Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06736
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: May 4, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06736
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



QUOTIDIEN

LE PLUS ANCIENT D'IIAITI
P ONDI EN 19G


A eitwr et docfteur aw Chef :
LUCIEN MON TAS

Administrmteur: MP-! MAX CHAUV/ T'


MEMBER E L'jAS00IA:ON 'INTOW.T AERlc .SSE
MEMBER DE LASSOCIATION IN WAMERTOAINID DE PRESS


Adresue: RyE; DU CENTRE



PORT-A- PRINCE (HA/T/)



B OITp POSTAL : 1316
-


LUNDI 4 MAI 1970


1 tb, ,', /,, kc,dita I'D oti i,,P- I','I;)- Vroiitoi11,. 'uher, raippollo oau bra'soc f imaclc,

('I t, I, 11)'ec r8.No'imiomoes ('tot .,' 'a(I it it I iti. o ic (Isa oI? (p ub Iiqoo)


Le Lieuteaunt PFrie Tippenhaaer. cfifao ;go(; ', i Vw,': i c
luxe dc details fait le report 'tage des mttntoc tFro,', t
belles des Garde-C'dtes l' ort-Rico.
(Clichf dPresoes N. tionalet 'torios',c d i lrO,.;.r,,,,
la R publique)



Le President Duvalier



former une commission



d'enquete

Les revelations df Lieutenant Fritz
Tippenhauer


Ayant exprime le tdair ldea
reutrer en Haiti, i? I :eutenant
Fritz Tippenhauer est arrive
hier martin a l'Acropor: Interna
tional Franqou' Duvalier, *en
(ompagnie de son pere, I'Inge-
nieur Harry Tipplhouer uui
s'etail rendu a San Juan sur la
demanded de S. E. le President
it 'ie de la R6pubhlque, en vue
dealer chmcher son fit].
Ils etaient acacillis ai l'Aero
port par le Ddputi' Iukner
Cambronne, M. L irn:trLinirer
Ad6, Chef de Division au Dt1-
partement de l'intrieuo. du Ca
pitaine A. Azor, Chef du Scrvi
ce .d'Immigration de lh, Police.
ls 6ltaiettn ensult( condait
au Palais National ou le Lieute
nant Tippenhauer a faiLt IS.
E. le Pr4sident a vie de lit Ri


publique la. relatiotu des c rconss
dances dans iesquelles il a ita
mel6 aux evenements des 2-1 et
25 Avril et de o'entrcplt i ,s
mutins des Garde-C6otes.

Des le debut, Tippenhauer,
ayant protested contre l'entiepri
se insens6e, fut, d'it-, mnis 0 l
surveillance sous la cardi (,
deux mtartns arms. 11 a it
d'impolartanteso .cllarationt doul
soulig-ne le Directeurtart Nou-
veau-Monde qui 6ta:t present
lors de 1'expose du Lt Tippen-
haucr il 1-essort quun 111complot
Sivilo militaire tait en prcpa
ration, que Cayard comptait
sur le concourse de forces mil -
ti.ires t rrestres.

S. E. le lresubit l)uvalier i
form tin.m, nn ssir 'nq-
te.


La Vie Internationale

PARIS (AFP) noise.


L'intervent.on :anmericain au
Cambodge, la menace ou1
peut-ftre d6jit la r6aqit6 de 1t
reprise des bombardements A
jn6riains centre le Nord-Viai-
nam dominant lesa irestectives
internationals.
On attend pour aujourd'hui
une declaration du gouverne
ment Sovietique qui est rest
jusqu'h p.dsent prudent. Le
Nord-Vietnam fera une declara
tion ce martin a Parl's par la bou
che du porte-parole de sa d616-
gation a la conference sur le
Vietnahn.
Le actes de guerre does 1:-
Lats-Unis exerceront une influen
-e grave sur la conference a dU
clar6 hier S Hanoi, M. Thant,
Secr6ta ire General de I'ONU.
II a announce qu'il 6noncera de-
main ses id&es pout' cnmpechilr
la guerre du' Vietnam I'englo-
ber toute la pininsule Indochi-


I semble que ce oit dej.L
bien tard. Les troup(s Amo i-
caines (30.000 hommesi paousul
vent leur advance au Caiambodge,
les bombardiers Amerinains tilt
fait leur r6apparition con force
prise des bonbardoments massi'fs
sifs de Hanoi. B mbardements
isolds de protection, dit Was-
hington. Le fail reste en tou'
ras que le Secr6taire Am('ri-
cain a la defense. Melvin Laird
a menace dts Samedi Hanoi dei
la reprise des bombardments
Ce serait la un tourniantl (ti-
tal dans la guerre.
L'opposition Intcrnationale
aux initiatives du Pr6sident Ni
xon ne so d6ment pas (ho pr,'-
mier Ministrie Suedois M. Olaf
Palm le Marechal Ti o, les Ti-
de- Unions Britanniquesont jtnte
'leurs voix i .un hourr sans
suite page 4 colonne 8


AU CONGRESS DE COSMETOLOGY; E

Allocution prononc(ee


par Paule Nicolas

Educatrice Techni nne n Communautaire Education
Eduotion Esthtic'enne.
AVRIL 1970. ne: il s'agit de nos diligentes
ouvriores et de nos admirables
Monsieur le Repr6sentant du paysannes.
President h Vie de la R69u- Ce n'es pas que nos soeurs
blique,' de l'arriere pays ignorent le
Monseigneur l'Archevgque, aouci de plaire ni la recherche
Mesdames, Messieurs de la Beaut6! Au contrairel
Un soir, la Docteur Raou'. Certain pefits colibris ties
PIERRE-LOUIS dans une al- oiseaux-Mouches de nos jardins
locution a la 8Ime promotion succombent chaque jour sacr-
d'61hves de l'Ecole Tech)ique fids nu desir. d 614gance inner
de Cosm6tologie leur affirmait chez noos paysannes.
que 80% des Fe res Haitien-
ned ignorent en tore le studio Un historien rapporte que la
de Beauty. parti qu'une nTgresse creole sa
Quelle eat do cette grande vait tirer d'un simple madras
majority de co patriots, aux- rendait folles de jalousie des
quelles, lea soin d'Esthdticien- francaises venues de la m&n-
Ies no sont toujours pas dispen- troDole.

Votre l'ave devin6 rsan pei- (Voir site p .age8)


Inta tans


par Claude Dambreville


re Saget, cotptotble cn chetf ie
1.0' Sal , o.- sa ifenin. -0r0nt par
lis pour l'Europe. Its sont allies
voir leur fils Eddy qui reside
en Allemagne, et don't la fem-
me est Line alleliando. 11s sent
allies voir egalement leur petit
fil Pierre qu'ils ne connaissent
pas encore, et qui a vu lc jour,
il n'y ia pas longtenmps---Mrrrr-
sieur et Madame Saget seront
de retour dans un mois et demi.

iladaite Suzanne Georges
cst repartie samedi martin pour
New York. Elle y reside depuis
quelquet temps. Elle vient d'a-
a1 i amois de vacnist dtes
plus agr'ables au milieu d.s
siens. A l'acrogare, elle a edt
salute poar Madame Pierre Ma-
thieu, sa sour jumnelle, et par
d'autres parentss et amis.

S:amed;', i bord d'un Fiesta
Jot do la Caribair, est rentr6
Mons:etiur Ren Kerby, visiteur
medical. I1 est attached Il
Maison Guiiy De Delva, qui re-
prsente en Haiti les labora!iht
rets tlarke 1,,tis. ToIte",s Its
six senmaines. Ren6 Kerby soe
rend dans certaines Iles des An
tiless, t vistte les medecins
datt .'o ihoLt do los re.tseigncw H
fond sur les prolduits Part: P:I
vis. Le s6jour de Rend it-I Sfte,
'r a 't dutt1 t6 ze jours.
S x x X
Monsio, .r ari, Ato t '-t
d(toratur, tLandis quela t fen-
mue Mari e et secrtaolea Ce syni
pathique couple l'de tLouristes a-
nl'r '':n cest arrive au pay0 1
sanwot. tt a pris logement it
I'H6tel 1i11o Lbld. Les Stewart.
qui habitent Newark, passpront
doze joul's (n Hai l.
xx
.Mainnw fhiqlaine Sitcher
s'vst rilue oit Miamii. Lli 'vat
all I chorohl o sa petite-fille SteI
phonic Dntts1. Son s jour duro-
ra trois jours.
Monsieu: Serge Braudio, At-
tach6 Culturel id, I'Anbassatle


de France en Haiti, a pjcueilli
saimedi martin a l'acroport Mon
sicur Yves Daudet. Ce voya-
geurt qui en est a son troisi,-
me voyage ici, restera troi.
jours sous notre cie0. Monsieur
Daudet est Professeur de Droit
a la Martinique.

C,'.t voyagcuset loue lmenua
qui portait un parntalon jaune
des plus seyanms, s'est rendue
au Canada. Le noin de cetto .s
grea.ble personnel, c'est Mari -
France Marhine. Petodant cinq
ans, elle tudiern l'Interprota
riat it 'Universiti de Monteal.
Marie France possete d6ja
l'anglais. Elle l'a cLudie Pins
titut llaitiano An-,ri-.;..
lx x
Madame Monique Juliot, qgi
repr6sentE ies labh.ratuores 'yo
centre et Daniel Branet aux An
tIlles Frangaises, est arrived i.-i
sani-Ji matin. Elie est accontnt
gnee de son maria, Monsieur Jn-
Marie Juliot, foictionnairc. Ces
voyageurs ont et actut illkis par
Monsieur Alolp e Ablrahla, it
lirsentatos de ces o tn tes laho
ratoires en Haiti. Monsieur et
Madame Juliot sont desctnidus
t I'Hbtel Choucounei. Us Irest-


Michel Ch6maly dtat it 'I'aro

cousin Eric Canez. Celui-ci
passer quelques jours dt va-
cances dans le pays. LDploni'
en g6nie m6caonique, Eri hati
te Porto Rico depuis dix sept
ans.

(8, avec mon maria qui est de la
Teleco. Je pars ce matiu avrt"
mes trois enfants Francois,
Jean-Yves, et Linda. Je suis Mal
ainme Camille Authie..s Cetto
canadienne nous dit que son
lon(r sejour en Haiti a 6t6 for-
midable. II parait qu'elle s'est
fait beaucoup d'amies. cominte
tenu du group compact qui 1'en
(Suite page 4 col. .1)
)


LES SPORTS

Non! Le Volley -Ball


n'est pas mort

Par DADOU


COBRA : COUPE
BONHOMME EN l'OIll.
COBRA BAT ST-LOUIS 1)1
GONZAGUE ; 2 (15 10
9 15, 10 15. 15 5,
16 14)
C'ektl devenu conversations
courante; on en parole dans tous
les cercles. sportffs : cette ma-
ladie. qui brusquement a frap-
p0 notre Sport No. 2 On i eShsi
d'n trouver les causes on a
appliqu6 toutes les thdrapeu i-
oues, le meal semnlo tievoir rti-
ter chronique.
II est r,'ellement tnavran't de
constater cette desertion" cruelle
des states de volley. Oft son;
done les jeunes d'antan, qu:
domme des guerriers enton-
naoento leurs chansons de gloir'
pour porter du bout des b a't
leurs favors? Ofi sont-ils oes
jeunes copains pour qui, le
Vendredi du College St-P:erre
semblit- ftre presqu'une habitu
de? Ont-ih d6couvett spontan6.


ment qu'un match de volie0 nee
pouvait plus constituer un 'le-v
meant de detente? Ceci pourrait
8tre vral dans la measure ol on
les d6couvre toujours plus nonm-
breux au Stade Sylvio Cator.
M6me les gracieuses demoiscl-
les qli constituaient A, ulles sout
les un spectacle semblent don-
ner leur preference au foot-ball
puisqua nous les voyons tries
souvent au Stade come hotes-
ses. On a beau se casser la ti'-
te, la iralit6 demeure a vivante
terrible avec son spectre gTima
cant.
Faut-il en rcherche les cau-
ses ? C'est r6ellement un chic.
Dans tout Spcrt, la diminution
des affluences peut sexpliquer
de deux fagons principaleaS -
ou bien 'par le manque de r6-
sultats internationaux, ou bien
encore par la baisse de la qua'-
lit6 du jeu : Toujours est-il qua
sur ces 2 considerations, il n'y
S'pas de raison de saalarmer
car il n'en est rien.
(Voir suite p -age )


Ouverture du '
Festival Beethoven
a Bonn
BONN. (AFP)
Le festival international Bee-.
thoven 1970, marquant le bi-
cenienaire de 4a naissance du
compositeur a Bonn, s'est ou-
vert semedi, dans la Capitalec
tie l'Allemagne Feddrale de-
vant un asditore ofi figuraient
notamment de nombreux repr6
sentants du Corps Diplomati-
que en poste i Bonn.Le pianist
Wilhelm Kempf a interpr6t6
les plus. c6l6bres senates que
Beethoven composa de 1804 Ai
1822.
Des oruvres de musique de
chambre sont pre6vues au pro-
rramme du premier cycle -
prendnt fin le 8 Ma'i de ce
festival.
Au course du second cycle, se
tituant en saeptembre prochain,
les orchestres philbarmoniques
de Vienne et de Berlin sous la
direction respective de Karl
Boehni et Herbert Von Kara-
Jan, executeront lea oeuvres or
chestrales les plus. cel6bres de
Ludwig Van Beethoven.
Durant le troisieme et der-
nier cycle de ce festival qui sa
ddroulera en Ddcembre, mois
de naissance de Beethoven, se-
ra notamment pr6senitA le seul
opera qu'il ait 6crit, cFidelioa
Trente concerts au total sont
privus au course de ce festival
Beethoven dans la ville natale
du musicien.


Les Temoignages



d'attachement au



President Duvalier


Port-au-Prince, Haiti
Le 28 Avril 1970
Monsieur le Pr6sident i viw,
11 y a 60 annees que je vis
,n Haiti. J'y suis arrive stias
le Gouvernement au lPretident
Antoine Simon.
Durant ce temps, J'ai cLu I 'U
casion d'assister a un sa11ri
d'vnicements heureux ou mal-
heureux. Et au moment oi j'e-
cris, defilent a mes y.Ux corunme
des sequences qinmi.atog aphi-
ques, toute une s6rie de fails
de i. vie national, de nmme
que le souvenir inoubtlable
d'Homimes d'Etat qui ont su sc
hausser au niveau des situa-
tions les plus difficiles pour as
surer la permanence de la Pa-
trie Haitienne etL ., nstitu-
t ions.
Los lotaiers VtU'!Itn1eh. iS0t1t
procure t tous 1unc luis !de lus
l occ.sonU d'apprec;er to, eo11ra
ge exceptionnel drnt Voans L-
vez fait preuve. Aussi je nI
fais Ic devoir de Vous ln'liciter
pour cette nouvelle vlilti 1lt,1
assure I, IItaintienLi, to Paix
i la faveur de latuellle peIventI
continueria', tec d6wloppit'''
Commerce at l'InIh..tri'
Daignez agrtie, Montsi'ur 1(
President h tie, iti"(- ;hionit.ges
cheleureux et rececez 1'expres-
sion de on-tes sentiihicllts ,nc"c
tibles.
Oswald J. BRANDT
Son Excellence.
Docteur Frangois Duvalier
President i Vik
Palais National.
x x
Le 28 Avril 1970
A Son Excellon..L
Monsieur le Pr6sidient i Vi
de la Republique
Palais National
Monsieur le ProdiidIt
J'al suivi avec une ferntitv
admiration le Coura-e sans
faille don't Votre Excilneti c;
une fois de plus daotnt' l'xtt
ple s la Nation au t ours tis
evenements liien,'r.iblls deI 2
et 25 Avril.
Votre calmh' inlll)Ci'irl)al'lo
dans la tempkte, I'ingeniosit6
employee pour (ioueir i con-
plot et fire tournci l'iosue ,di
combat it l'avnltage di; oetr-
Chire Patrie, ttmo;g.-etin de .il
trempe d'acier tic \ toi- ni'"-
rament et de Votre a1o11r oi.4al
nel pour cette Terre ''I:iti et
ses Fils longntitp. pol 0Iu1\i
par, on sort eontrii., 11,1,ii itt
Providence a hauieusenenttt sui
citO itla Il tec do e e Nation l 0
6prouv6e on Cihc' Il" lot Vs' %
de la lign6e du .i6niv Trans 'n
dant de nos Grands Anettrt ,
pour la d6fendre et la uidrr.
En mon nomi et en cesui ,l
tout mon personnel permlit';.-
fioi, Excellence, Ic o I1:-
ter pour les nonib,-s,'s r l-
sations de Votre GocvLrnenii'i;l
et pour les luttes h6doioucs qui
vous avez victorieusn.iit noe-
noes depuis 13 i.ns dans le .des-J
sein d'assurer a ce people la
Paix, condition' indu itnn.able ah
tout progr0s 4conomiiqna et so-
cial.
Je Vous prie de -role, Mon-
sieur le Pr6sident, c. mets sen-
timents respectueuscimenL d(-
vou6s.
Albert SILVE'RA
Directeur Propridtairc.
xxx
Port-au-Prince, le 28 Avr'l 1:)70
Son Excellence
Dr Francois Duvaiier,
Pr6oldent k Vie de la
.... -s_ t,.-i . -

Republique,
Excellence,
Palais National.
J'ai v6cu des heures angois-
santes en constatant l'infamie
de la conduite des hommncs du
24 Avril qui ont fait semblant
d'oublier que malgre ia 'd6roba
doe des uns et des autres Voust
accomplirez l'Oeuvi e g"gntcs-
que que le Destin Vous a con-
confide : R6tablir Haiti dans
toute la dignity d'un people li-
ber6 de la misere et de l'anal-
phab6tisme. .
Ma confiance cn !'avenir de
(suite page 4- cololne 7)


L'Article de
(Panorama),
UNE JEUNEI!SSE DE ANS
Hier, ;er lai, marqu-.i. le
75cme antiversaire tc la lonltu
tion du Doyen Ue la presse quo
Stdienne : Le Nouveltist. Bel
Age, et experience c, rouv4e,
puisque 'un et o'eutrc -e rap-
portent s des perioictr tran-
ch6es de notre 'hiatuirc. Et de-
puis aujourd'hui, Le Nouvellis-
te commence sa 76niee annee.
Avec entrain, il se n.cut dana
Iv monde actuel, count hier, il
s'adaptait aux condiwansa de la
Lonjoncture. Le Nouvelliste n'a
pas osulemcent vecu, pour re-
prendre le mot c6lebre du Con-
ventionnel : il a su etre utile,
et, 4 bien de traits prts, n'6st-il
pas vrai de dire du Nouvelhltl"
qu'il repr6sente, pour la prcsse
haitienne une institution ..
75 ans de batailles, ',,) ais
l'engagement dans un ctUIS OU
!'autre, 75 ans d'cxpr.-_s.uon au
service de la con tiunauti eL do
meilleur service don't 01. puisse
rover : contribuer i la construe
tion harmonieuse dQi la 'socitdt
haitienne et. la fire sortir de
la confusion de la Ccmmunaute
pour entrer dans la sy5mtrie de
la Collectivit6. Sans revendi-
quer aucune ligne doctrinale et
'ne comba-ttant que mistes, qui conspirent, centre
1'bquilibre national, Le Nouvel-
liste a pratique sa tidocti tne', h
lui, sa tdoctrineo propre : la
confrontation de la Ilosigm, du
hon sens ,ou meme tilt seni com
mun aux faits, a 1 realit'e.
Le Noavelliste s'est faith et
continue d'6tre le nuitor de cit
rdalit6. Il ia dde,'it, 1'i laire,
en dtgage parfois les contradic
lions, en note ,souvent les con-
trastes choquants, mais jamais
pour d6truire, mais' jamais
pour demolir. L. Nouvelli,.--
n'aime pas l'esprit de syscine
qui rejoint le sectarisme : il
vout stre un point ae rencontre
et ainsi s'expliquc et se justified
.on sens de la measure. Los grecs
qui se connaissa.ient ein mesurr
recherche de l'6quilibre et !a
civilisation grecque si puisstan-
te, si seduisante nous frappe
par cette measure.
Le Nouvelliste ne pratique
pas cet esprit phijojsophique-
ment, mais il tient h garder le
ton, Ai ne jarmais l'enfler. Aussi


Football universitaire: _


Le Temps des realities

Medecine et Leconte : Depart en fanfare


Aucune competition sportive
n'avait soulev6 dans le pass
autant de coonmentaires que ce
championnat de football uni-
versitaire. Des declarations in-
cendiaireg, des revelations sur-
prenaidtes sur I'alignement de
telle grande vedette, 4taient
minutieusement pr6pardes et
lances en vue de battle 'ad-
versaire avant meme qu'il
n'aie sorti de ses vestiaires. Cc
des sportifs puisque le rytme
la faisait, bien stir, 'affaire
des entrainements avait etd ac
celery 'mais encore plus, cela



Au Jour

le Jour
oDES JEUNESs VA DE
L'AVANT
S'd y a une nouvelle qui peut
fair plaisir aux millers de sui
porteurs du Jazz des Jeunes,
c'est celle de la prochaine cons-
truction d'un 6elgant Night
Club dans sla zone si attrayanle
de Mariani. Le Maestro St Au-
de toujours june et enthou.
biaste, est tres optimist vu ls
contours promise par ses collabo
rateurs et ses amis. Le Jazz
des Jeunes s'efforce depuis des
decades de fire revive la vraic
Musique Haltienne et n'hesitera
devant aucun sacrifice pour rea
liser un si beau project. Tous les
secteurs du Pairs, tant de la Ca
pitale que de la Province, secdn
deront les efforts de ces popular
res Musiciens. Nous formons
des voeux sinedres ppur la re6is
site doe ces Artites qui depuis
plus de vingt cinq ans nous grai
tifient de tant de jo'e et de
plalsirs.
L'ASPHALTE S'EN VA...
Le cri d'alarme que nous a-
vons pouss6 la semaine derni,-'
re en fAveur de la Rue Dehoux
a Ot6 entendu et la chaussee
r6ear6e. Tous nos compliments.
Cette fois nous signalons le
mauvais 4tat de celle de la voie
dite Ohemin dea Dalles. D'avan
ce DuI rcimntonu.,.


avait contribud i animer les
debals eth laisser augurer de
bons debuts pour ce football
superieure
Ce conditionnement psycholo
que de l'adversaire, indispensa
ble aux grands success, fut
mainthnu et mame accentu6
jusqu'au d6fil6 des 8 equipiems
participants; on rivilisait
d'imagination jusque dans le
choix de la disposition des cou
leurs dans les culottes et mail-
lots. La faculty des Sciences et
la facultO de medicine se fi-
rent particulierement remar-
quer; on sentait 'qu'ellee vou,
laient frapper fort les 6tu-
diants du doyen Latortue, Ocla-
tants apparemment de falcheur
physique dans leur tenue cCoho
pas direct 6taient pr6sddes de 3
joliees demoiseles vetues aux
couleurs de '6quipe. Parmi el
les, on remaiqualt Miss Joli-
coeur irte-drapeau remarqua
ble par son 61egance et sa odd
march mathdmatiquesn.
Cependant, on n6gligea tout
pour fixer les i card-s ur les
modecins, quand a la fin du
cortege, ils firent leur entire
sur ,la pelousc; les coloses-foot-
balleurs de cette faculty pas-
s rent inaperiu, car il y avail
un spectacle plus int4ressant ao
(Suite page 4 col. 5)


Retour-de
Jaaet Louis
Nous avons revu avec plaisir
notre ami Janet Louis; Direc-
teur Proprieta.ire I-- aIn Coliitu
bia Tiavel Service. 11 eat ren-
tre samedi d'une tourrit e dans
quelques villes des Etats Unis,
don't New York, Philadelphite,
et du Canada.
Ce dynamique Directeur d'A-
genice de Voyages est en measure
d'offrir .d'excellentes opportuni-
tIs a nos technicians et profes-
sionnela ddsireux de travailler
aux Etats Unis, pourvuo'qu'ils
soient qualified.
Nous fdlicitons notre ami Ja-
net Louis du success dd sa tour
.nee, en lui renouvelant nos
vowu de flwiteM ; .bwrg=


ses 75 ans lui valen(-ils baou,---

nme, oui, mars un 1o'tE,"s eical-
culable de acynpatllisanT,, ar ,
avant tout, la function du jour
nal, n'est-elle pas d'Informer,
de Renseigner, d'Eclairer, dans
le sens le plus large ?
Le Nouvtiiste n'a jamais tra
hi cette function. Ei il continue
'de l'accbmplir ave, li mime up
plication.
A l'occasion des 7s; ans de no
tre cone notre voeu eat qu'il
continue a acccmplir cettt lone
tion avec la munie jeunesc, it-
vec le m6me cens du renoLvelle
ment et de P'avenir.
O x x

L'Article du Matin,
MAI '890 MIAI 1970
cLE IOUVELLISTE> PANS
L'ANNEE tDE NOCES DE l
DIAMANTi
Un grand confrere acquiert
ce matin le privilege d'etre Une
Institution Nationale :-Le Nou-
velliste, fond6 en 1896 par le
grand Henri Chauvet et Chera-
quit commence l'annde de ses
Noops de Diamant avec l'opi-
nion.
Autant dire que la f6te sur-
classe la dimension d'un ev6ne
ment Hmitie a la joie confrater-
nelle pour rexetir un tcut au-
tre caractere. Celui d'une com-
mntmoration sensationnelle a 1'6
chelle du pays.
Une journde fast pour la cor
portion des journalists hai-
tiens Toujours heureux, ils
sont de se trouver aux c6t6s du
Doyen cheque ler Mai pour
m6nmorer avec les inteilectueTs
de son equipe les luttes naguZ-
re menkes, les dboires rencon-
trdes et les victoires remportees
depuis 74 ans pour nimaintenir le
journal 'ive,: ce prestige, cette
influence, cette autoritl- incon-
test6e et incontestable qui lui
valent la consideration des hon
netes gens et sulrtoit fies patrio
tes et une audience initernatio
- nale large et fiddle.>
Le Doyen a dtic drcit : ce
respect et cette estinme" autant
qu'i ces devotions, ces amiti6s
et des admiration. Surtout que
chez le confrere ie ton est ton
.jourg measure, conciliant et que
des clerks de la valour et 1-'
l'6ducation de Lucien Montis,
de Mme Max Chauvet, Gerson
Alexis, Antoine Jean, et d'6mi-
nents Ocrivains, ses collabora-
teurs n'ont jama.is donn6 dans
les injures gratuities, 'injustice,
1'exag6ration et des attitudes
outrancibre' pooro' et centre des
citoyens.
En ce ler Mai nous avons
une pensce pieuse de gratitude
pour Max Chauvet a trois moist
d'u premier .,nniveriorie lde sa
mort subite au mois d'Aoft
1969. Malheureux pour nos con-"-
freres de la Rue du Centre
qu'ils ne puisse evoquer u0e.
son souvenir et son ombre.
Ad Multos Annos Vdenrable
Doyen.

Les voeux de
I'Ambassade
d'Argentine
Port-au-Pce le 4 Mai 1970.
Monsieur Lu(ien Montas,
Director diu Quotidien
<,Le Nouveiliste>
En vIlle
Monsieur le Dire"'ir,
A l'occasion de o: nouvel nit
niversaire du gi tidien '- qt.e
vous dirigez avec tant de press
tice. je vous prie d'agrdoer mes
sincres f elicitatitons que vous
voudro. h1111n" tendrc iltouso vos
collaboratours, on mitmit tens
que les voeux qu, ie fomnile
-pour lo succs crois-tnt de Le
Nouvellistes
Recovez, Monsieur le D'rec-
teur. ,s 0 suroin-,'s I de11 r tis
haute it de ma disinguee consi
duration."
J'ro t-iz .1Li MORATL
Chfiatji1 d'Affaires a.i.
(A suivre)


Ephemerides


Haitiennes
1 Mai

18.1-41 Hdrard Dumesle est
oimbarquj hi Port-au-I'r:nce sur
un navire anglais. IIrarrd Ri-
viere, partL de Drouillard 1'y re
joint.
18.67- '

Le titre die Protecteur de la
Ilpublique est d6f6r6 par les
cris du people a Salnave qui
Placcepte.
1868.- Le Pr6sident Salnave
revient i Port-au-Prince sur le
vapeur de guerre le Sylvain.
1876 Dderet ordonnant le
s6questre des biens de Domin-
gue et de S. Rameau.
1882 Naicsaaca ih Port-au-
Prince de Christu.n Regulus,
poete.
1913 Electioi de Me Mi-
chel Oreste a la Pres-idenc oi
la Repubiique
1933 Arrkt Itelituani une
B .>Muil MI>>>-


No 28.070


1.


75Bme ANNEE


A 'occasion de notre



75eme Anniversaire


`-- d~-'..----- --C1-`---rr ..*`~..~--~~I~~~--~- ----------~---------- -----,---- -- --~ ------~ ~ -_ -.-..,~-,I --- --- --.-. ~_.~____~_ _.


) _ :


MMM , ) I , ;,Rvwm "glliu


-i




PAG I -


UITE


Pour vote BEAL

S c- les spdcialitds


Gelbe Royale :: '.::
stabilisice *:-

Cremes de jour et de nuit.:. : X.


Crme miAue.
Crime hydratante.
Toniques et Lotions.
,Crtme dinmaquillante. 'N
Lalftde Beaute. e T
Savon. .
*nagd -
Brillantines. "-


C oime 37 pour a beaut des mains. ..
50is llcence ,
SProduits, mis s point
per I bologiB.s. de Bd e


Un product licence APIS 'do Boeefw I
de Gelee Raoyle stabilis~e offre la garantis da q
et d'efficacit6 qui depuis dix ans roit la ipug4fion moe
de la marque."
SLoboratolrei SANTA 2. avone du 11 Nomembo, COURBE



Joseph C. Valmn6 et Co
Distributeurs.


MEXICO


DANS NOS CINEMAS

AU CAPfioL aX THKAT U


Laund a& 6 h. et 8 h. 80
Ma & 6 h. et S.h. 80
LB ENARD-
Etntree Gd... 2.60 et 4.00


Land i & h et 8 h. 15
LB TRIOMPHID
DYEL CORDOBES
Entre6 Ode. 1.50 et 2E0
Mardi a 6 h. et 8 h.
^-I'EATININE


OPERATION TONNEERE
S Entr4e Gdes. 1.50 et 2.50
CENTRE CULTUi EL -
AumuliuUM AU PARAMOUNT


Notre Joune volley ball n'a
eu & d6enare sene hancess our
Ils pnn international qu'ln deux
Soccnainoa, touban deux Uans lae
championnat ford Lentre- A-
mniique et Coaraues. bana avoir
decrocne la lore on la inome pla-
ce, les runntate lurent excel -
lents maigro e inatiptaution it
l'altitude (Mexico): une in6 -
dalile do bronze pour la 1ore
participation avec des success
reconfortaiints Pur do nombreux
pays au passe prestigieux.
iOn ouait dernier, aes gaming
opfrant edecgr en categorie ca-
S aette (16 ans) alignea deviant
des proesesipnnels, ont brille de
mille feux battant notammient
Ie Guat6mala, Porto Rico, Pa
nama. En fallait 11 plus?
En ce qui concern lea niveau
technique, pr6cisons tout de sui-
te quo m Ies grands nome Da
nacila, Domono, bernaeil, Pain
lat sp son, Argant ont gagne d'autres
rivel ou ont accroche edprs at
w c reuint ea Jeuneaie qui n'appel-
lent maintenant, eorges, arei-
son, Mompoint, -Faublas, talent
lei moilleurs our la plan indivi-
l axa duel; Wile ne sent pas aeui po
|ualit pulaires que leurs aines, c'eat
S tout s implement parce que Ie pu
blic qni lee aasialt eat beaucoup
plus restraint.
VOle) On pourrait objector le nau-
frage des grands clubs tels Que
Speed, Leopard, USL et plus r6
e mmennt encore due Petit S mi
naire. Moie tout ceci nest que
la consequence du desintaresse-
ment des jeunes pour ce sport,
aux vertus, pourtant bien ita-
blies; En effect, tous les grands
clubs qui edescolaria ient oen
quelque sore le volley ball ont
di tour a tour d6clarer forfeit
par manque d'effectic Le plus
spectaculaire et plut stre le
plus lourd de consequences eat
celui du-. S6minaire, qui non seu
lenient est ditenteur du tro -
phie, mais encore leader avec
6 points sur 6. Raison: 1' equipe
n'a plus que 3 joueurs en lre-
division Imaginer un ins -
tant que le Racing se retire de
la Coupe Pradel parcel qu'on ne
peut pas trouver 11 footballeurs
A-t-on jamais vu une equipe
bien place pour le titre de
champion subir une tell sai -
gnee parcel que certain joueurs
ne veulent plus jouer alors
qu'ils n'ont pas encore 20 ans!
La quality du jeu, na pas
baiss6, disons nous 11 fallait
6tre au- Seminaire, hier spres
midi, pour ce mettre i 1'6videa-
ce. Devant une poignie de 100
fiddles on peut citer les noms
St Louis et Cobra se sont
battus durant pris de 160 minu
tes, dans on match 6poustouf -
fant, of le rnsultat comme l1'at-
teste le score, fut uncertain jus
quis Ia fin. Ce fut une rennon


Ire do haut nivesu toohnlque o t
la clMse asi4 acteure prmountIL
tous les renverse ts ae si ia-
lion. jos aeux cotes, on jouan
avec uorce at finesse: Aux sma-
shes bouslts sBueededient coa
lunts iU Vous casser la basin.
Dans un camp, 1 y Avait un pe
it ticau, a'soure Lieorges, aont
la caricueraisque essenielle est
ne tromper spectateurs at adver
saire, tlellement soft sens de
fmiprovianoon lest pouBse.
Dans I'autre, Cobra, c Ltait
Manno, avec touted la technique,
toute experience qu'gn lui con-
nait; Et si Mannso a eu raison
finaleinent des jeunea coups de
Lamnartine, c'est uniiquemoent
parce qu'il fallait avofr un ga-
gnant:
lecapitulona les' faits de ce
maisen: AU Loer oet, Uora d6 -
part tameous baLaane; ab Louis
reagpt, maiB la reacuion eat trap
fagle et uAcora abnen 16 D- l
grace aux smahe i de Dany
xompoifit,
Au lo met, Alios, Phbidrn
Gary, Briteon, Vd tau en
sonisme outs i',qaio do St -
Louis in altf nent Cobra t
gagnent alsoment 15 1 .V
3ae Net, 6t Louis continue puW
saplapoie at gagna 16 10.
4a 'set Manno at Jn-Hubert
Toussaint se-iachent. St Louls
est assailli de toute part; la d-
fense crave sur le feu de pro-
jecules de Cobra qui fait cava-
lier seul 15 5.
5e set: St Louis ae reprebd
at grisce t Altiae te Gary Geor
geas, on lit au tableau d'aticha-
ge 8 4. A ce mobient, Ie match
eat fausse. L'arbiue pour des
raisons ineomprehansibles, arre-
ta-la parties; cesaJe moment de
mnesurer la hauteur du filet
oh! d'arranger les poteaux.
Les St Louisiens, apres ce re-
pos injustifi6, perdirent beau -
coup de leur allant. A cette pha
se, il fallait plus que lenthou-
siasme pour fire la decision.
C'itait le mntier, le cult, la
technique qui a
pvalent Ie pas. Ce fut done, sous
mI conduit d'un Manno retrou-
vant brusquemerit-toute sa ma-
gie d'antan, a lmontI irrisisti
,ble de Cobra, aseansion qua St
Louisa f 'ima' e de Brisson, con-
testa viveme t iusqu'au dernier
point.
Cobra gagile done 10 14.
Comme vouB vous en rendez
compete, IQ volley ball est en
santI du point de vue technique.
Litiologie de sau n maladie est
ailleurs; il faudra tout de m6-
me en trouver Ic remfee.
Enfin, disons que Cobra a
presque gagnu la coupe Bonhom
me puisque nous ne voyons au-
cun de ses adversaires pouvant
contester sa supirioritl. De son
cote, St Louis est pasne i cote 9


d'an grand exploit i En effect
i seormauon qul es aSiagn6a en -
squor.. Cmpto .iOments pou -
sant encore operer lii -aeigoriu
cadette. .
Souhaituns qu'a occasion do.
la coupe Jianisoy, niotre Volley
mtir retrouve son second soua5
fle.
a'abord, 11i est question de Ia
venue de 1'eqUipe national lu
Panamia: Cela pourrait bien tai
Sre rotrouver aux supporters de*-
sorieurs lI clieinun aesa tades.
EnawUe, le- I oley ball qui ne
pourrait jamaias durer, ail se
prataguait uniquement dans les
beoles congriganistes, fait son
entire dans les lycees; quand.
ceux CL diasposeront anune grand
,o equip., i faudra penner a
lorn a grarider.1es states pour
conlasnr touC ce monde lyc6en
qui suit saea irorn partout ou
lie as prociuifsht.
Nous.devona dire ensuite, que
citt vietoire de Cobra, noun
l'elp4dom Tive"nt. Du point


de vue sportilf, nous avon toeu
jours vu d'un mauvale asl la
pratique da Volley uniquement
a I'6cnel at scolaire. Les bco -
liers du lionment qu'lls avalent
peue Ie bpfc raccrochaient a -
-Irs qu'ils sont le plus suvent
juniors. Que d'eapoirs nous a -
vonH peraus ainsa l La Volley a
inatar uan football oloit silm-
planter partout c'est-a-lire que
-les chamjpionnato doivent bire
organiasbes entire 'do veritables
clubs oat lea Joueurq pourraient
pratiquer en vraie amateurs.
Voyes 'Manno si tous les voIle -
yeurs de sa generation fr6quen-
taient encore lea terrains de
j)eu, quelle iquipe national
nous aurions!
Malheureusement, les meil -
leurs e61nents, mbme. 'lle sont
encore Haiti, sleatiment trop
trop v-yieux.c Volley ball c6
bagaille ti Moune disent :' ila
assez souvent ... oahI
Volley ball, tu rolevas surfa-
ce, c'at Ie voeu de tous les
sportifs


ION STOP


Concours de pronostics de football


Potronn6 par lee firms et marquee ini-
te id. Salves les m oisions sporitive de s d e
Flash Puhlaith. Aehsta cos prodaits. A-
chete. dans ces masons et conserves vo i
fiches dsebat. Vos, cenmles ai des La Compgnie Arienne
points suppl6mentaires en vue de gagner ja plus exp6rimente
une des nombreoae prmhne et peut-tr le mond
ler prix :


Pierre


COLES


j i t S p id a lu s t
do 'abillement
---------- .-- .-*- -----






IL d&infectatrIri)e

D4troit lesa jobe
j Parfam. at purifla.
ED.- *D D -.


3 semaines

a Mexico

Voyage, sBjour et places aux Stades pour
la Coupe du Monde on bieas un deo prix
sulvant :
2Ame prix $ 20W
M8me prix 100(
4mne prix 6 50
,'54me et 66me prix $ 25
7me au nau6ne prix 15
S1lme au 20Tme prix t 10

AiWnI ZTnACM


- -e' -,i -e -" -. .. %









Lea Moteuri Runis S.A.
Luciani Berhnann et Co.
', Les Ford ISM IVM -
Escort et Capri
..... -'. -"* -* .... ...


Lundi A 7 h.
SANS FOI NI LOI
Entr6e Gde. 1.20
- ardi A 7 h.
REQUIEM POUR RINGO
Eritrie Gde. 1.20


OFFENSIVE
DIPLOMATIQUE
DE NASSER-
LE CARE (AFP)
Le ,Preaident Nasser pr6pa-
re-t-il la tenure d'n nouveau
sommet -arabs? Telle eet la
question que se posent. les ob -
servateurgs dana l capital
gypttennne, aprs I'allocution
de vendredi soir. Le Br6sident
egyptien announcee qu'il vensait
de .decider de lancer une vaste
campagne pan arabe, de l'A-
ltantique au Goife Persique,
pour faire face L'octroi i Is-
rael de toute nouvelle aide anm-i
ricaine.
Ce esommet, s'il se confirmait,
*urait pour but, d'abord de r6a
liser un front common de tous
les ltats ardbes pour s'opposer
dans tous les domaines aux E -
tats Unis..
II aurait peut ftre' aussi
pour but de parer i une nou-
velie menace que le Pr6sident
Nasser a pritie vendredi a Is-
rael: celle de crier le grand Is
rael de Herlzl du Nil A 1'Euphra
te, et qui engloberait des par-
ties des territoires de i'Arabie
S'oudite, de l'Irak, du Koneit,
de 1'Egypte et de la Jordanie,
de Ia Syrie et du Liban. Le
Chef de l'Etat igyptien a an -
nonc6 qu'il enverrail des imis-
saires dans routes les capitals
arabes.


Lundi i 6 h. et S'h.
DIABOLIQUE DR, Z
Eutr6e Gdes 1.20 et 2.00
Mardi A .6 h. et 8 h.
EL DESPERADO
Entres Gdes. 8.00 et 6.00


DISCOURS NIXONI
LA PROTESTATION
ESTUDIANTINE T
AUX ETATS UNIS
D'Alain Raymond-)
(D'Alain Raymond) -,
Alors que l'on n'asniste qu'&i
des- escarmouches sur le front
de la protestaton etudiante con
tre intervention (fes troupes
americaines au Cambodge, se.
profile dijh a l'hlorizon une of-
fensive plus important. Le co-
,mit6 de mobilisation estudianti-
ne pour la fin de la guerre du
Vietnam a lance, vendredi de
Washington un appel i des ma
nifestations de masse dans tous
les Etats Unis.
Commenceses ds la fin du dis-
cours presidential jeudi soir, les
manifestations estudiantines de
protestation n'ont eu jusqu'A
present qu'assez peu d'ampleur.
Nnamnoins elles ont 6t6 carac-
tIrisies par un certain nombre
d'incidents et de manifestations
violentes qui ant oppose itu -
diants et policies.
En effet, des e treimistes 6tu
diants oant sacca-ge vendredi
soir les locaux d'urne caserne
servant a la preparation mili -
taire h College Park dans le
Maryland. Aussitot a-pres, le
Gouverneur de l'Etat, M. Mar-
vin Mandel a mobilise quelques
unites de la Garde Nationalc. '


TROPIGAS' HAYTIAN AMERICAN SUGAR
Moates terna m et Roamer
Masciae & coudr* Ea. COMPANY, S. A.
stylo Shleffer USINE HASCO
Oltln* Four k foyer multiple e SOCIETY ANONYME HAITIENNE

Lamf pea & PLANTEURS ET FABRICANTS
chaffeeau Sucre Mi-Raffin6 POPULAIREx
S" Port-au-Prince, Haiti

I a t-________ .sm


Le lait en paedreq



CAMPING GAZ ,

. Lamp.... r6.. c d..... mo I .
SE--I..................... *


DUBO


DUBON


DUBONNET


EOIZ CRINE
Lundi i 8 h. 30
(seance unique)
AL SON DEL MAMBO
Entree .Gdes. 1.20 et 2.00
Mardi a 6 h. 30 et 8 h. 30
UN FUSIL POUR
DEUX COLTS
Entree Gdes. 1.20 et 2.00



De Luxe Auto Cint
Lundi i 7 I. et 9 h.
TEXAS-EXPRESS
Entree 1 dollar Par Voiture
Mardi it 7 h. et 9 h.
LES ANNEES SAUVAGES
Entrie 1 dollar Par Voiture


MONTPARNASSE
Lundi h 6 h. 15 et 8 h.
BARAKA SUR 'X 13
Entree Gde. 0.60
Marri A 6 h.'15 et, h.
ANGELIQUE ET
LE SULTAN.
Entree Gde. 0.60


CINE UNION
Lundi h 6 h. 15 et 8 h.
LES TUERS DE L'OUEST
Entree Gde. 0.60
Mardi a 6 h 15 et 8 h.
BARAKA SUR X 13
Entree Gde. 0.60


Messe de praise
de Deuil
Les families St. Surin Char
lot et tous les autres parents
annoncent aux amis qua la mes
se de prise de deuil pour le re-
pos de 'ime de la regrett6e
Denied Charlot aura lieu en
l'Eglise St Pierre de P1tion-
Ville le mercredi 6 Mai A 6 h.
du matin.
Cett announce tient lieu d'in
vitation.


CINE PALACE
Lundi i 6 h. et 8 h. 1.6
LE RETOUR DE DJANGO
Entrie Gde. 1.00
Mardi A 6 h. et S h. 15
L'HOMME DES FUSEES
SECRETES
Entrie Gde. 1.00

AIRPORT CINE
Lundi it 6 h. 30 et 8 h. 30
CRIMINAL
Entrie Gde. 0.60 et 1.00
Mardi a 6 h. 30 et 8 h, 30
En 16re Partie :
L'ENSEMBLE MERIDIONAL.
DES CAYES
En 26me Partie :
UN HOMME TRAQUE
Entree Gdes. 1.00 et 1.50

CINE STADIUM
Lundi (En Permanencey
LE FILS DE TARASS
BOULBA
Entree Gde. 0.60.

DRIVE IN CINE
Lundi A 7 h. et 9 h.
LA LECON PARTICULIERE
Entrie 1 dollar par Voiture
Mardi A 7 h. et 9 h.
BOEING BOEING
Entree 1 dollar 50 par voiture

CINE OLYMPIA
Lundi (En permanence)
LA BAIE DU GUET-APENS
Entr6e Gde. 1.00
Mardi (En Permanence)
LE DEFI DE ROBIN
- DES BOIS
Entree Gde. 0.60

CINE SENEGAL
Lundi a 6 h. 15 et 8 h. 1,5
LE CHEVALIER
DE PADAILLANT
Entree Gde. 0.60 et 1.5o


Assurez vous a la


Norwch Union

La Meilleure Compagnie d'Assurances
Etablie en Haiti
JOSEPH NADAL & Cie. Representants
C^rwM^^ O KM rmi- 0,,


Mort aux Rats


EN BOULEITES


GIBBONS


QUIL QUE SOIT

LE RAT


IL PERIRA


NOB L V] vlley-ba n' est pas morti
Non 1, Le Tao b y :


Programme du I4undi 4 au Samedi 9 M 9
Conwaltem Votne Opmeehltor :
LUNDL.............. 9h.41h. 4 QUALITEX
MARDI............ 9h.lh;. a QUALITEX
JEUDI...............9h.&a1-h. FOOD STORE
VENDREDI.......,9,h.i1h. ai FOOD STORE
lDEMONSTRATION tous les jours nur rendez-vous
A CASA POMPADOUR
-Apaisez la soif de votre Visage... Avec Skin Dew
S de HELENA RUBINSTEIN


POUIVOTRES|CpiT[

La 6ourt4 a. pour ainal dire, 6t6
k iwapori4 MI pnou 08 Goodyear.
Oft* i m 4dpaulements arrondl,.
I vlsmgM sont plus *Ore, la con-
dults plu prtola." L'entollags ST.
pkh rtoletant quo I'0olor, so moqus
do shoot de l'dchauffemenf pro-
voqu per un oondulte sportiv.
Le pnM, 08 vous offer plus do kilo
i e sMns oo ter plus chor &
rstoL. Voy. votre oonoslonnal-
SGoodyear *d vous avez beaol
ib pmw powvows volurfc



16- ODIFEAR




-o WPAVEL


IIIIIIIIIIIIIIIII II(II 1 I I I I


31


40 40 OP 40 4p w --- o w 0001


P40 - - 10 dil 4P- -- -


qcrmme-dpnhfHveau GIAROOL


1 .


Acit-up et& Interithtuw-
h mi.


1





LtW I *4- MAt 10O


44LN NOUVEUMME


RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


VOTRE'HOROSCOPE
PaTi Fnu e. Drake'





uselent I" austr. pour domtai.I"fop asqevw
Drait d" reprealuct" to~l tal*o pos'uiol riewe.rd
*prdiif Kistg Frsturos Syarsol..s Exab~inois
,LLN NOUVF.ZJSTE
MARDI 5MAIJ197b


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Vous 8tes une de ces
personnes.doules qui ont des
id6es originals ou exception -
nellea quand elles vous man -
quent le plus. Le jour de bril-
ler eat arrive.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Tirez le mgilleur par-
ti'de vos iddes vraiment excel-
Isntes st precise, des plans so-
ltides, pour vous assurer le suc-
ecB, Acccntuez Is cti. positif
de vote riflexion, Combinez
I'intUltut(i t hIa connaissances.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Etudiez les propo-
sitions nouvellcs sous tous leurs
angles mais ne craignez pas tin
connu. Familiarisez vous avec
votre possibility de r6ussite ou
avec son absence. Etudiants et
voyageurs favorises.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Suggerez un en -
tretien si vous pensez (ou votre
.iterlocuteur) qu'une amlliora-
tion puisse en decouler. N'a -
yez pour but qu'un ideal 6leve
et faites confiance a la bonne
volonte du prochain.
24 JUILLET AU-23 AOUT
LION): Avec peu d'aide plane
taire, il d6pendra de vous de
bien faire votre travail et moe-
nor vos affaires persoinelles.
Acceptez vos obligations avec
Je sourire et pouriuivez aver,
foi..
24 AOUT AU 23 SEPIEM-
BRE (VIFRGE): Vous aurez
une journ6e productive et agea
ble si vous faites de votre
mieux. Mais n'entreprenez pas
un programme si charge qu'il
ne laisse aucune place A la cr1
action ni h la detente.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Ne re-
jetez pas 1'exceptionnel pour la
seule raison qu'il l'est. Si vous
cherchez sincerement les incon
vlnients, ct que vous n'cn trou-
viez pas. acceptez la nouveaute.
24 OCTOBtE AU 22 NO -
VEMBRE (SCORPION): In -
fluences planltaires contras -
tees. Soyez constructif en vos
plans et tenace en vos realisa-


AVIS
MASON MEUBLEE
A LOUER
(Place Boyer P4tion-Ville)
4 Chambres 3 Salles de
bain Salon Salle a man-
ger 2 Galleries RAservoir
Machine a laver Piscine
Grand Jardin
Pour renseignements compl6-
mentaires 6crire i Max E. V'il-
lard. P.O. Box 333
Port-au-Prince


tions. Un system souple est ab
solument necessaire.
23 NOVEMBRE AU 21 DE.
CEMBRE (bAGI'IIAIRE):)
Travaillez efficacement mais
mettez un peu de nouveaute
pour rompre la monotonic et
rendre votre tAche plus gait,
Vous pouvez renouer une ami-
tiW ancienne.

22 DECEMBIE AU 20 JAN
VlER kCAIRH ORINE): Un
peu de ipeta isme est h crain-
dre, Ecartez le ainsi que touch
ce qui pout nuire i votre intel-
licence et is votre nature. Si
VoaS tae. utilement rctif, la
journle sera bonne.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Bonne
conjonctiun. Le sesitinient et
1'art sont favoris6s. Examinez a
nouveau vos projects a lointaine
echeance et mettez les sur une
base pratique.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS). Elaborez tot vo-
tre programme et n'en deviez
que st une meilleure combinai -
son se prlsente ou est d6couver
t. Freine7. nrudenmmient dans
vos plaisirs it dans les activitbs
nresentant des risques.
SI VOUS ETES N', AU -
JOURD'HUI: Vous avez une
personnalite si discrete (par -
fois jusqu'is la timidity) que
votre prochani est surprise
quand vOUs eclatez ou explosez
subitement crus, e tsla veis ar-
Sive. Ce Las se product quandi
vous apercevez le voisin victi-
me d'une injustice ou une situi
tion qui violet vus grands prin-
cipes. Vous contre attaquez a-
lors avec une surprenante vi -
gueur. Autrenment, vous avez
des naniusers chalkureuses ct
branches qui vous font et
vous conservent des amis.
Vous avez un don natural pour
la literature et la po6sie sera
un de vos passe-temps pr4f4ros.
Vous pouvez r6ussir aussi corn
me peintre, botaniste, educa -
teur, auxiliaire nindical, actur
ou auteur diramatiqur.


Pharmacies assurant
le Service cette nuft.
LUNDI 4 MAI 1970
VALIERES
B. JJ. Dessalines
ST. AMAND
R. D. Miracles


DECES DU JOUR
Hilaire Faustin ......... 4 ans
Sanon Augustin ......... 37 ans
Mma Michel San.on...... 32 ans
Narcisse Pierre........... 40 ans
Zamor Moise ............ 1 moiss
Dufraine Elta ............ 3 mois


MONTRES SUISSES


GIRARD PERREGAUX RALCO
TECHNOS LANCO
BIJOUX

BIJOUX EN OR 18 ct.
BueuX U = 4O PIEE
BUOUX MURAT
BUOUX W AJOfMT
ARGN1TEIBE CHpUSTOPLE
CRISTAI. DE BACCARAT
CRISTAL' DE LALQU
CRISTALI DS DAUM
EN EXCLUSIVITE A LITTLE EUROPE
ET MAISON ORIENTAL


A toue oeux qua la pr6sonte
int6r*eOe *t meous l vantage
de drolt, sont extraits les
FAITS ET QUALIT IS-CON-
TENUS AU JUGEMENT DE
DIVORCE DU 16 janvier 1970,
dumenut enregistr6 et sinifi'6
par le ninistAre de "l'huisi-er
Albert Hall commis A cot effet,
jugetment qui a retenu lea
griefs d'injures graves et pu-
bliques, d'abandon du domicile
conjugal 6levs par le sieur
Edner Bayol, propriftaire, de-
meurant et donucili6 a Port-
au-Prince, demandeur identi-
afi au No... pour le present
exercise centre la dame Gislai-
ne Damas, demeurafit et domi-
cilie-' i Port-au-Prince, d6fen-
deresse d6faillante.
Le dispositif de ce jutgement
est ainsi congu. tifs, aprU deliberation *t sur
lei conclusions conforms' du
Ministtre Public, Is Tribunal
maintientI les daut octroyi
centre la d6fenderesse; pour
le .profit, admet et pronounce,
aux torts de 1'6poure, 1I divor-
ce des parties; les renvoie, con
lortmzment A la Loi, par devant
t'Officier de l'Etat Civil de la
Section Nord de Port-au-Prin-
ce pour la transcription du dis
positif du present jugement
aux fins utiles, touted formal
tIs l6gales pr6alablement rem-
plies etc. etc. Dont acted fait en
execution du susdit jugement
qui a ordonn la prlsente pu-
blications.
L. Vandal av.


La vie
international

WASHINGTON, -
LA DECLARATION DE
M. MELVIN LAIRD
Le Chef du Pentagone recom
mandera que toutes les zones
de sadctuaires ennemis an Cam
bodge soient soumises aux atta
ques amlricano-vietnamiennes.
Les zones en question sont-
au ndombre de cinq. Trois se
trouvent au nord du Hamecon
(Bec d'aigle) oui les troupes a-
mlricaines sont passes jeudi
a l'ttaque des refuges nord-
vietnamiens et Vietcong. Deux
autres, zones se trouvent &
I'Ouest et anu Sud du seeteur
Bec du Canard d a n s le-
quel oplrent les troupes sud-
vietnamiennes.
Dans la region oil se trouve
le complex de bases enemies
design sous le no .de 'Hame-
con de 3.000 i 4.000 combat-
tants amdricains s'attaquent &
ces installations, ont precis6
des membres de l'Etat-major
inter-armes au course de la mg
me conference de press. 8.000
Sud-vietnamiens saont engages
a leurs c6t6s. An total 20.000
amrriEains et 5.000( sud-vietna-
miens sont engages dan 1l'op6
ration Hamecon.
Dans le Bec de Canard, plus
au Sud, 15.000 sud-vietnamiens
sont passes A 'assaut du r6-
duit ennemi avec l'appui aerien
tactique, avec le sotien de l'ar
tillerie et des hllicopteres a-
mlricains et t'aide logistique
des Etats-Unis.

M. Laird, invite par les jour
nalistes a prlciser ses d6clara-
tions sur l'6ventualitk dfune
reprise des raid's adriens con-
tre le nord vietnam, a rappel6
l'accord tacite en vertu du-
quel, depuis l'arret total des
bombardiements a6riens diu
Nord vietnam, ce pays s'abs-
tient d'utiliser substantielle-
'ment la zone demilitarisoe. En
vertu de cet accord il n'est
fait aucune utilisation de la zo
ne demilitaris6e dans les mou
vements de troupes du Nord-
vietnam, il n'y a pas de bom-
bardements des regions peu-
plies et l'aviation amtricaine
de reconnaissance a libre accls
ai lespace aerien dru Nord-viet
nam.
En cas de violation, a ajou-
to en substance M. Laird ou
s'll se produisait une infiltra-
tion majeure par la zone d6mi-
litarisle je reconmmnanderais Fin
tervention alrienne au Nord-
Vietnam. Par ailleurs il a prO-
cise qu'il ne voyait pas de dif-
ference entire invasion majeure
et inflitration majeure dans la
zone d6militaritse.
L'attaqile lancee par les trou
peas amricaines et Sud-vietna-
miennes depuis deux jours est
destine A mettre fin h la guer
re. Elle a pour objet d'aboutir
A des nlgociations fructueuses
i Paris, a affirms le Secretai-
re A la D4fense. Tel eat notre
objectif primordial. Nous vou-
Ions terminer cette guerre et
non pas l'l1argir.


RENE COLES
LALUE No. 180


Le Champion du beau v6te-
ment announce A ceux qui par-
tent pour 1'Europe, lets USA
ou le Canada, qu'il eat revenue
du Canada et der Etats Unis
avec une technique moderne et
sire,' qu'il est en outre ]e Soul
capable de confectioner un
manteau d'Hiver qul soit I la
mode dans les difflrentes Capi
tales du monde.
Ila trouveront 6galement des
costumes et des pentalons et
un choix judicieux de tissue
pour les elgarAts qui prlflrent
la coupe sur meaure.


Lea Bandes Dessinees du ,Nouvelliste,


-Blondie


s '.... .11 VAIS CiFI cHtR
i t r" i i. t Pou tt..., It.t-v W
t- U i / i.

^ ,m 'c El :\ hi


I ti 't,; 1' I









C-- -
n.a C ats


Allocution prononc6e au...
(Suite de la lere page)


Nous pourrions multiplier
bien plus encore les preuves
nombreuses de la coquetierie
r e s u m e r nous dirons
que d a n s 1 e people les
soins de beauty se raminent a
des pratiquea emapiriques con-
sacrles par le temps.
Ainsi on emploie la chute des
cheveux, 1'infusion de feuilles
de Romarin dans du tafia, ou
Application de la pulpe d'avo
cats tras mfirs sur le cuir che
velu avant le shampoing; le
jus de citron est reconnu tries
efficace contre la s6borrhle
grasse, et les pellicules, tan-
dis qu'un milange d'huile de
palmna christi et de k6rozine
assurent une chevelure abondan
te,
Contre l'acne on faith usage
d'ablution d'eau de pluie et
pour rendre le tient pur et
veloutl, on ne jure que par
les pltales de roses (naturel-
led!) infuseos danas falcool.
A ces costumes simple, il
s'agit d'ajouter de plus quel-
qdes amusantes superstitions!
cellos-lh par example:
Eviter de se laisser coiffer
par une femme .4iceinte, car
ison enfant h6riterait de tous I
les cheveux de la personnel coif
f&e; et surtout ne pas renmer-
cier une coiffeuse par crainte
de perdre ses cheveux. 4
,Se fair couper les cheveux
aux priodes de pleine lune,
let font allonger prodigieuse-
mont.
Tandispoue se lea fire cou-
per h la nouvelle lune, lea rend
selon le terme conascrd par
Pusage plus g fournisa; cela
veut dire plus abondanta.
*Toutes ces superstitions sont
en voie de disparition, car a-
vec ls promotion jociale don't
jouit la payoanune depuis 1957,
depuis qu lea ateliers d'Alpha
bdtisation distominds dans tout
le pays par les services compr
tents (ONAAC particuliere-
ment) revalorisent la Femme
de l'arriere pays, do nouveaux
horizons s'ouvrent A cette dernil
re, O ellie s'intlrease cheque
jour davantage an maintien et
iA 'Tentretien'-.de 0Ba jeunesse:
on la voit c'rculer par leg rues
le s cheveux disposes dana des
rouleaux: on lea voit acheter
des peignes pour repassage
des cheveux des peignes qui
doivent si vite tournLr au rou-
,we dba qu'.on les chauffe; on
ost debitr dans lee marches
pommades, baselines don't le par
fum cuffocant inquifterait leg
dermatologues.
II in rSeite que 'on,. ren-


centre la femme du people i
t'hopital, ou dans la salle d'at
tente d'un mrdeein le visage
covert de boursouflures, ou
la chevelure terne et rare, vie
time d'un produit trop haute-
ment vantl ia la radio et impsiu
demment utilise.
Tout cela revient a dire qu'il
rmanque aux paysannes, qu'il
manque aux ouvriores, des con
seils avis6s, des directives se-
lon lesquelles elles entretien-
draient leur Beaut4.
Ces avis sur l'Esthltique et


la Cosm4tologie qui leur font
besoin devraient avant tout re
lever de l'hygibne, qui est d'ail
leurs la clef de la Beauti.
N as paysannes afilrontent
le soleil brfilant et le ,ent ari
de, les tourbillons de poussie-
re la brise salle de la mer,
les nluies orageuses, les che-.
mins boueux; lea intenplries,
si rudes qu'elles isoient ne les
dkrouragent pas."

Elles travaillent de leurs
mains, elles travaillent pieds
nus; leurs mains actives trans-
portent le carbon, les braises


Banque Nationale )

de la Republique d'Haiti |


Banque de I'Etat Haitien

Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Cheques a la Banque National e



Restograi en Lotion et en Pommade


le fumier, les roches; leurs
doigts supplient a une absen-
ce quasi total de materiel spes
'cialisI; ils remplacent la ma
chine lawyer, lessoreuse, le
d6plantoir, lea pincettes.
Nous apprendrons done aux
paysannes, A veiller our leur
sant6, a prot6ger tous lea a-
touts de la Beaute don't Dame
Nature les a Parles; a abolir
prljugls, erreurs ou supersti-
tions qui souvent chez nous,
constituent une entrave a l'l616
gence; nous leur apprendrons
surtout A adopter touted lea r6
gles d'hygibne sans -lesquelles
il nest pas de Beaut4.
Et pour vous faire une pe-
tite confidence nous vous ap-
prendrons que nous avons cornm
pose un .petit livret bilingu'"
francais-crdole dans les pages
duquel nos paysannes retrouvr
ront les rlgles elementaires de
l'Esthltique et de la Cosmlto-
logie. En effect on y rencontre,
abondam'ment illustrkes, des
notions de Manucure. Pedicure.
Soins des cheveux Shampoo,
Repamsage; le bain; la douche;
lea Soins concernant la peau
sache on grasse; I'hygilne de;
Dents, des Yeux, etc ..etc...
Les paysannes sont nos
soeurs a toutes; aussi nous som
mes obliges de leurs dispenser
des ridimnents de Cosmetolo-
gie.
oI1 n'y a pas de Science du
particulier, dissent les avants);
permettez-nous de dire A' leur
exemipie oil n'y a pas d'616gan
ce du particulier. Voua ne se-
rez vraimerit ellgantes Mes-
dames, que si votre souci de
la Beautp s'itend jusqu'I ob-
tenir des ouvrieres, des four-
nispeuses, des domestiques pro
press, bien tenues 61gantes...
Pour terminer nous citrons
icrt le Dr. Legrand BIUOU qui
av. c ine sagacity re'marqua-
,ble recommande ce qui suit :
esi I'Atat de votre domestique
eat d6fectueux votre vie'privle
et me'me votre vie publique ain
si que la sants de vos enfants
peuvent en pAtir serieusement.
C'est une erreur de croire que
lNignorance de nos servitoeurs
eat une garantie de notre sup4
.rioritl sur eux.
Soyonua done intelligent pour
fire disparaltre leurs. prdju-
gs et leurs, supersitions.
I C'est dopnc A cel, qu'A mon
tour, je vous convie hers amis;
et' convaincuen que dOs ce soir
vous veillerez soigneusement a
la santO et a 'lelgance de nos
soeurs de 1'arribre pays je
vrus f@ilelte et vouc rMarerie.


'-PLOD'-


"










Rajeunissez avec RESTOGRAI

Plus de cheveux blancs.
Pour les Hommes la Lotion est excellent.
Pour les Femmes, rfsultat apres 15 30 et 60
jours. Succes garanti, plus de 3000 personnel a Port
au Prince en ont fait dMjA 1'heureuse experience.
En vente dans toutes Pharmacies et Epiceries.
TIPCO, Distributeur.


.-- KRWI




ccLM


LA MODE A VOS PIEDS LA MODE A VOS- PRIX
SC HAT B LTT BRIIAN DIOR SACROMONTE'
LE CHAT B OTTE
iL C A j prisente en exclusivity les marques siuivantes CHARI.F4S JPOURDAN MONACO

VOTES 3T1 P rZput dans toutes. PESTIGIO TORINO

(e hags bu Skae- 36) lea Capitales d'Europe et d'Am6rique DAB IN D L NDI ORBI


NI? B IT P P P Anniversaire de INSTANTANES -'


La conference de
J. Barros
Le Directeur de l'Institut
Franiais d'Haiti a 'honneur da
porter a la connaissance du pu-
bliH qu'en raison des ,dommages
roesitnniet subis par I'Audito-
rium de eet Institut, la confH-
rence de M. Jacques BARROS:
oMutation du Monde: le Monde
en 1'an l 00 naura lieu h l'Audi-
torieun de la Crilx-Rouge, der
ricre, In Poste, le Jeudi 5 Mai
n 8 heures du soir.
Entree Libra
XXX
MOSCOU, (AFP)
Dans un communique com.
mun, public sa'medi A Moscou
fi la suite de la rencontre dans
la Capital sovidtique le 29 A-
vril de d6l6gations du PC de
I'URSS et d'Espagne, les deux
parties exigent que lea Etats-
Unis ct leurs allies cessent
leur aggression au Vietnam et
cvacuent leurs troupes des
pays d'Indochine imm4diate-
ment et sans condition


WASHINGTON, (AFP)
Un sondage d'opinion effec-
ou6 aupras de 1.022 personnel
vendredi et wsamedi par la
grande chaine de radio t614-
vision C.BMS. (Columbia Broad
casting System) a rivld6 di-
noanehe qu'une majority de
pros de 2 centre 1 approve la
4icision du Pr6sident Richard
Nixon ('intervenir au Cambod
oe.
x x x.
TOKYO (AFP)
Plus de cent avions ambri-
cams ont bombard les ler et
2 Mai les provinces nord-viet-
namiennes de Quang Binh et
Nghe en faisaht de nombreux-
ses victims, don't vingt en-
fants, a annonc6 dimanche ma
tin heree locale) radio-Ha-
noi, chptke par ]a chaine japo
naise de radio NHK. Le gouver
nement nord-vietnamien, a de
clard Radio-Hanoi exig6 la
cessation immediate de tels ac
tea.


SNOUVVELLES DE L'ETRANGER )


PROCHAIN REMANIEMENT
MINISTERIEL
EN BOLItIE

LA PAZ, (AFP)

Plusieurs Minlstres quitte-
ront Ie gouvernement bolivien
cette semaine, a annonc6 le Pr6
sident Alfredo Ovendo, dans
une interview publide, hier_
par le journal conservateur
qEl Diario.
Ces changements, a pricisi
fe President de la r6publique
bolivienne dicoulent de la res
tructuration pr6vue par la nou
velle loi de roforme adminis-
trative.
x X X
11 aura fall sept jours de
reunions secretes et de dili-
biration pratique'ment ininter-
rompues avant que le Prisi-
sident Richard Nixon ne done
l'ordre it son commandant en
chef en Indochine, le Gindral
Creighton Abrams d'interve-
militairement au Cambodge,
apprend-on dans les milieu
bien informs de la capital f6
dirale.
x x
TEL-AVIV, (AFP)
M. Hubert Humphrey, an-
ocien Vice-Prisident des Etats-
Utns a estimn que la presence
de silotes sovietiques a modi-
fic le rapport des forces au
Moyen-Orient et e'est pronon-
-6n en faveur de la livraison
d'avions supplementaires A I-
-rael. C'est a son arrive A l'a
6ruport de Lod que M. Hum-
phrey a fait ces declarations
aux journalists, en tant que
simple citoyen- a-t-il pricisd.

xx x

SERIE D'ATTENTATS
A L'EXPLOSIF
EN FRANCE
PARIS -- La journ6e d'hier a
ito marque en France par plu
sieurs attentats a 1'explosif.
Quatre explosions en sont pro-
duites A Grenoble.
La premiere a eu lieu au Pa
lais de justice don't routes le.
vitres du rez de chausese et du
premier etage ont nt6t souffles
Selon les enqufteurs, 1'explo-
sif utilisi serait une forte char
ge (environ 5 Kg) A base d'a-
zote ou cheddite, explosifs uti
lises gindralement pour creu-
ser des trous ou arracher lea


souches.
Quelques intants plus tit des
cocktails molotqv avaient it6
lancds centre deux bureau de
main d'oeuvre temporaires
gats atteignent plusieurs di-
zaines de milliers de francs. A-
1'Agence I.B.M. installed a la
Trunche, dans la banlieue gre-
nobloise, trois cocktails molo-
tov ont ditruit ou endoonmag6
cinq machines. Sur les murs de
ce dernier itablissement itait
portde 1'inscription: Troupe rA-
volutionnairea numdro 2s
xx x

Prise de position

de Pretres

progressistes

SANTA FE
ARGENTINEE) (AFP)
Deuxr G vques et cent-vingt
cinq pritres progressistes, ap-
partenant au movement sacer
dotal pour le tiers monde, ont
proclam4 samedi A Santa-F6
(Argentine), leur refuse former
du systnme capitaliste et leur
adhesion au processes rdvolu-
tionnaire socialiste charge tde
promouvoir 1 'avnement de
I'homme nouveau.
La declaration formulde par
les pritres progressistes en prc
sence des 6viques Je Goya et
DE Rafaela, Mgrs. Alberto De
voto et Antonio Brasca, souli-
gne igalement que 1'expirien-
ce pironiste et la fidilit6 exis
tant en sa favour constituent
la cle de I'adhision du people ar
gentin au processes revolution
naire.
Les pritres r6affirment par
ailleurs leur volont6 indbran-
lable d'appartenance A 'Eglise
Catholique people de Dieu,
telle que l'a difinie le Concile
Vatican II, et soulignent que
bien qu'ayant choisi la voie so
cialiste, le movement sacerdo
tal pour le tiers monde ne
veut, ni ne peut se constituer
en parti politique.
Le comrnuniqui precise en0o
re que le movement refuse de
se constituer en un group re-
volutionnaire visant AI la prise
du pouvoir politique mais qu'il
laisse A ses membres la liberty
de choisir individuellement Ia
strat6gie qui leur convient.


AU CAPITOL

PU LUNDI 4 *AU MERCREDI 6 MAI
A 6 Hres. 7 Hres. et 9 Hres.

UN GRAND DRAME
































Interdit aux moins de 18 ana

.ssesart- A


'I


Ernst Cass6us
Aujourd'hui 4 Mai, ramine
l'annivorsaire dun excellent a-
mi de notre journal. Ernst Ca-
sdus. Plein de dynamisme, ani-
mt du feu sacr6, Ernst s'est
toujours signal par des initial
tives heureuses. Rappelona que
c'est lui qui, le premier, intro.
duisit dans le pays le oPatina-
ge sur glaceo. Le Nouvelliste
prseonte ses meilleurs voeux
de bonheur A son ami Ernst Cas
saus et lui souhaite du succis,
continue dans ses entreprises.


Dans I4 Football

SUISSE BAT i'RANCE
Bale en Match Inletenatio-
nal de Foot-Ball 1:i Suisse bat
14 France par deux buts ,i ut.
Les buts ont ite marquis par
Blaettler aax 28mnie ec i7ame
minutes, tandist que I'evelli ma.'
quant pour la France (i la 79ttme
minute.
x x x x
FOOTbALL.
LE CHAMPIONNAT DE
FRANCE DE FOOTBAAL
Deux rencontres du chani-
pionnnat de France de prermi-
re division, premises le 15 F 6-
vrier, ont iti jou6es Samed.
soir: Angoulme io baitu Metz
deux un et Bastia It batou Va-
lenciennes trois un.
BASKET BALL
A Saint Nazaire Vichy a
conserve la coupe de France en
battant le mans 78/78 A l'Issue
d'une tres belle -part.c.

Dernier
championnat
mondial pour Pele
GUADALAJARA (AFP)
Nous sommes venus non seu-
lement pour gagner dans le
group trois darns lequel figu-
rent igalement le. Champion ac-
tuel l'Angleterre, la Tchicoslo-
vaquie et la Roumanie mais
nous espirons reporter ce neu
vimne Championnat pour garder
difhiitivement la coupe Jules
Rjmet a d6clar6 hier arrive A
Guadalajara le Chef de la deld-
gafion Bresilienne au Champion
nat du Monde de Foot-Ball M.
eronimo Baftita Bastos. Equi-
peo A arriver au Mexique en vue
des Chmpionnats du Monde,
c'est sous les acclamations d'iu
public fanatique que les 22
joueurs 1'bquipe Bresilienne des-
cendirent de o'avion conduits par
le Directeur Macio Lubo Lagal-
lo. Sur un ton moins, optim:ste
mais sinr de lui mime Zagallo-
dsclarait de son cit6 que s'il n'
tait pas sur que le Bresil allait
garder la Coupe du Monde,ilfe
rait tout ce qui est nicessanrc
pour reporter ce e champinonat.
De son cste Pele qui avail re-
qu un magnifique Sombrero de
Charro Mexicain et avait pr-o
nonce quelques mots de remer-
ciement ad people Mexicain qui
lui avait envoy 11 y a quelques
mos ue couronnen pour son mil
lime' but marque declarat que
le Brisil avai t les mmes possi-
bilitez que d'autres 6quipes la
pes de reporter ce neuviime
championnant parlant de spn i-
tat de sant6 la perle noure a r6ve
16 qu'il avait des difficult it
bien vo:ir.
Je crois, que ce sera mon der-
nier mondial a-t-J ajout6 :
x x x
DANS LES SPORTS
SCHENLLINGER DANS LA
PRESELECTION OUEST-
ALLEMANDE POUR
MEXIOO
FRANCFORT, AFP. -
M. Helmut Schoen ent:a.-
neur-silectionneur F 6 d r a l
Ouest-Allemand de Foot-Ball a
finalement choisi Dimanche
Karl-Heinz Schnell.lnger, qui
joue pour I'Ac-Milan, come zz
eme home de sa selection pour
les rencontres du Championnat
du Monde de Foot-Ball au Me-
xique.
Schndllinger, 31 ans dijh se
lect.onne 4U fois pour defendre
les couleurs de la R. F. A., eso
un des meilleurs arribres offen-
sifs qu'ait possd6 l'Allemagone!
sa selection avait paru un mo-
ment douteuse an ra.son de dif
ficultea de calendrier lnh6rentes
a sea activities A Milan. Sa snlec-
tion venue complete les effec-
ttlfs obligatoires devant etre en-
gages par les allemands pose I
question de celle d'Helmu'.
Haller, 31 ans 32 selections di
Juventus Turin. Celui-ci n(
pourra Stre eventuellement rete
nu qu'au detriment d'un autro
pr6selection6. M. Schoen a tou
tefoia reserve sa decision, atten
dant I'hWolution de la blessu e
Al'6paule de qu'Haller a reque
dernlrement durant le Matcb
R. F. A. Roumanie A Stuttgart


il 1I JIJ J.n L 1


touraibth i laroport.
C'est un voyage de santi qa'ei.
reprend le Lcoverend oere i ves
eimzaire. Ce preire, atiaat i'
la GatLnedrale uu Lap iaitica,,
esc parti sameut a desoaUnlutii
ne Mivontreal., ous i'ormons I1
voeu qu'll nous revienrne avant
longfftemps, et en parialte san-
ti6.

Monsieur Andrei Lafonlant ai
concilie atfai*s et agramen du '
rant les tros nuis qu'l sitent
de passer a Porto Rico. 11 est
.rentri samedi niatiu.

Mons.eur et Madame [Itrn(
Moise ont 6lu domicile aux E-
Lats-Unii. Ils liabiteront le Cont
netclcut. C'est samtedi miathi.n
qu'ils ont pris, 'avion, nver leijii
v.sa de .residence.

Mademoiselle Zelina Grait,
u.e gent:11e Bahamienne, vical
de passer une semiam ecn 1Haiti
Zolma, qui faith svs tiudes sn -
condaires a Miami, attribute IP
charge de son sejour A son a-
ini Ernst Al'raham.

Sarablee Annoole, cousin di
Zelma, a pass, elle aussi un"
semaine dans la Perle des it-
talles. Sarahlc est ecritiire -:
Freeport. Elle a eu un s-juic
excellent ici, pace qu'ell triu
ve les Haitiens tries ;ccueillpuits
et tris charmaints
Le 31 mai prochm, fite diles
Mires, une s ance cultirelle au
ra lieu A l'Institut Frilinc's
d'Haiti, dans le cadr.' des fes
vits doe cinquantena',, de la
Paroisse du Sa-cri Coeur 'le
Turgeau. Un sketch de circeons
tance sera interpret, qui fern
revivre tout le passed de la pa-
roisse. Cette courLe seene sera
repr6sent6e avec le concourse des
61ves du Grand Siminaire de
Turgeau, des Filles de la Sa-
gesse au Sacr6 Cocur, de 'E
cole Normale d'InsLt.tttrices, et
de Madame Rene Durolier. L.a
parties musitcle du prnogramme
sera confide aux elrvos de Ma-
dame Michciine Laudun Denis
et de Fritz Beija:lin lPuis, ties
danses folklnoriqnes sercnt e -
cuties par des 61evcs du Csollo-
ge St Franqois d'Assise, -sous
I'habile dirctLion doe Viviane
Gauthier.
XXX
Les carts d'invtation ktant
limit6es, Radi. Mitrcpole fe
ra un reportage cemplet dle cet-
te stance le lundi le-' Juin, in-
tre 7 et 8 h du n.otin. ii l'inten
tion des maladies, 6es absent-,
et de tous ceux aue l'Institut
Franqais ne pourr.',i cnlenir.
xxx x
Senedi soir, q p,-:s l'avion a
destination des, i, s ln's Mis
sieur Yvan Deas. II u 6t s.ial6
hI 'Aropbort per t' u nie ibres
de sa famille.


Messe de Prise
de Deuil
Une messe de Prise de deuil
sera cl6brie le samedi 9 Mai
A 5 heures 45 A.M. la Cha-
pelle de St. Louis Roi de Fran
ee pour le repos de 'Aime du
regrett4 Georges Milfort dc6d-
d Ile 19 Avril dernier.
Ce present avis tient lieu
d'invitation aux parents et a-
mis du difunt.
Port-au-Pee le 4 Mai 197f0.


EMNEL BRI4'

41 '1, .afradl

AVNU -EA


Appel d'Israel

Le Ministre de l'Informat on
d'Israel Galili a landd un a-
pel aux grandes puissan-css
pour qu'elles ne la'ssent pus
son pays sans defense alort.
qu'une grande puissance.
Telle que 1' U R l -
s'allie aux pires ennembs do I"'
tat Hebreu. De son cote. I t -i
Hussein de Jordanie a dclase
bier que la situation au proche-
Orient revktait de plus en plus
Aspect d'un conflict entire super
pufasances et que snn pPys pour
rait se voir amen6 h i ce.pter
lea offe d'assistance Militaire
qwar IqU%


S (suite)

contempler: dame la beauty ve .
nait de donner naissance A 18
gracieuses demoiselles qui ac-
compagnaient chaeun d e s
joueurs d'Esculape; on' se fa-
tigudhit les youx puisqu'ils 6-
talent constam'ment mobiles is
la recherche de la plus jolie.
Un spectateur me demandait
mime s'il y avait aussi un con
course de beauty au program-
me. En pantalon a hpattes d'i
lephants ou dans des jupes
courts a souhait pour les ana
tomistes armies d'un rare sou
rire, celui de l'assurance en la
victoire, ainsi nous ayons vu
cos docteresses qui allient a
un degr6 inigal lo'art de la
beauty i celui de la conuaissan
ce.
Oui le l'footall, c'est pour
cola que nous, aurons fail le (1
placement, nussi on oublia
tout quand 1'rbitre Paul Jo-
* seph donna le coup de siffleL
initial du match Leconte-Droit
Nous 9'allons pas nous eten-
dre sur une rencontre que nous
considirons coming une carri-
cature du football; on tn'nga-
ge pas ainsi le preslige d'une
faculty 9 buts A zero. Que
signifie un tel score ? On ne
peut pas parlor de technique h
propos des joueurs de lan facul
t6 de Droit; on ne peut mime
la qualifier de primaire. Au-
cun sens de la tactique, du di-
marcage, du drible, du tir de
la passe; des loupis incalcula-
bles, c'est ce spectacle que nous
a offer 11 juristes, pourtant
bons parleurs 1
Le score 4tant flatter et
surtout bindfique pour Lecon-
te, on serait tent de se mon-
trer 61logieux vis-h-vis du vain
queur. Nous n'en ferons rien,
car sa maniere ne nous a pas
convaincu. Sa supiriorite, nous
la lui reconnaissons volontiers,
mais si ion tient co'mpte de laI
faiblesse de 1'quipe de la fa-
cult6 de droit, il y a bien de se
montrer prudent dans la dis-
tribution des qualificatifs.
Ce match a 6ti surtout mar-
quo par deux hommes qui meri
tent bien aujourd'hui d'itre
mis en exergue: Domingue du
cit6 des juristes et Gaetjens
dans le camps de Leconte.
x x x
MEDICINE 1.B. DAMIER
3 0
Tous les amants du bon foot-
ball reportirent done leurs es
poirs sur cette second rencon-
tr. Le materiel human de tros
grande quality6 dans le deux
camps raffermit ces espiran-
ces. Disons tout de suite qu'ils
ne furent pas dieus. On assis-
ta u une rencontre tros intires
sante anime par des actions
de grande envergure menies de
part et d'autre mais mieux
coordonn6es et plus convaincan
tes ha l'actif des disciples d'Es-
culape.
La formation midicale, essa
ya dis les minutes initials de
bousculer son adversaire: Le
quator Pierre Babbas -
Larosilibre Duplan dans
une technique en une-deux a
quatre 616ments r6alisa quel-
ques belles images qui eurent


Avis Important
COLLEGE CANADO
HAITIEN
Pour les lives qui disirent
enter en 6e, l'inscription do:t
Atrg faite entire le 4 et le 22
Mai.
Formules disponibles an Ar-
eritarnat.


Apprenez

I'anelais
ou Pespagnol
en utilisant le systbme audio
visual
Institute de langues vivan
tes 179, Lalue, en face de la
Ruelle Dufort, local du CoDe4
we Clasaique d'Haiti.
Inscriptions :
Lundi et Mercredi
de 5 h. a 7 h. p.m.


au President Duvalier

(Suite) ,


fdt fait de nous mettre en ap-
petit. Djh A Ia 4e minute, Du-
plan soul devant lea buts, hsi-
ta aVant de tirer 16girement au
dessus. En resume les 30 pre-
miires minutes furent un long
recital medical, un monopole
tie balloon et de terrain qui a-
mena le ler bot de .la parties;
Toussaint qut entre-temps,,
avail permut6 du post d'ail-
lier droit A celul d'avant-cen-
tre avec Babbas requt une pas-
se de celui-ci dans le dos des
difenseurs de J. B. Damier ;
ii en profit pour pliacer un lo-
be sur lequel le portier Pur-
geol rest pantois. 1 0
Ce d6but fulgurant, ce ryth-
nie infernal des mddecins, ne
pouvaient pas se passer sans
consequences... pas graves il
est vrai. Larosilibre et Pierre,
les homes de milieu -
faiblircnt sirieusement et du
msoe coup, lea professionnels
de J. B. en profitirent pour in
quieter A leur tour la defense.
mtdicale et donner des mo-
nments de grands frissons aux
supporters tris nombreux des
oblanc et vert. Mario Joseph.
l'arriere du Victory, fut 1'arti-
san de cette domination; il dif
fusa de boness balles A toute
l'attaque et il a fall tout le
trio et le savoir faire dp Pan-
cien racing-man Clermont et
de Thimoth4 pour contenir le
dangereux Belotte, incisif, mo-
bile a souhait. Ce fut done sur
une note incertaine qnu'on at-
teignit la mi-temps.
A la reprise, Blain l'arribre
central de J.B. Damier (Vic-
tory aussi,) devint plus offensif
et apporta un grand soutien it
sa division offensive. Cola cau-
sa un certain digarnissement
de la defense, ce qui fut la
proie des contre-attaques m6di
cales. Sur l'une d'elles, alors
que 'on voyait dijh le ballon
dans les filets, Castor fut tao
cl6 dangereusement, ce qui a-
mena un penalty, 616gamment
transform par Frantz Pierre.
Le J.B. joua alors son va-
tout et attaqua A outrance. Be
lotte se porta successivement
A l'aile droie et AA aile gau-
che mais la riplique qu'il trou
va de la part de Basse et d'An
dri Guillaume, los arridres la-
tiraux mmdicaux, mit fin A ses
derniers espoirs. Par ailleurs
Jacques Guillaume, dans les
buts, fit de bonds arrits.
Ce quart d'heure de tempite
passe, 1'6quipe lnddicale con-
me. aux plus beaux jours du
Victory, fit une exhibition de
football collectif entrecoupi par
des dribbles inarrntables de
Babbas. Malgr6 tout ceci 1'6v6
nement le plus extraordinaire
du match se produisit aux der-
nibres minutes: De la gauche
vers la' droite, Larosiliere tira
magistralement un corner; le
brosse applique an ballon lui
donna une trajectoire curvili-
gne qui i'amena directement
dans les buts sans mime avoir
frol6 aucun acteur. Un grand
exploit I
FORMATION DE L'EQUIPE
MEDICINE :.
J. Guillaume A. Guillaume,
Thimoti, Clermont, Basse -
Pierre, Larosiere Tous-
saint, R. JN. Baptiste, Duplan
puis Mitayer, C. JN. Baptiate
puis Castor.
DADOU



,,Table Ronde a
1'Institut Haitiano -
americain.
14Insti.ut Hait(ano-Aomericain
a le plaisir d'inviter le public a
une conference Table Ronde, en
Anglais le Mercred& 29 Avril A
7 30 P. M. dans son Audito-
rium.
Le sujet: oRACE PRO-
BLEMS IN AMERICAs riunira
Poule NICOLAS
ricains qui prdcisEroht certain..
aspects de ce d6licat probleine,
dans le context Socio Demogtr
phique de l'Amirique.
Le public est cordtaiement
invite a cette interessante
et i n struct ive conf ence
le Mer.credi 29 Avril h 7. 30
P. M. dans l'Auditorium de
1'Institut Haftiano Amirica:n.
L'entrde sera enticrement Lilipr


De gauche a droite Augustin
Volcy Ketty Lemoine, Pierre
Richard Pratt, au course d'une
,rip6tition d e ,-Romulus le
Grand.


meure inebranlable.
Veuillez agreer, Extellence,
l'hommage de mon profound res-
pect.
Dr Louis MARS.
O : Ma.ison LATIRTU L ,
RIolle Berne, A, i17.


ADMINISTRATION
COMM UNALE DE
PETIONVILLE

Son Excellence.
Docteur Frangois DUVALIERI
Psident a Vie dti ltI
RBpu'bl,]que
Palais National.
Port-au-Prince.
Mansieur le Pr6sident it Vie,
Une fois de plus Vous is
avez, vaincus. Fact A la felonie,
i la lachet, Vous avez oppose
la Termet 6 le dssernemen, gc
courage. Votre attitude, magn-
fique, les measures d'ordre, de se
curite que commandalent les eir
constances et que Vous onb ins
pir6 Votre v.eille expir.ence et
Vos qualit6s innies de Chef, on
susce l'admiration general
Des messages sontt venic tie
partout. Des plus brands coun-
me des plus pet-ts et qui Vous
manifestirent la plus nattL Lu-
sapprobation.
La Cosnmis-ion ConuunnI.,lo
de P6tionvble, fire et heuremuir
de participer A ce beau mouve-
ment oUf entrent autant d& pa-
triotisme que de raisin, condam
ne l'acte criminal qui provoqua
la plus vive emotion, ici et a 1'e
stranger, et f61icite Votre Excel
lence d'avoir &t6 A la hauteur
de la situation et de n'avoJr eu
A aucun moment une minute de
ddfaillance. Les apatrides com-
prendront d6sormais que routes
les fois que, mis par l'ambitton
et la fr&n6sie du pouvoir, ils
essaieront une nouvele fois de
longer le pays dans le deuil Pt
Ia disolatlon ils.trouveront Ltm
.jours, dresses devant eux, un
Chef pleinement conscient de
ses responsabilites, solidement
appuy6 par son people tous
deux fermement risolus A d6fen
dre l'hdritags Sacr6 des Aieux
(Que, Dieu contiase a veiller
sur Vous, Mon Chest President,
et binisse Madame DUVALIER
qui fut si admirable de calmed
et de sang-froid!
La Commission Communa
de Pitionville Vous renouvelle
ses respectueuse fellfitations et
'assurance de son fiddle atta-
ehement.
Leclerc LALANNE
President de la Commission
Communale.
Mme. Michel LEVEILLE
Membre
Henri F. EDISOE
Membre


UNIVERSITY D'ETAT
D'HAITI

Port-au-Prince hI 28 Avril 1970
Fa-ce a I acte infinme de tra-
hison perpctr6 dans la jou'nlee
du 24 Avril (l'une des pages
les plus sombres de la Rivolu-
tion Diivalieriste) par le Colo-
nel 0Otave Cuyard et les autres
mutins du Corps des Garde-Ci-
tes et qui a fjilli entrainer le
pays ilans Iabime en Vous me
so gant da't. Votre vie si pr-
ieuse pour nous et dans celle
de i tfaisille preoid'entielle, 1'U
niversit6 d'Etat d'Hiiti objet
tile tant de sollicitudes de -otrse
part nt s'uruiit roster indiffi-
rente.
tDe 'otre post de command.
ment, Veiis avet a.vce tout le
came, la lucidity eL lenergie
qui Vous caractirisent sauvi u-
ne fo's de plus la Patrie.
L'Univers't, pip inibre de la
Nouvelle Haiti quo, Vous ceis-
truisez, gard'enne du 'Trapeaun
Dessalinien Ncor et RouTre s?
sent fire de Vous et Vous re-


oRomulus le Grands la e616
dbre com4die historique -de Frie
drich Duttenmatt qui sera pr6-
sent6e au Rex Thfitre-le Jeudi
7 Mai A 8 heures 30 du soir
par cLes Missagers de l'Arts,


nouvelle son indtfectible ildvoue
ment a Votre Personne et A Vo
tre Gouvekne~nent.
Lionce VIAUD, Recteur
Rockfeller JN BAPTIaTE,
Secrdtaire Gdfieral
Frank ,L. OSNARD
Administrateur Comptable.
Liliane ANTOINE
Dactylographe
ton Excellence I
Dr Franco's DUVALIER

President A Vie de la
l:opubliqe
X.X X
En ss Bureapx
I'. National.

'X X X

PI' rt-au-Prnce, 21 Avril 1970.
Monsikur le Prisident a Vie,
La. coniance que nous autres
SDuvalerisltes, des preOltiors
jours avons place en Voua, i; i
jamais 4te etranl@e. Cette fi.s,
ele retrouve sa -pirennite datr
ces moments de troubles qou
viensnt de vre savec, Vaus :
Vos vrais partisans et le pays
riel.
Les gens ucides qui suivent
les ivinements ne sont nulle-
ment dupes de 1 attitude tou-
jours 6quivoque de ces hommes-
IA qui tentent une nouvelle fois
de jeter le pays dans l'anarchie
et duns les, diboires impensa-
bles.
cLa Roite du Sud et la Cen-
trale\ Electro-Dynamique de P6-
ligre! Voilb leurs cauchemars!
Tenez Ferme! Comme toujours,
ayez la main forte jusqu'au
bout! L'Histoire, la Grande His
toire sera 'otre seul Juge. D'ail
leurs, perosnne n'a le droit de
juger des actes d'un Chef d'E-
tat! Le Prisent est votre teiroin
1'Avenir Votre Juge Unique. II -
Jugera. Et mime pour Vous Ju-
ger, elle est libre de le faire
comme elle le oveut. Vous ne de-
vez rien A personnel sinson qu
Is i'atie
Ces heares v6cues, Monsieur
le President, font revenir a la
mimoire ,cette pensee de Mar-
tin Bormann: rLe Pepple a
mieux que ses elites l'instinct
de lintir&t veritable de la Na-
tion.s a (in: Testament Politi-
que de Hitler.o)
C'est done pour le Peuple, le
pauvre people deo bas-fonds, le
pauvre Peuple de 'arriore pays,
Votre Psuple que Vouis luttez.
Agissez fermement. Le Peuple
est avec Vous. Votre destin vous
conduit, n'ayez confiance qu'en
Lui et c1 n ous-nimme.
.Ave, on:n profound respect, Ah
Vous et Madame Duvalier, je
Vous renouvelle mon serment
de toujours.
Morille P. FIGARO
Son Excellence
Monsieur le Docteur
Francois DUVALIER
President A Vie de la
Rdpublique
Palais National


La vie international

(Suitel

fausses notes, ia quelques rarres
exceptions pris) maia un son-
dage do la C. B. S. dans la po
pulation Amdricaine, rodvle
'*uone majority de pres de 2
contre 1 des oncitoyens do Pr6
sident les approve. C'est sa
majority silencieuse, qui ne peut
que l'affirmer dans la bataille
qu'il va livrer domain sur le ter
rain politiqu eon affrontant la
Comm.nsion Sknatoriale des Af-
hostile.
Au MQyen-Orient excarmou-
ches et incidents se poursu:,vent.
21 Commandos Palestiniens out
6it tues la nuit dernibreA-au
course d'un accrochage avac une
patrouille Isradlienne au Nord
de la Vall6e du Jordain.


[ ..LES SPORT


I


..LI ~ ~ ~ __ tIYULIS. _I UKW U _w




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs