Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09903
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 20, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09903
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



Les accusations

(contre Andrew Young,

DEMENTI DU' DEPARTMENT DE LA JUSTICE
WASHIIGTON (APP) .tL6 lNew Y.ork Daily Newsa
Le Departemint de la Jus s'etait, flait l'eho mercredi
t, ~e aniericaio a formelle- d'informationE diej difft'
nrluut d6eniLlti jeudi les ac- .6es 'il y a nuisieurs moin
Clisations0 portles contre M par de- Coliin stb> Jack An
Anidrew Young, seldit li squel dtr.lon selon lesqut lles M.
les 1I Relllre.eni.ant, p'nrma Young aurait side un horn
unit, des Efiaif. Uni, aupres in'- detenu pour des dllits
de i'ONU auralt coniiins des de Droit Commun centre
Iregulari.es lurtqup'0 itait des relributions rininclereas
R' prescntaint dc Georgie. (Voir suite page 8)



APRES L'ASSAS INAT


HANNS MARTIN SCHLE


PARIS. ---A-lrP
Apres 1 txecutn on de Hanns
Matlt n Scdhlcyr, don't le
Corp., ait ceC retrouve mllercre
cli soir dalss line vo.lur ti
stationne a Mulhouse tE t
dre lai France), uile gigantic
(l u chasst a I ahonine a ete
dech iiliW t i en HFA pour ri -
IrouVtr leC, amlTCurs de l'a.S-
,-a ts i t uii '. reclaim' i!
d' on Commandoao S' gfri>dl
Hmitsnur Le M nisire iran-e
Ca d,I Iniiect:eur. M. Chris
Iinii Molinet, a pour sa part
decide d'envoy( r d-r ren-
forts d'' police' 4 la fqontie-
re Francei AlImande et
d'y multiplier Ii' opOrat onl

M- Gerhard soed"'. chif-
adio'nt dc I'Otf'ce Federal
de lai Polie't tcrim'il' '. a dfa
clare meerei'di oir lqie 1i
I. aclt's dce ttlrorisnimr' co


mis ces dernsros t'nips en dans n li
RFA et contr e.le a i etran uo-cs it.
ger, lont ele par les inemes D autre
p 1isonnes, qul sont au nom Ouest -
bri de seize. 11 a prec se que peer i t
7 femmnes et 5 homes e- numerous
la ent d r -ctm nt impliques transinett
,dan.s les a sassinat-, de MM m.nit des
Hanns Martin Schleyer, du de M. Scl
Protcurtur Genieral Federal sonn, s s
Siefr 'd Buback\ du Ban- connaltre
quier Ju rg n Pjimto. et dans tees a 'le
le detouirnement du Boeing ce.
Landshutt de la Lufthana'>. Cette e
Tro's autres imnBies et un n'avait e
homnim( sont par ailleurs for resultat
cement ouptonnits d'avoir ce Feder
part c pe a ces crimes, minefire


M. Bocdon a lance un ap
pl a la popular 'on alleman-
d' peur qui 'lle particip, ia la
decouverte de c"s 16 terro-
rie p]rochlainrmlnit af tichees


En P'honneur du dignitaire du

Tourisme Caribeen


Durant h ur sejour d
Port-au-Priiile du 13 an 16
Ocfobre couralt' le-i i.'ni-
bres des Con- te de Dire'-
tion de la Caribbean Tou-
r st Associaticl. de la Canr
bbean 1HoII Association el
du Centre de Recherch' s
Touri-I quw'" du la-sin d,
Caraibe.s ainsi qu" le-> rc-
pr,eniiant- des journaiu
de voyages, les manug T'
des grands hotel- ei d'aii-
tr.- diglmitaires du -Touri"-
me Caribeen nnt ere 1 ob-
jsi de marque di attend ln
de Iautf.- 'ortes tant de la
part du S-,cleur Goulverne-
metital que dui S cteiir Pri-
ve.
I.e -joudi 1:3. li prise dr
conitat debuidit jo eu -e-
mneni dans li" cadre de la
Villa Creolh par u?! punch
d'ihnneur oi'ffrt dans la
soiree a 7 iheure par le
,taff de I'ONTRP.
Le v-ndredi 11 1, Pre -
dent de I'As-c(oinon IIile-

Les Bureaux de
I'Emigratipn
transieres

Lc. i i ll I S '
d i'e ll i l ,l !1:.;;' ;1 I I -


t.-(l' 1,,:' d( ( a ',i po -
- 11it Ct i -d t i
(ijiir ; ,111 ,',' (li 1,1 Itu>1 M gr
(~liiWx. Di-dl',itrl di u ( Quar
tli'. C i I l l h tK liv.'i ,tlll I-
bli M .I'l rii 'r Pi rrl tisl


cal.*h de ac rn', ;.c es. Uiti'l
di notl *'r De',nrtlrm.nt'ni de
SIsltert ur it otr la Defcn.se
Nat:onS.al.
D apres non s rens' igne-
m11Ws S, E le President ?
vi' de la IRenubiqute. M.
Joi.n Claud" Divaller ia don
ne 'le feu ve'rt au Milli tret
de I Interlaur, Me Aurelt n
jeanty. pour qu soit donne
suite au project de construce-
t on d un edifice adieqilit
polur lo0g r convenablement
lc srv'ces fieis pas.'piorts.
des perimi dc si3our. de con
trole di s arrwvces et des de
parts.
C' t immeiubIc svia nSon'is
n'(n douton, pns, clis pllus
fonctionnels et digne du pres
tigR de ce service '. 11 -rumble
qu'y seralent concentrel -
comim en d'iietres pays du
mondP, toute' lies facilities
,, rapprnchan' de" prcs onl
de lon h la d61,vranec dcs
pnseports et Ids permits de
s0iour.


hlre et Touriliquo. Jac-
ques Robert BaussIin Ic on
viait i n sa re .dtlcie pri-
vee limitrophe a I'Hot -1
Ibo-Lele, a un 5 a 7 auquel
participai une a-sistance Ne
lecte. ,Mine. 't.mara R.
Bausoan el 1' d1 ux elegali
te- lille, du I're ien'. Ta
iimara t Elsa 1 cmlible-
enll d attentions tl l d ane-
nile s (I!' noul sorte.s.
I.t a 8 heure.s P.M. c'elait
le grand cocktail-bulfel or
gani'c par I Assoecationi o6
it era et T'urislique d'lai
li a l'tlctel Ibo-Lele. A c-s
agap s tdes plus aoniplueu-
-es avament Iet invite,, tour
a tour le. mnimbl de 1'Au
socialion ainsi qu" ceux du
(onse'l National du Touris
mun. le President du Syndi-
cat des Chauffeurs-Guides.
le, Officiels du Tourisme
,t de nombreus I personna
lites du Gouvcrnenient. Ce
fuil ine soiree d'-'s plus gra'i
dos "s 1o0 se terminal tard
dan, la nuit au Shailgo
Night Club d- l'llotel.
DIe toutes Ias mmnife-ta-
tions programmee Grand
Fvent devai etre la rece p-
m/io; offert- par iae Dir.,cteur
de I ONT'RP Jean Saur 1. au
Iestatirant (shiei Ln Lanter
lne. le iansa d 15 de 7 h'u
res a 10 h'ure et que Son
Excellsn e. s1 Prc ideit a
Vie de la Republique, Jean-
T'laud. Duvalier e.nioure
des haules tp"rsonnalitel de

(voir suite page 3)


pulation
une part
la richer
A nsi, la


JEUDI 20 OCOBR 197 e tirror:i-e_
No 301 M e r SOR
en RFA selon
2EME ANNEB Gunter Grass

S.RUXELLES (A
L'ecrivain allenand Gudn
ter Grass a esti 6 jeuidi 8
Bruxelles que le Lerrorisme
allemand quivast a un re
sAouveau du Fadcismes.
Au cours d'un- discussion
sur eiLa politioup dans la

OHDDK li 188e : .LE KLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'WAITI MMB E DB L'ASSOCIATIO INTBERNAT1IONALE DE PRESS ittdat s ur lecaldrmandesorga
nifestations < DIRECTEUR : LUCIEN MONTAS R Bue du Centre No. 21 presentent en ^elgi'que plu
ADMINISTRATEUR : Mme. MAX OHAUVET Boi.te Patale : 1316 T616phone'; -31141 (Voir suite page 8),



DE Declaration de M. Terence Todman Pour discuter des
YER SECRETAIRE 'ETAT ADJOINT POUR LES AFFAIRS INTER- d'imm graton
SER AMERICAINES, A SON DEPART DE PORT-AU-PRINCE, LE 16 OCTOBRE 1977 p Obl emes d'immigration
s le bat m.nts pu- PORT-AU-PRINCE USIS questions qui presentent de viction.que ces liens et cet ARRIVEE DE LEONEL CASTILLO, DIRECTEUR DU
tFA. Je vous remercie de vo- 1.mportanc, pour nous tL amitie durables devien- SERVICE D'IMMIGRATION ET DE NATURALISATION
part, la population tre presence ic. J'apprecie .ous. dront plus etroits encore. DES ETATS UNIS
Anemande pLut ap vivement la possibility qul Avant ae quituer ce pays
tout moment d'-ux m'a ete donned d'apprendr'. till'ment hospitalitr, j'ai- Je fel'cite 1 Gouverne- PORT-AU-PRINCE (IPS) gne de deux fonetionnaires
de telephone qui les preocupations de votre mnerais exprimtr tout part- ment et le people haitiens M. Lconl 1 Cast110, Direc de Epn service, M. Vern
tent a ilenrig sire- gouvernemunt et votro pPu culiertment mes remercl:- pour les progres marquants teur du Service d'Immigra- Jervis, a l'ntormation pu
voix des ravisseurs p. ainsi qiue 1 o uvre que ments a Son Excellence le qui ont ete iealises ces tion et de Naturalisation blique, et M. David Gros
hleycr.ToLtes les per vous realiscz. Pour ma President Duvalaer. au Se- dernieres annees. Ces pro- des Etats-Unif, est arrive land, Avocat-Conseil. '
uscept.bles de re- part j'ai eu l'ocqas on d'ex eretaire d'Etat aux Aliaires gres sont conforms aux o- a Port-au-Prince le 19 Oc Durant sa visit en Haiti
ce. voix sont (nvi poser 1' s vues des Etat Etranger ., M. Edner Bru- rig nes revolutionnaires tobre 1977. le Commislaire Castlllo a
s'gnaler a la poli uni sur un ensemble de ius, et aux autris officials d'Haiti. Aussi, je Luis sir M. Castillo, don't la fone ra des entretiens avec le
du Gouvernement Hait en que le Gouvernument et le tion prevoit le titre de r5.ponsables des questions
chasse a Fhomme et aux repres'ntant- des people Haitins travaille- Commissa re, s'adressera h. d'immigration et de r6fugili
ncore done aucun autres secteurs de la vie hai rout ensemble a complete la 33eme Conference an- tant de 1'Ambassade Am:.
judii mat n. L'Oifi NiCaraiuaS t;enne qui m'ont requ avec ce qui rest A fair. En con nuelle de 1'Association de caine que du Gouvern'emer
al de la Police Crt- Les Ambassades tait de courtoisie et m'ont tinuant a travailler, dans la Presse Inter-Americaine de la Republique d'Haiti
a demand a la po Etrangeres isolees reserve un accueil si cor cet esprit, pour le develop a Saint Domingue, le 18 Ne en 1939 a Victor
tt aux nias m1tiea r dial. p'ment de voire beau pays, octobre, et arrivera le len- (Texas), M. Castillo est
icipa' on activ a Ar vous pouvez ftre assur6s de dema'n dans cette capital, plus jeune fils d'un che
rche des meurtli; r, MANAGUA (AFP) La vis.te qut.' j'a talte 1'appui de mon gouverne- par le vol regulier de la
second chain d" Les Ambassad'es trange- hier dans la canmpagne hal ment. Pan Am. 11 sera accompa- (suite page 6)
;m ia~ti 01el 6 tenea si 0irinsn


telev', ion a consacre plcs
d une heure d'eminssiol a
preenter tous leis details
phys!qu's et psyehologiqui.s
qui pourraient permettre d'l
dcntier les 10 Itm1nis et Ites
6 homines impliqucs.
Scion la tee'-'.-ion Our(''-
Allerimande, la maison 0.11
Hanlns Martin Schl' yir a eteo
detenu penldanlli p)Is de saf
s(mailnes se trollveraitl a Cter
nay. en Alsace. La piol'"'
frangaise a declare ne r'ln
saiVor sU11 ctit 'nlformatiion
Alor ( qi u'ond se leleitail 'ii
}RFA du denouIn*'nr 1' mardi
mat nii de la ]pr 1 d'o tags
des ]iai Ig Irs u ,aI d-
. hul t la Iiort)l e allinIls
Marl in Schlyver slI v'nue J I
ter la consti rnal'i)I Elle terl
It en partiic It -iu 'c(' du
Chanc'lter Helmut Sheinidl
tout commc le suicide 'd'An
drcas Baader. Jan'Carl Ras
pc et Guidruni Fins I'll.
Ces siic'd',- ilp'tlsi n sic' r
rapporn d'au opu(, eon' r-
mait mercredii '.oir -)lon 1Ir"
In lieux ludic'r 's. n' :'on
(Voir suite page 2i

L'Ambassadeur
amerigain a I'ONU
accuse
d'irregularites
NATIONS UNIES (ArP)
L'Anba "advur d'e, Etat-
In s a' 1ONU M Andrew
Young. e-t accuse dans des
information anonvmi'- pu-
bliees par un q uoidin nCw-
yorkai-, d'irr, cu. l ir.i, .
Ces nf')rmation,. sur les-
qLellh's esnqueterail selon
I- journal, le Depari'ment
de la IJustice, accu-ent 'VI.
Youn,- d'avoir obteniu uni
aconge de maladies) pour un

(voir suite page 6)


LfBRES OPINIONS


Hol..! Confr res!
par Andre JUSLE


II est normal que chaque
journal ou que chaque jour
naliste ail son optiqu? po-
1 tique. On ne saurait dontc
demTcnider it tel journal ou
a tel journaliste de se fai-
rp l'echo fiddle de celui-ci
ou de celui-la. Cependaint
il est certains rifcles pu-
blie par tel journal ot don't
1iinteret collectif du con-
tenu nc e saura't laisser indif
fcrent un analphabete au-
quela n I'aurait lu et tra-
dit dans notre vernacu-
laire, voire done un autre
journal, voire d'aultrs jour-
nal stes.
Toutefoi.. cshez ?tous anu'res
haitieinS. il st un trait pilu
tit parliculier qui n'a cesse
dc m' ptrigu.r depuis des
decades. Et don't je crois a-


voir fini par trouver l'expli
cation dans la deformation
operee en nous par la for-
mation de nos concept ons
sous la contrainte do la cul
ture europeenne franchisee)
qum nous fut impose et que
nous nous imposonts encor?
d cote de la notre proper,
elt anceslrale et sans que
nous ne so.ntions le bscsoin
d'en ext'rper le virus abs-
trait, intellectual qui a faith
germer n nous ce que, pro-
fane que je suis et n'en de-
plaise aux psychiatres cho-
vronls, j'appelle : (un douii
ble complex alternatif d'in
flriorite et de superioriime>.
Et qui ?nous portim irresist"-
blemcnt, d'mue facon gene--

(suite page 5)


r'ts a LManagua sonlt uesur- ,enile a fait sur mol u1
mais vtroitememt surveil- vive inpresolon et j ai p:
lees par l'armie qu; s'ef- obsrvir es efforts ec l
force d'emplcher les nln- pcrseeieance du ptuplh
bres du Front de Liberationl d-lHalti dans sa lutte po1
du Nicaragua d'y trouver le developpcment, ai
asile.- Que i'enivergure de la ta
Cinq persoinnes ont c.p-n cte qui s pow' deux. Al
dani pu dejouer la vigilan ELtst-U1n,, nou0 nous I el
ce des soldats, mercredi, tons Ce prefer notre col
Deux d'entre ',lies se soCni o l va fort.
rel6fug e'. I J'Ambassade de
France, deux autres a cell.i J'emporte i'a'i c mo u
du V(itefzuela et une ein- inpre' slon plus preesed
quli c ti l'Anibassade du Ia real te' haltlln, e, et
I pere qlue maill put contribu

L-, gouVernemeni du G6- a title die'illtire liU'
.neral Anastusio Solmoza a nslon dts poltiqtl :
fermem nt dmainde aux ratlls du Gouverni
rc.espost bles dea m u sonscnt de:, E ati-Unis No
( 1Ill i.eii s,il s la es' tut-ion allalcho iun grand prix

des refugees, auxqu"Ils i iitrc anustle et it ano lii
garantissenu qu'ils st.ront i. rus vc ai
ircties equitablemnent. ars ec fell


Le Pont Vilgrain Michel Argentine,
du Marche de 1'Academie
Salomon des Sciences
Psychobiophysi-

Dpu s une Qutnza.n, i de ques, ecrit a
1io011rs, eI 'e.i: t a a cou Mesmin Gabriel
alon d ees Iet POi
du Mar lie ;dlomon,. il Nelnurt, 27 Juilet 19'
PotliL Vig'ra in. Par la ruei.e Mon cher an et hoi
Vitgra n dLl nom11 du proprrie Moi c
ta re in.' lc)) .ua ur Cette Votr li re, -CONSCIE
. tu ots' uuvra'i metcipa ten Ch DE SOI DtU NEG
rit daitron ,inicauts i .n DANS LA CULTURE, m'
tru dlpprovontnem-nts d 1par, nu tout h eure l
la zone Sud Est de la Ca vous tn reinrce trees sinr
p:La.ia ievec 1 Av nue Maoi m t a s
re AtnbDris( (1 l t i'inpolart isi l',ll 'lt
tcr d st dmport Deja Jai ouvert es pa
Metrop e s-0leur compor- oit docuir nteesr
alilt des quart' .r si drne-grad travail.
nt is pttptilgrnd travail.um xr
innt i)eup)es. Lot q que deux holnn-
Les aultomoblisles t tou- tel o1 sorum( s, rcga'd
te la populat no intr-see avtc attention ce quiI
Ipres dt cCnt m lle person- mrnd dais a ral
ne. i se demalc'i nt la rai.on d ETE. Is acqus r-nl d
de c tt miterd:ction de circu dErtt ss aDiequirnit d,
ter sur ce polt bleak s'impose leur ame
Est-cc le januvals-etat de Amour pour L.UI devi
louvrage, datent dune cm- un clan obllgatoire.
quantaine d'annees ds der Jemplo! cc dernier in
i!enrs annes de la presidutn ear j n'en troupe pas un i
ce de Borno ? Fes bases ont tre correspondent exac
elle,- a.e minces par les nment a ce quc je ressens.
eaux ? Mai. je suis tranquil
Dans ce cas des travaux vous compren.rrez, car n.
auraient du ctre entrcpris sommes, je crois tries ser'
d urgency. blues sans aucune reserve.
Le public ,s"rait heurvux C'e t on do se sentir1
d'etre rense'gne sur les ope communion avee un vrai
rations en course et sur les mre de pensee.
details necessaires. C"rtaine C'est bon de savoir
ment, le Departcment des ses doutes ont 6t connus
Travaux Publics s'empresc ilui et que tous deux n
ra d'informer. en avons bAtti nos certitude
Je vais done lire votre
portant travail, lentnmec
Formation pour micux sentir la den
H6teliere che de votre pens&e.
<,Et ce sera bon> co
ABIDJAN (AFP) me il est ecrit dans la (
Un centre de formation nese.
hotlliere et touristique va En vous souiaitant i
etre construct e Abidjan bonne Fante. ie vous enve
(Cote d'lvoirp) avec la par mon cher ami. mes plus
fectueuse, pens60es
(Voir suite page' 8) Michel ARGENTINE


le
pu
la

ur
.si


e



i,
u
es


ri
it

ia
le
ef


LES "ZINS DU PRE MONDIAL


a- B) Le journal ((Estos a de
ux clare que 1'arbitie M. Mon
icl itne a ete replace par
n- Luis Elstarino, parce que les
menmbres de la commission
d'arb trag, die la Concacat
ne u'avaient pas contianc 'en
dc ses capacites. Le journal de
'es .clare que M. M1ontane 7'a
ler pas un pass, international
re- suffisant aux yeux des mem
et bres de la colnminss on pour
e- diriger un match aussi im
lus portant que celui qui a op-
a pose le Guatemala au Me-
ns x que.
it x x x x
on Le New York Cosmos joue
ra au StNde Azt'eca contre
la Selection Nationalc du
Mexique si celle-ci se qua
life pour le tourno'- final
de a coups du mond-' en
Arg hle. Les demarchet
sot djl h06 entreprises au-
prhs d !cllebre club n.w-
yorkaistt la federation me
xicalne attend 2 chose : d'a
bordi a qualification et en
77 s8 la reponse du Naw-
ore ork Cosmos.

N B) Le comite organ isa-
R lee"r du iouvno' de la Con
s t crcaf, pre-mondial Mexico
1 1977. a demanded d Pele de
ce- prc iuer lui-memv la cere-
monie de premise de la con
ges pe de la Concacaf a 1'equi-
et pe champ onnei ndimanch.,
cc r chain. Le Roi Pell n'a
p encore dorns sa rlpon
Ies, set- le comiltl organisa-
, n1 eur no, sait pas s'il sera
les prsi' lie our du dernier
l.te match au Stade Azteca de
'ux la capt mexicaine.
sa- x xxx
et A) L'Ar Ire Uruguayen,
ent Ramon Ba qui a dirige
le lcr. match Ha,ti-Mexi-
lot, que est rintr6 chez lue. en
au
te-

lle; Au Cin r
ous
bIa
en Le cinema en avait assez
fre de pleurnicher, de tempe-
ter apres cette foutue televi
que sion qui lui vole son public
do 11 en avait assez de que-
ous mander l'assistance social
des. et la retraite des vieux trial
im vailleurs, reduit progressive
lnt, ment au marasme et AV 1'i
mar nation par les progres de
son affreuse rivale. Profi -
,m- tant de ses dernilres forces.
Ge- le voi$l, qui passe a l'offensi
ve, et lance centre la tele-
une vision une torpille lourde -
oie, ment charge. Pour 1'essen-
af- tiel !'arme manque sa cible.
Mais quel joli feu d'artifiee!
E (Network ((Main basse


MetS




Construisez bien









SMalta Heineken



Buyez votre bonne sante


cguy M. aet a a


Uruguay. M. Bareto a en
effect ete choisi par la Fe-
deration unternationale de
Football pour diriger Ia'
match aller entire la Ho110'
grie et la Bol vie, match
de qualification pour 10
group int-r(cdntinental pour


la coupe du monde en Ar-
gentine.
x x x x
L'entra'neur Ecard Croud
son de 1'equipe national
du Canada a declare que

(Voir. suite page 8)


LIBRES OPINIONS

Suggestions pour une solution

au problem transport en common


Dans La Mairie Reponda
Nouvell Ise 30645 du mar-
di 18 Octobre, MM. Ulysse
Pierre-Louis et Carl Herard
termirmnt en demandant
dies suggestions pour a...des
facilities d offrir aux usa-
gers du transport en com-
mun et de ses implications)).
Nous proposons de voir le




friomphe

ORKD
sur la elevisions est ne
de la trahispn de ses deux
auteurs. Le scenariste Paddy
Chayesfsky, le metteur en
scene Sidney Lumet sont des
enfants du petit ecran. Au-
teurs de dizaines d'he res de
adramatiques), iUs oht ete
forms, lances par la televi
sion. Passes l1'ennemi, le
cinema, avec armes et baga
ges, rancune et colere, nos
deux dlserteurs, comme il
est frequent chez les con -
vertis, en remettent dans
1'intransigeance et la f6roci
te. Nous abandonnons la fa

(Voir suite page 6)


transfer en community en
(ant que besoin et non cornm
me, source de profit, pour
cela il faut :
lo) laisser lees chose tel
les qu'elles sont pour enco.
ra, on an; 84

2o) prevenir dans limme
diat de ne plus investor dais
lrs ( tap-taps pour trans-
port en commrin;
3o) se procurer par 1'Ltat
une centa'ne de (bus-clima
tises)) 75 places chacun,
trava,illant de 6 h. A.M. a
minuit. Arrits fixes.
Ainsi, le transport en corn
mun est vu sous 1'angle so
o;al avec.du travail aux
chauffrurs' des tap-tap -
6 heures de travail par jour,
48 heures de repos' par se-
maine, gn mois de cong6
paye par an, salaire interest
sant de 1'Administratlon
Communale.
Avec cela, nous avons un
charme ou une attache de
plus qu'offre la Capitale
aux visit.aurs et aux usagers
pour faciliter les changes
dans les rapports humans
dans 1'agrement et de la
joie a tous.
Bourdon, Octobre 77
'Fernand-Alix ROY


- I --s sr r. -a~p aQCd---- ~


. . . . . . .el L ~~P..~.I8*;~ ii3~frQ~j L);~l~i &~~ldFa~~c.~~af;b


k






PAGE E i E


, AVIS AUX AMATEURS



UN NOUVEAU SERVICE


ius es Srpomtges
k de Frauce

EN VENTE DIRECTED


ARRIVE CHAQUE SEMAINE DE PARIS

GRACE AU CONCOURS DE

AIR FRANCE CARGO REFRIGERE




Commandes Tel : 2-1809

LE BISTROT.

LE MANOIR, 146 LALUE

Venez nou- voir


(suite de la l6re page)


pas manquer en effet, corn
me la Mnontrent les atttntat3
perp6tris- mercredi it 1etrah
ger, de contribuer it trot-
bi-r quelque peu l'amb'ance
euphorique de rigueur it
Bonyn depuis mardi mat'n.
Peieonncs ne peut plus affair
mer que le terrd'isme en
RFA est en passe de di pa-
ra'tre. Les terror'stes, com-
me 1'crivcnt mercrcdi plu
'.ieurs journaux Ouest Alle
mands, risquent maintenant
des betes blessess.

Le Canceier Helmut Schm.dt
dans une declaration sur ie
terrorism a dicarg que tro's
1gnes d'rectrices avaient
d cte Faction du Gouverne
ment de Bonn depuis Fenle6
vement de M. Schleyer et
a occasion du d6tourne-
ment du Boeing ,Landshut>
Delivrcr vivant M. Schleyer
et B's otages, arreter les au-
tcurs de ces attentats crimi


nels, et geratntir la protec
t on des c toyens.
L'autop-ie du corps dd
Hanns Mart'n Sch eyer sera
pratiquee jeudi apris midi
ai Mulhouse. On sait d6jh
qu'll a tie tu d'une ball
dans la tite. La mort rem-n
t-rait aL environ 30 heures
, avant la d6couverte du ca-
davre.


BAADER AURAIT
ANNOUNCE SON
INTENTION DE SE
SUICIDE DES LE 9 OCT.

HAMBURG (AFP)
Andreas Baader aurait an
noncet ds le 9 octobre son
intention de se suicid:r, af-
f'rme la radio de Hambourg
dans une mission magazi-
nve mercredi soir.
L'auteur du portage d6-
clare avoir eu aces aux no
fes de certain fonctionnaO-
res de 1'Offioe F6d6ral de
la Polio' crimi7nelle sur
1:urs entretiens avec le


ap~gll Itsa~


* ... .


vous offre toutes ces destinations

au dnDhrt de Port-au-Prince


- ANTILLEAN AIRLINES


Madsen Exp. Imp. S. A. Agents Generaux


Phones 2-3476 2- 0317 et 2- 0028


-----ft.4L-rrr--iiY1IY~


Chef de la Fractie n Ar-
mee Rougese.
5'a on ces fanu onastlres,
Bfader aurat arnnonce qu'il
prendrait une didecision irr&
vrriblei dans les heures ou
les jour v onafir. 11 aura.
ajout ((Si tout ecaia lne se
termine pas bieNstat, les d6
tenus docid:ront aeux-mfi-
mesc, faisant ainei allus on
aux n6gociations entire IePs
ravisseurs de Hanns-Martin
Schleyera t le gouverne-
mansot de Bonn.
De Son ct6, Gudrun Enss
'"n aurait dit d rn autre
fonctionnaire de la Police
criminelle : I1 s'agit d'heu
res, de jours, c'.st-A-dire 'me
me pas d'une semalne. Nous,
les pr'sonniers de Stamm-
heim, nous prNndrons une
decision d la place du gou
vernement, A savor Sne d6
cision r notre prople sujet
come nous en avones la
possibiUte pour 1'henre. ae
pense que cltte diecisi0n en
trainrar nkecessairement 0Ule
iscalades.


SUICIDES BAADER :
PRECISIONS DU PARQUET
DE STUTTGART

STUTTGART (AFP)
D.s traces do poudre ont
6t relev6es sur la main
droite de dBander et ur la
blessur., dlentrte de la ball
coame cela se product lors
de suicides, a ilndiqu6 mer-
credi soir le Parquet dv
Stuttgart.
Trois balles ont t6t d6-
ouvert dans sa. cellule :
'une portant des traces de"
Ssang, au sol e c6t6 du lit.
ia deux ime dans le mur el
la roiv tine daTes le caout-
cThouc-mousse du o mat la.
II s'agit de troii balle'
diuin-dunm) de calibre 7 65
min.
Dans la chllule de J.an
Carl Raspe, une cacl"- de
17 X 8 X 7 cent imtree a 6e
d6touverte. O'n suppose qu'il
,1 a servi i eachr le pnSto
lei 9 moe. avec lequ!l i
s e.i sa cidet.
Guidrun REiSalin itail pen
dlue h la grille drv sa cellu-
1. a I'aid de fil clectricque
de son lour:-e-disque. Le
corps porlait lV"s Y.gnes ly-
pi.ques de la pandaison.
Les profc'Seurs allemand'
lians J-iachim Malach et
Rauschke ont procede 1'au
leopie avec MM. Wilhlin
Blsczabek (Vienme). Hans-
Pc, r Iartmnann (Zurich) et
Andre (Legje). Lee epspcia-
listes strangers ont decla-
re s(ouy reserve d'une con-
firmatioin scientifiqu- difi-
nit'v. qu'-,n tent qu'obser
vateurs ils ava.ient (vu tout
ce qui avail de l'importance
i leure yFuxe lore de l'exs
m-,n des lieux et de l'autop
sic.
x x x x


LE BUTIN
DES TERRORISTS
S'ELEVERAIT A PLUS
DE 22 MILLIONS
DE FRANCS DEPUIS 1971

BONN '(AFP)
Les terrorists oat proba-
blement amasse un butun
de plus de oinus millions de
marks (plus de 22 m llions
de francs) lorS d'attaques
de banques et de transports
de fond.s ,ntre le ler. jan-
vier 1971 et le 17 octobre
177 .1 de. I,,re mner.:r di au
Bunde-0agz le Secre'air d r
1.l1 p.arl lenian, e a l'lnte-
rie-ur I (,erharti B. in
.- e rei ...r dE a l io pre
e l n'. c.'iur- de celle pe
r, I'e I 1. riaor -e-, e .,11
Snipare. .. ic i rtitude '-l
n.a-. .erillud e., de 5 3 1 i11
rn irk, .p' lu de III nim lluni-.
(d. i. i ..'iur- de IlI t .1i-
que. de bh,' qu, LIr.e .e 11
;nuir.is .itiaique' portant -lur
un" -..mnime de I1 Uhi)! l,:i
mark. pllls de .1 mil lior
d, F une a' Ci In n d lcer.
r i -rie ne .uiiraii icr er ir
leer di| IR Bium q.ii .1
aili e quiie ec c ti iti eg ell
nie 1 p.ur d ataiiiiles a,
Irain-pi'rl d arp i nt iu iin il
rapp. rtit i leur, auleiir
.1i0618 ili mark-s plu- de 9
millions de F,

xN xN

StInCIDES BAADER :
DECLR.1RFIO\ D''N D1-S
MrEDrCINS .11A.N
PR.ATIQUf LI.1S
A TOPI'SIrS

LI[Gr. i.%rP)
L hipofhese du -uicide de
Andream- Baader et dr se a
mos i In prison dei Stuttgart
eri nimicialmenient plausi -
ble. a declare mercredi soir
i Liegc le professeur Ar -
mand Aiidre. medecin Belge
apple par le- autoril6s Al
lemandes pour pratiquer
l'auopsie des -earps
L'autfopsie, a ajouti le
d'une chaire de crifminolo -
, Ilrtwseur And-A t-tutaal


gie i l'Universitf de Liige,
a et6 pratiquee mardi soir
des 23 heures jusqft' mererer
dl matin 4 heures. V parlici
patient igalemen les' profes
.eurs Ha'imann de Zurich
et OlsLbek de Vienne en Au
triehe.
Les autiorit;s Alleman -
des,' a precis le professeur
Andr6, pe se sont pas oppo-
se's it cc que nbus Visittons
une nouvelle lois les ceJlu-
les des detenus mercredi ma
tin. D'autre part, elles ont
repondu t routes les ques -n
tions que nous leur avons
poses.
xx.x ..

BIOGRAPHIES DE
HANNS-MARTIN
SCHLEYER
BONN (AFP)
M. Hanns-Martin Schle-
yer. 62 ans, qui a 6et decou
vert mort mercredi it Mul
house, tait une des person
nalit6s les plui importan-
tes de la vie 6conom'que
ouest-allemande. II cumu-
laet les pr6sidenc's du Pa-
tronat de FRA (BDA) et
de la tr6s pu ssante Fidtra
t'on de 1'Industrie (BDI).
Ne le ler Mai 1915 it Of
fInbourg, dan3 le pays de
Bade, 11 ava't fait des 6tu
des de droit, pu's 6tait en
trn en 1934 dans la 4 Durant la urrP il d'r'gea
la eFidtration Industrielle
de Bohem'-Moravies char-
e- d'iVntgrer l'Induitr'e
Tehncoq'ovaque au systme
economiaue du 3lme Reich.
C-" aso6 Na.zi lui valut
d'tere internt d 1945 a
1948 enzone frnneaire d'oe-
ecioation -Tl)n z'fiel. 11 l n
,'-i en 1951 i la Soeitte
fnlmler-Ben rdont '1 6tnit
crl-vni opn 19r'l rnombre rllu
've-cPtnerc responsible du
personnel.

BONN M. Scihlver evxr't
fi unp aenrr'pre renideP
rinns ls 'ns qlnr'ne oirtFOu
rce d es rennir'tions nnt-'r
rn- des orres-o'shoneioq 0T
nelve ocip m-n11 iinmnrldle TI
n-a'l notamm-Pt exerc' les


re.popabilltit-s de president
de 'a ,Fddratiton 'tide ia. .me-
taelurgie du dBade-Wurtem
berg svant de deven'i en
19733 ,Parron d&s patron.,.
poste qui en avalt fait le
principal intre.iocuteuri des
syndicats et ,in.des consail
levs du gouvernement gen
mati'ere tconomique.

"-Membre du Peril Chre-
tten-D6mocrate 1(DU) oppo
o-sg'.qn), 11 ava t pris tnergi-
* quemnent fait et -case pour
i'6cOnomie de. march. II
s'6tait fat ausi -remarquer
par sa durete lors dos. n6-
goc'ations tarifa'res et par
Sa' Tit'ente prise de position
centre la co-gestion, attitu
'4des qui lui nvaient value
'timlt'6 de nombreux sale
r'fs.
Hanns-Martin Schleyer 6-
talt marit et p6re de qua-
tre fIlls.

xxxx
EVENTUEL
ENTRAINEMENT DU CHEF
DU eGSG 9) EN ISRAEL '
PAS DE COMMENTAIRES
IRAELIENS

TEL-AVIV, (AFP)
La radio Israelienne a ci
t6 mercredi, saris comment -
taires, une information du
quotidien Allemand (Frank
further Allgemeines, selon
lequel le chef de l'unit6
de commandos Alle '
mands tervenu a Mogadiscio aurait
lte entraint en Israel.
Dans les milieux militai-
res isra6liens, on se refuse
h confirmer ou a infirmer
cette information. On de -
ment toutefois. dans ces
meme milieux, qd'Israel ait
pris une part quelconque h
l'operation de liberation
des otages du < D'autre part, la polimi -.
que se pursuit en Israel,
dans les Mass Media et dans
divers milieux politiques,
sur le bien fond6 des motifs
ayant pouss6 la television
Israelienne, quelques heu -


WI S ~National Ca


Coisse enregistreuse

lelectronque et meconique)

Calculatrce electronique

Machine de comptabilite

Machine a positionner
Mochnoe de facrurotion


INTERNATIONAL CORPOF

1 Rue du Centre Tel
X


res avant Ioplrn'eon lu corn
mactdo Allemand, a r6veler
qu'un apparel transportant 1
cette force avait atterri a'4
Mogadiscio. ".
Le Maire de Jeruihalem,'
.Teddy Kollek, -a seivire I
ment critique cette ,'initiati-'i
ye de lat television. 11 soulit
gne, dens une letter aux au
torits deo i'Orti, qau cetts in
formation aurait pu mettre'
en danger la vie-Ldes' otagie'o!
et rendre service atux terro.a
ristes. .i



LA RFA PEUT ATTENDRE
DE NOUVELLES ACTIONS" '
SPECTACULAIRES, I)
ESTIME UN EXPERT h

BONN; (AFP) p
L'Allemagne pent atten-"
dre de nowvelles actionshi
spectaculaires des terroris-"
tes encore en liberty, esti-dt
me un expert Ouest-Alle -
mand de la stcurite interro
ge mercredf par le quotit-'
dien aBonner Rundshau)1
qui titre eun ours bless@ )
mord). Al

< dre leur reputation internal
tionale d'epouvante, a d6 -
elare 1'expert au journal, ,I
ils doivent tout de suite me:
ner une action pour reta-'
blir leur prestigege. .1
Baader, Enssiin et Rcspe,,
qui Ise sont morts eardi,
dans leur prison de tutt '
gart-Stammheim, font main
tenant figure de martyrs eua"
pres de leurs camarades en
liberty, ce qui risque d'exalt
ter leur ardeur au combat"1-
a-t-il encore ajout. '


Pour Sahpait, le quoti -!
dien ( qn'il avait recu le mois der
nier une circulaire clandes-
tine die la ((fraction armine
rouge)c qui disait notam -
ment (ue (si un seul des caj
maradps detenus e't t0t6
nous repondrons immn di.ateit
ment, en RFA come .i 14>
tranger. l

gii


ish Register)

















RATION S.A


2-201,7 2 '0111.
i


1-






4c



q)


APRES L'ASSASSINAT DE HANNS MARTIN SCHLEYER


PO








b9 OL L a


La noblesse, la grace.


l'agressivite dun pur sang


te PRIX ..d'un poney !


i


- ..r..r w wwwwwwww iww


rP-2Q


IIimWmlda


Islip 13AA~~~pa~*arw~~git


i


U~Leaneamma


.


ELE NOMVELLISTE


JEUDFO20 OCTOBRE 1977


I


I


~9i~s~rrsr~gpl Isarr~E--rsllsPdllsa~r~


.,,mN.mw&





JEUDI 20 OCTOBR'10l 7E.


PAGE 3


A propose du < P >> de Pepsi-- P6l1


La Brasserie Nationale
d'Haiti JSA public un echan
ge de lettres parmi tant
d'autres montrant l'int6-
ret que le public manifesto
pour la champagne de Promo
tion Pepsi Cola.

x xf x 3

Port-au-Prinde, Mardi 20
Septembre 1977 t
Brasserie National'e d'Haiti
S. A.
Port-au-Prince
Messieurs,

Ce qui est decourageant
au sujet de votre concours
<(PELE> est que personnel
dans les cinq different
quarters de Port-au-Prince
que j'ai expressemient visits
n'avait vu 1 exclusif ((P>)
don't on a besoin pour for-
mer le nom du grand (iPE-
LE)>.

Ces quarters sont : Carre
four, Thor, Martissant, Bizo
ton. Lalue et egalement le
Cafereria de l'Ambassade a
mericaine ou 1'on consome
beaucoup de pepsi Cola
chaque jour.

Personnel averc qui j'ai par
Ie n'avait connu d'un ga -
gnant dans votre contours.
Et tout le monde, petits,
grands. managers de Mar -
ket etc... se plaint d- la
maille qui manpue a la
chaine : l'elusif (P)).
Je suis devenu complete -
ment douteux !

Au fait, depuis hier, je n'a-
chete pratiquement plus de
Pep, etant decourage avec
votre fausse promotion.
Herbert E. Walker


Flatulence ?
Maux d'est mac.



,s~h~L~


Laissez Eondre
2 surettes
Ti Madadtns
dans une 1/2
verre d'eau
a base de ricles
de Menthe


21 nuelle Carmeleau
Port-a-Prince.


Port-au-Prince, le 26 Sep-
tembre 1977
M. HEBERT WALKER
21 Ruelle Carmeleau
Port-au-Prince, Haiti
Cher client,

Nous avons recu otre let
tre de plainte au sujet de
I'ELUSIF i le mot tPELE,>.

En response. nous vous en
voyons une liste des ga-
gnants pour la semaine du
16 au 25 SeptemlBre. Comme
vous pouvez -1 constater, il
existe vraiment des person-
nes qui trouvent I'ELUSIF


Nous vous envoyons gale
ment une affiche que nous a
vons place dans chaque
point de vente A travers le
pays et qui explique notre
promotion. Comme vous ver
rez, il y a differentes primes
qui peuvent ktre gagn6es se
parement et pour celles-ci
vous n'avez pas a trouver
le
Le <,PELEs 6tant pour ain
si dire le vtgrosi lot) de la
promotion, il est tout a fait
normal qu'il soit plus diffici
le a trouver ou uni peu (ELU
SIFt comme vous le dites.
Mais il existed bel et bien. et
en ga- iui t


en granue
dez a ces
et vous
Nous espe
tend a
rement vi
tionale d'



Port-an-P
bre 1977.
Brasserie
S. A.

Port-au- P
Cher Mess

Ce f ut
sant de r
des gagna
trees inte
PEPSI-PE.
diatement

Apries av
nicat ions.
de plus be
ter du Pep
dis cela
lettre, ma
beaucoup
petits enfa
ferents qu
mentioned
pour les s
sir de plu
Sincereme
Herbert E
21. Ruelle
Port-au-P
iET LA F
AVEC PI
TEEM.-



LISTE PA
GAGNAN'
TEEM-UP
ET 12 oz
SEPTEMB


OCTOBRE 77

BALLOTS

Ronois IJean Joseph -
Jean Baptiste Jocelyn -
Dor Fenol Malbranche
Jean Robert Wilner Alti
dor Julien Lindor Ro
drigue Crlve Coeur Lary
Joseph Serge Dasque -
Dirotel Bonhpmme AuguSte
Edme Gerald Giroche -
Wilner Clerg9 Dirotel
Francois Philippe Tangue -
Frantz Andr6 Freddrique
Surpris Emmanuel An/ -
toine Jean Nelio Philidor
- Yvon Mondesir Gerry
Etienne Rene Jules -
Jean Th6art Pepsi Center
de Delmas Pepsi Center
Petion-Ville Morency Lio
nel Josul Michel Ber
strand Leon Madame Mo
ril Rochefort Bayard -
Jean Djonson Wiliam
Samson Jean Charles -
Ominis Lassale Flover
Colas Lavaud Barnadas
- Copacabana Michel St
Val JnRobert Jeudi Ri
co Pierre Ambassade Am6
ricaine Alexis Alexandre
- Jean Terrier Lucienne
Michel Michel Antoine -
William Sanson Albert
Valcourt Georges Fran-
qois Daniel Dauphin -
Maurice Abel Madame
Jean Baptiste.

RADIOS


heureux gagnan Rene Louis Nicole Pier
heureux gagnantscu. re Jules Francois Ma-
rouz comvainenu ;dame Gerard Jean Elyse
,rns qe Ce m ale- Nicolas Fontaine Joel -
t6 clarrifie, since-
re Brasserie Na Casablanca Dirotel Bon
'Haiti, S.A. homme Abraham Gerard
Wilner Copacabana -

0 O Frantz Souffrant Lesly
Dupre Joseph Marseille
rince, le 10 lOcto- Joseph Carmant Andre
Taillefer Jean Frantedis
National d'Haiti, Nerva Ceda Merveille -
Robert Pelissier Hibert
Derivall Harion Laroc -
rince Lesly Pierre Pierre Euge-
sieurs, ne Richard Moise Rock -
Crisma Brutus Germaine
vraiment satisfai- Tham Reginald Herard
ecevoir votre liste Casablanca Ansel Au
nts reels de votre relus Yvel Jean Louis -
ressant concours Seguir Scorpio IJn Jac -
LE. Je fus immt ques Charpentier Paul
convaincu. Lauture Lonlou Lambr6
Raymond Lafaille Jn Ro
voir lu vos commu bert Fernand Wilson Ca
je recommencai mille Pierre Philoctete -
1I a boire et a ache Robert Pierre Louis Ro
psi. Je n'avais pas bert Bonhommc Guy Pier
dans ma derniere re Malivier Dieujuste -
is i'achete aussi Gardy Martalbert Jean-
de Pepsi pour les Claude Clermont Patrick
ants dans les dif- Theodor Gladys Arboile
jartiers que j'avais Le Colonel Lucienne
s. Merci aussi Michel Meri Pierre -
souvenirs. un plai- Jean Bita Milo Brando
is de Pepsi-Cola. Adib Durogen Felix
ent votre. Berrouett Moise& Felus
WALKER Jocelin Lucien Ray -
e Carmelean monde Jean Froderique
rince Surpris Louis Romeus -
ETE CONTINUE Maxo Sanon Bernard Mi-
EPSI 12 OZ ET chel .In Louis Anglade
Bertho Jeudi Charles Lu
cien Arnold Civil Ges
0 m ner Collin Mathurin.Jn.
Eddy Suzrtte Cadet -
IRTIELLE DES Guilbert Larose Julio Li-
TS DES PRIMES mon Garot Osimon Ma
? ET PEPSI 7 oz dame Lubin Francois Phi
DU 24 lippe Tingue Madame
BRE AU 14 Maxime Bienvenue Mau


rice Abel Jean-Claude Sy
ril Petit Franc Rony
Jean Baptiste Pepsi Cen
ter Delmas Jirely Bon-
bon Modeline Chancy -
Dragon Ferdil Ulrick Al
day Kesner Jean Louis
Wilfrid Louis Ernst Alcide
- Lucienne Michel Tho-
mas Nazer Carlos Jn.
Robert Chery Jean Philip
pe Serge Orima Brina -
che Keteline Frangois -
Yvon Francois Antonio
St. Pierre Andr6 Fleuri -
Carlo Dambreville Libre.
nave Briss Jacques Sa -
non Pierre Richard Ge -
chins Pierry Bia Eric -
Claude Bienaime Brouard
Robies Elsie Pierre -
Medassier Paulin Saphie
Frantz Andre Rodriue Si
meon Edouard Gechins -
Ernst Michel Andre Jou
bert Lucien Dameus -
Normil Alcedon Jacques
Sominville Mogene Va -
deus L a v a u d Ger-
main Edouard Anna Jus-
te Jean Jacques) fheri -
Pierre Pierr"Michel Bo
ris Georges -1Ro-Nreison
- Edner Louis'Frilu Zephi-
rin Fanesse Champagne
- Gesner Colip Madame
Angrand Nancy Victor -
Derville Gertrude Tony
Carolly Fritzner Bru -
tus Jacob Plaisir -
Frantz Christophe Alfred
Lima Jn. Marc Vainque-
ric Herman Deristal -
Pepsi Centqr Petion-Ville -
Depot Jeanty Pepsi Cen-
ter Pe6ion-Ville Lukner
Pierre -Yvon Raymond -
Pepsi Center Petion-Ville
- Drago Ferdil Serge
Holly Henri Joseph -
Will Chevalier Ernst Al
cide Rancho Luna Un
sel Indigene Pierre Paul
Berthony Joel Augus -
tin Idoville Moise -
Sauveur Cezar Franqois
Faveur Miare Regina -
Sergo Perrin Duchene .In
Loiis Bayard Boursicot -
Serge Lysius Madame Hlec
tor Yvon Dorsainville -
Adlais Douze lypolite Je
plan Marl rte Dupi.s -
Madame Nicola, Fritz -
nor Louis Fritz Pierre -
Mario Lafontint Muriel
Marthe Mendes Delva -
Jean Claudy Frantz Alli
dor Joseph Jean Pierre -
'Louis Aubon Chouth Lio-
nel Jespere lean Mary -
Guivar Antoine Pierre
Casamajor Madame Gero
me Richard Demesyeux
- Serge Maignan .lean
Landry Jocelyne Michel
- Lafortune G;aston Ray
mond Sinat Jean Belamy
Angran Minjose Phari -
sien Jules Denis Guy
Herard Gislaine Dora-tin
Amoni Pierre Louis Ser-
ge Delice .nsue Waliac -
Moliere Guilla.ime Ma -
guy Bazar Madsen Gonai
ves Pepsi Center Petion-
Ville Edner Cyprien -
Yves Fleuridor Soeurette
Paul Sylvio Lamy Tite
Sacur Christophe Ed -
Mario David Copacabana
Nicolas Emilka Jean Ed-
dy Antoine Lucien Saint
Cyr Gabriel Jasmin -
Joseph Jean Jean Mary
Gousse Fred Pierre -
Max Voltaire- Adrien Car-
refour Renan Dorleuy -
Royal 'Haitian Hotel Vi-
tal Forge Che-z Papite -
Jolidas Casamiuor Oda-
nes Pierre Jean Charles
Jean Robert Marie Car -
mel Vilsaint Joseph Da
teau Louverture Victor -
Antoine Jeune Vincent
Lnick U,ltier I-. nulure
- 1:nl iani.1, I lie r1ui:lIt e
lier I en-,i Ri.hard -
Pierre R,.i .lri rl.irito -
linI [i-a.iini franz% Noel
Fr nlt1 .I.iln I'1pt l- l -
l ie, 5iniilil .le.int hir-
I, Jean Riptite lTho -
ma M.ir\ Iou- ,i--
top .l.inob liiltldis lrtPi '
Jean [lie Gdi-ite Der
tin l'i.in Craliu r-i
(erie lOlil (-irnie! Mltil
dor iilnier Ilerrcul Gil
la.iunie Ma\ Mirer rr.iatk
Gerlnm Brialn .l':.-eph D.I
.ld R..nald Aull'u-.lIni -
Pep-i Cenfer Petinln-L'il, -
Mellisoil Pierre I oii ii
II Prolil Kenil .Icdpu -
Ilermina .\uei1i, Mme
EIla.ir [rile \. lell L.I -
rsu\ IrnicOus \iilh, Bou
ard Je.in lacquie .eIan
Fiesla el Louti- Mi:
riet-l Daniel 'ilaioiineutl-
E[rn-I Alceer Ilrevinl
Tanu W IVilsoin J.oseph -
Copha..a.i:m 1Vi-lar FonI-
tu. Emmanuel Louis -
\iliner Clerec Nicoila-
Emilka.i .Ilarque Philippe
IFrancois Mux,? Celechar
I les Mme S.iuveir Clher,
Rougereau Brouard.


SACS DE SPORT

Pepsi Center PNtion-Ville
- Geralda Toussaint Lu'
cienne Michel Jean Pa-
nel Alexandre Belan -
dre Pl'atele Mener Val-
sin Jacques Paul Ma
dame Bonhomme -- oeur St
Vincent Yves Jean Fran-
cois Bertrand Joseph --
Fritz Pierre Mendes Del
va Marie Chantal Ber
trang Joseph Jean Oline
- Dieujuste Simelien -
Lukner Narcisse Osette
Antoine Rodrigue Depat
- Fiesta Notre Dame de
Lourdes -'Pepsi Center de
Delmas Jirely Bobbon -
Jean Saurel Lucienne Mi
chel Lys Frid Eugene -
Lafortune Jean Osner Da
ny Constant Miritus St.
Juste Pierre Richard -
Jackson Pierre Fortunat Da
niel Jn Claudy Paul Ge
rard Lamonze Jn Claude
Achille Joseph Jean Pier
re Janvier Lionel Wil
lgie Volcy Heber Richard


LES HEUREUX GAGNANTS
DU COMBINE PELE

Chantal Deschamp Vi-
'laire Cadet Edmond Dero
gene (Variet6 Bazar zeme ci
te) Lavaud Bons6jour Pa
racelse Private (Ruelle
Jeanty) Philemon Char -
les (St Tard) Georges Ca
lixte Casablanca Ju-
villy Estriplet Francois
Eugene William Sanson
.(Fort National) Dedier et
Florence Schmidt Casablan
ca Moise Adena (3rme
Avenue) lean Philippe
Serge Fritz Cantave -
Maxo Pierre Madame
Elias Pasky (5eme Avenue)
- Fritz Brenke Lubin Jac -
ques Lesly Rodriguez
(Ruelle Marcelin) Mil-
fort Hlomere (Croix-des-
Bouquets) .

i:ET LA FETE CONTINUE
AVEC TEEM-UP, PEPSI 7 oz
ET PEPSI 12 oz))


En l'honneur

(Suite de la Ie. Page)

son Gouvernement honor.
de Son Auguste Presence.
Le. mrfmbres des Comites
de Direction de la CHA, de
la CTA it de la CTRG ne
purent di-simuler 1'imm 't1-
se plaiir cqui leur ava't ete
procure d'avoir l'opportuni-
t( de presser la main au
Prisidett a V e de la Repu
blique-. De son cot6. le Pre
sident Duvalier eut a cette
ccca'io0. la joie des grands
jours pour placer un mot
aimabl a li;endro t de cha
cune de ces nombreuses per
sonnalites veiiue.s Lui pre-
s,-nter leurs respectueux
homlnaeOs et Lui temoi-
gner leurs sentiments d'ad
migration.


M. et Mine Georges KPun
sftrent donner a cette gran
de fete tout IP cachet de
c'rcoitotance que 1'on devine.

Les hauts dignitaires du
Tourism Ca.riboan, ont enm
porte le meilleur souvenir
des brillantes man fesla-
tio0is organi-cees en leur
homannur durant les 'trois
jours de Congres tennis a
I'Hotel Plaza par leurs Or
ganisateurs.


MICHELE SCOTCi CLUB




Vendredi 21 Octobre


H LES.[HETICA.



Prdsente les Promuits de Beautd JOSEPHA

Avec les plus jolis mannequins maquill'es par la

S rande Esth6ticiennf Dahomeenne

JACQUELINE BUONEVEAU

Specialement venue de Paris pour la circonstance


Des Cadeaux surpri e seront offers aux dames

et demoiselles
b .


Pcpsi Center Pe;ion-Ville
- Jeanl .ocel ne Maircel
- Alfred Isaac Hotel Ha
bitation Leclerc Maurice


VINYL


- ,intcrleur ,.


PAINT I

exterieur


Lls. Ii. 1191 111 I un lHl tA
ANCIENNE MASON CHAl ES DiJiANi & CO


Le vehicle parfalt


pour le travail et le
















DAIHATSU

AEELMAS
AUTO EC NO IC


Nous demenageons bientot


Nouvelle adresse



J. M. Maxime CELESTIN


Opticien -- Optomitriste


98, Chemin des Dalles

Ouvertmue le 3 Novembre 1977


a~/CC//C/~T%%%%~'~CZCIZ~d3CC//~V////lr~/


~~-----~prg-------"""""-----r~lwurry~


------- ...... ...


,.EE ROUVIELISTED






PAG 4 LE NOVLLS 3ED I


!kyT -MRf i i- *.


S1NOS IMOIt
HORIZONTALEMENT -

1. Association de tra- .
vailleurs en pays anglorgi
saxon
'2. Champ!gnons com I -
t bles qui pou swyit sur
les arbres
3. Transf're la proper .
t iit une nutr" 'IrL'IIn .
ne pronom
4. Prefixe n a pas de
dom'cile fixe
5. Frapperani lettre
points cardini.'.ux
greccql
6. Moquerie deux
7, Letire greeque lait se
r'tnurn-r quelctll'un
8. Conduit au tap s
9, Parsiment
10. Peniblets au figure O


XXX


VERTICALEMENI

1. On s'y done e
parfois

2. Restituiat -
eccleslastique


IIORIZONTALEMENT


1. Elinille -
iace 3. Fa -
Arases tel
6. Emueseralt
ver 8. Ire 9.
Oe argil's


u roses.

alaW, -Vw"4 a


3. Tro's lettres de debarquer
-- ii de ceux de David.
4. Emiiprisonnient les insec-
tes clUi s'y po ent a tra-
vcl".s


x 5. Finit tin lav.g? person
lii' bavarde Ifamiller)
G. Couturlas possessif -
T raniiment ls I esprit
7 Forimais figure -- deux
en spectacle collsOlli]t's
Pril'ix", mInariage
9 1Utilise par le vannier -
sibrevialion obil-sait ia Attila
10. Prelnom lfemlinn I
x xX


VERTICAIEMENT

I. EffacO4 P 2. Lear -
moire 3. I -i aspire 4. Mias
ms e'a 5 Intense er 6.
Ys etang 7 Ers cru -
ti S Travail 9 Acte ie --
OF 10 S ul -- trans


s 2. Felin -
Atys tu 4
5 SMN 'cr
7. So etuil
P ret ention 10


Schleyer : L'enlevement ile-t lus ea de l'histoirl


.BONN,- .A(RFP) -'
M. Hlanns-Martin .Schle-
yer (62 ansi) a ti enlev6
le 5 Septembre 'a ,ologne
par un Qommniando S:eg-
fried" 'Hausner '-de 1'Organi
station extrdm(ste (fraction
armee rouges qui abatthlit
les trols policies d'escote.
et le caffeur du Patron
des patronsvde la RFA.
Des le lendenmain, les ra
visseurs fixalent le prix
de la vie de M. Schleyer:
lls riclamalent eai change
la liberation de onze mem
bres de la lesquels les trois chefs sur
vivants Andreas Baader,
Gudrun Ensslln et Jan'Carl


iRaspe ,4nearctids A* vie
t Stuttgart. Ces personnes
devalent 6tre conduites dans
un pays de leur choix. Le
SudtYemen, la omalie vou
le 4etnam 6taient propo-
sis *pa& les- extr6mistes.
L'avocat gbhevois Denis
Payot ayant ete agtee corn
.me. intermddiaire par les
autoritis ouest-allemandes
et les ravisseurs, une Ion-
gue et difficile negoclation
s'amorgg. Simultanement
les enqueteurs s'efforcaient
en vain de td6couvrir ja
Schleyer en RFA, mais eten
dalent aussi lepcs 'recher-
ches aux eays- a ta la


SIN


-France en alsant app el
aux polices 'de ces pays.
Tout en observant .un
black-out complete sur l'af-
faire, 'le Gouvernement Ou
est-Allemand tentait ,de ga
gnor .du temps Le .Ministre
a .la Ohancelleqrle.Hans, Juer
ven Wisclanewski, procddait
a des soridages an Algirie,
en Jamah'ryki Libyenne,.en
en Irak et au Vietnam .
Le 27 septembre, les ra
visseurs. se montraient press
sants une premiere fDos :
dans un message public
par .le journal frangais biratione, ils demanda'ent
a Bonne de lesser sa stacti
que dilatoire> et .de for-
muler des concretes>.,

Le 7 octobre, apres un
long silence, caract6rlsti-
que de la guerre des nerfs
menee -entre 'le gouverne-
ment et les ravisseurs, M.
Schleyer insistait sur l'ur-
gence d'une decision, dans
une lettre adressee a son
spouse par le canal d'or-
ganes de press. Deux jourse
plus lard, Mine. Schleycr
adjurait le Gouvernemcnt
de ne pas Eacrifier son e-
poux.
Le 13 octobre. le dttour-
nement du Boeing shuts de la ,ubz. par le
commando < 'Marthy Hali-
mehe prdcipitait les even'.
ments et donnait une tour
nure encore plus dramati-
que a 1'enlevement, la viE


0 BOElNg~727 -100C


CARGO JET .
SHORT OR LONGTERM LEASE
*OR INFORMATION CONTACT

FITOPAT -rEIG HT FOWARDERS
PETION-VILLE TEL 7-1520
FOR A FRESH. MODERN APPROACH TO ALL YOUR FREIGHT i
FOWARDING NEEDS< CALL FITOPAT /


. a s o@---------- -C- I-- -


LA MASON





CLA UDE DLYVAL


DUVAL TIRE DIVISION VPUS INFORMED


BANDAG done un rendement


formidable.





eJ'Ai EU PLUSIEURS EXPERIENCES AVEC BANDAG ET C'EST

SURTOUT LORSQUE JE LES AI MONTES SUR MON VEHICLE

TOUT TERRAIN QUE J'AI PU APPRECIER LEUR REEL RENDEMENT.


SDIRECTEUR GENERAL DE HAITI WINDOWS, ENTREPRISE REPU-

TEE POUR LE FINI DU TRAVAIL QU'ILS FOURNISSENT EN TOUT

CE QUI A TRAIT A L'INSTALLATION DE FENETRES ET DE PORTES

EN VITRE.







Le caoutchouc BANDAG est plus dense.

LA PRESS GEANTE DE BANDAG PRESS ET VULCANISE LE CAOUTCHOUC DE LA MEILLEURE

QUALITY A UNE PRESSION DE 45 KGS. Cm2 SOIT DE 4 A 7 FOIS PLUS DE PRESSION QUE CELLE

UTILISEE DANS LES MOULES DU RECHAPAGE (A CHAUD%.

D'UN CAOUTCHOUC DE DENSITE ELEVEE, BANDAG GARANTIT AUTANT DE KILOMETRES QUE

LE PNEU NEUF, DONC BEAUCOUP PLUS DE KILOMETRES QUE LE RECHAPE (A CHAUDs. CETTE

GARANTIE EST DONNEE PAR ECRIT. UNE TELLE GARANTIE PARAITRAIT INCROYABLE SI BANDAG

N'ASSURAIT BEAUCOUP PLUS DE KILOMETRES QUE LE PNEU NEUF; LA GOMME BANDAG /EST

PLUS DENSE DONC PLUS RESISTANCE A L'USURE. BANDAG DEMAND A ETRE COMPARE, AUX

PENUS NEUFS ET AUX PNEUS RECHAPES (A CHAUD).

PARCE QUE LE CAOUTCHOUC BANDAG EST PLUS DENSE, IL EST PLUS RESISTANT AUX (DBJETS

QUI PENETRENT NORMALEMENT DANS UN CAOUTCHOUC DU RECHAPAGE
DE CAOUTCHOUC ET MOINS D'AIR C'EST CELA BANDAG, ET C'EST POUR CELA QU'IL A ETE

POSSIBLE EN ADOPTANT BANDAG DE REDUIRE CONSIDERABLEMENT LES PERTES DE TEMPS

DUES AUX CREVAISONS.




GARANTIE

A 1) Un pneu Bandag vous garantit autant de kilom6tres qu'un pneu neuf.

2) La Duval Tire Division vous garantit le pnru Bandan centre toute. malfacon


e de la RFA
-de -87- otages supplemental
tep. entrant'en jeu .. .
BONN' -Pra:tes et ravti- '
peurs annoncaient. en effAt
le lendemain que les douxx
affairs dtaiE(nt lies. 'Les
seconds l'ltfEnt a diman-
che matin 8 h 00 GMT 1'e-
Qh6ance de leur ultimatum
poQu la liberation des ex-
tr6inistes reclames en e-
change de 1'homme l'aftlal
res.
Les -autoritds laisserent,
passer 1'heure sans reag.r
et se conpentrerent sur 1.e
saqvetage des otages de
1'avion. .es dcrniers, ball
t6s pendant pris de cinq
ours dans le ciel du Mo-
ye.n Orient, etaient finale-
ment lib6res ,cur l:A6roport
de Mogadiscio, en Somalie,
a la premiere here du 18
octobre par une operation
.clair moene par un com-
Smando anti-terroriste des
gardes-frontiere Ouest-Alle-
mands.


e


.Pr Fraenes D D



VENDREDI 21 OCT. 1


21 MARS A4U,20 AVRiL de precision 'que .d'habiti-'
(BELIER) de. Revoyez les choses de
Songez aux idees et aux pres. Sur le plan person-
mIthodes qul mcpnrent ja nel ,le coeur et le voyage
dis au success et qui peu- sont 'avantages.
vent rZcommeneer. Ajoutez gO4 OCT. ,t.U 22 OV.
un pcu de bro oA votre pre (SCORPIOI5)
sentation: Soyez optimist. Des heures difficiles maiss
21 AVRIL AU Z1 .. A1 vous les dominerez par vo-
(TAURBAU) tre intelligence et votre ha
De favorable influences bilete. Veillez a bien con-
de Venus vous donnent -de troler vos reactions.
nombreux avantages mais 23 NOV. AU 21 rO.
vous dtvez vous occuper dei (SAGITTAIRE)
vos int6rets personnel, e-- Bonne journey pour atte in
demment, pour que tout ,dre un de vos buts vises.
aille bien. Le coeur est Quelqu'un dans la coulisse
sous un influx particuliere travaille pour vos internts.
ment benefique. 22 DEC. AU 20 JANVIh1
(22 MAI ACU JIN) (CAPRICGAN.E)
(GEMEAtIX) Belle journey pour le
Influences contrastees. Vo travail d'equipe. Beaucoup
tre activity doit 6tre bien d'idtes utiles viendront d'un
organise pour'. que vous exchange de vwes avec' vos
puls-iez ag:r efficacemeAit partlnaires. Quelques bon-
Appuyez-vous sur votre rai- nes nouvelles recevoir
son, votre 'bon jugemnlt, dans l'apres-midi.
votre delicatesse d'appro 1 JAN. AUI 1 FEV.
che. 'VEISE'SAU)
22 JUIN AU 23 JUILLE' Attitude rdaliste necessai-
(CANCER) re. N" vous laissez pas en
Pensez constructivement trainer dan-s un ouragan
et d6terminez toutes les de rumeurs et de specula-
contingences poissbles a- tons, tendance qui ex'st'
vant de vous lancer. 'En presentement a c diffeent
fait, la journey favorisera nivraux.
s davantage les tach's quoti 20 FEV. All SO aR
" diennes que les realisa- (POISSONSI
- lions exceptionnlles. Quo 1'aspect superficie
s 24 JUILLET All 23 AOU'f ne- vous egare pas Cher
5 (LIONI eclez lDs faits avant d'ac
n La conjunction stimule cepte.r une proposition.
n votre termete ie props et sduwsante qu'plle puisse 1
a votre volonte dans la mar samaitre.
che a travers tous- ls ter Al, OiUT1D'HUT :
rains. 1'escalade des som- ST n VUS FTES ITV
mets. Reflech's-cz aa de Vous avez un merveil
m'illllurs lpn(eWmi'ins. uiix sens di's responsabili
24 AOUTI AU Z& ,s.-PTEIVBR I tie's et travail lerez avec bri
(VIERGE) pour de sat'sfaisants resu
i Donn-a un peu plu4 de tlts 0. avez foi en leur re
U chnnmp a votre irmnaginaton. lisation. Vous travaillere
a Voius avez tous leis 61'- ausui pour pas grand-chos
d merits nices air's au sue- pour ri"i mimre. quan
r Cs. Progress ez done ,v c "ous etes convaincu de cc
it 'absonlue i confnnce dany laborer a une cause qui e
eIn vnlciir deo resiltats. vaut la pe'ne. Vous etes
r 23 SEPTr AT 24 OCT vers. Avez des dons pou
(fALANCKSi la muiisue, la litlerature
a Vous l0i dominCrez int nrohablpemnt ponr dessil
mi vos occupation- avec autant la pe!ntujre. la decoration


Apparemmtny conrorte
par un success dans ea con
viction que la fermete e-
tait payante, le gouverne-
ment, intima mardi aux ra
visseurs de libdrer M. Schle
yer. Les ivenements se pre
cipiterent alors. Le 18 oc-
tobre, les autorites annon-
cent le suicide des pires
spirituals du rerrorisme -
Baader. Ensflmn et Raspe -
dtns leurs cellules de Stut
tugart. Lts exiplications
EOnt peu claires et soulS-
vent de nombreuses ques
tions.
Quelque 36 heures plus
tard le corps de M. Schle-
yer est retrouve. L'enleve-
mnent, le plus long de 1'his
tire de la RFA a dura 45
ours. II a secoue 1'opin o
nu point que ecs conseque
tes sont encore inca Ceula
bles.

L.e Coup d'Etat en
Thailande
BANGKOK (AFP)
UIl (Conseil Revolutionna
re,, a la tee cduquel se troi
ve 1'ancien M nistr-, de ia
Defense, 1Amiral Sangat
Chaloryoo a pris le puuvo,
a Bangkok jeucti en delbu
de matinee apres iuni ,n d
Gotuvtrnement domine pa
l s militia res.
La Radio Thailanda's,
annonce que le Conseil con
prenait des repres-ntant
des trois armes aonsi qu
des civlis. Elle a egalemen
ndique qu 'le Conseil s'etas
empare du pouvoir pour co
troler la situation intereiur
du pays et notamment so
cconomie tout en precn.sar
lu'il.soutenait 'a Monarchis
Un communique du sXCo
reil Revolut onna re> anno
ce d'autre part que la cons
ttution de 1976 est annule
pt qui la loi mart.iale insta
'Ce sous I- precedent Gout
,'rnement demeure len vi
gueur.
L'Amiral Sangad eFt a 1
tlte du Goiuvrnement o
attendant la formation '
ne nouvelle Admin'st.atlii
souligne le communique d
Conseil, precis'iAt e-i u'1
quo les forces armres escin'i
rent sous le Command.:nen
de leurs Chefs acui ls:
Le Communique du Con
sell annonc- ensuite que le
Ministers sercnt deornma
diriges par let Sec'etaire
d'Etat. ces derniers dev-s
rfndre compete dircctemel
aut Chef du Conseil Revolt
tionnaire.
En ce qui coircerne la pri
se Ic Con c1I snulign" qu'
reconna t son inlportance I
indique qu'il n'y aura ''1
censpure. 1.T, commun'Iqle 01
Cise toiutefois i ci "sujet. qu
des measures seyer"s seron
prises it l''nc'ptrel do publ
c ons quiu dfeutseraient d
ftaiss.s nouvelles ol se fi
raient tAvocalt 'd'etranger
oil d'idWologies tranger's'
On apprend d'autre par
&d source s .re. que .l'anci'
Premier Mini.tre. M. Tha
nin Kra'vich'er el son Cat
net sont rItenl'. urisonrz;
au Quarter General de I'A
mae.


Avis Matrimonial K
Je, souss!gne Franck Ker-
nizan proprieia.ire demeu-
rant et domic'lie a Port-au-
Prince identiftn i au No 641-A
pour le present exercise de-
clare au public en general
et au commerce en particu- S
lier que je rte suis plus res
ponsable des actes et actions )
de mon spouse nde Gladys 2
Ged..n couturifre pour inju
res graves et pour incompa
tibilite de caractere et aban
don du toit matrimonial de
puts le ler Mp.rs 1977.

Sous peu une action en
divorce sera intentse.


n



i-
e
s




1-


l-
ii






al
*a
ez

nd

n
di
mr
e,
in,
'.


ROBIN HOOD


La byciclette qui a ete adoptee

p ar les cyclistes haitiens...


ELEGANCE -- SOLIDITE

SIEGES CONFO1TABLES.

FINITION AN -ROUILLE

CURlaAO


~ s~~F~B a~-ss~a~*r~ ai ~ s~----a N Mw~


ALE N6UVELIsiTEv


p~/l-~aorurss-/r//ss/////////J/////Jrr~ ~UL19ll------------


----- ---- -~-- ---- ---I I-


JUM 2


PAGE 4


I 1' .


S20OCTOBRE; 977





.SCOPE
177



977
Ir .


e
It
't
n
re
n
at
e
n
n


i-
i-

la




te




nt
i-



ei

i-


'il

le


nt
li
de
v-
rs

rt.

a-
rs
\r


3-cCOcOe


j


i




I "


JETIDI~~~ ~ ~ ~ 29 OCORE177aENOVLSE


JEUDI 20o OCTOBREF 1977


Holi !, Confreres! :


(Svite de ma l6re page)

rale, a inous sontlir 'autant
individuellement suparieur
en fac-e de nos srmblables
op6dermiques et de ce qui
cM i6mane que inflrieur on
face de l Veurop6en (j'en-
tends n'importe quel 0si-
disant BLANC) et de tout
ce qjui en emaine.
G'itte culture europeenne
originelle a en ffet fa't sde /
europeens, sous toutes les
lattitudis, des BLANCS. El


LE BISTROT

RESTAURANT -- AR PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRANCE


-SAMEDI SOIR
Ambiance dansante
avec iBistrot Combo.


VENDREDI SOIR
< Cesar Critra et les Girls du Bistrot

MERCREDI SOU IR
Soir6e Dansante Accordeo. et
I Musette


CHAQUE SOIR
Piano Bar -- Ambiance Musicale


a fait de nOW,4-ous ufo4a
les lattitudes, des NOIRS.

En nous apprenanrt, en mo
me temps et sans an 'avoir
l'air, que tout oe ;.qui et aoAla
et en 6mane est mauvais,
n6gatif, impur, infetieiur etc.
- a moains que 1'europ6en.
et ses semblables n'en fas-
sent un usage eCurant tel
quo les chaussures noires,
les robes Iu costumes noi-
res, las creates, mouchairs,
chapeaux, bourses, porte-
fetilles, stylos, encr.-, etc -
Et, d'un autre cotd, qua


taout tr amt gst Iiane onu eh
im ne est bon, pur, sup6-
riOar, .parfait, etc.

Cite ouliuam europeenne
originelle, et mamee acitel-
lae enore, # nous a-t-qlle
pas .nculqu6 ,des notlobn
tout a tait negatives par
des' expressions ou phrases
tell.es que : ale march
NOIR; le mouton NOIR de
la famille; I'me"e NOIRE
du criminal endurci; broyer
du NOIR; avoir .des i4des
NOIRES etc ?) Et, par sa
methode aaditovisuelle plus
que miill6naire, ne nous a-
t-elle pas aussi fait faitre
la connaissance, redouter
et meme cragindre tres fort
un PRINCE -DES TENEBRES
qu'elle nous a present, en
images ,,et n statues, sous
les formes ,physiques .d'un
pr6hominien NOIR muril d'u
ne queue et da deiux cornes
ainsi .que de griffes ? Ce
tandisque, parallelemes.nt et
en mAme temps, cette meme
culture europ6enne nous in
culquait tout aussi solide-
ment d'autres notions posi-
tives, celles-la, 'et totole-
ment -oppos6es aux premier
res susdites at 4*,Iles qtie :
ala PURETE du jour; l'ac
cusa BLANCHI par la depo
sition du t6mo'n etc). Et,
par sa m6me methode audio
visuelle, ne nous a-t"elle
pas fait fire nonriaissanc'.
awlmer et adorer Itnime LE
PRINCE DE LA LUMIERE,
pr6-enet en 'mages et en
statuoy, sous les forces phy
siques d'un human euro-
p6en dejit civilise ?
C'est done pourquoi je
p nse que tout comme, au
detriment de, la n7gresse
hait enne de m6me profes-
sion. nous preferons les pros
tituies import6es aux teints
clair, rapplant celui des
europeens. Et tout comme
nos orchestras haitiens pre-
ferean plul6t toujours smas
sacrr)) les melodies rt les
paroles des chansons hnpor
tees au lieu d~interprter,
dans no'tre proper, langue
creole, un beau morceau,
une belle composition hai-
t'enne popularisee ici par
tin aut- orchestra haili-n
- d moins que celui-ci ou
le compositeur haitien 7'e-


AVIS DE DIVORCE
En execution d'un Juge-
ment du Tribunal Civil de
Port-au-Prince en date du
vingt-six Mai mil neuf
cent soixante dix-sept, ad-
mettant et pronongant le
aivorc, du sh ur Fr.tz Ri-
chemond d'avec :oo spouse
ne. Ed th Roland Magloire.
1 officer 'de 1'E'tat Civil de
la S ct on Sud de Port-au-
Prince a transcrit dans les
Reg stres a ce d'stines a
la date du huit Octobra
mil neuf cent so'xante d x
sept. le dispositif du d t
jugement pour -ortir son
plein et entier effet, ce,
conformement a la loi.
Port-au-Prince, le 14 Oc
tobre 1977
Antoins BERNARDIN, Av.


.C'est an drame, chers con
freres des trois Presses lo-
cal,'. C'et m6me une ca-
tastrophe. Et nous devons
tous y mettre un term, En-
semble. Car J.e ne suis pus
moiftis coupabl, que vous
tous, Sur ce paint. Car si. cha
que journal n'ecrit que pour
ass s uls lecteurs et sans
jamais faire de temp. i au
Ire un i cho si faible soi- 1
a tel autre a tale' d'intI
ret collactif paru dans 1..
colonies d'un confrere na-
tional, cela veut d:rc que
env ron 90", de nos ler-
t/ urs de 'journuux locaux n,
seront pas au courant de
cet article e ne seront ja-
mais motives dan- le sens
d' l'tnter6t eollectif dans
ce cas determine.
Je n'ai peut e're pas le
droit ni, sans doute. la com
petence requis- pour ce fai
re. Mais j'ose tout de meme
lanear ici aujourd hui un
appel d tous les confreres
des trois Presses locales.
Pour que nous chang ons
cette mauvai:ie attitut,., ce
comportement plus que ne-
gatif qui e-t trop souvent
le n6tre, .et qui ne p ut en
rien aider notrd collectivs-
ti. Qu'ils se disent s'ils
veulent das examples que
c'est presque quotidienne-
ment qu'tn journal a tries
fort t'rage comme I'EX-
PRESSE ou LE MONDE, en
France, comment dans un
Fens ou dans un autre tel
point de vue exprime par
L'HUMANITE Sur un su-
jet d'interet coll,.ctif fran-
cais. Qu'ils s( souvinne'nt
qua, a un certain moment
Wash'ngton et Moscou s'e-
talent mim'e allies control
un ennlemi common : le n,
zisme. qu'ils ont fini par en
semble lerraSsar. Qu'ils se
dasent, enfin, que nos enne
mis communs a nous tous
haitiens, et, particuliier-
ment inou.s autres journal
istes, c'est le sous-develop
p-ment, c',et l'e m p i -
r i s m e c'est Ia rou -
tine, c'est le Abon dieu botls,
ms scnt' les : ca toujou con
ca depi 1804. Ca papp jiamm
change. Et les : (Quitt6
pays-ia jan li y-'a non !
Pou qu,i qa ou appe bntl
corps-ou conca-a ?).
Je vous adjurt, 6 confre-
res, de conmprendre et de
croire qu'il lest de l'inlerit
dri toute collectivite ha -
tienne el de notre pays tout
enter que nous pen,'-ions et
agissions diff6trmnment et
pour le mneux, dorenavant.
Que certain d'entre nous
autres journalists se di-
sent un p'u que ,t touted la
PreSse Nord-Am6ricaine ne
s'6tait pas fait l'echo conti
nu et amplifi6 du Washing
ton Post I'Affasire Wattterga
te n'ent point about t la
dnim'ssion d?, Nixon. I1 n'y a
que 1'ensemble de s-s mo-
yens d'expression qui cons-
titue la Pn'sse. Quti en font
un quatriere Pouvoir. En
d'autres t-rmes, Out, la Pres
ce *est un quatriere PouVOr.I
Mais non un journal. Et en
epre mins un journalist.
Confraternells Salutations
4ndre JUSTE
Retaun It L'OASIS ,


xiste plus on ne soit
plus a la mode dApuis long
temps d6djt. De m6me anos
jonrniaux grads et petits,
qluotidlens, hebdomadair s ou ,
periodlquel, prefernlt le %
plus souvent consacrer des
colonnes, cds pages en-
t eres a la 'proctiop d'ar
tiles imp es tan-- r&t r
immediat your nous
- des artic eS imports qui
trateint, -par exemple 1,
bonnes relations entire R
ses et Amtrieains dans 1'
tartique ou des moeilrs dces
esquimaux avant leur con-
version aun christiani'smn -
plut&t que de reproduire
imme on pkrtie.ou en r6su
me, plut6t que a?, disaprou
ver on d'apprquver ou de
commenter d'une facon ?u
d'ane autre dans leurs co-
lonnist, de se faire .1'cho
si petft soit-il d'un article
public par un autre journal
et d'int6ert pour toute la
collectivit&.
4 part de tris rare et
sporadiques cas exception-
'nels, la PresSe parlee se
cantonne dans la meme at-
titude nfgatve. Et quant a
la PnAasse televiefe locale,
on dehors des scenes moa-
trees parlf'ois sur le vif, elle
ne fait que vous bombard'r
de battements de paupieres
en vous lisant presque mot
a. mot los nouvells 6tran-
geres et locales picor6es
ca et ld dans nos journaux.
SaOls jama's vous lire ou
meme brievement vous par-
ler d'un article. d'interet
collectif paru dans 1 un
d'eux.


2h30--5hres :


Maquillage et Conseils a :


Esthetica Beaut6 -- Photo Delmas

MECREDI 19 OCTOBRE

8 h 30 -- 1 hre : Maquillage et Conseils
A Prestige, Rue Payee

JEUDI 20 OCTOBRE

8 h 30 1 hre : Maquillage et Conseils
Studio Doigts Magiques
1ere Rluelle Jerdmie

VENDREDI 21 OCTOBRE

8 h 30 -- 1 hre Maquillage et Conseils
FIRST SCHOOL BUILDING CHATELAIN
2 h 30 -- 5 hres Esthetica Complexe de Beaute
No 91, Rue Pavee

SAMEDI 22 OCtOBRE

8 h 30 -- 2 hres : Soins et Maquillage
Esthetica"Complexe de Beaute
No 91, Rue Pavee


APPELER: ESTHETICA

COMPLEX DE BEAUTE 2 3284
V /


ESTHETICA BEAUTE PHOTO

DELMAS 6-2865

<^M )>W xf~aaBMP0 n99ggFM00PMq3Q >MW>FaM~aa 95DD O>>>^gf>Fm; i>^>>^ km a


t


--


_: _


PAGE I


sLE NOUVELLISTE


,- - -- -











complexe de beute



EST FIER DE VOUS PRESENTER



Le Trsor Beaut6


\ JOSEPHA

PARIS





L'HARMONIE PARFAITE D'UN


MAQUILLAGE POUR NEGRESSE:

-- Creme de base onctueuse et 6legere
-- Creme lumiere ou Eond de teint fluide
Les plus belles teintes de rouge a levres -- fard a joue
-. vernis a ongles assorties


I


A


- 1


-. Poudre fine.- Luxueuse poudreuse de sac.

-- Ombres a paupieres tous colors
Une game de products de Soins.-


DEUX PARFUMS DE CLASSES:

CHO MYSTERE el6gance avec une touche exotique
de Santal
-- DOUM ... Piquant, E;ais legerement epice, discret et
tenace la Eois

Demandez des auiourd'hai la gamme Complete


JOSEPHA

de Paris.


Et deja..... Prenez rendez vous


avec 1'estheticienne JOSEPHA de Paris,


Pour votre lewon de maquillage


MARDI 18 OCTOBRE

10 h. -- I hre : Soins et Maqnillape






(G A 8


JEUDI 20 OCTOBRE 1977


(Sdute do In ltre page)

ble, le pamphlet, la satire
pour nous envoler jusqu'au
lyrisme Incantatoirt des pro
phetes de 1'Apocalypse. ('C
fanatismne do guerre saint
laisse perplexe. Mais quoel
souffle : Quelle, ragse Qucl
temparement Alh, onl n
s'ennuie pas avec de tells
gaillards '
Ils imaginent que, liceun -
ce pour baisse d'tdcoute de
ses emissions, un vieux pri-
sentateur du journal tel'vl
se, Howard Beale (Peter
Finch) announce a c'anten -
ne qu'il va se suicide en di1
rect, devant les cameras. Fu
reur des responsables de la
chaine. Mais certain medi-
tent sur' L'intirdt declenche
par I'annonce de Howard.
Et s'il y avail 1 1'idee d'une
nouvelle emission, d'une
nouvelle television ? Aussi
va-t-on donner carte blan-
che a Howard Beale pour
qu'il vienne chaque semai-
ne vituperer librement, se-


Jlon son coeur, le gouverne-
ment,. Il soclitt, la consomn
mllation, 1i civilisaion, et
miinie I n (616vislion)
Devenu le porte- role de
tous les contents, les op
primnes, Howard Beale de-
vient unte super-vedette do
la TV. L.a chailne qut 1'etm-
plloi voit ses hiniifices gros
sir c't son inflluitee grander.

l 'eluissioln s'erl chit do nou
velles attractions sensation
nelles : il reportage t'n d-
rect de lold up t't ienilc-
v'ellnctsi d'tlaitcs orgalistis
par xi larnctle oecumnlciqle
de libcrationt,. un1 groups -
ctlle contestafitire ique laI
chainit' a pris sous contract.
Le succs de 'remission per-
met d'asstirer In prise do
pouvoir de se s proio/eurs
au scin du groupe finan -
cier tiont la chain faith par
tie. MIlis. se pregnant de plus
en plus au serieux, Monsieur
Apocalypse howard Boa
Ie derieut un prophlte gC-
nant. On commiande alors A
aL'arnime oecuneiinique de Li


bcratlone de l lliquider. Son
iasasslnait constituera le
alou do son ultimhne mission.

Colmle on -volt, Lumet et
Chayefsky n'y vont pis avee
ie dos de la culllbre. Ils d6
nonuecut, avec virulence lai
commercialization abusive
de la it l6visloun amniricalne,
lita r6cup6raton de 1'actuall
t6 la plus draiinatlquie par
le show business, la
maiu-mi.se de sp6culateursT
stir leas oycns do communi-
cation, lai froelti dos luttes
pour le pouvoir qul faith raKe
dans les coulisses, le eynis-
mle gniiuirllise qui ganigreie
les mnss-mtidia, du propri6
taire aux technlciene, enl
passait par les actionnai-
res, dirigcantis et cadres de
l'eintreprise.
Notre pauivre tElevision
hexagonal, toute menace
qu'elle soit par la sottise,
la pagaille, l'irresponsabili
te, les influences occultets,
le corporatisme, l'inertie ou
le giellis, nous apparait sin


gullbrement saine et inno -
cente, compare aux nids de
viperes des medias amlri -
cains. 11 nest pas stir d'ail
leurs que, m8me a 1'6chelle
am6ricaine, le message de
Networks solt vraiment con
enable. Ce qui frappe aux
Etats-Unis, contralrement
aux provisions de tous les
prophites de malheur, c'est
lia solidity deg valeurs tradi
tionnelles, et 'non leur ef -
fondrement sous la pression
tie midias envahissants et
ultra-commerciallss Meme
avec Ia tilvlsion, le pire
n'est pis toujours stir...

Mals si 1'on renfcle de-
vant certain exces du mes
sage de eNetworg), on reste
6lpatl par la virltuositi et
l'lnitensite du film. On se
sent requinqud par cette cu
re de vitamins aux spices.
A 1'image de leur h6ros, Lu
met et Chayefsky ont faith,
de leur colere, du specta -
cle. Leur avertissement eat
confus. Mais leur divertisse
ment est magistral.


VOUS OFFRE

la meilleure marque

de TV Americaine





a&7


Noir et blanc et

couleur jusqu'a

25 pouces



Tel. : 2-2318


(suite ac la itre page)
nomme Michael Thesis, dit
tlo Roi du Porno d'AtlakntaA,
alors quil purgeait une pel
ne de prison en Georgie corn
me incuondiaire, en change
de contributions flnanc.,i-
res a la campagne electoral
le du President Jinnmmy Car-
ter.

Elle (precisznt meme le
montanv des contributions
de M. Theh;.s : 150.000 dol-
lars par l'interm0diaire de
M. Young, it 250.000 dol-
lars par l'intermidiaire de
Bert Lance, l'ancien Direc-
teur du Bureau du Budget,
den'.ssiionnairc.
S, lon Le journal, le De-
partement de la Justice a
conrlhi a l'innocence.de M.
Young. mais pursuit nean-
moins l'aiquete.
((C'bst un- base calom-
nie)) ,4 dit mercredi M. Tom
Offcnberger, porte parole
de la d-legatilon americai-
no aI I'ONU, oen se referait
a la nature anonyme d.-s
accusations presentees et i
I'abtence total de preuve6'
de Itiles transactions.
'Faisant le point sur 1'af
faire. M. Offv.nbcrger a de
clare que le seul elemen:
veridique etait que M. An-
drew Young, alors qu'il e-
tait Depute de Georgie, a-
vait adrese le 17 fevrier
dernier une lettre aux auto
rit6s du peniitntia re d'At-
labita a la suite d'une re-


S ECHOS DES PROVINCES


Au Cine Triomphe


CONSTRUCTION
ACHEVEE DU PONT DE
1'OMANCE ET DU PONT
DE LIMBE

Dans le cadre du program
me de restauration de nos
routes nationales, vient de
s'achever la construction de
deux points. Il s'aglt du Pont
de Momance, h Ldogane sur
la route du Sud, et du Pont
de Limbd sur la route du
Nord.

Le Pont de Momance a 6,0
construit .par la firm Mehi
Inc au term d'un contract
s:gn le 16 Dfcembrc 1976,
Le cofit de la construction
s'dlve ha 1.068.015 dollars.
Le Pont de L mb6 cofito
plus cher, 1.143.437 dollars
30 mais 11 ess Jusqu'lcl le
pont le plus long,, du pays.
Implanted a 25 metres a l'a
val de l'anclen pont, 11 din


pose de 6 travdes d'une Ion
gueur total do 155 m6tres
Sos poutres principales qul
memurent chacune 26 sur 89
reposent sur des, >lller,.
CO'est un ouvrage mlite eh
bWton pr6contraint et en b6
ton armed, nous dit-on.
Co pont nest pas encore
ouvert' A la circulation.
x x x x
RATIONNEMENT
ELECTRIQUE
Le rationnement 61ecttrl-
que quli talt i'usagc le mole
de Fhvrler dernier au Cap .
Haltien est recondult dans
cette ville affectant princl-
palement au detriment den
rues 67, 81.
Cstte. measure serait, ap-
prand.' noLre correspondent,
due au fait que, deux grou-
peil *61ectrbg6nes de l'usine
61lectrique du Cap Haitlen
Hcralent tomb6s en panne.


IANQUE AUX CAYES
Des cette semaine, fonc-


1NOI KE A LA GDE
RIVIERE DU NORD
Mine Pierre Michel, 38 ans
s'eastnoy6e dan lea eaux de.
la Grande Rivilre du Nord,'
en d6but de semaine, infor
rne notre correspondent.
Bile a 6tS emportde par les
eaux en crue a 'la hauteur
de Panatier, pendant qu'elle
e.lgayalt de traverser, Son
cadavre retrouv6 non loin
de Limb6 a .a td Inhumn cui
ordonnance du Juge de Palt
xIx.x X

INONDATION A ST MARC
Dans la, null du J manche
Ia Lundi dernier, I'a ville de
St Marc a corn.A. une fots
encore linondat6oi. En ef-
ftt, leA eaux .de la petite Ri
vihre de St Marc sont en-
tr6es en crue a la suite d'u
ne forte averse et ont enva
hi presque toutes les r6si-
dences vosilne's du Pont:,ia
la Rue Christoplie.
x .x E x
TINt NOtTVELLE


qu6te de la femme de The
ilS pour demanded que Ce-
lui-ci soit autiOi1e a quit-
tier proviloirement la pri-
son pour subir une opera-
tion de chirurguie, corrective
a la hanche, don't 11 avait,
besoan.
M. Andrew Young faisait
souvent des demarches ana-
logues pour nombre d'ilec-
teurs de sa circoinsription,
a ajouti M. Offenberger.


Pour discuter
des problimes
(Suite de la lre page)

d'equipe de construction. 11
a grand a Galveston (Te-
xas) et est dipl6md de 1'U
niversit6 de Ste. Marie a
San Antonio et de 1'Univer
site de Pltsburgh, Ensuite,
il fit parties du Corps de
la Paix en Philippines, ofl
11 rencontra sa femme, E-
veyn. Au TexaF, et a 1'6-
chel national, il a fait
benoficier de sa connaissan
ce appiofondle du probld-
me de l'immigration ill1ga
le au Mouvement des
Droits Civiques Mexicano-A
mericain, don't il fut le
leader.
C'est sous son administra
tion que le Prdsident Car-
ter a pr6sent6 au Congris
un nouveau project de loi
sur les residents illg.u-x/-
aux Etats-Unls.


S
X.P
I^a op


pour


n' imported


qui!


\


CHEQUIER PERSONNEL


BANQUE ROYALE DU CANADA


on nous avons la solution

1uccuaa/e4: )e/mas. eYlace eff atd *'at tefc


*bl NOQUIMLIM'SB


tionne aux Cayes une nou-
velle Banque, la premiere
Banque privee At 'installer
dan cette ville. Cettic uccur
%sale de la Banque de i'Union
Haltlenne a 6te inaugurce
le vendredi 14 Oc.ubrt: der-
nier.

INONDATIONS A TOIRAC
.Tolrac, section rural al-
tute, dan le DC-partement
du" Sid, entire Camp Perrin
et Maniche a Wtd derniere-
ment sous les eaux. Cette
Inondation s'est sold .par
un bilan d'une personnel
more et la destruction 'de
plusieurs plantations dc Ca-
f6.
x x X x
LA ROUTE 'D'AQUIN EN
MAUVAIS ETAT
La route d'Aquin est en
tres mauvals itat, nous rap
portent des camionneurs.
Uls nous prdciLent que ces
jours-ci, a la moindre aver
se, la route se transform
en un bourbier pine fran
Phissable.


L'Ambassadeur amdricain a F'ONU


I IE TAUMdu VAUDREU1L

AI entree de I hotel plaza

champ de mars


[E RENDEZ-VOUS


t


- ~_~__


_ ~J ,_ II


~o?~5~2~a33~mollllcp~W/~3~~ -r3~P~9T~'~/%d3C~%;rPdcl/lCICC~'C~l~lC~c tcrO,~R~ -- 6038y~m~rara~d~- uPm~-u--san~Pmcrr~Eln~c~~ssJ


" I


I


FPA E


RVAa as


,14 AI DrL





JEUDI 20 OCTOBRE 1977


ALE NOUVELLISTEs


DANS NOS CINEMAS Detnement
D A C CE Landhut,,: .
Deluxe Auto' Cin CINE TREZMPHE AU CASITOL Le rWcit des
I Ministres Ouest


3h 5h 7h 9h
Tech t. 'i'd of A, 0ao ne n 3


OOMWELL ,0
En'ie $ 2.50

Vendred it 7h et 9h
WANTED
Entree $ 1.50

x x x x

DRIVE IN CINE
Joud!
I.'OISEAU AU PLUMAGE
DE' CRISTAL
Entree $ 2.50

Vendredi
6e. CONTINENT
3 PISTOLETS CONTRE
CESAR
Entree $ 1.50


CINE PARC
Jeudi
LES 10 DERNIERS
JOURS D'HITLER
Entree $ 2.50

Vendredi "
LE RETOUR DE BUCK LE
LOUP
Entr6e $ 1.50

x x x x

CONCORDE CINE
Jeudi .A 4h30 G. 1.50
ECHEC A
L'ORGANISATION
a 6h30 et 8h30 G 5 300
OPERATION CLANDESTINE
Vendredi a 4h30 G. 1.50
LES 2 FRERES DE
TRINITA 1 .'
a 6h30 et OhI30 G 3.00
ALERTE A LA BOiMBI
X X X x

SENEGAL
J(udi a, 8h
CANDICE CANDY
Entree G 150 4t 2.50
Vendredi a 4 et 8h
BLACK DRAgON
,Entr6e G. 1.00 et 1.50


LES IMPITOYABLES
Entr6e $ 1.00 1,50
SALLE II
LES SEINS DE GLA
Entree $ 1.50 et 2,0
SALLE III
JE NE SAJS RIEN,
JE DIRAI JUT
Entr6e $ 1,50
Seanci, de 3 heures
50 pour cent du tar



ETOILE CI
J ud\ a 6h3i0 t 8h
TWINKI
ILANGE OU LE DEI
Entree. G 1.50 et 2.

Vendredi a 6h30 et
LE TIGRE D'OR
Entr6e G. 1,00 et 1,
xxx Ax

AUDITORIUM
Jeid' a 7h
LA RIVALE
Entree G 2.00
xxx xx


J udi ta 121 2h 41h G 1.00
ADIEU CIGOGNE.
ADIEU
a Gh Entree G. 3 00 et 5 00
a 8h00 GALA
DE'-SALINES OU 1.E'
SANG DU POINT ROUGE
)DE H TROUILLOT
Entire : Pr.;< UnU (]ie $ 200

Vendredi a lIh ?2h Ih

En/rep G. 1 00
2 Ei'.N'T'S 4)1 1 S'AIIMENT
a 6h 8lbh 10h (; :3.00 Ct 5 00

xxx x

CINE LIDO
.leudi i 12h ?h 4h G. 1,00
DFIX HEROS C('HINOIS
a (ih 8h 10bh
Entree G. 200 et 3.00


PARTICIPEZ AU CONCOURS



<< Vacaces de Reve >>




DI CAPITOL


REE( LliIlEZ I[L RGLME1 h, El L[LE BULLETIN DE


PRESENCE A LA CAISSE



PATRONNE PAR LES


HOTELS MBERDD!EN


ErT


AIR FRANCE




PARLEZ SANS CRAINTE ET SOURIEZ SANS PROBLEM
GOUTEZ PLEINEMENT

LA JOIE DE VIVRE


RINE SERA PLUS UN HANDICAP
Employez le novel adhsif CO-RE-GA
une composition des plus fines gornmei
naturelles, qui formne un verltable coussim
adhtsil enlre la gencive et le dentier


Parlez... riez... mangek
... sans apprehension!
CO-RE-GA assure la ixalion el la
stability de la protlhse denlaire
Chaque martin appliquez CO-RE-GA A vote
proth6se ... et vous connaltrez toute
la journ6e la sdcurite et le bien-6tre
lR E FIXE SOLIDEMEN
COIREGA LA PROTPSE


JEUDI 20 OCTOBRE 197'
CAPITOL I
S 2001 ODYSSEE DE
L'ESPACE
12hl15 2h15 5h.5 7h45 101
LCE Avant 3}30 G. 3.00
0 Apres 3h30 G. 5,00

MAIS CAPITOL II
AUTANT EN EMPORTE
VENT
C'est un film de la
'-f SELECTION :
VACANCES DE REVES
Avant 3h30 G. 8,00
Apres 3h30 G. 10.00
HE
CAPITOL III
30 LES ASSASSINS DE
L'ORDRE
MON Avat .3130 G. 3.00
50 1iz 2h 4h 6h 8h 10h
Apres 3h30 G. 5,00
8h30
CAPITOL IV
50 GUN LA GACHETTE
11h45 lIh45 3h45 5h45
Avant 3h30 G 3.00
Apres 3h30 G. 5.00
rM 7h45 9h45
GORGE PROFONDE
Interdit aux moins de
ans
y xX


Jeudi a 2h 4h et 6h :
NOSTRADAMUS
3 2h ct 4h 0. 1 00
a 6h G. 3.00
a 8h G. 5 00
FURIA PORNO

N Y NE REPOND PLUS
Vendredi ab 2h 4h 6h et 8h
Entr6e A 2h et 4h G. 1,00
it 6h et 8h G. 3,00

AiRiWOCa CuINE
h udi
L HOMME AU PISTOLET
1) OR
Fntrt,' 0G 50 t 2.50
Vendredi
BIG B)OS
Entrec G 1,00 et 2.00


Ent I
LE
a, 6
Venri
LA
Entry
a 6




as:


7 Aliemands


BONN (AFP)
:L'odysae du (Lartdshuts
de la Lufthansa et 1'a- .aut
du groupe d'int.rvention an
.r-ti-rroriste aGSG-9 ont
6t6e voques mercredi a Bonn
au course d'une conference
de press du Ministre char-
g6 de missions special's, M.
Hans-Jdergen Wischnewski,
et du M1 nistre de l'Int6-
ricur, M.Werner Mlaihoftr.
M. Wichnew-ki, qui avait
negocie avee les autorites
somal'ennes' Mogadiscio
a d'abord mis en 6videnca
l'aititude -courageuse du .pi-
lote Juergen Schumann :
all s'est efforce d6 nous don
ner des informabions surI
las terrorists du comman-
do, sur leur nombre et l.'s
places qu'ils occupa ent
dans 1'avion. Pour nous ifa
re comprendre qu'ils n'6-
taient que quatte, il avaitl
jete quatre cigars non fu-
* mis parmn les detritus eva
cu6s de l'appareil) .
Aprls avoir d6clare 'qu'il
lui avait fall ntgocier4
pendant plusiPurs h- ures
pour obtenir dles author tes
Somaliennes et du Prsi-i
dent Barre l'accord pour
que les hommines du GSG-9 )
donnent l'Vasaut a 1'appa-
reil M. Wischnew.ski a uvo-
que les raisons qui ont am"
ne la Somal'e a donner son
accord. (li y en a trois :
tout d'abord des raisons hu
manitair s : sauver la vie
des otages. La second esl
la collaboration qui dare
depuis d- longues annies
entire les police sonmal:en-
ne, et ouest allemand,'s
dqns le cadre de 1'aide au
dteNtlopp n ,nt. Enfin, 1'at-
tilude it(r. ransigeante des
terrorises an iuxituels la So-
nit:lie a propo-e par trois
fos d" 1' ur aecorder la li-
hrtie s'ils abandonnaient
l'avionl))


1. Maih')f'er a pour nsa
x x x x part fait le recite de 1 as.aut
deS hbommits dii (GSG-9s) e
MAGIC CINE ioulig-ne lopionatre resi,-
tantc des tlvrrori taes.
d;: a 21 l 4h A 23 h05 G.MT a-t-il di,.
ree G. 1 50 et 300 lasoaut a ee6 lance.' 11 a
DEMON AUX TRIPES dur6 7 minute. pendant les
h et 8h G. 400 et 5 00 quielles d&ux terroristes o0t
r6s ste dans le Cockpii. Un
dr0cTi A 2h et 41i troisieme. quOi itait '-n pre
POCHARDE mitre clasoe, a lance une
ree G. 1,50 et 3.00 premier grenade alors qu 1
h el 8h G. 2,50 et 3,50 etast deji touche La grena
de "tsl ombee sous un siege

I tr- i a r I.'e ':rp.
Ph'- al Pi ,,-,,,I,. .l ,1 ..era rr d. :-,.
Pha nMackes ,' te '. rde re' .-ad
surant le service a in' .t t.d.,a-r Ie
cet'r Einu b ,, I qu I'r.,em terrnr. I
ii ir i vile rre -'
['[ -"1 ,:,"T ,:,.F I T ,. I i, le 'p- e," tiro -t


- I Ij 1.,


-T F .LE--
F E fl, 1, 1 ,
"T ,7i tFLL'


T 'i i 'i-1 L'i


A1 A1 .h.,l r a de plu. r-
I 1. .,ue I ul honinme du
(.(C.-. t -?ts e a t'1it. elt-
I tirlne 'lu rou mrn.,- qu ,1
, i pui rae.'.ur-, r ,on RF \.
nte. frl f..in, lp.FIIi', (-1 e ii
el. idn in-p,'rail ;iUcunt.
nqurelid.


NIM 1. i hnfer a enin ,
Slare qu on ,.n ,ra.il '.on
S-' l F r t,uir. r i., nt ,' ie.. qu, .
', ,r,- alviil.r du e.;nim ma .o0
L '_ l [E 'l i h- it ii.l1 t. l I : lti ; I ,nm pre

lemand- parnt enll%
corp de. i r'ei Ilil(k ei a1
Appel de Sakharov bI ',t tuio..ur. elnl
fm a II.t.


1 1 -i r, ,,,r ., .. .' I-.


L IS i..


S I ,, i i, .

,.ir -,1, I A l ,: -. -d ,,i a
r n, 1 1 [ l. ,,rc .r,-
"l r. i' r i i, r




NI-
Snt no dEr









A vendre
S Proort 50 x 100 K
n a Carrefour (Mon Repos)i -
j 24 Propricles 50 x 100
S e a ntres Ia Delmias
. 3) Proprieties pour Fac '
story 7one industrielle ,


) 3110 0
P3110


I.a proposition
du Pape

I e p:pe. qih andre.-ii" a
qtip/i,.,g u i lititt pelerinl l lI
manl. a-. .ia tan i l a ie...
-e a ni'rtar l,- ct .ieclare.
mertredi liere d inoir ni-
art ; i perontif' pour au-t
tar l. i ie d .ite.i tinn'. -
c t., ir. falu dPel.urnea -
ment du Boeing lde laI Lul
Ihanlia

11 a aiouIt q 'il O6ait i.ret
.a r ter de fire diparnaitrc i
I'avenir de embiables inci
denlis

Paul VI. rappe le-t-on.
avait offer lundi so.r de
prendre la place des 800 ora
geq retenus dann. I'appareil
a Mogadiscio. De; dizaines
de peres. ;.vnod.iux. card -
naux et eIveqtque. en session
eA Rome. s'ilai-nt immldiia-
tement solidaris a6iece liii
offrant de partir a%,oc le
chef de I'Eglise



A vendre
Voiture FiatStation Wa-
gon module 1972 tres bon
6tat.


Wfeek-nd SALE5 h


^ aun 5 Ilu


-Supeor mrn


C7NZ20 4 0 OS


ieudi 20 Oct., Vendredi 21 et Samedi 22

Avenue John Brown et Chemin des Dalles, Delmas et Diq


ANCIEN PRIX
POULETS (Quantite Limitee) ................................
BACON IMPORTE .............................................
H DOG IMPORTE (Beef) ............................... L25
J MBON EN FERBLANC DE 10 Livres ................
MARGARINE EN CARRE Yi livre .....................
MIXED VEGETABLE 16 Ozs.
PETITS POIS (Bte. de 16 ozs.).............................. 75 0
MAIS EN GRAIN 16 ozs ................................ 75 0
CAFE (TACH A) ........... .............. ....................
VIN ROSE ..................... ........................ .....
VINS ROUGE ET BLANC .................
RHUM BARBANCOURT 3 ................... ........
WHISKY BLACK LABEL "...............................
C H I i R EG A L ......................... ..................
GIN ET VODKA ..................
BRANDY (Grand Empereur Napol6on) ....................
CHAMPAGNE BRUT Sc
PAPI'llR HYGIENIQUE Inporte .......... .... 4 pour

II11lL SOYA IMPORTE ........... ............
PO.M1,ES FRAICIIES ............................ 4 pour


BOSSES A DENTS PROPHYLATIC (Pro) 99 c -


o24.00
42 c
- 75 c
59
59
1.79 1
2.99 Bont- 2
2.99 Bout- 2

2.40
12.99
1500


1.50
8.00


6


Si vous achetez 1, on vous done 1


Et poVr ceux qui n'ont pas eu le temps de profiter de la Ven
Saeciale au Lalue Super Market No 2 a Delmas !
Si vous achetez une douzaine d'OEUFS et avec un MINII
d'ACHAT. O.OO DE .0.00

on vous done une DOUZAINE GiRATIS (par client)


Oct 77

ulnin5

PRSI CHOC
79 c la livre
$ 1.69 la Livre


18.99 4
3 pr. 99 c
59 c 3 1.70
t- 3 pr. $ 1.70
4- 3 pr. $ 1.70
.29 le Pqt.
2 Bout pr. $ j.99
2 Bout pr. $ 3.99
1.99
10 99
12.99
4.99
$ 3.99 Special
10 00 6.99
4 pr $ 1 29
99 Gallon
4 pr. 99 c
gratis
t,e


MUM
- -


'anglais: une supefrangue

la cl6 des affaires !


ce quelque chose qui vous 0

permettra d'ouvrir .les

portes ferm6es.
course sp^ciaux pour 'cadres
d'entreprises, d6butants et em-
ploy6s des services publics 10% O'
de reduction pour les employes
du secteur public


la first school

dispense un enseigne-

ment de quality avec des ||

m6thodes audiovisuelles

et circuit de t6l6vision

STM 2-4755 et 2-3508 A

dur6e des course 12 mois
5h30p m 7h45p m
debut des course le 28 novembre



i trl'ni as E.xrutmuu Pltcrtes









(Progam of atedg prmw*rr far t 4 a trau eta O t
A) E---. b t at r w Owl n rtm


", .^ ... .' ...... ,' "'1
St ..

17.F1


PARAMOUNT
REX. THEATRE


VOTRE DENTIEF


o








'I9


~~- -- _c-7--I---sl-- ~---~~--.~~--- ~- -- --;r-- ------- -----11-_~~.--~. ~._


YYUUUUYUYU^WUWUUUUYUwu^^~~^^~w^


PAGE 1


i






l


1
,f


A M.~




PAGE *L! NOUELLIT~' EUII20 OTODR 197


Les impitoyales


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Ce Soir


Les Seins de Glace


Je ne sais rien, mais je dirai tout


Messe de prise
de deui!

Une messe de praise de Deuil
reconmmandde par Monsieur
et Madame Edner Vieux et
leurs enfants : Franck, Joce
lynch, Marie Denise et Eddy,
sera chantee en 1'Eglise St.'
Pierre de Petion-Ville, le
Samedi 22 Octobre prochain,
a 6 h e u r e s 3 0 A.M
en meinoire de leur regret-
te Fils ey'reire Lesly Vieux,
enl cve / preniaturei nl'-it it
leur affection, a Isge de
27 "ans
Cett/ announce tient liieu
d'invitation arx Parents. Al
lies et amis affliges par ce
deuil.



AU

Dans le but de plaire
toujours a sa fiddle
clientele a garnir ses
rayons des plus beaux
tissus imprimes pour
les robes d'ete, vous
trouverez egalement des
tapis .uperleurs pour ta
ble, cretonne'etc. Pyja
nmas pour enfants de 9
mois i 14 ans, draps,
moustiquaires, serviet -
tes etc.

Pour ics Bebes
robes, brassieres, chemi
ses et draps brodes couu
chettes, moustiquaires.

Pour 13 Peaut
Le savon -t 'eau de Co e
logite au citrwl. le sa
von Duvex pour peaux
grasses et peaux seches

Au HMo;i-e Cih t
Vous reserve touiours
le ie6me accueil.

IPE DT IMAGASI,1 DE
L ETAT 89.


Formation
II6teliere

(Suite de 1& le6 page

ticpat on technique et 'i-
tantciere du Canada.
La premiere pirre viMeut
d'rinii ere posee par le Mli-
itistres Ivariiels de l'L E/ei-
gmi ment Techilique et de
la fur-iiatlion proins noill)l-
le ei dtu lourismne qn prli-el
ce de 1 Anibassadeur du Ca
nada ,it Cte d'lvotir'.
Le oiti global du project
et ce'time ai 1.300 mill oins
de francs CFA. don't 910 inil
lions a la charge du iCaia
da tt 390 mlliois finance,
de la C6t,'. d Ivoare. Le. iir,
viau centre quo doit ouvrir
ses portes ei sept mbre pro
chin acct'uillera damsi tun
premier itemps 180 etudiantW.


Le terrorisme en

ItSuite' de la lere page l

S lir t .,- ; dt li C l.tlort
Oen: '..nuiue. Cu I r Gr"Ci'Lt
. .ppi ous 0 ul i .ll111 le Itili
t',' Iut !or oe !i ll lde onlt
m. ne 1. l.b 1or o(i d: ota-
gt., deti iii, daiis i, Bosing
do a d I. i: thiin .
-;il>'ii I G ir'.l a. dr plus.

i "' t.t-' ,'l '1 'il [t.- li pI

l -' ; it pa., .Ircidte


Messe de prise
de EuE!Il

Le- fanmille, Prevost. Cas-
telling. Bro,:ard, Larsen
Guillaunic et Franctois invi-
l/ent les parents et amnis. a
asso/ler a la tlesse de prise
de d nil qui sera celebree
en 1'Fglise du Sacre-Cocur
de Turgeau. le Saniedi 22 Oc
tobre i 6 heurcs du martin.
a la mniemoire de .Monsieur
Pierre Prevost decede le 14
Septemlbre dernier.


Remetciements

1Mine Vve Jean Joseph,
inee Itoe-Claire Valery et
ses infants, M. I-: Prtfet de
Dessalinucs, Victorin Joseph
et Madamine, Mine P'erre
NirciSs"', neie Valnira Jo-
seph et Vicltoire Joseph re-
nmercient parliculirmnielitt
Son Excelloince le S:-creila
re d'Elat des Travaux Pu-
blics, l'inginieiitr en chef
ei tout It Personnel dou us-
dit DUeparl4,innt, le Comp,
tabl en lchief, le Colii,,-
tieux t la Section des Af-
faires ConimunHI'Is dot iD
pirtemeni d'e 1 lnlteriepr ,4
de la Detfenie National,, le
C('ommandant du Peniten-
c er Nat:ional et Mine, 16
PrcdfI de Sant-Marc. le
Comiitandant du DiStrc et
lI'Edilit doe Saint-Marc,. le
Mtaire- de Grand -Saline.
lEdilit6 et la Just Ce de
Paix d- lta Petite-R.iviei'e
de l'Artilio0itc. Juvenia
Club artistique et cultural
de laI Petite-RI'vibere d? 1Ar
tibon'te. l'Elitr prise (Pa x
Villa les amis de Dessn-
lin'- des. Villes environ
riantes, de la Capitale et
de 1'Etra.nger qui leur ont
tertnogne lieur Symnpathie a
l'occalsion de l a mort d?'
Ieur R gretie Mari, Pere At
Frere Jean Joseph. si crniel
l"-mnent cnleve a leur affl
lion et les pront de cr)ire
Iu 1'r profonde gratlitude.
Mme Vve .J-an Jo-phl et
ses beatu-fri"r- I eflles-
,oeures Victor n Victoir" J0'
eplih ,It Min Perre Ntarcis
"e nce Valirnra Jo.seih font
cii"l r u1n intes-e de nris
dr, deutil le Lundi t 1t i Ocl-
hbre il Ii leitir' 30 A M lt I'E
,*Se Sle-C('lare 4d D"sa-
line,
CPt avis fi,.n0t ll u d'ivi-
f.itioti ux parent,: ei anr'
du defurlt


Avis important

L/' inscript on scliion b'1 i
t)t f rni'e s a 'i-cIl Tich-
n Oi d d C. l'. rI..Il e L .s;
inoere-es soni done prie'
de sinscrire a 1'unr' d s ecf
tons d, 1 Etabl'.-s meant a-
vant 1, 21 Octtbr-. dot.? de
la pr F, d, contact.
Cours compliets, Theo-
r Pratiquc -
Cour: speL iux prati-

Colircs omolemc'nta'-
ro d' pe6nml n'tiotn p'our
c thetic'ennes ''nlomenps
In rr')t tonI ,u' tn' u
I iinuT- 1it I'Fnse gon ES-
THtFT'C.s
011 P'), OIvp --
To,.1 2- 284.


i cse d'emnieoi
Dl -rotns employer ieune fil
) r le a/ant des aptitudes pour
S a vente. S'adresser au bu-
reau du journal.
2210


S Avons besoin


LES ZINS DU PRE- MONDIAL


sa form~lion jousra pour
qagner co ltre Haiti Ce ga-
'uer to n't- le MIV'xiqrue. In-
Wlrroge ,ur les cchanc s de-
*La selection canad enne,
lV'ntraifneur Croudson a de-
clare que le match d'Haiti
lui permettra de voir un
peu plus clair.


A) L'entraleuttr Joseph
Piontek a declare qu'il a
prepare unr'i lactique spe-
crale` pour l match contrc.
le Canada. Interroge ur eelt
te tactique special, Pion-
tek a d't s'agit lit de mon secrets.

xx x x

A) Piontrk [t. Croudson
sont deux entraiinvur. qui
Se connaisuei bien. ls onl
fait leur stage d'entra nour5
ensemble. La difference
c'st quo Piontek s'est diri-
ge vers l'equipe de Breme
avant de venir en Ha ti tan
dis que Croudson a dirige
le Cameroun avant d- pren
dre la direction de la se-
lection canad'enne.


Le 22 Novembr-. la Scl c
tion Nationale du Mexique
juvenile viendra dispute 2
rencontrcs I PorI-aiu-P'r nl'e
centre uie C quilpe ihailrienuil
de juniors ell forialltion. iOn
croit' jue ( it. tormi.tion
sera la future equ pe tnatio
nale.
xx x-

A) EUininouiol Sanon a
detlarl nua journall ( ':tlo
qu''l ne joue a1tuell inIt" l
(Il'a '70'', de ses capi 1 a '.
(Et jec-pere arriver it 1007,
pour le match contr" I ('C:
nadi et conre let Surinanl
x x x x

La Selection Nationale
do football felrhin n du Me
.iquc vi ndra jour e-i IHai
ti au course du ini- dre .ar
vier. Ce tourno se lera a
base dv visits reciproquo's
La Sel action National:' fe-
inin ne de football d Hait
jouera au 'lade Az/eca an
course d", vaca'nces de Pa-
que- et jou ra e(galement ;
Los Angeles fdans le cailr,
d'un tournoi iquiadrangulai-
re gr'oupant I 's ,quipe'
d'Hlaili. du Mexiqu, de Co
ta-R'ca et des Ela/.s-lUnis.
xxxx
Monsieur De La Torre, pre
sident du con/ile organisa -
teur du pre-mondial et de
la federation nmexicaine a
declare que l Mexique ne
doit pas avoir peur de jotter
des matches pour la quali-
fication de la coupe di
monde de 1982 a siege uni-
que La federation mexicai
ne avaif cld pressed par ccr
tains dlirigeants de demand -
der le deroulement des eli
minatoires sur base des visi
tes reciproques. Monsieur
De La Torre :t iheclare qu'il
ne voit aucune raison pour


que le Mexique craigne de
jouer a Sihge unique. I1 suf
fit de bien preparer 1'eqjuipe,
de bien entrainer les
joueurt et de gagner le tour
noi.
-0-
A) Pour sa participation
au tournoi final de la cou


pe du monde en Argentine,
le Mexique Jouera 5 miat -
ches a, 1'tranger : au Br6-
sil, en Colombie, en Uru -
guay, au Paraguay el en Bo
livie. Le Mexlque espere aln
si, d'ores et deja obtenir sa
qualification pour la Coupe
du monde en Argentine.


Les accusations
sitee de ja 4e page)
a la campaign l6ecctorale de
Jimmy Cirter.
Une enqufte n'a pas per-
mis de confirmer ses accu-
,,atlons f.aties laI lettres a-
nonymes, a pr6cst6 un' por
te parole du D6p'artoment de
la Justice.


Cours de Dessin
Les course dp. diessin pour
adults et enfants debute -
ront en Octobre.

Pour les inscriptions et de
plus amples informations
Telephonez a GIBOU CAR-
RIE 6-2616


lint ( ^


S. N.M. Society


NationaleMaritime

C/O GEO.. Wiener 1 CO.

P. O. BOX 24

PORT-AU-PRINCE, HAITI
LA ;,4r) l i N 1 % lI% % 111i :l I tIlllIl I 11'l .1 LI
CONN\ '' IN( F IN, N I i It FNs'I .1- V I 1. 1 ( .AIG(i
M/% ..1)I %.- '1 III \D)R I A LA fIN Li' 11101

DOCO I'tBlil IDN\ lN L.1 \1 11. LI II P INDI(A t

S DL F I I .LLLLI{ LT IIL il0I{ POR h I.LS I'OUCIT
SL 11 .1 '. :

l- SAINT MARTIN

GUADELOUPE -

POINTE A PITRE

MARTINIQUE --

FORT DE FRANCE -
Pour tous renseignements,

veuillez contacted le 2-0332
ADRESSRE : 19 RUE COURSE
C/i GrO. WILNER & CO PORT-AU-PRINCE
L 4


1- Manager Adminis-
tra/'ur
2- Stockroom Clerek
3- Mechanic Minim. 5
ans d'experienee
Envoyez curriculum Vitae -
el Salaire desire au :
Departnemont tll Personnel

Porl.'t- Prln-e ,4Liili
-' 2210


Messe de Requiem
rid.'i V. 'i'. .,- I ,,u i B:t




tA Mi T i l ic r. ii
A li I mll i ri u r. l'" r' r -i
cprul ri. c ,.I r rr. I, Si:
n.l' tjr Lulu B-iz i
C. prLc i al L nt.n'- "t ly i .,
C l rIiv ,al it 5'U t tarf i -i
0 it, iii .tt i 1t 1.ix 1tc rri' i i
antill; l I, I ifnt'll


Need help.
call me
Management all aspects.
Production. prtlLucltin con-
trol, -ales and purchases.
administrative. social repre
senlalive.
17 years btuiinms. exprr t, -
European and IUS packgrouind
associated with local degree
and training
Interested ? Please contact
:iny time A. Moris.set at tel:
6-1772110
3fl' ._ 2110


Au Cine Triomphe

A PARTIR DE VENDREDI 12 h 2 h 4 h 6 h 30 et 8 h 30


aW w r


PAGE 8


eLE WOUVELLTSTDI





. m --


JEUI 2 OCTOBREJI~'~"'


I


I i


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs