Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/09342
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 5, 1976
Copyright Date: 1979
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID09342
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

A L'OCCASION DU 2 JANVIER



S E. Ie -President a vie


de la Republique dresse


le bidan de faction


go veremenitale


Chers Concitoyens,

Avec la nouvelle annee
qui enregistre des rasultats
significatifs dans la march
ascendante de Faction gou-
vemnementale. nous debou-
chons sur un avenir marque
par l'ardeur et l'intfert de
routes les forces econaoni-
ques et socia.'.es & ia co.,.-
tructton del 'edifice national.
L.i Lut. i 'tiE -le i',- pa'1cIlat
o i n'pir- da ion ,-:ns ct-
vique bien comprise, dang '.in
context original of la co -
xistence da lin'tiative pi' -
vie et de l'adminicsration p,-
blique tEndent a, conci ir
)es object fs du developy'-
ment't a 's promotion de "'ou
tes les categories sociales
Ainsi, a Port-au-Priin,:
dans les Provinces. ct d:,'i.
les coins les plus recules Au
Pays. 1 act on de i'Etac .L
1'inte dependence plurlt :
toricele so pour-_uivcnt d, a..
le cadre de '.a tegislati.. i
Grac:' a haaionie de p'u
ein plus renforice des r;.--'
ports qui impruntent le .
rate d'obl ... forr. -
les et grace a cel.e acdhes-, "
plus large directives, et i i-
ta!ions de Mon Gouver:r -
ment qui suppite., dans -
moindies demarches, Ies iu-i
d.tions ideales de la nor,' :
lisation d. l'acit v.' na '.c .,
le, le clio.n : -authi ntiquc -
Pai:,: Soc a e ct dernulat ':'ii
6coniomnique s'approfontidii ia
security des blcns et ds t .-r
sonnss e-. assure avec u,
sentiment prelond d'opti' i,
me dans i'a c t I (. ,i
et, avec la convictioii
que la distance qui ncus se
pare des objectifs tendra a
se reduire. Je gaarantis pie- ne
ment at tous, Haitiens et 6-
trangers, la REUSSITE qui
postule le dipassement des
'imites de la survive, le Pro-
c-rb la orlidaCitve et le Pa-
s,-,r-m- l rC ii P .t limll ,
-l -,,' i nt ,..i ,:I :,- i et,-ru-.i
r, ai: la .:'i ,rrct- I-
it d. r i't. !t l, : r til I'i r -


rit : d s'' la m. oI i ', rnI :'.[it I 'tinal '
n i n i_- d'- 1 rle .-u 1r .17 e i *
I':,- i 1:1 i, t, i-- C' 'In i t ,-,n .'1

Ii:i i .I :-: e n t r e: _' r li:. : d ,:e /i: g a n : a
t' t' l '.i l't-i ' I .:' i it l
:- ci.:ipiplieIt p-r dC- in iiova
t ,.:.r. (:ur,-u 01 h ll i'lit-
flu.ri'-e it p ; nio ri. .i-
mularlv

Si la i ouj tiuitce .:I ii.:1 .i Pl.x.
fect.-oide?. cI,": Paix potir IE
c l,-. opopmeiit. Cdoniioe la
cornciepli,'i au;-2i 1:. n f qu' I'e
:-.Ci.t on de nme;-irc: p i'?1
a .1 i-". in" iCn o natIii-L i:r in
diiiduelle-. MTIn Gouvrrrne-
meni. danil unl prospi'ecive.
a nmi:,' rcn et a lonle terme.
qui ri'ecilre qu,? micu: les
chli,--t- priortia r--: et iO i re-
chcrche daii 'ininimmediat un
nim i'lcur egquil bre rant des
protLip--meruit humanl:I rue
dcs regions du tl'rriioire en
vue de la c-thiE'on nat ona-
le. Men Gouvern-nment, di.-
Je. renoui elle I'interrt qu'ii
apporte au reequipeme-ni de s
Communes et a itleur rtanimai
tion. II procede a l'appl ca-
tion progressive d'un,- polt-
tique mi nicip '.i nation
giLce laquelle chaque Corn


UNI 5 JS ANVIER 297 LI


80 ANNEEi









Oulbg b 1/3 L9aLB M LIEUB ArIiAI qIQ(oTIDIIN BAITI HUlMEBRI DR 5'ABSOCIAOmJ I CANI DE RElit


UDIK&TYEiiU: BUUIN BMONTAS
MiMEtikSTRATEUR : MILS. MAX COAUV


Les Manifestations


du 172 eme Anniversaire


de 1rindependantet


1 y a plus ido 170 ans, a- ni1n11 n. it O l.11. 1 O In lk t -. i dl
pris line Ilnte athl'rne aux ii'l-,i -, I. fi e ., i, ,',1, .' t-.
P6alrip ties les lilies philus dra 1 i i ..c .itiiluit Ii l
iniattiques que Ies autrcs les's .1.' i idinnl -. I r' I'. ii I -
G uir aitx ide l'Arict e tidi ni in di i t bl,-e l< _i -u..
gene, assembly s dans lit Ci it lCe s Ic hriinies
ti des Gonaives, prononl- Dii .i.-'I :s c'ltit 57 l:Ccitic n
Aicnt avec lcur Chef, ti'lm- i.r,. .i. r'oi|'poi|: dl k Ii- 'I
mortel J.ACQUES ler, le ser cit iii leti'e- iuti..loinli.-llfl.
menit de uVIVRE LIBRE OU II, .ippainticnt a iii, 00i
ilIOURI , expression ecla-i i.I dt l.-nTi iii''',t
tante de I'amour sacred de la ii'u p ini t Iiti dv, t._lli-
Patrie qu i ail fa fierte de iJ I cia ;.r- ;i u .i ci 'jL-
la li'n6e des Aieux de 18041; it : ".,L',- a L l'-aiiicll et
Haiti faisait ainsi son entree I l' .io t a'.s i l-ii .or ,iill.u -
fracassante sur la scene in L .: C'.,'nlnrtiI: l d'.' I>a i'
ternatiolale ,cti- I i, ta' meniacc':e
Depuis pius de 179 ans, en li Iir lI' t E:ll- iil -et pariti
dcpit des innombrables vi- 1a itrIli d:- i.out= .'-.irs
cissitudes du dedans et.d ct e C -c ..h i t ,inii u
hors qui ont tasse la'trame 'i Olsi 'Flir a unte ; .ii-
de son existence, la Premnie '-n 51 tr l -.Cniii' 'i C -
re Rfpublique Nore TIndepen 'iIi:iim..n: d'atouiL U', la
dante du Nouveau Mondce, ,-: t l e iii I.r,: ". -iiil-" i. ,r
forte du patriotismne 6prou- f-_'Oo:v q.",- IC'irrrni Ml a> C i
vd de ses fils authentiques', % -.In: l-i i i 'i l i' i ':or
pursuit irreversiblemnit sa 'wi i:ir'. p.-ri t?'-1"a I tli-
march sur la voie qui dcoit t'd' 'Jul7 '.i 'It ,.-
1'a conduire bas slendem ains fit,- .-'lfltI-iltl l,. *?':'il-'r-
qui chantent ,, tant de revSs pour elle. t teim'ci c'u D-:..-m- Pln
Et par delS le temps. pr '' :stita i Atl Cui,-i-
venu au timon des Afft 'es i' i:' iii Oiti eiini,..
de Mon Pays, il y atlra bien ', ,u i:'-_r.immc 'r- r-ni
tot cinq ans, J'ai jure de fai t "i :i i I a rr.:i'i.:rT i .n :
re le sacrifice de Ma Je-unes tM.:|: e ft i ,- ,rir1 iit, : ,- .
se a fin d e c o n tin u e r e t de A ,t tCI,' C : P ,t.1 la'l I u ,11'r
par-achever l'ocuvre des P&- CO,,ri. I I.uI.:', p.ir l. t ni-ot litJ-
res de la Patrie. i Iu
Aussi.'en cc Joui v'die aUx .- ri "- r; .. .'.
Aheux, eprouv6-Jc une legi'.i t i i ti' it:lit. t i -,r Pt
mle fierte a M'adresser a. vo h 'i '' iu pr:c .:o-
H aitiens, Haitiennes, M es rill-,ini : i, r ,Mu..i Qu oI
Compatrioles pour Vous re i,-, I
dire M a foi inebranlab!e i::, tr v e-i n. q
dans le destn cd grandeur .l .
de Notre Chere H aiti. Et ces I' :' I. C r', n tiri- i-
mots evoquent pour Moi .t-:: i-it'' I ':l r mi I
thetritage' du Passe, les o 1 '-i:. i 'i r .' i i rn ri
b ligation s d u P resen t et le~ p r G ,:,i ,ii' ,-n r nii a :
espoirs de l'Avenir...


Blms Bm Contre Ea. D a


wR


L-.:- 17','2t i i iVt al
I Inrdel tnda ciL Nation
S minT niL d traicdi I- rn et
clu ) rir l,- 001- c mirn
r.n-,rl A, n iii a-? 22 C iO
C t"-i-i l-', L' ec tl-., UR'.
rt .e'. Id! l .r i r 1-i? t
1 i s ln nr na
l It i i. i ii c lir l i i


r
la i .:in Pi nit ri t i-

I, I I- I_ r : ;" Lc iio ; d
| 'ir, i' F.rin .. dI .it-I'











LI I Ti' LU ,\INI
i 1i, F n 'W( DU CH ti:e


.L C, tl -,I r ii0-i--l



LE JOUP. fiES P:.Ui-
ET LE- TFt.'Iuu iDsN
i ,AST t ULi CHEF
DE LEfT

U n- n iiiad- ri


`. i.tnu' Lam atmniinre au
S- sr -"- '^'.s"'- :i't.-i ZAS .V' P. Bmu- t't ]iii -rc:;cur eh-
f .t in le Palais iNational

Demain apres midi, arrive e le "sport. Je le pratique -
ra en notre Capitale, M. Ber ncore. "Partout le Chef de P'Etat a
nard Destremau, Secretaire Mais vote carrier spor 6t6l'objet d'ovations entlhou
d'Etat aux Affaires Etrane ive a etd interrompue par slashes
res de France. II vient assis-Zna guerre ? Unze guerre aui
Lcr aux ceremonies d'inaug a ete, elle aussi pour vorus
ration, mercredi'7 Janvierle 'ir-1 ...... Pe' co,:,ue .u dP- ,n a, ....ui, ",u 1 i-u ... heart d'Agnd&e
3 sta.n, r lu,_, d,: I'Ih1rtu'. u :, *;.,,,,' /-,,r I'E 'ILg B,. ^.
[laim- -, f -. ,

C-. ,.. .,,: ,- d. ,'.-,',,,,.,- FO .T-AU-PCE .,FPi
D tri. 1 la m lir, di -.I .5 '-'., 1 -: ..' L ., L'"r .a1in eL hi-e t m l pui;-
',- I, I r-i. pc r SF F. 1, E .,-Ic . i la U ,t-y i; '.,i- I ,-qie Ir.,,r s Andre atl-
P (Ci d,.' .t1 it- ',-c.u- h ;,.i, t ii l, ,i ; ic, raux a g qtiltt- Port-au-Prin-
ll0.1in v.', ,I: itu31 curL itt0u' ,'':1: ce d01a ch so ir als s urt-
Ii ui -rmia iar i,, apr,. "-. ... t i l.ill -i e i qu n e jo.ur
d, c c,,i: a0 !n odn.i Os S im.n .'. r ot '',i f tr tli Haili
DuLiigm o . or ',-r c o .t Au oursv de sa ast! RI
LL p ,1'OPml de 'eu.lt ,cat, in .idri, MIairaux a cte r-cu in
Un dm ri Ar i ui .S.r.itair I l ,. i..s I ,u lt vmil. audience p,,'iEcie par ie P .1
1iu. A..UX ctlai, Etra r. :r ,: ,ri- a tu c.u-,r ,' ars ., r Ji a-C aC d, D, l', ih,.
i.ir dlutlllncr It rl'.. ,i o.I r.'O (.j. ', ,-z nt-_rn L, iit, icn quil a duit. 2 mi
.--.I aiioiv r dc,-. LauriLr M n l, irl .-,u i no:n, o rotr, I.- i-u --, t d -,ioui ,n t-ic. St
Lin e i i, dui Cap-Hai ,l i ,ie u i t 1 -uH t nn,: i- r- t, et t ed i ~O a, par
Of, la Cit.lcilte -Ort pilnie : -:.- 't, l a irn,.i, p-,l I i i:. coniSpet'i a i. poit'q e
au pro1rA1. in t.- ,0'1 '.. n-.i...il i.,s.ant. il1 f.tudira It rnattorale. L',nrctn Mi-
dc I. B- rnard Dc tremnau '-..tr.rc no '.:u. inr, a.c ritre du General de Ou le
La delie ue dLu ,A. '.rtn. a ci. dr d,, .li 'tu. 'm -si. in a ihai le n
nin t ci 1 la Rpiil,,qu ,. lu in I .;," t r i J'. I d tic, dC ni. I,, -I M I `.il,,sp|h. (' -ri. ctictcri
ai:, a un iE lnliimue cai iLrC iu. b iiaucoupiI d l'l:i d il- dc .- tre synmpa hiqu, ,
udIplom atrlli u 11 'elt pa i t !.'it i his iceornlie n !-i nm tr uio:.i5 v t
liertcit i lnt distlilC e.. Cd'aui r. n.IOrIim ls c l,:i l, l" paI en i 1 A drf Malraux a essen
pa., atu-rtin e .ia dcirnliet: pairant dre echelon:. d, ba- tiilem-eni consacrf sao ves-
cu-irre. Capi. d le,s.,,c .e6 dul Mnimvre des. Atfairc ,omir a a pcinture halitsicne
c. FRamnc- de tennis. n ..Cigeres. quill a qualitye de phnomn-
53 ton international dorn "tG Cela mr-e pnraqt dan- I. -r- ne- d'lmportance mondiale-.
f-li en Coupe Dails Dai. u,- dre ds. chose. et plus specla'ement au mou
ne recent inicrivew aL Jour.; Q uant nia irr, t!}i ument de pe nlres paysano-
ci-. Franc .., il reponridat ain i.. InterromilPe par la de .:Saint Soieil .. qutil a qua
. a [a qu'.stion usl.ait : f-u-rrc ,- t-c i b-en ra'e h ilteS d'even -meri, unique
En tout ca. cette interrup- se produisant dans une ,.i-
Quand on parlc C de os tion. lorsque IonL men parle, berte totale.. L'decrivain a en
mn, -,oquc e ,C'tori so:0,c.t ;e me aic t penser a colite l ti fin estime que ]a coiisdcra-
clnt'i it' m de ten-i's Q d.as f,-. atuihntiqule du General tiqn international d6fililt-
i;'t-:- tf.'. -lias d e .,!tcifiinte d'un pays voisin gui. rcven- ve de Is neintu.r ,baitiehnn


. il iil,':rnoat io ol. 1 ro rm)i" '
Exact 'sai bi:aucoia al-


(Voir suite page 4)


so ferait pat les musees- im
ricains et ftrani aiB.


eoltte Potale : 11


ThlManoras 2-2114


5 Millions de dollars pour nos &col


Ce ruaLir. se sent ou.erts
a ashuington le, pourpar-
lei avec l'InternaLionI De
velopmni An'ssoc aebijn IDAi
ae(nce aspecialiee de Ja Ban
qui- internaiorlati- de R,-con3
turctlion et de Developpe-
nenrt IBIRDi ou Banque
TI''irjndi'itl) en vue d'e- ablir
i:i modaIti-r dapp ilcatin,.
d':'.-:cutnon et de fetrJoLui:ie
mln tiie I cu eiroi a notre f-e-
p'Iblique d iii pri t c ingc
illion,- ir-i. c c itt tillie tiil
-is pour le I et'.-ehopp-rrmeit
de notre instlUctioni pul)i-
i4ue.. Aieu Jes fond., d:.:it
i'lmploi scra coritr,!.- par ics
r'l-ieSr C iLanl. I1. 'I-'LDA e t de
la BIRD. seront construits a
t:i-'.,ere notr.. Repub ique en
v 'ro:ris .ixan;e i nrizc nri-
torin d'ecoies pour l',idu,.a-
tIio.1 urbane et ruralle outrie
trois eC:l'-.s norni.il:-s ai Cap
aU.: Caves et ai':-: COiiai'tsI
jo.ic la ii-'l n\-toro t ti' de_" tnitu
tvucE'r_ u nt ir ntlu ile. appe-
lrf t enelicner dan- cc dif
'i'.r.:n .lls e latih scitnen1i sC,-
li-are:


ourgantsmes tlniiques de .i mon, -amedi aprc-
BIRD el de- 'IDA. Assume la -par la Eastern Airl
,.ice preidlnce de la d&le- Kingston eL Baltim,
gation PCitieine, le Consul- Les pourparier c
Lant teciniquedu CONADEP cmnq )ourt et s tler
et ancient Ministre de I'Agrl par la preparation
culture. I'Agrcriome Roger 'ment' lnal. Cet Acc
K. Cantave Is. sont assistes r. etre signe d'et1
des spei iaite&s suvants : ce. monie par les Mini
i'lih N rl'eetir du pro,?t de cons- Ionaie. eL de 1 Ag
trucLIon d'editic i-colaire-. ,au nom du Gout.i
de ,'Insp,.-Ltur Generai dc Haitin et au norun
i Ediuca.tion Rurale, M.I An- BIRD par M RNoer
toine Darius et de Inspec- Namara,. Preidcent
Lcur In tructeur IM Roger ganirsme ain-i que
Delmas. de Damnicis Les dfi- irecteur- E tecutil
gie lhe- I- -n outt rejolrt ra'aix 0 la Banquec
I'Alibaisaeur Georges Sao ei de IlIDA.


Remaniement des fomaltlMs d

delivrance ee visas e visiteur

Consulate des Etats- Unis d'Anmri


PORT-AU-PRINCE iIPSi

Dan: le hut de iac iiter et
d'lt.-ourtcr ie lfor'nimaltces dc


e diJ aiti e soil coinsacrie a ianarni
' 3. '.i 'r il-ii.nellt-iiienl I'io- a.iimu:;
L" 1r 1t precvirene je.s P eres de
i1Itl_'-,i sl a Pairhic -v [ tOUs et-i, x ui I par
A i'- ".. ii-lr t iomcriiracc, iic n ora% o .oirL.
-,l.t- c i.ir ,-i .rn e. iUlii tenacitc,
'- Ik. I .r pli..N nc j 11 .nL oet.vr
U bc-ii pour m-ire aLe lIIQLJi tl ri f [ru-
iO1".al p1c irbie et independint.n
P.-I -13
-" qu .- ,-'ii U.':'rc Ie-s m.inif..i iE-
-,-- iiri -. Cu 2 Jjin',i r on.. de
I5 I'- iiur ei- ei.-i- plai'tlctultcrc -
I't. ni ini i irqJanlt-: Sc'[i L -
I L U h ir Ilc I .,.I it-i Prt- iii,-1i. t '.'ie
'tell i lr.-1i-l,.i.ir Jean Cilaute Dii
- i ,''- aisit I ct Ia F'Prenh'it-i c nme
itP. 1 d, ia R1'i ,iO iUbiL' i ]i Ma(laintc Si
0 C.:, rnu.i-, 0. *dc Du0--l.Lla, j Ic
. r I ,-ri = i el a l: l i ri'

't h -,_ ii-el :'iii:;'ti a ,, t '-'.' c '
r'-- 'ln m on -- Ill .. r 1 t'
p" i ', u 1 D :u.1 1 I la B 1i-iita'1ii i o i;-re
''Ilt"-- til,.iil:.rt i d Ct"tu.l D i,-lorlit'
i lt tir: I. c o ii; C .- i: ,.-iit'..n
i'u i- it i C o -:01 il.. 1 Se-l
it ir' t s-ot S-ir a ':







ci. i r ,iii i i I -id i "il
sit I'. _I" 'i i t iii : 'ill 1 i.

1 i., I, cllu .'i:Cui IC
A I i,_ i t.- di I. l a C iiL'i. iii
i. Pi >, : i ,-. ri r a '.-.lit i It- PrtE
i ilntrll au vgl.d> c a F ,_.









P o. i i i'-rant' ,.ihe tal n
U r C I 1 i,. it CF'-. p! i i- Pr




'roiie ism-l-" 1, IJ ,i- p I lt-,
r ifl' r d s il- it.-l - t' L 1 -
it- li n ,[ 1'r ti.I








qu: n-u iqu a .i r a

i. it r i- i :1. pren de trois


LiE P.FIDENT EFFLCT'UE
IUNE l TOiRUrNLE Eij VILLE

1- I' a ri ,- : n di Son
u: ", r-i.: :i.,dent Jean
ti 'Uh L.'ii ci.i.' qiu accomi pa
r ; i r:. clone Ovide
I I,r i l- .i L ,- IC Dame de
SlI i-ti:tli : i-ivtl ,uc a une
ti:vers les
s I p Ir-i l qu tt i r 3 de la
S C u L. Co. it Presi-
L i :i L E ci. arit lente-
S iii i i -i . u'.-,sivement
J 'u ti:. l uiii =i i iu Bel Air,
1.-. I' I 1 .. a I I rI u Saa is Fi ,
c_ -i. C. s ii,i,.: Duvalier
=" u '- J '- ''-" ""tt 1 r le Sou
h:. I: ','ii J.- ,n aI :i.s Dessali
S n.:: 1:n : r.": -S 1 i,-lisLi, s'enga
t; i. da i -ii -l ,-' 1 rJohn
E'." r.. r cr bi iql',,r -r du cote


derni-r en s-oliitrain
dez-i ou.
L'ol'-.ntlion d un
Vou=. s7.E a urine br-'.i
ti' et la SeC'Ci.iot des.
S isiteiir restra CI
eettl.- 'in lutle :a ijo
lundi de chiaque Se
r s.-rt d-one pa,
de f: pie;:-rite (
ricur-e le miarin.
Toute pers.)iinni: a
iour Ou iciidieZ-tj-u
n.- -.ituciin.trai[ plia
ti-he de re ridnL -,,cu
[revue dei'ra "ulihi
nouielle auaiencee
sUiValit.

F itiu r, .de i..a

Tioutce per:ornne a
ltenu un '.'ia do tV.lli
ltA- pour une du'ree
nec au moins C et a
uiituii entrees n'a-un
btesoin de solliczter
,e pcair son renoa
cu .-dn replorf, m
qil'? ce i Sa r. i-cit
plhi plus id un e an1
tell per:'oniines p.'i
teluir le renouvelien
leur visa en se p
munies de leur pass
mardi au vendredi
que semaine entire
et 3 heures de 1'ap
Le Consulat s'effor
remplir sur le cha
formalitM.
Les personnel dot
est expirf depuis pl
annie devront solli
lundi un rendez-vo
Pricre de noter
visa de visiteur ne p
tie d6'ivre un lund


LUNDI 5 JANVIER 1976


PANORAMA DE LA VIE INTERNATIONAL


PARIS (AFP)
L'Affaire dc e'inola uie
d'aucijilij (|il.jil '-i!,_ il i-.
dit eU tL'5iU t'iC'n.-ni i t.'ei t-I1

ial-se de dteven r ai put rre
1i acliopmmneti t de-. lel.ivhtiiit
suvieio-amt.t icatiiie
En11 moins de qu-ira t-
halt heures, le Pre-idem Lj-
indricaln Gerald Ford y !a
(oiisacre deux declarail:or.
pubbiiques fanidis que le qqo
lidien soifelique La tiPra -
da., publiain samedi uu loizg
arteiee p.r'uisant I'attilau e
de /'ITSS i ce su'jet. )be
Part et d'autre on reje~ ie
-ur le canip d'en face' la
revpol!sabi:Il de i'iiiltr\n -
"lon auxi ()lesi de Iorce- an
go/aies en presence.
Le president Fortd recon-
naissait .anmcdli guiie ls E.-
alis-Lin,,s conisacrai-.l .er.
lains 'oi'iils ld ,L 'drau ou
Ou lond= du budget aininl;-
cain,, h i ;'aide aux faciioi.
rivals du c1ouvcrnemnit lie
il. Neto. I niait ccpend.rai
que dis inerrenaur? ,r.tan-
Cg s soirn! entraiie's pa, i'cs
Et.is-Unis.

Dimanche le pr6tidntl :a-
m ricaiii a e!rliic-;it 1 t'FES i
qua l- elle ronii.uail d'es--
sayer de direr inl .nariri-
ge utnilaieralt ddea Vitliti-
lion en Aingoa. I'ensicmii)!e
des relations snvieto-amer,-
.inelie en souiffirad, inevita
blement. It a reaffirme la
lolonte des Eiats-lUnis de
poursuivre vleurs effort-s di
plomatiquev et autresni pour
stabilizer l, situation en An
gola of parvenir rapidement
a un reg;ement pavifique.
Mlais, selon la ehaine de te
livisio .. qmericaine C.B.S,
les, chosess ne seraient pas,
d(u cdte amfricain aussi
spuresh que l'afflrme M. Ge
raid4 Ford puisque ce der-
nier eompterait intervenir
permannellement posr er-


"" .. . - .. " : .. '" -.-.- -- A. ...


pfcher la publication d'un
rTvtperi par'emenstaire sur
I lilecr\ention animricaine en

C B.f. aff.rnie que cette
enude de cinq pages Stabli-
ait que l'intervention de
I'LiitSS en Angola n'aurait
6i- decide qu'apres que la
CIA cut alloue 300.000 dol-
lars pour linancer l'achat
I d'arnmes par Ies elements
\ pro-occidenlaux en Angola.
Ent.n. colclut C.B.S. M. len
ry Kitsin;ger, Secretaire d'E-
tat Americain, ajuraiL agi
en Angola sans a'oir au
prfa!alile consult /le Presi-
dent Ford.

C'esi ell substance. 'ce
qu'alrlrnle egaleniuit la
VPravdan oni-squp;ie declare
que die conflict ac(t.el r'suil-
te de I'interventio,: grossie-
le de- forces imprjaii.tes.
de eclile du regime ratitec
Sud-.Airain et de scm' met
cenaires. A'in de se justi-
fi -r dean I'opin.on afri-
ca!ec c. inondiale. Ies p.its.
or'C dai!au.x s'ctforceni lde
denaturer la po'tique ete
rieure sovietlque,'
tL LUnion Sovieiique ne
chi:nthe rien en Angola, e-
cril I'Organie du P1CUS. e/'e
ne chertche aucuin avaitage
qu'll soit economuque, mili-
taire ou autre).
Le quotidien repond impli
citement au president Ford
qut met en cause la coexis
lence pacflique en reor-
quant que ula detente inter
national ne peut pas signi-
fier' la liberate d'action pour
les agresseurs, le mainlien
des possibilities pour les co
lonisateurs et les racists de
poursuivre le pillage des ri
chesses nationaless.
Pourtant la PFravdas se
declaree partisan de la ces-
sation de (oule Inierventiono
6trangire n Angola pour


devient de plus en plus pre"'
caire au capt de Telle
Zaatar qut arite 15.000 rS-.
fugies palestiniens, an
Nord-Est de Beyrouth. et
qui, depuiis u sieii,,,.,, -


En Espagne, le premier M nes esteepu par des co
nistre, M. Carlos Arnas Na- battants phalangistes (chr
varro, vient d'apporter de tiens-conservateurs). AuCa
Iaouvelles raisons d'esperer re, -M. Ismail Fahmi, 'vice
a ceux qui croient a une pro premier Ministre el Minis
chain liberalsation, du re- tre des Affaires Etrangfre
gime espagnof. II a en effect
declare a I'hebdomadaire a- (voir suite page 6)
mericain News-V-Week que, se ae
dans deux ans. on pourralt
conmlater ida reality de qua
Ire ou cinq parties politiques SOLLICITUDE DE LEURS
lonclionnanl efreeliceine'Q.( EXCELLENCES LE PDT
lans une noutelle dfiioera A VIE DE LA REPUBLIQUI
lie espagnole,,. lMais il a lais ET LA PREMIERE DAME
se entendre quil n'auait pas DE LA REPUBLIQUE
I'..ntehlion de Ieigaliser iv
parti comniuniste espainl/.
ni dadinctire sur son terri l] esf Me (
loire iM. Santiago Carrillo. S!I1[Z I1t e Ha
Secrelaire General de celtti-T0j aP ieke
organis-aon. De ces dit'.-
rations ii convielt de r.ap- Noustc 'onmes eni neaur
plot her cells de M Marce.i d'iniornr mmues on mesr
so Camacho. leader syundica;3 tluconlr de Leurs E:lneAn1I-i
lisle espagnol. 4iji affir- Cl le tol-' d Leurs E:.ce n
injtl dimanche ii Toulouse lI Ptl-dvint a Vie ae Ia
oil il eait de passage. que RD iublll -"d el t .a Preniere
lemeni dans une aibiance Secretaire d'Etat des Affai-
de pre-liberie n. re Somales a pris toutes J-es
deap. ... .. ..)


e-
ti


nli positions neccssaires, en
vue de transferer cette se-
maine dans les maisons nou
vellement construites a Va-
rbux etendant ainsi la Citd
Jean Claude DUVALIER.
grace a la Haute sollicitude
de la Premiere Dame, les Si
nistres de la 'Cour Bayahon
de> hdbergts sous les tonnel
les de ]a Croix Rouge depuis
Jincendie du 7 Fevrler 1974.

. Nous remercions Leu'rs Ex-
cellenecs au nom de ces de
shebritds du sort qui vont re
cevoir ld'occasfion de la nou
Vellt Blle e, des 4trenilies-
prnncire.L


La 'viite de Mar


Betre m!

PE. "iT,"' iF.E D ETAT ',Ui:-- AFFAIRS ETR!.'-, h-LR-P.Et
DE FR..: TNCE


permettre A la population
de ce territoire'de se -pro-
noneer librement sur so07
destiny.
x x x x


X X X X

Au Proche-Orient, le Li-
banu.gi la situation demeu
re explosive, garde la triste
'edelle. Selon les diffi-ren-
tes sources, le bilan des vie
times dephis le moi d'a-
vril 1975 varie de 10000 &
4.000. Un ehiffre moyel de
8.000 et le double dc blpsses
est plus generalement. -ete-
nu. La situation 6tait/tou-
jours inquietante dimilnche
soir a Bleyrohth et d&s dsa
banlleue et les roufis de-
mhenralent'cpeu sfirey'4, Peh
dint ce temps la situation


T616Dnone : 2-2114


R7.'Rr TraliqueS
R


.. accidents dams

la region des Cases

Avant hier en fin d'aprbs-
midi le camion denomme
Apres Dieu'- laissait les Ca
yes a destination de Port-
au-Prince avec une forte car
]gaison. Le vehicule qui avail
a.son bord de nombreux pas
sagers n'a pas tarde a etre
S / l'objet d'un terrible accident
falsant panache les quatre
roues en I'air. Les passagers
pour Ja piupart n'ont pas eu
le temps ou i'ont pas pu se
1t tlrer d'embarras. Plusieurs
s d'entre eux ont Ste assez gr;e
tement Lesses tandis que
s midi, line quinzaine d'autres ont
ines, \ia ete tues sur le champs.
ore.
dureront De I a.-: des gens de la re
mineront giori c'est I'un des plus gra-
du docu- ccs eL plus mortels accidents
ord pour qui se soient products en cet.
a fin de endroit depuls dix ans.
itres des
tijon Na- Le conr-tat legal a ete ef-
ri..ulture. iEcLtue par le Juge de Pa-<
ernemcnt competent tandii que les vie
n de Li times ont etc transported a,
rt S. Mac i'Ht ptl dei Case-s.
de cet rfr
par r iL On ne recomrnandera ja-
is 'i gene- mais trop dr prucience a nos
I'ttn(lialer' che-valter' du .olanit irtout.
a nos chaiuffvur: publics qui,
iSe-z sout,-nt. helit s e font
ri'espijonsaij.- par citir iripice
..e oyance. d'accidtnts regret-
taule.:.

e x x x x

En dernitre here. I'on
it le ren- nous intorme qu'un autre ac
C!d,-nlt el itiri'ernu diniancne
rend-z.- iatin. au more Prorn, prm.3
e lfi)ral-h de Ca'. ailrn Lun curOptLe
S'.iss de \ingt. morte it 'iengl. huit
,uierte a blesses. dont la plupart dans.
urnee du un etat trees grave.
mniaine D
lecesajrie Lai situation etalt tell a
IEc binlle "Huopta: Inimamiuie Concep
tion dOe Ca,- qu'll a ailu
.1 traniferer d'urgence dc Pt
bcenie le au-Pce. par a i-icopi.tre, Me-
o' dUl Or decii_:., irnrimiv-res. mediC-a-
-a t11 ini en'-. -eium, pia nmta tan-
i l en- guin.
Lil.er urie
le lundi Le camion denmme Be-
ni Soit I'Eternel 'v dirt-
,. o ait aussi vers Port-au-Pee
Viahde oz iI a tallu cinq heures d'ef-
aforts a la population et de
vyant ob- solid's cordes pour tirer trois
leur iala autres morts au-decnoun du
d'une an lourd vehicuie.
avee piu-
ront pas L'on craint bjiucoup pour
d audien la vie de trois des blesses
v l.ement qlu.' ,-t.ouvenL danrs .un e:lt
iyehnant comatiqtue. '
expire de
nee. De Le Maire de Cavail on, M
luvEnt on- Andre Rou-ceau.' le Juge de
ment, de Paix, le Commandant du pns
resentant te de police ont etn admira'
seport du bles de devouement pour a-
de cha- cheminer les blesses le plus
2 heures vite possible a l'Hopital des
)res midi. Cay'es.
rcera de
mp cette x x.x x

nt le visa Toujours aux environs des
lus d'une Cayes, dans la soiree du e
citer un -Janvier, a chavire au Mor-
us. ne Brieux, le camion e qu'aucun Mamana. L'on y compete qua
pourra i tre morts et dix sept blesses
i. don't certain tres graves.


oar aire .ace 2


E


e
-


S'1 lfaut en dI ireIe l- r.n de ivrance d un '.lisa de vlI-
s riiieLnelnt dionine a Wa- ituri. dt' rnoit aux regle-
i.uiiiton, rui. "ra ,ctai, :ur cinqg ientli entr,.rnt en vigueur
ah-, -:er iini .'i a- piograit e- 5 Janvier 1976.
i. ci ,:'i utr-i li.--i d e i)l J:s Pi' iiL r q : oallicl:te':
ll -i -.. ri a il)l p -.-o c) im i- '; tl i /p iir lu t 'il e r in e
miLi ri otr- i t.-.a x traop e. L- i 'Ji
d',il-ipllet1it.m>-. taux e.a- Cc-Itt calmtgonle comprenid
i A i.' :-.'1"1, I I 1- q atohai ? "tile i ert ,nnrlEt qui g nna jia-
poir rit i- -4 i -ii I,- Coi M alf De eiitiiLie d'uli via de
prr1!in-iC- SuIitiicii.ii t" Lllhei '- iu!gul Ou qu i a em Ud i \"e a
..r Edltonar Ameiica Sta.- a i atictlu rei d- rro.-i c'un-ie
"L.a delegation nailicine alnillru .lnilule a uric :tle
i '- t iS'-c Id E E I !S i 1- i -l r ( .e .
i-u ad, ur Gi.:.-r-.- Saloin.tn, A' partir adu 5 lan.ier 1976,
r.:ireenintnt 0,- noitl- pa,. ,iut,l per o-nne c-ulllitanit ni
ir,; yidun -.iu.'rc inli,.itr de a d-e ilto .ur pour la pre-
V,'--ti. gtol t -i dC- I'O.,CA. qui I ri-i foI l -Ia -ulS UIT it- re
mO tiC-tir i ba-itl i. aj ,ro lUI eiur iendth t?-vu3. e: per
. '- 5n. 'iC'C'-' athitl-i-tic d (ies -n ,ri:s poi rforin t 5e preien-
t.r =ite luniti.s Ilntr 8 neuarea
a mel. am et I Jieur.es p.m. poLur
quE q le jour et 1'heiir du renr
a4'i-an. -nvto-r, iencoire p,-_ deri--vo.s l-:ur coit. Cans. un
l. s i.: nl ies '6aii-t dlat-lne' dpassaint' pas qua-
.ii : i. MA.-icame nee Ire iours.
'.:l- : F"P r!it -Pii'rr- dan, ie
&ii0 d 1 HILi,-i C-a.tel Hall, C' IEnrdez-voLiu ni pouir-
ouatil's'viennerit de coulaei 1t-u luiLt u.oE acoorcis out chaii-
une'd: ,n'l- gs fni par t616phone ni par
l'. n'.;: o'it, remercie pour courier. Tous ceux qui
notre compte rendu detail souhaitent 6tre regus de-
le :d leur marriage et Mada vront venir personnelement
mie Pierre Vaval en a profi- un lundi entire 8 heures du
t6 pour nous apprendre que matin et 4 iheures de 1'apres
,'a robe de marine est l'oeli- midi et Are en measure de
vre 'de Mme Micheline Ter- prouver leur identity en pre
tullen, directrice de I'Ecole sentant leur passport. Sont
Professionnelle d'Art-Mena- dispenses de cette -formalitf
ger : Elegantissima. Nous Vi les vieitlards, les infirmes et
gnalons le faith avec plaisir les enifants en bas age. Dans
et .profitons de 1'occasion 'ces cps Si-kiauix. le ri-.presen
pour presenter nos felicita- tant de l'ntriS'-e de-.ra cornm
tions a Mine Tertulien. muniquer 'le passport de ce






" ILE NOUVELLISTE ,


". / .


SEe Prside/ a vie de la Reppublique dressed I" bilan de l'hetin -gouvernementale
SBilLe dt la oIre. Pa re


ii i, 'I'iii.i '',i iiii i. ii. i

I iii I, Iiii i ,- I I L L I i



1 + 1 h* l 1 ,irillii~ i I'i Iii ic'




vax .c. ft ti',qiipl.cnt slou Icr
(P1( ci ronti prc'icv'Co; )cs va
ii 'ns11, nec sarlics a ,la is
cl in t in ciC' pro1ts d'cln
liseciment ot d'i rniIsmo. iEn


inricalossCaues ( cpartemint ldo
S'Intcrietr, un Service dte G6
ile qui seron affct6 exclusi-
voneent i la construction et
Sla. 'parnation de bitt-
limetfs menmm aunaux et suogg
rcr1 lI priogrannode, cons
trucio in aropter pour ino-
geO; les Prfcectures, les Ins-
pections- Frouitalicres et les
Services Sociaux.

Colstl lIa tn' m inspiration
qi.i 1.i prosile a la modern
sal.io dci'- Services- 'c MIl
passe situie sur la Frontie-


/
i. II.t I: in.) Ulmni l nii n ,

ii 'i l. l :' t' ii s ii i,*'l'
l>. l l'; ID. I i ll I i n I I1 C. |
i ll ]; '.r ll d uli t i l llI; g


ilii, 1 i' l l i I ti t I eLicllll '
l 1 .i h 1 r ll ..- *I I p llinI -
ii.aIchli.t siL.J L6 L L t u ntphi'cf
mout des porsonnes dlans cet
to zone au niveau do laquol.'
le les changes en torines
do quantil6 ot do valour at
leignent chanque annde des
chiffres encour.agoants, le
Service de la Douane et le
Servicp d'Immigration et d'E
migration ont 6t6 r6adaptds
aux conditions d'un mouve-
ment en expansion.
Au fur et a measure des
dispositions seront prises
pour assurer l'exploitation
rationnelle des ressourcc
de Ja region (les eaux de
l'etang, la main d'oeuvre, le
sol, les sources) et offrir a
la Population un niveau de
vie satisfaisante.
Avoc Maipasse, une exp6-
rt>nce de inmo,.crnisat'on a
(mOmenc et dojf eld e por-
t(, ses fruits. Ell so poursui


vrn il(1hlodlquemntii et1 sl'lm
pln t 'r. dItI .s d'aitt (-s
p iil .' tie.' I1. 1 F onlith e on li-
i'iiIli 'i-j f ViLr:' III R IrpI li ii,-'
V ldniiic- o01il ire-qilulll-s Cl
jouin il cr s, (:ia :. Ic dclio le
lllt dr i1 I m III pr I nil-r ui ne l in
hiil lon le ii uoiii i cl. de i -,
ciiulpc:r, comnii di-- ceilnres
pl eol .- ; ii.itlges de 1 im pillr
l 1r 1,I I,- ,-,.el..l C't iii 1 ,1 -ion i
Al-. d-onc, I eiuri, _ci'Oi:.r
n'.sation- et idL tL 'ril iL'g:-
ment des Coinn.,. -:
Sections Rurales c' cie: Zo-
i. ;i Ft n llal il _, Ir leo :iclh o)il
i oiilnt rlm! lrdu;I Fd l iuss do
T'iaL'..i.1 j'UIliCt C'-injlc'-c I
le lent parties d'un PiLO mint
me. de Ddeeritralisatio. s'6-
chilonnant dans le tempis cL
proport'onnel aux ressourcie,
disponibles. Programm.- a
moyen terme, il traduii a n
sa phil_.iophpic,. et danrs ao.
fins premieres, extension,
aux communautds de toutas
les divisions et subdivisions
administrative, du rythme
de progrbs imprimb a tous
les echelons et a toutes Irs

INSTITUTE Di .
DEVELOPPEMENT
AGRICOLE ET


,, .- NDUSTRIEL
, .' i., --vis .

T 7/T 'est porte a Ia' connais -
KdK ii, tul40 ~ sance des .ifit6resss que
--- INSTITUTET DE )DEVELOP-
H,: ... IENT AGRICOLE ET -IN
a C CcIde S la.uruCana d da 8 7 USTRIEL (IDAI) organise
Sun conours le mri;credi
, ^ .,- ',, 14 Janvier 1976 h 10 heures

GGonaives en vue du recru-
Ve t S 8 O Sdetement de quatre (4) Al-
S/ -DES-COMPTABLES. poor
A .M. Af R PoM ses Centres Agricoles. dui
Nord, de St.-Marc, Petite Ri
8 -a^- viere de I'Artib6nite at de
.- S / eas Dessalines.
ARETICLES MENAGERS Participeront a ce con-
H 4 course les quarto o (14), pre
FRIGIDAIRE miers candidates qui se se-
a ront prealablement inscrits
S FOUR jusqu'au 12 Janvier 1976.
S. Les postulants deovront
VENTILATEUR -remplir les conditions sui-
FRIGIDAiRE. A EOSENEvantes et soumettre obliga-
FRIGDRE A KEROSENE toiremient, outre une photo
BLENDER --TOASTER d'identit6, les documents y
B aff6rents :
ARTICLES EN PYREX lo) Etre ag6 de 25 ans au
moins et 'de 45 ans au plus;
ARTICLES POUR HOTEL RESTAURANT 1 2o) Etre de nationalist.
N haitienne;
3o) Avoir parcouru le cy-
Ve 7 e j Hl". ^ cle d'6tudes secondaires
I classiques jusqu'au Baeca
BALANCE POUR PATISSERIE l aur6at Iere., partie onu j-:us
SrQtifier d'une ,exp6rieinee
OUVRE BO!TE COMMERCIAL EDLUND .dans I pratique conptable

FOUR FRITEUSE MIXER dec% qao s au molms;
3 4oY Ddtenir un diplome
Tous ces articles et bicn d'autres sont en vente at de comptable ddlivre par
Sune Ecole de Commerce
des prix defiant toute concurrence. reconnue;
5o) Certificat de bon-
n1 lies vie et moeuf.
'' Les inscriptions scront
rectes au local I la Sue-
eos-istsi=" os" J"- ososs-o-o' 'Joss cursale tous les jours ouvra
Shbles, de 9 houres a. m. it
S' Di^'7Y -7'I-6Vfl... 12 heu11re30.
TY. sj'A-iJL !3. N Les copies des partici-
pants seront acheminees
o sous pli cachet au Sigei
SS~ .., Social de I'IDAI a Port-au-

r S aen a s ses de P cepour correcetion.
5 emb re 1975 .'
INSTITUTET D DEVELOPPE
D- une MENT A'GRICOLE ET IN-
DUSTRIEL
Terrains -vendre

2' G 1 iDes terrans at l'entrde
S. de Drive-In Premiern
.SN 2 Des terrains .sur 1'Auto-
S 2,-_' Route de Delmas
S'adresser aul No 3 Rue


Li


Macajoux
Phone 2-1020


SI










-I ea- 1.
t1l

T. lap~mue rem IlkS ~Mais
P'-PVEEGi-o .
I] .f3 EL1A RI II

flu
= OL11(~~t~i
011




"LA G"ONDOLA"



*~ ~ 0 S. ,faU&e dreg Mif6racles (eoi favce BATA)


ihlitultlons dcmis le cadre do
Ia philleatlon globclJ.
M4-tend it i'ldirt l'r.arL
flll Cxis_1,0te e1 1'llI', lln ..-.-- .
.l lejl. Cl I'01elll bi 'l-s cLu'l'i 1.1
pilde de la Capilale c-i la ila
'niiiioIIn i)ul'.IcI I.l d' (')iII
inllne.Le t c l e d -pc _.ri' ,i'n'ir
'(fii Seci'onrs !cuiral. Unl'

[ii Iia il iit ido aore r|icuici i
; i. m :nent ll4 ;;> ;IL Hlt: -.11.ill'11-

i': i.H ll d, u resul c tc p3I l u
clar m:. 1 l' i, 1111m 1 Pll-i.x ci'
Cle:S tlIrceS et [ u1 e ei. l i.rii c'i
rilion >'-u e i i hir erploti; .,
CI comilip',U Joe .1 iiita eli,: .
poilr iii 10 ricour.'iuse-menl i
11 re: 1.'ia.tiioin ci,_ ccr obiee-
t11: .i. ,Jr:- !-1 f}olrsunial gr'.\
k-: t iintel -riiona,:'- o)..r
\ c crupuilteu,.cLi nl:t i tr
Tvlon GoQave'reLennlt 'L a .W
olimat authentique de Paix
auquel collaborent les For-
ces Armbes d'Haiti, les Corps
des Volontaires tde la Securi'
t6 National ot tout citoyen
qui se veut.un Agent de Ci
vilisation.
Sur le plan international,'
la politique dtrangtre do
Mon, Gouvernement repose
sur le principle fundamental
-ce responsabilit6 rociproue
de chacun des membres
d'une veritable Associateon
SUnivepselle.
.. Trop loagtemps les hog-'-
mioniee se sont borndes a
compr6mettre 1'equilibre des
regions .par un systdme de
polarisation qui sollicite.noon
seu ement les. :'eei-s a l'ii
ques au nom d'une certain
orthodoxie, mais -encore 1'or.'
ganisation des" structure de
'economie de vrais satellites
subitement tributaires d une
Saide qu'elle soit financid


Vente ar a taorM
de Justice de droits
et pgr entions
de mineurs-


ri ou mliltaire quo e ur
dcpiendance obllgdo soldali.
dliin; do-s conditions plust
I|il'hiinil|liiinLe.s d'nssujulti-, s,
1li-111t.

F'urieni cie'is- [aln'.l de par
I'. mIni'de, tU: cuutll d'Win-
lllelnlce f1llt l|[Ie Slll 'peI l 11S7ll
ir s cImplcya ni.-I.r l I J 'iii r ; i" -
I'linil- oiioii l coinp).irt fmei
li.''c' ol I'ecliqut '-r rc.l .rt!-
I'.l i olii .-i.incLe i-i i nt iii-lG'.
li.- d c' rlati iUqc.i'. lea 1.1-
i.innier dans .i i cour.iiit di,
SOlile'l tonili debllt.ille..
Loi (ii:- c :uc ro r .1' : I ol.:ici ilc
c'iliLin:' c-l bl'rilla.,t I ]iim 'IT
r'ti ini di, lc'i-'e nuiiell?ire tra
',ialli coritre le PL'ro'-2ri eti
",iin .n It1 Pa.-% lornde-'- ?ur"
li oliald l.r de )palrt'Eraircl S
d iu ID .mlin unl'll .-I tli- elle Ibs
ittia h3 .Utcc pticlie W i': in
terets nalion.tux a I I'ntcnio
nie du droit; il en r,6culta
line rivalit; qui ncgligc-ea d'.au
tres valeurs ett]'o,'n'-rit icees
a la paix. jusqu'au jour oil,
la menace r6ciproque, dobou
chant sur 1'anxi6dt morbide
et paralysantec de l'humnanit6
lanede dangereusement dans
la guerre froide, fit renoncer
au risque d'un cataclysme a-
tomique, certain; par -contre
s'amorca l'arme sophistiquee
de la detente par le biais de
cette coexistence pa.ifinquc
qui tout on recherchantt un
equilibre sans cesse rdajust6
aux conjonctures imprevisi-
bles et changeantes ne main
tient pas moins la tension
sur les compartments geo-
graphiques.

Ainsi les retombees di ces
tests d'intention dans les
spheres d'influence on, bou-
levcrs- paralldlement t'har-
.monie des rapports entire ro
gions geographiques, entire E
tats, entire communautes et,
au sein memc des individual
liles nationals, entire eito-
yens. Les afirontements, les
lutteg sans merci et 1l violent
ce contintient d'6largir a des
degrds divers le spectre do


On fait savoir a tous.ceux la guerre; come si la civi
at qui il appartiendrA qu'il lisation contemporairie evo-
sera proced6 le mardi que luaitvers la destruc-ion de
P'on comptera SIX JANVIE la vie et de la society n humai
MIL NEUF CENT SOIXAN- ne.
TE-SEIZE, it dix heures du.
mat'.n, en 1'Etude et par le Certes ppur ralentir cette
Ministere de Me Raoul KE- descente dangereuse et parer
NOL, Notaire A la r6siden- a cette deterioration galo-
ce de P-au-Pce., rue du Cen panto de 'ordre internatio-
tre, a la vente *au plus )l- a' qui doit reposer sur des
frant et dernier encheris- relations constructives, les
sour dies DROITS ET PRE missions, les negociat,ons,
TENTIONS des minpuwf l et c6nSultations seo m_'lti-
-,Jean DOMINIQUE, Jean acclre
Marie BARNETT et Mlicl p ldnt anti du rapport au;
Rando'ph STINES, coni si e dcieo s Cati e s d Eappot et
tant en les TROiS HUITILTE etdo~Ce uvos d'ment
'MES, soit un huitidime At ha dpr plus dintuvern, se -nt
Ssise en c untte ville, Mus- euple la fontion des.Organi
sise en cotte vill stations Internationales et de
seau (Delmas.), section ru leurs Agences Spcialises
rale do Saint Mart.n, m-su ort abilement 'a coopira-
rant an to.al vingt-huit m6 ort hiabielemnt ra coopd o-
fres quafre-vingt un doe fa. tin so sold psr des coin-
adde.-an ct6Sdnds et trcnte tions de compromise qui ne
deux mdtres dix-sept au c6 roduisent, point pour .a.ulant
td oppose, sur une profLn- l'opposition des ideologies, ne
deur do trente trois mntres concilient pas les intercts
dix-neuf au ct.6 Est et trend nationaux divergents, et n
te tro's metres cinquantie dsarment pas la volenti ir
au c6te. oppos,6; bornd- au riduictible des parties en con
Nord par Drice Chariot, et flit.
Mme Vve Alphonse Ralni'u,
au Sud et a lEst par ine Dans ce context aux con-
route de pnc6racion -et a ..tours sonmpres at dans cette
1'Ouest par Francis Cnarics. course torcende qui menace
suivant plan et proces-vero 'entreprise commune don't
bal de I'Arpenteur Exilius depend la survive, Mon Gou--
Prophdte en date du 19 "Sp vernement dontinuera de
tembre 1975. Ainsi que d'ail prescrire <(1, non ingdtence
leurs la portion apparte- dans les affairs internes
nant aux miners se pour- d'un Pays> oet 'avtedftermi-
suit, comporte et s'etend, nation des Peuples) comme
sans aucune exception 11i ,
reserve, sur la mise a.prix s
de. DEUX MEALE CIINQ
CENTS DOLLARS pour es L
trols huiti6mes sqsdits, su-
len estimation filPe par In
c o ,'i ,: ol d f a.- nm il lc ,: : .1 .
m inelirc'. 'oloiirc m l n' I"i I
1i li, O ti,- Ih cl ia r_-,i .
1'cnch d nreo
Aux r..qi.ite-. p :d" t
o'01 dilicnces de la dim.- EL
6-ZA GUERY., r-d.:'rnI Voni i
v,. J -in STITIES, propri:- -, ,-
re, domelloinJi r-t oIt I-l i I-
a Port-atl-Princc-. identliic
all No S qig A., g 1.t I

i l.t ci. du tcubio f.-tt..ir I.- a '

sicicr Fr:-i 0l1GU 'M, c-Crcniau
ran t elc d,:mchi P-.i. P, "
Idenli fiC as tiO 012 01 -iG -I-
Me Andred C-I.XLNIERS. ldc:n
I tim iparentli ct inilln'o '; .
NotI. -03 LLL, 81501 H rt .
41'28, avcc election r. -- -
micile au cabine-. di tdit a-
s oa a tP-au-Pec.
En vertu dc- la dcl'ra- CR ER
tion du oonseil dci r-imillc- CH iNTE LERNa WZ. TR
des l0tS minEUi. h tlirjr 0I l ,
nrente Oclobte 1i5 -oft i-o la
prisdcnce du aJup- de P:i: [ILS NE SONT PAS
dte io Capiltale, Ocotion Elt BRUITS. ET ILS SONT S
r-t homologude par jugement. TION, DISTRIBUES DANS

Pd eron date du '.0 Nover VAN ET CAMIONNETTE
bre 10975, enregistr:-. VIRONS IMMEDLATS SE
Pour tous renseignerments CORPORATION.
tuppl4mentlaires s'ndre-s-r VOYEZ LES SPECI
a I'avocat constlltue ou au0 ,
notalre Raoul- KENOL, d6- AMERICAINE, ILS VOL
posltaire du caller de, char
ges.
Port-au-Prince le )t De- VOYEZ LA S
cembre 1975. A
Andr6 CHALM Av. A 0.. -..rwtwnsc- w-E,

.~~ ~~~~~~ . . ...... .. . .....


les principcs dlrecteuirs de sa
politlque cextertueme.

A la Confrc'nce d. I'Orea
niatilon des EI..II. Amlcl-
calins, lenuoe 1 San Jcc' dl-:'
Costa. rica en Lii dc le_ 1.rl h
turer I i. telili' n irirmrrl 1-
tc.-n, la Dc' -O ltion H-Illen--
ne. sulvant Mes Inili ictliun.
a soulteniu u nui cux cih, 111-
tro.ts d'- la rdc'pion l div l -
rrnit anic ndeni.ni; aIpliur-
tes au Trailt. Inliaime rict-iii
d'Asi.: tan e Mli.tu.:1lli- D-
plu- Laisant 0prcuv di. lcc-
ciii:e :t d'-pri t dO c .uirte, ce ll. i
a aitjopt la lonleo posill-
qii\j Quito cn .e rin:i:, iit
uiXI cortSl de coelle qua p|r'Io
iasecrent de lais.':r piitInc h--
bc-frte aux Goiuvcernminc-,i.n-.
Latino Ani6ric.icc'si-de i -l.
bihr Ics re ail m- coniliri r.'i


les ou nul.roe i.-: Cul-', ee
d.ani 1! ph-ihn cxrctc le aI.i
Siotu'.r'_1 ,ii in lh'nlt d .': Cl.tts rld
I'Oaga.i l< Iion.
D.:- l i T iipuiil.iihqu: r'lhal
iI I ioui tilo (liI-' It r coi. nlis
niiih Cc ds- c iu ilnti'' as 'ilm -
tions clu petplcli doe Bliic
.vic'lll'e al.)p'orlr une solutiml
]ieiOiiciccn: a cctl- uu- stio,
Qll i Il' I S.-L'|L, tc J'd ilo
licic ir' iici.-'i ill is'i C .e

1-il1-- clii S.-ii:. r 0--c.l' i0. c ld
o'pluc-iit p'ic-Gilu-' siL Ma-
rnc, c t a la ih'Int a it:tim : Ct
qu' i l reO lC' ii c tl'- -pohiti
qic,: d'.1palthit.id e r,:e: :: .
t1,1 m iiqim'ic nil clin .tiiiiiu'ir
liAns njamv p:ar une minor'i
I c dc r.cc. :,, bl.-iri's -'u.: Ic.-
Di l.eitic-, II. i.- nill- '~da .,


[e J Va ijf r,












b 10, PLACE DES HEROS DE 'L'INDEPENDANCE
( A L'ENTREE DE cL'O10TEL PLAZAs )
POUR VOS RESERVATIONS,
TELEPHONE AU : 2-0855 OU AU 2-3722

LE VAUDRIEUIL

UN MONDE DE DTFRTEB -


Cl A T"T TB nP dIt


F6


MOTEUR iREU


a 0cc
s-v
'K [.4> -


POUR VOS TRANSPORTS. LEGaE

AVERS LA VILLE, LA MA SONM

GROS. ILS NE SONT PAS GOURMANDS.
SI PRATIQUES. CE SONT LES MINiCAB DE L
S LE MONDE PAR LA CHRYSLER INTERNATI(
E PICK UP. VOS LIVRAISONS DE MARCHAND
ERONT ASSUREES SANS TROP DE FRAIS PAR

ALISTES DE LES MOTEURS REUNIS. S. A. A
JS AIDERONT A CHOISIR LE MINICAR QUII


ALLE SDEXPOSITION DE LES W
nqle des Rues des Casersnes ct
psnsfl..D-ns.' W SfSl3f~.V~iSi< M


.


SSTEUR S AIS



























ILS NE FONT PAS BEAUCOUP DE
LA MITSUBISHI 31OTOR CORPORA-
ONAL EN VERSION CAMIONNETTE
ISES EN VILLE ET DANS LES EN-
t LES MINICAB MITSUBISHI MOTOR

JNGLE DES RUES DES CASERNES ET
VOUS CONVENT.
TURS REUISt S.A.
















hnde cesse.
?OWEURS RE lINEM~s,.A.aM~M~Mv


r.c.fr "n


LUNDI 5 JANVIER 1976


e A. i 1. L U.

Un noa dans PEconomie du pays

S. A. F. 1. c.0. 0

Plus de .$ 350000 s e E6e!a hatins aidant la
revaloisation de a vie paysanne


SS. A. F. I C. O.


SDes miiiierps de :bIai saHCe'sis igaqsemt chau our

la bataille Sl Ia roduceon -

S. A F. C. O.


iU dmlHom ae a de Sisalau service'

d oe la ?tFi.0ioHaitienne

S.A F. C. O.

Une Xnd'ussne a2tionalom de la Nation HaitIfene

S. A. F I. C.cOG'
k-< .&-& X\C O^.


Il II I II I I ill I


,.rras~-rssJr: --------r- --- --~"I`""~"""""~""""""'~;~yrp/~b/~%C/~bCP


~;-~8K~nK~obCv~C~ab~CRB~)~i~'~SC~IF~Pg ~~Wr5~apiirj~;3Ljir~9~-~l/~a~;r-r~S//sJ-


V


I . - - - ----


. ..... .... .


toules les asslsCs Internaltto-
nales, ont. toulours vigourcu?
:-iiielnt condaninee.
EnLretenarnt les meilleutres
iclations avec Israel et des
Pa;s Arabcs, la Republiqie'
u'ilaii a encourage, t I'Or-
g:ni-sation dt's Nations U-
rles, leC initiatLives prises
,our ri nminer a Paix nj
Mloyen Orint a partit de li
i LConrials-ance reciprono.,-
dci Clioii c l des p-tt.o ulat.-
t'*: dL. puplli&A dr la region;
Ele d ieploite ls luttes in-
i..cLinrs qui ensciigIlant lnt i et
allanlul:sent '.ricola et '.-s
I-Cre quc la raison ie s IetI
i'. I'Unite Nationale et I'mn:.
lLt. die lntccgrte tlerritorail'-
Iriiompheront d-s hlierts idy'.
logioqnes et 6lech-ra-nt co p'.us
au rang de toute commu-
nameLi n icrhionai' itabicle I .br


Paralle.i:nen't, a sa partici
p iorn cons'.ructi'.e .A des ob
jectifs primordiaux de la po
litique international, Mon
Gouvernoment a resserr6 les
liens traditionnels d'amtti6
qui 1'unissent aux Pays de
l'Hdmisphlre,

C'est ainsi que la Coopdra
tion Haitiano Amdricaine
s'est renforc6e en s'etendant
a des domaines divers, tan-
dis que les rapports de bon
voisinage entire la R6publi-
que d'Haiti et la Republiqae
Dominicaine ont atteit clos
dimensions nouvel'es d6fi-
nies par une volont6 comrnu
ne d'instaurer une politique
de nomplImentarite de leur
economic. Appel6s par la
Geographie a vivre ensem-
ble, les peuples haitien et
dorinicain ne rbaliseront
pleinement leur destin que
par une vision dynamique
de I'avenir, privil6giant la so
lidarite au siecle de la fra-
ternite humaine et de ien-
tr'aide international.
A'nsi la uolitique d'ouver
ture et la vo'ont6 6vidente

(Voir suite page 5)


~t~b,


_______


!h






I NDII .1.%N \IR 171'


,/


5.,sp E aa~~-----_-)- ~ ~ ~ ~ -F~S8brr*~. ~ -~~---I--%-L ~L ~II


IE ccNOUVELLISTED


PATRICK SCHO. BERG REAL ESTATE.

159 UEE DU CTRE, TEL. 2s062



SPour commencer Ianne 1976 en beauty,



INVESTISSEZ VOTRE .ARGENT DANS L'IMMOBILIER

P'our routes affaires immobillres me vendez rien, E e ounez rien. N'aches cz ien les yeux Fermds. Voyez d'abord :
PATRICTE SCHOMBBEERGS, AGENCE Il HMOSBLIERE.




SLa variole: le mnal meurtrie, do nt I'heure a senne 24 Heures dans le Monde


PAR BLYTHE F. FINE, CORRESPONDENT DE L'IPS A L'ONU


NATIONS-UNIES (IPS) -
11 y a quelques jours, on
annoncait qu'un b6be de l
deux ans ldu nom de Sokina
Beguini, de Clihota.ong (Ban
gladesh), venait. de gu6rir
de ta former asiatiquiie classic
que de la variole eVariola
nmajors. Le cas de Sokina 6
tait le dernier connu de celte
maladie dans touile 'Asie.
La dlispicrition dans ce con
tinent de cet ancien fleau
de l'hliumanite ne laisse
qu'un seul pays au monde
qui en soit afflig6 : ITilhio

:
AVIS

Formation de la Societe
en noin Collectif. .Guerricjr,
Bosquet et Moreau (Asso-
ciation des ,fermitrs de LE
FRANC-ASFERLEF)
II esi porl i la connais
sauce du public en g6n6-
ral et du commerce en par-
ticulier qu'une society en
Nom Collectif a 6te form6e
A Mirbatais le 28 Novem
bre 1975 entire les sieurs FE
LIX GUERRIER, JULES
ELIE BOSQUET et JEAN
REYNALD MOR'EAU, tous
trois propri6taires le leir. do
micili6 a Mirebalais demeu
rant aux U.S.A., le 2ome. de
.meurant it domicili' hi Mi-
rebalais, le 3eme. domicilie
Ai Port-au-Prince, demneu-
rant aux U.S.A., dfiment
identifies sous la raison so
cialq GUERRIER, BOS-
QUET et MOREAU et de-
nomm6e : ((ASSOCIATION
DES FERMIERS DE LE-
FRANC, ASFERLEF.
Cette societe6 au Capital
Socialk4e SIX MILLE DOL
LARS ($ 6.000.00) est ion-
dee pour une dur6q de DIX
(10) ans h partir du 28 No
vembre 1975 et automatique
ment renouvelable pour une
nouvelle pdriode de 10 ans
sous les conditions stipu-
ldes dans l(c present con-
trat.
Elle a son siege social et
son principal tlablissement
a Mirebalais et a pour but
de mdlttre en valeur les 38
hectares de terre que les as
soci6s avaient acquis it Le-
franc, Section Rurale des
Bayes, quarlier de Boucan
Carre, Commune de Mirelba
lais par des moyens moder
lies et toute autre telrre
qu'elle pourra acqu6rir et
aussi d'ameliorer le Chelp-
tel National par I'introduc-
lion des vari6tes dtrangere1s.
Elle a aussi pour'but de pro
crier a l'arrosage det ter-
res tant pour elle meme
que pour aulrui par des pri
ses sur berge, liar l'ctablis
segment de puts' artCsiens,
pr-paratifn des engrais ai
partir des ddechels veg6taux
e0 : *iimaiyi Li '-on propre pro
liti ( ;a (elut de touit [iir-

r tp'ce ce on.ce-i Irc acu
Df lainliieniii du ( (unnierc e
'l de l'indl tried c .1, ie.-
ceniiec 1l215
to art- :iiu-Pncc. ie ?7 Deccin
brou 1975.
PFoir ia Soicicc
Cariu Acidricn Aiot.i!.


pie. On doit cette victoire de n'en mourait pas, il on
allu programme de l'OMS d'e restait gr616 et 'souvent a-
limination total de la va- veugle.
role. On pr6voit que le mal La vaceinatoin qui, 'au
redout6 disparaitra i tout vingti6me sicele, s'est avd-
jarnais an d6but de t'annee r6e un moycn efficace de jut
procaine. te est la cl6 de voaite du pro
D'apres le Directeur du gramme de I'OMS mis sur
programme, le Docteur Do- pied par le Dr. IIenderson
naid A. Henderson, un sp6- qn 1966. A cette 6poque, on
cifliste de l'epid6miologie avait fait la preuve de la
qiui fut ,i la t 6 t 0 presence de la variole dans
du piogranmme d'climi- trente pays. La r6iussite fi-
n a t i o n a u x Etats-U- nale verra le terme de cette
nis, la victoire finale ne ,e champagne, qui a dur6 dix
ra complete que lorsque Zes ans et cofit6 83 millions de
quelque soixante personnel dollars d'aide international.
atteintes de la ma/adie dans plus la contribution que les
les (provinces ethiopieatnes. pays frapp6s 6taient capa-
de Coffam et d'Harrar se- blues de fournir pour juguler
roant gueries. I 11carte les maladie. 11 est douteux
deux cas decouverts au Ban qu'une tell some ait ,ja-
gladesh come sune note mais prpduit de r6sultats
au has d'une page de 1'His- plus remlarquables.
toire,, et pense qu'ils scron .
gutris rapidement. It est c En 1971, c'etait I'Afrique -
vaincu que Ia variole .a a 1'exception, loutefois, de
bientot 6tre effacce de la ur l'Ethiopie qui 6tait d6barris-
face de la Terre. / se de la variole. Cette mt-
Une fois ce rtsultat ac-
quis, le rideau tombera sur L v
un trts ancien drame qui, a Vit S
tous les ans, bouleve sait s
1'existence de deux mi tons
et demi d'humains. e t
Pendant des siecles on ne
connaissait pas de cure pour (suite de
la petite v6role. Si le mala ,. +i,.tred hron,


Avis
It es4 demand aux notai
res de la jurisdiction de P-
au-Pee. de I'Arcahaic et des
environs de ne passer aucun
acte de vente et d'hypothe-
que concernant les biens a-
yant appartenu a Minme. Ma
rio PIGNAC, nee Julienne
GEORGES, de son vivantt
notamment pour les proprie
te- fonds et balisses sis ai
Port-au-Prince : Une a la
Place Ste.-Anne, deux L I'A
venue Fouchard, une a la
rue du Peuple, deuxo A tAr
cahaie, ces proprietes ayant
appartenu en propre I leur
sieur Mme Mari o PIGNAC,
nee Julienne GEORGES.
Faute par eux de passer
outre A cette opposition, ii
sera pris centre eux teltes
measures que de droit.
Port-au-Prince, le 7 Jan
vier 1976.
Mme Luciene ARMAND


Mme Vve Pierre Myrtil,
nse Marie Jean et enfants.
M. Pierre Myrtil Junior,
MIle Marie Carmel Myrtil,
Mile. Ketty Myrtil, Mlle. Ro
sie Myrtil, Mile Gilberte
Myrtil, Mile. Elsie Myr-
til, M. Roger Myrtil et Minme
n6e Neptune, M. Luc De-
grange et Mine ne' G6ral-
da Myrtil et enfants, Minme
,Vve Rose Hippolyte et fa-
mille remercient : Les me-
decins de la Maternilt Isaze
Jeanty, le persm72iel admi-
nistratif, ]a dtlhgation des
inileinidreos ec ile ctnipfo3 6.
Ie- Statio.c de Ita.1. MEC,
radio Caralbes,. I.L Maizon
Lo\enlnsc ct tonc les anmis
ntui lei ,nciiioignt leil -sicin-
pathie 'i I'oitei-.'o de la
moral ti l r L \tvrti. enleo a I leor- aicee-
ticln. e 100 Dcembre ot If.;
prieni de croirc :i /Ili pro
I'oi U gra cltlitule


U ETmoyen de soulager rapidemena)


Ma.. ouera esdmnangeasson s



oderne en efficrice Le nom de ceteafor-
qut calme les tonco mule 5parationHF9
doulouieuacs.les pro-; Avec Prtparanon H.
esge e asoulage pen- \vou( pouver voun so.-
Sdentdes heureaetdes gner discritement
'heures. Cette formule chez "ou. aans aucun
cxerce itelement uie probleme-._ _
'ocion eft profondeu Prdpartnon H existed.
qui contrubue I la td- en pommade eaj
gdn6reecence deo uno-, auppositoires.
cA irritdp a prpare En veate chez-vm



4 WWI .


uquan, un uure ... ...
ecrivait fi son Premier Minis
tre que msa carrier mllilai- H
re qui s'annongait brillan.t
avait 6t W malheureusement n
interrompue par la guerre... c
<-Beaucoup de carrier bril-
lantes ont Wte interrompues. F
Conseiller d'Ambassade il y 4
a dix ans, j'ai modified une I
trajectoire professionnelle C
confortab'e pour entrer dans I
une vie politique agit6e. De I
nioi' jours, il devient norrdil .
de changer d'activit6s tous t
us dix ou quinze ans.
L'essentiel est de prendre
la vie come une balle de 1
tennis. Rebondissante.
x x x x r
PROGRAMME DE LA
VISIT EN HAITI DE
MONSIEUR BERNARD
DESTREMAU
6 au 8 Janvier. 1916
MARDI 6 JANVIER
16 h 25 Arrivee aeroport
Francois Duvalier Vol AF
351 en provenance de Mia-
mi Accueil par M. Gerard
Dorcely, Sous Secretaire
d'Etat aux Affaires Etrange-
res et M. Massillon, Introduc
teur des Ambassadeurs.
18 h 00 Visite a Mon-
sieur Edner Brutus, Secrdtai i
re d'Etat des Affaires Etran
gdres et des Cultes.
21 h 00 Restaurant Lanterne> Diner Officiel
otfert par M. Edner Brutus,
Secretaire d'Etat des Affai-
rts Etrangeres et. des Cultes
Toasts.
MERCREDI 7 TfANVIER
9 h 00 a 10 h 15 Visite
de la ville ou stance de tra
vaili1 i la Chsnor-llerice
10 lc 30 .\udipnci du
Pr-irjeIilt a V: de :i -Ia epu

S 1 h 00) Inauguration di:
l ri:u i.l itt Pti.,da- :st.ique ttliu
rt: Amrlt ', -r i r i'.tr -
f11 i 30 Arrtver Otta Pr(-
id,.nl t a 1"7 dIc I. Rt:-r.'hibi-
qD, -t Huolri IC u rii lSii>:
DicO--ir- d.-rlo |l-_ h i.0I- d ,i
t Ir,.e :
i t sMo',:iur Dori .illi-'. ,
Dircrt.-uIr de I'litItitut ipeda-
-'oviqui national,
21 Moni,-ur B,:ernard D:c-s-
trem.iii, SeC-rt irei,- EtLJt
aux: Affle rcL Etrangcre-5..
2 Mtt.ji'.iar Jain Mortn-
t.L L. hranc Secr-taire d'E-
ti. do i'Edueation N:ation;ile
41 Benediction desi b-lt-
mnit. parn Moneigneir Li-
ioride, ArcheV-que de Poil-
a- Pr ince,
5' Vicite des hatiments.
61 Vin (l'honnrur.
13 h 30 D6jeuner onfi-
ctel n a Amblasstd- de Fian-
cu -ITo-Ists-
16 h 00 Vc:.ite du Cei-
Ire> Pilotc de Feormations Pro-
ie'-tonnell.
17 h 00 InnItursttion of
ficielle par Monsieur Ber-
nard De-'tcemau. Secrtnaire
d'Etat. de li nouvelle bib 10io
thbquc- dc 'In'stitut Fran-
cgals Discours d'mnaugura-
Lion.
19 h 00 Reception ofic-
cielleoa I'Ambassade de Fran
ce.
JEUDI 8 JANVIER
S8 h 30 Decollage en hM
lccoptere
Survol de la route de Jac-
f


me annee, on signalaif au
Br6sil le dernier cas des Ameu
riques et.apris deux ans de
surveillance, e'tait au tLourr
du conlinetl encier d'rtrc
lui nussi officielementl debar
rans6 di fl6au C'1cai l cicd
le IItndonti-sic et. ult pe"ll
plus tard cette ann6e-lI, le
Pakistan signalait son der-
nier cas.


Actuellement c'est en In-
de qu'nc efiregistre le r6sul
tat le plus spectacutaire En
fctfet, c pays qui, l'annee
dernitre encore, signalait
deux cent mille personnes at
tointes de la petite verole -
don( trente et mille morts -
voyait son dernier cas de
variole en niai dernier, a-
pres une champagne syst6ma
tique de d6pistage, faith por
teo porte dans les cinq cen7t
mille viles et villages du
pays. C'est le jour anni-
versaire de son ind6pendan-n
cc, le 50aofit 1975, que l'Inde


M. Bernmard


la le. page)


el, visit du Cap-Haitien pay
13 h 00 Retour du Cap C
[aitien. pay
14 h 00 D6jeuner inti- pa
e h l'Ambassade de Fran- Col

16 h 50 Dtpart atroport dt'
'rangois Duvalier Vol PA sat
31 A destination de Santo- ..ce
Domingo. te
COMPOSITION DE LA de
DELEGATIONN OFFICIELLE tleC
FRANCAISE eqI
- Monsieur Bernard Des.. p0
;rcmaru, Secr6taire d'Etat Ba
ux Affaire's Etrangtres. tre
Monsieur Jacques de Fo la
lin, Ministre P16nipotentiai- rai
re, Directeur du Service A-
merique. m
Monsieur Daniel Hadot, &c
Membre du Cabinet du Se- qi
cr6taire d'Etat jo
Monsieur Gaston Boyjr, sa
Conseiler des Affaires E- ex
trang6res, Sous Directeur d:
a la Direction g6enrale des y
Relations culturelles, scienti m
Liues et techniques. se
Monsieur Pierre Sara-
rin, Conseiller des Affaires n
Etrangtres, Responsable A- fl
mdrique A la Direction des D
Affairs Economiques et fi- q(
nancidres. le
tV
INSTITUTE DE e'
DEVELOPPEMENT' s
AGRICOLE ET as
INDUSTRIAL P
d
Avis

11 est port a la connais-
sance des interess6s que .n
l'Institut de D6veloppementt
Agricole et Industrieo (IDAI)
organism fn co'iour, i le,
mrcrcedili I ainnrr '19;- a
I h. p s i son ui-:tIf (cll
Iral s;s ii i rue It ur1ce ai-
no a P-au-Pce. ea vu.L diu
r.:crultcm-nte de qtiatrc (t
Aides-Complables puir -lcit-
Cenlres AIricole; tinl Nordi, ;
tie St-MNarc. Petit- tlivitre
de I'Arlibonite et f: DCesa-
lines.
Particperont i't cc coc-
cours leis nualorte iill) c c O
miers cc;ididals nouti se
roint pialabiemenit inscrikt
jusqu'au 12 Jjavier 1913
Les poslulasi ; deroul i
romplir les condltl.ainsui- 8%
vantes el soumel/rc obi.ig
loirenient, oulre une plhoo
d'identit, les docunimtus
aflcrents I:
lo) I-re pa% die *25 ans au
nioinanet de 15 ans ail plus;
a?o) Etre me naiionalil d
haclienne;
3o) Avoir parcouriu le cy-
cle d'eludes secondaires cias S
siques jnsqu'au tBacca;>l-
ralt ilre, parlie ou usli-
fier d'une experience dabns 8
La pratciue eomptable de t
cinqan a au moins;
to) Dtenir un dipl6me de 4
complable dlivrrc par une
cole de Commerce recon-
nue;
5o) Certificat de bonnes
vtie et moeurs.
Les inscriptions seront re
cues au Service du Person-
nel de 'IDAI ai P-au-Pee.
de 8h. a lh. P.M. lous tes
jours ouvrables.
Port-au-Prince, le 29 Di-
cembre 1975.
Institute de Develop tmeni
Agricole et Industriel. A


a 6t6 officiellement debar-
rt.asee 41e la maladie.

Dans une rdcente inter-
view. le Dr. Henderson rappe
la quo ce sont les Etats-Unis
appuy6s par 'Union Sovi6ti-
que qui prirent l'initiative
ia 'Assesnmble de 1966 de
POMS de lancer s6rieu.se-
ment un programme d'6limi
nation de la variole. Les
'deux gouvernements se de-
clartrent prts ha le soutenir-
financierement s'il 6tait rea
listed et rtalisable. Dans le
cas confraire, ils s'en dtsin
teresseraient. Cette proposi-
tion persuade les autres
membres et un budget initial
"de deux millions cinq cent
mille dollars fut vot6. oC'bst
alorsa, raconte le Dr. Hen
person, (qu'ils crierent an
secours et qu'ils me demand
derent de rnettre le program
me suir pied. On se rendit
tries vite compte que sans la
collaboration locale il nous
aurait et6 impossible de le
inener i bien. L'QMS est
l'agent catalyseur mats ce
sont les nations elles-mimes
k qui ont accompli le travail.'
Nous avons d6t frappds des
capacit6s queo nous avons
trouvees dans diff6rents


DIALOGUE NORD SUD


PARIS, iAFP)
La reunion dugroupe du -
Tiers Mlonde au dialogue
Nord-Sud 'est ou'erie lun
cli an 10 heures 30 locales, au
c ntre des conferences in-
trnationales de l'avenue
Kleber a Paris.
Elle reunit des d6leguts a
haut niveiau des dix-neuf
pays en vole de developpe-
nrent (exportateurs de. p6
trole ou non) qui ont par
ticip6 A la Conf6rence in-
dustrielle tenue la mi-d6
cembre a Paris.
-0 -

JERUSALEM, (AFP)
Le Gouvcirnement. Isra6-
lien a adopt dimanche a
I'unaminite une resolution
confirmarit la decision d'Is
rael de ne pas participer aL
la reunion du Conseil de s'
curite die I'O.N.U. le 12
Janvier prochain, sur la
question du Proche-Orient.
-

BUENOS AIRES, (AFP)
La violence politique en
Argentine a fait 901 morts
depuis le ler. Janvier 1975.
Pour le seul mois de dicem


an 6tuaa dans chaque QUARTIER GENERAL
as l'un aprds l'autre l a DU DEPARTEMENT
unification d6taillee, la MILITAIRE DE LA POLICE
laboration et le travail DE PORT-AU-PRINCE
quipe qui sont indispen-
l4f ia un programme de AVIS
genre. En fait, le Doc-
ur Henderson est persua- xz est rappele aux interest
que c'eat grac-e I?'habi- s6s que conform6ment a
6et a la diligence des 'article (2) de la Loi du 17
uipes locales qu'il ut Septembre 1953 crdant le
ssible *de dfcouvr-r *.an Service d'Inspection des VA
.nglatlesh les deux tlu- '"lbti'fes les voitures privies
ts cas survenant apres et celles portant sur leurs
guerison de celui qui pa- pcnques tv'i'.m..!r.;ul.tion
issait ttre le dernic;, l' u n e d e s mentions :'
Un facteur qui a egale- tCMDs (Chef Mission Dip!o
ent jout en faveur du suc-*e matique), aCD) (Corps Di-
s 'enregistr6 est la tcrreur ptomatidque), aCC) (Corps
ce la petite v6role a tou- Consulairc), (S.Gs (Servicc
urs engendrte. Elle pous- du Gouvernement), FA.d'H.
cit A l'6mulation au vu des (Forces Arm6es d'IHaiti),
:cellents r6sultats obtenus sOF) (Officiel), ( ans les autres pays; il faut Organisation Internationa-
ajouter J'heureux soulage- le), mOI, (Organzsation In-
cent d'etre enfin debarr'is6 t n.natiopale), .-'ront inspec-
de la maladie. te, entire les 3 et 31 .an-
(C'est ainsi qu'en Ihde on vier 1976.
e peut encore croirc que le Le Service inspection
tdau ait disparu,, declare le fonctionnera sanI disconti-
r. Henderson qui est ravi nuit6 durant le mois de Jan
ue ses functions touchent a vier 1976 de 7 : 00 a.m. A
cur fin. Toutefois, il vent c 5 : p.m. les jours ouvrables
re absoluement stir que et de 7 : a.m. a midi les Sa
est pour la veritable ai- medis et la veille des jours
on : la variole appartient feri6s.
naintenant an doanaine du P-au-Pce., Ripublique
*ass6. Et il termine : (Nous d'Haiti. -.
devonsLorriver uneconciu Le 29 D6cembre 1975
ion, autrement on laisse un Desiandes DUPERVAL
over d'infection et tout est Commandant du Ddparte-


bre 208 per-onnes ont ete 0 -
tuee~ .. ROME, (AFP)


B

&
3|i
111
m
K
b
p
lI
I;
r

m
r
o
t
1


b

]



.]


O (
-0-

EYROUTH, (AFP)
La guerre civil du Liban I
faith dix mille morts et I
!.000 blessts, a d6clar6 di
canche Monsieur Ibrahim
Koleilat, chef des m'mbura-
itoun) (Nasseriens ind6-
endants), la plus active} et
a mieux arm6e des milices
slamp-progressistes de Bey
south.
Monsieur Camille Cha-
noun, Ministre de l'Inte-
ieur, estime que les pertes
ut 6td bien moins impor-
antes. Le Ministre a 6vai
u6 h trois ou 4:000 le nom
bre des morts.

x x xx x

!IO DE JANEIRO, (AFP)
Monsieur Jacob Javits, S6
nateur R6publicain de
Nqw York a commence di-
nanche ia Rio de Janeiro
une tourn6e en Amtrique
Latino. II se rendra ensui-
te au P6rou, au Panama et
au Venezuela pour rencon-
trer des personftalites deos
gouvernementaux et pri-
ves de ces pays.


Trolte cinq morts au
moins, des dizaines de bles
sos et plusieurs personnel
disparihes, des degats par
dizaines de millions, telle
ktait dimanche la premiere
6valuatioi des d6gats provo
qus' dans la Nord de l'Eu-
rope. par 'Ouragan le plus
violent qui ait jamais souf
fli depuis longtemps sur
cette region.
Les pays eo plus touch
cist la Grande Bretagne ou
'oin deplore la mort de 24
personnel.


La. plus haute anienne
lu monde est en construe-
ion pour rad:o-Vatican. io'
a station dc Santa Maria
[n Galleria, ince trentai-
ne de km. de Rome, selon
all Mattinoa).
11 s'agit d'une double tour
d'acier de 79 mitres de haut
r el i,6 e p r' u n e
trav horse de 85 me'
tres de longueur. Elles doi-
vent slervir. un novel
6metteur a ondes courts
d'une puissance de 500 kw.

0-

TEL AVIV, (AFP)
Monsieur Yigal Allon, Mi
nistre Israelien des Affai-
res Etrangtres, a quittE
lundi martin Israel pour
Washington ofa il se rnd i
l'invitation de Monsieur
Henry Kissinger. Le Mcnsi-
tre isratlien s'entretiendra
awec le Secr6taire d'Etat
am6ricain avant le d6bat,
le 12 Janvier, du Conseil de
securnite sur le Proche
Orient auquel I'OLP a ite
invite.
0 -
PARIS, (AFP
Monsieur. Gdorges Mar-
chats Seer6taire Gtntral
du parti Communiste fran
"ais de retotur de Cuba, a
d tclar6 A son arrive anu
Bourget la nuit dernitre,
dans une interview A R. T.
L. au sijet des camps d'in-
ternement En U.R.S.S., qu'il
6tait plensement d'accord
avec la prise d' position du
partiess exprimte dans lI'Hu-
manit- apres Particle pu-
bi6 dants la aPra-vdas : c'est
dans la ligne que nous no s
etions fix6e dans le cosnn
niqu6 du bureat--- aliti-
q'ues, a-t-il precise.,


Jour et Nuit .:. Ptanque
Jeuxs -

Piano Bar

iance 'tcontractfe

Pizzas et Crepes a cmniorter

ou a ddeuster sur place.au

BISTROT

et au Distroquet

(Le Manoir 1d6 Lalue)

Appelez 2-1809
-- c---- ---- co--- c- s oo c


Une bande adhesive


, 'est tune aL



Un detail, quAi pour


mune femme


peut change



beiacoup de choses


avec ]a


serviette Hygieuique








O)Tos vours sentirez


libre. Vous le serez


ENCORE UN PRODUIT Ds LA CIHIANCY a Co.-

.r' -r t


---------- ial-tll. imam",.- I~ ..llr -~..-ii"i-I~-1


/- PAGE 3


r S:,).


ys.


m


m4ent.


recommencer,.


1





02 cmumsn,


UNDTI 5 JMNVIERB 196


DANS N0S rCNEMAS 1ayeDa


r- r-7 F.
: >-'i.F 1 l PENDANT TOUTE
-- l..L; ..LJ. J [i .... LA SEMAINE,


Iil,1di 5 aui Mereredi 7
lianvier 1971
a 5 Iiviiire, et 7 mirnjces
- OPEl ACTION HONG KON)
a 5 i s$ (.((l
I 7 hIeures. $ 1,0( et 1,50
a 9 h' I licin's
TO'T) ILE aIONDE IL EN
A DEUXX
Entr6e : $ 1.00 ci 1.50

-0-

D Luxe Auto On
iiundi a 7 li et 9 heires
ISABELLE D)UCHESSE Di
DIABLEI ET DE L'AMOUl
Eintre : S 2.50 par voiturt
Mardi a 7 h. et 9 heures
FRANCOIS D'ASSISE
Entree : $ 2.50 par voiture

CINE PALACE
Lundi a 6 h. et 8 h. 15
LOVE STORY
Entree G. 1,00 et 2,00
Mardi a 6 heures
LE CORSAIRE DES
7 ME:RS
lntree : G. 1.00 eM 2,00
ai 8 heures 15
L' EROTIS.ME A L'ETUDE
INTERDIT AlX MOINS
DE 18 ANS
Enhree : G. 1,50 et 2,50


Liundi a 6 i .'et 8 here
UIN PIGEON EST MORT
DANS BEETHOVEN
STREET
Ellfree : G. 3.00
3larMli A i h. et 8 h.
UN PIGEON EST MORT
IDANS BEETIHOVEN
STEiET
Lntree: G. 3.00

-0-



Lundi a 6 h. 15 et 8 heur
I'N PETIT COUP DANS
LES BAGUETTES
Entree : G. 1,50
Mardi a (6 h. 15 It 8 h.
UN PETIT COIP DANS
LES BAGIUETTES
Entree : G. 1.50





lundi ai i hi 3 et 8 hI. 30
UL,. MER].\ULNtO
Inlrie : ( 1 I ei 1.50


lEnlil : (C. 2.50 l :;..)











Ii ntrei .I ( . l



lardi 7i 5 i. 1e.ilr
i, A I"TI'T H.SPOIl"





LuMndl i i h i17
LE IHl Ii KENG-FtU



ATTAQUE
Elntre (. 1,50
M1ardi a G h 15 IL 8' h.
LE UOI DW; K'.:NG-FU
A.'TAQIT'
En.rne : h. 1500


THEATRE 1
IES NOC'ES DE CENDIRE
Eitr.e $ 1.50 cl 2.00

THEATRE 2

LES GAGNEURS
Enli6 i: $ 1.00 et 1.50
THiEATIRE T
LE GITAN
Prix P'nique : $ 2.00

-0-.

NAGIC CINE

Lundi i 6 i 15 et 8 h. 15
L'EPEE ECARLATE
Entree : G. 2,00 et 3,50
Mardi i 6 h. 15 et 8 h. 15
UN COLT DANS LE
POING DU DIABLE .
Eniree : G. 2,00 et 3,50



CINE OLYMPIA

Lu di it 6 h. 30 el 8 i. 30
C('A BRANLE DANS LES
BA3IBO1US 1
Entree : G. 1,00
Mardii -i ( h t30 et 8\1h. 30


I



"I

I.


I.
II


LOLIISIANE' AtFPi
Al. RenIe [labs, Miniltre'
franqals de l'Education, a
rendu homage lundl au
President du Conseil poul Ie
Ddveloppcment dc la.Langue
Franqalsc en Louisiane (Co-
dol4i) Maitrct Domangeaux,
dcvant Ic Congras Mondlal
de la Feddration Internatio-
, nale des Professcurs de fran
;ais i 1'etranger qui s'cst ou
verb samedi ah la Nouvelle Or
leans.

< rendre hommage aux Institu
teurs et a leu'r Conseillers pe
dagogiques qui rdveillent
chaque jour dans I'esprit des
enfants louisianais le souve
nir d'un patrimoine cultural
qui, il y a moins de dix ans
semblait menacer de dispa-
raitre, a-t-il d6clard. Pour
accomplish ce redressement
spectaculaire qu'a-t-il fall?
Un homme entreprenant, au
dacieux son nom c'est mai-
tre Domangeaux, quelques
bonnee volonte, et le senti-
ment populaire qui a porter
au pouvoir un Gouverneur
qui pouvait fire voter une
legislation rendant au fIran
gais une place qui lui reve-
nait de par l'histoirea.


,'AVEU. II y a actuellement dans
'Ae 10les ecoles de la Louisiane,
Sre 1,50 quclque 50.000 eleves qui etu
x xdient le frangais chaque
( s x jour>, a-t-il ajoutd.
Parlant ensuite de 'a fran
'X THEATRE co7fhonie dans le monde, M.
aby a iappele qu'il y avait
,undi a (6 h. et 8 h. 15 / ,quelque cent millions d'hom
IES ANGES me/ re t de femmes qui, sur
;ntree : S 1.00 et 1.40 / tous les continents, sous tons
lardi a 6I h. et 8 h. 15 les climats, qvec des tradi-
,ES ANGES tions culturelles differences,
ntred: $ 1,00 et 1,40 s'expriment, pensent, vivent
S en francais. La francopho-
S nie, c'est cette r6alit6 socia-
le, politique, humaine.s>
M. Rene Haby a par ail-
SletL's confirm que le Presi-
Pharmacies dent 'Valery Giscard D'Es-
d service cette tang, vs.snsible a l'invita-
tion du Gouverneur *de la
nul Lounisiane M. Edwin Edward
et du Maire M. Moon Lan-
LUNDI 5 JANVIER 1976 drieu viendra en Louisiane
lors dc son voyage aux Etats
SEJOURNE Unis,, prevu pour le mois de
Rue du C(ntre Mai prochain.
Enfin, il a annonce que
ANTILLAIS 1'Association des Professeurs
B. JJ. Dessalines anieridains de francais tien-
drait son Congres annuel a
xxxx Paris en 1977.


MARDI 6 JANVIER 1975

31.1 PHARMACIE
LaluI

MFETRO'POLE
It. Dr. Audain


Huit cent delegues venus
de vingt pays participent a
ce Congrcs qui, jusqu'au Pre
mier Janvier, se propose de
faire le bilan de I'Enseigne-
mnent du francai.c dans le
Monde.


(I



Sa btte de la aLaS du Ceaiva aa

SDELMAS

L3,ezcs- c D les loursde.

S l0 h A2L.L a 6 h P.M.

Articles de Cvaa

Et

e verres fbeLy,




~ij~JL~;~.~ac~.sac fr. sa J~D~rrCa 2'OV; -. DRZ1ThA -HN7I


I'.


Une nouvelle
Messe no r la Paix

CITE DU VATICAN (AFP)
Paul VI a compose line
messe specihle pour la palx
qu'il devait, dire luii-Inmt,
pour la premibrb tois, le ler
janvier dans la Basilique
St-Pierre, a l'occasion de la
neuvieme journfe de la paix.
Cette messe pourra ensuite
itre celfbt6e par tous les
pr6tres du monde.
Le nouveau texte, qui s'a
joute au Missel Romain, pre
voit notamment un sacte
penitentiel pour la paixr a)
la -place du' sConfiteor ha
'.bituel. L'oraison des fiddles
s'ftendra mfme / ,aux ar-
mies, pour qu'elles accori-
p/issent leur devoir en assu
rant one vraie security, par
application de la justice et
du droits. L'assistance pre-
ra 6galement pour ceux qui
sont victims de la force et
de j'injustice. L'homelie dc-
vra sainspirer de l'appel pour
Ia paix de Paul VI, en 196ff.


a dominer
le Continent Latino


DECLARE CHINE
NOUVELLE

HONG KONG (AFP)
Apres sa prenoitre atta-
que lance mardi, 'Agence
eChine Nouvella, accuse
cette fois 'URSS de cher-
cher a. dominer l'ensemble
du Continent Americain.
Dnrant I'annec iD75, sous
le covert de l'aide') et de
.'(assistance-) I UPSS a pra
tique le ,s-abotagv,, et la ,Ado
minations tandis que 'Impe
rialisme Americain, aqui a
toujours regarded I'Ami-rique
Latine come son arricre-
cour, est aux praises a la
plus serieuse crisis economic
que depuis la guerre)), ecrit
(,Chine Nouvelle.
L'Union Sovietique qni
par une politique d'expan-
sion et d'infiltration (cssaie
de coupe l'herbe sons le
pied) des Etats-Unis. cons-
titue la principal menace
pour le Continent Latino-
Americain.
L'article declare ensuite
que lea pays d'Amerique La
tine ont resisted avec suceds
a toutes les smencesa sovid
tiques, que sde torrent des
duties contre I'hegemonie se
renforcent et que la situa-
tion est plus satisfaisante
que jamais.c (Les pays et
les peuples d'Amerique La-
tine, en resserrant leur unii
te6 et en continuant la iut-
te, remporteront sfirement
d'autics victoires dans ]'an
nee a venir pour faire res-
pecter leur ind6pendanee na
tionale, leur souverainet6 et
leurs interfts nationauxa,
conclut

2 l probl mes d'aujourd'hui eat3 doa dema]im




3ILI5S s


9-moklap'. EP 'AElt'CUS


:H I"Whaomnl@ lkDEMO,

MIG atsar am 54 de llont-


4 OFEL


POUR TOUS RENSlEGNEMENTS


-ii'2Eww a la Galerie Blaache
SUR UN FILM


Est arrive rfcemnnent de
Chicago, Huguette Thtodo-
re, Research Assistant
Script Writer (Assistante
aux Recherches d'Aide Be-
moll du Script) de la Com-
pagnie Cinematographique
(Documentary Films Pioduc
tionsu de M. Marc Mamala-
kis, cineaste d'origine grec-
que professant aux PSA.

Marc, qui possede, chose
rare, un M.A. en cinemato-
graphic, a deja realise plu-
sieurs films documentaires
sur les pays comme la Grei
ce, l'Italie, le Vietnam et
les USA. II a egalement a.
son actif un grand nombre
de films commerciaux pour
la TV, ainsi que des docu-
nimehtaires remarquables tels
que aLa Vie Sexuclle des
"Senior Citizenss (person-
nes agees) de Chicago) ei
encore une etude sur les dan
ses des differences ethnics
representees a Chicago.

Curieuse de savoir corm-
ment est ne I'interet de 5M.
Mamalakis pour notre pays,
IHuguette (Frenchie) Theo-
dore nous explique que Marc
a remarque, durant ses vo-
yages aux Antilles que tout
ce qui etait beau venait
d'Haiti, et a done desire fai
re connaitre ce qu'il avait
decouvert. Apres son pre-
mier voyage en Haiti, il a
pu obtenir un financement
partial du Gouvernement
des USA ainsi que de l'Illi
nois Art Council.

Huguette a intervicw6 de
-nombreux artistes, et, entire
autres, Jean-Claude Caste-
ra qui vient d'ouvrir la Ga
Eerie Blanche, et a oricnti
ile s6jour de M. Mamalakiis
en Haiti aun course des mois
de juillet et aofit dernier.
'Elle nous dit comment Mark-
a etf enchanted de I'accueil,
de J'enthousiasme et de la
sollicitude de Jean-Claude.
Elle nous dit encore que le
film documenta-ire d'une du
ree d'une here et demie
est tout implement extraor
dinaire, et qu'elle a et6 par
ticulierement impression -
nee par les couleurs et la
photogiaphie. Les inter-
views, les dialogues, la mu-
sique et la littfratura sont
actuellement a I'tude pour
le film gui sera projcte a
la television et dans les sal
It- d'aspect cuilur'.i

L'inlercvic' enrcgistr'li- til
Ire iiuguelle et Jeain-Cl.hil-
de Castera a duie plus d'u
ne heure et nou uvol 11ip
pris que la premiere du filmn
aura lieu en Haiti. A ceate
occasion 53 Castera ofl reA
la Documentary Film Pro-
ductions le site de la Gale
rie Blanche pour utn cocktail
de presse qu: aura lieu pieu
avant la presentation du
lilIn en Haiti.

,,Plusieurs de nos peintres
primnitifs et contemporainsc
y soit spresentei, nous dit
Jean-Claude, pariii les plus
conlus, Rigaud IBenoii, liec
for HIyppol tc, Gcssncr Ar-
mand, Bernard Sejournl, E


l^/ I







Av a Qons Des hanntenuS

6 Grand Botmn


VOLKSWAGEN

^{ eUI OCE S IDE (E5AE1T


V PRIX: S 319,63 CASH
S- 5 SACS DE VOYAGE EN CUIR V. I'. DE
S* s 5.00 CHACLUN
3 STYLOS ,'CROSS,, V. W.
DiSTREBULTION DE MAILLOTS V'. i.
RTS PAR

Li Wlncrseno ( cQ{ r ai .



S ET INSCRIPTIONS S'ADRESSELR A MICliELE TOLD'S LES SOIRS
A MICHELE SCOTCH CLUB A PARTNER DL 9 H. t


dith Hollant, Raymond Olfi i f '(
vier. II y a, 6ga/ement des
entrevues d'atelier avec Cas r
tera lui-mime, ainsi qu'u-
ne vue ex raordinaire des (r-s!
palettes-coquilles d'Obin, la
presentation des fresques de
I'Eglise Episcopa'e, les oeu-
vres exposees au Musee
d'Art du College St. Pierre, 21 1
les debuts de la serigraphie
haitienne avec Jahn Hi Une
Hahn. Des scenes remar- se des
quables de notre pays sont nation
evoquees, tells la Citadele tee s'
Laferriere, la descent des pas let
marchandes de Kenscoff, la tions
danse folklorique d'une fa-
mille paysanne, le bord-de- 21
mer sur la route de Leoga-
ne, Port-au-Priiee sous di-
vers aspects, pZusieurs egli- Song
ses et chapelles, ainsi que tures
des visages-spfeimens de no sentiel

tre race. de et
Jean-Claude Caslera nous ni hat
confirm le retour dc Mark cussiol
en Haiti pour y terminer les 22
films et en pifpjrcr un au-
tre qui sera une ltiElli; don't
Ia trame se dcroulera en
Haiti. Mn
terieui
lantio,
vos ob
La Galerie Blanche sesa ou
ouverte ses portes lauc a
sur rendez-vous, 22 J
A Ia MontaBne
Noire Sync
pour
Depuis le 22 Dfcembre der cessite
nier, une des plus chic gale sultats
ries d'art a ouvert ses por- moyen
tes aux-visiteurs, aux collect nus
tionneurs et aux acheteurs tructif
desireux d'elever leurs cri-
tOres, standards et connais- espfcr
sances artistiques et intellec
tuelles. 24 1

Effectivement, de 10 n. Un
A.M. & 5h P.M. les person- Regir,
nes desireuses de visitor cet discus,
te galerie de tres grande te aid.
classes peuvent appeler le tion.
715.61 afin .de prendre ren-
dez-vous pour fire mieux 24
guide dans leurs choix et
leurs achats.
Nous felicitons la Gaierle Succ
Blanche de garder un tel tre sec
maintien, et lui souhaitons un ju,
de toujours se classer par gulden
sa tenue, son prestige et sa travail
quality parmi es nmeilleures avets h
galleries internationals. dez-en



OTREl OrOe jrae
Par Frances Drake


MARDI 6 JANVIER 1976


flARS AU 20 AVRIL
(BELIER)
exploration minutieu
offres et une imagi-
serieusement orien-
imposent. Ne milez
s affairs et les ques-
personnelles.

AVRIL AU 21 MAI
(TAUREAU)

,ez aux rffdrences fu
dans les secteurs es
s, mais avec metho-
reflexion, sans eclat
e. Ecartez toutq dis-
a sterile.

MAI AU 21 JUIIN
(GEMEAUX

ie si une activity ex-
-e parait plus stimu-
concentrez-vous sur
obligations, sur les ba-
yous bitirez un meil
venir. Soyez realiste.

UIN AU 23 JUILLET
(CANCER')

ehronis z vos efforts
qu'ils couvrent les ne
s de la journee. Re
s superieurs a la
ne qui seront obte-
sar des efforts cons-
5s. Vous aurez L'appui


UILLET'AU 23 AOUT
(LION
problem familial ?
dez-le en face. Une
sion franche et over
era a fclaircir la situa


AOUT AU 23 SEP.
(VIERGE)
ets possible. Que vo-
ns de la proportion et
cement reflfchi vous
it. N'essayez pas de
ler seul. Si vous
aesoin d'aide, deiman-


24 SEP. AU 23 OCT.
(BALANCE)

Restez sur la br@che. Cer-
taines solutions demande-
ront de attention. Omettli
des details ou prendre de
voices de traverse .seuaient
onereux.

24 OCT. AU 22 NOV.
(SCORPION)
Excellentes influences do
Mars. Bonne journue pour
s'appuyer sur votre franchi
se ei vos dons de chef. Les
affairs sont sous un influx
particuliercment favorable.

23 NOV. AU 21 DEC.
(SAGITTAIRE,
Certaines personnel fe-
ront des affirmations sans
fondement. Ne soyez pas
egare et ne suivez aucune
suggestion sans rechercher
la verite.

22 DEC. AU 20 JANVIER
(CAPRICTRNE)
II11 serait pfut--tre bon
pour 'us de ralefitir votre
rythme pour decouvrir une
erreur de mdthode ou des
details oublies. Dressez avec
confiance de nouveaux
plans.

21 JANV. AU 19 FEV.
(VERSEAU)
Intuition, reflexes, nais-
sance de bones idees sont
stimuIuls. N'en embrassez pas
trop toutefois, car votre pre
cipitation (4ngendrerait des
erreurs.

20 FEV. AU 20 MARS
(POISSONS)
La conjunction genereuse
suggere une activity cons-
tante dans des ppojets de-
jab commences. D s entrepri
ses solides pourront 6tre
considerablement avancees.
Ecartez les genours.

SI VOUS ETES NE
.UJOURD'HU1

Vous tegs tries enthousias-
te. mais protondement rda
lisle dans os eittrepriscs.
Vous aaez i esprit pratique,
meirculeux dans le Irahie-
nienl des details et execu
terez a la ettre les instrue
tions rt-cues. Tout en ne re
velant pas toujours vos sen-
timents. vous aimez la por
pe et ies bonneurs qui. sQ
Sous le; observer attentive-
ment, ne signiik-nt pas
grand'chose en in de comp
ite. Aujourd'hui. votre plus
grand bonlicur vienlt de 'ae
(ion. Votre diversild vous
reind apte a une carrier
dans de tries nombreux
champs d'action. notam-
ment la science, le droit, la
lilterature, la publicity et
1' useignement.


PAGE 4


RoufCe DGca@cS 4! BBouses i ndLipeidaaQe, lmls esssort s a fBouBdanB

E-OJNDA CIVIC est la solhtiini

S c@I'is v; as@llcs avk ? P1 des rgSfl5neBBentta suppBenBentafir@o,


Apres lie Ciinbie'ME




4LIE 1HESTLQT


----~-----


~S~v~~,~~u~~nv~s~J~asp~naa~~


Ci~3~J~t~e~i~2f~&~kQ~9~,~aS~~S~31~i~~5







i. RP V,1liI~tw; IC eNOUlIELLISTros





Pt' J~. [ -,51I, LllI\"ne t, a- i U/~I!Li~l~Jiit~ttlLbi-


(Suite de Il: Z26im page)


RiOpilllilque e t n,tre dan.s lies
I'lltIs I'ar cule Itlla s uls d ille
'r Ciflop l dlln *dii donnller
) I 1 l recevoll de Moll Otli
ver1lut) ei0 t, aont vt.lh s i'l 1'E-
Iat llnitleln la conollneI dtrs
invkii f'is i'iirs I urau lItri s' (t
l'illtor'i, gcran l ;ssalitl. (I(',;
iI I t i ,e t i S ii i .i C lt i it
'ill's qu'xpli'u nt I.a s' n
lt 1 d l olnis rt t ll i o 1 :t i te t
h \ -:" ( f l'r-.,!it l I -
s nlls Tecihniques i- 'ill.

Lh Iopllb'iq:e Fr;apn(:.i '.'
la lcpun iiique FP'cflr ltm'.\su .e les Eta:'s-Up.ns d'.\
mi-r que, le Canada In RPc'-
pubiique de Chi e l'r (;t
d'lsraei :l'lnl i q li J (-,, At, ,-i-
cos l i eg ialls Cos it' I'ON iC-t
de 'InEA si cond1nt ic ivt-0
nlent h's lo'ts MJ Mon ll i
Verrlei levlt dan1 s '.1 1 hltte c('oi
Ire It .i us-deveiloIlp'i n 'nti
e n ( *c on t( ib.llu n t, :tv c ]' ,/l ;" t
velliitiilt]. t ilii site0cl- e1 ci

I'Ag a'le i:1re. 1a 1.tmentor -
lihon '. i ron.l'rci" sa;t.:o W
Sc I'li Ir srul iil iir r tinI (t',
1l l'(S.itllii tl inl d-',sia li' olr-i
ts cii''tcl -rl CO. 1'::ateirt. di-




rint lce h:lln i n1:1i (]'i s (es; r

lrona. s l(' t 11' -na tinal -
l ii l ilt' ls t r I 1 If I50 t



i cim -r (It I 1 t i1' .' CI n -
I' ;itl-'e i t c 71!; t i-


pI tu it i '" it i '.' ll itl


p'l' tell m c- 1h;,l '.'. .1 r"I",
I trtpr sI ', sI. t la L l '. o : -
lraini ra i' 111i I I il 1a 1 oi 'i I
I'II5 i It at";ns ,)Irf i' r". .l
] I ptl t itll" ,' i '

erm i'es 'nolu .' tn
q eo srr.i,. 1a\ilssemen 2
louts lc. rI'O ir-tes p S i--



triab? cosmplnex' mw'sId 'I-.
(111on l vc OUei otl 'ion. r -iA
mlonie et kt iionction de 1 e-



A ven te o


2 Grandes Mansons mea.
h'6 c ou non micublces ai 1
Rl:elle 0. No. 27. Tres con
forlalflts pouvant servir de
lResidence. Ambassade. Orga
nisme International. Ate-
liers. Ev-ole eie
Climiatie6vs Parkins. Eaui
claude et fro.de, Piseine,
T'O1lpholie,
S'adressiear tia No. 49 Rtu
(les Mirarles onl .S u ez
TEL : 2-1946


chiqIior Internallinal sent
appeldos 1 rounpre avoc laI
toi-'eplion flralniiita ire da
compl:artliceiits iind 'peC -
(lItil,s do i1 pIniilM,2 qui est
notre ei doivelnt proctdor
deis bntltulos de. la Paix eL
ile l.I- lt noiiuaisa ol-on Ifacondc
tl's raippnrts politiqt-i', dco-
ltoili(jqli';, C iltira-CIs c0s1s-
tantls et mutl'.ls.

lFi.p e IIaiticn,

Dins l'entrcprise achar-
is,' d.' Ivelbppemei1nt ecdoni
miqiue, i'l sera t aberrant dof
ie.pasi ;Iccorder a I'Enca-
'tion la val'ur d'un objeerif
lp('ritratire, 1e-omme facteiur
(!.' translirm.tion, IT !c Colt
oit onnte. "ill mimine little que
les ;,ie- \irs privi'-,gis tc
le'iiconoiti le pror6. sro-
cia; pl I i- set 'ttavcni-r deo- a
(emucrnatie qui nprcser t le.
ptI s I'r i'l l C bun 110 I s) ao s
ls Ci-,y'lns. l'op.anoui:ise-
mcnt' te I i u r Iscam'L6
ct In raliIsatloi de
'evils nobles ct le i:;.s as
piraaltio s.
re i!)li-r enl jour lI:;pIlo-
'ion 1- m1: 011 iP' 1 :11it t-C,0 i

feei;' a tots e"s niveaus d?
i n ment. U i l i. Ll i
nell," h I'univc-itt
Parini }-s oNbliIgtiont a ,
(i{Pt: s T.ir iolnn Goti vCrtt 0 "-
Is.i'1. (imt lioti e pr' i t I O :'"ilp.'l n -'
t 'in .ht e c "ie da' ior r
iUt'- t es co';ch tt :- I'.
p i'-"s- 'i -' -uel que so.t ii'I/
or AIn ;n t : o:1 Ii 1r ti -
. i's possible] t s rdIl/es
ct i' s dL c e develop:inT' i
iH'tl' '. l it moral. 1 e/ mo1
d r ln i-l in (calr 'lifoic r p-r





ti l t t ho- c ct rlUls lt
pr titit: do 't if en-pt'i.
pi 01-1e it




titr'e piy 'goes t I '- 0 -
5 5 d 1,' i' (C1 1 )1')C i ',1P
Dv ij a i fruie pits., lo rci













ute II.-.il a- etc la rols't q>!
Csi ptrnt a e 'cequirtsa re


LJ, pI a('(1 ,, C1s on,' 2 ip ,
o;r phy, iques ,t ]: rc s-

on 1 mt 0 epano".

tiD 'i n trois a',, ltia erda

vI'l] itn l. i 1i a i -t-ca consi-quen
ce 'oiq tdite ifa multiplica-
I'on du nom-bre Oce petits
h::iltI(ns sco ar(lse'i
l,:j I ioi; Plim' ire a', i
10J I '' s dI r etl s es 1, s u l


p): :r" l ,s ''!e ')!ie t opted 'Ics
] JII]l!a OI" ] do ce'rtaine,; ZO


151 ~ U CIfANGiF M0 a










VOUS TrS di-i' 7nE IR





-~~~~~ al i~5 la -








c5 J



lo Rute Lasumrve 5 1 7Lni- a7I e, I














Sans U G, 177317

A4LPRD(T, 7 1 C lE -0 55 et7
Pa T
e s t r

M Na.d.,,G1TC~fl, IUV-72 DlpM I

I \" U vlI (, m -,, a p ri 0 Ua,


nes parce quo, prdccls6nont
la promotion scale preconil
sde par I'lniinortol Doctcur
FraPiiols DUVALIER s'dtaltl
conicrtis6 clans lours con-
c'itiols molllceres do vie in
d'viduelle oC communautal-
ro. Citons quoe por la pre
niidre fois, des Examens du
Certlficat d'Etudes Primal-
rcs soseint ddroul6s darns
V'Ile do '.a Gonove, tant par
souci-t rgcger une double
traverse peut-6tre pdrilleu-
so a n mo ns 80'l16ves, que
parce que l'Education a coinm
mencer a fructifier sur ee-
to ile qui'a droit 6 la consid6
ra.ion des Pouvoirs Publics.
Un autra s gne que l'Edui
cation Nationie rdpond aux
impdratifs de la bataille da
doveloppoment a etd marn--
lestd par la n'ationalisation
do plus Cd'une cenTa ne doc
clhairos d'Institutcurs du
Secteurs Privo que l'Etat I
prises on'l*charge- entree Jan
vicr et Novembre. I s'agit
]1 de sales de classes credes
par des particuliers, des Mis
sons ou dos C'.,-" ':. ,-i.-I-,
oeli"eicuses qui ont so'licidi
et obtcnu le financemcnt
desormais dafinitaf id'eablis
segments que 1Faccroussr.centI
dcs recottcs a poemis c'inted
fgper au Secteur Public.

I! est bon de signaler aus
si !a rtpporetuss .'on suIr IEni-
si nicmcpnt Primaire de la
c'.t n,.," du Seconclaire do
plo'i o-r unsI contrsclt plus
strict des Colldges aq-li se-
ta c0lt fpendal-t tin temps absI
tinus de respecter les reg.e
ients oen vitiicur pour l ins'
criplosn auix E'ameis dui
Biccalaur-ate : tous ies rodres
senntl ts pos-sib'ps ont (te o-
pf0d0 L'P-i d.scipline chez ics
o'-v(,-- ,t la collaboration :t
t -s'a ite de,: ciisLignan'ls
o.:t r-,pondi deo facon posi
tiv elt conde'nntit a I fi fir
mi't des instance's sa-..rieu
r'('s cl'-ireusee do maintonir
,i-ur le pran national! it, in-
t' i ol] stllq I'< valil' de IS'D?
s-iisncnent Hait en. En ct6
ceite ann01e Haiti af pa'rtiet-
pi ct :- cc acmib s la i Ie--
connis isatnce cOff" t ,(- i' Id i
ottlvaleine de ses tiltes a-
eca nmiq ics avec clix dos
Grandcs Puiss-.incos :iI1tant
olte du Tiers Monde toot ell
tieir.

D2 plus, la structure-de .-
la Section Prima it -'; dCu
Normal Urbain a c 1'ob-
jet d'analyse ci deo i tl 1tnos
t.c n 1975 a l ocrc0ut-,, I ot
ce la prI:,c.ntation du pro-
jet du B'ldjict pour 1'anile
197i. 'oill dt M ,a sstiss d''x
plso-I' ison ct d'Eva liiaiti;ln on
voy(cs ipar le -Fonds cd' ui:
ct de CaCopa.r ion du c ios-
-i'cortm-cs' Frnrsci3is, p:- ir.i
i',(" Mon1 al-ce. ,I r 1'A-
gCnce Canllad.'nne poillir 1'
Dr velopplcniilt Internati -
i-al

Lit rolot ons lavec des Or
gallismllcs IiAntcnation'iuxt
i-isa cl Irilc',leuitels poutr !t
d Ivoppieimnt delil systnie
educa::l haiticn fi plus d'uih
11 re,

Ellics ont 6te l'occas:on
" d'lunc prise dle conscience
renouvecii-" des problelns es
dulcat Is cans ]jour connexi-
t16 nvce le developpement:
E5 es ons permiais, par les
travaiux cls Commis;- ions
Mixtes d I'Eniseignenmcnt
Rural (t d1c l'Ense'! qnemneo
Uliain, de ro cr0er unil aTl-
mof'phire vivil ante ei vra-i
imnet ination-ilc dans la coe
xistince des deux sous-syste
me',;

Ellis Onl prouve q''e la
voiint6 de Mon, Gouvcrne-
mrnt dame ibrcr to condir
Sltons do vie do linai.vidu et
C'o pronmouvoir la 'commiIu-
no'ite dans 11n climate de so
curito pour les per.-onrs- et
pour les biens exerce unei in
flu.ince stimulant sur 1'a -
coe cxt6rioure sins aucune
cventual.i'd d':nterfdrcnice
hu5.iilianti
lWon *Gouvernement aura
ali si une attention tout
ptr ecu tere a 1'Enseigne-
mecnt Primaire. pace qu'il
constitute lo Tranc et le Sup
port du ,yeteme Educatif
et que repandu dans les
coins du Fays, 11 reprdsente
le pourcentage le plus ede-
vd de la population scolari
sae.

Les autres idegrs' de 1'En
segnement suscitent 11un in-
tirit tout aussi particuiier.
S'inspirant *,. la phileoso-
phie du niveau primaure, its
produisent des effects posi-
tifs grace 6 1a supervision
constant des etablissementst
Spublics et prives et alux re-
dressements ndccssitis par
Sales irrdgularitds des Mail.res
a I. I il-ub-e- aui r l iicc '-. ,:i- I.-
re Vi.alr ll a r:..ildor-i.i-
lion d1- cliilc-a

S An fur i. -i niomsl'ir, qhil
S 'accompiil la mnadi Li:-i :-
, lion de I'Eqluipnmint EdLd-


4-'


qatif ci. gqu' ric- C erlniin. .- I -
lastiel im prii eiiic ii, .l
systim- iiP'i lap rlad iIin- I
nol Ct riklide p 'alerl't .. '.-
r'cupfrt .r : tlou I t dl- t '--'
'es iniiiiiii u I n.e l -
rientant suivant leurs apt-
tudes;

A measure qu'au degrd '
perieur un plus large 'en-r
tail do specialisat.on absor-
bera ]a clientele du Secon-
daire et constituera une IL
serve pr6cieuse pour nos ei
dres prolessionnlcs et techii
ques;
Nos resources hunaini -:
seront revai'orisdeq et rent-
pifroilt la function d'influx
cerebral indispensable a la
croissance organique -du
Pays Hait'en.

Jen prends' occasions pour
exhorter touted lI Jeunesse
Haitienne a fire preuve
de civisme par sa discipline,
par son travail et son amour
charnel du sol natal dont
elte est Ia gardienne.
Un des objecifs majrurs
sur le Pian du Travail est
de lier la cro;"sance dcono
mique la plus iorte pqssi-
ble au mieux-etre social, im
p6ratif qui conduit a inte-
grer .p'us dtroiteinent dans
la planification na',onase le
prob!eme do l'emploi en e-
tabl.ssant des diiectiv(;s ct
en renforeant des exigences
d'ordre public qui contri-
buent expansion do tous
les points gdographiques du
Pays.

Le ph6nomene d'accroisse
rent de la popui-ation p ':;d
do jour en jour p;'r lac
cele .it on rapide do son
tanx de croissance le ca
ractere done veritable ex-
plosion d'mogiraphique due
a application des program
mes qut eliminent les Itami
nes locales, fooilitent Ics
communications et Ics trans
ports et developpcut et c-t!m
niercec des denrdes alimen-
t;'ires; 11 s'cxplique, en ou-
tre, par introduction des
mcosurcs c. ', .- i pour le
control des mtladi&s pi-
le'niqaces et endemiutis aunll
; que par extensionn CPS
soins medicaux aux pirti-
culers, entrainant aiisi
r,,, r i it-,', du taux de
natalitd et la reduction du
taux de' mortality. -.

I1 eAt resulted de ce fait u-
ne poussee des efiectifs de
I1i population active qul en
vient a crder la confrcrita-
t on centre le volume i.s
rossources d'sponiblcs en
mains-f' oouvre et le ryilin2
de crolssancc dc la produc-
tion.
Ati ssi incombe-t-il .5'E-
tat de ddfinir une poll qie
cde eiemploi qui permctte du
ij]iser ia force do travail el
les services de chaque Ha -
tien a l'Effort Nationa di
Developpement.
Certes, nous faisor's face
ail cholnarge d gIiiisev 1 i11'
rei a l'economie dce subs's-
tince don't los entraves frci
rent encore le odicollagec
pour le ddveloppement; 1'cm
prise de -l'dquilibre des has
reven'is)> so troupe mainte-
nue par ]a dccnsite de la po
pulation par rapport aux res
sources naturelics et 5 la
technologies.

Ma's pour pen que l'iin-
portince en termnes absolus
cO loa base ddmographique
exerce uns influence sur 1'6
chelle global do 1'6cono-
mie et qu'elle solt ua.fac-
teour -0i. -:"'i- ,itr poth-la
rlussite des programmes
d industrialisation, Mon Gou
verncment s'est a's gn6 la
tache de poursuivie une po
litique de plein emploi, par
une repartition rationelle
doe.a population active s-
lon los bosoins do seciours,
par la correction des desd-
quilibres de m-ain-d'ocuvft'
ontre les parties du T.ri-
toire Natonal; cette ttechbe
nec -ssitera le ddveloppe-
ment actions cr6at'ices
d'emplois dans 'aes regions
depoupd"ee/)par les mouve-
ments migratoires vers los
poles de ddveloppement, la
formation profess onnelle el,
des stimuli de la productive
te; elle sous-tend la promo
tion social, la prestation
de service et la construe-
t'on de logement autant d'i
initiative qui contribuent 6
l'expansion de agricultureu,
de l'indcustrie et du cornm-
merce.

A ce compete, la polftique
Sde Mon Gouvernement a e.n
registry de sarieux et enaou
rageants r6sultats grace a
la stricte- application du Co
de du Travail < VALIER" et'des lois nouvel
lis., D -crcI --. ,i': irc_- e-t rll-
rc-t v':--- vi-ant la car ti it-
du So'l-aria. cit l'hirniCiro-
des i-laliorns de cec dernier
,ec le Patronat,

(h su.sre)


PAGE 5


POUR DINER ET DANGER


L'hotel '.e pluo- luxueux

d'Hiall Barbecue daneant

ch.i-que jiudl solir et son
cotLtail lounge





,ouvet chaque soir de 7 hres

p.m. a 3 ires a. m.


. .... .... 3, 'iLH SEc uip~ -





K- -pa ijSAN?


i'sH H





A RIC -- Lcd q0t1 -s


. .


I'

















Pr6se.nt un SHOW au5cours de son

Buffet -e0.l.. chaque jeudi soir
e.L,. -=A' FB I H U .T BOLEI' ,-h ',; ,"-, '",
Pr se t 'u' ."'W a', co r de """ ._ _o .- .. .; .
.,, ... ..


-Vl-






- .'- : --- ..... --
i"i ^-t --- ;-,




















u is .-.,.-d -i-iezc a-.'








ne iser doaff mcle oznee

dcner i e g oDafl de
I pou s iei^ufme dns t adip


17, RUE PINCHINAT, PETION-VILLE, HAMTI Tel: 7-1849
Mentionn6 'par TIME et par VOGUST comme 'un des

meilleurs restaurants des Caralbes











5I n alnde enter .


...... ... ..., -;. ^




Le lieu de sajour prdfdrd 'e a.,,i .

des artistes et des intellec- "--'

ttels de reputation internal ';- '-.-

tionale.- "A


c,i ii



V: ;-,,: -
IY






^^^6,
B.., X .- r.-V


r ] Oi" rLO EriLt- e- ,i



l~TSRS '-it
\ -. /f.t /,











RU X K--O-1yIWC- ;

SPoor los gens gut preisreot toujosirs Is mailesilr


A ac



ETUDES

INSTALLATIONS

SERVICE

Distribuleurs :


. I-







ii < .


COMMERCIAL







14 Rue du Fort Per Phone : 2-2020


Le Magasin


ELTTLTrui TEUROPE



EST LE SEUL DISTRIBUTEUR ET VENDEUR

DES PRODUCTS DE LA CELEBRE /
MARQUE MONDIALE





RADIOS. CASSETTE. FLAVORS, BLENDERS.
COFFEE, MAKERS, ELECTRIC SHAVERS.


Aaweff~^wsEwf~fw &Iefe~ ^~~f~~f^f~f~~f~i


- -- ------- I III I ~ IIIII III


I


OeCCCler~N~+N~ONNZIE+Nlb~CI~OIMC~HI~WC9


~ehIPI~S~BO~I~NNhAw~O~~D~re9~e


~BbML~b~PCIQLO~DCIr099Cb~e~C18~0~0


~pll~BQIO(CI(UIOO~CPDQPCI~QI~CDCNIWDD ICI~I~IPICCDBD~MC~*CpggsDCIC~Np


d;i~'~ ~~ -i~A~P~~~~9~0.R~~E~A~B





~~~~~~_~L. --~~_~ _~__~~_ ~ ;__~_


LE NOUVELLISTEn


LUNDI 5 JANVIER 1976


i CO UT IOEUX DANS UNH

&[EGE VOLVOQ


S'0.'o 1/.11VO omoloiie tj'onneo on annoo,
i I iOutrs 'l to sui,,.Jor i .LI 'nlno I uon d1,e plus
nli/ Ildll.t, of dot, plus 'is ur"
ltllr mouvo'' o'ssito une mouvao'se pos'iiono
[".-u uis li p rovoqutor aOe' rr.ou dJo irtin et ren-
die I0 iLondul io u ie 0 cilo II s1 i ao.t c Ir5 im
I..:.rioni 'ire bien asqse' queolqjoe oil so aillao,
S1.1 p-os o> QuaIque s .il o Osl'ionce o pei

Li. 'ege VOLO' 'mer.-nd aus rdut S overes ei-
tenii.t 11 1s equipe d un oppuo e Icte fi se.,
.j urFi armoluro 3ncora Olus Stabla el son rarm-
tc.' raGl- 05; 'sieli -,emenl plus airmo


9
t,' / ",
,: gr-d, .' I


[ (


I, .


Ce seqge perme lousy l-e reqlaqes
_ DeaDacerreni ovaon el arriere fres
fac-les 18 posie/ons
- DeDlocement en houiour
- Doos.er regloble luqu a 170 pour
forme. unre couchelle
- AppUI lombare olusitable
Toeljes cas mrethoraolon sort nees da
recherchos ettBcluees or des experts
mediLcau


Le Siege \'OL\ foq do vous un Rteilleur Chauffeur


- ~ ~ Rr Tc*f.


- 0 -


dcs de M le

Huld'a ]atwm'l -

I.oC Ponipes Foisioires Pa-
rer- P er'-Lnuis vous ain-
nonccont I dece, survcnu le
I Janvier de Madi noisel-
le Iulda Domond.-


A ses frtres et socurs :
Monsieur a' Mladaine l.eiio
iominiique,. 1 in1 icur Em le
Dinnoind 1tlo^ cur et Mald.i
ii 1c ille llo/innid oNsOlt i'lccr
cl A| d1 ll.n 1 ,Lbcrt Holl -
hl .(ieli)( 0 I Io tis et itada-
ini lhnrin Dnioid, Molln- -
ic'ur 0 t llacilinm e Caniil'.e
-il.n. M iteiri er le RA eve
re"1d [.isl elr et Madamne
Iduontird Domond a sa tan
t' M.,Niaiemoiselle Anna IDo
niond ;it ses nlleveux el nic-
(S, a es coisills et coidel-
ni .(ix i iiincis Domond.
Pre-soir. hmioniqique. Boll -
hommnie. Audant. Jaeger. Pc
rotu a 'tiins les ailtre pa-
irens et aill:cs MM 'ierrr e-
I.ouis lt Le Noulvellit-e a-
dr.sscnsilt lolir.s plus since-
res condiolcanices.


La I'cremjonice
rai ( lh ci; e (
<> 1 ni mres p.
mlet (loditr (Ru
rtfd( lK'n) ou
nm1 t ille iera
iheurea.



L'ltUIng ieu

Thomas se
dans nos
Nous avons
ble visit dc n
geineur Thoma
le depuis plus
la Commission


Avis
LA Direction de la Soci6tc
IYnlrcprises Techniques &
Agrico'es S A.) (ETASA -
\ ti L %-.i k CI \ i avise son
aimnabie clientle que les a
teic s do reparations ainsi
que le Magasin de ventes de
p.eccs de rechange seront fer
nimes du 3 au 8 Janvier 1976/
inclusivement. pour inventai
re
JFNTI EPRISES
TECtlNIQO.'TLS FT
AGRIC:)LES S. A.



US base Electro Aoiechani
cal Comiponui;s M uanufictu
rer rs going thru expansion
in our Haitian facilities We
are seeking MAinageien il
and Technical emplovces
for various responsibilities.
Apply in confidence to :
Personnel Office
P. O. Box 17 A
Po] t au Prince


Diman vva nie r


Dinanche dernier pitr le


vol de 4 h 30 de la AA. Mine
funcbre sc 0Jues Andrd MARC sest ron
d nae mardi clue New York ou le doit
*i a Ig. e pas.'er les fotes de fin dWin-
i a i s nec avec se s pa cuts qui y
dI de l'imier- resident depuis pusihure, an
la depouille necs.
expose des 2 L'accompagnaiet it a 'Ae-
roport F Duvallet, son e-
poux le Directeur 3. A. Marc,
ses deux enfants, ses beaux
parents des soeu~s de St-
y Francois d'Assisee, les pro-
fesseurs Yves 'Boucicauti
[l' Christophe Charles et de
i trout e nombreux amis. !
ar S Nous souhaitoos un b,'i
se.iour en terre eirangere iL
requ l'agrqa- Mme Luce P. Marc.
Strt amn i 1 'in-


is qui travail
do 17 ans a
Economique


vfcS professionnel


pour l'Amerique Latine (CE Le Dr Roger BEAUBOEUF,
PAIt des Nations Unies don't Chirurgien Dentista, r(ctni
le silge est a Santiago du ment rentr6 d Allemagnec Fe
Chili. derale, oui il s'est perfectio.
ne dans les differentcs bra.
Notre compatriote qui ches de la science Medico
est accoinpagne de sa fille dentaire, a la Unvyersitaets-
aince pahs'era un mois et de klinik und Poliltinik fur
mi de ses vacances ia Port- Zahn-, Mund-, und Kiefer-


I


." A Washington enfin, oul
M. William Colenman, Secre
taire Americain au Trans-
z i:-,s d. e Mu e p,)rt, preside lundi une se-
Esther LaEontant rie d'auditions publiques
pour ou centre la Dsserte
LEntreprise Celcis et Le pa i le Concorde) de, acro-
Nouvelliste vous annoncent ports de New-York ci de Wa
avec infinotent dc peine a t shington, les gouvernements
tr;ste nouvelle du ldces de Francais et Britannique
Mime Esther Lafontant sur- ont declare (qu'utne decision
venu le 4 Janvier ai 9 hres. negative aurait sans ancun
d(lu mating a I'Hospice St- doute des consequences po-
Francois do Sales. litiques, tant en France
qu'en Grande Bretagne.
ln cette penible circons- Toute action am/ic aine qui
tan ce, i Entreprisc Cblcis ct pourrait e re llcerpretee
Le Nouvelliste press tiant ronime protcotionniste Ct
ceurs shnceres condo'canrcs discriminaioire, ten/raii,
a Scs soeurs Mme Vve An' danis le mnonde enticr a me
dree Lalottant. M el Mtn ic naccr le systOnme relatev-
Charles Martelly, uce Clai- meant libre dans Icquel I'l-
le Lafontant, 1. 0t 'mem I1iu quipement aeronau.ique et
dovic Lafontant, ree Martha archtht on vendu. Mais d'o
La fon'tsnt. res et dei., l e gouvetneur d"
Ses cousins ct cousins : I lEat de Ne v-York, M. llugh
M. et Mme livinv.ton C('atey estime que le superson
V'right et e7i.tnts., Vve IMau nique franco-britannique ne
rice Boucicault et enfants, devrait pis e!re autor:.e a'
Dr. et Mme Aunustin Mla- alter ir sur 1'aeroport new-
tfiurin et enfant~, M. et yorkais Kennedy.
Mine Guillaume Jean-Bart
et enfants, M. et Mmne Mi- eSmercieanents
chael Mascart, Me. Ver- Madame Ludg,- Fredri--
gniaud Lafontant, M. et Mime que et se- enfanns, les fa-
Pierie Lafontant, M. et miles : Frdderi4ue, Ford,
Mine Mesaette Thomas et Chassagne,, Leblanc. Leroy,
infants. Pierre, Labitsiere et tous les
Seo ncv"ux e/ 'enics Jc autres parents ei allies re-
et Mine Fe.ix 11; uci '- rcient sinciremnent :
fant, M. et Mine Louis (cor .ars PFxcellences Monsieur
ges ct enfants ofet Mom e
Eric Vieen ct ettfant, I. le President is Vie de la
Eric Ve Augustin Vieot 0t Republique et Madanoe la

enfants, A. et f-me Jacques Primnicio Dame de la Itepu
Vielot et enfants, M. et blique, la famille president
Mme Brice Milnfortt en- itiele, le President do la
fans, M. et,Mme Serge Na Chambre Legislative, le per
zairenet enfants, Dr. et sonnel du Departement du
Mme Joseph Lafortune et Commerce et de l'Industrie,
infants, M. et Mme Hubert les soeurs du Colltge de la
Mait Ielly et enfants, 31. et Charitf de Saint-Louis et
Mme Fritz Sajous et infants, les amis de la Capitale,
M. Fritz Martelly, Mile Da- de 1'etranger et des provin
nie;la Lafontant. Dr. ct Mine ces qui leur ont temoigne
Roger Amysial et enfants, de la sympathid t Il'occa-
M. Ludovic Lafontant Jr., sion du deces de Ludger Fre
Dr et Mme Framz Charles, derique, leur 6poux, pire,
M. Jean-Robert Lafon!ant grand'pere, frere, bcau-frere,
Et a tous les autres pa- cousin, etc, enleve a 'eur af
rents et allies affected par fiction le 30 Nbvembre der
ce deuil, nier et les print de croire
Les funerailes Ad la tres leur profonde gratitude.
regrettie Mine Esther Lafon Port-au-Prince, le 30 Dlcem
taunt seront chanto.s le joru bre 1975.
di 8 Janyier 197i en T'Eglise
St-Gdrard i 4 trcs P M.
Le convoy part .a de I'E- Selection gaPaue
glise oil l'eo position se fera MECANIQUE GENERALE
it partir de 2 hres P.M. Dressage/- Soudure
Duco (elimniner bruit,, R6


aut-Prince. kranneien rde 0 onn, annon-
ce aL se8 eonfrfr-, ss anvs
En cette circonstance, et son aimable c'ienicle qu'il _.ea troupes
nous souhaitons a John et a se tiendra d/sormais a. Icur cubaines enEgages
sa lile Patrice Elizabeth un disposition au Centre Mddi- en Avig- m .a
bon et agreable sejour par- cal dc Port-au-Princo. sis au
mi nous. No 67 de la Rue apois. WASHINGTON (AFP)
iS*E-t- -. ,'3St .'3-wGi?',?' '-- a/* L"s troupes cubaines en-
gagees dans la guerre civt-
S'- / tle an-o'aise aux cdbts des
S, Ili | "".|ll combattants du Mouvement
S.'G-' II Natiional pour la Lib'ration
SI "; [ de'l'Angola (MPLA) se chif
S CO_ PAGiiE GE- RALE l frent actuellement a 7 500
D-'A.SSURANCES lIIIIIltiilll homines sclon les Services
0? g"-"Srrrcti Amcricaini.
SSIEGE S Pi r'iS R.[I,'C'CEt O'aulre iart. 'elon de- 'm
~ AGENTS GENERALiU formation onncn e nic en-i-
r' unc conmpnic de chlnr;i
q' yaccraCi ..s 'it ET.ffl U Cie. Ai' ' "'vi tic d Cuba 11
,. Angola. Cette arrive. si el
AVE. SOMOZZA P. 0. BOX 476 .le dcvail etre conifrmo--.
PORT-AlU-PRINCE. HAI'l I ma.rquerait le poeinier ena
TE.L.-: -0322 Z-N751 R gement d'une impoutanl e u--
S, nIu i d b 'armee cubaine, olb
: : ''.^ C -C.1' C_22 :D S T '3S iS I""2CSS se Lvc-t-on.


paration Housse et Capioon
nage, Pieces Usag6es.
A Vendre i Gogo.
Avise sa nocebreuse clien-
tele que le Garasoe (Cour
Mouzin) est transfer isa la
Rue de la R/union au No.
188, Bloc compris entire les
Rues Htonore et Joseph
Janvier
Travail garanti, soigne et
rapid : tell est la devise
de eS/lection Garages.
Props : Chavannes Richard
Paul Charles

Convocaioat.
. L,.t Aw 'i elIir ',:' d-
Sol' irs Sal]e:, nnes; dc-: Pr,ri-
atil-Pri tCo suno i tit'., .ees a 1I1
Hi-union P t'jilere qt..l ura
li'ui co Dinimani.l: 11 Jan.i.:r
cr 8 hei urts i n.
Pri.re d vi-rnir DiI coom-
pict niumnes de 'insigne.


(, UVTaltLLES 2E9 fLLhr09 asVvM


Pt hlmni? la p1, I lcde s'ttcli--
stil dui :25 Dtlemeltbre atl 3
Jailvier, T1'on cut oenregls-
trcr is Port-au-Prince plus
d'une cinqilantanea d'acii-
dcnti do rue, tfaisant prbs do
100 bless6s.
x x x x

L'dquipe profesalohnel'e do
foot-ball, Stndo. dP Relms,
cntre i L Porlt-au-Prineo aun
dibut de lo semaneo, et dis-
putera 2 matches .contre la
selection nationlle.
Consid6rant la tenue et
le rythme des sonnces d'en-
traincment de 1l'quipe hat-
tLinne, et la carte do visit
eloquento de l'equipe Vfran-
qaise, on peut dans une cer-
taine measure s'attendre a
des spectacles de quality.

Vendredi dcrnier, le chan-
teur Rodrigue Militon a 6el
consacre chanteur de 1'an-
nee au course d'un festival' or
ganise au cine Eldorado.


Offre d'emploi
Studio de beauty recher-
che coiffeuse experimental.
Debutante s'abstenir. Situa-
tion stable, emploi perma-
nent. Tl66phoner pour pren-
dre. rendez-vous au 2-5833,-
de 9 h ae.m. a 4 h P.M.



Panorama de la vie
InternationAle
(se-ita de la le. page)

a invite les pays arabes a
faire un effort co.lectif en
faveur de la paix an Liban.

A Jerusaiem, le Gouverne
ment Israelien a confirnme
la decision d'Israel de ne
pas participer a la reunion
du Conseil de Securit. le 12
janvier prochain sur la ques
tion du Proche-Orient.
x x x x


SELON NEWS WEEK
ULTIMATUM DES
DIRIGEANTS MILITAIRES
A qMME PERON
NEW YORK (AFP)
Les dirigeants militaires
argentins ont donned jusqu'i
ia fin de janvier a Isabel Pe
ron pour abandonner ha prE
sidence, ecrit News Week
dans son dernier numinro
Selon t'hebdomiadaire ame
ricain I'Agence Centrale de
Renseignement Americaine
(CIA) aurait /l mise aun
courant de cc plan par des
sources militaires argenti-
nes. Jusqu'a maintenant, af
firm News Week, les mili-
taires avaient ouvertement
demand/ la admission de la
P. esidente mais n'avaient
pas entrepris d'actions direct
to en ce sens et m6mo em-
p/ch6 son renversement par
d'autres elements.

REVELATION DE
NEWS WEEK))

L'Agence Centrale de Ren
seignement Americaine (CI
A) a mis sur pied un nou-
veau service aun jPntagonei
spicialise dans I1 surveillan
ce des mouvemenj militai-
res dans les pays communes
tes, croit savoir News Week
dans son dernier numero
Ce nouveau bureau, p-ci
se l'hebdomadaire amneri-
cain, remp:ace le (Nati7onal
Indications Centers, un or-
ganisme former de represent
tants de plusieurs agencies
de Renseignement qui a det
dissous. II est compose d'un
directeur, de dix analysts
et de cinq administrateurs.
x x x x

L'Arabie Saoudite serait
prte ia fournir pres de 50
millions de dollars aux fac
tions anti-communistes an-
golaises en lutte centre te
MPLA, rev/ie News Week
dans son dernier numero.
L'hebdomadaire ameri-
cain, qui ne cite pas svs
sources, souligne que cette
contribution financiere desti
noe apparemment a l'a-
chiat d'armn"s et d'equipe-
ments, compensera large-
meit le credit d'a:sistaiice
du gouvernement ai.ri":sin
Fupprinm le mois d-rnieir
pa- le Senai Anmericain
xxxx










DOUBLE OFENIVE'F
DU MPLA

PARIS (AFP)
Les forces ar-mner', de a
Republiqu- Popu:air' d'An-
gola,' mettant oen ocuvre
oeurs moyens d'ac'ion, Iles
plus puissants out declen-
chl lundi une offensive gc
nlralisce en direction du
Nord et de l'Est de la capi
tale, Luanda, causanit la
mort de p'usieurs millers de
personnel parmi la popula-
tion civil.
Ces informations, difftu-
sces i Kinshasa' par un per
te-parole du Front National
de Liberation de l'Angola
(FNLA) precisent que les
troupes d'invasion du MPLA,
cappuydes par des soldats
cubains>>, utilisent des chars
d'assaut sovi6tiques de's (Orgues de Sta'ine)
(lance-roquettes). des missi-
les, des avions et d-.i heli-
copteres.


Port-au-Prince, le 5 Janvier
1976.



27. Ch'cmin des Dalles, 27 ,
Conference du M' rcredi 5
Janvier 1976.
Coup d'oeil sur les Hydro-
copnvin s p .r Dr Michtl-An
ge Momplaisir.




LOs Sc,. tr., Sa lesih.imnl- de
Port-au-Prince, avertissent .
les parents de 'leurs eleves in 0i
ternes et extern':. qu'; Cric
tna ine 'I n'i au'a pa. I's- .
roteO a Cat'o d,:" tt. t :rpl(a.'

4I,' niiqu E c -I rIe a I' atI.e-
iu llr, Liu 9 E til: pour .rint
rnor lundi 12 ci'iis I'r-p Oir
qllc Ie e ,:rvicc conc',rntc in- -
te'rvimet'tl dc loI te uI I.n6'
vu la if'tie dii 'a
LeL Pr. gs s
do s o pr .-corler nia.ind iii.irtr-
ce mercrecdi martin 7 Janv.ir.


.Piaifldi demandant h' retrait
li' 1ilulit.' It'<. I'rotip', ltrian
gereo d'.Aligola:I.

M. Funseth a precisji t ce
propos qiie dans 'optique
.im'.ituinc, le retraift des
iroupes trangeres vitait Cu
ba, t'Afrique du Sud et TU
-nion Sovietique. Les Eltis-
Upis, a-t-il encore inliqut.
sont 'pour leur part en fa-
veur de la cessation die tou
te intervention etrangere ce
qdli inclut non seulement le
retrait ,des troupes .de ceso
trois pays mnais /galement


N


arrest t de loulc fourniiure;
d'armes aul trouis iurliinUsl
en pre'.encc.

De source autorisee on e,
time que Ics effectll' Cii-,
haii's ein Anrola s'/I'vont
d(i-ormn ii a 701i0l honimmes-
uoire arriveve de nouveau Cii
renforts pendant la dermeriine
semiaine de deccmlire r'.
mmem source on declare que).
des sconseillers sovietiquesc
se trouvent egalement dansj.
les rangs des forces du MPr
LA mais qu'ils ne sont qi'en;
petit nombre. .
.__^----^


LE DEPARTMENT D'ETAT -w .I,-
DEMENT LA NOUVELLE
D'UN DEBARQUEMENT
DE ((MARINES)) t 4 ,

WASHINGTON XAFP)
Le Departement d'Etat a "
categoiiquemeot dimcnti au 1 y .- /
jourd'hui les rumeurs en -. ,. "
provenance de Londres sP- '
ion lesquelles des unites de
((marines)) avaient dtbarque '
en Angola/
De son cote un porte p- .. '
role du Pentagone a affir- , i
me que ces rumeurs m agent i F ".
(depourvues de toute veritl). / i
D'autrc part, a Lrois jours ,1
de la reunion des MVinistres
des affairs etrangi'. cs de ~ ,"
l(Organisation de l'Lnite A- -
fricaine (OUA) sur 1'Ano-a,
les Etats-Unis be sont une n
fois de plus prononces en / '
faveur de la formation a
Luanda d'un government .
d'Unite Nationa'e regron- '/
pant les trois factions riva- ,' K 1
les. ; \4 '




eNous croyons qu'une so- [ 1-qa;c
lution appropere du proWblWF .
me angolais doit etre 'echor
chee par 1 OUA it quo vet 3-t.
organ station doit f ioris.r
I'autodetermination d.es a.- ~ j --.

Les E ates-Uns e.pIroent t 'i-'
que Faclion doeu lOl'A de'xa l 3-" "' -"
hera sur la foriintio n ldu,n ,,
government dun'i nauno- ..
nale unissant les t iuis f 'M#.- t.
tion.s.. fP4e.. .*, .,,
Par ailieurs M. Funsoeb t j.... -
a announce que M1. HI.nrv Ki- .-':.- '
singer, ren I d, ane .chh t.
Washungton apres dix ners "' -
de vacances i la Janiaiqot,
devait renco itrer lurdi a- 7-.rc mnz'.,,.5,oB 0'.P
p -midci M. An a oy Droey i
nine, Aibassadcur ii'"i
Sovielique dans l I <'V .
Ainercaie. Y Sno71ilf; S
L'entretien, a precis I. s S c L
Funseth, doit notanammenit
porter sur le project de visi
to is 1loscou du Secreitair"
d Fat a danaodn os le cou s v
r a n t du o i s d '

a soulign iaa ccproposque du essage Thsea.d
te project n'otait pas encore
definitivement arrtet eo que
seulement parler d'une site posibe a cairement VISTEZ LE DISQUAIRE DES MELOMANES AVERTIS

laisse entendre que lcvolu- PU 41 DE LA RUE MACAJOUX
tion de la situation en An (BOULEVARD DES VBUVES)
gola influencera baucoup tC
la d-cision de M. An ssiP'y r t DS
leino do M ig Disqes, CasettsCartridqes
d atlr ou de no pas alier a
teMoscou. i S
Par consequent, a-t-il CLASSIQUES POPULAIRES, EDUCATIFS
poursuivi, le prob'otnR ainlo sE LI CTFI E
lais sera au coeur de 'entrRELIGIUX, SCIENTIFIQUES
tien Kissinger Dobryione.
Le Serlai d'Etat denan Tout, dans os s ir S, -
dera notamment ia 7'Amha3 IN
sadeur Soviique des clair A AU SERVICE DLO E -GSA.13 MUSI L
cissements sur t 'rticl- pt-
ru samedi dernier dans la oeae
s.MA:ite p 3E:ob:E-w :q.;E.:t.:CTE(;: E D::EV VimUEM.;3m 0.00.ESO *.0;MEL MAm-Z4AMOTIS'


TOUTE LA MiUSIQUE



OUT POJTUR LA MUSEQUE


veos tronuer les disques ?que vons ddsik et

Wi si Joe Bes fauleaex m delvg mrosi'ate



SVII P


l'Ple 0


--P .. ~a ElaPort-aa-Prince


rca~arPrar~-ru I~L~ia~PLLiTirk r-~u~i~p-P~\r 3iE;i*pb~L1C~-s~"l~bPlbi~*ilL~DP~Y~p*p I_~~u~_ -~1 .I1._, -~-


Leo type des avions uttili-
se s par le MPLA n'a lipu -
Ire delini avec precision par
le FNLA qui precise cepen-
dasnt qu'il s'agit d'apparcilss
de guerre is reaction.
Dans les milieux diploma
tiques informs de la Capi-
lale zairoise, on consider
que la supr6mati- du FNLA
dans la parties Nord de PAn
rota est actuellement mena
ce par offensivee du MP
LA qui dispose d'nn arine-
ment sup6rieur
C'est aiasi, par une offen
sive g/nlralisce, que ics for
ces armies de la Repub)i-
que Populaire d'An.ola -
sup/rie'rement armeec par
I'Union Sovi6tique ont re
pondu ia l'ffre de cessez-le-
feu que les instances dir-..
geantes de l'UN!EA avalent
lancee vendredi derni,"r aux
deux autres mouvemenis de
fib/ration angola/oe, le AMP
LA et le FNLA, souhaitant
en meme temps qu'une reu
nion tripartite permette de
regler entire ens le probli-
me anfolais.

xxxx




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs