Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06737
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 5, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06737
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


QoWrJDZIEN
LE Pysv ANCIEN D'IHAIT
SFONDfIE N l3e9

blucnwr at mtfcwf rs ce:
LVC/EN.,,MONTAS,

Adsni/strMawr: Mf MAX CHAVU VE
-^ ^ -^ -I*


MEMBER DI BIASSOIAION I AMERICAINE DE PR BSE


Adr99: RtUE S ,u CEn'NRE
<:' .. ei t t


PORT-AtU-PRINCE (HAI T/)



BOITE POSTAL : 1316


No $8.071 7m E
7 ANNIE MARDI 5 MAk 1970
( ' *' .. ,


Special au Nouvelliste


A la Station n vale Roosaelt Roads dee Etats Unis Por
to Rico un Reinorqieurr des Gardes C6tes des Etats Unis
conduit un des bateaux des mutins des Garde C6tes d'Hwiti qui
avaievt tire sur Poit au-Prince le vendredi 24 Avril.



Les Temoignages



d'attachement au



President Duvalier


Excellence
Une fois encore, l'etendard nma
cul6 de la trahlson a 6te lev6
centre vous. Une fois eucore, un
group d'mdividus sous la con-
duite d'un traitre garrotte d'in-
gratitude et d'amb.tion, ant ten
t6 l'impossible : DETRUIRE
DUVALIER.
diLS SONT DEVENUS
FOUSs
Apros leur piteux Schec, le
DUVALIERISME surgit plus
fort, plus confiant dans l'ave-
nir les yeux riv6s a l'Etoile de
Votre Destin Triomphant.
Ils sont devenus fous, car
c'est.l'anne de P611gre...
Aujourd'hui come hier et
remain mieux qu'aujourd'hui,
toutes ces folles tentatives so-
ront brisies.
Je viens Vous apporter, Ex-
cellence avec mes f6licita'tiuns,
tant en men nom propre qu'en
celui du Personnel de la Prefec
ture de Port-au-Pr.nc et de ma
famille cmnonolothiquemrnento Du
valinriste, le timoignagt renou-
velE de men loyalisme i touted
Epreuve.
Je Vous sale en chantantl
comma i la Prcmicre Heurc :
SAUTEZ, P.OMPEZ DUV -
LIER CHEF D'ETAT
Windsor DAY
Pr6fet de I'Arrondissement
de Port-au-Prince
Son Excellence
i'Honorach Doc.eur
Francois DUVALIER
President A Vie de
la REpublique
PALAIS NATIONAL

Monsieur le President a Vie
Durant les heures douloureu
sea que vient de traverser le
Pays de Jean-Jacques DESSA
Lines, Vous Vous ites placE i
la hauteur de la noble ni.ssion
qvi Vous est confie. Votre
sang-froid et Votre extraordinary
re courage Vous ont permit une
fois encore d'ayoir raison de
ces apatrides quf ont commis le
crime de lse-patrie en voulant
attenter it votre Personne ce
que notre Ripublique a de plus
cl n. Aussi, leur avez-Vous
donn6 la measure de Vos possibi
lt6a sans bones de diriger un
Peunle qui attend de Vous et
gui a d6ji obtenu au prix de
tant de sacrifices le Bien-Ftre
dent il jouit en ce moment.
Votre dignity a repousae avec
m6pris leur Ultimatum en noti
fianet que leur pr6tentilons
ititent irrecevables.
Le Personnel de l'OFFICE
D'ASSURA.NCB ACCI -
DENTS DU TRAVAIL, MA-
LADLE ET MATFJNITE (0
PATMA) tier di -Son -VEnre
Laider, Vous f6licite de I'heu-
aUe vicitore remportea sur
ces crbinels de droit common
Lt renouvelle son profound ntta-
ohement A Celui qui incarne
ee plus hautls aspirations.
n Vous prie d'agrer, Mon-
aleur le President A Vie avec
Ds raspetueoux hommages, les
assurances de son entier d&-
eouement A Votre Gouverne-
j. T~. -- n lat .


Max S. ISIDORE
Directeur GCniral
Rodrigue W. DELVA
Directeur-Adjoimnt
Francois A. HERARD
7 Secrltaire GCndral 7


Monsieur le President a Vie
de la R6publique
A la suite des evenements
qui ont marqu6 la journ6e desor
mais histonque du 24 Avri:
1970, au course de laquelle un
petit group de mutins com-
mandEs par le Colonel OCTA-
VE CAYARD, ont tourno leurr
armes centre le Gouvernement
Constitutionnel de la Repubi.-
que et bombarded lachement le
Palais National et la Ville de
Port-au-Prince j'iprouve une
raelle fiert it presenter mes pa
triotlques felicitations A Votre
Excellence pour le courage, le
sang-froid et la siriniti avec
lesquels elle a su fair face Li
la situation pour dominer les Ivn
nr'mente, organizer la riposte
et insarire eette nouvelle et im-
portante victoire au palmares
de la REvolution.
La trahison tiqualifiable -le
ces rinegats fait apparaitre au
grand jour lee menaes clandes
tines des Eternels assoiff6s du
pouvoir. Picheurs en eau trou-
ble, ils ripugnent h toute muta-
tion socio-economlque tendant
a instaurer la stability et l'or-
dre dans la Maison Haitienne,
puilsqu'ils n'auraient plus leur
place dans un tel syst6me.
Aussi ne Vous pardonnent-
ils pas, Excellence, d'avoir en-
trepris les grande rnformes do
structure et les grands projects
de diveloppement qui A aIs fa-
vour do la Paix Duvalinriste,
doivent lancer d6finitivement le
Pays dans la voice du Progr6s
et de la GCivilisation. Ils rivent
de riinstaurer le d6sordre et le
chaos, climat propice i lat esatis
faction de leurs ambitions ina
vouaebles. La vaste conspiration
qui a ,cuvul danis la mutiner.c
du 24 Avril n'avait pas d'au-
tre but,
La Nation Haitienne tout en
tire rend graces aux dieux tu
tilaires de la Patrie qui Vous
ont inspirE et Vous ont permis
de d6jouer leurs odiiuses machi
nations. Les mutins deviant It-
chec de leur tentative, ont dfi
fuir honteusement a l'6tiranger,
et leurs noms disormais synony
mes de trahlson et de ftlonie
se sont ajout6a i la liate des
proserits car le People Haitiaen,
unanimement soud6 i son Chef,
a d6jh flagell6 leur conduit in
Lea fonctionnaires et emplo-
y6s du D6partement du Com-
merce et de FIndustrie ne'ont
demand d'stre leur interprnte
auprbs de Votre Excellence
pour Lui renouveler leurs pro
fonds sentiments de fihd6litk et
leur attachment a Sa person-
ne, a Son Gouvernement et i
la REvolution don't Vous Ltes la
sublime incarnation.
Daignos agreer Monsieur le
PrelIdent Viae de la Rispubli-
que, expression de mes patrio-
ques feliitations et de moon
enter d6vouement.
Dr: Lebert EAN-PIERRE
c- a...4--.&.. 'is1et


Notre chronique de lagage.-


Le Francais tel


qu'on le Parle
par le Dr. Pradel Pompism


Mesdames, Messieurs, bosifour,
Apris les propositions i for-
me riduite, apris les actualisa-
teurs voili, il y a et les tours
impersonnels, icous abordons le
prisentatif cc'ests. Nous parti-
rons d'un texte, qui sera cette
fois-ci un dialogue, la structu-
re type du language : c'est la
confession d'Honori Panisse,
dans (sear, de Marcel I'agnol.
ElzGar, (le cure)
En some, tu n'as pas v6cu
come un bon chretien, Hono-
re. Tu n'as pas observe les coam
mandemients de notre Sanite-Me
re 'Eglise. Tu as n6glig6 tes
devo:rs envers toi-mnme et en-
vers Dieu... J'cspcore qu'il te
pardonnera. Et maintenant, as-
tu fait le meal dans tLa vie ?
Honored
Oh I certainemnint, Elzear.
On ne peut pas vivre sans faire
le mal, mnme sans le fire ex-
pres. Tu n'en as .iamais fait,
toi, du oral.
Elz6ar
Sans dou te sans d uaite. Ie
suis qu'un honmue... Mais en-
fin, CE N'EST PAS MOI QUI
ME CONFESS, C'EST TOI
Toi, qeul mal as-tu fait ?
Honor
Je ne sais pas. Jo veux dire,
je ne sais pas ce que, to;, 'u
appelles du maol.
Elziar
CE NEST PAS MOI QUI
DECIDE, Honored CE SONT
LES COMMANDMENTS DE
DIEU. Cisar approche-toi et
lis-nous les commandments de
Dieu', lun apris l'autre.
Ce sera occasion de te les
rappeler.
Cisar
Un seul Dieu Lu adoreras
Et aimeras parfaitement.

Honored
Qa, a va. D'accord. Je n'ai
jamais adore plusieurs dieux,
Elzear.
Parole d'honneur.

Cesar
Faux temoignage ne dirus
Ni mentiras aucunenment.
Escartefigue
En voili un qui est dur c


HonorS, i Elziar
Quoest-ce que tu intends par
mentir ?

Elzeda
Dire le cont:sire de al v6rit6.
Honor
Mais quani on exagbre la vi
rit6, C'EST UN MENSONGE?

Elzdar
Tu veux dire le soensonge
du Midi ? II est peut-itre moins
grave que l'autre, puisqu'il est,
en giniral, d6sintiress6. C'EST
UN MENSONGE TOUT DE
MEME; C'EST UN PECIHE.
Honor
Alors mon pire, je m'accuse
d'avoir coinmis le pichi dc men
songe.
Honored
Sot ,'tnt ?

Continuellenmeint. Enfin, je
veux dier plusieurs fois par
rour.
En jouant aux boules par
example. Ou en revenanL de la
p6che, ou de la chasse. Et sur-
tout, avec la clientele. Tu cam
prends,Elziar, s'il tfaut toujours
dire la v6rit6 is la clientele, il
n'y a plus de commerce possi-
ble...
Cisar
Oui, tu n'aurais pas pu rendre
ce fameux bfiteau A M. Brun.

Elziar
Raconte-moi done cette hisioi
re.
M. Brun
CE N'EST PAS LA PEINE,
M. le Cur6... Moi, la victim,
je ne port pas plainte. CE N'E
TAIT PAS UN VRAI MEN-
SONGE, CF- N'ETAIT QU'U-.
NS GALESADE.
Honor
Merci, monsieur Brun.

Cesar
C'EST EGAL. S'il s'ctait Po
yi, pour ta confesAiot, ca t'au-
rait fait un brave plat de rb
distance.
Marcel Pagnol.
(Voir suite page 2 )


Ces vieillards engourdis a la
peau chiffonne. qui vivent de
mendiciti et qui, parfois, trou
vent 'moyen de emourir de vieil
lessee ...
Ces edomicilids du trottoir,
des galleries des Eglises que vous
rencontrez cheque jour et qui
ne cessent de guetter sla main
qui sort de votre poche dans
lespoir d'y voir un eclat mEtal
lique ou d'y entendre le tinte-
ment prometteur de quelques
centimes...
Ceux-lh se soucient beaucoup
moins des fraia de leur enterre
ment que du destin de leur
mince conomie lorsque la mort
hypocrite les surprendra. Par-
fois, ils se foutent pas mal de
cette mort indifffrente qui flir
te avec eux chaque fois que
leur estomac doit fire une p6


nitence de deux ou trois jours.
D'autant que pour certain
- leur chair ne subira pae le
sort de cello du common des
mortels. Pas de poussiirel
Le formoll Ce compos6 orga
nique qui i la Facult6 de MA6-
decine fait concurrence & tou-
tea lea pompes efunbres de la
capital.
(Voir suite page 3)


Einar Madsen, qui itudie la
gerance des affaires i Miami,
est reparti hier matin. I1 vient
de passer une sema-ine de vacan
ces dans sa famille. Du haut
de ses six pieds et six pouces,
si tant est qu'il ne soit pas
plus grand, Einar devait trou-
ver les autres voyageurs lillipu
tins.


D)part de Mile
,Simone DuvaUer
.il Hier, apre midii, Mile Simo
ire Duaalier, graeieuse lille fie
.Son Excellence le Prusident ha
Vie de sla Rpublique et'Mme
Francois Duvalier, est parties
pour Paris, ka board d'une Cara
Ivelle d'Air France.
Elegante dens son bel ensem
hble noir, le visage aurieli d'un
oeurire aimable, la distinguie
vyoyageuse a eu un mot ,de re-
snercicmient pour les nombreu
sees personnaiits qui l'ont ac-
Elmpagnie is 'Aeroport.
SMile Simone Duvalier a Wti
Waluie au pied de Is passerelle
d'embarquement par seas pre et
mire S. E. le PrDsident vie
-de Ia Ripublique et Mme Fran-
geois Duvalier, par Mme Nicole
"Duvalier, sa soeur, par sa niece
Natacha, par son frire Jean-
Claude, par de hauts foection
,naires, et par des amis ie nla
I'amille presidentielle.
Elle est accompagnie de M.
AlexandrL Dominique pire et
de Monsieur Henri Siclait.
Noug formons pour Mile Si-
mone Duvalier des voeux d'heu
reux sijour en Europe.


i-Pi


U-Thant demand une reunion



international

pour faire face a la euerre du Vietnam et au Cambod'e


NATIONS iUNES (AFP)
U Thant demanded une reunion
international pour faire face
a la guerre du Vietnam et au
Cambodge.
Le Secritaire g4niral, %J
Thant a propose mardi une r6
union international 'qui s'appa
rente h la suggestion frangaise
pour prendre de toute urgence
des measures pour faire face it
la guerre qui sivit depnuis long
temps au Vietnam et que con-
nailt maintenant le Cambodge.
U Thant exprihne le regret
que la suggestion frangaise
n'ait pas encore reCu 1'agri-
ment de touted lea parties en
cause.
U qTant exprime la convic-
tion que Is solution du conflict


en Asia du sud-est r6side dans
les accords de -Genive de 1954
et 1962, et quo le retour & ces
accords ne sera possible que si
toutes les parties int6ress6es
precedent d'urgence I des n6-
goOiations quell qu'en soit la
forme.
II convient d'exploiler. an
maximum les convB eatsi de
Paris ainai qims tofts autre oc
casion 'de parvenfr A une solu-
tion pacifique de la guerre au
Vietnam dit U Thant ajoutant
que P'extension et l'eaclade de

la guerre ac Vietnam risquent
d'entrainer des consequences
fatales.
DECLARATION DU
PREMIER MINISTRY
AUSTRALIEN A
CANBERRA
M. John Gorton, Premier Mi
iistre australien commentant au
jourd'hui pour la premiere fois
la decision du President Ri-
chard Nixon d'envoyer des trou
pea au Cambodge, a indiqui au
Parlement que les forces aus-
traliennes ae trouvant au Sud-
Vietnam n'4taient pas et ne se
relent pas gngagees dans cette
operation.

Les Parlementaires
& la Malson
Blanche
WASHINGTON, (AFP)
M. Tower (dimocrate du Te
xas),qui passe pour un iper-
vier, a diclari que la'riunion
avec le Priadent avait iti sa-
lutaire et qu'elle a servi, A son
avis, A renforcer l'appui du
Congrbs & M. Nizon.
M. Mendel Rivers, dimocrate
de Caroline du Sud, President
de la Commission des Forces
Armies la Ohabbre des re-
prseatits a' afflruA, dea son
"iSt6,au'il n'avait entendu per
sonne, au course de 'cette ru-
nion, contredire M. Nixon. Ce
fut une bonne decision, une dd
vision opportune a-tfil declare,
dans son allocation .* l'annon-
ce faite par le Prisident, jeudi
dernier, concernant -'envoi de
troupes amiricaines au Cam-
bodge.
XX X
Les pHrlementalers oant dicla
re qu'il n'avait pas iti question
du dcelenchemenL d'autres of-
fensivEs en territoire cambo -
gien eL qu'au terme de l'opEra
tion en cours, routes les forces
qui sont engages, aussi bien
amiricaines que Sud viefiea-
niUenues, serornt retires.
M. Nixon a rappel6 une fois
lJe plus que l'intention de Wa-
shington u'ntait pas d'occuler
quelque portion que ce soitl du
territoire Khmer et qqe les E-
tats Unis n'avaient pfis aucun
entmareent poI'r la defense du1
Cambodge. II a admis cepen-
dant que I'actuelle offensive a-
m6rieano sud vietnamienne
eouraei evaic" calinime effect second
cd're de reduire la pression des
forces coiainiiiaes centre ael-
les du G6niral Lon Nol.
Le repr6sentant ripublicain
d'rillnois, Mi. Leslie Arends a
d6clare que 1'exposi ferit par M.
Nixan a 6te extrimement fac-
tuel ct trs riche en renseigne-
nicn ts.
Ni la Maison Blanche, ni les
Parlementaires qui y ont itk
convoaus n ont riagi & cannon
ec. faite a PCkin par le Prince
Sihanouk, de la formation d'un
Gouverneinent d'Union Natioria
le Khmer.
Les trois parlementaries qui
ont narle h la press h la Mai
son Blanche nassent tous pour
des faucons. 1)'autres SEa.teurs;
et Repr6sentanLs, certain d'en


6taient sages commne des ima-
ges, et essayaient plutt de coam
prendre pourquoi ce monsieur
posait tant de questions a lecr
papa. Leur papa, c'est un mis-
sionnaire amiricain, attach i
la Gospel Tract Society Inca.ll
est pa-rti pour Kansas City hier
matin, en vue d'assister A la
Conference annuelle de la Sociid
ti. Outre sa femme et ses qua-
tre enfants, M. Maurice Stuart
Wilson a Ste salue par ie Pas-
teur Felix Jean-Guillaume.


L'actif homme d'affaires "Syl
vestre Nau est rentrE au pays
hier matin. 11 s'4tait rendu 'a
New York mardi dernier.
Lisette Iazarre, une comnimer
qante pleine d'allant, est ren-
trie i board du mcme avion. Li-
sette a passe une huiaine a
New York.


Monsieur Alfred Joseph, ori
ginaire de Port-de-Paix, est re
parti pour Nassau hier martin.
11 est alley reprendre le collier,
apris un mois et quelques jours
au milieu de sa famille. Ce vo
ya.geur exerce la charpele-rie
aux Bahamas.

X XX
Dcruis dinanche mnatin, ii 7
hres 25 exactement, Monsieur
Michel Gonzales, chef de file
d'Air France, est papa. A I'ae-
roport, on I'appelle ma.intenant
el'heureux pire,. Un gargon 6-
norme, presque aussi grand que
son pire, a vu le jour i I'H8pi-
tel du Canapi Vent. Dix lives,
onze onces, tel eat le poids du
eros bibS. Linda, la mire du
nouveau-nd, se porte Hien. Mi-
chel est fou de joie, et qa se
comprend. Hier martin, je I'ai
vu allumer une cigarette filtrie
A l'envers et aspirer de sla fu-
mSe de cotton. F61icitations Lin
dn, felicitations Michel.

xx X
Eric et Ursula Niedcrhuber
sent repartis pour Nassau hier
martin. Les charges du paradise
tropical ant littiralement. con-
quis ces tourists. Eric et Ursu
la ne tarissent pas d'4loges sur
(Su;te page 4 col. 11


Manifestations dams les Uiversites Amtricalnes


\ Des patrouilles d i.,ue ,d(enf idans les rues de Colombus
A coups de gaz lacrynwgane la police disperse site manifstation'de 000 tudiatses a earnm- (Ohio) avec un imanifmiant apre s avoir dderuit wtn bloeus
pus de l'Uoniversit d'Etat dOhio (Columbus). Lee etudianta deinm daiest l'adoptiln par l'Ad form par des itudiants prs de l'Universit d'Etat. Sept
ministration de l'Universiti de plusieurs de leurs doleances. (Emolusiviti dw Nouvellite) personnel Iat tIM altaeites par dEa belles, S00 ont te asrrc-
ses a t78 ont row de bi6euare8 an oers des lutti entire
ddimeta at aliiers. fSeeSti doA Nouveoiste))


pa la8 a tabnis

par Claude Dambreville


REFLEX10ONS D'UN DISCIPLE D'ESCULAPE

Et dire qu'ils font


vivre les autres...
Par Ludner CONFIDENT


mow=


' I ./----


/


?


9 .


tre eux' hostile s la politique
cambodgienne du risidant
Nixon, devaient donner enauitei
i leur retour au Capitole, leur

(suite page 4 colonne 7)



Au Jour

le Jour

Coupues oU panes
de transformateurs
D'hier oir a ce martin, tout
le secteur de la Rue Hammer-
ton Killick ci-devant -Rue du
Centre, oft sent stus lea Ammeu
bles abritant les bureaux ea lea
ateliers de ce quotdien, a subi V
une tres longue coupure de cou
rant..
1 semble qu'un gros trans-
formateur avail subi quelque
dommage et n'a pu 6tre r6par6
que ce martin afin de donner 1'1
nergie lectrique a ce quarter.
A Pition-Ville les deux sec-
tlurs de cette Ville ont simulta
nemerit subi une longue cou-
pure de courant de 6h p.m. i
1)h 30 p.m. Quand 1'inergie a
pu itre r table, cela a te faith
par saccades, comnre si un en-
fant so serait amus, a connec-
ter et a diconnecter les swit
ches.
Cetie longue et malencontrou
se coupure de courant a comply
ment handicapS les travaux de
nos ateliers A un point tel que
notre edition de ce journal a su
bi de ce fait un tries long re-
tard.

A i'Avenue
Gregoire
D'importants travaux de re-
mise en etat de la canalisation
hydraulique ont Eti entreDris i
t'Avenue Gr6goire, Ai Pition-
Ville dans le trongon comprise
entire les Rues Darguin ._t la
Place d'Armes. En effet, les
nombreuses fuites, constatles
dans la canalisation mere
complitement rouillee de toute
evidence, ne cessent de provo-
quer l'affaissement de la chaus
see. Ainsi, en d6pit des r6para-
tions continuelles reparais-
.saient r4gulierement ces sortes
de vasques creusees dansa 'as-
phalte par les eaux issues des
tuyaux.
Les Contributions

et la Petite Riviere
de Nippes
11 y a une annie press, la po-
pulation de la Petite Riviere de
Nippes a etS le t6moin d'un
fait narquant : 1 n..uguration
du local de l'Officc des Contri-
butions.
Cette ann6e encore, lactif
Directeur G6niral des Contribu
tons, toujours dans le cadre
de r4g6n6ration des villas de
Province, a restaur4 le local des
Contributions de l'Anse i Veau.
Au dire des habitants de Ia Re
glen, l:hitel de V;lla et le local
des Contributigns iont les deux
plus coquets ldificc de la Ville


M. Jn Claude Leger
hospitalise
Nons avons appris que a e
Jean-Claude Liger a du E're
d'urgence hospitalis6 au Cana-
pe-Vert. Nous iui a-dressons,
nos voeux de complete rita.blisse
ment.

COMMUNIQUE
L'Edilit6 de Port-au-Prince
--porte s la connaissance des A-
gences de Publciti et des pro
pri6tairet des sales de Specta
cle, qu'il eat d6fendu de placer
des affiches A la Place des He-
rqi de l'Independance et autres
Phces Publiqcues.
Dieorsais, e'est en plein ac-
cord .avec le Service de Genie
.Municipal que doivent etre pla
c6ea- ces dites affiches. Sinon,
elles seront purement et sim-
plement enlev6es.
.H6tt de Ville, Port-au-Prin- .
ce* le 4 Mai 1970.
Fre6dric G. DESVARIEUX
PrEsident de la Commission
Comsmunale de Port-au-Prince
Breton NAZAIRE
Membre
Marcel AUGUSTIN
Membre



Ephim6rides

Haitiennes

5 MAI
1863.- Prise d'armes i Des-
salines (Marchand), is laquelle
preside le Gindral Aimi Legros
1898 Fondation de Rondeas, revue littiraire et cri-
tique avec Pition Ger6me et
Iasnts RpIallwrep .es-rsrs.


: Le consul des Etats Unis en
Haiti, Monsieur Thomas Cum-
mings et sa femme Freda sont
rentr6s de voyage hier martin.
Its viennent de passer quatre
jrurs San Juan.


Monsieur Lion Baptiste, As-
sistant Manager de la Transca-
ribbean Airways, s'est rendu ia
New York samedi soir. Il y pas
sera une semaine.
Monsieur Georges Renaud,
commissalre de sla mme compa
gnie airienne, est igalement
part pour New York sle mme
jour. Son sijour l -bas n'exce-
dera pas deux, jours.


aBs5s, stay with me>. C'est
en ces terms que iriadame Ca
roline Wilson tentait d assagir
les deux gargonnets qui gam-
hadaient ait l'arogare, elt li
s'appellent Timothy et Nathnn.
Quant is Rachel et Leigh, elles



Bombardement

du Nord Vietnam
ANNOUNCE
PAR LE PENTAGON

WASHINGTON (AFP)

L'aviation amiricaine a pro-
c6dE A un quatriime bombarded
'ment mareit des emplacements
antl-airlens au Nord-Vietnam
au course du week-end dernier,
anonce sle Pentagone.
Le Seeretaire adjoint i Ia
Defense M. Daniel Henkin, qui
avait annonci hier lundi qu-
la serie de bonbardements sur
le Nord-vietnam s'Etait termi-
n avec le troisilme raid, a di
clar6 aujourd'hui aux journa-
listes: je me suis trompe.

II a ajoue que ni lui ni M.
Melvin Laird Secr6taire a la
Defense, n'6talent au courant
lundi qu'un quatrieme raid a-
vait en lieu avec la participa-
tion de 75 A 90 avions dans la
region du Col de Mu Gio. 11 a
prEcisE toutefois que ce quatrii
me raid avait 6t6 autoris6.





PAt cdflD~I ~ --L_-FIU


to


Dans co toxto revient vlu -
oleurs fol lIs pr6msatatif C EST
qua J'al soullgoi do la voix:
Cotta locution eat Punt doe sou-
tolns dc phrusao les lus cou -
rants de la languo francaise,
I'une den formulas qui so ren-
contr-int lu plus souvent en tAti
dIe phrase. Ello sort & .deignoer
n i ti ntilLr, is apritr'CoLi, i en .-
ratclrlser Jdea irtia, den chases
at des idies.
Elle r6pond done A don be-
Mui.s-ialua diemu dl la -penabe elt
.Is In communation so ent raoWs a
lionmmis et I et Jifficlit d'en-
tendre usi bout do conversation
un de lire un timxte ftangais
sans rencontrar c la formula
c'ests le mot est de Ferdi -
ianj Brunot et je le garden,
bien que les deux parties de la
locution puisseo -ielparer. dans
ce nest pas
C'EST mon ami Jacques (pOr-
sentation) gale: 'Vol mon
atni Jacques.
e vai vroud dire: La tgeude
du pronoier trspPu, ae Luc
Grnara C'lii un' ragniment
lyrico epique "(prsaentaston)
Le coupanie, C'IIbT lut (iden
tificatiUI.) *
c'est idiot .-ttithloii (eprr6
cauion at caractur atUon)
C'est ih uot, ,A jp)umeao ra4rp-
port d'appnrtenance)
NoLons que ca'en a'emploi plu-
tot dasant.uw omn aniKr,6de-
vant un proom,dqViogodent de
vant les proudms personnel de
la 1lre aet sde lasenw p on-
ne du .pluriel:- n esttmon..S;ni,
c-et lia cluse, alest la-nenJne,
c'eat nmoit, 'esat.nous,tLauiaisqe
devant- ui-noemtanu-pinrilot si de-
vant le s .prnoms -de -la -Iome
puaronne du ,pluriel .on. emploie
de prisdrence ce sent. Maise et
la tangue populaire et .la.lan-
gue hittraire comportent At ce
sujet quslques ecarts:-.nous y
reviendrona.
Notona aassi que la -locution
ou formula 'est -pout slemplo -
yer ia des temps autres que le
prAeent: oatait, ce fut, ce sera,
pa. va 6tre, 'a tWd- etc... Ce n'6-
tait pas un vrai. anensonge, ce
n'stait qu'une galljade (Texts
initial).
Je -disais tout a I'heure que la
locution c'est (cea.sont) rlpond
i des besoins t'ondamentaux et
quotidiens de sla pense et de la
communication. Elle ripond en
particulier a sla puinpart desa
questions suggirkes par la vieil
le rhntorique pour la recherche
des idees dans le dsveloppement
de i n'importe quel suiet:
Quis? Quid- Ubi- Cur? Quo-
modo? Quando? Quibus auxiliis
Quis? qui est-ce? c'est qui? (fa
miller) "i-t *ll1
Quid? qu'est-ce? qu'est-ce que
c'est? c'est quoi?


Ubi? O06 eat-ce
'or? Poorquoi ast-
lunomodo? Comm
Comment 'eat?
-QuandT .Quaad 6
quand?
Qulbus auxilli? Pi
yens?
Remarquea-que-<
sont souvent des f
soes de c'est (estace
vualIaepnt as a
ueo m 6e 6tMitI
re (QW T -'CE
Dnns la pratique -
elles peuVtsst eervir
la situations sitsit.
-quer teploLi de < o
no saureit poser d,
vu que cette form
cedole. uaitiens saus
aceb qui en reprise
noncation i L 1'poqi
yen frangais.
La' rpporse peaut
Sa la form aIusnati
fowm -M*gstlve s:O*x
pacicei'aests giTns
-ce il'eat:-iens c nta
ce svea a f)tL-
La locationxseaeb


Francah to IRA
(Suite do alaslre ) '

o'et otl Ob neuf, c'et quelque choet de 6a & qu4 vantat la ;I tis. nt e,8, t archer &
rioux I'hmour, ,pJt, .Wi:harmom doe, ,1' nn
so? Porquoi Verbe A. 1infilntlf sans-pr6- Val6ry (Plgrre HUnrl Simot i MAI'E TETE.
position: Allez L oiro bosogns, T6molns de Phomme, p. 24). (Lablcho, L'Affaire de la rue
ent. eat-ceT Calabre. Pour aujourd'hul, e'est da.LouaInee, I, 1)- J'avals UN
assez bavarder (Mussot, Betti- VOUS POUVEZ DIRE GRAND MAL DE TETE (Meri
st-ce? Cost me, 10), ou prioadi de la iprpu mt- Nouvellen, p. 8P5). Le tro-,
.itlon ih: c'est i poutfer de rs. io) J'ail u dnna Ia Chronlque vail Intellectual tat sftrcuse
ar queol me ro, c'aet 6 voir, Et volls qu'll n des Phaquier de Duhamel ,ment soumia nux n fluences r-x.
pris un grosB ncz- c'est tie *Tous lea comen-diens, penchi- trrieures: une .querelle, une con-
esen quations -pas .s -reconnaltro (Duham., ur -lr lice, regardalent taiatil traridte, UN MAL 'DE 1 ETE
ormes inver- Pasq. III, p. 217) la rive, /o .i' gituient des mou. et tout eat remis en queistion
D?) ou des d6 choirs, et tantot le c.urant It- (Duhim, Chlron. de Peaq. VIII,'
AnLtsdJ-for Elinmonta de phrussu. c'est mroneux qui charriait des lshes ch. VIII, p. 126). -
kinmeamMonl ,dana le -puqgsamme, e'est mal- do graisse, DES PEAUX D'O-
qu1fC"EST?) gr- mol, c'est pour chez le tapis RANGES ... (op. cit, t. IX, ch Au crbole-, Ii tait aniauLe
p6dagogique, sier (Duham. Pacq. VIII, p .XXIII, p. 800) sanga .cotrrStiond on IrarvaiA:
* de stimuli, 150). Ce nest pas pour sle caf, il s'est failt -du nmanvalsi sang.
pourprovo l oaest pour la manilre (M. Pa 2o. Un tudiant m'adeanan Lea personages de la trilog e
! stt. ce qui ,,gnol, Marius, p. 29). d6 si le gioupe adeyant mom sau de Marcel ?agnol des mdridio
difficult, Avec le commentaire de ce nsa de ten ma presence est nalix .dsula t at o-sportke crom
le survit on qui la suit, la viritd devicnt im frangais Bien sfir. Voyez Ro- ne nout'onen-souvent-l'occas on
da forme -,publiable; 'est unre des gran,- bert, t 1T, p. 1271. devant 2osai d'employe u-tatte ournureu
senifie spcialement ten ri6sen-


ente la pro-
ue du muso -

sa, presenter
ive u A la
0t, ceW nest
o-mt'et-jque,
pemausonne,
jcteutpi4tre


des servitudes, une des grandes
difficult du r6alisme, 'est out
on touche ses limstes (Ara.gon,
'La mise mort, p. 48) c'est tout
en chardons(M. Aym6s Jument
verte, p.) C'est ce qu'fl y
a de commode dans la question
des enfants (Id. lb. p. 5), C'est


cea. Compars.tre devant sea ju-
ges. Parler devant temoins.
Pleurer devant tout le monde.

NE DITES PAS CELA DE -
VANT .UI,


c .pre.in ..i..tso.d& Riu P POUR TRAITIMENTS MiDICAUX I ESKHtITIQUES
pos rai tIe an 4b ( ex- CELLULITE, RHUMATISME, 0SITI, LUMBAGO, ART OTISME
ceptiotn-aufpsoi iiuaswomces T"DOULEURSG ASTR(IQUES ET, HEPATIQUES CONSTIPATION,
sive.,, tn n n t.at.pas ire: TROUBLES CIRCULATOIRES, ENYAHISSEMEN GRAISSEUX, etc
c'est lu eaouot, ts.m,.que.),b1 c sa sa u a a ,
de,,uaaportBwsUe nmlecnle, SlaW flS a Tfl .A' 9-J-L
1.- Atomsproore: aest a.ieci- W W e -C. Li
, c'estgalss chest .Jan EST-SUPIRIEUR PARCE QU'A TRIPLE EFFECT --
avec expansion c'est la belle flI.O T |.N JB HSo a-sa. -,-
C-cile, a'esst Atellila mefsooienk- Iiu 1 O6 AlIt r' a9
ne c'est mon Ami Jacqesa. aetn ISWu ua.s ,,
2 -Nom cor un ditermi- l ENITi m.tfl Qfl
nd: C'est un danaeur, chest .un 19 AYO E..T d '' n4 "
banquer, c n'es pa. sune.,ora- ''9"' --',uM
vats cette foils, ce aont des-1po S A'UfLA T SUR TOUTES LES RklESS^' - q "_
chettes de sole (tunam, Fasq. ODU C RPS, MASSO0 /
x. 95) /.- ,
ou non dltermin": e'eet fte FAITA A AI R'A. par 7mination de grain sess / -'
aujourd'hui. Ce fut fte. super fluses ...i Aexina /
3 adjectif qualificatif au DECONGEST NNE et RAF RMIT par /'
positif,, au compaTati l ou au activatione la tcirulltion ades 6cha.gqes ,nutriifs
n iperlatif: c'east possible, c'est SOUL ela tDEC E a '
seaseux, ce n est --pa s gal, ce /LEA E e abaissant la tension
n'est ps, pareal, lest ,-meillaur, l ese. / / / / .
c'est e meillenur est- n, cho tilise e le 3 moyes th6r peutiques
c'e s t le p lu s in te lli g en t da s la a m e- /- f t. r . . -
mills; LE4MASSt E E
Participle adjecti e'est
fait, clest 'pay4 r-'est.-oubli; LA CH .ALEUR
avec(oapansion:-c'est-l4en!'-ait, / /L'IRRA DIATIO
c'est hien pay, ec'est-complkte /
ment oiubl; 6 MASSOCHIO FAAIT MAIGRIR ET ACTIVE LA CI(CULATION DU SANG
- pronolns.peronnels onu pro- Avea "MASSOCHOI' on obtient : .
nomns quelconquese'east toi, c'est AMA RISS F NT : RAPLODE
lui, ce sent aeux, estIe .anen .
c'est celui.de t ere'est celaa DES TOXICATION TOTALE
mni-em abiche, T6lAtre, Il, p. DE ENTE t M DIAT- A
24) c'est quequelOchose est
rien, c'est quelqu'un DE tris A AELeS CPET 12-10 o lts ou- nn PoAR
S. /l MASSOCI -t ,,e PRODUCTn10, .Y
: --W-- 'W99 MgtICAL INSTRUMENTWA, 12, Chausis6 dtAniln, PARIS
Dsoumnaterosn suj domansrdo aatr-s 2 tiibres,


PARM, FULS F RFAMTNEAIl

CHASSE GARDEE-DE OARVEN
YVES DE ST. LAURENT


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR
CALECHE
CORDAY
LE GALLON


AOY


EN EXCLUSIVITE

MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. DE RAUCH


GIVENCHY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


LUBIN
NUITS DE LONGCHAMPS
IDOLE
GIN FIZZ de LUBIN


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE FRANCE


STENDHAL


& ORLANE


EN VENTE A LITTLE EUROPE
& MASON ORIENTAL


AO .tlJnn w -.- - --fl

ACHETBSZwJMJOflMWI
LA MONTE DE.DEMAIN




















O'RT IS

.La premMire mantre automawtlue
fabriqwee daa le monde t.n
.vents u whwmgerie bilouterie :


E. B ERET iOLD ,
33, Rue des Miracles.

b ,, .. ... .. .^ ..^ ^ ...^ .


1 Ne Le fai s pas de mau -
vais sang, ie suis heureux, corn
me un poison dan s'eau (Fan-
ny, I, 14). Mais puisqu'il eat
mien, cet enfant, ce serait h moi
de me fair du mauvais sang-
Je dis ga pour qu'il se fasse
pus de mauvais sang (Clsar, p.
18) Enfin, toi, ne te i'fais an-
cun mauvais sang ibidd. ;p.
144)., Mon Dieu, je me fa's du
mauvais sang, parce que Fanny
va crier ibidd. p. 175).

PANTALON LONG -
CULOTTES COURTS
Je me suis laiss6 dire, dans
le temps, que pantalon long et
culottes courts Ttaient des pleo
names, pulsqu'un pantalon est
toujours long et les culottes,
toujours courts. Ndanmoins,
j'ai trouv6 ces pratendus piCo -
nasmes chez un grand decrvain
come Duhamel: Tu portes des
ranta.lons longs et ,le soir. on
pourrait te donner dix-huit ans,
d'un peu loin (Chronique des
Pasquier, t. II. ch. IV, p. 43) -
- II portrait encore des culottes
courts, une vareuse croisee, u-
ne casquette d'uniforme (Chro-
nique des Pasquier t. II, ch. I p.
10). Lui, s parfaitement h l'ai-
se e- toate circonstance, .il a-
vait soudain Pair humble et em
barrasse, honteux de ses culot-
tes courts ibidd. t. I ch. II,
p. 21) Surtout les jeunes cou
ples, avec le chapeau rond, les
boucles de cheveux deviant Ies
oreilles, les culottes curtes et
Isa salet, oui, Ia saeLte (ibi. t.
IV, ch. III, p. 61).
Un peu de sosmanlique recroa-
tive.
NOIR
J'ai note ai diverse reprises
qua beaucoup de mots frangais
ontf pris chez nous des accept -
tions nouvelles, todt en restant
identiques au point de vue pho
nltiqne: quand i\ n'y a pas tout
i faith acception nouvelle, le


Joseph C. Valm et sCo inot entire dans dauLres opposi-
Josephr.Valt Co tions, dans un au-tre champ sd-
Distributeurs. antique, il evelle d'a-utres con































Uee extraordilrtI -Jlectien .de udeaux pour

hommes et pour femmes..,A udesu m gau ,,provegoqueront

en yous la pips agrfable des surprises ,


FAVEG4DOEA, VOS RfSSqC4Agf/ot '0'Mr te
wnreVR7a ASSURANCE VYAOGE
VISAS9




VOYEZ





BUREAU


.- .- ,'. CLIM. ATISE.


45 A VENUE MARIE ACAA/ ^

C/r E0 L 'zXPO~fforv


TEL:

'969-359


/


notations, c'east A d'pulres
binffications 6B,. 11 6-
voque d'autres images -AInal,
un terms concrete come nolr
n'a pas la memo valour pour un
Francais que pour un Hlalten.
L'nnecdote ativanta vous le
montrern Pour distinguer
I'un Je ses trois conmpatriole
deux auithentiques grimut.,,i
-et un noir marabou, un Haitien,
parlant a Maris b ,,c Fran -
'.qaiae, luo dit: Celui qui est
fioir.s M.aits ils' sonr. tous
noirsa, r6plique ,Ja& Frangaiee,
habiiude i upposer noir a blanc
et non pu u grilmaud. multre,
Eacalra, brun-t le restrc.
SAINT ET SAUF. (prononcez
-gain et sauf sans- liaison, mais
sains et sanfs au pluriel)
Cet adjectLf compost s'em-
plole en frangais plut6t dans
une phrase affirmative et si-
gnLflcacive osai& blossure, sans
accident, sans domnmage en
parlant des- peonnerm et tde
choses: IlI sont revenues saints
et saUfs, Ces marchandises
sonu t arrives saines et nauves.
En Haiti, .ouitre son emploi
normal ie entire dans une phra
se negative ou dubitative pour
designer une person e qui fait
enter dana jet des forces su-
pra-naturelles ou bien un dvy-
nement qui ne s'ekpliqae pas
par le jeu des forces physiques
onu physiologiques: NAIF, TU
CROIS QU'ON REUSSIT COM
ME CELA, SAIN ET- SAUP
(D. Hyppolite, de Forgat, I
4). Directement, Contrfleur.
Et Zidor croit mme que la ima
ladiae e Lazarreo est suspected.
Comma quoi, c'est pas sain et
sauf ( A. Lespis Les semen-
ces de la colere, p. 138)
ETES-VOUS GARCON ?
Un Haitien se sentirait a;-
teint dans sa dignity si quel-
qu'un lui posait cette question.
Pourtant nous l'avons plus d'u
ne fois entendu poser dans ,le
th6itre de Labiche, sans que
la personnel questioned en 6-
prouvYit le moindre dipit. Dana
cVoyage autour de ina marmi
tea, Alzeador dit A J6zabel :
D'abord... es-tu gargon ? -
Oui, Monsieur r6pond J6zabel
posdment ( Theatre, I, p. 466W>
C'est qua Jdzabel a compris
quake l'autre veut implement sa
voir s'i est cllibataire, car il
peut lui proposer un marriage
avantageux pour eux deux.


Vivez jemes, vivez
longuemps grace a
Mies-ueLee moyaten


DANS NO CINEMAS

AU CARW=L STUAU
Mardi A 6 h. et 8 h. 80 6., K l 8b.
Mercredi & 6 hb. et 8 h. 80 PTION ITONNRRE
Entr6 OGdes. 1.50 et 2.50
LE RENARD
Entr6e Gdeo 3.5b et 400 MScrai 6A.. Rt S.. 1m
LE DfNU -FACRS A
FACE
S .Entrne Gdes. 2)50 et 4.90
CENTRE CULTURAL
AUDZTQRIV AU PARAMOUNT


Mardi A 7. 1.
REQUIEM POUR RIlNGO
Entree Gde. 120

Mercredi A 7 Hres
EN.TERR VIVANT
Entree Gde; 1.20


Mardi A-.6.h et 8 h.
EL DESPERADO
Entrde Gdea. 8.00 et 5.00.
Mercredi & 6 H. et 8 H. P. M
7 SECONDS EN ENt ER
Entrie Gdes. 2.00 et 8.00 -


Programme du Ijundi 4 au Samedi 9 Maill9970
Consultes Votre Conllre :
LUNDI......... ... h. lh.I QUALITEX
M'ARDI ........... O &lh. A QUALITEX
JEUDI...............9lh. iI. FOOD STORE.
VENDREDI........ 9h.al. A FOOD STORE
DEMONSTRATION tona les jos-s ur rnodes-rous
A CASA POMPADOUR
Apaisez la soif de votre Visage...Avbe Skin Dew
Sde HELENA RUBINSTEIN
h^^3x~x^s~x~ss~s~efl1


ETOILE CINE
Mardi A 6 I. 30 et 8 h. 30
UN FUSIL POUR
DEUX COLTS
Entree Gdes.- 1.20--et 2.00


CINE PALACE
Mardi A 6 I. et 8 h. 15
LHOMME DES FUSEES
SECRETES "
Entr6e Gde. L00


i A 6 H. 30 et 8 H30
AT P'ST...T P TOn.- Merreodi h 6 H. et 83H. 15
AI- PISTOLET uOR LE JUDOKA, AGN T
Gdes. 2.00 et 3.00 SECRET D ..-
S Eitrfe Gde. 1.00

axe Auto Cint uPortT-CIgE
& 7 h. et 9 h. Mardi A 6 h. 80 et 8 h. 30
NNEES SAUVAGES 'En Ilre Partie :
1 dollar Par Volture IjENSEMBLE MERIDIONAL
DES CAYES
i 7 H. et 9 H. En, 26me Partie : -
NDE INFAME UN HOME TRAQUE
$ 1.00 par voiture EntreC Gdes. 1.00 et 1.50
Mercredi A 6 H. 0 -et 8 H. 30
NTPAWNAM PELIGRO MUJERES EN
-AdCION .
A 6 h. 15 et 8 b. (Danger lea femmes en accion)
IQUE ET Entree Gdes. 1.00 et 2.00
LTAN -
Gdo. 0.60 .CIE ?AIM


La gelee Royale produit un Mercreoi a o fL. o e1 t a 4 .
blen @tre general, ene permet GRINGO .OUE ET. GAGNE Mercredi (En Permanence)
.un travail mtellectuel prolon- Entree Gdae LOO CHUKA LE REDOUTABLE
ge. Elie stmunue l'appetit, elle Entree Gde. 0.60
nor'maulse la croissance des en-.I l
fants insuffiamment develop- CQN
pes. Elie apporte un soulage- RIVET- 1 IN
meant rapide et efectif aux souf- Mardi 6 15 et 8 h.
trances lermnines dans iesman BARAKA SUR X 13 Mardi is 7 i. et 9 b.
van jours. Eles rdgulariae led Entr6e Gde. 0.60 BOEING BOEING
fonctons digestives et ines- Etr 1 dollar 50 par voiture
tinales.Elie eslmine la fatnque Mercredi is 6 H. 15 it 8-Eres.
esronique raneunt laes actiw!s LE TEMPS DU MASSACRE Mercredi i 7 H. et A 9 H.
deslacant-s ou posnes achez Entree Gde. 1.50 L'HOMME QUI VENAIT
Ian atnes hamains en lonnant POUR TUER
0x interests uane sens ntoan Entr6e $ 1.00 par voiture
de jeunesse. Des experiences A MA OI-'CO
tentees sur des animaux ont aug (SALLE CLIMATISEE) -
..entl leur longeisl de 20o CIE OLYMPIA
Elea est tout indiquae pour les Mardi & 6 h. 1E et 8 h. 15
cures do personnel agdes et LA DIABLESSE
ses effects ne aont pas seule- Entre Gdes. Ls0 et 2.50 Mardi (En Permanence)
ment immsdiats mais se pro- Mercredi i 6 H. 15 dt 8-H. 15 LE DEFI DE ROBIN
longent encore tres longutemps LE CARNAVAL DE RIO DES BOIS
atpr-s. Grace a cette cure de Entrde Gdes. 2.00' etl 3.0 Entra Gde. 0.60
Geles Royale-Miel on a pu ob Mercredi (En Permanence)
temr des rlsultats inespar6s. QOUI A TUE FANNY HAND
Employee 'mnme a faible dose, EntrEORA OTUe Gde. 1.50FANNY HAND
il est permns d'espirer que les Mardi A 6 h. et 8 h., 15
limits de la vieillesse peuvent CHUKA LE REDOUTABLE
ktre reculles grace aux facteurs Entr6e Gdes. 1.50 et 8.00 CINE SENEGAL
de croissance et de longlvite; Mercredi i 6 h. 30
qu'elle content.. L'usage ragiu- (saance unique) Mercredi A 6 H. 15 et 8 H. 15
hier du Miel-Gelde Royale per LE CID L'AMOUR
met de vivre vieux et de con- Entree Gdes. 2.50 et 4.00 Entr6e Gdes. 1.50 2.00 et 2.50
server sa vigueur corporelle.
Ainsi pensait d~ji Pythagore n
qui recommandait iL ses disci-
ples de se nourrir de Miel et
de pain. Hippocrate, le pre de
la Medicine attribuait la lon- AWX
gdvitd de DDmocrite et d'Ama
chraon au faith qu'ils ase nourri-
saient de Miel-Gel6 e Royale. -A
Quant i Pollion centenaire-dont,
la vigueur physique et mental
le merveillait seas contempo-
porains, il rests aussi long97 SIS R a
temps june grace au Miel-Ge-
16e Royalse.
Hommes femmes et enfants
fatigues, prenez le Miel a la
Gelle Royale pour avoir : vi- B f
talite, inergie, dynamismeet IN O LEt ES
joie de vivre. Ce merveilleux
product des Laboratoires No-
tre-Dame de Rucsher eat en V
ventea la Pharmacie, Sosthb-
me Geffrard.


Jeuine A40ans QUaL -UESOITn

t LE RAT


IL -PEMRA


sLa vie commence k 40 ano
di. un viell adage.
C'est vrai si .voua 6 te tou-
ts possibillUt6 d a constipation on
toot commencement de oUmmatis
me en prenant las pstits ooupri-
Im -de G. S. TabMlette o i lea
W. L. tablettes, on encot le a-
mneux Brooklax laxatif.'
Ne I'oubliez pas : G.S. Tablet
tee ou W. L. Tablettes ou Brook
lax, l'incompmrable et agriable
lantif on tablettes do ehooolat.
En vent. dana routes Pharma-
CIOL


- - - - - - -- -

Banque Nationale

de la RTpublique d'Haiti

Banque de l'Etat Haitien

Devenigz votre propre Comptable en ouvrant
un compte de Choque'Is, la&Banque Nationale,


PAGrtk





_~ -I


Mercredu
RINGO
Entree


De L
Mardi i
LES A
Entr6eI
Mercred
CE MO
Entree


MOP
Mardi i
ANGEL
LE SU
Entree
'a


/


i










RHUM BARBANCURIT REPUTE DEPIS 1862 -


A lAJE SAlS I E SNT
qu E SO1 CHEVEUX MEiN SES ClE.
n NE S IT PAS NA. ,VEUX DAI














VOT tlORiOSCOPE
Par ranes D i,, uA'


wr setsom i* ooreaendam" a- jour do eoir santiveraaira
diflbmiwneoe s t t rouwrra lea perqpgativaa qua voUw
a-lest centre pour domaino.
Dient do reproduction totals o9 pcrtiUe rdeervd.
epridtd. King r-tur SpAdicut EsRlhnA it4
aLE NOUVELL&S'RB
MERCREDI 6 MAI 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Vous obtiendrez de
grands avantages. Employez
des m4thodes 6prouv6es. Mon -
trez votre individua-lisme, votre
dynamique personnaliti et vo -
tre thnacit6 en face des obsta-
cles.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Beaucoup de possibi-
lit6s offertes mais certaines ne
seront pas apparentes. Prenez
garden et n'omettez aucun detail.
11 pourra-'t presenter une im -
portance majeure.
22-M -AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Journie oia vous
montrerez votre den d'adapta-
tion en dominant des situations
compliqutes. Envisagez un
beau success, travaillez en ce
sens et vous l'obtiendrez. Dive
loppez un don latent.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): II vous faudra da
vantage de patience que d'ordi
naire. Soyez prudent en pre -
nant vos decisions. Ecartez les
projects douteux, et 6vitez ceux
qui se sont rivil6s ficheux
dans le pass.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): Situations qui ivolue-
ront. Soyez prit a prendre une
action rapide et laissez-vous
guider pcpr des mithodes qui se
sont rivil&es ftcondes dans le
pass.
'24,AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIEIGE,' Belle jour -
zee Iour les ,natifs de ce Signe,
Servoz-vous au mieux de. vos
qualities-etmanoeuvrez adroite-
ment -De belles possibilities vous
sont ioffert.s.


24SEPTEHMkRE AU 23 OC
TOBRE tlBALANCE): Une at
titude trNs, couple s1impomera
pour traiter les situations et
pierswnnes diffirentes que voua
affrconterez. iEBoutez idans le
calme, .analyses, interprotez a-
vec soin et vous .ne les-regrette-
rez pas. .
24L OC'IEIE AU-22 NO -
VEniRE -jCORPlONi. Main
ne vous aides guire mais qu'o
rin: v'us mpiehe b Doa de tenter
le grandoiuceas. Un effort sin
ctre aiest Jamalm perdu.
23 NOVAKM& BE AU 21 DE --
c E MIBRE (SAfITTA LRE i
Borne jouwnit )iour ,l'mportr.ns
tec decisaurl mass pesez Is
bien. .Ne vous -avneez ,au'epres.
snre riflsisun. Evit.-z dua;,,l
'sIpulaiviti ,lars vos parole. nj
22 ,DEC"MDBE A L120 JANj
VIER .tLAPRIUuRNE): La
journt&edemande- un choix-attenrO
tif. Neooerdez,.pas votre tempalj
A des ifatilites en n hgiugsante
des questions plus. importanteso1
EviteozAvec soin les extremes.
21,J1ANVIER AiU 19"PE -I
VRIER (VERSEAU): Journey
nroyemre..mais qui exigera un ef I


fort superieur i h a moyeine.
Toutofois avec de la tenacit oet
de Pentrain, vous r6ussirez a
obtenir un ties satisfaisant re
sultat.
. 20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Bonnes influen-
ces planetaires pour appuyer
vos efforts mais ne considirez
pas votre succ s come acqu s.
11 faut travatller pour l'obte-
nir -et avoir confiance en vos
buts.
SI VOUS ETES N-' AU -
JOUIID'IHUI: Les natifs du
Taurent excellent dans les arts,
dans la musique, comme dcri -
vains ou concepLeurs de publ;-
citi, comme savants aussi (sur-
tout dans le secteur medical):
come invevteurs GU ensei -
gnants. iGus etes tres ambi -
tieux mais pas nicesse.irement
sur le plan materiel. Vous teu-
dez vers une vast reussite et
geniralement vous l'obtenez,
quel que suoi le domain que
vous avez choisi. Votre person-
naliti est paisible, reserve par
fois timide certaines heures.
N'empiche que vous surpren-
d'rez vos voisins par la r6sistan
ce que parfois vous leur oppove-
rez. En fait, il vous arrivera
d'etre entity. Essayez d'etre da
va.nt.e souple.
Naissance de Samuel Morse,
inventeur de Palphabet tel6gra-
phiqueo Morse.


Aujourd' hui


le viee cette-ault.


J. BROS
Archives Nationales
SA LRE COEUR
Lalue


Nos avens advantage de
ANTILLEAN DUTCH AL

WRBRCREDI LM 978
S fla Dp: .5.55:.p
Par-Pfe Ar: 640 pm
Pa-wPee Dp : 7JSFp
Aruba Ar: 910 f'
Aruba' Dp : 10.00
Cmursao Ar : 101.25,w


M JEDI Lf977
Curasao Dp: S
Aruba Ar: i
Aruba Dp: 1(
P6awPcee Ar : 10
P-a-Pee Dp : 1
Miami Ar : 1
Peour touted autre


05 opm
MPam
p.3 am


2J5U am

en informations


2

~v-tc


Vente de biens delMineure


On fait savoir i tous ceux aux
quels il appartiendra qu'il sere-
procidI le Lundi que 1'on comp
tera onze Mai Mil Neuf Cent
Soixhnte Dix A dix heures du
martin .en l'tude de Maitre
Raoul Kinol et par son minis-
tire en la residence de Port-au-
Prince i la Wteo au plus of-
frant et dernier 0n iaur
des droits et pretentions dek
la demoiselle Claire Audain in
terdite par jugement du Tri-
bunal Civil de Port-au-Prince
le vingt huit janvier Mil Neuf
Cent Quarante Sept, consistent
en: o
Une propridti fonds et bA
tissues, sise A la Rue des Mira-
cles au No. 312, mesurant qua
rante pieds et neuf Pouces de
facade sur la rue des Miracles
et autant au cot6 oppose Sud;
sur une profondeur de Cent
dix neuf pieds dix pouces aux
cotas Est et Ouest; borne au
Nord par la dite rue, au sud
par les hdritiers Jean Chry-
sostome Francois; a L'Est par
Despuseau Daumec et a
l'Ouest par les hiritiers Ar-
cher, suivant plan et procis-
verbal de l'Arpenteur Justin
D. Bouzon en date du douze
Novembre Mil Huit Cent Qua-
tre Vingt Huit, enregistr6 et
transcrit, pour la some de:
TROIS MILLE DEUX CENT
CINQUANTE dollars ($ 3.250.
00).
Tel d'ailleurs que cet im-
meuble' se pursuit et compor
te sanes exceptional et rierve.
eAux requite. poursuite, et
diligence du sieur G6rard B.
Martineau, Curateur de la di-
te mineure detneurant et do-
micili6 a Port-au-Prince, iden-
tifie au No: 364-C, en vertu
de la d6lib6ration du'onseil
de famille de la dite ineure
tenue sous la priqidence du
Juge de Paix de la Section Sud
de Port-au-Prince le onze
Mars Mil Neuf Cent Soixante
Dix, autorisant le sus dit Curs
teur h vendre les droits et pr6
tentions de la mineure dont s'a
git et d'un jugemint du Tri-
bunal Civil de Port-au-Prince
en date du dix sept Avril Mil
Neuf Cent Soixante Dix homo
loguant la deliberation du con
seil de famille.
Sur la mise a prix de Trois
mille deux cent cinquante dol-
lars ($ 3.250.00). outre les char
ges de d'enchire.


Raoul K6nof de cette juridic-
tion, dipositairo du cashier des
charges.
Port-au-Prince le vingt trois
Avril 1970.
Me Bertholand Edouard, av.


El dire qui font viraes..
Suite de la 16re page)


Oui. voIe] la fiert6s de non
macchaesa qul ant v6au un
elidle de calvalro main qui d6-
flent durant prsa d'une annee,
la dcomposition putrlde con.
nu iosn. ceux qu'rn entlrre
dans u,, cercuel de 1000 dol-
lars.
IRONIE DU SORT ''
Toulefois.- nous n'.ublicjn
pai le tabe eo macabre el pro-
iitable qu'ils realisent nur lea
tables de dissection de la salle
d'anatomie. q'ailleurrs 1'tu.
diant de lire annie qui h site
& faire le ler colp de bistouri
au commence'meni de l'annie
ne tarde pam s devenir leur
bon ami surtout i l'approche
de l'exaomen pratique,
Dijis leur- aos ornent digne-
ment sa salle de travail. En-
fait, l'int6r8t intellectual et m6
dical qu'ils repr6sentent pour
1'etudiant eat tel qua ce dernier
mime s'il eat du sexe pr4tendu
faible, n'a pas de temps pour
des considerations caractire
ocntimental. Sauf, toutei'ois, i.s
I'heure du repas oae I'esprit di-


vorce avec toute investigation
anatomiquo et oi l 'tudlant r6-
sisto diffloilement A l'envie de
Long4dier de son assiette" cc
mor eau de viande qui ae'mble
avoir eia, prilevo sur eI eada-
wre. qu'il dip q6uait dans l'a-
pries-nidi.
Bref disons r tout de suite
qu'un excids d'humanisinme au
raft renda notre itudiant enco
re plus indifferent ece reli-
gieux respect don't 1'homme
sprotege'sea morts. En ee sens
que .la dissection est de loin un
apprent.lsage pour la chirur-
gie. A la Seole difference qu'on
n'y applique paee one techni-'
que chirurgicale. at ecih, par-
ce que cle cadavre nus mourra
aas quoi qu'on lui famse. Et l
encore, no vaudrait-il pas
mieux < tuor un cadavre, qua
de claisser mourir une hernie
6trangle? --
Dans un autre ordre d'idies,
nous savons qu'il est presque
proverbial que lea 6tudiants hai.
liens sont trisa fiers de leur
cmat6riel human, qui inpirec
plis, de confiance qua lea lman-
nequins utilise dana pertains


pays strangers. Et l'on peou
'me soe demander il cela no
peut pas expliquer Ie faith que
poa internes sont, pour la plu-
Ipart. tra friends de la residen
ce en chirurgla.
*M-aintenant, imagincni una ins
ta.t bue tours les haitiena srri-
vent se p-.ver Iseur enterre
men4. Pourra-t-on demander h
certaines families apparem-
ment volumes de nous erder
nationalement un grand'pire
ere fou et nmort par exeamn
pie '-- pour la formation de nos
futures m6decins?
N'en parlons pad!
NOus pouvons voir d'icL la te
to que feraient les membres de
cette famille, das la lire. semai
ne de dissection lorsque, au
course d'uine visit a ce cimetibre
improvise de la salle de disec-
tion, ils verraient un cosaim d'6-
tuliansts en train de chercher. a
xieusement le' grand nerf d'Ar
nold de leur grand'phre.
Le moment est peut-4tre venu
maintenant de vous inviter' *
ne plus turner votre tte, ou i
ne plus fairs le sourd lorsque
la voix souvent dimontie et per


AVIS
La Seer6tairerie d'Etat du 1241 Singer with 8 PH motor
Commerce et de l'Industrie a- and stand
vise le Public en gin6ral et .4 Pi4ueuses avec stand et mo-
le Contmerce en partlculier quae teur
la Commission Consultative ins 2 Safety Stitches machines
tituoe par Ie Dscret- lot du 13 avec stand et moteur
Mars 1963 sur leas Industries Machine h monster les 61asti
Nouvyelles a agr66 une demand O-ques avec stand, moteur, gui-
pr6sentie par Monsieur Frantz des
BERHMANN pour une entre- 1 Machine points d'arrits,
prise de confection de v8te- stand et moteur
ments et sous vitements datin&s 500 Needles
Sl'exportation et a decide d'ac Pisces de rechanges
borderr a icette entreprise les 50 Machines a coudre indus-
hbn6fices et avantages du DI- trielles avec tables et moteurs
cret-loi du 13 Mars 1963 et du MATIERES PREMIERES.
Dicret-loi du 8 Octobre 1969. ET EQUIPEMENT
En consequence la franchise Fil h coudre
douanibre lui est accord6e sur Elastique
les matiures premieres suivan- Tissus coups
tes : Papier collant pour emballage
Boites de carton pour emballa
MACHINES. ge non fabriqu6es en Haiti
Zips non fabriquies en Hal
5 Merrow machines ti.
5 3 PH 220 Volt motors and Port-au-Pee Is 8 Avril 1970.
stands complete Dr. Lebert JN. PIERRE
220 Merrow needles Secr6taire d'Etat


BstanLe de os. me .lliants a .
drasee vous I / ,/
SAu corlralre., c'eo .. vpUs de
fI.rge p1cee de 50 centimes afin
que vous ne soyez pas un s.eu
complices dnas lieur mort.
D'aillcirs, In midecine curati
ve et la ehirurgie vous rem-
bourseront inconditionnellement.
Par Ludqer Confident


RENE COLES
LALUE No. 180


Le Champion du beau vite-
ment announce a ceux qui par-
tent pour l'Europe, les USA
ou le Canada, qu'il est revenue
du Canada et des Etats Uni
avec une technique moderne et
eire, quail eat en outre le Seal
capable de confectionner un
manteau d'Hiver qui soit h la
mode dens les diffirentes Capt
tales du monde.
Ils trouvieront 6galement des
costumes et des pentalonm et
un choIx judicieux de tissus
pour leas legarits qui prifirent
la coupe sun measure.


NOUR VOTRE SCp


W"W"pt pasU 08 Goodyear.
Orft & m-e*paulemta arrondle.
Ie vkfg at.plu sin. la con-
itos pk prt&aols: L'ntolloge S3 T
'plfrriletfqu*fo(iw's, moque
-&od ie ob t ds r'ahuffmont pro-
-4 par e wonduVt eportva
Ia.pms vouM off plutds Idlo-
Mtor s b oom r pluk ierM i
-h. Voqw vosm doonolonnal-





GOf EAN


Les Bandes Dessindes du .NouvellisteI


A V

Les Produits A M P peuvent itre achet6s %


aux addresses sulvantes


A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens

Lalue

Coles' Market
Lalue

Boulangerie St-Marc
Ave Jn Jacques Dessalines


A PETION VILLE Maison Rigaud
Rue Panamnikcaine

Delmas Market
Autoroute Delmas

Luce Chatelain "
Rue Toussaint Louverture $






S. A. F.L C.O.
SUn nom dans I'Economle du Pays


SS. A. F. I. C.O
SPlus de $ 350.000(essentlellemeat haltiens aidant a la

revaloewsation de la vie paysaame

I- S.A.F.LC.O.

Des milliers de bras haitiens gamneut cheque jour
labatallle de la IpredWuctls

S.oA.GF.-L C.O0.
un million ide- sacs de Sisal am service de la Nation Hatlease

S.A.F.LC. 0

IUseM atstrie Natonale as- service de Ia Natle Haltlenne


SS. A. F. I 0.


looo mum
VrAUTOMOBIL A
=mx 1


ANfTITiJAMN f UTCH AIRLINES


Svous annoncerle nouvel itingraire de la ALM
MRLINES




PAGl 4 tLE NOUVELLISTE, MAIDI 5 MAI 1M7


v








D
ri
ic
c
di
V
nl
PI
b(
r(
le


Sukes, 29 ais professeur de
danses qutti avaiti tdheurte
par un wage guide par ca-
ble tlectrique et qui avait quit
to ses rails. L'accident a case
se a Sukes une tenidavce se-
stelle aaorntale.
(Exclisivito du, Nouvelliste)


Seminaire Agricole
a Bainet
Le 30 Avril could eut lieu a
Bainet (La revoir), la cir6mo-
nie de cl6oure dou Seminaire A-
grcole de Bainet organism par
la secti n d'Eduration Agricole
de I'ONAAC :; Lntention des
Ani,,ate,irs Polyvalents, des
Sous luspecteurs, des Moni-
Leurs des Centres d'Aiplabetisa
tion et des tetlAbres des Con-
seils Co.ommunautaires de la R
glin. l'endnnt quatre jours les
participants au nombre de qua
tre vnLtt dix (90) assastrent
aux cours disp)ises par les A-
grnumes et les spicialistes de
lInstitut HlitLten de promotionr,
du Cafe et des denr6ces d'expor
station dc I'ONAAC et du DAR
NI)D. I.e pronrttime des active
L s t t6 priparei par le Direc-
tour te6n-ral de I'ONAAC, Me
l'diuarl C Paul avec la collabo
ra'on des dirigeants des trois
nstiLul'ons suivant la vocation
Az'ncole de la Region.


STOCKOLM (AFP)
Le selectionneur suedo:s Orvaur
Bergmark a fait connaitre mar
di les noms des vinst-et-un
joueurs qu'il a retenus pour
composer '6quipe de Suede aux
championnats du Monde de foot
ball de Mexico, en juin prochain
La vingt deuxicme place est
laiss6e libre pour permettre, e-
ventuellement, la. participation
du suddois de Marseille, Rover
Magnusson.


Centre Medical 27
Chemin des Dalles

Conference du Mercredi 6
Mai 1970 A 8 hres p.m. die de Lyell> par le Doc-our
Raoul Pierre-Louis, Doyen o (,
Ia Fc -ult6 de Medecine.

Messe de Prise
de Deuil
Use messe de Prise de dlncil
sera c61ibr6ee 1 vendredi 8 Mat
a 5 heures 45 A.M. A la Cha-
pelle de St Louis Roi de Fran
ce pour le repos de I'Ame du
.. -...: Georges Milfort dc'c-
J.: l.. !. Avril dernier.
Ce present avis ticnt lieno
d'invitation aux parents et a-
mis du d6funt.
Port-au-Pce le 4 Mai 197C.


CINSTANTANES

(Suite)
Haiti, le pittorequ e du nos It uno mualaon Kenacoff, et d'y
tes, la poitesso doe Haion c paseer deux mole.
surtout lour remarquable ing"B Le R6'brend H. Ormonae Mce
ilo081S. *Avoc presque eon dit Connell a pris l'avion lier mn.
Ursula, ces artistes rdalisont tin. II s'est rendu hs la Jamali-
des mnorveoiles en no so servant que, en vuoedo prendro part a
quo 'di fours dlx dotgtsa. Cos vo la Conftronae annuello do l'Egli
yageiurs out visit pas mal d' on so MdtlMtodisto, pour les Carai-
droits morvcilleux, grAce loeur bs ot l ea Amndriques. Cesa ns-
ami Mike Me Laney, directeur sises prendront fin le 15 tmai.
du Casiano International d'Hul-
tl. Los Niederhuber reviendront x x x
ici dana deux setnaines, et leur
voou.s plus cher eat de visitor Monsieur Roberto Roe, noana.
It hlittinse tierveille du monde, gor de la Marine Exploration,
notre extraordinaire Citadelle. ost part hier martin a destina
tioek de Mansi. II y passer sept
x x x jours. 'La MarMne Explura-
tions eat laI Socitl ami6ricains.
Judith Ann Lynn et Antonia charge do la construction du
Minnecola out r6alis6 leur r6ve nouveau wharf.
avant de repartir pour lea E-
tats-JJnis. Elles ont vu Saut x x x x
D'eau. Ces deux gentiles am6-
ricaines se proposaient de s6- Monsieur Bernard Saint-Jac
ourner trois jours dans le pays ques, dynamique promoter d'af
Cependant, subjugu6es par lea fairest du Canada en Haiti, s'est
dl1ices d'Haiti, elles sent res- rendu A Montrdal hier matin.
t6es plus de douze jours dans II nous reviendra dans deux se
nos murs. Judy et Toni sont marines.
persuades que Haiti eat le plus
beau pays du monde. Elles nous P; x x
reviendront 1'6t prochain. El-
es ferment le project de louer Philippe et Bernice Levy n'ont
pass que le cong6 de fin de se
maine ici. Philippe est jamai
cain, tandis que Bernice est ori
ginaire d'Angleterre. Ce jeune
couple troupe le pays bien beau
et notre culture dties plus intoreo
santes.


Slider c omm erial r ite' ivi-i
Monsieur Er. Wnuod,de t aie -
dad tie, e i ell vovage d'.af'
sous. Cle el dlHaitei quli se 'il
\siitesnotrep lays. 11 aCtra dsi
sttretint tavs lt 1)irec .tion ( it



.... ier v a ugen c ni i hd1 tisal : -
SJur de San Francisco a LE CHAMPIONNAT Fran
ce, .00 dollars a Gloria DU MONDEur
bous le tiel d'ilaiti qu't seiitis
ien tcn6iirt. eani-Clatidt-, utt
jeune Gouadeloupoenot arl, est
arrive ao pays dittatthe.

.- 'a LA SELECTION
SUEDOISE POUR
Tt1 Jury de Sonl Francisco a LE CHAMPIONNAT
<,cctrdo 50.000 dollars d Gloria DU MONDE


La police precise los noms
des deux auteurs tie l'attentat
porp6tr6 contera l'Ambassade d'Is
rael A Asuncion causant la
mort de Mine Edna de Peers,
-pouse du Premier Secretaire
de l'Ambassade et blessant grirb
vement une employee de nation
nalit6 paraguayenne, Mile. Dia
na Zawluk.
11 s'agit de Halaj Dasubi, Ate
diant en m6canique et de Ta
lal El Damsa, Atddiant en oler
tronique, iun et I'autre arabes
palestiniens orighaires iTe G'a
za.


Tous lea 6tabllssoments d'En
seignement Saperiour Secondai
re et Primaire, publics et prvds,
seronat 'foermes par decision gou-
vernementale A partir de 6 Mai
et jusqu'A nouvel ordre dans
1'agglonmration Saigon-Cholon-
Giadinh a annonc6 co soir un
communique du Ministre de 1'E
education. Le communaqu6 preci-
se que les parents d'l66vee sont
pries de sarveiller leurs enfants
et de leur conseiller de ne pas
participer A des rassemblements
Un autre coruuniqu6 de la
Police announce que 74 4tiidanla


Dans une conlrokenee de pres ont t arr&ts par la rolce
se, le Chef du Dlpartement des la nuit dernidre A 1'Ambassade
Enqu6tes de la Police d'Asun' du Cambodge.
cion a declar6 que les auteurs
de l'attentat appartiennent au D'aure part, un communique
Mouvenment cEL FATAH* et de la Pagode anti-gouvernemen
qulls s'taient rendus Ah Asun- tale AN QUANG affirmed que
c on dans le but d'y perp6trer cinq personnes au moins ont 6t6
un attentMK centre l'ambassa tuoes au course des graves inci-
dour d'Israel, benjamin Va dents qui ont dclat6 la nuit der
vov. nire A Saigon.


De gauche A droite Augustin aRomulus le Grands la c4el
Volcy Ketty Lemoine Pierre bre com6die historique de Fgie
Richard Pratt, au course d'une drich Duttenmatt qui sera pr6
repetition d e Grand.p 7 Mai a 8 heures 30 du soir
S par cLes Messagers de l'Arto.


Aux Ondes Sonores
(Mine GEORGETTE DUPLESSY)

41 Rue Macajoux, (Rue du Perpotuel Secours)
et de la Fontaine Mme Colo)
Votus pensez
l.a Mainon Hautement specialisee du Sou;
Pensez son,

PRODUCTION,
REPRODUCTION:
Tout : equipements,
Instruments,
Composants,
Pieces.
Pour svos Achats voyez
LA MASON AUX ONDES SONORES,
Service raoide,
Iecs meilleurs prix.


._ Toutes les'terres des commu.
ne-' de Port-au-Priifce, de PC-'
tlon-Villeb de la. Cjyoi 'des Bou
quoela, de l'Araahel notamment,
ont Ot6 onseneoboee en rI, 3 I,
li vcri6l6 hAtive, dite ealiza,
re). II semble mmrue c.,. lo '
planteurs ont nnque de a
pour ces semailles: scc u ,,.
(ouragera, sans nul di.ute l
Depurtrement de 'Agrcitiur ...
distribuer des plants de mais
dins lea egilons ot l'on en man
quertlt


U-Thant demand usne rluion Internatioeale
Sis. quite s


Plastatons.

N OVV"ELLE ,D ,'ETRAG ER :) printanieres
Lea fprtes plules printabit.
res, e sgistre toute la-s
perficie du Dipartemnt de
L'AMBASSADE D'ISRAEL LES EOOLE PEMEES t'uesateuroht ancouragr t planter cl-
A ASUNGION A SAIGON tvateuri A sarcler et planter
A ASUNCION A SAIGON lurs terres apris le sbois-
AU CION (A,,tr t P\ s A r-, AP. o neuf traditiohnel.


Beaucoup de plantatibins d'ha DECLARATION DE
ricots (pois rouge, noire o La FRANCE
blanc) ont it6 aussi entrepri- PARIS (AFP)
ses. Dans les regions de Kens- La France continUera A faire
coff, de Furcy, des Sourccailles reconnaitre qu'll n'y a pas de
de Bougard, de la Rivier e Froi solution ntitaire dons le con-
de, du Balisage, de Trou Cou- flit du Sud Est Asiatique, a d6
cou, d'Aux Cavets de Ducra- clar6 M. Jean de Broglie, Pr6-
bon. de Fonids-Verrettes, de Ma sident de sla commission des Af-
re Rouge, de Seguin les plant fires Etrang6res de l'Assem -
tionsa des products maraichers bl6e Nationale, relatant au
ont rt intensifies afin dt pro course d'une conferencee de press
fiter des circonstances bndfi se l'exposd que M. Maurice
ques des pluses printanibrcs. Schuman, Ministre des Affai -
Il faut done s'attendre, du- res Etrangbres, a fait mardi
rant cet actuel trimestre Mai- devant les dneputs.
Juin-Juillet A des r6coltEs trLs La France continuera de dA-
int6ressantes en volume de cc- montrer que la seule solutionn
rcales, de products maraichers, reside dans la logique des ae -
de products vivriers si 'le cy cords dp Ceni-ve, a poursuivi Mi.
cle de pluies maintient sur ic dp Broglie.
Bassin des Grande, Antilles sos Da.ns son expose, M: Schs -
conditions qui continueront it mann a rappelI le pr6alable, au
o.rp favorable d'aprss les pre- moins sur le pln des principes.
visions 'des Observatoires ilt: 'lni ;etrait des forces ltran-'
Miani et de Porto-Rco. l.cs A6res d'Indochine, contenu dans
prix des pommes de terre, des i1, discours du Ge6nral-de Ga
oignons des pois tendres, dcs pea e it Ihnom Penh. Ce disceaours,
tits pois, des dchalotes des poi- C-t-il dit, contenait en quel iie
reaux, des carottes et d'autres
products des quatre aisons ali-
gneront bient6t leur prix e1 A C T U A L I E
f f* l 1, fnt n-diltion


lonetion de la lorte production .
ce qui sera tgut profit pour nos
families don't le petit budget
s'&quolibre nsecssairement mieu.
quand baisse le cofit de la vie.


Avis Important
COLLEGE CANADO
HAITIEN
Pour les 61ives qui desirent
entrer en 6e, I'inscription do;t
ttre faite entire le 4 et le 22
Mai.
Formules disponibles au se-
crdtarilat.


LA lre COMMUNION
S'ANNONCE
AU MONDE CHIC
le magasin up to date ne se
sent jamais lesser pour vous
procurer cos articles tels
que: batiste, linon, opal,
organdi, pipeline et broderie
Suisse, cripe georgette, toile
de fil, dacron, tergal etc.
Chaussettes, demi bas, cou-
ronnes, tulle, gants, mou-
choirs et sous vdtements.
Futures mamans,
AU MONDE CHIC
A bien penser A vous plaire
6galement, en vous pr6sen-
tant lea trousseaux de vos
BEBES
Rue du Magasin de 1'Etat
S- 89 -


'auit it kC t uWOODBURY on saint ne
r ite s,'o' .u a un beauty. 3
e t u En voote poctouL34 tS 8n e
plus de la vocation des grand Rajeunisse avec uESTOGRAI
ccr allisnoes de l'Etat pour une Pins do chevoux blases.
N, .. rpn.eo "...t loo...- Pour lea H.. ..lan Lotion SR SULTATS DU TIRAGE
ments h noLtty Collaborateur, le est excellent.
'ro'tesseur Edouard C. Paul, Di Pour les Femmes, r6sultat a
r, cteur Gen6ral t e IONAAC pres 15 30 et 60 jours. Succes
pour le dynainisine, it tous les garanti, plus de 3000 personnel I
i,rile Is sp.'-inlites 'de I'ONA A Port-au-Prince an ont fait det- !9
AC t saux collaborat.eurs qui jAh 'heureuse experience. P 3 'SJ
ont is6nreusement prkta leur En vente dans toutes Pharma "
conr ur-, tine fcis de plus, A cet cies et Epiceries.
te initiative de I'ONAAC. TIPCO, Distributeur. DU 3 MAI 1970

_( NOM PRENOM NOM PRENOM I

A U CA P IT O L ChA6ry Serge $ 50.00 L6on Alty $ 5.00

DU LUND1 4 AIV MERCREDI 6 MAI Clerphon Joseph Fede 25.c0 t. Ville Jacques 5.00
A 6 Hres. 7 Hres. et 9 Hres. Mebs Estonion 25.00 Brice Delande 5.00

U UN GRAND DRAME -oachi'm Guy 5.00 Mine Hyppolite Ren6 5.00

Berrette Pierre Albert 5.00 St. Louis Carmita 5.00

Charlotin Monique 5.00 Destin Fits 5.0 l5 c DEDD

Daquin Gabriel 5.00 Clermont Pierre 5.00


Leconte Jn-Louis 5.00 Mine Aubourg Michel 5.00
Agnant Willy 5.Q0 D6rosier Lucas 5.00

Martely Roger 5.00 Mme Samson Princivil 5 t .

Sulfat Sim6on 5.00 Anglade Marline 5 c.c .

Francois Ghislaine 5.00 Yvanne Kensky 5 it -

SHandal Beroy 5.00 Sebian Germain 5.00 A product of

Prochain Tirage: Dimanche 16 Aoult 1970 &ii Tll-Haiti au course det
programme PINE SOL <(Les incorruptibles)

SPour participer, retournez voes bouteilles vides de Pine 8Sl & la
Uoulangerie St. Marc.

PINE SOL Nettoie Mieux, Dsinfecte & 100%, Disodorise en m~me

Interdit aux moins de 18 ans


Conference de la
Ligue u'nygiene
L'lnstitut Haiano-Amnierlcain
a le plaisir d'inviter le pubic,
i la prochaine conference de la
Ligue d'Hygiene Mentale de
main Mercredi 6 Mai A 7h 30
p.m. dans son Auditorium.
Le sujet: ATTITUDES DE
LA SOCIETY VIS-A-VIS DES
MALADIES MENTALESs se-
la trait minutieusement par
un specialist des questions psy
chiatriques, le Docteur Lamar-
que Douyon.
Le public est cordialement in
vi"t a cette intdressante et ins-
tructive conference. I
L'entre sera entierement li-
bre.
Prochain depart
du Pasteur
Mc Connell
L'Eglise M6thodiste d'Haiti
relevant de la conference des
Eglises M6thodistes dans les Ca
raises et les Amdriques orgasi
se une c6r6monie solennelle qui
se tiendra en son Temple de la
rue de la Revolution le mcrcre
di qui sera le 3 Juin 1970h 7h
30 pr6cises du soir, sous la prl
science du R6v. Marco D6pes-
tre, et au course de laquelle le
lI6v. H. B. Sherlock O.P.E.,
president de la dite Conf6ren-
cc, prononcera un message d'a-
dieu A l'adresse du Pasteur et
Madame H. Ormonde McGon
nell. Ceux-ci vent quitter Haiti
au d6but du mols de Juan, a-
pres 37 ans de Service dV'ot e
dans le Pays.
A cette mnele occasion le noL
veau Chairman de l'Eglise Mi
LINES, Vous vous Ates plact6 i
Rocourt, B.A. B.D. sera prIsen
t6 A l'assemblee par le presi-
dent de la Conf6renco.

Les manifestations
de la Iete du
Travail
La F6te du Travail a 6t6
otarque par de belles et pra-
triotiques manifestations mo-
gnifiant, une fois de plus, la
noblesse du travai'
Comme chaque ann6e, le Dt
partement des Affaires Socia-
les avait nmis tout eh oeuvre
pour assurer, come il con.
vient le succbs des festivite6,
auxquelle, devaient prendre
part Its representants quali-
fies de tous les secteurs de In
production.
D'ailleurs le theme choisi
pour magnifier le premier mai
de cette annee disait bien 'inm
portance que devaient revltlr
les manifestations don't la so-
lenniti devceit en meme temps
constituer un homage l Pen-
droit de tous ceux qui travail-
lent.
oDan's le Contexte actuel de
developpement d'une Soci6td
6quilibr6e, le Social est li A
l'Economiqueo Tel est, en ef-
fet, le th6me, A tous les points
de vue significatif sous sequel
ont 6 t 6 p 1 a c 6 e s et
se sont d 6 r o u l 6 e s
les manifestations du premier
Mai au milieu de 1'enthousae-
me de nombreux ouvriers et de
travailleurs qui ont profit de
1'opportunit6 pour renouveler
leur appui lai politique de
justice social du Gouverne-
ment de la Rlpublique don't ils
sont d'ailleurs les principaux
b6n6ficiaires en m6me temps
qu'ils rlexprimaient leur atta-
chement Pt leur fidelit A ]a
personnel de Son Excellence le
Docteur Francois DUVA-
LIER President A Vie de la
R6publique.
Les ceremonies plac6ee sous
le haut patronage du Chef de
l'Etat et la Pr6sidence d'Hon-
neur du sympathique Secr6tal-
re d'Etat Max A. Antoine etl
du Sous Secrltaire d'Etat
Jean Months LefEranc se sont
elOturles, Vendredi dan l'a ats
midi au Stade Sylvio Cator
par d'intlressantes et combien
passionnantes competitiosm sport
tives.


propre seraion di la reunion to
nue Ai ia Maison Blanche.
Celle-ci a groupib lea dt'-
guants rjpublikaine et d6motra
tea des deux Chambres et, no
tamment, le Sdnateur du Mon-
tana, M. Mike Mansfield, lea-
der de la majority d*mocrate et
Colombe nosoire. 18 autres s6ea
teurs at 39 repr6sentaats parti
cipaient Agalemaut Ah cette rdu,
ailion.
Mardi apris midi, M. Nixon
r6unira i s commissions des Af
fires Etrangdres ddi Senat et
de la Cliambro des RIeprdseon-
tants, mais on s'attend que pit
sieurs des membres lea rpita it
fluent de la commission senate
riale no Bendcrsat pas a la Midi
son Blanche.


En Vente au Magasin de Fouad A. Mourra
et au ,Continentall



SUne formule formidable

C'est le GRECIAN FORMULA 16. II1 rend A
vos cheveux ses couleurs naturelles en 10 jours
L 3 semaines au plus.
3 Le GRECIAN FORMULA 16 n'est pas-une
tehiture. C'est une lotion qui reconditionne les
.cheveux sans les graisser. II leur redonne leur
jeunesse.
Faites disparaitre les cheveux gris en peu de
Steps et sans le m o i n d r e tracas avec leJ
SGRECIAN FORMULA.

AGENT:

Don Mohr Sales Corp.
I'ltf'gtf'8'^


usorte l* r6ponse anticip6e au
discouis du Pr6sdent Nixor.
x x x
Intochine :
La Decoration
de w. m3nant,
NATIONS UN1ES (AFP)
Voici lea principaux passages
de la declaration faiLu La 4la .
revision par M. Thant concer-
nant la guerre au Vietnam oet
au Canabodge.
J'ai fait part de mon intirit
pour la suggestion faite psr la
France, le ler Avril, solon sla-
quelle 'extension d'une guerre
qui tend A devenrir indivisible
ne peut Stre evit6e que par la
n6gociation ehtre toutes lea par
ties int6ress6es, en vue de re-
chedeher et de garantir lea ba-
ses d'une paix elle-mmte indivi
sible.
Je regrette que cette suggest
tion n'ait pas reu l'agrdment
de certaines des parties en cau
se Je crois gncoic ftvrmement
que l a solution au conulit et le
r6tablissement de la pa.ix dans
cette parties de 1'Asie resident
dans les accords de Genrve et
*qu'un retour A cees accords ne se
ra possible que si toutes les
parties interess6es precedent
d'urgence a des ndgociations,
quelle qu'en soit la forme."
Etant'donne que plusieurs des
parties no sont pas membres de
I'Organisation des Nations U-
nies eL que de nomnbreux Elt..s
inembres, y compris certain
tmembrcs permanents du Conseil
tie Sturiet, ne sont pas en ia-
veur d'une intervention de Or
unisation des Na 'oIis Unies,
celle-cl n'a pas 6Uc jusqu'A pr(e
sevOlL e mes urce mtijter Utt r6
le dteisif en vue tie mettre fin
;au conflict. Cependant, il appa -
tient a son seretLt ir eng'nral
tl'expriser' inquietude et Pap
prehension que resentntcnt pro-
Jl.ndlonient, doans le Monde en-
:ter. ssn nonltre letoisant le per
sonnes, viveanent prtoccupoes
I ar les risque serieux qu'en-
taine tla recenle aggravation
de la situaLtiei. II me sembrle
done qu'une reTun'on internatio-
nale, telle que cell que j,. vien
d'6voquer est une measure indis
pensable qu'il convie.t de'pren
dre de touted urgency pour'faire
fact a la guerre qui s6vit de-
Iuis longtemps au Vietnam du
Sud et que connait maintenant
Ie Ganmbodge. Tous ceux qui re
chercIent la paix et 1'a justice
dievraient donner leur a.ppui A
une tell action.
J'ai dit, depuis plusieurs an-
naes, qu il existait un danger
latent de voir oa guerre au Viet
nam s'dtend're et meme ddbor-
der lea fronttires de ce pays.
I1I est maintenant evident quc
cecile produit sousnos yeux
et que 'ncus somme'Os en pr6sen
ce d'une situation -ncore plus
de.ngereuasc qe cello' qu'.vait en
gendre iIc conflict oui ravauer
l'Indochin avant 1954.


M. et Mme Joseph Kopechne,
pere et nmcre de Mary Jo Ko
uechne, la jeune fille qui msou
rut au cowra de l'accidatt de
la voiture que pilotait le Sd-
noteur Edward Keinnedy ap-
paraisseat pour quelquts ing-
tants c la porter de leaur mai-
so0l d Berkeley Heights, New
Jersey, apras la publication
du jugenent secret rendu par
la Course de Massachussett..Ls
jugement a conclu que Keno e
dy rprobablemect pilofait a-
rerc ngligences.
(Ec.rcittlicii te Notuvelliste)


Je no puts dissimuler ma pro'
ionde ir.quielude de voir quo l
guerre acteint d6sormals Ie Oam
bodge. Ce payR, qui s'talt of-
lorcs de teitcr neutre, semble
maintenant avoir le entrailni
dans le conflit.. Lea inorum
tions recentes eonceraflt ji
repirse des boAIbarderpentn is
Vietnam du Noied sept use nou
vello source d'angeoise. Je vou-
dralbs ausBi exprinmer publique
met sla prftccupation que "j'a
ressentie, au course des derniers
mois, devant I'untensiflcatlon
des combats au Laos. Xe rains
que, si lea parties en cause ne
prennent pas d'urgence des me
surans 'decsives et courageuses
en faveur de l paix, il neo de-
vienpe de plus en plus difficile
de mettre -fin A une guerre qui
constitute une menace non siule
meant pour les peuples 'lIndochi
no mais aussi pour l'hu-
manite tout entire. En fait,
tant que ue que i n du Viet-
nam sera conaiddrce come l'af
frontement d e, ?olontp inflex
bips, il n'y aura pias dd solution
Ce nest qu'6n se montrant pr6t
a transiger, en faisant mutuel-
lement preuve de mod4ratson et
en 6tant r6solu A courir lea ris
ques ndcessaiTrei que P'on Ichap.
pera aux consequences tragi-
queA qui ne' manqueront pas de
se produire. II faut mnettre fin
h cette guerre horrible.




i-t






0- ,


!


/




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs