Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09893
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 8, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09893
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





I
LA COMPOSITION DE LA

COMMISSION SPECIAL DU

CONTROL DU TRAFFIC, DE

L'USAGE ET DE L'ABUS DES

STUPEFIANTS

(Voir la chronique

(DANS LE LANDEkRNEAU, )


BAMEDI, 8, DIMANCHE 9
SOOTOBIaE O077
No 30o.39










FODS M U IUG : LE PLUS &NCIEN QUOTIDIEN BAITI MKMB5K DB L'ASSOCIATION INTERNAIlbNALE DE PRESSk


DIRECTEUR : LUCIEN MONTA8
ADMINISTRATEUR Mine. MAX CHAIUVET


Rue du Centre No. In
Bode. poa.ale 1316 T6l6Dhozz i-rn,


De nouvelles measures administrative sont prises a la Tl&o



La Commission de control et de lutte centre la drogue


~ C


Au <,Moniteurs du 3 Octo
bre, est public l'arret6 nomin
mant Me Emmanuel Char-
lot. Juge a la Cour de Cassa-
tion.
x x x X
La Commiss:on spec'ale
prevue par le decret du 18
.deccmbre 1975 pour le con-
trole du traffic, de l'usage .=t
d.e l'abu- des stupef.ants tst
Hainsi former :
Dr Raymond Derosena,
Medecn hygieniste speciali-,


Dans le Landerneau


s6 dans le probilme de la
drogue;
M. Martial Day, toxicolo'-
guoe;
M. Raymond A. Alphonse,
Chef du Serv ce de control
des pharmacies, medica-
ments et narcotiques.

Une err. ur ,'est glssfee
dans le texte du sommalre
du eMon:teur'> No 67 dt j-u
di 29 Septembre 1977. On y
lit en effet :


Conference

de MW Rony Durand

MODELS DE DEVEITOPPEMENT ET DEVELOPPEMENT
ECONOMIQUE D'HAITI
par Pierre Robert AUGUSTE


Jeudi soir 6 Octobre, 1i,
professeur Rony Durand
dan uone conference pro-
noncee a l'Instifut Fran-
gais d Haiti, a fait une ap
proche du probleime de ae-
veloppement ecunomiqu'
d'Haiti.

Le conference a conm-
mence par fire deux rV-
marqu.s. L une, qui se rap-
porte a la terminologies, doit
permettre de. considerer 1I
ti'rme emoldele, dans le
sans limitaliv,.men so.: .0-
logique d'ensemble. L'au'r",
qui a., rapport a la meeiho
dologie, fait compr-ndre la
demarche de 1 economifte.
Celui-ci part d'abord de
deux models d economic :
un model d'economie de-
centralisee et un module
d'dconomie centralise".
Pour expliquvr ces deux
phenomenes, le prof-sssur
Rony Durand a r-cour, a
I'histoire. Le model d'eco-
nomie decentralise. le sys
teae capital est, selon' lu,
une society global qui.
pour la pr-miere fois dans
Ih.istoire de 1'humanite a
mondialise la vte economi-
que. Son existence a'echs-
lonne sur deux grand. s pe-
riodes. La premiere period
qui comprend sa lnaissalncl,
son developp'ment scienti-
tendant du.15eme au 1 eme
siecle.
La deuxidme p6riode, ou pe
La dtuxieme pride, ou pe
riode d'achevement embras
we les 18e.. 19e. et 20e. 'ie-
clis. De la, une asym trie
Iconomique est creee. Ot, a
done deux poles. L'un, ale
Center. qui cree 1'abondan-
ce, la richessea, 1'autre, la
peripher.e qui concentre la
misery, le sous-dveloppe-
ment.
C'ea;t done, dit le conf6-
rencier, ce ddveloppemrnt
asymetrique qui caractlriqe
:les 3 dsrniers silclcs que
nous. venons de vivre sur
le plan iconomique. Mon-
,a ai sation de la vie, syste-
,me economique mondial
.iMais, au meme de cettt
mondialisatlon, ajoute-t-il
pious rencontrons... de. dc(
nomies 6touffCes>. Ha;ti, d'a
iprls lui, peut etre class
dans ce derni r group To\
Iours Fe basant sur t'histo
Tt, le professeur Durand
e'tations d auteurs dtran
gers et haitiens 1'appui


va emettre Aune hypt.Lthese
de devtloppoient econom;-
que ltii:en sur 50 ans. II
lroit, il moaghlie que durant

(voir ,uilepage 7)


POINT DE VUE


a Arrete nommant une
nouvelle Commission Com-
munale pour g6rer les inte-
rets de la Commune de Port
au-Prince, jusqu'aux prochai
nes elections. Or, en parcou
rant le npumdro, on constate
qu'il s'agit de la nomination
d'une nouvelle Commuision
Communale a Port Salut.
x x 7 f
Un :nc'dent eu lieu hier
soir au Casino :
Un des marins du Porte-
avicns amirdc-.:r Forrestal
qui venait de perdre la som
me rondelette de 1500 dol-
lars s'en prit al quelques per
,onnes qui se trouvaient
dans la salle. 11 commincnalt
a fare .pleuvoirx les coups
quand il fut maitrise par
dcs -patrols> et emmene a
board du navire.
xx xx x
Des milliner ae marin, du
,US Forrestal en goguette
he sont des l'apres n;i i ft
pendant toute la nu t o'hier,
aminuses dans is caies, boi-
Iea de nut, bar', r s[au-
a.nts dc la v'llhr


II est probable qua les t6-
lespectateura de Port-au-
Prince voent dimanche ma
tin en differ le ler Match
de la Concacaf qui opposera
le Guatemala ia Surinam.
xxxx .
Nous adressons nos lelici-
tations a notre ami Emma
null BogaL qui inaugure di
manche le nouveau et beau
.cal de la vicel, a la Rue du Centre en
face aa garage de la Slhasa.


De nombreuses revoca-
tions ont ete operceb a la
Tileco. Le nombre de ceux
qui ont 6t6 remerTies se-
rait de 192 La Teleco comp
taft un effectif de press de
800 perscniits. Les measures
seraient justitfiees par des
nec sites de saine estion
et d'efficacite.

Dans le secteur dcploma-
tiqul, on sign'ile le prochain
depart de l'Ambassadeur de
a; R6publiquw Dominicaine
en Halt M. Sine ter.


"Le Pouvoir Occulte ou l'Invisib]

Gouvernement du Monde"

Par Raymond SUCCAR
SIXIEME PARTIES : aLANATOMIE DU FUTURE (Suite)


Se reunir ah la pleine lu
ne> et chanter une invoca-
tion a quelque chose d'etran
ge, de tres vague prenom -
me < faire insulte a 1'intelligen
ce humane et se moquer im
punement de ceux qui a
vaient pourtant renid leur
foi pour se faire accepter
dans les rangs de ces ener-
gumenes don't ala vraie
croyancei coudoie la demen
ce ?
Mais avant de proceder ia
1'autopsie de cette reli -
g,iona et de ses implications
dans le context politique
qui sera en vigueur derrie-
re ses trompeuses facettes,
etudions de plus prei. l'es-
seiutiel de ce qui sera pour
ainsi dire la (constitutions
de ce gouvernement occulte,
bien que le terme aconstitu
tions revete dans cette am-
biance futuriste un caracte
re anachronique.
Nous devons la posses -
sion de ces informations ak
un ouvrage illisible ayant
pour titre : resa, public en 1960 aux edi
tions aLa Colombe> et access
sible uniquement aux sini -
tidsai.
Cette oeuvre empreinte
d'un 6sotdrisme pur, ne ca-
che pas, selon Pierre Vi-
rion, qu'elle exprime la vi-
sion d'un ordre nouveau et
offre le sch6ma hidrarchi -
que de ce qu'il convient d6
sormais d'appeler le syste-
me synarchique.!
Au sommet d'une immen-
se pyramid, culmine le mys
tdrieux iiseigneur) du monde
dote'de caractlres divins et
occultes, n'ayant aucune
commune measure avec 1'hu-
manite.
Faisons ici une parenthi-
se : Les sopidets secretes ont


toutes un ddnominateur com
mun; et si elles compor -
tent chacune certaines ca-
racteristiques qui semblent
les differencier, elles se ren
content malgre tout Ia la
jonction de leurs routes qui
convergent ineluctablement
vers la croyance en laquelle
toutes elles professent une


foi commune : un i
terieux, un nom imn


Ie


j~ c~y'


Le proramme
de 'a Mission de
bonne volonte
%uatdmalteque

Mardi 11 Octobre 1977
9 heures 30 Visite A
Monsieur le Pres'dent de la
Cour de Cassation.
10 heurcs 15 Visite A
Mons.eur le Secretaire d'E-
tat des Affaires Etrangeres.
11 heures 00 Son Excel
lence le President a V.e de
la Republique regoit en au-
dience special le President
et les Msmbres de la Mission
de Bonne Volontde la RI-
publ]ique du Guatemala au
Palais National.
A son arrive come h
son depart, 'le Vice Presi-
d-nt du Guatdmala, entou-
des Membres de la Mission
recoit les honneurs d'un Ba
taillon de la Garde Presiden
tielle.
Ilymne national Guate-
mnalteque Hymne national
Hait'en.
Offrande floral. au Mar-
ron Inconnu.
15 heures 00 Visite des
.Gal'ries d'Art
Promenade a Boutilliers.
18 heures Confdrence
de Prisse a L'Hotel Villa Creo


le.
W 20 heures Dinnr Buf-
fet offer en 'hoonnur du
.-P6isdent et de- Membres de
la M'ss'on de, Bonne Volon-
te du Guatemala par ie Pr
scdent de la Cour de Cassa-
tre mys- ton a Cabanp C houcoune.
lpronon Tenue sombre.


cable, quelque chose en tout
cas, que seuls ceux-la parmi
le.: inities qui en sont les
plus dign-s pour avoir ete
bin au-d -l de la nor-
mie re q u i s e c o n-

(voir suite page 6)


M rcred 12 Octobre 1977
8 hcures 10 Le Presi-
dent tt les M.mnbre do la
M as on sont valuess ab 'Aero
aort Internat onal Francois
DUVALIER par I" m6me Co
mote qu, les avait accueillis.


Le Chancelier de la R6publ'quc Fo derale d'Allema gne Monsieur Helmut Sch-
midt visan le sant le tnd d'Haiti a la Fo re de Berl.n (Par tenaires du Progres).
Le Chancelier se trouve la Section des articles d'habillement et de confec-
ion.


Durant la deuxieme quin- Pour la XIIIe fois cons6cu
zaine de Septembr2. s'est te t ve, noti.' pays a particape
4ue at Berlin la XVe Fo re a ceite Exposit on. En ra'-
d'Importation d'Outre Mer son du nombre imposant
>. des objets et articles exp6-


did de la forte parto'pa-
t on de pres d'une vingtaine
d'entr-prises ha'tlennes, le

(voir suite page 5)


Les 8 dernires- ann6es


haitiennes dans la Concacaf


Le Premondial 77 s'ouvre
remain dans un Mexico en
flamm6. A 1'affiche, 6 forma
tons : des favors, des out
siders, des trouble fete.
Mais 6 equipes ambltieuses
qui ne ces:ent de fixer 1'Ar
gentine, qui scra touch6e


Par Raymond JN LOUIS
par une seule : 1'haitienne,
la mexicaine, la canadien-
ne ou la ... surinamienne ?
Le Mexique .reprdsente
pour Haiti du moins sur
le paper 1'adversaire le
plus dangereux. Mais en
competition international,


tous. les adversaires sont h
craindre, mIme celuf i qui
t'on d6cerne 1'6tiquette de
cendrillon. En partant de
ces considerations, les bico-
lores feront lexr rentrde di
(voir suite page 43


LES "ZINS" DU PRE MONDIAL


A) Le Congrls de Monter
rey a scelle la rlconcilia -
tion officielle du .Salvador
et du Honduras. Monsieur Jo
so Ramon Flores a announce
que son pays partieipera au
tournoi juvnilede la Con-
cacaf de 1978 Tegucfgalpa,
la capital du Honduras.

Xxx

A) La Federation Haitien
ne de Football n'a pas reus
si a inscrire William Baudin
sur la lisle des 22 joueurs
selectionn6s, En lieu et pla
ce de Carlo Brevil malade.
Surinam cependant a reussi
et a pu remplacer 2 joueurs.
Les 2 Eurinainiens rempla-
ces onut ete blesses par bal
les a Medellin en Colom -
bie. 11 semble que la Police
poursuivait un bandit alors
que les 2 joueurs etaient en
train de flaner dans les
rues. Ils ont regu les bal-
les destinies au bandit. Ils
n'ont pas ete tues, mais ils
ont ete bless6s et ont et
remplaces avec l'autorisa -
tion des autres equipes. Tel
n'a pas ted le cas pour Wil-
liam Baudin don't le rem-
placement a 6te combattu
par le Canada et le Guate-
mala.

xxx

C) Deux joueurs Haitiens
ont gagne ai la Loterie mexi
caine. Le journal eHeraldos
qui rapporte 1'heureux evb-
nement ne cite pas de
noms. Mais on a su qu'il s'a
git d'un demi et d'un atta-
quant. Connaissant la dis-
crdtion de nos compatriots
en matiere d'argent, il ne
faut pas s'attendre i des rd
violations.
xxx

d) Un autre champion en
puissance, le Salvador. L'en
trainer Ricardo Juan Facio
a declared au journal Excel
sior que son 6quipe sera la
surprise du pr6-mondial,
C'est la 4e. declarations de ce
genre. Guatemala, Surinam,
Canada, Salvador, ca faith
quand mIme beaucoup de
candidates pour la oualifica
tion pour lArgentine en
1978.
xxx

A) Honduras, siege des 6li
minatoires du tournoi juv6
nile de la Coneacaf en 1978.
Ceci a ete decide officielle-
ment avec la candidature de
ce pays pour l'organisation
de la competition. Le gou -
vernement hondurien depen
sera $ 22 millions pour la


M et S



Construisez bien


renovation des stades et des
installations sportives. Ce-
ci sera pris en charge par
le gouvernement du Hondu-
ras.
xxx

C) Pele obtiendra-t-il le
prix Nobel de la paix. L'en-
quete de la press -mexicai-
ne revele que les jeunes
sont pour et les vieux con-
tre.

XXX

D) Au course d'une reunion
de la delegation d'Haiti i
I'H6tel Parqueria, les memn
commission Technique et de


Une conference
sur la drogue
se deroulera
en Argentine

BOGOTA (AFP)
Une conference sur la dro
gue doit se drouulera a partir
du 17 Octobre a Buenos Ai-
res, apprend-on vendredi i
Bogota de source officielle.
La Colombie, un des pay-,
les plus touches par le tra
fic de narcotiques proposera
l'adoption d'un statut com-
mun aux pays d'Amerique
Lat'ne. Le traetement legal
des -robleii"n,. de la drogue
difffre en effet selon les
pays.
La confernce est organi-
see par le Minrtlre du Bien
Etre Social argantin. La mi-
se en pratique d'une Conven
tion intcramiricaine sur la
pr6ventlon et la rehabilhta-
ton des intoxquos doit ega-
lement Itre dtudi6e.


la Commission Medicale
ont passe en revue tons les
problems concernant la
preparation et 1'dtat de san
te des joueurs de la s6lec-
tion national. Les journa-
listes mexicains qui vou -
laient entrer et assister i
la seance n'ont pas pu le
faire. Ils se sont venges en
ecrivant dans tous les jour-
naux que Haiti s'est enfer-
mee dans son h6tel pour or
ganiser une c6remonie de vo
dou.

xxxx

A) Surinam propose la di
vision de la zone caraibe et
de la Concacaf en 2 grou -.
pes : le group Caraibe
Nord, le group Caraibe
Sud, de maniere a ce que les
2 gagnants de ces zones s'af
frontent dans une finale
pour designer le pays repr6
sentant la zone au ,cass on
il y aurait un repr6sentant
de la Concacaf pour la Cou
pe du Monde de 1982.


Monsidur Joan Avelange
a rectified la ligne en ce qui
concern la proposition
d'Haiti pour que la Guade-
loupe et la Martinique puis
sent participer aux compel -'
titions de la Concacaf.- Le
pfresident Avelange a dit
qu'il ne faut pas nous met-
tre sur le dos un problem
politique qui existait un peu
partout. L# Guadeloupe et
la Martinique sofit des terri
tires frangais, on ne pent
pas les integrer dans la Con

(Voir suite page 8)


192

EMPLOYES

SONT

REVOQUES

A LA

TELECOM


Haiti a la XVe, Foire de Berlin


TWIT


~------------3-~-*-





P A G E 2L E O V L I EB A s I M9 O O 1 9


LA VIEE CONOMIQUE


Les prix agricoles


a Port-au-Prince

SEMAINE DU 26 SEPT. AL 2 OCT. 1977


TENDANCE GENERAL

Conune pour la semaine
prke6d-nte, on n'a pas re-
marqu6 une te7ndance gnte-
rale claire. Dans e1 mar-
che des consommateurs,
peut-6tre, on pourrait d r.e
qu'il fut sagit6e, vu que la
quasi totality de ses prix
changerent : 14 baisses et
12 hausscs, on a trouve seu
lI-ment deux products can.
variations de pr'x.

A. MARCHE DE DETAIL

GRAINS.- Teiidance re-
lative ,a la hausse. Blnt
qu5 les hausses ,.t les bais
se oient en nomblre 6gal
le pourcenlage moye7i des
hausses est'de 4%, alors qu"
celui des b.fTsse, depas' e16
gerement 1%.

IlTUBERCULES.- Tendan
ra moderet i la baisse, ex
c-ption fa-te de la. Patate
(7%). Parmi les diminu-
tions, se detache cells du
malanga (22%).
LEGUMES.- Tendance re
lative a la baisoe. Troi> di
ipinut'o/is avrlc tne moyen
ne de 15%. Trois atugmen-
tatUons avec une moyenne
proche de (8%).

Apres'une periods, de hau'I
se soutenue. le prix d aIct
tomate est descend d* 25%.

FRUITS.- Tendance mro-.
deree a la bai'se, 1'excepe
tion d" la Figue-Banane
(augmentation de 7%); les
prix de, autres fru ts o07t

x x x

TABLEAU L Prix Moyens s
(On G) d-s Princ.pasux Pro
duits Agricoles, au niveau
du consommateur sur les
PRODUIT

GRAINS
Riz t: fiddle
Riz Mme. Gotigousse
Riz Importe
Mais En grain
Mai. moulu (ordinaire)
Mais moulu (St-MWarc)
Millet pile
Pois Rouge
Pois Nor

TUBERCULES
Patate
Manioc
Igname
Malaazga
Mazoubella

LEGUMES
Tomame
Aubergine
Chou
)Oignon
Pomme de Terre
Banane

FRUITS
Melon
Avocat
Mangu-
Figue-Banane
Orange
Chadlque

PRODUITS ANIMAUX
Viande de boeuf
Viande de pore
Viande de Cabri
Poule
Oeuf


diminut ou sont rest s sta
bles. ,

PRODUCTS ANIMAUX.-
Nette tendance it la hau -
se. Particulierem. nt pour
les viandes. La viande de
cabri s., fait remarquer par
une hausse sup6rieure a
100%.

B. MARCH GROSSISTE
GRAINS.- -Tendance re-
]at ve ia la baisse. Quatre
baiss-s caviC to e ioyensse
de 6,5%. Trois hausses avec
une moyenne de 2,3%.

TUBERCULES.- Tcndan-
ces it la bai-se. Diminutions
important pour la Pata-
te (20%) et IlIgname (11%).
le reste na pas subi de mo
dificat'ons.

LEGUMES- Tendance it
la hautse, av.-c une forte
hausse pour le Chou et la
Pomme de Terr. Ligere
hausne pour 1'Oignon. L)
rest n'a pas subi. de varia-
tions.

FRUITS.- En general les
prix sont stable., sauf d-ux
fortes bai-ses, cell'i de 1'o-
range (25%) et du chade-
que (33%).

PRODUCTS ANIMAUX.-
Les informations r:cues ne
couvrent pas tous le? pro-'
du is du group. Les donn6es
completes ne concernent
que la poule et 1's oeufs.
Pour les poules, on observe
une forte haw se : 68% et
pour les oeufs, une baisse
moderee.

xx

march6e de Port-au-Prince
durant les semaines du 26
s-ptembre au 2 octobre 1977.

UNITE


Marmite 6 lbs
Marm:te 6 t4lbs
Marmite 6 lbs
Marmite 6 lbs
Marmite 5 2 lbs
Marmite 5 1 lbs
Marmite 5 l lbs
Marmite 5 *f lbs
Marmite 5 i Ibs


Les prix des products de Ranoort du Drogkramme de la Care pour 1977


base sur ies marines

mondiaux


Les prix de gros da la
plupart des products de bsa
s.P. qui font lobjet d'Ichan-
ges internationaux ont con
tinut, en juillt, it baisser
coshme ils 1'ava'ent fait
les deux-mois prec6d;nts,
indique le num6ro de s=p-
tembre de International Fi
nancial Statistics (IFS), pu
blicat'on mensuelle du
Fonds nion6taire internatio
nal. Les donne.s les pluo
rtcentes publites dans IFS
font aussi apparaitre une
baisse de 7,9 milliards de
dollars d-'I exporlat on ..
mondials au premier tri-
mestre de 1977 par rapport
au dernier trimestr-, de 1976,
due probabl-ment i des fac
teurs saisonniers. C-'p7n-
dant, les eportations des
pays industries ont eu ten
dance d augm-nter pendant
le premier semestre de cet
t, annte, la croissance des
exportations dtpa'sant c-l-
le des importations au deu
xieme trimestre. En cont6-
quencp., le deficit commer-
cial global des pays indus
tr els (frais de transport et
d'a'surance au titre des imt
portations Inclus) au den-
xiemo trimestre 6tait de
13140 millions de dollars.
alors qu"l avait atteint
15.390 millions de dollars
au premier trimestre. Les
donned's d'IFS ind:,'t-'n
auF.si un nouveau relache-
ment des pr ssions exer-
ce's sur les prix A la con-
sommhtion dans cqrta'ns
pays industriels. Les don-


ptes incomplete communi-
qde s pour juillet indi-
quent une augmentation mo
yenne de 8,2 pour 100 d.s
prix a la. consommat on
dans les pays industries
par rapprt a juill:t 1976,
alors qu'.n juin ils avaient
depass6 de 8,4 pour 100 le
niveau atteint en juin 1976.

L'"nice global moyen
des prix de gros do? 37 pro
duits de base qui font l'ob-
jet d'6changes internatio
naux, 6tabli en 'dollars E.U.,
a diminu6 de 11,7 points,
soit do 5 pour 100, en jul 1
let et s'e't tabli i 232,7
(1970 gale 100) apris avo r
baiss6 de 5 pour' 100 en juin.

Depuis le sommet d.'s 272,2
atteint en avril, la moytn
ne a flechi de 39,5 points,
sot d environ 14,5 pour 100.
Quatrn products seulement,
parmni ceux pour le'quo:ls
on dispose des donnees de
juillet, ont suivi une ten-
dance. oppose ta C-tte ten-
dance pr6pond6rahte t la
baisse des prix : ce sont le
cacao, les,. arachid-s, 1'6-
tain, et l.2 r'z de Thailande.

Les prix,du caf6 et des tour
teaux d'arachide ont accue6
une forte bai=se, ?,t ceux des
autre. products ont diminue
dans de plus faibls proper
tionF. En juillet, les course
du caft talent do& 34 pour
100 au-deSsous du maximum
qu'ils avaient atteint en a-
vril.


Nos deportations de cafE.
Exportations lcr. trimestre : 81 182 Sacs de 60 kilos
Exportations 2e. trim?stro: 110.926 Sacs des60 kilos
Exportations 3e. trmestre 54.487 Sacs d,- 60 kilos
Exportations Juillet 1977 : 7 396 Sacs do 60 kilos
Exportations Aofit 1977 3 5G2 Sacs de 60 k 1,is
Exportationss Sept. 1977 5.249 Sacs de 60 kilos
Total 4e. trimestre : ,,., 16 207 Saco- de-6-l kilos
Total Gentral : 262.802 Sacs de 60 kilos





SAUKANTdu VADR EUIL

A I'entree de l'hotel plaza

champ de mars


LE RENDEZ-VOUS


1
1
1
de 21


(SENACA) .


sw .* wa a .. : :


PORT-AU-PRINCE
,100, Rue des Fronts Forts
TELEPHONES: 2-3955 2-0846


PETI1NVILLE


TELEPHONES : 7-1995 7-2355

MASON MERE FONDEE EN 1784


TOUTES ttS OPERATIONS BANCAIRES

Dome tiques et 'nternationales

Comptes-C0urants

Comptes d'Epargne

D6p6ts 6 Terme
Prets Commerciaux
Lettres de Cr6dit
Transferts
Recouvrements
Cheques de Vo ,ageurs
Renseignements Corrmmerc3L\ d Uagqe


SUCCURSALES ET FILIALES A TRAVERS LE MONQE


L. programme do la Fon
nation CARE en Haiti, qu
d(buta en 1959, opere prin-
cipalemen,' dans les ri-
gions du Nord' Oue-t. di
Nord, la vallee de I'Artibi
n'it, et la zone de Port-au
Prince.

Durant l'annle fiscal a
lant du ler. Juillet 1970 ua
30 Juin 1977, les program-
mes de d6%elopp m"~it en-
treprie; par la CARE'en Ha
ti ont continue h prendre
de 1'ext.snsion surtout ei
ce qui concelrne la nutr:-
Ifion de la mire et de l'ei
fant, at l'amtlioration de
l'agriculture et de la vie
communauta,irB. L'emphaEs
a. 6te mis sur 1'augmenta-
'tion de 1'infrastructure d's.
treposage dans le Nord e
le Nord' Ouest ansi qu
sur l'embauchag.' d'un p-r
Eonnel d'inspection.

PROGRAM1MIIE
DE NUTRITION
DE LA CARE

L'ensemble des produits
alimentaires fournis par 1l
CARE se compoe-s du Bul-
gur, d'huile vegetable, de
lait en poudre, de riz, et
d'autres aliments ayant u-
n?, haute teneur en prot6.
nes, offers par le psuplh
Amnricain, par l'interm-
diairde e USAID ous 1
programme Titti" II, de 1a
Loi Publiqu' 480. 11 y a
6galement d'autres product
divers, comme les po qu
ont 6tt achetts par la Cl
RE de la maniers, suivan-
te :

LIVRE (M/TONNES)

22,723,000 (10,329) *

1,100,000 (500) *

23,823,000 (15,329)

VALEUR (US $)

$ 4,544,600

165,000

$ 709,600
Ceci inclus 3,323 ton
nes m6triques de n7ourriture
evalutes a $ 1.4 millions


Avis de Formation

de la Societe

Anonyme

<
Conformement t l 'article
2 du. Dcret du 28 Aoftt 1960
organisant la formation et
le fonctionnement des Socie
t(s Anonymes, il a Wtt dlpo
sa au Dlpartenient du Corn
merce et de l'Industrie et en
1 Etude de Me. Rauos Kenol,
Notaire i Port-au-Prince,
une copie des status de la
Soci6te Anonyme dinommee
eLOISIRS S. As, avec silge
social i Port-au-Prince et
au capital social de Vingt
Mille DollarsdivisI en cent
actions de ($ 200) Deux
Cents Dollars chacune.

Cinquante et un pour cent
(5%) de ces actions sont
souscrites et payees par les
fondateurs.

Ciette sociWtt fondle par
MM. Jacques Malval, Max
Eliz6, Madame Gisele Mal
val, Me. Wesner Lahens, M
Philippe Lahens, Me. Guy
Douyon a notamment pour
objet exploitation de tous
fonds de commerce de spec
tackles publics sous routes
ses formes; l'organ.Eation
de t o u s spectacles et
toutes a c i t v i t I s d.-
loisirs, par moyen audio-vi-
suels ou autrement, 1'acqui
sition, l'amlnagement, la
construction, la prise i bail
de tous autres fonds ou Ita
blissements de meme natu-
re, la participation de la So
cilt6 par tous moyens et
sous quelque forme que ce
soit, ia toutes entreprises et
a toutes socetes cre6es ou a
crier.

Les actions Font nominal
ves et leur cession s'effectue
ra suivant le mode itabli
par les slatut-s.

Fait A Port-au-Prince, le 7
Oetobre 1917


n



u
0




u



,e
n

n
,e
ie
7e


!t


Las products qi-dessus
m:nfionnes ont Ite diotrl-
bues aux groups de benefit
ciaires suivan't :


Projets de construction
de centres communautair-s.
Siminaires pour forma-
"I n de professeurs.


NOMBRE Projets divers compre-
nant des marche- publies,
dse atel ers artisanaux. un
101000 pont, un abattoir, el une
boucherie.
4,000
L.s. projects Food-for-
12,150 Work nt ete realizes par
leaS Communautes ruralesn,
2,000 utilisant l'assi'tance tech-
45,000 n que de groups come la
125,000 HACHO (Haitian American
Community Help Organiza
292,150 tion), L. Ministlre de 1'A-
griculture, le IVMin-itere de


et importees pour 1I. pro-
gramme d'urgence pour corn
baltre la sechereise dant
le Nord-Ou?.t.

BENEFICIARIES

Enfants de I'ecole
primair: :
E'tfants du niveau
pre-scola're ;
Projects d? nutrition
des meres et enfants :
Hopitaux .t institutions : .
Food-for Work dependants :
- Plan d'Urgence
Nord' (uest :

Bentfic:aores; Tota'x :

La valeur total des pro
duits distribu6s par la CA
RE en Haiti d&puis 1959, de
passe'actuell:ment 23 mil
lions de dollars.,

Le programme de nutr.->
tlon de la CARE durant
c.:tte pkriode, s'est encore
Une fois appliqu ait atte-
nuer les effects de la mal-
nutrition parmi les enfants
de 1'6cole primair, et sp6
cialement ceux d'age pr6-
scola're. Le nombre de b6
n6ficiair.s dans cette der-
nisre cat6gorie est d? 16.150
ce qui' repr6erite 35% de
plus q'ue 1. nombre de 1'an
nee derniire.

Le nombre de projects
Food for Work realis6s
en 1977, s'est tgal.mment ac
cru de facon remarquable.

PROJECTS
FOOD FOR WORK

Un total de 226 projects
Food-for-Work de toutes
sorts, ont 6te .entrepris,
p a r approximatvement
9.000 travailleurs recevant
des ration' de grains et
d'huile d.i cuisine etablies
d'avance pour eux et qua-


la Sante rubnlque et le Mi
.n istere des Travaux Pu- .
bliqu-E.


PROGRAMME D'UJGENCE
( DANS LE NORD' *OUEST
D'HAITI }J

A la suit? d'une rarett it
de pluie et de la perte en-
l:Ira de deux r6coltes pen
dant 1'ann6e 1976, la P6-
ninsule du Nord' Ouest
d'Ha'ti sest vue affligle
d'une dise.tte,.alarmente et
d'une d-eerioratUon cons-
tante de -e. rcoldilions en-
vironnante-. Poiir faire fa- h
ce a cett.', situation crit-
que cause par la seche- ,
resse, la CARE,' en collao '
ration avwc la HACHO et
1- Minister? de 1'Agricultu
rel en Haiti, a entrepris au
mo s de Mars 1977 un pro-
gramme d'urgence- Food-
for-Works, d'une duro de -
neuf mois dans les. regions
de Anse Rouge, T-rre Neo- C;
vs, Jean Rabel, Bombardo- ,
polis, Baie de Henne et '.
PYrt-Ie-Paix, ce program-
me a inclus par la suite

(voir suite page 3)


La International OUVERTURE D'UN
Correspondence OURS D'ANGLAIS A
School COURS D'ANGLAIS .
SUR PLACE AU LOCAL DE

L'AGENCE DE LA

SInternational

I .So Correspondence School

Cours intensify en 5 mois
avec magnitophone. Cours d'apr.s le programme
prepare i 237 carri6res Anglais 1 Cours de base de 750 mots de la
industrielles
ou Commercials INTEXT KNOWLEDGE

INDUSTRIES LIMITED

$16 par Mois livres inclus
I Architecture UNE HEURE PAR JOUR. CINQ JOURS PAR SEMAINE
Decoration d'int6rieurs SOUS LA DIRECTION D'UN PROFESSEUR
Topographic
TComptabilte LES COURSE SONT DISPENSES
Business Administration SOIT LE MATIN DE 6 h. 45 h 7 h 45 A M
Organisation Industrielle SOIT L'APRES MIDI DE 4 h. i 5 h. P M, DE 5 h
'Marketing A 6 h. P M OU DE 6 h. A 7 h P M
Electricity
SElectronieitindustiee Un certificate est ddlivr6 a la fin
Electronique industrielle du course
SRadio et T V
ST61phone Nombre de places tris limited.
SMcanique automobile Priorite sera accord6e aux personnel qui s'inscriront
Mecanique diesel i& 'un des course de la INTERNATIONA'L CORRESPON
Air conditionnt, rifrig6 ENCE SCHOOL
Sratione -DENCE SCHOOL 8
ration
Inglnieur civil
Ingtnieur m6canicien Renseflnements -- Inscriptions
Ing6nieur ilectronicien COURSE D'ANGLAIS SUR PLACE OU COURSE PAR
CORRESPONDENCE A L'AGENCE DE LA I.C.S: .
M. BERNARD THABUTEAU 8 AVENUE DUCOSTE DE
8 H. A MIDI OU DE I h 30 1 6 H P M






E2. parce que, m6me sans gros revenues, les hal-
tiens savent maintenant comment mettre
de I'argent de c6td tous les mois pour le
'' f faire fructifier.

parce que, m6me sans capital au, depart, is
pourront rdaliter tel ou tel de es projects
don't ils r6vent depuis longtemps: une nou-
velle voiture, une rhaison, 'des 6tudes plus
tard pour leurs nfants et pour eux une
retraite heureuse. F


LA BANQUET NATIONAL

DE LA "

fle.K a REPUBLUMED, vD'tHAITI


III


PAGE 2


cLE NOUVELLISTes


S,. -I I


II


-


ii~~^i~i~-~;;~,a~-~i~E~;rP;;~:~.l~r ri~-~,--,.tl&b-~ ---- ----I~ ... ....._1.._~......_.~..j~*_.,_.~~__~~~~ ~ ~____ ~~_~~~___ ~~_~~_~


-`


BAMMI 8, DIMANCHE 9 OCTOIME 1977


. . ... ;' _.


ltre (4) de .leurs depen-
dants. Les projects Food-for-
Work entrapris pendant
I'annte- fiscal 1977, sont
les su'vants: ,

Kilometres d.E construc-_
tion de route.
Projects d'irrigation ache-
vis.

Projects d'eau potable.
Projects de cons.ervat.on
de sol et de rebaisement.
Construction d'6coles (a-
vec hn s i moyerifie de 4 sal-
les de classes chacune).
Projects d'amelioratiorn de
'hygiene, sanitaire et d2
conEtruction de latrines.
Camps de travail.

Projects de construction
pour logemnt public.
Projects de dragage de ri-
viere et de construction du
digue.

Dispensair.s et h6pitaux.
Project de jardins commu-
nautaires et de plantaton
de coton.

Projects de courage d.e ca-
naux.
Projects de construction
d'orphelinat


r


ii






~AI1WL0, IMAOHE0 OJOBE SW .E NUVNDLITE


RaDport du programme de la Care Dour 1977


= (suite de la,26. pag)

. Bassin Bleu .et Gros Morne.
Combinant le programme
de lutte centre la s66he-
resse avec lea adtivit~a de
d6veloppement de premiere


urgence.-dans Ie ecteur a-
gricole, 3.323 lonnes metri-
ques de denrees alimentii-
ies PL 480 Titre II sOnt pro
diguc.s en paiemen(t Food-
for-Work,, a environ ?5.000
,ravaillciur. et 100.000 de
leur- dep:ndantl sous les


auspices de ce vasle pro-
gramme. 11 existe 61 projects
independanls de travail a-
gricole iltensif. concernant
princ'pulement la tons' rva
lion du sol, l'irrigation, la,
preparalion du -ol ei I en-
seignement; ctas projei on0t


SNational Cash Register


Coisse enreglstreuse


(electronque et mecaniquel /7AmmJ
CalculatOrice electronque
Machine de Icomptabilite
Machine a positionner kk llq ilulII11
Machine de facturation




INTERNATIONAL CORPORATION S.A


15 Rue du Centre


*


Tel 2_2047 2-011L


pour but de combaltre par-
tiellement le- causes de la
secherefse. Ainsl un pro-
gramme de nutr.lion sur
grande echelle dani Ife re
giots les plu.s defavoriseet,
et I'uilisalion de products
alimentaire, pour appuyVr
des projects vi-ant a un mil
Ipur u''age el a la protec-
t on du .ol apporle' ac-
tullement une contribution
sub tantielle dan. Ia lutite
pour la prevention d'une
nouvalle periode de seche-
resse.

PROJECTS
DE DEVELOPPEMENT
RURAL
Dans le cadre du Plan
Multi-Year) (MYP) de la
CARE qui coincide avec les
prforit6s de developpement
propres a Haiti, les projects
(Multli-Y.ear>s suivants out
t6i entam&' ou achev6s du
rant 1'annie en course.

PROGRAMME
DE FORMATION
NUTRITIONNELLE
Un programme de Forma
tion Nutr.tionnelle d'une
duree dt deux ans, finance


conjolntement par un don
de $ 50.000 de USAID et
realisi pur la nutrilioniste
atlachie it ia CARE en col
laboration avec la Divison
d'Educalion rural du Mi-
nistere de I"Agriculture, a
etc conclu en Aout 1911. Ce
programme a offert un course
d'education nutritionnelle.
at n-i que dtes informations
sur Ile jardins scolaires le
planning familial et Ina
sanitation a 430 professeur3
d'iecolos primaires, partici-
pant a de seminair% d'ete,
cpla a l'aide de demonstra
tions utilisant des products
almentaires et de visits a
diffir6mtes ecoles. Les prin
cipaux objectifs, de ce pro-
jet, qui sont d'6tablir un
course en education nutri-
tionnelle comme faisant
part;e du programme d p1'e
colo, d'aider a 1'installa-
tion de jardins potagers a
1'ecole et d'inclure le gou
vernement haitien dans la
rialisation de ce
de ce, project pilote, ont
6tit pleinemenot atteints. Le
programme Scolaire d'Adu-
cation en nutrition a Wet e-
tabli et adopted& mime au
niveau national. Dans le
cadre dt realisation de ce
project, une affiche de nutri


VW tton a Wte cree .,t 1,200 ci
pies sont actuellement .e
distribution dans les ecs
les primaires et les cee
trnes de nutrition i trave
le pays.

Bas6 sur les rdsultats
ce programme, une extel
sion du project de nutrition
b. CINEC, a ete entrepr
(Vo.r plus loin pour d
tails).'

PROJECT D'EAU POTABLE
(ZONE HACHO N. 0.)

Le project d'eau potab
st destine a chapter 41 so
ces a travers les regions 6
Nord' Ounst d'Haiti; prod



-Avis aux Firmes
specialisees en
Equipment
Medical


o-

o0-
n-
rs

de
n1-
n,
ris
e-




le
ur
du
di-


DEPARTMENT DE LA
SANTE .PUBLIQUE ET DE
LA POPULATION
UNITE D'EXECUTION ET
DE COORDINATION
PROJECT DE
CONSTRUCTION
D ETABLISSEMENTS
DE SANTE DANS LES
REGIONS NORD ET SUD
DE LA REPUBLIQUE
D"HAITI
11 est porter a la connais-
sance des frmes spec'ali ees
en equipment medical que
l'invitation qui leur a elt lan
cee a soumettre leurs quali-
fcations est maintenue.
Cependant une publication
viendra fixer la date a la-
quelle elles pourront enlever
les documents de prequalifi
cation au bureau de lUniUt
et de Coordination et confir
mrra les modalites d'inter-
vention
Dr. Francisque MILORD
Directeur de l'Unite
d'Execution et de Coordina
tion

Departem-nt de la Sant6
PUblique et de la Population
Port. au-Prince, Haiti
810


PROJECT EDUCATION
No 1.
GOUVE'RNEMENT
HAITIEN BANQUE
MONDIALE
APPEL D'OFFRES POUR
LA FURNITURE
j EQUIPMENT
JCOLAIRE
AVIS

La Direction au Pro]et d'E
education No 1 Gouvernie-
mcnt Haitien- Banque Mon
dale avise les Fournisseurs
nAtarases qu'ils peuvent pas
ser en ses Bureaux, Ministl
re de asnucaLion Nationale,
Cite de I'Exposition, Port-
au-Prince Haiti. pour reti-
rer, A partir du 14 Octobrea
1977, centre, paiement d'une
valeur de Gdes 50.00, soit
Ut.S. $ 10.00 les dos iers d'Ap
el d'Offres pour la Fourni
ture d'Equipemrnnt Scolaire
dans le cadre die i'Accord de
Credit 618-HA intervene en
tre le Gouvernement Hai-
tien et I'Assoceatlon inter
ontonale de Deloppement
Sea Bureaux lour scront
ouverts. a cet eftet, tous les
Jour- d 9:00 a.m. i 4:00 p.m.
Samedi et D;manche except
t6e: jusqu'au ler Dicermbre
1977

Port-au-Prince. le ler Octo
bre 1977
Ing. N'cnla- ST LAURENT
Direoteur


0 ?

Laissez fondre
2 surettes
.Ti Madam),
a base de ricles
de Menthe
dans une 1/2
verre d'eau

A ven dre
1) Propridtdt- 50 x 100
i Carrefour (Mon Repos)
2) Propriitis 50 x 100
et autres A Delmas
3) Propriites pour Fac
tory zone industrielle
Pour renseignements
sonnez Ze 6-0663 -
3110


guant ainsi de 1'eau pota-
ble, ainsi que des lavro.rs
publics, de, abrevoirs sepa .
res pour les animaux, .et
quelqutiv zones d'irrigation
additionnelles a environ
30,000 b6neficialres dans
celte regioo Le project, qui
est .upporte par un don de
USAID et eontinanco et exe
cu[e par la CARE en colla
boralion avec la HACHO. a
debuii en Juillel 1975 et
sera acheve vers la fin de
Mars 1978.
SYSTEMIES
D'EAU POTABLE POUR,
LES COMMUINAUTES
DE ANSE ROUGE
ET DE LULY
ANSE ROUGE : Le system
me d'eau de cette commu-
naute du. Nord' Ouest qui
fournit journellemnnt un
volume de 265,000 gallons
(1 million litres) d'eau po
table a ,travers un long tu
yau da plastic de 16 kms.,
a une population de 14,000
habitants de la ville de
Anse Rouge et de ses envi-
rons, a ete inaugure le 5
Mai 1977. Ce project de $ 172,
000 a et6 r6alise avec la
collaboration dej la CARE
et de la HACHO, et finan-
ce .grace ia des dons de I'Al
lemagne de l'Ouest, des E-
tats Unis (CARE), du Gou-
vernement Frangais et de
la communauti locale. D.es
$ 35,385 repr6sentant la
contribution de la CARE,
$ 8,800 ont At6 donnes au
Conseil d'Action Commu-
nautaire de Ansee Rouge
sous forme de, prit rem-
boursable a la communau-
te pour etre re-utilisi dans
d'autres projects de deve-
loppement au profit de la
communaute.
LULY : Dans le cadre de
Ce project, la CARE finance
actuellemenrt par l'inter-
mediaire du Conseil Com-
munautaire de Luly, 1'ins-
tallation d'un systme d'eau


Creation Banque
Arabe Latino-
Americaine.
LIMA (AFP)
La Banque Arabe Latino-
Americaine (Arlabank) au
capital initial de cent m'l
liony de dollars a 6t6 cons
tituoe jeudi ia Lima.
L'Arlabank .effectuera ton
tes sortes d'activit6s ban-
ca'res et participera au fi-
nanctment de projects de.
gouvernements et d'entre-
prises financieres des pays
mcmbr.s.
Vi, gt-sept banques de
pays Arabes et Latino-Ame
ricains sont reprcent6es a
l'Arlabank don't IP PriSi-
dent est M. Abdul Wahab
Al Tammar (Koweit). Le
Koweit el la Jamah'riya Li
byenne ont apporte -oixan
te millions d,. dollars. Le
Perou, l'Argcntite, le Bre-
sil. le Chili et la Colombie
fourniront les quarante au-
trPs m-llions de dollars.

Flatulence ?
Maux d'estomac.


(ia savre)


comrplexe de beaute





EST FIER DE VOUS PRESENTER





Le Tresor Beaute


JOSEPHA

PARIS





L'HARMONIE PARFAITE D'UN


MAQUILLAGE POUR NEGRESSE:

Creme de base onctueuse et legere

-- Creme lumiere ou fond de teint fluide
-- Les plus belles teintes de rouge a levres -- Lard a joue
vernis a ongles assorties
-- Poudre fine.- Luxueuse poudreuse de sac.


-- Ombres a paupieres tous colors
Une game de products de Soins.-


DEUX PARFUMS DE CLASSES :

-- CHO ... mystere, elegance avec une touche exotique

de Santal
-- DOUM ... Piquant, fLais leirement epice, discret et
tenace a la fois

Demandez des auiourd'hui la qamme Complete


JOSEPHA


de Paris.


Et deja.... Prenez rendez-vous


avec 1'estheticienne JOSEPHA de Paris,



Pour vote le on de maquillage


APPELER: ESTHETICA

COMPLEX DE BEAUTE 2 3284

OU


ESTHETICA BEAUTE


PHOTO DELMAS 6 2865


\I-~-rur~ ---~U*YM)~ ~---- -~)))~L~F~,~-


- EM E 1 3 PI Ip. A w & ..' . y.


sl I~--P --~-IIIYIXI~


i ;~.i -~lll~~-l--"~y-l '--- ----I-I~YYY -,~0~_~b3~Y~93b)-- ~L~SQD~D~e~


BAMD1 8,I DIMI~ANCHIE 9 D ORP17


ABE NOUVEDLISTE*


i


potable au profit des 510
families de celte commu-
naute situ&e une here
de Port-au-Prince. en con-
du'sant le long de la cote
vers le. Nord. A l'acheve-
ment de ca system, un pret
de $ 4,372, offers par la CA
RE, sera remboure a un
fond c6mmunautaire cur u-
ne periode di? 2 anw, afin
d'etre re-utilise par la corn
niunaute de Luly, dans d'au
tres projects de deielopp.-
ment.

REBOISLMlENT
Subventioiee par LISAID,
laAOARE a fourni a la Coop-
Evangeliquo. un pret 0.d
$10,000, remboursable rur
une per:ode de six ans, afin
d'aider la Coop dans ies
efforts -pour le reboisement,
dans Lea Nord'. Ouect d'Hai-
ti. L'argent est utilis6 "pour
1'achat des semis et de 1'l
quipement de premnire n6
cessit6; et aussi pour four-,
nir des prets, aux membres
d.e la Coop ne posidant pas
de terres, mais disposes A
en acheter pour les reboi-
ser. Les objectifs du pro-
eet sont de s'attaqtier, au
problem de d6boiseihent
massif qui stvit an Ha.ti at
de dmmontrer les possibili-
tie de reboisement au ni-
veau des coop6rative afin
de remidier au, problem
de debotsement pour la fa-
brication du carbon, non
suivi de, reboisement.,

PROJECT
DE DEVELOPPEMENT
ARTISANAL
Le project de Devel6ppe-
ment Artisanal, realise ac
tuellement par la CARE,
en collaboration avec la
HACHO, et s'6tendant sur
une period de trois ans al-
lant du ler. Juillet 1976 au
30 Juin 1979, est destine i
dcvselopper la fabrication
d'objets d'artisanat et un
programme de vente qui
aidera la population du
Nord' Ouest d'Haiti, leur
olfrant une. source de reve
nu sire. Sept cent cinquan
te personnel seront en me-
sure de creer en 1979 des
products d'artisanat de hau
te quality d partir de ma-
tieres premieres locales
comme le coton, le lata-
nier, le bambou et la pite,
le but du project tant la
formation eventu.,lle d'une
cooperat ve independante
de producteurs. Deux ate-
'liers, un a l'Abre et l'au-
tre au Petit Carrenage, fouc
tionnent actuellement i
plein rendement, produi-
sant des articles en coton,
files localement, et des
pani.prs. CANO, Centre Arti-
sanal pour le Nord' Ouest
qui sert de po'nt de vente,
a ete ouvert en Juil-.et au
21 de 1'Avenue Marie Jean
ne h Port-au-Prince.
PROJECT APICOLE

P-ndant 1'annee 1977, la
CARE a entrepris un pro-
jet pilot Apicole d'une du
re tde trois ans, conjo.inte-
ment avec le SOVIR (Ser-
vice d'Organsatlon de la
Vie Rurale) et le Ministire
de l'Agriculture. La CARE
a fourni d.es ruches et un
equipment protecteur et
extracteur aux 20 jeunes
Haitiens qui sont actuelle
ment entra nts a l'apicul-
ture et a la production du
miel. Les ultimes objectifs
de ce project sont d'augmen
ter la production et la con
sommation du miel a volou7
te, d'avoir disponible un a-
1:ment riche en calories .e0
de former des cooperatives
perme.ttant de propager l'a
piculture et la production
du miTel sur une vate e-
chelle.

PROJ ETS
DE CONSTRUCTION
DE DEPOT
L'Augmentation prograsi
ve des programmes pour la
nutrition de l'enfant et des
activity s AFood-for-Works
de la CARE at de HACH.
ces d:ux .dermtres annies,
a rendu encore plus pr,.e-
sante la necessity de crier
des facilitis d'entrsposage
adiquates et soigneusement
calculus pour desservir les
zones respective. Le pro-
jet de co7nstructioon d. de-
pot de la CARE commence
en November 1976 et finan
ce par accord Titr., I en-
tre USAID et le gouverne-
ment Hait'en realisera huit
depots, totalisant un espa-
c.e d'en/repoage de 72000
pieds carre?; et pouvani con
tenir jusqu'a 5,000 totnnes
metriques, vers le milieu
de l'anne 1978. Quatre de
c~s nouveau dipots et par
tie d'un cinquieme seroit
operes par la HACHO.


0






PAE4aENUEISE.BMn 8. D~ NH CORI1T


Teitg Hslao Ping : La Chine veut DEVELOPEMENT
AGRICOLE ET
acheter A P tranger de nouveaux INDUSTRIEL

armements AVISL


TOKYO (AFP)

M Teng Hslao Ping, viae-
Premier Min'slr'. cnilnois, a
ti-clnr'6 qut, la Chine dOsire
acheter a l'eti'nger de nou
veaux aiment.t-, afitn do
ria;isor son programme de
mnodeanlsatin dee lsarnde, a
annoncd samedi 1'Agence de
press japonalse Kyodo.

M. Tang, qpl est 6galement
Chef d'Etat Major de 1ar-
moe aohinoise (armM e popu-
laire de liberation) a fait
cette declaration vendredi A
Pkin A une delegation de
pIx officers en zet.raite des
forces, doautrddfense jpspnai
ses, a precise Kyodo.

aLa tlodernisation de L'APL.
a soulign.e M. Tang dont c'd
tait la premiere rencqntre a
vec des militaires japonais
depuis sa rehabilitation A des
postes -clefs en Juillet der-
nier, doit Atre fondue sur
les progres de la technology
scientifique, no 'la produc-


tlon de li'cler et de 1'edu-
cation

Le vice Premler Minis-
tre a dgalement exprime I'es
poir qu .- la paix aur'era jus
qu'ita l fin de ce scdcle aet
que t's -actions dirlgees con
tre Ia guerre niene.i par le
Japoni, I EuropP et les Etat_
Unis conltribueriont l ,ltT-r
blen qu'ill' sensible Irluiicta
ble>.



Messe de Requiem
Les families Th6la6maque,
Durocher, Rigand, Ribou l in
vitent tous les parents, al-
lides et amis de Mme Antoi-
ne Thilemaque nae Marie
L'ssa Durocher, ddcddde le.
17 septembre dern'er; a Mit
mi, A la niesse qui serp .ce-
lebrae pour ;o repos de son
Ame en l'Eghlse du Sacre
Cocur, le 11 Octobre a 7- h.
15 du matin.


AVIS AUX AMATEURS


UN NOUivEAU SERVICE


Tous les fromages
de France
,EN VENTE DIRECTED


ARRIVE CHAQUE SEMAINE DE PARIS

GRACE AU CONCOURS DfE
AIR RANGE CARGO REFRIGERE




Commandes Tel: 2-1809
LE BISTROT.

LE MANOIR, 146 LALUE
Venez nouB voir

.i~~GO ^www yiaaou~mx~asa~^


11 eat port A la connals
sance des Intoressda que
INSTITUTE DE DEVELOP-
PEMENT AORICOLE ElT IN
DUSTRIEL lIDAli organize
un concours eI Lundl 10
Octobre 1977, a 3 h 00 P.M.
A sa succursale des Gonai-
ves du recrLument d'un Comp
table pqur le Centre de la
Petite RlvlIre de o'Artiboni
tr.
Particlperonit A ce con-
cours lea six ,69 premiers
canddats qui se seront prea
Ihbleneni;t insCriIt Jusqu'au
7 Octobre 1977.
Les poEtrulants devront
rempiir ols conditions sul-
vantes et oloumettre ohblga-
toifemcnt, outre une. photo
d'identitd, les dpocumcnts y
affdrents : : ,
1o) Htre agO de 20 ans
au moins et de 45 ans au
plus ; -
- 2o) Etre de nationallt6
haitlenne ;
3o) Avoir parcouru le cy
cle secondaire classlque jus
qu'au Bacdalaurdat lre
parties.
4o) D&ten'r un diplnme
de Comptftble d*livr6 par
une Etole de Commerce re
connue ou justifier d'une
experience dans a aratique
comptable de cinq ans au
mon's;
5o) Certificat de bones
vie et mpeurs.
Les inscriptions seront re
sues. au local de la Succur
sale tous, les jours ouvra-
bles, de 9 hres. a.m. a m.-
di.
Les copies des partici-
pants seront achemindes
sous pli cachet au Siege
Social de 'IDAI A Port-au
Prince pour correction.
Port-au-Prince, le 3 Octo
bre 1977
INSTITUTE DE DEVELOP-
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL

Avis orofessionnel
Me. Gr6goire Eugane in-
fornce qae son cabinet a tid
transfer a la Rue du Quai,
Alage de ]a All America Ca
bles. en face de la Banque
Populaire Haitienne.
Port-au-Prince, ce 7 Oc-
tobre 1977.
Grdgoire EUGENE Avocat
1410


(suite dop 1 lbte page)
manche dans la course avec
la determination d'un bat-
tant ,d'un redoutable trap-
peur toujours a ia rech-r-
che du direct du K. 0. De
leur cole, se basant sur un
passA pas trap lointain tPro
mondial 73), les devou faa
natiques noir et rouge pen-
sent quo i'dquipe haltlenno,
en depit de ses homologu.-.
mexicalne et salhadoragno
qul connaissent comme olJo
Je goal de la Coupe du Moil
de, LSt one me-ure do lmI-
ger victorieusement la din-
tance r ogiementrare. D au-
rant quo quelqUes contrdres
quI :e trouvent deputy quael
ques ours A Mexico aOrr-
menn que nos pars qoont paV
chologlqnemrn nt prea pour
lI grand combat

Noua profitons do la Oir-
consance pour rappeler la9
resultats enregistars par les
bicolors dans la Con.c-tof,
de 1968 a 1976. Tout d2 tiir,
les CI'tmlinatoie-, do la Cou
pe du Monde de 1970, gfiga
Mex'que, deroldens en 08 aet
69 :

Haiti bat Trinidad 4 a 0
au Stade Sylvmo Cator. Deux
ours plus tard, Haiti eat
tomba face a cette mmnao
6quipe de Trinidad (2-4).
Haiti bat Etats Unis 2-0
au Stade Sylv!o Cator, 2 buts
du formidable avant can-
tre Guy St Vil. Le match re
tour eut lieu au 'Batde de
San Diego, et les Haitiens
1'emportdrent par 1-0, goal
de lindvitable Guy St Vil.

Haiti descendit le Guatr-.
mala A Port-au-Prince par
2 A 0, buts de Claude Bar-
thtlemy et do Reynold St-
Surin. Au match retour dis
put6 au Stade Mateo Flores
du Guatemala, les Haitiens
6taient aen6s A la marque.
Mais le onze national rdta-
blit I'6quiilpre par un canon
de Joseph Obas, bourreau
des Guatemalteques.
Puis les bicolores crdfrent
une petite surprise en se fai
sant abattre A Port-au-Prin
ce par le Salvador 12-1). L'u
nique but haitien a 6t1 l'oeu
vre de Joseph Obas, tireur
d'l61ite. UIls prirent leo re-
, vanche au Staide FlIo Blan-


o0 du Salvador, en 6trillint
leurs adversaires par un d66
routant 3-0. Lem buteuru u-
rcnt Tom Pouce. Ouy Frail
cols ct Claude Barthrlemy.
Mals ce tut ILa conkterma-
tlon en Haiti au oulr du 21)
Sepitmbro bI 09, puIlns(lll
HaltI a ete id'at dliiti Ii diu
risir mat-ei d'appuit titi utl
lieu au BLade Nu.tunidl dl.
Kingstont I Jti'liu tiuellI. [11r
ca4 d'tn rksuiltal. iul, hutill
afltIait oblt'iu rL qiuailli[i-
tlon poul Ila Oe canrripAtiiion
niatidlal Muiitllrtniiir'nt I
a goal I.Brli a ,l n 1)ri, nil
rlilll i n | u 1irl i M ll x ,11 r ln
i-'1pL-ilV-I C ]ti l )" ]lin'il' ii-
niL" dor piciuIr hi *he-nin qui
niir'io atf Mft-ule0-0

Eli lT7i, HuiiJ ni M t'l'i'iroiwv
riLf- ea lox lad,': l eI I iiICH -
winiti, arnn It' ':dlu du cltam
pl)1 (lBi n ti lit C'ii fira I, i- a
g. TrilnIdd :Mi XitiU-' -Ion
tiiti,, CoMait Rica, Cuba it
paturellernomErnt Trin'dad, El. ile
nbtint ces r6AiultatB
Haiti ct Costa Rica 0-0
Hati el Mex'que 0-0
Haiti batt Honduras 3-1
Haiti bat Trinidad 6-1
Halti el Cuba 0-0
Avoc 7 points sur 10, Hal
Mi se class 2e derribre le
Mexique (9 sur 10), et ra
division offensive se revAla
plus Impress'onnante avec 9
buts en 2 matches. De plus,
la Coupe du meilleur foot-
balleur a Wtd ddcernde A Phi
llppe Vorbe, et Pierre Ba-
yonne partagef, avec 4 buts
la lOre price au classement
des buteurs avec un mexi-
cain at un costaricain.
En 1I972. Haiti 61,mina fa
cilemetit les humbles porto-
ricain par 12 bts A 0 (7-0 A
Port-au-Prince, 5-0 a San
Juan), obtenant du m6me
coup sa qualification pour
le tourroi qui se ddroula
chez nous du 29 Nov-mbre
au 18 Ddecmbre 1973. La ba
taille sq terrnina par le
friomDhe des color's'. pt
par la spPctaculaire l'miina
t'on des Mx'cains. Ha;ti a-
vat r6alise lea r6sultats sui-
vants :
Ha ti bat Antilles Naerlan
daises 3-0 (2 buts de Sanon,
1 but de Tom Pouce)
Haiti bat Trinidad 2-1
butss de Sanon et Roger St
Vil)


HaitL bat Honduras 1-0o
ibuit do Oe uy at Vi0.
llalnt bat Ounatmala 2-1
lbuth d! Manna Sanoni
MAexque hat Haiti l-0 ibut
d( 'II'iirlque Borjai

Ernin rn '1(7., HaIl 61lml
in wlir lu 'roil.- min.-nant au
Mi:x'juIe II, uuvernulrs suli
hlilt ;I

ThIll buti Domnlltllcanli; A
Hurilo Dunilo :i3-0 'un
butill l1fit'l eilntrr' ion camp
pJir ln iarriic duminkia'll
J IlIll d' Unyonriji, n tid Do
ml nvi i,.
11lli ti)El D ,uinlcan'e' a
illIl-a ai-Prnce :3-0 1 but de
LDinintgue it I bul, d(" Ba
v', ri i .
hall hat Anillllis N-c-rlan
Utito -i ,Aruba. 2-I 'hutl de
Malnno anuni.


Italtl balaya les Antille &,
PoI-agu-Pce 7-0 03 'bts id
Manno Sanon, 1 but dc- La-
b!cle re. Bayonne, B'revil et
Philippe Vorbe.i

Enfin, Italti tomba sur ia
ditficile formatorn- cubalne.
Deux rincontre,, nc sufrse-
rent pas pour uepartager ies
2 advc.riiairres paique appur
lant 2 re ultats identiquEs :
I a 1. A la Havane. Manno
Sanc.n Agalina pour HI-tit a
la :-.. minute. Cuba ayant
oivIrt lamarque ces la pre
n'?if-e minute par Ramon
Nijn,- I.Lo malchI 'est 1oe
It. 28 Novemnr:i. Et ce tur le
m,;me San li qul egai'sj
pour le onze b'colore le 11
Dt'tc'mhre. alor.; quij l;s cu-
bain. a'.alt pri'1 lavantage
a la tle- mnutc Sacr-r, Ti
Manno


.VINYL

, 'interieur


Enf n, profitant de. la ren
tree de Ti Pierre Bayonne
et affichant une farouche
determ'natllon, les Haltiens
effacerent 1-urs dangereux
adyersaires., au course du
match d'appui deroule le 29
Decrmrbre a Panama : 2-0,
buts de Tom Pouce. Cette
grande victo're protoqua un
boom en Haiti. er Port-au-
Pr'nce s'alluma toute la
n it.

t voila Dans I'nse'mble,
cesi hu t dernieres anneesa
dii haltien- aan ; la Conrca-
caf se re-el,'r,-rnt largem-rint
po- tv-s : 28 niatche 18
.c'oires. 6 nul: et 4 darsi-
tes Ham represent ? icon-
t-l i, iemerit 'urie dr- piu'3
iorts tile- d'' 'la CConccai.
E ma n cnt.-trit MAEXICO
Raymond JN LOUIS


r YAIN I
rrAimri


exterieur ',


iLE DOMAIN DE L'ANCIEN JUVENAT




Un prestigieux complex residentiel a Petion-ville


AVANT D'ACQUERIR UN TERRAIN !!


VISITEZ NOTRE COMPLEX RESIDENTIAL


Le site admirable et 'ensemble


QU'IL PLEUVE. QU'IL TONNE, QUIL GRIELE,
LE DOMAINE RESTE IMMUABLE ...
PAS DE CHEMINS BOUEUX ET AVENTUREUX.
MAIS DE LARGE AVENUES
QU[I SAVENT INCURGITER LES PLUIES TORRENTIELLES...
IL RESTERA DONC TOUJOURS BEAU... VOTRE DOMAINE


des services proposes, tout cela


ne pourra que vous laisser reveur


System d'egouts complete. Caniveaux. Trottoirs

Avenue et voies asphaltees. Eclairage des rues

Prise d'61lectricit6 souterraine pour chaque terrain

Branchements T16ephoniques et Hydrauliques en attente etc... etc...







La preuve est faite


Les prix sont imbatables


Si vous voulez vous convaincre davantage consulted tonc
n'importe des 51 proprietaires (de plusieurs terrains

en titre a ce jour. IUs vous prouveront qu'il n'y a pas mieux V

et que cette acquisition ne peut etre qu'excellente

Nous nous tenons a votre disposition pour guider votre choix et

investissement.


A Bient6t.


Tel.,: 25984 -- 2-0827 -- 2-3602


Les 8 dernieres annees haltiennes dans la Cohiacaf


Et~. Ray~mo miIVoluuuwrt
SANCIENNE MAISON ClIARIE-S OCIAN & CO




~< <>~


- ~'im~qiaw


----


ALE NOUVELLISTEI .


PAGE 4


SAME3)1 8, DIMPLNCHE 9 OTBE17







SAMEDI 8, DIVPANCHE 9 OCTOBRE 1977


Section livraison d'eau.





Tel: 2-34


S .e. ..-


(suite ,de .la 1. page).


Notre photo monte (de droite a gauche) M. Dr. Deticv Rohwedder, Secr6taire
d'E, at, Mons our D eteich Stobbe, Ma re Gouverneur de Beraln, t Madame
Irmgard Graf de 1'AMK-Berlin nwvec 1Monseur Worner, Mons:cur Katch, D recteur
Cu stand, et Mon cur Marcel B. Louh:sdon, Consultant du Conseil National de De-
veloppement et de Pfanification, au stand de la Republ,que dlHaiti au cours de l'nau
gurat on de la 15cme. Foirec dnmport-it on r Outre-MVLr, <,Partena.res da Progres',.


stand de la Republique d'Hai
t. a occupy un plus grand
e pace. Aussi le pav'Ilon de
la Republ'que d Haiti a-t-il
su cite un plus v.f inter-et
et a ete visit par des d.-
zan s de m lIers de berli-
nois et c 'ajlmands venus
des autres 10 Laepder de la
Republique Frddrale d'Alle-
magne. ain- i que de pays voi
s ns comme la Hollande. la
Su s e. la Sued?. Hommes
d'affaires, journalistic spe-
cialises dans l'actualite eco
nomque,. cineaste. T.V. es
sont succede chaque jour.
au stand d'Haiti.
Et quand le dern'er jour,
I'on procdda a la liquidation
d-s tableaux, vftements,
boissons et article' exposes.
'on avait l'impress'on d'une
vente aux encheres au stand
de la Republique d'Hdlti vu
le grand nombre d'acheteurs
et leur engouement pour ]e
Made in Haiti.
LES PARTICIPANTS
LTngenieur Werner M.
Katch (Girmanon Hai-
ti'n par sa mere nee Lara-
que) Ingenieur Consoii In-
du triel du Bureau Hatienr
de Promotion Industriel et
SDirect'ur Stand d'Haiti
n'avait ei ndgligd pour ob
tenir une si vaste partirepa
t'on des maisons ha'ticnnea.
L's mnlliers de brochures en
allemand, qu'il avait fa't edi
ter, ont beaucoup aide a fai


re m:< ux connaitre notre
pay..
Le Department du Com-
mnerce d Haiti avait octroye
un contours aupreciable.
Notre Gouvrrnmeimnt avait
delegue M. Marcel B. Louh s
don. Consultant au CONA-
DEP.
La Galcr'e Georges Nader
y avait presence un.' expos -
teon d:s ocuvres de quinze
peintres ha't ens don't la
plupart de- tablaux ont 6te
vendus. Notre grand pe.ntre
Lfonel Laur'nceau y repre-
sentait la Galrrie Nader et
y a commence une to le con
sacred a la Fo'r' et qui fut
enlevee le jour de la clotu-
re :

Le sculpteur Bourjolly -
delegue de I 'itreprise 'Boi
scr'e S. A.>. que represlnta;t
Fun de ses managers. M
Ern-t Toussa 'it eu
b-aucoup de suoces.,
MM. Guy Andre. de 1'entre
prise Lapco Georges Cel-
cis, de la <.Nap.x, ont pre-
sente drs articles e'n vanne
c e en s:sal, de toute beau-
te. De nmme. le- articles 'x
ped es par la Maison Jean-
Claude ArmanC' : ce dcrn'er
u'avait pu voyager.
Ont 6te fort apprc!ie's les
sucreries de la Conf.serie
ha'tienne 'Surettes Laplan-
chea, don't le proprietaire 4


tait aussi pre ent a
de Berl'n.


DERNIERE REPRISE






"TI-CRAB"





A l'Institut Francai



Jeudi 13 Octobre

et

Vendredi 14 Octobre a 6 h P.M.

ENTREE : 3 GOURDES

Billets en vente:

A L'INSTITUT FRANCAIS


A L'INSTITUT PEDAGOGIQUE
NATIONAL


Le Rhum <,Barbancourtt
t ses houttille- d- rhum de
differcntes etoues, le Cafe
,Rebo> ses sachet.; du mIl1
Jeur cafe. Ha.ti Metal Et
seq art cle. en &mail, ont
beaucoup attire les v:s'-
teurs. La s action habillement
eta t' r cementt repre entee:
dabord par Mine Alfred
V eux Roy. accompagnee d'
son pere. M. Frantz Brandt:
ses ont -ete fort ad
m'res: puis le Bateau Ivre de
M Wilson et ia Maison Crdo
l1. de Mme Candy (tous
deux ava ent voyage) qui
eoni presentL des vetcments
et chemises a home de
haute quality.
Enfin (last not least> et Modei de ]Avenue Pana
menrca ne de Pet'on Ville
qui avait expose une vingtai
ne de robes, de blouse et
Sdensembles fpm'nin des
plus rav ssants. Sa proprie-
taire, 1'artiste de notre hau
te couture, Mme Marie -
Claude Depeslre. repondait
avec amabilite a toutres les
questions.

M, Werner Katch, Mme
Utta Olivier (Gprmano hai
ti'nne servant avcc em-
pr'ssemcnt d' ntrprttes.
Le stand d'Haiti fut de
touted evidence l'un des plus
admires.


la Fo re
MAGIC CINE PRESENT
S 5h 7h et 9h
UN HOME ET
UNE FEMME

Avec: Anouk Aimbe, Jn-
Louis Trintignant Pierre
Barouh, Val6ry E. Lagran-
ge. UN HOMME ET UNE
FEMME : C'.st un grand
dram., d'amour, une oeuvre
remarquable de verite. de
vie, de tLndresse et d'opti-
ra ismi. C'est 1'histo're d'An
I ne Gauther et de Jean Du-
,rock qui se rencontrent par
has'ard dans une pension,
on Uils viennent rendre visi
s t6 a leurs infants resp-c-
tils. Ces deux grades per-
sonnes, voijeit grand'r in
ire eux une tendre amiti6.
I is se racontent leur pass,
S ainsi cs d'lux tres, veufs,
seuuls, a 1'ge des premiers
bilans, des doute", et de 1'.es
pboir, se croisent, Ce mo-
ment de bonhaur sara, aus
si celul de la v6rite- au mo
ment .de. devenir ariants,
ATOne sa refuse, posedee
par image de son marn
mort
Celte heureue rencontre
finiira-t-'le par un behec?
1'echec d. ce grand amour.
0 ninsi vous le saurr- en at
Innt voir iUN HOME ET
UNE FEIUME d Magic C n6.
Claude Lelouch dan, ce
film a reusi .a conserv~r
Seti flel pr, cette algue ra-
i^^,,,,,^.A_ _JNAt 'Ao.


HOSPITAL SAINT
GILBEPr DE
NEUFONTAINES
94 CHEMIN DES DALLES,
94
PORT-AU-PRINCE, HAITI
W. I.
Phone : 2-5369
Port-au-Prince, le 21 ep
tembre 1977
L AVIS
La D'rect'on de 1ECOLE
MIXTE DE FORMATION
D'AUXIIIAIRES -INFIRMIE
RES POLYVALENTES DE
SAINT GILBERT DE NEU-
FONTAINES, sise ,au Che-
mmin des Dalles, No 94 (Par
le Pont St G6raud) avike
les int6re:s6s que les inscrio
tons sont reques en son E
tabl's-ement tous les ours
ouvrables de 8 hres A.M. A
12 hres P.M. ct de 2 hres
P.M. A 6 hres P.M.
Les postulants au recru-
tement par concours do!-
vent soumettre, au moment
de l'in cr ptlon, un dossier
complete comprenant :
1) Une demande de can-
didature etabbe suir paper
I bre entiereme';t cite. da
tee et s'gnre de la main du
cand' dat.


2) Un curriculum vitae
certified s.ncere par le van-
d.dat.
3) Un cirtIfat attestant
qu'11 a eta adm s aux ex'-
nients du Brevet Elemiental
re ou quil a fait au moins
'la classes de 3eme fecondai
re.
4) Un extract do son acte
do na;rsance ou uno certifi-
eat de baptemne. W
5) Un certificate de bon
ne condu:oe dclsvre par le
dern er etablissement fre-
quente.
6) Un certif'cat de san-
t& de date recent ( moinis
d'un mois).
7) Un cert;ficat de bon-
nes vie et mocurs de date
rccente
8 Tro's (3) photos d'iden-
titd de date ricente.
91 La carte d'identite
pour l'exercice en course.
N.B. Le curriculum vitae
doit comprendre notam-
ment un tableau retracant,
annee par annie, les etu-
des du candidate avec 1'indi
cation des etablissements
ouf elles ont ete effectuees.
Le concours d'admission au
ra lieu le Mardi 18 Octobre
1977.
Par ailleurs, les intereoses
sont pries de noter que les
possibilities de trouver des
ddbouchdes a l'extdrieur
leur seront accordees s'ils
ont bouclt avec succes le
cycle d'etudes jiusqu'h lob
tention du diplme..
Cet office profit pour in
former aussi les meres de
famille d6s'reusei d'avoir
certaines connafssances en
Nurring que des course se-
ront dispenses A leur inten
tion le matin entire 6 hres
et 8 hres.
La Direction reste at leur
ent4reo disposition pour tous
repneegnements complemen-
taires.
LA DIRECTION


liz a Gozo


FIOME La FAO a d-flu
se h or et auJjoiurza rt [ant
en Europe q.iu n Air.,iu.: et
en. Arlerique Lalinf, ut-comn
muniqud au sujet de t'actuel
le rdcoltle de r.z.

Une product on record de
TROIS CENT CINQUANTE
ET UN MILLIONS DE TON-
NES (351) a 6td enregktrde,
en augmentaton d' qu'nze
pour cent 15%) sur la rdcol
te de 1976.
Les plus fortes augment


ticns de pri
enieg stre..;
en Ch n i
"n no Nat, o
k stan, au' I
Indea, en In
'lande. Le c(
s d-ie qua
tons sopit d
de la iluv
vastes rc-g,
reason iCa p
daints dum'
d'6te. ,


r.


Le dipl6me de la FIRST SCH'

a la mime valeur que celui de la NORTH
-------------------- ---------~oso ogo seg oeo scx


, LE NOUVELLIBTEs


UNIQUE SES




GRAMMES



JE 77- 78.


ctobre

T DE DIRECTION
OIS FRANCAIS -- ANGLAIS


8 H A.M. A 8 H P.M.
OOL
Jersey aux U.S.A.

AcQ^CO~iOgq/////aCeOaOCOOceacecOO


THE ONE STOP STOREFOR ART NEEDS

-- Mat&riel et quipement

Pour ing nieurs



- Encadrement de diplomes

A I J e 5 Aev
Setde tableaux S

Studio Photo


out cequ'un artiste


pourrait desirer

1 Lalue (Place Dantes Destouches) Tel. 2-3193


I- .-----~ .--- ---


I~-~-


.... --G d. d... - 41-... .....f.ff94..


i pnnofi po ^ .
K.-.



a**-e mrs********seseesesseoeesess


Haiti la XVe.


Foire de Berlin


COMM



PRO(


POUR L'ANNEE ACADEMIQI


^ Qui debute le 18 0(

SECRETARIAT'

SS& BILINGUE 9 I


SECRETARIAT DE DIRECTION
TRILINGUE 15 MOIS
avec stages pratiques de
2 m is en Amerique Latine

MANAGEMENT AND BUSINESS
ADMINISTRATION 9 MOIS
avec stages pratiques en HAITI
et aux Etais Unis.

L'Etudiant peut choisir entire 2 options :
Comptabilit6, Gestion Financiere
Marketing -- Technique de vente



ANGLAIS INTENSIFS AVEC METHODS
AUDIOVISUELS ET VIDEO-TAPE
12 MOIS. LE SOIR

5 bourses seront offertes aux meilleurs e eves


Sonnez le 2 4755 le 2 3508 ; le 2-4901

ou visitez la FIRST SCHOOL et demandez le catalogue des carriers du
Secretariat ou celui du MANAGEMENT

Cloture prochaine des inscriptions

LE SECRETARIAT DE LA FIRST SCHOOL EST OUVERT DE


.; .... Une journaliste

Sestaggqtle

Idevant un Tribunal

CARAC 8 IAFP)
Une jpurnalhste venaued-
liennr, trma Barreto, ,ui a-
.va rEnbontre: un group de
cu. r ,erps evades de pi.son
78 la semaine dcirile rc, r ete
7 appc)4eIk. coniaraltre de-
Svant .u0 Tribunal m.litalre
pour fare le compete renau
de rett.a rencoittre. a annon
ce .'u.ndiredi le quot'dien du
,t,, N,,* ._o r Ei!i Murindo..
SEl 'aMido' ndiquj- Que
la Joutinalilst, q.ii raia'lle
pour Ila R-vue Elite com-
oduction unt ete para tr4 dEtant le TriDurial
an J a p o n AMI ] tair. accompagne par
Continantale, cn de:O p'ls anciens di nglants;
oririnkstt, au Pa- du Collegc National des Jour
Bangladash, aux rna, .t-' iCNP, et du synd -
.don6sie, au Thai c.i nat',oni dc, trava Ileur-
ommsun'que con- 6 la nre.:s,- SNIPi,. organic
ces augmenta- sat'ons qui regroupent. tous
Lueas l'dlevat'on les traialleurs de la press
Iom,"rie dait- ces \ .n-zu j inn h -.
,ns a.iaL qui: en Le qu il d:en aioute que
lu'es plus abon7 '1i)- Bprero in ictilet clli:ment
ant la inousson dan- I, eland .-tint a Ca-
race, p.r I. polet r 'e t rcn
du- a son don'i c'le a.'c un
mandqt d';,rrftat on' .


PAGE ,. .


Aiu Concours
d'eleausanae
A Marseille
Le concourse d'&loquence,
'ous le s gn" Je la Frinco-
phonte, organ:so par le Bar
rea'uwde Marseille, a eu lieu
du 29 SepLembre 1977 au 2
Octobre.
II y a, eu tro prix prevus
en la c rconstance. Le Jury,
preside par le Batonnlir E.
Alexandr. de MarseUlle, grou
pa.t l I Membrec Ou ConSeat
de 1 Orare et quatre person
najls du SUlI dc la 'ran-
ce '
Le Contile de t'Ordre de
Port-au-Prince a.'ait de -
gne et envoye a ce concours
M.- Eriedisnd Jabou.n. qui
n'a pas encore 35 ans d'age.
et cnq ans de carr ere pro-
It *-.ionnelle.
Le de'egu6 du Barr-au de
Port-au-Prince v a pa t'c.pe
ai: r o. Un quatrie.ne prix
a dtd cr4d pour lui : celui de
* lamit!6 et de l'improv'sar
t'on.

Le Jury I'a chaudement f6
1'e't6. Et A a recu une va-
i leur'de Deux i.'ille Franc'.
Nous felir t.n vivement
M' Jabou'n..


.~%n~%~'r~?rJ"rzr~ll~Es~lN~-~-m~r~~,~J~


r_. -_o W-- Z ee %W-ZiI rr e4-n3rr~iu ,;





PAGI 6


(suite de la 16. page)
naissent et v6n6rent come
un dieu.
Son appellation diffire
bien sfir et pour cause chez
les diff6rentes sectes. 11 eat
1'manation s6phlrotique
Binah de la Cabale, Wl'ar
tiste des Roses Croix, (le
grand architect de 1'uni -
versa de la franc-maqonne-
rio, et assurement il eSt
sl'homnme .lui-mlme pour
les tenants du rationalisme
absolu, ap6tres obs6des de
1'humanitarisme don't ils se
veulent les champions pour
mieux dissimuler leurs inti-
mes croyances !
Ecartons d'embl6e une
fausse id6e rdpandue de par
le monde que le satanisme


en tant que science n'est
qu'affabulation et histoire &
faire dormir les petits en -
fants par ces si6cles de lu-
mi6re scientifique !
II seratt bien naif celui-li1
qui,'; anim6 d'une veneration
disordonnie du pjogres
scientifique et dq seos vctoi-
res innofhbrables, penserait
que de pareilles absurdltds
n'ont plus couss dans les ha "
bitudes de 1'homme contem
porain.
Car sl ces chores nou e6-
taient contest, comblen mor
fondus serafent surtout les
pr6somptueux blancs-becs e
moulus des universities, bouf
fis de vanity, ardents ia vou
loir savourer le plaisir de-
lectable d'6taler leur savoir


pour jeter avec p6danterle
leur hargne sur cet woplumn
du peuple qu'ils avalent
pourtant v6nkri danu lour
jeunessoe


Et sl quelques-uns parml
les plus adrioux d'ontre
nous garden austbrenient
xne attitude inecr6dile, tolre
miprlsante cur 1'exlistnce
de ces pratiques primitives,
come ils sout alors &s
plaindr e d'tro demneurds
aussi honteusemont At 1'6 -
cart de la vdritd I
Certes, If est coinprdhen-
sif que la majority des mias
ses emportees dans le re -
mous tumultueux de 1'exis-
tenc, ne se rend pas compete
qu'autour d'elles ou dans
les hauteurs, des homes,


SSAQUAFRESI


au


FLUOR


does femmes par6s de noms
prestigleux ou bien 6voluant
dans des spheres inaccessi-
bles au commun de l'huma-
nit6 solent devenus des de-
v6ts d'un culte indigne du
plus humble civlise.
Et sipar soucl de rationa-
lisme, d'6minents sociolo -
gues se, sont aventures '
tenter de thiatrales hypo -
thbses pour expliquer ce phe
noomene, nous devons au
nom mme e la raison ad-
mettre qu'ils n'ont et apr6s
tout que des spectateurs
d'un drame don't ils n'ont
assur6ment pAs tuivi la tra-
me.
Je pourrais certainement
citer des noms, 6taler sous
vos yeux des coupures de


La pite dentifrice au goiut agreable qui assure


la protection total de la bouchb)Q


Grice a sa triple action


AQUAFRESH AU FLUOR


cratique 7... occupe le pa-
iier inferieur immediate dani
la mysterieuse pyramid.
Suit par ordre d6crolssant
le ePrimats, puis le sRoi~s
et entfin le syndic.


core, des addresses, ce qui tou
tefois occuperait un space
trop vaste dans ce texte d6
jA surcharge.
Le soul mobile qui m'a
poussh a esquisser cet as -
pect du problem est d'al-
der 1e lecteur a mieux sal-
sir les implications conte -
nues dans, les appellations
ou les definitions qui nous
sont donnes' dans le jar -
gon dsotdrique des structu -
rants de ce systdme-.
Le seigneur du monde,
comme son nom 1'indique,
comporte done un caract6re
occulte, n'appartient pas ia
l'espece humaine et consti-
tue le pouvoir supreme au




I


Balivernes que tout cela ?
delivre mystico-religieux ?
II y a dMlire assurdment
en ce qui concernene pa-
rei'le ambition; mais pou -
vons-nous en dire autant de
sa realisation ?
Dans le numiro du S(Busi
nes, W,eks du mois de Sep.
1977, sous la rubrique aPer
sonal Business>, un article
nayant aucun rapport im -
mediat avec le sujet que
nous traitons, mais qui aide
ra toutefois Ie lecteur i a
voir une idWe de ce monde
de remain, merite une at-
tention particulicre; et en
voici la traduction fidle :
(Votre droit de mourir est
devenu un sujet majeur !


Vos' statistiques ne predi
sent-elles pas que la popu
"Aation mondiale zat appe-
lee it quadrupler d'ici l'an
2.000 ?
Comment alors resoudre
les problems d'espace vi -
tal, d'alimentation et du
contr6le de toute cette mas-
se compact d'hommes,- de
femmes, d'enfants' de vieil-
lards sans retenue, dechris-
tianisee, ab6tie ?
Alors on fixera, croyez-
moi, une limited d'age au
biut de laquelle les hom -
mes trouveront normal d'al
ler se faire inscrire poult re
turner volontairement ai ce
neant don't on pretend qu'ils
y sont tous issues.


chie/qui dominerait le mon
de ? Les insects sociaux
n'en fonts-ils pas autant ?
Que de fois dans ma jeunes.
se, m'ftant penchf sur les
habitudes des abeilles, n'ai-
je pas eprouve cette Idgiti-
me rdvolte de voir impitoya
blement jeter hours de la ru
che la boiteuse ouvriere qui
avait vaillamment defend
la cite et don't les services
n'dtaient plus ndcessaires !
(A suivre)
La semaine prochaine "
((AFIN QUE NUL N'EN
IGNORE !...


Ne nous,laissons pas rebu
ter par le style strange de
cet esot6risme pur; derrie-
re 1'apparente candeur de
ces expressions pueriles, se'
dissimule un systime .politi
que qui accuse un pouvoir
d'une rigoursuse severity et
d'une intransigeance impi -
toyable.
En. bon francais, tout cela,
veut dire simplement que le
monde de demain sera regi
par une caste ad'illumi-
nes) c'est-is-dire des hom-
mes inities au plus haut
point dans la science satani
que, qui transmettront leurs
ordres i une assemble d'ini
ties de moindre important -
ce charges de les executer
liar le truchement des gou-
vernements respectifs du
monde.


S.A


PATES POUR C1AUSSURES
011111POUR11PLANCHER
Licrr


EN VENTE CHEZ

S Elias Cassis


Un programme de telIvi-
sion a montre rhcemment
les images d'une femme en J L
train d'encourager sa m6re r
agee a tenter le suicide, et C C
la chaine de television re-
coit jusqu'a present des let
tres. Depuis le premier de
cette arinee, 60 projects de
lois ount ete introduits dauns //
41 etats permettant aux .
gens de demander leur pro
pre mortar. 1 i -.. .. Sa i


- rafraichit votre haleine


- enforce J'email de vos dents et les rend plus solides


et plus resistantes a la care


donne a vos dents une blancheur eclatante





Participez au tirage AQUAFRESH


en apportant vos boites vides a


MOURRA FRERES

7, Rue Bonne Foi





Autant de boites vides


Autant de chances pour vous de


GAGNER TOUS LES MOIS


( CASH


Vient ensuite 1'adresse du
bureau ofi le lecteur devra
ecrire pour obtenir plus d'in
formations et la forme qu'il
devra remplir pour signi I
fier (sa voldnte de mourir,.
Sous le pretexte d'eutha -
nasve nou- voila done lan-
ces ds dasla toute derniire
coqueluche de notre pauvre
humanity consistent ia ten -
ter al'aventure> quand bon
cela nous semblera !
Aujourd'hui, bien stir, on
peut invoquer des mobiles
apparemment senses pour
justifier de pareilles aber-
rations, mais qfu'en sera-t-il
remain ?...
II fui un temps of 1'ideal
scientifique consistait, par
la recherche, a ameliorer
le sort de l'humanite. A cet
te epoque, les homes, nour
ris a la seve du Christianis-
me, y puisaient 1'inspiration
et le courage n:cessaires.
On a comme l'impression '
que intelligence humaine, s
surcharge maintenant par
des philosophies negative %
empreintes d'un pessimism o
morbide, ddmissionne sous
l'action des solutions fan- a
taisistes qu'elle semble of-
frir pour masquer sa de -
chean-e.
Ce monde d'aujourd'hui,
surpeupll d'une humanity a
bWtie, amorale. menace de
famine; en proie i'l'angois-
se d'etre incapable de saisir
le sens de 1'existence, vers
quel nlant glisserat-il d6
sormais ?
En franchissant risolu -
ment cc rubicons moral,
1'humanite plnotre pour ain
si dire dans un. monde qui
n'aura ddsormais rien de
common d'avec celui qui de
puis son histoire arborait 1'6
tendard de la civilisation.
Si on invoque l'euthanasie
plus par incompetence et
par souci de trouver un sue
c6dand de Dieu que dans le
but de faire cesser les souf-
frances des individus, il vien
dra un temps qiu ceux qui se I


LE BISTROT

RESTAURANT -- BAR -- PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRANCE


SAMEDI SOIR
Ambiance dansante
avec ,Bistrot Combo.w


VENDREDI SQIR
JBistrot Show.
Cesar Cotra et les Girls du Bistrot

MERCREDI SUIv
Soiree Dansante Accordeoa et
Musette

CHAQUE SOIR
DPignAo ara -- AmhianMeA M4ueseiala


Nationaux


4
4

4

4
4

4'
4
4,
4
4
4


77/wwfff-CPw M


--


-~--


cosowvone


OW;r;~9~1~eT-r~c~-~3^-u~/JKfJ/;r^-IVcrr'r frK


Achetez Haitien

ACHETEZLES ARTICLES

FABRIQUES PAR

Les Produits


4~r(








SSAMEDI 8, DIMANCHE 9 OCTOBRE 1977



DANS NOS CINEMAS


CINE TRICMPHE CONCORDE CINE


Dimanche 2 Octobre 1977
5h 7th Oh
SALLE I
CRASH
Entrie $ 1.50 et 200

SALLE, II

RFIDAY FOSTER
Entree $ 1.50 et 200
SALLE III

CADAVRES EXQUIS
Ent-re $ 2.00

x x x x x

xx x x

SENEGAL
tamcdi h 4h 6h 8h
MACISTE EN ENFER
Entree G. 1.00 et 1.50

Dimanche 5h 7h 9h
LA CHEVAUCHEE
TERRIBLE
Entree G. 2.00 et 2.50


Lundi a 4h 6h 8h
LA COLERE DU VENT
Entree G. 1.00 et 1.50

xxxx

CINE LIDO
Samedi a 12h 2h 4h
6h 8h 10h ,
DYJIAM1TE JONES
Enritree G. 1.00

D'manche 10h 12h 2h1
LE DRAGON NOII.
Entree G. 1 00
.a 6h 8h 10h
GORGO
Entree G. 2.00 et 3.00


Samni.dl 4h30 G. 1 50
BANCO A BANCKOK
A Gh30 e 8n1130 G. 3 00
VI'VRE' ET LAISSER
hIOLilR

AIRPOUT CINE
S i e'di
RAID SLIR ENTEBBE
Enite? G 2lI et 3.00

DRIVE IN CINE

LE GITAi
Enitr, $ '250

AUDITORIUM
Samedi a 7h
SUPER EXPRESS 109 i
Entree G. 2.50

x x x ,

REX THEATRE
aamedi A 12h 2h 4h
LE CERCEE NOIR
Entr6e G. 1.00
a 6h 8h 10h
Entree G. 3.00 et 5.00


Dimanche a 10h G. 1.00
LE PARRAIN DE HARLE
a 12h 2h G. 1.00' -
AL CAPONE
Permanence
Attention a A partir de 2
Entree G. 2.00
A partir d2 5h G. 3 00
5.00
0 4h Entr6e G. 200
a 6h 8h 10h
41b Entree G. 3-00 et 5 00
Lundi a 12h 2h 4h
AL CAPONE
Entree G. 1.00
a 6h 8h et 10h
Entr6e Cf. 3.00 (t 5 00


PARTICIPEZ AU CONCOURS



<< Vacances de Reve >>




DU CAPITOL


RECLAMEZ LE REGLEMENT ET LE BULLETIN DE


PRESENCE A LA CAISSE


PATRONNE PAR LES


HOTELS MERIDIEN


ET


AIR FRANCE


AU CAPITOL PARAMOUNT


SAMEIDI 8 OCT. 1977

CAPITOL I
AU DELA DE L'AMOUR
L i Hllim >'uli r.nd AIuiii'.ux
C e- un ilim cle la
SELECTION .
V;'CANCES DC REEVES
121- 15 21i5 4hl5 Ghla h81l5
101 l15
A'.'iiil 3 j130 G 5.00
A\lple- h30 G. 800
CAPI-2OL 11
CE N EST QU UN JEU
I.\I .4A N
1'i l5 21l5, 4iil5 61 15 Fhl5

Apr.:, ;r, S I G '.-.00
CAPITOL III
SS REPRESAILLES
12h 2hb4h 6h 8h lOh
Avant 3h30 G. 3 00
Apres 3h30 Q. 5.00
CAPITOL IV
INDOMPTABLE DRAGON
11h45 lh45 3h45 5h45 7h45
9h45
Avant 3h30 G. 3.00
Apres 3h30 G. 5 00

x x x x


D manche 9 Octobre 1977

'M CAPITOL I
AUTANT EN EMPORTE LE
VENT
C'e.t utn film de la
3h SELECTION:
VACANCE'S DF REVES.
et 12h 4h 8h
Avant 3h30 G. 8 100
Apires 3h30 G. 1000
CAPITOL II
SS REPRESAILLES
l2h15 2hl5 4hl5 Ghl5 Shl15
10h135
Avant 3h30 G. 3.00
Aures 3h30 G. 5.00
CAPITOL III
AU DEI.A DE TLAMOUR
Le film qiU rend Amc-ureux
C' st un tfm de la
SE'IECTIONq :
VACANCES DE REVFS
12h 2h 4h 6h 8h 10h
Avant 1h30 0. .5 00
Anr ?h30 G 8.00
CAPITOL IV
INDOMPTABLE' DRAGON
1lh115 1h45 3h45 5h45 7h45
9h45
Avunnt 1h130 G. 3.00
Aprts 3h30 G. 5 00



Deluxe Auto Cind
Samcdi a 7h et 9h
LES PROFESSIONNELS
Entree $ 2.50

Dimanche a 7h et 9h
LA ROUTE DE LA
VIOLENCE
Entree $ 2.50
Lundi a 7h e, 9h
LA ROUTE DE LA
VIOLENCE
Entree S 2 50


ETOILE, CINE
Samedi a 6h30 et 8h30
TONNERRE SUR PEKIN
Entree G. 1.00 et 1.50


Sam dl & 2h 4h 6h et 811
KING KONG CONTRE
OODZILLA
Entree 0. 1 00 et 3.00
Dimanche a 21 et 4111
iONG FAIT SA JuSlICE
AU KARATE
EntIree G. 1 00
D.inanchti- a ,n 81h et 101h
DE PROFONJIS PCOUP UN
TUEUR
OLire GC 3.00
Lundi h 1'n et 4h
OPERATION EUR HONG
KONG
E.nirev G 1.01
a 6h G 3 u0
DE PROFONDIS POUR UN
TLiELIR
A 8h G. 5.00
FURIA PORNO
Stricbtment pour adults 1
Entr6e $ 1.00
x xx X
MAGIC CINE
Samedi a 6h et 8hl5
MISTER MAJESTIC
Entree G. 2 50 et 3.50
Dimanche A 6 h. 7 h. 9 h
UN HOMME ET
UNE FEMM
Entree Gdes4 et Goures 5


CINE JiARC
Samedi
4 MILLIARDS EN 4
MINUTES
Entree $ 253


Au Florville Room
de Kenscof ,
Au Florville Roois de
Kenscoff, vous da ser)z de
2 heures a. 10 h oes le
Dimanclle 9 Octobre avec
LES AMBASSADEURS
Entree : 2 Dollars par per-
sonne
Votre carte d entr6e vous
donne droit a une consom -
mation.


SOCIETY
D EQ UIPEMENT
NATIONAL

AVIS
II est porne a 5la connais
sance des interesses que la
SOCIETY' D EQUIPMENT
NATIONAL (SEN) procede
au recrut.ment de dCux (2)
Ingen eurs Electro-M6cani-
cuifis pour son Complexe
Cotonnier, sis a Ca-Soleil,
Gonalves.
Les cand dats devront se
presenter avant la 1.n du
nlois d Octobre entire 9:00
AM et 12:AM. au Siege So-
cial de T'IDAI SEN, s.s
a la Rue Amer caine, a
Port-au-Prince, pour une (n
trtcvue.
Les conditions requises
front les suivant-s :
1) Etre de natonalit6 hai
ticnne
2) Detenir un diplome
d'Ingenieur Elictro-Mecani-
c en deavre par une Facul
t6 de GCene jeconnue.
3) Etre de bonne vie et
mo( urs.
Le: experience acqu'ses
(n genie 0lectro-micani
que,seront prises en consider
ration.
Port-au-Pr'n"e, le 5 Oc-
tobre 1977
SOCIETE DEQUIPEMENT
NATIONAL
y.c:


SOCIETE D EQ.lUII
NATIONAL


PEI')


Avis
c.-t pct L ]a..r 0 1 aL 1-,'1
"ift i in re : L s r: ; .-u Il.,
SOCIETE DL E',QUtiPEMLENT
NATIONAL ,StbN, p. ,C-:,o
L, [ -''I. i'rn:n co L it d,_ u ,

L* -ol oi C. omplY. 2 C-lin-
n 01i, i a Ca-SI:.1, Oj c,.al-

L!:'s c d'da det rirln,.
pr"- e -. -r a .' Iptr Ia 1,1i ,lo
nmo ci Octobr eatIr'e I III1
AM :t 12 All au Seg? So
c al de I IDAI SEN. d5
a la ruc, Anm r cai,", a
Port-ait-Pr' er. p-,ir oe tO-n
tu %Ur,?
Lea cond.tin n rI1 'u I eSC
cont les Iu 'ant-s :
SI Etre do, nationr.lite
1it. ien ne
21 D4l-nir un dipl6ma
de Mrlean c en ,n alu.e,
3.1 Atoir au molns 2 a.3
LAVE MIEUX dperenc, ralisr des

PLUS BLANC travaux de touirnur ou de
:oudnur
ET S.51 Rre de honne vd et.
Xfueulrs
SANS USER Por-au-Pr'rnc, le 5 Oc-
tobre 1077
I SOCIETY D'EQUIPEMENT


cLE NOUVELLYSTED \ PAGE 7


CONFERENCE DE -

(Suite de la lIre page) Une frc


ces 50 Sin-;, le probleine s?
ra pose et, p-uit-Otre, du
moins, -- notre grand es-
polr re.olu. '.A parttr de
1946, date c:iainire dOt-il.
de notre h sloire que de
multiples proUlemes ont ete
poses au couir, de ces 30
d:rUtlerer, annc. 11 s' ma
g ne quei durart les 20 derc
mere: aiijtez reslante4, daua
tr, ouivra ea p-.raitIrins
q(,? d aitrtE s econoiri ste_.
rin lerrort IElir .voL:, sans
duille, a c. e eorneert de re-
Cir 'Cliae d'ui,. -i lii[ oil 00
nom'q TOal. t: ls i;l.d -
thol: e.oquLi-c par 1: pro-
I'- e'ur P.oll, D'.ir'nd Lioin-
'rint '..iutour d,- ceitains
Points d": '.-.n ,"r :posu:;

Le capitOl .m:m- (:t dv-
pass6 et *:emble etre mia-
daptable as t er--monde,
tel qu Hailti.
Une :ni. ..i, nt on pla-
nifd.e de I E:'i et ics-
sa're.
La revolution cultural
le doit scrvfr de bass a la
rlvolut'on econom-que.
II faut reformuler la
questions agra!re.


i J -- Le tIhaissemeht de
tous les privileges, social ,
polltique, OconomiquE etc.
La volonte de deVelop
pement doit se rfevler par
tout come un facteur puis


sant.

La cooperation dixter-
ne peut etre un handicap,
ajoutons, quand elle pzut
6touffer le 'nation'alism 06-
conomiqua, le V6ritable but
de la demarche de Me. Ro
ny Durand.

11 devra y avoir lh, en-
tre autres, tout ce qui dot'
corrorpondre a la justiflca
tion du developpement. Ce
lui-ct, pour etro veritable,
dolt manier la quantity et
la quality. La quantity est
function des accel6rat.urs
de croni-ance. La qualitS
ert la r6-ultante de 1'am6
lioration de la vie pour 1'6
education, 1 n ,ignement
technbiqui, la formation pro
fesFionnelle. Done, il faut
los homines, 1'q'utillage, les -
rossourcep. < litique, 5e demanded' enfin
le conferenicier, viendra-t-
11 du developpemrnt de nos
resources naturelles, 6ner-



Phb rnacle5
assurant le service
cet2le nuit
SAMElDI 8 OCT. 1977

DU COIN
R Mgr Guilloux

PERPETUEL SECOURS
Rue du Centre
SLECLERC
Martissant

PETION VILLE
REGINA
Place du Marche



A louer
A louer, a Petion Ville,
tres proche de la place
Boyer, magnifique maison a
vei: terra-se et jardin: gran
de (our; garage; cuisine et
dependance '1 'lles de bain:
4 hanbre coucheilier el u
erand living.
T'clephonez : au 2-5.131


getlquei, Oconom ques, cul-
turelles, morales; '&ocia-
les... Le d6veloppement de
de main sera haltien, ou 11
ne le era.pas... ,SI le dd
vealoppemeht, conclut-il,
c'est le da cloppement du
sous development, c'est
l'aggravaVon do notre cri-
se... LPs deux prcmie:rs dQn
nes.i dI la solution sont.'
aux yeux du coruerenc[er,"
un congress de Port-au-Prin
ce pour career le dbvelop-
p'ment commE. le coingrbs
de 1'Arcahi.; a creek la na
tion. I'Lnlnir, .familialfe de
ceux qui peinent et de e.'.;x
qU, p-en:.ent '.

P. R. A.


Le


VOus


PO0


Sgasin le plus


t le moins cher


TOUT CE DON'T VOS ENFANTI

I' T VOUS ACHNWTEREZ
CLIMATE AGREABLE !....


LA RENTREE


S CLASSES:


Soullers : Garcons et Filnes $ 15.00
Pant Ions : 3 pour $ 10.75
Chemiises : 3 pour $ 13.50
Cale ons : 3 pour $ 4.80,
Sac d'E ole : $ 4.00
Boite a Lnci : $ 6.65
Maillots garcors et files $ 3.80

Culottes, chau settes a des Prix inbattables...


VENEZ V SISTER BENEDICKS


Vous sortirez satisfait!

NATIONAL SHOPPING CEOTES DELMAS 6-115


A*r-


a,


IIA
10

A4.
rd,
ob1


La noblesse, la grace,

I 'agressivite d un pur sang


le PRIX ... d'un poney !


. . . . . .. .


M'DICKS


Ba





'PAGE 8


CINE


Samedl 8 Octobre a 6h.30 et 8h.30 Le d

centre Earnle Shaevers au Madison Square Garden


Vers Mexico
C" it' tiU eAlt Ipart. pour e
S4Xiniqu" v.a Miam. par Ie
,Vol de la PAA noLru ami R-
iisud Mart'.ly, D rectour ide
I Agl nee Cap Ha'tiet Tra-
vet S rvice en vue d as st, r
dema.n a la r'tncontrI Ha -
ti --- Iexique. Nous lavons
rtncontrce a Aeroport t l l
aera de. r toul lundi apres-
nm di. nous t lai souha tons
'.,une agreable traverbee


cacaf si elles n'ont-pas la
permission express de le f6
duration franchise de foot-
ball et m6me du gouverne-
mnent francais.
M Avelange a declare
qu'un cas identique s'est po
sa pour Macao colonie por
augaise qui a f nalement ob


'muite de la Je-r page)
tenu l'autorisation du gou -
vernement et de la federa -
tion portugaise pour partici
per aux competitions dans
la confederation asiatique
de football,
xxx

D) Emmanuel Sanon est
dispose a jouer flans un club
mexicain. 11 a declare hier
aux journaliA'o.s de Heraldo,
d'Excelsior et' de Esto, au
course d'une conference de
press, que si in club mexi
cain avait assez d'argent
pour lui payer 6tant profes-
sionnel, il n'y a aucune ob-
Jection, il serait prit a y
jouer. Cependant les journal
listes slnt d'accord lh-des
sus. 1 faudra aue Sanoi mar
que au moins quelques buts
de bonne classes avant d'in
teresser d'eventnels recru -
teurs miexicains.
xxx

A) Un premondial scolai
re a eu lieu a Monterrey.
Six equipes de jeunes scolai


Le&es de lFng.
Andre Beliegarde
Les Pompes Funebres Pa-
ret-Pierre-Louis vous annon
. cent le deceas de 1'Ingenieur
Andre Bellegarde survenu
le 6 Octobre.-
A sa veuve Madame Apdre
jit .' a nta ai t I tlgu r a .
Baguidy, ia ses enfants : Ma
d:i, h;,'vlyne IAbelard nee
Bellegarde et son epoux -
Monsieur Guy Bellegarde,
Monsieur Andre. Bellegarde
jr. et son spouse, Monsieur
Serge Bellegaide Made-
moiselle Nicole Bellegarde,
a ses freres et 'oeur : Mon-
sieur Rene Bellegarde et fa
mille, Madame Lucienne
B a-i gard. '.T tat e fma.l
T1- Mons'(ur Jacnues Belle-
-a-rd- 't famn11P a eas
beaux-freres : MM Joseph
( '. Fern Bagudy-Ivt-e rn lie,
qt 'tcns :ur et. Madaine Jeal
Ber-irin-t at famille a ses
St1 is-enfants. a Ses nue -
v ix ('t n eces, aux families
Bellegarde. Bagu dy, Abe -
I -rd. Proph'i .te Arnmox.
Charmant. Barrouet. Ber -
trand. 1herison. Titui D's
rouleaux: at ltos les autres
parents et all'es. MM. Pier
re-Lou's et L'l Nouvelliste a
dresscnt leur: v ves rymtpa-
thies.
Les obseques du regretted
detunt ~eront celebrees le
mard; 11 cto'cbrt a 4 heaures
P. M. en l'Egl':e du Sacre-
Coeur de Turgeau Le con -
vo' part ra du saloi fune -
raire de 1'entrepr se.



DPees de M.
Eddy Taylor
Les Pompes Funebres Pa-
ret Pierre Louis vous annon
cent le deces de Monsieur
Eddy Taylor.
A son grnnd-aore Monsieur
Georges Pradel, a ses soeurs,
frere, beaux-frcres et bel -
le-soeur, Monsieur G6rard
Hodelin et Madame n6e
Maud Taylor, Mlle. Elsie
Taylor, Monsieur Jean Daba
dy et Madame n6e Nicole
Taylor, Madame Mireille
Taylor Mlle. Margareth
Taylor, Monsieur Hans Tay
lor et Madame nee Eliane
Paris; a ses oncles et tan-
tes : Mademoiselle Jeanne
Pradel, Madame Sylvie Pra
del, Veuve Annacius Inno -
cent Monsieur et Madame
Fritz Rameau, Monsieur et
Madame Daniel Morel M.
et Madame Fritz David, M.
et Madame Max David; ai
ses neveux et nieces, a ses
cousins et cousines; aux fa-
milies Taylor, Hodelin; Da
bady: V'ncent. Paris: Pra-
del, Innocent; Rameau; Mo
rel; David; a tons les au -
tres parents et allies, MM.
Pierre-Louis et Le Nouvel-
liste adressent leurs vives
sympathies.
Les obsiques du .regrettt
defunt seront chanttes le
mardi 11 Octobre a 4 heures
p. m. en 1'Eglise du Sacre-
CoeMur, de "Tureau. Le con-


res, de tout jeunes enfants
de 12 a 16 'ans ont organism
une competition qu'ils ont
appele competition pre -
mondial. Chaque quipe a
pris le nom d'une des forma
tions participant au pre -
* mondial de Mexico. Par dis-
cretion op n'a pas communi
que le nomr du champion a
fin, parait-il, de ne pas in
fluencer le coups des ev6ne-
ments futurs.
xxxX

Los ceremonies d'inaugu-
ration du pr6-mondial du
Mexique auront lieu i 11
heures du heure du Mexique,
12 hures 30 here d Haiti.
Le reseau des tel6communi-
cations d'Haiti retransmet -
tra totalement 1'evenement
et avec toutes les phases no
tamment la presentation du
du drapeau haitien et l'exe-
cution de 1'hymne national
d'Haiti. 11 est possible que
le match's qui ne serontjpas
diffuses en direct pa le t6e
lecommunications d'%la le
scra.ent en differ.


A) En 1986 les liminatoi
res de la 'Concacaf auront
lieu a base de viile r6ci-
proques. C'.'st ce qu'h confirm
mne Monsieur Joan Avelange
en pr6'isant toutefois qu'en
1982 la compelition se derou
lera comme par le passe.

xxx

A) Le President Jose Lo -
pez Portillo en visit offi-
cielle a Madrid n'assistera
pao 1 overturee du pr6-mton
dial. II1 se fera represented
par un officer de Va mai-
solt militaire.



Etats Unis :

deccise de prea-re
&a retraite
WASHINGTON I AFP a
Le Jug. Jon. r ca. cele-
bre pour avo.r presIde le.
ploces quai ont ia t sue au
scandal du Wat rgate, a
de,: d de prindr(t sa rctra -
te a la fin du mo s, a aimon
ce vendredi i portly parole
di Ia Ma son Blanchie.

M. Sir;ca di courage 't de sagesse'>
au momnt' nt 'ou notre Lyste
me de Gouvernemnt faisait
face' au plus seritux des de-
fI as, soul gne Ie Pres d nt
Jimmy Carter dans une let
tre quit lui a adressde jeudi
M. John S rmca, 73 ans, en
quality de -Jge honoraire.
continucria a traiter certain
doss'ars du' tribunal federal
de premiere instance.



Cours d'Anglais
Methode accelieree
La Direction de THE EN-
GLISH CLUBS est hlureuse
d annoncer quells offre une
reduction spbciale de c n-
quante pour cent pour la
nouvalle Saison Scolaire.
Pour lIs Etudiants de n'veau
moyen, les coov's.seront d s-
pensis de 7:00 a.m. a 8:00
a.m. et de 7:00 p.m. a 8:00
p. m.

Pour les ddbutants, de 6:00
a.m. a 7:00 a.m. et de 5:00
p m. i, 6:00 p m. Toui les
course sont assur6- par des
Professeurs Haitiens et A-
mdricains d;pl6mds en Lin-
guist'que appliqud et spdc'ali
sAs en phonolpgie., GLISH CLUB>s, 44 Chemrn
des Dalles.


AVIS
II est. port a la connals-
sance de. directeurs et d'rec
tries do jardius d'enfants
et d'tcoles pr'matires que leg
Nouveaux tableaux de lectu
re pour la m6thode Ti Mall
ce a! nsi que les cahiers -d'
criture Ti Mal'ce 1 et 2 sont
en vente dani les libraries,
Le imio tl0eNTablnauy it 1m/2


LES ZINS DU PRE- MONDIAL


Au Trioniphe Cine en Ex nie Shai
clusivite a part'r du shm6ed d.son Sc
' Oetnhrio A t h6lieures 3 et 8 tinmb


A IONU, un Premie Ministre s'inquiete des OVNI
NATIONS UNTIES (AFP) 1ONU, dun Inst.tut de Re s de recherchea spauiales
Sir Er c Gary, Prem er chrrcl e et de Coordination 1 ftude dfu fameux triangle
M nistr de Gr, nade, une de. E udi sur.ces- phednome cls Bermudes ou de nom-
Ile des Ant, es qu a cce- n.s. breux b ateaux et avions oit
cle a Ilndependance en 1974. Le' rem'er M'nistra, quf d sparu sans laissar de tra-
a aff rmer vendr di devant ag t duns ce s ns aupres des c s ain.i que des poss,.il tds
ieAs smblde Gdnilrale deF 10 NMatois TITa es depus d ux d'exastenc. dautre tres vi-
NU avoir vu lui mcme un ob ans d ja .ans succes,' souhai vants dans l'espace extra -
jet volant hon 'centf 6.' te qu ne diacuss.on ouverte atmospherque.
S r Erc a demand qui s'ingg,. .su cettil' question. < les Notuon Unies aoccupcnt I a a t etat de qacerta ns S'r Er'c aprs avo.r invoque
d- facon syst.matqu- des rappo ts Selon le.quels Isa la bend et on du tout pu's
OVNI. II a fa't nser re h d ux 'uperpu sanc(s ont in sant, ne sont peut tre pas
l'ordre du jour dr 1'Assem- clus ans lVurs program- une plaisanterte.s
b!We Gendrale la question de S-'
la crcat.on, sons l' gid' de
L AVIS

A vendre Coilege de Port-au-Prince
A Vendre une Jeep Wago I,
never, Coueur blanche, m- L DIRECTION. DU < COLLEGE DE PORT-AU-
dele 1969 et une Jeep Comr- PRINCE ) RAPPELLED AU PUBLIC EN GENERAL ET
mando, couleur blue, mo- AUX ELLVES EN PARTICULIER QU'ELLE COMPOR-
ddle 1972 en bon tat, Pri TEIA DES L'ANNEE ACADEMIQUE 77-78 LA CLASS
No 10, lere Impasse Lavaud SE E PHILOSOPHIE ET QU'ELLE RECOIT LES
entire 8 h 12 h AM et 4 INSCRIPTIONS DE gh A MIDI ET DE 2H PM A 5H1
heiires i 6 heures P M PM.
Tel : 2-0754
1010AU AP OL



AU CAPITOL


AVIS
SLs Teecbmonmun'catioto
dHa.ti S.A.M., prend plat-
sir a informer que, grace-a.
la haute sollicitude d&
Son Excellence le President
A V.e de la Republique, ls
public pourra suivre in di
rect par la rad o ct la te-
lev ston, l evolut on de la
Select on Nat-onale dO FooL
ball a"u el mnatu 'es de
la Concacaf qui se deroul-
ront au Mexique dans le
cadre du champ onnat de
la Coup., du Monde.
Les differentes rencontres
qui, seront diffusees :n d -
rect auront lieu selo. l'ho
rare su vant (thure loca-
le .
9 Octobre 1977
Mex que HAITI 13h.OO
12 Octobre 1977
Mrx o Salvador 13h.09
12 Octobre 1977
Guatemala Haiti 21h.00
16 Octobre 1971
Salvador Haiti llh.0i
10 Octobre 1977
Mexico Guatemala 21h00
20 Octobre 1977
Canada Haiti 19 h 45
23 Octobre 1977
Haiti Surinam 11h0O
11 est a notuer que le
Match HAITI MEXIQUE
pourrait-ftrererould de deux
lh' ures so I b1:0O heurLs o10
cale. Le puhl c sra avise
d.e tout changement le Sa
mcdi 8 Octobre au plus
tard
Le- hu;t autres matclces
de ce tournoi scrona televi
s-'s n11 difere' 11 vlant una
horn re cui sera publ' e e
F'nmps opporttun.
bre 1977
Ptrt-au-PrntCe le 6 Octo-
bre 1977
TELE'COMMTI jTCATIO NS
D'HAITI S.A.-.





Li lomm, de 58 ans,
aa says tlit: m rcredl t so r sa
limmn i- marie, agew d- 63
at's d una dAza i- dA- coups
au,, can i. La n-hCahi t.< a
cxp re uoru la :tbtc (at opcia
t oils. aut btoc et rcu.' cat d-
l -16p ta! df- -Vn.vcr -.t, dE
tal
Lc couple- lass' hui't ,n-
fants. Ils hab a- ent a Fond
Ta;nara. Le in urtriar en
fu te a pu etre arrete hb(r
:o't dants ls piarages ae la
Rue des Cesars.


vers prdsente au Ma me etant le plus dur de la est actuellement 'Je plus
uate Garden ie 29 carridre du champion, grand puncher du monde.
re devant 78 m1- Tane Shavers surnommi Ce combat ssra present int'


Le f Uni qui, 38 aris avris sa -sortie, bat toujour's
tous los records d'eatr~es
bI ft --4-8 h 8 Gdes --l10Gdes


Au COne"Triomphe


AUDIO CENTER

e gro zaf


AU DIO CENTER
^71 Rue du Quar Tel.'>2 243


THIS MA i



CAUSES S





His record is 54 wins,5 losses 2 (draw.
His punekes ha-ve knocdea out &
5Z of his opponent .;

HNi5 power is devastatin.

His name Is Earnie Shavers
the hardest puncherAli hos e fced.

Cn the awswt p.Mer vmi & gwt

Mteartu-aotee ot.mO


$SEPT.2SlatBRM.

for the Heav weight Championship
IRoUndsNS


ggyMMA EARNIE


I' -. --:-- ; --- -- -- : -~ ;; '-:::::':':::: ::-:::: i;:-;:::`:: ::_,:: ::




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs