Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09892
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: October 7, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09892
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


VERDICT DU TRIBUNAL DANS
L'AFFAIRE DE MARIJUANA :

UNE AMENDE DE 16.000 DOLLARS

AUX 16 PREVENUS



DENOUEMENT DE L'AFFAIRE

C. CELESTINED CELUI-CI EST
CONDAMNE A 3 ANS


VJ iilVHJSJDI T OcTP. 17? "'
POWD QO IDERl MMB A O











FORDS 15 1 : LE PLUS &NCIEN QUOTID1EN D'EAIT MHBERK DR L'ASSOCIATION INTERBNATIONALE DR PRESSED


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISThATRUR .Mine. MAXCHVE


Bus du Centre N. 313
Boite r'stale :1316 Td616hons : 3-K11


ARRIVE LUNDI

D'UNE MISSION

DE BONNE

VOLONTE DE LA

REPUBLIQUE DU

GUATEMALA


Le Vice-President du Guatemala arrive lundi A Port-au-Pr nce



a la tete d'une mission de bonne volonte


"Che" Guevara -Dix ans apres


PARIS (AFP)
Dx anils apres la mort, le
8 ou le 9 Octobre 1967, (n
Bol v.e, d Erncsto Gu vara
Lynch, l'epopee du
dm rc re uin synmbole pour
tou- les revolut-onnaires du
nlondi, mais elle nest plus,
pour eux, un modele d'ac-
tiou.
Son rave. qui dta t de fai
re surgir edeux, tro s, plu-
s eurs Vi_'tnams eno Amner -
que Iat'n' ct ailleurs pour
recidure mericain par .ia force, a 6te
balaye par des courants his
torques qu'il n'ava-t pas
prevus et au regard desqurls
ses analyses se sont rtve-
lees errontes.


La iegende de Guevara, le
GucrJicro, a fait coul'r beau
coup d'encie et le person-
nage est devrnu, au fil des
anhiees une figure de proue
rooman't que.
Ses 10o ntans d':cerdants,
aujourd'hu.. ne lui ressem.-
bl( nt gure. .
En Amtnrique Latfne, la
-guerilla rurale vpgett et s'e
t ole soOus lcs coups qu' lui
,onL portes par des armies
nationals qui n'ont plus be
soin de conseillrs mnilitai-
res anmercains ni de la CIA
pour en venr a bout. C'est
le cas, par example. de la
Colorambe et du V6nduela
don't les regimes sont, au
surplus, universellem"nt con


sideres comme democrati-
ques.
Au Mexique 'et dans cer-
tains pays d'Amtrique C-n-
trale, il ect souvent diffict
le de disUnguer les grou-
puscules gueri'llros polite
quement motives des ban
des de p'stol4ros qui perpe
tuent une tradition e un
folklore plus cue ccntenai
res.
Areilleurs, le relai a ett pr's
par une guerilla urbaine, el-
le aussi en difficulty. En U
ruguay, ics Tupamoros ont
ete eliminas. En Argentine,
le gouvernement militaire
du General Jorge Rafael Vi-
dela, au pouvoir depuis 18
(voir suite page 4.)


BEYROUTH --, (AFP)
Les miracles, on y croit
ou on n'y croit pas : devant
les monceaux dd bequilles et
d' x-voto de miraculbs re-
connaissants qui s'ammncel-
lent dans la Crypte oit est
ent,;rre le pere Charbel Makh
louf a Annaya, dans la mon
tagne ltbanaise, le visiteur
incredule peut recuser aus.ii
bien I's temo'gnages publics
que les rapports medicaux
constant que la science ne
: aura;t expliquer 1inexpli-
cable de &certaines guerisons
m raculeusess
I1 ne saurait rEfute'r un
revanche, que la depouille
du Moine L'banais onit I'E
glice piononcera la cencnsa
t on le 9 OctuOre, continue
. po er a la sucitnce d1;s ques
tons qui rstecnt sans re-
ponse.

Au matn d- Noel 18. ,
corps decharn c de 1YErmite
Maronite mrt la veille
soixante dix ans0. st ihu-
mn dan., le ic tiere du Mo
nastere de Mai Marour d'An
naya.
Selon la coutume da 'Or
dre, ie cadavre repose ,tur
deux planch,.s a mnme le
sol boueux.
Quelq.ues senmanes apres
l'inhumat on. dos phenome-
nes lumineux tinxplicables
autour du tombpa.u du Pre
Charbel, constates par de
nombreux temo'ns, dont le
Prefet Musulman de !a re-
gion, amenent la justice a.
ordonner l'ouverture de la


Port-au-Prince, le 5 Octo-
Sbre 1977
,Au D recteur du Quotidien
ILe Nouvell'ste
En Ville.
,-Monsieur le rirecteur,

Voila une annee depu'.
que je d6nonce sans success
aux autor;tes comp6tenti s
iune pertubation en Haiti
dan- le march du che-
wing gum .

La question e t d"'ntir6t
,national : elle interesse et
1"Etat et le commerce Hai
tien.


s6pulture : ous la boue qui conslatent officillernent le
le souille, le cadavre est in phenomena ma's ne lui trou
tact. vent aucune explication
scient'fique.


Quatre mois plus tard, le'
corps ect exhume devant u-
ne Commission Eccle'dasti-
que. Le rapport constate :
lde corps est souple, elasti-
que, exsucant du sang frais,
tans aucune trace de cor-
ruplion, come si l'on ve-
nait a l'instant m~meme de le
mettre en terrev.

Le Pere Charbel est mort
dcpu s cinquante deux ans
et iEglise a de'ja prononce
sa beatificat on, lorsquune
nouvelle exhumation est or
donnee. La Cummi.son Ca
nonique tt les trous experts
nmedicaux presents consta-
Lent dc nouveau que le corps
est intact, qu'll continue a
exsuder en abundance le me
me lqude et que le. mem-
brcs ont conserve toute lcur
soupicsse.

Le 7 Aofit 1952. une d-r-
niere Commiss on consti-
tuoe de -ommitls mtdicales
internationales et d- haut s
autor;tes eccl6eiastiques de
clare que ,455 ans apres ;a
mort le corps transpire en
core sans avoir epuise sa
subo tances. Les experts cal-
culent aujourd'hui que ie
cadavre, qui ne devait gue
re 'peser plus de quarante
k'los au moment du d6ces,
a exsud6 plus de 86 ltr s
de Dqu'de en 79 ans, oit plus
du double de son poids. Ils


Bien des uannes avant,
les mldecins avaient pour-
tant cru pouvoir meatce fin
a cette ) en pro
cedant a lablation des vis
ceres. CEtte operation se re-
vela inoperante. Partisan
de.- solutions radicals., un
autre .medecin avail imagi-
ns ,(de soumectre a une '-
preuve decisive la miraculEu
se conservation du corps.
Le cadavre du pauvre Er
mte avait te alors place
debout, les pIds plonges
dans la chaux vive. A la
Lurpr se general. la cliau:x

(voir suite page 3)


La Boulangerie Frangai-
se represent en Haiti la
margqu s,
Depuis quelque temps, el1le
n'arrive pas a ecouler son
stock par le fa't de la mase
en circulation sur le march
du mIme produit fabriqu6
sous lie nee en Republique
Dom n caine.
II y a lieu de penser a une
entree ill6gale de c(tte mar
chandi: chez nous par voie
alrienne ou tcrrcstre car le
ch'clet product a Saint Do-
mingue, chiffres a 1'appul,

(Voir suite page 8 )


La Mission de Le Verdict de l'a aire de Marijuana Condamnation de Christopher A Celestine
bonne volonte de Le Verdict de 1'affaire de Marijuana
la Republique du Ce midi, le Suge Ch1men- fense, tout en reconnaissant Le curaaosein Chresto 'vrier 19i 7 l n possession d'un
ai l ceau Thomas, qui a entendu que les accuses avaient fait pher A Cestine, 20 ats, kilo de marijuana doit tre
uatemala I'affaire de la marijuana re usage illiitd .... ...... marin de profession a t re 'anussi expulse du Pays, en


Lundi apres-midi par le
vol 351 de Air France'arrive
ra a 1'Aeroport Internatio -
nal Frangois Duvalier la
Mission Guatimalteque de
bonne volont6 compose corn
me suit :
Son Excellence Monsieur
Mario Sandoval Alarcon, Vi
ce-President dc la Republi-
que du Guatemala, Presi -
dent

Son Excellence Monsieur
Alfredo Obiols, Sous-Secre-
taire d'Etat des Relations
Exterieures Membre
Monsieur 1'Ambassadeur
Jaime Martinez Y Martinez
Directeur Adjoint du Proto-
cole Membre

Monsieur le General An
gel Anibal Guevara Rodri -
guez, General en Chef de
la Garde d'honneur; Mem-
bre

Major Harry Ponce Rami
rez, Sous-chef d'Etat-Major
de la Vice Presidence.
Membre

Ils seront accueillis par
an Comite form de : Mon-
sieur Fournier Fortune
President de la Cour de OC,
station, Monsieur Efner Bru
tus Secr6taire d'Etat des Af
faires Etrangeres, Monsieur
Rene Hyppolite Chef du Pro
tocole, un Officier des For-
ces Armees ainsi que par
Son Excellence Monsieur
Castellanos Carrillo, Am -
bassadeur du Guatemala en
Haiti.


Considerations


sur le Jean Claudisme
Par Carl LABOSSIERE


En ce cingulier petit pays,
comnpartimente dans tous
ses aspects par des d'stinc-
t:ons man cheennes, la Pen
see ndependante a quelque
pudcur a s'exprimer et quel
que peine a se faire enten-
dre. Habitue a la dithyrambe
partisan ou a la negation,
la contradiction, la buspi-
con systematiques. l'haitien
jette sur les choses et les
gens des regards passionnes
qui dcguisent e6 mtconnais
sent la reality dse phenom
n-s, ieur complexity, leur im
portance.

Une vision le lhomme a
r6gi, vingt ans, notre vie de
people. Pendant ces vingt
ans, plus d'une d6cennoe
d'h'stoire frtnotique vecue
au rythme des fanatismes,
des intransigeances, des im
patience.

La durie de l'6venem.nt,
excel ptonnelle pour Haiti,
exclut de le cons'der:r corn
me un piphenommne. Sa Ion
gdvitd permit de croire que
dans sa totality, tout au
moins, par une ou' lautre de
Ees composantes, il a r6pon
du a des besoins de 1'ame
national.


Le duvalierisme, dans ses
acceptations nobles, est la
rtpones dun group d'hom-
mes blesses par le spectacle
de l'honneur national ba-
foque, traumat'ses par les
contra'ntes qu'imposait une
acculturation grandissante
qui deniait a notre people
(vair suite page 5)


levee h la charge de 16 jeu
nes gens haitiens, a rendu
son 'verdict -' Tout en reje
tant les 3 fins de non -
recevoir soulev6es par la De


INSTITUTE INTER
CAIN DES SCIENCE
AGRICOLES DE
L'OEA

35e Anniversa
de I'Institut
Interamericain
Sciences Agri
PORT-AU-PRINCE
Le 7 octobre 1977
l'anniversaire de la
t on dei l'Institut I
r'cain des Sciences
les de I'OEA (IICA)
est l'organiseae :
de l'Organisation de
Am6ricains (OEA) p


Sccteur Agricole.
cret en 1942 par li
vernements america
de promouvoir le d(
ment Iconomique, e
de leurs pays, ,par
gnement, la format
niqu du pevroMnetl
cherche, la cooptrat
n'oue et 1'informat
rapport avec le d6
mcnt integre de 1'h
ral.

L'IICA est une in
int r-gouvernementa
nome. II est regi.
propre Convent on.
se 1 d'Adm nistratot
1'autorite superieu
Conseil est compos
mcm.s Representan
Pays Americaims a
se 1 Permanent d
et a son sage h W
ton, DC. Chaque a
Conseal se rtunit
ment avec la part
d's Ministres ou Se
d'Etats a 1'Agricul
Pays Amer'cains
leurs Repre.-entants
c aux. Cette r6uni
tent chaque fois
pays different, sur
tion d'un Gouve:

(Voir suite page


L'AFFAIRE DE LA MARIJUANA

Une lettre de M. Ernst Benne


Port-au-Prince 7-10-77
Au Directeur du
sNouvellistea
Mon cher Directeur,

Contrairement k 1'afl
tion de votre reporter
sent dans 1'affaire dite
marijuanaa, les acci
tions de traffic, culture
sage de cette herbe
pas spes6 sur la t~te d(
prevenuss cites par le
nal. Tous etaient pri
pour la mime cause :
ge occasionnel de mar
nas suivant le contenu
me des citations qi'ils
reques.

Si le reporter voulait
ter que son objectivity


filt prise a defaut, p
en etait question, ]
n'a t-il pas eu I'eleg
complete son infi
en precisant qu'une
firma accusation venait d'
pri- port de police a ju
de carte par les juges
usa son des services sub
et u quelques uns de ces
n'ont
es six Au surplus le ]Pr
jour- comme le reporter l
sent gne a tort, n'6tait p
eusa ment plein i craqui
ijua- tresses et de pas
me- mais aussi de no
n out gens du people, la
plires et meres de fan
nus reconforter ces
Lvi- Bien
Sne Ernst BENNE


AMERI
S



aire

n des


na, le Juge Clemenceau
Thomas a applique contre
eux une amende de 16.000 $
a payer solidairement au
fise, une peine qui, dit le
Juge, est douce parce qu'on
a tenu compete de l'ge des
accuses.Ainsi done leur libe-
ration doit faire suite au
pavement de cette amende -


connu coupable de traffic de
Im a r i .j u anaA ur
le territoire national
par le Tribunal criminal
haitien preside par le juge
Jean Orlando. Ainsi est-il
Tondamne. a 3 ans d'empri-
sonnement, et a une amen-
de 10.000 G.
Christopher A Celestine
qui a Wtt arrete le 15 F6-


raison .de son statute d'ttran
ger, et ne .devra jamais ree
mettre pied sur le sol hai-
tien en vertu lHe la loi anti-
qrogue du 18 Decembre 1975.
Le proces de Christopher
A. ilestine est le plus
long des Assises Criminelles
tenues cette ann6e depuis le
mtes de juillet dans la capi


SLES "ZINS" DU PRE- MONDIAL


coles A) Le Guatemala est deja
pret pour son match d'inau-
(IICA). guration centre 1'6quipe de
marque Surinam. L'enraineur Car-
rera- los Enrique Wiellmon a
nteramt communique sa formation
Agrico- de base avec Julio Garcia,
* L'IICA Julia Gomez, Luis Alberta
pecialise Volle; Mellmon, Sergo Rive
es Etats ra; Edgard Bollanios Benja
pour le min Monteroso, Soto; Julio
Cesar Anderson; Jose Emi-
-lio Mitranich, Oscar San -
Il fut chez.
es Gou-
ins afin x x x x
iveloppe
t social A) Un entraineur risolu-
1'ensei- ment soptimistee, celpi de
ion tech 1'equipe de Surinam M. Bret
., re-.. Waigt,_ declare en effect qye
ion tech son equipe sera le prochain
'on en champion de la Concacaf et
veloppe- qualified pour la Coupe du
onio ru- Monde en Argentine. Jusqu'a
present la press Mexicaine
avait consid&r6 le Surinam
stitution come 1'equipe la plus fai-
.le auto ble de la competition.
par sa
Le Con x xx x
n en est
ire. Ce A) Le prochain tournoi du
e des Premondial 1981 aura lieu
its des en Amerique Centrale, Mon
u Con- sicur Joachim Loria Terasa
e l'OEA a confirmed la nouvelle en
Va-hing- disant que c'est au tour de
nnte. ce l'Amerique central d'avoir
6gale- le siege apr6s Haiti en 1973
ic'pation et le Mexique en 1977.
cretares x x x x
ture des
ou de B)Monsieur Joe Havelan-
s spe- ge, President de la Federa-
on se tion international de Foot
dans un Ball a declare que le Mexi-
linvita- que est favorite pour aller
rnament, en Argentine en 1978. Les
Mexicains devront fair at-
e 8)' tention au Canada et a Suri
nam qui sont, selon lui,
deux des plus dangereux ad
versaires.

Att c) Mossieur Berthony Na
dere, President de la Federa
puisqu'il tion Haitienne de Foot Ball
pourquoi a declare que le Foot Ball
gance de Professionnel pourrait 8tre
formation organism en Haili d'ici 2 ans,
pareille si Haiti continue a progres-
un rap- ser come il e fait I 1'heu
ste titre re actuelle. Dans 2 ans le
en rai- Foot Ball Haitien aura cer-
is par tainement des 6quipes pro-
jeunes ? fessionnelles.

pr6toires x x x x
le dtsi -
as seule B) Emmanuel Sanon, vou
er ed'in- lant se debarrasser d'un jour
sionn&ss naliste lui a declare : Est-
ombreux ce que vous allez me payer
plupart pour 1'interview ? (Depuis
mille ve lors, les journaux repetent
jeunes. que Sanon reclame $ 5 par
a toi minute pour une interview.
TT Ce n'6tait peut etre pas dans


MetS.


Construisez bien










Malta Heineken


Buvez votre bonne sante


les intentions d'Emmanuel
Sanon de reclamer de 1'ar-
gent pour une interview,
mais le journalist a inter-
prete ses propos a la lettre.

x x x x

A) Le journal ESTO est
relativevment gentil avec
Haiti depuis hier. En premier
re page, une grande Photo
d'Emmanuel Sanon accom-
pagnee de la legende : en
disant 1'impardonnable but
teur de la Selection Hai -
tienne decide i faire un sort
au Mexique>a. Dans les pa -
ges interieures : 3 inter -


terviws, une de Berthony Na
dere, une de Charles Vorbe;
une d'Emmanuel Sanon a
vec comme r6petition de la
page de garde : (Emmanuel
Sanon; un butter danger -
reux pour l'6quipe national
le du Mexiquet

x x x x

A) Emmanuel Sanon d6-
pense tout son argent pour
Telephoner, a Anvers. Sa
femme attend un 3eme en-
fant. 11 appelle 3 fois par
jour et s'attend a tout mo-

(Voir suite page 8)


Fertilisation des
La fertilisation du sol des
cultures fruitibres constitute
un probl6me complex et
difficile a. rsoudre. Les ar-
bres, comme routes les plan
tes, absorbent pour se nour-
rir des 1eements majeurs :
azote, acide phoiphorique,
potasse; et des elements mi
neurs : fer, zinc, manganese;
eti. Ils absorbent gale -
ment de 1'eau.

L'eau constitute i la fois
un aliment et un moyen de
transport des 616ments du
sol. Elle dissout ces i16 -
ments et les achemine a tra
vers les tissus vtgetaux. Les
besoins en eau des arbres
fruitiers sont important.
Ils vareint avec les sols et
les regions. lls atteignent
pour un arbre moyen en sai


cultures fruitieres
son d'te onf les pertes par
evaporation sont plus Ile-
vees, environ 100 mm' de han
teur d'eau. Pour une vegeta-
tion active il faut done des
irrigations.

La fertilisation propre -
ment dite' doit combler les
deficits du sol. La teneur en
acide phosphorique se tien-
dra aux environs de 0.10 %,
celle en potasse de 0.20% &
0.25%. C'est au moment du
dlfoncement qui precede la
plantation que cette fertili
station de fond est le plus ef
ficace. Les reserves alimen-
taires ainsi constitutes ser-
vent pendant longtemps. A
un sol de richesse moyenne
il est bon d'apporter 50 ton

(Voir suite page 8)


- ~ -r ~ *.r_ _~_, p. ~~ ~~ C, '. ~ -_ p4, _ ~gg _egj giCC~NZ C~C-ICII-_CCI~W CI_-~~-C CC N.. .-~


CLUB SODA


TONIC WATER


By appointment to her Majesty the Queen


BITTER LEMON


GINGER ALE


La Canonisation du PEre Charbel


Le Marche du ,chewins um.

'une lettre de la Boulangerie Francaise


Coin du Jardinier


- ----r---;ri -r-------~--~I~ms8s


,


IIIIIIYslPI~CII*YI~L~YYI~~~C-L"L"---II :~p II-- i - ruir~rrcry~l~l~qi(~





sLE NOUVELLISTEs


VEDRtDI t 6c 177


Nouvelles de 1'Etranger


NOUVELLE ATTAQUE
DE M. BARRIO. CONTREL
M. MITTERRAND
I'ARIS '.AFPI
A cinq inoi, d': eloctlilns
idgislative,. lI i-''- lt Mr .-
nistre rrai.ais Rayun hi'
Barrt s'est ji-'t jeudi tl '-
dans I aletc- pulitique rn cri
tiquant notamb ciit sans
manage ment M. Frpaqgo's
Mitterrand, Premier Secrd-
taire du Paiti Sod 'aliste,
oull a surnommd sle Prince
ds l'Equvoque>.
montre la fragility du Parti
Soceliste qui n'a pas de
stratigle de rerhange. On
ni peut pas mener une stra
tegie du brou!!ard. On ne
pout pas eternellement fi-
nasser, la rose au po'ng et
ie cosur sur la main en fai


sanlt appl anu lyrivme AL aiux
niooron. M1. tlttearrirtd a
cho'ii une i mac iil'al e slall
'gc ico lnomiqure L t polltique.'.
II cxceli dai I'e' t r ii t I
danii I echee., a notain-
m: rt declrrie le Chef dtu
gout rneieit i'frants cs
En omanie. ri-t-il d'L, la
ruptuil ae I U'ri on d. Gra
che no'l3ULI qgtf l a-'. rt in.
pcul pA: ,tprl'tiir ;t nap
partli itW-aa, a Princ- dee
1Equ loque.

M. KOUZNETSOV PREMIER
VICE-PRESIDENT
DU PRESIDIUM
MOSCOU (AFP)
M. Vass'li Kouznctsov a
6 61diu Premier Vice-Prdqi-
dent du Presid'um du So-
viet Supreme de 1'URSS.
Age de 76 ans, M. Kouz-


Ir-ccr rrrrcococ wr,


NOUVELLE LIGNE MARITIME


LA KIRKCONNELL MARINE SHIPPING CO EST
HEUREUSE D'ANNONCER AU PUBLIC EN GENERAL
ET AU COMMERCE EN PARtTICULIER QU'ELLE
VIENT D'INAUGURER UN SERVICE REGULIER BI-

MENSUEL' ENTIRE LES PORTS DE NOUVELLE -

ORLEANS. MOBILE, LAKE CHARLES, HOUSTON,

TAMPA ET PORT-AU-PRINCE.

ELLE INFORMED EGALEMENT TOUS CEUX QUI


DANS D'AUTRES PORTS DU GOLFE A HAITI QUE
CEUX MENTIONNES DANS CET AVIS, SONT PRIES
DE CONTACTER SON AGENT LOCAL A L'ADRESSE

CI-DESSOUS A VIN D'ETRE RAPIDEMENT


renseignes et constiencieusement

servis :

MASON ANDRE T. THEZAN

En face de l'Office National du

3 Tourisme Cite de PExposition


B ITE POSTAL 1172

ONES 2-1332 / 2-1532
"x^^Bceco<^^Sl~>-oc~atCK' ^"-'


netsov 'qui etlt Premier VI
ce-M ntttre des AffairPs E-
trange;e: oceupera ce pos-
t: pour la premiere t'ols
dars lh'stoare de I'Un'on So
vidt'quc.
Le Presidium dlu nur Je
Soc'ct Supreme rouni en'
Leanice plin'ere est d6ior-
ma's compo-se cun Presi-
det i 'M. Btejnci,, d'un Pre
nilet Vie- Pr-lident NT
Koiinentc- ovi, tle quinz.. VI-
ce-Pres'dcnts tuni pr R.6pu
bl que de I'Uilon 9ovi6tl-
que, el de vlifL et un in'i


En dehors des sessions oir
dinalres du Soviet Supremrn,
au nombre de deux par an,
ou des sessions extraordi-
na'res, le Presidium ratifle
lois et traits et prend tou
Les les d6c.,oiaa.h la place
du Soviet Supreme d-vant
lequel il doit rcndre compete
de' ses activities.
y xx
CHEQUES-CADE'AUX
POUR BOKASSA ler.
PARIS (AFP)
Urie d616gat!on -rspr6sen-
tant la colonies libann.'se 'a
Bangui a rem's, jeudi, h
l'Empereur Bokassa tpr. un
cheque de 8.475.000 francs
CFA (169.500 francs fran-
gais), dest'nd couvrir une
parties des fra's du couron-
ncment du S'tiverain Cen-
trafricain, qui aura lieu le
4 D6cembre procha'n.
Salon la eVoix de l'Empi-
re Centrafricains,, capt6e a
Paris, LEmpereur B:okassa
lecr. s'est declare sensible a
ce geste qui, a-t-il d',, &tra

PROJECT D'EDUCATION
No 1.
GOUVERNEMENT
HAITIEN BANQUE
MONDIALE
APPEL D'OFFRES I-OUR
LA FURNITURE
EQUIPMENTT
SCOLAIRE
AVIS
La Direction du Pro]il d'E
education No 1 Gouver'ie-
ment Ha'tien-- Banque Mon
d ale avise les Fournusseurs
iiltercses qu'ils peuvent pac
-er en ses Bureaux. Ministd
re de IEaiiucaron Nat:onale,
Ciu' de l'Expos;tion, Port-
au-Princs Haiti. pour reti-
rer, A part'r du 14 Octobre
1977. centre pavement d'une
valeur de Gds 50.00, ro't.
U'.S $ 10.00 les dos-iers d'Ap
Del d'Offres pour la Fourni
ture d'Equipem-nt Scolaire
dans le cadre de l'Accord de
Credit 618-HA intervene en
tre le Gouvernement HaF-
tien -et l'Association Inter
national de D veloppement
Se- Bureaux l-ur scront
ouverts A cet effet, tous les
jours d 9;00 a.m. a 4:00 pm..
Samedi et D'manche except
tds. jusqu'au ler Ddcembre
1977.
Port-au-Prince, Ie ler Octo
brp 1977
Ing. N;colPa ST LAURENT
Directeur


dult l'att then:.tit et 1 amnt Le SEcreta're Perpituel de
tie que porte la colon'e. liba 1'Academic Sutdoises Mi LayB
nalse IE'Empire C-ntrafri- GyllEnten, a touteIia rap-
cainm pele au course d'tthe bri.ve
Plus'eurs socidts pr'vies conference de press gqe cle
etablles A Bangul, don't trols Pr x Nobel n'dtalt lpai les
socleLas diaminta'res, ainsl Jiux olymp'ques aet qua l'em
que I Union Nretlonale Cen- b Lion n'&talt Ias rte Cou-
trafr.ca'n des coopdroL'ves ronner le mineilur 6crrva'n
de cafe eL le gouvernenuent ou monace eAlIlxandre. a-
Sud-Corcen, ort ert A t-ll d't. no fait pas purtle
J'Emper:ur Bokassa Icr plus des poites Its plus Its on
de 45 nillion- do franc, CFA Scandinavie, mris dans le
1900.000 francs Iranqals) nmonde littdraIrr- do langue
destin! egnlem nt a fnran- aespagnoie., c'st un nom tries
cer son couronn-menr. inportanIt.


X Y" X X
PRIX NOBEL DlE
LITERATURE REACTIONS
DE LA PRESS.
SUEDOISE
STOCKHOLM iAFPP
-Vc nte Ale xandre, 7U
anrs Quli st-ce ?- t- l'alt
yendredi main avec un
grand po'nt d'Interrogation
le journal sucdols eDagens
Nyne'wers.
L'attribution idu Pr'x No-
bEl de Litterature 1977 au
puote 'e:pagnol a surpr s la
plupart des cr-tiques cultu
rels de la presse.
Certa'ns ddcrr-nt mdme
que ch-r. ses dissensions, a en-
core d6enche un illustre in
cunnus>.

Avis de Divorce
En vertu des dispositions
de lois r6gissant la mat.6-
re, l'Officier de 1'Etat Civil
de la Sect'on Sud de Port
au-Prince, le vingt sept Sep
tembre de catte annee, a
transcrit sur ses Reg'stres
le di.-psit'f du jugement
rendu le dix-'ept Juin mil
niuf cent so'xante d'x sept,
admettant et prononqant le
divorce des poux Franklyn
Jhonson Walker la fem-
me nee Rose Margarett Ca
7eau.
Le present Avis est pu-
bli6 aux fins de droit.
Alcan DORMEUS, Av.

Avis de Divorce
II eat porte a la connais
sance des intdresses que
l'Officier de 1'Etat Civil
de Port-au-Prince de la
Section Nord, apres l'ac-
compl's-ment des formali-
tes legalts a transcrit sur
ses reg'stres a ce de.t;ne:,
le d'spositif du jugement
du tribunal C'vil de Port-
au-Prnce du vendredi Pre-
mier Jullet 1977 pronon-
cant la dissolution du ma
riage qui a exictd entire
Jean M chel Napoleon Tuf
fic Abraham et Guileine
Schomberg. Dont acte.
Port-au-Pr:nce, le 5 Octo
bre 1977
Me. Ern-st MALEBRANCHE,
Av.

INSTITUTE DE
DEVELOPMENT
AGRICOLE ET
INDUSTRIAL
AVIS
Il est port a la connais
sance des interessds que
1IINSTITUT DE DEVELOP-
PEMENT AGRICOLE ET IN
DUSTRIEL (IDAI) organ'se
un concourse il Lundi 10
Octobre 1977, a 3 h 00 P.M.
a sa succursale des Gonai-
ves du recrument d'un Comp
table pour le Centre de la
Petite Rividre de 1'Artiboni
te.
Partaciperont a ce con-
cours les six (6) premiers
candidates qui se seront prea
lablement inscrits jusqu'au
7 Octobre 1977.
Les postulants devront
remplir les conditions sui-
vantes et soumettre obliga-
to'rement, outre une photo
d'identit6, les documents y
afferents :-
lo) Etre Age de 20 ans
au mno'ns et de 45 ans au
plus ;
2o) Etre de nationality
haitienne ;
3o) Avoir parcouru le cy
cle secondaire classique.jus
qu'au Baccalaur6at lre
part'e.
4o) Ddtenur un dipl6me
de Comptable ddli'vr par
une Ecole de Commerce re
connue ou' ustifier d'une
experience dadts la pratique
comptable de cinq arns au
mo'ns;
56) Certificat de bonnes
vie et moeurs.
Les inscriptions seront re
ques au local de la Succur
sale taus las jours ouvra-
bles, dt 9 hres am A ml-
di.
Les copies des partici-
pants seront achemnueas
sous pli cachet au S ege
Soc-al de I'IDAI A Port-au
Prince pour correction.
Port-au-Prince, le 3 Octc
bre 1977
INSTITUTE DE DEVELOP-
PEMENT AGRICOLE ET IN
nuaraL. ...M. -.


x .x x x

AIESURE DE CLEMENCY
DE M CARTER EN FAVEJUR
D'UN NATIONALIST
PORTORICAIN
WASHINOTON IAF'
I.e NaLtonal'sto ,portorl
cam Andres Cordero. emprl
snn6 depu's 23 ans aux '-
tats-Unis, a teb ihbrs jseu-
di i la tUite d'une niesure
de clemence pr sc par .e
President Jimmy Cartr.


M. Cordero. condamnn
pour avoir prticIlpl en 195.1
a lint aLtteait ..'satre plu-
s'eurs parlemeiittres dans
lencelnte du L.angrds, a Wa
shington. souffre r'tun ran-
cer incurable
II a qultle darts l'apr&-
midl le ,Centr, Mid'cr' de
la prison Sprngfteld 'M's-
sour!i.
Dm aonche l:rr.ler, qatre
ancic.nr gouvLrneurs di: Por
to-Rico avaim n adrsA6 unu
mcs.age a M. Carter, lul di
muindani lu rent e en libc-r
t1 des quatre p-artcipantc
a cet allt n i aut cours du
quel piusieurs mnembre-. d.e
la Chambre des R presen-
talis ia.'aizint Lte b.es.'
Le premier Mars dernier,
le Prds'dent Carter avait de
Ja accord une rem'se en li
bertd plovisoire a ine fein
me condamnde dans cette
saf.re, Lolita Lebron pour
qul'dlle pu'sse a.4riste-r aux
obs6queai de sa fille a Porto
Rico.


POULETS (Quantitd Limit6e) ..................................

OEUFS ..........................................................
BACON IMPORTE .............................................
JAMBON EN FERBLANC DE 10 Livres ....................
HOT DOG IMPORTE (Chicken) .. ..............................
HOT DOG IMPORTE (Beef) ...... .........................
TOWELS (essuie-mains) .........................................

C A F E ...................................................

VIN R O SE ...................................................
VIN BLANC (Bordeaux) ........................................
VIN ROUGE (Superietir) ..........................................
WHITE LABEL WHISKY .........................................
BLACK LABEL "................... ........................
CHIVAS REGAL ................. ......................
RHUM BARBANCOURT 3 .......................................

PETITS POIS (Bte. de 16 ozs.)........................

MAIS EN GRAIN 16 ozs. .......................................

GIN ET VODKA ........................... ..............
BRANDY (Grand Empereur Napoleon)
CHAMPAGNE BRUT 1/2 See


Weekend SAL E



aux3 1 jawlue



4Super 7marw415


Diquini

di 8 Oct. 77
1PRIX CHOC
85 c 79 c la livre
99 e la donz.
2.29 $ 1.69 la Livre
24.00 18499
1.49 ; 1.29
99 c

$ 1.39 Rlx. -99 c

2.25 1.99

2.99 1.99
2.99' 1.99
2.99 1.99
8.99 7.99
12.99 10.99
15.00 12.99
2.40 1.99

59 4- 3 pr. $ 1.70

59 3 pr. $ L70
6,00 4.99
6.00 $ 3.99 Special
10.00 6.99


Et A POccasion de POuverture du LALUE SUPER MARKET


No. 2 A Delmas le 8 Octobre 77


Grande Vente Spiciale sur les OEUFS SHAMPOO 32ozs. ,

Poudre Roger et Gallet Spray pour Cheveux Avon I
' Par example : Si vous achetez une douzaine vous adret 1I donz. Gratis *
qi Par example : Si vous achetez une Bouteille de SHAMPOO vans atr z I boutlle Gratis
Par example Si vous achetez une Boite de Pou dre ROCER ET GALLET I bontile. Gratis
N Par example : Si vous achetez un SPRAY Pour CHEVEUX AVON Vouns ur 1a' Iaconl j TIS


.. .. .. -m , "- -=Y = , = .... .... .. . .. W o


$ 1.30






1.25


75 5
75 0


- V


p


PAGE 2


ARRIVE CHAQUE SEMAINE DE PARIS

GRACE AU CO OURS DE
AIR FRANCE CARGO REFRIGERE
-




Commandes Tel: 2-1809
LE BISTROT.

LE MANOIR, 146 LALUE

; Venez nou. voir

.eccag sosflcc~ccr~a~ec cc5 x-sco rcacsaoa


*4' 3


PA5 POSSiSLE M -,1 H UILE
04C SOYA
00 0.




CITADELLE





LCGLCJT N'ST JAMA4SL-- M[ v V

QUAND IL S'AQT DD L'HUILE CITADELLE


*se ann______


Angle Chemin des Dalles a Delmas et D

Jeudi 6 Oct., Vendredi 7 Oct., Same
ANCIENT PRIX


-- ll .-t7Jfl r -;


Par New York American Airlines

vous ouvre les chemins du monue


~sr3~i;p~LB~CL+~D~M~LII~-~9


AdA l AU41 _M-m


AVS-AUK AMATEURS


UN NOWVfAU SERVICE


Tous les fromages
de FraTce
EN VENTE DIRECTED


ii




777 -m" iflw


Dans le Landerneau


'Deputa quelques temps,
,des .travaux avaient ete en-;
trepris A' la Rlie Ami-rlcai-
ne. La chausede avait dtd
fouilloe sur une longue dis
tancee sur le trongon com-
pris dhtire la rue des Caser
nes et la rue Diantts Destou
cOe. On pensalt m6me qa'K
I'asphaltage de la rue 6talt
imminent,.

Mais depuis des ours, l'on
constate que les piles de ter
rezrsultant des fouilles, ont
ete amassdes d'un c6te de la


En r6plique, Me. Rodrigue
Casimir, le Ministere Pu-
blic a declare :

ment douloureux se dega-
g, nt actuellemept... Dou
ioureux en ce sens quae la
d; made produite par des
Avocats de la Defense, ac-
ceptee par le Ministere Pu
blic conduit exactemcnt A
un, resultat qui nous est
obin penible. 11 ne pense
pas que reellement qu'il soit
necessaire que dans un pro-
ces de ce genre un rapport
medical qui etablit des re-
lations inter-personnelles en
tre les membres, parfois d'L
ne scule et nimme famille
soit integralement ou public
quement a Faudience.,

Car la loi, dans
son egalit6, ne 'fait pas de
difference entire les preve-
nus. Non... Je parlerai au
nom d'autres choses enco-
re. Nous ne voudrions qu'a
pres ce process. cette socie-
te soit encore temain d'au-
tres proces... Et, des la lectu
re du premier rapport medi
co-legal, on a vu. on a cornm
pris qu'on ettalait au grand
jour des drames intim%, des
drames de famille. Nous a-
vons parole d'un sentiment
douloureux, parce que nous
avons lI crtitiLude que ce
lie peut-&tre qa le voeu de
]a loi. Nous avons la certi-
tude que ce rapport du me-
decin, lie d'abord meme au
secrett prolesseonnel. ne peut
Itre un rapport secret. Nous
avens la certittid- qu- ce
rapport ne p ut servir que
de base a lFaction du t-'mnis
there Public. C'est d' aprs
nous. la Ie voeu de la loi>.
,C'e t peut-'tre pourquoi
a.loutle-t-il. tout en. faisan
voir... ;en premier lieu) qug
ces prtvelus avaient tou
implement reconnu qu'il
avaient fuman de la mar'iu
na, et qu'ils jouissaien
d'un etat de sante parfait)
I.e M'nistere Public Me. J
seph Antoine a appuy6 s
plaidoirerie principalemer
sur l'aveu des accuses, leun


La International
Correspondence
School











prepare 1 237 carrieres
industrielles
ou Commerciales



Architecture
Decoration d'interieurs
Topographic
Comp~abilit6
Business Administration
Organisation Industrielle
Marketing
' Electricity
Electricity industrielle
Electronique
Electronique industrielle
Radio et T V
TelRphone
Mtcanique automobile
Mecanique diesel
Air. condition, rtfrig6 -
ration
Irigenieur civil
Inginieur mecanicien
Ingenieur electronicien


chaussde, ce qui ne fait que
compltquer I't-at du quar-
tier; avec la season pluvie(l
sc.
II ne fait point de doute
que tote ou tard si- bien
entendu les dispositions na-
cessaires ne sont pas prises
- que ce coin de la rue A-
mtricaine ddviendra un dd-
potoire a fatras.
Nous attirons I'attention
des travaux publics, de la
Mairie et du Service d'Hy-
giene publique sur le fait.


comportements prohibes a
donclu a leur culpabite, et
reclame cependant faveurs la pine minimum
prevue a l'article 60 de la
Loi anti-drogue.
La Defense, elle, n'entend
pas se plier. Tout d'abord,.
Me. William Allonce, a fait
ressortir que usage occa-
sionnel nest pas l'usage a-
busif. Me. Gary Lissade

vient a faire remarquer que
la procedure ae repression
sanitaire n'a pas ete obser
vee. Se basant sur un rap-
port de I'OMS, il soutient
que la drogue peut servir a
des experiences passagores,
ou -a des utilisations occa-
sionnelles. Et de rencher r
certain autres membres de
la D6fense. De Me Georges
Beaufils qui a relev6 un ana
chronismeentre la conven-


tion international de 1901
sur la lutte anti-drogue, et
sa ratification, pour Haiti
jusqu'en 1972, soit trois ans
avant la nairsance de la loi
anti-drogue haitienne, le 18
Decembre 75, a Me. Calixte
Delatour qui n'avait qu'a rr
clamer les circonstances at-
tenuantes. Dans l'ensemble,
ils ont essays de derouter
l'action du Ministere Piuhblc,
apres avoir remport6 une
victoire : Empecher des r6-
velations du rapport dIe la
commission. Le Juge Cleinen
ceau Thomas a lev6 la sean
ce, avec la faculty, d'abord,
de tirer telles conclusions
on non meme du dossier se
crt, ensuite d'observer le
delai que lui impartit la for
nation de son intime con-
vction concuremment avec
le temps obligatoire d'une
information complete. Son
verdict est attend.


HAYTIAN AMERICAIN SUGAR-
COMPANY. SLA

lUCRE HI RAFFINE POPULAIREs

Planters et USINE HASCO
BOCIETE ANONYME HAITIENNE

Port-au-Prince, HaltL









BOEING 727 100C


CARGO JET
5HORT OR,LONa TERM LEASE
FOR INFORMATION CONTACT

S ITOPAT FREIGHT FOWARDERS
PETION-VILLE TEL 7-1:20
FORA FR5H. MODERN APPROACH TO ALL YOUR FREIGHT
a FOWARDiNG NEEDS CALL FITOPAT

s


OUV
COU1

SUR PL
L'Al

Inte


ERTURE D'UN

RS D'ANGLAIS
ACE AU LOCAL DE
GENCE DE LA

national


Correspondence School

Cours intensify en 5 mois
avec magn6tophone. Cours d'apris le programme :
Anglais 1 Cours de base de 750 mots de la

INTEXT KNOWLEDGE
INDUSTRIES LIMITED
$ 16 par Mois livres inclus
UNE HERE PAR JOUR. CINQ JOURS PAR SEMAINE
SOUS LA DIRECTION D'UN PROFESSEUR
LES COURSE SONT DISPENSES
SOIT LE MATIN DE 6 h. 45 k e h 45 A M
SOIT L'APRES MIDI DE 4 h. a 5 h. P M, DE 5 h
A 6 h. P M OU DE 6 h. A 7 h P M

Un certificate est dtlivre a la fin
du course
Nombre de .places tres limit. ,
Priority sera accord6e aux personnel qui s'inscriront
S1'lun des course de la INTERNATIONAL CORRESPON
DENCE SCHOOL


Renseigl
COURSE D'Ai
CORRESPOND
M. BERNARb
8 H. A MIDI


Inscriptions
LACE OU COURSE PAR
NCE DE LA I.C.S:
AVENUE DUCOSTE DE
~6 H P M


Pour la communaute ma-'
ronite du Liban, ces epreu-
ves barbares auxquelles la
hierarchie eccltsiastique et
les hommes d,? science con
frontaient la du.
Pere Charbel etait depuis
longtemps superflues.' L'aura
de I'Ermite d'Annaya, les
miracles quf lui etaient de
Ja attributes de son vivant
et le caracti.r hautement
edifiant. de sa vie etaient
connus bien au delay de la
montagne Libanaise.


Quarante ant de vie
religieuse don't 23 ans dans
n';' minus' l. cellele sur le
Mont Annaya, avai nt deja
acquis au Pere Charbel, de
son vivant. une exception-
nelle reputation de sainte-
tt. Ete comme hiver, a
1.300 metres d'altitudc, ve-
tu d'une bure lgere, ne dor
mant que trois heures par
nuit sur son grabat de feuil
lage, il se nourrissant de
detritus une fois par jour.

Mais les prodiges s'accu-
mulent : 'II rend la sant6
aux mourants, il detourne
les vols ravagours dce saute-
relles sur la valley, les para ,,
lytiqu's aiuxquels il impo-
se les mains reparten' sair
leurs puds'. Certain de ces
miracles sont authentifies
par la medecane. Lorsqu'il
est question de beatifier l'Er
mite d'Annaya,l'Eglise pour
rait se content d'uini seul
miracle dumen+ constat6. A-
vec le Pere Charbl eili n'a
que l'embarras du cho'x car.
loin de cesser apre' sa mort.
I s miracles sr sont au con
traire multiplies .par di;ai-
nes et les vi, iteurs rnusil-
mans en behaf'clent oarfois
eux aussi.

Aujourd'hui la cellule
d'Annaya est un haut lieu
de pel6rinage pour tout le
Moyen-Orient chretien.
Les emarchands du tern -
pie> se stnt empares du si-
te ct vendent d's images
p'euses du Saint Ermits aux
floto de croyants que drai-
ne chaqua dinanche le Mo
nastere, situe dans le cadre
grandiose de la montagne li
bana'se.

,Le Pere Charbel n'au-
rait pas aimed cela>, avoue
un vieux Moint en hochant
tlistremnit la ttes>.


Carnet mondain
Le huit ceoDrre procnain
ramene 1'anniversaire de no
tre ami Nemours Telhom -
me. Malgre le poids des ans,
lecteur assidu de notre jour
nal, il ne manque pas de
suivre assidfiment toutes les
activities nationals et les
moindres demarches du
monde tells que nous les e
voquons. En outre, impri -
meur mettant son esprit en
champagne, il prepare cha -
que annte avec intelligence,
mithode, un joli et instrue
tif almanach qui fournit des
renseignements tries utiles
sur notre communaute, sur
administration et autres.
11 a fait cole dans ce dQ-
maine et est un tModele que
plusieurs confreres imitent
avec fruit. Aussi, sa client
le .1'apprecie beaucoup et
ne manque pas de 1'encoura
ger pour le soin qu'il appor-
te toujours a ses travaux.


I


NATIONAL


RADIOS, CASBIME, PLAYERS, .BLSMDERS.
COFFEE, MAKERS, ULECTRIC'SHAVEMB,

Appareils electro- Menagers
*ga -. sm .p .. --,4, -- f. g .-


- s- ******w. * * Men


Repoute dans

le monde entier




Le lien de sejour pre6fr6

des artiste:, et des Intellec-

t-els de reputation Interna

tionale.-
MST:. ;ca!


, BIJOUX- MONTRES-PARFUMS
Pour lea gens qul prbfirept toujours le miller



Baaaaaaaaaaaaa coc~as~xaiooc~ia


HOTEL


Hotel Villa Creole j

Pr6sento un SHOW au course de mon
et Cr6le chaiqe jeudi slr A












t tiaiii Barbecue dansant
-haoue Jeudi soir et son
cocktail lounge


U L[ fAMhOAYANT

u overt chaque coir d9 7hr. A


p.m. f l irUM-& l.


_d '- -


HISPANIOLA



JOLIS APPARTEMENTS A LOUER

(a partir de $ 200.00)


DE BANQUET MAGNIFIQUE SALLE

pRour les receptions de manage,

de baptime et pour les bals.


Capacity de pres de 500 personnel.








Use Seirde Parfalte commescLe


par am dier de goermet j



L',OTEL CHODVCOUI ,



pour se termixer cans le cadre

I cempeBA Rde e

S CABANE CHOUCOUNZ


Climatiseurs



Westinghouse


ETUDES
INSTALLATIONS
SfPVW .


En ce jour anniversaire,
en lui souhaitant une bon-
ne sante, nous joignons
tous ses amis, toils ses pa
rents qui le. fetent avec joie
,nji li ip +nnp at. t


BOUCARp
Ph


COMMERCIAL. ,




D& 2CO,
lone 9-2P20


L'affaire de Marijuana


devant le Tribunal Correctionnel
'(Suite)
Par Pierre Robert AUGUSTE


-0 -low-


w


Z\aaocgceoy3j^^iraa~ainaaoogpaoaoaoseceo


]

]
]





PAGE 4 aLE NOUVELLISTE, -*71 -'
,


. "Che Guevara -Dix ans apres


" (suite de la 16re page) t, dans cce domain
S]'Arnleoic ROLu. L I


. moIs, est venu a bout de
l'Armide C6volutionna!re du
Peupile (ERP), Marx'teo, ct
11 cst cin train do decimer
Ics Moitoneros, mbuvemriit
d'inrp:ration p6ronste doitm
le Cher,-Mario 3antuah, a
6L6 tu6 gn juillet 1976.
Le tnrrorisme-est devenu
le dernicr avatar de In lutte
r6volutionnaire et la vedet-


et aux rii-niblri :o.
de a Bouioctr alI
don't ni I,.: l .l' l1odc:
objuctifl's nr I c. -"
crux du Clc dev
tro.specbi,.m, ait. un
te.
Au premlciei r nic
nouvello e nI- If rit -
ros f'gurI 1. i: in.,iil
nezuelierl I ich Rni
ches, alit.: C.- rto:


-' *







OlF ( viwFT'-,
* ......... ....


LE BISTROT


I RESTAURANT -- BAR -- PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRANCE
4

SAMEDI SOIR

Ambiance dansante

avec ,Bistrat ..Combo-s


V VE-IDaREDI SOIR

5. ,Bistrot Shown,

Cesar Cobra e.t les Girls du Bistrot


MERCREDI SOM

Soirte Dansante Accord6oa et
Musette


CHAQUE SOIR

SPiano Bar -- Ambiance Musicale

v.^^'^ wy^A^^ ^s~eir F ed*Ceyy- l~

re, a s & sonnage de bapde dessinfe,
aportalsO ins5s isable, les mains rou-
In baln ges de sang la caricature
kmrinrid, au '.Chen
:, n le Ne dans une famillc aceee
mn.,i'. ii. le 14 juln 1928 a Rosario, en
oriu re- Argentinle, Ernesto tuevara
id6.ilis- a ere nildeciih auant de s'in
1ir:.:er it a politiquF et, de
bde ccitt sc. mettre a parcourlr lu con
sL i'lle- tiiunlI Latnc-Amrilcain i.
rlniiv Ve la recherche d'une r6alite of.
itcz Sanl a ncer son IdtaI rk6olullon
.i, per naire. II a ri.p ontre Fidcl
Castro at-MWxque et a coin
balttu A A es rot4s A Cuba.
Aprns leur viotuirg. en 1959.
i aventurier e fixe pri'r uin
tempF. Naturalise cubain. Mi
rft .re de 'Industrie, Guevn-
ra t-nLe de conciler buiena
S. craie et revol'ilion.
SMaIsl des 1064. nctent la
plupart des chron'queurs, un
certain ddsaccord s'installe
entire Castro et Guvoara. Fi
del eloigne le ,Che., en le
chargeant d'une longue tour
nre d'information en Asie et
'en Afrique. Guevara y 6ta-
blit des contacts qui scront,
our Cuba. les r mi-ers 1a-


lons de son venture afri-
caine, aujourd'hui concr6ti-
see en Angola. A P6kin, fl
faith des declarations qul dh6
plasent a la Havane et at
Moscou.


Seduit par lexemple chi- lense, rapport Ic leGeneral.
nois et repris par son pen- Je ne partage pas ses id6es,
chant pour la th6orie trots- mais sa mort ne pout' etre
kyste de la revolution inin qu'un example d'int6grite et
terrompue, le parait de courage.
tomber en disgrAce dhs son L'6ternel stranger qu'6tait
retour A Cuba. Guevara n'a pas eu de pos
II disparait en Avril 1965. terite et i'stoire a change
Deux ans plus tard, il res- de course : la guerre du Viet
surgit en Bolivie, oia i1 etait nam est oublid, le Cnili a
entr6 clandectinemeit en connu une revolution pact-
1966, alors que a CIA le di- fique bicnt6t oremire en cau
salt mort. La Havane public se, Johnso,: et Nixon o;t 6te
un long texte de lui, qui est remplacts ua'a Jmmy Ca.;-
un appel aux armes et, d- ter, Cuba et lcs Etats-Unis
ja, un testament politique. se sont rapproc6lis et la CIA
' Peu imported le lieu ofu nous a 6ti devarmec.
surprendra la mort,, y ecrit-

Harceles par plus dh'deux A ven re
mille reguliers de l'Armes a 1) Propri6trs 5o x 100 0
Bolivienne a'dds par des Con 54 i Carrefour (Mon Repos)
seUilers Militaires Am6ri- 2) Proprietes 50 x 100
cans don't cerlains sont de o et autres A Delmas
veterans de la guerre du 3) Proprietes pour Fa q
Vietnam, isoles au milien de x tory zone industrielle
l'ndifference des rares ha- Pour renseigntMneit

1 du pays, mal approvision 3110
n6s, la cinquantaine de gue OS.eiSS as ,


~ ~:


soilt rregullement Int ntn.
Port-au-Prince le 7 Octo-
bee 1977.
S9) Mme Robert VALERY,
nde Annick DARIUS.


zilleros idix sept d'entre eux
cubainsi aux ordres du
aChen vh.ent une entreprise
tulcldaire.
A tel point que Regis De
bray, I'lntellectuei francals
pris apres aoair quitEI le Ma
quis de Ouevara et rnter-
nvewe Gans sa prison d.: C--C
rimn peu api la moil du
aCheo, se demandait s:i ne
s ag s alt pau d'un suicide
dtlb6rt
ToUL, tlan; les derniers
3curs, inii.citl cette olonie
den inir. .. GnOteral Boli,
vien Luits I: ,ti' Teran, ac-
tuellemiit re'ugie & Euenos
Aires, vient d; lacon'i.r cct
te fin dani is v p 1 ne
revue MadilUenc

Fait prisoner le 8 Oc o-
bre apres avoir 6.6 bie-ie
aux jambes pre- do-villae_
de H gueras, C uevara intr-
gue ses ad ,:r-:res c! I1
met calemment au dcii de
l'achever. Solon ce General,
execution ast :nCne a bien
le 9, par le S&-rent Marib
Teran, sur un ordre venue de
la Paz et transmis t legraphi
Cuiement depuis la capital
sous le deguisement anod'n
du mot de passe : Saluden
a Papas.
caur6e le a 6t6 excel


iR OUPE
DE JOURNALISTS
AMERICAINS
A PORT-AU-PRINCE
Jeudi est arrive A Port-au-
Prince, un group de jour-
nalfstes am6ricains con *
adults par Madame Barbara
ARAU, de la Chaine de jour
naux DAVID PEARSON AS
SOCIATES, i Miami.
Le group comprend Mon
sieur Gary Monsieur
Sandor. de la, David
Pearson Associates et sa jo
lie femme Maureen, mares
tout recemmment; Madame
Leonor Gonzalez, de Sun
Dial Magazine, Saint Ed-
ward&'School, Vero Beach;
Floride; femme du Prisi -
dent de The Moorings de Ve
ro Beach. Flu; Monsieur Da
rid Butwin, de Christian
Science Monitor de New
York; M. Ron Butler de Co
lumbia Features Syndicate,
de New York; M. Jamps R.
Kukar de Miami Magazine;
M. Lawrence Mahoney, de
Palm Beach Life, Playboy,
Miami Herald, Washing -
ton Post.
Madame Barbara ARAU et
M. Lawrence Mahoney, qui
avait passe sa lune de miel
en Haiti, il y a quelques an
n6es; sent des amis de lon-
gue date.
Ces sympathiques journa-
listes amoricains sont ve -
nus faire des reportages qui
paraitront dans tous ces
journaux et tous ceux qui
sont syndiqu6s at la David
Pearson Associates et a la
Columbia Features Syndica-
te.
Ils ont 6td accueillis a
leur arrive par des reprt -
sentants de l'Office Natio-
nal du Tourisme et des Rela,
tions Publiques. Ils logent i
El Rancho oi ils seront injus
que dimanche.
Monsieur Daniel Fou -
chard, du Service de Promo
tion de 1'ONTRP leur est at
tach6.
Madame Barbara Aran a
eu son premier entrretien
hier soir avec le Directeur
General de 1ONTRP, Man -
sieur Jean Saurel. venu a
El Rancho en compagnie de
sa charmante spouse, Susan
Stephenson Saurel, du Direc
teur G6n6ral Adjoint, Mon-
sieur Th6o Duval auxquels
se joignirent de nombreux a
mis dont le Manager Ad -
joint d'E1 Rancho, Monsieur
Henri Bernardin, revenue d'un
voyage de promotion aux E
tats-Unis et sa jolie femme
Annie.
C'est comme si c'0tait pour
eux que la grande chor6gra
phe haitienne, Madame 0
dette Latour Wiener qui
vient de r6colter un triom-
phe prolong au pays des
Mille et Une Nuits et dans
la Scandinavie, rereprenait
ses spectacles i El Rancho
hier soir avec une troupe
raffinee par les derniers
voyages en Suisse, puis i
Bagdad; Iracq et dans la
Scandinavie.
Les jeunes filles d'Odette
sont plus belles que jamais,
leurs partenaires mAles ont
gagn6 en elegance. La per-
sonnalite de ces artistes 6
clatait sur la piste. On vou
drait connaitre chacune des
danseuses pour lui mettre
come t une fleur un nom
sur son visage qu'eclairait
le plus franc et le plus beau
sourire, mais Shakespeare
nous dit qu'importe le nom?
Chacune est une fleur toute
diff6rente avec une ame de
grace et de beauty.
Madame Jennifer Muls -
troh, de la Jennifer's Galle
ry de Key Largo, Floride,
voyageant avec son maria,
Ro If M u ls tr oh
pouvait dire avec raison
qu'elle n'avait jamais vu
auparavanf un aussi beau
sourire que celui de la peti-
t.e marchande de feuill/es.
EL quand le spectacle se er
mina l'assisatance jusque-la
ravie par hani de charme el
de beaut1, sembla revenir
d'un reite avec Haiti. Haiti;
Haiti tombant en cascade des
levres des artistes dansant
une farandole creole, com-
me its t'ont fail dans leurs
tournees dans le monde pour
fire applaulir non seule-
ment leurs talents mais aun
si leur pays.

Avis matrimonial
Je sotiiiQgneei. 'Mm? i lean
Robert Valery,. noe Ann'rk
Darnins demeuralnt et domi-
eile- a Polt u-Prince, a-
vise le public en nc-i iel eL
le commiitlrce en parriculler
quc jr ne si- plus respon-
sable d ,? act s rot it lions
de man epu Jan Ruberit
Valery.
Cc, pour incompatlhlllt6
de earactere en attendant
no'une action en divorce lul


21 MARS AU 20 AVRIL
BELIEVER)
Une fine perception s'im -
pose. Vous aurez subilement
une explicalion entierement
nouvelle d'une situation pro
fessionnelle qui vous intri -
guait.

21 AVRIL AU 21 MAI
(TAUREAUI
De nouvelles offres vous
seduiront mais n'abandon -
nez pas d'ane.ennes realisa-
lion, de valeur Sur ces
plans oa6 vous dtes entraind
et que vous aimez, vous pro
gresoere2 aisement.

(22 MAJ AU JUIN)
IGERIEqra
Revised chaque plan pour
son originality, sa methode
d'execution et son int6rdt.
Une action avisae rendra
plus facile tout. effort sin-
cere et enregistrera des
gains plus rapides.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER)
Ne bousculez rien. Vivez
les heures fatigantes, sans,
inqui6tude mais avec philo-
sophie. La journue demand
de la patience, de la compr6
hnsion et le sens de 1'hu -
mour. d

24 JUILLET AU 23 AOUT'
I LION
Un nouveau contact sera
divertissant en mIme temps
qu'il donnera i refl6chir. En
fait, vos relations personnel
les seront en g6n6ral trls
stimulantes.

24 AOUT AU E SIPTEMBRIJ
(VTERGF)
Votre intuition fonctionne
bien, Bonne journee pour ex
plotter des idWes originales
et pour l'exp6rimentation
en g6n6ral.

23 SEP-. AU 24 OCt.
(RALANCESi
Des plans devront itre
changes, que vous le vouliez
ou pas. Soyez patient et r6-
serv6, car vous profiterez du
changement. Gardez Aveilit
votre sens de 1'humour.

24 OCT. alU 22 9OV.
(SCOBPIOY)
Comme ceux des Balan -
ces, vous serez confronted
des changements impr6vus
et la journey connaitra cee
tainement des moments del
cats. Mais prenez tout avea
philosophies et soyez serein

23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE)
Ne soyez pas frustr6 pax
des retards, des deception;
on des personnel qui rencor
trent votre route. Affrontes
les obstacles avec came :
vous les surmonterez tous.
22 DEC. AU 20 JANViuER
(CAPRICGRNE)
Influences contrastdes. I]
faudra dtre tres conserve -
teur en certain secteurs, sua
tout sur le plan des d6pen-
ses. En d'autres, 1'action se
ra plus facile. C'est at vous
de juger.

21 JAN. ATT 19 FEV.
'VEPSESAUI
Orientez-vous pour des con .
editions qui evilnent favor.
blement. Examine longue-
ment, profond6ment et ob-
jectivement et ayez une ap-
preciation realiste. Vous
pourrez ainsi envisager avec
precision votre activity fu-
ture
20 FEV. A re MARS
(POISSON-z
Meme ,i vous avez une re-


marquable intuition, ne
vous base pas sur elle seu
le Appuyez-la par des fails
et la just rwomprehension
de routes les situations.

St VOUS EfrEs N.

AUJOURD'HUI :

Vous dite exceptionnel -
lement divers, surtout sur
le plan de la creation; dtes
imaginatif, intuitif et remar
quablement h~en 6quilibrd
Vous laissez rarement pas -
ser les heureuses possibili -
tes car vous.eleis oujours A
leur recherche. par votre fi-
nesse, votre flair et votre fa
cult6 de s6parer le ban
grain de l'ivraie 11 y a de
nomnbreux secteurs oil ous
reussiriez, Si, Avidemment;
vous 6tes bieh entrain6 et
faites le meilleur usage de
vos capacit6s Parmi elles,
citonis notammet 1'art, la
musique, le theatre, ha
droit; la function publici -
que, 1'invention oet la litt6rq
ture.


Une petite piece
peut avoir beaicoup de valeur...


.,. quand on achete .a la

PHARMACIE IDEALE
92 Rue PAVEE tel: 2-2238

La pharmacie qui vend a meilleur march
que partout ailleurs .





REYNOLDS



SHAITIAN


MINES












-4





pionnier de l'industrie
miniere en haiti,

plusde 50 ans au Service

de leconomie haitienne






tAiu&,t'-


--~- ir-'flj


FrD !, I I 1,r






^niLLujj~


-L tu-!


~~'-c~-"T~~~-


--IIPSISPISIIYI


CPl.~r~-rr;;r;Y~;n*S;Z;~liY~d~_ilhLilt i- -~ ~ i_-- _i~. ~- -I


E wiy @A ,. 4-@-*a Flatulence?

VOTRE HORSCO PEn MaB
Par Frances Drake/


SAMEDI 8 OCTOBRE 19712 *7il


L .


.. ....: ...


-


Laissez fondre
2 surettes
.*Ti Madam.
A base de riles
de .Menthe
dans ine 1/2
verre d'eau







II9


VENDREPT 7 OCT. 1977


,aLE NOUVELLISTEs


Considerations sur le Jean-Claudisme I


PAGE 6


-77;


(Suite de la lre page)

son id t i to c-i l 1 ,:.unl:at.ui
les ril-.-Ini, cle C lu.I'tl i. Lin
doet'n aloini dii rI'ce d .
aleux II l I la I yi n lilic. e
11% q 11. _.[O PO -i -lll t: h u (I (.
la qu ilt p iorili a int -
thtiqil'iiie p|ireonialitc niu-
tiennt- t a L liii ae. r i.. I
b6 d.- i Outesi.. .. t i
mer.
CoinIII- luiis li. docn i-.ii
res, i.: Dui. till D itiillei .
pour opei.:-r l.-' ri piirl Ohl.
qu'il iil i.-.lit ne,?r a. -. a-
vait, in I.-: auti .3 pr nlc p.-
et -iuyens opte pour la
legit m 1e. Que des" ha-
bUles et des amb tikux se
soiIn t egostement servis des
changemepts qu'il entendait
entreprendre. Que les purs,
les id6alites aient kti, asqsz
souvent, ecartes. C'est 1, mal
heureusoment, un fait qui
se verife tout's les foia que
lns iddes descendent Lu n'-
veau des homes moy ns,
do leur petit'sse deo I' rs in
trignes. C'e: t une de ces cons
tantes decevantes de FH's-
toire qui explique cete phra
se amrTe et 66sabusiec de
Bolivar :
Quoiqu', en soft, le pro-
jet de changer 1homme hai
tien, d'aider 'a la promotion
d< s humbles, de retabicr la
f erte national eta't sidce
re. M lle et un faits sont la
pour l'attester.
Ce project s's st-il, r6elle-
ment. impo e ?
Actuellement. il est impose
s ble. en toute objh'ctivt6,
de donner. dans ''ou 0ou 1'au
tre sons, des reponses p6-
remptoiras..Trop proche st


cette perlode de feu, trop Ins
ci'. i duns notre chair soont
cos e.'venemits ; pour qu:
ncu3s 1i1 uinrlrMsins l s lunci-
di'ncL-i s ivcc le irold detach-.
in.int dr I'robrevaleur impar


Avis ak Firmeu
specialisees en
Equlipement
Medical
DEPARTMENT DE LA
SANTEh PUBLTQUE ET PE
LA POPULATION
UNITE D'EXECUTION ET
DE COORDINATION
PROJECT DE
CONSTRUCTION
D'ETABLISSEMENTS
DE' SANTE' DANS LES
REGIONS NORD ET SUD
DE LA REPUBLIQUE
D'HAITI
Il est porter a la boniais-
sance des f rmes spdcali. es
en 6quipement medical que
l'invitat'on qui leur a el:d lan
cee a sounfittre leurs qur:lt-
f,cations est maintenuc.
Cependant une publication
viendra fixer la date a la-
quille elles pourront enlever
les documents de pr6qual'fi
cation au bureau de l'Unitd
et de Coordination et confirm
mcra les modalitds d'inter-
vention.
Dr. Francisque MILORD
Directeur de l'Unit n
d'Exdcution et de Coord'na
tion
i partement de la Sant6
Publ'que et de la Population
Port au-Pr;nce, Haiti
10


Vtal. L'Hlstolre jugera.
Ma'nlenant, lere- des exhal
Nations et des analthmes
cst passbe.
Volci venue le temp; du tro
vail et de I union sacree
Le 22 Septemor. 1977 mar
que un tournant dans nos
mloturs pollt'.que. Le dl--
cour, dli j)utr, par delft les
ex g nces de partly. par delay
Sa s ideologile. par dela les
conflict de personne. aei-
n t. en terms audiblet a
tout hoimme de bonne \o-
Ionrte I cond orins de notrec
atieloppemrini iilur. L'uli-
te de 1 I am'lle haltlenne
est le thOme de base de ce
pla'doy r chaleureux pour
qu'Haiti vive et prospdre.
L'intdrdt de ce message
est qu'il ne s'y trouve aucun
prdalable et qu'un oubli vo
lontaire des griefs et des
rancoeurs, implicitement,
s'en ddgage. L'attitude psy-
cholog'que qu'il exprime d6
borde le geste d'un Chef d'E
tat magnanime et condescen
dant qui tend le rameau d'o


Avis de Divorce
Il est fait avoir a tous
ceux qu'il appartiendra que
le Tribunal C;vil de Port
-au-Prnnce a le 19 Aofit
1977 rendu en ses attribu-
tions civiles un jugement
dfiment enreg'str6 et sign
fie, admettant le divorce
du sieur Lawrence Desir
d'avec son spouse nee Car-
mEn Frd6rlique, et pronon-
cant la disolut'on des
lens conjugaux ayant exist
te centre eux, avec toutes
les consequences de droit;
Que l'Officier de 1'Etat
C'vil de la Section Sud de
Port-au-Prince a, en conse
quence, toutes formalitds
legales prealablement rem
plies, procdde le mardi qua
tre octobre 1977 a 'a trans
cription du daspositif du
;us dit jugement dans les,
reg'stres a ce destines pour
produ re son ple'n et en-
tier effet, conform6ment 6a
la loi.
Port-au-Prince, le 6 oc-
tobre 1977
Me Michel D. DONATION,
Av.


Avis de Divorct
It est porter a ia connais
sance de tous ceux qu'il
appartient que le vingt
scpt Septembrc ecoule 1'Of
cier de l'Etat Civil de la
Section Sud de Port-au-Prin
ce a transcrit dans les Re
g:"tre3 a ceux destines le
dispos'tif du jugement du
Tr bunal Civil de Port-au-
Pr'nce en date du trente
et un Mars mail neuf cent
soixante dix sept admettant
et pronongant le divorce
des 6poux Gdrard Tribie Jr
la femme nee Anne Patri-
c- Cory.
Port-au-Prince. le 4 Octo
bre 1977
Pierre A. BAPTISTE, Av.


ivler a des adver-.ares e ga
r6s. Le language employee est
celUlt d'uh ha.Ln qUl a cons
Chance qUE, malgr6 hurts et
divergences, nnigre appro- I
ihes contrad ctolres, malgre
ha'nes apparenles, toua les
hailtlefi, ou qu ils s: trou-
lent, counimunleni daiin Ia-
mour de !a Patrie
Un progranime efficice, a
la nr iurce d: nos m arOln._,
dc notr.- intelligence, de no
tre patriotism: a ete propo
cre Un dt alogue ouvErr, .amlir.
ce. Des acies posltilfs ocu-
iiant. dans le *nCri d tilI re' I
corie-liation ans iL ri,:ls e -
p.ns6e ont ete accoinpl s.
Un appel vibrant h ,outes
les compdtences, a touted i CE
energies a et6 lance.
II serait regrettable que
tant de bonnes intentions,
avalides par des fats pa-
tents, ne solent pas pris en
consideration. Il strait dece
vant que ce cri du coeur ne
so't pas entendu.
Dans le pass, pour de pu.
riles questions de forme, d'a
mour propre, de vanity,
d'ambition personnelle, nous
nous sommes refuses les
chances de cette un'on qui
fa't la force. Sachons t'rer
la lecon de nos erreurs et
travaillons ensemble en
chantant :
cftress>
Carl LABOSSIERE

Dispositif du
Jueement du
Tribunal Civil de
Port-au-Prince
en date du 12 Mai
1977
Entre les epoul Renaud
Dubuisson, la femme n6e
Emilie Fdlix, le Tribunal
Civil de Port-ou-Prince a
rendu en ses attributions ci
viles de di.'ocre, 1 Juge-
ment don't le diFcnonitif
sot:


Par ces motifs. le Tribu-
nal, apres examen, main-
tent le defaut precedem-
m( nt requis centre la de-
fenderesse; Adrnit le divor
ce du s eur Renaud Dubuis
son d'avec eon eDouse nee
Emil:e Felix; Prononce la
dissolution des liens matri-
moniaux ayant exist centre
les d'ts epoux: Ordonne la
tran-cription du d'spositif
du present jugement par
l'Offic'er de l'Etat Civil
de la Sect'on Sud de Port
-au-Prince sur les Reg s-
tres a ce destines: Confie
au pere la gaide de 1'en-
fant issue du marriage; D't
qu'un Extrait du jugement se
ra in6ere dans un Quotidien
s'ed'tant a la Capitale,
sous pe'ne de dommages-in
tdrdts envers les tiers, s'il
y dch!t ; Commet pour sa
signification 1 hu's icr Paul
St. Jean de ce sibge; Com-
pense les ddppns, en liaison
de la quality des parties.-
Ainsi ddcid6 nar Nous, Teo
phile Jean Franqois. Juge,
en audience puolique de co
jour douze Mai mil neuf
cent soixante dix sepi, en
presence de Mr Hyppolite
Trherm'tus, dbb-t'tut du
Commissaire du Gouverne-
ment de ce Reisort. avec
I'assistance de Mr. Ascenc'o
Jumelle, Greffier du s:ege.-
II est ordonne a tous
hu'ssiers, sur ce requ!e, de
mettre le present jugsemnt
a execution; 2ux Oflc'ers
du Ministdre Public pras
les Tr'bunaux Clvil? d'y
t-n'r la main: a tous com
mandants et autres Off:ciers
de la force oublique d'y
prdter ma'n forte. lors-
ou'ils en seront 16galement
reouis.-
En foi de quoi, la minu-
te du present jugement e-t
s'gnde du Juge et du Gref-
fier.-
A'nst s'gne : Th. Jn. Fran
cok". A Jumelle.-
Pour Pxoelit'on conform :
C(ollntionne :
La n Connm's-Grefffer : A.
JITMET,LE
Point oYraft t
A. BERNARDIN Av.


ilukl/I

A 1A kit.


GREEN LAND


le bon lait de Hollande


Distrits : A et G Super Market
Tel. : 2-0449


Distrs. : Tel. : 2-2144
A et G lzmdry


*n orrrfOSOrrrnrflBcrarnsrnflSaOOS rn//r/rtcfS// lflttz tl/cr/B
oaco~p'a^ --'o^~~aiego'.sB~og *QixfOa^GGSBicas^XOO'j^~tuOjn


TOITURE POUR


TOUTE UNE VIE


LA SURFACE A LA COULEUR BLANCHE

INTEGREE REJETTE LA CHALEUR.

SOLID, RIGmE, EXIGE MOINS DE SUPPORTS

N'EST PAS ENDOMMAGEE PAR LES OBJETS

QUI PEUVENT Y TOMBER.

INSTALLATION FACILE GRACE AUX LARGE FEUILLES.

CHAQUE FEUILLE, 33
CHAQUE FEUILLE : 44 PIEDS CARRES


LA NOUVELLE

SECTION

A L'ETAGE!!!


Ch.Dior

Nina Ricci 4


Concept revolutionnaire


d6veloppe et produit en Haiti v



TEKNIGLASS INDUSTRIES

CITE MILITAIRE. TEL 2.3146


Le vehicle parfait

pour le travail et e le

loisir !


i B


*~ ~~~C fHile ^ l


UT I ELMAS
AUTO ECONOMIC, S.A


I
4
4
.4
'4




4




.4
4


.4
'4
4




~1


I
4

I

I


/I


...... ........ 111 1*


I


--


7


~n~c~





i-J-DL m -- -VNREI' CT I


MEDICINEE ETSOCIETE


Chronique Hebdomadaire

gar

Carlo A. DESINOR


L'Exberience comment
< 1'HUEH u qui avait et6 for- society, de ses mecanismes.
me en juln-juillet dernier de. reactioni quant it la so-
par des residents et inter lution de certain de ses
ines de i'Hopital de 1'Uni- probl6mes intimes'.
.. .. '_ W.- H . ; Spi m


versite 6 Etat du hati sem-
ble reprendre ses activities,
quelque peu ral.enties ces
derniers temps, pour des rai
sons diverse.

Ce comit6 nous rapp?-
lonso a pour objectif de
travailler en vue de met-
tre en place un systenie
d'aide a 1'HUEH, a partir
de la society. Commie cela
se faith dans curtains ptys
etrangers oil des centre
hospital.ers (de lere. inpor
tance parfois) fonctionient'
sur un budget La double pa
lier : apport d? l'Etat et
apport de la Societe ou de
la Communaute sous forme
de subventions (regulie-
res) de groups indu'triels,
commy:rciaux etc .. Ce co--
m t6 de souttien a done en
tite de tenter en Haiti d'e
tablir un system de ce
genre. C'et' une experience
come us7l autre qui pour
ra encore une fois temoi-



11VEZ


L'Hipital de 1'Universite
d'Etat d'Haiti a certes d.es
problems. Cette experience
est tenth, non avec la pri
somption ( ?) de les r6-
soudre comme dans un con
te de fee, mais, dans un pre
miLr temps, pour permet-
tre a 1l'Institution de r6pon
dre de facon plus commo-
de aux bes.oins de la com-
munaute, d'ameliorer ses
serv.ic.s, d'accro tre ses pos
sibilites. son potential tech
nique. materiel et human.
Le r6le du l comit6 de sou-
tLeo et d'ade dt lHUEHuc
n'est justment pas d'un pre
mi-r chef, de r6eoudre les
problems de l'Institution,
mats d'aTd"r a les rusoudre.
Comment? En criant des
sources de rentrie.

Le ((Comiti de soulienci
qui fonctionne lettre ti
1'appui avec 1'autorisa-
tion et la collaboration de
la direction m6dicale de



PLUS


KRIPALU-ALIMENTATION
SAINE
se preoccupe vraiment de votre sant.
Kripalu-Alitmcntation Saine s'occupe
done de votre ditoc et dc votrc alimen-
r tation.
Car vous n'etcs pas malade mats scule-
_ mcnt affatcli par unc nourriture dc
mauvaise quality.
g Consommcz nos products naturals sans
colorants artifticits ni prdservatifs
chimiqucs.
Frdquentcz notre Snack Bar pour votrc
Sdejeuner ou avant/apros lc cinema.

KRIPALU
ALIMENTATION
SAINE
Health Foodstorc LNlEENTREPRISE
Snack'Bar


PARLEZ SANS CRAINTE ETlSOURIEZ SANS PROBLEM
GOUTEZ PLEINEMENT

LA JOIE DE VIVRE


UEnTDr nCUTIDlUfl a ir orniNille nAunmAn


IUIKt UEllt Ei[ nie OtEU rLUo UN nHRUIbAr
Employez le nouvel adh6sif CO-RE-GA, Emeline Dieujuste
une composition des plus fines gommes Laureate de la
naturelles, qui forme un veritable cousin o ll otio
adh6sif entire la gencive et tl dentier. OUVe11e prO O
Parlez ... riez... mangez d'inirmieres
.- ... sans apprehension! :
CO-RE-GA assure la fixation et la Vendredi dernier (30 Sep-
stabilit6 de la proth6se dentaire tenbrE) a eu lieu a l'Audi
Chaque martin applique CO-RE-GA vote dcimne t de P Faurmacie
proth6se... et vous connaitrez toute Mdece d Prmacie,
la journ6e la s6curit6 et le bien-6tre la c6r6monue d- graduation
de la derniere pronmot on
I l--'L COR A FIXE SOLIDEMENT d'infirmieres.
*OL GAL U LA PROTHFSE Ces dernieres scront af-
'V foctites d leur poste de ro-
J 'imu Igg Lg 0lsidence dans le courant du
mois d'octobre.
Mlle. Emeline Dieujuste


.est sortie laureate de sa pro
moaton.


Elvitez de vous traumatiser la denture


ice -t-elle?
1'HUEH, avalt le project d'or
ganiser penant les vacan-,
ces des matches de foot-
ball et des bals dent le
profit irait a 1l'h6pltal. En
fait aucune activity de ce
genre n'a ete organiSed :
lo) le programme du Sta-
de Sylvio Cator 6tait sur-
charge (avec les Coupe
Prestige et du 22 Septem-
bre); trouver une place et
la possibility d'une affiche
allechante s'est reve16 ex-
tr6mement difficil,% mal-
gre que la Federation Hai-
tienne de Foot-Ball avait
mis sponfanmtment le Stade
a la disposition du Comite
de Souttes. Le project du
match est toujours viable.
2o) L'absence d'un Comi-
te de gestion (qui devra ge
rer les fonds apportes par
l.P Comite de Soutien) a
joue de tout son poids dans
l':nactions de ce Comite
de Souten en faith d'organi
station de bals. de kermes-
?os, de manifestations re-
creatives avec rentree d'ar-
gent...
Ce Comite de Gestion a
te reer6 par le Comite de
Soutlen. Dix personnalites
ont ete choisies pour le corn
pos:r et leur nom sera pu
blie prochainement.
En attendant, les activi-
tes ont r.opris et les con-
tacts avec les secteurs in-
dustriels, commerciaux, etc.
ont commence.
L'exper'.ence, en faith, corn
mence...



Prenier
anniversaire
d'ODONTOS'
Le mois d'Aokt dernier.
ramenait le premier anni-
versaire d.e la revue den-
taire haitienne : ODONTOS,
fondee par les Drs. J. B,
Lafontant et Gladys Joli-
coeur Lafontant.
Un numero spec al a ete6
consacrie a l'6veiement.
Dans 1'editorial de circons
tance, le Dr. Lafontant 6e-
crit :
sNous devons t5nter tout
ce qui est en notre pouvoir
pour fire bouger la proves
sion. L'esprit human se d
.veloppn, a un rythme tries
rap de. 11 demure certain
que si 7ous ne bougeons
pas d'ici qu.lques temps,
nou' serons comme depay-
6is devant l'ampleur de la
science. Nous voulons pour
preuve ls 6chos des dernie
res Assies de la F6d6ration
,D:ntaire International qui
nous sont parvenus.
Exercer serieusement en
tre les 4 murs de sa clini-
que ne 'uffit pas pour avoir
la conscience tranquille
vis ia vis de la profession:
cela ne suffif pas pour la
developper. 11 faut des re-
lat'ons entire les differents
membr:s d lAt profession
et cette chaleur communi-
cative qui se d6gage entr?
los professionnels d'une m6
me discipline)).
M6d.ocine et Societ6> f6-
licite chaleureusement ie
confrere.


qul les retiennent dans les
alveoles leur permettaot
une certaine 6lasticite de
movement sous la pro.s-
gion dec pulesants muscles
masticatoires. Fait extrlme-
ment important, la dent
ne rminplit ben sa function
essenticlle que suivant son
grand axe vertical. Aussi
done, toW~e force exercee
iur une dent a l'encontre
de ce principle est suscepti-
ble de causer de grands
dommages at la dejft .lle-
m6nie ou aux structures 'la
supporvlant.
Nous devons .'ignaler le
fa t que les enfants se frac
turent assez souvent les
dents sou, l'eff-.t d'un choc
occasionn6 par une chute.
Quand ce sort les dents de
la premiere d.entition qul
sont atteintes, il n'y a pas
de tr6s grand probleme'.
Malgre que eela peut ntui-
re d'une facon on d'une au
tre aux futures dents de lai
deuxieme denture. Mais
quand ccs accidents arrivent
aux permancntes (deuxie-
me denture) le problime
est plus grave.


Les dents sont des orga-
nes tres solides destines ,A
couper, a dechirer et a bro'
3r' les aliments. L'email'
dentaire est le tissue le plus
dur de tout rorganisme.
Au stade oral ou primitif,
les dents szrvent d'organes
de preheunion et do defense.
Mais elles percent chez
1'homme ces functions tot,
aux au'tres states de la v.e.
Cependant, 1i y a des adul
tes qui ne 1'entendent pas
de cette fagon. Ils font -a-
ve. les dents touti cc qne
leurs mains neo peuvent fai
re.
Combien de fois, n'avons-
nous pas recu des patients
se presentant la clinique
avec. des dents fractures,
desarticule.os ou presque ex
traites.
Celui-ci vitnt avec deux
dents fracturees. La cau-e ?
1 6tait au bal; n'ayant pas
trouve de c1l pour d6bou-
cher Les bouteilles de kola
de ses invites, il s'est servi
de ses dents. Et at la derniei
re bout ille deux de ses
de7its ont saut6. Voila. Cel
le-ldt (une marchande) nous
arrive la bouche sanguino-
laite, se tordant do dou-
leur. Qu'arr:ve-t-,il ? Elle
voulut d6faire le noeud de
sa macoute. Malgr6 tous leS
manoeuvres, elle ne pouvaii
reussir. Quand 1'idee lui
vint d'qperer avec ses densts.
En effect, d'un ((coup de
dents) le noeud etait a moi
tie d6fait. Mai. quatre de71ts
ont et6 toul simplement ex
traies stir le coup et son,
aucune anesthesic...
Les dents sont solide-, cer
tes. Mais elles ne sont pais
scellees dans, les machoi-
res a la maniere d'un clou
dans du b6ton. 1 y a tout
un system do ligaments

Seminaire
d'orientatiof pour
les nouveaux
medecins
Comm.? chaque annee. a
pareille 6potue un Semi-
naire d'Orientation a /,1
orgasis6 par le l)Dparte-
ment de la Snt6 Publ que
it l'inntion deo m6decins
nouvellement dipl6mes.
Cette an7Oc. il parait
que seuls les medecins af-
fctbes At la Province ont pl
suivre ce Smnin:t'r, ceux-
lit affects it. 'HUEII ayait
djhr. pris service depuis le
ler. octobro,.
En fait. pour qui a une
certain experience de la
chose, ce g-nre de S6mi7iai
re a, semble-t-il, toujours
et6 organism prnincipale-
ment it l'intenton des r6si-
dents afftctes aux diffe-
rents services de Sant6 de
ia Province.
Cetts edition 77 des Semi-
naire, d'Orientation a dure
du 3 au 7 Octobre.

A L'HUEH
Depuis le samedi Ir. Oc
tobrt, ont pris service les
nsouveaux residents atta-
chs it l'Hopital de l'Uni-
v'rsitf d'Etat d'Haiti.
Contra'rement aux an-
n oes precpdelteos, les let-'
tres de service. avaient ete
rem,is.s saux nouveaux mei-
decinrsvers la mi-septs m-
hr.% par les chefs des diff6
rents d6partoments de 'HU
EH.
Le d6comple des residents
depremir? ann6s affect6-
a 1l'Hbpital de l'Univers:t6
d'Etat d'HIlaiti s'a pas enca
re Ut6 ta,, ni public official
element, mats l'on sa't diit
que 17 ont 6th admits ni
P6iatrie, 20 en Chirurgie, 7
en Obstedtriqtre Gynecolo-
gie, 7 en Chirurgie, etc...
Nous rapp,lons qut cet-
te ann6e, env'ron 164' m6d.
cins ont ett dipl6m6s it la
Faculty de M6decine et de
Pharmacie.


aiticle de faire ressdrtir
l s consequences de ces frac
tures ou de ces, extractions
non desir6ess sur les fonc-
tions de ,mastication, id'610-
cution, ou sur 1'esth6tisme
des gens. Contentons-nous
de vous rappeler les points
suivants :

Surveiller les enfantr,
turbulents, Ces accidei.ts ar
rivent le plus bouvent quand
ils font dlagoc.


- Se difaire de l'habitu
di de deboucher les bouteil
les de boissons gazeuses a-
vec les dents.
Cesser do grincer les
dents.
-- Ne pas mettre conti-
nuellement un crayon ou u-
ne plume entire les donts.
Ne pas b-riser lei mor
ceaux de glace avec les
dents.
Eviter de boire les bots


sons trop fryides ou les bouil
lies trop chaudes.
Eviter de hoire de !'eau
bien. glac6e juste apres avoir
pris une nourriture bien
haude (1'6mail dentaire 6-
atte, se fendille).
Prendre ses precau-
tions lors de la pratique
des sports virils, surtout le
Judo, la Boxe et le Karat6.

Dr. J. B. IAFONTANT
Chirurgien-Dentiste


SUn nouveau Jambon HAMPCO I


dans tous les Super March&





Demandez, exigez, reclamez




le Jamb n HAMPCO
i s .
ooLuce.as s!ao~ood oo>jaO sog ao~a~ a o


L ABORATOIRE

D' ANALYSES

LESPINASSE









108 rue Capois


Section livraison d'eau.






Tel: 2-3478


r


E~i~;'~i~i~~~"a~l~i'a~ssrsasrPan~~


~M------""""""--------------------


U------------------- --- -Y ----~W U h~MIC~I"IE~


-4r


-- -- -~-----~--- ~-P--~---~-~ ----lp-`sl---~-~~-~---~-~,,.,,,~,,lcrm .~.Urr*m ~ r.~~.iu-r-.rr- ..I


II


VWNDREDI 7OT.17


Les adults doivent se
prcqtger centre les acci-
dents qui peuvent surv-olnir
dans la pratique des jeux
lels : foot-ball, volley-
ball. basket-ball.
II ne nous est pas po-Ai-
ble dans le cadre de ct


sonalro,







VENDREDI 7 OCT. 1977 cLE OUVELLFSTE, AGE


DANS NOS CINEMAS ." --.. .


CINE TRIZSPHE
'Dmanche 2 Octobre 1977
Oh 71h 9h
SALLE I
CRASH
Entree $ 1.50 et 200
SALLE II

RFIDAY FOSTER
Entree $ 1.50 et 200
SALLE III
CADAVRES EXQUIS
Entree $ 2.00


PARAMOUNT
DRACULA ET SES
FEMMES
Entree G 1 et 3.00

Sam-di a 2h 4h 6h et 8h
KING KONG CONTRE
GODZILLA
Entree G. 1.00 et 3.00
X X x X.

ETOILI CINE
Vendredi a G6h30 et 8h30
KUNG FU A.UX
PHILIPINES
EntreeG 1.00 et 1.50
Samedi a 6h30 et 8h30
TONNERRE SUR PEKIN
Entree G. 1.00 et 1,50
/ x xx

CINE LIDO
VTndredi a in 1- th
CINQ OARS A BANGKOK
Entree G. 1 00
a 6h 8h 10h
Entree G. 2 00 et 3 00


AU CAPITOL
Vendredi 7 OCTOBRE '1977
CAPiTOL I
AU DELAY. DE LAMOURL
-Le Il nl qin r.rd .nioureuxS
C'ear 1n r I nm Oe In
SELECTION :
VACANCES DE REVE.S
Av.,n 3 t n3ii 0 G 10
Aprt. 3 I 30 G 8C d0
a i?hl5 2hlI 4Ihl5
G611i' Sli5 101I15
CAPITOL II
CE NEST QU'UN JEU
MAMAN
12h15 2h15 4h1l5 6h15 8h15
10h15
Avant 3h30 G. 3 00
Apres 3h30 G. 5.00
CAPITOL III
SS REPRESAILLES
12h 2h 4h 6h 8h 10h
Avant 3h30 G. 3 00
Apres 3h30- G 5 001

CAPITOL IV
LES DURS
l1h45 lh45 3n45 5h45
Avant 31h.30 G 3.00
Apres 3h30 G, 5.00
7h45 9h45
EMMANUELLE 2



REX THEATRE
Vendredii a 12h 2h 4h
PAUL ET MICHIELE
Entree G 1 00
a 6h 8h 10h
Entree G. 3,00 et 5.00
Samedi a 12h 2h 4h
LE CERCLE NOIR
E'ntrep G 1.03
a 6h 8h 10h
Entre G. 3;00 ct 5.00


PARTICIPEZ AU CONCOURS



< Vacances de Reve >>



DU CAPITOL


RECLAMEZ LE REGLEMENT ET LE BULLETIN DE


PRESENCE A LA CAISSE


PATRONNE PAR LES


HOTELS MERIDIEN


ET


AIR FRANCE


CONCORDE CINE
AMOUR TROMPE
V'ndredi A 4h:10 G 1.50
a 0h310 et 8h30
EVASION DU
CAPITIAINE
SHLEETTER
Lntree G 3.00
Samndi d 41Li30 0. 1.50
BANCO A BANCKOK
a 61130 et 8h30 O 300
VIVRE ET LAISSER
MOURIR

AIRPORT CINE
POING DE FOUDRE
Entree G 1.00 et 2.00
Samedi
RAID SUR ENTEBBE
Entr&e G. 2.00 et 3.00

DRIVE IN CINE


MAGIC CINE
Vendredi a 6h75 et 8hl5
DANS IES BAS FONDS DL
CHICAGO
Entree G. 2.50 et 3.50
Samed, a 6h et 9hl5
MISTER MAJESTIC .
Entree G. 250 et 3.5G

CINE PARC
Vendredi
UN FLIC HORS LA LOI
Entr6e $ 1.50
Samedi
4 MILLIARDS EN 4
MINUTES
Entree $ 250
X iX X X X

Deluxe Auto Cinu


LE SEPTIEME VOXYAG
MINES DU ROI SALOMON DE SIBAD
MNES DU ROI SALOMON Entree $ 1.50
Entree $ 1.50


Vendredi
JE VAIS JE TIRE ET JE
REVIENS
Entree G. 1,00 1.50
Entree $ 1.50
Samedi
LE GITAN
Entr6e $ 2.50



Pht mactie
assurant le service
cetU nult
VENDRE'DI 7 OCT. 1977
LAVOISIER
Lalue
PROVIDENCE
Rue de la Reun on
TURQUOISE
Rue St Honord
PETION VILLE
STE THERESE
RUE' VILLATF


SAME'DI 8 OCT. 1977
DU COIN
R Mgr Guilloux
PERPETUEL. SECOURS
Rue du Centre
LECLERC
Martissant
PETION VILLE
REGINA
Place du Marchc


AVIS
.Le D6partement dp I IlrI
riEur et de la Defen-Fe Na-
t onale porte a la. conna:s-
sance d, s interess6s qu en
raison de la rap'dite de fone
tionn ment du bureau dp
1'Imm gration et de a1r';-
gratoon, Ie Service d'uraer,-
ce fonctionne a l'Aropori;
International Frangoi- DU-
VALIER lrs Samedi, D-nian
che et jours fer ses de 8 h u
re- a m'di.
Aurlien C. JE'ANTy
S-crrtaire d'Ecat de
llnterieur et de la Defens"
N1atiorale
Port-au-Pce le 5 Oct. :977


IEVdE IE S e -tRAC~s wo.'
a V/M PL4FOtv. EA, P/ywOOD-

pa -C 0/T1


/ CYo / fr


LA BARONNE

/Ir Ce,,a a ~kCmG'Etfo;V zI.;iuE.-


LALUE Z12,
S- -


Samedi a. 7h et 9h
LES PROFESSIONNELS
Entree $ 2.50

AUDITORIUM
Vendredi a th
CESAR ET ROSALIE
Entree G 2.00
Samedi a 7h
SUPER EXPRESS 109
Entree G. 2.50
XXX X

SENEGAL'
Vendredi A 4h 611 h 10h
IL FAUT BATTLE LE
CHINOIS PENDANT QU'IL
EST CHAUD
Entr6e G 1.00 et 1.50
Sam(di A 4h 6h 8h
MACISTE EN ENFER
Entr(e G. 1.00 et 1.50


SOCIETY
D EQUIPMENT
NATIONAL

AVIS
II est porLe a la connais
sance des interEsses que la
SOCIETE D EQUIPMENT
NATIONAL (SEN) precede
au recruitment de d(ux (2)
Ingen.eurs Electro-Mkcanij-
ciens pour son Complexe
Cotonnier, sis a Ca-Soleil,
Gona.ves.
Len cand dats devront se
presenter avant la in du
mois d Octobre entire 9:00
AM et 12:AM, au Siege So-
cial de 1'IDAI SEN, sis
a la Rue Amer cane, A
Port-au-Pr'nce, pour une (n
trevue.
Les conditions requ'ses
font lcs suivants :
1) Etre de nat onal't6 hai
tenine
2) Detenir un diplome
d'Ing nieur Elctro-MWcani-
c'en deivre par une Facul
te de GCnie leconnue.
3) Etre de bonne vie et
mocurs.
Leai expriencrs acquses
en gn''e electro-mncani
que seront pr'ses en cons'de
ration. .
Port-au-Pr'ncr. le .5 Oc-
tobre 1977
SOCIETY D'EQUIPEMENT
,NATIONAL
1010


SOCIETY D'EQUIPEMENT
NATIONAL

Avis
II est port a la connais
sance des inltre:ses cque la
SOCIETY D EQUIPMENT
NATIONAL (SEN) precede
au recruitment de deux (2)
Mdcanic'ens ern ajustages
pour :on Complxe Coton-
n er, sis a Ca-Soleil, Gonai-
ves.
Les candidates devroni se
presenter avant la fin du
mols d'Octobr- entire 9.00
AM et 12 AM au Si6ge So
c al de 1'IDAI SEN, sis
a la rue Americaine, a
Port-au-Prince, pour une enr
trevue.
Les conditions requlsea
sont les su'vantes :
1) Etre de nationality
haitienne
2) Dhtenir un diplome
de M6can'c'en en aluitagees
31 Avoir au molns 2 ans
d'cxptr'enc-?
41 Pouvoir reallser des
travaux de tourneur ou de
oudcur.
51 Etre de honne v' ett

Port-ao-Pr',ce le 5 Oc-
tobrp 1977
SOCIETY D'EQUIPEMENT
'NATIONAL


v OS ou he routes ces ldestinatons.

au denart de Port-au-Prince




. -


A


.. ANTILLEAN AIRLINES i

Madsen Exp. Imp. S. A. Agents Generaux

Phones 2-3476 2 -0317et 2 -0028


fIrT COMMUNIQUE S



PROGRAMMES



POUR L'ANNEE ACADEMIQUB 77- 78.

Qui debute le 18 Octobre


1ES


SECRETARIAT DE DIRECTION
-' BILINGUE 9 MOIS FRANCAIS -- ANGLAIS


SECRETARIAT DE DIRECTION
TRILINGUE 15 MOIS
avec stages pratiques de
2 mois en Amerique Latine

MANAGEMENT AND BUSINESS
ADMINISTRATION 9 MOIS
avec stages pratiques en HAITI
et aux Etais Unis.


L'Etudiant peut choisir entire 2 options :
ComptabilIte, Gestion Fittanciere
Marketing -- Technique de vente


ANGLAIS INTENSIFS AVEC METHODS
AUDIOVISUELS ET VIDEO-TAPE
12 MOIS. LE SOIR

5 bourses seront offertes aux meilleurs eleves

Sonnez ie 2 4755 le 2 3508 ; le 2-4901

ou visitez la FIRST SCHOOL et demandez le catalogue des carrieres du
Secretariat ou ceuil du MANAGEMENT ,.

Cloture prochaine des inscriptions

LE SECRETARIAT DE LA FIRST SCHOOL EST OUVERT DE


Le dipl6me de la FIRST SCHOOL


8 H A.M. A 8 H P.M.


a la m6me valeur que celui de la NORTH Jersey aux U..A.


~C~'~'/s~/~c~c~/rs~I/~=w~r~isi~/"Ji~;UI


- --~----i"--"F


I


Te I:, - p S






PAGE8 'L NOVWLLSTE. VNDREI 7 CT.1977~~7


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT


Samedi 8 Octobre A 6h.30 et 8h.30 Le dernier Match de Mohammed All


centre Earnie Shaevers au Madison Square Garden le 28 Septembre 1977 Entr6e $ 1.50 et 2.00


i, (sik d .i l It i -',ig: I

e s t 0 li l ,i p I:-, t . '
11lpoi U 11,- .- L ,,I.. Ut. ...
SCO1tnti tt, pliut-o iarT ver
I. vctIdre la in.iarchlittd sc.
qui cotitul plus clitere, a ii-i
iIr 1U i hti'le QUti l t' Ci-Ic'l I
,lnporte d. Piorto Rio n .C,
fa def e toutL,.,s s lo. tlit i'e
c0nom e. Le chi cc qti!' pas
S par la Douane de -Port-
au-Prnce pali l11t tax, de
fI pour CLn ,r Ie sa valcur
CIF.
Au depart 6a pour c.i 1de
la Val oU CIf uxeUtS I
iaut aloutur la tax. CSI
12 t4 poIur c'n 1 dL ia ll -
leur globaic: P.A L. pour
cent slIr 1l CjF.. 1t pour
cini tax. d la Iteg e.
II rUl,.le d' c. tu s tua-
tion anarchy iqu un't pc0ri
d rtntree as .at i portalnt.
pour le f c t. u r '...' pre
jid ce pour i re'olti t'' t
qci' tnarr ve l pas t rnariivp
TOr jnlast a dcoui' sonrl
stock
l r r-vient a l'adir. stra-


,I n I1s 1 |Ilt ,.h, l'hllOhl I
litl | l t l I I sI ,; I 1 1, -



Jr vinus soll cit r, Moit-
s h ir l D. rIect r vu it oil
t 'Irs C Ii i C IID. I' i i.
AL.;rt, i Monl Io I i, i D'T'ec
ulir' avt C m .I' rt intiC -
mr n.s antic pis pour tout coC
(i. \ voun aur z ilto. i our
noii d'ans cci s n<. Fa.tsurian
C.' d' nmes n l, IncI itl, i dis-
t ngoUS.
- Bcu'anger'e Fran.nas',
Antoinc (t Gueorges IJMERY'

Au F-erville RI oom
de Kezrsco~
Au Florville Room de
-Kenscoff. vous danserez de
2 hIures a 10 h-ures le
D manche 9 ctohbre avec
LES AMIBASSADEURS
Entree : 2 Dollars par per-
solIlne
Votre carte d'entrle vous
done droit A une Consom -
mnation.


814





10:%



RACE


S



















"lrGEII)RG[rlr E)LtPLESSY)

Le Disquafre des Melomarmes
averfis
11 WA wtxILLLPHONUL 22b4

("(fle"Iillnek l Alomnaner,, aerils
n critere. de eboi%
Le u1101115 r-pri&.annl,: okre garnauiie de
Stoollou.c
anipliti aieur'. RADFORD.

At BA.
B fiurite, EDt.jue-. 'I i(A .SlR I I()Ft.
CO N i ftJ ic t t

Tleti -lelctIi ure GOLDRING,
COSMOCjORD.
HlAUL' p-1incur'. lItLA CULLES'ION


Ca -,eet e Rle order,
Tilev ion
G.uil iiris
Aiiphilicatieur-i et
Illul p -rh i.-
iour i.ul.inre
Tape. c.i--er..
vierge-
Calculatria.es ,A


BICSTON
QUIASAR
EGMIONT





B A.S- F


electronique. SINCLAIR LITRONIX
Qualile. imaginatilin creatrier., perfection technique
sent a vore di-position;
%otle rapporl qu.ilie priu esl imballable.
Une visible /a noire show-Room" vous en convaincra
.I.. .- a . .:= . .


-I I ---- -


I



1

v







c

1
1

t
l



P]

1


Le Marche du Chewing gum: une


LES ZINS DU PRE- KONDIAL
(suite de la li. page)


.e porte-avions
,,USS Forrestal.
visit Haiti

OIlT-AU-PlINCE ,US-,i

Lie ,USS FORRESTALe., Ie
p Its grand port ovals can11
,I it. ttll l ic d t]a M ttii O a-
lilt I iinfi atrriv ra t- Port-
ni-Pr.nct', le l7 Oclobre, a-
Ntli. nil di, pour une v.slle0
d mun t d unc duree de tro!s
ours.

AfMs a cliant!.r en l952
re nav;re f1it achitv et lan
e tn 1956, prcoedant de
jlhiji .'. annlices e debut d i
.' Inol\iVtll eic de navlri s
lueicla re..

Etant donned les d t' i n-
stons g:gantesques de c-llte
tv Ik fl'anttalt V qut cin:plta
pres de 5.000 hoini s le
,IiORRESTAI,> devra jetor
l'ancre dans la baae. 11 y au
ra intannmo ns un seIrv ce de
vid ite entire le bateau et
1' port, pour lesi m'-'inbres de
1'quipage.

ComnptaPnt de nonibrc Ix
-portifs a bold le- r sponsa
bks out recede d'organ'ser
uline scr'e dc conmpet t on a-
vi quequues sportlis et a-
thIlt s halt ens.

Le programme prevu cst
ie sutvant :

Au Stadcl Sy'vto Cator
S Octobre 1977 :

0830 0905 : Football (ler
im -temps)
U005 0920 : Damonstration

0920 0955 : Football (2eme
mi-tt nip )

0955-1030 : Pause
1030-M di : Athletlsme .
10n i.-trP: '200 mltr-
4t.1 i1 I' i i-ir- '


D- 1 r !-. .a

I ti a 0 i l r
I'OU- I.?)0 E ~ r1: ([t1


mieur Frai
Laire gene

A) Monm
pa t eltt l
tif dle la
Troull iol
sa chunci
lois.


ntz Troulllot secret
raIl.
x x x x
si eur 'rouillot n'a
lu au conceil exclcu
Contcieaf Monsieur
tenterat peut etre
o une prochhaine

x x x x p


nient i et/re pore pour la
3inie fol.


A) Charles Vorue pour -
suit un traltemient intensify
avec le professeur Toffer. Le
spkoialiste Mexicain a d(cla
i- que l'Poiinpon a recupere a
70 %. 11 a dCtruit le cercle.
qui emp6che la cicatrisation
du muscle blessed et il espe
re que C. Vorbe sera retabli
pour le match Haiti Guate-
mala. Vorbe s'entraise tous
les soirs et shoot dans P'eau
pour essayer de retrouver
les faciiites qui etaient les
siennes avant sa blessure.

xxx x.

D) Un autre champion en
puissance, c'est Surinam
don't lentraineur a dSclarm
a corps et t cris que son t
quipe va reporter le chain
pionnat du premondial. Ce
a quoi le Guatemala a re-
torque "On verra cela des sa
medi pour le match inaugu
ral.
XX x

A) Quoique le reglement
exige 2 delegues pour parti-
ciper au congress, Haiti a en
un privilege special; elle
en avait 3, puisque Mon -
sieur Gerard Raoul Rouzier
a un titre de conseiller au-
pres de la FIFA et de la
Concacaf. De tote facon les
2 dleguoes officials etaient
Monsieur Berthony Nadere,
President de la FHF et Mon

COLLEGE
MODERNE
ALCINDRB
Enseignement Mixte Pri-
maire et Seconwlaire EXTER
N A T INTERNAL. 40
Avenue Lamartinlere -
Bois 'crna en face de I'Im
p-e,.e Lavaud.
Poar-ju-Prince. Haili
Inscriptions du Lundi au
vendredi de 8 lieure- A 1
a 11 hiures :.m.


ASSOCIATION MEDICAL


ASSOCIATION MEDICAL
HA ITIENNE
0, BABIOLE 6
PorL-au-Pr.nce, le 26 Sep
ti mbre 1977

Avis de
convocation
I L t.e.L. IAJE DIi'EC-
TION UDE LASSOCIA'rtiON
MEDICAL HAITIENNE a
l.. grand honneur d'miv ter
tous sea Membres & la rdu-
nwon cn Ass.mblee Genera-
Ia qui aura lieu le MerCre-
di 12 Octobre 1977, a 7 h.
30 P.M. au local ss ai Ba-
b ole.
Dr. Roger VALME
PRESIDENT DE L'A ttl
Dr. I aac DESIR
SECRETAIRE DE IM 1f

Messe de piRmfem
d'Anniiersaire


Coin du Jardinier


nes de fumier decor
'hecare, 7 a. 8.000
chlorure de potasmu
kgr. de superphosph
Le d 1eloppemeni
bres. el la formaii
fruits prtlivent eha
nee dans le sol de
ments qu'il convien
tituer. C'est ce qui
une fertilisation d'e
Un apport moye
kgr d'acide phospho,
250 kgr. de potasse
tare et par an en t
plications gtneralei
dtbut de ftvrier; pu
vant la floraison e
pres 1'apparition de
L'azote s'emploie Aji
se et n'a pas, bes i
enfoui.


(suite de Ja e. page)
mpose a. voidinage des ironcs d'a- -
kgr. de bres adultery el partout oil''
m, 1.100 dans le sol on lie rencontre
ate. que de grosses racines. Dans
des ar- les planlations denses, le
on des plus simple eat de distri -
xque an- buer les engrais sur toute la
s 1e surface du sol, :car les raci-
I de res nes jeunes et vieilles s'en-
juslifie chevitrent le plus souvent
ntretien. dans tous les sens.
n de 75 Plusieurs procedts peu -
rique, de vent Utre utilises pour incor
par bec- porer les elements min' -
trois ap- raux et organiques. On creu
ment au se des sillons et des tran-
is, peu a chles dans le' sens des raci
at peu a nes et on y depose les -en-
as fruits. grais. On pent encore prepa
petite do rer des trous verticaux- ou-
in d'!tre verts i la barre a mine, (ap
pelee pince it creuser en Hai


Unc miesse do Requli m An Les arbres fruitiers absor ti). 1 taut trois a quatre
n'versair, sera e6l6bree le' bent les l66ments fertili trous au m2, d'une profon -
Sam' di 8 Octobre 1977 a 6 sants par les extrimitts de deur de 30 a 40 cm. On y
hcurcs du matn en Eglise leurs rains racine qui portent les verse une.solution d'eigrais
St P erre de Pttion-Vill, pilus absorbants. 11 est done i raison de 1 de litre par
pour le repos de l'ame du inumtile de placer les subs- troai.
Feu Mag';trat Marcel Au- tances fertilisantes dans le Courtoisie.de la DARBOUCO
gustin, Maire he Pition-
Ville.
Cet a.vis tenti lieu d'nvij- DARBO C
station aux parents et amis DA B
de la famille, vous offre avec les conseils de ses agronomes :
des ENGRAIS pour vos jardins et vos champs
des SEMENCES de fleurs et de legumes -
AVISe des INSTRUMENTS ARATOIRES, du sicateur ila ,
II est port h la connais- charru'e '
tanc, dea directEurtsett d.rec des PESTICIDES pour detruire vers, moustiques, pu.
tric, s de jardtns d'enlonts
ct d'tcoks pr r.ialres que les naises, oafards, rats...
Nouveaux tabl.aux de lecltu des PRODUITS VETERINAIRES pour soigner chiens.
re pour la mfthode Ti Mali chats, boeufs, chevaux...
ce ainsi que let cahiers d'e
criture Ti Malice 1 t 2 sont des MATERIAUX de CONSTRUCTION de la fameuse
en vente dan-, les libraries. marque ETERNIT
Le j.u de 30 Tableaux 11 1/2 DAEBOUCO, Rue du Quai
X 17 1/2 impr'me en 2 eou
leurs : $ 6.50 S-c

315e Anniversaire de k'tstitilt

intelramearicain des Sciellces AgrLcoles


1. i l. ,i'r', ,t' .: .1.itn n r
a u d. ba pro- ail.on

i-,.i ,] ,_u l O, |j ,- ; ri 5 --it'






J.u. C.: Fa .. L ,iCA
a' q it r.r l',- .' c F.t oi'U I
I.- Li Direzi:.Jtn Kc ...tnti-t
le pour :i .rin .:n-d '-., Il
Zoi-ni a Ani. i Zo-
Ci o Ai ., ,: :J n l.re.: on,




l,'. ttt t.. t c -- O r- I t ci

l ior a ; :-,0 a, I, l

Jt_ Fon.: i n a .:tu 1 IICA a
,:n Lau Di] : a nr ji, e_ run
l0 ,: u 121 ,:-,i .:A n udn, -
S .. l- di.-: A l. I 11 jl, -a Z o -
ii,:L c ," dtc c -t -at m' i,? 1iu





& L:' r-tr .i i I rt I :tt n n
l n it p l.. r ,n t n d .. i' qu l tI

R.nt d-; 'rocammc": admiM
" ;-r E p -r I 'CA piIAron-






0r ir a nvr r f t L, n
ho. .i E- i r i1 rn -l on -l l-

r. 0.. Ii .' , ['On 1 -I 0 i0 ( I).


Av
itl cm l
lei ai te-c
1' t.Li Qe- 10l
E,:r 3i0 ornr

re-Lrjoti
lo rider-, e



Wanted
Eleteron
technician f
ironic lidut
ring Backgro
but not es e
dne of Enc
gotiable Sal
nv benefits.
for Informal
from 8 h h
P M
Phone 2-1181


t I i

I'. _, 'l .d B_ u I i. l I tl --'
L ,H C 'A i _l ,., -
L iIK .i h ] .i 1 1 p- ,' l





L ; i.- : ,ro n d o I [1C -A e [n
-- itO ,i.t-- lt l'.1 itt -
Li' i i i lI: I j lt
A I btrlrt"
l:,re .lt rt '- tril lt a:rt
etrm n l. 1 at -t nc onI

nlrl,,iiil-. D 'i 197'2 :al
q a l.-iqt ,l l. R 1Epict :et,
,litn ie IC 1 ilCA nr, H I
ie: evt i- : I t on '. t
i. in t -i ;, gr".id ;-



Ne laissez
0aCs trop tard
vous iarruer

pl C. :.Cr A .. Ill. -Q.I -1L-
.,l: ou .: n '-'O it '-l '- i

:u p iqli-qu. r Iu ,:tn L c tol.
c .:i I c '. pr' '-"-r ri .1 i .ren .
Dicpeclith z-iOUs aili: q II
n.- -I Il ir p t rrd
E l c r 1, ,on',n,- L l mn c al
I oi i 0t .,1-1 Cl nO i i: l I.o i.I
I, ,l qu o "1'. n .e11. on o


1 i- t .Cpili u *r;And <:o- -
'engie .oaart 0.. Prott. I ,gan,,t e
p Dr la Cura,;ac Tr.td ,m Comn ,
r. Die.el Cheiro p,1in .
Trat iler de 40 II fi.il ti qu lel: bulletins /
lI- puu'.'anr i all d-r p rlt cipat on s, nr lit I',-
"5j mi's .ainedi inatin .tu plhi
a Ra.,;n- ld Per third Ii i 'iiwo r,. ait done
pin qur4 : i, .pj ci '-.il p'l): pnui t
Nationalet It l trout'v.'. I r ipon:e iSxtct -r:
qui \ous p rmintrontl de ga
610 gttcr I un dc tiro : pri.x sult
a ints Uine ti l 'cvi on Phi-
lipts. ecran di 20 pouice' d'u
ic Engineer or n.- valeur de $ 41000. un--
for leading Elec mach'no a la.,.r Strarp d, r
try. Manufactu- nir model d'une '.,alur de
found preferred ? $ 395 00. dollar- et un
rnt al Understan refr'geratur dcle bureau, d'a
i-h r.tqtiired Ne ne valeur de $ 25000.
lary plus compa Comme on le voitt, le' pr'x
Eont lai hautiitr de I'eva-
lion call : 61183 n-m-nt iAor4 ponrl celux nu
A. M to I h 3b1 prtlfrnt i:.endr- i:rnu'au
tout dein cr nomnt., nouS
1 rappilons : pis plus tar[
.810. 8.ftl-dl me 6Bj8cabre.tS -__


A) La selection amateur
a battu 1'equipe Nationale
du Mexique par 3 buts a 2.
Ce martin les mexicains ont
jou6, a porte ferme centre
1'entraineur Piontec n'a pu
que jeter un coup d'oeil a
travers un trou du grillage
du stade azteca du Mexique.


Messe de Requiem

.Les fam11l:s Thdlemaquc,
Durocher, Rgauid, R boul in
vi:Ent tousa les parents, al-
,'i ct aits d Mine Anto-
ie Thenlmaque ne- 'Marie
L, ssa Durochetr. d&cedee le
17 septembre dern'er, a Mia
mi, A la m' sse qui sera ce-
ledrhie pout I rcpos de son
ime c( 1 'Eglie du Sacr6
Cocur, le 11 Octobre a 7 h.
15 du matin.


Avis professionnel

Ms. Gregore Eugene in-
fol ii c im -on cabaiet ,t iti
transfer a la Rue du Qiai,
etage dc la All Amerca Ca
bls, on face d- la Banque
Populaire Hatlienne.
Port-au-Pr nee, ee 7 Oc-
tobre 1977.
Grego'rce EUGENE Avocat
1410


rLLM NOUVBL-LTSTPEb


_ ~VENDREDI 7 OCT. 1977


~.I_ r------ ~~ I -~--


~i~YYP""*~k~"~;M6Y"rrC~dl~i3~1()1Ci~iB~ ~ii~kBn~L~diahw~


.


.L."


PAGE 8




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs