Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06720
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 15, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06720
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





LE PLusJAcME n'HAITI




tOC/EN M&I NTA S

Administrateur :n i 44MAX AUvo.T


Le urame d'Apollo 13


Grace au talent de
bricoleur de
Swigert

HOUSTON (AFP)

La vie des astronauts d'Apo'i
lo 13 eat en danger parco que
des appo yils d'ung complexity
et d'un perfectionnement extrn
me sont tombs irrem6diable
enani en panne. En revanchr,
1'6quipage doit au bricolage arti
sanal de On'tre pas mort as-
C'est en effet grace atux ta
lents de bricoleur de John Swi
gert que les poches de gaz car
bonique ont pu Itre r6sotibcsa
dalns l'habitacle. Swigert a fa-
bnque avec .adresse Its petites
boites rectangulaires A dessus
bombe sur lesquels les residus
de gaz carbouique ont 6td atti
rcs et fixes par dts cartouches
d'hydrate de lithium. Grace L'
'op6raion petites boltes, la te
neur on gaz carbonique avail
baiss6 d'un dizilme de milliImt
tre, jeud, matin.

UNE DERNIERE CORI?!',(
TION
HOUSTON.- Selon le plan dvt
vol actuel IT module verset;u se
ra large A lI h 2:3 Gmt ven
dredi.
A 17 h 53 (;nt, A une altitu
de de 120.000 inUtrs, Odyssee
eontrnole 1'naide de ses-batte
ries sp4cialisees dites de rent
tr6e, affrontce le r de l';ttmos
phmre. Si ses- petits moteurs-
fus6es de contrae d'attAatude
fonctionnent bien, come tout
pour le moment permit de croire
on n'aura pas a s'inquieter du
sort de l'equipage fonqant
boucller thermique & I'avant,
vers l'OC-an Pacifgque.
Odyss6e touchera la mer Ni
18 h 07 Gmt.



Le retour su


chances d

UOUSTON (Ali )

Apollo 13 progresoe vers la
terre, happ6 par sa force d'aot-
tracton gravitationnelle. Les
trois astronauts doivent termi-
ner, vendredi, par un plongeon
dans le 1-acifique, un voyage
mouvement6 et fertile en p6ri-
p6ties dramatiques. Le retour
our terre s'effectuera-t-il sans
encombre malgr6 incident du
module de service de la Cabine
Odysas6e ? Cola va d6pendre du
aion fonctionnement de P'appa-
reitIane de secours t leur dispo
sition mais, d'ores et d6jia, jeu-
i, ia situation parait moins
critique qu'elle ne le fut mardi
or mercredi.
Quels sont les fa poirs ?
Les instruments de board
du module lunaire, le cannot de
sauvetage des astronauts, fonc
tionnent bien, que ce soit le mo
tour, les 16 fuses directionnel-
les, le systems ld'alimentation
en eau, oxygne et 6lectricita ou
1'6metteur Radio essential pour
lea communications avec le sol.
Les reserves sont suffisantes.
Les astonanutes ont h leur dis
position assez d'oxygene pour
vivre 131 'heures de plus que ce
que doit durer le voyage. IUs
ont, en outre, un surplus d'hy
drate de lithlun., utiliste -our
purifier l'air en absorbent le
gaz carbonique, dc 121 heures,
un surplus d'eau de 23 heures,
d'6nergie 6lectrique de 77 heu
res (il doit leur rester 500 am-
peres) et plus de la moiti6 des
reserves de carburant qu'empor
tait le LEM.
La manoeuvre de corree-


Decretee zone

touristique
Article ler.- Est ueclaree
Zone Touristique, par caOns
quent d'ualit publique, t'Habi
nation CORAL CESSELESS
slu6e en la 2'me Section rura
le des Varreux de la Commuae
de li Croix-des-Bouquets.
Article 2.- Des publication
du present Dcret, 'i oute lea
portionti de terre de la sos-dite
Habitation seront sujettes ii
I.expropriation pour cause d'uti
lit6 pbblique. Lee propri6tairaes
intiresmis- recevroelt, une just
et pr6alable indemnity qui Be
ra fixie par une CommiSsIon do
trois membres :
a) d'un representant de 'Ad
ministration G6nerale des Con-
tributions,
b) d'un Ing6nieur des Tra-
vaux Publitcs, Transports et
Communications,
e) d'un repr6sentart doe la
Banque Natioenale de la telu
blique d'Haiiti.


EE- DIALOGUE HOUSTON
- APOLLO-13
HOUSTON
Lea astronauts se relaient
de quart, la .relve a :galnment
lieu p6riodiquement chez lea
controleurs de Houston mais le
dialogue cabine-sol ne o'inter-
rompt jamais, si ce n'eat, par
intermittence, par la fate des
mauvaises communications et
de la friture.
Questions r6ponses ae succe
dent.
Swigert' Combien de
temps Ca va prendre pour re-
charger crte batteries (celle
d'Odyss6e, recharg6ee grace an
courant pris dans le Leam)
Controle Environ 15 hres
Swigert Combien d'aalnl
res a utiliser ?
Contr8le ca va prendre 120
amperes herer.
Plus tard, il eat question de
ce que les astronauts devront
abandonner dans le Lem et de
ce qu'il pourront ramener sur
Terre. .
Swigert Quel materiel
lourd va-t-on placer dans les
cases qui servant normalement
aux coffres a cailloux lunaires
ef qui servent & 6quilibrer no-
tre centre de gravit6... on pour
rait peut-Atre y mettre des ca-
m6ras, des cameras de telAvi-
sioen.
-- Contrile Oke on va 6tu-
dier la question.
Swigert demand ensuite si
l'angle de rentr6e est bon.
11 rest de 6,24 r6pond le con
trile. Swigert demand enfin
les privisionn du temps pour
l'amerrissage.
Contrile Bonnes vagues
de' 1 m 50 vents de '15 noeuds.
ouraean signal A 850 kmn h
1'Ouest, ce qui ne pose pas de
probl6mes.
x x

ir terre: Ses


e reussite

tion de trajectoire, effectuee
jeudi a 4 h 31 h GMT, a pleine
ment r6ussi. Son 6echcc aurait
signifi6 que la cabinc aurait ra
t6 la. terre de quelque 120 km et
aurait 6tk se perdre dans le cos
mos.
Les competences des trois
naufrag6s de l'espace sont aus-
si excellentes que leur moral,
facteur human ayant utne nm-
partance certa-ine.

QUEL SONT LES R'AISONS
DE S'INQUIETER ?
Le comparti.nent moteur
de la caLine ae commaniide, Jle
module de service, est totale-
ment hors d'usage. La panne
survenue lundi soir dans le re-
servoir a oxygen des piles a
combustible s'est encore aggra
v6e, jeudi, d'une rupture ae
presslon du reservoir d'htilumn.
Des ava.ries du module, dicou- -
lent toutes les autres difficul-
t6s h surmonter.
Les trials homes acpen-
dent entiremenLi du module luI
(Suite page 4, col. 8)


Centre de danse
Emmerante de
Pradines a
New Haven
Una d6piche de New Haven
nous apprend que l'artiste hai
tienne bien connue Emmerante
De Pradines, spouse. de 'histo-
r en Richard M. Morse de Ya
;e University ouvrira en rette
ville du Connecticut un Centre
de Danse qui sera inaugur6 le di
msnche 19 Avril.
Lea participants A ce C n-
tre do Danse sont de.s sp4cialis
toe de renom come Mrs. Wil-
liam D: Robertson. President
du Conseil d'Arts de New HIa-
Mrs. Henrv H. Townshen, du
,New Haven Preservation
Trust, Ronald Konetchy, direct
teur de la Chorale de Hamden
Hall Country1Day School.
Le Centre de Emerante de Prad
nes est une organisation eans
aut lucratif, affili6 au Con-
seil d'Arts of Greater New Ha
von. Son programme comprend
l'enseignnmen aux jeunes, coan
me aux aduilte, du ballet classic
que, du jazz moderne et des dan
se ethniqueo 'et folkloriques.


Liquidation die
pension
Est approuvde la liquidation
de la pension de Madame Paul
FAINE, employee r6dactrice
au D3partement de t'Education
National, s'61evant A la sone-
me de : CINQ CENTS (GOUR
DES & 00/100 (G.500.00) par
mois,.


Stit oi.r


*MM DE 'L'ABSOQATION( INTERABIUOAUXIN DB PtRa=


AU


Chronique des Tribunaux Courtoiance
d'Air France


Une belle question de DtIoit Civil

En raf6ra a. t6e plaidde ce ge Georges Henri aseis
martin l'affaire Raphael Hardy Greffier Noirmil Andr6,
centre Franklin Brierre. na le d6ept des pieces po
sa decision soil t endue u
Me Andr6 Brutus Avocat de recent.
Raphael Hardy 6voquant une x x X
assignatian faito it Fanklin
Brierre t.andataire special de ASPaes
Mile L6onide Vilaire, concluant AfIaires de div
it la. nullil6 de la vente consent Les a.ffaires de divorce
tie devant Notaire a Salim Jaar les ont tL appeies et r
sous le pietexte que son client ee martin h I'audience p
Raphael Hardy 6eait 1i6 it Mlle par le Juge Thop!iitc J1
L. Brierre par une promesse de qois assist du CoGnimis a
vente, sollicita du Juge de r6- Ascencio Jumelle.
flr6s la mise sous s6qustree du Ce sent :
Bicn. l re Affare Jeatn Cit
tre son spouse.
Me Max Argitagos Avoca.t de 2ane Affaire Jean
Salim Jaar apris avoir combat Morose centre son 6pous
tu les pr6tentions de Me A. Bru Les t'emandeurs ont 6
tus. Avocat de Raphael Hardy pectivement d6ferndu., pi
conclut au rejet de la demasnde. Kleper Cadet et Andr6
Me Brutus, A ce moment, fit e- Les deux affairs ay,
tat d'une Assignation notifi6e A dlfinitiveanent vid6es;
Mile Veronique Vilaire a la re- ordonna le d6pSt des pie
quete de Raphael Hardy et de-
tianda la junction des deux
affairs.
Maintenant, Me Roger M. An-
cion expliqua au Juge que la
l nre affaire ol figure come I
dlfendeur Frauklla Brierre 6- t
taut dJlfailivement plaidre par
les conclusions qu'ii a poseeas
concluant a l'irrecevabiliit de
'aCLlon OLant aluinsc LiU'ra auctua
cas Franklin Brierre qui n'est Par :
que Mandataire special ne pou-
vait ltre assigned directement Monsieur Serge Larost
pour un fait realise par sa man Canadien Frangais, est
dante. Ancion demand acte de pour Montr6al hitr mat
sea reserves pour Franklin prOs un sejour de deux
Brierre en vue d'ane action en Haiti. II tait charg(I ar
dommage int6r~t it introduire so e d'ethnologie de l'Ur
centre Raphael tout en con- de Montrtal ue iaeun;Ili
cluant h la condemnation de Ra documentation coimplte
phael Hardy aux frais et da- rnitures niatrielles bni
p'ens. c'est i dire las polerie, o
rie, etc., ainsi que sur i
Me Andre Bruaus donna e- sion religieuse de note
ture dt I'assignation dunn6e a Monstear Larosc, qui a
Mile V.Brierre. Me Ancion, su tmns terminL saob tude
rencherissant esutint que lassi thropologie, a dt6 recoa
nation donn6e injustement A F a,i au Dr Jean-Baptiste
Brierre en tant que Mandataire doyen de la Facullt d'l
special de Mile V. Brierre re- gie. Celui-ci le-mit entire
monte au 2 Mars 1970 et, otant nes mains, cells du Dr
d6finitivement plaid6e, 1o Juge Philippe, m6decin psychic
n'a qu'a ordonner le d6pit des ethniogue. Serge Larne
pieces; car, usant d'un droit a rmmercier publiquer-e
que lui accord la loi, il sollici- ceux qui lui ont donn
te que lui soit communique sur de pouce : Anule Mnrais
'assignation donn6e a V. Vilai niel Philippe, Andr6 I
.re le 28 Mars 1970 routes les et le Doyen Jean-Baptis
pieces; ce qui rend impossible main. A la6roport, 1
le jugement d6suet de la second Larose a et6 salu6 pa:
de affaire initide centre Mile Jeanne Philippe, et sa r
V. Brierre i las dAte du 28 mars dame Pierre Philippe.
1970. -
Elle est partie hier ma
C'est dans cel etas qje le Ju mnagnonne Matou. Avec


La Air Fianes a .eu t'amaUl
lil e oano-s faire parveniro an
exemplaire de Vacances A:lr
France 1970. Ce catalogue, imn
peecablement pj6sent6 et abon-
damment illustre, eat valuable
td d 1 du lecr mars au 31 dcembrd
nord6nr 1970. Les voyagers Ovenaoels
our que visiter, un choi'x varn rdh8tels
ltdrieu diff6rents pays q1'lls peuvent
y trouvent les particularit6s des
0t de pensions de famille. ain-
ai que s'horaire qui leur sera
Orce propose, s'ils partiripent h dos
suivan: vOyages en group.
etenues' Dans cVacances. Air Franca
pr6sid6e 19703, Haiti eat pr6esent6e com-
n Fran, me la Terre de charge et do
iretfier' sortil1ge, le pays do la joie do
S vivre, Ie 'Paradis creole, et la
Perle' des Antilles. Notre weusa
vil con- que, Iae sourire -de notre people
os paysages, nos richesses ar
Gera-rd tistiques et aitisanaless sent
e. louds en terms choisis dans
6te res- cetta publication.
ar Mo Nous f61licitons la Comipa
Brutus. gnie &Air France de son initial
ant 6t< Live qui, sous le rapport du tou
Ie Juge riame, peut avoir dle' suites
rces. vraiment heureuses,






Claude Dambreville


Laudee Dambrevdle


se, usr
reparti
tin, a-
mois en
r le Mu
iversit6
ir une
,ur led
ti-nnes,
'ospres-
peuple
orillam-'
,s d'an-
mdmand
Romainr
Ethnolo-
Sde bon
Jtanne
iatrie et
se tient
*nt tous
un coup
ier, Da
rongols,
ste Ro
Monsieur
r le Dr
mnre Mb

.atinm:, la
son vi


AU CONGRESS INTERNATIO NAL DE COSMETOLOGIE

LeDiscours de


Mgr Ligonde


Monsieur -le "Repr6sentant
du President a Vie
de la R6publique
Madame la Directrice
,Ade t'Eole technique -
de Cosm6tologle
Monsieur le Doyen de la
Facultd de Medecite,
Mes chers Congreiislstes
Mesdemoiselles, Mesdames,
Messieurs,
Organiser un Congrens inter
national de Cosmeologie, eat cer
tea, une initiative heureuse.
C'est 1'honneur et la gloire de
l'Ecole technique 4e Coam6tolo
gie d'avoi" compria l'importan-
cc que prennent dans la via so
ciale en Haiti. les soins de beau
06.


Je m'en voudraits done, de ne
pas adresser ses vives f licita
tions A Madame la Directric,o de
l'Ecole technique de Cosm6tolo
gie c t a routes sea d6voudes col
laboratrices pour cett e initiative
et pour 'interti qu'elles ont ma
nifest6 h la presence d'une auto
rit6 eligieusc ia 'Ouverture de
ce Congrs international.
L'Eglise, est pr6senth d6jah
au Congress. Car vous Ites. chr6
tiennes. Le Concile Vatican II
dans sa constitution past -'ale
tl'Eglise dans dans le moride de
e.a temnDs met en valour la res
ponsabilit6 des laics chrltiens
daps les tAches terrestres, les
professions et les activities stcu
lieres, pour que routes les acti
vit6s humainesa puissent Stra
hbaignles delt laumire de I'Ev,cl

(Voir site page 3)


sa de residence, s'il vous plait.
Ce qui signifie que sea parents
et amis resteront un bon bout
de temps sans la voir. Si c'est
pas malheureux Matou Bail-
lergeau, une petite personnel tou
jours souriante, toujours coif-
fe- avec les cheveux sur le
front, toujiours dispoane a rare
et ia faire rire, a'ost rendue it
New York. L'unt aecompagne.
it 'a6roport ses pire et mere,
Monsieur et Madame Eugene
Baillergeau, sea frlres Eddy et
Junior, et so atni Mane Saieh
x xx
Nous avons ete heureux de
revoir notre aami G6rard Dor-
sainvil II est rentre de Sainte-
Croix hier martin, et ilne pas-
sera que trois jours ici. Gerard,
danseur folklorique et chor6gra
phe, tout en conticiuant it fair
rayonner le nom d'Haiti aa I'ex
t6rieur, pr6te ses services ai
I'Hitel sea. I1l y exerce la foneticn de
directeur du d6partement de lat
-ourriture et de la bhoisson.

Madame Jacquot Sassine, di
plomate d'Haiti i Miami, a re-
gagn6 son poste hier matin. El-
le avait voyage sp6cialement it
l'occasion de 1'anniversaire du
President it Vie de la R6publi-
que, Son ExcellencE aD Lr Fran
gois Duvalier. Jacquot a et6 sa-
lu it l'aerogare p at Papacito,
sonf plre.
Monsieur Gesner L.on, ni
technician de laboratoire, vit
a.ux EtaLts Unis depuis seize
ans. Sa femme est une infirmil
re am6ricaine. Ies L6on ont pal
s6 sept jours de vacancies dans

(Suite page 4 col. ,5)


Pitionville, le. 9 Avril 1970
Monsieur Maurice A. Lubin
Publiciate
Port-au-Prince.

Mon cher Homeonyme,
La lecture de ton article pu-
bli6 ici m6me, les samedi 4 et
dimanche 5 Avril courant, sous
le titre suggestif : aLe Vieux
Cimetilre de Sainte Annea, et
dent tu as bien voalai .;e faire
homage, me Rroeure un bien
immense.
En effect, il me remet l la
m6moire des souvenirs bien a-
gr6ables, des souvenirs qui dor-
maient au fond de mon pauvre
coeur d'Ancien Paruissie n 4le
Sainte-Anne, noyes plt s ou


moins da nsl tIn In it. l s
ad.
Tu ma fais revivre le temps
heureux s ila on enfanc, tde
men -adolescence, de ma virility,
que je pa.qsais entour de de l'fe
tion de ires bois parents, l: I'es
time des persontnahts du Quar
tier nagulre florissant due Mor
ne-i-Tufi et de l'amit6e profon
de de quelques larcs tamarades
que j'eus le oonheur de re.con-
trer. soit i l'Ecole des d6voues
Frires de l'Instauctiup Ch.r.tien
ne de la Grand'Rue, anciemne-
menttd6nomm6e eTh6utrea et de
venue aujourd'hui Guillouxa, soit au Lyc6e Natio-
an- aslore dirig6 par 1'6minent
Pdasoque, que fut Monsieur
PericlIs Tessier, suit enfin A
(Voir suite pace 2 )


La Fontaine de
la Hpsco
, Depus quelgue temps, la Has
co a install une fontaine de
six ou saepi robineta, ia Chance-
tellon, sur la route national No
1, en accotement des teralnE. de
sa cuiItrale .u c.rer. Cccte cons
tructlon eat allment6ic par le
puits for a depu.s 1916 jusqu'k
Ia nappe d'eau souterraine du
d6bouchd du synclinal de Chan-
cerelles Er6dailler Del-
mas, par les citernes en b6ton
arms et sla cana-lisation privde
appartenant a la Hasco.
Comme on s'en rend compete,
ette fontaine eAt extrnmement
precieuse pour la population
des environs. A toute heure du
jour, l'on y constant une gran
de afiluenee de gens des quar
ti e r s pauvres cil-convoi-
(Suite page 4 col. 1)


COMMUNIQUE DE


IA PRESIDENCY
Le Secr6talre Excutif
Priv6 de Son Excellence te
Pr6sidcnt a Vie de la Rfipn-
blique a I'honneur d'infor-
mer que le Vaisseau Spatial
APOLLO XIII utilisera les
friquence. et longueur d'on-
des suivantes pour ses com-
munacations avec la Terre .
243.0 'MHZ 6 A9 (recove-
ry beacon)
*259.7 6 A3
279.0 MHZ 6 A3/120 F9
296.8 MHZ 6A3
2272.5 MHZ' 3300 F9
2282.5 MHZ 5000 F9
2287.5 MHZ 5000 "F9
11 est demand& aux sta-
tions de radio commercials
et priv6es, de ne pas 6met-
tre sur ces fr6quences et Ion
gueur d'ondes afin d'accor-
der le maximum de protec-
tion au Vaisseau Spatial et
d'6viter toutes interfrences
qui pourraient survenir dans
lea operations de transmis-
sion par radio d'APOLLO
XIII.
Pierre BIAMBY
Seeretaire Ex6cutif Priv6
de Son Excellence le Presi-
dent i Vie de Ia H publique


Naissance
Notre ami Geoares J. Figaro
eL sa charmante pouse nous
ont fait pa-rt dIe la wissancer
de Fran'uise Georgcs-May.
L'heureux 6v6nemient est arrive
le 14 Avril en coura a 4 h 10
p.m. a 1'Hipital da C'anape-
Vert.
Nous adressons uos compli-
ments a Mr t Maine Georges J.
Figaro et nos meilleurs voeux a
Francoise George-May
L'OEA et les rapts
de Diplomates
WASHINGTON (AFP,
Le Conseil Permanent de 1'Or
ganisation nles Ettss Amenri
cains (OEA) a decide de tsou-
mettre la question d'une action
conjointe contre tes.saqutstres
de diplomats h sa Commis
sion Juridicc-Politique.
La decision e a t pise au
ours d'une stance du Conscij,. a
la suggestion du llepr6sentant
die 'Argentine, pays qui a-
vait soumis la proposition d'ac
tion conjointe.


Notre Oonfrere < Le Matin


et les Oeuvres Essentielles


du President Duvalier


Dans son Odition du jour no
tre excellent confrere aLE MA
TINs a consacr6 un long article
au rEcent ouvrage de Son Excel
lence le Pr6sident a Vie de la
R6publique AU POUVOIRt.
Le text qui est favorable
meat comment par les confre
res fa;t aussi 'le point sur lapri
se de position de la press nr
tionale aux ct6s Idu governor
ment qui suit une ligte rectili
gae dana l'am6nagcmlenL d'un
mioux ctre pour les classes po
pulaires et moyennte qui, avant
DUVALIER avaient toun it ra
clamor a I'histoire...
A ce sujet sLe Maltin -lrit
navec i propose que : les trois
pouvoirs de 'Elat tirent leur 1l
gitimit6 et leur efficacitl du fail
qu'ils sent exorce6s par une class
se IhomOgne responsible, it
une tape historiquc donn6e, du
present et de Iavenir de toute
la nration... I aest dans la. nature
des choses que le tQUATRIE-
ME 'POUIVOJRR soet en accord
fundamental avec ceux qui ligi
firent, ex6cutent, font -xccuter


des decisions at I prononcent
des jugemonts. La struccture de
la soerit6 haltienne change ra
dicalement sous nos yux par
1IVtion Onergique et progressis
te d'une couche r6volutionnal-
re. Les intelligence avisles comn
present, du premier coup, que
le pouvoir d'informer ct d'edu-
quer que appartient ; la Presse
doit tout naturcllement cnibol-'
ter le pas et servir dans la lo-
yaut6, la clairvoyance, la digni
t6 cette portion dc notre sosec
t6, cette majority national,
porteuse aujourd'hui dv lo'ave-

En outre e l eonfrere a signa
16 avec bonheur lEvolution do
la pens6e scientifique sociology;
que do 1'ecrivain Dr. DUVA
LIER depuis plus de 3 ddcen
nies 0 la lumiire de la logA-
que formul6e dans oIrs crits du
pire du' positivisme : Auguste
Comte...
Nous reaommnandons la lectu
re do cette 6tude du corfr.re
de la Rue Am6ericaine sur ce To
- me VI de la Srie des aOEU-
VRES ESSENTIELLESi.


r


CUl1MNNwAISANCE U DHAIl

LA PETITE GONAVE ET SA PQPUL-ATION FLOTTANTE
Par G6rard JOLIBOIS'


Notre lie adjacent tie la Go
nave se termine au Sud, face
i la. ville de Port au Prince, en
forme de queue de poisson.
L'extr6miti sud ouest de
nette queue est la Point Fantas
que, ainsi d6nommie, semble-t-
il, par les flibustiers, parcel
qu'elle est souvent, le martin en
tour6e de la brumasse, s'exha-
lant sans doute des 6tangs, l&
-gons, mares et mar6cages pro
ches. LVclhancrure centrals de
la qieue eat la Petite Bale.
Le bout sud r cot -de cette
queue est soulign6e, a un kilo-
mntre pras au large, par une
ilette plate, la Petite Gonyve,
d'un kilometre environ de lon-
gueur sur cent cinquante m6-



Au Compte


4louttes

par Raymond Philoct&te
BELLES-MERES, PITIE
POUR LES MARIS !


On tonne souvent-contre les
belles-m6res.
A-t-on raison 7 ou tort ?
I1 en eat debonnes, assur6-
ment; mats ... j'en ai connu
und, par centre Langue tran
chanted, rasoir ailenaand I La
voilh morte. Que son arme repo
se en paix !
Egoiste, jalouse, elle en fai-
salt voir de totes les couleurs
A sea hoanntes belles-filies.
Reprehensible cela !
... Mais ... pour l'instant, oc
cupons-nous plut6t fe certaines
ambres de conjoilotes.
Je dis certaines.
Que de foyers n'ont-elles pas
bris6s !
Elles snnt toujoursa manoeu
vrer, se milent de vos intimitis
tanjugales. Des fiis, elles tirent
.-i experterent is ficelie que
vous ne lea soupgonnez meme
pas.
Le pis, c'eat quand, .ddpour-
vu de situation de fortune, vous
nous trouvez dans 1'impossibili-
t6 de faire face- ... Alors, vous
Notes la bAte noire, un Opoux in
conscient, pas du tout interes-
sant mariai pauvre : msuvais
marrl; et elle vous cuilpare par
fois it quelqu'un d'autre, yvidem
inent ais6, que dans le fond de
son coeur elle Olit pour votre
spouse.
Aussi n'est-al pas raie quo
gendres ei belles-mares se regar
dent en chiens de faience on vi-
.vent h couteaux jtis.
11 y a aussi poignards
routllds des belies-soeuis et
tes amies... -
Toute une condpiraLion contre
les pauvres diables de maris I
Et si votre femmne ne vbus ai-
ni. pas pr-fond6;nnt ou quo
ce soit une t6te de linotte.... J6
sus Marie !
aZoclos*, de plenvoir !
De grace, qu'on ne me mette pas
Ians le train.... commie fontt
troe souvent quelques esprits
malinter.tionnes, ou beResl
vingt quatrc carats, qui no
voient dans nAu Cnmpte-Gout-
tes, ou dans touto critique so-
ciale, que 'expression de 1'ai.-
reur ou dtic petits dramnes per-
gonnels...
Je n'ai jamais eu de belle-na-
re. antendez.
Tout simplement, je suis hu-
ma-in, objectif; et c'est men ar
dent d6sir d'etre utile qui me
dicte auiourd'hui ce cri h la-
dresse dis mauvaases bcllts-ml
Pihlt paner les tnatis l


tr'es environ de largeUr, soit u-
ne superficie total de zero ki-
lomitre carr6'ed quinze hectomi
tree carrds : quinze hectares ou
pros de dix carreaux de terre.
Cet pilot desert eat trie m6dio
cement bois6. I e a cabris
sauvages, qu'on t r 0o u-
vait encre au d6but de ce aie-
cle, ont tfait disparaitre la son-
verture foresree, t mime la
plus grande -partie de l'humus,
qui ne se reconstite quae tres
lentement. Lea animaux ca-
prins, si, dangereux pour 14 v6-
g6tation, oat perms aax eaux
pluviales d importer la bonne
terre at de mittre i no une so
vane camtxle basaltique, qui
faith face I l pointe sud est
de la Gonave. Cette petite, prai-
rie est entour6e d'une 616vation
d'un matre de haut oel croissent
de maigres arbres resineux ou
6pineux, x6rophytes parfois de
bayahondes squelettiques, a-ux
trones toruus par le vent,aux ra
cines se cramponnant dans les
moindres interstites de la con-
cr6tion rocheuse du sol et fai-
iant parfois 6clater celle-cl.
(Voir suite page 2)


Assemble Nale
lundi
b'est lundi prochain 20 A-
vril, A 10 heures du martin, que
la Chambre Unique se r unira
en Assemble Nationale en rue
d'inaugurer solennellement lea
travaux de la 4hme Session Or
dinaire de la 40%me LAgislatu-
re.
Les membres du Pouvoir Ex6
cutif, du Pouvoir Judiciaire,
du Haut-Etat Major des For-
ces Arm4es d'Haiti ainsi que
les repr6sentants des OrgausNa-
mes de l'Etat assisteront h cet-
te Cremonie qui rev4tira un
eclat particulter.


A l'Ambassade
de France
Le huit a dix ue 1'Ambassade
de France, hier soir au Manoir
miles Lauriers, eut un Itrs grand
suacis.
Malgre la pluie, numbreux fu
rent les invites, Dour la plupart
des m6decins, acrompagn6s de
leurs Ipouses, des Secrdtaires
d'Etat, des Journalistes, des
membres de la Mission Universi
tairc frangaise, qui r6pondirent
a l'invitation de M. l'Ambassa-
deur et Madame Philippe Koe-
nig. Des enables bien gamrnies, de
'fines boissons, firent les d6lices
des convives. Deux heares d'en-
chantement en verit6 pour les-
quelles nous felicaons Monsieur
et Madame Koenig.


Important
expedition de
ficelle en sisal
Depni plus d'une semaine,
nous avons constata une activi-
t6 d6bordante aux environs de
la halle d'exportation de la
douane. de Port-au-Prince aprbe
renseignements, nous pouvone
affirmer qu'it s'agit de i'embar
quement d'un lot important de
ficelle en sisal fabriqu6 par sla
SAFICO et la CIMA. Ces ex-
portations apportent un grand
espoir aux eproducteurs de sisal
aet provoquent une activity in-
dustrieile impoptante avec sea
heureuses consequences. Nos
compliments t cea Soci6tes qui
apportent leur pierre i la-politi
que gouvernementale de d6ve-
loppement Oconomiaue.


LA FETE DE ,'AGRICULTURE A DAMIEN
Le lundi 1. Avril en course, plus grand e fiertc du people
rtpondant a l'invitation qui haitien.
letir a te6 faite, les Pr6sidents Les coophrateurs, dans un 6-
des diverse Coop6ratives des lan spontane offrirent d'endos-
plaines du Cul de Sac et de Leo ser eux-mmenis les frais tela-
gfne de m6me que crux des tifa aux manifestations coutu
Conseils Communautaires deo mieres a l'occasion du ler
hauteurs de P6tion-Ville, ont 6- Mai, Fete de I'Agrku-ltuac.
t6 reausi h la Bibliotheque dc
Damien, tn vue des dispositions Le Dirceteur G6n6ral de I'A
i prendre pour la c lbresion grnculture' leur nsoligna A seon
de la FIte de l'Agriculturd,. tour que lc De partement do
Le Ministre de l'Agriculture, 'Amricultur des Ressoures
Monsieur Andr6 THEARD ou Naturelles ct du Dtveloppe
vrit la sedance pour remercicr lc.s nent Rural ictnur latisse toute
PrdsidenLs cittre vreis en initiative de la tefit du ler.
grand nombrt e t leur cxpliiqu Mai. L'occasion leur est offer
le but de la reunion.M. THE- te .d'organiser les manifest
ARD er tproitla pour elIablir c tions d6mncrat'qAuenscat selon
l'importance des grands tri;,- leurs possibilities. Apres maitne
vaux de Pdligre, project cher au changes de vue entire eux,
President h Vie Son Excellence les cooperateurs r6solurent de
l'Honornile Dr. Francois LIU- rdunir le jeudi 16 Avril 1970
VALIER. II leur fit co'mpren- a Damien en vue dc fare sa
dre que vu l'urgente nscesitIj vuir aux technicians -e que cha
do l'usine hydro-6lectrique da que cooperative a decide en con
"P61igre, le Gouvernement a da soil dans sa localit6 respective
concentrer routes ses resources en vue de ftter grandiosentent
a la rdalisatibn de ce grand pro la Fete de l'Agrifculture ; Da
jet qui constituera l'objet de la mien.


Dimanche 19 Avril 1970 A 5 h 7 h et 9 h


SRL fSATRE PRIESNTI




LES PERLES GRECQUES


entr.e Odes 2.50
Rtservle Gdes 4.00


4 -- I i i


No 28.000 d 4 ' JEUDI 1C AVRIL 197D,


S aso me mu A IT re TAIT n TITV T fl AT TT A 'rr A LTC-1 T YTT A iT


Autour dn Cimetiere de Ste Anne


~."L~JRR


Nis=


Adrwe: Rpz D CENTwRE



PORT-Al- PRINCE ( HA r/)

''0TE POSTALE1' 16

BITE POSTAL : 1316


"~" .~. -...


...... -~~.-r. -_. _L-l _ ~ ~~-~_r-~_~_IL~:_-~_Yid-L_ rira~i~ ~**bajLC~C~iL.S~i*r~*~~~auuuururrrr P- -- --~----- ~-


-


I


I


J'UUK- Lt.JU '


r




-7 777,7 7-77,uPa 5Uil AZ..I


4.m A s.T. A.'- ANe41M ie 'voyage 191AM pave Tel CIbZUSUU to k in de v is et Vo n pasloi Ur O A. T. A.


POUR TRAITKMINTS MiOKCAUX 1 ISTHITIQUI
CELLULITE RHUMATISME OBSl/T, LUMBAGO ARTtIRITISME
DOOULURS, GASTRIOQUS ET HEPATJQUES CONSTIPATION,
TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENf GRAISSEUX, t.c...



EST SUPRIEUR PARCE OU'A TRIPLE EFFET

O ACTION do MASSAGE




SU NT SUR ROUTES LES RTIES'
DU CORPS, 'cMA$S0O 0 /
FAIT MA IC'Rl par inna on de grease

DL'CON6EST AWE / F RMA T par /
civalion ea cir u'lation dtes Achangls nu/ri'iw/t
SOUL Eel DLCONTFRA en aabaissanl-a le Sion
u a se. 7 / ../ .
ssocho utilise ens nble,3 mo Stir utiques
ALEMASS GE
LA 'CH EURt
/L'IRRA IATI
MAi0S(HO FAITH MAiIR ET ACTIVE ORCULATION DU SANG
Avec fASSOCI/O 'or obleot.':
AM A RSS NT -RAPIDE
o sep CA ION TOTALE
DsENTE I MtD FATE
'APPtREIL COMPLET / 12 1.130 Volts u) 3.600
GAA NTI UN AN k 220-230 Valts I
I A SSOCHO PRODUC.'1OV
M DL INSTEIN* 12, GtmodaotPAmIn, PARIS
eDtocumontsofu. ou *r fi-br*3
Joseph C. Valm6 et Co.
Distributeurs


Des fourr6a de planters ha -
lophytes couronnent In rivage
longItudinal et, dutrnt lea po-
ques pluvieuses, marient lea dif-
flrents tons de leur vert ux
nuances diverse de Ia ny6gta -
tion: buissons arbustifs, touf -
fes d'herbes de Guin6e ot d'une
sort de gamon ou tranchent lea
floraisons jaunes de 'os ca -
priers (1) antillais, blues ou
ecarlates des multiples vari6tes
de nos halliers tropicaux.
L'on ne rencontre pas de sour
ce la IPetite Gonave, mais de
petites mares boueuses alimen -
t~es par leas pluies et qui rAsis-
tent aux-longues pAriodesa de s6e
oherease,grice au parasol des ar
bres, grace aux vents du canal
qui y apportent de tres loin des
gouttes de .pluie, grace aux em
bruns de In mer.

UNE SUPERFICIE
QUI DOUBLE
La Petite Gonave est entou -
roe de largest hauts-fonds, qui
se prolongent A cinq kilomAtres
a l'Est jusqu'A i'ilot de Caye
Sable (d'une superficie d'envi-
ron cent metres carr&s) et a
plus' de six lnss au Sud-Est.
Ceos 61vations du fond de la
mer constituent lea sommets de
la vaste plate forme sous ipa
rine, pgriphdrique de notre ile
adjacent de la Gonave, et da-
vantage dtendue dans sa zone
sud orientalA.
Cos banes, englobant enyiron
vingt kilometres carries, temoi -
gueraient ils d'une superficie
plus important de la Gonave
dans lea" dernieres pdriodes de
l'Are tertihdire, durant l'6poque
miocene ou pliocene?
Ou bien les sommets, de plus
en plus saillants de ces hauts-
fonds, indiqueraient-ils un cer-
tain movement d'6nersion de
i'lle de la Gonave. emersion
rendue respotsable de la dis-
parition de la plupart" des
sources de notre principle Sie
adjacent?
DejA, les gdologues (notam -
ment Tippenhauer, ensuite
Woodring, Brown Burbank,
puis Butterlin) veuien consid6
rer come une ancienne lie, rat
tach6e par un isthme A la Go-

,,,gggsam


/


LES MOTS CROISES
% PROBLEM No. 449 F.


4





i9
Hl1ZONTA M

HORIZONTALEMENT --


1 d Sont tnscrites au program
me du music-hall
2"- Belle fourrure Epoque
3 Devant un prinom vdndrd
Humaniste hollandaise
4 Queue de pie En ter-
re Met de la fin
5 SAlectionna Ville algO -
rienne
6 Au coeur du rein Sym-
SOLUTION No.
H6RIZONALlMENT
1. Mirliton 2. Amant; S. 0.
3 Mai; Eberles 4. Agrumes;
Ta 5. Nies NR - po-
mnes 7. SonnEttes 8. ER;
Eu 9. Interit; La 10.
Nailmance


bole chimique Provocation
7 Fin de participe For-
maient un people p6ruvien
S8 Un peu parti Note
9 RBduit Ie vitesse Vieil
le league
10 Bavardes Condiment


VERTICALEMEN T


I I1 ne vient pas toujours
sur invitation
II Etoile de mer Marque
de dedain
III Brillait sour ls .pyrami-
des Vieille colere
IV Frequentatives
V Verte contrfe Sur la
,Croix
VI Ne rcanent plus la
Sainte Table
VII- Un peu de d6daln
VIII Peuple ancient Ta-
te iroiseau
IX Plutot (Idsob6esant --
C'est- aeitd
X -- Article Lettres de
flertd Petit terrait 4
438 F.
VERTICALEMENT
I. Mabnan; Sein II. Image;
Orna III. Raire; Tl IV. L.
N.; Usinkes V. Item; Peur.
VI Becot; EA: VII. Oses; MT
TN VIII. Non; NC6e IX.
EtresT Le 3. Elsa, Na


k I


COM-PJES,



COURANTS


Dm is lecownm cm m da4ms 1'duut&
touit bhoom ed'~m -doit binffidct .6m
sness .mda a P d'ow bomqas quivods
sont OftMnsper LA BARQUEBROYALE
DU CANADA.

Un campus COMzM VYow pesm do -faie
ZG.. vh&4apAw ard *= etoivau daaf

st vas'foaft aa m loviu -f 6iuriti, iou-
joun & Wo .paiiat-

AznurnVK2i~tyj~xz.iUosMONI.


Laf* C'eA& CAeI A oIqpn








LA.BANQUE ROYALE DU CAN-ADA

A LTAsuLE LzHiq i knDO?055 OLurDE 40 ANS
SlsadooAmsme iw- CaffWd rai0 s~& Andde iseww
GAN,$ 228.5"000a
Phis de 1200 n~vtumlos au Canal. dama I,, AM~illet c
r ,I'Am&uc du Sad, umuxheria, Nw York. Landrts or Paris.


ANTRLLEAN DUTCH AIRLINES
,r

Chers clients,

Nous avons Lavantage de v n annoncer-le novel itingraire de la ALM
ANTILLEAN DUTCH AIRLINES

MERCREDI LM 978


Miami
P-au-Pce
P-au-Pee
Aruba
Aruba
Curasao


Dp:
Ar:
Dp
,Ar :
Dp:
Ar:


..5.55..pm
6.40' pm
7J5 pm
930 pm
10.001 u
10.25 pm


JEUDI LM 977
Curaado Dp: 9.05 pm
Aruba Ar : 9.30 am
Aruba Dp: 10.0 am
P-au-Pee Ar: O1.1San m
P-au-Pce Dp : 10.50 am
Miami. Ar: J8Sa -l j .

Pwour toojeagim inflrdI17O1ToWhid p.
see


DAMNS NESS fTNMAS


ge durant tous le jours de la
Semalne Sainte.
Glrard JOLIBOlb


Cowusane .'taiti

(Solte de la Irs page(

nave, la p6niasule:a-do4e cette poril. des pores destiny a& Ien
ilte ile, resserrec entire la Gran graisement ave- lea residsa du
de Blele a l'Est, la Bale- du vilagedadflnssoon.:'
Pare ha l'Ouest et termin6e en Dress,6 au 'cora des saisons
former de queue de poisson.' prtndoentes,les ajoupas (2) our
Cercile, etroitemenlt de r~eifs vent & nouveau, chaque ann6e:
frangeants In Petite G6nave ie thaume des totures eat ators
volt quant a elle, augmen renforc6 avec des tooffes d'her .
ter sa supatflcie a mare be recolt0es sour la grande Il
basso borsque sont ainse d6- volsine. .. _J ,
converts lea rockers a fleur Le Byst6me de vie eat plutlt'
d'eau, qu'exhausaent des colo- collectat.lhaque inatnni une mor -
nieb tres-actives de madrepo que va.quirtl, A-la Gonave lPeau
res et sur- lesquels poeisent poameai, ou 1boa a bruier (0as
des bosquets de mangitere et lascines) pour toute a commu-
d'autres places marines. Lors naut. L'une des plus granaes
des -plus torte js ants, cette barges va heoiomauairement,
-juperftole eat pratiquemsnt duo venmare une prame au pooa8ou
blee par I'eztesion des-hauta sale dan ioes -mnrches de l'Arce
fonds expos A air par le re hale, du Mont-ioul, de at Marc,
flux maximum' de la imer' i4e ,l Grande aline eo en rap'
POPULATION FLOTTANTE- porter non seulement Les vivres
PPtULATIOiN MLU' necesaimres, le manmoe pour la
La Petite Gonave n'eat habi preparanon des ,assaves, mais
La rmei Gne abi aussi lea appreciables quanti -
toe end permanence que par ine t~s de sel, indbslpensables A 1'6
oe deux douzamlens dgr, longs elaboration de la saltlson.
oe'un grand lesarinquante grs, pluongs La fin die trimeatre de pdche
venus tout droit de Ia pruhistoi- eat marque par une ecoudiail-
re, nt qui n-existent encore qu'a le () d'aurant plus bruyan
I, Gonave, aux-environs des Go to que leas rdasultats ue laI salson
naives ete, do ensroensoesn,o ont tW plus satisfaisanst-qui
en d'utres lieux escarpesde d ure truue Ite nutb elo ont lea
notre Rkpublique. Maigr6 leSur choz retnutissentbienrJoin sur
aspect ptutlt hideux, ce sont l'Atendue marine, rdpercutks par
des anurieno paisible, herbi Ia surface des eaux.
vores, ovipare,.-'d'unc' eeproduc La population flottante rega-
tion tras. ente. Comment ont gne ses Pdnates, pendant les
traver 6 le--bas, de; merqui e huit joprs precedent la Semaine
pare la Petite Gonave de Ia Go Sainte.
nave ces -animaux nettement ter Les voiliers les plus robustes
restres? parent vers la Capitale, leos
principaux centres urbains des
Deserte tout 1- long do Ian- eStes occiden.les et oriental du
ne, sla Petite Gonave n'est ani Goife de la Gonave: le poison
moe par une tres active popular pech6, sail et conserve de Jan
tion flottante que trois mois au vter A Mars, sera vendu par
plus de l'annec. barrique (la caque non compri-
Au lendemain au jour de PAn se) au plus offrant slcon le vo
y d6barquent prbs de cent p6 lume des prises de fruits de
cheurs, originaires pour la.plu mer, A 'la ligne, au filet, i la
part de Ldogane, puis de Granid s e n n e d a n s I e a
Goavr ou de Petit Goave et de ditea localitds, lea arrivages de
Miragoane: ils sont accompa more et d'hareng-saur impor
gn6s de leurs femmes, de leurs t6s, en fonction de la lot de l'of
infants, d'autres petits parents; fre et de la demanded, de la for
ce qui nous denne une popular ce d'une tradition seculaire -
tion flottante 'de trois cents A observe scrupuleusement par
quatre cents individus. Outre toute notre population, citadine,
lea ustensiles ndcessaires a la ou rural, catholique ou protest
vie, au salage, A la, conservation tante, rice ou pauvre de fai
du produit de leur pfehe, tels re maigre au temps prescrit
aue des barriques, y sent trans par l'Eglise et meme davanta


1)'- Cupre en Haitz, (fleur-
capre/
*I r) AJOUPA, peoir cons-
truclou trea tLegere, prov uirte,
ele4oteO 'uoianaict- au iuafu u U
nse plantasion eloignee, pour y
putiier ia nuE. oes ptauquet -
nleni uile Lolture el enaunie,
d'un ou leux metres 'de nlaut,
pone ur ie e nu el, I 1
uee 0e Ce type %0e mlinuiilOLLe
Vteuilen4i U i uutu, ii- inuiens
arawaKs, .h.nILuB Ou cloneyi,
qui oIn peuple lea s ranues .n
tilles a 'epoque pre-colombleli
ne.
Deux seuls poteaux ai tour -
che, enfouis is leur base dans
le sol eL men consro W I.1 par aes.
pierres, supporfent unique
grande traverse longituainate
ae la toiture, te faitage, sur te-
queL sont amari0s queiaeues cne-
vions .prpenciculalres: a ceux-
ci sont tiix6e des lattes, qui re
goivent les couclies osuccesives


lA a6h. et B h. i b154'
* -D"VTNE QUI VIEBNT DINBR-
Entree Gdes. 5.00 et 7.60


Vendredi h 6 H. ot 8 H. 15
OPERATION TONr. NE4
. Entr6e Gdo. 2.50 et 4.00


At PA6UT


AU CAPITOL
Jeiud A 6 h. et 8 h. 80
Vendredi A 6 h. et 8 h. 30
2001 : L'ODYSSEE
DE L'ESPACE ,
Entrda Gdea.*2.50 et 4.00


jIUO CEm
FITON.VILLE


Jud h. et euk i 6 h. 80 et 8 h. 80
JeuA LO et 8 h. A RECOMPESE
CAXEGLOT -ntre -Gda. 1.50 et 2.50
Entr6e Gdes. 8.00 et 5.0 1.50 t .50
Vendred6i 6 H. et- Vendredi A 6 H. 30 et 8 H. 30
Vuredi & 6 H. et-1 8 U. OSANM' INTREP TT
QUI A TUE FANNY HAND EntrAe Gdes. 1.0 et 2.00
xntre Gdes.' 1.60 et 2.00.00



Jeudi a 6 h. 30 et 8 h. 30
Jeudi a 7 h. et 9 h. SOEUR ANGELICA
UNE VIERGE Entr6e Gdes. 1.50 et 2.00
VedeiA .2UoAP.1


Entr6e .1 dollar Par Voiture
Vendredi A 7 H. et 9 H.
QUELQUES DOLLARS
POUR DJANGO...
Entr6e 1.00 dol. par voiture


Vendredi A 6 H. 80 et 8 H. 30.
En ler .partie L'ENSEMBLE
NEMOURS JN-BAPTISTE
En 26me Partie
VIOLENCE AU KANSAS
Entree Gde. 1.00 et 1,50


a'herbes libea en petits bottes
et constotuan aIs torture.
L'arriere de l'ajoupa est clis
see, sommrairement pu. onnee ae
boue. Lavant seulement a 4 oi- -
tie ufin oe laisser 'autre moo O g '
tie comme une porte que prote
ge des vents coulis uee natte
de latanier, du model" appeOle Programme du Lundi 13 au Samedi la Avril
io terre est meilleur? (ta ltrsz Votr ConsellaUr
miller).
(3) COUDAILLE, dase LUNDI.............. 9h.Ah. A QUALITEX
(3) COUDIAILLE, danse
collective a travers les rues et MARDI............ 9h.i1 h. A QUALITEX
les c h e n i n s par la- JEUDI............... 9 h. Al h. a FOOD STORE
uelleto n o t repopale ula extiori VENDREDI........ 9 h. A1h. A FOOD STORE
sa 3oie, au rytume des tam DEMONSTRATION tous les lour sur r endez-vous
bours, des cvaccinesO (trompet A CASA.POMPADbUR
tes en tige creux de bambous),
des clairons des flutes, pour
maiquer une Ifslte nautonale la Rappelez-vous Madame: cBelle ce soir 1 Rid6e Domain 7?
veille d'une &te rdligieuse, la L'Avenir de votre.-peau se j oue A trente ans s
fin d'une r6colte, de la saison HELENA RUBINSTEIN
sucriere, l'achcvement d'un ou -
vrage a utilisation collective
colel, march, pont, route) le
success d'une grande mcoumbite A MAGIC C'U CINE SENEGAL
ou travaux communautaireC. (SALLE CLIMATISEE) -
G. J. Jeudi A 6 h. 15 et 8 h. 15


S Jeudi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LE TEMPS
Anfmies surmen s, DU MASSACRE
ueDrimes. Entr6' Gdes. .20 et 2,50


convalescents !
La geole royale d'abeflles, gaurce
de jeunes"e et de sant6 vous re-
donnera la join de vivrs...
Faites une cure de miel royal,
superaliment A la base de gel6e
royale fraiche, scientiflquemenc
dos6 et pr6par6 dans les labora-
toires du plus grand Rucher de
la Region Parisienne : Notre -
Dame de Grace.
Montfort Sur Argen'
(Var) FRANCE
Ce merveqlleux super aliment
est en vents dans lea Pharmacies
Sosthnne Geffrard et Mont-Car-
mei dt toutes lea Pharmacis.


Autour du cimetiere"
de asaine Anne
(Suite de la tlre page)


lAiasoolation Mixte de l'Oeuvre
Chretienne (AMOC) fondee le
2 Avi- I905 par feu Horaclus
Lavenoture, mon vdndre el an-
cieo Professeur dc. Belles Let-
tres, don't le cordon ombilical se
trouve enfoui, dans la cour de
la maison, qui lavait vu naltre,
non loin de i'Eglise.
L'listorique tiu tVieux Cime-
tire de Suinle-Annes me rap-
pelle encore que ie 2 Janvier
consacr par nos Constitutions
Jour des Aieux", OU allait en
pelerinage prier our sla Tombe
des Grands Ancetres, qui nous
ont tirade 'esclavage et forg6
la Patrie Haitienne.
Ta bell description deo ce
tVieux Cimetibre me .rappelle
4galement que le patrioLe Hora
tiua Layenture organisait cha-
que annie une Seance Speciale
au soin de son Asociation pour
glorifier la mdemoire de tous
ceux, qui nous ont league cr Pa
trimoin6 National. C'est ainsi
que, en conformitO de ce Pro-
gramme d'Acton Culturelle et -
Patriotiqne, j'eus t prononcer le
14 Fevrier 1954, en ma quality
de Membre Actif.4e la dite As
eoc~antion, une ,0nifdrence sur
Cijol1otin Mai'cdideu,. pour ma- I
gnifier le courage de cot Offi-
cier de .leur, don le ddvoue-
ment a l'Empereur Dessalines
fut, cher le vaduiL-nt sioldt des
Guerrcs de I'Tnd,;perdancts, un
seitiilent si profGid, qa'i! sc
man.festa jusque dans la inourt.
J'al ourtnut iris psaiir it lire
come toi, mon cher ami, 'efpi
taphe gravAq sur la tombc de
uMarie-Jeanne' Elizabeth Tana-
quille LespinasseO. Ce sont de
veritables Oraisons Jaculatoi-
'res, qui traduisent b'etat d'Ame
de celui qui les a formulfes, le
tragique de sa separation d'a-
vec la chtoe ddlunle, hAussi bien
que son esprit de religion.
Merci de m'avoir procure taot
de Joie par ta laborlieuse pro-
duction Gr a n d et ton
merite de l'avoir r6alisee a-
vec tant d'amour et de ferveur
patriotique, dians le cadre, je
crois, des festivities du Cente-
naire de.la Fondation de 1h Pa
roisse de Sainte Anne.
Avec mes remcrciements pour
la dedicace, je t'envoie touted
nes fllcittiounF. it t' pride d'a
grer, icn cher Ho* onyme,-
ues sentionin dE s!.'Arc et,
profonde gritldr. -
Maurice P. DELILLE.
AvocaL I


CENTC t CIE STADIUM


Jeudi A 7 h.
BECKETr
Entree Gde. 1.20
Vendredi A 7 Hres.
SAINT FRANCOIS
D'ASSISE
Entr6e Gde. 1.20


GmNE OLYMPIA
Jeudi (En Permenence)
LES REVOLVES
DE TOLEDE
Entree Gde. 1.00
Vendredi (En permanence)
LE RETOUR DE D.'ANGO
Entre 'Gde. 0O60

CINE rnsOADO
Jeudi a 6 h. et 8 h. 15'
TERRE SANS PARDON
Entree Gdes. 1.50 et 3.00

Avis de Divorce
Par jugement en dafe du
huit dncembre 'mil neuf cent
soixaite-neuf, le Tribunal Civil
do Port-au-Prince a admis et
prononcn le divorce du, sieur
Yves BELIZAIRE d'avec son
spouse, n6d Maine Michelle
Louis.
En execution de cette deci-
sion, l'Offieier de l'Etat Civil
de la Section Nord de la Capi
tal a transcrit sur les registres
A ce destines le dispositif du
sua dit jugement, les formali-
ts lgales e remplies.
Port-au-Pce, le 16 Avoil 1970.
Francois E. NMERETTE, av.


SAM L'INTREPIDE
Entr6e Gdes. 1.00 et 2.00 e
Vendredi A 6 H. 15 et 8 H. 15
SOUS LA LOI DE DJANGO
Entr6e Gde. 0.60 et 1.00


Vendredi (En Permanence)
L'HOMME QUI VENAIT
POUR TUEB
Entr6e Gde. 0.60

MONTPARNASSE
'eudi a 6 h. 15 et 8 h.
DJANGO
Entr6e Gde. 0.60
Vendredi A 6 H. 15 et 8 H.
DANGER DIABOLIC
Entree Gde. 0.60

CINE UNION

Jeudi A 6 b. 15 et 8 h.
ADIOS HOMBRE
Entr6e Gde. 0.60
Vendredi A 6 H. 15 et 8 H.
UN FUSIL POUR DEUX
COLTS
Entr6e Gd&. 0.60

CINE PALACE
* Jeudi a'6 h. et 8 b. 15
1fre Partie :
UN JAZZ
2eme Partie :
CENT MILLIONS
ONT DISIARU
Entr6e Gde. 1.00
Vendredi A 6 H. et 8 H. 15
PLUS FEROGE QUE LES
MALES
Entree Gde. 1.50
DRIVE IN CINE
Jeudi A 7 h. et 9 h,
RINGO AU PISTOLET D'OR
Entree 1 dollar Par Voiture


I MONTRES SUISSES


GIRARD PERREGAUX RALCO
TECHNOS LANCO

BIJOUX
BIJOUX EN OR 18 et.
BIOUX E OR IXBI
BIOUTX -MURAT
BIJOUX EN' ARGENT
ARBGRNERIE CHRISTOFLE
CRYSTAL DE BACCARAT
ClaSTAL DE LAIAQUE
CRISTAL DE DAUM *
EN EXCLUSIVITE A LITTLE EUROPE
ET MASON ORIENTAL
ig.MuAmuumg p- y /- >: 1mA0l


~I


NOTES


__ I I_


- - - - - 11__ _ __ _ _ __


,~~a~u_~lu;l~i~wl~;UI~)*YLYi~ICLI~LI-


'- - L ~-- .I ... ~ .... ~L_~~I~.~~~ ,;~llr~-~.~i~i~~ilZ1I~ijl~e~r*~-~sP~b;


cl
e'
6,
b
t
ti
9
d


I


>
>
>


JD U.1 A.YBJ-l-l-"..


- wa amr natRr.aIt -





dr m- wJJWuA I


RTIUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


Les Bandes Dessindes du aNouvellisteu
Blondie

STiVEUX TUFE iE r F IXE LE CROCHET 1 I 'cSRAS 000 A ItS PITOU
A4 FIIET 1E ACIAROCHE ILE'RVE LA ) 1 000 E A tA Rh MP




*' ',,e :3= -

',^~' "^ ^'i L rHI *-' ,^ "' c L -


Avis aux Commergants

deJa Place
II est porter A la connaissance des Etablisse-
ments commerciaux, que la .Fish Industry of
Haiti, S.A. met A leur disposition ses chainbres
froides et freezer, tous les jours & partir de
8 h. A.M. A 4 h. P.M.
Le Samedi de 8 h. A midi, les jours de f6te
except.
,Pour tous autres renseignements : adressez-
vous A la Direction de cette Compagnie : Ave.
Truman, Cite de l'Exposition pr6s du Th6itre
de Verdure.






VOTQE HORD-SCOEI
Par FranveS.DraJe


de naiaes a s*t vivo tresndaesu tjowum w.fa voeerse
ienateit us at*e paw d rmaia.
Droit de reproduction tota ole aprtwUf. O.
FPro ieltd King Featues' Syndiate mibeaMtd.
cLA NO UVYE.LL8T
VENDREDI 17 A VRIL 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE ]
LIER): Attention a I'indoldn-
ce. Corrigez vous si besoin eat.
Montrez votre volont6 et essay -
yez avec conf'iance. Les saines
ambitions seront toujours lngi-
times.
21 AVRIL AU 2r MAI (TAU
REAU): Les influences pour -
ront vous aider plus que vous
le pensez. Le travailleur energi-
que trouvera des solutions
quand son voisin ne saura que
fire. Gardez l'6quilibre entire
effort s6rieux et le bon sens.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Tentez-l'exception -
nel, ce qui attire le regard. Ap-
prenez les m6thodes nouvelles.
Faites rigner la comprehension
entire les associ6s. Occurpez -
vous de vos obligations et d6 -
'enrdez les nobles causes.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Belles peispecti -
ves. Stimulez votre volonte,'de-
veloppez votre ardeur, dans la
bonne direction. Mais souvenez-
vous qu'il faut bien poser les
questions ai voua vso'lz avoir
des r6ponses exactes.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): Quclques situations
agaegantes. Vous' pourrez lea do
miner. Ce qui touche vote fo -
yer, votre activity de citoyen
sont sous de favorables influen-
ces si vous vous montrez avis6.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Pas de deci-
sions hGtives. Les questions im-
portantes, lindustrie, lagricul-
ture, le travail avec les machi -
nes et lea outils sont sous un
bon influx .Faites lea ameliors,
tions ntcessaires.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Des in-
fluences moyennes presagent u-
ne jqurnte agit6e. Mais une p6-
riode de came eat favorable
pour regrouper et frtifier vos
energies. Elle aide tons ceux qui
savent Putiliser.
24 OCTOBRE AU 22 NO -
VEMBRE (SCORPION): En I
avant avec du bon vouloir et
de la precision. Que votre vie
quotidlenne ne suilt pa boule-
vers6e par les exigences d'au-
trui. Gardez secretes lea confi
dances qui vous sont faites.
'23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE):
Commencet attentivement votre
journme afm de ne pas avoir a


Aujourd'hui

JEUDI 16 AVRIL 1970
SAINTE ODETTE
VENDREDI 17 AVRIL 1970
SAINT ANICET




le. ServleceUte ma
JEUDI 16 AVRIL 1970


DU COIN
Rue .Mgr. GuiUoux
ST JUDE


R,,i Pava


rdtrograder et a perdre un
temps precieux. Ne m lez pas
a vos affaires ceux qu'elles no
concernent en rien.
22 DECEMBRE AU 20 JAt
VIER (CAZRICORNE): Etu
diez les solutions, les vtritables
resources. Dtveloppez vos fa-
cultes supdsieure et faiteqs_ le
maximum pour que cette jour
nee soit veritablesment reussie.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Franchi
se? Oui, mais avec le tact et la
d6licatesse qui doivent 'accom -
pagner. Voyez les rasions qu'a
le prochain pour agir come il
le fait. Jugez impartialement, le
mleux possible.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Soyez assez sou'
ple intellectuellement pour ex -.
ploiter une id6e ou une techni!
que vraiment originate avant,
qu'elles soient d6modees. Chas-
sez le donte et la tendance a
excessive critique.

SI VOUS ETES NE AU -
JOURD'HUJ: Vous faites par-
tie des 6alisations et non des
reveurs. Mais vous avez aussi
vos heures de song. Toutefois,
le natif du B6lier vent rtussir:
il a la volont6 de monster tou
joura plus haul.. Sea reves se
matnrialiseront done souvent en
actions inaLtenducs et vouns sur-
prendrez votre prochain par des
idtes brillantes et des plans
inattendus. Fortifiez vos atenuts,
tliminez tout ce qui n'est pas
digne de vos dons excepLionnels.
Votre route vers le success et le
bonheur veritable se revelera
sans obstacle. Vous pouvez tra-
vailler en iquipe ou en solitaire
mais cette dernitre methode
n'est pas toujours sage.


Horaires de la Caravelle

AIR FRANCE

AF 243 DESTINATIONS AF 242
QUOTIDIEN QUOTIDIEN
14.45 y d MIAMI a 13.20
C MIAMI D
16.45 a d 11.15
17.15 d PORT-AU-PRINCE a 10.45
19.35Aa a d 10.30 A .
1955 d SAN-JUAN a 10. 10
D P
20.55 a ANTIGUA d 09.05
21.10 d a 08.50
21.35 a d 08.25
22.10 d POINTE-A-PITRE 07.50
22.45 a FORT-DE-FRANCE d 07.15
P Petit d6jeOner D Diner ou d6je sner C Collation
Pas de trafic local entire les deux triangles


I


Banque Nationale

de la Rkpublique d'Haiti


Banque de 1'Etat Haitien

Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Cheques a la Banque Nationale


I ACHETEZ AUJOURD'HUI

S LA MONTRE DE DEMAIN













I







La premiere montre automatique
fabriquee dans le monde est en

vente a l'horlogerie bijouterie


E. BERTHOLD

33, Rue des Miracles.

eaoo>o..ca~ao~~ogo&aoaa i


Ie Discourse de Mgr. Ligond6
(Suite de la, lre page),


cEn wappliquant 'stx diver
ss disciplines hunaiines, en cu
tivant les arts, l'hoinme peut
grandement contribuer 'A on-
vrir la i fanille humainae aux .
plus nobles valour du' vrai, du
bien et du beau et 6 une vue
des chooses aylnt une valour.
untversellej, C. Vatican II, G.
S. No 57 8.
S(La Bbnne, Nouvelle du
Christ r6nove constamment la
vie et la culture de .1'homme.
Par Ih)' richesses A'Len haut,
elle ftconde come de 1'inte-
rieur les quality spiritnelles
et les dons prope. A cheque
people et 4 chaque age, elle
S Is fortifie, lea parfait et led's
-estaure dane le Chriit G. S.
58 4. i
C'eot cette vue',de foi qui a
port les distingutes orgarii-
aatrices de ce Cbngrbs inter-
national. & inviter I'Archev;-
quo de Port-au-Prince a l'ou-
verture des importantes assi-
sea de ce grand 6v6neiment cul
turel, artistique et technique.
Nous les remercions de leur
invitation et de leur aimable
accueil.
Un simple coup droeil Jett
sur e riche progradmte pr&-
par6 pour cette semaine, per-
met de constater que ce Con-
gras n'envisage pas seulement
l'aspect technique de la Costm6
tologle mats q'tl ouvre des
horizons dtpassant ceux dun
salon de coiffure et embragse
tout ce qua les sciences de
i'homme peuvent apporter d'en
richissement 6 la beauty du
corps et b l'6panounasament
iantgral de la personae, an
bien de lafcommaunaut6 haitien
L'Eglise sat que leas arts et
les disciplines humaines jouis-


DECLARATION DE
SERVAN SCHREIBER
PARIS AFP -


,M. Jean Jacques Servan-Schrei (
her a refuse lundi soir de don
ner des indications pr6cises sur
les demarches qu'il a entrepri li
ses durant son s6jour a Athenes c
et sur les entrevues qu'il a pu
avoir avec des repr6sentants P
des autorit6s grecques, A son
arrive au Bourget, en compa-
gnie du compositeur Mikis Thio
dorakis. -
Loraque je suis part pour A
th6nes, a-t-il, le proble ta ini-
tial ne concernalt pas Mikis
Theodoragis. C'est en effet 6
la demands de association des
6tudiants grees de Paris que
j'ai decide de partir pour la
Grace. Ils m'avalent demand
d'intervenir pour tenter de sau
ver la vie des accuses du procs
qui se d6roulait 6 Athenea. A-
pris les avoir entendus, j'ai d6
eid6 de partir pour Athenes:
J'ai quittt Paris samedi dans
I'aprIs midi. Je ne dirai pas
que mon intervention person -
nelle alt pu influer sur le ver
diet du proces d'Athbnes ni mo
difier I'atmosphire dans la nuit
de samedi dimanche. Ce qui a .
pu modifier cette atmosphere a
Athenes, 4 quelques heures du
verdict, c'est surtout le fait
que beaucoup de gens sont in
tervenus. L'opinion internatio-
nale a certainement beaucoup
pesa.
A ce pros, le leader radical
socialist, a d'autre part affir-
mt: Je puis vous dire aujour
d'hui que je retournerai a Athi
nes aun course du week end pro
chain et que le journalist fr4an
gais Jean Starakie, condamna a
18 ans de prison, sera lib6ra.
Je pense que d'autres libtra-
tions pourront intervenmr, a t-il
ajout6. Mais ne pouvant les ob
tenir immtdiatenment, 'jai de-
mand6 que le compositeur Mikis
Theodorakis soit libtrt et puis-
se revenir avec moi 6 Paris.Jai
demandai sa liberation en ral
son d'abord de son ttat de sail
t6, qui necessite un traitement
urgent, et aussi en raison de la
popularity dont il jouit, non
seulement en Gr6ce mals en de-
hors de son pays. On m'a auto
ris6 & le ramener.


Colgate ai gwardol p rotge edicaement


lasantk et la beauty de vos Dents.


sent de leur propre m6thode
Sen leurno domaines eapoectifsa.
Elle reconnalt- autonomico 16-
gitime de la culture, de l'art
et de la technique cf. G. S.
.C. Vatican II No. ,59 4..
des homes de ce tempt sent
aussil lee Joles leag espoirs de
TEglise du Christ, et il n'est
rien de vraiment human qui
ne trouve echo dans son coeur
Experte en umanltt 'l'Eglise
n'est pas indiff6rente i la Beau
tW et s'lntereese' A toutes les
initiatives artistiques ou techni-
ques qui favorisent l'6ducasaon
du beau, de la tenue, le sens
religleux da corps et du vete-
ment.
L'EGLISE ET LA BEAUTE
lea hombnes et dans une com-
munaut4 cr;tienne une chose
don't on peut se passer parce
qu'elle est superflue. C'est une
chose due a-t-on dit (cf A.
Charter it6 dans Haring,
Loi du Christ III p 238, note 1
On cpnnait le vrai, on aime
le blen. Le beau. on Ie connait
et on 'aime tout ensemble 't1l
ast la splendour du vrai) di-
saient lee disciples de PIaton.
L'homme ne peut pas se pas-
ser du beau. Le chrttien, non
plus. Car la beauty est un des
Snoma divins. cDieu eat lumiW-
re, en lui, il n'y a point de ta-
nbbres edit St-Jean (I Z'o 15)
L'Utre mzme de Dieu eat
Beauty
Et la Beaubt 6ternelle s'est
faite chair en JuAma-Christ. La
Beauty divine resplendit jus-
que dans le corps du Christ
Slas transfiguration.
Le chratien peut-il aimer la
Beauty? Demande t-on. La Beau
t eat sa .patrie. C'est ce vers
quoi, il aspire. Ells sera sa
joie, sa fin.
Le chretien admire donc cet-
te Beauty dane le s oeuvres di-


Offre d'emploi
On demanded Secr6taire Bi.
ngue, avec experiences, in-
lure une Photo.
S'adresser Boite Postale
0. O. Box 275.


vines dana l'iminehse octave de
la crttlon, comma disait Clan
del. I1 eat snsible aust t lb a I
Beauty dana le oeuvreb de
l'homme. II .adore llhanmme
lui-mnme, image- du Oteateur,
levenu temple do 1'Esprit Saint
ar son union au Chrit.
L'EGLISE ET LA MODE.
-L'instinct de plaire a te dO-
pls6 danas le coeur de i'holnme
et de la famine surtout, par le
Crtateur. Poer Otre agreable
Sla femme er, parTiculier a Part
de soigner sa beauty. Elle ea
particulirement attentive it a se
fairs voir, 6 htre desirable. La
tenue chez lan emme, est de
la premiere importance dans
la soacile
Rien d'oppos6 en cola 6 la
Morale chr6tienna. Le beau v&-
tement, "la robe, choisie qui sled
avec gofit, le taint rose, la che
vlure soigne, tout cela p-
porte a la soci*t cette beau-
td, cette splendor que le Cr6a
teur a mis dans ss oeuvres.
Cette belle. 61gance, eat- meme
une vertu si elle aintient la
measure qui maitire Ia chair
et fait refleurir l'esprit.
Mais autre chose eat de A'em
bellir, ave goplt, autre chose
est de vouloir parstre, httirer

June a40 =as


La vie canimenee & 40 ans
dit un vieil adage.
C'est vrai si vaou tcartez tou-
te possibillt6 de constipation ou
tout commanefnent de Rhumatis
me en" pregnant ls petite compri-
m6i de G. S. Tablettes oun les
W. L. tablettes, on encore le fa-
Yneux Brooklax laxatif.
Ne roubliez pas : G.S. Tablet
tea on W. L. Tabiettes on Brook
lax, Fincomparable et agrsable
laxatif en tablettes der chocolaW.
En vente dans toutes Pharma-
cies.


Assurez vous a Ila



Norwich Unsion

La Meilleure Compagnie d'Assurances
Etablie en Haiti
JOSEPH NADAL & Cie. Representants
rL-uu~r~ nvir_^r.-..-r_-if i- *'*


PARFUMS FRANCAIS

CHASSE GARDEE DE CARVEN
YVES DE ST. LAURENT


GUERLAIN
ROOHAS
DIOR
CALECHE JOY
CORDAY I EANP
LE GALLON


EN EXCLUSIVITE


MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. DE RAUCH


GIVENEHY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


LUBIN
NUITS DE LONGCHAMPS
IDOLE
GIN FIZZ de LUBIN


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE FRANCE
STENDHAL & ORLANE

EN VENTE A LITTLE EUROPE,
& MAISON ORIENTAL


POUR Vo15S S A'V/R &
-IAC/VEG4Q.ROEQ fV3
I 1,.er~q46r


VOYEZ


45 A V4NV E -MAI/ JAAM

C/r E0 L 'EXPO.r/TOA^


lea regards pour attleer les
d6sirs sensuels. La coquetterie
sehauelle n' st pas toujours 1'6-
16gance.
.On le volt, la soumission
la mode, l'Fuage du fard, le
mnaquillage, la coloration des
cheveux, p e u v e n t 6-
tre v e r t u, car la ver-
tu, elle, n'est pas dans les cho-
aes, elle eat une quality de l'es
prit. Elle s'acquiert par un
effort so1uenu de 'esprit pour
maitriser la chair, lui donner
une former qui a'harmonls, a-
vec le sentiment int nrieur.
La tenue doit exprimer eIs
sentiment intrieur. cMode et
Modeatle, dit le Pape Pe XII,
devraient-bien caller do pair ea
marcher ensemble cqmnum deux
oeurs,. puisque ce deux te
ont la mmea tymologie, I la-
tin modus : veut dit jufta
measure; en deca et au delA de
laquelle na peat so trouver le
JuDte ou le raisonnable Pie XII -
Discoursi'.:. Tonm 2,
Et la demeu re eat polible
dans la mode. Cette dmnounre
qul n'Mt pa vertu, mUis qui
eat tnmmuxide, aanque de res-
pect A Ia pdur, on la trouve
chez lea sfilles & I'allnriprovo-
cante, porteuse de maim-jupes
oe6es. (ette d6mesure se re-
trouve chez joune filled d6-
saeuvrtes, insouciantes, habil-
t16e 'de pantalons blue-jeans
crasseux.
Un ecrlvain qui fut un hu-
maniats et un saint 6crivait .
une june fille : aSoyez pro-
pre, Philot6e, qu'il n'y ait rien
ur vouns de trainant et de mal
agenc6;, 'est un m6pris de ceux
avec qui 1'ou converse, d'aller
chez eux en habit desagrdable.
Tenez-vous toujours tent quUil
vous sera possible d e
la nimplhitci et modestie qui
esat, "sans doute le plus grand
ornament de Ia beauty et la
melUeure excuse pour la lai-
drur.
Four moi, je voudrals que
mon devote et ma. devote fusaent
toujours lea mieux habillta,
mais lea moins pompeux, qu'ila
fussent paras de grace d'61e-
gance, de bienseance et de di-
gmtn.
La.vertu, dans la mode et le
soein du corps, vous le voyez mes
cheers Congresistes eat measure
616gance, grce et beaut. Elle
a horreur du debrafll& de Ia to
nue provocante, de la toilette
choquante oa la pudeur est gra
vement blessee.
Je souhaite que leas ravaux
de oce Congrbs international de
Coametologie: incite les mires
de famnilles A inculquer a leurs
files le sens du beau, de la te-
nue, laesens de la measure chre
tienne dans la mode qui est mal
trine de Fesprit sur le corps.
Le religieux respect du corps
qui se traduit par des manieres,
un comportement, une tenue
's'appelle en style chretien : mn
S destie.
La modestie est distinction,
simplicity, beauty, inspire par
la presence en notre corps de
1'Esprit.
p8tre St Paul, que votre corps
eat le temple du St Esprit qui
habite en voua et qua vous te-
nez de Diena.
Glorifiez done Dieu dans
votre coprsa I Co. 6,19, 20.
Que Marie, Mere du Christ
J6sus, celle qu'on appelle la
toute Belle, illumine de sa
aplendeur l'atmosphtre de. vos
dtbats.
Et pour le succs de ce ler
Congras international de Con
m tologie, que la b6n6dictlon
du Dieu Tout-Puissant, Pbre,
SFils, et Saint Esprit descend
our vous.
Francois-Wolff LIGONDE
Archeveque de Port-au-Prince

A VENDRE

OCCASION
EXCEPTIONELLE
lo. Un moulin a mas6 qui
fonctionne avee un moteur A
gazoil, un business avec touted
la clintele, qui rapport gros.
PRIX : $ 1.500.00
2. Une Maison a Fontamara,
avec une cour de 150 pieds de
profondeur.
PMIX $ 2.800.00
S'adresscr i la rue du QUAI
No. 25


M.KSTrAVtW/8A TEA o/i
NSERKAr7o-rD oTL
ASS4/5?AtCE VA GE
VISA 9










BUREAU

C LIMATISE



we TEL:

' 3989-359/


I


-4


MEUDI 16 AMIaL.170


. rEIr-"L.


r\


p~Ta~,,~i*+~o~,~a~U;ur++>,,,,~~


r_'U>03~D~D000~~ '~~~A~5~ II I I~--


I


__


nue ra-~-r~L'C-L;~-L-l~i~~i~;-~-~






Fu r- ,UB NOIUTUI.gm "* J$ DI 16 AVAIL 170o




CONFIEZ VOS PIEDS A






VOUS LES AUREZ TOUJOURS SUR TERRE

'-"* *** *- .. - ...... -- -- -- --* ** .. .. .. . ....- .. -- ...- -- -.-.. .. ...96 .. ..


La Fontaine de la ...
(Seite)
sins qui v e n n e n t y
puiser do l'eau ou pour y fai-
re la lessive et le soir, des ani
maux, conduits h 1'attache, vien
enL s'v nalreuver.
ita fe/licitant la. Hasce pour
ratte initiative nous lui trans-
mettons leos suggestions d'abon-
nes qui voudraient voir notre
xranae compagnie sucrilre 6ri-
ger de semblables fontaines au
Carrefour VincenL Drouillard.
A Sa.rthe, aa -Carrefour Bean
Repoa, habitations dot6es de
puits artesiens, situts non loin
de la route national, car les
populations de des rAgions man
quent d'eau potable.
L'exemgle de la Hasco pour-
rait atre imitt par d'autres en
treprises, p a r d'autres or-
ganismes A Carrefour, A Bizo-
ton, A la Cour Brea, A Delmas,
au Portail L6ogane, A Port-au-
Prince, a.insi qu'ai Bas du Ci
matitre, au Bourg Champagne,
A Pition Ville,. qiarUtcrs tra s
populeux, oi la raret6 d'eau po
table est souvent crucial


Reception annuelle
L'Association des Anciennes
Elcves de Sainte Rose de Lima
organism pour ses membres et
leurs amis, le vendredi ler Mai,
de 6 h p. m. a 8 h p. m. au Pen
Rionnat Sainte Rose de Lima, A
Lalue, une reception pour com-
m6emorer le 65e anniversaire de
la foundation de l'Association.
Venez en grand nombre A
cette fete du souvenir et de 1'a-
mitie; les maris sont cordiale-
ment invites A y participer.
La cotisation est de $ 2.50.
nar personnel.

Deces de Charles
Vilfort
Pax Villa announce le dc&se
survenu le 15 Avril J 1'Hopital
de l'Universitf d'Etat du leu-
ne Charles Vilfort.
En cette p6nible circonstaon-
ce. Pax Villa et LE Nouvellis
te prbsentent leurs sincares con
dolcnces a ses pore et mere
M et Mme Simon Jude Vilfort
a seo frbres et aoeurs Ml)e Ul-
tiema Vilfort actuellement A
New York, Mile Yvrose Vil
fort M. Max Andr6 Vilfort
-M M. et Mine Vanel Innocent
Mme nse Mireille Vilfort --
Mile Marlene Vilfort Mme
Florence Vilfort Lesly Vil-
fort Judes Vilfort, A ses on-
cles et tantes, consins et cousi-
nes et A tous les autres parents
et allies 6prouv6s par ce deuil.
Les fundrailles de Charies'
Vilfort eetront chanties le Sa-
medi 18 Avril A 4 hres p. m.
o la Basilique Notre Dame.
Le convoi partira de Pax
Villa, Champ de Mars, oe la
dIpouille nmoitelle sera expose
dIs 2 heures p.m.


Messe (e prise
de deuil
La famille Metellus M. Char
les, la Suptrieure et les Filles
de la Sagesse de o'Institution
du Sacr6-Coeur de Turgeau
font chanter domain 17 Avril
A. 6 heures a.m. en la Chapelle
de l'Etablissement, une messe
pour le repos de l'fime de la
crbs regrettee Marie Gilda
Charles.
Cet avis tient lieu d'invita-
tion aux parents et amis de la
defunte.


Mort di Mime
Pierre Nazon
Nous annonons avec pelne
la triste nouvolle du dtcls do
Mmae Pierre Nazon, neo Maria
"Bloz survenu en sa residence
A P6tion Ville le 16 Avril & 1 h..
p.m.
Nous prcsentons nos sinc6-
res condol6ances A son epoux
l'Ing6nieur Pierre Nazon, h
ses enfants: M. le Dr et Mime
Marcel Nazon et enfants, -
M l'Ing6imer Pierre Nazon filts
Mme et enfants, M. Max Na
zon M le Dr Claude Nazon
1Mmse t enfants A ses ne
veux et nieces : M Fritz Wulff
et Mme )6e Marie Nazon -
M et Mme Raoul Nazon et fa-
mille M et Mme Maurice Na
zon et famille Mme Vve
Henri Perpignand et enfants
M et Mme Guy Renard et en
fants Mme Vve Louis Nico
las et enfants, MM. G6rard et
Antonio Nazon ainsi qu'A tous
les autres parents et allies que
ce deuil afflige.
Les funtrailles de Mme Pier
re Nazon seront chantoes cet
aprls-midi A 4 h. en lEglise
St. Pierre de P6tion Ville. Le
cadavre srea expos des 2 heu-
ree A la Salle paroissiale. L'in-
hoseation aura hei. au Cimetil
re extrieur dp. Port-au-Prince

Deces de M. L6on
Borders
Pax Villa" announce le deces
survenu le 14 Avril de Mon-
sieur Lion BORDES
En cette douloureuse circons
tance, Pax Villa et Le NOU-
VELLISTE prtsentent leurs
sinceres condol6ances A i es en
fants Monsieur Ernst Nicolas
et Madame nce Germaine Bor-
.des Monsieur Alex Domini-
que et Mme nse Claudette Bor
des Mlle Marie Carmelle
Bordes, A ses freres et soeurs
M Constantin Duplessy, MM.
Musset, Ftlix et Altena Bordes,
t Vve Tintifort Agnant nte
Luce Bordes. Vve Fernand Ba
ron n6e '.lie Bordes, a ses pe
tits infants, neveux et nieces
et A tous les autres parents et
-allies Iprouvts par ce deuil.
Les fun6railles de Monsieur
Ltor Bordes eront chanties le
Vcndredi 17 Avril iA 4 heures
de l'apres-midi en 1'Eglise du
Sacr6-Coeur de Turgeau. Le
convoy partira de la Salle Pa-
roissiale o lat dtpou)ite mor-
telle sora expose dbs 2 heures

GRANDES MANOEUVRES
NAVALES SOVIETIQUE-S
MOSCOU, (AFP '
La marine de guerre sov:eo
que a commence less nanocuo
vres, prvues sous le nom >s
Code d'Ocd a. announce n i
tin la Radio de Mosc,.u.
L'amiral Serge Gorchkov.
Commandant en Chef do la ma
rine de guerre, a dtclac-i ti des
envoys speiaux du journal
Komsomolskaia Pravda de Mos
gou qui se trouvcnt sur lea
lieux des excrcices mnitaires :
c'est la premiere fcis io notre
marine precede A des manoeu-
vres sur un thiaftre d'opration
trts 6tendu. Nos bktiments se
trouvent en M6dterrrane,. daons
I'Atlantique g t l Pacifique.
Deux groups de vaisseaux
aont en action, le group du
Nord et le grope du Sud. Iets
vont exp6rimenter en common
un ensemble tres vaste d'opera
tions tactiaues.


AU CAPITOL

DU JEUDI 16 AU SAMEDI 18 A VRIL
A 6 Hres. et 8 Hres. 30

UN GRAND FILM DE SCIENCE FICTION
en Technicolor


SLes 6vinements visuels les plus tblouissants
de l'Histoire du Cinima
T Time Magazine
\ <.cM^^(6e'i'asg%ss


Apollo : Le retour sur terre

(Suite)
nairoe pour -leur approvisionne- tempite tropical sevissait mer
ment en courant, en eau, en credit dano la region et on cral
oxyg6ne, pour la climatisation, gnait qu'elle Be calm et quo
1'eclarage et la ventilation de lea conditions serout sinon fa-
leur habitacle. te par lee res- vorables duo moins tol6rables.
trictions obligatoires il fait .
froia, il fait sombre, l'air est x x x x
vidie. il est impossible de se la TOUTME LES MESURES DE
ver ou de manger des plates SECGIRITE POSSIBLES
chauds. AVAIENT ETE PRI;jES
Les ordinateurs de borl ne POUR APOLLO
faeontionnent plus. Les astronaut
tes douvent done effectu'er nra- HOUSTON, AFPj
nuellement la manoeuvre, dite
de broche & r6tir. permettant a (Par Serge BERG)
l'attelage de turner lentement I
sur lui-mtme pour r6partir sur Affirmer, commne certain
toute sa surface 'leos rayons du on fait, que les vols de la Na
soleil. 11s y parviennent diffici aa vers la une devenaut de la
element. routine, les quatro premiers
vols se sont d6rbul6s a la A minu
Co manque de confort, ces dit te pris selon I'horaire fixt. Le
ficult6s ne seraient ren si les contrdle do la fabrication du ma
varies au module do service ne teriel entrant dans la construe
risqua.ent d'avoir des consequen tion du Vaisseau Apollo s'est
ces irremiJiables sur its opera quelque pen relfchk et, par
tions oe rctour sur teire. Deux consequent la s6curit6 des as
conditions doivent 6tre remplies tronautes a diminuo, ne repose,
pour qu'il s'effectue b.on : que semble-t-il, sur aucun argument
la cabinc emproulte absolument valuable. Au contraire, chacun
le couloir de rentrte de 65 km des vole A permits de perfection
de large, selon 1'angle voulu; ner le materiel utilse6, d'appor
qu'elle support l'intiane cha- tar d'&ventuelles modifications
lour (plus de 3.000 degrees) d6- qui rendaient ce matriel enco
gage par le frottement centre re plus fajible et le sjour des
les couches denses de l'atmos- astronauts plus comfortable.
phere. Or on craint:
Que l'explosion nans le module Certes la mission d'Apollo
de service ait endommag6 le bou 13 6taZ consid6roe combine la
clier thermique permittant a la lAus perilleuse do toutes, mais
cabine de franchir Il mur de coela en function des nouvelles tit
chaleUr cn gardai.L une temp6- ches qui attendaient les astro
nature constant a l'interieur. nautea sur la lune et notsni
Que les batteries convention- ment l'alunissage dans une xe
nitles de 100'ariperes, spigneuse glon plus dificile au point de
segment gardscs en ilserve, desti vue topographique. Mais la pr6
npes a actionner les boulons ex- cis6men, des modifications a-
plosifs permettant le largage vaient &t6 apporttes a la dernii
du module de service, puis du re phase de la descent sur la lu
inodule lunaire, aient 6te endom ne. La possibjlite ttait don-
magees. Si la cabine odyssoe res n6e aiu pilote du module hinai
te rivce aux deux autres tron- re de passer, s'il le dtsirait.
tons du train, d'une part la au dernier moment, au pilotage
charge suppldmentaire iui fera automatique afin do pouvoir at
d6vier le trajectoire et rater le terrir sans visibillt6 dans lto
rouloir. D'autre part, oes deux pousslre lunnaire.
modules ne sont pas quips En Novembre 1 ,
pour rentrer sur terre e t explo En ovembr 168,
seront en flamines, flames qui mo1s du premier vol C.CuumlL-
peuvent" se pro)aker i la Cabi- naire d'Apollo 8, le Dr. Geoc
ne triplace. gas Muller, alors des vols huI
L'i6entuallit du mauvais mains amtricains, soulignait
fonctlnner.ent des batteries a que la conception et la constiuc
te ensisage. C'est aensie que ti)sn du vaisseau Apollo 6taient
]a NASA se propose mainte- tells qu'elles permettaieit iuni
nant d'effectuer, si necessaire, large marge pour les variations
operation separation difftrem de performances et que, d'autre
nient. Le largage du comparti- part, de nombrux ensembles et
ment motor (quatre oeures a- aoue ensembles entrant dans a
vent a reutro dauns I atrmoesph rdalisation du vaisseau se tron
re) puis du LEM (une here a d'assurer une plus grande mar
vant) aurait lieu grAce aux pe go d e m anoeuvre en cas de mif-
lits moteurs de stabilisaton et ku d manoeuvre en clconques.e dif-
de pilotage du module Ver- ficultia quelcognuee.
seau. Ils seront a.cicnnes d'a- D'ailleurs, aussi sireux quo
bord dans un sens puis dans soient lea incidents techniques
l'antre aver une acceleration de intervenius lundi dans le va:i
30 com par second. Ce move seau Apollo, dent on ne con-
ment de va et vient provoque nait pas encore, il taut bien ie
rait la'scission du train. preciser, lea causes, c'est pricis6
ment la Sx XX sembles et sous ensembles qui
permit d'espirer un retour sail
HOUSTON LE RETOUR et sassf des astronauts. Lesbat,
SUR TERRE... (QUATRE tries d'accumulateurs ont rem
DERNIER) place les piles i combustibles
Sd6faillantes, le moteur de pro
Le bilan des aspects positifs ulsion du LM est utili6 A la
et nigatifs des moyens a la dis place du moteur du module da
position de t'equipage est, pour service, etc... et ii ne s'agit pas
instantn, satisfaisant. de bricolages dtsesp6rds, may's de
11 reste cependant des impon solutions, dont plusieurs figu-
derables, les plus critiques 4- raient dans les plans d'urgen
tant la moindre difaillance ce
dans l'appareillage du Lem, 'En fait, ce quo l'on pour-
dans ses batteries dont 1'une rait incriminer ou critiiquer 6ven
donna des inqui6tudes dans lA tuellesment, c'est la conception
nuit, -.o il de son moteur da mnuie du programme Apollo qui
descent, actuellement utilise. neo prvoit aucun raoyen de Fau
Ce dernier pourrait Otre remo- vetage des astonautes qui so
plac6 par le moteur du palier trouveraient dai, une seiuatton
de montee mais pour cela il desesprta. Mils la conqutte
faudrait 0e dibarrasser au pa- spatie, (omme 1'exploraition di
liar de descent c'est-a-dire cou tout inav,,.u domain e piu
per le module linaire en doeux s fire 0a..s rsqics ir.v't. bles
et se river de nombreux ins- Ssvidtiques et Ambicariains en
trunlents vitaux. one 6te conscients d&a le dJbul
En admettant que tout so des vols humans dans t'eipace
passe bien, il rest encore une at n'ont Jamai, carch qu'elle
difficult;6 & surmonter : le coitera des vies humaines. C'ast
temps dns le Pacifique au meo la ranon de 'a ieonveorte et du
ment de I'mnnerrissage. Uno progrls.



rE GEANT DE 'INIUSTRIE JAPONAISE.



HITACHI


POMPES ELECTRIQUES


Type centrifuge. De toutes puissances

et de toutes oapacites. Aussi bien

< que ((deep well.

Soupape de retenue et disjoncteur de pression

E incorpords.

S APPARELS ELECTRO MANAGERS


IBatteuses -- Aspiratesirs Sechoirs CireusosB
Tons les derniers modules 1969 a la pointe

S de la perfection HITACHI "

AGENT POUR HAITI : HEARD C.: L. ROY

E^ Distributeur : ENCHA H ,

STous les products HITACHI sont garantis.
i 'w'ia.,Ccf !>ft.See1,da fat ltd-

le pays. Mais ils nous oant lais'
as entendre qu'ils comptaient re
veuir bientlt.
Monsieur John Margitts, de
1i Manufacture aMatch Boxa,
est -venu faire le point avec son
correspondent haitien. La fabri
que cMatch Btx product dps
jouets minuscule, des miniatu-
S res en metal. La raison social
de cette entreprise a 6tt choi-
sie en reason de la taille des pre
miers jouets fabriquts. Ils a -
taient si petits, qu'ils pouvaient
tenir dans une boite d'allumet-
tes. John Margitts nous quitte-
ra domain, pour se rendre a Tri
nidad
S x 3x
11 n'y a. pas longtemps, Ma -
dame Paul Dupuy, nse Mireille.
Sassine, donnait 'e jour, A New
York, a une jolie peti-e fille.
Isabelle, c'est le prenom du
charmant bebA. Nous prisen -
tons nos f6licitations a Mireille
't A Paul, et nous posons uine
bise sonore sur la frimousse do
Mademoiselle Isabelle..

Notre tite ne revient pas A
Mademoiselle Georgia Mayor,
igee de dix-huit mois. Tout it
fait J'oppost de nos sentiments.
Nous Avons pris la menotte du
poupon dans notre vilain bat-
toir, et4ous avons fait une pe-
tite grimace que nous croylons
des plus sympathiques. Faut
croire que non. Georgia a mani
fest6 son m6ecntentement par
un cmurmure significatif. La m6
re de Geonia est Madame Elsie
Mayor. Elle travaille au Sha-
lom Hospital de Miami. bile
est repartee hier martin, en comi
pagnie de sa fillette, apres un
mois de vacances dans son pays
xxxx
D'apros ce que nous croyons
savoir, nutre amie Elsie Mi Isn-
tosh, h6tesse de la Air France,
est completemenp t rtciailie. Ella
vient de passer une seoraine au
lit, la suite de son accident
S d'auto. t'etait pas grave, mais
S nous ne crayons pas quo, main-
r tenant, elle puisse se peimettre,
comme elle le Saisait souvent,
t de rire ai se tordre leos c6tes. 11
S y en a justement une qui est
tordue pour de bon. Nous prd-
sentons ros sympathies A Ti
t Bourne.
xxx
Gessie Coles, tlegante et cap
tivante fille de Monsieur et Ma
dame Bing Coles, et son once
Ren6 Archer sont rentrc e de-vo
yage hier mating. ls ont pass
uine semaine a Porto Rico. Ces
voyageurso ant ft6 accueillis par
Monsieur Robert Coles.
Me Guy Flix Hyppolite,
avoca.t de la Trans Caribean,
vient de passer vingt-quatre
heures a San Juan. It s'y ftait
rendu sour affairs.

Le commergant" Nasri Ba -
boun et sa femme ont pris l'a-
vion hier martin, A destination
de Miami. Nasri est all6 consul
ter son m6deen. Monsieur et Ma
dame Baboun ont t61 saluis it
l'afroport par Elias Baboun,
frere de Nasri, et Joseph Jaca.
man, son beau-fire
Hier martin, Madame Geoi
gette Jean Chicales. proprietai
re de cThor Guest House>, a
conduit quelques uns de ses
pensionnaires a l'aeroport
John Brunne, Andr6 de Carufel,
Roger Poudrier, Jean Guy
Ayotte, et Rolland Champagne.
Ces tourists sont de nationalist
canadigenie. Tous, ils sont re -
partis, satisfaits de leur sijour.
n Monsieur John Brunne, un hno
t me d'affaires retrait6, occup-


,on temp s 4 cinre. II a pass
trois mois en Haiti. Les autres
voyageurs, des commercants,
Nonu avons appris le recent
marriage a Aarus, Danemark.
sont rests deux semaines avec
nous
t. i ( ..,: S ,c:-.- jolie fille < .e
I:.ri, i.ur Ari.jrO Sussine et Ma-
btlnn, nri.r ilra Barreau, et de
Monsieur Peter Benedsen. Nous
formons pour les nouveaux ma-
lies des voeux de bonheui.

Monsieur Albin Yankauskas
ert reparti pour les Etats Unis
hier aprls midi. I1 vient de pas
ser trois jours a la Residence
des Oblats h 1l'Avenue N. 11 a
W5t salu Wa l'aeroport par le R&-
vsrehd Pbre Duplessis. Mon -
sieur YankaVskas, membre secu
lier des Oblats amnricaisis, a
un peu visit In ville. I1 aurait
pu avoir un programme plus.
charge, mais il ne d6teste pas
dormir, et il ne s'en cache pas.A
sa prochaine visit, nous a0 dit
qtlelqu'un qui tient h garder
I'anonymat, on lui f'era. boire
juoqu'i deux litres de caf6 par
ioer, pour h, tenir 6veitl6,t

Madame Marie Maud Pier-
re est rentr6e de San Juan hier
martin. Elle s'y rend assez sou-
vent, pour affairs. Madame
Pierre et son mari sont dans la
petite industrip
Monsieur Nicolas Jeanty, qui
reside auy Etats TUnis depuis
quatre ans, eat rentr6 au pays
hier matin pour une semaine
de vacancies. II travaille dans
les ordniaateurs,mais il ne comp
te pas le fair indefiniment.
Des son retour la-bas, il entame
ra des etudes d'art commercial.
Ces Itudes dureront trois an -
n6es. Nous sothbaitons dy sue -
ces A ce compatriot.


Messe de Requiem
Une Messe sera chanted a la i
mimoire de la regrettee Yve
Auguste MAGLOIRE, en 'E-
glisc St-Pierre de P6tionvwill
le samedi 18 Avril a hres 30
a. m.
Cet avis tient lieu d'invita
tion afux parents et amts 0 e.la
d6furite. .


Apprenez
Panglais
ou fespagnol
en utilisant le syst6me audio
Svisuel.
Institute de langues vivan
tea 179, Lalue, en face de la
Ruelle Dufort, local du CollA
ge Classique d'Haiti.
Inscriptions :
Lundi ,et Mercredi
de 5 h. i 7 h. p.m.


Mouvement
Maritime .
Le MIV Koralle est attend
dans nos ports le 19 Avril cou-
rant. Aprbi debarquement de
sa cargaison, ce navire prendra
du fret A destination de Phila-
delphie et Halifax (Canada).
Tous ceux qui desirent fair
des expeditions pour ces deux
ports sont pries de passer a
nos bureau, Cit6 de l'Exposi-
tion en face de 'Office Natio
nal" du Tourisme. Tfleph6ne
2 1332.
ANDRE T. THEZAN
AGENT


,( NOe VELES $'W,.1'TtRtAN*ER .1)


BOGOTA (AFP)
RUMEURS DE COUP
D'ETAT EN COLOMBIE
DeVaot une vague croissante
de rumieurs de coup d'ttat, Jes
Forces Armoes colombiennes
out tritiri loans ces derniers
jours leur volonto d'appuyer le
r6sultat des urnes aux comices
pr6sidentielles de dimanche pro
chain.
Les rumeurs parent d'une
uventuelle tentative des Forces
Arnnes de passer le pouvoir au
g6ndral et ex-Pr6sident Rojas
"Pinella s'il triomphe. On men-
tionn cependant la possibility
contraire, celle d'une reaction
dlfaite du Genpral.
Les observateurs se demand
dent quelle sera la reaction des
militaires dans le cas d'un
r6sultat exceptionnel des l1ec
tions du 19 Avril.


AVIS

LIBERATE
EGALITE
FR.TERNITE
REPf OBLIQUE D'HAITI
tExtrat des Minutes du Greffe
du Tribunal Civil de Port-au-
Princee.
L'An mil neuf cent soixante
dix et le Mercredi quinze Avril
a dix heures du matin.. -
An Greffe du Tribunal Civil
de Port-au-Prince' et par de-
vant Nous, Marcel CARDUC-
CI, Greffier au dit Tribunal.
A compare Madame Ricot
PERRAULT nse Anne-Marie
IAMY, identified au -No 7699-
A, dtument autorisle et assisted
de son 6poux le sieur Ricot PER
RAULT, identifi6 an No 7592-
A, tons deux demeurant et do-
micili6s A Port-au-Prince, ac-
compagn6s de Maitre Victor
S. PIERRE-LOUIS, Avocat du
Barreau de Port-au-Prince, i-
dentsiif, patent et impose aux
Nos 2801-A, 64092 et 46263-
cC,
Laquelle omparante, assis
toe, autorisde et accompagnde
omme dit est, nous a d6clare
lenoneer comn* de faith elle
renounce puremelit et simple-
ment aux communaut6 et suc-
cession de 'sa feue mnre Mada-
me Justin LAMY, nie Merce-
des COICOU5 d6c6d6e le Quin
ze Fivrier moil neuf cent soixan
toe huit & 'Hopital du Canapt
Vert de Port-au-Prince, ab in-
testaet.
Ayons donn6 acte t la sus
dite comparante de sea dfres
et declirations contenAnt re-
nonciation aux diteas communau
t4 et succession, avons dressed
close le present proes-verbal
les jour, mois, date, an et heu-
re qu e dessus et I'tons sign
avec la comparante, le sieur Ri
cot PERRAULT et Me. Victor
S. PIERRE-LOUIS, leur awo-
cat, apres lecture.
Sign6: M. CARDUCCI, Mime
RICOT PERRAULT, Ricot
PERRAULT et Victor S. PIER
RE-LOUIS, Avocat.
ENREGISTRE A Port-au-Pce.
le Avril mil seuf cent soixan
te dix. Folio Case du Regis
tre No des actes judiciai-
Pour EXPEDITION confor-
me, Collationn6e.
Pour COPIE conform, collar
tionn6e:
Un Renvoi en marge bon.

M. CARDUCCI, Greffier
Victor S. PIERRE-LOUIS av.


Le G6ntral Gerardo Ayerbe,
minister de la D6fense, le G6n6
ral Hernado Camacho, Direc-
teur do la Police (qui relive
des Forces Armfes) ont estimd
uecessaire d d ouligner que lea
trois Armes no sont pas un
organiame politique, "mais un
instrument du Pouvoir.


Avis No 4

INSTITUTE
DE DEVELOPPEMENT
AGRICOLE ET TECHNIQUE
(IDAI)
SOCIETYE D'EQUIPEMENT
NATIONAL
(SEN)
PROJECT D'AMENAGEMENT
DU PARC INDUSTRIAL
DE PORT-AU-PRINCEo
RE : Marchi No. 1-70
PRET BID No. 4/SF-HA
(Moniteur Officiel du 16 Octo
bre 1969).
En raison de circonstances
ind6pendante de notre volont,.
lee Ingfnieues, Architectes, En
trepreneurs en g6n6ral, et tous
lea Soumissionnaires eventuels
qui ant eu A prendre de la
SEN des jeux de documents
pour la preparation de leurs
offres on particulier, sont in-
formais quest prorog& une. da
te. qui leur sera ult6rieurement
indiquoe, le dulai pour la pri-
sentation sous pli cachetA de
leurs soumissions relatives a
l'exicution des travaux en r6-
fArences.
La SOCIETE D'EQUIMENT
NATIONAL s'excuse de ce coan
tre-temps, et leur confirm
qu'en temps utile et tries pro-
ohaine'ment ils seront infor-
m6s de la date de reception
des offres qui aura o t6 fixoe.
Le pr6dent avis abrogj la
note I de l'addendum No. I
du 6 FPvrier 1970 ainsi que
les Avis No. 2 et No. 3 des 18
FPvrier et 12 Mars 1970.
Port-au-Pce, 1J 16 Avril 1970.
SOCIETY D'EQUIPEMENT
NATIONAL.
Antonio ANDRE
President & Directeur Gineral



LA l6re COMMUNION
S'ANNONCE
AU MONDE CHIC
le magasin up to date neo se
sent jamais laasser pour vous
procurer ces articles tels
que: batlito, linon, opal,
organdi, pipeline et broderie
Suisse, crpe georgette, toile
de fil, dacron, tergal etc.
Chaussettes, demi bas, pnu-
ronnes, tulle, gants, mon-
choirs et sons vwtements.
Futures mamans,
AU MONDE CHIC.
A bien penser A vous plaire
igalement, en vous pr6sen-
tant lea trouaseaux de vas
BEBES
Rue du Magasin de l'Etat
-89

%No%~


3O011 IREZ- VOUS


. SAMEDI SOIR ,

@ DINER ET DANSER

AVEC LES SCHLEUX-SCHLEUX
Au Rend Point NiRht Club

I Admission $ 3.eo




Tout pour VOTRE ENFANT

A l'occasion de sa lUre. COMMUNION

Aux Belles Choses

Chemises blanches et'-RAVATES BLAN-
CHES SPECIALEMENT POUR
COMMUNION

AUX BELLES CHOSES
Sacs A main, Gants et Mouchoirs brod6s pour
Fillettes Cadeaux et Souvenirs divers

c(Au temps des Premieres Communibis, come
en tout autre temps. es, plus BELLES
CHOSES, Au pls bas prix s'achteenp

AUX BELLES CHOSES

353 Avenue Jean Jacques DessaJnes 353

.efl.,>nniftwcesam.iummo~w ioo-E


u~e~L~I~ t-,,, te~rwsa~ .U i tii -Is. iiM- e. .i ,- .5 ,.t I~iLSs'0.7 .ot..s,,oaa-. a.,~ii~L~a - 1T-L 0. .~ .* 5^ 2. k- -


INSTANTANES
(suite)


AU CAPITOL
DIMANCHE 19 AVRIL
A 5 Hres. 7 Hres. et 9 Hres.

UN SUPER POLICIER











oa, ,










l a.. A








INTERDIT AU MOTNS DE 18 ANS


~WLLILYLLY"'"IY ------~-~~ *~-C-~R




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs