Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09912
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 31, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09912
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text









Le destroyer porte-missi-
Ies ROMMEL), de la maria
ne de guerre allmande,'
yient d'o relacher durant
(rois jours an Cap-Hait.en.
inm rai on diu tirant d'eau
de c:tte unite moderne et
dle l'equipanment delicate
qu'il port, le navire a du
pou'ller loin du wharf. Ses
chaloupes et baleinieres out
asFure tli va et vient entire
le quai et le bateau.
Ce destroyer, l'un des
plus rtcents dans la tech-
niqu- de la construction na
yale des EUA, vient de pren
dre part aux grades ma-
noeuvres simulant une gurr
re r6elle, qui se sont d6rou
l6es au large de Guantaia
nivo (Cuba). Dan, 1ls compel
t'tions (tirs, manoeuvrabi-
1 te, destruction des cibles
et autreS) le (Rommel)
s' st class premier avec 93
points.
En rai'on de ce success,
lIs marines et sous-officiers
ont en quarter libr" du-
rant leur sejour au Cap ct
out pu dormir en ville et
prtndre gite dans l"s hi-


Le icte lur d l'Univtrsite,
notre a t Leo .ce Viaud est
ernlre mardi dt soni voyage
,a Panama ou il avait ete in
viiit. ainsi que d'autr's ce-
teurs des pays de l'Ameri-
que a a.-si, t>r au referen-
dumi organise par le Gou-
veprnm'i"nt panqInitn sur le
Traite Amcrirano Pana-
meenoconcernmrt le Canal
de Panama.



Notre
administrateur
invite a
Port of Spain
Notre Adnlmni.strat iur,. M
Max Chauvct st)! p rtli11 r
a destina.lon det i-ul ti
Span iTri.cdadi. a 1'Invita-
tion de 1Organisation de.,
Nations Unios.
- II a ete. ciin ifit, uivite a
parti6 per a iunt Table Ron
de qu'organlse la Coninm'-
sion Ecoimomique pour l'Ame
riqu( Lattue tCEPAL). tous
1i s ausplcei d" OI'lNU. Cotte
table ronde p,rroupera les
editturs et les miembres de
la pres e parlee et ecrnte des
pays de la zone deo Carabes,
les ler. 2 et 3 Novembre.
Les que-tions suivantes se
ront mistes a 'Ordre- du jour
des travaux du Conseil :
1. Commnsslon economique
caraibeenne
2. Confer( nee des Nations
Unies sur lo dro't de la mer.
3 Conference des Nat ons
Unies sur la Scince et cI
Ietechnique au '-ervice du
develonpsment qui aura lieu
en 1979,
4 1,- Moyen Orient.
5. L'Afr'tite dii Sud.
6 L' Profar.ens m r l'; Na-
t'ont Unise nsonr Ia Te'plop
pemnnt doIn; 1c- Cara'bs.
Nous somrm s ieureux du
choix qut a ete fat do notre
Adm ni trt,i ur Max Chau-
vet a qu' now, adrrssons-
no, vuiix d 'une fructrus''
partic nal on a ccr a,.s'-s.
donr l'interet iur I.- Carai
b's t notre p ys est ev d" nt


H r, sont parLis a debl -
naL.on d, la n.ne Nat oaia
I oe tux U is tineLti ecln5
haist tn, Dneie. a.r' ts d une
bouri,_ d'elud -s du bouvtr-
ninmelnt dr Ta' ') o n' vue d5e
tud ir la tecli i.que medica-
1. de l'AcUiuph.l ure mconnues
juiqu ic ci lla.tl. II s'agit
du Dr Slmeralia P err,-Lou s
,t du Dr Pi, rr, Paul Cadit
qui vi nnoiet d. term niir
l urs deux annei s de re.,i-.
dence.
On se rappell- que, lor. de
son sejour a Toawan a 'invi
station de ce Gouvern( ment,
,e Ricteur d' 1'Un versit6,
notre ami Leonce V'aud (n
profila pour solliciter deux
bourses d'etudes en faveur
-------.---- __


lels de la Mitropole du
Nord.
A 1'arrivde vendrfedi ma-
tin, le Commandant du na
vir, le Capt. de Fregate
Schaeffer et son Etat-Ma-
jor, accompagnes du Charge
d'Affaires adi. de l1~ Rpu-
bl'que Federale d'Alloema-
gne, M. Tomas Chek at du
Consul d'Allemagne au
Cap, ont rondu successtie-
ment visit aU Prtfet, M.P'.
-Claude Vixamar, au Maire,
an Commandant du Dept. le
Colonel Remy.

Durant -es .Iros jours,
le- marines, sous-officoirsi t
offciers se sont succ6d A
Milot, t la Citadelle, ain-
si que sur.les plague de Due
rny. Corrnl'T et Labadie, af
frttant taxis, camionnet-
tes, autobus pour la dureo
de leur sejour. Leurs dt-
monstrations doe dWnd-Sur
fing)o, la planche de surf
rst pourvu," d'une court voi,
le ont eu un success d'au-
tant plus que c'est la, pre-

(Voir suite page 3(


Cc6s rec'stdrs olt en quol
Iqi' sore buipervise les opera
tons electoral.' CMst ainsi'
qu un group qu'. comprenait
le. Reteur Vised s'etait ren
du dans !a villle de Santiago,
ion Vue d'assister au deroule
niLcnt du referendum.

Le Recteur Viaud hious a
d t quobjectv'iment les ope
ration-, se solit derouleos
dats la plus parfaite regular
rite. Chacutn, muint d'un bul
e'tin marque tre marque Si se renda't
a t'urne, dans unelr sore d',
a';no :ni's Ou stiil al itan librr
de d6poser 1un oU tutr".

L( Rectiur nouts a .t que
Ic General Tornjus Chel du
GtiUvt ri inclls. )tanalieel
ainsif que le Rrcettur do Pa-
nania ava nt organise de'
reeptlions n lThonni ur des
Recteurs invites. C, ux-ci
ont visIte le Canal de Pansa
ma ct I Reet'-ur Viaud a etc
admis a mianoeuvrer la .Ma
nette perm ittant d'ouvrir
ct de former le, ecluses, au
moment ou un navire you
goslave s'appretait a travel
ser le Canal.

Le Recteur Leonce Viaud
n'a pas manque de remtr-
cier le Chef du Gouverne-
ment anameen, le General
Torr'jos pour les bourses
accorded's nar 19 Gouverne-
ment panamern, en faveur
de Medecins haitiens.


d., nos j(un s medec.ns. Sa
demanded tut agreee et 1 Am
ba sad: de Chine en Haiti
. y mnontra tres nter, s.ee et
y apporta tout son appui.
A nsi se rafftrmiss, nt et t'e
larg.s cnt nos relations avec
la Republ qu l de Chine.
L s Drs Snmeralda Pierre-
Lou et P erre Paul Ca-
d' ount ete accompagnes ah
I'Aeioport par 1 Ambassadeur
de Cli ne. le Recteur de I'U
university et leurs parents.
Noui- lour o tha'tons un
fructu' ux sejoir ta Taiwan
en attendant ou'a I'ur re-
tour du pays ils mettent
leurs nouvelles connaissan-
ces au service de la mode-
cine hail ienne.


Le "Rommel"


, au Cap Haitien.


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVET


L'enlevement


de Caransa


par Charles SCHIIFFMANN
AMSTERDAM (AFP)
Mme Rika Caransa, I'e-
pouse du multimillionaire
.enleve vendned- ai Amster-
dam a attend en vain le
facteur lundj : ni par la
pose, ni par lo telephone
les ravisseurs de l'hommn,
d'affaire nte se sent mani-
festis, malgre 1'appel que
la famille avait lance d -
manch?, par la radio et la
television.
La Police d'Amsterdan,
toujours seule charge de
1'enqukte, a confirmed le si
lence troublant d es ravis-
seurs. D'x Inspecteurs ont
r force les quarante hom-
mes qui depuis vendrdi
poussent leurs investiga-
tions dans toutes les direct
tions. Le principal indict


fourni par 1'tnique temoin
de renl6vement etant la
description d'une volture
rouge dans laqutlle les rg
visseurs ont emmen .leur
capt.f. Vingt-cinq voitures
rouges et une containrs de
vuhicules suspects ont t&e si
gnalies ia l'attention de la
Police.
Crllc-ci a oriented seS re
churches egitlement vers
les proches de M. Caransa.
La fille du finaneocr, Shl
ly, 32 ans, a ete marine a,
ui yougoslave: 11 n'en a
pas fall davantage pour
que 1'on parole lundi martin
d'une (diliere yougpslavr,.
Le journal qui avait ms cot
aspect d e 'esTqu6tle en vi-
denci' rappelait (a l'ap-

(suite page 31


PANORAMA



Premier bilan pour le


President Carter


WASHINGTON --
Jimmy Carter tr
tuellement une
passe. President de
moist, il n'a cesse
dre des initiatives
resultals sont d6ec
Sos adversaires
deja d'incompete
partisans invoqui
trop grande precip
l'igtorance des pr

Jimmy Carter
qu" 1 sail qu'il e.s
ficulti, mais decl;
bats pas en retrai
Bien stir. s'il p
arracher au con
cours des prochain
nes, un plan ener
ceptabLe, si la
de Ge7eve sur le
Orient se reunite a'
si les traits sur
de Panama para
voir itre ratifies i
nat dans les pren


Pour Fusine

de pfate de tomate


de Cavaillon


A I'heure oit la grande ma
jorite aes activities industrial
les sont concentrees a la Ca
pilfle, initiative d'un grou-
pe d'industriels d'etablir
une usine de conserve dans
la region de Cavaillon, mar
que. peut-etre le depart du
grand movement de decen-
tralisation don't parent les


responsables deo
ment du territaire


(AFP) de T'annup prochaine, si...
ravwrsp ac le bilan de la premiere an
mauvaice nee de son administration
epuis neuf sera juge posilif.
de preOl- Pour l'heure l'opposition
don't P"e ne nuache pas ses mots :
Wants. John Rhodes, le chef de la
parlet7. ninoriti ripublicaine de l-.
lnce. Sti Chambre des Representants
ent une affirm que 1'act on de 1'ad
station, et ministration est rinepte) het
oc6dures. constitue un iterr-ble echeoo

ripond i(Busincs.s We;lk)i un ie0b-
t en dif- domadare qui reflete 1E-
are aje oe tat d'esprit des milieux d'af
teo, fires ecrit cette semaili=
parvient a dans un editorial que M
gries au Ciarter n'a apport6 que ale
nes senate chaos et la confusion).
getique ac Depu.s lt d6but.de t'an-
conferenre net le chomage s'est tass6
Proche- mais re-te a un niveau inae
vant Noel, ceptable (6.9 pour ctnt de
v1 Canal la population active). Dans
issent d'- certainets viltls pres de la
par let S moili6 des jeunes no.rs sont
niers mo s sans emploi. L'inflation n's
pas flechi de facon decisi-
ve. L'ind'ce d'i. Wall Street
est retombe cette semaine
a son niveau de 1975. Lo
* dollar a perdu de sa va-
leur sur t'enSomble des pla
ces financier-s.
Le president constitue cc
pendant une enigme pour
ses concitoyens. un p"rson-
I'Amenage nseo presque stranger qwt,
lorsnu'il d6bat, a le plus


Ce complex industrial
connu sous le sigle FACO -
LEF, 'Fabrique de' conserve
de legumes et de fruits)ii est
situe ai environ 1 km de Ca
vaillon. D'ici mars, d'aprcs
notre informateur, 1'usine
entrera en fonctionnement.

UN IMPORTANT
INVESTISSEMENT

Pour la mise en place de
la FACOLEF dins cette re-
gion encore inexploitee du
pays, ces industries MM
Hibbert Jean Jacques, Clif-
ford Brandt, Lionel d'Ades
ky, Elias Cassis Faidhire
Guillaume, Michel W. Ker-
saint ont fait un investisse-
ment de 1'ordre de 12 mil
lions de gourdes qui servi-
)ront :

lo) i la construction d'une
usine pourvus d'un equipe-
ment ultramoderne.
2o) a 1'achat de terrains

(voir suite page 6)


(voir suite pag- 2)


Sondage du
,iew York Times
sur let immigrants
ili'gaux

NEW YORK (AFP)
Cnquante-d,'ux pour cent
des america.ns restent op-
po'i' aux propositions d'am
nistie du President Jimmy
Carter at l'gard des imm'-
grants illegaux re'idant de
puis plus de sept ans aux
Elats-Ulnis, rivile un son-
dage Gallup public diman
cht par le N'iw York Ti-
mes)).
Trente -neuf pour cent
des persosmnes interrogees
approuvent la proportion
du president ot neuf pour
cent se declarent sans opt
7nion En r-vanche, soixante-
douze pour cent des rpogn
s"S (contre 82 en avril der
nier) sont favorable a uno

(Suite page 8)


Rue du Centre No. 21
Site Po(tale : 1316 T6160hone : t-i114


M. Geraid Ford a criti-
(que le Presidzant Jimmy Car
t r,, samed. au ctoll01e de
Westminister, dans fe Mis-
souri, affirmant que les
mauvais,,s relations du Chef
I(' 1 Executif avee le con-
gr6s risqua-ent de paraly-
ser toute l'Adm,inistration.

Lancien President a esti
me, au ours d'uni-, confe-
r, nee de press, que 1'opi-
nion publ"que avait de moilns
en moins confiance .en M.
Carter, et que celui-ci avait
entrepris trop d'actions dans
un premier temps. Selon
lu', le programme energi-
tique de la Madison Blanchi
est mal 6iquilibr6, car il
privoit plus d'impots que
d'incitat' ons 5 la produc-
tion, 'I les faibles chance
de voir les textes proposes
par l'Administration adop-
tes par les parlemeintaires
no contrbui'nt pas at resou
dre les problimes economi-
ques.

'ancien iPresid'enI Gerald.
Ford s'est viol.,mment e1,-
ve samedi centre 1'eurocom
muntisme, soulignant que la
venue de la gauche au pou
voir en Ialia ou en France
ne manaquera't pas de se re
percuter dans 1'attitude des
Eitls- nis a leur regard, .et
cu quoi qu'on ait pu parfois
en dire dans 1'Administra-
tion du Pres don't Jimmy
Carter.

Au course de sa conf6ren-
cl3 de press doinne au col
loge de Westminster, dan-s
le MiSsouri, M. Ford n'a pas
mach6 "es mots : Cirtaiins
responsabl's de l'Adminis-
tration nt avance 1 iiH
que les Etats Un's n7e se-
raient gudre embarasses de
la pre"lnce de communis-
tes dans les postes gouver-


nementaux clns de pays corn
me la France et I'Ital.
Mais .j pense refldter I0o .
pinion de l'immenss, majo-
rit6 des amlricans5 en di-
sant que cette idWe est total
lem.ent fausse, Et toute am
bigu te dIe nos gouvernants



La France denosce
les violations
des Drolts
de I'Homme

BELGRADE (AFP)
La France a denonc6 lun
cd a Belgrade en terms me
oures mais sans iquivoque
les violal'ons des Droits de
home en URSS et en
STchkeoslovaquie.

Le del1gu6 francais a iah
conf6rence- de Belgrade, M.
Francis Beauchataud, a evo
qu6e d( s trsmoignages et
des informations Imanant
d'a sociations de personnel
connous ont aob veCurs, fai-
sant, t.at de la non-appli-
cation du principle des Droit.s
(. l'Homme et des liberties
fodrtamentale's dans cer-
t alns pay.",>.

cucieux c'oviter la pole
mique, le do -gu francais
a d aboard enu.-.ere une se-
rie d'exemples de violations
de' ces principles ct utili-e
une formule indirect pour
cter les deux pays : sNous
souhaitons beaucoup, a-t-il
dit, que des pays comrnie l'U
union Sovietiquc et la Tche
k:oslovaquie, a propos des-
quels beaucoup de temogna
ges nOUs sant parvenus, puis
sent agir dans 1'esprit de
la politique de detente en
mettant un terine d des pra
tiques qui sont unanime-
mcnt regretties",


pourrait laisser a penser
que nous souhaitons le sue
ces des cmmunistesa, a-t-il
pourouivi.

x x x x
(L'Eurocomnmumsm.a ne'at
pas un communismen face
hiumaine, comnme 1'avancent
ses partisans, a poursuivi
M. Ford, c est le stalnisme
masque et la tyranniE, sous
un deguisemento. 11 a aus-
si apple les pays occiden-
taux a maitriser lear pro-'
pre destin, it souligne leur
capacity econom'ques et in-
tellectuelles pour career anu-
nire e nouvelle de crati-
vite politique et scientif'i-
que)).
Enfin M. Ford a critique
la facon don't M. Carter de
fend les Droits de t'Hom-
me dans le. moonde. alt est
plus important de preser-
ver ces droits ddns les pays
qui ne les out pas abolish
que de s?, pr6occuper de la
situation exislante dans les
d'ctatures), a estim l'an-
cien President.


N ' lUDI 31 OCTOBRE 1977

No 30.655
82EIVE ANNEB









VODij EI 3gg : L.E PLUS ANC1EN QUOTIDIEN D'BAITI AEMBE R 01 L'ABSOCIATION INTEBNATIONALE DE PRESSED


Souvenir des Morts
Marcel DAUPHIN
A LA MEMO1RE DE NOTRE FREE JEAN LAVELANET


Une mInquietuae a toujours
rcnmu ne les coeurs come
uin antique imnper.ssabole,
c'est le culte des morts.
Le souci de ls entouror
de.o ultimes Ihonneurs ct
des flours les plus bels11
rcmplit netre Aimne elle u
ne joie.


Malgre le concert quoti-
dien d s hommages et la
fervcur de 1'amour, I'huma
ni!e a consacri un jour sp6
caal au souvenir de ses de
funts.


Contribution de [a Compagnie Haitienne de moteurs a la
mecanisation Agricole


Vt.ndredi a pris fin le
course de p(ri cl:onnemrnt.
organic e. a intention d(e,
operateurs rm caniques du
DARNDR, par la Comp-ignie
HaEti'nne d' Moteurs qLi
vicnt de vendrn a ce Depar-
tement oun quarantine de


tracteurs agr;ccles de mar-
que International, dans le
cadre de la pelitique de me
canisation agricole poursuii-
vse par lui.
Ce course a debuted dipuost
Mardi dernier. I'Inteinatio
nal Harvc-ter export C mpr,


ny, souc'euse de l'aide tech
unique qui doit assurer la
reussite d'une tlle initiati-
ve, a delegue en Ha tV, un
de ses specialists M Joao
Pontes Sylva a titre d'in.
tructour. et eon ,manager
(voir suite page 3)


Un des bp6rateurs form par le sp6cialiste de 1'International Harvester Export
Co, au volant d'un des tracteurs achetes par le DARNDR.


Mais it coLe de cette sol
lititude pensons-nous as-
sez t la Mort elle-mome?
Ah !, si 1'homme savait le
pencher vers le sol pour y
chercher la place de sa
tombe et lever la tete au
c'el pour demander le che
min du salut, le regard de
tournd des biens du monde,
11 aurait ) jama's didaigne
les riches:es; il aurait trou
ve dans la misere une sour
ce de bonheur, dans les e-
preuves un moyen de puri-
fication et accepted 1'injus-
t ce comme une recompense
anticipee, il aurait employee
ses resources a s'appauvrir,
et dans les yeux du pauvre
decouvert la gracieuse feci
lite; il aurait vu per1er des
pleurs a travers la ga'et6,
et, parmi le bruit des fe-
tes. percu le concert des
sanglot:; dans la aoultur
d-s deuils il, aurait entre-
vu le sour're de 1'au-dela.
sous 1'amertume des lar-
mes, gofit6 la paix de '"d-
ternite.

Car 1'homme ne s'atta-
che tant a la ve que par
ce qu'lt do t m6ur'r. Tous
les effort) qu'il fait, tou-

(Suite page 4)


Rarete de Sucre
blanc
sur le marchte local

Les maitresses de maison,
li?'s menageres out 1'esprit
pr&eccupe, ses jours-ci, par
la rarte6 di sucre blanc.
Ce produ t de premiere ne-
ces-it' disparait brusque-
ment d.7 la circulation. Ce
qui a. normalemLnt, entrai-
ne une hausse du prix. De
5 Gdes. il est passe a 6
Gdcs. Mais pour 'obtenir a
ce lirix, il faut fair ai 1'e-
pi-cerie ou au market beau-
coup d'autres achats. Mime.
dans ce cas, on n'a droit
qu'd 5 l'vres de sucre.
Du train oft cela vd, le
Departenittit tnteress a,
sans doube, son mot a dire
et prendtra des dispositions
pour que cet etat de1 fast ne
persist plus.


Wevelations ds

Paris Match sur
a mort de

"he Guevara

PARIS (AFP)
4.1i agent de la CIA assid
tait a la reunion de-gene-
raux boliviens oil fut pr.ae
la detcsion d'executer Che
Guevara, apres sa capture
le 8 Octobre 1967, indique
l'bebdomadaire frangais uPa
ris-Matcha.

Le Gen6ral- bol'.vien en
exile, Luis Reoque T-iran,
commandant alors lea frou
pes qui traquirant le revo
lutiomnaires cubain et se'
compagnons. Il1 rveila dans
une interview accorded on
Argent:ne an,' correspondent
du magazine franqais, qua
Che Guearar fut interrogi,
le lendemain de sa capture,
quelques heures: avant sa
mort, par un ag.?nt de la
CIA, M. Felix tRamon Me-
dina. ,}

Le G6neral precise que
les informations aensi re-
cusillies furcqt immndiatW-
ment expidites aux Etats-
Unis. ., ,

Quant it la decision d'exe
cuter Che Guevara, ille fut
prise a 8 heures du matin.
L'ordoe, transmis une heu-
re plus tard i. la zoneO d'o-
peration sous lie nom de cor
de': aSay Hello to'Daddys
(Dis Bonjour. k Papa) fut
regu par un Colonel ,qui tI
transmit it son tour & U;
Sergent Major.

Le. Sous OffidCer serait a-
lors entr6 darts la cellule
et comme il hesitait a tirer,
Che Guevara ui aurait a-
lors dit : iCalme toi, tu vas
sellement tuer un hommet,,


L'ancien President Gerald Ford

,critique le President Carter


Le sejour du Recteur Leonce

Viaud a Panama


Peour apprendre PIAcupuncture


I II a I II-- I II a~s~ a a x. ~--- --- .~ ~---~- ~~~~


.





PAGED aLE NOUVELL1~TEu


(suite de la 16re

souvenl, 1'air detathe,
seul. Sa popularity a
L'anci.n Goivern
Georgie a t6 elu g
un soutiOn exoeptioni
7no'rs. Ceux-ci le dA
maintenant. Les sy
qui avaient misC sur
dissent dC6us. Les f
du Midw-,st menace
fare greve car les
de.s cereals so sont
dres. M. Carter qui
promise l'instauration
prix plancher. le rs-l
sorma's car il le jug
cofiteux.


Premier bil n pour le President Carter

page) 1'un des principaux peTrie- ,,Je pense que nous asons n'est pret a la date p
parole des juifs americaiins. deia aborde I-.s prinelpaux Les exempLr pBiW enl
Le congres met rn piece problems. Je ne vois' pas multipl.t : les proje
absent, s-s projects au fur'et it me- quelles nouvelles inovations reform de I'asSistanc
a chut., sure qu'ls parviennent au pourraient eire preienti -s t'ale, d' la -ecurilt,
eur de Capitole. launee procharne,, a notW le, du regime fiscal, I


grace ht
nel des
n grnt
ndicats
Slui se
erm erc
nit de
course
effon-
avait
d'un
fuse de
ge trop


La Maison Blanch b sem-
ble dtsormais ddoidde d re
m6dier i cat 6tat de chose,
con"6quence d'un repli ex-
cessif sur un cercle ferm6
de p rsonnes origina're, 'de
Georgie, sans connaissance
veritable, des rouages du
pouvoir. .
Les pron-i.ses faites par
M. Carteropendant sa cam-
pagne couvreent 111 pages
d'un livret diffuse par la
Mason Blanche. On a s-m


La communaute israelito blae-t-il -
est apreoccupae, fruqtrfe, en trop vite
colern et soupqonneuFea, as mettre d'"
sure Alexander Schindler, de manqi


//












< BVL Ju DE--



Cassette deck des i


Kenwood, AGS. T



Son amplifie jusqu'


amateurs et profk


AKAI d





L -'.5


voulu ePin faire trop,
pour ne pas per-
accuser M. Carter
uer t sa parole.


jtudi M. Carter au course
de sa conference dr- presie
bi men,-uelle, annorcant
ainsi u7ne pause.

Uno, autre accusation for
mulee de plus en plus sou
vent a 1'encontre du prk-
Fident risque d'etre plus te
nacr et vvace : pour nom-
bre de journaux amiricaints
,il fait preuve d'une naive-
td deconc-rtante.
Par exempli, il fixe r6-
guliremenit des chances
non realistes a ce 4uI eMn
trepcrnd et se doit ensuite
d'expliquer pourquoi nrie


II


meilleures marques : AKAI,


ape a rouleaux Deck



'a 10 ounces et demie pour


essionnels Amplificateurs


ie 40 a 180 W


tp Wa pp a/t


revue. et I'urgence 4une solution
t bire pour consoqupr a nouveau
Us de


e so-
socla-
la le-


gi-latiin sur les immigrants
illegal ..


D ns le domaine de 1
polit',qu-s Itrangere, M. Ca'
ter cst 1U aussi a& la reche
che d'un success significatif
Sa moilleure chance es
p'ut-&tre de s'?'ntendre d'ic
quelques semawnes avec I'T
union Soviltique, sur le
grand's lignes d'un nouvel
accord cur la. limitation des
armements stratrgiques
(Salt-2). 11 faudra ensuiti
que le congras lus donni
son aval, et rl-pa n'est moin
sir. iI tiftil
Aprls la fouguse des troi-
premiers mois et le defi lar
c6 sui le respect des Droit
de 1'Homme, on en est re-
venu fa une diplomatic plu
clast"quW. ai an certain dog
mafisme moral, on a gref-
fe ded prindcips de la( Rea
politiks chec-t a Henry Kis
singer, don't 1'ombre plane
toujours sur Washington.

En ASie, c'est 1'6chec. Le
relations des Etats-Unis a-
vec la Chirn sont en net re
trait par rapport t ce qu'eL
les furent sous l'AdministrO
tion de Gerald Ford. Lea
n6gociations avec le Viet-
nam sont suspendues. Les
projects de deseungagemen
mil'taire, en Coree du Sud
sent p6riodiquement remiss
en cauSe.
Les seuls success d'en-
vergure limniti?, sont d6c
lables en Amerique Latini
(amorce d'uet rapproche-
ment avec Cuba ft repris
d'une dertane cnnfianet
da71s les relations avec 1
Contin-nt, Sud Am6rica.ir
grfce fa la signature de
traits sur le Canal de P
nama), e en Afrique, qu
les Etats-UnisEnf dflaissen
plus.

Au Proche-Or ent, la di
plomatie amerieaine s'e
quelque peu rceluilibrC,
Elle se trouve a une croe
see des ch'imins, bouscule
par les groups de pression


~CO~O~Aa0


vous offre toutes ces destinations

au deDart de Port-au-Prince


-ANTILLEAN AIRLINES


Madsen Exp. Imp. S. A. Agents Generaux

Phones 2-3476 2 0317 et 2-0028

6.>ix vWV .V"W.W-


la conference de Geneve.
Un an apnes son elect on
le plus frappant est que cet
anc.l'i Gouvern-ur sudste.
nyani eu des demiles memo
ramlei ave Ile Senat de-
Georgie ct acquis une repute
tatian d&i, politiciean ri.g"de
et tetu, est.ds-ormals psrqu
come un homme flexible,
qui peu plier sous la pres-
ston.

II faurdra "cepndant at-
tendre une crisiss internatio
nale ou tne preuve de for
cei aux Etats-Unis pour v6
ri'er ct te tendance trou-
bl-ante, mais d6jh bien at-
firmte.

S7-1 est sans doite trop
t&t pour se, demander corn
me le fait la press amfri-
ca.ne si IV. Carter pourra
Ltre re6lu en 1980, on peut
retinir combne un chroni-
,queur du aNew York Times))
qu7'une ann6e de tatonne-
menats et A'e maladresse-s
cEt, a peu de chose press, le
prix ed payer pour une sin-
fuason de sang ort d'ides
nouvellesi sur la dcne poP
litique am ricaine.


a
r
r

t

i

l
1
s'

e
e
s


sI


s

1
s
g


s
e


PAGE 2,


tPari Mchel-Plerre
DURIEUXi--.
BONN, tAFPi
Las damatiques even? -
mi nt des dcrilres .enmai -
nes semblent avo r arnorce
l'orientf.aon dt la v e'e p:l
tique Ou-ct-Alltnim:iae vers
le criLrL-
1Sans pouvor r, llem:nt
parler d'atmiospnere de
grande coalition social-Dd -
mocrate chr6tienne-Demo
crate, 11 est en effet ind6n'a
ble que 1'on a's'ste actuel
element en Allemagne Fed6
rale a. un rejet des extre-
mes, processes qu' d aiIl -i.irz
avalt 6t6 amorce lors des
dernilres elections 16gislati
ves.

Cette volont6 de consen-
sus, ou plutot cette ntces-
sit6 d'entente, ont etC acc6-
lretes par la nouvelle flam
bee de terronsme en RFA.
ul'Un'on sacree> des) Demo-
crates r6alic6e pendant la
cr'se n'est pas tout a fait
un leurre. mIme si elle com
mrnce ddj h, s'effriter. Com
mrnt imaginer en effet que
les homes pollttques qui
ont, decid6 en common de
chosns qui mctta'ent en cau


Fin du Synode


I CITE DU VATICAN (AFP)
a Le cinqu:eme Synode de3
Ev6ques qui s'est terming sa
- medi au Vatican apers un
s mois de travaux, s'est dtrou
t le sous le signed de la snerni
d t6. A lencontre des quatre
s precedents, ceux de 1967,
1971, 1974, il n'o en effet don
nC lieu arucune prise- de
- position spectaculaire ou r6
e volutionnaire.
e A vral dire, 1& sujet : La
- Catechse, trarnmsL on et
e ense.gnument d c la toi dans
Slec monde nmodrne, ne s'y
e pretait pas autant que lIs
l themes dis precedents. C'est
dans une sort de a t'.on CultureUc>> apres I'u-
e phorie dou oncile Vatican
II, que s'6taient deroules les
synodes de 1967 de 1969 et
de 1971.
it
La sagesse de ce synode
justifiera peut etre aux yeux
i- des nostalg aues du passe
e l'Inst~tution e.. e me6me, sor
te d'Assemblee consultative
du Souverain Pontife don't
la creation auiait ete impen
sable avant le Concle Vati
can II.
La s6renite qui a pr6valu
au course de d6bats se reft6
te dans le doeament fonal
intitule de DIieu>>, que les Pres Sy-
nodaux ont adopt ra la qua
si unanim'te avant de se
stparer.
Serenite egalement da 9s
i'Examen du renouveau ng-
Scessaire de la diffusion de
la parole de Dieu, des dif-
f cults qu'elle rencontre
dans certain pays et sur-
tout de l'indifference a la-
quelle elle se heurte dans la
plupart des autres pays.

Serenity 'enfin dans les
deux interventions les plus
remarquees de ce ,ynode :
celle de Mgr Nguyn Van
SBinh, Archevgue d'Ho Chi
Minhville (ex Saigon), et
celle du Pere Pedro Arrupe,
Superieur General de la
Compagnie de J6sus. L'Ar -
cheveque Vietnamien a pose
Sle problime de la coexxsten
ce et des limited de la colla
y boration avec le communis-
me. sDans un pays dont le
reg me tabli est un regime
Squi se done pour tfche es-
Ssentielle d'unir tous ses cito
yens pour la construction
du pays, les catholiques se
refusent a vivre dans un
Ghetto, a se tenir en marge
de la Socit6t, a-t-il dit.
Quant a3uj Gnerai dei Je
I a j,5 .] 5 inel1- | .l- O-
r n i,:' im;- .:1 inip csi
Die ct a parrilr d'uit1, ceilnal
ne. etap,- du re'.-clo:.pp-ni: t t
intellect.uel, l ri'istI pL-s- po .
'bl do n':n pa- parl-r de
nmativoi. xp'rere Le -i,:n-
ci denortr-I I Iirin. grlat inca
pa:tri ad 1.1 Cate:hIleli- CCore
ltenncr,- a .: -sitIer pat ral)
potll a ce option-: i.n: im-
portlanlrl qui _u prlm -.,i'-,'r.
aI q Lujoura h ai ii."' hornmme-.
Cote prariqu- les Ev'.qu..
orio rentler 'eliez eux, p-ir-
1u-_1 Wc1 t plu qile i am li a-
Ipr c,:-.: eehanges di:- vue qui
ont dure plus d utn fmois.
I j 1rI1 :I dtesoTmn .'. inpost.-
bl.- d. sitparer la foi des
ctull.ure.; II n \ aura donc
Spin de p:ar le mond, tin cai
tehlr.me rOim'ir uniqul-.
mal_ un ens'egnement r.i-ll-
euxi pluralit' adapted aux
c rconilance nnrticullifrfs
Enfin. cqn.; Ctre un Con-
cla.'s a'cant a let tre. le s-
node aura. au mo'ni. perm-
A une clnouantalne de Car-
: di.a.x Elsct-urs de5 s


mieux corinaitre., Si la ques
t'oi i le la succession de Paul
VI s'est pose, rien n'en a ce
pendant transp ri.



Flatulence ?
Maux d'estemac.


Laissez fondre
2 surettes
.Ti Madam
dans une 1/2
verre d'eau
a base de ricles
de Menthe


:e le lood:ment meme de
I'etat, puissent au jour au
lendemna!n e turner le dos
comme st rien ne s'eta'l ppas
se.

Plu.'-s urs fail :ontr. deja
venus eraer Ctel.,- tLhese pen
dant I'attaire Scileyer :.
d une part. Il loi, stir Fi'ole
:n n des terr:ili te trEmprn-
so ',," :, a iI, a, :,ptt lu
En provoqusnt cetue ptil
r- inmite au Bundestag, a
l'eeplc.ponr de -e ie ri.:-dac-
tbies de la Gucri a du SPD
d6savoues par leur part.
Une autre loi nur les allege
ments fiscal., ten que ieob
jet de debats- houleux, ect fi
nalement passe sar, mn: -
tre en danger le gouverne-
ment du chandelier Schm'dt
comme cela avait et Ile cas,
au mois de Juin dernler.
On assisted en outre ha un
recult des jeunes socialistes
et a un certain effi
<,Jusos>> t k un certain effa
cement des tenors de la droi
te la plus conservatrice de
RFA. Monsieur Hans Fil
bingsr, Minkitre-Pres'dent
CDU du bade Wurtemberg
est attaqu6 pour les 6vvne
ments de Stammheim et a
travers lui le varoi's,> Monsieur Franz-Jo-
sef Strauss, chef des chrt -
t'ens-Dtmocrateq Bavarois,
extremement discret ces der
niers temps. o

Enfin, les dtbats Ce ven-
dredi drrnier au Bundestag
sur les project, de nouvelle-,
lols anti-terroristes n'ont
uoas donn 1i;e,i aux accro -
chagos quo 1'on aurait pu
craindre. Morsieur Alfred
Dregger, chef des chr#ePens-


Democratea dE HE-se, t an
tre .. xtrem sit & de la CDU,
rta certes pas menage ses at
taques, niun '.ur utid ton,
s.mol.-t-il, mo.ns v.ru -
1.nt qup d nabtude-.

Ure qu,., -on :e pose alor- :
eertte accalrtui. rflaive de
11 v e poll que coirr.pond-
elle a une per:ode pendant
laqu' lle les rsporrnables 5u
b'-rit le coan'recoup dei at
faires Schleyer et Laind:-
huts ou bien L une verat -
ble volonft d'entente et de
changement T

Quoi qu'il er. soit, la posi
tion du Chaneclier Schmidt
en est s q r t ie ren
for c e a de la c r i-
se. Fort de son succAs a Mo
gadnscio, le cl9f du gosver
nement 'Ouest Allemand
peut en effet manoEuvrer de
sormais les rlus modrdes
de la D6mocratie-chr6tien-
ne'et, en neutralisant i'aile
Gauche du SPD. il pourrait
btnffic'er d'u'e vaste en-
tente cap centre.


Outre le ripque present
par des majorit6s interchar.
geables, il reste cependant
a savor ni cntte evolution
resistera a 1'6preuve drs
fats. Le prochain dtbat sur
1'energie nucl6aire montre-
ra juoqu'6 quel point cettg
> rest
valuable ine double ques -
tion se pose en tous cas : l
rejet des extremes ne ris -
que-t-il pas do suse'ter de
nouvelles actions terroris-
te- Pn Allemagne feddrale,
rt la prressior en course de
lui fare fr-anrclr tin pas
dangereux vere 1'etat poli-
e er ?


LE BISTROT


SI',STAURANT -- IBAR -- PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRANCE



SAMEDI SOIR

Ambiance dansante '

avec

VENDREDI SOIR


avec


Elsie, Diallo et les Girls du Bistrot


MERCREDI SOIR
Soiree Dansante Accord6ox et
Musette

CHAQUE SOIR

*Piano Bar -- Ambiance ,usicale
.ssoj -^c^rw ^

S. ...... Les

' calculatrices elctroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

la precision, la memoire

et... les resultats

au bout de vos doigts.


En vente
et service a


A Electronics

ABELLE CREOLE rue bonne foi,,,


' i!,





J" i-i '
^.i.,


-Nouveau Bistrot Show,


4 daream, @M/J Ke wd "**


- .-- - - - - .


i;lls~*t~siCil~l-~~dBIC~-YL~.3~LjL;I i~l~*IYi~CPbiPUI~UC


eLE NOUVELLISTEa


LUNDI 31 OCTOBRE 1977


Terrorisme : la vie politique Ouest. allemande

s'oriente vers ir.o ntre


I/


'*., "'-


ONM-0%Z


Am IL NVV&






LUNDI 31 OCTOBRE U' 77


Contribution de la Compagnie Haitienne de moteurs a la
(suite de la ltre page)

s - }.- .- --aA^ -


Le group des operateurs ormee par les specialists de 1'International Harves-
t .r Co entourant les off ciels du DARNDR, M. Franz Siegel, Directeui de la Cornm
pagnie Hatienne de moteurs, MM. Hernandez, Sylva et DeLgraff.


ierritorial, M. Elio P. Hir-
nandez a titre d observateur.
Le premier MI. Sylva, qui
parle trancais, a anime le
ours de pertlectionneinent
avec la collaboration dun
grand teclhnicien de la Cons
pignie Haltienne. de Moteurs
M. Jean Getard Degraff.
Chacun avait sous sa direc-
tson un group dc dix ust-
rateurs.
Ces derniers ont pu assi-


miler tous les details tech-
nnques qui leur .ont ete en-
stignes avec so!n, intelligen
ce. et suivant une method
facile excluant tout abuse de
la technicite s Ils ont acquis avec rapidite
la maitrise de manoeuvre-
ment des tractcurs dispo-
sant, en majority, d'une
puissance de 62 chevaux, et
d'une charrue a rendement
i-.aximucs.. Les tracteurs


j HAYTIAN AMERICAN SUGAR

COMPANY. S. A.
SCCRE MI RAFFINE (POPULAIRE)

Planteurs et USINE HASCO
SOCIETY ANONYME IIAITIENNE

Port-au-Prince. Haili.


VOUS POUVEZ COMPUTER SUR,

Canon

cadran lumineux

et bande imprimante


sent montes Lur quatie roues
dolit les cleux arriares sont
c un aiametre haut de b
pstds, les deux avants d'un
diansetre de hauteur moon-
dre, sowt 2 pieds.
Hier apres midi, les vingi
operateurs mecaniques di
DARNDR ont donne une de-
monstration tries satisfai-
sante, en pres-nce de l'Agro
nonm Andre Thimothee, res-
ponsable du Service de Meca
ni: ation agricole du DARN
DR, de M. Claude William,
direct.ur technique du Ga-
rage du DARNDR, de M.
Franz A. Siegel, directeur
general de la Compagnie
Haiitiinc de MoItcurs. de M.
Elio P. Hermandez et sous
les yeux ravis de leurs pro
tfesseurs Sylva '-t Desgraff
qui n'ont Ipa. manque aunsi
d'engager tout au dteiut une
discussion avec cux sur les
moyens de security.


mitre fois qu'on en voyait
au Cap.
Les chats d'articles en
acajou ant 6t6 tels quac le
Commandant a dfi les arre.
ter : il n'y avait plus de
place sur le navtre pour
les entrepos'r.
RECEPTIONS
Le'chef a.i. de la Police,
le Lt. Reenaud a i pir-
sonnellement ai accompa-
gnar le Capt. de frigate
Schaieffr it la Citadelle.
Sans ten.ir compete des mul
tiples vins d'honneur et
rhum-punches offers par
les autorit6s et lis notabi-
litis de la v:lle, mention-
nons :
a) le diner aux chandel
les offer vendredi A Car-
miers a i' lEtat-Major du nia
vire par le Consul Schutt;
b) le buffet lunch offert


pui de ses revelations, que
des yougoslavis ont fait
parler d'eux dans le pass
et notammient d occasion
d'une fusillade qwi avait
fait deux tues i Amsterdam
en 1973.

Les enqueteurs n'6cartent
evid'mment aucune hypothe
se. Les joueurs de bridge
eux-nimmes, que r ncontrait
M Caransa deux fois par
sgmaine, ont ete longue-
menit interrog6s.

Mais le porte parole de
la Poliee d'Amsterdam a
fermemcnt dementi que lei
c toyens yougoslaves soient
davantage visAs que d'au-
tres par l'eiquetl. 11 a ajou
te que, jusqu'a present au-
iaine aide serieuse navait
tA apport6e aux enequeurs,
et a indique notamment
que dt.s voyants extralue -
des avaient propose leurs
services.


i-N


V


SHASA RUE PAVEE

2 2347 2 2348,


-C-


cc mIme vndredi sair par
M. Broder Schutt aux jeu
nes officers du. oRommels
et aux jeunes gpnIs du Cap;
c ) la grande r6-
Sce p t i o n organis6e par
le Consul Schutt et a sla-
quelle ont particip6 touts
l's autorit6s at notabilit6s
de la 26. Ville d'Haiti en
dnpit d'Wn black-out sivire
qui recouvrait toute la Citi
Sd'un manteau d'obsdurite.
Le Consul avaft heareuser
meant pris des dispositions
A dce sujet;
d) la r6ietption i bord du
navinie dimanche so'r. Le
Rommel est parti ce matti
pour des manoeuvres de
trois semaines i Porto-Rico,
fera 'Pscale it la Martinique
.vant de regagners sa bas'
a K: l au dibut de D6cem
bre. 717


Le tres serieux eNRC-Han7
delsblada de Rotterdam qui-
avait reou sateedi 1'appel
telephonique d'un rancon-
neur amateur proposant d'6
changer M. Caransa centre
trois cents marks ind,-
quait lundi apres-midi que
d'autres plaisantins exi-
gent a present, en echango
du m1lliardaire disparu (la
formation d'un gpuverne-
meints la crise gouverne
mentale n6erlandaise dure
dcpuis cinq mois oun en-
core la suppression du cho-
mage.
Luntdi apres-mtidi la Po-
lice,, excid6e par cettL va-
gue de plaisanteries de man
vais gofit, ignorait encore
pour quel motif M. Caran-
sa a et6 enlev6.


Opinion d'un
lecteur

Dans son article intitul :
sCessons cette anarchies>
(Nouvelliste No. 30.651), M.
Andri Jnste a soUllevi un
problenic important: celui
du transport urban.

II a propose une solu -
tVon. En voila une autre :
a) nationalisation, dans
cinq a six ans, du transport
urban et inter-urbain;
b) reconversion des chauf
feurs:
c) regroupement, force de
1'epargne priv6e resultant
de la nationalisation;
d) investissement, dans
des zones r6serv6es, de cette
epargne et dans des indus
tries design6es et prot6g6es
par 1'Etat.


Fi's Hitler :
DECLARATION DE MME
MASER -.

SPIRE (AFP)
Mme W rner Maser a dA-
clare lundi queg on mar, sp6
cialiste de la periode nazie
et auteur de olusicurs livres
sur Hitler, <,s'est rendu lun
di matin en -France aupres
du fils natural de Hitler, M.
Jean Lorret>.
Mme Maser a refuse de r
veler lendroit exact oi ext
parti son maria qui, selon
elle, possede dos epreuves ir
refutables> de l'xistence dui
fil. d'Hitl-r.

l iiit: L, tii , atl el' .i ": n
Lbu t iiHl.0.i.i '.ati a Hi-ltl
buo' g, a decial :t dc atn Cotci
qU .-i lit.) H .11i a '..IL Ei -
alitd at: a Hini-r11 kr di. [' -
c el'r.'. I -h ,.. I a r L:. p l l I .
dan, I,. rin. id d.. I., F'ran-
J ati apptir. i Lac L a-t-,I
Indtqlaue, qu II sl iaiL ar dt
M nn L..! t: .a, .uIni IIl
Li .Suiidai, IT nm i. a at
revile d ni.tiiic l qu: l. Ma
s,- r ,: d, -', .. i l n ll
du Doi.i. u ii. s a[-i t:'.p ii. J.aii
Lorrel, iu niuo-i (di :a nm e'r,-
'q: i iuraill r.i, 'Inio l itL H iller
..ii '1,16 al 'c. Qii i| .1 ervalt
doll.- I a ti l t-: rk,-lialld:. Lor
riL, gratn,.nir tl alade, Se-
rait. dc.'deo A i rvlr la verrn
i.e ui :.2 nm i ::.-trn :.

Le-' Pii :. uir Mnaer, au-
ltur de Adoll H-tlrtr, leg ni
d,, iiylb ?e real. -:e 1-t dte
SHil- r Lelrtii. ,:t Notrc. pre
Iendrilt d eji l i d..iux ans
nvoir alelt .jue ]i tract d un
fil-' d'H'tl,,r dinis la ri 'on
dr. Sa ni QL, nlin.
L.- Pe>?elatrin du Sun
day T% m.-;. o.1 cit accuetl
lies a"ec siCepitcism dans le
Nord d- la Frcrnce. ot., alon
la rumuir publ-que. un de-
nomnne Alltrt Lerov et
non ;ean I.orei chcmonot,
hnbl.,pinr Wnvr;tl, serail, le
fils, de Hitler.


Espionnage : Protestation
am6ricaine I'URSS


au Cap- Haitien

Le Rommel"


Plus d'essence !
Plus de pollution !

* Enfin un moteur qui rend
possible l'inatustrialisation
de 1'automobile Alectrique !
II s'agit d'un moteur -
lectrique qui peut simulta-
nement propulser un vehicu
le et recharger ses accu-
lateurs.

L'originalit6 de ce moteur
reside dans le faith qu'il
comporte, en plus des orga
nes habituels, un rupteur
solitaire du rotor) et des
enroulements secondaires
(juxtaposes aux enroule-
ments habituels ou primai-
res). Le rupteur coupe et
retablit avec une frequen-
ce appreciable le courant
continue qui passe dans les
enroulements primairer. Ces
brusques coupures et rita-
blissements de courant font
varier au mime rythme
les champs 6lectro-magniti
ques qui naissent dans les
dits enroulements primal-
res; ces champs magniti-
ques ainsi varies traversent
les enroulements secondal-
res et provoquent une diffi
rence de potential entire
les bornes de ces derniers...
C'est one machine qui fonc
tionne donc, a la fois, cornm
me moteur ct g6niratrice
Daniel MENARD


MOSCOU, (A.IFF)
, Les Eats-Unis ont adres-
s6 une avive protestation it
UTRSS it la suite d'une dten
native de chantage, sur un
Diplomat aminricain pour
le contraindre i travailler
pour Ids services secrets So
viutiques, announce samedi
l'Ambassade des Etats-Unis
SMoscou.
La note amiricaine, qui da
te du ler. Octobre, pr6cise
qu'un membre du KGB (S6-
curit6 d'Etat) se serait 'in-
troduit' par la force dans la
chambre d'h6tel d'un de616-
gue americain t l'Unesco,
M. Constantin Warvariv, le
16 Ocotbre, alors que ,elui-
ci se trouvait A Tbilissi
(Georgie), pour participer i
une conference sur lenviron
nement. L'homme, se pr6sen
tanlt sous Ie nom ld'Ivan
Ivanovieths aurait menace
dp riviler le contend d'une
lettre accusant M. Warvariv,
qui est d'origine Ukrainien
ne, de collaboration avec
les nazis pendant la der-
nitre guerre si le Diploma-
te refusait de collaborer a
vcc les services secrets Sovie


Enqufte du
Dpt de la Justice
Pharmacies des Etats Unis
assurant le service
cette nuit SELON NEWSWEEK
NEW YORK (AFP)
LUNDI 31 OCTOBRE 1977 Le Departement de la Jus
PADRE PIO tice pursuit activement son
B JJ Dessalines enquite au sujet des all6ga
DU SOURIRE tions sclon lesquelles un
Ruelle ALERTE homme d'affaire dAtlanta
COTE PLAGE condamnre dans uone affa re
Carrefour de I'tt6rature pornographi-
que aurait essay d'obtenir
PETION VILLE sa liberation grace a des
ST PIERRE dons d'un montant total de
Place du Marche 400,000 dollars a la camp
NOUVELLE gne Alectorale de M. Jim-
Avenue Estime my Carter en 1976, rapport
Newsweek dans sa derniere
MARDI ler. NOV. 1977 edition.
SCIENCIA Selon l'bh"bdomadaire a-
Rue Dr Audain m6r'ca.in, ces dons auraien'
ST GEORGES et remis au fonds electo-
CHAMP DE MARS ral de M. Carter par M. An
drew Young, actuellemint
ADONAI Ambassadeur des Etats Unis
R. St Martin aupres de 1'ONL) et M
Birt Lane-, Ian.a.e. Dir -
NMERCREDI 2 NOV 19l7 tlur de la Ge lion ea dlu
Budget de I'Adniiniilrat,.i
INTERN' TIONAL Carter.
B JJ DI-'.aline- Lb's inlere:--e rim n t'iul
versemenl illegal % (0111-
BON SECOLRS ppr I homrnmte dtl'laire-. lM.
R. .- Tir.:ri,-. MllithatI Theie conda.nine
en 1975 pour trail plrt (ie
SAINT LOLiI lite6rature iV lliii p.r ,,o-
Av-. NM. M.agl:oire graphique- d un liat a 'att-
trei M Thy' -tael..n le nia
PETION VILLE cazne conlrolail Iun 'limpi-
re de 100 million, d.o, 'tl-
HAITIENNE lars gallant de la venie d'au
Pjtn Atlica-lil tomr:obiles. de -pirtueux, di
produilts al mentair-._ a; u\'
STE THERESE dikque. et au tuilmn.
Rue VI lallte Tu.i)our- elon Nen-nieck
RM. Thevi., aurail. et tirans-
[ere du pe'ittnlier federal
di.. Terre llaute, en Indiana.
COIN DU NOEL i uiu clabli-sement med.-
STOP cal de Lexiozgton. dans Il
Expo Vente K-etck y.
N,%stt>5eek lai.e .nleu-
au Noel dre tiue M1. Young qui, (6 1'.,
pi'que repres ulait a i la
Ail ItLm rnii. d.- la rue Chambre la circon.icription
Ch6r',Tz le, 5 et 6 No- dp M Thevis seratt inlerns
vemnbri dte 8h et dil iict i m nu a plusieurn repris nu
a hi t d:tnim p m. Comp- pros de I'adminibtration pe
toirn V.rie : t:ous plal nitentiaire en Saveur. II au
re- c,_rfis. rie a des Drix ra'l m6me utilise dlu paper
Imbattables. ai en-t6te e la delegation
N'y manquez pa. Vous en omericaine aux Nations-iU-
couiragez les oeuvres socia- fiies IM Young elon un de
l's de Mouveniernt Noelis- se.- porte-parole, estimait
Le. que l'aifaire Theiis cost -
MERCI, tuait un cas hbumanialres.


tiques. levan Ivanovilch
voulait en pakticulier que
Monsieur Warvariv fournis-
se des renseignements sur
les Diplomates ameiricains
en poste dans differences
Ambassades.
Selon i-a noe de protes-
tation, le Diplomate aurait
eimmAcdiatement 'cdnsta
que la lettre 6tait un' faux>
et aurait refuse de se priler
At ce egrossier chantage,.
La note am6ricaine ajou-
te que incidentt pourrait af
fecter les relations entire
les Etats-Unis et 1'URSS. Le
Porte-Parole de l'Anbassa-
de Am6ricaine a d'autre
part indiqu6 que le Mic'sthre
Sovi6tique des Affaires
Etrangires avait convoqu6
le 26 Octobre un responsa-
ble dIe 'Ambassade pour lui
remettre une note riit6rant
les accusations nprties dans
la lettre i l'encontre de
Monsieur Warvariv.

fair survient apres la dif-
La r6vit action de cette af-
faire survient apris la dif-
fusion dans des conditions
tout ia f a I t inhabi-
tuell,, d'une d p i c h:c
de l'Agence S o vi i t i q u e
eNovosti) reprenant ces ac-
cusations contre le Diploma
te americain. Cette d6psche,
adressie dans la nuit de ven
dredi i sgamedi au sii!ge
d'une agency de press inter
national, a Londres, quali
fie M. Warvariv de (crimi -
nel nazic et ironise sur la
maniere don't radministra -
tion Carter se soucie des
droits de homee en con -
fiant ai un individu comme
M. Warvariva le soin de le
repreisenter.

M. Warvariv est l'un des
d6l6gu6s amiricains aupris
du sitg'e de 1'Unesco a Paris.
L'article de l'agence (No
vostis pr6eise que le procu-
reur g6n6ral de l'URSS, M.
Roman Roudenko, a ordon
nD une procedure d'instruc-
ti6n contre M. Warvariv
pour participation it des
crimes militaires nazis>>. Se
bassade amiricaine i Mos-
lon le porte parole de 1'Am
cou, la note du Ministere So
vi6tique des Affaires trn-
gOres et la dipche de a'a-
gence <,Novostb)i sont i 1'6
evidence) destinies i saou -
vrir une maladroite tentati
ve de recrutement dirig6e
centre un Diplomate Amnri
cain en claire violation de
son immunity Diplomati -
que>.


~j~.pda- -IY-ILenrjY~:l~l~~L-iid.~I~jY


-


NOUe~~wn MM


L'enlevement

de Caransa

(suite, de la Ie. page)


PAGE I










POUR DINER ET DANGER


Souvenir des Morts


17, RUE PINCHINAT, PETION-VILLE, HAMTI Tel: 7-184B
Mentlonnd per TIME et par VOOGU comm aun d@
metlleurs restaurants des Caralbes








RBpute .das

:e monde enter




Le lien de sejour prefer '

des ariiste.* et des intelle-

:3els (e' rep'-it-on internal

tiontle ii ti


rrrr~-m~u~-~prrrr~rrz~.rzrcr~lm~lrrm-rrrr


SBIJOUX-MONTRES- PARFUMS
Pour les gens qul pr6fMreet toujours le melUenur


osoooMsaaooaooccsstooooaooo


;'e5145 e
'c~ ~~.7J--t-
A

+ ~.~2- --



p 5seteanSHOWaucorsdi, son










cilaune jeed euir eteSo







Cocktail lounge


wivert ctaque CoIr d2 '7 1roc


p.m. 1 a -cri Cr, ca


HOTEL


HISPA


NIOLA


JOLIS APPARTEMENTS A LOUER

(a partir de $ 200.00)


DE BANQUET MAGNIFIQUE SALLE

pour les receptions de marriage,

de bapteme et pour les bals.


Capacity de pros de 500 personnel.




4 '""" "


Use Seorde Parfalte ceBsauec6e


par an diner de eourmet



L'HOTEL CHOUCOU1E 4



oear se termlner daas le cadre

Incemperable de

CABANE CROUCOUNK


Climatiseurs -


Westinghouse

STUDEZB

INSTALLATIONS
suzin'

DpaeH flst A)- *


COMMERCIAL


BOUCARD & CO
Phohe : a-iM0


u Fort Pet


~IL.D& aga,.acagaw:aa


Le Magasi,


LITTLE EUROPE


AT L SMUL DISTRIBUTUR EVFMN r V11M

m DfB RODVTB DE LA GCELBRE

MARQUE MONDIALU


M NATIONAL


RADi_ cAAaEZ, PLAYERS, BLINDS.
COM 007E*, A&KERA, CLERIC SHAVERS,




S *.- 9 **** -


(sulte de la lere page

tes les gloires qu'll rec-rir
che, c'etr ai de laser u--
ne renormTinme qui luIt ur-
vivre. Ma,.nS une r..nrmmrc
n'a de valear qit'.:oceee
au bonl"icur collecitf. Ma-
lheqreu.en:nrit, eile ac-
quiert souvent avec uin cnC-
cours d e-Oin),-: qui [)ipa .:
sur les t loii :.. -rin hurlanit
des horreur. :n t-S.arit 0oe_,
forfaits. Lt E D cii donrine
A certe. ns o ':.t' l .. pCI-
voir d'enr.. lndi.: partner d'
Icurs Vicroir,- ilI n: r tcoi-
vent pas en .tre fi,_r-..
LES MORTS que :o-.i
venirs d ,.:-r? rei-ri rni e
mot si mphl: iOde d an-if
res per-e',- it -riec-nrlr' .
que de larme- it failt n:l-
tre !
LES MORTS m:is qui
o6nt-ils? Ceux-lA que nous
voyions passer parfois; ceux
avec qui nous nous sommes
entretenus, certain jour;



Avis de formation
de la Socie~t
Anonyme
Promoteurs et
Investisseurs
Associes S. A.


nc
s'C
et
ne
Al

j'e
nc
H
b;
le


Conform6ment a 1'article
2 du Decret du 28 Aofit 1960
organisant la formation et ge
le fonctionnemrnt des So- ch
cietes Anonymes, il a ete la
d6pos 6 au D par- pi
t e me nt du Commerce ce
et de lIndustrie et en I'E- gi
tude de Me. Raoul Kenol, fe
Notaire a Port-au-Prince, u vc
ne copie des status de la fa
Societe Anonyme denommfe ei
PROMOTERSS ET INVES- tu
TISSEURS ASSOCIES S.A.>, n
avce sifge social a Port-au n
-Prince et au capital $ 100. n
000,00 divise en mlle ac- d'
tions (1000) de $ 100,00 cha v
culic.
C'nquante pL un (51" ) r
pour cent d& ces act ons
sont Fouscrile c;t libere"s
du quart (1/4i par les fon s
datcurs. 1p
Cette soci6tf fondfe par e
MM. Wesner LAHENS pt f
Philippe LAHENS a notam r
ment pour ob.it : la pro- 1
motion. l'implantation de 1
tout project a caractere a- 1
gricole, industrial ou com- i
mercial, la creation or 'ac In
qu'sition et l"exploetntion
de 'tous fond ou etaol's e-
ment d- meme nature. la
partic pation de ila Socift6
par tous moyens et sous
auplqi p former ue cc soit n
a touted entrepris' et i.
toutes Sociftis crepes ou a
cri-r.
Les actions ont do for-
rne nominqtve Oinu qu por
trcr aul cho'x rio 1'ction-
n'ir" et sont librement ces
?ibles.
Fnit a t Port-mi-Prince, le
29 Octnhre l977
Me Wesner I AHENS, Av.



Un appel de l'OMS
centre la
consommation
excessive
d'antibiotiques
NATIONS UNIES
(GENEVE), (AFP)
L'organisation mondiale
de la Sante (OMS) a mis
en garde vendredi les m6de
cins et le public contre la
consommation excessive ou
inadapt6e d'antibiotiques.
Celle-ci peut entrainer une
accoutumance des microbes
a ces produits et la recru -
descence des 6pid6mies.
Sr lon 1r- experts de
01OMS l,:- eit-ro:iac r -



,i l,-ri e- i .l I it.P 1i ra I-, i
o: il,-: I I i i iI, :t. il ii, 0i
l an. d.:- it :l -d, r.c i -l -


d ,n't el I ,- quh ,:, ic ,.i l it- il
mi Mir iq r. i A inq:'l'i -
cen rtle ,l 3it B. ,l, d-d-i
L'OMS *oii!'p-li'ri ,:( do':
qti nl ih.,, or,.i. -riLb t d'-in
ttbl olt.iq l:'-s ont. ii I :I .:
pi r liil.l.'i conltre les infec
I ion virale.- oilnnime In grip
pe t, lMvr rwiie [. ains-i qu
centre di- noilritrcll-B s mri da-
dies diarrl'iqi'q ue;, alors
qu'is roni, l.ot.alenieht inef
ficeces danls cls cas tpre -
cis.. El.Ie nilipne iltili sa
ton croiisante- de certain-
anllblotioui]>. iotLamm-'rit la
Lc-racycl'ne dnn, t'alimen-
lation du betail.
Cela redui, a neant la
raison d'ctre it l'A.itlcacilte
de ces medictumentsb, regret
S te 1'OMS,


us voyions gaiement tour
)yer dans les bals; on
mpressait autour d'elles
l'on se d'sputait 1'hon-
eur de leurs attentions.-
Lors elles avaient lair
ernelles. eHelas que
en ai vu mourir de jeu-
es filles >>. Disait Victor
ugo, il faut que dans le
al les foldtres quadril-
Is foulent des roses sous
eurs pas >
LES MORTS des phalan
es de nous-memes,. arra-
sees a notre etre en y
aissant une blesure per-
etuellement douleureuse:
es amis don't nous parta-
dons les afflictions et les
*licites, ces parents qui a
talent pris soin de notre en
since et que nous a'mions
nbrasser des paroles affect
ueuses et ces enlants que,
os eateries ')..r.:i.. i sur
nos genoux; I. n ., be
.is remplisselct notre coeur
'une fierce toujours renou
lkde et la lumifre de
1eur.' fronts illumine nos
eves.
Oh! comm PL ne pas se
ouvcnir de vuas, chl rs ds-
paius, quand votre place
t la, inoccuFr dans le
oyer. dans la patrie ? Le
matin. on ne vous trouve
as pour deposer sur vos
fronts jtuvenihs ou rides,
le baiser du r6veil; ot 1 on
ne vous voit pas dians la
nalson au cou'rs de la jour"
ree. vous ne'tes pas a table
s 1 houre du rDoo.

Mais ou done ite,-vous,
etre aimes, ljartis _.algre
nos pleurs, nos sanglots,
nos supplications douloureu
es ?

LES MORTS cruel sou
venir qui traverse notre f-
me comme un nuage tNn&e
brEux! Nos plaisirs, nos es
poirs so faneLnt a son om-
bre et tombent dans 1'abi-
me de nos douleurs. i


ccux don't noui saelrons en-
-tencre parlor ou donrt nrou
avons lit les ueuvres.
Les un etatent bons et
merita:ent la conflance Et
I admiration, les autres pro
voquaient la mefiance et
la r6pulsion; 1'un eta t
huminmle e, A lautre deambu
lait tout bour:oufle d'or-
re'i- I Celui-et vivait dans
ls'pul-lnce et celui-la dans
]a rniLer,-: certa'ns ava-ent.
r't:u des viantiagts physt-
qile;ou n rellectuel- qut
ie; di't.ngiifnt dautr-s
ava ent en pailage les inf r

LES MORTS ce nc scnt
pa's :.ulemernt Ces vii.il--
lards decrep, L t c courbte
q(li :0 t.thc tvict i ..ans [iii le
i:p)s de laI toinoe,, ce ont
au-i Cos Iounes gen; tout
plemn d'ardeur quj iravail
laient avec 1'espoir 'de le:i
remains plus beaux, ces rCi
vissantes jeun -fill C ii,-


Mals quels horizons 'nou-
veaux .elle ouvre, la
Mor! Prr.:n'sse de Ll-
berte merveil euse et de
justice lncom.icnsurable.
Heurf usement l.bre de
Loute emprise humane, le
mort -ourtt- -n regardan
110o grimaces inut les, 1l
1 de.ormais lc pouvoir d'.
d.st'nguer la !ncerite dr
la malice. Et parmi ceM
ileurs et ces '-scour., par-
m, ce silence Et ce recuedi
clement, il elt entencire
It.- co-urs et tcurs secrets .
Merveillliux horizons I
sublimes nouvcautes: Voci
que se re-ali-e la promesse
cut Sauvit;r: Celut qui
ero.t ern mol vivra eternel
lement.' Et 'e st -ans dou
to la magle ir'sistble de
cette esp'lrance quIt ngen-
dre I hcroisme et la sainte
t6; c'e-t elle qui imprimie
aux grand' roeurs cette



La Kirkconnell


Marine Shipping Co \


La Kirkonnell Marine Shipping Co

vous garantit ses services

reguliers. Bintensuels entire

[es ports de Nouvelle Orleans :

Mobile, Lake Charles, Houston,

Tampa et Port-au-Prince.

Si vous voulez expedler vos

marchandises vers d'autres ports

que ceux mentionnds,

contactez nous :

Maison Andri T. Thezan

en face de I'Office du Tourisme,

Cite de l'Exposition

P.O. Box 1172 --


Phones : 2-1332,


2-1532


( POUR ALLER


A MIAMI,


CHOISISSEZ


AEROCONDOR


LA LINE QUI UNIT


LES DEUX AMERIQUES.

Grace 6 nous, ce n'est plus un probl6me d'aller
a Miami.
Chaque jeudi et chaque dimanche nous vous
vous emmenons vers la ville d'affaires am6ricaine.
Retour les memes jours.
Consultez votre agent de voyages ou appelez
AEROCONDOR au 2-3675 ou au 20101.








A tes V /L






AEROCONDOR
La Ligne Aerienne de la Colombie

.- .. ... .. .. .'


14 Rue di


r1 Rue d


~I- ''-^II~~-----~ ~~~-`-`-~~-~~- ''~`---. ~~-~'~~~"-~'. --r~~.`~.s--~- ----- ----~--,,.. 1~~1- ~-~---.~~--.I-'..


rrdarque de d4iain en face
dis perils et tallt dans leur I
regard vivre leternite. Pus.
que 1 Existencr de notre
mat lre est .mitre, qgielle
consolation pour nous que I
nos vertus atenit le privile
ge de nous .ndre victo-
creux de la mort !

Et nouc a ronr : P'assez.
joces folles de la terre
qui cach.z dany vos chants
de. t ntements lugubres !
passez. fleurs de prtntemps
que le souffle du vent ef-
feuille sans rerour passez,.
plal'irs d'un jour que guet
te la douleur et leve-toi,
-ole 1 qut dores les colli-
nps -t soultves les Ames !
Cantiques ttrnels. remplls
ez noq esprvtc -de vos chase
te. accord 'I Et lalssez-vous
gofter gloir3 inalterables,
fes trt-ors de WVtre harmo-
nie !
Marcel DAUPHIN


urr~rarraaR~Mloo---.-~LUY~UI~- (ID~C~LNmP~bCNIIC-r-


:'6~%~3~;rf~3~3LQ~vl3~F~~


_


:s~,;~,-;bbC*r+lilECil~i~PP~3I~~~LIL-UI*


AIE NOUVELLISTes


LUNDI 31 OCTOBRE 1977


PAGE 4


z


Z


....,rm., - wc.0sr. r.--


C


, -." - A .. . . .. .


I





LUNDIL ~ 316~~- OCTOP.E1977~ iLK1 NOUVE I~n FACE,~B--~L"- CI -g~ag~~ggqPa


LE POUVELLISTE
QUOTIDIEN FONDE, EM 138l


-0-

PrQUKIETAIRES : PIERRE CHAUVET

ET MAX E. CHAUVET


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. MAX CHAUVI




O' (TN C" of


VOTRE HOROSCO
Ij Par Franees Drake


MARDI ler. NOV. 1977


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
Bonne journey pour des
contacts avec les"sup'rieurs,
l's autortes, en general.
Les uns on les autre; s(-
ront receptifs a vos idees.

21 AVRIL AU ZI MAk
(TAUREAU)
Influences stimulates
fortifant vos ambitions et
votre cnorgie mai- ne vous
surmenez pas. Confez cer-
ta'nes teaches i (des parte-
na res.

(22 MAI AU *i J JIN)
(GEMEA tX)
Journee plus ou moins
de routine muis une activi
te un peu insolite et margi
nale pendant la soree
pourrait etre anmu ante.

22 JUIN AU 23 IITILLETI
(CANCER)
Billes influence s de la
Lune. Unt nouvelle agrea-
ble vous donne le ifeu
v rti pour allcr. de 1'avant
dans d'important(s entreprn
ses et decisions

24 JUILLET AU 23 AOU't
(LION)
Moderez votrc combativite
et vos souhait- Certa-ns
partena res '-ront excessive
" mept sens bles et r esenti-
ront touted interference .

24 AUUT AU Z, SEPTEIVBRIF
(VIERGE)
'Un Cucces n 'a'besoin que
de votre bon comportment

S i ri .I . i : i
---it -,;


.T i n I i i i

23 sUPr AU 21 uCt.

S ,', h i ,, I ,


poss'bllit6s de r6
les gach_'z pas pa
rence ou effort s

23 NOV. AU 21
(SAGITrrAI
Interessante3 active
certa:ns travaux (
xig ront votre att-
taquez avec r ite
et une vue real
choses.

22 DEC. AU 20 J.
(CAPRICCG]
Belle p6riocse p
connaissance. Ass
de vos methodes.


Port-au-Prince HAITI
Le 25 Octabre 1977

-._LA STERILISATION


les preedeefnt, i exp r- ince
d'autrui, pour y voir plus
cla'r.

21 JAN. AU i FEv.
V qERSESAU)
Connaissez vo3 limits,
bien stir, mais travaillez
a etendre vos frontiertis e-
larg r votre horizon. Votre
imag nation eit maintinant
au m'n ux de sa forme.

20 FEV. APr S MARa
(POISSONS)
Votre intuition est une
des plus tortes d- tout 1e'
spectre zodiacal. Si vous
avez une impression, su.v(z
la. La conjonct'on est en-
votre fay'ur.

SI VOUS rFla itr,
A'TIOURD HUI :
Vous etes rap de dans
voj pensees come dans
vos actes, ferme et con-
fiant. Votre Signl le Scor-
pion etr clui dc -ens





-t 1r n - I [j
--.- ir r- n r t r-I t
fiT n i itF 1 0 71- 2,I r
-1 ii.- -, I t T


- C ., r" i,' ii- ,O- 0 . -!0 i ,:- t rn.i;, -
(SCORPIiOP i-' ,-,, r ... r ,, rn-,r


--, -- I, W ,' I. ,i,- i,',ii-,-r
[11~~~~~~~ ~ ~~~ r ,.I -, . [ , ,, i l-- i


LA STERILISATION
MASCULINE;

La st6rilisat'on masculine
par vasectomie est une in-
tervention chirurgicale mi
neure. Elle se pratique mous
anesthesie locale ou genera-
le, su cant les circonstances
et le chlrurgien, en un quart
d'heure environ. A mo ns
qu'il at eu unm anesthbs~e
general. le patent ne doit
pas harder ie lit par apre-.
L'optration consisle en
une double ligature de cha
que canal dtftrent et en'
1'excision de la section in
termidiaire diu canal (en
g6n6ral 2 cm environ). Ce
ci bloque avee success le
passage ascendant des sper
matozoides. oroduits dans
les testicules. de sorte que
1'ejaculation est exempte
de Fpermatozo des La se-
crt'6on de. tr--iculer ne rp
,- r,_- - :,--:tm on-
p r,- -. i n r l : Tr -,I =. _

roe I- d- -gd- Ia -mIAn
reI I., d.: ,- l,qiidi :, l
r T i ,'/ r m r,:sm : i-t .im .-
nr .,. apr-. p,.. r-.'' --n II
: et re. ."-imni t-e ,d '.:pli -

I Jar i l m ,-
r .7- ~B, j


or] i : w_. i-' '' o :_ .mrout._-

, r t d U -i i r', Br a,- -i

(, i j0 ~TO r
to -ti'tt eia


I


Ch':z les femmes, la st6rt-
Jtei est la suite naturelle
de la menopausi; chez lea,
homnies, ellv .uLirvijnt, a un
abe avahc6 Pour les deux
stxey elle pi:-;t etr,- le r6-
Iultiat de certa'nes mala -
T dies ou l'eftfet Scondaire
dune opCration (l'thy:terc-
tomie chez la femme, la
pro tatectlom- cr1cz lPhom-
me. par exensipIi.
m. Pour cErt ir.- couples, il
Sp-uL 6tre tris souhaitable,
SE I vo rr imp6ratif, d'emptcher
S toute autre grossesse. Un
J moyen d'y parvenir reside
dans la st6riliration chirur
g cal. e dI un ou 1'autre des
Spart- natio -
Certa'ns procedes chirur-
gicaux, en particulier- ceux
qui sont exx6cuts sur 1'hom
me, sont relat'vement sim -
ples et extrt-inement effica-
ussite, ne ces. La st6rilsaton., qui a
ar indiff6 66- rEconnue en 1949 par la
poradique. < on Population > (Commis -
DC. sion royale br'tannique sur
RE) la population) comme .une
ttes ma's mtthode de regulation des
nuyeux e- nais:ances, difftre cepen -
ention. At dant dcs autres moyens de
*rminat on contraception, dans ce sens
iste des qu'elle dolt 6tre consod6r6e
comme permanent, parce
fANVI VIS giens particulitrement habi
NE) le s sont a mtme de la ren
our la rev dre rtvers.ble, on ne p"ut

Revoue pas vraiment computer la-
evoyez dessus


PROPOSE D'HY SIENE FAMILIALB- -


C -ee -


sant peut Wtre & A'TnTWps -
sance cu & des nmodiica -
t'ons ue la llut dO. ..
11 convent de souligner
fermement le faith que,
lors d une vasectomle, on
n'enldve ni glande nl or-
gane sexuel. II n'en r6sul
te doint aucune perturba-
tion de la lonction sexual
le. Le desire sexuel et la
vigueur sexi-lle ne sont
nul lelnent entrav6s. En
fall. quetlues patients 6
pro-uvent msme, apres
intervention, une sensa-
tion de bien-etre, due & la
dispatition de la crainte de
f6conder leufr ftme par,ac
cident,
Les chirurgiens ont des
vues divergentes quand 11
s'agit de decider si le can-
dfdat a des raisohs valuables
de se firee bp6rer. Beau -
coup d'entre evix -xigent qu'll
y ait deux oil trois -enfants
dans la famille, dont un
fils, et que le mart soit
dans sa trentalne.
Bien que la vasectomie
soit. une intervention second
daire, l'id6al est d'effec -
tuer un examen g6n6ral du
candidate.

En principle, la vasecto -
mie cause pen d'ennuis, et
les complications tells



FOOTBALL
Coupe du Monde:
la Suede qualified

BERNE, (AFP)
La Suisse a battu la Nor-
vege par I but a 0 i-0) Di
manche a Berne en match
comptant pour le tour pry-
liminaire de la Coupe du
Monde groupe 6 zone Euro
pennee. A l'iscue de ce
match,' la Suede est done
qualified pour le tour final
de la Coupe du Monde.
-

Coup du Monde :
I'Autriche
qualifike
ISTANBUL, (AFP)
L'Autriche s est qualified
pour la phase finale de la
Coupe du Monde qui aura
lieu au mois de juin pro -
cha u en Argent ie en bat-
tant la Turqute 1 a 0 Diman
che an Stade Ataturi dlz-
m r.

Alors qu'l roste deux ren
, it di.-I1.,l- r dan 1-
1.. .., : 1 ,.u rr 'c r.,: nr p, ut
t. t I rI -ik,-1 I "i-Tsr

,auw:- PA D t Malit-Turtn.

Les dix
americaines les
plus m6ritantes


La noblesse, la grace ,

I'agressivite d'un pur sang


le PRIX ... d'un poney !


I10 0101 a


-


' ~ ,ME I


-s


.,i ;. ., . . ~r-I. *-~.i L ;~*;~a ; l. . . . . .tr;~i


6LE NOUVELLISTEI


LUNDr 31 OCTOBRE 1977


A ..w. %FW ... ...


qu'une douleur lourde et
un gontlemenr, disparals ..
sani habttuellement r10s
une ou deux seithaines 11
est assez exceptionnel, d'ob
server d'autres suites d6plai
santes. La seule'nieafcation
en general nfcessaire est
un analgesiqup doux.
II vaut mieux avertit le
patient qu'il ne sera pas st
rle itminedtatement apres
1'operation. It- iaudra au
maOins hut mariness pour
'cela A la fin da create period
de, 11 est recorrmandt d'ef-
fet uer aeux examens conse
cutitf u nmicrodcope, pour
vfr'ier t'absence total de
spermatozoides, ,avant d'a -
bandonner, :en. toute 'sdcurl-
t6,- les contraceptifs classi-
ques.
Extrait du :
Manuel MWdtical. Rdig6
pour le Comlt6' medical de
1'IPPF :
Par R. L. KLEINMA.N


1"~1""'"~3:- Zr:T . :;:: ~.:.:~:..: :


nnc- -r -.- cc-w wane eccc. .cc ce -c w-eu-cc

-. Noitvel Horaire



Spartirdu


.30 Octobr 1977 -

VOL-QUOTIDIEN
S' POUR

';MIAMI

SDpart : 9.55 a.m.
CORRESPONDANCES IMME6IATES POUR LES 4 COINS DU MONPE
4i CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE OU APPELEZ-NOUS
L Experience makes the difference




S4.




I - -m w r - - - - - - - -- -- V .. I


REYNOLDI


HAITIAN

MINES


pionnier de l'industrie
miniere en haiti

plus de 50 ans au service

de leconomie haitienne








AVIS AUX AMATEURS



UN NOUVEAU SERVICE


1IA~s les Eromaes g

de Frauce

EN VENTE DIRECTED


ARRIVE CHAQUE SEMAINE DE PARIS
GRACE AU CONCOURS DE
AIR FRANCE CARGO REFRIGERE




Cormandes Tel : 2-1809

LE BISTROT.

LE MANOR, 6 LALUE

Venez no- u- or
Vgg g^ gy
ry o.eos/=/sc^^wercrc<.=ora-eJcosisrs//aeeisoL;a,, \


Pour I'usine de paite de tomate

de Cavaillon


(Suite de la 16. page)

(200 ha environ) pour la
production de fruits et de
legumes destini a la mise
en conserve.

So) 1l'installation d'une
planti el6~itrique laquel
le peut servir eventuelle -
ment a alimenter la locaiit6
(Cavai.lon).

4o) & la construction de
logements pour h6berger le
personnel administratif et
probablement d'une cite ou
vriere.

-0-

Sur les 200 ha environ ap
partenant 5. la FACOLEF,
celle-ci plantera alternati-
vement pour la 1ere annee
de la ornate et du pois con
go. Des le. mois prochain,
on va commencer avec la
plantation de tomate. Cela
permettra d'avoir une recol
te sur pied l'ouverture en
mars prochain de l'usine.
On doit signaler que la cul
ture de tomate prend envi -
ron 4 mois de m6me que cel
le du pois congo.

Le hangar principal, est
achee6. Le montage des ma
chines sera termin6 dans
une qumnzaine de jours et
les travaux sont effects
par l'ing6nieur italien Osca
ro.

PRODUCTION ET
RENDEMENT

La FACOLEF compete pro-
duire pour la l re annee
200 000 ca:sse-s de 24 livres
de pates de tomate en boite
et 5 a 6000 caisse.'s environ
pour le pois congo en con-
serve. Elle compete aussi
avec cette production apres
avoir satisfait le march lo
cal, couvrir le march ame-
ricain (USA).

On doit noter que les boi
tes de conserve proviennent
aussi de l'industrie locale.
De La Haitian Can Industry.
Ce qui est oncore un effort
appreciable du secteur pri-
yve.

La FACOLEF espire tirer
a 1'hectare 30 miles livres
tomatoe) en production nor
male et atteindre 60 mille
livres avec engrais. Ce qui
a ete obtenu, nous a-t-on si
gnale, dans l'Artibonite.

Par contre en Dominica -
nie, la moyenne 5a 1'hectare
est de 35 miles et meme de


25 miles livres dans des r6
gions aides aux environs de
Azua.

0 -

A part la culture de ses
200 ha, la FACOLEF, en ac
cord avec 250 planteurs de
la region de Cavaillon,
compete utiliser leur produce
tion dans 1'usine; et afin de
permettre A ceux-ci de pro-
fiter au maximum de leurs
terres, la FACOLEF met ,un
agronome, 1'agronome Le -
dan ileurs dispositions
pour les conseiller dans la
preparation des sols, des en
grais et des semences. Elle
leur offre une autre garan-
tie en achetant leur produce
tion au prix international,
au prix pratique en R.D


Pourtant l'ouverture de la
FACOLEF en mars prochain
depend de beaucoup de fac
teurs comme celui-ci. On se
rappelle que 'IDAI avait
a charge 1'ex6cution d'un
canal d'irrigation pour la
Plaine de Cavaillon, elle a
execute la lere phase des
travaux, i.e elle a irriguee
100 ha sur les 1800 environ
de la plaine. Done, c'est
avec anxiety m6lee d'espoir
que les dirigeants de la FA
COLEF attendeut la reprise
des travaux d'irrigation (la
2e. phase); car toute leur
vision 1louverture en
mars prochain depend de
'achivemenit de ces n ra-
vaux d'irrigation.


La Ligue contre
ie Cancer
La Ligue centre le Can-
cer pi'nd plaisir a fire
connaitr la date choiste
pour le Bal des Debutantes
de 1'Annee 1977.

G sera 1e Samedi 17 D6-
cembre que cette belle Fe-
te se d6roulera a i'Hotel
Sans Souci.

Aprs le tries g1and suc-
ces qu'a cannu le Bal de
l'annee passe nous espe-
rons que tous coux qui 1'a-
vaient manqu6 ne tarde-
ront paseo 5 s'inscrire le
plus tot possible af.n d'y as
sister cette annee.

Par ailleurs la Clinique
vient de recevoir des appa-
rils tries modernes qua: se-
ront installed et mis a la
disposition des maladies,
tres prochainement.

Aider la Cl'nique contre
le Cancer en vous associant
aux efforts de son Comite
de Direction et die Son per-
sonnel technique en part;-
cipant d esette belle Fete
du 17 Dee-mbre 1977.
Le Comite de la Ligue con
tr. le Cancer.



Attribution des
prix de
Journalisme Maria
Moors Cabot
NEW YORK (AFP)
Pcdro Chamorro, direc-
teur de nagua, Jonathan Kandell
dou sNaw York Times), Ani-
ta de Calers die l'Agence
France-Presses et le profes
s.ur Jos'ph Taylor out e6t
distingues par le Jury des
Prix Maria Moors-Cabot.
Ces prix, d6cernes depu s
1939 par 1'Utiverit6 Colum
bia de New York, recompen
Fu'nt des journalists qui
ont contribute au progrus
de la comprehension intera
mnrcamne).
Pedro Joaquin Chamorro
est consider comme un
des journalists les plus
courageux d'Amurique Lati-
ne pour avoir, malgre seS
multiples arrestations, con-
tinue a ut'li'ser son jour-
nal gua come une tribune con
tri. la dictature ds Somoza.
Kaondall est un specialis
te de 1'Amerique Latin.e et
appartient au bureau pari-
saen du Joseph Taylor, anciein
journalis*e de 1'Agence UPI,
enseigne aCtuellemeost lI'U
niversit d'Austin au Texas.
A'nita de Calers a com-
mfenc6 sa carrieni journals
tVque ka Londres oti elle s'6-
tait refugile pendant la se'
code guern- mondiale. De-
puts 1949, elle est charge
des problems latino-ame-
rieain. au bureau de l'A-
g'-nee France-Pre.sse) Wa-
shington.


Hanns Martinds Schleyer aurait critique les
antaeritis ,6d6rales


iMPACT SUR L'ECONOMIE
DE LA REGION
Avec l'implantation de la
FACOLEF dans le Sud, a Ca
vaillon, la zone tirera sans
doute certain b6nefices tels
que :
- utilisation de la maini
d'oeuvre locale'
- electrification : la zo
ne aura 1'electricite
- cite ouvriere : A part
la construction pour loger
le personnel, il est proba-
ble qu'on pense a la cons-
truction d'une cit6 ouvriere:
On peut *6tre sftr que ce
noyau de diveloppement au
ra un impact certain sur les
Cayes, Aquin etc.
N B- Certains renseigne-
ments nous ont ete fourni
par J. C SANON ;



ligue arabe
MICHIGAN (AFP)
Un novel et important
example est venu confirmed
cette semaine que 1'Egyp-
te pourrait fare rayer cer-
taines soci6tes amdricainee
de la de la Ligue Arabe.
Ford Motor, qui figure sut
la liste du boycottage de,
pays arabes depuis 1966 a
cause de ses activities en Is-
rael, a annonce lundi Is
conclusion avec le gouver-
nement 6gyptien d'un ac-
cord pour la creation d'un(
soci6te mixte d'assemblagt
de camions et de fabrica-
tion de moteurs Diesel eI
Egypte.

Cet accord 6tait en neg(
clations depuis plusieurs ai
nees. La participation di
gouvernement egyptien sen
de 40 pour cent, celle di
Ford de 30 pour cent. Des it
terets prives detiendron
les 30 pour cent restant
L'investissement au ddpar
sera de 145 millions de do:
lars.
les products de Ford pou
vaient etre rays de la lis
te noire apres la creation
de cette entreprisc mixte a
vcc l'Egyptee a d&clar6 ui
porte parole du construc-
tour.
En septembre dernier, <<.
mLricain Motors Corps. L(
MC), quatrieme construct
tour automobile americai
avait announce egalement 1
creation d'une entrepri,
mixte pour assembler di
vehicles en Egypte.
Enfin, Coca Cola qui ava
ete inscrite sur la ( Noire> des pays de la Ligi
Arabe en 1967, a cree e
Aout dernier avec le goi
vernement egyptien une
ciete mixte de developpi
ment d'une plantation (
c trons de 5 000 hectar
entire le Caire et Ismaili
Ces exemples temo'gne]
du desir de l'Egypte d'i
finir avec les restriction
et les boycottages impos,
par la L gue Arabe. Re te
savoir a quel point son cha
gemcnt d'attiud influeni
ra les autres pays de la
gue Arabe.


BONN, (APP)

Hanns-Martin chleyer a
vivement critique, avant sa
mort, les autoutts ted6rales
et surtout lee services de
Police. C'est ce qui resort
du texte enreglstr6 sur une
Abnde Amagn6tique adress6e
par Schleyer au chef de 1'op
positloh chr6ihcnne D6mo -
crate, Monsieur Helmut
Kohl, le 12 Beptembre, soit
une Eemaine aprls son enl16
vement.
Le texte faith partle de la
documentation officlelle
que le gouvernement de
Bonn publter?, la semaine
prochaine.
Selon 1'Agerce d'informa
t'on Ouest-Allemande DPA.
qui public samedi ce texte
integral, Schleyer ba tout d'a
bord fait ressortir qu'll ne
comprenait plus la s!tua -
tion dadns laquelle il se trou
vait, set cela meme du point
de vue politique.u L'otage de
la rappelle qu'aprts l'as:assi-
nat du banquier Juergen
Ponto, le Ministre de l'In
t tdrieur lui avait dit le. 31
Juin que le patron des pa-
t- rons: figuralt desormais
- xparmi les personnel les
s plus menac6es.:o
s les indications de la Police
r Criminelle regional et Fe
s 'ddrale, mais .e ne pouvais
Spas juger de leur efficacitd,
- ajoutait Schleyer dens son
S message.
Hanns-Martln Schleyer
" fairait ressortir ensuite que
e le ddroulement de 1'atta -
e le ddroulement de 'atten-
- tat du 5 Septembre avait
n montr < &a quel point tout
a Wtt bacl6,s Pt il poursul -
vait : n nant des prfroratifs. pour-
u tant facilement d6celables,
me prouve a quel point les
e

S A louer

A Petion Ville, tres proche
de la place Boyer, magnifi-
que maison avec terrasse et
jardin; grande cour; gara-
ge; cuisine et dipendance 3
sales de bain; 4 chambres
in coucher et un grand li-
- ving.
Pour les visits, t6elphonez
au 2-5434.


PHOTO

NATIONAL SHOPPING CENTER
SDelmas
REPORTAGES MARRIAGES. ANNIVERSAIRES
BAPTEMES. MODE -
PHOTOGRAPHIE- INDUSTRIELLE
BLACK AND WHITE COLOR
Lionel Pierre-Louis :
ARTISTE PHOTOGRAPH DIPLOME OE
N Y INSTITUTOFPHOTOGRAPHY -
ETDE GERMAN SCHOOL OF PHOTOGRAPHy V
&! a TEL 2 284


Un nouveau Jambon HAMPCO





dans tous les Super Marchs





Demandez, exigez. rclamez




le Jambon HAMPCO


VU LE COUT DE L ENERGIE
ELECTRIQUE ACTUELLEMENT.ACHETER
UN KELVINATOR (REFRIGERATEUR/
CONGELATEUR) C'EST COMME SI VOUS


POSSEDIEZ UN CUMBERLAND


POURQUOI ?


I KELVINATOR utilise des
Oprois isolantes de
Polyurethane haute_
ment efficaces qui
evitent les pertes
de froid I dou
economle d 'energie)


2-KELVINATOR utilise
des fermetures ma _
gnettiques aux quatre
cotes pour mieux
conserve le froid
( d'ou economic
d 'energie)


KELVINATOR = E
.1 '


LEGAL


3KELVINATOR utilise
un tube de gaz
chaud pour mainte-
nir les parois ae
Iappareil au sec
sans toutefois ajquter le
couteux fonctionnement


d'un radiateur (d bu
economic d'energie )


4_KELVINATOR utilise
un condensateur natu-
rel de gaz a la place
d un ventilateur elec-
trique Id'ou econo-
mie d energie )


C


dabrgent


/ I-


5


La Maison de vos reves


construisez la sur du solide


conomie d'energie = Economie

VOYEZ LA AMPROSA,
107 Rue Paovee


i _. __


N


IrMilt IT IF,-


- t


~B~IL~asSEi~ic~ --ad~-----s~i~g


m -11


~*YX+)~33L~3D;~K~3~;r3-~3~63e~P~O)~~


--.-li~-- ------~---


9 1 - ..~~..-- --I- -- .- MR ^;--'i;- -. - mw I Ir~L-~~i ~* L ll


~VUQllrl~YI~LP~ :~~--r~rc


- U~5JYU55jITU~ -. ,~LUNDI 31 ObfOBRE OTT1


*responsables connals-ent accusalt ensuite l'olilce fedM
peu en reall,6 le terroris- ral criminal 'avoir .nette
me : on ne peut pa6 se fier ment 6chou6 dans ses rmesu
'it quement iux ordina re_. preventive.'. 11 repro -
LeurU 11 taut le secours de chait au gouverrement iede
cerveaux humans I 'on sal de ne pas pouCoer e de
veut obtenir des conclu cider a agirs et au chance-
alons exactes. lier Helmut Schmidt L .. pas prendre de decision non
v La yictime de 1'enleve plus>> et il concluait :
sment aflirmait ensuite qu'el zdans ces conditions, il ap-
le n'aVait jainais spleurni- patient inaintenant a l'op
th6* pour sauver sa vie et position de bien faire dcla
qu'elle avait accept les dd ter les responsabilit6s," Je
cisions du government fi ne suis pas disposed &9 dispa
ddral. eMais ce qui'se passe raitre discr&tement pour cou
maintenant est une torture vrir les fautes du gouverne-
sans rime ni raison, ajou- ment, deg parties qui le corn
talt l'industriel enlev6 en posent et du chef de 1'ofhi-
faisant allu-!on aux lon ce feddral criminal tant
gues tractat'ons, qE moins vant6. Des copies de cette
qu'on ne tente de s'rmpa bande ont 6t6 trees pour
rer des ravispeurs grce A les mettre a la disposition
des ruses naives. Dans ce d'autres instances publiques
cas, cela signifferait ma pour le oas bi il apparai -
mort certaine.i, trait, faute de reaction de
ta part, que" la bande ne
Hanns-Martin Schley'er test pas parvenue.>







*'





BQ~g~s~B130R




LUNDI 31 OCTOBRE 1977 eKE NOUVELLl~TEa


LUNDI 31 OCTOBRE 1977


COICORDA CItE CINE TRI;;MPHE


Lundi ai 4h30
LES VIERGES DE SATAN
Entrie G. 3.1)0
a 6h30 et 8h30, C4. 3.00
LA TOURIB DU
REGIMENT
Mardi h 4h30 G. 1.50
LE FAUVE
d 6h30 et 8h30
LA MORT] LEN rE
Entree G. 3.00
Mercrfdi a 4h30 G. 1.50
LA CALIFFA
a 6h30 (t 8h30 G. 3 00
LA BRIGADE VOLANTE
Jeudi & 4h30 G. 1.50
LA LOI DU MILE'
a 6h30 et 8h3f0
Entree G. 3.t
IMPORTANT C'EST
D'AIMER
xxX A
AUDITORIUM
Lundi a. 7h
I.E CANARD A
JI. ORANGE
Entroe G. 2.00
Mardi i 7h
C'EST TOUJOURS OUI
QUAND ELLES DISENT
ION
Entree G. 2.00


M rcredi a 7h
ILES DURS
FEnlree G. 2.00
Jcudi h 7h
MADAME
Entree G 2.01


Mardi a 2h et 41
___


LE PIED MOTEL DU
KARATE
r Entree G. 1.00
a 6h et 8h
SUSPIRIA
Entree G. 3.00


A venrfre
1) Prooriet(- 50 x 10t
? Carrefour (IVfon-Repos)
2) Proprieles 50 x 100
St autres h Delmas
3) Proprietes pour Fac
tory zone industrielle
SPour renseiglements
sonnez le 6-0663 --
g 3110


M rcredi a 2h et 4h G. 1.00
LE PIED MORTEL DU
KARATE!
a 6h et 8h G. 3 00
SU'SPIRIA
Joudi it 2h et 41 G. 1.00
LE PIED MORTEL DU
KARATE
a Gh G, 3.00
SUSPIRIA
a 8h G 5.00
LES JOUISSFUSES
Sr et ment re I'srvo aux a-
dultes !


D!Tmanche 5h 7h 9h '
Du Lundi au Sarmndi
(Permanence)
MIDI- 2h 4h
Gh30 et 8h30
SALLE I
<(LE PONT DR
CASSANDRAc
Entree $ 0.75 1.00
Entree $ 1.50 et 2.00
SALLE II
<,LE GRAND FANFARON>>
Entree $ 0 50 1.00
Entree $ 1.00 1.50
SALLE III -
REUX DE LA
CHANDELEURa>
Entree $ 0.75
Entree $ 1.50


PARAMOUNT
Lundi a 2h et 4h
LE PIED MORTEL DU
KARATE
Entree G. 1.00
a 61h G. 3.00
SUSPIRIA
a 8n G. 5.0C
LES JOI'bSL ,LJSES
Strictenltnit r -erve aux a-
dultts !


Telephone,: 2-4226


AU CAPITOL
CAPITOL I
MAHUOANY
l2hl5 2h15t 4hl5 6hl5 8hl5
10115
Avant 3h30 G. 3.00
Apres 3h30 G. 5.00
CAPITOL II
LES ANGES AUX POINGS
SERIES
Avant 3h30 C4. 3.00
Apres 3h30 G. 5.00
12h15 2hl5 4n15 6h15 8h15
10hl5
CAPITOL III
JOURNAL INTIME D'UNE
NONNE
12h 2h 4h 6h 8h 10h
Avant 3h30 G 3.00
Apres 3h30 G. 5.00
CAPITOL IV
SISSI
llh45 lh45 3h45 5h45 7h45
10h45 ,
Avant 3h30 C. 3.00
Apres 3h30 G. 5.00
REX THEATRE
Lundi t 12h 2h 4h 0 1 00
a 6h 8h l10h
Entree G. 3.00 et 5.300
Mardi a 121h 2h 413
LE FILS
Entree G. 1.00
i 6h 8h 10hlO
Entree G. 3.00 et 5..00
Mercredi a 12h 2h 4h
LE FILS
Entree G. 1.00
a 6h 8h 10h
Entrie G. 3.00 et 5.00
Jeudi i 12h 2b 4h
QUELQUE CHOSE
RAMPE DANS LA NUIT
Entree G. 1.00
t 6h1 8h 10h
Entree G. 3.00 et 5.00

Avis de Formation
ae. la Societe
d'Entreprise
<,Electro -
Mecanique
d'Hai/t a>. A.,)
ConformemEnt a 1'artcl't
2 du Decre ott 28 Aout
1960 organisant la 'forma-
t3on ct le ofnctionnement
des Soc ates Anonymes. il
a ete depose au Departe-
m( nt dou Commerce et de
1 Industrie et en 1'Etude
de Me Raoul Kinol, Notai
re & Port-au-Pr.nce, une
copie des status de la So-
ciete Anonyma- denommee
SOCIETYE GENERAL D'EN
TREPRISE ELECTRO-ME-
CANIQUE D'HAITI S.A.tP .".
CANIQUE D'HAITI S.A.>, a
vec .:ige social I, Port-au-
Prince et au capital social
de V ngt Mille dollars di
v'se en C.nt actions de
(S$ 200.) deux Cents Dollars
chacune.
Cinquante et un (51r1) pour
cent de cos actions sont
sou-crites et liberees par
quart (1/4) par les fonda
teurs.
Cette Societ est fonde6
par la Societi Generale
d'entrpepr:s Electro-Mecani-
qup la Soc'eli de Cornmor
c al'santon Internationale
de Mat6riel rt d'Equip?-
rr,, T P ,-, I 1,1 E
TFOY r v.,::r r i H -.-I=

.I Ir .

M n', r, r r 1 -- 1HENS. .
_" A I.- c, Lr,- E19 A:


Lundi
VOYAGE
MONDE
Entrie $


AL 6OUT DU
2.5i)


Mardi
ROCKY
En',ee $ 2.50
Mercredi
SECTION CHOC
EntrBe $ 2.50
Jeudi
ROCKY
Entree $ 2.50
x x x x

Deluxe Auto, Cine
Lundi a 71h et 9h
AU DELA DE L'AMOUR
Entree $ 2.50
Mardi ih 7h et 9h
VENTURES J.E RABBI
JACOB
Entree $ 2.5'
Mercredi a 7h et 9h
JO
Entree $ 2.50
Jeudi a 7h et 9h
AUDE'LA DE L'AMOUR
Entree $ 2.50
X x x X
DRIVE IN CINE
Lundi
LES 10 PETITS INDIENS
Entree $ 2.50

LEiL LDE
L .F F..tIGNE;.
Nr i t,:,- t to ;
i.: l.: r ,-,r i
FOSLBiUD
Enh,'t .i 2.50
Jeudi
4 MILLIAR.DI- F7l 4
MINUTES
Entree i ?.50
Ix x x

SENEGAL
Lundi i ih ?li
GRiNGO JOi I ET
GAGNE
Entre G 2,0l0et. 250
Ma'rdt a '., 8in
KING KONG EST
FCHAPPE
EnTlr:. G O t200 250
MNiecr di a 6hi el tRn
ESCLAVE DU PHARAON
Entree 0. 1.00 1 50
J"udi a 6h 8h
LEt CASE
Ent.ree G. 1.00 1.50


ETOILME CIN
Lundil di-'vi et 8110
EL PISTOLERO
Entree- G. 1.0f et 1 5U
Mardi t sh30 ct 8h30
BEN HUR
En permanence
Enlree 0 150 et 250
Mcrcrdl a 6'.30 et 8h30
REPTILICUS.
Entr6e Q. 2.50 et 3.50
Jeudi & 6h30 r-r 8h30
DEUX ENFANTS QUI
Elitree 0. 1.5. et 2.50


AIRPORT CINiE.
Lundi
LA 1IE FANTPSTIQUE DE'-
ibrUClt LLE
Entre.: G 1 5i 250
Mardi
ABBY
Entr6e G. 1.0f 2.00
Mercrc di
LES 4 CAVALIERS
Entree G. 1.50 et 2.50
Jeudi
DRACULA CF VIEUX
COCHON
Entrde G. 2.00 3.00
XXX X

MAGIC CINE
Lundi a 2h et 4h
BIG BOSS
Entree G. 1.50 et 3.00
A 6h et 8h
L'ORGANISATION
Entree Z. 2.50 et 3.50
Mardi a 4h 6h et 81i
LA REINE DE SABA
Entree G 2.50 et 3.50
Mcrcredi a 4h 6h et 8h
A CHACUN SON ENFER
Entree h 4h ( 2.00 et 3.00
a 6h et 8b C. 4.00 et 5.00
Jeudi a 4h 6h et 8b
A CHACUN SON ENFER
Entree ta 3h G 2.00 et 3.00
a 6h et 8h C. 4.00 et 5.00
xx xx
CINE PARC


D manche 9 0"tubre 1977 a
lu neurts -40 A M
L)ans le. "ilons de I Ex-Pre
sd.nt SYLVA!N au Canape-
Vtrt
Allocution de Me. Maurice
P. Deillle prononeee a l'oc
casion des succes de 1'Etu -
d'ant H..nr:-Ph:I.ppe JEAN
TY aux Exai-i.n Oficlelsi
dU Baccalauieat-
-0-
Monsieur l'Ex-PriesdCnt
Provisoire,
Petit4 Cous'ns, petites Cou
sines,
Bien Cher Petit Henri-Phi-
lippe,
En ce iour beni' du SAI -
gneur, aPus volci reunis en
ce domaine comme au Tern
ple du Savo r pour remer -
cier en ton nom l'Infini -
ment Grand de t'avoir per-
mis de bien assimiler les
matidres du Programme de
la Classe, quo tu viens de
qu'ttr avec la joie dans i'L
me et h qui to dis : Adieux
pour toujours nous som
mes vraament heureux de
partagr avec toi ta lCgiti-
me joie, at de te d're en m&
me temps touWe la satisfac
t'on que nou s prouvons en
c's agr6ables moments.
En provoqua t ceitte peti-
te reunion de famille, nous
avons voulu changer tant
soit peu le rythme monoto
ne de notrl vie quotidien -
ne, procurer ti nous-meme
un moyen pratique de chas
ser de notre cocur la tris-
t's e qui l'oppresse et semr
ble voulolr mime 1'annihi-
ler complitement. Pourtant,
cecin'eest que la raison se-
conde de notre benevole de
march-'
Mais le principal but de
Lette demarche consiste plu
tot a marqutr d'une piLrre
blanche lheureux even -
nient de ton passag', tant
souhaite de la Rhetorique a
la Philosoph'e, (t a te fa re
,cntir quel grand prix nous
attachons a cet evene -
m nt... quel grand prix
nous attachons au Savoir de
la Jeunes.e estudiant'ne
du pays. Car, pous estimons
qu 1'Organ 'soion de citte
petite Ffte intime aura la
vertu de fouetter ton or -
gueil et de stimuler encore
plus ton amour de 1'6tude
af'n que toi, ohpr petty Hen
ri, qui fermes l'un. des bran
chrs de l'Arbre et consti -


Cette foes, la recompense
ne secret pas seulement un
v'n d'Honneur. ma's aussi
1'attr'bution d'un ticket al
lCr-retour pour un voyage n
Paris, bord d'un < 7075 d'A r-France.
Tel est le beau rive que
tous nous carcssons pour
woi de tout coeur. Daigne le
Cel nous en accorder la
ralisation avec C'ultime sa
t faction de jouir, dans la
plen tude de la joie, de cette
magnifique page d'Histoire
que nou.s lirions avec effu -
sion, avant le terme du
grand Voyage. Et si notre
r mve est une i11usion, nous
en aimerons du moins, la pi
por e.
En avant done. Mon cher
Philppe, pour tine nouvel-
le Ann6e Acad'm'que parti
culiirement riohe en spiri-
tualite !
Merie !
Maurice P. DELILLE


DANS NOS CINEMAS


. iue lman de ses.rameaux au
in. ntqu.s h OCI LcuieiLce, le
genial Occide Jeanty tu
ius.s rv,.re iCpul.e plue
glorleux le rom a jamails
memorable d- 1' lIlustre nlu
a.clen.
Ii y a'plus 'tun demi-t'e
cle,,mon v6nenr Pire, Maitre
Jean-Baptiste Putiphar Dc-
lille, qui aim:, t passionn6
merit ls li\r.i la mudique
et le thitire, m'avait ap-
pris une petite chansonn'et
te assez gaif commengaant
par cas mots :
cLe travail, c'est la liberty !
Le travail conduit A la gfol
re... !
Eh blen I nous falcons n6
tre, cher, petit Philosophe
en herbs, tof, espoir de la
Nation Haitienne... nous fai
sons notre'cetti sublime pen
set, qui rencontre c-lle non
mo ns sublime de 1'heroi -
que Monarque Henry Chris-
tophe Fondateur du lir.
Royaume dans le Nouveau
Monde et la proposons ca
mating ta plus profonde
meditation atn que tu t'en
inspires tout le long de cet
te annde acadedmique, qui
vient de s'ou/rir et que tu
t'atteles davantage et avec
amour b une besogne enco
re plus consc'ente, plus effi
ciente plus intelligmnte ...
une besogne fondue cur un
ideal de vie empreinte de no
blessed et de grandeur, qui te
pousse a vouloir obstind -
ment 6tre proclam. Lauriat
de ta promotion aux Exa -
m-ns prachains.


8. Indique un format ins
trument servaht dgoutter
les bouteilles deux con-
sonnes
9. College anglais c6l1bre'
carnivore
i'. Loin de la r6alit6 fin
de partic-pe
x x
VERTICALEMENT
1. Sarabandes 2. Eviterai 3.
Mes Em ses 4. En -
ettet 5. Temerit6 6. Turin
S tre 7. Arine dent 8.
Ri crie eu 9. Ie Eve
-pli 10. Erhree mess


Southerland Tours

- UNE EQUIPE EXPERiMENTE,
SOUCIEUSE UNIQUEMENT DE V TRE PROPRE
II-TERET, QUI VOUS DONNE SlTISFACTION
DEPUIS 25 ANS.


UNE ORGANISATION MINUIIEUSE ET SURE DE
TOUS VOS DEPLACEMENTS.

- LA CERTITUDE DE VOYAGER AU MEILLEUR
PRIX DANS LES MEILLEURES CONDITIONS.


SOUTHERLAND TOURS
Telephone : 2-1G-00


atterrissez aux u.s.a. pour un stage

d'un mois aprds avoir acquis une

formation &la


first school!


enlrez dans le monde des aNaires
en vous inscrivant des mainlenant
aux course de management et
business administration
dur6e des course 9 mois
de novembre a aout

au moment de leur inscription
les 6tudiants dowvent tIre munis
de leur attestation scolaire (rh6to-
philo), de deux photos et de leur
acte de naissance
debut des course le 28 novembre
le matin de 9h 6 12h30
le soir de 5h30 8h30


stages pr6vus dans des

organismes bancaires et

internationaux du ler au

30 septembre.


10% de r6dubtion pour

les employs du secteur

public.

T61: 2-4755 et 2-3508


Nirst Od~oui
for
Orbitl Ianb Ez~ruitu, rrcrrartna



a bu r ,nfiryw i

wrvbLq xto lsfmrl~U11ruaptnrb lbr

Program of dfilq III~ W frnni,0IGrnhzut~nuf rum tbts rbaa
Ail Eburmfl Owwww of tml tp r 11" u, rro furlw brie
Iin OT1'0Jamarw rl bu
low ~ t


r'


- tVil,,t Jt~i.4v~Nl~t.t


Dans les Salons de I'ex-President
Sylvain


Nos Mots Croises
HORIZONTALEI.IEN I
1. Prepose aux siat.onra I *a *W V VV v m .
2. Jetees rmpetteuse-
m.nt prelixe 2
3. Fleuve Siberitn i I
rouge en fuime da gor 1 I I
ge dans an outrage 4
4. Fruit.,5
5. Partie d'interjcction I
in de participe
6. In tiales d'une ex-co
lonie frangaise finl
de ver..ae 9
6. Initales d'une qx-co l
lone frangalse fit de -
verbe 4. Limiter
7. Etourdi 5. Hardies gros coftplbxe
8. Sp6cialiation de la m6- miditerann6en
decline 6. Quatre tlrmes -- rivi6re
9. Negation de l'Est de la France
10. Supprimer voyelle 7. Symbole chimique -chef
double phon6tiquement, lieu de canton de la Gron-
prov'n&e beige de


PARTICIPEZ AU CONCOURSE


( ,acances de Reve


DU CAPITOL

RECLAMEZ LE REGLEMENT ET LE BULLETIN DE


PRESENCE A LA CAISSE


PATRONNE PAR LES


HOTELS MERIDIEN


R FRANCE

SAR FnRANCE


irs~=~-rrs~c~i=r/r/rJssJ~Yzr/ssrJcrr/~r/


'"


i


I


~I Ir I --r


I' LE NO7VELLI'TE


1'AUE 1


I


/:*


I


xx x x
VERTICAEMVIENT'.
1. Humanity
2. Negligirent
3. Vcnu parmi nous par
tie du t:tre d'in film de
Chariot


HORIZONTALEMEiT
I. Seme tarie 2. Aventu
rier 3. Ris ere 4. At -
6mincie 5. Bee inerv6 6.
Armer ee 7. Na t'ede
8. Disette pe 9. Eternels
10. S!se etu's




PAGE 8


Le Pont de Cassandra


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT


MIDI 2 HRES 4 HRES


EN PERMANENCE 6 H 30 ET 8 H 30


Patt Garett et Billy le Kid


Les Feux de la chanidleur


Anniversaire de
Samedi dirnier ramenait
l'arniversaire de notre amsi,
lindustriel bitn connu, P er
re Elie.
A c,'ite occasion, il avait
re6uii, dans sa belle proprie
te de D quini, LA VOLIERE,
tous ses amis qui, au milieu
d's rires. d eL blagues, de la
boni-r boisson et d un buf-
fet icepuisable, lui iemo -
gnerent des marques de la
plu, pure anitie.
Le Syinpalhique h6te iint
une attention particuliere
pour chaque nivjte et main
tint pendant toutie la soi-
rel par son entrain un- at
mo-phre de jo.ie d6bordan-
te.
Le Nouvelli.it'e se joint
ax nomnbr ux amnis et a la
famnillr, de Pierr, paur tu
adres'er es plu- i;S Oeres
voeux de benheur et de sue
ies dans les affairs


BUENOS AIRh
vour ta prer
pu.s ia pr.s,
ats Forces a.rnm
t n d. ux gra
v nil. nt de m
s. publiqucmefi
EcGIounmico S(
x,.in ment.
Vendrc di delr
total.te des cl


aion de I
a Louer

A louer un s
te 2 colffeu. es
, hampoo ng Pc
de manicures
chauffant el.
Pour tout,
ment s'adressp
1'Ave. Chrustopl
di. ntri 4 h-ur,


Unc petite pioce
peut avoir beaucoup de valeur...


rreves en Argentine
S(AF) s' gitanas leseaux ftrrovia
mere fois de- le ui pays unl arrete I
= icu puuvoIr LiaVdu. 'usi dle cCs re-eaux
ae.s en Argun Lis prmncpaux, ont ete culn
ondes graves p etLinent paralyses tandi
ettre en cau- sri I>s autres etaient d6so
it la po. t'que gan ses par des arrests par
social du Gou ti,,s pendant vingt quatr
heures.
n.er la quasi
Cm 1 nul d. Les chemn0ots ont accepted
sutr ls Conse.ls d. leurs r
pre entants syndicaux, une
be'a d@ nIeve de quacre ours afli
de permrttre une negoc.a
tion sur leurs salaires don
ils demandrnt une a u g
alon Ge B au menLaLion de 60 pour cnlt
2 driers 2 i, pergo.vent actuellemen
o01 2 tables des salaires mensuLls qui n
S1 Bonnet dpassent pas la contreva
etc. 'ur de cent dollars ameri
rense'gne ains.
r au 53 de
he 1 apres-mi Ce mouvemsnt revendica
Set 6 heures ti a etL suvi en fin de
niaine par los employes di
metro de Buenos Air's don
le!, c nq t'gnes sont paral
sees depu's vendr di roir, e
par les pilots des l'gnes a
rienn-s argentin's qui reta
dent tes departs en mena
S cart de densmis',onn"r 1a
f i du n mo,'s d Nvembre s
S1' 'irs salaries n'cnt pas et
- I a',-mentts.


D
I
d
a


(

s

d
c
t

(
(


92 Rue PAVEE tel: Z-2238

La phnrr-nocic goivend a meilleur march
Itue' pount ,uu il'u rs


Au Triomphe
0 d


Mardi l r. Novembre r

A 6 h 20 et 8 h 30

8 E1'S ETE SOIREE

D.U .AL..'" E...SO1 FILM


et our' permettre aux jeunes

de venir aussi s'extasier devant

ccile ,Urgie de Beaute ,

$ 2.00 et 3.00















N















$ "'
F .












< I. .. . .I '-


RACE ]NFINIMENT PIRECIEUX

MISS DIOA EST L'ELEGANCE MEME

CELLE QUI ME SE DECRIT PAS


r


l.1
e


s
r




e

n

it

t
e





e


PEKIN (AFP) .
La Ch.ne a ripost6 cuax
critique de I Albanie, lundl
e-n presentant uino i.'li uM,
trus detaillde de la thuorni
Maolste de la division onl
tro s mondes, strat6gle antil-
sov ftique conmbattue par Ti
rana commsineanti Lo11lils
tee.
Le Vice President Teng
H iao Ping, qut ful le pre
Ser ia present 'r c. tle thio
rie publ'queImnrtt le 10 Avril
1974 aux NatIons Unies, a
souligna dans Rnse ntervl'w
accord6e le 21 Octobre l'A
FP, que cette theorie constl
tuerait :dans l'avenir le fon
, dment de, la pol'tlqUe ttran
gere chinoises. Les trio's mon
des font les sup-rpuissances
(Etats Unis et URSS), les


u NICARAGUA :

y CAMPS DE
t CONCENTRATION
r e DENONCES
a MEXICO, (AFP)
i L',xistence de six camp.-
de concentration au N.cara-
gua a ete denoncee Diman -
che a Mexico par le poete
Nicaraguayen Francisco de
Asis.
Selon le pc"ite, cis camp:,
oil sont internes en grande
mnajorrte des paysans, sont
sites a S'quwa. Mascuelizo,
Amatillo, Occocona, Wasla
la it Rio Blanco, dans les
regions Nord tt Atlintique
du pays.
D" Asis ajoute que des fa
nilltes eintieres sont depor-
e les, sous le pretexte de
a leur 1,ens 1011 proiives-
Savec Ie Front Sand'n slto de
t liberation
Selon le temnoignage d un
pretre catlholtiull, le pere
Fernando Caulnal, exile
aux ELaLs-Uilis. c s payans
ir sunt enl irmes et violin -
ir Innit torture, parc. qu lls re
- lusent de vendre leur., ter-
ras aux nouveaux grands
e propr eta're6, pour la plu -
it part dLs oil c ers de la gar
e de Nationale.
e Pour sa part. Francisco de
Asis a rappele qu'une com-
o- mis ion d'Amnesty Int(rna-
s' tional s'est rendue au Nica
- ragua. Son rapport a con -
es clu a la v olat on flagran-
te d-s dro ts de 1homme.
Enf n, le poete nicaragua-
y'n a lance un appel aux
forces Democratiques inter-
nationales pour quell s pro
testent fermement contre
ces atteinter aux liberties in
dt d'v'duelles dar.s son pays ct
de a'dent a le liberer de ,la
en d stature de Somoza>.
ns-
,- Avis de Divorce
urs Par jugement en date du
iee Premier Ju.llet mil neui
a cent soixante dix sept (19771
dys rendu par le Tribunal Civ'
eur de Port-au-Prince, en s:s al
Lar tributipns c vilps, il a et6 ac
i mis et pronohce 1 D vorce
ga- d's Epoux Jean Or gneat
fr6 Roland d t Jean Orel Ro -
ritz land, la fcmm( nee Mara
i Altagracia Laurett? Augu -
ida tin. L's formal tes legal:
Ma prealablement remplies,
n l'Offic'er do 1 Etat Civil di
sen la S ct on Est d& Pori-au-
;rre Pr'ncp. M". Jaceues Oriol t
nee procerdd i la trancer'ption
[an du Dispos'tif dud't Juge -
Ma mrnt dans le Regietres de
e n -IA-r I -. r r "r I,0 l,
A. J- *i V N rut-S-l it. 27. Oc,1
O- br* (l.7 .. ..
a:da I Pr.- rn a r niblt i
-e A la d c,-n. ,- -. I'- ,-r
arie rl n eril' i. 1 l l, l q l.- -nil
i) r irc..e-n r,- -

,n.e .-n.. ,l. AUIG.iSTE Av
i:Ird
lle- AVIS

s I.'Afministra(ion Gen6ra
-e le des Contributilions rappel
lus: le aux Enlreprises b6nefi .
ailn. ciant des aian'ages de I:
re7; Loi sur lei Industries Nou
Me. telles. l'olligalion qui leulr
ost: est faile par le d4cret du ?(
as Septembre 1977 sur /'Imp6
r i sur le Revenu. de faire par.
Ss venir i la fin de leur annie
s e finanelre. Ii nadife Admini
Les ratllon: leur Bilan. Ela
ieur et Pertes
in d'Exploitation et de Profit
e en Faute par ctlles de s'v coa
r de former. lps dispositions de
m. I'article 33 paragraphe 5 dr
Vil dit diceret seront appliquaie
le cont mes conlrevenants.
xpo- Odonpl FENFSTOR, Av.
Directeur Gencral


pays d6veopp ., et tes pays
Oii vote cie dev=ioppemeni.
L'Ag-nce Ottlc.eie Ch.ne
Notuveic diffuse lundi sur
cc nujuL le rcum6 d un arti
clrte O 35.000 mots du oQuo
lldien du Peuple., qui paral
tra nMardb premier Novembre
diis l'organe du Parti.


S :on :2 resume de 1'Agen
c Cli.ne Nouvelle, le ,quo-
t dien du Peuplei ne serm
bl- pas proposer explcite-
mert, commn M. Teng Hs ao
Ping dans sa rrcente inter-
view, l'inclusion des Etats -
UnLs, superpuissance qui for
.me avec n'URSS le Monde>, dans ale plus large
front uni possible des peu-
ples du monde, pr6conise
pour combattre tl'ennemi
principal. c'est a dire 1'U
noran Sovitique.
L'Article Se content de reaf
former l'"ntvitabilitt' d'une
nouvelle guerre mondlales.
L'organe du Parti rappelle
que la Cbtn appartient au
T'pres Monde. Socialists' cr soutient Ims prin
e'ni's L6ninfstes>, r6pone dl
r,,cte aux accusations d'eop
pnrtinismued et d',anti le-
n!smuee formultes par Ti-
rana.

Le cQuotidoenr du Pupleb
justified la theories chnoiose
en soulignant que les prece-
dintes dlv:sionE du monde
presentees par Marx, Engels,
Leon'ne et Staline, 6taient
depassnes historiqu'-ment,
cn particulier la division en
dCamps Socialiste et Impe-
rialiste de Staline, h laque]
1 le Parti dii Travail Alba
nais est toujours attache.

Convocation
Port-au-Pce le 29 Oct. 197'
Me. siturs les Volleyeurt
dont les nouns suivent sona
convoques a I'-xtraordinaire
au College St Pi-rrle le Ma
di lcr No.vembre a 6:00 p.m
Avin Axel Andro Lio-
nel Audate Rollin Ba':
G6rard Bcaiplan Willy-
Brutus Bernard Clermon
Guy Cadet Patrick Dl
p 1 a n Lionel Edouard
Frantz E'douard Gardy -
Fils-Aime Georges -- Jac
ques Patrick Jacques Y
ves Lalanne Clive La
forFt Wilner Mompoin
Cary Metellus Abel M
rius Landry Nau Bernar
Nazon Alix Nau Phili
pe Oliv'er Lesly Oba
P. Gerard- Pierre Loui
Dieudonnf Pierre Karl -
Plaisimond Hans Mts'dc
Pierre Serge Jn Baptist
Vlaire Frantz.
F. H. V. B.


Disparition d'un
tomme politique
I'extrime droite
u Chili

AFP)
La disparition mysleirieu
se, vendredi dernier ai San
iao r du ('hill, de 'hommn
polilique d'Exitr m Droit
chilien Victor Fuenzalida,
Snene la Police i entrepre
Ire des rerherches qui or
ionmnnce lundi.
Victor Fuenzalida, diri
geant du movement r(Pa
rip et Liberte, a ete eilt
v', sclon des temoins, pa
'inq individus qui l'ont fc
6e i monter dans une voitu
re Selon ses proches, ail
doit s'agir d'une vengeance
ptlitiquer. Fuenzalida ayar
lutte activement contre I
'regime de l'unit6 populain
de Salvador Allende
ayant egalement ((collab(
r', pendant quelque temp
avec les services de securi
t6,. ont ajout6 les memi
sources.


DNces de
Uingnieur
Oscar Larsen
Pax villa announce le
ces survenu le 28 Octobre
1 Ingenieur Oscar Lar
En cette peiible circou
Lance, Fax Villa et ie INc
velliste preseutent lei
sympathies i sa veuve n
Christianne Jean Baptiste
ses enfants Madame Gla(
Larsen et enfants, Monsia
et Madame Jean Robert I
sen et enfants, Mesdemo
selles Frederika et Marl
reth Marie-Larsen, ia ses
res et soeurs Monsieur Fi
Larsen et Madame, Mon
sieur Rene Olivier et Ma
me nee Yvonne Larsen,
dame HIerta Larsen et ei
fants, Madame Elza Larm
et enfants, Monsieur Pie
Thomas et Madame,
Ides Larsen et enfants, IV
sieur Willio Guilbaud et
dame minee Lisc Lirsen e
fan/R-. Mon.ieur Borgela
Joueph et Madame nee
ga l.ars.en et fe ianit. M:
me Yerdv, Fernand Lar
el enialiits. Mi.ladae M:
Anne L.ir;en (elestin et
fants i .A111o n! I.iat'ru
sa lantllM Mine V Lei
Ker'iizan nee Ariane Locri
el cnfanl. An\ (fami
Larsen. Olivier. Thon
Guilhband; .Io.-eph; CUle
tin, Latruz, Krinizan, L
briunr; Cliamblin: Montil
Bernard. Osselin. Aud
Craig: Dorsain iile. Pe
Cor% ington. Vilsaint.
c.Gufic, Dodard: Prev
Gardere. Ch.Iapteau. Br(
arind. Lolaiord M a 0 I
Ca. aglni o in a lnu I
autres parents et allied
proves par re deuil.
funerailles de ln'Igen
Ocar Larsen seront chr
lip' Ir ieudi 3 Novembr
/'Vlise du Sacrer-Coeur
Tureenu I li heures p
le convoi parlira de Pax
Ia ace-Coeur oiu la I
pnBiile mortelle sera en
see des 2 heures p. m.


La Chine defend officiellement
la Al'neorie des trols modes.


LIER de I 'Ecole Nationale
des Casernes Dessalines et
dp la Musique de la Mai-
son Centrale des Arts et
MNtiers.

Nous nous empressons d'a
jouter que ce concert sera
dirige par le Major Char-
les Paul MENARD, et par
la suite le Capitaine 0.
FIRMIN SAVAILLE.
Fin du programme : Son
nerie aux Mort5 et la Des
salin'ennne.



Conferences a
fIInstitut Haitiano-
Americain
Le 3 Novembre 1977 is 19
heures 30 : programmes d- gouverne
menti

Le 4 Novembre 1977 a 19
hLurLs oU : ,,Les program -
mes legaux et oc.aux das-
ssialiie volonta-re>>
Cls dnux conlerinces se -
ront donnees par le pore r
Frank Parker, profess-ur
d'adm ns.traL on au Bos -
ton College.
Le publ c e. t cordial -
II it_ r ii[ 'I e
N,: .I Il Ie proi. Iur
Pait:.; r prtr,' catlholiqu.'
..i d -i.nl, ,ir u.in d c .rinr .i
d Foidlitanm Unri, r: r,
d'u i .-I I ini. ell pi :lo o-
ph a: u W', clen Col I:gl.
St tai-t.l Oi Philot-ph.1r h it
l u Ir. 'lii t rit ;- l ii i he'.,'lo i. ?
clA 1 'LUh'i.'er '' d.: V ien t ,

II t cl dcrru 1972 --
,r'et r r,-. du Conm c- Cons ul
ratif rr-preseirrnal letnt du
MT-am'|rii',e,: la Cmrr.-
r:lmi(.n S- rr icrP Lgaiinx
du. EarUIc--n
II a doniim d eroniferen -
crc dans Dlim" irr pa.i- d'A
fr'nis rt -it [ I r-rutr dr plu
lIi ir- c.n i e' ofi arItlcl's
In .1 Ocobre 1P177


Cours de Dessin
Les course de, dessin pour
adulles et enfants debute -
ront pn Oc(obre.
Pour les Inscriptions et de
p s* apples iformatoms
T616phoaz ~s GIBOU CAR-
BIE 6-a216.


* Une Jeep Cherokee 1974,
6 cylindres et un Camion
Ford F-600 1971, 8 cylin -
dres. .
Les v4hicules peuvent
6tre vus au Bureau de la
HACHO du 31 Octobre au
10 Novsmbre 1977.
Les dits v6hicules seront
vendus centre cash au plus
offrant-qui aura a payer les
droits de douane et 12s taxes.
Les offres searont request
ous' pli cachet et 1'ouvtr
ture des plis adress6s h la
HACHO aura lIeu le Vendre
di 11 Novembre 1977 h 10
heurps a. m.
HACHO
31. Avenue Marie Jeanne
C'td de l;Exposition
Port-au-Prince
711

Sondae drw New
(suite de li lere page)


Concert de musique
spirltuel aevant
le caveau du Ur
FIrancois Duvatier
Pere de la
houvexie Haiti

Pour v6ntrer la minmoire
du tres Regrette Docteur
Frango s DUVALIER, a 1'oc
cas.on du Jour de la Fete
d s Morts, un beau concert
d'Hymnes Funtraires et de
Mus que religiousoe aura lieu
divant le Caveau de l'Illus
tre Disparu, le 2 Novembre
procha hh 9:00 A.M. En
outre Ce beau concert spiri-
tuel qui s-ra offet en horn
mage resptctueux au Prtsi
dent h Vie de la Rdpubli-
que, h Sa Ventrce Mere et
aux M6lomaners de toutes
lIs couches sociales de la
Nouvelle Haiti, comprendra
des oeuvres edilares de com
poIitnurs haitien: et etran-
p16mu de la Schola Canto-
gers.
Par ailleurs, il convient
d'ajouter qu'a ce beau pro-
gramme ueL Musique rell-
gleu-e eiabor6 par le grand
Muscien le Major Charles
Paul MENARD. FAD'H., Di
rum de Paris,. Dipl6me de
l'Acad6mie Internat'onale
de Nice, Dipl6ms de 1'Aca-
demie Internationale Mozar
teum de Salzbourg-Autriche
et premier prix du Festival
International de 1'Enfance
b Porto-Rico, plusieurs so-
llstis se produiront au
coura: de cette manifestation
patriotiqun don't 1'Ave Ma-
ria de Gounod etL 1'Ave Ma
r a de Shubert, Soliste Mas
1 sillon Laporte; L'impreta-
tion de Dessalines par Occi
de Jeanty, Sollste Auguste
JOSEPH, Choeur Instrumer
tal, Jacques Moit:e, Marc
Alen, Lionel Aubourg Jear
7 Robert St-Louis, 1'andante
s de Poete et Paysan dc Vor
t Suppe, so6'ste Rob'nson Mi
e lord. Et que d'autre part
r -oulignons que 1'auditior
. de ce beau concert spiritual
- destiny a honorer la memoi
z re de Feu le Docteur Frar
- gois DUVALIBR Fe fera a-
t vec le concours de la Fan-
u fare Simone Ovide DUVA-
I A- I 'u- Ic- ri s'ii-1.


Voyez Aux Ondes Sonores
furl cboisir votre guitar classique
nu clctrique
Vuyez Aux Ondes Sonores
Vioitistes, Altistes, Violoncellistes
poor vos cordes professionnelles
Voyez Aux Ondes Son Ies
Pour vos radios et cassettes pour voiture
Voyez Aux Ondes onores
retiett de vos disques
Pour vos enregistrements : tape onu
ruban magnitique, cassettes, car-
tridges sont n6cessaires
Voyez Aux Ondes Sonores
Vous avez besoin de cables 6lectro-
niques oun lectriques
Voyez Aux Ondes Sonores


'A, OOrdeP SoLore'


ToLt .. dans tons res domaines
An Service du message sonore

41 Rue Macajoux Tliephone po 2-3824







c AUDIO CENTERa

cO gro.zafeJ
-


AUDFO CENTER R'.

71 :Rtedubial., Tel.2-24371


Je m'appelle Weiner.
"Je .uis n6 a Montreal le 30
Octobre a 5 heures du ma-
tin. Je fais le bonheur de
mes chers parents Roland
et Maryse Jean-Pierre ,nee
St. Pierre.
Ma maman et moi nous
nous portions bien. Un gros
baisr 6 mes grands parents,
m-s oncles et tantes et L
mes ams.

Messe d- Requiem

Madame Veuve Pierre Liau
taud et ases enfants front
chantr le Jeudi 3 NoVem -
bre 1977, 6 6 heures 45 A M,
'en l'Egise du Sacrd-Coeur
de Turgeau, une mes:e de Re
qui(m a occasion du pre -
m'er anniversaire de la
mort 'de leur regrett6 Pierre
L'autaud.
Ce present, avis tient lieu
d'invitation aux parents et


A VENDRE BABYGRAM


~wcr;r~#~G0cRaYWW~NLr


Alla NOUVELLIBTT


r


..


project d, loi p6nalisant les amis de la Famille.
personnes employatt en con
naissance de cause des imn
migrants "illegaux. Vingt-
trois pour cent sont d'un JOB OFFER
avis contrairie.
Enfin, so.txante-c'nq pour Looking For Production
eqnt des personnel interro- Manager in electronic
gees, principalemeret dan, Field.
Tes classes les plus pauvres Experience Prefered
At chez les c-toyens de cou- Send Curriculum Vitae :
leur, sont favorables et 30
pour orant d6favorables a AUCOHA
l'octroi dbligat,oire d'une
carte de secur'te social ou r P. 0. $ox 2-2345
de tout autre document d'i- Port-am-Price
d-nti(e. e- "'

S'rofessionnels, amateurs on melomanes avertis
Pour tout materiel electro-acoustique
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout apparel de haute fidelity
Voyez Aux Ondes Sonores
Pour tout materiel 6lectronique
Vuyez AUax Ondes bouores
coul Lout mulectci elecriqgue courant
voyez AUX unues nonore*.
o. ourut Un matter de Television
.Je l taicuine au recepteur
Voyez Aux Ondes Sonores
tour enrichir votre culture musical,
Votre e discutheque et assurer 1en-


... ------ ....
. - --- I 1 .11 Q., ....... .....
AAA.-


'L DI 1 C.hRE 97


La Veuve Octavien Augus-
te, nee Milady Mayard et
ses enfants, les families Au
guste. Mayard, Baudin, Jer6
me; O t h e 1 1 o; Becu
voir, Raoul, Brutus, Kolb-
jorsen; Jn. Baptiste, Cavan-
nagh, remercient tres since-
rement le Ministre Henri P.
Bayard, -le Sous-Secretaire
d'Etat de l'Interieur, Me.
Bertholand Edouard, les De
puts Pierre V. Et:ienne, Me
tellus Charles, Sinique St.
Vil pt Letroy Coicou, S. E.
Manseigneur Emmanuel
Constant, Evtque des Gonai
ves, le Prefet Roges Joseph,
le Commandant du Departe
ment Milltaire de I'Artibo-
nile. Colonel I-aias Jean -
Pierre. 1'%dministration Corn
munale des G.inaives. I'Ad-
minirstraleur de I'llopilal
des Goanaiies. les Socurs de
I'llbpital de. Gonaives. IV-,
Soeurs de I'Eeole St Joseph
de Cluna. les Frcres de '1L-
rolei du San:rc-Coeur. I'Eco-
le Joseph Pretal.s de 'Ave
nue des. Dattes. les Sta -
lions : Radio Nationale.
Trans-.artibonite el Radio
Indpendancce. I.e Quolidien
LE NOtiVELLISTE. tous les
amis des Gonaives. de Port-
au-Prnce. du Limbe. dc Pila
te. de St.-lMithel. de St
Mare. de Dessalines, de Gros
More. d'Ennicr} et de Port-
dc-P.Iix. les /.'parents et a
inis de I'Elranger. qui leur
o0111 6noigne des marques
de syranpathle, l'occasion
de la perte de leur regretted
epoux. pere. grand-pere, ar-
riere grand-prer. once, cou
sin pi .allie Octavien Augus-
(e decade au\ Gonalves., le
26 Octobre 1977, et les print
d,e croire a leur profonde
gratitude.


-
-
-


h~";\


Wy>




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs