Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06745
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 14, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06745
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





LE PLUS ANCJEN D'WLTIr


wecfAw et ItWocbc w Chef :
LUC/EN MONTHS

Admiistrafeur. MA-* MAX CHAUVEr


.


MEMBRE DE ASSOCIATION INTERAMERICAINE DE PRESS

No 28.078
756me ANNEE JEUDI 14 MAI 1970

U U ~-


Le message de la premiere


Dame de la Republique

A L'OCCASION DU CENT-CINQUANTiEMEL
ANNIVERSAIRE DE FLORENCE NIGHTINGALE
JOUR MONDIAL DES INFIRMIERES


La Premiere Dame tie la
e6publique a adressc un e-
mouvant Message, a i'orca-
sion du .,Jour des lnfirmit-
res.Presidente d'ilonneur de
i'Association des lnfirnmieres,
Mine Francois Duvalier qui
s'est longtemps penchee sur
les souffrances des humbles,
pursuit sa vocation premie-
re en etendant ai toute la Re
publique l'action de ses oeu-
vres sociales, secondant ainsi
dans ce domaine capital, la
politique social du Gouver-
nement du Prtsident Duva-
lier. Voici le texte de son
beau Message :

A l'echelle du Monde, cet-
Le annee, le mitres est 'narquee d'une
louche special. I me plait
lifiniment, en cette occa-
sion, d'adresser Ln Message
de Solidantrit, de Paix et de
Fraternile a toutes les Infir
nlibres cie Mon Pays et a Cel
les du Monde Entier qui, de
toute leur foi, apportent, par
les mots, les gestes et les
sins d6vouts approprits, le
miracle de leurs cerveaux et
de leurs coeurs a I'hulmanit6
souffrante.
Je veux, en ce jour parti-
culisrement evocateur de la
grande et attachante figure
de Florence Nightingale, rap
.peler a toutes la noblesse de
leur Profession ses devoirs.
ses obligations, ses sacrifices
et ses sublimcn, abnegations
qui en font la beauty, en y
soulignant son caracttre de
dignity, de spirituality, d'a-
mour et de courage et cons-
Mtatat avec une pointe d'a-
mertume la tendance a la
baisse de ces qualitas de
coeur au profit des seuls ac-
quets scientifiques ou simple
ment materiels.
Nul doute que les piogren
immense realists dans le do
mainie de la science et de la
technologiese medicales aient
contribu6 de fagon appr6cia-
ble a l'amelioration des con-
ditions die vie de l'hoimme.
Pourtant, la Societ6 Humai
ne est loin de s'ttre amblio-
rte. Le monde souffre d'une
crise de conscience qui s'ac-
centue de plus en plus. Dans
notre Univers d'inquietudes,
de miseres, de catastrophes
morales et sociales, les va-
leurs spirituelles se sont an6
mites; elles se sont atro-
phites; clies se meurent :
ranqon d'une civilisation mli-
se surtout au service des pre
occupations d'ordre materiel.
Dans ce context se situe u-
ne cruise meme de civilisation,
selon Charles De Gaulle.
J'aimerals vous convier, In
firmitres de Mon Pays, A
vous pencher et a reflechir
sur la situation des homines
et des femihes qui vivent sur
cette terre.
La matitre premiere de vo
tre metier, ce sont les hom-
mes et leurs souffrances '.
C'est 1'HOMME, dans tous les
homes, femmes, enfants
qui passent par vos mains,
que vous bervez !
Prenez serieusement et
honnotement conscience de
cette responsabilt6. Le princi


pe moral du respect de la
vie postule, davantage pour
nous que pour les autres, que
nous agissions humainement
o l1'gard d'autres humans.
Votre matter d 'nfirminre
est ulne .noble carriere, plus
noble, peut-etre, que celle du
Modecin. Ce dernier, une lois
son diagnostic pose, un trai-
tement institute et coordon-
nt, peut avoir un moment de
r6pit,; i peut se reposer, a-
lors que votre travail vient
tout just de debuted.
II faut avoir conscience de
cette Noblesse. Infirmirec
d'Haiti. :iinsi que ties 'bligpa-
tions qui en decoulenti
Pours Vous, Volontaires de
la Sante, il n'y a pas de re-
pos. Pours Vous, c'est le de-
voir de vous pencher sans rt
pit, nuit et jour, sur les souf
frances, et sur les miSslres
panser, soigner, guerir
mes et corps.
Votre Sacerdoce exige que
vous restiez au contact per-
manent de la douleur. II vous
place au service des homines
qui souffrent dans leurs
corps, dans leurs esprits,
cars leur Itre tout 2ntler.
Le r61e est beau, stoique :
aider, conseiller, sourire, sou
lager, gutrir ?tngez u boul
ce qu'il faut allier de patien-
ce, de tact, de ponderation,
de strtnite, de bGlnte, d'a-
mour, de foi dans I'accomplis
segment d'une telle tache
pour lequel un constant sou
(c'i du bien et une douce phi-
losophie allant jusqu'au sa-
crifice sont absolument n6-
c essaires.
Je souhaite, en Ma quality
d'Infirmiere, que les nouvel-
les generations auxquelles,
je M'adresse suivent le che-
min trac6 par leurs Aintes,
Infirmitres aux coeurs pttris
de douceur, de bonte et de
charity chretienne. Elles onL
a leur disposition, grace aux
progress scientifiques, plus
d'acquets que ces dernieres.
au point de vue technique.
Il existed trois sortes de pro
grts qni competent vraiment:
le progres scie.tifiQle et
technique, le progrisd social
et Ic progress spiritual.
Pour Vous, ce dernier esl
le plus inttressant
Ce ne sont pas seulement
leurs connaissances techni-
ques quit sonL a l'origine de
la reputation et de la valeur
de vos illustres devancieres !
C'est sa Bontt de Coeur
sans gale, lice a un large hu
manisme qui a fait de MISS
Nightingale, cette 6tonnan-
te Intirmiere, don't on c6l-
bre aujourd'hui, a 1'achelle
terrestre, le 150eme Anniver-
saire, 1'exemple le plus com-
plet que l'on puisse jusqu'a
l'heure actuelle offrir au
monde.
Puisse chacune- d'entre
vous, dans le cadre de cette
noble Profession, trouver,
comme Elle, occasion d'a-
gir humainement pour le
bien d'autres Humains et en
richir ainsi sa propre Huma-
nitt.


Le Commandant en Chef des Forces Cambodien -
nes est assis sur un caisson prts de Saang pendant
que des operations se poursuivent 6 20. miles au
Sud de Phnom, Penh, la Capitale.
II a Wtt Ministre de la SuretM du Gouvernement
du Prince Sihanouk, arrdtd lors du coup d'Etat centre Si
hanouk et relach6 aprts avoir promise loyautd au
nouveau gouvernement qui le nomma Chef de l'Ar-
mre.
(Special et en exclusivite-au Nouvelliste)


La situation au Cambodge


et les suites de l'operation


israelienne


PERTES SUBIES
AU CAMBODGE
SAIGON (AFP).
Les commandments mili
talres ont admis aujour-
d'hui que les pertes subies
par les forces allies la se-
maine derniere c'est-a-di-
re depuis l'offensive g6ntra
le centre les sanctuaires
noid-vietnamiens et viet-
cong au Cambodge sont
parmi les plus levees ide-
puis l'oftfensive vietcong du
tet 1968 pour les sud-viet-
namiens.
xxx
DEUX PRETRES TUES
AU CAMBODGE
PHNOM PENH, (AFP).
(D'un "des envoys spt-
ciaux de I'AFP Paul Lean-
dri)
On confirmait de source
eccl6siastique quo les deux
prItres frangais, les Peres
Frangois Claudel et Vin-
cent Rollin, disparus depuis
le 5 Mai en zone vietcong,
ont 6t6 tus a coups de cou
,pe-mupe par des villa
geois. Ceux-ci y auraient e-
t6 obliges par les vietcong
voulant ainsi compromettre
la population civil, expli-
que-t-on de source ecclt-
siastique.
* xxx
INITIATIVE
NEERLANDAISE
EN VUE DE RESOUDRE
LE CONFLICT
LA HAYE, (AFP)
Le Gouvernement nICr-
landais, aprms consultation
avec onze autres nations:
s'efforcera avec vigueur de
prendre une initiative effi-
cace en vue de parvenir a
un reglement pacifique du
conflict d'Indochine, a annon
ce mercredi soir devant la
Chambre des Deputes M.
Lunso Ministre des Affaires
Etrangtres.


PARIS (AFP)
La situation au Camnodge
ct les suites de l'opfraui n is
raelienne au Liban sont tou
jours les deux granas themes
de l'actualit6.
Au Cambodge, it semble,
qu'on soit a. la veille d'impor
tants dtveloppements milital
res. Le vietcong fait preuve
depuis quelqucs heures d'un
regain d'agressivilit. Dans
le qBec de Canard* les forces
amtricaines ount tt prises i
parties par l'adversaire tandis
que le vietcong accentuait sa
pression a 30 kms au Sud de
Pnom Penh et mnenacait
Kampot, sui le liLtora, Ta-
keo, et Kompong Cham, sur
le Mekong a 100 kms-de la
Capital. Aussi s'attend-on i
une operation heilportae sud
vietnamienne qui aura pour
objectif de degager Takeo et
de rouvrir la route Pnomn
Pcnh Kampot.
Sur le front interietlr M.
Nixon doit laire face a une
offensive des adversaires de
sa politique indochinoise.
Ceux-ci ont dtpose au Sonat
un amendment fa4sant obs-
tacle au financement des o-
perations au Cambodge. Mais
l'optimisme qui continue ai
inspire administration a
tiouvs son expression dans
une declaration de M. Rogers
Secretaire d'Etat, qui non
seulement a estim6 payante
initiative de la Malson Blan
che mats a affirmed qu'elle
n'aurait aucune repercussion
sur les relations amtrlcano -
sovittiques,.

Cependant, Wall Street a
(suite page 4 colonne 7)


Cet apres-midi, arrive la delegation Bahameenne
Le Programme du sejour en Haiti de la Delegation


Jeudi 14 Mal 1970
4 hres. 45 p.m.
Arrive i l'Atroport Fran-
gols DUVALIER des Mem-
bres de la Dtl1gation Baha-
mienne.
Ils sont saluts A leur descen
te d'avion par un Comlt6
d'accuell compose des per-
sonnalit6s sulvantes :
S.E.M. Dr. "Aurtle Joseph
Secr6taire d'Etat de L'Int6-
rieur et de la Defense Natio
nale.
S.E.M. Ren6 HYPPOLITE,
Chef du Protocole.
M. Ramah THEODORE, As
sistant-Dlrecteur de l'Office
National du Tourisme et
des Relations Publiques.
M. Edward POINT-DU -
JOUR, Inspecteur en Chef


a 1' lImmigration.
M. Claude NAJAC, Chef de
la Division du Commerce In
ttrieur et Exterieur
M. Max FOUCHARD, Se-
cretaire G6tnral au D6parte
ment des Affaires Sociales.
M. Jaurts LEVEQUE, Direc
teur G6ntral de 1'Agricultu-
re, des Ressources Naturel-
les et du Developpement Ru
ral.
M. Yves MASSILLON, At-
tach6 au Protocole. Un Offi-
cler de la Garde Presidentiel
le.
Apres les presentations d'u
sage et les propos de bienve
nue, les Membres de la De6l
nation sont conduits A leur
HOtel par les Fonctionnal-
res du Protocole.


Vendredi 15 Mai
9 hres. 30 a.m.
Visite du President et des
Membres de la D616gation
Bahamtenne au Secretaire
d'Etat des Affaires Etrange-
res au Palais de la Chancel-
lerie.
10 h. a.m. 1 h. p.m.
ltre S6ance de Travail des
diff6rentes Commissions au
Palais de la Chancellerie.
Samedi 16 Mai
10 h. a.m.
Visite des galleries d'Art et
des shops touristiques.
6 h. p.m. a 8 h. p. m.
Son Excellence le Secr6tal
re d'Etat des Affaires Etrao
gtres offre une reception en
1'honneur du Vice-Pr6mier
Ministre et des Membres de


la Dl66gation Bahamtenne
l 1'Hotel Choucoune.
Tenue de Ville
Dimanche 17 Mai
Promenade & Kenscoff
Visite de la Salle de D6gus
station Jane Barbancourt A
BoutilUiers
Mardi 19 Mai
10 h. a.m. d 1 h. p.m.
2tme S6ance dc Travail
des diff6rentes Commissions
4 h. p.m.
Visite de la Ferme de Da-
miens
Mercredi 20 Mai
10 h. a.m. a 1 h. p.m.
3tme S6ance de Travail
des diff6rentes Commissions
Jeudi 21 Mai
10 h. a.m. 1 h. p.m.
(Suite page 4, eeol. 2)


Mutation du monde: le monde en 'an 2000

Par le Professeur Jacques Barros
(Suite, voir le No d'hier)


Encore ne s'agissait-il que
d'lnconv6nients relativement
mineurs : l'air pollue, les ri-
vieres transform6es en 6gof1t,
'empoisonnement de la natu
re par les insecticides et des
oceans par les d6chets radio-
actifs, les villes infernales;
l'urbanisme sauvage, laI cir-
culation meurtriire, l'agres-
sion du bruit, Ja plantte
transformed en vaste d6po-
toir.
11 y a beaucoup plus s6-
rieux.
Et d'abord la possibility a
.tout moment que l'humanit6
se d6truise dans une guerre
nucleairq.
Nous nous sommes instal-
16s avec fatalisme dans cette


situation dranlaLique E t
nous ouvionla les porcs d'un
age qui peut etre I'age. d'or
ou celui que prtdit I'Apoca-
lypse.
Sur la fin de sa vie le grand
philosophy. allemaid Karl
Jaspers ttait trea pessimiste:
sL'homme est aujourd'hui
parvenu partout a la limited
des forms de vie qui ont et6
les siennes jusqu'a present,
il est au bord extreme de l'a
bime,. comme si avec tout le
pouvoir formidable don't il
dispose, il ne savaiL plus en
fait que devenir, (iLe Mon
de, ler Novemubr 19683).
Et 11 rappelait les raises en
garde*des plus grands sa-
vants, cells d'Einstein, par


example, qui a determine
Roosevelt b fabriquer ia bomr
be- atomique pour 6viter que
les physicians allemands ne
la donnent a Hitler, lIall-
sant ainsi le plus beau film
d'6pouvante : im n fou dange-
reux detenteur de 'arnie ab
' sotue et. de la suprematle
mondiale.
Dans son message de 1'950
aux savants italiens, Eins-
tein disalt :
,La puissance dechalnfe


de 1'atome a tout change, a
1'exception de notre faqon de
penser. Il nous faut un mode
de penser esseniiellement
nouveau si 1'humanite 'doit
survivre ... II taut que les
homes transforment radi-
calement leur. attitude les
uns a l'lgard des autres,. 1i
faut que les Etats renoncent
b la violence, il faut suppri-
mer la guerre dans les rela-
tions politiques.
(Voir suits paee 2 )


Au Compte Gouttes

par Raymond Philoctte

TCHALA


Notre mentality a bought.
Nagudre, une dent perdue
en reve avdit une valeur d'a
vertissement. Cela annon-
gait la disparition d'un pa-
rent ou d'un ami.
Aujourd'hul, on semble
plus optimist. Tout est af-
faire d'argent. On commer-
cialse jusqu'aux rdves; on
les interprdte en terms cae
dollars.
La perle d'une dent cor
respondrait 4 32; revers: 23.
xxx
Selon le docteur Kassat-
kine, le reve peaut offrfir un
intdrdt diagnostique, aider
4 detecter des affections
naissantes; et il cite, entire
autres, dans un journal de
neuro-pathologie et de pay
chiatrie, le cas de certain
melades atteints de tu-
meurs cdrdbrales et qui,
-echaque nuit, avant le debut
clinique du mal, rdvaient de
blestres a la tate.
Chez nous, on verrait la
chose autrement.
Blessures regues :. 03, 09.
xxx
J'at revd..., c'est incroya-
ble.
J'ai revd d'un dnorme rat,
aux dents menagantes, gri-
gnotant des mangues ma-
res, don't les peZures se mu
rent en autant de papillons
multicolores.
Rat vtvant I

Depart de Mine
Anaree Lescot
L' x-Prsldent de la Re-
publique, Monsieur Elie Les-
cot,' et son pouse Italent a
l'Atroport International F.
DUVALIER ce martin. Ils y
6taient pour saluer leur fn
le, la talentueuse soprano
Andree Lescot Murciano et
son marl. La grande canta
trice vit en France et n'e-
tait pas rentrbe au pays de-
puis vilgt-cinq ans. Ella est
repartie ce matin a destina
tion de Paris, apres un mois
d'agreables vacancies dans
son pays.
Ont Igalement accompa-
gn la brillante artiste a
l'arogare, ses freres G6-
rard et Roger, ainsi que son
oncle, Monsieur Jocelyn St.
Audq.
Madame Andrde Lesco'
Murciano regrette de n'a-
voir pu se produire en pu-
blic. Elle n'a chant qu'au
Doux Stjour HOtel, mais en
prive. Elle a interpret quel
ques jolies melodies au
course d'un diner offer en
son ho0neur par Mme Gist
le Husband et d'autres a-
mis'. Mais la celebre sopra-
no aspire se produire t son
plus prochain voyage.
Nous exprimons nos mail
leurs voeux A la talenturoi-
se artiste.

AUGMENTATION DU
NOMBRE DES ALERTES
A LA BOMBE A
NEW YORK
NEW'YORK (AFP).
La police de New York a
requ en 1969 deux fois plus
d'alertes a la bombe qu'en
1968.
Selorl le rapport annual
de la Prefecture public mer
credit, les commissariats new
yorkais ont 6t0 alerts 3.191
lois au coors de 1'apnue pas
sde: don't 2.587 fols semble-
t-l qans justification. Par
centre 257 alertes ont per-
mis la recuperation d'ob -
jets suspects et de 115 bom
D)es Oont 19 talent prates a
exoloser.
93 bombes ont explos6 en
1969 dans la seule villle de
New York.


On m'a conseille 3. 92
Je fis la sourde oreille.
Apr&s tout, faut rdfl.chi.r.
La veille, durant mon sorn
meil, ane maudite rate, pro
bablement pleine, s'4tazt
glissee sur mon lit et m'a
rognd le pied gauchee an
soufflant dessus.
Et j'a reve rat.
Un point, c'est tout.
xxx
Tout le monde joue. C'esr
natural.
Que voulez-vous? On doit
tenter sa chance /,.. 0
Mats il y a joueur et
joueur.
LI y a le joueur rationnel,
ou mieux : raisonnabIe, aui
mise, sans se soucier d'dte-
ment onirique, espdrant que
le hasard lui sourira.
SL y a, au contraire, le
Joueir vassionnd, rui hne' j
re que par le tcha a.
eRapadous: 51 02; pista-
ches grilles: 68,889; ma-
bouya: 40, 27; achatte mar
ron: 20 ...
Tout est occasion de horis
cbutss I
Un incendie! Vite, adres-
se de la maison!
Un accident de votture.
Numdro d'immatriculation
s'it vous plait.

Les Temoignages
l'attachement
au President a vie de
la Republique
11 Mai 1970
S.E. I'Honorable Docteur
Frangois DUVALIER
President i Vie
de la R6publique
Palals National
Port-au-Prince
Monsieur le President
a Vie,
Temoins des sacrifices
que vous ne cessez de con-
sentir en vue de la recons-
truction natlonale, nous n'a
vons pas ett peu surprise par
la nouvelle de. la criminelle
mutinerie du 24 Avril der-
nier visant a faire tchouer
votre patriotique mission
de reconcilier la Nation a-
vec elle-meme.
Reconnaissants de Vos ef
forts pour maintenir cette
Paix si n6cessaire a la pros
prnit6 que Vous dcsirez tant
pour notre cher Pays, nous
venouxs Vous exprimer toute
notre admiration pour le
courage et le sang-froid que
Vous avez opposes a cstte
lache agression. Nouis profit
tons de la circonscance pour
Vous assurer dIe nos senti-
menits d'attachiemnent acec
lesquels nous continuerun/1
de Vous apporter notre io
deste collaboration pour l'e
diflcation de la nouveile Hai
ti sur des assises toujomurs
plus solides, dans 1'union
des coeurs et la justice so-
ciale.
Nous saislssons cette oc-
casion pour Vous demander
cde presenter a la Premieire
Dame, Mme Frangois Duvia
lier, nos respectueux hom-
mages ainsi que notre pro-
fonde admiratlon pour la
noble attitude qu'Elle a don
nee en example durant ce.s
revoltantes circonstances.
Vous voudrez bien- agrter,
Monsieur le President a
Vie, expression de nos res-
pectueuses considerations.
CIRCLE MANUFACTURING
CO. S.A
Marcel VILLARD Flls
", 1 President


Le Rdvdrend Bernard Meyer, prdtre marid, casse
une crofite dans le voisinage de la Cour de District
de Washington attendant sa condemnation pour
acte de vandalism commis dans les Bureaux de la'
9ow Chemical/cn Mai 1969. II est accompagnd de
son spouse Lenore. (Special au Nouvelliste)









par Claude Dambreville


Mesdames Ruth IIauken-
berry, Lorraine Cox, Kath-
leen Bennetu, et Bernice Whi
te, quatre inlirmiusres am.fri.
caines, sonit reparties pour
les ELats Unis. Elles pre-
tent leurs services a pendance Saniltarliunm et Hos
pital du Missouri, et .sont
membres ce l'Eglise Reorga-
nisee de Jesus Christ et des
Saints des derniers jours. Du
rant leur court sejour, ces de
vouees volontaires ont vacci-
nie hutiL cent cinquante en-
fantLs a P6tionville, a COtes-
Plagts, a Carrelour, et a.
Fond Parisien. La sculptura-
le et oelle Kathleen, benja-
mine du group, nus a dit :
<(Notre ..ejoui nous a enchanr
ties. Le pays est tres beau.
et les ifaitielis sont char-
mants, et surLout toujours
prets a rendre services. Ruth,
Lorraine, Kathleen, et Berni
ce ont 6tt salu6es b 1'a6ro-
port par le Pasteur Albert
Dtroneth, de l'Eglise RUorge
nisee de Martissant.

Hier miatin, Monsieur Jac-
ques Belizaire s'est m:ndu au
Canada. A ia fin de ce mols,
il conidtira 1 l'auLel so n fre-
re EiUus et Mademoiselle Ma
r;e Augute. Le marriage de
ces deux compatriots sera
celfbre par le Revirend Pe-
res Yves .Belizaire, irtre de
Jacques et d'Elius. Jacques
Belizaire a cte salute a l'aero
gare par Madame Leonard.
Myrtha IDeaubrun, Nicolas
D. Etienne, et Max Raphael
C6sar.

Molnsinur Angelo Cappucio,
actlf cominereant de la pla-
ce, a accueilli iecr matin
deux homes d'affaires A
l'aeroport : Humberto Lacar
da, prt.cident de oH. Lacardo
Ince, et Americo Rinaldi,
fournieseur de la colle ,Pe-
tronio. La oH. Lacarda Inc.
est une mailson exportatrice
d'articles de cordonnerie. Le
stjour en Haiti de ces deux
visiteurs durera six jours.
Monsieur Russel Wilbur


Madison, ingtnieur ameri-
cain et infatilgable industries,
est arrive au pays pour la
tnlme fois. Il ne passer
qua deux jours ici. Russel esl
l'associe de Andy Andersen.
Ces messieurs sont les p;o-
prittaires de Allied Indus-
tries, uine manufacture de
pieces electroniques, sise a
Delmas.
x x xx
C'est hier martin quest ren
tri de voyage Monsiear Jac-
ques Thebaud, agent de na-
vigation. 11 vienL de passer
un miois aux EtaLs Unis eL
en Sutde. 11 detail part pour
affairs. 1 a fait tires froid
ern Suede, nous a-t-il dit. Cet
te annee, 1'hiver a fte extre-
mement. long dans ce pays.
Et je lie r'aLtendais' pas a
tlouves ceLt epalsseur de
neige a monl ariivc

- Pamela Murray, qui s'expri
me tres bien en francais, m'a
dit : . voyage en Haiti. J'v suis de-
ja venue quand je n'avais
que dix ins. J'etais en croisie
re avec mues parent,. Et c'est
parce que le pay. i'avait
lif: ouit .1 1 i l.( Itl le revoir .
Pamela. uine ni'teaole et cap
tiv, otr Anitr.'ctoin,, de Fort
Lauderdale. vieilt ic passer
trois jour, isotii noire mer-
veilleux cilI. Elle etudie la
Literature et la Sociologie a
*Cornell University,. Elle tel
mine:'a ses. etudes dans deux
ans. Pamela ttait descendue
au Splendid Hdtel. aJe n'ai
pas beaicoup visit, m'a de-
elartI la voyageuse, car .e ne
me suis .pas bien portye pen
darnt ce. tirls jours. Je re-
tournerai rpiit etirc 1'et pro
chain.,)
Monsieur Robert Lafortt,
comptable de son tnt., est ar
riv6 an pays ilier martin, ve-
na it de Forlo Rico. Son sa-
jour ici durera hnit jours. 11
a voyage pour affairs.
Monsieur Frank W. Rou-
zier, Industriel amtricain re-
(suite page 4 colonne 1


Dimanche 18 Mai 1970 A 5 I 7 h et 9 h


REX THZATIR PiRESkNT s



DEVINE QUI VIENT DINER


Entree Gdes 3.00

R6servee Gdes 5.00


I


-----


~ ~ .,
i ^ 111rtn1li~(
Al^ llU~vU~5.


Adrejae :Rv DW CENTRE



PORT-AU-PRINCE (HA/TI)



B'OITE POSTAL : 1316


I





7
aLM NOUVWM*AT


- JU~ 14 MAYr 17W


H. A. T. A. ____. e __e Pe : l l ce--, ,-- H. A. T. A.
A A. Agence de Voyages 191, RO OPav~e Tr: 4Tosflcx-Bosu Ie sobt e vos d6Mcb'- et Vous partiren joyex, heieu. T A.
Af H. Ae T, A*__


Mutation du monde: le mnde e...

(Suite de la lere page)


Voidci quelques nutres dan-

.La iiilllturis&t on dcs ar-
I b-s uiiclealres les rendra ac
cossibies aux m.ifaiteurs,
la gn6ltquie ne permel.tra
pas seulement de fabriquer
des surhomme unmais aussi
le,, ionstres, des griies tlu
iiali ds sorts de ioiinlkes -
te,'n iou de gangsters tout
l)ss:snts (darius des labor -
toire':s clandestiis), ( II\
2000, 147.3.LuJ.434.5),
des i'uin i u Oil deviendra
possible de veritier sans ,es-
se toute la population et de
connaitre toutes les conver-
sations. II est djaTi possible
d'enregistrer des conversa -
tions par les perturbations
quelles creent sur les surfa-
ces vitrtes et de photogra -
phier a travers les fenitres
et de loin 'des documents.
La personnel sera de plus en
plus depouillee de ses secrets
et de sa liberty Les contre-
le qui peseronlt ssur elle con-
tribucront in1 pn plus a en
fire on roiune dans une -
inorin mrichinc. C'est centre
eot,te ienace que ne cesse
de letter dans ses ouVrnges
Jceoucs Elhul, -professeur Ti la
F-fnite de Droit de Bor -
deaux.


Mais nous quittons let i'as
pect mdcanique des menaces
pour abordcer leur caractlre
spiritual. Et nous debou -
chons sur inimmense crise
qui secout notre civilisation
ct en'priorlie la jeunesse.
Or ia jeunesse est la moil
Lti du monde. La moiti6 de
'iulnauitd a aujourd'l'nui
moins de 20 anu.
Aiu CoiiC;onis des futurolo -
Lgues de Munich que ie citais
.a, de,-nit, ( profecseur Den
nis Gabor, fuiturologue ain -
glais, precisait qu'un monde
Oquilibre .devait computer au
plus 1/4 de gens Ages de
moins de 20 ans.


Cependant, Ia revolte ac -
tuelle de la jeunesse dans ce
qu'elle a de plus pur est pro
fond6ment saine.
Je vais vous lire quelques
lipre, d''iiie dissertation de
Dsagan Stojanovic, 24 ans,
studiant en drcit Ti 1iUniver-
sid Cde Belgrade. Cet Otu -
diant a dte le laureat d'un
concours de dissertations or
ganise en 1963 par ia Com-
mission national yougosla-
ve pour 1'UNESCO.
Pour Stojanovic, la bombe
atomique nest qu'un aspect


Assurez-vous 'a la


Norwich Unioni

^ La Meilleure Compagnie d'Assurances
Etablie en Haiti
JOSEPH NADAL & Cie. Repr6sentants

^-i---^ w -* -, f -n x ..>^ ^ ii> '3


POUR VOTRE SfCUJAITf

La *mourtt6 a. pour ainal dire, 61t6
Icorpor6 au pnou G8 Goodyear.
QOrdoA A 6paulements arrondla.
les virago sont plus 0rse, la con-
dunte plus priolo. L'oentollage 3T,
pku r6altant que I'ecler, a moque
doe hoo et do I'6ohauff emnt pro-
voqui par une condulto sportlv.
La pnru 08 vous offre plus do kilo-
mAtree sane cooter plus cher &
.rchat. Voyeo votro conoosalonnal-
r Goodyear a vous avez bocola
do pneu pour votre volturo



rGOODYEAR


~60011 HA~MNI~
CDM~rMOBILESA1
VA A VEL


1


du daiiner. '11 est strange,
cerit 11, cue nous ayons une
tell peur de ia mort, de la
disparition apocalyptique de
noi.re civilization, et que
nous soyons si peu effrayes
par une situaRion presque
aussi territiante: fe Veux pa
ler de l'absurdie CLt du ntant
d'dune vie 6,nL. pri'e vdrita -
ble sur la realitO, sans d6 -
bouich authentlquement cr6-
ateurs; notre soumiision to-
tale aux forces avougles et
alienantes de la bureaucrat
tie et aux mythes technocra
tiques selon lesquels, pour e-
tre heureux, i1 suffit d'etre
pris en charge par des puis-
sances anonymes, devenir en
quelque sorte un rouage de
la machine. Je veux parler
de 1'ennui, de la veulerie, du
desespoir, du sentiment
qu'on a' de l'indiflirence et
de la cruaute d'autrui, et de
sa propre indiftfrence et
craut6, d'ofl naissent tant
de nevroses compensatoiges.
CpS <'-,eOvose, comnpensa -
toirers, vous les voyez gran-
dir autour de vous daiis une
society desorielit5e qui cher
che un nouvel 6quilibre:


ce sent tuus ces groups
qui apparaissent en marge
des societies productrices, les
uns en quite de spiritualis-
me,.d'ascese, de d6passement
de soi; les autres sensualis-
tes, liberant la sexuality,
ce sont tuttLe les irrup -
lions de la draisi faux
mysticisme, sectes etranges,
recours aux theologies orien
tales, fifte dans la drogue,
dans Ie suicide ou dans les
crime, anarchic sous toutes
ses forces, ,
qui suit 1'accouchement
douloureux de 1'homme nou-
veau (eLc Nouveau Monde>,
14.1.1970.)
Cela ne. date pas d'aujoul
d'hui. Dans la Grlce antique
les epicuriens et les cyniques
(c'est A dire ceux qui vivent
comme des chiens) avaient
OtO aussi loin que possible
dans cette vole. Ils condamn -
naient la guerre, l'ambition,
la vie mondahle. Ils d6 -
criaient les valeurs et les. cro
yances etablies, repudiatent
les Tegles de conduit h4bi -
tuelles, prbnaient un detour
a la liuert 'inudividuelle, T la
oauvretd, di la nature .Je ne
sas pas si les hippies ont
pensO d Diogene comme pre-
curseur.
En tout cas,-le tries serieux
Hudson Institute announce
que les valeurs picuriennes
sont destinies a. 1emporter a
peu ores sircs lment Sur les
vertui bodrgeniaes qui re -
gnent depts 500 ans, notam
ment l'austerit6 puritaine,


Avis de Divorce
En vertu du Jugement du
Tribunal Civil de Port-au-
Prince en date du 17 Fevrier
dernier admettant et pro-
nongant le divorce des 6poux
Ludovic Jean Baptiste, la
femme nee Eug6nie Augus-
tin, l'Officier de 1'Etat Civil
de la Section Est de Port-au
Prince a transcrit le Disposi
tif de la dite decision dans
ses Registres en conformity
de la Lol A la date du 12 Mal i
courant.
Le present Avis est publlt
en conformit C de la Lot et
du Jugement, afin que tous
les interesses gen6ralement
quelconques en soient ren-
Sselgnus.


Port-au-Pce., le ler Mai 1970
Eugine Legros
Avocat.


ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

Chers clients,

Nous avons l'avantage de vous annoncer le nouvel itingraire de la ALM
ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

MERCREDI LM 978


-ANAL~MN


la rage du travail; la soil du
gain (sAn 2000, 280).
Et ii rappelle ce qu'annon-
qait des 1930'1e c61Abre dcono
miste anglais Keynes: lors -
qUe la socit6 d'abojtaqrce
regreru les vrales valeuArs
retrouseront leur place: on
reddcouvrira que l'amour de
l'argent est detestables, que
tl'usure est un dlitta, qu'l
faut prtlfrer zle bon a-l'uti-
le>, et 1 nomnime pourra enfin
se preoccuper des seules cho
ses sprleuses: 1'art, la philo
sophie et de savoir com-
ment vivre sagement, agrta-
blement et bien.
C'est 'accent du Sermon
sur la Montagne, de Jesus-
Christ.
Qserai-je dire qu'aux yeux
des autoritts de 1'dpoque, Je-
sus Christ devalt avoir bien
des apparcices d'un de inos
jeunes contestataires" d'au -
jourd'hui?
(LuclditW et fraternity).
11 fau couiclure.
Je renaiquerai d'abord la
permanence dCu mythe des
(Suite page 3)


ATE


U&4X OU PUBIW ATION
MAI 14, 1970
A vendre au-plus offrant, les
articles suivants
ARTICLES No. 1-243 pneux
usages
ARTICLES. No. 2 161 Cham-
bres & air usagees
ARTICLES No. 3 -Une Voitu
re AAtomobile Marque CAe-
vrolet No. .71 -
ARTCLES No. 4 Une Dog
ge fower Wagon3 1958
ARTl'ILES No. 5 Une Car
ry All Lea interesses voudront
bien specifier leurs oftres de
prx et les 'soumettre sous
pi cachetO au Bureau de Bu
smess Mae4ger du SNEM A
Chancerelles ou les expedier
& 1'aoresae sulvante :
Business Manager au
SNEM P. O. Bos 527 -
Port-au-Prince, Halti.
avec la mention. Ces articles qui seront ven
dus et livr6s dans I'ttat ouL
ils sonto peuvent etre exami
nds dans. los locaux du SNEM
'a Chancerelles les 14 15
Mal 1970 de 5:00 a.m. k ml-
di.
Les optrattons de vente au


DUCO


a I'Age de l'Espaee.


Pourw tre adapted A


1 poque des satellites et


des fuses. votre voiture


doit ktre resplendissante.


Elle le sera quand vous



l'aurez passee au VRAI


DUCO, le DUCO


authentique garanti


par la signature



Dupont de Nemours


le seal VRAI DUCO

pour voitures eat en vente

a, la'



SOCIETE HAITIENNE


AUTOMOBILES.

.xaao '~aSK~wiaxtxK^


front lieu le Mardi 19 Mal
1970.
Aucune .offre ne sera accep
tee si elle nest accompagnee
d'un soneque an-canres ,
l'ordre du aNEM d'un mon-
tant equivalent au tiers de
.l'offre.
N.]. Seuls les cheqaues
de direction serpnt Accep-
tes. Ce cautionnement nest
pas remDoursaDie au cas ou
Vaaciuaicataire ne prenorait
lyvrgison ae l'artice aajuge
en regiant -son compete oans
un aeigi ae 4 tires. Fasse ce
Celal, i'p91re de l'avant aer-
nier enenerisseur sera auto-
mauquemneni consieree.
Uaus ie cab a onlrea de
prix Veaies, ies deux aerniers
enenerisseurs seront appeies
a une nouvelle compesuuon
Cans un aetas de i nres.
Les aroits de douane affe
rents a ces articles seront a
la cnarge de racneteur.
L'Aministration au SNEM
se reserve ie .arolt Ce.rejeter
n'imporie queue oure.
Port-au-Pce., le 12 Mal 1970
Approuvl :
Dr. Volvick R. Joseph
Co-Directeur du INJC.M
Dr. Isidro Pons
Co-Directeur du SNEM
AvA. Robert I. Blair
Admnistrateur du SNEM


Avis de formation
de societe anonyme
DENOMMEE SOCIETE
HAITIENNE DE
EECHERCHES El'
D'EXPLOITATION DES
RESOURCES NATURELLES,
S. A. (S. 0. H. N. A.)
En conformity des dtcrets des
28 Aofit 196t et 11 Novembre
1968 sur les Soci6t6s anonymes.
11 a Ot6 d4pos6 le 6 Avril 1970
au D6partement du Commerce
et de l'Industrieet en l'Etude
de Me, LEBRUN VIELOT, No-
taire Portaau-Prince, une copie
des atatuts de la society anon'-
me en formation, dnormmee
cSociWti Haitienne de .Recher-
ches et d'Exploitation de Res-
sources Naturelles S. A. (SOH
NA) don't le siege social est i
Port-au-Prince avec possibility
d'ouvrir des bureaux dans d'au-
tres villes de la Rrpublique. Cet-
te Soci6tt sera for'mde par les
sieurs: ULRICK BILLY, A-
CHILLE LAROSE, HARRY TIP
PENHAUER, ERMANO LAVI-
NO et MARIO COLLADO.
Cette society a notanmmept
pour objet la recherche suivie de
l'exploitation des resources na-
turelles d'Haiti et son Capital
est fix6 a VINGT MILLE DOL-
LARS ($ 20.000.00) divis6 en
Deux cents actions nominatives
de Cent Dollars chacune.
1o) Dans Ie domain g6ologique
2o) " chimique et a-
gricole
3o) " '' commercial
4o) " -J' technique
Les actions, portant un nume-
ro et 6tablies sous la forme d'un
titre nominatif, seront tires
d'un registre a souches; eljes se
ront sign6es du Pr6sident et du
Secrtaire-tr6sorier.
Toutes les actions ont WtO
souscrites et Ie quart en a Wte li-
b6r6.
La Socidtd sera e administr6e
par un conseil d'administration
compose de trois membres au
moins, don't un President, un
Vice-Pre6sident-Directeur et un
Secr6taire-tresorier.
Le duree de la Soci6te est illi-
mnit6e.
Port-au-Prince, le 12 Mai 1970
ULRICK BILLY
ACHILLE LAROSE
HARRY TIPPENHAUER


S. A. F. I. C. 0.
Us. nom dams i'Economie du Pays


S.A. F. I. C. 0.
Plu e$q0.000 eO a tlelteui et haitlens aidant la -la
.rewaleoisatloa 4d I vie paysan e


S. A. F. I C. 0.
Des mult diM e bras haltiem gaganet chaque jiur
la batailJe f la pI roduction

S. A. F. I. C O0
Un million de sacs de Sisal au service -e la Nation Haitlenne


S. A. F.I.C.O.
Usne Industrie Nationale au service de la Nation Haitienne


S AF. I. 0
A.,* e


DANS NOS CINEMAS

AU.CAPITTOL, 3 1.h L .....
Jeudi eA i h. et 8 h.30 'Jeudl a 6 IH.et 8 i. 15
VenrediA6 h. et 8 h. 30 LB PERILS G REOQUES
BULLIT B Entree Odes. 2,00 et, 3.00
Entree Gdes. 3.00 et 5.00 Vendredi A 6 h. et 8 h. 15
L.A axMPH4uNJE
entree ( es. 2.50 et 4.00

Jeudi a 6 H. et 8 H. P. M. CINE SENEGAL
L'HOIVME QUI VENAIT DE
CANYON CITY Jeudi, 6 'H. 15 et 8 H. 15
Entree Odes. 2.50 et 4.00 LA LOI DU SILENCE
Entree lde. 2 Odes. et 2g50
Vendredi a 6 h. et 8 1n.
A CUOPS PERDU Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
Entree Gdes. 1.20 et 2.00 LE FILS DE TARABBULBA
(Sance populaire)
SEntree Gde. 0.60, 1.10 et 1.50
DRIVE IN CINE ---
Jeudi a 7 H. et 9 H. A MAGICCINE
FRANKEINSTEIN CREA LA
JFEMME Mercredi 6 h. 15 et 8 h. 15
Entree $ 1.00 par voiture RINGO AU PISTOLET D'OR .
Entr6e Gdes. 2.00 et 2.50
Vendredi a 7 h. pt 9 h.
L REINE DES Vendredi a 6 h.I 15 et 8 h. 15
VICKINGS FURIEUSE CHEVAUCHEE
Entr6e 1 dollar par Voiture Entree Gdes. 1.20 et 2.50






Programme du Lundi 11 au Samedi 16 MAI
Consultez Votre Conseilir.
LUNDI.............. A 1 hb. i MAISON YVES MORAILLE
MARDI.......... ih..1h. a MAISON YVES MORAILLE
JEUDI......... .... 2 h. h 6 h. p.m. I EXPRESS MARKET
VENDREDI....... 2 ih. a 6 h. p.m. a EXPRESS MARKET
DEMONSTRATION tous les jours sur rendez-vous
A CASA POMPADOUR
Apaisez las soif de votEe Visage... Avec Skin Dew
Hde HELENA RUBINSTEIN


De Luxe Auto Cint


MONTPARNASSE


Jeudi 7 H. et 9 H. Jeudi 6H. 15et 8 H
LE JOUR DE LA HAINE... VIOLENCE A JERICHO
Entree $ 1.00 par voiture Entree Ode 0.60


Vendredi a 7 h. et 9 h.
OPERATION TONNERRE
Entree 1 dollar par Voiture


CINE ELDOI(ADO
Jeudi a 6 H. et 8 H. 15
2001, L'ODYSSEE DE
L'ESPACE
Entr6e Gdes. 1.50 et 3.00
Vendredi a 6 h. et 8 h. 15
COURIER
DIPLOMATIQUE
Entr6e Gdes. 1.50 et 3.00


CINE STADIUM
Jeudi (En permanence)
L'HOMME QUI VENAIT
POUR TUER
Entree Gde. 0.60


CINE PALACE
Jeudi a 6 H. et 8 H. 15
CALYPSO
Entr6e Gde. 1.00
Vendredi Ta 6 h. et 8 h. 15
LA BATAILLE DE LA
VALLEE DU DIABLE
Entree Ode. 1.00


AUDITORIUM

CENTRE CULTURAL
Jeudi P 7 Ih.
RINGO AU PISTOLET D'OR
Entree Gdes 2.00


Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
MON NOM EST PECOS
Entree Gde. 0.60


ETOILE CINE
PETION-VILLE
Jeudi 1 6 H. 30 et 8 H. 30
CHUKA LE REDOUTABLE
Entree Gdes. 1.50 et 2.50
Vendredi a 6 h. 30 et 8 h. 30
MAMA DOLORES
Entree Gdes. 1.50 et 2.50


CINE UNION
Jeudi A 6 H 15 et 8 H.
LE RETOUR DE DJANGO,
Entree Gde. 1.00
Vendredi A 6 h. 15 et 8 h.
LE JUDOKA, AGENT
SECRET
Entree Gde. 1.00


AIRPORT CINE
Jeudi A 6 H 30 et 8 H. 30
ADAM et EVE
Entree Gdes 1.00 et 2.00
Vendredi a 6 h. 30 et 8 h. 30
En lIre Partie :
NEMOURS JN. BAPTISTE
En 26nie Partie :
LAB DIABOLICAS
Entree Gde. 1.00 et 1.50


CINE OLYMPIA
Jeudi (En permanence)
B TR AMTS S "TM ATMSR


Entree Gde. 1.00
Vendredi (En Permanence)
* Entree Gde. 0.60



AVEC

LA



Mort aux Rats


EN BOULETTES






OUEL QUE SOIT

LE RAT

IL PERIRA


@. co k


PAGE 2


.J.55..pm
6.40 pm
715 pm
9.30 pm
10.00 pm
10.25 pm


Miami
P-au-Pce
P-au-Pce
Aruba
Aruba
('.iir(a n


f'ur('cco

. Aruba
P-au-Pce
P-au-Pce
Mia mi


90).) pm

16.00 am
10.1.; aam
10.50 am
12..15 anm


S Pour luul3 aulrL's ilnfOlifl~nat 15oye2t'otre ag.mce


~-------i --rl-. ... _-.___. ~ II I


b mp '%.,


n~nnns~h~


.------------,,,~


mp.dlo


1 1, '1)1 -- IU 'll 17






JEUDI 14 MAI 1970


eLD NOUVEL1U53


RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862 -


VOTRE HOROS
Par Frances DBra



Cherchez la section correspondent au jour
saire de naissance et vous trouverez les
vous signalent les autres pour d
Drolt de reproduction total ou part
Propridtd King Features Syndicate -
tLE NOU

VENDREDI 15 MAI 197


.21 MARS AU 20 AVRIL
(BELIER) : Vous ddsirerez fai-
re des changements dans votre
programme mais assurez-vous
qu'il s'agisse d'a'mdliorations.
Mars vous promet le succ6s si
vous avez des resources et de
la precision.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU) : Docteurs, auxiliaires
m dicaux, prdparateurs en phar
macie et agriculteurs sont par-
mi les favoris6s. Pour tous :
ne vous contentez pas du moyen,
visez ce qui. existed de plus AlevA.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) : Le moment est venu
d'examiner, de trouver les mail-
Ions qui manquent, de d6courvrir
ce qui rest cachA -a des regards
superficiels, de changer une o-
rientation qui vous a conduit a
une impasse.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Si les chases ne
vont pas, aussi bien que vous
l'e.sp6riez. ne vous d6couragez
pas. Agissez et essayez de les
remettre sur la bonne route. II
vaudra la peine de chercher
une autre solution.
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION : Sous de g6ndreuses in-
fluences du Soleil, vous vous sen
tirez ambitieux, chercherez de
nouvelles voies vers le success,
41iminerez toute perte de temps.
Projects A echeance 6loignee 'sont
favoris6s.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE) : Vos calculs
devront 6tre prAcis, sinon vous
sortiriez de votre route. Travail-
lez avec application mais ne vons
prenez pas trop au serieux. Pas
de promesses inconsidEr6es.



Auiourd'hui

COIN DE L' HUMOUR
LA SURPRISE
Un monsieur demand ha un
6crivain cAltbre une mddicace sur
un exemplaire de son dernier
roman.
D6dicacez-le au nrim de
ma femme, s'il vous plait! dit
le monsieur.
Ah! dit l'auteur tout en
s'executant, vous voulez lui fai-
re une surprise?
Et comment! r6pond le
monsieur. Elle s'attend A un vi-
son!

MONTRE
Accuse. dit le juge, puis-
que nosu n'avons pas pu 6ta-
blir la preuve que vOUs avez
vol6 la montre, nous sommes o-
blig6s de vous acquitter, au b6-
n6fice du doute. Avecz-vous en-
core une question A poser ?
Oui, monsieur le juge.
Est-ce que la montre est main-
tenant a moi ?


Pharmacies assuraut
le Service cette nult.
VENDREDT 15 MAI 1970
Meyer
B/JJ/Dessalines
De La Saant6
Rue Pavte


LISEZ

cLE NOUVELULSTE


24 SEPTEP
TOBRE (BAI
forts sont-il
Voyez si votr
l'explique pas
tee circonstan
tre humour.
24 OCTO0
VEMBRE (S(
tions et' possil
puis quelques
gements et
Affrontez-les
ils vous appo
advantages.
23 NOVEM
CEMBRE (S)
cune possibi
mais il y a
qui vous Ach
ktes trop press
si vous ne vo
la surface de
22 DECEM
VIER (CAPR
constaterez q


POUR TRAITMENTS MIDICAUX ET ISTH.TIQUES
S. CELLULITE RHUMATISME OBSIT, LUMBAGO, ARTHRJTIS/M
DOULEURS GASTRIQUES ET HEPATIQUES CONSTIPATION
COPE |
CO PE TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENT GRAISSEUX, etc

ke I 'MASS 0C(44
,e4, F C4 EST STUPRIEUR PARCE OU A TRIPLE EFFET -

r de votreanniver 0 ACTION de MASSAGE
qes e e OtGAGEMEHT d!Cl-AlE, i U
emain LIN4YONNM
elle reserve. I R ENI dNIN f-
Exclusivitd SUTVNTS
VELLSTE DU CORPS, "MASSoO 0

70 FA17 ,/ Pt1 r -ini 11o n tlc. it s q "^'-

MBRE AU 23 OC- D/ O'('O ,ST 'NE I A,'I/ Aa/T par. /
LANCE) : Vos ef- te'ii vtit'~ "ii lat cir t lioii' el, echauget s nutrihi/s.
s contrecarres ? SOL' e i DCOANTRA-T oen a'hissant aI tei sion
re comportement ne herr u e. / / /
. Montrez en tou- ssocho t e 3 oye thr utq
ces I'6galit de vo- /ic l moutiqu
S/ LE MASSAGE
ERE AU 22 NO- LA CH EUR
SCORPION) : Situa- / /L' IRRAIATION
bilitis nouvelles de- MASSO(HO FAIT MAIGRIR El ACTIVE L/ CIRCULATION ODU
jours? Des chan-/,S oi
d'autres viendhront. -c YOk on obti/nt :"
avec r6alisme car AMA GRISSEMIENT RAPID
)rteront d'excellents / DS NTOXICATION TOTAL
SDEENTE I M EDIATE
BRE AU 23 DE- APPAREL COMPLETE / 20 0 Vo ou
AGI'ATAIRE) : Al fGARANTI UN AN 220 230 V.1 o
ilite sensationnelle /n ,..,.. nnc.c" o
lit sensationnellhs MEICAL INSTRUMr'TS, 12, Chausse dAntin, PA
des trasors cchs c c/ocumen!alion :,/ demande centre 2 lmbres
apperaient si vous
ssA, trop inquiet uJoseph C. Valm6
ous occupez que deC. Varn
5s hoses. Distributeurs.
BRE AU 20 JAN-
IICORNE) : Vous
e I'activite nqui


vous int6resse maintenant ne ren
tre- pas dans votre programme
ni' qu'ellne vous parait plus aus DAVID BROW N
si essentielle qu'il y a quelque D V I B R O W N
temps.
21 JANVIER AU 19 FE- TRACTEUR DIESEL
VRIER (VERSEAU) : Activity
cplturelle et d'enseignement, __ _
tudes, experiences scientifiques, "
questions artistiques et affectives
sont sous un excellent influx.
Bonne journ6e dans L'ensemble.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) : I1 y a plus d'un
chemin vers la r6ussite si celui
sur lequel vous vous Ates enga-
gA ne conduit a rien. Servez-vous
de vote intuition mais ne vous
bousculez pas car vous gateriez
votre cause.
SI VOUS ETES NE AU-
JOURD'HUI : Vous avez une
grande influence Sur tons ceux
que vous rencontrez. Vous tes
doue sur le plan de La creation
et de la science et, a l guard S de
ce dernier secteur, vous devriez
brillamment rdussir dans le do-
maine medical car vos dons
sassocient h un trAs vif senti-
merit des ncessitas de l 'hodmme.
Vous montres z de lardeur daons POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
toutes vos entreprises qui, au
long de votre existence, seront LABOURAGE
reau mnesnt souvent desux car- HERSAGE, SILLONNAGE
ries en m~me temps et les
russissent utes deux. Pafos, SARCLAGE
d'atres entreprises leur succ1 EXCLUSIV1TES 3
dont qui sont aussi couronn6es de
succs. Au moins l'une de'ntre MOTEUR DIESEL BROWN
elles appartiendra au plan des
arts. ROBUSTE ECONOMIQUE
TRANSMISSION MONOBLOQUE

En vertu d'nourement DISPOSITIF EXCLUSIF .< rendu par le Tribinal Civil BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
de Port- au-Prince
en d a t e du 26 Jan- CHASSIS UNIFIE
vier 1970 centre les Apoux
Michel OCCENAD, la fem- DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.
me nee Claire ADRIEN, 1'Of
flcler de l'Etat Civil compe- Charles F quire & Cie
tent a, les formalitds rein- *
plies, transcript le dispositif
du dit jugement aux fins de DISTRIBUTEURS
droit.
Port-au-Pce., le 14 Mai 1970 : -


IfE,


e


ies




SANG

E



0 R

ARIS


. SIROP PECTORAL SEJOURNE

Gofit agreable Conservation
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.

ToX, Rhumes, Brelchites, Enrouements, Influenza
Affectiens des Poumons


Mutation du monde: le...

(Suite de la 26me page)


drIngers do la cormalssance A.
travers toute 1'hiftoire de
I'humanite.
L'arbre suquel 11 ne faut
pas tonuher dans le paradise
tetrestre, cest celui do sa -
voir.
D)ans la. myLhologie' grec..
que, Proinithec est lie au
somnet du Caucase.
Un vautour lui range le
foie qul renait toujours.
Pourquoi ce supplice atro-
ce?
Prom(.thee a voulu voler
les secrets de Dieu pour les
donner A ses frAres les horn
mes.
. Lor que Mephistophbles,
chez Goethe, propose la tou
te puissance a Faust (nJe te
donnerai ce qu'aucun horn -
me n'a pu mnme encore en -
trevoirs), c'est en- change
de son Ame.
Jamais mieux qu'aujour -
d'hui nous ne mesurons que
les bienlaits du progr;s ne
sont que des bienfaits miti -
gAs, d'autant plus qu'lls se
development A un rythme ex
ponentiel.
Nous allows bientot nous
heurter a des problems me
raux inattendus: Quel nom
Iaudra-t-il doninel, quelles
lois appliquer a un atre qui
aura ile pun'ipe en plastique
a la place du coeur et un
transistor a la pace du cer-
veau? A
II a ddjA fall career le ter
me de ebionique, c'est a dire
'alliance de la biologie et de
1'electronique, pour designer
la science qui produit cette
nouvelle ebpece de l'humani-
tA (cAn 2000?, 437).
Or, comme Ie fait remar -
quer Fourastlt apres blen
d'autres:
dans la period transitol -
re, (Notre mentalitL ne bene
ficie pas, elle, d'un progress
technique; i'hclicme ... nest
pas meilleur ni plus hounite,
iT n'est pas plus sericux, pas
plus equilibrt qu'il_% a cent
anso.
A l'accroissement Lfaitasti
que de puissance n'a pas en-
core correspondu un accrois-
sement equivalent dc sages-
se. Et Ie jugement celebre
que Beigson exprimait il y a
plus de 30 ans, rest toujoura
d'actualit6:
demesur nient agrandi par
les techniques attend un salp
plement d'Ames.
Il est d'ailleurs remarqua
ble que cet appel' e retrou-
ve chez tous les chercheurs
et penseurs contemporains.
Malraux veut Alever. le
plus rapidement possible le
niveau des masses par unet
culture authentique.
Pour Karl Jaspers nous
sommes tous responsables de
la survive de I'humanite. Cha
que individu doit agir la ofi
il, est place, de oinme que
cheque gioupement, cheque
giuuverlienLeni.
Les conclusions du Hudson
Institute, de Jean Fourasti6,
de Georges Friedmanan sont
exactement les mtmes: il
faut investor dans la forma-
tion morale des homes au-
tant que dans la technologies
pure.
11 esL grave que les scien-
ces sociales suient desheri -
tees par rapport aux sciences
physico chiLmiques.
I! imported absolument que
les societies eL le, guuverne-
mients acqulirent une Con -
naissance scientifique de la
mutation de notre monde et
I' ses constquences. Ce sont
elles qt,'il laudrait enseigner
Cans les ecoles plutot que la
religion des phlarions. Mais
nous somnmes paralyses par
des hiabitudes d'enseigne -
nient scl6ros6es qui consis -
tent a imlter les rhnteurs
glecs du Ve sikcle avant Je-
sus Christ. Je dis qu'il est
nmalhonntte et dangereux de
sne pas inteliectuellement pr6
parer notre jeunesse au mon
de qui sera Ie slea dans 80
alLS.
nl est essential -- e je re-
sume les conclusions du Hud
son Institute que le monde
de demain soit remis entire
les mains d'individus lucides,
qul alent un respect cons -
tant de la personnallte et de
la llbertt de chacun (iAn
2000,500.501)
Mesdames, Messieurs
En refltchlssant a ces ques
lions .j'al eu souvent 'im -
pres ion que nous ne nous
appartenions pas et que nous
explosions comme J'Univers


Avis de Divorce
IL est faith savoir que le 19
Mars 1970, 'honorable Juge
Lawrence A. Cavinato, de la
Cour SuprAme de New-Jer-
sey prononc6 le divorece-
des 6potax Roger Dupoux, la
femme n6e Dllette S. Marti-
no, aux torts du marl.
New Jersey, le 20 Mars 1970


sentier veia ce que les uns ap-'
pellent Dieu et les autres la
perfection ou le point Ome-
ga.
A la 'lois prisonniers et ac-
teprs d'uiie xlravasgauite a-
ventur<, caxe et Ileche de F'E
volutiona come dit Tell -
hard de Chardin, nous ne
pouvons que nous maintenir
dans la just trajectoite de
explosion en restant tole -
rants, libres et soldaires.
Depuis la celiule originelle
nous n'avons cesse de chan -
ger de mondeaet de dimen -
sion.
Aujourd'hui nous quittons
la mythologie, le paradise
terrestre, le monde des appa
rences pour un autre uni -
vers,
Nous a irons vec cooume
les dernlers sauvages, les der
niers animaux naturels.
A heree ou les .portes s'en
trebaillent sur le gouffre con
fus de eternitye,
au moment de flanchir ce
seuil au delay duquel nous


serons pcut-Atre dieux, dC -
mons ou andantis,
notre seule, fragile et vacil
lante lumi6re ne peut ttre
que la rmciditd la plus aigue
et la tolerance la plus gene-
reuse que vous me permit -
trez d'appeler de son nom
frangais :
la iraiernit B.
Jacques BARROS
7 mass 1970


ELEMENTS DE
BIBLIOGRAPHIE
Gorgy Marx, cLes qua -
sars et la naissance du cos -
mos. cCourrier de I'UNES-
CO D6cembre 1969.
.- J. Gauzit, clmages du
cieb, Dupod, Paris' 1960-
JRan Foc.r istli, aLe
grand espoir du XXe siecles,
Gallimard 1963
-Jean Fourastie, gres technique et l'evolutlon
economique, Cours 1961 -
1962 a l'Institut d'Etudes po


I DUBO


DUBON


DUBONNET



L'ACTUALITE PAR L'IMAGE


litiques dec Paris
Serge Lromberger, cEn
1990z, Fayard 1964
-- Louis Armand, oPlaido-
yer pour'l'avenir
-- Wells, nAnticipationbs
Aldous Hfuxley, sLe mell
leur dies neood(.s
George Ori ell 1984.
Pierre' Piganiol, oRevue
interiaticn lie des sciences
sociale.c LiNESCO, volume
e.aXl, I0G9, No. 4:'ia future -
logle
Herman Krahn et Antho
ny Wiener. cL'an 2000,, Ro-
bert Laffont 1968
-- Alfred oauvy, svlalthus
et les deux Marx>
Jean d'Ormesson, Un imperialisme de la sclen-
ce, abigaro litturaire, du 19.
au 25 fevrier 1968
-- Jean -Rostana, Reponse
au discourse de reception aM
l'Acadenie frangalse de M.
Louis Armand, cLe Mondes
20 mars 1964
Philippe Lamour, zLa
grande societ6 de l'an 21000,,
eFigaro litt6raire, du 27 no-
vembre au 3 decembre 1967
-- Jacques Rousqueu, Chro
nique de 1U-NESCO, Juin
1969
Atheistan Spiihaus, eLa
ciLe experilu.intaie du Minne
sota, Inforlinlations UNIES -
CO, No. 532, aouft 1968
-- sCourrier de 'UNES -
CO,, Mars 1969: cLes novel
les nourritures
-- Karl Jaspers, La bom-
be atomique et l'avenir de
l'hommes, ,Le Monde-, ler
novemnre-1963 .
Jacques Ellul, La tech-
nique ou 1'enjeu du sieclec
Vera Kornicker, oPour
l'an 2000 les futurologues
sont pessintistes', Le Nou -
velliste, 4 decembre 1969
.- Dragain Stojanovic, 0Puis
rance ct perils du avoir,
548, Avril 196U
Frangois Giroud, Le
progres pour quoi fairer, Nouveau Monde,, 14 janvier '
1970
J. Keynes, .Essays in
persuasions, N. York, W. W.
Northon 1963: ,Possibilitds
6conomiques pour nos petits
enfants
Evangile stoon Saint Ma
thieu, VI 19 34
Andri Malraux, .Dis -
cours sur l'Acropole> 1959
Georges Friedmann,
tomationu, ,Le MondeT
Claude Cudnotc, ,Teil -
hard de Chardin, Ecrivains
de toujours, Le Seuil 1963


S Jeune a 40 ans


Cette photo a Mtd praise au Cafdtdria de, l'Universitd
d'Etat de Cleveland. A travers la vitre brisde on voit
une chaise. D'autres meubles et des ustensiles ont
dtd brisds par des etudiants don't huit onut Wt arrd
et emprisonnes. (Special au Nouvelliste)


dit un vieil adage.
C'est vrai ci vous Acartez tou-
te possibility de constipation ou
topt commencement de Rhumatis
me en pregnant lea petits compri-
mA. de G. S. Tablettes ou lea
W. L. tablettes, ou encore le fa-
meux Brooklax laxatif.
Ne 'oubliez pas : G.S. Tablet
tes on W. L. Tablettes on Brook
lax, L'incomparable et 4gr6able
laxatif en tablettes de chocolate.
En vente dans toutes Pharma-
cies.


AVIS

Les Produits H A M P C 0 prevent etre achetes


aux addresses soivantes


A PORT-AU-PRINCE Mmie. Robert Gaetjens
Lalue

Coles' Market
Lalue

Boulangerie St-Marc
Ave Jn Jacques DessaHnes


A PETION VILLE Maison Rigaud
Rue Panamericaine

Delmas Market
Autoroute Delmas

Luce Chatelain
Rue Toussaint Louverture

gIX i i! Xsas iXssackam a a 1w %w%-..


Les Bandes Dessinees du

-Blondie


aw~ll~ul~i--r,;r,;r~~-uae~e^lsrr~er~n~u


Ij~'l













LA MODE A VOS PIEDS LA MODE A VOS PRIX0
C T T A RIKIAN DI O SACROMONTE
LE CHAT BOTTE Er6senteen exclu.ivit6 leeamarque suivante CHARI4E JO.URDAN. MONAC
VOTRK BOTTU. P'Maa* a r6put6ep dana touted DABE IO T EIN N
(ea has de Radie- Haiti) lee Capitales d'Europe et d'Am6rique INO AjDrOyAYNDI ORBI


SPECIAL TRQPIGAS
Vous pouvez avoir GRATIS votre, formidable Rechaud
IROIS feux TROPIGAS. CHAQUE fin de semaine la
IROPIGAS offrira un rechaud Trols feux de Vingt trols
dollars, vingt trois dollars, vingt trois dollars
COMMENT ?
I1 Vous versez un d6pot Minimum d'UN dollar. Vous
pouvez verser aussi Deux, Trois, Cinq dollars...
autant que vous voudrez.
2 Pour cnaque dollar vers6 VOUS RECEVEZ UN
TIC.ta'ET NM. &UJU'E avec la date du tirage de FIN
DE oIMAAINE. Ceci veut dire que si vous verse
DELUX ou TROIS dollars vous recevrez DEUX ou
TRUIS tickets, et amsi de suite.
3 Le gagnant de la semame recevra un Rechaud
de $a2.uu ainsi que son materiel de fonctionnement
(Regulateur et bonbonne remplie).
EN PLUS, tous les versements qu'il aura fait sur
son recliaud lui seront INTEGRALEMENT REM-
BOURSES.
PROFITEZ-EN, cette offre n'est VALABLE que pour
SIX MOIS.
Le premier tirage aura lieu le 16 Mai 1970.
et le dernier tirage le 14 Novembre 1970.
Choc Publicite.


INSTANTANES
(suite)
tire, et sa femme Loretta,
Nonut icl en voyage d'agre-
nintt. lls Siiseiont deux se-
1mai1sm. en Haiti. Ce couple
de visiteuris habits Los Ange
les.
Graziella Vin, aide soignan
to do Paris, est arrivee au
pays h:?r umatin. Elle n'y se-
journera que deux jours.
x X x
Mad mae Oran Bell, don't le
maria eo t missionnaire baptism
te au 'ap lHaitien, au Don-
dcon et0 a St Iapliael, est par
tie pour Miami hier matin.
Elle y p.ssera un mois au
milieu dC ses enLfnts. Mada
lme Bell parole le creole avec
.t iut t d'aisance qu'tune Hai
Lienne.


Deces de Veuve
Ursuliana Rene
Nous avons appris avec
infinimnent de peine le de-
ces sUrvenu nier mercreui
13 Mai a Jeremie de Vve Ur
snliana Rend.
, En cette douloureuse cir-
constance, nous presentons
nos sincrtes condoldances
a ses enfants Veuve
Edvard Bourdeau, M. el
Mme Mortlus Roland, ses
petits enfants M. lc Depu-
t6 Willy Bourdeau, Fritzner
Bourdeau, Marie Bernadet-
te Bourdeau, aux fanille.-
Reno, Bourdeau, Roland LBal
mir...
Les funerailles de la re. -
grettde Vvc Ursuliana Boar
deau seront celdbrees au-
jourd'hui jeudi a l'Eglise St.
Louis de Jeremie


AU C
DU LUNDI ii AT
A 6 Hres
Le premier f
GERBE YIOR


Le Meilleur
depu
ROBERT CHA

Voild un Ecellen
est passion


Le Programme du
(suite)
Derniare Seance de tra-
vail des differentes Commis
sions.
7 ft. e 9 p.m.
'Cocktail buffet offert par
1'Office National du Touris-
me et des Relations Publi-
ques en 'honneur du Presi-
dent et des Membres de la
delegation Bahamdenne a
I'H1tel El Rancho.
Tenue de Ville
Vendredi 22 Mai
10 h. 45
Depart de la Delegation
Bahameenne, le Comit6 sa-
luera a 1'Aeroport FranQois
DUVALIER le President et
les Membres de cette Del6ga
tion.

Naissance
Les jeunes epuux Roland
Jn-Pierre, Mie nee Maryse
St-Pierre, nous print d'an-
noncer a tous leiurs amis
d'Haiti, la venue au monde
de leur premier-nd, une gen
tille petite fille de 4,120 kg.
prenommde Nataclia.
Cet heureux evcnement a
eu lieu lec 31 inirs a 21 h 20,
a la clinique Universitaire
'St-Raphael d e Louvain
(Belgique).
1I1atacha envoie un gros
baiser a SP3 grands parents:
M. et Mme Franiois St Pier-
re, M. et Mme Guerin Jn-
Pierre et a ses oncle et tan-
te : Jn Claude et Micheline
Jn-Pierre.
Nos conlnliments aux heu-
reux parents !


CAPITOL
U SAMEDI 16 MAI 1970
s. A 8 Hres. 30
ilm de la Selection
STEVE Mc. QUEEN

































Policier Americain
is Vingt art ns
ZAL-FRANCE-SOIR

t (Policier ) BULLITT))
ant. Un film & voir
PERIS MATCH
Entree : G. 3.00 et G. 5.00


La Fete patronale
de Jacmel

Cette annee a l'occasion
de la Fate patronale des
Saints Ap6tres Philippe et
Jacques, Patrons de la flere
Cit6 de Jacmel de Grandio-
ses Manifestations Religieu-
ses, Politiques et Sociales
ont ete ergamnisees.
Dimanche 11 Mai la veille
de la Fete une colossal ma
nifestation populaire a ete
organisee en I'Honneur du
President a Vie de la Repu-
blique. Plusieurs Orateurs
ont pris la parole, don't Ma-
dame Madeleine Perez Pre-
sidente de la Commisison
C.ommunale de Jacmel, le
Prefet Louis Lafontant etc.
Le 11, jour de la Fete une
Messe solennelle concelebr6e
a eu lieu a 8 h. A.M. Le Cha
noine Jean Noel, Cure de la
Cathedrale de Port-au-Prin-
ce, Monseigneur Albert Dor6
lien, du Chanoine Parisot,
des Peres Leduc, Tombeau,
Pistiaux, G6guin, Francois,
Baptiste et Jeatnot y assis-
talent.
AprIs la lecture de l'Evan
gile, le Pere Baptiste pro -
nonga 1'homdlie du jour. Les
chants ont et6 executes par
la Chorale paroissiale sous
la Direction du Pdre St. Hu-
bert.
Au Choeur avaient pris
place, le prefet Louis Lafon-
tant, la Mairesse Madame
Madeleine Perez, les Lieute-
nants Cavanac commandant
du IDistrict de Jacmel et Do-
mingue du Sous District, Mal
tre Etton Celestin Commis-
saire du Gouvernement, Paul
Lemaitre des Affaires Socia-
les, Raymond Rabel de 'IPH
ODE et l'ingenieur C. Fide-
lia, etc.
Ap)rds la messe une mani-
festation eut lieu sur la pla-
ce de Toussaint Louverture.
Trois discours furent etc pro
nonces par la Mairesse, le
Prefet, l'ingenieur Fidelia.
Mme Perez a felicity la popu
lation de Jacmel, les autori-
tes civiles et militaires pour
le livre d'or qui sera presen-
t6 au Chef Supreme de la
Nation en r6affirmant leur
attadhement au President A
Vie de la R6publique.
Un vin d'honneur fut of-
fert par le Cure St. Hubert
aux autorites et notables de
la Ville.


Rafle Renvoyee
La Rafle de la DATSUN
1220 qui devait avoir lieu au
ler tirage du mois de Mai a
et6 renvoyde A cause de la
quantity de billets vendus
non payd.
Merci.
Port-au-Pce., le .14 Mai 1970
Mme: Yolande Cassagnol


Rafle Annulee
Le proprietaire de la rafle
de la voiture Dodge Coronet
440, couleur bleue mnoddle
1966 avise que cette rafle est
annuilde..
Les cedleteur. ,d" billets
pays sont pries de reclimer
10e r arvl r l,
pr"tpliaire :
Techelcr JOSEPIH.


I


AVIS
Inscription au
College St. Martial
La Direction du Petit S6-
minaire College St. Martial
a 1'avantage d'informor les
families de la Capitale et des
Provinces que l'inscription
des Elaves aux Sections Se-
condaires ( 5e, 4e, 3e, 2e,
16re ) est ouverte au carr6,
de la Prefecture de Discipli-
ne du dit Collage, a Port-au
-Prince, du 14 Mal au 10
Juillet }970, tous les jours ou
vrables de 8 h.00 A.M. a 12.
h.00
Sont requis 1l'inscription
f. Acte de Naissance
2. Autorisation de la
Personnel Responsable (For-
me pr1parae par le College,
qui sera sign6e au moment
de la presentation des pie-
ces.)
3. 2 photos d'Identite.
4. Carnet Scolaire du
dernier College frequent
par 1'Eleve.
5. Certlficat de Bonne
Conduite sign par le Direc-
teur du dernier College frd-
quentd par 1'Eleve.
6. Droit d'Inscription :
Cinq- Gourdes (G. 5.oo /100)
N.B. L'Eleve dolt se prd
senter, muni de sa fiche d'ins
cription, aux Examens d'Ad
mission qui se ddrouleront
au College, du Lundi 20 Juil
let au Vendredi 24 Juillet
1970, le matin de 8 h. a 12 .h.
le soir de 2 h. a 4 hres.
La Direction du Petit S6-
minaire College St. Martial
compete sur la confiance des
Families de la Capitale et
des Provinces et leur renou-
velle 1'assurance de sa distin
gu6e consideration.
La Direction.


Un avis des
Stations d'elevage
de Damien
Leso Stations Zootechni-
ques de la Facultc d'Agrono
mie et de Mddeclne V6teri-
naire a Damien avisent tous
ceux que la question peut in
teresser et les Eleveurs de vo
lailles en particulier qu'ils
y trouveront comme sujets
d'6levage des poussins de
une a quatre semaines et des
poulets de six semaines des
taces les mieux adapt6es a
nos conditions. Ces poussins
et poulets, vaccines centre
le New-Castle ou maladie du
scou tordu et la VariQle a-
viaire ou Plan, seront vendus
a un prix tres avantageux a
vec un discompte sur la
quantity. Les int6ress6s pour
ront produire leur demand
ou placer leur command a
la Station Exp6rimentale Na
tionale Avicole a Damien
tous les jours ouvrables de
,8 h. A.M., a 2 h. P.M., le sa-
medi de 7 heures 30 a 9 h.
A.M.


Messe de Requienm
Les nombreux amis du re
grett6 Georges Milfort fe-
ront chanter en 1'Eglise St.
Yves, Cite St. Martin, le Sa
medi 16 Mai 1970 a 5h30 a.m.
une messe de Requiem pour
le -repos de 1'ame de leur
ami Georges.
Ce present avis talent ileu
d'invitation aux parents et
amis.


L'OEA et les rapts ACT U ALITE L
de diplomats ONTREDES BATIMENTS
INDUSTRIES A


WASHINGTON (AFP).
Une resolution d'inspira-
tlion argentine, qui condam
ne les sequestres comme
crimes de lase humanity se
ra soumise demain 15 mal
au Conseil Permanent de
l'Organisation des Etats A-
mericains (OEA).
Selon les indications re-
cueillles dans les milieux de
1'OEA, le project sera ap-
prouv6 a lunanimite. Il de
made une condemnation
collective du terrorism et
des $eguestres et I'6tude de
measures propres a les pre-
venir.


Ephemerides

Haitiennes

14 MA!
1876.- Nd au Cap Hai
tion le '14 Mai 1876, Probus
Blot fit ses dtudes au \Lycee
de cette. ville. Licencid eni
Droit, il ne tarda pas a en
trer daans l'Administration
of il eut une carridre brillan
te. It fut en effect, Chef de
Division au Ddpartement
de l'Instruction Publique, Di
recteur de l'Enseignement
Secondairt, Chef de cabinet
de Vilbrun Guillaume Sam
avant d'etre lu ad la Charn
bre des Ddputds.
Probus Blot est mort le 6
Fdvrier 1937. Son oeuvre est
dparse dans les revues en-
tre 1904 et 1930.


La Rue Ferou
Nos abonnes de la Rue Fe
rou ou des Miracles nous
print de signaler la maniC
re extrOmement impruaei-
te, ae toute evidence, avec
laquelle les chauffeurs 0e
certaines camionnettes de
Pdtion-Ville y conduisent
leurs v6hicules. Aux heureas
de pointe, entire 7h a.m. e0
8h3u a.m., centre midi et 21i
30 p.m., centre 4h p.m. et 5n
p.m., ces conducteurs trans
torment en une veritable
piste de course le tronqon
de cette vole, compris entre
le Boulevard Jean Jacques
Dessalines ou Grand'Rue et
la Rue Nicolas Geffrard, de
vant le Petit SEminaire Col
lge St. Martial.
II s'agit pour ces chauf-
feurs de devancer d'autrcs
canlonnettes avant la pro-
chaine encoignure afin U
pouvoir y recuelllir des pas
sagers: ce,- sans se soucier
des vehicules en stationne-
ment ou montant tranquille
ment la dite rue.
Or, l'on salt qu'a ces heu
res de pointe la Rue Ferou
ou des Miracles est juste-
ment traverse par des mil
liers d'enfanks se rendant
plans les ecoles situoes le
long de cette dite rue et
dans les environs, nouan-
ment 'Externat, cells de
la Place de la Cathedrale,
de Jean Marie Guilloux, dou
Lyc6e P6tion, de Franqols
Cauvin et du Petit Seminai-
re Collage St. Martial ou en
core revenant de caes dits e-
tablissements scolaires.
Nous appuyons ferme -
ment la suggestion de ncs
abonnes pour que le Servi
ce de la Circulation place
des agents vigilants en dif-
ferents carrefours de la
Rue des Miracles, aux heu-
res de pointe afin de sanc-
tionner, come il convent,
ces imprudents chauffeurs,
qui conduisent ainsi a tomn
beau ouvert, sans nul regard
pour la vie des passants et
des Lout-petits.


Machines a coudre
LA MADONA,, 01] IREZ VOUS
Parmi les routes meilleures
race. SAMEDI SOIR
En stock avec outes les pie- @AM D I
ces detach6es aussi pour votre
E vnte a la TIPCO, Place @ DINER ET DANSER
Geffrard AVEC LES LEGENDAIRES @

LA thre COMMUNION @ Au Rond Point Night Club @
S'ANNONE @ Admission $ 3.00 g
AU MONDE CHIC @
1. ma in 3t on dat ne 'a e


sent jamais lesser pour vous
procurer ces articles tels
que: batiste, linon, opal,
organdi, pipeline et broderie
Suisse, cr8pe georgette, toile
de fil, dacron, tergal etc.
Chaussettes, demi bas, cou-
ronnes, tulle, ganti, mou-
choirs et sous vetements.
Futures mamans,
AU MONDE CHIC
bien penser A vous plaire
6galement, en vous prcsen-
tant lea trousseaux de vos
- BEBES
Rue du Magsin de l'Etat
89-


~"T.T n'Mie ji nTT,4iNC o


4kMERICAINS A
MADRID
MADRID (AFP)
Dees cocktalls molotovw
ont ete lances mercredi soir
centre des batiments indus
trials americalns 4 Ma-
drid, notamment ceux de
Coca-Cola. Pepsi-Cola, Wol
wori, I-ord eq Generai Elec
trme. appr'i,id-oi-, ce bonne
source
Aucune victim n'a 6t6 si
gnalee mais des degats ont
eta enregistr6s.
On apprend d'autre part
de bonne source que plu-
sieurs groups d'6tudiants
ont tented d'organiser au-
jourd'hui une journee de lut
le anti-amerlcaine .a 'Uni-
versit6 et de manifester de
vant le' siege de 1'Ambassa
de des Etats-Unis a Madrid.
xxx
LE SATELLITE
CHINOIS : 20 ANS
DE VIE
COLORADO SPRINGS
COLORADOO), AFP
Le -premier satellite de la
Republique Populaire de
Chine est sur orbite stable
autour de la Terre' et pour
rait s'y maintenir pendant
plus de 20 ans, a announce
mercredi le command -
ment de la D6fense adrien-
ne d'Amerique du Nord
(Nord), don't une des mis-
sions est de suivre tous les
objets places dans l'espace.
xxx


La Situation au Cambodge et les
Consequences...
(Suite)


encore enregistr6 hier une
forte baisse. L'indice des in
dustrielles est tomba, pour la
premiere fois depuis six ans
et demi, en dessuus des 700
points, cl6turant a 693,84 pts,
en recul de 10,75 str la veille


Au lendemain du raid-e-
clair effectue par les forces
isra6liennes dans la zone du
Liban oi optrent les gueril-
las palestiniennes, on peut
constater qu'aussi bien a Bey
routh qu'a Jerusalem les con
sequences politiques ont etW
un renforcement de la "ohe-
sion gouvesnementale, c'est b
dire un certain durcissement
de par t et .('autre. Du cOte is
raelien, M. Allon, Vice Presi-
dent du Conseil. a lance un
avertissement au Liban : No
tre action de mardi e ssera
pas la derniere si les terrorib
tes poursuivent leurs agres-
sions. Elle pourrait mame
prendre un caractere plus s6
v6re.
Ces paroles sont rest6es
sans actions sui les Comman
dos d'El Fath puisque ceux-
ci, dds la nuit derniere, ont
recommended a irer des fu-


As nhaltfa p d


sees katyoucha. sur les. kib-
boutzim de Haute Galilje.
Quant a ta plainte libanaise,
le Conseil de Securite en
poarsuivra aujourd'hui 1'exa
men. La sanced'hier a etW
marquee par une vive atta-
que de M. Malik, Repr6sen-
tant de 1'URSS, centre Israel
qui se livre au Liba a l'atro
ce tactique hitleriefne de la
terre brulee.

EN BREF
En Angleterre, le Daily Mail -
publlie un sondage d'opinion
donnant une advance de 3,2
pour cc it aux rravaillistes.
Dans les milieux politiques
Travaillistes ont croit que ce
resultat determinera M, Wil
son a organiser des- elections
gea6ral 's pour Juin ou ulil-
let.
xxx
Aujourd'hui a Paris, le GO
ndral Lubicic. Ministre You
goslave de la D6fense, qui
hier avait assisted a des pre-
sentations d'armements &
Hyeres cL a Toulon, sera re-
qu par M. Debre. Le Gendral
Lubicic regagnera la Yougos
lavie lundi apres s'etre faith
presented un Mirage III sur
la Base Aericnnc de Colmar
et du materiel Blifid6e au


LES EQUIPES rIami-i-rc. up Caimp-de, Sissonne.
ARRIVENT Aa R
MEXICO la Rue Oge PARIS (AFP) x x
GUADALAJARA, (AFP) Le Departement des Tra- La section du SNE SUP
La selection national vaux Publics vient d'ache- de la FacultL de Droit de Pa
romaine, qui disputera le r lasphaltage de la Rue ris et 1'UNEF ont decide une
championnat du monde de Og6, a P6tion-Ville, dans-la grave des course de 48 heures
football dns t grope d parties qui lpnge l'Eglise pa qui-a colmmencd ce martin.
Guadalajara, est arrv e roissiale au Nord. Lasphal- Is veulent ainsi protester, in
mercredi sur les lieux de i tage a ete realise .sur plus diquent ils, cntre les hearts
competition, de deux cents metres de ion cntr
Trois equipes de ce grou- gueur, de la Rue priicipa- qui se sont products hier a
pe se trouvent desormats le ou Avenue Gregoire a la la Faculte du faith d'une fac-
au Mexique: Le Bresil, I'An. 'Ravine de la Tate de l'Eau. tion de droite et au course des
gleterre et la Roumanie. La Par la mdme occasion, a quls des enseignants ont dte
formation tch6coslovaque 6t6 asphalt sur une centai frappes.
est attendue en fin de se- ne de metres fn tron.on de
maine. XX voie qui bore le chevot de AMSTERDAM (AFP)
SDES 1'Eglise St. Pierre et o0 s'- M.IMaurice Herzog, le vain
AMERTUME DES 1eve? l'HOtel 'Mariout. Ces
MILIEUX SOVIETIQUE-S deux vo es1 taien aupara ueur de lAnnapurna, a et
Le reject par le comitd o- veant trs caillouteuses et design lier comme membre
lympique international doe mettaient au supplice les francais do Comiti olympi-
la candidature dernatiMoscou pieds des milliers de fidd- que International en remula
auk Jeux Olympiques ost in les, qui frdquentent regulid cement de M. Armand Mas-
terprelt avec amertume rement cet important sanec sard. Haut Commissaire a la
come le resultat d'un corm tuaire. Jeunese et ux Sports uis
plot, dans le premier con- ne reste Secrtaire d'Etat au meme
mentaire que bublie la proe Il ne ste qu btonnt Miriistre sons De Gaulle.
se sovietlque a -l'issue des di' les trottoirs, en accoem Herzo t ag d 51 ans
cisions prises le 12 mai a, de ces deux voies et qui Herzogst
Amsterdam. sont encombrds de ddblais
L'dlectlon de Montreal et parfois de detritus, qu'on
pour les jeux d'6ta et de ose y jeter sans 6gard a la A Vendre
Denver, pour ceux d'hiver majeste du proche Lieot
temoigne d'une attitude Saint: travail que ne man Un clinlatiseur pour voitt:
pour le moins partial, ecrit quera certainemntptastione re Chevrolet et Chbcv- 11 mo
ce matin (Sovietski Sports. r6aliser l'Administration l 95
En depit des bones paro- Communale de Petion-Ville. deo 2rue aversire No4
les de M. Avery Brundage, avant la prochaine ftepa- Voyez rue Travesire No 4
president du C.LO. sur la tronale de St. Pierre. le 2 ou Sonnez le 20147.
puret6 du movement olyin Juln prochain. Prix avantageux.
pique et sur le magniqueM
example d'amitie qu'il repre
senate, le Journal interprt- '. "-"7" .T ""'
te comme l'oeuvre de a ma M EM EN
chine de vote americalne v L
cette double election sur le 1
nouveau continent. On peut toujours sentir frais. I y a des pro-
Le faith, d'une part, que les sduits speciaux pour sentir bon et sentir frais-
voix destinies au premier =f1
Tour de le'lection a la ville meme pendant les prides de forte chaleur. :
de Los Angeles se soient po le fameux products anglais
tees au second vers Mont- Lr
r6al et, d'autre part que PORTER & MOORE.
Denver ait benefic1ise Savon et Sel pour le bain, Savon pour la toi-
le Journal le ]eu d'une pro- lette, Creme pour fire disparaitre les acns, a
cedure depourvue, de anic Crme pour les mains etc.
re flagrante, de sportivite.
Aux belles phrases du Pr/si Ces articles sont vendus dans de trks jolis cof-
dent Brundage, ont succ er e ts.
de vilaines decisions, ecrit-
Trois heures ont large- &ntez bon, e z
ment suffi pour montrer
comment certain membres Avec : PORTER & MOORE
du comit6 olymoique inter- AGENT : Don Mohr Sales Corp
national qui aiment evo-
quer la puret du mrnouve- F
meant olymuDiq1, comulo-
tent pour leclecti0n et trans
forment le choix des capital S.t!
les olymoioues e on une affal
re defalille. concit le LE GEANT DE L'INDUSTRIE JAPONAISE '
Journal sportif sovititque.

Le Championnat de
France de Football
PARIS (AFP). POMPES ELECTRIQUES
En championnat de Fran-
ce de Football de Premiere
Division, les resultats sui- Type centrifuge. De toutes puissances
vants ont et 6 enregistre.s
hier (29eme Journe): et de toutes capacit6s. Aussi bien
Lyon bat Marseille 1-0
Sedan bat Strasbourg 2-1 <(shallow well que <.
Bastia et Angoulame 1-1
Rouen bat Valenciennes 3-1 Soupape de-retenue et disjoncteur de pression
Nimes bat Ajaccio 2-0
St. Etienne bat Bordeaux incorpores.
4-0
Angers bat Rennes 1-0 APPAREILS ELECTRO MENAGERS S


^? PAR '
Caribair / Mexicana DERNIERE HEURE Batteuses Aspirateurs Skchoirs Cireuses
$ 227 Exc. 17 ours. un group d'anti-castris- Tous les derniers modules 1969 A la pointe
CARIBAIR VOL 900 POUR KINGSTON 10 H. 15 tes detient 11 pLcheurs cu-
o o. bains etd a emande de ls de la perfection HITACHI
MEXICANA VOL 304 POUR MEXICO 12 H. 45 changer centre 8 des com
RETOUR mandos qui ont r6cemment AGENT POUR HAITI : HEARD C. L ROY
CHAQUE'DIMANCHE ddbarqu Cuba. Castro a: ENCHA
C EDIMAN4VL35refuse et a demanded a la Distributeur : ENCHA-

CARIBAIR VOL 901. 6 H. 15 P.M. ter, car dit-il, ces pcheurs Tous les products HITACHI sont garantis.
seradentB dtenus dans une
lie des Bahamas.


!
J '
!
'S '\
'['
i '


- ~ ra -- - Irrrar T I


___


. . . . . - - - ..... ....
- - - - - -


nrUDT 14 MA3 1970


LE NOUVELLISTE


PAdME 4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs