Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06751
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 21, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06751
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



LE PLUS ANCIEN D'IAITI
awONOC *N 1***

rwf w et *taour o Chef :
StLUCM/EN MON TA S

Admminstratwr.: M9S MAX CHAUVE 7'


kt


!


No 28.083 l5,me E -
7B6me A JEJDI 21 MA li.)7


22 Mai: Jonr de la Souverainete et


de la Reconnaissance Nationales


Deputy pris de treize ans que n6e au course de laquelle tous lea
Son Excellence le Docteur Fran- secteurs de la Nation rendirent
vois Duvalier a, par une dcrasan leur homage .eclatant au Prisi
te majority, 6t6 choisi pour dirn dent Duvalier pour le courage,
ger les destinies de ce pays, le la determination et la lucidit6 a-
Chef de 1'Etat a, de la part vee lesquelles il r6alise dans les
des divers secteurs de la nation faits sa philosophic rdvolution-
reau do notmbreux hommagew les naire.
uns plus r6confortantg et plus 6
clatants que lea autrea. Aussi lea no'dbreuses manifes
L'une des plus grande mar- stations populaires qui, depuis,
ques de confiance et l'un des marquent cette date traduisent
hommages les plus dclatants qui -t-elles 'de la fagon la plus 6lo-
aient par le people haitien WtI quente les sentiments de fiddliti
rendus au Pr6iident Duvalier de et d'attachement de toutes les
meure, certes, l'acte du 22 Mai couches du pays A Celui A qui el
1961 qui vit s Port-au-Prince les ont finalement confide A 'Vie
la plus extraordinaire concentra la direction de leurs destinies.
tion populaire. II en fut de m&- La date du 22 mai reedle done
me le 22 Mai 1962, de cette jour une signification particuliAro. Cel


le-ci a d'autant plus de valour
qu'elle est et demeure la r6saul
tante d'une aerie d'actes et de,
r6alisation gouvernementale,*
au bIn,-f4re du people haitien.

Aunsc, i t 'occasion de ce 22
Mai qu, marque one tape dane
notre ne de people et dans eel
le de la rnouvelle dcennie qui
verra I. r.alisation de grand ira
vaux d'irfrest ructure, don't la
Central HydroElectrique Franr,
gois Duvalier, Le Nouvellbsre
prend plaisir A renouveler au
Chef Suprime de la Nation, avec
ses respectueux hommages, les
vouex sineires qu'il forme pour
le succs continue de son action
gouvernementale.


Fleches de direction id ologique

par Max A. Antoine


A la veille du Jour de la
Souverainete et de la Recon
naissance Nationale, il est
indique de faire le point,
de signaler les fl6ches de di
reaction ideologique qui sous-
tendent la dynamlque duva
lieriste et la font resister i
tous les assauts de l'inti -
rieur et de 1'extirieur. Deux
jours avant ce crapuleux
coup de main des traltres
des gardes-c6tes, nous dil-
sions dans une chronique
parue dans ce Journal que
JflHistoire ne faith pas mar
che arridre. En effet, la per
manence de la Revolution
Duvalinriste est un impdra-
tif de notre temps parce
que Son animateur et Son
Chef sont constamment
branches sur les idles .- for.
ces qui, A travers 'Hlstoire,
ont tenu en achec les me-
nees antinationales de la
Reaction mnultiforme.
Durant la dernifre d6-
cennie, de profondes muta-
tions se sont op6eres dans
notre milieu. Et i 'diff6rcnts
niveaux, dans l'ordre social,
politique, 6conomique. L'u-
ne des donnies les plus po-
sitives dans lanalyse des
rapports de force en pr6sen
ce, est la promotion des re-
prisentants des classes po-
pulaires. Au fur et A mesu-
re que s'int6grait dans les
faits la R6volution qu'incat
ne le Leader lucide quest le
President Duvalier, les mi-
noritis contestataires re-
fusaient par systhme et par
mauvaise fto de se rendre ak
1'6vidence.
Au fil des ans, de nouvel-
les conquetes venailent con-
sollder la prise du Pouvoir
par des hommes nouveaux.
Ainsi, furent mises en pla-
ce par l6 President Duva-
lier des institutions qui bous
culaient les tabous et les pre
juges d'hier en 6difiant une
d6mocratie dynamique et
capable de sisterr it routes
les tentatlves de subver-
sion.
Le sociologue et historien
eminent qu i dirige les des-
tindes de la Nation, a su in
terroger nos origlnes ethni-
ques et historiques. De ce
tete-it-tete avec les idWes-
forces qul, d'une pride it
l'atre, ont propulse la mar
che en avant du Peuple Hali
tien, est n6e une doctrine
centre Ilaquelle les velleites
reactlornnalres des factions
nostalgiques ne peuvent
rien. Et c'est parcel qu'1 a
compris gu'll s'agissaitlt d'ou
vrlr une nouvelle parenthi
se historique en poussant


les masses ouvriires et pay-
sannes vers le progress oue
le President Duvalier a tou-
jours ete consider par la
majority national comme
lincarnation la plus pure
cke la Revolution en mar-
che.
C'est pourquol, le Gouver-
nement est toujours sorti
plus fort des affrontements
les plus violent. Temoin
le crapuleux acte de brigan
dage et de traltrise du 24 A-
vril, perp6tr6 centre le peu
ple Haitien et Son Chef.
Les mutins des Gardes-CO-
tes ont fault le calcul le plus
aberrant. Une fois de plus,
Uls ont r6edite 1'erreur mo-
numentale de ceux qui,
dans un pass pas trop loin
tain, n'ont pas comprls A
quel point, les crises politi-
ques d6cuplent la force de
frappe et-la popularity dut
President Duvaller. Plus que
jamals, ai ces heures drama
tiques, le Chef a incarni la
Patrie en etat d'alerte.
Face it cette provocation
inquallflable s'est op6r6 un
vaste movement d'adhe-
sion it la personnel et a la


politique du President Du-
valier. Les faits sont lA, con
cluants : le Gouvernement
du President Duvalier nest
pas de ceux que peut empor
ter une simple .panique. Au
contraire, dans le feu des af
frontements et des ipreu-
yes, se decuple la fol des
masses dans leur Leader
don't la stature de G6ant do
mine 1'Histoire contempo-
raine et les conduit de vic-
toire en victolre.

Puisse la journde de la
Souverainete et de la Re-
connaissance Nationale i-
tre pour chacun l'occasion
de meditations ficondes. La
v6rit6 est que le Duvalleris-
me aura toujours raison des
coalitions antinationales par
qu'll a choisi de marcher
dans le sens de 1'Histolre
qul s'~crit. bhaque jour -a-..
vec la fol, respoir et les dou
leurs des masses qul for-
ment la plus inentamable
culrasse pour le Heros du
24 Avfll, l'Homme-Drapeau,
Docteur Francols Duvaller.

Max A. ANTOINE
21 Mai 1970


Le transcendent humanism

du President Duvalier

Par Georges J. FIGARO


La politique du Pr6sident
Duvalier, celle qu'attendait
le people, est une politique
de bien-6tre collectif, qui
n'exclut personnel. Et c'est
parce que cette politique
est une et national qu'elle
est axie sur la rdconcilia-
tion, la grande pens6e de
fratemnit6 don't la risonnan
ce chez le Pr6sident Duva-
lier a un prolongement si
marque; parcel qu'elle est
sincere, vraie, itotale, elle
n'a pas de restrictions, elle
est sans aucune reticence.
Le mndecin et 1'humaniste
s'harmonisent en lui parfai
tement et chacun de ses ac
tes, chacune de ses d6mar-
ches it la portae pratique et
ficonde d'un acte et d'un
geste de reconciliation. Des
la champagne electoral, Il
disait djitA qu'li ne connais
salt d'adversatre que les ad-
versalres du progres et qu'll
ne connaissait point d'enne
mis, car 1'ennemi hostis, au
sens latin, est l'etranger,
c'est-i-dire celui qui ne se


Ephem6rides Haitiennes


21 MAI
1793.- D6fense h6roique
de POtion au Fort a-Ira ota
il repouSse plus de douze na-
vires commands par i'ami -
ral anglais Parker.
1844.- Acaau, it la t6te de
I'Armie Souffrante, reclame
le rappel des onze petition -
naires exiles dans la parties
de l'Est, celui du 136me regi
ment.
1906.- Nomination de Pau
1ius Sanon comnme Secretai-
re d'Etat des Relations Extk-
rieures et des Culles en iem-
placement de Murville Ferre
re, qui est mort au Cap le 16
Mars- 1908, ayant laisse un
Cours de Droit Internatio -
nal..
22 MAI
1856.- Nail n Port de Paix
Tertullen Guilbaud, po6te. II
a ecrit Higuenamota (1876),
Patrie t1885), Feillles au


Vent (1888), Moeurs Electo-
rales (Comddie), Les chants
du Soair (1878)..
1961 Le President Du -
valier prate serment devant
l'Assemblee Nationale, repon
dant au mandate impiratlf
qui lui a etW confi le 30 Avril
1961.
xxxX
Des centaines de milliers
de partisans venus de tous
les coins du pays oat, come
dit le New York Times spra-
tiquement double la popula -
rion de Pcrt-an-Prince.
1962.- Extraordinaire con
centration popUlaire it la ca-
pitale, A I'occasion du 22 Mai
jaur de I. souveralnet6 et de
la reconnaissance national -
les. ,
DnfdlA de toutes les mUleeq
de la Kepublique Homma-
ge de tous les secteurs de la
nation au President Duva -
lier.


sent aucun lien avec les fi-
bres nourricieres de la Pa-
trie.
La Patrie nest pas ua vain
mot pour le Chef de la Na -
tion. S'l n'a jamais trahi le
people ni ses aspirations,
c'est bien parce qu'll croit it
la Patrie et qu'Il croit it son
indivisibilit6. Cette indivisi-
bilit6 est pour Lul aussl impt
rative que pour Dessalines le
Grand. Aussi volt-Il grand,
magnanime, ginireux, car
ce qul domine en Lui, c'est
la transcendiance de 1'idee de
Patrie. De lit it la rconcilia-
tion dans les faits, de 1A i
utn acte de cl6mence qui com
porte autant de grandeur
que cell des imperators ro -
mains qui oublialent Jleur
pouvoir pour se percher sur
la mistre quotldienne, c'itait
marque, c'dtait fatal et le
President Duvalier, pour
montrer que ce qul compete
pour Lui, c'est I'idee qui veut
(Suilte page 3)


Moscou et Iooffensive de Mae Tse Tung


NOSCGOU AFf -
(De Jean RaffaellI t
La declaration hier de Mao
Tse Toung et le meeting air
110o Indochinois aujourd'hul
a P6kin sont considers &i
Moscou comme une rapide
exploitation politique par la
Culne des hesitations suvittil
ques apres 'lnterventilon a -'
mrlicalne au Cambodge.
La colieldence dans l.
temps eri tre ces n.anifesta -'
tions chinoises et le r6qulsl-'
toire anti chinols de la Pray
da du 18 mal Iicite les ob -'
servatelis &t pLnser que lesa
deux reactions siur les me1
lines themes violemment cot.i
troverses de I'aventurismie et
de la guerre 'nondiale ontZ
sanctionne un d6faut d'ac -,
cord politique entire Moscou
et P4kin sur une tactique
commune Immediate en Indo
chine. On n'exclut pas que I
de nxouvelles tergiversations '
aovletiques dans Ia rponse ft.'
la demand presentee le 12
mal par le Prince Slhanouk'


au kremlin de reconnaitre
son gouvernement alent ajou
te au desaccord.
Dana lea milieux (uplomati
ques, on a impression qu'u-
ne folks la preuve .aite que
l'URS8 et la Chine n'italent
pas prbtes, ia propoa.du Cam
bodge, a d'accorder .sur un
programme politique compro
mis a a'avaiice par trop de di
vergences ideologlques, JP -
kin est par.ti seui, a afinule
sa rencontre a Varsovie avoc
;es Etats Unis, et se place
maintenant en quality de
leader revolutfonnaire* aux
yeux des.peuples indochinois
et du monde contestatalre.
Du cote sovlitique, on n'a
3usqu'i present pas r6agi di-
rectement & offensive poll-
tique chinoise ddclenchee
hier. Cependant, dans la
presse de .ce matin la mlllta
risatlon et In preparation a
la gueire :rganlfses par If
regime de Pekin font I'objei
de- savbreb critiques.


NOTRE CHRONIQUE SCIENlmIQUE



prevoir pour agir>


La premiere parties de no-, ques, dans le devenir econo-
tre 6tude sur LE CHANGE -- mique de se meubres?
.MENT SOCIAL DANS LBS La famille urbane a subi
FAMILLES HAITIENNNES: chez nous des changements
Families urbaines* est term substantiels, qui dolvnti -
nee. Elle nous a port & it tre compris eoame Ia replr-
nous poser~ane s6rie de ques- ousslon des modifications
tlons it savoir. -dans quelle' produites dans le syatme de
measure P'autorite reste-t-elle valears de notre sooelth par
entire les mains du pbre dee les contacts culturels, les mo
famille? Quelle est la part doi yens de communication de
la famille dans le proeegsus masse, le remanlement des
de socialisation de famille? idpes soolales et politlques.
Dans quell mesume continue La famille urbalne se treu -
-t-elle d'tre le support du ve en face d'une situation de
syst6me de valeurs fonda rise qul lul impose des r -
mental de la soci6tt haitien- ponses hors-phase Un soelo-
ne, c'est dire des fins ju nlgue eprouve -ictuellemient
g6es 16gitimes et desirable? un singulier inter6t pour cet-
Les liens pere-mere, parents- te pdriode d'imiettement de
enfants demeurent-ils tr6s la structure familiale hailien
6troits on tendent-IIs it se re ne .On pourrait dire qu'elle
lacher? La famille demenre- est une institution menace
t-elle un vehicule de trans- mais elle est probablement it
mission passif des dogmes re la recherche d'une stability
ligieux? Assure-t-elle un r6- compromise par le diti ico-
le primordial et determinant nomique de notre temps.
dans la possession, la distri-
bution des biens iconomi (Suite page 6 colonne 8)


D'autre part, analysant lea
commienthies pai la press
est europeenne de la Ion -
gue attaque anti chinolse
de la *Pravda du 18 mal der
-ner, des observateurs estl -
ment que, pour Moscou, la 11-
gne noisee est dangereuse
pour. trois raisons :
1 Une guerre mondiale
seralt une catastrophe qu'il
faut tout faire pour eviter.
2-- La politique etrangt-
re chinolse est dict6e par des
tendances hegemoniques qui
transforment la Chine en ter
rain d'essal pour des expe -
riences aventuristes.
3 Le refus de la Chine
de a'aligner sur une polltique
commune avec la majority
(pro sovidtlque) du mouve -
ment communisle mondial
est A l'origlne des actions a-
mericalnes en Indochine.
Le bit ultime des attaques
Sque e lancent Moscou et Pe
Skin n'est cependant pas clal-
rement entrevu a Moseou. La
question sc pose de savwilr as
la Chine a decide de faire au
(Suite page 6 colonne 8)


Bien des lecteurs du Nou
velliste ont dti recevoir ure
lettre de cette forme oA
quatre noms sont inscrits :
tEnvoyez Un Dollar it la per
sonne don't le nom est en
tite
Rayez ce nom (11 en rest
done trols)
Place le v6tre au bas de la
listed (it nouveau 4 noms)
Exp6diez six exemplaires de
cette nouvelle epreuve At six
personnel de vote connais
sance (une epreuve it cha-
que)
Soyez honnete, choisissez
ideSt personnel honnetes,
vous gagnerez mille -dollars
Je m'adresse donc it vous
puisqiue vous avez requ la
lettre et je vous dis que
vous auriez gagne $ 1.296
bien competes quand vo-
tre nom aurait figure sur
trois emnissions de lettres
successives it la vltre car,
grevissant chaque tots un
palelor, vous dtes mainte-
nant en tite. l'heure de ]a
gloire et de la fortune.
A ce stade, 11 y a 6x6x6x6
kettres avec votre nom en
tete. Les Matlhimaticiens di




Le vivant hebdomadaire
que dirige notre ami Mollre
J .Compas, ecrit:
Le Premier Mai Journoe.
Historique des Travaqlleurs,
marquait le solxa.nte-quator-
zidme anniveraalre de la fon
datlon du prestigleux Quoti-
dien revient 1'honneur d'etre le
Doyen de la Presse Nationa -
le.
D'avoir survdcu au naufra
ge de tant d'organes de la
press, emport6s par les cy -
clones .ou montes sur les re -
cifs et perdusL corps et blens,
donne done plub d'eclat aux
noces de diamant de notre
confrere eLe Nouvellistes:
ap6tre de la Culture en Hai-
ti.
Que le Doyen veullle olen
agreer.les voeux fervents que
nous formous pour sa lon-
gevlti, sa prospirlit, cells


de son actif Directeur, notre
sympathlque ami Lucien
Montas, de son Administa -
teur Mme Max Chauvet, de
ses brilliant rrdai;eurs et
collaboratleurs, de tous les
membres de son diligent Ate
lier.
ATLANTIDE

DETOURNEMENT
D'UN AVION COLOMBIEN
SUR CUBA
BOGOTA AFP -
Un DC 3 de la compa -
gnie colombienne Avianca
avec 23 passagersa board et
trois membres d'iqulpage, a
6et detourne Jeudl i 12 h 50
gmt. sur Cuba. L'apparell
qui dtait en service sur des
llgnes Interleures dLalt part,
de Villavlcencio, dans 1'est
du pays, on ignore encore 1'i
dentit6 des auteurs du de -
tournement.


La richesse oun honn6t


ront 1Six Puissance Qua-
tre, mais nous, qui sommes
des amateurs, nous effec-
tuons et nous trouvons
1.296. Il y aura done 1296
Gentlemen ou Ladies it
vous envoyer un dollar cha-
cun, falble charge A leur
budget d'autant plus qu'eux
aussi vont gagner sous peu
la meme valeur allechante
de $ 1.296
Ces 1.296 Honn6tes gens
devront trouver chacun six
Honnetes gens it qui cri-
re... Alors (non) Oui il leur
faudra 7.7 7 6 Honnetes
gens... pas encore astrono-
mique mats cela ne tiendra
pas dans mon salon et nos
amis ne sont qu'au has de
la listed, ls sont au palmer
No. 1. Cela va dtre long?,
Non Cela va dtre nom-
breux, It nous faudrait un
raccourci Arlthmitlque car
on n'en finit pas Chut...
NOUS POUVONS DIRE IL
FAUDRA MITiTEL DRUX
CENT QUATRE VINGT 8EI
ZE PERSONNEL HONNE-
TES A PAYER UN DOL-
LAR POUR QUE MhILLE
DEUX CENT Q' UATRE
VINGT SEIZE PERSONNEL
RECOIVENT MILLE DEUX
CENT QUATRE VINGT SEI
ZE DOLLARS CHACUN.
Et cela continueralt, de
plus belle car vous n'etes
quit la huitieme pulsation.
De plus, 11 y a cinq autres
lettres come la vOtre soil
SIX FLEUVkS- HUMANS
qui dfterlent et qui font par
tie d'une immense famille
combien plus grande enco-
re. EMi effect, vous n'etes pas
'linitiateur, car lui 11 n'a
pas i payer, et cela regulib
rement, de m6me que deux
cent cinquante hult autres.
aprbs lul. Vous dtes pour le
moms lasu du cinquibme ter
me d'une SUPER SERIE de-


Accident
Hier A 10 h 30 a. m. une
volture, qui sortait en mar -
che arriere du garage Kans-
kl, au bas de la rue Paul VI
ou des Casernes a heurtd et
renverai une dame. qui pas-
salt.


jt en march.
Mais le stade eat plein e
la foule eat dehors (Parado
xal?), la foule qui a d6ej pa
ye. -
Alors chaque gagnant se
volt recevoir une lettre r6-
gullire reclamant U I? D)C2
LAR de nille deux cent qua
tre vingt seize individus dif
ferents.
cET MES DOLLARS SEN
VIOLENT, ET JE REVEs
20 Mai 1970
Gerard Chs Fiquiere


CASSEL (AFP).
La deuxidme rencontre en
re le chancellor de la R.F.A,
M. Willy Brandt, et le Pre-
mier Ministre de la R.D.A.,
a pris un mauvais depart ce
martin, At Cassel. O'est I'opl-
nion g6n6ralement 6mise
par les observateurs et les
jburnalistes.
M. Conrad Ahlers, Secrx-
taire d'Etat it 'Information,
a d6clar it l'issue de la reu
union de la matinee, que la
delegation de la R.D.A. n'a
vait tsmoignd d'aucune sou
plesse. Elle a maintenu sor
attitude Intransigeante en
reclamant, avant memee Iou
venture de veritables n6go-
clations, la reconnaissance
officlelle et en Drollt Inter-
national de la R.D.A.
Pour le porte-parole du
Gouvernement de Bonn, les
dirigeants de la R.D.A. ont
toujours la mime attitude
rigide qu'au precedent met d'Jrfurt, le 19 mars.
Ils r6clament toujours d'em
blee I'accereratlon du pro-
jet de tratte propose 11 y a
sept mols par M. Walter Ul1
brlcht. La d6elgation de la.
R.F.A. a, en revanche, par
rapport & Erfurt, fatty preu
ve de flexibtlitt, a affirm
M. Ahlers. ille n's pas de-
peoi un contre-projet, maim
expos en 20 points lea prlfi


Nouvelle croisiere qui


touchera Haiti


Hlcr soir, le dynamique:
Directeur de l'Agence Cita-
delle, M. Pierre Chauvet a
accuelll At l'adroport deux
personnalites de la oPrin-
cess Orulses,, MM. Stephan
A. Nielson et Pietro Corsl.
Its sont venus en Haiti fur
l'invitatilon de M. Pierre
Chauvet*qul, au course de
son dernier voyage de pro-
pagande tourlstique les a-
valt rencontres it Fort Lau-
derdale II leur avalt de-
mande de venir Conafter.
par eux-memes les charmes
Incomparables de notre
pays et surtout qu'Haft! of-
frait la plus grande s6curi-
t6.
On salt que la ePrincess
Cruises, organize des croi-
sibres touristiques d'hlver, t
partir de Los Angeles et. tou
chant Acapulco, Canal de
Panama, lea Caralbes et
Fort Lauderdale. M. Pierre
Chauvet a port les diri-
geants de la tPrinces Crul-
sesr. it nclure Port-au-Prin


ec et le Cap-Hailten dails
leur croist6re. Et,c'est pour
mettre au point ces nou-
velles dispositions que MM.
Nielsen et Coral sont actuel
lement-en Haiti. M Pierre
Chauvet leur fera viAlter les
points d'interet de notre Ca
pitale et les accompagnera
6galement au Cap-Haltlefi.
Nous croyons savoir que.
le Directeur de l'Agence Cl-
tadelle a ausl intrease plu
___sleura nouvelles companies
a venir voir de visu ce qu'
Haiti ofe aux touristes,
dans un climate de travail
et de PaI.
Ce martin, en compagnie
de Jean-Claude Nadal et
de Pierre Chauvet, ils ont
visit nos facilities portual-
res. Dans la matinee 'dgale-
merit, ils ont ets recus par
le Secr6taire d'Etat du.
Commerce, Dr. Lebert Jn.
Pierre. Ils devalent enfin
prendre contact avec l'Offt
ce National du Tourisme.


18 MAI: JOUR DU DRAPEAU


Le Ministre Frdheric Kebreau porte

l'accent sur la nouvelle ,chelle des valeurs
(Suite et fin le No. d'hier)


L'homme haltien, en par-
lant de la nouvelle echelle
des valeurs, et pour me r6p6
ter, s'll ne veut pas 6tre m6
prise, rel6gu6 au dernier,
plan, doit s'ajuster aux con
ditions sociales complexes
du monde contemporain,
s'lntdgrer l'esprit du sie-
cle. Oe but, sera atteint par
colee don't la function pri-
mordiale est de preparer
'h nl ie ai s'integrer dans
une sociltk en perp6tuelle 6
evolution. Evidemment, 11 s'a
git id d'un "peu plus que '1
cole formatricet de l'tre hu
main conform6ment it l'l-
d6al de MONTAIGNE. Tout
en ayant la preoccupation
d'etre utile t la communau-
t1, I'esprit peut-6tre orients
vers les grands problbmes


plan6taires. La construction gage imag6 ultra-moderne.
gigantesque qul a'6dfle & P6 .- sur 1'conomie haltienne
ligre, dana une'des 'gorges sera tel que tous les techni-
de 1'lmmense fleuve Artibo- ciens disponibles trotiveront
nite, a'nlmdrit sans contest a travalller et le Pays fera
dans la ligne d'une nouvelle en avant tn. bond de g6ant. t
6chelle des valeurs. Son im-
pact pour utilUser un lan- (Voir sitoe page 2 )





Inpar Claud tan s


par Claude Dambreville


C'est ier martin quest
part pour 1'Argentine 'M.
Alix Paret, Chef de Service
au DIpartement des Finan
ces. BWneficiaire d'une bour
se d'etudes de 1'OEA et de
]a BID, 11 suivra durant qua
tre mois des course en admi"
nistration fiscal. M. Paret
6tudiera au Centre Inter-
amdricain d'Etudes Fisca-
les. _. -
xxxx
Me. Jules Blanchet, Pre-
mier Conseiller &i la Cour Su
perieure des Comptps, et sa
femme, la talentueuse artis
te Lina Mathon Blanchet,
ont accueilli hier martin it
I'adrogare leur jole fille
Margaret. Celle-ci fait ses
etudes au cSacred Heart
College* de San Juan. Mar
garet Blahchet, une jeune
file aux manilres distin-
guies et avenantes, possb-
de d6ej trois langues sur 1e
bout du dolgt : le franIals
l'anglaiS,' et l'espagnol. Mar


garet est rentree pour les
vacances d'ite, et restera
dans sa famille jusqu'a la
mi-aotit.
xxxx
MM. Gonzales, Madison
et Torres, trois hommes
d'affaires pleins de dyna-
misme, sont arrives au pays
ce matin pour la inlme
fols. Ces sympathiques In-
dustriels possadent des en-
treprises ic, et nous vist-
tent fort souvent. Le sd-
jour en Haiti de ces busi-
nessmen sera de court du-
r6e.

Monsieur Carlos Pereica,
Directeur pour Haiti de oCa
tholic Relief Servicess, a ac
compggne hier martin t 1'ad
roport, IMonsieur David I.
Carter. Celui-ci, represen-
tant de la , une or
ganisAtion de blenfalsance
britannique, vient de pas-
(Bitoe page 6 col. 1)


cipes et mithodes qut de-
vraierit privaloir it sl con-
clusion d'un trait. ...-
ML. Ahlers a reconpu que
les 20 points du chancellor
quit prvoyalent notamment
la designation, de plisirpo-
tentiaires ayant rang de ml
nistrds et de ddlegues char
ges de mener au siege des
deux Gouvernements lea
pourparlers sur lei fiturs
arrangements contractuels,
avalent te repoussds catd-
goriquement par M. Willi
Stoph. II a cependant con-
sild6r que le Premier minis
tre de la R.D.A..n'avait pas
adresae d'ultimatum au
chancelier en mnalntenait
sa position lb a indtqui qup


lea deux chefs de gouverine
ent avaent vnt eu, aprs la
seance pldnidre, un tete-t-
tte. 'Si les choses tournament
blen, a-t-il indlqud, le dia-
logue sera malntenu, et ce-
sera dijit un success.
L'impression g6n6rale a
dtd que le maintien du con-
tact entire les deux Allema-
gne a We, sans nul doute
joud au tours" de l'entretien
partic'ulier qu'ont eu MM.
Brandt et Stoph. Ce titeit-
tite avail, par precaution,
etd prevu an programme de
la Journde,
Le Premier Ministre est-
al4emand a, en tout cas, re
(Suite page 0. col. 3)


Fernanez Deza,. un A, i speeur
Folklore espagnol chantera en Haiti

Nou, aueunni Io chancc capitals d'Europe et de I'A
d'applaudir a L A B N E mdrique Latine proposers LIn
CHOUCUUNE, le SanLedi 30 ensemble de chanaons d'ns-
Mal, le Guitarlste station InternaLuonale. Mr. d'entre elles ot sit.'ie -FLA -
PERNANDEZ DE.A. La prt MENOO.
sentat.lon de FERNANDEZ -
DEZA intecressera certes tous C'est 11. On qcas'JII Toute
ceux ia, amants de la bon- cholsie pS.ur- paser iune a -
ne musique classique et du greable solrde a CABANE
folklore Espagnol. CHOUCOUNE le sanedi 30
Ce Guitarist qul eesat-pi-Mai-.' 0, "dte de .
dult dans led plus aiinu "'mvie.


- .0


La chain des dollars illusoire...


Le Sommet de Cassel a pris un nauvais


depart


T


.


S.I^-PRINCE (HAI/77)


BOITE POSTAL : 1316
1.. -ME.D M w3 e


'








__ _WON"__ __ V f




crATerVI 1irsD Om mLL

Patronnr E MAISONS DE LA PLACE 4




DISTRIBUANT


des Irorita di anute Qua itd
Aprbs le colossal succbs que' vient de
connaltre la projection du championnat

CAFE MODART Ets. R. FLAMBE-RT Ina
matrinx- d& oonstruction mondial de Foot ball 1958, les Diree-
LES 4 COLES ARKET HENR ARTY & CO. tions de De Luxe Auto Cin6 et du Cin6
LES 4- COLES IL4.RK-ET HENRI, M. ARTY &. Co.
provisl& alimentalrs Pneu s Bridgestone Paramount offrent encore au Grand PU

G. IDAGUILARD USMAN-BRANDT blie'l'hetureuse opportunity de venir ad'
MGtAsUYamaha Huile Citadelle mirer ,les c61bres Matches qui ont mar
qu4 le d6roulement du Championnat
Mondial de Foot-ball 1962




TOUS LES MATCHES DE LA FABULOUS SERIE

LA COUPE MONDIALE DE B SE S
DE CES RENCONTRES
FO OVT,-BWA-LL 1962
SEqNSATIONNETLE9 SE
AVEC LFS ETOILES DU
PURSUIT
pOfr BWLL IIWIURATIONAL



PELE AU DE LUXE AUTO CINE

BI- LE SAMEDI .23 MAI

VMA- ET AU CINE PARAMOUNT LE DIMAN.CHE 24

Le Trio cdltbre de Bolides Brisiliens A 5 Hires., 7. Hres., 9 Hres.

ET- AVEC

LE CIiAMPIONNAT MONDIAL DE FOOT-B AII 1962
YPGGU W L'etoile de I'URSS

TIgg -HongriWie

RAHN Allemagne

zr Brisil A prs avoir totalis6 1000 buts
PELE jouera A Mexico son dernier match


AVIf
Suivant acts en date du
vingt-trois Avrdl. tiL neat cam
soixante-dix passe en l'6Ml6t d6.
Notaire Jan H: HOC lea sieurs
Russne Raletr, Walter N.
Johnson, Harom W. Otteler,
Franmis Hansen de nationeliti
americaine, demeurant et d6mi
cili, i Independence, Misw.L
ri U. S. A, Althe Doreatli,
et Sanou. Zollvemt de nadioali
t6 haitienne demoaast, et dmai-
cilils A Portom.- im s, Ha"j
ont foray uno Aseiatlops roiU
gieuse, ayant pour objet de P r:
mouvoir 1'6ducation rellgioube,
le developpnen t- et sla oepaga
tion d'oeuvres chawitab~s; Is
creation de centres relteux et
hosp.taliers, de. polyclinsldies, de
conatruation d'e6glips, d'hcol6s
etc... oui toutlle territoire, de la
R4puialike. d'Haiti.
Le sitge d" l'Associa4tio eat,
A Port-au-Prince, Haiti, et elle
prend le titre, do: ltRsrloized
Church of rt os-hr f Lat-
ter Day Saintas, ou el'ENise
Reorgamiala. do .. JkeCblst,- des.
Saints des.D Irshma JZass.
La dur6e est illimitke.
L'Aasociation est dirigie par
un Conseil de Six Membres, don't
un Administrateur- G4n6ral.
Le premier Adnminlistr'teur-
G0neral de l'Associatitrn en Hi
ti, sera Mt. Russel P. R#lstona
Fait et pass an l'Ntude da
Notaire Jan E. Roc k Pfrt-au-
Prince le vingt trois Avr: miil
neuf cent solaaest dix.
Enregistri6 Portiau-Prinae le
Svingt nstE Avril mil ntuf cent
soixale, dix
POUR. COPIE CONyORME :
Lonu M. LAMARIE
Avooat.


CHRYSLER IMPERIAL E-
tat exceptionnel Cause- dd
part
Institute Francais.


Ib sere- superftt de souli-
gper-que- lem- decouvertes- mo
dernes ont Rpo point- d'ap-
pul la, cooprataon entre les
peuples, la symblose entire
plusieurs discipline. Enfin,
poa- qu. la. ulture- ne aoilt
stWile..elle doltt envisager a-
vant tout Iao llb4ation de
1l'maBlm, Btt lihror l'hu-
mnin,.e-ntnotre temps, sign
fie bitos lull dinner une du
catten int6grM*, et perma-
nente- q i ne tienne pas sou
lemnent compte- d'ftr superfl


ctel ve
paqu
poste,


drogue
grapt
sim. -(
ftma"
de not
de dou
prit sa
re ou
tre req
riqce p
Bien
a not"
tree- It
le:- let
voUr, le
'contr
valeur
pui"a
ne bri
ce -
demm
et- n
n'emp
pratik
de,- so
temp.


Rq-, R rparons et Transfornm
rilp n liidne ;i Ac t4- t
Industrielles ou Fawmilialeai
Devis pour Modrnisaitimn et I
ques..
Service Apr~s-Vente :
Guy B. Glaude : He
c/o : Etage POPO. 7sRiWt'


dans quelques strophes de
CLAUDEL, de Paul'VALiEBRY
dans quelques pages- bien
tourn6es de Jean GIRAU-
DOUX, d'Andr6 MALRAUX,
ou en 6coutant une belle fu
gue de BACH, un- concerto
de Bh rAxOvwri C'est-.-di
re, pratiquer~la. formula, de
TERNCE-' Hmo sum, hu-
mani nihil a me allenum pu
to: J& suls' homme, rien- de
ce qui est' human ne m'est
stranger.,


il. a pens 6,idoterle Paysde
DBSSALINES_ d'sun' COte Ru
ral et d'un Code du Travail
sans parler de centalnes
d'autres rrealisations impor-
tantes. C'est sous son bril-
lant leadership que se cons-
truit lentement mais stre-
ment une nouvelle Nation,
pdtrte dans la glaise, du sa-
voir, de la connaissance.
Qu'on le veuille ou non c'est
sous so n Gouvernement
qu'on voit fleurir toutes. les
snp6eilit6s oui sont imm6dia


longtemps, une r6alit6 pour
les prix Nobel de Physique
du XXe. sidcle. La philoso-
phie, elle meme, dans ses
projections, a echafaud6 un
monde d'id6es 6 la measure
des valeurs humaines pre-
sentes. Les pontifes qui ont
nom : FICHE, HEGEL, SPI-
NOSA, KANT, Maine de BI
RAN, HAMELIN, Auguste
COMTE, NIETSCHE, et bien
d'autres, sont peu ou prou
d6pass6s par 1'existentialis-
me Sartin le structuralis-


rnits ltt6ratre: Non Pour passer & un autre or tement accapartes par lea me ou la pens6e d'un MAR-
Al fatlle rejeter touted dre d'ides, chaleun. salt que pays dcjk grandement d eve CUBE. Lliomme est 1'lma
tout. riYe, elements les prognaipmes des UhiAversi lopp6s, capable d'offrir de ge de cette tcrasante aven-
nsables. A un. certain tds ont edt tres diversifies a- hauts salaires aum tenants ture que fut 1'Evolution. I1
res ctez 1l'bmme, sur fin d'offrir plus de d6bou- de la nonvelle elite. est en constant progression
nwO w paque ofu la ches aux jeunes de notre 6-nime
suivie de jeux porno poque qui doslrent acc6der Par une coincidence ran come la mapuls6r andep
qu- or d des illu- le plus. rapidement possible ge et c'est, par 1 que je q u milli'a pards d'aepuis
_O la drogue conduit &-la pointe du pr s et pense finir mo pr le home nest autrechose
sntt* iM.4i ce Ilsaw, C kt l,.n*u monde de' la consommasUon L ce
re espece. II est hors velle 6Ite, frUlt'de cOtte nou est aussi le monde de la-hau, dans la Nature, disait ce
ute ue pous tout es- velle echelle des valeirs, te e6r6bralite. Quel siWole, en grand gni ue fuHAPierre
tin*J; Rt W liUtt6ral cr6e en notre silcle un ph6- effet, a offer le ptus- de cer T'EHA RD de CHrsRDIN,
po6tique no saurait e- nomine inhabituel, l'exode veaux meublds, bien arms culmine et se trait prsion o
jet4 come une rh6to des comp6tences. Par un pa pour) faire face aux proble- culmine et se trahlit pricsm
p4i ,a radoxe Inonl, 1'ddueation mes complexes de la civillsa ment cette Lvolution cosmi-
technique supdrieure dispen lion de 1'ordlnateur, du mi- qu e.
qu'itvaeI d>tbon ton, s 6e a 1'Etat a. grands frais croscope lectronique Le Frederic KEBREAU
4,eque, do placer pour; sea propres. besoins en reve prdm6th6en de- ravir le Secr6taire d'Etat
t' les .nonve de la cadres, conduit fatalement fen du clel est devenU depuis-
RttTr mn*aieiennOr, t ce genre d'evaslbn, Le sp6
trt dOlveirt auass a- ciallste d'une science de ,
Or par' dens toute pointe en raisoen m6me de
,wUmn. d'une. table de sa~ hautet qualification, de- AVB '
msg.'4tW s, quelle qwe' vient ambitieux, chevhe un
r4t*r.la.technlclt. d' termhls now-f o0i 6#elUer, un LA
nrAln 9 la cnnaaissan, teraein a la measure de son LA
Snowentendens V-.l savoir; d & soit capital intel-
tentune- sciuece- sold lectuet. Et s J'en parole avee
n. d- surfaAe!- riot quelqur chaleur, c'est prtc-
pbebi quev celul quila sement pare que nous aus- ,
Soarobe a s!'6v*dea- siat, dana notre petite r6puhUbl u )
n' empri~e, cherokld ,e que, ou. la preparation, d'un
:r a'stre', un, r ge m6deoln o. d'un Ing6nleur.
a coat -en mayeniee vingt -
treatetinileri delara l'Etas, 3 I ITES
sommes/,emportfs' par ce
mawlsftwr qlrT l'4vothation
Sdu'meB Sfuit des valears-met en cau
oils totites Marques se le fonctionnement et l'a- r-
ventr- mfiede- note soel6-
te,. Ie DI. DUVAIAE it corr
vlent-de-lIt rendre cette ju-
ntitallation de Pab twice; eat veniruaporter sur I.- OQUEL QUE.SAf
NttonaL unau nouvell eAtl-a
Sle des, valours en offrant Lou LE r'
BEI aNA tea les., posibilUtdA, do ppr ee
teEdeg. ttmnememt e. sane auLCne u. .
des rots. Forts. dine aloa u e&ntants I& .BIAt
"bAwsmiea,, a w td ... .. .: ..r77 7 = -' ._ ; ,, t -k I .. k- '-: Y '


DANS NOS CINEMAS


MONTPARNASSE
Jeudi 6 6 h. 15 et 8 h.
LE PONT DES SOUPIRS
Entree Ode. 0.60
Vendredi a 6 h. 15 et 8 h.
001 DESTINATION
DE LA JAIMAIQUE
Entr6e Gde. 0.60

CINE ELDORADO
Jeudi a 6 h. et 8 h. 15
LA REINE DES VIKINGS
Entree Gdes. 1.50 et 3.00
Vendredi a 6 h. et 8 h. 15
L'AMOUR
Entree Odes. 1.50 et 3.00


AU CAPITOL

LES ARNAUDS





Jeudi A 6 h. et 8 h. 15
QUAND LA CHAIR
SUCCOMBE
Entree Gde. 1.00
Vendredi t 6 h. et 8 h. 15
UN MINUTE POUR PRIER
UNE SECOND POUR
MOURIR
Entr6e Ode. 1.50


REX THIdATri
SJeudi a 6 h. et 8 h. 15
LE TONNERRE DE DIEU
Eutr6e Odes. 1.50 et 2.50
Vendredi 6 6 h. et 8 h. 15
DEVINE QUI VIENT DINER
Entrde Gdes. 3.00 et 5.00

PARAMOUNT
Jeudi t 6 h. et 8 h.
CASE TETE CHINOIS
POUR LE JUDOKA
Entr6e Odes. 1.20 et 2.00
Vendredt 6 6 h. et 8 h.
L'HOMME QUI VENAIT
DE CANYON CITY
Entree Gdes. 2.00 et 3.00


Jeudi a 7 h.
SOUR ANGELICA
Entrde Ode. 1.50
Vendredi A 7 h.
LES MONSTRES
ATTAQUENT
Entree Gde. 1.50

CINE OLYMPIA
Jeudi (En Permanence)
PLUS FEROCES QUE
LES MALES
Entree Ode. 1.00
Vendredi (En Permanence)
077 INTRIGUE LISBONNE
Entr6e Gde. 1.00

CINE UNION
Jeudi a 6 h. 15 et 8 h.
SEPT VOLEURS
DE CHICAGO
Entree Ode. 1.00
Vendredi 6 h. 15 et 8 h.
GROS COUP
A DODGE CITY
Entrde Gde. 1.00

ETOILE CINE
Jeudi 6 6 h. 30 et 8 h. 30
LA LEgON PARTICULIERE
Entree Odes. 1.50 et 2.50
Vendredi f 6 h 30 et 8 h 30
LUANA FILLE
DE LA JUNGLE
Entree Odes. 1.50 et 2.50
De Luxe Auto Cine
Jeudi 6 7 h. et 9 h.
LES PERLES ORECQUES
Entrde'l dollar par volture
Vendredl 7 h. et 9 h
LES 7 OLADIATEURS
Entree 1 dor par -volture


1Programme du Lundi 18'Mai au Samedi 25 Mai


Consultez votre conseillre :
MARDI .......... 9 h. h 1 h. a 100.000 ARTICLES
MERCREDI .... h. 1 h. C 100.000 ARTICLES
JEUDI ......... 9h. I'. FOOD STORE
VENI)REDI .... 9 h. i 1 h. FOOD STORE

I)monstrnlion tous les jourssur rendcz-vous
I CASA POMPADOUR


cRappelez-vous Madame, Bele ce soir Ride DI'main,
L'Aven.r de votre peau se joue i trente ans.....
HELENA RUBINSTEIN


DRIVE IN CINE
Jeudi A- 7 h. et 9 h.
LE CARNAVAL
DES TRUANDS
Entree 1 dollar par voiturE
Vendredi 6 7 h. et 9 h.
RINGO
NE PARDONNE PAS
Entr6e 1 dollar par voiture


A MAGIC CINE
Jeudl a 6 h. 15 et 8 h 15
FRAENCKENSTEIN
CREA LA FEMME
Entrde Odes. 1.50 et 2.50
Vendredi 6 6 h. 15 et 8 h.
L'ASTRAGALE
Entre dea__1. l,20 et2.q50


CINE SENEGAL
Jeudi a 6 h. 15 et 8 h. 15
UN'MERCENAIRE RESTE
A TUER
Entr6e Odes. 0.60, 1.00 et 1.50
e Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
LA 7e A U B E
Entree Gde. 0.60, 1.00 et 1.50

e AIRPORT CINE
Jeudi A 6 h. 30 et 8 h. 30
JUSTICIER DE L'OUEST
Entree Ode. 1 00 et 1 50
Vendredi 6 h. 30 et 8 h. 30
DUEL AU COLORADO
Entrde Ode 1.00 et 1.50

CINE STADIUM
15 Vendredl (En Permanence)
CHUKA, LE REDOUTaHE.B


Le Minister FEdric Kiweat u porte

FaeCnt sa IL nouvelle echelle des valeurs
(Suite de la Ire page)


CENTRE CULTUKREL
AUDITORIUM 1


'\`'7' 1 ~I .*li' ~-:T ~'*T"'`~'I~ 1:,;-~I;I- r9 ~;7'rrl?~in-~*~77~5S~ri~F~q~~I~R~--- ~~~Cirnrr~l~


------------ ------ k


~: l.zs3;a~l..~j,~L~~~2c*ll;Lj~~~;l.. -QI~:'~e~~c~I~Bula~l~y'~PDI-3~..li~ly --


E~a~jrU~d~iarr~.~-9Cs~it~b~L~L~i~L*l~


~.~-~.~~u~n~*ld~irir~liaahWnauPs


jlmJnt 21 Mi fa~rftx:


PAUL4


(
(
<
: (


(
(
(
<- (
I


< L1 NOU~EPISMB






JEUDI 1 MAI lM


dLa NOVPLAAW., '


RHUMx aANCOURT REPIF pEPUI 1862 -


,, h'


LVOTRE -HoRO
SPar PFrjeP D r


Cherchem la section correspondent au Jou
safre de nafssancoe t vous trouverez le
vous signalent les autres pour
Droit de reproduction total ou par
Proprddtd King Features Syndicate -
VED LD NO
VENDREDI 22 MAI19


21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER) : Agissez et parlez
Iiee le maximum de bon sens.
Leo efforts seront jug6s d'a-
eord our leur valour spdcifique
?uis sur leur intensity. La rou
.e du just milieu est toujours
a plus sire.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU) : Etudiants, professeurs,
artistes et techniciens sent par
ni les plus favoris6s. Tirez
['essential de votre intelligence
)t. de votre faculty d'adaptation.
3i les r6sultats tardent, mon-
trez votre philosophies.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
SEAUX) : Travaillez en colla
oration avec ceux qui augomen
:eront vos connaissances et sti
nuleront vos dons.Rectitude et Re
rieUx vous mnneront vers- le
rrand succ&e.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(OANCER): Exnansion en cer-
ains secteurs: reserve en d'au
.res. Soyez au niveau de vos
)bligetions. Vous avez un sens
inn6e de la propri6t6: faites-le
Eravailler en vote faveur.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION) : Le moment est venu
t'imaginer de la nouveaut6, de
itimuler votre enthousiasme,
i'ambliorer votre situation. Si
vous travaillez consciencleuse-
nent, les r6sultats ne seront pas
indifferents.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE) : Abordez les
problemes avec noblesse. Dans
Les relations personnelles, il y
aura certaines differences h re
ever dent il faudra tenir le
plus grand compete.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE) : Journee
plus active que prdvue mais ceax
de votre Signe aborderont tou-
tes les situations avec grace et
agility. Si la journee a des cS-
t6s moins plaisants, c'eost A vous
d'y retandier.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION) : Ce que
vous faites n'est peut-Stre pas
recommande. II faudra sans
doute carter une activity ou
un plaisir que vous aimez.
Trouvez vos possibility avec in
telligence et gofit.
28 NOVEMBER AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE) :


Auiourd'hui

COIN DE L'HUMOUR

HORLOGE PARLANTE

Jacques dit a Pierre :
Sais-tu que je peux sa-
voir l'heure rien qu'en jouant
du piano ?
Vralment ?
Sans mot dire, Jacques se
met au piano et plaque de
violent accords. A ce mo-
ment, des coups retentissent
centre le mur et lon entend
une voix qui hurle:
Cessez ce tintamarre, il
est 4 heures du matin...
xxx

Pharmacies assurant

ie Service cette nuit.
TEUDI 21 MAI 1970
LAVOISIER
Lalue
St Yves
R/D Cesars
VENDREDI 22 MAI 1970

Chevalier
Lalue
Notre Dame
R/Bonne Foi


ACTUALITIE INTERNATIONALES


iCOPEA



Ur de votre anniver
s perspectives que
domain.
rtielle rdserv6.
- Exclusivitd
'UVELLISTEs
70


Quelques situations spectaculai-
res. Des coins d'ombre qui de-
manderont de Pattention. Refl6-
chissez, soyez percutant et 6gal
de caractere.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE) : Beau
temps pour la reconnaissance.
Assurez-vous de vs v mthodes.
Veillez f ne pas partir du mau
vais pied. Etudiez ee que les au
tres ont faith: 1'expdrience vous
enseignera.
21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU) : Belle am
biance. Evitez le non-convention
nel, le bicla, le chaotique. Chan
ces marquees de suce~s. Ne les
gatez pas par 1'effet d'un effort
sporadique ou l'absence de per-
severance.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) : Reconnaissez vos
limits, evidemment, mais tra-
vaillez h les 6tendre judicieuse-
ment par une 6tude loyal et in
telligente, associde A de lobser-
vation. D dmarrez des mainte-
iiant.
SI VOUS ETES NE AU-
JOURD'HUI : Vous avez une
multitude de dons pour un grand
lsucoes et '61an intdrieur vous
permettant d'6clairer les circons
tances dans lesquelles vous vous
trouverez vous-mAme. Le foyer
et la loyaut6 familiale sont puis
sants, ainsi que les traditions
et 'amour de la vie, en general.
Les G6maux, toutefois, trou-
vent tant de possibilities qu'ils
auront tendance A gaspiller
leurs forces. Occupez-vous d'a-
bord de votre travail primor-
dial, puis ayez des passe-
temps aussi varies que vous
le voudrez. Vous vaincrez ain-
si votre instability et obtiendrez
-une plus grande satisfaction
int6rieure.
Naissance de Sir Arthur Co-
nan Doyle, auteur de cSher-
lock Holmes, de Richard Wag-
ner, compositeur Ide musique.


A Occasion de la
Fete des Mbres
A l'occasion de la fete des
Meres le petit Shop de Mme
Edma Large a regu d'Allema
gne des bijoux en filigris de
toute beauty : broches, bou-
cles d'oreilles, bracelets etc.
Le cadeau qui plaira f votre
maman.
Bijoux garantis pour fem-
mes et enfants, des petites
chaines ne or 18 karas. Vous
trouverez aussi des parfums
Espagnols et frangais de
choix, articles de beauty a-
vec les conseils d'une esthe-
ticlenne. Perruques 100% na
turelles, sons du visage et
des perruques coupes de che
veux.
Diadbmes de communion,
diademes et autres articles de
marids 1970. Chapeaux tur-
bans etc. Le tout ft un prix
trfts abordable.
Adresse Mine Edma Large
Rue des Miracles No. 21
6t c6te du restaurant beec
fin.


Cinvocation
Les Illustres Membres de I
la Fraternitd-sont cordiale-
ment invites a la troisidme
tenue d'information et de
formation de la Grande Lo-
ge d'Halti qui aura lieu le
samedi 23 Mai 1970 ft 5 h. 30
P.M. en son Grand Temple.
Comptant sur Votre hau-
te presence pour embellir la'
.Force et la Beaut6, nous
vous saluons fraternellement
en JEHOVAH.
Par Mandement
Jacques DEVERSON
Grand Secretaire


LA DECLARATION cain de 1967 quand le .chef
DU PREBIDIENT MAO du palti communist chinols
(de Serge de Gunzbourg) avait apport6 le soutten de
la Chine aux noirs d'Am6rl -
PARIS (AFP) fi0e. .u
L'extrtme gravity que re- Deptis lors, des bribes eque
v6t pour la Chine extension ment de son discours ont et6
de la guerre & 1'ensemble de publiees, en general avec tin
la 'Psninsule Indoohinoise a grand retard ou sona lormnc-
6t6 marquee par le geste ex- de citation intercales dans
ceptionnel du President Mao le corps d'articles de doctri-
Ts6 Toung qui a adressd ne. C'est dire i'lmportarnce de
personnellement un appel la declaration public mer -
aux peuples du monde enter credit.
les invitant a s'unir pour Le premier point qui frap
va ncre les agresseurs ameri pe les observateurs est qu'el-
cains. le vise unilquement les Etats
La derniere declaration pu Lnis et que le revlisonrusme
blique du President Mao re- soviatique n'y est pas m6nme
monte a 1'6t6 chaud amrit mentionn6. Les Etats Unis,
















le Samedi 23 Mai a A 8 res P. M.
HIANSY DEROSE
Entr6e $ 1.00 et -1.50
Les billets sont en vente & la Direction du CENTRE CULTUI
REL



Des bijoux inondIs de luminre, refldtant

la palpitation rare des d8sirs les plus fous...


V
VERSAILLES

BIGIO FRERES

eXww aus wwwXX 33 X3 3X X


Les Bandes Dessinees du

Blondie


.. PRESENT, JE NAl PLUS DAGOBERT, LA TREMPER
J E- . . . . -- BI O 'A lQ U A L A R E P E C H E R jASI EC I II- OU:N O I S E Mi E N T E Si P R n -
EUaA/UJETU TN E LA SETOMB N /R IO
PfS- CHEDANSMON CAF 7 ES OIGTS .., ,UELATREMPEROU
TON CAF .
EVANT LESi 'v ~ ^ ^3 -5/^


en reality, n'ont cebsi d'appa
raitre comme l'ennemi prin-
cipas de la Chine Popmairp,
aepula la fin de la deuzieme
guerre mondiale. On ne cease
ue souligner, t Pekin, come
a Moscou, que I'antagonilme
ideulohique sovleto chinois
ne devralt pas emlOclier une
normallsation des rapports
entre dtlts, y comprise un re-
glemeni ues problenles aea
IroatieLes. i.n revancihe, ei-
tie la Chine e es E.tats U-
nis, u n'y a pae seulement u-
ne opposition Ideologlque ou
un proileme frontalier: aux
.eux de Fektin, les Etath Uii
occupant une partie du terri
toire chinois, 1ile de Taiwan
(Formose) et le reglement
de ce problem a toujours 6te
considered comme prealable ft
l'dtablissement de relations
bases sur la coexistence pa-
cifique.
C'est le prealable qui a, de-
puis 1955, enipechd tout pro-
grbs rdel dans les converse -
tlions des ambassadeurs qui
ont eu lieu d'abord a Genbve,
puis it Varsovie. Aprds inter
vention amdricaine au Cam-
bodge et extension de la
guerre aux portes de la Chi-
ne que cette intervention im
plique, Pdkin a estimn que
ces reunions n'avaient plus
meme de raison d'etre et a
annual la rencontre qui etait
prdvue pour Mercredi En re
vanche II n'est pas question
d'annuler les conversations
sino sovietiques qui se pour
suivent a Pdkin.
Rien n'a 6te divulgud de la
Steneur de cs pourparlers,
Smals les observateurs relt -
vent un fait qui est sans dou
te revelateur de I'dtat des re-
lations entire les deux pays:
la Chine a pu se permettre
d'ignorer, au molns jusqu't
present, l'attaquie l'une ex -
treme violence lancee centre
elle par la Pravda qui lul a
reproche notamment, de se
refuser a coordbnner 'action
des pays sorliltstes en Indo-
Schine.
SC'est que la Chine vient de
* remportcr Ui s-',ccbs pollti -
i que et diplomatique de pre -
i mitre grandeur: la confdren
Sce au sommet des peoples
d'indochine a rduni, en terri
toire chinos, stas le patio -
nage en coulisse du chef du
'gouvernement de P4kin. M
'Chou En Lai les dirigeants
des movements revolution -
naires du Cambodge, du
Laos, du Vietnam du Nord et
,du Sud. Alors que jusqu'& pr6
sent ces dirReants tenaient
la balance gale entire Pdkin
et Moscou, la Chine assume
ddsormals le premier ro1e er
Indochine et la ddclaratior
finale de la conference refli
te, sans contest, les these!
chinoises de la guerre popu-
laire et appuye avant touted
chose la revendicallon de P6
kin sur Formose.
Ce succ6s de P6kin pour -
rait bien exoliquer la riposte
de Moscou, 1'article de 1i
Pravda, come ie refuse di
ieconnaltre, pour le momen'
da moins, le gouvernemen
forms a P6kin par le Princi
Norodom Sihanouk. C e 1I
pourralt expliquer aussi pou
uuol le Prdsident Mao a Jug
le moment venu de metre li
polds de son prestige person
nel dans la balance et, d'uo
seul coup, prometre son ap
pul i, des allies surs. d'Jgno-
rer le rival russe et de lance
l'avertlssement le plus grav
you'll ait tamals adress6
l1impnrialisme amdricain.
xxxX
WASHINGTON ET L'APPE.
DE MAO TSE TOUNG
WAS4HINGTON (AFP)
D Le Departement d'Etat
refuse mercredi de comment
ter la mise en garde lance
par le President Mao Tse
Toung centre 1'engagemnen
des Etats Unis et du Sud Vie
nam au Cambodge, au court
de-laquelle 11 a affirmed qu
le danger d'une guerre mon
diale subsiste toujours.
Interrog6 &t ce sujet, le pc
te parole duo Dpartemern
d'Etat M. Robert Me Closkey
a r6pondu aux questions de
journalists par un no corn
ient.
Dans les milieux office]
americains, on estime que le
declarations de M .Mao Ts
Toung & radio P6kin ne pr
sentent aucun element nou
veau et n'appellent done pa
de commentaire.
NASSER: OUI NOUS AVON
IDBS PILOTS EN EGPYT!
--5-BOURG AFPP)- *
Le President. flpal Abd
Nasser a conflrmn pour l
premiere fois, que des pilot
so~letiques sont stationni
en' Egypte (epuis le debut d
il$8, et qu'ils violent a boh
d'v'ions t reaction 6gyptler
aines
Daens une interview 'u
bliee mercredl par Die Wel
gtand Journal d'infornmatic
inaependant de Hambour
le.President Nasser a decil
le monde enter veut sf
air sl nous avons des pilotE
Srthlses Leur volx ne sont pS
nouvelles en Egypte. On l<
erltend d6j& deputy trols an
tCes ploltes ruBse mont dhia
ges de la formation de nc


propres aviateurr et lUs vo -
lent a bord d'apparetUs ar -
m6s, car lUs pourralent se
heurter a des avions de com-
bat isra6llens.
Le President Nasser n'a
pas conflrme qLue des pilotes
sovletiques alent particip6 &f
des combats aeriens centre
des apparells Israeloens. It
s'est born at dire: je nen
sai$ rien. Demandez-le aux
milltaires. Ils le savent peut-
etre. P a confirms par con-
tre que le nombre des miltal
res sovietiques stationnes en
Egypte a augmented au course
des deux derniers mois, sans
etre toutefois aussl Impor -
tant que le prtendent les
journaux americalns.
Nous recevons en effet de
plus en plus de nouveaux con
sellers pour-les nouveau d-
quipemnents, a-t-il dit. Tout
es. mentlonnat les nouvelles
bases de lancement de fuses
entretenues par des sp6cia -
listes sovietiques, le Presi -
dent Nasser a refuse de pre-
ciser s'il s'agit de fustes' Sam
3 .Nous somnies aujourd'hut
plus forts qu'll y a deux ou


six mols, s'est-11 born t af-
firmer. .
L'URSS, a poursulvil le r6
sident Nasser, ne demand
aucun prix politique en 6 .
change de son aide militaire.
Cependant, a-t-il ajoute en
substance, sl l'Egypte se sent
llde A i'Union SoVlitique,
c'est parce que ce pays est le
seul qui se solt declare pret
a 1'alder at resister f Tagres-
sion Isradlienne et at s aa6fen
dre. Si une amelioration des
relations entire l'Egypte ec
les' Etats Unis 6tait possible,
a dit le Chef de l'Etat 6gyp
tien, elle permettrait a I'E -
gypte de se sentir dans une
certain measure moins lide
envers ITMRSS et amdnerait
une diminution du soutlen
que les Etats Unis accordent
f Israel, affaiblissant ainsi
ce pays. .
Si .les Etats Unis conti- -
niient de livrer at Israel des a
vions Phantom et Skyhawh
nous serons contraints de
prendre des contre-*mesures,-
a ensuite declare le Prsil -
dent Nasser, prdcisant toute-
lois qu'il n'existalt pas enco


re de plan arrt=6 eL que des
consultations ti a ient en
course avec les auties etats
arabes. Le Chef de l'Etat 6 -
gyptien a cependant laiss6
entendre que son pays n'a
pas d'autre choix que de de-
mander a I'Union Sovictique
uae aide accrue si Israel rece
vait davantage des Etats U-
nis.
Evoquant les bombarde -
mnents d'oojectifs-civils 6gyp
tiens par les forces adrien -
nes isradliehnes, le President
Nasser s'est d6ciare persuade
qu'il avait fait ces bombarde
ient sciemment, a ln de tes
ter les reactions dans le mon
de. Si elles'n'dtaient pas dan
gereuses,- a-t-il precise, Is -
rael poursuivrait ses atta ,-
ques. Interrog6 sur les ral -'
sons qui ont amen6 l'Egypte
At ne pas donner suite t ses
menaces de represaille, le
Chef de l'Etat 6gyptien a a-
firmS: pour rypliquer il faut
etre sur qu'dn est en measure
de poursuivre les centre atta
qeus, ou alors on risque d'en-
regsltrer une nouvelle d6fal-
te.


L transcendant...


une beauty de destin natio- i
nal, a, tout au debut de Son
Gouvernement, gracie cer -
tains opposants t sa politi-
que de liberation humane
que la passion sectaire avail
ramends ft un niveau a pei-
ne mesurable.
IL les avail gricies parce
que pour Lui, la fermete n'ex
clut pas le pardon, puisque
le pardon oblige le coupable
A faire l'introspection neces-
saire, at se repentir, meme
quand 11 oublie d'etre recon-
naissant. La grtce ne rend
pas seulement le citoyen cou
pable a sa famille, elle ne lui
permet pas seulement de va-
quer tA ses affairs et de re-
prendre le rythlme de sa vie
quotldlenne; du point de vue
du beneficiaire, c'est le point
de vue egoiste, mais la gra-
ce pour le Gouveruement qui
l1'exerce, tel le Gouvernement
humanist du Dr. Francois
DUVALIER, est la preuve
que la reconciliation vaut
mieux que l'irr6ductibilit6
des imbeciles. Les honnetes
gens, les hommes de bonne
volont6 sachant qu'en d6it
de leurs opinionsopi politiqes,
11s dolvent respecter tolm
Gouvernement etabli, jouis -
sent en toute quietude de la'
plus entire et absolue secu -
ritd. Mais si 1'erreur a pu con
tinuer de se porter at des ex-
tr6mlt6s regrettable qui exi
gent la sanction de la lo p6
nale ou des measures d'excep
tion, aucun reproche ne peut
etre fait au President Duva-
lier, responsable qu'll est de
la securitM national. Ils igno
rent, ces mdcrdants, que les
dieux tutdlaires de la Nation
veillent et qu'un seul cheveu
de la tMte du Leader ne tom
bera tant qu'Il n'aua pas fl-
ni d'achever la mission sacro


(Suite de la lere .page)
sainte que Lul a confide le
Destin. L'Histoire ,1'impartia
le Histoire dira que Duvalier
n'a janmais traque personnel.
I1 n'a toujours fail que se de-
fendre., au contraire du Rol
Salomon, surnomme pour -
tant le Sage des Sages qui,
en montant sur le tr6ne et
voulant avoir- la palx, fit tuer
Lous ses rivaux. (In Histoire
de la Civilisation II par Will
Durant, page 17.)Seuls les. in
tresses, les homes de mau
vaise fol qui n'ont plus chez
eux une parcelle de raison,.
qui refusent de rffldchir,
pour ne pas admettre que
sous la poitrine du Dr.Duva-
lier bat un grand coeur et
font aihsi mentir la belle pen
sie de Lamennais, a savoir
qu'il y a m6me chez les ames
les plus meprisables etL les
plus basses une ,parcelle de
beauty qui reflete la gloire
de la creation et 1'eternit6 de
la beaat&.La grande onte.du
President est une pt6rface a
l'entente, a la fraternitS, fA
la grande r.cbncllation
qu'll veut et qu'II entend
pourstivre, non pas pour Lul
inlnne, nori pas pour-Sa con-
duite personnellei mais pour
la reconstruction de la ronde
autour du nom sacr6 de la
Patrie, car, s'il en est pour
qui ce pays. ne reprdsent.e
rien, ne dit rien, il en est
d'auLres -- et c'est ia grande
majoriAd pour qul ceLLe Pa
trie est la seule chose qui
vaille I pine de vivre. Le
President Duvalier a tou -
jours pensd Patrie. Meme
ouand 1'Injustice essayalt
maladroltement h I e r,
sous la condutte d e Fin-
fame Octave CAYARD. de Le
nersecuter, ou. pour parler
plus clairement, de Le detrul
re ainsi que Sa Famille, corn


le~
on

A iU CAPITOL]
r
DU DI JEUDI 21 AU SAME

L A 6 Hres. et 8 Hres 30


a

6-



nt
et
rs
Se
n-

or
nt
lY,

Is

so







ns
rg,
S
el





a-
eg
as
te
rd
rs

It,
3n




ea Ent
..-


me Cincinnatus Leconte,
sous les decombres du Palais
National, Il ne cease de Se
rattacher at la Patrie, la Pa-
trie souveraine, cell qui
n'adnmet pas que pour elle et
la continuity de son existen-
ce on discute. Tous les Mes-
sages, toutes les Adresses et
Proclamrations du Chef di -
sent la fid6lite A une cause
qui nest pas celle d'un grou
pe ou d'une classes Scrasee
ou bafouee, mais la cause de
la Nation du people haitlen
dans son unriversalit6.
Le President Duvalier
vient de donner a tous la
preuve et rexemple de sa
hauteur de philosophies et de
la bonte magnifique qui l'im
prdgne en protdgeant les fa b
miles des officers et marines
des Garde-Cotes d'Haiti qui
n'ont pas hesite, dans leur
ambition effren6e du pou-
voir, de tirer des obus .sur
une innocent population de
plus de 300,000' ames. Td-
moins les declarations spon
tanes fates ft la Presse par
ces familles.LHumanisme du
Leader Duvalier aura certain
nement la vertu de montrer
dans lea faits que le Presi-
dent porte moralement ses
elegances. La formula d'en-
tente et de reconciliation
qu'll a pr6efr6 cholsir pour
un Gouvernement fort de
. 'appul du people, c'est-a-di
re des cinq millions d'Hai-
tiens qui crolent et esperent
en Lul,Le grandit Ses yeux
aux yeux de Ses amis et par
tisans. Quol qu'il en solt, le
bras d'aerain, sera toujours-
pret at rpondre vigoureuse-
ment. a touted attaque d'oft
qu'elle vienne.
Georges J. FIGARO


L


1-23


r6e Gdes..2.0O et 4.00


a- OR .


)


Tous les disques et

Cartouches que vous aimez
Le triple concerto de Beethoven, l'une des plus nobles
creations du genre.
La symphonic PASTORALE interpr6tde par Von Kara-
jan l'eminent Interpr&te de Beethoven.
Serenade de Mozart pour 13 instruments ft vent,une corn
position fascinante par l'origlnalit6 et par le charme..
Percy Faith et son orchestra jouent: Malaguena, Mama
Inez etc...
Cello Gonzales qu'accompagne Pepe Delgado : Cafe ca-
llento, Don pantaleon etc...
Une riche collection des disques de Dave Brucbeck .
Bravo Brucbeck, Time in, Time out, a place in time etc...
D'Herble Mann : Returns to the village gate. at the vil-
lage gate etc...
Por amor de Raphael Solano
Les nouveaux disques d'artistes lialtiens:
Tabou Combo : Yapatia, Ghislaine, 61eve I'dcole etc...
Les SHLEU-SHLEU : Caf6 au laft, Boutilllers etc...
CARTOUCHES
Paul Mauriat :Love is blue, inon ami la rose
Trio los Panchos qu'accompagne Eddie, Gorme : Amor,
* Historia de un amor
4 Antonio Aguilar : Cuatro Vidas, no volvere etc...
Trini Lopez : La bamba etc...
Le Guantanamera des Sandpipers
Vous trouverez ces disques et cartouches en vente a
la CONTINENTAL TRADING EMMANUEL AMBROISE


' I r L ~~ ~ '~-~~ ~ -~rmml`i~-rP; ~--~-;?~~T~~~ ~~ I-~rr--~---~7-~;-zu---n--~.-,,_.-,,-- n~-9;-Rrr ------


L


I


dil . . . . .







.L3 tI VLI's3UIIi ]17


ser quatre jours en Haiti.
Durant ce court sejour, M.
Carter eut le temp., de vial
ter tn important project aux
Caycs, project qul eat en
court, de realisation. Des 220
inisons qul seront cons-
ririte grace au Relief Service et A rux-
I AM. 29 sont deja achevees.
Les luturs propridtatres de
ces aemeures les acquerront
1 trees long term, et les
menuanitls qu'tlls auront A6
payer seront des plus fal-
bles
xxxx
Six pensionnalres des
Soeurs Saldslennes vont se
perfectiohner -en Arts Me-
nagers en Italie. Elles s'ap-
pellerft Edelyne Delatour,
Marie-Mlchele Etienne, a-
milletine Orandville, Marian
ne CLsar, Josette Michel, et
Gertha Cayemitte. Ces six
demoiselles ont signed un
contract de trols ans avec
des families de Milan, de
Bergamo, et de Naples. Au
bout de ces trente-six mols,
elles seront libres de renou-
veler leur contract ou de
quitter lItalle.
xxxx
Madame Squires, techni-
clenne A l'hopital Albert
Schweitzer de DeschapeIes
a accueilll bier martin At l'a
rogare Monsieur Langley
Spurlock. La physlonomle
de ce professeur de college
niarrive pas a 6tre severe
en d6pit de sa moustaclhe' a
la gauloise. Langley, qui
vient de Providence, Rhode
Island, passer qpatre jours
en Haiti.
xxxx
Me. Guy Felix Hyppolite,avo
cat de la Transcaribbean
Airways, sa femine Alice et
leur fils Richard sont ren-
tris de Porto Rico hier ma
tin.
xxxx
Le Colonel Douglas E.
Morris, officer retrait6 de
i'Armee du Salut et brilliant
musician, est reparti pour
les Etats-Unis hier matin.
Le Colonel Douglas a eu
dans le temps de grande
responsabilites, en tant que
chef du territoire central de
I'Armee du Salut aux Etats-
Unis. Ce visiteur avait vo-
yag6 dans le but de diriger
le congress annual de la Di-
vision d'Haitl. II a vu Port-
au-Prince, Fond .des Ni-
gres, et Les Cayes. A l'aero-
gare, il a eti salute par le
Commandant de la Division
d'Haiti, le Brigadier Mauri-
ce Thevoz, et sa femme Re-
gina. zMon sejour m'a pro-
cure bien du plaisir, m'a dit
le Colonel Norris. J'al ren-
contri de bons amis ici, qui
m'ont bien choye.
xxxx
Hier matin, est arrive au
pays celul qui y 6tait, Tan'y
a pas longtemps: Jean-CIaui
de Sabine, representant A
Pointe-a-Pltre des Editions
Fernand Nathan de Fran-
ce. Jean-Claude, un barbu
plein d'allant, adore note
pays et y sdjourne de temps
en temps.
xxxx
Monsieur Lemire Paul est
Min orofesseur canadien. DuI
rant deux jours, 11 dicou-
v-ira at savourera les char-


mes de la Perle des Anillebs.
Ce visiteur eat arrive tl
hier matin. x ;
xxxx
Monsieur Eugene Grzgq
employee de pharmacie a
Sainte-Anne, Guadeloupe, et
sa femme Jeanne se ptopo-
sent de sHJourner dix jours
en Haiti. Ils sont- arrives
hier matin, et sont descen-
dus au Mocambo. C'est le
deuxieme des Orego aul Pa-
radls Tropical. eVotre pays
nous a ait tellement plu la
premiere lois, que nous y re
venons, aujourd'hulv, m'a
dit Madame Gr6go.
_Le Reverend Pere Genest.
de l'Ordre Claire de St. Via-
teur, a pris l'avlon rirnr ma
tin, t. destination du Cana-
da. II est all former les pau
plires t sa mere mourante.
Le PFre Genest, professeur
au Grand Sminaire de Ta1ur
geau, nous reviendra &t hul-
taine. Que ce religleux dans
l'afflicton veuille bien rece
voir elt l'expression de no-
tre compassion[


MURAT
OR ORPLAQU LAMiN ARGENT '



Lecons Particulieres
Confiez vos enfants des
deux sexes au Professeur
Jean-Robert Pierre qui as-
sure des Cours dans plu-
sieurs Colleges de la Capi-
tale.
Methode sfire et rapide.
Cours Primaires et Secon-
dalres.
Adresse Rue Rigaud (Bois
Verna) No 30.

Chez les Salesiens
Les Files de Marie Auxili,
trice, Salssiennes de Don ous
co et les Peres Salesiens oun
le p'aisir de vous inviter A
leur fete patronale qui sera
celebree le Dimanche 24 Mai.
6 h a.m. Messe chantie.
9 h a.m. Messe solennelle
concilibrne, prisidee par
Son Excellence Monseigneur
Luigi Barbarito, Nonce Apos
tolique.
4 h 30 p.m. VIpres marla-
les suivies de la B6nediction
du rres Saint Sacrement.
L'ExDosition des travaux
m-nueis, tricot. broderie, exd
-"ias var les Elves au pro-
fit de 1'Oeuvre, sera ouverte
le ranet'i 23 et dimanche 24
mai.


SAU CAPITOL
DIMANCHE 24 MAI 1970
A 4 Hres. 45, 7 Hres. et 9 Hres. 15


Les Sept Mercenaires


,INSTANTANES
(Suits)


Il est incontestable que le Le Prdcalal
processus de disintegration grant spectacle
de l'unit 6 traditionnelle nest de Lanauichuatte
qu'a ses debuts. II est corr- Apres une eclipse de six
latif d'un nouveniment d'exo mois d ue sa tournie aux
d1 rural et d e migration. i E.U. oiL elle a repr6sentA a-
faut attendre l'industriaiisa-EU te esentha
ion t so cortege de con e succbs cinq prices de Th
quences socio culturelles odore Beaubrun, la Troupe
pour mesurer lampleur del Languichatte organise un
transformations qui s'ope grand spectacle a Rex leoc
rent au sein de la famille hai Vendredi 29 Mal ft 8 h.. t hoc
tienne. casion de la Fete des Meres
et ft l'occaslon de son 28e An
En attendant dGs donnees niversairen
ecmparatives a diffirentes Une remiarquable comidle
sequences temporelles et une de Tiodore Beaubrun sera
analyse longitudinale, il im represented: MAMAN LILI-
porte d'isuler les autres va NE. en 2 Actes qui, comme
riables independantes de no- toutes les pieces de Langui-
tre hypothise fondamentale: chatt, ,soulevera une vague
L'urbanisation, la marginali- de rires dans la salle. Dans
te, la mobility social qui a qMaman Limlne,, Beaubrun
gissent pr4sentement sur lc nous transporter au sein
sens du changement. d'une respectable famille
EUes front lobjet de nos haitienne oft se droulera
prochaines chroniques. une intrigue intfressante,
Centre Haitien d'Investi I1 n'y aura de reprise de
gation en Sciences Socialea Maman Uilne, car la Trou-
(CHISS) pe Languichatte, invitee par
Les Artistes Assocles De
(Cahier No. 4, 1969, p. 31) New-York A effectuer une
N. B.- Captez le es chos tournde A Montreal et ft
ecientifiques du. CHISS cha- New-Y6rk, laissera la capital
que mercredi soir A parlir de le au d6but du mots de Juin
9 hreas sur les, ondes de Rade. Nous souhaitons du suec&s
Haiti, an Magazine sonoreGde t la Troupe Languichatte
tsAdio-Aetualite. -dans ses entreprises.


^^MEME EN ETE

On peut toujours sentir frais. II y a des pro-
duits speciaux pour sentir bon et sentir frais(
imeme pendant les ,erodes de forte chaleur.
les fameux products anglais
PORTER & MOORE.
Savon et Sel pour le bain, )Savon pour la tol-'


dlette Cr~me pour faire -tepar1ttre gwis u
CrEme pour 1es mains etc.

f rets.

Sentez bon, Sentez frais
S Avee :PORTER & MOORE
AGENT : Don Mohr Sale* CorO





M4, exi 1co

CHAQU] DIMANCHE


"Caribair I Mexicans
$227 Exc, 17 Jours.
Avec STEVE Me QUEEN, YUL BRYNNER CARIBAIR VOL 900 POUR KINGSTON 10'H. 15
Entr6o: G. 2.50,et G. 4.00 WETCANA VOL 304 POUR MEXICO 12 H. 45
Entr6 : G. 2.50.et G. 4.00 RETOUR

Sili irant une exclusiv'itt du Capitol ne pas- CHAQUE DIMANCHE
-era d ns aucurnc autre Salle ou Drive In de la Ca- MEXICANA VOL 0 5M.
tale.

.. m.. .. ... . .,. ., . :, . . : -. ,..,


Leg mmet de -' )oe
Cassel a prkim la aUs
mauvals dipamrt D c
(suite) WANl9O DOM10IO Plu-
Joint enslpte le train 'a N deu bomb.V,'NfabricU lon
clal d6 la delegation de la" rl'r- le, 'Iamettcl nier
RDA. On pnse qu'ill a you- soar, k 7 h 30, en plusleurs
lu. A i'abri d'orellles Indis- points de Ia Capltale. Lea pa
crates, avoir un entretlent t trouble, en automobles ra-
lGphonlque avec le unumfro pidea, out, protiidt & diverscs
UN edt-allemand. M. Wal- arrestations dan .lea bee -
ter Ulbricht. qul sOjourne- teurs ofi avalent 6t6, deposes
rait actuellement sur les ues engine qul n'ont heureu-
bords de la 'Mer Noire. semeat autcUlt personnel.
En quitant la gare de la 8ANTO DOMINUO -- Dans
Wllhelmshoehe pour se ren une conference de press,
dre au dejeCtner offer au l'Ambassadeur du Mexique
qSchlosshfotel. par Mon en R6p. Domaniealne :a In -
sleur Brandt, M. Stoph, Fair form iler aprta midl que
grave, a declar6 apas de 35 personnel ont solllclt6 asl-
commentaire> a un journa- le en 8a mission diplomat -
liste qui lui demandait corn que Cependant, selon les ins
ment se poursulvralent les tructions reques de sa Chan-
conversations cet apres-mi- cellerle, le cas de chaque asi
dl. 16 devra itre analyse miu-
uverture de a i- tileusement tt a lumitxre des
L'ouverture de la sean- econventiois internationales,
ce du matn avat eu lieu des accord Intenricans
dans une atmosphere moans t de-la jurisprudcntce domi-
agr6able qu'b Erfurt. Des icain e. ursprut, ibassadei-
les premiers mots du chan- rca du Mexi. Ause ne pouassade
celier, M. Willi Stoph a Ge- du Mexieue na pourra-t-allo
mand6 la parole pour pro- en receyofr que ceux qui sont
tester centre les discrimina en danger pour des questions
tIons ft l'gard des din- politiques', mals non ceux qui
geants et citoyens de la RDA ont ommls u dlit Irapp
La reunion du matin a pr ls os pnals.
6t6 retardee egalement lors SANTO DOMINGO Le
que les deux delegations ont Prisident Int6rimalre, Don
6t6 informaes'que trols jeu Ruiz Tejada, a pregide au -
nes gens avalent arrachf et jourd'hui, son dernier Conseil
mis en lambeaux le dra- des Ministres, qul s'est con -
peau de la RDA, se de- saerde a 'tude de de sures A
vant le t6 de 1'embleme de la RFA. d6veloppement du pays.
Le chancellor a immediate Demain, vendredt 22 Mai,
ment exprimi ses regrets et au course d'une cerdmonle so
prsefnt- ses excuses. Ce lennelle, le President t teri-
n'est qu'apres ces ingermn- maire remettra le pouvoir au
des que M. Brandt a pu prL Pr6sident titulaire de la Re-
senter son programme en publique, Dr. Joaquim Bala-
20 points sur 1ouverture de guer, qui avait obtenu des
viritables negociatlons en Chambres un conger de qua-
tre les deux Allemagne. ante jours, afin de mener &i
bien sa camowgne dlectorale,
Apris cet expose de 20 mi Apres la retransmission de
nutes, M. Will Stoph a pre pouvoir. Don Ruiz Tejada ira
sent ensuite pendant pres renrendre son siege de Pri-
d'une heure le point de vue sident f. i, Cour Supr6me,
de la RDA longuement ex- nui 1'accueillera au course d'u
pos6 it Erfurt. Le Premier ne audience solennelle de
Ministre de la RDA a 6te a toutes les sections Reunles.
cettle occasion plus lerme
qu'au pr6c6dent sommet et
c'est une fin de non-rece- TOUS es Disg ueS
voir netted qu'il a oppose
aux suggestions de Mon- et Car-touches
sieur Brandt. Que vus mez
Que vous almez

Savoir pour Pr6vo1r, Voir pate 3
(suite)


LE CLASSEMENT DE LA DIVISION N
SAISON 1969-1970.


Nuls
2
2
4
1
3
3
3

3
2
3

32


Points Matches
joufs Gagnes
1:. AIGLE NOIR 20 11 9
2." -RACING 18 11 8
3. -r- VIOLETTE 18 11 7
4 -2 EXCELSIOR 13 11 6
6. ETOILE 12 11 4
6. -- BAS ARTIBONITE 11 11 4
7. DON BOSCO 9 11 -8
8. HATUEY BACARDI 9 11 3
9. NORD 8 11- 3
10. VICTORY SPORTIF 7 11 2
11. PETIT GOAVE 4 11 1
12. PORT-AT-PRINCE 3 11 0
132 132 50


EN BREF...


LES EVENEMENTS
DE L'ACrUALITE
INTERNATIONAL
PARIS. Nouvelle vague din -
satisfaction social en Fran-
ce. Grtves et manifes -
lations. Les manifestations
causes par i'lnsatisfaction
social se multiplient en
France. La federation g6ind-
rale des cadres a anuo=ic u-
ne campagne de protestaLion
pour mercredl et jeudi.
COLOMBO10 Vivante cam-
pagne tlectorale Ceylan.
Controverse au sujet du co-
mit populaire et des raions
de riz. La champagne 6lecto-
rale qui se dtroule ft Ceylan
depuis des msia atteint main
teant 'son point culminant.
Le Parti National Unifie, par
ti gouvernemental, dirige ses
attaques contre le Front Uni
fiG de l'oppositiona ui a pro-
post la creation d'4n Comite
populaire.
TUNIS. La T nisia se tient
A 'efgard du confUt du Pro-
ehe Orient. Un uiscSagc du
Colonel Nasser 1l'adresse de
M .Bourguiba. Un envoyG spi
cial du Colonel Nasser est ar
rive en Tunisie pour remet-
f.re un message au, Chef de
l'Etat tunisien,-'message don't,
Ia teneur n'a pas Gt6 rendue
publique. Nianmoihs, on est
Wavis que M. Nasser a lance
kn appel a la Tunisle concern
'nant la solidarity du Magh -
;reb avec la RAU.
MUNICH. Tentative d'in -
icendies A Munich. On ran -
'pelle des trois attentasD neer-
netres au moyen de cocktails
Molotov ft Munich duratt les
lfites de Pentecbtei
LONDRES. La sanctiiea -
tlion de entholiques britanni-
ques. Reaction nglicane.

AVIS
Les inscriptions au NOU-
,jVEAU COLLEGE BIRD, Sec
:itions Enfantine et Primai-
Lre (Classes de 14tme At
-'76me) et Section Secondal-
re classese de 66me) auront
lieu au Secretariat de l'ita
blissement du 20 Mai au 5
Juin chaque jour, les Same
di et Dimanche excepts, de
8 h A. M. At midi.
Les pieces suivantes sont
requises :
1) Un extrait de 1'acte de
naissance
.2) Le livret scolaire du
dernier 6tablissement
fr6quenti (pour les en
fants qui sont dGjA a.
l'6cole)
Les dates des examens
d'admission seront indl-
quies au moment de Fins-
.criptlon.
LA DIRECTION


L'annonce par le Pape de lI
prochalne sanctification d
14 martyres britanniques
4te accuelUle avec quelqu
anxit fA Londres. Ces 1
envoyesedu Pape, a t'6poqu
de la reformation avaien
pour mission de lutter contr
la Reine Elisabeth lere. Aus
si, selon la conception brita
nique, ils ne sont que de


IICI'T C',,


RATIONALE xo011n.
On a cepejd.titl rmnarque
t que les terms du message
nButs adresse par M. Leonide Brej-
Perdus pour centre -nev-a la conference laotlen-
0 32 2 30 ne du alre, (le soutien im-
1 29 5 24 muiable et 1'aide multiforme
0 19 8 11 de 1'URSS' aux peuples d'In-
4 17 9 dochine) et 1'entretien hier
3- 17 19 du Secretaire General, avec
3 17 12 3 le Chef d'Etat Mator des for
4 19 16 3 ces armies Nord coreennes.
5 22 1 9 Ce matin, la YPravdai an-
5 14 28 14 nonce sous un titre gale -
6 16 22 6 ment remarqud la npuvella
6 10 19 9 escalade americaine au Laos.'
8 8 35 27 En outre, le maar6chal Andrei
8 6 34 28 Gretchko se rend a Sofia oa
11 participer ift une conft -
5 209 209 rerce des Ministres de la D6
fense du Traiti de Varsovie
ofi, crolt on savuir, les pro
L'am iverSaire, de blames lnduchinois y seront
uaissaice de plus qu'6voques.
Enfin, selon des inform -
SToussaint ions non confirmeei de sour
a Louverture ce socialist, la bruyante vie
a "relle sino sovietique n' au -
a Le deux cent vingt septie- rait uas de rdpercussions d'u
e me anniversaire de naissan- ne ampleur compdiable dan;s
ce de 'loussaint Louversure, les domaines oft les deux
e .sur l'Habitation Brdda pris pays sont apneles neceasaire
t du Cap, a tie magnified hier imeit a cooperer.
re I ,.. . .


n
is
is


par les proiesseurs et les 61ee
ves du Lycee Toussaint Lou
verture.


traltres. Fanfares et -drapeaux et
xxx tite, les dieves se soit ren
mENOS I RE S. Le e dus en rangs bier martin at
BUENOS AIRES L gi Champ de Mars aen passan
me militaire boiivien place par les rues du Champ d
sur des charbons ardents. Le Mars, Simon Bolivar' ou d
retour de M. Leclhin pourrait isa Runion, des Cinq Minis
etre la cause de troubles. De- teres, Mgi GuilouXOun dc 1'
puls le putsch de 1969, la Bo galite en longeant le Palai
livie traverse une period de National. Les leaves, qu'enu
troubles politiques. Rappel dratent leurs professeurs 1l
des evenements qui o.l con- censeur, le surveillant ge
dult t la mission du cabi- naral et leur directeur Me R
net le 10 Mal. ActuelicRment ger Larose, furent rejoints
la situation est si tendue que sur la Place par le Directe,
personnel n'oserait esp' er Gdndral de lEducation Nati
un nouveau putsch. nale, Me G6rard Andri, l'Ad
miniistrateur Me Andre Dei
xxxx se et l'Assistant Directeur
TL AVIv AFP l'Ehselgnement Secondairi
Des consultations a i'eche- Me Antoine C. Alexandre.
Ion gouvernemental le e plus le c ro i den rnt u
elevd auront-lieu vendredi etbelle couronn6deveu na st
samedi avec come objectif tne dnuPnicurs"ur Ge.nts
Gao faire lP point so has rita Indipftdaflce, qui f hsatlu
tions israeio aminricaines,.d par les accents entrfinanl
revdl& ce mauti, e, commen- recueillirent devant I Monin
tateur polltique du journal meant du Marron Inconnu..
Haaretz Les 61ves regagugren
11 s agira de risumer et d'a leuretabssment p he
naeria an R gesec -o rues Paul VI (des Casernes
ersa ton prEban ogerst a i t lamerton Kilick rdu Ce
cases- ci seront le- sujt cen- i re) nranim.t !a fierti pa
racelles- ci seront le sujet cen poiti- triotique de r ,us les specta
t e a teurs, debut rousesgale
que que fera Mnme Meir ai ries et sdti'.,out de voir le
Parlement lundi prochain. citoyena s de drain rendr
bommage a la p'is belle illsu
tration de notrc rce, Ih'om
-_n Ie Oi me providential qui a nrepa
Byron A CoreoeOS re et apInni la vL,ie ardue d
Les Pompes Fun6bres Pa- l'Tnddpendance.
ret Pierre-LouIs vous annon Cette manifestation se cl
cent le dcis de Mr. BYRON turn dans la grande cour d
A. CORONEOS survenu mer .ycee par une'courte allocu
cred soir. tion prononede oar le Dire
SA sa veuve Mme Germal- teur, Me Roger Laiose snr
ne Coroneos, a sea infants: osensde cette cr6mone de G
-, 10 kx .._ ... connaissance.


Mr. Cluuve R. uoroneos,
Mme Ralph W. Coronfos
ses beaux frbres : M '
Uam L. Kohler & Mme,
Robert H. Kohler & Mm
tous les autres parents e
lis, MM Pierre-Louis et
Nouvelliste pr6sentent le
respectueuses condol6an
Les funidrailles du reg:
t0 ddfunt seront chant
remain aprfs-midi (ven
di) A 4 h. en 'Eglise du
cr6-Coeur de Turgeau.
Le convoy partira du
Ion fundraire de entiree
se. L'entrie au cimetilre
fera par la rue Mgr. G
loux.


OU IREZ- VOUS

SAMEDI SOIR

DINER ET DANSER
AVEC LES LEGENDAIRES
Au Rond Point Night Club

Admission $ 3.00


-------------@-@ @o@



AU CAPITOL
DU JEUDI 21 AU SAMEDI 23 MAI
A 6 Hres. A 8 Hres. 30



LES ARNAUD

Avec : BOURVIL et ADAMO

Entree : Gdes. 2.50 et 4.00
....i. <=


A et
8, af
Wil- -- -10100 a'ftm --`F.
M. LA lire COMMUNION
e, & S'ANNONCE
t al
Le AU MONDE CHIC
eurs le magasin up to date ne ae
ie,,- sent jamais laser pour vous

tes 1(icurer ces articles tels
idre que: batiste, linon, opal,
Sa- organdi, popeline et broderie
Sa- Suisse, crtpe georgette, toile
pri-, de fil, dacron, tergal etc.
se Chaussettes, demi bas, cou-
ronnes, tulle, gant., mou
hoirs et sous vitements
Futures manmans,
g AU MONDE CHIC
A bien penser a you. plaire
S egalement, en vou prisen-
S ant le trousseaux de vo-
BEBES
Rue du Magasin de I'Etat
8- 89



MAO TSE TOUNG ET
SIHANOUK COTE A COTE
AU MEETING
DE TIEN AN MEN
PEKIN -- AFP -
Le Prisident Mao Ta
Toung et le Prince Norodoi
Sihanouk ont assisted c6te
i cote, ce, matin, sur la tribune
G de la pace Tien An Men a
rassemblement de la popular
Stlion de la capital pour sou
tenir les peuples du mond
centre l'impdrialisme amnri
cain.
Des centaines de miller
S(i personnel ont assistS a
meeting. Des ifiliiers de dr
S peaux rouges f!nttaeit -1
vent.
Le rassemblement a dur
1 h 40. 11 s'est ouvert a '*hiL
re precise qul avait -te 'Li
nonc6e 10 heures locsies.


Ces informations, font eLat
d'uae cooperation sino so -
vift.ique effteace pour ic
transit .apide a travers la
Chine, verse Hanoi et le Suid
Est asiatique, de nouveaux
contingents de materiel so -
vietique.


n


IL
e
a
a


is La Mission
Bahameenne
e en visit A Damien
o- Le Mardi 19 Mai en course,
s vers 4 hres 30 p. m. les mem
-r bres de la Mission .l3aia -
10 mienne ont ita conduits au
I- Department ae l'Agricuttu-
't re des Ressourdes Naturelles
"a (t du Divelop;em.ntt Fural,
e, A la Secritairerie d'Etat de
1'Agriculture ie Dirocteur Ge
ae nral. I'Agronome Jauris LE
ea VEQUE les preaenta an
re Secretaire et Ss Ecretaire
-e d'Etat Mr. Andre THEARD-ea
ts le Dr. Achille SALVANT qui
e firent un accuei i dej plus
u chaleureux au Vice Premier
Ministre Bahamden, Son Ex
1 cellence Dr. Arthur HANNA
as et it sa suite. Au .GmeLu dii
) Ministre THEARD, attend n -
1i tion de ces congen res fut
olnguement retenue par uine
carte d'Hciti fixie au itar de
Sla salle. Mr. TIiiEilD tcur
lournit Loutes cp:ilcat.iloils
St utlle: et leur commtniqua
el plus une copic de d .lrga-
igramme du Departemirnt
don't il est le titulaire.
ae
Ensuite le Directeur Geni5
1o ral invita ces distingues vi-
.u sitears a efectuer une tour-
i- nCe sur l grande Friine de'.
'c Damien. Its visiterent d'a -
e bod 'cole Norae a Rurae
re ou le Directeur, Mr. Anthony
DARTY et les eLudianto leur
firent grand hoaneur. Ciar-
me par cette amabiliti, Mr.
IHANNA repondit avcc cour-
toisle en souhaitant du our-
ces aux etudiant-. La prolume
nade s'est poursuivie dans.
les sales do Ia Facliu d'A-
gronomne et de Mede.eine V'
tdrinaire ofu le Vice Doyen,
Mr. Pierre MONTAS e i tes
professeurs prdsenLs: Mr Do-
ret. Mrne. Lerebours, I'Agro-
nome Adrien et la Biblioth6-
caire, Mile-Lespinasse le re-
gurent avec civillte. A la Sta
tion a',vicole oil les aitendait
J'Agronome Harmel JN-BAP-
TILTE, les disnnu6O. Risi -
teurs ont admire aver gMai
intdrit le pounMilMer o .a v,
laille'est en tres bonne for-
me. Enfin, a la station des
Recherches Agronomiques di
rigee par les Agm','no.Ie
Lion AGENORT. Tu'ie 9kR -
THELEMY et Rolanil LATO'I
TUE. les membres de a Mia -
sion eurent l'agrdable surpri-
se d'etre rgal es des mil -
l-ours produih de is. Fentoe de
Damien et out 6t trees sen-
sibles A cette pnarque de gen
tillesse A leur endroit.
Mais conmme i s devaient
travailler avec.un autre group
pe du Gouvernement. a 5 .h.
30 p. in. ils durent s iler )es
dirigeants du D.A.H.N.D.R. et
prirent conge d'eux en mani-
festant visiblement leer s -
s6 tisfatitlon.
m
a PAS D'EAU DEPUIS
e TROIS MOIS A LA
u RUELLE CHRETIEN
Nous soulignons f Fatten
tion 'de la CAMEP le fait
e que depuis trols mols, pas
une goutte d'eau n'a could
des robinets des diffirents
rs abonnes. Cela etablit un vi-
e ritable march noir rt 'on
a doit se procurer un hbidotn
u au prix de 50 cerntimes Cet
te situation de',ieoii iineSa-
e ble. Heureuscnient." i us sa
u vons qu'll suffit que nous
signalions ce faith pour que
le necessaire soit falt


Le jideau eBt tomb- sour le Ohampionnat de la Division Nationale Mardi soLr a issue
del matches Victory-Bas Artibonite (2-21. Racing-Petit Go&ve (2-0), fortait de ce der-
nier.
Nous vous prdsentons le classement general de cette competition oth 'Algle Noir l'a
emportwde haute lutte. f
performance notoire du Bas Artlibonlte qui precese trois clubs de ]a capiLale.
Tous nos compliments aux hommes de l'entraineur Michel Nerette et nos vives felici-
tations aux'gars de Leclerc Metellus et du Prefet Charlotin St. Fort.


F, TIM-.~* T -, 11 I II


.


----


I


jjoil 21 MAI 1970


l A -T AT


CLE NOTVKLzLISTE


Moscou et
Iiulte;
Plant que possible cavalier
aeul en Asteidu Sud-EAt, ou si
son action se redult a un
chantage enveri l'URuSS.
LInlpresslou de nompreu):
observateurs est que Moscou
'ne fera pas au Camibodoe un
nouveau pas sigiificatif a -
vant d'uvoir consulate ai es.
Etats Unis retiretiL ou nol
leurs forces fin juml, cotlme
I'a promise ie President Ni -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs