl
itimn at ni i.'idl, atrisi
I'llre t I'sUtsl t i t it-c13 it 'ttIC
liir italem ",nt! I plu- pilra
as tfrndllIent ,- i d ptirent
Car apre,' e-rr ilr tirop ii'-
th- it 1hru a qlits vetilrnti
rmplacr o' s o diaux nio
parvli-nnrit pariiat qlta ri
Orrm lmpr'ggns malri d n r
do itow 11' netiS loa tintndu,

un mlndrin d lifproux.
-4--
Lt, s tndtide. ie a.'o)p d'&-
ttd es
Dans c'ltais pai' y a -el
wne gars:tlrt de' vivre. (Cer

Mias d'aistres ch Mtei,
ca. drpendl
Mat rai n H.tl ,rnmmr nal
leur'. Je PoLtc Ie, tI,-
chb ls lg-trtatse*It I,.
pggs1)f.


Assassmnak
d"Auauste
Pt-ul a r. Y.








i i- Pi ;s I 'o >



'I I r, 7, 1 I 1. 11 1 1 4












S t ( i e i








I I- leI I Ii 1 t nl is 11i h ul
I, i .dA,- ilc sisC ale pts" 1





r n i i l I. ,,, 1 1 !' it
l:i i i lis t hic a 15l'olic '

01 9 ti 4 ii" P Ai l t e- ittt IS
i '55 ( I t ,9 1, ev fr III



bIal e daX s aqua pc otrlle




CO @Iax que ce dcull at-


ce de Geneve sur le Proche
Orient.
Toutes les parties con -
cerners par le conflict, y
campris les Palestiniens,
ont ete invitees mais, jus-
qu'a present, seul Israel a
officielliensont accepted fin
vitation. Les Etats-Unis ont
donne officieusement leur
accord. Des Palestiniens de
Cisjordunie et de Gaza pour
raient eire presents ai cet-
te reunion.
Pour laire opposition a cet
te reunion Arabo-Israelien-
ne, un premier rendez-vous
a ete fixe jeudi a Tripoli,
paur quelques etats radi -
cauxe : Algerie, Sud-Ye -
men. Syrie. et organisation
de liberation de la Pales-
tintle (LP).
L'Irak qui a. jusqi'a pre
sent., ignore le ssommet))
de Tripoli, a la surprise g&
nerale fixe un second
rendez-vous aux etats radi
cax,. hl semaine prochai-
ne. a Bagdad. Conile pour
la reunloni de Tripoli il
a0'1git do fifatre face auix so

lution, lll apul .lardes), c'est-
a-dire a a.ie solution niego
t'iee rliposant iur la resolu
lion 242 du consiael Ide .,ecu
rite
C( tat iule rais-on sMipple-
Illenllaire de ide'saccoird avec
IonI e/terielle rivaile. Ii Sy
iltr. Sells liaq eo lle at nctiC
I'torlom uAniti-Sada)aen credit -
ble nle pourlra etre conlti-
tie, Ca. si tle gouliverillt -
111t411 1., 1(r1 a dellonce in
mltitode isuivie par le Proe
-tidei Slas'.i il it'i jipas re
jit' ita otIterctItr e ( it' c lli
v1 et l i recherlche d'lune so
I ntioa I{ego'cice.
La Syrit n'est Pas. di "1-,
yard nonu plus, aver latti-
tiud de la .lamahiriya Li
n lilt' qu ti ne reconnaui
plus la legi/iniiti dil regi-


me du Prdsident Sadate. En
effect, Monsieur Hafez El
Assad, President de la Re-
publique Syrienne, a bien
souligne lundi qu'il n'y a
pas de divorced entire le
Caire et Damas. 11 a ajout6
qu'il consid6rait toujours
le President Sadate me le President de la Repu
blique Arabe d'Egyptes. La
Syrie montre ainsi qu'elle
n'a pas 1'intention de se
laisser entrainer a la hite,
dans un front de refuse.

Quatrieme rendez-vous
projete : la Jamahiriya Li-
byenne voudrait que le som


met Arabe prevu pour F&-
vrier prochain at Tripoli
soit avancd.
Observant avec prudence
ces passes d'armes, la moi-
tie des capitals Arabes ne
veulent pas s'engager dans
des initiatives don't le sort
parait incertain.
Pour tenter de redonner
un pen de cohesion aux re-
lations inter-Arabes, deux
6tats smoderes, 1'Arabie
Saoudite et le Koweit, ont
entrepris une mission de
abons offices qui s'a gueor
de chances de porter ses
fruits avant la fin de la se
maine.


L'echec Scolaire


II est courant d'imputer
1'echec scolaire unilatdrale
ment a 1'eleve. Sans vou-
loir disculper tout a fait ce
dernier, il est just de sou
I igner qu'un enseigine n'6-
choue jamais seul. Avec lui,
toujours un enseignant.

De nomibreux facteurs peu
vent etre a l'origine de Te-
chec scolaire : l'insuffisance
dui quotient intellectiel
(Q1.), la pauvrete du mi-
lieu culturel, les foibles re
venus des parents, une pe-
dagogie inadequate, l'absen
ce de inalericl didactique.
line gestion scolaire defail-
Iatoe tie.

Si le rendeinent scolaire
pent, depetndre d plusienrs
variables, comment d6ter-
Miller I'a cause exact de
l'echec et comment y remc
dier ?
"-'omt id'abord,. le dossier
",colaire est un element im
portant da7i.s out systfme
organist. Cet instrument
d'informactions pddagogiquer


Les rcspunsables francais

iavorables a l'Ind6pendance
du Quebec, selon M. Levesque


N1 II YORK (AFP)
L.' reponsable., polili-
que- iranaaiN. du gouvernr-
tiieni el de I opposition ai-
nicraitnt voir li Quebec op
ter piur 1',ndependance. u
declare M1 Levecqut Pre-
mie r Minstre Quebecois, fat
'tit relerenice a -t orienta-
itint gencrai i qu ei -s de
cait'e lor> de 'on recent vo
lice a- en France
,IllI I til IL us receptifS
atu ixlhuiiivrment.c qu e nous
pr(q)' o ni' s pairce qi'ili. rc-
p) tiient lturs propre. coin-
t'jtiosia piiur Tiun' future Eu
r-ipc ('ionilderali Mien,. les
rc pi(onsabi iles eommunistei
i ont pias, paru hos tilis 6a
Ti- buits> :i :at;outel M Le-
\ ,(ue dan une .n u terview
eaC anadaI< It1 diVl en

dell'-, Id tallttist, t" i iQ v l 't ;Ii-
tit. A;i k iotn ol (iIt tci lous

t:, ( n i t, (q I' tr.t i1eU-' n Ip n-
hrviic il arir< {.o"nIlull Cl
r i)t.,,, I eitenl it e realiser,
lolle (onlmtljbraIt1on dans la1
IuIlle IIt hlacun conerverait
omn identity edl ses pro iv-) t a prccirt- le Premier
rl1 are qUllbvcois,
S I .l .1' tnj titi ret fflirmin
ferin tntS titU'ti Qtu'tbeet ill

,.alierie Marassa :
Urne alerie de
quality

M ic i' 'sW s P orlt-au-
|'l ili'i+1 pc/ > nvvll e if lll
i t flit li ii iii sid(ItI I a 1t1i
l i 's tiii Io lisnts rlie iir en

u;t-i His ii <1.' ;tl.IAiditiosl'
5-i a fat' sits I' Iithtittis atini'
;ts 1 I u i l.' l nitrrc il nsoil
vlil i l -i (,t,.I I t':E M AR AS-
,SA lidf' );)l M :arl ." o
AHlRE;T t MichMe

NI i iIt IEt qu M ehiph
se" qu'Sl mil> (l e I"" sens
soilntt dJlOfer tIs po'ur qu'1l
,. co ip ltn M rlre Jos.l
don ll elnmbll le pour-
rail, O r", la viol(t]l, n lie ;t
'ait r'llmarqur qule pliar sat
o anuti,6, son anabilit6 et,
i, n t 'Illnllmm 1 :1 violel
S, i .n l |. i n 11111
M l I Il I -ll <. h I l t
roe ecairlatc. U.x peLAles


dependant serait economi-
quemenl viable, surtout gril
ce a s, enormes ressoutces
nawrelles


permit aux responsables de
d.. p. -. ,rl


1_etle de se pcl: ur eIC
cas de l 'eleve en difficulty
et d'essayer de 1'en sortir.
La pedagog-ie est avant tout
une lhcrapeutique. Ce n'est
guere par hasard que hom-
bre de theoriciens de metho
des active ont etW des md-
decins : Montessori, Decro-
ly etc.
Les progres dela psychope
dagogie ont fourni les mo-
yens de diag'nostiquer la na
ture des handicaps d'un ee16
ve. L'enseignant d'aujour-
d'hui devrait 6tre bien pour
vu afin d'6tablir entire lui
el 1'enseigne une ((relation
d'aideo. Certes, une telle de6
march implique une dispel
nlibilite plus grande du pro

(suite page 5)


Revlations americaines

SUR DEUX ACCIDENTS NUCLEAIRES EN URSS


WASHINGTON (AFP)
Depuis pr6s de 20 ans,
la CIA a gardd secretes des
informations sur deux acci
dents nucldaires sovidti-
ques qui auraient eu lieu
en 1958 et 1961, nt revele
vendredi .a Washington les
membres d'un groupe anti-
nueldaire affilid au move
ment de I'Avocat Ralph Na
der:


Si le referendum sur le Ce group a obtenu, en
fuiur itatut du Quebec ne vertu de la loi sur la liber
va pas dans le sens qu'il *d de l'informaton, 14 do-
souhaite, il y aura de nou cuments parties de la CIA,
velles elections en 1980, et qui a refuse d en commune
,,i nous ne somime pas re- quer 15 autres pour des rai
e1us, la parole sera a quel sons de socurite national,
quoun d'autre. Si nous ga- Solon ces documents, pcci
gnotc. nou. essayeronht de nou se, le group, la premiere
veau. autant de ftois quil explosion atonmique accident
sera necissaire pour arri- Ielle serait survenue au
v5-r a l'independanee's0 a a- printempts 1958, dans l'usi-
te M. lnepedque, a a- ne nucldaire oirle stock de
lDans une autre interview dechets atomiques de Kylh-
public, par (Newsweeks, M. tym, ville situne sur le ver
Poerre Elliott Trudeau, Pre sant asiatiquc da l'Oural.
ier MiritTre Canadien, so L'Agence de Renseignement
clfuose a envisager l'indepnL Amnricaine 1'aurait sfi d6es
dance du Quebec. Cv e se- le 23 Mai de cette meme
ratil du treux0 CoupW dan ann6e, d'aprs des temoigna
rct au11 nours de l'histoiredu, ges de visiteurs sovitiiques
declare M. Trudeau, ajou- 1 'exposition mondiale de
fant : aSi le Qu cec, par Bruxelles.
one forte majority, vote sur Selon les dermelits di
S uti d'referendum la CIA, catte explosion au
claire et decide de quitter rail faith des milliers de
l, C-anada, cola voudra di- victims et rdduit 1'6tat
c ue ue es ne snt pas de desert contamine un pe

accepites, et je demissionne rimetre de 15 000 hectares.
epts.A 100 kilomitres de Sver-
A prps s d voyage n dlovsk (ville voiSmne de
France de M. Lev-sque, M. Kysmtym), des tmoins au
I'rclue sctime(lug des raient ainsi franchi une vas
qtestilns de polltique inte- te zone deserte, avec des
rhiur.. et la proximity des maisons en ruined et des pan
,cctinsr et gislatives ex- neaux interdisant tout ar-
pIlquenti le fervent accucil ret en ranion des dangers
rplervbo tu Premier Ministre de radiation.
qtittbno'is qui 61id filt graild De plus, touniours selon
Oflfcier sde la L u gion d'lon les documents rendus pu-
blics par la CIA, des villa
neulr.


Vers un retour des tourists
americains a Cuba


NEW YORK AFPI
YCaribb an Holydayss,a
Sliu d s plus imnportantes
Comipagnies Am6r ca nes de
voi- Chlitler, assureras .
vrll-r du 14 Janvicr 1978 et
justqu'n ma,i dies sdjours a
Cuba it partir de onze gran
des vlll.s am6nica'nes. La
dur6e du sdjour sera d'une
srmatne el, le prix forfaitai
re de 573 dollars.
PD ; publtcltc. sont appa-
ril.S d.ain it's journa;ux a-
iair cans pour cs voya-
gea orianises a Cuba, -pour
WNW SWfnl R toe Fliplk.1


ansa, a:suren., les encarts.
Lc programme p,'edvo t deux
joursa la station balnai-
re de Santa Maria, des v si
ts d'Habantlla, Cienfuegos
et Trinidad et enfin trois
jours a la Havane, y com
pris une so'ra au fameux
Club oTropicaimo.
Une organi-otion de char
ter avait essayd d'organiser
au printemps dernier des
vols a Cuiia 0 part'r de
Miam., mais 1 i Compagrne
tle avalt annulta aus~ltpt
apres avoir ete vict'me d'at
t.aatap.


I Ilr~le ICsg(lglll~BCI~III


No 30.676
N2EME ANNEE











VONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE L'ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESS


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS Rue du Centre No. 212


Au Department
des Affaires
Sociales

Lundi martin, le titula're
du Department des Affa;-
res Sociales. le Dr Achlile
Salvant a fait remts au
Chef du Serv' e d 1lInapec
tion Generale, de deux mini
bus Wolkwagen. II s'ag.t la,
a souligne le Ministre Sal-
vant d'un don du President
de la Republ'qu- qui va per
mettre de renfircer 1in pec
tion des etabl'Psementns "n-
dustrlels de la Capitale en
Vue de se rendre compete de
fagon rdgulire des condi-
t'ons de travail d's ouvriers


ges proches de Kyshtym au
raient et6 dvacues et rates,
et de nombreux cas de can
cer seraient appartu. deux
ans apres dans la region
de Chelyanbinsk, une villo
industrielle prorhe.
Le deux.0nme accident nu
cldaire strait. survcnue n

1960 on 1961, et al'explo-
sion auraitA let ierrihlil-.
Mais les documcntt de la
CIA ne pcrmet.cint pa, d"
localiser ce deuxtie e ircd
dent, ont souligne Irt rr.-
ponsables du groups anti-
nuel6aire qui vont 1Inainto-
nant demander la publicira-
tion de tous Iet rapplorti

relatifs d ces explosilon
devant les tribunaux.
8Le biochimiste e-~ gerleti-
cien sovietique Zhorcs Medr
vedev avait, dans un arti-
cle public t en novemlibr
1976 dans le Nouvean u Sa-
vanit reveled que l'Uniorn So
vitique avail effectivement
connu deux accidents nu-
cleaires, l'un danis un stock
de dechets atomique, l'au
tre par explosion d'un mis
sile balistique dans son Si
lo. Cos declarations r'a-
viaent pas suscite de com-
mentaires de la part des
Etats-Unis.


La Commission
d'Expertise
des Routes

De vendrea. tirn-e a 01l-
manche c.nq u.embrcs de la
Comm ssion Spmc.ale d Ex-
p rtise des Rout, s Nat ona-
les et secondaire. de la Re-
publ que se trouva ent stn
voyage d'inspection dans les
Ddpartemcnts du Nord ct
du Nord Est. I1 s'agit de
Me Jacqus S. Andre, Repre
sentant du Departement d2
l'Interieur, Me Carnova Bar
jon, lreprdsentant. du Depar
tement des F nances, Me Fe
lix Sapini de '"Administra-
tion Gdnerale des Contribu-
tions, I'Ingdn'eur,Grard Du
lyx du D6partement des Tra
vaux Publics, 1'Agronome
Fritz Hyppolite, du Ddparte
ment de I'Agricuiture.
Cette Commission, come
on le sa't, est charge du
contrdle des op6ram:ons Im-
mobiltdres dans ie voisinage
des routes publiques, a i'effet
de prot6ger les proprletaires
de-s immn ublfs t'tudz des
dc ox cdtes des routes nation
ilales et secondaires centre
touts sores d'abus, de spe
cu.lat~opf. --(4tf&> .


Le parti revolutionnaire dominicain

design son candidate aux Elections

presidentielles


-- ----,


Les tlsques -L


Les risques
rune euerre

directeden existent,
selon lI'HEDN
PARIS (AFP)
Les rlsques d'une iguerre
directed existent car I'UIHiK
peut y ilre c onlralnLe en-
Ire 1980 ei 1985, e otim,. ni
rapport d'un commit de meom
bres de 1'assoclation doe au
diteurs de 1'IHEDN (InUti-
tut des Hautes Etudes de oD
fenSe Natlonale), organhime
official dependant du Secre
tariat General Frangaln A
la Defense.
Dans ce rapport, public
dans le dernier numiro de
sDifense, revue & tirage It
mite reserve aux membre-
de association des audi-
teurs de 1'IHEDN, le comite
6tudie les gechances con-
traignantesm qui peuvent o-
bliger 1'URSS a sortir de
sa politique prudent con-
sistant a Lvaincre sans com
bat>.

Pour les Sovietiques, se-
lon cette etude, gil est trel
important de conserver I'i-
nitiative strategique, or le
rapport des forces favora-
bles a 1'URSS dcpuis 1945,
e pourrait se modifier dan"
1'autre Sens pour troi. ral-
e sons qui sont autant d'c-
cheances contraignantesrs.

I La difficult crnis-
sante pour les ovldthquoe
de soutenir la course te'h-
nologique avec 1'Occident
(Voir suite page 6)


~L*-~,~---.~;-L~-C~i-----------C--- ~ -~--------------~----- -- --


~~-;;Yi~-ir~d~lP*~ii~t~C~II~L~38~0ICi~-


a


0-02m-.. -












Ni T r t-j it A



runsi~ rp It, NA'

t seit5 .1 p

11" It'kloen, lqlda y


rtnr i


I1tay Itnitglug Stroia) est1
, imttlps6 'lune niureT radio-
ncltlve, t'inu crrn plihophoro
"et d'un ,nmplificateur d'lma
ct, ottl)(itrhtlel s aux aippa-
rell, tt.ll.&, dias I'arm6en
pomur lI visionl doe nut.
I'iour unt examenI m6dientI
%I fftt tie libb6rcr lit Soutr
c* radll-active qul cnvole
at ravers eI membre .tudi6
t'es llyotiis-X. CCs dertiers
s ,nt ettlia absorbs par


i'6cran phosphore qul les
transform en UmlnerS visi-
ble. L'amnplificastaur inten-
.ifle cette lumlire el la pro
Jetll a sur son cran de vi-
FuallRnton line photo peut
6tre alor. 1re. pritse.
Cet appirilt pourrait ain
at perniettre de plotDgra-
phier une fracture. sur le
lieu meme d'un incident et
devralt trouver de nombreu
ses applications dans la me


decline ou dans I'lndustrle,
estime la NASA.
x x x

ASSEMBLE U.E. 0. "
INTkRV%'ENTlON
DU GENERAL 11MG
PARIS ,AFP.
Le- General AlAxtander Ha.ug.
Commandant en Ch-f des
Folies di 10TAN en Euro-
pe, a expr.m6 'ion inqul6tu
de mardi au sujet des con-
s6quenc.s que pourralent a
vo r sur le plan m litaire,
pour 1'Alliance Atlant'que la
presence de Min:stres eMar
xistes au lein de Gouverne
ments d Europe Occidentale.
S'adressant "' la Tr.bune
de, l'Asscmblee de l'Union de
l'Europe Occidentale, reunie
depuis lundi a Paris, le G6-
noral Ha'g a expl'que que
cctte presence pourra't 'ge-
ner la communication informations 1-iutement se-
cretess, et inciter ces Gou-
vernoments a second pin le f 'nancement
d s d6.penss amilitaires,>.
Le Commandant en Chef
de: Forces de 1'OTAN en Eu
rope a particulierement in-
siste dans son Expo e sur la
cohesionn nec.cssaire. de
l'Aliance Atlantique et s 'r
la < ol darite nccidentale,,
estimant qu'el "-s avaient
rendu poss ble les progress
de la detente. II a esmti6 a
ce suj t que la possibility
de negocier avec 1'URSS e-
tait preferab'e i siun climate
de confrontation tter:le.r
Selon le Gtenr'al Haig. les
risquls de ron'lit. n.a la pe
r pheric constituent 1 .
pr ne pal defi 'uquel don.
fare face 1'Alliance. Dans
des i tne rcepons- ,ambigui de;
aj; e. pourrait 'Ivoir dis con
siquenccs incalculables, a-1-
il est me.
x x x x
MEURTRE DANS UN
HOTEL NEW YORKAIS
N. Y., (AFP)
Un tourist bresilien a
etc brutalement assassin
lundi dans sa chambre a
* gBUBg @Bgiicd,A c


Nous avons demenage e









z, U




46









Nouvelle adresse



. I M. Maxime CELESTIN



Opticien -- Optometristc


98, Chemin des Dalles


1'H
yoe
S
me
47
de
du
bre
&t6
tini
chi

pas
mo
bre
ete
tot
net
sol

cot
soi


TE
AD
NC
NE

BE
RI

tU
ne
cil
mi
nto

fo
di
unr
L
qi
Ie
1'h
dai
ac
Ju
gu
su

d&
Ft
co

D
;r





F
c;
df
d'
n,
il
cr




S
T



i
1

1









]


6tel au Hilton de New
rk. ,
,elon la Police, Ia vicli-
serait Roberto Santos,
ans, originaire de Rio
Jaeniro, quni talt descent
anu Hilton ie 18 Novem
dernier. Le meurtre a
d6coquvert dana la ma-
ee par une femme de
ambre.
Les enqueteurs ne sent
Ssfirs que le vol soit le
otif du meurtre. La chain
Sde la victim a en effet
entibrement fouillee et
uteb ses affaires per-on-
lles 6parpillees sur le
Monsieur Santos a te6
mpl6tement d6figure par
n ou ses agresserrs.


ERRORISME :
)OPTION D'UNE
OUVELLE LOI
i SUISSE

ERNE (AFP)
La Chambre haute a adop
sans opposition mardi u-
nouvelle loi d(stin6e a fa
ter 1'extraditon pour cri-
es graves centre I'huma-
tW. tels les crimes de gu r
ec le terrorsmie.
Les nouvellEs dsposition3
nt su te en partfculier aux
fficultes soulevees il y a
n an par I'affaire Menten:
Gouvernement hclvtit-
ae avait du admettre que
expulsion aux Pays Ba- de
homme d'affaires neerlan-
ais P et r Nicolaas Mcntan,
ccuse d'avoir missacie des
ifs durant la deuxieme
uerre mond ale. ro(po sit
.r une bae 16ga1 fragile.
Le President de la Confe
era; on hiIve6 que, M. Kurt
urgl(r, a souligne Que la
ollaboration avver ls pays
Critant le nom i'r l' psiC pIls que tjama .
ndi pensable pour na re Ia-
a la crnm'nal Le int rna-
ona'e.
La pr( script on dolt ces-
*r d, s'app!;quer pour le,
rime graves contr' I hunir
te : Pcnsons a d:t M
argler.l au !rorist qtu
aii e la chuteC d'un avio
I 1 gne Et our ainsri plus
'une centaine (.e person-
es. Meme april .Ig' ans,
e t ju-te ." 'P e xp e sot
rimne."

x x

NOMBREUX EXCES
MORTELS DE
SOMNIFERES ET DE
TRANQUILLISANTS
AUX ETATS UNIS

WASHINGTON (AFP)
Pres de 5.000 americain
meurent chaque annee d'u
ne dose excessive de sornni
'eres ou de tranquillisants
ndique une etud5 de 1 In
titut National du lutte co
tre 1'abus des products pha
maceutiques.
Selon le Directeur di
l'Institut, le Dr. Robert D
point, qui a rendu Dublic
dimanche les principaux r
sultats de cett. etude, 1(
barbituriques et les tranqui
lisants ont les medical
ments les plus frequem
ment administres dans 1
monde et les medecins an
ricain7s a eux seuls ont pre
crit en 1976 vingt sept mil
lions d'ordonnance k de sol
iiftres.
Les quelque 5.000 cas mi
tells enreg.istr6s par an at
Etats Unis sont dus, a prn
cis6 le Dr. Dupont, a l'ai
sorption d'une quantity a
normal de barbituriques
bien a la prise combine.
de somni'fpres avec de 1'o
cool on d'autres m6dic,
ments.

x x x x

COLLOQUE
INTERNATIONAL SUR
FRANCOIS MAURIAC
ROIMI. i.,rPi
II i/ ahrher le lithr'i
1on certain t,-le'piir r/i
iai pit eontri I esperane'

Ior, dce I'otverture. luildi

nratioIel d ur rraui'on.q M
rila qali rasnenable penda
qanotre .i,:,Urs LUnaiver-itair
crilique- et louarnalisl.s i
"lii frmiic ". it, tlcinns,
adiicns. etc.
La iiunlfetlation, orgat
ete avec le tronicurs da
nislire franrnis dts Aluai
re> I=.lrialgere" el It par
cipiatlon du Mlinitre de
culture et pitcee sous
patronage de l'Ambassa
deur de France pres le
Siege, Monsieur Georges
llehon, conu/htue pour
grand romancicr ealholil
franCaiE, une sarte de cm
aberatlon iniernationale
oeur meme de la oaths


LE PAVILION
-L -

335 Blvd J. J. Dessalines


VOUS OFFRE

la meilleure marque


S- de TV Americaine












iUD III \ Noir et blanc et

('..LL i t .couleur jusqu'a

25 pouces

STel. 2-2318


~h- Armi.E &U


JOHANNESBOURGO AFPI
Le Ra d Rhodesltn au Mo
zanib que aurait faith plus aCe
1.000 morts dans als rangi
des guerllleros natlonalktes
africa'ns, rappurte lundi la
quotid'tn pr,-. Gouverne-
mental Cit zcihs de Johan-
nesbourg.
Dans un article dati6 D'Um
tali, quarter general de 'la
zone op6rat'onnelle, s'tu6e a
la' front* re Mozambi'a'ne,
le Journal indque 6gale-
ment que le raid lance mer
credit A partir de pluseurs
points d'entree, sera-t a son
Ltade f'nal.

Les autoirtes militaires
rhodes'ennes sont restids si
lenc'euses ;'ur cette opera-
t'on alinonce par Rad o
Maputo. Ce s'lince Dour-
rait etre rompu ce lunal ii
Salisbury, indaquant la firn
de 1'op6raton.
Le C.t zen) fait 6tat d'ir
tenses activates d2 l'aviat.or
m litaire rhodes Enne. de
bombardrcrs Cprberrai ou de
Jetks Havy r Hunter, qu
effecuent d(s sorties de 4(
minutes au Mozamb'que.
La prnecipale cibile des
troupes rhodes enn.s es
Ch molo, Capitale de la Prc
v nee de Man'ca, et princi
palh base des gutr:lleros di
1 Un'on Nationale African
du Z mbabwe (Zanu) dirig6e
par M. Robert Mugabe.
La v-ile d'Umtali don
SIs bar.- et restaurants son
d'hab tud- largement fre
quentes par pCs -old'ts ci
permission cta t partici
1 librement came ces derni-r
Sjours, indquant que tous le
s homes ont rpt utiilsee
i pour Ctte atlaque au Mo
z iambique. !
D'importants movement
de troupes etaient egale
mni't vis bls sur les 25
Skms., qui sdparcnt Sal sbur
s
Pharmacies
assurant le servicE
S cette nmit

- MARDI 29 NOVEMBRE 191

n DU PEOPLE
March Salomon
St JOSEPH
Rue Rempart
St CHARLES
Carrefour
PETION-VILLE
St PIERRE
Place du march
MERCREDI 30 NC5 1977
MONT CAR. i-L
s Blv IJn .1 Dessalines
LUMIE .
Ave Poup.,ard
s, DE MARTISSA.l
Is MARTISSAN'
n PETION-VILLE
ir NOUVELLE
Avenue Estim6


NECESSA
h-

Deeptan X


Crime solaire et a

rayons ultra violets
blondes, enfants, bet

SDeeptan C]


Creme solaire pour t


Deeptan R:

Suile solaire pour b


Deeptan Su

HuiEe solaire pour b

sans brulure.


] Deeptan Ta

X Creme protectrice

la peau, a base d'al

Deeptan S


t Lotion antiseptique |

e douleurs connexes.


o DISTRIBI

e- DELM

-i


I~B~wl --,?, 4tov,


de mille morts

d UmtLll. ,
Le Raid dr'crlt par Ra
d'o Maputo come, le ptlus
itnporLtaIlL Jamais land t.,r
les rhods'ens e t destin6t
& empbechr Ice gu6rllleros


td In tnt it i '. r r- '- .
I f [1.11 d 'i '; :. i ,
lhlu h I Ii M ..11 :'.. '.
IIn rti itmetoi, I ci s
d'li lead(inti rI .i I
inidlqun l Clt, v nr


SED ERGINE. el
l0 Crnpruric' S~ers~et1 I -




\ Lisez bien cecci
QUAND LA GRIPPE VOUS MENACE, QUE FAITES
VOUS ? VOUS ACHETEZ DE LA VITAMINS C QVSAND
CETTE GRIPPE EST ACCOMPAGNEE DE MIGRAINE
DE FIEVRE ET DE CUORBATURES QUE FAITES-
VOUS ? VOUS ACHETEZ DE L'ASPIIINL.
VOUS ACHETEZ DONC DEUX MEDIC \MENTS,

QUAND MAINTENANT VOUS AVEZ A VOTRE DIF -
POSITION UN SECL PRODUIT QU'I COMIIINE ILF-
DEUX ACTIONS ? QUE FAITES-VOUS 7 V OUS I.A
CHETEZ TOUT SIMPLEMENT.

SEDERGINE
CENTRE TOUTES DOULEURS AR'rItl'I.,LAlt
MUSCULAIRES, DENTAIRES, RIIUATISMAIS
A SEDERGNE
EN COMPRIMES EFFERVESCENTS.
'^aOSGCCCCOSOO^&CO&C<%=CC Ce-0--^C3crr


LIRE DE PLAGE


:I


bronzer pour peaux sensibles aux
avec ecran, recommandee pour ,
bes et aux peaux sensibles.


ream:


bronzage iorn


ich:

ronzage prono


ipreme:

ronzaee stpre




in preserve

de bronzaee e
oes et beurre


unburn I

pour soulager




UE PAR UNITE

AS 29 -- PHON1


,%I

nal, sans brillure.




mce sans brllure. 1




*me, tres proronce




er:

t humidifEante de
de cacao.


relief:

des coups de soleil el




;D TRADING

E 6-1843

---_ _^ -->>>e


Nouvelles de 1'Etranger


Les pays arabee et la

Mozambique : Le Raid rhodesien aurait fall pauj


- l ri io i i i t i i k v 4 --,- - -- I -1 - I I


m;;r9-~;rr~wu~wvrvr~l~----- -


I III-


jRj^^


LA"


, 1iu








LE .NOUVELLISTE
QUOTIDIEN FONDLE EN IM
-0-

raOrRIETAIRES : PEERRE COAUVET
KT MAX K. CHAUVET
DIECTl'EUI : LUCIEN MONTAB
ADMININTKATEUIR Mme. MAX OHAUVET


Nos Mots Croises


l 1 ilt:nN I tiMENT

,s;.-r rlh.[ I dU {< cfan

.; l- d," ( 1 l l ti



; autitr dl
Itr I 1 tmh tIlx
S;; lioiir des
(li ,;,un It 1'une
SMacdags-
''a,< line v:sco


--'Il;


wi iwvvVuIN&Ky


VERTICALE'MENT


1. Mou tiques propagateurs
I ronnm d'une de fievres
par 'on ('- 2. Chef de sgueules noires>>
11 more on traduit le manque de mo
destie
;amoinldrie 3. VIux camp entendre
(,1 td' i"ni- 4 Su'v'nt les navires
.'-tir dh'me- 5. Soutire des vins deux
voyelles note, renverseo
6. D'une tribu chasse du PA
NT loponse measure
7 Agir par A coups en
Iragaicdle de parlant d'un embrayage de
voiture
ctnultutrs de 8. Du verbe avoir explo
,trrcie etran rateur et natural'ste Norve
g'en
9 Donna patrie de Z6-
xx non
10 Fleur sans parfum


xx xxx

' LMENT VERTICALEMENT


S Emu lule
t 4. Sas -
an 6. Ete
; Ranc -
',, i: .:I-- Ae 10.
- -


1. Dessolure 2. Embas -
talc 3. Suisse Nio 4. Et -
cri 5. Nielles en 6. Vu -
Eetion 7. Oleate ute 8.
Leur rat 9. Aa Rau 10.
Eternisees


FA[TES DES TRANSACTIONS

IMMOBILIERES INCROYABLES !


A l'oner


A L'LNSTITUT F'RANCAIS D'HAIrTI


Photo Club d'Haiti Expose..
Par W6bert LAHENS


Samedi dernier, le oPhoto
Club d'Haitis avec la par-
ticipation de pas monms
d'une quinzaine de photo -
graphes, a ouvert sa trolsi6
me exposition de photogra-
phies depuis sa formation
au grand public 1l'Insti -
tut frangais d'Haiti

Au, moins trois themes
servalent A ocataloguers la
plupart des photographies
exposes Ce sont lo) Re -
cherches et Abstractions
2o- thtme libre 3o) Visa -
ges humans.

Pour ceux qui aiment
dans la photographic ce
que le photograph screen
dans son laboratoire avec
ses prises de vue, le theme
tion> retiendra leur atten-
tion.

Sous ce theme, Stephane
Roumain a de la ca
m6ra en la faisant rendre
au laboratoire A l'aide des
dernitres techniques de la
photographie plus qu'elle
n'a prissy On peut rnvler
done plusieurs tendances
chez lui. D'abord, il sert
d'un sujet (visage ou au -
tre) comme objectif puis,



Flatulence !?

Maux d'estomarc


Laissez fondre


2 surettes
A 'l I"'; "ILI.E MASON DE 4 CHAMB 3 BAINS
I IItLLEI CIIRETIEN 3 CHAMBRES, ,Ti Madams

(it.AN)'E TERRASSE CALME dans une 1/2

i(,I N IN IAI. ;27 tRUE AMERICAINE TEL. : 2-4443 il verre d' eai
a base de ride
---~-----.-- -de M-nthe


LA NOUVELLE FORMUE DU BLOCJ

XVIBRATIONS A FREQUENCE CALCULEEJ ,

)MOUILLAqfCSFCHACE&. .1
cIEmnFOouMENTCORNTwOLS

SUNE TECHNIQUE

REPRESENTATION SUPERIEURS)




S CLAIT RAS

,POT X TON
HA BLOCS T PONoES -i 41
rAVE. HAlLE SELASSIE PHONE 6- 415


en accord;avec son idde, ii
apilges ce sujet au labor
toire. D'autres fois,- il joue
sur la couleur aRetros; ou
encore il pousse 1'abstrait
jusqu'aux conflus de la aNa
ture Morte en peinture
A chacune de ses Stapes,
on ddcouvre un Stdphane :
le penseur, le technician et
surtout le photograph
d'art.

On peut noter, sous ce
th6me de Recherches et
Abstraction, les sprises a
charges de la camera par
Daniel Plaisimond. Il a
cr6e avec un sujet simple
un enfant, une multiple
cation, pardon, une d6mul-
tiplication du sujet donnd
faisant rendre ainsi a la
photographic ce qu'elle you
drait cacher au laboratoire.
Maryse Sambour dans Ha
rem, fait d'lelments hero-
elites (boulons, vis.) a tant
insisted sur cet adropage
qu'elle nous a porter A voir
leur beauty.

Ralph Boncy n'a pas
moins cr&e un monde avec
son (Au pays des merveil-
Lest). 0 f*i~
Solum Donas en a fait
autant dans dla belle et
le vallons>.
Sur ce thbme de Recher-
ches et d'Abstraction, d'au-
tres photographs ont por-
te le <,coups a la camera
en la faisant rendre au la
boratoire plus qu'elle n'a
pris ou qu'elle n'a vu ..
On peut parlor a ce sujet
de Henri Wallon (Fanto-
niet, Carole Aarons sCar -
-ouyeli, lBernari Russo /Me
sallge Michiell Rou1saumi
iMadon,'- .Jea Pierre Piro
vaniio iltib Pa.lgnoll .

()11 no s tollonl1ra pas
11)011-1 11- VOy) lit lIt' photos
trouitl'0 solo., Iv t tln' 1 iA -


l'l i tt i. tilt t' i l'd\ I lls ill
I .is rt l lt la l r sl-1 t lit'.


,1'(' nMn.:1 11 11 1011s cln unItlal

our il tallt l'' M i 11hllr
w'i Ol I 1 ihollitni', i v
ont p),rl Bernarld usso.
Srin, it 1 i1 lt plai.ti r t I
\'vrt' aloec Railph Alloi.
C 1 ('I')Io sol o1 1'aItlro
'{olln c(;I asvor. nt-c Ralph
atori: r PP Poudrtc 11
a t datu'res )ph'o oraphnics
o1s cr t'iorntc qt on tt 'It
)rn dr.it pA monons plan -
ir a, decouvritr par sol-mint-
nMe aplot. Carnlaval 77



Le debate aux
Etats Unis sur les
Rouveaux traits
du Canal
de Panama
WASHINGTON (AFP)
Partisans el advrsaire-
deo nouveaux traie'- sur le
Caslal de Panama s appre-
tent a redoubler leur' ef-
forts en faveur de leurs
the-es rspective avant
meme qtue le congre. ne
commence a debattre deo
textes propose,, pr l'admi-
2i traction.

M1. G(er.-e oMeanl P're -
dll-t de la pui sant'i central
le svndcale AFI (Ci a
formal lemen! pri- poitioto
en faveutr do. tra-ls. al
norm de son syndicat. jDans
le .numero de novenmbre du
ifederalti iet M. Metnv s
time dans un editorial que
1(i tratti'' permnetlron' d'
fournir de nouveaux emploi'
11TII alux taL' ut In"S Fill', I Pa
nami qti'ils garantirontt ls
se-tcuri/t future dc la vitie
d'eai t oneuvr. ront a l ame
li'ar;ilion des relatioils "-
tre le, E'ats l'ni et 1'Ain
rinu.e Laline.
.ii I, "tll oy ,' I dtii'lart

portrait stir Ios rfiieriti
ointni tioties. 1 '-ut tgid
quo -a pis'lioin roilhiait I a
v i dr 'a t' c>ttralc, dltont 1i

tatti bitn pout r deoniidi'r ati
Stial dn i fclaticr re' trlii
liar allleiirs. td s ortifiti-
s.atltots hosiitcs ausx toxi'e
'olr to Canal so tir"ptirriti
(8 InenSifier tour cimif'-
gne radio- tlilvitie. ntos des Conservatleur' A-
mnarloeaiin' va diffoser tin
film a cet offet, reprotul-
sant les exhortaiOns de S6
notiurn hostile aux trait-iP
oLe fits oSt hitiii tI1
"'y a pas de Canal id' 'ina
ta, I1 y a un Canal Aoi"rt
Oain it Panam n l era dif
fir-c rdans neulf Ftlats dil Slid
et du Sod Onest.


Ceux qui aiment les ges humans> se trouveront
dans leur element devant
les prises de visages hu -
mains de St6phane Rou -
main (Vfeillard A Saut
d'eau), de. Hcnri Wallon
(Mirages)... et de d'autres
photographs.

Mais, come nous le di -
sions plus haut, les gens qui
aiment le theme de Recher
ches et d'Abstraction ne se
d6couvriront, peut-6tre de-
vant ces visages hIumains,
devant ces praises de vue...
prtvues car 1'art de la pho
tographie, n'est-il pas dans
la fixation A temps de 1'inat
tendu, de l'insoupgonn6


qu'on apprendra I decou-
vrir sous ,la lumilre de la
chambre no're ? ,
Cette 36me exposition du
avec beaucoup d'amateurs
photographs Avidemment,
de 1'amateurisme; mais cer
tains autres photographs a
mateurs ou professionnels)
ont essay porter la photo-
graphie haitienne au niveau
de l'Art; et ce serait .tant
mieux.

Nous rappelons que 1'ex
position rest ouverte A
1'Institut Frangais d'Haiti
jusqu'au 15 D6cembre pro -
chain.
W6bert LAHENS


La poussee Socialiste en
France rest forte


(De Georges ROCHE)
PARIS, (AFP)
Malgre les divisions de la
Gauche frangaise. le part
socialiste a toujours le vent
en poupe. Il vient de mar-
quer un nouveau point en
remportant dimanche a
Strasbourg une election can
tonale partielle contre un
candidate de la majority.

Certes, il ne s'agissait pas
vraiment d'unc tests. Transposer au plan
nat onal le resultat d'un
scrutiny tries local dans le
qutl ont d'ailleurs joue des
querelles de personnel du
tote de la majority se -
rait excessif D'autant plus
qut les particutar.tes. voire
It' part ciilar.sl e de 'Alsa
tout L aIUssi )-ee sur 1 'eloc


II gaulllsine et la demo -
irai e clir It'ltsln Ct' ienl riste)
MV1 tlmourl's ete coiur''iirents
d(,ins et tt prov'lnc' i'l t1l tetl
plils ilt' probobl, ulin'llei
1 o1 1 |)1 "lc (Ih 1 01(( ,ltorat,
c( 1I1Sl *ic ; i preil ,r rrp 'rtlvr
I tt, N l ttll' t's s.-I le cali di -
lit id (ltut hi MolIsit'trI
N i.l 1, stli'V, (PSI
ill ni(I n a Mollsiellr
]Dl)(,'1X I ossIInh l Ca didat


du RPR de Monsieur Jac -
ques Ch'rac. Les centrists
ont toujours aimn jouer de
la mandoline sous le bal -
con de da bells- socialis -
te, come le disait sous la
quatrieme Republique 1'an -
c en chef du gouvernement
Georges Bidault.
II n'en reste pas moins
que le success d'un socialis-
te dans une circonscription
otL opposition 6tait nagut-
re pratiquement inexistan -
te peut Atre considered corn
me un test puisqu'il confir-
me la poussee socia-iste
constatee au plan national
depuis deux as.


Communique
de I"Institut
Francais d'Haiti

M. Albert Mangones, Ar-
chitecte, prononcera une
conference a l'Institut Fran
gais d'Hlaiti, le Mercredi 30
Novembre, a 18 heures, sur
Iv suje( suivant :
(Le Patrimoine National:
Restauration de la Citadel-
le et du Palais de Sans-
SouCe).
Le public y est cordiale-
inent invite.


LE BISTROT


RESTAURANT -- BAR -- PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRAlC U



SAMEDI SOIR

Ambiance dansante

avec

VENDREDI SOIR

Elsie, Diallo et les Girls du Bistrot


MERCREDI SOIR

Soiree Dansante Accordtoa et

Musette


CHAQUE SOIR
'piano Bar -- Ambiance Musicale


VMSIMWVrr '.WXCO9twJflfl-Wt


AU CAPITOL




A partir du Vendredi 2 Decembre



Le premier film de la SELECTION PRESTIGE DU CINEMA


UN GRAND ROMAN


UN GRAND FILM


AVEC UNE PLEIADE


DE GRANDS ACTEURS


WNW*"""


~ r~?Pl~c~-~e3s~;~g3jlIh~Cy)y ~-)r~


-r~CR)-~1~-- -A-_--\~;rr~c~5~))~.~uruu~SJ0)')33_~~~Y


.-


A -1




(LU NUUvu1LLjDLr~D MARDI ~ NOiflhlifla 1'~7


A/ f r~r ( 1 7 a'itirl't l it '
-> i! i/li0 in i-i t lIV I I -iti


lt a sr 7i -n e 11 iir i i l
I% 1 i I i i rit i'Iii IIIFO -
iit' rtr tir


A f-= ++ *' l it inll|rr r l


i i i, i. l. Afro Aisitll-
dll l ; faurl It)lul v l o; CullJ'f)
d(''lill tt i d'AlT tl h f/ll I. i'A--
S d t' rliil()il tll sOiil. ri'p l'c-
eilnt'ril) pilr tIll's Pro t ndtnis,
Vi>e I'r-sidcnts ot 1300r0-
lita "s eri u'r tiix, a clubord
i rli]positionlls do.' r i l0 l Os
r. -r itllllllrc- dc t l ia F FA

i inAVnu'x siiiredl t d:mnlll
,-h.- 1 P -Aiis


I t~r' i.-t~ -i-i aoln


dil cl)il lts d.'t'tliitiolls 0
It ii lir do )Pt MM
Yimii lilCli'hW i' sOtIa -(K- ,
!ii lli'. i 'l I' r11, ly Folk (lo1g
toto i. Ii-i.'clth-liiiclli Pr6sl-
dent it yic Pri-.deolt do
lPur confdd6ratlon, dOpose-
ront liurs propositions corn
nunop llan ,Colngrs de la FI
FA le 29 Mal A Bunos Al-
res, tbult just;e avunit le
Chiiiii]p:luiirot dil Monde.
Is dcnjandiit nolt iriiiintll


POUR Lrrn !Z G- YmWMIAION

C N NTsP L', '- & LA SOC2ETE





A .- ..-. .: ...it -' i ,






I -'---ra I

I Soit la rameilleure quality




S .ir. Y meilleur prix









LA VERIU 7" ", T LES JOURS

DANS 7 1 ; '"7' E EPICERIES

SQUI OFFREmT AL CES LES PRODUCTS







A -



.. y.,. :.. ^.. '. ig t-' 4
4 _,. ..
... ...}. ,_ .?/ W..


qi
W
W
pi
g(
11,
n
cl
n
t
ti
.q (
pi
t .
fi
IT
VI



t(
s
d
d

q
n


2
p
r
t
r


c
d
f
v
t
c
r


Propositions Af tr Astiates-i md ndilitcations aur stat uts de la FIFA


qui la FIFA 61argisse son co
11 i 6 cruiiii a n27 membres
Lu li do- 21 pour qulls dis
posent chacun de df.ux s'6-
ges ufppl6mentaires el. que
'Asic Ocoanite obbtienne u-
no v:ce Presidence. Ils pr&
content d'autre part qu'u
ne rcpr6sentai-lon propor-
t onnelle des conf6dera-
tions continentalcs soit ob-
servec dans le,. commissions
porman'ntes et'que la ropar
t.tion des placrF eni phase
finale du Champ oru.at du
monde soit modiloce cn fa-
vour du Titr, Monde.
Dans la situation actuelle
(16 f nal stes,i africai:s ct
a.siaiquts eat nl1nt qua le
tournO fI.nalt dtvra. t pposer
six iqulpeo eu-opeeni .s ct,
deux equ pps de chacune
des autros coinfederat uns
(Afrique, Concacaf, Ameri-
que du Sud et Asie Occa-
nie), les tenants du titre et
I's organisatur.; rcsltant
quaiif es d'ofi ce. Au cas ou
24 6quipes d :put"rai',nt la
phase finale, i'Eiurope pnur
rait computer d'x rt reo s c.i-
tants Et les a-ilre-o -o fde
rations tro s chacune

EnfIn, a dater doe ian pro
chain, ics pav, va n,-u t '-
dt la Coupe do- Nations i'A
frique elt dAsi ct le ciibs
va/nqucurs d .; Coup(,s Con
t nentales (Chraoinp ont, it
Coupe ) saffron' 'ront en
matches aller ct r tour.

Condamnaztion
des Pays
col.aioraMoS avec
i'Q 'rfrii dn % d
NEW YORK (AFP)
L'Asemblite Gf6nratl d,
Nations Uniesl a apiprouvii
lundi roir uone re olution
tiui rondlaline spairltti5! i1re
ment)) I-s Etals-lUnis, li
Fraie, .it (;rande-[Bret:t-
gne, la RFIA. 'laelF. le ,la-
lpin. l:i B lgiitoU el I'llalie
ronlne pay, > collaibor"11/!
piiolitjqileltnit. (qf c ontt nqiiiqi -
Men t en mililtair.nient a\ec
lAfrique du Sud.
De pSlus co/e rl nolinon.
alpprouvc c par 101 vrx n'oil
tre 12 et 28 abstOtenr rii, o-
dainnt e n<(tergiquemcnien) -1,.
F if. a .-Unis. la I'r, ice. lai
RFA et Israel pour liur ciol
laborailion avec i'Afriiqioe
1tli Stid dan- tIe domaine niu
ci6aire.
Ce txtxte avail t6 adop'e
par la crommi'iono de dco-
l nisntion : ie I'A-eCnll ec
G6nerale le 28 OctnbrL dx r
nier par 96 voix 0cn'ire 12
et 23 abstemnlion. 1 Ls 12
p;-1 qui ont volO luIUdi (cn
Ir, la r6soAitiol >onit leo
tuivant : oeltgique. Cina.da,
France. RFA. IrliOnTc. I--
rael, Italie, Japon. Luxem-
hourg. Pays-B:is. Grandc-
Bretoage et Etatb-Unis.

Avis MatirtThlaI

J e soussiand Mon-ieur
Jahnny Charlemagne ne et
demeurant a Pori-au-Prin-
ce advise le public en gend
ral et Ie commerce en pliar
ticulier et declare n'tIre
Plus rerponsable et actions d' mion epou-e
Madame Johnnv Charlema
gne nee Bernadette Camil-
le pour causes d'infidelit
conjugal ot abandon Idu
toil marital depuis le 30
Septembre 197 en atten-
dant qu'une action en di -
voree suit i t, i i,. ilri
relle


(SCORPION)
La journey ne parait pas,
an prem-io-r aboard, retifer-


VOTRE DENTIER HE SERA PLUS U IIMt:ICAP
vmpuny_ to ..... i_ 51as


Employez le nouvel a,-: ,, -, H I
mer beaucoup de possiblli- une composition dj p ',--, ;- .-1-1
tes mais si vous regard z naturelles, qui former um 'a n ,-
de pres elle a des avanta- adh6sif entro a gec
ges nombreux. Les re ull- Pa
tats dependrjn- largemcnt
de vous. 'O "
dop..ts. CO-RE-GA a,.f r t o
stabili6de la
23 NOV. AU 21 DEC. i',, Chaque man lagptieo COp-
(SAGITAIRE) Chaque malin apliqr1 COR 0
Sans beaucoup d'aide pia \ la ournio a skcoti/S, i1 t-'.n jnm"
neta re. vous obtiendrez de
bona resultats ma s, avant [-i -
d'ag r, arretez bi'n vo.C /JREGA'l,.
pans, assurez-vous des doe-
talis ct ne coupez pas les b r


.LXceIr-nt1Le6 iiiillinlces Ce
Venus. Vous nte' dans un
bon cl1mat et susceptible
d ag'r do votre mi'eux. Orga
nii z-vous pour fair tornom
ph-r vos iddes es entCelles.

22 MAI AU 21 JUIN
(GEMEAUX)
Vous etes une de ces p'r
sonnes doudes qun peuvent
avcir de, id',s or:g nales
quand elles sort le plus
necessaires Ct's+ in jour oif
vous devez briller.

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER)
Un p'u d'ardcur serait
souha table. Placez tout
clan- la just por.-pective.
II peut y avoir des etreurs
de jugement. Pr nez gardt.d

24 JUILLET AU 23 AOtUT
(LION)
11 si rait prifrable dc
Collabuo'er aux )roujety dau
/u i i pultut quio d in ./ter
-siir li' s votrcs. /,' rr in l t,
fl'C onil po'Sl lo

24 ABOUT A1W 23 SEPTEMBRE
(VIERGE)
Sxp(i asse s
\ tIi- doli tr /a 1r ioluct on
c'll ir)rilieie ai cl uli. Di'
1.ril s n/1'111- ll'-is ch Mcrn cu
r' \ ilis iald io'' a progtres-
r ni', llm;. b ci ,


in;-:. O st iti l t -r


S,-., I f i Tme

N!EW YORK -- (AFP)


0Tim fiernier Numnero Un sPlan
de Paixi au Proche Orient
qui prevoit 7 otamment 1'e-
var'uation pliar Irael des ter
riloire- occupies en echangfe
d,- la reconnaissance de 1E
tat J uif par let pays urabesf

Les pritncipaux points de
ce (I'lan de Paix) suggor6
par <(Timea) sunt les sui-


LEgypte retrouve sa
'ouaeruinele sur la Peninu
1- da Siaai mais ses troupes
n'avancent pas au delay de
la band qu'elles occupant
ti l'E-t du Canul de Suez.
Le rest du Sinai elt demili
tari'-4 >l place ouS contro-
Ie des Nalions Unies.
I- Irael retire ses trout
pl's de lhauteurs du Golan
el demant-le les 26 colo-
ni's in tallees depuis 1967
1a .-ouverain(e6 de la Sy-
rie el rottablie maits le
hauteurs du Golan sont di
militarisees.


Pour cex qui .t




















En camping, er vacances,

1es spirales Lepard tuent

les moustiques sans pardon.

Dominique Bailv

et Co Distributeur. Tel 20021

En vente partout
8
<^<^'s-ocsoe^c^~c's^y~ooo~o'y^


I l,'r' r1 reo l'e tron-
pit. dI- I i l t,. ccli ileoi' I-
'i. . ,.1 o, ........


John ( IlR


.....


t .,liur .iu '. \ e llace'.
I ] ir. i n d. 1el i ne eIn-

- |,air i.i r.i'i r Ie.. crciii;-.
rid -ir.i I d, iir -e i r er tnn
i wll IUl .rli alln ill por
, r d. Tel \i i ceI,. enltile
, ne inn.i.nil pa- de i.lu le-
pr/ il. c- d inii Elai Onite
r.i .

-- ,i7.' cr.li[ rall.iclie a
1 i .i- lie tI oi' pa:le-li-
ilienne mais er a.lemin t I -
\i 11 II i o4l R itein, toe lrl i-
(le

i L,-. 2"1 nIl lion.: de -pa
Ir ini n- \ihianl dan l .,
I dil. ,.- I aliraia 'nl le dri..ii.
Se"prncip iie d'aller retroui-
\, r liur-. I'-rers arabe, qui
\i\,.i l l -I I.I Rie Otc idt i -
l,,le i .1 6i_ /1a.

I rael abaldoinine s.i
re- i e li,'.liit,' uiur Jeru a-
lent-l i ; c nipris li vi,.il
.le %.Ale .1 s; uOnuiV.au N
quJr L.in'icrr peripliheriouiti., La
.... \.ille \ille rt.\iendrait u-
V' lie r.:.nini n lute r-enii-aulh
n101e uIte I ortc de lalitman
dli Pri'che Orient.

Irae.l pourrail, selon le
plan du , es; garanties d -eciiurile
par Iun pacle de defense niu
IIIu l ne, gtii ave les Etais
Unis. Le Elants Arabes pour
raient, .'ils le desirenl, con
clure pn arrangement sem


PAM (I


AN N OUMLYSTES-


- -- r. r .... -~- ~.I-.. _-; I-i....~ ..~-;- -.-._..~~~ri.s.- ..


. ,. -- ,, ,. .


MARDI 'n\O itm 1 I'-


22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICORNE)
Bon s' ns, analy-e minu-
tiu e de, toutes Its si.tua-
t ons, a sance dans 1 action,
sont es "ntels Act vit do-
nius' i(\wQ et soi :'alo trs fa
vor::see. N/ perdcz pai de
t' mips en regrets.

21 JAN. AU 19 FEV.
(VERSEAU)
Prol tez des erreurs pas-
secs et dies sages con e Is.
VcuI aevez une. merveill usc
chance do suc"s mas s la
journco cidmande 1(c'tn et
Ir ser:eux inti pensabl s .

20 FEV. AU 20 MARS
(POISSONS)
Compler sur les avanta-
. to; rend -toute atmosphere
plui o5t/m ste ma s no vouis
fondcz pas sur de- resul-
tats qug vous n'avez pay's et
qui ne v endront peut-itre
jamais. Influence contras-
t/0s En tot', d( la prudent
ce.

SI VOUS ETES NE
AUJOURD'HUI

Vouns 0ts exctptionnrlle-
ment diver cet anmb L tcux. a
vcc d's qual.tes a la to s
puiir es allairts tI pour la
creation. Stir (e plan des
art/ la im us.qu-, t I1i little
ra ure so rcvellra o'c les
1e 11otur- cadt':. i v


S ineor OlIn a -trl, co ni l )1'
m ic-r t iseti( r t otint l';id()rl (-Z
ccttlli- second. Do/ e r poti ir
les affaireo. vouch serez iiun
bon vendeurt i Proin uoltriil
gecstonnaire poir auiliI':. a
ti'ro de banqutier on d'-
genl! do change. Vol's tels-
s riez t srsi except Oinnl lle-
nmnt bhont dan le domtamei
cdu dro t.


...... PAhLZIAil CRAllTE El 'b URIEZ SANS PROBLEM

VOTRE HOROSCOPE GOUTEZ PLEINEMENT
Par Framnces, Drake LA JOIE DE VIVRE


MERCREDI 30 NOV 1977
-- -

21 MARSIA i 'M RIL 23 SEPT. AU 'i OCT
i(iELIERI iIBALANCE) I
,ic tr it ot U ton tl ib Jora itO- i i al /r. atm_ i.
tc '- It A1'- pltr1 ri-i t 1 '? m 1 n


fdlfl devuu-iii e 'no cux dot r n' urtu ,t ">

A1 AVR.L ,tU 21 MAI h pllat d, c ci nt
,i ..-2OiA I ? o
- - 2 OCT. 'I ?? .-
iX t .'.Iici ijia-itOOS-d


r
t


~--~-~~--~~-~ ~~~ ~~









tat. t,e to tre pftgu'

. .- g;.,. i l il. ,iir tr it niar
I t, tli 'li lt.I ier. IIPIP

I -. ribt l Is.* rpit,. IP
t s. ,is. c l to ill iol lr# lth
it f* t A t i '\,- ti t ti I tt -
i.,,^- ai1ftif*trlt I'n- ii*lr-

wi i"itM flit 4-rtw

to-....t t oIitt lt illi't ,
f lf- t. t ne It k fitfht Itl
,t i-sit tcss't t tn miffiuit-
*, pi' n*Islinig Lfii (i r fl


I1littInl it4'Ital Iftroht vei
ites oni dIoIoer de I'6l1v
tp.-riietiroutft l'6cole d
roneprtir aivc enu, Pi n6e
Nolt., le aitfludas faelll
(itu Isk ditttirtrtdo e o df
si.r. O(n otnble trdp tobu
Vnmt que i' lve (it utin tr
althnlt. qul so presented
ranI'' arAvc na spdelflelti
On iublie trop souvent en
rer,- que 1'doehc ent & 1
folks iu1 drmme psychology
qute pt fagonfflitbe, nax cor
'Aqienren Arcndhlstnls E
nnrnUmf.


tnEh tfft, qunndt
nit coflt oelv de 1
hietrit, obn Se tetti


T6leviseurs

SHARP de 12"


La mualltO exceptlonnelle SH,



Complete portability


1










El i
-n .


Manches de transport


Antenne VHF monopole


Ecouteurs pour audition

individuelle



Curacao Trading


Salles de vente : Rue Pavyee

et Delmas No 48
(a proximity Morne Arty


Ooccoccrcr~ru- ------ rrrnrrnnr-er -


i1,,


L'echec Scolai


11, iteohai Pttlir tint pays dl 'tira-
l.t ns.elne lMonde, anu. re-sources lin.
oS tanes- t aux pritrties multi
otpte l, hue lelle situation est
itlh rtht sens. La rapaellt
d'accueil du t sylttme seo-
laire de ces pays Et dejia trop
modeAte pour que les i-s-
Streigshent, ei pliis, les eff c
Stiffs iscolarisdbis. L'eivA-
S t o n du ni v e a
d de culture genirale
S l'une colledtiviti reprisen-
Ste Ul Uprogr6s. Une spedago
gie de la reiussites eit un
AltP premier pas dans cette di--
rection.
Paratllliient, les aban-
dons scolaires (drdp biit) re
jalliissent de faqon hitfate
sur 1'enSemble d'une socie-
te. Dets recherches faites
aux Etats-Unis out prouve
qun 1'abandon scolaire -
dont 1'6chec est une des
causes itait a 1'origine
de bi&n des maux : delin-
quence juvenile, bas salai-
S re, diprtssion, alcoolisme.
(En rieume, caux qui aban
donnent 1'ecole risquent de
Se trouver en chimage par
ce qu'ils ne sont pas utili-
sables, et finiesent par po
ser nun probltme chronique
a la socilts. (0 C.D.E.,
1969, p. 109). (1)
Bref, en depit des appa-
rences, un eleve ne chan-
celle sans en etre profon-
dement atteint. Le recourse
t l'argument de la pardscae
pour le condamner consti-
tue un alibi. Celle-ci put
eire, some toute, un. re-
plique de 1'enfant a l1i
sanction du travail.
Le taux d'in'ucoes, dans
un systenme scolaire. nen
dimontre pas l'excellence.
Aux Etats-Unis, les echecr
sant font rare (5%). Pour
tant, lea Amnricains ont ate
les premiers d envoyer un
hoasne sur la Lune. En
France, les cofits ntgatifs
de 1'enseignement provo-
quis par un taux fleve d'f
checks et de redoublements
font problem. De nombreu
see dispositions ont iti pri
ses, dent le recyclage des
maitres qui constitute la clf
de toute riussite pedagogi-
que. Avanzini (1967) sOu-
tient que sin une sociftw n'ar
rive pas A risoudre 1 pro
bltme de 1'echec, elle ria
qua de compromettre son
progress, mme au point de
ne pouvoir 'e mainten;r au
stade j dej aceuis de dve-
IoppDement eonomique.
(1) O.CDE. : Organisa-
I tion de Cooperation et de Dt
veloppement Econom;que.


Pierre LEUILLET


valent d'un Oscar.
Anna Magdalena de Sal-
vo que nous avehs rencon.-
tr6e lundi so,ir au Grand Ho
tel Oloffson oit elle dintait
passe uhe senmaine en Haiti.
Vile tienrt ses IIataix yelUx
noir 'ouverts sur lbs benh-
t6s cominme sur les iftsieras
qu,t s'offtent sur sol piar-
court. La peifurie hititiftinhe
'inttresise au plus hant
point. Comnme tant d'ahtres
elle est tombie amoureusue
des oeuvres de Briil et de
Georges Auguste.

Newton coftrt
Ptol6me
l'Imposteur
WASHINGTON (AFP)
Le celebre ailronome grec
Ptolemee n'itca: qu'un im-
postour, affirme M. Robert
Newton, Professeur de Phy
s que a 1'Universite John
Hopkins a Wash ngton.
Ptolemes avait conclu, il
y a 1800 ans dan; son ou-
vragi , que la
terre etait au Centre du sys
teme solaire, soleil et les
planets tournant autour
d'el1-.
Dans son 1 vre sle crime,
d, Ciaude Ptolemee>. le Pro
It scur Newton estinm' que
p u des observations rappor
Lees par lAstronome ont kt6
effectuees par luit mimor et
(qtle les rar's observations
qui lui o ent personnllies,
ont etc so t inv ntoes, so t
r6al:sep.s incorrectrmie t.
grand astronomy de l'ant -
qultf, mais il e-t quelque
cho de plus rare : il est
daun touted l'h store de la
secenep-, lmnomoteur ayant
le meux reues', affihme le
Profe, seur N:wton.
Ptolemee est arrive a ses
conclusions n s'appuyant
sur des measures fa teo 200
an- avant lui par un autre
astronomy gre. Hipparque,
note le Professf ur. Mats. a-
joute-t-il, ces me-ures 6-
ta ent en parties faussa s Et
Ptolemee ne les a meme pas
verififes alors qu'l I'aurat
pu aver les moyrns don't il
di posaPt a son fpoque.
II prend encore Ptolmne
en flagrant dilit de menson
ge a propos d'une Equgnoxe.
L'Astronome declare l'avo r
obv'eeve 6 Alexandre a 14
hres le 25 Septembre de Ian
132. Or les calculs realiss s
de nos jours montrent que
pour un observateur se trou
vant a Altxandrie 1'Equino
xe a ete visible un peu a-
vant 10 h 1? 24 Septembre,
soit un joar avant. Le Pro
fesseur Newton soul'gne que
cette erreur semrbl? volontai
re, car Ptolomee precise qu'il
a fait cette ob:ervatlon par
ticuliere ,avec ie plus grand
soin.>
Le Professeur note qu'il a
etud e Ptolemee en pensant
a ses eleves qui arr vent sou
vent a une conclusion avant
d'avoir les donnaes de base
et qui choisisstnt ensure a
Poster orn cells qui corrobo
reront leurs conclusions.

Herbert B. Linge
epouse Djina
Hilnolite
LE SAMEDI
3 DECEMBRE A St. PIERRE
DE PETIONVILLE
M. Herbert Barbancourt
Linge ipousera le Samedl
3 Decembre en 1'Eglise St.
Pierre de Pitionville, la ra
vissante Mademoiselle Dji-
na Hippolyte.
Herbert est le fils cadet
de nos excellent amis, les
industries Rudolf S. Linge
et sa distinguie spouse nie
Jane Barbancouri, proprie-
taires de la fameuse rhume
rie Jane Barbancourt.
Diina est la fille de 1'6-
minent m6decin radiologiste,
Dr. Raymond Hippolyte, et
sa charmante femme n6e
Marie-Carme Volcy, et pe-
tite fille de Mme. Clement
Hippolyte, de Mine. Paul
Volcy.
La bitndiction nuptial
leur ;era donnie en I'Egli
,e St. Pierre de Ptt.fonville
It Snmedi 3 Diecembre i 19
heure's trence.
Nous faisons duJd & leur
i'temtion une abondante em
plete de voeux i4ul appor'te
roat le bonheur et la pros
,i6 dMU-s tu fa-r ,r


S-alerle -Maraa ---n uule de- aulill- ..-.. .....


r Anna aivdaleta
re De SAhntrlet

S4itudhAn systime ne peut hondw ae
resterr ndiftcrent at t'chec BroadWBV
e et au redoubtlenmc scolal- Vendredi det1'hiW est arri-
es tes. 11 est prefiiruble d ac- vse h Porti-au-PrJiti a. Mi-
o- roltire les dAper6abi de rtie emoiselle Anna Mardntle-
r tlontiemtent dWun 6tablisse- na de Salvo, Jeuni et Cap1i
S lhmert public, par extiPlll, vanie actrice americaine
re afin de le rentdblllser, plu d4origrne Itallenne.
m tt qua de se contenteri' un Anna Magdalena de Salvo
n. taUx de urvie asolaire re- fire de son origltie sleililn
- lativement falble. Aututn E- e, est Uue jeunt iaetrice de
a tInt est as.ez riche, !tant talent. Anna Magdalena de
- doinn le. cofts, pour pa- Salvo qui Jou. danm la p.ice
- yer dieux ols une ann6e sro a sucres GEMINI qu paose
laire trente pur cent (301.) depuis sl longtemps t Broad
Pd In rliente.te wa) est line artiste hono-
n ree. Ells a deiJi reiu 1'6qui


(Suite do 1i l pife ge) 'n,.m, collectliopnei
t'ena et Atra=nr.i,
ar aleuts, PR '"lits
eloutAS, nux pirtuma t ril- -de Mar'e Jrs6 eti
dnt, tant elle e.t jolle le


et spontants.
Elles se cont donor, la
main dans un reste de MA
RASSA pbur former una
joyeuse ronde : Utlcur dE
nieilleurs ar /'s.ei de chez
nous.


De 18 b ,"1 "iire-, mrcre
di, on va vU def ler dans
cette Qalerle aux dimen-
sions modEstes, embaurnmi
des flurg 'u1'accompsa-
gna'ent le vo. um. et rem-
plie de c-s Ceavres aUX
toni justes e, b.en .iechdes .
stiendues aux clinmaies,tous
ceux qui 'porti.t un int6-
ret tiieh comptrs ft 1'art: ar
tistts de talnt et de re-



Election
presidentlelle
de 2 D cembre
KINSHASA (AFP)
L'6lection pre id:nt'elle se
deroulera le DOcembre pro-
chain au Za're, anntnce-t-
on lundi a Kinshasa.

Le President Mobutu sera
le Candidat du Partl unique
zairois, le movement popu
laire de la Revolution (MPR)
a nsi qu'en a d6c.de le deu
x mne Congres ordina re dt
ce movement dimanche
dans une resoledion specia-
le adoptee par los quglque
4.000 Congrtss:stes reunis
pendant tro s jours pres de
K nshasa pour defin r les
grande.a orientations du Zai
r2 dans les annees at venr.
Aucun deta l n'a encore
6te rendu puol e quant au
proc. ssus de cPtte election
pres denlivlle. Ma:s pour les
ob ervateur il ne fa t au-
cun doute que le Ch(f de
l'Etat zairo s 'ra rLcondtlit
dans seas fonctions. Cette
election press dcnti(lle au
suffrage universe' doit con-
t tu r la denriter tape d'u
ne longuP con ultatlon elec
tora'e du pnuple za'ro s qui
en Octobre drenier et pour
la prem ere to's avait elu au
suffrage univesel direct s's
representant; locaux, r1g o-
naux et line parties d- ses re
prcsentants nationaux.


Un choix amit
tudilelux prieid
4 lection des artl
irne: dotiin li-ui i ofI
Mare Jo,, tO
oni vlte comr.is
eire priest ge-'ix.
dolt etre 1 .I : ," I


r~osl~~r~


urs hai- m6mo l'6olectli(no a deg 11.
s mples mites qu'tl ria, Tut pas d i
net taMls passer. ROile pe'ne d'encoiu
dd MicltA. rag'r li fac 11,.. Admir-
lles jeunes fetimes p11ut nni
rab-.. -cnt u le courage die l re NON
e dana la a la medlouriit, et a c e i
iste5s cum- centilllme qul porte deri ii
uvtes,. t stcs a peul'l-e potu vien-
die a la I douza'ni. assnmijt.
?t M!chle tiassant ainsl leur )piuvot
que pour de crnat'on A Un 4pr innim
1l choix v veri. que leur fainR.irentl
parce qurt u iimposent ki mirritand,


A 111 plll1,1
("r .l 1 li .1 '1

ti r'ii a t i ..L
t i t t i -t t


1 l i iiii i- I

It nll tl, I .
sl/llllt I ,,. ,


POUR ALLER


A MIAMI,


CHOISISSEZ


AEROCONDOR


LA LIGNE QUI UNIT


LES DEUX AMERIQUES.

Grice a nous, ce n'est plus un problime d'aller
A Miami.
Chaque jeudi et chaque ditianche rious vous
vous emmenons vers la ville d'affaires amdricalne.
Retour les m6mes jours.
Consultez votre agent de voyages ou appelez
AEROCONDOR au 2-3675 ou au 2-0101.


TIAA












AEROCONDOR A
La Ligne A6rienne de la Colombie


'n________


AUBAINE AUBAINE!



PREMIERE GRANDE

LIQUIDATION DE PNEUS EN HAITI.



Liquidation de pneus BANDAG pour voittiur es

au DUVAL CENTER,

I Du 28 Novembre au 19 Decembre


Rim. No


Ancien Prix

$ 24.35

$ 25.35

$ 29.75

$ 30.75


Prix de liquidation

$ 15.00 seulement

$ 16.00 "

$ 17.00

$ 18.00


AVEC BANDAG

Plus de kilometres Moins de crevaisons Meilleur equiribrage des pneus

Plus longue vie pour la carcasse Moins de pertes de temps pour

d6montage et remontage

Le lot de pneus en liquidation est limit d 1.000 seulement


LES PREMIERS ARRIVES SERONT LES PREMIERS SERVIS.



GARANTIE


1) Un pneu BANDAG vous garantit autant de kilometres

qu'un pneu neuf


2) La DUVAL TIRE DIVISION vous garantit Ie pneu

BANDAG centre toute malfacon.


ve
v'r


9


mm-


~----------~


UUI e [ ..T ,


k


L


- --- --- --- I


)




5 t


-


Reeis Debray falt CONFERENCE CARE :
don du monat LEypte aurait
de son prlx &lAa renoncyt aune
Ligue communist ddigRation
r6votlonnaire Cislordanlenne


PARIS (AFP)
/ L'Scrlvain frangais Regis
Dubray, qui vlont d'obtonir
Sle Prix oF6nliflnIta pourt HO
livre aLa Noig- OBrflic-, t di
cldi do fire dol du lmoni-
So tant do son prm x .000
So francs -- h ia Ligut ultil-
,( p ^ iH/jsuni to IU'.'e ,'liili 0 t oin r
0 f\\(Troskyst,), atunotoii mlur
a di cotton organiiisation,

V Dan "oundn
o: ... o ~\ collo-ci, Regis Dobray dI-
0t^ -Cluare flotalomontiusul : '40 slit
C -- O loln d'6tre Trosiky-te, L011-l
Sme vous saves, ot m e balt
tra t oujours, d'mait ptlu
quo Jamnais, pour 1,Lnoln do
la gauche. Mals peu limtpor-
on ote nos divergence poliuit-
qui's : i'li portant, et cVt, '
fondamentale comlu tinauit
du souvenir et du travail.


ANTILLEAN AIRLINES


K


Iloraire pour Decembre 77


No. Depart de


et Janvier 78


Heure d'arrivee a destination de


JERUSALEM (AFP)
L'Egypte aurat rrenonc-
momentan6ment a inviter k
Ia conference du Caire des
reprdsentants des palesti-
nlens de Cisjordante, Gaza
olt Jirusalem Est, nd'que-
t-on mardi soir en Cisjorda
nie, dans lps milicux des fi
dulos du rdg'me Hachemite,
rapportent les correspon-
dants lsra61ions
Sulon ces sources, cls invi
titlons auralent 6ti suspend
dues nu Calre, apr6s que le
tomol Hussein cut donnt sa r
ponti atu Pr6sident Sadate.
On estimerait en effect dans
La Capitalec gyptienne qu'en
i'absince du Souverain Jor-
danilen, la presence des Cis
Jordaniens n'a pap de sens,
aucune n6dgociation construe
live ne pouvant 6tre men6e
Toujours selon ces rmeimes
sources, les eventuels repr6
sentants des t.rritoires a. la
conference du Caire aurait
requ pour instructions d'Am
man, au cas oiL les invita-
tions Isur parviendraient
malgr6 tout, de ripondre
comme le Roi Hussein qu'ils
sont prits h s'y rendre, si
touts les parties font de
meme.
La majority des d&16guos
pressentis sont des parti-
sans du Souverain Hachemi


Las Problemas au Hide Away Disco show
Le Meilleur, the Best El Mejor Disco Show d'Haiti
Route sous station de Peligre Delmas


Les risques d'une guerre
(sute de la Ie. nage)


VlI


Port-au- Prince


LM 209 Mardi a 12.45 h

LM 210 Mardi a 16.15 h

LM 456 Mercredi a 14.30 h

LM 456 Jeudi a 14.30 h

LM 210 Vendredi a 16.35 h

LM 456 Samedi a 14.30 h

LM 457 Dimanche a 15.05 h


Kingston San Juan


14.50 h


15.20 h

15.20 h



15.20 h


17.10 h


Curacao



18.30 h

18.35 h

18.35 h

18.50 h

18.35 h

19.00 h


Consultez-nous pour les correspondences le meme jour de

Curacao a destination d'ARUBA, BONAIRE, CARACAS,

TRINIDAD, GEORGETOWN ET PARAMARIBO.




1L ANTILLEAN AIRLINES


Madsen. S.A


Agents Generaux


Phone: 2 3476 2 00 28 et 2 0317


Herve Chapelier
< sacs et de maillots
Vendredi dernier est arri-
ve a Port-au-Prince, M.
Herve6 Chapelier, createur
des Sacs de voyages qui por
tent son nom. 11 eot origi-
naire du Pays Basque fran
i;ais. 11 s'est installed a Pa
ris et tend Ses activit6e
en Europe et en Amerique.
Herve fait fabriquer des
products qui l'intlressent, a
partir de sa propre concept
tion, sur le plan esth6tique
et bien entendu, commer-
cial. C'est ainsi qu'il fait
fabriquer en nylon pour les
propager sur le march in
international des sacs de vo-
yages, de pic-nic ou de pla
ge qui eonnaissenl on suc-
ces mondial et qu'il va lan
cer une ligue de maillots
de bain. pour homes et
une vali-e faite dans le m6
me nylon que celui utilis6
pour les sacs.
Herv6 a stjourn6 success
vement a El Rancho, a la
Villa Creole et a 1'Habita
tion Leclerc.
A Claire's Gallery oil il
a decouvert la peonture hai
tienne dans toute ses beau-
.ts, il a et6 vivement im-
pressionn6 par les oeuvres
de Br6sil, de Georges Au-
guste, de J. C. Baker, de
Thialy, etc.


Une formation de manager s'acquiert


la first school

Entrez dans le monde des affaires en vous inscri-

vant des maintenant aux course de management


et business administration

Au moment de leur inscription les
etudiants doivent-6tre munis de leur
attestation scolaire (rh6to-philo), de
deux photos et de leur acte de nais-
sance.

2 options
1) marketing et vente
2) comptabilite


Duree des course: 9 mois
de novembre 6 aout
Debut des course le 28 novembre
le matin de 9h d 12h30
le soir de 5h30 d 8h30.

T61: 2-4755 et 2-3508


)n.


fur
IjflrbiraLsi aulExortitim' ~rrrrtariru



Dtue reritise lusti

fauilli stittfsrtLeoit if sti~lelpirbthP
M5ANAGEMENTANDlit' 5' SO'S DMINi~STss 550COURS,
Program ofL*tOuhl Tt Isrsibrb for I~rsliusasta rout it lht rbpinl.


000*r.i. '5 ,V 71w '
-r LL, kte' b
170


I *-~,* :L. *e'!-. -..


en ge6nral, avec les Etats-
Unis en particulier).
2 (La monte du pro.
bleme des nationalists en
URSSs ou ((se traduit une
sourde opposition des peu-
ples vassalises)) qui se ren-
force grace a la epropagau
de chinoise)) et par suite
des repercussionss psycholo
giques de l'affaire tch6coslo
vaque)).


Les Genies
au puovoir
GENEVE (AFP)
Le Geniocratie Mondiale>>, qui
se propose de porter au pou
voir, grace a une <,D6mocra
tie selective> les gens d'une
intelligence supdr:eure, a
It6 lance mardi a Genive de
vant la press.
Ce aMouvement Politique
International, quio 'appuie
sur un yvre de Clande Vori
lhon, preside par un tehnicien
de 1'electronique, M. Jean-
Claude Reuille. Aprcs la
Suisse il doit etre lance en
Belgique et au Canada et
plus tard aux Etats Unis.
La selon Les inventturs, soppo-
se la i oDemocratie totao.es,
qui fnat que la voix d'un
Einstein ne vaut pas plus
que celle du dirnier des m
bec le.,. e nouveau syste-
me dolt p rmettre aux ge-
nies de prendre en ma n
les destinies de 1'humanite
avant qu'il ne soit trop
tard.>


Italie :
L'enlevement de
M. GianEranco
Lanzini a ete
revendique
MILAN (AFP)
L'enlevement de l'ndus-
tr el en prothes d ntaires
M. Glanfranco Lanzmini, hier
.und a Sevo so Ite reven
d'qu6 mardi par ice group
clandestin aPr ma Linear
(s. qualifiant d'extr6me gau
che).


Dans une c mnm.mlcat on
t6l6phon que au Bureau mi-
lanais dc I'Agerce de press
talienne femin'ne affirmant parler
au nom de < d6clar6 Nous" avions annon
c6 que les industries lom-
bards sera ent rappcs. Com
Sme announce, le technician
de proth&ses dentaires de
Seveso est avec nouss. La
vo'x feminine a ajoute, a-
vant de raccrocher sla ran
gon servira pour les ou-
vrierss.
Apparu il y a un peu plus
d'un an sur la listed des group
pes clandestins extr6mistes
Italiens, Prima Linea, )pre
mi'bre 'gne) a revend'qu6
ddjh un certain nombre d'at
tentaes mals c'est la premi6
re tols que -i troupe c'attrl
blpe ia resporp'ablite d'un
enivemnent.


3 L'6chianee chinoi-
se), le jour oil la Chine ac
cedera au rang de superpuis
sance avec sue force nu-
cl6eaire de second frappe.
Pas avant 1985 estiment les
sovidtiques.

traignantes, affirme le rap
port, paraissent accumuler
les risques que 1'Empire So
viet.ique, faute de temps, de
clenche au course de la pe-
riode 1980-1985 un proces-
sus d'acc61lration de son


expansioisnA,!nse debouc is-t.
sur une guerre dircIc
si les pays vLeo, rr-
gnent conunie la Tchrci ,i
vaquie en 1968 a un,1 ,. ip
tulationi san guerres

La generation dr d ri
geants polhtque-n, ac-'ui lr
ment au pouvoir 'er.r Ia
gemeni -eptuagcnmir
1980. et spour achev. r
vre comme':ce en 9il:
peut decl, ncher la
ble logique du maii'r I -,
ou jamaa ).


REYNOLDS

HAITIAN

MINES















pionnier del'industrie
miniere en haiti

plus de 50 ans au service

de l'economie haitienne






Mercredi soir



PRESENTATION DE LA NOUVELLE

COLLECTION DE MODE 78 DE

YOLANDE MONTHS


AU



BISTROT

Une soiree et une ambiance

exceptionnelle : Pour vos

Srservations, telephone au 2-1809

jB-BB>^.<'-^ I I!\


~ -- i L-J -~~-1~-r- CI__l


Venez applaudir ce soir
--___ i '(


P~YY~Bj~lWYMyyL-~/ry~c)/lr)lrn~~ Krrr~-~'rZ1CrrWb_/J-~Y~_ICZZ~-~-IL%~;r~r


*q*~~~4 1 -. I .-


~




































































MIAMI (AFP)
Pratiquer des .sports vrai-
ment energiques reduits le
risque d etre affected par des
troubles cardiaques, confir-
me une nouvelle etude rea-
1 s6e par le Dr. Ralph Paf
fenbarger de l'Univer.it6e de
Californie.
Selon un rapport public t
b Miami (Florude) h locca
sion de la reun;on de 1'As
sociation Am6ricaine du
Coeur (ABA) il est tries bon
pour le coeur de pratiquar
des sports come la nata-
tion, la course a pieds, la
basketball, le handball ou
le tennis ou encore de d-
penser beaucoup d'6nergi-
au courns de es activities
normales (montiar des esca-
liers. fire de la marche.
Par centre des sports com-
mn le Golf, le Bowl:nu ou
le volley-ball ont p u d'ii-
fluence sur les ri ques d'af
factions cardiaques, ajoute
le Dr. Paffenbarger.
Les recherches du mtds -
cin ount port sur 17.000 hon
mers ig6 de 35 d 74 a71s auo
cult's pdriodiquemsnt de-
puis 6 a 10 ans. En tout ils
ont eu 572 attaques cardiac
ques don't 257 fatales.
Le taux d'attaques cardiac
cquo, pour tous les ages,
etait en correlation avec
les exerc.ices physiques pra-
tiques par les personnes con
cern6; el plus elles dfpen-
saieOTt de calories pendant
la semaine moins elles a-
vaient dc rilques d'avoir
des affections du coeur, sou
line let pfcialiste. Enfin,
slon lui, 1'exereice semble
garder son effect de protec-
tion centre les maladies
cardiaques meme si les horn
mes de 'lchantillon avaiant
d'autres ri-ques pour le
coeur comme le fait do fu
mer. l'obfsitf ou de la
tension.


,hir 9


DANS NOS CINEMAS


1 1 klt-to.CINk.



N, -, tgi I ',t-fltV
ti rot 1-







CINE


LI Deluxe Anto C nd


AUDITORIUUM

I i ilm l it


V-.


MA.RDI 29 NOV. 1977
a Th et 91h
1.1 CRAN DES SICILIENS
Tiarif d'entree: $ 2,50
MERCRltEDlI 30 NOV. 1977
:i 11h et 911
JI LIi POT DI: COLLE
T.rif d'entree 5i 2,50
x x x x

PARAMOUNT


MARDI 29 NOV. 1977
S21h 111 il
S u S.\ 5 'lI A TTUE BRUCE LEE
S et 4h G. 1,00
; iji ct 81 G. 3,00
AI-iiRREIDI 30 NOV. 1977
SI (I \ i TU BItUCE LEE
; 2 i e it 4h G. 1.00
*T EAT S i I,'1 r ti 1h (G. :3,00

I )(.iSII lR ROSE DEI LA
T r TITiIT TION
S i tnif cntre $ 1,00
I Cir E -Ati


0 0


Mardi
LES FEUX DE LA
CHANDELEUR
Eniree $ 2.50
MERCRIEDI 0 NOV. 1978
LES IMPITOYABLES
$ 2,50


Sullan cleaner
un nouveau
,itergent
SULTAN CLEANER : un
nouveau detergent. Un d6 -
tcrgent passe-partout,,, tel.
est le sultan cleaner des-
Linu ai nettoyage des murs,
du parquet, des objets en
metal etc. etc
Le sultan cleaner egale-
ment employee pour le net
toyage dles voitures et sur-
tout des voitures blanches
qui ont perdu leur blan -
cheur, a l'avantage de n'E
Ire pas inflammable, n'at-
taque pas la peau
I1 enleve 1 e s taches
'huilc, le.s graisses sans a
himer l'objet.
SULTAN CLEANER
Votre nouveau detergent
Distributeur
Franer AUBIN
115 Rue Capois -
Tel. : 2-1842
37 Lalue


Bulletin diu S.I.


CINE !RI:MPIIE

SOlUD).IN MN AMONSE-I'5ES
oil! LA Dh'tiI IuIES

lI- eit'i 111 1. 50TI
SALLE. 11
1j 1-. ttiSSON ARDIENT
iio, Ti i i OU".
SuALLE III
itliIPUISSANCE
s .. $150t
SIX It


Au Capitol

CAPITOL IH

DIMANCHIE 27 NOV. 1917'
AU DELA DE .'AMOUR
12h 15 2h15 lh15 6hl5 8h15
10hl5
Avant 3130 0. 3,00
Apris 3H30 0. 5,00

CAPITOL III
DIMANCHE 27 NOV. 1977
DERNIER TRAIN DE NUIT
12h 21 41h h 8h 10h
Avant 3h30 G. 3,00
Apres 3130 G. 5,00,
CAPITOL IV
btIMANCHE 27 1977
VIOLI'rERA
11h45 1h45 3h45 5h45 7h45
9h45
Avatn 3h30 G. 3,00
Apres 3h30 G. 5,00



CONCORDE CINE

Mardi a 4h30 G. 1.50
OPERATION POKER
a 6h30 et 8h3i G. 300
UN' SAC DE BILLS

MERCREDI 30 NOV. 1977
HOTEL INTERNATIONAL
it 4hl0 G. 150
t 6hO0 et 8hl0 G. 3.00



MAGIC CINE

MARDI 29 NOV. 1977
LES AVENTURIERS
4h G. 1.50 et 3,00
(Uh et 8b G. 2,50 et 3,50
MERCREDI 30 NOV. 1977
ROCKY
4 hG. 2.50 e ,50
6h et 8h CG. 0 et 5,00


Notre situationn de pays
Insulaire, nous Impose la
nlces.,le d laborer un pro-
glalinlAi o'amel oinal.oii d
nos ports. colt.-r. ecC, iooU-
n6s sur un pourtour de 000
miles de littoral. Sur ce
pdrimitre plu- de 50 ports
et points d'ancre non spcil
f que3i ont t6 enrgt'stres.
Le code douani.r de 1962
en reconnait 25 don't 12 ou
verts et 13 furmes au com-
merce extdrieur. Dans une
approche sci-ntlf que du
problime, le Gouvernement
de la Republique a idenli-
f 6 21 ports specifiquel don't
18 seront amelior6s pour le
cabotage et trois pour le
commerce avcrn 1'tranger,
suivant une rPcommanda-
tion pr6dentee par 1'ETUDE
DES TRANSPORTS NATIO-
NAUX (ETN) qui trava'lle
sous la supervision de la
FIRME LOUIS BERGER IN
TERNATIONAL. La demar-
che du Gouvernement L'ex-
plique du fait que les T1-
gnes mar times internatio-
nales util sent actuellement
des navires a containers qui
ex'gent des installations
portuaires a leur d means on.
Les Ports de province qui
nrsteront ouvcrts au Com-
merce exterieur, en dehors
de Port-au-Prince, grand
port port central de dostri
button, seront le Cap-Hai-
tian, les Cayeos et Jacmel.

De- installations er, des
fac l t6s portuaire, seront
etablies a Port-dc-Paix, 1'I-
le de la' Tortue, Mo1e St
Nicolas, An-e-Roug-. St
Marc, Grande Saline, Mont-
rouis. Anse-a-V'au, M rage
ne, Anse-a-Galets, Anse-a-


p.m.

xx ; x

Des delegueo du Departe-
ment du Commerce et de
1'ludustr c Foi: represents
IHaiti a la Foire EXPOCA-
AMARA 77. qcii Lst tinuo a
San Juan Puerto Rico, du
14 au 19 novembre courant.
C tie part'c pation d'Haiti
favorisera la promotion, a
1'exterieur, de son indus-
trie et de son art sanat; et


'rontribtera a rnfierm r lei
llen-i d'amiti. qui L'lnilj-
s nt a cc pnys vu ii n.
Le 15 nuovenlmre in couta.
I1 D-partimenil dii Co.mine.,
Ce- et du 'I.idtstrl,. a in',f
h excustion un project long
temps 6tudl6, savoir J'6m's-
Olbon d'un nouveau type de
perm's d'cxportation pour
un .m=llleur contrble de
no3 products exportablis et
pour parfaire du mime
coup nos sources de don-


I "'


..U

n6c t stat'siique.. I jurt
t-Ki illnl llii I r ,i ll (i *
ou'rupi r 1i1s n 11 (Ii iio lus.-in
ll nivi l ri l.. (I ..pi:1
. ol tll f I It ll I I, ] i, irfl
i {n I nll n l ll nr 1i II [ rr i\
L itI Ol Il t 1W 1 11 i { flll" 'A
pour flillultc r l', tlu'tali x
Lxpouitnit-m .,
La Forms A est un pro-
cossus qui permrLt aux pays
.r:.civeurs de prif6rencnt,, un
1'ociurrence, l: piiay (n voil
de d6veloppemnlt, d'expor-
ter ccrtalns prpdu'ts dil'r-


iii' ii I
ii iii i i
iii ii .i. i .
1, i. ii
I .
.
ii ii-i*, ,* Ta
sTe. a
ri urea
lu1111 515' 1 5
1(1015., is--i esis -'
.,iii. C ,u.i
lariiio aS in
10 i.


Raquette, Bnradlre-, P.stel.
Jerim e, Dame-Marle, Ou-
Laux et Belle-Anie. Ces Ins
talittion et [nllc te-s por-
tuair s, avec l'lmpla:al on
progressive du grand cabota
ge, favor'seront la liaison
cntre i s grand: ports ou-
verts du pays.

x x x x

A la Saline, pour rdpon-
dre aux ex'genc-s du cabo-
tage moderne, le Gouvcrne-
meht va entrepr:ndre des
travaux de dragage d'une
profondeur de 4m; la cons-
truction d'un quai de 187m5
de long pour lto mouillage
do cinq bateaux at moteur
et un grand vo'lier; la cons
truction de clnq 'stations
d'amarrage pour les ba-
teaux en attente; celle d'un
abri de transit d'une ,urfa
ce de 1.728 m6tres carrds;
le pavage d'une surface
pour le stat'onnement de
v'ngt-n'uf camions et 1'en
treposage cel otivert du
fret. La cofit de ces am6lio
rations a et6 estim6 2.550.
000 dollars.

x x x x

MEETING DE MASSE A
BOLOSSE.- Danj le cadre
de la champagne de vulgar
station ,t de d fusion di
>, ur
grand mect'ng a 6et tenu
la lere Avenue de Bolosse
le samedi 26 novembre '-
cours. Plusieurs c: nta ne,
de personnel y ont partic -
pe 0t Luivi avec att'ntior
les d fferents orateurs qu
ont tous fait ressortir le
idae's-forces du JEAN-CLAi
PISME. L'ensemble musIca
1 'Avinir et la Troupe fol
klorique Kat a Minsou on
anime cette grande concern
tualon popular. La mani
f-,tal'ton prit fin a 7hr


iffi ;I % "


.. m.i Accord
prasonniers
L,% PAZ .IFP,
Des repre elntan, L DDe-
,, p, riiernem i d [at l %mericai
ci de haul -li onclionn- a r.s
S du Mini-tere b,-il en oe
I'Ilnerienir -ol enliTIme I 'lln
di a La Paz dp neoc is lion
e'll %u. de I'enablbslement
( I i l e c .% e n li o l l p o u r I e -
chang,- de, detenau.
Les aut.:-rites boliviennes
onll eni eifet comnlmeneI -%:
men d'un projAi d'accord
qui pourrail res -mbler Aur
|(,le fond i celui que les E-
at l-Unis ont recemmelt Si-
gne tlver itl Mexique.
LII exi le actuellenient
mins1 d2 50detenus Nord-
I' Amnercaki.; dan;]. ;' pri-
sons bolivienne ous im

LEGARDIEN FIDELE DE VOS BIENS rafietndion deuk
I iants et subs anee- dange-
reu'es.
Ets R Flam bert ~i revaneh, I'Ambassade
Ets.R.Flam bertdes Etat-Unk n'a pu don-
Z i ner des preci=lons sur le nom
bre de detanug boliviens se
trouvant dans des priAons


Coisse enregistreuse ,

electronique et mecanque)
COLcuOatrice electronique

Machine de comptabilite .

Machine a positlonner i
Mochine de facturataon




INTERNATIONAL CORPORATION S A

15, Rue du Centre Tei 2. "








Un nouveau Jambon HAMPCO





dans tous les Stper Marche I!






Demandez, exigez, reclamez




le Jambon HAMPCO
wnwAi"-C


l l( KY

nTT:RCRFDI 30 NOV. 1977
H1 \I) SR EINTEBRE


x x x x

DRIVE IN CINE Sport et troubles
cardiaGues


,///N,~-~3;K~3~L~Y/~3~3-~)~'~t~;/~O;r3;*


; + -


i -





* -m~ ..- ~ a rn. ,W~EUl-i~ -


Salle 1


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

MIDI 2 HRES 4 HRES EN PERMANENCE 6 H 30 ET 8 H 30


Salle 2


0.75


Salle 3


0.75


0.50


Soudain les Monstres


Le Buisson Ardent


Police Puissance 7


Tennis

1 411 A l. F I S -1 1
It. i I tI Il Al'
tot I Sm i I 'I NI


' ., i a raI~t; r I nn ; | 1; ;1
"tI oll t r I c -





tt t ti. il i ii a rriv e-


e i r 1 ate n h
I Cd t.ii fa i 'i IIl irisn,. de


Halle disnonible
SHra dlsponible dans les
premiers jours de Decem..
brc lir e lialle pouvant ser
ir d'atelier ou d'usine,
(I' ine superfici de 125m2.
l, biLtimienl /oinprend ine
grande salle, un bureau,
deix toilettes sur fosse sip'
itque ct un reservoir de
:j 000 ga llons.
.l, batiment est situ6 au
porftil St. Joseph sur le
HBouil Dessalines.
I'ricre ontlacter Mademoi -
sille Liliane ANTOINE
Tel. : 7-2522


ATSjEN1IOR
..I I V l flp t;?A ..


1 I1 \ IHF\ Xi( .NNONCi At' PUBLIC I/N N r,ivGENR
I II i IMMIIl rf, Q IE SE1S BUREAIXLI X SERONT
t % '\ I I ii s I' ll uATIIi lI' i I)1I.CElMBRIE A LA RUE
lit li I.'-I)F-31AISt No. 82 BLOC COMPRISE
Sll MIi I I Ill ( I.NTREI FT GRAND'RUE. ELLE
i iiiil Ill I I .'(( ASI(IN POI'R LEUR ASSURER
t A t1. Kill \ R NT 1.:\ 1I :L:RITE ET LA
NM I t m t l l it i 'l l l '. I l o. T ( > i i( u RS .
LA DIRECTION




.IT 'FRANCAIS
lKA.NDL KRIPHElE lIE




DI.: MONA GLERIN
\\ \ 1111111- ET GERAL.D ALEXIS,
:I UIi 1 :1 si KRis, ('LA!BINE MICHEL, JOEL
11 i ill IT IF('1BR['N. 'AGNES WAGNER,
10ifil tI (III \('Y, FLORENCE DUMOULIN,
(,ILBERT DUPONT

5 I .t 5 Decenibre i 8 h p m S 3.00
S i ; l. lic re a 5 h 30 p in S 2.00


Echos et Informations


Arrivee de M.
Michel
Poniatowski

Ce martin, est arrive en
no:re capital Monsieur Mi
chel Poniatowski, en coni -
pagnie de M. Andr6 Rodoca
nachi, Ministre Plenipoten-
tiaire, et de Monsieur Phi -
1 PPe Selz, Secr6taire ad -
joint des Affaires Etrange -
res L'Amb. Poniatows-
ki, qui passe seulement une
journee dans nos murs s'est
entretenu aujourd'hui, suc-
cessivement avec les Minis
tries haitiens des Affaires
Etrangeres, de 1'Education
Nationale. et avec In Pre-
sident a Vie de la Republi
que.
-0-
-- 0 --

VOL AUDACIiSX ,i
LALUE
Un vol audacieux a el6
perpetrt hier soir au Maga-
sin iLe Pivert)i situe a La


Fashion Show
d'Adeimne Devieux
,,Boutique au
,,Prive.

A t'oecasion de la gran-
de criauverturo du lDiscoth
(iue ((LE PRIVE', ADELINE'
DEVIE(X Boutique present -
tera un supl'erle FIs.liioli
Show. lc .salinedi 2 I)ic'cin-
bre 19N7 les .amainnc -
quinis seront coiffi s par .loe
Ambroise et ni>inaillh,, par
Babeth Vieux Gabriel -
Une soiree de gala qui 1al
liera lART d (,' lia Hlail/
('outur' it l. ra i 'e des ]plu
hi ai!v, iimiin lquhilc n dc la ,;1l
pit(le.
Entree $ 5.00


lue, en face de la ruelle
Berne Le ou les cheva-
liers de nuit, pour avoir ac
ces A ce magasin specialist
dans la vente'd'articles di
vers, notamment de mate -
las <(Rivoli), ont brise l'une
de ses portes vitrees Uls
auraient emporte un butin
consistent en quelques arti
cles legers, et une valeur
cash don't le montant n'a
pas ete divulgu6 -
-0-

ARRIVEE D'UNE
COMMAND DE FARINE

Quelque 10.000 sacs de fa
rine commands par la Mi-
noterie d'Haiti sont arrives
hier it bord du navire Rita
lil Ksbjerg Cette com-
mande a 6te place a Puer
to-Rico
0 -

LE COMITE DIRECTEUR
DU SYNDICATE
MARITIME

Dimanche dernier, les ou
vriers des Agenees Mariti-
mes oni procede a 1'tlec -
tion de leur syndicate Le co
mite directeur so compose
de M .lerome Na/, Prdsi -
dent, M. Joseph Octavius,
Vice- I'r6.siden t, M Camille
Toussain; Sceri/taire Genie-
ral Mi Frederic Brevil, Se
crteaiire general adjoint


Remerciements
de la Famille
bertrand
kernardin

La Faminlle B-rtrand Bur-
naidn Et .es allies pri.nt
luis -l iombrfcux amis ,int'
d- Port-au-Prince que de.s
au'res villes de la Republ quj
d' recevoir lein's prolonds
CL sincures remcrciem-nts
pour le nimmorable .tenoi-
gn-igc de -ympt.h'e don't ils
I s out entoure a l'occasion
du douiourcux decis de leur
vencr'e mere, grandi'mre
et l'aieulc, Madame Btr-
trand Bernard n,
11s rLm rc enl de facon
special Is Atrcliers Frantz
B1 hrman la Famille Ro-
nes Champagne Mr Ernst
Bernad-n -- M. Mart al Sei
dc Edouard Canal (t fa-
rm le M. -t Mme Deus
Day Spec al Dry Cl-aning
- Me Maur'ce Avin.
1I ont 6te particuli6re-
ment ttouches c. z e apos-
tol q, .de Sa Granduer Morti
:.( gniur En. Kebr'asu qu,
apres se0r(, lIOiiltre ii.lgt ga
bile au chevet de la detunte,
rct nuI au 1it pendant de
ilons it pen'li- o1101.:, l'a
acomnpagnee d. ptieres et
d'homel (" usqu'a la porte
clcp >epulcr".
C'(:t Hi la marque du Prs
1w1 allthent ouc
M 'rei/ Moln.iso neur. Me'ci
dlu lond de 3OtI0 rI co, ur.


De eassate a

On cherche a luer Port-au-Prince


IUne nmaison ayant 2
clauinhbrcs a coultier, salle
de bain. Bourn, (' Canape-
Vert ou' 1'etion Ville. Te'e-
phlonr au in mrnal ntiire 1?i
heures et 2 h( ires p. m


DIr Ginette Theano. d p'6
M C ilt i lt Faciilte de Medi'-
c' ill dC MadrI!d ( t special-
i ( n p, l',hyciltri' dir go de
lpu s i'm. aiiiS il impoi tanit
:- r 'lrc i I lhl/ip l W irlin--
ghOlimli Par'ik dr Lonltr s. De
i),i a ;i Port-alu-Prinlce.
,lie t I heurci;use de revoir


LlWll[('[)11f.
, ll 'l, h rII l


On demarde une
Paissiere

4 i ,illiss.il I e 'eninin. r< i i le
i'iiLur lu/l i form atnliiin
,,nie? lef I 2.17-917 - 11) 1

A v~idre

G(s C',lroen I'21) Club -
hiin cla 4 pliiiui neuil
S 1,81110 hors ,axes 'le'
I pl'i'nei r au '2-57 0 au.
lirire des. rep -


Camret Social






i l [l, i ,. ,1 '
I/i I 1h [ 'i. ,i ,-, .I,




Communique
de linsticut
Francais d'Haiti

'. n il i'., J. , I "

it 'ii ,li l i .i li d l', r i nna "





AI '- I ib
i ,l(') N 1 1 ll i ,n i,-tr I A '1 r ''-







'' i'nl" ,.. i Ii n I -














1 i'/ illu ir ls i. ivi '
billion d I' l oi di 2' Sep
















fr r rl,, l'l9 77 ` ll'l I l"r dl "
pilii''I l pair du Sainedl
I N I o I i .t, ,i
L, '' ,,, .i', 'i', I i'










Rue dei FonIls Fort
fLi Ii'n/l n I t i 'C l ur i -














No 77 ; 'Ecole Mpdarg de
FormaLionp omr-umresate -
pAvtiuu Christopartir du Sa


S
ts


Nouvelle
succursale de
la Curacao Trading
Ceux qul emprunhiint la
route dn Delmas n'ont cer-
ta.nement pas manque de
rcmarqu r une grande ban-
derol e t-ndue au travwrs de
]a rue annonqant l'ouvertu-
re de la nouvelle succursale
de la Curagao Trading Corn
pany.
C' st le ler decembre qu'au
ra 1 u I' inauguration de ce
nouv. au loca' Dans un d6-
cor attrayant. le v s t-ur.-
rttrouv ront tous les pro-
du'ts des ce6ebr s marques
mondiales qui font la furte
de la Curagao Trading : Phi
1 ps, Adm ral, harp, E'lcc-
trolux, etc...
Refr gerateurs freeo.'ers,
four te'ev'seurs, appear ils
electro mInag rs vous at
tendront done dans ce nou-
veau local don't l'adesse
exact est Dlmas 48 (a pro
xmnite du more Arty.) Et
hi s prx ,eront les mme;m
que ceux pratiques par la
ma son mere a !a ru. Pav6e.
Encore une bieureuse in-
tialive de la Curacao Tra-
ding qui ne manquera pas
de factiter les nmbr ux rd
idcnts de la zone de Del-
ma, a nst que lea noiibreux
llsaigel'rs do cttc vole.
Nul double/ ue eeute suc-
cursale est promise ail plus
bel avenir.

Le Dr Rony Durand
a l'Institut
Jaitiano -
Americain
Le docteur Rony Durand,
de l'Unversite d'Etat d'Hai
t prononcera a 11lnstitut
Haltiano-Amer'cain une con
lenl nee int tulee : tion culture le et develop-
penllit econoI que d'lHaiti>
Ie jeudi ler decfmbre 1977
a 19h30.
Le PuL1'c :l i cord al--
lilo ll l I114i1itl .

L duit'l i ir Rl uny u.lttlln


(I l Ii uL t 'o. d pl -






ii Bl' q Li i Na lwi ii t, I ll i tl I



ail al i e ,, i1 .t ir' -
I I Il'till i jL Fi lii. .
12t. f .
E ll i 11:6 1[ n 11 nil. -ill




il" I" ll r. l l""o i.i r l a ,




S l Li~, V d 'll:- II 1 *
, I1.lt" ,


.1 n 1 Lin 11 .. I F,
I X ,. ii ,-





ill i' l. i.h i I ., -
L,'1l. l.Ai ; 1 l.-



I lle t Fl i ,3 .: i -,lt 1 [ .1

,- i ,, t 1 r .] l d I I a,. II- '-

.- l '. d H _




ace dlin f, r. ,., -' bit li .'
II -i n l rd ri .i -
Innt Co l mmi r l. -c a 1 .n'in
lare cl informer -.1 bib nv ;





L i.. .. 1, >i d i-
ri. I 1 D ic i r.- i t d ii

,;,,,] r... l a l d a I 1 ._i'A -







:] i .1 i. 1 l I l
4 c / i -I t i BN H





5 -i I, i it n- dc I t io
ro l d' ilrlitr r, i Fll i ill











a l l '-n.:3:5tni]ill : ,-
5.- I.' xtcu.- d;n du Pay

'nna Ia zite


I a .a
[:-uAii .t r ,
L I. .. I_ : -I t U


I i t
















La line pour homes la plus

complete et la plusdemandee dans
le monde


MARDI 2 NorEtBmogr IP7


kemerciements AVIS

Profondement touches par re pullblic s'4 vit* n l '"
le reconfort qui leur a eitc V I'IIia 1 cleI Aiv M,
apportc a l'oceasion du d6 VRIcK> e dl ei. pr'
ces survenu le 10 Novem tpriee de Mio"letur Marc. i
bre 1977 de leur tres regret h plne qurt N les lias' I
te Marcel Mondeisir (toto) lieu le M'rcredti la Noaem
Son 6pouse et esr enfants ltire, est reported an r'o
Madame Veuve Marcel Mon cler Tirae 1 du lh dI *
desir, Patrick Ct Homy, sa (,eolbre 1971 dr H la *
mere : Madame Veuve An- le' 1 EIat Haliln
toine Mondesir, sa soeur A Port-au-Prince. le 5 'ZN
Mile. Antonie M o n d 6- ve Marce 1 1;';T
sir, Baby) ses oncle et Marcel MOMFllT
tante : Mile. Andr6e IHol-
lant, Monsieur Arnold THol
lant, les families : Mond6 Ce~W e Medical
sir, Hollant, Rosemond, Bi-
jou, Chaielain, Arthur, 27 c ;
Jeanty, Auguste, William, Conlfi .r .
Darius et les autres pa Nov lbl, 1" I' ;
rents et allies, remercient I-', ,,
bien sincerement : leurs Ex n''
cellence.s Monsieur .lean C/I, S r /i r r:. *
Claude Duvalier President -i n.
a Vie de la RDpublique et
Madame Simone Ovide Du- ='"
valier, Premiere Dame de CHIl.T- I II ', I
la Republique, Monsieur Di I \(. \-Is
Andre Thbard, Secr6taire Gc '.
n6ral au grand Conscil AV MOND.
Technique, Monsieur Fritz t I
Gu6ry, Directeur Gineral CHIC
Adjoint de la Regie du Ta Vencz voir ler trand
bac et des Allumettes, Mon sortinmcni dc broiri.
sieur Andr6 Beouplan, comp Suisse enll 51> i i ri.
table en chef, Monsieur I pour vo jali-, n carca ilt
Raymond Marius, Directeur si que le-s Nipriric r :i
Commercial et le person- sus de fatiitaisite l ,
nel de la Rumgie du tabac et Un large lisoi dr pla
des allumettes, Monsieur t ique et crrlt ni pir
et Madame Anthony Ar gari i vo/rei .ia ,o d,-
mand, la famille Hogarth, jolie:, serviitte- ic barn
le R. P. Lafontant, Cure du aux coulitur, %.rlrf
Sacre-Coeur, La chorale duo
Sacri-Coeur, Ie R. P. M3a 'ou, trouvnarz ('-,ile -
thellier, Aumanier du Pe- ment dess irp- ei r l- .'
tit Siminaire College St. pour routes :es dimen -
Martial, Mon.s.ieur Andr sions de lit e' des rci- t
Guerrier, Assistant Direc lers.
teur de la BNRH, Monsieur '
Loubeau et le Personnel de I pOUr Les c. s
Pax Villa, la Station (iRa- robes, nClaiiej, bre
dio Nationale), les quoti ierc. et crpp tri. c
diens : Le Nouvelliste, le oreillers, n,>..:iqu.,r
Nouveau Monde, tous les a erviete r u h tu
mis de la capital, de la chaujsons, tic
prou in, e etl ,Ie 'irr n, .:r
FPOur a Peau
11- It's prient dtic rnire 1 -a
le ai r pi r o o ii t d e L r a li f l di 1 .. , h*' i r ,
p t' III r i l- .. I
d 12 -, li'', iI, ,
.r.....

Cd angmc..se ,,, ... ... ,


II1.11V 11 -
ddaC rtesse o lr ""r ;


(Li i. .. i ..... ... 1.1 1 . A .I I -,i Ii ii
AU MOrinS C" 'L



[i, I' l I. I i I ', 1 d . i .



Grand Co:ncert de Noel

ItJ ({ l.~l'.ni I11llI1 \1ii'ntK1i 11 I 1 *i"
S ll) l ( 1 1 1 1' I1 I i' st 1" I l\ i N
,,ll-,"t 1 .nl.l>,,re \ 1 11 \1 1 ,
S_1l i l l In 1I I l llI Il l a ll 1 s l

1 i aii -I IiII' 111 1 IIn l il I

S nI IIM-l Kii n i ,'
I ii rcir. .iiiidI',. .'i1 I i 11' ''


~"


ii
Cli
ii
ii
Cl'1
ii
Ci
ii
ii
ii
ii
Ci

ii













"I




J




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs