Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06748
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 18, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06748
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




LE 3PLU&S sANMCEN D'HAITI


Otfuctew ft RWidcteber fn C~:
LUCENV MONtA .

Adm'nistrafteur M MAX CHlAUvt T


h Ltutlkr


Adresse: Pt DU CENTRE
-- *'M t .X,. .


PORT-AU- PRINCE (HA I T/)


SOITE *E66ALE : 1316


HMMBRE DE L'ASSOOIATKON, INTlAMWRIOAIwE DE PRMuSBe ,

No 28.081
756me ANN LUNDI 18 ET MARDI 19 MAI 1970,

CHRONIQUE DE MONTREAL m .


La Politique se pr6sente
parfois comme un Art
Exact, souch6 aux Mathe-
matiques.
Aux dernieres elections
provinciales, le PARTI QUE
BECOIS, ou INDEPENDAN-
TISTE, fonde il y a a peine
DEUX ANS, a obtenu le
QUART des votes, soit exact
tement 24% du nombre to-
tal de bulletins places dans
les urnes. Ce movement,
don't le centre est a Mont-
real, polarise JEUNESSE,
OUVRIERS et UNIVERSI-
TE.
Comme la Chambre legis-
lative est formee de 108
membres, le Parti Quoeba-
cols devrait donc y avoir
envoy 25 dtput6s, soit le
QUART de 108. Incroyable


mais vral, seuls SEPT (7)
de ses membres ont EtP -
lus. Ce rtsultat-faux A. a
base a entraine un correct
tif constltutionnel imme-
diat. San ce correctif, a-
morce par le Chef Indepen
dantiste Levesque et accep
te par le Premier Liberal
Baurassa, la JEUNESSE det
cue aurait deja bagarre.
GRADES ET PETITES
CIRCONSCRIPTIONS
II y a, dans la Province
108 circonscriptions electo-
rales et chacune envoie UN
depute A la Chambre, quel
que soit le chiffre de la po
pulation de cette division
territorial appelee tdat.
(Voir suite page 3)


Le Vice-Doyen de la Faculte de Seville
et les Oeuvres Essentielles

Em visit en HaUi oft il a haitiemme, le Vice Doyen de
eta impiessionnA par la beau 0 la Faculte des Letfres de Sa-
te de nos sites incomparable vilie le Docteur Francisco Mo
et la charmante hospitality rtales Padron qu'avaiL initro-
duitl e svmnathiu, firtc-


Le Ministre
Chalmers recoit
la Delegation
bahameenne
Samedi soir, A i'HOtel Chou
coune, le Secr6taire d'Etat
aux Affaires Etranigeres, Me
Ren6 Charlmers a offer une
grande reception en l'hon-
neur des membres de la del6
nation bahameenne. De nom
breux membres du Cabinet,
les membres des commi-
sions interminist6rielles, de
hauts fonctionnaires de la
Chancelleries en-
touralent 1 e V i b e -
Premier Ministre des Baha-
mas M. Arthur honna et les
autres membres de la delega
tion bahameenne.Ce dernier
Set le Chancelier Rena Charl
mers prononcerent au Chain
pagne d'importantes allocu-
tions, traduites par M. John
Pickering. Nous en reprodui
rons les textes dans notre
prochaine edition.Ce fut une
reception tres reussie.

Brillante reception
a l'Ambassade de
Pologne
Vendredi soir, le distingue
Charge d'Affalres de Pologne
et la charmante Mine Joseph
Luczyn offraient une brillan
te reception, en leur resident
ce de Bourdon. De nombreu-'
ses personnalitls de la di-
plomatie, de la culture et des
affalres avaient r6pondu a
leur aimable invitation.
On fit honneur au riche
buffet et on apprecia tout
particulibrement quelques sp6
cialites polonaises.
Les invites pass6rent des
heures agreables en compa-
gnie de M. et Mme Joseph
Luczyn.


teur de lInstitut Lope de Ve
ga le Docteur Louis Lamothe
a Pu l'opportunit6 d'avoir ate
requ par ie Reuteur de 1'Un!
versite d'laiti Maitre Leonce
Viaud.
L'honorable Vice Doyen
qu'accompagnait la promo-
tion sortante de sa Faculte
eut un long et interessant en
tretien avec notre Recteur.
Aussi, A son retour en Es-
pagne, le Docteur Morales Pa
dron considret a jutLe titre
comme 1'un des meilleurs au,
teurs et historians espagnols
et qui mettait la dernibre
main A un ouivrage fort int.-
ressant sur 1'Histoire Contem
poraine de 1'Amtrique Latine
fit demander au Docteur La-
mothe un exemplaire du
cProbleme des Classes tra-
vers 'Histoire d'Haitis tra-
duit en espagnol par lui, La
mothe ainsi que cerLtains do-
cuments ayant traits a s'Oeu
vre et A la polltique du Doc-
teur Francois Duvalier.
Le Docteur Francisco Mora
les Padron dtsirait precise-
ment avoir en mains ces do-
cuments de fagon a s'en
nervir pour consacrer un
cht pitre de son important ou
vrage & la revolution Duvalie
riste eL A l'oeuvre ia fois
scientiflque, litt raire et polio
tique de Son Excellence le
President a vie de la Rtpu-
blique d'Haiti.
Le Directeur de l'Institut
Lope de Vega qui a d'ailleurs
etC felicit6 pour sa traduc-
tion espagnole du des Classes a travers 1'Histoi
re d'Haiti vient d'etre solli-
cit6 par un correspondent
portugais don't la suggestion
est que cet important ouvra
ge du Docteur Francois Duva
lier soit traduit en portugais
de fagon a Atre a la portee
des 140 millions de person-
nes utilisant cette langue.


Temoignage d'Attachement Notre lronkie delante.-

au President Duvalier Le Frangais, tel qu'on le parole


p
tr


di
C
F
F
ta'
le
Pa
Po


Nouvelles du Nord

DRAME SANGLANT verbal, relache et en fuite.
Jeudi 7 du con ant, le mar De quoi s'agit-il ?
cde de Bakini a Milot a eta xxx
le theatre d'une scene horri- La Centrale Sucriere
ble. Un muet gargon de Citadelle demasnc en
ooucherie, poul dire son a- Juillet 1970.
mour a la nomm6e Rose Jo- Selon une source bir, in-
seph, lui saisit les scins. De- form6e J'Usine succii'c de
vant la reaction instinctive oWelsh Central Citadei]el se
de la fille, 11 lui auNraa un ra inauguree en jiullet pro-
coup de couteau au visage et chain. Toutes les dispositions
ensuite s'armant d m na- 'ceet effr s-nt deJA prises
chette de boucher lui adminli- par le c..i0 I --oonnaire Grego
tra un grand coup a la boa rino Ecage.i_, Des appeals sont
che. La victim a ete irals- iauc6s.aIt.A pioprietaires de
portee d'urgence a I-HpIItal 'girkIttlUc.,. I cme pretes
du Cap, grace a la cariionet- pour la recoile de ;c aire ins
te des Freres du Sacra-Coeur crire a un registre affect a
et fut internee a la salle de la champagne de 1970. Le mA
la Croix Rouge. L'assassin, me porte parole de la Cen-
arrtte, fut conduit a 1'Avant trale Caldos signal que d'oc
Poste du Bourg et sur une at
Air d rip a n ue de irocs- (Suite Pas 4. col. 2)


((Forces Armees d'Haithi
Quarter Gendral du D&-
artement Militaire du Cen-
e, Haiti, Rpubiique d'Haiti
Le 28 Avril 1970
A Son Excellence le Presi-
Ie.t A Vic de la Republique,
hef Supsreme er. Effectif des
orces Armees d'Haiti, des
forces de Police-et des Volon
aires de la Securite Nationa
, Dr Frangois Duvalier.
alais National,
ort-au-Prince.


trolees jour et nuit n'ont et
n'aurdnt pas de porte pour)
les apatiride &

Excellence, cette lettre cons-'
titue une confession solennel!
le tant devant la PatrIe qua,
devant l'Arnlee pour renou-..,
velerinotre sentiment d'indd.
fectible attachement envers
le Dr Frangois DUVALIER,
le Civilisateur et le Construe'
teur. Elle traduit aussi notre
Indignation parce que consta
tant que de mauvals fils ont
encore trahi e.Rn PAkP-


Nous allons examiner quel
ques probltmes d6licats po-
ses par 1'emplol de c'est (ce
sont)
1) Les femmes, c'est fiber,
c'eat dllcat (M. Pagnol, Ma
ruis, IV, 5)
C'est amusant, cette his-
toire.
C'est brutal, ces agisse-
ments.
Quand c'est suivi d'un ad
jectif, reprend ou annon-
ce un om qui est au feini-
,,1.,,,au ial 1,,,u'd


Excellence, e1
Le Soussige, toas lesOffi Daignez, Excellence, rece- de l'adjectif est commander
eiers et tousies EnrOles du volr le ronouvellemnent de no par c' et lon emploie la for
Dearteorent Militaire du re serment de Fiddlild. me masculine de Pladjectif
Centre nt appri par otre Pour les Officiers et les (qui est aussi en frangais la
Centre ont apprs par aVotreio Enrbles du D6partement : forme du neutre) :
e Diancht message 2 Avrl 1970 Abel JEROME Les femmes, c'est delicate ou
trle Dimanch Colonel C1970ard Major, Forces Armees d'Haiti c'est d6licat, les femmes.
et de sos accolytes en rebel- Commandant du Departe- Cette histoire, c'est amu-
lion : Trahison doablee d'irm nent. sant, ou c'est amusant, cet-
pertinence envers le Chef
Constitutionnel a Vie de la
Rpublique, Trahison accom
pagnee d'actes de banditis-
me, envers la Ville de Port- Le c li des lectii
au-Prince eL de ses habitants
et d'autres acts de piraterie
en haute met qui tendent A Balaluer 61a avec cinquante-si
diminuer l'Orgojeil negre de
I'Haitien de la Revolution Du SANTO DOMINGO.- capit6 par la mort subite de
valieriste. Mais helas corn- son chef si sympathique,
me en 1957, nous rapetons Un million cent soixante l'ancien president provisoi-
qu'ils sont fous. Nous, Excel- neuf mille personnel (horn re de 1965-65, Hector Gar-
lence, notre foi irreversible mes de plus de 21 ans et cia Godoy): quarante huit
en ce Destin se traduira-t- femmes Ge plus de 25 ans) mille ou 4%
elle assez en ecrivant que 1'E ont pris part samedi aux co 26 sieges de senateurs
toile Brille et brillera tou- mices g6nerales en R6publi sur 27, 75 de deputies sur
jours; parce nu'il est design que Dominicaine, selon les 93, et 85 pour cent des pos-
que la Missbion de porter Hal derniers chiffres donnes tes municipaux ont et6 ga-
Ti horse des Sequelles du Sous par la Junte Centrale Elec- 'gn63 par le parti reformis-
developpement Vous a 6tc torale apres le depouille te. Nous connaissons bien
confide par les G6nies et les ment general. en Europe le system de vo
dieux de la race. Nous cro- ; te cholsi qui 6talt le scru-
yons fIrmement dans 1'ac- BALAGUER et son parti r(t1 tin de liste sans panacha-
complissement parfait de formiste ont obtenu six ge, assorti de scruti n
l'Oeuvre. Cette nouvelle gran cent cinquante six mille tin majoritaire: ce, afin d'6
de Victoire sur les traitres, voix, soit 57% des suffrages viter la repetition du resul-
les assoiffes de pouvoir, les et pres de cent clnquantes tat juge malencontreux de
bannis de la Patile est une mille voix de plus que le to' 1966. Le vice-President elu,
autre preuve de l'invincibillt6 tal des 4 autres candidates ayant oblenu l@ plus grand
et l'inebranlabilit& de a-mar-E.uas..--.' norrbre de-vdix- lappKrte-
che ascensionnelle de la Re- Francisco Augusto LORA nait a un autre parti que le
evolution. (Vice-Pdt.) et son mouve- President.
Excellence, soyez assure ment d'Integration anti- re- x X
qu'ils ne sont pas nombreux electloniiste (MIRA): deux
ces indignes, qu'ils ne sont cent cinquante sept mille INCIDENTS MINEURS
pas nombreux dans Votre ou 22%. SANTO DOMINGO.-
Jeune Armee ceux-la qul ac- Le General Wessin y Wes Le pourcentage d'absten-
cepteo.t la trahison a la di- sin et son part Quisqueyano tion juge assez Elev oest ha
guiite, a la loyaute eta la fi- democrat : cent quaiante bituel en Europe: trente
delite et ils soni ncmbreux trois mille ou un peu plus -pour cent comparativement
ceux-lA qui comprennent Vo que 11%. aux chiffres de 1966 et aux
tre philosophie dans Ia ubtte Altonso Martinez it son estimations de la popular -
incessante mene en vue de patti revolutionnair- so tion recuelbies par la Jun-
forger la nouvelle Haiti et clal chretien: soixante cinq te Centrale Eleetorale. L'on
qui ont jure de vivre ou de mille ou moins de 6% en rend responsible le
mourir avecVous. Jaime Manuel FERNALN- faith par le Patti Revolu -
Excellence, les frontieres DEZ et le movement de tionnaire Dominicain et son
de mon Gommandement con Conciliation Nationale (d6- chef Juan Bosch d'etre res-


Divergences de divers ordres entire Moscou

et Bucarest


MOSCOU (AFP).
(De Jean Raffaelli)
Les divergences economic
ques militaires et politiques
entire les deux pays parais-
sent au centre des discus-
sions ouvertes, ce martin, a
Moscou, entire les chefs des
parties Sovietique et Rou-
main, MM. Leonide Brej-
nev et Nicolae Ceausesco.
Pour les milieux socialis-
tes de Moscou, il s'agit de
dissensions anciennes don't
la trame est connue, mais
que J'acttialite replace au
premier plan, qui rctaident
toojurs la conclusion du
n o u v e au t r a it e d'a
m i t i 6 sovieto rou -
maom, eL que la direction so
vietiqte extend surmonter
ftt-cc partiellement mais
spns retard."
Seule parmi les autres
pays socialists de 'aile so-
vietique, la Roumanie conti
nue, en effect, A pratiquer
une politque A part, sou-
vent sons torme d'obstruc-
tions "fdir e, dAns un
certain" hnmbre de domal-
nes-cl6..ot- leJ Kremlin veut
votrt,'.papliqper une line
comb5 lfl e. -
FRONT ecornomique. C'est
le. Ftont oil lesa tiraUle-
ments-nt et le le plus forte
ment % 6duits. Cependant,
mafl Oth.lo.-Ieprise en main
en Aifli1969.. A la 23ame


Session du Comecon a Mos-
cou, la Roumanie continue
de rejeter 1'integration et
ne parait s'engager que mol
element dans la coordina-
tion. Une meilleure harmo-
nisation s'impose pour le
Kremlin, dans la phase fina
le de la preparation, coor-
donnee, des prochains plans
quinquennaux 1971-75.
Un editorial aujourd'hul
dans sLa Pravdas rappelle
opportunement la position
sovietfque: La coordination
des plans economiques prend
une importance toujours


plus grande. Mais I'URSS
ne manage pas ses efforts
pour que l'amitie, la coope-
ration et la cohesion des
pays du Comecon se develop
pent constamment :
2. MILITAIRE. L'opposi-
tion de Bucarest A. une in-
tegration plus poussee ap -
parait plus forte dans ce
secteur que dans celui de
l'economie. Au meeting so-
lennel leninlste du 21 A-
vril A. Moscou M. Ceauses-
co appuie la line d'indt-
,.(Suite page 4 col. 8)


DUmanche a Radio-HIaili
Le critique J. DoMhiaIqm4e :ecowmaMd la
lecture du livre de Charlier


Danas a partie de i(emis-
sion de eRadio Haitti con-
sacree les, dimanches a 5 h
p.m. la critique des revues,
des liyres etfdes comptc',-ren
dus spacifiquement litterai-
res et -d'iifor,.ailr. genera
les not.re amt Jean Dorzini-
que animateur efficient et a-
cout6 de ctte at;,tlon a .ac-
cide, iaviit hk'., mine atten-
tion special au rtn'et ouvr.
ge du confrere Dunbayric
Charlier eTERRES D'AN-
GOISSES ET D'ESPOIR... -
11 1'a situe parmi les .ivres


parus qui out fait sensation
la semaine derniere. Dans
cette prose elegant et vivan
- e 'qui filed A la critique il a
souiignl le caractere d'lnfor
inafloUs.utiles des recits de
Charlier sirtout lorsqu'll ana
lyse les 6v6nemeints vecur et
les constitations fates & For
mose, au Vietnam, au Cam-
bodge et en Espagne.
Dominique a partag6 avec
I autelir ses angoises et Tla-
mertume que lui lalssent les
iSuite page 4, Col. 8)


te histoire.
C'est brutal, ces agissements
ou ces asissements, c'est
brutal.
C'est 6tonnant la quantity
de vaiaselle qui disparait
Labiche, La Gramihaire, 1)
2) C'est... qui, c'est... que
~'est pas toujours un galli.
cisme.
tUne phrase commen.-
gant par c'est... qui, c'est...
que dolt toujours tre inter
pretee en frangais, car elle
peut repondre A deux situa
tions : 1) On identifle A 1'al
de de c'est... qui un term
ou un syntagme pr6dicat :
C'est Trotte-Chemin qui
rentre. Variante : Tiens!
TrOtte-Chemin qui rentre.
(Voir suite page 2).


es consequences

de 1'Affaire Garaudy


PARIS (AFP)
Un novel, isolemcnt polite
que du Parti conn.unriste
frangais est, selon la plupart
des observateurs, la pre.rnite-
re consequence previslble,
sur le plan intdrieur, r'e la
querelle qui oppose les ac-
tuels dirigeants, de ce Parti a
Roger Faraudy, 57 ans, an-
cien Chef de file des Intellec
tuels tommunistes frangals
et qui a level 1'etendard de la
revolte contre Georgese Mar-
chais.
En niettant la lumikre sur
la fidelity inconditionn.ele de
ce group dirigeant sux the-
ses de Moscou, I oger Garau
dy, a selon les m mes obser-
iateurs, pratiquement ruine
tout espole d'uie reunifica-
tion prochaine de la gauche
Trangatse.


La p'dldi.qune entire Ro-
;er Garaudy eo tes dingpants
communistes a 'pris en Fran-
ce une ampleur considerable
depUis-quinze jours.
Elle doit trouveo son 4pilo-
gue, sur le plan interieur du
Parti, par 1'exclusion defini-
tive du phildsophe communes
te au couurs de la reunion, de
main et apres-demain, du
comite central du P. C.
. Cette exclusion r i s q u e
en fait de moutrer aux res-
ponsables de la Gauche non
Clmnouniste, partisans de
1'Unit6 de l'ensemble de la
gauche, que le Printemps de
Paris est come le Prin-
temps de Prague. Il est effa-
ce par la normalisation, par
la victoire des pro sovieti-
(Suite page 4, col. 3)


ons en Republique Dominicaine

ept pour cent des votes Climat des Elections en R. D,


te a l'ecart du scrutiny. 2
groupements communes -
tes ont suivi ce geste. Dans
des bureau de vote isoles
de plusieurs petites com-
munes, notamment a Alta-
mera, A la Descubierta, a
Seybo, A Valverde, A Lupe-
ron, les urnes ont ete enle
vyes par des inconnus, qui
ont eta poursuivis sans suc-
ces par les calcaldes Peda-
neos gardenss chanfpA-
tres). A Hato-Hayor, le Mai'
re, Mme Maria de Braa Al-
varez est more d'un arret
du coeur, samedi, a 6h a.m.,
au moment de proclamer
1'ouverture des bureau de
vote.
Dans quelques bureau de
vbt6 i't-randes villes, no -
tamment A Santiago de los
Caballeros, San Pedro de
Macoris et Santo Domingo,
de jeunes atudiants ont bru
16 le contenu des urnes en y


versant des products chimi-
ques. Plusleurs d'entre eux
ont pu etre arretes quand
lts ont tent de repeter le
faith en dautres burealtx de
vote.
Cinq bombs ont ete de
posees dans des 6coles. qui
abritaient des bureau de vo
te A la Capitale et a San-
tiago: deux ont pu atre dds-
amorcees et une troisieme
arrosee d'eau par les pom-
piers. Deux jeunes gens ont
6te bless6s samedi soir A
Santiago. en 'tentant d'atta-
quer les bureau oL 1'on de
pouillait les urnes. Un Jeu
ne hbmme a ete6tue dimAn-
che soir, a la Capitale.
Dans 1'ensemble, le clinmat
electoral a et' btras came
dans tout le pays, sans les
graves chocs que 1'on crai-
gnait.
ATTITUDE DE L'ARMEE


!nstavnita nis


par Claude Dambreville


Samedi matin, est parties
pour le Mlexique iadame Ba
lim Zuraik. Elle y sajourne-
ra un mois environ. Le but
de son voyage, Cest de visi-
ter des parents. Le m6mem
jour, a pris l'avion A destina
tion du mome pays, Madame
Jean Baboun. Cette voyage
se est all6e assister au maria
6c de sa petite-fille. Le 11
juin prociain en effect, Dia-
na Kawas ct Edouard Mar-
cos prononceront le grand
OUI.
Monsieur Leo Meyer, pro-
prietaire de la pharmacte du
meme nom, s'est rendu en
Allemagne. II compte y pas-
ser trois mois, mais il cat un
tanlinet trileux, et 11 ne s'en
cache pas. aTout depend,
m'a-t-il dit, s'll fait frold, je
serai force d'abreger mon seC
jour.e
xxx C
Le cominUandant Enrique
Fromer, un vieil ami d'Haiti,
restera une semaine hors du
pays. II a pris l'avion sarnedi
A destination de Miami. Le
commandant Fromer, qul
parole le frangais aussi bien
que l'anglais, est un home
plein d'entregent et d'dner-
gle. Il visit Haiti depuis
quatorze ans. Il y possede des
industries.
T xxx
. Nous compatissons a Fan-
goisse du UomnmerganL Go-
rard Baussan et de sa fem-
inc. Us swot parts samnedi a-
vec leur fils de cinq ans et
demi, Thirty. Ceiul-ci va su
bir une intervention chirur-
gicgle des plus delicate a
1'Institut Cardiologlque de
MolAtrb.al Le netit Thirry


souffre'd'iine affection car-
diaque- congenitale
S x xx /
Madame Lt-s.,ca Herard a
vu ses valances s'achever sa
iedi. Ele est repartie, apres


SANTO DOMINGO.-
Sblon des observateurs
bien renseignes, l'Armee C-
tait dacidee a taire un coup
d'Etat si l'urne avait dtet la
vorable A tout autre candi-
dat que Balaguer. Cepen -
dant les journalists etran
gers sont unanlmes a re-
connaitre que les membres
des forces armees cnt plu-
t6t fait preuve de measure
durant le deroulement des
operations electorales;, e
sont tenus a vingc ou tren
te metres des bOlreaux de
vote, n'intervenant a. cha-
que fois que sur requisition
des presidents et membres
de ces bureau.
Cependant; a Porto Pla
ta, A Santiago, a San Pedro
et surtout a la Capitale,. les
forces armees n'ont pas en
core regagne leurs caser-
nes. Les places publiques et
principaux carrefours de
6me que le celebre Pont
:Duarte I'de Santo-Domingo
sont encore occupies par des
detachements important,
pourvus d'armes automati-
ques et appuy6s par des
- blinds. Depuis dimanche
soir, les patrouilles aerien-
nes et navales ont ate in-
tensitfiees.
Selon des rumeurs, ces
precautiosis sont prices eri
vue de prevenir toute tonta
tive de soulevement r6vo-
lutlonnaire de la part des
caamanistes, des mouve -
ments extremists smaois-
tess comme celui place sous
le patronage du guerillero
colomblen Camllo torres. -


Geux mois tdans sa famille, x T
Elle paisera' d'abord quelques CONFERENCE DE PRESSE
jours a Kingston avec des pa. DE BALAGUER
SANTO DOMINGO.--
(suite page 4 colonne I Le President-ElU, Dr. Joa
quim Balaguer, a tenu une
important conference de
press, a laquelle ont assis
St6tous les colleagues de la
press quetidienne et liebdo
ou4t madaire de la Capitale et
Touttes des provinces, les reporters
de toutes les stations de ra
par Raymond Philoctete dio et tous les correspon-
dants strangers. t-
La chute d.Adai eat chAn six
t.e, de faVon allusive ou di- Le President qui avait Au
roete, dans bien des oeuvres, sea c6ls le vice Pdt Clu, Dr
ou traits : .depuas .. apolo Carlos Rafael Goico Mora-
gUqtue patrolgiogiqu, au Mo- les, g remercie cette forte
yen Age, jusqu'A... it-Adamr majoritL de la population
exilbu, de I'crivain hollan- d'avoir demontre 6 la gran-
dais Vondel et ale Paradis d onhianco nu poitique sui
perdu de Milton..e e icain pa- enlagouvernementliue i
sant par Ic poeme ; vi e par son government
d'Arachel. (suite page 4 colonne 5)
Et I'histoire esf belle, en
effet..


Arrete de Ch6mage
Le Secretariat Exscutit
Priv6 de Son ExceHence Mon
sieur le President A Vie de
la R6publique informed que
les Services Publics, les Eco
les, le Commerce et l'Indus-
trie chbmeront le Vendredi
22 Mal -1970. Jour de la Sou-
veralnet6 et.de la Reconnais
sarice Nationale.
Port-au-Pce., le 19 Mat 1970
S Pierre BIAMBY
Secr6taire Executif Prive.


....... Piperazine citrate U.S.P.

N A V COMPRIMES ET SIROP
ELIMINE COMPLETEMENT LES VERS INTESTINAUX

FIN A V EI'R .~ Aecaris, Oxyures 2

AlR ATIRPrtau-Prince. HaDtY .i2
..... ..0 Box. 192. Tel : 2-2020.

M MOM3,


ARITHMETIQUE

ET POLITIQUE
(UNE DEFAITE VICTOIRE MODIFIE
LA CONSTITUTION DU QUEBEC
par Charles Fernand Pressoir


par le Dr. Pradel Pompilus


Le couple, rapport la Ge-
nuse (2:25), vivait tout nu
dans l'Eden que l'on situe, je(-
crois, dans I'Asie du Sud-
Ouest, aux environs du Tigre
et de I'Euphratc. II n'eprou-
vait auenn sentiment do hon
te. Et voila qu'un jour Eve,
sur les conseils du goata du fruit de I'arbre qui
se trouvalt au milieu du jar
di; et'e dlle en offrit A son
marl. .
Adam (niettez's -vous i sa
s t- ite page 4 co16nne 7)


rdarrrCE-i-6-~h-~&'r~DL~Yr~~~riur


I


p







L2 NOUJZiL1BT3~ IHB!~ 19 IX' M1~DT 19 ~tAY1ET~


H. A. T. A.momde ve1a 91, RIIv T- eufTAs n is Ye a I A.TA


Le Franc sl l a r paa
(Suite de la ltre page)


2) On met en relief au mo-
yen de c'est... [qul, que] ur
Lerme d une phrase prealca-
tive: c'est ainsi qu'on m's
rapport I'histolre. C'est lul
qul t'a avertt., (Wagner et
Pinchon, Gram. du trangais
class. et mod. p. 508).
Ainsi c'est ... qui Identifle
seulement un terme pr6dicat
dans la phrase suivante:-
Quel est ce monsieur?- c'est
un jeune homme qui m'a fait
danser au bal du huitleme ar
rondissements (Labiche, Voy.
Per. I, 4), aiors qu'il met en
relief dans cell ci: iCe
n'est pas moi, c'est la mason
qui agit, (id. ib II, 7) dans
le premeir cas, 1i s'agit sim-
plement d'identifier le sujet,
et 1'on a un terme pr6dicat,
un jeune home, develop!
par une proposition relative
mais dans le second, il est n6
cessatre de lever un doute
sur l'identit6 du sujet.
par la manitre d'lntoner, de
Her et de couper:
C'est Trotte. Chemin qui
rentre n'est pas coupd
C'est ainsi/ qu'on m'a rap
port ihistolre. C'est lul/ qui
t'a averti supposent une cou
pe et un accent d'intensitqe
sur ainsi, lub. (Wagner et
Pinchon, ib.)
Dans le group de phrases
qui vont sui-re, 1i y a sim -
pie identification. Est-ce- sin
gnlier? c'est un ami de Pin-
gley qui sauve mon maria (La
biche, Voy. Per. II, 9). C'est
une lettre qu'on apporte de
la part de Madame la duches
se de Montefrascone (Labi -
che, L3 poudre aux yeux,I, 7)
Mals vous oubliez que je suis
coquette, paresseuse a faire
piLi6, et 6tourdie, surtout &
tourdie- Qui a jamals dit
cela, madame Un de mes
amis Un impertinent -
Pas toujours. C'est un origi-
nal qui fait des portraits cha
que jour devant son miroir
et aui le peint a son image.
Devinez le. C'est an diplo-
mn.:te qui cst asLez bon musi-
cien... c'est un amant plein
de d6licatesse qui, pour ga-
gner le coeur d'une femme,
lui adresse des compliments
par usa e get des injures par
distraction. (Musset), on ne
sauralt penser a tout.
Dans le second group, il
y a mise en relief marquee,
dans la langue parl6e, par
la coupe et l'intonatiori:
Voila des bans ... vous
etes bien bonnes de rester
plent6es la comme deux fac-
tionnairc3.- C'est toi-mtme
aui nous as dit: Restez 16
(Labiche, Voy. Pers. I, 6)
Allons! c'est six cents
francs que je te dois (id. lb.)
Soyez tranquille! Ce n'ess
pas pour vous que nous fe -
r'jis des falcons (Labiche, La
poudre aux veux. II 2)
-- qOn dit: C'est a vous
que ie parole (c'est de vous
oue je parole) (et non plus:
c'est vous a aui je parole, qui
sont des constructions archai
nues. C'est de la aue je viens
(et non d'oa je vieas). C'est
au oe je vais (et non oI le
v,. A. Thomais, Dict. des
difficulties de la Ig. franqals,
p. 7ri
Les forms archaiaues
nroscrites ici ont Lendancoe
-r.ensurair non a.iel'ment
dans les langues litthraire,
mais aussi dans la langue
cursiv e, ce ll e du
journalism : D 6 j a, chez
IP ,'itestatw'ires de routes
natures, on faith des comptes
on affiche des course. C'EST
L'AMEBRICAIN DON'T LA CO
'IE EST LA PLUS FORTE.
(J. F. Rahn.l'Exnress, No 979.
1 19 avril 1970, p. 22). I1
ot vrli aue le tour: e'2est de
l'Am6ricain que la c6te esat
la plus fermes serait peu na
turel. le dcterminanlt de I'A
mpricain, precederait le de-
termino da cotes. contraire-
ment a la sequence proggres


- sive qui caract6rise l'ordre des
i mots en ,ianqais..a Autre
example: Cette ann6e-ci, IL
ME SIMBLE QUE CE SOIT
I MON BON CONFRfERE J. J.
t JAp!'lB, SUI...tUEL 01o4
s S'A SGRaE (lea-- Dutourd
In Nouveau Monde Z4/4,
a 1970.- 6 3) au.llieu.de: il me
t semble que ce scoit sur mon
- bon J. J. Gauthier que l'on
t s'acharne.
t II Asseyaz vou.!
Et non !
MEtTTEZ-vous!
Le Littr, a l'article met -
tre, 370, ou plus exactement
SPl'article se mettre, 6crit ce
qui suit: Mettez vous 15,
c'est a dire asseyez-vous, pre
nez place a table., Et de ci-
ter un example de Mollre'
Je veux un gendre qui m'ait
obligation de ma fille et a
qui. je.pulsse dire: mettez -
vous 1i, mon gendre, et dinez
avec mol., (Bourg. gent. IV,
12),
De ce sens special asseyez
vous, prenez place a table,
l'expression emettez-vousp
est, passe au sens plus large
de: asseyez vous. Tres cou-
rante en Haiti, elle ne s'em-
ploie pas dans le francais
standard du moins je ne
l'ai jamais entendue a Paris
et je ne l'ai jamais rencon -
tree dans 1'oeuvre d'un dra-
maturge ou d'un. romancier
proche de nous. II semble mn
me que ce soil un provincia-
llsme assez mal vu des Pari-
siens.
Dans les Carnets du major
Thompson, Pierre Daninos
s'en amuse dans tes terms
sulvants :eDdcid a tout essa
yer pour me perfectionner,
je poursuls mes voyagLes.
Pour satisfaire ai une certai-
ne logique, j'allai d'aborc '-~"
dre visit aux Tiberghien
de Roubsix, oue j avais con-
nus pendant la guerre. M. Ti
berghien m'accueillit en me
disant:
aMettez vous...
Je supposal un instant
qu'il allait me demander si
ie mettais des calecons de
toile ou de lane. mais il se
content de repeter: -Met -
tez-vous en m'indiquant
un fauteuil.
Je m'y mis.
Oueloue temns nlus tard.
arrivant a Marseille. J'enten
dis M. Pappalardo s'6crier en



ACHETEZ AL

LA MONTRE




i


me voyant: sRemettez-vous,
cher major Tommepesonnd.,
Je pensal qu'll allalt m'appor
ter un cordial, mais c'etait la
simple facon de m'inviter &
prendre un siege.
Je m'y remis. (op. cit. p.
120)
Conclusion: I1 vaut mieux.
ne pas dire: Mettez-vous!
mais: Asseyez-vous !
N6anmolns vous pouvez em
player les tours siulvants
dans lesquels entire le verbe
cmettre,, en d6pit d'une sim
plicite qui leur done un air'
crdole:
Quand pars tu?
Cette apres midi vers
trois heures.
Bien. J'iral te METTRE
a la gare (Duham. Pasq. VIII.
p. 287).
II pleurait un bon coup le
jour de l'enterrement, tor -
dait son mouchoir en ren -
trant ET LE METTAIT SE -
CHER SUR LE FIL (Marcel
Aym6, La Jument Verte, p.
5)
Vous pouvez dire, aussi
A L'HEURE QU'IL EST au
sens de: a la minute pr6sen-
te, ou : vu l'heure avancee
blen que cette expression soit
I'ancetre de notre creole als-
kil6, employed au sens de: h
present:
A L'HEURE QU IL EST,
quand on a fait six heures
dans le Camgou, la grande
affaire, c'est de souper (Mern
rade, Nouvelles, p. 262) Le
copain qui jouait le maire
est mort A L'HEURE QU'IL
EST (G. Simenon, M. Gallet
dc6dd6, Qeury II, p. 276)
-- IL PLEUVINE
Si vons doutez de 1'authen-
ticit6 franchise du verbe
e oleuvinait. sachez que le La-
rousse 1968 a lev6 votre dou-
te. Ce mot y est en effet no-
td A cOtd de oleuvasser, dans
le sens de: pleuvoir l6gtre-
ment. II est d'ailleurs emplo-
y6 dans Raboliot, Prix Gon-
court, de Maurice Genevoix:
Mais ce besoin de chasse qui
vous empoignait tout Ea -
coup, come ca, parce qu'il
pleuvinait dans los tenebres
6paisses (op. cit. p. 40)
Peut-on dire: ailuimer
'a lumilre ou allumer los lu-


mieres?



JOURD'HUI
DE DEMAIN


I


FORTIS


La premiere montre automatique
fabriquie dins le monde est en
vente-a l'horlogerie bijouterie


E. BERTHOLD


33, Rue des Mir


acles.


Un auditeur m'a pose la
question reproduite ci-dessus.
N'y a-t-l1 pas 1& un pldonas-
mie, poursumt-il, et ne vaut-il
pas.mieux dire: aflumer les
lam)pe .sou, le 1 phares?
Ne soyons pas plus royalis-
tes. qe le rt: Duhamel a em
ploy 10. gamsupe: allmner la.
lumire dans la Chronique
dA Pasquier, t. VIII, p. 149:
<.Je vais allumer la lumitre,
dit Joseph,. en frottant une
allumette., s'agit ici, non
pas d'un pidonasme, mals
d'une construction normal
que le linguiste genevols
Charles Bailey a dppeiie ub-
jet effectu, tandis qpe dans:
j'al allume les lampes, le
group Ales lampes repr6 -
sente un objet affect. Ii en
est de meme dars: J'ai perce
un trou (objet effectuC) et
j'al perc6 un mur (objet at-
fect6),
Dites: Tu prends du ven
tre.
Pour mettre un camarade en
garde centre une obesit6 nais
sante, ou pour le ftliciter de
ce qui est,: chez nous, signe
de prosp6ritt, nous lui di -
sons: TO ftils du venture. II
semble qu'en France on dit
plut6t: Tu prends du venture,
comme: Tu prends du poids,
tu prends de 1'embompoint.


A i n s I s'exprime Duhamel
dans la Chronique des Pas -
quier: On prend du venture
quand 1'esprit se leldcnie et
consent A la decadence.i (op.
cit. t. VI,p. 90)
EN CINQ SECS
Dites: en cinq secs, Tout
de- suite, sur le pouce,. pour vi
der 1'affaire en clnq sees,
et qu'll n'en soit plus ques -
tion (Duham. Pasq. VII, p.
41)
D'ailleurs, je l'ai mis a la
porte en cinq sees [sans trait
d'union] (M Pagnol, C6sar,p.
181). En cinq sec [sans s a
sec (Robert, sous cinq)]
Le sens de l'expression res-
sort assez clairement du con-
texte des deux premiers ex -
emples. Elle signifie: trrs ra-
pidement,
Parce que dans e champ
s6mantique du mot clrq se
trouve le mot sept, chiffre
tris rapproch de cinq, parce
qu'on entend souvent dire un
cinq A sept, vous serez peut-
Atre tents de dire: en cnq
sept. Mais il faut dire. en
cinq sees.
L'origine de 1'expression,
je ne 1'ai pas trouv6e dans
Maurice Rat (Dicticnnaire
des locutions frangaises) ni
dans le Quillet, en 1'emplo-


yant vous aarez pour garant
i usage des 6crivains.
Ottes: It est avocat ex6-
outant, it est mddecin e:.,
exercise.
L'habitude oudle gout dela
lutte nous fait dare bien sou
vent de ce cote ci de l'Atlan
tique :HI est avogat militant
ou mnedecin militant ou me-
me professeur militant. En
France on dit de preference:
avocat exdcutant, mn6decin
en exercise.
Attention aux nuances
qul s6parent l1i phrases sui-
vantes: -
1) Cet home ne m'est
rien: 11 n'est pas mon pa -
rent
Cet home ne m'est de
rienn:il m'est indifferent.
2) Je partial la velle de
Noel: le jour qui prec6dera
immtdiatement Noel
Je partirai a la veille de
Noel: aux environs de Nobl,
1'un des ours qui precede -
ront Nobl.
3) Je seral chez moi mar-
di: le mardi qui suivra le
jour oui je vous parie
Je serai chez moi le mardi:
tous les mardis
Te sera4 chez moi un murdi:
un mardi a. determiner.
Pradel Pomipilus


ADAM KADMON donne des
noms & toutes I e s betes
et aux olseadx des- cleux, ab
tous les animaux d e s
champs, mais pour 1'homme,
11 ne trouva point d'ltres
semblables a lui (Gendse 11,
20)
Le sens estlrique de ces
noms d6signe des 6tres in-
fdrieurs a l'Homme-Archd-
type.
Martinez de Pasqually con
clut que Dieu s'est servi
d'un intermediaire en di-
sant: La Terre (La mature
porte le majuscule dslignant
ainsi un esprit distinct de
Dieu se mouvait sur les
eaux.
Le term porte le majuscule designant
ainst pn esprit distinct de
Dieu, car, ce serait un non
sens que Dieu soit ndcessal-
rement l'Esprit de Lul-mt-
me.
Or, la Genese ne dit pas
que Dieu se mouvait sur les
eaux. Elle nous enseigne plu
t6t que l'Eternel Dieu prit
l'Homme et le plaa dlans
le jardin d'Eden pour le cul
tiver et le garder. (Gentse
11-15).


Ce jardin est un symbol
signifiant la conna'iMace Di
vine accessible aux Stres re
latifs.
Done 1'Homme primltif.
I'Arch6type, nest pas un
6tre de chair, mais un es-
prit 6man6 de Dieu, compo-
sa d'une forme analogue au
Corps Glorieux ddfini par les
Tdologiens, cr6d par 1'Eter-
nel .Dieu et d'une 6tincelle
animatrice qui est elle-mi-
me intdgralement divine,
puisque la G6ntse nous dit
que ce fut le souffle meme
de Dieu.
Done Notre Homme Arch6


type est semi-divin issu de
la matl6re primordial par
sa forme et issue de Dieu par
le souffle qui 1'anime, souf-
fle 6man6 de Dieu Lui-mi-
me. Alors, 1'Homme Arch6ty
pe voulant cr6er des 6tres
spirituels comme Dieu avait
cr66 des Anges, n'a faith
qu'objectiver ses propres
concepts. Mais quand il a
voulu leur donner des corps
il les a int6gr6 dans la ma-
tire et voulant animer cet-
te matidre primordial, 11
n'avait fait que s'enliser lui-
mn)me. En imitation de l'Ab
solu, l'Homme Archetype ten
ta de se career une matitre
premiere. C'est lA l'origine
de sa chute.
Or l'Homme Arch6type
est un Etre Androgyne. C'est
cet element ndgatif que Adam
va objective hors de lui-
mtme, c'est ce cot6 gauche
fdminin passif, lunaire, stne
breux, materiel qui va se s6
parer du cot droltl mascu-
lin, actif solalre, lumineux,
spiritual qui donnera nais-
sance a Eve.
La Femme Archdtype est
done tire d'un des deux
c6t6s de 1'Androgyne et non
de ses cOlt6s; car Adam a
dit : Celle-ci est enfin les os
de mes os la chair de ma
chair, Elle sera nominee
Femme (Isha en hdbreu)
parce qu'elle est tire de
I'Homme ( Ish en h6breu )
Done lhomme Archetype
s'est done d6grad6 en ten-
tant de s'6galer a Dieu. Son
nouveau domain, c'est 1'u-
nivers materiel plein d'im-
perfections et de maux.
Mais cet universe nouveau
est devenu par la suite le
refugd des entitds ddchues,
ddsireux de s'dloigner de
l'Absolu, dans l'espoir d'6-


chapper aux Lois Eternelles.
Ces Entit6s ddchues, ces
6tres mal6fiques ont tout in
tdret a ce que 1'homme Ar-
ch6type continue d'organi-
ser, d'animer la matilre. Et
la mort physique, les r6in-
carnations deviennent les
seuls moyens par lesquels les
Entitds d6chues manlfestent'
leur emprise sur 1'homme.
A ce compete, l'homme Ar-
ch6type pour reprendre sa
place premiere sent la n6-
cessit6 de se d6barrasser de
cette matilre quil imprisonn
no. Or, l'homme-individu,
reflet materiel de 1'Homme
Archetype, est lui-mtme le
reflet de Dieu, du Verbe pri
mitif, de 1'Esprit de Dieu-de
la Genese.
Pour 6chapper aux cycles,
des reincarnations successi-
ves, 1'homme-individu doit
se d6tacher de tout de ce qui
l'attire vers la matilre c'est
a dire s'elever moralement,
Mals nous ne devons pas
perdre de vue que les entities
d6chues luttent elles aussi
centre cette tendance de
1'homme vers la perfection,
par mille tentations, pour
pouvoir conserve sur lui son
emprise occulte. L'homme
doit done letter, letter sans
cesse pour les rejeter hors
de son dommaine. Comment
peut-il letter?
Martinez de Pasqually nous
montre le Chemin : par 1'Inl
tiatlon, laquelle le rapproche
ra des elements de l'Arch6ty
pe, lui enseignera les moyens
de hater 1'affranchnchisse-
ment d6finitif pour lul-mdme
d'abord et ensuite pour I'hu
manit6. Ce sera la liberation
definitive individuelle sulvie
de la grande liberation col-
lective, permettant a 'Ar.-


DANS NOS CINEMAS


Mardi & 6 h. et 8 h. 31
Mercredi a 6 h. et 8 h. 30
NEVADA SMITH
Entr6e Odes. 2.50 et 4.00


CINE PALACE
Mardi a 6 h. et 8 h. 15
DU HAUT
DE LA TERRASSE
Entr6e OGd. 1.00

Mercredi a 6 h. et 8 h. 15
UNE MINUTE POUR
PRIER UNE MINUTE POUR
MOURIR
Entr6e Gde. 1.50


Mardi a 6 h. et 8 h. 15
LA SYMPHONIE
DES HEROES
Entree Odes. 2.00 et 3.00
Mercredi a 6 h. et 8 h. 15
DEVINE QUI VIENT DINER
Entree Odes. 3.00 et 5.00


PASAMO"NT
Mardi a 6' h. et 8 h.
JOE CALIGULA
Entree Gdes. 2.50 et 4.00
Mercredl a 6 h. &t 8 h.
UN HOME
ET UNE FEMME
Entr6e Gdes. 1.50 et 2.00


Programme da Lundi 18 Mai au Samedi 25 Mai
Consultez votre conseillkre :
MARDI .......... 9 h. t 1h. a 100.000 ARTICLES
MERCREDI .... 9 h. a1 h. a 100.000 ARTICLES
JEUDI ............ 9h. 1h. FOOD STORE
VENDREDI .... 9 h. 1 h. a FOOD STORE

Demonstration tous les jourssur rendez-vous
a CASA POMPADOUR'
cRappelez-vous Madame, Bele ce soir Ride Dcmains
L'Avenir. de votre peau se joue a trente ans...
HELENA RUBINSTEIN


DRIVE IN CINE
Mardi a 7 h. et 9 h.
LE RENARD
Entr6e $ 1.50 par voiture
Mercredi A 7 h. et 9 h.
OPERATION CAPRICE
Entree 1 dollar par voiture


CENTRE CULTURE
AUDITOlIUM
Mardi & 7 h.
BLONDE DU FAR WEST
Entree Gde. 1.20


ETOILE CINE
Mardi a 6 h. 30 et 8 h. 30
LA FEMME REPTILE
Entree Odes. 1.20 et 2.00
Mercredi a 6 h. 30 et 3 n. 30
LE POINT
DE NON RETOUR
Entree Gdes. 2.00 et 3.00


A MAGIC CINE
Mardi a 6 h. 15 et 8 h. 15
L'AMOUR
Entr6e Gdes 1.20 et 2.50
Mercredi IA 6 h. 15 et 8 h. 15
TROIS PISTOLETS
CONTRE CE8AR
Entrde Gdes. 2.50 et 4.00


MONTPARNASSE
Mardi S S6-h. 15-et 8 h.
FACE D'ANGE
Entr6e Ode. 0.60
Mrecredl a 6 h. 15 et 8 h.
REQUIEM POUR GRINGO
Entree Gde. 1.00


CIN ELDORADO
Mardi a 6 h. et 8 h. 15
MAMA DOLORES


Entrde Gdes. 1.20 et 2.00

PARTISANS CENTRE 8 -
Entr6e Odes. 2.50 et 4.00



P PARFUM


CINE SENEGAL
Mardi a 6 h. 15 et 8 h. 15
HOMBRE
(S6ance populaire)
Entr6e Gdes. 0.60, 1.00 et 2.50
Mercredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
RINGO AU PISTOLET D'OR
Entr6e Gdes 1.50, 2.00 et 2.50


AIRPORT CINE
Mardi 9 6 h. 30 et 8 h. 30
En 16re Partie :
L'ENSEMBLE TROPICANA
DU CAP
En 2eme Partie :
EL GALLO DE ORO
Entree Gde. 1.00 et 1.50
Mercredi ia 6 h. 30 et 8 h. 30
LA DIABLESSE
Entr6e Gdes. 1.00 et 2.00


De Luxe Auto Cins
Mardi a 7 h. et 9 h.
IPCRESS, DANGER
IMMEDIATE
Entree 1 dollar par voiture
Mercredi & 7 h. et 9 h.
L'HOMME QUI VENAIT
DE CANYON CITY
Entr6e $ 0 60 par personnel


CINE OLYMPIA

Mardi (En Permanence)
BONNIE AND CLYNE
Entrde Ode. 0.60
Mercredi (En Permanence)
LIS 7T GLADIATEURS
REBELLES
Entree Gde. 1.50


CINE UNION
Mardi a 6 h. 15 et 8 h.
ROSES ROUGES
POUR LE FUHRER
Entr6e Gde. 0.60
Mercredi a 6 h. 15 et 8 h.
LA BATAILLE DE LA
VALLEE DU DIABLE
Entree Gde. 1.00


POUtR Vous SV R MR & T/CKETAAV/o///m4TA '
SA VG4ROEA (OS3 RS&RVAT/O/t D '"07L
/iv rF 7 ASS/RA/ACE VOYAGE
VISAS .




VOYEZ ..J


BUREAU

CILhA-ATIS~l


TEL+:

3959 -35l9a


--- -


Une extroerdinf i, s *tctio cade mtk pour

homes et pour femulst ."d des g ou ni iuwvoqueont

en vPOre Iplus agrdable des surprises !,


Martkez(e dPasqually

Sa mort. Sa Doctrine.- Relation avec Claude de St Martin
Par Dr Marcel TAYLOR
Suite voir le No. de vendredi


45 A VENUE LA'~ M3 JA/O/V

CITE DE 1L.'EXPOJ5T/0o


:---~ ly,, C WA &I I a


I \


- --- ---- i -- -- -- 1- --, ~-,;


'' ~~-~ '-'~2~- L-_-_-~ ~ ----L


77', :7To~l4~cgp~oasgrs


V


eLLP NOUVRL"MD


- .---


v


VOYM IS' r :- BLIM 19 MAI, IM ;


I










RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


VOTRE1HOROSCOPE
L Patr ranges Drake


Cherchez la section correspondent au jour de votre anniver
saire de naissance et vous trouveres les perspectives qua
vous siAnalent les autres pour demain.
Droit de reproduction total ou partielle rdserve.
Propridtd King Features Syndicate Exclusivitd

MERCREDI 20 MAI 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
IER): Conjonction assez g6n6-
euse mais ici et la il y a des
d6ges pour faire tr6bucher ce-
ui qui sera negligent. Allez de
'avant mais songez que des fail
es peuvent parfaitement bien
sister.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
LAU); Appuyez-vous sur vos
Ions d'artiste, remplisez vos obli
rations avec rdalisme et vous au
ez de beaux r6sulttats.
Ceate journ6e peut offrir avanl
ages et bOnefices nouveaux.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
1EAUX): Avec un peu de vi-
;ueur accrue et de la decision,
in programme bien etabli, vous
rez avec confiance vers vos buts
loignes. Votre sincerity vous
nontrera ce qua vaut 1'exp6rien-
e.
22 JUIN AU 23 JUILLET
CANCER) : Une 6tude minutieu
e de vos succes paas6s vous per
aettra de discerner ce qu'il faut
aire (et ne pas faire) dans I'a-
enir, Faites preuve d'un optimis
ie raisonne.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
LION): Ne bouleversez pats tout
u craignez d'etre en d6saccord
vec des partenaires qui pourraient
ous 6tre utiles.
:tudiez minutieusement toutes les
ffres qui vous seront faites.
24 AOUT AU 2S SEPTEM-
IRE (VIERGE) : Bonnes influen
eas planetaires. C'est le moment
'habiller idles et m6thodes an-
iennes afin de les rendre plus
ratiques. Faites votre travail de
agon ordonnee et avec confiance.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
'OBRE (BALANCE) : Ecartez
as colereux et les pessimists.
fenez votre travail et vos affai-
es avec bonne volonte et finesse
eous aurez une journee exception
tellement bonne.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
IRE (SCORPION) : De bones
influences persistantes stimulent
'os efforts et votre succes pour
me realisation intellectuelle plus
tlate. Le tact s'imposera. Etudiez
es possibilities d'optrations finan
:ieres solides.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
3EMBRE (SAGITTAIRE) : Tra-
7aillez pour concilier des points
Ie vue diff6rents et mettre en
route vos important projects. La
position de Jupiter stimule la sen
eibilite et accroit vos facultfs in-
Lellectuelles.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE) : Votre
intuition doit 6tre puissante. Con
tr6lez-la afin de ne pas oublier
de petits details. La personnel r6-
fl6chie ne parlera qu'aprcs avoir


Aujourd'hui

COIN DE L'HUMOUR
FOURCHETTE
Une petite vieille vient
toucher de fortes sommes au
P.M.U. de son quarter.
Le caissier, en lul tendant
les billets, risque une ques-
tion :
Je serals curieux de sa
voir d'of viennent d'aussi
bons tuyaux ?
Oh, ce nest pas un sys
teme, je prends une Epingle
et je pique le journal. LA otf
1'6pingle perce, c'est mon
cheval et je joue.
C'est A peine croyable.
Mais hier, vous etes venue
toucher quatre gagnants
dans le m6me aprfs-midi.
Comment avez-vous rEussi
ce brilliant coup-la ?
Oh, fait la vieflle, tout
implement, je n'avals pas
d'6pingle 'sous la main, j'ai
pris une fourchette.


Pharmacies assurant


compris le probljbite et tous ses
aspects.
21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU) :Conjonc-
tion favorable. Votre sincert6,
votre bonne humeur, votre affa-
bilit, vote precision sont encou
rages. Ce qu'il y a de meilleur
ne vous est sexual capable de don-
ner A autrui un'e image v6ridi-
que de vous.
20 FEYRIER AU 20 MARS
(POISSONS) ; Journee moins
stimulate que vous le voudriez
mais vous couvrirez beaucoup de
terrain en l1aborant un program
me Etudi6, Eliminant l'accessoi-
re et 6tant tris pr6cis dans les
details.

SI VOUS ETES AUJOUR-
D'HUI : Vous Rtes intelligent et
avez la volonte de travailler avec
acharnement pour atteindre vos
objectifs les plus eleves. Vous a-
vez une etonnante endurance
mais perdrez parfois votre stabi
lite ne cessant de vous intires-
ser a un project en course de r6ali-
sation.
Essayez de conserver l'enthou-
siasme que vous montrez souvent
au depart: un succes inestimable
peut 6tre votre. Vous 8tes attire
vers la creation et r6ussirez A
peu pros dans tous les arts qui
sont de nature A vous retenir.
Vous aimez le plein air: le jar-
dinage peut fort bien constituer
le plus agr6able de vos pase-
temps.
Naissance de Honore de Balzac,
romancier.


A Poccal .1 1a
Fte des Me i5
A 'occasion de la fIte des
Meres le petit Shop de Mine
Edma Large a regu d'Allema
gne des bijoux en filigris de
toute beauty : broches, bou-
cles d'oreilles, bracelets etc.
Le cadeau qui plaira a votre
maman.
Bijoux garantis pour fem-
mes et enfants, des petites
chalnes ne or 18 karas. Vous
trouverez aussi des parfums
Espagnols et frangais de
choix, articles de beautA a-
vec les consells d'une esthd-
ticienne. Perruques 100% na
turelles, soins du visage et
des perruques coupes de che .
veux. .._..
Diad6mes de communion,
diademes et autres articles de
marlis 1970. Chapeaux tur-
bans etc. Le tout a un prix
tres abordable.
Adresse Mme Edma Large
Rue des Miracles No. 21
a c6t6 du restaurant bee
fin.


Anemies surmetics,
deprimes,
convalescents !
La gelee royale d'abeilles, source
de jeunesse et de sant6 vous re-
donnera la joie de vivre...
Faites une cure de miel royal,
superaliment & la base de eold
royale fralche, scientiflqueknent
dos6 et pr6par dans lea labora-
toires du plus grand Rucher de
la Region Parisienne : Notre -
Dame de Grace.
Montfort Sur' Argens
(Var) FRANCE
Ce merveilleux super aliment
est en vente dana les Pharmacaen
Sosthene Geffrard et Mont-Car-
me et touted leas Pharmacies.


USEZ


Machines a Coudre

Nous Reparons et Transfbrmons toutes Marques
de Machines A coudre :
Industrielles ou Familiales.
Devis pour Modernisation et Installation de Fabri
ques.
Service Apr&s-Vente : BERNINA
Guy B. Glaude : Beheerder.
c/o : Etage POPO. 76-Rue des Fronts Forts.



POUR TRAITEMENTS MEDICAUX ET ESTHITIQUES -
CELLULITE, RHUMATISME, OBESITt, LUMBAGO, ARTHRITISME,
DOULEURS GASTRIQUES ET HEPATIQUES CONSTIPATION,
TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENT GRAISSEUX, etc...

MA$SSC4*" t~ue
EST SUPIRIEUR PARCE OU'A TRIPLE EFFET



9D0 GAGEMENT d Ho L JF \
O RA YONNE. ENT d'INFRA-RO US
S'UTA ANT SUR TOUTES LES RTIES"
DU CORPS, -MASSO 0"
FA IT M/A 16'/AR par 'nilia itol dqrai sses
super//iiS i.... s ife,.s/
DCONGNEST VNE et A M par
aclivatlioin e la circa ulation des echanges nutri/i/s
SOULtE ek DE('ONATRA TE en abaissant la e sion

ssocho utilise ens nble,3 moy s thdr peutiques
LEMASSGE

/L'IRRA/DIATIO 4
MASSOCHO FAITH MAIGRIR ET ACTIVE A CIRCULATION DU SANG
/ Avec "MASSOCHO 'on obtient
AMA/GRISSE NT RAPIDE
DS INTOXICAION1014 TOTAL
DE1ENTE I MEDIATE-
LAPPAREIL COMPLETE 12 .130 VoIts ( o M F,
". o GARANTI UN AN 220-230 VeoI I 3
S/'" MAOssoco" e-t l.e PRODUCTION
M ICAL INITRUMENIA, 12, Chaussie d'Antin, PARIS
/ Documentaletion su demende contre 2 limbres

Joseph C. Valm6 et Co
Distributeurs.


Les


Martinez de Pasqually
(Suite do la 26me page)


chetype de se r6int6grer
dans le Divin, ia source pre
mire de son emanation.
Abandonn6 a lui-mime,
le monde-matitre se dissou
dra, n'etant plus vivifi6, har
monis6 par l'Arcdtype. Sous
1'impulsion anarchique des
entities dechues, cette desa-
gr1gatlon de la matiere va
en s'accelerant et l'univers
finira par disparaitre; ce se
ra la fin du monde announce
par les traditions universel-
les VoilA le systhme theo-
gonique de Martinez de Pas
equally en peu de mots.
Robert Ambelain pense
qua cette doctrine lui vient
de l'Osoterlsme juif base sur
la tradition qui veut que
1'Homme Arch6type ait per-
du sa gloire et sa nature di-
vine en voulant outrepasser
sa puissance, naturelle et 0-
galer Dieu. Cependant, en
marge de cette opinion, 11 ne
faut point sous-estimer 1'6-
sot6risme de la sexuallt6
comme une des cles possi-
blea de la doctrine de Mar-
tinez de Pasqually, le role
inconscient, important que
joue le cOt6 sexual dans la
nature humane.
La conclusion methaphy-
sique de Martinez n'aurait
pour origine que a activate
sexuelle subconsciente, la
chute de l'homme cons6cuti
ve A une tentative de genera
tion. Done le but de ilnitla-
tive des Elus Cohens est de
permettre a l'homme-indivl
du:
1) de se reintegrer dans


1'Homme Archetype.
2) de permettre a I'hom-
me Archetype de reconqum-
rir un domain don't les en-
titts dechues l'avaient Avin
c6 en le faisant dechoir par
sa propre faute et rentrer
en possession de sa premie-
re nature glorieuse.
Comment pourra-t-il arri-
ver A se rdintegrer dans 1'Ar-
ch6type ?
Selon la doctrine de Mar-
ninez, par l'epuration de l'Au
ra humane mat6rielle, par
l'abstinence de certain e16-
ments de nutrition et un re-
gime moral c'est a dire par
1'6puration de l'aura spirl-
tuelle, par le rejet de tels dO
fauts, le dOveloppement de
tells quality, de tells con-
naissances et la disparition
des habitudes nulsibles. etc.
Donc, la reintegration de
l'Archotype se realisera par
un combat purement m6tha
physique centre les entities
d6chues.
Voila grosso modo 1'expose
du syst6me th6ogonique de
Martinez de Pasqually. Main
tenant quel rapport y avait-
il entire ces deux illustres per
sonnages ?
Martinez de Pasqually et
Louis Claude de St. Martin.
UI est certain que Louis
Claude de St Martin, le Phi-
losophe inconnu. ttit deve-
nu Chevalier des Elus Co-
henes. Comment ?
(A Suivre)


Bandes Dessines du ,

le Service cette mult. Blondie
MARDI 19 MAI 19'.0 ,-
ValUlres
3 B/JJ/Dessallnes p ,,, QES
TAILI
St Amand E S|,--
R/D/Miracles .


DECES DU JOUR
Nella Pierre-Louis ......40 ans
Benolt Francine ..... 6 ans
MIcheline Oaspard ....13 ansm
Wilfride Valme ...........2 ans
Weasner Laguerre.. ...7 ans
Maria Resume ...........71 ana
Marltne Rene .........16 moles


Pour un nombre total d'6-
lecteurs inscrits s'elevant a
3.398.100, salon les donn6es
fournies au SOLE1L le 11 A-
vril 1970 par le Professeur
J. C. Bonenfant, de la Facul-
te de Droit de l'Universite de
Montreal, la moyenne ideal
de votants formant u;ie ci-
conscription serait done de
31.371 esoit le nombre total
d'61ecteurs di4ise par 108l.
Pour simplifier notre petit
calcul, arrondissons a TREN
TE MILLE (30.000) le chiffre
d'electeurs devant constituer
un comtb dans le Quebec.
Or, les statistiques pu -
bli6es par LE SOLEIL dans
ce m6me num6ro du 11 avril,
etablissent que la circonscrip
tion des Iles de la Mafreleine
a droit a UN DEPUTE avec
SEPT MILLE (7.000) elec -
teurs et que celle de Terre-
bonne, par example, a aussi
droit A UN SEUL DEPUTE,
avec SOIXANTE DIX SEPT
mille electeurs (77.000).
La population des 106 corn
tes restants se r6partit entire
ces deux extremes.
CAMPAGNES
CONTRE-VILLES
Un autre aspect du decou-
page electoral du Quebec est
qu'il favorite les regions ru-
rales, a faible population, au
-'+riment des villes, dent cer
taines, comme Montreal,
sont surpeuplees. Les circons
criptions divisant Montr6al
comprennent une moyenne
de 40.000 a 50.000 electeurs
chacune ayant droit A un de
put6 seulement. Clt.ons au ha
sard les comtes de Jeanne-
Mance, Maisonneuve, Gouin
et Saint Laurent, qui n'ell -
sent chacun qu'un depute au
lieu de 2 ou 3.
RESULTATS, SEPT DEPUTES
PEQUISTES

Le rdsultat de ce systhme
electoral critique blen avant
les elections est que le Parti
Quebecols (PQ) "'a que
SEPT repr6sentants a la
Cha nbre.
La qucalion quil -e pose
est celle-ci. Quel est le parLi
qui constitute dorenavant la
DEUXIEME FORCE au Par-


Arthm6tique et...


(Suite de la 16re page)

element: Le Parti QuObdcols
Cvec 24 pour cent des votes
et seuiement 7 deputies, ou
l'Union Nationale avec seule
meant 20 pour cent des suf-
frages des tlecteurs 9t 16 d6
puts9


GOUVERNE
ET OPPOSE
La Cons
du Qubeb
PREMIER
tre de Mou
chef du G
OPPOSITION
lifions plus
XIEME F
CONSTITU
TE, hErite
tannique,
en DEUX
quant au n
forme L'O
FICIELLE.
done main
National.


ONE MAN
Le syst6
Americain
Etats-Unis
plus f cot


WATER
Vous ete
Voici un
cile nouvan
tre rapidec
des POUCI
Le 'mnerv
"WATE-ON
TIPCO,I
Place GC


de circonscriptions 1lectora
leas serrant de pros les states
tiques de population (UIT
HOMME UN VOTE). Le Ca-
nada, qu'il le veuille ou non,
subit influence politique
americaine.


EMENT En consequence, ainsi que
ITION le rapporte le TORONTO
DAILY STAR du 30 avril,
titution ECRITE Ren6 Ldvesque a declared
eec ne prevoit ni Montreal que son PARTI
MINISTRY (le ti QUEBECOIS etait cL'OPPO
nsieur Bourassa) SITION OFFICIELLE AUX
rouvernement, ni YEUX DE L'OPINION PU-
ON (que nous qua BLIQUER.
s haut de DEU- Ce point de vue est taci-
ORCE). Selon la tement reconnu par le nou-
MTION NON ECRI veau parti aa pouvoir, ce-
e du system bri- lui des Libdraux, ainsi que
le parti venant le revele.une d6peche pu-
KIEME PLACE bllEe par LA PRESS de
nombre de deputE Montreal, en date du 2 mai
PPOSITION OF- en course, en ces terms: -
Ce titre revient eM. Bourassa a indiquE
tenant a 1'Union que l'Uhion Nationale for-
merait 1'Opposition Officiel-
le, mais que les d6putes in-
x x x I ddpendantistes parleront A-
VEC UNE PLUS GRANDE
ONE VOTE AUTORITE (les majuscules
sont de nous) parce qu'lls
me potitique Nord ont obtenu un plus grand
, nd da e plus aux pourcentage du vote popu-
nsacrer le principe lairev.
xxx
Par un vote populaire a-
E-ON yant la valeur d'un pl6bis-
cite, la Constitution NON E
is maigre ? CRITE du Quebec se trouve
nouveau moyen fa- modify. Le system
nt contribuer: A met- donc modifile. Le systame
nent des LIVRES t nest plus BICEPHALE (Gou
ES de chair ferme: vernement et Opposition Of
veilleux nouveau ficielle)_mais A TROIS TE-
TES, grace au prestige et a
la force de L'OPPOSITION
Distributeur NON-OFFIILLE.
iffrrd. Charles Ferrifiand PRESSOIR


S Assurez- vous la



Norwich Union

La Meilleure Compagnie d'Assurances
J JtSabie en Haiti

JOSEPH NADAL & Cie. Repr4sentants.




. . . . .le. 1~8


--- --------


LuNDr is ET- NL~Cm- 19 ma; im


42a NoXurmJLuTXs


SpRass a


*- /







PAGZ4~~~ *a OU;US


I
L

r


AN
A
tI
I:
S

I
f-

J
s
l

P










I
c

ts
1

C


Pa










re
o
lt









vi
1


t"I




gr







vi
.4 ,


loits pal i tPasteurt Maurce,
Stevtns, ce'. olontaires onr,
La Society Hotel
Dambala
Article ler.- Est autorisee
]a Societe Annnyme d6nom-
me HOTEL DAIvMBALA S.
A.z au capiLal social de dlix
mille dollars ($ 10'00U.00) for
nimee a Port-au-Prince le 4 Oc
Loibrc 1965.
Out Comparu :
Monsieur Ctfment biilhtal
le, citoyen canadilen icentifid
atu No 79.779-R dttenteur du
permits de sejour No 21CG-6i,
ide passage Por -au-P s.i tr
-' notre Etude ce .Oui.
Maitre Jean-Claude N Le-
ver Avocat. propridtaire de-
imeurant et domicilie a Port-
ou-Prince, identifii au No
5-C.
Lesquels ont par ces pre-
sentes dcclarA qu'il est form
entire eux et tous les propri6
tires des actions ci-aprds
crepes et de cells qui pour-
ront, 'etre ulterileurement ui-
ne Socitd Anonyme qui sera
regie par les lois en vigueur
t- parses status, en arre-
tant ainsi qu'il suit I'Acte
Constitutif.
MARTINEZ DE ...


choirs et sous v6tements.
Futures mamans,
AU MONDE CHIC
A bien penser i vous plaire
6galement, en vous pr6sen-
tant les trousseaux de vos
BEBES
Rue du Magamin de 'Etat
-89-


Le critique
J. Dominique a ...
ibuile)
corflits dans le Sud-Est Asia
tique et le Moyen Orient onf
lco hommnes d'Etat sont Acar
teles par des crises de cons-
cience et les guerriers par
lour mission de Luor leurs
semblables...
L'analyse des 10 chapitres
de ce reportage par Domini-
que est A notre sens valuable,
objective et a le m6riLe d'a-
voi- aussi, pose des proble-
meo. dordre human.
Nous fllclitons 1'auteur de
poirs pour avoir essuyd, jus-
quici avec des lauriers, Ies
feux de la bonne critique..


AU CAPITOL
A 6 HIRES. et 8 HRES 30
DU LUNDI 19 AU MERCREDI 21 MA1
Le Second film de la Selection
GERBE D'OR STEVE Mc. QUEEN

Sle 1'VBAI' WESTERN

STEE MclQENK



PANAVISMw

Cowo-Boy d ses heures, tueur quand ilt le faut, tratnan
tous les coeurs apris soi, iVd i NEVADA SMITH, le "Wos.
veau hros, don't les ventures tumultueuse$ vous coupi
rowt le souffle. NEVADA SMITH le film que tous les ame
teurs de Westerns exceptionnels vibtndront i voir ave
plaTsir.

ENTREE ODES. 2.50 et 4.00


-- I


INSTANTANES
(Suite)

rents, puls regagnera ,es E- passe 14 Jours A Jerdeie et
tals-Uinls, son lieu de resi- dans d'aurtes locallits d'
dence. Sud. lIse ont prodigu6 des
Sx x sois aux'maladeb et ont di-
I-our Elizabeth Fatton, I'd.' rlg6s l pIs e initial de cer
cole ost finle. Elle ne repren teln Con~tloructions que vient
dra ,e u ours qu'A la mi-aolit d'enteprendeo la mission.
Ltlizabeth nous est revenue X X Ix
satileol matln, pour ses va- L'acWur Calvin Lockhart
cnnces A San Juan, elle tu ni'a passe que'Quatre jours
die les Relatlon Internatio- dans nos murs. i.faisalt par
nales. ti au group de visiteurs ba
Y y x x hames qui sont arrives Icl
Yanic Bonnelil, exquise r6 verdredi solr. Calv'n se pro-
ceptionnise At I'Amoassade pose te tourner uh film all
Anici'alinc, cst parties, same- moil de juihet prochain I!
dl m ltin. Les vihles iiiscrites en sera lui meme le produc-
dans son llitiiaire i' 1II les teur.
oulvanles : Miami, Washing- NOUVELLES
Lon. New York, et Montreal. NOUVELLES DU
Nous soulhatons d'heureuiss NORD
'acances a Yanic. Nous la (suite)
everrons dans trols seinal- tobre 1969 a Ftvrier 197G, 600
es. ,i carreaux de terre ont. Wt
7 plants en :.i ,n. Ct (-hi3lle "
Me Guy Ftlix Hyppolite, s'ajoute a plus d'un miller
vocat de La Transcaribbean dejA existants. Cette initiati-
kirways, s'est rendu a Por- ve viendra ap6llorer sensible
o Rico samiedi aprds-midi. ment l'6conomie de cet im-
y est alle pour affairs. portant D6partement G6o-
5on sejour la-bas ne sera pas graphique du pays qui fuil It
ong. I plus prosptre du temps de
xxx la Colonie de Saint-Domin-
Monsieur et Madame Al- gue.
red De Mattels, leur fille Ma xxx
ie B6rangere, et Madame Une noavelle troupe folklo
oelle De Matteis, leur bru, rique vient d'etre former an'
ont rentifs de Porto Rico sa Cap; c'est Ya Gaza. Son Di-
nedi matin. Le gros b6b6 recteur est le jeune Rolin Ar
oufflu que Madame Joelle olthnott.
De Matteis pressait sur, sa s s G r
poitrine, n'en etait pas uin, A propose des Gageures
dIc fait, mais une mnginifique Les gageures se tiennent
)oupfe ou'elle a rapp'irte tous les jours de la sen-aine
)our sa fille Gaelle. dans la Plaine du Cap. Les
3 x x amateurs des eperons font fi
Samedi martin, soul arri- des dispositions du Code Ru
,f.. ,u pays Judti Breggemen, ral FranCois Duvalier qui in-
Josepih Chaluerus, Elizabeth terdit ces jeux de hasard, au
Range, et John Schelling. course de la semaine Pour oro
;es totaistes nous .!sitent t 1gel ies paysans et leurs
our la premiere fois. Leur biens.
ejour icit era bref. I u'en pensent les magis-
xxxX xr!ts erommunaux ?
Monsieur et Madame Car- (Extrait du eSeptentrions).
oil Paikynsoun, dlie t a Fran C nt S-
isco, ainsi Qu.e le.r fille Carnet Social
;hariotte suit rcpartis pour Est-il vraiment trop tard
es Etats-Unis. Ils ont empor de dire bonne f6te A notre
i le plus merveilleux souve june amie, Mile. Mireille
tir de leur court sejour en Roger don't Dimanche 17
1aiti. Is ont vu nos princi- Mal dernier marquait r heu
iaux coins touristiques, et reux anniversalre.
lit L le bonheu." da ,sistr En ce jour faste, nous fai
une ceremonies vaudoues- sons A Mile Miree Roger
nu s'ur lihabitation Leclerc. des souhlts sincdres de oCn
SsHaitien est hospitalier, heur et de prosperity.
I'a (lt M. Pa iynsoil, f puls m om-j-ni ---_- -
fait ce qu'il veut de ses LA 1re COMMUNION
lix doigts x S'ANNONCE
Monsieur Everett Schrews AU MONDE CHIC
urv. JDirecte'r de Ia compa A
me d'. "-drat e lectrique, le magasin up to date ne se
esi rend a Miami ce ma- sent jamais lesser pour vous
t. 11 zerai de retour danas procurer ce articles tels
(ois semaines. II conciliera i i
ffaires et agree ment au que: batiste, linon, opal,
nurn dp ce voyage. organdi, popeline et broderie
.C i tin. r Suisse, cripe georgette, toile
Ce niiktin. .unt repartis
,ur 'e Kr'. uckv les 16 mema de fil, dacron, tergal etc.
res de iMisls~Io World Ser- Chaussettes, demi bas, co-
cet aonl rvanpeli,;n -- roesn- tulle, gant., mou-
,.ifnc, N PiO~m* U iirp


l n Arstuelle communiste. La
premiere assure nue le groia-
n Mqrehil.4 -- Gecnrpqe Mar
rni e Pst Serrdt'ire Gdnra.]
rioiint diu I'.1 -li (lenni I.
,''',rtn ol thiplft. W'ildork
Roshet, Secrestare Gdndra!
en tit re loign6 de la s ireca
tion effective du P.C. a vol6
A Waldeck Roeh-et, les docu-
ments oui ont uermnst- e.v ate
tuels responsables de Pra-
gue d'etaver leurs accusa-
tions centre Alexandre Dub
irk Li sronde, It uaiurs s-
Ion M Gr',udcv. est la nI -
sprePe "-pon ri'. B"r,,np AnM'nr
"hal. do .Tean J6rome. mem-
bre du CornilA Centrala et du
RUres,,i T't.Ii' l.le pt n1li) ur
leP< .jnlNsilste's eir e affalres
conmmunistes P-' fle orte -
parole :ea dirigealts commu
Iiaftes u vidtlnuf 4. ; -,I


I est porter A la connals-
sance du Public et de tous
ceux lnt6ressis que le ma-
riage des Apoux." Wber La-
mour femme nee Lina F"on
taine est dissous sur la de-
mande de l'6poux par juge
ment en date du 25 Juillet
1969, rendu par le Tribunal
Civil de Port-au-Prince et
r6gulilrement signfl. .
Le dispositif du sus-dit ju
gement admettant e-tpro-
nongant le divorce des ex-
conjoints sus nomm6s a At6d
transcrit 16 13' M a 1970'
sur Ias registres Ab ce od ti-
n6s, confdrnement '."1I loi
par l'Offcider de i'tat 6'
vil de i Sa.ection N1ord de
Port-au-Prilce, le 13 Mal


ti4t NOuTVLISiTB v


PAGE 4 -"


-.' -n.RF a.-.Rl..A. 1 t s 'i *' l wi
R.F.A RD'A. : NAOH tion de la social-d6mocratie,
KASSEL POUR MM. WILLY que Cassel a 6t6 cholsle pour
BRANDT ET WILLI STOPH organiser la second rencon "et a soullgne que son suc-'
CASSEL (AFP) tre historique des chefs des ces a 6te rendu d6cisif gra
(DE BERNARD AUBERT) gouvernements allemands. '" ce aux votes unanimes de
Une ville, vietlle deo plus Les tr6sors cultures et ar' sla mujer Y del, campeslno
de dix si6cles et au paa his tistiques de la ville ont etd des lecteurs f6mininis aet
torque domind par lg om- en grande partle dtruilts par paysans qul n'ont pas voiklu
bres de J6rome Bonaparte, bombardements de la der- changer de cheval au mi -
rol de Westphale, de lapo- hibre guerre qui ont ravag6 lieu de la riviore.
leon m, des Hohenzolern,de la citel des bords de la rivi Balaguer a lnformeo qu'll
Denis Papin et des fr.res re Fulda. Aujourd'hui, 11 n'y retournera au Palais z atio-
Grimm, accueillera le 21 .Mal a plus de ruins et sur les d na le Vendrnedr 22 Mai,
le Rchefs des gouvernements combres eat n6e une ville poanrda terminsue son premconer
ie la RFA et de a i DA, M. nouvelle qu a- su garder, a, mandate et celui du nouseondau
Willy Brandt et Willt stop, cote de *ses- ralisations mo- Corps Legislatif ne com--
pour le 2eme sommet inter- dernes, son aspect tradition- menceront que le 16 Aofit.
Allemand. nel.. Ma grA les guerres et La concorde avec la Na -
Cassel compete aujourd'hui lespilHages, les muses et lee tion sera le point dominant
214.000 habitants d o n t galleries d'art renferment en' de sa politique intiriture
37,3 ag6s de 14 a. 25 ans. La core 1'une de -plus belles col come elle I'a tdi durant
ville, jumelde avec Mulhouse elections d' Aemagne. Les vf son premier terme quatrien
et Florence, est situde a ITEst siteums -peuvent notamment nal: aussi, a-t-il tendu la
de la R.F.A, dans le Land do admirer 18 toiles de Rem- main aux parties d'opposl-
Hesse A 40 km de la line de -brandt,. des oeuvres de Ru- tion afin de collaborer avec
demarcation, des barbe)les bens, Hals; Jordaens, du TI leurs l.dments les plus qua
et des champs de mines quii ties de Cranach, Dur r-t-b l.ues dans son psrochain
coupent l'Allemagne eh deux To -Lut 'gouvernement, qui sera goun
Elle est A bien des Agards li Le iuvenlr-de t'frbres ment d'Unt6 Nationle
jumelle d'Erfurt, cit6 de la Grimln'qul Acrivirent A Cas- Le Pr6sideht Balaguer a
RDA. ou MM. Brandt et sel, de 1812 A 1822, leurs ce- fait part de son intention
Stoph se sont serrd la main 16bres qontes, est cultiv6 l a de proposer une rdforme de
pour la premiere fois le 19 bibliotdque Muhard ous leur la Constitution afln que la
Mars derhier. C'est sans dou est consacrd un petit mus6e. dur6e du mandate prdsiden-
te pour cette raison, pour sa C'est 6galement A Cassel qu'a tiel soft port6e A, six ans
situation gdographique et ses lieu la celbre exposition pour 6viter ddsormais que
avantages touristiques, mais d'art moderne de documen- le meme President ne se
aussi parce qu'elle est-un Bas station, devenue le symbo te maintlenne au Pouvoir du-
S d'upe manifestation internal rant deux pdriodes consecu
tionale" d'avant-garde, qui at ties.
Stoa s es cn- eMa politique internato-
FETE des M ES tsale e nmilliers de vis- nale continuera A tre IA
tses ale I mer e vism- m ame : lo) respect-absomi
Cs aa og terorc de la politique intdrieure des
Cassel est aussi un gros cen pays de cet hdmisphtre 2o)
Store industrlel o l'on fabri- bon voisinage avec les na-
que en particulier des rails, tions latino-amdricalnes 3:o)
des locomotives et des mo- amitit avec tous les pays de
rf' ._ teurs diesels. C'est du reste 1'Am6rique Latine.
l. que Denis Papin, qui s'6- x xxx
tait r6fugid en Allemagne ATAUE
*1 N l aprds la revocation de rEdit WESSIN ATAQUE
at, pr n SANTTO DOMINGO.--
bde Nantes, e xprimenta en LeOneMral Wessin y Wes

S169 sa premier machine sin a dte trds dur devant les
ivtPeur, i reprdsentants de la pressed.
.-s' i u L'lntdrdt historique de la 1 a dtclare que les rdsul-
S vill se concentre avant tout tats des Alections ont cons-
,7 sur la colline 'et sur le Pare titud une grande surprise
de Wilhelmsshoehe qui domi pour le part quisqueyano-
Po re cheds ne A 1'Ouest la cit6. MM. d6mocrate et que toutes les
Pour notre maman chides Brandt et Stoph ne rompront villes du pays auraient dfi
BIJOUX pas aYec la tradition, puls- arborer des tentures de
SU R A qT que c'est en ces Ueux qu'lls deual apres la journde de sa
S LAMN ARGET se rencontreront. LA se trout media car dans routes les mu
OR OR PLAQUAMIN eARGENT ve le cWilhelmshoehe,, bai nicipalites, ses partisans
vous les cholsirez la : ment de style baroque cons- n'ont pu exercer leur droit
trult centre 1786 et 1802, qui de vote par suite die l'attitu
R. H. CARLSTROEM rut le petit Versailles deo de hostile laeur gard des
rome Bonapare, rol de West police
Rue Bonne Foi phalie. Le Koenig Lustik poe General Elias Wessin
(bien lustik), le roi joyeux a violemment attaquI Juan
P-au-P comme l'avait surnomm es Bosch qu'il a qualify 6 ad'hy
habitants de Cassel, y vecut pocrite et qui a realise un
Haiti de 18Z A 1813. pacte secret avec Balaguer
SPlus tard, le chateau de- en vue Id'tablir ce qu'il a
vint pendant dix mols la 'fri appeal rune dictature popu
s o n d e Napoldon, HIII. lalres. Il a affirmed qulil ne
Le AB Nach Cassel(direction partira pas pour les Etais-
Les Consequences Cassel ou A Cassel) lance en Unis et qu'il entendi rster
de IAffaire Garaudy are d'Aix-la-Chapelle au en dpubl drue Dorinice
(Suite) vaincu de Sedan est devenu afin de tdfeudre son peu-
aujourd'hui un slogan tou- pie. xxx
ques sur les Liberaux ristique pour la ville. Le Cha SANTO DOMINGO.-
Tel est en eflet ie fond du teau a 6td ensuite la rdsiden Au course du prograinin.e
piobldme pour la gucOhc non ce d'd6t des Hohenzorlen et radiophionique sTribuna Po-
oommunisfe exigeant do,.s ga du Kaiser Guillaume II.'1 n Ultica, Juan Bosch, prdst-
ranties. 1918, le Marechal Hinden- dent du Parti Revolution-
Ce. garanLtes : Piu"aLit6 burg y pr6para la retraite et naire Dominicain, a repon-
des voles vers le Socialisme, la d6mobilisation des trou- du hier apres-midi, avec de
passage pacifique vers la De pes allemandes. surprenantes outrances, au
mocratie avancee et le Socia Ce haut lieu de 1'histoire President du Parti Quisque
lisme, avaient et6 cionnees a i6t transforms en centre yano-democrate.
theoriquement par les dirt- de press pour la rencontre nI a demand au Gal. Wes
geants communists. Avec la Brandt-Stoph. Pendant des sin quel people 11 voulait di
condemnation par le Parti fnes st ens e endre si c'dtait centre Is-
Communsiste de lnterven- semanses t rael. II a soulignd que Wes
lion mlitaire en Tchdc.'slova des ouvrlers ont Installe pour e consta maent recher-
quie, elles avaient paru .justi les 1.500 journalistes atten- chd la dictature, mals *!ans
lier pour le. dirigeants Sola dus des centaines de t6lepho aucun apput populaire, sans
lists notamment, l'ouvertu- nes, des tdlescripteurs, des s'occuper de 1'existence du
re de conversations avec ies apparells de radio et de tldd people dominicaln. S'll y a
Communists. vision ainsi que des studios, eu un pacte secret pour 1'6
L'affaire Garaudy semble L'entrevue des deuxchefs tablissement d'une dictatu-
avoir profonddment traums- de gouvernements se deroule
tisA les responsables de Ia ra A. quelques pas de 1A, dans
audcie a o on communists, la aSalle des marriages, du Le Vatican et
L'exclusion du philosophy Schloss H6tel, un batiment le Synode
"omministe semble etlrc Ia moderne construct aprds la I yn
seule response donn6e par le guerre. Les travaux d'amd- CITE DU VATICAN -
Parti I' la question pose : nagement rdalisds A l'occa- (AFP).
Dira-t-on clairement au peu soin de ce sommet ont coft6 Le Conseil du Secretariat
ple francais que le sociallsme plus d'un million de marks. General du Synode, r6uni iA
qu'uii net-u bAtir n t an- Ce complex est entoure par Rome du 12 au 15 Mai, ne
ce n'est pa celui qui est a- un magniflque parc, avec des 'est pas prononce sur le
tuellement militairement im- cascades illumines, es got voeu du Cardinal Leo Sue-
pos- en Teh6coslovaquie ? cascades ?nines des o nens, primat de Belgique,
En ne cond-amnant pas la tes, des ontaines, des tern- d'inscrire la question de la
normallsPtion intervene A ples, des statues de dieux an cruise du sacerdoce a l'ordre
Prqgue Pt en aidant mrme a tiques et des fausses rulnes. du jour du Synode de 1971,
cette normalization, comme C'est done dans ce cadre a d6clar6 aujourd'huil au
le pretend ave". force Roger grandiose, don't la beauty se course d'une conference de
Garaudy, les dirigeants du ra rehaussde par les cou- press, Mgr. Ladislas Ru-
Paiti franqals enlivent. en leurs du printemps, que les bin, Secretaire G neral du
fait, toute apoarence de jus- deux Allemlaghes se rencon- Synode.
tification aux cdnversalions treront. Reste A savoir si la Mgr. Rubin a r6v61d que
au'lls menalent avec le,. Par formula historique a Ab Nach I'ordre du jour du Synodqe
tis de gauche. Ce sentiment KasselIsera pour MM. Brandt serait 6tabli d'aprcs les sug
d'une reprise en mains du Brandt et Stoph plus qu'un gestions des differentes con
Parti Communiste par les simple slogan touristiqUe 'et fdrences Apiscopales. Les
pro sovidtlques est pour 1es aura sla signification populal conversations seront ache-
responsables de la gauche re d'un jacea luaets. vies en septembre prochain
non communiste demontr e un ea et le Conseil pourra se rAu
oar deux accusations de Ro- nir A nouveau en octobre
cer Garaudv centre la direc- Avis de Divorce pour sonumetre a Panul VI


A 'lInstitut
Cos Com Art
Cours Intensifs d'6t
(Section d'Arts Menagers)
II est port la connais-
sance des dames et demoisel
les que les inscriptions pour
les course intensifs d'6t6 de
( CUISINE, PATISSERIE,
BAR ) COUPE ET COUTU
RE ) sont ouvertes tous les
jours de 7 hres. A.M. A 6
hres P.M' au local de l'Insti
tut, 91 Avenue Christophe
(Pres de l'Hotel Oloffson)
Ces course qui ont eu tant
de success l'annde dernmlere
seront encore dispenses cet-
te annee par une d6vouee et
comp6tente 6quipe de profes
seurs.
En outre, Mme Gilberte
Paillire rappelle A, ses pa-
rents, ses amis et aux inte-
ress6es qu'elle dispense des
course de Cuisine, Patisserie
et Bar egalement a Port-au-
Prince, au Cos-Com-Art.


Les
VEAU
tions
re (
76me
re (c
lieu
bllsse
Juin


un project a'orure ou jour m ici
avant le Synode de 1971. 8h a.
C'est alors le Pape qui deci Les
dera. requil
Rdpondant A un journals 1)
te beige'qui s'etionnalt que
le Conseil n'ait pas faith 1im- 2)
mddiatement Acho au sou
halt exprimd par le Cardi
nal Suenens, 11 a declare
.cNous voulons, avant tout
respecter la collegialitd. Les
- Le Conseil du Secretariat 4'adr
du Synode comprend 15 qudes
memnbres (12 elus et 3 siom criptiu
pis par le Pape) don't 8 car
ninaux. Parmi ceux-ci, le
Cardinal Francois Marty, El
archeveque de Paris q -ui a
val suggre; A li'lssue du Sy
node de,19698,gique la ques-'
ti n du Minlstre Sacerio- 1826
tal slt inscrie ea 1A'ordre du Code I
jour du S, 85.e de 1,'10 Fevrie


AVIS
inscriptions au NOU
U COLLEGE BIRD, Sec
Enfantine et Primai-
(Classes de 140me A
') et Section Secondal
lasse de 6dme) auront
au Secretariat de 1 'eta
ment du 20 Mai au 5
chaque jour, les Same-
Dimanche excepts, de
m. A midl.
places sulvantes sont
ses :
Un extract de l'acte de
nalssance
Le lvret scolaire du
dernier 6tablissement
frdquentd (pour les en
fants qui sent deij A
l'icole)
dates des examens
rfssion seront indl-
au moment de 1'ins-
on.
.LA DIRECTION a

PHEMERIDES
19 MAI -

-- Promulgation du
Pnala, executolre le ler
r l87.. "


Remerciements
A tous ceux qui les ont as
sistA et tdmoignd leur sympa
thie A l'occasion du d6dcs de
Mmine Edouard Bordes, les pa
rents et allies de la regret-
tie defunte experiment leurs
sincdres remerciements.


-. LES GRANDS FAITS DE
re populaire, o'est que momn L'ACTUALITE
part et Y recoinnisalos 1NTERNATIONALE
i'exlstenej.*n Ipeuple do- LONDRES (AFP)
minicain, d6it nous som- Led elections du Parlement
mes -tiers- d'etre Issus,. Britannlque ont Ot-i fixees au
Bosch' a pose les ques- 18 Juin.La Chambre e unt
tions- A savor : lo) pour-- ra une dernHire fois le 16
quol leGaOL Wessin a-t-11 r al ati or examiner le budget
cherche Al intesement le Le 29f)&Dl, le Parlement sera
concours des groups de fi- disso 1,alr la Relne.
nanciers et d'industriels, LONiES.-
Sui soutiennent. Balaguer. Tensioh acc, ,.- en fin de
2o) dot proviennent les 1Im smaine. Le Premier Minis-
portants fondsa don't Wes- tre Wilson a rencontre iles
sin a dispose durant- A cam membres de son Cabinet ain
pagne dlectorale). quel- si qlue le Comite Execuift du
les promesseas nloolantes Parti Travailliste, tundi, pour
a-t-il faites aux:i (Ificleri. tracer les grandbl' lgnes du
du Corps. d'aviatidl,'e l'ar Manifestes Electral. U n e
tillerle et des blinds, squi court seance de Cabinet a
ont do dtre rformdas et qu, dt6d organilse A l'issue de la
grAce a 1'influence de leurs rencontre. Offlciellement l'as
parents et apoids de rar surance a 6te donhec qu'au-
gers de Wei, ont permis cue ecisin r uie a
aun arti Qlsqueyano-ddmo Alections n'avait ete prise
crate de tromper cent cin- undi, r.
quante mille domlnicains nX.X
sur plus d'un million de vo- TEL AVIV
tants. Wessin a d6sird la Succds militaires isrdliens.
dictature, a-t-il conclu, uni ,L'activitd accrue ides gyp-
qiement pour se substituer 'tens au bhrd du Canal de
AS Balaguer. Suez, activity rendue possi-
LES AUTRES PARTIES Sz, activity r e os-
x Ax X ble grAce au soutien sovleti-
SANTTO DOM0INGO. que, n's jusqu'ici 'occasionn6
Le vice-Prslident Fran- aucun succds milltairc. Ils
cisco Lora, Pdt. du Mouve- point perdu, en fn de semaine,
ment d'Integration Natio- cinq avions de type Mig, ce
nale, sorti au 2e. rang aux qui porte a 10 le n(imbre des
cornices de samedi,_ai deca-- avions dttruits pendant une
r6 qu'il y a eu des fraudes semaine.
A Santiago, A Cotuy et q ue xxx
son part a triompha A La MOSCOU.-
Romana et A Bani. II .1 de Poldmique accrue entire Mos
mand6 A la Junte Centra cou et Pekin. Nouvelles atta-
le Electorate de refaire le aues de la Pravda. La Prav-
decompte des voix a la Ca- da a public lundi un article
pitale ohs son part a obtenu d'une extreme violence con-
80.000 voix et le parti reform tre Mao Tse.Toung ea son en
miste de Balaguer 90.000 :
11 n'est pas possible quo le
populaire maire sortant Gua AU Compte Gouttes
rionex Lluberes, apparte (Suite)
nant A son part, solt battu place!) mordit a belles dents
par Manuel Jimenez Rodri- dans la grosse pomme su-
guez, blen que les 3 autres cree.
parts qui ont obtenu res- Et tous f rent maudits par
pectivement 28, 13 et 11 Dieu : l'homme, la Icemme et
mille votes n'aient pas vou je serpent.
lu appuyer son candidate. Le pauvre animal, lui, qui,
Toutefois, il a reconnu auparavanL, devait avoir des
que Balaguer a vaincu plus aies... fut condamne A mar
ou moins loyalement. cher sur le ventrc (Gendse,
Bien qu'Alfonso Moreno 5;14).
Martinez parti revolution Au fait, le seul, le vrai res
naire social chrdtien) et Jai ponsable dc tout ea, ce n'e-
me Manuel Fernandez (Mo tait pas le miserable reptile
vement de Conciliation Na Sans intelligence, mais bien
tionale) se soient plaints sacr, farceur de Satan.
de fraudes A Barahona, a Quant a l'bhomme, il fut ac
Azua, A Porto-Plata, A San uld manger son pain A la
Francisco de Macoris, ils sucur de son visage.
ont declared qu'ils restent su t d son viterrible, s'il en
toujours formellement op- ftie, s
pos6s a toute r6election. i
aMais la politique ne peut Mas Dien, qui a le don ide
nous empecher de nous con i n
duire en (caballeros) gentil- gne Saint 'i'hlcas, i a
hommes. Aussi, nous som- bien ce quil it !Que sera
mes-nous courbes devant le Jugez done s Que sernait
choix du people et avons a- i'humanitd sns le iavil ?ne
dress des f Elictations au tle loi, nu d'ailleors one
Prdsident-Elu Les comitr s tele lo, qu'il e rmnecntre, s
centraux de ces deux par- ems travel monde, de braves
tis se sont riunis pour dis- fenu-nes travaillant plus- du-
cuter de la proposition de recent encore que des hom-
scollaboration qui leur a ries.
dti soumise dans le cadre Mangeant, elles aussi, leur
d'un government d'unit6 painA ila sueur de leur front.
National. Raymsind PHILOCTETE.


Les funerailles Centre Medical 27
d'Amilcar Lamv Chemin des Dalles
On nous prie d'annoncel Conference du Mercredi 20
que les fundrailles du regreL Mai 1970 6 hres p.m.o.
ti Amilcar Lamy seront sApplicationis Cliniques de
chantdes detain apres midi l'Electroplhorese sur papierA.
au Sacred Coeur. par 16 Dr Rene Cnaic.s





Mexico

CHAQUE DIMANCHE
PAR
Carlbair / Mexicana
$ 227- IExc. 17 jours.
CARIBAIR VOL 900 POUR KINGSTON 10 H. 15
MEXICANA VOI 304 POUR MEXICO 12 H. 45
RETOUR
CHAQUE DIMANCHE
MEXICANA VOL 305
CARIBAIR VOL 901. 6 H. 15 P.M.

N3&33 .oa3sXs3Ce.


MEME EN ETE
On peut toujours sentir frais. II y a des pro--
duits speciaux pour sentir bon et sentir frais
mneme pendant les periodes de forte chaleur. :
les fameux products anglais
PORTER & MOORE.
Savon et Sel pour le bain, Savon pour la toi-
lette, Crme pour faire disparaitre les acnis,
Creme pour les mains etc.
Ces articles sont vendus dans de tres jolis cof-
frets.

Sentez bon, Sentez frais e
Avec : PORTER MOORE
AGENT ,: Don Mohr Stales Corn


tourage. Cet article paralt re
vetir une certain officialltd
car, plusleurs hcures avant
la parutlon du journal, I'A-
gence Tass en publialt de
longs extralits,- .
BONN-
Les .migres de PEst criti-
quent la poltiUqe oritn.tale
de M. BrandtI. Lors de la ren
contre des etudiants alle-
mands a Munich, diverse
critiques, ont et6 eievles en
raison de 1'dventuallte -d'une
reconnalsance de la llgne
Oder Neiss par le Goiver-
nerntl. Fderal.
xx k x
PETER SMITH DANS'
UN ETAT CRITIQUE
LE CAP (AFP)
Plieer Smith, qul esLt prd
sent le patient au coeur
transplant qui a viru le
plus longtemps, est dans un
dtat tres prdcaire, dclard
le Professeur Christrian Bar-
nard hier 'soir apres avoir
1'examine. Le Professeur reve
nait u'une tournee A travers
le monde, et sa visit a I'H6.
pital Groote Schuur a dt&
i'ure de ses premieres Laches
des soa, retour. Le maiade
souffrirait d'un cancer g6n6
ralis6.
Le Professeur Larnard a
dcdlarn qu'il continufr:i.t .es
transplantations cardialfues.
mals que pour le moment au
cun malade ne rcquo-ralt seu
soins.
Divergences de.
divers ordres entire
(suite)
pendance romaine, de fa
con aussi discrete que fer-
me. D'autres reactions rou-
maines plus rdcentes, fai-
sant Acho a la signature du
traiteL sovito-tchecoslova-
que impliquant une osmose
Moscou-Prague dans les do
mainets de l'arme et de la'
defense national, ont rap
peld l'intangibilite des prin
cipes roumains dans ces do
maines.-
II est une position qui a-
gace le Kremlin, t6moin la
phrase bier glissee dans le
requisitoire anti-chinois de-
la Pravda :
Les dirigeants chinois por
tent le principal de leurs at
taques centre la cohdsion
de la communaut 6 sociabis-'
te. Ils cherchenc a saper
les rapports d'alliance entre
les 6tats socialistes rnem-
bres du traits de Varsnvie.
La Roumanie faith cava-
lier seul dans plusieurg sec-
teurs internationaux. La vi
site du Predsidentl Nixon a
Bucarest en Aofit deriier,
attitude roumalne dans le
conflict isradlo-arabe, et fa
ce aux problems alle- -
mantis, caractdrisent cotte
attitude romaine qui dif-
fdre souvent de la ligne col
lective des pays de l'Est.
L'envoi par M. Ceauses-
co d'un message de f@lici-
tations au Prince Sihanouk
a confirmed ce souci de Bu-
carest de se distinguer. Ces
probldmes, crolt-on savoir.
seront examines en marge
du dossier sovidto-roumain
proprement dit.


Pension Speciale
Article ler.- Une allocation
mensuelle de Mille Gourdes
(Gdes 1.000.00) esL accorded
A titre de pension special a
Me Max C. ChaumetLe.


WNW WL er a


LUNDI 18 ET MARDI 19 MAI; 970



EN BREF...


IL~C~w*N K ft
auit~)


J




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs