Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06705
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 28, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06705
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
A T~O21DEN -13- -, o, ,-lit


ovP~7a.C~rdlr,. P93A~nl-i







Ad'n~prvit~r.- *1M A40xCHAUVo~j


Adree: VE D~ C('ENTR.



PORT-At.-PR/NCE (HAITI}

SBOITE PO ALE 1316

BOITE POS'OALE :-1316
"c"-


ZMENU DE LVASOOATIO#I rNTERAMUIOAINE DE PR=U5E


: t' ~ ~,,,29' LUND,:. 30 N i A I P:
No 28.047 '74botA~I B S.AIMED 28. Dl)lA!..:il. t UND 0~~i


zP~No LS'unquate Bod, -

Les Syuidcats leniciteutECnoiu


le President Duvalier


Port-iu-Prince. le- 24 Mars 19170

Son Excellence 1Monsieur
le Doctor Franquis Duvlah'r
President it Vie (it, Ia
IRipuhlique
Palais Nationnis-

ilonsieur hI President it Vie,
I.'cntaiente victoire que vient
de roiporter Votre Excellence
stir la Metro Goldwin Miayer
tin, aveti une desinvolture sans
paril t, cdans la production
11111 hifl 1tis0 de miensonges, ai
11.i tull pliisii miacabre ii cari-
cturer Ie I'peuple Haitien, n'
sturait Iaisser indiff6rentes les
organizations syndicales don't
Il'afflction filiale pour Votre
Extllencet e-t harnei e.
I- l i. dnouement du procbs ill
lnte par Votre Excellence con


tre les producteurs d ceLott fir-
me cinimatographique est InI
consecration de Fesprit de justi-
ce de ce Tribunal franmqis qui a
entendu Vos avocats I-t pronon-
c( k jugement.
La Metro Goldwin Mayer a
voulu diminuer le prestige de
Votre Excellence en quality de
Dirigeant d'uqe poign6 e de ne-
gres, en produisant cLES CO-
MEDIENS., film tout au long
duquel les choses les plus men
songeres et les plus grotesques
ont ete projetecs sur 'Ie-ran.Elle
avait compti sans le souci de
la dignity de Votre Excellence,
Sa soif de la v-rite. Son amour
demesurt pour Ses files de tou-
tes categories.
Aussi, ee success n'est pas suo
lenient vstre, Excellence, il est
aussi notre suc(ros, elui du peI
(Voir suite page 2 )


11 ne s'agit pai d'unie op6ra
tion fA but fiscal. Jl 'agit d'une
uctiof purioment technique qui
n'engage en rin les sujets sur
Jecquels l'enquteo Socio -conomi
que du I6 Avril se d6roulera. -
On sait que d'une fagon gA
n6rale, les enquites out tendan
ce A cacher ou A alt6rer la v6ri
to dans lo but clair t simple
de ne pas i61ef l6tirs fo tow
nes. leurs moyens deto rtlune6,et
mime leurs, nures. Coest lnoe
situation q4ui faiuse le "shal"
tat des enquhtes et des sonda
ges et qui se sold tinalement
par une perte de temps et d'ar
gent.
C'est en ralson de cela que
l'Institut Haitlen de Statis
tique. Secr6tariat Ex6cutif du
Conseil National de Coordnna
tion Statistique (CNCS) portoi
I'acaent sur le caractlre pure
ment technique et Scientifique
de l'enqukte et fait appel la
collaboration de tout un cha-
cun afin que cette action soit
un succa..
L'Enqukte eat dite socio-Eco
(Suite page 4 col. 1 )


AU JOUR LE JOUR


Rencontre
d'experts
internationaux
au CHISS
Le Centre Haitien d'Investi-
gatmon en Scienceo Sociaies
(CHISS) a e 6 la emaine der
nidre le siege d'on veritable col
toque international .au course du
quel des experts sociologues d.-
Belgiqus, d'Allemagne, d'Argen
tine, des Etats-Uiis, d'Uru
guay, -ie i .,undeo, de la Guade
loupe se sent iesncontr6s ;par ha
sard au CHISS et ont dress en
semble un veritable bilan de
impact international de citte
jeune institution de recherche
sociologique.
Le Dr. Jorge Hardoy, Ex
pert der Nations Uni-s en miss
sion aupres du CIuISS pour
l'Universi.t de Yale a fait va
loir la nicessite d'un effort con
joint de la pa-t de tous les cen
tres de recherche sociologique
de l'h6mispire pour fier avec
le CHISS les lignes mattresses
d'une cooperation scientifique
a long term a ux niveaux r
,gaonal et international.
Le Dr. Carlos Rama die I'Uni
vcrsit de 1'Uruguay d6elguc
par la Confirence rigionrle do
'Porto Rico s'est declare niette
meant favorable A un plan de tr.i
vail common ,nrtre l'Uiiversit-
de Porto Rico et le CHISS.
'bus les specialists prhsenus
se sont rallies niutour lie l'he
d'un status regional du CHISS
qui soit ceairement dUfini et d6
himit6 afin d'acctl6rer le o6velop
piement de, scincs,- sli' le 1n
Haiti.

Dr Walter Mertens
de passage
Dr. Walter Mertens, protes-
seur A l'Univeroite de Chicago
est arrev6 ici pour 'une sematIie.
11 a profess Ah CSfADE a
Santi' ti dlIu C0hili o'i itl :. ensel
gun, L. G.'ographie.
En voyage Iars les Antilles,
il a profi-.e p',)r visitor HAITI
io il coaupnt ddes lnit.
II s ialicse a ce qdi be fait
isi dans 'e d- ma, ne dePlann'r
Faminial
II a pi-s contact ivec .'( pro
fesseur De ao-st-I. et visit".
bien des Centres.
11 osphre treourner en Haiti
l'annjie prchain pour de; oh
serwation,l ,1i) pous6nes.
Nous presentons ;ios v es
sympathies au Dr. Mleriren.


Mile Luz E.
Rodiiguez en visit
Jeudi martin, par I'avion re
gulier est arrivee a Port-au-
Prince Milte Lez E. Rodrigues
Pr6sideate de !'Association Lati
no Amiricaine d r- Ecolcs Oe
Service Souial
EUe est de Panama. Elle
fit ses <.tud'!s 0tc' itiquea a PI
nama et a t'Universitt de Chl
cago en Service Social.
Appr6ciant sa competence et
sea experiences dans le domain
ne du Travail Social, Mile Ro
driguez travaillc a i'Universite
de d'Etat dE :;no t DoIr,t".o en
vertu d'un contract qui la 'e
pour une ann&,. El e est ;srriv6e
avee un group qui avail pris lo
gemenot a I'hbtei Cat'- Itlaiti;el
le est resthe de leudi a Diman
che a Port-au-Prince.
D ja e n .,aplint avc Mile
Renie Ti'616.m l o lircctrie de
lF, cole du S t i~ s Sciol d'Hai
ti, eile a pris contact avoc noi
Ire compatriot.
Mile Rodriguez visitla e
onmpagnle de Maneminiselle T
p6maque, de Madame Jeadot
i. de- Mme Oe Roncers.! cer
tains coins intiressant.s, corn
me Pition-Ville, Kenscoff. le
Musie Historique, le Centre
d'Art,- certain studios common
celui de Ns.Ih6my Jean et i'Eco-
le de Service Social.
La distingute Panamii6enne
fut reque samedi A db6jeiner a-u
Rond-Point par le Mhin;tre des
Affaires Sociales. Y partic
patient Mlle T616maaque, Mme
Jadotte, Mine De Roneeray et


notre collaborateui M. A. LuI
bin.
Mlle Ruuriguez t' f (mnchan
t6e de so 5,'-.jour ii (. t so pro
pose d'y venir pour une plul
longue period le tempos.

Les Impots locatifs
Demain, 21 Mars era le der
nier jour pour le pavement des
impit; localifa.
EMn prison de la 'urte Iflue-n
ce aux Bure.'u.. des. C;ntrilbu
tio-s ct des cnges 15g;;aux des
Jours "aiOits. nous nous fa'sons
l'interprecte de 0en nombre 0e
contrib:aitile, :our s luhailir l.t
4tr trimgation du dela. i:.
pour le pliement de cette taxC


J. Gerald Chrispin
en voyage d'6tudes
Par le vol d'Air France eSt
part samedi a destination ass
Etats-Unis on il va poursuivre
ses etudes, le jeune Jean Ge
rald, fils de notre collaborated
Joseph Chrispin et Mm3,- neoe
Luce Myrvil
Jean G6rald Chnspin a fait
le voyage at(c sa chore inaman.
Ils ont 1t6 sali's "a i'a6roport
Dr. Francois DUVALIERI par
laur pOre et epons, notre colla-
borateur Joseph Chrispin it pur
un tris grand rnoibre de pa
rents ,.' 'aia:ts de la famille
lean Gerald, tGUL pLrticuliire
ment etait entouc a 'iaeroport
I'un tres grand nuinblil- l i'amlis.
Nous en Den enuns cc.ision
pour souhaiter A Jean (;erald
du auccis dans t!s etudes qu'il
entreprendra aux EtaIls-Lnis et
un trls heureux s6jour en ter.'
Atrangire.


Une Comete dans
notre ciel
Depuis plus d'une douzanie
de jours on peut voir dans le
eiel une Comnele- trs visible a
l'oeil nu. vers its 4 heures du
martin, dans la direction est.
La 1tte et sa lonw.Jo queu
lumineuses font le ptlis1r de
tous r,--.> ilu: se toouvent dana
les nes. soit pour caller a l'Egli
se i la ettx.e 0n,-,-i sit 0,our
vaquer a heurs socup tiois..


Encore une victoire
de Datsun
KAMPALA 30 MARS (AFP)
L'6quipage Allemand G. Her
mann Hans Schuller, cou
rant pour les couleurs Kenyan
nes sur DATSUN 1600 est d'o-
ris et dija consid6r6 comme
vainqueur du 18 ime SAFARI
D'AFRIQUE ORIENTAL.
La voiture Japonaise a franchl
la line d'arrivhe a 09 h. 34
Gmt avec un pneu crevw suivie
A 16 minutes par une autre
voiture DATSUN piloted par Joe
ginder Singa K. Raynyard re
prosentant egalement les cou
leurs Kenyanes 1'un et I'auore
6quipage 6tant respectivement
premier et second du classes
meant g6peral Officieux indivi
duel.


conmiuna1,1e.
Nul doute q'ue M. Frank
Sterlin, 'aotlii Administrateur
General des Ccntributiois, iou
dra tien fair droit it cette re
quite at aider, airtsi or nomrrbre
de phres de iaunmlle.
X X X
MEFAITS DF VEN I'
Le fort vent, qu. *a souiffi la
semaine dernikre, a renvers6
des bananiers d.ens lks Plaines*
du Cul de Sac (st de i'Arcahaie.
A Pltion.-Ville, diverse ins
tallations 6lectriqies ont At6 d6
connrect6es de ce faith Jeudi et
Vendredi Saint. li'r.nnche d.,
PAques, lout le quilfier du Mur
lie Hror.-le a subi unre longue
co.pure dci courant p.cr suite de
la dhconnecti'n du transform:l
te:; ro'r;a't al
( xxx

LA CHAMBRE DE GRMMER-
CE D'HAITI DEMAND AUX
Commerenuts et Indnariels de
bien vouloir former leurs etablsn
segments le MARDI 31 MARS
et le JEUDI 2 AVRIL A 4 h..
P. M. afin de permett'e a
leurs emnplto s d'assister nux
rener.-titres d" -6quipes nations
los tco-aires de Foot Ball entire
la Jamaiqne et 1Haiti.
Port.au P-I .c,', l1 30 Mars

CHAMPRF kl)E COMMERr IE
D' A[TI


LE PDT BALAGUER
I)EMISSIONNERA-T-IL ?
SANTO DOMINGO.-
Dans son message a lt Na-
tion, mercredi soir, le President
Balaguer a faith part de sa rt
solution de se presenter come
Candidat du Parti Riformiste
Dominicain A lat pisidei:.-' de
la Ripublique Dominicaine aux
comices gh6nrales du 160 Mai
prochain.
SANTO DOMINGO.-
Sept Partis politiques on laIn
c- une Adresse collective, rhcla
mant la dnmission du Pr6sident
Balaguer qui ne peut itre la
fois juge et parties et ne peut
organiser des meetings ainsi
que leas sections, rntour1 de tout
t'appareil militaire et gouverne
mental. Un drlai de 5 jours,
courant depuis ie samedi 28
Mars et prehant fin le mercre-
di ler Avril, dans la. soir6e, a
6t6 imparti au Chef de l'Etat
pour prendre une decision.
Le President Provisoire serait
alorso le Prsident de la Cour Su
sorime de Justice, I, TLirenviJ
Manuel Ruiz Tejada.

SANTO DOM1NGO.--
Los milieu politiqueii en de
mia'ndent b ,laBiaguer se soumet
tra a cette 'injbnctlon. Son par
ti, le Parti R6formiste et le
Mouvement Nataional de i iJeu


Le Scoutisme: tiitlhode d


cLe but le pluw 1lev, du Scou
tisme, c'est de d6velopper Pin-
dividu... Ne vous laissez pas re
buter par un 6chec. Le premier
est nicessaire car il exerce la
volont6. Le second peut itre
utile. Si vous vous relevez du
troisiime vouea tes un hommes

BADEN POWELL

Parmi les diffirentes mi6tho-
des d'6ducation qui peuvent n-
tre emplhyies pour nla forma-
tion intigrale de nosa jeunes
gens, 'une d'entre elles se re-
commande a noun d'une fa;oon
spiciale par le isuccs extraordi


t de formation.
IPar Jacq.ues DPVERSON
naire qu'elle a remporti apprbs
des gargons et de filled du
monde enter, par l'efficaciti
Sde ses moyeo d'application et
par len nobles tidaux qu'elle
preconise. Nous voulons par.
ler du i SCOUTISMEB dont-
l'objecil ete tel que Lord BA
DEN POW1LL l' dMinl lui-
mmie cLa mine en valeur de
l'idivid a 'pour ls nuelleur ser
vice de tout. Faire des honrnes
,,de caracbt4re, habltuib la din
SipellneA i peioielle, la mA
trise d'eux-mgmes et don't tou-
7us lam nournbltds gOipituelwe
physiques et morales ont 6te di
velopp6eem-


SeeOucoste:
UIN SPlCTATEUR POUR .
LE MIUNDIAL Ii
Lii liate de nos h int''iIat < ialuI ,
qui front le voyage ozt-iunc
vient d'etre alloiig6e d'J- lte.l-
ment : 11 s'agit de Serge Ducoa'
te, Arriire ceunt-al ae I'Aiglei
Noir. Ce gestetest une courtoi-l
sie du Ciment d'Haiti qui a pa-
ye la mnoitit des frait et d'unW
quatuor de sportife qui a acceptii
de couvrir l'autre moitid Cesn
sportifs, dont l'cxomple mnrite',
d'6trp magnifi6 sont : LamartiQ
ne Cambry, Fred Jn-Baptiste,P'
Serge Afmand, Homer Lochard;:
Pour nous autres, c'esr le cow
ble d'une attente, qui ai elle de
vait durer, pourrait rnsaemblel'
A tne injustice. En effect Sergo,
est un garcon qui force ,'admi-
rqtion tant par ses qualiths da
joueur que par celi. ,.I liormie .
Cette synthnse oprede a lui, a.
faith naitre le d6tenseur iutrit
ble mais correct qU er n,.: con-.
naissons. Dur sur l'Lhommine, v
ril dans ses interventions e0
dans ses tackles, il ne tr-
che jamais ne r. e laouri
pas A l'anti jeu pour d6if
.fendre son camp qielkl- que
soit la gravity de la .litu.ioan,
armi d'une technique ares au-13
dessus de la moyenne, moais pas P
extraordinaire, son aihrin'on, il
le doit au travail .crtl.ut qu'iP
fournit tant A 1l'ertrarintmen1 .
qu'au course des mairit .
Ducoste est un audientiiqu
product de I'AgKic Noir dent i
porte les couleura depuis Eon di
but en 3e caL1goric; in mit d.
temps a 'imuposer danr line -'
quipe oni les d6fenseurs --1.1 touu
jours nombreux et ohu les grand
noms commel Dclbrune, Mpr gan,
hiarraient la route aux isdales;
il joua. d'abord arribre lateral'
poste quil occupy nasgui,. .iui
si en selection :,vant d'8tre plI4
cA au centre de la defense, po-I
sition qui est plus conform ',
son teanpranant ct u =ou style
Sergo, n'est pas sculemen. ua
grand joueur, c'est aussi un ex'
cellent meneur d'hommni ; cetlt
qualitU n'a pas ntanquu dc plai-
re A Tassy qui 1'a choisi come
Capitaine inteimairc En l'ab
sence de Legros, Ducoste con-
duit en vrai chef scs troupes
au combat. A l'Hotel Montana,
nous avons -apprhci6 la fagotu
tont il agissait envers ses jeu-
nes camarades A qui il essayait
d'inculquer certain principes
indispensable i tout footbal-
leur desireux doe se maintenir
au sommet.

L'Equipe Nationaie dispose
en lui d'un nouveau pillier; il
a dOja assure son nouveau rtle
avec brio aux Bermudes, sa
(Suite page 4 ?ol. 2)


nesse, qut appuie le dit Parti.
multiplient les petitions priant
Balaguer de ne pas tenir comp-
te de la sommation des autres


Nos dcoliers pitts pour Ie test jamaicain


Samedi apres midi, apres la
stance d'entralnement des )pri-
selectionn6i, l'entraineur tied-
ral, Antoine Tassy, a retenu les
20 icoliers quL devront difendre
nos couleurs devant leurs homo
logues jamaicains. L'6quipe du
Lycee Louverture qui devra sp
mesurer aussi jeudi avec la sd
leeftion visiteuse, a it6 cape
au complete; cette jeune forma-
tion eat encadrie de 9 autres
(16ments don't Mac6us, Raphael,
Pierre Bayonne, Emmanuel Sa-
non, Alix Charles, Jn Robert
Guillaume, Vaval...) etc, etc, le,
mime jour, ils ont 6te conduits
it Damiens piu its achiverpnt
leur preparation morale et phy
sique; nous leur avons rendus
visit hier : I'ptmosphire est
price pour une'bonne concen-
-.-atf n l ambiance favorable A
l'entpif' ,pour des gargons qui
se connaissent A pine. Depuis
le Capitaine Pierre Bayonne jus
qu'an chef de file des louvertu
riens .oro en passant par le
garden Piquant, tola confianee
r6cipirque et loptimisme total
6tonnent. Pour mesurer leur 6-
tat d'esprit, nous avons bavarde
pendant quelques minutes avec
ces deux derniers qui nous ont
fait part doeleure impressions
et pronostics.
C'est d'abord Roosevelt qui a
parl6; il est tros jeunc, 19 ans;
il joue" u l'Etoil Haitienr.e et
porte chaque saiton leo couleurs
du Lyce Louverture; Ci brille A
tous lei posters bien qu'il soit
plus A h'aise dans celu) d'homme
de milieu, son experience de diif
fenseur le rend tries efficace
dans le tra-vail de aou'ien de la
dUfense; sa grande technique et
son tir-boulet sont indispensa-
ble A la division offensive; nul
doutc quo Roreo jouea bieot de
mauvais tours aax jr.inaicaips.
Ecoutez le parler pfiutt !
Nous somimes stirs de nous et
nous faisons confia.nce-A chabun
de nos co6quipiers: nrous savons
que notre responsabilt6 est gran
de car lee s6lect.otis scolaires
pr6cedentes ont tujours gagni
A domicile. D'ailleurs, nous ne
voulons pas decceoir le public,
nos oamaradea 6-col.cr qui nous
encouragent chaque vendredi et
qui croient fort en nos moyens;
ces jamaicains : nqus savons
au'ils sont duis mais pas rai-
nou pour nous en fair une mon
tagne. Du coto de o1'quipe, je
trouve que l'aile droite est soins
rapid et un peu infirieur tech
niquement A 'aile gauche; mais
je sais que Rafael, Jn Marle et
Aly qui occupent ce secteur se
depasscld quand it le faut. Done
notre optimism est total bieni
que notre tfache ne sera pas ai-
s6e.
C'est tisuite le o ardier Pi-
quant qui coni'iue pour son a-
mi vainerons D'ailleurs, nous ne
voulounsa pas rter uotre prenil'-
re sortie int'erntionale; nos F-
mis, racinomen qui ont jou6 der
nirenment en terreo iam.icaine
nous ont par6 Jde leut football
virit: nr6eis et nous ont dif


Pairtiq Politiques.
Les sept Partit politiq.es,. La Banniere de
qui reprsetenten, disent-ils plus I'Etoile Haitlenne
de soixante-cinq pour cent de LEtol iti tei
1t'lectorat sont formels : de la L'Etoile Haitienne te70 ale
dimission de Balaguer depen- e exiraoSa din6 are qii soot
dent leur participation a ces cao en-e as Bois Vernai t'i cole
mices et des chances gakls pour ei o a prize t
tous dans la balance 6ectora.le. de Mile Lya Przean i.c E e
x x x avalenit choisi cette date qui rap
NOUVEAUX CANDIDATS pelait la ratentisisa e vic-
SANTO DOMINGO- toire de l'6quipe sur le Racing
Le Parti de la Conciliation Na Club Haitein par 4 buts a 3,
tionale prosente come casndi- pour recevoir le serment des
dat A la pr6sidence de la Ripu- membreB de 1'eqiuipe ictuelle.
Ilique Hector Garcia. Gofloy, ac IF; ont vo-ju ttc-.i a (-. ci
tuel Ambassadeur t Washing- qu'lls snir-' .-ritiers d une gr.ii
ton, President pruvisoile opris de tranll,.,., .'il. devhient
la guerre civil oe 1965 et pour avec t .1... Lr ,- .d ,ntre Il -
la vice presidence sont respect cnuleurs d'o dieI i..,r
tivement !e Dr Alfonso Moreno ter leur co tI t,,. l.
Martinez et l'ex-pre Delgado p M. been oz B n -
Rogaert. M.allz- a B..afi I' les
S x x.x discourse de M Mdi B ,,,R e
UNE ATMOSPHERE membra d'hnneur ,~t 'dae 'e,.
TENDUE trainer Friz H:,Ecldi _; fi
une brllanie hrbr rtrq wh. I'T
SANTO DOMINGO.- toile Hantieno '.
La capital revet de plus en Un ell rest.-p* ,: ..Iun,
plus 1'6tat d'une ville en tat .sant r .. .i l,g. ,r" elotu
de guerre avec des soldats cas- ra ce'.e ignifica'ive cerr9
ques et arms tous le coins e sig iv
de rues, des vdhiculsEl 'iblTid-i "ie.
sur certaines places publiques,
Iv renforceme.o t de Ia garde ide i Pho ml eur de
(suite page 4, col. 3) I'Ambassadeur des

SUSA et de Mme
educationon Knox
Notre collaboratcu, Forlun
L. BOGAT' a r6uni. en sa r6si
tence, dei M -ntana je'idi soil,
-.quelques -tins autUr Lde l',n
basoialeur, d. (t S A d'An-.'ri
que et de Mmn e 'linton Inox
En l'annie 1907, our un ilot Un rlemarquait le (.neilter
au large des cs ct d'Angleter- '-oltaue de l'Ambassade Ain6r
re, douze scouts aous la direc- cains-ct Mme John Suns, le
tion d'n Chen f. J!,"nEtrai BA- Conhs] Thomas E. Cummnings.
DEN POWELL, tenmalent une I'Attik. 6Militaire et Mme Ja
experience decisive. C'c6tat lii Iseph Roy, I'Atwah6 Rconomi
le premier camp scout. Aprfs que aet Mm. David Raynold,
soixante trois ans d'existence, M. et, Mine Jules Blanchet. Ma
il group plus de douze mil- dame ,Pobson, K. Luclm onhau
lions d'adeptes qui portent la vet, l' Dr et Mme Gert Henimke
flamme danos toutes les parties ,et n Ot.'e Dectenr.
du monde ayant le mime uni- .. U buiffeti .itgTne dun coidon
fortme, ob61issant A la mgme -, bleu fit 193 dikes des inv;t6s
loi s'organiaant librement dane de notre' colhboratei;r Fortune
chaque Pays et 'adaptant aux L. OGA.T, un amlhitryo6n
monditioons nalonalen. plein d'entrain en compagnte de
SIconditions tlonale. ,'Amhssadour 'art Madme
.K(Voinox et ons le invit s pi'
(Voir sni te page 2 ) ," sirent des heoures agr6ables.


qu'ils ont tr6s forts. Alors et
nous autres Peor 1'equipe, je
compete d'abord sur moi; ensui-
te je fais confiance a mes. ar-
rieres.,
Chaeurn jurait voulu envoyer
un petit mmul au public; nous a-
vons dif bien vite laisser le foot-
hall pour parler autre chose.
Gependant, certain d'entre eux
etaient indiff6rents; ils 6taient
etendus sur lteun it ou jouisient
aux carts !Football pa jou6
nan diqih semblaient-ils dire. A
defuut d'en purler, its or rcri-
rent domain soir sur in pclouse
du Stade Sylvio Catol.
Un coup de pietl,' At nbus a-
vons ansist6 a l'atterrissage de
Pavion de la Caribair amenant
ici les 18 oueurs ja,-aicaina et,
les 3 officials qui les accompa
gnent; ce martin, its se sont en
trains aun Stadc et its auront
une autrc stance cet apris-mi-
di, ils -paraissent en bonne con-
dition physique et tries doous
techniquement; nous les appr6-
cierons mieux au coirs de leurs
3 matches.
Mardi 31 Mars Selection
Scolaire Jamaique.
Jeudi 2 Avril : Lycee Louver
Samedi 4 Av-rl : Selection
Scol..ire Janmaique.
DADOU.

Tremblement
de Terre
ANKARA, (AF?)
Douze oenio personnes cU
raicnt piri dia)s le tre'mblem, nt
de terre de Gciiz, ,1 clare t-on
ce matin de source cftfi':tuse a
Ankara.
11 n'y a toutefvis aucune ii n
formation officiclle de ce chi l
fre mais tout Ilisse penser qiue
le bilan offticel et en-.re 0 ., vi
soire qui sera prochainiement lpi,
bli6 sera intimement plus IoU: U
que celui .-nncnci dien i l
soir de 583 morts.
C'est dans 1e triangle coln
pris entire G6diz Simnf et imet
que le tremblement de terre a
caus6 le plus do d6gats. '
Bravant ii plui, baytdAne ot
to vent qui souffle in -iolentcei
rafalle le.i sauv.tetors s'Iffal
rent autour des dicombrehs pot.r
tenter d'nrracher qinlqques 1-
tres encore viv it leur lin
ceul ie pierrces,
Mais l'eipo.r iiminu, d'lti;
re en heure d4 rtr(ruv to ( rs
survivants. e
Si les gr0-s c -r,, e . o
tie d6blay6s, de:; villages n'ont
pas encore 6t6 secourrs. I.e chif
fre d'eja tries l)u-d risque d.';g
center encore.
La region a, s'1'1t p-edii- te
s6isme est huli'u seenn p1e
peupleo. Sos babitants !)our la
plupart des ag, 'r.1ul0u1 r culti
vent la vigae, t1 v111' silo Ir,1n -
aride o-t va-I ,.u6. sUr'loll )1par
des hau.,s r.ionii t'nce.


Au Compte

Gouttes

I'Par Raymond l: iI E"T'I K

LE. DEU1 X I.AI:I('N

11 est de ces questions, par-
don !
L'Histoire a-t-elle amain 11e1i
tionn6 lea noms des deux vo-
leurs crucifies aux c'6t6s de J6-
Ssus-Christ ?
tL'Evangile arabe e I Enfan
ce du Sauveur.. (Chapitre
XXIII) relate, A ce st1e0t, un
fait strange.
A en croire cesn crits tra-
iluits, selon touted vriaiemblan-
cc, du syriaque I. bon lar-
ron se nommait Tite-; ot le mal
vais, Dumaque.
Tite, qui fut conduit a la
foi avant de mourir, aurait ar-
ompli un jour, dans le desert.
une fort belle action a 'Lganrd
de la Sainte Famill'.
Remarquez : eL'Evangile a-
rabe de l'enfance idu Sauveuro
est, comme cl'Evangil- de Tho-
nmas l'Israiliteo.. un ouvrage
apoeryphe n6o testanentaire.
A propose du bon et du mau-
vais larron, r6f6rons-nous au
moyen-fige qui les a appeals res
pectivement : Dymas et Gestas.


HOSPITALISEE
C'est avec une satisfaction
toute patriotique et Chr6tienne
que Mile Jusotte Victor inter
nee A l'Hopital du Canap)
Vent depuis le Mardi 7 Mars
ne cesse d'admirer le d6voue
ment, le bon sens.chr6tien, lat
comp enee 11a firmitre et
du .opdraonel de cette Instltu
MIle Victor est rentrde 'en
SHaiti .pour voir s on mdecin,
Ie 9ardolongue Dr. Grard D
sir apros avoir subi cinq longs
toi de tralteotnent A St John's
u p copal A New York Sa nsan
t6 s'am6liore sons la mhdica
tion precise et efficace du Dr.
D6sir et lea bons soine des in
firnniren.
' Nous nous unissons A notre
'lectri-e et atie pour fiticiter
len dirigeantn et le personnel
de cetti IMtntution qui se di
s vouent tant 'pour le Men de no
tine eommnunaot6.


t s as t* s


SNos ia'oaublierous pus de si-
tot Robert Golding qui, pendant
trols anns et quatre'mois, ai diri
[19 la mission CARE en notre I
pays. D'humeur joviate, bhon -
prince, Robert seat fail des di-
zairkts d'amnis er, Haiti. Et mner-c
credit motin, totes ces conna4 "-
sanwes lont uit partir uSec ir-
yret II a .itd transfird a '-
tllkh, Republiqiiue dte ild,
Son remplaoant ici em ,oi,,ltur
'Lloid Gatipard, de atilnalite
antri rh,:,,, qui eat arrived di-
i...nl."- conpagnie do s a feo
me. Le depart de 1Robert Gol-
ding et de 8a frmene, nee Eve-
lyne dUllergeau, employee de
la fan Am, fail iM grand vide
da/nn le cerrle de leurs proches
et am.is.
x xx x
Mme Yvon Moraillc et son:
petit-fils Jacques sont parts sa
media A destination de San Juan.
Les parents de Jacques resident
A Porto Rico. oParoi les pro
ches qui ont salute ces voyageurs
a l'aeroport, se trouvaien, nos
- bones a.es Micheline ot Ge-
nevibve quit dhtestent voir lear
nom dans le journal., t Mine
Hubert Lemaire, tante dLu petit
Jacqued.

,Ca a td une boinne nrpt. ic
pour ous de Im.ber sur notre.
ami de longiee date Ja.qie.s C.
sinmir. Renttri dimaeche, il Of
reparti mercredi. Jacques, qua
habite les Etats Unis depuLw
pr9s de huit aim, prite actuelm
ment res servoires a la Eastern
A airline.

Francoise Alexandre passer
les vacancies de Piques avec ies
siens. Elle est. aux Etats-Unls
ldepuis huit ro;sa t elle etudio
le nursing. Jean-Claude Louis.
que nous avons connu au Colle
ge St Martial, et que nout avono
revu avec joie, i-e resterna pas
plus de quatre jours ici. 11 vil A
/New York depuis cinq ans.
/ x xx

Monsieur Elias Cosis, vice
president de la Ch.naire de com
mierce, et consul de Jordanie en
Haiti, a salun samndli f 1'atro
rare sa fille Tessa ,'i son pen
1-e Eddy Handal. Eddy et 'Tes
sa passeront quinze j Aurs n Cu


raao,; ..Porto Rico. et New
York.
Noos leur souhiiuons Un r
veilleux sjoiqr.
xx x
*Le Capitaine Leonce Blain,
Igengimtr des ,Forcoj Armies .
dfHoWi, a t1,. ejune'f dl ne bour.
e, de 1'ASTEF- II est part
nmefcredi inatis. Dprard uone p
rnode lant do troits six nmoi,
il fera un stage" de perfecti6n-
n emunt aue centrals hydro e-
lectriquie de France.

Madamne lAaude Paqufm
vient de paw deux semaines a
Nwr- Yark. Dee est rentroe sa
media aprgs-midi. Ele nous dit
avoir fait bon voyage.
X I x
"Le sonwNmrnot Alfrena de
Matters et so femmte, nde Geor
gette Rourmain, sont rentares de
Porto Rico.

Mile Bernadette Wan, qui
s'est etablie ;i New York depuis
quelque temps, vient de passer
d'excellentes vacanees au milieu
de :.a fill ltuaienrs parents
't un In mtni 1iInt s Liae a i'a
croport. 'La soeur de Bernadet
Le. .ui i.s Je !'-r, Ane Marine
Wah, et mate surprise de
vqi,.4on nom dans notre carnet.
aleti qu'eile ne nous I'an i: pas
indiqu, eile-mnime. cJ. vois
que vous couanaissez bien man
nnsi. s't6onaa-t-ell, an haus
sam i. ur les pilds pout li ie dins
ce oar.et rcu :cus t0en;ons en
tre nos. ma3is, a ui; metre au
dessus d'elle. savent beaucoup de chosen.
avown-pous cepondu. Les autres
peosonneo qui ont a acecmpa
gna Bernadette a L'a6roport
sont : le Dr. Jean-Robert Ma
thurin. fiance de la mignonne et
delicate Anne-Marie. Mme Syl
vie Wah. mire de la voyage
se. et Monsieur Fr6dier La
brousse, son oncle.
xxxx
Monsieur Wilhelm Feq-u'ire,
employ de l~ Par. Am in Kenne
dy Airport, dst venue passer quel
ques joars de vacances en Haiti.
,U est accico(pagn' de so feante,
nae Glkislne Calixte, et de leurs
fmoes Rachel et Chaital.
(Suite page 4 col. 4)


Le Festival Beethoven dent
les concerts prBecdenta outd 6t
acceuillis chalreurement par
le public se pourauit bientot a-
vec la participation de P'Ameri-
can Festival Quartet. Ce qua
tuor a cords Iform6 r&-euwnm t
au Festival Musical a.nmieln de
Salerne, s'eit dAjA product avec
succis I dans les principles. vil-
les des Etats-Unis; il a joue
notamment it Tully Hal (Lin-
coln Center) pour I'Association
National des Compositeurs et
Chefs d'Orchestre Am6ricains.


La Secrtair-rie WLEtat I
n'lnto6iiur et de la Dt'ens.e \.t
tionalqe (Srvice do 1'Imiligra
tion et de o'Emigration) rap
pelle, A ltouas le Etrangers 'esi
dants en Haiti ls dispos;tions
des Artctits 31 deI la id.oi du
D6c,mbre 195t sur l'linmigaii
tion et di l'Emigration, et ;3:
de cell diu 19 Seplembr-- li53.
Article 13.-- le Permis do,
Sejour es' valuable pour un Fx
erciee Buidgkta;re du ler. On
tobre au 30 SSeplemibro de 1'An
n6e suivante, p1 devr .itre n
novel h achaque nouvel exerci
ce inoyennant le paiement de ila
taxe pr6vue au pilragnirtph, 4
de lArticle 31 dc la l.oi ILu S
Dicembre 1959 At savn.'r :
lo) 200 Gdes DEUX CENTS
GOURDES pour t'Etrunger a-
yant moins de Cinq ans (5) de
Rsidence dans le Pays.
2o) 150 Gdes CENT' CIN
QUANTE GOURDES pour l'E
tranger ayant plus de cinq nils
(5) de Rkddence dam lto Pays.
3o) 100 Gdes CENT. GOUR


Ses miembrea sont ihe jctunes
et brillants musicians dipltm6s
des .coler de musique les plus
importantes de New York: la
Manhattan School of Music et
la julliard Scoolt f Musie.Nnbus
prenons plaisir A les pr6sentei
brivdmienot.
Le premier violin du qua-
tuor Yuval Waldmnan a obtenu
le Premier Prix dle Virtuosit6
au ConcOurs de Genive aini
qu'un Prix A li Compltiion In-
(Suite o)ae I aol. 7)


. DES pour I'Etranger ayant
plus de dix ans (10) de R6si
dence dans le Pays.
La demand de renouveLle-
Imcnt seria accompagnec .u bar
dlein-i attestlat que l'Etran
ger- acquitted Ils droits d'lm
lpots ur le Revenu pour l'Exer
c(ce Fiscal hcoul6.
L'Etranger soumettra le cas
6chsant sa licence et sa patente
pour le meme Exercice.
En cotsequene lou s lea E
trangecrs r6idsid-jn', en Haiti qui
IIc seat pas eat10re el lr6gle
avec la t.oi sur 'ltmmigration
sont invites so ipr6senier per
sonnellement ui Service de 'Imn
migration idinq lul i1lai de 8
jours A partir de la date dIe pu
blication du present Avis.
La Secr6tairerio d'Etat de
l'Intrieur prendra routes me
sures que de droit conuire los
contrevenants.
Port-au-Prince. le 21 Mars
1970.
Lamartiniere ADE
Secritaire Gineral


La Situation en Republique


Dominicaine


LE FESTIVAL BEETHOVEN


D6partement de l'Interieur et de
la Ddtense Nationale
AVIS


_ _





[a ba"






rim a


H. A. T. A. *T Aes. v V oy a Rw


SSAMEDI 2, DIMANOJIM 29, )LUNDID MARS 1970


...... .v .Te | |i 1 *t *= --^atx- u A. T. A.




won AAi oNsa S MnEm


ACHETEZ AUJPWP ugN
LA MONTMUMM SWMAII





















FORTIS


La premiere montre atomatique
fabrice dgn loI monde eat ef
vente d r iArlouerie bijouterie


E. BERTHOLD
33, Rue des Miracles.


AVEC

LA
















OWL OW AW




IL PERIRA


BADEN POWELL .appllo rsa ep6riances aociales, fnonp 0i n6lo5 .J aIain la. vie
le scoutisneo Un grand Jeou o pas comme dans une salle de militalre; sane 8tre une confr6
lo gargon a'instruit tout en s'a- classes, maIa II va au camp avec ai T\etl IIt fast d6velopper
musant. L'enthousiasme, lexci sa troupe et apprend d'une fa- d'une fraoi asurprenante leas ins
station, ie don enter daemo aw i- m an pratique aitsus i.la II- thincl zau i tux du gaspon et
me, toutes les caract6riatiqueas vrea de la terre no sauraient lui lui rappelle toujours la paterni
qui sont propres a la jeunesse enseigner. II traverse des plal- t6 de DIEU et I e rqtpri*6otdae
sont canalisa6e par la m6thode. n.m, et des vl- tous les hommies. C'est pour -
scoutse n activit6s et cs, acti' lI16; aglj .a Pl quoi le Scoutiame plane au-des-
vitteap aperices. : app su de touts divergcesc aon -
LO"VaWuu* K Qi'< !s, ".. .aessionnelles.
L'afficaciti de Is techique a iesquateast ises tam, e .
a s. de technique couc a sura dure, FRATERNTE
p idagogique dl acoutisme eat tin, as In ta" eii UNIVERS5LLE
contestable. Une adaptation vit au mile de aes fires lea
exacte *e fait au besoin dc. ch campagneaW t so fait une Durant notre e6jour au Jam-
que age. Le garton de huit j& uste id6e de leur genre de vie bore de la Paix en France te-
oze ans appartient une ME t e leurs begins. Au grand nu A Momasn A sexiante dix ki-
TE de louveteaux t aped Jour, iIbelle tolle lomtres de Paris, nous avons
qua le petit loup qui est sage et nut, il t au mile s de l a n 'opportuait de fraterniser
qui vut ae protsgee centre Ile nature et y voit l'oeuvre mer- avec lea prouestants, ortnouoxes,
plomb du chBassear coute le vailleuse de DIEU. II ae soumet israreltes, muiulmans, avaenois-
conseils des vieux loups. II y a i une lbi hon ar crainte d'Stre tea etc ... I1 y a toujours une
un programme d travail u- puni mais plut6t par une accept flsche indicatrice poIsitant verse
vant 'histoire de MOGLI. station volontaire. II n'a pas sla mae divinite qua nous au-
SSCOUTS pur de soufffir et dit la viritk trees Catholiques nous appelons
Le gargon de onze h dix sept mime lorsque cela doit turner DIEU en trois personnel. BA-
an. Eapartient k la TROUPE i son disavantage. II apprend DEN POWELL li m6me a
d'Eclaireurs. 1 faith ses premie- Ase montrer loyal, courtoia et dit.: Je rfpudie tout scouting s
chevaleresque envers le plus pe- qui n'a pasa la religion i sas bea-
tit de seas frres. II cultive la sea. Parnu des garcona de tant
N BREF maitrise de soi, ne fait rien it de confessions e atde nations di-
]EN R moitli, sourit et chanted dana lea verses, Ia mime lot acoute eat
LE MATCH DU SIECLE difficult's. II est Oconome et aevigueur don't le quatrieme ar
BELGRADE (AFP) nrqend soin du blen d'autrui et -tle stipule cLe scoutoest e 'ami
Le eMatch du Siitea qui op s'efforce d'etre toujours propre de tous et frre de tout autre
pose pour la premiere fois de et pur dap aes pennies, aes pa scouts. Nous avwns eu I'oppor-
I'histoire des checks lea dix mail roles et ses actes. 11 apprenx tupit6 deassister au Jamborde
leurs joueurs soviitiques a une ausai B jouerat et travaller an de France le plus grand jusqu'i-
6quipe reprisentant le rest e du parouille. 11 recommit la valeur ci. Qu'est ce qu'a 6Lt celui de
monday, s'est ouvert dimanche de l'entr'aide et jusquA'i quel Molsson? Nous uous permettons
soir A Belgrade devant pris de point est vrai cat aplhoisme cette disgresion pour permet-
2.000 spectateurs et en prisan- tL'UNION FAIT LA FORCE. tre aux lecteura d'avoir urc
ce du Chef du Gouvernement Sa devise est cETRE TOU ide d'un Jambor6e scout .
yougoslave M. Mitja Ribicic. JOURS PRET. SOUVENIR DE JAMBOREE
AU RALLY DAFRIQUE ROUTIERS Un imm se camp dc six
ORIENTALE cents hectas Bitue sur lea
KAMPALA (AFP) A partir de dix sept ans il boards de la Seine. La place; au-
Le Railye d'Afrique Orients peut faire parties d'un CLAN de trefois 6tait un terrain de chas
le qui s'est av6r6 tre un des Routiers ou sur rne plus gran- se constitu6 essentiellement de
plus durs depuis sa creation A de 6chelle, il mettra en prati- bois de pins, de bruy6re etc...
cause des places torreitialles qua son programme d'Eclai Dans une immense allee dite
tomb6es sur les 3.395 miles du reur. Maintenant sa devise est parcours est terming. L'quipa- SERVIR. Servir non pas sep- sa large perspective jusqu'a l'a-
ge allemapds G. Hermann et element lorsqpe I'occasion se pri rene central oL s'Ltaient group
Hans Schuller pilotasL une vo senate maise aller la recherche p&i lea sous camps prrtant les
ture japonaise Datsun 1600 eat de ces occasion.Il ne craint pas noms des provinces frangaises
arrive ce matin i Kampali ul l'avenir car il a confiance en eAlg6rie, Alsace Anjou Aqui-
time tape de ce Rallye qui se DIEU at en ses propres poasibi taine Auvergne, Bourgoge,...
ra certainement sla firm japo- litis spirituelles physiques et eurent lieu lea grands rassem-
naise Datsun reporter un nou morales. 11 se sent prepare i blements. La delegatin haitien
veau succis, deux des six Peu- r6pondre k sea propres respon- ne se trouvait au souo camp
gets 504 A injection qui la me sabilitis d'homme et de citoyen. d'Anjou. Dana les autres sous-
nagaient le plus ayant 6t6 for- A QUOI PREPARL camps lea reprisentants de tous
cves d'abandonner a 500 km de LE SCOUTISME leasautres pays plann~ nt leur
l'arrivae sur ennui micaniqueo* tentes sur des emplacements or
Sx x x x Le Scoutisme prepare les gaun trs selon leur plan.
PNOMIPENH (AFP) hommes de demain, ces eitoyaes Au centre de ces camps na -
L'Aero]lort de la CApitale qui asurent 'avenir de la Na- tionaux se trouvaient des install
cambodgieaipe est rouvert au tion en appliquant 1'6ducation latsens hydrauliques indispensa-
trafic international depuis cc et la formntto mitelletuelle, blues e des feuill6es proprement
matin. professionnelle e at ci ique rue amouenagies. .,
x x x x dans la option ensemble our permetre les grands
MOSCOU (AFP) de la mthodi e scoute. Sansn tre movements de foule, lea mani-
L'Ambasszade cambodgienne aussi du militarisme il e t In featations nationals et autres,
Moscou s'est rallife au Piince certain spaces de la f6ret ont
Sihanouke. t6 d6frich6s. Les mnoyens de
X X communication t6liphonique et
LE PERSONNEL DE Avis M*t6 .~ mria l'ectriciti Staient an ina'es et
L'AMBASSADE POLONAISE distnibues par des cables ae -
A QUITTE .'e 5 5i a riens. Les slpcialistes du g6inie
E CAMBDE e sousin, d re au pu- militaire frangais n'avaient pas
IE CAMBODGE blic en general et anu commer manque d'instalkr un rseau t&
A- e en particulier, n'stre plus 16phonique pour faciliter la corn
SAIGON (APP) responsable des actes et actions munication avec lea centres vi-
Le government camnboe gi de mon 6pouse Mmne Adrien Ho taux et donner au besoin l'a-
a nn 24 heures au personnel garth nae Raymonde Mars pour larme. Des trains qui servaient
de l'Ambao ade de Pologne ro incompatibility de caractbre. dans la ligne MAGINOT y 6 -
dePhnoAmbassade de Pologue Une action en divorce sera in- talent installis; ils circuluaent
Phinom Penh pour quittrend tent6e sous pen centre elle. suns arrAt autour du camp ai
territoire cambodgien, apprend-
on de source diplomatique A P-au-Pce. le 30 Mars 1970 une ofible viteese exprsnameant
Saigon. Adrian HOGARTH. pour permettre aux scouts d'y
sauter dis le moment o ilus vou
laient se rendre d'une (Etr6rnt6
-4-=-8-32 3 w341 3s_-_,A l 'autre cam p. U n service d'in-
cendie a 6tS organism par les
routiere de France. Complete e-
D 0 Itait le mat&riel; A linitar des
D U O Sapeure de Paris ils tonaient B
leur dedvise c TOUJOURS
PRES a car au premier
D U coup de fil ils 6-
D U B O N talent tons sur les lieux. Le ser
vice de sante6 tait l'objet de
soins tout particuliers; divers
DU]O N NET postes de secours avaient Wte r6
parties au centre des activitis
S principles. Un hospital ultra-
moderne destine a recevoir les
S cases plus int~ressants comma
les plus graves fonetionnait h
merveille et sans discontinuer.
r Une place important Otait lais
.... .Jlr \/L otr lFA SIJTPF se au service de s6curit6, v6ri-


A6 p les spDcialites
coesm tiques "

S Gel ee Royale

PROBLEME No. 347 F. stabilisic :: :
6 Cacher SysMbole chi- Crme de jou et de nu .:
I H L IV V PVI V11VIL Ix m mique BCrS de jour et de OUR::..i
7 -- Pui ante charge Pr CIme masque. .
2 8 ros geire Crne hydratale.
3 Ranger
i9 Gfai participe Pro Tmniques et IUoipns.
.4 nom Mot marseillais r dmaquiante.
5 10 Admonesties e e _
6 I--rx a Lait de Beautt.

SVERTICALEMENT .
I -- Reaist -- Lentilles D ....
.10l I fira sa vie l Nl I Briatw.i
Posseseif Ne reconnmit b7 .. man.
O A III Elle fait toujours plaisir %M ot


1 Sea essences variant se-
Ion lea climate Ne rigne plus
2 Pas grand chose Don
na son nom a une cilibre guer
re
3 II y a mille faqons de
les conso'mmer D6partement
4 Un rictus bien agriable
5 Demandent un porte-
feuille tris special

SOLUTION
HORIZONALEMENT
1. Ame; SS; Nom 2. Nul
liti; R6 3. Altier; Ynn 4.
Titras; Et 5. Inertie 6.
Ut; AAA; Rio 7. Tutu: Gi-
ron 8. Ida; Oata 9. Eras
mie; Le 10. Aslate; MNr.


IV Met a cure
.V DXeagr6able au gout -
Saint
VI Brillait en Egypte -
Fusil anglais
VII Routine (deux mots)
VIII Toute sa science, esat
dans sa baguette
IX Assistie Masse dure
X Rait Mesures de bole

i1o. 345 F.
VERTaWALUMNWIT.
I. Ana; Uti -- T. MAlaitu
des III. Olten; Teri IV.
Litau; Aa -. V. Sierra; Oat
VI. etwatntme .- VII. Si;
Ite VII. ; ker IX. Orne;
Ioi le -' Mextionmgw.


Un produitl icenpe, AFIBIIJEB. d. Bakw a howa


do' le44f f4f4re I" j4

UCAA CU k i, 4'o


table orgaaisatlon de poll.e .des-
tinie A prot6ger et 5M d6fendre
i lPoccasion lea d616gations con
tre les dangers et lea alas. Ce
. arvice anmure par dea routiers
porteurs de foulard rouge s'est
blen acQuOt .aIa.jp Wgpqn.. Au
programme du" Jamborie, pour
le divertissement .qt aPentraine -
ment des scouts, Aaient privus
de nombreux spectacles allant
du sin6ma jusqu'aux rep:isenta
tions de cirque. Parini les mul-
tiples activities du Jamboree, asi-
gnalons son activity litteraire:
Le quotidien illustr6 eJAMBO-
REE FRANCEi (que nous con
(Suite .age 8)


Ies Sydicatts
feicumn ale
Prsieigt Duvalier
(Suite de la lire page)
pie Haitien tout enter que Vo
tre Excellence a sorti du ridi-
cu le .-
Excellence, Vos fils des Orga
nisations Syndicales cant 'iers
de Vous. Ils profitent de l'op-
portuniti qui leur est offered
puur Vous renouveler leur at-
tachement h Votre personnel et
i Votre Gouvernement de Jus-
tice Sociale.
Daignez agrier, Monsieiir le
President i Vie, l'assurance de
notre enter d6vouement.
Achille Larose, Plr6sident de
ais Federation des Ouv. du
Transport.
Jean Bernard, Pr6sident de
i'Ass. des Chauffeurs Guides
d'Haiti.
Moliire J. Compas, Pr6sident
de Is Confid6ration des Tra-
vailleurs Haitiens.
Jacques St Lit, Pr6sident de
Force Ouvribre Paysanne.
Ren6 Joliceour, Pr6sident de
l'Union des Eml. et Ouv. de
la Cie Ecl. Elecitrique.
Marcel Vincent, Pr6sident du
Synd. des ouvriers de la Petite
Industrie.
Morel Chbrubin, Pr6sident du
Synd. des Ouv. deI la HASCO.
Joseph Dore, President du
Synd. des Dibardeurs Adm. Por
tuaire.
Edgard Libord. President dia
Synd. des Ouv. de la PAA.
JSrome Nau, Pr6sident du
Syndisat des Agences Mariti-
mes.
Marcel Valbrune, Pr6sident
de l'Ass. des Commergants d6-
taillants. -
Jean Baptiste Leconte, Presi
dent du Synd. des Ouvriers de
la Reynold.
Rosita Jean, Presidente du
Synd. des Trieuses de caf6 de
Port-au-Prince.
Raphael Jocelin, Pres ent
du Synd. des trieuses de la mi
son Blanchet.
Milvoix Abraham, Prisident
du Synd. des Ouvriers Bouchers
Joseph Dougi, President des
Ouvriers deI la sConfection.
Fritz Gaston, l'rsidc-nt du
Synd. des Ouvriers ie la Alpha
Bertrand Boyer, l':;cs d-nt du
Synd. des Agenccs M:-.ritimles.
Emmanuel Sylvain, Friaident
du Synd. .des Empl. et Trav-
4l GimBtrt i daaiti.
Nerva Corln, Prisident Aun
Synd. des Travaihlare &s Fa-
briguca sc J3dssaons Gazeuses.
Anna JOliy, losidentc du Synd.
de Trieuses de la Maison Mad-
sen.
Raymond Joseph, President
du Synd. des Ouv. de a. Manu
facturers of Haiti.
Serge Innocent, President du
Synd. des Ouv. M6caniciens.
Filia Laforest, Pr6sidente du
Synd. des Ouv. des Tabacs Com
me II faut.
Eddy Payen, President du
Synd. des Ouv. de Haiti Metal.
Francois Georges, Presidept
du Synd. des Ouv. de la Dun-
bric Duntex.
Ste Hiline Benjamin, Prisi-
dente do Synd. des Trieuses de
la Maison Oliver.
Salma Mahautiere, Pr6sident
du SynJ. des Ouvriers Tann-urs


Lundi t 6 h. at 8 h. 05
Mardi h 6 h. et 8 h. 15
DEVINE QUI VIENT DINER
Avec Sidney Poitier.
Entr6e Gdes 6.00 et 7.50

AU PARAMOUNT
Lundi A 6 h.. et 8 h.
MON NOM EST PECOS
Entree Gdes 1.20 et 2.00
Mardi s 6 Ih. et 8 h.
LES SEPT GLADIATEURS
REBELLES
Entr6e Gdes 3.00 et 5.00


AUDITORIUM
CENTRE CULTURAL
Lundi 7 h. P.M.
DEFI DE ROBIN DES BOIS
Entree Gde 1.20
Mardi i 7 h. P.M.
DERNIER JOUR DE
LA COLERE
Entr6e- Gde 1.20


AU CAPITOL
Lundi h 6 h at 8 h. 80
Mardi i 6 h. et 8 h. 30
RINGO AU PISTOLET D'OR
Entr6e Gdes 2.50 et 4.00


CIS EILDORADO
Lundi 6 h. et. & h. 15
VIOLENCE AU KANSAS
Entree Gd.s'- 1.20 et 2.00
Mardi a 6 h. et 8 h. 15
LE DERNIER JOUR
D'HERCULANUM
Entree Gdes. 1.50 et 3.00


AIRPORT CINE
Lundi i 6. h. 30 et 8 h. 30
LA COLLINE DES
POTENCES
Entrie Gdes 1.00 et 1.50
Mardi i 6 h. 30 et 8 h. 80
UN HOME TRAQUE
Entree Gde 1.00 et 1.50


Programme du Lundi 30 au Saniedi 4 Avril
Consultez Votre Consellltre :
LUNDi............ 9 h. A 1 h. & MAISON YVES MORAILLE
MARDI............. 9h. h 1 h. A 100.000 ARTICLES
MEROREDI........ 9h. 1h. a QUALITEX
VENDREDI........ 9 h. Al h. A FOOD STORE
SAMEDI............ 2 h. 6 h. p.m. b. EXPRESS MARKET
DEMONSTRATION tous les jours sur rendez-vous
A' CASA POMPADOUR

Apaisez la soif de votre Visage... Avec Skin Dew
de HELENA RUBINSTEIN
a,. -p.'


ETOILE CINE

Lundi i 6 h. 30 et 8 h. 30
(Sur de'mande)
ROMEO ET JULIETTE
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00
Mardi A 6 h. 30 et 8 h. 30
LA HORDE SAUVAGE
/Entr6e Gdes 1.20 et 2.00


DRIVE IN CINE
Lundi i 7 h. et 9 h.
STEVE A TOI DE CREVER
Entree 1 dollar par voiture
Mardi i 7 h. et 9 li.
L' AMOUR
Entrie 1 dollar par voiture


CINE STADIUM

Lundi (En permanence)
QUINZE POTENCES
POUR UN SALOPARD
Entr6e Gde 0.60
Mercredi (En permanence)
MAMA DOLORES
Entre6e Gde 1.50


MONTPARNASSE
Lundi s 6 h. 15 et 8 h.
FACE D'ANGE
Entrie Gde. 0.60
Mardi a 6 h. 15 et 8 h.
GOLIATH ET LE
CHEVALIER MASQUE
Enrse Gde. 0.60


On demand
On demand Secretaire Bilin
gue, avec experiences.
S'adresser r6flrences au Bu-
reau du Journal.


| AVIS

0J Les Prudouts H A M P 0 peuvent tre achet6s
- i t .

Pazx addresses snivsntes


A PORTAU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens



Lalae
DCo as' Market








I elCalae .
S Ave Jn Jacques DessaUnes











V^%w7*I5$%%%e$%Mni|


CINE OLYMPIA
Lundi (En permanence)
LES ANNEES SAVAGES
Entree Gde 1.00
Mardi (En permanence)
(Jour populaire)
ROSES ROUGES
POUR LE FUHRER
Entro e -Gde 0.60



De Luxe Auto Cint
Lundi h 7 h. et 9 h.
LE FILS D'UN HORS-LA-LOI
Entrie 1 dollar par voiture
Mardi & i 7 h. et 9 h.
LE SECRET DE
L'ILE SANGLANTE
Entr6e 1 dollar par voiturp


CINE SENEGAL
Lundi a 6 h. 15 et 8 h. 15
PETER GUN DETECTIVE

PRIVE
Entrie Gde 0.60 et 1.00
Mardi h 6 h. 15 et 8 h. 15
MEDECIN POUR FEMMES '
Entree Gdes 1.00 et 2.00


CINE PALACE
Lundi a 6 h. et 8 h. 15
TOBROUK
Entr6e Gde 1.00
Mardi a 6 h. et 8 h. 15
LES OGRESSES
Entr6e Gde 1.00


CINE UNION
Lundi it 6 h. 1 et 8 h.
J'IRAI CRACHER SUR
VOS TOMBES
Entr6e Gde. 0.60
Mardi a 6 h. 15 et 8 h.
FACE D'ANGE
Eitr6e Gde. 0.60


Offre d'Emploi
Magasin dea piice d6tachies
pour vbhicules, desire utiliser
les services d'une personnel d'a-
ge moyen dactylographe, pou-
vant Stre affected au Kardex
(fichier de Stock). Les intkires
s& (e) s sont prii (e) s de fair
parvenir leurs qualifications,
par icrit, A Jadresse suivante:
P.O. BOX 536, Port-au-Prince,
Haiti.


A VENDRE
tUne maison situie au haut de
sla Ruelle Edmond Paul (terrain
Vautour). S'adresser A Mme Ho-
race au No. 58 de la mime
Ruelle.


Aux Abonnes
de Province
Les abonn6s des Villes de
Province sont avis6s qu'un
d6lai de 15 jours leur est ac-
cordi pour solder leurs ar-
rieras.
Paess ce dulai leur abonne
ment sera suspend.
L'ADMINISTRATION


)il


- - - - - - - -


___:i


L


sasterwomerveter-serwrammadwarderawrge--respons


I






SAMEDI 28, DIMANCHE 20, LUNDI 80 MARS 1970
"I


r ~ ~ I iU Li0


' RHUM.. BAlRABNCOTUm'DEPUIS 1862


LVOTRE 'HOROSCOPE
Pa? TFrWa''-es Drake


Cherokeh aIs amtlow *orresosdamln. losw dovte asyiserdssisrdar
do nass~sax"sto.tswamtrouvey d- Usleapsap~etiveua qua esu
4aigssafIsst a utroa pour demiss.
Deroit tdo reproductions totaled o-s partioes.risorss4.
Proprietil King FdtursweaSjfsidioaa HElmjiujtj
cLE NOUIVEf.STEv

MARDI 31 MARS 19170


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
1.1EP): Ptas de tension ni d'in
quietude A cause d'erreurs ou
doe malentendus passes. Modi -
fiez ce qui doit 1'6tre, puis levez
la tote et en avant!
21 AVRIL AU 21 MA1 (TAU
REAU): De nombreuses petites
actions seront plus factles 6 fai
re qu'une seule grande. Quelles
que soient vos obligations, ac -
complissez les avec la volont6
de vaincre. Souvenez vous
qu'il y a plus d'une route qui
imne h la victoire.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Vous devez decider
soul du sens dc vos gains, de la
facon d'orienter votre effort
aux moindres frais. Discussion
et co'iusions decront ctrc pre-
cises.
. 22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER-: Si une entreprise
a mal 6volu6, laissez-Ia. Accep
tez d'autre part, ce qui peut
ctre une anmelioration. Mais il
faudra savoir vous d6cider: ne
risque pas de vous atsse oir
entire deux chaises.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): Si votre farcult6 d'a-
daptation, vote imagination et
vos forces sont bien orientoes,
vous et ceux que vous influen -
cez prendrez la route du succls.
Pas de tergiversations.
24 AOUT AU 23 SEPTEM
BRE (VIERGEC Des revendi-
cations? Parlez en dans le cal
me car des mots vifs 61argi -
raient Ia brlche. Si vous loitez
les extremes, vous aurez usn
honne journ6e.



Aujourd'hui

LUNDI 30 MARS 1970(
SAINT AMEDEE
MARD1 31 MARS 1970
SAINT BENJAMIN
x x

COIN DE L'HUMOUR
TRAVAILLEUR DE FORCE
Une dame s'arrete, tres eton-
n6e, devant un mendiat.
Comment! Vous avez un
(-criteau indiquant que vous ne-
tes sourd-muet! Mais, jusqu'a
la semaiine dernmre, Vous etiCz
v- Huge oui ma bonne dame!
Mai j'ai pas pu continue !
Ca me fatiguait trop, de rb -
pondic toujoura tmercri.t

(;RO MANGEURS
,'instituteur a un 1eeve:
Tu acthtes nix kilos de
pommes tie terre a un franc,
Line livre de beurre a huit
francs le kilo, deux camemberts
i deux francs, trois paquets de
riz a un franc cnquante. Four
combien en as-tu?
Oh! Tout just pour trois
repas, m'sieur! Chez nous, on
sat tous des groS mangeure!

PEiNTURE FIGUILATIVE
Dans une exposition de pein-
ture, un visieteur examine une
toile blanche, portant le titre
SVaches dans un patscrageo.
-Est-ne que vous vous
moquez du 'monde ? dit-il au
peintre. Vous appelez qa de
la peinture figurative?
-Mai? parfaitement, mon -
sieur!
Oh voyez vous un patu-
rage, lh-dessus?
On i.c e volt pius, parce
que, les aches ont mange tou
te I'lierbe.
Ah? Et les vaches, just -
ment! Oft sont elUes?
Ben! On les a emmenes'!
Pourquoi voulez vous qu'on
laisse des vaches dans un pfitu
rage oi il n'y a plus d ,erbrc'
rxx
BIEN SERVI
Dans un restaurant, un
client appelle le garfon:
-Qu'est-ce que c'est que ce
bifteck que vous m'avez servi?
II est minuscule I
Peut-6tre, monsieur! Mais
vous verrez: il va vous durer
longtemps!
HISTOIRE MACABRE
Au four cr6matoire du Pere-
Lachaise, un monsieur qui as-
siste A une c6r6monie s'impa -
tiente.
D4cidement, dit-il, cette in
cintration n'en finit pas...
Qu'est-ce que vous voulez!
rcplique son voisin. Notre ami
a t.ujc.ur eou la rcpttation d'1
r,- i ,,r a r


Pharmacies assurant
le Service cette uialt.
LUNDI MAR' 1:''I
SEIJOURNE
Rue du Cent<,i
LARORE
Rue Mgr. Guilloux


I


'I


24 SEPTEMBRE At 23: OC
TOBRE (BALANCE) : Voyez
si vsos ne d6clincz pa en quoi
que ce suit par negligence le
long dc votre trute. Ne vous
laissez pas prendre par les flat
tours .Affrontez les fits.
24 OCTOBRE AU 22 NO -
VEMBRE (SCORPION): Fai-
tes le bila:., de la semaine pas-
see. Ne pouvez vous pas em-
ployer dc meilieures metihodes
pour celle qui vient. G6nerale-
ment,. le natif du Scorpion est
un rualisateur. Quandi le repo
est indique, n y manquez pas.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE):
Temperez un rythme trop vif,.
accl6rez le s'i' train Restez
sur ie cl'imnin Fir et igique ldu
succs en demeurant raisonna-
bie en tout. Vous couvaincrez
votre prochian par votre 6gali
t6 dame.
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE) : Si
vous vous adaptez aux circons-
tances (mIme exceptionnelles)
vous rendrez tr s chaleureuse
cette journee. Prenez vos deci-
sions en ayant en vue l'avenir.
21 JANVIER AU 109 FE-
VRIER (VERSEAU) Avant
la fin de la journ6e, examine
si vous avez complement remn
' pli votre programme ou si vous
avez omis des details ou d'im-
portantes observations. Restez
hien dans le ton.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Si vous avez e-
chou6, etudiez les causes et les
effects. Un changemoent de m6-
thodes et de raisonnement pent
1re ncoessaire. Une ouvselle
journle de success, une nouvelle
route s'ouvre.
SI VOUS ETES NE AU -
JOURD'HUI: Vous etes intelli
gent et vous ne manquez pas
Sphysiquement d'allant. Vous
voulez 61argir votre horizon et
vos points de vue. Vous ltesn i
la fois d'esprit pratique et ar-
tiste, indulgent et d'esprit ou-
vert. Vous parlerez parfois sans
r6fl6chir assez et agirez avec
une certain brutality. Ce fai -
sant, vous vous blesserez. Vous
aimez voyager et rencontrer des
gens. leur parlor, car vous 6tes
sociable. Une fois qu e vous con
naitrez bien vos possibilities.
vous vous 61verez au-dessus de
l'ordiniaire.


AVIS
'ONSEIL EXECUTII.
SPECIALL DE LA FACULTF
DE MEDEC'INE Eql I!.
PHARMACIES


COMMUNIQtsVlouflsme m6thode...
...'.-.^^*^^** Goiw i cout^^^^BBAisme mwRthode.,,A~t


Avis de Divorce
En execution d'un jugement
de defaut rendu par le tribunal
Civil de Port-au-Prince en da-
te du huit Mai mil neuf cent
soixante neuf pronongant la dis
solution du imariage du sieur
Jacques L. EMERAN, l'Offii-
cier de l'Etat Civil, Section
Nord de Port-au-Prince a, con
formement k la Loi et aprfs
l'acompiissement des formali-
tls 1gales, op6r6 la transcrip
lion le 20 Mars 1970 dans lea
registres affects a cette fin du
dispositif du jugement de divor
ce Bus-vise.
La presente publication est
faite en conformity du dit ju-
gement.
P-au-Pce. le 24 Mars 1970
Me. Iuc D. MICHEL, av.


Lotion Jergens
Adoucissez vos mains et vo-
tre peau par la Lotion JER-
GENS, unique en son genre.
Rappelez-vous aussi que les d6o
dorants, le shampoo et les a-
vons JERGENS sont excellent
et incomparable.
Utilisez toujours la Lotion
et les savons J.ERGENS ou
WOODBURY pour vos soins de
WOODBURY pour vos soins de
beauty.
En vente partoutl


DECES DU JOUR


D'ordre de Son Excellence
It, PraldenA 4 VWeo d la tipi
Unique ot plt iver la Commission intireaMeo,
'Offit .NAtional du Touri.mW
et des Relatis-i Publiques va i-
naugurer le programme cl-des-
sous :
1) Publication du ntois d'n
vril au mois d'octobr, 1970 et
chaque dimanche d'un placard
de publicity attrayant et bien
prsLentO de cent einqunawt., ih
gnes dans le eMiami Herald, l,
sNew York Timesi le eTrhv(.l
Weekly* et sla Presse de Mon
real.
2) Pr6paration et public
tion d'un nouveau folder en ,an
glais de seize pages illustrates,
tirt i 1.50.00' exemplaires
et du m 8 m e folder en
francais tir6l a '100.000 exemplai
res. Ces d6pliants seront distri
bu6s par les agents de voyages,
les companies aeriennes et ma
ritimes, les bureau du tourism
me, les ambassades et les Con
sulats d'Haiti aux Etats-Unis.
au Canada et en Europe.
3) Un bulletin mensuel do 8
pages, format 8 par C, illus-
tr6 de nombreuses photogra
phies, tir 6 einq mille exem
plaires en anglais et da miei6r
nombre en francais donnera le
tableau des principaux vvene
ments survenus en Haiti du
rant le mons 1coul6 aa point de
vue politique. Oconomique et
touristique; il se-ta distribu6 se


s end la peai


ben. plus claire
tc a*sasffu n 4 lesseina
METRODI SUktB UT U DANG~ l
P.w de 75millionmdoPooe
ont eta vendus
dans Is monde etir
IE SECRET DE BEAUTIA daa rdliosM
die femme dam touts lea parties du mosnd
4ui deirent une pea pplus claire at plut
Teloute residea n Ia Crnme Stlllmsan'a*
Xoraqu'elle eat appliqu ehaqsul laoir, Ia
Cree Stillman's eaairdit Is taint *t TOau&
aoons une complexionbell et radiasedanA
eulnment 4 msemaine Vosm mMss met
eillte dalac transformation op6r6e. oun. '
nemea quand lea peaties ombres dispa
Aitront peu ae ub pour fLus plat s una
peau tellement plua sclaire et plus limpidtu


PROJET : Equipement Un- Orilla Millien........ 76 ans t t e
versitaire pour la Faculte de Jeanne D'Arc.......... 6 mois Lexcellent Savon Stillman's
Medecine et de Pharmacie Pierre Baron............ 72 ans says ausiloSevenoStillman'sl C.alC.av
Marche No. 1 Claude Cadetr............ 6 rois sou et delicatement parfuit nettoir at
Re : Pret BID No. 121/SF- Nicole Bazile............ 2 an ssouplit lapeau. 11 ast ideal pour nlever
HA Moniteur Officiel No. 22 Bohomme Morisseau I's Crea. s tsln B a'a .r. .t Susasi uo
du 9 Mars 1967. Bohomme Brisseau .. 65 ans "(miln enticrnl
LeasIng-6nieurs, Archltecte, Ren6 Mtdi ............... 47 ans
ntereneurs et os le ,t Renold Midi............. 47 an En vente dans tous lea
ress6s sont informs qu'en vue Frantz Payan ......... 2 ans IngglsilS et pharmacies
de la construction des bitiments Pany St Louis............ 2 mois
pour loger deux Laboratoires
un Biblioth6que et une salle de aaooooooo oef iB
classes de la Facult doe M1sdecine
et de Pharmacie, le Conseil
Exrcutif Special (C E Si en-
tr leler. Avriloet le 4 Mai, dPren z Plaisir a I
ant les heures ourables Prenez Plasir a
t 12 h 30 et 2 h 00 i 4 h 00)
rocevra au Bureau du COCLA
C E S 3omme 6tage della Ban AVEC LA COULEUR QUI VOUS
que Colombo dsousdpH cache
t a l'adresse du dit Conseil,
les soumissions qui pourr.nt lui Bleu, Bleu-ciel, Rouge, Noir, Blew
etre faltes.
Les plans, dessins. sptcifica
tions, renseignements pertinent
n6cessairas pour sla pr6parat0ion A v h
de leur offre, ainsi que les con t
editions du marhe6 peuven etre A-
obtenus du Secrtaire du Bu A r
reau du COC E A / CE S )
dks la pr6sente publication cha
que jour de 7 h0O a. ni. i I h.
p. s oyennant un dpot de ENCRES COMPOSEES PAR PA
garantie de G. 200,00 en espe
-es ou par cheque i lordre du
Co.nseil Ex6cutif Spicii (CES) UNE COULEUR POUR CHAQUE CI
Le montant integral de ce
depot sera retambours6 chacin
des soumissionni.res loraqu'il
au.a remis en bon 6tat les
s etem u enshAgent: Don Mohr Sal4
plans et documents qui avaient
ete fournis.
Chaque soumission doist tre
accompagnee d'une caution de
garantie provisoire. (Re : Reni W
seignements pour lea soumis.. ---- .'
sionnaires Conditions G6n6
rales, Article 16 Cautionne .
ment).
Les dif6rentesac Tus e Les Bandes Dessine
rescues seront d~cachet~es le 4L
Mai a 11 h 00 a. m. au local :
duCOCE A/C ESparle Blondie
Conseil ExHcutif Sptial en p P6"
mance des soumiasionnaires.
qui se sermont pr6sent6s. Lad
jud;'ntin deo soum is .ion. sera ACOBERi n ... --
vits o', sort Ions0 e,'f., h S VEILLE-Toi T O "Q ai.P .1
SeJI I l'adjud ..r. -. ... 11,01 iT A u, G11


Sde reje r te utla i unl'i- -, u '
Ds. Raoul Pierre Lots 0.I
President du Consell Fxcotif "
qp3ia-ic de Ia F .111t4 dce M. d o
sne E., do do larrat,,e ui E 9) .
ct D oers idE ha Facult, d Mo -M d' .
eine et deo Pharmacie. : ce. ,
Faitr s 1 Port u. Pris . ,e,
24 Mars 1970.


Varko"'b t1

JOSBPH C. VALME
Diutribasteur


Ici nous ne parlons pas en
1'air en supposant iddalement
ce que le acoutisme pourrait
produire. Nous avons vu ae
qu'il a donn6. On n'en finirait


%me page) '

pa a'il fallait 6num6rer tons que degr6 social qu'ils appar-
les bienfalto du miouvaenanb. tinnsnt,q. -rappellont lesa- l ,
scout. II n'est un secret pour crifices consentis par nos grands
personnel qua bon nombre de, parl1 psoor ne nous soyons
ceux qui regurent dans leui jeu Lis esY'sli xaitre ,de cette ter
nepse une formation scdute se s e d'Hatl". puitfsert trouver
sont reinarquablement .distin- dens le esCoutirme 1,k systime
gu6s dans les entreprises public. '-complftahtaire d'4ducation et
ques ou privies places, sou& di .ormniioe,. Lour descen-
leur direction. G'est poiirq#l ( aI'ia ia7hati*.l.diiufte domain
nous crayons feriernitnt darls a i'tee elt-I \ e 0 lantt de no-
sa m thode, d'tducation et doe t- Nation, LA cpoaduu.anr vers
formation. et ideal de Ohndeur dija inau
Maintenant nous nourrisasons gare, aies cie Beaute dions 'or
I'espoir que les chefs de famille dre et la Paix.,
ayant charge d'imees A quel- Jacques DEVERSON.




Actualitks Inteinationales-


Le- coin du Jardiaier


L'eclaircissement ou demaria
ge s'optre *haque fois que le
semis en p64iniere est trop den
se ou lorsqi'on a effectu6 un
semis en police. II a pour but
de stBpprnm6r les plates en
excis, permdttant un d6veloppe
ment normal de cells qui sOnt
congerves. fLes distances d'&-'
claircissemesit varient done a-
vec le d6velbppement ( plan
tes cultiv6esi
Le repiqukge s'optre pour
les plants ifragiles ispus du
germoir, avInt leur mise en
place d6finilive. Cette tdchni-
que pertnet d'obtenir un sys-
htme radicilaire plus develop
p6, donnant ainsi plus de r6si's
stance aux plants.
En r6duidknt ainsi la concur
rence on p4urra apporter aux
plants repiq~6s le supplement
d'alimentatiqn min6rale don't
sil peu ent avoir besoin, en
utilisant des fertilisants plutht





Ecrire

INSPIRE

a.noir, Ve t
4


I



4RKER r

ARACTERE
dp


es Corp.







*s du CNouv


nt pilon-
4 hen-
neutra-


QUARTER GENERAL I
DU DPT. MILITAIRE DE LA
POLICE DE P-AU-PCE.
P-au-Pee., R1publique d'Haiti
Le 24 Mars 1970
AVIS


_I1 eat rtpgpel aux intnress
que ofD-ielnment A l'article
sous une forme soluble. certaines especes, d'employer (2) de la Loi du 17 Septembre
La plantation constitute la tdes desherbants s6lectifs' tels 1953 errant le Service d'nBpec
nmise en place definitive des v6 qu'hormones, huiles minirales, fion deW V&hicules, lea voitures
g6taux issues de semis prove etc... Cependant dous ne sau- privies et colles portant sur
nant d'un repiquage. rions trop engager nos leeteurs leurs plaques d'imnatriculation
La plupart des especes 1t-- a la plus extreme prudence l'une des mentions
mires sont plantees i racines dans 1'ex6cution de ces opira (Chef Mission Diplomatique),
nues. QuelqueB-unes, parmi les tions. 11 faut qu'ils se confer plus d6licates peuvent etre ment strictement aux conseils iCC, (Corps Consulaire) plant6es an mottes: tomates consign6s Sur les emballages et (Service du Gonvernew ent),
par example. en particulier ne jamais depas F.A.d'H.3 (Forces Airmes
S ser les doses prescrites, ear d'Haiti), %OF3-(Officiel), Lrac s planted r is en place- chaque plante a sa propre sen- (Organisation Internationale),
rac s nes snt pralable- sibilit aux diff6rents herbici- seront inspectdes entire les ler
bnent habillies. Pour cela, on des et r6agit diff6reoinent se- et 80 Avrll 1970.
Slaccourcit l'e racmit des pla feuilon le dosage et le mode d'appli Les Samedis et la veille des
ainsi ebtenus doivent tre plants cation avsnt ou aprs la levie. jours f6rids, le Service d'Ins
ainsi obtenus doivent trapidemetis N.D.L.R.- Les rensaigne- pection fonctionnera jusqu'A
en place le plusviter ouapidement nentscontenuts dans cet article midi.
possible, afin d'6viter tout f1- ouso nt almablement 6t6 four FREDERIC M. ARTY
trissemention d la plantat is par les dirigeants de- la Colonel Forces Armes d'Haiti
Leffecution doigt oa plantation maison DARBOUCO. Coimandant.da D6partement.
.s'effqct.e an doigt a au plan 4ii, Tiuisartement.
toir, et sa profondeur varie sui-
vant les v6g6taux. Tandis que
ceux formant deas tiges ou 6met
tant des racines adventhves
conmme les choux et le. toma n Mieux
tes, peuvent 8tre largement en- D A u e.,
terr6s, ceux qui foment des
pommes au-dessus de la srfa KODAK Instamatic
ce du sol, co'est A dire toutes KOU AK Instamatic
les laitues, sont enterr6s seule-
Ave l'(nt jEil Elqu'au coletctrique
Le bornage permet, en ser- A v c l ct i
rant la terre centre les plants 1 E l E e t i u
de favoriser la reprise. On ter .
Sine la plantation en arrosant
copieusement le semis.
DMs que les jeunes plants
sont levis, ils se trouvent on
concurrence avec um certain
nombre de plants issues do
mauvaises graines contenues
dans lo odl.
Si l'on n'y prend garde, bien
vite ces plants coneurrancent
dangeureusement lea cultures.
Elles favorisent consid6rable-
ment l1'pulsement des reserves
d'ean.
d faut supprimer radicale-
ment cette v6g6tation ind6sira-
i'ble au moyen de sarclages et
de binages. Le semis en lines
pea.mettent d'opfrer cos der-
niers plus facilement, en utili
sant des instruments A lam
coupante, que ron passeA quel UN MAGNIFIQUE CADEAU DE PAQUES
ques centimetres au-dessous du FACILE, A APPORTER.
Sniveau du sol (binettes, houes FACILE A M1ANIPULER.
etc.).
11 est Ogalement possible, sur INUTILE D'ETRE UN PROFESSIONNEL.
Un merveilleux passe-temps.



elliste,) Avec KODAK
A L'OEIL ELECTRIQUE













Agent : DON MOHR SALES CORP.


.- r-;,-.3m


- t. 5


, ,' .t .I ,


~-----


*


i. p


~~ r l t R I~


*L-ui~r~l~arxZ-~LL-lrYPTur~is~PrO*i


,-, "-.V -:1. .1 .


, X,'


Ion uno listed scrupuileu jmeaot
4paitdr A. 1avarin h c 9 1 u ll (Suite de la 26
le. ornt lalions Iroftrisnasto *,
aux Etafs-Unis, au Canada et servons dans nos archv.es) etait v6nilea garZons scouts vivaient
on 'curopeo.. .,. n tgi i)s Jm.oo epaa4 dam ci-
n a g avat neeAsite 1'orgtnisation vils pour la plupart 6ducateurs,
4a E sno lffiJhe on gouTlrp i i service sp6eial par lea profeuur quo s'intnreat. au
mor Ih'j al1oties tt.s i~l, l o(itt et Routiers qui en assu- Scoitpsme. A 3Jamove lI faut
pins miloeriei eti .'ree A to ip 1rAitt impressionn rigulitrc et l'admettre et sans retrctieon,
sills. exemplaireas sra mise sa In diffusion de plus en plus ac- toutes les activists socialeo 6-
la disposition des agents die vo centu6e. taient repr6senties :odes ba-
yages, des companies preien- Dans le sous-camp d'Anjou sars installs par des co::mer-'
1wes et maritime iet du blic Une bonne place 6talt r6sesre ants qui an pr6alable avaient
eot en6ral. it l'tenssion. Los scouts de sign un contract aver ladminisn
l'extension sent des gargons traction du Jambori6e; dec res-
5 t Un guide (A Guide to handicapi6sade v6ritables lai- taurants oh lea scouts pou-
Haiti) en league anglaise, for crurs qui campent, font Ia ens- vaient inviter leurs amis; des
mat 3 par d'une soixantaine sine et sae lirent aux jex librairies oT lon pouvmt tro-
de pages tire a 50.000 exn lon leurs propres moyem d'ac- velibrairi des livres dan touites letrou-
plaires et destined a fournir au tion.. U p oll"olen d ver des lives dana touted les
public les renseignements d'r e ai e routiers langues; une harmaeie, une
dre pratique osur note pays se tujour gale et alerted s'6tait banque, un sert-ce postal, des
ra mie r la disositir de toupays large du oir da divertir les shop-scouts et de nombreuses
ra ageni s th dis ditributionus infirmes. qon role 6tait de se- pitisseries. Tout y etait et tout
les gents de i ditributioanada u er la joe dans la solitude des etait charge. La forOt de Mois
Etac-inAt aprr n.me anada. handicapes. Belle et 6mnouvante son 6tait transformed en une
mis a excution dans les pro experience qu'6tait l'entr'aide veritable ville en toile mais 1'ex
cmis mois verir. Mais d'o fraternelle et 4mouvante des terieur avait conserve sa sau-
res tf dJfia '",NTRP pr6paei routers, vagerie naturelle, ses grands
la champagne de publicity de An milieu de lessaim de ou- spaces accidents. Les lapins
grande envergure qui -s'ouvrira et leas cureuils y trottaient tou
le ler octobre 70 en vue de la jours, cependant que chaque
saison touristique d'hivar et Ian delegation vivait dans son pro
ce un appel aux h6eliers, aux a- L 61andes A D alAUie. t pre camp, faisant, sa cuisine en
gents de voyages, aux compa- ,e v,-ndde gardant sea propres couumnes.
gales aeriennes et maritime, eUr g Re G Quarante deux Nations don-
aux propri6taires dt shops et01 U Ir nant un effec Nations don-
de magasins pour qu'l c8ti de- sas Opbratioan dix mille scouts (70.000) for-
la publicity officieller sdient pu a .o vu.aa.. sa.v Sen t s maient le -amboree. Lorsque
bli6s dans les organes 6tran- .* *,. oufirra d- Nori ftibV" Ou V u des .nilliersde
gers des placards concernant les g As ,.s a u b garg nous avons vu planes e, jaun de
ktablissements priv6s, afien de jot. as.t o da. gargans noirs, blancs, jaunes
doner oan public americsdin ot s- W. ~ -I a ,- ii catholiques, protestantB sous la
......iui rJ- l.ae c isu cg conduits de" lours Chefs sincl-
canadien une image globvle dcs uLI ,. % cts0-1.1-eAsw-i,**=
attractions qui les attendent en bo o, uso- S s 'iS res et compftenta vivre dans
qHaiti. AT.icalt. sAm, oI" t-U une partale harmonle, loner
Gerard Do CATALOGNE es'as a.' 1-3-1" esem ble, manger autour de la
Direrteu : Genral ,?"'.-sl e.ass w 0 V a ;I: s mene table improvise se cou
rat. rotn tau tk t ? char sous la nmme tento; 1e
P-a*ss J-ma.s S agd-s ..ascS dimanche matin b a sonnerie
.... Si -os "' .Iue du elairon, aller i leur Eglise
LA CREM E ; rfra{ to n as"tura"'resau i. respective et adorer leur Dieu
LA C REtrM rv selon leur foi, et penner que
ST ILMAN'S .....o.....
ante rsco tuacst urdms d m s. ce-s ce s gargons seront les homes
TiiLoMiANM S --r.latde et (l'atvigueurep"e6t Vsa'k. de de'malin aprP6s ce confla-
POUR LES TA e ra d'am( gration qui venait de boule-
*PAchets sVarss. olaS i a paSss. verser le monde, l'horizon de-
Sm rettex-l asesr s a sos. ssam. vint moins snambre pour nous
'rr tm et notreaspoir en 'avenir fut
I 5 Jou, areaS i esSir V raviv6 (Le Jamboree de la
la- 1 etd do -t* vit&& Paix eut lieu en 1947 apres La
::u_ ,; n" I a Sntt S t_ tr grande guerre mondiale.)


argentn liser les bases de oUssilem qu
board a sont actuellment mi n p- .
par in ce et 'les oparatiord di" Ai c der-
Uree ne niream heures seralent & mttre
bili pour en relation avoc les iaions
reil a'est par aoirtiquas d'engin sol-
. 11 e air 8a3.3.
es beaux Un autre pys musluman et
adrienne miditerranue, la Tiua.is vit
au pas- actuellenmnt un deo, episodes
tbain 6tu les plus si nificatifs de sa vie
position politique avee I'arrestation de
effect et M. Ben Salah, ancien Ministre
m accord du Plan. La misa en cause ju-
nde aux diciaire de sa gestion teAmoigne
eaux cu- de la volont6 des dirigeants de
gi6s qui remettre d e dans 1''eo-
en terri- nomie ainsi que les y a invites
le President BourPiba dons
Ministre un messagee envoy de Paris ou
son gou- il achive une convalescence do
l'inten- date rbcente. Bourguiba pour-
de l'Or- rail regagner Tunis au debut
iAmnq- d'Avril.
en avait .ae ~nesa ents du Cambod-
go contlnuent. d.'tre suivis par'
le s bservateurs en raisol-, do
client au la menace qu'ils recelent d'une
sui a ces extension du conflict vietnamien.
Orient Au moment out le Priident
s au pre Cheng Heng attaque violem-
lit6 avec ment la gestion dietatorile du
des bosi- Prince Sihanouk, on apprend
les posi- de bonne *source que la i pu-
a region blique pourrait Otre prochaine-
iSuez. Cel meant proclamee.
it po-1


- --' - - -O Imw -


" Enfin un Comite
ayant 509 personnel A
6et d6tourni sur Cuba
jeune couple armi. Ap
escale a Santiago d' C
faire le plein, l'appar
dirig6 sur La Havane
pourrait toutefois que 1
jours de la piraterie
appartiennent bient6t
se. Le gouvernement cu
die en effet une pr
des Etats-Unia A cet
se dit prit 6 signer u
i condition qu'il a'6te
bitteaux d6tournis des
baines \ par des rifu
Strouventt ensuite asile
loire amoricain.
A cette occasion un
cubain a precise que
vernement n'avait pas
tion de. rentrer au ein
glanisation des Etats
chains, comme le bruit

Si la vedette appal
Moyen-Orient aujourd'h
vnemenuts, le Proche
n'en demure pas main
mier rang dae Factua
la reprise par Israel
bardements intensifs d
tions 4gyptiennes de l
central du Canal de. S
les-i oant 6t6 duremes
nees pendant plus de
res. 11 se serait agi de


<























CAPITOL
PRESENT

VICINTICO VAIDES

LE MERCREDI PREMIER AVRIL

dans an Tour de Chants
d'Une Heure 30
DEUX SEANCES : 6 P.M. ET 8:30 P.M.
N.B. : Cartes en vente an guichet
du Capitol

Entre : 2.00 et 3.00 Dollars


L'ENQUETE SOCIO -
(Suite)
nomique, elle porter done es
sentiellement sur 2 points. Le
questionnaire visera A recueil
hr des informations sur lea
movements sociaux des corn
munautss 6tudides et sur les ac
tivilts economiques de leurs po
pulations.


Serge Ducoste...
(suite)
grande former qut n'esL pas sans
rapport avec lea succea de l'Ai
gle Noir, lul permettra de reite
rer sur lee mnmes adversaires
dens une quinzaine de jours.
II lui arrive de con.i.itrs c crc
taines erreurs. Nous nie le con-
damnons pas car il est jeune
(25 ansi t est eac.re tree per


Sur le plan Social, Ie quest fectible. Notu lui souiaitons
tionnaire iortera sur le probl done, bon voyage !
Sme du logement : ombree, ty-
pes d'habitationis, modes et ti DADOU.
trees de propriet6, affermage,
location, gd6rtic_, couts etc. 11
porter aussi sur le mouve Ai M f nf
meant social des couniinautds par AVIS Matrimonial
1'6tude de la celluie fami
liale : itat matrimonial, rang Le soussign, Pierre Morel,
danes la famille, ages, alphabh propri6ta.tre, domlcili6e a Port-
tisme, activists profess:onnel au-Prince demeurant actuelle-
lea et leurs incideicrs. Une at ment A New York (iLtats Unis
tention particulhire sera prn-.-,d'Amnrique du Nord) declare,
t e sur le Budget familial sur par les pr6sentes. a tLULs ceux
les sources de revenue des la-nil que cela int6resse, particul.ere-
les. ment au Commerce en g6ndral
et au public en pariculi.r, ou'il
Les travaux agric-ies cebx de n'est plus responsible des actes
1'61evage et les activities con et actions de son 6pouse, Mada
nees seront investigues a fond me Pierre Morel, noe Solange
ceci pour arriver -it dterminer SJrilien, domicili6e A Port-au-
des indices de travail. des don Prince, pour abandon du toit
nees de base a part r dp-queis conjugal. incompatibilt6 de ca-
des 6tudes car:.ctbre plus ractlre, injures graves el public
general seront entreprises utt6 ques.
rieurement comme nous l'avions Une action en divorce lui est
signal pr&cedemment, I'Enqu@- deja intentie pour les motifs ci
te socio-6conomique du 6 Avril dessus 6numeris.
est le prelude au recensement Port-au-Prince, le 28 Mars 197.0


general de la population du pays
en 1970.


Pierre MOREL


La Situation en R.D.
(Suite)
vant les h6teol, lea anibassades,
lea 6glises, lea lieux de reunion
p u b 1 i q u e. Le n o m-
bre des tourists n'est que de
26 a 50 pour cent du chiftfre he
bituel A cette Opoque de 'nan-

Le haut personnel des ReprO.
sentations Diplonatiques et des
missions a'asistance technique,
surtout amsricaines, est d'une
prudence exceptionnelle.
Pour la premieire fois dans
les Annales de l'Eglisc Catholi
que Dominicaine, les ceremonies
et processions traditionnelles de
la Semaine Sainte on' Wt sui
vies par un nombre trbs res
treint de fiddles. moins de la
moitif des ann6es pricidentes,
par suite de craintes de kidnap
ping ou de violence dans les
rues. Aux messes de minuit du
Samedi Saint, quand toutes les
cloches des Eglises ont carillon
n5 le Gloria de la R surrec
tion, il n'y avait presque per
sonne dans les sanctuaires, ni
dans les rues.


Centre Medical 27
Chemin des Dalles
Centre MWdical 27 chemin
des Dalles Conference du Mer-
credi ler Avril 1970 A 8 h. p.m
oMaladie de Hans Schuller
Christian, Pr6sentation de cas
par les Docteurs Pierre Celes-
tin, Paul Boney, Raymond Hyp
polite.


BABYGRAM
Je suis ne aujourd'hui 30
Mars a l'HSpital du Canap6 -
Vert h Minuit et quart par les
soins du Dr Gr6ger Jn-Louis.
Papi, Dr'Alfred Dorcely actuel
element a-ux Etats Unis sera heu
reux d'apprendre mon arrive.
Je me porte i merveille ainsi
que ,na mere, Dr Marie-Therise
Hilaire Dercely. J'adresoe un
cordial salut h tous les parents
et amis.
Port-au-Prin c ce 30 Mars 1970
(5;) Frea Gregory DORCELY.


Madame Antonyne
n6e Cl1estin. nous e
samedi. avec sa symp
remuante fillette Rubi
dernier-n Donald.
passer un mois de


INSTANTANES


Madame Ghislaine Mirovde
Pierre, vployds de la Air Frwh
e, vient de itVre un entraine-
mmnt d'use amnaino a [Paris.
Elle eat rontr6o m.ercredk.Par
Ie mnme avion, sant arrivsaMa.
dame Zilkie Denis, do national
Ut Porto Ricaine, et ses doux
poupons Carl-Philippe et Carl -
Yvan. Ceos qua tre voyaglonro ant
ftd accueillis par Josiane Dronin
une h6tesse proverante de la
Air France. Joesanv a eu la ban
td do ddbarrasser Madame Zil-
kie Denis de la moitid de son.
fardeau, on lui pregnant Pun des
bible. I
xx x X
Jean Clau-le Faubert nous
est revenue samedi anres-midi,
I1 taint reosea. La ,ui4tude se
lisalt sur son v:sae. eDieu mar
ci. l'interventio-n ue j'allais
atubir nc s'avere oas i6eessai
re.> Et i n1uii3 prrcnta i sa mra
re. Madame Andr6 Faubert, qui
l'avalt accompaglei a Miami.


Madame Schiller Bizan eet
repartee pour les Etats-Ulni sa
media aprks-mitd'. Elle vient de
prendre quelques joutis de re
pos dans son pays. Ells avait
voyag avec sea trois e .fsnts.
Madame Nunma Corvington, cou
sine de Schiller, donna un boni
coup d'epaule k la vyageuEe.
en lui ramaportart juEque drna
I'avion les deux tiesa de son char
mant petit trio.
x xxx
Suzanne Hotnored lest etice
participer ou co.gree quick se
tient d la Mission Adventiste de
Diquini depuis jeudi dernier, ct
qui prendra fin denutin mardi.
Suzanne Honord, une nmartini-
quaise, eat uwe habitue de wo-
tre pays. Pendant rinq ans, elle
fut pricepirice au Seminaire
Advontiste.
xxx


I un des propritaires de Kadio
e Content Mltropole, Herby Wiedmayer.
st revenue 11 nous a assure qu'avant long
athitque et temps, sa station de radiodiffu
ina, et son sion pourrait 6mettre avec l'in
Antonvne t6graliti de -a puissance. Nous
vaca'ices 'nous en -6jouissjns. Relative
ment aux prog.an'm:one., de Radic
Mttropole, rous anvcns ,leni;luld
i Herby 'il tait certaia de
pcuvoir maintenir cette prieenta
tion soignee at cette orginalite.
II nous a :'6pondu aveec confian
ce que l'6quipe do ectte station
avait pris sas dispositions our
conserve aux mniissions aeur at
trait.

Lc Marchand Taillteur Pierre
Coles et son files Jean-Clawide
vieesneet de passer qunttre jours
0 Miami et t Nashville, dais le
Tennessee. Ilh avaient voyagi
pour affairs.

Monsieur Eddy Lauio, sa
femme Marie-Denise, el lcur
fflle Genevilve sont rentrbs de
voyage samedi. Ils ont pass
une semaine A New York.
Apres quelques ours de va
canoes en, Haiti, Monsieur et
Madame Georges Armand ont
rep-is l'aviooencmcrcedi. Ils risi
dent e New York.

Tim Kair at Allen Schott,
deux des 90 4tudiants amtri
cains qut viennent de asser 6
jours en Haiti, nous oi t dril
combien il tteient ttiov. di;
eur our. Ils trouent les Hai


ticns tris
nes tour;
gn6s de i
joy-use e
Monsieu
directetur
bre du Ci
sa sovc ?.
Castersa
parties ev




CO!
Les etui
promotion
Pitisserie
-passer I 1
blissement
4 h p.m.
les concern


11r


PHILISHAVE 3 PHILISHAVE 3 PHILISHAVE PHIUSHAVE
DE LUXE SPECIAL STANDARD A PILES
Dans la fameuse A trots tstes flot- Deux ttes fixes Absolument auto-
gamme des tantes Dix-hut nome Ni cordon,
Philishave Sous lames ac6r6es tour- no fiche.
coffret luxueux billonnent b aIs
Trols Wates flottantes cadence de 5000
yous procurent un t/m et vou resent
rasage doeux de press pour toute
Sconfortable et la ourne PH ILIPS
rapide


lci. Elle s'est fiAxe aux Etits
Unis depute quatre rns.
tJ'ai lu pas mal de lives suir
Haiti, et jte m sens un pew hai
tion, puisque e o ui descendant
d'Haitden. C'est pourquoi jaime
beaucoup votre pays, at j'essaie
deo decourir son vrai visage.v
Tellea furent lea premieres pa-
roles du journaliste et awrcholo,
gue Rolaed Silve, de vationali-
t1 gouadeloupiene, 1 eoat venin
en Haiti dais l'unique but de
voir les raras, et, de retour d
Pointe-A-Pitre, it ecrira un ar-
ticle our eux. C'est notre colat-
gue Gerson Alewxi, uo spicialis
te de la question, aueati. d'une
tuWde ear lee rawraa, qui a aido
Monsieur Silvi a& mener bien
non exploration ftlklorique.
xxx
Morsieur Morel Pierre, qui
travaAle au d6partement de la
comptabilite de la Firat Natiu
nal City Bank, eat rentr6 au
-'ays. Depuis cinq ais; il a elu
domicile aux Etats-Unis. II est
venu passer quelques jours de
vacances dans sa famille.
Monsieur David Bigio est par
ti d destination de Los Angeles.
Sa m re et sa fenmne a'y irou-
vent ddijd. le reviendrot dale
qiielques semaines.
xxX
Nous prisentons nos ftlicita
tions i Ginjtte Lolagne qui, de
puia quelques ours, s'appelle
Madame Ginette Popotte. Mon
sieur Gracia Popotte rejo -dra
bientlt son spouse A Bostot.

MAloieur Pierre Dominiqu. ac
salud d l'aroport sa fentmme et
ae fille Carole. Elle8s s sont
rendues a Miamei pour quelques
ours de vacances.

Samedi apres-midi, nous
avons eu un court entretien avec
a t c . .. .t


Le Festival...

(Suite)


at Philippe Rdgnior, jr. I 0a
sont rondus a Miami.
xx x
itdable, mais jq prefiro enccore
vivre en Haitie, nous a diclarg
notre amni Data Thdard, e sa des
cont d'avion samedi. Data, em-
ploye de la Trans Caribbean,
vient de passer quatre journs
New York. p

Madame Raymond Elie Pier-
re, nie Saba, soeur du proprid
taire de la Galerie d'Art Red
Carpet, Andrew Saba, eat ren-
tree samedi fraiche et dispose.
Elle vient de passer cinq mois
a New York er, eompanie deo
sea deux enfants do troie et qua
tre ans. oS'ilt n'gtaient pas a-
vec moi, je n'aurais pas pu rcs
tar sil Iepntemps aux Etats U-
ntis, nous a dclare la voyageun
as.
xxxx
Nicole Ddeatus vient de pas
ser trois moie Miami. See pa-
rents y resident. Nicole n'en est
pas a son premier voyage a l'P
tranber. II n'empiche qu'd son
arrive, son visage rayonnait
de jole, car pou; elle, prendre
l'atvon eat la chose la plus a-
grdable qui soit.

Jeudi mating, '.euteur .,e cette
chronique S'S fait extvaire uti:e
prtmolaire. Le 'Dr. Serge Jean
Baptiste, qui a pratiqu6 crltte d
licate intervention, a d6 inie er
in gencive dIu patier.
Nous prisentoni nns syrympa
this a notre dcpi ti ctll;]ltra
teur.
x X x
Monsieur Everett Schresbur-
ry, directeur de la Compagnie
d'Eclairage Electriqtue, V con-
duit esa femmne a I'Aroport.
Ella est allie passer quelques
jotrt ( Miami.

Matou Ballergeau dtait aux
anges en nouso prsentant son
ami David Godwin. Ces deus,
tourtereaux parteiit en voo-
ge le cinq Avril prorhai.

Madame Yolande Aapibeau
eat parties mercredi. South parties
le mime jour Nancy et Carole
Handal. Cea trois voyageuses
se sent retdues t New York.


ternationale ? GEnes ses recitals, i New
York ainai que dans plusieurs
university amtricaines ont 6t6
comments favorablement -
Mr. Waldman s'est produit a
vec un succes Ogal en Europe,
en Israel et au Canada.
Ezra Kliger, le second vio-
Ion de l'American Festival
Quartet, eat membre de plu-
sieurs ensembles de musique de
chahmbre de New York, notam
ment le PRO ARTE Chamber
Orchestra I1 a jou6 dans
l'orchestre de Ballet de Stutt-
' grt et particulitrement a des
festivals de musique en Europe
et en Amtrique.
Le violiste du Quatuor Kurt
Meisenback apporte Agalement
sa participation i des Festivals
de Musique, plus particuliere-
ment a ceux d'Aspen (Colora-
do) et de Tanglewood II est
* membre de l'American Sympho
-ny de New York.
Jesse Levy, violoncelliste,
prend part, a l'instar de ses col
16gues, a divers Festivals de
Musiqup aux Etats Unis et en
Europe;\il ioue fr6quemment i-
'la radio kt a la tilivision.
Ces brillants artistes donne-
ront deux recitals dans le cadre
du Fesival Beethoven organism
par association Pro Musica.
Le premier comportera des
quatuor a cordes et aura lieu le
Mardi 31 Mars a 1'Institut
Frangais d'Haiti. Mme Miche-
line Laudun Denis se joindra
ai eux le Lundi 2 Avril dans un
recital de quatuor et de quin
tettes avec piano.
Nous sommes stirs que 1'Ame
rican Festival Quartet obtien-
dra chez nous le succes qu'il a
deja merite a 1'6tranger.
Nou's convions nos mlo'dmanes
don't le nombre croit chaque



Apprenez
/ anglais
ou Fespagpol
en utilisant le systeme audio
visual.


M r X Institut de langues vivan gonde, le Docteur Willy Verrier
lMonsieur Albert Wiever a tes 179, Lalue, en face de la Administrateur ie ;I'l6;-ial des
Neis Yavion pour se rendre af Ruelle Dufort, local du Coll] Cayes, le Do( teur Aroid Hoily.
fires q'il esntrepeul. geaf Classique d'Haiti le ve Rv irend Pert, Maru. \ iNa-
e l Inscriptions : re GCn6ral et Cua 1 hdl ta the
xxxx Lundi et Mercredi drale des Cay.s, e. H/uuec- Vic
Lorsqu'elle est venue nous d de 5 h. a 7 h. p.m. tor Notaire aiux yc.
miandier i quelle here partirait I, ( .Ce-( 2e ; 211,Aart ji7t
son a.ion, elle ne se dotlait pas
qu'elle 8'adreesait o unJ ourne- .,.3 3
lole t'affit.:. Dans Ron risage = -ea
frats, colors, et candide, bril-
laieilt deuw escarbowule. Deux
escarboucles q 1b i s'iient u eI I

Saatly Chaafa-t, elle eAt aUn A
caine, et elle maeniie le fianqais Lundi, Mardi, Jeudi et Samedi
assez bien. dep.ds quatre anness, et j'ai de 6 hres. et 8hres 30
bonds professeurs. Jc vicn- de
pasee.r sept Jour e..e. gifiqee .dU
Htel Oloffsovec ues pUN SUPER WESTERN
et nmere, Robert et Margaret
Chalfant, et mes deux soeurs
Margaret et Christme.a Telles R IN G
snot les declarations de rette A
syipathique jeune fille qui a
faith bonne impression sur now. AU PISTOLET D'

"Aver M hark Damoe Vae in Fa i i-


s hospltsli~--. Ce jel oVlnts save, nionsietur, je c ,t s
stes 6.alent ,.ccsmpa n'aime pas qu'on parole de o Entre Gdes 2.50 et I.00
six oic -tin.-. Cette Annoncez tmon arrte sans
st nr partic s:Illdi s 'r. trampette.s C'eat ce que nous a

cr Jean Ac. Magloire, gese don't nous avons quand
de OEDIPE, et mem- mitme cdit le rnom, main plus
anseil de la. BNRH, a haut ou plus bas. A vous de de etc d. -. -
l'Adroport morcredi, viner et de reopdrer. A l'inten-
Madame Georgette tion des gents irieu- on friends U e form ule form idable
Cette royageuse et de details, nous allows decrirerin r mi l
rompage.ie de Georgen oelte compatriote modeoste. Pour 'st le GR AN FORMULA 16. 11 rend '
comeencer. nous dirons que Ciest le GREQIAN FORMULA 16. 11 rend
ne pronn a la e a 0ti eavos cheveux seis couleurs naturelles en 10 jours
I-titu bliene rise t an visage rigulier. .
"lStitt Elle, portrait une rav'isstnte robe 3 semaines au plus. -
.Com Art chasuble do .couleour rolobine Le GRECIA1N FORMULA 16 n'est pas une ~

.antes de la derniere iu tn beau che-ier ..e. des course de Cuisine, guee co..letait8 sa discrete le- cheveux sans les graisser. 11 leur redonne leur
et Bar sont prices de gance. S steo brns g a he, ac unaee
la Direction de l'Eta- contrafrtit. un manlean gri, per jeunesse.
le mardi 31 Mars i le. ofet de la main droite, eile fe r. Faites disparaitre les cheveux gris en peu de)3
prncises pour affaire e. it .our..c sette de ,voyage temps et sans le m o i n d r e tracas avec le 3
n Merci. mettre sur la voie, nous joute- GRECIAN FORMULA.
rons que notre voyageuse porte
LA DIREC ION. les cheveux courts. AGENT :


Don Mohr Sales Corp.


SAMEDI 4 AVRIL 7 Hres P. M.
LES GAIS LURONS DES CAYES
Sous la direction du
1REV. PERE ROLAND LUSSIIER, O.M.I.
CE SERA UNE SOIREE DE CHANTS ET DANSES
HAITIENNES & INTERNATIONALES
AVEC LA PARTICIPATION DES tGITANS>
CHANTS MIMES ET SPECTACLES COMIQUES
,* ENTREB : Gdes 5.00


GRAND HOTEL

OLOFFSON



Grand HStel Oloffson
Prisente son spectacle d'hiver
avec une troupe des meilleurs
artistes haltiens :
chanteurs et daihseurs
Sur chor6graphie et direction
artistique de deux grands Maitres
Un spectacle a la maniere
du Grand Hotel Oloffson.
Entrde $ 2 ou Diner et Show $ 5
Spectacle chaque lundi soir.


S< ~ fta NO uUSA MEDI. 2ss, DIMANCEIl 2D, LUNDI 30 MARS lM0




CONFIEZ VOS PIEDS A







VOUS LES AUREZ TOUJOURS SUR TERRE
~r r _n w mmm m. m w m - m i* 7 w- ***** - m- nu- '** -- **-*- **wv ** **


jour, a aller en foul Ocouter
ces messagers de Tart.
MARDI 31 MAAS
CONCERT DE MUSIQUE DE
CHAMBRE avec THE AME-
RICAN FESTIVAL QUAR
TETi Yuval Waidman Ezra
- Kliger : Violons
Kurt Meisenbach : alto
Jesse Levy ; violoncello
PROGRAMME
L. v. Beethoven -- QUA
TUOR en ut mineur Opus 18
No. 4
Allegro ma non tanto
Andante scherzoso quais alle-
gretto
Menuetto
Allegro
Henry Hadley Quatuor O-
pus 132 No. 2
Allegro con fuoco
Scherzo : Allegro molto
Andante
Finale : Allegro energeo -
L. v. Beethoven Quatuor
No. 11 en fa mineur Opus 95
Allegro con brio-
Allegretto ma non troppo
Allegro assai vivace, ma serio-
so
Larghetto espressivo Alle
gretto agitato


Remerciements
Me Franher Jn-Baptiste -
.Mile Camyre Jn-Baptiste M.
et Mme Fernand Mathelier nec
llIrvia Jii-Bptiste Mr. et
Mmie Mauiice Barratteau nee
GCrtic n-Bapiitie 31. et Mme
Gerard .Poux nee Josie Jn-Bap-
tiste M. et Mie .111 Thiers
Claude M. et Mine Wilvir Ju
lien M. et )Ime Anselme Jo
seph M. J.iibert Jn-Baptis-
t, etc.
Le. fam.ll-- Jn-Baptiste, Bar
ratteau, Mathelir, Pcux, Clau-
de, Juliei, Joseph, Ligonde etc
remercient tous les parert et
tous ceuxI qui ont bien voulu
leur ,omntmr des "larques de sym
pathie i I occasion de la mort
di leur reltret Me Fr.,i, k JN
BAPTISTE.
Elles tienicu "'I rcetietCier
d'une faqon oute e particuilere
Son Excellence Monseigneur
l'Archeveque Franqolis Wolff Li


Nouveau

Philishave-3

Rechargeable























PHILIPS


" Triples t&tesflottantes a microsillons
eilaction rotatsve.
Tondeuse pour fiintion "comme chez
le coiffeur"
0 Deux 616ments au cadmium nickel avec
disposiltif de rechargement par filtrage.
sur le secteur, par Isintermdilaire du
mini-transformatelur fourni Accumu
nation de courant permettant deux
setmaines de rasage tautonome,
nimporte on
t Le courant est fourni uniformenment de
sortseque le derler rasage est auessi
raptde et aussi effscace qte le premier.
Les 616ments rechargeable petvent
recevoir un appoint de coura qt sans
attendred)a fin de Is quinzaine.
Branch unse prise de courant.
i fonctionne come on rasoir-
secteur ordinaire
0 Le transformateur si munim dtl
tadptteur de tension universal
0 LivmO complete sus cosaret bordct ie
chrome.


Curaqao Trading Co. S.A.

RUs PAYEE


--


.


, ~ ...~~ .._ L ~_~-~I~_. -C*i~l- -._-. -l~~~--s*I(L11&l;I~L~Lil~l~i~l~C~L *C U ly ~IIU--~L~~ZWee~U )~Cl~i~-E~-~jLi~J~_~~t~Ll~bllSlil~ *1LbL;ILI~-*ikllW~IIYL-~hlL~i~ll~LiIWL




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs