Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06708
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: April 1, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06708
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



OTfbiEN

LE PLUS Aw7NEN D'IAIrTI
PDONI EN 1696

Drectee, et ORdocteur en Chef :
LUCIEN MONTHS

Adminmsfrftur : IS! MAX CHA/UVi T


E MBRS DE L'ASSOOIATION NTERAMlRIOAINE DE PREBSE


OIT


BITE POSTAL : 1316
I i ~[I I I


No 28.049 7 N e A MFRCREDI ler AVRIL 1910

01 '7"


CHRONIQUE DE MONTREAl


Politique,



et pul

(OU PIERRE

par Charles Fe

DEVINETTE : Quelle dil'fe-
Srence y a-t-il entire un honnic
politique du Continent Nord -
Am6ricain et un acteur
RESPONSE : Aucune.
Le ledteur, au pren.ier abord,
va accuser l'auteur do la prdsen
te chronique d'avoir la vue cour
te et ajoutera :
Vous parlez d'un cas par-
tirulier. Evidemment, Monsieur
Reagan, Gouverneur de l'Etat
Amnricain de la Ca.lifornie, est
un acteur et son election 6tait
niormale dans une regiou don't
SIn ville la plus connue s'appelle
Htollywood... Dailleurs, depuis
son election, MIonsiitr P.Rt.gan
ne joue plus plans aucun film...
11 nous suffirao de letorquer:
Mais le Premier Ministre
Federal du Canada, Monsieur
Pierre Elliott Trudeau, qui i
su discerner le goit de- notre
6poque pour le spectacle ct la
publicity, a conpris que les fou
les, qui vous potent au Pouvoir
par leur vote, aiment ce qul
frappe leIai ini:.gination.
Et alors ?
Quand il n tait que simn-
ple Deput6, il a commence par
attirer attention des jtlrnualts
tes sui iui en se renidsLn, 1'6tI,
dan, l'enceinte austere du Par
element d'Ottawa, en LrLs dc
cheraise et chauss6 de dimples
sandales.Les jouritaux ont donc
rapport le fait. Los quotidiens
ont aussi soulign6, recemment,
que, lors de la visit de soni in-
-vitde, 1 actrice --mtricaine Bar-
bIra Streisand, dalos ce mnlnme
Parlement, le Piemier Ministbe
s'est faith rappeler a l'ordre par
I'Opposition pare qu'il regar-
dait trolp souvrn lea gaveries
oi se trouvait la bel.e juffa
femme.
Cc sont doux f,,s it-tlcs.
cVrointen I'ermiettez-
moi d'6taler devont vous le nu-
m6ro de PERSPEL'I I\ ES du
14 fvrier 1970 (It suppleIment
hehldmadaire illustre du SO-
LEIL de Quebec). Qui voyez-
vous sur la phito de la page
tdo couverture ?
Brigitte Bardot souriante,
bottee, coiff6e d'une toque four
rie ct en manteau de leopard.
-Vous manquez d'raprit d'ob
servation. Quel est 1'homme qui,
a ctet de Brigitte est tete nue
dans le froid et utilise un sou
rire lIonih pour montrer des
dents qui pourraient etre cellos
d'un acteur stir de sa rdputa-
tion de Don Juan ?
Ma parole 'Mais c'est
Pierre Elliott Trudeau qu, lora
tie ses r6centes vacanccs dans
les Alpes Francaiscs, a rencon
Ird BrigitL' Btrol conime par
hauard .dans une rue de la Sta
iun dl'Hivers 2t pn photograph
qui s'y trouvait, come nar ha-
sard, a fix6 lear mnage, pour
lea magazines e!t quotidiena tou
Monde EnrHer.
Vo u: exagre milieu ..
Aux pages du milieu dr


spectacle



blicit6

ET BRIGITTE)

rnand Pressoir

ce numdru de PEKSPECTI-
VES, nous retrluuootot trois phu
tos ldu brilliant Pierre, qui d'6-
Stail rendu .S celt d station de-
sports o'hivel oour assisted,
commnie beaucoup d'antres re-
brites la premiere du film a-
mericain Bob and Carol and
Ted and Alice. Les photos nous
montrent done le Premier Minis
tre, cute fois en chlandnil. en"
coiopagnie de la vedette ilu
film, Natalie Wood, du maria de
celle-ci, le producteur Riichardl
Gregion, cl de 'ecrivain fran-
cal a Ia In iode, Henri Charribre.
ilus connu sous la sotis de P.i-
,ill.n, qa'il portait dlqla avan-.
de sechapper du toage idt Ca-
yeanse.
xxx
LI Maire de News York, Ml.on
sieur Lindsay, i'est pas acteur
de profession, n.al, ess devenu.
dlepuis son premier mandate, ac-
teur de tO16vision. El cl'cet.
(Suite page 4, col. 6)


SL'tat de sante du
Dr Clovis Kernizan
Nous 6tant enquis de 1'otat
de sant de notre grand ami
le Dr. Clovis Kernizan nous
avons appkit quo malheaureu-
sement, bien qu'ayant laissd
le 'Canapt Vert oi il avait e6t
internO d'urgence pendant une
vingtaine de ours, notre ami
est toujours alit6 et dolt su-
bir pluosieurs examens afin de
d6celer le mal don't il souffre.
Nous sommes confiants qu'a-
vec les soins eclairds que lui
prodigue le grand Cardiologue
haitien, le Dr. Alix 'Thsard,
nous aurons bientlt de meil-
leures nouvelles it transmettre
aux sinambreux asnis du Dr.
Kernizan" qut, outre leur adhni
ration pour son Savoir v6nbrent
en lui les plus nobles qualit6s
de i'Haitien. A u-oeuie t sa '
charxtante et ddvouee spouse.
nous adressons nos voeux
les plus amicaux.


Observez la flne,

ce soir
Bella Clerfnt (AD'I)A)
Pour la premiere fois, des si
gnaux edmis de la lite pourronti
ditre periis sior terre. Cette nout
velle sensationnelle a ete annoni
ree ce martin par I'Obserlatoire
de Bella-Clerfont. Ces sigiau.r
seroint d eis grdce su i.i ldio-
nitrels a ucldaires rccm sitncnt
nil ce soir, a sr 17 mineut. Celle
t mnouvelle a, did oatene ecreee


eeonrdes, hwreaisos qui n'ot pasu
ole ds foioes pa r leg sientis les
R de Bella-Clerfuti. Ces sigoulix




font croiseilleno de porter des lu
ettes teintdes pour sauivre cet-
te dmindion de signaux, la. pre-
imfirce dau l'bijitoire de l'Huma
abnle.


Le 64eme Anniversaire du


< Matin >>


Le ler. Avril est une grande
date pour la press :'stimnne II
ramcne l'anniversaire du grand
quotidien de la rue Ambrico ne
aIm- Matins.
Ce journal qt, a tocujours 6
t au service des int6rdts sup6
rieurs de la patlrie, a toujours dO
fendu avec ardeur et conviction
l-s grandcs causes nationales.
Autour de l'Am:ral, le regrett6
fClment Magloire, de grands
noms des Lettres Haitiennes et
de jeunes talents ont, d&s le dd
but, mis aLe Matins au pre
mier rang. II a su maintcn ci sa
place de choix et son rayon
nement. Les equipes oui se sont
stiece6des au jours tenir tres haut le flan
'beau et, dans le respect des ita
ditions, maintenir le prestige du
quotidian. Notre confrere Franck
A. Magloire a assure la relive
et a t ne des p4riodes de templn e
a men6 le navire h bon port.
Notre ami Dumayric Charlier.
Directeur a. i assure avec unt
d6vouemcnt, une ardeur au tra
vail adm'rables la lourdc tL-

Le Jour de ila Saute
La Secr6talreoe d'Etat de la
Sant6 Publique et de la Popula
tlon prend dos dispositions pour
aue le 7 Avril prochain, Jour
Meondial de la Sant, soit corn
msmor par des manifestations
appr6pri6es.
L thbme choisi par l'Organi
station Mondiale de la Santb est
le suivant :
ePour auvo r do.s Vi\ Drisa
ter le Cancer i Tempes


che d'accroit:'e le ra onnement
du aMatins. On constate cot e-
lan nouveau qui st donned au *
grand quotidien qu'idmihiisre
aussi avec cette s6ret6 que don -
ne l'exp6rience notre anti Mi
chel Glbcrt.
Le Nouvell ste est hereuae:
de saluer ce novel anniversai
re dfi cMatin, de partlciper it
1a jce bien 16gitime lde ses can
frIres de la Rue AMnTicaa n et
liur adresse avec ses 1loeita-
tions, ses.voeuX de succhs crois-
sant.

Retour de Mine
Germaine
Pierre-Louis
Mme Germaine B. Pierre-
Louis est rentrde hier aprds-
midi par la Traiscaribean, e-
nant de New York. Elle eat ac
compagnde de ses deux fils:
Lionel et Gdraril Jr. qui sont
venus sp6cialement pour assis-
ter au Premier Congrbs Inter-
national de Cosnitologie (lui
se tiendra a Port-au-Prince, a
part'r du 5 Avril prochain
au local de la Croix-Rouge.
Lionel faith le Colldge et a tu
di6 la photographic S New-
York Institute of Photography-
G6rard ach6ve son High
School.
Nos mavons revu avec plai-
sir Mime P(erre Louis qui
se d svoue beaucoup pour la
pleine russiBte du Congrbs au-
quel elle invite sea colleagues '
sea Oldves et tous ceux qui s'y
intressent.


La Francophonie est entire Les principaux points de


dans les faits I'Enqu&te Socio-


AVEC L'AGENCE DE COOPERATION
CULTURELLE ET TECHNIQUE


La un simple project. Depuis veu-
dredi elle existed en tant qiue
groupement organism. Vingt-six
dlelrgations r6unie a S Niamey
ont signed son acted de naissan-
ce et ddcidd son destiny, an
moins pour lea prochaines an-
n6es.
11 aura fallu six ans de con-
certation pour que, de l'ide au
Sprojet dfinitif un rassemble-
nient des Paorlant Franqais
entire dans les faits. C'est'
dire que rien n'a ddcourage sea
rerdaturs et sea partisans. Cet-
te pers6vrance a 6t1 en elle i mne
me un acte de foi. En renfor.
anot la cohesion et la solidarity
1'tre nations appartenant A unSo
mn'me communaut6 linguisti-
que et culturele lIa t Franco-
phonic. jouera un role utile
dans harmonisationn des affai
re. internationales.
L'idoe d'un tri rassembemient
de solidartd I a t lance en
19164 par le resident Leopold
Seinghor (SInegal) et reprise
en 1965, par le Pr6sident Ha
bib Bourguiba. Son ccommis-vo-
yageur a et ddepuoi le Prdsi-
dent Diori Hamani (Niger) qui
n multipli6 les d6marches.
En Fdvrier 1969, j l'occasion
d'une conference des Ministres
de 1'Education francophones te
nue elle 'meme S Niamey, les
decident la creation (Fune agen
ie, de c4op6ration cjlturelle itul
tilat-rale.

daLa Francophonie* avail
dit alors M. Jacques Trorial,
secrdraire d'dtat i education
national devient une fraterni
td d'action.s T
'Depoia t'ann6e dernibre, un
Seeretariiat provisoire de l'Agen
ce, diriog par le journaliste ca
nadien flean Marc Ldger, a
maintenho le contact entire fran
cophones, C'est lui qui a orga
nis6 la conference constitutive
de la I Francapenoniaet.
Le d sir de pleine participa-

L'interessante
etude du Dr
J. A. Jolicoeur
Nous avons dans note 6di-
tion du mercreda 25 Mars (. cuu
16 publiO un-e intressante ck-
.Je sou. la rubrique cCoin de 1.
recherche sciJentiflque Elk 6aitL
irtimtl:-r ReFndeme'l nt de d".s ta
ri6tds de tomato, a Grand Pre
(D6partEment du Nord).
Cette 6tude est du brilliant a
gronome Dr. J. A. JOLICOELR
Do nombreux lecteurs nous oit
pro6 d'adresser loios fblicita
lions au Dr J. A. Jolicoeur.


SEconomique


du uvermnt du Qubec ome nous l'avions annaon
'dula raneophonie ent d'ppui que c6 dans nos articles pr6c6dents.
Ia francophonie et lappuil que 'lEnqu@te 'Socio Economique
-la France a donn6 a gcette inen i dbe lundi n pr tioh SuA
tion ont et6i a originre d'ue n vril n orera sur leg piincipaux
crie qo a faillioeemproaettotra points sulvanti i Logemen. 'P
le puec6s.de la ofir-ence. 1 laton, Budtgi: fmir l .-Agri
Le gouvernement fiddral cana culture. Elevage. L'Instilt ali
dien Pest oppose, en effect A la ienu de Statistique en itait urC
signature de la charge de o'asso i Secritariat Ex6cutif du oionri
elation pour tout gouvernemennt.' National do Coordination SOi-
non souverain, aussi large que tistique a pr6par6 un question
soit s tos nonmaie administra- nare qui, *bien utilis6 est ip
live. I pel 6A apporter la Jlunire- la
n onnaissane'.sUr les pooiibtlitds
TUn cobprmsa0pe d sole 6to1t ft les pbatenatialits de naotire mat
ve en duernirehieure. Accord rtel human et die notr Commi
est tait pour admettce l"tout 1 natd.
gouverne'ment'participant, aux
istitulioan saux activities et au0x s A- LOGEMENT. L'ude du
programmers dc I agwt- sous rn loen ement envisage l'inmentair
sefve d. I'appr.bation de l'Etat Ia aualificatif e ; quantitatif de
Ml-inbre ddnt relve le territoi;re l'habitat dans lea midieux consa
ma1r leqpel eIa gouernement par- ', dris : nombre de pidoea d'habi
tlirpant concern exere sa.n au i-atlon. d'apoartements. tires do
or~t,':L propridtd, do g6rence. de loca-
T tion. d'affe-mage, valour ,.1
T o u t o b s t a c le d 6 s o r m a i6 l ev 6 c ? i d e s h a t in s ,.t o
la conference s'est achev6 dans yrln -
le ddlq.is prdvus par la signatu .- POPULATION. L'n-
re d'une charie qui faith deo la bufte porte sur lI m6narze u
aFrancophonic.s une ralit6 bien en. tit6 familiale liabitar, sous
vivante. un mom toit. Elle .eniid enriP


gistrer les lions de pareUnt,

avec le Chef de Mnnage, ie scxe.
l'Ace, lPotas atrlini.nii ,I1 rlis ner
onnaes, kour6 dJegr: 'i-'edua
tion scolaire, leurs statudt. era
noiques.' leurs activities prin-
cipales et les revenues oui on d6
coulent r
C- BUDGET FAMILIAL
Toujours dans le cadre du mals.
go, les enquete.urs6tudient la na
turo des biens mat6riels meu-
sles, inimeubes, les daneneas
pour l'entretien du foyer, 1'edu
cation. des enfants 'pour l'almen
tatlon, l'hygidne prive, lds soils
m6dicaux, les frais de cultiva
tion des champs ou de foncticn
noment d'entreprises.. de minlI
riel utilis6 : semences, inse, 'ici
nes, outils, irrigation, ia'n miso:m
des. engrais, carburanto m'ct]r-t
ies, outils, irrigation mtiin )d'ou
vrre etc.
D- AGRICULTURE. In
ventaire des iroduits agricoles
spdciliques tels que btaiils.
oeufs, lait, beurre. peaux;
mit.[, poisons etcales surf.-(it
de terres utilis6es A des fins agri
cooes en les ocalikant 5)r
(Suite page 4, cal. 5)


HAITI JAMAIQUE (4- 0)

IL FlAUT CIOIRj EN CETTE EQUIFE HAITIENNE !


Devant environ 25.i00. per-
sonnes dont M. Jean Cluinme Du
valier, n is colieers ons iimit
leurs ain6, en disposal i( 1i'all
jamaica-in par le score isns ap-
pel de 4-0.
Peu imps-te la .t,,nltart est
la loi du football model i; il y
cut certain nostalgiques de I'd
pI)ti rolnantique llur fir-
mer queo '6mtuipe scolairct io sail

nos iompatriotLes out up6rt au-
dessous dc leasiis ir v-aur !..btuLl-
lhilnt, nia.is iL omIt travai]lh
Ico s :IF, .nit sont stu ,''ill--
meaucoup et ma res6tie -I buts
qui ll'tLaidout lit sloodeslamlciit
.ans en encaisser -nsoutl maI-'
gre ia isl. Jinsriu tcrritoriale
(sans L-an..I danger. il .-t-t rai
de l'adversaire. 5" i
S'appuyantf suttr un tdfense
athletique, rapid, tres mobile,
le haiticons ont la isO venr 1leot
visitcurs pour porter leurs coi-
tre attaques neurtribros et
1lrutalc; lia se sont cr66s un
nuninimum 'occasions a' t il!- ne
](!s 'I Ia "rate,. C'ost ,l .jecf-


Les 25 ans de banque

de M. Raymond S. Reyes


Aujourd'hui ler. Avril 1970,
Monsieur Raymond Reyes, Direc
teur de la Banqune Royale duI
Canada h 'Port-au-Prince, est
heureux de fAter le 2-Srme anim:
versaire de son entree i lforne
tions dans cette prestigicuse iis
titution.
Cette grande date a ate c6il-
Sbr6e hIler soir sans fanfare, drnis
le cercle des employs. C'est
Monasieur Jean Bernadel, Sous-
Directeur, qui le premier prit
la parole. En un mini speech des
plus enjou6sa, il pr6senta dies
voeux M. Reyes, et, ne trou-'
vant'pas bien garni le bouquett
offer. il sugg6ra d'y adjoindre
quclques ifleurs orales. C(Lott


proposition- fut bien accueillie
pax Monsieur Reyes qui s'emn
press de se fire livrar: tout
le personnel f6miin dOfila de
vant lui et lui meurtrit les joujs
de baisers.
Puis, suer la demand de Monm
sieur Bernadel, la june doyenp
ne du personnel, Mademoiselle
Denise Castera, porta la iaro
le et bnit ce ler. .Avril 19-i5
qui marque les debuts de Mon
sieur Reyes a la Banque Royale
du Canada : aCe fut un o our
de chance pour nous, soulgna
Mademoisele Casters. car sa
vous n'stiez pas entr6 l' Banm

suite page -I colonne 8


II y nuoe de Sanona sur co ntre de
Jn-Marieg qi fa'asil.aaltn pen la
parti. A-ere-ifoment, nobs 6c-
liers crurent-I la facility et les
visitors d6eontracts, n'ayanlt
rien i perdre, firent mnontrt dc
leur taoel.t noatttit-t,,. 1 par lici
iuLneur d. jcu lluamirtl Buel et
-eur oai't -e.i iCrs Anthony
IIutfgls. Tatis molne 1. ,rcptosen
ta pas ur. grand dob-ger pui'-
iu'Augsste es tN;azict ,ior -
iiaieo t avantageusonents:i ', i-lint
quie fois mqui ie In d'cax erai
1a situl otscca.-i-, s'ieae (;" s(.-
rer, en lOre ni-tenmp, les ja-
miaicams l'obtinrent grace un
lodp.dc- tza-lreB-;i.itl Muraoe
Rost, I&L allht. rot.,' seul ti-
ra rOetLnua.r t .A rt'. Entre-
t.-rps 1' s't Renr, i 'ent r6us
si un second but par Dorsinvil
le I la suite d'uni tLe id Sa-

Lin corner.
Ain si'dc 1 'c i,. l re i-
tembps, lea svisitu-v tvate inI(
nopolis6 \I ballon et s'telaient
laiss6s distance par Ies hai-
ten5 a a l marque. Ce' Ito cu-
patiin rationtnete dui trt ain,
its las durenti S less- grandosmio-
bilitf6ia teur technique en une
tieux avee trois b oueuis ,' ,upfs
en ttiangle et Spiu It .snix re-
lntces prdcis ides e aricres t(ur
tout le capitaine Barret); il-y
cut aussi leur segroupeiment
mnassif-au' milieu dit terrain ott
r6gnaient Dennisor, BRll, Tul-
longe. Mais cet avanitit', nuimn
rique a t milieu (I lterrilt, s'il
compliqua Ic travail tcs deimis
Bayonne et Belony, facility c-c
lui de Nazaire etc d'Auguste qui
n'tcrent le plus StOtilVc,'lt (ti"U
sciul avant sur le dos.
A la reprise, les viaiteurs pri
rent toujours la direlion tde
operations; mats les attaques
haitiennes, ,'lub tranchantes,
conduits le iht, souvcnt iar
Snnon, furent beaucoup pluL'
1lu rrir. l'r .L'um d'ells. fulI
I-..-... 1 .1. 1 I id (.t T m l olu 1


mit hors de combat Barmet,
Clarke, Lawrence avant 1,ili t
quer le troisidme but. Ce ufit i-
lors un festival liaitien du dril
ble, de la feinte, des Iviations/
qu'alinenta magistralen'nt A-
ly Lagueire par s, LouCe de
halle magique. Tout ci.i Jut cn
trecoup6 par un aute-L Iuti(l-dt
Regina qi donai a i dn l-uoua," -it
tie occasion en or ue scor?r itrais
que ce dernier gacha pr eo ct'
te ir-ecipitation. On pensa dtiji
h la fin quand Bayomine (,ti, ill
metres, aprbs avoir drib'ul6 Mc
Kenzie tira puissamment et le
'gardicn Orville Edwards iul cu -
der son 4e 0ioint.
LE JEU DES DEUX
EQUIPES
L'6quipe haitienne ,ufriti
.d'un manque de prtparttion:
Bayonne et Belony qt.- 11'iit ja-
- mais jou ensemble ne ,, com-
plbterent pas. Ceci causa le fail
que notre dquipe fuiL oh'i-l.k, de
(ontre attaquer aloit cqe son
lispositifave ,r Iavants ia pr6-
dipnsait normaieienit a l'mta-

(Suite oage 4 col. 7)


PARIS, (AFP)
Une atmosphere d'attente an
gonsade rbgne sur l'a6rodrome
de Seoul on depuis 24 hres lea
passages vivent cloitrs et
sans ravitailleiment dans l'a
vion que 15 e6tudiants app:rrte
nant ai 'ailh, extrmaste de 1ior
ganisation revolutionnaire Ja
podmaise Zengakuren voulaient
s ous a somenace. d'une t xiloion
dktourner sur Pyong Yang, ca-
pitale de la Cor6e du Nord. La
situation est d'autant plus dra
matiqne que la patience des pi
rates scmble etre a bout. Ils r,
fusent les provisions apportbes
pour les passages At rijct-tent
la proposition qui leur t dtde lai
toe de les laiser gagner Pyoug
Yang ci ceux-c; sont r,,lachds
Ce qu'i'ls veulent c'est que I'a
vion s'envole pour la Caore du
Nord faute do quoi ils front
tout sauter.
Suspense d'Uri autra genre
au Guatemala oa I'Ambassadeur
l'Allemagne Ftdrale, M. Von
Spreti, a b6t enlev6 par des r
volutionnaires des Forces Ar-
m6ebs Rbelles qui veulent,
dana n Jbali de 72 ItrUEs, I'e.


changer contre putsi t ms ptt i ni o
niers pouit.ques. 'uAmbassa
deur qui est cardiaque iisque
de succomber s'il ne di 0posc
pas des m6ddcaments qu'exige
son 6tat.
Tandis qu'au Vietnams du
Sud la situation militat e s
caracter;se6 par une srie d'alt
taques et de bombardments ef
fectu6s par le Vielcong sur tou
ig b'tendun du terr:tni,'e, le
Cambodge vacille sur le board
de la guerre civil.

Cet affrontement tire toute
sa gravity du fait quc les For
res Nord Vietnamiennes s'adjut
geant le premier rOle. Le frircr
du G6n6ral Lon Nol, Chef du
Gouvernement, a 6t6. assassiun6
pres de Koomipong Chain. D(
vant undeavolution alarmante, Ics
- autoritbs, de Pom Penh out a-
dress6 un novel ap)el it
I'U RBS S et I la Grande Bre
tagne, Co-Pr6sidentes de la Con
f6rence de Ganbve pour II rtiac
tnvation de la coonimis ;o intdr
national de contrhie Londrea
pourrait effectu6 prochaine
meant une d6marche aupras de
Mocou qul avalt lalod salt r6


Ponse unomiseui I ie requute oet
ce scn. ttLa France, verra..i
avtc ferveur la reactivation deic
]a Cic. non qu'elle en attended
* une solution A la cruise Cambod
.gienne, mais en esperant des re
sultits b6nef.ques d'une iepe'i
se du dialogue. Aprbs l'entre
tien d'lier entire M. Thamz et
le Charge d'Affaires du Cam
bodge, impression se digage
que les possibilities d'interven
tion de I'ONU sont limit6es et
que la voice d'un recourse au Con
sell de S6curitd, notanmment
poul 1'envo? d'obscrvateurs, se
trouve obstrude par un trbs pro
able vote dcI'U R S .S.
La degradation de la situa
tion dans a pCninsule indochi
noise a incit6 los Chefs Militai
res du Peitagone S prdconiser
un -arrt dans los rctraits de
Troupes Amsricaines du Viet
nam. I1 semble cependant qu-,
le President Nxo n ne se soit
pas rendua leurs arguments
ct qqe le 15 Avril doive etre an
nonce6 un nouveau depart dec
50.000 aoldats.
En. o qai c'.nierne le6 Af.


aires du Proche-Ohient loevne
ment marquant dus derniores
heures est I'accord intervenu
entire les autoritds Libanaises
e la resistance Palestiniennee
pour tenter de mettre fin aux
incidents violent qui ont ensano
glante la Semaine Saintv. Ce
pendant impression est que
rien n'est d6finitijvement r6gl6
et que la crises risque A tout ins
tant de rebondir. Cependant cet
aspect lateral du confl:,t Israelit
Arabe est d6passa en int6rst
par la decision des quatre Amn
bassadeurs de la concertationu
de charger leurs sumIe-ints de
faire le point de.t prog.is r6ali
s6s jusqu'A present (ans le pro
cessus engage il v tiLn n par
le qUiatre Grontdes Puissancos
dans la recherche dEs princpe.s
directeurs d'un rbglem nit. Les
suppl&anti se r6uniront jeudi
prochain et la prochtine r6u
union au niveau *es Ambassa
deurs aura lieu il 15 Avril. Les
ounplhaits commenceront ieudi
la redaction d'un mmo."andum
(Suite page 4, col. 2)


Le Malaise en



Rapublique Dominicaine


LE MALAISE EN REPUBLIC,
QUE DOMINICAINE
-BALAGUER ACCEPTED DE
DEMISIONNE it
SANTO-DQMINGO.--" Le vice
president de la Rpitulique Do
nminicane,' Don Lora, s'est a-
dressa bier la. population, en
soulignant que les portes' is la
conciliation ne sont pas encore
fermtes avcc le Pr6sident Bala
guer. Le vice-pr6sident, qul ap
partient i un aurte parti) que le
part .rformiste, est aussi candi
dat im la pr6sidence.

SANTO-DOMINGO. Dana un
Message, le Prdsident Balaguer
a annonc6r qu' donnera sa dO
mission trente jours avant leao -
lertions, silt le mercredi 16 A
vril prochain, afoi de tenir la ba
lance Ogale entire lea parties et
faciliter la participation gdn6ra
le au1 conaices du 16 Mai do
states e or animations politi-
ques. Lon sait qu'il est candi
.dat h la l 66lection et est pruses-
t6 iar le arIarti lRformiste.
L'ultimatum, fix6 par les d'
tea organizations au Pr6sident
Balaguer pour donner sa dbmis
alan, devaot prendre fin ce jourd
hui le r. Avril. A 7 h a. m.
x*i
TROIS MORTS
PORTO-PLATA.- Lea ds biar
deurs du wharf, auxquels s'6-


taient joints plusieurs centaines
de gens, habitant les quarters
populeux. ont organism hier a
t-ps midi une manifestation i
travers lea rues de cotte cit6,
la 4me ep importance de la s
publique Domtnicaine. Ila pro-
testent centre l'utflation d'en
gi mecaniques pour charer le
sucre A bord des navires, A des
tination de ol'tranger.
Rlnfouls par la police, lea ma
nifestants ont r6ipondu par des
pierres. Lee soldata do 1'armte
ont ouvert hier oir le fen tuant
troals manifetants at blessant
une vinatilne d'autras

Sxxx

LA DOMINICA: D1N
AVIACION
SANTO-DOMINGO.- I .t aeu
le lueur dans ce climate dc mnlai
se, d'agitations et de troubles a
6td donn6e par un bref comnmu
niqu6 de la Commission Amdri-
calne pour l'Aviation Civile (Ci
vil Aeronautic Board) annon-
Cant 'que sa premiere decision i
l'6gard de la Compagnic Domi;i
caine d'Aviatton, allait itre re
slade, en raison de la bonnie vo
lon6 de cette compagnie, des'
soin s apport6s las revision des
apparefls et de l'entrainerment
des pilots.


InstaaMtanis


Hlier nmatin, i'eminlent dentis-
Is americain JAson Lewis a ted
I'ubj.et d'une emouvai.L urani-
fetiftion de ,smpathie a I'A6-
riport Frangois Brovaser. II a
kr6 salui par toute les ftudian
lea en Hygibnd Dentaire de la
Inondation P6dodontique, aux-
uitlles il vient de dispenser des
sours pratiques durauto ls huit
imurs passes en Haiti. Maiie-Io
" Jean, Ginette Henri et Deni-
se Belauriers, trois futures hy-
"i6nistes dentaires, nous ont
dit le plus grand bien uu Dr
tason' Lewis. Quant aux fillet-
les du Foyer Simone- 0. Duva-,
lier qui, pendant deux jqors,
ont requ leas soins empresses du
drvou decntiste pmbricain, elles
s'tltaient faith conduire A l'a6ro-
port par Madame Lefort Augus
tc et Mademoiselle Ginette Bi-
joux, respcctivement directrice
ct secrdtaire du Foyer. Et, ac-
Ompagnodos it la guitare par
'artiite Jean-CIusah G.rouetr.
mit Ti Ga, diretcour nu Centre
tmtislique Poto MiLns, rced on-


Nouvelles de Miami
De notre correspondent

Michelet Jn. Baptiste


UN ONZ II AITIlEN
"; E "ILSUREE,".
A UNE COALITION
Au nuris I'-s de' iitauul, t-
in tqLpc ieg ic jeuies fotballeurs
haitits s'entraine '1)6vreuesc-
iwent ein de de rent(oantrer une
coalition e;lmposde de cubains,
dc ,ttiln-l'iniiuLi' er r mbtsieu-ns
i, ii';emsircains. Lc foot-ball qui
6tait nratiqguirme i- igmiorc a-ux
EtrNlt. U.,s, agme lt aiildeptes
ct d'apl( hs e .( ,la-quzt', 1iI y a


plus tie 1;.000 joueurs dans hI
Coimtt de Dade.

LIE': AGNANT
BENEFICIERA
D'lN VOYAGE EN HAITI
La personnel qui choisira exac
tlnili le plus de gagnants du
Prix mOscars bdndficiera d'un
voyage gratis en Haiti et d'un
-,ejomo au Cap Haitien A 1-ord
du t-an satlantique iA-S Sky -
wardtl. Le contours est organise
par It Academy Award Contest
thain pour y participer
NIXON ACCUSE
I)b, NEGLIGER
I':\ 1IERIQiUE LATINO'
itons im discutr dcvant lo
( omilut ds Affaires lnteriatio-
nalhs. l'cx -Ambaosadeur Av-
rell Harriman a accu s il'adni
nistrtatoilde Nixon de nt0liger
I'Am6riqug Lineiane unnment
oiu clo ,st in(ce d'unRravo
crie .
Dix ans apres quo le Pr si
lent Kenniedy out inaugir I'Al
liance ponr h vProgfroS, eNixon,
lit iarltiman, Ia decimanitel -el
I' irtpmaicee 1rune cussoCria
tion qui n'exi:tc go que ,toeol.

ROLANDO MASFERRErI
REFUSE LE DUFL
Provoqug eno l teI par un jour
nlist ensos cxlo hattmitt M-t-fal,
i.,- surnonimre <,ls e Iiare', no
s'est pas prdseant sur le terra;ns
et a declared que le duel est uno
folio etuie those condaumnimuc
par la loi.
Le, journalist en o question,
Augustin Alles, ;a declar ou'il
a. 6th, insult par Masferrer
dans un eommentaire dans b'or
gane qu'il publie i Miami. Alles
avait une earabilne M mais le
sTigres brillait par son albsen-
ce se pa

(Voir suite page'2 )


fants exprimerent leur recon-
naissance au D i Lewi, en inter
pr6tant b son intention quclques
jolies chansons.

Le Dr Joseph. Dionne, de na-
tionalitd canadinne, a eu unl
6 jour plein d'agrdmcit en no-
tre pays. iI est repasti pour
Montr6al bier martin. II 'a tI
salu6 i t'adroport par sa fern-
me, hie Christiane Woelly, qui-
passera encore une ssemaine par
mi nous, et par Madame Vale-
rio Canez.

Madame Odette Clikel a pris
'avioi hier martin a destina-
tion de. Washington. Elle avait
voyage spdcialement pour assis
ter au marriage de Mona Lissa
Pierre-Pau: et de Edgard Dou-
g6, qui cut lieu le 21 Mars der-
nier. Madame Mona Li'ss Duu
ge est la fille de notre ami, le
Dr Lamartine Pierre-Paul, et
Madame Odette Chikel est, sa
cousin. Nous formons pour Mo
na-Lissa ct Edgard des voeux
de bonheur, et prdsentons nos
felicitations au Dr Lamartine
Pierre-Paul.
x x x X
sJe vais passer quinze jours
te vacancesi Miami. Vous pou
vez l'annoncer, si vous voulez,
mais gare A vous, si, vous le fai
tes a-vec emphase., Comme Ma-
dame Pierre Mathieu s'en ren-
dra compte a h son retour, son
instruction formelks n'esm pas
restee lettre more.
Madame Ja ques Verna bri-
lait de revqr son files Claude.
Et elle a eu un sursauL de joie
en v.yant atterrir IL Caravelle
d'Air France. Depuis quatre
ans, Claue Verna vin aux E-
tats-Unis. Actuellement, 'l eto-
die Ies Sciences economtques is
ternationates. l passer, xinq
- jour( dals sa. fatnille.

Hier martin, notre ami Fred-
dy Martin, directeur de Inter -
Commerce, la maison qui repr,-
s(nte en Haiti Is prIduts phar
inauccutiques aiiena::,i i Merck,
a accueiliiaet I'aroport Monm-
ieuur Reimer .Le samjoti de cet
hoIsinte do.ffaires sera de cour-
te dur6e.

Mademoiselle Gladys D'Ha:ti.
profosseur SA Montrdsi, vient Or
pa.ser huit jours de vacancies n-
vec les sieis. Nlle est repartie
Shier matin. L'o.- saluc i b'a6-
roport Madamne Antone D'Hai-
li, sia inibre. Madame Adrien
Ba-n-r g,'. Yvette D'Haiti, sa
soeur,. le major Max D'Haiti,
son frere, Me Georges J. Figa-
ro, membre du Grand- Conseil
Technique, ct Ie LD Rony Du-
rand et Madame.
Sainedi stir, Viviane Mango
ties, s6duisante thtesse de In
Trans Caribean, a dhboule dans
tin escalitr et s'est reque sur
mi sol niorreux. Elle -est rel-
pv6, ipniblemena avec des ecehv
moses, de!, conusaons, des dra-
flurer, des bleus, et an profound
d6goat des escalers nosn spira-
I's. Nous conpiauissons aux .dul
leurs lancinantes qui courbatu-
rent lajolie Viviane depuis ce
stupid accident.

Madante Mona Michel Alva-
rez mene uno viN Jes r)5us acti-
ves. Dimmnche, elle otait en Ha.i
ti, hic-r iatin elle est rentrde
de Porto Rico, et jeudi, elle par
(Suite page 4 colonne 1


L'Ambassadeur d'Allemagne au Guat6mala kidnapped


Suspense drainatique i l'a6roport de Seoul


. .- i ---~~a~as~ PIB-~ ~91~4~----------~--- -arses las~-~ ra _~ _ _


. .. .. .. .. ...


--







0, ____ --~-


A I'Instltut Hilidam Aumrkalm


LE PRIX DU CAFE
MONTE EN FLECHE


P


L'INSTITUT HAITIANO A
XER1CAIN PRESENT LE
PUISSANT TENOR PIERRE
BLAIN DANS UN RECITAL
DE CHANTS LE SAMEDI
4 AVRIL
Initid au oBel Canton des
lfigei de 60 ans, par le cher frd
re Albin. directeur de la cho
rule de l'Institution St Louis
de Gonzaoue, Pjerre BLAIN
devait embrtsser la carrihre ar
tistiquc aprhs de s&rieuses tu
des sous la direction des profes
seurs coniD6tents : Mine Pe:et
Dunlesis (1939) MutI Odtte
Cloakle (1940-1942 Mine Eli
sabeth Mahv (1945-1950) et le
profeseur Werner ,1acgerhuber
(1950-1952).
Au corn's de I'annec 1952-53,
Pierre BLAIN inscrit au coura
de cMusic Vo cea Fisk universe
ty, 6tudia sous la dir-ction du
profeseur Berthramn Priess. Dos
eon retour en Haiti. il allait re
trouvl sa grande amie Mmin
Mahy.
Pierre BLAIN a entreprls plu
eilurs tournLes au course de sa
brillante carr!ire arristique;


aux Etats-Unis i New York
Miami, Nashville, Puerto-Rico,
a Cuba, la Havane. Au Mexi
que : MLxico 'City, Morelia,
D. F. Puebla et dans toutes les
grande villes "'Haiti.
En dehors du chant, la gran
de vodette de la chanson Pierre
ILAIN a abordd d'autres d'sci
lines artistiques et litterair-s
aver success. Dramnaturge, a,-
teur de th6ftre et de cinema,
chordgraphe, folklorste, pro
fosseur de Lettres a l'enscigne
ment secondaire, Pierre Blain
a milit6 comme professeur au
conservatoire national d'art
dramatique, et directeur de la
division des Beaux Arts A la di
reaction g6ndrale de 1l'ducntion
national.
C'est avec fiert que nous
convions les aimables invites a
venr apprdcier le puissant 10
anor : Pierre BLAIN, dana un
recital do chants, le sameai 4
Avril i 7 h 30 P. M. dans no
tre auditorium.
Cordiale Bienvenue
. B-- Les cares d'invitatlon
sont exigibles a Pentr6e.


Nouvelles de Miami
(tulte de In lare page)' ,


par le pleuri des laments -
U1ons, ties 1 tanglot, des crie dN
haine pt do vengeance


Ia libert eat In resistance vhasil
vp en 1OU.'


Dann leos plcorles et groco Le film d6buta par un dis Les poticiers Buue uonner,e'
rico I prix du caf6 moulu a sn Jim Clarke, lee fanatiqups du
uoe augmentation du faith quo tours du Dr King plaidant pour Klu Klux Klan furent montt6s
le Brsill, prlncidpl exportateur In non violence. PulB, cle fut dans touted leur, brutality, irap
de cette Ifvo aura uneo recolto Montgomery ot Birmingham ou pant lea femmes et les enfants.
d6ficitaire. En effet, du faith so dtrouldrent lea rnarches pour Connor devint une fauve, lt -
des fortes gel6es enregistres A
dans ce pays, le cenhamps de ca-
to ont gt63fortentont atteints et
Ila r colte eot prt.iq ement per
due. Les jounas p.to.. ne ppttur ____
ront produire qu'apreB plu -
sieurs nndes. Otn preedit que la OMPANY, S. A.
livre de caf` atteindra pros,-
d'un dollar cinquante ru cours USINE HASCO
de cotte ..ne. P DSOCIETE ANONYME HAITIENNE "
CONDAMNE A PLUS DE ,
MILLE ANNEES Sc"I aS P P L I
DLLE PRISON...NEE PLANTEURS ET FABRICANTS
our avoir viold une tl6pho- SUCre Mi-Raffin6 POPULAIR
niste dc 18 ans, le jeune i.urry Port-au-Prince, Haiti
Joe Knox, 23 ans, s'est'vu con-


damner it 1.1001 anndee de pri
son, la peme nl plus longue in-
fligec par un tribunal dou Te -
xas.' Le mois dernier, le mgme
tribunal avait condamne deux
individus l'un p 800 ans et l'au
tre a 1.000 ans de prison pour
vol et viol. Les habitants du
Texas -sont bien connus pour
leur propension ', l'exagdration
miaii, duns ce cs.a. inme Mathu
salem ne pourralt vivre ansez
longtemps pour purger sa pei-
ne...
RESPECT! POUR LA
PLAQUE ET LE NUMERO...
L'homme d'affaires biitanni-
que Robert Evaut il'a jamais eu
une seuie conttraventiLon de par-
king ni i'a jamais 6 t inqui6t6
par un agent de la circulation
a cause' de la plaque d'imma-
triculation de so voiturc, le nu-
mdro chanccux 999 MIP. Les a-
gents do. Ia police londonienne
pensent qu'il est un mcmbre dui
ParleimntL ou un employed de In
Police Metropolitaine dont le
numdro d'urge nce est 999. Ac-
tuellemnent, il veut vendre In
plaque qui l'a tant protege.
UN FILM QUI A ARRACHE
DES FLEURS.
-DEb SANGLOTS ...
Tous les 1.783 silges du Mia
ni 'Theater 6taienit occup6s.
Hommes, femmes, vieiliarcs, en
fants, blrr. cs et noirs. oicn long
temps ivant l'heure fix6e pour
In representation, formaient
une file interminable pour no
pas main0uer le spectacle: un
film sur le Reverend Dr. Mar-
tin Luoter King, Jr. up dieu
noir: alItu i 'LMemphis.

Pendant deux heures et de-
mie, les commentaires d'Elie
La.ideau, fu-cnt iiterronipus


OUR5 TRAIT5MMNT$ MIDICAUX JT ESTMUIQUES
CELLULITE, RHUMATM. OBSITI, LUMBAGO, ARTHRITISME
DOULEURS G;AASTMRIQ ET IPAIJ;QUE- S;CQNSqPATION,
TROLE5 C;,CM.LATOIRES, ENV4N,$SrENT GRAISSEUX, erc...



EST SUPKRUR PARCE OU'A TRIPLE EjET

O U T hII ii MASSAGE


9IhflN I {AIET do ifIA-Ri
S'U NT StIR TOUTEs LES TIES
DU CORPS, -MA .SS 0 /0
FAT MA/1GP'V par' f'bio nt tie- gr.Ies
superlluoot e st ns /g
DFCOA'(,I"STNNEWEle RAb F _RMTnA. /
act,'va/n?'o e /a ci'r ulatiol des gcha nutritif .
SOUL et 1 a)EC-O'TRA en abaissant la te sion
/i, cute/ /
ssocho ise ens mb/eh,3 moyos th6r peutiques

LUrMASSE.


M/A SSOCH0 FAll NIGIR OIAcT CIRCULATION DU SANG
/ ces VfASSOCHo on obien,.
AMA~ RISSEuNT RAPIDE
D S TOXIC ION TOTAL
Dt7ENTE I MEDIATE
V RAPPARIL COM IET 112200110 atY o )0 F
GARANTI O UN AN (220230 Vilts,) 3.6

MpICAkL UIN T IUMN I, 2 Chous6e d'Anin, PARIS
Documentation sn demands Conlre 2 timbres

Joseph C. Valm6 et Co
Distributeurs.


PORT-AU-PRINCE

La Compaanie ayant 24 aa-es de Service dans les Caraibes



NOVEL HORAIRE



MARDI- MERCREDI VENDREDI SAMEDI


PROBBLEME No. 340 F.

I II Ir IV V VIVIVIITX x 8 Un bon tuyau Mo
tra sa mauvaise humeur
9I Un pen d'6bene P
2 10 Greai e Si
tO Greffde -- Si


HORIZONTALBMENT -
1 -- Texte appris par coeur
2 Plein accord
4 Char'meuse Queue de
pie
4- Relatifs a des facult6s
physiques
5 A l'envers : s'en v la
dernidre Sur une carte rou-
tibre Sans profession
6 Rigueur
7 Aigu Bout de paper


), x x
VERTICALEMENT
I Voient rouge -- Magi-
cienne
II Dasigne un rang ind6-
termind Fils arabs
III Joyeuse ftte
IV Pr6nom pour une infan
te On s'y instruit
V Prdnom pour un char-
meur Pas reconnu
IV Se poser sur l'eau
VII Symbole CalculO
annuellement
VIII En Italie Beau
parleur
IX Organes (pluriel ad-
mis dans certain cas) Pris
par le auteur
X Attendait avec confian


SOLUTION No. 338 F.
HORIZONALLMENT VERTICALEMENT


1. D6fendabhe -- 2. Plat; Et; Or
3. Lurette 4. Binette; O 5.
Ope; REN; Di N.T; P6;
Drop 7. Bile; Boire 8 Aqui-
Ion; Al -- i). Ruisons: N' 10.
De cun; tL


I. tp; Bombard II. Elliptique
Ill. Faune; Luis IV. Etre;
Peint V. Etre; Loi VI.
Dt-. e; Bonn VII. Attendons -
ViII. Ri IX Le; Odorant -
X. Ere'ipele


Vol 601


Vol 602


D6part New-York 13.15


Depart Part-a-Pce 18.00


Arrive Port-au-Pce 16.15


Arrive New-York 21.20


Pour toutes informations concernani t8 c Vols Suppl mentaires adressez-vous8 notre agent de

voyage ou aux bureau de la Trans Caribbean, CitU de l'Exposition.



Tel. 8283 5974.
Airport et Service Cargo S085.


N.B. Souligwone qu'en raison de rint nsfieation du traffic. La Trans-Caribbean Airways orga

niwe des v.os supplimentaires.


D6partement. de I'pterleur et de
la Defense Nationale
AVIS


chant des chions fkrocea centre
lea manifestapts o0 utilisant
(ldes tuyaux de pompek d'incen-
die matraquant sans pitiU ceux
qui sont renverses ou leur don
nant des coups de piedi..'
Et a l'arrilre plan, dans le
fond sonore, la vtix du Dr.
King:
aNous opposeions e votre for
ce physique,, la force de Fame...
Faites de nous ce que, vous You
I..V eoup .v s ajweropo "po-
t, .
Lee sanglots des femmes et
des enfantn redoublrent. Un
*jetie hjppi Be dress: cNous
nous hattrons comme des d6 -
mon B!t dit-il.
4Je suis avec vous! crie sa
ompagne pras de lui.
II n'y cut aucun ddsordre.
L.es inemhrea da Mouvement Mi
litant de l'Amirique Noiro en
unit'ormie mortality la garde
mais n'avuient pas do probkl! -
mie.
ILe documentaire eat plus puis
sant qu'aucun bla-bla-bla dra-
matique. Desa scnes de mort et
de haine en Alabama, on eat'
transports en face du monu-
ment de George Washington ol
le Dr. King galvanize la foule
avec son qI HAVE A DREAMi.
L'6loquence de ce speech ou plu
tot de ce rdve pour l'avenir cou
le et 'audience eat captive par
ce rdveil de l'esprit.
Mais, A nouveau, co'est le sang
qui cole et des cris de hIaine
qui patent des coeurs, c'est en-
core le Dr King qui plaid pour
la Foi eu Dieus el en Jsus.
Nous sonmaes transported it St.
Auuseti.e, a Scmna, a St Louis,
A Chicago et finalement a Mem
phis ott la ball de l'assassin e
frapp6...
Nouyeaux sanglots parmi l'as
sistance! Lamentations! Cris de
malediction I '
Et ce sent les fundrailles don't
les seines rvdilent ta tragidic
inaenose de assassinate. II y
avait Mme Luther King et Mme
Jacqutiiuc Kennedy. A cotl de
celle ci, le Sntateur Robert
Kennedy qui, lui-mgme, aUait
tomber quelques mois aprds
sous les balles d'un autre assas-
sin.
Dans 800 villes amdricaines, cc
documentaire sur la vie du Dr
King, fut exhibh, rapportani
prs de 4 millions de dollars qui
seront affeetes aux organisa
tions ddclies a sla poursuite d(
l'oeuvre du leader.
Paul Newman, Jeanne Wood-
ward, Ruby Dee, James Ear
Jones, Clarence III, Hurt Lan
caster, Ben Gazzara, iharle4
Heston, Harry Relatonte ,e Sic
ney Peoitiear prtrent leur con
course la realisation de cc
chef d'oeu,,re.
M. J. B.


La Secrtairerile d'Etat da
l'lnt6rieur et de la D6fense
tionale (Service de l'Immigra
tion et-de i'Emigration) rap
pelle, &' tous les tranaers r6si
dants en Haiti. les dispositions
des Articles 31 de la Loi-du 8
Decombre 1969 sur 'I'nmigra
tion et doe 'Emigration, et 33
de cell du 19 Septembre 1953.
Article 33.- Le Permis dc
Sijour est valuable pour un Ex
ercice Budgktaire du ler. Oc
tobre au 30 Septembre de 1'An
n6e suiyante, il devra atre re
nouvelO a chaque -nouvcl exerci
ce moyennant lb paiement de la
taxe prxvue au paragraph 4
de l'Article 31 de la Loi du 8
D Gcembre 19509 savor :
lo) 200 Gdes DEUX CENTS
GOURDES pour l'Etwnger a-
yant moins de Cinq ans (5) de
Residence dans le Pays.
2o) 160 Gdes CENT CIN
QUANTE GOURDS pour 'E
tranger ayant plus de cinq ans
(5) de Residence dans le Pays.
3o). 100 Gdeb CENT GOUR


DANS NOS CINEMAS


REX THEATRE
Mereredi .er Avril
Jeudi
DEVINE QtUI
VIENT DINER
Entree Gdes. 5.00 et 7.50


AU\PARAMOUNT
Mercredi a 6 h. ct 8 p.m.
QUI A TUE PANY TIAND
Entree Gdes. 2.W0 et 3.00
Jeudi h 6 h. el 8 h. u. m
LES 7 GLADIATEURS
REBELLES
Entr6e Gdes. 3.00 et 5.00



CENTRE CULTURAL
Mercredi & 7 h.
TOUTE LA VILLE
EST COUPABLE
Entr6e Gde. 1.50
Jeudi a 7 h.
MEDECIN POUR FEMMES
Etre Gde. 1.50


AU CAPITOL
Mercredi C 6 h. et 8 h.30
VICINTICO VALDES
Entr6e. 2 dollars et 3 dollars
Jeudi i 6 h. et 8 h. 30
RINGO AU PISTOLET D'OR
Entr6e Gdes 2.50 et 4.00


CINE ELDORADO
Mercre4i a 6 h. et 8 hres. 15
HOSPITAL D'URGENCE
Entr4e Gdes. 2.50 et 4.00
Jeudi h 6 h. et 8 h. 15
OPERATION BIKINI
Entr6e Gdes. 1.50 et 3.00



AIRPORT CINE
Mercredi ta 6 h.30 (t 8 h. 30
PELIGRO MUJERES
EN ACCION
Entree Gde. 1.50 et 2.10
Jeudi UL 6 1.. 30 ct 8 h. 30
SOEUR ANGELICA
Entree Gdes. 1.50 eit -'.53


Programme du Lundi 30 au Samedi 4 Avril
Consultez Votre ,!onseillre :
LUNDI.............. 9 h. 1 h. & MAISON YVES MORAILLE
MARDI............. 9 h. & 1 h. i 100.000 ARTICLES
MERCREDI........ 9 h. & 1 h. a QUALITEX
VENDREDI........ 9 h. A 1 h, FOOD STORE
SAMEDI............2 h. a 6 h. p.m. b EXPRESS MARKET
DEMONSTRATION tous les jours sur rendez-vous
A CASA POMPADOUR

Apaisez la soif de votre Visage... Avec Skin Dew
de HELENA RUBINSTEIN


ETOILE CINE
PETION-VILLE
Mercredi, a 6 h. 30 et 8 h. 30
PEYROL LE BOUCANIER
Entrde Gdes. 2 (') et 3.00
Jeudi a 6 h. -30 et 8 h. 30
CINQ FEMMES
SUR LES BRAS
Entr4e Gdes. 1.50 et 2.50


DRIVE IN CINE
Mercredi i 7 h.
ROMEO ET JULIETTE
Seance Unique
Pour la dernii-re fo.s en Haiti
Entiee 1 dollar Par Voiture
Jeudi A 7 h. et 9 h.
L'AMOUR
Entree 1 dollar Par Voiture


CINE STADIUM
Mercredi En permanence
MAMA DOLORES
Entr4e Gde. 1.50
Vendredi (En Permanence)
JOHNNY COLT
Entrde Gde. 0.60


MONTPARNASSE
Mercredi A 6 h. 15 et 8 hres.
WANTED
Entree Gde. 1.50
Jeudit i 6 h. 15 et 8 h.
DANIEL BOONE
LE TRAPPEUR
Entrde Gde. 0.60 1\


A MAGIC CINE
Mercredi h 6 h. 15 et 8 h. 15
L'HISTOIRE
D'UN GRAND AMOUR
Entree Gdes. 2.50 4.00

Jeudi a C hi. 15 et 8 h. 15
I,'HISTOIRE
D'UN GRAND AMOUR'
Entrde Gdes. 2.50 et 4.00


A VENDRE
Vouure Peugot 404 module, 16'Al
P Pnx exception.'. S.adresser au


CINE OLYMPIA
Mercredi (En Perma.ience)
CALIBRE 32
Entree Gde. 1.50
Jeudi (En Permanence)
SUGAR COLT
Entr6e Gdae. 1.00


De Luxe Auto Cint
Mcercredi a 7 h. it h
LA NUIT ,
DES GENERAU.-
Entre.G ides 3 00
Jendii a 7 h et 9 h.
LFS TRICHEURS
Entree 1 dollar Par Vo;tute ,


CINE SENEGAL
Mercredi ar h. 15 et ? h. 15
L'ASTRAGALE
Entr6e Gdes. 2.00 et 2.50
Jteudi a h h. 15 et S i. 15
BECKET
Entree Gdes. 1.00 5t 2.00


CINE PALACE
Mercredi s 6 h. et 8 i. 15
LE TEMPS DUI
MASSACRE
Enitr6e Gde. I FO
Jetldi ii 6 h. et 8 h. 5
LE JOURNAL D'UNE
FEMME EN BLANC
Entrde Gde. 1.00


CINE UNION
Mercredi a 6 H. 15 et 8 H.
CINQ MILLE DOLLARS SUR
L'AS
EntrAe Gde. 1.00
Jeudi h 6 h. 15 et 8 h.
GOLIATH ET LE
CAVALIER MASQI'E
Entree rGde. 0.60


-A VENDRE
Un apparel & air condition-
nO marque Philco 110, cuisine.
marque gdndrale -lectrique. te'
deux .a 1'tat neuf S'adresiera


- I


NEO-TESTOPHOS

Pour surmonter la fatigue et la faiblesse
masculine, pour augmenter la puissance
genesique et restaurer les forces et la vigueur.

V'EN\TE EN PHARM4CIE


-. - -. - No. 67 Blv, J. J Dessalines Lu 0 -- ..
lill . .-I.II . ..III. ..II


i ..;-----~C--XII~I F1Pll~nsc~-~


PC*~I0PIC~Q~L~~CC~CtP7Fm~L~~Y '-'


... -......


o- -ft - --- =4,0


I- -


S LA ENOUVELLBTBIP


. MERCBEDI ler AVRIL 1970


PAGE


DES pour l'Etranger ayant
plus de dix ans (10) de Rsei
dence dans lo Pays.
, La demanded de renouvclla-
ment sera accompagnoe du bor
dereau attestant que o'Etran
ger a acquitt6 lea droits d'Irn
p8ts sur le Revenu pour l'Exer
cice Fiscal 6coul&.
L'Etranger sounmettra le ca
echdant sa licence et a patents
pour le meme Exercice.
En couesquence tous le E
trangers r&sidan' en Haiti qui
ne sont pas encore en rlgle
aiec la Loi sur l'inueigration
sont invit k' sBe presenter per
sonnelliment au Service de l'Im
migration dans un d(lat de 8
jours a partir de la date ie pu
blication du present Avis.
La Secsdtlirerie d'Etat de
1'Intkrieur prendra routes me
sure que de droit centre lea
contrevenants.
Port-au-'Prince, 1e 24 Mars
1970.
Lamartiniere ADE
Secrdtaire General


.I







MERCREDI lor AVREL 1970


S LE NOUVELLISTEB


4ct-rmO 1


- 1WJRHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


Avis aux Commercants O

de la Place I OUTS T OIQUE
Il eat port a la connaissance des Etablisse- ITS SO S 'COO
ments commereiaux, que la Fish Industry of .
Haiti, S.A. met a leur disposition .ses chamnbres
froides et freezer, tous les jours A partir de
8 h. A.M. a 4 h. P.M.
Le Samedi de 8 h. a midj,- les jours de fete D u z i '
except.
Pour tous autres renseignements : adressez- A
vous A la Direction de cette Compagnie : Ave. Acculon
Truman, Cit6 de l'Exposition pris du Th6Atre
de Verdure. Bulova tenationa le




Votre Horoscope Caravelle-


21 MARS AU 20 AVRIL (BE planetaires favorables. Mais il La plus grand fabrique ,
LIER: Si vous vous apercevez vous faudra coopurer, rester
que vous manquez d'id6es, expl gai, tre stable et confiant de montres du monde.
rez de nouvea.ux secteurs. Dis- os pouez brilanen de montres du monde.
cutez avec ceux qui ont ave sir.
vous des int6rdts commons. 24 SEPTEMBRE AU 23 OC
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU TOBRE (BALANCE): Belle VEND PAR
REAU): Vitalite accrue qui jour.et pour le aveloppenent VENDU PAR
augmentera notablement votre -de votre personnalite et ;our
tacult de collaboration. Ne votre reussite en general. Ne
vous busculez pas et contentez- rherchez pas u esquiocr, siinn R U S S O & C O
vous simplement d'6tre A 'heu- votre pitcieax effort risq sir dc R I SJ J & C O O
ore. ne pas porter ue fruits
22 MAI AU 21 Juin (GE 24 OCTOBRh AU 22 NO Rne Bon e FPl No 17
MEAUX): Sdcouez votre routi- VEMBRE (SCORPION): Fut- nne 1 I
ne, 6tudiez les details avant de il modifier aujourd'ihui la con-
cosmmencer vote tra;ail, vos clesion d'hier. Etudiez et .ioude-s P. 0. Box 38
projects, vos plans. Un facteur vou comptc. Particulieremet
essential peut ;nanquez et que favorisees rche ches .icientifi t Tel 2-136
vous ne vous aO grLviez menC ques, iNOvntions et affair es.-
pas. 23 NOVEMBRE AU 21 DE-
22 JUIN AU 23 JUILLET CEMBRE (SA(GITTAIRE):
(CANCER): Prenez des lemons Vous recevrez l'uiae attended et
de l'exp6rience, accroissez vos rlle vous f,,ra du Niei. N'e::igcz 3 3
connaissances et ne cessez d'e 'Pas car Yous pourricz essuyer
outer. On peut toujours decou- .e rebuffade. Bonne journeye Vente sur Licitation
vrir. Un effort bien oriented se- pour exporimtonttr ous m6tho -
ra imnmaquablemont r6compcn- des, votre system, vos moyens.
s u. 22 DECEMBRE AU 20 JAN EN VERTU l'Est par Qarl L a r a q "u e
24 JUILLET AU 23. AOUT VIEK (CaPKII'ORNE): Pre et 1' A nil c F r a n T
(LION) La qual it etre nez tout en ordrc, a, ntez pas lo)d'n jugemaent d Tribu- et a 1' 0 u e st p a r Fran
pre6ffee a la quantit,-. Ser,,ez- de cote '.-s.,eniel gour des su- nal civil de Port-au-Prince en cine Des'mornes suivant plan et
voup intedligeinment de votre Jets qui vous piaisent davanta- date du dix sept Septembre ril procds-verbal en date du neuf
puissance, positive on negative. ge. Ni ne vous decide? sur les ncuf cent soixante neuf ordon- Avril mil neuf cent quarante
Vous devtz rcttre l'accent sur vagues indications de person- nant le partage entire ses h6ri- neuf de Rend B. Lerrebours en-
la creation. nes per au courant. tiers de a succession du sieur registry et transcript :
24 AOUT AU 23 SEPTEM 21 JANVIER AU 19 FE- Maurice Fquire;A M
BRE (VIE IGE) : Influences VRIER (VERSEAU): Des per 2o) d'un jugement en date AU-DESSOUS DE LA MISE
tes si vous Aten negligent; des du, dix D6cembre mil neuf cent "A PRX QUI ETAIT DE
g.irs par une activity raisonn6c soixante neuf du meme tribunal lHUIT-MILLE DOLLARS...
suivant des plans bien mfiris ent6rinanj le rapport des ex- (S. 8000.00) outre lea charges
A .] l9-O*-. U Professeurs, Atudiants, travail- perts; de lenchdre.
A ujourd'hui en gn6rl .oi- ous n 3o) d'n jugement du dit Tri- Aux requnte, poursuite et di-
bon influx, bunal en- date du vingt cinq ligence du sieur Octave M. FP-
20 FEVRIER AU 20 MARS Mars mil neuf cent soixante-dix quitre, propri6taire, identifi6
MECREDI ler. AVRIL 1970 (POISSONS): Vous, commit permettant la vente au-dessous au No. 3012, demeurant actual-
SAINT HUGHES beaucoup, aevez 6viter i'inqui6- de la mise A prix : element A Miami. Fl, U. S. A.
tude bien que votre travail soit I1 sera proc6dd le lundi qui domicilid A Port-au-Prince, pro
JEUDI 2 AVRIL 1970 lourd et que le temps vous soit sera vingt Avril m i 1 n e u f eddant par son Avocat Me. An-
ST. FRANCOIS DE PAULE mesurd.La souplesse et la regu cent s o i x a n t e d i x tonius Champagne, identiffe, pa-
larit6 de votra a-tion -' ,pose A dix heures du matin en en 'Etu- tent6 et impose& sur le revenue
X x x x ront. do et par le Ministire de Me. aux Nos. 1749-D, 27254 avec
SI VOUS ETES NE AU Maurice Avin, Notaire en la r6- election de domicile en son Ca-
COIN DE L'HUMOUR JOURD'HUI;Vou. tendoez vo sidence de cette ville. A la ven- binet a Port-au-Prince Etage
lontiers unc ?titld -.ecour hec et te au plus offrant et dernier Pheie. Chevallier, Blvd. Jn-
NE PAS CONFONDRE aLtendez des autres oui'ds -tla ench6risseur des immeubles sui- Ja-ques Dessalines et Rue Dan-
borent. En L61tihranir vo pr vants : tis Destouches.
Le jeune couple visit un ap- press proj.tsA h oci6ance 61-; lo) Une Propri6td, fonds et Contre les 6poux Marc Gull-
partement qui est a louer dans gnee, ne "rmez pas votre ef bitisses, sise en cette ville, A lomette, la fetn.-ne nee Eugdniea
un immeuble. prit auv iddes d'autrui car vous la Rue du Magasin de l'Etat F6quiere; Richard J6r6me 1'e-
-Ce qui me plait, ici, dit la pourrez fort bien les incorporer dans la cour, mesurant quinze pouse n6e Iphig6nie Fdquibre;
femme, c'est qu'll y a des pla- dans vos projects initiaux et ob pieds cinq pouces ou cinq mA- Raphael Jeannot, la femme nd,
cards partout,. tenir des r6sultats sup6rieurs tres de facade aux c6tns Ouest Evelyne Fequiere, la demoiselle
Des placards? s'exclame mAme A ceux que vous espcriez. et Est sur une profondeur de Ath6m6sia Fequiere ct les sieurs
l'agent immobilier. Des pla Vous vous entendez bien avec cinquante six pieds ou dix huit Joseph M. F6quiere; Jacques M.
cards! Mais, madame, ce sont des gens actifs et aussi entrepre metres vingt aux cot6s Nord et F4qui6re; Henri Christophe
des chambres! nants que vous 'm*me. Vous Sud. Borne au Nord par Jean F6quisre; Johel Fequi6re et Mi
x x x reubsrez don- 'es teaches artis Baker; au Sud par un passage cius FEquidre, ayant pour avo-
DECIDONS-NOUS tiques ou pratiquerez un art a common de trois pieds et demi eat Me. Sa6de Dorce et 1 da-
titre de passe- temps. Vous pou accddant A la Rue Magasin de me Carmen Ti mas, at'issant
Un petit gargon regarded a la vez aussi Atre an brilliant ac- l'Etat; A l'Est par le sieur Cha- comm mtriFce de person dant
fendtre: teur, un chef, un organisateur. vannes; et A l'Ouest par Antoi- Enst uir. procedat
Vite, maman, voila papa Vous aspirez a Pharmonic au ne Charles suivant plan et N6rette.vot Me. F o
qui arrive. foyer, en famille; lea discu- proces-verbal d'arpentage de Pour plus anmples renseigne-
Decide toi, Qu'es-ce qu'on sions et les mdsententes vous Byron J. Alphonse en date du sients, sadreser au Notaire com
lui montre d'abord? Mon bulle- lbruicversenl. i-t ., t, Ai ltenes adreser au Notfre ctcen


tin, ta neuvella so'te ou i aile
de la voituse?
Xxx
L'IMPUDIQUE !
Dans un pr6, une auo money re
garde aver envie uone margueri-
te.
Ah! que je voudrais vous
ressemblei, lui dit-elle.
Mais,. dit la marguerite,
vous sites trns jolie.
-Out dit anemonen, mais
j'aimeras.i tant qu'on men dsha-
bille en me distant des mots d'a-
mour .

DIStIFLl.'iE ET HYGIENE
Des que je ctosmence a
me dispute avec mon maria, con
fie une jeune femme h une a -
mie, o'envsie ls eenfint., j.ouer
dans le jardin.
Les coarmiants ptts, re -
pond ltamie,a- s ont 'st smint
superb, on vot qu'il prnnennt
souvent l'air!
EN BREF
I1 4tait rentrd tres tard, mais
tries tard, cette nuit-lh...
-Mon cher, dit sa. femme
qti 1'attendait, j n'ai plus rien
A te dire!
Entendu, r p odit-il. Mais
je te prie, sois br6ve!
RUGBY
En sixidme, le professeur don
ne A ses an lves quelques indica-
tions sur les sports.
Patrick, demand i il,
pouvez .- vous me.dire de com-
bied de joueurs se compose une
-6quipe de rugby?
-Ca depend, pond lt gar-
gon. Avant ou a0nrs. le matt?
xxx x

Pharmacies assurant
le Service cette nuit.
MERCREDI In- AVRIL '1i7t
VALLIERES
B .1 J De ssalin,
ST AMA-ND
SRue des Miracle,-


Remerciements
Mr Raymond Angus et Mme.
n6e Evelyne Gaspard, MIles
Mona Gladys, Danielle, Mes-
sieurs Leslie, Alain, Jean-Ed-
dy, les petiteW Karine, Marjorie
et Gilfane Gaspard, les families
Eustache Gaspard. M6nard
Antoin e, F e 1 i x,
Danie l, Vi l air e; An
-gus, Pressoir, Cambry Muller,
H6raux remercient bien sinci-
rement les R6dvrends Pasteurs
H.O. Mc Connell, Alain Rocourt
Guillaume Ford, Amos Gabeau
Edouard Domond, lea membres
et Pasteur de l'Eglise Baptiste
du Cap-Haitien, le Past. Louis
R. Osias, les Docteurs P. C.
Deamangles ot Romain les me
decins, ios Soeurs et le Person
nel de l'Hopital de l'Univ d'E
tat d'Haiti, le Personnel et les
Elives du Nouveau Coll6ge
Bird, la famille No6 Fourcand.
les Entreprises Paret-Pierre
Louis, les Stations de Radio-
Haiti, Radio-Lumiire Radio
4.V E H, le Quotidien Le Nou-
y'au Monde, les amis de la Ca-
pitale, de la Province 'et de l'E
stranger, tous ceux qui leur ont
t&moignd de la sympathie A
l'occasion de la mort de leur
regrett6e Mm. Vve Edriss Gas-
pard, nde Kathie Eustache, en
lev6e subitement A. leur affect
tion le Lundi 16 Mars courant
Et lea print de croire A leur
vive gratitude.
Port-au-Prince le 30 Mars 1970


DIANE ARMAND
BUREAU DE PLACEMENT
POUR GENS DE MASON
Si v ous avez besoin d'une
cuisimnre, d'ui.o honne, .d'an,
ninagere. d'ur, gargon, arylis
et avec r6i-rences el expenaene
adressez vous & Madame Diane
A rmand.
Angle des rues JIRgau-l e
Goulard Pition Ville.


cinquante deux, enregistr6 et
transcript.
AU-DESSOUS DE LA MISE
A PRIX QUI ETAIT DE DEUX
MILLE CINQ CENTS-DOL-
LARS... ($.2500.00), outre les
charges de l'enchdre.
2o) Une propridt6, fonds et
hAtisses, sise en cette ville A la
leme Avenue de Bolosse facade
Ouest, A 1'int6rieur de la con-
tenance de cinq m6tres quatre
vingt quinze ou dix huit pieds
de facade sur un passage co'm
mun de cinq metres cinquante
deux ou dix sept pieds au c5t6
oppose, 1l'Ouest, sur une pro-
fondeur de trente m6tres ou
cent un pieds et demi au cote
Nord et de trente troi's mitres
ou cent pieds et demi au c8t6
Sud; elle est borne: au Nord
par Ludovic Janvier; au Sud
par 'emnplacement No. 06;
lEst par ale passage common
aceddant A la 3Sme Avenue de
Bolosse et ha l'Ouest par les h6
ritiers Simonise, suivant procns
verbal d'arpentage de Byron :.
Alphonse, accodmpagn6 de son
plan en date du quatorze No-
vembre mil neuf cent cinquanta
et un enregirtrd et transcrit;
AU-DESSOUS DE LA MISE
A PRIX QUI ETAIT DE MIL-
LE NEUF CENT CINQUAN-
TE DOLLARS... (S. 1950.00),
outre les charges de 1'enchdre.
3o) Une propridtd, fonds et
bAtisses sise en cette ville, Rue
Chareron, de cinq metres trente
deux ou seize pieds quatre pou-
ces de facade et dix 9 metres
ou cinquante huit pieds sik pou
ces au cst6 oppose; sur trente
neuf metres ou cent-vingt pieis
de profondeur au cotA Ouest et
trente neuf m6tres cinquante
ou cent vingt et un pieds six
pouces au c8tAh oppos6-en une
ligrn.: br;re formne de deu\
dr-i.ne NS'rd-Sod don't celle qui
part de la IsRue a dix neuf m;.-
tren cinquaint et I'autre vingt
metrn" Elles sont joint, par
.ure .Ir,-ite Ouest-Est de quator-
ze mntj'res quarante. L'lmmeubln
eat borne: au Nord par la Rue
Chareron et Carl Laraque. Au
Sud par I'Asile Frungkis, k


ints ou a avocat poursuivani
Port-au-Prince, le ler Avr;1 mil
neuf cent soixanteo dix.
A. Champagne, av.

RENE COLES
LALUE No. 180


Le Champion du beau vete-
ment annoace a ceux qui pat-
tent pour 1'Europe, les USA
ou le CaEinada, qu'il est revenue
du Canada et des Etatp Unis
avec une technique moderne et
" sre, qu'il est en outre: le' Seul
capable de confectionner un
omanteau d'Hiver qui soit la
n...l,. dan- 1-., dlifrfrente- Capi
alet .-u rmnrde.
lls tro:un.sronto galEnseni 'te
.n-iumes et dle pentalet.n et
un .:h, :.i )udl:i(-. a de 1I1SSu
.ur le- i:kganta qug pr.'fir.ti
6 coupe -ur me.-ure
Une stote de votre part s'ini
pose de de touted ncessite Men-
leno t lee ElIanta


L'dpoque oh le soin do trai-
.' ter le Canter pouvait 6tre laisse
au clinician ou i In ch'irurgie ge
nerale est s6volue depuis bien
Slongtemps.
Le traitement du Cancer est
, I le travail de sp6cialistes et de
Centres Sp6cialisas.
Leos Principaux recours don't
nous disposons sont: la Chirur-
gie sp4cialiase des tumeurs en-
core appelic chirutgie naoplasi-
que; la Radiothdrapie q u i
utilise des rayons de plus en
plus puissant; l'Hormonoth6ra
pie et la Chimiothdraphie sont
capable de ralentir le divelop-
pe sent du processuB malin, les
SIstopes'radio actifs qui vi -
sent A libdrer au niveau des cel
lules des radiations capable de
les d6truire.
sPour assurer aux snalad-es
Suon traitement ad6quat il impor
te de fixer dans chaque cas par
ticulier l'ordre de succession des
diffdrentes measures th6rapeuti-
ques en function du siige, du
volume du type et du stade
--'Avolution du cancer,. Aussi
des Spgcialistes et des Centres
spncialisds consacr6s au traite-
ment du Cancer pcuvent souls
appbrter aux victims du Can-
Scer le maximum de s6curitd et
ide resultat.
En Haiti pour trailer le Can-
cer, des Centres de ddpistage"
et de diagnostic prdcoce ave-,
une section do chirurgie ndo-
plasique sont A la disposition
des malads tant dans le sac-
teur privd que dans le secteur
necessiteux. Malheureusement
les maladies ne compremient pas'
souvent la n6cessit6 de s'y
adresser au ddbut de leur 'ma-
ladie. Trop souvent ils se font
fair leur biopsies, leur op&ra-
tion par desan mdecins non sp6-
cialisds et quand lea complica-
tions se prdsentent ils courent
aux specialistes. Mais leur 6tat
a ce moment est a ce point dA-
sespdrd que ni spigalilte ni cesn
tre sp6cialise en Haiti ou a F 'd-
tranger ne peuvent les gudrir.
La Radiothdrapie demand un
dquipement technique special.


Nous disposons eli Haiti de Ra-
. dium, de Roentgoenthdrapie; ces
deux moyans de traitemeat, sont
certailement tr s efficaces
mais de nos jours ils ant-At6 d6-
passes. Aucun centre spdcialise
n e p e u t s e passer
d'une B'o m b e a u C O
BALT. La Cobaltoth6rapie as-
sure un traite'ment plus effec-
tfi et p l u s r a p i d e;
elle o f f r e a u x mala-
des de plus grande chances de
gu6riBon. Mliheureusement un
apparel de Cobaltothdrapie
avec la puissance et les perfec-
tionnements n6cessaires A trai-
ter tous les Cancers cotite en-
viron 10C6.000 dollars (Cota-
tion de la Picker Co) et -la
construction spdciale oft fair
fonctionner l'appareil reviendra
a environ $ 20.000.
Dans un Pays en voie de de-
veloppement ou 98% des isala-
des ne peuvent d6penser un mi-
nimum deo 3.000 dollar pour
se rendre aux Etats-Unis d'A-
mdrique b6n6ficier d'un traite-
ment au Cobalt il convient
a la. communaut6 touLt enlibret
de fair l'etfort n6cessairceit-ta
qu6air unc si important airline
centre le Cances. Cet effort
n'est pas au-dessus de la possi-
bilitd de toes les forces vives
de la Nation.
La Ligne Contre le Canedr re-
mnercie bien vivement l'Fonora
ble Pr6sident A Vie de la R4pu
blique le Dr. Frangois Duva-
lier qui, i bu du probiltme et
conscient des'possibilites de l'of
fort National, a permits que soit
organs sous son Haut Patron-
nage une semaine anti-cancereu
se du 29 Mars au 4 Avril afin
de recueillir les Fonds necessai
S:' a I'achat d'un apparel de C'o
baltoth6rbpdc et in la constI'C-
lion do local.
Que chacun dans Ia measure
le ses moyens apporip Idrgenent
ma contribution. Si la collective
16 ne consent pas a fire 1ef-
fort nscessaire, HjtnilaSe n Iai-
it nous ne dispositions u Co-
balt indispmnsahle aux vi inres


du Cancer
Aux Industrieib, aux Lommer
qants, aux Employes publics,
-'aux employs du Seeteur prive,
aux Gagie-petits, A Loua les
incinbres de la Commnunaute, la
Ligue Coutr. le Cancer lance
un pressant appel.
Que chanlue Socidtd on Indus
tried installed eln Haiti'fasse un
don a la Ligue.
Que chaque Commnrga.nt ap-
porte une large contribution.
Que chaque Patron recueille
la Contribution de ses employs
et la remette a la Ligue avec
la 'liste des donateurs.
Que chaque chef d'administra
tion publique recueille la con-
tribution des employs et la. re
tpette A la Ligue avec ia iiste -
des donateurs.
Tous naus pouoins avoir un
.our besoin des facilities de trai
temnent de la Ligue. Nul a'est

Avis fe Divorce
Par jugement ena date du 23
Octobre 1969, le Tribunal Civil
dc Port-au-Prince a admias et
pronunce le divorce de Mme
Louis Francynet Lafontant, one
inmacula Ermite Elie d'avec
son Apoux.
En execution de cette decision
l'Officier de l'Etat Civil de la
Section Nord de la ceapitale a
- transcrit sur les registres a ce
destines le dispostif du dit juge
-nent, les formalites 16gales rent
plies.
Frangois E. Nerette av.

Une bonne nouvelle
Qui rejouira les
belles femmes
C'est la vented de la POMMA-
DE A LA MOELLE DE
BOEUF ET L'HUILE DE QUI-
NINE de PINAUD qui suppri-
me les pellicules, fail pouseer
les cheveux et stimule la vie de
la chevelure.
Cette merveilleuee de la Par-
fumerie sPINAUDI est en vente
aux Pharmacies Geffrard, Mont
Carmel et dens routes bones
iPharmacies


exempt du Cancer.
Donnez, donned gseireuse-
.nment, doitnez ave- enthouisas-
1me, pour assurer vobra propre
protection -en mettant A. votre
disposition une Bolsi'e au CO-
BALT.
La Ligue Contre le Cancer re
niercie d'cavance ton les nmen-
brcs de la Cammunautd qui im
bus du problbme, sonsentiront
tous les sacrifice 'iv.cessaires
pour aider A l'aehat de la Bom
be au COBALT.
Les dons petuvent Atre adres-
sA ai:
La Ligue Contre le cancer,
Hopital St Francois de Sales,
Rue Chardron ou : La Ligne
Contre ae Cancer c/o Hotel
Sans-souci, Port-au-Prince ou :
La Ligue Contre le Cancer clo
Carmen Nicolas Shasa, Ruie Pa-


Remercieaents
Me Franher Jn-Baptiste -
Mile Camyre Ja-Baptiate -- M.
et Mmine Fernd Mathelier n-e
Hervia Jn-Baptiste Mr. et
Mme Mauiice Barratteau nee
CGrte Jn-Baptiae M. te Mane
Geratd Poux n6e Josie Jn-Bap-
tiste M. et Mine Jn Thiers
Claude M. et Mine Wilvir Ju
lien M. et Mine Anselnse Jo
seph M. Joabert Jn-Baptis-
te etc.
Les families Jn-Baptiste, Bar
rattcau, Mathelier, Poux, Clau-
de, Julien, Joseph, Ligonde etc
remercient tous les parents et
tous ceux qui oat bien voulu
leur uoner r des 'nar.ues de sym
pathie a I occasion de sla mort
de leur regretted Me Fr~rs.'k JN'
BAPTISTE.
Elles tienneni a remeicier
d'une faCon toute particuliere
Son Excellence Monseigneur
I'Archaevqae Frangois Volff Li
gondd, le Docteur Wiliy Verrier
Administrateur de l'llopital des
Cayes, le'Docteur Arold Holly,
le R6verend Per; Marius Vicai-
re G6n6ral et Curd de ia Cathd
drale des Cayes, lie Hugues Vic
tor Notaire aux Cayes.
Les Cayes le 26 Mars 1970.


7vrestone

Pourquoi acheter n'importe quel pneu quand vous pouvez vous procurer, pour la meme
valeur, un pneu garanti de quality supgrieure, le nouveau pneu FIRESTONE avec semelle
en caoutchouc, Sup-R-Tuf qui vous garantit un kilomgtrage extra.

Pour chaque marque de voiture, qu'elle soit Ambritaine, Frantaise, Allemande; Japonaise,
Anglaise ou Italienne, la FIRESTONE imported de ses nombreuses fabriques a travers
le monde le pneu qui convient exactement, suivant les specifications du fabricant. Et
encore, nos pneus ne sont pas plus chers qu'ailleurs comme vous pouvez en juger
par ces quelques examples :






























95-12 Tubeless Flancs Blancs $ 17.25

596-13 Tubeless Flancs Blancs $ 18.95
640-13 Tubeless Flancs Blancs $ 21.20
560-15 Tubeless Flancs Blancs $ 19.80
60-15 Tubeless Flancs Blancs $ 21.40 etc.
Des escomptes speciaux seront accords dontre tout achat cash.
Et n'oubliez surtout pas que partout oh les Roues Roulent.


Firestone est Synonyme de Qualit6 et de Service.

SQa B a @o t0oo a s


Les Bandes Dessinees du -Nouvelliste)

Blondie


rfPl MmR Wp T-Plo R1E II EH PaIT
ON-L Q ST. C 101...MA 1A FEMMEgodsFAUTVEST 0-G-
E NE VA AESUISRENTR E 0I PU1EIPORTER C
aauiu PAl, Pj ASV SEZ TARD A L A MAISON
S II POUPBtT HIEllR IR





......... ....' .n
oy~p: r


afa^^"a^^


Le traitement du Cancer et les


possibilities chez nous.


Impopp, . I I I TM .~__ ~_ ~ T


Wu~;ip~*sr~~~,.~i~.;;rjjlslLBiib~il 9-~--- -


-I L.1


..A




N UL- -[.. ,. MEUCR.....er A........0


INSTANTANES

(Suite)


it-i d erohll f lt.o 0 .u.L.te l 'o ,
trnngor.depuis hurit an, maim
"Il eVoyg;'m sans cease pour af.
fairvms.
N.ou. avons trouvu lud R4O.
tons 'tri,.. gentils. It aourlentt
Sontinut-lieioll oi t. C'est ce que
tnous a dit'tcl- tMadame iobert
Mimthaltl, io- e touriatc an't'ilt n -
ni e In pLynstiun.le ut-.u hintte.
Et nous rsonunes Ltolbe des nues
(ound Mn itnme Machul nioIs tn
appriBs quo cette bklle june fil-
hl' q(ui I'arcoopt.gtait., et que
tou:. tr-.ons t our rn t'cur, 6-
nit sat fille. Margot Mathol,
eile aussi, set ravie :'es sept
ours q'elle vienLt tt .pfasetr ell
Hi-ltti, denls tIn .oa.pagtie de ses
I,,tle el nure. QUu.;t ., Robert
Machotl, il a doi pertirh
femolt e et st fille, tar i] t st pt',
ti'Osour, et le course a, I'lt vti
siit o',t repris st Iu lunt, ttim
tin. sNooL awotts ,t a Ca irtt
et it Ibo Beach, c'6tait merveil-
louxs, nous a encore d t Mada-
meo Alnhol.
L'hontne d'affaires Sam Bur-
dick est ieparti pour Miati
hier matint. II n'a pas qlu'un
journey dans le pays.

Monteour yRauyond Borges,
du tervicc de la comptabilitt de
la Pan Ara, est rentr6 de voya-
ge hier martin. 11 a passe qna-
tre jours t New York.

Leveque Waynman Beakely,
de i (giibe ulrtcaine miteUtodste
episcopale, et Monsieur Jonn
Collier, secretnire general er
trtsorier de la mtne eg!te, vien
nent tie passer une semaine
dlans le pays, tIs ont part.cipe
it la conference annuelle de I e-
glise St Paul. Avant tie partir,
ces distingues visiteurs ont pris
LongL du Pasteur Abner D6bu-
teau, nouveau doyen de t1'glise
St Paul, du Reverend Guillau-
me Ford, nouveau sprintendant,
du Rev6rend Pasteur Rodrigue
Delva William, de l'Inginieur
Ludner Jeannot et Madame, de
Messieurs Jean-Lad.s Loiseau
et Wilner Huggins.
xxx
Au moment de prendre l'a-
vion hier soir, notre ami Elie
Lebiane jr. pleurait d'un oeil et
riait de I'autre. El:e, qui vient
de passer ,uelques jours dans
sa famille, est bien pein6 de
quitter ses parents, mai, une
adorable personnel 'attend lhi-
bas, qui 'apprite a versor du
baume dans son coeur.

Madame Frantz Brandt est
rart.e hier martin, a deitna-
Lion de Detroit. Eile a eu d a-
greables vacancies a Port-au-
i race. A bord du mmoe avilon,
est part Monsieur jucque. 'lhb
baud, agent de .iaigatso,. 11
passer uie seniaine 0 New-.
York.
rAvez-vous fait bon voyage?
En guise de reponse A notre
question, elle a hausse les 6pau
les d'un petit a r gtni, et elle
a eu urie moue intimidet. ryt, nous a-t-elle dit, et elle a
;jjout. tica d1autre, cer.osos que
nous n'avons pas compr:ses, et
que nous traduisons par : sJe
suis Porto Ric. .,o, je ,o'attppelle
Saraii P. rts, t jc pja-ier.i (0n
iron 00n mois en .

Monsieur Edouard Iluason
-st parti hier martin pour lea
Etits I:is.. 11 y passer .uel-


Iques joura Jo vacailces. ..onlt a
rlv6s lul Monsieur Carl 6telger,
prival docent do n4tionalttc
suimse ,et Monsieour aUlnea 1P.
Mullen, employ du gouverne-
meat desa4ta i Jnifs. Lour sd-
four en Haiti dursrao cimq Jours.
xx x
Monsieur ct Maamne Ulckin
Ildreaux aont on deuil. Leur pe
tile Maud-Line cst parties pour
P'au-dela dsimancipe. Noun lpri'-
sentons nos condolanci.e is tous
les parents et allis de itn peti-
te d6funte.


L'Ambassadeur
d Allemagne...
(suite)
dlstinA ;i M. Thant c< a M.Jar
r,ing mtd.ateur do 'OU N iU.

PIRATERIE AEIlENNL
LA DEMARCHE
JAPONAISE
TOKIO (AFP)
L'Ambassade japonaise i Seoul
ta 6t6 avertie que le Gouverne-
ment de Tokio avait demand h
I'URSS d'eiercer sea bons offi-
ces dans le cas ob le Boeing 727
de Japan Airlines d6collerait en
direction de la Corne du Nord.
"On precise de source proche
du Ministbre des affairs tran
geres A Tokio que cette d6mar-
lhe a i6t entreprise pour deux
raisons : L'on craint d'une part
que l'avion n'essuie un tir de
barrage de la DCA nord corens
* ne, come cela s'est de6j pro-
duit lorsqu'il a survoI6 le terri-
toire Nord eor6en avant de so
poser sur i'A6roport de S6oul,
et, d'autre part, on estime a To
kio que l'6quipage n'itant pas
familiaris6 avec les rbgles a6ro
nautiques nord cor6ennes, Ia
security du Boeing et de sea
pa.ssagers peut ntre compromi-
se. On apprend enfin qu'une di
ligation gouvernementale japo-
naise, conduite par V. Htomisa
huro Yachimoto, Ministrc des
Transports, a quitti Tokio ce
matin pour S6oul, dans l'espoir
' de convaincre le Gouvernement
Sud Cor6en de laisser le
Boeing partir pour la Corke du
Nord.
Pour le moment lea autorit6s
de Soul refusent de satisfa're a
toutes les exigences des pirates.


Carnet Social
C'est pour nous un rcel pla'-
sir de saluer aujourd'hui ler A
vril l'anniversaire de naissance
du petit Grigory, fils de M. Pier
re BESSON et Mme n6e Myrna
LAFONTANT.
En cette heureuse occasion
nous prisentons nos s:ncires
compliments ia sea pere et mnre
et nos voeux de robust sant ah
Gr6gory.


Babygram
Je suis n6e le jeudi 26 Mars
Smidi 30 i, l'Hipital Francais.
Je fais la joie de Papa et Ma-
ma.n les 6poux Gerard Fontain
Mmine n6e Marie-Den.se Beau-
vais. Quant A ma grand'mire
alle est folle de jole parce que
je me nomme come elle eCiren-
ne) Marie F1ilictcnne, elle nt
va plus ai Magasin. el est tou-
jours assise en race de mon pe-
tit lit. J'envoie uu greiid salut
A tout le monde !
S: Marie-Filicienne FONTAIN


CAPITOL

PRESENT



VICINTICO VALDES


LE MERCREDI PREMIER AVRIL

dans an Tour de Chants

d'Une RHeAre 30

DEUX SEANCES : 6 P.M. ET 8:30 P.M.


N.B. : Cartes en vente an euichet

du Capitol


Entree : 2.00 et 3.00 Dollars












L toosalR n^BR ',IP .1,d .


11 lr ifr i


SAMEDA 4 AVRIL 7 Hres P. M.
LESR GAIS LURONS DES CAYES
SSoU -Ila direction du
iREV.- PER9 ROLAND LUSSIER, O.M.I.
ZE SERA UNE SOIREE DE CHANTS ET DANSES
HAITIENnEB & INTERNATIONALES.
AVEC LA PARTICIPATION DES CHANTS MIMES ET SPECTACLES COMIQUES
ENTREE : Gdes 5.00


Courtoisle de
la Toyota et de la
Banque
Commerciale
ELLES BENBIFICIENT D'UN
SEJOUR A SAN JUAN
Los doux chlaraines JeutteS
filles gui, nu carnaylta do no r
talent mntdeoa u r o apiendide
char do in Toyota. Mlihva A 1nle
Clafudino Azapl et Evolyne Bor
des v.;enuent do b6n6fici r d'une
grande cou-toloao do li firm ja
ponniso d'Automobilo at do son
Agency en Haiti, la laiIque
Commerchale d'Haiti.
Elles on( 6t6 gratifics d'un
s6jour -pay6 d'uoo semaine ix
San Juan, Porto Rico et eat
pris l'avion dimanche dernit-.
ainsi quo Mme Vve Lh6risson,
Mme Eddy Bordes, leurs tante
et rmure.
A I'Airoport Dr. Frangois
DUVALIER elles ont 6tW sa
luees par le Diriecteur de la
Banque Conmnerciale et Re]re-
sentant de la Toyota en Haiti M.
Cli6mard Joseph Charles et par
un grand nombre de parents et
d'amis.
Nous formons des voeux de
-bun edjour A San Juan i. ccs
gentilles compatriots, objet de
I'attenion combten notables de
la Toyota et de la Banque Corn
merciale d'Haiti.


AStudent parent
teacher night,, A
llnstitut Haitiano -
Americain
Au course de la semaine 6cou
l1e une brillante manifestation
artistique et culturelle avait
itS organise, b l'institut hai-
tiano-am6ricaini a occasion
de la remise de certificates aux
*6 tudiants des classes: E16tmen
taires 4, Intermidiaires 8, a-
vanc6es 14 et Laboratoire 9.
Nous avons le plaisir de pu-
blier les noms des recipiendai-
res prNsents i cette eLrAmonie
ELEMENTAIRES CLASSES 4:
MWrilus JOSEPH FILS -
Jeanne AIME Gisble MARC
Guy VICTOR Edgar V
GERVAIS Eberle SAINT
CLAIR Laura LUBIN -
Marie France' MARHONE -
Girard TOUSSAINT Pierre
ORION Joseph FLORES-
TANT Georges NERETTE
Corine MERCERON La-
mercie SALOMON Fernand
MICHEL Jean Jude CE-
SAR Elie J'ean JACQUES
Carlos CHERY Narcius
NORMIL Paula LAGUER-
RE .-- Lisette MOISE Ire-
ne LAFONTANT Berna-
dette CADET Yolande BA-
GUIDY Augustine Jean
GILLES Joseph Lionel CA-
DET Paraison JACQUE-
LIN -i Anne Marie LARGE
Mat ilde DESIR Frantz
VILME~iAY Ramon Pierre
RICHARD Carnot A--
ADRIEN.
INTERMEDIAIRES
CLASSES 8 :
Yves Joseph BARTHELEMY
Reynold ABELARD -
Franck Hogulomigene Jean
PAUL Denis PROPHETE.
AVANCEES CLASSES 14 :
Jean GABRIEL Fulbert
CHARLES Ulrick MILIEN
LA BORATOIRE
CLASSES 9 :
Mr. Pierre CHAVENET.
Nous pr6sentons nos chaleu
reuses f6licitattons aux r6ci-
piendairis et nos meilleurs
compliments aux itudiants qui
ont pris part au programme
artistique, parbiculibrement Ml
le Jessy Pillet la chanteuse, et
Guy Thomas le talentueux or-
ganisateur et metteur en see-
ne de la d6sopilante comrdie
aLes Boulingrine de Georges
Courteline.


Incendie nrovoque..
par l'eau
Un incendie s'est declare sur
le terrain situ6 en face d I' l'i
neo Electrique. 11 a le rt-cvo-
quo par les eaux proven-ant de
l'Usine, auxquelles est. mblan-
g6 du gasosl.
Les Pompiers alerts ort com
battu le fleau. Des brigules de
la Croix-Rouge itaient 'Sale
meantt sur les lieux.


Lo sympathlque Lailleur do te
Rue Himmeron Killlck ou du
Centre .M. Emmanuel L-bgrand.
eaL slits & l'Hopital Frpncuil.
11 dovrn y abir l nu d6lL-., .
lidrallon.
Nous ,uouB Jolgn,n-n sos
nombroux clients pour lu adites
nor nos.voeux de gubrilon ot dae
prompt r6tablilsement.


Le President I

d'Interpex en Haiti
Cot aprns-midi, sont attilt
dues la Capitale, deux grand ,i
am s ambricains d'HaitL M. LC,
Mme Herbert ROSEN
M. Rosen est lo pr Me.i d.
la INTERLPEX don't la 12rned
Exposition philatilique internal'
tionale vtunt de prendre-fifj
lo 15 Mars i l'Americann Ho:
tel de New, York.
II cst consider come l'u.,
des plus grands philatflist.
du monde du fait de ses nonr
breuses collections de llmbre
et de sa collection de piigedr,
g-ammeso don't certain remun
tent ou siege de Paris e S17t'
A'la 126me expositcan d4
t'Interpex, a ktk exhihb le tioi
bre le plus cher du monde, lE
fameux timbre d'un penny, daO
lant de 1856, de la Guyane Brj
tannique. Dix jours apres S 14
vento publique, organisee as
Waldorf Astoria par les gale
ries Robert A. Siegel, ce tim-
bre istteig-iait I prix de vente
le plus 6leve de l'h:stoire phila
telitlue.
M. et Mme Rosen ont tenu a .
payer de leur presence en Haii
ti. afin d'encourager inos phila
t6listes, qui organ.senntdu 4 alu
16 Avril. i l'Insttitut Franqais
d'Haiti la Prem:Zre Expositiunr
A6rophilat6lique haitienne.
Nce meillettr vocux die 1b)n-
venueA' a M. ct Mme Rosen pour
cette marque de sYlnp'thilii I
'poaard de notre pays.


Le Recital de
I'American Festival
Quartet
Une brillante assistance e-
tait pr6sente hier soir au reci
tal de t'American Festival
Quartet ia l'auditorium de I'Ins
titut Francais.
tIes jeunes membres du
Quartet JUVAL WALDMAN
et EZRA KLIGER, violons,
ZURT MEISENBACH, alto et
Jessey LEVY, violoncello, ont
btmoign6 d'une maitrise qui a
itonni le public- pourtant ae-
coutum6 anx performances
d'artistes chevronnes.
Its se sont particulieremen
distingu6s .par leur remarqua-
ble homoginciti, leur pridision
technique rehauisnse par la cha
leur de l'interpritation et lp
dlynamis'me de 1'ex6cution.
Pour leur programme, ils a
vaient faith un choix a. la fois
heureux et courageux, en no
faisant aucune concession a la
facility, et permettant, par un
extraordinaire raccourci de me
surer l'ivolution de la pensie
beethovenienne de l'opus 18 h
l'opus 95.
Le programme compor-
tait trois quatuors l'opus 132
de- 'Hadley et daux34 quatuors
de Ludwig van Beethoven, l'o
pus 18, no. 4 en do mineur, et
l'opus 95, No. 11, en Fa Mi-

A la fin du programme, c6-
dant aux applaudissementl in-
sistants du public 1'Ameri-
can Festival Quartet lui of-
frait le c616bre Nocturne de
Borodin.
Li Festival Beethoven, or-
ganip6 par l'Association PRO-
MUSICA de Port-au-Prince, a
connu jusqu'ici un 16giti'me sue
ces et tout permit d'augurer
que le concert de jeudi termi-
nera brillamment cette s6rie
de concerts.
Rappelons que notre grand-,
pianiste nationale,Mme Miche-
line Laudun-Denis se joihdra
aux membres de l'American
Festival Quartet pour ce der-
nier concert.


(suite)


L'acteur Ronald Reaano deve.,u Gouverneur de Califoritic
accampagn doe sa .fenme Nancy announce i Sacramento
qu'il ,at cautdtdt A un second mai.dat. Il a promise quao s'il
eat reelu, it s'efforcera de riaoiser un Gouvernement qui Ka-
joute I'dme 6a science, Dieu a l'Or et la quality au hut des
la vie. A V


C NOUVELLES DE Lt-TRANGER'


LA MEDA1LLE'DES
cQUATRE LIBERTIES>
NEW YORK (AFP)
M. Whitney Young, Directeur
Ex6cutif de la Ligue Urbaine
National 1t personnalitt emi-
nente du movement en faveur
des droits civiques, va rece\ oir
la ntddaille des tes pour 1970, eiu teconiais-
sance de son oeuvre in faveur
de la libg1ti.
Cette recompense sera renise
le 2 Avril au leader noir, au
course d'un diner organiser au
profit de ia Fondation des Qua
ctre Libertns, organisation apoli
tique et sans but lucratif qui a
6t6 cr66e en 1951 pour promou
voir les 4 libertis liberty de
la press et d'xpression, libre
exercise de la. religion, afiran-
chissement de la pauvrets et af
franchissement e la erainte.
Le concept des quaLre llber-
tis avait, is 'oigitie, etCi formu
16 par le Pr6sident Franklin
Roosavelt.
RUDE PIIAVO ATTAQUE
ROGER GARAUDY
PRAGUE (AFP)
cRude FraXo organe du PC
Tchrcoslovaque, attaque ce ma
tin M. Roger Garaudy pour a-
voir attrTibu au Pr6sident Lud
vik Svoboda un article public
on Juillet 1968 par I'hebdoma-
tdaire des forces a.rm6es Obrana
Lidu et reproduit dans son der
nier livre toute la virit6, alors
aue cet article etait en fait si-
-en6 d'un ancien R6dacteur de
ret hebdomadaire, M. Lad!slav
Svoboda.
Bien que nous soyons iasbi-
ut6s de la part de l'Occident a
heaucoup de choses, 6crit Rude
Pravo, c'est tin peu trop. Un
nrofesseur d'Universit6. un Phi
losophe, qui devrait peser la vT
leur des sources et des paroles,


Les nrincipaux
points
(Suite)
phiquement : commune, scc
tion rurale, habitation; le vo
lurne dts r6coltes.
E- ELEVAGE. Rele'v des
espices de bhtail : cheveux, mu
lets anes, boeufs, pores, mou
tons, cabris, la r6partition par
age du nombre total de b tail,
le nombre de tites de betanls pos
sidds par les membres des m6n
nages. Enfin l'enquite porte tor
les espoces de volaille, le nom-
bre de poules, coq, dindes, din
don, canards, canes, pintades i!e
vis et poss6d6s par les mene
bres des families.


TRES PROCHAINEHENT 3 PISTOLETS CONTRE CESAR

AUCINE ?


SURVEILLEZ LES ANNONCES
AVEZ VOUS JAMAIS VU UN WESTERN AVEC
NOIRE EN JUDO ET KARATE?
AVEZ VOUS JAMAIS VU UN WESTERN AVEC
AVEZ VOUS ?AMAIS VU UN WESTERN AVEC


UN COWBOY JAPONAIS CEINTURE

UN COWBOY MAGICIEN ?
UN PISTOLET A 4 CANONS ?


)


se permit tranquillement decon
fondre les prinoms de Ludvik
et 4Ladislav, de confondre un
R6dacteur avec le Prtsident de
la R6publique, et se-permet 6ga
element d'offenser par ce faux
non seulement un dirigeant d'un
pays, mais aussi les citoyens de -
ce pays. 1 est difficile de eroi
re qu'il s'agit la seulement d'u
ne erreur.
11 est plus vraisemblable que
Garaudy, dans son &nti-sovidtis
me et antisocialisme sans bor-
nes, n'hisite plus is se servir
d'un quelconque panmpllet, mt-
me le plus tupide. Quoi qu'il
en suit, Guraudy, qui pretend de
puis un certain tempscompren-
dre la situation en Tch-eoslova
quie, en URSS, en Autr he, en
Finlande, et meme aux tats-
Unis a tel point qu'il peut don
ner des lcbons de bonne condui
te aux communists de ces pays,
ne peut pas, et ne doit pas trom
per le grand public par la pu-
blication de ce qui nest qu'une
simple fraud.

Politique,
(Suite) /
ohaqut dimanche soir. 10 heu
res ct demie, la chaine 5 corn-
porte un programme : With Ma
yer Lindsay. Le Maire, 6gale-
ment beou garon et plus jeune
que Pierre Trudeau, participe
a des discussions, introduit des
speakers et ne manque pas d'e-
tre introduit lui-mEme par une
muoiqe sp6ciale et de prerdre
dec attitudes qui piaisent aux
fouls, tout co u souriant dune
maniire vraimeno hollywoodien-
ne.
x x x x
L'instauration, depuis iuel-
ques annues, de deosats t-ilvisis
cntit ls candidats aux fonc-
tiens 6'eotives meii.e ics plus
hautes entraine non seule-
ient une veritable mise en sce
ne et parfois le maquillage,
mais "10 misc en branle d'ilt-
ments LLnimruns teout specta-
ele audio visul centroie de
la voix, des gestes, des attitu-
.des.
Au sins propre con.me au fi
gumi, Pierre et Brigitte so don
nent la main.
Charles Fernand PRES0OIR


quo a outrance; lea joueurs n'a>
vaient pas eu le temps d'aequ6
rir tous les automatismaq u col-"
lectifs pour un football apecta-
culaire. De plus, lea arribres
(Auguste surtout) affectionni-
rent beaucoup lea d6gagemen'ts
4 qui mieux-mieux. Avec la
rapidity des jamaicains et leur
combativit6 sur" toutes "les bal-
les, il fallait des passes prici-
ses et fires de 'a part de nos
6coliers. Bayonne, puar example,
par exces de confihnce maulti-
plia les dribbles inutiles et les
passes l'adversaire. Du cot6
de l'attaque, Dursiaville man-
qua visiblement de comp6ti-
tions et Emmanuel Sanon, mal
gr6 lea deux buts qu'ils a r6us-
sis, est trop individualist, il
forga les perc6en l oil des utte-
deux auraient soluttcnnc les
piroblines. A l'aile droite, Jn-
Marie et Laguerre 6vitent trop
tle combat. Le dernier nomm,
par exemtple ne s'aventura ja-
mais et son vis-A-vis Mc Kenzie
evolua A son aise quand il avait
le ballon; (Aly, tu devras 6tre
un battant, un gagneur si tu
veux te otier une place au so-
leil).
Malgr6 ces quelques difaillan
ces, l'6quipe fournit un bon
match; dominer sans rialiser,
c'est du romantlsme Marquer
alor. qu'on ne mlne pc s l jeu,
c'est du realisme !
,Vu ctet des jamaicains, c'est
le problime que nous confron-
tions, il ny a pas longtemps; il
ne suffit pas de conqueror le
public par de beaux mouve-
ments collectifs, alors que l'ad-
dition ,au tableau d'affichage


est lourde; Us jouorent un foot
ball de movements avee par-
fois quatre joteurs au milieu
du terrain. Cependant, aux a-
bors d e la surface de r6para-
tion, il leur manqua le tranchant
le perCant nicessaires, pour con
clure, le fait quilt faillirent sco
rer en deux fois.seulement sur
deux erreurs de nos defefseurs
prouvint teur m6diocriti dans
Action finale. En some, it
leur manque du punch, un vrai
butter et deux v6ritables ail-
liers. Leur defense eat tris bon-
ne 4L nous n'avons cessi d'adnmi-
rer la sOreti de 'eur garden Ed
wards don't les d6gagements au
poing et les premises en jeu fu-
rent magnifiquls, il audrait ci
ter aussi l'arribre central Errol
Clarke At le capitainc Errol Bar
rot, impeLcables dains ears in-
terventions et tres ,utle.l dans
le travail constructif. Au centre
du terrain, leur excellent patron
(No 4) Howard Bell se s gnala
par sa clairvoyance ec orouilla
le plus souvent'les cares au re- -
put6 Bayonne.
C'est done une bone equipe -
pour qui le score severe est r6el
element trop lourd. Quand ieurs
joueurs auront appris h aban-
donner leur super-romantisme,
nul doute qu'ils raaliseront des
huts; En attendant, aprbs avoir
fait l'unanimit6 sur leur-saleur,
ils essayeront de tenir tite, ide-
main soir, aux fougueux 6qui-
piers du Lyeoe-Louverture.
Ils sont capable, car le fait
que -Piquant, notre gArdien ful
trbs applaud donned une idoe de
leurs possibilities en attaque.
DADOU.


Saminaire Aericole Ce n'etait qu'un
a Fond des Negres poisson d'Avril


Du ler. au 4 Avril, I'Office
National d'Alphabbfisation et
d'Action Communautaire organic
ae a Fond des NWgres un impor
tant S6minaire Agricole, re Pre
umer de ce genre jamais realis6
par cet Office d'Educition de
Masses.
Des techniciens de disciphi
.nes diverses prtenut teur con
course au succis de ce Siminarc..
La plupart de ces- technicieas
sont attach ia des Orgatismes
Sip6cialis6s Mhcte ou d'Elat
come par example : I'Agronu
Sme Th6baud (,EDAPSI, I'Agro
nome Yves Saintyl (IPCADE),
l'Agronome Noel (DAI), !'A-
gronome Lucien Paul (DARIR)
et ONAAC), l'Agronome RE n
GCterrier (IECADE). t'Extenos,-
niste Frantz Olt"I- (DARDR),
Freud Desmarattes (EDAPS),
Lorinor Athis (IPCADE)., G
rard Months, Sp6cimliste de
l'ONAAC.
Ce Snminaire Agricole se de
roule dans le cadie de F'action
communautaire de I'ONAAC Et
vise a promouvoir 1'activit6 agri
cole dans la region de Flond dos
Nigrms et dans cells o mili
tent les partic.leants sur la ba
es des principles e des techni-
aQues nouveaux spiclalement a-
adaptis au milieu haitien.
L'ONAAC avait convoquL a
tne table ronde les spicialtsto
,t professeurs do ce rmn,.Iire.
avant son inauguration afin
d'en coordomner ses travalx.
Le Directeur Giniral dp
I'ONAAC. M. Edouard C. Paul
part domain pour Fond des eNb
a-res Dour la suDervisbn de-i



Machines a coudre
. A UA OllNf A_


Bella Clerfont n'existe pan.
Les lunidiomntres, now plus. lDe
plus, que signifie APDA ? Beaui
,oup tde nos lecteurs out dii lire
Agmece France Presse. Et re
cas, ce serait plut6t Agence
Poissont D'Avril. Le Nouvelliste
s'excuse de cette mystification.
Mais aujourd'hui, c'est permit.
n'est-ce pas ?


Volley-Ball
Jeudi 2 Avril, h St Pierre :
Coicou (M.G.) : St Louib-Birl
Cl. Lonhomme : St Louis Bird
Ventredi Avrit, a St Pierre :
Min. Filiks :. Ltlue Amro!ade
Ovaltine St Franqois CIM
Cl. Bttonht.r ime: Cobra Angla
de.


Les 25 arts de
banque
(Suite)
qu, a. ce moment-la, aujour
d'hui nous n'aurions pas un
aussi -bon directsuro.
En terms simples lna;.s c-i-
gants, Monsieur Reyes reinr-
cia le personnel de la anquioi,
de ses bons voeux, et promit tic
se surpasser pour que tous ls
employs soviet de plus en it'lu.
satisfailts des conditions de tra
vail. Dans la voix de Monsiict
Reyes pergaient 1'6motionet ia
surprise, car il ttait loin de sn
douter que cette excitation qui
r6gnait depuis le matin, ptelit
dah A cette touchante fete orga
nisie en son honneur. 11 expri
ma sa joie et son admiration de
vant le beau plateau d'argent cue
venaient de lui offrir ses di-
voues collaborateurs, pour mar-
quer cet anniversaire.


LES LIVRES ,.. OY5AYVl Et I'on vida une coupe dI.
LA LIBRAIRIE Parmi les toutes meilleures Nos, du Nouvelliste, sais s
Emmanuel Schutt-AINE sur place. sons cette occasion pour prisen-
oAU SERVICE DE LA En stock avec toutes les pie- ter nos compliments au Diree-
CULTURES ces d6tach6es aussi pour votre teur de la Banque Royale du
116, Rue du Centre Phone garantie. Canada, qui en mo:ns de deux
2-1051 En vente a la TIPCO, Place ans, a su se concilier l1'esiflm
Voes propose : Geffrard. de -tous.
V'ERS UNE ACTION
COMMUNE POUROLE
DEVELOPPEMENT DU
TIERS-MONDE
(Le Rapport Pearson) AUT CA P IiT O L
Vers la fin des arnes 60, M.
Robert Mc Namara demand U A I-
A M. Lester B. Pearson an-
cien Premier Ministre du Cana Jeudi, Vendre(5 et Samedi
da et Prix Nobel de la Paix 6 hres et 8hres 30
d'entreprendre une etude 6 e
d s r6sultats do vingt anntes
d'aide au d6veloppement du SUPER WESTERN
Tiers Moldc et sur la base de
cette Rtud2, de presenter des
propositions pour une strati- R IN G
gie global couvrant let annees
70 et au-delot AUT PT Tn TV'Ih T 'n
S7(i ept aupersonnalits interna- AU PISTOLET D- OR
liongles don't pour la France,
Robert Marjolin,) e joigni Avec : Mark Damon et Vaceria Fabrizi.
rent it M. Pearson. Assostie M k m eFabrizi
pr oa peroonnr international n tr Gdes 2i50et a0
expertn l Commission entre Entre e 2.50 et 100
prit deesche inenrch inten s ,
riunissant des 6l6ments et des nREI NO R UA1
timoignages accords par plus -
da 70 gouvernement ainsi que quo It l
par des institutions priviep. -e- -
VJERS UNE ACTION COM- n f rm
MUNE POUR LE DEVELOP Un u ll t ria l
PEMENT DU TIERS MON-
DE en eat le rOsultat. Maiso Cest le GRECIAN FORMULA 16. II rend a
calst 6egaemed t udveloppee. nri- t vos cheveux ses couleurs naturelles en 10 jours 7
cours des dicennies is venir; 3 semaines au plus. _
problbmes politiques, poesibil.- Le GRECIAN FORMULA 16 n'est pas une
tI. Evalunt Is E pouvioIr desNes op
difftrente forces die, iso- reinture. Cest une lotion qui reconditioned les
liee au riunies, cot ouvrage _.,cheveux sans les graisser. II leur redonne leurM
est un tableau complete de l'ex J ieunesse. -,
pirience passe et comme tel, e rs.
fournit un plan de travail Faites disparaitre les cheveux gris en peu de a
pour une aide au diveloppe- Atemps et sans le m o i n d r e tracas avec les)
ment efficace t -
EN LIBRAIRIE GRECIAN FORMULA. -
ACTUELLBMENT : AG
rINFLATIONS ET SYSTE- AGENT:
t MOnETAIOESo Ml C r M S l p.
tDInTINNAIREd DE SCIEN Don Mohr Sales or
CE ECbNOMIQUEM Alain.
Cotta 4


`


-- -- -- -10 w a a a a a a 4- alm -


;~--.a.-Lisa x*Jiil.~-irn-l-rrra-L;-*---r~W---L~4


MERCRDI lr AVIL 170


cLS -NItTVELL E 3,


I I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs