Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09886
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: September 30, 1977
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09886
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text












m*lf Set i t o, 0




v* ptale, lt 1 a


ro If on 1woit, Won ades.
rob Pr''vllir dame eol~to itt

mlt11' tot'ivrehrtuitutlteitliltbo
,1 110111 olalllll"t IC fdo c itiI-
I I )politlitlltii.

1,r c ilt8Ar utantont rua-
iipolur lint promttWre fol it,
lit (hapole I'sixtillnO111liUS
ow vinti' etrl-6 it mnacs~e

I slur 0tj~tli7)


VENRED 30 SEPT 107'Z~


I o)'ue'lture du Synode


.i ls Eveques


DIRECJBUR : LUCIEN MONTHS '
ADMINISTRATOR Mme. MAX CEMUJVZT


Rue da Centre No. 31
Boite Postale : 1316 I616phone : U-l


VENDREDI 30 SEPT. 1977

Tl) -US ^ U'J^ M'HAB B O N A
No 30,634










RONDI EM 136 : LX PLUS ANCIEN QUOTIDIEN DEMAITI HEEM B DO L'ABSOCIATION INTERNATIONAL DE PRESSED


Nouvelle orientation I'INAGEHEI


SAccord sur les quotas du sucre


La retree .universitaire

UNE INTERVIEW


DE xi. GERARD DORCELY


Directcur de






i p'~ l it.im dr
t i i cit, hinlt"
it It


Ill 1





ur, tI -, rt i i l


pt kFot lll
Ii JtI t ) 1 /it,11
Ito n id I Itioti/iIli

I proryntr' prnii''


I, ohteriti'
fi, "tit p r mdl,

Un Centenaire
rneurt





I Is r

ii i jt


ve come cause fondamen-
tale l'inadequat:on de no-
tre programme aux besoins
existants. Cette inadeflua-
tion elle-m6me result de
l'influeince des traditions pc
rimees lur le programme.
Q.- Pouvez-vous inous in
d quer ces traditions?
R.- Ce n'est peut-Etre
ni le moment, ni 'occa-
sion de le faire; mais je
puis vous signaler" en pao'-
sant que l'une de ses tradi-
tions consiste a former pour
former, sans que cette for-
mat'on reponde a un be-
soin concrete.
Q.-. M Dorcely, voue, a-
vez dit au debut que Ites in
notations portent sur le pro
gramme et sur le regime

(voir suite page 9)


Avis

11 est port a la connais-
sance du public que le bu-
reau central de l'Office
d'Assurances Vehhicules con
tre-Tiers (O.A.V:C:T:) sis a
1'angle de la Rue Monta -
lais et de la Rue des Mira-
cles cessera ses activists le
vendredi 30 Septembre 1977
a midi (12.00 h) et repren-
dra ses functions lundi numa-
tin i huit heures (8.00 Hed-
res A. M) a son nouveau
local a 1'Avenue Charles
Sumner; Juste avant le
Pont en construction (an-
cienne Polyclinique de Tur-
geau).
La Direction

Retour de
11 employes
de la Poste

Par le vol 350 de la ligne
aerienne AIR FRANCE sont
rentres au pays, le lundi 26
Septembre dernier, venant
de La Guadeloupe, onze em
ployes de l'Administration
General des Postes. 11 sa
git de :
Mile RKtly Napolton Ma
demoiselle Carole Perdriel
- Madame Gisele Guillo -
teau Madame Edouard
Mathieu Monsieur Nico-
las Janvier Monsieur Phi
lome Dubois -- Monsieur Y
von Justin Monsieur Yves


Me Ernst Trouillot
reelu Batonnier
de l'Ordre des
Avocats

A t'unanimilt des suffra-
ges les quelques quatre vngtV
Avocate r6un's ce martin au
Pala s de Ju tice ont d61u
pour la quatridme fois leur
colltgue Ernst Trouillot corn
me Bdtonnier de l'Ordre des
Avocats du Barreau de Port
au-Prince pour une dur6e
de deux ans.
Apres avo'r ouvert la sian
ce et dit quelqueo mot" sui
sa gest'on antlrieure, Me
Trouillot availt assd sa pla
ce au doyen d'Age Mo Leion
ce Dupiton 6tant donni qu'il

( Suite page 10)


auipris des etudiants coux-
nrimes. aupre. des ministi-
res et organismnits utono-
inI de I'Ftat actl aupres du
.sectrur public.
Nouis avons interroge les
tiudianti pour 'avoir si le
prograiiiii propose corres-
pond ia leur attente et st
iaprc-. Is quatre acnn6es d'e
itil ils ec sentent eln me-
-urc dI'erer sur le mnarchle
dil travail.
Nous nous sonmens padres
ses al sectieur public et au
sct,.iir prive pour voir dans
,Ilel merneure noir- pro-
granmme corre.pon7d t leurs
liesnins ac/u-Is ot futurs.
le re.ultlat n'a pas et sao
tifaisant et nou'. avons trou


Au Minister des
Affaires Sociales
Le mardi 27 septembre en
course, ide 5 heures P. M. ai 6
hiures P M; a eu lieu au sie
u, du Ministere des Affai -
rps Sociales. -ous la presi-
dinre de Son Excellence M.
le Doct ur Achille L. Sal -
vint, itulaire de ce Depar-
tecnit, uLine simple, meals
tries belle ceremonie organi-
svt' dans le cadre des mani
festations commemoratives
du XXe anniversaire de la
R6volut'ton Duvaiieriste. Y
assistant, entire autres per
.ni;naliLes. Mon ieur Au -
'.\i ,lp .1 ,isL'. ti directeur
dI, IOlilce National du Lo
v, jn ie t le directeur du
pl'laii (d Prrainuage Mon -
(' H 'Paul A. Dauphina!t.
eN;!,, coprmoniT a t0d or
*iii.I n vi ( de la remise
:a :'j j;l.iiiies dti' deux ci-
it' S( aint Mart n, des t'-
1/.' d(' propr!et6 conceded
pii Arit''c en( date diu 12
*' p'cniti)r' 1977 n- i l r ie Pr6
,itlI i Vie di lia RTpubbli-
(V.,'
Ti rerI'monic' a 6t ouiver

(Voir suite page 8)


LIttre ouverte


i M. C. Auguste Douyoon
'.il Ailwl JOUIJCUIEUI


SIll i, t tll re renco, i
i i i i n, dit que ltu va


S- Iu Mi'li oar liltan Mu-

in Art Cnt' rs de Mia-
i/' inIt fiytl ( lt e 15 Avrt n

t !:it .;ivmnt tnut a pre
A litir( (1.1r a, ri( r lle ooi-





1, itt Illtt dit qu etui asin
olir's .i ,ctlontlli' a CL AI

tr d Madettnoposelle Fran
c n Murat irettrics de du
Centre d'ArIll t de ro artiste
Patrick VIlairc :
I Robert St Br'c (Dam
bala c. 1961)


1 Pauleus V.Lal (Mar-
cle a Jacmel 1976i
1 Salnave Philippe Au
guiste t Femme Diable 1974
tu La FIt mmL Arra'gnee)
1 _,Inave I'h lippe Au
gu te iMarche 1974)
1 Salnave Philappe Au
gu'te (Mardi Gras 19741
1 -- Gerard Vale n (Ce
reion'e Agouc 1973)
1 Wilmno Domond (I-e
Sacrifice ou Dav'd ou le
lion)
1 Aiexandre Gregoi-"
(Les hero- ou le Roi Chris-
tophe et la Re;ne Marie -
Lou' s an Sans Sonuci)
1 Gerard Paul (Les
amoureux ou Le Bal des a-
mourpux
J'tai 0te 6 trs beureux du
Irionmpha qute tu a- faitt con
na'tre i la pp'nture hait'en
n- par cefte expo-ition dans
'un des plu grands MuLtisE
americains. Notre peinture
(voir suite page 6)


Emouvante cere monie


de remises de decoration

M. Marcel Samy decore de l'Ordre

National ,Honneur et Merite),

au Grade de Commandeur


Ce midi i la Chancelle-
rie, le Secretarie d'Etat a.i.
aux Affaires .crangeres, Me
Aurelien C. Jeanty a confe
r6 ib M. Marcel Samy, Con-
sul de France en Haiti, la
haute distinction de Coin-
mandeur de l'Ordre Nat o-
nal < M. Marcel Samy. aprfis 10
ans de ..jour en notro pays,
part remain. II vient detbre
affected au Congo.

A la ceremonies de ce mi-
di, on notai, la presf'nce
d'une part de M. I'Amb'sssa
dour de France et de Mine
Louis Deble, de Mme. Marcel
Samy et de presque toas les
collaborateurs de l'Ambas a-
deur de France et d'autre
part du Secrntaire General
du Deparlement des Affai-
res Etrangeres t'Ambas.'a-
dcur Alonse Delimon, du
Chef du Protocole, M. 1 Am
bassadeur Rent" Hyppol te
et de lhaut i'nctiornaires
de la Chancellerie.
Le M ni'tro Aurelien C.
Jeanty porta I'ac:ent sur


Monsieur l'Ambassade"r
de France,
Mesdames.
Messieurs,
Voila plus de dix ans que,
nomme par le Gouvarne-
ment de la Repablique Fran
qaise, Monsieur Marcel Sa-
my s'in-tallait ia Port-au-
Prince en quality de Vice-
Consul.
D-x ans pendant lesruels
il a vecu des trenches d hiss
toire de ce pal s aux prises
avec les ex'genees de la pen
see et de la technologies mo-
dernes; pendant ces dix a ss
il a cooper aux effort;, que
nous deployon- pour accele-
rer le progre: sans lequel ce
pays re terant rive a 1'etat

L'averse tde
mercredi soir
Les fortes t-verse 'iiu imer
credit soir 28 S .ptembrc ont
fait pas mal de dgits din.m
les environs de Pet on-Vile.
Par suite des crues des
Rav nes de la Tte de 1'Eau
et de M ltet, a et6 bloquee
h'er jusqu'a 10 hres a ri., la
c rculation des vehicule;\en
provenance der quarters de
Frires, de P6guy Ville, de
Didgue, de Meystte ainsi que
de Marlique. Des clotures et.
des propr'ete: riveraines ont
Wtl ausni endommag6es ?.ur
le parcours de ces d'tffrnts
courE d'eau torrentielle. A
PNguy-Ville c'est la ravine d.
te Charles Oscar qui a t vi
no le pa-sage vers les rues
Poulard et Ferrand de Dau
ditres.
A Port-au-Prince. dans leos
secteurs du et sud ouest
de la v'llt, les eaux a'luvia
If" divalant des hauteurs
des mornes de l'-t1p'al ont
fa't pas mal de digaite aux
chau s64- des rues et de la
rout- national aInsi qu'aux
maisons.


les quaintes de distinction,
c0e rciLtude clu ConsIu Mar
cel bamy qualitas qut lui
out vain d etic honored par
S. E. Ie Pre-,dent a vie de la
Republique.
Avec emotion, M. Marcel
Samy ouligina que 10 arisen
Ha.ti representent une im-
portante tranche de sa car
r.ere. 11 rappela que ses 0n-
fants ont giandi et mulri
chez nous, qu'il s y est fait de
nombreux et fideles am s et
que c'est avec le coeur gros
qu'il laisse Haiti. II soungna
qu'il a ete heureux' d'avoir
travaille dan sa sphereb a ce
enforcement bendfique de
la cooperation franco hat
t enne. I1 pria le M nistre
Jeanty de tranFmettre ses
sinceres remercicment au
Pre. 'dnt a vie de la Repu-
blique et a la Premiere Da
me de la Republique.
Nous renouvelons nos comn
pimcnts a M. et Mine Mar
eel Samy et, leur souhaitons
in 'djour agreqIblP et frIuc-
tupux a leur nouveau post
au Congo.


de sous developpement.
11 vous eta.t sans doute loi
-ible, Monsieur Samy, de
partir pour d'autres cieux
apres quatre ou cinq ans.
Mais vous avez prdf6re res-
ter en Haiit partageant au
tant que possible notre vie
nos problems et nos espoirs
Une telle sympathe no pou
vait pas rester inapercue ni
nou- laisser indifferent.
C'est pour vous temotgner
notre comprehend ion, c'est
pour vous exprimer conbien
votre rect:tude au course de

( Suite page 10)


C'cst arrive le jour ofi se
srntant seul et dans la ple
nitude de mon Etre, je de-
cida' de crier le Monde.
Que ltia constellations se
multiplient a 1' linfini de
cet atome original Terre
incandesconte, lune et so-
le'l, etoiles du ciel, appa-
raissez Je, veux des im-
mon'iites.
Je suis le Pretvnt. I11 faut
un 6tre vivant, un vivant
superieur aux autres pour
mon exaltation, ma jo'e et
mon plaisir. Je. le fais de
la mime mat eire que la
terre. Ce cadre grandiose? -
il s'rn souviendra je 1'ai
cr6e pour lui. En cet etre
vivant se livent, grandi--
sent ma force et mon Es-
prit. Dans la suce'ss'ion des
mill'ards de nuits et jours,
ils illuminant son ame,
son intelligence et son
co"-'ur. C'est mon image.


A LA CONFERENCE DES/


NATIONS UNIES SUR LE SUCRE


GENEVE (AFP)
La conference des Na-
tions Unies, sur le sticre, reu
nie depuis le 12 Septembre
at Geneve, *est parvenue &
un accord sur les quotas
d'exportation, problem qui
avait fait echouer la premier
re seri'e de n6goc'ations sur
le sucre en Mai dernier, ap
prend-on vendredi de bon-
nes sOurces.

Les trois grands exporta-
teurs, Cuba, 1'Australie et
le Bresil, 'et sont accords
sur la repartition suivante :
Cuba 2,5 millions; de ton-
nes, Australie 2,35 et Bre-
sil 2,35 centree respective-
ment 2,5 2,4 et 2,1 initial
element prevus).
La situation s'est deblo-
quee gritoo aux Philipp nes.
Cuba refusant de voir re-
duire son quota pour per-
mettre au Brenil d'augmen
ber le sien, les Philippines


ont sacrif6e 100.000 tonnes
de leur propre quota pour
les offrir t Cuba, don't le
Contingent est rete ainsi
inchange.
Ce coup de theatre per-
met aux observateurs de 'e,
montrer'nettement plus op
timistes sur 1'issue des ne
gociat'ons. D'autant que la
communaute europienne est
'ortie do sa reserve pour
annoncer qju'a la suite de
cet accord elle usouhaitait
contribute r d'une maniire
constructive a une politi-
que de sdab'lisation du mar
che du sucre)).


11 rest oependant plu-
sieurs points litigleux a re
soudre, notamment l 5 ar-
rangements spiclaux, la
fourchette de prix, le fI-
nancement du stock rigula
teur. -

II nio fault done pa s'at-
tendre a la conclutlon d'un
accord de stabillNaalion dci
course du .';icre vendrodi, da
te a laqumille les negotia-
bions auraient du so termi-
ner.
On s'attend d'aillours qua
la conference tit proton-
gdi de' trois ou quatre Journ.


Au Minister des Aflaires Sociales
Cioture du Semninaire de recyclage


Les deux semaines de ses-
sions, au course desquelles
les Directeurs et Moniteurs
des Centres d'Education Ou


Echos et Informations


LES NOUVEAU.
BOURSIERS HAITIENS
Neuf Medecmis hait.ens
ont benefie i d'une bourse
de specalisatioi. du Gouvwr
nement panameen dans le
cadre du Prograinme Educa
t'onnel et Culturel denomme

Les bourses d'une dure,
ohacune, de 3 -ns ?o rap-
portent aux specialisations
suivantes : Medecine Intel-
ne Chirurgie Gene-ale -
Gynecologie Obstdetique
Pediatrie -- Orthopedie.
Les neufs beneficiaries se
normment : Dr Coicou Mai-
sonneuve Dr Joseph Yves
Laba. tille Dr Micl-iel Hyp
polite Dr Uamille i'garo
Dr Ronert Auguste -- Dr
Unique Michaud -- Dr Jean
Mar e Rodrigue Dossou- --
et Dr Ronald Ocorges
x x xx
LA RE'NTREE DES
CLASSES
La rentr6e des classes e:t


fixee officieller'ent pour le
3 Octobre procnain, a wunon
ce un communique du De-
partement dc 'Educatlon Na
tonale.
A cetLe mfme date se re
prendront autss. les travaux
des Tribunaux.

LE MINISTRY DZ LA
SANTE PtUBLIQUE
AUX USA w.

Le M nirtre haitien de la
Sant6 le Dr Willy Verrier
doit se rendre aux USA otl
il s'entretiendia, nous dit-
on, avec les responsablcs de
1'Organisat'on Pan Amerlcai
ne de la Sante.


vriere, fonctionnant soil.
la supervise on du Mintistre
des Affaires Sociales ont en
a benefcier de course et con
ference, prononcees par des
specialistes de diverse dis-
ciplines, ont connu leur cou
ronnement le samedi 24 sep
tembre en cours par une bel
le et intere:sante ceremonies
de cloture.

En effet. rehaussee de la
presence du Secretaire d E-
tat Dr Achille L. Salvan'
du Deputy Dr Rony G'lot
et de quelques conferenctert,
la fete a debuted par la de s
sallnienne brillamment inter
pr6tee p.r la fanfare du
Centre d'Accueil Duval Du-
valier puls le presentatiur
M. Jacques Tthlsie souhlia to
la bienvenue l'a ist.t.[ .
au nom du Service de la Prd
paration profte.sslonnll t a-

(voir suite page 9)


A I'Association Haitienne pour la
Rehabilitation des handicaps


Je lui don7ine, A 1'Homme,
pouvoir sur l'es etendues
oceanes, les spaces cosmi-
queoi, les monstrl's marines
et les bites feroces. Jte lui
donne, a 1'Homme, pouvoir
sur les plants .t les fleurs.
Sur les igeants de la fortt.
Pour ,la sante, le plaisir de
ses yeux :et sa nourrilure.
Je dipose encore en ses
in"'ns le secret de la vie,
1'Cvolution de 1'espece, au-
tant que la beauty heredi-
faire et relative.. La Terre
sera peuplee d'ntres a sa
re't-,mblance. Je veux que
mon ESPRIT 1'intelligence
humane perce le mystieri
lointain de la lune et des
immiqis'tes astrales. Alors,
un immense frisson souleve
ra touted ma tvndref'ae omni
prisenbo, quand une voix
dira : ece sont les dieux,
les hommies !> )
Max MENARD


Dr. Gerard LEON SIS'lER JOAN MARGARETP Mr
Norman ACTION


Du 22 au 27 Septemure,
I'Association Haitienne pour
la Rehabilitation des Handi
caps a eu le privilege de
recevo'r Mr. Norman AC-
TON, Secretaire General de
eh:-ab hltaron Internationa-
le, Organisation d'aide aux
handicaps Qui compete 84
membres a travero le mon-
de.

Mons'eur ACTON qui a
priside une roun'on tdes d
liguds des six pays carai-
biens affieiu- a cette Asso-
ciation, tenue h la salle de


conference de la CroIx Rou
go Hattienne Vendredl et
Samedl derniers, est depuo
d x ans le Secrdtaire Gene-
ral de cette Organ-sation
qui essaie d'attirer t'utten-
t on :ur les 150.000.000 de
personnel handicapees dans
le monde don't a pine 30
pour cent reqolvent lea
soins adequate.

Nous pen ons que le pas
sage a Port-au-Pr'nce de
Monsieur ACTON encourage
ra les responsables ha.tiena
fo persdvrer dans leurs et-
forts.


CLUB SODA TONIC WATER





b tp Essayez Schweppes avec votreWisky, votre Gin, votre Rhum ou votre Vodka.






L BITTER LEMON GINGER ALE ,


LA VICTORY! 3AI.
LE VERDICT A
STE SIFFLE
NFW 'YORK. (AFP.-
Motharved All, en bmilant
deoWirt p~ou Emonie haxorr
flux points on quinsta runds
A llr.uo d'un Ouaflch ccLo*#
Momeniati anIP el0 quiibilb,,
La monmervt difllrilcnicni molt
Itilri.de ohisnplon dui lmonl-
t i.de delourdi, Jeth di hu msa
Madison Square GArston do
New York.
Bien quo la dedication en 1I1

(Vo~r Suilte pagt 7)


I'lnstitut National d'Administration


L'allocution du Secretaire d'Etat
Aurdlien C. Seaity


Guirite Culture



OBSERVATIONS

par Max MENARD
LE GESTE DIVIN
Extrait de aL"s Joies Secreles) (Textes Litteraires).


-












LEMOA


Les premiers pas du Sport National


I. {II lihii 1 I'll-
I I;'li i t n iol | '(ll
i' l 1 14,llll i ill
i 11 r ; 11 i i



M,. :i tut. Its f'roll
ll t ) il I11ct i roe
ii i 1 ilvi.r des
n:ii' al


1111, i I P c:l pa
t' hum11it1 e it"
1 Por l i' l-ll-r

: Port-au-
A 191.4 ILe
,,. I' X 0rll c "
r'!- If ]v 1 d ci
1, 1 tlli dr


" lv da'wconrd




Fa... I' d IV.



1 1n if ll "



*I c 1educat 'on
ii o i ar 'laa
1m. eril spor-





S u.' '. ao' u1

": d'- E 1,l 1
it par l'

i I, dre IL
; rs d aq] e


I'aunicl' mine ofi le C. 0. H.
n 6ie rtcoinlu par le Conm.-
16 liiie'rlLtionial olylnp.qu".
La pr)lmiere reprsnl'ttI aoni
hilii 1111' la Conference
olylicp que de Par s fut as u
roe p)ar MM. Frdder c port
et R chard Mac Guffle.
En 1925, I'USSH est affi-
lier 1i la F6ddration d'athle
t'Slm c aila'eur. La prem ir'e
rencontre Jama'que Ha'ti,
aul football, eut l'eu la mi-
me annee. Le 9 Mars 1926,
Ie Department des rela-
l ons exterieure- accord aux
athlltl'rs Strangers, .rfcom-
mandes par leur Comlte na-
t onal olympiqul, le vis" gra
tu 1 pour les oasseports. mo
ycnnant rcc:proc:te.


x x x x x
Le Tennis athletic club,
au pare Leconte, a dot fon-
de le 29 Septembre 1925. iEn
1931, D6sird Paris accompl't
la prouesse sport ve cdl la
traverse du bass n des Ca-
ra:veo3 ur le monopplan <,Tous
saint Louverturc's.

x x x x x

Le Club femln'n Acade-
mias a dt6e fondr en novem
bre 1951 par Mme Esther
Maurice Dart'gue et M. An-
dr6 F. Chevall'er. En 1932,
les entrees du parc Leconte
furent denomm6c s Henr'quez-,. en reconnaissan
ce des erv:ces qu'ils ont ren


dus au sport.
xxxx

Haiti partic pa avec suc-
cis aux Jcux de l'aineC 1924
qui se deroul6rent a Paris :
VIlle Olympiade. L'equ pe
de t r de la gardo d'Haiti.
clas ee 2emne, obtint la men
daille d'argent, A. Thdard
sortit second et Sylvio Cator
y gagna le titre de r-'lam-
p'on de saut on longueur.
Aux Jeux d'Amsterdam :
IXnme Olympiade, Cator,
classes 2e au saut en lon-
gucur, cdnsol dait ra pos"-
taon ct au Stade de Colom
bes, il allait deven r, pour
une olymplade, rccordman
du monde,


C('1lmme repolns' till fre-
qu nites quetillllois pose '
poor situer eel ilniplr 'ai
engagenimnl du football ar
gintin, nouls einpl'oyunIs ge-
neralemnl7it quelques Oex'Il
pleo tire, des tBurnu an-
terifurs, quand pour did's c.a
similaires on a envisage des
o .uvres de grande impor-
tanc' oui sont r sices c1oin
me preuve de tout et: qu un
pays p"ut faire.

D s osuvres de caracleris'
t ques differentes mais ;ue
benefic"s imila res r -,'e-
ronl ou profit' de la Na'i,)n
- qui donn ra ai',: uin
bond vers l'avnir tell
que I"nfrastructure d'
grand c,.r s polisp"r' fs
inve ti's'ment pour le b--


Les developpements de
cet article, les pratiques de
la miethode nous dispensent
d'un expose theorique sur la
fatigue musculaire qui nous
entrainerait en dehors des
limits du sujet. Nous ne de
sirons examiner la condition
du sportif, son entraine -
nment. les epreuves auxquel
les il soumet son organisme
qu'a travers les modalites
d'applicalian de da relaxa -
tion, qui nous sont particu-
lieres. Cela n'exclut pas la
necessity de definir en quoi
1'entrainement parvient a re
pousser les limits de la fa
tigue et par quels symptom -
mes. en ddpit de cet entrai
nement si pousse soit-il, la
fatigue finit par intervenir.
Nous le ferons brievement et
seulement en function de la
contribution qulapporte la
relaxation en ce doma n".

C'est aux techniques de
musculation que nous emn -
prunterons un exercise nous


Notre Selection national
,era a pfed d oeuvre ce jeu-
di. A Mexico ou ils pren-
nent leur: quarters, les
joueurs de l'equ pe natona
le vont terminer leur stage
d'acclimatation commence a
Bogota.

Les rencontres de prepa-
rat on disputees dans la Ca
pitale colomb' fnne n'ont pas
permis de fa' re le point .ur
la forme r6cll, du club Hlai


I ,a o. I" a I 1 lll Illtll'lII 1, 1 .1 Ia

In 'arv 1 11 1ib I lIlII'I II, v1'.1 1
Jis, 111111 s 1 11(11111111\ I 11111

d'l a11 l 11 1 oI r Ii v" c h.111

n 1111 .11 ot lo l 1 1 1 q11 11 i
11' d I "ii 1)11 1 11 i111%VA11 1.
;I d 1 1 .1 rei i ;I 1 v1 I it -t11'


Manno Sannon
co(rme 1= les grsnds sports, a choos,


- I-


s1illn ph)-lliquesl dest ill i;ll'

Iipralh ilr' ll d -c l1in -
les 1)pl11 pouliil'ir'e ; It's
coI 11)u11nIIl /illons. 1bas, nIee'
scir du Ilral is mi l .o-
(a 11," d 1g 1' l'dn is d nl' Itl l 0-
di0l4ls o rllllqll' C le' 1.1';0111S
po -rt el vloiv,< d' la so'l' n ci
tr' ls centre- plus (Iv'V
loppl, ct 1 P ,au nr-s cte-
i rcs d l it 1 r 's

Iune auIre rep'mi'. p'lur-
raitl ar line invi'.t li ',n
incgiiin r c-, que poiurrai;
couter a 1 EI a'' 'orgianist' ur
d 'u a M'nd al dc Fi',,baill
laI d lllO')n de 'i n initago '
daI i la proportion -uo1gec-
re- p' r la convocao 're in-
t rnatio-':aI P ul-etre ne
p,,urraii-on donner un chi!
fre ni e-' Tmatif ni appro-
x ma'if puisqu- le .eul lait
d F r 1 ArgIe In I Ir
phee pour le'qu1I pre q' I u-
n ( en!tin d el1 .t :ovn
lu1 te pour I oblenir *raiui
r; t un "ilcul de p, sill-

1)bl E'in ,ul 'r il exIi la
po-sihiliht adms able de f'.
re connai'r aI ph Isn -
ph e, stin hi lor' sc,' i ,di
tions sa (:pacit(' d d pr 'duc
tioni a riclh'se ciul iur cll
et -on ave,?ir .L'Arg"nt n
toul comin i n d aIuIr p;.,-
est en c ,ndi!idn d in'im Innrlr
sa veri' ahlb imrnag.- e (,i ;tt
ithent lit granite ',r df 'fa'
modl ernrv pllisan Ii m pr (i, c
pl par s ,:%deolid -ii' di
fill !ivre hlarmonl uii v
frail ri l e 1)1 1 pro1 );-'
lil' F o, ('u 'eI O I 1)1 0N ia t 1l[ I
inovvn- 'raliliionn, l;,:i ;ll( ti1

fil ion l tdoon 1) pr l:i re i
s i lon dnr'l1 o ;llCha' mpi'ne 1i
Mondial C(;jr 1 nI ;-i/
pas r vi u in' l don rill '1i'
d An's 1, doraine : pa'; r' f
n i 'I ia : i i'lle' dinil)1 ii-on
(ii mbras" e I t doul,
En ce qcii a trail Aux coni
min caltons fiiche qu EN
TEIL e nfrct1 n tOd lll s*co1)7
ciecn" 1 n'exitsle Auimuiin
d')IIIt que d velpp -
mleni I r ;a fond'li(mrn faI
pour I'uccror'sement dktmro
grarillh q ,,' ,/ la (Ill 0(1 05(-
I lon r0 i jionile La ,c'n'ibil -
16 (ill ronfact d- riclamvl-
tion vn ca,, die be otSi, lde a
ds/ractlfion. du profit dilr
tonll 1J r i ,m ni m')elr-
>"s e mlploy' s pi ar ;la :o>lf-
lciI fnhotre / riir ,s feri n 1 lu
rifoirr.
Amin'li'orer on pu 1,yfi ner Ir;I c (*'Inni wi i (c."A fi on ',
I j11 1 flle "..i.. prof w (r Je I'Bp.
Pordifll ',W tlll 7i'11 11 donne
le fior 'aoi r compri., St 1',n
arc'-p ot qle le tfm noi Ifn lal
'ra pfour I, pys I: i rl'sA a
fOIftf de ll nIeS d')nercn


L'un d'entre eux nous con
fie son etat d'ame avant le
Jour J.

tiens, le Premond al 77 hDe
debutera vra'ment qule ie 9
Octobre avec la Iencontre
cpposant la selection haiti-n


ne a la i'ormaton aztquae.
Dans le. m ilitux sport fs, les
espr.t: sontr survoltfs : ccr
ta ns a;me'ca'ent blen v'.te
vo r arrive -ce grand jour;
d'autres pree's6ment, redou
tent cette echaance a cau:e
de nos techniques et tactV-I
ques. Le3 joueurs eux meimcs


Mais des c11')purt,rs
dont toujourl Ye PC)1,
renouuooao.


Sport et Sante

Nouvelle technique de preparation physique


I'extrait de malt





Malta Heinekexi

les vitamins' en bouteille


force t eneraie


S. permettant de mieux appre
.. cii il hender les processus physio-
" nm rn"'1- logiques par lesquels 'en-
S'' ,r .1 1 "'cque trainement rend moins ac-
i),ur s ren cessible a la fatigue. Cet ex
' r r l' Stadl" ercice type est celui de la
'.i]) re' (i 1 flexion des membres inf6-
S' rrou- rieurs, ou accroupissement,
II por'' avec une barre charge sur
i '" (I I' i la nuque (sqiua/).
I '" (i- L'exercice est penible car
l'' ]i( il exige de maintenir 1'equi
l '" libre et sollicite la contract
lion de groups musculaires
important : cuisses et fes-
siers.
S I .. "'n I pe Au debutt. le manque de
v"II 'll 1924. souplesse, une position de-


fectueuse de la barre ren-
dent 1'exercice difficultueux
Des muscles qui nont que
tries peu ni intervenir. par
example ceux de la nuque,
sont anormalement sallici-
tes et cela produit une de-
pense supplementaire d'6 -
nergie. La coordination n'e-
tant pas parfaitement eta -
blie, le movement est heur
te et 1'equilibre du corps se
trouve compromise; son0 reta
blissement exige encore une
defense neuro-musculaire suN
perflue.


Les muscles habituelle -
ment peu exerees manquent
de volume et de puissance.
lls doivent fournir un effort
important en attendant les
modifications structurales
de la cellule usculaire.
Celte transformation se tra
duira bientot par son hyper-
trophie sous 1'effet nutri -
tionnel de l'afflux sanguine
vers les regions sollicitees.
Le rapport de masse de ces
regions eu regard an volume
du corps en sera Unmodifie et
cefla accroitra leur puissan-


ce, tout en assurant la st:-
bilite idu corps pendant 1'ex
ercice. 11 en resultera une
moindre depense d'energie.
Les muscles travaillant
plus econonlliquement con -
somment moins d'oxygine,
cependant qu'il produisent
moins d('acide lictique dint
on sait qu'il ,t facte/nr de
fatigue dans I'effort nmusiiu-
laire. L'exercice rpele en e
liniinant les raises rcduit
le poid- superflu, alors q>iue
lc p1(ids ultiile, niusculaire,
(voir suite pag, 3:)


semblent etre ballots entire
deux centimcnts contrad'c-
to res. Que se passe-t-ll dans
la Capatale mex cane en
cette grande journee cdu 9
Octobre qui d6ecidera prati-
quwment de l'avenir du foot
ball haetien dans le Pr6men
(voir suite page' 3)


Le compete a rebours se pursuit


Panorama general du


Mindial 78 d'Argentine

par le G6neral AnonioI I i- ME I'tA) Ir' identll dc 'le AM 78





Nouvelle technique ne preparauon


... I, a .-1 e 1 tis t le


I Wr I r I cst
I. 1 "I isli
II- all. 1 1 .%itu i




L1 a1's. 1 aias poisi t

twl I s Siss asS isit i
Fi5 ii~ i SpIisriiPt I s' 111
fit oc S ,iscst .1 f lll'r isr
-s ii i mi ii c1Nistriiss -

t. c Ss ciissftl-55'5t.
titiit5 mlv5'Sal slit

teiiii i e slIiiisin'itl
VI 5tcti."s Iinili'e -

si55 ionic iie tlls

j 5 i il qls' %,r tron-
Ir% VAss'rsst use
5 ii isscsirc et plus

's5aii5 A A I's ft71ijiottis


I, 5 i i 'issiir t S'~. 1,sis1
1,i ra s-siilst dc
. i .I i ri p i c r ri'-

Is;tii (a i ti

I it it '111C M,'515
ii I 5 ic sil 11


nirliore aussi Je fonellonne
nileni de rep' I. n'11 et pNs
dolitexil qu'i I inverse de Ia
fiiflilXu ilt Cnnilsite r un inell
lour aquilillre des regluiii -
ins iilrs ellse. centrai ls.
inr liniluilrfe llltigue ide.s Celn
iiirs I Ipour linr liii c lihi le.,
ln i1iiiinliiii lie telt ier
ii I'inllumenlintln d effl-
i ih O (r i 'letiirde Il'llilnke
m ntillil netlV,1' d It lutant111 p1u
iiiir 'l il i IM l it iiiorgain i -

ill- ii e,( plllit pllour bouile
verser i0 founctoniiienlelt
cen/rial. 1,'entraiinenent est
ilnsi source de maitrise enll
iuginentant la precision du
foinetionnement cerebral et
Ic control des centres hy-
iit ii lanliqiues eux-mtmes
mnoins susceptiblesu.
Cette elevation du seuil
tic 1a fatigue obtenue par
lenutrainemlent se trouve en
core accrue par le contrfile
tonique.
LE CONTROL TONIQUE
La tension est un O tat phy
siologique inherent kI la na-
ture de notre organisation
psychique et a la structure
de nos organs.
Se situant entire 1'exces et
'iinsuffisaaice, elle est le re
filet de 1,quilibre psychoso-
matique. ceest-h-dire de 1 in
tcgrite de nos commandes
nmrvenusei. de la normalitle
de tnos interactions glandu-
laires. Elle est ainsi 1'ex -
pression de notre quality vi
tale. de la constance de nos
energies. Que les medanis-
mnes qui commandant notre
tension se dereglent et c'est
I'hypotonie ou abaissement
du tonus qui sc traduit par


BOEING 727- IOOC


CARGO JET
5HORT OR LONr TERM LEASE
SFOR INFORMATION CONTACT

FITOPAT FREIGHT FOWARDERS
PETION-VILLE TEL 7-1Z20
FOP A- FRtSH MODERN APPROACH TO ALL YOUR FREirIH1
rOWAAaDi0Gc NEEDS CALL FITOPAT


I'asithnie, la len/eur de nos
racrtions, ou 1 h pertonie
qu'accominpagne une excitabi
life tinormale mennuant d'c-
puisUcicut le, reserves ner -
%enises. Duns utn cis comnme
dian- autre tles troubles du
ulnnan re/eln/issent 5ur la
tran-niml.-ioun nerveuse., sur
la contratitiltsc des muscles
et par vole qe consi'quence
utir la i.uordinalion des mou
seientei. On oiit par ce sheh
mnia coinblen les dystonies
sent graves pour l'athlete
et pourquoi le control toni
que rev6t une tell impor-
tance en preparation sport
ve.

La function tonique subit,
nous le savons, influence
des stimuli provenant des a
gressions de 1'environne -
ment. Elles ont eti fort bien
resumees par rapport t 1'a
adaptation de 1 athlete dans
une etude de medicine spur
tive. Traitant de l'enqutte
psychologique, les auteurs
requierent pour que le dialo
gue puisse s'etablir, la col-
laboration de l'intlresse a
vec le mldecin conseiller,
le medecin speialise et
1'entraineur, eela edans un
climate de confiance mutual
lee (1). tera de precise 1adapta -
tion de 1'athlete a son envi
ronnement :
familial : accord on de
accord des parents, attitude
rigide ou affectivite ecaptati
vea de la mere, conflict affect
tif avec le conjoint;
professionnel : voca -
tion, travail accepted ou non,
situation esperee ou non, se
curite d'emploi;
social : logement (voi-
sinage, bruit), camarades de
travail ou de sport/ (envie,
jalousie). On penetrera plus
intimement dans la person-
nalit6e mme de 1'athlete :
gouts, lectures, sexuality;
loisirs; volonte; etc.))
On comprend que des fac-
teurs puissent influer sur le
moral de l'athlete et par ce
truchement etre response -
bles d'une tension interieure
don't on sait qu elle est re
fl6tee par la tension museum
laire inconsciente.
Le role de la relaxation
est done anu premier chef de
rlguler cette tension par les
moyens don't elle dispose.
Or, en relaxat on psychoma
tique, ils sont aussi varies
qu'atendus.


SUPER SPECTACLE

HYPNOTISEUR MONDIALEMENT CONNU

Le grand GEORGES


AU CINE COLISE


HYPNOTISME


dsili,, wimi'aI l' -





( 1 1 1 l A le ,


A rco ler- u do
... cau ..... .


Dimanche i

10 h A.M. Matinee sp6ciale pour enfant : 2 Gdes 50

8 h P.M. : entree $ 2.00 et 3.00
-RE A
RESERVATION DES MAINTENANT AU CINE COLISE ,

J~*~i^^|rc*gOB5goMagaaoa^ BDgoeeaeOosueeSososCsososoga


Le comlnu it reuuurs se poursun


suite de la 2e. pag)

dial ?
Partis depuisJ ri'i quinz:il
nr e joui put 13CuPiii.a rui
iiti.riationriau N. y onri poul -
siii. itur p L'ie ialation on al
it .iua Nou- ava tn nt irendu
el. retenu clurs declaratioris
a props au Piahcinondisi 77
NoUs tOh]', l[e lrueul'-u.x d en
tltiar : un Jn-Jo;ephr parler
rivec uric- t lle c nurv.ictionri
CC-rli Ce Lill n i GLIu1 D. oral-
vii avec une telle marise,
Leandre avec son ardeur de
vaincre et pnfin Domingue .:
sa foi dans le billet d'Argen
tine 78. C'est peut &tre ce
qui a permits a 1'entraineur
Pionteck de d6clarer : .Je
suis entierement satisfaitts.
Animds du ddsir de vaincre,
ils se sont mis s6rieusement
A la ttche. Le football ne
se joue r6ellement pas sur
le paper mais on peut beau
coup esp rer sur les ( queurs de Panama Citys.
On peut bien se deman-
der pourquoi nous accordons
une attention toute special
a cette rencontre passion-


Panorama g
(Suite de la 2eme page) d
g
co
planifice. Les states qui se- d
construisent d Mendoza, Cor
doba et Mar del Plata n
don't les travaux depasent L
le 50% du total s;gni- c
fient des investissements t,
dans le pays, une, confianf g
ce dans l'avenir former par n
les nouvelles; generations p
qui en jouiront, car les be- m
nefices. de otes constructions t
se tradu.ront par la joie c
de-s concitoyens, des habi- ,
tants qui jouiront d'Wnein- s ,
tes de categories mondiale. t
Dep, gynases. des pelou-
ses auxiliaires. des instal- l
latio0is saniita s.,-. de grand
vestiaires, de i sal les de 1
premi rains de baskel-ball, des
park:ngs a covert et n e
plIin air, des bar,- el de-
cafles sont batis dans tosl
le- sladef. dans toun- I".
sous-sieges.
AfiTn d oblenir un a; rapid et suir a;iux t rraisn
sportifs d.s- c-isitres pluft
peoples ou des ville's 1
)plus process. ton esl ell
Ira n di cons-truire d(I nou
vclles voies, enl amelioraint
cells qui exiStenti deja: on
urbanis- 'ra les alenfours.
ou 3, ouvrira des parr- pour
quie le pay-age reuni'se les
conditions a.reable, d'une
journey consacree au sport.
Les nombreux journal is-
tts qui nous vi. tiront, dis-
poseront de -aie- de pr-s
se pour enregisirrr IPs no-
tes des matche, chambrns
noiraes pour revelation. ca-
bines pour radio et televi-
Sion selon la proportion d0
mandee par importance
du tournoi, mach ne a ecri-
re. tel'x machines photos
tatiqus, t161ephotos, perfo-
ratrices, personnel auxi-
liaire int rpret-ps, bureau
de change pour le journa-
lisme. estafett- cafeterias.
) re taurants, telephones pu
blics ou prives seloi bs'-
soins, sal1s pour inter-
views tournagea et enregis
ir, mentr A chaque h'ad,'
on pourra trouver tout ce
don't besoin est. de mem"
que I'application pot&lrinu-
re- pos'ibl- prevoyable. par
ce que nous sommes con-
vaincus que l'object f du
onzieme Championnat Mon
Jial n'est pas 'cul ment
la dispute 6e 38 matches
mais le fait de rendre pro
fitable I'efforl devloppe
apres -t pendant le derou-
lement du tournoi.
Tous ceux qui font par-
tCe de la communautw sonl
en lquhl(ue sort-, inclus dans
le success de cet evenement
et beneficent dr,-- re ul-
tats. 11 n'y aura pas d< p"r
tes en ce qui a trai at I exe

caution et l'amenageim"nt
Quant au rnstfe, c'est un in
veslissement dans le pay-.
inventiss-ment pour son d6
veloppem'--nt et Ie Mon-
d'al en sera largement ri-
compense.


Tnus les' s cS"trs de no-
tre economic aont inclus
dans ce processus. L ENTE
AUTARQUICO MUNDIAL
1978 a trace un plan et a
commence d le dev.lopper
Chaqus g6rence, echaque di
partemen7l d, t(ous ceux qui
forment I'EAMI-78, accom-
plit ehronologiquement sa
tiche. Le Championna Maon
dial de Football avait hs-
soin come la plupart dee
tentative, d'un ordre,
d'uno plan;fieation. Mainice
nant, a quve-iltes mois de
son commencement, on re-
marque parlout uin ilinmt
de tournoi international.
Danls les premiers mois de,
cette annie la conception
du procede pour ta %eni


narte du 9 Octobre. Les az-
[cques ie sonL pas les seuls
aatersaires a redouter mats
lorsqu on a plusleurs passes
dcau a traver.er, 11 Ipul d'-
r.ord irancnor la premiere.
Pour ceet.t renconLre do 9,
ino iintern.tiuiiaux onL bien
comprise qu'ile dollerit faire
de iJCur mieux pour gagner.
Ern u minutes beaucoup de
ciio:-.:, pe:-tvent se passer
Lcquipe adver:-E aligner- 11
oiiiruri commire rious et. le bal
Ion est rond pour tous. Nos
internationaux se sont bien
prepares au double point de
vue : moral et technique.
On doit gagner la rencontre
du 9 pour avoir plus de
chance d'etre classes parmi
ies, 16 grandes equipes mon
diales. Mexico sera le lieu du
grand oif six
equipes devront s'affronter
pour une Seule Qualifica-
tion, un Seul Trophte, un
Seul Billet.
La Commission technique
de la selection Nationaie au
ra peut etre quelques diffi
cultfs a monter notre onze
car aux dires de plus d'un.


inedral du "
les -ntr6es sera fine, le lo
cement. tout comme ce qui
oncerne le deplaceement
es tourists qui arriveront
u paysl pour partager avec
n o u s la fit sport'.ve.
U'EAM-78 a deja etudie la
apacitH hoteliere dans tou
fs les regions des sous-sie
es et A 'g central. Sur
cette base on a structure le
programme des reception
pour le tourism. L'Argen-
aine desire que tous ceux
oni y arriveront soient due-
ment recuu et certain d'ob
anir un logemet,. les i en-
srees anx Itades et leurs d6
)lacnrmnts. Rien ne sera
lais6e 1l'improvisation.
Les places seront ven-
sIues Ia I'avance d la Ban-
que de la Nation Argentine
e/ danes ,ies anlnexes Le ms
Ile jsproo',ssus aura lieu a
'I'trainger mioyelnanti les
igeunc-s d" voyagiss et les
ass5ro'r:iions affilitc iI la
VIFV Au liomell du elanl
);iinii il id'y ;Iura p de
veulli, a;x stades, l.e spec-


presque ous les tilulalres br-
poss-bies sont en excellent )
forme et desirent ardem- 'I
ment defendre nos couleurs I
a Mexico. Nous nous garde V
runs prudemment de faire 6
des pronostics maia nous
pourona ezperer que la r'ap
pe impardonnable de Man- A
no Sunon, les i.irs brosses de I
Leintz Domingue et les zig-
zag, cie Charies %orbe co., 5_l bid
tilueront autant de dangers I Jaf0
pour ie porter azteque. I A''9e re
De leur c6t6, les mexicains
confiants en leur quaflica- ortoe I
tion font de la selection hat
tienne, leur adversaire nu- A Co IA &
mero un.'
Cependant, soyons r6alis- e
tes et gardens les pieds sur | -
terre. Nous pouvons espe- B= 26o e r
rer car nos savent le grand courage 'oC rc ssrc -
qu'ils- auront a deployer sur T ul roe / I
le. terrain le 9 octobre pro- I & fl T es .
chain A Mexico. I1 nest que r'PO
d'attendCe ce jour dtcisif oi
marqueua peut Rtre la p-e- c ol 0to0 t'
mifre tape d'une victorieu 0
se champagne de qualifica- -
tion vers l'Argentine>.
R. L. GOLDMAN


Mondial 78" "
tateur devra arriver muntl
de son ticket et aura sa pla


Pour 1'itranger il y aura
unLe mission desi matches
par t61eevis'on en couleur.
Deux millI millions de
spectateurs de tout le mon I
de verront lesmatches dis-
putis en Argentine. Une de 4 U;, T" -r
mi-helre avant le comment
cement des rencontres, tou j
tes les transmissions Imet- I
tront des images argent-
nes anux ecrans du monde.
Rien et aL negliger. L'Argen
tine, par voie satellite, va
se montrer a 1'Univers tcl
qu elle rst et tell ses ha-
bitants le sont. S'il fallait lC)B oo a
corr'ger un peu 1'imagJ r ( -
que 1lon at i1'6franger, 1 PE EiCoo '
Mondial 1978 en sera 1oc-
aision et permeitra de r- C r
flkter le veritable style de U P0 C o, .l -.1
vie argentin. ce1'6 *! 0 pj'
Gen67ral Antonio Luis Tr S
MERLO. PrCsident du Co-
ni6 d'Organisation du Mo o.V
d i a 1 7 8 o- -$


U 1


--. CREOLE -



GLOSS

HOUSE


CREOLE




VINYL


ii

I
I .


-I


PAINT ACRYLIC i
PAIN




interior-exterior interior-extkrc



LA MEILLEURE TECHNOLOGIES!

LA MEILLEURE PEINTURE!

,L"K r,"u LE MEILLE6R 5 -


lk 0 ftt 4 %9.


w-


esslSb~BC@0~1~68E;


I


.


.1;








rl' \ I MNAI.A :
S s'.:IIN.V'1 IUN
\ 1, II N MINISThU i'ii
I t\ ,I 'l Ni'
I. i l.M \l. (AiF'P)


I iin .. iiii I l i i lS o n

l it i itlli s lll l U nl

l. i v f. -)irp dtu Coloni, i 1 i
I ,,i ,iu o.'uii de l't-
,t i l'' -M inis
r", i. i,--.ondiqiiu par le
1ai'i Ciih1untn n's'e gutti6mnal
stqu I du traviatl Sloin ties
apjlekt' o" (1tphon I.qtics regius
dOaI dtIfft'renist3 r6dactions,
)r ( !Qj ,l Arr-"g. a k6t e.xe
ewi pilr comnin6morer le
n3 annlversailre d la fonil
din do ce Parti.


PIn 4


M. AXreSge, 4nclen Jdinis
Ire du Gouvernement de- Ce
aBir Mendcz voniiiC'gr, u-.
valt dt' 'Accu-" ri. re- In r:si
puiable de la diparltion dc:
27 dirlgealts polltlques de
;niit'l doiii on esil ri'sie
in s pouvelle jiiuit a1 p1Le-
Kient.
XX .:

LV REGIME COLOMBIEN
LN CRISES APIL3 LES
r;ECENTS DESOlRZEliJE'
SOCA UX
BQOOTA (AFP'
Le regime coltn',l'mii iic -
verse actuellemew,' uno' c'n
so ministdrelle gria..'e a Ia
suite de In grti e go eigvrile
qul a fault plusicsrr- moils et
de nombreux blesses Ie 14
Septembre dernier, estnnent
juedi les observateurs politi
ques ai Bogota.


IVOTRE HO
Par Franc


Le Mlnistre du Oot'verne
mint, M Raaiel Pardo iCon
sclvateur a dieminionne
mercredl a la suite de: pri-s
s'oris de divers secteurs po
litiques aprts "es declara-
Lions' sur la g ,ieve genur'l'-.
Cinrl autre- MInlstres con
sivi'ateur., n'accepternilentL
de continue quIi' la condi-
ion que le Ministre e I 'Tn
tle-l ur iLtbcral.. a i'is; is
i-piocheiit ,on br-ence de
.-olidarit demnilssonne.
Cettr crise a donnd lu E a
uii dcbrit houleux a 1 A;-
l. .ii)jl aiuqui l pairlucipeiii.
di's dirip'AuntL: ynaoicaiix ei
Clii est unIiC ver itabil r i'sC
ii aLcc '.ationi de? la politiqi-
du GCouvernemfent lface a
aux recent evenements.
Selon les observateurs,
M. Lopez MWchelsen traverse


la plus grave rise depuis
ion aitrves au pouvo.r eri
Aonit 1974. et. une piochamne
resttucturar!on tronti-let'r ile
auralt des conevqurnc':s pro
Jondet sur la vie rinaiocnaie.



Avis
La Direction du' 'OEER
DART CULINAIRE avise les
interesses que les inscrip -
lions pour le- Cours de Cui
sine taLisserie Decora-
tion cammenceront le Same
di 21 Septembre prochain
ainsi que les inscriptions
pour les cours de Decoration
qui auront lieii le- mardi et
Jeudi de 5 hres. a 6 bres. p.
m ou le samedi de 10 bres.
& Midi. Pour tous renseigne
ments complinentaire- -on
nez le 6-0084 Delmas 77.


SAMEDI cr (


21 MARS AU 20 AVRIL

Sur le plan des ilnances,
essayez une modihication 16
gere qu rendra plus proilta
bie-s io- di:positions tiltuel-
Luelles:.
21 AVRU. AU 21 MAI
(TAUREAU)
Vo: chances ae ruissiti-
oans de- teaches C que i vou;
aime-z soit bonirne manii
ii'.tllE'z pit.. ti'Ur p loin reL nL
'.Oous e-qi'viz pa., Gatd'-z
vo y-uu i'xe t iir 1 obl be
til l Im i ur.


Nouvelles de I'Amerique Latine-- -. ---


AQUAFRESH








au FLUOR




La pate dentifrice au gouit agr"able qui assure


la protection total de la bouche.


Grace a sa triple action



AQUAFRESH AU FLUOR


6. Accorder douze (12)
moiS de service et d'entre-
tien i 1'6quipement.
L'appel d'offres pour la
selection de la fire sp6e-
cialisee en equipemefnt mr-
dical sera lanc6 vers 1977
et les pli0 ouverts dans un
del6ai de 60 jours.
Le project s'ra finance



Deces de Mile
Claire Faine
Les Pompes Fulnebres Pa-
ret-Pierrc-Lou i vous a1nnonl
centil i dcces lsurvenlu ce
illiiln de Mile Ciarse Faine
A sa. sour Mille Paule, a
sa bille-soeur Mille Jules
laille, a 'es nll'V(Llux CL tlie-
ces : Mile Ritza Famie, Mr
et MIne Manfred GaLjesis.
Mine AitlOn.,ie Grob. M set
Mine Picrre Mous n, Mr et
Mine Serge Paul, Mr et
Mmein Adrien Ascencio, Mr
Louis Garoute, Mr Pierre
Gabriel.
A ses petits neveux et
nieces : M et Mine Henri
Dejo'e Mr et Mme Robert
Peloux, Mine Monique Si-
card. M LouIw Garoute jr,
Mile Alice Garoute, Mr et
Mine Anthony St Cyr, Mr
e t M mn e Herb y Wid-
m a i e r. M r e t Mine
Peter Meyer, Mr et Minme
Reginald Paul. Mr et Mme
Leon Letendre. Mr et Mme
Didier Gabriel, Mr et Mine
Pierre-Richard Gabriel Mile
Mart'ne Gabriel. Mr Ralph
Gabr el, Mr Manfred Gaet-
jen- jr Mr et Mme Frantz
Price A ses arrieres pet ts
neveux et nieces aimst qu'a
tous les autre.s parents
et allies MM Pierre Louis
et Le Nouvelll.te adre.sent
Oilers respectueuses condo-
leances.
Los obseques de la regret
tee defunte seront celebrees
detain samedi ler Octobre
a 4h pim. en 1'Eglise du Sa-
cre-Coeur de Turgeau. Le
convoi partira du salon lu-
nIraire de ientreprise.



A vendre
Voiture Fiat Station Wa-
gon mod6 e 1972 tres bon
ifat. Telephone 2-2415.


ec urure ue demarrage ces
prevue pour les services
(non compris le service d'en
tretien).
GARANTIE
Une garantie (especes, che
que ou caution) repr6sen-
tant 10% du montant to-
tal de la proposition sera
requii- des soumissionnai-
res.
BILAN
Les documents d'appel
d'offrps pourront 6tre ob-
tenus i partir du 16 Octo-
bra 1977 noyennant un pay
menlt de $ 25.00 A l'adresse
suivant :
L'UniJ6 d'Execution et de
Coordination.
Departement de la S.n-
t6 Publique et de la Popu
nation Port-au-Prince,
Haiti.
Los soumisions seront re
cues jusqu'h 11 h. A.M. leu
n- d'Haiti, le 15 Decem-
bre 1977 dans les bureau
de 1'Unite d'Exicution et
de Coordination, DSPP.
Dr. Francisque MILORD,
Directeur de 1'Unit6 d'Ex6-
cution et dq. Coordination -
D6partement de la Sant6
Publique et de la Popula-
tion Port-ou-Prince, Hai
ti.


GAGNEZ AVEC


i en proiuuvez une bouffee
de satisfaction.
23 SEPT. AU 24 00'1.
(BALANCES)
II faudra fire des con-
cessibns danF, un prob6me
familial mais les resultats
le m6riteront. Attendez-
vous a de bones nouvelles
dan 1'apres-midi
24 OCT atU 22 OV.
(SCORPIOrvI
Aeeptez avec philosopher
les situations exceptionnel-
les et il111ei si elles vous
.sii'rp i'oill-ip I o0111 d'abord
Ill s iololTltroronlt np]'de
mnent lur-' avantages Souls
les; p ss'm t' si: t, l ni v ilenll
,ilt l1' cote ti e-l d ,i' i cho.
23 NOV. AU 21 irC.
(SAGITTAIRE)
N':bil;s'tuz pias votlec d 'i'i
le I'l iiimploytintl des 111H1loi
ile' brutl.l s );, ur ;alli :ndre
V s. buits. Votls ir z i'' )) lli
lo' I 'acr au ll ta tl ct U
1 ;iiai;' li Ic
22 DEC. AU 20 JANVUI,]
(CAPRICGRNE)
Co('ilinc cetix du ,Sgt'ai-
r' : 'r sans 1 d 'ponat i-t
Vnui detourneiatl ains. Que
voS uttreprises, de la bon
In,' ronitc Pcilu de sal. lac-
tions a avoir dei' discuss on,,
dt( advantages obtleni- au
defrinmcnt d autrui
21 JAN. AU 1 FEV.
'VEPRSFSAU)
Vous trebuche-re sI1r O11 -
obstaclcs min-eurs si vo0sli
ny prcnez p)a sarlde Ayez
de la patlnce et le caracle-
re vaglel' apparemmTnt in-
consistent de- choses s'e-
cla rc'r;i Du tact.
20 FEV. AV S20 MARS
(POISSONS)
Ne prr'ez -pas decision
sois la ten Ion et n'secrvez
Iln itlqe vou- regretLeritz
jplus lardardGardez voLc uga
Ile dame mmnle si vou
iraiialltrZ avec des person-
nI.'s qui vous cn1 nult
SI VOUS ETES Nb
AUJOURD'HUI :
Voui. axvez u.ie persoinnall
le iblranlc -Iet chalelieuse,
Vi p social et extrelne-
nil arilti,'e dans tout ce
(|]l' Oilis ercz. Vou i' avsez
1.1I 5 Ili jugement sxcel-
i int ct votre sens de 1s'qui
,' tlii, it ymbol'is par les
h alan(i s dan- votre bigne)
v lu U deslinelnt a itre un
i nili-b)re i nt'Ient de ia car
inlre judlciai'l*. Vous cx(cel-
Iri"i h'iurlls lis arts clt ,l'-ez
,\ 11. f iJl ~ atl'lc dans vos .*:lil' ,
)jv ti" ic nombreus funtiu' ,i
1.^) ,nal t. ( xploratctl ,,',ii' .
i t r i 6cr)vains, -, i.' 1 t-
l'uniunc t l(,i ell rC ul 's) el.
i jliVcltrur: ;DIpparcnnecnl all
"Sigtiii des BaJ;tncS. Vouw
poIivie. donner un coup dc
pouce nouveau t une id@i
nc n..,,,ne ,t la .rendre a nou
w, l Int(`'res aniite.

AVIS DE DIVORCE
:i a n c e d e s 1 n t 6-
r :jr 6 fs q 11 e 1 e v i" 'ijii
uil] C vGO) Port-au-PrlJn-
ii ilau l. i ili ill )e divorce
it M'ltos Gould d'avcc E-
Ilhl Oould litc Lalrg'r et
iit l'in f ] ( l*-'Ililoll u d'-

l.l i ill i i', il i ll 'r I W 7il
l ii .l l I i il it' Ii i t"' Ii
I is- I i -iS r 1' :i Si t' plllort
10 fil l lair 7ir -i


dt ii hI ll .lIl udnl Port
-rol-PyI lnve p.,ur :rtir --on
Il )I li (I 1 i. ii 11 r lI I i n for
| ll(.n1 ilt I :a L ]aoi r(-gl', onr
j i nl iii .ri
Portl- ii-Pri'icr. le 3 Sep
tembre 1977
Me. Hebert Jospb, A v.


LE BISTROT J

RESTAURANT -- BAR -- PIZZERIA
FROMAGES ET CHARCUTERIES DE FRANCE


SAMEDI SOIR
4mbiance dansante
avec ,,Bistvt ComboQ,


VENDREDI SOIR
.Blstrot Show ,
Cesar Cobra et les Girls du Bistrot


MERCREDI 0io
i Soirde Dansante Accord6oa et

CHAQUE SOIR

Piano Bar -- Ambiance Musicale
L r r- Ohm


,rw.vC tvft*AV


4


- rafraichit votre haleine



- enforce l'email de vos dents et les rend plus solides


et plus re sistantes a la care


donne a vos dents une blancheur eclatante






Participez au tirage AQUAFRESH


en apportant vos boites vides "a


MOURRA FRERES


7, Rue Bonne Foi






Autant de boites vides


Autant de chances pour vous de


GAGNER TOUS LES MOIS


$100 CASH


~u~\rsm;R3vu-~~ ~;-- r --- ------ -rl E~AUdrt~k.'-


I .... . . i ~1~-~-.~..-. ~~~.-rs~--r- i ---.`~~~..~~-~:r ~I;T~'~~-~: r7L~-~V~J--C-' 5-----~ --..---rx--~r-- -11*-9------~-- _.._~_.~._ __~ _I~.~___~


ftar ...


LCf L rJjv Lb up


"m v


I IPI I


........ ........~3~S; ~ ~ .:i...r. r~r4- -~-'a~iL2*i~~*nn~r.-~


VENDREDI 30 SEPT. 1977


AVIS AUX FIRMES SPECIALISEES EN

1O FF F4U1PEMENT MEDICAL
IROSCOPJ 6partpn e
O^partcment de la SantO Publique et
es Drake Ae la Pqpiuatiin
t6 d'Sex cutln et de coordination
CTOB 177 P T DE ONSTRUCTWON D'ETABLISSEMENTS
TO 177 E ANTE DANS Lrki REGIONS NOBD ET SLID
(22 MAI AU A JVIN) DE LA REPUBLIQUE D'HA1TI
J ur IUaIdLA) mDunh It, cadrP du program d'une part par le pret No
Juurn6c pour de wululul- me d DHPP pour la con,- 447. SF/HA de la Banque
rea rellexiioni rt pouu l trucilbn d'itabl.sement. de Interamericaine de Deve-
bucces Pus dt chunli in (':L= aiteidanii l e region. Nord Inppem..nt au Gouverne-
culuiu puUr vout ni d'b et 14u4 du pays, le tfirme mneni Haitien signed ie 13 fe
se-ncL d inrhuu rnte COL.- spec4l4le i ee n equip.m nt vrier 197b, et d autre part
lain. de ous objt'ctli-. luni medical el iegalement en- le Budget de Developp.-
LOUt pzie d coti nllltvirt rgmlistiree, en Hlail depul., in-en de la Republique
22 JUIN AU 23 JUILLEZ Ju mdoin14 rinq awi, soni in dHjii.
(CA.CER) vit6: a hournul4tre leurs qua I.a li-te d.s teabli se-
Vn-u, devez malntrriant lilfletioni et pripo.it|ons-, ~ fiti t tomnprind :
songerii u l avenir Que vos pour :a'ourer lem ervicea 1 Cenire 'de Sante et d'En
supeJileurs ap'prnentL, d'unI bUivallt : truinement au Cap-Haitien
lai'oii oU d un, ulr.. 1I 1. eceevoir I'iquip.men,' entire e di S lt de. 50
lfuri iiiUiup|l)Jm,.nIot.ui, QU e It. deparlagir pour tes initL Jerenkie
'Lou Iauppleis. ndlfrela loea Ialir our. I Centre de San!e de 20
SJUUJLLT AU 23 AOUT 2. Trau;iporler Il e iJrpe- Iait u Miragoiane
(LIONO nen4 danh chucn.. deb n 1li (te.ures d, ,andi. de 12
M im l ii j ou,- i 'U. u. e.- Cn call s. lit. i
o,-t alpl iiro r- 3 installer pemn 9 Cenlr.-es dre Soninue nRMi
li-:I t .i iiu U- pen .:z Un dani I.P. loca aux, lit
r iit.iiu ( ull l U-' i.-'ur E'ablir un piogrlatnmm 3t L DtScSlEaires
iren IOCCth.- ils. d'en(rainement point le per Line l;ute de1uillme des
s-unndJ qul uliliserai 1qui loalits ,:st 'ouine aiec
24 AOuT AU 2. ETEMBRff p ment. les document, d'appel d o[
iVIEROEu 5. Etablir un programnie fre,.
Plal..-,rl, reconnais4ane, deducalion aux h.ur-s de PROGRAMME
1100ur it.irs- rar.il .-ur urn service sur 'utili-ati'%n et DES SERVICES
recent project. Vous en con 1'enfretien de l'Equipement Une duret de 13 mois colt
cevez une certain fierts mindical. lcutifs a partir de la date
Pt Pn AnniP 1- '''f6




pwm--


nArt? 1!


(suite de la1 lre page)


cn avait bien besoin apids
toule. lcs avanits ice loui
iIt [ait connaitre et quli
conimnuent de lui aire cor
Iull.re certalns pseudo pe'n
ities et certaines galeries,
malheureusement affect6ea
ipar un mercarltilisme revol
itnt Le splendid catalogue,
a:iquoel cette Pyposition a


document sur la peinturs
hattienne, Tu as su si bien
le presenter que les gens s't
1'arracheraient s'il dIalt a
vendre.

J'apprecie beaucoup ta gen
tille dedicace : A mon gcand
Ami Aubelin Jolicoeur qui a
partage avec moi tous les
efforts de cette r6uesite.
C'est un plaisir de partager
a Ilon tour avec ce frcre le
ccquees de cel apportL a i Art


Na'u:onalb. Je me 'rejouis a
la pensee que cette exposi-
aton vs continue a traverse
bien d'autres Etats de la Re
publique Etuilee pour y ap
porter par la quality des
oeuvres qui honorent ta col
iecton le message de joie
et de beauty du bon peuplc-
d'Haiti don't ia pauvrete.
come ces peintures en
Font la preuve, nest que
dans sa poche mais pas dans
son rueur et dans son. e-


prit.

je pense au jour ou dans
l'embrasement de cette pri-
se de conscience national
qui doit etre a la base du
developpemnt1 tourist que,
le pays tout enter verra
dans la -petu' e nam'e ha-
tienne et l'arrtsanryt ont la
quality sera conitt'~^ les
elements miracles de cet
te promtEion. car IApe titu
te nave haitienue ists dei I


TEL: 2-2126


S2127


non seulement l1une des plus
importantes exportations du
pays masis constit e de sur-
croit use motryation de vi-
site aussa ben qu'une mnii-
vatlon de retour.

C'est, parce que je lai cornm
pris ainsi gLpe je me suia lan
ee dans ee qui parait ttre
un commerce de la paintu
re haitlenne et qui ainte
1 nant ilengage IOrieusreilent
Elt c'est pot rester fidele a
lla iotivati pi'libl're Que
j'a Ifait represented la pi' ln
lur hlialti'Inne au 51es 'i-lect
restaur.aIt VintMino PiC'colo
Mondo) 11062 Bi2eayne Blvd,
Miamiti de la Cointes se Coil
suelo dl Zorti, Laniphic'r
ienmlne dte Iinduiltriel Larry
Kliderr'tnay Preside nit do hi
Confiisri, .taiq omealux, cani
dties ,aiS Qug irt ld.;dl
date o iarli deux i\ts ul--
qu'ic- )'fti org-,..ise tree Rc t
ginc Gallenres des eypo?.-
iOens don't l i derIl'Otrl e ;' cu
l Ie i'l g nld e ) de c 11 i il"
Is 1'ev i ir P is, 1 "


,lin Plle est Lila nouveau suceu v. . 1.





HAITI-MEXIQUE




TOURNOI CONCACAF 1977


17 Jours au Mexique et Monterrey


Du 8 au 24 Octobre 1977


PARTICIPEZ A TOUS LES MATCHES

ET VISITEZ CE BEAU PAYS A PARTIR DE










a partir de $ 710.-- au ,GRAN HOTEL,,

a partir de $ 720.-- au -.DEL PRADO HOTEL,

a partir de $ 760.-- au -PRINCIPAL HOTELt



Comprenant : Les billets d'avion, le selour a I'Hotcel sa repas

l'e transport de et vers les Aeroports au MxI

le transport de et vers ls Stades. tZsws k i ts

d'entree aux matches, 2 excurs-ios ,n autEocar tc(



POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS ET POU I

VOYEZ








TOURS ET VOYAGES


Lettre ouverte I M. C. Auguste Douyon


r'llbuni l Civil dc Porl I-
lnce Hae u i ;i adilnlls le li
S 'I I \'oicti dt Douglas F Sclmuildt
S f iiic"d .i ic L.u .iid;l A Schillllid I
v I, Mnc l uInI i i c prosAi l c, (11 11
it d l ss tl lion e. i ns m:l -
I l l' !nll i le el i 't


p : os i tz3 mi


.- .1- i sil, 1.; .- 5. '
;uI, l ,1i1 !, 9 1 T sI d S
11 i 0, ; G tt ,[ i }1. p0 [) III >o i
~ ~ ~ 1 j O -l )ICIL C11-} c; t'i

S oh l(, t~ i, i


, a;:v, : h .i 0M


Al

en


11"1o0 -Pirobe,' du Colli
NellNiatlional do Sosurife se
10111 AClie, dordpdhi'l. ge I I
krlunec en Vylle pobe ic d iesj vimposi-
& .[cpakefs,, 1Ill de II ii ddisgiilioo l~lk
tcation I i4vIyluil.5i' sivaiiipas .Cal-i

15,1i~. ,p. ,'i lus9 mtis Pls s'Mail-
I l'I ,c~ltv it fIia liii"potrtic p




Tll I I I 11s (C 0
prinis, par to 'parte-tearatc
dI.' Is 4 aison 111elanet, IMl
v osd, Powell. i cque lid,
InPif ei or upra nl iceabso-
5I t'it, it, )si5'livor o ntfl inluer
tie, po5111parlers'I ill ati~i
f ,i 'eanitihasums enlcimat teli
oicfiaiiieci iit'denhoille f10

1" refu.ser dIe discni,'r publi-
i 10 ii1 ql11 n-niesdosil-ail' s d 0'e
tS changes de vol's ui 01st
tz it' lieu lwn' iccCverscs par-


II. Il


D),, i cotle M Dayan a
r(ppeli qu'Israiel souhaite-
rail voir des palst.iniens
iinon menimbr- de 1'OLP sic
k'-r au 1ein d'une delesga-
'nil sordan ennie.


re pour les bonas services que
tu mias readus. Et tu garden
ra si tu 1 wveux blers, en
eehange du billet d'avion
que tu as fait 6mettre en mas
faveur par ABC Tours au de
out de Mai, celle de Pierre
Augu:1tin que tu as choioie
quand tu vins me faire part
de ton triomphe au Metropo
lilan Museusti Art Centers
de Miami,

Je me tiens L ca cdispsi-
ion, alon 1 Cher ct estimable
ami pour t aider a enrichir
advantage, si c'est po.sible,
ta formidable collection de
peinture& haitiennles don't le
rayolneinenit nei peut que
servlr le pays elln general et
le oliirisilne en p1articuliel
Bifil cordiallellmelnl

AUBEL IN



AVIS DE DIVORCE
11 f.,t porii f i i la co niiilsL
'iiSlilul 1.7t5 1n 1:e QPile al


tembre 1977
Odonel ENE8TOR, AO,


C arteret l s

L'Administration Carter, I
ag.ssant clairemrnt pour u
faire pression sur Israel, a 3
entrepris de diticuter ouver- I
tement avec les dirig'.ants .1
arabes d'une possible par- i
ticipation d:rects de l'Orga
nisation de Libiration de
la Palestine (O.LP.) a la i
Conference de Geneve sur
le Proche-Orient.

Le Min'stre Syricn des
Affaires Etrangires, M. Ab-
del Halim Khaddam, a af-
firmne mercredi, en sortant
de la Maison Blanche, que
le President Jimmy Carter
etait d'accord pour envisa-
ger la constitution, lors de
1'tveiniuelle reconduction
de la Confbrence de Gene-
ve, d'une d6l6gation arabe
unifibe qui inclueralt des
membres de 1'OLP. Jusqu'a
present, lts Etatsi-Unis s' -
alient born6s it preconiser
off'cillement que ales pa-
lestlniens1 participant aiu
proceesus de paix.
M. Moshe Dayan, le Mi-
ni'trrI lsra6lien des Affai-
res Etrangsres, a reforqu6
jeudi inat'n, dans une in-
terview telivis e, que les
Etats-Unis s'6iatent enga-
ges devant Israel i ce que
le-. paleotinienls lie soient
pas represents ii Geneve
par 1'OLP (Pour cetoe ra.t-
-son, a-t-il dit, nous au-
riois pu nous attendre .i
un dimnenti ainmricain a-
pres la declaration de M
Khaddamn.

M, Dayan a precise qu'it
demianderait a, Seer6tait.
d'Eai Cyrus Aea iiAs quIlI
doit rencontrer ve dredi,
d'cxpliiguer l'ab'fence5 d'
reatioiit unMericaiie (Iux
iproi)' di W Khaddamn


52 Rue Bonne Foi


LES BELLES EUROPEENNES.


VENDREDI 30 SEPT. 1971


; ; -_ :::::::-:_ :-~I: _:: ;;; ; : _: ::


:- ,^^-' - J--ff vy so sr-..--.-- *


I~U~


Dirileants
Toutsfol,, a reaffirm mr. .
Dayan, placer 1'OLP asur
n pied d'6galite commune
I'a propose & 1'ONU le Mi-
nistre Egyptien des Affa res
Etrangeres, aest absolument
nacceptables pour Israel.
Le Chef de la Cour Ro-
'ale Jordanlenne, M. Ab-
lul Hamid Charaf, pour sa
part, a estime mercredi, a-
pres) un long entretien ca-
v.c le Pr6sident Carter,
que ales palestin7ens de-
iraient choisir leurs pro-
pres reprisentantss.

Le seul point de conver-
gence apparait done Utra
que chaque parties s'accordel
a declarer qu'une reconduc
tion de la Conference'de
Genivse est malgr6 tout pos
sible avant la fin de cette
ann6e comme le disra vi-
vement le President Carter.
Enfin, un porte-parole du
DWpartement d'Etat a de-
menti jeudi des informa-
tions repandues par deux
Senateurs Amiricains salon
lesquelles des, diplomateq
amdrica'ns auraient press
l'Iran d'inteirrompre ses li-
yraisons de petrole & Israel
au cas oil ce pays ne ferait
pas montre d'une assez gran
de souplesse diplomatique.

ADMINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS
Avis

L'Administration Generale
des Contributions se fait le
devoir de rappeler au Pu-
blic en general et aux con
I nribuables en particulier
les dispositions des Articles
2 22 et 23 de la Loi du 21
Aout 1969 (Moniteur No. 81
du ler Septem'.bre 1969) re-
:aLive at la Carte d'Identite.
Article 2- Toute person-
ne agee au moins de Dix-
Sept ans accomplish, se trou
vant sinur le territoire de la
Republique d'Haiti, est te-
lin' due se fire ddlivrer u-
itne carte d'Identit par l'Ad
.iiiiiilsiirlitlon GOntrale des
Contributions, sans autres
exceptionss que :
;a Les Agents diplomati-
iii'us accr{idites en Ha ti et
i's Menibres de leur person
inl, les Consuls de carriere;
b) Les Consuls et tous les
AeUlnis Consulaires en gene
ral .
ce 1,,'s M6mbres du Clerge
Catholique et les Ministres
des autres Cultes reconnus:
d) Li's Etrangers qui sont
M< nibres de Misiions Cultu
relies ou d'Organismes In-
ternationaux de Cooperation
Technique avtc le Gouver-
nument Haitien.

P, Ceux qui traversent Hai
i1 en transit ;
fi Ceux qui voyagent en
Haiti comme tourists et
don't le stjour n'excede pas
quatre-vingt dix ours :
gi Les per-onnes internees
dans les Institutions Peni-
tentiaires ou Charitables de
I'Etat ou des Communes.
Article 22.- Tous ceux qui
a partir du ler Novembre
ri in Exercice Fiscal, au-
ont eminployc ou garden a
leur service des personnel
iiOii minies do leur carte
'ldenlite. seront passibles
III prIioces-vc rbal dresse
niia un nu deux Agents qua
Pl'ies de 1'Admlnistration
n(iiteriilo des Contributions.
i int' Anioilde do VINGT
(CINQ GOURDES a CENT
GOURDES ou d'un empri-
.nnenlrlni de 15 jours aL
il n ois, a prnnoncer par
le Tribunal de Simple Poli
e' san. prijud:ie de la
dir'ivntrice de Caries dIden
fi i'nio r le's pie'soneiis Pci
lioyei6s.
Arl ici, 23- Les payeurs
d(ei divers Departements Mi
nit.eriels t Services Publics
insi quii li's Fonctionnaires
cliargis de in premise des
chiiques do tr'litements ap-
pinli, ments, salaires, gages
il piTionias des Fonctionnai
rn, Employts. Salaries de
I Ftnt o des Administra-
tnns COMMUNALES et des
Peiisionnaires, de mtme que
leis Chefs de Service char-
nR o de viser les feullles d'Es
comnipt' ex'geront des inte-
reoss la presentation de
lhur carte d'Ident'te sous
pii nr i'rer personnelle-
m'cnt reisponaibles du pale-
ien l dii I1on tant;
El' conisi'quelnce, des pos
les auixillalros d'Identiflca-
t on seronlt places aux en-
drolts sulvants: Kiosque du
Chfimps de Mars, Marchd
limci 0v'de, Archives Natio
niiales/ Chalet du Cimet'ere.
Sirvici de lai Circulation al
Chiiancerelles, ct fonctlonne-
rant de 8 hres. hi 12 hres.
A.M. et de 2 hres. a 4 hres.
P.M. durant le mols d'Octo
bre 1977.-
Port-au-Prince, le 27 .Sep


(-C'I "cl111 s 1 .

1c oIi IdlI.n m\I

COMc ,ll i

N ,-i.)L INL S '0







Marijuana et la meditation:
IAPPORTS DE LEURS EFFECTS SUR LE SYSTEM NERVEUX.


POUR DINER ET DANSER
a " aaaaaa. __--


14 a A u I rI II In I II5lique qxuo
Pkqii I'n lutillsvioltdot -
'C t It oli lill' It lII genir io

I ,ill lii 'vv I A'S N' 1; 1011 .
kwn olintvi e rapparte-o
"' Ixwi'iioos aciubitelit
"M "v 0 : l' tl i' iii' ii
'' Iiil i111 1


", 1 1.v civ[I n iiscien
,IrIt. b 1 (1ts


oint, parine oes quatres pat
terns prinelpaux des ondes
c6r6brales.
Lts deoux autres sont le
bOtan c le delta. Sur un ap-
paril olectroencephanlogra
phe, chaciun de ces patterns
oel classifli scion le nombre
it, eyeles qu'il product par
soeonde et oes cycles sont
ilPpi0lhs Hlertz


Normaleme
alpha


rient en.re 1 3 cycles par
second, ceux du th6ta en-
tre 4 et 7 par second, 1'al
pha entire 8 et 13 et'le b8ta
entire 14 et 26. Lea cher -
cheurs ont conclu h 1'unani
In'te que les ondes alpha
ct bWta ont rapport aux pro
ccssus conscients tandis que
lo th6ta et le delta aux pro
census inconsclents, cc qui
nous' port h former le dia
gramme sulvant :

ant consclent
bkta


Hert. 'cycles par second'


1. I it ii, 'l( .i .' i l .,il '
,t.>i5 it, oltrole de ces deux
,,t une subtilite
., 1 i'.SS, ilnap)erlue., ear le
1ill di systl me ner -
oln\ Nlotaire necess.te
:!;; im de la volitionl
%, T : dl> s que celU du
SI'ir niirveox involon -
I al, ition de la vo
I, c 'e le geniel de'
.,,l,,,3:. h l)ee par les m111
i- Zl i (i les Yog'
; ii (le oulvert uni
I nous pe-met dei
,h-r, i];'pei lr eonltro-c de
: p' l crps i tlavers
i u l cid 1 i .'r 1 l'le i
ni um Ii bri dtl -ujelbs qu
i,.1l tr.niiiitv de prodil
r i ill )l' diot foeleve
,,; |, rr l.: .lr Is alph:
S1' prc-ed du ,,l ,nj rapport des sen-


-:it.ons de gland content
mnint, de seren te, d'un etat
d'e-prit alert, d un senti -
ment de competence et de
b en-ftre et un <,high,> supe
rieur a celui de la mar,jua-
nu Ptusque ceci evoquait
12s experiences connues des
Yogis et des maitres du
Zen, 1l parait certain que
1'entrainement dans le but
die produire un pourcentage
eleve d'ondes alpha serait
liip raccourci veers I bon
hour.
I.es rythmies alpha sem -
blent garder un secret Ce
rythme du cerveau appa -
rait lorsque le sujet, est
dans un etat de relaxation
et disparait lorsqu'll de -
vient tendii. monient au
eoiurs duquel les rythmes be
ta prennent le dessus


PARLEZ SANS CRAINTE ET SOURIEZ SANS PROBLEM
GOUTEZ PLEINEMENT

LA JOIE DE VIVRE






.4 .








VOTRE DENTIER NE SERA PLUS UN HANDICAP
Employez le nouvel adh6sif CO-RE-GA,
S une composition des plus fines gommes
naturelles, qui forme un veritable coussin
adh4sif entire la gencive et ie dentier.
Parlez ... riez. .. mangez
'.4 ... sans apprehension!
CO-RE-GA assure la fixation et la
st@bilit6 de la proth6se dentaire
Chaque martin appliquez CO-RE-GA A votre
Sproth6se... et vous connaitrez toute
la journ6e la security et le bien-tre

( ~flIPHA FIXE SOL1DEMENT
I0jlHR AE LA PROTHESE







HAITI METAL S.A

X T
Une industries


national a la pointe


du progres technique


et au service


de la communaute


toute entire


Ord nairement le ryth -
me alpha apparait seule
ment lorsque le sujet ter-
me ses yeux et di-parait
lorsquil les ouvre. 1i dis-
parait egaltment lorsquil
tombe dans le sommeit, ce-
dant la place aux rythmes
plus lents du theta et du
delta. La Fondaton Menin
ger a product des evidences
indiquant que certain su -
jets sont des 'producteurs
naturelsi d'alpha tandis que
d'autres en produisent trfs
peu o1 pas du tout.
Avec l'aide des apparells
.bio-feedbacksi. les spro -
ducteurs naturtes" d'alpha
peuvent apprendre a en gn
nlerer un montant plus ele-
re. a ralentii leur frequen
ce. a augmenter leur amph
tude et meme a produ're des
rythmes alpha avec leers
yeux ouverts eonlimm les mali
tre d u Zen Al course d'un
telt de tinlloire donne quell
clue temp, apres tinll toxNe
alt ete soulins aux palcil -
pants. iI ;l eite rouve q;el
',> .1i.Jts qui lont ptal'altre'
le pourcentage le plus ele
ve de rylthmle alpha dan.s
leur patt cerix (i "" l solt rappil6 le
]) ii d i' 1 il- A IISI il n

Pas de telephone
a DuvaHer Ville
La t Roi ll n (I Nold ,i I 1 ,
iteqtiiri liii Icu rLe iedi ', h1
dinianchi' \I 'spI)s de billaid
d, sa cian .nsel i plus intensemln'li ltr ir iii,
eentaines dp tores r n
diant Uix pla '- ,'Il i ",'i '
dani i
tai,, 1 yraiid i \
0 pa- di'elelt . D-
S r\ 11 it'loi i 1) 1
Prrt-:in P: .;. i i is
, denric ou Id ,i'1ei'.' II \"
.a pas nion pi ri d:'-pcnisai
re bLen (.cu pt 'Iv C str a
'.ce de v'er rice pour pro
diguir le' pren-.;i r. er ,
ca- d aec dent'
Pourtant la isne telepho
unique. de commun.ca'ion d'
recte averc la Cap:naie. arri-
ve a trois cents metre' du
poste de police d- Duvalur
ville. au Carre'our de i Ha-
bitatlon Sabour.n e' me' Ia
station terrienne Jtan Clau
de Duvalur en contact cons
tant avec P-au-Pee
I1 n y a qu .in preh:stior-
que apparel a manvelle au
bureau du s(u, distrirt
i1 lui faut plus d un quart
d here pour trouver le bu-
reau telephonique de 1 Arca
haie et plul d'une demi-
hPeure a ce dern er pour iroiu
\er Port-aui-Pr:nce alu bout
duii fill
FPst anll: clepourviu d di.

postc lii Carlreloii Si Me-
dard mu11 I r(wuii natlnialc
du Nord. a l'ntr di ll i
%olii secondary qr i m' i ;i a
I Areahale
Ia TELECO a;i < raw .-:--
1' l uni effort pou (i nt. i
I' Ivan "-pnlte de For -
e Armee-' d'Haii d'appa-
Sils trlephoniouis automat,
q -r s dan' I' nterit dr, la h .i
ourito rooit'erc it d,' 1, aii1
url cnte .luiixy : oriri lr ri' c
,nrii gonres


S National Cash Register





(electronique et mecoanquel '-",, ..."
Calculatrice electronique
Machine de comptabilite'
Machine a positionner Ak"t "--i-I.I
Machine de factu,,roton r




INTERNATIONAL CORPORATION S.A


15, Rue du Centre -Tel 2.2047
e


2 _01t


rest qu'a c0ncd._, que za
production 61evde de ryth-
ines alpha montre une cor
relation signiticative avec
la faculty d'apprendre vite
et d'avoir une mellleure me
moire.
Yves CHAMPAGNE
Instructeur au Centers


Avis de Divorce
II est porter & la connais,
sance des interesses que le
Tribunal Civil de Port-au-
Pr.nce, Haiti, a adms le
divorce de Lloyd A. 0. Rus
tlgan d'avec Barbara J.
Rustiglan n6ee Mnuto et
prononc6 la di'solution des
liens matrimoniaux ayant
ex'ste entire eux par juge-
ment en date du ler Sep-
tembre 1977 don't le dispo
sitif a etk transcrit le 2
Septembre 1977 dans les re
gistres i ce destin6s de 1'E
tat Civil de la Section Sud
de Port-au-Prince pour sor-
tir son plein et entier ef-
fet conformement a la Loi I
r6gissant la matilre.
Port-au-Prince, le 2 Seap-
tembre 197. .
Me Dabelmar MENTOR, Av


x x x x

Avis de Divorce
It est porte a Ila connais
sance des interesses que le
Tribunal Civil de Port-au-
Prince Haiti, a admis le di
vorce de Emmanuel Dam-
breville, Jr d'avec Florence
Dambreville nee Pierre et
prononca la dissolution des
liens imatrimonlaux existant
entire eux, par jugement
en date du lei Sept. 1977
Ite dispositil a ete transcript
le 2 Sept 1977 dans les re
gistres ila e destines de It
tat Civil de la Section Slid
de Poril -il Prince pour sol
ilr 'so1l pileli ('Ilt lie e' lei
lonlliorlliu 'llllv t 1i Is 1 i
12ssaIt h iI:1 i' tSN ,
I'll tn i -l i l it e c i ,;
tlembre' 1977
Me Franio,is I NE-F.I'R




AVIS DE DIVORCE
l; es porte la s onalll i
,iiCde 'des inl(ressie que le
Iibuniala Civ de Por -au-
P'r incli Hail; .- adiim s e di-
\ ci e (i Clarenlce J
Scnhmidt d avec Marie Louise'
Schlim dt nee Leder e pro
nonce la d '.olut on des-
i ens matr:moIraux existant
1-.Cr' eiUx, pa' Ijugeonent en
date du ler Sentembre 1977
don't le dispose: .li a ete
transent le 2 Sept 1977
dans les reg sres a ce des-
tines de 'Et~at C vil de la
Section Sud de Pori-au-Pr n
ce pour sortir -on plein et
enter effect conform'ment v
!a Lo] reg'ssanit ,a matifre,
Port- u-Pr nce ie 2 Sep-
tembre 1977
Me Dabelmar MENTOR Av

x x x x [

AVIS DE DIVORCE

I) est porter a la connais-
sance des interesslas que le
Tribunal Civil de Port-au-
Prince. Haiti, a admis Ie
divornre de Ylick Keong Lam
d av'r- Man Woon ILam nre
T. o) et proonnci la dissolu
tion delii lns ma;lrimonlaux
ya nlt exivt,e erntlir' ( x pal
jugiement n datl du ler
Sept 1977 o dipositl
a et, transcri' li 2 Septl
1977 dans I-s re i:rstres :i
dei in~I e de I Et.l C(ivl iti
iai B-lcion Soud d( Pirl i ti
Princru pour sortir rn plei
't, inller efiet conformen
menit a la Loi rilgsuiant I:;
matUiire
Port-au-Princi 1v l s,-p
ltmbre 1977
Me Dabilmar MF TOv. Av


AVIS DE DIVORCE
II ot, poratuk a ]a ,onlnals.
mn1c' dea i t I renr'as que Ie
Traibunal Civll de Port-;ti-
PrInct, Hati a admilB le dl
vorr. dc Winlard N, Oarbhlif,
d' 'i e- )I DiL'Onna OArbtlin)
n''r ilarU et prononect Il
i. ,,yt'n il ii lp c lk tri-
fli ,tl;nl in. I "' .,ii l et t l, W
par jugm nt ern dll' dli
lItr Septmbrt l9 iltril 1o
'l p0-r ii i a ti t0 i..11- .i i 0
2 L ptembrte I I ;',l 111n:. lI .
i i t Ir i i i li -* ln<,-1, il

Tu. I h P f t :U-PI lo0p 1r
; ,Il l O i loil l 1 i ;I l l iii

Ti r '",;]i l Ili in:.t il ry.
Pont-au-lPaI et 2 Sep

Ma lrirnconl I NFIIFTTr
Au


@"Kam fop VuUmiewllmolumnsTj
OP I OUn wwuG fOOA Ai4 ad gELLW umiuoM~U
irn-'.:Mi -LTAM VH ''T&-kOcLTga .I'LVN33IO~mW EIU


Reput6 dans

le monde entier


Le lien de sejour prefer

des artistes et des Intellec-

t aels de r6put-ttlon internal

tlonale.-


Hotel Villa Creole
cLA FRAICHIUR AU 8OLEIL*
Prtsent un SHOW au course de son

a a - ~ --


* ail a Bitrbecue danmant
'hagqe jeudi soir et son
cocktail loaung


5,uert cya'joo coir do 7 hre


P.M~ lSS l


Le Magasin


, LITTLE EUROPE

T L 1SEUL DISTRIBUTEUR 1Tr VENDEUR

DES PRODUITS DE LA OELEBRm
MARQUR MONDIALI


. NATIONAL


. RADIOS, CAE8ET, P"IAYERS, BLENDER
COFFEE, MAKERS CC SHAVERS,

&ppareils lectro. Menagers

--.aa. ,. -. -








4




HORLOGERIE










BIJOUX- MONTRES- PARFUMS
Pour les gens qul pr6f6rept toujours le mellUer
---------- ......~ -----------


HOTEL
SANS -SOUCI





BARBECUE

DANSANT

CHAQUE MARDI

SOIR

A PARTIR DE

8 K. P. M.

AVEC LES
SHELBERT

PAS DE MINI UM
PAS DE COV CR
CHARGE






Ue gire Pwfalte cm.,cM






LI9MOTEL CHOUCOULNE




year st terminer cans le cdre

I comneprag!e de

CABANE CHOUCOUNi


3i.h ( I alpha t' lheit: Les eycles du delta 'va -
I'fRI'QUFNCI lIES ONDES CEREBRALES


rw t i


Climatiseurs



Westinghouse

STUDIES
INSTALLATIONS :


-.'.---- -~


BOUCA
14 Rue du Port Per


COMMERCIAL




RD & CO
Phone : -2020


~a~a~ 6 -- -- -~ -, ~ ~48Z~BC I I


~ ~rr r------------rr C1


- -00 -'r -W -w- ww 0- -- -4


-- --


r








(siiite de ]a li. page))

veur d'Al niat dti accordie
i Il'unaniiilI6 de I'arbitre
.Jsililnny Loblano et des deux
.liges, ielI fill asset u nnll ac
curillic par Jle public gqu
la st'fla petandant 1ix bon-
nes minutes. A tel point que
Ie dernier conubat di la soi
rec qui devait opposer le
poids .iupecr Weltr Italleni
Vilo Aniiiofermio it 1'amir--
illn IMike Nixoni a du i tre an


11 semble rcpendant que
ur l'enseimble du combat
la decisjioi nc souffre aucu
ne discussion.
Quelque 15.0150 sp.ectfteurs
qui ont laiss 7322.217 dol -*
lars aux guichets out assisted
it la rencontre. De noxmbreu
ses personnalites de la vie
politique, tels 1'ex-Secr6tai
re d'Etat Henry Kiss'ng r et
le Maire de New York Abra
haim Beame, de la scene et
de 1'icran don't Sylvester
Stallone l'auteur-acteur du
film nRocky dtaient dans
Ia salle et se sont passion-
nies pour ce combat jus -
qu'au bout tries spectacular
re.
Dans le domaine pure -
nenit /e(chnique, Ali a en ef
fet domine Shavers. Meil -
lear tacticien, meilleur es-



Ovis de Divorce
II et port a la conna s-
.iZOc5L d s0 in[Uresses que le
Ti n iial C vil de Port-asu-
Pr ncet Hait', a admis le 4'd
vorce de Theresa Ann TO.L
Sy ni Fraz.er d'avec Har
vey Kesineth Tussey, Jr et
prononce la di.solut on des
lions matr moniaux ex stant
Centre eux. par jugemenit en
date du 2 Sept 1977 don't
]e d spu.ailt a ete transcr.
lo 2 Sept. 1977 clans lPs re-
P stores a ce dost noe do I'E
tat Civl do la Section Sud
de Port-au-PriL.ce pour so!'
t'r son plein et enticr effect
conformemrnt a la Loi re
gi]sant la matiere.

.Port-au-Prince, le 2 Sep-
tctmbri 19L77

AlMe Gerard EVEILL.ARD.


- -p


d'ouverture du Synode avec
le Saint-Pi're, la demarchel
hesitante, la visage pathb-
tique. Le long cortege i:s
Card'naux el Evi ques tous
vetus des memes chasubles
de Damas creme et coiffes
de la seule calotte roug?
ou violetts, avait fait son
entree sou., l s votes peins
tes par Michel-Ange un peu
avant 10 h.30, tandis que
montaient is chalnts latins
de la chorale.
s(Les homes d'aujour-
d'hui. a fa t remarquer le
Paper, se detachent de la re
ligion el n'ecoutent pas fa
cilement n otre miso"age par
ce qu'ils sonu convaincus,
a tort. quo l'immense pro-
gres de la civilisat on ra-
tions lie resultant de la
lechnologie et de la scin-
ce, annule le b'soin d" la
religion, alors qu'u7n ober
valour attentif et object
d os phenomeies humains
percoit avec plus de c lartd
la doubl- consequctnce d'un
tel progrns))i
Le Saint Pre a terming


quyveur et mei)leur encais-
setlr, le champloih du monde
eut cependint hbesoln de ton
tes ses qualit6s et a livre
Jeudi soir un des plus diffi
ciles combats do sa league
carrilre. Face it un challen-
ger qui joua cranement sa
chance dsls le ddbut du coin
hat, notamment dans le
deouxime round on Shavers
rdussit un parfait uppercut
de gauche au mnenton qui ie
branla tris s6rileusement
All, le champion du monde
ne batit son success que gra-
ce a sa plus grande expe-
rience et a sa vitesse d'ac-
tion supcrieure.
Les coups d Ali, surtout
ses exqellents directs des
deux mains mireni maintes
fois Shavers en p6ril. A trois
reprises, le challenger fut
au bord du k. o; d'abord
dans le cinquieme round
puis dans le neuvieme et
surtout dans 1'ultime repri-
se au course de laquelle le
Shavers dut faire appel a
tout son courage pour term
ner le combat.


All, 35 ans, a, para oxale
ment livr6 un de ses mell-
leurs cPombbats. Le cham -
pion du monde quk mpnalt
de peu aux points apres lYe
onzleme round d moontra sa
parfaite condition physique
et parvint a terminer tres
fort alors que son adversai-
re 6tailt au bout du rou -
leauss.

Shavers, qui boxalt pour
la premiere fois au-delk des
dix rounds, a rempli plus
qu'honorablement son r6le
de challenger. Le boxeur
chauveNde Warren (Ohio) sa
chant que sa seule chance
de succes residait dans le
k.o. parvint plusieurs lois i
toucher tres nettement le
champion, qui prouva une
fois de plus qu'il 6tait un re
marquable encaisseur.
Dans le creizieme round,
sur un fulgurant direct de
droit en pleine face, d6co-
che par Shavers, All fut
tres s6rieusement 6branl6 et
dut encaisser de multiples
coups au corps et i la face.


Malas ful surtout Adanq le
quatorzlime round, neite -
Tment remport6 pae Shavers
que, le champlio du monoe
fut malmene. 11 encalssa
tris mal un terrible cro -
chet du gauche au plexus
solaire suivi d'un direct du
droit percutant de Shaer-,
a ce moment, heureuse -
ment pour Ali, il ne restait
plus que huit seconds jus-
qulau coup de gong car le
champion du monde 6tait
br11 et bien groggy d bout.

Dans 1'ultime reprise Sha
vers debita en force. 11
reussit deux ltrs bones
combinaisons mais cut le


tort de np pas pour-uivre
89n actiop. I

All se repreluit cepen -
dant trns bietn tlans les deux
dernibres minutes. Jetant
toutes sos forces dans la ba
talllle, le champion du
monde parvenalt it son tour
i toucher son challenger et
apres 1'avoir accuile da.n-, les
cordes pendant pr., d'iiin
minute il lui d6cocha une sf
rie de coups sons tous les
angles.

Bien que sa victoire alt
ete rempqrtee en definitive
de peu aux points, Ali n'a
pas decu. Contrairement


,ayx rumeurs rliruliijil cc.
dyrnitern timpas, r rchinm -
islo dnu Imonl, mililie i ..
ne posi'de pliii soln puin, h
est tlujours denial rit|inpl dr
bras et ses vielliean Jans .
bes le poiirtent encore Inrt
hien. .l'oiir iun hoinuine de
35 ans i1 demure un tri's
grand iliaihpisnn, a diel-clar.
Norton quil coinlnentait le
match pour uine chai inc de I
l6vision amindrioanie.


All s'tiait present aver
un advantage de pres de 7 ki
los sur son adversaire : 11
pesait 102,,05 kg. tandis que
Shavers accusait 95,800 kg.


LALUE Z2. Tel:


sur une note d'espoir en af
firmant : (A ce point de
vue, non superficiel, non
exter eur, cette epoque n'.st
pas, a con-idirer comme u-
ne epoquf d'atheismv, mais
plut6it comme une dpoque
d," foi. Is temps de notr.'
foi, qui e.t la vraie foi. No
Ire temps sl un temps pri
vili'g e pour I'annonce du
message, et notre as-emble6
synodale apparait par con-
s6quent opportune et provi-
den tielle,.
La cre6monip, s'est termi-
sne .sur le chant du s Creator, pour appeler ales
lumiir's d'. I'Esprit-Saint,
sur les l;travaux rdu Synodle
1, s Peres 'ynvodaux ,o
ri-un'ssent drs venidrldi a-
pris-midi pour pr0ndre cnm
nai.saine d'u n expose de
11gr. I) .lnhardt. Archeve-
que de Pad"r Born cn Al-
Isnmagne de 1'Ou',-. Sur
l'l-aI dl E gli-le. ls ita-
vsiix du Syniode se poursss
vront durant un lnois a rai
sout d, deux seances par
jour


op ..-.'.'s..co'/ ccc o o Ze -Zc --0'-,: 'ZO CCZ ombG Y


DOMAINE DE L'ANCIEN


Un prestigieux complex residential a Petion-vile


VANT I)'A(JQUERIR UN TERRAIN .! VISITEZ NOTRE COMPLEX RESIDENTIAL










Le site admirable et 1'ensem ble


QU'IL PLEUVE. QU'IL TONNE, QU IL GRELE,
LE DOMAINE RESTE IMMUABLE ...

PAS DE CHEMINS BOUEUX ET AVENTUREUX.

MAIS DE LARGE AVENUES
QUI SAVENT INCURGITER LES PLUIES TORRENTIELLES...
IL RESTERA DONC TOUJOURS BEAU... VOTRE DOMAINE


des services proposes, tout cela


ne pourra que vous laisser reveur


System d'egofts conplet. Caniveaux. Trottoirs

Avenue et voies asphaa'tees. Eclairage des rues

Prise d'6lectricite souterraine pour chaque terrain

Branchements Telephoniques et Hydrauliques en atteute etc... etc...







La preuve est faite


Les prix scnt imbatables


Si vous voulez vous convaincre davantage! consultez donc
n'importe des 51 propr.tike. (de plusieurs terrains

en titre ~ ce jour. BIs vous prouvergant u'il n'y a pas mieux
et que cette acquisition ne peut Wtre gu'excellente

Nous nous tenons a votre disposition pour guider votre choix et
investissement.


A Bientot.


Tel.: 25984 -- 2-0827 -- 2-3602


~@@~


L'ouverture du Synode

des Eveques
(Suite de la lere page)


Ilk 1181 as I II a Ib I a tar I I I I II


LE VERDICT A ETE SIFFLE --- .-------.- ...-. .........


7r6 T 7.-N


JUVENAT





illl



MAsI



CIN


RIZMPHE AU CAPITOL
VENDREDI 30 SEPT. 1077
CA0l'1TUL, I
10 T I11IIli AU DELIA DE L'AMOUR
v1 i Le I,,' Fi1lllm (fill reild lunlio reuxi
:. 1 ni(ln Il l Soleo-
ionl
t1i 1 VACil \N(I:NeN S iDE RI EVES
1 1 2 ;i5i *lhl5 0h(1115 8h1ll
:M M 1: .H1) 1 :,i10 l l
I ( ii' .nl :(lil)h i Si
Il, A Av i ll l 3 0 () 5.00
ilk) Apit' :!kh M 0 {i 8,00
iL CIN i'\'CAPIT) 11
(i' to 11 1i (" E'sT TOU',JOURIS OUI1
' I HAlxt (1 AN) D I;1.1.1ES DISENNT NON
12111 i) 2i 11 l-111 5 tl5) 8h1115
001) I I 0'
A' .\1 l-l'0 0 GIl) ) 00
I Oi l I>U ,)o CA ITOL 111
1 {}o 't l 50 INSIPIX-, 'FUI{R NE
IC CIlNEi IIt'NONCE JAMAIS.
l i '' A .' r C n0 Ill it ;astwood
V ( st nil fill de la
F S ':L.IC(TI0N :
W V.\(AN(ES DE REVES.
iI r' Shl' 12h 2h 41h h 8h b 10h
Ivant 3II:h0 G 5.00
,0 rc i0 Apri s l:h30 G 8.-0
LIDO ( AIPIToL IV
i0! ',I1 ,,- 1)7, a 11h.15 1145 3h45
1 nh l 105 711.15 9h045
B'CI'L iEE CENTRE
SSIUPE-RMAN
S Avant 3 h30 G. 3.00
0i Ap:lis 3 h.30 G. 5.00

REX THEATRE


; A L, V .,,i' dil a 12i 2 1h 4h
,. I XXOICmISTE

Ch Sh h ilI
S! r ', G : 0( i 5.00
Samedi a i 12h 2 4h
, 'l,', .-. I A C E\VAUC'HIEE
I A IFUiI.l
TERRIBLE
entree (; 1,00
I tE ,tree (. :.00 et 5,00
CRISTAL CINE


OFNDREDI 30 SEPT. 1977
t !h 711 9h
DYNAMITE JONES
Fntr-, : G 1 00 et 150


p xt VS

Ii 01 'iliil


PARTICIPEZ AU CONCOURS



( Vacances de Reve>>




DU CAPITOL


Ft ( 11AM11 I [ ((i,GLI.IMENT LT LE BULLETIN DE


PI.SENCE A LA CAISSE



PATRONNE PAR LES


HOTELS MERIDIEN


ET


AIR FRANCE


DANS NOS CINEMAS


!i B"":: :


HOSPITAL i
GILBERT
NEUFONTA
04 CHEMIN
94
PORT-AU-P
W. I.
Phone : 2-5
Porl,-iiu -P
lenmbre 107'

A'
La Direct
MIXTE DE
D'AUXILIAI
RES POLY
SAINT GIl.
FONTAINES
min des Da
le Pont St
leg interesse
tions sont i
tabllssement
ouvrables d
12 hres P.M1
P.M. 5 6 hi

Les post
tement par
vent soumet
de l'in.cript
complete cor

11 Une dei
didature eta
libre entire
tee et signed
candidate.
21 Un cu
certified since
didat.
3) Un cer
qu'il a ete
ments du B
re ou qu'il
la classes de
re.
4 i Un exti
de nai.sance
cat de bapt
51 Un cerI
ie conduite
dernier etab
61 Un cer
te de date r
d'un moisi.
7) Un cer
nes vie et
recent
81 Trois (3)
tite de date
91 La ca
pour 'exerci
N.B. Le cur
doit compr
ment un tab
annee par a
des du cand
cation des
on elles ont
Le concours
ra Ieu le Mt
1977.

Par ailleur.
sont pries de
possibilities d
debouchees
leur seront a
out boucle a
cycle d'eltude
tention du d
Cet office
lorimer aussi
famille de'ir
certaines con
Nur ing que
ront dispense
tion le mati
et 8 hres.

L,a Dircct o
ent ere dispose
crense:neminen
taires.
LA


3AINT FORCES AR1MEES
DE D'HAITI
INES QUARTER GENERAL DE
DES DALLES, LA CIE. DES
POMPIERS
?RINCE, HAITI (276me. COMPAGNIE)
Port-au-Prince, Rdpublique
5309 d'Haiti
'rince, le 21 Sep Le 27 Septembre 1977.
7 AWIS
VIS Conformnement aux pres-
criptions de la Lol du 7
,ion de I'ECOLE Septembre 1949, reglemen-
E FORMATION tanLt1'emmagauinage, la ma
RES -INFIRMIE nutention e4 le commerce des&
YVALENTES DE lquides et mat.eres inflam
BERT DE NEU- mables, les intdreses sont
3 sise au Che- avwses qu un delal exipirant
lles, No 94 (Par le 30 Octobre 1977 leur est
Geraudi aviu-e accord pour ye mnettre en
s que les inscrip regle avec administration
reques en son E pour l'exercice en course.
Stous les jours L'attention des personnel
e 8 hre s A.M. a suivantes :
4I et de 2 hres al Directeurs, proprietaires
res P M. ou grants responsables des
sales de spectacles, d'ate-
lants au recru- liners, d'usines, de manulfac
concours doi- tures, de garages, de for-
ttre, au moment ges, de pharmacies, de bou
ion, un dossier langeries, de blanchisseries
nprenant : ou de dry cleaning, d'impri
series, d'ebenistries, de pro
emandede de can- duits pharmaceutiques et de
abIlie sur paper magasins de tissus.
*mei;t cite. da bi De depots de planches,
e de la main du de fibres combustibles. de
cartouches, de films de ci-
rriculum vitae nema.
ere par le can- c) De depots ou station, de
vente de produits petrolier.s
et tautre' liquides inflamma
titicat attestant blues.
admis aux exa- d Celle des usagean's do
revet Elemental tube a gaz propane, buta-
a fait au moins ne etc. est specialim,1t at
3eme secondai Lree sur It's dispo itions
de la presence Loi.
rait de son acte Passe ce delai, le :r
e ou un certifi- dalaires scron poursulvi.
ame. leon ACHILIE
rtificat de bon Lt-Colonel. F Ad'H
dclivre par le Chef du SCrviCe cin'l. lict..
ilissement fre-

rtilicat de san- AVIS
recent I moinm La Secretaireri, d'Etat
du Commerce et de l'Ildus
rtificat de bon- trial porte I la eO iiiiiiissnl>
moeurs de date du public in' general ci cs
univer.sitairei's in p;.i r!ci
photos d'iden- lier qu'un coInco1r, )Ir
recent. ganise 10 landii, (),'* i,.
arte d identity en vue du rtcriultll ,eil l,,
ce en course. fonctionnair'< s s ;u rIn.
riculum vitae pour lI rcl iorcmin(il l
aendre notamn- cadres de oni Adtiiiin ,
bleau retracant, tion.
annee, les etu- A cit efl'lt, uni rieit'
idat avec ]'indi d'inscrilption (, >,ivri .ii
etablissements local dul Cenii Ni ..l,1
ete effectuees d'Entrajvi.emien( i T- De'ivilip
d'admiss'on au petn'iint Econliniqiue ii CO
ardi 18 Octobre NADEP) I.nIe. No. 277 ii
mercredi 28 S, pt'nlbr' a
merer ii 5a Oc oir. xl a.--
s, les intere. ces veirinent.
e noter que les Les interesses sown )pri
e trouver des de se presintcr nmunis dcs
a I exterieur pi&cic suivantisi,
accordees s'ils Acte de Naissance
VO' SucceCS ItP Cortificat de bonnes
as ju.qu'a l'ob vie 'I mocurs
biplome. Diplimep d,. fin d eltud:
proflte pour in secondaires (Bac',ilrui -
ilC meres de great 2lme parlie
rcuse., davoir Diplome ou C erliicat
nna ssances en d'6tudt s superrusre.
des course se- Carte d'idtntile 2 photos
6s a leur inten Les candidate dvron -
n entire 6 hres ire sae' de mnoi di' [i
S30i ans
Secretair,.ric d'Etat diu
311 rest a InurT CommIrTC( et de 1 Inrdu rle
sition pour tou
its complemen- Avis de DivorcP
Le Public i' t i ll
DIRECTION par .iuionll it d'la uCfl
Mars '977 Ie Tr'(ibuns,, C v!l
de Porl-ail-Pl'(.i ,i I i 1 it ;. .
C:i 1, divor'.i riri ('pill. F'-
se-it>s Jean C a r 1
C o 1 a ii x l ion. it



fic or dS isTsIl;: C vi ,l, ii
SeOejone SlSd do Pn --
Pr lC, tra C' :i
to du 28 S'p!m nI"brl i 7
Io d'spositif si i 'i,
meneli dains 1 Ri i-r., :
ce d(;'snilo
Pnrt-ai -Pritn. l 2 ,, S n
tombrp 1977
Ar thur Gerard DEI tarr
Av.


Apres les propose de bien
venue prunonclis par le Se
cretaire General Adjoint, atu
Department des Aflairet
Sociales, Monsieur Eliile Le
gros, lecture fut donnlill de
I'Arrete Presidentiel conice-
dant le,s Litres de propiriet(
a ces 26 famille, lui, c,11 -
raint 20 anlnees, s eOnit
strict"enliint coioil'orniecs aux
clauses du contract L loca t
vente qui l.1,; t:ai a !'0of1ce
National du Logement, ci-
devant O1fice d'Admin.stra
tion ie- Cites O'.ivr''liS.
Unie mmipalaiton l iiud t Ar
rete a ete tInsutl e rl' inise a
chacun des bLneficiaires.

Puis, Monsieur Friz
David. au nom de,'1 a-utres
liouVCIaux prjopriY't!a:R pGr
ta la parole 'or' expri'in r.
Wait eln son roin pler.ioli -
inei qi'are c liir d r i- u.tI'i
binificiaircs. lour pr, ulonii


VOUS POUVEZ COMPUTER SUR



cadran lumineux

et bandeimprimante


(suite de la le. page)

te par le premier couplelt gratitude a 1'endroit du
de la Deosalinienne enton- Chef a Vie de 1'Etat.
ne oar l'assat.ance


SHASA RUE PAVEE

2 2347 2 2348


Mu tp~ie VOIh inQflvestisseenfle


Hr


V


THE ONE STOE FOR ART NEEDS


i. ..... Materiel et equipemeiint






S ?M(60 En4aLrement de diplomes


91vt(et de tableaux


-ptuffio Photo


Tout ce qu'un artiste


poiurrait dsirer


I W e (Place Bantes Dstusighs) Tel. 2-3193


I.E COL


..~------~~t~


Au Ministere des


11 revint enmulte a Mon -
sieur AugusLe Maingrette,
Directeur General de 1'ONL
de prendre le microphone
pour prodiguer de -ages con
scil, aux notveaux proprie
tairs e ct de souligner le
.ens profond du geste du
Chef de I'Etat.

Prit enfin la parole le Se
cretaire dELat aux Atlaires
Sociales. Son Excellence M.
le Dr. Achille L. Salvant,
qui dans uno brillante im
ptovisatOii, diggagea la ]h'.iiu
te portee social de la cero-
mionie; il mit 1'accent sur
la grande preoccupation du
Clihe de 1'Etai d'assurir la
promotion .ocio-econerm -
clue de l'honimee haiticn en
luD garanti' anti-.a un emplo
[aible in habitat decent et
d.s loisirs sains

On : e separa a 6 hloures
P M. le sourire aux levres
et la joie dans le coeuir


r


YBOIII-r~LPd~~l~~------- --------~----- --~------


Coiffure Masculine



Coupe au Rasoir -- Brushing --
Maftucur- -. Pedicure




Babette Studio

Otvert toute la journey

Spartir de 9 h A.M.



Salon Climatise

Dans les Jardins du Bistrot

LE MANOIR, 146 LALUE

IREormations. Tel. 2-1809

WELCOME


SENG


v .~~~ ,,,,/ l~~rfr'~~-- Jc






UNE INTERVIEW DE M. GERARD DORCELY


( it (Ie it I 1k\ v 1) :1 ge)

ii Intites t'tiiii ciius dit
p dir iitii
ivl l l Ill ni i a)vll IIIaII l>

Ii i t de lita. iti
IA tlll t%( ititi. -, i Olll -




lit as ils t(111s a
,l vif illl I % I de, Llt. I"l l'O -
i un tllll .t iWest- -dire ill"


i un i I r i-i r I I ili: -
bt, d uIIltI jumu'uux



I 'Mt rn v 1'(

i it Ai i t -i re tt l -
l o rttt no eeuh |lu- f'u,#7 -


pp, 1,.1 i I) ll d- U ~11 1"N :,-




I u UpItvtItt it ri -
I v I ud v I -n v -
el il ac le lwo
-ie t(lIiIti l l-

ii.i t itcr ii l I i- l i li-I



It u V Int (111anV
i i-.1 V (I t1 11 iii'
i e I Itit I i l i
11r liiiU. it'l hiltci it-





(Iic i t v Iv--lirlt -
0, g i1 eu h ul d n, il





I r1(I ivil 'vuit'-



i i is III-t asilt
t ti i 1 iie t tdo oi 1-




ri i r
1 1-6. t It is :Ii t 1r .t1
S- I I I it pro -5-
II I i fIi l III
r1li tit s-ti n-

it I l )iii ntil
-- IA i l ti(i t't i tt '


i t i tile t 1 r-. '
---i t e ,~o i I i-itt ti ti' -r






-d l I iii- title
M uIl t'" un1 l r


annc6e acadlemique. C, quil
iest plus inlmporlant encore,
( ,i, 1 ,liminiiatioin des co.h
''(lne psychiologi'lues de

S- S'gi'cssant du rug -
mit. d"s itludes, y aurail-il
(i s ehaiingeli en/s ql anltll aIx
ItiiiO, s de recruitemn'-t, it
lai durc'e des lude' et aus-
si aux ca/tiigori l d'liu-


diants? J'ajoute categories
d'eludiants parce quae vous
avz dit, 1'annee derndere
je cro S, que vous avez un
programme. de formation
continue.
R- Rien n'a change en
eq qui concern Ie recrute,
meant. Nous en avons trois
modes : par vois de con-
courc, sur titres et recrute


Au Ministere des Affaires Sociales


(Suite de la lere page)
li tld n tiultt'irel ine t L a
AIM Eldy ,''ortunle et, Ro-
bi rt Moulite qu al no -n des
1o1 0 t1'- de la Capitale et
Cic Il Province, sut nt met-
t r laccnitl stir limp tnortan-
C(' d ; COLII's siv s ct le
pi'of I qu'di couple en tire
Puls ce iltl 0e tour dtl S'-
tcroaire General adjoint du
1)epartementiu des Al it.res
Soc alts. M. Em-ie Legros.
d(xhortcr les recycles a met
ti tLurs nouvellis oxperien
'r la prof I de la cla-se o il
vr.iri' et de presenter des
I' n1 'Ir'c (ci ts ;I l n'ildroit
(i." 1titi ciux qui ont rendul
poi sill la r0alisation du


L,1i succeda 'In pecteur
tU ntIrl du Travail M. El'e
J, in q(it ai pr(s un bit-il b-
liI i t s act ivitt- t- '-!'l cOnI
1- lidi d is P I,.ls. lovit ul'a
| c irs o itll on iliile Co il -

I ii o iii( v i. r on teant-
(', j )le dr( (';]. 'lse aient.
I i'..- ( i' ''ri }]t/" l 'i lll' e Jn '-
S:i \ t. n :e aultrs resoll
i 'ils. i coil ,' ilt dp np i -
ir ce'i' '- 1-i at 0mode ded
:1 t'ti I it t I 1i 1 I : 1
p',,:I ,Ib, 0" x 11 (, 0 VI


NOUVELLE LINE MARITIME


I Kil(K(()NNELL MARINE SHIPPING CO EST

III IlI I I I) ANNONCER AU PUBLIC EN GENERAL

II I A I ( <11MERCi(l.( EN PARTICULIER QU'ELLE

SI1\I 1 1N I lAtGK;ER IUN SERVICE REGULIER BI-

S Ill N,-I T.I I, Vl E II .S PORTS DE NOUVELLE -

aI ltt N- \s 11ltill.l AKE CHARLES, HOUSTON,

8 1 i1' I I I'OICI AI-l-P SINCE.
0 8
I II I l\ (i1(11; I;ALEIMEN'T TOUS CEUX QUIl

1 1 I l I I NI i) I-II rl LIU.IR MAIICHANDIES

i Io l i\\ 1 I V[l i \ IHI I' ,I U Gi(6 LFE A HAITI QUE

S I I \ 11 \ l()IN\\ /AN0 S ('I AVIS, SONT PRIES

Ni < i iN I. I 1 I11 SI N (I;N'r I CAI, A L'ADRESSE

S I Ii tll ) IIN I i l.Rri(t I )API'EMEL NT



Srensei ns et consciencienusemetnt 1

Sservis

S MAISON AHNDE T. THEZAN

En Peace de P'OF ce National d u

STe erisRe Ci'e de SExpoi6


LCLGT POSTAL 1172

SPIHONES 2-2332 / 2-1532





AVIS AUX AMATEURS
----

UN NOUVEAU SERVICEE



Taus lesg romages

de France
EN VENTE DIRECTED


ARRIVE CHAQUE SEMAINE DE PARIS

GRACE AU CONCOURS DE

AIR FRANCE CARGO REFRIGERE




Commnandes Tel : 2-1809

LE RISTROT.

LE MANOIR, 146 LALUE

Venez nous voir


d'un cours de recyclage -
cile ayant trait a Forganl-
sat on, chaque annee, de '2
course de tecyclage et d utp
seminaire celle ooncer-
nant la create on prochaine
dun Centre permanent de
Format on a intention des
mo1101 ters.
La partie litteraire du pro
gramme, qui avait siege au
rez de chau see du bitiment.
fut su vie dune phase rmon
da ne a la salle des Pas Per
du a letage, salle ornee a
-.nouhait par !es Inspecttulr;
du Service de la Preparation
professonnelle et aureolee
de la presence d'une table ar
t stiquement isarnie d'une
multitude de hours d'oeuvre.
Au loast, le dynamique Mi-
ni tre Salvant devait a re -
etre ain ecla reuir pour nos
freres qui n'ont pas el Ce-
c's au pain de l'instruct'on
et de I Educat on. En invi-
tlant lass stance a bore a la
plircnn te de la RRvolution
fetanlt .on vi'nitieme ann;i-
versa re. i1 dinanda a citi
qt1' nMon1 iturt d'a suonii" soil
r"o( e Vtav Co c l. lclntle p,.1ur ,1,
di le tlVotiv(rn nt in t I i tai-
tin r la bataill dans k lai.l 1 -
le it (I t <1 n it a te.
Pu s i(s lipl t (llIr I rol t





i ; itt d r aI ri i Kcin 1 iOr









dr( r clli. l 't M ciftli i rs u(l '
1 i(' S o dr cons i d;,f ,,nt I ,H
riit t-i;-ll it ill-i -it, 0 (



l(,1 i t It -,o ll 11' ( l1 I. I t
filli d (is -s s(-i 'e ll 1 11
nefice de la '10sse ouvrierf.

Proche Orient :
L'OLP relette les
propositions de
Jimmy Carter
LOLP REJETTE
BEYROUTH (AFP)
L')Oranisation de I ibera-
tIon de la Pal'stine (OLP)
ta declare vendr di. en d-"
tlrme mnoderes. qu'ell- ne
pouvait accept'-r le decla-
ration- faites judi par le
Pre id.nt J'mmy Car'er.
Danil un declaration pu-
1)b ee v-ndredi e' debut d'a
pres-midi a B-yrou:h I OLP
roppelle qu ,ll s, ul repres-nant du peu-
ple pal stinivnyi. tAu 1 eul
lte demand r aux pale I -
n 'l, de r rconnair la re
Plu'oin 242 ainsi que le
droil d'l ra-1 (i 1 exi lenc .
I1 .ra-it preferable qu' le
President C ir; r appelle
Isra 1 i se r I rer d s Iler-
r e:'n res t-cune- ,I a rectn
nal re 1-s droi'ts siatinnaux
du p ii pl plle'ini'n eI
no'l nll n' n on drait r 'i l'1 i
licd t-ririnai ont. a souli-
gii 1 01.P.
I.e Prestd-n' Car'er a r 'il
f;-m i udi gquep pnuI itei
d '-s relations elihliss n'I
e' l lpe E'atl'- Ill e'
VL' I.P i-ell -,i di-i -I i ir
v''ni r -rnnait re l re li)il-
1' i 212 du Con .il Ade S-
c,, 'e ,u'' rcon'tient' I' droit
ri- -tael i I x s''e,'ee Ill
Chef dc.- la I Taison El'in'h -
a eealem"nt ePs me ui-
S 01.P r prt ent, un ,tr r'-
p- substanlil-i de p.;' l-
n"0'>t ma- n'o pq l'xclsi
i,;' I r; 1i repres nta, on
palestinienne


AVIS DE DIVORCE


II e ,t port a la )'j1:i1 is
san1ce di' IieI s sI l qli ]-
Tr liunal C v 1 dI P.|I-oit
Ili lice, Iat nI ;l (m lits 1' d,
"01'ce de V rg n n i Mitir-
in- hotnder d av c Ti--ti, ,
C I1 Mrcr f ntiunti c
In r',lol 1on dr s I 'ln ma
tr moin lNx l yOnlt ex'si ont
tro eoux par jiigement en
date du 5 Septembre 197
don't le d spos tif a dl
tran crit le 6 Sept 1977
dans les regl-trot i ce d's
t'nis de 'Etat C'vil de la
Section Sud de Port-av-Prin
ce pour sort'r eon pl-'n et
ent er effot conform6ment h
la Loi r6g'ssant la mat'ere.
Port-au-Prince. Ie 6 Sop-
tembre 1977
Me Julio D. FIEVRE, Av.


ment professionnel pour
1-s tudiants qui postulent
la grade de 1 cence soit en
administration publique,
soit en administration dis
affiires, 'oit en sciences pO
litiques avec la mention :
relations internationales.
Nous avons mainttnu no
ire programme de forma-
tion continue a 1'intention
de ceux-la qui veiulent ame
liorer ou augmenter leurs
connais.ances dans c.rtai-
nes disciplines esseign6es
a l'Inst'tut. Nous av'ns
done deux categories d'6tu
diants dans notre program,
me de formation : ceux qui
postulent un grade univer,
sitairz et ceux qui meltent
leurs connaissances a jour.
Nous avons un autre pro
gramme. c'est celu; de per
fectionnement i l'intention
des cadres du secteur pu-
blic et du secteur privi.
Q- Di.posez-vous d, mO
yens appropries pour r'n-
dre effcctives les inulvia-
t ons?
R.- Comm, vous le vo.
yez, nous avons des difficult
tes quanti a l'infra, tructurt
physique. Le novel edifice
en construction dispos- tou
tefois de hu't sales de
course. Nous utili'ons la sal
le s rvani provisoirem'nit
de direction et de bibliothe
qus.o comme salle de course.
Q.- Pourtant vou- av-z
demol' I'ancie'n editee qui
pouvait servir ?
R.- C'est exact. Mais il
fallait demolir Iancin e-
difice pour ach ver 1" nou
veau. Nou- av ons l'a-surrn
ce que le nouv Iedifici i t
rail pret it la riltree id'Uc
tobre.
LI1nslitut dispo.w d ii
cilrps prlO 'soralr di 41 ilienl
bres dotll qii.i'tre itnraiier,
La t)ibliothilqu ( illis I'll
Srvicle I rnv i : 11 ti oui rai
,-. eI etile rettoit u" (i-

Nous a'a ls ,certe. cer"
taills problenils mn i,. it,
it I lsl -illoilllah l -
il I lr < .i1e l it- e tii 1



O 11- e c i' r ilIeI nleI

dirnnC ?
c ( ll i] s" <1 lues
Ii Crist ;Is st;I nc co-in
piirleraii (del<-u ilet.s I 'tail
cier pour 1 i hevcns 'itt d
nouvel ed firve l techniique
pour 1- r 'torcemenit insti

.as',lSaiit tl techniqu- se
rI fournide t iraNers l'l'ni-
vr-ite d ()il'i\ia qui a itd i-
delegue aupri, de I'l -li-i
tut plusieurs nmi .io s. (
misi on- oli prcp;ir, un v(
lumiineuN ranpori cnt -n
nant u plan d operalion,
soumi ia I ACDI p ur fi-
nancement S 1- plan ies
approuve il st prrbabl t
qu'il devi'-n'ne i p'ra 'iin-
nel a piartir d MS-i 78
Q L Inst ut' i; Iquatlre
annees d folr inn'; men!
Vu- atz une u tCpromoti'-,s n
qu (i t rmnn( vce e a;'nee
(Qu' -t-- lie oeenili, '
R- Outi la premnire pro
- 'i5 ii 1 *tr I ell 19 1 e- '
*or';p (*"'l ;-ai'pi"p c it,
r"'ilp? rie dix- n1 P iu
di ans Trs r is I, t h-n fi'- Iv
d ,i1ur pe d (uie t d Giou
L r ii mew fr ( a I-, it
Irts wnt p:itrt 1 I d in


n. Ir- I, ] l i ri-i l re ri
.o qti 'it rn d( eni 're rill
S i 'iIurd- par M')1 t
ce qni r pt '0'' l' inio
-mnet m t n 'i1 IiI 11 r
f'"t t. I' 1 ott i "1 'i 6'it )i'
frnik :111f ell d IO 11 w i< i ll);


est alley In France, deux
ont des chances d'etre enga
g6s par le CONADEP; il ne
rest, que deux a caser qul
que part.
Q.- Pour terminer, M.
Dorcely, pouvez-vous; def:-
nir les objictifs de 1'Insti-
tut?
R-- Nous avons repondu
ed ctte question 1l'occa-
sion de l'6l.aboration des
programmes de formation
et de perfectionnement. Je


vous donne cs document
dant; lequl vous trouve-
raz non seultment la r6pon
se a votre question, ma's
aussi unwi s6rie de sdminai-
r-s qui sont prqvus, pour
deux ann6es. 11 y est dit'
en resume que le but de
1'Institut est de preparer
des agents de changemeInt
des fonctionna're, qualifies,
efficaeTs pour obtenir le ma
ximum a partir de 1'effort
coneenti.


LEI S INSCRIPTIONS AUX COURSE DE I.'INITITUT
HAITIEN DE LANGUE ANGKAISE
31, Ave Charles Sumner, Turgeau,

SONT PREVUES TOUS LES JOURS- DEPUIS LE t
SEPTEMBRE. ,
L'I.H.L.A;, VOTRE INSTITUTE DE TOUJOURS, OU
VOUS ALLEZ EN TOUTE CONFIANCE PREPARER
VOTRE AVENIR.

ri .Og"oeo.g'..c,'"cc.".oa o"oeogeeooMoaoao


GREEN LANI)



le bon lait de Hollande









I t it'T A t G Super Market Distrs. : Tel. : 2-2144
STel 1 2-0-149 Ai et G lzmery
S i


) vous achemine a Pointe-d-Pitre


pour un transit direct sans formalitis en direction de




'Paris





Profitez du tarif bass saison


valuable du frSeptembre au 31 Mai


- """' -'iouo


is -.


L733~%r~%r~%734T~b/ZIrr/C-~m-%r-IOTIZ~rr;




MwREDI 30 SEPT. 1W


Conmando T
iAtE ci $ 1.50

L'allocution dvi J"cv" ia d'E"
(.-u.it de li re a r ge)


tat


o1'n Ilk, I11il1' 1,1
-, i )i,)III
\'It 1M.- ()II Ili .- It'l


A parlir du ler Octobre
S!1,77 (
fit Pouoct. sise la Rue
l i MM-e. ou numero 25, Pe-
tiont Villh. ouvrira ses por-
S tes aux enfants, de 1 it 3
A v':" dre P-' ure1" s itnscrip tions et
til- I, auttres renseigtie-
titnotis telpholier au 7-18-
I r i ii n- .se/te A. Salgado
1 its lp Uo r o vr 'l, A e s i
h i i 11 iFt- s.i :llt' ha1 eures Vp 1














X E Lr" IU h ul iii- II it P
_. L *Wo.5- *. .













I t I-


l' .l i
5 , 9 4- -'
)t ._ - -- ;

. . . 5) ,


















i i - . ii

















S.- --.:i - I P


, BISosgeoSBONeeoooosoaeaK~isaa.aas l4./ s>


CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

CE SOIR

'erreur ROSEBUD Vol au dt
et 2.- SALLE II 1.50 et 2.- DERNIERE SEMAINE EN HAITI SA


- war -il "


I
<'













Ad
ia






\,



fw 0


I r


Trouailot AVIS
I Ii x cIgIiI I I II I, I I,

g IIl i 1 i' In \ ill I t S%- tIi H
"tli 'lq "il li-t i-' l i "
a, / l lsnt-i tot- 5 it iii it. I
)l (I II Il I I l r I II
: -. h. ttit\ "li I c d ,i t 1
il l'i t' lti















1 r .- 1 1


1, II- i '~ -i I i -i I -i' 1,,i -



ln l 'l+' l { r II {, Ir III ,
l i-itti I IIII t r- I t--I II
i *I'11'111 t tll l. ~ i ii, 1 -11,
Ill-.11 jI'11 11, iih l II ri ll itt,, .i-

iiii i 1t1t. Ih r 111 ii I t I ,
-t i ,.i I, If ii it I I
|I. r tIi. SI ttrI I tt1. it iii

-tii t iti i it.. i ,,-1 ii [ lit i 111
it -il i t I ,. Tt -I tI.,
it, . r i -.I t, i I
r I -hl ii u tO 5I itt [II.
It '5 i I Ittl',h I1'''1 I ill,
''--I|1 tItII."I iiii '.I
,- I I its hiti [ ,I,,,tI
It, I ilt I t ii I tr i-1 I ihll i1[,,


ON DEMAi

tilt li. Iti i I



A vendre
inlrr IHllit
r II t li dll -,li.
-' lLIttlti ICI Ii- i a t Ip
II


0


A partEr du Lundi 26 Septe,,ee le dep6t sur I'embal-
lage de la EZQ,Loe < Ait ..,, es t modifi6 come suit:


Depot sur 24 Ziuteilles
Depot sur Carton vide


$ 2.40
.60


'


- It l , ,


;I 'i~ Ii-
-Q t :A l


t- rs 12Lt:L~=L
1.1.1 I -
'.11 1 ii ii OiIi-
- -- -. I -
I' .I ill; lii
i-Il


A verfidre
IT ; c Truil>,r d u 40
i -, L 1 1011 1 p 1uvan4 cl a o i

il .- l ; i ld P:or
1111 i t N iitli Tel l


Avis de 'Institai
iiaitiiano
Amenricain
La bibliioheque de I lnsti
tut Ilai/iano-itn:ericaii n era
fermee du 3 iI 17 (Octobre
1977,


A ve ir
1 i I i 1 r "i Il i i I t
i tii ii1i' l-


I I i it-- I,

I I- tII i.,,I
iII t t IIII I ,1 It
I AI ,1.0I



S r I 111 I i


,Dt ,' ssocL ,iio tn .
Cu,' 'r c
I t"S*t" faitiaro -
bA temande




S1 i .. ,i ..
110z 2 Te : N- 2-335 i
110 Tel Na 2-3356.


U


"__._ I


essus d'un Nid de Coucou
LLE Ill Prix Uiique $ 2.00


Total Depdt $ 3.00
Evidemment si vus avez des emballages vides iUs se-
rent repris le vous a ces prix a la Brasserie Nationale
&iHaiti, S.A. cu ::r les casions de la Brasserie. Is
vous servirent asssi a acheter das caisses pleines et
Sa Wri o vous sera t@j vis viendue as msm e prix de
$ 5.A lia Ca sse daas es ?araionus ou les de pts de la
Beasserie Nalioanale C>J S.A.
IL est H'a.p t d, e -.:,: "que Ie Prix de la Biere
tc-lie revienti a an ". mins tde Gde. 1.15 quand vous
achetez la c issc. Le dip t sur cha ., a-- bouteifle vide est
Lomauj?-r: de Gde S.
i \otI S AV. l, DEN tllI;STI'tNS A P1tSEl SUlt LA BiEIRE
1IN i T NI.l MI I .l. 1 1\lA A "MONSIIAL it l' STI 1 .>, 1'. 0. BOX
I..il 1-i't-AI PIII'tl. I. NU VQ I S IL' D DANS CE1T 'l' D v TE.
I(I I IQl':. -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs