Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06747
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 16, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06747
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


QyOTI-rDfrEN

LE P.Lus ANCJEN D'I-ATirr


DVcWv et iAo~*tur eo,Chef:
twClEN, AM6NTAs
Adminkttraftrwt: Afa AX CHAL/Vi!r


-anr I
UMBRAB DR L'A5OIAPO TIORI DIVTAM IIN, DR PU3M


AdreMe: uRpt zDU CENTWr
M 12 a

PORT-AU-PRINCE (HAITI)


B'OITE POSTAL : 1316


Nuo iO.UUa


Thm ANU BAED 6M TDMNH 7MT17


Temoignnage d'Attachement

au President Duvalier


LA FEDERATION
HAITIENNE DE FOOTBALL
Excellence, Docteur Frangois
DUVALIER
President A Vie de la Repu-
blique d'Halti
Paiais National
Monsieur le President a Vie,
Apr6s avoir laisse le sta
lut cle sous home pour at
teinmre celul d'homme a
part entire, aprds avoir be
neficle de toutes les faveurs
de C6sar, apres avoir accede
a la dignity d'hommes, iUs
ont cru pouvoir lever leurs
regards sur le Renovateur
de la Patrie mats lls se sont
trompes d'adresse car 1a Pa
trie rivee i Vous, Excellen-
ce, entend per fas et nefas
poursuivre dans la vote du


Prooranune de la
Fete du Drapeau
Lundi 18 Mai 1970 ; Commne-
moration du 167e Anniversai
re din Drapeau National :
a) 8 ih t0 du MaLin Cer6
monie religieuse suivie du
eTe Detumn en la Basilique
Notre Dame et dans toutes
les Eglises de la R6publique.
i0 h du Matin : Offrande
Fiorale :


Progress ou ddllbdrement el-
le s'est engagee avec Vdus.
HONTE A EUX La Pa-
trie les a deja clouds au pi-
lorti.
HONTE A EUX Ces mer
cenaires qui n'ont pas com-
pnrs que i usboire s ecrit a-
vec Vous, qui' tes appel6 a
mat6riallser les vues ae l'Em
pereur Jean JACQUES DES-
SALINES LE GRAND.

L'eclatante victoire de
Vendredi est une resultante
des transformations socia-
ls operees par Vous au be-
nefice des classes majoritai
res qul enfin ont trouve un
vrat Protecteur et un vrai
Chef. C'est pourquoi toutes
les tentativevs des renegats
de la revolution se solde-
ront toujours par un echec
total car la Victoire sourit
toujours au G&ant que Vous
Notes.

Aussi au nom de la jeunes
se sportive du Pays, objet
perpetuel de Votre sollicitu-
de, au nom du Sport Natio-
nal, le foot-ball, lequel gra-
ce au soleil duvalidriste a
brilld de mille feux etincel-
lants.
Nous venons Vous redire
que Notre Fol demeure inen
tame, nos convictions ine-
branlables et notre enthou-
slasme decuple au service de


Les elections en

Republique Dominicaine


SANTO DOMINGO.-
La journee d'hier, vend're
di, n'a pas ete tout a fait
came, ainsi que 1'on s'y at
tendalt, en vertu de la Tre
ve de Dieu. L'on a compete
cinq morts en province, par
mi lesquels deux soldats, 2
boss electoraux et un po
licier.
Tandis que les forces ar-
mees assuralent l'investis -
sement strategique de la Ca
pitale, en dispbsant des blind
des aux princlpaux oa-re -
fours et sur les places pu -
bliques, de nombreuses fa-
milies de 1'dlite ont aban -
donne Santo Domingo,
hier martin, pour caller se re
fugier dans les cites peri -
pheriques, notamment San
Cristobal. Hier apris-mldi
et hier soir, 'on a enregis-
tre Ie meme movement
dans les quarters habit-ds
par les classes moyennes
puis dans les faubourgs po
puleux dans la crainte de
ddsordres analogues A ceux
de 1965.
xxxxX
ATTITUDES DES FORCES
ARMEES
SANTO DOMINGO.-
Les observateurs re.on -
naissent que les membres
des forces armies (aviation,
Marine, infanterie, artille-
rie) ont en general une at-
titude nlutot calme.


La delegation d'eleves de la Revolution- Duvalidriste, Le G _nEral Enrique Pe -
l'Enseignement Primaire, Se Notre Revolution. rez y Perez, chef d'etat-ma-
condaire, Professionnel et Su Aux autres forces vives du jor de I'Armee, a renouve-
perieur iront avec fanions de .. ... 16les appeals au came au.
poser des geeoes de fleurs de (Suite page 6 col. ) Fores Arms Arms eta souli -
vant les Monuments sui-
vants : A c
o) Statue du Marron In- A la recherche des vieilles
3o) Statue de lEmpereur rt o e d le t
JnJacques Dessale Le methods de lecture
Grand
40) Statue de Petion, le Pa Le Quadrille des. etants de 'bb
namdricaniste Le Quad lle des enfants de I*AM
5a) Statue du Rol Christo-, Bertaud' (1743)
phe .
60) Au Mdmorial Dumar / par le fr-re Clair
sais Estime
Midi Disaanos de N4ufechateau lune des plus florissantes de
eb) Midi : DicoursEde S.Edu qui exerga la charge de Pro Paris.
cation Nationae Voix cureur G6ndral au Consell
de tioa Rn Nevotion Duvaalierix Su p rieur de Saint Vers 1743, cet educateur
de laR Ievolui on Duv liris-e D o m i n g u e de 1783 dmdrite s'empara d'une ided
Srelyee a Capiar out celles ta 1708, publia en Ian VII un qul avait vu le jour en 1719
des Provinces, rapport, remarquable pour dans un litre, oeuvre de Mon
~des~6 Provinces.' i n -.... ... ,..... ... . .


Fier et

Beau Drapeau

d'Haiti
Par Mine Andree Momplaisir
PIERRE
Mai d'azur, Mai de beauty,
Mai de lnttes, mais Mai de
Gloire.. Mai d'Haiti qui con-
quit tous les coeurs deputy
1803 ou lesa lers. Pionniers
voulurent d'efforts conju-
guies forger d'un lambeau
d'etoffe, du blanc retire, rdu
nir les couleurs, pour unifier
a jamais noirs et rouges...
Tu fus ,ds tors, beau dra-
(Suite page 6 colonne 8)


1 lpoque, sur I enseignement sieur ae
de la lecture., Parmi les meil ment int
leures methods pour ap- systtmes
prendre A lire, il cite le drille des enfants. de t'abbe en peu di
Bertaud qui, pendant la se- ment A lI
conde moiti6 du XVIIIe sie- langues e
cle, jouit d'une vogue extra- arts et
ordinaire. En 1793, une di- corps. L
xijme addition 6tait publide un proc6d
A Genove, et, en 1852, la li- qui cons
brairie Arthus Bertaud r6ddl A lire au
tait l'ouvrage mais, dit un symboliqu
chrontqueur, le prix (15 F) aux diver
en dtalt trop dleve pour que
le livre p6ndtrat dans les (Suit
ecoles primaires.Ah! ce mau
dit argent !
Quel 6tait done cet abb6 Ber
taud qui, avec un seul ma- A
nuel pedagogique conquit la
popularity ? Un chef presti-
gleux d'une Institution de
jeunes gens qu'il dirigea pen
dant prds de 40 annees et
qui, sous sa houlette, devint En h,


PROPOS D'UN JEUNE DISCIPLE D'ESCULAPE

Pourquoi pas une charity

scientifique ?

Par Ludner CONFIDENT

Dans le monde chretien nom de tChariieei. Chlacun
c'est presqu'au jour le jour se vent dtre un ami de la cha
qu'on extend parler sous une rite. Pourtant, je crois que si
forme quelconque de la Fol, clle 6tait un true on ne se
I'Esperance et la Charitt au serait pas si souvent erapres
course des predications. Et me sd de s'asseoir dessus, ou
me dans ceratines associa- mieux ,si elle etalt un mllle
tions ces trois mots sont pattes, on ne la pidtinerait
regulierement a 1'honneur. pas avec autant de natureL.
Pourtant, de ces 3 vertus Certes, il semble que pour
theologales il y a une que la certain 11 y aurait certaines
grande majority des croyants formes de charity plus loua-
ne cesse de courtiser quoique bles que d'autres. En ce sens
maladroitement LA CHA- que, selon importancee des
RITE. facteurs personnel rais en
,La charity a conquis telle- jeu, la charity s'6panoulra
ment de suffrages dans le dans une splendeur religieu-
monde haitien qu'il n'est pas be ou s'6vanuuira dans un
rare de- rencontrer dans nos nuage d'indifflrence.
campagnes ou nos provinces
de jeunes files japtisees au (Voir suite page 4)


ax Dauoanu e victory
Sportif Club par 3 buts a
zero, I'AIGLE NOIR s'est as
surd deflnltivement le titre
de Champion d'Haitl. Ce
match jouo dans un verita
ble esprit de Coupe ne fut
pas d'un haut niveau tech-
nique. Les jeunes clements
du Victory (presque tous
ont moins de 20 ans) ont
longtemps fait illusion a-
vant d'encaisser un but sur
une erreur de placement de
leur garden Bobby. Aupa-
ravant, celui-ci avait effect
tue quelques bons arr ts.
Mats sur un centre A mi-
hauteur de Jr6mile, il res-
ta sous ses bois et permit
ainsi A Tom Pouce de le bat
tre d'un trs jol coup de t i
te. On 6tait A la 30dmo. mi-
nute.
Tout au debut du match,
le Victory avait laiss6 filer
une excellent occasion par
Devilmd. A la reprise, Fran
cillon remplaga Bobby dans
les buts. Le porter de 1'equi
pe national r6ussit quel -
ques bonnes sorties. Cepen-_
dant, sur une percede d'Ar-
gelus qui mit toute la d6 -


Vallange, longue-
itule: Nouveaux
ou nrouveaux plans
des pour parvenir
e temps et facile-
a connaissance des
t des sciences, des
des exercises du
L'auteur y exposait
id de son invention
istalt A eenseigner
moyen de figures
aes correspondent
rs sons de la lan-

e page 6, col. 3)


gn6 que celles-ci ont pour
mission de garantir t'hon -
netet6 des cornices, d'empl
cher tout choc entire les
partisans des candiidats 4t
de se mettre aux ordres dty
Chef be 1'Etat, qul aura re
cueilll la majority aux ur
nes.
Le Gal. Nivar Seijas, coki
siderd comme I'homme fort
de l'Armee, a dirig6 'e6pu,-
ration des officers parti
sans de Wessin.
xxxx
LA JUNTE CENTRAL
ELECTORAL
SANTO DOMINGO.-
Depuis hier soir, la Juil-
te Central Ele ctorale a l-
x6 son quarter general au
Palais Legislatif et contrA1
le 1'ensemble du pays. Tou-
tes les stations de radip,
travaillant en chaine, emt.
tent a chaque cinq minute
des bulletins speclaux proq-
diguant des conseils de sa-.
gesse, la foi en Dieu, la cop
fiance en la Patrie et 1'a-
mour de la Libert6, citant
des pensees de Montesquied,
de Goethe, de Rousseau, de
Kant, de-St. Frangois d'As-i
sise, incitant les 6tecteurs '&
remplir cet acte civique a--
fin de fortiffer les institu-
tions Jn06ocratiques.
Les members de la Com-
mission des Observateurs
de I'OEA, assists de six obl
servateurs adjoints, se sonnt
( Suite page 6 col. 4 )


Mort de MeA
Nous avons appris av
peine la mort de Maitre Ai
car LAMY, survenue hier ma
tin.
Amilcar Lamy comptait
trente deux ans clans t'En-
seignement of 11i entra en
1938 gr&ce a la r&forrme- ei
treprise par le Ministre Du
marsais Estime. II passa aus
si cinq ans comme Secre-
taire redacteur au Dept.
de 1'Interieur oi 1'avalt "ap-
pel. le Ministre Frederic Du
vigneaud et collabora en on
tre au Quotidien Le Nouvel
liste.
Professeur au Lycee P(-
tion, Amilcar Lamy y a tor
md de nombreuses promo -
tions durant plus de dix
ans. II lui fut confle en 1949
la direction du Moniteur et
de l'Imprimerie de 1'Etat.
Par la suite, il occupait le
poste de Secretaire Gene-
ral a la Presidence, puis con
tinuait sa mission 'ensei -
gnement a la Facultd de
Drolt oft il inculqua les prin
cipes jurdliques, a plus d'u
ne dizaine de promotions.
Frappe soudainement par
un mal impitoyable, Amil -
car Lamy put aller constl-
ter les representants les
plus illustres de la tecnni.-


'tfense adverse K.O., Yon-
yon dut conceder le 2e.
point de son equipe. tGros
Rende fut longuement ova-
tlion6 pour cet exploit.Entre
teips, Devilm6 sur un tir
crols6 contraignit Piquant
A effectuer une parade sen
sationnelle.
La machine de 1'Aigle bien
huilde recommenga A rou -
ler. Au terme d'un trbs beau
movement, un centre-tir
de Shubert fut capt6 par
Francillon; un attaquant
de l'Aigle lui subitlisa la
balle et marqua de la main.
Incroyablement, l'arbitre- va
lida le point. Francillon, em
port, protest violentnent;
il alla meme jusqu'i frap-
per le directeur de jeu. Ii
fat expuls6 .et remplac6 par
Bobby. Des discussions s'en
gagbrent A nouveau a pro -
pos de la r6gularitd de la
rentx6e de celul-ci. Ce der-
nier ainsi que son arriere,
central giflbrent A nou -
veau 1'homme en noir, Paul
Joseph.
(Voir suite page 3)


Muilcar Lamy
que m6dicale aux Etats-U
nis d'Am6rique, grAce a la
generoslt6 de S.E. le Presi-
dent a Vie de 14 Republique,
le Dr Francois. Duvalier. La
science ne put malheureuse
- ment avoir ralson de sa ma
ladle et Amilcar -Lamy re-
tourna en Haiti, ayant per
du tout espoir.
Lamy nous a 1egud heu-
reusement, plusieurs ouvra-
geS, qui t6moignent de sa
fidelfte au vieux Lyc6e Pe-
tion.
En cette douloureuse cir-
constance, Le Nouvelliste
pr6sente ses sincires condo
lances a sa Vve nee Nelka
C6Iestin, a sa soeur Mme
Margot Lamy, a ses frbres
et soeurs M. et Mme Er -
nest Lamy actuellement au
Canada, A M. et Mme Mer-
cius Austin, Mme nee Lu-
cienne Lamy actuellement
a N.Y., a la Vve-Georges La
my et enfants, A ses oncles
et tantes, Me Justin Lamy,
Mme Eugene Delbeau, M. et
Mme L611o Louissaint, a sa
belle-mere Mme Ruth Ce -
lestin, A ses beaux-freres et
belles-soeurs M. et Mine Ru
ben Mathias, M. et Mme
Jean Cdlestin, a ses cousins
et cousins, M. et Mme Ri-
cot Perrault, Mme nee Anne
Marie Lainy, M. et Mme Ray
mond Bastien, Mme. nee Gi
sele Lamy, M. et Mme An
derson Reed, Mme nee Re-
nee Lamy actuellement &
Chicago, M. et Mme Anto-
nio Cdesar et famille, M. ct
Mme Joseph Charles et fa-
mille et A tous les autres pa
rents et allies que cette per
te afflige.
La date des fundrailles
du regretted Me. Amilcar La
my sera announce ultt rieu-
rement.


Que s'est-i1 passe
a cette Station
de Gasoline ?
Les nombreux clients de la
belle Station de gasoline de
la route Delmas -- Petionvll-
le, station sise prequ'en face
du Boulevard meant a 1'ae-
roport, ont constant avec sur
prise qu'elie etait fermee.
Le propridtaire, M. Felix
IIerard, nous a donn6 les ral
sons du faith et nous a relate
la veritable agresslon don't a
6te victim son principal emn
ployd pompiste. Battu copieu
segment, clui-cl a 0t lltt6ra
element enleve et Herard ne
I'a plus revu depuis lors>.
C'est IA un fait r6prdhensi-
ble, sur sequel le jour sera
certainement fait.


COIN DE LA PENSEE* HAI IENNE

Le Romanfisme en Haiti
La Vie Intellcctueli'e : 1804 1915
Par : Gerald Dorval
JacqueL4 Dolee
Jean Miotel Cast)Wy
La Vie Politique Extiricure et nos Ecrivains
(Suite)


Vers Curaao,
2 membres de la Chambre de
Commerce se rendent a Cura
qao pour particlper 'aux tra-
vaux de la 2e- Convention
Annuelle de la Cnaonbre de
Commerce des Ameriques:
M. Elias Cassis, vice-pr6si-
dent de la Chambre de Coin
merce d'Haiti et' membre
du Bureau Directeur de la
Chambre de Commerce des
AmeriqueG et notre confre-
re Julien Lauture, Secretai
re de la Chambre de Com-
merce d'Halti.
M. Cassis partira diman-
che via Miami et sera ac -
compagn6 de son spouse
ne Georgette Kawly et no
tre ami Lauture, partira
lundi via Porto-Rico.
Nous leur souhaitons. bon
voyage et fructueuse besogne


Alain Motard,
Pour clore la brillante sd-
rie de concerts organisms cet-
te annee a Port-au-Prince,
l'Institut Franqais d'Haiti
propose aux midlomanes le
brilliant pianist Alain Mo-
lard.
CeUte annee il nous propo
se le progranme suivant :
Bach Concerto italien
Mozart -- Rondo K. 485 en
rt majeur
Messiaen Alouette Lulu
Liszt Au bord d'une sour
ce
Mephisto valse
Debussy Premier livre
des preludes.
Ce recital aura lieu le mer
credit 20 mat a 20 heures en
I'Auditorium du Centre Cul-
turel de l'Impasse Lavaud (E
cole Normale d'Instituteurs)


Au Compie

Goutte,
par gaymont'fillocle e
LAUTREAMONT
II me souvient (ai-je bon-
ne memoire?) d'avoir enten-
du, un soir, une conference
de Roger Caillois sur Lautre-
amont et sur ce que I'auteur
de l'TImposture de la podsian
eit volontlers appele : 'ago-
Hiie de la litleraturc.
Gosse, je ne comprenais
pas grand-chose A tout cela.
Ce ne fut que des ann6es
aprns qu'il me fut done de
lire : ,Les Chants de Maldo-
roi. .
J'ai vite aimne.
Un grand poete qu'Isidore
Ducasse !
II a rer.ouvel. le language;
il l'a sitLu a pruximite des
lames de fond de l'incons-
cient; il recevra plus tard le
coup de chapeau des surrea-
listes.
Fou Allons dune !
Du point de vue de la corn
position, que releve-t-on,- a
travers les 6crits de Lautrea-
mont qui trahisse quelque
folie ?
Fougueux, oul. Avouons
plutot qu'l est fougueux et
qu'll existe chez lul une sor.-
te de complexe de la vie ani
male.
Ce que Gaston Bachelard,
quelque part,a excellemment
soulignd_
Et tout cela s'explique...
Pauvre adolescent !
Le monde, qui ne t'a pas
connu, te salue aujourd'hui
avec enthousiasme, a peu
pris come hier tu saluas
ile viefl oc6an, plus beau que
la nuit.



Eph6merides


Haitiennes

17 MAI
1800.- La ville de Mira-
goane est occupde par Des-
salines aprds avotr 6td aban
donnge par Alexandre P4-
lton.
18 MAI
.1803.- Crdation a l'Arca
haie du Drapeau Haitien.
1926.- II est ddcidd qu'd
la meme date du 18 J*at, la
fete du Drapeau et celle de
l'Universitd seront edld -
brdes.


son opinion a savoir que
Dreyfus n'6tait pas innocent.
Face A une situation ouf
les. Grandes Puissances riva-
lisdrent et coaliserent meme
pour 6touffer l'Ind6pendan-
ce de 1804, les prabl6mes in-
ternatlonaux dtaient multi-
ples dans le pays. Haiti etait
une menace, un defl d6ns le
monde. Aussi elle a subi ce
que nos historians appellent
la epolitique duf cordon sani-
tairep des Puissances escla-
vagistes. On parlait de la na
tion haitienne come d'un
"soi-disant 6tat fondd par
des negres rebellesz. Ceci ex
plique les measures energi-
ques prises par certain de
nos gouvernements pour pri
server cette independence.
Les campagnes centre la par
tie de l'Est ne sont pas ex-
clus du nombre. Ii fatiait des
lVorigne donner a la Libert6
1'lle entlere pour rayonne-
ment.
Depuis Dessalines jusqu'A
l'occupation, ces probldmes
(Voir suite page 2 )


aphie de


personntlit s Francaises

M. PAUL BASTID

nel ont dit6 deput.s du.Can-
_tal. Son grand-pere nater
nel, Paul Deves, sdnateur du
.mome department, a tdid nI
nistre de Gambeta. Ii perd
son pere alors qu'il et eonco-
re enfant; sa mice, par une
volontd constant, entretient
en lui le desir de perpetuer
la tradition familiale.


.Apres des etudes secondai-
res.au Lycee Carnot A Paris,
puis A Bordeaux et a Auril-
lac, il entreprend de brillan
tes 6tudes sup6rieures. A son
entree a 1'Ecole normal su-
p6rieure, il s'inscrit A la Fa
cult des lettres et A la Fa-
cultd de droit de Paris. II
reussit l'agr6gation de philo
sophie, soutient des docto-
rats es sciences politiques et
economiques et es sciences
juridiques, enfin passe l'agr6
gation de droit public et est
requ docteur as lettres.
(Voir suite page 3)


C'est dans une famille de
vieille bourgeoisie auvergna-
Le et de juristes parlementai
res r6publicains que Paul
Raymond Marie lBaptid, uni-
versitaire, ancien Ministre.
membre de 1'Institut, eat ne,
le 17 mai 1892, a Paris. Son
pdre et son grand pire pater


L'Ingenieur italien Carlo
PorLa, reprdsentaut de la
GIE-LKA, est reparti hier'
martin, apros un s6jour de
sept jours en Haiti. La com-
pagnie italienne Gie Lka
s'occupe d'dlectricire ,d6catii
que et de installation de
centrales hycco 61ectriques.
L,'ing6neur Porta a 6bauche
les plans des pylones que sa
compagnfe v a construire
pour Peligre. Ces pylones sup
porteront les lignes aerien-
nes de cette central. Etaient
a 'adrogare pour saluer ce
voyageur 1'Ingenieur Pierre
Foucauld, du Ddpartement
des Travaux Publics, et Men
steurs Zanella et Maco.arc,
deux technicians italiens.
X x x
Guy HRamah Thdodore,
filb du Directeur Adjoint de
1 Office National du Toaris-
me et des Relations Publi-
ques, et de Madame Ramah
Thdodore, est rentre au pays
hier martin. Guy Ramah
fait ses 6tudes secondaires A
Mayaguez. Ses vacances pren
dront lin ju64u'a ia ml-aofit.
A l'a6roport, 11 a dtd accueilli
par sa mere. ,
Monsieur Eric Jdrome, de
la Malson Joseph Nadal et


Co, est rentre de San Juan
hier rmatin. Eric, dclemarcleui
des produita pharn:ac(,nen-
ques Lilly, vient d'assister it
une reunion de visiteurs ine-
dlcaux.
xxx
M'lonblndr Louis J. Cricelli,
manager de la fabrique de
soutiens gorge de Delmas
eat arrive au pays hier ma-
tin. Son sejuur ici durera
deux jours. Monsieur Critelli
est de nationalitde amdricai-
ne et vit a San Juan.
C'est hier.mnatin quest re-
pa:tic pour Miami Madame
Hdldne Delaquis Cldrid. Les
pr6cisions qui vont suivre
m'ont dte fournies par Mon-
sieur Louis Stephen, ami de
longue date de la voyageuse:
H6d]ne avait voyage sp6clale
ment pour la salson des man
guess. Elle s'en est tellement
regale qu'il ne s'en fallout
nas l'6palsseur d'un cheveu'
nu'elle ne piquAt nine jaunis
se. La grande frugivore nous
reviendra pour la saison des
avocats. Madame H6ld1ne De-
laquis Clerid, qui reside aux
Etats Unis, vient de passer
quatorze jours dars sa family
le.
(Suite page 6 col. 1)


gO1aache 18 Mal 1970 i 5-h 7 het 9 h


REX THrATREs PRaEh I


DEVINE, UI VEMNT DINER


Entree Gdes 3.00

Riservy6e Ge! 5.oo


igle Noir Champion

d'Haiti

Par DADOU


Insar a a nmbr


par Claude Dambreville


- -- - - - W"VA"-Ai "I'll1 1 IW I', -1 -11 ---AI I CI3 CI LI I


hr no i





11


756me ANN=E


SA3MFI 16 MAIETDANH17Mi90


Vers ces annees oui le sen- ales confundus dar- V'anony
timent d'une politesse ou d'u mat universei... .,k ctor Del
ne impulasance manifestee e 'beau; Haiti Litt6rafre et So-
falsalt sentir, nos ecrivains ciale P. 981-982). Memre sl
dtaient pris de panique. Cenx r'est iindividu qui s'affl-
qui avaient encore de la voix, chait, son art exprimait tou-
nous tragaient un avenir cornm jours I'environnemtnc, la vie
me les 'tpetits peupless ,en social. Cest encore cette pa
pouvaient esperr, ou -bien je 'iquc qui a fini par nous met
taieniL les bases pour une ire sous lea bottes de l'Etran
confederation antildLenne-. ger en 1915.
Ceux qui dtaient davantage
engages-dans le complex in- D'un point de vue tout a
terieur, pouasaient, au plus fail ext6rie tr, nou. prenons
haut 4egre leurs plans patrilo oouvent parti l l'occasion de
tiques. La presence en n d6 certaines affairs int6ressant
babies de bateaux vexateurs, au premier chef, i'Europe et
nous montraient que nous e- sa politlque. Nos points de
tions blen join de n'etre plus vue sont-lls rdprouves ? Nous
rangonnds. Ceux qui ne sa- gardens le sentiment que des
vaient pas of se ranger culti faits de la politique dtrangi-
va'ent un desdqailibre incolo re ont pu influence le com-
se dais l'amour de "art. C'est portement de nos compatrio
de ce mal que nous avons ti- teas. (A propos de l'Affaire
rd nos plus beaux products Dreyfus. par t'entremise de
lltteraires et scientifiques. Arthur Lescouflair,'Men,. a
Peut etre cela ressortissait- brielle Coblenco, negrophile,
il de l'Individuaiisme ? aIls choquee de la hardiesse de
(nos dcrivatin) se disent, ils la plume de A. Laforest et
apprthendenc que la gloire d'Haiti Litteraire, fit part de
de leurs travaux ne soit ja- ses idees A notre ecrivain.
mais complete A penser qu'll Mats celul-ci persist dans
se pourrait bic? qu'un jour
.u I'autre. cains ,un',venlr
prochain peut-t n't rot e fe
tionilitd. led n II fg.ge ,
meant, it. ne ,Wnt etix-mne- Biogr,


K


B


.


tt t l Vi


r" Jr 0 - .








PAG 1 L OgsJIT'SMD 6 A TICMN 7MX17


Le Romantisme en Haiti
(Suite de la lre page '


so sont multliplis. Chrlsto-
phc etalt en bons terms a-
vec l'Anglctcrre don't i es-
saya d'adopter la langue of
tliellenileii dans son royau
me. Mals la vole de la subs
titution de l'Europe par
I'Europe crea plus tard de fla
rani its contradictions. Fa-
ie A unle solt-disante expan
sion de la Republique Ni-
gre, "lorsque des troubles de
la partle Occidentale se fe-
runt sentir, sous Boyer, Les
Etiats-Unis, I'Angleterre et
la France, allalent travail-
ler ii une sol-disante liberal
tion de la parties Orientale
de File. Et i'on ne comprit
pas les vellits de Soulou-
aue dlors m6me que les con
editions n'etalent plus les
mOimes, quand it fit ses in-
.cursions dans la parties de
I'Est. On ne comprit pas que
.pendant ces temps ot re-
gnait le conventionnel ou
la tradition, 1'esprit de sui-
te allait par repetition. Les
problems de delimitation
des frontibres et 1'appel a
'lhistoire et l'arbitrage pa-
pal qui s'ensuivirent aug-
menterent les campagnes
diffainatoires. Comblen d'au
trees problimes ont surgi
sous ce ciel! Sur la vote me
me de leurs solutions on me
sin lerprutait le natlonalis-
me ou le patriotismeo que
ion disait couvrlr d'autres
ambitions. Qu'on se rappel-
Jl I'Affaire de la Navase et
la lutte que mena Soulou-
que pour le Sguanea que
renfermait cette petite ile.
Bien d'autres chocs front
lever la voix d'Haiti centre
IPs puissances atrangeres.
D'aucuns r6pondront par
la force. D'autres iront
dans la vole des negocia-
tions. Dans quelle measure
retrouvera-t-on la trace de
cos problemes dans la crea
tion artistique?
Dans ce fouillis de rela-
tions avec les pays d'outre-
mer.certains ecrivains fi-
rent preuve de leur patrio-
ti'.me. Il etait de toute ur-
gence qu'on fit 6clater au
grand jour les actes et les
mences des uns et des au-
Ires. Les ecrivains ont ap-
puy6 les dafenseurs de la
Patrie et leurs ecrits reflt-
tent les luttes que le pays
mena pour la consolidation
de son Ind6pendance. La
plupart des lettres ont ecrit
beaucoup plus pour agir que
pour fire oeuvre litteralre.
C'est dans ces moments que


naltra une llttirature) d'ac-
tlion. Ils so sont corisacros
a debroulller nosf origins
historiques,et a discuter des
plans d'organisation socla-
le. Presque tous, pour ce
faire, ont mllite dans la po
litique. C'est pourquol le
group des histortens et des
sociologues 6talt particulit-
rement dynamique. Et c'est
aussi a cause de ces problem
mes avec lesquels Haiti 6-
tait 'confront6e tant .dans
ses rapports avec 1'Exte-
rieur que dans sa politique
interne, que les productions
litteraires, nbes de la fie-
vre des pol6miques, man-
quent souvent de ees quali-
tls de former qal donnent
lne valeur durable aux oeu
vres de esprit.
La necessity de combat-
tre les datracteurs de la
race, la reaction centre l'a-
m6ricamnisme envakissant,
tels talent les facteurs qui
incitalent pourtant nos acri
vains a s'imposer par la
creation d'oeuvres fortes et
durables. sNotre pays a be
soin que l'immortel eclat
d'une gloire litt6raire la re
lhve de ses obscuritis et le
console de ses datresses,
disait Etzer Vilaire. Les pro
blames internationaux a-
valent restraint la poasie
dans le cadre du mouve-
ment patriotique sous tou-
tes ses forms meme les
plus insoupponnbes. Aussi
quand les nouveaux mai-
tres furent en France Beau
delaire, Gautier et les Par-
nassiens, on viit se dessiner
centre le romantlsme dans
le Romantisme mime et a-
vec nos Romantiques, le
Symbollsme et le Parnasse
dans nos lettres. C'6tait
d.jit 1890.
DU SEJOUR DE NOS
ECRIVAINS A
L'ETRANGER
Des critiques affirment
que la rancune des Negres et
de Dessalines suffit pour
expliquer le massacre des
Francais. Ils sont plut6t
plus nombreux ceux qui die
cslent chez le negre une
Cela est d'autant plus spon
tendance i la conciliation.
tana que quelques annoes
aprts les guerres de Lib6ra
tion Nationale, les gouverne
ments haitiens noutrent des
relations avec les pays 6-
trangers et mCme avec la
France son ancienne m6tro
pole. Les premiers membres


de la mission universiteaire,
it faut le rappelerr, talent
aes Franqals. EL des HMl-
Liens partalent en grand
nombrc pour 1'6tranger et
pour la France od Lis trou-
valent l'occasion de poursul
vre leurs 6tudes. La recon-
naissance de l'Ind6pendan-
ce entralna l'6tabliasement
des relations diplomatiques.
1 semble que la France a
toujours constitute un ber-
ceau, un guide, voire mmeo
une source ou les Intellec-
tuels haltlens sont allies put
ser leurs connaissances. Ces
Haitiens qui ont pu se payer
le luxe de visiter Paris ou
d'y sojourner sont issus des
families les plus riches du
pays. Quant aux families
pauvres, elles ne pouvaleht
penser a cette noble aspira
lion. Les strangers qui ren
trerent en Haiti ont 6et tou
jours les bienvenus et nos
compatriots chez eux, solt
diplomats ou ecrivains, ont
6t6 pour la plupart pays de
la mame monnaie. Ceux-cl
6taient blen vus dans le mi-
lieu. Leur intelligence appa
raissalt comme un lustre et
leur donnait accis a toutes
les portes. Ils en ont proflte
pour fair parler d'eux et
pour montrer ce don't l'Hai
tien Atait capable. L'Hlstoire
reticent les noms de Louis
Joseph Janvier, de Demes-
var Delorme et d'Ant6nor
Firmin, qui ount fait hon-
neur d'Haiti a Paris. aDes
g6ndrations ont passe et on
a peut-etre oublie dans la
vieille Luthce le souvenir de
remarquables Haitiens tels
un Seguy Villevaleix, un De
mesvar Delorme, un Massil-
lon Coicou, un Tertullen
Guilbaud qui furent tous de
grands letters, tous poetes,
6crivains ou orateurs de ta-
lent qui s'6talent fait rear
quer dans des... expressions
haitlennes de culture fran-
caise s. (Antoine Bervin;
Rayonnement haitien i Pa-
ris. Optique Janv. leo5
P. 40
Le Dr. Janvier n'a-t-il pas
tenu tite a la meute des d6-
tracteurs du Gouvernement
national de Salomon? t'His-
toire met aussi en eiaence
la cbnsideration don't jouis-
sait nos acrivains dans la Vil
le Lumiire.A leur function de
ministres, ils alliaient celle
de poite et les intellectuals
parisiens les accueillaient
comme des ,,francals egares
sur la terre d'Haitl., eApres


PNAMOWT
Ic Camte d, Delva notm en Sa d I& 6 lh. et Ih.
mea DWiar iorme qoul Ba Mf PZrtl :
fut aussi minlstve d'Haltl et TABOU COMBO
un tin lettr6. Auteur de plu- n ,aftPaMtl9 :
siewrs ouvrages remarqua- PLUS FEROCEB
blea, it tequaniauit souxent. QUE T.'.S 'AT.rWs'
la mason de Vicrr lHugo a Entree Gdes. 1.50 et 2.00
Ja Place des Vosges oil se r6u Dimanche a 3 h.
nissaient les plus eminents OPERATION TONNERRE
intellectuals, de I'dpoque de EHtree Gde. 1.00
Lamartine, Vigny, Franz A 5 hi. 7h. et 9 h.
Listz.a (Idem.a p. 42) JOE CALIGULA
Dans les milieux intellec- Entree Odes 4.00
tuels is eurent le privil Entre Gdes 0 et 4.00
ge de p6n6trer, leur verbe Lundi A 6 h. et 8 h.
abondant et convaincant fai COUPE DU MONDE
salt oublier pour une minute DE FOO-BAL 1958
m6me leur humble origine FOO-BALL 1958.
C'est par ce contact que s'est Entree Odes. 2.00 et 2.50
affermi le 'ntea de certain
ecrivains haltiens. De retour A MAGIC CINE
au pays natal ils mainte -
imient une correspendanee a Semedi & 6 h. et 8 h. 15
vec ces maitres frangais qui Enm 6re Partie :
leur avalent pour la plupart LES LEGENDAIRES
prodigy r des consenl sur D DEIMAS
l'art d'brire et de composer. 2! Pa
C'est le cas d&Oswald Durand En 2ime Partie : -
qui fut applaud a Paris et CHUKE LE REDOUTABLE
qub,t son retour au Pays, y or Entree Gdes 1.20 et 2.50
respondtt avec ses collogues Dlmanche 3, 5, 7, et 9 hres'.
franetls. *La m4me annie TROIS PISTOLETS
(1888) 11 (0. Duiend) rdaltsa CONTRE CESAR
un r6ve cher A son coeur: l1 Entr6e 3 hres.
se rendit en France et y pas Gdes. 2.00 et 3.00
sa trols mots. Oswald Durn.nd 5 h. 7 h. et 9 h
a-t-il eth, a cette occasion, Gdes. 2.50 et 4.00
recu it La Soecft des Gens de
Lettres avee le parralnage de OSW r
Francois CorAne et ceili c ,DRIVE IN CINE
a-t-il r6pondu aux applauds eAdi a 7 h. et 9 h.
segments qui salualent l OPERATION CAPRICE
vers de la eJqlousle,- riltbe Entr6e 1 dollar par Volture
par lui en distant: Ce poeme Dimanche a 7 h. et 9 h.
n'West Das de mot male de mon LE RENARD
illustre confrere noir?..., Entree $ 1.50 par volture
(Dr. Pradel Pompilus: Os -
wald Durand, Poges Choi Lundi b 7 h. et 9 h.
sies: Imp. des Antilles P, 19) DRACULA, -PRINCE
Oswald Durand (qui) entire DES TENEBRES
tenant une corersponedace Entre 1 dollar par voiture
suivie avec des tcrivalns de -- -
premier plan dent Jean Rt -
chepin qu le prdsenta t ses a oS CULTUi
llustres confreres de la So &UH T lGRIUM
clit6 des Gens de Lettres t Dimanche a 7 ih.
Paris.s LE CID
(Antoine Bervin eRayonne Entree Gdes. 2.50
ment Hattien a Paris, Opti Lundi a 7 h.
que Janv. 1955 P. 40) BRI&ANTS HUMAINS
Il ne reste plus rien a dire Entree Gde. 1.50
sinon que les ecrivains hal -
tiens ont Wte souvent connus ETOILE CINE
avant leur passage a Paris
ot leurs noms lea avaient pr6 Samedi 0 et 8 h. 30
cAdes dans certain milieux. MAMA DOLORES
Cela explique qu'un intdrit Entree Odes. 1.50 et 2.50
r6ciproque s'etabllssait dejA Dimanche a 6 h. 30 et 8 h. 30
dans le commerce des Let LE POINT DE NON RETOUR
tres. Entree Gdes. 2.00 et 3.00
G6rard DORVAL Lundi A 6 h. 30 et 8 h. 30
J. DOLCE LA REINE DES VIKINGS
J. M. CASTHELY Entree Gdes .1.50 et 2.50


.DANS NOS CINEMAS


CINE SBiWAL
ini & 6 .i 1 et B sX. 16
En 16re Parto :
LES LOUPS NOIRS
En 26me 'Partle :
FURIEUSE CHEVAUDJCEE
Entr6e Odes. 1.20,2.00 et 2.50
Dimanche A 3 h.
(Siance populace pour
enfants) *
SOUS LA LOI DE DJANQIO
Entr6e Gde. 0.60, 1.00 et 1.50
A' 5 h.- 7 h. et 9 h,
RINGO AU PISTOLET D'OR
Entree Odes. 1.50,2.00 et 2.50
Lundi it 6 h. 15 et 8 h. 15
MAMA DOLORES
Entr6e Gdes. 1.00,2.00 et 2.50


cLE NOUVELLIBTE,


CINE UNIONl
Samedi a 6 h. 15 et 8 h.
LA BATAILLE DE LA
VALLEY DU DIABLE
Entree Gde. 1.50
Dimanche a 5, 7, et 9 h.
LA BATAILLE DE LA
VALLE DU DIABLE
Entr6e Gde. 1.50


CUE STADIUM
Dimanche (En Permanence)
LE CARNAVAL
DES TRUANDS
Entree Ode. 1.00


AU CAPITAl.
SAMEDI
BUL iT
Entr6e C4emS .00 et 5.00
Dimanche a 4, ) b. et 8 h. 3L
NEVADA SMITH
Entrde Odes. 2.50 et 4.00



Samedt & 6 h. et 8 h. 15
LES TUEURS DE L'OUEST
Entr6e Gde. 1,00
Dimanche a 4, 6 et 8 h.
UNE MINUTE POUR
PRIER, UNE SECOND
POUR MOURIR
Entr6e Gde 1.50
Lundi A 6 h. et 8 h.
HELOA &t MId.AEL
Entr6e Ode. 1.00


MONTPARMASSZ
Samedi A 6 h. 15 et 8 h.
REQUIEM POUR GRINGO
Entr6e Gde. 1.00
Dimanche a 5, 7, et 9 b.
REQUIEM POUR GRINGO
Entree Ode. 1.00

AJ1P(]oT CUMS
Semedi a 6 h. 30 et 8 h. 30
EL PASTORPPIO
Entree Gde. 0.69 et 1.00
Dimanche a 6 h. 3Q et 8 h. 30
L'HOMME DU MISSOURI
Entrde Gdes. '1.50 >ft 2.50
Lundl & 6 30 e-Z8 h. 30
EL CABALLO BLANCO
Entree Gde. 0.60 et' 1.00


to Clne

COUPE DU MOIND 1M58
Entrc. S. 1,f R vo atn
DiMm b & 7 h. et .9 h.
L'QMME,Ql V1 iXNAT
DE CANYON CITY,
Entr6e Odes. 3.00 0
(par personnel)
LINE OLY: PIA

HOR-LA-LOI
Entrt Ode. 4.00
Dimemebe t ft i.- 30et 8 h.30
LES 7 GLADIATEURS
REBELLEi3
Entr6e Ode. 1.50

Samedi 6 h. et 8 h. 15
En lre Partle :
SHUPA-UPA.
En 26me Partle :
TEXAS JIM
Entrde GOdes. 1.50 et 3.00
Dimanche a 5; 7, et 9 h.
PARTISANS CONTRE 8.8
Entree Odes. 2.50 et 4.00

RX .THAsrtL
Semedt A 6 h. et 8 h. 15
En. lire Parti, :
LEB AMBASBBADIEURS
Enl 2.6me Partte :
DETETIVE PRIVE
Entrke Gde. 1.590
Dimanchea L10 A.M.
BARATVA BUR X 13
Entree Ode. 0.50
A 5 h. 7 h. et 9 h. PML
Entree Odes. 3.00 et 5.00
Lundi i 6 h. et 8 h. 15
LES ANGELS AUX
POINTS SERREH
Entrde Gdes. 2.50

Art Exhibit.
alWO W Haitia-o -
Anamtcala
LXinstitut haltlano-am6ri
cain, a le plalsir de rappeler
aux visiteurs : que l'exposi-
ton de Tableaux (Chromo)
qui est en course dans son
Auditoriuni. restera ouverte
au Public; samedi 16 Mai de
9 hres A.M. A 8 hres. P.M. et
dimanche 17, de 10 hres. 30
t 7 hres. P3M.
Les Artistes et Amateurs-
d'art sont cordialement invt
t6 a venir apprtcier les ma-
gnlfiques reproductions de la
collection : eL'Art Moderne
Aux Etats-Unis.,
Bienvenue & Tous.
L'entrie sera, entierement
libre.


Avez-vous rencontre Miss OVALTINE? A-t-ellefrappi a votre porte? Vous a-t-elle remis Gdes 15.00 ?

Ceci est arrive & des centaines de consommateurs d'OVALTNE et tout ce qu'ils ont eu a faire a 6t0 de lui faire voir uneboite d'OVALTINE en service




a i C sctvsozro vtvctz Les Gagnants du 8, 9, o10, 14 t 15 Mat 197 sUt Ies sUlIvtD:

o 9 a'aaON- GAGNANTS
SV A LT IN E' 'VAT 2. Mele Eliane Blanc 17, 6. Melle Evelyne Simon u Camps Mars
E tZ W M E E E U E rI 8 MMA 1970 IPont Pradel Village Willy Lamothe s
S'sO V AB K I N3. Mmne Fritz Berrouet 4, 7. M. Andrd Rousseau 107, -
1. -a Mme Ernest de Land- Ruele Camille Ldon Village W. Lamothe dent 108, Rue du Champs de


sh Rue Fuoert, P6- 4. Mme Serge Brilldre 12, 8. Mme Max Faublas, V.il M
M-e Jea-MaieFe~Ruelle Camille Ldon large W. Lamothe
2. Mme Jean-Marte Fe 5. Mine Fritz Gudry 12, A 9. -Mme Michelin Craft Vil
thidre 10, Rue Faubert, Pd- venue des Marguerites large W. Lamote GAGNANTS

-_ U L I. Ge t- r g -6. Mime Arnault Augutin 10. -Mine Malterbe Ddgraff eOVALTINE) -
-Ma" 3. Mine Gora P 4, Avenue des Marguerites Village W. Lamothe
yuan 29, Rue Geffrard, Pd- 15 MAI 197:0.
gnan 2l, ue GeVrr, Pd-Caap-Ve 7. Mine Oswald Mignon 2,
Ston-Vuelle Baussan GAGNANTS 1, Mine- Edouard Beau

oRue Geffrard, Ption-Vite gois 8, Ruelle Baussan OVALTINE* 2. M. Ernst Dumervd 16,
,.5. Mmne Annae-Marte Lubo 9. Mine. Salnave Rivette 14 MAI 1970 Ruelle Hdrard
Ais 15, Rue Louverture, Pi- 42, Chemin des Dalles 1. Mme Gdraldine aforisot 3. Mme Antonio Rimpel

MISS A VA ITon-Vlle 10. -Mr. Juli Cadet 20, Che 43, Ave. Bouon 2e. Ruelle Nazon
6. Mine Andr Sdjour 20, min des Dalles 2. Mile Wilberte Cantave 4. -, M11a Nfnon Mirambeau

montrez lui une boite Rue Lou ure, Pdtf*n ,_ 33, Ave, Bouzon Ze. auell. Nazo-
dle GAGNANTS' 3. Mme Ciceron Desman- 5. Mile Anna Pierre-Antoi

OVALTINE si elle 7. -- Mme. g Bouat OVALTINE Vges 22, Ruelle Cadet Jdrdmie ne 47, 2e. Ruelle Nazon
VIsite VO e msiso28e Canapd-Vert 10 MAI 1970 4. Mme. Jacques Brteson 6.- M. Robert Auguste 17,
v votre et 8. Mme Carl Papillon 1, 38, RueHe Cadet Jdrd Ruelle Robin

elle VOUS Cmtt an ap-Vert 1.- Mine Yvounne Ldon 9, A 5. Mne Bertha' Berlus 11. 7. Mne Chdri Badio 24,

G .. on 9 Mr. Edard Price 28, . Jos Maer Ruelle Cameau Ruelle Robin
G15000 The Bois-Verna 2. Mme Emile Pdlisster 6, 6. -Mme Jultenne Jean-Bap 8. Mile. Marie Lafordt 8,
Supreme Food 10. Mme Marcel lentil 20. Ave. Josd Marti tiste 28, Ruelle Cameau Ruelle Rivtiere
A'I sl V .AVpaSd De Bussy 3. Mmne Victor Castel 38, 7. -M. Tommy Tordlien 113, 9. --Mine Moise Innocent 16.
all m"A N T.. Babtole Rue du Champs de Mars Ruelle Rividre
:u *O ATIN 4. M-a Antonio Eithert 27, 8. Mme Dorciane Laurent 10. -Mme Maurice Liautaud
N R .OVALTIN o Ruelle Duncombe 51, Rue du Champs-de-Mars 5, Ruelle Rividre
2i he n tf 9 MAl 1970 5. Mine Oriol Louis-Jeune 9. Vve. Edgard Titus 125,
1. Mmne Raoul Delaton 4, 19, Ruelle Duncombe
,, Pont Pradel

Ces Iteureux gagnants jouissent en ce moment de feaur prix en argent aitsi que de la force, de la santb et de l'nergie que leur procure I'OVALTINE.


Donc, soyez prts iA recevor AVs OVALTKIL.. Ce ser peut lwe vote tour demain.


. .. ...... .... ... ...... ... ... ...m m a m mi mt


Programme du Lundi 18 Mai au Samedi 25 Mai
Consulted votre conseillfre :
MARDI .......... 9 h. ith Ih. 100.000 ARTICLES
MERCREDI .... 9 h. i 1 h. it 100.000 ARTICLES
JEUDI ............ 9 h.it 1 h. a FOOD STORE
VENDREDI .... 9h. A lb. a FOOD STORE

Demonstration tous les joursaxi rende-vouas
a CASA POMPADOUR

cRappelez-vous Madame, Belle ce soir I Ridde Detnain,
L'Avenir de votre peau se joue trente ans......
HELENA RUBINSTEIN


_ ___vp- I_


XT. OWO 17MAX107


P'AoGM


cLE NOUEMLISTE*


SAMEDI bWAI








M 1 T M I


Biographies de
(Suite de la lre page)


L'oeuvre e .au, .BLtsLaO cO
Lut, eil eurou orentLec UIaS I
oues et la ItAUtid se (t-o, IUUIe
a1 pautleniieares. I u1i, uLl
Usk. ArI'a I 5nU L It lOaLLcur 1Le
puIe l'tuIL. ULI a.,OAliub, 0a
I S a Ivao, La plUolusaucll
"onsen giicei 5 ue c at pat
emeiiL, e iu di
iviemole LIU LA LIc ve0alou]
irutilwitie L1 sapl, toabullioees
uke lIa -IN, ilLre i5u0b eL
dL38', ses cttInnpeLeles daila
es ataire iI ertitiaon lut ai.
ILU valent la prebLiun'Icc uc
lta Commission oes Atialreo
tcrangerea laa Cill tilure uiVO
ueputes ae 1934 a 1936.

II esL Minislre uu Cumnici
Lc ae Jumln 51 0 I junio loi.
Hevouque combine cotOOlelitOU
generate par le gouverneienoI
tld Vichy, s mince aans at
resistancee, est un aes zonna
Lcurs alu L.ut (uoLuinie gene
ial d'etuwes) et represent
en 1943 1V44 le part radio
cal au Consell national de la
Kesistance, en meme temps
qu'l conTribue dans les qCa-
iersa a la redaction de la
press clandestine. Ii assume
a la Liberation la direction
oe L'Aurore.

En aoft 1944 11 reoccupe It
Quai d'Orsay au nom du
uNR IConseil national de hia
Resistance) et en dirige quel
ques jours les services en at.
tendant l'arriv,de du Gouver
nemient d'Alger.

vMembre de 1'Assemblee con-
ultative de 1944 a 1945, il
est elu d6pute de Paris f la
cleuxieme constituante et it
a premiere assemble de la
LVe R1publique ou il siegera
de 1946 at 1951: de 1949 a
;951, i. est aussi inembre ti-
ulaire de l'Assemblee du
*'onseil de 1'Europe, ou il pre
Side le group liberal.

Parallleement a ces diver-
.es activities parlementaires,
Minist6rielles ou l6gislatives,
il se consacre a ses functions
X'enseignement, principale-
'lent a la Faculte de Droit
e Paris, oil il est professeur
o'e d r o i t corbtitutiunnel
( "1954 a 1965, da t e a
1Iquelle il regoit I'honorariat.
M. Paul Bastid est membre
i, l'Institut depuis 1946, 11
! I presid6 en 1956; en 1945,
i \cademie franqaise lui d6-
S,-rne le Grand Prix Gobert,
i'll obtient une second fois
e 1 1967.
II est chevalier de la L6-
- on d'Honeur, titulaire de la
r >sette de la Resistance, d'u-
i douzaine de Grandes
t ruix 6trangeres et de qua-
, e plaques de Grand Offi-
( (tr.
Nvi. Paul Bastid a 6pous6
', 1937 Melle Suzanne Bas-
('rvant, professeur a la Fa-
r ltM de tiroit et des sciences
i onomiques de Paris, don't


I il a trous infants.

Sieyei el sa peihsee,, 1939.
e tDocLrine er institutions
: yoiuqwues ue la deconde Re-
0 puonqiiei, Hachetie, 1945
5 aLa florliege de Primus,,
ponmes, ly4b.
o 'ree6rique, roman, 1946.
1 ,ironies amouresaeso,, nouO
s velles, 1966.
,L'avlnement du suffrage
'. crvet*rsc ,a ILI', itt-i .
uornieninv, licnete, 1948
Queiques notes sur Ies A-
nierlquea, 'Fatianaier, 1940.
.soscice 6ur la vie ec les tra
VatiX ae M. E. Jouroan (1866
1946) lue lors de la seance
du 2 Ievrer 1948. Institute de
France, Acad6nue des Scien-
ces morales et politiques, F.
DidoL, 1948.
aLa revolution de 1948 et
le droit international, Si-
rey, 1948.
.Le juriste alieminnd Althu-
sius a-t-il 6te un precurseur
lolntain de la Revolution
franaliseo, F. Dldot, 1952.
,.Les institutions politiques
de la monarchlie parlementai
re fransaise (1814 1848), Si
rey, 1954.
blee, Cujas, 1956.
<,La lantern Slagiqueo, poe-
mes, 1956.
qEn marge des jourss, poe
mles, 1962.
Les grands process politi-
ques de l'histoirev, Fayard,
1962.
-,Benj.nm'n Constant et sa
doctrine,, Colin, 1966.
Par ailleurs, les differeiites
inatisres enseignes da la Fa-
cultS de droit et des sciences
cconomiques de Paris par le
professeur Bastid ont Lte pu
bli6es ou editles par aes or-
ganismres spocialises.
,Les equilibres constitu-
tionnels Cours de DES de
droit public et de droit cons
titutionnel compare Les
Nouvelles Institutes, 1956.
ques de l'histoirc- Les
course de droit. 1958.
,,La justice politique --
DES Droit public et sciences
politiques, 1957.
<,La notion de chef de 1'E
tat, Cours de droit consti
tutionnel Les course de
droit 1960.
<,La laicitC de l'Etata -
DES, Les course de droit. 1961.
cLa laicite de l'Etat -
DES, Les course de droit, 1962
eL'idle de Constitution
DES, Les corurs de droit, 1963
L'Etat et I'enseignements
DES, Les ccurs de droit,
1964.
<.L'Assemblee national de
1789 a 1791v DES, Les
course de droit, 1965.


I DUBO


DUBON


DUBONNET


POUR VOTRE SCBRIT


La e6oiuM a. pour alnal dire. 6t1
Inoorpor6~ au pnou 08 Goodyear.
Oraoe A seo 6paulsments arrondis,
lee vlrmge oonw plus Orm, la con-
duft plu pr6ols. L.ntollage 3T,.
plus rAldmat quo I'soler, moque
School at de I'lhauffemnent pro-
wvquA per une oondulte sporUve.
la pneu Cl voue offre plum de kdloi
m wanM ooeter plu ch"r &
rwin Vuy votr. ono-lonnmI-
* oe Mt d vowus am bolna




GIPODfiEA




VMJITOOMOU BAP
VAX RA
- - - - - -


MOSCOU (AFP)
Le Bresil est le
vori pour gagner
mondiale de football
xico, a rdvele aujou
ne enqueilte effctuc
0ence sovlOtlque TA
neuf entraineurs in
niaux de fooLball.
L'enqulte, public
d'hui par la Piavda
le Bresil en tete de
vi de l'Angleterre,
I'Allemagne, l'Union
que et le Mexique.
Gravul Katchalir
near principal de
tion sovitlUquc a opi
gleterre, le Br6sil c
peuvent ilgurer pa:
vainqueurs. utre cl


du Monde

de participer dans les semi-
Imales.
grand fa- Pablo iCardenas, entralneurf
la coupe du Mexique pronostique en"
11 de Me- faveur de I 'Allemagne FedS-
rd'lui u- rale, l'Italie.
c pat V'A .
kSa entire L'itallen Ferrucio Valcareg
iternatio- gi a dlciare que l'Angleterre,
le Bresil, la Tchecoslovaqule,
aujour- la Bulgarie, 'URSS et 'Lta-
a ciasse lie ont les meilleuics equlpes,
listed sui Orvas Bargmak de SBude
I'Italie, ailirme qu'une selection suid
Sboyviti- amlricalne et plus certaine-
ment le Bresil emportera le
, F'entral trophle, parce que les 6qu-
la b6lec- pes de cette r6;ion, setrqit
Ino : I'An dans leur ambiance tasitls
t l'Italie qud les europeens aurolt a
rmi les s'adapter a i'altitide et a la
anuce est chaleur. Malgr6 tout, dit-il,


ie Bresil jouera la tinate a-
veCt i uxoo.
suia aiaoxeay ue Lonldr'es pen
be que 4 ea equipe 5o 1uu aoioLsil
cailles iaa sonitiLeut Ctavuroooua
buon ie ,-nea, e .uL a tu,&ucy -
iors qu en uropti e ce ouu eel

ruoalle, beagiaiuc, us .o, ooues
ne, 'icwesuatuvoquo.. u eaiv01-
xique a i avanageA uul couiai
bLoins locales.
Notre selection (l'Angleter
re) est Lpus tore que jamamu
ajuuta roamsey.
Pour Oser viasko, tchflque,
ies mellieures selections somn
celles d'Angieterre, de lAlie
magne, de italle, au Bresa
et du Mexique.
Zalago, I'entraineur br6si-
lien dit que le Bresil a les
meilleures possibilltes avec
gnsuite l'Allemagne Federale
'la Grande Bretagne, parcel
qu'als pratiquent un Ioutbali
,offensltf.
: Didi entraineur p6tuvieno
,iet en listed le Perou, i'Alle-
inagne Federale, l'Angleter-
re, ie Bresil, 'lLaile, l'Uru-
'.uay, 'URSS et Mexique.


Done, football, boxe, tout
vLetait a khonneur au course
'de ce match. Plantin, non
contend des deviations et
des petits tours que lui joua
.1'aillier droit du Victory,
laissa le ballon au profit
des chevilles de celui-ci. C'e
tait en some un r6gle -
ment de compete: Apres que
Tom Pouce la valeur la
plus sfLre de l'Aigle eut
ireou un coup de Blain, Ar
g6lus repliqua en idesccn-
dant Audal, le novel in-
ien a ternational du Victory. Ce-
capita ci amena quelques explica-
er7nas tons au course desquelles Ar
Sgllus fit montre de ses ta-
d'eau lents de boxer en croche-
'aide tant un petit agneau, I'ail-
'lier gauche du Victory. Le
'public, on ne comprend trop
pourquol, applaudit Argelus
J.pour ce geste anti-sportif.
Malgr6 ces nombreux in-
cidents qui dmailllrent la
rencontre, celle-ci fut plal-
Ssante A certain moments.
.' Les jeunes proteges de
S 'Franck Civil furent lourde-
*'* ment handicaps par leur
-'" ,physique de junior Audal,
qui auralt pu, malgr6 sa jeu
ar7- nesse remplir le role de me


Le Bresil, l grgaxd


favor de la coupe


neur de jeu, a un dlfaut qui
pourrMlt entamer toute sa
carriere de footballeur: ex -
ces d'individuallsme avec
les yeux toujours au sol.
Cette jeune formation, si
elle s'entraine serieusement
et surtout si les avants ap-
prennent a tirer, pourra fai
re la salson prochaine une
excellent carribre en Cou-
pe Pradel.
Mais le malheur du Victo-
ry, c'est de perdre chaque
saison ses mellUeurs espoirs.
Franck doit done toujours
repartir a zero et batir cha
que annee une nouvellc e-
quipe.
Ces jeunes elements d l
Bas Peu de Chose, qui, il
n'y a pas longtemps revS-
talent fitrement leur mail-
lot & l'inscription. Chamin -
pion, Victory d'Haitits au
raient-ils st vlte oubli ieur
Club. Venez done a son se-
cours, car 11 est agonisant.
Le supporter est celui qui
soutient son Club, qul 1'en-
courage quand 11 est en dif
ficult6 et non 1'homme qui
vient applaudir les exploits
quand tout va pour le
mieux.


"llS


Fouad A. Mourra
Av. J. Jbess'alines
Haiti


Le Continental
Rue Bonne Foi


XXX


Pt


Le President Nixon parait bien supporter les
sions actuelles en dupit d'une certain fatigue. C
te photo a 6td prise au Jardin des Roses de la
son Blanche.



HAYTIAN AMERICAN SUGAR
COMPANY, S. A.
USINE HASCO
SOCIETE ANONYME HATTIENNE

PLANTEURS ET FABRICANTS
Sucre Mi-Raffind POPULAIRE
Port-au Prince, Haiti


1 MEDICINE HAUTES
ETUDES INTERNATIONAL -
LES 3-1
Ce match joue sous un so
leil de plomb, fut dans 1'en
semble assez mediocre du
point de vue technique. Les
medecins qul pourtant a-
vaient bien abordl la parties
firent montre en deuxie-
me pdriode d'une maladres
se inexplicable; les passes
n'arrivalent pas a destina -
S tion et les dribbles 6taient
S mal congus: Les buts mddi-
caux furent rlussis en ltre
mi-temps; le ler est 1'oeu-
vre de Gilbert Liautaud. Le
second est sign Frantz
Pierre et le troisieme a let
.reussi par Nicolas Tous -
saint. L'equipe a joud moiis
ten collectivement qu'au course
Cet- de son ler. match. Ausrl par
Mat moment souffrit-elle de la
domination des diploma -
tess. Ceux-ci aprls avoir
reussi (2Ime. mi-temps)
leur but par Tltonton, en-
courages par des supporters
enthousiastes, donnerent par
moments d'intenses fris -
sons aux disciples d'Escula
pe. Malgrl tout c'est 1'6qui
pe medical qui laissa filer
plutsieurs occasions d'aggra
\er la marqtie par C'iberti
ct Castor
QueStlonnle suli la tibl'.
production de son equipt:
I'arriere droit Andrl Cul-
laume, qui f u.-t i u n
des metieurs du imatil'
nous confia ceci: nous avons eu beaucoup ce
courage pour note presen-
ter sur un terrain de foot -
ball. Nous" sommes e iljl--
ne periode d'examr i
vous savez que pour I Lu -
diant en medecine, .C' '
une epoque de veil le por pce
tuelle. Ein ce qul me c-a ea
ne, J'al passe toute 1 la isnal
ne a me coucher for, tard
O'est res difficlienien r
donc que noua essayos i, de
marier sport et tuci. 0-
toute fagon, nous It'i."- e
prendre 1'entrainemen, vI
la prochaine folks, nouq con
nerons et prouveron; qile
nous ommes toujours le
melleurse.
Quand & Marc Fell des
Hautes Etudes, it s'est con-
tentk de declarer cJ'ai ete
trahl par ma defense., c'est
seulement depuls .deux se-
malnes que l' quipe a ete
mise sur pled. Contre les mOn
declns qui s'entratnen de-
puls frols mois, Je crois que
nous avons fait tries oonne
-. ..... l sl-- ... .- a. .....-


AGRONOMIE LECONTE
0-2
L'6quipe banlieusarde a
fault 1'essentiel du jeu. Mal-
heureusement deux telesco-
pages entire les arridres o0t
amend deux buts assez ri-
dicules. Jamais, ,noii n'a-
vons vu une 6quipe ciominer
a un degrl tel son adversai
re et perdre par deux lbutb
ddcart. Si nous devons di
re quelque chose, nous affir
merons que le facteur rcus
site faisait grandement d6-
faut a 1'6quipe des agrono-
mes. Ceux-ci ont perfore
constamment la defense et
toujours, les avants I -
choualent d'un fil de che-
veux. Des lois, c'etait le po
teau ou la transversale qui
se plagaient sur la trajec-
toire des ballons magnifi-
quement propulsls par Po-
lycard et Dadou. Le malheur
des agronomes, fut d'a -
voir encalssL un but d'en -
tre. But marque par Gaet
jens. A ce moment, ils 6 -
talent obliges d'attaquer
pour combler leur retard;
cette course centre la ion-
tre prit 1'allure d'un for -
cing en fin de parties; or ce
genre de siege du but ad
verse oblige les arrieres a se
aocouvrir et a se fare preil
ore sur contie atlaquel. iur
i'tine d'elle Alt:: R lniols.i
in s'eniendit pa? aa c .ull
deLmi-centre., cetui-tl tinto-
)a la balle dans les pea:-
d'nn joueur de Leconte. ra-
.i de i'aubaine 2-0 c'etait
injuste et le score contras
talt categoriquement ave0r
la physionomie de la par -
tie
Programrnme dis ltndi 18 M.al
3 heures :
Droll Sciences
4 hleures 30
MHECE J B DaiInieL


VOLLEY-BALL
U NIVERSITAJPE
L'ouverture du cham.pio'i
iat universitaire de Volley-
Ball est fixee au aotnnnnine
17 Mai. Les rencontre s,:
joueront au Collee St Pter
re Pour la lere Jourrsee, 11
y aura 2 mntche;
3 heures :
Droll Sciences
4 heures :
MLdecine Agronomon:
Plusleurs vedettes sere it
aUgnles. Droit : Pierre -
Louis. Sciences Souriac
Bolsson; Medecine: Guer -_
rier, Briason, Luclen Pierre,
, & .. -... w .... .


Aux Ondes Sonores

(Mme GEORGETTE DUPLESSY)
41 Rue Maoajoux, (Rue du Perpetuel Secours)
et 'de la Fontaine Mme Colo)
Performances Legendaires,
Reproductions phenom6nales,
Interpretations faisant 6poque,
Toutes Oeuvres,
Tous genres : Cassique,
Populaire,
Religieux,
Thitre
Disques Educatifs,
Disques Scientifiques
Chez vous, sans depenses exagerees :
VOYEZ LA MASON AUX ONDES SONORES;
LE DISQUAIRE DES MELOMANES AVERTIS.
LE ,IIISQUAIRE BIEN CONNU
DE LA RUE MACAJOUX


L'ACTUAL1TE PAR 'IMAOE


Une flotille d'environ 100 navires sudvietnam
franchi le Mekong et atteint Phonm Penh, (
le du Cambodge balayant les foyers de gun
sur un parcours de 50 miles dans cette vole
international, Les bateaux ont apportl de I'
aux refugids vietnamiens


S AIGLE NOI VICTORY
(Suite de la 16re jage)


--------- --


ai~L)JI~Lli~;llLo'-c---llihlUIBIIIY -rP- I --


-1


cLE 30EILISTJG


8AMEDI. 16 MAI ET DIMANOHE: 17 MAI 1970


11,1= -It


La vie
.itteniuttoale
LA FQOtD RhiTubt, L'OFFRE,.
DETROIT (AFP)
La Ford a repousse la pro
position sovidtique de cons-
truire une laDrique ae ca-
mions en UliBS, a annlionce
aujoura'nu Henry Fora 11,
president ae la-'-drme.
Henry Ford 1. qul arlait
A I'Assemblee Otnerale des
actionnalres de la irmeo a
precise qu'll y a eu dco con
versations avec F'URSS pour
iretabllssement d'uhe' plant
devant produire 150.000 ca-
mions, que le Pentagohe s'--'
taun oppose lorineiienint a
ceue eventuailte.

LA CENSURE AU BRESIL
BRASILIA (AFP)
La C(iambre des Ddput6s a
vote hier soir par 178 voix
centre 44 et. 1 abstention le
decret lot de I'Executit-
qui 6tablit la censure prdala
ble sur les litres et les public.
cations p6riodiques, p ou r
combatre l'obscenite et I'ero-
tlsme. "
Cependant l'Ordre des Avo"
cats du Br6sil a declare qu'll
s'agit plutotI la d'un pretex-
te et que la loi est une me-
nace totalitaire; elle est in-
constitutionnelle et viole la
declaration universelle des
droits de l'homme.
La loi sera envdyee au S6-
nat pour le vot final. "


Snf&ve. Auton a-.
1 ues,. antimagn6-
A e 6 sane s ca-








Seamaster Cosmic.
.o, ag,.. ag a a .



l aqu Cores a Ocer
inoxydable.






eamaster 120. .
Man readestpa ,oe
EOanchdite tes[e a
60 m6tres. Autoa-
isqsa.nantaimagad-
qique t anti-chaos.
Enacieriynoxydable

G46
Lequel de ces modeles Omega
preafrez-vous?
Choisissez dens la prestigieuse collection internatio-


qu 'elle soit habilide, de ville ou sport est 6quiple
d'un movement de haute precision et b6ndficie
d'une garantie d'un an, valuable dans 156 pays.






eAG4~~~~ L, 4UELU~


SZ 16, MAt MANCHE17 MAI


W6rnrqudf iva uin hmtScgeiozatifqA


le Samedi 23 Mal A 8 hres P. M.

HANSY DEROSE
Entree $ 1.00 et 1.50

Les billets sont en vente a la Direction du CENTRE CULTU
REL


HITACHI

LE GEANT DRB IMJ#VUTE AI APA

Le SMW WOMk
SHitachi VA-It

REPOND AUX REVES
DE LA MAITRESSE DE MAISON
LA PLUS EXIGEANTE 1 !!
POSSEDE LES RAFEINEMENTS
LES PLUS PERFECTIONNES
DE LA FAMEUSE TECHNIQUiE HITACHI
AUX PRIX ffTACMRI.

AGENT POUR HAITI : HEARD C. L ROY
Distributeur : ENCHA

Tous les products HITACHI sont garantis.





Banque Nationale

de la Republique d'Haiti

Banque de I'Etat Haitien
Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Cheques b la Banque Nationale
.. 1 ^^79- ,*wr <-- .n j! js >) a>


DUCO


a l'Age de 'Espaee


Pour etre adapted a


Iepoque des satellites et


des fus es, votre voiture


doit etre resplendissante.


Elle le sera quand vous


l1aurez passed au VRAI


DUCO, le DUCO


authentique garanti

par la sigatare




Dupont de Nemours


le seul VRAI DUCO


pour voitures eit en ven te





SOCIETY HAITIENNE


D'AUTOMOBILES.


'Alors disons- le tout de oaul
te, peu de gens connaissent
et cultivent la vrale cliarlte.
Par exemDle, vous ne se-
rez. pas. charitable envers cet
stranger at la. bouche stre,
.qul ne-salt m me pas l'ortho
graphe de son norm et a qpu
vous vous obstinez a parler
franials pour vous divertir a
pris lul avoir offer i'hospita

C'est peut dtre aussi le cas
dune personnel qui vient de.
faire une large aumOne et
qui, plus loin, n'hdsite pas a
maltralter un fou qui, par u-
ne fantaisie frivole, lui au-
railt sal ses habits ou land
des propos qui ne vont pas
par quatre chemins pour de--
crirs la sante de sa maman.
J'avoue que c'est un peu chief
fonnant. Mais, il nous faut
Otrangler tout sentiment per
sonnel, tout amour propre
par le noeud m6me de la al-
son,
- Alors qu'eat-ce qu'on doit
vraiment entendre par chari
Voyons d'abord ce qu't11oi
n'est pas.
La charity, ce n'est pas seu
lemnent le fait de vous dispo
ser a ne faire que de bonnes
ouevres, a dbborder de g6nd


rositd, A ouvrlr vote bourse
chaque fols que quelqu'un
vous le sollicite. Ce n'est pas
seulement le faith de lalsser
deux ou trols couverts pour
ces enfants de la pauvre et
veuve voisine qui d6ivent al-
ler en classes avec quelques
provisions dana l'estomac.
Ce n'est pas seulement le
faith d'accepter le sacrifice de
sevrer un de vos pantalons
encore vierges pour le don-
ner A celul-lS qui cfanatise:
trop longtemps avec la tenue
d'Adam. Enfin, ce nest pas
seulement l'intdrat,.ou mieux
I'enthouslasme que vous ma-
nifestez b soulager les n6ces
siteux.
En effet, comment feriez.-
vous pour 6tre charitable en-
vers ceux qui, A leur tour,
pourratent vous considered
comme des necesaliteux ?
Eh blei, ceux-IA ont besoln
de votre assistance morale et
affective, de votre eomprW-
hension, de votre pardon.
Mais prudence !
.Te rains que Vous Vous r1
voltez..Je ne vous demande-
ral pas par exemple d'aller
sympathiser a longueur de
journ6e voire cde nuiti avec
un p6dfraste trop sentimen-
tal. Je ne vous demranderal


(Suite d laI lWe pagea
pjs de risquer 'mkine charl- p
t Ielrente une virglnlt qul C
n'a. ptt e'trae amias 616 dou
teise car je ri'ai pas' dit que
la Charlt6 blen oropnnde I
commence par les autres. q
Mais je yous emanderal de
comprendre tout au moins
cet homosexual, de lui par-
donner, car il nest pas rea-


oftsable le ses sentiments.
Quol. ???
Oul,ile peddraste peut ne
pas ,tre coupable. Four-
nuoi ?? ?"
La biologle se chargers
de vous t'expliquer. Certes
n'est-il pas vrat que des in
dividus changent de sexi
au course de leur existence?


I


N'est-l pas vral qu'll existed que le plasma*sanguin soft
des individus de sexuality privb de certaines substan-
interm6diaire entire la mas ces, chimiques pour que les
culine et l' feminine ? plus nobles aspirations de;
Avez-vous une, idde Ide l'ame s'dvanouissent. Quand
l'influence des entits bio- la glande thythyrolde par
E logiques individuelles sur example cesse de secr6ter
le comportement human? de la thyroine dans leas vais
Jean Bertrand, ce c6dlbre seaux sanguins, 11 h'y a plus
e biologist, semble n'avoir. ni intelligence, nl sens du
entendu pour affirmer ce mal, nL sens du beau, hi
ci: eLa notion Ae ddtermi- sens religieuxs.
nisme blologique devra tou-


jours rester prisente a qui
pretend juger les conduites .
humaines et 6valuer les de
grls de responsabilit6 Indl-
viduelle,.


S D'autre part, comment
ferez-vous, pour tre chari-
table envers ce criminal in-
vdter6 qui s'enivre du sang
de ses victims et don't on
peut retrouver l'image typi-
que dans les films a suspen
se qui vous coupent le souf-
fle? Renoncerez-vous a lui
rancher la gorge comme
vous le faltes pour un me-
lon qui fisque de poutrir?
Comment lui pardopner ?
Quelles excuses lui trou-
ver? Ah, vous voila mainte-
nant plus embarrassed que
jamais! Eh bien faisons en-
core un tour de science!
Dans conduit de la vieI Alexis
Care l 6crit ceci : 'Il suffit


Journ6e Mondiale de T616communications


Le Dimanche 17 Mat pro-
chain, sera Ol1br6 la deu-
xilme journey mondiale des
Telecommunications.
Cette commemoration sera
organisee A l1'chelhe internal
tionale par IlUnion Interna-
tionale des Telecommunica-
toins, Institution spdialis&e
des Nations Unies ldont le sit
ge se trouve a Gpenve et qui
compete center tre nte sept
pays membres, don't la Repu
blique d'Haiti.
Cette- deuxibme' journde, a
yant pour theme communications et 1'Educa-
tion; s'inscetra dans le cadre
du XXVe anniversaries de la
creation des Nations Unies.
A Occasion de cet.e journee,
un Message, prononce success
sivement en frangais, en an-
glais et en arabe, par le Se-
Scrdtal'e General de I'UIT M.
Mohailted Mili, sera diffuse
sur touted les chalnes inter-
netionales de radio.
Par allcurs. certain pays,
Membres lde ]'Unnion Interna-
tionale des telocommunica-
tions (UIT) organisent des
concoprs. 1o) L'Administra-
tlion br6silienne des t6l1com
munications a instaur6 un
concourse de radio amateurs
21 Le Mirdstere des PTT
tie la R6publlique Federale
d'Allemagne organise un con


course de dessin pour les aco-
liers de ce pays. Les details
de ce contours ont etl don-
nes dans le.magazine -Ge'-
ber Briefkastens, revue desti
nee aux jeunes d'Age scolai-
re et publide par 'es PTT (ti-
rage 1.60P000U cxemplaires).
Trois premiers prix en es-
p6ces et 300 autres prix di-
vers ont Wt6 previw. Le vain
queur, accompagne de ses pa
rents, sera 'equ per le Minis
tre des PTT =e son ecole re-
cevra des livres.
3o) L'Administration des
PTT de Ia Hongrie a d'autro
part fait paiveniu au si ge.
de I'Union dix medailles de
bronze splcialement frap-
p6es pour cette deuxilme
Journee mondiale des t61d-
communications el destinies
a rscompenser les gagnants
des contours.
4o) Le Nicaragua a envoyO
6galement au silge de 1'U-
nion des fanions de son eco-
le de transmissions.
En outre, pour facillter le
travail des journalists, I'U
IT met a leur disposition,
comme i'annae derniece, un
j.eu de photograpliies nuir et
blanc lilustrant le theme de
cette deuxieme Journe mot,
dale eT61lcommunications
et Aduc, lion


Horaires de la Caravelle
AIR FRANCE

AF 243 DESTINATIONS AF 242
QUOTIDIEN QUIJFI3TEN
14.45y d MIAMI a 13.20
C D
16.4 a PORT-AU-PRIE 1.
1.7.15. d PORT-AU-PRINCE a 10.45
19.35 A a SN-JU d 10.30&
1955 d SAN- a 1010
D P
20.55 a ANTIGUA d 0&.05
21.10 d a 08.50
21.35 a. d 08:25
22.10 d POINTE-A-PITRE a 07.50
22,45 a FORT-DE-FRANCE d 0715


P Petit da)eoner D Diner ou dejeoner C Collation
Pas de tratic local entire les deux triangles


Ua avis des

de liamlen
Leg Stations Zootechni-
ques de la Faculte d'Agrono
mie et de Mddeclne Vetri-
naire a Damien avisent tous
ceux que la question peut in
tIresser et les Eleveurl de vo
lailles en particuller qu'lls
y trouveront comme sujets
d'elevage des poussins de
une a quatre semaines et des
poulets de six semaines des
races les mieux adapties f
nos conditions. Ces poussins
et poulets, vaccines centre
le New-Castle ou maladie du
cou tordus et la Variole a-
viaire ou Plan, seront vendus
a un prix tries avantageux a
vec un discompte sur la
quantity. Les int6ress6s pour
ront produire leur demand
ou placer leur command
la Station Expdrimentale Na
tionale Avicole it Damien
tous les jours ouvatbles de
8 h. A.M., I 2 h. P M., le sa-
medi de 7 heures 30: A-9 h.
AM IBWBBI^iB


4g ULS


Toute l'Allemagne a les yeux tournds sur Helmut
Schoen, l'entraineur de ldquipe national de foot-
ball et entraineur attitrt de la Fdddration alle -
mande de football. Quelques semaines avant le de
but du championnat du monde de football de Me
xico, il est ravaged de soucis, portent le responsa-
bilitd du success ou de l'chec de l'dquipe qu'il a sd-
lectionnte pour dtfendre les Couleurs de la Rtpu-
blique fdddrale d'Allemagne.


Munich (INB)). 950.000 affiches, don't celles, avec la
tente couvrant le stade olympique, rdalisdes en cinq
motifs diff/rents ont tdt rtcemment expddites
dans le monde entier a titre .de propaganda pour la X
Xe Olympiade de Munich et Kiel en 1972.


Bonn (I eh). Le .chancelier Willy 'Brandt a manifestd un vifi ntdrdt (au milieu)
pour la ptanihi.ation et la realisation des installations destinies aux Jeux olym
pilues de I1972, prdeentde I 'exposition Les jeux de la XXe Olympiades a Mu -
nloh pt 4 gteb, q qt vent de s'ouprir dqns le a tiftent duBundestag 4 Bonn.


LA CREME
STILLMAN'S'1
POUR LES TAGNISO










Tend Ia-peau

D ien plus clair-e
U MOWBAss. ANS aaa IMs
1'luj de 75jn~ifions d#*PoW
oat ate veazd~s
damle ismonde'eactier
ly E sCaET DE BRUUA'~tde.. eSn-
e,ai doirnt iset .5plus rh eairae WPM&
snist.Wersnide 1m dIs Cremel......
I.aqua.'Ile setatppliqU6ChaqU 201.. IM,
CrweStlman's- ecircit Is tint 4 TuGm
vwil~hdo IA tansafsnoation opal. an-vyou@-
a.'" es and, I" paris sec...sbm diks#.n
sirnt s ual pseP.pour fatrpacp.e a li0
peau teleiast pluo c1.1. .t plus llasldq
L'cxcellcat Savoei Stillman's
..~na.~.11 S...s ills 5 1 C. M" I
t',.'.1dsisslss'spals's46 .tt~is. 1
,,pi npa..'11 eat Iden alporen.lsave
Es'aa do Bcatlad rafi.'li,.,Angpale Is
1,:nvofe (Ic iS bStoile
et pIk1ianiciei


[ S P 0 R--,-;i S


AU CAPITOL
L DU LtNDI 11 AU SAMEDI 16 MAI 1970
A 6 Hres. A 8 Hres. 30

Le premier film de la Selection
GERBfE IYOR STEVE Mc. QUEEN






























Le Meilleur Policier Amgricain
depuis Vin~t ans
ROBERT CHAZAL-FRANCE-SOIR

Voild un Ecellent est passionnant. Un film & voir
FARIS MATCH
Entree . 3.00 et G. 5.00


Et probablement pour
ceux-Al qui par example
n'hdsitent pas t maltraiter
leur .mre parce qu'elle les
menace de les d6noncer a
la police s'lls continent a
piller les boutiques du quar -
tier. Pour ces bons fanati -
ques de la messe du diman
che qui vont tate baissee a
la satnte table pour recuell
lir l'hostle sur leur' langue
blasph6marite, calomniante,
mensongire. Et probable -
ment enfin pour ces predl-
cateurs qui trouvent tous.
les mots qu'll faut pour fai-
re miroiterdle chemin du Pa
radis devant leurs fiddles
mats qui, plus loih, devien-
nent les pires victims des
pires tentations. Alexis Car
rel icrit encore : cL'hypo-
physe, les surrenales, la thy
ride, tes glandes sexueUlles
rendent possibles l'Amour,
la haine, l'enth6usiasme et
la Foi. Les vertus chrdtlen-
nes sont plus difficiles a
pratiquer quand nos glan-
des endocrines sont deil -
cientesz.
D'on la possibility d'un
traitement biologique des
conduites vicieuses, d'une
th6rapeutique. de la perver-
sit, comme le pr6voyait
Carrel qui n'etait pourtant
pas suspect de materials -
me abusif: sLa Science est
capable de donner a 1'hom
me des moyens qui le dispo
sent a faire le bien et a evi
ter le malb.
Ne savons-nous pas qu'
un seul manque de manga
nese chez .1'animal peut abo
lir l'instinct maternal et.
que celui-ci en revanche
peut Itre iveill 6 par I'aCd-
tion de certaines hormo -
nes comme la progesterb -
ne? J. Rostand.
Vous ltes vous jamais
dout6 que la Science pou -
vait vous- aider ia tre plus
charitable ? Vous attend -
diez-vous a ce que la Scleh
ce puit etre meme provisoi-
rement, une bonne collabo-
ratrice de la Religion?. Sfi-
rement pas!
Alors, je parierai mes on
gles que, maintenant, vous
etes plus dispose a pa'- -
donner, ou mieux, a chari
ter lorsque la Religion
vous le demand puisque la
Science vous aura expli -
que. Et pour couronner le
tout Jean Rostand persis -
te encore : ll nest pas un
probllme human qui n'ait
son aspect biologique et
* de plus en plus necessaire a
tout citoyen,.
Alors je me demand vrai
ment pourquoi pas .une cha
rit scientifique.
Ludner Confident


_kirli~MK!^!Wi~LUMkMN(XX


AA0 41


~ssoCS(~*EiCIYls""""r


I


...

5-


p






SAMEDI^ 16 MAI ET DIMANCUE 17 MAI 1970 .LE NOUVEL.WT.


RHUM BARBANCOLURT E RPUlIS6l


Votre Horoscope
MARDI' 9 MAI 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER) : Avec votre presonna-
lit6 at votre faculty de persua-
ion, vous serez un 616ment effi
cace on des secteurs oh des bar-
rires ot 4t6 6llev6es. La con-
joncti.on stimule votre esprit d'en
treprise.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU) :Examiner vos reactions
intimes pour connaitreo ys sonti
nients v6ritables et le sens des
valeurs, II y a risque de vous 6-
garer. Ne sous-estimer pas les
possibilities caches.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) : Faites un effort sup
pl6mentaire pour obtenir un d6-
-part plus rapid et meilleur dans
une entreprise am6lior~e. Com-
.portement,i 6ithode et tact comp
teront.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Vous prouverez
des sentiments contradictoires.
Ne vous inquietez pas. Sachez
oh vous en ites. Soyez objectif
et attentif. La fortune, dit-on,
sourit aux audacieux.
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION) : Attention aux symptl
mues de 'indolence, de la negli-
gence, A tout ce qui peut paraly
ser votre progression. Ces ten-
dances, inhabituelles, chez' vous
n'en existeront pas moins. Re-
frenez-les.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE) : Evitez la hfi
te, les paroles inutiles. Etudiez
les plans et les propositions bien,
mfiries. Avances nouvelles indi-
qubes. Si les r6alisations sont
lentEs, ne les ignore pas pour
autant.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE) : Ne per-
dez pas de tehsps en activists st6
riles. Vous n'aurez peut-ftre pas
la cooperation et l'aide esperees,
mais (le cas se product parfois)
vous pouvez et devez, avancer.
24 OCTOBRE AU 22 NO-
VEMBRE (SCORPION) : Mars
favorable. Augmenter votre pro
gramme avec un le6ment special,
tris brilliant. Affrontez la lutte
avec une aisance came et dis-
cr6te.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE): Vous
cr6erez, progresserez ou execute
rez simplement vos obligations.
Quoi qu'il en soit, si vous avez
1'esprit pratique et les pieds bien
sur terre, vous aurez des avanta
ges nouveaux.
22 DECEMBRE AU 20 .AN-
VIER (CAPRICORNE) : Exer-
cez votre intelligence. Quelques
possibilities heureuses seront man
qufes si vous 6tes trop rapid
uo trop changeant. Adoptez un
rythme raisonnable et qui con-
vient.
21 JANVTER AU 19 FE-


Auiourd'hui

COIN DE L'HUMOUR
DES GOUTS ET DES
COULEURS..
Une jeune fille promene dants
les bois, suivie par un o cureuil
qui semble fascine.
-Mais enfin, finit-elle par de
mander i la petite bete, pour-
quoi me suivez-vous ?
Vous avez des yeux noiset
te...
L'ETERNEL MIDI
Une boussole vient de prendre
sa retraite.
-Enfin, dit-elle A une autre
boussole, je vain pouvoir rdali-
ser mon reve: me fixer dans le
Midi.


Pharmacies assurant
ie ervicE cette nuit.
SAMEDI 16 MAI 1970
Mont Carmel
B/JJ./ Dessalines
Mathurin
R/Front Fort
DIMANCHE 17 MAI 1970

St. Raphael
Carrefour Feulllle
Ste Rose
R/Front Fort


VRIER VERSEAU) : Belles in-
fluences plan6taires. Voua trans
fromeres votre routine en une ac
tion vibrant et ferme, annoncia
trice de r6sultate ameliorbs. In-
telligence, flair et sens de l'hu-
nosur.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) : Maitrisaez votre
penile et ne la laissez pas vaga-
bonder sur des chemins qui ne
conduisent a rien. Le succs vien
dra grAce A des alliances con-
tractees d6s maintenant.
SI VOUS ETES NE AU-
JOURD'HUI: Vous ites extr@-
nmement sensible, affectueux et
vous plaisant A votre foyer.Vous
dttestez lea querelles. Essayez
done d'y Otre m6l le moins pos-
sible. Vous aimez la vie active
et pourtant ayez une forte ten-
dance A appr6cier les valeurs
traditionnelles. Vos instincts hu-
manitaires vous guideront vers
de ndbles objcetifs et votre don
d'artiste eat remarquablement
divers. Vousa tes profondmment
sympathique, ouvert, aimable et
bienveillant. Vous pouvez deve-
nir un excellent docteur, auxi-
liaire medicall ou sociologue


Vente de biens
de Mineurs
Le 4 Juin 1970 h dix heures
du martin par devant Me. Ernst
Avin Notaire A Port-au-Prince,
commis A cet effect, en son 6tude,
Rue du Centre.
L'immeuble ci-apras design,
appartenant, pour deux ITuiti&-
me aux miners Michel et Philip
pe Sterlin, fils mineurs du sieur
Andre Sterlin decWde, les dits
miners demeurant h Montreal,
(Canada) domicilies I Port-au-
Prince, sur sla poursuite de Ma-
dame Vve Andre Sterlin, demeu
rant A Montreal, domiciliee ii
Port-au-Prince, agissant en sa
quality de tutrice 16gale des dits
mineurs Michel et Philippe Ster
lin, ayant pour avocat Me. Geor
geas Baussan, fils, identified, pa-
tentS impose saux Nos: C-51,
64115, AA 48773, demeurant It
Port-au-Prince, avec election de
domicile en son Cabinet Avenue
Marie Jeanne. En presence du
sieur Max Questel, SubrogS tu-
tuer, demeurant a Port-au-Prin-
ce.
L'immeuble a vendre est situ6
en cette ville a la cit6 Bellevue
dependant de I'Habitation Des-
prez; laquelle propridt4 mecure
dix sept metres cinquante-cinq ou
cinquante quatre pieds de facade
au cotS Sud eur la route de
trente pieds, dix neuf metres
cinquante ou soixante pieds au
cote oppose sur une profondeur
de quarante trois quatre vingt
sept ou cent trente cinq pieds A
chacun des cotes Est et Ouest.
Elle est borne au Nord par Mad
sen et Mmine. James Ewald, au
Sud par la route de trente pieds
h l'Est par qui de droit ou Mes-
sieurs Gustave Larauque ct h
I'Ouest par le reste de tmme
propriet6 sur laquelle tombent
les eaux pluviales de la portion
pr6sentement vendue ce qui cons
titue une servitude; suivant pl-an
et process verbal d'arpentage de
Francois Avin en date du onze
'anvier mil neuf cent cinquante
six enreg'str, et transcrit.
La vented de cet immeuble a 6-
t6 autorisbe par jugement du Tri
bunal Civil de Port-au-Prince en
date du 29 Janvier 1970 enregis
tra, qui a homologuI la delibera
tion du Conseil de Famille des
dits miners tenue a Port-au-
Prince le 24 Janvier 1970, soaus
Isa presidence. de .Mr. le Juge de
Paix de la section Nord de Port-
au-Prince, enregistr~e, Le cashier
des charges, dress pour parve-
nir a cette vente, a Ste dpose en
I'Etude de Me. Ernst Avin. le 15
Mai 1970. La mise k prix a Ste
fixae par le jugement sus Snon-
ce a une some non inferieure Ai
neuf mille dollars pour la total
t4 de l'immeuble, deux huitihme
du prix obtenu revenant aux mi
neurs.
Pour tons renseignements nS-
cessaires s'adresser au Notaire
charge de la vente ou a Me.
Georges Baussan file.
Faitet rdig 6 A Port-au-Prin
ce, le 15 Mai 1970,
Me Georges Bausgan, fils


DANS NOS SATYIS DE SPECTACLES


De Luxe Auto Cin6
DImnnche 17 Mal o
2 7 leures et 9 heures.
L'HOMME QUI VENAIT
DE CANYON CITY
avoc le redoutable Fernando
SANCHO
Un western Incandescent,
scand6 de sauvagerie, de bru
talite, de coups de poings et
de mitraille, qui conserve -ou
te sa saveur de soleil, de
poussiSre et de sang.
L'HOMME QUI VENAIT
DE CANYON CITY
Au milieu des paysages cal
cin&s de grans canyon, )es
haut:s lieux de la violence,
des pistoleros vivent en bru-
tes, dans la monotone fauve
de ces dtendues arides et sau
ages un home vient de
ces ravins tragiques, il d6 -
clenche un drame torride,
ponctue par une f6rocitA
sans complaisance.
L'HOMME QUI VENAIT
DE CANYON CITY


4 BIJOUTERIE El


RUSSO




Bul


I Accut


Bulova Int(


SCarave


La plus grand

t de montres


VEND


SRUSSO

Rue Bonne

P. 0. B

Tel : 2


Les Bandes Dessinees du ,
Blondie


I- TUS7 DJE AVOIR TUTES DEV SER- 'l E 'IOUE, JECROIS AIE E / 1
E NCORE UN PEUD NVI DEUX rNE f e l s LEN QUETU E/


NC ...AU -- -OUL 4
N DE FLAN A


Qui est-ll? un pistolero in-j ril, SALERNO.
dompte? Un justicier in-' Un FilmlDINO"LAURENTIS. l
traltable? Un .v geur im TTrotBhommes iu 4Itrlw; ,
placable? Un bandit san cain, un franqais, un Japo S
guinaire? Un t reur d'f61i- -1.a regolvent ,-ia ..souvelle-
te? d'nn hetitage. La C0rtat d'u- IP
L'HOMME QUI VENAIT ne m'ne d'or et la photo d'u- '
DE CANYON CITY ne fille inconnue. Comment? E
Vous ^ ''--o nar ses ex- us parent pour la mine, se
ploits Innommables, par sa rencontrent, .se combittent. C
sauvagerie incroyable et la Chacun pense quc Je deux P
Phaleur exceptionnelle de ce autres sont des intrus, jus -
film de feu enflammera les qu'A ce que ils decouvrent
asectateurs et fanatiques en qu'lls sont tous freres, fils du
t.housaistes des westerns eu defunt qui leur a lalssd 1'he-
rop6ens. ritage mais de trois. inress
Entree $ 0.60 par personnel diff6rentes. Mais comment
est mort LANGDON .leur p6-
x x x x re, et pourquol los trois fils
n'ont appris la mort de leur
MAGIC-.CIE pere seulement dix ans plus
tard. Whitty le plus rdaliste
Dimanche a MAGIC CINE des trois soupeonne Cesar un
3 h, 5 h, 7 h, et 9 h. riche potentat de la region
TROIS PISTOLETS qui veut s'accaparer de la
CONTRE CESAR mine. Les trois frares Klitty
avec: Thomas HUNTER, un tireur d'6lite, Etieune un
James SHICETA, Nadir Mo magicien et Fuller un accro-
RETTI, Gianna SERRA, De- bate se mettent ensemble
lia BOCCARDO et Enrico Ma pour letter contre ceux aulI
veulent les d6shdriter. La lot
Ste seradure car malggr6 leur
habilet6, les ennemis sont
nombreux et de talile.
Un extraordinaire pistolet
r OPTIQUE A quatre canons! Deux yeux
qui hypnotisent, un admira-
ble cavalier, void ce que
S O vous trduverez dans ce wes -
& tern unique que vous .ne
S pourrez confondre avec les
,"tres, par son originality,
son histoire et ses personna-
ges.
Adresse ... Suspense ... Ma
o v a gle ... sont r6unis dans ce
western unque en son genre.
aue vous verrez dimanche a
o MAGIC CINE, A 3 heures, 5
lron heures 7 heures et 9 heures.
3h : Gdes 2.00 et 3.00
5 hres. 7 hres, et 9 hres.

ernationale des 2.50et 4.00

PARAMOUNT prdsente
1ie -- Dimanche 17 Mat
^el t a 5 h, 7 h et 9 h P. M.
Gehard BLAIN et Jeanne VA
LERIE
7de fabrique dans J CALIGULA
Apres l'6clatant succes que
du monde. cette 6tonnante production
a connu en avant premiere
samedl dernier, la direction
du Cin6 Paramount reprend
U PAR ce colossal policier, interpre-
te par deux grandes vedet-
tes frangalses: G6rard Blain
et Jeanne Valerie.
& co o JOE CALIGULA
Le film le plus os6, le plus
Foi No 17 implacable, le plus violent
duo cin6ma franqais.
ox 38 L'intrigue la plus houleu -
se, le steap-tease le plus
surprenant, le policies le
2-1336 plus salsissant de la saison!
JOE CALIGULA! Un poll-
cier amer rendu plus suraigu
par les sequences de voluptp
J-: --- -S -aF-- et un steaptease jamals pr6-
sent-s sur un ecran!
JOE CALIGULA! Interpret
te par GOrard Blain qui In-
Insposees de jardins care avec lucidite le tueur
nt les sens alanguis impitoyable 6voluant dans
un milieu oppressant ofi cha
8 obsessions.,- que homme est, selon la for-
mule, aun loup pour l'hom -
aN. B. Ce film est interdit
aux moins de 18 ans.

AIRPORT CINE
AIRPORT CINE prdsente
Dimanche 17 Mai
S.6 hres 30 et 8 hres 30
en permanence
L'HOMME DU MISSOURI
avec: Glenn FORD, Edmond
SO'BRIEN, Rhonda FLEMING
apr5s la guerre de seces -
sion, des bands de partisans
sudistes vaIncus, menent u-
ne vie de horsp- a lot et de
brigands. Aocette epoque,

litiques n1int6ressent pas,
rencontre dana -n saloon u-
ne belle ffsle, Candace (Rhon
tieent A Un rseau clandestin
sudiste.
Surprise par le sheriff pras
du corps d'un homme qui a
st assassinate alors qu'il con-
versait avec la jeune fille,
t Kyle s'enfuit avec celle-ci a-
,LL. AA fin de la fire t6moigner de
son innocence.
FRE RES da sse troupe tra in6
qui le conduisent au quarter
--- --_-- A-- .--W- s g6n raldu colonel Lamarti--

brigandages pour lee compte

velhiste Faelt prisoners par lou a-
mond O'Brien), un espion
nordiste qui se faith passer
pour nu marcasnd de bes -
tlauz.,.iKye parvient a sne -
.haboer at A pravenir une



a -- LE endda-vous de tous est
i ATTPCIT fl5E lc Diman

Entrde Odes. 1.50 et 2.50

AU CAPITOL


h 15


le deuxilme film de la Se-
ection (GiiERBE D'OR STE-
E 'MC Q"EENi NEVADA
IMITH).
Ce film tournt dapres le
personnage des cAMBI -
rIEUX cree par Harold
ROBINS.
NEVADA SMITI1, 3e nou -
i'un r6cit solidement char -
pent6.
00' la Og 0 'sapPO a 93i
veau visage du Far West
dont les ventures tunmul -
ueuses vous couperont le
souffle, apporte aux specta-
teurs la legon de courage.
Ce chef-d'oeuvre de film
d'action digne de la meilleu
re tradition lu cinema d'a -
venture cosmsorte de nom -
breuses scenes 'de bravoure
Qui se succedent dans une at
mosphtre cre'6e avec beau -
coup de sens dramatique. Les
ventures sont mouvemen -
tete, rudes, fulgurantes, cul-
minant en des sequences par
ticulitrement vigoureuses et
r6alistes.
Cow bcy, tueuxtr voleur
quand 11 le faut"; et plus en-
core! C'est NEVADA SMITH,
un homme impitoyable, un
hbros hors snrie qui pour-
suit les meurtriers de ses pa
rents et n'aura de cesse quie
lorsqu'lil aura accompli sa
vengeance.
Que tous les passionnds de
westernss exceptionnels re -
tiennent bien ce titre NEVA
DA SMITH, la fleur de beau
te du cinema d'action!
NEVADA SMITH
sera notre- prochain spec -
tacle, le deuxibme film de la
Selection GERBE D'OR STE
VE MAC QUEENs accueillie
avec enthousiasme par le
grand public de Port au Prin
ce.
Entree Odes 2.50 et 4.00


xxx
Drive in Cine
Poursuivant sa s6rie de
chefs d'oeuvre, le DRIVE IN
CINE DE DELMAS present
A ses fiddles clients LE RE-
NARD.
Realisation de Mark RY -
DELL, ce drame nous montre
ce qui peut arriver a dcs jeu
nes gens d'un mnime sexe
quand elles vivent isolees.
Ce sentiment qui s'infiltre
entire ces deux jeunes fern -
mes, est-ce l'amoui'? Est-ce
ce besoin d'affection qul se
fait sentir chez tout Stre hu
main?
L'arriv6e d'un home
dans la mason aidera-t-elle
ces femmes a vuil clair en
elles et A detouvrir peut-etre
le vrai armour que 1'on 'ne
peut ressentir que pour le
sexe oppose? Autantt do ques
tions, autant de rdponses.
LE RENARD
C'est cette tude de senti-
ments interpretee par des ac
teurs, tels que: Anne HEY-
WOOD, Sandy DENNIS, Keir
DULLEA que le DRIVE IN CI
NE DE DELMAS propose ce
Dimanche 17 Mai 1970 Ld 7
heures et a 9 heures.
Entr6e: $ 1.50 par voiture.


AU REX
Dimanche 17 Mai a 10 h a.m.
BARAKA SUR X 13
Technicolorr)
avec G6rard BARRAY et Sil
via KOSCINA.
Entree Gde 0.50
in xx
Soucieuse de donner tou -
jours pleine satisfaction a sa
fiddle clientele, la Direction
de REX THEATRE prend
plaisir A lui announcer qu'elle
a pu obtenir, apres de multi
ples demarches aupres de ses
fournisseurs, I 'autorisation
de reprendre, a pirtir du ...
Dimanche 17 Mai a 5 hres,
7 hres et 9 hres
...la projection de ..
DEVINE QUI VIENT DINER


(en, tefJr) a ... Une oeuvre de classes inter
ce chef Wd',e 1 u,,cinu -ipfr6e par des *acteurs par-
ma amrf nain acclamdana. laiteqientt dan e .balm-n. II
le monde enter et qui a con s'agit de 1'exploit heroique
nu chez nous ,,a P,4ues le d'homrpe simple. Au deaa de.
plus 6clatant "sAucc. -la gen se,'de preparation
de la realisation, d'un coup
DEVINE QUI VIENT DINER ae main en vue de deliver
. Une superproduction prodi un partisan prisonnier des
gleuse, sign6e de 1'un des SS, d'ailleurs, authentiqilc,
o,-us grants noms du cinema, l'interet de l'oeuvre reside
Stanley KRAMER, d6bord6e dans les reactions des dlffe-
par l'immense talent d'ac rents personnages, leurs sa -
teurs de renvergure de. crifices faisant-naitre en cha
Sydney POITIER, oscar du cun d'eux une nouvelle per -
meilleur acteur sonnalite forge dans la lut-
Katharine HEPBURN, oscar te pour la liberty et le patrio
de la melilleure actrice time. Le metteir en scene
Spencer TRACY, oscar du Nanni Slay reerde parfaite -
meilleur acteur ment 1'atmosphere de l'epo -
Katharine HOUNGTON, poui que grAce A l'incorooration
ses- debuts A l'6cran. de documents d'archives grA
Entree Gdes 3.00 et 5.00 ce surtout a as forie person-
nalite, a 'son style "vlolbnt
x xx don't le realisme et la verit6
atteignent a un total d6pouil
.ELDORADO element dramatique.
.. PARTISANS CENTRE SS .


ELDORADOj u presence
Dimanche A 5 h, 7 h, et 9 h
P. M. -
PARTISANS CENTRE S. S.


Un tras grand film de guer
re don't la realisation ajou-
te A la puissance et a (action


PARFUMS FRANCAIS

CHASSE GARDEE DE CARVEN
YVES DE ST. LAURENT


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR
CALECHE
CORDAY
LE GALLON.


EN EXCLUSIVITE

MISS DE RAUCH'
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. DE RAUCH


GIVENCHY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


LUBIN
NUITS DE LONGCHAMPS
DOLE
GIN FIZZ de LUBIN


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE FRANCE


STENDHAL


& ORLANE


EN VENTE A LITTLE EUROPE
& & MAISON ORIENTALE





ACHETEZ AUJOURD'HUI
LA MONTRE DE DEMAIN


La premiere montre automatique
fabriquie dana le monde est en
vente d lhorlogei"e Uiouterie


E. BERTHOLD

33, Rue des Miracles.

,i Oa 'oa oo a, BiDao i ao o5O,---a-M_ = _-->----


ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

Chers clients,

SNous avons advantagee de vous annoncer le nouvel itindraire de la ALM
ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

MERCREDI LM 978
Miami Dp: 5555..pm
P-au-Pce Ar: &40 pm
P-au-Pce Dp: 7J15 pm
Aruba Ar : 0pinm
Aruba Dp : 1) pm
Curacao Ar : 10.25 pm

JEUDI-LM 977
Curacao Dp: 9.05 pm
Aruba Ar : 9.30 am
Aruba Dp : 10.00 am
S P'au-Pce Ar : 1015 am
P-au-Pce Dp : 10.50 am
Miami Ar : 12.35 am
p'our tiules autres informations voyuezavore agency de voyage.


1A. I I I I I


11:


FO R-Fl S




SAMED 16 gAI T DIMANBIHE 17 MAI 1970


\
\

}
1





PAGE 6 L5 NOQUVmJLBTE BAMDI 16 MAI ET DIMANCHE 17 MAI 1970




LA MODE A VOS PIE1Dr LA MODE A VOS PRIX 0
S. RITIAN DIOR SACROMONTE
LE CHATA DUT J AF excluile r., JOURDAN MONACO
Er eh clustI... ei waqP eS vani PDEST1GIO TORINO 7
OT h TTI R rlput dan tout GDABAL DG LIS EL A
(m bn, i Kgle* BlMW) 1-pitalt d'Europlet d'AmArique GINO ALDROVANDI ORBI.


INSTANTANES
(Suite)


Mad .ie Odeitt Wiener
.A UAnIIo e velnt. o lon1e on
girI aU.LI r..ac.u lni.hges e c eos
in, cvux coupe a articuaine
I1 c .l iiOiatetit, u0ie .LIure les
p,, sympaihi;ique. a sa des-
.rilte 0 avion hier martin. La
riai-ude clhorgraphe, cre..tL-
Le de I'inoubibabie troupe Bt.
;oilou, habAe oainte Groix.
rne eat manager du restau-
raiL 'L-T Cabanas au ,a Verde sHotel. Mais elle
s ocupc s-MouL de specta-
leo. Elle a encore sa troupe
de danse A Sainte Croix, et
elle est l'inIpes-arno d'autres
sociites d'artistes des Antil-
les et de France. Le out du
\y[.;g de Madame Odette
Wi ,nct. cest de prayer la
vole a ces cmnpagnies afin
qi. elles ietr'-ent .e produire
en Haiti.
x r x X
,Je suis heureux de revoir
le H-iltiens. mes lrires. Cet
eqan de fraternity vient de
Monsieur Paul Soeupart. Cot
.',fbi'e banquier, qui reside
i Miaan:, passer quelques
jours parmi nous.
Madame Sylvestre Nau, ac
ive et ir.facigable femme
d'affoires, est rentrie de vo-
yage hier matin. Elle vient
de passer deux jours & Porto
Rico.
x r .
Monsieur Alix Carmant .a
pe un beau cortei*a de pa-
reits et d'amis a l'a6rogare
hier matin. I1 a nris l'avion
a destination de Montreal. t1
s'y e3t. rendu en turiste.
X X X
Monsieur et Madame Obed
Lominy sont parts hier ma
:in. Leur itiniraire comprend
Nev York et Montreal. Leur
s6jour a 1'6tranger durera
pres de cent jours. Les ont
valuess a l'a6rogare Madame
Mine Fils Aime, leur fiUe,
Madame Hectoi Lominy,
eur brii, la gironde et distin
guee E'frid, leur petite fil-
., ct Mademoiselle Anicia
J vin, T'l-1 aDrrle.
xxx -
La pl)i'iarl des enfants de
Meo.annie DormIlien Lornne
sont a l'etranger. Ils travail
levi au Coi.Ro, aad Janada et
a ;t< Etats Unis. Pour l'ina-
tant. Mad-me Lorme ne fe-
rk pas le voypge d'Afrique.
Elle s6]ouirnerp spulement au
Canada. C'st.t hier martin
oi'elle a pris l'avion.
Trois enseignantes de Sain


te Croix, trois agriaoles tou
rLstea, sont venues visiter ,e
pa3s'du sourimt et des fleurs,
sur la"recommandation ae
Madame Odette Wiener. Ei-
les s'appellent Gwendolyn
Smith, miena Dursey, et Mo
ieve Thomas. Elles passeront
tLris jours en Haiti. E.-e
soot descendues & 'Htei P.a
za.
I X x
Mademoiselle Hermosante
Joseph, une voyageuse sou-
rinnte et fralche, passer un
inois & Montreal. Elle est par
tie hier martin,
Madame Seymour Weins-
teln, nre Bordes, est repartle
pour Philadelphie hler m.t-
tin. Elle avait voyage en vuc
d'assister aux fun6railles de
sa mere, Madame Edouard
Bordes. A l'airoport, elle- a
Oti salute par son frere, )e
Dr Ary Bordes, et par d'au-
tres parents.
Me Georges Leger est par
ti au debut de la semaine. Il
passer quelques jours aux
Etats Unis.
xxxx
- Monsieur Jse Garcia Lina
res, Manager de 1'Usine Suo
criire de Welch. d:ins le
Nord, eat pant, poar Miami
ce mat: MoInsieur Charles
DuLverglas. -ipzesentant de
la Compagnie, a salui M. Li-
nares a I'Atroport. L'Usine
Sucrie-re de Welch commen-
cera A produire du sucre au
debut du mois prochain.

Monsieur D. I. Carter, re-
pr isentant de la sOxfam:
est arrive ici ce initin pour
une visite de 48 heures. LA
tion Brinianious dc bienfai-
sance.
I XX
CP matin, sont repai'ls
pour les Etats tinis les 26
membres du eChristl'n Medi
cal bociety-,-- ces Medecins,
Infirmieres, Radiologues, et
AnesthesiA es, ont pass6 6
jours dans o10 pays als ont
vaccine des dizaircs d'eii-
fanits eo d'adultes au Cap -
Haitien et dans plusieurs lo-
calites du Nord.
xxx
Marie Claude Petrelluzzi,
gr';-Lense et b-lle h6tepse
d'Air Franc oassgr. le week
end suse 10 ciel d'lliti.-H-PP
a desa setourne ici. eH'iti
mo plait., e'tst :oourquoi 'vy
suis revenuee, m'a-t-elle dit.


AU PARAMOI TNT
DIMANCHE A 5 Hres. 7 Ifres. et 9 Hres.
(Sur Demande Gtdnrale)
Libre Aprbs 2 ais d'nterdtctlon paz la censure


lx,..... -..'1 ,-


Le film ne passera que 2 semaftles en Haiti





HONDA! ENCHA
D ux noms... Une association qui va faire du bruit.,
ENCHA est heureuse d'annoncer r'arriv4e des gdn4ratrices et'
pompes portatives HONDA don't elle assume la distribution..
Mort au rBlack-out, Finis les probl6mes d'eau I
Un Saut h la Place Geffrard, pour choisir A ENCHA le modb!e
qui vous convient; h gasoline ou au diesel :


GENERATRICE oPIQUE-NIQIUE,
GENERATRICE tLUMINEX,
GENERATRICE BUNGALOW,
CENERATRICE eMAISON DE CAMPAGNEis
(;EN'RATRICE ; :NERAPT'RICL aINDEPENDANCE>
POMPE 2" WL-20 2,8HP.
105 gal.t/ibs. total head 52'
POMPE 2" W-20 4,6Hp
170 g.l ./ndn. total hed 92'


80 Watts
:!0Co Watts
800 Watts
1500 Watts
2500 Watts
'4000 Watts


ACHETER une HONDA c'est Savoir chbisr -
ACHETER i ENCHA c'et Savuir acheteor


A la Recherche des Les lectl.e s-enR4publique Dmnh~miaine
Vieilles MWthodes (s-e


gue. ....'' r6partis i
Pour la realisation encore les villes
plus concrete de cette idee, TROIS M
l'abb6 Bertaud, apr6s de pa BURIEAU
tientes recherches, fixa d'a- SANTO D
board & 160 puis & 88 e nom- Plus de
bre des sons fondamentaux cents bur
abjsolument indispensables tlonnent
pour apprendre & lire en dans tol
frangals.Chacun de ces sons' bourgades
talent associds & l'image Doimnica:
d'un objet bien connu de 1eectorale
1'enfant present4e sur une 6h p.m
fiche carrde d'ott le nom de des scrit
quadrille, toute la
Ces hi6roglyphes disait- dimanchi
on alors devaient aider unpartinh
l'e16ve i retenir mn6moni- chaque
quement les lettres, poly- comprend
grammes ou syllabes qui peu un repr6
b peu l'amineraient & la con des cand
quete de la lecture. Dolvenl
Le d6butant observant at- sieges de
tentivement la figure impri nateurs (
moe sur la fiche et nommait fonctfons
l'objet representS, par ex- nicipaux
emple un bas, le nez, des os, La Ju
un verre, une fleur, des me qu'il
dents, un cheval, un bossu, et demi
un ventail, un moulin etc.
Le maltre lui montralt ensul LES FEP
te le nom -crit correspon- SANTO I
dant et lui falsait bien re- PrOs di
marquer la lettre oUt le grou gcsatives
pement de lettres qui consti pour cen
tuaient le son & 6 tudier. Sou fonctionE
vent, le son final seul de- des femr
valt tre retenu et 1'616ve le La JUi
r6pite comme un echo. Ain rale a ai
si pour u, il prononeait bos- du sex(
su-u, pour a, bas a, pour sans prs
e, nez-6, pour in, moulin-in d'identit
etc. vront ai
mettre is
Sans aucune 6pellation, a ment et
pros de norpbreux exercices, plus de
I'enfant recoknaissait tous mis a d
les sons, las articulait, ne tins dan
s'uccupait plus de. gravures teurs du
et hardiment, dechiffralt les vent pa
texts dans lesquels il retrou leurs cal
vait 'les connaissances acqui l'exercie
ses que les fiches lul avaient d l'exes
rendues familibres. sont i
Ce systime original, sddui de la m:
sant, tranchait de loin sur lecteurs
les syllabaires rfbarbatifs. reprises.
Enthousiasmt, l'abb6 Desfon
taines l'appela lIa pierce ENTHOI
philosophale pour 1'appren- PAYSAN
tissage de la lectures. SANTO
D'ailleurs la Chronique du Les o
temps monta en 6pingle que Balh
sans doute dans un but pu- pour cer
blicitaire les performan- pitale, a
*.s realisdes par certaines
personnel de haute quali- N

Monsieur de Chartres, au Le Sec
bout de quinze lemons, pou- sade d'li
valt lire couramment. Prince e
Monsieur le duc de Mont- so de ZI
pensier conquit la paime en joie. 11
trois mois, tandis que pour C'est
lire parfaitement, le fils du nom de
marquis de Roug6 n'eut be- nfantau
sion que de 48 lecons. Se bonne s5
non e vero... Nous I
Encore plus spectaculaire hour de
fut la rdussite de deux pau- lui false
vres ramoneurs qui, au bout de bonh
d'un mois, en etudiant deux success.
lemons par jour, avaient assi
mil6 la m6thode. Cr6billon
et Marivaux dit on fu- Nos
rent dmerveills de les en- pliiair 14
tendre lire Carole I
La renommie du Quadril Pierre Js
le des enfants arrival meme La c 6r6
jusqu's, la Cour du roi de lieu le
Prusse Frederic II qul fit ap 1970, en
prendre Sb lire par ce moyen i'6glise
au prince royal Frederic Brooklyr
Guilaume. Nous :
En vritiW, rien de nouveau de bonh
sous le soleil et certain p6- t6 a M.
dkgogues qui pr6nalent ques Le
croyant innover 11 n'y a
pas si longtemps encore -- A
le proc6de par 6cho, jamas
n'auraient pu s'imaginer
que l'abb6 Bertaud, dos 1'an
nee 1743, en avait fait la ba
se de sa m6thode de lectu-
re.
Frbre CLAIR


LA ire COMMUNION
S'ANNONCE 1 CAF
AU MONDE CHIC M
le magasin up to date ne se
sent jamais laeer pour vou
procurer cw artile- tel
que: batist*, linon, opal,
organdi, popel'ne at broderie
SuissM, crepe georgette. toils
de fil, dacron, tergal etc. c@xUx
Chaussettes, demi bas, co-
rounes, tulle, gant4., mo-
choirs et sous vetement.
Futures mamaaa,
AU MONDE CHIC
i blen penasr & von. plaire >
6g'lement, en oum present
tant L- trousseaux de vo
BEBES
Rue du Magasin de L'Etat
so -


(Suite)


Mexico

CHAQUE DIMANCHE
PAR

Cariba Ir Mexicana
$ 227 Exc. 17 jours.
LIBAIR VOL 900 POUT KINGSTON 10 H. 15
iXICANA VOL 304 POUR MEXICO 12 H, 45
RETQUR
CHAQUE DIMANCHE
MEXICANA VOL 305
CARIBAIR VOL 901. 6 H. 15 P.M.

S 0XXS^8=X^ & 3 3^X'


OU IREZ- VOUS


SAMEDI SOR

DN ET DANSER
AVEC LES LEGENURS I
Au Rend Poilt Nilht C P
Admission $ -. 6

a ,l,-p


centre les principa-
du pays.
xxxx
ILLE CINQ CENTS
X DE VUlii
lOMINGO.-
Strois mille cinq
eaLx de vote Snc
depuis 6h a.m.
utes les villes et
s de la R6publique
ine. Les opOrations
s seront clOturees
. Le dpouillement
ins se poursulvra
nult de samedl 0
e et meme durant
e de la journee de
bureau de vote
d 5 membres plus,
sentant de chacun
idats declarss.
Lt tre pourvus 125
d6putes et de sO-
et mille trois cents
de conseillers mu
et de maires.
nte Electorale etit-
y aura un million
de votants.
MXES
DOMINGO.-
e dix pour cent des;
s aux functions 16-
s et plus de vingt
t des candidates aux
is mimnicipales sont
mes.
nte Ceontrale Electo
utorlsA les (itecteurs
S,fOminin, is voter
6senter leur ctrte
6, mais elles de -
L prialable se sou-
la- for MaUtI -du ser
jurer qu'elles ont
25 ans. Pour etre ad
Oposer leurs bulle -
s 1'urne; les lec -
i sexe mnasculin doi
r centre presenter
rtes d'identiti, de
e en course ou 5m'ne
rcice prtalme.
e ind6l6bile, don't
ablbOS deux doigts
ain empeche aax i6-
de voter -, pluiseurs
xxxx
JSIASME DES
S
DOMINGO.-
bservateurs doutent
iguer obtienne vingt
it des votes a la Ca
Barahona, & Azua,

aissance
ritaire de l'Ambas.-
ispagne at Port-au-
t Mine Xavier Man
iniga sont dans la
leur est ne un fails.
n gros gargon du
INiGO. II est ve-
monde le 27 Aveil.
et la more sont en
ant.
partageons le bon -
ce june couple et
ns tous nos voeux
eur continue, et de


IMarlage
avons appris avec
e marriage de Mile
Ambroise et de M.
acques Le Malstre
nonie reltgleuse eut
dimanche 26 Avril
strict intimltit, en
Sainte Thirsse de
n, New York.
formons nos voeux
eur et de prosperi -
et irme Pierce Jac
4iia'.m'.i J.


Du Volley-Ball...
au Sommet
LLNDI 18 MAI A 4 iLEUltES
Coupe icot on 12 .'ishsue
Lalue -- Sacr6-Coeur !
Coupe Biamby en 4 de Fi
nale
St Louis --- Cobra !
2 grandes rencontres a ne
pas manquer, 2 rencontres
au sommet qui vont situer le
niveau hautement technique
ittelnt par nos volleyeuses
qui ont nools Colette Baus-
san et Co Gardere, Mc in-
tosh, Drouinaud, Clermont.. )
du cor6 de Lalue.
Ketlyn Lemoine et Co (Va
val, Dabsy, Sylvain...) pour
le Sacre Coeur.
Tandis que Cobra et son a
t.ouL Msljcnr le grand Inter-
Mationil sinlio entour des
Mompoint. Destin, Toussainl
ett. va essayer dc donlisr 1e
coup de grace a St Louis
pour lui barrier )a route q.ui
mn -e A. la Coupe BiambyV. un11
St Louis qui va prouver ave',
Brisson Altine -- Fedre
Georges le joyau de notre vol
ley-ball, que la place de la
majestueuse coupe Biamby
est A, St Louis.
Tous done au Colleoe St-
Pierre le Lundl 18 Mal dsri 4
heures. C'est un rTgal de la
FHVB
F.ni.r4e Gde 1 0I
Entints U. 0.50


MEME EN ETE
On pout toujours sentir frais. Il y a des pro- <
duits speciaux pour sentir bon et sentir frais
mnme pendant les periodes de forte ehaleur. :
les fameux products anglais
PORTER & MOORE. I
Savon et Sel pour le bain, Savon pour la toi-
lette, Crime pour fair disparaitre les acnis,t'.
Crime pour les mains etc.
Ces articles sont vendus dans de tres jolis cof-
frets. r

Sentez bon, Sentez frais
Avec : PORTER & MOORE
AGENT : Don Mohr Salks Corp

^^; _^~s:^


,k~l~,~~du*i_~~~"'~_:~"T-~**Pv~'-U*rll


it San Pedro de Macoris, it
Moca, i. la Vega, -t Santiago
de los Caballeros et s Por-
to-Plata, et trente pour
cent dans les vingt autres
villes plus importantes.
Mais dans la centaine et
plus de bourgades, seml-ru
rales, serrdes autour de leur
clocher, de la petite place
publique, du marchO et de
l'ayuntamiento (Hotel de
Ville), c'est en lots inin -
tlrrompus que nous avons
vu affluer, deputs hier soir,
les campesinos* (paysans),
avec leurs large chapeaux,
leurs bottles, leurs longs four
mreaux, mais sans les cmflja
cioes* (longues machetes)
plahibtes aujourd'blu, chan
t9nnant des refrains de
smiringuesa typiques cal
: 0lpay Joaqulm (au corn
15ere Joachim, pr6nom de Ba
laguer). Malgri la plute qui
-. tmbis t sporadlquement
hier soir et ce martin en
gertaines parties du Sud du
pays, nous avons vu ces pay
sans allegrqs sur leurs mon
iures nerveuses proteges
.iAr des paraplules de cou -
feur noire.
xxxx
'ES NOMS FRANCAIS
'ANTO DOMINGO-
Nous avasis Ote frappes
*far les nombreux noms
ftanqais de candidates aux
functions lectives, com-
-me Audate, B6liard, Cor -
tneille, Lambert, La Chanel-
le, Lindor, Petit, Pili6, Pou,
Rousseau, Saladin, Trocher.
L'on nous a signal que ces
noms Otalent ports par des
families originaires de la
R6publique voisine de Haiti
d 1l'on parle la alnIue fran
gaise et un patois. le ucro-
-p, qui est de I'ancien nan-
rais: ces families sont di -
es des L'on nous a meme dil
que certain noms tels que
Oocco, Guerrero et Made-
iga, talent des nonm.s hispa-
nis6s.

tRNIERE HEURE
-Le G ndral Wessin y Wes-
c1, candidat, a 6leve des pro
testations, disant qu'en plu-
i4euis endroits on a empeche
see's partisans de voter.-
Iemoinages
Attachement au ...
(Suite)
Pays qui ont ddji flagelli le
comportement criminal de
ces assoifss de pouvoir, ou-
blieux de Doctrine et d'Hls-
toire, le Bureau Fediral se
joint pour Vous crier, Excel
lence,
cNous sommes is Vos
Ordress
Veulllez agrBer, Monsieur
le President A Vie, les assu-
rances de notre filial atta-
chement b Votre Auguste
Personnel et i Votre Gouver
nement de reparation social
le.
Le Bureau Federal
Colonel Claude Raymond
President
Dr. Roger Lafontant
Secretaire Gsneral
Me. Frantz Trouillot
Trisorier
Dr. Robert Germain
ler Conseiller
Ing. Jean Vorbe
2e. Conseiller
Jacques St-Lot
3e. Conseiller
Gesner Champagne-
4e. Conselller


CambodRe :.
.Posttio de 1'b S8
SUR LA RECONSSAN- SPECIAL TROPIGAS
CE DU GVT SIHANOUK, 7 rAL L S S. L
MOSCOU (AFP). Vo U T
(De Jean Raffaelll) pouves avoir GRATIS votre formidable Rechaud
L'URSS ne souhalte -pas TROIS feux TROPIGAS. CHAQUE fin de qemaine la
prdciser sa position sur le TROPIGAS offrira un rechaud Trols feux de Vingt trols
probl6me de la reconnais- dollars, vingt trois dollars, vingt trois dollars
sance du Gouvernement-Si ,. COMMENT ?
hanoik avant qu e ls E- I Vous verse un d6pot Minimum d'UN dollar. Vous
tats Unis asent'falt la preu Pouvez vprser aussi Deux, Trois, Cinq dollars...
ve qu'ils retirent leurs trou autant qsde vous voudrez.
pes du Camrodge dans les 2
dolals indlqh@s par le Prdsi 2 Pour chaque dollar vers6 VOUS RECEVEZ UN
dent Nixon, indlque-t-on TICKET NUMEROTE avec la date du tirage de FIN
dans les milieux diplomat DE SEMAINE. Ceci yeut dire que sl vous rser
ques particulibrement con DEUX ou TROIS dollars vous recevrez DEUX ou
cern s. iTROIS tickets, et ainsi de suite.
raitleposition, ques drrte- 3 Le gagnant de la semaine recevra un Rechaud
I'URSS, serait pour une lar- de $23.00 ainsi que son materiel de fonctionnement
ge part le reflet ries con (RPgulateur et bonbonne remplle)..
tacts speclaux de Moscou EN PLUS, tous lea versements qu'il aura fait sur
et Washington sur la scene son rechaud lui seront INTEGRALEMENT REM-
mondlale, y comprise en Tch6 BOURSES.EM-
coslovaqule en 1968.
cosleul un accroissement in PROFITEZ-EN, cette offre nest VALABLE que pour
soutenable de la pression SIX MOIS.
-dfjd exere6e sur Moscou par Le premier tirage aura lieu le 16 Mai 1970.
Hanoi, P6kin et Sihanouk et le dernier tirage le 14 Novembre 1970.
pourralt fare changer I'atti ,
tude du Kremlin, estime-t- Choc PublicitY.
on, mcais actuellemenItn u
tel changement serait un 6-
venement, et considerO a l'a La fete du Drapeau FIER ET BEAU
vance Icl comme le signe F R BAU
d'une soumission inaten Cazeau DRAPEAU D'HAITI
tionaux de l'URSS a ses so Pour commemorei 'e 167e (suite)
lidaritdss asiatiques. anniversaire doe la creation
Le maintain des forces du drapeau national, le dy- p cian d'nii, emblem e
am6ricaines au Cambod- namique directeur de yl'co Esperance, de lIndepenleda
ge au-dels des d6lais (fin rural de Cazeau, M. Dteu- c e desire e..
juin) annoncis par le Pro- donni J. Chardavoine, a so- l18 Mai o,3, les oldaseon
sident Nixon mettrait fin lennellement inaugur le lun hall epris de libee
assez rapidement a la pha- di 12 mal en course la semai se 1 a i s s r e n t con-
se d'h stations de Mos ne du drapeau., e duire, en al 1 u r oe mys-
cou, lui souhaiterait ce -tique, entrainds par les notes
pendant, semble-t-il, que 2 En cette circonstance ex- (:piques dt tanbour d'ivresse.
autres conditions soient a- ceptionnelle,' toutes les acti- apres les refrains mille ois
lors riunies avant de s'en- vit6s de I'dtablissement se repstes ,gager officiellement : que sont deroulies sous le vocable rir,, trainant canons et mu-
la resistance cambodgienne elet diraeaun et se sont pour nitions, torches et aliments
fasse la preuve de son exis- suivies jusqu'a vendredi avec apres le drapeau divinement
tence agissante sur place et un ceremonial de choix. cred...
que le prince Sihanouk se Un programme riche et va Depuis 1301, Be.u et Fier
d6gage de la tutelle ae P.- rie a 6te pripard pour cl6tu- Dr. peas, d'iiuti fierement
Skin. rer la fte dans la ligne des nous te hissons eL. di genera
Pour ces milieux, l'URSS grades manifestations de tion en qdne-a*lon, le culte
S souhaite un retract tapide ce genre. Des oise'ns, des de ton amour eat lait et de-
des forces amisricalnes du chs-uts pstrioriqse: furent as meure vivant pour te glori-
Cambodge, sl possible avant surd6s avec succs par un fler...
la fin Juin, et sans its de group d'eives doil les reel Tu demenue, ,deouis 1803.
victoire des Etats Ulois. c. performances ont 6t6.di- immacule, face *au Monde et
Dans ce cas, ajoute-r-on, se gnes cte tous lei eiges. face a la Nation, car 'hai-
poserait le dilicat -proble La cerimonie debuta par tieni de fiert6 race, te con-
me., qui serait du s is present un discoars- sbsta tiel du di serve. Beau et Fier Drapeau
examine, du vide militaire, recteur qui fit i'historiaue d'Haiti, dans un coffret
et partiellement politique, du draueau haitien 'de 1803 a d'--r},ci'r. un 6-rin de Gloi-
au Cambodge Moscou 1914. Avee son aiance coutu re, une CiLadelle d'Amour...
Ce probe me que Mosde r- iere, 11 s'est acquitti de sa Beau DraDcan de Mai, Fier
nest pas enmesure dsem- tache a la satisfaction des pa n-aoenu d'Haiti, Noir et Rou
gler souversaine pent,sent- rents et des 616ves. ge de Dessaline. le Grand, Ja
ble soulever des bi present mais nnssne cLa Usanda
des difficulties considirables En 2eme parties, ensemble iser ndes notes des ters des
dans l'harmonlsation des po sApicole de la Croix des Mis- t
litiques de I'URSS d'une -sio.s z-rntr-eilla I'assiatance diproe a tnous le sers ja- t
part, du Front sino-indochi dana des mourceaux typ~que- mais las de tCainer, de ted
nois d'autre part. meiiLt lli.icn, de soil riche fendre t de te vouer note
En attendant de voir clair, repertoire. Cette journee pa- Invariable Amour.
notent los observateurs. triotiqueorganisie par .e per0
1I'URSS prend une position sonnel de 1l'ecole a 6ti une 14 Mai 1970
officielle de condemnation excellent contribution A la
bruyante de la politique a formation des petits citoyens Mme Andree Momplaisir
S mericaine, et de sottien po de deniam. PIERRE.
Slitique et materiel %,centu6
B l Hanoi. .__3_-___--,__ 3_3__

,Maman Uine,
C'est le titre de la grande AU CAPITO
piece de Theodore Beau AU CAPITO l
brun que la Troupe Langui A
chatte prsentera le Ven- re DIMANCHE 17 MAI 1970
di 29 Mai au Rex, i l'occa -
sion de la Fute des Mires. A 4 Hrse. 30, 7 Hres., et 9 Hres. 15 P.M.
Depuis son retour de sa Le Second film de la S61lection
triomphale tournie aux E.U.
la Troupe Languichatte n'a GERBE D'OR STEVE Mc. QUEEN
vait encore represents au-
cune pibce de Thistre, Mva MH ES
man Lilines tait done en le I'.VRAI WESTERN
preparation et cette sou de '
velle production viendra STEVE McQ
augmenter le noml:re de STEVE MQUENN
chefs-d'oeuvre de note roi
du rire Languichatte
A bientot details.


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs