Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09920
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: November 9, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09920
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




Nouvelles de I'Amerique


Latine


Nouvelles de la
kevubanque
0ommicame

I I t R iJL" lit'1 t DL Li. A
NEl
SANTO DOMIINGO
EUl Itl'Hs Ciicourla ( inStiulla-
ItiJll, icts nouvit ix IVnIi strues
Ud' I'tll)triillr et d c la Poll
cr Natilqiioia, lo general de
div.smon Bro111o Alvarez
bsLunclnoz t des. Forces Ar-
mue.',, IrV gonsral de divi -
s.O JuIn sene Beaucniud p
2avi r out leitere leiurs senC
I ii'nLl tS u leoyiu'lt cnvcrs le
1-residentl Baltwir.
i.. premier a declre no-.
Iauuiiiiliu quo soin 1tparte-
IuenS unusnisstei.'l 'se .prepa-
re a rtirer tou'es le., a'mens
qui '* trouvi nt cntre les
mllailss dcs civ .'s
L'- second .a ouligne que
o.toutes les in utitutliiiis du
pays con tituent un blocs>
),t general de Division Enril
qucll Perez y PTerz, en pre -
nan le conummandemnent de
1a puliUsaniite premiere briga-
Je. a xalte le nnm du Presi
dent Balaguer qui i st pour
lnouls autre- u1i pere, un mno
delt, un guide. -un sol'!ensv.
Tous tros, font part'e de
la 1'gnei dure de larnmee. Le
Gal. 'erez y P'rez. quant d'
lui. saule depuo: dix ans, de
poriefeuille ih portl-f ilhl. :
sons-S'crCla're d(Eta! u)is
S(crelaTre d'Elat a l'InIe -
!i('Ur. aulx F oce Armiues,
commandant' n chel de la
Pol'eo Nat ionale.

DECLARATION DU SOUS-
.SL'CEETAIRE D'ETAT
SanuioDonlmngo Le nouveau
soui-Secre6air-.' d Etat a l'In
lerleur Ct a la Police Natio-
li'.lt, un civil M". Jose Mo
rcl Buea, a doclpre que les
Forces Arnses dnlom ncalnes
sont loyales aiU Pre:; dh nti Ba
lnguer par di c plin., _t, non
par poilt ,alto.' conl)ru-u -
nlit a cc qc'a avaincc uni
enderr de 1 Opsos:) on. II a
Ia t Icloge d( la feonm- do
iminicain q111, en vertu du
project dr loi present par
de',ant les Chambr 's. pour-
ra o"etper n 'mporte quelle
fonctionl 6legtepy ovi ecau -C
I v' 11 a aunsi r;td Madame
FtsTmma Balagu r. soeur du
Pr'sdndc dt la RNipubliqu.,
qui paorra' 1 ire cand date
a la vici-presld, .nee.
x x x x

Interview du
i-resicent
'Veiazuelien

RIO DLE ANE'Jt(t) AFIl'

il lt~i l' Ii) .itit cl l Blre
S ,1 Pl I, l it V I ,i p'i u la5, i



Le ;lrel ,I't .olwzuelle
it. f I t II, vi ,l- '/,ll Ieili

(|1 1 It( it ( la dii tll u v h t
Oi li ll(" l il t;1 t .. 1. a d l -
tr- pl irt t- Ili' o do llu I tI'is,
itrvi(w accord (, au (u l Oi -
djill 0 LOpO .. qup le
iproje do Piacii d 1I Amazo
litr-, slugger e l;iAr Brlas lia, e
tsl ar iti U lis al v(, dC di-
mrin.on1 h sltrlflu extraor-
(i ruarr, accuen.! ( asvc en-
thla rsauasm par 1le Venezue-
la,.
Le Preosid(unt P rez s'est
caliutir part deflndu d'a-
vo'r voulu cr iiquer le Bre
s 1 dans Ics declaration, fai
1 s aILl dtibuL J5 1'anrie sur
la inon-proli 0rIt'on iit.le-l
ai e 10,, respi c(t des Droit,
do 1'HIommne -.'energie nu-
clea re, a-t-S1 d r s ra pour
1c BreS 1 une -cource de pro
gr6 et non d'inqcuiiludp ou
dp menace pour 1'Amer'que
I.atine en tant que zone de
nucloarisdee.
S O --

IMPORTANT DISCOURSE
MERCREDI DU
'PRESIDENT BOLIVIE'N.
LA PAZ AFP
Le Prdeid"nt Bol'vien Hu
go Banzer Suarez prononce-


in noercredl UP itiporltnt


plaoc d'un I)ll oI ct.8.1.
c l il ttii. lil I iti L 1 l 1i OLI-
L CI R dpl.- I delltl? V0
litique.
J Le Sous-Seerllailre a la
Justlce, M. Luls Balliavan
Chavez, a indiqu6 mardi
que le Gouvernement pour-
raiL convoquer des 61ec-
t own gendrales pour trans-
mettre le pbuvoir a un red-
g fie constitutionnel (t pro

nistie poilitiq.e L- Sous-
Secreta re a soligndeI que
la convocat'lion electiovfnsl


impliquait
exiles rev
pays pour
electons.


BUENOS
Une cer
ce de la
gistree en
Ie debut d
si, selon u
la Pol ce,
une f mmn
tre des <<
trouve la
neral Pach
nos Aires),
cident ave
do stcuritd
vaient dan
et la full

(-ui


par Michel PORCHERON
L.A HAVANE (AFP)
Les autorHnts cubaines
v.ennent d'entreprendre une
vaste champagne Contre la
pratique du pourboire dans
les bars, restaurants et ho-
tels du pays, la jugean.
icorruptrice et humiliantei).
DWjh flimind dan. le.
faiPs ma's jamais inierdit
officiellemcnt, le pourboire
avait fait ces mois derniers
sa rfappar tion dans bon
sombre d'dtablissements de
l'ile. Plus ou nmoins ouver-
tcmont, des clients n'hesi-
taient plus A laisser un pour
boire .et les servers le fai
sa'v7ot passer dans leur po-
b-h d'un geste rapid et dis
cret. 11 pouvait s'agir aussi
d'un ((pot de vin) on d'un
(ibakchichi pour benefic er
d'une favour ou d'une autre.
Or. le derlnier congress du


BEYROUTH, (AFP)


L en offelt que les Le Sud-Liban, brasier du
iennent dans le Proche-Orient, a dtt mercre
* par iciper aux dt le theatre d'une offensi -
ve adronavale israelienne,
- 0- particulierement meurtrie & -
re, centre les agglomerations
AIRES, (AFP) libanaise et les camps pales
taine recrudescen tiniens de la zone frontalit-
violence est enre- re, a trois jours de la .ru-
Argentine dcpuis nion a Tunis du conseil de
le la semaine ain- la Ligue Arabe.
n communique de Par vagues successives, les
deux homes et chasseurs-bombardiers Israd
e soupgonnds d'e- liens, bdndficiant d'une soli
extremistes > ont de couverture adrienne, ont
mort, mardi a Ge effectue mercredi matin,
.eo (Nord de Bue- des raids sur la region de
au cours dun in Tyr, a une vingtaine de
ec une patrouille kms. de la frontiere. Selon
. E'lles so trou un Porte-Parole Palestinien,
si, uri automobile ils ont lach6 des bombes sur
lade aurait dclatd la ville mtme et sur troize
autres localities. Trtis camps
te page 8) Palest'niens Al Bass, Ra


syndicatet des travaillurs
de la gactronomnie et du
commerce)s vient de partir
en guerre centre le pour-
bo're, le ddclarant hors la
loi et le considdrant ((de ma
niere categorique et absolute
comme un clement corrup-
teur de nos costumes et tra
ditions revolutionnaires et
un facteur d'hum:liation de
notre dthique de travail).
Ce coil 1'appuii des hautes inis
tances du part : M. Pedro
Miret, membre du bureau
pol'tique et du Conseil d'E
tat, a declare devant les
travailleurs de la ,gacitro-
nomic)) reunis au ongres :
iNe tends pa las main pour
qu'on i'humilie.
La lutte contre le pour-
boire devient un combat con
tre on dec vste. ges du ea-
pitalisinme du mps d'a-


LA PARTICIPATION

DE LA


FEMME HAITIENNE

Aa Cla nfrence feminine de Helsinki :
LES, DEMARCHES DU COMITE
DES FEMMES LIBERALES ET COMMERCIALS POUR
L'EVOLUTION DE NOS SOEURS
Par Lallier C. PHAREAUX


En juin de cette annee,
il s c,t tenu a Helsinki
(F i"landel une inportlantt
Conference lemin.neL a la-
iqueile a participe une De-
legation du Club dis Fem-
unes de Carrier s Liberales
et Commu-rc ale., d Ha ti
conmposee comme suit :


1) Mine Frangoise Fores',,
Preside nte,
2' Mad line Bonecy,
3) Paulette Blain,
4) Mimose Plac'de,
5) Gladys Prepctt,
Membres

'i ces Ass':es ont pr a part
1' s femmes d' c.nquante
cinq pays, de la France, de
l'Allomagne, de la Belgi-
que, de la Suiss-, des Etats
Unis, du Canada, de Trini--
dad Tobago, d'Ila; de la
Republ que Dominicaine,
de toute. les regions du
Nord de 1'Europe et aussi
de l'Afrique.


11 y a des editf ces qui
out un(i grande destined.
C'est dans ce vast et im-
poa.ant batiment, memo, don
iiailb ur unit large rue a-
vec de bell, s p-r.pect ves,
qu'eut licu en ma i 195
la Conference inL rnat oia-
le qu dcvait pos5 r i s ba-
ses sorieuses en vue d'as u
r,nr de bonnes relations tn-
tre les Etats, le respect de,
Dro-ts de I' ndividu, la coe
xist(nce pocifique centre les
Nat ins, malgr6 les doctri-
n-s politiques differentes,
pour ;n taurer une paIx sta
ble dans le mond', que les
fimmes de tous les Conti-
nents allaient se rencon-
trer afin d'dchanger d-s i-
ddes sur les probleme- de
notre dpoque contempora'ne,
surtout sur la collabora-
tion feminine.
A ce XIVitems Congrc,
des personnal'tds minentes
de la Finlande et d'autres

(Vo:r suite page 2)


chidiyeh et Bourj Al-Cemha
- se trouvent dans la ban
1'eue de Tyr qui fut, durant
le conflict libanais, l'un des.
principaux ports de ravitail
element des forces Palestino
Progressistes.

La nouvelle flambde de
violence au Sud-Liban avait
commence samedi dernier
par le bombardment de Na
batieh, quarter g6ndral des
Forces Palestino Progres-
s stes dans la region meri -,
dionale du pays. Les Israe
liens' avaient alors fait va -
loir qu'ils ripostaient b une
attaque palestinienne centre
le' Kibboutz de Naharyah
(haute Galilbe) qui avait
fait deux morts Deputs 48
heureF., ls combats cnt ga
gn6 en ampleur et en intin
sit. L'attaque a6r'enne Is-
radlienne de mercredi ma -


vant la revolution. iNous
en avons termine avec le ca
pitalismei, a dit M. M!ire,
act nous i'accepterons pas
que rtna sse un d61ment d&
gradant de la morale du
travailleur)).
Les measures qui seront
prises centre le pourboirn
et ceux qui se laissent scor
roinprni sont d accrocher
aux dcrnitres decisions an-
noncees par Fidel Castro le
mois dernier et qui sont des
tinees 5a lim ner tous ces
autres (vestiges du capita-
lisme)s que ont la prostitu
tion, le jeu et la ddlinquan
ce.

Culha a entrepr s une gran
de toilette ideologique et
touS ses elements anti-so-
ciaux) doivent disparaitre.
Pourbo're, prostitution, jeu
etl d(elinquaiinace n'Ont ps
fait un retour en force dans
le pays-mais il sagit d'une
resurgence 5 peine visible
fdont les autor'tsd ont esli-
me qu'elle ftait suffisam-
lenlt mienacanse pour qu,
soient justific's des melu-
res 'nergiiqurs. 11 'agil
plu.' de prevenir que d'l1 -
liier. 7 X j

M. Pedro Miret a part du
pourboire elt du dvelopp -
inent dii tourism interna-
tion-al a Cuba. Le pourboi-
re, i-t-'l soulignd, est en
core plus icorrupteur et hu
i.ilianti quaind le client
est un etouriste stranger ve
nant d'un pays capitalisltei.
Cuba s'est 'n effet ouvert
il y a un petit nombr, d'an
neis eau tour:sme interna-
tional et celte experience
n'a p as dtd totalemrnt
exempt de es petits g-:,
tes iicorrupteurs et humi-
liantsii.
Cuba s'apprte a recvoir
chaque anned de plus en
plus de tourietes strangers
et les america,'ns, les voi-
sins les plus proches qui
sent autoriies depui.S le de-
but de l'annee par les au-
torites america.ines a se r n
dre a La Havane, seront
dans quelques annees le Con
t nent le plus important.
L- tourbite etrainger a d'an
tr. habHindes et ties coutu-
mes dffercntes et M. Mil-
let a souliend que les tra
vaillurs de la agastrono-
mice devai.ni b,'en prendre
garden car ils se trouvent
1(en premiere line du con
tact culture, pol;tqul wet
ideolog que avec les rer6nd-
sentant du monde capita-
list-).


tin s'est double d'une in-
tervention de l'artillerie et
des vedettes israeliertones, qui
precise la radio officielle Li
banaise, ont ouvert le l'eu le
long de la zone cotitre. Mer
credit apris-midi, alors que
les avions Isradliens effec-
tuaient des vols de reconnais
sance au dlessus de Saida, a
30 kms au Sud de Beyrouth,
les artilleurs isradlicns dten
daient leur champ de tirs a
'Nabatkrh et Khyam, bourga
de situde au pied du Mont
Hermon, dans la region des
trois frontieres Syro-Liba -
no-Isradlienne.
Les correspondents de
press en post dans le sec
,teur ont fait 6tat mercrcdi
de .pertes sdeverEss parmi la
population.
A Tyr, q i a v ait t
6te ploige dans 1'ob curite
dans la nuit de mardi L mer
credit, 18 personnel out dte
tuees et 33 blessdes a la sui-
te de l'attaque Israeliennt
Unc douzaine de personnel
gisaent encore, mercredi en
debut d'apre>-midi, dane ls
lues de la Ville.
La localite ce Azziye, a 15
kms au Sud-Est de Tyr, a
ete strieusement endomma
gee par les raids Israeliens.
Selon un prem er bilan par
venu dans les milieux offi -
c.els a Beyrouth, les pertes
s'eieveraient a 45 morts et
une cinquantaine de blesses.
De nombrEuses habitations
ont ete detruotes, la plupart
des victims se trouvant en
foes Eous lVs dtcombres.
En raison de la violence des
combats, les equipes de se -
-cours n'avaient pas, encore
pu, mercredi apres-midi, at
t'sindre le village ot vivaient
de nombreux refugies des lo
cal.tes frontalieres.
La reprise des hostilites au
Sud-Liban intcrvient, no -
tent l's observateurs a Bey
routh, alors qu la pre so A
rabe fait elat. d'une entente
Syro-Libanais", scellec same
di d. rn er a Danias, a propose
dc la pao ficat'on do la rc-
g.:in fronta'.ire L bano-Is -
raclicnne, qui onstitue l"
dornii r rodu t de la guerilla
Palestin;enn" dans le mon-
de Arabe.

Elle :urvient on outre, sou
ligne-t-on de mnme source.
a trois jours de la reunion
hi Tunis du conseil de la li -
gue Arabe qui doit laborer
un nouveau consensus Ara-
bs sur le modalites de re-
glem' nt du conflict du Pro-
che-Ornent.

Les derni rs affronte -
ments d envergure Israelo-
Palestin 1 ns ava'ent eu
lieu en Septembre derni r,
a occasion de l'ouverture
a New York d's pourpar -
l:rs exploratoires centre le
Secr6taire d'Etat ameri -
cain, Mon i(ur Cyrus Van-
c', et les M:nistres des Affai
res E'trangetes des pays Ara
bes et d'Israel.

Les combats avaient dur6
seize jours, du 10 au 26 Sep
tembre, et s'6taient sold6s,
s' Ion un rapport des obser-
vateurs de 1'ONU, par 1'am6
nag"ment de s'x po:tes d'ob
servat'on Isradliens a 1in-
tdrieur du territoire Liba -
nais.
TEL AVIV--- Les sources
m'litairs isradlienne dd-


Rua du 00tme 30. an
3st.te oatae :1MO6. T6I69houb3-14


S Les elections partial


aux tats Unis


N. Y'., (AFP)
Les D.emocrates sont rela
tivtment satislaits des eltc
tions partiellts qui ce sont
deroulees mardi aux Etats-
Uns. Les republicans n'ont
en effet pris le control d'au
cune grande ville et le part
du President Jimmy Carter
a conserve avec une marge
accrue le poste de gouver -
neur du New Jersey.

oNous conservons ce que
nous avions et compete tenu
de tout ce que nous avions
d ja, ce n'est pas si malt, 4
ddclard dans la. nuit Mon -
sieur Kenneth Curt.., Presi-
dent National on parti De.
mocrate. Evoqi...Lit la vie -
toire du gouveineur sortant
Brendan Byrne dans le New
Jersey, Monsieur Curtis a es
tim6 que ce r6sultat etait
de bonne atugure pour les d
lict'ons presi;i-ntielies do
1980.

Les dlecti.ons de mardi
laissent los Democrates
avec 37 gouve;rneurs centre
12 au part: re .ubllcain et un
independent. Le President
Carter etat inttrvenu per-
sonnellement dans le New
Jersey mais aus i n Virgi -
nie ou le candidate Dmnocra
te l'btral Hen'y Howell s'est
faith ecraser par le r6publi -
ca'n conservateur John Dal
ton. En revanche, Charlcs
Robb, Ddmocrate et gendre
de 1'ancien President Lyn-
don Johnson a faith son en
ltre sur la scne. poliltlqe en
se faisant 61iire gouverneur
adjoint devant le candidate
R6publicain Joe Canada.


LES POINTS SUR LES I


La. victoire sans
d'Edward Koch ab
devant un autre 1
Mario Cuomo (re.
ment 49 et 42 pour
voix) confirm la
quasi-totale du pa
crate sur la plus

(suite page


Par Ernest BENNET
Mercred. soir. 2 Noveni-
bre, I'etais a-sis dasns la
logo contrale du Tilfany
repondant 5. l'i vitat.on do'
nion ju'ine asm'i Fridor:c
Surprise de Rado -laHit i-In

120 rpeugies
Haitiens 'iberes
aux USA
WASHINGTON, AFP)
LIes s -rvice, te Iim.ii gra-
ton ont dccd do de rtiachtr
quelque 120 iefugies hai -
t-cns ayant demand& l'asile
pol tiouc aux IEats Jui.s, a
vanst meno quc 1-s tribu -
nailx n se so n et pronon -
ces ur icurs requttes.
Mons cur Leonel Castillo,
le Direct aur de ces servicess
d n:mmlgration, a precise
mardi a Wasi utgton que les
reiugies scra iit omeme au
tori es a tra.,':ller. lis a '
vaicni, dli dctenis prevent
v nent en Fioride, cfu ils
eia'ent arrives et les autor -
Ids avaient rejetd dans un
premier temps 1ours deman-
ds d'asile politique, esti -
mant qu'ils chercha;ent plus
5a trouver un emploi qu'a
fu'r lur pays par peur do
persecution.
Le conseil national des
eglIses aidera dans un pre-
mier temps les rdfug;'s hal-
tions 5 re logrr a'nsi qu'a se


mentent que les )bjecti plce sur le march du tra
civil talent 6te bombarde


Q.- Le plus grand ddsir
exprimd par la Mair e de
Port-au-Prince a propos du
Ingement c'est d'arriver a.
combattre l t('audif ca-
tions dans la Capitale. Corm
ment s'y urendra-t-71 ?
R.- Combattre la etaudi-.
fication), non C'est un peu
troll lourd pour notre Mai-
rie. C'est un programme gi-
gantesque, ambit,ieux mnme
qui dtpasse, hdlas, 70os pos
sibilite budg6taires et tech-
niques. J'ai dte amend en
quality d'observateur 5. vi-
s'ter une action magnifique
qui se rdalise a. Lesoto sous
1'dgide dos Nations Urnies.
Comme une action similc'-
re Sera entreprise d St. Mar
tin et a Drou'llard les
accords de don ayant dte si
gnus par les autoritds res-
ponsables j'en ai profit
pour parler dans une con-
fdronce de przsse de l'xpe,
rience qui se realise lh-bas.
La Ma'rie de Port-au-
Prince est impliques dans


t ii, qugacconlpagnair, u1111
adlniratri'ce dtu p 0aker et
tic Ilia c!Iron (HIPe
NoIls parlanies de ,a der
11 epr re. niILuon tlheat'ra
le, des ucces d u jeunI ac
tlur (I, b.en sur du aleiSu
qu, .-orl ra b:-.ntot ct don't
e,.; plag-s suront lravees
de dix poemes ecrits par
cides Ha Liens.
Et tand's que notre admi
ratzrce nolis liiit le beau
poeme intitulet .,A.- u vu
ma tct inmes o-ards se
porterent : oudain sur la
porter vitree dornant our la
rue.
Un prof 1 de f(mme do
couleur brune aux longs
chev:ux noirs m'apparut a
lors derr'ere la vtre. L'an
gle de vision s'estompait
ndanmoins apis le mot
(PULrL. calqud sur la por-
te.
Sans aucun doute une
femme d'--bout pre, d'muie
voiture et qui me rappela
b'en de visage, naguere ai
mes ma:.s pour toujours em
portes dans 1 i au-dela...
Je la ddvorai du regard
mais je ne tardai pas 5a re
marquer 1'immobiliti de
son visage et ebn regard reil au regard des statuese.
Je qu'ttai ma place et
ouvris la port pour mieux
ddcouvrir ce visage oi ne
se lit aucun signe de vie,

(Suite page 5)


le groupe des organizations
charges d'executer c e s
deux projets-pilote : reha-
bilitat on du Vieux St. Mar
tin .et amenagement de par
cells assainies 5 Drouil-
lard.

Comme vo0s le save,
les conditions de logement
d'une grande partle de la
population se ddgradent et
les zones de taudis se proli
ferent activement. Les mai
sons. sont mal construites
mauvaise aeration, ecla ra-
ge d6fectueux etc. Leur nom
bre est insuffisant : plu-
.ieurs personnel par piece,
parfois sur la m6me couche.
Ce nest pas le logement
seulement qui est dans una
s tuation deplorable. C'est
tout le mauvais quarter.
L'hygiine y eat presqu'ine-
xistante, la voirie disastreu
se, 1'eclairige public md-
diocre. Quanad. il existe, la
security esi trds insuffisan-
re. La vie famliale est de-
sorganiste. Et toute vie so
ciale sub-it dans son ensem
ble les effects des conditions
d'exi'is ence pr'*fonddment
pertubantes. Vo'la en gros
l'image qu'offrent 7 os bidon
villes qui poussent et re-
poussent d'rne facon incon
trolahble.
Q- L'Administration Corn
munale de Port-au-Pr nee
souffr:-t-elle d'une incom-
prdhension. El, d quels ni-
veaux ?
R.- En effet, l'incompre -

('uIte page 6)


L'etat des
travaux du Pont
Nazon

Depuis la sema ne dern:e
re, los travaux du point. Na-
zon sont achieve Mais 'a
ru-lle Nazon nest pas pour
autant ouverte a la circula-
t on car )a zone se trouve .
cn pleine chantier.

Ma ntenanL on est On train
de fouiller la rue at n ic re
fire lasphaltage. La fouil-
le s'est faits ,s' nveau du
College Catts Pressoir pour
arnver jusqtu'apres la ravine
P ntade (zone !an Trou Sa
ble) en traversant le Pont.
Ma's avec cette pluie d'hler
soir, Irs habitants du quar-
tier, d'aprds ce que nous a
vons constatd, arrivent djf-
fic:lement 5a se frayer un
pas age sur ces mottes de
terre jetees tout au long
de )a devanture de leurs
masons.
I1 n'est que d'attendre la
fin des travaux qui, d'aprts
nous, ne tardnt pas, car les
travaux du Pont n'on, durd
que 3 h 4 mois.


CLUB SODA


TONIC WATER


Schweppes Fait la Difference


BITTER LEMON


GINGER ALE


1MERCREDI 9 NOV. 1977
No. 30.661 ,
82EME ANNEE










RFOEDX E 1 : LE PLUS ANCIEN QUOTIDIEN DHAITI MRMBORE D L'ABBOIATION INTERNATIONAL DA PRESS


DIRECTEUR LUCIEMNIINTAS .
ADMIN1$TRWAEUR .Mme.. MAX CEAUVE


SUD LIBAN LE BRASIER


Plus de pourboires a la Havane


Journee Mondiale

de l'urbanisme

INTERVIEW AVEC LE MAIRE DE LA CAPITAL
(Suite, voir le No. d'hier)


PROFILE DE FEMME

Par Ern(st BENNETT


i- ..-


-' .-- .. ,. _ ~ _


Un don du
Gouvernement
Areentin an
Gouvernement
Haitien

L'Ambassadetlr d'Argenti-
a ne. M. Hector Villanucva,
s'e.t entretenu avec le Se-
cretaire d'Etat des Affiares
Efrangeres et des Cultes,
MX Edner Brutus, et lul a
commuminiq q ue le Gouver
nement Argentin fait don
au Gouvereement Haitien
de trois mille tonnes de ce
reales.

Cztte implortante dona-
es tion s'nscit dans le cadre
Iles^ *de l'Accord Alimentaire de
1'ann6e 1971 qui prevoit les
offres de certales aux pays
ayant subi de graves dom-
Ssurprise mags dfis aux renditions
New York atmpsphdques ou aux d6-
Dmaocrate sastres naturels.
Democrat
spective L'envoi des ctr6ales en
r cent des question aura lieu au courses
mainmise du premier trhnestr6 de 1an
irti D6mo- n6e prochaine et elles se-
grande vil ront embarquees a bbord d'un
navire de national-itt ar-
6) gentine.


------IICr~C~CUUI u-------


--









LA PARTICIPATION DE LA FEMME HAITIENNE ,


(suite de'lilPre page)

controL's ont aglt.i &les id6cs
susa'pt, bl e; dc' lrocelrer u-
ne sago orientation A- -la
foeino pour adapter au
courant de la pi nsad mo-
dcrne dans but d'arri-
vor une eranecortaio evolution
dans chacune deeos comnunui
td. reprca',nte6s, notauhment
Iinn ls pays on vo'o de
J6veloppement. On a fait
ressortir les eiforts d6plo-
y6s dans maintc rg'ons
pair des ontitbs femlnints
pour le ptogrL3 de noE
so-urs. A cet 6gard, la D6-
16gation halt'enne, sous la
direction de sa d'stinguee
oprsld-nte, Mine Franofise
Forest, a favorablement im
prrss'onn6 par la juwtesse
de ses points de vue, la


clart6 do 'ses (xp)mllcntlons
sur la v-e do nos t:o'urJ,
leur dds'r ardent d? pro-
gr6s, leurs al',narchei dan,
cc sons.
plusslura members de'
l'Assemnl6e sont rests e-
Lonnds devant 1'enchaine-,
.mrnt dos id6s, la solid 'td
de son jugement. Et brau-
coup do d6ldgus6 lul ont
permis de l'encouriger dans
sa tfiche delicate.

Ces conf6rencri Internat'o
nales sont plsines d'ensel-
gnement et ont une haute
pdrtse dducatr,e. La Fem-
me, dans tomue socltl6, -de
vant contributor at bonheur
do 1'indivi.du ces _r6un'ons
permettent de confronter
les programmer slabords a
cet effet et de 'es comply.


ii.r. A nsl (lie pout alder u
czd.r til cl'mnt pour le
respect des dio'is de 'honi
me et fnvoristc la pa x u-
niversellc n linliant le,'
vmb:tlon, d; son palLona'-
ro d'en face d:'ns certain
domaines et on attlrant.
J1 atrntloni de celui-ci sur
les besolns de son sembla-
ble. De ce fa't, elle met
un freln a son Sgoi",me.

La frmme 6tant un Stre
ddl'cat, plein de rensibilitm
- c'est exceptlonnellement
que c'est le contraire -, per
o't ,mieux que 1'homme les
fissures, les vices d'une so-
cited et par des suggestions,
tces ihitlatives idondes 'appor
te une contrfbutibri 'plus ef
footive pou' les 611mlner.
O'est pourquot, les assises


^ B, -JJ iU.55ALINES P-MONE 2-2318


Cassette deck des meilleures marques : AKAI,


Kenwood,, AGS. Tape a rouleaux Deck



ou amplifit jusqu'a 10 pouces et demie pour


amateurs et professionnels Amplificateurs


AKAI de 40 a 180 W



CU WKENWOOD
S .pj s-,,i s^i '


les> esL venu entrcprendre
une o. uvre 6ducatifVe et pro
fesslonn .lle Imnportante. 11
trava'lle, lul aussi, a lever,
pour nos filles, les lnter-
aiL., a les va ncrt, a.nst
quo les pr6Jug8s. On essay?
de lour fare reconnaitre
qu'll no do't avo'r pour el
1is que drs limitations corn
pattbles avec la stability
au foyer pour un d6velop-
pement harmon'eux de no-
tre pays. Il susc'te de
grands espoirs dans l'eprit
de notre collectiv!tt.


A cet egard, en ce cqui
conceine ce-tte derimdre Asso
cat on, elle Corntltue acti-
vement une oeuvre" dducatl
ve intell'ginte et remarqua
ble Elle fournit des bour
ses a nos iilles, fort peu
favorls8es, danm lesa tables
segments prof'.s onnels et
les aide achever leurs 6tu
des & l'UnivcrsitS. Cela
leur permit, avec 1'enseigne
ment humanist que la
plupart ont requ, d'8tre
des 6l6ments dynamiques
dans notre socimtd et utiles
A elles-mmnes. et i leir


de Helsinki ort revotu llICo
gannde importance et les
partipantes comptent on tl
rer pour to b en-6tre de
lcur Communaile le maxi-
mum de profit.
C'cst une tradition pour
les mi,:mbeis du Club des
Fcmmej de Carr'6res LibU-
rales et Commerc'ales de
se r6unir period'quement
pour soumettre les r6sUl-
tats de leurs d6marches etl;
changer des concepts en
vue. d'tablT de nouvraux
programmes pour l'avenir.
Ainsi, la prochaine riun'on
aura lieu h Montrfux, erf
cuisse, pays ausFi qftil"br& et
accueillant que la Finlan
de, oft l'individu honnate
joult de la consideration
de son prochain et otl il
n'y a pas d'a:teindre gra-
tuite la vie bumaine.
Nos soeurs ont tW des
Amba:sadr'ces competentes
qui ont b'en rempli leur
mission. Notre collectivit6
doit leur en savoir gr6.
Parm: tant de femmes ve
nues de plusieurs parties
du monde, diffdrentes par
leu" culture, leur nationa-
lite, leur conception des
choses, leur religion, mals
qu un'ssait un Peul ideal
commun, 1'volution 'de la
femme, elles cnt pu se fai
re apprecier par leur tenue,
leour raisonnem"nt.
Par ailleurs, cotd de la
Ligue d'Act'or. Social qui
a real's6 dans notre pays
un notable tr'vail au point
de vue juridiq'- pour ame
liorer le statut lSgal de la
femme et pursuit une ac
tion soc'ale il falla't une
Association pour 1'initier A
la vie moderne dans ses
d'fferents contours, la sensi
bliser a tout ce qui se fait
se rapportant x l'existence
pratique et culturelle pour
intensifier leur pr;se de
conscience en Vue d'une a-
daptation rat'onnelle aux
buts d'une destin&e univer-
selle en perpAtuelle muta-
ton.

Parallelemeint a oeuvree
admirable re&liare par la
Ligue Femin'nn d'Acton
Social (lRe Clib des FPm-
mes Libirales ct Commerc'a


Elles habillteront notre
pays a faire un bond en a-
vant si elles sont toujours
aidS:s par des Institut'ons
internationales et des enti-
tes nationals. En particu-
lier, les 'initiatives du Club
des Fimmes L'berales et
Commerciales s'inscrivant
dans un constant souci de
mettre en valeur nos soeurs
et de les porter a se rendre
compete qu la meillurc fa-
gon d'empecher certain a-
ius, c'est d'entreprenure u-
ne action decisve dans ce
sen,.



Liban : Assassinat
a-un responsaDie
palestinien
BEYROUTH, (AFP)
Le commandant Saleh
Youssef Rebhi, ancien chtf
de l'< la Palestine section Li -
bans, destitute l'annee der -
niere par Yasser Arafat, a
ete mortellement bles lun
di pres de Beyrouth, dans
un atte ntat.
Dans un communique pu
blie mardi a Damas, le comn
mand:ment de 1'ALP decla
re qu' s ns a t re lundi sur la voitu
re du commandant Rebhi, a
proximite du round Point de
I'aeroport de Beyroutho (:or
tic Sud de la capitale. Le
commandant R'.bhi a sue -
combe mardi a, ses blessu -
res.
Le commandant Rebhi a
ete dest tuo 1'annee dernm:re
par le chef d" 1'OLP, en mi
me temps que Mousbah
Boudyri, comandant en chef
de 1'ALP, en raison du lcur
attitud- pro-syrknne danm
la guerre du Liban. L'OLP
ne reconnait ulus les respond
sabilites du comandant Reb
hi, pas plus que cells de
Boudyri.

Un responsible de I'ALP a
mic en cause mardi a Da -
mas la responsabilit6 d'or-
ganes relevant t de la direc
tion du ) dans l'assas
s'nat du commandant Sa -
leh Youssef Rebhi, chef de
1'ALP au Liban. II a affr
me que < organs qui ont assassinS,
l'annee derniere, ls cor0 -
mandants palestiniens Mous
tapha Abou Dabous-eh et
Mouaffak Hachem Al Ma -
di>. L'Etat-Major de 1'ALP
pour arrfter et chat'er les
coupabless, a-t-il ajoutd.


AVIS DE DIVORCE
Ii est port & la connals
rance des interesses que le
Tribunal Civil de Port-au-
Prince Haiti a adm's le di
vorce, de John Joseph San
tiago d'avec Dolores Santia
go nde De Arce et prononce
la dissolution des liens ma
trimon'aux ayant existS en
tre eux par jugement en da
te du 31 Oct. 1977 don't le
dispositif a WtO transcript
le 31 Oct. 1977 dans les re
g'stres A ce destinds de
l'Etat Cvil de la Section
Sud de Port-au-Prince pour
ortir son plein et enter ef
fet conformemint a la lol
rg-issarnit In mntlere.
Port-au-Pr'nce. le 31 Oc (
tobre 1977
Me Jh TMaurice JN BAPTIS
TE, Av. -j


La femmi haltlenne de de
main et 1'Agr culture. EL
1'annLe proehfne. cette As
sociat'on. envi ngera tour a
tour deux autrtaS em'naires
aur les sulets suliants : La
Ftmme Haltenne de de-
main et l'Itiduwtrialisal'on.
(nsuit. la ernmme hait'.en-
ne et la Famille.
Ces rencont.'es scront ins
rructives, rhmine fii'',ndes
par su'teo1 des programmes
en perspective qui permit'
tront- a nos soeurs d'entre-
voir de nouvcaux hcrmons,
de nouivelles activitei: poisr
l'avenir.


Pour inen:r a bien cet
te oeuvre blenfaisants, Club des Femmes de Carrid
res L b8rales et Commercia

le.>> a 6t6 d'alors dirig6, a
sa Fondation en 1968, par
Mme Frn.ngoise Forest, une
.canadienne d'origine, mais
ha tienne d'adto on, qui
connait nos mocurs et souf
fre de nos miseres ; pu's,
tour a tour par Madeleine
Gard ner, Madames Adell-
ne B. Ddvieux, Suzanne
Mangones, toutes des fern-
mes gne6reuscs, poussees
.par le d6sir de server. Ac-
tueliement, il ect encore
plac6 sous la direction de
Mme Francoise Forest.
Comme on le constate, il
r&gne dans cette Assoc2ation -
un certain esprit democratic
que qui porte au renouvelle
ment, pdr!odiqUe de son per
sonnel dirigeant. L d, las
femme offre un example e- /
defiant Toutes Fes prdsiden- _
tes, an mdes par le mdme
esprit, sauf les differences
que comporte le caractmre -
de chaque persormnnali -
t6, a v e c une campirhen
sion toujours d1arg'e des
probllmes, elle accomplit
ardemment avec m6thode
son oeuvre libbratr!"e, qui
fera lure des rayons de
.ole'l dans bien des fo-
yers et dans bien des Ames. .RALP PER

L. C, PH.
N.B. Le Clul: des Fern-
mrs de C rrilres Liberal:s
et Commerciales d'Haiti or
ganse un S6m~na're du 21 0
au 25 Novembre Inclusive-7 f 5
ment au loca' de la Croix
Rouge, danm l'aire de 1'Ex 7 O c 77
position, l' ntention de
ses members de Port-au-
Pr'nee, des Cay-s er du
Cap-Haitien sur le thbme :
- w >.a ev xv.fr/z .r/ .r / y//


FLASH


Sale aux



Ets Raymond Flambert



Du 7 au 19 Novembre

Des reductions de prix allant de


15 & 30 o/o

sur tous les articles de quincaillerie.


Prix special sur les appareils

sanitaires.

achetez Ai des prix reduits

des materiaux de quality

avec la possibility de gagner

a NOEL une magnfique voiture

DAIHATSU.


j~Is


'I
4




4
4
4



4


4
4
4








I:
4"


at 111 1111111 1 I


taabiaeapo


))_~UJ3rY~)~)~r*rS~~~


*pils;ni;6dL -Ir;lC~Li~Lr*~;Oii~l;PIJI6~L;;C~~I~


MERCREDI 9 NOV. 1977


LE NOUVELLISTE* I


PAGE I


D'autre part, nous infor-.
thons qu'au Congr6s de
Montreux, Il' F-.drntion ;
des Clubs d's Femnles de
Cuar eres Lib6r'nlcs eL Coni
merciless d:.- pay3 pnrt el
pants, celcbrtint grandiose
ment soin c nquantiLe-me ari-
n versalre. 11 y fura a cc
sujet un programme de
rho'x pour prr.|parer Lin d's
I n d:gn, pout habiliter la
lemnme a Dien remplir lI
mission c'vilisatrice .et d'a-
paisement dans le monde en
les procha'nes anndes,

L. C. PH.


Les demarches concretes amniance en trouvant des
de. cette .Assbciation .jotntes situations r4mundratrIces.
A cells de la L'gue F6m'-
nine d'Action Sdciale, de Par allleurs, ayant de
1'UNIFED (Union des Fern- salutaires directives par u-
mes pour le Developpe- ne education apptoprie' -
ment), si celle-ci se canton c'est en quoi 1'6manc'pa-
ne dans une action soc'ale ldn de la feimmie Sera, cer
intensive, loin de toute s t's, chez nous. un bien -,
magogie, selon le magn fi- ce3 filles sercnt pr6pardes,
que sch6ma technique tra- si elles ne sont pas marines
ce par Mme Yolande Plum pour avo'r une personnali-
mer en son article public td, des r6ves, des amb't'ons,
dans Le Nouvelliste du un ideal qui les rendront
vendredi. 21 Octobre ecoulM, conscientes de leurs forces et
intitul6 ePlein feux cur elles scront plus aptes a.
l'UNIFED>s, fondue 11 y a affronter une existence deve
une annoe environ. nant chaque jour Dlus dure.


071-00-0-0-1w


--1. ___


-i:,A ti 'm a W ,LE O 4 P t


!






MERCREDT 9 NOV. 1977 - NOUVEBBIST. .. - ..... .... . ..
- "- l-'- ... .. ', "... A


LL"CCCLL'CLErrr~CC*+MflflcrCC~NNC--nf-lnrnw. --w...w-


sg o'


Insertion demanded
SUR LE BOULEVARD JJ. DESSALINES

Au Restaurant Tropital une scene sans precedent


Depuis seize annees Mada
n l' Veuve John Twitt victim -
lme d'une scandaleuse entire
prise, occupe, auix droits du
siiur Hugo Mew-, un" Mai -
.'nnllttte s'se sur le Boule-
vard numerotee 397, vue de
la rue. lile st college par son
cote gauche qu mur de cli


ture de 1'6tablissement St.-
Louis de Gonzague.

Apres la mort de feu son
maria John Tuitt, 1'exposan-
te' cont'nua les obligations
envers son locateur en
payant religieusement ses
loyers. Monsieur Hugo Mews


tomba malade et mourut
p5u de temps aprds. Tout al
lait tres bien quand le fils
de Monsieur Hugo Mews pr!
nomm6 Fritz vint apprendre
a la veuve Tuitt qu'elle n'a
vait pas besoin de continue
a verser le montant des
loyers A sa soeur qui tou -


own-


-5' 4



.~k.i ~


ftic


.. 5,-... ,-. ., .. .' .'.' .


- W ,, ',,,w f-,,,'-. ," r- *w -s m -, .-n ."'-" ,, ..._ .


SECTION LIVRAISON D'EAU





uand nous disons 2000 .gis., c'est 2000 gis...

\4


tel. 2 3478


Nouveau membre
dams le clan
Kennedy
WASHINGTON, (AFP)
Le clIn Kennedy' a annon
c6 mardi la nalssance du
premier membre de ea nou
velle g6n6ratlon
Le S Onateur Edward K.:n
nedy a en eWtet anrionce que
sa niece Kathleen, ille du
S6nateur Robert Kennedy,
assasslne en 1968, a donn6
le jour h une fille. L'accou -
chement a eu lieuh a Santa
F6 oil Kathleen, 26 ans, est
6tudiante en droit ,et oui son
marl, David Towrsend; est
professeur.


Surprise en Afrique du Sud apr6s la decision
Francaise d'embargo


PRETORIA, (AFP)


La d


chait d'elle chaque mois; et ne pas
il ajoutait qu'il avait besoin Sud de
de la maison pour d'autres sous ms
usages. 11 va sans dire que taine s
la locataire qui a son corn les mili
.merce dans la maison lui a vernems
vait explique qu'il fallait lui
accorder le ddlai prescrit 11 y a
par la loi. Cette reponse me re, on
content Fritz Mews qui, a dans c
occasion d6bita toutes sor France
tes de menaces a 1'exposan made
te. des 18

La veuve Tuitt ne voulant
pas que les loyers s'accumu-
klnt dans ses mains fit of -
fres reelles des dics valeurs AVIS
tant a la soeur de Fritz qu'a
lui meme per'iKnnelltment.
Mais tous de'ix refu &rent I1 esl
de recevoir, alurs la dite va- sance d
leur fut d6po Le a la caisse Tribuna
des depots et consignaton, Pr.nce
a leur risque et perils. Ces vorce d
assurances firent enrager hardt c
Monsieur Fritz Mews qui, le E senha
quatre octobre de l'annee en prononc
course, penetra chez 1'expo liens n
sante avec ses ag 'nts corn existe i
me pour sommer la veuve ment ev
Tu tt de lui dire quand elle don't
allait remettre la maison : transcr.
Monsieur Mews obtint la me dans le
me reponse : Donnez-moi nes de
un cong6 devant la justice Section
et tout sera regld definitive Prince I
ment. et entii
mint 6a
Chest alors, q'en prssen- matiere.
ce de temoins, i! profdra con
tre sa locataire la menace Port-s
de' detruire la mason de for 1977
c?. II commenca sa besogne
le neuf octobre 1977, et cela Me D
dura jusqu'au samedi cinq
novembre en course.

Vorci : son .trnmoignage qui .
pla'de centre lui. L'affaire
est devant le parquet et, M. -.
M-w invite par mandate,
n'a pas encore obtemper. -

La V' uve Tuitt a fo; dans
le President a V c de la Re
publique. Elle espere trou -
ver sa Justic" dans le con -
cours de la premiere Dame
de la Republique : Une Veu
ve Mere qui jugtra par les
phol ographies.

Av. Chr'stlan St. LEGER
Veuve John TUITT



RFA :
Deterioration
du climate social
BONN (AFP)
Lt climate social se dete-
r ore peu a peu en RFA,
comme tous le; ans a 1'au
tomne avant l'otiverture des
pr.mieres n6goc nations pour
le renouvcllement des con-
vrentions salar.ables.
Cette annee toutefois, le
ton d(s communique: echan
g6s centre lej syndicats et
le patronat d6passe le ni- Fi
veau de la ,eprdparat'on '
psycho'ogiquev a de dures
negoc nations.

La Confdd6ration des syn
dicats Ouest Allemands
(DGB) reprocn r notamment
au Pal.iolsar orl iiia rqu:'
d, s 0rau .: 'I d'obile. ivile I
a pio O:n d'-s sI,'s,, I d, _: Ri
5\:res ..pnssble ,, pour 1978.
M.. Ludwig P.'isllain, Prt.es, J
dcnt, de la Wetde-ut:cl.-"
Land sbank.. cst na: qug'-
c. nq pour cent_ conatitiuiri.
un maxinm m i'.lr ui 1.- '.
nd al.ndcl.s nfis nt ob r ,n'.tiu. ,r',
'six ct demni pour ceni..

La ddgradal on du clinalt so
c al en R.FA dati du depot.
par I1 Patronat ouest-All?- ,"
mand d'une 1..!a ntc centre
la co-g.st on devant, le r''
Tribunal Conssltutdonnel de
RFA. Les syndials, qui n'a
vaeint d6ja b racept, la lol i
sur la co-gestion qu'avi.c re
sur la congestion qu'avec re
ticence, car elle nest pas
recllement par'taire, y ont
vu. une provocation.


decision irancaise de
livrer a l'Afrique du
ux corvettes et deux
arins a caus6 une cer
surprise mardi dans
eux proches du gou-
ent & Pritoria.

a quelques jours enco
se declarait confiant,
ves milieux, que la
honorerait la com -
de livraison au course
prochains mois de




DE DIVORCE

t port6e a la connais
les interesses que le
al- C.vil de Port-au-
Haiti a admis le di
le William C. E sen
d'avec. Mary Amelia
,rdt nee Musar et
c la dissolution des
matrimon'aux ayant
;ntre eux par juge-
n dat' du 3 Nov. 1977
le dispoeitif a ete
it le 3 Nov. 1977
as re'gistres a ce desti
1'Etat C.vil de la
Sud de Port-au-
pour sortir son plein
er effet conforme-
la lot r6gissant la


au-Prince, 'le 3 Nov


abellmar MENTR, Av


deux corvettes Aviso et de
deux sous-marins de classes
Agosta, un contract qui d6
passerait les 300 millions de
dollars.

Le Ministre Sud Afrlcain
de la defense, avait aupara-
vanst refuse de commenter
mardi les dif'crentes infor-
mat'ons contradictoires pa-
rues a ce sujet dans la press
se Sud Africamne et internal
tionale, tant que le gouver-
nement frangais n'avait pas
communique officiellement
sa position. Monsieur Bo-
tha, qui prend !a parole mar
di soir lors d'un meeting dlec


toral, ne pouvaiti pas' etre
contact en fin d'apres-mi-
di.

Le Premier Ministre, Mon
sieur John Vorster, a fait sa
voir de son cot qu'il cornm -
menterait mardi soir, dans
un discourse public, la mesu
re d'embargo sur les armes
d6crdtie par les Nations -
Unies.

Les deux navires et les
deux sous marines consti -
tuaient la dcrnidre com -
mande Sud africaine d'ar -
mes a la France non encore
exdcutle.


AVIS
LIBERTE EOALTE
FRATERNITE
RLPUBLIQUE D'HAITI
Extralt du Registre
des acLes du Oreffe
du Tribunal Civil
de Port-au-Price
L'an rom neut cent soixan
t'-dix sept et le mardi vingt
cinq Octobrc A dix heures
trente minutes du martin et
par devant nous Marcel Car
ducci, Greffier iau dit Tri-
bunal.
A comparu le citoyen Car
lo Brazier, identifi6 au No.
7-L, propri6taire demeurant
et domicilid a Port-au-Prin
ce; lequel comparant nous
a declard renoncer comme
de fait il renonce s la sue
cession de feu Justih Bra-
zier, d6ced6 a Port-au-Prin
ce le huit Aofit mil neuf
cent soixante onze ab in-
testat.
Lui avons donn6 acte de
ses dires et declarations con
tenant renonciation a la di
te succession et avons dres
se et close le present procts
verbal qu'il a s'gnd avec
nous, apr!s lecture.
Ainsi sign : Carlo Bra-
zier et Marcel Carducci.
Enregistr6 a Port-au-Prin
ce le etc. etc.

P'6ur Expedition confor-
me collationnCe
Marcel CARDUCCI
Greffier


Coisse enregistreuse

lelectronique etr mecanique)

Calculatnice electronique
Machine de comptabilite
Machine a positionner --i/
Machine de facturation




INTERNATIONAL CORPORATION S A

15 Rue du Centre Tel 2-20/.7 2 0114
.


Bientot a Port-au-Prince


"LAS PROBLEMS"


~CIVCJI~Mh+~CChL~CIMMLMMCCLMl~h~MC+~


1 ,


i


Q1






eLE NOUVELLISTEm % MEROREDI 9 NOV. 1977


REYNOLDS


HAITIAN


MINES .

















pionnier-de l'industrie,
miniere en haiti


plus de 50 ans au service',

de leconomie haitienne

L


WHTOSml -


A Ia veflaite 'e it sfetpi
don n6gocnations entire le
goUvernament de M. ltgrtb
Soares et lea parts dbe4'op
potltion, les deux princl-
paux perils pollt.lques por-
tuqa's, le part otlallste et
le iparitl soelal-d6mocrate
he 'seut stparta, le ipremiur
do o0 aulle gauche, le se-
cond de son aliJe droltl.
M. Antonio Lopes et deux
autres D6putes social'steR,
mnetnbres de 1'assoclation
(Fifatern,iti Ouvr:6res (aile
gadtche du part)) ont offi-
daellement annonce leur dd
mission du P.S. mardi ma-
'tin. 'De 'aIt'eftt, M. Pran-m
-c seo Sa Carneirp, President
du part' *social- 46moordte
(P:S:D.), a prsentO sa Ie-
miSnidn diles fonetions qu'il
occupe. 11. avail eet mis en
mi'noit4L la -semaiitie derni6
re an -eln- de la conumission
pol'tique de son partly qui a
dic.d4 -d'aeoepter .ies propo
sitions de dialogue falters
par M. Mario Soares en vue
d'une -entente politique na-
tipnale.
R6un'ue mardi matin, la
commission politique du P.
S.D. s'est considdree elle-
mIme conmme d6meiSsionnai-
re et a souha't6 la convoca
tion d'un congrls extraordi


I Nouvel Horaire

a partir du

| __v 30 Octobre 1977

VOL QUOTIDIEN
POUR

MIAMI
Depart : 9.55 a.m.
CORRESPONDANCES IMMEDIATE POUR LES 4 COINS DU MONDE
CONSULTED VOTRE AGENT DE VOYAGE OU APPELEZ-NOUS
Experience makes the difference




? **I* <~ ,


LA MAISON CLAUDE-DUVAIL





LA DUVAL INDUSTRIAL



& AGRICULTURAL DIVISION





INTRODUIT SUR LE MARCH


Les eoliennes de la marque



WINCO


Connected a utne batteries de 12 volts, ces da*eG es i It lqu'a
30 KWH par mois. Leurs Reneratrices ide 200 watts pesveat subventr eaux
besoins d'une maison de plaisance pour 6clairaee, la radio et la t6tWision,
SEles necessitent peu d'entretien et leur source dPme~grie c'est LE VENT.

La Mason Duval off Ere e alement la nossibilitf d'installation des
6, eneratrices standard et des e6ntratrices de 1 a 15 kw, montees sur
roulements a bills pouvant etre utliBses avec iIompwote 4uel umteur
de vote choix, d'ou une economic extraoinaulre.


Avant d'acheter une gen ratrice, voyez toujours

la Maison DUVAL qui garalit toMtes

ses marchandises t s services
. .. . .. .... .. . ... . .. .. .. r -. L- ... .. .' .. .. _.... .. . .


li "6o4 anisation Remerclements France: i
du Pentag 0we Profond6ment touch6s des le Pr6sident Giscard d'EstainB


NEW YORK (AFP)
Une veritable chasse ;t
I'homme a kt6 dclenchbe
mardi i Brooklyn, 1'un des
quarflers de New York, pour
tenter d'apprehender un
maniaque sexuel qui a vio-
Jt tro's femmes ane
es quilinze derniers

s brigades de protec-
ion civil, so xante-cinq
oliciers volontaires et la
P e Crim nelle quadril-
lent le quarter concern,
ofi le imaniaque op.re tou-
jours de la m6me facon. II
sintroduit chez ses victi-
mes, agees de 20 a 89 ans,
par 1'echelle d':ncendie, en
tre 3 heures et 6 heures du
matin, et tente en outre de
les devaliser une fois son
forfait commnis.


AVIS
La Direction Administra-
t've advise les inttress6s que
les vehicules suivants sont
en vente :
1.- Ancien No. Elecd'Ha
13 Toyota Land Crusier
- Moteur No. F-428323 -
Cylindres 6 Offre Miini-
mum $ 500.00
2.- Ancien No. Elecd'Ha
14 Chevrolet Pick-Up -
M ot e u r No. 000409-C-
524978-39802 Modile 1969
- Cylondres 6 Offre Mi-
nimum $ 350.00
3.- Amncien No. Elecd'Ha
17 Chevrolet Pick-Up -
Moteur No. XC-0519069 -
Mod4le 1967 Cylindr-s 6
- Offre Minimum $ 600.00
4.- Ancibn No Elecd'Ha
31 %hite Comi-,,- ML-'I
te-ur No. ID--139511 Mode
le 1954 Cvl',ndres 6 Offre
Minimum $ !. 500.00
L:, vehicles peuicent 6-
tre vus A la Centrale Die-
sel. Rue Joseph Janv'er el
lei interessis pourront pro
duire lehurs offres i la Di-
reciion Administrative. iou-
pli cachets avant le 30 No
vembre 1977.
Frank S. LEONARD
Direceiur Admin.trat f
N.B. I east entendu qu"
, lu xolts djB Dguaftip seost


Laissez fondre. t
2 surettes
(Ti Madam. R
dans nne 112
verre d'eau I
a base de ricles
de Menthe e


anTire flu paiifI. C'eat tout
le problbme de la tentative
d'61atrglSementi de la base'
pavlementaire du gouvernet.
Wolent soclaila:te dI M. Soo-
Trs qul so 'trouve pos. Le
depart de 'Valle gauche lidu
partly socialite pourrall e i
un Sen ftcil'lter Ina demar
ehe du premi-r M iniItrs
, pour une entente avec I
P.8,1.
L'un des points sur It--
quels une conciliation entire
socCalistes et sociaux-demo-
crates avait jusqu'a present
but6, 6tait le refus catigo-
rique de- cea. derniers de con
clure inn accord politique
qui incluird't les comnlu-
nistes. Avec la d6mission
'9 g fisiaerTt et "de 1'aile
drolte, eat obstacle pourraAt
diaparaitre.
M. Lopes Cardoso, ancient
'Ministre socialiste de l'A-
gr:culture, avait toujours 'ro
proch6 i M. Mario Soares
d'avoir abandonn6 la r6for
me agraire et les objectifs
socialists du part.
On prte h l'ainle gauche
du P.S. l'ntantion de cons
tituer un movement lpoli-
tique destiny' a A mobiliser
les bases ouvri6res soc-alis
tes que le P.S. a perdu en
raison de la politique de
ses dirigeants). Les milieux
pol'tiques s'interrogent dans
ces conditions sur les chant
ces de M. Mario Soares de
survive politiquement grii-
ce d l'appui d'une fraction
"mportante du P.S.D.

AVIS DE DIVORCE
11 est port A la connais
sanee de tous ceux que ceci
int6resse, qu'en execution
d'un jugement rendu par
le Tribunal Civil de Port-
au-Prince, en date du quon-
ze Juillet mil neuf cent soi
xante dix sept, admettant
et prononcant le divorce des
6poux Rigaud Louis Lecon-
te, la femme .ne Delcame
Yan'ck Chatelier, l'Officier
de l'Etat Civil de Port-au-
Prince, Section Nord, Selon
le voeu de la Loi, a proc6-
d6 a la transcription du dis
pos'tif du dit jugement sur
les Registres a e destin6.s.
Port-au-Prince, le 8 No-
vembre 1977.
Labner LEROY, Av.
Edner PIERRE-PAUL, Av.


WASHTINTOON I APP,
Un re:xamen de l'organl
cntlon dui commander t ni
dc-e Forces Armes Amnirlcal
nos a etc diemand6 nil Se-
critaire A la. Dilen'e. M.
Hniolo Brown, pat lc Pre
-:iO'it Jln tri.y Cil '.it1, Ia Coll
firm maidi 1.- poot L palo-
le di Pintagone..

Cette 6tude, a soulignd
Ie Porte Parole en est Ab
ses debuts et les mcmbres
de la Comm'ssion qui sera
chaigde de la mener a bien
Tn'ont pas encore tous 6t6
choisis. Le New York Times
rapporte mardIl de bonne
source que ce te reorganisa
tion devait surtout porter
sur la composition et~le ro
le de 1'Etat Major Inter-
armes. Le porte du Penta -
gone a not6 que le Secre-
taire a la D6fense aburdait
ce r6examen sans idWe prd
congcue.
Actuellements ce sent les
Chefs d'Etat Major des
trois armes qui reprb6entent
6galement leurs armes a.
l'Etat Major interamcs cous
la Direction du Chef d'Etat
Major Interames, le Gene -
ral George Brown .
Cette situation est souvent
consid6rde comme amb!gue
car en tant oue responsa-
bles de leur iropre servi-
ce ils ie doivent de le dO-
fendre et en 'ant qu: mem
bres de l'armees ils doivent
prendre des decisions dans
I'interet general de la d6
fense meme s: cela doit
parfois donner l'avantage aL
une arme sur une autre.

En prince 1'Etat Major
Interames uni role limits
de planif'cation et de con
seil aupr's du Secr6taire a
la Defense oui, h', est char
ge de la responsabilitt des
operations. Mais en fait cet
organism a garden un grand
role dans la conception des
operations militaires et ce-
lui ci risque d'6tre limited.
Enfin le nombre d'offi-
ciers attaches a cet Etat
Major conmb'nd est actuel-
lement de 400 et une des
consequences de 1' tude de
mandee par M. Carter pour
rait 6tre une reduction de
ce nombre, indiruait le-Ncw
York Times.



Chasse au
maniaque sexuel
a Brooklyn


marques de synmpathie qu'on
leur a tenmolgnies t l'occa
slon da lh perte brutale de
IPur regretic Augusin WIV 1-
liam tZicoul, hleur poux,
enfrznt frere cherl. oncle,
neveu, cou-in enleve a leur
affCct1i7 le Mtrcredi 26 Oc-
lobre courant, son epouse.
scs cinfantq, soeurs, frnre,,
ieteux, niees, cous t cou
Aine, piients et allies prien
tous ceux qui se soint asso-
cids a leur. doulegr de crot
re en leur vive gratitude.
Ils remlercient tout par-
ticulisrement Haiti Mission
Service dirig6e par le Pas-
teur. Joseph DeSrivieres, 1E
veque de 1'Eglise de Dieu
de la Prophdtic Jean Vital-
Herne aihsi que ses ,f'deles,
la Cohorte de ltEglise de
Dieu, Employ6s M, & S. Sci.
rie, Personnel Tropigas, Fa
m'lles Toussaint et Pr6-
zeau, "Henri Arty, "Lucien Ro
court, Employes Maison V
Canez,, Winthrop Sterling
Office, Families Alberte
Mayard et C. Mayard Paul,
Famille Serge Deas, Person
n4l et D'rection M. & S.
Construction, Entreprise C.
cis et tous les amis de In.
capital of de 1'etranger.



Deluge dans
I'Est des
Etats-Unis
NEW YORK (AFP)
Tout 1'Est des Etats-Unis
est pris "depuis deux ours
sous un deluge de plu'e et
les mfteorologues nie pr-
voient pas une aml.;ora-
tion d court term.
A New York m6me, la
pluie accompa.gnn6e de vents
violent, a inond6 de nom-
breux carrefours, et plu-
sleurs autoroutes out dfi
Utre fermies a la circula-
t'on. Aucun accident grave
7n'a 6t6 signaled au course des
deux derniers jours, et le
traffic dans les a~roports ne
semble pas affected. Toute-
fois, dimanche dernier, de
fortes pluies avatent provo
que l'effondrement du bar-
rage, die Toccoa (Georg'e),
tuant .7 personnel.
D'auDre part, de violentes
tempntes de neige se i onf
abattues sur les montagns
ro'heuseS, dtans 1'Oue.t et
se dcplacent rapidement
vers les planes centrales.


( ELEGANCE -- SOLIDITE

SIEGES CONFORTABLES.

FINITION ANTI-ROUILLE


a la



CURACAO


TRADING

Unnu eau agmonig~ieHoA MPCooa'~ooeogso


Un nouveau Jamboni HAMPCO




dans tous les Super Marcheis





Demandez, exigez, reclamez



i le Jambon HAMPCO


PAGE I


Crises politiques au Portugal' '


n~-r .._ ~ ____ _~--ss~l. -~r....a--se~-~-arss~-5,.-


ot l.e Ohibat Pbiffila1iberitc


r


M W I I -Imokm I - 19 -, I - I -,MTWITTV I


-*- .


PARIS iAFP)
M. Vailry Oiscard d'Es-
taing, qul s'adressait mardi
so'r aux members du Con-
sil Cunslltutlonnel, a de-
claris que lte combat pour
la liberty devra marquer
l oeuvre L 1gi:latlve de dla
proctha'ne 16gLilalure,.
Le Prdsedent de la R6pu-
blique Francaise a falt oet
te declaration l'occasion
du 36me anniversaire de
la rev's'on constitutionnel-
le deu 21 Oct. 1974 qui a insti
tuo le drolt pour 60 D6putes
pu S-nateurs de -a;s'r .SIle
Conseil Consteut'onnel de
touted loi -avant sa promul-
gation, -

M. Giscard d'Estaing a
souligne que 1'effort neces-
saire en faveur des S'bertts
dcva't se poursuivre dans
troi E directions :
La recherche d'une
Plus sucurite des personnel
et de leurs biens prices con
tre les agress'ons de toute
nature, tant morale que phy
sique, auxquelles elles sont
exposes dans le monde ac
tuel.

La eddbureaucratisa-
t'on> de la socidtt 'frangai
se. La nature des relations
centre l'Etat it le citoyen
doit Otre progressivement a
menag6e.
La d6centralisation de
notre Administration au
profit des communes et des
departements jusquoa son


terme natural: le develop-
pement en profondeur des
llberte locales.
Rappelant que la VI me
Repuollque avalt dix-neur
ans, M. Olscard d'Eta'ng a
souiligne que la Contitu-
tlon permit l'evoluton len
te et reflchie b& 1abri des
changemnts impulslfs.
Parmi les m-sures prises
depuis con entr6e en fbnc-
tion en mai 1974 pour d6ve
lopper les libert6s en Fran
ce, le- Chef de 1'Etat a cite
1 abaissement de la major
te- c6iriqte '5. 18 ans, la Te-
forme de la Rad'o telvi-
s'oi, la protection des per-
sonnes centre les abus de
S'informatque et 1'aide judi
claire renforcee.

Concernant la revision
constitut'onnelle de 1974, i1
a constdte son efficacit6 et
remarque que opposition
a Wti le prlnc'pal utilisa-
teur de la poss'bilite novel
le ain'i donnie aux parle-
mentaires de saisir le Con
sel Constitutionnel.
La France, enfin noti
M: G'scard d'Estaing, est
d6sormais prot6gee de ma-
nifre efficace centre le ris
qclue de adoption de lots
lnconstltutionnelles, et les
S'bertts y sont mieux d(ifen
dues Tcontre les tentations
trchnocratiques ou dlectora
listes et centre les entrepri
ses d'un pouvnir qui se d6
tacherait delibtrtment de
la libertes.


ROBIN HOOD



La byciclette qui a ,et adoptee

par les cyclistes haitiens...






MIERdNtVD 9 'NOV. 1977


ow-


VOTRE H!OR ^ AEi l r ...

Tmals comb'en
..ant du tfrble i

JEUDI 10 NOVEMWE'107 7 4a beauty,
_La rue Atait


tI MARS AU 80 AVRIT
RELIER)
Influienc"s contrast6cs. Re
jetez v te les plans immo-
raux o usimplement liogere
rnux ou simplemisnt ldgire
st -trop 'fort ft vous ipouver
y 'perdre beaucbup.

21 AVEII. r AU i 1klt&
(TAUREAU)
Jourhi e do 'ouplbe '.'N'adop
tez pas une position r gide
quand des developpemenfts
nouveaux demandent un
chang ment de pol'tique.

(22 MAI AU ta TaIMN)
(GEMEiTX)
Une de vo3 IdWes qu'au-
trui cons':dre comme taisiste, parait avoir une
base solid. Donnez-lui da-
vantage d'attenton et que
prersonnc ne vous discourage.

22 JUIN AU 23 IUILLET
(CANCER)
Que les restrictions de la
rout ne ne gat nt pas votre
ardeur pour le Euccis. Mats,
d'autre part, ne vouis surme
nez pas. II y a de just li-
mitations a tous vos efforts.

24 JUILLET AU 23 AOU'
(LION>
Situation complex. Attean
d( z que certa'ns l66ments
r'eclaircissent. C'est un de
ces jours ou il sera bien-
fasant de roster tranquil-
le.

24 AOUT AU 2S 8EPTEMBRIJ
(VIERGE)
Un ami vous proposera
une operation .a dcux. I1
vaut mieux dire non. Ce
nest pas le moment de se
lancer a 1'aventure.

23 SEPr. AU 24 OCT.
BALANCESS)
Soyrz pret a des 'urpri-
ses, surtout sur le plan sc
cial. Certain s personnel
cur:euses ou bizarres vous
etonneront. Mais vous serez
amuse.


24 OCT. I j 22 ffc'..
(SCORPIOr)
Gard(z les deux pieds
sur terre. Tendance ia con
fondre la create on imagine
tive av(e ce qui est en mai
ge ou depourvu de sen:;.

23 NOV. AU ZI lEtC.
(SAGITTAIRE)
La mat1 ne flavor s5 1'e-
change d dees, lIs project
d'activit. future les entre-
tiens u'aiffail s., en general
L'acc"nt, apres 15 heures
est Fur le soc al.


SI VOUa ETEB IM
AUJOURDtU1 :
Vous avwz une belle in-
telligence et une d.versMte
Lxceptionnelle. Vous Ites
plus aimable qus nombre
de natLfs du Scorpion et
vous pos0-ddez un fond puis
sant ce sp'rtualit6. Sou-
vent aussi le gofit de 1'in-
trospection qu'il ne faut
pas pousser trop loin. A
la difference de beaucoup
de natifs de votre Signe,
le monde des affaires ne
vous convent pas mais si
vous 8tes amen6 a dirnger
une entreprise commercia-
le a titre secondaire, vous
le ferez avec profit. Vous
appartenez plut6t au monde
des profe-s'ons lib6rales et
reuss:riez particulierement
comme ecrivain, poate, artist
te ou acteur.


AVIS DE DIVO
II est porte a la c
sance des interessess
Tribunal Civil de Po
Prince, Haiti a admis
vorce de Renate Fric
cher nee Zwierzyn:ki
Alfred Wilehm Stich
prononce la dissolute
liens matrimoniaux
existed entire eux par
ment en date du 26
1977 dont le d-sposit
transcr't le 27 Oct.
dans les registres a c
nes de 1'Etat Civil
tion Sud de Port-au-
pour sorter son ple'n
ter effet conformnm
la rigissant la matt
Port-au-Prince, le
tobre 1977
Me Raymond GUILL
Av.


TOUKOULEUR -


APRES L'EXPERIENCE PASSIONNANTE DE
MOUN ART CET ETE, MAIS REVOICI! NOUS AV(
GRAND, EMBELLI ET NOUS OUVRONS NOS
LIERS AUX a GRANDES PERSONNEL s
NOS PROFESSEURS SONT DES ARTISTES
DES ARTISANS PARMI LES PLUS CONNUS
PORT-AU-PRINCE : ATELIER DE PEINTURE
MIL J.C. LEGAGNEUR- ATELIER DE BATEK :
LYNE LIAUTAUD BOB SAKA LIGALI
ATELIER DE CERAMIQUE ET MACRAME : SE)
GAY.
ATELIER DE SCULPTURE : BOOZ


ATELIER DE PAPER MACHE : HILDA WILL
DANSE : JAZZ DANCE : SHARON YARBORA1
DANSE TRADITIONNELLE, HA1TIENNE : HE
MAXI *f


ECIAL DE GYMNASTIQUE 'CAR


LES INSCRIPTIONS ONT COMMENCE LE '1
DI 7 NOVEMBRE, AU LOCAL DE TOUKOULiEU1
CHEMIN DES DALLES : DE f) h A 12 h 36 E'
3 H a 5 H P.M-


NOVEMI


COURSE SPE
BLANCHET.


RCE
connais
que le
ort-au-
le di
eda Ste
d'avec
ler et
on des
ayant
juge-
r not.


Accusations 'de MI. Bouteflik centre
la France


WASHINGTON (AFP)
M.. Abdelaz'z Bouteflika,
Miril:stre Algerlen des Affai
res EtrangirEs, a accuse 'mar
di la France de se srvir
de 1'affaire des francs si
d6tenus par le Front Polisa
r'o -pour dissimuler un vas
te movement stratigique
dans la region .

M. Bouteflkia, qum venait
de s'entretenir de la iritua-
tion au Sahara Occidental
avec le Secrkta're d'Etat
Amdricain, M. Cyrus Vance,
a dgalement diclare que la
France, sous cnuvert de neu
tralit6, falsa't preuve de
epartialitsa en faveur des
thbses du Maroc ct de la
Mauritaniea.

aLa m'se en Etat d'aler-
te de 1'Arm6e Frangaise, y
comprise de l'ar.-enal nu-
clea're, 1'envoi de troupes it



Declarations de
Mme. Meir aux
Etats-Unis


t. WASHINGTON (AFP)
1et6 Mme Golda Meir, ancient
1977 premier Ministre isra6l'en a
e desti declare mardi i Wa hing-
Prince ton apr6s s'etre entretenue
et en avec le Prsident Jimmy
et en Cart-r qu'elle ne pensa t
ent a qu'ils asent esurmonte tou-
2 Ore tes divergences d'opniiion >
27 Oc qul les [ parent.
Mme Meir, qui a assistS
'AUME, lundi a New York i la pre
m'Sre de la piece aGOLDA>>
Squi est l'hsitoire de sa vie,
Sa pa s (n revue la s'tua-
t'on au Proche Orint avec
le President Amoricain. Ce
fut un entretien otres ami-
cal, a-t-elle prec'se.
Apres avo'r souligne qu'el
le ne parlait pas au nom
du gouvernemcnt israelien,
Mine Golda Meir a repet6
qua, salon elle, l'ide cde
constituer une patr'eI(Ho-
S meland) pour les palesti-
niens nest pas acceptable.
Ce serait dangereux pour
Israel et cee nest pas u-
IN ne n cessit f pour les refu-
LGO9t gits palestiniensa>, a-t-elle
ajout6.
'Lundi soir New York
Mme Golda Meir avait de-
j jug6 imposslble> la crea
tion d'un Etat palestihien
TI- : spare.
ONS Enfin l'ancien premier Ml
ATE nittre Isradlien a affirm
qu'elle ne voyait pas pour-
quol elle mettrait en dou-
ET te les bones intentions
DE exprinmes par le president
: SI quand il easays de promou-
EVE voir la paix au Proche- 0-
riEVE ent mais, a-t-ella dit,
ales gens ayant de bonnes
RGE intent-ons' peuvent fare des
erreurs. I
S Mine Meir a conclu en
notant que cc n'6tait pas
: la premiere fois quIsrael
AMS ,avalt des divergences d'o-
UGA pinion avec une Adm'nistra
1RVE tion amdricalne.
M. Zbgnlew Bretzinski,
Conreiller du President .Car
RINE ? ter-pour les affalres de sd
curit6 national, et 1'Am-
Sbassadeur Isra6l1en aux E'-
L .r-", itats tnis, M. Sinmcha D'nitz,,
LR,8 871 ont particlp6 l'ent.reten'
^ 'entre M. Carter et Mi'ne

;Alts qu'eSle 'ta't pre-
r... MItistre. lMleji Meir aI


Dakar et en Maurittinie, les
contacts permanents avec
Madrid, tout cela prouve
que ia France cat partlales>,
a ajoutd le Min'stre Algr-
rien qui s'exprima't en ara-


Avant de rencontrer M.
Bouteflika, M. Vance s'6-
tait entretenu lundi avec M.
Mohamed Boucetta, Min's-
tre Marocain des Affa'res
Etrangeres. Ce dernier avait
ensulte indiqu6 que M. Van
ce avait cout6 coup de compr6hens'ons1'ex
pos6 du point de vue maro
ca'n sur les derniers deve
loppements survenus au Sa
hara Occidental.
Le porte pa:ole du D6par
temnt d'Etat, M. Hodding
Carter, s'est de son cite ef
forc6 de minimiser la por-
tie de ces deUx entretiens
rapproches. II a a'nsi indi
que que le rendez vous de
M. Boucetta avec le Secre-
taire d'Etat avait 6t6 avant
tout suscite par le project
de visit du Roi Hussan II
aux Etat.--Un's le mois pro
chain.
L'entret'en avec M. Bou
teflika, a-t-il oiout6, tait
prevu de longue date, les
deux Ministres n'ayant pu
se rencontrer a New York
dans le cadre des travaux
de 1'Assemblea G4ndrale
de l'ONU.


AVIS DE DIVORCE
Il est porter la connais
sance des interesses que le
Tribunal C vil de Port-au-
Prince, Ha'ti a adm's le di
vorce de Maria Filar Mon-
sErrat nee Muscai d'avec Fe
lipe Mon.errat, Jr et pro-
nonct la dissolutofh des
liens matrimoniaux ayant
existed centre eux par juge-
ment en date du 28 Oct.
1977 don't le dispositif a 6t6
transcr'.t le 29 Oct. 1977
dans les registres h ce desti
n6s de 1'Etat Civil de la
Section Ouest de Port-au-
Prince pour sortir son plein
et enter effet conform6-
ment A la loi r1gissant la
matiere.
Port-au-Prince, le 29 Octo
bre 1977
Me Gcrard EVEILLARD,
Av.

k


THE ONE STOP STOREFOR ART NEEDS

Materiel et equipment



pour ingenieurs


- 1 En;cadrement de dipl6mes


et de tableaux


- Studio Photo


Tout cequ un artiste


pourrait desire


1 11 1

1 wiro) L(


1~9~rSy


w~L~Mlrrp~ma~ Is~rr~ram*l~42n~~


I


I


I


I




.1J -L NO.11mIS- I M RCu0NO I V. 1977


POUR DINER ET DANSER


Le Magasl


wt. LITTLE EUROPE


t ainES BT LE SEUL DISTRIBUTEUR ET VRNDBUR
V DES PRODUCTS DE LA CELEBRE

N ARQUE MONDIAL1


u,,tnNATIONAL


&7, RUE PINGCINAT, PETION-VIltZ, HAITI Tel: 7-18i
Mentionnd par TIME et Par VOGUE comme umn do
meflliurs' resturanta d Oaralbr a



'WANO MOTM'




RBputN dans

le monde enter




Le lieu de sejour prefer

des artiste4. et des intellec- IR

tzels de reput-ition internal ,


-A

a -














Hotel Villa Creole
cLA FRAICHEUR AU 8OLEIL
Prasente un SHOW au coura de son
Iauiet Creole chanae jeudi seir


d U alt Barroecue dansant
haouae jeudi soir et son
cocktail lounge


Im FLA "U01 Am v
overt chaqun coir do 7 nm


p.An & tre S-. sn


ti



i~lp~r

S Wo





7' W


RADIOS, CASSETIB, PLAYERS, BLENDERS.
COFFEE, MAKERS, ELECTRIC SHAVERS,

Appareils klectro- Menagers
, *- &- O_ ~oaP -o,.- &- *. 4 a0- o.


HOTEL


HISPAGNOLA



JOLIS APPARTEMENTS A LOUER


(a partir de $ 200.00)


DE BANQUET MAGNIFIQUE SALLE

pour les receptions de marriage,

de baptime et pour les bals.


Capacity de pres de 500 personnel.


line Seirte Par fate coniij.em t


o~ar R fam ctt*, ts tormet 4


L'!PGTEL CHOM.OUAR



j oer st terminer L:.ns le cadre,

ECncompreb~e de

CABANE CROUCOUNE


- ... -- 0 -I


limatiseurs



estinghouse

STUDSS
INSTALLATIONSS

La,. ,


COMMERCIAL.


BOUCARD & CO
Phone : azu
IMOAsss O a esmzF-n-- --&A-.--


..- -


(suite de la lere page)

heInsion est manifest I Lou%
los niveaux de la parn fe
tous ceux-lit, agents urbainus
prf'v6s ou publics qui refu-
sent d'admettre qu'll faut
la participation et la colla
oration de chaque cito-
en pour rdsoudre les pro-
blimes majeurs d'assainis.-
sement, d'organ'satifon de
la Ville. Une champagne de
motivation eSt indispensable
en 1'occurance. Des popular
tions non encpre urbanisies
s'etalent et s',installent dans
les spaces et cr6ent des
b'donvilles dans la piriph6
rie.
Q.- Le mois dernier, vous
avez tenu ici une runRion
autour du problime de d6-
congestionnement du Cen-
tre-Ville, aun course de la-
quelle des propositions ont
et6 faites par les partici-
pants. Est-ce que vous avez
assez d'61nment pour form
ler les grandes lignes d'u-
ne solution ?
R.- Nonus avons, en effet,
longuement trait; la ques-
tion au course d'ulne confe-


rence de press A la Mal-
r.e. Des solutions ont tWh
proposes, qui font l'objel
d'etudoe et d'e recherehes
par nos services, i teehnJques.
De loute faqon, le problh-
me du decongestionnement
du Centre-Ville est li 6 i
celi du transport en cornm
mun, de '1tablEissement des
parking, du stationnement
des ppids lourds, du depla-
cement des entrep6ts et de
la construction de nouveaux
marches de quarter etc.
Done, toutes choses qui re-
clament des investissements
i;mportants don't ne peut la
Mairie.

Q.- Etes-vous inquiit6
par le problinme de l'am6-
nagement urbain dans la
Capital ?
R.- 11 va de sok, come
je vous le disailt un instant,
que l'amtnagement uirbain
est un problsme majeur
qu'il faudra r6soudre cojite
que cofite si rl'on veut rvi-
ter des solutions partielles
qui ne font que reculer los
chances, tant 1l est vrai
que la pressione dmogra-
phique est cointraignants
(900.000 habitants).


Les elections partielles

aux Etats Unis


(suite de la lire page)

le des Etats-Unis. A D6trolt,
le Ma re noir sortant (De-
mocrate) Coleman Young
bat sans problsmes son ad
versaire 6gaiement noir
Ernest Browne qu'il avait
qualif:e pendant la campa-
gne electoral de candidatet
des blancs>>.
A Houston, le quorum
n'etait pas atteint, 11 y a
ballotage et urm second tour
prevu pour le 22 Novembre.
A Buffalo (I'ew Nork), le
Dlmocrate conservateur Ja
mes Griffin 1'c-_iporte sur le'
candidate official Democrate
Arthur Eve, un noir.



tenant le plus june Maire
des Euats-Unis, Dennis Ku
cinich, 31 ans. Ddmocrate.
A Raleigh (Caroline du
Nord), c'est au contraire une
dame du 3eme Age qui 1'emr
porte, Madame Isabelle Can
non, 73 ans, sans etiquette,
elue sur un programme eco
log'que et appel6e cla vieil-
le dame aux souliers de ten
niss.

Certaines rdponses aux
questions subsidiaires po -
sees dans certaines local -
tes sont rdvdlatr'ces. A Pitts
burgh, par example ou
60.000 emplois sont directed
ment lis ia la siderurgie,
cinq lecteurs sur sept se
snnt. nrononc6 e n faeveur


A Miami, Maurice Ferre, "' l ... .. ,. .
sans tiquettc, soutenu par d'une modification des los
les milieux d'affaires l'em fhdhrales su l'environne -
porte ais6ment sur in candi ment de m a eisie an prIser
dat d'origine cubaine. ver ies emplis dans lndus
A Youngstown (Oh.o), les trie de l'acier>s.
Democrates reviennent au Dans i'Oregan, la majori-
pouvoir apres une absence te des electeurs a rejet6 une
de 8 annees qvec Phillip proposition visant a autori-
Richely. A Aibeny, capital ser 1'6m'ssion de 450 mil-
de 1 Etat de New York, le D6 lions de dollars en bons d'e
mocrate Erastus Corning tat pour d6velopper de nou
consolide son record du plus velles formes d'energie non
long mandat de Maire am4 nucleaires.
r cam en :e faisant retire Dan- i'Ohio, le Lobby des
pour la 10Ome fois. I ci asseurs a reussi a faire re
A Syracuse (New York) ,"-ter une proposition ten -
Lee Alixander, Democrate dant k interdire les pleges
et president de I'Assoc'ation attrapant les an maux sau
des Mair s amtricains a 6te ages par les paties.
re6lu pour la 3eme fois.
A Pittsburgh (Pennsylva-
nic), un independent, Ri -
chard Cal'guiri, dame le
pion aux candidate; officials
des parties, l Deihocrate
Tom Foerster et le republi-
ca'n Joseph Cosetti
A Seattle (.rat ae Was -
hington) un an' en common
tateur de television, Char -
ils Royer, sans etiquette,
1'emporte sur un ancicn con
:-eiller municipal gale -
ment sans etiquette. A r
A M nn'apclis, A'bert
HofstIde, a .reconquls la
Mafrie avec le, soutien du
part; Democrate local et du
Senateur Hubert Hum -
Plirey. n.
Cleveland (Ohio) peut 'enor
gueill'r de poss9der main _mmimm_.


Pharmacies
assurant le service
cette nuit
MERCREDI 9 NOV. 1977
LAVOISIER
Lalue
EUREKA
Rue Capois

SIMON
1 re R. Beauboeuf
PETION VILLE
ST PIERRE
Place du MarchM

JEUpI 10-,NOVEMBRE 1977

MONT CARMEL
B JJ Dessalirns

LUMIERE
Ave. Ponplard

BON REMED
Rue Lamarre

PETION VILLE
NOUVELLE ti
Avenue Eatilm6


Q.- Oil en 6tes-vous avec
les projects do co istructIon
de dortoirs et do ll'anmna-
gement de deux gares rou-
tires ?

R.- Lea travaux en course
d'extension du Port (de la
Capital) ont provoque la
desaffectlon de la gare rou
tiMre central situde a
1'Ouest du march de la
Crplix des BWssales. Ce qui a
eu come consequence une
localisation provispire de
cette gare dans 1'emprise
du Boulevard de la Saline.
Le congdstionnement et 1'ex
tension galpopante du mar-
che ont rendu evidente la
necessite de rechercher des
terrains, des spaces en de
hors du Centre-Ville. C'est
ains que des demarches son'
en course en vue d'arriver e
la construction de ces deux
gares routiires (Nord et
Sud) I Drouillard et I Ma
rrani. ,
On a envisage Igalement
une reorganisation de la
circulation et une hierar-
chisation du traffic entire
ces deux terminaux primai-
res arrktant le traffic lourd
i la piriphlrie et de petits
terminaux secondaires si-
tuis dans la zone urbanis6e-
d'une superfiie de 10 ha.
sur;vant les propositions du
Bureau de Planification
Physique. Ces deux gares
routieres contribueront a
alllger le congestionne-
ment du Centre-Ville.

En Ce qu' cancerne les
dortoirs municipaux, la Ma.



AVIS AUX



S UN NOUV


Tous les
de Fi
EN VENT


ARRIVE CHAQUE 8
GRACE AU C
AIR FRANCE CA


AMATEURS



EAU SERVICE


Eromages
race

E DIRECTED


SEMAINE DE PARIS
IONCOURS DE
ARGO R.FRIGERV


Commands Tel : 2-1809

LE BISTROT.

LE MANOIR, 146 LALUE


Venez nou- voir


Journ6e Moridiale de iurbanisme


^o~r;~Ur~vjsQ'eyuaawaecosw N~xrHxw


CIU~MCMCI~CCCICIIICZZHNIICULUCUUICC


.-1- -00 -4p


------------- ---- -- -- -- -


-:---- -;- '` -I ---rr l-rr J;..... .. .... I


an.


MERCREDI 0 NOV. 1977


rie a engage des pourpar-
lers avec d'autres secteurs
concerns pour arriver a met
tre ce project d execution.
Quamd on parole de construe
tlon de dorto rs municipaux,
il nest plus possible de
, parler de construction de
centanaes mais de milliers
de chambres.
Q- Vous avez agite en
maintes fdis la question de
l'autonomie communall.
ESt-dje que c'est I e plus
grand handicap qui a'oppo-'
se a vous ?
R.- Nons cons'derons que
l'autonomie communale res
te le plus gros handicap
pour le fonctionnement de
cette Mairie. Aved cette au
tpnomte la Mairi'e pourra;t
percevoir 40 a 50% des va-
leurs qu'elle devait rece-
voir. Etant sous tutelle, il
-luii est totalement impossi-
ble de prehdre les disposi-
tions qui permettraient aus
si de remplir la vraie mis-
sion d'une Maine : celle de
contr6ler, de gerer et de di
cider dans l'avenir pour
tout project et reorganisa-
t'on qui font partie de ses
activists.
Du rest, je peux affir-
mer que le President a Vie
de la', R4publique, Son Ex.
M. Jean-Claude Duvalier,
dans le cadre de sa polhi-
que de reorganisation ad-
ministrative a accueilli fa-
vorablement notre requtte
relative a l'autonomie corn
munale.
Propos recteillis par :
Pierre Robert AUGUSTE







TI A nMQ n h 1 PnT[hMA A Q AVIS DE DIVORCE ---opea--oo


SENEGAL
Mercredli Gah 8h
MHIACK BOSS-
Entire G. 2,00 2,50
.ulil i\ I,(ih eL 8h
UN CHATEAU EN FER
Elltri : UG. 1..00 I 50
ic Bi Oc. 1 00 1 50
AMOU1: I'N VACANCE

X X x.

ETILEI CIVEI
Mercredi i 6h30 et 8h30
SUPIR (A
Entrde G 2,50 et 3.50
.1 d ia 6h30 ei 8h30
SPAUL JI 1 IIC-IE'LE
Entrie G. 1.50 2.50

X X X

Deluxe Auto Cinm
Meercredi a 7h et 911
AUTANT EN EMPORTE LE
VENT
Entr6e $ 2,50

Jtlidi a 7h et 9h
AL CAPONE
Entie $ 250



PARAMOUNT
Mercredi a 2h 4h et 6h
KUN FU KING
h 2h et 4h G. 1,00
h 6h et 8h G 3,00
k 81h30 G. 5,00
BLACK EMMANUELLE
J urdi a 211 '. ct 6e
CUiN FU lil G
'Enci aI 2h ft 4 h G. 1.00
;i Gh c 8ic, G. 3.00
Jledl a 8hO0
BLACK EMMANiTUELLE
Iunire' G. 510


CINE TRI"MPHE
.Lundi Au ,Samedl 2h i4h
6h30 et 8h3o .
SALLE I
CATOIR
Entree $ 0.75 1,00
$ 1.50 2,00
SALLE II
PLUS CA VA MOINS CA
VA
Entree $ 0.50 1- 1- 1.50
SALLE III
LES FEUX DE LA
CIIANDELEUR
Entrde $ 0.75 1,50
SALLE i Mardi 8 Nov 1977
8h30 .
BALLET BALLIs
Entree $ 6.- 8-
x x x

REX THEATRE
Mercredi it 12h 2h 4h
LES HOMMES DU
PRESIDENT
Entree G. 1,00
a 6h 8h 10h G. 3,00 et 5,00
Jcudi A 12h 2h 4h
LE' GRAND BLOND AVEC
DES CHAUSSURES
NOIRES
Entree G. 1,00
a Gh 8h 10h
Entree G. 3.00 et 5.00



CINE LIDO
Mercredi a 12h 2h 4h
GODZILLA 1980
Entree G 1,00
i 211 et 4h G 2,00 et 3,00
S8Oh et 10h G. 2 00 et 3.00
EMMANUELLE II
Intrrd t aux moins de 18
ans


LE BISTROT

Sr.ESTAURANT -- BAR -- PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRANCE


SAMEDI SOIR
e0 AIhinftug an smite 1a


wvec 14istrot Combos,


VENDPEDI SOIR
((Nouveau, Bistrot Show,. avec


Elis IERCRED! S(Ofli



Is" Musette


CFAAQUE SOIR


AUDITORIUM
Mercredi & 71h
SS REPRESAILLES
Entr6e 0. 3,00
Juidl ia "711
SACCO Fli VANZET'
Entred G 200
xxxx

CONCOlDE CI
Mercredi a 4h30 'G.I,
a Oh30 et 8h30 G. 3
COMMANDO DE LA
TERREUR
Jeudi a 4h30 G. 1.50
KARATE A TANGER
ha 6h30 et 8h30 G. 3.
L'INCESTE


MAGIC CINE
Mercredi a 4h G. 1.50
A 6h et 8h G. 4,00 et
4 MILLIARDS EN 4
'MINUTES
Jeudi h 4h G. li5b
a 6h et 8 h G. 4 00
4 MILLIARDS EN 4
MINUTES
x x x x

AIRPORT CI
Mercredi
ROSEBUD
Entree G. 2,50 4-
Jeudi
PARTIES CARREE
Entree G. 2.00 3.00
x x x x

DRIVE IN CINm
Mercredi
KEOMA
Entree $ 2,50
Jitudi
TUEUR D'ELITE
Entree $ 2 50


CINE PAR
Mercredi
LES RFQUINS
Entr6e $ 2.50
Jeudi
ROSEBUD
Entr6e $ 2.50

x x x x

AU CAPITOL
CAPITOL I
L'AGE DE CRYSTAL
12h 15 ?2hl5 4h15 6hl
10hl5
Avant 3h30 G 3,00
Apres 3h30 G 5,00
CAPITOL II
LA MAIN A COUPE
12h 15 2h15 4h15 6hl
10h15
Avant 3h30 G 3,00
Apres 3h30 G 5,00
CAPITOL III
LILLY
12h 2h 4h 6h Ih 10h
Avant 3h30 G 3,00
Apres 3h30 G 5,00
CAPITOL IV
LES FLICS NE
DORMENT PAS LA T
11h45 11145 3h45 5h4
9h45
Avant 3h30 G 3.00
Aprbs 2h30 G 5,00


-Aso!


gLE NOUVELLISTEs


II est port 1 la conna's-
M sance de3 intresisBS que le
Tribunal t.vil de Port-au-
LJ Prince, Ha'll L ndm.s le dli
vorce de Edna leart ndea
Fri-derc d'avcc Frcd,.'rquo
Icat t el prononcd la dissolu
CI .'on des liens matrlmo-
niaux nyant c(xlr6 enlto
cux par jugement en date
du 4 Nov 1977 dont lo d's-
NE positif a t6d transcr't le {
[ME 5 Nov. 1977 dans les regis
,50 tres ce destin6es de 1'E-
'Oo. tat Civil de la Section Ou
est de POrt-du-Prince poulr
sortir son plein et entir
effet conform6tment a la
loi r6gissant la mhat're .
00 Port-au-Prince, le 5. No-
vembre 19771
Mem Hbert Joaeph, Av.


AVIS DE DIVORCE
et 3 00 II est port la connals
5,00 sance des intreseess que le
Tr.bunal Civil de Port-au-
Prince Haiti a admis le di
et 3.00 vorce de F rnando. Farci
et 5.00 d'avec Carolina Farci nee Ne
gri et prononce la dssolu-
tion des liens matrimo-
n aux ayant exist entire
eux par jugement en date
NE du 4 Nov. 1977 dont le dis-
positf *a dt6 transcrit le 5
Nov. 1977 dans les registres
h ce destines de 1'Etat Civil
de la Section Oue-t de Port
au-Pr'nce pour ,sortir son
ple'n et enter effet confor
moment a la loi rtgissant
la matidre.
Port-au-Prince, le 5 No-
vembre 1977
E Me. Georges TALLEYRAND,
Av.
x x x x

AVIS DE DIVORCE
Il est port h la connais
sance des intercs:ts que le
Tribunal Civil de Port-au-
C Pr nce, Haiti ;;. admis le di
vorce de Elie Beliza re d a
vec Gertrude belizaire nde
Flornstal et prononce la
dissolution des liens matrix
mon aux ayant ex ste entire
tux par jug-ment en date
du 3 Nov. 1977 don't le d s
po-itif a 6t6 transcript le
4 Nov. 1977 dans les regis-
tresi ce destines de 1'Etat
Civil de la Scct'on Guest
-.. de Fort-au-Pr'nce pour sor
tir son plein et enter effet
5 8hl5 confprmement la lui re-
gis'sant la matter.
Port-au-Pr'nee, le 4 Nov.
1 1977 !qtjl.x
Me Rigaud Duplan, Av.
x x X
5 8h15
AVIS DE DIVORCE

11 eAt porter a la connais
sance dts ;ntdress&es rie le
Tribunal C v:l de Port-au-
Prince, Haiti a adm s 1 di
vorce de Angela G gante
nee Ap cella -'avec Mario
G ganie eL pzononce la dis
solution d's l'(ns matrimo-
NUIT niaux ayant e:'ste cntre
45 7h45 cux par jugement en date
du 28 Oct. 19-7 don't le dis
posit f a 6e' transcril le 28
Octobre 1977 dans les regis
trc1 iace destines de l'Etat
S C vil de la Section Sud de
N Port-au-Prince pour sortir
son plein et 1ni;'r efiet con
formdment i la loi reg s-
S rant la matiere.
Port-au-Prince le 28 Oc-
tobre 1977
Me Pierre LINDOR, Av.
x x x x

'AVIS DE DIVORCE
11 est port s la corna's
sance des interesses q ue le
Tribunal C'vil de Port-au-
Pr'nce, Haiti a admis le di
vorce de M chael J. Hamp-
s-y d'avec Bonnie Hampsey
nde Brcker ei, prononc6 la
1 moniaux ayant exists entire
eux par jugcm nt on date
du 28 Oct. 1977 dont ]e dis
lapos't'f a t transcrit ee 28
Oct. 1977 dans les registres
B ce destines de. 1'Etat C'-
vil de la S action Sud de
ePort-au-Prince pour Arortir
son plein et ent'er effet con
formement a la r6g'ssant
Sla mature.
Port-au-Price, le 18 Oc-
^^ tobre 1977
i h, Me Jh. Maurice JN- BAP-
TISTE, Av.



SGRIPPINON

DIT NON

S 1 G IA LA

GRIPPE


NCIEN PRIX PRIX CHOC


POULETS (Quantit6 Limite) ................................
O EU F S ................ ... ..................... ..........
BACON IMPORTE .......................... ...
HOT DOG IMPORTE (Beef) ...............................
JAMBON EN FERBLANC DE 10 Livres ....................
MAIS EN GRAIN 16 ozs....................... ...
MIXED VEGETABLE 16 ozs... ...........................
MAYONNAISE LA PERLE 32 ozs......................
MAYONNAISE LA PERLE 15 ozs ... ...........
MAYONNAISE LA PERLE 8 ozs ...................

FROMAGE GRUYERE......................
HUILE SOYA IMPORTEE.................... ..........
POMMES FRAICHES........................ 4 POUR... ..
SCAFE TACHA....................
LAIT EN POUDRE 5 lbs ....................
TOWELLS (ESSUIE-MANS) ....................


MOP COMPLET AVEC SECHOIR.........................


On vous donne 1 Gratis

BOSSES A DENTS PROPHYLATIC PROI


85 c


$ 1.30 99 c la livre
2.29 $ L69 la LIvre
99 a
34.00 18.99


75 c


59 c
59 c
1.99
99 c
49 c


2.40 1.99 la livre
8.00 6.99
1.50 4 pour 99 c
1.80 99 c le pqt.
6.00 4.99
1.39 99 c le R1.
3.99 Si vous achetez 1,


99 c plus 1 GratlI


et plus d'une cinquantaine d'articles aux prix


vraiment chocs


.. .. -. Aux trois Lalue Super Market.


11ruukr~~i-j~""a1IY~


que reacherchez-vous?


des responsabilit6s...


dp I'argent.. une bonne ambiance de travail,..
une personnel qui va enfin pouvoir vous apprecier, votre patron I


first school -
vous permet d'embrasser une
carrire qui vous apportera tant
de ioe I lisez notre catalogue et
decouvrez pourquoi les dipl6mes
"first school' ont tant de succes

chefs d'entreprises 1
n'hesitez pas c appeler notrev
service de placement si vous avez
besoin d'une bonne secr6taire

first school
I eu commence votre succes I
tl :.2-4755 2-3508


soir d6but des course le 28 nov
seance d'orientation profession-
nelle du 18 au 29 octobre
debut officiel des couts le 24 oct


tin




rhtul al. snflt brriart





Progr~uam OfOWNprs yttraab tfar Irslm.n. n ie md~ IN
Am -Eisziato Nowu.11w= Of Warb 3um Osrrvesui &O
ks r marw fat,


79 c la llvre


i;~YrY/C///~;V///~%7////~/C/~St~"~;rE~/


.,MERCREDI 9 NOV. 1977


-0 W- W W






4ek..end SA7E


de I'autorit...


Jeudi 10 Nov, Vendredi 11 et Samedi 12 Nov.


I


<





PAI L OUL:3 EONI9 O.17


PAGE I










Ga


MIDI 2 HRES


itor


ANTILLEAN AIRLINES








SERVICE DIRECT ENTRE
SERVICE DIRECT ENTIRE


Haiti et Porto Rico i

Departs de Port-au-Prince :


LUNDI A 15.05 IHEURES, ARIITE SAN JUAN A 17.10 ELH
VENDREDI A 08.15 HRS., ARRIVlE SAN JUAN A 10.20 Hi

Deoarts de San Juan :

MARDI A 09.45 HRS. AF.'IVE P-AU-P A 09.55 9
VENDREDI A 10.50 HRS, ARRIvF P-A'-P A 11-00 H.


ALM -- ANTILLEAN AIRLINES

MADSEN EXPORT : IMPORT S. A..
AGENTS GENERAUX
PIHONES : 2-3476, 2-0317 ET 2-0028


4 HRES EN PERMANENCE 6 H 30 ET 8 H 30


Ne vous retournez pas


D6ces de Mmine Vve Bertrand Bernardin Le Pont de la Rue
Le deces de Mme Vve Ber colas, Mile Faoltinnie Ber- Kigaud au
trand Bernardin, nhe R6gl- nardin, M. il Comptaie HoIS Verna
na Domingo Lestrade, agee Ecuwage tiaoucrd, Mville El- Le point de Turgeau con-
de 101 ans, le Vendridi 4 sie. Edouard, Mile Rolande duisant an Sacr6-Coeur est
Novembre 1977, ai 6 h.30 du Edouard, Mlle Linda E- en vole de reednstruction.
soir. douard, M. Paul Verlaine Les matiriaux en parties sont
id ancsa -es douard, M. Bertin Edouard, ddji sur place d la diligen-
lundoitMianc e Louis Ji- Mine Ernst Fourcand, nee ce du Departement des Tra-
Ia> : Mi VveGer Loaines r M choline Laroche, Mile vaux Publics.
pt, nee Germarne IrMar e Enide aroche, Mme Le project du point reliant
aiv n, ivime Vve viarcl Ma 1 a u- la Rue Rigaud k la Ruelle
vaivet, ne Carmen Ber-nr de P inn ar d n e s Baussan est touiours sans
naroin, M. Beauvass Bernar d n r solution auafld 1'on sait
Luna Laroche, Mile Miral olution Quand l'on salt
dcn, Mmine ilberte BHrnar- ua Laroche, Mi e Ma a ue oe project falsat partic
din, M. Bossu't Bernardin, da Laroche, Mlle Marjory du programme de construe-
Mine Marcel Nord-Charls, Bernardin, Mile Roggne Ber t ons 61abore par le Gou-
nee Fernande rnardn nardin, M. Rodolphe Ber- vernement du President St6
nee Fernande jrnardn. trand Bernardin. Mile Sari nio ncent qui gouverna 12
Ss peti Ls-enrants t e Ia Bernardin, Mile Marie- pays durant la plriode du
Srardoe-t, Mine LrutbonYves Sajous, M. Pierre Ri- 18 Novembre 1930 au 15 Mai
SL-Preux, M. le Subst tut Ga chard Sajous, Mlle Luny 1941. Les usagers de la Rue
briL Jn- Baptiste, Mine Pacot, M. Gissinde Bernar- R gaud au Bais Verna de-
ritA. RJnoy, eRolande n, Mlle Schella Corio- mandont avec nsistance au
n-Bz A. Royptiste, M. Ernst Her- an, Mile Nancy Corlolan, devou6 Secretaaire d'Etat
in-Bapdtiste, M. Ernst Ber- Mlle Ingrid Corlolan, Mlle des Travaux Publics l'Inge-
hardin, Mme Fritz Leon nee Sancia Coriolan Mile Ma- nieur Pierre St. Come de
Iroa Beruardin, Moane Car- ri Sherley Ai+oine. M. Shi Denser a eux. Monsieur Via-
lo Brutus nee Solange Ber ler Aldinor. Mile Ghysland- cent donna son ent re
nadin, nMme Joseph slGuy Antone M. Frantz Germain adhbionmi ce merveilleux
ChasBagne, ne h sla rnardin, Mile Nalanta project. mais la situation eco
Bernardin, M. Fr.tz Bernar nardin lle Fleurgy nomique de 1'epoque l'obli-
din, Mine Andr Nicolas, rnardn. Mile Flergy eade retarder avec pine
nee Edith I.ernardcn, M. Pirard. la ndnstruct'on de ce point.
Frantz Bernardin, M. Anthn os nev-ux c nieces : Les interesses pensent que
ry Bernardin, M. Ben co 0 vilu vve Jos-.\.i p alIy, le Gouvernement du Prsi-
B rnardin, Mine Armand La _,,, Buluni ul k ce-t.-n, nee dent Jean-Claude Duvalier
roche, nee Altagrace Val tuie siv ls, i. arry ivin incluera dans son program-
vert, M. leDocteur Frantz nestin, r. hadinius la iaostiruction du point
Bernardin, Mle Yola Bei 'pi tln, ri iitartt .aiOltile qui leur permettra do sor-
Bernardin MminPierre Col o- lu I ui l, Mr ArOllya tir de cette crucial s.tua-
nard:n, Mine Pierre C O- flrebtiu, Mle Mlyr~am ilon.
lan, ne, Carmelite Bernar ioiidestl L'anlna dernilre il etait
din, Mine Jian Ren, nee parents et ailes : Me. Leu m^me question. sous ale mi-
G;,rda Nord-Charles, M. Ro ron St. Pre.,il M. Emle nisire de M Pierre Ptii;
b rt Nord-Charle Mile, Aiio.nie, M. Marcel Nord- Ex Secr6talars d'Etat des
Yvrise Nord-Charles, Mhl Clharl-s,- M. Ernst Fourcand, des Travaux Publics que ce
Joc lyne Nord-Charlis, M. M. Henry Claude P rard, project allait- -tre execute.
Andre Anto ne, M. Mor asset Mme Resia bianec Mme Mar


Antoine, Mine Morissct An- clle Grange, Mme Elvire
to ne, Mm- Leonce eId nor, Couiange, Mine Myrtha BH
nee Marie Gintte Antoine, z-la s, Mine Violette Marc
M. Ricot Ano r:e, Iv.. l'Ing. Mine Janine Ladcuceur, MmE
Luc en Bernarcin, A Yves Soeurette St-Cyr, Mme M:
Beinardin Mnrr Vv: Ray- rie Rolande Rivett?, Mmi
mond Sajous. nee Gisele Myrtho Appol,,n M. Andr
Bernardin Sal",do. N cola Mine Marie Marth
Sts arridree- petits-en- .rgpel, M. Carlo Brutus; M
fants: M. le Dr. Carl St. Fritz Leon. M. Joseph Gut
Preux, M. l'Agronome Lls- Cha-sagne, M. Millet Ber
ly St. Preux, M. Anthony nardin, M. Aruns Bernardinr
St. Preux, Mile Marie Fran M. Emmanuel Bernardin
go se St. Preux, Mile Nico- Mme Vve Colbert August'
le St. Preux, TO Robert Se- Me Antoine Bernardin. ,
jour Jn-Baptis. M. Ronald Jaccues Delphin, Dr. Rem
Sejour Jn-Bap ':;te. Mile Re D-l,n'n. Dr. Buffon Monde
gijna Jn-Baptij,-f Mile Daph t ,. Dr Fritz A. Roy. Mr
no Jn-Baptisle, Mile Ger- Marc Sido, Dr. Martell
inaine Jn-Bapt ste, M. Mol- S,1de. M. Edouard Cana
se Jn-Baptiste, Mile St6pha Mmne Thir se Roy.
nie Jn-Baptiste, Mile Ro-
lande Roy. M Edouard Roy,
Mll- Yanick Roy. M. Fritz Communique
Roy M. Mare Antone Roy,
Mile Ketty Leon, Mile Do 11 est porte la conna
m'nquie Leon Mile Chan- sance du public qu'a 1'occ
tale Luon, M. Fr'tz Gdrald soli de l'annivrsairen
Pruius, M. Jean Danil Ber l'Arniistice du 11 No.en
nardinB Mile Marip Berna- bre 1918, unle messe Sti'a
detlte Brnardin Mile Flo- te a la memoir' des mort
rence Nicoln. Ai T'hil'ppe tombes au champ dhonneu
N'enola- M11o l,uripa Ni- le Vendredi 11 NovembI


SPECIAL NOEt


a HAITI COLOR LAB,


Recevez apres chaque developpement


et impression de votre film couleur


un hillet de participation au tirage

du 22 Decembre.


HAmI
COLOR

LAB


;; ,7v


lo) Prix -
Camera 35 mm. a lentilles
interchaneeables avec Flash
automatique vak'ur $ 300.00

2o) Prix ,
Camera -3 ;mm avec Flash
ii valeur $ 200.00
30) Prix -


Pocket instamatic valeur $ 50.00


HAITI COLOR LAB

to Laboratoire Photo-couleur en Haiti


152 Rue du Centre -


Tel. : 2-0945


ea


a
C,

e

a
e


y

n,
n,
e,
I.
ly
es
ly
1,


1.3
;a
de
z-
di
ts
ar,
re


1977, a 9 h.15 -n la Chapel
le de 1'In tjtut on Saint-
Louis d Gonzague, a la Rue
du Centre.
Louis DEBLE
Ambassadeur de France



Avis
La Direction de 1'Electri
cite nd'Hati av se qu'a par-
tir du Lundi 7 Novembre
1977 it pour des raisons d'or
dre adm niEtratif, s..s gu'-
chets resteront, ouverts, sans
interrupt on, au public, du
Lundi au Vendrtdi d? 8 h.
A.M A 3 h.30 P.M. et le Sa-
mnedi de 8 h. a 11 h. A.M.
La D reaction demand 9a
tous ses client- de se confor
mer au novel horawre et
le- remercie de lcur colla-
boration.


A vi
DATSUN
MO1
21
Tel 4 I
(8 hres a.


Erratum
Dans la line des ga-
gnants du Concours de Pro
no t cs de la Curaqao Tra-
d ng que nous avons publiee
ha-r, il s'est glisse une er-
r, ur. Le gagnant du 3 me
Prx n'est pas M. Frantz
Abdon come .annonce,
mlas bhin M. Antonio Jo-
seph Fils. Compliment. a
c2 dernier.


Remerciements
I oucies par le reconfort
que voun leur avez apporte
l'ccasioli du deces de
liur trcs rgiett6 Max Ber
toni, Madame Veuve Max
Bertoni nee Marie Gorge -
res, sos enfants, brau-fils et
belle-fille : Me. Louis M. La
marre et Madame nue An-
le Mare Bertont, Maremnoi
selle Vania Bertoni. M.
,( Doctcur Gera'd Berioni ft
Madame, Madame Carole
Bertoni, :.es petits enfants
Hans et, M chl Lamnarre. A
lain et Paul .9ertoni, les fa
i'lles Bertoni, Gergeres, La
marre, Farnnmr, Buteau,
Charles. Mai-branche. Che
net Chamin; Victor. Berne re
nircicnt s ncdrempnnt tous
les amis de la capital- et de
la province et les print de
cronre a Iur profonde grati-



A LOUER
Hall de 100 m2 avac Mez
zanine et Toilette au centre
de la ville i la Rue Tire-
masse, un bloc de boule-
vard J. J. Dessalines.
Telephonez : 2-3913, a par
tir de 6 heures P.M. a 10 heu
res P.M.


Offre d'Emploi
Hotel & Port-au-Prince re
cherche F.mme exphrimen-


La Direction tde pour employ de gouver -
?011 nante, ayant comme reapon
sabilitds entrstien cham -
bres et lingerie et supervision
per onnel concern. Nourri-
endre ture et logement fournis en
plus du salaire. Log, ment
100 A WAGON sur les lieux ndcassa ie. En-
DELE 1975 voyer Curr'culum V;tae et
000 mile references au bureau du
0412 ou 4 0430 journal qu; 1ransmettra.
m. 5 hres p. m.) Mentionnez Refdrence B -
101).


On demand
Mecanicien
En' machine ai coudre In-
dustrielle, zig zag, Union
Spc;ale, 3 Stitches... Ayaal
au moins 3 ans d'cxperleri-
ce. vs a an
- Adressez vous a la chan


--
Offre d'emploi
Secretaire pouvant tra
vailler de 8 h-ures A. M.
2 heures P. M. Con-
, tacter Bureau d'Informa-
StibnSa Institut Technique i
SAvron Tel. : 2-0125 f


Les F


Nouvelles d'Am
(suite de la lre page)
aprts que les policies leur
aient demand leurs papers.
D'autre part, trols guerril
1iros, selon un common que
offici- l, ont 6td tuds par des
effect f. militaires a Bue -
nos Aires. Ils circulaient a
board d'une automobile dans
laquelle ont 6td d6couverts
des tracts appelant a la gr8
ve dans les sectcurs ouvrlers.
Lundi dernier, celon les au
toritts, un agent de Police
avait etR assassin alors
qu'll tentait d'emptcher des
gudrilleros de voler une voi
ture. Peu avant un sous of
ficier de la Marine avalt
Wtd aszassind par des afdril
Icros.
-0-
-- O --
MONTEVIDEO, (AFP)
Deux cent vingt-cinq pro


Demande d'emploi
June homme : Diplome
en Relations Internationa -
leg d'Hami.ton College U.S.A.
L cenele en Bus ness Assu -
rance de la Chamber of
Uuninmerce de icochest-r
U.S.A.
Parlant couramment fran
gaiz, anglais, espagnol
Deux ans d'exper ence n
Statisqut s Ecunomiques.
Telephone 4-0043 : Matin
7 heures a 9 heures Apres
M di a partir 'de 4 heures
P. 0. Box 2214

Aide des Etats-
Unis a la Jamaique
WASHINGTON, (AFP)
L'Admin;stration amneri -
caine a annoncu mardi un
programme d'a'de economi-
que a la Jamaique total -
sant 63,3 millions de dol -
lars.
22 mlTions de Dollars
d- prlts au ttre di l'aide
alimentaire e7- vue de 1'a-
chat notamment de bld, de
farine de mais et d'huiles v6
g6tales.
Un pret de 13 m-mons
de dollars pour le developpe
meant et un d',n de 700.000
dol ars pour ,'der quilque
25.000 person( s habitant
des zones touchees par l'ero
sion.
Un pret oe 2,1 million
destine a l'enseignement


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT]


r-QgMU QAfCASi -



FAITES DES TRANSACTIONS

NIMOBILIERES INCROYABLES !


A Iouer

A PETION-VILLE MAISON DE 4 CiAMEB 3 BAINS
A DEPREZ MAISON Di 4 CHAMB.
A L'IMPASSE LAVAUD APPT. DE 2 CHAMB.
AGHNT LOCAL : 2-4443


agricole. /*
- Un prdt 'le 15 millions
de dollar- d'irvest'ssements l ,
prives, avee i garanti' cmdu
gouvarneaent american, '
pour la construction de lo-

Un pret de 9,5 millions -
de dollars pou. limporta .c- --
ton dciaprocin s de ba0.014
Un don d'un million de
dollars pour la sante et le q Professionnels, amateurs ou melomanes avetis
planning famitPal Pour tout materiel 6lectro-acoustique
Voyez Aux Ondes Sonores
Les bonnes Pour tout appareil de haute lidelite n
occasions de Voyez Aux Ondes Sonores
.SONAVESA, Pour tout materiel electronique
Yn V tu m Voyez Aux Ondes Sonores
Demas) Pour tout materiel lectrique courant
Toyota Blanche module 74 Voyez Aux Ondes Sonores
(Car na) Pour tout en matiere de Television
O De 1'antenne au ricepteur
Ford Granada 6 cyl!ndre Voyez Aux Ondes Sonores
module 76 (grise)
m 0 -g Pour enrichir votre culture musical,
Chevrolet Monte-Carlo I voire discotheque et assurer 1'en-
modele 75 fully equipped. tretien de vos disques
0 a Voyez Aux Ondes t Sonores
Cttroi n st. Wagon, clma Pour choisir votre guitar classique
tisbe 1974 DS 23.
O ou electrique
BMW 525marron m6talil- Voyez Aux Ondes Sonores
sd, cl:matisde Modle 76 Violonistes, Altistes, Violoncellistes
BMW 520, blanche, fully pour vos cordes professionnelles
equ'pptd module 75 Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos radios et cassettes pour voiture
A vendre Voyez Aux Ondes Sonores
Pour vos enregistrements : tape ou
A VENDRE CHARCUTERIE ruban magnetique, cassettes, car-

te est mice en vente. S'adres .
ser au Secretariat du jour Voyez Aux Ondes Sonores
nal Rue du Centre No. 212 4 Vous avez besoin de cables electro-
niques ou electriques
Voyez Aux Ondes Sonores
Remerciements
L.s families Fleureau, Ar Au 0Y S
ty, Laroche rEmercient s- Aux Ondes on res
etrement tous :ei parents et
am as qui leur ant t6moign6 Tout... dans tous les domaines
deur sympathI Madame Mar- Au Service du message sonore

ccl Fleureau psoe Marie Lu- ,
c'a LarQdciO evde n ur af 41, Rue Macajoux Telephone No 2-3824


eLE NOUMIaRTS,


i


bmRCRF61 9, NOV. 1977


; ; ;; ;; : ;:;:; ::,:: :


;;; _; ; ;


I


E "Ballet .Bali"
SALLE MARDI 8 NOVEMBRE 8 Hres 30
$' 6.00 et 8.00


eux de la chandler


6rique Latine AVIS
fesseurs et fonctionnaires de La TEXACO CARIBBEAN
university central de INC. prend plaisir a infor-
Monttevido ont ltd renvo = ner .ses aimables clients que
yes pour avbir eu des opt ses num6ros de telephomie
nions notoirement contrai- sont-desormais :
r.s aux idles d6mocratiques 6-2278 et 6-1099
du gouvernements, 6crit le 1211
journal gouvernemental). BONNE AFFAIRE
Le quotidian prec'se que B. M. W. 1602
ces personnel ont 6t .prda
labWement soumises a une Annee 74 Blanche
enquete, comportant toutes Tel.- : 7-1478 2-1336-
les garanties Ilgales. 2-1360.


]




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs