Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09898
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 14, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09898
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



inspection Ministerielle

dans l'Artibonite


Avant ,her martin, *confor
4ment auxlnsuructions de
..8E. le President i Vie de
Republique M. Jean
C aude Duvalier, s'est ren-
qc dans 1'Artbonite le Mi
iliitre de 1'Intdrieur, Ms.
A nlljen Jeanty, en *ue
O'nqueter sur curtains cas
W troubles relev6s dans
iti Vallee .

ID'une part, des cultiva-
tnirs a s'ftaient introduits
Slias titre; ni quality com-
Jtnf des squatters sur des
iifprietes en culture. D'au
6e part, une mauvaise pro
pA'gando c'rculait dans la
iNIgon sur los affectations
4dts agronomis par suite d'u
fiRe mauva se nterpretat'on
de la pensee press dent'elle.
Au mom lt ou. grace aux
h ureux chang ment dans
ia pluv:ometr e, la Plaine
di l'Artibon te se prepare ia
tiireg strer hv la f'n de cutte
annee l'une de ses plus bel
les rfcoltcs de riz, il im-
pbrtait de r6gler certain
problems dans la region.

Acconipagne clu rrefet doe
1 Arrond ss.ment d& St
Marc. Me. M. F evre, du
Commnisaire du .Gouvern-,
ment pres le Tribunal Cl-
vil de St Marc, du Com-
miandant du Distr ct Mil.-
taire' ainsi que de 1'Admi-
i.stratteur de 1 ODVA, le
Minstre de 1'lnterLur, Me.
Atirelien Jeanty, a vis.te
les pr nc.pales habitat ons
de la Plaine, notamment
le Pont Sonde. Carrefour
Paye, Villard, Duclos, Bois
Dehors, Bois Gerard, De-
zeau, sadressant- a chaque
ftols aux agriculteurs ras-
semble; en vue de leur
transmettre les cons'g9l s
du Chef de l'Etat 7 Paix,
Discipline, Travail.
A Hautefeu'ile, s'etaient
rtunis plusieur. cen a ne
de cultivateurs v'nus des
habitations env'roninaiite
notamment de fabiass'e de
Pour ssant, de Fosse Nabotih.
de Hatte Chevr au, de De
cosse, de Grave, de G'Ibert,
de Sanoix Aussi. le Mmin's-
tre Aurel'en Jeanty a-t-il
du y tenir un v6ritabli
meeting en vue de m'eux
leur explinuer dans un :a
voureux creole foute la
philosophi- politique et-pro
gress'ste. du 'Jean-Claudis-
me. Le M nistre de lInthe-
r'eur a felcite les cuttiva
tgurs du magnifique aspect
de la Flaine de 1'Artibonite
qui e't un vr -to 'apt vert,
promesse de r;che- et aborn


dantes recoltes et garant
de la prospeAntd dans la
Vallee, grace aux efforts
du Chef de 1'Etat pour fai
re aboutir 1'eau benefique
a tous les coins eat recoins
de la vaste Plaine de 1'Ar
tbomnite.
En ces diverse agglomd-
rations, des cris r6petes de
lsMrs ont salu la perorai-
son.
en langue vernaculai-
re du Ministre de l'Intd-
rieur, qui, rentrdeA la Ca-
p tale dans la soiie, a im
mndiatement fa't rapport
au Chef de 1'Elat des heu
reux resultats de sa tour-
nae.

Noonis en outre que 1' Mi
n'stre Aurenen JLanty a vi-
site. tant 'a St Marc qu'aux
qonave-, la plupart des 10o
caux occupies par les bu-
reaux publics, certaines en-
treprses. II s'est rendu comp
te de l'aspect de cs deux
grands villes artibonitiennes
Au course de la semain se
Ion les directives presiden-
t elles, le Ministre de lInte-
rieur a reuni a la Capitale
lNs Prdfets et Maire de ces
deux vill.es.


Les resultats du
7l7eme. Tirage
de la L.E.H. du
4 Octobre 1977

GROS LOTS

1 r. : 26237 Gdes. 100.000
2em : 34387 20 000
Seme 31433 15 000
4eme: 8641 5 000

3 LOTS DE Gdes 3 000

1 3453
2 10509,
3 27930
3 LOTS DE Gdes 1 000
122:'3 13730 18.604
15 LOTS DE G. 500
2964 7850 6033 2418
- 34790 6626 33522 -
13868 20202 25994 -
26051 20925 3385 -3138
- 2829

6 BOULES
DE TERMINAISONS
27 55 76 -19 86 93,

BOULE DOC DUVALIER :
G. 1 000
24313
BOULE JEAN-CLAUDE
DUVALIER :
5557


Le Manifesto de l'Univer-
salisme litteraire paru d'ans
le oNouvelliste) du lundi 5
avril 1976 a ete dejia illus-
tr6 par deux textes extraits
du deuxieme livre de (Les
joies secretes, (Textes Litte
raires), ouvrage manuscrit.
(G. rLe Nouvelliste> 30
Septembrre 77, ler et 2 Octo
bre 77)

Le Prix Nobel de Littera-
2ture qui vient d'etre decer-
ne ai 1'Academicien Espa -
Jgnol, le Poete Vicente A
lexandre don't une prise de
.position m'a servi it parfait
re la definition de la Doc-
ttrine de l'Universalisme
,Litteraire semble de bon au
gure. Cette prise de posi -
.'tion se formulait ainsi : ((Le
'secret de la poesie (...) ne
'consiste pas tant i offrir de
la beauty qu'a unir, i fire
communique intimement
1'i.me des hommes. Dire au
jourd'hui come cela arrive
s.prosaismes .iprosaique), si
nous comprenons bien, c'est
quelque chose qui n'a plus
tout a fait la meme signifi
nation et qui n'implique pas
ndcessairement un demerite.
C'est simplement une qua-
lification temporelle rcac-
tionnelle. Elle s'affirme en
face ad'exquis)., app- la-


tion qu'on obtient que par
un renouvellement affected
et qui parait aujourd'hui

(Voir suite page 2)

gessalines ou ile
Sang du
Pont-Rout-e
LI 20 Oc obre prochain.
ita 8h30 au Rex-Theatre. no
tre am et collaborateur
Hinock Trouillot pre ente
Eoassalins ou I" Sang du
Point Rouge). C'e t un dra
me eri 5 actes qui evoque,
dans un dialogue anime,
I'insurrectioin centre D's-a-
lins eti sa mort trag quP
eDessoalhios ou le Sang
du Pont Rouge) ect 0onnu
de notr,- monde intellectual
ct des &tudiantc pour avoir
dig, il y a de cela quelques
anu0es, publ e en volume.
Les grand p-rsonnages'
de 1'lmpire de De'sal nes
et les organi'ateurs de l'in
surri etion parailront sur la
scine, Ce sera du grand
spectacle dans un decor ap
propr(e. c' t-k-dire riche et
vare. L'entrde general' est
de 2 dollars, il faut anu si
ajouter que ((Dessalinie ou0
le Sang du Pont Rouge, s
ra joun par le Conrvatoi
re Aoltino. avec Boronez*
comme metteur en scene.


I' --. - .- .
No, 30;64

Si| -.~ LUr O N9 ML .- D '82EIME ANNERBIS.









rOND SN 1856 : LE PLUS ANCIENT QUOTIDIEN O'HBAITI MEMBRA D L'ABBOCIATIOM INTERNATIONAL DE PRESSED


Rae du Centre No. 31
Site Postale : 1318 T66Dho6 :'1-114


(JACMEL)



BING CROSBY

MEURT A MAbRID

N INFARITUS


Le Club Mexicain 'America' recruterait-il Francillhin ?



Rangel et 3 autres joueurs mexicains blesses


Le Nobel des Sciences Economiques,
AUX PROFESSEURS BERTIL OHLIN ET JAMES MEADE


STOCKHOLM, (AFP)
L'academie royale des
sciences de Suede a decide
vendredi de partager 1'attri-
bution du prix nobel de
sciences economiques au pro
fesseur Bertil Ohlin (Sue -
de) et au professeur James
Meade, Cambridge (Grande-
Bretagne); pour leurs tra
vaux ouvrant de nouvelles
voies dans les domaines de
la theorie du commerce in-
ternational et des move -
ments internatianaux de ca
pitauxs.
0 -
PRIX NOBEL : M. BERTIL
OHLIN, ,FONDATEU.R DE
LA THEORIE MODERNE DU
COMMERCE EXTERIEUR
Danls sa presentation de
l'oeuvre des deux laureats
du prix de sciences economic
ques (a la memoire d'Al-
fred NobelI, l1acadimie
royale des sciences a ecrit :
,par son ouvrage classique,
ainter-regional and internal


tional trades, Berril Ohlin
doit 6tre consider comme
le fondateur de la theorie
moderne du commerce exte
rieur. 11 a developpe une
theories montrant, d'une part
quels sont les facteurs dd-
terminant les types de comn
m.erce exterieur et de la re
partition international du
traviail, d'autre part quels
sont les effects du commerce
exterieur sur l'utilisation
des resources, les rela -
tions des prix et la d stribu
tion des revenues. Ohlin a,
en outre; eclairci les ressem
blances et les d i ff f -
rences entire le commerce in
terrefional (a 1'interiur d'un
meme etat) et le commerce
int rnal onal ainsi que le
lien entire le commerce in-
ternational et les types d'im
plantation)..
0 -

MEADE A NOTAMMENT
MEADE A (MIS EN


Terence Todman, Secretaire d'Etat
adioint oeur les affaires inter -
americaires', visited les cetrces
de nutrition a Jacmel


PORT-AU-PRINCE (USIS)

Le samedi 15 octobre 1977.
M. .Terence Todman, Secrd
taire d Etat Adjoigt coaPr.
les Affaires Inter-Amir -
caines au Departement d'E
tat, visitera un ou deux ce'
tres de nutrition aux nvui
rons de Jacmel (probable-
ment Chevalier et les Orani
gers ou p-ut-edre La Mon-
tagne).
Les Centres de nutr'tinon,
egalemenlt denommes cen-
tre; de rehabilitation on
o-ntres d'arLti.sanat pour 1-es
meres, visent a en-eigner
!a nutrition aux meres. Cet
ecnse gnem-nt associ- active
ment la mere a la rccupe-
raticti de ,on enfant mal
nourri.
Pour sa*isfaire aux cr'i%-
res de. participation au pro
gramm-', r nte ou quaran-
te enfant- d'i.,e pre-scola'-
re les plus mal nourris
Sont cho;sis aprP., avoir p0-
5. t us les enfan'- d'Age
pre-scolaire t ddp 'tp los
signe, de malnutrit on Au
ours de troi. ou quiJre
prochains mois. la mere as
site a la transf)rmal ono
de .on enifant mal nourri
en un infant t rn sante, gra
re d un al mention don't
le. inzrdd;en, o-nt 6t6 a-
choefs au marchbe de a lo-
calitf, i un prix qu'elle
p ut pay'r. On s'altend ah


Born Anviversaire
Jean Claude

Aujourn hui amen i heu
reux ann vereaire de naas-
sanc- do nolre collaborateur
Jean Claude Solages.

Jean Claude est typogis,
phe, paginateur en nos ate
li-rs et se fait appreecer par
son sens du travail b en fa i
En ce jour faste de son an
niversaire nous nous a so-
cions a ses parents et a s s
ami et lui adres ons nos
meilleur vor ux de sant6 et
de success continue.


ce que la mere participe a_
la preparation des repas
aulss, bien qu'i des course
d'hygiene, de soins aux ii-
fa.its, d'conoinio Momesti-
que et de contrdle des nais
sances.

Le Bureau de Nutrition
du Departement de la San
te Publique et de la iTopu-
laton assure 1) l'orgatnisa
lion dtnquites de nutri-
tion pour deurrmoiner 1,,s
commurnautes qui ont be-
soin de centres; 2) la for-
mation et la supervise on du
personnel des C mntres do,
Nutrition; c) l'valuation
de.; operation' du Centre et
l'impact du programm. Le
f'ia7Z' ment du programme
ds- Centres de Nutr tion du
Bureau de Nutrition est ga
renti par un--don de S 1.289
million de la USAID.


Dans le Iandlerneau


Avec 1I, averses quol oien
ns, l'etat de Certa.':nes rues
iv la Capitale laisse beau-
-oup ai desirer. Dans le see-
teur commercial les voices
,;ont -noombrees de monti-
cules de boues, parfois d-
fatras comme c'est le cas
pour un secteur de la rut
Amercain', ce qui n'est pas
pour faciliter la circula-
tion automobile.
Au bas de la rue Pavse.
aords les averse, de gran
des flaqu-s d"--u stagunent
sur la chauyse,. malquant
parfois les bouches d'ugoiit
laisis-es ciel ouvert, el
const'tuant certes un grand
danger pour les pi6eons e'
automobilistes
-0-
La route de Ste. Marie
(Ciaine Vert) we trouv- aec
tuellem nt dans uimn at
dSsa--trux I1 ne reote plnus
une trace d's amelioritionsr
qui y ava;ent ete anportdes,
il v a nviron? 2 mois
Avec les averses de c,"'
dernieri jourS de nrorno ,-0
tranmches se sont creue-s


au dSpens de la voice qui se
reirecit de plus en plus.
Si des travaux ne "-nt
pas entr-pris pour limit r
la rav ne Hochant, la rou-
te sera coupee, et sou, peu.
Nous rappelons que la
rmute de St.. Marie fait par
tie de In 77ouvelle voice qui
a (td percee pour reli's P-
au-P ai P6ition-Ville par le
Canape Vert.

VISIT DE COURTOISIE
A LA CHAMBRE
LEGISLATIVE
Le Nouvel Ambassadeur
du L'be a on Haiti a efftc-
tue une vi- (,e d' court'iOic
5 la Chambre L4gi' live.
11 a t&f accueil' par le Pro
s dent d la Chambre le De
pute Victor Nevors Cons-
tant; le Prdeident dS la
Cnmmi-sion des Affaires
Etrangeres, le Depute Jo-
seph C. Turgot, 1- Rappor-
teur d:" cette CommnIts on,
le Depute Sevmour Ctrrt-
nard, ei le Vice-Prds;dent
d- la Chambre. le Depute
Franck C. Daphnis..


L'AMERIQUE LATINE LATINE


ARGENTINE : LIBERATION
DE LA FILE DE
JOSE LOPEZ REGA
BUENOS AIRES (AFs)
La Justice Argentine a hi
bere jeudi Norma Lopez Re
ga, fille de l ancient Mns
tre du b!en-6tre social Jo
se Lopez Rega, detenue d2-
puis mars 1976.
Le Juge Feddral a de-
mand6 pour sa liberation
une caut on d3 48 m:ll ons
de pesos (enviro 85.000 do
lar~s).
Norma Lopez Rega est
1 6pouse de I'ex-16gisla-
teur Raul Lastiri, gale-


ment emprilonne apres le
coup d'Etat M lita're qui
renversa le Gouvernement
d'Isabel Peron, Raul Lasti-
ri avait provisoirement en
tant que rsprdsentant de
la Chambr des Dnputds,
pres de 1'Argentine dans
linterimn compris entire la
demi.sion d'Hector Campo-
ra et le retour au pouvoir
de Juan Domingo Peron en
1973.

LES MILITAIRES
ARGENTINS
ENTENDENT
SE MAINTENIR AU


POUVOIR
NEUQUEN ARGENTINEE)
(AFP)
Les militaires resteront
au pouvoir en Argentine
tout le temps qu'il faudra
pour atteindre les objec-
tifs qu'ils se sont fixes, a
declared jeudi le G6neral
Albano Harguindeguy, 'Mi-
ni:tre de l'Inttrieur, devant
les gouverneurs de region
reunis a Neuquen (12000
km au Sud-Ouest de Bue-
nos Aires).
Le processus de rdoganisa

(voir suite page 3)


LES "ZINS" DU PRE-MONDIAL
B)\ JenCad Darsu


LUMIERE LES PROBLEMS
DE LA POLITIQUE DE
STABILISATIONO ,

STOCKHOLM, (AFP)
ment dans son grand ouvra
ge, (The Theory of interna-
tional economic policyD,
eclairci les effects de la po-
litique economique sur le
commerce exterieur et mis
en lumiere les problems
de la politique de stabilisa
tion dans les economies vertess a ecrit 1'academie
des sciences economiques.
Par (economies ouvertess,
on entend celles qui sont
fortement dependantes de
1'etranger. Son analyse ai
tout particulierement porter
sur les conditions de 1'equi-
libre interne et externe,
c'est i dire de 1'equilibre
tant dans l'economie nation
nale que dans les transac-
tions avec 1'etranger.
11 a egalement montr6
pourquoi et comment la po
litique de stabilisation, pour
etre couronnce de success,
doit etre elaboree en tenant
compete plant du niveau de
la demand total de mar-
chandises et de services que
des relations entire les prix
et les frais.
Ainsi, Meade est devenu
le grand pionnier dans le
Somaine de la macrotheorie
international et de la poli
tique economique internal -
tionale.
xx Y

Les recherches des
nouveaux Prix
Nobel de
Medicine :
les hormones
peptidiques

PARIS, (AFP)
Lrs trois nouveaux lau -
reat. du prix Nobel de me
decmne ont ete couronneis
pour clur rcch rches ayan;.

(Voir suite page 8)


MetS



Construisez bien








Malta Heineken


Buvez votre bonne sante


Cardenas aurait da,, lui aus
si, etre expulse.
0 -

B) 4 blesses dans le camp
mexicain : Rangel, Cuellar,
Ortega, Cardenas ont dtd
mis hors de course au course
du match centre le Salva -
dor. Ils ne joueront pas le
prochiain match du Mexi -
que dontre le Surinam.
-0-

B) Le Mexique changera
de .gardien pour son match
face i Surinam, Paco Cas-
trejon retrouvera sa place,
Jose Pillar Reyes avait tet
aligO6 mercredi parrce que,
parait-il, c'etait le jour de
son anniversaire.
.) 0-

A) I Double fracture tibia-


prone au pied droit pour
l'attaquant canadien Bryan
Bud auteur d'un joli but
lors du match Canada-Suri
nam Bryan Bud a det opere
et partira demain pour son
pays.
O -

A) Le Canada a formula
une protestation officielle
auprds de la FIFA i cause
du changement d'horaire de
ses matches centre Haiti et
le Mexique. Haiti-Canada se
ra joue le jeudi 20 Octobre
a 7 heures 30 du soir (heu-
re d'Haiti).

Le comite organisateur a
vait do modifier l'horaire
des rencontres & cause de
son contract avec la televi -
sion et notamment la re -
transmission par television
et par satellite.


Coin du Jardinier
Intensity de vie


B)\ Jean-Claude Desir souf
fre 'd'une foulure de la
main gauche contractee au
course du match Haiti-Guat6
mala. Rien de grave, Tom
Pouce pourra tenir sa place
dimanche contre le Salva -
dor.
0 -

B)Charles Vorbes ne pour
ra pas jouer le match con-
tre le Salvador et peut-etre
msnme les autres rencon -
tres du pr~emondial C'est
une grosse perte pour la se
election national.
0 -

c) Les dirigeants du club
mexicain America seraient
interess~s par Henri Francil
Ion. America cherchait un
garden de but internatio -
nal depuis longtemps et
n'ayant pas pu engager le
garden de 'lquipe national
le du Mexique Paco Castre-
jon, les dirigeants de ce
club se seraient decides ia
contacted Henri Francillon.
11s auraient mr me, dit-on,
delegue des recruteurs pour
prendre contact avec le gar
dien de but haitien qui se-
rait, parait-il, dispose a re
pondre par affirmative.

0 -

A) L euuipe haitienne s'est
eitrainee ce ma, n au sla-
de Los Galeanos. L'entraine
ment a eu lieu iv 10 heures,
here du match centre le
Salvador dimanche pro -
chain.
-0-
-- O --

B) L'entraineur Joseph
Piontlik arnnonce qu il al gn'
ra la mdme 6quipe qui a
battu le Guatemala. Mal -
grd notre baisse de regime
en second mi-temps, on lie
change pas une rquipe qui
gagne, a conclu rentraineur.
0 -

A) La press salvadore -
gne accuse 1'arbitre ameri-
cain riu matlch Mexique -
Salvador de partiality en fa
veur des Mexicains. Les jour
naux de Mexico city decla-
rent de leur edte que 1'arbi
tre a ete plut6t incapable
et que au lieu du seul Zapa
ta, I'arbitre aurait dfi ex -
pulser egalement deux au-
tres joueurs salvadoregnes.
Le journal Esto reconnait
toutefais que le Mexicain


CLUB SODA


TONIC WATER


Schweppes ameliore tout ce qu'il touche.


BITTER LEMON


GINGER ALE


GUERITE CULOURE


OBSERVATIONS
Par Max MENARD


V


I


c


~z~rrr~r~rrrrr*r~r~r**~rrrrrrr~Ez~ _______


-rrrr-rrr ~r


h-~C~~r~Nh-~YrrWIIIE~IEC~N H ~HII1


DIECTEUR : LUCIEN MONTAB
ADMINIATRATEUR : ime. MAX CHAUVET


La terre est un m 1 eu vi
vanl d'une intense te de vie
a- pine croyable. Dans un
graniame de terre pris en ur
face; on est me quil s? trou
ve de vsngt a trente mil -
1 ons deS cmroorganismes.
Ses microorgpn smes aero
bes, preoque tous util s,
donnent a la terre non seu-
lemOnt sa v'e. mats aussi sa
fertility. Ils decomposent la
matiere organique Fn hu -
mus. II" transforment 1'azo
te organ'que en azote am-
moniacal, pu's en nitrates,


que les pl dtes peuvent as
s m 1 r. Certain d'entre
eux fixent dans le sol 1'a-
.zote de 1'atmo phere so t di
rectement, soit ind.recte -
ment par lrntirmed are
d s legum neunes ou d'al -
gues m croscopiques.
Ii est done ndcessaire de
leur career une vie facile.
Pour vsvre et re mult'pll'r,
ils ont beso'n d'air, d'hu-
m'd'td de chaleur.
On vo't importance de

(Vofr suite page 8)






PAGE-~ 1 eLE NOVLIT. EDEI3


*,j-~ifb I rM @@OOY~- --


OBSERVATI
'f


La Direction du TRIOMPHE CINE! avise


les spectateurs qu'A partir


du VENDREDI 14 OCTOBRE


ses horaires et tarifs sont modifies comme suit:






SALLE




LES REQUINS




MIDI 2. h. 4. h. EN PERMANENCE

$ 0.50 Res. $ 0.75


6 h. 30 et 8 h. 30


$ 1.00 Res. $ 1.50


SALLE


2


Je e suis rieil mais je dirai tout





2. h. 4. h. EN PERMANENCE


$ 0.75 Res. $ 1.00


6h, 30 et 8h. 30


$ 1.50 Res. $ 2.00


SALLE


COUSIN


3


COUSINE"-


2. h. 4. h. EN PERMANENCE


$ 1.00


6 h,30 et 8h.30


$ 1.50


LE DIMANCHE 3 h, 5 h, 7 h, 9 h,



A 3 HRES 50. o/o DU TARIF


'4


(sulte de li lk 1& te)

vid'als m6me de l'i'a6sira-
beias.
Cette nouvelle public -
tion de deux textes, toujours
tires de ales joles seorbtesi,
constitute une mathlre de
participation, quelque fatl -
ble soit-elle, a ce concert
de louanges devant entou -
rer certainement le sucees
de ce representant de la Ci-
villisa/in Occidentale, apres
une tries tongue clipse de
1'Espagnel des competitions
I culturelles de portie uni -
verselle.


LES MAINS
Le pouce claine son, index
p pendance. L'index, s'il de -
nonce,e accused ou menace, i
montre, des fois, le chemin
en chucholtant : molus e
Le majeur, arbitre tranquil
le, en impose .par la taille
et la force. L'annulaire,
tout la fois protege et re-
proche... Le petit doigt. Uti
le, mats tellement indiscret!
Voilk, ce sont tes .mains,
les miennes. Ce sont toutes
les mains qui se tendent

| Visite Tito
La Chine connait
Un bouleversement
Scomplet
SELON LE' PRESIDENT
YOUGOSLAVE
PARIS (AFP)
Le Mar6chal Tito a porter,
jeudi, deux appreciations sur
la s'tuatipn En n Ch'ne don't
il 6tait 'h6te en Aout der-
nier, l1'occasion 'de ses en
tretiens a Pariz, apprend-on
de bonne source.
1 -La Chine connait ac
tuellement un bouleverse-
ment comIllet et one nou-
velle Ch'ne est en train de
naitr, estime-t-il.
2 Pour le, Marechal Ti
to, le conflict Ontre 1'URSS
et la Ch'ne dpparait, pour
le moment, toujours irrem6
d'able.
En visit off c elle en Fran
cQ depuls m-rcredi le Chef
de l'Etat Yougoslave a pr6-
c'sd, ajoute-t-on de bonne
source. que' pour ctte ra'-
son notamment, il n'6ta't
pas question pour lui 'd'sagr
come mediateur dang 'le
conflict S'no Sov'ttque. Le
Marechal Tto a ddmnti
ainsi les rumears qu'avaient
fa't naltre, dans des com-
mentaires de pre se, ses vo
yages successifs durant I'E-
t6, a Moscou et h Ptkin.
Le President de la Ligue
des Communiste- a ind'qu6
qu'il n'avait aucune inten-
tion de jouer un tel rdln en
tree qu'il consdre comrn-
me deux mondes rfvaux au
sein du movement commu
nste international.

Accident d'avion
EN REPUBLIQUE
DOMINICAINE: 3 MORTS
SAINT-DO1VNINGUE (AFP)
Tro's morts ont ete reti-
r6s des debris d'un piper az
tec qui s'est ecras6 jeudi
contre un pic pres de la
Sville de Bani, dans le, Sud-
Ounst de la Republique Do
milnicaine : un adjoint du
President Balagier, M. Jose
1Minino, un diirigeasnt du pat
ti r6formiste, M. Socrates Pi
chardo Mat'eo, tet un ex-Co
lopnel de l'Armde de 1'A r,
Jose Martinez Polanco out
6t6 tues.
L'accidett s'est product
moins dune heui-i aprds
le d6collage de 1'apparail
et serait du au mauvais
temps. Le pilot In'ava'et au
paravant signaled aucun .in-
cid?,nt de vol. Certains t*-
moins auraiententendu une
explosion pr6c6der le choc
centre la montagne.
Arrivee a la
SHavane
DE Mme HORTENSIA
BUSSI DE ALLENDE
LA HAVANE (AFP)
S Mmine HortenEiia. Bussi de
Allihonde, veuve de l'ancien
President Allende, est artr-
vee ai La Havane vcndredi,
pour participer aux obse-
ques de sa fille Beatriz AlI
l.-nde qui a mis f'n a set
Sjours, mardi dernier.
La veuve de l'ancien Pre
Silent chillen. qul est ac-
Scompagnee d'une aultr' de
_es fille., Iabel Allende.
a ite accuellie a I'aero-
8 port par Mrne Vilma Espin.
SPrte:,dnrop de Ia Fhdlration
des temmes cubaine-, et par
p M. Manuel Pineiro cheap du
i Ddpartemelnl sAmlriqu,, du
Comilte C nttral- diu P.C.
p cuhain
SM. Andres Pascal Allen-
de at un groupe de chilien*.
dont des c'rige'ant. des par
M Ila is Ceamrh6. .e -roawatent


rtait, tiers, au villa-
r le d Id .aitft
ues. (1),
time des m6tnes yeux
ls qui mirent en
hiver et ensemen -
coeur di bet amour
ts, des fleurs et des
I.
lime comme mol-mi
ime ce fleuve do vie,
ndae au mois d'Octo
ao dant de see eaux
npep-g- pulssanjes
- impatilenles -
aime comme l'enfant
lesie. du Thailande
V etnam don't I'Uni -


vers les giants du monde et sp renir
applaudissent quand 1ts met ge, fiera
tent, le cliet t pot6e' des .tent'a8i
phalanges. prolUflq
Parmi toutes lea mains, '*e t'a
11 y a des mains eulssantes eniolell
et rugueuses come l'ecor fute 1'
ce du reclu4 dei forts. Cel cent le
leas du r6sls tani qul crlvent des frul
le tambour Sans la nuit tro
picale et deflnissent un peu parfume
pie. Je .t'a
me. con
II y a les mains de la mi- lI'Artibo
sere, du disespoir. Fermies, okre, in
solidaires et duress. ale
11 y a aussi la poignie de les reti
venue de I'acier au long des Je t's
annies. d'Indon
Les mains de la poisie et et du .
de la science: les mains de
l'innocence qui revigorent
et purifient. Une
Les mains de velours peu
credes pour le pinceau et
le clavier qui enchainent
des coeurs aux quatre -
coins du monde. E
Les- mains de r ve fon -
dues dans les mains de
l'athltei Avec amour et con
fiance.
II, y a enfin les plus bel-
les mains du, monde. Elles
saignent depuis deuxe mille
ans. Sur l'Ocian et les au-
tqls. Dan s les usines, les
csaumieres et les champs /
jusqu'a la, fin du jour.


JE T'AIMERAI TOUJOURS
Je time de cet amour
tu t'en souviens ? alors
qufe uj'avais un peu plus de
vingt ans.
Je t'aime comme en ce pre La
miier jour oi la parole bril
lain dans nos yeax caraibes
et s'ttait voil6 du regard de
l'amour. .
Je t'aime d'une fraicheur
adolescent qui volt passer L,^
en uniform les nymphs
aux' yeux oealeur dde tame
rin et de r6glisse o
Je t'aime come au pied
de l'autel, quand le Christ,
au son des cloches, revenue
en chasuble et robe de fete, ic
mele des mains sentant F
i'huile baptismal.
Je t'aime come les oeil
lets et les roses s'6brouant '
sous le vent aux ond6es de
Septembre. u
SJe t'aime de cette joie, de
cet amour que connut Dieu,
quand son Esprit illumina, i
-la premiere fois,' I'envelop- ,
pae humaine.,
IJe t'aime de la puissan-
ce de 'invention d'acier qui :
nous fit survoler, apres les
quinze nuits de lune, 1'O
cean Atlantique. Cos
Je t'aime de 1'amour itu 1
diant. L'6tude trouble par
une main aim6e. par des che
veux venus du ciel, rehaus-
s6s du sourire que chanted le
Cantique.
Je t'aime de l'amour sau
vage et princier du Cacique
noyant ses large mains ^
dans la cheyelure de l'6pou
se. I
Je t'aime de 1'amour primij


coup


. quand on ach@


vers esat le plssemenr d'a "'ir
mqg-r ds yeux de ia femmie.
Pe tbiinxterL toujeurs. Jeb
t'lmerai -d'un amour 6te--.
nol. Par delay I'Oe ant lea
mon4agnes et lesa planes,
la fusion do nous-mimes.so ,
perp6tue dans les faces
humalnes. On. ser a noir,
( ara blane. On 9,?-j
ra Zuge et jaune. On s'alme
ra toujours.
Max MENARD
(1) Dans plu reurs regions
du monde, notamment chez
les Esquimaux et en Afri-
que Notre la Mere porte
1'enfant sur le dos.


de valeur...









t eI



te a la


PHARMACIE IDEALE
92 Rue PAVEE tel: 2-2238 '
pharmacie qui vend 6 meilleur march
que partout dilleurs ...





LE BISTROT I

:STAURANT -- BAR -- PIZZERIA
ROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRA NC


SAMEDI SOIR
Ambiance dansante
avec ,Bistrot Combos


VENDREDI SOIR
Bistrot Show.
sar CrAra et les Girls du Bistrot

MERCREDI SOIR
Soiree Dansante Accordeoa et f
Musette

CHAQUE SOIR
aino Bar Ambiance Musicale
w-a- w ns rs K


Par New York American Airlines

vous ouvre les chemins du monde!


petite piece
i avoir beau


IN-










SI)












MIDII


MIDI





L


,-NW-"


VENDRiEDI 14 qCT. 197f~1JI~i~


cLE NOUVELLISTE9


PAGE I


r-


ttas oaes n Lau uz






VENDREDI 14 OCT. 1977 .gBE NOUVEDLIBTE -- ----------- PAGE 3


---oe---e_,--


NOVEL ARRIVAGE

BALLONS EN CUItS PRIX IMBATTABLE A 'PARTIR DE $ 4:50...

FOOT-BALL VOLLEY-BALL BASKET-BALL HAND BALL ETC... ETC...
MAILLO.T.T iDE FOOT-BRATLL POTTR CO.MPETITIONS & INTER


.SAISON HOMMES ET GARCONS


CHAUSSURES DE FOOT-BALL TOUTES CATEGORIES
JOETIENNE : 1377 RL CARLS OEM OU DELMAS.
JOETIENNE LEAD ANS LE SPORT.
r # I


nrna0~~3aCT~' rflWOWMOE~li ~ret


Un nouveau Jambon HAMPCO ,





S dans tous les Super Marches


Demandez, exigez, reclamez




le Jambon HAMPCO


Phamaciet
gssurant le service
cevc mult
VENDREDI 14 OCT. 1977

MODERNE
Rue Pavse
APOTHIOAIRE
3e Ave Bolosse
ST LOUIS
Ave Magloire Ambroise
PETION VILLE
PETI(N VILLE
Rue Flambert'

SAMEDI 15 OCTOBRE 1977
UNIVERSITAS
R. Oswald Durand,
DU SUD
16re Ave Blvd Dessalines
CURIE
DELMAS
Delmas

PETION-VILLE
ST PIERRE
Place du Marcht6


LE PRIX NOBEL DE
MEDICINE ATTRIBUE
AUX PROF. GUILLEMIN,
SCHALLY ET YALOW

STOCKHOLM (AFP)
Le College des Profes-
sleurs d l'Institut Karolins
ka (Facultd de'Mddecine de
Stockholm), Jury du Prix
Nobel de Physiologlc ou de
Mderin e, a attribu6, jeudi,
le prix pour 1977 d'une part
aux professeurs Roger Gull
lamin du Salk Institute dA
San Difego, ,t Andrew Schal
ly, du VeteraAis Administra
tion Hospital de New Or-
leans.

Roslyn Yalow, du Ve-
terans Administration Hos-
pital 9 Brafnx (New York),
partage aIec eux 1'autre
ma'tid du prix.
Les motifs donnes pour
1'attribution du Prix Nobel
de Medecine 1977 s6nt les
suivants :
Pour Guillemin et Schcal
ly : (Pour leurs 6tudds sur
la determination radioimmu
nolagique des hormones pep
tid,iques>).

Le Prix Nobel d6: Medteci-
ne, d'un mqntant cette an
nee de 700.000 couronnes
(environ 700.000 francs) se-
ra remis aux Larwats, en
meime temps que les autres
prix, par le Ro. Charle.s
XVI Gustavt de Suede, le
10 Decembre au Palais des
Concerts de. Stockholm.


'IR --;-40


RUAIs


GREEN LAND



le bon lait de Hollande S.A.







Ditrits : A et 0 Super Market Distrs. : A et 0 Izmdry
Tel : 2-0449 Tel. : 2-2144


2; f -- - --- w-----n-e s--sa^^- -ud-.-^-^-^-^.- -- --.-->.^-^


tion aevra pa
.voie etroite du
vec des idles
de gauche, me
des extremism
ou de gaucher
s accomnmoder
premature aux
electoraux, a
G6ne.ra 1.
l'antinomie de
-il ajoutt.


.


Avis de Divorce
II est pprte a la connals
sance des int6resses que le
Tribunal Civil de Port-au-
Prince, Haiti. a admis le di
vorce de Paula Ronchini
nde Schmez d'avec Ro-
berto Ronchini et p r o-
n o n c e la diss,olu-
tion des liens matrimo-
niaux ayant exist entire
eux par jugement en date
du 12 Sept. 1977 don't le
dispositif a etd transcrit le
14 Sept. 1977 dans les re-
g'stres a ce destines de 1'E
tat Civil de la Section Est
de Port-au-Pr'nce pour sor
t'r son plain et enter ef-
fet conformdment a la Loi
reg'ssant la matiere.
Port-au-Prince, le 14 Sep
tembre 1977
Me Franqo s E. NERETTE,
Av.


AVIS DE DIVORCE

Il est port a la connais
sance des interesses que le
Tribunal Civil de Port-au-
Pr.nce Haiti, a adm:s le di
vorce de Mchael F. Porter
d'avec Patr cia M. Porter
nee Lee et prononce la dis
solut-on des 1 ens matrimo
niaux exastant entire eux,
par jugement en date du
ler Sept. 1977 don't le dis-
pos tif a ee transcrit le
ler. Sept 1977 dan- les re
g stores a ce d stints de 1'E
tat Cv'l de la Section Sud
de Port-au-Prince pour sor
tir son ple'n et enter ef-
fet conformdment a la Loi
rdglssant la matd&re.
Port-au-Prnce, le Ier Sep
tembre 1977
Me Louis M. LAMARRE,
Av.


Avis de Divorce
II est pdrte a la connais
sance dts interesses que le
Tribunal C.vl de Port-au-
Prince Ha'ti, a admis le di
vorce de Shelley Sharoff
nde Morrson d'avec Leslie
Joel Sharoff et prononc6
la dis.olutions des liens ma
trimon'aux 'existant entire
eux, par jugement en date
du ler Sept. 1977 don't le
d'spos'tif a ete transcript le
2 Sepiemrbre 1977 dans les
r- ,lr a es ce destine: de
1 Elat C vel de la SECtion
Sua de Port-au-Prince pour
sort r son pie n et enter
cftel conformement a la
Lori resant la malere.
Port-au-Prince, Ie 2 Sep-
tcmbre 1977
Me Jh. Maurice JN BAP-
TISTE, AV.


_1I


Le Mihistrt a d6clart en
f n que esp6rent trouver des failles
dans le gouvernement des
Forces Armdes et rdussir ce
qu'ils ont, rdussi sous de
precedents gouvernements
ecnoueront.'.
x x x x
WASHINGTON JAFP)
Le D6partement d'Etat
s'est fdlicite jeudi de la 1li
bdration par les autoritds
cubaines d'une ressortissan
te americaine, Maria Del
Carmen Ruiz, emprisonnde
pour espionnage depuis
1969.
Le porte parole, M. Hod-
ding Carter, a estimd que
cette measure constituait
eun geste bi'envenu> et il
a xprime 1'eEpoir qu'elle
sera suivie par la libtra-


Avis de Divorce
Il est porter 9 la connais
sance des interessrs que le
Tribunal Civil de Port-au-
Prince Haiti, a admis le di'
vorce de Margie Jean Mum
ma nte Tripp d'avec La-
vern Koser Mumma, Jr et
prononcd la dissolution des
liens matriomniaux existant
entire eux, par jugement en
date du 15 Sept. 1977 don't
le dispositif a 6t6 transcrit
le 16 Sept. 1977 dans les re
gistres a ce de tinds de 1'E
tat Civil de la Section Est
de Port-au-Prince pour sor
tir son plein et entier ef-
fPt conformdment h la Loi
regissant 'la matidre.
Port-au-Prince, le 16 Sep
tembre 1977
Me Dabelmar MENTOR,
Av.


15 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 7- c!= 41- aa ac "af&. -, --.. .. .


'Li


. .-O-w MY 0 -4& ,


ivi mb iLLo, V F%.L]D mj


~"--I-----~`- -- -~~-'


Nouvelles de l'Amnriqie
suree de la 16. page '. ,
Isser epar la tlon des 6 autres pricon- galemtnt 6t0 ddcern6 une
u centre, a- niers politlques amridains deuxi6me iois A vne femme,
de drolte et d6tenus A Cuba. Maria, Ooepperte Mayer
als en dehors II a toutefols rappe'6 tEtats, Unia) en 1963. T.n-
es de droine que liberation des prison- dis quiIrtne Jo!iot Cur a
1. II ne petit n ers politiques amerlcrilns obtbnu le Prix de Chimie en
d'un retour nest que 1'une des condi- 1935, Iconpointement avec
mecanl.mes tons posees par les E:.Lt.i sdn mrl. Frederic Joliot. En
precise le Urys pour la normnit.ls- 1964, Minme Dorothy Crowfoot
Harguindegny. ftion de leurs relations a- HodgkA iGrande Bretagne.'
en ftn.r avec vea Cuba. a obtynu le troisime prix
Dartisa. a-t. x x x x de Chime. Feminin


~""-


. . . . . . . . -------- m.., .. . -. L.


ROSALYN YALOW, "
DEUXIEME FEMME A r
DBTENIR LE PRIX S
(OBEL DE MEDICINE 1
STOCKHOLM (AFP). 11
Mme Rosalyn Yalow,
laureate du prik Noaei de
Medecnme 1977, est la deu-
:leme femme qui a obtenu 1
cette. distinction depuis la y
premiere attr.bution des e
Prix Nobel, en 1901. F
Avant elle, Mme Gerty A
Theresa Cort, citoyenne a-
mericaine nee & Prague a-
sait partag6 le Prix de Me
lecmne en 1947 avec son
mari, Carl Cori, egalement
le h Prague. v
Dans les autres discipli- l
nes couronndes par les 1
Prix Nobel, treize femmes
au total ont t laureates. I
Marie Curie fut la premit
re en 1907, lorsqu'elle pasa
gea le prix de physique fa- ]
vec son mart, Pierre, et avec
Antoine Becquerel. Elle oh-
tint quatre ans plus tard,
seule, le Prix de Chimie.
Le prix de physique a 6-

Conference de
Belgrade
Vives critiques
americaines
centre les pays
de PEst
BELGRADE (AFP),
SDe vigoureuses critiques
ont ete 6mises jeudi apres -
midi par 1'Ambassadeur Ar
thur Goldberg, Chef de la
Delegation amdricaine a
Belgrade, centre les restric-
tions apportdes par les pays
de lEst a la libre circulation
des personnel et notamment
a 1'emigration.
M. Goldberg a evoqut plus
particulitrement le cas des
emilliers de membres de
groups ethniques qui se
sont vu.- refuser la permis-
sion de rejoindre leurs fa-
milies ailleurs> et des < liers d'autres que 1'on a mA
me dtcouragtes de deman-
der cette permission.>>
M. Goldberg, qu'un homme,
une femme oit les membres
de leur famille soient de fa
gon repetae arrdtds et perse
cutes parce qu'ils ont deman
de a partir, et est-il confor-
me aux dispositions human
taires de 1'acte final d'Hel-
sinki de persecuter ou d'em
pr'sonner de3 gEns parce
qu'ils expr'ment de fagon pa
cif'que et non violente dcs
desaccords pol'tiques ou des
convy ctons religeuses ?>)
L' Chef de la Delegation
amdr'caine a Agalement sou
ligne absurdityd qui consis-
te a pr.ver des gens de leur
travail pace qu'ils deman-
dent un viLa de sort'e puis
a les arreter parce quljis ne
travaillent pas, ou encore a
dro t de quitter un pays sous
prdtexte qu'il d6tient des se
crets d'Etat, alors qu'une au
tre personnel qui a travailld
avec lui et po-sede les memes
informations est autor.see a
partir a.
L'Ambas. adeur s'est 6gale-
ment dhsve en terms v'gou
reux contre le refuse de ucEr
ta'ns s gnata'reBs de l'acte
f nal d'assurer la libre circu
nation des ides et de 'linfor
mat on garant'e par ce tex .
te, ainsi que contre les obs-
tacles mis par ces pays au
travel des journaliftes et
des chercheurs. II a ddplord
que les barriers imposes
par c-rta'ns Etats & la rdu-
non deA families et au deve
loppement des contacts hu-
mains n'aient pas ett le-
vedes.
Les memes cr't'ques ont
Atd formuldes pa Tle rdtlegu6
ital'en, qul E'est longue-
ment 6tendu sur leg d6plo
rables cond't'ons dg travail
des journal'stes dans cer-
tans pays et sur les brima
des don't 11s sont l'obiet, ain
si que sur la censure des pu
blfcatlons.


[ A vendre
\ 1i Propr'et- 50 x 100
Sa Carrefour (Mon Repos)
2) Proprihtds 50 x 100
et autres & Delmas
3) Propridtes pour Fac a
0 tory zone Indsfrielle

sonnez le 6-0663 -


PI rmnnai


It


SM (, .


Six,,b mme- ont ete lau-
eateNobel en. Litt-rature:
Selma Lagerloel iSuede i en
909, Graeia Deledda ilta-
oei. en 1926. Sigrid Unset
Norvege) en 1928.. Pearl
luck (Etats Unis i en- 1938,
iabriEla M tral (Chill) en
945, At Nelly Sachs, cito-
enne allemande. dorniclee
n Stude, qufi a partage le
'rix en 1966 avec Shamuel I
.gnon' IIsrae).. .
Trols femmes ont Agale-
nent ete laureates du Prix
Nobel de la Paix. :La Baron
ae Bgrtha Von Sutner, 6cri
'ain autrichienne en 1905,
ane Iddams, Prtsidente de
a Li ue Interont ale des
Femnes pour la Paix Pt la.
Libert6i (Etats Unis) en 1931
et E ily Balch (Etats Unis)
en 196, qui avait occupy les
mei s fonctions que Mme
Adda s.


Le inistre chinois
des Affaires
Etraneires oppose
aux conceptions
de M. Gesncher sur
'ELrooe et
la detente
PEKIN (AFP)
Lea Ministreb Ouest Alle
manor et chinois des Afila
res Etrangeres ont. poursui
vi jeudi L'expose de leurs
positions dAvergentes ur
1 Europe et la detente.
M Huang Hua s'est oppo
sa, au course d'un' entretien
de Irois heures jeudi apres-
mid[ avec M. Hans Dittrich
Geascher, aux conceptions
que celui-ci lui avait expo-
sdee la veille en faveur de
la detente en Europe.
Ministre .chinois a rei-
ter les avertissemenOts de
Pekin aux pays; d'Europe de
l'O est devant la SovL6tique> et les dangers
que fait peser sur la s6curi
te ae l'Europe, selon les di
rig ants chino's, une politi-
que de detente eillu-oire.
Li detente, selon l'analyse
de Pekin, ne fait que mas
quer les ambitions sovieti-
que sur l'Europe de 1'Ouest
devenue un enjeu stratdgi-
que d'une importance pri-
moidiale dans la tre les deux superpuissan-
cesa d6noncee quotd'ienne-
meat par la press off cielle

ci. Genscher avait estime
me cred\, lors dc sa prem e
re entrevue avec M. Huang
Hu., qu'il n'y a pase, en
Europe, d'alternat've 'a ]a
ddt.nte.>


Synode des
Eveques:
Le point des
travaux
CITE DU VATICAN, (AFP)
IJEgl.se prepare une dou
ble1 offensive spiritu-lle
coptre la soc ete de consom
nation Occ dental et con
tre/ l'inju t ce en Amerique
Latine. C'est ce qu' se dega
ge d'une conference de press
se au course de laquelle un !
Evtque canad en ,t un co-9I
lombien ont r6sumd les tra
vaux des onze commis ions
du synoue sur la catechese,
qui viennent de singer a huis
close durant quatre jours.
Mgr. Gerald Emm tt Car
ter, evoque de London au
Canada, a c gnald 6 ce pro
pos la passivityt et l'apa-
thie qui d'stminguent trop
souvent le sujet, et mdme -
le pretre, dans la socett dp
consommaton, atrop habi-
tu6s par les Massa Med a a
recevoir dans un cl'mat
d'abbndances. Les Mass Me
dia et l'urbanisat'on crdent
cune fausse communautte,
a-t-1l ajoutt.
Mgr. Carter a soul'gnt
par.ailleurs que le fa't que
pretendument 70ou 80 Pc
den americains du Nord re-
jettent 1'ense'gnement de
1 glise en niatllre sexuel-
le ne i'emniouvia't pas. L'e
gl'se ne part c'pe pas aen
concours de popularttite a-
t-il altIrmA. Je ne suis pa:
les volontets des gen- may's
cells du Chr'st,.
Enf'inlt qTts de Lon -

atomique qui a tait grand r
toute une generation sous sa





BaWososoaeo~oeso*


10S0





PAGE 4 tLE-NOUVELLTISTE .
.f... L N VELT iVENDREDI 14 OCT. 1977

-M-- .... Nouvelles de l'Etranger ,, 9

L OGEEIAGE 'DU lien, parait h prejaierp ,vy obJboiuu "de. In t"voluftonx naout pas manqu& depuls ner a vraIPsen, re1torc6 O-:Ri ca, lelon des *nfor
GENERAL FROTA elr renforce Sa position. par le Gouvernement Gel- o'arrlvee au pouvoir des nu son aatorlt et ofiposd ta Riaon pubselen des Infor
Ln -l 4 ne G neral Frota appar- s'u,l o Mnus -clpBenatnt un Itrires-bdresilltns en Mnrs volone ou sl au ~ntrair radio cEl eloju a de San Jo 'aPa Fr ,. Dr ke
v iea uont tent a ia Frange lao lus polt d'interrogalion pour 1964. t I., renvoi du Mipltre de -'e de Costa Rica, ca pte a v I Frnces Dr
SOI ^"ORllTE dur., de l'armie qui' volt les ob8ervatiurs he la v)e I'Armde prts-age '1,'clate- Managua. ". :.1 U @
n d'un mauvai oeil ia libe- polOuqu br6sillipne, peu bano conteale ia can- me At d'une rise aux con
r 1*SJInA iA FP) ration relative du Gouver- habitual a de telles maul didature offid'euse du Ge- quances Lmprevlslbles. Selon, c-s informations. SAMEDr 15 OCTOBRE 1977
lhe 'P4dent brsil P-n Er nemedt Geitel Me les r(for festations pubiques d'oppo- niral Figuehlaedo eat evi- ia plupart des victouemns sd= -
neash Geisel, en limogeant n es politiquis envDagies sitlon au sehn dr, la h'erar dEmznont renforcee par le x x x x ralent du eitI de la 'ahfte
me,"%,p',d. so"n Iinstre de par e., dernier. De plus, Alie militaire. limogeage du MinlStre de C vile. La vtlie de San "Car &1 D U-10 h U M U2 DC. 1L11 20 JANVIZr
i'AdMte, le General S.i- tou n'appr~cient guire Is- l'Armee. I! .e~t dfflcile de DOLIZE MORTS DANS los. dabord aux nains v1 IJ]) MMUM[)GRNE)
via p ,ap vou'lu, demoti ehoix app'ar. nc par ie Pre- Les commentateurs no- voir qu pou-rait mainte- U1N APFRONTEMENI[ ,'lourg, aut n sie de. Ne chargez pas de plans


re -i Ia 'prisidericv, prenat Services de R-n e'gnemontA taitlsans doute prlt depuis formation) daccder l Ia narti le mouvemenvi 'VOyez OU les changementas ,- A,. q r.c.....
... .. a.. i. .... I... .., A. . .. A- ^_-- --I


une ampcleur uda.pgrru.
noWn l jei.di les observa-

St :trs 'Brasilia.
En 61"ninant n bomnme
avec le4uel il ne 'ent.tt-
do,'t plus diepuis qu?1lque
t..r-.pps. le president bre i-


pour lu iucceder nebut
1979.

La publication "par le g6-
ndral Frota, just avant son
renvo'i, d'un 1 o n g
communique c r i t i q u a n I
violemmrt l'abandon doe


qulique temps, ce qui i;m-
plique unie action prekedi
tee. D'autre paIt, 11 est en
core trop tot pour Savoir Ai
cette note. distr'buie dans
les ca erne, aura des r6per
cussions au sein -des -Foroes
'A rmes, oft- les dissensions


pr6sidence en Mars 1979. s,
tel est bien le souhall du
President Geliel.
11 faudra cependant at-
/endre encore quelques jours,
estimemnt les obsairvateurs,
avant .de savoir .si ce der- '


UIn affrontement entire
des membres du Front Na-
tional de Libbratian Sandi
niste. et la Garde Civile du
Nicaragua a faft. plus de
douze. moarts jeudi martin
rlt localIte de Sai.
0arl*, la frontiere dt


La pate dentifrice au gout agreable qui assure


la protection total de la bouche.


Grace R a sa triple action


AQUAFRESH AU FLUOR


- rafraichit votre haleine


- renforce l'email de vos dents et les rend plus solides


et plus resistantes a la care


donne a vos dents une blancheur &elatante





Participez au tirage AQUAFRESH


en apportant vos boites vides a


MOURRA FRERES


7, Rue Bonne Foi






Autant de boites vides


Autant de chances pour vous de


GAGNER TOUS LES MOIS





$100 Cash


-AQUAFRE SH


Avis matrimonial
Je. -ousign- Mr RRoland
Breneville demeurant et Co
micilie a Port-au-Prince de
clare au public en general
et ad commerce en partictl
lier, n'etre plus responsa-
bles des acte-s et actions
de mon 6pouse nee Chan-
tal Myrthll pour cause d'a
dultere en attendant qu'u-
ne action en divorce salt in.
tentee contre elle.
Port-au-Prince, le 13 Oc


Le Front Nat'onal de Li
beration Sandiniste est uan
organi:alion d'Extrlnee Gia
che qui agit depuis plup'eur
annce.C datns la clandesti-
nite 11 tient son om du Gi
neral Augusto '-sa" an-
dino. prindcpal leader di
la resistance a l'occupa
tion americaine de 107
1933.
Sx x
TRANSPLANTATION
D'UN COEUR
DE CHIMPANZE
SUR UN HOMME
LE CAP (AFP)
Le Professeur Christia7
Barnard a reuss jeudi soir
i transplanter un coeur d
chimpanzee sur qun hommn
de 60 ans a 1l'hpiiltal d
Grootle Schuur, a-4-on an
nonc6 officiellemqfnt an Cal
L'homme qui a subi 1
greffe cardiaqutte se port
bien, apprend-on de source
proche de l'hp:'tal. Le Pr
fesseur Barnard a effect
1'opiratfon en jumalage (1
P ant belge, le Dr. Jacque
Losman, qui avait prepare
le coeur du chimpaftze pou
operation en junnelage (1
patient aypant constrv6 sot
propre coeur), ajoute-t-o7
de meme soure..
x x x x
M. ALAIN PEYREFITTE
RECU A L'ACADEMIE
FRANCHISE
PARIS (AFP)
M. Alain Peyrefitte, 5
ans, Ministre die la Justic
et Garde des Sccaux, a iet
reeu jeudi officjellemen
comme an ds quarante meI
brec de 1'Academie Fran-
ga'se.
La- ceremon,"e, empreinti
selon la coutume d? soles
nit6, a etc rehause6e par 1i
prsoence exceptionnelle,
soius la couple du Qua
Conti, du Presici]ant de la
Republique, M. Valery G`s
card d'Estaing, de par se
functions spratectieurs di
1'Acadtmie, qui etait entou
re de M. Raymond Barre
Premier Minfstre, de mem-
bres du Gouvernement ain-
si que de nombreuses autreF
personnalites.
Diplomate de carrier,- ei
ecriva-.n, auteur de ((Quandi
la Chine s'eveilletra) et du
eMal Francais); Alain Pey-
refitte sucoede aisi it un
autre d'plomat ecrivain
Paul Morand, decade en
juillet 1976 t l'ige de 88
ans. Grand voyageur cu-
rieux de son temps, se don
nant les appanences d'un d
lettante, Paul Moraind, don:
le Garde des Sceaux s'est
attache it corner routes las
facetite s dans un discourse
d'une, a acrit 80 livres. En
revanche, si Alain Peyreft
te, fut un ((gaulliste)) de la
premiere here, Paul. Mo-
rand avait, sous 1occupa-
tion allemande, suivi le
Maridhal PetaIn.
La carritre et l'oeuvre di
novel academician ont &ti
presenttes par lelthnolo-
gue Claude Levi-Strauss.
Outnei 1'habit vert broni
(cofit 10.000 frs.) Alain PCe
refttte portrait tgalemet
la tradltionnelle epee. of-
ferte par ses amis e.t orne'
des symbols de sa carrie-
re notamm'ent la CatiHedra
le de Chartres, oil II con-
nut son 6pouaq, la murail-
le de Chine allusion t ;on
ilvre, des 6pis de blie-. -ym
bole de ses or'gines pay.,an
Mes.
Enfin Sur la lamp une
maxime du Gbnnroal de
Gaulle : (La ,'eulc querelle
qui vaille c'est celL. de
homeme>.


Sot i nidesaires e iuqua de faction
iqu-l po'nt. Chtrchez l'effi-
dacite. 31 JAN.

s 81 AVBIL K 31 IUi L'accent
AUsAb) cur le coeur
e hcupd a des risques a dr z. d'recte
prendre a un moment ou rectemnEni.
e a un autre mass 11 ne faut tr-s intrte
- Jamal u q'u e cas rlqje, nant une vi
So entm nurile, La journee it m:ntale.
, demand une action pruden
te et conservatrlce. 20 FEV.
(POI
(22 MAI AU zIt JSIN) Si vous 1
(GEMEAUX) placement,
Inl uences contrasthes: E io;t raisonn
vitz luptimi me excessif. ment. Ayez
Une ambiance trop rose frais, le
vous' inciterait ht ngliger tier etc.
des details mirnimes ma's quelques su
n vitaux. L'apres-midi vous ap
r,, porte a'intereseanres nouvel AUJOURD'H
e les. SI VOUS E
aI Vous avez
e 22 .JUIN AU 23 JUILLEt1: telligence,
- (CANCER) nation, une
p. Laissez 6voluer la situa- que except:
a tion. Tout bou:culer ferait tes tres inv
2. plus de- mal que de bien.' a tout ce q
e Pour le d6montrer, vous de 1'art. Le
o pouvez informer autrui du ces peut e
16 aractire pratique de vos premier ord
e iddes. les grande
s nec. Vous
6 24 JUILLET AU 23 AOUV associer les
r (LION> t;one d'autr
e Consultsz autrui avant de 1'gente intu
n prendre d'importantes deci flair. Vous
n siong. Votre endurance sera, tre un effi

at 1'epreuve mais vous ites le chef d'u
hab tue 6 ce genre de. tests grand direc
et vous vous en tirerez mer n6un profon
veilleusement. tice, etes i
verse sur le
24 ABOUT AU i SFPSTEM3Rj'
(VIERGE)
Votre pensee se concentre
2 enfin sur une r6alisation Flati
e que vous avez enviragee.
6 Allez-y hardiment et les e
I rdsultats ne vous decevront aux C
m pas.
23 SEPT'. AU 24 OCT.
(BALANCES)
Des dvtnemmnts surpre- 1 '
n nants, peut- tre une visit !
a absolument inattendue d'un I L I
v'e'l ami ou d'un proce [
i qui dtait au loin.
s 24 OCT. ,U 22 NOV.
s (SCORPIOlO)
e Journde oil vous ag'rez
u selon votre propre insp'ira-
, t'on. Autrement, vous ris-
quez d'etre entraine dans --
des discu-sions steriles ou
s engage dans des votes sans
issue.
23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE)
- Un court deplacement !
vous donnera des resultats
, surprenants et peut-etre
n meme un changement coam
8 plet de votre position.

Avis professionnel
t Me. Gregoire Eugene in- 0
S forme que son cabinet a
tdt transfirt ai la Rue du Laisse:
Quai, 6tage de la All A-
mdrica Cables, en face de 2 SU
t la Banque Populaire Hai- ((Ti
P tienne. a base
Port-au-Prince ce 7 Oc- de M
tobre 1977 de *1
Gregoire EUGENE, Avocat danS
1510 verra


z fondre
rettes
Madam,,
e de ridces
fenthe
une 11/2
e d'eau


0
0

-II- -
- ~


~r. l )~w ur~


ROUTE DE DELMAS

vous avez le choix
0___________


,I ln i a reuss t,,
projetpe.

AU 19 IFEV.
?8EBAU)
eC maintenrint
r VUs apprern-
ment ou midi-
det nioi.eo i hI
'ssaflnte[ concer-
eille alaiare sen

&I' 20 MS BS
ISSONS)
redvoyez un de-
soyez sur qu'il
able finareciere-
par ccrit les
programme en-
Prdvoyez aussi
ipplements.
UI :
!TES tab
z une 'belle in-
une vive imagi-
habileti techni
onnelle. Vous i
entif et donnez
que vous touchez
natif des Balan
tre un chef de
ire, surtout dans
s causes humai-
n'hisitez pas it
s bonnes suggest
bui a vaotre intel
lition et a votre
pouvez done 6-
cace lieutenant,
n group ou un
cteur. Vous avez
nd Fens de la jus
philosophy set di
Plan des arts.


ulence?

restomac.


au


FLUOR


l- .- -. tobre 1977
..-, ,f


U


(I


e
y
t

e



-
n-


~----






VENDREDI 14 OCT. 1977


aLE NOUVELLISTE,


Le din}apehe, 0 ctobre
courant., et decdIde, Orarc-
Morno, A 8 hrc. P.M M.
Fdotnnrd Cange. Commer-
rt.tll. LUnie fouled comnacte
I'n condtit do -.a roe-iarce
&C t'EliO- t de'la au CTrr.'
ti re L.: circ.iie- I itit paoril
nu bras par das ami:.
Dans le temple saint, une
messe de fundrailles fut cd
ltbrte eblennallerment par
le Rdv6rend PFre Blanchet,
Curd de la Paroisse, assist
de dLix diacres. -De tou-
chants fut executes par la
Chorale du 'Bouirg. Et le
Curh, dans des terms ap-
propries, exalta la mtmoi-
re du d6funt at signal ses
hautes qualitds d'abndga-
tion et d'intalligence qui
le 'prtdisposaient a serVIr
sa communautL dans le
sens le plus noble de cette
expression. Et la crd6monie
se ddroula avec majeste.
jusqus' la fin. Une foule
attristde remplissait 1Egli-
se et d6bordait jusque dans
la vaste Cour. Du plus hum
ble jusqu'au citoyen le plus-
6ev6d, tous ont tenu a ren
dre hommage anu patron
qul'l etait dans le sens ro
main.
On remarqualt dans l'as-
sistance les repr6dentants
de la Maison Madsen, les


autorlt~s civl.qs Pe pros- Jn-Charles, M. et Mine Vlard
Morne, notamment M. Ie De nnopepnt pt eifantp, 'M. Re
puItd 5e,6que Salnville, le pe Ipnocent ,at l M. Lal-
'relet des Gonaivea, M Re tier C. Pharea4K.
grs Joseph, I Leon Sn'nt-
Remv, et d'autres per:.ouinm
lite' de la Cit6 de tI'nde- x x "X x
p, nuance et des environ-.
Sur la route de 1'egliae du Me dames,
Ometifrep, c'dtait unei foIte Me demolisellea,
considerable tres mnue gqp lyessleurs,
se massait le long du par
cour. et a tenu a- rendre, un Notre cber Edouard Can-
dernier hommage au dispa g., l'une des personnaltfs,
ru. .;.j qm anLmaieent ce bourg,
par sea dLvr'es actlvits,
Notre collaborat-ur Lal- nl'st plus. Ce, tritte faith
li T 0. Phrarqiax O dvoqua nous remplit tous d'6mo-
l'int6ressante figure du gen tlon r etAt con-Trder dane
tilhomme que fut M. E- malntE foyer comme un
douard Cang6 dans le dWe d&uIl fanilial doul.ureeuse
course ci-apris, prononcel ment reaisentl. En eftet, ale
d'une yvlx sanglotante, populations de Oros-Mor-
ne, des Gonalves et d- plu
Nous pr6Se.ntons nos sin- sieurs Communes du Ndrd-
crres condoliances a 41. Oue.t, sont dans la conster
Max pang6 et famille, M. natNon car homem, par
le Dr. Rigaud Cangk, MMme ea simplic'te, sa gtn6rosi-
et laurs enfants, M. 1'Agro te, -s marv'ares affable.,
nome Charles Saint-Fleur, Eon entreaent, avait une
Mme et 'nfanits, Mmne Jn- grande place dans les
Claude Richard aet entants, coeurs.
M. Reyndlds Cang', M. et
Mme L'onel Canlg6, M. et Le commergant, qui occu
Minme Henri claude Cange, pait une notable place dans
M. GQrard Cange, Ldone Oa la region, etait un exam-
torce, Mmae Thbdrftie Tou'- pla're de probity. -Plein
saint, Lumfna Anel, Mine d'humanit6, tres cotnprd-
Antoine Mahotiire, Mme hensif, il se panchalt sur
Lys Emmanuel, Mme Fred le sort de chacun de ses


clients n diffloulte. La
lOnt6 dt.int le fond de son
caractkre1 pa d'atnis dans
la gbpe auquel ft ne ten-
da't la main affectuiLue-
mtnt. C'est anisl, avec la
mame 'libbraift, qu'll rere
valt avec chaleur ft Jole
.es colleagues qti ss ren-
dalent dans le Nord' OIest
ainst que see amis. Sa nal
son 6tait toulours accueil-
lante at il se montra't g6
nireux f lregard de -e's h5
d. .N

Par ailleurs, on cocur-
6tait ddbordant d'amour
pour tous ceux-lnt qul vl-
vaient autour de lui et il
pous-a't 1 indulgence par-
fols jusqu'ok la falbles'e.
Dana le bourg, ii se met-
tait uau lveau de l'ezprit
de tous eft coutait avec
amabillte les doldances de
chactin et donnait saticfac-
tion dans la measure du pos
sible.. La mistre des autres
1'affectait profoindment et
leur. douldur avait une rd-
percuss'on dans son coeur.

II avait un grand respect
de l'autorite et secondait
epir action pour la promo-
tion ce sa collectivist. Aus
si, 6talt-il tres estimd dans
.sa locality et, jouissait d'u
mense considdration. L'im-
posant cortege qui entoure

son caveau, les cris, I i
pleura, les larmes, qui 6-
carttlent les ames, la tris
tesse peinte sur tous les vi
sages, en sont ,lme vivante
demonstration.

Admirant tout ce qui est
beau, l'hommne. avait dtplo
y6 des efforts pour attesn-
dre l'idtial et aidait tous
ses proches 6 y parvenir.
Le celbre Dr. Rigaud Can
g6, Eon fr6re, qui vit ac-
tuellesment au. Canada et
6tonne, par son habiletO
ses coll'fues dans la pro-
fession et ses maladies, par
5a science et ses succes, est
son oeuvre. Certes, on p-sat
dire a cet egard que le .d
funt est un createur. Quant
A ses enfants, ses dfmar-
ches en vue de laur procu
rer une bonne education,
front admirable

DWs son jeune age, 1'hom
me s'6tait trace une 6troite
discipline qu'il suivait mi-


nuthusement I1 d6buta moo
destem'ent dan6s le Comnnaer
c0 t, devint un des emnplo-
y6 princrpaux de la Mal-
Eon Reinbold et Co. Ju'-
qu'a I ae-rn'ire guorre. Il
atera attention de ses so
pArlcuri hitrarchlquaes. par
Eon applicatJon au tratva'l,
son intelligEnce a'guise
II y a quatre decenniec oen
viron, Edouard vLnt ta-
biLr Gro--iMorne. Ou.,rit.
sa matson de commerce. (t
s'adonna't a la speculat;ota
en denroe'-. II embla t pros
pr-rer, mais ccrralnes con-
tonctur" qu'll n'a p', dro-
miner, 'ont vivement aRt-
teilnt Nanmoin:. ito qit'.
avec le peu dIe moy n don't
ii diaposaiL, eL, la mme lol,
11 continuaHt courageuse-
ment a travailler et a aider
son prochain. r
, Aimant 1'dtude, il "avait
apprfs la Comptabilit6, le
Notariat et I'Arpentage.
Par sesi connaissances diver
ses, il pouvait tre utile
aux uns et aAx autres. Ain-
si, le patron b'enveillant
qu'il repr=7entait, consultI
touvent, etait fort dcoutt
dans son ambiance, car il
trouvait une solution idoine
a divers probl6mes 6pineux.
Par suite de nombreux re
vers, I'homme a beauediup
soufftert discr4itement dans
les derniers jours de sa vie
et 'a sant6 en a 6t6 fort I-
branlee. Mais s'elevant au-
dessus des chossa de c5
monde, il a consid6r6 avec
une serene philo'ophie les
6preuves et s'adonnalt fer-
me-ment au travail, il ava't
toujours cette humeur 6ga
le qui 6tonnait plus d'un.
Ncqutrri de 1'enseignement
flcond des LiVrea-Saint', il
pensalt a ju'te titre', son-
dant 1'nanite dee fortunes
humaines, que tout e't va-
nitl et riFn que vanlit C'est
pourquoi, noun le regrettonse
tous et 11 reste une forte
per onnalitO demneurant un
module pour notre coll'--
tivitl et surtout pour sC<"
enfotnts.


Quant i mol don't 11 'n
6te un fiddle compagnon
qui a gudd tendrem,'nt mes
pas. dan' mes etudes de
'enfance jusqu'o l'adoles-
cence, son souvenir vivra
toujours dans mon esprit


Si famals Je reviews ict. ?ohi
petsuad,6, Edoaard,. pn
cher frkre, que la ldimolre
-du vallltnt atC inatlgable
lutteur que tu 6ta's re.maon
tern a la surface de mon
cprit ct. ceo iropt pour
moi des .ri'-tants d6ch'rant-.
J'Ovoqueral continuelle -
m..nt avec un' touchante
emotion Iae mome-nts qui-
noue? ecoullon' eonemble
chaque annoe, le d..ux fe-
%r r, dan"T de diver 6ppan
chenm-nt- et confidences Et
cmn attendant de te rejo'n-
ore dans Iau-dla Inou te-
dion', mon cher Edoujard.
adieu ct palx L ton &me
L C. PH


La. International
Correspondence
School


prepare a, 237 carritres
industrielles
ou Commerciales




Architecture
Decoration d'intirieurs
Topographie
Camptabilite
Business Administration
Organisation Industrielle
Marketing
Electricity
Electricity industrielle
Electronique
Electronique industrielle
Radio et T V
T61ephone
Mecanique automobile
Mcanique diesel
Air conditioned, r6frig6 -
ration
Ingenieur civil
Ing6nieur mncanicfen
Ing6nieur electronicien


rAQp I


Docmpeants eompromettats

pour le IsPressident Tbrl'pos


WASHINGTON -.(AFP)
Des documents Impliquani
le G&ntral Omar .Torrijo3,
Chef du gouvernement pa-
nameen, dans un tragic de
drogu, eraoel en po0's A-
sion de 1'AdMlinitraei on Fe
draale pour Tie cqntrole dpe,
ltupeflants, a diclal-' jendi
le Senate ur Republicain Ro
bent Dolie.
Le Senas'-ur du Kan as a
demanded que res documents
soent re'.dus public; ft a
indique qu'il souhaitait que
le President Jimmy Cirter
-ouleive celei queen[ on lors-
qu'il re'con/r.ra le GenO-
ral Tirrlios vendrediG.
M. Dofl s'e,~f igalement


declare aparteculibrement
inquiet) de rum:urs selon
le.,quelles ces documents
aural,,nt ,i6 deplacis af n
dtenter de lesteenir secrets.
Mercredi. le Departem.'nt
de la Justice avait reconnu
qu. It. frire du dirigeant pa
namfrn. IM. Moise TorrjoS,
bassadeur du Panama en
Elpagne, avatl tke incuipe
11 y a c;nq ans par une Calur
Federal de New York de
traf'c de itupefiantl et quIe
1'affair.m. eta't toujour* en
instance. Le Departement
de la Justice avoit precise
qu'aucun autre member de
la famille d- M. Torrijos
ne faisa't actuellemenu tob
jet d'une ea'quete.


a a O SDEs;.Ta -Da'rat.:ccan-ccrc gc

OUVERTURE D'UN
COURSE D'ANGLAIS
SUR PLACE AU LOCAL DE

L'AGENCE DE LA

International

Correspondence School

Cours intensify en 5 mois
avec magn6tophone. Cours d'apris le programme
Anglais 1 Cours de base de 750 mots de la

INTEXT KNOWLEDGE

INDUSTRIES' LIMITED

$ 16 par Mois lives inclus
UNE HERE PAR JOUR. CINQ JOURS PAR SEMAINE
SOUS LA DIRECTION D'UN PROFESSEUR
LES COURSE SONT DISPENSES
SOIT LE MATIN DE 6 h. 45 a 7 h 45 A M
SOIT L'APRES MIDI DE 4 h. ah 5 h. P M, DE 5 h.
A 6 h. PM OU DE 6 h. A 7 hPM M

Un certificate est dilivre a la fin.

du course
Nombre de places tries limits.
Priority sera accordee aux personnel qui s'inscriront
a 1'un des course de la INTERNATIONAL CORRESPON
DENCE SCHOOL

Renseignements -- Inscriptions
COURSE D'ANGLAIS SUR PLACE OU COURSE PAR
CORRESPONDENCE A L'AGENCE DE LA I.C.S:
M. BERNARD THABUTEAU 8 AVENUE DIpCOSTE DE


~~pZSOOCCCOOCOCCO@rd. '-'rnen~oonw


LE DOMAIN DE L'ANCIEN


JUVENAT


Un prestigieux complex residentiel a Petion-ville


AVANT D'ACQUERIR UN TERRAIN!! VISITEZ NOTRE COMPLEX RESIDENTIAL









Le site admirable et l'ensemble


des services proposes, tout cela


2 ne pourra que vous laisser reveur....


Syst6me d'tgofts complete. Caniveaux. Trottoirs

4 Avenue et voles asphaItees. Eclairage des rues

Pi rise d'flectricit6 souterraine pour chaque terrain

r Branchements Tflfphoniques et Hydrauliques en attente etc... etc..







La preuve est faite


,isL% mLes prix sont imbatables!


Si vous voulez vous convaincre davantate consulted donc


QU'IL PLEUVE. QU'IL TONNE, Qll IL GRELE,
'LB-pOAlift IEMSTE IMMUABLE ...
BS DE CIEMINS BOUEUX ET AVENTUREUX.
141AS DI LARGES AVENUES
.QUlI SAVENT INOURGITHR LES PLUTIB TOU)E PlEjIbES...
IL Nsta DonoCe OUJOURS BEAU... VOTE DOmAINE


.- a


n'importe lequel des 51 proprietairesen titre a ce jour.

Uls vous prouveront qu'il n'y a pas mieux et que votre acquisition ne

peut Etre qu'excellente

Nous nous tenons a votre disposition pour guider vos choix et
investissements.


A Bient6t.


TeL : 2-2603 -- 2-5984 2-0827


snur'u~r


Les fundrailles du commer'ant Edouard Cainge a Gros -Morne


-- -;:--17-


L;100. .,Co .04V o0c5im,


i






BM---W -.------ ----------- ---- -----


En


.DNUV TIS


direct de


__


Haiti- Salvador Dimanche au Stade Azteque: Malheur au vaincu.


,-Uno, aos, itHL, qualro. Me-
xico, Mbxco, la, la, la,> c uat
le cri de guerre de la iou-
lante maree azttque ce qui
represent L'une des plus do
minantes notes du pr-nmor.
dial 77. Aprea-J6 matches, les
Mexicains chantent deja
puisque les resultats enregis
tries mercredi au course de la
3e journee jplacent le Mexi-
que ab la tete du classement.
Et il sera. tres difficile de
perturber I'harmonie azte-
que.
Haitiens et Salvador'ens
etant successivement descent
dus par les ~,ommes de Jose
Antonio Roca bnp se demand
de quelle sera la formation
qui arrivera r t baisser la
pression de la-machin? me-
xicaine. Les tricolores, on
le -sait, redoutent les Cana-
diens qui enleverent contre
eux 3 points dans les batail
les du group Amerique du
Nord ouf les Americains fu-
rent descendus par ces me
mes Canadiens lors du
match d'appui dispute a Pt
C.au-Prince. Ce n'eat done pas
par hasard que les diri-
geants mexicains ont desi-
gnd le Canada comme 'der-
nier adversaire de leur equi
pe national. Mais les freres
Lenartuzi et Consorts qui
ont ete d6rout6s par El Sal
vador et qui peinerent mer
credit ava-nt de defaire la mo
deste et combative forma-
tion de Surinam, sont tre-
loins de la grande, forme.

Pour, cela, ce ne sont pas
seulement les observateutrs
mexicains qui voient dejaL
les coequipiers du Capitaine
Artoro Vasquez AyalI en Ar
gentine. En 1973 a Port av-
Prince Haiti affronta en ler
lieu les ad-ersaires les
moins imposants. Du moins
sur le. paier, si lon -e sou


%iini desp .erlormanc(.c- rea- a experience Cepcndant 11
liBees par es compliceis 'Ar cu-mpiu -ul 1 punen dei
chlbald et de Steve David. Charles et la combauivite cto
Mais contrairement i. leurs 1'ensembie pour career 'uno
homologues haitiens, les di--magistrale surprise centre
rigeants azteques ont pris le la toile formanon mexicaL-
grand risque ae classer tout ne animee par les Irressti-
d abord leur equipe face aux bles dribles de Chrestobal Or
deux plus dangereuses, am- tega, la vista d'Antonio du
bit euse, iorniations : Haiti la Torre, l'abattage de Hugo
et Salvador. Jusque la cela Cuellar et surtout par Les-
s'av6re positive pour la trou prit battant du tries jeune
pe mexicaine. avant center Victor Rangel,
la nouvelle dole du public


Puisque, apris avoir bali.
ye les bicolores le 9 Octobrc
au Stade Azteque les Mex-
cains empocherent egale-
ment 2 points contre le Sal-
vador. Les partenaires de
Christobal Ortega affronte-
ront le Surinam domain ai
Monterrey.

Incontesltableemnr, ils pmr
tiront largement favors. De
leur cote, leo Surinamiens
connaissent dija leur ',
car contr iirement aux Me-
xicains, leurs deux premie-
re: sorties se revelerent ne-
gatives. 'ls talent, come
les autres, venus a la recher
che du billet de Buenos Ai-
res. En arrivant .A Mexico,
leur entraineur Walter Bral-
thway affichait un certain
optimism alor, que Joseph
P ontek et Jose Enrico Will
man par example essayalent
de degager I,. formula qui
portrait leurs poulains res
pectifs a avo'r un compor-
tement positif -dans l'enfer
de Mexico.
Mais au fond. Braithway
savait que face a ses serieux
pretendants que sont Mexi-
que. Haiti et Salvador. les
chances de 'Sur'nam etaient
partfculierement minces. II
a d'ailleurs affirmed dans
une interview au quotidien
SOvationes, onue son equi-
pe a dhute centre Guatema
la et Canada par manque


mexicain.

Cette mLsibn s'avere indu
b.tablement delicate pour
ces Surinamlens qui n'ont
rien a. perdre. Tout est pos
sible en football. Mais 11 est
certain que les Azteques qui
se souviennent rageusement
de la brfilante deroute enre
gi-tree contre les Trin da-
diens il y a 4 ans au Stade
Sylvio Cator, prendront cet
te fois-ci toutes leurs pre-
cautions face aux Antillais.

Pour sa part, Haiti a dis-
pute son 2e match avant-
hier au -tade universitaire
de Monterrey centre le Gua
temala. Au course de cette sol
ree, le petit group de fana
tiques haitiens a double-
ment tremble sur les gradins
parce qu'il faisait tres froid
et parce que le danger s'e-
xergait constamment divant
la cage 6v courageux Henri
Francillon.
A occasion de ceite len-
contre, la selecton bicolore
etait lourdtment soutenue
par une grande parties de la
pui,-sante inaree mexicaine.
C'est quand mecme une pe
tite surprise, meme si cette
victoire haitienne se revele
tres benefique pour le Mexi
que. Mais c'etait seulemelft
po urune Mel &
pour une seule soiree puis-


que des dimurntili, aa :ta-
au AZLLque tl deluiLailL pu
bi.c mexicain reprendfa soun
antipathque champagne con
tire Is No.r et Rouge. Apres
la terrnbic raclee mexicaine,
on s attendant *. retrcuver
mercr.dl dernier a Monter-
rey dis bicolores avides de
revanche. Totalement effa-
ces centre le Mex que, les
Ha.tiens te pr6 entereit plus
d6term.nes centre le ,inate
maia car ils savalent ce
qu'aurait represented un re-
uiillat nul. Contre les guate-
malteques, les circonstancrs
les obligeaient. a adopter la
formule suivante : ou fates vous tuer sur pla
ce. En premiere mi-temps,
queques offensives mcne''s
particulifrement sur le flane
drolt leur permirent d'avan
cer. Mais ils durent ]utt l
pendant 36 minutes avant
de prendre 1'avantage. par
line parade penalty de Lenz*
Domingue a la suite d'une
faute de Bollanos'dans la
surface de renaration sur
Jn-Claude Des'r. Puis h la
45e minute le gardien Picchi
nini detuurna dans s,-s pro-
pres filets un coup franc de
Gerald 5romulis.

Menant par 2 a 0 a une
equipe guatemalteque de
loin inferieure a cell du Me
x:que du Mexique. L'equ.pe
hatienne faillit pourtant
laisser echapuei la victor,
car les Noir et Rouge repion
geant dans leur source d'iin
precision ftren. 1un peu boit,
culas par leurs adversatre.;.
Ratant a la 48e minute un
penalty magistralrnent blo-
que par Yon Yon, les pro
teges de Enrique W llman re
dutsent la marque peu de
temps apres a:' Mitrowvichl
lequel reprit de la ci.tl ia
un centre di petlit Davis
Mac Donald. Face a cette
press'on altern'. les Haittiins
parvinrent difficilcment a
se degager. I1 raterent uroe
nette occasion de se liberer
lorsque a la suite d'ne b, -le
action de Manno Sanon qui
triple le garden Piccrhnini
et pour servir sur tn pla-
teau Dorsainvil ce dernier
rata un but tout fait. L,. d"
fenseur s'etait retrouve : r
la line pour coni;.rc" le tir
de 4 metres d'un batch peut
etre trop a I'aise.

En fin de compete, tou-
jours dangereusement mena
ces. les b colors se degage
r-nt par des
ou des degagement.; en ca-
tastrophes. car au ours d,
cette phase decisive d' la
rencontre important pour
eux c'etait de degager, d'e-
v t r 1, but egal sat. ur qui
aurait const tue un count de
massue, uu tout simp-h meant
un coup de grace prematu-
er. EL un (outf ha t.'ano -
me~ ca n accueiilit le coup
d sifflet de I'arb tre. C.
qu' I faut : urtout rctin r
des 2 premieres parties de
notre 11 national c'est qtu,
Manno Sanon. 1 homm- but
d Ha ti n,a pas encore signed
son nom ali tableau d s bitu-
teurs ou emmerge avec 5
buts le j une canonn'r me
x cain V actor Rangel NO 20
I-a prcss mex caine avait, a
l'on'ention de ;a defcn az
tequ signaled le danger qut-
con-t tue le bombardier no r
Manno a ete muscle par le
trio Najera Ramos, Gomez
au course du match centre le
Mex qu', mais il s est tin
p u 1 bere contre le Guat.c-
mala, effectuant qu lquts
p rceets qui m:rent n ma'n
tes for's ie deffnseurs guate
ma tequ"s dans des s'tua-
tons dd agreables. Malh u-
reusemcnt 1il a t6 trop iso-
le. De Icur c6te, Henri Fran
c lIon et Franz e Mathit u
s'afffrm nt comme i6tant
ju que la nos 2 meilleurs 61e
ments dans ce pre mondial
qui au d re surtout des Me-
xica-ns ne tardera apes con
naitre son vainqueur. D'au
tre part, certain, jouEUrs sur
qui 1'on compta't pour la
bonne march de 1'ensemble
national afflchent une mn-
forms criante cC ncnn1pr.-
i, ns'.bl: Sont-ll- grneri per
I'alfltiide ou par 1- --l-
qili represent-,:, encor,_-. p-nur
i,-ux un Siv t,-ici. i.'p-rllTif 0-
tal, ;,ulement In mn ,-ir'e
des Hailtns quI ce troi.nCri
actuellem,: nt au Mgx'qur
pour souLernr Ic; dofeir. iuirs
dtu Noir ct Rouge pern(-nt
qu'i] est tempt qeu la Corn
mission Technique se pn-
che siir le cas de c rin'ne
selectlonnes qui n'apporientr
rien la srlect'an natloniale
sinon leur presence.
Et pour boucler ee chapi


0r IseL' l tiAL' itlO e I..ul ll
eominenuijut. u n i nii iiii..
haitien : cNous avonsf battu
les Guatemalteques aujour-
d hui parce que nous avoins
I'habitude de i 1- batitro,. En
1973 a Port-nu-PI nuce Ic
Guatemala Haiti du pri-
mondial s'etait. termindi .
l'avantage des b'colores n;ur
le score idtcnt'qu- de 2 a ..
Apres Mex que et Guaitlemmi
la, le Salvador Succcs-ivi -
ment, Hait. affrontt' I,: s-
quipes les plus coriace,; pit
ce sera le Caonada c elnlin
Sur nam. Ma s vu not," ;il
tuaton actu l!. et- c'' n
pinion d,. nombr-ux :ins.
tous les adverse irei se riv-e
lent difficiles pfouri nous. EL
dimanche. Hait! so r 'ironv'
ra dans la marmito diu Sta
de Azt6que facr au Salvador.


MAIS QUE REPRESENT
CE SALVADOR 1977 ? 1
Conine j3 l'c i signaltle i-r
nieremo-nt, 11 niia cril LI
common avec c.wu! dcta iuui.
Allignan let.- l'0IO RoCtii-
guez, ltamonm l M'.rtliin'z,. l
vador Maruona, Emult At.I!-
jado, Salvador Quant.ialli
et Flamingo Cabczus no-
tainro!nt, le.-quel, pari.ci-
perLint au mondial ia7i :L-
prlis avoir mins a King ,..-
un term a la march cl dis
Haitiens ver- M, x.cu. Ab-
senit en 73 parctt iii' i!,1i;-
ne par Co-ta-Hica,I 1t ial
vador a retrouve er i, L -
nee lc grand bain de la ton
cacaf. Le Salvador 77 ctiu:-
pe d'eigaige nit ci L d, i tIll
perament, repres'i iltnf i
for;matioiin jeon, atlhlel iim
et combaLtivc. II1 i lutii-
ve en deroilant ILe C.,iIA.
au cou ri die 1: lnrti. 30t',
nse do eI compsltni C <'In 1 '
livrant tun conibii ito 110 i
ble avanls-hi,'r (iltr.i 1,
Mexique. Alors qii ii J!!
rmeni 2- 0. le No Il ils'
doregnie inscrivil 1i but (
1'espoir 't 1 ." MX']IU' "\
decrochia le 2 poitt qlq
grace a expulsion de' I
Pele Zapata,, li vicci-i'- a-1
Salvador, et 1,, punch (i(
RHngel, iCdtiil mLaiqia tili
3e. but mins-acrant t la a'')
minute. Heuir u-'mri' p cuL
Haiti. i cfefensc nia': ':1
pas a st frotter a ce sol .c-
Zapata. mnit 1"' Hsa lci'l
doiv-nt elre vigilant C c"l
meme in evoluai' aver u-


lun in i rili t. i i u-rn-ivq1l.t'
L.liitr i h I uL .iIl'I ., i L a! l
vadoregrV-.s p i0t, |iplIItL. ct-
men' laiit ti'mbler lours
adversalres. la defiinse sal
vadoriegn- est un rideau trds
difficile it franchir, surtlout
In paire centrihei eji ponr
la battre, l'atti.quc mexi-
ciinc dut passer par lu:. at
i.- C'e.t ,ainsi que les 3
buiw inscrits par le M-xi-
qit ont 'ti obt"nus la st i8
t, d: c cntres ('11 retrailt. L'A
T; ini e.,rmed5 aire ie t fa-
Imene! acerocleu:C'. Fil,
ott te C"tir iix occasions. e-
(.oulen le1nr-ainant 6uo im '
:< a ui C0follar riti de la Tor
re. St notre m lieu nor fone







J




Au



















; PREW EZ












SRE.O LE BC
r
,'" U 1 -,it 2!

] L "" ': E"
;.bs # .= :


I I..Ik p -. I 1 1. i i i Oi-
nw.e i. :'i.. lf ue i.i.h, la dJ let,:
se haitionne straw 'reddite
;seunlmsnt a contrer des as
satits rilpeted. Quant -a la
division offensive,.el le ne
pourra pas computer sur la
,Oiersonne de Ramirez Zapa
ta, El Pel Zapata, qui a ete
expulse centre le M1exique.
Mais ,lentraipour d-:- 1'equi
pe du.iSalvador affirme- que
a .I iiL ttion nossede o-uff -
'it-, nt d'attaquants .I de
bonne quality pour pouvoir
cimblr l'abs ncti de Zapa
La. L'entra no-ur R cardo
Juan Facc'o a declared que
C'expulsion de Zapata cons
titue une grande perts pour


cOni equipe,-, mij il a precl
-1? que eUtlit :srtrCe. n, pp
ra-y-era pas sa formation
qji'u~srtiia dimanche natu-
rellenennt a la conqufte
des 2 points afin de conser
ver sa chance dans la lut-
te. Contrairement a son ho
mologue mexicain Rpcca,
il ne consider pas la ren-
contre Mexique -- Salvador
comma etant la parties deci '
.ive de la comp6tit'on.
<,Tout pout arr;verc, dit-il.
Enfin 1'entraiiner salvado-
regne pense quo Salvador -
Haiti sera capital pour les.
2 formations et. malheur
au vaincus. conclut 1'en-
traineur Faccio.
-- '-


N BON DEPART AVEC












ON CAFE CET LA OUALITF


Manno Sannon
,cOrmTe A Ios les guards sports, a o" -


Its


CLASSEMENT



Nombre Buts

Pts de Matches Pour Contre

MEXIQUE 4 2 7 2

GUATEMALA 2 2 4 "

CANADA 2 2 3 3

SALVADOR 2 2 3 d

HAITI 2 2 3

SURINAM 0 2 3


LE CIMENT,


D'HAITI


SE DEVELOPPE


POUR LE


DEVELOPPEMENT

D'HAITI















I



a,-




////I" /


I lj^K~atMB~~s'- -------w-- "-aiB~..rEBia s ora8!B^



l'extrait de malt




Malta Heinekeri

les vitamins en bouteille


force et energie.

ilii ~ o i W I m -- r.r-T ---f'.'..m 1,l .'1 I . < 'i


,i' - --. -


CORRESPONDANT A MEXICO DE NOTRE

M exico RAYMOND JEAN-LOUIS


__ _ __ __ __


II I I


rrtu


sSiiSaf


I





VENDRDI 54OCT 117 aL-rnLE


VENDREDI 14 OCT 1977


DANS NOS CINEMAS


CINE'TRIMPHE CONCORDE CINE AU CAPITOL


SALLE I

MOHAMED ALI CONTRE
EARNIL SHAVERS
Entree $ 1.50 t 2.-
SALLE 2
7 X7
Entr6e $ 1.- 150
SALLE 3
GALIA
Entree $ 1.50

xx x

SENEGAL
Vendredi A 4h 6h 8h
KONG FAIT SA JUSTICE
AU KARATE
Entr6e G. 1,00 et 1.50
Samedf a 4h 6h 8h -
IL ETAIT UNE FOIS
DANS L'HARIZONA
Entree G. 1.00 1.50



ETOKILI CINE
Vendredi a 6h30 et 8h30
DU SANG ROUGE SUR MA
CEINTURE NOIRE.
Entree G 1,00 et 1.50
Samedl a 6h30 et h830
LA NUIT DU MASSACRE
Entr6e G. 1.00 et 1.50


Vendredi A' 41h'0 G 1,
LE DUR LE MOU ET
PIGLUN
Vendredt
LES DENTS DELLA M
a 8h30 G 3.00
Same'di a 4h30
ABBY
Entree G. 15C(,
a 8h30 G 3.00
LE RETOUR DE BUC
ILOUP

X X X, X

AlIPOGTCIN
Vendredi "S
RING SANGLANTE
Entree G 1.00 2.00
Samedi
A CHACUN SON ENF
Entree G. 2.00 et 3.01
x x xx '

DRIVE IN CINE
Vendredi
LE TRESOR DE,
L'ATLAS
CHEN LE TIGRE
INVINCIBLE
Entree $ 1,50
Samedi
LA BRIGADE VOLAN'
Entr6e $ 2 50


.50 Vendredi 14 Octobre 1977
LE
CAPITOL I
AUTANT EN EMPORTE .
VENT
IER, Cc :t o f'.lm d. la
SELECTION :
VALANCES DE REVES
12h 4h 8h
Avant 3h30 G. 8.00
Apres 3h30 G. 10.00
!K LE
CAPITOL II
ATTENTION ON VA SE
FACHER
12hl5 2hl5 4hl5 6hl5 81
IE 10hl5
Avant 3h30 G. 3.00
Ci'i Apres,3h30 G. 5.00
CAPITOL III
LES ASSASSINS DE
L'ORDRE
12h 2h 4h 6h 8h 10h
Avant 3h30 G. 3.00
Apres 3h30 G. 5.00
CAPITOL IV,
GODZILLA 1980
11h45 lh45 3h45 5h45 7It
9h45
-- Avant 3h30 G. 3.00
Apres 3h30 G 5.00
x x x

REX THEATRE


TE


PARTICIPEZ AU CONCOURIS



<< Vacances de Reve >



DU CAPITOL


RECLAMEZ LE REGLEMENT LT LE BULLETIN DE


PRESENCE A LA CAISSE


PATRONNE PAR LES


HOTELS MERIDIEN


ET


AIR FRANCE


AVIS AUX AMATEURS


UN NOUIEAU SERVICE


Tous les fromCges
f;: de Frauce


EN VENTE IIRECTE

ARRIVE CHAQUE SEMAINE DE PARIS
GRACE AU CONCURS DE
AIR FRANCE CARGO REFRIGERE



COQtimandes Tel : 2-1809
LE BISTROT.

LE MANOIR, 196 LALUE





















4
4
4


Venez no~- voi


Southerland Tours

UNE EQUIPE EXPERIMENT,
SOUCIEUSE UNIQUEMENT DE VOTRE PROPRE
INTEREST, QUI VOUS DONNE SATISFACTION
DEPUIS 25 ANS. ,


UNE ORGANISATION MINUTIEUSE ET SURE DE
TOUS VOS DEPLACEMENTS.


LA CERTITUDE DE VOYAGER AU MEILLEUR
PRIX DANS LES MEILLEURES CONDITIONS.


SOUTHERLAND TOURS

45, AVENUE MARIE JEANNE
ST616lphone : 2-16-00 ^
) -
^--*-^- ~ ~ ~ ~ ~ ~ *- 111111 ---


Vendredi A 12h 2h 4h
EntrAe G 1.00
a 6h 8h 10h
SISSI IMPERATRICE,.


Entrie
Samed
SISSI
DESTI
Entree
a 6h
Entree




Vendre
LES H
AUTRI
Entrte

Samed
4 MA]
CASE
Entrte


PARAMOUNT
7 Vendredi a 2h 4b 6h 8h
MISSION SECRETE A
CARACAS
LE SHANGAI
Entree a 2h et 4h G. 1,00
6 Oh G 3.00
Samedl A 2h 4h 6h et 8b
QUAND LED'S
DINOSAUR S
DOMINAIENT LE MONDE
Entree A 2h et 4h G. 1.00


a 6h et 8


MA(
Vendredi
TRAHISOI
Entr6e G.
Samedi &
LE FILS
Entr6e G.
x

CIN
Vendredi
8h 10h
ATTENTIC
ARRIVE I
CERCUEIL
Entree G.

Ultimal
Schley


ih G. 3.00
xxXx

GIC CINE
A 6hl5 et 8h15
N
2,50 et 3.00
6ht5 et 8h15
DU BOSSU
2.50 et 3.53
X x x x

WE LIDO 8
a 12h h 4h' 6h

ON, T INITA '
PREP ARE TON
1.09

tumn
er


G 3,00 et 5.00' GENEVE (AFP)
Le d6tourneanmnt jeudi
li a 12h 2h 4h d'un boeing de la Lufthan-
FACE A SON sa et l'enlvement le 9 sep
N tembr. dfe M. Hlanns-Mar-
G. 1.00 tin Schleyer sont directe-
8h 10h mont li6s, ont indique la
G 3.00 et 5 00 nuit derniere les ravy ssurs
qui fixent un nouvx',l ulti-
x x x x matum : le government
allemahd doit c6der avant
CINE ?ARC dimanche 9 h. (8 h. GMT).
Ces i7d nationss ont ,t
edi fournies a Me. 0lnois Payot.
IOMMES D'UNE al'homme. de contact)) en-
E PLANETE tre le gouvernemnt et Ic,1
$ 1,50 ravisseurs, dans deux ames-
Sages importantss repus la
1 nuit d-rniere a G neve et
LFRATS POUR 1 e Bonin, a annonce Me. Pa-
$ 2.50 yot dans un commun.iqu6.
L'avocat genevois, qui sem
x x x x blait atre sans nouvelle,
des ravis.Surs depuis utv-


Deluxe Auto Cind
Vendredi A 7h et 9h
VOYAGE DE CULLIVER
Entree $ 1,50

Samed a 1h et 9h
MARIE DES ISLES
Entree $ 2 50



Nicaragua :
La tentative de
coup d'Etat
La tentative du Front San
dinist.? de L beration Natio-
nale du Nicaragua d occu-
per la ville de S7ion Carljr
la la frontiere du Costa-Rica
faisa't part e d'un plan
pour renverser le President
Ana'tasio Somoza, a, revele
un d's guerilleros actwlle1
merit hos pitali'e au Codsta
Rica.
Un porte-parole de la
pres dence du 'Nicaragua a
d'autre part confirmed d Ma
nagua que la ville de San
Carlos a ete pendant plu-
s'"urs heures aux mains d'u
ne cinquantaine de guerille
ros du Fron,t Saadin'ste de
Liberation (Organisation
d'Extr6me Gauche tenant
son nom du General Angus
tn Cesar Sandino, principal
leader de la resltance A
I'occupat.;on amnerlcaine de
1921 ak 1933). lies affronte-
mrnts avec les forces de 'or
dre ont faith douze morts
don't d&ux officers, parmi
la Garde Civle.
La ville a 6ti reprise par
la Garde Cvile qui a bomr
barde les positions des gue
r lleros, don't i-nviron une
qu'nzaine ont demand et
obbenu 'asile politique du
Costa-Rica.
Le Ministre de la Stcur tA
du Costa-Rica, M. Mario
Charpen;i:-'r a declare a
San-Jose que 1'asile a 6tW
accord pour des raisons
humanitafres, niant la part
cipation d'616ments du Cos
ta-We'a aux &ve em nIs de
Sant-Carlos.
D'autre part 1." Nicaragua
accuserait Cuba d'avoir ap-
puy6 le Front Sasdintste de
Liberation et aurait l',intmn
tion de protester dcevatit 1'Or
ganisatlon des Etats AmerP
cains, apprend-on. a San-
Jose de source ben inform&%.
Des guHrillero0 rffiigi&s
au COda-Rica ont enftn de
rnand6 l'mtlds de la Croix-
Roug. International pour
10urs oamarades ble-Ma au
Nfoaeatua .


diza'ne de joum. a lance
min appel pressant ah tou-
tes les parties en cause a-
fon que tout oit mis b 0
oeuvre pour qu'un bain de
.sang soit 6vitane, et 1 a sou
ligne que, coutr,- M. Schle-
yer. c'est le sort de 91 per
scones qui e-t en jeu).


4


Football
FRACTURE DU PERONE
POUR L'AVANT-CENTRE
CANADJEN BRYAN BUDD
MEXICO (AFP)
L'avant-centre de l1'qui-
pe d.. football du Canada
Bryan Budd a 6te victim
d'une fracture du prone
droit lors du match gagne
2 1 par son equ pe centre
le Surinam nlercredi, d Me
xico. 11 avait marque 1'uni
qur but canadien lors de
la rencontre p rdue 2-1
par les casnadiens centre le
Salvador samedi dern-er.
Bryan Budd 'et done in-
di pon ble pour les autres
matches que dot disputer
le Canada dans le cadre
des eliminateres du cham-
pionnat du mondte.
xxxx
FOOTBALL
MOINS DE JOUEURS
EUROPEENS DANS LES
CLUBS AMERICAINS
NEW YORK (AFP)
Selon uoi plans adoptE
j-udi iA N-w York par les
propr'etaires des clubs pro
fe-sionnels de la ligue N A.
SL., neur fooltballeurs 6-
trangers. so't un de moins
qu'en 1977, pourront iou-r
1'an prochain dans les e-
quipes amdricaines. Ce nom
bre sera r6dn t progressive
ment pour arriver a six en
1984. L'.-Iflctff total de non-
ammricainis par club sera
ramen6 de 14 a 11 en 1984.
D'autre part, le cal i-
drier du championnat Nord-
Amdrica,tn sera largi l'an
prochain avec un total de
30 matches par 6qufpe an
lieu de 26., La saison dAbu-
tera le ler. Avrll et se ter
minera le 27 Aofit avec la
final qui aura lieu au,
le (Cosmos), dans le New
Jersey, pres de New York.


A louer
Un grand appartement a-
vec toilette pour bureau,
6tude, agence etc., A loner A
1'6tage d la Clin'que Den-
taire du Dr. Ronald Holly.
Bvld. JJ. Dessatines No 20
Tel : I-N1 I


D~5#=r/Jrrp=~,=v~ 4Gljrrt~;o,,,n~-~j~j~-~1 ---4Cld


Voici venir les fetes de fin d'annae et -- chacun le salt --

tonton Noel est trop octup6 pour penser aux adults -- Alors.


prenez les choses en main et



Satisfaisez votre desir secretb



Tout en faisant une bonne affaire


EN PASSANT A LA





CURACAO TRADING



OU VOUS TROUVEREZ LES REFRIGERATEURS, LES FREEZERS,

LES FLEURS, LES TELEVISEURS, LES APPAREILS ELECTRO -

MENAGERS DES CELEBRES MARQUES MONDIALES




Philips Sharp Admiral




AUSSI UN ASSORTMENT COMPLETE DE MEUBLES ET

D'ARTICLES POUR CADEAUX !


Pour la meilleure quality, le service apres vente le plus


efficient, les prix les plus raisonnables,

1'adresse est a la Curacao Trading qui a tout nr6vua cur satisaiare vos

DESIRS LES PLUS SECRETS !








que recherchez-vous ?

des responsabilit6s... de I'autorit6...
de I'argent.. urie bonne ambiance de travail...
une personnel qui va enfin pouvoir vous apprAcier, votre patron I .


first school
vous permet d'embrasser une
carnriIe qui vous apportera tant
de jo01l lisez notre catalogue et
decouvrez pourquoi les diplomas
"first school" ont tant de succ6s-

chefs d'entreprises I
n'hesitez pas appeler notre
service de placement si vous avez,
besoin d'une bonne secr6taire

first school

41 I\ ouG commence votre succes I
t61 : 2-4755 2-3508,
martin debut des course le 18 oct.
soir debut des course le 28 nov

seance d'orientation profession-
nelle du 18 au 29 octobre

tiral i ib debut official des course le 24 oct
tar
Arb ind an Exrrumitur rrrtartrn







,ic ,- V o R F!.n sa rn
I"n0 p rrrilb fe 6' *T trm do r u
x. E rma B tas I r I" o Wartb J r"m ar"o Mz a |

'" "o" --


* K


Gu,-iU V ..L, LYSL


FAGUT'~~; F'-


f


----


-J


-7






PAGE 8~~ 'LI NOVELIT VNREI14O


Moha'med Ali contr

$ 1.50 $ 2.0o


D ces de M.
lesly Vieux

Pax Villa announce le d6
ees survenu le 13 Octobre A
S!'Age de 27 ans de Monsieur
fLesly Vieux.
En cette penible circons-
tance Pax Villa et Le Nou
yelliste presentent leurs
sympathies a ses pere et MA
re Monsieur et Madame Ed-
nusr Vieux, a ses tfrres et
soeurs : fInracli, Lesly, Ma
ie Denise, l'adame Robert
Sylvain nre Jocelyne Vieux
a ses oncles : Monsieur Luc
Vieux. Ernst Vieux. Rend Vie
lor, Roger Victor, Emma -
,nuel Victor fils. a ses tan-
tees Madame Marie Anne Bru
'tIs. Madame Serge Ferrus.
Madame Gisle -Vieux, Ma-
'demoiiselle Josette Victor, a.
ses cousins et mousines : La
,hens, Gabriel, Victor. Vieux
Ferrus, Olivier. Adrien, et
Dorismond; aux families :
Vieux, Victor. Perrus,-.et A
tous les autres parents et
allies eprouves par- c deuil.
I.es tunerailles de Mon -
sieur Lesly Vieux seront
chantees le Saminedi 15 Octo
bre a I I.-ure. P M. ean i':E
'glise au Sacrd-Cieur de Tur
geau.
Le convoi partira de Pax
Villa Sacre-C'ncurl iila de
pouille mortelle sera expo-
see des 2 heures.


(Suite de la ]tre page)


1 aimeul* st mniit du sol
pour la c rcule.a on do 1 a.r
et de 1' au On compr, nd le
role de. rayon-. solaoris qul
appor'ent la cSalc ur.

L e per ence. a appr s. de
puit. longtenips que la cu,'
ture d s legu,n ,euo. I --
po s. les har.cots. par ex roi
pie. ameliore It sol. C. fa t
s (xpj qupe par uin ph :0:'
ne deo symb o e 1ntr 0 1.le
gum niu0.1.rs et '1n group .m
portant di brot' 0rs 1 -
tr:ces d'azctl Fur 1 f1an c
odXs racn s na -5-nt 0 I
nmeur des' nrdos ts' C st'
"ne malnd e drformnant- de
la leomin n-i: malad e
chron'que p: v'oq0uee par


D6ces de Mine
Augustin
Urisphonte

Les Pompes Funebres Pa-
ret-Pierre-Louis vous annon
cent le deces de Madame Au
gustin Chrisphonte nee The
rese Deplume

A ses enfants : Madame
Adleda Chrisphonte, Mon -
sieur et Madame Pierre
Chrisphonte, a son petit-
fils Monsieur Pierre-Ri -
chard Chrisphonte, AL sa
soeur Madame Maurice DA-
vilme, A ses neveux et nie-
ces : Monsieur Raymonq D
plume, Monsieur Henri Myr
thU et Madame n rea Jecely-
ne' Deplume Elsie Deplume,
PA Madame Jenn Louis, Ma-
dame Carmen Muller, aux
families Chrisphante, De-
plume, Devilme Romane. Du
fort, Eyssalleinne, Chapo -
teau, a tous les autres pa -
rents et allies, MM. Pierre-
Louis et Le Nouvelliste a
dressent leurs vives sympa-
th'es.

Les olbeques de la regret-
tee delfante seriit chantees
remain samedi a 4 heures
p. m a la C-tuthedrale de
Port-au-Prince. L e convoi
partira du salon fun6raire
de l'entreprise a la rue du
Centre.


une bactern 'laquo noidu-
to ic epres'ni u(., co unt.i.
Une l.iCir U files -.VV l
dans I. sul p ndant un1
',_ips tres lung mna s ne
. multit pou.u r y lix r ia
zole qule I1 elles se l. cal -
h<,t da; t' lIs ra'A lo, d, s
leium1 n. u;,s L. e iLIegu -
n U er 1 tur fIourn ss0nt des
carlboidiates solubles qu,
ox: dnW'. L s b,-"taer es for
nment a!ors avec I1 azote l -
Lre d, 1Ia'r des composes n,
trogenes qu 712 p!:ilt ut -
1 se comm?0 souOIstance onutr
( ve.

La symb ose bactrlee-legu
m nru e perme' a un so
pan'vre d- s'enrch r d ma-
t eros azotees a part:r dp
1 r.
Court, e de la Darbouco.


DARBOUCO
vous offre avec les conseils de ses a ronomes :
des ENGRAIS pour vos jardins et vos champs
des SEMIENCES de fleurs et de legumes
des INSTRUMENTS ARATOIRFS, du secateur A la a
charrue
des PESTICIDES pour ddtruire vers, moustiques, pu
naises oafards, rats...
des PRODUITS VETERINAIRES pour soigner chiens.
chats, boeufs, chevaux...
des MATERIAUX de CONSTRUCTION de la fameuse
marque ETERNITY
DARBOUCO, Rue du Quai.














ANTILLEAN AIRLINES

SERVICE DIRECT ENTIRE


I I I
Haiti et Porto -Rico


DI L arts de Port-au-Prince :

LUNDI A 15.05 HEURES, ARRIVE SAN JUAN A 17.10 H.
VENDREDI A 08.15 HRS., ARRIVE SAN JUAN A 10.20 W


Departs de San Juan :


,I MARDI A 09.45 HRS. ARRIVE P-AU-P A 09.55 H
VENDREDI A 10.50 HRS, ARRIvF P-ArJ-P A 11.00 B.


ALM --,ANTILLEAN AIRLINES

MADSEN EXPORT : IMPORT S. A.,

AGENTS GENERAUX

PHONES : 2-3476, 2-031"1 ET 2-9028


Dkces de Mr.
jean Joseph
Pax Villa announce le de-
ces survenu le 12 Octobre de
Monsieur Jean Joseph.
En cette pdnible circons -
tance Pax Villa et Le Nou-
velliste presentent leurs
sympathies a son spouse Ma
danie veuve Jn. Joseph nee
Rase Claire Val6ry, a ses en
rants Clark, Adler et Jean
Claudy Joseph, A son free
et belle soeur, le Prefet de
Dessalines, Monsieur Victo-
r/n Joseph et 'on epouse
lnre Yvette Parfait, A ses
soeurs Victoire Joseph, et
Madamni. Pierre Narcisse nde
Valmira Joseph. A Mademoi
selle lzmera Joseph, A ses
neveux et nieces : Magaly
Belot, Elsa Belot, Danielle
Belot, Yanick Joseph, a Yo
letter Joseph. A Dominique
Joseph, a Sandra et Lynda
.laseph, A Georgette, Renie,
Andre Moise A ses cousins et
cousins Antoine Joseph,
Yves Joseph. Robert Joseph,
Madame Franklin Larrieux,
a Celinmine Dius, Clement
Deus, au Docteur Jean KR-
nol "t Madamn-, au Docleur
Sauveur D. Larose et Mada-
me, A Lucienne et Lalette
Joseph, .In Roger Trubid;
Aux families : Joseph, Be-
lot, Larrieux. Deus. Henol,
Larose, Og6, Trubie Les fu-
nerailles de Monsieur Jean
Joseplh seront rhanties le
Sanmcdi 15 Octobre en l'E-
glise du Savrd-Coeur de Tur
geau a heiures A. M.
Le convoi partira de( Pax
Villa Sacr6-Coeur oi,la d6
pouille mortelle sera expo
seed d's 6 heuires A M.
I.'inhumation aura lieu le
mime jour A Dessalines.


POeP de N. -
Jean Lavelanet

Les Pompes Funebres Pa-
ret Pierre-Louis vous annofn
cent le deces de Monsieur
Jean Lavelanet survenu
brusquement jeudi.
A son fils,-Philippe Lave-
lanet, ses soeurs et frdres :
Elaine, Adeline et Soeuret-
te. Monsieur et Madame
Raymond Lavelanet, Mon -
sieur et Madame Lucien La
velanet. Monsieur Dady La
velanet ses tantes et on
cles. neveux et nieces. cou
sins et cousins: aux famil-
les Lavelanet, Lemoine, Du
chatellier. Kersey. Blan -
chard, Cadet. Delva, Am -
broise. Pierrp-Louis, Denis,
Bissainihe. Laforest. Mal -
val. Pclycni. Turnier, aA
touns le autres parents et
alid6 MM Pierre-Louis et
Le Nouvelliste adressent
leurs sincere sympathies.
Les obseques du regrett6
Jean Lavelanet seront cele-
brees demain samedi a 4 heu
res P. M. en 1lEglise du Sa-
cre-Caeur de Turgeau. Le
convoi partira du salon fu-
neraire de !'entreprise. L'en
tree au cimetiere se fera par
la barrier principal.

AVII


Jo sou in 'gn Paul Luc
Drei'atelor, dc(.murant (t
dor c S e a Pert-au-Prince,
proper eta re du Magas.n
<,LA PAIRISIENNE, au No.
100 d la Rue Dantes Des-
touches en cette ville, de-
clare n'avo'r 3ama s autori
se Pcrsonne a s gner pour
ou au nomr de l'etrias e-
ment commerc'ai sus d t
don't j- sus 1' seul et l'u-
n que proper eta're.
En consequence, je dedl-
ne d'ores et d6ja toutes
respon ab'l tds pouvant d6-
couler d'cngogeno nts scw tp
tes sous d'autres signatures
que la mienne.
Port-nu-Prince, le 13 Oc-
tobre 1977
Paul Luc DUCHATEIIER


Arktf &Wminins
91 LALUE TEL. : 2-0863

La direction de 1'Ecole
sArts Fdmininsz announce
que 1'ouvetturA des course re
guliers de COUPE et de COU
TURE est fixie au 7 novem
bre 1977
Les Inscriptions sont re -
Ques tous les jours (samedl
except) de 8 heures a m a
5 heures p m au local de
l1'Eole Arts F6minins, 91,
I ~- 'IV.Uiim mnC>.lamna


Deces de Mme Vve L'affaire des
Odies Bruno Cures


Pax Villa announce le d0-
ces survenu le lundi 10 Oc-'
tobre en sa residence Privee
a Martissant de Madame
Veuve Odies Brim nee Rosa
Hector.
En cette penible circons -
tance Pax Villa et Le Nou
velliste presentent leurs
sympathies a ses enfants :
Monsieur et Madame Mar -
eel Bruno, Madame nee Me
lisena Guerrier, A Monsieur
le Docteur Tesser Bruno et
Madame ndae Martha Duper
vil, a ses petits infants :
Monsieur et Madame Hu -
bert Brisson et Madame nee
Mireille Brunoet e infants,
a Gerald, Anthony, Jn Bap-
tiste, Pascale 'h'ilippe et A
lain Biuno, a ses frmres et
soeurs Monsieur et Madame
Felix Hector, Monsieur et'
Madame Saul Lops, Mada-
me noe Orphanie Hector, ai
ses neveux et nieces : Mon
sieur et Madame Marcel
Lops et enfants, Madame
nde Raymonde Toussaint, a
Monsieur et Madame Andrd
Emmanuel Madame nee An
tonia Hector et leurs en -
fants, Monsieur et Madame
Jean Narcisse et enfants, Ma
dame nde Yolauide Jn. Louis
a David 'Luc et Jonas JIn.
Pierre et enfants. Aux family
los : Bruno, Hector, Guer -
rier, Dupervil, Brisson, Lops
Jn. Pierre, Emmanuel, Maxi,
Laurenceau, et a tons les au
tres parents cti allies eprou
vLes par ce deuil

Les undrailles de Mada-
Aine veuve Odits Bruno se-
ront chantoes le samedi 15
Octabre A 4 Oheures P.b M. en
l'Eglisc Baptisle sise a la
Rue de Ia Rcunioe? ou la do
pouille mortellesera expo
sae des 2 heures.



Visite d"ump rand
dimnitaire de
1'AMORC
La Loge Mar' n z de Pas
equally fait savo;r aux Mem-
bres d 1 Ordrc Ros cruc en
AMORC quo i' Grand Tre-
sor er de la Giande Loge dr
San Jose Frae'r Edward
FISHER, arr.vtra a Port-au
Pr nee le 17 Octobre pro-
cha'n, accompagne de son
epouse.
Le Frat r F'sher rendra vi
rite a la Loge Mart nz de
Pasqually au nom d 1I ImOr
rator qu empache, n'a pu
ven'r u' nme comm pro
vu. au d0but de l'annoe.
Un program spec al a
ete prepare pour ree v-o'r le
Frater Fsh r e soan epuuse.
En partcul er, one convoca
t on myst que sera tEnue au
Temule d? la Loge Mart'-
nez de Pasqually le mardl
18 Octobr- a 19 h-uras. Tous
le m'mbres act f et rfgu-
e'trs d, l'O"dpo tos c-ue;'n
AMORC y sont cord alement

Lcge Mart'no 1 r- Pasqua'ly
AMORC


Avis de I'Union des
Femmes pour le
Developpement
UNIFIED )

Les membres de 1'UNIFED
sont invites A se presenter
au local de 1'Association, le
vendredi des 4 heures p. m
pour la stance r6guliere de
synthese de 1'UNIFED.
Le mardi 18 octobre dis 4
heures p.m., les membres de
1'Association sont attends
au Ministore des Affaires So
ciales (point de ralliement)
pour la premiere prise de
contact avec les Leaders f6
mining de-la Cite Simone di
te Brooklyp, sous la supervi
sion des Soeurs Helene Van
berghen et Adeline Guerpe
qui, reprdsentantes de 1'UNI
FED.
Nous demandons aux. mem
bres de 1'UNIFED de bien
vouloir apporter leur colla
boration dynamique au Se -
crdtariat de 1'organisatioti
qui travd lle tou' les jours
de 3 bheires A 6 heures p m
au local de Delmas 19, Rue
Mackandal.
Pour le Secretariat Perma -
neat :
Mladame Akdr6e Momplaisir
Maam


D'AMAIGRISSEMENT
MORTELLES : DEUX
INC ULPATIONS
TIO lES

(CHAMPAGNE), (AFP?)
Les dr.ux preoiumbs respon
sable, d l'afare de cur:s
d ama t-'.s8ement mort'.l -
los, ivlons'eur Albert"Mosse
r, et le Dr. Charles Cour-
rier, ont de inculp1s jeudi
d homn c de mvolonta re,
dexrc'ce 'lidgal de la MA-
decsne et. d'om:sson de por
ler 'scouins, anprend-on jeu
di d- bonn- source a Troyes
E'st de la Franc?).
Ces 'nculpatons font rui
te A l'nformRt'on ouverte
par le Pirouel de Troyes a
prts la mort Or deux person I
n's nvnnt sub' in cur- d'a
m-aqeri'ss>erpntm dn de cure do R'nrny-La-Mon-
neuse (Champagne).
Ie neuipat. or d horm ade
"nlolonmair' concern. .x -
clus:.ment Ioaffanre Jac -
clues Vov er. Age de J0 ans,
ce jeune fra7caiss n,- pe'ait
plus que 29 kilos au mo -
ment de sa mort en Grande-
Bretagne en Mai dernier.
L'inuolpation d'exereice il-
16gal de la Medecine pro-
noncee A l'encontremdu Doe
teur Courrier a Wet retenue
en function de article
L-372 du Code de la Sante
Publique, precise-t-on de
mrme source.
Monsieur Masseri, Diree -
taur de l'dtabliseimnt. a
6galecnenti dt inculped d'es
croqueriesa et le Dr. Cour -
rier de acomplicitc d'escro -
queries)). Monsieur Mosseri a
etA place sous mandate de
ddpot A Troyes, mais le Dr.
Charles Courrier, ag6 de 75
ans, a ot6 laiss ean liberty;
en raison de son dtat de san
t6.
eL'hbtel de cures) acencueil
lait une clientele composer
d'trangers pour la plupart,
A la recherche d'une solu -
tion miracle pour perdre
leur embampomit. L'une des
victims est un ressortissant
Suisse, Arthur Golaz, qui
lors de son dct s le 30 Sep
tembre 1977 e 1977ne 1'-at plus
que 38 kilos pour une sta-
ture de 1.76 metre.
Preconisant des cures d'a-
maigrissement basees sur
observation strict d'un rd
gime vdgdtarien, Monsieur
Mosseri conseillait A ses pen
sionnaires de fire des jeu-
nes prolongds et de ningur
giter pratiquement que de
leau et des legumes. Adep-
te de philosophies orienta-
les, il jauait; 1'loccasion
leas gourousl>.
La cure, qui pouvait s'eche
longer de 10 a 40 jours con
tait de 70 a 120 francs par
jour. La publicity dans des
revues didtdtiques drainait
en permanence une quinzai
ne de clients. Les pension -
naires de Rigny ont desap-
prouv6 mercredi 1'interven-
tion de la Police en expli-
quant aux inspecteurs les
bienfaits de la cure.
Les policies rappellent
qu'en 1972 un 6tudiant fran-
tais de 25 ans. Michel Fau-
che; 6tait mort apris un s6
jour A Rigny. A la suite du
ddecs; Monsieur Mosseri a
vait 6t6 conidamn6e a 1.000
francs d'amende et a 10.000
Francs d deudammages et inte
rets pour non-assistance a
personal en danger. Ferm6
pendant un an Par decision
LES ZINS DU PRE-



Demande d'EmWoi

June fille de bonnes for
matins diplomae en secr6d
tariat general bilingue du
College Alpha de la Jamai
que, parlant couramment
I ,es conna ssance en
espagnol
P 0 Box 2214 : T6l 4-0043
a. partir ,de 5 hres


Avis Important ,

La Kaloa Beach Hotel
av',spi *1 public en general
kt le commerce en part,!cu
lier que Mr. William Me; In
'tosch Jr. a deinsione corn
m'c Manager do Is K.i1,.s
Bath d-puis le 30 Septem
bre 1977 par c.nnscqueat ne
(ail plus parl e du per6on-
nel.
.EAlPA 5eac1 CPt3Wlte


tra;t
ques.


aux hormones pept di-


CGs hormnoneb soati produi
tes, dans le cerveau par
deux glandes : 1hypothala
mus et I'hypophys-. Elle'3
servent au control de la
plupart des glands endocri
n onnfls du rest du corps,
tells la thyro de et les
glandes sexuelles.

L'hypothalamus et 1'hypo
physe Elles servent au con
trole de la plupart des glan
d s endocriniennes du reste
du corps, tells la thyroAde
et le.; glandes sexuelles.

L'hypothalamus se trove
en que oue sort' au somm't
de 1'echelle de control II
produ t en effect 'des stubs -
tances qui ag'ssent ur l'hy
pophys'. Clle-c' prndii t
alors d'auftres suiltan es
quo vont st muler le gtan



OfBre d'Emploi
Vendeur de pieces de re-
change pour autos avec ex-
perience. T6elphonez 2-2213
1910



A veod're O wf
cause de de6art
1 amplifier Scott A-436
(42 watts RMS jer channel)
2 Speakers A-E 310 (50
watts)
1 tourne disque Tech-
nicks SL-20 6tat neuf. Pour
tous renseignements Tele -
phoner a Ronald Joseph au
2-1997. 1410



A vendre
Bateau avec Cabine-toilet
te 6quipee. sWhite Hawk)) 26
pieds 2 moteurs in-hoard
Iddal pour promenade et p6
che en Haute mncr.
Tel : 7-1560



G'Oire d'emploi

Entreprise mdcanique cher
che mdcanicien, minimum 2
ans d'expdrience.
Pour plus de renseigne -
ments appeler le 6-0666
3110




Offre d'emploi

Entreprise micanique cher
chq r6ceptionnhiste qualified
parlant Anglais-Francais
Pour plus de renseignement
appelez le 6-0666
SIM~a


tSuite de la lere page)
ri
des comnie la thyro'de. A
Iour tour, les glands du ty
pL de la thyro.de produiscnt
d s hormolrei qu. srvent de
rdgulatcur car c'llri frei-
nuit la producL on e 1 tiy-
pothalamus et de 'hypophy
ec lors4ue cetLe dermeir' est
sulf santc.

Les d.ff.cultes rencon -
tiees pour soler et mesu -
rer ce. lhormon s pept di -
ques avaient longtemps fault
s. agnIer s ftlenrchls sur
ce sujet." Rosalyn Yalow et
-,-; collaborators out alorj
p rm.s aux\recherches bio-
log que et me.i tale de fa re
un !r2nd pa.s en avant avec
la d-couverte de la method
d,analyN2 rad o-immunologi
que (RIA(. Rosalyn Ya ow
a egalem nt Feussi a expl -
quI, le fonct onnenment
d hsrrmon- tells que 1F n-
Ful 'n. n hiormione de cro's
sance. Elle a auss, m s 'Pr
lum'ere ou- des trouble s
do la se"ct t dr'hormones
pouvq'ent etrn a 1 or'g'ne de
c-rtan ts maladnes. C'- tra
vaux ont ete i ''PS notam-
m'nt dnns 1'(indp du d a
beto do r 1 laeaton et 1'o
vu,1 '0oni

C('n1 a M', tol 1llmf-m n
et C hally. 1s ent travaslle
sur 1 's iec'in ne pronprs
a '-).'(ni pn' mm ota 1 hy
pomwvs p *nt notam -
men' on e"'doc le role de
-t mu'at oni ou dr fre nage







K Mar:

C GEC O. 0
P. 0.1

8 F"' "T-AU-P1
LA SOCIETY NATIONAl

CONNAISbANCE DES INT

X Il/V (ADINAn SE RYNDR

D'OCTOBRE DANS LESAN

DU FRET ALLERET RET

SUIVANTS :


-- SAINT
- GUADELOUPE --

MARTINIQUE --

Pour tous i

veuillez contact
ADRESSE : 49 R

C/o

POR'


du premier sur la soconde.
A 1s v.rs Ja fin des an-
nees 1950, trava llant sepa
rem0 lt. ils reuss rent a ex-
traire de 1'hypothalamus
du mouton et du pore des
substances qui, injectdes
dans le t.ssu de 1'hypophy
s'-, pouva'ent 'inciter cette
glande a secreter res hormo
nes.

Apres b'en des annees de
recherche au course desquel
Ss los dcux groups de cher
chcur- d riges par MM. Gutl
lem.n et Schally se sont li
vres a une v ve competition,
ils sont parvenus a etablir
la structure d'une des subs
tance hypothalam'ques qui
a une action sur la thyro de.
D ux ans plus tard. 1'hor
mone <.LH-RF > intervenant
dans le 'cycle ovulato re
etalt solee et synthet'sde
par Schally pu s na" Gu 1-
iem'n D'atre. peptides ont
ete derouverts d pu dans
1e c'rveau, prouvant ansi
que le syst me nerveux cpn
tral se comporte onmme un
grand centre endocrin en.

Lus ddcouvcrtes \des tro s
laureats diu nobel ont a;n i
ouert come 1' nd que la
conclus on du common que
publ'e, aprbs 1'annonce de
l'attr button du o'rx par
l'nst tut Karol nska, ide
neuvFnux terra ns a 'xplo-
rer pour la b ologie et la
mdd cine )>



Natienale


time


fiener 8 CO.

BOX 24
RICE. HAITI


LE MARITIMEPORTE A LA

ERESSESQUE LE CARGO

A A LA FIN DU MOIS

NTILLES OU IL PRENDRA

OUR POUR LES PORTS


r MARTIN


POINTE A PITRE

FORT \DE FRANCE

renseignements,

r te 2-0332
RUE COURSE

GEO. WILNER & CO

T-AU-PRINCE /
0


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT


Ce Soir


e Earnie Shavers Sept fois Sept

S$ 1.00


A L'HOTEL CHOUCOUNE

,,Le Corps Diplomatique en Haiti au course
!MW 1-1.'11 d'un diner de -ala


samue le depart de Son Excellence I'Ambassadeur de

la Republioue Dominicaine et Madame F. Smester



Le Nobel des Sciences Economiques


Coin du Jardinier


cLE OV-LSI,


VENDREDI 14 OCT. 1917

MEOW


J


!



!


~-------Y-~~ I------


I


UUIPL~C~"YWI~ Y~-~C ---- --- P~-~--- ~- ~ ~l~a~l~~L~: L~-. P-~l ;~L~~1~


PAGE 8


s



I
r


Galia

$ L.50




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs