Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06769
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 11, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06769
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text








Le. PLUS ANCIENT D'IHAjTI
PONDS IN 1996

dw0furf et etfactfur Chef :
LUCIEN MONTHS

AmnntStrofwr : M MAX CHAUVE T


MKEBRZ E DVABBOCIA270IOWRR NUUAMWD5CAME DR AM


Ad-"U



~A~~*E ifE(MA YI)n


BOITE POSTAL 1316


7Teme AlM JEUDI 11 JUIN 1970


- L'un de nos plus grinds
poetes vivants a confess en
d'admirables vers son d6ses
poir d'apprivolser, avec des
mots de France, ce coeur qui
lul est venu du Sendgal ...
Et, ai-le pensa, le jeu-
ne mndecin haitien n'est-il
pas en face du meme dilem
me loraqu'll met sa belle lo-
gique cartsienne toute neu
ve au service de la grande
multitude des patients de
chez nous ?
En ce terrain mouvant
1'etlologle du Manuel ne
mord pas: le chaud, le frctd,
le courant d'air, le mauvals
air, le mauvais oell, le mau-
vals eaprit, le mal d'loc etc
sont Invoqu6s a longueur de
journ6e.
La th6rapeutique des
gros-in folio non plus nest
de raise: les fleurs-capes, la
cuscute ou l'ainiti com-
battent la jaunisse, les de-
coctions de feuillles de co-
ton violet ont des vertus
particulibres dans les rele-
vailles de couches, la sauge
ou la chose, 1'hulle de Pal-
ma-Cohisti et, jusqu'au sa-
von de lessive et, jusqu'au
eblaberus germanicus> (I),
font parties d'une pharmacy
pee original et singuliere.
Le patient accepted
bien d'ordinaire toutes les
explications savantes remals,
comme mu par un resort,
retourne en un clllement a
sa m6decine empirique.
Le jeune Esculape,
frais moulu de l'Universi-
tl d'Etat, se cabre devant
une tell inconscience et
blen rarement sail trouver
le bas capable de de fair ad-
mettre .,sa-sctenee- mrs-sen
de la Communaute.
Evidemment la menta-
llt, est quelque peu dlfferen
te dans les grades agglo-
merations urbaines et t'on
peut affirmer sans crainte
de dementl que le rapport
malade-medecin tel que dt-
crit par Valabrega est a peu
pros le mznme ia. Paris a New
York ou a Port-au-Prince.
Mais dans notre arrIl-
re-pays don't les besoins en
tout ordre sont sl grands 11
n'en est pas ainsi et l arri
ve rarement au jeune M de
cin-RP dent d'avotr un dim
pact* sdrleux sur la popula-
tion au sein de laquelle 11 se
devoue.
Et cependant le jeune
medecin, bourrA de science
et de... conscience, devrait
etre une lumilre non seule
ment medlcale, non seule-


ment social, mats tout sim
plement humalne, pour la
zone le plus souvent reculea
ot il pratique ...
S'il n'en est pas ains,
c'est que notre jeune profess
slonnel n'a pas encore su fll
trer une conscience assez
claire de son milieu.
Cette conscience algue
du Reel Haitien deux cate-
gories, au moins, d'individus
la possedent a un haut
point.
-- Fils du milieu, reprA-
sentant d'une tongue tradi-
tion, le agudrisseur>, le bo-
cor local fait, sans contest,
parties de l'une d'elles.-
Ce personnage, quol-
que le plus souvent illettr6,
est, des fois, un veritable
meneur Intelligent et rust
qul connalt l'art socratlque
d'accouciher les conscien-
ces et a qui la connalssance
empirique des sinmples et
des feullless conftre un. sol
de prestige.

Le personnage central
de la second categorie, hal-
tien ou stranger, eat, quel-
le que soit sa confession, le
Religieux don't assez sou -
vent 'action splrituelle est
sous-tendue d'actes de cha-
rit6 et de soins medicaux
trs appr6ecls.
L'action du jeune me-
decin ne sera vraiment effi-
clente que lorsque, lul aussi,
il se sera rendu compete des
realites de son milieu.
A ce sujet ne seralt pas
a dadaigner un course de So-
ciologie o le lcomportement
de l'Haitlen moyen seralt a-
nalyse (ace, rol__ etoas. ,
Sans cette confsitssan-
ce de l'Anatomie et de la
Physlologie du comporte-
ment de IHaltien moyen, 11
est impossible au jeune mt
decin d'utlilser toutes les e-
nergies disponibles et de fal
re envers et contre tout le
plus de bien possible autour
de lul.
.. Et je ne puts m'em-
pecher d'admirer la metho-
de si pragmatique de cet A-
tonnant apftre que fut Tom
Dooley arrivant a brasser et
Scanaliser vers l'6volution
d'une Communaut6 donn6e
aussi blen les energies 6par
ses des sorciers et des guoris
seurs de 'endrolt que la gA-
nerosit .et le denouement
des grands medeclns die l'Oc
cident ...

(1) Blaberus Germanicus
cRavette Blanche,


NOUVELLS DE MIAMI
Par Michelet Jn. Baptiste


Les demonstrations contre
ia guerre ne peuvent dtre
empechdes
LIe RAverend Ralph David
Aberthany a faith savoir que
les protestations contre la
guerre du Viet Nam n e pour
ront Atre empechees ni par
Nixon ni par J. Edgar Hoo-
ver et le FB1.
eNotre voix sera entendues
a d6clarA le leader a une con
f6rence prononc6e en present
ce de 2.000 6tudiants noirs a.
I'niversitA Centrale de la
Caroline du Nord.
xxxx
Vn Colis encombrant
Un bidcn contenant plus
de huit lives de plutonium
(poison radio actif) a Atd
jetO dans le Pacifique une
here avant l'amerissage d'A
polio 13.
Le metal devait servir a ac
river les instruments sclaenti
liques qui allaient Atre depo
ses sur la Lune. Mais, comme
on le salt. le-i astroniiautes no
parent oallunir a cause d'u
ne panne et durent retour-
mner a la Terre, echappant de
jiisatesse A une mort certain.


Son flancA etaft.
une femme come elle
11 pritl ltuis nnueta i P'.r-
ziAt. Venrtur' u ie tI5lr_-ni.-


pour decouvrir quo I'homme
auquel elle s'etait fiancee a-
vait le meme sexe qu'elle. L'i
dylle d6buta dans un restau-
rant tenu par les parents de
la fille. Franco, alias Matilde
Miceli, portant lunettes et
beau gargon,, qui y dajeu-
nait souvent, finit par con-
qufrir le coeur de Porzia et
ils se fiancerent.
On ne salt pas comment la
supercherie a Atd decouverte.
Mais elle availt atf-ire a une
femme comme elle et, comme
on le salt, en physique, deux
piles de memes noms sc re-
poussent.
L'dplogue Ee Oair .uri iau
Tniuntnl otx le" .,ocaLs de
Porzia essaltent de falre con-
damner Franco ou plutl6t Ma
tilde pour fraud. A noter
quc celle-cl avait empruntt
une forte some aux parentA
de sa sflanc6ei nour les pr6-
paratifs du marlage
x x x x
te Film ,aL hbientot a
la Television
Ce chef d'oeuvre ne ces-
so d'attirer tin, fouilv ronsl-
ddrable depults tantot neua
semalnes. A chaquer renpr-iTn
-tion, L'ABC 'lent d'arhr-,r-r tri
Irolt. into r Irt pL.'ri % In t' -
1Iv|Alon -.'ilir 7..n b l a* ,. a
oblenu une recomoenrse sa-
d6mlque (Academv Avward
rmni1 niPetlllr, r'filtm t1 I',n
(SultI prv 4 CCr.i .I


Hier soir au CRESH

La Conference du

Pasteur Ruben Marc


Le Rev. Pasteur Ruben
Marc a prononc b hier soir au
Cresh une conference intitu-
lec : Qu'est-ce que le Protes
tantisme? Emalll6e de con-
siderations historiques, cette
conference et'par la forme
et par le fond fut remarqua-
ble. Docteur en Theologie, ie
Pateur Marc, de foi Baptiste
a mis assistance en garde
centre ce qu'elle pourrait in-
terpreter comme un process
d'intention a 1'Eglise Catho-
lique, ce qui serait de mau-
vais gott A l'heure oL 1l'oeu-
cumdnisme est a l'honneur.
1I ne fait, a-t-il declare que
reprendre une Conference
prononcse i y a quelque
:temps a Jeremie, a l'occasion
du centenaire de la fonda-
Lion de l'Eglise Methodiste,
dans cette localit&.
Entrant dans le vif du so-
jet, 11 retraga les origins du
movement auquel s'atta-
chent les noms de Martin Lu
their, de Calvin, rappela I'6-
tat dans lequel se trou-
vait I'Eglise Romaine, ce
qui justifia la prise de po-
sition du Motne Allemand;
fit ressortir les causes majeu
res, don't la vente des Indul-
gences, montra, fats et da-
tes en mains, & quelles Apu-
ques remontent les dogmes
Puts cita, en les dtvelop-
pant 'un apres l'autre, les
cinq points fondiinientonu
du Protestantisme aoul e dif-
farencient du catholicisme.
points sur lesquels se rejoi-


gnent du reste, toutes les d
nominations protestantes. LeP
Pasteur Marc terminal sa bril
lante causerle, en soulignuant
I'apport dn protestantisme-
au relevement de nos masses
urbaines et rurales; rappela
les grandes ligares, celncd
d'un Catts Pressolr,. Descar-
tes Albert. Edzar Vilaire etc.
etc. et d'autres engendrre6
par le Protestantlsme.
Aux remarques de Mes
Marie Carmel Lafontant et
de deux 6tudiants, devait s'q
jouter intervention de I'an-
tour de ces lignes... qul ant-
rait reproch6 au Pasteur d'e.
tre seulement reste sur ls
plan doctrinal. Se referant
au Protestantism and Pro-
gress, the Relation of prucestan.
tism to the Modern Worldu
de l'allemand Ernst Troelsehl
iU aurait rappeld qie le Pro-
testantisme est l'un des an-
cetres du monde modern
que ses principles ont opera4
une vraie revolution dans les
rapports entire les indlviduo
et i'Etat. Que ces principle@
ont favors l'expansion de lo,
Libert6 d'expresslon, I'avancl
ment de Ia Science prepare
la vole A Ia Dnmocratle. A
quol le Pasteur Marc repon--
dit que tout cela peul fair
l'objlet d'une autre Conferen
ce qu'il engage : notre CollD
borateur .A prononcer daiis
It- prochilns lours. Ainsi s'i
cht'vat 1'ne des l'1s ivstruc.
lives soirdes du CRESII.
Laurore ST JUST.


A Amman, la fusillade a re-
pris avec intensity lot cc ma
In apprend-on dana lea ml-
ieux proches des Organlsa-
ions de resistance palesti-
uiennes A Beyrouth. En fait.
ajoute-t-on, les accrocheges
'lintre Commandos et forces
rmnaes n'ont ec6 interrom
Dus que durant deux ou trois
heures tard dans la soiree
d'hier aprbs l'appel radiodif-
:usa du Roi Hussein et ont
repris pour se prolonger tou-
te la nuit.
La situation i 1.t ljouirs
tres tendue. declai?: it les ir
ganisations palestiniennesr
.Ba.n de sang a A.mman>
titre un journal de Beyrouth,
400 morts ou blesses confir-
me la radio des Commandos
palestiniens. On salt qu'un
AttachA Mllitaire americain
a Ate tue a son domicile 't
d'autre part 32 journalists,
americains pour la plupart
sont gardts comme otages.
Un accord ftalt intervene
nier matin entire le Rol Pus
sein et M. Arafat Che de la
resistance palestintenne. Ce-
lul-cl sembltalt jouer ia carte
de ia cuneliation avec ia nmo
narchie bachemite. Cepen-
dant on asiistalt A un durcis
sement de la principal orga
nisation paletlnien ne El
Fath. durclisement dd sans
daoute aux surcncihets du
F'.LP, ,haLtion riremyal
'-e dirntg par le Dr Habhiche
ild i- 6AaeMui xlstk Li
mlr, tre Um atluueis t. milite
pour I destruction de I'Etot
iraltkin. SI qt4elque chose
dolt arroter le course de. .vt-
nements cc sera montiso ro.-.
ble-t-ll. J'appel du Rol que
Ilriilatllve prse c msatin psar
tirak. oui a Dprornili- o, i.-
vouter unes conference ,3-J
.Pavr do ichmnn do batsilN-,
(Jord'r* ,. RAU Svrt vf 1-
ra)

Aull ,ri hil :'OU' a- ;i 3B i-


ilon d tiito (ventucll] ri duii
lIon id'- Forces ;c m lc;itin,:
'n Enir.-rpn' se po e ear i r.l i i. th.elon c '> i:-
dernltr< < ,asuil, qui jtffr'
au x Mi i i'-Lrr- elroiipni de
tainr elirrillvamr Il i'r
don v vr W t'
le dptVl :ni Cngirt.- ld oIWO
get nm nirirn ri fi la /I,, I rr
A 1 fi / r I

ptnlrl dr iril .3- n im .n


iion du service illitalre.
C'est par 439 voix contre 1
't 39 absents sur 467 Depu-
tes que li'Assembie a adoptti
le pro.et Pour une tots, la
ma.jorite de t'opposltion i
exception toutefols des corn
munistes ont etA d'accord.
xxxx

L'attaque de
I'Aerodrome de
3iem Reap
Phnom Penh, (AFP )
(D'un des envoys sp4ciaux
de I'AFP Jon Smwain)
Les Nord-Vietnamiens ont
attaque aujourd'hul i'AMro-
drome de Siem Reap au mo-
ment mme oil les autorites
cambodglennes langalent un
appel a opinion publique
mondiale pour la preserva-
tion des sites d'Angkor Var.
Le Commandant Am Bong,
porte-parole du haut command
dant Khmer, a confirmS que
les communlstes avalent oC-
cupe la sone des Temples de
puls vendredi dernimr, La sl
tuatlon A Slem Reap eat tries
dangereuae, a-t-il dit, parce
que noe temples prolieux
sont oecupea par le Vietcong
En vau de lea sauver, nous en
appelons & I'opinlon interns
tionales.
AprA avoir indique qu'll A
tail ,trt diffleles pour I'sa-
vlatUon eambnodgenne datlta
quer les poa ns communts
tea, de crainte d'endomma-
gM lea Temples, 11 a reeonnu
que les haut commandment
penmmat rtmdr A clhaeer leI
communiMteM de toa .gton
a.Tr( ,. nniu 11R a ajoulA:
yen-i, I nous faut davantage
d'armes.
Les Forces camljdgJennea
sont dljssmnnbe osur le ter-
rain, et sculs troit batailllons
don't un de parachutiste, dO-
fendent Blem Reap. En re-
vanche, une division Nord-
vilelnamletnc d'envlron 10.
000 hommte' opeirc dana la rr
glon centre Bliem lerap rt 1a
vllc de ompnl, Thoam St
Lo ti6 au Bad. a tMomt le Corn
mandann Am RonK. Lcs for
rIr ntillnqiinl tilm Renp ont
brnlii'-t,' i 1 h l000 lIomm 9ai.,5
liIn ntor (rrnlr-. rl'nricleRil-
tTirni. nor', I ntinr, unrore
m'Atrodmrnin t ;, pri'l.f' lP
Commiandtinl


La Coanlin-ce bW
Dr Cimavaims
Douayou


Hier soir, 6 1'Auditorium
de Institute Haltiano-Amd-
ricain, le professeur Chavan
nes Douyon a prononc6 une
remarquable conference. Ii
a traits le sujet suivant: Les
REACTIONS NEVROTI -
QUES CHEZ. L'ADOLES -
CENT HAITIEN
Fort d'une enquete mende
au Centre d'accuel de Car-
refour sur un nombre res -
pectable d'enfants, le pro -
fesseur Douyon a analyse
les resultats et catalogue lea
caractAristiques de la n6vro
se chez les adolescents don't
les conditions socio-6cono-
miques soht d6plorables
Et les manifestations de
cette maladie mental sont
assez diverse et doivent re-
tenir 1'attentlon des techni-
clens qui sont appel6s a les
combattre.
Plusieur questions on)
6te soulevees et le profes-
seur Douyon leur donna les
r6ponses 4es plus pertinen-
tes.
1l y avait a cette confdren
ce un nombre considerable
d'instituteurs, de proves -
seurs, des religieux et des re
ligleuses, des 6tudiants et
tous ceux qui s'int6resseht A
V'enlant.
Ce eut un travail remar -
quable pour lequel notus pr
sentons nos plus vives fei-
citations au professeur Oha
vannes Douyon.


Mort de Mime Vve
muammail st Victer
Nous avons appris avec infi
niment de peme le decOa
survenu jeudi martin en sa
residence A Turgeau de Ma
dame Vve. Emmanuel Saint
Victor.
en Sfte douloureuse air-
c. nous IE bam
nos sibtctas condoleanmc 9L
ses enfants le Dr. et Madia
me Roger X. Saint Victor et
faminlle, Mes Raymonde,
ChristIne, Marie Ttherne St.
victor, M. Ley Saint Vi
tor et tfaoIml. M. Frlderic
E Saint Victor et Madame
M. Ludovic E. Saint Victor.
M. Frank E. Saint Victor,
M. CamSl F. M1ileUl, Mle.
Lucae Fortune, aux petlts en
plants de a etfunte et A
toem ceux que ce deuil affli-
ge.
Lea funrailles de Mada-
me Emmanuel Saint Victor
seront chants vendredi a-
pros-mdi a, 4 Aeures en l'-
giUse dun Sacr-Coer de Tur
geau,.
Le' convol partIS de la
Salle paroissiale ot le cada-
vre sera exposA drs 2 enu-
res.
L'entreR au cimetiere ae
fera par la Rue e l'Enterre
ment (Barrinre princlpale)


A props de
Soyouz-9
BOCHUlM, (AlT)
L'observatoire de Bochum
n'a plus capto depts bhier 9
heures Gmt de signaux 63 11
par "Boyouz 9" alors qu'l re
oilt toujours parfaitement
lea emislions de l'autre enin
spatial sovidtique, "Cosmol
346", lancO bier, a enUOUO
aujourdt'hi M. Heing K
kl, directeur de l'observat"ri
Les trajectoires des deW
engines sont cependant si i-
loigntea, a alouti M. Kamism
ki, qu'll eat a peu pros exch
qu'un roende-vous alt lieu.
La rOcUon l des 6inslona
radio dti .Sbyouz 9, eat A me
tre au oompte, selon l'obse:
vatotre, du programme di
I'expnfrence.
XXXX
Soeyouz 9 reterait
us moist aas
P'5space
MOSCOU (AFP) .-
Le vaiseauti cosmlque so
vihilquc le ler Juin dernier avec
son board les cosmonaut
Andirlani Nicolnev et Vlta
Sevasllanov, restcran eiivl
ron uin molt dans l'epac
il I'appareilllnige de bold do
Ilne .allifatrUon et sl le vaI
epnu ronwrve lea condltior
Opilma de vol. lndlque-t-o
de source Ot"rniellmnt be
Informer


Plan Id'actle
1968-l9 19
Le Consell Natinul de De
veloppement et de Plantlica
tlion vient de nous Laire pAi-
vt(nir un exemplaire de son.
dernier Bulletin.
Outre sa presentation qui
est impeccable,le Bulletin con
tient une documentation
d'autant plus digne d'Itre
soullgnee qu'elle met en evi-
dence des donnbes d'une
grande valeur scientifique in
tiaessant les perspectives &-
conomiques et le d6veloppe-
ment de notre pays. ,
Dans une de nos plus pro-
chaines editions nous en fe-
rons uie analyse detaillee a
intentionn des lecteurs du
Nouvelliste.
Eni attendant, nous felici-
tons le COfADEP de la pu-
blication d'un sl important
document.


Deux precurseurs de la
xm6thode global*
L'abb6 RadonvUliers
(1709 1789) et
Nicolas Adam (1716 1792)
Jusqu'au XVIIIe siecle, la
totality des m6thodes de lec
ture partalent de la lettre
ou du son pour aboucir a la
phrase. Ce principe synth6ti
que trop cartisien et sou
vent trop artificial fut mis
en cause par curtains esprit
particulilrement e c I a i r e s
comme l'abb6 Radonvilliers
de l'Acad6mie frangalse et
le grammairien Nicolas A-


Ins tan ta nis

par Claude DambrevUile


A Lisbonne, l'adorable VI-
viane Mangonfs a vu la somp
tueuse cathedrale ou S6, le
Palais d'Ajuda, et la tour iso-
16e e Belem. A Madrid, la
gentille h6tesse de la Trans-
"aribbean s'est Lxtaite& A
San Francisco el Gran-
de, une 6glise con&truite au
dix-hultilme slmcle et deve-
nue le Panth6on national.
Viviane a encore contempl1
en Espagne le Palais du Con
grbs, la Promenade du Prado,
et le Musde natiorOl. Une
Jole ineffable pour elle de
voir de prs des clhefs-d'oeiu-
vre de Velasquez, de Murillo,
du Greco, et d'autres grands
peintres espagnols. Viv.\rne
eat rentree de voyage riardi
soir. Son sejour en Europe et
aix Etats Unts a d.re qlin-
ze jours. Pofr resuimotr ses
Impressions, la belle voyaseu
se m'a dit : aCa a ate facu-

xxxx
J'aime bien votre pays,
mais je crois que je l'aime-
rals davantage si non sdjour
avalt e6t plus long*. C'es cea
qu'a declare le joun.ilisto a-
mcricain Ernest Baker Fur-
gurson, Aditorialiste du que-
tidien Baltimore Sun-. Er-
nest, qui n'a pass 6 que vingt
quatre heures sous rotre dcel,
est reparti hiei m.at:1 I1 es-
pueore venir aussitet que dios
sible.
2 x x
Jean Marie Chevalier,
fils de Daniella et Bonny Che
caller. est part pour les E-
rats-Unis hier mati. aL va
suivre des course d'dt6 a LI'A-
Scadtmle Militaire de Miami,
ainsi qu'll le fai'. depuls quel
que temps. Ensulte, Jean Ma
rie fera dans cette meme Ins
titution sa derniere anne. de
High School.
xxxx
Katrynn Wahr, une jolie
tourist am6ricaine, a passA
9 jours A la Mission Baptis-
t te de Fermathe. Elle dtalt ve
nue refaire sa sant6. En ef-


flet, Katrynn a fait une chu
te ,11 n'y a pas longLemps, et
s'est cassO le bras. Cette vo-
yigeuse, qui a dth alude &
l'aitoport pAr Eleanor Turn-
bull, est originaire de la Flo-
ride.
xxx-x
MonsLeur Anthony Larco
est rentrA de voyage hier ma
tin. II s'talt rendu A Porto
Rico pour visitor sao' fits An-
thony Jr. Celui-ci fv ses A-
tudes a Rio Piedras _. nest
pas rentr6 pour ses vamatices
Atant donnA qu'tU a prefer
rester a Porto Rico pour y
suflre des course d'6te.
xxxx
Hier matin, ont pris I'avlor
pour New York Monsieur el
Madame Francois Russo. Its
vont chercher leur fille Ma-
1I'- "Henriette qui-fait-ses 6-
tudes aux Etats Unis, chez
les Soeurs de Ste Anne. A-
vant de revenir en Haiti. Mon
sieur et Madame Russo e
leur tfile ferdnt un voyage
d'Europe.
L'homme d'affaircs Russel
(Suite page 4 Col. 6)


dam qui, par un trailt de gO-
nie, Inventa tout simpiement
ia method global.
L'abb6 Radonvilliers, dan
une page de son ouvrage. la manlere d'apprendre lea
langues* ,soullgne d'abord la
pelne que les maltres rencon
trent sl souvent lorsqullsa ont
accepted la lourde-tache d'en
seigner Il lecture aux en-
fants :

dtJ'observeral A cette occa-
sion que la difficult qu'oan 6-
prouve quelquefois A appren-
dre A lire aux enfants vient
de la meme cause (de ce
qu'on voudralt enseigner par
le ralsonnement ce qui ne
peut s'apprendre que par
1'habltude). On pulse le peu
d'attentlon don't ils sont ca-
pables, a leur fair assembler
des syllabes et on exige que
par un ralsonnement don't
ils sont tres incapables, lsa
-concluent, de la reunion des
syllabes, le son du mot. Pour
quol ne pas s'y prendre plus
simplement ?
Et, intransigeant, sans ac-
corder aucune concession A
l'analyse nl a la synthse,
l'abb6 Radonvilllers veut que
(Voir suite en page 3)


Eph m rides


Haitiennes
11iJULN
1802 -- Le Gdnral Brunet
arreta. traltreusement Tous-
saint Louverture qu est con
duit aux Oonaives 'o 11 est
embarqu6 sur LA CREOLEi.
II est ensulte transbordO sur
,LE HEROS, qui i'emmkne
en France.
1871 AffaIre Ju Capital
ne Batsch de la Fregate alle-
mande VENITA.


Impressions d'Haiti

d'Elyane Gorsira


Nous prenons plaisir a re-
produire les impressions de
voyage d'une distingude fran
qaise qui, II n'y a pas long-
temps, a passe quelques heu-
res sous hotre ciel : Elyane
Gorsira. Prsiden.te de I'Al-
liance Frangaise /. Curacao,
cette visiteuse de marque a
sejournA ici tout rdcemnient,
dans ja compagnie de Jean
Maille de Tr&vanges, chef du
Bureau de l'Agence France -
Presse A aracass Vocd done
ce que pense Elayne Gorsira
de notre pays :
Voyage en Haiti
11 m'a t6 donne, dans les


A OTTAWA


Au diner annual offert au
Corps Diplomatique par S.E.
M. MWtchel Sharp, Mlnistre
des Affaires ExiLrieures du
Canada, M. Philippe Can-
tave, Amhssadeur d'HaltlA
Ottawa, eut le privilege d'e-
tre dtsigne pour porter la
parole au nom de sea Coll6
gues de l'Amdrique Latine.
Void cile texte de I'allocutlon
de l'Ambassadeur Canta-
ve :

Monsieur le Ministre,
Excellences et Chers
CollOgues,
Mesdames et Messieurs,
Vous avez blen voulu, Mon
sleur le Ministre, malgr6
tant a'occupations qul ab-
sorbept votre vie journalil-
re, vous en distraire quel-
ques Instants pour nous in-
vlter, ce soir, a assister a
ce magnifique diner en com
pagnie de personnalltes ca-
nadlennes et dans un decor
.l attrayant.
Nous en sommes tous trOs
touches, fort honors et, au
nom de mres distingust Ool-
lIgues dn Corps dlplomati -


que icl presents, permettez-
moi, Monsieur le Ministre,
de vous exprimer nos sincA-
res remerclements.
Nous apprClons inflni -
ment I'hospitalit. proverbia
le du Canada et de son Gou
vernement, et, nous leur
sommes profond6ment re -
connaissants de tout ce qu'
ls font pour faciliter notre
Mission qul consiste surtout
l travallser a ce rapproche-
ment entire nos Pays respect
tifs et A cette noble cause
de la Paix entire les peau
ples qui est une creation
continue.
Pulsse cette grande et bel
le ,Nation du 200me salcle
ainsi que I'appelalt, sIJus-
tement Sir Wilfrid Laurler
aller de succas en success a-
vec cette primaute du splri-
tuel et cdtte prosp~ritO crois
sante qul la caractirise et
qul porte les Atrangers At Ie
ter str elle et ses habitants
leurs regards avec amour et
haute consideration.
Phillppe Cantave
Ambassadeur d'Haltil


derniers jours de niat 'aller
en Haiti et de faire la con-
nalssance de ce beau pays
Je ne vais pas i'amuser cer
tes, a chacun de mes d6place
ments, d'dcrire sur ce Bulle-
tin mes Impresslons de voyn
ge. C'est aujourd'hul la pre-
minre fols et je suis suic quo
vous comprendrez lorasque
vous aurez lu ces quelques li
gnes.
Haiti. son nom Il'ndilqu
(Lout au nmolns en langue ct
ralbe), c'est le pays d', grar
des terres, c'est aussi celui
des grands coeurs, de la gal-
t6, de la ginrioslte. Unc tci-
re d'accuell par excellence.
Tout y chante le plalsli
d'exister : le paysage. I'm
des plus beaux des Antille:
faith de montagnes, de tor.
rents, de forts profondes.
la civilisation, resultant d'uo
brassage des civilisations ca
ralbe, frangalse, africaine
uut se sont combattues, af
-frontees. massacres, pour I
nalement s'unIr en reconna!
'.ant les mnrites de chacun,
et fonder en 1804, ie nremic
At"t inde6endant de 'Amn ri
que Centrale.
Lje Haitlen d'aujourd'hu
est le descendant heuieu:
dse Pmerindlens, des fran
cais et des africalns.-. et, I
garde de routes ces races, d
toutes ces civilisations don
41 est le d6positalre et Y'hdi
tier de leur mystere, leur es
prit et leur jeunesse.
En merchant dans les rue
de Port-au-Prince, au nlu
profound de sot-minme.oiP6e nu
chose se souvient (Di- rlu'
d'aorA-s Gaston BTachelt4rc
thaamt nori.e en s-t IIc rOve
dt I'hitm-nltfllA dPI R e.Itt-
villesz de FranceP. (d'A'iv-""
on de Normandie) avec s
grnnd'"'t e ox )se trnivte Il'
ellse den T 'eette it nul 1t I
,hannin de ne nnsas tle Indi
Ilrl'lste. on retrouve '. Fra
Suite page 4 Col. 8)


No 28.097


Libres Propos

Par Serge ROCHEMONT


A la recherche des vieilles


m6thodes de lecture
par le frire glair


La Vie Internationale


II ~_ il_


I


i I- ;--- I ..


L


1l


I-






PAOGE lE NOUE LLBTB ,


Des medicaments


centre le vielssem t

Le Dr. J.F. Schols, qui occu des recherches dans ce do-
pe un poste Important a j'of maine sear ,nous sarvns tous
fice de placement-dU .Badj -Que run uep reeves eternels
Wurtemberh, a dedlOn-&-M-WeI ue r'humamt6 eat do piouvor
delberg que l'on constate en fire que1que chose centre la
ce moment I'lntdrtt tr6s vif vieUlesae". Melon le Dr. Wen
manifesto par le grand public zel, le mellieur moyen consis
A l'gard des mldicaments te a proteger les homes con
qui retardent le processus de tre les toxines. II s'agit done
vieillUssement, en particuller d'une mepure relevant de la
chez les personnel Agles de mtdecne preventive et 0 uti
plus de 40 ana. .Ati co d ilun Izttiee rvd i 6osmt Akus
colloque sur les products phar si la rdadaptation.
maceutiques dans la r adap
station, 11 a Invite leas ixeppr-; Le JDr.' eIt a esxprim le
sentants des grades entre- souhalt *que 'lndustrle phar
rises allemandes de p- maceUtique d6couvre des pro
pdifits- _ueeeptibles de stimu-
dults pharmaceutiques, qui 'dutos d s
talent presents a Heldel- ler lea capacity d'apprentis-
berg, A renouveler leurs ef- sages et les faculty inteltec
forts en vue de mettre au tuelles. Le Dr. Wenael a sOU-
point de nouveaux mldica- lignr que lindust'4e":plarma
ments centre la s6nesceance, ceutique poursult assi de-
Le Dr. H Wenzel, porte-paro puts plusieurs annres des re
le de lindustrie pharmaceu- churches dans ce sens.
tique, a faith savoir que Son (Stuttgarter Zeitung 12 nmai
pursuit depuls longtemps 1970)


I Machines i Coudre

Nous Reparons et Transformons touts Marques
de Machines A coudre ':
Industrielles ou Familiales.
Devis pour Modernisation et Installation de Fabri
ques.
Service Apris-Vente : BERNINA
Guy B. Glaude : Beheerder.
c/o : Etage POPO. 76-Rue des Fronts Forts. .



Pour votre BEAUTE
E ^ les spdcialitds
E cosmStiques
a' la
Gelee Ro ale :-
stabilise

crimes de jour et de nuit .
Creme masque.
Crime hydratante.
Toniques et Lotions.
Crime demaquillante.
Lait de Beautt.
Savon.
Dentagel.
Bnilantines.
(Creme 37 pour a beauty des main.
toes licence -
Piodukts ms au point
par 6a biologiske B. de Belveler


Un produit licence AP B. de-BUeMler base
de Gelee Royale stabibe oife l- garantias "d quality
et d'efficacitd qui depuis dix ans ont Ila reputation mondiale
de la marque.
|Loboratoire SANTA.- 2. avenue du 11 Novembre. COURBEVOIE
,-i4L tol Z Aiet 4dA 0r ?i,63.I. 4


Joseph C. Valmb et Co
Distributeurs.


isse r


La


ROME, MAI f970 bois et de products du bols,,
Comme le mendiant de la ainsi que limportante poub-
fable qul dormalt sans s'en see de la production.
douter sur uri tas' dor,"de En 1967, par example, la
nombreux pays en vote de dd valour de la production du
veloppement possedent une bois et des products du bols--
immense richesse .donL s y compris celle de l'Usion So
n'ont meme pas conscience: vi6tique et des estimations
leurs forces n. LureC eti.,il. concern it lA 4Cine Conti -
part des forces" Lropcales ies nentale atldeitrif 4l5. mU-
-_plus riches et leas pris derise niards de dollars. solt. pres -
du monde-se trouvent en el- que le double du clitffre de
fet situ6es dans les regions en 1950. On a constat6 une haus
vole de developpement, mals se eorrespondante de la-con-
ces forgets sont pour la plu sommation des products du
part pau ou inal exploltee.i, bois parthabitant dans pres-
mal gBrdes, mal solgnres, que tous les pays.
quand elaes ne sont pas tota Ldldvation de la demanded
element ignores et abandon- a etd causee par. tin essor de
ndes A elles-memes. Or, C'est tous les types d'Industrie dui
parfois dana ces regions que oois: pte a papUer, paper
la pauvreu, et la falm se font et papier-carton,' paitneaux
le plus sentir. derivds du bols, contreplaqu6
eL panneaux de fibre.
Au premier aboard, il sem- Un autre facteur encoura-
ble pourtant qu'il n'y alt gud geant est la tendance crols -
re de rapport entire le problt sante des grands industrlels
me de la raim, et 1' expiolta du bols. qui utilisent les res-
tlion des forces. Mats aujour- sources forestibres des pays
d'hui, pour les dconomistes:et en vole ,ded6veloppement a
les spcilalistes du ddveloppe- installer-,leurs usines tout
ment ,les deux choses'sont d pres de 1ordts troplcales el-
troitement ltees. Ces specials les- mnmes. Les avantages,
tes estiment, en effect, que, pour les .pays en. yole.-,de dve
dans les prochalnes annies, loppemlenl,.de cette concep -
i'nd&ustrie-ftrstler-"v'1cee- tinl nnt.par~een, zsont dvidents
nir un facteur capital dans La creation dilndustries corn
]a lutte centre la fainm. plexes de traltement du-bols
Sa s dcioute,-4iajik p re surloes -terr~toiaes si nife 'de
buc ed o n 1n 1ou.otu~i ces- pay" 4onne-du. travail 0
bre = = .o'e t juilusse tela main d'oeuvre locale tan -
dis que les pays voisins cons-,
coupe puur ia vene, et a tituent un march tout pret
faim n'attend pas. Mats, pour-leter bOis-et leurs. Wo -
-aans li piupart aes cas, ceb dults du bois. Sans computer
lorets existent deja. 11 sufm- les profits que I'dconoinie na-
ralt de oes explorer ration tionale peut retirer de ces in
neuement pour 'qu ei0s de dustries par l'imposition fis-
viennent une Importante cale et lea parts prises dans
source de profits, e. la bae Itcs bdndfices de ces indus -
dmindustries florlssantes qui tries..
augmenteraient le revenue Le Dbpartement ,des forts
tional ct permettralent d'dle de la PAO (Organisation des
ver le niveau de vie des popu Nations. Unles pour l'alimen-
latlons. tatlon et I'agriculture) prd -
'Le role possible de' lndus- pare actuellement des plans
tri --ra-ene onmmo suuan-


rie i forestiLere come source
de devises pour les pays en
voie de d6veloppement est
inscrit en bonne pace A l'or
dre du jour du deuxieme Con
gres mondial de l'ailmenta -
Lion, qul se tiendra a La Ha-
ye (Pays Bas) duw 16 au 30
juin. Mille deux cent particle
pants, venus du monde en -
tier, y discuteront des prior
tds les plus urgentes, ainsi
que des lignes d'action pour
intensifier la production agri
cole.
,oUne Importante possibili-
td d'accroitre de maninre sou
tenue leurs recettes en devi-
ses s'offre, semble-t-il, aux
pays en vole de d6veloppe -
ment: c'est la transform -
lion industrielle de leurs pro
duits de agriculturee, des pl-
ches et des forltss, souligne
un document de travail pre-
pard pour le Congres.
II semble, en faith, que les
perspectives de progrls rapid
des dans les pays en voie de
developpement soient plus
grandes dans industries fo-
restitre que dans. tout autre
domaine. Une tendance ri -
cente, qui a fondamentale -
ment change la situation en
faveur des pays en vole de d(6
veloopement possesseurs de
forces. est 'limportante aug-
mentation de la demand de


SIROP PECTORAL SEJOURNE
Goail agrgable Conservatlio
A base de CODEINE TOLU et EVUCA I.YPTfL.
Toux, Rhumes, Breochites, Earauements, Influenaz
Affections des Pomeas .
"' !


REN COS. 180
LALUE No. 180


Le Champion du beau v6
tement announce a ceux qui
parent pour I'Europe, les
USA ou le Canada, qu'll est
revenue du Canada et des
Etats Unis avec une techni
que moderne et safre, qu'il
est en outre Ie Seul capa-
ble de confectlonner. un
manteau d'Hlver ult solt &
la mode dans ,les diffren-
tes Capltales du monde.
Ils trouveront -galeneint
des costumes et des panta-
ions et un chotx JudtelAux
de tissus pour les 161gants
qui prdefrent la coupe sur
mesIure.


"ANTILLEAN LINE" .


Part de MIAMI Pour PORT-AU PRINCE

SANTO DOMINGO

MIV RlVWRIt3WU Voy. 13 June-:5.197
M/V aWILLIAM EXPRESS Voy. 82 June 12 10 ;
M/V "TAYLA UXPRMSS, Voy. 52 June 12 1970
M/V JOHNNYY EXPRESS Voy. 89 June 17 1970
MIV s WitWIS"S Vey. 14 June 18 1970
MI/V WJLLIAM EXPRE s$ Voy. 93 JuneS 25 19"
M/V JOxmay EXPRESS Voy. 90 June V,197

Chambre FriW1ifiuae dispealble a chaeoe voyage
ROGER SASSINE
Et BftvffyFdW Fremk MARTIN
g Place Geffrard al7, .
g 7'r ; S^^^1" $


'souvent ig0oree



i padres

regionaux pour i'Fducatlon et de panneaux de partlcu
forestleres el i'apprcntiesa a auigment6 relativemo
ge des forestliers en Am6ri plus vite dans les rdglons
que Latine, en Afrique et en vote de d6veloppement
Extreme Orient. Cette action- dans les regions dcvelopp6
renforcera les centres dqu Ainsil, la foresterle, qu
preritissage forestii.:s dlsi. di 6t6 grandement 'o.ntgli
rigs, ou soutenus, par la dans de nombreux pays
FAO dans les diverse parties vole de d6veloppement, ap
ddu monde. rail aujourd'hui coIime u
Ces efforts se sont d6ja de leurs aetlvitLs lee plus
m~n~r tntm~a atnP1. blese cot Jau


montre un recent rapport to
restier de. la FAO. Ce rap -
port indique, en elfet, qu'en
1978, la production de centre
plaque, de panneaux de fibre


REMERCI
Madame Vve Justin Ra-
thjen, nee Dussort, M. et
Mme Rodophe Rathjen, la
fenme nie SYLVA, Mme.
Vve Andr6 Rathjen, nde Car
rdnard, M. Marceau Rathjen,
Mi et Mme Guy Rathjen, la
femme n6e David, M. et Mme
Ernst NICOLAS, la femme
nde Bordes et enfant, M.
Jean Marc Nicolas, M. et
Mme Adcien' Carrdnard, la
femme n6e DIsir6, Mme. Gi
nette Carr6nard, 0 New-Yory
Mle. MichEle Carr6nard, M.
etCMme. Edward Cadet, la
feinme ne Carrdnard et
leurs enfants, actuellement
a New-York, M. et Mme. Jd-
rome F6lix,A a femme n6e
Carr6nard et leurs enfants
actuellement b New-York
M. et Mme. Harry Carrdnard,
la femme nde Moise et leurs
enfants, actuellement 1'd-
tranger, Mme. Carmen Dnsi
r6, M. et Mme D6rilus Des-
rulsseaux, la f e mm e nre
Theb aud, M ell e
Yolalne Thdbaud, M. et Mine
Mme. Wilfrid Cazeau, la fern
me nre Th6baud, actuelle-
ment aux Etats-Unis d'Am6
rique du Nord, Mile Lauren-
te Alvarez, M et Mme Antoi-
ne Francoeur, la femme nee
Dussort et leurs enfants, M.
et, Mme Gdrard Cadet, la
femme nre Dussort et leurs
enfants, M. et Mme. Benja-
min Larbche, la femme nde
Dussort et leurs enfants, Ma
dame Simone Dussort, les fa
miles Rathjen, Ddsire, Dus-
sort, Carr6nard, Th6baud, Ca
zeau, Desruisseaux, Sylva,
Nc0plas, Fdlix, Alvarez, Mol-
.s, Francoeur. Cadet, Laro-
che,' David remerclent blen
* si.crement Son Excellence
'l honorable Docteur Fran-
DIVALIER, Pr6sident a Vie
dq la R6publiqtue et Sa trds
distlngude spouse, 'Madame
Simone OVIDE DUVALIER,
le# Membres de Son Gouver
nrement, la Directrice, les Re
llUieuses et le personnel de
1'4ospice aiint Frangois de
Sales, les Membres du Cler-


DANS NOS CINEMAS


AU CAPITOL -
SJeudi t 6 h. et 8 h. 30
Vendredl a 6 h. et 8. h. 30
LE DIABOLIQUE
Entree Odes. 2.50 et 4.00


Mee
ent
en
que
Oes.
i a
iee
en
ppa
unme
ren


ETOILE ClE
Jeudi .6 h. 80 et 8 h. 80
L'ASTItAGALE
Entr6e Gdes. 1.50 et 2.50
Vendredi A 6 h. 30 et 8 h. 30
LE OARNAVAL DES
TRUANDS
Entr6e Gdes. 1.20 et 2.00


important source de devises Q* wv-- .@
et, par .suite come un n fac-
tour cli. dansleur lutte con
tre ,l sous dveloppement
et la falm.

Programme du Luni
EMENTS Consltez votre conseildi
ge, les Keligleuses de Saint.... 9 .
.osepn ae uiuny de Jacmel, MRLDI....... 9h. 0 lh.
aes uayes-Jacmel, C MM. ies JMR .... h
ueputes Seymour Carrenara MERCREDI .... 9h;h 1h.
et Andr6 Simon et leur epou EU DI 2 h.6p.
se, les Juges Luc D. Hector VENDREDI .... 2 h. a 6 h.pj
et Georges Henri, de la Cour
d'Appel et du Tribunal ivil Ddmonstration tous
de kort-au-Prince e.. Emlle CASA PO
B. Deunce, Commnissaire du
Gouvernement pres le Tribu Apaisez la soif de votre
nal Civil de Pbrt-au-Prin- de HELENA
ce, M. Henri Jean BAPTISTE
Intendant du Palais Natio-
nal et son spouse, le PrIfet
de Jacmel, le Commissaire et -MWNTPARNASSE
le Substitute du Commissaire Jeudi k 6 h 15 et 8 h.
du Gouvernement pres le ENTERRE VIVANT
Tribunal Civil de Jacmel, et Entre de. 1.00
le personnel du Parquet de
Jacmel, le Doyen et les Ju- Vendredi A 6 h. 15 et 8 h.
ges du Tribunal Civil CINQ CARTES A ABATTRE
mel, le Greffier et person Entre Gde. 1.00
nel du Greffe d Tribunal ---
Civil de Jacmel, ie BAtonnler C1NI SbHIm GAL
et le Consell de I'Ordre des
Avocats du Barreau de Jac- Jeudi A 6 h. 15 et 8 h. 15
mel, tous lea avocats de Jac- LA FLEUR DE L'AGE
mel, le President et les Mem Entrde Ode. 0.60 et 1.00
bres de l'Amlnistratlon Corn Vendredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
munale de Jacmel, les Drs. H 0 M B RE
Marie Th6rese Duplessy-Du- Entrde Gde. 0.60 et 1.00-
perval, Ren6 Duperval, Sain
phar Bontemps, Frantz M6- CINE UNION
dard, GOrard Pierre et Paul' Jeudi A 6 h. 15 et 8 h.
Molse, les Membres de l'Ami LUANA FILLE
cale de Jacmel, la Directrice DE LA JUNGLE
et le personnel de 1'Ecole Eve Entrte Gde. 1.00 ,
lina LEVY, le Dlrecteur et le Vendredi A 6 h. 15 et 8 h.
Personnel de ,lEcole J.M. CALYPSO
Henriquez, le Prdsident et Entree Gde. 1.00
les Membres de la communal
1td rurale de la Montagne de RCORT CINE
Jacmel, tous les amis de Jac Jeudi A hI 30 et 8 h. 30
mel, de Port-au-Prince, des MA COUSINE RACHEL
Cayes-Jacmel, de Marigot, de Entrde Gde. L00 iet 50
Bainet, des COtes de Fer, de
Belle-Anse, de Grand Gosier Vendredi A 6 h. 30 et 8 h. 30
et de l' stranger qui leur ont En 16re Partie :
donned des marques de sympa NEMOURS JN. BAPTISTE
this k 1'occasion de la mort En 2sme Partie :
a 1'hospice Saint Frangois de LES AVENTURES
Sales, le 25 Mai 1970 de leur DE JOSELITO
dpoux frlre, beau-pore, beau Entrde Gde. 1.00 et 1.50
frlre et oncle, Maitre Justin
Rathjen, enlevd leur affec- CCINE .PALACE
tion et les print de croire 6 et 8 15
0 leur profonde gratitude. lteu AA 1h6 .ttS h 16
BRIANT HUAh 18


Jacmel, le 6 Juin 1970


Entr6e Gde. 1.C0


REX THEATRE
Jeudi a 8 heures
(Salle en location)
MAMAN -LLINE
Entree Balcon Gdes. 300
Parterre : Gdei. 5.00 et 10.00
Vendredi h 6 h. et b h. 15i
POKER AU CObT
Entre Gdes. 2.50 et4,C .

AUDITORIUM
CENTRE CULTURAL
7eudi A 7 h.
Vendredl a 7 h. .
ROMULUS LE GRAND
Entr6e...


di 8 au Samedi 13 Juin
we :
6 100.000 ARTICLES
& 100.000 ARTICLES
&- 100.000 ARTICLES. :
M. 0-EXPRESS MARKET
m. b EXPRESS MARKET
les jours sur rendez-vous
MPADOUR

visage ...... Avec Skin Dew
A RUBINSTEIN


CINE ELDORADO
Jeudi a 6 h. et "8 h..15
BOEING BOEING
Entree Gdes. 1.50 et 3.CO
Vendredi a 6 h. 30 (seance
unique)
LE CID
Entree Gdes: 1.50 et 3.0C-
CINE STADIUM
Jeudi (En 'Permanence)
2.001 L'ODYSSEE DE L'ESPACE
Entree Gde. 0.60
Vendredi (En Permanence)
CINQ MILLE DOLLARS
SUR L'AS
Entr6e Gde. 0.6C
MAGIC CINE
Jeudi a 6 h. 15 et 8 h. 15
OPERATION CAPRICE
Entr6e Gdes. 1.20 et 2.50
Vendredi U 6 h. 15 et 8 h. 15
MERE COUPABLE
Entree Gdes. 1.20.et 2.50
PARAMOUNT
Jaudi a 6 h. et 8 h.
CHAMPIONNAT MONDIAL
DE FOOT-BALL 1966
Entree Gdes. 2.50 et 4.00
Vendredi a 6h. et 8 h.
0077 ESPIONN'AGE A TANGER
Entree Gdes. 2.00 et 2.50
CINE OLYMPIA
Jeudi (En Permanence)
JOE CALIGULA
Entree Gde. 1.00
Vendredi (En Permanence)


Vendredi i 6 h. et 8 h. 15 G RINGO JOUE ET GAGNE
SLE DERNIER FACE A FACE Entrd Ode. 0.60

DAVID BROWN- Entr6e Gde. 1.50 iL AutCin
-1.- DRIVE IN CINE Jeudi a 7 h. et 9 h.
TRACT IEUR DIESEL Jeudi a 7 h. et 9 h. LES LANTERRES ROUGES
: XJ E LE CID Entr6e 1 dollar par volture
Entree 1 dollar pa voiture
Vendredi h 7 h. et 9 h. Vendredi 5 7 h. et 1)9 h.
BANDOLERO EL DESPERADO
Entr e I dollar par voiture Entr6e 1 dollar par voiture



AVEC

LA



Mort au Rats


EN ROULETTES




'POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
LABOURAGE QUEL QUE SOIT
HERSAGE, SILLONNAGE LE RAT
SARCLAGE
EXCLUSMITES :
MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE ECONOMIQUE _-._:_-- -'--_- _
TRANSMISION MONOBLOQUEAssure vous i a
DISPOSITIF EXCLUSIF SELECTAMATC A O
BLOGAGE DE DIFFERENTIAL 1 5
3 wich Union
CHASSIS UNIFIE wn
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.
La Meilleure Compagnie d'Assurances
Charles Fquikre & Cie. _C Etablie en Haiti
UUMO' UlW"IIG JOSEPH NADAL & Cie. Repr6sentants i

-wg AW:miI


a


~ ... ~ - -` I ~-1 1-~7 T -~---- ~- --~-~--~~- ~-~-.~~irr- ----- --~~---------Rb-*~IC~~


I JIN 970


i






EUDM 11 JUIN 1970


r MOU UI~


"* "' .... AVI |
. g & es ipe n connat -
S, a es enPts de ort-
1 O Tft 'q.. R-O'CO PE ;,- V et de l'Etranger
| OTe VO 1RO .sCO I I quae les Inscriptions au Kin -
i *rA'r -4'c..ce /_- I kiergarten Rameau; 12, Rue
f I e I du r Audao n sont reues
Pr t K Q -eauLrous les Jours de 9eheubm.at

CheO NDla '8000"rI- "N 10 J r.ant ADmer UMSION: enfOuts de 2
Cafrle6hB Oaif t ..t OU euIwI Ie sfIpn. ties Quse ansr t6 ans, pension d e 2 an
S Vowss dIest-sastr VW. *a 12 ans.
Drt doei lM te d .tr fe L so nfv Les enants de routes lea
Proprldtd Kge at etWr- t BteM' I ti Mrot un de o oleg2s (2 ansA 12& as) eu -
Proprtn Keuing katrra g yLat8 -- Soluteu t vent egalement partiolper
LI NOWUVSJW8fI *aux Camps d'EtO du Ownlln
VR "Nn t$: UJTJIN 1/0 lFieuri, Camps 41e 10 Jours qui
V. .....IJ 190 se ,tiendront A Fermatloe n-
etre le-6 Jutl et et Jo 27 Ao~t
1 lyOARS fvU Z UAV^iL (BE temps pour (out rettre en or- 1970. le A
Llr);. uervaines' situations so- dre.. Votre personallite eL VOC Pour avoir toils les entiel-
iont oGir.cree ia acc menit ennuyeusea..i iauura gar went nouveau. tants a l'Ecole ou au Camp,
uer vocre cane, le respect wie Yolaine, 12, Rue du Dr. Au-
vous-meme et le sentanenr de sla 4 OC'OBRE AU 22 NO9 ;dain Ou appelez le 2-0039.
justice. tetenez votre cmobatlvi- VtM Btu- (tUUHRPiUN) Bon-


te naturelle.
21 AVItIL AU 21 MAI (TAU
REAU) ; Concentrez-vous sur
les obligations de la journ6e. N'in
terrompez` pas votre programme
pour vous livrer D des. actions
futiles ou .iesquines. L'art, -'a-
griculture,. 'action social seront
favoristes.


nes influences encourageant les
plans serieux bien ex6cules. Une
*ide original strait la bienvenue
et pourrait donner des .r4sultats'
inattendus et exceptionnels.
23 NUVEMBR'E AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE); Une
attention supe6ieure & la moyen
ne sera n6ceshaire. Modelez votre
effort sur 1'exemple de ceux quki


22 MAI AU 21 JUIN (GE- paraissent toujours reussir. Etu
MEAUX) :-'Une pensie fermne, diez pour voir ce que voas mtho-
un plan mflri, Iun effort bien o- des renforment de bon.
rient6 rehdrdnt feconde cette 22 DECEMBRE-AU 20 "JAN-
journe l. condition, 'videmment, VIER ( CAPAIQRNE): Une
que voue soyez ur sla bonnie route discipline des drir,, .de bones
22 JTIN AU 23 JUILLET h#bitudes, l'attentlon dans lea as
(CANCER): Voeis traverse une sociations, sont esentielles. I/ab
de ces -piriodes contrastdes qui sence de l'un de ces points so fe
apportent le courant on I'excep- ra durement sentir. Pas de rim-
tionnel. Recueillez des avis ez ques -superflus.
des opinions refltchis. Montrez
vote cha-'me et tre aisance na 21 JANVIER AU -19 FE-
turels. VRIER (VERSEAU) : Si votre
~.. : 6thkodeq. n'a: -pas 'do A de'on'
?24 JUIILET AU 28 AOUT r&UltLt., prenez ie Gaps d'6tu-
(L40N) : Les ieieies iabitude. dlqr aie .ette proci'lr; d'essa
devront ktre rejeties si vous vou yer une nouvelle route. Consa-
:ez vraiment progreer. Dominez creaSy -un ,p"u de vos loisirs.
v6s falblce es et vose 'vsa rez, 20 PUV IiER AU' 20 MARS
Soyez' parciculi recent soucieLx (POTSOS) : Vous accompli-
derivotre comportement i 'lPgard , beaucoup en 6tant diligent et
du patron. attentif voes reponsabilits.
'24 .WT ALT,23--SaS'UN- Ps v-oW prfcatfq.paSrtcvi
S: Wo8ia-pa- ter ao oremts: as 4 ei -bli
la; 6ciprocitk, rendez homrnage gf de retrograder.
aux efforts du prochain et off res Sg OUS 'iTES NE AU-
vos setrices l1 oil vousjle.pouez. .JOUSD'UI t Vous 6tes extraor
Bpine journ4e pour vo, rappro "dinairement drvers et il est dens
char de vc.. buts et vous servir au vos cordeleode rtussir partout ofi
mieux de vos dons. vraiment vous applti votre

TOi (BAINCE) : No vous te maginaf, artte te
6atrtez pas trop du convention- tout en excellat aussi sur Is
nel. Ti fraudit beanucoop de plan pratiqos. Bie quo -fe so
yes "oaevat Is psuW i/s Vetabi-
lit el-df lfinpuldWit vw-re6sul
AVIS tats pourront 6tre remarquables.
Correetenmentntr -ti6, rous bril
A VENDRE POUR CAUSE leres d m. toutes-fr earribres
D DA RT que vous chotirez comne amwsi
SUnb collection de la-Revue dans toute vocation qui ee site
Hsttoia--(No. 2 au No. 278) ra probablement sur le plan de
S.adreser' au Journal. I, litterature ou de Ia muesique.


Espaces pour Bureaux a
louer. Etage Building Sedren
Rue Am6ricathe. S'adresser
au Journal.
AVIS
A l'occaslon de la distri-
bution des diplOmes, leas tu
diants de la quatriime clas
se de t'Instltit iHaltlano-Al-
lemand, joueront, comme
chaque ann6e, une plmce de
thitre. Les anciens 61ves
et les amis de 1'InslUtut sent
cordlalement invIts as-
sister A cette fete diman-
che, le 21 Juin & 6:30 heu-
res p.m. ...


Cowu3piwWa rasuumZTI RAYMOND YLANERnT

LEA CR A P DU. MONDE


DATES i ROUR OR P In m OROUPS IV
maul-juin 1o0 a. au A TOLUOA GUAnAT1.TARA LEON

Bamed 6 8UlS 4 ftg 1 Roumanle -2 Ptrou 3
S Belgique 0 Italie 1 Tch6coslovaquie 1 Maroc 0
Mexilqe 4 Israel 1 Brdsl 1 Allemagne 5
Dimanobe 7
*EL'Sal Vgtr 0 Su6de 1 Angleterre 0 Bulgarle 2
me -1 -'-2 S I 1 Bresil 3 Allemagte 3
Mercre1d 10 016 heUres)
S1 BaliWeor 0 Uruguay 0 Roumanie 2 P6rou 1
- MemlUsa Israel- Angleterre- Bulgarte-
Jeudi 11 Beglque Itaole Tchecoslovaquie Maroc '
emres)- (16 heares) (16 heures) (16 heures)
QUAWS Valnqum 1- Valnqueur 4- Valnqieur 3- Vlnqueur 4-
DE FINALE Dimanohe 14 Second 2* Second 1 Second 4 Second 3
(.I '21(5) (12 houres) (12 heles) (12 heree)
PEWl- Vgn .1- Vainqueur 2-
FINALRS Mercredi 17 Valqamer 3-. Vainquour 4-
( Jm) .. (16 heurS)

OLABSMaiNT Samew.' 20 et-4S*
0 0 -.$ tBi ) -
/ _


La technique ne O pa

IL FAUT UN EFFORT DE REFLEXION POUR VAINCRE LA MALNJTftION


ROME, 21 MAI -
Pour que chaque 6tre hu -
main mange e, sa faim, il
manquera encore 2,6 millions
de tonnes de proteines en
1985. En faisant cette privi
sion, le Plan indicatif mon -
dial pour le developpement
agricole se montre optimiste:
cela slgnifieralt que ses con-
sells ont 6t6 partout sulvis a-
vec succ6s. Sinon, le deficit
pourralt atteindie 3.6 mil -
lions de tonnes.
La technique et l'economie
inodernes ne suffisent done
pas pour vaincre la malnutri
tlon mondiale. 5les peuvent
-sans doute l'attInuer. I1 faut
done chercher des voles nou-
velles. r6aliser un effort d'l-.
magination et de- reflexion.
C'est le but du deuxi6me Con
gres mondial de l'alimenta -,
tlon, qui constituera un des I
ev6nements essentials de la
-dcuxieme Ddcennie des Na -
-tions Unies pour le developpe
ment. Il permettra a un ml-
ller de speclalistes et de per-
sonnalitls internationales, in
vitds personnellement par M.
Addeke oer ma, directeur ge
-neral de la'FAO (Organisa -
tion des Nations Untes pour
l'alimentation et l'agricultu-
re), de contribuer & resoudre
cet angoissant problIme en
un d6bat libre de toute con -
ti-gence puisque les pamrtelc
pants n'engageront ni leurs
gouvernements ni les organic
stations auxquelles ils appar -
tiennent.
Si 1'on n'agit pas energi-
-quement, le d6iicit almentai
re de notre globe ne cessera
de s'accroitre poussant les po
pulations des pays en vole de
developpement au disespoir,
come Va fait remarquer a
de -nombreuses reprises M. .
!Boerma. L'effort porte actual
Cement sur le deficit prol --
ique. Cela ne-dott pas fatire
ioublier le df ilit calorique,'
encore plus-grave. Selon le
Plan indiectif mondial un
,des documents de base du
de Qu r. mondial
de te U= rn -' en 1975,
le (Ipli-I'Utritlonnel, dans
le '.Sis mne, seara de 30 ca
lor letr'bgammmes de pro-
teie.pa habitant et par
]o ..- -Be deficit at -
telisto pt et 4 gram
mes par habit -
1 existe ttt des solu


ANTITE NN IT)UCH AIRLINES

'Chers clients,

i Nous aveom I'tagee waiw~encer le nogel itlerai'ede la ALM
ANTILLEAN DUTCN AIlINES

M, ECRBDI IM 978
Miami Dp: I.. pasm
P-awPeP Ar 9W Im o
Pwr-Pee 7p: 7 5 J
Aruba Ar: N Jm P
Aruba D p : 1f0 p m
Curasa Ar : 1

JEUDI LM97 W7
C, rao D p 9j. pn
Ar~a Ar : & W if
Aruba 1p ; -JOA 4m
P-au-Pe. Ar :J1015 a

Miami A: 195M -
Pour totew autus. iSomn amws .ARst w.


tions humaines IA ou la tech
unique etl'6eonomie se heur -
tent A des-limites materiel -
les. Une solidarity internatio
nale plus intense pourrait ac
colerer encore plus le develop
pement. Elle pourralt, d s
present, amener A une r6par
titlon plus equitable des ri -
chesses de notre globe.
Parce que la faim des -pays
pauvres est avant tout fate
de la Agoinfrerie, des pays ri
ches. SBelon 'une statistique
utilisant les donnies des oBi-
lans des disponlbllits all -
mentairess, ,tablis par la
FAO en 1962, chaque habi -
tant du-globe dispose de 2.380
calories par jour, en moyen.


ne, ators rque s itniNtamic-
yen eatrde 29N0 ealoes. n
ce qui onos aeelesilfeM~ii6ne,
le beeAoin moyen n'est'quewOe
53 geamuns spar aour, -*I
que la terre en produlsalt,
au moment o sJut r-dgd le
document, 61 grammes par
itre -hntin.
Ii appartiendra iv-un-atri -
cain, le prteaieetr'U.-A. Oye-
nuga (Nig6era) de -drd der
le dftat sur I1 ltr atlon
des nt eaux 'levie et- des -rt-
gtmes tulieftalres. -Ce -Con-
grft,'tANMc Mportxme-cap -
tale pCurlavenjtrld' l tfm-
niti, se tientdra A La -Haye
(Pays Bas) dui '16 au 30
juln.


CETTE CAMEWlA JDWEV4WP RLIf-
MEME 9SES PHWTS EN COULKUfS


A OCCASION DE LA FETE rPAM PM$S

Pr6parez-vous pour de belles 4pbtos de famlle. Papa
don't c'est la fete, le dimanche 28 Juin, va 8tre heureux
de se voir au milieu de toute la famille r6unte. Vous n'a-
eas qu'a photogmapller. Tirez le paqetde'fJams. Atten-
dez une demirnmamte. Glaces votre photo. .ette camera
a un ceil 6lectrique, une ampoule,pour .quatre photos.
Vous poeuve remitr-toeut un album avant le diner tde fa
-mlie.
AGENT : Don Mohr Sales Corp.

POFAROI4 wet a mamr vegWre, .
Pal WCorpttin, Cambridge Mass, U.SA.
~es~* mumuiMa m


CELL5JLITE. RHUMATISME, OBESI?.ELUMBAGO, ARrtiWTISME,
DOIJLEURS GASTRIOIE.S -ET HWATIQUES CONSTIPATION,
TROUBLES CIRCULATOIRES, INVAMIBSEMENf GRAISSEUX, sic


EST SWPRIEUR PARE OU'A uFIM FFET




:1A11W!IUII huh
S'U L~'NT SUR HOUSES LES A-VIES-'
DU CORP01, 0
FAIJ"MAI6/4* par mi11ah on-d egraisjsrs

Dt'CONGES N elc RA F RITpar

SOM. e' DAeCONT-A'A Fw, &uien a e if

6secho adi/i~ee"c' nb/, l3 ,uuoy. s th r ustiques



MASSOCHO [A~ll WOMIElACIIW CUCULAUCH WUSMS
A mer-"ke4SsocHOsooblieni-..

fll~l Vic TOTAL
NVDI ATE

'AIVASSOCNO -' p .om PNOJLU0f
U KT~No" d. I,-OAoaeftn..PAWn

grow* o,,9 guCgoog Nu.


A la Recherche...
Suite de la lire page)


les mate m oient appris par
par egloballsmes, tout en re-
coa mandant au pedagogue,
-et 11 inslste, d'etre partlcu-
IlHMtWit -i mitibillA P 'tou
toe ln teifttlt:
4Ptononcez d'abord un
mot, par example atraltie,
l'enfant le r6petera. Lors -
qu'il le prononce aussi bien
que ses organes le permit -
tent, montrez le lut sur le
livre et r6pdtez lui straiteo,
11 s'accoutumera a Joindre le
son traltA6, la vue des let-
tres don't ce mot est compose.
Passez ensulte au -mot d'a-
prbs,-ne fatigue pas son at-
tention, ne le grondez point;
ce n'est pas sa faute si sa m6
moire est lente ou infldble;
mals recommencez avec pa -
tience la mime legon; n'exi-
gez jamais de lui autre chose,
sinon qu'en regardant tel
mot ecrit, it prononce tel
son; et s'l I'a oublid, ripdtez-
le lui. II n'est pas possible
qu'en peu de temps la vue
des figures ne rapeplle les
sons et -alors 'enfaut saurl
lire,.
Ceate Id0e de l'abbW Radon
vllieratnut reprise et develop
ple'pratiquement par Fun de
ses contemporains. Nicolas A
dam, grammairien peu con-
nu qul, dans un gros ouvra-
ge intitule oVraie manlure
d'apprendre une langue quel
conque *Tlvante ou morte par
le' myen de la langue fran-
qatee don't ]a publication
commenca en 1779, expose
au ftbut de son livre une
technique ditalllee et precise
d'une m-thode qui, par ]a sui
te, sera Otiquetie de globa-
le, .
Lul-aussi constate avec 6 -
tonnement que < I'anclenne
mnthode tourmente long -
temps les enfants pour leur
fire connaltre et retenir un
grand nombre de lettres, de
syliabes et de sons ott ils ne
dolvent rien comprendre par
ce que ces 6elments ne power -
tent avec eux aucune idde
qui les attache et les amuses.
Pour parer A ces liconv6 -
nients, 11 propose l'apprentis
sage de mots pergus d'une
manlere global, mots qui
font parties du language faml-
lier des enfants et qui sa -
vent parler a leur coeur:
phabets et tous les livres de
franals et de latin, amuses -
les avec des mots enters, ak
leur port6e, qu'lls retiendront
blen plus alisment et avec
plus de plaIsir que toutes les
letti et les syllables impri-
mtos.
MNlvez en beaux caracti-
resa sur un clhiffon de paper:
papa; montrez-le A votre en-
fant et dites lui que c'est
papa, il ne vous croira suire-
ment pas. Faltes lirc ce pa-
pier en sa presence au pre -
nuer vent et Aplusleurs per
sonnes asuccessvement, alors,
11 comminencera 4 vous croire.
I voudra revoir le paper
qu' l Mlnnera avec atten-
o t)o; It lira papa come Its
autte et voudra le fair lire
A son tour.
Psfese vous & ce baslna-
go et ocrlvez sur un autre pa
pier de forme diffirente. ma
man; en molns d'un quart
d'heure, vous verrez qu'll les
dlitinguera i mervelle. Bans
doute, la former des deux pa-
plera contribuera beaucoup A
cette orperation; mats pour -
quot lIul refuser ce pet)t sae -
Scouprs? IaUleurs, 11 n'en au-
ra lonttml besoln.s
L'al ntt lecteur pre -
nant oa au badlnages, NI
Coll m lul propose e d v
ruitabe jeux de lecture: ma-
!_Mgjrw-m a lm=deU


cartes qui vont lui permet-
cre, en bougeant, de le lan-
cer a la conquete dtes mots,
bans toutelois ecraser sa pe-
tite personnallt6.
'Ce jeu final, ayez soin de
mettre ce commencement de
provilon dans une bolteI
don't vous foerez present & 1en
fant: elle deviendra blentot
son plus cher trsaor. Toutes
les'fois que vous-le trouverez
de bonne humear, demandez
a voir papa et man, fal-
tes-lul porter ces papers d'u
ne chaise a l'aut-. ear lea
enfants ailment le. mouve-
ment, glises-en un ttolat-
me, puls un qustrle i sur le
quel vous crivez ma in re,
ma sgeur ou tout ajtre objet
que 1'entant cofualae; et
l'experience vous convaLncra
que votre jeune 6elve mettra
beaucoup moins de temps a
savoir ces six mots : papa,
maman, mon, ma, frbre,
soeur qu'll n'en aurait fallu
pour le rendre capable de dis
corner surement un a d'avec
un b oun uc.
Lorsqu'l y aura dans lai
bolte deux ou trots dousaines
de ces papers, ecrive z ces me
mes mots sur des cartes a
jouer gales et faites accou-
pler par 1'enfant le paper a-
vec la carte correspondante;
en tris peu de temps, les pa-
piers deviendront inutiles et
le seul assemblage des lettres
qui composent les mots suffi
ra pour les fire prononcer
sur les cartes.
Multiplier ces cartes de
jour en jour 4 measure que
1'enfant profit, observant
scrupuleusement de n'y met
tre qlue des objets connus,
comme les petits meubles
que 1'enfant made, les cho-
ses qu'il mange, les fleurs,
les fruits, les animaux etc et
quand vous les aurez fait
monster au nombre de trois
ou quatre cents, et qu'll les
saura Imperturbablement, 6-
crivez-lui sur d'autres cartes
de petites phrases interessan
tes pour lui, par example,
qu'll a 6et sage, qu'll a Wet o-
b6issant, qu'll n'est point
gourmand, qu'll a Wet g6ne-
reux, charitable etc etc...
vOes ne sauries croire, avec
quelle rapiditA, i1 appoendra
A lire une centaine de ces pe
tits eloges .
Pensez que, quand vous 11
sez vous-memes, vous ne U-
sez que des mots ou des phra
ses entieres, et non pas des
lettres ou des syllabes et que,
quand vous chantez, vous sal
sasez tout -Ina l ots des mesu
res entlires et non pas de


WATSON
Vous ites mgre ?
Vold un nouveau mhoyen
Jaclle pouvant contribuer
mettre rapidement des LI
VRES et des POUCES de
chair ferme:
Le merveilleux nouveau
WATE-ON.
TIPCO, Distrlbuteur
Place Oeffrard


simple notes.>
Possedant un bagage de
plus de quatre cents mots
qu'll a pergue par syner6tis-
me, peu a peu, progressive-
ment, sans etre bouscule, ren
fant va pouvoir malntenant
passer du manuscript 4 l'lm-
prim6, grAce A l'astuce de l'al
teration des lettres consti-
tuant les vocables:
tOn suppose, come la rat
son et experience le -prou-
vent qu 'le jeune 6leve sache
lire au bout de trois mols
tune hlstorlette ecrite de vo-
tre main. Voulez-vous alors
le faire lire rimprim6 ? Don
nez-vous la pelaine d'crinre. de
:nouveau ce qu'll sagt deja;
sans lul en rien dire, d Mtl-
sez dans chaque. mot une seu
le lettre dans laquelle vous
donnerez la forme de 1'lm-
pression: papa, maman etc.
Cette leg6re alteration ne
F'empechera pas de recoanal
tre son mot; et quand ilIeera
ferme dans cette nouvellee -
ditllon, augmented peu a peu
le nombre de ces alterations
et vous le conduirez Ins asi-
blement 4 lire l'lmprima.,
Et quand 1'l66ve, lira les
mots sans aucune hesita-
tion, Nicolas Adam 'initlera
a la decomposition en sylia-
bes puis en lettres.
cFaltes-lui alors distinguer
les syllabes pa pa, mar
-- man et finissez par les let
tres don't celles-cl sent com-
posLes et vous aurez sulvi
tl'ordre nature. C'est une
affaire de trols ou quatre
jours et qui le pr-parera a
I'0criture, laquelle doit ne-
cessalrement commencer par
la formation des lettres,.
Et vollA En meditant cet
te page dense, cite presque
integralement, veritable class
slque de la pIdagdgle, on res
te confondu d'admiration
pour la didaptique rev6lee
qui tient du merveilleux.
Les successeurs de Nicolas
,Adam n'auront plus grand
chose & Inventer pour mettre
au point la m6thode global
de lecture parce que ce mo-
deste grammairien du XVIIIe
slicle remarquablement
moderne avait precise la
march 4 suivre dans une
perfection atteinte d'em-
bl6e., (H. Canac).
Frbre CLAIR

Pharmacies assurant
le service cette nuit
JEUDI 11 .JUIN 1970
SEJOURNE
S R/ du Centre-
cBALMIR3
Rue Capois

DECES DU JOUR
Ocel Benolt...............68 ans
Rosemal Pericles ......65 ans
Antoine Jacques......6 mots
Pranck Pierre Dumas 8 mol
Ellane Pierre ............2 ans
Andre Jn Renald ......4 mols
Alice ? .................37 ans
Carole Rosembert ... ..6 ans


Banque Nationale

de la RIpublique d'Haiti

Banque de 1'Etat Haitien

Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Chques A l Banqu- a8tionnae -


U im


-I - --. I-IwL U". -.i


sFAM a -


\


AWL


ii




PA.. .....


Coupe du Monde
LES RESULTATS D'HIER
MEXICO (AFP).
En champornnat du Mon
de de football: 1) A Mexice
(Groupe 1) I'URSS a batti
le S3niador par 2 buts a 0 e
s'est qualitide pour les 1.4 di
finale. 2) A Puebla (Orou
pe 2) la Suede a battu l'Urt
guay par I but a 0. Cepen -
dant l'Uruguay se qualitle
pour les quarts de finale, a-
vec 3 points (2 buts A ,1) et
la Su6de, avec;3 points 6ga-
lement (2 buts a 2) devra at
tendre le resultat du match
entire l'Italie (3 points, 1 but
A 0) et Israel (1 point, 1 but
a 3). 3) A Guadalajara (Gr.
3) fe Br6sll a battu la Rou-
manie par 3 buts a 2. Le Brd
sil avec 3 victoires (6 pts)
termine premier du Groupe
3 et jouera son quart de fi-
nale a Guadalajara centre
le P6rou (second du Groupe
4). 4) A Leon '(Groupe 4)
l'Allemagne a battu le P6 -
rou par 3 buts A 1. L'Allema
gne avec 3 vlctoires (6 pts)
se classe premiere du Grou-
pe 4 et jouera son quart de
finale a Leon centre le se-
cond du Groupe 3.
xxxx
LE CLASSEMENT
MEXICO (AFP).
A l'issue de -la premiere
journ6e du troisinme et der
nier tour des huitirmes de
finale du Championnat du
Monde le classement des
quatre Groupes se pr6sente
comme suit : "
GROUP I (Mexico)
1. URSS (5 pointA, 3 mat-
ches 6 buts pour 1 con-
tre)
2. Mexique (3 points, 2 mat
ches, 4 buts pour 0 cen-
tre)
3. Belglque (2 points, 2 mat-
ches, 4 buts pour 4 con-
tre)
4. Salvador (0 point, 3 mat-


ches, 0 but pour 9 con- OROUPE III (Guadalajara)
tre) 1. Bresil (6 points, 3 mat -
QUALIFIE : URSS ohes, 8 buts pour 3, con-
tre)
GROUPE II (Puebla) 2. Angleterre (2 points 22
1. Uruguay (3 points, 3 mat matches, 1 but pour .. 1
ches, 2 buts pour 1 con- centre)
ire) 3. Roumanie (2 points, .3


2. Italle ( 3 points, 2 mat-
ches, 1 but pour 0 con-
tre)
3. SuBde (3 points, 3 mat-
ches, 2 buts pour 2 con-
tre
4. Israel (1 point, 2 matches,
1 but pour 3 centre)
QUALIFIED : URUGUAY

D6legation franchise
en wnine Populaire
PARIS -- (AFP).
Une d6l6gation du Gou-
vernement Frangais, se ren
dra en visit officielle en R6
publique Populaire de Chine
du 7 au 21 Juillet prochain,
announce un communique
du Ministrre des Affaires E-
trangtres.
Cette d6l6gation qui sera
presadee par M. Andr6 Bet -
tencourt, ministre d6legu6
aupres du Premier Minis -
tre, charge du plan et de 1'a
management du territoire,
comprendra cinq hauts fonc
tionnaires frangais. C'est
sur llnvitation du Gouver-
nement de P6kin, que la d6
legation franalise effectue-
ra cette visit en Chine Po-
pulaire.


C NVOVEIfLES D

Edward Kennedy se'
representerait
BOSTON (AFP) .-
Le S6nateur Edward Ken
nedy (d6mocrate Massachu-
setts) a anrionc6 jeudi ma -
tin a Boston qu'il se repr6-
senterait aux elections l6gis
latives de Novembre pour
un second mandate au 6 -
nat.
Au course d'une conf6ren-
ce de press & son domicill
de Boston M. Edward Ken-
nedy, qui avait succWdo a
son frtre, le President John
Kennedy, come repr6sen -
tant du.,Massacussetts au
Senate, a d6cd : cJ'ai ser-
vi les hibitant du Massa-
chugettg coiedte S6nateur
des Etats-Unis depuis 1963
et j'ai essay de bien les ser
vir. J'envisage avee une 6-
nergie et un enthousiasme
renouvel6s de les servir pen
dant une nouvelle p6riode
de six ans,.
Dans les milieux parle-
mentaires ambricains, on
pensait g6n6ralement que le
S6nateur Edward Kennedy
se repr6senterait mais II
n'avait pas encore lul-mA
me conflrm6 officiellement
sa candidature.
xxxx


L'ex President
Aramburu aurait ktd
execute
BUENOS AIRES (AFP).
Le communique annon-
gant que l'ex-Pr6sident A-
ramburu a eta ex6cut le
ler Juin b 7h du martin por
te le num6ro cinq et est si-
gn6 par le cGroupe Monto-
neros. Ce communique a
6t6 trouv6 dans la boite a
lettres d'une banque de Bue
nos Aires du quarter de Flo
res. II portait la frecomman-
dation de le fire parvenir
aux families de l'ex-Prtsi-
dent.
On a trouve, en outre,
dans 1'enveloppe qui conte-
nait le communique oune m6
daille d'or du .cinquitme re-
giment d'infanterie.
xxxx
DECOUVERTE D'UNE
VILLE PREHISTORIQUE
SYRACUSE, SICILE (AFP)
Les restes d'une veritable
ville pr6historique remon-
tant 6 1400 av. J.C. ont 6ta d6
couvertes dans la Presqu'lle
de Magnisi (antique Thap-
sos) a quelques kilometres au
Nord de Syracuse, en Sidcile.
Le r6sultat des fouilles men
nees par la surintendance
aux antiquit4s de Syracuse,
est d'autant plus exceptionnel
que c'est la premiere fois que
des Arch6ologues ramtnent
at la lumitre tout un ensem-
ble urbain organism de cette
6poque. Une n6cropole qui t6
moignait dbs 1'Age du bron-
ze de l'importance de la Pres.


DE LUXE AUTO CINE
DIMANCHE 14 JUIN A 7 Hres. et 9 Hres
Une 4pop&e h&roique et brutale


mt




L'enter des Mercenaires du Congo : des brutes, dea savages, des h6ros I
iufOi un JAIDI


matches, 4 buts pour 5 Nouvelles de Miami
01 Q q;, (sulte)
3A /Ai nee Pour ceux qui lie le sa-
.ExTiqu K. vent pat, c est une fiction as
GR UriWz (Len) see stu ies evnhements 'qi- :
I. I-A emagne -t( points, 3 out aoouti a Louiasssinat de
'Uatchesb 10 butrs pour 4 Gngorosi Lambrakis, un libe
Scbntreo) rai et pacitfaLe grec, ecra-
2. Parou (4 points, 3 matn- bouJrl6 par un camion. Les
cnes, 7 buts pour 5 con- meurLriers essayerent de fal.-
tre .e accrolre a un accident.
3. Exaequo Yves Montand, Irene Pappas
Bulgarle (0 point, 2 mat- et Jean Louis TrinLignant
ches, 4 buts pour 8 con- sont les acteurs prinicpaux
r trey) tde cZ qui a dt etre film ein
Maroc (0 point, 2 mat France, le gouvernement mi-
ches, 1 but pour 5 centre) litaire grec s'ttant carrement
QUJALIE A AW oppose a des prises tde vue en
( er) PEROU (2erne) Diner Testk
L'art culinaire est par es-
,KB sence experimental. La pra-
L.* sa jwff BM ) utique centre pour 90% dana.
la connaissance de la culsl-
qu'le et.4e ses rapiports com (me. Lily Painson Suppi
merciaux- avec It civilisation ce qui dirige Mycenlertine; N? DU FOYER a pens6 a
Les archdologues ont trou organiseir pour, sea, nombreu
V6.main tenant des murs d'ha ses l6,yes don't beaucoup
bitations s'6tendent sur plus soht les- Petites-Soeurs de
d'un kilom6trenn systme S4inte Th6rtse de la Rivi-j
dun klemte, u system re Froide, un banqiuet-test,
de constructions (quatre sor dtns le but de creer l'atmos
tes 'de grands entrept de pire das aquee aque volue-
9m sur 5) -donnant sur le ront les.f tutrs dlplOmtes en
port, pres d'un puts. Des for Culsine. II y eut beaucoup
tifications avec des tours car d'invit6s don't M. et Mme
rees et semi-circulatres; le BiaetwellM. et"Mme Man-I
tout datant de l'fge du bron gones, M. et Mme Gerard
ze. Elle, Mmine Salgado, M. Lu -
Les Archdologues ont d6ga bin etc.
g6 aussi sept tombes de r Des plat vari6s et savou-
rarisslme, datant du e reu resparc s dans les
slicle eea* :ulsr codvari o tio6 n de cet
es co4rent les f61icltatons
bes cr pef e qtl furent prodigu6es aiu
en avant, dans me sorte de futures magiciennes du fo-
jarre scide 'n .deux, et d~po yer. Un jury choist accor-
s6e dans .une cavity naturel- da des mentions aux divers
le de la roche des vestiges de plats.
murs, datant eux- aussi du F6licitatigns renouvel6es
Xeme, IXeme slicle av. J.C., Mmine Lily Painson Sup-
t6moignent 6galement dune police et aux etudiantes.
second p6riode de Yhap-
s xxx JOLY GARDEN

NOUVEAU TR LEMNT AVIS
DE TERRE La Directfice de l'Ecole dJo
NEW YORK (AFP) ly Garden) avise lesd sacents
Un tremblement de terre qu'elle t t.,u,.urs a leurs
eassez fort, a t6 enregilstr6 dispositions pour l'inscription
Jeudi matin par le sismogra de leurs enfants -au local de
phe de lUniversit6 Fordham 11tablissement sis a l'Avenue
de New York. .Le Directeur Bbyer No 13 en face des
de l'Observatoire de l'Un-- seurs du oSicri ( o,.at.
versith, le P6re Joseph Tous les jours de 8 h a.m. a
Lynch, a pr~cls6 que 1'6pi midl.
centre du sisme se trouvait Enfants de 2 7 6 ans.
6 6.500 kilometres au Bud !
d. New ,.Yorkw.prQbablement .
au large de la COte du Chi- Messe de praise
1 De -. spopussqs oat 6t6 dA deuil
tnregistrees, I'Nne 6 '7h13 Une Messe sera chant6e 6A
MT, la second 6a Th22 GM la m6moire du regett6 Clo-
ssociation des vis Kernisan. Elle aura lieu
Sociat.on des e.-samedi 13 Juin 6 7 h. 30
anciennes eleves d ..- In 'Eglise du Christ-
I'lcole Elie Dubois t. .Le present avis tent
Retral .. lu d'invitatlon aux parents
-La retraite a a -d '-W amis. -
Anciennes Elivedi ale .. -,
Elie Dubols sera ==lRe en ]RetOUr de Leslie
-la chapeled e i ,eole--dm A7-F
media II au Lundt1 J....t Mardi soir est arrive de
1%70. Les Ancienzii.= et Montreal pour ses vaeancev,
les Amies de l'AAIOf-) y le jeune Leslie Edouard qul,
sont cord]alementcatt-lidues deputs deux an"s, 6tudie le g6
W. B. La "Rdgio men- nie Electronique A I'Universi
suelle des anchenneo aura t6 de Montr6al. Ses parents,
lieu le Dimanche 14 Juin nos amis Fernand Edouard et
10 h. 3Q;AL asrat dVcal 1- !Mvine ont, et6 heureux de le
tabZtssement. Le comitf comip revoir.
tesuar la presence des Ancien
nss a cette dernmire reutnion
de Vannee.
La reDrdsentatiof REX Tt
n9pn-as nat lieu
,Les Messagers de 1'Arts DIMANCHE, 14 Juin 19
avisent que la reprAsenta-
tion de qui devait avoir lieu, ce soir, (en Panavision
a 'Auditorium des Freres Avec Anthony QUINN Sir
dip Sacr6-Coeuz, eat genvP- McKERN DAVID JAN
y6e. : VITTORIO DE SICA -


de Liautaud. Il-s'y est rendu
pour son service mhtltaire.
XXXx
Hier matin, sort relartis
pour Chicago, leur lieu de re
sidence, Roland Wiener, sa
femme Helen, de nationalit6
anglaise, et leur mignonae
fille de quelques mcls, Alice.
Les Wiener ont pass vingt-
et-un jours en Haiti. A l'a6ro
gare, ils ont 6t6 sales par
Mqdame Rindall Assad, par
Michele Wiener, et par d'au
tres parents et amis.
XXxx
Madame Julian Strauss s'est
rendue aux Etats Unis hier
mniatin. L'16pouse du sympa-
thique membre de la BID a
dt6 salute A l'aeroport par
Madame Gerard Frederique;'
et par d'autres amis.
xxxx
Hier soir, est rentr6 de Pa-
ris le Dr Buffon Miondestin,
eminent Pediaitre, durant
4 semaines, tl a 'sulvi des
course de P6diatrie social.
Ces course ont t6 donn6s par
le Centre International de
PEnfance 6 l'intention de ses

AVIS
I1 est port a la connais-
sance du public que la Ra-
fie de la Volture Ford cOala
xie 500, base sur le Tirage
du 12 Juin 1970 de la Loterle
de lEtat Haltien est renvo-
yae en reason du grand nom
bre de billets invendus.
II aura lieu au prochain ti
rage de la Loterie de l'Etat
Haltien.
Port-au-Pce., le 11 Juin 1970
Ernst CINEAS



IEATRE
70 & 4 hres. 45 & 7 hres.8-
3E SAINT PIERRE
- Metrocolor)
LAURENCE OLIVIER LEO
SSEN OSKA WERNER
-BARBARA JEFFORD


Une oquvre d'une surprenante v6ritt, d'une haute tenue
I spirituelle, qul possbde les quaUifs les plus rare dans le e-
' ntna actuel : La Lucldit6 et 5I'Amour.
SEntree Odes. 3.00 et 5.00


a -IR -VOU8

SAMEDI 5011
AU

SRond Point Night-Club

ORANb SPECTACLE
AVEC ARMYWROSK
AaInsion $ 3.6




jFeu Vert- Aez-y
S Alei e i plage. Alezs a la champagne, car votci
esa vacancies.
Mais allez avec un tube de WASPEZE C'est un product
remarquiable et Etonnant qui fait oubller lea piqfres de
gu pes, de moustiques, et punaises. WASPEZE est effica
ce m6eme ontre la grattelle de la mel Les effects sont Isis
tantanis. Les douleurs des morsures et des piqr'es dispa
raissent aussitOt qu'on applique
WASPEZM.
Vive Ia eampagne. Vive Jlage. Allea y, a1e. y en
passant d'abord pmea Votre WAS E A

Don Mohr Sales Corp.




Aux Ondes Sonores
(Mme GFQRGETTE DUPLESSY)
41 Rue Macajoux, (Rue du Perpituel Secours>
et de la Fontaine Mme Celo)
Vous pensez cAUX ONDES SONORES>
La Maison Hautement sp6cialisae du Son; a
Penses son,
PRODUCTION,
REPRODUCTION;
Tout : equipements,
Ihatruments,
Ccntposants,

Pour vos Achats voyez
LA MASON AUX ONDES SONORES,
Service rapide,
Les meilleurs prix.



LE GEANT DR L'INDUSTRIE JAPONAI$8


HITACHI


rPOMPmS BL=CT=1L

Type centrifuge. De toutes puissances
et de toutes capacit6s. Aussi bien
shallow well queiedeep well.
pSoupape de retenue et disjoncteur de pression
incorpors.

APPAREILS ELECTRO MENAOSl

Batteuses Aspirateurs Sechoirs Cireusesa
Tous les derniers modules 19690 la pointe
de la perfection HITACHI
lIN'f'OR HAITI : HEARD C. LI ROY
Distributeur : ENCHA
TOUr i- produits HITACHI sont garantlt


I
I


1
'I
I

a'

I
C,
a'




I..,.


7-,.T-ri y Mal at JVI~l A Ii ..


;L~;~j~rr.~lriZlul+`i~rB~Yw~S~b~L;~*t~ -s'l-rs~-------~---------~-wPr~--ap


'PAGE 4


----1,.. .,__._ --dID.NQ~i~PtL~~r ..


INSTANTANES ErSudsS. LUa
(klte) (gite)
'Maddison, qui aejourne ici de anclens bouralers. Msalt n ouve ux toit Haet
!temps en temps, est arrive x t at Jalanerol s ave aleu rs a
,hier martin .aye Monlieuttr t Le et Luclen Bachand et in tm.cioes saserse
Madame Peter Fixlono es a- sa femm e u a, inal qNue PIA. o'nto rs es pp ntres -
'nms. Peter eIt le manager lrmlmEre eLise rloue, trois cou a t prt ials ies, -
d'un grand restaurant de For ristes canidlens on ea po tes tquesi
mta Rico. Russell et les Florio is pour Montreal hier ma-. ne trl ans e nts etmre
passeront trols Jotrs dans tin. Leur sejour ici a et oi etout chanted la posttle?
nos murs. plein d'agrOment. II a dure Je cross qu'il aeralt trft
xxxx qoatre joors. Pl cader aite-
Depuis une anne. Joel Vor m .r ir d d'avoir plus de contacts tant
be etudle les Sciences corn- Monsieur Louis Bugler, D culturels que commerctaux
merciales a Miami. U st n nteur du projed a ou tourist que et e suls satre
tre bier matit ir.a puua )elune des Cae qoe les q membres de I'rAUan-
cancesd.6t. on aejo accu ouASe otel nontre m Frangalse A qul jea ma-
11 6 l'aeroport pakdes mem- usuop et dAfnque bier ci* plus partlcullremment
bres de safa.le et par son oir. I vient de sojourner en aimeralet ,connaltre ette
ami Max Chauvet jr, son ca Suisse en Italileet au Congo. terredlangue frangalse.
marade d'unlversit Joel en'. raavile, Monsieur S- y a tror ant ren november
a encore pour trots ans d&e- ier a retpin 6tu d -i 1966, l'Alliance Franqalse et
tudes. por ante roUte doufond sp la Compagnie A.L.M. avaient
XXIX cal de reONu. La sejour a 116 don lkdIsauro ntae-
manger do Dinoriteeuu doadon f e & Piscadera (maint-e
tranger du DlrecteurdeIT nant transform en Hilton-
Wlfrid Justin, un dynamic APS a due six semaines. aol) ue petite soiree
que commergant de la Placn e xxxnen i 'onneur du peerd vo-
est part pour Miami hier Le dynamique Directeur de yage ALM Haiti Ctfa-
matin. I s'y est rendu pour l'Agence-Citadelle, M. Pierre ao.'Nous avons pu apprder,
affaires. Son sejour sera des Chatieot, a pts l'avfon ce ma par ses reprn ntants, e'ama-
,plus brefs. tin pour e rendre a Miami. bilito et le charm laitlens.
XXX M. Chauvet, qui ne cease de Amabillt6, charge, gentil-
Marc Rondet, Consetller fare de. Id bonne propagan- lease de l'accueUl que 'al re-
technique au Miniathre de de tourlstique pour notre trouVe lore' de mq. voyage
l'Educatlon au Quebec, et Ca pays, va encourager de nou- dans cette He de roive. .
therine Huet, professeur de veaux visiteurs A venlr goft- Pourouoi citer des mow 1
psychological, sont arrives au tner les charges ddoaiti. n se mes sami haitiens et fral-
pays bier martin. Ces 'deUx ra de retour lundi. cais dRaitt sauront uone je
sympathiques tourlstes 'qu l pense A eux en ecrivant-ces
nous visiteno pour la premier- llgnes. Je nense A eux pou
le lois, passeront dlx jours Me Clovis 16stinor, Jr, est les remercer de l eur aceoar
dans la Perle ds Antilles. rentr6 des USA hier-soir. I y et inciter me ns d e cur-
xxxx Sfaitr see tudes. '1t a 6td rqu etinierrus e u-
pan des membres de sa famil aao allaer visitor Haiti.
C'eafthler matin qu'cst par le. Clovis Jr passer icl les va Elyane GORIRA
'ti pour Miami Monsieur Clau canoes dEte. rddet


mmg i" JUIN 1970




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs