Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06715
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 9, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06715
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

2


- '


JEUDI 9 AVRIL 1970


L'Ambassadeur
Arnaud Merceron
parmi nous I
Cs matin os', rontr liii iays,
Monsieur l'Ambaosadeur Ar
laud MEIUJERON. Comme on
lo sait, il virit datre nommnn di
recteur de nitre bureau tourism
tique I New York
burant lea qu..lq.ie jours
qu'il passer ici', il preildra lea
,dernitres dispositions es vue do
donner. d6s son retour auxnE-
tats-Unit, un 61an nouveau nu
bureau qu'il dirge, dans le ca
Ore de la politique de develop
pement et 4e .promotion. do tou
risme, du President A Vie de la
S R6publique.
Nos mesleurs voeux de blen
venue a l'Ambassadeur MERE .
RON.


On pent voir clairement Ie trout pratique par wne balle la (endtre fie so voiture lors de I'at
taqne centre ie Consul Amdrecam Curtis Cutter a Porto Alegre. Brdsil, par qanttre hlommes
arms qui tentaient de le sequeslrer. II a pu s'rchbapper apris avoir erase oni des assail-
la4ts avec soi, atonmobile. Lens aotres passoufers de la soitlre: Mme (utCrr et inm employed
de 1'Ambassade soot sins et saufs.
Par ailleurs, le Chef Gnerillero Edmus Pericles de Camnryo, dit spauc/ho> onirait ditg(i e iom
mando oui tenitn dl'elerer Ie Conoul : (Sp(eial te en e.rclsiil i a ns Novellrste).


Nous avons dais une ido nos
deinjres editions annorni la
prochame inauguration-d'un ser
vice regulier de croi.ieres Mia-
mi Portau-Prince, qui sera
assure par la Ct'mopagnie die na
vigation neo. Le premier navire de cette
compagnie le S/ S Arindne arri
vera dimanche.
Nouz nsonnieu oilt meiure d'in
former en outre que la xNorwe
gian Caribean Linct qui a inau
gure depais Fyrie" des croisik
res regulieres au Cap-Haitien,
va mettre our sa line le vwards, le plus recent e: le plus
luxueux do ses navires. Le
tSkywaroa transpirtc ,00t pas-
sag'ers. La preninre escape de
cn beau navire auti. lifii lundi
dans le pert du Cal -H.'itien et
le navire aur ti son b'sd le
propri6taire n ts prmncipaux
dirigeants ti cette ocn:pagnie.
D'ppres nos iniormatiius, un
progranime special a ftc labo
r, vn rue dco marquer la pre-
mibire ,:isit :u ,Skyl-' srds.
Ce navire touchera onsutlte


La FMte de
l'Agriculture
a Damien
La Second r6union pr6para
loire des festivitLs du ler.Mai
a Damien a eu lieu le mardi 7
Avril en course vers 11 heures
a. m., A la Direction Gnenrale
de l'gnTculture, Le Comite res
ponmabe de la Coordination des
actlvitts met tout en train en
vue d'organiaer come il se
doit la fits de,' l'Agricullure.
De brillantes manifestations
marqueront ce jour avec la col
laboration etroite des leaders
de 'arriire-pays.

xxxx
DES FONCTIONNAIRES DE
LA F A 0 EN VISIT A LA
SECRETAIRERIE D'ETAT
DE L'AGRICULTURN5
Le 7 Avril c. urs, vers mi
di, la Seurktaireie d'Etal de
t'AgrTicut.i :'.-, 'les Rcssrources
N.iturell's et du 1)ivelopi)e-
ment Rural a regu la visited do 2
hauts fonctionmaires de la
F A 0, T. J. F. YRIAT, Direc
teur General Adjoint de la
F A 0 pour l'Am6rique Latiae
et M. I. Kelton, Repreesen-
tant R 6 gi o n a da la
F A 0 pour hls Caralbes, qt'ace
compagnaient M. Walker de Se
lys LONGGHA.MPS. Replusen
tant resident du l N UD en Hai
ti, M. Lou's-Pie-'re SIUGIER et
t'Agronome Alas T.ANIS, res
ponsables du Proje Ft ED i P S
dans le Sud.
Le Secretair' d'Etat d!: 'A
agriculture. Son Excellence M.
Andr6 THEARD fit un accueil
tres chaleureux aux visit'urs et
profit. de cette occasion pour
leur brosser un tableau bien
saisissant des rmalisations du
Gouvernement du President a
Vie de la Rlpublique, I'Honora
ble Dr. Frangcois DUVALIER,
sur ie plan agricole. Mr. Y-
riat. ancien Ambasaadeur de
la Rlpublique de I'Uruguay a
Washington, eut uo cntretienu
tris int6-'ssanat avec le Miii,
tre Th6ard sur les projeti de la
F A 0 en cours eu Haiti et sur
les perse-yvneS ''avenir des ac
livitls de cet organism .ur


San Juan et St Thpomas oi des
reeptions sont irenucs, pour
la circonstance.
A ce props, signiloni tUe le
Senior Vice "resident de la
Norvegian Caribbean Lint, M.
itobcrt P. Conner a fatL unedf`
claration qui a etC .r irodluite
danF touts !ks revue'S, tons le
magazines svi1ahsita. 1I a lit'
quoe litiimatre dui Skypwardi
avec le Cap, San Juan et St-
Thomas 6tait non seulemenL un
itin6raire presettant un mer-
veilleux caracLeri'e d'cxtisme
mais encore offrait une excep-
Lionnelle divcrsiti qum fait con-
traster Ie cot6 moderne de San"
Juan, le charmne ie Et-Thomas
avec l'histoire grandiose tA fan
tastique du Cap-Iiailicn et la
beauty de ses paysa-g-

C'est, on le voit, une nouvel-
Ie etLexee iente nouvelle pour no
tre Lourisni c et qui met en re-
lief encore les wealtat.s heureux
de la politique d'ordre et de
paix du President Duvalie-


d'autres pans on vue d'ilargir
le cadre lde 1 '.e .ispensie a
Haiti.

Bient6t 1'horaire
d'Ete
A partir du ler Mai entire
ra en vigueur l'horaire d'et
aea ttablissementsu de 111vail
acer temeture in quatre heures
de l'aprhs-midi.
Cette mcsure come on le
sait, a une portle social en fa
veur du salariat lui permettant
de ne pas subir hls m6faits de
la canicule et en mme temps
de lui fournir 1'opsorlunit 6de
b6nificier des loisirs et des (ln
placements vers la champagne
en fin d'apres-midi.
Les loisirs et leo diplace
ments come on le sail, contri
buent nettement a stimuler 1'e-
conomie d'un pays At a ce props
ne sera-t-il pas opportun d'envi
sager la mise on vig-ueur de
Pheure d'6t6 du ler. Mai ai 30
Septembre. Ainsi avmc l ,soleit
qui se live t6t on ie senLtirais
pas la diffTrence et on finirait
de travailler A trois heures de
l'apres-midi tandis que la pen-
dule marquerait quatre heures.



La Socilet haitienne
d'A6rophilatelie
a Phonneur
AU COMITE DE LA S.A.A.
Mr. Jn. Months Pr6sident
nTor4atla-Prince, Haiti
Chers Amis A6rophilath6listest :
Je desire par la pr6sente
vous envoyer au nom 'du Con-
soil de la Fdieration Internatio
nale des Socidt6s A6rophilat6li
ques :FISIa nos compliments
tres speciaux pour initiative
que vous avez rc a prendre eon
orglartsant ia Port-au-Prince
une exposition Ahtophilatili-
que.
Etant donn6 que cette expposi
tion est la premiere dans son
genre en Haiti, je desire pre-
senter a ia filiale d'llaiti la
m6daille en or pur de las ISES,
qui a it6 p6cialment fr.,,pcc
par nous en commemoration


Le Rationnement
d'Electricit6
La journ6e d'hier a eti par-.
ticulirement rude pour les a-
bonnes de la Comipagnie G6n6ra
le Electrique. De nombreuses zo
nes tie la CapualC et des envi-
rons ont ete priv6es de courant
presque Loute la jcurnie et e.n
plusieurs fjis dana la soiree.
Des 6tablissements industries,
des centres de sanit,, des elini-
ques out reissenti par:icsltire-
rement les effets .n3 e ,Cvbre
rationnlement.
Un M6decip *i Lalue nous
Ie prenons h titre d'exeinple -,
dont la clinique est b,'Pnch6e
sur deu'x circuits-s'est vu tota
lenient priv6 d'6iectriciti sur
ces deux circuits. II na prati-
quemenf pas pu traeailler et ee
sont les maladies qui on out pa-l
ti. )
Nous avons ieq', ce martin do
nombreux apels til6phoniques
d'abonn6s de li Compagrie. Ils
nous signalent qu'alors que li;
rationnement augmented er. ri-
gueur, les bordereaux ne dimi-
nuent dI'un iotc quand ilts r.'au
mentent '-as.

Deux guerilleros
tues en Colombie
BOGOTA (AFP)
Deux guerilleros pro-castris-
tes ont trouvn la motL au course
d'un combat avec I'Aii se, hier
matin dans la region d'Antio-
quia. Ils itaicnt mnembres de
ql'Armne d, Lib6ration Natio-
nale.
Dans ceitc mine region, trois
insurges avaient tr suv la mort
lundi. Ce sont sux uoit nt re-
vW61, avant de mourir le lieu o i
se trouvait le groupe- command
par le Capitaine Boris.


Le system
hydraulique dse
la Croix des
Bouquets
Le Conaseil ai amaistratiton
dc ia Coopirativv pour l'Alimen
station en Eau Potable des corn
munautCa de I'Arriier-Pays -
inaugure le Syst ne Hydrauli-
que deI lan Croix-des-Btjsqneta, le
mardi 14 Avril 1970, A 10 heu
res a.m. La certeionlet sera pla
che sousn le Haut Pationage du
Premier 'Cooprateur .de la Na-
tion, Son Excellence le Presi-
dent a Vie de Ina R6publique
Dolteur Francois DIVALER'
et la Presidence d'Honn r duo
Se(rtt aire Ex4cutif du COMA-
DEP avec la Participation de
1'EJilit6 de la Croix-des-Bou-
quets et d'u Dipu.e dc la Cir-
conscription.


A Anse Rouge
Le 3 Avril vers 11:-00 A. M.
s'ctait rendu i l'A;us Rouge'
(Artibounitc),. veinant I: Jean -
Label, M. Knox Clint.u, Ambas
sadeur Amnricain on Haiti ac-
compagne de son 6pouse, de M.
'lionv Chounockit ct die 'Adju
dant Andre Jean hilippe,
FAD'H., Commandant iu t'ous-
Disltrct d. Jean-R. I, 1


Visite en Haiti du

Sous-Directeur de la FAO


Monsieur Iriarte, Sous Di-
recteue G6n6ral de la F A 0
(Food Agricultural Orgnmisa
tion) Repr6sentant regional pour
L'Am&rique Latine, vient de
passer 24 heures en Haiti ots il
6tait Venu s'entretenir avc les
Autorit6s Haitiennes ct les ex
perts ,de son Organisation qui
se trouvent dans ]c Pays. La
F A 0 est une Agence sp6ciali
s6e dek Nations Unies Reprisen
doe en,'Haii paar Monsieur de S6
ys 'ongcamps; .
Ino-vew6 par RADIO-ME
TROP0LEB danus le cadre do
I'Elmlni'on sEi6nement Jdu nmon
de> qu'.iniiet Mt. Dominique Le
vanti, M. Irtartn devais pr6ci
ser :oLJe rois qu'entre los 2
projle que nou avons on. Hai
ti (Pntinsul- du Sud et region


SF ic Tardieu
Dutella nomme
a Paris
Not-s avons reeu avac plai-
sir cno apras-midi la 'viete de
notr-e xeellent confrere et atni
PredAc Tardien Duquella, Di
recteu'a d'Ad Libitum. II 'vient
d'tree istingut par SX-.. le Pr
Ssidentl'A Vie do la-.PJpublique
qui a.'fait choix4ae lui come
Inapecteur des Ambassades
et Legations A 'Paris
Notre confrere a eu l'hon-
neur d'etre requ ce midi par
SE. le Pr6sident i Vie de la
R6publique qu i l a offer
un magnifique exemplaireo des
une ignificative d6dicace :
A moni jeune ami et confrera
grot'fii a regu mon enseigne-
ment.',r EBn souvenir de nos lut
tes e' souffrances communes.
Dr .rangois Duvalier
-(9 Avril 1970)
Le iSocu-Secr6taire, dEtat
aux Aiffaires Etrangbres, Dr.
Adrioni Raymond se trouvait
L'uite page 4 col. 1)


Declaration


du Gouvernement


du Guat6mala

APRES L'ASSASSINAT DE M. LE COMTE KARL VON
SPRETI, AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQIZE FEDERAL
LE D'ALLEMAGNE


cLe Gouvernement de la R6
publique du Guatemala, profon
dement constern6 par le vii as-
sassfnat commis sur la person
ne de l'Excellentissime Moo
sieur le Comte Karl Van Sprc
ti, Ambassadeur de la ReIiubli
que F6d6rale d'Allemagne, disi
re fire valoir sa peine et sa
douleur pour ee faot rtupgnant.


La Mort du Dr Gabriel Lafleur


Le mardi 7 Avril courant est
dichd6h A 'Hopital du Canape
Vert, le Docteur Gabriel La-
flour, Professeur a la FacultM
de Droit et des Sciences Econo-
miques de Port-au-Prince.
Le defunt a beaucoup iutt6
con're un mal qu'il eroyait a-
voir maitris6, car sa santh itait
redevenue florissante et sea a-
umis le revoya.ientL rellement a-
vec joie, ie" sie Soutant pas que
les parques traitresses allaient
les priver d'un anti si distingu6e,
d un professeir 6nerirte cl d'u-
ne 6toile de l'intelligentsia hai-
tienne. Le mnial lont souffrait le
I'rofesseur Lafleur l'a tenaille
pendant plus de quinze ans et
11 a dt emponrt Ipar suite de
complications surv.enues au mo
ment os il s'y attendait le moins
En effet, il n'y a pas trois
mois quo le Docteur Lafleur a-
vait t6 i ospita!ish au Canap6
Vert sur la recm',,nmanlatson de
son Mldccin et apres deux sc-
maines 'hosl'itlinsat ion, Ga-
briel Lanfecur 6taic sens 6tre
hours danger, vu que le mdaecin
le fit exeatcr. Helas, le malin
le suivait de rrsa et tandis qu'il
s'appretait A reprendre 'nt6gra
lenient ses activit6s, il a 6t6 fau
chi.
La Faculit di. IDriit, disons
innetx e Pays, .. perdu en la
pmrseoine du DccLeur Lafleur,
un citcyen honnete, conscient et
'ompter .t. En .ife., b6mueficiai-
re d'une bourse ou'sutes en
1953, alors qu'l ensdignaat le
Droit Administratit la Facul-
ti de Droit di. Icrt-au-frince,
Me Lafleur a'est rcndlu A Paris
oi i u a pass )plua s a tu cinq an-
siCes effeeta.ntL dc recherches
et 6tLudes dans les diff6rents do
males qu'il teniit cceur d'ap
profondir. II est 'un des rares
haitlens,qui,apres avoir 6t6 recu


Docteur enu Drit de la Facul-
to de Droit de Paris, h avoir elu
dii I'ENA jEcote Natlonale
d'Admiinistration ) ct d6crochi
un dipl6nie d'Etat.
La depouille fut -xpos6e it
la Faciulte d Droit, des 2 h p.m.
Les funierailles officielles du
Docteur Gabriel Lafleur eurent
lieu cet apris-midi l'Eglise du
Sacrc-Cocur di Turgcau.


11 present ses plus sinceres
condol6ances et exprime son af
fliction au Gouvernement Ami
de, la R6publique Federale d'Al
lemagne, a Son Excellentissi
me Madame la Comtesse H6lene
Sabine Von Spreti, a ses fils et
aux autres parents de l'i!luS-
tre d6funt. En sondamnan: 1'in
justifiable et odieux crime per
p6tre par des terrorists tr'ycho
pathes don't la norme fail d6
faut, le Gouvernemenu du Gun
t6mala donne la preuve qu'il a
,6pulsi tous lea moyens en son
pouvoir afin de sauvegarder la
vie de Monsieur I'Ambassadeur
Malheureusement, les prften
tions arbitraires ct dirig]6es
des Stquestreurs et leur refuse
d'arriver i un arrangement rei
sonnable rendirent tous ces ef-
forts nigatifs. Loe Gouvernement
ne pouvait acceder A cs pr)
(Suite page 4 col. 5)


Au Compte Gouttes

par Raymond Philoctdte


C'est curieux comme bon
nombre d'41lves n'ont pas le
sens de la droiture.
So)vent, aux examens times
triels ... Ils n'obtiennent de
bones notes qu'i la triche.
La tricherie en effect, de-
vient de plus en pluSn Uii pli,
un-2 manie, al poifit qu'on juge
malveillants les surveillants ri-
gides ou tout ai'mplement cons
ciencieux.
Vraiment, s'il 6tait possible
de d6crocher un diplome sans
avoir jamais 6tudit, on ne se-
rait que trop content, on chan
terait magnificat.
Se cultivar ne dit, la plu-
part du temps rien qui vaille.
Et presque pas d'6mulation.
Toute 1'ann6c s'6coule en fu-
nmisteries.
Au course de 'fraincais, on in-
dige un devoir de mathdypati-
ques; au course de math., un de
voir frangais, quand on noe 'a-
muse I ase lancer des boulets en
paper, ou I crier niaisement...
Le s : parfois, de grande
jeunes files, qui font leurs hu
manitis; ou de grands boys ci
- garettes au bec!...


Le me6tier d'enseignement de
vient, ainsi, un m6tier de ctai-
sez-vous...
Silence mille lignes rete-
nue samedi texte i appren-
dre!..:
Ciel I
OfM nous mine cet 6tat d'es-
prit ?
Dieu !
Que seront demain de tels
lives ?
Z6ro en chiffres : quatre
fautes dans papa.


FOOTBALL
LE ONZE ALLEMAND,
DEVANT LA ROUMANIE
STUTTGART, (AFP)
Le onze national Ouest-Alle
mand a d6qu mercredi soir les
spectateurs matsss sur les gra
dins du oNeckarstadion ia Stutt
gart lors du match-test qu'il a
dispute devant l'Equipe Natio
nale Rouynaine (en obtenant le
snatch nul 1-1 (sIore acquis i
lit mi-temps), les All.manas
nont pu effacer ontiefrement le
(Suite page 1 col. 8)


du Nord-Quest),,il nous sera.
permits non seulement d'avoir
une id6e tris claire des possibi
lit6s de la production agricole
en Haiti, main aussi je crois
que d6ji nous aomme, utile
pour organiser Cotte productionon
II est possible qu' I'avemr, il
y ait d'autres activities aussi,
si le Gouvernement Haitien nous
le demand, mais je vous assu
le et c'est un des programmes
les plus actifs que nousayons
dans la region Lati.io-Amoricai
ne"
Monsieur Iriarte a cu la joie
de retrouver In Part-au Prince
Son ami, le Dr. Andr6 THE-
ARD, Ministre de I'Agricau!tu
re et des Ressources Natnrelles.
qu;ili avait connu ai Washington
alors qu'ils itaient tous deux
Ambassadeurs de lours Pays
Respectifs : Haiti et l'Uruguay.
En pregnant cong6 du Minis
tre THEARD et du Reirasn
tant-Reideit des Nations Unies
1'Ambassadeur Iriarte a oxpri
md son plus vif d6sir d c reveni
en Haiti pontr un sijuu'- plus
long.

Sondage : De Gaulle
un an apres
PARIS, (AFP)
Un sondage r6alihe par le So
fres pour le Compte de quatre
quotidicns r6gionaux touchant
enviroA cinq millions de lee
teurs, ct portant sur opinion
des FranCais un an apres le di
part do Guniral de Gaulle d6
montre que ::
14 pour cent des Frangais
centree 19 en Novembre dein er
regrettent beaucoup le Ginrial
de Gaulle, 27 (32) un peu, 12
(11) tris peu ic 17 (38) pas du
tout.
28 'i';0 (coarl'c 28) estimnint
que la upoil'ique actuelle du Gou
vernemsnt prisente pas mal dt
changcment par rapport i cello
du Gisnral d Gaulle. 68 (65)
estimcnt que c'csL plut61 la me
me chose h la question : en c;.s
de cruise grave souhaiteiez-
vous le retour au Pouvoir du G6
n6ral de Gaulle? 34 0/0 (con
ire 38) r6pondenu oui et 66 (62)
Eritin, hd *,'(I k'l7i estim ts:
que le Gn&irail de Gaulle cheri
de la vie politique et 22 (32)
pense qu'il continue i exercer
une certain influence sur e ,s
_ grandes decisions politiques.


Marie Ange Lamy, sympu-
thique employee de l'Ambassade
d'Italie, a pris 1avion hier ma
tin. Elle s'est rendue A Ottawa
osi reside depuis trwo ann sa
soeur Mona, infirmi6re. Marie-
Ange, une intercssante compa-
triote,. parole l'italien couram-
ment. Elle est de la premiere
promotion de i'Institut Italien,
et elle a suivi en outre des.
cours de Iitt6rature italienne
pendant un an: sC'est i;un pre
mier voyage, nous: a eonrf Ma-
rie-Ange Lamy Lt jo me sena tou
te drole,. La distinguee Voyageu
se a itt sali6e n l'a6roport par
Mmine Georgjs Lamy, sa mere,
et par Monsieur Antoine i.ubin,
son once.
x X
Monsieur Handy Thomas ap-
partient A la Ford Motor Co. II1
cst arrive dans le pays b?(-r ma
tin. Son stjour durear plus d'u
ne aemaine.

Madame Atrii'n Roy esot ren
cie A- New Xs.rk. Des membres
de\sa famille s'6taient rendus
a l'atrogare pour la saluer.
Hier soir, Jo Valm6 eat ren-
tr6 de New York. 11 y reside
depuis qaelques anniifa. Etaient
I l'aeroport pour l'accuelllir le
pharmacien Joseph Valm6 t sa
fernme Frida, sea phre et mbre,
et son frbre Gustave.Jo passersa
quinze jours parn:ii ncus Nous
lui souhaitons uni excellent os-
jour.

Au bout le ces quatre asnntes


MOSCOU (AFP) -

On informait hidr quoe a Chi
li avait repris les rappIdr corn
merciaux avec Cuba par. la ven
' 4 ce payn de- mcbandisha
pour une valeur de,onze miL,
lions de dollars environ. On. a
not6 qua o'6tait pour la pre-
mier fois qu'un pays de 'i'Am6-
rique Latine avait rompu liso-
lemnient dane lequel I'OEA a-


CHRONIQUE DE VOYAGE


Le Perou bouge

Par : Edouard C. PAUL


Une sollicitude presidentiel-
le a.utorisant mia participation
au IHe S6ninaire sur I'Alpha-
b6ttisation fonclionnelle convo-
que par le CREMAL et place
sous les auspices du Gouverne-
ment Peruvien, m'a done l'oc-
casion de connaitre le PIerou
une deuxieime fois en nroins de
trois ans. Que peut ivaluer un
visiteur durant ce court laps
de temps t Je crois tres peu
de chose. Tres peu de change-
nients, si l'on consider que la
mouvance des homes est plu-
t6t lente quant aux modifica-
tions qu'ils desirent impliquer
A leur trame de vie. Et sur-
tout aux structures auxquelles


ASSOCIATION HAITIENNK
POUR LA REHABILITATION
DES HANDICAPES
Communique
Au 2ime congris n.iliuiunl
du Travail tenu a l'ort-aiu-P;'i
ee du 21 ou 1 avril 1969, il a
6t6 vot6 une recommendation
pr6senthe au nom des handihca-
p6s d'Haiti par .e D)puti VIC
TOR NEVER CONSTANT
et qui est ainsi libellf :
Recommandatiin 37- : Q)u'
une attention touted sp6cialo
soit accord6e tant par l'Eta'l
que par les chambres de m6tiers
aux handicaps qui se livrent A
une activity artisanale qni-l
conque.
Depuis vingt-ainq ans, icao
principles modernes de Rihabili
station des invalides pr 'ynentu
form, les'pioniers de la iRht.hii
litation en Haiti i 'l,'euvre.
Aujourd'hui, leurs efforts
prennent une, nouvelle enveregi
re avec la reconnaissance par uni
congress national des droi., des
personnel handicaptes.

au Br6sil
PORT(, ALEGitE (AII')
L'arrestUltion, (cttele "uit, idu
Chief guerillero Etimur Pericles
ido CIsalageo, COiLtUt sous iie not
de guerre de igauino a provo-
quo un grand ren.oun cns les
nmilieux de la p,'iice du pays.


ils se sont accomnods et qu'ils
ne sauraient s'en dilaisser sane
quelques dichirements bien corn
pris. Une observation superfi-
cielie n'irait pas au-d6li /de ce
dire. Mats, en ce qui concern
le P6rou, les yeux doivent itre
grands ouverts pour satilr la
trajectoire de ce people Jans
['esoace de cc temps oin nous
sommes confines. Si le mnouve-
ment des hommes est lent corn
me nous l'avons reconnu, les e
venements martellent cette len
tour a leur insu.
(Illssles bousculcnt itnee, et
s'lls ne prennent pas garden, ils
les plongent dans un malstrom
don't il leur serait difficile dO'-
merger. IIeureuscment le pou-
(Suite page 4, col. 6)


qu'il va passer a plncher la chi
mie a Boston, Mariot Boiovert
obtiendra le titre d'ing6nieur
chimiste. 11 est part hier ma-
tin. Marno est le neveu de Me
Luc Boisvcit, notre auciei. pro-
fesscur d'Histoire d'Haiti an Pe
tit 6tmiinire. Oe pince-sans-ri-
re a lev6 isa tte vers nous et
nous a dit avec le plh" grand
s6rieux : tQuand done cesaeras-
tu de grandir'!.
XX
Monsieur Georges Coles jr et
sa femme Szanne sent parties
bier mating, a destination de Los
Angeles. deaores nous a laissa
entendre quli rentrerait d6fini-
tivement an moist d'aofit pro-
chain. A l'a6roport, il a it6 sna-
lu6 par os frlres et par des
amis.
xxxx -
Hier matin, deux petits sire-
ne 'trinida'diennes ont litt6rale
ment r6volutioanna les employs
de latroport. La bnuche b6an-
te, la langue. pendante, les yeux
exorbit6s, plusieurs. messieurs
ainsi que le type qui 6cnrt cette
chronique isont rcasts babas de
vant Vina Osla Miry Asearal-
li et H61en Chandra. Ces deux
adorables ordatures son. des 6-
tudlantes. Elles resteront deux
setnaines en Haiti. Comme un
gars entreprenant demandait Ia
Vina danm oquel h6td! el'e comp-
tait descendres la delicate bea.u-
t4 I la peau veloute roula ses
yeux pergants, et dit : cNo vi-

(Suite page 4, col. 3)


vait place Cuba. Maintenant
attention est portie sur les
rapports qui se dia'eloppent E.. -.
tre Mosco Cuba t l'Amiorqu.
Latin- /".. a comlmenc de-
puots hlppsiLidoe.... pI "idel
Catrmo A MoaA.o I .n de fi'nva
. sion de la TOh6coalovaquie se
AoIt 1968, puis en F6Prier 70
POrganisation Estudiantine La-
tino Am6ricaine qui a son slA-
ge k lsa Havane s'6tait absteaue
lors de Son congrts de poueser
les 6tudiants tcHicoslovaques
a Is lutte arm6e.
D6s lors crit cAmnrica Lati-
na" Moscou avait comprise que
la lutte armee 6tait d6pass6e:
Cuba de son cot6 a abandonn6
sa politique d'exportation de sa
revolution et lea rapport out
66 moins tendus entire d'une
part Cuba et Moscou, d'autre
part, ontre ceux-ci et 'Amniri
que Latine. Latino. eAmerica Latino
souligne que 'URSS a cherch6
a tirer profit du d6veloppement
6conomique de l'Amirique La
fine par l'interm6diaaie des
movements nationalists du
P&eou. Solon le Bulletin ce
nnationalsme cree, une n nodi
fiction sensible des forces po-
litiques tradltionnelles y com-
pris les armies, ca qui peut
creer des sources de tension
continue avec les Etate-Unis.

La publication depuis -.','i.rx4
a Moscou de la Revue mia-
suelle eAmerica Latina, st
une preuve deel'intiret de
lURSS I orientationi nLoutel
le observed e4 Amirique Latine


A PROPOS D'UN TRAGIQUE EPISODE

DE LA LA GUERRE ISRAELO ARABE


PARIS, (AFP) P

Le Raid Israhlien sur Bahr
El Barkr, a une trentaine de
Km i l'Ouest du canal de Suez,
constitute un nouvel episode tra
gique du conflict du Proche-O
rient. Trente enfants tuIs et
45 bless6s graves, tel est le ter
rible bilan d'un bombardment
don't les correspondents etr:m
gers au Caire ont pu constant r
les effects. Cette attaque control
une cole est un nouveau rimne
abject de' isra6liens ct cni que j
un degree de' plus dans I'es al!,
de apres la mort, en Fevriei der
nier, des 113 ouvriers Lu6s par
lea projectiles is'neliens tomn
bos sur l'Us:e il'Abou Zaabal,
declare la Radio 17 i .. ... -
a'agissait d'un i'''j 'i r-. -1 ,
re et les Egyptians sa sont con
duits d'une m.nibre irresponsa
bl .en eon" lruisant iis loge
ments et une cole A I 'int6rieoar
d'un camp milit:ire, r.plioue L!
General Dayan In u.)it."nit; des
agrandissementi photographt-


ques ou, dlt-il, on pnut distin
guer des vehiculen miOitaiires et
des fortifications. II i.e s'agit
pas d'ine erreur de nes pilo-
tes come cela :! et6 le cas pour
Abou Zaabal.
De tout e fa.on l'ivenement
ajoutera aux dfit'icultt6 actuel-
les du Gouvernement de Mme
Meir, d6jh s6rieusemert contest
t6 par une parties de l'opinion.
isra6elienne qui lui reproaee son
manque de souplesse et inime
de realisme dans l'Affa:ire Gold
mann. Quelques centaines d'&tu
diants ont manifest6 hier it J6
rusalem centre l'interdiction fai
te au Pre. Mondial d'entrer on contact
avec le Colonel Nasser. L'embar
ras nest pas moindre aux Etats
Unis of l'on craint que le raid
d'hier ne vienne compromettre
la mission djia difficile de M.
Sisno dans la Capitale Egyptieri
ne. Le Secrntairi d'Etat Ad-
joint Am6ricain, qui' doit arri
ver dans cette Ville demnain, se
ra'aujourd'hui IA Paris.


Dimanche 12 Avril 1970 A 5 h 7 h et 9 h


REX THEATRE PREISNTE :


OPERATION TONNERRE


E tree Gdes 2.50

Reservee Gdes 4.00


No t28.050 '


I I


T I lOM


Ins ta a ata ns


Jne autre bonne nouvelle



pour notre tourism


AU JOUR LE JOUR


Pour briser l'isolement de


Cuba en Amerique


~-----~- ss~ II ~ ng~r rl r rr


LE PiLU AOE tN D'HAITI
or6ir IN 4i#s

Ortwr et fiwot, s 4aft Chef
L/C/IEN MONTHS
Adminsraeur M -- MAX CHAU/VE. 7
Immw 6y 1 --


XMBE B DE ASSOCIATION INTEERAMEIOAINE. DE PREB


Adresse: ,RuE u CENTRE
.Nt 212


PORT-AU-PRINCE (HAIT/)



BOITE POSTAL : 1316




-1i-p- I I I


- .0


Uoiirim'or".." T'Tovintton-qutt-tt imf n br:nt--
ENCIIA est hourpose d'snne~oer l'arrlv6e dos g6n6ratricos ot
poimpeotsI)rtalivos HONDA don't oele assume la distribution.
Mort nu Un Snut A la Place Geffrard pour choleir A ENCHA le mod6.!e
qui v)ous c.nvient; & gazoline ou au diesel :


V.
CENERATRICE BUNGALOW, 800 Watts
GENERATRICE cMAISON DE CAMPAGNEO 1500. Watts
GENER.ATRJCE GRANDE. VILLA 5'90 Watta
GENERATRICE cINDEPENDANCEs 4000 Watts
POMPE 2" WL-20 2,8HP.
105 gal./'mt total head 52'
POMPE 2" W-20 4, Hp.
170 gal./min. total head 92'
ACHETER une HONDA c'est Savoir choisir -
ACHFITER h ENdRA c'est Svoir acheter
^ > -'--" .. ...



-ACoMlZ AXtJOURWHOf
LA MONTRFVDE DEMAI












7!









La premiere montre automatique


vente et l'horlogerie bijouterie


E. BERTHOLD

;3, Rue des Mir61es. -






AVEC

LA



I ort aix Rats



EN B(ULETTBS



GIBBONS


QUEL QUEI SOIT


LERAT

IL PERIA







PROBLEM' No. 447 F.


HOkIcZONTALEMWNT -
1 Composition maisicale
2 A des effete saisissants
3 Opra de Ve4rdi Pro
4 Personnel Piece, de
viaide Vit partir un saint
aurA
5 Sottises


6 Prpm. f4finin Mol
latin
7 Epopsu Ile Ind6fl-
8- En gbn4ral Autrefois.
9 Grando ouvaerta
10 Drcore -- Mesure


VERTICALEIEZNT
I Pike de la maison -
Deoi mnal
II Entendue,- Agrminetear
III Abri doulaet Col dul '-
IV Dnase hongroise V a- i
V Prposition Au milieu .
du toit En attento
VI Remisae ispdeies
VII Regle Conjonlctlon
VIII Eea tlant6e de gafsd ,
arbres Salut
IX Un des Etate-Unta
X Se ddplace dans 'eau -
Artl-ctk .. . . .


SOLUTION No. 445 F.


HORIZ E
1. Orcsesre 2. Ue ; nowu
3. Miles; Tel 4. Eu; Tacite 5.
SdsWftvl -?:InarOr vaoT i
roles 8. Noe; Riens 9. Jal-
na; Eose 1b, Brest: Nde.


VERTI/CLEMENT
I. Ouies; J. B. (gibet) II.
Relues; NAR IiL Rigole IV
Historiens V. En; Aser; AT
VI. Souct; Or VII. Tu; Italien
VIt. Ritte: LAse IX. EE;
Sens6 X. Soel; Messes


erveillu t au are

Par Walter-Froeilch R6ddalear Scentilflque 'a I'IPS '


Pour In Itrois3iao faia r ean
moins de ineuf ndl ii des-newa.
i a11li utnrlarie'ulir -u prparent
a i' ,er i-, sertirLe d cc que
qj(|U ues pe. onlne-s i.'narinietii
t i uppil-r le limLlne r- contiente
I terrestre In lune,
Le vol de dix jours deda mlo
sion Apoilo.- 13 dult ical.nce-
ment, 4 partir du dap Kennedy.
est prdvi pour 11 avrtilpro-
lchaan A 2 hi 13 p. m., aun a pour'
principal objectil I'alunissagea
sur un merveilleux site scienti
fiqup. C'eat une region lunaire
oiu peut ltI'e. ae trouvent ense-
velies les dfintitions proba--
blement its meilleures -- de
1'dvolution du system solaire.
Le site ott devra alunir Apol-
lo 13 est de loin ce que les as-
tronautes considerent come un
lieu ideal de ddbarquement. II
s'agit de la region du aFra Maln
roo, region qui a reu le noram
d'un carthographe italien de L'6
poque mkdi6vale.
Le Fra Mauro est une rdglona
montagneuse situee prAs de la-
la rugosite du terraan, les astio
nautes se verrout dans robliga-
tion d'elfectuer un alunossaae
d'une extreme priciuin., en na
pregnant pratiquement aucune
chance de deviation on d'erreur,
Des ALudes faites sur ce lieu.
au moyen 4e telescopes, par-
tir de la terre, et de pliotoars-'
phies prises par- la t616vision
amnse quo par de. anrisrcta a -
tiaux ha.bites et non .- habits,
'it' r6vW1e que le Fra"Mauro est
6paisseneiut recouvert d'un ma-
tdriel d'une raenure oxtroneo -
inent profonde -- d'uua ercfon-
deur att.ignant proLabiement
des centaines de kilometree, a
i'intdrieur meme du sol lunaire..
Le choix du lieu d'alunissage
d'Apolle 13 nest pas bas6 sur
les facilities qu'il peut offrir an
pilote du module lunmire, mais
plultt stur les perspectives pro
metLenses d'obeienir de nouvelles
donndes seientifiques. Le Fra
Mauro eat un r8ie de g6ologue.
L'on croit qu'un Snorme me-
tdorite ou peut etre une
lune bien plus.petite est en-
tr6 en colilsion avec Ia lune il
y a de cela des millions d'an -
naes. Ce cataclysme a eu pour
impact imaqdiat la formation,
par suite .ne enta-ille du sol
Innaire, de la Des mat6riaux 6jectos de cette
-.a4at6,. formoit aetuellemaent les
couches reconvrant la region du
Fra Mauro.
A partir de ces rochers sorts
des Irefonda encore mystenerux
de la luone e peut ere lor -
mes dds Ia naisaouce u sysacme
solaire les scien IsLes seront
probahilemoet m. mea dextrai-
re ies aonnees sur 1 Irlgine et
le aeveloppemen de cartte sec -
tion de l'univers don't la terre
fait partoe.
Lea tlcu.'t- hsomue.a chiaries
" &acconplir4 e osensationel alu
nossage, qui d'aiieurs lera. epo
que, sonat .les asrenautes J timess
A. Lovell Jr., 41 atns, qut iest
d6jA une figure heroique de les
pace par les exploits qu il a rea
lisds au course de ses trois pr6-
cedentes missions spatiales, et
Fred W. Haise Jr., 36 a.ns, un
aviateur exp6rimente et pour
qu i ce vol constituera sa pre -
mitre venture dans I'espace.
Pilotant le module dec roem -
mande rest ena orbile lunaire
tandis quea Lovell et Haise se
poseront sur la lone, y s6journe
ront pour ra.liser les diverse
tAches qui leur sont confides,
astronaute Thomas K. Mattin-
gly ,11 3, ans, accomplira lui
aussi son premier voyage dans
l'espace o t, tout coromne Haise,
a do grades experiences de i'a-
viation.
Outre 'alunissage extreme
ment nrlcis qu'il devra effee -
tuer. l'oquipage d'ApollUo 13
ralhsera en aussi d raid exploit
lorsaue Lovell et Haise jour-
neront trois heure ur le sol
linairo y accdmplitont une
norte tie tcurn&e gdologtque en


,- tirwani- la agies du Fra
Ala.urwet aiso fti rait de die
tanees assess grndes, allant jpt
q'i enswrsem 1U ktlop4u do
module lunaire.
Au course de cette tourn6e
scientifique de la Inlune, ces ddux
homnmes devront retranamettic
uux rcientistel, B sur tc-rre. t iou
teas.cB remarques qu'ils i.nt fat-
tea, ila devront t'ialenienti rn
measer Jc- t-chnnti,;:t.sd di rco.
che. et de sol, effectuexr cer-
taines experiences gdologiques


euxquelles lie oat eit6 entralnis-
d'une fagonr toute spcltM .
DurAnt leur Riemiere -ma ac
che sur la luno a- s-elBn-ia -jsa-.
go scientifique,' .au course de.
leuts premitres, ativit6sa extra-s
v6hiculaires' Lovell et E'Htae'
installeront sur 'le 3ol luriaire
une's erle 'de cinq instruments
Acientifiques. Geux ei crt sup
poasf retransmettrse iiiedlnt..
ment par radio, ifndout au
moitis un an, touted les dkcoti-
vertes qui y seront faites.


POuW TRAIrMEN"TS MDICAUX ET EStH IQUES
CELLULITE, RHUMATISME,T DU&I.- UIJMAI, ARTHRITISME
DOULEURS CsXSTRIIUE$ IET HINICTIQUES; CONSTIPATION
TROUBLES :CRCULATOIRES, ENVAHISSEMENT GRAISSEUX eltc..



EST SUPMRIEUR PARCE QUA TRIPLE I Fff .

0 ACTIOn de r SAGE



SLITANT StIR TOtIS LES TIES'


S / -


SOUL Fe, DECONTRA E, ienabsiii',ntl nla te sion
11 eose.
Ssocho utiliet- rs mrb/e- ,3 moyen th6r peutiques
LE MASSAGE
S LA ,CH EUR

MASSOCO FAITH MAIGRIR ET ACTIVE LA CIRCULATION DU SANG
".Arc s. "MASSOCHO/ onobtie ..t

SAtributSSEur. NT RAPID
l'* 1 DtmSWOXlCA-lON TOTAL
PJ ENTE IMMIDDIATE
i-A S APAREt COMPLCT /12-130 V1e ou tt s F
GAaANTIrUN AN 5220-230 volt V .eil

O .t S IN4TRUMEiq e 12, Chaum. v d'Atin/ PARIS

Josepih..C..yal~mde.LCo -
DiLtributeurs.


p-awi-'~ LC~OOOO~%. ~ b3seUSSUW


A. F I. C. O.
Un tom dans 1'Eceonie duiPay ,


S. A. F. L C. 0.
Plus do $ 3590000 essentiellemont hafitlens aidfant a la
revberisation de la-vie paysunne


S.A..LC. O.

Des minnher de bras btamlseas -aGut chaSe jjoar
lhatultle deleprteductlon

S. A.F. I. C.0.

Un million de sacs de Sisal, au seWicade, la Nation Haitenne'


S. A. F. I.' C. 0.
Une Industrie Nationale aa s Jse t 4lsMlatt Haitienne


S. *S.-A.F.L O. ..


I


G C'est iemeisnt a. coura de
cette premiere marche que lea
deux asBronantoea.devront cret.-
mer le sol lunaire jusqu'lktrola
m-tre-s tie profondeur en vue de
prlicer, des 6hardtillons ,u'ils
vdpportianIt' -ur termr poor 6-
're analyses. hi delruat se pho
xogrpnier et s filntll i'uon I'au
tre- u course ue ces operations
.t ils devront Lgaler.ent fair
d& photos de divers sites lunai-
res. Une camn.;a. de- tHevlsion
rutransarattra On. couleur, et
Sur Ite if, a It terre les diver-
'as phases de ces rctitites.
Une hitcpeene baLinartfique
exceptioritelle devra ktre rdsli-
Sde au court doe ctte mission: il
F-'agt a l'ecrasenit uen hbcI r
d'unre portion de 16.3 aiftres da
la fucee Saturne V sur la'suins'a
ce de la lune. Li'mpact ttgal &
)a ditosthalon d'aenviro dax tou
i r-s ide dynamite, c-st suppose
prroduire une secoutse-e qui sera
automatliquetment ennregistrCe et
rapport ao lIa terre per 'un
abismom6tre (d'tecteux de trem
elements de lane) 'aui avait tW
laiss6 sur la lune par leas astro
nautes d'Arollo 12 en novem
bre 1969.
Au ours d'une exp6rlence a-
yant 'an objectif similaire, les
istronautes, aprds leui" retour
4d leur visit sur la lune, de -
vrdoift e voyer 'la partie sup -
r;euie du module lunaire s'ecra-
sur la luriaA ce.moment le sais
mo'm6tre qu'ils ;anront fix6. sBar-
le sol lunte re, ".'i'.t,' ,..-r.0 les
rannorta faits pa.r 'instrument
laiss6 par Apollo 12 et 1'on
,- pere que ceci fournira aux
tseantistes sur terre des infer
nations sur les caract6risque
des vagues de choc. ,
Ces informatiuns pourrout ap
porter de nouvelles donndes
ur la formation d la. lune. Un
acrasement aussi drihbihr6 de la
parties sup6rieure du module lu-
naire (ou0 stage d'ascension du
module lunaire) avait dti 6gale-
snent r6alis6 pa' i'6quipage d'A
po.llo 12.
Selon un changement appor-
I., aux plans tie vols anttrieurs,
1I module de command d'Anol-
lo doit descendre jusqu'b 15 Kilo
metres de la lune. Dai.s les pre
ecdentes missions, le module de
command Utait rest en orbite
lunaire A au moins 112 kilomt-
tree de la surface lunaire d'od
se dUtachait Ie module lunaire
pour comnlencer sa descente sur
]a line. Cette plus proche ap -
proche que devrat raliser le mo
dule de command d'Apollo 13
a pour objectif d'6conomiser
i'esscnce du module lunaire en
vue de lui a C.O.',ri c-- n-r. e
addition. :.: 1 '- 1 .', u' r p-n
dant leasqelles- elle pourra sur
voler et fire des manoeuvres'
au dessus do site d'alunissage,
ce qua 'on esa6re pernettra A
Lovell et A Haise d'effectuer
l'atterrissage d'extreme preci -
sion qui leur est reaquis.


Une bonee nouvelle
qui repouira
les homnmeS,
femmes et enfants
Eatieuns:
I Une bonne nouvelle qui r6-
joura le h'ofimmes, fe1'mes et
infants fatigues : la rentrde
dana le march medical baitien
la gelde Royale et le Pollen
d'abeilles du laboratodwe Paul
Henri, Apiculteur le plus grand
de la region Parisienne.
Qu'est-ce que Miel-Gelde Ro
yale Un aliment exceptionnel
vivant, stable rich en diastase
vitamin, sels min&raux, fac-
teur de croissance aliment excel
lent pour lea enfants en p6rio-
de. difficile de formation, pour
leas adults en perte de poids A
la suite des maladies graves,
surmenage, part de mamoire
et de fatigue extretme. Facteur
de longdvit6 et de toutes lea
functions de I'organisme, vita-
litI dnergie et joint de vivre.
Ce merveilleux Miel-Gelde Ro
y .. deI- ptc. D-a_-u


yal de 'Apiculteur Paul Henri
est en vente dans les Pharma-
cies Mont-Carmel, Soathdnes
Geffrard et dans toutse les bon
nes Pharmacies au prix trds a-
bordable.





F








CROSS'




M~Wts=~


e des Fronts


-,,- .. .. ... . -_ . .
Treu. 197A











Jeundl 6 B. et 8 H. 15 Du Jeudi 9 au Samedi 11 Av-r I
LE CHAT CROQUE LES & 6 h. et 8 h. 30
DIAMANTS U grand western
Entr6e Gdea; 2.00 et 8.00 CHUHk-LE REDOIOTABLE
VeadredJ 6 i et 8 h. 80 ',
LA NUIT DES GENERAUX 0,9
E.trde Cdes. 8.00 t t 5.00 '
,Aeudl-'t, 6 .Ll-"8 "H. 15
AU PARAMOUNT MUJERES VE AtCON
Jeudi A 6 h. et 8 h. Entr6-e .15a et 8.00
CINQ GACHETTES D'O'l Vendredi .1 6 h. et .S h. 15
Entire Gdes.. 3.00 et 5.00 ZORBA, LE GREC
. .. 0 a. EnLtre-Gdes. 1.50 et 3.00


Vendreodi a. I et 8 b.
LE JOUR DE LA HAINE
Entrie Gdea. 1.60 et 2.60


A MAEC CINE
CINZ OLYMPIA" (ArLL- CLMATISEE)


Jeudi (En Permanence)
LB SECRET DU RAPPORT
QUILLER
Entree Gde. 1.00
Veridredi (En Permanence)
ADIOS HOMBRE
Entree Gde. 0.60


JeudJ ifr"H. 15 et 8 d. 5 *
LA PFEMlB REPTILE
Entree Gdes. 1.50 et 2.50
IVendredi A 6 h.- 15 et 8 h. 15
LA LOI-D d. SILENCE
-ERtr fi A v. 1.2C et 2.50


Programme du Lundi 6 au Samedi 11 Avril 1970
Consultaez Votre Conseilllre
LUNDI.............. 9. 1 h A 100.000 ARTICLES
MARDI ......... h.l h. A 100.000 ARTICLES
MERCREiI....... 9 h. Al h. A 100.000 ARTICLES
JEUDI I .....2h. h6h. p.m. A EXPRESS MARKET
VENDREDI1....... 2 h. 6 h-p.m. A. PRESS MARKET
DEMONSTRATION tous" les jours-sur rend,2z-vous
A CASA POM'PADOU*R
Rappelavoua: Madame: L'Avenir de vorrt pau as j ua i treft ara. -
HELENA RUbLNSTEILN


De Luxe Autoe Cine AIRPORT CINE


Jeudi A 7 h. et 9 h.
UN HOMME
ET tUNE FEMME
Entree 1 dollar Par Voiture
Vendredi A 7 h. et 9 h.
LA BATAILLE DE LA
VALLEY DU DIABLl
EntrIe 1 dollar Par Voiture


LINE SENEGAL
Jeudi % 6 h. 15 et/ h. 15
CINQ FEMMES SUM
LES BRAS
Entr6e Gdes. 1.00 et 2.00
Vendredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
FURIE SUR LE
NOUVEAU MEXIQUE
Entree Gde. 0.60 et 1.00


ETOILE CINE
PETION-VILLE
Jeudi A 6 h. 30 et 8 h. 30
L'HISTOIRE D'UN
GRAND AMOUR
Entr e Gdes. 2.00 et 3.00
Vendredi A 6 30G et 8 h. 30
SOUS LA LOI DE DJANGO
Entrde Gdes. 1.20 et 2.00


CINE PALACE
Jeudi A 6 h. et 8 h. 15
En lbre Partie :
UN BON JAZZ
En 2lme Partie':
7 VOLEURS DE CHICAGO
Entrde Gde. 1.00
Vendredi A 6 b. et 8 h. 15
WANTED
Entr e Gde. 1.50


MONTPARNASSE
Jeudi A 6 H. 15 et 8 H.
FURIE SUR LE NOUVEAU
MEXIQUE
Entree Gde. 0.60
Vendredi A 6 h. 15 et 8 h.
QUATRE DOLLARS
DE VENGEANCE
Entree Gde. 0.60 4


Jeudi A 6 h. 30 et 8 h. 30
3 PISTOLETS WONTRE
CESAR
Entr6e Gdes. 2.50 et 4.00
Vendredi a 6 h. 30 et 8 h. 30
En lere Partie :
"NEMOURS Jn. BAPTISTE
(Sur Demande)
En Alme Partie :
COMMISSAIRE X
HALTE AU LSD
Entr6e Gde. 1.00 et 1.50


DRIVE IN CINE

Jeudi a 7 H. et 9 Hres.
LE CARNAVAL
DES TRUANDS
Entree $ 1.00 par voiture
Vendredi A 7 h. eat 9 'h.
LES FRERES CORSES
Entrke 1 dollar Par Voiture

ADITORIUM
CENTRE CULTURAL
Jeudi A 7 h.
ANGELIQUE ET
LE SULTAN
Entr6e Gde. 1.20
Vendredi h 7 h.
LA FEMME REPTILE
Entrde Gde. 1.50


CINE STADIUM
Jeudi (En Permanence)
LA PETITE VERTU
Entree Gde. 0.60
Vendredi (En Permanence)
LES FEMMES
S'EN BALANCENT
Entree. Gde. 0.60

CINE UNION
Jeudi a 6 H. 15 et 8 F.
LE JUSTICIER DE L'ARIZO-
NA
Entree Gde. 0.60
Vendredi A 6 h. 15 et 8
UN MERCENAIRE
REST A TUER
Enitre Gde. 0.60


P A R FU M FRANCAIS

CHASSE GARDEE DE CARVEN
YVES DE ST, LAURENT


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR
CALDCHE
CORDAY
LE GALLON


&NPta 'o


EN EXCLUSIVITE

MISS DE RAUOH
VACARME
BELLE DE) RAUCH
Mr. DE RAUCH


LUBIN
NUITS
IDLE


GIVENCHY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


DE LONGCHAMPS


GIN FIZZ de LUBIN


LES P#ODpvIWs.SD1 RV&fTEfZVYt3ANE i


STENDHAL


& ORLANE


EN VENTE A LITTLE EUROPE

& MASON ORIENTALE


n.I


---L *


l
9
1


Iff




.5. w m1rn --


".11-11T 4,


I


. -d li .r ':' rt',, "T. ....... sin


VOTRE HORlCOPE I Urne pitaue fun s i mSas
Pa rFra'ne Lnuki
P As. r*pad**or reuitm er Isa pflule"
has-' i ,, ma .-s l sIs en i, ,7 *,ia,' ".,a t, ,s'm I .
de a -somama u emuue era ptn m pslsmiq )smr ,i a- A IOOGCASION 'UNSBYIMPOIUIM EIC A I H.M .....
n ,aleati a tro e . ...'. '.... i.,' .' ,


Dhraiad pmd aimom.,twJli& rt* ,.rf ..*..*.&' ITne firm 'berlhiolse pet en
Pv rid .Kim M i tffeet" I* dima s .-- s .... di i' train do'e tuer de sais ell-
S-agcee synth@tiqUt que 1'on ad-
VENRED'f 10 A.4 VRIL 1970 .mInltr par injection et qal eat
destin6 a rem lTactr la plate
21 MARS AU 20 AVRIL (BE- 24 SEP1EMB E AUl 2' OC- anticgRcetptionnelle. Dieter Ten.
~IM~ES: U7ne thatfms ,vhffsro- 1't .ts ras. v,. hal, midevin i Ja chni que..gy


nicologiquo d'Essen, a raft une
communication urI l's observe-
tions relatives A cette injection
renouvelabls tons les trois rois,
an 16e symposium do la so-
ci6ti,'allemande d'endoerinoloegie
qui s'dst d6coul&:rt. Ulls-.,Lee
expdrienoea. trse nombreuses ont
et& rdalis&es par un group, de
travail dirig6 par Ies professeuur,
J. C. ausech-atroomann ,du ser
vice d'endoetrinologie de la oli
nique"mndicale d'Essen.
Le principal r6sultat. de cos
expkrientes, : on a pu s'aasu-
rer qu'une dose- de 200mg do
Neo (Norethisterononnanthat)
inject toutes les dix semalnes
a ime action contraceptive.
Pour obtenir un effet contracep
tif 'pour 'troi smois,, il futt. in-
jector une dose 'plus forte..
La nouvelle mdthode pourrait
etre applique aux ,femnes qui
ne supportent pas pour des
raisons de santA' ou it cause de
troubles fonetionnels la piluleo
anticonceptionnelle. Selon une--
statistique international, envi-
ron 74% des. femmea oublient
une fois par, an de prendre la
pilule. Le nombre de grossoaes'
non d6sirkes t'accroit depuis
quelque temp- proportionnelle-


A vem devoirs at tireoeWi tout
le profit quils peuvent' offrli.
Vons' attelndues* probablement'
un de voe bats li plus- ebhr
24 OOTOBRE AU 22 NOVEMRl
BRE (SCORPION)' 'TehdaWee",
A 1 la lasltude n aim minte si la
journdes-t en grande- partie de
repos0 cerbaines- matidres exigeC
rent de l'attention pour que vos
affairs et vous asyez pr6ts
pour la semaine qui vidnt.
23 NOVEMBRE AU ,21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE):
Des conseils d'amis onU de par-
tenaires 'peuveiitB ee r6veler va-
lablea. Aux heures de loisir,
Acartez touted obligation mon -
dalne qui seraei tropu esante
pour vous.
22 DECEMBRE ATJ 20 JAN-
VIER (CAPRI4ORNE): S'a -
fumne tris pronice, Votre intul-
tCon et vote imagination vives
serpent -traqa Stimules.. Voui rdus
strez en .habillant- leEtrement
vos obligations quotidiennei.
21 .TANVIER AU 19 FEVRY ERM
(VERSEAU): Votre imagina-
Oinn sera plus a.:guitlCe encore
nue dordinaire. Si un proeet
vrseiment intdressant semble
trainer' dans so rs-ailmson. w-
saye. de la r6veiller. M6thod.
nu teehntque nouvelle pourrait.
tout changer.


to plutfit qu'un comrplet change-
ment d'objectif sera' la clef do
votre succls. Prenez Ic temps de'
riflechir, de fignoler ies details.
Observe, travai!;eez ia mieux.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU): Prenez les measures n6
cessaires pour rtnfurc2r v6tre
budget et vos projects de sAecri-
t4 a 6ehdance eloignec. Belle
reussite si vours save utiliser
vos dons d'art:ste.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Bonne conjunction
Recherchez loriginalite et fai -
tes ce que vous pourrez pour as
surer votre succes. Ne prenez
pas la route facile ni ne laissez'
la situation 6voluer d'elle m&-
me.
24 JUILLET AU 23 -AOUTT
(LION): Bonne journee si vous
y veillez. Evitez laccessoire,
lesa'dtours, Jes deviations vous
6loignant de vos buts. Accueil-
lez les id&es f6condes et les sug
gestions venant d'autrui.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIEIRGE): Une heureu-
se cosnjonction stimule initiative
et ardeur. Ne regarded pas en
arriere avec regret. Concentre.-
vous sur le present et P'aventr.
Vous atteindrez vos buts.



Aujourl'hui

JEUDI 9 AVRIL 1970
STE MARIE L'EGYPTIENNE
VENDREDI 10 AVR1L 1970
SAINT MACAIRE


COIN DE L'HUMOUR
TEMPS MODERNES
C'est curieux, confie un es
tivant, comme les jeunes filles
d'aujourd'hui ressemblent A des
garcons!... Tenez, regarded cel-
le la, par exemple...
Mais. Monsieur. c'est mon
fils!
Oh! pardon, je ne savais
uas que vous tiez son pure.
Ie sois sa meire, Monsieur-!
LE MIRACLE


MBRCREDI LM 978
MAiami Dp : .5.5S..pnm.
P au-Pee Ar: 6.40 pm
Pau-Pce Dp 7J5 pm
Aruba Ar: 9.0 pm
Aruba Dp: 10.00 pm
Curaato Ar: 10.5 pm

JEUDI LM 977


Aruba
Aruba
P-au-Pee
P-au-Pce
Miami


9.05 pm
9.30 am
10.00 am
10.15 am
1050 am
12.35 am


ANPTT LLAN JXTCJ ;AIRtIN ES

Chers clients,

Nous avons I avantage de vous: anotcer Mt fttel itineraire de la ALM
'ANTILLEAN DUTCH AIRLINES'


AN W





ae


'I


meant au nonibre' d'6 Jpr' ept A'pree 'W' injections 'd&"NMo' Rausch-Stroomannu a admnftnitrd''
dent 1squels lea fepjuif qoPt oa'k au'itl bitbi oBitHA' 4d 'po' crhaque jour uoe dose de 30
oubli6 d'absorbeo la,? Le tes quite' d"aUtliAlat.tlnt', dt mg dc, scyprdLe;on-Acel'6tatBs'
injections trimesibisep p xpen- poid 'l11'es n'ortet n'": 'aucLine dinq h'mmea de '30 &i 44 ans
tent Ogalement un, cra.4u. inflec de ur, 411 ,'I Dl1o Io a ri pendant IT 15 setalnmes ce
tlrat pour lea, pays, ea voie do certain es,' les' paientes a' qui eut paor effet de dimlnuer
developpenment. car la I.ithode plaignpient do onaux de' tl-s .enciblement le nombre de sper
eat maoine compliqp tlque calle et de .yomntaments. mes et as entraver dans
de ]a pille. Lee ola urs oat to, leur placements, eon aorta
flat avoir au congsls d'Ulm.. Lea hommng, devraient auosi ,. o le sujet. tqient 'pratique-
qua Io nouveau prodtit a d6&" partleiper activement au plan- ment L"'olitgospermie" (dimi-
6td administer a.h2000 AelMaem ning fhadlll. Un guvuyo= de--nu-ion da sombre de spermes)
(21 cycles) ind Ambiqumi 'dm u travail des cli ,gAs se wanifesta. encore deux i
sud. Le pouraentage i 'd'6eheose dirigd par le Iproteseur J. G. quatre moist apres le traiteent. ,
fut de 0577 gros-sseioma i Apres quoi, le nombre de sper
100 ans de la via d'ane. fmm i mes atieignit d nouveau le
(Indnx Pearl),. C'Ble., n l1*', 'Ia a t 'l suill, de concentration critiquee"
tat exOeptionmelleldent m avewr U ,U. lDuEAU de 40 millions. La conception
ble. A I'lnversw de oee edliB h !"ai.as / -s. 'a',a, -;. n'est pas possible en deqa do'
product pourF'l Is -sb imoW ljt' cette limits.
nalogue qui. so trouvedinl ile i
commerce et que Von doit m Le "cyproteron-actate't quI
si injerter tous les trols ',-of lj est un antiandrogene, eat 'utilis*
Ie cycle menstruel eat r4tatblt 'it hautes doses pour la "cas-
spontatiiment et trte' 'A t'id tration m6dicamenteuse'" de d6-
ment dAi que oi atrrte a linquants' sequels ou de personi-
- traitement. s.' nes souffrant d'hypaeSeamalltt.
b on ignore toutefols enooom csi
On a des. effetes secondaires e pro-
si pour ce dij[S e dulsent apres l'adrninistration
.econdaires .conimadeab tt- du product hautea doses.
bles dui eyotl sltns : al p'is D'autre part; on ne Bait enco-
la premiLre oet aIs\ eemdet~ipl- re rldn de pr&eis sur Ie m6cas-
aw ,di Neo'''e- rodbhidrt, nisrt" d'action des inhibiteuris,
dessaisgn ta ,dmeeta d ateiral, cosme !'a fait observer, R. Pe-.
leas allnti' d 'l- ft' 14"j'oual A-- -?t try dou service, endocrinologique
pra la troibiime i$ s 'ts'..': i. ,- de la clinique m6dicale d'Es-
saignmetituhtaVaienttsnilndkeP,"' Utillsez lea jolis iroi', et a. sen. On n'a ar encore riussi
me normaliser. Che"' qxtI qtte' ces & MEin, amt4li4-iCe.jaonU .-nota'mment it verifierr si se pro
fernroes, l'intei'tle- entire lea d'utiles cadjaux 'et dei pijE'a- f dult asit par l'irntermediaire
regle, devlnt pins lon-. (jjd. Lbordables. t;t,. de l'iypophyse sur ii secretion
qu'k 80 jours) pout redil ita En vente A la Bbn'llngerioe La d'hdrmones sexuelles ou s'il a-
normal par la suite. Poste, Grand'Rue. git directement sur le tisou des


20 FEVUIER AU 20 MARS
(POISSONS): Peu d'aide pla-
nttaire auionurdlui. En gn6e -
ral, i vaudra nieux ne pas sor
tir des chemins battus. Peut -6-
tre, de prendre un peun de temps
pour des projects a 6ehoance lotn.
taine.
SI VOUS EVES NE AUJOUt-
D'HUI: Vous appartenez h la
race des homes (onu femme)
d'affaires. Vous ave. de remer
quables dasposit:ons qc vendeur,
vons save dinstinet ce que -les
gens ainmnt, comment preten -
ter lea chores de Ia faqon la
pluB seduiante. V'otre Signeoest
celui du ribatisqteut, sar tous
les plans. Quelques Capricor -
niens ont un don marque pour
la diplomatic et out des qua.i-
Les de tact qut en font des hnem
nies d'Etat superieur. Vouas tre
tris divers, saisissoz ranide -
ment les id6ee: posez donc haut
vos regards. De noynbreux jour
nalistes, dducateurs, autpurs,
aussi bien on l drecteurs d'en -
treprise sent n4s sous ce Si -
vne.

uLISE2
cLE NOUVELLISTIB>


Le jeune homime ranrene sa
danseuse chez elle. Pour une rai
son connuc de lui seul, il passe
par le Bois de Boulogne. ht,
bien entendu, a.u beau milieu du
hois, le moteur tombs en panne.
Le jenne hImme descend, ouvre
le capot, regarded, puis revient:
Pas de chance il y a de
I'eau dans le" reservoir d'essen-
cc- Je ne peux Das aller plus
loin!
Je sais comment fire, dit
la jeune fille.
Vous n'avez qu'v essayer de
m'embrasmer, je vous donnerat
une gifle, et alors vous verrez
que I'eau redeviendra de I'eiseno

EXPLICATION
Qu'et ce quun sylson-
me?
Eh blien! 'est uil n;t
qn'on met i la place d'ud autre
quand on ne sait pas cmMooeint
-'6crit celut cL
.-
INTRODUTSOW
I-A JEUNT SBE
'Jn petit gargon deallim
son ptre"
-Qu'est- ce qr'un dltleuor?
C'est un moisie r q -dot
.i I recent. -
Fr ta cr6dMAnl
best edel qui cmota qgu-I*
rlebiteur va le parl

EN ECOSSE
A Ventr-ate d'ae i-'r fawmw-
tati,.n thbMmtler le rdgi aa-iW
vent annoane -
Meters, mestmw. on'
me prie devos fra s -- osr
qo-un potefllme conimamr-
trols ceat frSa ', visnt
per'.u d'a* m1 ssale. So
pviltalre affTreti
la Iperone-.qui le lul rjpp"es
[aca acv ee an cnte arm.-
Une vab: ,
J'en oafte soixantal


har bndes Dessinres, d .Nouvq
le pac aelteuBll
.IEiiDI 9 AVRILl 7 1990
DU P PLE DAGOBERT... EST-CE QUE CE r
MasohwSnamoman I ES LES DC ?


A4ft a Oinnwqmants


1 eSt.pt*4J sommistande des Etablisse
mentor nm.lattiar, qtte la Fish Industry of
Haiit i,.A.Bet sleuui diApositicn sea diambres
fr 0ide'et. reezer t it les jours &kpartir de
8 h. A.L, a.4h. .I,
Le Sauiedi-ded&a i. Auiidi, lea jours de .f&te
excetd. -
Potriltous-a.tres renaeignements : adressez-
vou1s- lN Direction de cette Compagnie : Ave.
Truman, Cit de l'Exposition pre& du Thefitre
de Verdure. '


perF en S GIE

LES EFEETS ;BXIMIQUEBS, DU JUS DE! REGLISME


Si .'on en croit IteU tatiAti-
ques, in habitant -des pays oc-
cidnstaux 'Barr dr oun sgt a
an molns coidffert 'ne fbi dons
sa vie d'un ulre fde lestonmec
ou du duod'nOtn. Le nonbre
de personhes iNl souffteht mn
perrmience d'un ul esle it qui
reTidlveht en ralhoe' de leur
predispositionn h ce mal toute-
folts snore- plum e61vA. LaLnno
veau trsitement qui ddlivre le
patient dem Eo SAUti e4 qua-
tre asisabna emritse par sulte
de rertmir' it fleulcrfnentr rat-
tention, ..


-expdrlences, le mddecin traitant
et le patient .ignoraient si le
product employ ttait un pro-
dulit fictif, autrement dit sans
action mtdicamenteusie ou le
remade en question. Le Dr. Ot
tenjann et le Dr Roach ont con-
firnit& lea observations de leurs
coll&gltie britanniques. Le group
pe, de trckvail allemand avait
n- -avantage sur I'equipe bri-
tannique parcel qu'il pouvait ob-
sewer'laa -progrs de la 'gu-
rison, non seulement grice A
I'dadeapil qui permit t'exa-
men direct de l'estomac. Selon
\ .. .


glances sexu1tes' t o le m Dealing, il semble
Le'principe n' et pas tout k qw :Uatft substance que
(Die Welt, 3 Mars 1970). falt nouveau. d.e 1952 on ap- I'on, ae commit pas encore de
prenait ep ffat, congru sal fapNt 'O p ise, en dehors de 'a-
lemand ede 6eIecle ~n crale ci dib ginlyrrhizine, coit res-
qunun clunien .de .Gleisen, le pomalbit-de la guri-on.
RENE COLES professeure Ernat Schulzh,, aait UN: ,E1EF T SECONDAIRE :
russai A guodr desi ulcets en LE MANQUE DE POTAS-
LALUE No. 180 employant du ju de riglisse SIUM.
II 'iait inspisi des obt5rva- s0'-ge qui concern les ef-
tions de son colliues' hollandlsi fete secondaires qui avalent a-
le S. E. Rovers qui avait obte men6 en 1952 leo mndeeins it
nu de[s-._-rauk .sx4a, a e nimnc ievBee c o. traitement, le
en utilisant ce vieux remnde d profespeur Demling pense qu'op
b- inne fei#s .eie. 'o f1o' r n it-.pas conmfent le, com-
daicseur SIhui& a .at pu"'flu- .b-attw. On observe encore, an
fir tFaction l btcciistle' otn Jifss coors du traitement an Biogas-
do reglisse pu course de nom- tron, l'apparition d'oedimea et
bthuse-s dexp&0dMti le.arpBnlde patient pinUt souffrir d'hy-
snles, on no parltbienttt pPlu pertension. Cos effects secondai
dq. ce traiteaeteibd.r fnl' "anl- rendist dtat-df en grande parties
S mint it provoqualt 0'5 ooedsme li une diminulon de la teneur
et o' 'hypertension niis- ontiia oen poteaseTm dans le sang, It
qgait aussi de possibilities de suffit que le patient mange
cnCparnaion proitses. cheque jour trois bananas pour
l._e recherches du elinicien compenser rce pertes en potas
aiglais le IDr. R. Doll et de so's tlum.
collaborateurs alltint four-i L'avantsge de rette therapte
ni la preuve cltnkiiedirac- ride danus le etfai equ e mrale-
tion du jus doe rtgtis. oseac laude pent ubir un traitemient
va-tst d&ouvrirent un suBbsta s a mnbilatoire qu'il peut par
c appelde Carbenoxolon ', .qui bnseduent continue i exercer
est un d i r i v de Ia son actitite professionnelle et
"pe a deo gycyrrhizin et don't surtaut qu'on lui pargne une
on'. pensait dith apris la der- intervention cbirurgicale. Au
nihre guerre qu'elle pouvalt a- bout de quarre semainee durant
S vtor un effet thkrapeutique, Le lesquelles le patient absorbe le
SCirbenoxolon ou Bogastron, ntdicuame nt sou forme de com-
ca inme on app l e en Ale ma pti I 6dtl'ulci re est ge nrale-
od "dangsle, a une =lsi opkcifique 'Went gut6s-I complttement, 0un
sar l a muqueuiegaetrique : el- dccah auquel aucun autre trat
SIs,..le astinule 6 n uquetmse gastrl tiement n'avait pu parven o r
gqu: ello stimve Ia Scrban J.iiqu'A present.
Le Champion du beau v4te- du lquide muc-s'ch t;c qti (Hannoversche Allegemeine. 24
mn Cannpcsiton s gu i part- jote le r6I oedi taspoib 'et fa. F .ners- 1070).
ment annoce A euxqui par- cili u la gule p.de, l'u e. m on
tent pour l 'Europe, les USA un t -emp a kimln int courn.
ou le Canada, qu'll est revenue C t eft eeat secofl pa es
du Canada et des Etats Unis tion bdncfiiq e du Co arho On"e d'Implei
avec une technique modern et tlon sur Ila capaci__ t de ._r4ftra Demande un jeune-homme
sfi ce, qu'il est en outre le SeSul tin de m IIa mqueuse gaitqnte.. au6t de 18 h 25 an. ac plus, par
capable de confectionner un L' Carbenoxolon on iogas-. hnt couramenst Frang"ai d6- 0
manteau d'Hiver qui soft It lIa trn n'entrave nii la production 'tireux de fire une earritre
mode dans lea diff6rentes Caps de lestobinac (psristaltisme). come Repr6sentant M6dical,
tales du monde. A la suite des excellants rsul 'e achant conduire. Certificat de
Ils trouveront 6galement des tao s obtenus par les t6decins fin d'6tudes secondaires obliga-
costumes et des pentalons et b tanniques le "Pdai a ft i re.
un choix judicieux de tissue n lessai pendpt deux an s Prie drire a : SERVI-
pour les l6gaits gqui ptr6fdrent es Allemagne, -n particuller CE, .O. Box : 1236 en don-
la coupe sur measure. it "la clinique mnafe&l doe lu- nant tons des renseignements
Une visit do votre part a'im nioersitt d'Erangen Nurem- n6 cssairea avant le 15 Avril;
pose de touted neitessit6, e- beg, dirige- pati l. ratesr envoyet u photo si possible.
sieurs les E16gants. Liuwig Desrihig. Durant ces Ne pan s preenter.





... AVIS .

S LesPoduits A PCnttr achet


A UgT SII P


ki ed---S- Mme. RoberW Gaetjens

Lalne

Coles' Maret



I Houlangerie St-Marc
Ave J Jacques Dessalines

Sr Maison Rigaud
fDtue Paaa rkmet

Delmas Market.


GOre d'emtloi
On domande Secrtaire Bi.
ItOgue. avc ezptrlences, in-
cluez. me Ph .mo.
S'adres er Bolte Poctale
P. 0. Box 275.


0~
A
Fe


Autoroute ,D.Msm

Luce Chatela
-Ee .Teuouuat Louverture j

hfl%%%tfWhMbflflfl^tefla -r' y^^wJ


. -., .- ,, _. ,... ,*. -. -.. -_,-..-,. ., ." ... --, . . .


Pour routes autres inforinationg wgez vt e agency de voyage.


mI oI_a Io a 3_ ----f---- -- ----


"


protege efficat n! yc


iute de vos.Do .t4..


mu wv , -I Ill.- mw"


WIT Ui.nvuuOt1 7.T





_


( _~^_~1____ ____


Aia.IU Mao ii4lui btvmA ....... f lm mw- ..... T... .... T. r ... ,itT7 v f.r. aAS -



SUM BAIII UfilJRT DUIS 12


. ;.i






JEUDI 9 AVRIL 1970


aLB NOUTVLLIBTJa


AU JOUR LE JOUR Mort de Mme
(suite) Vve Smile Deas


du contenaire du lttge do Pa-
ris. ( ctte in6dalllt s8rn 'titot
on Mat, la S.A.H. dW at' in s-'
la prmnsifre filais. In uionu-
cher parcel qu'eolo'a 6t& tells
i1enit activo on contnimorant
lo cnotenaire s6goe do. Pa,.
rit: oil obtenant do 'padlni-nl
tration g6n6rale des Postoe
('Haiti qu'un cachet special
solt ntis pour l- c.rconstance.
Je voum souhltto beaucoup
do succ6a ei vuiirnais coussi
vous roemercier sp6cialement
pour votml sympathiqu't ponade
pour nvoir nussi obtinu 1'
nieasion d'un cachett sapcial
pour le dix ans de la FISA.
Avec ce goste Haiti a 6t6 le
premier pays au mondi iihle
laire.
Avec moes souhaits cordiaux
de btenvenue, je demeure
Bien sinc5rement.
Docteur J. Boesman
President
La Haye Pays Bau


L'ONAAC a Aquin
'Pour la preparation des ca
dres en vue de la poursuite de
la campaign d'alphabclisat on
fonctionnelle l'Office National
d'Alphabdtisation et d'Acion
' Connmmunautaire (ONAAC) a-
vayt organis6 A Aquin un Sdsi
haire Educatif.
M. G6rard FWcu, InspectUnr
GCneral do 1ONAAC avait' re
pr6sent6 le Directeur Genaral
Me Edouard C. Paul t la cremo
nie d'inauguration.
On notait la presence du P0r
fet M. Enoy Michel, da Sub.;-
titut du Commissuire du Gou'
vernement pris le Tribunal Ci
vil d'Aquin, du Com'.aandont
'Sous District le Lieutenant An
tone Ambrolse, de M-. J6rome
St Julien, lea membres du Comi
ta d'Action Commpunautaire et
une d616gation %d/ i'umm'rants.


Fr&deric Tardieu ...
iSuite)
aussi dans le Cabinet do travail
du President Duvalier:
Nous fflicitons notre confrl-
rne Freddric Tardieu Duquella
de cette haute marque de dis-
tinction dent il vient d'etre 1'ob
jet et en le remerciant de sa
visit confraternelle, nous lui
souhaitons une fructueuse mis-
sion Paris.
II laisse note capital saine-
di a 6 hbures p.m. par lavion
de la Transearibean.


Ias Pompos Tunbbrso Perot
Plar.Louis -vous annoneaant
lo d6cA6 de MME VVE EMIL1
*-D neo TIBTINE BA2Z-
LAIS survenu mrddi on sa t.ai
done au Bois-Vorna.
En cotte pnible" dreoontan.
co MM. PIlre-t.ouls et le Nou
volliso adroseont leurs sinc6res
sympathis A : seM enfants :
M ot Mmoe Roger Denis M.
et Mmne Frits Dense eos infants
M. et Mme Claude DENIS -
M et Mmine Patrick Borno -
Mello .Gladys Denit Mile Mt
choline Denis M et Mme Gil
bert Denis tees neveux at nieces
Mellq Clara Bazelali M.
Ren6 Bazelaim Melle Elza
Bazelais M et Mme Georges
Dreyfuss Mme Vve Pierre
Stjourn6 Mine Vve Fritz Du
puy, Mmp Vve Emile Gardh
re M et Mme Andr6 Dupuy
M et Mme Edouard Denis,
Mmine Vve Albert Reiher -
Mile Olga Denis M et Mmea
Jean Rigaud M et M'ne Ba-
zelais M. et 'Mme-'Ren6 Lale-
mand M et Mine Max Tassy
M et Mine G6rard Baoelais
Mmne Vve Paul, Bazelais -
a & familleo Joss6a ThodiB Ma-
thoa .iux famille Denis,: Bare
atbis, Dupuy Gardre, Droyfuso
S6journ6, -Rigaud, Tassy, BRei-
her Lallemand, Munier, Des-
quiotons, Hudicourt,. Auguste,
Laraqui, Villard, Verna; Ede
lin, Boucheeau, Bellande., :-de
Catalogne ainsi qu'a tous les
autres parents et allies que ce
deuil affects.
Les' obsoques de Mine Vve
Emile Denis auront lieu de-
main vendredi A 4 h, P.M. en
1'Eglise du Sadr6-Coeur det
Turgeau. Le convoi partira
du Salon fundraire oil la dA-
pouille sera expose. L'entr6e
au Cimetihre se fera par la bar
riAre prtncipale du service dos
dtcis.


Les 36 ans de
la Ligue Ftminine
A occasion du 36e. anniver
saire de sa foundation, I a Ligue
Feminine d'Action Soiale cga
nise un Banquet cAux Cosaquesn
chezz Puteau 1I,. SamEdci 11 A
* vril 1970 a 7 heures du soir.
Nombreux sont lese amis de
la Ligue qui cut retenu des cou
verts en signed d'appreciation
de l'Oeuvre accomplie par la
Ligue Fdminine en faveur de la
Femme Haitionne.


AU PARAMOUNT

Dimanche 12 Avril d 5 Hres. et 7 Hres. 30

,Une monumental superproduction
d'un retentissement mondial


\ UN


LE CHEVALIER DE LA REINE

HARRIS/REDGRAVE'NERO/HEMMjINGS


INSTANTANES.
(suite)


station IS. A boui aotctcur s.A
lut.
- xxX x
Mlosleur.u Lrl Curt;a at Stan
lty Newell, daux licho d'entre-
prises, d natlonalit6 amorical-
ne, ont d6barqu6 ici hier martin.
oeur soJour durera truis jours.
L'ing6nleur Philip Charles
Gonzalcs, assoold de Andy An..
person, est arrtvd iei hier ma
tin. L'ing6nieur iGonzalcs visited
notre pays assez souvent pour
natfaires. 11 paasera trois jours
avec nous.
x x
La gentile e entdgaite Marie
Ghislaiine Valery a pri 'a vion
hier martin. Elld est allge pas-
ser quel4ques jours avyc sU nmere,
aux Etats Unis. Noi meilleurs
voeux accompagnent Marie -
Chislaine.
x x x x
Monsieur Henri Dessales con
ciliera affairs et agrdment au
course du voyage d'Europe qu'il
a commence hier martin. Mon-
sieur Dessales, repr6sentont en
Haiti de Citroen et de Auto
bianchi, touchera Paris, Biar-
ritz et Loftdres. Parmi les nom
breuses personnes qui tont sa-
lu A I'adroport, nous avons re
marquO Monsieur et Madame
SJan L. Montes. Nous souhai-
tons un fructueux et agrDable
sdjour it Monsieur Henri Dessa


-Le Reverend Pasteur Walla-
ce Turnbull, chef de la Mission
Baptiste de Fermathe, est part
en mission Ovangelique. II a
pris l'avion hier matin. Il an-
noncera la parole de Dieu &
Chicago, Grand Rapids, Buffa-
lo, New York. Suffolk, et Mia-
mi. II a Lte salu6 par sa femme
Eleanor, .par son fils David, et
pur Monsleur et Madame Thor
ny Anderson.
Ce martin, est arrct A Port-
au-Prince Monsieur Hendrick
Van Dam, official des Nations-
Unies. 11 restera en Haiti pen-
dant une semaine.

Le R4verena Perc Ouealtt Ar
mand, Cur6 du Sacr6 Coeur
au Cap-Haitien, Lst parti pour
les Etats Unis hier apres-midi.
II souffre d'une affection au ge
nou. Nous esp6rous qu'avant
longLcmps, le Pire Armand nous
reviendra en parfaite sant6.
Le Reverend Pere Omer Du-
plessis, procureur des Pdres 0-
blats et au!anier sau Canap6
Vert, eat rencre de voyage. II a-
tait part representer les Oblats
d'Haiti a la Cpnforcnee rrgiona
le pour les cemmunica.Lions so-
cialae. Coes asises se sont te-
nues au Texas penuas.t trois
ours. Elles avaicii pour but de
stimuler ies commriunations so
ciales par le truheinent de la
radio, de la tolavi3ion. el de la
press. Etaient represents A
catte 'conference las Obiats du
Mexique, ceux d"IIaiti, It les Pt
res Oblato america;ns. A\oss a-
vons ate heureux de revoir le
Pere Duplessis.
Sont arrives au pays pnour un
court sejour Monsieur juan Fe
lipe Yrart, rcpraeniLant tdgio
nal de la FAO pour !5Amrique
1 ,in.:. i Monsieur Ian W. Kel
.... ..I.:- d la FAO pour les
Caraibes. Ces visiTeurs out 6t6
salu6sd lteur dcscenLe d'avion
par Monsieur Walter de SBlys
Lngchamps, repr/seitanta rsi-
dent de I'ONU, Monsieur Su-
.ier, directeur du project de la
plane des Cayes, Monsieur Ra-
mont du project EDAPS, eL Mon
sieur Erisano PsLosa, secr6taire
administratif de cc pri.jeL.

Por s..tein dore ceni. as eL mA
me nlus ,ne consiommnez que du
iaitage et desn hgumss. Nc bu-
vez pas, le fi l sca. pas. Le Nou-
velliste d'hier parole d'un Russe
gu de 12, ans. Chriline Gassa-
nov est n& quatre ans avanit la
mort de NapoisLe lc;. II tra-
vaille jusqu'. present, naiis sa
nourriture est des plus fruga-
les Monsieur Gassanov n'a ja-
mais 6t& malade..' C'L sans dou
te le doven du ,globe.
Sandi Itur bull, 1'un des fils
de Wallace et Eleanor Turnbull,
etL ni enI Haiti. Dants un rrti-


Le Si
Privi
Same
Privd a
Medecin
du Coll
Chicagc
seur Ac
pecteur
condair
eit
Joueurs
Haiti. iS
pecteur
Jazz de
sieurs
le tWel
daa, do
chant6e
par le
cain.
Oh:tre
haitiens
a requc
de visit
cains, n
plaudi
show v


Declaration di
o esnent l 'ta...
(Sutte) .


deux oul
goesam II
t'anglise,
conuque.
lore quo
mi, ma
me lnlt
dorinmr. I
ai : 48e
ton Coeul
aind He i
peasp). J
raise Die
m6e par
tuels, ell
vrais so0
dans noe
' la paix.
raise le I
vait. Qua
da, pourq
du'une p
miyne pr
ce*) me
Te your
coeur ret

Convoy
Les ho
Supreme
de 1836 d
et ac e
grand itn
sont invi
ge Symbc
Month Lib
che 12 A
d'examin
veaux po
Les H0
Instance
Chambre
ment inv
vocation.
Heure
o0 A.M.
G


Maris

comp
A Bros
Nous
carte de
ge de
Giordan
medi 7
l'Egiise
Brookly
Le co
pled de
guee et
Nicolas
det Ber
rid.
Nous
reux co
de parf






en utili
visueL
Insti
tes 179,
Ruelle
ge Class
Lu
de


Le

voir d'adaptation d'un people
aet eto qu'll y ia de plus subtil
er qul 6chappe la plupart du
temps nux analyses basees our
des donn6es touted faltes. C'eat
ca qul surprend un observu-'
teur, malgi6 lo. perspicaclt6
qu'il pulaeo mettrje dana sea
applications. A la v6ritO en
1'espace de troi ane, il ny.onu
rait peu de chuoe a ajouter, BI,
entretemps, le facitEs p.liItque
eut restA le mgme. La politique
- que I'on vouille ou ian le
reconnaitre est ce qui meut
les peuples, lee offre certAines
motivations pour qu'ils d6ci-.
dent te vrai masque sous le-
quel, ila d6o'rent itre identi-
i6s. Et A ce propose, elle nous
a donn6 unem rdelle occasion de
de reviser nos points de vue et
de ponctuer il que 'e Perou
bouge. Ceci eat une optique,
tout naturellement en contra-
diction avec ceux d6 j habitues
avee il'.ir.-lii.se-menti.


tures. /Lorsqu'll 6talt Lentionr de Ia facon do)t elles
m61oangaolt le tao.o at furenit e dge, parce quen y
et c'tnit du plus haut acc6dant, ce seralit uneviolation
cUn jour, eilt-il, a. flagrante de la Constitution do
J'avple doux anem t de la d ubliquu et des Loes ourc
misrp me mi au lit, et "lo.. len ose"*r l'exipteane moi
une nittolre p.ur m'en- me do I'Etat'aLe GouVwrlement ,a
L'histolre'a'achevait ain reconnalt son obligation de pro
rs Dieu ot 11 eimplir. tger la via. e la eIcuriti des
r de paixa. (A6rve God R4aseontant DIluaintiques ac
will fi your heart with ar64itdm au GuattOla, mpbl cer
e ma mnionita : e hal to tchb ltl tiet diflficll- n rai
u s'il faisait ta. Alar con do la gravite do la situa
mes sentiments spiri- tlion du pays, ainsi que de la dif -
e m'expliqua que je de- ficult6 que confronteranit n'it
uhaPer qua Dieu soit porte quel Gouyernenment h cau
n coeur, afin que j'ai so-d'hv6noments belliquoix ou
Je r6p6tai que je hai- de movements subversifi inter
Bon Dieu si cela arri- nes. Le Gouvernemont condamne
and ma mare me dean et deplore le crime commit, il
nuoi, je lut dis : cLors ost doublemaent doulouroeux -s'a
uce (en 2rdote epice-- gissant surtout d'une noble per
ronne.t'ionA qu pea- tonne, remarquablement douee
mord, cela fail mal. Je et de grands m6rites, et etant
rais done pas an ir un uassi le Reprfsentant Diploma
mpli de pucest. tiqueed'une grande nation pour
laquello tI Guatimala A une so
lide et grande amit6. 'Pour ter
cation miner, le Guatemala declare
qua lee delinquante response
norables membres du bles du crinie seront poursuivis
Conseil des 33e d'Haiti de la fagon to plus implacable a
du Rite Ecosaisa Ancien fin ueo retombe sur oeux touted
pte, lea Souverains- la igueur delay Loi. tl offre 0-
ispecteirs g6n6raux 33e galement a 'EHonorable (orps
t6s At la Itespectable Lo DPiplomatine accr6dlit6taou Ga
clique et ELcossaise cLe t~mala, tous lea moyens dent dis
ban No 223, ie dinian- poo l'Armie et la Police Natio
Avril en coura en vue oilO comma garanti de leur s6e
er la requite des nou- cu at-
stulants. luat6malii. l)e f Avril 1970.
onorables Chevaliers en x x ,
par devant la grande Vague
des 83emo cnt Ogaleta
it6s Aassister AI contains
-it au'Guattmalaa
de la Convocation : Au Guat6mala, une vague
.darreatations suit rassassinat
Lys DENIZARD do M. Von Spreti par des ter
rand Ch.acelier. roristes. Le nombre des person
nes d6tenues s'61rerait a. 300.
Les hemmes du 'Mouvement An
age de .ti-Communiste oeMANO s.nt
age pendu 1'Aneien D6put6 Commu
atriotes niste aniagua.s
a s xZ
kl DECLARATION DU
oklyn PRESIDENT AU GUATEMA
arena requ ~ c.-joie la IA
a vns rood .. iJobe oia GUATEMALA, (AFP)-
sfaire part) du maria Le President 6lu au Guatsna
eolaine et de Auguste I l a 6voqui hier soir la Declara
i quti a et5 ceidebe le sa tioi de M. Maurice Schumann,
Mars i 5 hres p.m. en devant le Conseil des Ministres
,Ste Thbr&e d'A'ila a FranCalP au sujet de la secure
upn. a tdu personnel diplomatique IP
uple a 6ti c-ndcuit au international et, du problbme que
t'Autel par la distilr- devraient avoir r6glO leo con
charmante Jacqueline ventions internationales, selon
aux braos de Louce Ca le Ministre des Affittirs Etron
rotte, beau-fibre du ma- gires Francais.
dressons cetpondant ue question a
adressons a cet heu- ce sujet, le Colonel Carlos Ara
.uple nos voeux sinceres na Osiri a d6cltar, au course
fait bonheur conjual. d'une conference de press : si
dans trois moisa date A laquelle
le President Olu prendra le pou
Apprenez vot) lao question est teuiours
p e paos ne, m en Gouvernement piren
I'aUlaiS dra volontiers part A des ngo-
Fes 'pol ciiktions en vue d'accrotreI la s6
I 1esoagnol eurit6 des diplomats, dans no
lant le I yeti ie audio tre pays comma dens simporte
qoelle autre nation du mninde.
itut de langus ivaen D'antre part, le colonel a con
bLalue, an faco de Is damnitA Anouveau l'exgcrable as
DLaluert, oen face de CoI, sassint du Comte V nSpreti,
Dufort, loca du Coll. Ambassadeur de la R F A au
Isique dp'aiti. Guat6mala. Je suis certain, a-t-
Inds pt Mlr di il ajoutd, que la loit sera appli
5nd eIt Merredi qui avec rigueur aux response
5 h. a 7 h. p.m. blss du crime..

gihtrela France
imalo Club etrea France
S Entre la France et la Guin e
,di soir, le Simalo Club la reprise des relations est a-
reg.u las visit du Dr en morc6e. C'est ce qu'a sononce
no, M. Samuel Burrows, M. Seoghor, Preident du 6 Sn6
lAge des Chirurgiens de g qui a relev6 qu'il tat inter
D (Illinois) ." Profes- Venu aupri dePars et de Cona
cetta Univeraiti ; de L'Ins Itry ar ct effet. Des entretions
Sde t'Enseignement Se- entire une De61gation Francaise
e de las Jamaique, Da.vis dirigde par M. Yvon Bourgos,
avait accompagno les Secrutaire d'Etat aux Atfares
scelaires Jan.aicains en Etrangeres et une Delegation
Sur la demanded de l'Ins- Guineenne eot eu lieu ie/ann-
Davis. te DO-RE-MI meant A Dakar alors qu'elles sy
SSinaiua inLrprela plu- trouvaient h 1occasicn des fe-
airs haitiens, noLamment ten d u dixime annivrsai.re de
lcorme to you, le 4tMatil- independencee.
ont les paroles furent
s en anglais au micro Messe 'de Prise
distingud visiteur jamai- Une Messe de prise de dull
'toe nonruc It pour Roland Martelly decOd
te i, noobrcux inyites Jacmel le 7 Mars 6coul6 sera
s, e Simak. Club Privc chant e en I Basiliqui Notre
ce samncd aoir oeaucoup Dame le 1 11Avril courant tA
teurs canadteus, amnri- 6I h. a.m.
norv6giens, qai oLt, ap- h
avec enthousiasme le ptaCot artieent lieu anvita-
audouesque, effort vers tion auxsinrsrnta at .atis.


t sFtaEDA 0 oEW t Jcn K C-Pa N UtlN 10..AW cle savoureux, il parle de ses m inutit. 0 1


Base sur l'Oeuvre immortelle de Shakespeare, O IREZ VOUS
une oeuvre d'une indeniable splendeur AU CAPIJTOLSM
artistique a A partir du Dimanche 12 Avril SAMEDI SOIR
Admission : 3 Gdes et 5 Gdes. A 5 Hres. 7 Hres. 9Hres
La plus grande Comedie de la Saison DINAVEC LES SCHLEUX-SCHLEUX
AVEC LES SCHLEUX-SCHLEUX

- HITACHI BOEING BOEING An Rond Point Night Club

LE CEANT DE L'INDUSTRIE JAPONAISE Admisslen $ 3.00

Le (Super Mixer.


T-, T-1 E -.r Une formule formidable


lLrUPOND AUA REVErS

DI)E LI MAITRESSE DE MASON

LA PLUS EXIGEANTE 1 1 I .

POSSEDE LES RAFFINEMENTS
LIES PLUS PERFECTIONNES
SI, 1 i FAMEUSE TECHNIQUE HITACHI
AULX PRIX HITACHI.


AGENT POUR HAITI : HEARD C. L ROY 1
Distributeur : 'ENCHA .

Tous les products HITAC7I Bont garantis.


Perou bouge


nfral Juan Velaaco Alvarado
no 'lgnofe pa.' 11 se dhvoile m6

me on certain orgush chez co
dernler, en prenapt Ie park qu'i
un moment do la tdurie bhtorl-
que, les militaires catalogu6a do
r6actionnatrem, Aiont oeux qUit
ont prim L loa rde tiche de fal-
re la revolution contre lear class
se. Sont-sle sincere ou non 7
On ne penut pas- eo pfjuger. -
Pour un observateur extra mu
ros, il y a des' signed 6vidents
qu'il y a une .forte fianb6e de.
nationtlisme,. et, eeci ne traduit
dans des measures qu'un gouver-
nement-- suivant notre verna-"
culaire pesant e.u et farines-
n'oserait jamais penser.
-III-

II eat temps' de dire comment
nous voyons bouger le Perou.
Un pdruvien se situant au mi-
lieu de la classes moyenne ayee
qui j'6changeais des id'6es qui
ne frisaient ucune pr6occupa-
tion politique, s'arretait pour
disgresseja en me disant que :
le pays appartenait i Vingt fa
nilles .'II reconnaissait implici
tement la nece'sitd.de' la Rfor
me Agraire. En Amerique du
Sud,- il n'y a pa s ae gouVerne-
ment qui ne la faith pas une pla
te-forme dc son actio.l. Mais on
connatt le n esti de ces rfor-
moes agratres que des candiuaca
ont eu I, facility d'inscrioe darl,
leur programme 6lectorale, a
qu'arrivs nau pouvoir, la reali-
td les prend au collet. Ou ils la
fialisent tim'idement ou ils ont
fini par: tre no;autes par des
forces don't its out eu la t6m6-
rit6 de toucher. Total, leur in-
tention n'a pas eu de suite.
Pour le ces du Pirou actual, il
n'y a pas de promesse tlectora-
le, il y aa labienviellance d'une
Lquipe de miitaires qui ont fait
siemnes lea mirn res du paysan
et de j'indien encore serts et vi
vant dans des conditions infra
humaines. IUs ont d6eret6 la Re
forme Agraire et ils la mettent
en application en depit d'infinis
obstacles que reprdseite le ba-
layage des structures i6dieva-
leas qui sous tendent le para-
sitisme d'une classes nantie et
repue, et enserrent d'avantage
dans Ie uiant une classes igno-
rante, r6duite a se chossifier a-
lors que les richesses sont lia el
qui auraient pu evifer cette
imarginalisation. Tout ce qui
les gens honn6tes peuvent espi
rer est qae le processes de cet.
te reforme agraire saute sur tole
nombreux pieges que les nanti:
sament h loisir, car on ne d6
raeine pas des siocles ite privi
leges qui semblent.impliciter u
ne sorte d'historicit6 les sure
lant ainsi d'u ne ie git
mitd. Heureusement, de que nowi
avons constant est que leos mili
taires dans leur perspicaciti
n'arrachent 'pas seulem" t li
terra aux cLatifundistes oab
aentkistes pour les remettre i
ceux qui n'en ont pas. Cette ri
distribution se fait a travers u
ne organisation et au sein d'uo
complex de measures qui von
depuis alphabetisationn jus
qu'aux foimes les plus Oaborke
de ddveloppement. Ceate reform
*me agraire ne prend pas seul
ment les former extremes d'ex
propria.tion indeninisne ou d,
nationalization, 1ite pose pou
principle iinpreacriptible de ce
Ioi qui travaille la tcrre dot
recolter sea fruits. Ele s'entre
proend sur la base d'une fort
motivation gallant mnme a per
suader les gros terriens A sc de
saisir d'un fond deont ils igno
rent m.me le contenu et le gei
re d'exploitation. A la vdrit
nous sommes limit dans un ar
tidcle de journal pour faire un
analyse plus exhaustive, dison
pour finir cet' aspect, quO le
trois bases qui insuffluent 1
TUtforme Agrqire sont l'organi
nation Coopfsati;e, t'Educatior
le Credit. Par l, on a une idW


Tireur d4dlie,-combattant de la derniere chan
ce, cet home farouche qui lulle, aime, mais
n'1usile jamais d tuer quand it le faul, c'est
CHUKA, le redoutable.


*


Pi --


Deputs octobre 1968, une jun
to mititaire gouverne le P6rou.
S'agissant' de tos en' Am6rique Latine, it
rest constant que leb militai-
res en s'emparant du pcucoir,
Ie :ont au nom d in'mtirett de
osse. Celeia-ci ne pout Otre
qu'en functionn de '. l'extration
des 'militaires don't i'origine
est connu. Regle g6n6rale, it'
I a q u. e 1 1 e, 1 e pays
des I n c *a s ne peut s'6chap
per. C'est lt qu'intervient let
paradox 'qui ne cesse de sur-
prend're. Et oui, celui-ci est ma
nifeste. Eycendre des discours
sortis de la bouche des g6n6-
raux qui parent d'expropria-
tion, de r6formes agraires, ce-
la parait insoliie .plus d'un.
G6mir, plaindre, de 'otigarchie
qui se trouve engagO dans un
processes de complot perma-
nent d6montre que ces mimes
militaires se sont ddecid6s a fai
re cavaliers seuls on du moins
cherchent un raccord avec le
people qui, au deli de toutes
les divergences, reprseile 1'6-
ternit6 national. Si la Junte
p6ruvieane, ne se content pas
de fair des voeux cette ba-
taille qu'elle a pris Pengage-
menu de mener, elle la gagnera.
Et toute celle men6e au nomr
du menu people paysan et de
l'indient s6culierement s4gr6guin
en Am6rique du Sud, fera im-
pact, parce que la soif de de-
coller est un motif d'impatien-
co. EEt s'agissant du P6rou, ce
pays peut-Atre invoqu cornm-
me argument de base. Dons la
conquote espagnole soau seixie-
me sitcle, cles conquistado-
res ont so benucoup de pine
h require au n ant lea Incas
en raison mime du degr d'a-
vancement de. lurn civilization.
Quand le dernier d'entre eux
se fut soumis aprts le massa-
cre de Machu-Pichu, l'Espagne
s'otait Oconomis6e une certain
preoccupation A l'arri re pour
se lancer laI conquete de tout
le Cone Sud du Continent A-
mericain. L'histoire parfois se
repute avec d'autres intentions.
Ce qui se passe au Perou h
heree actueile, poeut Lre un
point focaat de motivation pour
d'autres peoples a PEst atu
Nord dent les problImes de
structures sont figds dans leurs
cadres mcdidvaux. Les dernid-
res theses en vigueur, c'est que
aIs revolution nest pas exporta-
ble. Question de muthodes si
'on doit dtre honnAte avec sol.
Mais les rEvolutions out leur
fatality en ce sens qu'lles exer
cent un pouvoir d'attra.ction
qui ne peut-Otre nullement con
trl6. Surtout que leos pays du
Tiers-Monde ont un besion pros
sant de trouver une voie, une
qui leos vite de basculer dans
le vide de la violence. Its sui-
vent attentivemenL ce oui se
nsse cihe7 un vouisin proche ou
lointain. Et A ce comnpte l, le
Perou occupe le devant de In
scene.
tI1 joue ce role non en ac-
teurs rosignus, automates ou
nur pommande, mais recueillant
den larmes de fond pour leos pro
.jeter dans un devenir qui met
en cause son existence. Cette at
mtitude- nest pas sans danger.
Et la Junte que preside le GO-


C'est le GRECIAN FORMULA 16. 11 rend du
vos cheveux ses couleurs naturelles en 10) jours '
t semaines au plus.
* Le GRECIAN FORMULA 16 n'est pas une4
einture. C'est une lotion qui reconditionne le&
*:heveux sans les graisser. 11 leur redonne leur
jeunesse.
Faites disparaitre les cheveux gris en peu df
temps et sans le m o i n d r e tracas avec le
GRECIAN FORMULA.

AGENT : .

Don Mohr Sales Corp.


~I


i~C3~f~F~E~S1SMn


- - - - - - - . . .~r ~


AU CAPITOL

DU JEUDI 9 AU SAMEDI 11 A VRIL
A 6 Hres. et 8 Hres., 30

UN GRAND WESTERN


f


de ce qu'un parell movement
as trluve dirlgO dans une voie
ratlonnelle.
J'aurais voulu ajouter d'aU-
tree manifesatotfanp o ce qui
faitht mouvoir l s -rou. Les re-
tombees de ce'nationalisme sont
cause qu'un htige es5 constant
entire le gouvernement Peruvien
et I'lnternational Pltroltum
don't les exploitation ont Rt6
nationalisees. En dlpit de la
doctrine Hickenioper sur lato ces
cation d'nide a tout pays qui au
rnit nationalled les bicns a mri
rains, le gouvernemnet eat res-
t6 ferme. L estagences de novel
les- ont d6j rapport lea p1rip6
ties d'une tell measure, et dandy.
I'actualite tout laisse croire quq
In thbse .iperuvifete doit triom-
pher, puisciue 16 Secrltaire d'E
tat adjoint pour les affaires A-
Ainricalnes, M. Charles Mayer,
en visit A Lima, il y a trois se
manes ddclara devant is press
Sqe cette doctrine ne pouvait
losUer. r
Out, le P6rou bought at Ice t
dans tous les domaines. 'Souhai-
tons que ce ne soit point un feu
de paille, parcel qu'il est exal-
tant d'etre a cot de tous ceux
qui sont pour une mutation de
home et en particulier, (ie coet
homnie demunt.'qui people nos
planes et ian montagnes et qui
est oublid t cause d'une certai-
ne politqu e qui veut qu'.A soit
tel, et qu'un petit group mono
police veir et ie savbir. Une
tell society 16zardee do toutesr
parts est un anachronism dans
une poque dommine par .a tech
nologle au service de- tons. Je
crois qUe ie Pdrou est en train
de fair les premiers pas, pas
fragile d'un bebO, trop stupd-
fait d'avqir surpassed sos impuis
sauces. 11 y a une certain crain
te tout comme il existed certai-
nes esp6rances.
Edouard C. PAUL.
(Lire prochainementt : 43Lcs bar
riadas ou de Lima),


FOOTBALL
(Suite)

souvenir de leur rdcente defaite
devant lEspagne a Sevdle
(2-0), ni prondre leur revan-
- che sur les visiteurs qui les
avaient battus il y a trois nmois
s a Bucarest par 1-0.
- A quelque six semaines de
'ouverture des championnats
du monde de Mexico, les alle
mands ont montre qu'ils
t n'Otaient pas encore au point
s et que l'absence de joueurs or
o me Willi Schulz, Uwe Seeler et
S Retlnhard Libuda, qui ne joues
a ront pas a Stuttgart reprr
sente un lourd handicap. De
S mime Schnellinger .(t Mueller
n'ont pas faith preuve de leur
mordant habitual.
i Do plus la tenue de leur jLu
r se ressentit du replacement de
a Helmut Haller qui dut quitter
s le terrain sur pleasure a 60itie
minute aprsi avoir animn t la
o parties jusque Ih.
A la 18me minute, les visi
e teurs, ouvrirent le score la sui
S te d'une descent solitaire de
r 'arriTere Satmareanu, sequel
it, central sur Neagu qui reprit de
- la tete de fagon imparable pour
tole garden Allemand Sepp
Maier.
s

n Messe de Requiem
r II sera chaitc le samedi 11
e Avril en I'Eglise Parn osiale du
s Sacr6 Coeur de Turceau A i
s h 45 A. M. une Messe de Re-
a quiem i Ir ndemnire du i egrett6
i- Clovis N. Bonhomme.
n, Les parents et .,mis so:.1 'or
e dialement in itkc.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs