Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06760
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: June 1, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06760
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text










rAdauws*vur. A#"AAX CHAUVL T


MIxMB6 D VAUiS(


No 28.081


l7me


A rese: RyA DU CENTRr


it. ItO I '. /. (N IT:)


"IET OPSTALE : 1316
I DE PR1


LUDI 1 r rT.MARDI 2 JUIN 1970


Locaisation de 1'epave


de. la SantaMaria

La Voix de l'Amerlque, pirogues et iboumbasn (ca-
dana son emission d'hier nots creuses dans le .tronc
soir, a'consacre un depe- d'un arbre uUtilses en notre
the aux travaux de recher- pays), furent envoys au se
ches sous-mannes, entre- course de la Santa Maria par
prnsep par un m6cene ameri le Cacique du Royaume du
tain, M. Fred DIBSON, avec Marien (nos D6partements
Sl'accord du Gouvernement du Nord, du Nord-Ouest, les
de BE. le President 6 Vie de regions de pajabon, de Mon
la Rs publique d'Halti, le Dr te Cristi, en Rep. Dominicali
'Franisa DUVALIER. ne, jusqu'a Portf Plata)'
Selon cette nouvelc. MI. Guacanagaric, qui se trou-
DIBSON auraIt locally m 'e- valt. lors dans sa Capltale,
pave de la Santa Manaz, Guarico (la Petite Anse, ap-
le valsaseau-amlral du genial pelee jadls l'embarcadere
-Decopvreur. de I'Amerique, de la Petite Anse en face de
Christophe Colomb, A 6 mril 'actuel Cap-Haitien). Pu.
lea (aolt pres de dix kilome rent etre sauv6s les super-
tres) des cotes haltiennes structures de la Caravelle,
-et a 'Est de la Ville du Cap- quelques couleuvrines, les a-
'Hatlten. gres, mats et voiles, quel -
M. DIBSON a fatt cher- ques autres ustensiles, des
r-au s ., tas-UnIs d'Am6-. planches du bordage supe-
ri-ue des equipements plus rieur, qui servirent a cons-
importanta de acaphandres, truire le Fort de la Nativite,
des caissons Otanches, des pres du Bord de Mer de Li-
pompes puis"antes, aim de monade, premier etablisse-
pouvoir visitor plus commnio ment europen cdans le Nou
d6~ment Jl'pave, en retirer- veau-Monde.
tous les objets (canons et
autres ustensafla) et envisa- L'ancre de la Santa Ma-
ger all est possible de rn-, ria, retrouvee sous la colo-
flouer le navire pour le ti- nie frangaise, devenue hai-
rer a la cOte et I'y echouer; tienne en 1804, a toujours
Nous avons demand a no- .te pleusement conserve
tre collab6rateur, Oerard Jo au Palals National et a cons
libois de situer rapidement titu6 le centre d'attraction
les cireonstances du naufra dui Pavillon de notre R6pu-
gc. L'on ignore pas que cet blique aux expositions inter
te caravelle a coule durant nationals, depuis un sie-
la nnit de Noel de 1492. Des cle".


Le lancement de Soyouz-9


MOSCOU (AP).
L'Union Sovletique a mis
Lundi soir sur orbite un en-
gm de la serle tSoyouzi, le
mes bord, les cosmonau-
tes: Andria Nicolaev et Vita
li Sevasrianov. .... _. .
"Le depart de S8oyouz-9.
s'est effectu6 a la lumlere
des projecteurs: c'est en ef-
Iet la premiere folks qu'un
lancement spatial est effec-
tuA de nuit.
n etait une here du ma-
tin dans les planes du Nord
iKazakhsta lorsque Andrian
Nicolaev, le veteran de 1'es-
pace, et le chef des cosmo-
nautes sovitliques, Vitali Se
bastianov, furent propul-
sads en pleine nullt vers um
ciel don't 11 etait difficile de
dire, d'apres la television
s'l etait "tolle ou couvert.
C'est la premiere folks
dans. l'hstalre des lance-
mentas cosmlques, tant en
URSS qu'aux USA, que le
risque est pris de lancer une
fusee habit6e de nuit, et
l'on s'interroge sur les rai-
sons de cette Innovation. La
suite des operations appor-
tera .pet-re l'explication.
xxxx
LE PROGRAMME
DE SOYOUZ-9
MOSCOU (AFP).
La mission confl6e A 4So-
youz-9 se present, selon
l'Agence Tass, come suit:
Etudes medilcaes et bio
logiques sr l'lrfluence e-
xerc6e par les facteurta cos
miques sur 1'organisme blu--
main dans les conditions
d'un vol orbital:
Observation et photo-
graphie d'objecttfs go0gra-
phiques et gdologlques, des:
continents et de0 .oceans
dans les diverse parties du
Globe torrestre, en vue de la
mise au point de methodes
permettant d'utliser les don
nees recueltie, daPs I'lntd-
ret de 1',conomie nattonale.
Observatio n. eude et
photographic des forms -
tions aunospheriques sinsi
que des regions couvertes de
neige ou' de glace, en vue de
Sl'utilisation des informa -
tons obtenues par les ser-
vices m6tdorologiques.
Etude scientifique de ca
ractdristiques physiques des
phenomenes et les proces-
sus ayant leur siege dans
1'environnement terrestre :
Perfectionnement des
systnmes de guidage ma-
nuel et de gulidage automatl
que. ansl que des systems
d'orientation et de stabilisa
hion des valsseaux cosml-
ques. Vriflicatlon des system


truction d'une station orbi-
tale russe deVeloppe ses
connaissances dans le do -
inalne spatial. En mime
temps, elle confront les a-
vantages de l'Initlative hu-
maine a ceux de 'automa-
lion, At la- vefie- d.-eiulp-
per son .programme de Lon
quete automatisae des pla-
netes lointaines. Mars et VA
nus.
mes autonomes de naviga-
tion
On volt enfin, une pause
de reflexion scientifique qui
s'insere dans les deux bran
ches de la recherche spatia-
le sovietique pure: avant
1'approche lunaire la cons-


M. Dumayric CHARLIER
LE MATIN
Port-au-Prince
Mon cher confrere,


La celebra

Fete des

Par la Ligue Fdn
So
La fete offerte, le 31 mai
courant, a Iauditorium de
Saint-Louis de uonzague par
la' ligue Feminme a Action
Sociale, dolt computer parmi
1'une. e ses demarches des
plus mentoires. -
5 h. P.M. ILauditorium de
la grande Institution de laI
Rue du Centre est emplie
d'une assistance dstinguee
cqmposee sur tout .de vene-
rables meres.
Elles sont de tous les Ages,
les unes accompagnees de.
leurs enfants et les autres
de leurs mars.
La scene s'ouvre sur une
charmante peinture man-
trant un paysage de verdu-
re que d6corent des arbres
aux ravissantes ramures et.,
des flours. On volt au loin ae
deployer les eaux tranquil-
les de maints ruisseaux.
C'e~, une atmosphere vrai-
ment favorable a 1'eclosion
des sentiments filiaux. C'est
dans ce cadre que va so d6-
rouler la manifestation pour


Les-funerailles
nationales du Dr.
Clovis Kernizan
S.E. le President A Vie de
la Rpubllque a d6 d 'ac-
corder des funerailles natio-
nales al Dr. Clovis Kernizan,
ultime homage & 1'emlinent
,iAlectuel et universitaire,
dce646 le 27 Mai coule.
Les fundrallles auront lieu
remain, la depouille sera ex
posee au Palais de la Chan-
cellerie et I'Office funebre
aura-lieu en la-Maaffiq4- No-
tre Dame. Au cimetlere pren
dront tour tour. la parole le
Dr. HervA Boyer, Doyen de
la Faculty de Droit et des
Sciences Economiques, Me.
Leonce Viaud, Recteur de l'u
university d'Etat d'Halti, Me
Simon Desvarieux, Secretal-
re d'Etat de justice, Me Paul
Blanchet, Secr6taire d'Etat
de la Coordination et de 1'In
formation.


tion distinct e d la- notre,
tout de meme que la refle-
xion d'un dirigeant homme
d'Etat, nous revele souvent
le drame d'une communau-


apport e exemplairee o-out a
tre dernier ouvrage. Je tiens (Suite page 6 colonne 8)
i vous en remercier tout de
suite et & vous exprimer
ma gratitude pour vote d
dicace et pour la carte qui
accompagne votre envoi.
Si, come j'en ai la certi
tude, la quallte premiere
d'un reportage est d'etre vi-
-vant,- vous n'aurez pas per-
du votre peine i recuelllr Finale Med
les pages. oi vous avez fait
le rdcit de votrie Tour du' Derniers Resultats:
Monde sous un titre que je Mddecine bat IHECE: 2-0
o. i" r .... ISTH bat Sciences; 1-0
Sans doute, la rapidite de L'engouement susclt par
-ce coriple, platyrannie dun- la coupe d monde n'a pas
hotrale rimlirux n vouas completement eclipse 1 e
ont pas permsl de descent sport local. Ainsi vendredi
dre an fod daos chases do dernier, comme d'habitude
corner les causes multiples et devant environ un rmiler
1 di.eorses des faits queo de personnel, s'est joui le
vnus ayesiscrepul naiment- dernier match du group I
notes et d'dvoquer exacte- que les medecinso enLi empor
ment. le climate ol Uisse-sont te devant les 6conomistes de
deroulds. L'avion nature le Dabbas par 2 buts a zero. Le
paysage et renvole la-natu- 2e match renvoyu pow hiei
re A plus tard. II ne tolere lundl a vu le triomphet des
.pas les adleux qu s'aterni gars de list sur ceuax des
sent, ni non plus, les confl- Sciencespar 1 but a z'ro.
dences delaydes. Ces escales C'est iane d'ine finale
sont brusques et cour MEDECINE-LECONTE qu'on
tes. Elles donnent conge an assistera vendredi prochain,
Rtve et le vrombissement 5 juin. Sur le paper, oeF
des moteurs saccade et mor LLuXi equipes sont de iorcc
cle la meditation.- sensiblement gale. L'tout
Mals 11 n'lmporte. Pour majeur des mdo.ciist rdhside.
le journalist que vous etes, dans leu rphyslque ,IlposaiLt,
une, petite observation cap- une deien'e solide, icaniine
te ien un clin d'oell et fi- ar Clermont et un milied di.
xve d'un style hatff, nous terrain en Or avee Plenre et
aide. parfols. uf percevoir la Laroslltre
respiration d'une civillsa P-,ur tISTH-. ce cont t. pet


tion de la

s M .res

miidne d'Action
dciale


Les Evenements de la


vie Internationale


PARIS -- AFP -


1i Arambu~ ipuc u e.s ravi


glorifier le devouement et -eurs nienacent O'ex6cute
I'amour materneis. at par ue- Le. enticiLiet, t Utru- Uri craint que cetti execu
programme vane qui sera i iyk ave, ics dirE eants t ion, i elle avail lieu, ne so
execute, on peut dire reeUle- ;trangals 'onstitueraient le le signal de ia guerre clille
meant eue cette manifesta-. coeur de l'actuallte st I'attei. A niter cncoie dalis le
Lion constitue une belle on ne6talt egalement sollici n.alne internaLlonal, le lan
piece a cent actes divers *Ie par les nouvelles arame- cement etl la -.use ur orbi
ont la scene eat universe tiques qui viennent de LnU. lundil ,u pJr I'Ulniuo Sovi
hatien. Tout cea a ds reso- etc diBuenos Aires. Lique d'un engine le la ser
nances .roondes danSds a Au Perou, le nombre de vie .Soyouz, ie Soyouz 9 av
i .nc et 1rarmonle ve a !'-" times Jd trem''emeut de ter d,:ux honmmes a oord. L'A
me et 8??? a,,v de 'e cruiL au ur- Lci h-ure et gence rass a anliucuCe que
tat d'esprit et du coeur de aujoura hum, le quotldien Es mission des deux astrona
chacun. Cette ambiance r6-r-,presso- peut ianuucer le tes conslstait a execute
confortante Incline a avoir, chiffre total de trente mille dans les conditioils de vol
une pensee profonde pour ,nimort, encore n11on coinflrm6 bital, un grand program
la m&re more ou vivante. .officiellement. de recherches et d'exp6rie
On n'a pas de mots ni de En Argenline. on est tou ces scientifiques et techni
gestes assez elo61ants plur ours s ins nouvelle du On.e ques.
exprimer la .tMtdresse qui. xxX
monltait das elaque coeur.
Ma'is Imagnatin des da- 'MERIQUE LATINE
emine te o rise en Craintes de guerre civil
pagne pour trouver les ma-- -
yens de traduire d'une mani .-- en Aro'nI hnr
re tangible la gratitude de A, ... l 1 AI
(suite page 6 col. 4) &RRA1MTE D'LNE GlEUlRE qui montait la garde deva
______ IVILE EN AMEhIQUE les locaux de la o garde m
YATINE tropolitaine (force de ch
A ctivit s S de la police). Lea factionna
A C"Vlie& (De Michel Irrlart) na pa l
"(e eUn peu plus tard, dans
___1 La guerre civile pourrait autre quarter de la capital
C llu flrJleK later brutLtleuien en Ar uruguayenne, une voiture
,*,tur"L ,lis v.. i ntine si J'anciCLI prd#ident patrouille de la police a
VernISSage Oli ier r la Repubiljue, le General cribblee de balls par des I
--rniss Ol fvier Iedro Eugenlo Aramburu, en conuins. Len occupants du
Samedi soir, eut lieu lou-- lve ct condJainne mort par hicule sont sorts salns
vertfire du Vernissage des Iicomnmandenmer.t percnisLe saufs, et auraient urrteu
oeuvres dn jeune pelntre 4 uan Jo.e Vallez, est execu de leurs agresseurs, Indlqi
Raymond OLIVIER, a la Ga par ses ravisseurs, esti t-on de source extra off
lerie Monnin, sise au Boule- lInt les observateurs a Buc cielle.
yard Jean Jacqufes Dessa- i Aires. On estime, dans les mille
lines. .Darts un tel cas, ajoutefit de la police, que ces attei
Malgrd un deluge d'eau, observateurs, seal une tats sont le faith des gueril
furent nombreux les pein-.rcataure. militaire conduite ros Tupamaros quia. gapeJ
ires et les amateur, ikin'. maid-d-auenr.-p ourrato .r=- o' 6 oflipofrhiehas par
---Tref' nppoiteri ses eirnlres pecher que le ptays, diLse en police depuls l'attaque, vi
productlons. deux camps irrecoiicillables, dredi dernier, par un groU
Une impression de douceur, soit livr a ila guerre et au de quarante guerillbtis, d
de came, de paix se d6gage chaos au course des piochains centre d'entrainenment de
de ses tableaux, mols. marine natlonale.


L'exposition reste ouvertl
jusqu'auf 10 Juin 1970.
Nous presentons nos pluck
vives felicitations au pein-
tre R. Olivier.
xxxx


scenes
vaudouesques
Samedi, t l'auditorium de
1'Institut Haitiano-Amdri
cain, un tries beau spectacle:
Une representation-de man
festations stylisees du Vau-
dou.
Chants et presentations
de ceremonies vaudoues-
ques firent les delices de
tons les spectateurs.
Les numerous furent bien
executes.







ecine- Leconte .
pres les mmes u-guniier.
Une defense stout leu, ,ud(i
flammes qui n'a encaisse au
cun but lors de la phase prel
minaire; Uh milieu de ter -
rain anime pat Legros, tra -
vallieur et trns bon shoo -
teur) Un tandem d'avantI
Gaetjens, Grand Pierre tres
efficace. ,
Le problem poui ies deuw
equipes, c'est lpui attaqie
Ce n'est pas qu'll luanqui
dans ce secteur d'lnuividuE
lites marqitantes, mais 11
existed une absence de-cohe
sion et d'harmonie qui Iu
manifest lors de leurs deu:
derniers matches.
De toute faqon, on va fair
des retouches. Et dans le
deux camps, 1'enthousiasmn
1it tel que cette prenmire l
nale univerlitaire pronleL d'
ire passion riante A Vendred
done d66 4 lieures P M poii
appiaudir ti enci.'.irane"' fu
LLIVS medoc-li ei fL'itrs Ing
nieurs
i'Voir suite en pi" 4)


s-
tr.




te
d-
1e
ec
la
u-
er,
or
me
n-


Le Coin de la Recherche

Sdentifique

La theorie ds. apparsMcer me du Dr. MARCO TODES-
et cae la iW omopuyue UtuiM et ae a rsycnooiupny
du gDe JAL.MUW' 'J L'_JuiS- sique qui prove ii1LIiIeuiLLU
(JtLML iaim aensmiion a Ira- quement I apparenie oe la
%ers les'unrveraste amercau crui eI et in a1tLeCaLVau uu
nes et gagne qeues ai'urope prmcipe spUirtuet counuque
C est, en un mo01 tne reVom r numain.
tion oans 1'ararem e0 la Le grand mathematcleji
bcience. LIntereaant arU- Aloert, einstein a Lormuie u-
cre suivantQ a1 rol DTrr ne nouvnue conception ae
ATTAL, 'reg ditalle, notua lJMivers avec sa 'ineone at
en aonne la conuManAon. la Hkeauve, qw a jete iL
XXX'X plus vive lunmiere sur oe nom
LA SCIENCE DITE EXAC- oreux penrene au mon-
TE ET OBLIGEE.PDE RE- ae physmque. tout en laissant
CONNATi'E SES ABOURDI dans i'ombre une quantity
TES HYPOT QUBS: EN d'autres ptiinomtnes non
FAVEUR DE L'E~1ATITU- moins important.
DE DES SCIENCES TRANS-
CENDENTALES grace au ge (Voir suite page 2 )


Ins a nitan s


ant
16-
loc
ire
un
ale
da
4t0
In-
ve
et
un
ieo
I -
mux
n -
ale-
* Ia
en-,
ape
'un
la


e X x XXXXx
e IA CONDAMNATION DEUX ETUDIANTS TUES
A MORT D'ARAMBURU EN COLOMBIE
BUENOS AIRES -- AFP BOGOTA -AFP --
L'ancien president argen Deux etudaints ont etd
tin Pedro Eugenio Arambu tues par balles lundi dans le
ru, enleve vendredi dernier, port colombien de Buenaven
a 6te condamu6e mort par tura, au course d'affronte. -
le tribunal revolutionnaire ments avec les employs de
d u commando peroniste la douane, annonce-t-on of-
Jnan Jose Valle announce un ficiellement a Bogota. Un
communique de ce mouve nombre indetermine de bles-
e nient que public ce matin, la ses par balles ont dt6 hospi-
- press argentine, talisds.
Les auteurs de _ce commu- Les troubles unt eclate a la
i niqu6 qui reveridiquent leurs suite de la mort, samedi der
- droits ajoutent que les res nier, de deux eleves d'un eta
tent d'Aramburu sciont re blisseoient de Buenaventura
s mis ft sa fanille quand le peu tues par les douaniers.
- pie argentin sera en posses- xxx x
e sion du corps de as bjen ij- LA PROPOSITION DE
mee Evita. MEDIATION DU PRIMAT
i Toujours selon ce commu- D'ARGENTINE
nique, 1'ex president Arambu BUENOS AIRES AFP -
ru a reconnu etre tesponsa Le Cardinal Primat d'Ar -
ble des decrets du 9 iuin 19581 gentine, Mgr Antonio Coggia
qui ldgaliserent l'executlon no, a offert lundi sa media -
de 27 argentins sans 'juge tion dans l'affaire de 1'enle-
miiet el sans raison jusLifla- vement de 1'anclen president
tie ct L'un autre decret con >?Pedro Eugenio Aramburu,
damnant a mort hult millital cdans une lettre ouverte aux
res. ravisseurs de o'ancien presl -
xxxx dent.
TROIS POLICIERS Er Souilgnant qu'il veut evi -
)EUX ETUDIANTS ter une monstruosit6, sauver
ONT ETE BLESSES la vie de 'ancien president,
MONTEVIDEO AP d'un pere de famille et 6par
a Trois policies et deux etu. gner une mere et une spouse,
i diants ont dtI blesses ce ma-' le Prim't fa.it remarauer que
- tin en plein centre de Monte la vie de I'ancien president
- video par des rafales de mi- n'est paq seule en jeu mais
- traillettes tirades vrasem aussi le prestige de la na -
s blablement par des guerille- tion devant le monde, )a
s ros Tupamaros 9a partir de pqix t l'avenir du peupte.
deux automobiles.,apprend ,- areentin. I ffirme encnle
x c. de bonne source. cu'il est ]as dsiDosltlon des
?. Les m6mes Dersounnei ont ravsseurs pour entamer 1e
e tire ensulte sur uu policler dialogue.


-,


La catast e du Prou
IA catastrophe du PWrou


e VIOLENT TREMBLEMENT /
s DE TERRE AU PEKOU
e LIMA AFP-
I HuIlt &ecousse.I(-. i.luli iLIes
t unt, ebranl le eron intreS
i 0 h 24 gmt dimanche t '2 h I
r gmt ludli.et. l'ampleur de la
- catastrophe est t.e qu'll cst
encore difflcle d'evaluer le
ilombrO .4es vlztimes des si -
ulstrT6f.ol journal El Comer
oio d &LlYna fait alas de P1lus


de 10.000 morLs.
Cinq cents kilometres le long
de la c6te au Pacifique (de
Lima A Trujillo ont ete rava
ges pal it? treinuol(cetit de
lerre linsi que Il region Ani-
dine de Huaylas. au Nord-est
de Lima. Dans ce .,c.Leur. !.,
.ille de Huaiaz (:29 'jai habi-
ants) est debulLe . ]AIour
(Suite pare C col. I)


par Claude Dambreville


Monsieur et Madame Chris
tian Bouvelle, leurs deux jo-
lies' files Corinne et Virgime,
gofteront pendant m r o i.s
jours les -deuces d'fHalti.
Christian est ing6nicur, tan-
dis que sa femme Colette est
professeur. Les Bouvelle resi
dent & Porto Rico.
xxxx
Monsieur Ciftord Brandt,
Conselller/Adinlnistratif des
Rotary de! la; Jamaique, de
Gayman Island, et d'WHaiti,
est part Kour Kingston same
di martin '
xxxx
Samedi martin, erge Gail-
lardvnlanagYr dG A Canbas~-
en Haitig accuefll k leur des
center d'avion Alicia Mayrli
et Awltri-Ortiz. Ces deux vo,
yageuses; qui sont arrives a
bord d'une Fiesta Jet de Ia
Caribair, travailliuJ, a la sec
Lion de comptabllilt de cetLe
prestigieuse cainpagnie ad -
rienne, Porto Rico. Leur se
jour lei sera de court dure.
St6phanie ienis, une gra-
cieuse demoiselle de sept
imols, dormait& a poings fer -
nies dans sa bergelonnette
de voyage. Veillasit sur son
sommell sa jeune grand-mel-
re, Madame Alfred Stecher.
Dans quelques lnmtans, Ste -
phanie allait prendre 1'avion
avec sa merd, Madame Caro-
la Denis, n6e Stecher. Carola
et son b6b6 sont reparties
pour Miami samedi ratin, a-
prAs un seiour de vlngt-et-
un jours ict.
Sont arrives ici smedi
Monsieur Jacques Geslin et

Nos condole6as es
an Gvt. et aun reple
k'eruvlesS
Le People ami du Pdrou
vent d'etre victime d'un
tremblement de terre d'une
rare violence. Une informa-
tion, emanee d'une source
offcielle, value leo ombre
des marts d 30.000. C'est di-
re 'ampleur, de la catastro-
phe. La situation est tragi-
que dans les zones sints-
trdes.
Toute l'Amdrique doit ap-
porter les secours et Vaide
ndcessaire pour aider le Peu
pie Pdruvien dans cette tra-
gddie.
Le Nouvelltste A prie le
sympathique Ohargd d'Af-
faires du Pdrou en Haiti d'a
grader 1'expression de ses sin
ceres condoldances et de
blen vouloir les transmettre
au Gouvernement pdruvien.


Fete des Meres
Le concours de Citations
consacr6es a la Mere all-
gna plusieurs participants
et le tirage au sort a desi-
gnA Raymond Dabady qui
beneficla du voyage aller-
retour Port-au-PrInce-Mia
ml-Port-au-Prlnce.
FeUcltations a la Llgue Fe
minine d'Actlon Soclale, aux
meres et grand'meres, Rux
laureats du Concours. -


s, fenmme Micheliie. Ces
deux toun iaes sont onus les
deux employes Oes. iT.T.T a
basse- Terre, Guadeloupe.
11s se proposeent de passer
cinq ours ous le ciel d'Hlai-
ti. .
.xxxx
Monsieur Gesner Champa -
gne, membre de la Federa -
lion Haitiennme de Football ec
Assistant Directcut des Ma
gasins de l'Et(at, a pris l'a -
vion samedi malAn, a destina
tion du Mexique. L nous re-
viendra dr.iL 23 ou. 24 jours.
Gesner est alley assister b, la
dernimre phase de la Coupe
Mordlale de football ..
xxX "
Monsieur. Jack.Fordy et sa
femme Betty - ront cinq jours en -Iaiti lls
sont arrives au pays samedi
martin. Jack est conseiller
commercial. Les Fordy, un
couple d'Am6ricains affa -
bles, sont- descendus a l'hitel
Choucoune,
-- -x x x
Monsieur Robert Coles s'e-
talt rendu a San Juan poul
affaires. II est rentr6 de vo-
yage smedli. Sorr- sdJour i
Porto RPico a dur quatre
jours.
xxxx
Monsieur Louis A. Magloi-
re employ superieur a la
Poste, sa femme e son fails
Didler sont parts pour les E-
tats Unis samedi martin. Us
sejournieront a" Miami et a
New York.'Parmi les parents
qui entouraienit ces voya -
geurs It 'adrogare, nous a-
vons remarqu6 Madame Cha
ton Roy et notre confrere
Jean 'A Magloire. Monsieur
roiuls A. Magloire, sa femme
et son fils seront de retour
dans un mois.
xxxx
Monsieur Guy L. Celestin,
de la Shell, et sa femmnie Ro -
se, de Qualitef, ont pris l'a-
(Suite page 6 col. 2)

Dipart "e deux
Membres de da
Mission francalse
Deux personalities fran-
caises appartenant a la Mis-
slon diplomatique de la Re-
publlque Fransalse nous quil
tent prochainement. En ef-
fet, le premier Secretaire df
'AAbaassade de Francea M
Andre. Tanguy et de l'AttachW
Culturel, M. Serge Braud(
vont laisser Haiti, apres a-
voir chacun d'eux oeuvrN
dans sa sphere d'action poui
intensifier les relations Frar
co-Haitiennes.
M. Andr6 Tanguy a te en
plusieurs lois Charge d'Af-
faires a.l. et a apporte une
precleuse collaboration h
I'Ambassadeur M Braudo a
donnd une nouvelle Impul-
sion aux activists de l'Insti-
tut Fransais d'Haitl. On les
volt partir avec regret ainsi
que les charmantes Mmes
Tanguy et Braudo. -


- Pijuerarine dtrata.U.8.t


FINAVER


COMPRIMKS ET IR.
ELIMINE COMPLETEMENT LES VIS INMTESTINAUX
Ascaris, Oxyurm

LABORATOIRE DAY p w ""eH
^Kax^tta~g~iaWMtt~tW N


Leon Laleau donne une opinion
6loeieuse de i'ouvrage de D. Charlier


I __ _













Suivant la nouvelle th6o-
rie, I'Uitvers est constitu6 ex
cluslvement d'espace flulde
don't lea movements rota-
tolres forment les syst6mes
astronomlque et atomique
don't est gompos6e la matl6-
re cosmlqle et don't les mou-
vements ondulatoires, lors-
qu'lls frappent nos organes
sensorlels, suscitent dans no
tre ame les sensations de
force, de lumiere, de chaleur
de son, l'Tlectrtcit, d'odeur,
etc. Les stimulants m6canl-
ques qui d6noncent les ph6-
nomznes du monde oblectif
sont non settlement alters
par nos organes sensoriels,
malis effectivement transfer
mds par le sujet qui les per-.
golt.
Ces phnomnee no us pa-
raissent ainsl subjectivement
blen diff6rents de ce qu'il
sont dans la r6ait6 objecti-
ve.


Une scene de 1'Acte II de ROMULUS LE-GRAND.
Ketty LEMOINE et P. Richard PRATT
de F. DURREMATT que vous frez revoir le- Mard 9 et-le
Jeudi 11 Juin au Centre Culturel de T1Impasse Lavaud &
7 h. 30 du soir.






fVOTRE HOROSCOPE I
Par Fran rvet ori (


Cherchez la section correspondent au Jour de votre anniver
saire de naissance et vous trouwere les perspectives que
vous signalent les autres pour demain.
Droit de reproduction total ou partelle rdservd.
PropridtM King Features Syndicate Exclusvitdt
cLE NOUVELLISTE>
MERCREDI 3 JUIN 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER) : Le moment est venu '6
tudier les comptes-rendus, les ren
seigndments et les mfthodes que
vous avez utilis6s. Vous travail-
lerez avec beaucoup d'efficAeit6
(et de profit) si vous &tes atten-
tif.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU) : Succts dans la gestion
des affairs d'autrui; intnrits per
sonnels et voyages favorises. Vous
accomplirez beaucoup sous les in
fluences de cette journ(e.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) : Soyez sorieux mais
avitez inquietude et souci, ne pr6
voyez pas vos ennuis. Vous pou-
vez, par un effort soutenu, obte
nir un rtsultat satisfaisant. Une
action directed vous vaudra le res
pect.
22 'JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Exercez vas capa-
cites pour que les 6vtnements se
dtroulent, pour preserver 'ordre
ct maintenir une ambiance de
rtussite. Soyez persBevrant.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION) : -Notez 1avis que cer-
tains de vos proches seront fati-
gants et manqueront de l'616-
ment n4cessaire a un vrai success
aet A l'expression d'une bonne vo
lonf6 certain. Faites de votre
mieux pour r6agir.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE) : Plans slides,
Btude des poss'bilit6s nouvelles et
des moyens d'amtliorer la situa-
tion. Montrez le maximum d'en-
thousiaeme mais appuy4 sur des
facteurs qui ne flechiront pas.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-


Avis Matrimonial
Je, soussignt, Mme Ruth
Olivier avise le public en gt
ntral et le Commerce en par
ticuller n'etre plus response
ble des actes de men 6poux
Pierre A. Ptan demeurant ac
tuellement A Brooklyn (New
York) de qui je vis sapar6e
pour incompattblit& de ca-
racteres,, sevices, injures gra
ves et publiques, en atten-
dant qu'une action en divor
ce lui soit intenthe.
Brooklyn, le 25 Mat, 1970
Signed : Mme Pierre A. Jean
n~e Ruth Olivier


TOBRE (BALANCE) : Alors
que vous d6penserez avec intelli
gence, en general, aujourd'hui
peut etre pour vous un jour de
folio. Mime si les possibilities
sont tentantes, rtsistez au.-,dsir
de les suivre; -
24 OOTBRE AU"22 NOVEM-
BRE (SCORPIOI) : Adopted
une m6thode diff6rente des autres
et que e seft une surprise. Ira
vaillez avec tenacitM A des teaches
qui voU, donneront de bons r&-
sultats. Votre prestige croit.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE) : De
belles influences de Jupite- vous
donnent initiative d'atteindre
vos objectift. Abattez les indtsi-
rabies barritres; reconnaissez les
veritables obstacles.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE) : Le sue
eos ne demand qu'une attitude
strieuse et de la volont6, deux
qualitts qui font rarement dO-
faut aux Capricorniens. Ne per-
dez pas de temps sur Paeccessoire
et, surtout, ne faites pas fi des
r6sultats et des possibilities mini
mes.
21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU) : Lea in-
fluences- astrales stimulent vos
dons d'artistes.Les littbraires, lea
peintres seront favorises. Le sen
timent, aussi, est sous un bon in
flux.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Evitez limplusivi
tit6.Sautes. d'humour et extremes
doivent etre corrig6s. Dans la
routine quotidienne, vous r6umsi-
rez surtout si vous gardez un corn
portement couple.

SI VOUS ETES NE AU-
JOURD'HUI : Vous Ates tris di
vers et, selon vos inclinatons, et
votre education vous r6ussirez
danes n'importe lequel des sec-
teurs diff6rents come celui de
1art, de la medicine, de la scien
ce ou de l1enseignement. Vous a-
vez aussi un sens aiga des affai
reos Vous save admirablement
bien choisir et evaluer rapidement
les composantes d'une situation.
Vous ltes sur vos gardes, ardent
mane pour une action efficace.
Vous avez de nobles id&.s et de
l'honnatett. Vous Stes loyal et
bienveillant 'lgard de votre
prochaln.


Machines a Coudre

Nous Reparons et Transformons touts Marques
de Machines A coudre :
Industrielles ou Familial s.
Devis pour Modernisation et Installation de Fabri
ques.
Service Apris-Vente : B ,RNINA
Guy B. Glaude : Beheerder.
c/o : Etage POPO. 75-Rue des Fronts Forts.


mlque, ou chlmlqueu male
pour expliquer les plaiomb
nes psychiques,. la pens6h et
la conscience, elle n'a trou-
ve que L'HYPOTHEBE AB-
SURDE D'UN ENSEMBLE DE
MECANISMES A action phy
sique, chimique ou 6lectri-
que produilsant des ph6no-
mbnes psychiques. Or, -s la
technique scientifique peut
prouver, par des mecanis-
mes semblables, que le coeur
fonctilonne comme une pom
pe, l'oeil come une station-
t6evlision, 1'oreille comme
un microphone t6ldphoni-
jque, le fole'-comme @n labor
toire chlmique, etc., aucun
ensemble de m6canisme n'a
encore Wte trouv6 pour pro-
duire de intelligence ou de
la pensee. Par consequent,
intelligencee, la pens6e, la
volontd pt la conscience ne
sont pas des attributes de la
matlire, mats sont des quail
tes spdcifiques du PRINCI-
PE SPIRITUAL aui anime no


Le son, par example, est tre corps et que nous avons
un ph6nomene physique 5 appeal 1'ame.
l'on consider la vibration
atmosph6rique qui le product Dans le monde physique,
et 11 est un PHENOMENE il n'y a que des acc6ldrations
PSYCHIQUE sial'on consld- de masses, les sensations
re la sensation acoustique sont le domaine exclusif de
que cette vibration suscite 1'Ame. Saint Thomas d'Aquin
dans un sujet. De meme, laa a dmontre philosophique-
luml&re est un phenomene ment (et surtout les Sages
physique sl 1'on consider, la hindous I -) que L'AME
vibration de l'espace A la frA EST UNE ENTITE DIFFE-
quence qui la product, tan- RENTE ET SUPERIEURE AU
dis qu'elle est un plhnomt- CORPS. M TodesMhlnl a eon
ne psychique- sil Von conisid firmn6eette.'ntuttio-. du, g6-
re la sensation lumineuse nie. La th6orie des apparen-
que cette vibration ; 'asulcte .eeas mt DTNE PORTEE UNI
dans un sujet. En consequen 'VERSBELLE; "elle englobe tou
ce, ces sensations, 6tant une tes les sciences qui dominant
activitA exclusive du sujet, l'intellectualit6 contempo -
sont des ralitks .dans le mon raine. Partant de l'Aquation
de psyghique. tandis qu'elles g6n6rale -de l'univers, "on
sont des apparences dans le peut en deduire toutes les
monde physique objectif. lois de la physique atomique
de la chimie, de la thermody


Nous -vivons done r6elle-
ment dans un universe obs-
cur, muet, incolore, inodore,
sans goAt, et m me sans for
ce ni dlectricit6, parcouru u-
niquement par des mouve-
ments d'espace qui se r&vA-
lent 6 nous sous forme de
chaleur, de lumlere, de son,
etc,.1 seulement lorsqu'lls frap
pent. nos organes sensoriels
et -ont enreglstres par la
central du cerveau et PER-
CUSBAR L'ENTITE SPIRI-
TUELLE QUI NOUS DOMI-
NE et que nous appelons 1'
me, qul est lMe 6 notre corps,
mais est de nature diff!ren-
te et supdrieure A notre
corps. La representation sub
jeetive de tout phenomene ob
jectif est done la r6sultante
de trols effects concomitants:
Physique, biologique et psy-
chique. If taut determiner
chacun de ces effects pour dG
couvrir ce quest effective-
ment la realltt objective.
Dans ce but, M. Todeschini
a 6tudi6 l'anatomie avec la
passion du m6decin et Iexac
titude technique de 'lngd-
nieur (1). fI a analyse &6
fond LE SYSTEM NER-
VEUX DE L'HOMME pour
sulvre les effects des stimu-
lants m6canlques qul trap-
pent nos organs sensoriels
et, A travers les lignes ner-
veuses, arrivent au cerveau,
afin de verifier comment, otL
et dans >quelle measure ces sti
mulants sont attires, oil et
comment ils se transforment
en sensations.
La conclusion de cette Atut
de minutieuse et systtmatl-
que est que tous nos organs
sensoriels et moteurs, 6 ac-
tion volontaire ou automati-
que, sont constitute et fone-
tionnent come des APPA-
REILS TELETRANSMET -
TEURS reliant les parties de
notre corps oil is sent pla-
ces aux apparels rtcepteurs
condenses dans la central
du cerveau. Avec une patient
ce de moine, Marc Todeschi-
ni a reconnu et suivi les in-
nombiables lignes qui consti
tuent le rtseau du system
nerveux et a reconstruit en-
suite les schdmas 6lectroni-
que de ce system, v6riflant
ainsi par l'exp6rience la
pleinp correspondence des
deux systAmes-selown les lois
et le fonetionnement des ap
parells analogues employs
dans nos laboratoires scienti
flques.
Notre system sensoriel
est 'done constituA' par un en
semble d'appareils r6cep-
teurs et transmetteurs qui
entrent en action chacun &,
sa propre Achelle de frtquen
ce. Ce system est purement
physique, actionnt par des
forces et parcouru par deas
cbrants exclusivement phy
siques,' qut se ',transforment
en sensations lorsqu'lls arri-
vent a la pentrale de recep-
tion du cerveau et sont per-
qis par 1'Ame.
'La ',pbjlt^logel e'''est eftor-
_ceA d'expllquer-le fonction-
n ant.' do tone iM- organes
-du oorps humain-comme des
m6canVsmes a cton -dyna-


namique, de 1'optique, de l'as
tronomie; les equations de
la mdcanique de Newton, eel
les de lU'lectrodynamique de
Maxwell,l'6quation de Schroe
dinger qui r6git les mouve-
ments interatomiques. On en
d6duit encore la distance
des planetes du solell, leur
vitesse de rotation diurne et
de rAvolution annuelle, leUr
masse et leur inclinalson
sur leur orbite. M. Todeschi
ni a pu ainsi corriger ler-
reur courante que les trajec
toires des corps c6lestes en
rotation autour du solell
sont, selon les lois de K&-
pler, des c6niques: un caljli
tres simple demontre qu'l-


Carnet Social
ANNOUNCE DE MARRIAGE
Nous avons le plalsir de
vous announcer que M. Exo-
phane Jn. Pierre, fils de M.
D6rissin Jn. Pierre et de
Mme Elodle Joseph, avlait
pris en marriage Melle Pau-
lette Robert flUe de M. IlU-
cleux Robert et de Mme Eu-
gtnia Pierre. La bdnediction
avalt eu lieu le Samedi 23
mal tcoul ait lEglise St Yves
des Cites St. Martin A 10 h.
A.M.
En cette heureuse occasion
nous souhaltons nos mell-
leurs voeux de bonheur 6 ces
deux conjoints.


Le ckdM3 AM ...


lsu.:oont ldes., splles. Ainal, pllqu alnal l ,ysmt6me so- Marcdl 6 h. 30
lawn-s no papmo 'tpas au- laire, Fresnell.a nature on- Merred & 6 h. 30A
tour du solell.o e ellipse, dulatoire de la lumlere et,- DU YANNONRE
mais deux demi-spirales fga plus tard, .Hertza 614ictroma DU YANG-TS
lea et sym6triques; qui sont gnGtlame. La second suppo (o(Sace unique)
la reelle trajectoire de notre se l'espace absolument vide.
globe. Elle prend I'apparen- Newton a expllqu6 ainsl la
ce d'unen6lllpe quand on la contlnult6 du movement ELDORA0 DO
considbre d'un point situ6 des corps c6lestes, que n'ar-
sur la spirale. rMte aucurne resistance du M ardi 6 6 h. et 8 h. 15
milleu. Avec la premiere hy RINGO AU PISTOLET
Les m6mesi lois s'appliuentt ,p6th6se, fon pout' rendre Entree Odes. L50 et S
avec la ntPme rtieur aux '- compete de"d6 pour cent des Mercaedi &- hi et 8 h.
toiles et aux amas stellaires pli6nom6nes et; avec la deu- JEUNESSE DROGUEE
qui peuplent, en systenme de -.xzme, det40 pour cent, l'une Entr6e Gdes. 2.50 et 4
plus en plus grafndloses, les-excluant l'autre, dans. UNE
ablmes incommensurables de CONTRADICTION SCIENTI- 2" z- --
l'espace. Et omme toutes -FIQUEMENT INADMISSI-
ces d6couvertes correspon- BLE.,
dent exactement aux obser- M. Todeschini a tabli, au
nations astronomiques, la thd moyen ae cactus a umLables
rie des--pparences a requ
lPexpdrience-des -confirma- e proaonueur eL ue ogtque/
is pratiques qu'aucune- au mtE .iProgramme dui
ten- Ib.PACE, FLUi-m I. rograsme duI
ter. MOBu ave laquue tl a Consulter votre co
La Thdorie des-Apparences reuo expsnquer ,rus ler.
marque un tournant dans la P omen es naurls,-lere ....LUNDI.......9 ... 9 h.
pens6e selentifique de hu- atn MARDI ........... 9 h. e
pense sclelflque de lu- general qui leengolebe tous. JEUDI ............ 9 h.
manite ..... -........-


'Prof: DOTT. ATTAL
(1)Rappelons-que la m6
decline -entiftement r6for-
mee,f-du Professeur Todeschi
n;-ne necesstete plus de vivi'
section.
-Or, MARCO.TODES5O3INI
A SUROLASSE :EINSTEIN
AMEC BA TH- ORIE .DES
APPARENCE& aumoyen': de
laqualle 11 a r6sest A exprl-
mer, avec la:slmpllcit6 pro-
pre au g6nie, 1-'quation' g6-
nerale de l1'Jnivers .qu'Eins-
tein n'aipase encore' ralis6e
et que, d'ailleurs, la thdorie
de la Relatlvit4 n'est peut-
Wtre pas en measure de reall-
ser.
La science moderne s'est
deveklopeo suitanti deux ihy
poth6ses contradictoires :
I'hypothfse cartestenne de
1'6ther cosmique et l'hypoth6
se newtonlenne du vide cos-
mique. La premiere suppose
1'espace rempli d'un fluide
imponddrable immobile dans
lequel se meuvent les masses
mat6rielles. Descartes a ex-


LA LIVRAISON D'AVIONS
AMERICAINS A ISRAEL
WASHINGTON, (AFP),
(de Francis Lara)
Le 'President Nixon, apr s
avoir differ sa decision de
liver 125 avions supersonl-
ques au government isra6
lien, procede actuellement 6
un r6examen d'une dAcision
qui a suscitA tent d'dmoi 6
Tel Aviv.
Le Chef de 1'Ex6cutif ne
paralt pas encore cbnvaincu
de la validilt des arguments
israUliens qui insistent sur
la gravity et 'ampleur de
assistance sovitlique 6 la
Rlpublique Arabe Unie. Il
pr6ftre attendre 1'analyse a
laquelle precedent actuelle-
ment-les services comp6tents
am6ricains avant de fournir
25 Phantom suppltmentaires
et une centaine de Skyhawk
pour permettre au Gouverne
ment Isradlien de rajeunir
son armde-de r'air et de fai-
re face A une conjoncture
rendue trms difficile par la
presence de. pilots sovi6ti-
ques.


i a pu. amsl lonner-la de--
monstration physlco-mathe-
matique et experunentale de
la densitA et de la mobilit=
de l'espace ..et -explquer le,
intime. ce la Inmatiere, de la
gravity, de. la chaleur, de 1'6
lectricite, du magnetisme, du"
son, d. la ,umlre, des.ac-
tlons et reactions chimique,
astronomique .comme e appa-
rences d'une Xalit; physi-
que : le movement de l'es-
pace.
:En consequence, toute 1'in
finit6,de-phenombnes de lois
qui a tenu jusqU', nos ours
la : science div.ise en un
grand .nombre ide branches
dlflfrentes, est 'rdulte &
quelques sampless actions flul
do-dynamiques, base sur un
petit nombre de relations
math6matiques ddcoulant
d'UNE SEULE LOI UNIVER-
SELLE don't toutes les lois
qui r6gissent la Mecanique,
l'Accoustique,' la Thermody-
namique, l'Optique, l'Electro
magndtisme, l'Astronomle et
la Physique atomique ne
sont que des cas particu-'
liers.


'EN BREF
LIMA- De l'Ocean aux An
des, le tremblement de terre
iaisse des milliers de morts
au P6rou.. Dans une seule
ville: 650 morts et 2.500 bles
sets a 'hlbOpital.
MOSCOU Mission scien-
tifique. Deux Russes parent
pour un vol orbital' autour de
]a terre.
xxxx
WASHINGTON 60 Se -
nateurs poussent le gouver -
nement a vendre a Israel les
avions qu'il a demands.
JERUSALEM Israel et
la Jordanie 6changent des
coups de feu, chacun -annon-
ce la mQrt d'un enfant.
BONN Des divergences
dans la coalition gouverne -
mentale de Bonn retardent
les conversations avec Mos
cou.
sxxs
LONDRES Les travail -
listes et les conservateurs
s'accusent mutuellement de
nmensonges, des r'ouverture
de la champagne Alectorale.
SAN CLEMENTE.-- La Mai
sun Blanche announce ; s
,. Utats- Unis nei soutiendiont
pas les unis de Salgon a -
piss le departs des G. I.
xxxx
BOGOTA Eclalrcie sur
la trinity. Le calme est reve-
nu a la Trinit6 apres quel -
ques jours d'linsecuritA au
course desqueiles le gouverne-
ient a manqu6 de e faire
reverse. M. Eric Williams,
Premier Ministre et homme
fort du regime, a de nouveau
la situation blen en main.


PIO&W RVOUS jSARV/R & rT4VCEA VA2111/6AATEA(V

A*SVRAt/CE YWAGOE
~ViAVAB



VO~YZ ~>- < sd t


BUREAU

CLIUMATISE


454 VENA(/ AfAE ./AAWE TEL
C/Tr D. 'ExPoffoN 3969-359/


5
D'OR
1.00
h. 16
4.00


AU CAPITOL


*




Lundi ler-au Samedi 6 Juin
nWeillre :


a MaisolnYVES MORAILLE
& MaisorYVS MORAILLE
& FOOD STORE
6 FOOD STORE


Demonstration tous les jourasur rendez-vous
h CASA POMPADOUR
Rappelez-Vous Madame eBelle ce soirl Rid6e Demain,
L'Avenir de votre 'peau se joue A trente ans.........
HELENA RUBINSTEIN
.- ^ rrs *j --**** -


Mardi a 7 IL.et 9 h.
LES REINS 'DES VIKINGS
Entr6e $ 1.50 par voiture
Mercredi a i7 h. et 9 h.
LERENARD
Entr6e $ 1.00 par vditure



PARAMOUNT.
Mardi A 6 h. et 8 h.
LES LANTERNS ROUGES
Entr6e Gdes. 2.50 et 4.00,
Mercredi ---et 8 h.
L'HOMME-/QUI VENAIT
DE CANYON CITY
Entree GIes. 1.60 et 2:60


AIRPORT CINE
Mardi 6 6 h. 30 et 8 h. 30
QUAND LE. CQLTS
SONNENT LE'. GLAS
Entr6e Gdes. 2.50 et 4.00.
Mercredi 6 6 h. 30 et 8 h. 30
MACISTE CENTRE
LE VAMPIRE
Entree Gde. 1.00 et 1.50


CINE UNIOK
Mardi 6. 6 h. 15 et 8 h.
077 INTRIGUE LISBONE
Entree Gde, 1.00
Mercredi 6 6 h. 15 et 8 h.
PLUS FEROCES QUE
LES MALES
Entr6e Gde. 1.00


AVIS
A LOUER
Un terrain ayant une peti-
te construction pouvant ser-
vir de -poulElder, -sis-a Bizo-
ton, pour tous remseigne-
ments s'adresser A MrW Joseph
Plerre-Pierre, Foto-Nbuvelle,
Rue des Miracles No. 110


lh:
lh.
hlb.


ViND NLLJuCI .... 9n. a in.


CINE ISENEGWAL
Mardi 6 h. 15-et 8 h. 15
COPLAN SAVE SA PEAU
Entree Ode. 1:00
Mertedl 6 h. 15 et 8 h. 15
LE POINT DE
NON .RBiTUR
Entr e Odes. 1.50 et 2.00


CMUE PALACE
Mardi 6 6 h. et 8 h. 15
LE SEIGNEUR D'HAWAI
Entrde Ode. 1.00
Mercredl & 6 h. et 8 h. 15
CASE-TE*TIBE.IgIOIS
-POUR -LE--Jbf KA
Entree GOde. 1.00


CMIE STADIUM
Mardi (En Permanence).
LA LOI DU SILENCE
Entree Ode. 0&60 .-
Mercredl (En Permanence)
Mercredi (En Permanence)
LE CID
Entree Ode. 1.00

MONTPARNASSE
Mardi & 6 h. 15 et 8 h.
SAM LINTREPIDE
Entree GOde. 1.00
Mercredi A6 h. 15 et 8 h.
L'EVADE DE YUMA
Entree Ode. 1.50

Mardi 6 6 h. 30 et 8 h. 30
S AIP AN -
Entree Odes. 1.20 et 2.00
Mercredi t 6 h. 30 et 8 h. 31
LE' DETECTIVE
Entr6e Gdes. 2.00 et 3.00


DECES DU MOR

Sauveur Jn. Pierre...... 60 an
Lucien Masllaon ......5 mol
ChAry Noemise .........76 an
Henry PFestat ............82 an
Lornise Blain ............72 an


"d. nou IsUfL"lst


Mardi & 6 h. et 8 h. 15
DEVINE QUI VIENT DINER
nItree Odes. 300, f&.1.00

X 3, AGENT SPECIAL
Entree Odes. 2.50 et 4.10

A MAGIC CINE
Mardi a 6 h. 15 et 8 h. 15
UN HOMME TRAQUE
Kat etl Odes.. 1.2get a 50
MrTdl if fbh:.1"ef 8 h: 15
L'HOMME A FEMME
Entree Odes. 2.60 et 3.00


.~~zV2W~1-*a~z1~ 1MtI'Zrco~


DAMNS 'NOS CINEMAS


Assurez- vous ila


Norwich Union

La Meillure Compagnie d'Asurancwe
Etablie en Haiti
JOSEPH NADAL & Cie. Repr6sentants


SBanque Nationale

de la Republique d Haiti

Banque de l'Etat Haltieni

Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Cheques a la Banque Nationale!




AVEC

LA




Meflt aiRats



EN BOULETTES







1UEL4UE BO1T

IE RAT

IL PERIRA.


lp~


I~lrr~lrsnr~wnrePlc~4~~C~q~ajt~I~srr~L, r~t~


~L~wli~~~E;ii~o~uUkrir-i~i~i~ -;'~YI~OYI~-sCPiY~Yls




LUNDI ler ET MARDI 2J O 1970


L' Encyc o a


I n travail de DADOU


Coupe du Monde


(Suite, voir le No die samedi)


1938 EN FRANCE
1.- Italle 2.- Hongrie.- .3.-
Br6sil 4.- Suede,
Demi-finales. Italie bat Br6
sl1 2-1
Hongrie bat Suede 5-1
Match pour la 3e. Place
Brdsil bat Suede 4-2
Finale: Italle bat Hongrie

La victoire Itallenne ne
fut jamais. contested. Son
obstacle majeur, Ie Br6sil
ellea l'avalt franclhi en de-
mi-finales. Cette 6qulpe de
1938 fut moins riche en ve
dettes que celle de 1934.
Mais son allant, sa jeunes-
se, son sens de 1'organ-lsa -
tion et des r6alltts en fireht
un onze de grande quality.
Ample et viril football de
movement, football tran-
chant et de contre-attaque,
football de calcio et d'avant
garde, le calcio italfei fut
le grand vainqueur des poin
tes sportives d'avant-gaT-
de.
1950: AU BRESIL
I.- Uruguay 2.- Br6sil 3.-
Suede 4.- Espagne
Nous soullgnons que pour
cette 4e. Coupe du Monde,
11 n'y eut pas de demi-fina-
les. On r1partit les divers
qualifies en 4 groups. En-
suite les lers. de chaque
group disputerent une pou
le finale selon le systhme
championnat, c'est-'-dire
non 61iminatoire, a v e c
2 points attribu6s pour cha
que match jou6.
Le Br6sil dispute le der-
tiner match centre l'Uru-
guay. En principle, un match


nul suffisait aux br6siliens
pour d6crocher le troph6e.
Personne ne doutait du suc-
cbs de cette formidable 6qui
pe brsilllenne. Dans les
moindres villages, on se pr6
para de tres t6t pour feter
le- cler Campeaos. Le Stade
de Maracpna oL fut jout la
finale 6tait plein dbs 4 heu
res du matin. Certains spec
tatturs y avaient meme pas
s6 la nuit apportant tout i-e
qu'Uls pouvalent avoir be-
sdin.
Le soir 'du 16 Juillet, ce fut
done un deuil national au
Bresil: la formidable 6qui-
pe constitute par Ademir,
Jair, Chico, Zizinho perdit
ce match capital. Pourtant,
elle avalt trds bien abord6
le match-en marqiant un
but. Par la suite, les joueurs
prirent de peur et perdirent
tous leurs automatismes.
Les uruguayens 6galisrent
puis prirent l'avantage par
Schiaffino et Grigghia. Ce1
champions de 1950 6taierit
des solistes, sans doute
mains brillants que les br6si
liens mais qui b6n6fictafte
d'un esprit de corps remar-
quable et d'extraordlnaires
facult6s de regroupement.
leur permettant de passer
rapidement de la defensive
Sl'offensive. En some, ce
fut une 6qulpe non pas irr6
lbstlbe mais sobre, equi-
br6e, opinidtre, ayant de la
suite dans les id6es.
1954 : EN SUISSE -"
1., Allemagne 2.- Hon-
grie 3.- Autriche. 4.- Uru-.
guay


Demi-finales : Allemagne
bat Auttiche 6-1
Hongrie bat Uruguay 4-2
(apres prolongation).
3e, Place : Autriche bat U-
ruguay 3-1 .
Finale : Allemagne bat Uru.
guay


par6e par le malin Sepp Her-
berger, formation 6qullibr6e
dans le domaine tactique, sa
vant indlange de bon techlmi-
clen et de battant.
1958 : EN SUEDE
1.- Brf sl 2.- Suede 3.- Fran


GUADALAJARA (AFP) --
(D'un des envoys speciaux
de I'AFP: Paul Deniz6)
Le 3 janvier dernier, la pe-
tite Maria Canedo a r6uni,
lors du tirage au sort, dans
le m6me'groupe l'Angleterre,
tenant du titre, le Brdsil,
deux foiats vainqueur, la Tch6
coslovaquie, deux fois finals
te, et la Roumanie..
Seules deux 6quipes accn-
deront aux quarts de finale,
mais trols sont en measure de
postuler a des titres divers a
cette qualification, la Rou -
manie etant pour sa part ap
pel6e A tenir un rOle de tr'9A
ble f6te, car une defaite de
vant elle condamnerait sans
doute sans appel lun des
trois pretendants C'est dire
qu'a Guadalajara une t6te
tombera, qui pourrait tre
couronnee. Le calendrier en
lui m6me est tres difficile.
II ne permettra aucun faux
pas, surtout face a la Rou-
manie, et les opposition di-
rectes entire les trois proten-
dants seront d6termniiantes:
3 Juin Tch6coslovaquie Br6
sil, 7 Juin Angleterre- Brslil,
II Juin, Angleterre Tchdcos
lovaqule.
Les m6thodes de pr6para-
Lion out 6t6 diff6rentes et el-
les ont, dans leur dernifre.
phase, suscit6 bien des com-
mentaires.
L'avenir dira si 1'Angleter
re et le Br6sil ont eu raison
ou non de rallier guadalaja-
ra assez tardivement, n6gli-
geant semble-t-il le facteur
chaleur.
Les avis sort partag6s sur


verent la marque encore par course de l'6preuve.
Vava sur centre encore de
Garrincha. 1962 : AU CHILI


A la reprise, P616 sur ex I.- Br6sil 2.- Tch6coslova-
ploit personnel, porta la mar- quie 3.- Chili 4.- Yougosla-
que a. 3-1; Zagalo l'imite quel vie
ques instants plus tard; 4-1.
T. di;M 11. r MPI At & f i. BPrn a


les chances de qualification.
Pour artains, ,la Tch6coslo-
vaquie devrait parvenir a de-
vancer 1'un des deux autres
pr6tendants, en particuller
le Bresil. Pour d'autres, c'est
1'Angleterre qui pourrait etre
la grande victim des huitit
rmes de finale. Enfin, les plus
orthodoxes portent leurs suf-
frages sur 1'Angleterre et le
Br6sil. Mais les atouts des
uns et des autres, s'lls sont
divers, sont a prendre en con
siddration.
Champlonne du Monde en
titre, I'Angleterre a affich6
depuis 1966 une tenue inter-
nationale exceptionnelle: en
1969 ella a remportt 7 vic-
toires, obtenu 2 nuls et subi
une seule d6falte de justesse
devant le Bresil A Rio. Cette
annie, elle est invaincue en 7
matches obtenant 4 victol-
res don't 3 a l'ext6rieur:Belgi
que, Colombie, Equateur. L'E
quipe de la Rose constitute
manifestement un des pr6 -
tendants les plus s6rieux au
titre mondial 1970. La techni
que et-la' quality de ses
joueurs, leur robustesse et
leur courage; la classes du
gardien'Banks, sans doute le
meilleur du monde, la vista
de Bobby Charlton, le realis
me de Cooper et des avants
Lee et Peters sont des atouts
majeurs.

L'affaire Bobby Moore
n'aura pas eu de cons6quen-
ces sur le moral de la forma
tion anglaise. don't la condi-
tion physique est 6tonnante.
II n'est pour sen rendre
compete que de se r6f6rer &
l'intensit6 de 1'entrainement
auquel les joueurs se soumet
tent. Sir Alf Ramsey, mant -


festement un meneur d'hom'
mes, n'a pas coach, que, tout
comme en 1966, 11 entendait
mener l'equipe d'Angleterre
vers un nouveau success.
Le BrsilU, lul, est a la. re-
cherche d'une troisieme vic-
toire 6 1'image de l'Uruguay
et de l'ltalie. II apparait tou
tefois que Zagalo, qui fut une
des pieces maltresses des 6 -
quipes nationals. de 1958 et
1962, connalt quelques diffi
cult. Plusleurs de ses vedetl
tes ont des probl6mes. Tostao
celul qua l'on a appele le se-
cond Pel6, est a la recliercle
d'une condition physique ma
xima en raison du retard de
sa reparation, consscutif aux
sequelles de .son operation
oculaire, s6quelles qui, un mo
ment, ont rendu sa partici-
pation incertaine. Gerson,


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR
CALCHE
CORDAY
LE GALLON


EN EXCLUSIVITE

MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. DE RAUCH


Ssaires, fila sur 'atlle gauche
et ira dans un angle ferm6
= __,= _- .=....


Allemagne bat URSS
3e. Place : Portugal bat 1


pour egaiiser uevante BnUUc .
mdus6. Finale : Auigleterre bat
Les br6siliens ne firent la. magne 4-2
decision qu'en deuxitme mi- Elle oppose dans le
temps: Amarildo, sur une ex sacr6 de Wembley d
- +... -.. .... l "n.' e. 925.fl000 allemndse et. tdes


Cette finale devait 8tre en ce 4.- Allemagne suite d'une montee de Berg- 11 4-2 nouveau sur le gauche; 11 liers danglals, les irre
principle une formal pour Demi finales : Brsil bat mark r6duit l'cart 4-2. P Tchecolovaqule bat You- feinta leUr Mate se rabattit blues ehaemis anglais. el
los hangris, car quelqust France 5-2 16 de la tete et sur centre de goslavie 3-1 au centre en.. un court cro mands. La formation b:
Sor auparavantb i 3 Zagalo, leur donna le coup 3e. Place Chil bat chtougos S e qucentra-uipu l late de rAque ouvremagn 'oIse
vale t battu les Allemands Suede bat Allemagne 3-1 e trc r c .lace*:'Chili bat Yougos Schroif qui catirtapult a le bal re. vAllemi abgr aise
par 8-3. Mats ceux-ci ant- a3e. Place : France bat Alle- de grAce. lavie 1-0 aIon dans les filets tch6coslo anglas reprirent lava
mrs par un Fritz Walter, yv magne 6-3 Gabriel Hanot d6crivit ain vaques. Enfin, -un centre do On apprha de I
ritable stratege servant tries magnesi lpoque cette 6poque bre Finale : Br6sil bat Tch6cos- as.. n une erreur On s'approcha de 1
bien le canonier Rhan, ne Finale : Brssil bat Suede 5-2 silienne: .Une condition ath lovaquie- l de Snbrotf donna a oc 3-nd l 1s aaemands,
1'entendlrent pas de cette, Elle oppose le Bresll la l6tique favorisee par un-cor A la stupefactIon generale, sii de rdonneS&" al r t anglals firent la n
oreille et caustrent la gran Suede dans le Rasun da Sta tact permanent -avec. le bal- les tcheques qui d'ordinalre es anglaoe fires la s
de surprise de cette 5e. Cou dumm de Stockholm. Dbs la Ion; une technique actuelle- jouent & la defensive attsa 1966 EN ANLETERRE lonlors des prolngi
pe du Monde. Notons que 5e.. minute, les suedois ou- meant insurpassable darts le quent d'entree; ,Is obtien- ANLETERRE s d ts trOs discs
les hongrols avalent marqu6 rent le score par Leedhom. monde; une tactique qul au nent mtme un but par 'Maso- 1-' Angleterre 2.- Allema "1970 AU rLQU.
le but 6galisateur refuse trefois faisait sa faiblesse et pust a la 14e. mn.; les cla- ne 3- Portugal 4.- URBS8 ,19 : AU .-I .
par l'arbitre M. Ling d'An- Les bresiliens 6galiserent a qui est maintenant devenue meurs saluant ce but ne s'e n"mit-finales Angleterre bTat-' ?? 2.-?? 3.- ?? 4.-
gleterre. la 9e. mn. par Vava sur une un example pour la vieille Eu talent pas encore tues 'qu'A- Portugal. -4 Pron tisqueurs, -iou
De touted faqon cette quli- passe diabolique de Garriri rope. Enfin, un 6qullibre mo- marildo sur une rentr6e de la parole.
nDe d'Aloetna et, e u 6raut cha. A la 32e. mn., ils aggra- ral qui ne s'est demehti au touche, dribbla deux adver- DAI
De dAllenaan aur stsdni


surtout par la force tranquil
le et la sant6 de ses onze 616
ments, gaillards athl6tiques,
bAtis. semble-t-il sur le m6-
me mode. C'6tait une for-
mation sup6rieurement pr6-


RENE COLES
LALUE No. 180


Le Champion du beau vO
tement announce a ceux qui
parent pour 1'Europe, les
USA 'ou le Canada, qu'il est
revenue du Canada et des
Etats Unis avec une techno
que moderne et sOre, qu'il
est en outre le Seul capa-
ble de confectionner un
manteau d'Hiver qui soit 6S
la mode dans les difftren-
tes Capltales du monde.
Ils trouveront 6galement
des costumes et des panta-
lons et un choix judlcleux
de tissus pour les 616gants
qul pr6f6rent la coupe sur
measure.


LE CALENDRIER DE LA COUPE DU MONDE

DATES, LIEUX ET HEURES DES MATCHES


DATES
m0i-juln 1970


Dimanche 31 mai


Mardi 2 Juin


Mercredl 3


QUARTS
DE -FINALE

DEMI-
FINALES


CLASSEMENT


FINALE


Samedi 6


( Dimanche 7


Mereredi 10


Jeudi 11


Dimanche 14


Mercredi 17'


Samedi 20


GROUP I


MEXICO
UR88-
Mexique
(12 heures)



ielgique-
ia 8alvadol
(16 hleures)
URSS-
Belgique
(16 heures).
Mexique-
-El Salvador
(12 heures)
UBlS8.
El' Salvador
(16 heures)
Mexique,
Belgique
1 (16 heures)

Valnqueur 1-
Second 2-
*(12 heures)
Vainqueur 1-
Vainqueur 3-
(16 heures)
e Classement 3'
et 4" place
,(16 heures)


GROUP II


GROUP m


TROUPE IV


quant A. lui, est en difficult, sid'op6rer. Elle a opt6 po
avec une prolongation dont.. Jan plus rapide, plus i
on ne sattpas, ce qu'elli"don 'Elle na pas, au Mexiq
nera a L1eprelve. FeTe, i rol, putd de match prpar
a pris du poids avec les an- mais, & lentrainement
nees et, si sa case lnnee s elements, pour la p
resth Intacte ses jalisse de grand gabarit, ont s
ments ne sont plus les 6n m blement surprise par let
mes. Par ailleurs, le. replace nue. La vitesse d'ex6
ment de Saldanha par Zaga- duni Kuma, d'un Joel,
io et partant; un 'haiuge Adamec ant t6 remark
ment sensible dans les con- s nt vivement i
captions de jeu, ont laiss6 b les et onbsrvavemeur
des traces. Cependant, la liens La Tchecoslovaqt
classes naturelle des joueurs rait a mame de tenir u
br sili nsT leur virtuosity ralt an mmet dfie enem
sont des atouts important important, t inalem
pour une formation qui, tou oer lee 1'Angleterre
tefolk, n'a pas to.ujoursparu ran e tre lAngletorre
a Brashi. Le premier mate
& 'aise lors de ses matches tre le Brbsil ser d'a
de preparation, determinant pour F'u!
t., .1A,., h ., neour l'autre-de o deux pr6ten


%sa part, 'a, depuis 1962, modi
fi6 radicaiemAet sa nManiire


PARFUMS FRANCAIS
CHASSE GARDEE DE CARVEN
YVES DE ST. LAURENT


GIVENCKY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


LUBIN
NUITS DE LONGCHAMPS
DOLE
GIN FIZZ- de LUBIN1


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE FRANCE


STENDHAL


& ORLANE


EN VENTE A LITTLE EUIRPE
& MAISON ORIENTALE-


Quant a la Roumani
lait figure de petit
dans ce group. Cette f
tion pratique un exe
football, mais elle m
souvent de percent. E]
excellent dans la col
de la balle, mals elle a
que toujours de r6alis
le ne pretend nuslemen
der aux quarts de fin
les joueurs roumains
fort bien qu'lls ne pe
dans ce group, rivalisa
toutes les autres forn
pour les quarts de final
En revanche, sur un
ils se sentent de tallle
tenir de bons resultats
d6faut de victoire, des
parLages. Le capitalne
co ne cachait pas que,
1'Angleterre, la Rouma
monopolisant la plup:
temps la balle, avalt
des matches nuls tres
sants. Mais, pour les
mains, ce qui leur fez
norm6ment plaisir c'e
tenir un succes sur 1(
'silliens.
SLes choses en sont li
credit sofr, au term de
premieres rencontres,
tuation ne. sera dbja d
t6e, les espoirs se seror
firms, mats d'autres
ront envolds.


PUEBLA TOLUCA GUADALAJARA LEON


Uruguay-
Israel
(16 heures)



Uruguay-
Italie
(16 heuree)




Uruguay-
Suede
(16 heures)


'Roumame-
Annwietere


Italle-1
Suede
(16 heures)



Isra6l-
Suede
(12 heurea)




Isra5l- .'
Italia le
(16 heurs.)
Vainqueur 2-
Second 1
(12 heures)


(1C heures)
Tch6coslovaquie-
Braell
(16 heureas)
Houmanie-
Tchecosiovaquie
(16' hleures)
Angleterre-
BresUl
(12 heures),
Roumanie-
Bresil
(16.heurea)
Angleterre-
Tchecoolovaquie
(16- heures)
Valnqueur 3--
Second 4
(12 heures)
Vainqueur 2-
Vainqueur e4
(16 heures)


Perou-
Bulgarie
(16 heures)
AUemagne
.Maroc- -
(16 heures)
Perou-
Maroc
(16 heures)
Bulgazie-
Allemagne
(12. heures)
Pmrou-, -
AUlemagne
(16 heuree)
Bulgarit&
Maroc (iheu )
(le heures)
Vafnquewr 4-
Second 4
(13 heures)

*


Final
Dimanche 21 (12 heures)


.rnit IA. hrnIIFA l lo IOCI -


LOTERIE DE L'ETAT HATTIE

Nouvelle Table de Lots de 30.000 Bilk

A Gdes 20.00 le Billet


ler Gros Lot ........................-- ....... ......-- ..... G 10 .
24 Gros Lot ........... .... -.................................. 15.0(
3e Gros Lot .................. .................. 10.0
3 Lots .de G. 3.000.00 ...................................... 9.0
20 Lots de G. 500.00-- ...... .............- ..................................... 5.0(
200 Lots de G. 100.00--.... ...... ... :. ... ..... ................................ 20.0(
350 Lots de G. 80.00 ................................ ............... ..................... 28.0(
2 Approximatifs du Icr Lot a G. 500.00..........----......................... 1.0
2 Approximatifs du 2& Lot a G. 250.00-- ................................... 5
2 Approximatifs dui 3s bIe i G. ~..-..- .......--- ...... 4
297 Centainjes des 3 Gros Lots a 60.00 :;.-.-.-.- ....-- -- 17.A
) 897 Terminaisons des 3 Gros Lots 50.00................ -- 44.8..........
2.100 Terminaisons par Tiragp de 7 Boules a 50.00...-----....--- .............. 105.0
1 BOITT E DOC DUVALIER .. -..-......................- ...............- 1.0

3:867 TOTAL- -........- G. 357.5

N. B.- Apartir du.tirage du 15,Novembrevotrekchance, augmente A la I
rie avec cette nouvelle table de lots ,: 200 lots dcG. 100 au lieu de G 60.
350lots de G. 80 au lieu de G.250de G. o. 50,
297 centajnes A G. 60 au lieu de G. 297 a G, 40.
2100 terminaisons par tirage de 7 boules a G. 50 au lieu de 1100 par tiral
5 boules- G. 40.


c- o1 OUVWLLIBTS


Groupe trois 3: Possible chute d'une tete couronnee


Restograi en Lotion et en Pammade



















Rajeunissez avec RESTOGRAI
Plus de cheveux bl-ancs.
Pour les Hommes la Lotion est excellent.
Pour les Femmes, r6sultat apris 15 30 et 60
jours. Succes garanti, plus de 3000 personnel & Port
au Prince en ont fait d6ja !'heureuse experience.
En vente dans toUtes Pharmacies et Epiceries.
TIPCO, Distributeur.


"I I


I


Y


Nil.

'--,Rat 4. i 0.





aLE NOU WLUNDI ler T ET A MM :2 3N-1MO


%


FOOTBALL -MUNDIAL
LA PRESS EUROPENN
APRES URSS-MBXIQUE
PARIS (AFP)...
Satisfaction f Moscou
ception en Sulde,telles
les premieres reactions
la press europeenne au
remain du premier rm
compflant pour la Coup(
Monde et qui a oppose
manche & Mexico, les 6
pes du Mexique et d'UR
Pour les commentat
Sportifs de la press su6
se, c'est tin triste debut
champlonnats du ma
L'envoy6 special du 4<
bladet- crit notamn
que la rencentre fut. t
mais le r6sultat correct.
interventions de l'arbitre
lemand sont jugdes int
pastims et. de mauvatse
gure. Bien qu'aucmn
dent.ae se soi produitC, 1
sult la.Jduinal. c'est- IIt
dutf 1%act eu princpal
fait de toute une strile d
cisions compJ^tement irn
s6es. De soa citd ItOr
Special dil 'Dagensnn
ter ecrit que'le score rn
zero- az4ro a confirm
craintes que ces champ
nats du monde n'offrent
un football sans Inter#
*auvrement offensif. Si
match reprlsente un tes
la classes des-d4ac 6VW
pursuit le J4smal., i
fait aucun doute que n
ne ni 1'autre n'ont la m
dre chance pour dev
champion. Et le Journa
conclunre en hinsitant
'altitude et la chaleur
seront un probl me pouw
&quipes europermnes.Exp
sen pour sa part ne par
pas 'avis du Dagens N3
ter et ecrit : 1 y avait
35 degr6s sur le ter
mals ii n'y a jamals ei
danger d'effondrement
joueurs peut-itre p
que le rythme fut lent.


ST. ETIENNE ENLEVE
LA COUPE DE FRANCE
PARIS (AFP).
L'O.S. St. Etienne a. en
la 53Sme Coupe de France
Football en battant dtm
che aprls-midi au Stade
Colombes devant 50.000,'s
tateurs, le Funantes 5-0.
mi-temps St. Etienne me
2-0
Au course de cente reno
tre qui fut marque par
.trls nette domination
champions de France,
buts ont 6tt marques pou
Etienne par Porizon (26)
reta (40) Hbrbin (52) Re
(740) (87e).
St. Etienne dejI assur
titre de champion de F
ce r6alis6 done pour la s
de fois aprbs 1968 le da
coup championnat et r
port la Coupe de Fr:
pour la 3t fois (1962 et 19

xxxx

A Moscou, en l'absenci
journaux martin sauf la I
da, organe du Partt, la r


E



i, dL
sont
de
len
ateh
e du
dl-
iqul-
.88.
teurs
dot-


nent
nate
.Les-
e al-
tem-
au-
lnci-


ritl des amateurs et A silO- em t'avant-hier a _,N o res
hlstes Interrogds ce mia W W trss discrete IaS ses
aWi ddeaude tal mWatW&MA segmentF. : BW- e
d(I owre. t owl V rW -M les j .w Mm s
ratawm we-ttlU Pfmo 'mCent c iutoet 4it'CsZtst
pane qwll-i%.WW-dtI INl. m-. ent axptrs
que que Ion consldere a MOs mats qu' ie reWn tt du
cou comme ftant blen pr6pa match a pu itre ainsi
rLe techniquement joualt grace A une bonne defense
sur son terrain et devant et notamment & l'excellent
sop pubUcet., qe ce match garden Kavazachvill et le
nul done maintenant la meilleur attaquant Evrouji-
posslbIUlt AI 'TRBS de subir khine. Le Journal conclut
une d6faite dans son grou- en d6clarant qu'en deuxle-
pe, tout en gardant ses chan me mi-temps l'initiative re-
ces dacceder aux quarts de vint aux sovidtiques mats
finale., que la chaleur et la fatigue
Ce match, nul aux yeux rduisirent le u au point
des soviltiqtles est done que lon- avait impression
plus. considEr conmme une do dassister ab ule projection
plus considers comme une de de film au ralenti.
mi-victaire qu tm ehee d'au d film a ralnti.
tant- qa'on pense-til -qe seu
le l'auipe beige peUt etre LE MATCH URSS-
dangjreuse pour les sovitli- MEXf QUS
ques La Pravda qui public MEXICO (AFP).
un. long article sur l'amblan C'est dans un Stade azt6


pour





1 a [Age de Iespae
t qu
it et
e d*





e Pour tre adapt
game- -







min i r poque des satellites et
Sde





qm d fuees, votre votiire

oe doit etre resplendissante.
blen



- 1'aurez passee au VRAI



DUCO, le DUCO

e d| -authentique garanti
ion-
dqu













| p lr la signature
ft e y


























Sde upont de Nemoure




*| le sul VRAI Dl;CO
i uveU d


id i '1voitureI eit en vente
d '
ioin- poqu e ie s1a tef
ienir














a de















r lea .
ress

g O re TEp H8SdTSmNNe.


































naio 8
a de,
amrce
































ma Im esassassmsas wsmsas


SIROP PECTORAL SEJOURNE
Gott agreable Cefnrwddi,
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
*bMu hm nas umDashiesB E~rgn ments. Influenza
AMectlM defmPeae ss





... L C. .
Un nom dans PBeonomie du pays


S. A. F.I. C.O.
Plus de $ 350.000 ssentleUement haltiss aidant a la
revalorisatiem de la vie paysme


SS.A.F. I. C. O.
Des milliers de bras hables agnmat change jour
la batal e te la promocteat


S. A. F. I. C. 0.
Un million de sacs de Sisal an service de la Nttes ialtlenne


S A. F. L C. O.
Use Industrie Wationale a servWeede la Nati s Haftlenne


S. A. F. L C.0. O

-. m __inm i~


que rempli & craquer et en
d6ire que d6bute la partie
InaIurale du. Champion-
itdu .Mmte entree le n -,..
x1jue et nIs-TW .'
RtiHe de guer des sovis-
tiques. Ce sent les reservis-
tes qul ont MtW presents
sous un chaud soleil 11t
fait pres de 30 degr6s cen-
tigrades au Pr6sident de
la R6publique, seul le Capi-
taine Chesternev etant pr6-
sent sur le terrain. Mats lors
que M. Tschenscher, I'arbi-
tre allemand, donne a midi,
exoauterment,le .coup d'en-
vol, 1'Lquipe sovltilque se
prlsente dans la formation
annonc6e; tout comme celle
de Mexique.
Des les premieres minu-
tes, cette rencontre s'an-
nonce apre, dure, tendue et
hach6e.' L'arbitre ouest-alle
mand; M. Tschenscher, qui
a le redoutable honneur de
dirlger cette rencontre, se
nmontre tris sveare pour que
le Jeu ne dd6nere pas.
La premiere action danger
reuse est pour les sovilti-
ques, (2eme minute), mals
Nodia, l'aillier gauche, man
que une reprise de volee A
quelques metres du but, gar
d6 par Calderon.
Le jeu est tres lent. et les
deux 6quipes operent tries
prudekninent, ne latasant que
deux bommns en- p inte,
d'un c6t6 Bishovets et E" -
vroujikhine, de l'autre Lo-
pez et Valdivia.
Mais peu a peu, terrible-
ment encourage, le Mexi-
que prend la direction du
jeu et, sous- les cris d'un pu
blic dchaine, Vantoira, Pu
blldo et Velarde orcfes-
trent de bonnes attaques,
donnant des ballons a Valdi
via. et I Lopez, tandls que
Fragoso, luf aussi, se mon-
tre parfols dangereux.
A la dix-neuvieme niinu-
te, notamment, sur un cen
tre de Velarde, Lopez rlus-
sit une belle reprise de la te
te, que Kavazashvili par-
vient cependant a bloquer.
Tout de suite apres, Frago-
so manque de tras peu de
reprendre, just devant le
garden russe. un beau cen
tre de Pulido. Le Mexique


vient d'avoir, en une lisnu
te, deux bWe occasions.
Les ovltiques ne parals-
sent toujourfl;'pas enclins it
se lUrer et, ralentlssant ,le
joeu gqdent la balle, satis-
fatts de voir le temps s'lcou
ler sur ce score nul. C'est
peut-atre pour cela qu'h la
23eme minute, M. Tschens-
cher p6nalise le garden so-
vi6tique qui,. ballon -en
mains dans la surface de re
paratlon, tarde A. dgageor.
Mats, dix m6tres du but,
16gerement en coin, le tir de
Guzman sur ce coup franc
Indirect donn6 par Velarde
est devil en corner -par la
defense sovilttque..
Le jeu est parfoli assez
dur, les heurts sont nom-
breux et Bishovets et No-
dia reoolvent un avertisse-
ment. Puts c'est au tour de
l'arribre Lovtchev d'tre
sanctionn6 par l'arbitre.
Et finalement, la marque
n'a toujours pas dt6 ouver-
te lorsque M. Tschenscher
siffle la mi-temps aprls qua
rante cinq minutes d'un jeu
tres serr6, Apre, parfois dur,
mals de quality tres moyen-
ne.
Apres une premiere mi-
temps assez terne et mar-
qude par une tres l6gere do
mination des mexicains,
dans 1'ensemble plus entre-
prenants qu les soviet -
ques, ce sont ces derniers
qui, des les premieres minute
tes de la second periode
vont se montrer largement
suplrieurs 1'lquipe locale
En effet, ll quipe sovilti -
que, au sein de laquelle Se-
rebrianikov a laiss6 sa pla-
ce k Pouzatch, va, d'entrle
prendre la direction de la
parties et se montrer trls
dangereuse. Atnsi. c'est d'a-
bord Bishovets qui, de quit
ze metres tire de peu. A co-
ti du but de Calderor. Puts
t la minute suivante, sur un
coup franc tir e par Asatia-
ni, le emur mexicain deviE
en corner, et le ballon n
passe qu' t quetques centi
metres des buts.
La pr6ssion des soviLti-
ques s'accentue. A la 511mi
,minute, Logofet, & deux re-
prises, est en excellent po-
sition de tir, mais, les deu
fois, le balon est repouses


par un dbs mexicain. Cette
action se termine par une
reprise de la tote dw- ruse
Bishoveta qul passe de peu
aii-deasus.
Atpres dix minutes de Jeu
en seande mi 4mpa, leA
mexicains" n'ont' pratique-
-ment pas franchi la ligne
mldiane, restant 'sans ces-
se acculls en defense. Ge-
pendant (55tme minute)
sur une rare centre attaque
mexicaine, Lopez se trouve
seul a. quinze mhtres du but
de Kavazashavllle mais il
tarde contrOler et Chester
nev a- pu s'emparer du bal
Ion.
Les mexicakts depuis le
d"but de la second mi-
temps traversent des mo-
ments dIfflciles et multi-
plient les fautes. A la 59N mi
nute, Bishovets est fauche
par Pena qui regolt un aver
tissement. Sur le coup franc
qui suit ce fauchage, un tir
do Mguntian ne donne rien.
Un changement est op6er
dans chacune des deux 6-
quipes. Dans 1'6quipe sovit-
tique, c'est Khmelnitski qul
replace Nodia taridis que
Velarde sort 6galement, lais
sant sa place & Munguia.
Le jeu s'anime enfin vers
la 60&me. minute et lesa-gar-
diens de buts, tant mexl-
cain que soviltique, doivent
t plusieurs reprises interve
nir pour carter des situl-


DAVID BROWN

TRACTEUR DIESEL





-



e











POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE ,
LABOURAGE
HERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITES :
MOTEUR DIESEL BROWN
ROBTJSTE ECONOMIQUE
TPANSMISION MONOBLOQUE
DISPOSITIF EXCLUSIF cSELECTAMATICsO
BLOCAGE DE DIFFERENTTEL
CHTASSIS UNIFIE
DISPCONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.

Charles Fequiere & Cie.

SIMMaLUlUM.LSiu
a33%53^' E*^J3,S%^X-22:WC:8'


tons dangereuses.
Mals dans le 'dermer
quart d'henre de Jeu, les mej
xicalins vont peu & peo4des
serrer l'etreinte des sovidti-
ques, e et" la rencontre dle-
vient de plus en plus ant- -
mnte tut en restahnt dd'5a-fat
ble niveau, sous les cris d'iun
public hostile dans sa total
t6 aux sovldtiques, et qui ne
cesse d'apporter un soutlen
bruyant a la formation me-
xicaine.
A son tour, Logofet recoit
un avertissement pour a-
voir march sur Mungula,
allonge sur le sol aprea a-
voir tW abattu la- limited
de la surface -de r6Bartlon
par Chestemev. (11iine mi-
nute). Oe coup frane danger
reux eat tir6 par Mangula,
qui fetiite la passe Heran
dez et done & Guzmani
don't le tir en coin est bMen
arrfte par Kavazashvll." A-
.prts avoir subi 1'emprise sd-
vittique pendant la premie-
re demi-heure de cette se-
conde plriode, les mext -
cains jettent toutes leurs
forces dans ola bataille. A la
756me minute. Pena a une
occasion. d'ouvrir la marque,
mats sa reprise de la tote
passe quelques centimetres
seulement a cOt6 du but de
Kavazashvilli.
A la 856me minute, nou-
velle occasion pour le Mext-
que, mais un coup franc ti
r6 par Guzman ne donne
rien, pas-plus que la minu-
te suivante, un tir de vingt


SLISEZ


i AVIS

S"" s A M P C 0 peuvet tre achets


anx addresses suivantes

A PmT-AU-PRINc me. Robert Gaetjens

Lalue


Coles' Market
Lalue ,

Boulangerie St-Marc
Ave Jwu Jacques Dessaihes

A PETION VILLE ftijon Rigaud

i RmuPaamanericaine

Belmas Market
Autoroute Detmas

Luce Chatelain

fl3^..33...K.C.X e..K.... 1


IES SPORTS


MR- 3VOTE SfC MTRr

Las6hmwW mi.pour ammmi dire. 6t6
buuipor6ir ma pneu G8 Goodyear.
BOr &* Ams paulements arrondtw.

dusis pr~obin.Lntollage 3ST,
On .r6sltm *0 sreow"MM oVO'
desahosas uIild6s- M -t piv
vquhpA pens e ondult.e portlve.
Le pnwu OS yeas offre plus doleg-
A~.m" w-seco-pkin-obuI&
Mf&~VqtVAK "bmaceuonasl-
lpOed iwtc a wmbel






MX@OfiEAW,


-~*4L.. :~pu..u.. W~ih


~- --- ---------- --- -




r
1

1


mntres de Khmelnitaski
Les minutes passent,. la
In approche, .les defenses
restent tres vigilantes. Ce
match nul satisfait dans
L'ensemble les ddux qulpes,
toutes deux slrleuses pr6-
tendantes h la qualifica -
tion. Mais il n'y aura guere
eu de belles phases de Jeu
au course de cette rencon-
tre d'ouverture du 96me
Championnat du Mon-de de
Football.
_.xxxx
AVANT LE let. MATCH
AMBIANCE DE FETE
AU STAElE AZT2QUE
MEXICO (AFP).
Depuis l'aube, uie am-
biance de ,fte regre au 'sta
de aztlque, ou a midi a Ite
donn6 9l coup d'envol du
premier match de la 9lme
Coupe Jules Rtmet. Les 107.
000 places dii splendid sta-
de -mexicain ont ete toutes
occupies lorsque l'arbitre
allemand M. Tschenscher li
bhra les 6quipes du Mexi-
que et dtJRSS.
L'averse, tombee la veille,
(samedi) n'a pas ete suffi-
samment abondante pour a
bimer la magnrfique tPelou-
se,
Le flot des voitures ame-
nant les spectateurs, s'est 6-
coul6 regulilrment grace a
un service d'ordre impecca
ble qui a jalonne la grande
avenue de Tlalpan menant
au Stade. Il ny eut pas
mal de discussions et
les reporters locaux n'ont
pas manque d'encourager
le Mexique I force de cris et
de pancartes brandies. C'est
done dans une ambiance
chaude, dans tous les sens
du mot, que s'est deroule ce
premier, match.
xxxx
L'ALLOCUTION DE
M. GUTLLERMO CANEDO
MEXICO (AFF).
Voici le texte de l'allocu-
tion prononcee par M. Gull-
lemo Canedo. President di
Comith organisateur ai
course de la ctr1monie d'ou-

C'est. avec une profond
satisfaction que je vous ex
prime messieurs les diri
Sgeants de la Fed6ration In
ternationae de Football
messieurs les joueurs des 6
quipes participants, risi
teurs strangers et public in
xicain, la plus cordiale bi.,
venue et le salut le plus at
fectueux au nom du football
mexicain en ma quality d
president de la F6ddratio
Mexicaine de Football et a
.nom de tous ceux qui or
collabori i l'organisation (I
cette grande manifestatloi
Nous sommes toun persuE
dis de trouver au course d
cette grande confrontation
mondiale pacifique, un ,(
xemple encourageant de bo
ne entente entire les horn
mes de nationality, de rac
-de croyance et d'ideologi
difflrentes. Nous avons co
fiance. Nous croyons aus:
qu'au course du 9eme Chaim
pionnat Su Monde de Foot
belt',- se matesteront ti
actes de chevalerie et d
sportivltd entire les partici
pants dans le cadre de l'hc
Itatt traditionnelle et al
eseux que leur offre I
people mexicain.




LUNDEIler MW ~ IMIMA'S'JIDI12WO -i'lNOUVi~LLifth



'RH"UM IaR~R-BAN .W, .~~UEDEPU-I8 1NI2M


BLAN EN MA2iIERE
DE CANOGER
INDUOONOGES
MONDIAL DU CANCER
DER HOUSTON
HOUSTON (TMtas) P-
(,Deo lenvoyt spclal de I' A
P:. Daniel Plollet)
La dixl6me Congres mon-
dial du cancer a pris'fin ven
dredi soir. a Houston, aprOs
une semalne surcharge, au
S course deJ&aquelle 6.000.mtde-
cins et -chercheurs venus au
Texas ont tentE, tant blen
que mal; de suivre un pro -
grahmme dtmentiel qui ne
comprenalt pas moUs de
4:800 -communications don't
certaines,;. par branches de
vingt, talent [faies a la me
mne heure et dans einq en -
droltstlifferents de- la ville.
Mais toute cette peine et
cette agitation n'ont pas te
tilpensees en vain. S1 ce con
grt n'a-'pas 6te marque par
de l*rande -reLvlations sensa
tionnelles, c'est parce qu'll
exigeatent une longue pr6pa
ration et-qu'au.moment de son
ouvertUtre, toutes les nouveau
tts-xlans. le traitement du
cancer avalent dtj a t0- pu -
bl~6es. Par oontre, 11 a permits
a- tous les. canetrorogues du
Amndi de d se,.revoir quatre
ans aprtsa Tokyo, d'.ehan-
ger leurs i4des,- de confron-
ter leurs thbses. et pxir une
sorte-doeaole- gn6rale, d'en
trtoivrir'unTpe'uptus la com-
pyhenssiorodes -rands'proble
mes.
A 'lIeure ou 0le congresss
quitte *Houston, un bilan-simr
pose:
Sur le plan du diagnostic
des cancers, on a bien insis-
t6 sur la n .c-ssit6 de develop
per encore plus le d6pistage
prtcoce. A ce suiet, on peut
.rappeler l'un des meilleurs
enseignements du Congrts:
toute personnel de plus de 40
ans. tdevraient se survelller
annuelement en se pr6tant
a'tdes examens de santa sys -
t6matiques et polyvaients,
.mellielr mover, de donlster
ces-16sions pr c'anc6reu -
seas Quant aux m6thodes de
diagnostic, elles se sont r6-
vel&s doe olas en plus priwil-
ses et vont-pouvoir ainsi ftre
otfll16es Iur u e "plus grande
tchelle.

Phaacmaesassurant
ie erv eo cette-nuit.
MARDI 2'JUIN 1970
4Mont Carmels
B/JJ/Dessalines
.Mathurins
R/Front Fort


Le.4ralteatent, des cancers
lul aussl -'.falt des progress
constants, pulaqu'aujour -
dehu, race A Ia chirurgie et
aux .radlatIons, on peub gut-
rir un,'cancereux-'sur trois.-La
chirurgIeposstde des mo ,
yensiplus efftcaces. Mals des
voix se-s ont 61-ev6es a flous-
ton-pour matte en garde con
'tre un recourse, trop syst6ma
,tique et-trop agressif a ce mo
yen d'ction. Ii est en effect
des tumeurs dites dormahtes
qu'll ne faut pas se hater d'o
plrer san" riscquer d'acctl-
rer'd'unwseul coup le proces-
sus'de;4oroissance- des cellules
cano6reuseso alors quet'peut
ftre', ne remission ttait en
cours,
"'Ent-radiotlerapie, -i'admi-
nistration* tlu' cobalt et des,
rayonnements a haute -ner-
gle est aujourd'hui plus adap
tee et peut Otre mieux sup-
portte par le malade.
Pour ce qui est de la chi-


miothtraple, les nouvelles
drogues: l'asparaginase, rubl
domyolne, bltompcine, etc...
ont faith leurs preuves, mats
ce mode de traltement seul
n'est pas suffisant. Pourtant
c oo m. b 1' n. 6 e a v e c
l a chlr u r g i e,.. la ra
diothraple et la nothtra -
pie. cette thdrapeutique rend
de grands-services. D'ailleurs,
le dtvelopement dce tralte-
Inents associds et de.la ,con-
certation entire les;-spclalis-
tes avant l'analyse centre la
maladle, a et l'un,.deas-cle-
vaux de bataille. du- congrbs
de' Houston. -Les canc6rolo-
goes .esptrent, par rassocia-
tion de plus en plus poussde
des dlfftrents modes de trail
tement, pouvoir bient6t gue
rir un malade sur deux.: Et,
dans 'cette' association P'im-
monothdrapie dernire arme
de l'arsenal-des-Inedecins, de
vrait- jouer uni r6le crois -
sant,


1 ... Pour votre BEAUTE
C-'IC 2" les speciahitis
cosmetiques::

GeIle Royale "1I
;V stabilise

f C es de jour et de nuit..:
Crime masque.
Crime tlydratante.
SToniques el Lotions.
"Cr t*ilmaquillante. N
Wait defBeaut".
Savon.
S Dentagel. .-. ..
I iHutines.
i Crme 37 pour Ia beaut des ma-in. '-


I -Produits-mis eu point
par to biologists B. de Belvefer


Un produit licence APISflNJM B. de Belvefer a base
de Cjelee Royale stabilisie offre les garanfies de quality
et d'efficacit6 qui depuis dix ans font la reputation mondiale
de la marque.
Loboratolres SANTA 2. avenue dy 11 Novembre, COURBEVOIE


Joseph C. Valm6 et Co
Distributeurs.


Mandrake



NOLS FtNlSSE UMAND LA GRMND VAGUE MA SEW E rOTAIT P45 UNE
LAvONS D RD EST ARRIVEE.. NOU AVONS TFP TE. N .S L'AVQCJS VU.
Vu I I VOTRE SOUPE LOTTE AU.E CUA.. ARESSEMBLAIT LUN TRES
NOUS A VOUN NOuS RA. GRAND POTEAU.,. AUMILIEU
RVEe CNEREl-_OUT DEL'OCEAN I
.. SENS TE.E







a D
ElE
,Nos PIROGUES ,A BA 1. IR
PEUVENT AFFRINTE, 'IM.
PORT JUELLE TsEM E ...




D PD...








URr n l-** NTr


LSPEchOdRTUS



Les Echos du' al


CONFERENCE FIFA -
CHEFS' DE DELEGATION
MEXICO AFP -
(un";des onvoy6s speciaux
.de- IAFP: Daniel Sire)
* Nous condamnons la vio -
lence, la decision des arbitres
sera sans-appel et le control
anti dopage se fera dans
les Am6ms conditions qu'en
1966, A Londres a rappelt Sir
Stanley Rous, President de
la FIFA, au course d'une con
tftrence qul avait rduni dans
une grande banque de la ca
pitale aztt-que, les represent -
tants des seize pays finalis-
tes de la 96mp Coupe. du Mon
do.
-Apr"s avoir souhalt6 la
blenvenue a toeis lesa dleguts
et apr0s leur avoir ,remis les
plaques colnm6moratlves de
ces championnats, M. Stan-
let Rous a precis6 certain
details relatifs a l'organisa-
tion des transports, des car-
tes d'acertditation, puis 11
s'est penchO sur quelques
points de roglement.
Les arbitres donneront un
premier avertissement rauxt
JoUeurs pris en flagrant dO -
lit de violence 'en leur mon-
trant une carte J aune. La
carte rouge signifiera 1'expul
sion du terrain. Au course des-
rencontres de cette phase fh
nale, les Oquipes auront Ie
drolt de -changer d etiux
joueurn bless.N y comniprls le
garden
En ce qui conce''r'.i' le coi
tr6le anti dopage. II est pus
sible qu'un laboratuire etran
ger, Install o& Mexico. soil
chols] pour le; diftfrents exa
nmens. afin d'6vlter touted con
leslatlon. Ces examens com-
porteront deux analyses suc-
cessives en cas de rosultat po
sitlf. La commislon de con-
trOle de Ina FIFA fera con -
naitre rapldement son juge -
ment.
Sir Stanley Rous a rappel.
aur enor rip ceelt ruonfrence
que la FTFA. guldte par un
enOtlment h.imain. rvalt .nii-
torlts..lusqu'A s amedltj lc em
plAcement des joueurs. d4sl-
gnes 11 y a une semalne dans


la liste des vingt deux, et qul
auraient 6t6 bless6s pendant
1 es derniers entraiments.
C'est ainsi que l'6quipe du
Mexique a replace Alberto
Onofre par Maruos Rtvas, et
l'equlpe de Bulgarie le gar -
dien lorda Ftlpov p a r
Gueorgui Kamlnskl.
Le repr6sentant de la FIFA
interrog6s p a r M. Stan-
ley Rous, sur le cas de Julio
Morales, rtcemment opdrt ab
un genou, a d6clari qu'll n'a
vait pas besoin de b6n6ficier
de la decision de la FIFA et
que la liste de l'Uruguay de-
meurait Inchang6e. M. Juan
Eduardo Hohberg, directeur
technique de cette 6quipe, a
confirm que l'intervention
chirurgicale subtle par I'allier
gauche titulaire avait sl blen
rtussi cu'Ul esprait pouvoir
computer sur lui,, d s le 6
juin, centre 1'Italie.
Sir Stanley Rous a lev6 la
seance en souhaitant que la
96me Coupe du Monde soit
une grande r6ussite.
xxxx
L'ARRIERE BRESILIEN
fMARCO ANTONIO
BLESSE
4OUADALAJARA (AFP).'
I L'arritre br6silien Marco
iAntoto ;s'est bless lundi a
hr6s-mldi A l'entrainement.
I souffre d'une elongation
'A la cuisse drolte et ne pour
ra de ce fail ttre retabl
Vour le. match de mercrodi
centre la Tchtcoslovaqule.
Vest vralsemblablement E-
veraldo qul tiendra le pos-
te. C'est alors qu'll tenant .
t'enralinement le post da
.gardlen de bu: que Marco
Antonio en plongeant s'est
tboless&.
La blessure de Marco .AnA,
tonlo est le seul fall notaa
bible des entralnements de- la
4ournee auxqueis ont parti-
cip6 les tch6coslovaques; l sf
anglais et les brtslllens. Les
roumains pour leur part, a-
pros un entrainement physl
que ti6s leger dans la mati-
nee, se sont detendus dans
lapreb-mldi en se rendant
au cinema.


ITALIE FAVORITE
DU GROUP II
MEXICO (AFP).


servateurs. Sa t echni
s'est amtlior6e et ses '
sont encore plus pulssa
et plus pr6cis. Toute la r


/ se mexicaine le pr6se
Gigi Riva a faith de l'Ita- comme un 6pouvantail
lie la grande, favorite du defenses et un tbourre
Groupe II, Puebla-Toluca. des gardens.
En effect, avec une forma-
tion italUenne homogtne, L'Uruguay paralt i't
complete dans toutes ses li pe la mieux place pour
genes et.qul posstde en Riva- tehir la second place. I
la probable revelation de ce ne part, le calendrier '
Mundial 1970, il ne faut pas rencontres l'a nettement
tchercher allleurs le futtr varitagee. Ce sera la st
ivainqueur de ce Groupe. Ain quipe du Groupe 9. jc
Fsi, l'Uruguay et 1 S19ulde, .toutes ses -rencontres a
'naux defenses solldes mats bla, tandJ, que ses adi
laux aftaques h6estantes, saires auntr couvrir
s'affronbent>.pour la-seeoade trbs grandes distances i
.place qualficative. Quant, A se rendre dans cette v
xIsrael, quatritme protago- D'autre part, Us joue]
i.niste du Groupe,, personnel leur- premier match von
' ne lul accord Ici la-moin- re come le plus facile,
edre chancede- biln: figure, vant Israel. Ils auront
,en raison surtout de sa con vantage de connaltre le
Addition d'amateur t- l. .t;,'.'1g tatjdnu= watch Italle-
'les surprises ne a nt de, le 3Julin, A Toluca
.res en football. M',est'blen vant d'affronter ces deuw
zconnu que onze4tneurs de quipes. L'Uruguay a v
.,grande condtlonS pyskique mentf.unjeu de Coupe
.peuvent tombeo L.U- Mande: Bile salt toujours
leurs profeaslor 'a lever aitrtn me et au nlv
*vu encore, au d "1?'l--de--ses'&-6 saints. C'esc i
ilernitre Coupe dvbAU en Angleterre, oa -l Obrte sill.' et apres ses victoires
du Nord est parvenue en 1930 et 1950. elle espere
quart de finale. -proprier cette annie la
SMalgrO la presence -.dans pJulsRme
ises rangs de Joueurs dg.pean
ile classes Internatonale. omi j2Wg-lA surmenes
ame Facchettin BertlSi, Ce-s SS."...
ra, Domenghlnl, de S9b, Bo0-4riO NS
nlnsegna, Mazzola eol.we- /eIvala cents !
,ra, 'Italle avalt besr d'in
Riva pour que la jotit 'Lasgele i ra;e d'abotiles, so
dea pronostics la clawg ntl.sajeuness ret do sant6 vous
'comme dem flnallste .mer .'rm ra laljoia de vivr....
,taine Le malaise somultvt .R1lkuue cure de miel rE
par Rivera qu i reprochalt aLM iBllmmfi la baie de g
son entralneur, ,non seule- OYale frah... scient.Lfiquer,
wrient do lv'6llceo elttltqul'it5iv et. pipar6 dans lea lab
11 se sentalt en b oine tolt io '-e 'd B -us grand Rucher
"lton physique, maleBco- ".am.et'o*deRrirenn- Not
-re son manque de frEachi- dn de 'g"sur Ar
-se. paralt d6flnitlventerit a- (VMr) F-ANCE
'planni.C. nir-r'illeux Rnoar nlin
Un compromise seralt In- cout en-,o* wd.ans les Phernme
-tervenu dans qudra nehAne dIffrard et Mont-i
Sour "ue Mazzola '~' ot.,- ites .I Pharmri..
'en .'ge. Jouent W
leur C6ur, selon l'adversaire
Au c tire des'lerlers-n- USEZ
i em.tlo %Pva .forte- *L& NOUVELLISTE,
b" preualonsmC ea -


- ..- ~..os~IoL -.


Les Bandes Dessindes du (Nouvelliste))

B(ondie

8. E VOiREMNPY "'1 JE JLE VEUX EN TISSUE TRE' ( ETASSEZ CHAUD POUR QU'ILPrET VOULEZ-VOILE I
AMAPOl~frfrMARl^ JOLI ET TRES DOUX ,' O A L AISF POUR OUR BONNET DEX.UIT








-." --. ____, / :..:


A 4k


. -,W Am -- -0


L


:- :


~__.dIa=13;T1~F~.~'~;s ~8~F IE~Y~rER14~l~r~~






PAUl 6 L~DZ1ertlM~11'JVINM~ -~-'--. -


La catastrophe
doP6er
lIulite)
cent. 8a cathEdrale s'est e -
oroulEe. 1 n'y a plus nl eau
ni electlcitdi. Selon l1 Ma ia
de la ville IU y auralL p.us dc
mille morts. Sur le littoral,
lesa vllles les plus touchEes
:sont Chimubote 45.0000 habit -
tants, ie premier port de pe-
clie du pays. qul seralt de -
truit A 60 pour cent, et Tru-
jillo (60.000 habitants) 550 ki
lometres au nord -de Lima.
Toutes les Infastrucetures
de telecommunications de la
zone sinistree ayant eL6 gra-
vement endommagees; les
moyens de communications
sont des plus prEcalres.et les
renseignenients parvenus A
Lima proviennent, pour la
plupart, de radio amateurs.
xxxx
L'AMPLEUR DE
LA CATASTROPHE
LIMA AFP -
(de I'Envo6 special de 1iAFP,
Jean Leclerc du lablon)
Danr des dizalnes d'agglo
meratlons du nord du Perou,
des homes. des femmes et
des enlant h.iteatnt, a piled
ou a bicyclette, les rulnes de
ce qul mialt leur toll. tusqu'a
dimanche aprLs midt.
En quaranie second, le
tremblement de terre a raye
de la carte qulnze agglome -
rations de trots a solxante
mille habitants. Plus de deux
cents mille personnel sont
sdns abri. Les morts se colup
tent par milliers. Mille, se -
Ion les informations les
" moins pessimistes. Environ
deux miles selon les rensel-
grnements provisoires, obte -
nus par la Croix Rouge p -
ruvienne, qui dispose dun re
seau d'emetteurs radio dans
la zone snlstr6e, entre1'O -
cean et la Cordillere Blan -
che. Sept miles selon le quo
tldien Espresso de ce martin.
Le communique numnro tren
te huit du gouvernement mi
lltaire lalsse un espace blanc
eloquent a l'endroit meme ou
le bulletin precedent annon-
ait un milliers de tues. HO-
pitaux,medecins et Inflrmiers
s o n t imnulssants devant
la masse de blesses, entire
cino mille et vingt mille, qui
soufrent de fractures sou -
vent graves.

Dans
1'aaministration
publique
Son Excellence le Docteur
Francols Duvalier Prdesident
a Vie de la REpublique vient
d'honorer de -sa conflance
plusleurs personnalltes du
Bud, du Sud Quest et de la
Grand'Anse en agnait en
leur faveur des commissions
les habilitant a occuper des
p6stes dans l'Adminlstration
publique.
C'est ainsi que plusieurs tri
bunaux dans les legions sus-
mentlonnees ont ate pourvus
de nouveaux titulalres. Leur
Installation a d'ailleuis don-
ne lieu A de belles manifes-
tations.
Uri nouveau Pi6fct, en l'oc
currency Maitre Malherbe Mi
lord a egalement et6 nomm6
fi Jacmel.
]l en a eta de mame dans
les principaux Services d6 -
pendant des Ddpartements
des Finances, du Commerce,
des Travaux Publics, des Af
falres Soclales. de l'Agricul-
ture, de lIntericur et de la
Defense Nationale.
La reform a Wte particu-
ilarement etendue a Jac-
-mel.


vion saniedl martin. Us passe
front tout d'abord trols se -
maknes au Mexuue, x usa
asslteront aux comlpttlons
finales de la OItaler"U Mon
de do lot-IbajlPiu UsJE -
Journeront a &Nw Y du -u
rant hult Jours. "'Clt'dinS
cette vlle que Michel Brsyn,
le frere de Rome, epousraje
2'7 ulin proohain la belle 'bt
distI4 uee Maryse Xavier,
Nous formons pour les futu t
Marine des voeux de bonheur
sans melange.
S XXxX
Monqleur Jean-Robert Ar-
gant, cTraftic agent., de la
Transcarlbbean, a passe le
week end atux Etat Unis. II
s'y etait rendu apecialement
pour le-grand bal'urdon -
nalt l'enaembe le s Schleu
lchleu m i.anI'air, h Nyack.
C'est s.medl imatL quest
part pou' Ie Canada Mon -
sieur Plerre Volcy Sanbn. I3
a voyag pour ralson de s
te.. oUs Is rverrons dans a
trots semfneax
Max Kernisan asastera
aux epreuves finales de foot-
ball au Mexique. IL a prisr a
vion samedi martin. Puls, In
visltera des parents A Mont--
real ct a New York,
Hier martin, est part pour
Miami Monsieur Aimt Lin -
zau. II va prendre part la
Conference gdnerale adven-
tiste. Ces amises se tiendront
en Florida du 11 au 20 Juin
prochaln. Monsieur Lnzau,
de nationality martlulqualse.
appartlent au Bureau de I'U-
Wlon franco baltlienne ad -
ventlste. 11 reside dans notre
pays depuis cinq aos
Monsieur Andre Apaid, de
mTele Haiti, a pris i'avlon
nier martin. I s'est rendu A
New York, oh des affaires le
retlendront durant quatre A
cinq jours. Son voyage a trait
A Tele Haiti, et. a d'autres ac
tMvitas Industrlelles. tDepuis
quelques jours, m'a dit M. A-
palid. Tel Haiti a reprls ses
Emissions, en Gdpit des flue -
tuatlons des coupures de cou
rant: En outre, nous avons
rencontr6 certain petits pro
blames techniques que nous
esperons resoudre avant long
temns. Mals dans ensemble,
l]cs choees.ne vont pas trop
mal, eft tout le monde est
heureul, nmona es uremlerse,
S MERE
Lactitf ommerqant Lionel
Dadesky, sa femme nee G01 -


nette Sendral, leu
gentilles files Gune
Karine sont parties I
ii bhier martin mLion
Journera dix Jours.
Oinette, Uenevleve
no, elles prendront
aujourd'hui, en co
de Madame Riayc.aoi
ky. pour un mcrvell
yage en Europe.
xxxx
Carl Braun passer
motls de vacances a
des slens. 1 [falt se
au college Sam Ign
Porto Rico. Carl es
hier martin.
xxxx
N'est-ce pas que
connaisse6., s'est Ct
dietingue e Margare
quand Je lul al chi. .
Miss Eckweller. Cellt
geuse qul es'. de na
amerlcalne, el qui
f'angais admlrablem
ajoutde. Ne parlez 1
mol dans votre Joun
que, je n'ai rien d
sant a vous direr. Je
desolE de passer outr
recommniandatlon, c
Eckweller lst trop sy
que, pour que je ne
pas dans ma chronic
garet Ann Eckwelle
EvanS, .eL Lucy Palla
tee I trol s emplo]
-I'Ambassade- a
no, 'sont rentres de
ler main. Elles vier
paiser clnq ours de
ces dans le vieux Sa
-EROU -
Derailre He
Selon une source
le, le nombre peut
le chiffre de 30.000


Messe d irl
de qull
Mme Veuve Said
famllae font chani
mess de Prise de. D
Juin 1970, a 6 h. 30
l'Egllse du Christ R
sion de la mort deI
grette Said 0. Jaar
leur affection le lune
1970 2 hres. amn.
Cet avis tent lieu
tion aux Parents el
Port-au-Pce., le ler


Avis Matrinoi
Je sousn Robert
74 . ... _


Service Fadieux Port-au-Prince,
am R*VT. tre plus respon
H. 0. M CoCm ell tes et actions d
nde Marie Th&r
et A s iuse Berrouet pour
C'est demin soir 3 Juin A Berrouet ma our
7 heures que se deroulera r toit martal de,
1'Eglise Methodiste, A la Rue r el earnior, e
de l'Enterrement, le Service qu'une action
d'Adieux au Rev. H. Ormon- soit intentde.
de Mc Connell et a son epou rt-au-Pce., le
se qul out pas 37 annees Port-au-Pce.,
de ministry en. Halti et qui Robert
vont prendre leur retratte en
Irlande, leur pays d'origine.
Le President de i'Eglise Me
tho(iste dans les Caralbes A 'Institut
et les Am6riques le Rev. Cos Cor Ac
Hugh B. Sherlock, arrive en Co Cam Ar
Haiti ce martin pour prendre Cours Intensifs
part A ce service solennel. (Section d'Arts
Le Pasteur H.O. Mc Con- n est port #
nel a eta Chairman de 1'E- sance des dame
gulse Methodiste d'Halti-pen les que les insi
dant de nombreuses annees; les course intend
11 ser remplacE A de post ( CUISINE
par le Rev. Alain Rocourt. BAR ) COUP


dcl
sable
e mO
rdse h
aba-
puts
n a
en dim


S 30 ?


INSTANTANES
(Suite) I


Jh. Assalt



*t
d'dtd
Managers)
k la connais-
es et demolsel
;riptlons pour
aits d'ete-de
PATISSERIE,
PE ET COUTU


RE ) sont ouvertes tous les
jours de 7 hres. AM. A 6
hres P.M. au local de lInsti
tut, 91 Avenue Christophe,
(Pres de 1'Hotel Oloffson)
Ces course qui ont eu tant
de success l'annee derniere
seront encore dispenses cet-
te anne par une dEvoute et
comp6tente Equipe de profes
seurs.

En outre, Mine Gilberte
Paill6re rappelle A ses pa-
rents, ses amis et aux Inte-
ressees qu'eUle dispense des
course de Cuisine, Patisserie
et Bar Egalement A Port-au-
Prince, au Cos-Com-Art.

LA lre COMMUNION
S'ANONOMB
AU MONDE CHIC
limagmaliUp to date m I
'sent jamais lamsr por vw
procurer cM martin tlb
quer betiste, uM M,
- organdl, popeHme St ,dt.
Suae, eipa geeuls, taon.
Ide Ill, daems, targd te.
"hauseMttem, deaml eb, eom-
ronaea, tulls, gank*, -
choirs et sons v emsnte.
FutumremmaUm
AU -MOND CHIC
& e blen pir k voM r8n
fgaledmnt, e- VOm pem. -
taut lee trous m doe os

sRae du MgaimB do iat


9o) La scene d'Androma-
que qui nous montre la mere
afflige, dans toute la poe-
sie de la douleur, s'atta-
chant A son fils, prete A tous
les sacrifices pour le sauver
est emouvante. Elie fut in-
terpretke d'une fagon path
tique par Mile Marie Antoi-
ne Sage (veuve d'Hector),
Judith Charles (Hermione);
10o) et 11o) Des danses es
Dpagnoles et haltiennes fu-
rent exEcutees avec talent
par les elEves des course Ame
dee Brun, dirlges par Mme.
Madeleine Pafllere.
Ce spectacle nous a per-
mis d'apprecler une lois de
plus la beauty de notre fol-
klore et touttout le profit qu'on
peut en tirer en le cultlvant,
en le stylisant.


Casino International
dHatlr
BIdOit
Le Casino International
d'Haltl voulant fplaire A sa
bienvelllante et ildele clien-
tele vient de regevoir
sUn Grand Bingos, le module
le plus perfectlonne,tonctinn
nant a l'electricitr et 'a 'alir.
Le Casino International
d'Haltl profits e cette occa-
slon pour arqnoncer au Pu -
blic que la date de 'inaugu-
ration du Bingo est fixee au
Mard 12 Juln 1970 a 8 hres
P. M. et ne fonctlonnera pour
le moment qu'une fols par se
maine, c'est a dire chaque
Mardl.
Les clients sont prlia d'G-
ire presents a 7 h. :O eiour a-
eleter luer Carlon au Prix
de $ 3.00 dollars.
ILe Caurlon vous dunse droli
- Dix tlrr"qes
Les prix les p'us allEchants
seront remis at.x heureux gW
gnants.
le Bingo $ 100.00 d liars
Hull Bingo A $ 25 dollars
ile et dernier Bingo A $ 200
dnl1ars.
N. B.- 1II y aiLa in Grand
Prix SP6ical: -
Une Voiture. dernier mo -
dele. Les- explicationhs seront
fotrnia le Mardl 2 Juin 1970,
jour de l'IlnauguraUon.


L'AGENCE. TASS SUR
LE MOYEN ORIENT
MOSCOU -- APP -
En 1'espace de -trois- jours,
:i'Agence Sovietique sTass- a
public la second d6cliration
concernant la situation -au
Moyen Orient, affirmant no-
tamment que la tension crois
.sante dans cette region, A la
:suite des actes de destruction
commits par Israel, est con-
'damnee resolument en UR-
SS et qu'il est amplement
'temps pour les ml -
Slleux dirie ants Israe e -
est amplcment temps pour
ies milieux dirigeants =rae -
liens de comprendre que la
poursulte de leur politioue a-
-venturiere est lourde de con-
sequences dangereuses pour
1'etat d'Israel lul-6mme.
xxxx
Operations au

SAIGON AFP -
Les forces sud vietna -
mlennes-.ont, dclenche unes-
nosuvelle op6raton au Cam -
bodge le long du Corrldori
du Mdkong en direction de
.Prey "i e -,et de Phnom
-Penrh, a ianonce lnedl un
porte parole gouvernemntal.
Penetrant de soxante cinq
kllometres -e n terrltolre
klimer, deGi mfs uites dt de-
marines soutenues par- des
blinds, ont accroche des emL
uIents viefcong at proxinlte
de Prey Veng. qui etait encer
cl1e 11 y n quelques Jours par
les forces nord vietnamlen-
nes, selon le port prole les
marines'ont tu'5 34 vietcengj
et en ont capture six. 1Is
n'ont eu qu'uo"seul blessed
xxxx
Apres quarante huft heu' -
res d'une-relative acaILmlen
I'actlvlt, millltalre .a epris
bur le ,f it khtner ofz- hull-
Journallr r. rangerr: trois.
amti-raxl, trols Japdnais,un
Indlen -et Ui fraganer sont
.orta disparus .Ces lourna -
listes, qul dirigealent- vers 'le
Sud du pays en ;lture, Be -
ralent tombs dwis une'em-
buscade vietcong-.ans les en
virons d'Argtasom,. a une
einouantalne de%.MAu. B0d
de Pihnf.'peaih .O dispn-
fitlon port a it 'troe.ie
nombre ds .qt.j tre. lpor-
dopuls le 5 avrl dornler


tausA .doiito 1
(suite):" . _- 'I '
Stons ia '4 d te totes lea K e de la odiaiih M.
rs deux anirs. C ', d
evib.e L A nal polar ouv ir i. t te pr6 5 .
pour Mia Me aolainge Dominque", pre un mou rime dan la ais le
_el Y 1 ldent de liS Ague nunmen- xXx .(
ut Kaik d'Acon Bociale, pmongs Ce fut e-uto Ia rmise
St *ar-mto s a O ut enaulte I lae
t avion quelques parolesa exaltant les des cadeaux aux laureats du
. .pagnie vertu, le courage de la mere Ooncours ouvert das le a -
d Dudes- Ia tlenne, qui, malgre toutes Coles Per ISLlfgue Feminine
leux vo-- lea difflcult6s rencontr6es d'Action Solale, intitule La
8ur sa route, ae consacre al- mere dans la litthrature hal
lfgrement a lI'dUcation de tiennes.
sea enfanta. Le'aucc&s de ces A cet tgard, le frere Ra-
ra deux derniers dans tous les domal phael fit observer, malgr6
u milieu nes est incontestablement quelquesa fautes de composl-
!s tudes son oeuvre en grande part tion dan la plupart des co-
laclo de Malgr6 notre vive reconnals pies, le Jury a pu retenir des
t rentre sance, notre ardent desir d'en pages excellentes, car on s',A
donner des gages, souligna- talt blen documented.
t-elle, nous ne pourrons ja- Les etablissements qul
vous me mats lui rendre ce qu'elle a competent le plus de success
onnee la fault pour nout. dans cette competition sont
t Ann, -Et la fete se poursuivit Saint-Louis de Gonzague, les
Bonjour' dans une ambiance de gale- Soeurs du Sacr6-Coeur, en-
e voya tL indescriptible et les ensem suite viennent les Soeurs de
.tionalite bles musicaux et les artistes Saint Francois d'Assises, les
parole le sulvants eumeutent tour & course Amidee Brun.
aent, a tour leas moraux cl-apres : En terminant, l'aslstance
pas de lo) Qjil faft bon vlvre joyeuse entonna en choeur
'a, iprs quand on eat grand'm6re; lechant des Arrieres Grands
s us LImage de cette doyenne mres. Ce fut un spectacle
ie a cetteu vvat de l'affectlon des. blen d mouvant et raconfor-
car. Ms r l slens, eat evoquee dans ce tant t la tots.
ympatht- morceau par un Chocr ap L'assistance, appreclant la
l 'lnsare proprie et d'une fagon haute signification des differ
u.T Mar touchante; renters parties d ce program
r, Laura me, court d'un tonnerre
ino. tou ,20)La belle place que cons dapplaudissements chaque
yes de ttue Ma Mre de Charles execution.
Moravia est dite avec ime Nous prenons palaiir Aer-
e voyage par Mle P Wagner; MIciter lda Uguee Fminine
nnent de So) Sibylle Denis, accom- .d'Acton Soclaie, particull-
vaer agne par Joel Lafontant, remennt, reet Melle Bolange Domi
n Juan. remua les fibres les plus n nique, Mine Madeleine Pall-
times du coeur en egre- lbre, Mlle Viviane Gautier
nant lenotes notes de Ave etc., pour cette belle fete de
Marlav de Gounod;. -.amlle qui a permis de met
40) La Maman de oFlren- tre en relief lea efforts, le
ofciel- tin Prunier de Dubamel, d6vouement,& amour de la
attendre recite par Franck Simon, fit mere.
naltre l'enthouslasme et la cette tAssociation, ns-
S -jole dans la salle .. tar de la vestale antique, en
ise 5o) La petite Nicole Lalan tretUent Ia flame sacree
ne, fit montre des aptitudes pour que la vertu puisse fleu
particullures dan l'executon_ rr dans nos soclets. Ele
d'unme piece musilcale qui lm- rempllt ainsal un role Impor-
Jaar et pressionna fort l'assmstance; tant appeal a avoir d'heureu
ter une 60) Avant laS distribution des ses consequences dans notre
)eul le 3 cadeaux, Melle Domlnique coUlectivite.
a.m. en pronona quelques parolees en On est sort vralment ravi
toi a 1'oc courageantes qui mirent en des minutes enchanteresses
leur re- valeur les efforts des mares, procurdes par la Ligue et
enlev6 a des grands mamans pour d'avoir rendu de Justes horn
di 25 Mal oriented leur progeniture images a la m0re.
dans le drolt chemin.Oe fut Laller C. Phareaux
dinvlta une minute emouvante
Smiaim. qUand on fit 1'appel des ma- Les matl's
Juin 1970 res dans la salle pour remet
tre a tchacune qui symboll- dS Ce 111'
salt une gena~tion -un. i- 'Trots matches de football
l deau venir, tMold e B derouleront cet apres-mi
d'admIlratlon. On fit ausl ci, a 5h p.m., heure d'Haiti,
Jh Assa -la remise des corbelles de Groupes II, HIII et TV dAns le
id fleurs aux arriere-grand cadre de la Coupe du Mon-
are n'(- mamans, come tune marque Une voyante mexicalne au
des ac- notable de considerationf rait predit qu'Uruguay triom
a dpouse 70) Le Cid campeador evo phera d'Israel par 1 A 0
iftchaelle quant la chevalerie de laS (Groupe I3), l'Angleterre de
ndon du vielle Espagne, plut A tous; la Roumanle par 3 A 0 (Gr.
le 22 A- 80) La danse nigerlenne III) et que le Pdrou et la
ttendant qui fit apparaltre-ltmage de Bulgarie front match nul
vorce lui i'Afrique, I'alma mater, son (1-1 ou 0-0).
esprit, secoua. notre etre A
tous et nous causa un plal- LA -NOLVELLE
nat 1970 sir Intfll; l:_ r.ARcAVi(1 N :D


SUISSE:
Project de loi sur les *hm les
BERNE APP -- regime de-permis pour lou-
secre a venture de tells etablisse -
Lea secret bancaie est ments, ntrodUlt des dispoi -
maintenu dans le project de lions quul leur sont excluslve-
0lol sur les banques publiC lun ment applicable. 4
di par le gouvernement Suls- I1 indique'notar-nrent que
se. Les autorltes federales es- l'autorisation d'ouvrlr en
timent en effel que; meme Suisse une banque en mains
dans une economic mpaerdee, etrangbres ne sera accordee
le citoyen a plus que jamials que sl 1'etat.ou les dtats dans
un drolt legltime A l'obten lesquels les fondateurs etran
tion de sa personnalitd et de gers de l'dtablissement ont
vie privee. leur siege ou leur domicile
Ce project, qui modufie par- civil, garantissent la recipro
tiellement la loi sur les ban- cite'
ques en vigueur depuis 1935, En outre, il est prevu que
sera soumis au Parlement la-majorite des personnel
vraisemblablement P sa ses- charges de la, direction de
slon de septembre prochaln. cese rtablissements deVront
T1 Inr~-q nts m t dl'nq --- l---4


ruitteju a m l loi sur ies banu-
ques, les societ6s financleres
a caracttre industrial, corn -
mercial, qui font appel au
public pour obtenir des fonds
en d6pot. Seuls, les holdings
echapperaient la la 6gisla -
tlon envlsag6e car ils sont de
ja soumnis au code des obll-
gations edictant des mesu -
res de protection en faveur
des souscriptions.
En ce qui concern les bavn
'ques en mains 6trangres,l4e
project, tout en abrogeant
l'arrte6 federal Instituant le



Aux Onde
(Mmie GEORGETI
41 Rue Macajoux, (Rue
et de la Fontail
INGENIEURS
TECHNICIEN
HOBBYI
EXP
POUR VOS PIECES V
AUX ONDES
Un bon conseil peu
de dipenses et d(
TECHNIQUE, EXPERT
NOTRE STOCK LE P


Et tout le rest est little
rature d'horrible lltteratu-
re SOULIGNAIT unpeu plus
tard, le pauvre Lelian,. un
soir, peut-etre de soulalson
et d'impocunloidlte. -
Aveo mes felicitations cob
fratemneles et en toute cor
dialite. :-
Leon LALEAU-
Lacoupe, se 29 Mat 1097
Dimanche 7 Juin
it li a.m.
A
A I'Institut
Haitiang-Amdricain
Signature-Vente
du STerres dAngoisse
et d'Espoir,
De
D. CHARLIER


avoir leur domicufe en usse AVIS '
1l est porteh la connals-
sance du Commerce, de 1'Inr
esse de prise dustrie et du public en gen6
de dell ral que Me Arthur V. CALIX
TE licencil en Drolit et en
Une Messe de requiem se- Sciences Adminlstratives, re'
ra celebree le Mardi 9 Juin comment gradu1 de EXECU-
A 'Eglise du SacrE-Coeur de TVTE BUSINESS, et 'AC-
Turgeau A 6 h. a.m. pour le CQUNTING AUDITING, de
repos de l'Ame du regrettE. la MERCHANT AND BAN-_
Me. Amilcar Lamy enlev A KERS SCHOOL, et dela (CO
1'affection des sens le 15- -LUMBIA UNIVERTY e
Mai dernier. New-York U.S.A. eat a leur-
Cet avis tient lieu d'invitsa:-disposition pour consultation
tion aux parents et amis. relative aux 1iusiness Admi-
lnstration tels : Planing, Ma
== -- nagement,. Industrlel Organt
nation, Marketing, analyse
S d de brlan etc...
S Sonores de Pour route action en divor
TE DUPLESSY-) ce particullremnent pour les
cas de divorce 6manant du
du Perpetuel Secours Mexlque, se-charge de lat ta
ne Mme Colo) ...., dation des documents y atf-
fErents et des dernieres for
S malUtes A remplir aupres des
STSc tribunaux haltiens.
STS Son Cabinet se tient a I'd
3ERIMENTATEURS tage de la Boulangerie Mo--
VOYEZ L. t MAISON rel 455 Boulevard Jn. Jac-
SONORES ques Dessalines chaque Jour'
ouvrable de 7 A 9 h. AM. et
it viter beaucoup 4 h. PM. a 6 h. P.M.
e temps perdus
.IENCE, PROGRESS : VIS
?LUS IMPORTANT. HOtel a D BAILA 8A
._- _r---.. Caster Postal No. 578


COURSE D'TE -


L'Ecole de Commerce Julien CRAAN
Inaugure le ler JuliUet prochain les Cours sulvants *


ComptabllitE Americalne-Premiere Annee: JulUet-Septembre

Comptabtlllt Americalne -Deuxlme Annie: Ao(t-DIeembre

I B M KEY-PUNCH : Jullet Aoft.

Dactylographle Bilingue : 3 6 10 molo.


I Ronenamelnemsnta Inacrlploa oM Us lea JOUUa, maut&MmewdtJ ounaP11m
l~)~mw.JtLUX ICRWI, _Avonue ChXfttgnq as RMu. 0. -


lami- Sitfjpe uft U-A Lm-M
SA1 uO3iCooda an La Mort jaulnt, come par anr
Avan 3 as '-.- -, s -ea v Uw e-
me _ORd U-I r Hier ler Juin, la Troupe ment cotnc en tre un ban-
n att L d n, Ot prati- 8cout cPos La Mort. quiet alourdlsant ot une
-qu ,, n a ,n c..omptit.. auSO a. Le leor, rGc.ption amusmtwitt lg6i-

c An d o s oa& d ad M e n eona re
Im t O. ,,m e... 'T T .tafont' ont fondfin tes notatlonsA senlbit don-
A. plus sept cents dollars. groupe Scout qul aWr ner reason A Paul Morand,
Avant Ge.prendre la fuls ,G deux ans de silence, a'est re qui, paradoxalemet, profes
les bandits ont a ene .des coustltue. avec Jean Claude salt qu'on ne ruuit t par-
coups de cropse de r6eolver Charles, Albert Beauge. ler, avec justeMse, d'tin pays
sur Isa te des pomplates. I1a ont pensE6 A 6argir le que s l'on ne l'a tvu qu'en
Les indices relevies par cadre de legUrs activities. Ou- passant.
la Police domintliane font bre lea feul de camps, lea Ne pas
esperer que la capture des nmanilestations en vlyle, lls Ne mtdesons pas de la sur
coupables ne depend lue oat rEalise des representa- ne ouetI'e Lapparenc Lu-
de queques heures, s'l faut tons theatrales. Nous a- ne ou l e siga un
en croire les declarations viois vu par example Yves regard exerce come le vO-
faltes par le Public-Rela- Lafontant Incarner le Coleo- tre, ce qui nous- dilfferencle
Lions nu Quartier- Genral nel Chancy, on Serge Camil d'un semb able qui nous res
de la Police Nationale. le dans BEBE ORANDIT semble A peine ou d'un pro-
E BREF JN. Claude Charles dans TI chain tres 6loign6.
BONN (AFP). Papa-gros-tLte ou Max :C6- Loraqu'au coteaire, on
Le reseau de t6elcommu- lestin dans Zizi. Ce sont d'a s'attarde aux rfondeurs,
nications entr# les deux Al- greables souvenirs. on finit par deotvrir, avec
lemagnes 6 renforc. De tristesse, que ce quil eat le
pu s le debut denor la semane, La Troupe a su mettre en partage de nous tous, ce
40 nouvelles lines telepho- pratique les principes pr6co vieux fond d'tdees I mol4les
niques et 16 nouvelles enis par le grand Smith et de sentiments racornis
Baden Powell et c'est ce qul que le temps, qui semble a-
gnes de tLlescripteurs ont faiti le success de CAPOIS lors s'arrnter et lesa lieux que
et mies en service pase iseA- LA MORT. Elle compete une separent des distances Inti-
veil denier centre Ple miis qudrantalne de volontaires nies, n'arrivent pas a modi-
r es e de Bonn repartis en trots unites: Meu fler, encore moins A amelo-
tres des Posies deBonn elt te, Troupe, Clan. rer.
XXX La Troupe eCapols La Plus de deux mille anr a-
WASHINGTON (AFP). Mort se done come objec pres le passage parml nous
Le Department d'Etat a tif : servir son prochain de CELUI qui dictalt AJ-
pubile, samedi, un docu- dans la measure du possible. mez-vous lea uns les au-
ment de vingt pages justi- In est important de sign trees et dEclaralt aux pre-
flant intervention ameri- ler i'Ecole du Soir de Saint- muers chrtlaens ,Je vot
cano sud-vietnamienne au Gerard don't les course sont done ma paixs, le hom-
Cambodge. Ce document assures par les Scouts de la mess'opInAtrent ase eter
fait valor que celte inter- Troupe ventioh etalt une measure sous la supervision des Pe- pratiquer l'impitoyable moral
de l6gltime defense, le Cam res de la Paolee.- Elle dis- le du loup. Et cela s'entend
bodge ne ponuvant empecher pense le pain de 'instruc- du noir, du blanc et du jau
les infilt'ations nord-vietna tion a 150 enfants en servi- ne. 8kou-Toure que nul ne
miennes. ce et A beaucoup d'adultes peut soupeonner d'Stre mal
SI des deux-senes. C'est une ex A Iase dans sa peau, n'a-
SAN CLEMENTE cellente.rralisato.qu rend t-1 pas conle 6& un redac-
(CALIFORNIE) (AFP-). des servjcLs apprteclables. teur Ge JEUNE APRIQUE.
M. Ronald Ziegler, porte- Nous prEsentons nos voeux LA cOULEUR DES HOM-
parole de la Malson Blan- de Ilongevlte et de success MKS NE LES DEFINIT PAS.
che, a laisse entrevoir lun- la Troupe CAPOIS LA LA COULEUR DUN HOM-
di la possibility que l'avia- MORT ME WA DRIN A V O AVEC
tion am6ricalne poursulve Jacques Ld. ET n A
ses bombardements au Cam * SA NATURE ET BES QUA-
bodge apres le 30 Juin, date LITEB.
fixee par le President NI- c Mldia l 27 Volba quelques unes, en-
xon pour le retrait des trou- tre tant' d'autres, des refle-
"pes americalnes de ce pays. hem des D les lon me sont venues I
xxx C Conferec s la lecture de votre palpi-
SAN CLEMEI REre(neP du-Menrcedi 3 tant ouvrage. N'est-ce pae
CALIFORNIE, (AFP). Conference duMercred 3 reconnatre que l'on ne perch
C'est mercredi a 21 hres Juin 1970. pas son temps a sulvre le
(heure de Washington) que Coinsideratwioi- le tral guide avis6 que vous etes?
le President des USA pro- tement de fractures de -la Ce nest pas sans profit qu
noncera un discours radlor Jambe, et sleurs complica on entreprend un diffuse falsant le point sur titnss par le Docteur Ma Monde meme precipite, er
la situation en Indochine. Lhleu Joseph. votre eclairante compagnie


AU CAPITOL
DU LUNDI ler AU MPRCREDI 8 JUIN
6&.30 (Gancf unique)
ie 4lme Film de la Seledtion
GERBE IkOR Steve Me QUEEN


re :. .Gd... 5 .S et f.0


___________


PAGQ 6


I


r
i


e












LS
d
e


n
e.


propose noammen as


vp= tile


-AM




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs