Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06714
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 8, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06714
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text






LE PLUS ANCIEN D'IIAITI
P' IONDi N 169e


Nicfuw et RMtob r w Chef :
LUCIEN MONTA S

Admrnistroatsur: MA4 MAX CHAUVET


- ., ,' r .. .
n nu L O f I TE -







wMBBs DN L'AI5sBMaTON INTERAM"RIAIND DR PNgM


AdmrtSe: Ru nu Ckn &as.



PORT-AU-PRINCE (HAITI)



BOITE POSTAL : 1316
I [------.- .
I


NIo 2.o5O


MERCREDI 8 AVRIL 1970


A niins d'un mois de la F&-
te National du Travail et de
l'Agriculture, le Dipartement
des Affaires Sociales s'associe
spontanimeent au programme-
Sombien eiirichissant pour la
conscience des forces vives du
Travail de causeriesa duca-
Stives par le truchement des sta
Lions de rafiodiodiffusion et dans
les entreprises de travail tant
de la Capitale que des villes de
province. Dans ieurs communi-
cations, les orateurs s'6vertuc-
Sront assurgment a idiquer le
Fv'ns de leurs rEsponsobilitds
aux forces du salariat et du pa
tronat qui doivent joser un r6
le prioritaire dans la bataille
que mIne, avec son sens des
rkalit6s Pt son as atriot;sme in-
dompta-ble, le President A Vie
tie la Ripublique, Son Excellen
ce le Docteur Fiancois DUVA-
tIER.
Lorsqu'en Ian de grAce 1970,
a'on voit le go.uvernement vain-
cre les resistances les plis re-
torses pour assurer extension
progressive du oien-&tre, amdlio
rer la productivity et humani-.
ser le travail, Fon ne peut s'em
pitcher d'opirer *un ietour a cet
te 6poque d'il y a a peine 25
ans oa aucune legislation ne ga
rantissait les droits du travail-
leur livrd pieds et poino]r lis ;
l'app6tit de puissance d'une ui-
noritt de spiculateurs.
Les deux commotions de 1946
et de 1957 ont fait clatle la vi


Le Docteur
Buffon MONDESTIN
s'est rentu a Paris
Le Dr Buffon Mondestin, Ami
nent p6diatre, a pris I'avion ce
martin a destination de Paris. 11
va suivre les course qu'organise,
a 1'intention de ses anciens bour
siers, le Centre IntrrIationial de
l'Enfance. Le Dr Mondestin a
6L6 boursier de Le centre.
Pendant deux maois et demi,
ses colleagues et iui d6battront
les problesies sociaux et sanitai
res du nourrisson et tie Len-
fant.
Le Dr Adondestin a 4LP salud
a l'A6roport par sa femme et
par de nombreux confreres.
Nous lui souiiatons un heu-
reux sojour en France.

Hommage a un
grand heros
national
Le Mardi 7 Avril, le Secr6tai
re d'Etat de l'Intirieur et de la
tD6fnse Nationale, Sen Excel-
lence le Dr Aurole A. Joseph,
accompagne du Chef de Protoco
Ls eL d'un Officier de iua Garde
Presidentielle, a deposit une ger
be tie Fleours au pied de la Sta
Lue de 'oussaist Leoaerture, h
'occasion de anniversaryir t de
Ja mort du Grand H6ros Natio-
nal.

Le Dr Lyonel
Theard invite
aux USA
Le brilliant pneumoiogue hal-
Lien, Dr Lyonel Thearn, est par
ti Ce matin, a destination des
Etats-Uni... II est invite par le
tChild Care Foundations. Cette
Fondationi posbLde ui hopital
ici, sur l rouLe do Delmais.
C'est le talo.-
Pendant un mois, le Dr Lyo-
nel Theard visitera plusieurs
villes americaines, et parlera
d'Haiti et de ses problemes de
sant6.
Nous espArons que ces cause-
ries du Dr Thiard aturont des
repercussions heureuses, et con-
tribueront h an.elicter le sort
de nos petits malade.s

L'exemple a servi
Le boi example donni par
M. Jean Claude DUVALIER a
servi. Deux autres internatio
naux Guy Francois et Formose
Gilles iront aussi A Mexico.
Toutes les pensaes des sportifs
so concentrent maintenant sur
les jcunes Pierre Bayonne ct Ed
ner Charles. Le preaiier, quand
Joseph OL.,s fut indisponible
le remplait avec competence
tant au Stade Sylvio Cater
qu'o l'Etranger. Quand nou0
ffimes frappes par le sort a
Port-au-Prhce, Pierre Bayon
no participa brillamment A la re
monte. L'Equipe Haitienne
battit le Onze Salvador6gne rar
Trois buts A 7.6ro au Blanca
Flores de Sain Salvadir. Pierre
Bayonne. titulaire cette foisa


A propos de
peinture
A props d'une iettre parue
dans nos colunnes et relative au
project de creation d'un cInsti
'tut pour la protection de i'Art
Haitien, prsctnoos que cotte mi s
sive est signme de M. Claude
Nlijac, Chef de Bureau au D6-
partemenL du Commerce.
Comme le signal un confrere
du matin,cette lettre n'tait done
pas ans signatureS et nous


rite social de notre tLUits d'hu
mansnie ot bousculi les sequel
lIc d'une mentality otodale a-
aerrante qui cousiidrai lr.c pay
san, partisan coninmee des machi
nes A battre monneal pour assu
rer leos aises et leos plaisirs d'u-
ne poignee dc jouisseurs. La phi
losophie doctrinale et l'action
lucide de P'mineat Leader, Doe-
teur Frangorb Duvalier, se re-
trouvent, d'une p6riode A ;au-
tre,h ala pointe du combat me-
nd durant coes trois dernires
dicennies, pour renverser les
barrilres de l'injustice et de 'i-
negalit. C'est pourquoi, I a te
nu A doter le pays d'un comple-
xe institutionnel 'et admiinistra-
tif a0sez dynamique pour inscri
re dans lea faits les iip6ratifs
-d'une Rivolution dlnt I objectif
nrioritai.-r est d'tendrc le bien
6tre. CetL philosophies sou -tend
tous los acts d'u gouvernement
qui a mis Pi place la legisla-
tion social la plus -.v-u re que

sont nombreuses les organisa-
lions intcrnaltiioalcs epieiali-
seos qui osn opine dans ce sens.
Mais, il importIs I u, -,lider
les conqultes et d':i'. r ce l'l-
vant car i'6quipement de notre
communautd requicrt ouha Lous
les instants los forces vives du
travail soient disponibles. C'est
'dons le sens de ceLte option que
se situe le thsme nu lor Mai
1970 :
eDans le consxtefe cartel' de


lavons publi6e pour I'lnforma
tion de nos lecteurs et plus pr&ri
s6ment de nos artiares, car elle
annongait la tonue prochaline
d'une reunion au Rond-Point
pour jeter les bases du dit Insti
tut.
x xxx x
Dans la
m6t6orologie
Durant deux mois, un vent
violent a souffle de I'Est, ren-
dant la navigation difficile
dans la Mer des Antilles. A cer
taines heures du jour, les va-
gues ont atteint un metre de
hauteur entire Haiti, ia Jamai-
que -t Cuba et jusqu'a oeux me
tres de hauteur dans la Passe
du Vent entire Haiti et Cuba, a
tel Doint que certaines lois les
navires a vapeur venant du
Nord pour franchir le dltroit
oant du aLtendre les premieres
heures do l'aube pour ic traver
ser quand les vents" sont plus
calmes.
Dans le Nord OUuot, durant
une sema,;ie. aucune barge n'a
pu travelser le canal pour se
rendre A 'le adjacen'te de la
Tortue, bien que le Canal n'ait
que sept kms. de large en face
de St Louis du Nord et quinze
en face du Bore de dMer de Jean
Rabel.
Las navires de peche n'ant pu
sortir tout le long des cttes :
c',sz ce qui a rcndu le poison
frais si rare non seulement a
Port-au-Princea. ials A Petit -
Goave, a St Marc, aux Gonai-
ves, A Port de 'aix durant les
mois de F6vrier et de Mars.
Le carbon aussi 6tait cher
de ce f'ait A Port-au-Psince puis
que les barges n'ont Dc arriver
avec leurs chargements habi-
tuels en provenance de la Go-
nave.
Depuis huit jours, le vent
s'esdt cao heurc e, e.-oit ctPon
attend que les averses printa-
tnire e- no.mncent ceLLe s mai-
ne ou la semaine prociiaine sur
tout le Ii6partetaist de I Ouest
nuisqu'on a dvja enregistri de
1gecres pluies sur les hauteurs.

Incendie a Santo
Les dernieres manifestations
du fort vent d'Est, qui souffle
depuis 2 mois, ont provoque un
fort incendie sur I'habitation
Santo, au Nord Est inmmdiat
de la Croix des Missione.
L'incendia Ptait si fort que
les ponspiers outt ete appel6s
d'urgence de i C'ipItale pour
contribuer A h ircnscrire le
fliau. Une quinzaine de car-
reaux de terres planLics en can
ne h sucre ant e la proie des
flames hi Santc Despiaux.
Ces terresp apartiennent a di
vers propritniahcz.
La Hasco a donned 6 jours
pour cooper lesa annes brulees
et l e licr(r h a se balanccb


150 Morts au
Lesotho
MASERU, (AFP)
Environ -150 persons aont
to tues -saoniedi et dimanche
au Lesotho, au course de violent
sea edcamouvhes entree des uni
t6s de la police mobile et des
baiides armies formies croit-
on savor, de partisans de M.
N. Mohkh6lsi, Chef de l'opposi
Lion d'extrime-gauche actuelle
meant en prison et du Roi
Moshosho6 II actuellemont on
semi-nexil aux Pays-Bas. -
Ce nouveau bilan des rcdcents
inc-idents au Lesotho oa un ci
toyen Sud-Africain de Race
Blanche figure parmi leaos victim
mns eat fourni mercredi matin
par uan journal local,


Ddveloppoement d'une Sociatd D-
quilibree, le Social est liae td IE
cosao miqu63.
Le President DUVALIER p
plus d'une fois fixed come ob-
jectifs de la deuxilme d6cennie
l'achevement de 1'Usine Hydro-
Electrique Frangois DUVA-
LIER, A '61ligre, des travaux de
la Route du Sud et da nouveau
Wharf de Port-au-Prince. II est
souhaitable que la coinitamora-
tion de la Fite.du Travail et de
l'Agriculture, lle le Mai pro-
chain, soit l'occasion pour les
forces vives du Travail de pren
dre conscience de la nacessiti de
coopdrer A I'effort de Rdnova-
tion Nationale qu'entreprend
un Grand Chef qu'obsLde le vl-
sage de notre conmunnauti a
transformer au prix de tous les
sacrifices. Le Fatronat, le ,a-
lariae, ie people Ha;Lien laont ca.
tables de ce dipassement. D'au
tant que Ia fol'ducuplte du Pre-
mier MandataiPc de la Nation
dans le destiny de grandeur de
la Patrie commune ct Son cou-
rage sans Jgal, galvanioent les
miliLantai e do'.aeo.jlution et
hos populations, decide, plua
que jiamais h gagner ILa bataille
dec 'ind6pendanrt eronom'que.



Au Compete


Gouttes

Par Raymond PHIILOCTETE

La femme, d'ordinaire, aime
sentir en I'homme un &tre d4-
vou6 bon, aimant, mais aussi
le male, le sexe fort.
Allez done commettre un
excls de douceur ou de senti-
mentalitd I
Elle vous passera la jupe I
Sxxx x

C'est un fait :
La fe'mme qui se plait A dire
du mel de son maria ne 1'aime
pas.
Et elle n'est pas loin de le
tromper si elle ne le trompe


En amour, 6vitez toujours
qu'on ne soit trap sOr de votre
coeur.
C'est le cOti ironique de l'a-
mour :
Plus vons vous montrez pas-
sionnis, moins vous avez de
chances. d'tre aims.
II sVmble, d'ailleurs, que le
tempjtes amoureux et dee a-
'mousesogs transis soit rivolu.
Dteidt6ent.... on va dire
qug je sulo une sorte de... Mar
cabrun du vingtieme silcle.


L'Argentine saisit 'OEA da



problem des rapts de diplomats nsta a ta
Monsieur Jan L. Montes, pre- vuns une galejade a vous dine.
sident de la Soci6ce A.ervrhilat6 Pas tout de suite, voyons. Quel
BUENOS AIES (AFP) le pointre argntin et quiatre un porte-parole, de laC DU a lique d'aiti, et Madame ont ques lines plus bas. even
organisation des EtatA- on rrileros boliveins diclar : cola n* t6moigne pas conduit hier martin a l'aeroport A nos tourists. lbs sont des plus
L'Organisation de tos oEtate A- mprionn I Canmiri. d'un tact politique prstcuher Monaicu l Hertert Rscn. Ce symnathlques. as -ppellent
mnircains tiendra trs probabDle x x x td'aller s'entrAoeniE ass le IChef philatliste american tait ren Monsieur et Madame Andr6 Nor
ent une r union extraordinai-u DEMARCHES l de 'Etat Guat malt que'alors trc eudi derier en vue de par man.Is-femme eat ifi e,
re au cours de ce mois pour 6tuo PIPLOMGATES ALt qu'on a suggr6 i A l'Ainmhasba ticiper A l'Expo-Agro 70 qui et le marl, avo-neoui cr com
dier une proposition deie 'Argeon GUJATEMALA deur de ce pays d'An6rique Ia aest cliturke avant bier soir. prendie, v;end des poid ourd.
tine d'ction hinis phdrique con GUATEMALA, (AFP) tine de s'61oigner. Ie r le du Monsieur. Jan L. Montes nous a Nous leur souhaitos.s Is ]i He -
trea props de Dipio n en ses. Pl- seurs dilomate on pos initre, a-t-il encore di, eat appris que de dipl6mes ont 6t6 nue
La proposition argentine se- to A Guatkmalas ,W eon ,e, sA'., n '------ at...... app quo.. de


ra considered ainsi ijan avant
I'Assemblie Gencrale ae i'OEA
fix6e an 20 Juin et qui aura
lieu A Santo Domingo et oh l'Ar
gentine porter l'accent' une
nouvelle fois sur son project.

BONN VEUT PREPARER
UNE CONFERENCE
INTERNATIONAL
PARIS. (AFP)
L'inotion soulevie par l'as
sassinat de M. Von Spretti, Am
bassadeur d'Allemagne Fdd6ra-
le au Guat6nala ne s'est pas a-
paisie. Le probltme du terro
risme et de la piratorie a4rien
ne ainsi que celui de la aecuri-
t6 des diplomats so posent avee
acuit&. Le Gouvernement de
Bonn envisage do proposer ulneic
conference international a ce
sujet. La commission politique
du Conseil de l'Europe vient
d'exprimer son indignation et
d'inviter les CGoruveements
d'Am6rique Latone a riserver
aux ravisseurs un chitimenot sa
vire. Ces Gouvrnenments pour
raient envisager des accords ten
dant A exclure lea guerrilleroa
au ben6fied de 1'Asile Politique.
La situation en Indochine,
et plus particulitroment aus
Cambodge, est elle aussi- lor
dre du jour. Lee operations mi
litaires vont s'inte'sifiant un
Pays Khmere. Le Gouverne
meant du Giniral Lon Nol s'est
adress6 au President du Con
seil de s6curit6 pour signaler
les attaques ouvertes ct de plus
en plus fr6quentes l'intbrieur
du Cambodge.

LIBERERA-T-ON REGIS
DEBRAY
Le Gouvernement Revolution
naire Bolivien pourrait decider
de remettre en liberty d'ici A
1qelques semaines le jeune in
tellectuel frangals R6gis De
bray, afin de ne pas risquer de
rencontrer les problems que le's
autoritis guatimaltlques, esti
inent certain observateurs qui
se fondent sur Mes versions re
cueillies do sources responsables
aprns Passassinat de l'Ambhissa
deur Karl Von Spretti-
Cette measure, que c -rtains
ministries se prop.ser-i, st, to l
jours selon lea mimes sources
de soumettre A leur procharli
Conseil de Cabinet. .'dtendrait
aux autres ddtenus pour les
faits en relation nvec Is guerro l
la dirigie par Ernesto Guevara:


lenir, apres du Min istre Guati
maltique des Affaires Etrang6
res, que leur viea soit protege
-au course de tous leurs ddplaee
Iments dans la capital.
Aucuneo satisfaction no lour
"1466t- donn6e jusqu'a present,
nials, preciao-t-on de source di
plomatique, lo Ministre des Af'
fairies Etrangbret, M. Fuentes
Mohr, s'est engage a prdscrifer
un project en ce seas.

L'OPPOSITION
ALLEMANDE CRITIQUE
Le Corps de 'PAmbassadeur
Karl Von Spreti, assassme di
manche par ses ravisseurs, sera
ramen6 on R6publique FFidrale
asamedi matin A l'agropbrt de
Bonn-Cologne. Les honneurs
militaires aront rendus. AprAs
une cirmllie funhbre A Bonn
en presence des autoritis, l'inhu
nation se d6roulera mardi dans
l'intimnit6 a Vilseim, ores de
Lanbshut en Baviire, dont la
famille Von Spret i t original
re.
La decision de M. v;,lter
Scheel, Ministre Fd6,ral des A[
fares Etrangeres de so rendre
A Guat6mala A susciter dc vives
critiques de la part de l'opposl
tion chr6tienne-d6mocratle. A-
pres avoir estime que personnel
no peut reprcher M. Scheel
('aller rendre un de ier honit
mage A l'Ambassadeur difunt,


ouutUeux et emone a une rare
irroesluitop. La population al
lemande anurait beaucoup lueux
compris si M. Scheel avait inter
rompu plus Otf ses vacances et
avait faith voyage au. Guatnmala
alors qu'il y avait encore de
1'espoir pour M. Von Spreti, n-
t-il conclu.

La entree
parlementaire
C'est le lundi 13 Avril cou-
rant A 10 heures du matin que
les Diputis se r6uniront au Pa-
lais Ligislatif sous la Pr6siden
ce du D6puti Ulrick St Louis
assisted des Ddputis Volvick Ca
yard, FMlix Baillergeau, Franck
Daphnis et Antoine V. -Liautaud\
respectivement Vice Pr6sident,
Questeur et premier et deuxil-
me Secr6taire. pour r6pondre au
voeu de la Constitution fixant
au deuxilme lundi d'avril de
cbaque ann6e la rentr6e parle-
mentaire.
Depuis quelques jours dijA
des travaux de reparation s'ef-
fectuent 'intlrieur du Biti-
ment de mime que dans le mO
bilier.
Nous crayons sayoir que lou
overture solennelle de la quatril
me session ordinaire de la qua
rantitme legislature aura lieu
au course de la semaine du 20 a0u
25 Avril courant.


Inauguration a I'H6pital de

l'Universit6 d'Etat


Le 7 Avril, Jour mondial de
la Sant6 et anniversaire de la
mort du Grand Pr6curseur Tous
saint Louverture, f'ut une jour
nie 6difiante pour le mondoa elt
un moment historique de notre
vie national.
Cette date fut bien choisie
pour magnifier la santA et te-
moigner de tous progrbs nou-
voeu xqui palonnens lnotre exis
tene doe civilibss.
C st aii.si, encOL .-r,. K u''
1 H6potal de'U nive is ait .1' i
ri, le Ministre Mat Adolphe a.:
compaeri6 du Directeur G in6ral
le Dr. Lauvinsky Faucher et de
M. Ren6 filet, Chef de ia Divi-
sion aAdministrat'oi -Ut iFnian-
ces, pro Ida a lina.ugu, action
de la nouvolle buander;e du dit
H8pital.


L'Affaire Kennedy est close


(MASSACHUSETTS) AFP
(De Vital SAGHARENKO)
Une tentative de relancer
l'Affaire Kennedy a fait long
feu. Mardi A Edgarton le Prisi
dent du Grand Jury du Comte
de Dukes (Jury de citoyens
charge d'6tablir s'il y a )itu
d'ouvrir des poursuitesi a r1-
pondu aux questions du Jooge
Wilfred Paquet :
Le Jury n'a pas de conclu
sion a soumettre.Cetta phrase
signifiait qu'aprls deux seances
d'enquoto formelle su.- l'ac-i
dent de voiture du S6nateur Ed
ward Kennedy, qui a couti la
vie a Mary Jo Kopechne, en
Juillet dernier, les dix hommecs
et dix femmes du Jury esti
maient qu'il n'y avai t pas lieu
de poursuivre quiconque.
Quelques instants aprls, M.
Edmund Dinis, procureur du
district et initiateour de 1'enqu8


te, d6clarait a la press : I Af
fair est close. Jo vais remplir
maintenant les diverse formal
t6s revues par la loi pour enre
suite n'est envisage. Cest
tout ce que j'ai dire pour Ia
moment.
Aussit6t, la 'Presse Populai-
re du soir est sortie avec lIn
mawnhette : Le Grand- Jury ab
soud Ted... c'est en cffet come
cela que le grand public inter
prtte ce novel Apisode tie 1'af-
faire.
Mais le role d'un Grand Ju
ry n'est pas de juger. Celui du
Conmt de Dukes a simplemcnc
reconnu qu'il n'avait pas de con
delusion A soumettre et que, par
consequent, il no pouvait se pro
noncer sur la nicessiti de pour
suivre quiconque. Ses slancis
ayant It tenues A hua.s close et
) les Membres du Jury 6tant lids
par le secret, on ignore minme
ce que ce quiconque peut ca


La Situation en

Republique Dominicaine
SAN O DOMINGO (AtW?) les membres d'aucun Parti et
Le tribunal 1icetoral Cu pays qu'il ne soit de mo me de la part
considered come grave la situs des Oraganisations politiques.
tion politique que traverse la
nation et a exhort le President
lBalaguer et les leaders de POp
position a moins d'intrar sigean LA CAGE AIU
,ce pour arriver A un. enatente C G
sur I& base de furmules ceontitu
tionnelles. Nous avons retu le numoro
L'Organisme a souligno Pin- 49 de ala Cage aux Rossignolas,
t6reL qu'il y a a arriver aux le journal scolaire des lives de
elections du 16 mai pour ne pas douzieme, A St Louis oe Gonza-
interrompre le proccssuc demo- gue. On 6prouve toujours beau-
cratique dlie changepent de pou coup de plaisir a lire ces notes
voir a Ia. date indiqude par Ia d'enfants, les unes aussi savou
Constitution. reuses que les autres
Si le dialogue devenait impose Cette method Pveille linte-
sible entree le Gouvernemenfl et rot de lenfant, l'aide a s'expri-
l'Opposition, dit la Junte Elec- mer, soit pr P 1'6criture, soit
torale il sera indispensable de par le dessin.
designer une commission d'hom Dans ce nunimro, notre colla-
mes qualifia6s pour essayer de borateur le Freoe Clair a repro
conciller les intirets en cause. dlut une bonne page de Clese-
En rdsume, la Junte alectora- tin Freinet : le demanded aux Partias de joudr -nayeurs de l'Ecpric. En votci
honorablement pour que les res- .le texte :
sources du Gvt na s o i e n t,
pa iiFtillses h des fins de pro- x x x x x .
Spagande de parti, que lea auto On ne parole plus, aujourd'hui,
rtlie polcitre ct mililaires saab do a mon e, mai B
tiennent de touts action centre d ,


cher. L'invaesitgtion A laquelle
so sonti livr6s lea eitoyens Ju-
r6s a dure au total que trois
heures. Ella apparait tros su
perficielle au regard du dos-
sier des pages dactylographi6es
enfemn daims Ie coffre-fort du
Greffe du Tribunal de Boastov,
auquel par surcroit ils n'ont
pas aces. Ce dossier est le
compte-rendu le plus complete
de toute l'affaise. 11 repro
duit los minutes id, ina-
traction judiciaire mende en
Janvier par le Juge James Boy
le qui a entendu 26 timains
don't le Sinateur Ted Kennedy
lui-meme. L'instruction ftait
secr e te mais appa-
remmeht t r 4 a exhaustive.
Le dossier lui-m6me est nus au
secret par ordonnance de la
Cour Suprtme' de lEtat. Cette
cascade de secrets ajoute main
tenant l'absence de decision de
la part du Grand Jtsry,Dans ces
conditions et quo les ressour-
ces in6puisables de la Chicans
16gale-il semble pour lo moment .
primatur6 de dire que l'affaire
est d6finitivement close.
1I n'en rest pas inoins qu
sur le plan politique, le otmps
une fois de plus gagn joue
en favour du jeuno s6nateur.
dernier des Frbres Kennedy, et
un oes rare aetouts du parti d6
(suite page 4 colonne 5)


ROSSIGNOLS

lets de ba.nque chrangent chaque
jour de valeur, la matiere plans
tique imite le cuir, et la layon-
ne la soie naturelle. On fabri-
que du vin sans raisin; on vieil
lit, lea crus artificiellenenL; on
fraud le miel e led beurre.
On fraud les pensdes aussi.
Et nul iA psai plus quoe vil
plomb so cache sous la majesty
extirieuro des initions imposan
tes, on la dibavehle des images
et des sons qu'on n'a plus le
temps et 'audace de coritr61er.
La fausse monne mnnesot par-
tout. Et plus elle est suspected,
pluh ell se s pal: de"titres-et
de recommnanuatiuns, ide couver
ltures flailboyauite- et de tspa-
geuses riclames.
La vcrit eat disormaia trap

Site pap 4 col, 5)


L'Adsinistrateur Al. Auguste
Maingrette, au nom du .person-
nel, des malades LL au sien pro-
pre, renmercia Ie MAliiatre pour
sa comprehension et le pria d'i
tre I'interpretre de sa pdofonde
gratitude auprbs du "I evident
A Vie de la Rdpublique don't la
haute solicitude vaut a l'Hopi
tal Pacquisition de cc tte entitP
moudekne indispensable ia la vie
mAme de l'Institution. 11 rendit
hommrn ge au Minister. ainsi qu'h
ses coiilaborateurs in.uiddiats-
qui ont-voulu par leur prseencer
l'encourager A toujuurs mieux
fire dans sa tfrche delicate et
difficile.
re'fut cnsuitc, s-ur La deman-
de J Adnmiistrteu:, b'ingirieur
entrepreneur, M. Gdrard Fdquie
re, qui fournit it soi)iaisLre A-
dolphe, tous les cnsci.;nr.cents
techniques concernant le fone-
tionnement de la chaudiere A va
pour et les multiples usages de
la chaleur qui s'y d6ge-; il en
a .t6 de minme p.our tou.s !Os au
tres appareils.
Cette vr'amunic fut clotur6e
par une belle improvisation du
Ministre Adolph,e magniliant le
merite et 1'action salvatrice du
President DUVALIER qui a.p-
porte une solution convenable A
tous les probl n ti c .iant6 pui
blique.
Ti -..h ,r :1 i-at un bel d oge,
,i i,., t l. M l MaintrEtt e qui 1
beaucoup p ceontr tuid faire de
ce nrojet une reali6.
11 fit d'utilas reseominnda-
tions au personnel de iu. buan-
derie pour l'usa-ge Lt e imain-
tien de l'oeuvre.
II effectua enfitn inspection
irdncale cians le tumult de l'as
aistaince qui cria.t prtout rVI
VE FAPA DOC MERPTt PA-
PA DOC !


ruAitrds uux participants, au-
coura de l a s6ance de clure, a
'Hiel. El Rancho. Nous ilici-
tons les hleurcux imrftrants.
x xx
L'mdustiiel Antony Lareo est
rentr6 de voyage hier mating.
vient de passer deux jeurs k
Porto Rico dana la compagnie
de son fils Antony jr. Celui-ci
tudie les sciences icoiwm!ques
l'Universit6 de Rio FPdras.
x x
Monsieur Girard Bisserethi
est reparti pour lea Bahamas,
apria douze jours c a eances
dans sa famille. Mademo;lelle
Nicole 1oseph, sa ilancle, l'a sa
"- Ui a l'a report.

a Madame Frantz Guilbaid, nde
Gcrtha Baeha, eat repartie hier
matLin pour MiaMi. -Flle s'est fi
xee dans cette Villea epuis plus
dc trois an. Ell as.rea ncu dstgr6a-
bles vacancies sur lc sil natal.
A l'acrogare, elle a 'oi sale
par Madame Eveline Turnier,
a asoeur, et par d'autres pa-
xcnts et connaissances.
et fructucux. Je me suis deme-
nse pour prendre coniet avec
tous les agents de voyage de
Porto Rico, et- je crois que ga
va marcher. L'dth prochain,
j'aurai peut itre un group d'6
tudiants. Telles sont lea dcla-
rationa de Madame Gisle Huns-
band, sympathique et dynami-
que propriitaire'du DOUX SE-
JOUR HOTEL de P6tionville.
Madame Husband*viert de pas
cer quelques jours a hSan Juan
ou reside son lls Robert. EUe
asB rentr4e hier .-alin, Pt a etW
accueillie par sou1Is Serge jr
et par Madame Elie Vfard, sE-
eousine.
Cost la premiere fois quils
nous rendent visited. IIB se pro-
rosent de passer h0 ne -maine
en Haiti. Persuade qu'ils 4-
talent des compatriocis, nous
Tear avons demand cr, frangais
depuls combien de temps 'Is n'
talent pas ientris. 4.anrry, we
don't speak french,. Une petite
phrase que nous ditestons enten
dre et qui nous oblige A giga-
ver I'angla.js. A prop..,i, n-us a-


Monlsteur Eric Behrmanno
vent de rcgler des affaire A
San Juan. 11 east rentri hier ma
tin. Soa femm 6tait parties avec
lot

Monsieur Romeo Taillefer a
passA vingt-t-un .jour. dens
notre pays. Il avait voyage en
compagnte de deux Haitfens,
Gilles et BeRne Sauv. Monsieur
Taillefer et les Sauvd sont re-
partl hbier martin. C'est la deu-
xinme. fois que ce Canadien
vlent an Haiti. Tout Pst char-
mant Icl, nous a-t-il dit. Le
pays comme les gens. L'ambian
ce eat cordiale, sympathique.
On peut Ifialoguer avec tout le
monde. Monsieur Rom6o Tail-
lerfer est contremaltre dens une
usine de metal en feuilles. A
l'adroport, il a Wet salud par
Monsieur Alfred Ford, profes-
seur au Lyce6e Antinor Firmin.

Monsieur Joseph est un agent'
de publicity de Porto Rico. II
voyage fort souvent, et a djbA
visit Haiti en plusieurs fois.
Son sajour durera quatre jours.
II est a.rrivi ici bier matin.

La blague promise, la voici :
ce tourist avec lequel nous devi
sons hier, et qui a pour pr-'
nom John, nous dit soudain :
ren6s. Nous crimes du mal A r6a
liser pourquoi cc prenom tom-
bait subitement de ase ljvresn
eVous vous prenomimez done
John Reni?o.- Notre interlocu
teur rougit de confusion et dit
d'une voix parcourue d'imnatien
ces eVous ne comnprcPer pas,
monsieur. J'ai iti tout gres de
mourir le mois dernier, et A prO
sent, je suis reneo. Nous fimes
entendre un ment. In sagissait implement
du participe pass du ver'-e re-
naitre qui n'existe pas. John
voulait nous dire qu'il avait re
pris des forces aprbs at terri-
ble maladie.
Monsieur et Madame Thorny
Anderson oant d6barue hbier ma
tin dons le pays. Ils viennent
(Suite page 4, col. 6)


Les Savants vont-ils en fin


comprendre la lune?


DE HOUSTON, (/AFP)
(SIGNE : ARTHUR HILL)
Une vive impatience frisant
1'exaltation rigne parmi les sa-
vants am6ricains dans l'attente
des 6chantillons lunairee que
les astronauts d'Apollo 13 .
doivent ramener sur terre aprbs
exploration les 16 et 17 A-
vril de l'une des regions les
plus accidenties- de la Lune:
1'6tude de ces roches leur four-
nira peut-Itre la 6cl dee enig-
qui entoure la formation de
tout le systlme solaire.
Pour de nombreux giologues
aniricains il ne faiL pas de dou
te que la lune rnfter*me le se-
cret de la naissance du systi-


Message de Mr. Gerard Resil,

PRESIDENT DU CENTRE iAITIEN DE THEATRE
A L'OCCASION DE LA 9EME JOURNEY MONDIALE
DU THEATRE.


Le ralliement a 6t6 sonn6 par
Lous les peuples dc ia scrre au-
tour du th6itre. ls oant done
comprise que le tneaitre Lait un
puissant organism- dc acomnpr6-
henbion mutucile ct de paix et
un pr6cieux rcsau de forms -
tion et de culture pour un peu-
ple.
A 'occasion ae la e SJounitC
Mondiale du ThUitre, 'iu'i' nIa
soit permits de fire rebsortir
les grandes cAractdristiques du
th4etre haitien et la haute por
tee instructive de cette grande
organisation internationalement
recopnue, quest le TIIEATRE.
Cette ann6e, pour soiesIcll-no -
rer la 9eme Jourin, Mondia-le
tdi ol6iActre, le 27 Mars. je ne
vnis pas in'tenidr suir atc vans
palabores, ni sur trcs disicours A
longs circuits. Ious aeons faired
un travail beaucoup plus object
tif. D'abord. nous metaons A vo
tre connaissance le thime que
nous avbns choisi en la circons-
tance: Le Th6atr, Haitien, A
I'instar du Tih6iare Frangais,
Am6ricaln, Allemand. Canadien,
Japonais, et a.utres, doit pren-
dre pied dans tous les orc'anis-
mes constitu6s. Des donunes, tou
chent juasau'ci les pr;ncipea
(.hhlraux.. ieOt-i-naii sn carac


t6re concrete Le public pourra
goflter de cette nouvcile clo -
sion muAe dans des circonstances
nouvelles, subord;nnies aux cou
tunics et aux moeurs.
Les grand theatres de routes
lea discipliLes du muide civili-
sO, et les vast dohaiines qe
plidouiine la prstdacrieUisn draiNa-
tique, sont considers coinaie de
slides bases de developpement
Aconomico social, la Sdocit y
gagne, par sa formation qui de-
vienlt plus stable, siam iii le
pays qui pourra mieux etablir
son Pconomie. Le grand protec-
teur des Sports en Haiti qui
vlent dejprcuver si eloquent -
ment so nauLe phlilus CRphie de
gouverneTien, tors des alimina
tires en Coupe du monde dte
foot-ball, en conservant leos m6
mes dispositions quant au.- atti .
tudis a observer face ih S6-
L.ction Nationale, SON EXCEl
LENCE LE TIRES IIONORA-
BLE DOCTEUR FRANCOIS
DUVALIER. voadra bien tenir
iej hadliblos rennes duo Th6atre
baitier, dans son devenir aui
doit etre conrvis 6 comme un 0-
S1uieqt ir.r,,iutAa Jde la mcehi-
ne qui assure la monte cultu-
11 relle et ieonomique do la Nou
(Voir quite page 2)


me solaire c'est dans le paysa-
ge tourmenti de
qu'il faut le rechercher. Les
savants pr4voient que les ca -
chantillons que la troisitme 6-
quipe d'astronautes ramsne-
ront sur rre a u r o n t
p lus de cinq mi l-
liards d'annies d'age, celui-lA,
pr6cisiment, que 'on prste A
'ensemble du systime solaire
Les mat6riaux que renfer-
me la region de Framauro
potrrraient tre plus anciens
de 500 millions onu Ime d'un
milliard d'ann6es que ceux
qui avaient Wt6 recueillis dons
la mer de la Tranquillit6 ou
dana l'Ocian des tempites, a
d6clari le Professeur LCan Sil-
ver, de lInstitut de Tocnolo-
gle de la Californie.
L'Age des roches et des pous
*sieares recueillii dans l'Ocian
des templtes (Apollo 12) at-
teignait 3,5 milliards d'annses
celui des ichantillons ramass6a
dans la Mer de la Tranquiliti
lie d6passent pas l'age, djiA
vdndrable, de 4,6 milliards d'an
nies. Cet age, on 1'6value a
'aide de moyens de meiure ra
dio-isotopiques qui donnent le
temps de disintegration de
chaque 6liment soumis A exa-
'men. Plus la matibre est ancien
ne, plus Ille met de temps a
se desintigrer.
On s'attend que Lovell at
Haise couvreront une distance
de 7 des deux kilomitres enotre
l'aller et le retour & chacun
de leurs deux sorties dans la
region Fra Muro.
Leur mission conaistara A v6
rifier lea hypotheses desa geol
ques de la lune et A lea ita-
yer en ramoasant dans sla pous
sire do ce site les gravats
vieux de cinq milliards d'an-
nses qui dolvent permettre
d'expliquer Is naissance de la
lune et la formation de tout le
systdme solaire.
C'est IA, et pas ailleurs, que
nous devrions nous approcher
de ce que nous avons connu ac
tuellement, c o m m e 1'Age
de n o t r e osystme solaira
a dit l e Prof f e ur
S i l v e r. N o tre objec
la Lune dans le context gene
ral de ce systime-
I1 a- pourrait fort bien que
(B5tk ags A eoL 7)


. . . ..,.......


Prelude du ler Mai 1970

par Max A. Antoine


AU JOUR LE JOUR


- I-


1


TOM ANNMR







PAGN 3 oLD i;nr'YtLIITU.


!mOWr S. A1V.L L970


-. Pour votre BEAUTE,
les spccialitds,
l a cosm6tiqucs

Gelee Royale ::: '
stabilisie :

Cltmes de jouf et de nuit:.-:- .-
Clinme masque.
CIme hydratalte.
"loniques et Lotions.
Crlme dlmaquillante.
Lail de Beautf.
Savon.
Denlagel. .


Brillantines.
CrIme 37 pour la biaut does main,.


sous licence

Products mis mu point
per le biologists B. do Belwefa
Wh na c r

Un produit licence AP1SIU M B. de Belvefer I base
de Gelee Royale stabilis6e offre les garanties do quality
el d'efficacit6 qui depuis dix ans font la reputation mondiale
deo a Inarque.
Loboroloires SANTA 2,..avenuedu 11 Novembre, COURBEVOIE
.,vCi^L otci'-i? 1-44tP' tLaC t 'OvtW~un 4t< W^~


fi


Joseph C. Valm6 et Co
Distributeurs.


DAVID BROWN

TRACTEUR DIESEL
























POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
LABOURAGE

SI ERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE

EXCLUSIVITES :
MOTEUR DIIESEL BROWN
ROBUSTE ECONOMIQUE
TRANSMISSION MONOBLOQUE
IDISPOSITIF EXCLUSIF SELECTAMATIC
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
D1SPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.

Charles Fequiere & Cie.

DISTRIBUTEURS









PROBLEM No. 445 F.


I nIl IV V VIVilvmI x monaux petites hoses
9 Famille heroine de Mazo
I de ]a Reche Crochet
I 10 Port breton Venues


HORIZCNTALEMENT -
1 Ensembles d'lnstruments
2 Fin de participe In-
croyable
3 Forment un archipel -
Identique
4 D'un auxiliaire Sous-
entendu '
5 Mauvaise humeur
C, -Dit a un roi Personnel
7 :hanterelles
Aimnit beaucoup les ani-


VERTICALEMENT
I Sont de chaque c6t6 de
la tkte du poisson -. En 6pe-
lant : potence
II Revues Morceau de
canard
III Petit canal
IV Doivent retracer fiddle
mnent lea gvnements
V Pronom Vieux roi -
En attente
VI Fleur simple M6tal
prdcleux
chauffeurs d'etre
VII Dit A un familiar -
Habite une botte
VIII Charrue Fait tort
IX En fin de. soir6e Rat
onnablr
X Vient de ]a mer Offi-
ces.


SOLUTION No. 446 F.


HOIlIZONALLMENT
1. Anglais; E. V. 2. Seca-
teur :i. PR; S.uil .4
ldna; Zule 5. Ring; SIN -
6. Adndes; 01 7. T&; Mion-
r,- Esprats ; OrsteeL
- 10. R6miasona.


VERTICALEMENT
I. Aspirateur II. N6r6ides
III. C. C. NNN. IV. Lavage;
Roi V. AT; Emirs VI.
leo; UsitHs VII. Suez; ES-
1 -- VILU. Rues; TO IX. Uinn
En X. Vilinies


Message de M. G6rard R6sil
(Suite do la Jire p s)


velle Haiti. Le Centre Haitleni
du ThlAtre dont Joa le gran
honnour al'tre lo Prealdent, te-
nant comnpte du formidaioe Mlan
apport6 it Ar* Haitien par la
peinture qaui pout A prsc.rlt s'n-
limenter oile-mAiie, seara nflni-
mont honored de savoir quo les
veins do sea destinies sont all-
ment6es par la haute coiAception

La vie
International
PRAVDA ET LE MEURThE
DE SPRETTI
MOSCOU, (APP)
La pre s sovl&tique .les
compto e. mattin avec prudence
et semble-t-il, desapprobation,
du meurtre de l'Ambassadeur
Ouest-Allemand au GuasLmala,
Karl Von Spretti.
L'information present6o dans
la Pravda comme un fait di-
vers de quelques Lgnes, passe
sous sence le fait que les ra
visseurs sont des memories des
F A R (Forces Arm6es Re-
belles).
IL A 13 ANS
MOSCOU, (AFPI
Chirine Gassanov, d'Azerbaid
jan avait cent alas au moment
oil les Bolcheviks priront le
pouvoir en 1917. II est nd 4
ans avant la mort de Napoldon
Icr. I v1t toujours.
153 ans, il se leve tous les
4ourn A six heures du matin,
jardine et surveillo ses vaches.
II ne boit pas, ne fume pas, se
nourrit essentiellement de laita
ges et de legumes.
Son m6dece, Kiamal Miroev,




EL PASO (Texas) APni r
d'Allemagne Federale, et le *Pre
sident Nixon discuteront au
cours dc leurs entratiens a Was
hington cette semaine, les mesu
res propres a mettre fin la
vaffue e qu terrorism intern,
tional qu2 sevit en ce moment.
Au ours d'une interview ace
cordie a une agency d'informa
ton amricaine llly Brand Chaneelier
Rabb que dans son message
meurire de 1'Ambassadcur Alla
mand au Guatemala. le PrOsi
dent Nixon lui avt serontggr
d'ieprlure ]e problmc ttu band
time ,international de intAgenda
de l eurs conversation. o



temion la piraterie harienele
un nombre d'enls sonvements -
il faith observer.
ii fail observer.


philosophkiue de la Doeti'ne Du
valierlste sar le dovenix ue tout
un Peuple.
Nous langons un S.O.S. i tLous
les directeurs d'6coles, de lyces
et de colleges qul, sans nul dou
to, alsisisent inl poste, du Th6A
tre dans tout milieu ducation-
nel. Qu'll soit comprise qua c'est
a la jeunesse de notre pays de
fairs ressortir le craettre uti-
litaire du theatre, en puisant A
grande gorges l la source ins
tractive qu'll crAe.
On aura grand intrait A Ing
tituer un course d'Art Dramati-
que dans les Ocoles. 11 n'exizte
pao moyen plus afficace d'aider
le thgtii Les dirctlcurs pour-
raient, A la fin d chirque an -
Sne scolaire, organiser une gran
de repr6sentstifc thedtrale com
me cola se pratique dans routes
, les grande institutions Ptitan-
geres. Votre cole pourra y ga-
gner en reputation et vous ai-
derez l'Art National. Pour ce
fait, vous pourrez implement
computer sPr Is collaboration du
Centre Haiticn du Toheitre. II
vous munira de bones pi6eet et
e'occupera de la mise ea scene
avec graud plaislr.
La creation intensive de trout
pes th&atrales et folkloriques
constitue une heureuse inWtiati-
ve, pour la r6goneration de no-
tre Thefitre .Le peuile devien -
dra tries certainement uus agent
thdatral. Car, il apprendra A
appiedier cette forme altidre de
tla haute tivilisation.
C'est bien pour sla premiere
fois qn'une personnalitL olive la
voix en faveur du Th6Stre Hal
tien, au course d'un discours
,'entr6e en fonetlon..
Nous voulons parlor d( Mon
sieur GERARD DE CATALO-
GNE, Directeur de l'Office Na
tonal du Tourimne et des rela-
tions publiques. II a fait ressor
tir ia vive Pmpreinte de Daniel
Sorrano dans le Th4ea.Le Natio
na.I de Dakar. Ce geste est un
ban stimulant pour noan. On au
ra bient6t l'occasion dci. rouver
que le theAtre eat une g-ande
malson de culture.
Comme il a 6te sus- Lit, nous
voulons concrdtisei les iddolo -
iles du thdfitre national. Dans
cette ligne d'iddes, nous avons
eu d'es contacts aveo de nom -
breux architecteo en -va dce l'-
laboration de grands projects
'70 71.

La Revolution dans
Saint Donmnx vc
Le novel ouvrage d'Edner
Brutusa est en vents dans routes
]es libraries et notamment
dAux Livres Pour Toua. Rue
Roux ou Boanne Fol au prix
de SIX DOLLARS $ 6.00 les
deux Volumes.


D'autres project sB rbsunlent
a las publication d'un volume
sur lea grands prublbmies du
Th6atre Haitien (collection Cen
tre Haitian du ThiAtre). On y
retrouvera les points de vue de'
dix personnalites du mnifieU hal
tien our le th6etre national -
Un second lWre: Coup d'oeil
sur le th6fetre haitien d'hier, et
d'aujourd'hul.
De plus, un festival inter- u-
Aiversitaire du thbtstre est con-
qu pour le mois de juin e isla
prochaisie anno.. Ce festival
sera teint de vifs colons dans

La FFIFA ivit
lIUSiCH AAPf
La FIFA F6ddration Interna
tionales de f o o t b a l 1)
c o n t i n u e A savir : la
la FPddration Nationale de l'E-
quateur a 6te suspendue au-
jourd'hui pour ne pas avoir en
voyd see rapports sur les mat-
ches internationaux jou6s dans
son pays.
La FIFA a suspend hier
neuf f6ddrations nationals
qui n'avaient pas nayd leur co
tisation pour 1970.

Offre d'emploi
Demanded un jeune-homme
jg-q& 18 25 ans au plus, par
plant couramment 'anglaia dO-
isireux de faire une, carrier
come Representant Medical,
sachant conduire. Certificat de
fin d'6tudes secondaires obliga-
toire.
Prifre'd'cerire a : SERVI-
CE, P.O. Box : 1236 en don-
nant tous les renseignements
n6 ceasaires avant le 15 Avril;
envoyez une photo si possible.
Ne pas so presenter.

AVIS
SECTION DE L'ENSEIGNE-
MENT PRIMAIRE
Aux Directeurs et Directri-
ces des colleges et Lyeres, des
Ecoles primaires et primaires-
sup6rieures, priv6es et publi-
ques laiques et congrtganistes
de la Capitale.
La Direction G6nerale de
1'Education Nationale (Section
de o 1'Enseignement Primaire
Urbain et Normal) port A vo-
tre connaissance que l'ouvertu-
re de la session ordinaire des
Examens officials est fix4e
come suit :
LUNDI ler JUIN 1970 :
Certificate d'Etudes Primaites
et Brevet Eletenetaire.
LUNDI 22 Juin 1970 : Brevet
Sup2rieur et Fin d'Etudes
Normales.
Ulrick Jn. BART
Assistant-Directeur A l'Enset-
gnement Primaire.


.1're de lw promuion lie nutru
jeunesse. Etsulte, uin concourse
tie Jeuneh sulturs dramatlques
seraa organism enaque ann6e
pour encourager lea jeunes es-
-.poirs de note art dramatique.
En fin de compete Un Perio
dique Arts et LeUreas ariant
de notre theatre en activity et
Oe I'Art lhaitien sera regulidre
meant 6mis aux fins d'avoir des
changes avec lea autres .Cen-
tres Internationaux. '
I.e theatre est le miroir dd'
I'ascendance d'un people a la
gendse d'une civilization, con-
cue A partir de l'apotnoose d'u-
ne doctrine conventionnelle,
vuude A la coacretman .aon Id plus
absolue de ses oojectifs. La vie
d'une nation doit aussi refleter
lea gofits et lea exigences de son
existence artistique. II n'existe
pas un people qui iar possede
pas un art, une phi..uophie Les
principles vitaux 61aborCs dans
un context artistique, conver-
geront inevitablement vers un
ayenir gracieux du people qui
aura appris A se faire prendre
dans les salutaires tentacules
de la bonne civilisation.
Les destinies de' notre thla-
tre sont dirigdee avec maitrise
par le grand DOCTEUR PRE-
SIDENT. Aussi, devons nous
augurer uil avenir prosper
dans les landes de notre stabi-
IftA Aconomique. Le Theatre Hal
tien survivra certainement puis
qu'il se Lrouve en de bonnes
mains. j .*;


COMMUNIQUE
Les Membres de la Commis-
sion de Contrnle des jeux de
Hasard informant tous les ven-
deurs de Borlette et organtsa-
teurs de rafle que seul lIns-
pecteur regulierement muni
d'une carte portant la signa-
ture de Pr6sident de la Com-
mission, la photo et le noma de
l'Inspeeteur est autorise A
inspector leurs banques.
Dans le cas contraire, ils doi
vent solliciter le concourse de la
police pour procdder A P'arres-
tation de tout faux inspecteur.
En outre il leur eat deman-
dO de ne payer quoi que ce
soit a quiconque en dehors du
tribunal avant ou apr0s leur
jugement, sauf au Bureau de la
Commission pour leur mise en
liberty dans le cas ol ils con-
treviendraient au ddcret lol du
31 Ddcembre 1969 sur les jeux
de Hasard.
3/4/70.
Antonio D. MELLON
President de la Commission
Frank STERLIN
Membre
Rodrigue DELVA
Membre


ACAAI2SMNAIRWAYS




PORT-AU-PRINCE

La Compagnie ayant 24 annaes de Service dans les Caraibes



NOUVEL HORAIRE



MARDI MERCREDI VENDREDI SAMEDI


Vol 601


Vol 602


Depart New-York 13.15


Depart Port-au-Pce 18.00


Arrive Port-au-Pce 16.15


Arrivee New-York 21.20


DANS NOS CINEMAS


REX THEATRE
Mercredi h 6 H. et-8 H. 15
A COEUR JOIE
Entre6 Gdes. 2.50 et 4.00
Jeudi A 6 H.Met 8 H. 15
LE CHAT CROQUELES I
DIAMANTS
Entr6e Gdes. 2.00 et 3.00

AU PARAMOUNT
Mercredi A 6 H .et 8 H.
LEr 7 GLADIATEURS RE-
BELLES
Entr6e Gdes. 2.60 et 4.00
Jeudi A 6 h. et 8 h.
CINQ GACHETTES D'OR
Entree Gdes. 3'.00 et 5.00

CINE OLYMPIA
Mercredi 8 Avril
QUELQUES DOLLARS
POUR DJANGO
Entree Gde. 1.50
Jeudi (En 'Permanence)
LE SECRET DU RAPPORT.
QUIILER
Entree Gde. 1.00


AU CAPITOL
Mercredi & 6 h. st 8 h. 80
LI POINT DE'
NON-RETO1UR
Entr Gdes. 2.50 et 4.00
Du Jeudi 9 au Samedi 11 Avrii
A 6 h. et 8 h. 30
Un grand western
CHUKA LE RMDOUTABLE


CM3 UE ORADO
Mercredi k 6 H. et 8 H. 15
RINGO NB PARDONNE PAS
Entree .Gdem. 2.50 et 4.ui
Jeudi A 6 H. et 8 H. 15
MUJERES EN ACCION
Entrde Gdes: 1.50 et 3.00


A MAGIC CINE
(SALLE CLIMATISEE) -
Mercredi A 6 H. 15 et H. 15
REQUIEM POUR GRINGO
Entr6e Gdes 2.00 et 3.00
Jeudi A 6 H. 15 et 8 H. 15
LA FEMME REPTILE
Entree Gdes. 1.60 et 2.50


Programme du Lundi 6 au Samedi 11 AvriJ 1970
Consultez Votre Consetllare :
LUNDI.............. 9h. 1 h. 100.000 ARTICLES
MARDI ............ 9h. A 1 h. a 10.000 ARTICLES
MERCREIL........9 h. A 1 h. a 100.000 ARTICLES
JEUDI ..........2 h. 0 h.p.m. a EXPRESS MARKET
VENDREDI........ 2 h. ah 6 h. p.m. A EXPRESS MARKET
\ DEMONSTRATION tous les jours sur rendez-vous
A CASA POMPADOUR
Rappelez-vous Madame: Belle ce soir Ride Demain ??
L'Avenir de votre peau se j ue A trente ans... >
HELENA RUBINSTEIN
'\^


AIRPORT CINE
Mercredi a 6 H. 30 et 8 H. 30
PELIGRO MUJERES EN AC-
CTON
Entrde Gdes. 1.50 et 2.00
Jeudi a 6 h. 30 et 8 h: 30
3 PISTOLETS CENTRE
CESAR
' Entree Gdes. 2.50 et 4.0O


DRIVE IN CINE
'lercre4i a 7 H.'et 9/H.
LA RECOMPENSE
Entree 1.00 par vwoture
Jeudi a 7 H. et 9 Hres.
LE CARNAVAL,
DES TRUANDS
Entrde $ 1.00 par voiture


ETOILE CINE
PETION-VILLE
Mercredi a 6 H. 30 et 8 H. 30
L'HISTOIRE D'UN GRAND
AMOUR
Entrde Gdes. 2.00 et 3.00
Jeudi a 6 h. 30 et 8 h. 30
L'HISTOIRE D'UN
GRAND AMOUR
Entree Gdes. 2.00 et 3.00


CINE PALACE
Mercredi A 6 H. et 8 H. 15
WANTED
Entree Gde. 1.50
Jeudi A 6 h. et 8 h. 15
En l1re Partie :
UN BON JAZZ
En 2&me Partie :
7 VOLEURS DE CHICAGO
Entree Gde. 1.00

MONTPARNASSE
MERCREDI h 6 H. 15 et 8 H.
LE DERNIER JOUR DE LA
COLERE
Entree Gde. 1.00
Jeudi A 6 H. 15 et 8 H.
FURIE SUR LE NOUVEAU
MEXIQUE
Entree Gde. 0.60


-LISEZ
oLE NOUVELLISTE:


Pour routes informations concernant es Vaoe Supplcmentaires adressez-vous a notre agent de
voyage ou aux bureaux de la Trans Caribbean, Cite de l'Exposition.



Tel. $285 374.,
Airport et Service Cargo 3085.









N.B. Soulignons qu'en raised de rifet nfieation du trbfic. La Trams-Caribbean Airways orga

nise des volm supplmentaires.

-.7


De Luxe Auto Cind
Mercredi A 7 H. et 9 H.
LA BRIGADE DU DIABLE
Entrle 0.60 doL par personnel
Jeudi a 7 h. et 9 h.
UN HOME
ET UNE FEMME
Entree 1 dollar Par Voiture


CINE SENEGAL
Mercredi A 6 H. 15 et 8 H. 15
LE CERVEAU
Jntr e Gdes. 1.50 et 2.G0
Jeudi a 6 h. 15 et 8 h. 15
CINQ FEMMES SUR
LES BRAS
Entree Gdes. 1.00 et 2.00


AUDITORIUM
CENTRE CULTURAL
Mercredi A 7 h.
SAM LINTREPIDE
Entree Gde. 1.20

Jeudi A 7 h.
ANGELIQUE ET
LE SULTAN
Entree Gde. 1.20.

CINE STADIUM
Mercredi (En permanence)
ROMEO ET JULIETT'E
Entree Gde. 1.00
Jeudi (En Permanence)
LA PETITE VERTU
Entree Gde. 0.60


CINE UNION
MERCREDI a 6 H. 15 et 8 H.
LE DROIT DE NAITRE OU
MAMA DOLORES
Entree Gde. 1.56
Jeudi A 6 H. 15 et 8 H.
LE JUSTICIER DE L'ARIZO-
NA
Entree Gde. 0.60 A


Offre d'emploi
On demand Secretaire Bi-
lingue, ave experiences, in-
clure une Photo.
S'adresser Boite Postale
P. 0. Box 275.


AVEC

LA



Mort auxlRats



EN ROULETTES



GIBBONS


QUEL QUE SOIT


LE RAT


S (IL PERIRA


--


~,~,~,,~~_~,~.~,~r~d-ir~wu*msi~.~abraii ~a~nr~ru--~ilruurauulup~rrm~u~-


PAGo I.


,:^


- u lAgvysLTz*


>







M1RCRIDIE B AVR i 1O


r L NORTUNNI~iTA


RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


VOTRE HOROSCOPE
Par Frances Drake


..........


~~j05-~Ds


sketch l~a aaation mor-raas,ondast an Jour do vatre aspsivorkifrs
do ,saissaw.. at vwaw broaoo..' Uas Porapsatiou quoa goea
pisolmat lea 'autrea pour deausia.
Droit do reproducstion totaled ou portialle rifsomA.
ropariitt' King Yeatser.. Synoaebotq Rwo~lusaiait
cLE NOVVELI.STED -
JEUDI 9 A VRIL 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE-
I.IER): Des precautions sim -
posent. Attention aux chift'res,
uux comptes, aux estunations, h
la gestion des affaires d'autrui.
Hlite ou negligence ca-useraient
d'inutiles n'ais de colteuses er-
reurs
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU): Restrictions planitai -
res. II sera nicessaire de suivre
des rngles m4me as elles vous pa
raissent irritantes. Toute for -
me de micontentement ou tout
sclat vous ameuerait des atui-
less-.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
IMEAUX): Avez. vous mal choi-
Ai votre objectif? Examinez vos
plans et vos methodes. Manque-



Aujourd'hui

MERCREDI 8 AVRIL 1970
SAINT ALBERT
JEUDI 9 AVRIL 1970
STE MARIE L'EGYFTIENNE

COIN DE L'HUMOUR
C'EST LA MEME CHOSE
Docteur, quelle difference
y a-t-il entire vous et l'agneau
pascal?
Je ne sais pas... -
Eh bien, il n'y en a pas:
car l'agneau pascal eat un mets
de saint!
HISTOIRE DE tFOUSl
D'une fen/tre de lasile d'a-
Uinis, deux fous regardent des
ouvriers en train uninstaller des
cables trl6phoniques souter-
rains.
Ben ... Quel boulot, pour
enterrer ces fils!
Oui, alors! Et qu'est-ce
que ca sera. tout i 1'heure,
quand ils enterreront les po -
teaux!
PAS MATINAL
,Dans une exposition de peln-
ture.
Pas mal, ce tableau! Mals
j'ainerais bien avoir si ga re-
prosente un lever ou un coucher
du soleil.
C'est un coucher!, affirmed
un a.utre visiteur.
Ah oui? A quoi le voyez -
utls?
Je connais le peintre: il ne
sort jamais de son lit avant
-onze heures du matin!
xIX
EVIDENCE
Toto! Peux-tu m'expliquer
pourquoi l'heure de I'Europeest
en advance sur celle de l'Amri
aue?
Mais, m'sieur... C'est par
c que l'Amirique a 6t6 dicou-
eerte plus tard que l'Europe!
GARANTIE-TOTALE
Un jeune home entire dans
n magaesin de cycles.
-Je vous ai acheti un v6lo-
moteur la semaine derni/re! dit
-11 au patron. '
Mais parfaitement, ie me
gouvlens tris bien.
-Et vous m'avez affirmie
que vous me remplaceriez tout
ce que je pourrais canser dans
les six mnois?
C'est exact I
Bonl Alor, je voudrais
quo vOus toe replaciez mes
trois dents de devant


Pharmacies assurant
le Service cette nunit.
MERCREDI 8 AVRIL 1970
LAVOISIER
Lalue
ST YVES
Rue des Ciars
z x x

DECKS DU JOUR
Eliam/ne Turagene...... 4 ans
Andri Stuppard......... 47 ans
SylveMtre Jacques...... 6 jrs.
Margareth Cas:nir... 1 an 1/2


L-il quelque chose? C'est le mo-
ment de 'c deouvrir, taniile que
la conjonlttion encourage voire
effort.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Un effort perseve
rant sera couronnie fe success.
Influences trbs variables. Cer -
taines heures seront vraiment
difficiles La lutte' toutefois, se
rivilera feconde.
24 JUILLET AU 23 AOUT
iLION).Vos dons, bien utilises,
vous apporteront maints avanta
ges. Des programmes a 6eh6an-
ce :Ioign6e sotu particunire -
went favoris6s.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Bonne p4rio
die pour votre dynamisme. Un
peu plus de recherche dans an
project en Coti 3 d'e::idutitn se
ra b6insftiue. V1\ conseil soule-
mont: Tenez vous eIuivtne de
toute intrigue.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Bonne
ambiance. \o,, ui pOav-z utile -
ment vous livrero une tache
diff6rente, mrme tout a faith
nouvelle, pourvu que vous neo n
tgligiez pas vos responsabilites
imm6dia-tes.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM-
BRE (SCORPION): Opposi -
tion possible et votre adversai-
re peut avoir raison. Ne vous 6-
nervez pas; jau contraire, ecou
tez attentiveinent. Votre point
de vue pout rchaner radical -
ment.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRlE):
Vous voulez depuis quelque
temps vous liver i un travail-
particulier. Maintenant, vous
aurez la chance de l'accomplir
avec davantage d'assurarnce.
Pas trop de comibativite. vnus
dlipassericz les bornes.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE): Tirez
un peu sur les rcnes, par sicu-
riti, non pour privoir des dif-
ficult6s mi ais p(uar crater leour
possibility.
21 JANVIER AU 19 FEVRIER
(\ERSEAU): Progressez har-
diment quand vous Rtes sur de
vous. II vous faudrait peout tre
un peu plus d'exp6rience, nian
moins. Evitez les extremes; ren
force les mthodes qui s'usent.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Une pens6e net-
te, appuyie par une action ef-
ficace, vous aidera a atLeindre
un bon risultat. Ne perdez pas
de vue vos buts les plus ambi -
tieux et dirigcz vous francho-
ment vers eux.

SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D'HUI: Nornialeme-nt, vous
etes studieux indcpendant.
Vous rdussirez, m me si le lieu
oi vous etes on que votre tra-
vail se modifie, car votre vo -
lonti de bien faire vent de
vous et non pas de 1'exttrieur.
Gardez iette attitude s6rieuse
devant la vie. Ne vous laissez
pa-s entraincr oer ie rourbillon
de existence et V'vile/ des par-
tcnaires mtdiocres. Vous voyez
la situation de. loin et vcus avez
devant vous un tableau plus
clair que celui qu'ont les autres
avec des possibilitis iquivalen-
tes.


Remerciements
La famille Fila-Aimo ainsi
que les parents et amis remer-
cient les autorit4s Civiles et
Militaires et religieuses et tous
ceux de la Capitale, des pro-
vinces et de l'Etranger des t6
moignages de sympathie A leur
endroit a 'occasion du decks
de Androcles FILS-AIME en-
lev a. leur affection le 16 Mars
dernier et les print de croire
a leur profonde gratitude.
, Port-au-Prince, le 7 Avril 1970


LISEZ
cLE NOUVELLISTE,


LA SITUATION EN URSS
MOSCOU 7 Avril (AFP) (DE
JEAN RAFFAJLLI) A
Lo sentiment, nouveau quo
la crise politique Sovitique
pourrait Be d6nouer officllloe
ment avant lea fates du c6n-
tenare de la naissance do Le-
nine du 22 Avril commence ai
s'imposer aux observateure i&
Moscou oh rkgne un climate
d'attente.
La quasi-certitude que rien
ne serait faith, du cote socia-
lists pour trouble la c616bra-
tion du coLeenairee6tait iusqu'A
present gunmralement advise.
Des informations nouvelleos,
mais toujours prudentes, ne
per'mettent plus Mardi soir
d'exclure que sous la pression
d'une dynamique interne don't
lea lignes de forces sont ence-
re vague, des changements au
codmmet, dijh d4cid6s dans leur
principle soi2nt rendus officials
par un plenum du comit6 cen-
tral dans les [ours a venir.
Nul ne s'enhardit a affirmer
piremptoirement que cet 6ven-
tuel plenum prendra telle oh
telle decision, La meilleure
hypothbse laisse copendant pri-
voir un rajeuniesement 'mar-
que du Politique (onze mem-
bres) par la admission, pour
raison d'Age ou de sant6, do
plusieurs membres marquants
et un remaniement en conse-
quence de l'actuelle troika, of-
ficialis6 par le Soviet Su-
preme post-Electoral do Juin.
Dans cette hypothsae, qui
dolt tenir compete du souci ca-


pital de dosage aux postes-cl6,
entire lea communaut6d Sovi6-
tiques majoritairew, notamment
russe ot urainienne, on advance
ivec prudence parmni leas ven-
tuels demissionnaires lea noms
de Mm. Alexis Kosaygulne
president du conseil, Mikhail
Souslov, 68 ans et Arvid Psl-
che 71 ans d'une part, ceux
de Mm Dimitri Polianaky, l'ad
joint de M. Kossyguine au
gouvernemeni, Andre Kirilenko
et AJexandre Chelepine d'autre
part.
* Danss 'imnnidiat, il semble
que le problkme -qui se pose
aux dirigeants du Politburo est
le suivant : la convocation tr6s
rapid d'un plenum qui assai-
nirait la situation avant le ju-
bil6 leninista dans un d6lai ac-
ceptable de biens6ance, on re-
mettre le riglement du pro-
bl6me apr/s les f/tes (qui im-
poseralent un jeu p6nlble it
plusieurs acteurs en porte ab
faux). "
Le souci d'aller vite trans-
parait cependant dans un cer-
tain nombre d'informations of-
ficieuses touchant nota'mment le
sort des quatre hauts respon-
sables de P'agit-prop libhres
la nemaine derni/re de leurs
functions.
On apprend ainsi de bonne
source que M. Vladimir Stapa-
kov, cher de l'Agit-Prop, qui
sourrait Atre no nmi ambassa-
deur i P6kin (une decision qui


POUR TRAIT MEDICAUX ET ESTHiTIQUES :
CELLULJ lATISME, OBESITt, LUMBAGO, ARTHRITISME,
DOU'it STRIQUES ET HEPATIOUES, CONSTIPATION,
TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENT GRAISSEUX, etc 1

'MASSO*C44*O i-zq
EST SUPtRIEUR PARCE OU'A TRIPLE EFFECT

O ACTION de MASSAGE ,.\
O DEGAGEMENTHI do CIf L Q ssR
O--

O BAYOHNE ENTd'INFRA-ROUO
S'UT ANT SUR TOUTES LES RTIES' 4
DU CORPS, MASSO 0' / '
FA/ol IT All ;A ' pcr ines os s el. erces

,D-OArST AE u A'i-F. RHIT piar /
aOleivlltion vh i l cir l /atioll tt ds/s hanged s narltifl.5.
SOIL ,E t elDCOVTsA- TE en arbaiseant la tet Sion

ssocho itilise enl mible 3 moye is ther peutiques
/ LE MASSAGE /
LA CH#LEUR
/ L'IRRAIATIO
MASSO(HO FAITH MAIGRIR El ACTIYV CIRCULATION DU SANG
S/ .". i S.. OCHO .n ohtient
S AMA GRISSEM NT, RAPIDE
SDS TOXIC ION TOTAL
e1 IDIEENTE I MEDIATE
0 APPAREI COMPET / 120-130 Volts ou ) F
H i,^7 GARANrI UN AN 220-230 Volts 3.6 '
/7 .. A.SSOCHO *C e/ o PRODUCTION
M CAL INSTRUMENTAL, 12, Chaus&e. d'Antin, PARIS
Documentation suedemand, confre 2 limbres

Joseph C. Valm6 et Co.
Distributeurs.


sure. dcaconnienucs peur l
prevention de tels actides, ct hi


depend aussi de l'acceptation
par la Chine do nominmer un
amliassadeur 4 Moscou), serait
remplac par M. Stepan Tche-
vonenko, actuel ambnasadeur h
Prague. M. Nikolai Pessiatsev,.
ex-Pr6sident de la Radio-T616-
vision, sera nomsICno abassa-
deur en Nouvelle-Zlainde.
Si les informations minanquent
Sur le sort de MM. A. ,omanov
et TI. Mikhailov, ex-Presiuents
des Comitcs d'Etat respective-
isens pour o e cinria et l'di-
dion. on confine que des d6-
marchee pr6liminaires sont fai
tes en vue de la designation
comme ambassadeur h Alger de
M. Serguei Grouzinov, r6cem-
ment libeie de see functions
d'idIologuc littcraiie.
L'AFFAIRE EDWAIt)
KENNEDY
EDGARTOWN (AFP)
Le grand jury du Comt4 de
Dukes a cloture maidi matin
sa sIssiun secrete sana ,parvenlr
A aucune conclusion- da.,s Fen-
qunte sur accident del voiture
du Sdnateur Edward itenuedy
da.nk lequel Mary Jo Ko-echne
a troav la mort en Juillet der
nler.--4
R1sini hier, le grand Jury
(analogue a la Chambre de mi-
tes en accusation) a ;rtendu
quelques tcmoinsa ui n'avaient
pas dapos6 A, 'instruction judi
ciaire de Ja.nvier derniei et qui
ne semblent avoir apport6 aucu
ne lumikre nouvelle sur I'Affai
re.
La deuxinme sei.nce du grand
jury qut s'est tenue Mardi n'a
dure que trois quarts d'heure.
A issue de celie-ci, le Presi-
dent Leslie H. Leland, a ddcla
r6 implement nous n'avons
pas de conclusion a presenter
et a annonc F lajournement du
jury.
Le jury n'avs.it ipa acecs au
comptc-rendu de l'instrsctton
judiciaite de J .nvicr d'pos6
dana le coffre fort du greffe
du tribunal de Boston. Par or
doninaner de 'a our -upreme
seuls le Parquet le Procureur
du district et le s Avocats inl-
resses ont le i1 djit ae ic con-
sulter.
LA PIRATERII, AERIE.INE
ET LE MOYEN-ORIENT
PARIS tAFP)
La recrudescence de la vio-
lence illigale dans le monde
r.otamnment de in pirateric a6-
rienne et la situation au Mo-
yen Orient, out ete les deux
grands sujetsa l'ordre du njou
de. las reunion, i Paris, de Ia
commission des affaires politi
ques de l'Assemblee du Conseil
de lEurope.
Aprs avo ir tout d'abord t
nu ia exprimer son indignation
devaiit le crime connnis au
Guatemala, sur la psrsonne de
'Ambassadeur doe Allemagne
Fidcrale, la Cornemiaiion a vot6
A la quasi unanimity, un text(
trcs 6nergique condamnant Ia
piraterie acrienio.;. Elle a de
niand aux governments men
ores d'adopter sur l plan na-
tional et international, des me



vernement. d Phiom Penh de
clique d e d r o. t e
et 'a f f ir m 6 qua ce
gouvernement tremblait de
pour devant la lutte intensive du
ucuple cambodgien.
Les observateurs de Hong-
kong- notent A ce suSet que
.tout e conservant son absilas-
sad 2' Phnom Pent., Pekin a
maintenant publiquement appor
ti son doutien au Prince Noro-
dom Sihanouk qui a lanc sa
grande canrpa.gie corlie le nou
vi.au n ouverncsni.rL: earnbods.ien
depuis la capitle cuninoise. Ils
rappellent Igalen.ent qui dmItan
che le Pr6sident Chou En Lai,
an course d'un banquet A Pyong
Yang, a pour la premiere fois
appuy; publiquement 1'appel du
Prince demandant an people
cambodgien de commencer une
guerre de guerilla pour engager
le gouvernement Lon Noi. A
une reception offekte a une dd
1igalioe commercial japonaise
pilvise hier P r/kin, ajoutent
les observa.tcurs, le Vice-Prksi-
slent du Conseil National du
people Kuo Mo Jo a apris P'an
cussation du. Pdt. Chou En Lai
f Pyong Yang affrzmani qua
les Etats-Unis 6taierLt ler an-


ACTUALITES INTERNATIONALES


Les Bandes Dessinees du ANouvelliste,

-Blondie

1 CEINEUNPEUCE iUENI, (E T EELLE A AJOUT- EN PLUS ] )H i '"/ AiE! JE LE SUItsu * (-COgENT ARRVEZ'-VOUSI
COLEAACONTE EVE ( QU'ELE NARESSERAIT PLfUS ) 0 t O .U tA, .tlUE 1 IAIHOE QUELQUE E 1OS1
.L.YNE Al SUJET OE BE- JAMAIS S LA PAROLE BERTHE J QUI BqUIE /U lT IVI


550-12 Tubeless Flancs Blancs $ 17.25
590-13 Tubeless Flancs Blauncs $ 18.95
640-13 Tubeless Flaucs Blancs $ 21.20
560-15 Tubeless Flancs Blancs $ 19.80
600-15 Tubeless Flancs Blancs $ 21.40 etc.

Des escomptes speciaux seront accords contre tout hat cash.
Et n'oubliez surtout pas que partout oft les Roues Rowlent.

Firestone est Synonyme de Qualite et de Service.


-v-NI


thatiment des coupables. La
'Copmission a particulh rement
insist6 pour que ces actions s'ex
percent dans le cadre 'de lorga-
nisatibn international de l'Ta-
viation civil et de la Commis
sion Europdenne de 'aviation
civil.
En ce qui concern le Moyen-
Orient, la Commission a lane
un appel, invitant lea pays en
gages dans le conflict, a renoan
cer h i'usage de la force. Dans
le cadre d'un ri giemcnt recon
naissant .le droit d'Israel i
1'existence, la nscedsiftd d'une
solution iLu probisme des rnfu-
gi6s palestiniens, et du libre
access aux Lieux Saints.
xxxx
L'ATTITUDL DE I PEKRIt A
L.EGART DE PFINUM i'ENHI
ET DE TOKYO
HONGKONG (AFP
La radio ide Pi'ki a a.iacusd
aujouid'hui le nouveau gouver
nement cambodgien Je juindre
ses forces a ceites tsi ELats-U
nis pour attaquer ce Victcong
tbut au long de la frosti6re en
tre le Cambodge et le Sud Viet
nam. La radio, capt6e a Hong
kony, a. egalemncnt accuse les E'
tats-Unia de tentr 'etiendre
la guerre du Sud-Vietnam au
Cambodge.
Washington, a affirming radio
P6kin, transform le Cambodge
dirig4 parole ginaral L o n
en. une nouvelle base militaire
amiricaine dans une vaind ten
tativc ue trouver one issue a
la guerre qu'il est en train de
perdre du Sud-Vietnam.
La radio a is plusieurs re-
prises, qualific lIc nouvea.i gou

INSERTION DEMANDED
Laboratoires
E. Muzac Basile
ECONOMIC AUSTERITE
C'est un veritable saut de
louu dress centre le spectre
des annoes de vaches isaigre:
don't nul pays n'est exempt.
nar le communique du 4 Ns
vcmbre, le Chef a Vie de la Ns
tion a decrit l'ausLcrit6 pou:
l'exercice 1969-1970 asin drt eco
slider le siedestal econoniiaiu
AIs la R6publique.
Ces reconmandu Lions d'un
noblesse edmouvante. font admi
2 rer chez 1'auteur les sentiment
d'un pcre de famille exemplair,
et come Chef I Vie, un vigi
lautt el pr6voyant P/re de la NE
v tion.
Le slogan est donc: Econo
inie, Ausntriti. Pour ia planets
lhabitie le geste rrisidentiel es
natuiel et appropri. REn effect
* un people qui a mis trois siocle
a fire du Continent aenricair
un Continent de cocaine; san
S heritage colonial fonder g6nia
lemcnt sur une icrs'e d solce,-
6 veritable vall6e de. larmes, hi
e Nation haitienne, dldommagee
a apr/s des efforts cyclop6ens, le
anci-is smaitres colons aux allu
res i mpitoyables, Le people ma
gnanfme a droit 16gitimemen
e au respect univeruel
Dr Emmnuel tTuzac Basile
S 4 Novembrc 1967


Caravelle -


La plus grande fabrique

de monhres d manwe.


VENDUPAR



RUSSO & CO.
Rue Blme Foi No 17
P. O. Box 38

Tel: 2-1336

;^^mmt~m~x~a~m g


Sirestone

Pourquoi acheter n'importe quel pneu quand vous pouvez -vous procurer, pour la meme
valeur, un pneu garanti de quality supgrieure, le nouveau pneu FIRESTONE avec semelle
en caoutchouc, Sup-R-Tuf qui vous garantit un kilomitr/age extra.
Pour chaque marque de voiture, qu'elle soit Americaine, FranCaise, Allemande; Japonaise,
Anglaise ou Italienne, la FIRESTONE imported de ses nombreuses fabrigues d travers
le monde le pneu qui convient exactement, suivant le spaififatv6ions d fabriucant. Et
encore, nos pneus ne sont pas plus chers qu'ailleurs eomme vous pouvez en juger#
par ces quelques examples :


BIJOUTERIE ET OPTIQUE


RV SSO & CO.




Bulova


Accutron


Bulova Internationale


L


teurs du coup d'diat du nois
dernier &u Cambodge.
D'autre part, n ce qui con-
cerne plus pr6cisment 'lea Iap-
ports Sino-Japonaia led obKurva
teurs souligent que M, Kut lJa
a affirs i cette occasion ;que
la Chine continuerait is obser-
ver as Lrotis prcnu pcs e: l'egard
du Janon : quE 'lunyo 'Ibstien
ne a adopter lune attitude hos-
tile visa mis de In Chine,
D'une normalisation dos rela
tions Sino-Japonaiaes:. au course
des cinq derniers moist, notent
les observateurs, P kin n'a ces
se t'accuser Ie g6uvernement
d e sa Etat.' Unis d a
violer c e a trots principles
mais aussi de conspireir avec
les Etats Unis en vua d'une
guerre centre la Chine. La r6af
firmation de ces trois prineipes
par M. Kuo Mo Jo est consid6
rd par les observaeurs c)ns
une mise en garde h "Ia dlaga ,
tion commercial. japonaise of
ficieuse, actuellement h Plkdn
pour le renouvellement de 'ae-
cord Sino-Japonalm. L'anm6e der
nibre cet accord n'avadt pa tre
renouveld une fois quo la dA4ga
tion japonaise eut accept de
ddnoncer la politique de son
gouvernement A I'egard de la
Chin&. Cette amn6e lea tractions
seralent encore plus ardues.


Avis aux Commercants

de la Place
II est port a la connaissance des Etablisse-
ments commer'ciaux, que la Fish Industry of
Haiti, S.A. met A leur disposition ses chambres
froides et freezer, tous les jours A partir de
8 h. A.M. a 4 h. P.M.
Le Samedi de 8 h. a midi, les jours de fete
exceptS.
Pour tous autres renseignements : adressez-
vous a la Direction de cette Compagnie Ave.
Truman, Cit4 de 1'Exposition pros du Theatre
de Verdure.





Assurez vous a la


Norwich Union

La Meilleure Compagnie d'Assurances
Etablie en Haiti

JOSEPH NADAL & Cie. Repr6sentants


i





PE LEZOVLSE


MERCO1EDI 8 AVRIT'r"',t-r' r


Lo grand suoobs qu'a conna
la a6rie d'articles 4ue nous n-
vons consacrds au jardin d'agre
mient, A la preparation du sol et
aux sons adonner aux planted
et au fleurs nous incite A re
prendre la question en l'appro
fondissant et pit insistant cet
te fois sur la coner-p'onq m',ne
et la r6alisation du jardin.
D'abord l'implantationi de
Habitation est un point .ui Ind
rite do rtei-nir 1"ittention, car
il arrive lue le terrain dispnit
ble soil tollement restreint qu'll
re rest qu'une possibilit- d'em
placemout pour la domeure.
SMeme dans ce eas, l'errour A
evIter est colls qui con.isterait
& implanter 1 mason ou min
lieu du terrain, p rce qu'un tel
emplacement ne laisse au jar
din qu'un cadre peripherique 6
tro3t dans laquel ne peut s'ins-
crire aucun cement de dimen
sions raisonnables.
En presence d'un terrain A a-
m6nager et sur lequel in mai-
son a ret implanted dans sa po
asition la plus favorable, la Ise
to des l6&ments qui arnissent
souhaitables et utiles cst la sui
visnte :
Partie decorative avec ar-
bros. arbustes et mass fs de
flours, plates-bandes, bordures.
tiches de couleuos.

ERRATA
Dans cAu Compte-Gouttesa
de Raymond PHILOCTETE
(mardi 7 avril 1970), lire trois
texts (3) au lieu d'un seul.
La confusion est due A l'omis
sion des astdrisques.
Le premier texte s'achlve
interrogation suivante :
cQui donc nous edifiera la-
dessus?*
Le premier text s'achsve
sur l'interrogation suivante:
parfum que l'on reserve pour
embaumer les morts


Tearrase o salle de repos anm
brag6e.,,
Ba a1n, jeux pour les enfanms.
Et, sat I'espace dent on dispose
eat suffisant, potagar et verger,
Pour' ce qui eat do I'vicrs de la
mason et des voices ie circular
tion, c'est avant tout la smnipli
citP qu'il _jfudra rcchercher. 11
eat recommandablet cet teffet,
d'adopter le plus pratique et le
plus simple df' itinber ire., I'al
16e rectiligne.
Dans tous les cas, le gaiage
dolt Etre ad'acces facile, eat A pro
zimit. de I'habitation. 11 est a-
gr6able, loraqu'il pleut, de so
troqVer rapidement A l'abri sans
avoir A traverser tout le jar-
din.
Le potager, s'il y en a un, de
vrait s'implanter dans le coin
le plus discret. C'est l'6viden-
as mame qua la couleur d'un
massif de roses est prefdrable
A l'aspect d'une bande de lai

De minme, le verger ne constl
tue pas non plus un element oP
coratif do premier plan. Aussi
so cantonnera-t-il aux limits
du terrain, formant icran ct
transition avec les propria',ts %oi
sines. Un verger pout, ndamoins
fournir une toile de fond mxcep
tionnelle au d&cor.
La position do 'aire de jeux
r6servie aux enfatets dependra
de certain facteurs qui contri
bueront A fixer son emplace
ment. Parmi eu., l'aspect nue
lui donnera sa ratisation, et le
souci do la surveillance tdes on
fants peuvent interven'r.
Mais il est certain qu'on r'hi
sitera pas A adjoindre ou mmeoc
A incorporer h la parties decora
tive une surface engazonner des
tKn6e A des bats sportifs.
N D L, R.- I.es renseigne
ments contenus dans cet article
nous ont tt6 fournis aimable
ment par les dirigeants de la
maison DARBOUCO.


m ddiac I[


En Vente au Magasin
de Fouad A. Mourra
et au ((Continental,,



B .hMi.I~


AUTO

vous prusente la voitu


LE COIN DU JARDINIE '


Au ler Congris
International de
Cosm6teloele
(MARDI JOURNEE DE )DE
MONTRATIONS PRATIQUES
(LOCAL : CASINO CITE
DE IWETABLISSEMENT)
Les travifax ont 6t6 de plus
en plus fructueux, les manne-
quins ont d6fili A la satisfac
tion de tous.
Mmine Germaine Pierre-Louis,
Organisatrice du Congrfs, pre6-
senta les mannequins d e s
Esthfticlennes AmbricainOs et
Haitiennes : Mme Judith Bi-
joux GisAle Cost Moni-
que Hyppolite Yona Michel
Mie Th6rese Dumervil Char
lotin et Eliphete Mithel etc...
pour Haiti.
Des Stands months par des
Maisons de Commerce ont etW
une feorie pour les yeux : Mr.
Andr6 Dimanche (quelques pie
ces de sculptures sur bois) I'A-
beille S. A. productss Clairol) Ma
dame et Mademoiselle (pro-
duits Landcaster) l'Institut
Cos Corm Art (produite
Claude Jolly de Paris) et des
photos de chaque promotion
des diplimdes en Cosm6tologie
de 1964 A 1970. Boulangerie
St. Marc duits Breck) Maison DON
MOHR (Produits APEX) etc.
Compliments aux Esth6ticien
nes et aux 'Commercants qui
ont r4pondu A l'appel de Mme
Germaine B. Pierre Louis en
vue d'un plus grand rayonna-
nment de la Cosmetologie en
Haiti.
Maryse Rend, une Ass'stante.


Voiture a vendre
Chevelle Malibu 1967 au meil
leur offrant, cash, droits de doua
ne A payer. A voir i la Lega-
tion de Pologne. Offre sons
tlis cachet A d6poser i la dite
Legation ou A l-i bite postal
532


Aux Ondes Sonores
( Ime GEORGETTE DUPLESSY)
41 Ru Macajoux, (Rue du Perpetuel Secours
et de la Fontaine Mme Colo)
INGENIEURS
TECHNICIANS
HOBBYISTS
EXPERIMENTATEURS
POUR VOS PIECES VOYEZ LA MAISON
AUX ONDES SONORES
Un bon conseil peut eviter beaucoup
de d6penses et de temps perdus
TECHNIQUE, EXPERIENCE, PROGRESS :
NOTRE STOCK LE PLUS IMPORTANT.
0


L'Affaire KeMnedy
(Suite) -


Mort de Me
Gabriel Laflear
Nous annoncons avec Infinl-i
ment de pine la triste nouvelle,
du decea de MaiLite Gabriel Lal
fleur survenu le 7 Avril i l'H6A
pital du Canap4 Vert.
En cette douloureuse f Ireavee
Pax Villa et Le Nouvelliste pri
sentent leurs sincere .condoblan
ces a son fr'reo M. Lfther D6-
graff, M.ne et family, A Mine
Chevry Pierre, Mlles Emilie.
Luce ettRen5e F61ix, M. et Mme
Garcia FAlix, A Regina et Eliza
beth Pasquier, A M. Lunds St-
Louis actuellement aux USA;
Mme Luc6us Bontemps et son
fils Andro, I ses confreres et
amis Me Pierre Liautaud, Me
Pierre Baptiste, a Mme Claris-
se Coicou Cantave, et A tous
les autres parents et allies af-
fectds par ce ducil.
Les fundrailles do lie G!abriel
Lafleur seront cnntce lie jeu-'
di 9 Avrii domainn) a 4 h p.m.
en l'Eglise du SacrA Coeur de;
Turgeau. Le convoi partira do'
sla Facultd de Droit oil la d6-
pouille morte.le era expose 'f
tds 2 heures


Au (Foyer Simone I
Ovide Duvalier,,
Lundi soir, une interessante
stance Aducative a rcuni, A l'au
ditorium du eFoyer SIMONE
OVIDE DUVALIEHR, les jeu-
nes pensionnaires de l'Etablis-
senient autour de leur Direc-
trice, Mme Leflet Auguste, et,
de membres du Personnel.
Offert par la Section Audio-
visuelle de la Fondation Pedo-
dontique, le programme qui
comportait une instructive allo,
cution sue l'HygieneoDentaire'
et la projection de bandes cin
matographiques approprices, rcle
turait les operations annuelles
d'assistance r6alisdes par l'E-.
quipe du Dr Dorca LEROY-SI
MEON, au b6nefice des pupil
les du

mocrate actuellement disempa.
r. OCt atout s'6tait trm' forte
ment diprkci au premium et
dana lea semaines qui out suo
vi le stupid accident. L'attitu
do de Ted Kennedy n'a fait
qu'aggraver lea chooses. 11 no
seat present a la police que.
neuf heures apres que sa voitu
re eut plong6 de la league de
Chappaquiddick et quo Mary Jo
Kopechne, ex-Secr6taire de son
fr6re, le S6enateur Robert Ken-
nedy, y eut peri. II a fait une
confession t616vis6e deplorable
sans combler pour autant lea la
cunes de sa version de l'acci
dent, au contraire. C'est a.nsi
qu'on on est arrive au mois do
Septembre oi une instruction ju
diciaire devait etre tenue en pu
blcm par le Juge James Boyle.'
L'dmotion otait tellement gran
de qu'une vi6rtable super-pro
hduson radio-t;Alpvis6s se propa
rait autour et dans le Tribunal
d'Edgartown. Les avocats de
LTed K nedy ont vu dans cette
formidable publimcite non pas
una enquete ou instruction judi
eiaire maid un sensationneol pro
. cea 1 '6ehelle mondiale falt
par la press et le petit ccran


LA CAGE AUX
(Suite)-
simple et trop_ humble pour etre
dfiment constidree. Et gare ai
hommee honnete et just qui
s'avisera.it de iaire encore tin-
ter les pieces, d'6prouver le cuir
et de gofiter le beurre Gare
au tkmiraire qui met en doute
les vertus des onguents des char
latans ou la science des ma-
nieurs de seringue !
Le faux monnayeur exhibe
aujourd'hui ses diplimes et es-
tampille ses products 5sous ga-
rantie du gouvernementa. 11 est
roi, et l'Ecole est devenue son
serviteur qui fait timer faux
morale et histoire, sciences et
calcul, art et littlrature. Le toe
se substitute partout au franc -
metal. La former tue l'esprit, et
sla mcanique la vie. Et a.ppa-
raissent alors come de dange-
reux iconoclastes ls honmmes de
bon sens qui voudraient redon-
ner course a la pensde profonde,
nourrie de bonne seve ancestra-
le, et enseigner aux enfants A
gratter le vernis pour d6mas-
quer lea faux monnayeurs de
l'esprit.
Dans un monde qui impose
ses pratiques d'ersatz et de con
trefsgon, saurons-nous tre as-
sez logiquement humans pour
redonner leur primaute a ces ac
tes fonctionnels que la scolasti-
que as compliquds et ddvaluds, et
qui s'appellent : sentir-, crer,
comprendre, so socialiser, vivre
et aimer ?
Cl1estin FREINET.


LA 16re COMMUNI N

UN NOUVEAU DEPARTMENT S'ANNONCE
Un nouveau D6partement sera bient6t ouvert AU MONDE CHIC
le magasin up to date ne se

a la Banque Commerciale d'Haiti sn rcurelr..rti ps

Chaque enfant aura sa tirelire et son livret d'Epargne. qu: bati pote linen, opal,
Les dix premiers inscrits recevront une faveur sp6ciale. Su is, cr pe georgette, toile
Suivez les prochaines announces de la do fil, dcran, tergaet.
de fil, dacron, tergal etc.
BANQUE POUR ENFANTS Chaussettes, demi has, cou-
ronnes, tulle, gants, mou-
Le nouveau Departement de choirs tements.
chairs t sous vatements.
LA BANQUE COMMERCIAL D'HAITI Futures maman.,
______________AU MONDE CHIC
-- b- ~~33"~ ~C3 3A A bien pe.serh voua plaire
6galement, en vous pr6sen-
tant les trousseaux de vos
)RAMA S. A. RUE DU PEOPLE BEBES

ire RAMBLER de la AMERICAN MOTORS Rue du Magasin d lEtat
89 -
,-- -,- .. --, % -. -_ z


HEMLOQCK -'d porte


Choc Publiciti


Remerciements
Vve Dolbrise Saint Jean, noe
Charlotte Aarons Mme Joset-
te Erie nte Saint Jean et en
fants, M et Madame Max D.
Saint Jean et infants, Docteurs
Andr6 Rigaud et Madame nae
Marie Claude Saint Jean et
enfants, Dr. James E.W. Cros-
se et Madame nie Yanick St.
Jean et enfants, Vve Ren- Phi
lantrope, nte Eurcnia Aarons
Mme Maria Aarons, M Hector
Aarons, M& Mme William Wolt
man, madame nee Rose Aarons
et tous les autres parents et al
lies prient lee Pompes Funi-
bres Paret Pierre Louis, les
les Stations de Radiodiffusion
tRadio Haiti et Radio M6tro-
poles les Quotidiens vellistee et oLe Nouveau Mon
de, La Direction et les Em-
ployes de la Pan American
World Airways Inc, le Choeur
d'Hommes du Sacr4 Coeur
I'U. C. P. 0., le Vice Pr6sident
et les Membres de la Caisse
populaire du Sacri Coeur et
tous les amie qui leur ont pro-
gui des marques de sympa.
thie A l'occasion du decps de
leur regrettA Dolbrise Saint-
Jean. M
Survenu lk 11 Mars 6eoul
A Baltimore Maryland, d'accep
ter leur sincbres Remercie-
ments.. _11


Les Savants vont-ils enfin comprendre
(suite)


A leuar client. Ils ont obtenau de
la, Cour Supreme I'annulation
de limstruction en public.
C'est ainsi qu'en Janvier der
nier Ih Juge Boyle a-menk unu
instruction judiciaire A hu.s
clos. Rin n'en a transpire. Le
compte-rendu a Wti enferm6
dans un coffre-fort avec inter
dietion a quiconque de le consul-
ter, au Parquet, au Procureur
de District et aux avocats des
int6ress6s. Co dossier ne peut
tre rouvert que si une inculpa-
tion formielle pout tre r.rosen
t6e. La timide tentative du
Grand Jury du Comt6 de Du-
kes, don't les pouvoirs d'investi
nation 6taient tras limits, n'a
avaient pratiquement aucunc-
nuance de trouver des, 616ments
tangibles pour inculper quicon
que. Le secret rest done eentier.
Entre-temps l'6motion a basis
s6.Ted Kennedy lui-afnme petit
a petit, s'est ressaisi. Le .lmps -
et leas Pvnements nouveaux pro
duisent leur effect. L'Affa.re,,
sans 6tre etouffie, dans le sens
prirogatif du mot, pent etre es
tompd@ pour, finalemdnt itotn
baer dans l'oubli


INSTANTANES
(Suite)
de New York. C'est leur deuxib-
me voyage en Haiti ii ont eto
regus a I'aeroport Far ilessieurs
Sandy Turnbull ct laat Ga1-
lard. Les Andeisoui pasaerohL
trois Jours A la Misliun Baptis
te de Fermathe.

Colette Desilets, une Cana-
dienne qui aime notre pays et
qui y reside depuls huit ans,
est pa.rtie pour le Canada hier
matin. Depuis son arrivee ici,
Colette se devoue a Ia n'aroisse
du SacrP Coeur, aux Cayes. El
IP est membre d'un Institut se
culler, Les Oblatesa.. Colette
Desilets va jouir d'uli repos
lien merite. Elle nous review
dra peut etre au mois de sep-
tembre. ade me plais aix Ca-
ves, come je me plais A Port
au-Prince. Je connais tout let
monae et tout le lonn ;( nEco,-
nait. Je suis come cheiz nioi.))
C'est ce que nous a dicla'-6 Co
lette. Elle a tW salute i -'arou
port par Louise Lavoie, s.ee-taoi
re de Monseigneur Cousineau
au Cap-Haitien, Suzanne Robi-
chaud, bras droit des Oblates a
Port-au-Peince, Fl-viL Fartune,
et Soeur Pa.ule du aSecretarial
School* de Christ-Ros.
Mademoiselle Jnsette Segur,'
fille de Madame Germaine Ca-
meau S6gur, est parties pour le
Canada. Jo.sette est se-crdtaire
diplmede et elle est allee travail
ler h Montrial. Noa ijral souhai
tons du success a i'ap -nger


la lel de cette anigme se trouve
aux -abords d'un accident de
terrain lunaire appeal cratere
du cone. Ce cone, trbs spectacuo
laire d'aspect, 'se dressed A l'Est
de' l'aire d'alunissage dAu cLemz
de Lovell et Haise. Les deux
homes tenteront d'escalader
1'un des versants de ce cratere
mais l'entreprise s'annonce p6-
rilleuse. I I
La bouche du crat6re s'ouvre
en effet A une centaines de me
tres, d'altitude par rapport au
plateau et -lea deux explora-
teurs commenceront leur ascen
sion. On ignore, bien stir, la'dO
nivellation exacte mais on sait
que les dots du cone sont abru-
tes seront malais6es a escala-
der pour Lovell et Haise, -en-
fonce dans leurs volumineux
scaphandres.
S'ilo parvienennt au som-
nmet, ils se pencheront sur le gouf
fre du cratere et scruteront son
interieur. Au bord de cette fe-
nItre sur les entrailles de
la lune, ils collecteront ce qu'ils
pourront de debris d.ivers. Se-
lon Lovell les abords du crate
re sont jonch6s de blocs de pier
re de la aille d'une voiture.
\ Lors de sa formation, le era
t're du c6ne aurait projete a
plusieurs kiloaittres alentour
la masse jaillie de ses trefonds,
d'une profondeur allant peut-6
tre jusqu'h 300 kilometres.
Du faith du craf6re, Lovell et
son compagnon Haise photogra
phieront Ogalement la cMer des
pluiess, au Nord. Cette vaste
mer pourrait avoir At6 formal e
par 1'impact et gigantesque m6
t6orite.
Les savants attesldent avec
intdrit, d'autre part ce qu'il-
adviendra des instruments po-
ses sur la Lune lors des secous
ses qu'ils y provoquerort arti-
ficiellement. La plus grande se
ra produite par 1'impact du troi
sieme 6tage de la fuse Satur-
ne qui, dirig6 vers la Lune,
icrasera avec uteo force d'au
moins une dizaine de tonnes
de T.N.T.
Ce tremblement de lune ce
sont %s sisniographea abandon
nes par les hommes YApollo -
12 qui l'enregistreront. Plus
tard, lorsque Lovell et Haise au
ront rejoint la capsule de com-
mandement, le Lem dsor-
mais bon pour le realut, sera
precipit6 sur la Lune, qu'il e-
crasera avec la force d'une
tonne do T.N.T.
A l'epoque d'Apollo-12, la se
cousse provoqug e par cet im-
pact avaitl produit des vibra
tions qui durtrent 55 minutes,
soit dix fois plus de temps que
si l'impact avait eu pour cible
la Terre. Certain savants ena
ont conclu, et ils y croient jus-
qu'A preuve du contraire, que
l'interieur do la Lune est, si-
non creux, du moins fragments
La lune ressemblait iA un gro
lot.

APOLLO 13 PARTIIAt
A L'HEtURE PREVU/E
CAP KENNEDY, (AF'P r
Avee prts de douze licurca
d'avance sur cc qui ,vait -ta-


AU CAPITOL

DU JEUDI 9 AU SAMEDI 11 AVRIL
A 6 Hres. et 8 Hres. 30

UN GRAND WESTERN





































Tireur d'llite, eombattant de la derniere chan
ce, cet homme farouche qui lutte, aime, mais
n'hisite jamais tuer quand it le faut, c'st
CHUKA, le redoutable. t
....x. ..... ....


. .' '-... --


pr6vu lund* soir, la N A S A a
pu anhoncer, mardi en fin.d'a-
pris-midi qu'Apollo L partira
a l'heure ditq, samedi, A 14.hl3
(19 h 13 Gait) A destination do
la formation Fra Mauro suI la
face visible de la lune.
Cette nouvelle a 6t6 donnee
officiellement au Cap Kennedy
apres que lea rdsultat. des ana
lyses des pr6levemesis sanguisr.
effectu6s sur les trois i4stronat
tes eurent montre quie Jame '
Lovell Timmay Mattingly et
Fred Haise, avaient one nmniU
nit6 suffisante, .smon satislat
sante A a roseole 11 laquell ilts
ont Wt6 exposes aprea 'ctre an
train dimanche en 0 omp.lanmOi
Charles Dukz, l'un de.s nane.
bres de l'equipage saIpplaiit,
qui a contract cettv iarlal;.a b3
nigne.
Par la mome acatrL,.t
N A SA a dEmenti ha lirulls
de menace de greve dcis ii
ployds de 2 stations de ea ntrs-
le en vol des Missiona l.unai
res Amnracainos, stations i osal
loes sur le territoire Austra
lien. Cette, menarce, s ello s'I
tait concr6tisoe aurait risau6,
en effect, d'entrain-r ia soi tour
l'ajournEment dcApolIo ]:. ear
elles sont absolument nocess,.-
res pour suivre la praogressios
du train spatial tant seir so
trajet de la terre ;i la lune et
retour que pour les activlit6
ds astronauts si:r nla lne
Selon le Dr. Charles Berry,
responsible, de la sanat des nstro
nautes,' qui a faith ltudier &
Houston Ils pril6vcements san
gumts pratiquos lundi sur les as
tronautes, .aprrs que 1'on Be fut
rendu-compte qu'ils av.lent 4te
,,xosa s :i la I ,-osbolj. e0 qiii ont
6t6 compares a des preleve
mental analogues faits il y a 25
jours, James Lovell prisen t
une imminunite sufflsante a la
roseole tandis que ses deux ca
marades en ont une qualifi.e of
ficiellement de satisfaisante.
Toutefois, le Dr. Charles
Berry a ajout gque -i les syMp
tlmes de la ros6ole devaient se
d6clarer, ils le feraiont dans
leas 24 ou 28 heures i venrr at
qu'en consequonce ii riservait
encore son diigrosti' jrsqn'a
jeudi Mais il s'ca. r f l re la
tiveniment optim' '.-e.
Aussi la N .\ S A a-t-elle pu
annoncer qu le? pra comnpte ih
rebours .-a ao u'suivr:ait co rmose
privu et qi: ie liancenient au
rait lieu a 1'heure dite, same
di 14 h 13 (19 h 13i Gmt) s
rien d'impr6vu d'iei IA n'inter
vient A nouveau poun- giner c p
operations.
La N A S A n'a tcut( fis
pas nie qu'il y ait ui cont'ht
dans les stations dl contrtle
en vol de Tidbinbilla et Honey
suckle Creek (Australi,). I.ets
employs entendeilt manifstcr
e-ontre le renvoi pour raison d'-
conomlae de 36 de leurs ciaa ,r:a
des. Ma's ,le, off;rciels dc I'A
goenc Sptt; al'a Aa-6ricainc oa!'
affirm qu'ils n'ava',!ent pas a!
teondu parlor ad'un alarayai
usjuu'h prc'i-.-w, pricisannst,,tI
tefois qued ( s nga c'i-'t a1
airit en ci a trcluea t osre npl
yfs lireoni Ia s'6tai, nt'dl i, %11
offrir de nouveaux pastes.


A votre Service Chaque Semaine DEMOTSTRATION
Le Jeudi A 2 H. A 6 IHI. P.M. A EXPRESS MARKErT tons les j.rS S-r red9ez-VOS
.. .. ._ ------ r-.' ,- svrT/ tons les Jouis sur rendez-vous
Le Vendredi a 2 H. A 6 H. P.M. A EXPRESS MARKET A CASA POMPADOUR

uLa Beaut na a'improvise pu HELENA RUBINSTEIN la crie "
anno nn eWaWJlmtlJ|p.H.mamwnfn..Bann


1


S LE NOUVELLJBTEs


:j




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs