Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06743
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 12, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06743
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



QyorTbENjv
LE PLUS ANCfEN D'HAITI
/ POND IN 9**

vWrcMftr et Rfadaciour n Chef :
LUCIEN MONTHS

Administrafeur : M MAX CHAUVE T


MUMBRB DE L'ABSOCIAlON INTERAMBRICAINE DE pRESSE


Adresse: rp DCY CEJ rrJE
-iUt I1Z


PORT-AU-PRINCE (HALT/)


B'OITE POSTAL : 1316
-M


No 28.070 756m ANNB MARDI 12 MAI 1970


L'Exposition des 75 ans

du Nouvelliste aux Archives


L'exposition consacrde aux
soixante quinze ans de notre
quotidlen aux Archives Na-
tlonales susclte beauooup
d'engouemeInt parmi -notre
jeunesse.
Intellectuels, professionnels,
etudianis, elves des tcoles
accompagnds de leurs pro-
fesseurs b'y succedent en vie
de parcourir cos vivants t6-
molns de notre pass politl-
que et litt6raire que consti-
tuent les collections de ce
quotidien. Aussi l'actif Con-
servateur des Archives Natio
nales, Me Laurore St Juste,
a-t-li juge necessaire de pro
longer'jusqu'a la fin de ce
mois de Mai la durae de cet-
te exposition, permettant ain
si a tous ceux qui ne F'ont
pas encore visited, de venir
suivre a Travers les vitrines
Il'volution de la pensee hai-


Captured au Cambodge, un nordvietnamien de 19 ans
est assis et sdrieusement gardd par un group de sol-
dats. (Sp6cial et un exclusivity au Nouvelliste)

CIIRONIQUE DE MONTREAL


Bourassa: 1'Ontario doit



payer le prix

par Charles Fernand Preusoir


I) LES ANGLAIS.- Au
soir de l'election provincla-
le du 29 Avril qui a donna
A Robert BOURASSA les
TROIS-QUARTS des sieges
au Parlement dcu Quebec,
soit exactement 71 sur 108,
le jeune vainqueur de 36 ans
fut, selon le MONTREAL
STAR du 30, interview par
un reporter de Toronto, la
capital de I'Etat anglopho-
ne de 1'Ontario (les Cana-
diens appellent Provinces
leurs Etats).
Evidemment, les soirs de
victoire 6lectorale, les inter
views sont courts. II y eut
peut-8tre plusieurs ques-
tions posies par le re-


Des abonnes et lecteurs
qui ont sign sUn group de
fumistes nous ont ecrit
pour nous remercier de notre
intervention dans la question
des cigarettes.
Le march est aliment6
depuis hier par les quantit6s
normales de ce product qui
passent d'ordinaire par les
comptoirs de distribution a-
prts leur production par la
fabrique. D'ici le milieu de
cette semaine, le marched
noir, si p6nible pour nous au
tres, fumeurs et fumistes, ne
sera qu'un souvenir d6sagr6
abl quand toutes les peti-
tes boutiques seront approve
sionnees a Port-au-Prince,
dans les environs ainsi qu'en
province par les grossistes
< ...Un grand merci... un
grand merci, cher Doyen,.
xxx
Un boutiquier nous signa-
le par ailleurs que trolls mil-
lions de cigarettes reprtsen
tent la vented de trois ou qua

Depart de M. Alvaro
del Castillo Perez
Monsieur Alvaro Del Cas-
tillo Perez, membre de la
mission Bolivienne de V'OEA
en Haiti, a laisse notre pays
ce martin, en compagnie de
.sa femme. Le distingu6 di-
plomate a rempli ses fonc-
tions ici pendant un an. A
l'atroport, plusieurs person-
nalit6s ont fait leurs adieux
M. et Mme. Del Castillo
Perez. Citons : le Dr. Louis
Lamothe, consul de Bolivie
en Haiti, 1'ipouse du Secre-
taire de I'Ambassade du Brn
sil, et sa mire, Monsieur
Franck Paul, du Service Cul
turel de I'Ambassade Amtr
cane, et la femme du Presi-
dent de la Mission Bollvien-
ne de I'OEA chez nous, Ma-
S dame dmltuldo -Borel.-


porter, mais le MONTREAL
STAR, organe des anglopho
nes de Montr6al, a retenu
implement que le journa-
liste de la province voisine
a demanded a Monsieur Bou
rassa s'll avait un message
particulier pour l'Ontario:
cUn message pour 1'On-
tario? Oul. C'est que nous
ferons de notre mieux pour
repandre la richesse de I'On
tario a travers le pays,.
Au lendemain de cette mCe
me election, le redacseur de
cette chronique interrogea
un Canadien-Anglais, n 6 a
Montreal et qui y a toujours
v6cu et travaill6.
(Suite en 2ime Page)


tre jours de trente grossistes
puisque chacun ecoule quoti
diennement parmi les detail
lants une centaine de cartou
ches de cigarettes.
Par ailleurs, serait-il vral
que certain des premiers e-
piciers servis par le Comp-
tior auraient reclame deux
gourdes pour la poche de ci-
garette Splendid ou Comme
II Faut.
xxx x

APRES LA HAUSSE DES
CIGARETTES
Le confrere sLe Matins a
signaled dans son edition du
jour, une tendance a la haus
(Suite page 4 col. 5)


Un audacieux filou
Le secteur de la rue du
Centre comprls entre Ia rue
Dantts Destouclc., e l'Ave-
nue Paul VI a ec hier martin
vers les 10 heures le theatre
d'une scene aussi drlc qu'au
dacieuse.
En effect, un filou d'un gen
re tout A faith crapuleux n'a
trouv6 rien de mieux A fire
qu'A s'emparer d'un panta-
lon qu'une petite domestique
d'environ 10 ans venait de
chercher 5 un Etablissement
de Dry Cleaning. -
Le geste du chenapan a
itt si brusque et se produl-
sit avec une tell dext6rite
que la petite malheareuse
i'eut meme pas le temps
d'appeler au secours. Quand
elle avalt voulu le faire l'au-
dacieux filou availt dej dis-
paru avec la plus dtonnante
promptitude.


A PH6pital de
I'Universite d'Etat
Ce matin, une assistance
nombreuse se trouvait A la
Chapelle de l'Immaculee
Conception de 'Universit&
d'Etat d'Haiti oi une messe
d'Action de Graces etalt
chantte occasion du
Jour Mondial des Infirmie-
res qui marque aussi le Cent
Cinqutantieme annlversai -
re de Miss Florence Nigh-
tingale, fondatrice de la Cor
portion des Infirmieres.
On a note la presence de
plusleurs personnalitis du
monde medical, particulle-
rement les 616ves garde-
malades des Ecoles d'Infir-
mitres de Port-au-Prince
du Cap-1Haitien et des Ca-
yes.
Selon le programme de la
Journde, on offrira cet a-
pres-midi au local de 1'As-
sociation Nationale des In-
firmieres une fete litTeral-
re artistique et mondalne at
course de laquelle on enten-
dra le message de circons-
tance de Mine Simone Ovi
de Duvalier, Pr6sident<
d'Honneur de I'Assoclatloe
et celui de l'Inflrmire Yvde
te R6my Douyon, preslden.
te en exercise.
Aprns la mess Il'HOpi
tal, ce martin. les fiddles e
les invites ont visit& les mi
lades des diverse sales d(
I'HUEH a qui Us ont caus
des minutes de joies et d
soulagement.


CINEMA


Le language de la violence

par Jean Claude Charles


Dans la measure oa Te ci-
ndaste chotsit lut-mdme le
titre de son film, oft soilt pre
occupation esthettque, soit
calcul commercial, soit les
deux chases i la a'fois, it ne
le faith pas come un aleu-
gle raccole des fruits au
march, dansa a mesure. oft
il est libre d'e ne pas accep-
ter tel titre qu'on lui pro-
pose (autre maniere de choi
sir) il est bten permis d la
critique de tenir compete au
besoin de la resonance par
ticulitdre d'un fitre, de ses
rapports dynamiques ovec
la mature de Il'oeuvre. Ce
mot BULLITT, dites-mol si,
4 le prononcer, quelque cho
se comme une ball ne vous
-atteint drott au coeur, ne
tous oblige d pousser (mats
spousser, sted mal A la cho
se) un crt intdrieur, st dia-
crdlement que vous ne vous
en series point rendu comp
te si vous n'aetes dec-enu sou
dain vigilant da l'gard du
mot, atteniff 2 sa valour sen
alebi.


Mats cette manidre fort sub
jective d'apprdeiender une
.oeuvre avant tout visuelle,
qi4est-ce qu'elle prouve?
Rien. Toujours e.st-tl qu'(s
assisted d la projection du
film de Peter Yates, eette
ball au coonr voue-la re-
cevez vratment. Et da la for
te presence de Steve a-fc
Queen ou de !a froitdeur san
page du -suspense dTMd d'un
bout e l'autre de son polt-
cier par le metteur en sce-
ne, vous ne save laquelle
pout en dtre renue pour res
ponsable. Tout cola .a la
fots, certainement. Le lieu-
tenant Franck Bulliti a un
punch terrible, memo quand
il chotsit implement des ca
rottes au superi rket ou se
procure au coin d'une rue
son Journal du m a t i n
L'homme qui l'a dirigd sait
voues donner froid dans le
dos, mnAme quand rien ne seo
passe encore dana celtte
chambre-d'hOtel ofl l'on gar
(salt pM 4 Vrtome 7)'-


tienne, dans les colonnes de
ce journal.

Nos mots crols6s

Plusieurs cruclvertilstes
nou ot tlphone, d'tiu-
tre'sont passes en notre Re
action. Us sent navr6h de
ne plus trouver dans v tre
.Journal leurs mots croiess
quotidiens. Nous nous em-
pressons de rassurer noub
nombreux emotscroislstesa :
ce fAcheux contretemps'est
imputable a la fermetie
recent de l'Agence qui nous
1 e s fournissait. S o U s
peu,. une autre A ge n c e
n ou s permettra de .re-
prendre, come par le pas-
s6, Nouvelliste>.


DES FORCES
ISRAELIENNES
ATTAQUENT
LES FEDAYIN
AU LIBAN
Avec I'attaque isradlfeqne
centre le Liban, les questions
du Proche-Orient retrouvpnt
la Vedette dana le journal
,Le Monde, de mardi.
En premiere page sur qua
tre colonnes, le journal Uti-
tre :Aprbs les avertissemepts
du general Dayan, des blin-
des israellens p6netrent au
Liban pour r6duire des ba-
ses de Fedayin.
z x x
LE LIBAN CONVOQUE BLS
4 AMBABBADEURS
BEYROUTM (A"P)
Les Ambassadeurs des qua
tre grandes puissances au
Liban ont t60 regus durant
35 minutes par le Pr6sident
de la Rdpublique Libanaise,
M. Charles Helou, en prdsen
se du Chef du Gouverne-
ment, M. Rachid Karame, et
du Ministre des Affaires E-
trangeres, M. Nassim Majda
lani.
Les reprdsentants dipoma
tiques de Grande-Bretgae,


SUR LE MARRONAGE


La question du Marrona-
ge retient chaque jour da-
vantage Vattention des cher
cheurs et des historiens. Aus
s1 gagne-t-elle en important
ce la bibliographie la con-
conmant.
Le Dr. Yves Debbasch eut
P'inittative d'une these sur
le gfarronnage qui a paru
cdans l'annde Sociologique,
en 1961 c LE MARRONNA-
GE: ESSAI SUR LA DESERT
TION DE l'Esclavage An-
TILLAIS.
Viennent de paraitre deux.
plaquettes sur le sujet du
Marronnage. L'une est de M
G. Debten, le second auteur
des travaux sur la period
colonial frangaise. Son tex
te s'intifule cLES ESCLA-
VES MARRONS DE SAINT
DOMTNGUE en 1764'. 11
comporte une dousaine de
pages et est extrait de la re
vue oJamhatcan Historial Re
view, Vol. 1 et 23>.


des Etats-Unis, de France et
dTUnion Sovidtique ont t6&
mis au courant de la situa-
tion nee de l'agression israe
lienne centre le IAban ap-
prend-on, de source officlel
le. Is ont dgalement regu co
pie de la lettre adressde par
le Liban au Consell de Secu-
rite.

EL FATAH
AMMAN, (APP)
Parlant de l'agression israe-
lienne centre le Liban, un
porte-parole du movement
palestinien de resistance eel
fatah* a d6clar6 ce martin :
l'agression ne rious a pas sur


pris. La revolution qui ea
appuyde par les Comman
dos, est capable de faire ft
ce a 1'agression. Cette atti
que est venue la suite d'u
trts grand nombre d'action
mendes par nos Command
et qui ont constitute auta:
de succes pour nos revoluti
naires.
On pr6voyait une tell a
taque depuis deux jout
Nous avions renforc; 'n
forces dans cette region.
xx x
TEL AVIV, (AFP)
Trois appareils syriens, d
mig-17 ont *te abattus p
(Suite page 4, col. 3)-


Les Recherches du CHISS qux Archives
Nationales


Depuis prds de huit semai-
nes le Centre Haitien d'Inves
tigation en Sciences Sociales
(CHISS) se Ivre au Archives
Nationales une analyse sys
t6matique du contenu de la
plupart des journaux, revues
et documents disponibles
dans cette impbrtante ins-


Snsta ata n

par Claude Dambreville


Le metteur en scene Ita-
lien Gualtiero Jacopetti et
son assistant Mch. Isuri se
sont zendus a MIlaml hier
martin. Depust qielques nmos,
Monsieur Jacopetti tourne
en Haiti le film Uncle Tom. Les sequences
de Trou Caiman sont tcr-
minnes. L4 troupe realize ac-
siellement quelques scenes
au Lycee P6tion. Un autel et
d'autres decors evoquant une
chapelle antique ont tte ami
nages sous leas combles de co
bAtiment. Messieurs Jacopet
ti et Isuri passeront tries peu
de temps a Miami.
XX X
Le Dr Jules Th6baud, chi-
rurgien dentist, remarqua-
ble et propri6taire de 1'un
des plus grands et-,plus la-
veux hotels ec chez nous,
ie Castel Haiti, a pris. ,'avion
hier nmatin, avec sa femme.
La destination de ce couple,
c'est le Canada. Durant quel
ques jours, le Dr Thebaud
conciliera affaires et agro-
ment. Certaines de ces affal
res ont trait a sa profession
de dentist qu'll continue
d'eerceren depit de sea occu
patrons absorbantes d'hbte-
lier.
Monsieur et Madamne John
H. Gray, deux touris'es aine-
ricains, sont repartis pour
les Etats Unis hier martin, au
term d'un adjour de ainq
ours en Haiti. L'1merveille-
ment se lisalt dans leurs
yeux. UIs trouvent nos paysa-
ges etraordinairemhent en-
chanteurs et le peup.e hal-
lien particullerement alma-
ble et hospitalier 4L'H6tel
Sans- Souct est eonfortable,
et Monsieur Hdrau< nous a
entourds de solns, nous a
dit Madame Uray.- Nous
revlendrons certalneuicnt, a
r lout .Tohp. nous dal0rons
teUement visit la Oiltadelle
et lem Cp-Itlen,.
Mon~lut0rtd ~ify


est part pour h'etranges hier
martin a sejournera aux E-
tats-Unis et au Canada. A
1'Adrogare, 11 a 6t& salute p9r
sa femme. Gerald sera dei re
tour dans deux semaines.
XIX X
William et Sarah Russell,
deux jeunes Anglais, sont ar
riv6s au pays hier martin. Ils
n'y passeront malheureuse-
ment qu'un jour ou deux. Les
Russell habitent Antigtua.
x x x x
Monsieur Joel Saurel, spt-
cialiste en refrigeration est
rentre de voyage hier martin.
11 vient de passer quelques
ours 5 Miami et a San Juan.
Joel etait parti pour affairs.
et ces affairs sembiLnt pro-
metteuses, d'aprts ce qu'il
nous a confi6. II compete in-
troduire ici les eclimatisearss
perfectionn6s de la prtsti-
gleuse marque oAir Tenfp.s,
(Suite page 4)


titution. Les investigate


au nombre d'une dizaine se
relaient de fagon reguliere et
continue afin de faire le
point le plus rapidement pos
sible autour des actes et de-
cisions relatifs au developpe
ment physique et human de
la ville de Port-au-Prince de
sa foundation a nos jours.
Les recherches du CHISS
aux Archives Nationales vi-
sent a dresser le bilan des
initiatives prises dans le pas
se et A preparer le dossier
des facteurs qui expliquent
le dessin tcologique acLuel de
la capital. Ce travail de
diagnostic doit permettre au
CHISS de construire h partir
de 1'exp6rience et a la lumi6
re des dernitres theories so-
ciologiques les hypotheses
qul dolvent guider sa grande
enquete sur le proccssus d'ur
banisation a Port-au-Prince.
Au term de cette etape ex
ploratoire de ses travaux aux
Archives Nationales, le Chiss
desire exprimcr publique-
ment sa profonde gratitude
ha 'endroit du dynamiqite di-
recteur de cette important
institution M. Laurore St--
Juste don't le divouement,
les savants conseils et la vi-
vante amitie ont dt6 les a-
touts majeurs de la rapidity
et de l'efficacitd des opera-
tions. C'est l'occasion pour le
CHISS d'attirer I'atteution
des etudiants et des intellec-
tuels sur les resources enco
re inexploitees de cctlc ind-
puisable source d'inlorma-
tions que sont Ics Archives
Nationales.


Lautre plaquette sLe Pe-
tit Marronnage a Saint Do-
mingue autour du Cap
(1750-1791) porte la signal
re 'conjoinite de MM. Jean
Foschard et de Gabriel De
en. Elle est un tirde a par
des cCahers dees Amerique
Latinese.
La listed des marrons qu
Son y trove est le rdsulta
du depouillement des jour
naux qui ont public d l'dpo
que des details sur les noil
qui ont pratqude le marronn
go. Ces renseignements qi
figurent dans cette plaque
te concernent a. proportion
des marrons, leuis ortgine
leurs noms, les dtampes qr
los identifient, leur age
leur taille, les lieux de r
prise et l'etat des marrow
L'on s'attend d bien d'ai
tres travaux sur cette que
tidn histortaue qui lat I '
are du jour.


Directeur -
Technique aux
Presses Nationales
La recommandatlon oui a
ft6 faite S. E. le Pr6sident
a Vie de la Republique, le Dr
Frangois Duvaiies, par le nou
vel et actif Directeur G6ene-
ral des Presses Nationales, le

Capitaine Waller Prtval d'un
Directeur Tecthnique com-
petent et blen imbu des pro-
blbmes dc cet important or-
ganisme come M. Andr6 Di
manche a 6t& bien apprecite
de toub ceux qui touchent de
press ou de loin A 17mprime-
rie.
C'est que M. Dimanche
compete de nombreuses .an-
nees dans cette institution
et que ses qualltes 1'ent faith
parvenir au rang de Chef
d'Atelier. A ce titre, il etait
au courant de 'tous les gra-
ves problbmes de la plus im-
portante et plus ancienne im
primerie de notre pays et n'a
jamais cessd de les signaler
en vue de lefir solution. Nom
me Directeur Technique, M,
Andr6 Dimanche continue &.
mettre la main -la pate afin
de faire avancer la tAche' de
donner le bon etemple de
application et de conscien-
ce professionnelle et de main
tenir ainst le rayoemement
seculaire de l'Imprilserle Na
tionale et la perfection des
travaux rdalisds, justifiant
ainsi la grande confiance pla
cee en ses mdrltes.


Les T moignages

- d'Attachement

S au President Duvalier
e
I New-York, ce 28 Avrll 1970 te mission qu'Il Vous
-Son Excellence Docteur fite, cell de regener
Frangois DUVALIER te Patrie d'Hait, s
U, President a Vie a mon coeur.
,t de la Republique d'Haiti Veujllez agreer- M
SMonsieur le President a Vie le President A Vie,
Une nouvelle lois, Vous ve race de mon fill
rs nez de triompher des for- pect et de mon enl
;a Ces reactionnaires de la Na vouement.
ui tion. J'en salsis l'occasion Adeline M
et pour Vous exprimer mes vl 404, 3rd l
)n veso flicitations. Brooklyn
?s, Ce Jriomphe, Monsieur le N.Y. U.S.
ui President, n'est pas seule- x x
et ment le VOtre mais celul de Port-au-Prince, le-6
e_ tous leas patriots soucieux Excellence,
is. du bien-6tre national. Je viens vous fell
u- Il est particulibrement succ6s immense qi
s- mien, moi, qui depuis Votre avez reported sur I
or avinement au pouvoir, n'al strides et lea traltres.
jamais cess6 d'admirer ce g, Malgre I'angoisse
nie que Vous dtes. quietude qui planaie
Vaincre Duvalier, serait Port-au-Prince, Ex
un eslgne des temps,. Vous ce, j'avais confiance
vaincrez encore Excellence, vals foi en Vous, ca:
toutes -lea fois que des in- Votre avinement q
conscients crolront pouvoir voir, Vous nous ave
contrarier l'oeuvre combien jours habitues a la
noble que Vous avez entre- re et a la Gloire.
prise, cell de reconstruire Les apatrides, lea
st la nouvelle Haiti sur des ba, ils en existent part
St sesa slides et indestructi Vqtre, Pouvoir Spirit
'- bles. tre Jugenient, Votra
a- Si certaines difficultis re, Votre Flair font
a- d'ordre economique m'obli- un Etre Superieur
in gent a elire domicile avec sonne ne peut atteir
ns mes deux filles a New-York, Duvalieristes deb
os cette ville de aideclassies iL tourons note Chef
at demeure certain que -mon Leader, i'Homme V(
on patriotisme grandit a. cha- Pays.
que nouvele- victoire gagnoe Excellence, nous
t- par Votre Gouvernement. tiers de Vous.
Soyez certain, Monsieur le Votre Fervente
rs. President, qu'en d6pit de riste de toujours
os, I'incomprdhension de cer Mme Gaston
tains, Vous trouverez tou -
jours a Vos cotas des fils de
la Patrie qil, Vous apporte- "Vi
ront le reconfort moral don't
des Vpus avez besoin pour con- **-
tar tintler 1'oeuvre de rrnova- H aitieni
tion national, :sette oeu-
vre qui a faitde. Votre Ex- 12 MAI
cellence i'un des plus grands 1796- Giraud e
Chefs d'Etat des R6publl- abandonnent la Co
ques noires du monde. Cive, tadis que
Puisse re Tres-Haut conti Ciile, adis quo I
nuer Vous guide et A ve rend t t. Dm
ser sur Vous sea pluies de me agent de la R
benediction pour que Vous apr s e So, Rayton
urs continuiez a remplir la hau 1826- Loi sour la


medecins et chirurgiens.
1834.-- Mort uux Cayes
du Gdndral Vernet. Le Gd-
neral Borgella, common -
dant de l'arrondissement
lui fit fair de maonifiqueo
fundrailles.
Marie Louis Gabrie l Ver-
ret, blanc, est nd a Beau -
vais, ddpartement de l'Oise
en France, le 17 Avril'1772
Arriva au cours de sa carrii
re au grade de Genedral de
brigade et d'inspecteur aua
revues. Ancien soldat du r(
giment de l'Aube, il avail
fait la guerre centre les An-
glais et les emigres sous le:
ordres de Rigaud. 11 a com-
battu centre Toussaint Lot
overture dans la premiere br
gade du Sud. Capitairie dA
3dme bataillon de la 3.mi
-brigade, se range auprds d(
Petion en Octobre 1802, cor
tre los Frangais. II dtai,
chef de bataillon de la 13e
dem i bride au moment di
massacre des blanks aur Cc
yes et n'eut la vie sauve qu
en se rdfugiant chez le Gen,
ral Nicolas Geffrard.
1852.- La Chambre propi
se d'ddifier au Champ d,
Mars une statue en bronze
de l'Empereur Soulouqueo
1902.- Le President Tird
staq Simon Sam laisse 1
pouvoir et part pour l'exil.
1946.- Manifestations bri
yantes et protestations de o
vers groups d'dlecteurs L
police fait usage de gas la
crymogdne.
1911.-- Mort d'Elie Cu
riel dvocat de talent, an
,den sdnateur.


J'ai vu Romulus le Grand
Par Pierre Duchemin


La Suede et la Coupe du Monde
Par DADOU


Stockholm est une merveil
leuse ville de 800.000 habi-
tants; elle est bAtie sur 8 lies
et deux presqu'lles; c'est
pour beaucoup une Venise
du Nords. Inutile de vous di-
re as les plaisirs de l'eau y
sont varies. Cependant, 11 n'y
a pas que 1'eau, comme ele-
ment de detente pour lea sue
dols; 1I y a aussl le sport et
en premllr lieu le football
qut, lS-bas, fait la lot En de
hors de tout cela, la Capita-
le suddolse eat aussl cell du
Souvenir : En effect, elle eat
I'evoctlIon d'une epoque inou
bliable, celle du ...-,.., .. -, .',t-,:.j -- .... .-.


58, of 11 brdsfliens rivalisai-
ent d'adresse et de virtueo-
sitd, ecrirent la plus belle e-
pop6e de i'histoire du foot-
ball. Le moins que l'on puls-
se se rappeler de cette cam.i
pagne scandinave des brest-
liens, fut la revelation d'un
petit bonhomme noir de' 18
ans, Ple6. Mais ce qu'on re-
tint le plus, fut sans contest
te, la mystification don't I'cn
tour en un certain aillier
Garrincha au d6pens d'un ar
ri1re gauce_ suedois Over
Bergmark.


C'est avec confiance et la,
plus grande impatience que
je me suis rendu jeudi der-
nier, maigre la menace de
plute, O nla ,Premieree de
eROMULUS LE GRAND. au
Rex-Theatre.
La Troupe que j'avais dij5a
admire dans Caligulas et
.Montserats promettait de
se surpasser .Et le spectacle
devait attirer un public en-
thousiaste et intelligent.
Mes esp6rances ne furent
pas degues ... Malgr6 des
changements de decors ne-
cessltant de trop longs en-
tractes, ce fut une chairman
to et instructive soiree que
cell de la fin de l'Empire ro
main J'en th-ai blen des pro
fits ..


.Une comidie historique er
marge de I'Histoire. Romu-
lus Augustule a vraimeni
exists. ROUSSE, le dernier empe-
reur remain d'Occident. I
lut renvers6 par Odoacre er
476...
DMs scenes burlesques o(
l'on volt cet empereur ro-
main continue A lever set
poules A heure sombre d(
l'envahissement de l'Itall(
par les Germains. tralm'.n
attachant que cet empereu
qui trouve le courage de faith
re bornn chlire et ,ld eltgus
ter le moeileur vii d'lItalle o
un moment ott meme son m
nistre de la Guerre. Mart.
crolt necessary tile ,rmohil
station gdndrale v


a con
er cet-
i chore,
onsleur
I'asAau-
al rea -
tier de-
dOISE
Street
11215
A.
6 -5- 70
citer du
ue Vous
les apa-
et F'in-
ent sur
cellen -
et J'a-
r depuis
au Pou-
ez tou -
Victoi-
traltres,
Ut, mais
,uel, Vo-
e Cultu-
de Vous
que per
ndre.
out. en-
SnoEre
Infr- du
somnmes
Duvali6-

WOEI4

ides




t Leblanc
mission
Roume se
igo com-
dpublique
nd rest
lax.
Stax.e des


Attaque isralienne centre les

Feddayin au Liban


A propos de cigarettes


(Voir nit page 21 0 T LA PIECE.-


~ ~a~, a. ~~-arrsaras~a~sa~Bnsaaasaa~-- rrr -- I 1.


U~s~i~Aa~


WPT,-,. wnT-T-,7R- '17 1 -- -111- -


.16


~'IY il L I +Ua~


i-~-_ I-LYC~PY-YUU~lm--- ~-ql~-


,~d~l**i*i~Yai~~;~is*~~L-L"-dPL~C~il~i --B~rll






NL fI S .Ain13 AY 0fl


uiws.: ,ntriog ...
,' (Sult4de la .lAre page)


DANS NOS CINEMAS

AU qp4T')L 'p TD5ASR


(Suittele la lfre page)


Ouit Dergmark, c'est le
homn de ceiul, qul mainte-
nant stir le bane de touche-
va tenter 12 ans aprds, de fal
re marcher I'lquipe nationa-
le suddolse sur les 'traces' de
ses aindes en Coupe du Mon
do. On salt qu'll est de tradi
tion que les scandinaves ter-
minent dans le peloton de
tOte. quand ile sont g'qalitfids
pour la phase finale. En
1950, au Br6sil, pour le *le
Mondial, les suddois avalent
arrach6 une excellent trol-
sidme place; chez eux en
1958, ils lalsesrent-planer, un
moment, un doute sur le sue
cs br6silien quand, en fina-
le, ils ouvrirent le score d6s
les lbres minutes; ls ont dtd
battus males une deuxieme
place, ga ne s'dffre pas &
n'lmporte qui en coupe JlUes
Ritiet.
Quel rang occttperont-Ils S
Mexico? Pronostic diffidile:
ce qui est -ertain, c'est que
routes les conditions qui ont
prdcd6 les 000ccs antO -
rieurs. semblent ttre rounies.
La Suede est, avee. la Yougos
lavie et la Tchdooslovaquie,
le plus grand exportateur de
footballeurs. Selon que, les
joueurs expatrids .sont de
grand talent on non, 1'6quipe
natlonale sera plus ou molns
forte. En 58. par example, les
vedettes suodoises- -Skogling,
M6dholm, Hamrin fai -
saient la pluie et le beau
temos en Eurone: R6unies
en Oquipe de Suede, elles for
malent l'une des plus fortes
selections mondiales. Ces
joueurs, avant atteint la i-
mite de I'Age et la gendra -


tion nouvelle n'ayant rien~ ap
porter de qualted, la Subde n'a
pas eu de resources pour
s'imposer.lors des 611minatoi
res de 61 et de 66. Cependant
depuls trois ans, de Jeunes
joueurs exports ayant pu se
cr6er une place au--soleil et
mdriter i'honneur des corn -
, ,auXkit4s dew-la presse spor-
'tlve,'ilWqulpe -t*aionale re -
vient au ler plan et fait par
ler dlelle. O'est done, sur ses
,extl,6s4ueala BSude porte ses
espoirs pour Mexico, ils ont
dt6 classes .parml les meil -
ileurs' eriliEuope 0.leurs pos-
tes:
Ove .Kindvall, 1un des meil
leurs attaquants europdens,
est l'avant centre, de ldquipe
natlonale; il-,alt les beaux
joursad 'Freyenoord, le grand
club-hollandais de la .ville de
Rotterdam;-Kindvall qui est
elpatri6 depuls plus de trols
seasons, a presque toujours
enleve la coupe du meilleur
bltteur dans le champlonnat
hollandais. On le considerede
cormine le'type intme de Pat
taquant "moderne: accro -
cheur, ruse, bon' tireur, iR ne
repugne pas les coups et
ni'hsite pas a f infiltrer au
coeur des" defenses renfor -
cdes pour-armer son tir. On
le compare assez soirvent 9
Tostao en ralson de leur sty
le assez rappro'ch6 et de leur
concepLion.identique de 1'a -
vant centre, c'est a dire. A
la fois constructeur et rdali-
sateur; En -outre, come le
br4silien, c'est un .intellec -
tuel qui a interrompu nmal -
heureusemelnt ses tudes en
Sciences Economlques. Soul


PAR FUMS FRANCAIS
CHASSR-GARDEE DE CARVEN
YVES -DE ST. LAURENT


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR
OALECHE
CoiRDAY
LE GALLON


GIVENCHY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


!JOY


EN EXCLUSIVITE

MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. DE RAUCH


LUBIN
NUITS
IDOLE


DE LONGCHAMPS


gnons qu'll est le seul Joueur
au gabarlt moyen de 1'Jqul-
pe suddoise; 11 a t6 aussi le
heroes de- la qualification. de
son pays en marquant les 2
outs qui devalent 0lminlner la
France. II a 20 ans.
Kindvall, blen str, est la
valeur la plus seire du doot-
ball suedois. Mais 11 y ad.'au-
tres l66ments qui sont par-
mi les meilleurs en Europe:
Bo Larsson qul apres une
tries bonne carridre en Alle -
magne est rentr6 au Bercall
(Malmoe). C'est un demi
doue d'une vision extraordl-
naire, on a lutte longtemps
pour qa'il rested dans ie foot-
ball allemand, mais les sud -
dols ont toujours la nostal-
gle de leur pays.
Roger Magnusson, don't la
press frangalse. ne trouve
plus les qualificatifs pour
vanter le talent. On dit de
lul qu'il est un dieu blond.
De toute fagon, il est le cau
chemar de tous les arridres
gauches qui operent en Fran
ce. C'est un grand aillier
droit (1 m 83, 2b ans) qui
rappelle (arrincha par sa
fagon de dribbler dans un
moucholr et d'adresser des
centres en or A ses co-6qul-
piers du centre de l'attaque.
Interrog 6 dernidrement sur
les raisons qui font qa'il drib
ble toujours son vis a vis, il
r6pondit: sEn Suede, je
jouais d'abord dans une, pe-
tite equipe otl j'ttals le seul
bon joueur; combine les au -
ires ne pouvaient rien faire,
je devais dribbler tous mes
adversaires pour marquer des
buts; on me surveillait, bien
stir; mais je m'6vertuais tou-
jours a inventor quelque cho
se pour avoir raison de mes
nombreux gardens de corps,.
Ce trio, qul represented la
force de frappe suddoise, est
entourd d'un Oventall de
grands joueurs: le second a-
vant centre de GRAHIN qui
joue aux Grasshoppers en
S u i s s e. L'arriere central
Axelsson, lut aussi jouant A.
1'tranger. L'ailier gauche
Perscson qui joue en Ecosse.
6n pourrai6 citer encore Je
demi Leif Erikson aui opnre
encore en Suide. le jeune
garden Hellst Roem. etc ...
etc.
Le veritable problem pour
Bergmark sera de bAtir une
grande 6quipe avec cette mo
saique de joueurs, certes, de
grande classes, mais jouant
dans des pays diffdrents. Par


fois, lis sont libdrds telle -
ment, ,tard que le stage de
preparation est trop court,
Deplus, les clubs refusent.de
les edder 1' quipe national
tel Magnusson qui jusqu'lci
n'est pas certain de jouer A
Mexico; son club frangais,
Marseille, n'AtanLtpasejncore
idfcidd & Julodoramner Ileo'feu
vert.
La Suede jouera dans le
group 2 avec l'Italie, l'Uru
guay et Israel; les italiens la
redoutent beaucoup.
Son.palmarks inrernatio -
nal 1969 plaide en sa faveur:
12 matches don't dix victor -
Sres sur 1'URSS a MQscou, la
Hongrle, la Fratice est son
adversaire dea 86mes.; de fi-
nale Israel (2). Lae defense
en 69, eu..sept -matches n'a
encaiss6d lue 3 buts.
En dfltitive, -ce nest. pas
une equipe brillante; mals,
elle est solid dans- tous-ees
compartments; elle- est -vec
l'Angleterre, sans doute,-les
deux seules nations ecro -
pmennes qui ne bLtorsneront
pas b. Mexico. Le 4-3-3 habl-
tuel sera maintenu avec
Kindval come pivot. Cette
selection ne se talisera pas
jouer. Come ses deyancire-
res, elle devra ac.omplir une
carritre honorable..dans cet-
te 9e Coupe du Monde. L'en-
traineur Begmairk est opti -
miste. Les joueurs sudduis se
ddpasseront puisqu'ils savent,
que leur cotatlon sur le moar
-chd-duusootbal .d-penelrs ,de
oe qu'ils auront fourni IA--
.has.
iDADOU



La Loge Martinez de Pas-
qually announce itous les Ro
sicruclensc r'laiti :oarrpvee
le 30. uin-prochban, du ,'ra-
ter ,.Raymond. Bernard, LE-
OAT SUPREME POUR L'EU
ROPE, GRAND MAITRE
POUR LES PAYS DE LAN-
GUE FRANQAISE. II assisted
ra au Conclave .q8'qganlse
La Loge les 3 et 4 Juillet.
Vous y Otes ,tous infillts.
Les inscriptions pour la
participation ce ..Conclave
ouvertes. des 4 present, se-
ront fernrues le. 22 Jouin 1970
Prilre de s'adre~ser b la Lo
ge 0. Delmas, tous les jours
des 5 h: 30; ou Ocrire 0 : Lo-
ge Martinez de Pasqually Po
Box 1033 ou & : Frater Yvon
Douyon Po. Box 855
Sylvio Albert
Maitre


GIN FIZZ de LUBIN


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE FRANCE


STENDHAL


ORLANE


EN VENTE A LITTLE'EUROPE
& MASON ORIENTALE


DAVID BROWN

TRACTEUR D-ISEL






















POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
LABOURAGE
HERSAGE, SILIONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITY
MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE ECONOMIQUE 2
TPANSMISION MONOBLOQUE
DISPOSITIF EXCLUSIF 4SELECTAMATIC.
1IOCAGE DF DIFFERENTIAL
CHASSIS UNIFIED
1)iS!'ONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.E

Charles F qili re & Cie:

DISTRIBUTEURS

..ie@ f ^rii rir uinrflrn Biin n in *


Q.- L'e rvp ence ..,eo X TRAVAlj Non seule- Mardi & Oh et 8h 30 Mardi & 6 H. et 8 H. 15
tfa O V de nt, 11 S rI x' elec- BULLiT LE DERNIER FAOE A FAOU
Vez tre con d'avr un' etrs en Q age I'argu- Entrde Gdes. 2.50 et 4.00 Entr6e Gdes. 2.00 et 8.00
nouveau gouvernement au ment economique qul cal-
Qu6bec. st dOrauL cnez les parti- Al PARAm iOUN Mercredl a 6 h. et 8 h. 15
.- Ou. au.mon sans tie Levesque, mals enco AAMOUN LA SYMPHONIE
sommes saura n -ue nousa- re, Botiesa a eniev aux Mardi & 6 H. et 8 H. P. M. DES HEROS
sommes spas nous en lle'Ind epenantistes l'exclusl- L'HOMME QUI VENAIT DE Entrde Odes. 2.50 et A.00
-.,vqns pas b nous en uller vet tae leur argument-mas-
dans un proche avenir corn ue: LEu tA ueAs LA CANYON CITY
me g'aurait t le cas. apres GrLE D,: 'L'kRAVAIL'AU IUE Entr6e Odes. 2.50 it 4.00
une victoke des Ind6pecan B, t. e .ee A rramn -CIG
istes de Lvesque. On pour ed& h et 8 h CINE SENEGAL
ra peut-Otre entener... ges,e,dux ~p as nnt e .
Beaucoup d angopnones que.u ce point (LA EL ESPERADO Mardi A.6 H. 15 et 8 H. 156
Beaucoup d'angCopnoncs SULU IUN, de Rene L~ves- Entree Gdes. 2.50 et. 4.00 REQUIEM POUR RINGO'
avalent 6rlieusement consi- e- age81, BOURSA- Gdes 250 et 400 REQUIEM POU, BINGO
ja4r.,la '. Vps14=t d'une vie Q g
-In L dn ie Page 34). nEntrie lgde, P Gdes. et 2g50
toire dee Indspendanits es Deja i'on volt Bourassa Mercred 6 1 et 1
et des retracts massis de socarter d'une de fonda- Meredt (En Permanence) Mercred 15e8h.15
fonds des banques de Mont- mentale de Trudeau, qui est L'AMOUR LE CARNAVAL DES
r al verse cells de Toron-TRUANDS
tol avaent marlqu des, e 15 partsandu blingusme. Entre O de. 1. 00


ral le 25 Avril, st l4 ours tae derale t Enrie des. 2.00 et 2 0


dalt les poaurced ata ma- ju. B cesjours deriiiers, R
gne. Le bondage eheetud par canadienne frangasme, on




le Centre do recherches suir Lenv a e mlB A e Mome
Rants du VOTEI d.POP TAI- te Lau gouv ai ons a urt- Programme du Lundi 11 au Samedi 16 MAI
RE, c',est-0.-dire du vote TrNAeau gouvernaient t
PAR ELECTEURS et non tawa et l'UNION NATIONAL
par circonscriptions l6ecto- LE de Daniel Johnson puis Consult.z Votre Conseilllrg
QUEBECOS 2 A gouvernat J er Qu, LUND-..be........... 9hI 1 h. i MAISON YVES MORAILLE
QUEBECOIS OU INDEPEN- Or, dor6navant, ta ramme MARDI............. 9 h.4h. A MAISON YVES MORAILLE
DANTISTE 19 %, UNION etiquette de LIBERAL s'ap-
NATIONALE AU POUVOIR pliquera au Gouvernement JEUDI.............. 2 h. I& 6 h. p.m. & EXPRESS MARKET
10 % s) ulement. L deal dOttawa et a celui VENDREDI....... 2h. a 6 h. p.m.h EXPRESS MARKET
PErvlnce de Qulbec est cell Le 26 f6vrier 1970 (BOU- DEMONSTRATION tons les jours Sur rendez-vous
qui comporte le plus fort RASSA-QUEBEC page 24) le. A CASA POMPADOUR
pourcentage de ch6meurs jeune chef qui vient d'etre
dans tout le Canada. En el 61u .d6clarait: Le part libe Apaisez la soif de votre Visage...Avec Skin Dew
fet, come le rappelait le ral du Quebec reconnait que de HELENA RUBINSTEIN
NEW YORK TIE. du ler. le Quebec, principalement
Aal ,1970, le wux ,de ch6ma en raison de sa langue et -
ge. du fiu6bec d4passe de de sa culture frangaises, a
.plssd deux points de pour incontestablement des ob AIRPORT CINE CINE PALACE
gage ola Toyenne de 6,7 jectifs qul peuvent difi-8H.3
4.agur .a cent sapplqunt rer de ceux du reste du Ca- Mardi a 6 H. 30 et 8 H.30 Mardi H. eit ,15
routes es provinces ru nad. Ireconnait gae- Le plus grand Jazz des Cayes SUGAR COLT
nies. En d'autres.,termes, en ment que la position du QuO MERIDIONAL Entre Ode. 1.00
viron -UN SUR DIX des Ca bee dans les ngoclatlons En deuxidme parties : ,
nadiens-frangais" du Qu6- constitutionnelles puisse e- En premiere parties : Mercredi & 6 h. et 8 h. 15
bee en Otat de travalller n'a tre difflrente de cell des OPERATION 67 LA BATAILLE DE LA
pas d'emploi. autres provinces caadien- EntreA Gde. 1.00 et 1.50 VALLEE U DIABLE
,Or, durant touted sa cam- nes et des AUTORITES FE Entree Gde. 1.00
p$gne, et le NEW YORK TI DERaLES (les majuscules Mercredi a 6 h. 30 et 8 h. 30
45 l'a rappel, M. Bouras- sont de ce chroniqueur). A P A N
s, tablant sur sa r8puta Par ses promesses et sa o N
tbn onomte a -.pro- VICTOIRE PERSONNEL Entr6e Gde. 1.00 et 1.50 DRIVE IN-CINE
is a la Province lacra LE, Monsieur Robert BOU-Mardi Heures et 9 Heures.
tlbn de CENT. MILLENOU- RASSA est forc6 de repren 'ard Is HueMIAt eDETECTrVE
AUX EMPLOIS (100,000) dre la lutte, non seulement CINE OLYMPIA LE DETECTIVE
UN AN. contre Ottawa, mals centre' Mardi (En Permanence) Entr6e $ 1.50 par voiture
iomme la plus grande ptr l'Ontario, d6ntenur des DOL PASSEPORT DIPLOMATIQUE Mercredi a 7 h. et 9 h.
te de la richesse du Cana- LARS don't a tant besoin u- Mercred 7 h. et 9 h.
d a'est concentrate dans 1'On ne population remplie de Entre Gde. 0.60 LE POINT
trio anglophone, c, lui-ct de fiert&, de rancoeurs, et en Mercred (En Permanence) DE NON-RETOUR
vra payer le prix ,u nain- plein ch6mage. Merrdi (En Permanence ) dollar par Voiture
ien du Quebec dans la Con Oui, le Quebec nest pas OPERATION TONNERRE Entrde 1 dollar par Voiture
tderatiori. L'argument est une Province come les au Entree Gde. 1.50 A r AUU AITOAIOM
ns .rplique,, ,car la seccs- tres... CENT CULTUREL
Sion du Quebec couperalt le CNT E ULUR
Canada 1 anglaO se deux, Charles Fernand Pressoir -d...RADOi 7 es
Est et I'Ouest, avec le QuO Mardi A 7 Heures
ec ind6pendant au- milieu. Mardi a 6 H. et 8 H. 15 ADAM ET EVE
c _enan a mliFURIMUSE CHEVAUCHEE Entr6es Ode. 1.50
III)1 FRAN(AIS LANGUE Remercdements Entrde Gdes. 1.50 et 3.00
tL f illP Clhrlot- Ev-671


Kes am es o ys-
sall6me, St. Surin, Despeil'
gnes, Vallon, Bazile, .Pierre,
Louis Jn. Baptiste et tous
les autres parents et allies
remercient bien sincArement
les nombreux amis de P6-
tion Vllle, Port-au-Prince,
des provinces et de l'otran-
ger qui leur ont donnd des
tdmoignages de-syrnpathle
A l'occasion du ddcts de leur
trds regrett6e Denise enlev6e
. leur affection le 28 Avril
et les prient de crolre en
leur sentiment de profonde
gratitude.
PMtion-Ville, 11 Mat 1970.


Une extraordinaire sAleetion de cadeauxpour

. hommes et pour fnmmes ... o des prix qui pro~egueront

en peaous la plus agable dessurprises I,


TIcfrsEAV/O&18A7 TEA 4'
sesfVAwT/Oar 0Ho ;OTL
ASSRPA,/CE VOYA
VISAS.









SBUREAU

SCLMATISE


AAw TEL:


Cf/Tr L 'EXPOS/TrON 989-359/


Mercredi a. 6 H. et 8 H. 15
3 PISTOLETS CONTRE
CESAR
Entree Gdes. 2.50 et 4.00

.CNE NIION ,
Mardi 0 6 H. 15 et 8 H.
VIOLENCE A JERICHO
Entree Ode. 0.60
Mercredi a 6 H. 15 et 8 H.
GRINGO JOUE ET GAGNE
Entree Gde. 1.00

e mSAgtfin


Mercredi a 7 h.
MAMA DOLORES
Entree Ode. 1.20


ETOILE CINE
PEITON-VILLE
Mardi h 6 H. Z0 et 8 H. 30
PEYROL LE BOUCANIER
Entr6e Gdes. 1.20 et 2.00
Mercredl A 6 h. 30 et 8 h. 30
FRANKENSTEIN
CREA LA FEMME
Entrde Gdes 2.00 et 3.00


Mardi & 7 H. et 9 H. MONTPARNASSE
I W Alwve iwIve LA SYMPHONIE DES HEROS Mardi 0 6 H. 15 et 8 H.
Entree $0.60 par personnel RETQUR DE DJANGO
iomgtllp& a ag. a EnHItr6e 0.60
.M miel-- ,leo Mercredi & 7 h. et 9 h. Mercredi 6 H 15 et 8 H
La geole Royale preduit un LES PERLES GRECQUES LES LONGES JOURS DE
bien Stre gendral, elle permet Entree Gdes. 3.00 LA VENGEANCE
Stravail intellectuel prolon- (Par Personne) Entr6e Gde. 1.00
ge. Elle stimule lapp6tit, elle
nortmalise la croissance des en-
fants insuffisamment develop--
pes. Elle apporte un soulage-
ment rapid et effectif aux souf
frances fIminines dans les mau I .
vais jours. Elle r6gularise les I U JS V
functions digestive et intes-
tinales. Elle limine la fatique '
chronique rajeunit lea activities, a -TD^^,^T
defaillantes ou 6puisee che : D| B O N
les Stres humans en dornant
aux interesses une _senpaton
de jeunesse. dDes .-pTparTnce -DU BONNETTT '
tenties sur des animaix oeit aug | [ 1
ment u leur long6vit6 de 2 0%
Elle est tot indiqu6e pour les
cures de personnel ages et 3 3-3
ses effet neq sont pas seule- .. -
lon-en nctWore irEs. .Iongf^scI
aprns. Grace I cette cure de
Gelde Royale-Miel on ,a px o4, 34
tenir des rlsultats inespdrs. M v .
Employee 'meme A faible dose,
il est permits d'esprer que lea. LA
lniites de la vieillesse peuvent.
Store recul6es grace atix facteuri s
d creoiseance et de ongvitS
qu'elle contbentl L'usage rpgegf
met do vivre viaux et de cn Mo t aux l ats
server sa vigueer carporell
Ainsi pensalt dojb6 PythagoreM
qu i recommansndait & ses disci-
ples de se nourrir de Mi et'. EN OULETTES
de pain. Hippocrate, le pere de o .,,Xs, POUlTT,- ,ES
la M6decine attribuait la lon
g6vit6 de Ddemocrite et d'Ama
.chrdon au fait qu'ila Be nourri,
saient de Mio-Gel6e jRoyale.
Quant I Pollign centenaiej don't
la. viguesux ,hpsique eamenta 4i ,
Jles A bwllalat o *al em empoe .
,porain, il, rest ausf long-
--temps jeune. grace au Misl-Ge- .ULT "m n
Bommes lemmes e,fant ...
fatigues, prenez ,1 Mi elk la LE A
G Royo aVor : LE, RAT
jobe deivro T

d .. ILPERIRA
tr-Dnrae.^I~phff*a tM ~- '- -
D^inite d 41le Is^ ges BOW*. ffMM M M*t^M ~wf


POtq Yo,5 SER VIR&
SACIVEGAd8EQ V03


VaYE Z


45 A VENUE A fR/ae..j


r~Tr


I I I IX-.N -""Mwgw -, ,,`~~~~"W"" --- 7j;-7 .I-j.I PI1


i


~b~a~gB~ rr~g~a~ ~g~lPC~ ~-"


Is


~l""-.~r~~F-s~ i~Tt


PAGCkI


WuARsM I AT IAMn .






lsADI 12 MAI 1970


7


RHUM BADIglURT REPUTE DEPUIS 1862


( & EOOLE ONALE

VOTR O O PE EXAMEN D'ADMISSION
.' -La Direction deo cole Na
Par Fraences D rake tionale d'AuxUlaires raise
"^ ("W "--- -"" .(-. ., les" candidates :hserites, que
I'Ekamen d'admlsion est fi
x6 au Mercredt 27 Mat pro-
Cherchez la section correspondent au jour de votre anniver chain
satre.de naissanee et vous trouverez les perspectives que L"
vous signalent les autres -our domain, part enant axes district san
Droit de reproduction total ou partielle reserve. taires de Port-au-Prince et
Propridtd King Features Syndicate Exclusivitd de la Provnce, se pr6sente-
cLE'NOUVELLISTE> ront A cette date au local de
MERCREDI3 MAI lnsttution (Hopital de I
niversite d'Etat d'Haltl) a
Huit heures trente' prtcises
MARS AU 20 AVIL (BE- loppement de vyes dons vous fe- du martin, en vue de recevoir
LIER) : Mettez dmins vetre acti- ra obtenir des gains exception- leur carte de participation
vit6 le maximum d'enthousiasme. nels plus tard. Essayes avec da. lt ce dit examen.
Belles chances de succIs. Vous vantage de tenacity et pour un P t-au -Peme27 All 1970
iAussirez dens las realisations risultat mieux absure. L'effort Port-au-Pce. 27 Avril 1970
qui demandent une organisation apportera par lui-mime ses satis Mine Marcel CARDUCCI
avis6e. factions. Directrice de 1Ecole Nationa
le d'Auxllialres


21 AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU) : Evitez une tendance a
la 16thargie. Si vous mettez yeos
dons h 1'preuve, vous reussirez
brillamment. Montrez votre facul
t6 d'adaptation dons les circons-
tances exceptionnelles.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) : Admettez les erreurs
d'autrui pour rendre plus faci-
le votre collaboration avec colle
gues, partenaires ou prochles. Ne
permettez pas A votre impatien-
ce de vous dominer.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Journee bonne
dans P'ensemble mais sans ini-
tiative personnelle, vous n'6mer
gerez pas. Le natif du Cancer
a souvent besoin d'etre Btimuld
pour progresser. Mais ne comp-
tez pas trop dessus.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION) : Les meilleurs r6sul-
Ser, t obtenus en Squipe.
lcu _i-s -vuss, cschangez des
idWes. Influences hostiles h crain
dre mais poursuivez-dans sla con
fiance sla realisation de votre pro
gramme.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE) : Deception ?
Elle ne doit pas vous arrcter
mais plutot vous inciter A ras-
sembler vos forces pour une
meilleure reussite la prochaine
fois. Que cette journ4e compete,
d'une facon ou de I'autre.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE) : Le deve


DETTOL
Le est un desinfec-
tant et un antiseptique puis-
sant. II detruit lea bactirises, mi
crobes et germes. I1 est trois
fois plus efficient que l'acide
car'bonique pur. De plus, il n'est
pas un poison, ni ne tache pas.
II eat utilise dans les car. de
,blessures, piqfires d'insectes,
ecorchures, affection de la
peau, des clous, des boutons,
pour desinfecter sla maison,
chambre de malades, sallem d'h8
pitaux, eviers, toilettes, plan-
chers et murs; centre lea pelli-
cules, dns lea cas de maux de
gorge, come gargarisme;
pour I'Hygihne feminine; com-
me deodorant.
Utilisez toviours DETTOL.
En vente dans touts Phar-
macies.


24 OCTOBRE AU 22 NO-
VEMBRE (SCORPION) : Met-
tez tout en ordre, asinon la jour-
nee sera chaotique. Oeux qui
chercheront obtiendront de nom
breux avantages. En certain seec
teurs, le succ6s sera plus long
A venir. Essayez sans eesse.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE) : Si
vous avez peu de temnps A con-
sacrer i certaines tmches, au
mdins. donnez-leur tout ce que
vous pouvez. Soyez patient, sou-
ple dans vos pensies come dans
eos reflexions.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE) c Vous
reconnaissez vite lea nacessites
mais la conjunction na vous pro-
met pas des rcsultats immediats.
La science etla Irecherche sont
sous un influx tris puissant.
21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU) : Belles
influences. d ourne tress propice
La" creation, les questions cultu-
relles, les voyages et le plain air
sont favorises.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS) : D'excellenres in
fluences de Neptune suggsrent
que vous profitiez do toutes les
possibilities. Ne laissez pas filer
ics r petites, choses tandis que
vous pourchassez les egrandes.
SI VOUS ETES NE AU-
JOURD'HUI : Vous avez une
grande independence et des res-
sources interieures puissantr
Vous avez un don createur illi-
mit6 et une imagination Vous
permettant de r6aliser pleinement
certain de vyes reves. Voue par-
venez parfois avec pine A yes
decisions mais une fols que vous
les avez prises, vous vous y te-
nez. II faudra meme souvent 6-
Ira plus couple a Aet 6gard, si-
non vous aurez une lSgitime r6-
putation d'entete. Vous avez un
tres vif amour pour votre foyer
et votre famille et y decouvrez
sla plus grande parties de votre
bonheur. D'autre part, les voya-
ges vous attirent. Vous excelle-
rez dans la musique, la littera-
ture, la peinture.
Naissance de Georges Braque,
peintre.


Aujourd'hui

COIN DE L'HUMOUR
FIANCES
Quelques ours avant son
marriage, le jeune heomme
volt arriver sa flancee, 1'atr
constern6.
Tu ne sales pas ce qul
rm'arrive : mon ptre vient
de faire faillite I
Ah! celui- k... Je. te l'a
vats bien dit qu'll ferait -
tout pour emptcher notre
marriage !..
xxxxx

Pharmacies assurant
le Service cette nulit.
SEJOURNE
Rue du Centre *
BALMIR
Rue Capois
Fulgencio Batista, l'ex-atc.
tateur cubain, 89 ans a
ddclard aux journalists
SDECES DU JOUR qu'til recevaet en son Bu-
reau A Madricd, qu't! aur
Yvonne Sainpres 32 ans alt prddrde mourtr pour
Devis Berchand 56 ans Cuba st cela pourrait ren
G6rald Louissaint 10 ours dre sa liberty f'le.
Girard Vilm6 2ans /2 (Spdcial au Nouvellis8te)


A VENMRE
Une Voiture VW Station
Wagon en bon etat, Modele
1969 5600 miles seulement
Peut etre vue sur rendez-
vous.
S'adresser par Ocrit a Dr.
Harold May
P. 0. Box 2213 B
Port-au-Pce, Haiti.


SUICIDE D'UN
PARLEMENTA DU

Newton (APP)
Un membre D6mocrate de
la Chambrf de' 8"'RtfO6sen-
tarits dt-Parldtnet't.n T 'as-
saddhuset'ts,"Tl.-'J&Am's hea,
age' de trente aiis,"'Wesa on-
hie a mort samedi.
II sdeible qud M. Shea, qui
s'est third une b alle clans la
tOte, souffrait d'une d6pres-
sion nerveuse provoque 'par
des pressions politiques.L'evo
lutlon de la situation inter-
nationale et notaininent 1'ex
tension du conillt vietna-
mien i l'Indochine. S. Shea
6tait Fun des r6dacteurs du
project de lol adopt le 2 A-
vril dernier par le Parlement
du Massachusetts et permit
tant a- -tout resident de 'cet
Etat detrefuseir'de server au
Vietnam dcl"falt qUf le Con-
gres 'de Wasrington n'a ja-
mals fait de declaration de
guerre offlcieilei-'C:ette -lol
dolt etre -xamln& e 'par la
Couir SuprtntF des Etast-U-
nis en Autormid pr6cttain.


LISEZ


Mais le rirp s'arrbte a la
gorge, car Jacques Large au-
ra-beaU dire, -nous devoens
prendre-ces personnages de
Durrenmatt a.u s6rieux. Des
valets de l'Empereur jus -
qu'aux ministres. des messa-
gers commissionnalres jus -
qu'au p i.cien Emilien, tous
offrent-de nombreuses occa-
sions de mediter: .
M6ditations sur la vanity
des honneurs et des puissan
ces humaines; meditations
sur le sort qui attend tout
Empire, tout people et tout
Systeme qui au fate de la
Gloire s'oublient dans la
Jouissance, le Luxe, et le Cri
me.
Dans cette oeuvre pr6sen -
tee jeudi soir, Frederich
Durrenma-tt dnonce claire-
mnent la volonte6 de puissance
t' de domination. Cette ac-
cusation devient mime a la
fin de la piece une veritable
mise en garden, un vote e de
fiance A tout systome expan-
slonniste. Ce tableau vivant
de I'ecroulement de 'Emplre
remain aurait pu Otre celui
du Troisieme Reich alley -
mand auw Printemps 1945 ou
celui du celeste Empire chl-
nois. C'est 1A le m6rite d'un
grand e6crivain: atteindre l'u
niversel.
L'INTERPRETATION.-


I
q
r
g
d
S
I


I

s



l

I
(
(

s


POUR TRAITEMENTS MIDICAUX EL ESTHITIQUES :
CELLULITE, 'RHUMATISME, OBESITE, LUMBAGO, ARTHRIJTISME,
DOULEURS GASTRIQUES ET HEPATIQUES, CONSTIPATION,
TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENT GRAISSEUX, "etc.


EST SliPERIEUR PARCE OU'A TRIPLE EFFECT -.

O-ACTION do MASSAGE n \
* a6A&EMENT d4jc tEJL DR ]
9iAYO H ENT NFaA-RuJJ ^
ST ANT SUR TOUTES LES TIES'
DOU CORPS, MASSO O' ; X
FA IT MA IGR(I par imniilion de, grais.es
superflh,.s es?/. vies, /
DICONA(,'ST NANE etR AA l RMIT par /
clivdtione la Iircllatio i des changes nutritifs.
SOUL. ,fel DECONTRA TE en 'abaissant la tesion

fsocho t/ilit/e e.s hnble 3 moy s th6r peutiques
LE MASSAGE
LA CH /EUR
/L'IRRA IATION
SMASSO(HOFAIT MIGRIR El ACTIVE A IRULATION DU SANG
/ Aver XAISSOCIIO -oon ob ient,
,& AMA GRISSE MNT RAPID
DES TOXICAT QN TOTAL
D TENTE I M DIATE
L'APPAREIL COMPLETE ( 120.130 Voll. \ 3 F
GARANTI UN AN \ 220.230 Volts ) ,V
S,/*ASSOCO" cst ,,lc PRODUCTION
9 -" MtPICAL INSTRUMENT T, 12, Chauss6e d'Antin, PARIS
DocumSe na tion su a nde contre 2 timbres
Joseph C. Valm6 et Co.
,. Distributeurs.


Les Bandes Dessinees du ,Nouvelliste.


,Blondie


Le choix d'une piece de
Durrenmatt*comme it y a
iuelques mois de aMontser -
rat* marque le souci de Fran
aois LATOUR de satisfaire et
d'6clairer un public habitue
plut6t aux comedies de bou-
evard de Jean Gosselin.
Et des la Premierea du
jeudi 7 mai, j'ai t6 en effect
conquis par une mise en see
ne savante, des talents pro -
metteurs et des decors vi -
Vants don't seul le professeur
A. Montagutelli a le secret.
Tous les interpretes se
sont montrts a la hauteur
de leurs rOles:
Frangois LATOUR, un
empereur r6aliste, sage, don't
le bon sens plane au-dessus
des glorioles humaines, qui
trouve plus de bonheur dans
l'aviculture que dans les
rapports de ses ministres, qui
prefere une villa de cam-
pagne b, un palais imperial,
un chef d'Etat consclent des
bases vermoulues de son Em
pire et du tbref Oclat des
grandeurs humaines.
-- Denise PETRUS, une
fiere imperatrice, un talent
consomme.
-- Ketty LEMOINE, admi-
rable dans sa crtdulite, sa f!
d611t6 & un prisonnier, et sa
derniere tentative pour sau -
ver de ses friles mains sa pa
tried en ruines.
Jean Claude EXU -
LIEN, un ministry de l'Int6-
rieur surprise par les 6v6ne -
ments, un acteur de pre-
mier ordre qui, une novel
le lois a bien merited du
cTh &tre,.
Jean MAkRCELIN, un
ministry de la Guerre hant6
par 1'idee d'une mnobilisa -
tion g6ndrale, de iant6mes.
Badiona BAZIN, un prO
let de cavalerie pas assez a ;
cheval sur son personnage.
Jean-Marie PETION, un
Empereur d'Orient opportu-
niste et timort.
P. Richard PARET, un
patricien jeune et tendre, un
soldat courageux, un ere -
gard franc et loyal. Jeudi
soir, le Public fut littorale -
ment s6clult par la diction
impeccable et la voix prenan
te du jeune talent Richard
PRATT.
Lesly MOLIERE, mdri-
te un ban par son interprtta
tion modene du culslnier .
-Max KENOL a Ot6 tries
4a 1'aisee dans son rle de
prince des Germains. Max
n'a pas une seule fois quitt6
son personnage, un prince,
6lu malgrt lut par le Destin
pour etre ?L la tte d'ane ar-
mde conquerante et pour -
tant, comme Romulus, amou


Avis de Divorce
A touts fins utiles, il est
port ba la connaissance du
public et du Commerce que:


En ex caution d'un juge-
ment rendu par le Tribunal
Civil de Port-au-Prince, Ju-
geant en sea attributions ci
viles le Vlngt et Un Janvier
Ml= Neuf Cent Soixante
Neuf (21 Janvier 1969) ad-
imettant et pronongant le
divorce entire les epoux Ml-
chel LAROCHE, la femme
nee CO6ele DOUGE, Mon-
. sieur 'Officier de l'Etat Ci-
vil de la Section EST de
Port-au-Prince, aprts l'ac-
compllssement de toutes les
formalUtste l6gales a optrd
la transcription du dispoql-
tit du susdit Jugement sur
leas reglstres a ce destines,
conformOment a Ia nouvel-
le 16gislation sur le Divorce.
A ce que nul n'en pretex-
teo gnor.Ance. Dont Acte.
Pott-au-Prince, le 11 Mal
S1970. D
S ALMXTE DELATOUR, Av.


reux des poules et de la canr
pagne.
Bob LEMOINE, voix for
'te et belle;Ia trabhi un peu
l'image que l'on se fait ordi-
nairement des industrlels.' II
fut. par endroits trop ed6cla-
matoires, style classique eCo
medie frangaisev. C'est d'ail-
leurs le'peche mignon du Di-
recteur de programmes de
Radio M6tropole,.
Si Franck FOUCHE, ce
brilliant dramaturge haltien,
ttalt dans la salle jeudi soir,
11 diralt que: eBob LEMOI -
NE aura trop pos6 pour le
public. II a balaye la scene
par son jeu ample. 11 gagnc-
rait a la reprise b jouer plis
intdrieur. '
Stanislavski, de son cfte,
dit dans son manuel zLa For
mation de l'Acteurn (pages
.26 et 27): 4Le Grand acteur
doll Itre'habitl par des seP-
timents ... L'important est
que son jeu solt vrai ... Car
le but ultimo de notre art
est de crer la vie profonde.
d'un esprit human et de Vex
primer sous une iormne artist
tique. C'est pourquol nous
devons commencer par 1'as-
pect inttrieur du r6le...n (h-i
de la citation).
I Ce point de vue aurait cer


tainement rencontr6 celul de
Phylax, ce grand acteur de
I'Antiqulte qui, dans 1'acte
deux de la piece, enseigne
l'art dramatique a Rea, tille
de 1'empereur.
Le rOle de Phylax fut par-
faitement tenu par Augustin
VOLCY. Celul ci tut un pro
fesseur pers'uasif, competent,
respectueux. On n'a rien a
reprocher a VOLCY.
A cette revue des artistes,
mentlonnons la participa -
tlon brillante de Victor PE-
TION, Jean-Baptiste CONS-
TANT qui furent des valets
exemplaires durant toute la
pikce.
* Quant a Eddy GARNIER,
11 merite bien un accessit. A
la reprise, 11 dolt mieux met-
tre en relief le c6ts aenva -
lhissant. de ces antiqualres
et trafiqiants qui ont l'ali
de res...
Fermons cette revue par la
sortie 6clalr aes messagers-
commissionnalres don't les ro
les furent tenus par Serge
FRANCOIS, Justin BENOIT,
Claude BERNARD et Salim


BATRONI...
Le spectacle se
fort tard et le pub


fit une ovation 16gitime aux
qMessagers de l'Art,. Le jeu
de 1'ensemble, et oe chacun,
les decors, la collaboration
des coulisses, tout contribua
au Triomphe de *oOMULUS
LE GRANDs.
zx xc

CEPENDA!N'T,
queiques d6fauts d'arti-
cuation propres' a uertamns
acteurs.
pn parler parlois trop
chantants, des habitudes
haittennes. de mettle un ac
cent tonique sur la premiere
syllabe et de smangere ainsl
ou de laisser tomber les 11-
nales, habitudes propres ii
Serge Francois, Jean-Marie
Petlon, Jean-Baptiste Cons -
tant, Eddy Garnmier...
des, entractes ... plus
longs ue actes de la p
ce b cause d'un theatre tnon
a point, solon le mot inpme
du Profeaseur Montagutelli,
des Jeux de lumlsre peu
approprts.,.
xxx


Voil autant de facteurs
terminal qui ne peuvent qu'en cou-
>lic debout rager les cMessagers de
l'Art a t travailler davanta-
ge pour le plus grand rayon
nement de 1'Art Haitien.
Nous sommes fatigues de
cette literature mievre de
boulevard que nous servent
chaque annee des artistes
venus .d'Europe.
Nous' n'6coutons plus ces
chansons cytyth de dro-
gues.
Nous ne voulons plus de
ces films abrutlssants.
C'est avec jole que nous
approuvons. les d6marches
heroiques de nos artistes,
les Messagers de l'Art> et
autres en vue d'un THEA-
TRE National, d'un Art hai-
tien qui TRANSCENDE.
Notre THEATRE est a une a
impasse. Comme le dirait
Guy MONREAL
ecNous sommes tous
lies, .solidaires de cette en-
Streprise hasardeuse qui
-s'appelle le don't l'existende' meme est
premise en question... cha-
que fois qu'une piLce est
montee.
Pierre DUCHEMIN.


ACHETEZ AUJOII4J f
LA MONTRE DE EMfAIN




















F ORTIS

La premiere m re nreautomatique
fabriquge dans le monde est en
vente a i'horlogerie bijouterie


E. BERTHOLD
33, Rue des Miracles.


1 v o lERus Le G and
(Suite de la lbre page)4


S. A. F. I. C. O.
Un nom dans I'Economle da Pays


S. A. F. I. C. 0.
Plus de $ 350.000 essentiellement haltiens aidant a la
revalorisation de la vie paysaane

S. A. F. I. C. 0.

Des millers de bras haitlens gaIent chaque jour
la ?ataille de la production

S.A. F.I. C. O.
Un million de sacs de Sisal ai service de la Nation Haitienne


S. A.F. I. C. 0.
Une Industrie Natjonaie a service de 1 Nation Haitienne


S.A.F.I.C.6.


-pa s 1 s...... ,- -



ANTILLEANDU1TMHAIRLLNES

Chers clients,

Nous avons I'avantage de vous annoncer le nouvel itindraire de laALM
ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

MERCREDI LM 978
Miami Dp: .5.55..m
Pan-Pee Ar
Aruba Ar: 6


-Curagao Ar : pm

JEUDI-LM 977
Cura~do Dp : 95 pm_
Aruba Ar: 9 O am
Aruba Dp : 1100 am
P-au-Pce Ar : 1.15 am
P-au-Pee Dp: 10.50 am .
Miami Ar : 12JS am
Pour touted autres informations voyes votre agence de voyage.
77 1 1 1,0 0 -


I I I I II


" - -, ^ L--_ - -_-- ** 2^---- 4---- ---- --


LJ


ii~au~a~'isr~*i~Prl~Li~i~~a;or~Ea~i;~,


i


3








PAGE8 oL MOVNLIIU, LA.DI l MAT107


Monsieur Fred Glllmore,
do natlonalite amdricabie, at
Mademoiselle Emma Vale, u-
ne Pbrto Ricaine, sent dans
nos mours dcputs bier matin.
Cos tourists d'humnur jovia
le s6journeront lei jusqu'l
vendredl. 11i sont descendus
au Sendrals Guest House, a
Bourdon.
xxx
Son fils, sa belle-fille, et
plusieurs autres parents et
amis s'6talent rendus 1l'ae-
ruport hier mathin pour lui
souhaiter bon voyage. Mada-
me Alberte Mayard est repair
tie pour les Etats Unis, son
lieu de residence. Durant
douze jours, elle s'est retrem
p6e dans sa famille.
Xx X
C'est hier martin quest re-
partie pour Michigan Marla-
me Katleen Surgest, Notre
soleil, notre verdure, et notre
sourire l'oslt conqulise. Mon-
sieur Hermann Rinchlre, de
l'Association des Chauffeurs
Guides d'Haiti, s'est revels6
un cic6rone exp6riment6,
nous a dit Madame Surgest.

Carnet Familial
Nous avons regu le faire-
part du marriage de M. Jean-
Claude Turnier et de Mada-
nm nse Elyane Boisette.
Fils de M. et Mme W6ber
Turnier, actuellement aux E
tats- Unis d'Amerique, M.
Jean Claude Turnier est a-
vantageusement connu d(.ns
le monde commercial. Mme
J. C. Turnier, fllUe e 1'Inge-
nieur Maurice Boisette et de
Mine nec St Far, dipl6omie de
Belgique et d'Allemagne, est
Directnico du rdpute Kinder
garden de Pttionville.
Le sympathique couple a
regu la benediction nuptiale
en l'Eg:ise St Yves et St Mar
tin dc Delmas, le 28 Avril
dernier.
Le Nouvelliste forme, com-
me disent les chinois, dix mil
Ie voeux de bonheur pour les
distingues conjoints et idr's
se ses compliments aux fa-
milies Turnier et Boisette.


Remerciements
A tous ceux qui les ont as-
siste et t6molgne leur sympa
thie en Haiti et a 1'etranger
a occasion du dec6s de Ma
dame Vve Auguste Magloire
nee Alice Archer, survenu le
11 Avril dernier, les infants,
petits enfants, arrieres pe-
tits enfants, parents et al-
lies de la d6funte cxpriment
leurs sinceres reunerclenicnts


Messe de prise
de Deuil
Une messe ac prL;c de
deuil sera chant6e pour Mme
Edouard Bordes en 1'Eglise
du Sacr6 Coeur de Tur-
geau' le jeudi 14 Mai a 6 h
du martin.
Lc present avis tient lieu
d'invitation aux parents et
amis de ia iegret;ie defunte.


Mademoiselle Euncnine
Franck, domnlllle & Boston,
vient de pa ser deux mois au
milieu de sa' famltle. Elle est
ieparttle pour lea Etats Unis
bier martin Madame Fritz
Neff, Monsieur Paul Mentor,
et la petite France Adine
out souhalt6 bon voyage a
Mademoiselle Franck.
xxxx
Mirenchu Boisard, une fort
jol e "dermo technlclenne
des laboratories Loreal de
France, a d6barqu6 au pays
hier martin, venant de Poin-
te-&-Pitre. Elle a WtI accuell
lie A 1'a6rogare, par Monsieur
Nassim Mourra, reprtsentant
en Haiti des products do beau
16 Loreal. Mirenchu tassera
une semaine en Haiti. Miren
chu, un pr6nom basque, cor-
respond en frangais & ,Ma-
rie. Nous souhaltons une
fructueuse bdsogne & la sym
pathlque dermo technician
ne qui, pendant huit jours,
sera au service de la beauty
en Haiti.


Monsieur et Madame Ed-
ward Michael Raby, originai-
res de Londres, sont repartis
pour lAngleterre hier martin.
Madame Raby a s6journ6
vingt-huit jours dans le
pays,tandis que son maria y a
passe dix-sept jours. Cet ai-
mable couple semble satiL-
fait de son s6jour ici.


LA 1lre COMMUNION
S'ANNONCE
AU MONDE CHIC
lis magasin up to date ne Me
sent jamais laser pour voum
procurer cos articles tells
que: batiste, linon, opal,
organdi, popeline et broderie
Suisse, cripe georgette, toile
de fil, dacron, tergal etc.
Chaussettes, deii bea, cou-
ronnes, tulle, ganta, mou-
choirs et sous vitement.
Futures mamas,
AU MONDE CHIC
A bien pener & vous plaire
6galement, en vous pr6sen-
tant le tronaseaux de oes
BEBES
Rue du Magasin de 1'Etat

80W^ Mt^^ ^ I


, Attaque Ira6lleu e

(Suite)


1'aviation israelienne, a an-
none6 le porte paroleolarae
lien on debut d'apros-midl.
1I a precise que les trols ap-
parells avalent te 6 abattus
alors qu'ils s'approchalent de
la frontibre israelo-llbanaise
COMMENTAIRE DE LA
RADIO DU CARE
LE CAIRE, (AFP)
Dans un premier comment
taire sur l'attaque d6clen-
chee ce matin centre les ba
ses des Commandos palesti-
niens se trouvant au Liban,
la Radio du Caire estime que
cette operation & trols objec
tifs: semer la discord entire
les commandos et les autori
tesa lbanaises, saboter 1'ac-,
cord du Cairo conclu centre
oes deux parties et reliever
le moral de l'arriv6e en Is-
rael affect par les pertes


Au Movement
Haitien des Meres
L'Ins.Jtut d'.Aduation Fa-
millale et Sociale qui fail
tant de bien a la jeunesse et
aux meres haltiennes vient
d'inaugurer deax nouvelles
Sections.
C'est d'abord la Section fa
miliale qu'elle avait dl ofer-
mer en 1965 pour difficuites
budgitaires et la Section d'6
education civique des fern-
mes.
Des professeurs de valour
et des techniciens de mar-
que seront charges de ces
nouvelles sections.


Appel a la CAMEP
Notre telephone oli ceasc
de vibrer deputy ce martin
des incessants appeis de nos
boness des Aveniiu; Belian-
zin (ci-deoant Ruelle Alix
Roy) et Maruin Luther King
(ruelle NazJn). Tous atlirent
notre attention sur la situa-
tion de ces quarters, absolu-
eint prives d'eau depuis
press d'un ;nois.
Or, ces deux rues sont ali-
mentleo par ur.e important
canalisation branchee sur la
tuyauierie mrre provenant
di reservoir de Bo irdon, ca-
nalisation et tuyauterie rem-
plac6es, il y a moins de deux
ans, par un materiel neuf
install par la Compagnie
Miroui.
Tous ces abonnes nous de-
mandent de lancer un nou-
vel appel a la CAMEP, a 1'In
g6nieur Limousin. Ce que
nous falsons volontiers.


Messe de Requiem Remerciements


Les nombreux amis du re
grett6 Georges Milfort fe-
ront chanter en l'Eglise St.
Yves, CitH St. Martin, le Sa
media 16 Mai 1970 a 6h a.m.
une messe de Requiem pour
le repos de 1'Ame de leur
ami Georges.
Ce present avis tient 11en
d'invitation aux parents et
amis.


Les families Daniel, Arty,
Dominique, Vaugues, Belizai-
re, Lange, Bernardin, Casi-
mir, remercient bien sincere
ment Son Excellence Mon-
sieur le President a Vie de la
Republique et Madame Fran
gois Duvalier, les Ministres
Aurele Joseph, Clovis Desi-
et famille, Lebert Jn Pierre,
ie Docteur Hervt Boyer Su-
perviseur des Entreprises
Mixtes et d'Etat, M. Lamartin
niere Ade, Chef de Division
au D6pa tement de 'Intt6-
rieur et de la Defense Natio-
nale. les Employts du. Depar
tement de l'Interieur et de
la Defense Nationale, le Per-
sonnel du Service de l'Imml-
gration et de 1'Emigration,
les Agences de Voyages : A-
gence Citadelle, Souther-
lands Tours, Luc Saurel, Vo-
yages Chatelain, Martijim
Tours, A.B.C. Tuurs, M. et
Mme Raymond Sydenham,
les fanailles Serge Deas, Capi
taine Aubaine Azor, Allx de
Catalogne, M. et Mme Guy
Fr6da, M. et Mine Raymond
Menaged, et tous les amis
tant de la Capitale, de 1'E-
tranger, des Provinces et par
ticulierement ceux du Cap -
Haitien et du D6partemennt
du Nord qui leur ont donn6
des t6moignages de sympa-
thie a 1loccasion du ddcls sur
venu 6. New York (Etats U-
nis d'Amnrique) de la regret
te Madame Gaston Daniel
nee Paulette Arty, leur 6pou-
se, mere, fille, soeur, belle -
soeur, tante et cousine, enle
vee a leur affection le ler
Mai 1970.
Ellesles prlent de cio re
leurs sentiments de profonde
gratitude.
La messe de prise de deuil
sera chantee au Petit Semi--
naire Collnge St Martial If'
vendredi 22 Mat courant b 7
hres A.M. Cette announce
tent lieu d'invitation aux
parents et amis.
Pt-au-Prince le 12 Mai 1970.


Anniversaire
Demain, 13 mai, ramlnera
l'anniversalre de notre syw-
pathilaue lecteur M. Wllner
Confident.
Wllner. don't le fills Lurl-
rier collabore A notre Journal,
ne cesse d'tonner par -nr
o6tuelle cenesse A,,',ir-
d'hul, nmaiert noire el-.*tne-
mrtent nous vn iion cfcmnd
mumem u eRnvovor i' i bou
quet de nos meileurs voeux
... -- 7M.. ieff t Sir]n M11n1"II


INSTANTANES
(suite)


subles recemamnt sur le ca-
de Suez. '
La Radio 9yptienne, qui
consacre la quasi totalite de
son bulletin d'aujourd'hul
aux combats se d6roulant au
Sud du Liban, a mis 1'accent
sur la violence de ces accro-
chages et sur la resistance
de l'armee lUbanalse et des
commandos palestiniens.
xxx x
LES DESTRUOTIONS
SONT IMPORTANT,
1)IT L REPRESENTANT
DUI LIBAN A L'ONU
NATIONS UNIES (AFP)
Avant que le Reprdsentant
libanals ne enne la parole,
M. Thant, Secretaire Gene-
ral de 1'ONU, a declare au de
but de la r6unlon du Conseil
de Security qui se tient & la
demand da Liban, que des
tanks israeliens avaient p&-
ndtr6 eni territoire libanals
et que la bataille continualt.
M. Thant citalt le rapport du
Choe d'Etat Major de 1'ONU.
Ce derniei a die informed par
un porte parole militaire
Isra6lien que l'opdration en-
gagee 6talt destined A detrul
re les commandos de Feda-
yin au Liban et uu'elle n'-
tait pas dirigde centre l'ar-
m6e ou la population libanal
ses sl celles-cl ne portalent
pas assistance aux Comman
dos.
De durs combat ont lieu
en ce moment dans le sec-
teur sud du Liban. Les victim
mes sont nmbreuses, les des
tructions importantes a d6e-
clar6 le Repr6sentant du Li-
ban M. Edouard Ghorra en
ouvrant le debat du Conseil
de Scurit6. Il a ajoutt que
les forces israeliennes ont
bombard des regions tres
peupl6es.
La Diplomatic Internatio-
nale boue sur leo mots depuis
plusieurs annres. Le moment
est venu pour le Conseil de
prendre des measures positi-
ves et d6clslves centre le gou
vernement israelien, a dit M.
Ghorra.
Le Conseil, a dit encore le
Ddldguo libanais, doit recla-
mer immfdiatement le re-
trait total des forces israd-
liennei. da territoire libanats,
condamner 1'agresseur, et in
voquer centre Israel le chapi
tre sept de la Charte. consa-
cr6 aux sanctions.
L'OPERATIONx x
ISRAELIENNE TERMINEE
NATIONS UNIES (AFF)
Les forces isradliennes out
termin6 leur action au Liban
et s0e pr6pa-ent a partir, ,
annonc6 au Conseil de Sdcu-
rit6 M. Tekoah, Repr6sen-
tant d'Israel.
X X X
L'IRAK APPUIE
LE LIBAN
BAGDAD (AFP).
Le President de la R6pu-
blique trakienne, M. Ahmed
Hassan Bakr, a ordonne
aux unites irakiennes en po
sitions sur le Front Orien-
tal de se ranger aux c6t6s
des autres unites arabes
pour d6fendre la sacurite du
Liban et son arabisme, an-
nonce la Radio de Bagdad
qui ajoute: eNos forces con
tinuent de bombarder les
positions fsra6liennes. Des
incendies ont 6t1 aperqus
ravageant les positions en-
nemies.
D'autre 1art, le Chetf e
l'Etat a pris contact par t.6
16phone avec le G6n(ral Ha
fez Assad, minstre de la D6
tense de la R6publique ara
be-syrienne, pour s'infor-
mer de la situation apres
1'attaque Isradllene centre
le Sud du Liban.
LA SITUATION AU LIBAN
BEYROUTH (AFP)
L'arm6e libanaise a r6usst
a contenir les isra6liens dans
la region de Khraybe, press
de Hasbani, affirment les
communiques diffuses par la
radio libanaise.
de leur 1e6t,, les organisa-
tions palestiniennes ont faith
savoir & Amman ofi se trou-
vent leurs quarters gene-
raux que leurs units de corn
bat sont sur tes lieux de lac
tion israflienne et luttent
centre )es agresseurs. On a
egalement a.ppris orue Yasser
Arafat, leader du Fatah s'est
rendu sur les lieux pour su-
perviser la bataille.

Messe de Requiem
fl sera cliante en l'Eglse
du Sacre-Coeur de Turgeau
le mercredi 20 Mat 1970 & 6
heures 45 A.M. une msesse de
requiem d'annlversaire pour
le reis de l'ame de Jean H.
Theard.
Le present avis tient Ueu.
d'invitation aux parents et
amis du regretted defunt.


Centre Medical, 27
Chemin des Dalles
Mercredi 13 Mai, Seance
annuelle du Chapltre haittler
du College International des
Chirurgiens, a 8 h p.m.
L'Omphalocle. aspect me-
dical et chlrurglcal du tralte
mAnt* o Ie Docteur Serge


M. Oeorges archais, Se
cretaird gneital adjoint du
Part Communilte Fran -
gals, a refute point par
point ce soir, au course a'u-
ne interview accordee & la
Radio Europe No. 1 les ac-
cusations doft 11 avait fault
l'objet dans la lettre ouver-
te que M. Roger Garaudy,
anclen dirigeant du Parti;
valt adressee au Secrdtaire
e sa cellule & la suite de
son exclusion.
1).- Le Secretaire G6n6-
ral adjoint a formellement
,d6menti que son Parti alt
fourni un document quel-
conque au P.C. Tchecosfova-
que qui pUlsse etre utilis6
centre M. Alexandre Dub -
cek et 1'Equipe du Prin-
temps de Prague.
2-.- Son election au pos
te de Secr6taire Gen6ral ad
joint s'6talt effectu6e de-
mocratiquement, par les de
l6gu6s au 196me Congres,
pr6par6 lui aussi democrats
quement.
3).- L'exclusion de Ro-
ger Garaudy par sa cellule
ne s'etait pas fate sur la ba
se d'une recommandatlon
6manant du Secretariat.
4).- M. Marchals s'est
montre beaucoup moins pr6
cis dans ses rdponses & la
question de savoir as le Par
ti Communiste Frangais en
tendrait lui aussi appliquer
le cas 66h6ant, la doctrine
de la- sixuverainet6 Ulimite.
Non a-t-il implement dit,
d'aileurs a-t-il ajourte, ri
n'avait pas connaissance de
cette doctrine, que M. Brej-
nev lui-mdme avait attri-
bu6e & la propaganda occi-
dentale.
C'est sure dernier point
toutefois, que la querelle op
posant Roger Garaudy & la
reaction du Parti avait 6cla
t6. Car pour I'auteur du
grand tournant du socialis-
me, 11 est une question fon-
damentale & laquelle le P.C.
F. se doit de repondre: di-
ra-t-on clairement au- peu-
ple frangals que le soclalls-
me qu'il batira en France,
ne sera pas cell qui est ac
tuellement mllltalrement im
pos6 en Tch6coslovaquie.

garnet Social
Aujourd'hui 12 Mai mar-
que I'anniversaire d'un sym-
pathique ami de notre Mai-
*on : Maitre Roger Alm&.
June et plein d'allant, Ro
ger qui pratique a un haut
diegr6 le culte de l'amiti6 de-
mpeure 1un de ces coinpatrlo-
tes devant lesquels s'ouvre
J'avenir.
Nous i'en f6licitons et en
prenons occasion pour lui re
pouveler nos voeux les plus
ginctres et les plus cordlaux.
lxx
Dimanche, notre gentile
iamie Norma Sauvignon tMa
ma) 6talt l'objet des atten-
tions d6licates de parents,
amis et connaissances a 1'oc
casion de son anniversai-
,re (11 Mai).
II y eut surirlse-partie,
festin et matinde dansan-
te. Nos meilleurs voeux de
bon success et d'Ad Multos
'Annos A Norma.

A props de
Cigarettes
(Suite)
se des articles de premiere
n6cessit6 dans les boutiques
.let bazars de la place. Nos
shoe-shines, soullgne le con
fr6re ontport6 de 15 b 20
.centimes le coit du nettoya
7ge d'une paire de chaussu-
res.
Depuis hier, la raret6 des
cigarettes Comme II Faut
et eSplendid, s'est quelque
peu att6nu6e. Les services
publics interesses doive'it
continue leurs enqu6tes
,pour prevenir oU arr ter
toute augmentation non jus
tifi6e du couit de la vie.

AVIS
Port-au-Prince, le 12 Mai
1970
La Direction G6n6rale de la
R6gie du Tabac & des Allu
pnettes Informe que les Ciga
tettes COMEE IL FAUT,
et SPLENDID) se vendent
loujours, respectlvement, 1
Ode 50 et 1 Gde 25 la po-
Lchette.


Aux Ondes Sonores
(Mme GEORGETTE DUPLESSY)
41 Rue Macajoux, (Rue du Perpetuel Secours)
et de I4 Fontaine Mme Colo)
Performances Legendaires,
Reproductions phenominales,
Interpretations faisant 6poque,
Toutes Oeuvres,
Tous genres : Classiquc,
Populaire,
Religieux,
Th~&tre
Disques Educatifs,
Disques Scientifiques
Chez vous, sans d6penses exagdrdes :
VOYEZ LA MAISON AUX ONDES SONORES: ,
LE DTSQU7AIRE DES MELOMANES AVERTIS.
1T.E OTSQUAIRE BIEN CONNU
DE LA RUE MACAJOUX


Bans la JustIce
C'st Jeudi matin qu'aura
lieu en audience solennel-
le du Tribunal Civil de ce
ressort l'installatlon du nou
veau Juge Oratd Etienne
prec6demment substitute di
Oommissalre 'du Gouverne-
ment et de Me Charles An-
toine devenu substltur.
Ils sont tous deux nom -
mt6s prbs le Tribunal Civil
de Port-au-Prince.

Conference de
pressed du porte -
parole israelien
OPERATION LIBAN
TEL AVIV (APP)
Au course des perquisitions
que nous ayons effectuees
dans la region occuple au-
jourd'hul par .nos forces,
nous avons decouvert des ba
ses de' commandos, des ca-
ches d'armes et nous nous
sommes empar6s de lance -
flammes, de mines, d'autres
armes et munitions a d6clart
au course de sa conference de
de press, le porte parole
qui a a j o u t que les
preclsion.s ce sujet
ainsi que le nomrnbre de terro
ristes captures ne pourront
ntre donn6es que plus tard
dans la soiree.
Au course de touted cette o-
ptratino nous avons fait le'
maximum afin d'6viter des
pertes'dans la population ci
vile libanaise, souligne le per
te parole. C'est une des ral
sons peur lesquelles notre o-
pdration de retrait cette nuit
pourrait prendre un certain
temps, car il est evident qu'l
est plus difficile dans la nuit
de distinguer entire command
dos palestiniens et paysans.
II est possible en effect, a no-
tL le Colonel, qu'il y aura des
hearts au course de notre o-
p6ration de retrait. Cette der
nilre aura lieu aussit6t que
possible mais aucune preci-
sion ne peut etre donnee en
ce qui concern le moment
o elle sera compl6tement
termintle.
Se ref6ran, aux interven-
tions des armies des autres
pays arabes pour venir en
aide nu Llban, le porte pa-
role isratlien a precis6 que
sur le front 6gyptien Ul ny a
eu aucone activity particulli
re ... sur le front syrien, une
tentative d'interventlion de
1'aviatlon syrienne a eucoorn
me r6sultat la perte de trols
apparels syriens, deux en
territoire syrien et un en ter
ritoire libanais probable-
ment. Sur la ligne du cessez
le feu, les syriens se sont con
tentIs de tirer sur une de
nos positions, mais leur artil
lerie a 6t6 rtduite au silence.
Quant aux irakiens, ils ont
tirn une quinzaine de coups
de canons centre nos agglo-
merations dans la Vallee du
Journain et les champs limi-
trophes, a conclu le Colonel
Calev.
L'OPERATION LIBAN
LE COMMENTAIRE
DE TASS
'IOSCOU (AFP)
La politique actuelle d'Is-
rael consLste en un part sur
les provocations de guerre, 6
crit aujourd'hui 1'Agence
Tass dans un commentaire
signed de son radacteur poli-
tique Igor Orlov.
C equt attire l'observateur,
declare ce 0drnier c'est aue
]a nouvelle aggression au Li-
ban a suiel une serlee d d6-
"-arations beJlouetses Iu Mi
nistre de la D6fense Moshe
Davan. du Cief d'l tat Major
Gentral Barlev et d'autres.
nersonnalitis politiques isradi
liennes notamment de Mmed
Golda Meir.
V x x
T.ES EMEYTTES
D'AUGUSTA
AUGUSTA (AFP)
Aures les dramatiques de-
sordres raciaux d'Augusta,
les autorites mu-iclpales af-
firTnOnt aujourd'hul -ou'elles
out ]a situation blie en main
et re les times isolds ,ni se
sont prolongs au course de la
nuit ont maintenant Dris fin.
D'Plntr part. le nombre
I- -~ rt~ l0y, vfs oUincr-
r'hin i tsix, tarltdes one celui
ios hlei.i est d'environ une
soixantatne.


ne n'dtait son caractdre ab-
surde. Et c'est dans l, plus
cosmopolite des deux gcan-
des cites de cette Califor-
nie, San Francisco, c'est
dans ses rues, sur ses auto
routes qu'on nous convie a
assister a" I'indnarrable pour
suite de voitures qui consti
tue le morceau le plus enle
vd de aBullttt (1). C'est
dans son grand adroport in
ternational que s'acheve
I'histoire trds tradition -
nelle de o e film : Johnny
Ross, la bete prdcieuse, est
traqud et abattu comme un
chien par un Steve Mc
Queen band comme un arc,
alorlqtque toute son dnergze
lui passe par cet index pret
a appuyer mille fois sur la
gdechette pourvu qu., li'hom-
me qui vient de s'etaler cou
ge un peu, alors que les vo-
yageurs s'affolent, crient et
s'enfuient la ddbandade.
L'un d'eux demandera : as vu qui l'a tud?. Person-
ne. Ni vu, ni connu. .
Bullittl est done un film
ofu les images, quoique af-
ectdes du coefficient ima-
ginaire d'une anecdote tres
simple et trds convention-
nelle, font dtcouvrir le quo
tidien, du moins (car n'ou-
blions pas que ga se passe
d San Francisco, cited mo-
derne) un certain quotidien
qui, d'dtre ddpouilld et orien
td par un scdnariste, des in
terprdtes et un metteur en
scene sensibles et intelli-
gents, acquiert, sous I'dclai-
rage particulier que lui ap-
porte celui-ci surtout, une
nouvelle rdalite qui amnlio-
re notre vision de la rdalite
concrete, de ce quotidien, et
un poids de podsie qui rdve
le cette rdalilt san I'idpui-
ser. Un policier surerbe. Du
vrai cinema.
Jn. Claude CIIARL S


(1) Lire domain des ex-
traits que nous annoterons
d'une interview que Peter
Yates a accordde en octo-
bre de l'annde dernitre d
une revue spdcialisde, alors
que son film venait d'dtre'
distribud dans le. circuit
commercial en France. Le
rdatisateur de tBullitt y ex
plique comment son dquipe
a imagine, prepared et filme
ceo e stupdfiante poursuite
de voitures. Ce texte vous
fera mieux apprdcier I'et-
fort' des auteurs de ce po-
licier vraiment trds beau.


SMexico
CITAQUE DIMANCHE
PAR
CARIBAIR / MEXICANA
$ 227 EXC. 17 JOURS
CARIBAIR VOL 900 POUR KINGSTON 10 H. 15
MEXICANA VOL 304 POUR MEXICO 12 H. 45
RETOUR
CHAQUE DIMANCHE
MEXICANA VOL 305
CARIBAIR VOL 901. 6 H. 15 P.M.



!'!!!!, I l -1 l I 21111TIi' fT I -ffII


MEME EN ETE
(On peut tonjours sentir frais. II y a des pro-
.duits speciaux pour sentir bon et sentir frais
.mCme pendant les periodes de forte chaleur. :
les fameux produits anglais
PORTER & MOORE.
* Savon et Sel pour le bain, Savon pour la toi-l
- tie, Creme pour faire disparaitre les acnes,
-Creme pour lea mains etc.
Ces articles soait vendus dans de tres jolis cof-P
.frets.

Sentez bon, Sentez frais
- Avec : PORTER & MOORE
AGENT: Dbn Mohr Sales Corp.


SPECIAL TROPIGAS
Vous pouvez avoir GRATIS votre formidable Rechaud
TROIS feux TROPIGAS. CHAQUE fin de semaine la
TROPIGAS offrtra un rechaud Trols feux de Vingt trots
dollars, vngt trols dollars, vingt trots dollars
COMMENT ?
I Vous versez un d6pot Minimum d'UN dollar. Vous
pouvez verser aussi Deux, Trots, Cinq dollars...
autant que vous voudrez.
2 Pour chaque dollar vers6 VOUS RECEVEZ UN
TICKET NUMEROTE avec la date du tirage de FIN
DE SEMAINE. Cect veut dire que st vous verse
DEUX ou TROIS dollars vous recevrez DEUX ou
TROIS tickets, et ainsi de suite.
3 --Le gagnant de la semaine recevra un Rechaud
de $23.00 ainsi que son materiel de'fonctionnement
(R6gulateur et bonbonne remplil).
EN PLUS, tous les versements qu'il aura fait sur
son rechaud lui seront INTEGRALEMENT REM-
BOURSES.
PROFITEZ-EN, cette offre n'est VALABLE que pour
SIXMOIS.
.Le premier tirage aura lieu le 16 Mai 1970.
et le dernier tirage le 14 Novembre 1970.
Choc Publicit6.


Le Langage de la violence 1
(Suite)


de prdcieusement un td -
main (faux), mdme quand
les homines d la Maffia ne
sont nulle part cachds dans
cette salle d'opdraton oftil le
tdmotn (faux) franchit les
portes de la mort, ou bien
dans cette chambre a cou-
cher oil un camarade viont
rdveilzer Franck. C'est que
partout le danger guette.
Son poids, on le sent. Cha-
que plan porte son emprein
te....
Le danger. La peur du
danger immddiat celle que,
par un acte de courage, on
arrive a surmonter et qui
vous fait embrasser tandre-
ment votre femme qui n'a
pas fini son petit ddjeuner,
qui s'dtonne de votre gesle,
qui vous demand: < Pour-
quoti?, et vous n'osez pas
lui rponre queque vous crai-
gnez for t que votr e liaison
ne soilt qu'un dejeuiner de so
leil, que le Milieu .yvous at-
tend peut-etre au premier
carrefour, qu'ils vont tirer,
4 moins que vous soyes plus
habile qu'eux, que voulez-
vous? Vous dtes bien oblig,
c'est votre mdtier, c'est vo-
tre vie, on vous paie pour
ga, ce n'est pas pour rien
qu'ow vous a don6d ce revol
ver, et puts eux us n'iront
pas par quatre chemins, ils
ne vous dpargneront pas,
c'est leur msdtier, c'est leur
vie... La peaur du danger
done, et aussi la peur tout
court, la peur et autre cho-
se celle qui faith dire a vo-
tre femme : cTu vis dans
un dgout, Francks, tandis
que vous regarded la mer.
mais voil derridre vous il y
a ce flot de voitures... donic
vous regardez la mer, et
vous ne pouves que lui rd-
pondre : aNous y vivos-T
tous, dans cet dgout,...
On ne choisit I certamue-
ment pas sans raison 7d mno
derne Californie pour le d&
cor dCun film don't te point
de vue documentatir sem-
ble evident derridre les ar-
rangements de la fiction.
Longtemps Eldorado aux
tresors Idgendaires, zone de
convergence des coureurs de
fortune comme des mission
naires (PAventure et .is 'i-
vilisation), lEtat de I'Or, du
moins dans ma petite nay-
thologie personnelle d'Hai-
lien qut ne le connatt que
dans les livres et d I'cran,
s'est mu6 en une espdce de
Tour ST Babel fantastique
oil seule la violence pour-
rait devenir langue commu


AU CAPITOL
DU LUNDI 11 AU SAMEDI 16 MAI 1970
A 6 Hres. A 8 Hres. 30
Le premier film de la Silection
GERBE I7OR STEVE Mc. QUEEN


Le Meilleur Policier Americain
depuis Vingt ans
ROBERT CHAZAL--FRANCE-SOIR

Voila un Ecellent ePoliciers eBULLITTa
cat pagsionnant. Un film a voir
PARIS MATCH

Entrie : G. 3.00 et G. 5.00


tout on LW iuia u -- m --


MARDI 12 MAI 1070


PAGE 6






University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs