Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06759
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 30, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06759
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





f 'ouN I IN Isis

rwfwur e ,ofwtowr -.Chef:
Lt/CEN MONTHS
Admirnsfrur A MAX CHAU VEtT
.. .. .. . II" *L ;l i .. .*


wi.~~~~ l vV UXV
* --** D TI/A8aA T~IiAmr INrRAp tlBAM mTWr DW Pm-ig


*


No 28.0809 '-
756me ANN SAMEDI 30 ET DIMANCHE 31 MAI 1970


Immense chasse a 1' home
POUR RETQO.UVER LES RAVfSSEURS DU
GENERAL ARAMBURU


BUENOS AIRES (AFP).
L6 President de la R6pu-
blique d'Argentine, M. Car-
los Ongania, s'occupe per-
sonnellement de I'affaire de
l'enlevement du G6n4ral Pe
* dro Eugenio Aramburu, ap-
prend-on ft Buenos Aires de
source officielle. Le Chef de
1'Etat Argentin, en effet, a
rencontr6 bier soir, pen-
uant une heure, les trois
commandants en chef de
1'arm6e et les responsables
de la police federale, du Se
cr6tariat t l'Information et
de la Maison Militaire.
L'armee de terre, l'avla-
tion, la marine, la police et
la gendarmerie participant
a une immense chasse a
i'homme dans tout le pays
* pour tenter de trouver la
trace du General Aramburu
et de ses ravisseurs. Des
barages ont at6 etablis en
de nombreux secteurs, no-
tamment aux portes de la
Capital, ot les vottures
sont s6vsrement centro-
lees.
Vingt heures aprts 1'enlt-
vement de l'ancien Presi-
dent de la Republique ce-
pendant, aucun progress no-
table n'avait et6 enreglstre
dans le deroulement de
l'enquete.
Le seul element tangible
a l'heure actuelle est un
communique du comman-
dant Juan Jose Valle decou
vert par un journalist de
tier Palermo qui affirme
que le General Aramburu a
t6 enlev6 pour etre sou-
mis a un jugement revolu-
tionnaire. La sentence sera
connue en temps voulu ajou
te ce document qui porte en
tete les mots Peron revient,
II est tape a la machine et
se termine par le slogan:
Peron ou la mort. Vive la
Patrie!k.. .
CLest a la suit d'un ap-
pel t6l6phonique que le jour
naliste de LA PRENSAPREN a d
covert ce communique
dans LA PATISSERIE. Le
General Valle, de tendance
,Peroniste, avait etc fuslle
en 1956 au course d'une ten-
tative avortee de coup d'e-
tat centre le General Aram-
buru.
D'apres certaines ru -
meurs circulant a Buenos
Aires, il semble se conflr-
mer d'autre part qua l'an-
cien President Arturo Fron
dizi, a etc lui ausst l'objet
d'une tentative d'enleve-
ment qui a 6chou .
Un- individu, qui pr6ten-
dait &tre le Gen6ral Pascual
Pistarini se serait pr6sent6
au domicile de l'ancien Pre-


Les actes du 2eme
congress du Travail
Le Department des Af-
faires Sociales vient de fai
re publier le deuxlme to-
me des cActes du deuxleme
Congres du Travall,. C'est
un gros volume de plus de
500 pages oL' sont compiles
les diverse communications
presentees a ces importan-
tes Asilses.
Rappelons que le Tome 1
a paru il y a de cela environ
deux mois.
C'est Ita Une initiative qui
a torute son utilitA eu regard
a la valeur de la plupart des
communications et A ce qu
elles peuvent servir en fall
de donnees pratiques et de
documentation scientifique


Yvette Mimleux
est revartie
Apres 10u jours en Haiti, la
grande actrice Y vette Mi -
mieux est repartie pour les
dtats Unis ce matin. Elle est
allce turner un feuilletor
pour la television.
Ce Serial, s'appelle: eThi
MosL Deadly Game) I
pas.era chaque samedi sua
certaines changes am6ricai .
nes. Yvette aspire que nous
aurons le bonheur de tVoi
The Mobt DcaCly Game, er
Haiti, feuilleton tel6vis.
Apres le tournage de ce
film, la vedette reviendra en
Haiti pour un sajour de t
moiu Yvette Mimleux a cti
salute a i'aeroport par son
Assoclee Elaine Hallangs
wortlh..


sfddnt en demandant a s'en
tretenir avec lui. Mais M.
Frondlzl etait absent. A son
retour, il aurait t61phone
au General Pistartni pour
lui demander ce qull d6si-
rait et- son Interlocuteur ai
rait r6pondu, fort etonne,
qu'il ne s'6tait jamals rendu
au domicile de M. Frondizi.
M. Frondizi avalt 6tc Pr6
sident de la R6publlque de
1958 a Mars 1962.
xx xx
INCIDENTS EN
ARGENTINE
BUENOS AIRES (AFP).
Les maftifestations d'ou-
vriers et d'etudlants en
hommage aux morts du 29
Mai de lan dernier, tu6s a
Cordoba au course d'affron-
tements avec la police, ont
provoqu6 de nombreux Inci-
dents dans Ie pays, notam-
ment a Cordoba et a La Pla
ta .
A Cordoba, les d6sordres
se sont sold6s pa parplus e
7,3 centaines d'arreitations
et par de nombreux bles-
ses, don't un certain nom-
bre e policies. La greve
*g6nerale de quatorze heu-
res decretee dans la ville a
et6 suivie a cent pour cent.
A La Plata, des coups de
feu ont 6t6 tires au ceurs
des heurts qui se sont pro-
duits centre environ 400 6tu
diants et les forces de For-
dre. Les 6tudlants, qul a-
vaient dress des barrica-
des,ont oblig6 le as policies a
se replier sous des jets de
pierres. Vlngt perasonnes
ont 6t6 arretes, et de nom
breuses autres blesses.
D'autres incidents moins
graves se sont products t
Rosario, Santa Fe et Tucu
man.
xxxx
FRONDIZI AUSSI
BUENOS AIRES AFP -
Une tentative d'enleve -
ment de l'ancien President
de la Republique Argentine,
M. Arturo Frondizi aurait e-
chou6 bier soir, apprend-on
selon des rumeurs circulant
dans la capital argentine.


Nouvelles de R.D.
SANTO DOMINGO -
Le President Balaguer a
effectue sa premiere tour-
nee en province ce matin,
depuis deux mols. It va i-
naugurer dans la Province
de Samana aujourd'hul et
remain deux grands bati-
ments d'6coles primalres,
l'une de 24 sales de classes.
l'autre de 16 sales.


Hold-up dans
une autre station
de gazoline
C'est notre confrere tLe
Mating qui dans son edition
du jour annongait qu'une
Station de vented de gazo
line Texaco situ6e f P6tion-
Ville appartenant au sieur
Baely Charleston avalt fail
li etre, dans la nuit du jeu-
di 28 au Vendredi 29 Mai
courant, le theatre dune
scene sanglante quand des
individus voulurent de for-
ce, p6n6trer aBureau Bureau de
la Station sous pr6texte d'a
voir voulu acheter de.la ga-
zoline.
Mais cette nuit c'etait le
tour de la Station Esso si-
tu6e b Chancerelles.
En left, des bandits
n'ont trouv6 rien de mleufx
ft faire qu'f s'attaquer aux
deux pompistes charges du
fonctionnement et de la sur
veillance de la Station.
Ceux-ci ont purement et
simplement et6 enlermms i
double tour dans las volture
des auteurs du hold-up. Ces
dermniers, avaientt de cette
manire, voulu avoir le
temps, la latitude et les fs
cijt6s n6cessaires pour op6-
rer au Bureau de la dite Sta
tion of ils ont, dailleurs vo
16 les 233 dollars qut se trout
valent dans la caisse.
Mats, l'audacieux coup rem
lis6, ils voulurent s'enfuir
t bord de leur volture. ,Cel-
le-cl tombs en panne. ,Lei
chenapans abandonnereni
Ile vhlcule non sans avoli
au prealable romAB les deux
pomplstes.


13eme Anniversaire de A lA Faculte d'Ethnologie
lInstitut Lope de Vega PERSON ALEXIS, UICECIE ES-SCIENCES ANTHROPO
1 LItitJU ESoe de Vega LOGIQUES AVEC MENTION: BIEN


Le 31 Mai 1957 un move -
ment intellectual en faveur
de la vulgarisation de la Cul-
ture hispanique dans notre
milieu partalt d'un bon pied.
Il dtalt dfta initiativee de no
tre collaborateur le Dr. Louis
Lamothe qui l'inaugura sous
le haut patronage de 1'Am -
bassadeur d'Espagne, alors
Don Jorge Spottorno.
L'Instittut Lope de Vega 6-
tait nl, nos 6tudiants et jeu
nes intellectuals chercherent
a en tirer profit en s'inscri -
vant e;i grand nombre ft ses
course d'Etudes. On y ensei -
gnait et enseigne encore les
matieres suivantes echelon -
ni6es sur un cycle de trois
ans: langue espagnole, His-
toire d'Espagne, Literature
espagnole et hispano am6ri-
cain, Geographie de l'Am6ri
que Latine, routes choses de
nature facillter les con -
tacts culturels entire nos in-


Memorial Day
Aujourd'hui, les Etats-U-
nis d'Am6rique c61ebrent le
Memorial Day ou Jour du
Souvenir, erft mmolre de
tous ceux qu sent tombs
depuits le 4 Julllet 1776 pour
la cause des Etats-Unis.
La bannilre 6 toll6e reste-
ra en berne oute la jour-
nee sur tous les edifices pu
blics et militalres tant sur
le terrltoire des cinquante
stats qu'at l'tranger et sur
les hotels des missions di-
plomatiques. Depuis hier
martin, les 6coles et les en-
treprises priv6es b6neflcient
d'un long cong 6 de week-
end, qui a lanc6 sur les rou
tes, en direction des plages
et des residences secondai-
res plusieurs centaines de
milliers de vfhicules.
Ce mathI, ont commen-
c6 vers~lea cimetlires nation
naux et les monuments aux
mor ts les defills et plerina
ges des unites de l'arm6e,
des troupes de boy-scouts
des dl16gations d'associa-
tions, de esororitiess et de
cfraternitles pour s'y re-
cueillir un instant, aux ac-
cents tristes de la Sonnerie
aux Morts, et deposer des of
frandes florals sur les tom
bes de ceux qui sont tom-
b6s durant les luttes pour
limndependance, durant les
gueres anglo-am6ricaine de
1812, amaricano-mexicaine
de 1847, la terrible Guerre
de S6cession, les expedi-
tions centre les indiens, sla
guerre hlspano-am6ricai -
ne, les campagnes en Chi-
ne, de 1900 A 1912, en Hai-
ti, de 1916 A 1920, la Gran
de Guerre en 1917-18, la
Deuxieme Guerre Mondiale
de 1941 a 1945, les Guerres
de Coree et du Vietnam.
Le rMemorial Days a et6
observe le 30 Mai 1868 su
linitiave ndu Gal, John A
Logan, (1826-1886), conm-
mandant en chef de 'Ar
mee Am6ricaine come ux
geste de paix et de concor
de apres le carnage de la
guerre civil.
Une c6r6monie special
s'est d6roul6e ce matin au
CimetiLere National d'Arlln
ton.


tellectuels et nos voislns de
l'Amerlque en particulier. ,
Le movement prit vite du
l'ampleur grace a la d6bor -
dante activity du Dr Lamo'-
the, de ses proches collaboga
teurs.et a l'lnt6ret croissant
qu'll ne cessatt de suscite ',
danas os milieux intellec .-
tuels et estudiantins.
L'Institut entra en contact
et, developpa des rapports
fructueux avec toutes les U-
niversilts des pays de langdea
espagnole.
En Decembre 1961, le Gdt
vernement acco dait une per
sonnalite jurldique a 'Insti-
tut Lope de Vega en le procit
mant d'Utit ulitP ique. C4'-'
tait une remarquable attest.
tion de sa valeur, une r6coa
pense bien m6ritee. 0
Il convent tde soulignet
que de 1958 a 1970, l'Insti
tut accord plus de quatre
cents bourses d'itudes a des
jeunes gens des deux sexes
qui y avaient ache' 6 leurs
cles d'6tudes leur permit '-
tant de r6aliser des etudae
sup6rieures dans des discipfi
nes diverse dans les pays d'
culture et de langue hispanl-
que.
Au d6but de cette annte
'Institut crea une section
d'enseignement de la langue
portugaise bfi l'accent est por
Le sur l'etude de la civilisa-
tion br6silienne.-
La Bibliothgque de l'InstiT
tut compete 1'Pheure actuella
3.500 volumes at ses rayons
sont accessible quotidlenne-
ment aux hispanisants hal -
tiens, f ses ancieis eleves.
Leos conferences pronon -
cees frequeniment par des dl
plomates hispanisants de re
noma et des intellectuals de
valeur attirent 'toujours un
public de quallte an. point
que l'anclen local sest aver6
vite exigu.Le Centre est main
tenant pourvu d'un annexe,
Set les efforts vont en s'inten
Ssifiant.
Pour lant de inerite, de ge
nerosite, de don de soi at la
cause de l'intcllectualit6 ha'
Stienne, il nous plait, t l'occa
sion du i3neme amniversaire
Sde l'Institut Lope de Vega
Sd'adresser nos plus chaleu -
reux compliments a son cou
Srageux directeur notre ami
Sle Dr. Louis Lamothe ainsi
Squ'a tous ses davou6s colls -
e borateuto. Excelcior.


Is







a

e

g


Depuis que Quatrefages
de Breau, Thtodore Hamy,
R. Verneau ont Otabli les ba i
ses de I'Ethnologle en Fran
ce, que le Dr. Jean Price
Mars et I'Ecole des Griots
nt ouvert la vole en
Haiti, cette science a faith
des pas de geant. L'exp6rien
ce qul se poursult a la Fa-
cultd d'Ethnologie, est di-

gne d'inthre at l 'on en jtu-
ge par la quaIlte des m6moi
res presents. Celui d'hier
soir entire autres, le Con-
cept de Chance dans la Cul
ture Populaire Haitlennea,
qu'a defendu aveo une ra-
re maltrise, notre Redac-
ftuar Gerson Alexis, d6ja li-
cencte en Drolt, dplom6 en
Relations Internationales de
Yale University, se signal
par sa haute tenue et sur-
tout par son original t. Su
jet vierge s'll en fit, mais
term assez courant, que ce
lui de la chance, le m6rite
d'Alexis est de fire de ce
quelque chose d'apparence
banale, un m6moire, que
dis-je una these de prs de
80 pages et qui retlent 'atten
tion. Procedant par enque-
te, appliquant les principle
de la Soclologie, ii expllque
d'ailleurs sa m6thode, il don
ne un apergu de la forma-
tion de la Culture Haitian-
ne, s'6tend sur le concept de
chance dans les socites
d'Anthropomorphisme. Con
cept mystique dlra-t-11, ofx
la chance est une sort de
favour special dispensable
par la nature; c'est un p6!-
ment d'un universe mental\
donn6. Las gens qui evo-
luent dans cet universe se re
signent devant le sort, se
laissent aller,se pliant a une
sorte de fatallt6. D'autres
par centre, s'lgaginant que
la Nature est dirigee par
des genies, crolent lque-
l'homme pent aglr ounrta-
Sgir inflsechissant la chance
ou 6cartant la malchance
par l'utilisation de techni-
ques approprises: techni-
ques magiques ou religleu-
ses.
Et ceci nous conduit dans
un Univers mental donned,
dans les Socldt6s dites d'An
tropomorphisme, oft la-chan
ce est un effect de techni-
ques speclales.
Ces r6flexions sont vala-
bles pour le temps et 1'espfa
ce et pour tons les cieux, d6


Le Ministre Max A. Antoine et le
Livre Ce Dumayric Charlier


Mon cher DUMAY,
En terminant la lecture de
Lon ouvrage rerres d'Angols
ae et d'EspoIrs, J'al eu lim
pression d'avoir faith avec toi
Fun des periples les plus pas
sionnants. U en sera de me-
me, j'en suis convalncu, pour
tous les lecteurs. Le chronic -
queur etincelant qua tu as
toujours et6, a su mettre en
valeur avec talent la riche
mati6re recuellie au course
de peregrinations d(un contl
nent l'autre.
II y a itr6s longtemps que
j'ai dtcouvert et admir 6 1'6-
crivain ci toi, -ron cher Du-


inayric.L'un des premiers tex
tes parus sous ta signature
et que j'aie lu, la preface per
tanente des xEssals sur la Cul
ture, de Jules Blanchet et
de Ren6 Piquion, m'a permits
de me faire une just idee de
tes rares qualities d'ecrivain
et d'humaniste. II est signi-
ficatif qua d56jf il y a plus
de vingt cin i ans tu ales
denonc6 les erazzlas sangian
tes, les combats cruels, le gou
pillon alley au sabre dans cet
te sarabande in.fernale
d'hommes dechain6s centre
leurs freresi.
C'est ia mniAme ile apoca-
.yptUque qammontre son visa
te d'hbrnet anu fll de main-
tes pages de-cTerres d'An -
;olss et d'Espotri Timoln ae
brlllant reportage stir Da -
iiang don't on sort effar,
Tu test rtel 6 un report -
teur de giaiUdc clai-e- en res-
iltuant avec art I'anblance
-sedulsante d'Hunolulu, les
miles et un charmes de
along Kong. saLsa compiler les
JilnOraires aux noms aurao -
l6s de-mysttre Bangkok, New
Delhi,' Th6ran Beyrouth.
(suite page6 colonne6)


clare Alexis, et ainsi s'ache
ye la premiere partle du M6
moire. h
II aborde la deuxime par ci
tie*avec le fait local ou fait i
populaire social. d
Les croyances en l'existen
ce de la chance dans e 'con- .
cept haltien, 11 enumbre les
different domalnes oh se B
manifesto laIchance ou la
malchance. Examen, Com-
mterce, Jeux, Travail, etc,
disserte longuement sur les
techniques de chance, sur
ce que fait len peupile a loc-
casion de la maternity, d'u-
ne ltre. enfance, eh cas de
chOmage, pour gagner la
Loterie et a la Borlette etc.
etc. et Alexis termine magis
tralement en citant deux
examples qul situent sa po-
sition. Celui de Josue et de
Calerbe, charges par Molse
de conquerir la Terre Pro-
mise, qui y r6ussirent, assu-
res qu'ls m etaient par avan
ce, de lappui de l'Eternel
(attitude mystique) et ceiui
de Dessalines a la Butte
Carrier lors du fameux
combat de Vertlres. Sa-
chant quae s soldats 6taient
inf6rieurs en nombre et
sans oubller un seul instant
la puissance de l'ennemi
n6anmoins, puisant en lul-
mame la foi et le courage,
forga le destin: ce fut une
attitude prometheenne.. Des
applaudissements nourris sa
lu.rent les derniares paro-
les d'Alexis. Et apros les ob
servattons du Jury, compose
\du Dr. J.B Romain, des pro
ctsseurs Jacquelin Despei-
gne et Max Benoit, Gerson
Alexis a etW regu licencli &s-
sciences Anthropologlques a-
vec 85 points, mention Blen.
C'est lI un suceas don't nous
du tNouvgeistfe, sommes
piefiemnentf ers, Gerson A-
lexis &tant t'un dea plus bril
lants -membres du Journal.
N.B. Signalons la brillan-
te Intervention du Rappor-
teur le jeune professeur
Jacquelin Despeigne, 'un
des animateurs du CRESH,
ce Centre de haut savor.

SANTO DOMINGO.-
La aCorporation Domini-
cana de Organisaciones Es-
tatales,, qui a un actif de
plus de 300 millions de dol
lars et coiffe routes les en-
treprises nationalis6es des
anciens monopoles de Tru-
jillo, va financier le releve-
ment de la Comffignie Do-
mirilcaine d'Aviation. Celle-
ci pourra acqu6rir deux qua
drimoteurs et un avion A
reaction (Jet) afin de re-
nouer ses actvlt6s avec les
autres Iles et les E.U.A.


L'Ambasusadear
du Guatimala
en notre r6daction
Nous avons eu le plalsir
de recevoir rnier, en nos bu-
reaux, la visite du symnpathi-
que Ambassadeur du Guate-
mala, S. E. David Tercero
Castro. I1 vient de retourner
d'un voyage dans son pays oft-
11 a pass une vIngtaine de
jours.
A noter les articles de la
press du Guatemala, notam
mentlde eal Imparcial, I'Am
bassadeur Tercero Castro a
et6 l'objet d'un accuell cha-
leureux au Guatemala.
I1 nous a dit sa joie de re-
venir en Haiti en vue de re-
prendre sa notable tlche de
resserrer les lielns d'amiti6 en
tre Haiti et le Guatemala.
Nous le remerclons de sa
courtoise visit.


Pour magnifier I'Arbre

On ne soulignera amais ganr et se e rationaliser que
asez lImportance de l'arbre, dans un cadre favorable f
surtout dans in pays commie son epanouissement cest- a-
le nutre dont l'6conomle re- dire sur des terres disposant
pose presqu'&oeiitellement naturellement de dce qu'll
sutr 'Agriculture, faut pour faire fructifler les
C .. planes et aider a leur dave-
C'est que. i'aigrlcultute pour loppement normal.
.se'd6veopper et donner son
plain rendement noe peut s'or (Voir quite page 2)


Lundi 24 est mort t l'H6pi
tal Saint Frkn'gois de .Sales,
Me. Justin Rathjen.
N6 a Jacmel le 20 F6vrier
1902, il commence sea 6tudes
ft Jacmel pour lea terminer
au Lyce P on. tinPeu apres,
pris par I'engouement que
connurent tous les jeunes de
'16poque, II entra Damlen.
II fut tour A tour Inspecteur
et Superviseur & 'Enselgne-
ment Rural.
IIIne prit jamais conga des
livres et 11 lit son diolt. -
Aprts une belle carrifre
fournie A I'Enseignement Ru
ral-et Urbain, mlIlCit com-
me avocat du Barreau de Jac
neal. II fut Install come Ju
ge de paix
Fut ensaulte Commissaltre
du Gouvernement & Jacmeal,
' puts enfin Pr6fet de l'Arron
dLisement de Jacmel.
La Vlle de Jacmel don't
Me. Justin Rathjen fut une
parure se sentalt profondt'e -


iment frappee par sa dispari
Lion. La nouvelle de sa mort
boulevesa totes Jea couches
de la popultloxr jacmllen -:
lie.
Dans la soirAe de MardiS. e
catavre rut 'objet d uine veil,
lee a Pax Villa, at tou les Jac
inellens raldant at PorL-aU-
Prince vinrenit rendre les der
niers honneurs A ce dig(ie
Ills de Jacmeli
Mercredi n~tin, la d roUil
le fut transported a Jacmel'
et une impbrtante delega -
tion aont le CommisSaire du
Gouvernemerit. de P)tt- au-
Pnnce, MB. Emile Delinc6e et
Mr Henry Jean Bapliste tot.
ma le cortege .
Selon recommandailon du
President A Vie de lIs Rpubli
que, de ftlinunrallies official
leb furent faites an regrettI
ddfunt.

Un batatlion dIe 'Armie et
(suite" page 6 col.3) -


O'EST ARRIVE...



Demain..


Dans moins, de 24 heures, u
eures, commencera dans la t
apitale mexicaine, le neuviA (
ne championnat du monde x
e football.
Cet edvnement sera suivl
par 60C millions de telispec-
ateurg 6parpllu6s dans, les
riolndres recoIns de notre
plan.re. Cependant Tes vrats
privilegtis sont ceux qui au-
ront le privilege de suivre les
matches dans les states me-
ines. Imaginez vous un ins
tant assis dans le stade de
Guadalajara et voyant sor -
tir des vestaires les bquipes
du Bresil et de I'Angleterre
avec respectivement Pei6 et
Charlton en tte. A !!!
Et pourtantplusieurs de
inos cppatriotes suivront,
cc qtson peut appeler ce
match du alteLt. Entr'au -
tre la section lNale. qu'ac -
compagnenst Frantz Trouil -
lot, Bernardin Monnoeur, Ro
land Laoossade. Nos selection
ies paris, mercredi, pnt pu
grace aux efforts des diri -
geanta haitiens, obtenir leur
ticket pour asinter au match
d'ouverture centre U RSS et
ie Mexique; ensulte, Ils pren
dront l'avon pour Guadalaja
ra oft ils assisteront- aux
matches de huitiomes et de
quarts de finale qui se d6rou
leront dans cette ville. lUs re-
viendront a Mexicc pour les
demi finales et finale.
Ces ouet9-'Abnt:
Henry Prancillon! Philippe
Vorbe; Jean Claude D6sir;
Claudel Leggros.
Ces 4 sont epvoyes par Mr.
Jean Claude Duvalier
Joseph Obas: LEM et Esso.
Gua S( Vii: ,MlnDterie et Mr
Pierre Biamby,
-Ren, -Arg6lus: Hampto
(Bill Steed)
Pierre Bayonne: Comme
It Faunt et Mme Clara Carls-
troem
Serge : Ciment d'Haltl et


an quatuor de sportifs hal -
liens: Lamartine Cambry,
Omer Lochard, Serge Ar -
maUd, Fred Jn Baptiste.
Oille Formnse et Guy Fran
;ois: Haridal, Madsen, Fab-
nac, Nadal.
Claude Barthelemy: ElIas
Cassis, Hasco, Georges Leger.
Jn-Claude Jn-Louis ou JUr6miei: envoyA par Mme
Frid&ric Mc Arty, Mr Fouad
Mourra a egalement offert
sa- contribution.
xxxx
MES AOG DU PAPE ..
MEXlOO -
Sa Saintete le Pape Paul
VI a iadre un message de
confratemrnt aux 16 6qui-
pes qui vont sopposer Sdan
lea competitions pour sla
IXe. discussion de la Coupe
Jules Rimet.
Le Souverain Pontife e
souhait6 que cdevienneni
une image Idale pour I
monde enter I'harmonie e
la paix, qui vont r lgner en
tre les concurrents, de ra,
pce et de religions diverse
venui se mesurer dans une
competition paciflque, du
rant un long molsv.
Les dirfgeants des equi
pes se -sont rdunis ce ma
tin pour fixer une dernier
interpretation des regle
ments at.d4ecider qu'a par
tir de domain, il ny aur
plus de substitution d
j oueurs.
Les competitions seron
ouvertes solennellement c
soir par le deiil des 16 tqi
pes dans lnmmense Stad
Aztlque, la benediction d
Stade par le Cardinal PrI
mat duS Mexique, la lecta
re du.,message du Papa pa
le Nonce Apostollqui les d
-c6ffs du minatr de la Cu
ture et du President de I
FIFA.
Demain, le President di
Mexique d6clarera ouvert,
les jeux.


Special Mundial au Nouvelliste. : Lire
nos pages 3 et 4





In std antans

par Claude Damnbreville


Hier martin, est parties pour
Boston Madame Yolande Cas
sagnol. Elle est allde assisted.
A la tgraduationi de. sa fille,
Genevieve Pierre Louis. Se -
crhtaire bilingue entendue,
Genevieve poursuivra ses dtu
des, en vue de l'obtention de
son diplOme d'experte comp-
table. Nous pr6sentons nos.
f6licitations f Madame Yo -
lande Cassagnol. et souhal -
tons du succes conttnu a Ge
nevi6ve.
xxxx
Monsieur 'Fianck Magloire,
prqpr.ieLaire du Quotidien Ld
Matin et de la Station de ra-
dir.diffusloIL MBC, a pris 1'a-
vion hier martin A destina -
tion des Etats Unis. I1 fait
la nayette centre Miami et
Port au Prince.
xxxx
Elle est plut.t lourde, ma
m6prise:,je me suis mis 6 tu-
toyer cette voyageuse, per -
suad& (Iu'nl s'agissait d'une
personnel que je connais de-
puls fort longtemps. Dieuc
merci, la eune file au teint
de rose et t I'aimable sourire
que je confondais avec une
autre, a bon caractere. Betty
HWrard s'est plutot amuse
de mon assurance a la pren
dre pour une autre. Betty est
rentrdee bier matin de Porto-
Rico. Elle vient d'y passer
quatre mols. Elle restera quin
ze Jours parmi nous.
xxxx
Hiqr matin, est rentr 6 de
Fointe A Pitre Monsieur
Joseph Bodriguez fils, Emplo
y6 de la Air France, il vient
de participer a une reunion
des titulaires des posies de
reservation. Ce meeting, qui
a durn trois jours, est relatif
h, la pronhaine mise en servi
ce sur la line Air France,
de t'avion de ligne le plus


grand du monde, le Boeir
747.

Fascinating, the peop
and the country. C'est
que m'a dlt l'attrayante MI
relyn Jones. Cette jolle thl
rapeute du language, qu'ac
compagnailt t 'airogare Isa
SSaieh, vient de pal
deix semaines sos le cl
dS'alti. Elle a beaueoup vi
t,. La CitadpUlle l'a fortemei
Impreslonn'ee. Merelyn m
lalss6 entendre qu'elle revif
dra aus'sitOlt qu'elle le pou
ra.
xxxx A,
Bob Lemoine 6talt en qui
d'activitds hier martin al'
rogare,
'Je glisseral sur mon c
rieux mutisme devant son i
crophone pour rapporter
mot de ce speaker f la vc
6toff6e et flexible. Comme
lul faisais remarquer qua sa
pore paraissait aussi jett
que lul, Bob me dit avec
pluhis grind s6rieix: dI1 s'y
Dratiquement pas de dlffe6
rence entire lui et mol. Enc
re un pen, .et j'aurals 6t6 sa
peres.
xxxx
Hier matin, sont reparl
pour Miami t'Agronome Ho
cio Alvarez et Rafael Art
Diaz. Us. viennent de 'prerind
les derni6res dispositions,
vue du fonctionnement pr
chain de la Centrale Sucrl
re Citadelle, 6 Welsh, conmn
ne de Limonade. Cette cen
trale appartlent 2 la sCaId
Sugar Corporation; don't
President est M. Gregorio :
cagedo jr. Messiers Alvar
et Artze Dias ont 6te salu
ft 'asroport par M. Char)
(suite page 6 ol. )"


1970 5 7 h et9h ., an .1



. T 4pNPCIAL


Entree Gdes .50

R6SOeyet Ct!;: I.e


A la m6moire de Justin Rathjen


Dimanche 31 Mal





~L~r*~~,~*i~sat~urr;-UU--~


I; I . . .


Adru9S: RAE Du CENTRE
U II

PORT-AU-PRINCE (HAITr)

k ~ )tE .-
BOITE POSTAL 1916


0


Li
r


r
k


I
























Recital de guitar
par 1'eminent concertiste espagnol


FERNANDEZ DEZA

Lundi ler Juin, 7 hres. 30 P.M.
Entr6e : $ 1.50 et 2.00


Machines a Couc

Nous Rdparons et Transformons touted
de Machines A coudre :
Industrielles ou Familiales.
Devis pour Modernisation-et Installatio
ques.
Service Apres-Vente : BERNIN
Guy B. Glaude : Beheerder.
c/o : Etage POPO. 76-Rue des Front



Cabane Chouco
Pr6sente
Pour la FETE DES MERES
le Samedi 30-Mai 1970


I MANUEL FERNANDEZ- Dl
Gultariste Espagnol de rdnomm6e INTER
FOLKLORE Espagnol
Chansons Style cFLAMENCOO
Musique Espagnole Moderne


PARFUMS FRANCAIS
CHASSE GARDEN DE CARVEN
YVES DE ST. LAURENT


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR .,
CALECHE
CORDAT ,, -
LE GALLON


EN EXCLUSIVITE
MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE- DE RAUCH
Mr. IE RAUCH


A18 R DR 6 rA eat qulg ,u t t mparl. ardu,
a t Bu- a&aoccadlop n'en sat pas molns
L _J.ibman Ua 31 Mat d .eA JBtite. m .IL.. poatB peon -Je-- dilemmMo
A 5 h, 7 h, et 9 heures manche 81" Mai 1 7 hel .veritablement angoissants
X 3 AGENT SPECIAL res et A 9 hbie P.M... qu'elle auscitel
(Technicolor) Entree: $ .50 par voiture JEUNESSE DROUJEE
-, avec Dick BOOGADE,- Silva Une oeuvre'd'une parfaite
KOSOINAI. LeTMO KiRN zx I quallit: Le 1ilm qul pose le
KOSINAi LQpO KpRblem&- l' ieuS acas face au
S '., UnI policler 0Pos t Jeupl C. E modernismel^,Uneproduction
'par une force a u service de - gqui permet de poignantes se-
espintelngence au service de 'AIRPORT CINE presence quences de. suspense 6 pro, -
-A'esplo ENT SPECIAL limanche-31 Mal ,po de, la bouleversante his-
Que r6clame-tn dun es a loheures 30 et a hrea 30 toire d'un professeur brutale
pln charge d'une missonEn premlre vision ment entrepris par ses le -
pon cre? une mission. ,QUAND LBES COLTS vessel
da gere usntelliget .... T LE GLAS JEUNESSE DROGUEE
eavolr .tavas tct s6duire -- abordant pour Ia pre- Le rendez vous de la fa-
1 rc faemies. inlere fats les plus grands mille' Une superproductiori
lAvo des musclds d'acler clasaiques-de i'aenture, le ci hors ligue pour vous parents
Etre champion de karat. nema- green dll vre le plus et progdnitures! Une oeuvre
Savoir manner vite une mi- beau chef-d'oeuvre du gen- urestileusep didl6e aux jeu -
Strailette. re. snes du nmnide enter



Etre un as duJudses Intrigues .des x x DROGUEExx
Se servir de ruse comntes d QUAmD- LES COLTS Un dram poignant une
violence Inoule. un suspense


d'un Colt. u.n.uxecon SONNENT LE GLAS Au CAPITOL
Etre prompt dn coa riposte.ent Un film violent. puissant, e i cooper l souffle. cNNIERE




Sguier NT lnt n un flt or-i rivarslise D siYANG-TELDORA
,X 3 AGENT SPECIAL poignan st t sal imanche 4 heures 30 et
.. R6 unlt-il ses atouts?Sommet de 1'aQ
peous le suivre sodant les Lamour ONNENT Lra-t- van centre, le des 2.50 e ort 4.00
ipecateurs anxt sprouesses pfor- Le ho Vendevtta ennent matographque de ces de
nda aoleLs, daps ses intrigue des btehe b trques xxxx
a Courses see minutes "le QUAND LES COLTS A A I- D
volupa reesuccdla a ux second, SONNENT LE ULAS .A T 6 CA-OL
des d'extreme p ril et de, La haine est .parfols plus
grands dangers. ,- forte que la railson, mats sou LE CAPITOL cloture sa S6
ous vous-pntiferez m'o vent-Ean our satourpase la hasms, action Gerbe dOr Steve MC
Smeja cet, agent special, cet ne. ,QUk.EN avec:
"eapion dun. -comportement L'amour et le sang se mi- LA CANONNIERE
sifangte pour accentuer un lt en flm. ui rivalie DU YANG-TE du ac
o~- ~ A .- SPECI,'rALT firefisent avap .- lee plus D
ense nessaandsnt. sternsNEN translpiAS manhe dun s eures 30es




Entr e Gdes. 2.50 et 4.00 harou6 de ba ue coup de feu 7 heure n45 .e
arrce e ts t mprvue AZACOSN Fi ita- ZAMA Ce film un-Sommet de l'a-
pcrce de myer~ -sont lese u venture, le plus bel effort ci
-ntpecrtturs acrc eux d en pt- queur. ndv -caVendettae.nexo n~matographlque de ces dei
n~trer ls ercan~es at+sol . u a neo lrs temps, l'oeuvre majeu-
portds dans un tourbillon de ... Apaisera-t-il cette terra de re du c~l~bre metteur en scc
secretss et de doutes. feu? ne Robert WISE..
Ces secrets invioles leur TUAND .LS COLTS -La CANONIGERE DU
serona., r6.v16s 6. la projection SONNENT ._E GLAS YANG TSE,, tourn6 en #Pa-
de ce super-espionnage don't Vous serez ,enthsousiasm6s, navision couleurs dresse -l-
une intrigue tr&s sp6ciale est, angosses. boulevers6si portrait de hiroi iublia
fate pour accentuar un sus- QUAND LES COLTS bles et est nourrl d'u ac
use incessant. ,ONNENT LE -GLAS tion et d'un suspense i ces -
Entre OGdes. 2.50 ea 4.00 Chaque coup, de feu multi sants gagnant, -s cesse er
xxxx plie tune vengeance s6culaire motion comme en intensity
QUAND LEO COLTS STEVE'-MC QUEEN qui Porte


Rm )L jm m To, .





beaux sentiments at lI bra-- t- r -TB5AT'
your qul renforcent l'action
-616vent .ensemble de ce Bom Bamedl 6 h.et 8 h. 30 Samedl 4 6 h. et 8 1
met doe laventure au niveau LMB SEPT MBROE IR En 16re patrUe :
du 76me Art. Entr6e Ode. 2.50 et 4.00 L'ORCHESTRE
Vous le verrez clhez nous a- SEPTNTRIONAL
vec plalsir sans melange. Dimanche A 4 h. 30 et 7 h. 45 En 26me Partle :
,Entree: 3.00 ,t 6.00 Goes ,4. APNI DU-. AmS
Sx. Entree Odes. 3.00 et 5.00 Dimanche & 10 h. A.
LBA SHERIFF AUX
it N T MOINGONUS:
PAAMUN _- ___ Entree Ode. 0.50
PARAMOUNT prsente -. CIO ..imanche -&5t 7, et
Dimanche &.5 h, 7 h, et 9 h. Samed et 8 h. 15 X- 3, AGE SP
P. M. dL-th Etredes. 2.50 et'
LES LANTERRES ROUQES En lre Partie : Entre des. .50 et
Une oeuyre soide, piment*e SHUPA-SHUPA Lund t.A 6 h.. et 8 h.
a erolome, aeuoradLle ae E.26me partle : A S YMPHONIE
sensuaute, d'un reauisme cru- D .RACJA, PRINCE DES HEROS
Le grand drame dcs -em- P8A-I'ENEBRZ B ntr6e Odes. 1.50 e
mes qui doivent se aonner, 15tree Odes. 1.50 et 3.00
-pour. survivre
Un film Question Diman c 5, 7, et h.
Qu -son ies vr b o oupables? JEUN ESS ,DROGUEE -
La crheque LQujours aisee Entree.Odes. 2.50 et 4.00 ---E PONTD 7ES SOt
rer, quandune femme om Lundii,..--h. et 8 h. 15 Entre 1 dollar par
be, spus queL pods cue sue LA LE90NPARTICTLIEItE_ Dimsnche i h. 1 etI
combe... Entree-.-des. -1.20 et 2.00 -EL DESPERADO
Vous en seiez boulever Entre $ 0.60 par pe


Interdit aux moins de' It
ans. -Entr6e.,Gdes 2.50 et 4.00 -
Sxxxx
w.De 115* AutOC g^
Dsmanphe 31 mal
a 7 hres et 9 heures
EL DESPERADO Programme du Lundi lei au Samedi 6 J
(Scope couleur) l .
Encore un de ces nouveaux "Consultez votre conseillmre :
westerns qui porte la griffe. LUNDI........... 9 h. lh. Maisom.YVES MOR
des fameux metteurs -en sc6- 7 MARDI .......... 9h. & lh. 6a Maison YVES MOR
ne italiens, et dot6 d'une,ad. EUDI............ 9 h. h -. FOOD STORE
mirable lnterpr6tation de VENDREDI .. 9 h. h-. F POOD STORE
jeunes dieux des films da-oc-
tion europens. .. .
J- ,o Le ,achet particulier de Demonstration toaus les j uqsr .ende_-vous
, cette production rude, ame- it CASAPOMPADOUR
e re, cruelle, resideddsan Rappelez-Vous Madameedlle coirl W e D
,.'roulemeut-,.d'un, drame atr-" Rappeles-Vous Madame aBlle cs.,goirl lde D
-e 6 voluant aralioleent a- L'Avenir de votre peau se jouesa trente ans.-
Svec, escalate de- la violence EEN R
et de la cruautd! "HELNA uM.ST-IN
e- ,.. EL DESPERADO ___ :
e Un western endiabl66 o-t
A- wntortlloet. lee sentiments e


N LGA out fe a.' avec legu-e e etsentorlen- e ssentiments
-A M AV IC CINE B O.s LEG aine EouSe.a... ....'.. ... o--
La passion. vous entraine pussce est Ja Holman, lpusordideINEC SENE
re ance ,7sur le, -sentier de l'amour et un baroudeur indomptable des ,hros intraltables dans e
e mane 7 et de la mort.- de la Marine Am6rtcained une explosion de haine et-de edi& 7 h. et 9 h. Samedl & 6 h. 15
L'HOMME A FIMME "Votre rendbs vous- est & charge de la plus dangereuse vengeance DETECTIVE r INGO
s Marques e des.cteurde lasses AIPORT INEeDimanche des missions lorqu'en 1926 EL DESPERADO ntree 1 dollar par volure rI NE.PARDONNE pj
SMarques Danielle ARIEUX, Mel 1 Mai 10 6 hres30 et dferlent sur la CHINE les Une superproducton toni- Dimanche h 7 et 9 h tre des. 1.00
FERRER, Claude RICH, Ca-- 8 heures 30 premieres vagues de violen- truante qui impressionnera manc & h. 7 et 9 h, Dimanche A 10 h.
therine DENEUVE, Plerre Entr#e Odes .2.50 et 4.00 ces. Les s quences 6voques- vivement les spectateurs les BULLIT ar volture (C Fet
BRICE, Allan SCOTT. N. B. Ce film ne sera role par ce h6ros hors s6rle -ot plus -endurcis! Entree $ 1.50 par voiture . ela F6te des Mdr,
)n de Fabri Un huin dram d uque. mle6 t6 danm o.ucun-DRIVE IN de chacine une valeur et un ca Un western-- incandescent, re Parte
davenlures pollcleres. Le d6 la Capitale. ractbre propre, assurant 6 d'une brutalltui implacable! Lundib7Ai. atd9Peh. En lare ParSee
but esl consacre iu develops l'action une prenante gra- N.B.---. R6pondant a l'at- TEXAS JIM LES-,OUPS NOIRE
A pementde diverse intrigues .xxxx duation dramatique qui at tente des clients, la Direc Entree 1. dollar par volture En 24me Partie
amoureuses. Le tout se de tent meme a une tres belle tion du,DE LUXE AUTO CI- INGO AU PISTO]
SFots. -roule dans la bonne soclitt ELDORADO grandeur tragique. NE a ouvert, a.leur intention, Entrde Odes. 1.0
s. parmi des gens affables, ELDORADO C'est la gloire du cinema un Guichet Supplilnentaire, A C CIE (4 h
bien elevAs, pour esquels les ELDORADO pr6sente: Ambricain de signer un ou- a. la Sortie, qui .fonctlonne 3 h. pour CART
probl6mes d'argent n'exis Dimanche:; 5 h, 7 h, et 9 h. vrage aussi Imposant, aussi uniquement le ,Dimanche de Samedi &.6 h. 15 et 8 h. 15"5 CARTES A.-ABA'
Lent pas. P. M. prestigieux. A part une rea- 6 heures 6. 7 heures 30. LES LEGENDAIRES Entree Ode. 0.60 et
Danielle Darrleux dans un Une-oeusvre poignante lisation des- plus solgn6es les Entree: $ 0.60 par personnel DE DELMAS 6, 5 h. 7 h. et 9 h
unel doublezrOle et Mel Ferrer en ,- JEUNESSE DROOUEE -. Entr6e Odes. 1650 et 2.50 LE POINT DE
sont les excellent interpre- avec: L'amblance rude, Vat- Dmance 7 et NON RETOUR
tes. mosphire-passionn6e, le l;,, Dimanche A 5, 7, et9 fl. NON RETOUR
L'aventure policiere n'oc mat de v io e n c e qui L'HOMM A FEMME Entr6e Odes, 1..50-
cupe que la deuxitme parties son f o r t b i e n ren- AVEC Entree Odes. 2.00 et 3.00 Lundi 6 h. 15 et
de ce film. dus, beneflclent dans cette- Ldh 1 6 h. 15 et 8 h L5 l el VIV t
-La premiere partie est une oeuvre matresse du 7e Art6 h. 15 et 8 En de
etude- de moeurs traitee sur d'un cadre dune s6v6rlt6e LA FUREUR Entr6e Ode. 0.6 et
r un mode 16geret montre un fort 6vocatrice. Un montage SUr OKLAHOA 2.50__
marl volage,--qui trompe sa souple et adroit, uae i lterpre Entree Odes. 1.20 et 2.50
S du. monde, tandls que celle-ci laigement. .pune,. -conclusion V -, m ... AL
-ker et-en flitant discrte tonnante du debut & la fin. ..... rt u atsEN t T L S Jou
ment .Tout 6. coup le film e JENESSE DROGUEE D ____E_-AIMi-...- ED.LA.VENGEAN'
-change de ton et c'est 1'en- Un film d'actualiUt mont Entree Ode. 100
oiuite rollcl6re fort bien me-. lintentlon des parents qut E ,MULBTIS nSamedi6.7 h.
nee, qui se diclenche- avec demissionnent et des jeunes BOULETTESE.CENTURIONS Dl chp &4,,64
son inconnu. Tout ceci est qui sont entrain de perdre la Entre Ode. 1.50 POUR L-TETE JUDO
blen 16,-tetrestWetres hbmoge boussole! II est.la some de Dimanche a 5 h. et 7 h.' OUtr e JUD
e m'~'vre le changement de plusleurs cas de conscience DJANGO, PREPARE tree de. .00
cllm t. C'est le e drame d'nn decoulant des us et des au- TON CERCUEIL Lund 6 et 8
famille d'un miUeu place trees. Silje cneminement psy- ., LE JU KA AGEB
brusquement au cours d'une LSECRET GE
affaire criminelle .La reali- SECRET
station du jeune.Jinaues 06 T Entree Ode. 1.00
SrsrdCornu est partaite. A ELQ E SOIT
La fin do film finit oar un A REM UEL UE SOIT Same A 6 h. et 8 h. ----
ZA suspense 6to ant. n po STl LLMAlS RAT En re parties :
cler mondain, -tr's loin de LLMAN'L T TABOU COMre3par0e
lNATIONALE ;'Insnecteur classique auouel POURt L TAGO"S REn 2 p R2 P t Samed En P
hbtu, dacouvrra enfln a-. Entree Odes. 2.00 et 2.50 PAYROI LE.L.BPI
Sr.s une enrauLte court ~, Dimanch1e 3 h. Entr6e- Ode. 0.60
I'.t eur et le vral mobile ACHETTES D'OR Dmanche (En-Pe
Choe Publicit6 crime. ,r5 GAC"Ide. DOR.00 ,LE Da (En-P
Un film' attachant Entree Ode. .00 LE CID
'un accent traoue. .b. 5 hi 7 h. et 9 h. Entree Gde. 1.00
Entree -ds 2.00 et 3.00 - ) LES LANTERNES ROUGES
Entree Odes. 2.50 et 4.00


GIVENCRY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


LUBIN
NUITS DE LONGCHAMPS
DOLE
GIN FIZZ de LUBIN


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE FRANCE


STENDHAL


& ORLANE


- B: -N VENTE A LITTLE EUROPW- "
& MASON ORIENTAL


DRIVE IN CINE A I _= -4
Peters YATEB, pour rdali-
ser le mealleur po.lcier amerin y "..a :lB i
cain jamais porter & 1'6cran
depuis vingt ans, n'a pas he S
sit 6 choisir des acteurs ac.u UIIs H
tuellement & leur znith. .
JacqUellne BISSET. don't *
-cL#1 jeu,subW1|iL6RMl5L E 1
TECT[VE, Robert VAUGHN
qui, aux cbtes du super
grand du cinema, Steve -MO ds i ulmnd M ,, .-
QUEEN triomphe ces Jours -
cl dans LEO 7 MERCENAI y. 3xx
RES, nous font par leur na- 4 d~g R o
tuce partilciper 6 I'action -v ... v
plans BULLIT. '
Toujours aseoiff6 de viles- wnnll
.e Steve- Mc QUEEN au vo u. mr wt Me-. .
lant de sa tire poursuit, tra- .vn aV.binU. epY ."
que, coince, furce les affreu-r '; -LEis
uu volanUt de la Icur. BULL T Pam JI.p.---, .o1M%
rested pour Steve Me QUEEN ., 1 p '-- i
.'un meilleur role. aex at SveBSuthmas I
Pour les amateurs ae.
pollaleM pour ceux qui apor6 .,W a Mn ltt. 3u--


Lundi a 6 h. et 8 h.
5 OACHETTES D'OR
"Entr6e Odes. 1.60 et 2.1


.aIRP-0A T CDCM
.-Samedl & 6 b. 30 et 8 h.
, LA HORDE SAUVAGE
Entree Ode. 0.600et 1.00


60 Samedi a 6 h. 15
SLI VADE DE YUN
L ntr6e Gde. 1.60
Dlmanche 5 h, 7
LInVADE DE YUM
30 ntree Ode.- 1.50


- ,Dimanche a6 h 0 et 30 et 8 h 3 -:. CINIOL
- QUAN) liES COLTS S ( rm_
-...SONNENT LE OLAS Samedl (In-Poems
Entree Odes. 2.50 et 4.00 COUPE DU MON0
EntL6 3 Ode. 1'.50


Lundl A 6-h. 30 et 8 h. 30
- LE- GAUCHER
Entrfe Ode. 1.00 et 1.50


S' 4TOME CINE
Samedi 6 h. 30 et 8 h. 30
TEXAS JIM


Dimanche (En. Per
LE DERNIER FACE
A FACE
SEntree Ode. 1.50


CINE m


Entree Odes. 1.50 et 2.50 Samedl 6 6 h. 15
:.flfUfFEROCZE
Dimanche & 8 L. L3 et 8 h. 30 -Q LES MALES
LE DETECTIVB Entree Ode. 1.50
Entrie Odes. 2.00 et 3.00
Dlmanche 5 Ih., 7
Lundi & 8 h. 30 PLUS FEROCS
JOmeNY MANOQ QUE LME MALB
Entr6e Od. 1.0 ot 2.00 Entra Ode. 1.50-


--.,-. . -
-. -- 4'.. 2 ~ -~ -- -. .-- ~ 5~- z -- -... --


I *It
8 lem-

Lau fa-

ffP6

-.16fisr
iaq
nIece -

beS
MIS;

lb cc



f Sb


9ib


chop

10. 9'~


1 Hr




- ill!
-'sat-


P.ull"


. .t l lm ". ....


i- 'il.; i i~iitLainn-asmf' --*-"


Xt-JOY







SAMEDI 30 IT DIMANOHE 81 MAII tO .


- LE NOUVELLIDTm '


X iC~~~ ~ I.,


-'--p ag i


I ,


NAISSANCE.- -
Jules Rimet et Henry Delau
nay tous deux frangals pro
poserent, au congress de la
FIFA tenu a Anvers en 1920,
'ldee d'une competition
mondiale ind6pendante des
jeux olympiques. En 1926;
une Commission fut crees
pour 6tudlerlee r6glement et
l'organisation d'une tell 6-
preuve. Cette Commission
tint sa 16re stance 9 Zurich
en 1927. Les deux dirigeants
frangals Delaunay et Rimet
soutinrent ardemment l'l-
dee d'une Coupe du Monde.
Cependant le project ne fut
adopt que le 26 Mai 1928 A
Amsterdam lors de la r6u-
nion du Congres pour la
S9eme Olympiade. 25 pays,
ainsi voterent dans 'en-
thousiasme cette creation.
Cinq nations s'6taient mori-
tr6es adversaries du project
et avaient vot6 contre (Da-
nemark. Esthonie, Finlan-
de, Norvege et Suede).
Le 18 Mai 1929, a Barcelo-
ne, la FIFA d6cidait de con
ftier b 1'Uruguay la lere Cou
pe du Monde qui allalt se d6
rouler au mois de julllet
1930.
ORGANISATION-
Elle est confine A un co-
mit6 choisi sp6clalement
par la FIFA. Ce comite rA-
gle tous les details de 1'6-
preuve et est en contact per
manent avec le pays organic
sateur. II est assez difficile
de trouver les raisons qui ex
pliquent le choix de tel pays
pour le siege de la phase fi
nale. Car de petits comme
de grands pays en ce qui
concern le football ont de-
ja eu cet honneur. Pratique
ment, l'6preuve se d6roule
une fols en Amerique et la
prochaine fois en Europe.
Toutefois les competitions
de 1934 et de 1938 se sont
deroul6es en Italie et en
France, pays europeens.
Maintenant, que le football
a conquis des terres nouvel
les en Asie, en Afriquea e en
Oceanie, ii faudra que' Ion
pense un jour 9 offrtr la
competition finale & 1'un de
ces pays neufs.
Sur le plan r6sultat, les
pays organisateurs se sont
toujours blen comports:
L'Uruguay remporta l'6preu
ve organis6e chez elle en
en 1930. L'Italie 'imita aussi
en 1934. Le Br6sil joua la fi
nale a domicile en 1950. La
Suede en fit de meme en
1958. En 1962, le Chill term
na 3e. chez lui. Enfin en
1966, l'Angleterre triomphait
sur son sol. Seules la Fran
ce(1938) et la Suisse (1954)
ne surent pas profiter de
cet advantage.

LES PARTICIPANTS.-
Le nombre augment d'6-
preuve en 6preuvel En 1930,
its talent 13. En 1970, on
denombra plus de 60 pays.
En 1930, 11 n'y eut en tout
et pour tout que 4 pays d'Eu
rope (Belgique, Roumanle,
Yougoslavie et France) et
neuf amerlpains.
En 1934, i'Uruguay, chamn
pion de 1930, s'abstenalt et
ne figurait pas au nombre
des 29 participants.
En 1938, on compta 26
participants: les abstentions
etaient nombreuses en ral-
son des 6venements politi-
ques. L'Argentine et lUru-
guay bondaient toUjours et
les asiatiques firent leur en
tr6e par les Indes N6erlan-
dalses,
En 1954: 36 participants
don't les pays de l'Est euro-
pens moins 'URSS.
1958: 48 participants; ce
fut la l1re vrail Coupe du
Monde puisqu'elle reunis-
sait touted l'6elite du football
mondlal avec l'entr6e en sce
ne e 1'URSS, la presence
de tous les sud-am6ricalB
et les debuts des africains.'
En 1962 : 51 participants;
tout le monde enter di
football fut present sau
l'Autriche.
Notons absence de l'An-
gleterre aux 3 premier,
Coupes dif Monde et son en
tree en 1950 entreee trus r
marquee avec la dfalte sa
bie devant les Etats-Unis
et i'rilvee tardive de I'UL
(1958).
L'on remarquera le re
cord du Bresil, present
touts les competltions
sur 9)
PUBLICS
La sWorld Cups cdnni
un succes grandlssant a5
prAs de tous leas publics. I
1930. la reeette total sE
va 9 255.107 dollars urugs
yens. Le Stade du Centen
re de Montevideo but pIe
a craquer lors de la den
finale et la finale qu'y jo
la .elntlp1l ur.gus.em
n,^...ia finals. -centre VA^


gentine, on ne vendit que le' garden
1.000 billets des 100.000 dis Yatchine (5
onibles afin d'dvlter la co 70), I'allemar
ue et les accidents. Malgre et le bresiller
on temperament broull- jou6 en 58, 6:
nt de sud-anjricain, mal- ront encore a
Ar sa'consommatlon effre- Record de
le de petards, malgre sa vec la finaj
lie, le public fit montre d'u guay de 1950,
e sportivite exemplaire. 000 bresilliens
En 1934, I'atmosphere 6- le g6ant stadc
ait tout autre. Le public To? Le record d
ment nationaliste fit mon quds que d6ti
e d'une passion inadmtssi Just Fontaine
e. II faut dire aussi que pe du Monde
s 6venements politiques in reussi 13 buts
uengalent beaucoup le de-
oulement de l'e6preuve. La SURPRISES.-
:esence de Duce Mussolini
nfera au dernier match L'une des plu
n caractere encore plus ex bles fut cause
ptionnel. Le c6te finan- Unis en 1950.
er fut tres satisfafsant: zonte, une se
683.000 de livres de recet- S.A. bAtle de
S. entr'autres -
En 1938, en France, ce fut tien, un belgi
n 6chec : malgr6 les ef- gals battit 1
rts deploys pour l'amhlio pe d'Angleter:
tion des Installations, IE L'llminatio
cettes ne s'elevtrent qu'% et du Chill
millions 829.620 francs an l'obscunir-6uli
ens. du Nr*d-peu
La competition retrouva au aryonades
n interest au Br6sil en L6 match n
'50. Tous les records fu- de par l'URSI
nt battlis cette annee-l9: ble souleva a
millions d'anciens francs chettes en 62,
total. Le Stade Maraca- nant par 4-1
fit deux fols le plein soit ques se fir
0.000 personnel pour 2 dans les dern
catches. sur des erreu
Fn 1954, les petits states bles de Lev I
la Suisse ne furent pas SS. faillit m6
iujours remplis. La Coupe match.
Monde n'attira au total La victoire
.e 880.000 spectateurs. Ce nante de l'U
t une nouvelle deception. Bresil en 1950
En 1958, la Suede ne per ler beaucoup
t pas une amelioration Enfln, le si
r le plan du public. 833. magne sur la
3 personnel seulement r6 nale a Berne
ndirent pr6sentes aux plus d'un pt
catches de la 6e. Coupe du zaine de jour
onde. Seuls les matches les Hongrois
LI opposalent 1'equlpe na- s6 les Allema
male suedoise a ses adver a 3.
Ires furent suivis en grand
Dmbre. TROPHEE.-
Le meme probl6me se re-
>uvela au Chili en 1962 ou La Coupe
s petites villes comme A- te depuis 1S
ca, Rancagua et Vina del son tondateu
ar ne firent pas de recet- Elle est une
Seul Santiago, olf joue- te en or mesu
nt les chiliens, regut beau haut, peasant
-up de monde (record de los, socle en
pectateurs Chili-Br6est a- pris. Le seul
ec 76,594. Au otal, on enre pese 1800 gr.
stra 896.363presences pour 000 francs er
us les matches. tuette repres(
rp ;lls e ux


RECORDS
Nous avons d6j9 dit que
le Br6sil d6tient le record
de participation (9 sur 9).
3 6qulpes ont d6ja rem-
ports la Coupe du Monde en
deux occasions: Italie, Uru
guay, Br6sil.
En ce qui concern les
joueurs, soulignons le re-
cord die l'anclen garden de
l'6quipe national mexicai
ne Antonio Carbajal qui a
dsput 6 cinq Coupe du Mon
de (50, 54, 58, 62, 66). Les
anciens br6silnens Nilton
Santos (50,54, 58, 62) et Djal
ma Santos (54, 58, 62, 66);


sovi6tiqgie Lev
58, 62, 66 .puIs
nd Mure Seeler
m Pele qui. oht
2, 66, etqui .se-
SMexico en 70.
spectateurs:-a-
le Brsll-Uru-
suivie par 200.
entasess dans
e de Maracana.
les buts mar-,
ent le frangais
e depuis la Cou
58 oft il avait



is incontesta-
e par les Etats-
A Belo Hori-
6lection des U.
bric et de broc
avec un hal-
e, deux portu-
a-grande equi-
re.
n de I'Italie
en 1966 pour
pe. de la Cor6e
it aussi passer
surprises.
.ul (4-4) concd
S a la Colom-
ussi des man-
, au Chili. Me-
, les sovieti-
rent rejoindre
uilres minutes
rs impardonna
Yatchine. L'UR
*me perdre le

assez surpre-
ruguay sur le
0 fit aussi cou-
d'encre.
icets de I'Alle-
Hongrie en fi-
(54) surprit
ulsqu'une quin-
as auparavant
avalent ecra-
nds par 8 buts



du Monde por-
950 le nom de
r Jules Rimet.
petite statuet-
urant 30 cms de
environ 4 ki-
marbre com-
trophee en or,
II a coflte 50.
n 1930. La sta-
ente une victor


lesquels est pose une vas-
que, Elle a ete cree et else
16e par un orftvre frangais
Abel Lafleur.
En prinaipe, elle dolt etre
la propr6t6 du pays qui l'au
ra conqulse trols fois. L'Uru
guay, l'Italie et le Bresll qui
competent chacun deux vrc
tires lui font des yeux
doux. Les bresiliens espe-
ralent vivement 1'empor'ter
en 1966. Le president de la
Confederation br6sillenne
des Sports, Joao Havelange
avalt m6me annonc6 que le
Br6sli offriralt apres sa vic
toire (!!!) une nouvelle Cou
pe qtfi porterait le nom de


Wipstonihurohinll. Heureu- 'Argentine. et une Coupe du En 1954, le grand .hqmme
segment 4nusl .pourront ten- Monde 1934 4ave I'Italte. de l'dpreuve fut Rhan,- lal
ter de rdaliser'leurs reves Les br6sillens VUlton Ban- lemand qui provoqua la de-
pulau'ils sont favors pour tos et Dalsahi'SSantos, les chi fate de la Hongkle en fina-
cetgte .- Coupe du Monde. liens Eyzaguirre et Raul le. A c6te de lui, il avait
O Sanchezi Etfiti en 1966, les Fritz Walter, stratoge remar
HEROS-- anglais B0obby. Moore et quable par sa clairvoyance
Dans- un -sport d'equipe Jackie Charlton. e et son aisance technique.
come -le football, oft le Au rayon 's demis, on ren On ne peut omettre les hon
rendement Amn joueur est centre tous les grands me- grois Midegkuti don't le jeu
function du travail de toute neurs-de jeu : le hongrols Jo de t6te fut sensationnel et
1'squipe, i est done tres dit etf Bozsik, incomparable a- 1'anglais Matt ase.
ficile de faire ressortir des himateur de 16quipe hon- 1958 fut letrlomphe du
individualites. Toutefols, les groise qui domina la Coupe football offensif. Ce fut un
observateurs presents aux du Monde de 1954 sans la festival du dribble, de la
diverse competitions, ont gagner. Les br6silliens Zito, feinte avec 'lncompara-
retenu lds noms suivants : au coup d'oeil magistral et ble P616, le phenomenal
surtout Didil lincompara- Garrincha, les deux bresl-
GARDIENS.- ble virtuosOediel'6qulpe bi- liens. Les frangais Kopa et
champlonne, le tchbque Ma- Fontaine, les suedols Ha-
L'talien Combi qui fit des- sopust chef d'orchestre in- moin, Simonsson.
prodiges en 1934; son 616- comparable de l'equipe vi- Par contr a Coupe d
gance et sa vista extraordi- ce-championne au Chili en ar contd e facu t ps du
naire furent sea qualltes do 1962. Monde 1962 fut. tes difficile
minantes. Toujours pour pour lea attaquants. Seuls
1934, il he faut pas oublier Enfin, Bobby Charlton, Garrincha toujours irr6sisti
l'espagnol Ricardo Zamora l'homme qil a donn6 la Cou ble dans ses dribbles et
beau et souple come un pe du Monde & l'Angleterre. ses d6bordements, Amarildo,'
matador, le tcheque Plani- Les attaquants,, o n t remplagant de Pele victi-
cka, boule de muscles bon- toujours fait de la Coupe du me d'une blessure en huiti .
dissante. Monde .uo spectacle grandio mes de finale, emerg6rent
En. 1938, llitalien Oliveri, se et sans cesse renouvele. du lot. On pourralt citer
portiealrde la -Squadra bWiflIas: En 1930, le manchot uru- aussi ,le chilien Leonel San
partlicilibrement. ,*:, guayen Cea decida de la vie chez, le yougoslave Sekula-
En 1954, le hongrols Gro-' tdire de sea couleurs. rac, classes meilleurs but-
sico, souple et omnipresent, En 1934, les cerveaux ita- teurs de la competition.
I'un des premiers gardiens- liens Meazza et Ferrari, le -La sterillte frappa enco-
arrieres. Remarquons le br6 rapid aillier gauche Ors --re les attaquants en Angle-
sillen Gilmar, 'le tch6que 1Le tcheque Svoboda brilla re en 1966. Pourtant le
Schroif, meilleur garden de aussi de mi fe feux, po ter Eusebio, butter im-
la Coupe du Monde du Chi En 1938, les frangais pu- pentttent au tir impardon-
li et enfin le russe Ley Yat- rent admfrer la classes excep nable, surnomm6 la perle
chine, considdr6 comme le tionnelle du brdsilien Leoni noire fut le meilleur de
meilleur portier de tuus les das, rol des butteurs. tous. II reussit plusleurs
temps. Efi 1950, 1'artiste urugua- buts et fut a deux uas de
Passons aux arrieres et re yen, Schaffino, le h6ros de d6tr6ner Pel6 dans le royau
montons le temps pour evo la victoire de son pays. Pour me du football.
quer des nons: Nazzari, ca tant le grand h6ros de 1950 Un petit moment pour les al
pitaine de l'Uruguay, cham peut tre de toute 1'histoire lemands Beckenbauer et
pion du monde 1930, et de la Coupe du Monde, fut Seeler.
champion olympique en un joueur americain. 1 en-
1924 et 1928. tra dans 1'hlstoire sportive INCIDENTS.-
L'argentin Monti, brutal en marquant le but qui per
mais tres adroit qui offrit la mettalt aux Etats-Unis d'611 Is sont inevitable dans
particularity de jouer une miner la grande et fibre An une competition don't Den-
Coupe du Monde 1930 avec gIeterre. jeu est si important. Au fil.
xxxx XixX


'r


Le Bresil et Pe61, prets pour le super-exploit
(Suite et fin le No. d'hier)


En 1966, les bresihlen per-
dirent leur lere place. Dans
un rythine de samba, hesita-
tion des jeunes trop jeunes
et des vieux trop vieux som-
brerent corps et ame dans
les eaux sombres de Liver -
pool. En some la soudure
entire 2 g6nerations- la lere
celle des vedettes de 58 et 62
et la second, celle des tout
jeunes inexperimentds, dcra-
sos par unr prestige trop
lourd pour eux-- sne s'opdra
jamais. Bien plus le sabota-
ge de Pele, la partiality des
arbitres ne firent qu'aggra
aer le malhcur des bi-cham-
pions. Cette elimination pre-
matureAe provoqua au Bresil
un deull national; certaines
personnel se suiciderent et
on assist a des scenes epou
vantables.
... Depuis, le Br6sil a fait
route. Petit 9 Petit, l'dquipe
national a repris sa verve.
Et A 1'heure actuelle, les bre
siliens sont encore les meil -


lfurs technicians au monde,.
ceux qui savent tout fire
avec le ballon dans n'impor-
te quelle condition. Le redres
segment a Cte tellement spec-
taculaire qu'A 1'aube de ce 9e
mondial, il passe encore pour
le super favori- de la compel
tition.
Bien stir que Garrincha
West plus a l'aile droite, mais
Jairzinho et Rogerio sont tries
bons. Peut Atre que Garrin-
dha centrait plus de balls
que les autres ailliers (adver
saires compris)), mais Jair-
zinho, veritable force de la
nature est excellent. Bien
plus Rogerio, iae dynamic -
teur don't on craignit une
certain fragility, s'imposa
parfaitement lors des der -
niers matches.
A 'aile gauche, Edu n'a ni
la clErth et intelligence de
Zagalo, mais son style tout A
fait personnel, ses raids inar
recables sont tres precleux.
Cependant 1'6quipe 1970


s'est surtout amelior
lieu du terrain. Midm
me le disalent Zagal
16, trop de minutes
lent entire le momei
defense regoit le bal
moment oun u]arrive
quants, lts joucars q
pent ce septeur sen
tionenls. Rivelino, le
Corinthians, est le
Pepe du Br6sil, Pete
rappelic est le plus
teur de tons les ten
sonne ne tire plus
Rivelino, son tir est
puissant et souvent
sol. Et pourtant Rwtv
que 24 ans.
Avec Rivelino, au n
terrain, lb faudrait
nom de Clodtcr ldo,
demi de 21 ans tde
Clodoaldo est beauc
d6fensif.
Le problem pour
est de batir une 6qu
les mellleurs joueurs
ales. Or an Brisil,


. L .. ..


A o Deml-flnales: Argentine. bat
6e au ml monde est bon; uae lois Etats-Unis 6 1
e si, cmrn qu'on-perd sa place, on la re- Uruguay bat Yougostavie
to et Pe- trouve difficilement. Ainsi 6 1
s'ecou un artiste comme Ger -
nt oil la sont et un clair voyant Finale : Uruguay bat Argen
lon et le come Piazza -- que tine 4 2
aux atta n'importe quelle selection na
qui occu- tionale auralt acnetis a pris 90.000 personnel entas-
t excep- d'or ne sont pas certain d'e- sees dans immense stade
demi de trp titula-lres. du Centenaire assistant la
nouveau Pourtant la force du Bre dramatique finale entire les
on se le ?il scra son tandem d'avants voisins rivaux. A la ml-
fort shoo centre: Tostao et Pel., Le temps, le public est molten,
ips. Per- ler qu'on surnoxmme le sPele car Argaentine mbne par 2
fort que blanc, est a la fois construe- buts A 1. A la reprise, les u-
soudain, teur et r alsteur. Cet horn ruguayens se d6chainent et
9 ras dce me de 23 ans seduil, tout le marquent 3 buts. Les 25.000
elino Mar- monde. Excellent technician, argentins qui avalent fault
bon shooter n'hsitant pas le replacement rentrent
milieu du a tirer, i1 Atonne surtout par chez eux, de6gus. L'Uruguay
citer le sa lucidity. Quelle que soit la devenait le ler champion
le petit situation, il conserve en tote. du monde: c'6talt une 6qui-
Santos. la position exactO de chaCdu pe d'artistes qui dominant
oup plus de ses co-6quipiers e4 du gar le football mondial 9 l'epo-
dien adverse, soit pour une' que (champion olyplpque
r Zagalo, passe imprevue, solt pour un 1924 et 1928). Cette equipe
Alpe avec tir meurtrier. De son vral trouvait sa force dans ses vir
s disponi nom Eduardo GonslIves tde. tuoses. Maurice Pefferkorn,
tout le Andrade, Tostao descend ddcrit dans ces lines le I ler
comme Peld d'un p6re jresi- Campeon:
lien (hredit 6 footballisti - La seduisante nonchalan-
que). Garcon fort intelligent, ce de 1'61astique Ahdrade,
brilliant 6tudlant de la Facul 1'habiletd surprenant e de
te des Sciences Economiques Petrone et de Scarone, leds-
de Bela Horizonte. Tostao feintes si souples et sa natu-
dont le surmom ns nsii spe- relies, qu'elles semblalent
tit souw sera tires tile aux une fliaspiration de leur -N-
brdsillens pour percer les be- ce, l'16gance des dribbles et
IV ions .europens. Celui qu'on la precision des asses, la
appelle intellectualel. fera soudalnea6 et la dclision de
admirer alors par le monde tous ces hommes, pour qui
enter tiln style gui a tdej le football Atalt une secon-
co s teslesfous tot o b e nature, c'alit 1 ns-
sallennes. pect inattendu du jeu qu'of
Et puls, il rest le-roi Pel: trait 6quipe uruguayenne.
Edson Arantes de Nascimien- 1934 : EN ITALIE
to, c'est a dire Pele est con- 1.- Italie 2.- TchecoslovA
aeures) sidere depuis 1961, coinmen- qule 3.- Allemagne 4.- Au-
cemcnt du d6clin de Di Ste,,- triche
fano, comme le meilleur finales : Allemagne
) joueur du moiade. ;l Teen td fitaslofvales: 1-3
i'on salt qoui ea :- Autriche 1-0
ne.lirjndellela i..f ait..D f potir 3e. Place
printemps,. PelAi i fga-!e lat Autriche 3-I
ade ) bat Tehecosl(
e mp eures)dela plto eq
club Sants aeln da uvie 2-t.
i t~ibnili le Br- La file oppose lItalh
mheuraes) : 16 ei Tchcoslovaquie. De-
t... Aurol d'une nouvelleaul rvant 1'6oeil atterre de Duci
d- ronn e 1.000 buts,sPel l u. Mussolini et des specta -
aura ses 30 ans eo!.obre teurs fanatiques jusqu'ai
) prochain conserve iute' ses chauvinisme, les tch que
Fr Incroyables qualites. malmt nent les itallens e'
S :Saiajeost l ui Continua de arquent un but. Dans una
Sjouers'un football royal et de ambiance indescriptible, le
heures) ainrquel -des buts r l vraisem- italiens arrachent le but 6
S. BTaes. II ne taut pas le per -galisateur; les tchaques bei
4 I dreGe vue. Se s inprovisa que depassds par les 6vene
: tions diaboliques peseront ments, tinrent jusqu'r 1
beur,) d'un poids terrible sur les fin du temps reglementair
'. matches. 1-1. Au course des prolong
Formation probable du Br tilons, l'arbitre qui naval
sil: r plus le match en main ac
But: Felix; ArriIei droit. corda un second but aux It,
Carlos Alberto ler Arriere liens.
central: Joel 2eme arriere Mais Aette 6quipe Itallen
Central Itildo; Arriere gau ne tait de grande valeui
che: Brito; Elle n'avalt subi que deu
Demi d6fenslf: Clodoaldo; de defales sur 21 match
niml offensif: G(rson qu River jouns durant une p.rlodeqd
lino deux arin. Elle a triolhb
Aillier drolt: Rogerio ou par sa science du jeu, sek:r
Jairzlnho: ler avant centre: maoquables resources a
Tostao; 2eme avant center tiques et morales.
Peld; Aillier gauche': Edu ou ,(_


DATES GROUP I
mal-juin 1970 MEXICO
UR88-
Dimanche 31 mat Mexique
(12 heures)

Mardi 2 juin


.Mercredl 3


I Samedi 6


Dimanyce 7 ,


Mercredi 10


Jeudi 11


UE FM Iimanche 14
DE^ iWALIC


Mercred 17.


Samedi 20


'Diobushe 21


FINALES -


CLASBEMENT


FINAL -


Belgigte-
zi baivadol
S (,1. neures)
URSS-
lBeigique
(16 heures)
Mexique-
El Salvador
(12 heures)
URSS-
li Salvador
(16 heures)
Mexique-
Belgique
(16. heures)
Vainqueur I-
Second 2- -
(12 heures)
Valnqueur 1-
Vainquetur 3-
(1 ( heures)
Classement 31
et 4' place
(16 heures)
Final
(12 heures)


LE CALENDRIER DE LA COUPE DU MONDE

DATES, LIEUX ET HEURES DES MATCHES


PUEBLA TOLUCA GUADALAJARA


Uruguay-
Israel
(16 heures)




Uruguay-
Italie
(16 heures)




Uruguay-
Suede-,
(16 heures)


Italle-
Suedo
(16 heures)



Israel-
Suetde
(12 heures)



Israel-
Italle
(16 heures)

Vainqueur 2-
Second 1,
(10 heures)


toumanie-
Angleterre
(16 heures)

rch6coslovaquie-
Brfsl
(16 heures)
Roumanle-
i'ch6ecosloyaquie
(16 heures)
Angleterre-
Bresil
; (12 heures)
Roumanle-
Br6sU
(16 heuresa)

Angleterre-
Tchecoslovaqule
(16 heures)

Valncaiu 3-

Bo lAheures)


(16 1zs )


GROUP
LEON


Perou-
Bulgarle
(16 h
Allemagne
Maroc-
(16 h
P6rou-
Maroc
(16 1
Bulgarie-
Allemagne
(12 1
mProu-
Allemape

Bulgaile-
Maroc
(18 ,
Valnquetel
Second S
(IN


Ce here a mont lea-absures lacqC ,





I


klour la


ILL -


Arm,..


___:


des 8 Coupes du Mone, les
inhcdents furent plus. ou
moms nombreux, .
En 1930, .dans une amblan
ce sud-americaine domlnee
par la rivalit- entire uru-
guayens et .argentins, les in
clients tourhfrent constam-
'ment. autour de Iargentin
une s6rle de bagarres : 5
penalties au course de leur
match centre le Mexique.
Monti devint italien en
1934. Cela ne le calma, point
puisqu'll mit hours de com-
bat. 1'aillier gauche espa-
gnol Bosch.
En 1938, 2 brsilllens ti.un
tchecue expuls lors de la
Tchecoslovhquie Br6sil et
cinq autreas ouetirs blesses.
En 1954, le c6lbbre Brisll-
Hongria secoua le stade du
Wankdorft a Berne: Nilton
Santos et Bozalk, deux
joueurs pacifiques furent ex
pulses. Cela amena une ba
taille range dans les ves-
tiaires et les acteura flent
voltiger les boutellles et les
carreaux.
En 1958, ce furent les al-
lemands qcui ord rent des In
cidents. Ils b6ndlclrent
d'un but litigieux en deml-
finale que l'arbitre Ellis leur
accord centre la Suede. Ils
furent vietames d'une injus-
tice avec 1'expulsion delellr
arrire Juskoviak, provo-
qude par son adversaire
Hamrin, mais plus punt que
lui.
En 1962, le match Italie-
Chili tourna la tragi- co
medle; les coups de pping
tombbrent dru: deux ita -
liens, Ferrini et David fu-
rent expulses par le fable
arbitre Aston alors que les
chiliens resterent impunis.
L'alllier droit.-br6sllen fut
aussi explui en demi fi-
nale contre le Chill.


En 1966, 'argenUmn RattIn
fut expuls6 9 un moment-ca
pital de Angleterre Argen
tine. De meme deux urngua
yens chassis ep quarts.', de
finale centre Al'Allemagne,
faussirent le resultat .d'un
match qut. avMat commence
sous d'assez bons auspices
pour les sud-america ins.

AMBIANCE.-
L'ambiance qui entoura
la Coupe du Monde fut de
plus bn plus chaleureuse 'et
passlonn6e.'La plus grande
epreuve mondiale de foot-
ball a pris, en effet une Im
portance de plus an plus
grande; son success est al-
16 en s'accrolssant dans le
monde enter, le football de
venant un ph6nomue so-
cial qui Int6resse tout un
peup e, eomme le font par
example les jae olympi -
ques, La competition --alt
l'objet d'un v6ritable corn
merce et east m n Instrument
tourlstique. On" fabrique a
cette 'occasion; ballons, por-
te-cls;,' timbres etc... etc...
II sembla que 'lamhlan-
ce la plus filvreuse qui en-
toura la Coupe du Monde se
soit d6roul6e. en Italice en
1934, mais des raisons d'or-
dre politique amitant que
sportfves echaufftrent a-
lors un public qui "ne r6-
valt que de victoire pour sa
Squadra Azzura. Mais sl
l'oh parole d'amblance, ec'est-
9-dir6 de 'jole et de tristes-
se, 11 faudra Evoquer la de-
- fate subtle par le Br6sil en
1950 sur son sol. defalte qui
provoqua un veritable deull
national dans un pays of le
football est une religion.
Mais on n'oubliera pas de
que les br6siliens monte-
si t6t le carnaval monstre
rent pour accueillir leurs 1-
doles, victorieuses en Subde.
xxxx

1930: En Uruguay:
1.- Uruguay 2.- Argentine
3.- Etats-Unis


TROUPE m


GROUP II


--, ., ... .. ..... .. ,. s ** i 1 ii ^ -*... - -: .... .-i *"
.t. .. .. o^ .. .. ... ..


L'Enccoei d~&


i * ^ B 't? '^ '*"' *'" %! :'"'" 'j! i B i *' & I I* 19 & ^ ^ If^ I^ A U ^ k ^ -- ^ ^ .,| & k ,


L0n travail i Doup CUA
des 8 Coupsa do Mne lea Ep 1966, largenun Itattin





PACM 4


LES SPORTS



Les Echos du "Mi


MEXICO AFP --
L'64ulpe mexicalne privde
doe mose par l enliousiasme
populaire. Seuls de la selec -
tion mexicalne, Padia eti
Lopez, qui avalent eu Ia bosn
ne Idee d'arriver discrete -
ment en volture particulatre,
ont pu asslster Jeudlu 'ltrmas
se cdltbree & Notre Dltle de
la Guadeloupe. Par corltre.
leurs camurades ne purent
pendtter dans la celebre Ca
thedrale, car la toBle; trier
dense sur le parvis. montre
un tel enthouslasme aue les
dirigeants mexicains duvent
donner le signal ade la.setral
te.
Les joueurs mexicains .ont
cependant eu la consolatiqn
de recevoir ce m6me jour 1.i
me-age papal qul offraitz--
ben6dictoln au mundial ,et
ses participants.
,.K x .
Les Jouetrrs salvaatiesm
photbgfaipald avet'-Blawe
ne poGrrorit as -UeilVet A'ftI
tre iondial, ejisjtleauml saslW
dorlelis olit eu une Id4e Ab
genie jidI apte nfldLA. A -
yant appfis que la Coupe Ju
les Rimet se trouVttU.t expose
dahs un grand magasin de lan
capital, 11s s'y sonit rendus
et se sont fait photographer
"autour du celtbre trophee,
en group d'abord, puis un
par un. A difaut de la coupe,
Us rentreront chez eux avec
de belles photographies sou
venirs.

Ceremonie a Giradalajara -
Au course d'une -cremnonle
qui s'est d6roulAe' vendredi
mu tin, au centre de 1'amitie
international de CUadala -
jara les quatre dquipes du
group 3 de la coupe du Mon
de se sont vu remettre les
cles de la capital de 1'etnt
de Jalisco. Les drapeaix de
chaoue 6quipe ont et6 hises
taudls qu'une fanftfre jualt
les hymnes national respect
tils. Un lIcher de- pigeons a
clos (ettc .erdmonie.
xxxx
Rivera prepare et stifle
1'aufaire Itivira. I1 esl diMor-
mais certain que le el4bre
petit prodige Italien Giannl
Rivera ne fera pas paxrtie de
l@qauipe ltalienne qui dibu-
tera centre ]a Suede. Alors
Rivera a decide-de rompre la
consigne du silence:
On me reproche de -ne pas
assez m'imlnpoer, expltque-t-
II.
Alom, mals sans ne ae-dlfe
franchement, on ne me setec
tionne pa& Mals-Mlintenant
commie It atw, onM just -
fie rpthl'! Svftalmn itir dei
ralsons diaeiplinaires. C'est
peut-etre .ea qre so attent
les dirigeants, Sanis onsr aa-
voler. Les dirlgeanls ital ens
se refuaent, var rinstant A
tout commentaire.

Les suddots ont trourd la
mellleure catnette dans
un darimpiorlnat ou toutes
les selections se mnontreatl
trts discretes sur lturs ambi
tons, sur leur prtpaTation etL
sur les pr6Mtumes q1'lts oeu -
vent renc6ntrer. les su#itls
de Bergmak batteint certalne
ment toils lis'TecordS. I est
pratkiueielht Impossible tie
les aprrbtho'r. Et 1is oTIt mA-
me trouve. rpse -suprnehe. le
moyen d'etre l6berges dtan.s
une residence situee tans la
rip sS" noma (calle inTnorT-
bre) A Toluca.
M. Gregorio' ario salt te
nir ses- pronmeees
On parlera trtus pen anl































la s
^-as v)E urni


r, 1 ..
* 'A 1, *


oluli ui as pourusatll nrw1T
recteur de la selection du
Salvador qul rdessit A se qua
lifer *PeWIphastun1imle i du
jmufdial bmwg sur ,k
te'riin, neutrs~ a etade az-
teqe, 1'eIquips du Ronduras.
Lors eme mmati, U y a q ul
*ques motl, 1. Bundle avalt
fait le serment fOtwir & aL
Vierge mn ballon ea or A leI
Sarlder bEtLUIt le IN odu -
ras. Le al*tr ggnina mutl
M. -BanMo ftlitt1urtoit par
les difigejeai sAttdorliens
qualle rematal.t par,,-Hew
nun-aCrrafro. G eia n'mnpo -
cha pe M. Bandto de tenir
a promesw -et, jel, 21 est
all6 s'agenoulller devant sla
TVirete ae .lG-uadloupe et
lul.A -offt l'6-xvoto proma,
.un ballom- en or fin d'un
pold de -15assamtnea.

Et di. 4l y Mme -olait Ila
Coupe tIes:~ilet
Aprks avoirsouleve une vi-
ve -diantion, iaffalre-Moore,
toumn m ea A Mu ilailalaisn
feseA-Cestu.aminique jeudi:A
I'anivie A ,Ujatoo du Capi-
talne anglais, un journalist
demand ka.u.-rjFallUWs e di-
rigantt -batantique-~au:Gsc -
Lomp gnatt&joore,-danscquel
le poxIttomnsemtrauTtEait;Bob--
by, st la :-Oupe Jules Rimet
disparae.att, ironmma, ela se
produsit E nAngltarr-e 11 y a
quelque temp. M. Follows
repUique. Je r. erotque Bobby
aurait -alors un. ens aigu de
la publiUit. Et 11 ajouta:
Mats je suis certain qu'il va


- ...I ".





Lin avocat demandel'arresta
ilo r:deofojtby Modore
BOGOTA AFP -
Uine requete en faveurJ doe
I annulation de 1'ordre de ml
sc -eTI llbert6 conditlormelle
de Bobby Moore et aux fins
d'arrestatloni de celul-cl, a e-
t6 pr~esntee par Pavocat des
propriftaires ie la bijoute -
ilc, qui accusent le c6ltbre
lootballeur britannlqtle d'a -
voir vol le- bracelet.
Pour appuyer sa trequtte-
l'avocat declare quil existe
des temolgnages clairs et im
portamts.

UN COMITE
D'ORGANISATION
DE LA EIFA
MEXICO AFl -
Le comit6 d'organlsation
du champliu iat du monde
de la FI A, qui s'est rduni
vendredi a, en dAsinrs de la
dcislon prise dt'atoriser le
replacement de jloUeurs
bless&s avant samedi 15 heu-
res (locale), examine un cer
tain nombre de problmelS:
En. cas' de match .nut,
apr&s prolongation. en finale,
le 21 Juin, celle ci sera re -
jouee le mardi 23, a 16 heu
res (22 h. gmt.).
Les commissaires de la
FIFA, pour les diff6rents
groups, ount ee designs
comme suit. group de Mexi
co et Puebla-Touca: Gustav


4AL HOUVZLJAMWq0.


OCiroupe de alajara!
M. James Me (Etats -
Unia).
Orouate 4 k Leau tWM auRl
ry Cavan (Ircande idu Nord'
et Herman Neuberger (Alle-
magne FPderales).
-Une troph e du fah play s
ra offers a IqulPC.Aui aura ,
eu leI melleur c'mnrr'tIWrnt
sur le terrain. La conmls -
flon de dic)ipine dAcldera,
selon un barlrte de poisn.
des penausll ns qui serent,
mnilgaes aux,Qiuipes don't la
Seiiue aura done lieu 6 des,
crl iques.
L'itcdemnI accordAe L
aux arbtiBr a t6 prt-ede .
vingi L vngt t cInq dollars -
Les frais d'hibergement e -
tant A la charge de l' aIr ,
satin.
M.,Gdullermo Canedo, prb-
sldent .de la FhdraUm t mn l n .o
caine et membre du commit
a expose les different as -
nects oe 1'organisatlon du
Mundlal. Le nombre des bil-
lets vendus est tres 61ev6, et'
le comitA se fellcite de cette O0 OOM
ambianee.
Les installations pour la
press dpewnt donner satis-
faction,.de nmec .que les ro
blames de trinsooixts et d'hL
bergement ont 'te rvaliss *
la satisfaction des equipes
participants.
Le comite d'organisation URSS ET
de )a FIFA a remercie le cra,. OUVRIRO
mit6 organAsateur mexicain 'tMUNDIA
de tout le travail au'll a etf MEXICOC
festuf dans les .diffrents sec


teurs.


AVIS

lies Prelits A M P C pao t ;

I I aux advesses suivantes

A PORT-U C M ine. beat k aet e

Lalue

Coles' Market


Boulangerie St
Ave Jn Jacques Dess

A OPTION VLLE Maison Rigaud

Rae Paaami.icaume

Delmas Market
Antoroute Deimas

Luce Chatelain
j Rue Toussaint Louvert


-Marc
salines


ure


UAMNIII ET DID&&Nv 31 )wYiflO'


rm emirv re montre automatique
fabriquie dans le monde eat en
vente 4 l'horlogerie bijouterie

E. BER HOLD,

33, Rue des Miacles.



-0 .b.


MEXIQUE
NT LE
IL
(AIP).


I I
-t



I.

1










B
. +








6.


na et Mario Perez et les
deux- joueurs de points, Ho-
racio Lopez et Padilla, dans
une 6quipe au systtme de
jeu prudent et laeslsue. et


Avie la UMI.iM

V1 mVG MDailaaln Mal, srura lieu
1 heue, hures.
7" a" l al1 In, Boule -
vard Jean Jacques Iessall -
La LaU,( FemIniinie d'Ac nes, un important Vernssa-
t gn; BL go des dernlires productions
caslon.de la F6te des M6 s, du june artiste Raymond
iar l"M VdAd floa. LIVIER.
"L c#10ncti(|^& tatiloa p W Ollvier a senti trbs Lu. I't
mWcrok la diie. pe5 de l'Pit et ', t llvr & \
Spelnture., A 'occasion d'un
Les"'coiditfons' du Con Concours de la Fete des M6-
cours sont les suivantes: res, 11 obtint le premier Prix
avec son tableau cb.Sbol.
l) Recgpler les bG Ci'ta D'Ui Z MERE A SON FILS,.
tioks qMi CqpLenaaent routes A cette meme epoque, )'U -
le mot MERE avec !es noms .1ITESCO- dislmngua une de se
des Auteuis. 2) Les renvoyer peintures et 11 participa a
avec le noma et l'adresse du a ne Exposition en Corte.
partClpant a R4l4o Hati. 3) Q.elques ,- uns dos ta -
Etre Present au FISTIVAL bleaux 'de Raymond Olivlcr
DES .MERE orgatlsie le IV ont figure a I'Expualiun Ti-
manche 31 Mai 53 heqres ternationale de Monttai eni
p. m. au 'heAtre des Frbres I'annie 19 .
de an.t_ Louis de Gonzague. En 1968. Olivier organisa At
A la Rue dq Centre, en face aide de ses c'eatlons une Ex
-de la BtWWoLhqque Nationale pusltlon sous les auspices de
Le gagpint reoevrfat un BIL lrAmbassade Allemaiie et ie
LET, AL R RTCUTR Port- pubUv l fit le pius ec. ac -2
aol- Irlnce Miami Port cueil.
au Prince offert par la PAN Deepig, Raymond Olivier
AMRICAAN AIRWAYS. s'attAclie ka isa aletle d'Art
c p Monin oftil compete parnmi
ALe ecoGtrUM a connu )e les melleurs artistes que pos
plus .vIlf .suce. Plus de 1.500 sede' cette galeriae.
rdplseQ onait dte r.cues a la Raym.os Aoivier est non
Ligue. seule nt kdpot pour la nein
Leas z eqD s du Jy colr ture. lu~ie. erneore il fait tous
pos6 de Mine AlArt taco, ses efforts porl se crier une
Male Albert Gelcq, ,yl4e Ly- persona ct dans ce domui-
die Jes4ty, M e Vtn.haia qL1 ne. A 'aide de Revue d'Art.
leNnd, Melle V~ctor. ie La de Maitre consacrds, Oliv lr
tortue, Melle l~lie Faustin, essaie de trouver: u'ne former
Mmine. Dasiella Dino)d Do- d'ex-pression qui lul s.it pro-
minique, Mme.Pierre 'aUhi- prea: I -a travail16 en divers
re, Mr Maurice A. Lubin et sens. II a t td le culisme, a
Melle Solange Domninique oat exploit certain th tm es
dejA entame la correction vaudouesques. C'est un artist
des prves. tLe out ne sonimeille pas -iu
eui repose sur les laurlers
Nous invitots le Ptp, & aull a ddjela conquis. II cher
assisted 'la Mar~iestation the et 1le public aura l'van-
en l'lonneur de la M1ere, Dl- ltige d'apprecier ce que Oli -
manch- a *5 helares p. I.- et vierr a trouve.


Dimanche. au douzieme possedant de bones quali- presentons par anticipation Nous Invitons tnis a venir
coup de midi, debutera le t6s techniques et- un sens nos felicitations aux ga admirer les nouvelles peintu-
neuvitme champlonnat du collectif affirm. les mexi- giants. res u.\ieine artiste Ray -
Monde de Football. Le coup cans ont de serieux atouts mond Olivler.
d'envoi du tMundials au- a fare valor. Les deux 6- __ __ 0 ___
ra ate precede d'une court quipes ne seront connues '... .
caremonie d'ouverture, a l'is que quelques heures avant
sue de laquelle, M. Gusta- la rencontre, mais devant
vo Diaz Ordazr, President de leur public et dans des con
S la.Rdpubllque Mexicaine, de editions aussi fAivorables, les
clarera ouverte cette gran- mexicans partront favors vo ue chose
de competition. Privilege des de ce match.
6 htes, ce sera le Mexique xxxx qwla..f 3 L
qul aura l'honneur de d6bu q i0aoi ,
ter, un -honneur don't se se- MARCOS RIVAS qe ra-a
-r:lent i passes ls sovi REM E ONOFRE R d pa
Stiqneu, advervjres de l'e- DANS LA SELECTION
quipe locale. Dans le monu- MEXICAINE
mental stade azt6que aux
105.000 places rempliles par MEXICO .- (AFP).
un public tout antler gagne Alberto Qpof4U victime
-a la cause nationale, les me d'une fraIctwree Id am be,
xicains b!neficleront d"un au course dui nm n-
avantage appreciable, d'au- trainement, mernarecj, s-ra
tant plus que la chaleur, resmplace daas 6A s6lection
tres forte, en ce moment, i mexicalne par a r I- 'i
cette here delajourne,se vas, qu fjgural siur is l -
ra un handicap certain te-des 40 pr-leetierat.
pour les soviLtiques. En ef- Cette decistsn aatd r, e
t, dan -n autr contex- par le conitk d'ogaWStjo
te, pourLdeLr-b:eur e ade la Coupe du WIfoie ae -m
te, les sovittiques auralent F.I.F.A.
te les favors d'une tell Mais le Mexique, oul re-
reneontre. Mais dimanche, cupere alnsl justei-an4nt le
dans un match ou l'enjeu se debut de eComDplittiun un
ra important car Belgique, vingt-deuxieme loiueir ne
Mexdque et URSS lutteront sera pas le seul bitq3f>i- /J i*
entire eux trois pour deux re, ventuel, e car! e it -.
places seulement, le Salva- sion de la F.IA. -
dor etant d'ores et OjA En affet, ha caeisrnlul. "'p
vot 4 le'limination les d'organisation a ti e -u e 4w U e plume
donsa es tactiques, techni- es autres dleatioss q vraiment feminine
ques, physiques, psycholo- out actuellemait i < j JQo r
glques aussi seront tries dif- bless, pourro St Ags ''
La ambitions des mexi- sur a listle des 22 j la4A .-a
cains dans cette preuve medi 1 liseures locales, rse
sent grades. Le public leur aprs nontr ole by PARKER
pardonnerait mal une eimi pr'est ainsi que 'Urug mday
nation rapide, et dcs le coup c ent lainter gaucli i .oJa e- ifo e pour la
-denvoi, 6quipe mexicafne Morales est ndisponiblef e pour
jettera toutems ses forces pou ru
Sr4ass-. la braille. .Gertes, pet oa Bulari, d ant league femme.
1 ptR pvle une, m quil'- at hate "rd -Fliapv-- -eu 1 -Fine el jolie, du capuclwu brillait come du
expeiente, habitue aux jambe gauche platree A la diamant, jusqu'au coatraste de la coitcler due
matches difficiles, et des suite d'une distensionn des pI
Jonuers tels -que Yachine gamen du gen pour Porte-plume. Il a 5 couleursa d votre choix :
-- -il feast eut-4ret a *ne -ren- rent donc demander k -bdn6 IOieWe,-a e, -eu, MaFron, Noir. '
e enatonne das e la mere de Un article product parlaCompagnie PARKER
:' onae de M. a .atchallne tion prise par sa bwmni-
Chesternev, Bychovetz,Mon an r Agent : DON MO SALES CORP
tian, Assatiani, possedent idu Mex- qe. mo
assez de sang-frold et de lu M-ique.
cidite pour s'opposer aux as
t t salts furieux deg nexi-4'_
cains. Mals l'6~eq e sovitti-
que peche aussi par sa len
Steur et son manque d'effica
citi. Les cinqg matches Idis-
putes entire URSS et (Me-
xique ne sont-Ils pas soldes
par quatre nuls don'tt trois
sur score de 0-0) et stunseul e
(240 en 1967).
De sonn W,. 1'6quipe t me-
xioatne de -aul Cardenas
vient d'dtre affeetie par la
pVrte de son homme-cl du
milieu du terrain. Onolre.
Maes avec -une d ns-ho-
nmgene Caldew i -dana lea
buts, et une ligne -d'arri6-
res Alsjandrez, Guzman, Pei


AVIS
La -Direction du Coll6ge-
-Pensionnat des Frres clu Sa
-cr6-Coeur de Carrefour1 (Ma ,
rianl) a'vise les int6#ess6s '
Sque les inscriptions desipou-
et, 4e s e c ond ai1,r te.eai
p i o ur l'anna6e -aciaire
70-71 auront lieu du 1pr au
-4 Juln, du 8 au 12 et du 23
au 26 Juin de 1 hre 30 3-h Uue extreerdlwafe section de ktea pu
Se caceme t .. ea epibces suivantes dal
yant Atre presenth&s homns s*sue o riz 4 Di'W.E~jiPft
a)..Ac.tte-de .nance,
vOS b Carnet scolaire du der- eu nvan-1 islus ar ao e f lea d uslo iesI
.nier Atabllssement frtquen-


i. -,


SIIOP PECTORAL SEJOURNE4
Gofid agreable Conservation.
A baae-de CODEINE TOLU et EUCA. YPTOL.
Tamuz lu, 'meL cf.oha umilMz
Afk.l. n-'deL ....
g; ++ ag_


~~-`-----.-- ~ ~-~r"` ` .~-T`. -T- _ly..r-~-.,,_,:_r_,--1T~: :-lll~Tr_7-; --7-?1C. -~-~ _- -illT- I--F1-~.-.? L.1.-- --- -CI~ CI


P~''Y


..... . . .ir ------


-protege

de






.rc
tL.Z R4Qt1YELLi~*Z,'


Safibo 0-- S 8014AD"NC 3 1MAXIM


. RHUM BARBANCOIRT JEPPTE DlEPUIS 1862


C. l .C eltt o a.0e00. 1, Q-rrnMpa
asjr a nakeiamw .ed.uoeo b,
voun xs1mles. le.a
Dradt do ripFo4atuw .. fo
Pro.grMt King Featurs.;

LUNDI ler J

LIER) : Pen d'opposition iA
. moine qua vous.la provoquiez. Se
me leo germs do la bonne volon
tA et donned toujours discrete-
in ent conkeils -t appuls. Bonne
journ6e daw l'ensemble.
21 AVRIL .AU 21 MAI (TAU
REAU)- : Possibility de modifier
des m thodeo pasawe de mode.
Conaidtrez que m# ne les grains
mineurs sont pr6eieux, car its don
nent de la valeur A l'ensemble du
tableau. La creation est sous un
bon influx.
22 MAI 'AU 21 JUIN (GE-
,MEAUX) : Vos dons de vacation,
stimul6s maintenant par Mercure
favorable front la difference en
trea one journey froide. et m&dio-
cre et. n auce& r'ehanuffr nt.
Montrant du came et du-flair
dans Is situations exceptionnel-
le.
22 JUIN AU 28 JUILLET
(CANCER) : Des efforts bien
coordonnd6 donneront de bons r6
sultats. Votre habilet6 et votre
action directed se r6vileront pro-
cleuses.
24 JUILLET AU 23 ABOUTT
(LION) : Qua votre journ6e soit
eonsacroe A beaucoup de travail
et pen de loisir ou vice-versa, vo
tre comportment sera confiant,
6gal et s6rieux, si vous voulez
vaincre. Le coeur est favorisk.
24 JUILLET AU -28 AOUT
(LION) : Que votre journre soit
coneacrae i beaucoup de travail
et peu de loisir on vice-versa, vo
tre comportement sera confiant,
4gal et -erieux, si vous voulez
vaincre. Le coeur est favoris6.
24 AOUT AU 23 SEPTEMBRE
(VIERGE) : Une id6e noble et
une collaborationn amicale vous
aideroB Ai fair.- avancer des-
plans clhean.e tloiAe. Etu-
diez lea dfveloppementa nouveaux.
24 SEPTEMBRE AU 28 OC-
TOBRE (BALANCE) : Mailleu-
re journ6e que vous le penslez
tout d'abord "matla f vous faudra
trouver seul les possibflit6s ca-
ch6es. Un conseil- soyez discreet.


(opqo os r e Potr fantevr
OuNE'- Il pera itftj que
mtrgi Pii dEmt .
Coar a pw SiW I rfsrved.
a -ndi t.- Sefwstvat i
*t&KIfOOKUVZLIU ts
VIN 1970

De l'opposition est i en isager.
-4 OOTOBRE AU, 2 NOVEM
BRE (SCORPION) o1 s ar ar
rivera d'imiter le. volsin pour ob
tenir de bons rfsultat R4fl6-
chissez d'abord. Vot m6thodes
personnelles peuventidae quel-
que temps we r6vr6' leas meilleu-
res.
2S NOVEMBRE AU 21 DE-
OEMBftE (SAGITTAIRLR) : Re-
gardez de pr&s lea situations qui
doivent Atre chang6ps, remode-
]es, stimul]es. Bonne p6riode
pour mattra au godt dn jour des
mdthodes surannees. Bonnes nou
velles I esp&rer.
22 ,oECEMBRE .AU 20 JAN-
VIER-(CAPRICORNE) : N'6pa-
pillez paB vos forces ni ne leas o-
rlentez dans des directions st&-
riles. Si vous vous concentrez sur
les buts les plus important,
vous r6ussirez sans pelne.
21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU) : De bon- 4


RUSSO TER&Y
RUSSO & CO


Bul ova


Accutron


Bulova Internationale


Caravelle -


La plus grande fabrique

ide montres duamende.


VENDU PAR
R U S 8.0 C .1.1






i e, B.. em Foi No 7
0. 1s Box 38

Tel: 2-1336


neo ides devront 8tre sulvies de.
risultats effectifs. Une solid or 3
ganisation vous permettra de
consacrer un pu de temps a -e 'An Ssurmenes, UN JOLU CADEAU
activities d'ordre social. .. ___r__s, _


20-FEVRIER AU 20 MAtC
(POISSONS) : Attendez le si-
gnal avant de vous engage dans
des entreprises nouvelles. Sil
faut des recherches suppldmen-
taires, mettez-vous-y. Ayez con-
fiance en vous et pers6v6rez.
SI VOUS ETES NE' AU-
JOURD'HUI : Vous ites trhg ahm
bitieux, tented par la creation
*t ex-ceptionne lle-
ment habile de vos mains. Vous
riussirez brillamment en asso-
ciant ces doigts etvotre vive
.intelligence. Vous avez des ides
origiales et, itant- trs attentlf,
analyez rapidement la situation
la plus complexe.- Vous aurez
une haute spirituality, un goutt
profound pour la nature et le
plein air. Vous excellerez en litt4
rature et dan l'art dramatique.
Essayei de refrtner.une inclima
tion vers instabilityt -et l'extra-
vagance.


Aujounrd'hui Av EIatio de

COINfE V JfUOUR DENOMMEE- SOIETE DE
COMMERCE ET DE
HUMOUR ANGLAIS FABRICATION, S. A.
(SOCOF'AA)


Un jeune oftficier de la ma
rine britannique, au course
d'une croltir en E etrtme-
Orient, reqolt une photogra-
phie de sa fiancee seule sur
la plage.
Tu vols, irit-elle dans
la lettre qult.- 4compage la
photo, comme je te roste fl
dite en attendant ton re-
tour!
Tris tier, 11 montre sa pho
to i son meflleur camarade,
qui lui dit :
C'est trae blen, mats,
motl, U y a qualque chose qui
me chlffonnel Qut a pris cet
te photo ?
LA PETITE lISTOIRE
Le fameux metteur en sei
ne Alfred Hitchcock quf,
come chadun.Je sait, se por
te blen, rencontre un jour
aux Etats-Uns, George-Ber-
nard Shaw, don't fa maigreur
6tait bien connue.
Quand on vous regarded


1l1 dit-
A cette
re en E
<
do, r6p
croit q
test re


S.AI


DIM


En conformity de l'Article
2 du.Decret.du 28 Aout 1960
organamnt la constitution et
le fonctionnement des Soci6
t6s Anonymes, 11 a ett depo-
s4 le 29 Avrl. 1 0 au Depar
tement du Commerce et de
lIndustrie aino.tqu'en ]'Etu-
de du Notaire Emst M. AVIN
une couple deg Btatuts de la
Soc160 anonyme en forma-
tion 6nommo(e 'cSOCIETE
DE COMMERCE ET DE FA-
BRICATION, S. A., don't le
sitge est .Port-au-Prince.
Elle a pour objet : limpor
tatlon et la ven4, en Haiti
ou a 1'tranger, products
pbarmaceutiqueki e matk-
rian de construction, dalu
milnium en barrels et autres
aceeeoires destinfis & tre
transforms en chassis de fe
n6tres et portes, de vltres. et
toutes operations Industriel-
-lea.commerciales, financlt-
res, mobilibres et immobUllf--"
res se rattachant direate-'
ment ou Indirectement t& 'un
des objets' precitts.


-il, eh blenl on croit Fondde par Messieurs Jean
e famine d'aprns-guer-L. DENtS, FItx" ST-VICTOR
Europe. Henri ST. VICTOR, La Socle
tI a un Capital de V(ngt qua
iuand on vous regar- tr6 mille dollars diylsv en
*lqua l'humoriste, on 'Deux cent quaranteo actions
ue, c'est vous qui en de Cent dollars chacune
sponsable. don't asolante it souscrire en
esp6ces et Cent quatre vingtsa
num6rotees de 1 A 180, attri
buses. en remun6ration 4'ap
immacles assralt 'ports en nature, consultant
mo .cks asw.. dane un stock de produlta
mw.v *s t e npharmpaeeutques, d, vitres,
wwwICc t K "alt. d'aluminium, ciermilques,
MEDI 30 MAI M1970 peintures. I
La totality_ des actions se
Centrales ra souserlte par les'Fonda-
B/JJ/Dessalines teurs.
L' action aura la- t forme
48acr6 Coeur, d'un tltre nominatifldont la
Lalue cession ne s'optrera Be sul-
3i ynt le mode itablipar lea
ANCHE 31 MAI 1910 statute de la SocltA A
t. Raphils Port-au-Prince, le Mal
.a.A Raphaelb 1970 '.
Cnrrfnur moUnR.


Jw.as-~L. mu~a
F~UT VW1'OR


La gelee roya;e d'aboilles, source ,
de jeunesse et de sant6 vous re-
donnera la Join de vivre...
Faites une cure de miel royal.
superaliment la base de geles
royale frach., acientifiqutoent
dose et pr6pari dans Tee labors
, toires du, plus. grand. Rueher de
la Rdgion.Parisiene : Notre -
Dame de Grucs.
Montfort Sur Argen.
(Var) FRANCE
Ce merveilleoux super ailment
eat en vente d as sl Pharmacie
Sostl ttGefa erd at Mont-Cai-
mel et toutaes lea Pharmacie.


I- hgq p y es.
1 telo -i



VOU PEDEZVOS aY-jj1.(,bAGOBORT. JE AIS Pla IMP'


Utilab ls o oirs aFourH agniepa-
cea i Main, m6taUl Qs. oe ot
d'uttl.s cadeaux eo t dea prix a- iU
bordables.
born vent la Boulatgerie La ( uit. de Ire page)
Poste, Grand'Rue. (Suite d* la l6e page)


Horaires de la Caravelle
AIRPRANCE

AF 243 DESTINATIONS AF 242;
QUOTIDIEN QUOTIDIEN
14.45 v d MIAMI a 1320
C MIAMI0D
16.45 a d 11.15
17.15 'd PORT-AU-PRINCE a 10.45
19.35 A a d 10.30-&
1955 d SAN-JUAN a 10.10
D P
20.55 a ANTIGUA d 09.05,
21.10 d a 08.50.
21.35 a d 08.25,
22.10 d POINTE-A-PITRE a 07.501
22.45 a FORT-DE-FRANCE d 07.15!
P Petit d6jeOner D Diner ou d6jeoner C Collation
Pas de traffic local entire les deux triangles .

_tit g y c c .


Tous les diRques et I

calrouches quevous aimez

L4umM comnpat des cinq concertos pour piano et or-
.eugtre de Beethoven *. ..-
LAIbum comple I#es 9 symphonies de Beethoven, :
.Le-.vertuae de Rofsint, morceauo de concert -pIr-.
mc*SM*e mlOdIes petilttlantes, .de ythma entrmiants
f.:RPl atfw de Shubert, compositions ricbeemtnt
* nuanqesoeg' tle resources harmoniques du pla;ho -4_At
,o al0Miw avee brio. lI;.
LeU.TIW de Stauss : Beau Danube bleu etc...
.La muadie Bach en Jazz-joue par.Andr. B.nicl*
al4a *BMlWAlectrique ;
e iblaui y SBmith : Respeqt, Mercy, Mercy, MoB-
y Doff et...
,. Stan AJMbarlie Byrd interpf6tant la musique ird-

Itaphael Solano
te Quando tu no e .las, -XY.soy aquel et..
.Un*l4 l4esleoction des oeuvre. de Diplomatlcosdaccoit
PgnWtOt%%o^ el Santos, -
-AmoW -de' Pe pa Contlgo, Inconsolable, Nosotrps. En-
Ismo etc...
Le piano romantic d'Annibal Angel.

CARTOUCHESS
Paul Mauriat : Love is blue, C'est si bon etc.
Miguel A. Mejia.: Pa todo el agno, NO volvere etc ..
Charles Azpavour chanted en espagnol La Mama. c'e t
fini etc... -
Amalia Mendoza : Pensando, Retirada etc.
Los' Indies Tabajaras : Maria Elena, luna rossa, etrant,'
gere,inthe night etc...
Jose FeUclano : I wish you love, Son de la loma etc' .
Tom Jones. Cool water, get reidy etc...
Ce* digw,.et iitotuches ont en enteae aI la CONTL.
MENTAL TRADING EMMANUEL AMBROtBE.


Or l'arbre reprdsente, peut
on dire, 1'l66ment principal
eu 6gard A tout ce qui, en
principle et en fait, penut con
tribuer i maintenir et & con
server le sol appel a eitre u-
tiils6 ou A fire l'objet de
travaux agricoles.
C'est d'ailleurs la raison
pour laquelle ou l'une des
raisons pour lesquelles Far-
bre a toujours Wt6 .considers
A sa just valeur eu 6gard au
rOle que, naturellement 11
joue dans notre potential 6-
conomique; car son absence
est susceptible de donner
lieu 6t 1'troslon continue de
nos terres; ce qui serait la
plus pire des catastrophes.
LE CULTE DE L'ARBRE


me, A 1'Eglise du Sacri-Coeur grands jours italerit rehaus
de Turgeau at Christ Rol, it sies de la presence du titu-
Ste Anne, A St Joseph,, (t St laire du DIpartement de I'A
Yves, it l'Eglise Baptistes des agriculture des Ressources Na
Cit6s et dans tous les Cen- turelles et du Diveloppement
tres oui ont eu lieu les mani Rural M. Andr6 Thiard ain-
festations de la Fete de 1'ar- st que de celle du Sous-Se-
bre, manifestations au cours critaire d'Etat Achille Sal-
desquelles des orateurs rorti vant qu'entouratent le Direc
rent la parole pour magni- teur general monsieur Jan-
fier 1'arbre et en d6gager res LAv lque, le Conselller
l'lmportance. Technique du Minlstre, le Dr
Jacques Jollcoeur, le Doyen-
LES MINISTRES TIME)RD de la Faculte d'Agronomle
ET SALVANT .REHAUSSENT l'Agronome Louis oBlanchet,
LES MANIFESTATION le Directeur d ITEcole Moyen
DE LEUR PRESENCE ne d'Agriculture -maitre -Pier
Mais c'est a la Baislique re uts ontas aonna s de let-
Notre Dame que les mttfe .te Secrtairerie dftat.
stations rev6tirent un caras-
tore plus solennel. Celles-ci La C6remonie d6buta par


nienne execut6s en (
par un group d'!tudia
l'Ecole Normale rurale,
Ce furent ensulte la
diction de 1'arbre sy
que, la priure de l'arbi
par un group de 1'Ecc
male rural, le Sermi
l'Arbre et enfin la lect
message du D6partem
l'Agriculture, des resi
naturelles et du ddvt
-ment rural &t l'occasioa
fite de l'arbre.
Le clou de la man
tion a dth le beau seri
nonc6 par Son Exc
Monseigneur Francois
Ligond6 Archeveque d,
au-Prince.


C'est pour arriver At 6tablir qu'assistait la foule d e s deux couplets de la Desall- Ce fut une belle c
chez nous un veritable culte nie don't l'importancn
de larbre que .des campa-
nes i caracthre intelligent 3ct e prarti culorem
et persuatif ont depuls dijAt pressionnant.
quelque temps itt entreprises pr-SonGnAant.
n peu partout das le pays HAYTIAN AMERICA, SUGAR
par le DIpartement de l'Agrl COMPANY S.A.
culture, des Ressources Natu CVA Y 5. .
relies et du D6veloppement '- USDNE HASCO AVIS
Rural. Les itlves de nos Eco .
le et lea tudiantsd nos SOCIETY ANONTME HAITIENNE A LOUER
Facultis ont toujours pris Un terrain ayant w
S une part active atux program, PLANTEURS ET FABRICANTS te construction pouv
S e labors n a circons- PLANTEURS ET FABRICANTS vir de poulailler, asis
e abors en la circons Sucre Mi-Raffin6 POPULAIRE ton, pour tous ren
e Port-au-Prince, Haiti mentsa'adresser A Mr
SAussi, her matin se trou- Pierre Pierre, Foto-N
Silent l1s en grand nom- 36 3 ..3 Rue des Miracles No.
'bre e la Baslique Notre Da- .


::,.A 'occasion de la
.F4ite des Meres'
A l'occaslon de la fIte des
: ire le petit Shop de Mme
Edma Large a requ -d'Allema
gne des.bijoux en fllgris de
touted beauty : broches, bou-
cles d'oreilles, bracelets etc.
L.e cdeau qui plaira & votre-
maman.
Bijop garantis pour fem-
mes et enfants, des petites
changes ne or 18 Iaras. Vous
trouverez aussi des parfums
Espagnols et franqals de
choLx, articles de beauty a-
vecles consells d'une ethe-
tUcienne. Perruques 100% na
t(relles, soins du visage et
des perruques coupes de che
veux.
Diademes de communion,
diadimes et autres articles de
marits 1970 Chapeaux -tur-
bans etc. Le tout & un prix
.,trs abordable.
Adresse Mme dma Large
Rue des Mracles K 21
6 cote du restaurant' bee I
lajf -- -.* ^ **.^ ,


ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

Chers clients,

Nous avons vantagee de vo annoncer lenouvel itinraire de la A
ANTILLEAN )UVTCN..AW INS

MERCREDI LM 978
Miami Ds .S..p5 5 p
P-awPce A : 6.40 pm.
P-au-Pee D: 7J15 pm .
Aruba A:A 9.30 pm
Aruba D1 100 m pm u
Curacao A :. 10.25 pus

JEUDI LM97 iu Vu
Curaao DV 9, 0A5Opm K
Aruba At4 9.21 am Ida
Aruba p lOfI) am mw
P-awPce Ar O 10J5 am n
P-au-Pce DOp: 10.50 am
Miami Ar 125 am


Powur te'aubwa ideorlmhitM tiger uawt amce de woage.


PAGE B


--- ~


A -14


i i


'r~ar~uarrsr~ lCo. Nllra mly.]~


I


----~-----rp~l~glp~*;L~l j ~ ~ ~ L PUIIS~Bl~P~slUII(PI lfi~~YdOR


. u


,vreru run


~~F~9qvsrC~eSEenrs;






PAE8LNLIUVLL4E 1..UtL UDLLLY5LLU5 LWLL


A U ',', ; Le Olub Pes. tntaI de
I P Carrleres Libmlw-et'-Oom,
A PARTIR L DIMANCHE 31 MAI merciales de Port-au-Prince do
iA' 4 Hr. "@et7H e. P"- ..... alti prend plalsir & infor-
,,weasrev p esw.-m-nw -le -public quo contont* .
GERE D'OR Steve f M QU N ment A se statut. le oomi-
S R, -- Ste- M U EN t de DIrection a dt renou-
T ,, ,.^' t- B j r . vel aU course deo ma ruinla'
U 9.6196. dq 8 Avril dernier, et #a tgou
"- -l C' ~ve actuellement alnsil compo

Mm e Fratnoise Rigaud
Prdsidente
Mmne Fernande Lebert J n. ce
Pierre ; Vice Plasidente
Melle Madeleine Oardiner
26me Vice-Prdsidente
Melle Marie Cartnel Laforn-
tant :Secrditirc-de la Cortes
pondance. ` "1, cou
MeOM Rosette Larose : Secr o
Staire- Rapporteur m
Mine Marie-Madeleine Price
Mars : Seirdtiroe- Archivis


Entr&:Gdesb 3.01) et S.Oo



SOU IREZ- VOUS


CESOIR
FETER LES MAANS
S Au Rond Point Night Club
1 GRAND SPECTACLE
@ AVEC ANSY DEROSE

0










ARTICLES DE QUALITY
n,...m ,c ,,=

Fetes des Meres, la Plus belle fMte de
l'ann6e, bientbt le dimanche 31 Mai
Prochain.

QU'ALLEZ-VOUS O6 RIR A VOTRE


CHERE MAMAN
se porte : PASZ A PRESTIGE ..
garnit REPASSEZ A PRESTIGE
lecore BIENVENUE A PRESTIGE
parfume -TOUJOURS A PRESTIGE
dure Seulement A PRESTIGE
habille ENCORE A PRESTIGE
histingue VISITEZ PPESTIGE
'latte Aucun douse PRESTIGE
embellit Naturellement PRESTIGE
ttendrit Evidemment PRESTIGE


Car un cadeau de Prestige fait toujours plaisir A la
Maman qul le regoit
Pour Tous Achats de cinq ($ 5.00) dollars PRESTIGE
vous remettra une fiche vous donnant droit au Tirage
Special Fetes des merds
- Un Rtchaud Trois foyers Tropigas.
TIRAGE ler JUIN 1970
Une seule adresse, tout simplement,
celle de Prestige
34 Rue Pav6e.


Les Publicit6s du Verseau


Quand on lance un nou-
veau produit, 11 est indispen
sable d'annoncer sa sortie
et de pr6ciser sa destina-
tion, ses piopridlts, ses a-
vantages. C'est 1a le r6-
le de la PUBLICITY.
Certaines firms ou cer-
tains products ont etd si
blen rlancesb par la publi-
cit -que leur marque depo
uiou un anuaAap .s9a aoEs


common. Ainsi, vous dites
un tPetit Larousses au lieu
de dire un tdictionnalre7,
un gner un r6frigirateur, un
aBic, poor ,un stylo A bill.
Le grand solci des PUBLI-
CITES DU VERSEAU eo"
d'aider leurs, clients A LAN-
CER ou A RELANCER leuirs
products.


Les Publicitys da Verstau
et
Radio M6tropole
Spr6ewntent
,BONJOUR EVE
7, Rue des Miracles
avec Maryse pour vous distraire, mesdames, pour vouw
informer, pour ouvrlr unie centre sur le monde dan'
toute sa diversityt
Tous les matins de 9 h. f 10 h
A-PATtRPDU ler3ttIN "-*'0 '





S Mexicoi'

t 7 CHAQUE DIMANCHE
PAR '
Caribair I Mexicana
$ 227 Exc. 17 jours..
SCARIBAIR VOL 900 POUR KINGSTON 10 H. 15
. MEXICANA VOL 304 POUR MEXICO 12 H. 45

CHAQUE DMANCHE
MEXICANA VOLW6 -
CARIBAIR VOL 901. 6 H. 15 P.M.

..1


I II.


--Futures mama.n,
AU MONDE CHIC
I bioa penner a vou2 plalre
igalement, en vous pr6imen-
tsant let trousseaeu de vo%

Rue du MagEuin de I"Etat
--_-lq- M -O.. t#- f--
BEDM ~ ESK ^


te
Mme Carmel Wainwright :
Trtsoridre
Mme Ghyslaine Paul : Trdso

ne Madelaine Boncy : PrA
sidente du Cobmt6 d'Ahbston
Me. Denise Roy : de L6gisla
tipn
Docteur Jeanne Philippe:
President du ComitL de 1'In
formation
Mme Oerty Hdraux : Prdsi-
:dente' du Comlt des Rela-
Ttions Extdrieures -
Mme Andrde Saurel: Pr6si-
dente du Comit6 des Emble-
mes
Mme Marie-Th6rbse M6dard
Pr6sidente du Comit6 des
Programmes
Mmne Gloria Baboun : Prdsi
dente du Comite des Voles
et Moyens
, Port-au-Pee., ce 29 mat 1970

A la memoire de

les VSN lut rendirent les hon
neurs.
Furent presents aux cerd-
monies funibres .le -nouveau
prefet de Jacmel, Mr Malher'
be Milord, le nouveau doyen
de Jacmel, Me Louis Laton-
tant, le Conseil de lOrare
des Avocats de Jacmel, ces
delegations d'eleves des Eco-
les Eveline Levy, J. M. Henrl
quez.
Au cimetidre, prlrent la pa
tole le prefet Malherbe Mi -
lord, le doyen Louis Lafon -
tant, Me. Teniers Jolcoeur,
au nom du Barreau de Jac-
mel, Mr Narbal Coffie au
nom de la Communauti Ru-
rale de la Montagne- pour
mettre en relief les belles
quaiites qui distinguaient Jus
tin Rathjen dans sa vie pri-
vee, dans ses relations avec
les autres et sur le plan na -
tional .
Hii cetse douloureuse cir-
constance nous presentons
nos sinceres condoleances a
sa veuve, Mme Justin Rath-
jen nee Lulm6b6 Dussort, A
Mr et Mme Ernst Nicolas, k
Mr et Mme Adrien Carrd -
nard et enfants, a Mr et
Mme Rudoljhe Rathjen, a
Mme Carnien Desir6 et en -
fants, a tous les autres pa -
rents et amis affects par ce
deuil.
M. A. Lubin

Maman
Une Mere, c'est un don
Que 'on ne peut Avaluer
Et c'est pourquoi, tant de
chansonss.
Pour Elle furent crd6es.
C'est un dtre extraordinaire,
Que l'on se dolt de respecter.
C'est ce que Dieu a fait sur
[terre,
De plus grand pour le second
tder.
A.R.

Messe de prise
de Deuil
Mme Adrien Brice et Mme
Paul Villejoint font chanter
une messe de prise de deuil
le mardi 2 Juin a 7 h. 15 a.m
au. Sacr6-Coeur de Turgeau
pour le repos de l'Ame de
leur regretted more Mme
Vve Marmontel Agnant, nee
Rolande de Delva enlevie a
-leur affection le lundi 25 mai
ecoule.
Cette announce tient lieu
d1invitation aux parents et
amis de la defunte.

LA lsre COMMUNION
S'AN.ONCE t
AU MONDE CHIC
,e magasin up to date ne se
sent jamais lasser pour vous
procurer c a articles telb
que: batiste, linon. opal,
organdi, popeline at broderie
Sulsn, c;ipe georgette, tile
ide il, dacron, tergal etc.
Chaussette, sdmi bas, eou .
ronnes, tull*, gnta, moe-
choirs eat ou vatemnents


o T" ." M E N. '-.TAi'"ilES .
0 To 1 Mr IM qu.lb.r ros' a OuVe'gla, rOprdsehtar, d
mel l .dles a l. ...w.r.r.tn a" o. x.x .
QuantdA jo@ *.r ,. ., egme Oer eOle, numaaga
tu peyplas mon U" -a de cColes'induttrltia, cAt rern
d'ombres M lOanl tr6 4e voyage bier muln.Bon"
d'Bstaipib pil .,lbii sejour & Porto Rice n'a dur6
4 f.. risI on e a4_1 que de. pl a a o ta.I
sous Ia braelm. rerdu po GttaTales.
qupad d@i 1 il r f r xx.
SOaxmwu d a" )kv. U110 aedinbaitle
. .3nl mae;, n a cp1e1v u esat re -
er blt ,* "T paetie hier nidtlfi pour la Ca
Ce.-ebla .aui parl llornle. C'6talt son tolslt -
L% C u bmeaq.ui pasIvj ; me voyage idl. Beni es pro -
des eangos d 'aur, 8 fesseur de Sociologle. al-un -
F ml pia lpitalt i tastilc e* 11' a m'a-t-elln
quen moto pp .isas eed dtI lo i altiW6s my second
que ti me tlBat ea. e.ox homes. Avant de partsr. Beni
iplets. "r'r c d a pris conge de son lmile Fre
0 Toi Crlnrce do rfn derica Teer. Celle c eat Id
snde. ': depuls le mols d a'fevrier. Elle
Oh I San, toi) est venue refairessa sant ano
En vain, j'ai tgandi r a Paradis Tropical.
Rien n'a lbruni 'maes j~lilH X XXX
S' Hier, A midl, a 'angie des
Les choses aont,'recouve rues du Centre et des Caser-
de leur seaut virgil nes, une longue file d'rcolie-
Le monde brille d e .o j- res, professeur en ttle. attent. aen
erm feux dat qu'un chauffeur corn -
Car vec totl o plbmentalsant vettilte hen
Loin de moi les heures trites, stopper pour le plermcttre de
chanson,. rotique. traverser ia rue I.( sultI lur
rires fantes dal des rayons ardents.. et
Toujours tot les voltures passalenb, a lou-
Et te caresses allure. as un conducteur
Et tes careers ne semblait remarquer ces
Et sans tote fillettes nui grillaient au coin
Quand ensemble e e.ne Ai olligean
c'est.un bouquet vers',la gra- te vil renfi.n, quf Iselna et,
N Mdun sourire, invita les en-
un elan d'amour fants et leur professeur atra
Ensemble verser la voie. e1 est .souhat-
c'est un soupir L table que de. tel$ gestes de
un pleur. courtolsi se multlplient, ne
Et sans tot I serait-ce que pour donner ie
Oh I Sans tot i change ceux-'qul nous ob-
21/5/70 servant. car nous condusmbns
Pierre Denis AMEDE exactement coilinle nous vi-
vons. Discourtois au volant,
discourtois chez soi. Poll oau
louvelle de la volant, polio dans la vie.
plubeliq M Le Dr Matrice PDtion Sa-
Ominicaine vain. exece I'Art lientaire L
hSt Thomas. 1i est rentr
LANTO-DOMINGO au pays hier martin pour un
Les fundrailles national a-t jour dioune dem tine.
s'de I'Ambassadeur de Fran Richard Peter. ils de M.
en cette Cdapitale, Ren6 et Mme Georges Peters, vii a
untier Ruelle, se deroule strangerer depuis queiquos an
nt au cours d e aeomaie ndes. 1esat rentrd ier ma -
ocht au e. Lours de la semra con tin. I1 passersa une semnine
ochanear Le. deuil sera con \au sein de sa famille. Ri -
t par le Presidont Bala- chard est dans les aflaires.
uer, le Chancelier domsini-, T
lin, la Veuve et les ftles du Messieurs Pelz Christoszilt,
Lsparu ainsi que par les re- Werner Lewandowsky, et Jur
rAsentants diplomatiques, gen Wroeger, trois tourists
crdditds par la France. allemands. ainsi oue l'Amiri
ains les Rdpubliques des An caine Judy James sont arri-
les. vds au pays bier martin. C'est
Hier, un Dicret a conferd, la premiere fois au'ils nous
titre posthume a I'Ambas rendent visite- Leur sijour
deur decdd la decoration iei durera trots jours.
S1'Ordre du Merite eDuar-
Sanchez et Mella, au gra Lecons Particulieres
Grand Croix Plaquo d'Ar Confilez vos ehfants des
nt. I deux sexes au Professeur
Les Forces Armees Domini Jean-Robert Pierre qui as-
ines rendront un homma- sure des Cours dans plu-
special a la dpouille de sieurs Colleges de la Capi-
tmbassadeur, qui a etd vo- tale.
nritaire durant la guerre de Mdthode sfire et rapid.
42 a. 1945, fut promu offi- Cours Primaires et Secon-
er et recut la Legion d'Hon dares.
ur, a titre militaire. Adresse Rue Rigaud (Bois
xxx Verna) No 30.


SANTO-DOMINGO
Les attaques, qui s'intensi Tous les Disques
fient centre le Pr6sident du,
Parti Rdvolutionnaire Domi et Cartouches
nicain de la part des mouve
ments extr6mistes de gau- Que vous aiimez
che, maoistes, c14 Juin> et,
Camflo Torreso semblent. Voir aWte 5
confirmer les rumeurs a sa-
voir : Juan Bosch aurait et6
ddsigne, come Ambassadeur AVIS
de la R6publique Dominicai- HOtel t DAMBALA a S A.
ne en France. Casier Postal No. 578


Le ia Au Sacri Coeur de t' reau
D' n syle Itle,.Atu A s.'u, PROGRAMME :Stance cultu lances en une scene, par Clo
.uter lea traiits le plus sug- celle au Thb6aitre de Saint- chette Haltitenne une Not-
gestife- de. telle sorte que ,N te,00 o, ,E;..fileT 18. tt t1ftig- Port-au-
plus d' 1fu, on a imipres siona du Cinquantenaire de la Prince.
sequence einemaltograph' Pao' ; our, .'.. V. AANERS OLKLORI

Mabi.fl hy a pan que eet ...
cibt descriptil et plttoresouc pr6cla" dk'tmain. Pautbler. :
dans *Terres. d'Angoisse 'at I. MUIQU.: sAve1Ma VI. .--MUSIQUE pMr Nico
d A'nlpItil.. Wvrc fourmlze isa d.,']ck, Gotnod, or,. le Ealane, Elbve de Mada-
doe 0r iliois" n'un observa -r par B lle Deni, ie ve me MIcheUne Laudun-Denis
teur qui salt allei au fond Michelline Laudun-Denls. vlo VIIL.- DANSES FOLKLO
des plohlceme., sans preten Ion par Joel Lafbntant, 616- RIQtES,, par les ElIves du
dre les corner totalement. Tu ve de Fritz Benjamin. .Collee 3alInt-Frangols d'As
-.P 4...E. plus souvent sans _I. SPEECH par M. Paul .' saa, prdli'ares par Vivlane
Ni, uip re jettance el vec Claude Dor~salavllle, du grou authler.... -
un sentrdes nuances qui plait pementdes Jeuries.de la Pa VIII MUSIQUE par Ele
ilisimcnte Les tucculentes roisBe du Sacr6-Coeur de Tur ve de Mtichellne Laudun-De-
a necdutes. lea Luut,.s~es don't geau.s "-i
ruvr-ge e.it truffe, ajou II. MUSIQUE par Sibyl 1HORS PROGRAMME!...
thi l son chaime. De mmn le Denis et Joel Lafontant Une petfte actrice Domini
tque les cuversationsant -d IV.- CINQUANTENAIRE que Boucchereau, s'est Acriee
Lat o deis itelliectuels ren- DU SACRE-COEUR DE TUR- spontanrment, leo samedi 23
'sontres au citk dte ce long GEAU IEXCELSIOR, CHERS mal : '
et passlonnant priple. Au PAROISSIENS ponti qu, plus d'une fois. en Pl~ce de thtttre de circons- Mamanas avec le Sacrd-Coeur
lisant cres alugues, m'est ve en distant une poesiq exp;es
nue a 1'esprit cette definl Dans la sdment pour elle, en leur of-
lion de birrbe~ 0 AurevlUy. frant des fleurs. A Saint -
.Qu'e.;-c,.'en general u'un metorologle Louis de. Gozague m ime le
voyagoeu? C'est i,n home Les amateurs de voiliers 31 mal 1970
qui s'en va chei.cher ito bou, du cabotage nouts signalent AUX MERES D'HAITI
de conversation Ou bl.ut du que .1'agitation de la mer a podsle dite par Dominique
mondeo. 7 batiSs depuis deux jours. Bouchereau, ellve du Sacrd-
Mes fellcitaticns, mon che; Les vagues n'avalent-plas Coeur de Turgeau
Dumay. Je te soluhaite tou- hier-que deux pieds de lau u Tur ANo
le succis auquel tu as droit. teur (solxanme centime FLEURS AUtX MAMANS!
Max ANTOINE tres) le long-de nos COtes et pour le Sacre-Coeur
quatre pieds plus au large.'-
S'il faut en croire, ces rensei Remerciements
Arriveoe ,rochalne gnements, les vents ne south
SMm r aze emS eralent plus qu'envron a A tous ceux qui les out as
de Malie ,azelles seize Kms A I'heure: ce qui sist6s et leur. ont tLmoi -
SVindique que se sont calmtAes gnr leurs sympathies
Le Mercredi 3 Juin arrive- 'ls sequelles de rafales de a 'oc c as i o n du de -
ra a Port-au-Prince Mme Ca vents, provoqudes par le pas c6s du tres regretted Edmond
zelles, de l'Institut Jeanne sage du cyclone ALMA. Policard, ses enfants, tous
Gatineau, de Paris. Cette Le poison de mer conti- les parents et allies expri-
Spclialiste, au course de son nue de" ce fait a 'tre enco-- ment leur tris vive et sin-
sdjour parmi nous mettra en re .rare ,,dans. nos marches cAre gratitude. Ces remercie
valour la beauty feminine et publiqs, bieh que ce matin, ments s'adressent, tout par-
aidera les femmes haitien- la plupart des barges, res- ticulilremc.nt
nes A rdsoudre les diffdrents tees .prudemment a l'atta- A la Direction et au Per-
problmes que pose leur type che, ont p gagner leurs sonnel de la Cie. d'Ecairage
Spel lour typ eux habituels de'pdche a Electrique, a la Direction et
de peau.Des demonstrations, I'Ouest et lPEst de Ile ad au Personnel de la B.N.R.H.
consultations et consells se- jacente de la Gonave. a nla Direction et au Person
ront donn6s a titre gratuit Avant bier apris-midi, nn nel de I'Administration Pot
par Mme Cazelles soft A l'6- brusque- coup de vent a. pro tuaire de Port-au-Prince, de
cole Technique de Costr. to- voqud .des 6claircies -dans 1'Hipital Albert Schweitzer
logle, soit a la parfumer-e de les bananeraies des commu de la Pan American Airways
la Boulangerie_ St Marc, soit nes de 1'Arcahaie et de Du- A la Maison Dominique Bail
au Drug Store des 4 Saisons valier-Ville, surtout stir les ly & Co., au Nouveau Colle-
ou au Studio de Beaut6 Doigts Magiques. ge. cis.


;n











ce,









N
1R



lea
ce
Ft
ro
pr
di
gu
ca
di
pr
ac

da

sa
de
te,
de
ge

ca
ge
I'A
lot
19
cli
ne


A PARAMOUNT
DIMANCHE 5 Hres, 7 Hres et 9 Hres


DIMANCHE 31 Mat i 6 h. 30 et 8 h. 30
AIRPORT CINE prisente


Une oeuvre solide, pimentee d'erotisme, d6bordante. de sen
sualite, d'un r6alisme cru!
Interdit aux moins de 18 nas



HONDA! ENCHA!
Deux noms... Une association qui va fair du bruit.
ENCHA est heureuse d'annoncer l'arriv6e des generatrices et
pompes portltives HONDA don't alle asume la distribution.
Mort au Un Sail a la Place Geffrard pour choisir A ENCHA le module
qui vous convient; A gasoline ou au diesel :


QUAND LES COLTS SONNENT LE GLAS
Chaque coup de feu multiple une vengeance seculaire...
QUAND LES COLTS SONNENT LE GLAS
Vous perez enthousiasmes I .angolss6s I bouleverses I
QUA VD LES COLTS SONNENT LE GLAS
L'amour sorl'ra-t-ll vainqueur ? apaisera-t-l1 cette terre de'.feu ?
Dfli du Western grec au Wesern Italien
Entrde : Odes. 2.50 Res. 4.00


N. B. Ce film ne Sera rojetL dans aucun Drive-In de la Capltale.
Les carts seront on vente aux gulchets d'Airport 0ine6 ds le Vendredi 29.


GENERATRICE
GENERATRICE
GENERATRICE
GENERATRICE
GENERATRICE
GENERATRICE


cPIQUE-NIQUE o80 Watt@
cBUNGALOW, 800 Watts
MASONN DE CAMPAGNEr ''iO00't Watts
tGRANDE VILjLA : 2500 Watta
tINDEPENDANCE., 4000 Watts


POMPE 2" WL-20 2,8HP.
105 galinP. total head 52.
POMPE 2" W-20 A46'B.
170 gaL/mn. total head 02'
AC-ETERuOn Hf"Nd)A ce'nt Savoir'choir -
ACHETER A ENCHA e'eat -Svoir acheter


Un cadeau qui s
Un cadeau qui &
Un cadeau qui d
Un cadeau qui
Un cadeau qul d
Un cadeau qui f
Un cadeau qui c
Un cadeau qui a


"r~sAr M WfTcIIPWI I OM -


Ib~Y-tU~~--~IIIICSer~L*ir~s~~pP~plj~y~


PAGE


gIU NUUVaL.BATas


BAM 3 rDU NRE 1Im lwT


Mme Germaine B. Pierre-
Louis, d6positaire pour HaitI
des products Gatineau invite
toutes les professionnelles et
le public en general.
Le Samedi 6 Juin au soir,
au Rond Point Night Club,
un grand d6efil de manne-
quins maqulllds par les dif-
f6rents Studios de Beaut6 de
la Capital, sous la supervi-
sion de Mme Cazelles, Spe-
claliste d6elgu6e de Maison
Gatineau, mettra en valeur
les derniers maquillages de
Paris.


Avis Matrimonial
Je soussignd Robert Jh Assa
It demeurant et domicilid A
Port-au-Prince: declare 'Wd-
tre plus responsible des ac-
tes. et actions de mon Apouse
nde Marie Th1r.oe Michaelle
Berrouet pour abandon du
toit marital depuis le 22 A-
vril dernier, en attendant
qu'une action en divorce lui
soit intentde.
Port-au-Pce., le 30 mai 1970
Robert Jh. Assalt


e


l

i
1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs