Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06766
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 8, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06766
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



QUOTIDIEN -...


Lirev AM"I~t aH RIE
F6NDI. N I ge


LUCIEN MONTHS
Adlirnistro*Wr.: M S MAX CHAUVE T,


- EEUM DR L'ABSOO&TION -INTKRA KLIO*TNN DR PRUB11


1cwPO






BOlTE PQSTAIA[-:.1Ml


N756me ANNR LUNDI 8 ET MARDI 9 JUl r .1970
MA m. 17


L'Institut Haltien de Pro
motion du Cafe et des Den-
rees d'Exportatlon vient de
fire paraitre son Bulletin
No. 3-4 avec. come tou-
jours des informations tech
nlques et documentaires sur
le movement. des denrees
haitiennes et d'exportation
Le Bulletin d.bute par
une analyse des perspecti-
yes du commerce mondial
des denrtes de base come
le cafi, le cacao, le colon, .
le sucre, en dormnnant des prt
cisions sur I'ttat actuel des
choses. -


Apres un r&sume saillant
des activit6s de I'Institut
(IHPCADE) qul s'ftendent
sur tous les.points du pays,
on peut lire les perspecti-
ves de la production -t GUt
commerce .du caft: pour la
prochaine rtcolte dans le-.c
dre de la Politique de Rele-
vement de l'Industrie caf6le
re mise en oeuvre par le Gdu
vernement et don't I'execiS1
tion est conflLe a l'organis-
me specialist qu'est I7HPCA
DE
Puls viennent en tableaux
stauLstiques, des inadcations
sur le volume de cafe hal-
tien vendu jusqu'au 30 Jan-
vier 1970, soit le premier trt.
mestre de l'annte fiscal.
Des informations pr6cieu
ses sont aussi donndes rela-


Le President

Au chevet du Dire


Tandis qu'il se trouvalt aI
son Bureau, Monsieur Anto-
no Andr6 Pr6sident du Con-
seil d'Admisnistration et Di-
recteur general de la Ban-
que Nationale de la Rtpubli
que d'Haiti a eu, vendredi ma
tin, ui.se ilndlpositioni ..
S"Mopsibur Andre qui. est 6-
galem'ent Prtsident- du Con-
sell d'Administration de Inse
titut de Developpement Agri
cole et'-ndustriel dut tare
transport a. i'Hopital du Ca
nap6" Vert pour recevoir les
aoins que rtclamait son tat.
CO'est ainsi que samedi soir,
Son Excellence le "Docteur
Frangois Duvalier President
A Vie de la.Republique qu'ac


Citoyens italiens
hotores
L'Ambassadeur d'Italie en
Haiti, le Comte Gastone Ador
ni Braccesi a remis les insi-
gnes de l'ordre de la solidari
te iWtlienne, au grade de Che
valley, b MM. Frangois Russo
Nicolas Martino, Adriano
Massa et Joseph Vitiello.
Nous adressons nos f1lici-
tagfltns A' ces dynamiques
commergants et industries.


Le DirectCur de l'Institut
Frangai, d'Haiti et Mme Ser
* ge Braudo ont organiste ore
remarquable rccepLt;n a l'oc
cssion de leur pocliain de-
part.
Arriv6 ici en. Octobre 1968,
-.vL, Serge Braudo s'est distin-
gut par -des inlatiatives neu-
reuses pour le developpement
des relations culturell-. en-
tre la France et notrs p.iys.
Se sont multipiltes les v.Isl-
tes des sp6ciallstes en divers
domaines qui viennent imet-
tre leurs connaissancd& au
service e la-jeunesse haitien
ne. Et nombreux les ai tises
musiclens ou pianli.tes -
qui oGit permis au grand pu-
blic d'apprtcier le talent mu
sical de bien des fran:,. et
fransaises.
Samedi soir, les epoux Ser
ge Braudo avaient reuni de
.0oribreux a'nis. Et ce fut
occasion d'apprtcier encore
uie. fois toute la cordiality
de ce couple qul a toujours
manlfest6 u n e sympathie
non 6quivoque pour Haiti.
Des tables garnies de tant
de hoses savoureuses et une
buvette bien pourvue firent
les delices de tous ceux qui y
S talent presents.


tlvement aux builes comesti
bles, legumes, vivres almen
taires, certales, condiments,
fecuilents, fruits, carburant,
prodult aIslUer; baLuna.ta-.
bac, Edulcorant, peaux, si-
sal, volaille, crustaces, vian
de. -.. .. .,...
Le Bulletin informed par,
example que pour l'exercl-'
ce 1968-1969, l a Wte vendu
pour 14.800 dollars de cfre
d'abele, 17.200 dollars de ci
iron, 13.200 dollars de ricin,
28.452 dollars de maIangn
225485 dollars de sisam 1.-1'
43.648'dollars de bols ri-


(Voir Suite page 4 Col. 1)

A 'Institat HailtiP o-
Amdricain
Dans we eadre do son pro-
gramme d'eritre aid.i com-
munautaire, la L;,t e d&Iy -
gibne Mentale, prisontc le


NoW chreava. de Laange.-e,


La Fete du Sacr_ Coeur et sa Solendnit


A I'oca.lIon du Oe Arm-
Le Frangai tel qu o i versaire de la fondatlon e la
S U lU o U I e; JIr.L, Paroisse du Sacrt -,Coeur de
Turgeau, de grandiroses mani
par e Dr. P adel PmpUS -festations littdralre, et reli-
gleuses ont eu Ilea. -
Nous commQncerons no- C'est pourtant celle de Un Triduum preparatoire
tre n mission d'aujourd'hul tous les sra-als... N'avez- la sFdte a^ tt price du
pIar n u tee rtoDaneno qui vous pas voe ier au 4 Juin par le PReve-
nou donna donned ,'occasionde Tss, tss... Bien solr... rend Pere Lafontant, Secr-
resoodre encore et pour ia Mais voyons, Major, la Fran tire de l'Archev ch6, cha-
d A tfed6 promlhes ce, e n'est pas ga! que soir. Vendredi, Jour de Is
?d U ? par l'emplol Fte & six hcure4 a., uns
des 'est (e ont), nous pas Avec M. Pochet come messe Solenneil e ronc ltrte
serons ensulte a quelques avec M. Taupin la Frande mease solennelle conEcelbri-
dilffiultts relatives la pro ce nest ojamals qa. La i n e a t preside parn Moassi-
nonclatlon et an vocabulal- ce,a a n-est pas 3 millions de tue la Auusn asss-
re. soclallstes. On ne saurait di t 6e deux anciLns vic-ires,
.- La France,.. major... .cp re non plus que ce solt 2 mil les Polres De vas Lafcntant.
n'est pas ga!* lions de radicaux nl 3 ndl- L'homlie de circonstance
Hier come je passals lions d'independants pay- r ee par e Pre La
une fols de plus avec M. Po- sans. Ce n'est pas, bien en- n .. d M-
chet devant 1'Assembl6 Ni' tendu, 5 millions de corn-- A lssue de la messe Mlon-
tlonale, je lul dis en poth- munistes. Et qul,Good Lord! seigneur Eugene do'..na lectu
tant mon paraplule verse le pourralt Insinuer que ce soil re du message de Son Exiel-
.pdristyle : 52 dputt6s poujadlstes? (P. lence Monseigneur Jean Ma-
Well, et votre chambre, Danlnos, les, Carnets et le rie Jma, Ancien Evdque du
qu'est-ce que vous en pen- secret du major Thompson, C'ap, Fondateur et batisseur
sez? p. 187-188) 'de Eglise du Sacr6 Coeur de
- Ma Ohambre? D'abrd, La France, ga n'est pas 3 rurgeau.


mon cher Major, vous is- mlll


prosesseur Chavanes ouyon e bien que ce n'est pas 4maS
dans une confd,enc intitu chambres..
l6e: eLES PROBLEMS DE .".
L'ENFANT A L'A(. SCO -
LALRE.. Tr si A
L'institut Haltlano ALts' 'r deb-. .-..i. s .
cain a le plaisir d'inv.liwr' e *. Le C ell de-Ripr"ten-
professeurs, les parents et E- tats f paas membrea de
tudJants a cettc ip. ructive 'Orgalttion des Etats Am6
conference qui sera prononcee ricains(OEA) a declid & l'u
le Mereredi.10 Juin A 7 h 30 unmili#K de transf6rer & Wa
P. M. dans n Audltor.am -'Whington le siege de la pre-
par un instituteur ex rtl. ire rounl..n doe l'A emolee
mente: le Professeur Cha:r G6n6kale. de I'OEA, le nouvel,
vanes- Douyon. .rgaanine creek, au course de
la reunion des Chancellers te
nue I'afinee dernlere.
v Cette reunion devait se te-
LD uva lier nir a 'roriglne A Santo Domin
go, Capitale-de la R6publique
Dominicaine. Mais ce pre-
ecteur de la BNRH ,.mier siege a du ntre ai aulM
compagnalent quelques Offi en raison de :
clers de la Garde Pr6siden- lo) des manifestations con
tielle se rendit au tCana- tre 'Organisation d&s Etats
ap Americains qui on eu ieu
Verts en vue de rendre vsi- quotidiennemen santo Do
te & son sympathique colla- mingo;
borateur. 2o) de 1'l l tilt- de cer-
Le Chef de l'Etat visible- tains parts et' es mouve-
thefTdfdetendu assa,; en ef- nients estudiariifl domini-
fet, id'assez longues mintites cains, A 1'egard de cette rau-


au chevet .du mailade faispit
en tant que mtdecMi, les re-
commadation qu'lil avait ju-
gO utiles po-urt un prompt aet
complete r6tablissement du pa
tent;
Avant de quitter I'Hopital
le Premier Magistrat de la
Republique s'entretint pen-
dant quelques instants avec
les sptclallstes de ce Centre
de sante et eut un mot aima
ble pour chadun de ceux qui
concourent a la bonne mar-
che de cet Etablissement.
Aussi, -e Pr6sident y a-t-U
6te tres entour6, le personnel
ne cachant pas joie pour
la haute pt6sence du Chef de
1'Etat.
Nous en profitons pour re
nouveler au distingue Direc
teur de la BNRH nos voeux
les mellleurs pour le plus
complete T6tablissement de sa
sante.


L'on pouvait noter la pr4-
: ence di- Ministre M. Frtdt-
ric K6breau, de I'Ambassa-
delir de France, M. Philippe
Koenig, I'Ambassadeur d'Al-
lemagne et Mme Malzy -
Mink, le Charge d'Affaires et
Madame Luis Solari Tudela,
1'Attach6 commercial de Po-
logne, M. Josef Lus.ynch, des
membres de l'Ambassade des
Etats Unis, de 1'Ambassade
de France, le Recteur de lU-
niver-itk d'Etat, M. LIonce
Viaud, Dr Pradcl Pompilus,
Ingenieur Albert Mangonts
et Madame, M. et Mme Ro-
ger Galllard, M. Jean Claude,
Dr. et Mme Gerard Boyer, M.
Dumayric Charier, M. Mau-
rice A. Lubin, Dr Gdrard
Lemcke et bien d'autres per-
sonnalit6s.
Madame Braudo ne fut pas
pr6sente et son absence fut
renmaratue, reteiue nu Cana
p6 Vert au chevet' de son fils
qui eut un accident rtcem-
ment. Nous faisons pour le
petl Brauio no: *.., tx de
ppiompt r6tabllsenerit
Nous remercions M. et Mme
Serge B-audo dic 'e' rs aima-
bles attentions et'leur fal-
sons is, -'oesix de syminthle


(V


lal
union
3o
ete e
ces I
40
tre l
go p.
le B
raiso
que
ne.
Le
mini
med:
preni
pose
To
semin
devr
aux
6 ju
la rd
go,
tous
'isen


Sil ature de Terre
et d'Espe


Comme annoncM a eu lieu
dimanche mnatin onze heu
res At lInstiltut Haitano A-
miricain la signature par
lauteur, notre confrere Du-
mayric Charlier du livre &
grand succs intitul cTerres
d'Angoisse et dEspoir,.
Comme on le salt 11 s'agit
d'une analyse ptnetrante des
situations sociales, politiques,
teonomique et autres aux-
quelles notre humanity se
trouve confronted. L'auteur
depeint -avec un luxe d'argu
mentation et un grand don
d'observation les probltmes
qunll a vus de prs t 1'occa-
simon du pdriple autour du
monde qu'if a r-alist.


Le Secrttaire Geniral de
1'Association des Journalls-
tes Haitien, M. Dumayric
Charlier a regu pendant de
bonnes heurs les i felicita--
tions de plusieurs personally
tes de marque : homes
d'6tat, diplomats, Intellec-
tuels, corinerants, indus-
triels, journalists, amis per
sonnels qui se sont empres-
s6s d'acheter des exemplai-
res de d'Espoirv relev6s d'une al-
mable dfdicace de 1'auteur
pour chacun.


Ce
amb
solid
la n
Le
d'ad
phc
grain
llus
men
Cha
tion
tlqu
vre
!'au
U
sent
plUr
frbr


U'A
L'&
AU
100
BE

15
pa.
des
nes
cro
Za
da
ne
me
ne


Les Pirx des vivres


COMMUNIQUE
La Secertairerie d'Etat du
Commerce et de l'Industrie
avise le Public en GenCral et
le Commerce en pdrticulier
que les prix de3 products ali-
mentaires de consomimarton
courante daiis les marches
publics sont les suivants:
Pois Rouge... Gdes 3.50 Ode
Marmite
Pois Noir ... GdesS.00 'le Mar
mite
Pois Noir ... Gdes 3.00 Gde
Marmite
Pols Beurre ... Udes 3 25 .'ide
Mlarmite ' : -
Mals pn. grain Gde 1.20 Ode


Mat
Pet
1.2
Ch
2.50
Ch
10
de
.dU
me
set
tre
et
lol
Po


Ions de soclalistes. Au choeur avaient pris sib
ge Son Excellence Monsel-
olr suite en page 2) gncul Remy Augustin, An-
clen Vicaire de la Parolsse,
Reunjon de 1'OEA Monseigneur Peters et le dy-
__ 1 namique Cure le Chanoine
; Laroche.
des victims qui ont Le Soir deA h a 7 li, Heure
enregistrees au course de Sainte Solennelle.
manifestations La Solennite du dimanche
) des protestations' con- Le Dimanche 7 Juin & 8
e' siege de Santoj DomiJn heures 30 a.m. une messe
rtsenties par Costa PRia, pontificale a t6 cdlebrde par
rsill et lt Paraguay, en Son Excellence Motseigneur
in de la situation politi- IAgolide, Archeveque de Port
en la Capitale dominical au-Prince, assist des Conce-
1" lbrants les Peres Nantin. An
Conseil de 1'OEA a exa clen Cure de la Paroisse, Pin-
d les raisbus dvoqutes sa soneault, Superieur d e s
I et dimanche avant de Clercs de Saint Viaseur en
inre la decision qul s'tm- Haiti, Gladu C.S.C., Protes-
tit d'urgence. seir au Grand Sdminaire et
Lafontant, Ancien Vicaire de
outefois, la premiere As- la Paroisse. L'Epitre a td6
blee Generale de I'OEA lue par le P6ie Lafontant A-
ra se tenir a Washington, .prs lecLare de l'Evangile par
memes dates (23 juin au 'Archev6que, I'humclle de
illet 1970) prevues pour ,circonstance, a 1'occasion de
lunktn a Santr. Dumnl- Ila Fete du Souvenir du Jubi-
avec la prilcipatlon de ,4e d'Or de la paroisse du Sa-
i les Chain ,e-irs des pays ere Ceur, Intt-prononced par
nbres.' eIs Chef de l'Archidlocrse de
Port-au-Prince. A ]issue de
la mnes/e aprts la Commu-
es d'Angeisse union, le Chanolne Laroche re
il mercia le Representant du
i ": Prsident 4 Vie de la R6publi
que, les Evdques, ses confrb-
ela-se pass dans une res, les Autoritts Civiles et
lance de cordiaUte oi la Militaires puis pass la paro
darzit intellectuelle 4tait le au Digne Representant de
iote dominant. Sa E.i1ntetd le Pape Paul VI.
public eut occasion Son Excellence .Revrendis
e public eut l'occasion sime Monseigneur Barbarito,
dmirer une exposition de Nonce Apostolique d'Haiti a-
itographies montrant en dressa un vibrant message &
ad format les principles loccaslon du Jubil. d'Or de
strations don't est agr6- la foundation de la paroisse.
ntt le livre de Dumayric Tout d'abord, il port 1'ac-
Lrlier et aussi une exposi cent sur les grands travaux
des journaux et des cri r6alis6s par le fondateur et
ies dlogieuses pour le li- bAtisseur de cette Eglise Son
et encourageantes pour Excellence Monseigneur Jean
eteur. Marie Jan qui est encore a-
ne tols de plus nous pre- vec nous et parmi nous li'a-
tons nos chaleureux corn ge de 95 ns au Cap a-tien.
nents notre anl et con 11 prtsenta ses f licitations
ents a notre a et con au Mouvement du Laicat
re Dumayric Charlier. dans la Paroisse.
-- Au Choeur avalent pris sib
CROCHAGEM AVECN ge Son Excellence Monsei-
MOgJORDANEA E gneur Barbarito, Nonce Apos
RAIT FAIT PRES DE tolique, Son Excellence Mon-
RAIT FAIT PRES DE seigneur Remy Augustin, S.
TUES OU BLESSES M.M., Co-adjutepr de Port-
,YROUTH (AFP). de-Paix, Ancien Vicaire de
Cent tuds ou blesses don't la Paroisse, leg Chanoines
commandos et 85 civils Delva, Ancien vicaire de la
lestinfens ou membres Paroisse, Milord. Laroche, les
s forces armies Jordanien Ptres Fortin, Suptrieur des
s: tel est le bilan des ac- Oblats, Mtsidor, Supdrieur
ochages qui ont oppose A des Sal6siens, Massac, Droui
rka prbs d'Amman et neau. Le cher frbre Emma-
ns la Capitale jordanien- nuel remplissaiL le role de
des Feddayins A des 616- Grand Maitre de C6r6monie.
ents de l'Arm6e jordanien On pouvait remarquer la prt
sence du Capltaine Willy
Gaillard, de la Garde Pr6si-
dentielle, Reprdsentant de
s alimentaires son Excellence le Pr6sident i
Vie de la R6publlque, les Mi-
rmite nistres Chalmers, AurSle Jo-
tit-mil dtcortiqu' ... GOce seph, Simon Desvarieux, le
5 Ode Marmite.: ous Secretaire d'Etat des
arbon Petit Bois ... Gdes Finances Me Dubt, le Mairem
O'Le Sac de Port-au-Prince, Me Frddt
arbon Galac ... Odes 4.00 ric Desvarleux et '(n Asses-
Sac seur Marcel Augustin, le Pr6-
Des brigades d'Inspecteur fet de Port-au-Prince M.
ce D6partement ont e6t Windeuo, D ..
lagu6s pour tenir main fer Les chant, -.t et- c& Ueu-
a application des pr6- its par la Coorile Ps: 'ala-
ntes dispositions. Les con- le sous la dir.ctl,.n doi Maes-
Evenants seront poursuivis lro William frpluin Ap'is la
punis cinform6ment i a C6r6monle rcel;ilenrl une :,en
. -tille r..eptlon a tP offerte
rt au Prince, le 8 .uin 1970 par le sympathique Curt de
la Paroisse* au Presby-are.
Dr Lebert JEAN-PIERRE Legs Evaues les Au:'.rites Ci
Secretaire d'Etat.-- viles elt Militaires, lIs Meem-


b
y

ii
v
I:
5
t.
a
F
I'
c
'I
e
C
I
I
C


Movement des denr es

d'exportation


res du Conseil de Fabriquo
opt pris part.
xxxx -
Dans l'apets nildi ucs 5
uraes p.m. procession a tra
ers les rues de las arolsse.
)eux Reposoirs ont ate dr..l-
s i, la -Place de 'An X, asu.
;hemiti des Dalles par un
rupe e e Fidaesl et a Petit
'our par les ipjux RIgaud
Iartelly. La.Fa.iJaie du L L-
ee de Jeunes Firfes j'iuait
les morceaux rellleiux trts
tifiants eun 'honneur .du,
;hrlst Redempteur. Les
nasoonant te de crdes. U-
ne atmosphere de fol et de
eryeur a regnd dan,; la pro-
cession.
Nous prenuns plaisir A pra-
senter nos flicitations au
Chanoine Ltonard Laroche,
Cur6 do la Paroisse dri Sacrd
Coeur A son collaborateur le,
Ptre Massac et a tous ceux
lui ont contriba i la rtussi
te de cette fete du Souvenir
l'oc"alon du Juoll d'.;r de
la Fondatiorin de la Paroisse.
Le generation de demain
qui celabrera le-centenaire
de la Fondatlon de la Parois-
se verra dans les annales his
toriques que la premiere pier
re a ite pose par cette.9gne
ratioan pour le ccntenalle.
Gerard MAISONNEUVE.


Au Jour

le Jour


t5

di
el
a



b
14
n


Conferences gne la Maison m re des :
au CRESHS Soeurs de Ste Anne, aprs 5
Deux Conferences sont prt neuf ans parml nous.
vues aun CR.iTHS cct.e -ernuXl xxx
ne, demain mcicresl 10 Juin
a 7 heures 30 le Pasteur Ru Hier martin, est rentrie de
ben Marc pron,.cC.ra sa con-, France Madame Antoine De-
ference intitulde Quest-ce gramont, nee Martine Ar-
que le protestanti ae?,' T'ant mand. Elle vit en Europe de-
dis que le jeudi 11 juin, tou- puts plus de quinze ans. Elle
jours au Centre de Rccher- a ath accuellle 'A rato#oIt
ches en Sciences lHumaines par Monsieur Ren6 Armand,
et Sociales a 7' heures 30, le son ,Bre, et Madame Jean -
Professeur H nock Trou.llot Claude LAger, sa seemr. Mada .
entretdlhdra l'assi.ta:;ce de -me Degr6mont, qui paMiert
la eVit tcoriomique apres I'hn quelques ours de vacancies
d6pendance.*, aans sa famille, a voyag' a-
Les Diplomatco, les (,ffi- vec sea quatre enfants: -An-
ciels, les Professeurs, les Etu- ne-Oarole, Bruno, Michael etI
diants, la, Presse, le Public Nicolas.
sont cordialement invit. xxxx
Sxxxx Nous formons pour la gen-
LE FRERE DU PDT tille Genevieve Menos des
NIXON PASSE UN MAIICHE voeux die rapid gufrison.
AVEC M. ONASSIS Elle est partle pour rain de
WAS-ti.NION (AP) santt hier matin. Sa destiny
M. F. Donald Nixon. frre ton, cest Miami. Ses p t
du President des Etats Unis, mtre, Raymond et Adelyne
Scons:u reeinnient un in- Mtnos out voyage avec elUe. -.
portent niarclis commercial M xxix
avec a compagnieOlympic Madame Carole olant
Airways, qui apiartlent ia nm e Malval, est rent e
Aristote Onassis. La Compa- San Juan, hier main ai
gnie Marriott, don't M. Do- son ils Claude. Elle vi
nald Nixona est vice prt~si Porto Rico. Elle passera trois
nald Nixon est vice presi- ou quatre ours dens a a-
dent, fournira dO.sormais les ou qa sda a-
repas servis a bord des svitus- mi xxxx
de cette compagnie. Monsieur Frsderick J -
xxx x more, representant de Pmi
Dans les Forces American Limited, et co-ton-
Atnmes d'Halti dateur de l'Industre HatlUen
Par decision de Son Excel- ne de Computers .A., qet ar-
lence le President a Vie de riv6 au pays hier mat"n
la Rtpublique, le Lieutenant- venant de Porto Rico. oss i
Colonel Rene Prosper, FA jour ici n'excidera p"s Gx
D'H, a Et nommd Assistant ours.
Chef d'Etat Major G 1 au xxxx
Grand Quartier Gtndral Mon voyage a tt exoor-
des Forces Arm6es d'Haiti. naire. J' ii leurelquei *
visitor cette rie magnifique,
EN BREF qui r-anit tous les avantages
Le Rol Hussein a ess6 declare sa- s. desert e dquavon
des coups de feu, alors qou hier martin, la sympathlque
se trouvalt dans un co ar '.-,h Lalnne._- e
te vultures, attaque par tie-Mare-Thterse Lalane. 3le
Fe voltuayns., attaqu par passer douze jours
Fedayns orto Rico.
xxxi
UN MATCH NUL Sont 6galement rentroes
QUI EQUIVAUT A de Porto Rico Madame Ed-
UNE DEFAITE POUR ward Oriol, nte Luclerme Sol
LES SUEDOIS se, et sa captivante flle Jac
Pour les sutdois, le match queline. Leur sajour A San
nul obtenu devant Israel Juan a durn deux semalnes.
1-1 (mi-temps 0-0) sur le xxxx
stade de Toluca utivaut ak Rulth Ellzaabeth SllivaT,
unt d6faite. une institutfice am -ricalne,
En effect avec deux mat- en est 4 son deuxteme voya-
ches jouts et un seul point, ge en Haiti. Elle est arrive
les scandinaves sont pran- 1ic hier matin, pour un se-
quement 6llmints de la Cou jour de trols jours. Elle est ve
pe. II faudrait qu'ils r6us- nue acheter des oeuvres daart.
dissent a battre, par deux xxxx
buts d'6cart 1'Uruguay le 10 Trente-cinq nouvelles se-
Juin, ab Puebla, ce qui pa- critaires du tSecretarial
rait presque Impossible, sur School de Christ Rol iont 6-
tout aprts avoir montrd une tU dipl6m6es bier matin A
tell inefficacit6 devant une 1'Auditorium du Centre Cul
6quipe isratlienne qui a fault turel, Impasse Lavaud. Les
un tris bon match mals trols laureates sont Marie-
dont les quelques erreurs en Lucie Vendrys. Marie-Lour-
de6fense auraient du per- des Mirand et Gilberte Ba-
mettre aux suddols de pren lts. A ces trots laurattes,
dre l'avance. ainsi qu'aux trente-deux au


Quatre realgleuses de la
Congregation des Soeurs de
Sainte *Anne sont parties
hier martin: Soeur Thirise,
Soeur Pauline, Soeur Hen-
riette, et Soeqr GOlsele. Rules
ont ett salutes & l'aeroga-
re par des religleuses, par
des amis, et par la plupart
des etudantes d4u Secreta-
riat School de Christ RoL.
Emouvant, 'e depart de' ces
quatre Cnseignantes. Aeceou-
dies au balcon de l'aero-
port, le coeur gros, les joUes
demoiselles du Christ Rot
voyalent parttr avec regret,
celles qul, durant do noW-
breuses ann6es, se sont tele-
ment dipenstes pour la jeu-
nesse. Elles entonnbrent une
chanson d'adieu. Touchees,
les 4 voyageuses en eurent
les larmes aux yeux.
Soeur Theree, Boeur Ben-
riette, et Soeur ale. vont t
l'Universitd. Durant Onq aias,.
elles 6tudieront la PaYcboio-
gle. Elles seront t. Lou
Missouri. Soeur ThAetse
a Wtt durant aeuf as la i u
perieure de FEcole du Christ
Rol, a passe seize ans en Hat
tl.
Quant a Soeur Pauline,
une religleuse tris nature et
d'humeur ivia alelle les-


Piperazin citrate U.S.P.


F-IN'A VE-9R ELIMINE CON


4z 4--


COMPRIMES ET SM OP
PLETEMENT LUS VRIS INT3STINAUX
AscaTis, ODyuM

ABORATOIRE DAY ,


- --. .~.-


. ,.. .. .. .. . .. .. . .. .... ....


ers Imptrantes, nous pri-
entons.nos plus since it
citations. Nous address
ls complimenta touas t-
aux a no es andea e
ermain et Babette am-
le.
XXXx
Leour. 'tr.anger Mosieur le
r-t ve sa 1eatme, et
eur rqaelete flue Lo-ra-
e.




Le Dr. tans Pipe et ,e
oae i Ct AntlIny lar-


mo ut doIalem smenit p a-
lon le mee 31 ,1rajoo



eb et Jeannine Labeasiie.
tal seat rendue au Ca
paor. Ke va poursunire ses
ptrdes & Mom e f -
Le 21 Juln prochain, en
I'RgUae du mcr-Coeur de
South Ornge Avenue, Ne-
wark, New Jersey, sera cele-
sto leI, ma e Ma de Msrin-
na Pauline Petsai, ravisan
te fille de 1ndustriel Aris-
tide P6tola et de Madame,
et de Monsieur ABdrew Ml.
chael Marchese. Chest pour
assiter A cet hoeureux 646-
nement que notre amni Aris
tide est part samedl main
pour bs Etats-Unis. XI eat
part en compagnie de Ma-
dame Leonla Ptola, sa
soeur, et de Mademoiselle El
da P6tola, sa niece. A Ma-
rianna et A Andrew, nous
souhaltons beaucoup de bon
hour.
xxxx
Samedl atin, est partle
A destination 4ea Etats-nis
Madame Leslie Bogat, e
trice de PI'Unlori Scoo Vu
rant six seiaines, lle d-
vra des course dsdnulilstta-
tion & I'Universit6 dcAlba-
ma.
xxxx
Fritz Alfred, prpprittaire
de coquette bolte de nult de
Queens, district de New
York, a pris 1'avon samedl,
Sdestinationdesaton des Etats-U
nis. II rentrera mercredl, et
repartira sous. peu avec Ien
emble dLes AmbJo-vdenri,
de Georges Mnulasse. Cet
ensemble Iproduira a c
Capne a SDucre durant trois
seTmaleu.
Apre5 di mols en Haiti,
la detlcleUm Margotr M Cu-
ne eat alUl se retmper
danA ralmompbbre famili-
Le. Ble a pat ravIon same-




xxxx'
Moernsur Jacques Mal-
a, al p ea d liu ne de
x Auo Cm et rentroes

voyage samedi martin n n'a
passe que 4uatre ours A
Basie-Terre, Ouadnlouoe 1
sy Utait tendu en vue das-
sister InauguraUtion d'u-
ne salle de spectacles.
4xxx A
Le comsnScaut Lionel Da-
desky. qu sit eacoOMespa-
giae saes fi4 Oltnte~ et
ses flaes Genevitve t Karl
ne A Miami, eat rent* sa-
medi matin.
xxi
Pierre Coupaudi tudie le
Otnie Electrique an sUe-
glo de Agricultura y Artes
Meanleoa t de MayagOW
Porto Dieb. Ses vacances i-
cl dtserotl jusquph lsa ml-
soet. Pierre eat rentrt same
dl matin.
xxxx
Le grand aviculteur Jean
Desqulron, don't le patroay-
me est deyenu synonyme de
poulet, est parti pour rI'o-
wa sanmedl martin. 1 s'y est
repu, strictemnent pour at-
ftaes. IV sera de reour A
hultalne.
xxxx
Jean Sambour passer
quelqbes jours de vacances
Suite page 4 Col. 8)


ins: ta ala nto8

Id ~ne mwik


CHEZ LES BRAUDO


PAX RWAmS-i


,Yu,_,,-~c--u --~r-~ -- I -r ~-----~------ ---~ ~Ui~-~L~T~L~_,,


- "- I






rAun ~k L1'JU Vfl&lMWLU~


S" (Suite de la lere page) ,

Ce n'est pas, biee. u,. s QU n 9tee rltif nance c'est il est dant lea
dmnlo e L oeii n couples : U est neuf heures!
Qs de cs le moment de sorter ou
nilre sur .Ur 04 ..ns-bien: Les femmes, c'est fier,.
trent que'l'on n'emploie pas xrancopnones uaopcent aeux c'est ddllcat / Suzanne, elle
mdcaniqfluhtiA e ,,.a, atW &, u4 attentA, & est delicate- ce surt surtout
devant un nom ou un group moan e unevniatinon sty- les anglopnonea qul butent
nominal au plurlel. On em fisbtqdue. tt 'Ifttrconsid6 -' 1 dessus. Je renvole ceux
plole plU ir4. ,ptua.jc~'est.. .queo. que la question peut int6res-
Thomas, qut a lumineuse cummne une locution figee, ser a l'eude de MM Denis 0'
ment ranch la question! done invariable au point de Mahony ct J. C. Chevalier
-devant i'nonce do sommes, vue du temps, dans la revue le Frangais
d'heures, de quantites quel Losque j'etals enfantc'est dans le monde No .19.
Sconques: 5.000 francs cause lluue i desirals Nous n'allons pas nous at-
que je J e e ~ te tarder non plus A 6tudier les
res qu isone dp ,t^.'L ,U Iphrases avec ac'est, dans u-
de travaa 15n0D francs; ne perspective transform -
quand le verbe est suivi C'est a peu pros a cette tiofinelle: c'est un exercise
de plusieurs noms au singu- poque que nos concitoyens plus intlressant pour les
Hier ou don't le psmiB > A o'tiI,'W_ pPVrent a s'mnqueter yeux que pour les oreilles;
au singulier: c'est-le 0ain, le (Camus, La peste, p. 14) d'ailleurs ces transform -
vin, la vlande A discretion. ... car c'est vers l1'poque tions ne se font pas dans tous
C'est la gloire et les plaisirs de ma .nalssance que- com les cas et avec une rigueur
qu'il a en yue (Littr). A' menua la.grande liaison de math6matique. Je me conten
moins q'll ne s'agissediune Swann.... (Proust, Un amour terai de souligner la grande
r6ponse.A -une question, .d'u- de Swann, p. 14) souplesse du tour ou la locu-
ne enu.eratiorne Quelles _Pe meme que ce nest pas tion ac'esti joue la fois le
sont les trois vertus thdolo a un autre homme intelli rble de presentatif et de re-
gales? Ce sont Is, Foi 1'EspI- gdlt qu'un hotame intelli pr6sentatif:
iance et-la CharitO. 1 y a gent aura peur de paraltre C'est un joyau que mon pays
cinq doigts-dans-la main: ce bete, ce- nest pas par un (Dominique Hyppolite)-
sont le-pouiceTIndex... grand seigneur, coest par un Cest dr1e de voyager con
dans les interrogations -rustre qu'un hpmme elegant me ca (Labiche) o'est trsc
avec est-ce la? qu'est-ce craindra de voir son e61gan- gentle ce qu'il a fait Par-
que?etc. Est-ce I& vos- pr6- Ve mecounue (Proust,- b. p. tir, c'es mourir un peu Le
tentions? -Qu'est-ce queo les1fi 1)' ce pable, c'est 1A -: C'est mi
nances? Cela pour Ovitern des-. Tanto tau contraire, iLs 6 racle que cette lettre ne se
formese come sont-ce,, l a1iissent une sorte de con soit p perdue (Duhamel,
que sont-ce que,etc (-De. m-. cordance.. des temps :par une Pasq) Ce qu Je veux
me qu'on n'emploie -pas les assimlatoi mecanique: combattre, c'est ton oislvetu.




contraires que rsfitt;iar = poussibruse (id. ib. p.80) un conceptrelationeque peut
sont-ce, le fuent-et C- 'etait :que .le capt aine marquer us le verbe ctre,
uand le- u prtlom est & interca slpres Greeno3 ses pC'est un jyau locution
soa form u on-vIrile. C ient ux sacs-doute u 'past3' dtablit uno relation




Cdest peieux mls yue dl6-a..n v oyait errr ug ut toute d didavert etit ene ux objetsl
si c'end s csi en soft es ..aPrut;Un amourde Swann edx oncepts, n objet fall
copho -: .:- ** '.- P .-16) fat deent la u
co-nts qu Arfe- e eslhon ,st oe .Ce souci d'assimilation m6 est tres gent ut
n'est. s 1. nt 'excep- .i canique a te pouss capai'ex- arquer up le ve ablpeut
qu t persnne, sr i d e ce s par deux s crivains ran deas avec perst de lusistan-
nest nter pa)4flt -1ais: Andre eaur -s, ans 2 Chaue membrn jyau e la

Dans la plupart des-autrea -Cllmats-et Maurice Genevoix. phrase segment e ptdea -
s. on e server a-volon dans Rabollot: c'tait qu elle pays diert: Mon pays
td du sguler du p aite je pensals Mauros, op on que 'obtienne une autre
c'est o 1e( sot.c desot eubtesa, (Prd. 9) -- C e u Swa phrase et mgme deux autres
cophontoisil -0 .-P. 16) fait devient: Co qu'il a faith





quI peraissent longest xe e e d c anique a de me porter a errex de l' cstm n pout
nest pas les journatx- qui un divorce.. (Maurisd. b. p 108) haque embr do
rDannrtent ces details... Qu'talt-ce Maurice noi la re phraC'est un oyau [que] mon
cDictionnare d servi ffcultson tanalt si o: temps, puisque voter a utour d cet duno a-
TT du sgue lo'ri-s enfrnts, (ld. ib. pe -65). Ce fur Bour- yau (es tros pnn asne autre
c'est cause de lul que je d rel qu.afron d'abord (Ge l hrasemet intones de fauont
ol pissent longles c'dtait d present que la t Pche rasCest trs gentile ces, sansqu'l a


Ce n'tat pas aurat .qul commencaitvorce. (id. Raboliot p. adr: ce a nstancet tr

pGide,.Porte)s )249) C'est miracle que cette let
Lornsque nt c'est .. qui... III LatLocution c'esti la r un tre e se olt pas perdue:

rc'est d'-.. que ')4ntrodult une polnt s. Que cette lettre ne se soit
phrase .eidtcatilve dffont le t tanait sal sons deMp, puisque pas perdue, c'est n oymiracle.on
verbe est lang un temps du p sraiais, 77) 1'lnstant Ftude P de alter- Le coun pableys, c'est luin Jo le

c'est cause d lxi qu J dL r quil-affront dabord (Ge scoupablment C'est lui qui estfaon
siais d e belle ievoix, aboliot, p. 8). le coupable.



Sprsent qu tch e que je veux combatre,
C t ACHETEt AUJO Rqa UI "e(Rabot ton ooq ivet : Ton oisive
S*iid-Pt D tre. c'est miracle que e veux co-




LA TRE DE DEMAbattre C'est ton oislvete
Avece opab eti t mot d'une
lo co.pablo.
Co que Jo veux combatre,





Av .c ne onde mot dune


seule sY lable c'est ar i
lare ouere-iancaoe disoogm d'-n
euti odun usage mirs large et




dune grande lou exibilit. a
"n Les frai C eonhones ne se
-. - Sont Das fautp de 1'eomloyer
d'ailleurs tous les jours et
tout le jour.
IV Question de
d Phon tique
A) Dites: aroport, aero -
Sgaro e, adrouroare, program
.. pre r mme, aerodynamique, alropla
ne, co e vous dates: pr6sden -
e O.riOgern, a-rienne, aorer. Certai-
nes gens ont tendance & ope -
rer dans le mllots deur la pre -
mierc s.rie un d-lnmceiment
de sons ou mitathtse qui a-
boutit'b asroport, aeroplane.




CJ'entte tends constammen'est dp-s
hereuse. Dits: arhinport, II-
:'.'Pr,*L}re. m m a~oi mai / rodrome, aerogare, asrogram
qW me aerudynramique.
-''f-b 4d i.m]1 e'.-aeen B) DiteSe: Le president





S, d ir J fan Piour poononcer la der
vente e b ere Je suisyllabe de ces mots, ati
.. ,..,M '.- puyer le dos de la langue sur
.) lax-K 30W,)1--.2 le palais dur. Ainsi you rnus-


'rVOYEZ


V#SOA Sv --#


^-i& t BUREAU





.4 VEN/ T/ 1 N 89 1

ems^ ir ;- 'i O i


sirez a blen dire:
Jean Piere Boyer un ci-
toyen haitien C'est un
mur mitoyen.
C) Dites: un resort, il res
semble a son plre, 11 a des
resources
Dans les mots commengant
par ress, I'1 d'apres le Larous
se 1968, est un e unstable qui
peut se prononcer comme eu
ou s'amidr quelquefois: un
resort, 11 resort que..., 11 res
semble a son plre, ii a con-
serve un vif ressentiment de
cette offense, 11 a de grandes
resources, j'ai fait resseme-
ler mes souliers. N6anmolna
on dira: Jisus est ressuscit6
(r6), le vent Vssule bien les
6toffes moulllJ s (r6). On pro
nonce de meme 6 fermd et
m6me en r6alit6 6 ouvert (6)
dans le cas oi l'e sans accent
est pr6cLd6 de occlusive plus
r: nous dressons, vous tressez
du cressoil (et non du creus-
son).
La notation phon6tique a-
doptle par Larousse est con-
form a 1'enseignement de
Pierre Fouch6, 1'un des der -
niers phon6ticiens frangals
qui aient enseignl en France
(cf. Traits de prononclation
franuaise, 1956, p. 92, Be)
D) On m'a demanded, a mol
aussi, mals un peu tard, ce
que je pense de l'orthographe
eborlettes pour designer le
jeu de hasard populaire appe
16 plut6t bolette.
Quoique consacrle par des
textes offlciels, 1'orthogra-
phe tborlette, n'en est pas
moins loign6e de la v6rita -
ble prononciation. Pour moi,
j'ecrirals simplement b-o-1-
e-t-t-e et les gens diraient
bolette
lo) parce qu'lls ont 1'habi
tude d'entendre et de dire bo
lette;
2o) parce que, quand nous
voulons dire bolette, nous di-
sons en rnalite et cans nous
en rendre rendre compete bo-
lette, par suite d'un mouve -
ment articulatoire que les
phoneticiens appellent assi-
milation d'ouverture antici -
pante. Je m'explique: les 1e -
vres qui doivent s'Lcarter
d'environ 3 a 4 millimetres
pour la production d'un o et
de 6 a 7 millimetres pour eel
les de 6, s'4cartent par anti-
cipation de 8 ou 6 mfllime-
tres des sla production du o et
(la voix amet un son qui nest
ni tout a fait o nl tout A faith
o grave, mais plus proche de
o grave que de o.
On m'a demand mon avis
sur le mot Couturerie qui at
tire attention sur l'enseigne
d'une malson de couture de
Petlonville.
On repruche a ce mot sa
bizarrerie, son Otranget6: il
n'est pas dans le Larousse,
tel est mon grand pech6.
Personnellement je ne me
suls pas demandO si le mot
Couturerie se trouvait ou ne
se trouvait pas dans le petit
,arousse, parce que 1'ayant
rapproch6 d'autres mots fran
cais constructs a partir du m6
me modeie formel dans la
meme matrice morphologi -
que; Cordonnerie, patisserie,
boulangerie, teinturerie, ser-
rurerie, je lui ai trouvt un
certain air de famille et j'ai
tout de suite comprise qu'Il
voulait dire atelier, commer
ce de la couturilre, atelier de
couture. Je n'en demand
pas dava.-tage.
Le petit Larousse a omis
d'autres mots en rie ou erie
dans lesquels le suffixe erie
marque tine activity artisa -
nale ou-professionnelle prLci
-sLe par la base: Greneterie,
paneterie, par example.
Couturerie est peut-6tre
un nuologisme par rapport
au frangais parislen, mais ce
n'est pas, un monstre. En
tout cas si la personnel qui l'a
introduit ici a voulu attirer
l'attention nar la ndnveaut6
du terme, elle y a rlussi, je
I'en feliclte.
Pradel Pompilus
)


ET LEGRAND BATEAU EST
I I N LCOXCOMEXPANS
VAAVrrSARREONS.NOs N E
HEURT QUE
QUECHOSE -
~,...










SMAISCEN'EST O.URA. C.EST...JAW I
IE BATEAU UN OURA- G-*
CRAQUE I GAN I





PW an


RENE COLES
LALUE No. 180


Le Champion du beau vO
tement announce I ceux qui
parent poUr 1'Europe, les
USA ou le Canada, qu'il est
revenue du Canada et des
Etats Unis avec une techni
que moderne et sLre, qu'il
est en outre le Seul capa-
ble de confectionner un
manteau d'Hiver aol solt A
la mode dans les difflren-
tes Capltales du monde.
fls trouveront galement
des costumes et des panta-
ions et un choix judicleux
de tissus pour les e61gants
qui prlflrent la coupe sur
measure.


PARFUMS FRANCAIS
CHASSE GARDEE DE CARVEN
YVES DE ST. LAURENT


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR
CALECHE
CORDAY
LE GALLON


EN EXCLUSIVITY
MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. DE RAUCH


STBNHAL


GIVENCHY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


LUBIN '
NUITS DE LONGCHAMPS
IDOLE
GIN FIZZ de LUBIN


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE FRANCE'


a ORLANE


EN VENTE A LITTLE EUROPE
& MAISON ORIENTAL


DANS NOS CINEMAS


MAGIC CINE
Mardi A 6 h. 15 et ./n. 16
DRACULA, PRINT 1E
DES TENBBR~i-
Entr6e Gdes. 1.20 et 2.50
Mercredi 6 h. 15 et 8 h. 15
DETECTIVE
Entr6e Gdes 2.00 et 3.00
PARAMOUNT
Mardi a 6 h. et 8 h.
CHAMPIONNAT MONDIAL
DE FOOT-BALL 196
Entrne Gdes 2.50 et 4.00
Mercredi A 6 h. et 8 h.
LES LANTERNES ROUGES
Entree Gdes. 2.00 et 3.00

CINE OLYMPIA
Mardi (En Permanence)
LES TUEURS DE L'OUEST
Entree Gde. 0.60
Mercredi (En Permanence)
LES SEPT ECOSSAIS
EXPLOSENT
Entr6e Gde. 1.60

CINE UNION
Mardi A 6 h. 15 et 8 h.
SAM LTNTREPIDE
Entree Gde. 1.00
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h.
LE CID
Entr6e Gde. 1.50
AIRPORT CINE \
Mardi h 6 h. 80 et 8 h. 80
L'ARMADA SAVAGE
Entrde Gde. 0.60 et 4.00
Mercredi i 6 h. 80 et 8 h. 30
LUTRING REVEILLES-TOI
ET MEURS
Entr6e Gdes. 0.60 et 1.00

CINK. PALACE
Mardi i 6 h. et 8 h. 15
PRETE-MOI TON MARIA
Entre Gd. LOO1.
Me-credi A 6 h. et 8 h. 15
LE DERNIER FACE A FACE,
Entree Gde. 1.50
DRIVE IN CINE
Mardi A 7 h. et 9 h.
BULLIT
Entr6e 1.60 par volture
Mercredi A 7 h. et 9Oh.
L'ETRANGLEUR DB BOSTON
Entree 1 dollar psa- voiture


AUDITORIUM
CENTRE CULTURAL
Mardi 1 7 h.
ROMULUS LE GRAND
Entree .



'Mardi 643 80 et8b. 80
io001 L'iobYssEE
DE L'ESPACE
Morcredi & 6 h. SO et 8 h. 80
LE RUNARD
Entrie (e1:0 TOo- t 5 '.00


AU CAPITOL
Mardi 6 h,. et 8 h. 8
SMereredi & 6 h. et 8 h. 80
LE BAe2ARD
Entree Odes. 2.50 et 4.00


MONTPARNASSE
Mardi 6 b. 15 et 8 h.
LA 76me AUBE
Entr6e Gde. 1.00
Meroredi 6 h. 15 et 8 h.
UNE MINUTE POUR PRIER
UNE SECOND
, PPOUR MOURIR
Ode. 1.50

CINE SENEGAL
Mardi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LAONA, FILLE
DE LA JUNGLE
Entree Gdes. 1.00 et 2.00
Mercred i 6 h. 15 et 8 h. 15
TEXAS JIM-
Entree Gdaes. 1.50 et 2.00


REX THEATRE
Mardi 4 6 h. et 8 h. 15
X 3, AGENT SPECIAL
Entr6e Gdes. 2.00 et 3.00
Mercredi A 6 h. et 8 h. 15
POKER AU COLT
Entree Gdes. 2.50 et 4.00


CINE ELDORADO
Mardi A 6 h. et 8 h. 15
L'ETRANGLEUR DE BOSTON
Entree Gdes. 2.50 et 4.00
Mercredi A 6 h. et 8 h. 15
6.000 DOLLARS SUR L'AS
Entrre Gdes. 1.20 et 2.00


CINE STADIUM
Mardi (En Permanence)
IRMA, LA DOUCE
Entr6e Gde. 0.60
Mercredi (Em Permanence)
LA REINE DES VICKINGS
Entree Gde. 1.00


D Ia44 4du :Nouvelliste.


LUNf--F-, - M


Programme du Lundi 8 au Samedi 13 Juin
Consultez votre conseillre :
LUJD............ 9h. & lb. & 100.000 ARTICLES
MARI ......... 9 h. lb. 100.000 ARTICLES
MERCRED-.... 9 b. Tlh. a 100.000 ARTICLES
JEUDI ............ 2 h.6 h.p.n. b EXPRESS MARKET
VENDREDI .... 2 h. 6 h.p.m. & EXPRESS MARKET

Demonstration/ tous les jours aur rendez-vous
A CASA POMPADOUR

Apalsez la soil de votre visage...... Avec Skin Dew
de HELENA RUBINSTEIN


AVEC

LA




Mort an Rats


SEN OULETTES



GIBBONS


o Q SorA.

LESRAT


IL PERIRA
a~sw~w^CV


--. -I;- ~~~-AM l~rumr*i


Qkff
;apw-,4 MUL


~a~i~8~iQ~


rPAU




~~:-"~~i~~~k~ -::: :: 1-:~~








LI 8 E,


AVIS


Yotre Hc
"ERCREDI

21 MARS AU 20 AVAIL (BE
LIER) : Vous, commune d'au-
tres, progresseres mats 11 se-
ra essentlel d'Oviter, l1impul-
sivit6. Quel queo soft votre en
thouslasme, ne vous lance
pas sur des chemins trop es
carp6s.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU) : Ecoutez, attentive-
ment les suggestions. Des con
sells, meme de provenance la
plus inattendue, se revele-
ront profitable. Le travail
ne vous manquera pas.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) : Vous pouvez vous
attaquer a de grands probli
mes et 11 serait honteux que
de petites contrarletts vous
abattent. Voici une journ6e
votre optimism habituel
doit dominer.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Mettez de la
ferveur et une ardent ambi
tion dans tons vos efforts et
rayonnez de 1'optimisme.
Vous pouvez. couronner vos
efforts par un succes nota-
ble.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION) :II faut agir. Etudiez
attentivement toutes les si-
tuations puis en avant! Ex-
ploitez vos dons pour qu'lls
vous servant au mieux, Illu-
nhinent votre image, renfor-
cent votre prestige. Victoire
assuree.
24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE ( VIERGE ) : Belle
journte pour de nouvelles en
treprises. La conjonction fa
vorise ceux qut sont ambi -
tieux et imagtnatifs. Vous
pouvez rendre memorable cet
te journte
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE) : Une
conjonctton g6nireuse stimu
le A. la fois la renaissance
d'anclens projects et la mise
en route de nouveaux, capa-
bles d'accroitre vos chances
de succes. Choisissez sage -
ment votre route.
24 OCTOBRE AU 22 NO
VEMBRE (SCORPION) : On
essalera (surtout ceux qui
n'ont pas coeur les memes
int6rits que vous) de vous
dissuader de suivre des plans
bien mrils ou de raisonna-
bles decisions. Bouchez-vous
les oreflles.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE) :


I 10 JUIN 1970 .

Belle conjunction stizplant ET. "
votre diversity, vos bonnes 11 eat, po a& l connaM
Iddes et votre competence ge sance dbr Intpgmif qW
nirale. Heerouse journme concoui -muw-gu akle mae
pour une notable progress credit 10 TulW a ni- 6, & 3
sion. heures de l rbt-z au
22 DECEMBRE AU 20 JAN sie,. de la Succursale de
VIER (CAPRICORNE) I Agla- IIMBTITUT DR DEVELOP-
sez vivement si les condi PEMENT AGRICOLE ET IN
tions semblent bonne mas. DUSTRIEL, a Jacmel, en vue
lentement at le passage est du. recrutement d'une dacty-
difficile et s'll y a des obs4 logIaphe.
tackles a ne pas negliger. Particlperont& ce concourse
Berve:-vous ail Maximum lesacinq' (5) premieres candi
de votre intelligence et. de dates qui se seront prealable
votre don de strat4gie. ment inscrites jusqu'au 9
21 JANVIER AU 19 FE Juin 1970, date a laquelle -e
VRIER (VERSEAU) : 81 mnt fermes les inscriptions
vous affrontez un problem qulane seront regues que si la
ardu, que ce soit sans mes postulante r6unit lea condiT
quinerie, apris une analyse tions -suivantes et soumet a
minutietise. Vous atteindrz la Succursale les documents
alors la bonne solution. Vol y affhrents :
tre Imagination vous appor 1.; tre Agoe de 18 ans
tera d'heureux risultats., au momns et de 40 ans au
20 FEVRIER AU 20 MAR. plus;
(POISSONS) : Soyez con 2. Avoir parcouru le cy
cis, sans s6cheresse, ardent cle d'6tudese econdaires class
A difendre vos intfr6ts siques jusqn'au baccalaurbat
mats sans faire fi de. cou lOre partie on avoir obtehu
d'autrul. Votre attitude -son certificate de Brevet su-
peut modifier I'ensemble .du prieur;
tableau, d'une fagon ott 3. D6tenir un dipl6me
d'une autre. de dactylographe;
4. Etre de bonnes vie et
61SI VOUS ETES NE AU moeurs.
JOURD'HUI Vous avez Les inscriptions seront re-
esprit brilliant et vous sa. iues au local de la Succursale
vez vous adapter intelU tous les ours, de 8 h. a midi
gemment a toutes les cir Les apreuves des partiet-
constances et A tous les sys pantes seront acheminees
tmes. Vous etes rarement sous pl cachetO au siage de
d6prim 'mais pouvez etre I'IDATI a Port-au-Prince.
.hypersensible 6a certaines Jacmel, le 3 Juiti 1970.
heures. Vous avez un don
tres affirm pour les lan- AVIS
gues. Vous possidez des dis A LOUER
positions particulieres pour Un terrain ayant une petl-
la. musique et pour lea arts
et riussirez dans le secteur te construction l 3ouvant ser-
eux aneuresm d'aDfairem tan, pour tous remseigne-
breux lanceurs d'affaires ex ments s'adresser 6t Mr. Joseph
cetionnelles et avateursPierre Pierre, Foto-Nouvelle,
ont Wti des natifs des G4 Rue des Miracles No. 110
meaux.

AVIS


Pharmacies assurant
le service cette nutt
MARDI 9 JUIN 1970
XChevaliers
Lalue
Notre Dame*
R/Bonne Foi


Machines a Coudre
Nous Reparons et Transformons touts Marques
de Machines A coudre :
Industrielles ou Familiales.
Devis pour Modernisation et Installation de Fabri
ques.
Service Apres-Vente : BERNINA
Guy B. Glaude : Beheerder.
c/o : Etage POPO. 76-Rue des Fronts Forts.


J


A VENDRE POUR CAUSE
DE DEPART
Une collection de la Revue
Hlstsoia (No. 2 au No. 278)
S'adresser au Journal.

Jeune a 40 ans


La vie commence 8 40 ansz
dit un veil adag.
C'est vrai i v icearbes tou-
te posaiblliti de constipation on
tout comme osnnt de Rhumatis
me en parent ls petits compri-
m6i do G. S. Tablettes ou les
W. L. tablettes, on encore le fa-
mneux Brooklax lazatif.
Ne l'obliez pa : G.S. Tablet
tes ou W. L. Tablettee ou Brook
lax, incomparable et agr6able
laxatif en tablettes do chooolat.
En vente dans toutesa Pharma-


Les Pneus Mohawk roulent sur


toutes les routes dot monde






































A travail legal Mohawk done

mireux et coAte mIoins

b."ur Angua -t Co. Distributers pour wati 15, Rue Amrfrd.tle.Port-at e.


Iwrc~pnrra-


Ces heures sont les heures locales;


Un demi-siecle de...

(Suite voir le No. de samedi)


Notons durant ie passage
de 10 annies, A la tete de l'e-
glise du Sacre Coeur, los rea
Ilsations du PFre Varron: la
plus Importante esL sans nul
doute, l'agrandissement dou
choeur de 1'glise, auquel 2
grandes allies lat6rales ont ite
ajout6es, pour donner a cette
partle de 1'glise, la lorme de
croix, le mobiller nicessaire
fut ajoute 8t ces deux parties,
un second clocher et une tri
bune completerent l'ameub;c
ment de 1'iglise. A l'occaslon
de la fete du Christ Roi, le
dernier dimanche Toctobr.
de l'annde 47, Mgr Legouaze,
entoure de son clergy proce-
da A la bneidiction solennel-
le de cette nouvelle partle de
l'eglise, en presence de son
Excellence le President de la
Ripublique, Mr. Dumarsals
Estimi entoure dea membres
de son-GuiWeYneriieht, el des
fiddles venus de lous les
coins do la capitaic pour s'as
soccer aux paroisslens du Sa
cri-Coeur. La messe du jour
etait celebrie par lc Pere
Paul de LANDHEER, recteur
du monastire de St Gerard,
assisted des Pires UJrlck Del-
va, Gardiner et Solages, au
pr6ne, le chanolne Varron,
donna lecture du
r a p p.o r t s u r 1 e
travail execute, les depenses
et dettes encourues Dour a -
mener 8. blen cette rialisation
Ce mime jour, le Pere Var -
ron, ajouta la messe de 10
heures A. M. a I'horaire des
messes du dimanche.
En mars 1949, le POre Ri -
chard curie de la cathedrale
depuis 1924, donna sa de -
mission et se retire A St An-
toine. Mgr Legouaze voulalt
avoir un homme d'action
pour entreprendre les tra -
vaux de restauration du press
bytinre et de la cathdrale, il
fit choix du Pere Varron. L'a
gr6ment a it6 accord par le
gouvernement. Le dimTanche
3 Avril, tous les paroissiens
du Sacre-Coeur venaient as-
sister 8. installation. du Pi-
re Varron, comme curie de la
Cath6drile. Le POre Varron
donnait 8& nouveau le meil -
leur de lul meme, dans cette
nouvelle ment, peu de temps, apres
les beaux jours de la semaine
sainte et de PAques, le nou -
ve^u cure de la cathedrale,
tomba malade, 11 alla se repo
ser et se soigner chez son con
frire le Pere Rivalln, a la
Croix des Bououets, ses jours
itaient comptfs, le 20 Octo-
bre 49 le Pire Varron meurt,
ses funi.rallles furert une
apothioSe, chantees au Sa-
ern Coeur de Turneau, Mgr
Legouaze donna 1'eloge funi
bre et les d6poullles furent
ddposies dans l'iglise meme,
du coj* de 1'epitre, Paix k
son &1me,..
Pat d6 csion Mgr Legoua-
ze, le Pere Frangois Nantin
.a t .cehoist, come rempla-
Cant du disparu, Le pire Nan
tin avait beaucoup d'exp6 -
rlence du ministire de 1'igll
se d'Halti, 11 rentra au Pays
en 1932, 11 fit du ministire
come vifalre a. Ste Anne,
St Joseph, Petit-Golve, Jac-
mel, la cath6drale, 11 italt 6-
galement professeur AI colee
%postollque en 1946 et Di-
recteur a. i. de cette cole, a-
prOs la mort du Pere Mahot.
I a eto install le diman -
Otle 24 avril 49 par le chanol
ne Paul BELLEC, deldgui par
1'archevique, en visite au Cap
Haltlen pour partlciper au
J bill episcopal de Mgr. JAN
La messe d'installatlon a Wet
ewur offrit une gentille re-
O06bree par le relplendaire


Lantrin comme diacre et
sous-dlacre.
Le santi du nouveau curie
italt un peu dificiente, 11 vi
vait de regime, cela ne l'a
pas empich6 de continue
l'oeuvre de ses pr6decesseurs,
paya toutes les dettes de 1'a-
grandlssement de I'dglise, em
bellit le nouvel edifice de qua
tre belles cloches, des vi-
traux commands a Paris
pour les fenetres, 11 construe
sit la sacristie, le magnlflque
presbytere qui coilta pras de
$ 30.000, fonda la salle pa-
roissiale, acheta 2 maisons
pour des 6coles, restaura la
chapelle de St Louis Rol de
France construite en 1898,
puis Instaura la messe de 5
,hres. P. M. pour facillter los
'gens de service 8& sanctifier
4e jour du Seigneur.
En 1951, ii a 6t6 nomme
Chanoine honoraire de la
Cathidrale de Port-au-Prin
ce. Le chanoine Nantin, d6
missionna en Novembre
1962, nomme par le Regent
Mgr. Ang6nor, pro-vicaire-Ge
niral, 11 se retira a la mat -
son paroissiale de St. Antoine
comme chaplain de la dite
Chapelle.
Le Pere Nantin, s'il n'est
pas un haitien d'origine, est
un Haltien d'Ome,/grand mis
sionnaire, grand pridicateur,
il aime beaucoup Haiti et ses
anclens parolssiens le lui
payant de retour,
C'est le Pire Lionard La-
roche, cur6 fondateur-de la
paroisse de Fonds Baptiste,
qui remplaga le Pire Nantin,
comme cur6 au Sacre-Coeur.
Tout le monde .connalt, le
Pire LAROCHE, Grand de
taille, courtois, aimable, Pri
ire dans touted 'acceptlon du
term, Pasteur simple, chart
table qui semble sans cesse
ripeter cette parole du Christ
iLaisser venir A mool, les pau
vres, les orphelins lea deshi
rites>. --
'C'est le dimanche 16 de-
cembre 1962, que le Pbre Lio
nard LAROCHE 'a sti instal
16 & son nouyeau champ d'a-
postolat, par le Regent Mgr.
Agenor. Cdrmmonie qul se dd
roula en presence du pre-
mier mandataire de la Na-
tion, son excellence, le prasl
dent Frangois DUVALIER, es,
cort6 de ser secretaires d'E-"
tat, du Haut itat major des
Forces Armies, et d'autres.
membres du'-Gouvernement:.
Assistalient igalement 8. vetf-
te ceremonie fate, *une coU-
ronne de pritres haitiens et
strangers don't lea chanoines
Nantin, Dorellen, Lucas, A-
lexandre, Mial, Les Pires
Delva, Berteau, Halaby, Ro-
bert, Jeannot, Quintin (Lan
trin ?). A l'lssus de la c6r6-
monie. rellgieuse, le nouveau
ception au presbytere.
SDe 1962 a. nos jours, le PF-
re Laroche a continue 1'oeu-
vre de ses pridicesseurs: Les
Peres Quillas, Robert, Suget,
Varron, Nantin, avec beau-
coup de zble et de comp6ten
ce : I1 fait appel St tous pour
participeo t la grande mois-
son du Selgpeur, pour la-
quelle les ouvrlers sont peu
nombreux, ses homilies res-
pirent les sons de la vie spirit
tuelle et de a religion, com-
me le demand l'epoque que
, nous vivons. Le Pire Laroche
fonda le bulletin paroisial du
dimanche,' construisit 1'6cole
pour les enfants pauvres de
Desprez, le Centre d'accuell
de la parolsse dirtlg par les


DANS LE THEATRE


Maman Liline:
lUn triomphe
Par Maurice/t A- Delsono


se, la restauration de li'glse ...
du Sacr6-Coeur. En accord Maman Liline : un nom
avec le Concile et la nouvel- sympathnque qul voque Un
le llturgie, d'autres heures de air de famUlle ou une atmos
messes et d'officess divins phre de fete palaible et heu
furent ajouties 8. cells de- reuse. Pourtant dTs le pro-
j& existantes, les lales pren- miern clat de rire on sent
nent une part active Ia l a quelque chose. Quoit
vie de la paroisse.Il va sans on voudrait dqcouvrir. Mais
dire que le Pire Laroche avec une facillt4i itonnante
est admirablement second les situations rapondent aux
dans ses activists par s5s questions Los complications
collaborateurs los Pires Quin sentimentales ne manquent
tin Massac................... pas de crier une sorte de fa
La paroisse du Sacrd-Coeur tat q sul le re chasse
va de ravant tant au point et1 c'est 18. pnecisement que
de vue materiel, que spiri- se dfinit sa phillosophle de
tuel. Le Pbre Laroche est auteur. '
sans contest, une des belles Thiodro Beaubrun enga-
flours de notre' clerg indigO- ge so porsonlageBe ur la pis
no. En 1966. Mgr. Ligond6 a te dun cauchemae cucasse.
faith choix du Pire Laroche Le ton de la piee plait: chas
comme chanoine honoraire sde sur une fausse apparen-
de la cathidrale. En 69, il a ce, maman Liine mparneun
6ti nommi Directeur du vie digne on la noblesse de
Grand Skminaire Notre-Da- caractere rejoin ufie patient
me.ART ce rare.'La rconciliaition a-
DEPAROISSIEN ET AMI vec la vie en la personnel de
DE LA PAROISSE DU SA- sa fille fraichement revenue
CRE-COEUR groupons-nous de Paris a ouvert une fene-
autour du Pire Laroche et de tre sur 'action. Cette pau-
son clergy, pour cdelbrer le vre femme est touchante de
Cinquantenare de rla fparos sincdrit 0et implacable dans
se du Sacri-Coeur, formu- la "vengeance.
loans des voeux de fruetueux Chez los acteurs les lumui
apostolat et de p6rennit6i 8 res ne mentent pas et c'est
cette paroisse, AD MULTOS avec une mouvante sensibi-
ANNOS et PROFICIAT. lit qu'ils ont rendu leur r6-
Nous c 0o y o n s s a le. Madame Immacula Beau
voir que de grandiose fltes brun ( maman Liline ) ne
se priparent, sous le haut pa s'est jou saucune illuionsur
tronage de Mgr. Ligui Barba la dimension du peTsonnage
rito, Nonce apostolique d'Hai
ti, un tridium preparatoire A8 -
la fite du Sacri-Coeur du Mew e de ReQUiem
ler au 5 Juin, Grand'messe L s o,
et le soir here sainte et pro Les famUles Myrthll, Car-
cession, ce, le jour de la fe- r', Frangos, Armand .Ag
te du Sacr--Coeur. Ensulte nor, Gastram et Coulimonb
font. chanter une messe Ae re
grande kermesse organlsde qolem pour le reps de 11
au profit des oeuvres parois- me d la regretted Mine Vve.
sales etc... Octavius Myrthil nee Elise
Tous les Catholiques sont Gastram, le Jeudi 11 Juin-
invei s a venir fiter dun prochanm a 6 heures AM. en
coeur joyeux, dans la Ipri lEglise Ste Anne
et 'all6gresse ce cinquan e- Ctte announce ten ulieu d'in
naire de is paroisse du citation aux parents 01 andts
cr6-Coeur de Turgeau. de la d6funte.
nez vous tous qui etes fati- -.
gucs et peines, et Je vous sou DE C DU o U
lagerals. dit le Sacri-Coeur.
G6rard Malsonneuve Jeanine Georges.........22 ans
Anita Leroy...............85 ans
A LOUER Serenat Paul ............40 ans
Espaces poor Bureaux a Dieudonne Bathelmy.,.2 ans
louer. Etage Building Sedren Marel Jean...........3 mol
Rue Amdricaine. S'adresser Magalle Lafortul e ...7 mois
au Journal. Berta Verna..............11 jrs


. Incarner. Elle a ei a la
hauteut tout implement a-
vec une admirable presence
elle a mis tout d'elle. Jacques
Auguste (Gaston Demervin)
est un partenaire riche de
dons: une diction parfaite
et une reelle maltrise sur sci
ne. Admirablement, sedul-
sante, maitresse de beauty
qu'elle a employee si riche-
ment, Luce Beaubrun a don
ne de Jocelyne Demervin u-
ne image des plus flateuses,
Une distribution ais6e de sa
personnel fait remarquer en
elle 1'6toffe d'une grande ve
dette. A cot6 d'elle Marline
Drouillard, peut-etre plus r6
servee, secrete mme des
fois, mais toujours prete Pa de
player un talent qui rdvyle
du premier geste ses timmen
ses posslbilites artlstiques.
Holly! vollb. o 1'experlence
est veritable. Une longue ha
bitude de la planche lui con
cide une aisance que blend
d'autres lui envieraient.
Albert Bien-Almi dans le
r6le du Docteur Paulin et
Marcel Raveau dans celul de
Wilner Drajar se sont bien
tire d'affaire.
Quant 6, Theodore Beau-
brun, baillonez-le, ligoter-le
tout ce que vous voulez, le ri
re 6clatera comme par en-
chantement. f1 posside exe
lul cette ligende du rire que
tradult le geste, la parole ou
la mimique. Pourrait-on Par
ler un jour d'un folklore du
ire, ? C'est 8i Langulchatte
qu'on penserait. Car man Liline, tout comme les
autres pieces de I'auteur, est
une reusssite. Et le public a
fait une chaude ovation 8a cet
te nouvelle creation comme
11 y a aussi applaud 1'appari
tion inattendue de la petite
Marjorle Beaubrun qul a de-
vant elle, sdmble-t-il, une
belle carrire si elle suit les
traces de ses parents.
' Nous esp6rons que Dame
Plute se montrera gentile
Jeudi prochain pour permit
tre a, toutes les mamans et t.
tous les fanatiques de la
Troupe Languichatte de re-
pondre presents, au Rex-
Thitre 8. ce rendez-vous de
la jole et du fou rire.
Maurice M. Delsoin


ANTTLLEAN DUTCH AIRLINES

Chers clients,

Nous avonrs 'avantage de vous annoncer le nouvel itindraire de la ALM
ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

MERCREDI LM*


Miami
P-agu-Pee
P-au-Pee
Aruba
Aruba
Curagao


Dp : .55..pm

Dp : 7J5 pmi
Ar : 93O pas
Dp: 10.00o
Ar: 10.25


JEUDI LM 977
Curacao Dp 906 pm
Aruba Ar 9M amr
Aruba Dp: 10.90 0m
P-au-Pee Ar : 1015 am
P-au-Pee Dp : 10i50 a
Miami Ar : 185 am
Pour touted autre sifm tio es wes vgre agerde..devoge.
.- ,- . i


----L~~LPU ~i~i~tr~aI~PIYI~I B~tll*1


,-c~-- --- U-- --u~ 1-U -------- U-- ---- ---- ---- ---- U-- --Y --U --Y --Y ---


Tel


---


LU= 8 E ~T MARDI 9 J= 19L70


'La~ Nouv." wm~


(


PAOE 3


COURTOISIE DES ETABBuEMEuTS RArMOND FIAJMBWT

LE CALENDRIER DE LA COUPE DU MONDE
DATES, LIEUX ET HEURES DES MATCHES
DATES GROUP. I GROUP II GROUP III GROUP IV
mal-Juin 1970 MEXICO PUEBLA TOLUCA GUADALAJARA LEON

SURS 4 Uruguay I Roumanie 2 Pdrou 3
Samedl 6
Belglque 0 Italle 1 Tch6coslovaquie 1 Maroc 0
Mexique 4 Israel -,1 Bresll 1 Allemagne 5
Dimanche 7itEl'. 1a:_! -
El Salvador 0. Suede I Angleterre 0 Bulgarie 2.
URSS- Uruguay- Roumanie- P6rou-
Mercredl 10 El Salvador Su6de Br6sail Ala e
(16 heures) (16 heures) (16 heures) (16 heures)
Mexique- Isral.- Angleterre- Bulgarie- -
Jeudi 11 Belgique Italle Tchecoslovaquie Maroc
(16 heures) (16 heures) (16 heures) (16 heures)
QUARTS Vainqueur 1- Vainqueur 2- Valnqueur 3- Vainqueur 4j
DE FINALE Dimanche 14 Second 2- Second 1 Second 4 Second3"
(12 heures) (12 heures) (12 heures) (12 heures)
IEMI- Vainqueur 1- Vainqueur 2-
FINALES Mercredi 17 Vainqueur 3- Vainqueir 4-
(16 heures) (16 heures)
Classement 3"
CLASSEMENT Samedi 20 et 4" place
(16 heures)
Final
FINALE Dimanche 21 (12 heures)
-r e







P4GE 4


Mouvements deo
(lIutte)
cleux, 373.582 dollars de' S
e s s e n t i e I I e, 291.375
dollars d'allments, 25.838 dol
lars de clairin, cremes, rhum
lIqueur. 364.917 dollars de
cuir, 692.956 dollars de pro-
duats divers de la petite In-
dustrie.
Lei debouches principaux
se trouvent aux EUA, Cana
da, Guatemala, les Guya-
nes. les Antilles (Porto Ri-
co, .Rep. Dominicalne, St.
Thomas, Iles Turques, Baha
mas, Antigua, Curacao, St.
Martin, France, Italle, Hol-
lande, Belglque, Allemagne,
Espagne, Angleterre, Norve
ge, 'Sude, Suisse, Japon,
Australle.
Le Bulletin est accompa-
gne d'un supplement exclu- j
sivement consacr6 & 1'tude
statistique du movement
de nos denreas de base, le o
Cafe 181. 747 sacs de 60 ki- I
los ont e6 exports jusqu'&
mars 1970. Les ports de ven I
te, par brdre d'limportan-
ce sont: P-au-P., Cayes, Go t
naives, Jacmel, Petit Goave, b
Jeremie, Cap-Haltilen. R
Nous remercions l'Insti- d
tut Haltien de Promotion r
du Cafe et des Denr6es d'Ex d
portation qui nous a fait s
parventr un exemplaire de
cet important et copleux r
Bulletin.
j
Vous, parents qui voulez r
que vos enfants ne soient t
pas des rTtds. Confiez-les au J
Professeur Robert PIERIE P
qui depuis' deux ans ne ces- r
se de sattsfaire le public, en t
Sparticulier les dcoliers par
sa competence et sa pida-
gogie.
Adresse Rue Rigaud (Bois
Verna No 30)
AVIS
Le Department de la San r
te Publique et de la Popula-
tion advise les Interesses qu'll
est dordnavant interdit dca-
bandonner sur la vole public
que les branchages resultant
0e l'emondage des arbres; pa c
reille disposition concern e- e
galement les copeaux ou au l
tres detritus amoncelds aux a
abords des ateliers d'ebdnls-
terie et des entreprises simi
r q
laires. W
dI sera enjoint a tous con- n
trevenants de proceder a leur D
enlevement a leurA propres n
frals, sans prejudice des sane a
tons p6nales qui peuvent en kI
resulter. s
Port-auR-Pe., le 10 Juin 1970 D
Dr. Max ADOLPHE M
Secretaire d'Etat el
de la Sante Publique et de la
Population se

Messe du bout h
de PAn
Jeudi 11 Juin, a 6 h. aim. b:
ule mess du bout de l'an tt
sera chanted en l'Egllse du
Sacrd-Coeur, pour le repos n
de l'ame de Mme Vve Alexan bl
dre Roberts, ne Cecile La- 4
combe. C
Les parents et amis, desi- p:
reux d'accorder un souvenir di
a la regrettee ddfunte, y sont
cordialement Invitds, n


a NOaVUJBmia


MUNDIAL
L'Alemand tiller melbe-r
buteur
MKUOO- (AFP) -- -
Au term. du deuxiemd toui
des hultlemes de fln'ie dG
Champlonnat du Monde 46
but ont 6et enregistres.a'est
'allemand de I'Ouest Gerd
Muller du Bayern de Munich
qui a pris la' tete des meil-
leurs buteurts avec un total
de 4 buts don't 3 (un penal
ty) r6ussis dlmanche centre
Ia Bulgarle.
II precede Cubillas (Pirou)
Jaurzhino (Brnsil) auteurs
de 3 buts chacun. Viennent
ensuite vec 2 buts Van Moer
et Lambert (Belg) Petras
(Tcheco) Seeler (Al), Bicho
vets (URSS) et Valdivla
(Mex.) Enfin, d' a u t r e s
joueurs ont marqud un but
chacun.
xxxx
DECLARATIONS
LEON (APP)
Un des envoys special de
'APP : Francis Plo.
Stepha Bojkov, Directeur
technique de 1'6quipe de foot
ball de IBulgarie, qui a perdu
sujourd'hui par 5 buts a 2
levant l'Allemagne, d6cla-
rait qu'on son avis, l' quipe
1'Allemagne Fdderale 6tait
updrieiure a cell du ?6rou.
Bojkov justified ainsi la de
route de son equipe : o
Il faudrait vingt ans A un
oueur pour S'adapter au cli
mat de ce pays, 11 ajoute que
ous les bulgares ont jou6 au
ourd'hui au-dessous de leurs
possibilit- et qu'aucun d'eux
n'a. onn6 son rendemsnt ha
ituel en Europe

D6c&s de Mr Dumont
Kerndsant
Les Pompes Funebres Pa-
et-Pierre-Louis vous annon
ent le deces de Mr. Dumont
lERNISanT survenu le 7
uin a I'Hopital du Canape
'ert.
En cette douloureuso cir-
onstance MM. Pierre-Louls
t Le Nouvelliste presentent
eurs sinceres condoleances.
nces.
A ses enfants : M. et Mme
ldrien Kernisant, M. Jac-
ues Abraham et Madame
de Simone Kernisan, M. le
Docteur et Mme Roger Ker-
isant, a ses petits infants,
son beau-ftrere : M. Franc
el Desormeaux, a ses cou-
ins et ousines : M. et Mine
David Raymond et Famille
Ame Vve. Georges Kernisant
t famille, Mine Vve. Kelly
anon, Mile Fanie Eloi, a
es neveux et nieces : M et
[me. Gasner Barthelmy et
amille, M. et-Mine Desroches
oseph et famine.
Aux families Kernisant, A-
raham, Morin, Ascar, Bar-
helemy, Bobo, Amazan.
Les obsdques de M. Du-
tont Kernisant seront c616l
rdes mercredi aprbs midi a
h. en VEglise du Sacr6-
oeur de Turgeau. Le convoi
artira du Salon funeraire
le 'entreprise.
L'entr6e au cimetinre se fe
a par la Rue Mgr. Guilloux


LE BRESEL SITMPOSE
COME LE utRAND FAVOR
DE LA COUPE DU MONDE
MEXICO (APP)
(D'un des envoys spe-
claux de 1'AFP : Marc Gau-
dichau)
Vainqueur de I'Angleterre
par un but de Jairzinho (59e)_
a zero, le Brdsll s'impose, dd
-sormais, comme le grand fa
vorf du 96me champlorinat
*du monde Mais I'Angleterre
n'a pas demerlte du termed
ce .match intense, d'un' bon
niveau technique et au cdurs
caquel elle connut unc ecrtal
ne malchance dans ses ten-
tatives de but. Elle pcurralt
fort bien en appeler de. cette
ditaltb, le 21 juin, ear il
n'est pas impossib e, cc-mme '
cela s'est ddj4 product da n
des competitions antreneure
que les deux adversaires de
Guadalajara se retrcuvent
en finale au Stade Azteque.
Quot qu'il en soit, les sad-
americains ont produlit une
forte impression par la vir-
tuosite de leurs atta.4-..nts
(Pe16 et Jalizinho en tite)
mais aussi par la bonne te-
nue d'une dfetbc aue lon
disait pourtant assez faible.
Le Bresil est viceoellement
sinon math6matlquement
qualified pour les 1/4 de fi-
nale, car lon ne voit pas la
Roumanie l'emplcher d'eiire
-gistrer une 3dme virctoire le
10 juin.
Par conire l'Angleterre dolt
ai minimum, "obtenir ie nul
devant la Tchecoslovaqul( si
elle ne veut pas se retrowuer
A egalit6 avec son future ad-
versaire et egalement la Rou
manie (si celle-ci dtait bat-
tue par le Br6sil), avec deux
points seulement. Ii faudrait
alors fire intervenir la dif-
ference de buts 'pour ddsi-
gner le Dauphin du Brshl.
xxxx
Le group quatre (Ldon)
est le seul A avoir rendu un
verdict dtfinitii avant mnme
que n'en soit dispute le 3ime
tour des Semes de finale. En
effect, l'Allemagne, jouant cet
te fois serieusement et ayant
apporte quelques cbange-
ments judicieux t son equi-
e a ,iargement domino ia
EuDlgarie par 5 butss don'tt
trois du puissant avant cen
tre Gerd Muller) A. 2.
L'Allemagne compete done
'jatre p,..int-.' t',utL come le
Perou, et les deux dqulpes en
dtcou'lrorit le 10 Wleu p, ur In
premiere place. Ce match so-

Remerciements
Minme. Vve Said 0. Jaar et
famille remercient bien sin
cerement tous les amis tant
du pays que de 1'dtranger
qui leur ont temolgne leur
sympathle a l'occaslon du
dtcts de leur regretted Said
G. Jaar enleve a leur affec-
tion le 25 Mai 1970 et leur
garden leur profonde re-
connaissance.
P.au.P. le 6 Juln 1970


ra trds Int6ressant, car 11
pcrmettra de tester Ia valur
exacte des fooLballou4s de Li
ma, tout au moins on leur de
f.nse,- qui .apparait assez
Unstable devant les puls-
sants et rapldes- attaquants
germanlques, car les avants
peruviens ont fault jusqu'lcl
etalage d'exceptionnelles qua
lites d'hatilete et delficacl-
te.
La Bulgarie et .e Maroc,
qul n'ont enregistre qu, des
defaites (deux) sont elmi-
6ids et leur confrontation du
11 juin ne constituera done
qu'une fiche -de consolation
pour le vainqueur.
A Toluca, la Suede, qui con
servant encore quelque es-
poir, a, semble-t-il, gache ses
dernieres chances de qualify
cation en coneddant le nul a
Israel (1-1). La egalement.
les Scandinaves ne sont pas,
mathdmatlquement., iors de
course, mats- leur inelilcacit6
devapt les israelies .ilterdit
de croire qu'lls p'Uirdnt, bat
tre lUruguay a la defense de
fer et revenir a-dg6lito de
points (trois) avec les foot-
balleurs du Rio de la Plata,
sur lesquels une-victoire par
deux buts d'cart leur est in
dispensable pour la qualifica
tion.
xxxx
Quant a l'Italie, qui se me
fiera d'Israel aprds ce coup de
semonde donn 6 aux suddols,
et qui se rappelera ausal le
precedent de 1966 avec la Co
tee du Noid, elle est pratique
ment assure de totallser 5
points et done d'entrer en
/4 de finale avec l'Uruguay,
tres orobablement.
Enfin, le Mexique, qul ne
s'est Impose devant le Salva
dor qu'en second nil-temws
(4-0) a rejoint IJRSS a la
premiere place du group de
Mexico, chauue formation
comptant trois points. -
Mals al pour les sovieiUques,
11 n'y a plus de problbme puis
qu'ls affronteront les centre
amerlcahls, en revanche la
selection mexicaine ne devra
pas prendre A la legdre son
dernier match centre la Bel
glque, lequel a v e c deux
points, peut encore espnrer se
qualifier, si elle bat les hom-
ines de Raul Caldenas. Mats
on ne croit pas trop -e cette
6ventuait. mime- uu scin de
la Delegation Beige tant le
onze a paru manquer de con-
viction devant 1URS qui l'a
sevbrement battu, samedl
(4-1).
Les mexicains, soutenus
par la fervour populaire, dol-
vent normalement, et pour
]a premiere fois en coupe du
monde a l'occaslon de leur
septimnie participation at
teindre les 4 de finale.
Les attaquants ont ede pro
lifiques en coette 4me jour-
nee puisqu'ils ont encore amn
lior6 leur score, realisant 14
buts, contre 12 ,lors de la 2d-
me journey .Au total, 45 buts
ont dti marques dans ces
deux premiers tours, centre
39 11 y a quatre ans. Ainsi le
jeu nest il pas aussi her-
mdticue que l'on p-s.vft le
craindre avant 1e debut du
champlo.nnat.
xxx
Il faut noter, toutefois, que


- .- .4-


la moyenne est fortement re
lev6e, par le gruupe de Leo
(avee Allemagne et Perou
ciu 18 buts soft 40% au total
-nt ete marques tandis qu
danm colul de Puehla Toluc
(oit ftgurent atotuniment It
lie et Uruguay, adopts d'ur
system defensif renforcs)
Jes avants n'ont pu marque
que clnq fols.
Le peruvlen Teofilo Cubil
aIns, qui aalt pris, samedi, I
Itte du classement des bul
teurs (trots buts) a et" dd
tr6n6,, dimanche par le puis
sant avant centre allen:ani
Gerd Muller, du Bayern dG
Munich, qui a realise crot
buts: don'tt un sur penalty
devait la Bulgarie. Muller
qui Avalt ddjt- battarhune fois
precedemment le garden mi
rocain Allal compete don
quatre buts a son ntif aprn
deux matches du Muhdlal.
a = x xZ x
LA., ICTOURL
DE j'ALLEMPGNE
LEON -- AFP -
D'un des envoys special
de I'AFP: Henri Kohler)
La Bulgarie a rnetemen
perdu son match de la derni
re chance centre l'AUlema
gne, sur le score stYcie du
buts a_2.
Les balkaniques avaient o
perd de nombreux change
ments en vue de cete ienc6
tre decisive. A'entralneur al
lemand, de son cote, aval
elimine le demi center
Schultz et Haller, nremplaca
par Schnelllngcei t Luoida.
Aprts le serieux avedtisse
ment qu'avait constitute leu
maigrc victoire sur le Maroc
les alemands nont pas corn
mis les memes erreur
Jouant d'entree avec d6trmn
nation, Its ont trts rapide
meant pris 'ascendant sur u
ne equipe bulgare depasst
par les dvdnements et tou
jours sous ce choc moral d
sa defaite devant le Pdrou.
La victoire de l'Allemagr
ne souffre aucune discussion
Les vice champions du mo
de 1966 ont affiche une con
tante superiority. Cette foit
lemeneur de jeu, Franz Bee
kenbauer s'est engage dts 1
d~but -et a domine ses adve
shares. Distribua in telligen
ment le jeu et s'intercalan
frequemment dans les att
ques, il fut le meilleur hornm
me sur le terrain avec Libu
das qui constitua un danger
constant pour la "defense bu
gaoe. La defense allemand
seo permit quelques fantalsie
et.Schnellinger commit p]u
sidurs maladresses qui au
talent pu cotiter cher. Seeier
toijours assez efface, reussi
cependant, une fois de plus
a marquer son but.
Chez les WulgaresJa fati
gue se fit rauidemo nt senti
dans les lignes arritres qu
furent bousculees et ddcon
certhes par les incessqntes a
tnoues allemandes. Nikodi
mov et Teteliev ne nurent.
la loneue, contenir Jeurs ri
vaux. Dans lI' ttanne b1uleare
Asparoukhov fut lol. de bri


F ~ w~


L T MARI 9 JUW 10 .


T,,ES SPOETS


,1 _ 3 reactions desalvado-
i br turent deape ndstnt par
angereuses et cet- -
'rit eux a 1 u r s quit
r 1-1 1 r e n t ouvrir ia
"maque A la .e. minute, par
un tar de Rodriguez qut alia
heurter sle montant drol
.'des buts de Calderon, lonrs
que celut-ol; etait battu. -
x xxx
A 1 lasue du deuxidme tour
des hultilmes de finale du
- ler et le 9, peut se demander ,Champlonnat du- Monde, le
n st lentraineur Boakov Wa pas classement des quatre grou-
) eu tort d'611miner 'son suler pea a tablit come suit (ta
l d'.r, Petar Jek e,. tes les aquipes ont dispute
e LAllemagne s'est done qua deu matches) :
a lifile pour les quarts de a!na- OROUPE 1 (MEICO)
a le quel queate sole rDultat 1 ue3pt
Sdernier match cointre le Pd 2 --URS 3 pta.
S Ls e quips jorou. 3 Beliglque 2 '
s deux 6quipes Jot n6t l&4 Salvador '0 s
cette occasion la preml6 GROUPe (PUELA -
place du group quatre. GROLUPSIIA(P) EBLA"TO-
S xxxx --Urugay 3pts
- LE BREIL QUAIRTS 2-- Italie 3 pts.
- DEFINALEd 3 Subde 1"
d GUADALAJARA UVP 4 Isran 1I"
e (D'un des envoys speclaux GROUPE I
s de FAFP PAUL DENIZE) (GUADALAJARA)
) Le Brsll grace la, conju Brall 4 pt9 '
r, gaison des efforts e Tostao 2 Ex-aequo Roumani 2 "
s, et Pel Get de Jalrzinho a ob- et'Angleterre 2 '
a tenu le but qul, devant I'An- 4 Tchd kolovaquie 0
c gleterre lul a ouvert lauees GROUPS IV (LEON)
s aux quarts deo finale. Dans 1 .
un match trds intense, o6t leo 1A- -ae er P.o o I
deux eqoips ouat daonn6le o Allemage 4 pta et Perou "
meleur d'eux memes; les Ex-aequo
br6slliens onut an a l'tverse Maroc 0 et Bulgarie 0.
des anglais, termner blen .
mnleux leurs actions. Lea t otS d'or des
x Sans des parades exception
nelles du garden Banks le s n t r e p o
t score al alt tote plus elev6 en Le hamoei, 6 Juin cou-
1 faveur G deI'oupe dtin BraI. rant, tt 61.45 am., ant eta c
16bree aVec clat le noces
Celle ci a en effet aujour ra ese ae aucne a noe es
5 d'hou, tiouten Jouant difft- l T an ee te es e sor
remment donnedd oun autrea F En efiot, C'05t devalt
aperou de ses posslbllltes Ses une *asstance distinguee
doluttons n'ont pea rlev composer des parents, amis
s qu a dlass Jalrtho le a et acmrat-Coeurs des cone
i soina dme conrio n ua joints que de cette uass n pa
tor ITchdcoslovrs qule, mats el- nombreuse qua't ne mess so-
l- ls tet axe sr l ca- lennet e l'aoccasion des No
e& cie grAce oun jeu direct con ces dor de ces dlstinues e-
duit souvent par trot'homin le r do cs dst inkmis t-
me- b Pei tenant quant 6 lui s p a en
r un rOle Ge pivot. e oant e, s'esu dOern-
c, o'est en effet la grande ve de, mpWosante nrdu
dette dun Bresileuclairvoyants re impicrte, ues an te sgne
Squ a, laissesne Ja irinho le dua oeur de Jasus, en
i spin de conclurelactUon vie snce de rete assistane-
torieuse alors qu'il etait 1- nombreuse qut remplissalt
ni eme en position de tir. le vaisau de 'Eglise. Re, o-
ae La d6fensl breslliennea ran onstituant la solennitue d
force par Clodoaldo a finale marlagees y a dx lustres,
le meant bien tenun 'attaques an les poux Holly avaient pour
glals s et le milieu du terrain m n urraine une charmante
ae o r l'absencae de Gerson avals Jeune fille et pour parrain
n. impose une tactique differ Me. Jules Blanche, Prdsi-
a rented, a Joud an rOle -Impor dent de la Cour, des Comi-
a tant car Paulo CdsarnS- est tes
s, lance deliberent A l'atta be beaux chants furent
quoeene appuyaue t onstam execs qu polongrts ent les
ment Tostao et Jairzlnho. fedles daons l'xtase. Les hd
S Les aMlglais Es'ls o nt blen ros du jbur etaient- visible-
Sn men leurs attaques non t pas ment haureux deavoir at-
lt su le.a erulwret clest Ia fi- teint, cette belle tape de
a nalement qu!a 6t le point leur existence. Les.amis e
faible des tenants due titre lea parents 'partageaient a-
mondial. Certes, s peuvent vee, joi lenur bonheur. Ce fu
SInvoquer en plusieurs circohs rent, certes, des minutes e-
i tances une certalne malchan, xaltaites.
e cc notamment avec le tir d.e A l'ssue de cet Office re-
s bal Sur la transversae a la ligleux, les invites se rendi-
'- i8meominute, mais dans 'en rent dans la magnifique de-
semble un excess de prcinpita mere des Holly, a Bols Pa-
-, tion a nut a leur efficacitd. tate, oi une brillante recep-
t L'arbltre M. Klein s'est tioi les aattendait. Les Hol-
s, fort bien comnporte dans cet- ly se reverent des amphl-
te rencontre, sifflant a bon tryons tries genereux et 9e
escient et ne se laissant pas montrererit admirables de
r prendre aux astuces des gentillessed l'egard de leurs
.i joueurs. hbtes.. Une tabFe table garnie corn
X I X portent des- mets varies et
t MEXICO (AFP). des bonbons firent les dli-
LA VICTOIRE ces des convives. Et iUs se'
SDU MEXIQUE galerdnt de fines 0oissons
Pas pluk que la B e I gi. dan. un bar bien pourvu. Au-
q u e le M eX i q Ue n ea champagne, le proesseur -Ju
Sconnu de dfficul-tes 'lea Blanchet et Pierre Ale-
pour vaincre le Salvador xandre, de la Cour des Comp
manche au Stade anaztequ tea, rendirent- tour a tour I
Devant lea representants ..d -hoinages awx belles vertus
petit pays centre-amzerl ode ces pou qui, pendant
cain, l'equipe locale seat -ante ans, ont porter en
nettement maltrisde pour semble avec patience le
1'emporter par quatre buts poids de la vie en parta-
za aro. geant sea joies et ses pe-
Ndanmoins, face a des ad nes, se faisant, sans har-
versaires de trds moyenne gne, des concessions reci-
valeur, les mexicains ont proques. Exhortant ces ils-
mis longtemps a. concretl- tinguos pouxo a container
ser leur domination. Ce dans la Imeme vote, les deux
nest, en eftet, qu% quel- orateurs lee offrlrent en e-
oues seconds de la ml- xemple A-la jeunesse.
temps que Valdivia ouvrit Us. epoux Raphael Holly
la marque. Par centre nla se ont deux enfants. Mine An-
conde ml-temns tourna tries ne-Mar'ie et :ITngenieur Pier
nettement A l'avantage du re Holly.'I
Moxinue qui t- trots reurlses On est sorti enchantd des
(Valdivia 47d. Fragoso 55 et exqulses minutes ecouldes
Baaiguren 836) troma -Ma- en une demeure si accueil-
gana, le garden salvado- lante.
ric: Nous prenons plalsir a prd
senter noS chaleureux com-
S pliments aux epoux Raphael
Erratum Holly ainsil qu'a leurs en-
fonts.
Lire dans notre"- numero
du samedl, sous le titre EN BREF
tRencontre avec un come- Kossyguin pourrait, pour
Glens, en premier paragra- reason de sante, abandon-
phe: ,aprts aveir acqual au ner son poste de Prescient
lieu de aores avoir concols,. du Consell de 1TURSS.


Anthony Quinn. Oskar Werner. David Janssen. Vitlero de Sica
Lee McKern. Sir JohB Ielgud, Barbara Jeflord. Rosemare Dexter
Sir Laurence Olivier J *4,e,&riot,* )ittumes,
baren se Gre E late 1 a A


Une prodigieuse superprodutlon d'une salslesante sinc6-
ritt et d'une haute tenue apirltuelle, posaidant les qualltds
essentlelles lea plus rares dans le oin6ma actuel : salneritd
et amour.


COURSE zMETE-

L'Ecole de Commerce Julien CRAAN

- ^Inaugure le ler Jullet prochain lea Cours sulvants :

Comptabillte Amricalne-PremlIre Annee: Juillet-Septembreo

ComptabIlite Amerioane Deuxildme Annee: Aott Decembre

S I B IM KEY-PUNCH : Juillet Aotit.

S Dactylographle Bilingue : 3 6 10 mols.,

Renseignements et InacripUocl tous les Jours, sauf Samed et Jours Ferief, A
idole de Oommere JULMN ORAAN, Avenue christophe et Rue 6.


AU CAPITOL

DE MARDI A MERCREDI 10 JUIN DE 6 Hres. & 8 Hres 30
UN GRAND DRAME


REX THEATRE
Dimanche 14 Juin 1970 A 4 hres. & 7 hres. 30


Entrte : Odes. 20 et 4.00


_--


INSTARTANU j
(Sute)
a Kingston etA New Yo.k.
C'est samedl matin qu'lU a
prIs l'avion. II a et6 saleu6

raerogare par Madame 4A- -
ce Sambour, sa mere, et par. _%
notre confrere Jean A. Ma -.
gloire, son oncle.
xxx
Monsieur Augustin V01-"
cy, de la United Manufactu-
rers, et sa femme nee Cas-
tele P6tion, sont parties pour
Boston. Augustln compete y
poursulvre ses 6tudes en
sciences electroniques.
xxxx
Le Directeur de l'Uslne
glace rlatlonale, Monsieur E-
mile Haklme passera une G
zaine de ours a Miami et a
New York. 11 a voyage pour
raison de sante.
xxx
Orlando Van Geuns et sa
femme Marja coulent Iclt
leur lune de miel. C'est la
premiere fois que la sculp-
turale Marja visite notre
pays. Quant. a Orlando, 11.
connait bien Haiti. En effect,
11 a deja replace tie Mon-
sieur Abraham Brasser, au
post de Directeur de la Cu
ragao Trading Co. Orlando
et Maria savourent les dell-
ces de notre paradise tropi-
cal. HBer, ils on, passe des
moments pleins d'agrement
a la plage. Ils en sont reve-
nus jollment bronzes.

Deces de Me Dants
AttnsgNufe Atle
Les Pompes funeores Pa-
ret Pierre-Louis vous annon-
cent le deces de Me Dantsd
Dantes Destmoble Ad6, sur-
venu samedi 6 Jum en course
en sa residence- a P6tion-Vil
le. A sa Vve, nee Maria Paul,
a son beau-fils, Mr. Ernest
Jeanty, a6 ses soeur, belle-
soeur et beau frdre : Mme
Alice Destnoble Ade, Mine
Raoul Destlnoble Add, M. Hy
rouancd'aul, a ses neveux et
nieces, cousins et cousins
aux families Add, Paul, Coil-
mon, Pinchlnat, Jeanty, Les
couflair, Cabdche, Jean et Dd
sir ainsi qu'a tous les autres
parents et allies que ce deuil
atflige, M. Pierre Louis et le
Nouvelliste presentent leurs
sinceres condoldances.
Les obsdques de Me Dantes
Destinoble Add seront chan-
tees mercredi martin a 8 h. '
au salon fundraire de Pen-
Turgenu.
La ddpoullle sera expose
meeredi martin des 6 h. 30
au salon fundraires de l'en-
treprise.
L'lnhumation se fera au
Cinletilre de St. Marc.

LA lre COMMUNION
S'ANNONCE
AU MONDE CHIC
le magasin up to date e mso
sent jamais laser pour vous
procurer cas articles tel;
-que: batiste, linon, opal,
organdi, popeline et broderie
Suis, crpe georgette, toile
de fil, dacron, tergal etc.
Chaussettes, demi bas, cou-
ronnes, tulle, gants, mon-
choirs et ouna vtements.
Futures mamae ,
AU MONDE CHIC
& bien peneer & vous plaire
6galement, en vous pr6sen-
tant ea trousseaux de yes

Rue du Magasin de P'Etat
go -
_;A % % AMP 10 1.1. 0 |
Centre Mdi cal 27
Chemin.des Dalles
Conference du Mercredi 10
Juln 1970 a 8 h P. M. Aspect
Psychanalytique du Carna-
val haltien, par le Dr Ernst
Mirvile..

EN BREF
WASHINGTON,. -
Remaniem'entI minist6riel f.
Washington. Le President
Nixon a entrepris son pre-
mier remanlement ministe-
riel en d6sighant M. Robert
Finch conselller a la Mai-
son Blanche.- Jusqu'ic, M.
Finch etft ministry de la
Sante et de lEducation. II
est remplace par M. Elliot
Richardson, Jusqu'lcl soli--
Secretaire d'Etat. On Ignore
encore qul sera le succes-
seur de M. Richardson.


PPLsYLilbri~L~I*Y~BIsi~~


I


..:.-..--.r.; ,..-. -~1,.


kip-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs