Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06696
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 18, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06696
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




LE Pvvas AivuENivD'I-JATIr







Adminsfateu M~As(A CHL/VE NUBIZDR UAMISOCRAYION IN$IllAUSMIA1Nx Di PBRSNU


No 28.040


Idw"


Ad/sse: Rfz Mu CEwrlw
M't 3


PO0T-AU-POTNCE ( HA Il)



BOITE POSTAL E 1316


MERCREDI 18 MARS 1970


LE PRESIDENT DUVALIER


ELIEVE LA PLUS


SOLENNELLE PROTESTATION


Contre 1'acte d'usurpation timdrairement


Monsieur le Secr6taire GCniral,
'Pai 'honneur de vous envo-
yer la declaration suivante qui
fixe la position du Gouverne-
ment de la Ripublique d'Haiti
dans la grave rise de la Rho-
dh6sie du Sud et vous demand
de bien vouloir en fire un do-
cument official de IONU :
cAu mdpris des principles les
plus sacr6s de la morale politi-
oue, des prescriptions de la
Charter des Nations Unies et
de lItJtque international un
petit group de rebelles de race
blanche de la Rhodesie du Sud,
- a-prJs avoir proclam6 il y ia
quatre ans l'ind6pendance de
lacto de ce pays esssitiellement
nsgre,- viennent u affected de
dlQnner une apparence de lega-
lite a leur usurpation, en pro-
clamant cette fois-ci one pseu-
do r6publique dans cette par-
tli du Vieux Continent Noir.
Juridiquement vicsd, tant au
regard du Droit Pcitique qus
de la Loi Internationale; mora-
lement condamnable, ret acted
arbitraire tra-umatise a just ti
tre la conscience mndiialk, r6-
voltie devant cette imposition
unilatirale de lI volont d'une
minority a la volonte impuissan
te de la grande masse autochto
ne des Nigres de la Rhodisfe
du Sud, qui se voelnt ainsi alis
nas, physiquemeneit et. politique-
ment frustris dans lear liberty


de choix.
N6e i la liberty sous le signed
de la souffrance hirolque et du
droit des peuples a disposer
d'eux-inEmes; toujoursd prte,
par vocation et par tradition it
lever la voix la oa l'enjeu est
la liberty humane, Haiti, don't
les affinit4s africaines sont uni-
versellement connues, ne peut
roster indiffirente devant la
nouvelle violation de lears droits
fondanmentaux, don't sont victi-
mes leas NgTes de lit Rhodesie
du Sud.
Le mnime elan nature!, le mi-
me geinreux sentiment de scli-
darite6 ondiale quis x..Lent in
pire il y a duelques annoes, la
prise de posiTion dnu ouverne-
ment et du peuIle haitien con-
tre 'inhuniaine politique d'A-
partheid de l'Afrique du Sld,
Me portent aujourd'hui o lever
la plus solennel:e protestation
col.tre l'acte d'usurpation tem6
rairement r6pkt aus detriment
de la granide majoritL does au-
thentiques habitants de la Rho-
disie du Sud.
Le Gouvernement de la R6-
publique d'Haiti nourrit le fer-
mie espoir que des measures poli-
tiqnes ad6quates, la force 0o-
rale des protestations soulev6es
a travers le monde, une action
soutenue, ferine ef ourageuse
des Nations Unies, le poids des
sanctions iconoroiques et diplo-


r6pdte en Rhodslie

maliques constitueront a.unt
de Pressions efficaces qui, ins
lempnt, front fl4chir et cider
les pr6tentions du petit group
de rebelles de :a Rhod6sie du
Sud it ritablir ainsi les v6rita
blues Rhodrsiens dans leur droit
de vivre libres d'oppresaion. d
toutes sortes, i mOme dispo
ser, conime Iurs autres frbres
d'Afrique, de leur proprc ave-
nir et destin national.
De tous les coins de l'univers,
une immense clameur faite d'in
quietude it de rcvolte s'el6ve
contre le sort fa.,t ah une majo-
rite doe nieres aprs la dispari-
tion du people ibo dofu Biafra,
Sera-cp le debut d'une ere nou-
velle oi de nouveaux harbares
veulent imiplanter, asu mepris de
J'humanisme integral, une autre
civilisation qui nest pas cell
du Christianisme '?
Je saisis cette occasion pour
vous renouveler. Monsieur le Se
crbtaire (lenIral, l'asurance de
ma. haut consideration.
Dr Franqois DUVALIER
Preiodneni Vie
de la RWpublique d'Haiti.
Son Excellence
U-THANT
Secr6taire General des
Nations Unies
NAiIONS UNIES
New-York


GRACE AU CONCOURS DE M. JEAN-CLAUDE DUVALIER

Frandillon, Vobre, Desir assisteront


au (Mundial>> de Mexico


Le football d'aujourd'hui de-
vient tellement scientifique
qu'un joueur n'a de chances
d'atteindre un standing mon-
dial, que s'il est au courant et
imbu des moindres principles de
pr'iparation et de jeu, mis au
point par les sp6cialistee de ce
sport. Ces innovations tactiques,
techniques sont revenues, mon-
naie courante, dans notre sport-
roi et font le plus souvent leur
apparition h l'occasion deg Cou
pes du monde. Le 4-2-4 demon-
tr6 pour sla lre fois A Stoc-
kholm, devait valoir aux br6si-
liens, ses adentes leur premiere
victoire dans ]a competition
mondiale. Aussi, le footballeur
doit 6tre toujours h la pointe
do l'actualiti, etre au courant
de tout ce qui int6resse sa dis-
cipline sportive. tour Lela, il
lui faut non seulement savoir,
mais aussi voir et reltenir.
,C'est ce que, s'inspirant de la
politique sportive due President
A vie, a bion compris le patron
de l'equipe national, I. Jn Clau
de Duvalier en chnisiasant les
trois parmi les plus brillants
espoirs pour assister o la joute
sportive de Mexico. Bien que
FrancillonVorbe et D6sir soient
d6jih des vedettes consommees,


ils ne sont qu'A 1'aube d'une car
riere qui promet d'etre fulgu-
rante; ils ont beaucoup a ap-
prendre encore sur tous les
plans; et il n'y a pas de meil-
leure classes de football, que les
theatres aztiques oh s'affronte
ront l'lite sportive mondiale et
toutes les 6coles tactiques mo-
dernes. A leur age oh la recep-
tivit est tris grande, ils ne
pourront que s'am6liorer dans
'intirit de la selection nationa-
le. II en est de mnme de Ti-Guy
qui, commea nous 'avons deja an
nonc6, irs aussi is Mexico.

LES 3 HOMES
P ilippe Vorbe, cPipoo pour,
ces i6lipiers est e 'un de nos plus
jeunes internationaux de tous
les temps. Voili dejh 4 ans
qu'il faith l'unanimit6 autour de
son nom et pourtant, il n'a que
22 ans. ID vient de tris t6t au
Foot Ball dans lequel
iA d 6 b u t a avee I'Equilpe
3ime du Violette; son iclosion
ne devait Pas harder puisqu'il
fut catapults directement en
premiere division. Il enthousias
ma alors lea spectateurs du eta
de par son 61 gance, sa fagon a
riginale de dribler et par ses
tirs meurtriers des deux pieds.


QUELS SONT LES PROGRESS REALISES DANS LA
LUTTE ANTI-CANCEREUSE

Le Cancer est il une


maladie incurable ?


Au course de Ja lutte mnen6e
inlassablement centre Ia mala-
die cancireuse, des resultats en
courageants ,nt 6t6 obtenus. A-
lois que en 1'30 un cancer tuait
pratiquement toujours, actuelle-
ment, 40 pour cent environ des
canc6reux peuvent tre gu6ris.4
Bien plus, de nombreux cancers
pn 1970 cont controlables et peu
vent itre pr6venus. Aux Etats-
Unia d'Amirique il y a de cela
25 ans le Cancer du cervix com
me partout ailleurs 6tait le plus
frequent des cancers de la fem
me. Aujourd'hui aux USA la
mortality par Cancer du cervix
a kt6 r6duite de moiti6. Cette
localisation de la maladie s'est
rdv6lde nettement controlable et
on peut m me dire que bientht'


elle sera 61imin6e: il en est de
m6me de bien d'autres cancers.
Ce rasultat obtenu aux USA se
retrouve en Russie, en France,
en Colomble Britannique etc...
partout ot) les gouvernements
ont voulu participer a I'action
anti eanc6reuse et ou in corn
munautd a voulu y rnittrIe I
-prix.
Quels sont les moyens employee
pour arrive & cr s reesultts ?
ioLe Cancer eat un problEme
de santl publique de premiere
importance qui doit binificier
d'une attention suffiBante et du
soutien dconomique des gouver-
nements et de la collectivit6 tou
te entiree,
(Voir suite page 2 )


Une tell some de qualitds iec
pouvaient laisser Tassy isdif
firent et Philippa fut retenu en
n6lection natVonale come r6-
serviste; c'6tait en 1965 et il
n'avait pas encore 18 anrS; il e
Joue quelques bons matches,
mais son physique de junior
I'handicapa s6rieusement; il de
vait connaltre la grande cons6
creation A Tegucigalpa en 1967;
0es grands -talents 6mervcille-
rent lea Honduriena. qui le sur-
nommirent eEl blanquito-. Lea
espions du aNew York Generahls
Club professionnel am6ricain le
silgnalirent h leurs dirigeants.
Philippe fut done soilic,'t pour
un contract professionnel auquel
il donna son accord, il passa 2
annees dans le grand Club
New Yorkais.
Du joueur6 fragile, longili-
gne qu'il tait, il devint un ath
lJte au gabarft impressionnaAt
ave nun accent anglais dans son
Joneu mll6 h la fantaisie natural
le des joueurs sud-amoricains.
Philippe eat un idenm, doup
d'une grand e mobility; son jeon
de tte faith la loi au cen-
tre du terrain oi il contr6-
le tout le jeu; ses ti:rs sont im-
pardonnables et son rllo de stop
peur a value une grande efficaei
t6 defensive A notre selection. II
est encore tres perfectible. Un
amour de la selection et de son
pays le m6tamorphosent comply
tement quand il est sous le mail
lot noir et rouge. I1 ne nous res
te qu'di lui souhaiter bon voya-
ge. Qu'fl tienne les promesses
places en lull

Jn Claude DESIR
n1 est maintenant au centre
de touted les discussions sporti-
ves, car il eat l'homme en forme.
On se demand ce qu'il ne slit
pas fair encore avec la ballon.
fn effect Tom Pusce es s un
joueur polyvaleat qui apprrte
un cachet particuher h tous les
posters ou on le place. Comme
son ami, Philippe, il ccmmenmi
A taper danl le ballon de bon-
ne heSea. A 15, ans djIa, il 6ta't
champion de P-au-P. avec un
petit club de quarter: EZnith.
Malgrd les grande qualitis,
on ne s'intiressa pas i lulr, telle
meant il itait frole. Retenu en s6
election national, il s'endurcit
beaucoup et eclata Ru course d'ui
(suite page 4 colonns 5)


Coup d'Etat au Cambodge: le



Prince Sihanouk est reverse


seas tudes secondaires loraque
le Rql Sisowath Monuvong, qui
dtatt son grand-pire, mourut
saBs sP'tre daigon un aucces-
sour : A l'unanimit6, le Con-
soil de la Couronne lappela i
monter sur te trbne et il devint
Rol du Cambodge sons le nom
de Norodom Sihanouk Varman,
c'est A dire le Lion prot6g6 par
Boqddha, d6fenseur victorieux
du 9ays, en 1940.
Le Prince Norodom Sihanouk
a quitt6 Moecou par avion vrai-
senirlablement a destination de
P6kdn.
II a 6td salu a son depart
par MM. Podgorny et M. Kos-
sygisine.
Le royaume du Ca'mbodge,
situ an BSud'Ouest de la P6niis_
sule Indochinoise est entour&


SAIGON (AFP) -
Le Prince Norodom Sihanouk
a Wte renversd par le Conseil
Royal cainbodgien et remplac6
par le President de l'Assembl6e
National, a annonc6 cet aprbs
midi In radio cambodgienne cap
tse A Saigon. La traduction de
cette information a immo diate-
ment Wtd remise au Pr6sident
Sud-Vietnamien Nguyen Van
Thieu qui assistait i un cock-
tail. II 1'a aussitbt communique
aux personnel pr6entes.
Comnme un journalist japo-
naia lui ddmandait s'il accepted
rait d'accorder l'aile politique
au Prince Sihanouk, le chef de
l'Etat Suti-Vietnamien a r6pon
du: Peut 8tre bien. C'est une
question individuelle.
xxx
SIHANOUK : INCERTITUDE
SUR LES INTENTIONS
DU PRINCE
MOSCOU (AFP) -


Une heure avant le depart CONFERENCE AU CRESHS
prevu duPrince Norodoam Si COFERENCE AU CRESHS
nouk pour Pekin, sla plus gran e. commn Jeudiv, e Profes 3
de incertitude rigne sur les in .eu tommer le Prode
tensions immndiates du diri- 'Uiversitor de MontrPl, pro -
geant cambodgien, don't la ders- noera a Centre do Rechor-
titution est announce par des c en Science0 Dumaine et
ddpoches en provenance de Sai- Sables, sa Confirence i .titu-
gon. liee.; Le Prince, sa suite, l'Ambas folGtionnement dans lea pays
sadeur du Cambodge a Moscou, enoie de d veloppenment,.
Mehea-Sa et sos conseillers, as Diplomates, leas Midecina,
sont actuellement rn6unis h i'm le :'fficiels, les Profisseurs, lV
t6rieur de la residence quo le pirese, le Etudiants, le Publg
gouvernement sovi6tique avait sons cordialement invitEs.
mis A la disposition du Chef x x
de h'Etat canmbodgien pendant ELiE S'EST FRACTUREE
son sijour dens la capital so- LE COUDE
vi6tique. L'dilve Karly Norgaisse, fille
x x x de potre fiddle abonne Emile
SAIGON AFP Noqgaisse a eu un accident lun-
S SAIGON (AFP) di tle cet.e semaism dans la
La radio abodginne na court de rcration du Nouveau
conoacrA qu'un bref bulletin a Collige Bird de la IRue de 'En-
la situation inb6rieure Kmere. terrement.
Le speaker a prcise que le Elle prenait normalement ses
-Parlement a recu un t6l1gram bats 4 'heure de la recreation
me de soutien de la population loraqu'elle fit une chute qui lui
et que la Reine Koosomak du cauIs la fracture uu code
Cambodge-a a &ress---mrne-asO -g.tft.'diLe ca"neesaite urne inter
ge A la nation. La Reine mbre vention chirurgical qui sera
affirmed dans Ce message qu'elle pratiqu6e sur etie prubablement
approve le movement popu- jeudi.
laire et sla decision du Parle- Nous souhaituns A Karly de
ment. bien subir cette intervention, de
Sx x recouvrer vite sa bonnie former.
LE SUCCESEUR DU Nous envoyons nos sympathies
PRINCE SIHANOUK aux parents.
Le President de l'Amsemliee UN ACTE REPREHENSIBLE
National Khmers, qui a 6t6 d6 Hier apris midi, une ado-
sign6 pour remplacer le Prince lescente regut un coup de t16-
Norodoln Sihanouk, la tte phone d'uin indiiivu qui preten-
de lEtat cambodgien, eat M. isit appartenir au Srvice des
Cheng Heng, il assurait d'ail- Recherches Crimineilc.. La jeu-
leursa interimat du chef de PE ne fille blemit d'imotion, d'au-
tat, depuis que celui-ci 6tait en tant que, ricenmnent, elle avait
voyage a i'6tranger. dtW interrogic par la Police
Ag de 45 ansa environ. M. sous le rapport de la drogue.
Cheng Heng avait (td 61u Prd Inexperimentie, mortellement a-
sident de l'Assemblie Nationa- peurie, F'adolescerte permit hI.
le en 1966. Membre du Sang- carte au pqint de ne pas r6ali-
kum (Communauti Socialiste ser qu'u-n.membre des Recher-
Populaire), il avait 6t6 Admi- ches Crimnelles ne se serait ja
nistrataur de Province, puis d6 mais laie r allcr ii tenir de,
put6 avant de devenir Secr6tai- tels props.
ve d'Etat i 1'Agriculture et Pour c o n c 1 u r e, il inti
premier d6pute, ma i son interiocutrice l'ordre
x x x de se presenter is la Police irn-
m6diatement. Tremblante de
LE PRINCE NORODOM peur, tout en plcurs, elle alia
SIHANOUK ehercher son pire a son travail,
et se fit conduire A la Fulice oit
Le Prince Norodom Sihanouk, on lui apprit qu'll ne s'agissait
qui vient d'etre destitu6 par le que d'un canular.
Parlement de Phnom Penh, 6- x x x x
tait Chef de PEtat calnbodgien EN BRE F
depuis 1960, apris en avoir 6ti ETATS UNIS
le Monarque absolu de 1941 A R6forme des services cx6cu-
1947, puis le Souverain consti- tifs am6ricains. Le president
tutionnel jusqu'en 1955, date A Nixon a decide d'appliquer it
laquelle il abdiqua pour mieux ses propres services les m6tho-
se consacrer a sa tstche de r6- des du management, moderne.
ovation du pays. La creation d'un econseil des
N6 le 31 Octoblre 1922 i affaires itilirieuresa, organismis
Phnom Penh, issue de la famille interminist6riel charge de for-
du Foung qui rigna au XVII muler et de coordonncr les pro -
me sihcle, Norodom Sihanouk grammes interieurs, a et6 d6ci
faisaat parties des Prince dui dde.
sang parmi lesquela le Souve- AT Axx
rain r6gnant devait, selon la loi M.GUAT na Linaras, ancie
cambodgienne, choisir son sue M. Bernahe Linarse, ascess
eesaeur en consultation avec le chef de la police secrite, a. 6t
Conseilr do onulttonne leassassini au volant de sa voi-
Conil de la ouonne. ture: ancient bras drot, des
Sea parents. oucieux de lui presidents Ubico et Armas, il
donner une education solid, ait e abat pi ls F c,
.i aurait 6te abattu pat les Forces
lui firent d'abord, suivre les Armees Revolutionnaires.
classes d'une Pcole primaire de x X x
Phnom Penh puis le plac1rent A l'Ambahsade
comme pensionnaire an Lycie sa A A yau a Ce
Chasseloup Laubat de Saigon. u Canada
Pour mieux atteindre leur ob- Hier soir dans les vastes sa
jectif, ils lui donnirent ensuite ions Be i'A:rbassade dui Canada
eodmme correspondent un modes sise h Piguy-Ville, se pressait
te fonctionnaire des Douanes un grand nombre de personnali
dIndochine plut6t qu'une de t6s qui avaient r6pondu a l'i'n-
leurs riches connaissances de vitation de 1'Ambassadeur. D.-
Saigon. puis quelques jours, Son Excel-
Le jeune honime terminait lence. M. LMon Mayrand qui a


au Nord par le Laos, A l'Ouest
par la Thailande et A PEst par
le Vietnam,, il 'baigne au Sud
dana ile golf deo Siam.
Peupl6 de 6 millions d'ha-
bitants, le Cambodge a une su-
perficie de 181.000 kms. consti-
tuie essentiellement des terres
que les crues du M6kong ren-
dent exceptionnellement ferti-
les: la culture de l'Hevea est
une des plus prospires du mon
de.

Cependant, d'importantes rna
lisations d'dquipement contri-
buent i la modernisation du
pays, combie le port de Sipa-
nouk-ville, situ6 sur le golfe
de Siam, qui a Wte construct
au titre de l'aide franegaises
(s5ie page 4 colonne 2)


fix6 sa r6sidenc a la Havane
mais qui visited assez reguli6re
ment notre pays, avait organic
s6 un cocktail-buffet.
Furent presents letite mani
festation de I'amitie haitiano-
canadienne le., membres du
Corps Diplomatique accompa
gn s de les spouses, le Minis
tre de )Agriculture et Mine
Andr& 'Tharl. le Ministre du
Cn et de 'Inr.dustrie, M.
Lebert Jean-Pierre, le Chef du
Protocol et Mme Ren6 Hyppo
lite, I'ntroductaur des AmBas-
sadeurs, M. Pierre Chavenet, le
President de la Croix-Rouge et
Mme Victor Laroche, de nscm
breuses personnalitis du conm-
merce, de l'industrie, des repri
sentants de la pressed, beaucoup
de canadiens parmi lesquels
l'on pouvait distinguer des rehl
gieux et surtout des amis dui
Canada.
Cette reception a eonnuI lc
plus claatnt sucres.
Nous pr6sentons 1'expression)
de nos meilleurs sentiments u
syrnpathie i l'Ambassadeur .11
Lion Mayrand.

Mrs Lois Pierre -
Noel en Georile
D'une lettre renua de (iecrie
nous avos c e informi6s du sui
csa remporti par Mnmo Lois Pier
re-Noel. Cette artiste si connuo
en Haiti a prononce le 10 mars
vers les 8:15 p. m., asl TiS-
ment des Beaux-Arts une inti
ressante conference sur les Ar
ties Haitiens conremnporairs
avec des projections dm oslideso
qui pr6sentorent en couleurs
leurs oeuvres.
De nombreases questlcns fu-
rent posees a la conftrencierc
sur Haiti, sur l-i peinture hai-
tionne et sur lea .irtistos.
Haiti a 6te it 'honneur. Aus
si beaucoup de G6orgiens se pro
posent-ils de visitor Haiti pour
venir prendre contact direct.-
ment avec nos artistes et I
pays.
Ce fut de la bonne publicity
en faveur de notre pays et nous
envoyons nos plus vives flic:-
tations ai Mme Lois Pierre-Noel.
xxx
LBS FETES RELIGIE(RSER
Le dimanche 15 Mars, l- Ca
lendrier Catholique marquait in
fete de St Gabrlel, Arehange :
c'est Jle cbleste patron de la vil
le de Lascahobas, chef-lieu Jd(
l'arrondissement du mo me nom.
Cette fite votive y a 6t g-an-
diosement c Ilbr6e en son jour
d'incidence.
Mardi 17 Mars rnmenait lI
fAte de St Patrick, Patron n(i
New York. Tous les itablsP
ments catholiques avaieni chi-
m6 ainsi quo les millions de ea
tholiques don'tt ci-,ouarte mille
haitikns environ) do cette Gran
de Ville.
Aujourd'hui, I'Eglise celebro
la fite de Saint Alexandre. pa
tron de la Croix des Mar.'yrs or
du quarter du ,March6 Salomon.
Demaini, 19 Mars, ce sere In
solenniti de St Joseph, Patron
des Ouvriers, Patron de ia ]'a-
roisse sententrionale de Port-au
Prince. d'autres villes de proving
ce, notammennt Fort-Libert6, de
bcrs aombre do chaJelles comi-,o
celle "iu Hailo Mariharoux, d Ii
Congregation dos tSiurs de St
Joseph de Chury (Pensiouinat
Ste Rose do l.mra o.u' e Lalue.
Externat et viret autres dcoles
en provincee.
La f' te de St Josephs sera (,
lbrie avee dclat domain on 1.
parnisse de Port-'iu-Prin"e.


I


!nstaa
I



Soeur Mona Haig, de la Con-
grigation des Filles de sla Sa-
gesse, est rentr6e au pays apris
une longue absence. Durant
trois ans, elle a 6tudi6 en Bre-
tagne, le difficile problime que
pose- education des enfants
frappes de surditi. Nous avons
dtR heureux de revoir cette corn
patriot, et sommes certain
qu'elle ne tardera pas a mettre
sea riches connaissances au ser
vice" de nos petits sourds. Les
parents de Soeur Mona Haig
lui ont faith fite.
xxxx '
Monsieur et Madame David
Hubert, de nationality am6ricai
ne, ne tarissent pas d'eloges sur
]a beauty naturelle de notre
pays, sur la courtoisie et i'hos
pitalitu haitienuie. Us ont pas-
si cinq jours en Haiti, mais Us
ont Iormellement promise b leur
ami Claude Martin Jr. de reve-
nir auslitt r que possible, mais
pour un plus long major.
Nous squhaitons un sejour
plein d'ag ement i Madenmoisel
le Marie-Denise Gern.rin. Elle
a pris 'avion bier soir, sous le
regard d'un grand nombre d'a-
mis et de connaissances.
xxx
II ne fairt pas l'ombre ,d'un
doute que Philippe Faubert a-
dore Haiti. Hier mhatin' nous
l'avons vu d6barquer avec une
joie tellement exub6rante que
nous pensions qu'il venait de
passer des anndes loin de sa ter
re natale. cJe n'al pass sui
quelques jours h Porto Rico,
nous a-t-il annoncd. Et tandis
qu'il distribuait baisers, occela-
des et poigris de main, il s'est
retournr brusquement et a plis
se les paupires, comIme pour
mieux percevoir Ia musique fa-
O miliire que lui portrait le vent.
-,A la bon pays Tend coq cap
chanti a a-t-il dielar6.

Le Directeur dt I& Teleco,
Monsieur Guy Doucet, 6tait i
l'a6roport hier martin pour ac-
cueillirs trois teuhnicifla cana-
dicns : Messicurb Yve Dion,
Art Bloodgood, et Von Boass.
Cas visiteurs passeront trois
Jiours dans note pays.
Madame Charles Bigio s'est
rnsdue ia Miami bier naltin. Au
i ombre des parents qui 'ont ac
.ompagnoe A l'aeroport, nous a-
Svons remarqud l'aiurt able com-
mierant David Bigio, son uils.

Elle tenait avec d'infinies.
precautions deux magnifiques
cerfs volants bien de chez

Vos enfants vont dtre con
tents, Ma-dame. Vous en avez
conibien ?.
J'en ai cinq, Monsieur.
Vous partez seule ?
Avec month maria. Nous e-
nons de passer ltrois nicveilleu
ses semaines dans evtre o beau
'pays. Haiti et son people sont
les plus charmants .
Telles sont les declarations de
Madame Alex Seig. Les Seig
qui habitent Fort Lauderdale
en Floride, ont dt6 salues A l'as
r-oport par Monsieur Joseph E.
Issa.

Max et Odette Seide sont ren
tris de New York samedi. Le
bonheur de les rev oir porqait
Inns lea yeux de leurs prcches.
hMoi je m' ppeile Pierrette
Pouliotte. Mon amie, c'est Lyse

Brandt se rendra
A Duchenwald
BONN (AFP) -
Le chancelier Willy Brandt
se rendra domain apris-midi A
l'ancien camp de concentration
nazi de Buchenwald, is 'occa-
sion du soomet interallemand
d'Erfurt. 1 4
M. Conrad Ahlers, porte-pa
role du gouvernement de Bonn,
a precise aujourd'hui que lea
autoritis Est Allemnandes ont
donn6 suite au vaeu exprim6
par le chancelier de pouvoi"
diposer une couronne deviant le
monument des victims du na-
zisme a Buchenwald. Le camp
est si)u ia une vingtaine de
kilonetres d'Erfurt.


Centre Medical 27
Chemnin des Dalles
Ce soi' une conference de Pa
tholoiie Clinique sera discu-
t6e par les Dr Titus et le Dr
Ulrick Sivere, 1-Pdidtres etl e
Dr P'ino Histopathologisto.


AU JOUR LE JOUR


Daiaectable I Toblerone
R'm m Super MARKET de Lalue

SCHOCOLAT AU LAIT SUISSE AVEC AMANDES ET MIEL
ce chocolat au lai, wnandes et 'nel CHO so-1,r AoY Choc9ia / Tober
is appricii dans Ie monde enter Aux 3 LINCOLN


Ckocolat o bler De r enommee mondiale
5-moo]

*. . . . . -. . .
,.rr 'riir ^ ^* ^^ ^ ^ ^ ^ *^ ^ " *^ 0 ^ ^ ^ ^ ^ ^ "^' ... .. ? a .^?a; , ., rr^ -.,. . ,. ., ,,, .....- ~c - ..,.. .. .. .... ..... ,,.- . .. .


~ Ik-~ n~a~--*aa~P-8--~ --------pl II IB II I


A


tanis

Rodrigue. Nous saonin,.. Ca.na-
diennes Franqaises., Mpi, Je
suis secretaire dans une banquet
et Lyse est infirmnire. Nous a-
vons passe trois jours chez nos
amis le professeur Arnaud Nu-
ma et sa femme. C'est fou ce
qu'ils nous ont choy6es. Ce qui.
nous a Ie plus frapp6 dana vo-
tre pays, c'est qu'il y fait chaud.
Vous savez, nous sommes si peo
habitues a la chaleur. Nous re
viendrons en Haiti avant long-
temps, c'est pronisjB.
xzx
Nonus formon des voeux d'heu
reux sjour & l'6tranger pour
MonsiMur Jean Edonard Baker.
II a pris l'avion samedi.

Mme Emmanuel Gauthier est
parties pour New Yodk samedi,
tandis que Maximilien et Es-
ther Canez en sont revenues. Al-
phonse Joseph Joacnim, Ver-
dieu Michel et Mme Andir A.
Saba se sont rendus eux aussi
aux Etata Unis, alors que Myr
tha Malary et Lydie Vilaire
sont rentr6es au pays.

Chest la deuxieme fois que
Mr Edgard Gauthier vient en
Haiti. Comme nous lui blessions
l'oreille avec notre anglais de-
testable, il mit un term i no-
tre's3pplhc en disaut : parlez l'anglais a merveille,
Monsieur, mais i1 ca lie vous
faith rien, vous pouvez vous ex-
primer ei fraisqais. Je uns A-
'mdricain, mais .non pire est ca-
nadien. Je restera; cinq jonrs
dans votre pays que je trouve
extraordina.irement beau.o
Anne Mae GGay a pris l'a-
vion hier matin. C'est un voya-
ge touristique qu'elle entre-
prend. EllE visitera Boston.
Nous lui souhaitons un merveil
leux sijour.'

Le Dr Joly eL Mauanme, de
Montr6al, se proposent, de pas-
ser une seule journke en Haiti.
Lorsqu'ils ont fait phrt de leur
intention d'aller Jla Citadelle
notre ami LavillettL du service
de contr61e des passports a
surgautt. cSi vous ne passed
qu'une journee dans le pays, a-
t-il dit, je doute que vous ayez
le temps d y allere. Le Dr Joly
s'empressa de pr6cisci : eNous
voulons parler de l'Agenee Cita
delle, Monsieur. Et Lavillette
expliqua a ces distingu6s visi-
teurs ce au'ils avaient h faire.

Evy Sambale
se rend a Kyoto
Mme Evy Sambale, distin-
gude femme d I'aLtache com-
mercial de I'Ambassaoe d'Alle-
magne en notre pays, Monsieur
Gunther Sambale, est parties ce
soir por New York. Elle est
allie se ioindre -i alumni
council* de la Malson Interna-
tionale de New York.
Apres une breve escale is San
Francisco et a Honolulu, le
group se rendra it Tokyo, au
Japon. Puis, il mettra le cap sur
Kyoto, oi se tiendra la 'onf6-
rencc oUN SEUL MONDE OU
PAS DE MONDE DUfl OUT.
ai.'alumni councils comprend
douze miille membres r6partis
dans le monde enter. Apras 3
jours de iiscusiions a Kyoto,
Madame .Evy Snabale et ses col
16gues iront visitor I'Exposition
1970 d'Osaka, ui: r.-a.agne-
ront Tokyo.
Notre compatriot sj.irurnera
au Japon durai:: deux atseai-
nes. Elle y arrivera le vingt -
quatre Mars, et repartira pout-
New fork le sept .vril.
N. Y. le sept avril. Nous som-
nmes persuades que ss, psrrticipa
tion ha- ces assises de Kyoto sera
des plus brillsntes. Nous lui
prisentons nos felicitations et
lui souhaitons un heureux voya
ge.

L'Ambassadeur du
Japon nous visit
Du nombre des distingu6s vi-
siteurs sijournant a 1l'Hotel -
Choucoune, nous retenons par-
ticulidrement lao presence de
Son Excellence c'Ambassadeur
Morisaburo Seki accompagni de
son Secr6taire Mr. Terusuke
Teraba.
L'Ambassadeur est venu pren
dre contact avec le Consul Ho-
noraire du Japon en Haiti, Mr.
Danfel Brun.
Bienvenue is Mr. ]'Ambassa-
deur Seki 1 1






- p1* 3ObV4E~. -


SU 't saw


4 rn-li-IIa1, 44" No1~.t 4%0=


PROBLEM No. M V.


r .nu m w v mvivv xI x


I






;a

HORIZONTALMENT -
1 Prmnnettent aux minets
doe ortir tous seuls
2 Fait plaisir A maman
3 PMtille dans les verres
Arrose Basiers
4 R6put6 pour sa voix
5 Maldfice
6 Au bout du couloir -
Vent
SOLUTION
HORIZONALEMENT
1. Journalier 2. Erastz -
3. Us6s; I.B.; Ba 4. Dia; A
mibes 5. Insolubles 6. Al-
tiere 7. Psi 8. Paria; Os6s
- 9. Aribge; Eve 10. Schne;
Areas


AVEC






Mort


7 OMIr du rein
A Londre Conjonct
8 Chose latine
9 Ella falt vral
do maniMBv
10 Coupais (

VERIICALBMNNT
I Bouclmt Pho
vOl dp Nord
Dwvfit rela
ment de qu'la volent
HI Jolie fleur
les mottes
IV Color6e F
V Au, bout du ta
no des PFea chess Sh
VI Affaiblis -
tion
VII Ile Dem
VIII TAte de gi
Note
IX Aver6 Fi
ticipe Cachl
X Cri ovin -I

No. 358 F.
VEBTICALBMENT
L Jendi; Upas -
Arc III. Uses; Pr
RWs. Osien N. NT
VI. Aztmut; Bibi -'
Blewer IX. B6er;
.X. Rousee; So.


iax Rats


EN BOULETTES



GIBBONS


QUE SOIT


LE RAT

tL PERIRA-


COMM


La So talrelde d'*ata d
Affuires Socialep rapelle a
Intdgesadu. .mnployieury ut m
rids, le didpoaltion, don' artio
) I4 ler lines, OW9 2mo allni
119 lar alin6a, 120, 121, 12
353 ot 859 du sCoda du Trav
n L'at Frangoli DUVALIEB, rolat
tion au pavement du travail supp
- Canton mentaire et du travail ex6cu
fment trop ia nult ot lea Joura f4ri6s at
products ci-dessou Iour in lt
Coutumnes tion:
&rt. 98.- lor alin6da- D
tous les 6tabllmasmenLs indus
orizon des trials. commerciaux at agrfoo
Jea, do quelque nature qu'
ter fiddl. soient. la durae normal de t
t vail est do HUIT (8) hIa,
- Brise par jour et do tUAMRAN1
IIUIT (48) heures par semain
Pr6flte Art. 99.- 26me alindas.- L
it Rl- heuros supplmentaire "fo
aMpeOare nies uai en excdant de o
- Conjoc ne normal du travail er(
pays avec une majoratnon
neure0s 60% et inscrites, aux ins
rouette contr5le de t'autorite compete
teo sur le registry du person
n de pat- nel, de.m&me que le salaire pa
eu personnel qui a effectu6 c
Paa recon heures supplAmentaires et
motif pour lequel elles a ont
demanades ce, sans pri6udi
de Is majoration prevue po
Ic travail de nuit.
1I. 0raini. Art. 119.- ler alin-a I
ie IV. heures de travail effeciue exc
T; Alliage tionncllement Ie dimianche et R
VIIL Ie; jours feries sont -4)ayiese a
Eve -. une majoration de 50%, cet a
prejudice de la majoration p
vue pour le travail de nuit.
Art. 120.- Le travail de nu
eat celul execute entree six he
res du soir et six heuree du '
tin. II sera payd avec une m
joration d'au moins 50% du
vail de Jour.
Cela sans prejudice des disl
aitions relatives an paleme
des heurea suppl6mentaires
du travail effeetu6 le dimanc
et les jours feneas.
Art 1 t.- Dans le cas de
Sjournaeemixte, comprenant d
heures 'de jour 'et des heures
nuit, les dispositions de l'ar
ole precedent sont applicab'
saux heures de nuit.
Art. 122.- Quand lea heKu
de travail s'executent normal.
Snient la nuit, le control de t
vail devra le stipuler express
ment et indiquer stpariment
1aslaire de base, la majorati
payee pour la nuit.
Le travail de nult effectual
(iftmanche et les jours fdrios
ra pav6 avec unne majoratlon
50'% sans prejudice du oail
ment des majorations prdvi
dans ]a presente ]lo pour
iseures (upplImentaires, le t
vail du\dimanche et les jo
fries.
S Art. 353.- Dans toutes
mines, carrieres et industi


_ _~_


DANS NOS CINEMAS


- "


PLANTERS ET FABRICANTS
Sucre Mi-Raffin6 POPULAIRE'
Port-au-Prince, Haiti


I


"NMI. IF' l~~.


I l l I I I SHIFT W isrw


I


m d MI .I I I r, |R 0 / 'MI !| fail Ilq'qIJ[ I


TRA4QARMRFANAIRWAY$



PORT-AU-PRINCE

La Compagnie ayant 24 annees de Service dans les Caraibes



NOUVEL HORAIRE



MARDI -MERCREDI VENDREDI SAMEDI





Vol 601 D6kart New-York 1315 Arrivee Port-au.Pee 16.15


Vol 602 Dfart Port-au-Pce 18.00 Arrivie New-York 21.20











/ ;
Pour touted informations cwcernant ces Vols Suppl*mentaires adressez-vous a notre agent de

voyage ou aux bureaux de la Traps Caribbean, Citi de l'Exposition.



Tel. 3283 3974.
Airport et SerBiee Cargo 3085.









N.B.Soulignons qu'en vaipn de Flntensification du traffic. La Trans-Caribbean Airways organ

nise des vols atppUlmentaires.


Carrtroem, Rue Bente Fo, Agent Off e1.


I


MotS


"Wow TA sMI'wo


QUEL


77i--~-.~-:- ~-~.~. -.~~~-~ IF.~-.~' :-~ .-.~.-~-1~--*~--- _l-------_~ ~~~~~-- ---n-~ --


I


U lK B., .

des extr Avua',. touti Mato1 la ,, Sulte da a 1 A .age)
ux durda u W ail d n n (g
lea p. ma cat et La Btn fitce ot maen- lea connus de can
la, hburea par jour. tiel do la uItto contrae l cancer at do tralter lea l6si
All, Jrtoat .IACTION AIN''A-CANCE lrausaes.
ra2 Art 859. -Les houroa do tra REUSE qol conAtituo un demal 2o) du d6pistage q
ifs val supplsmentalreq fournles n trs vute aot trss complex. d'lden Orer les acs
)16- par lea ms neural au delta do la I'action organisea concrp le dana ne population
ut6 llmito de 40 hour. par SmaL- Oaner eat uae ncessit rl eft- du dinanostic
no fltx6e par le present Code 'te par lea population et leo ad r-pertet do d6couvrhr
ra seront pay6es avec una majora- ministrationsaanitaire de la dbbut. .
tion de 50% ans prejudice 'des majoritA de Pays. kileo ies- 4o) du traltement
dispositions lagales our los e a- 'ut&au organiamo central de pi.n de u6rir ou d'af-lk
,n luires payde pour la travail ef., ilidation ayant pour tlche de. diagnostiqu6q.
S fect6 lea Jevir feris, le dinmn- difinir la politlqae g.-norul'., .
S"ch ou i matnui. d'tablir dea normes, de mener Le traitement du
l lea operations, de coordonner IPun des chapitres le1
s En vue d'une parfaite appll le efforts at d'harmoniser P'ac- cats dans la lutte co
tra cation des disffpusiona 16gales tion avec cell des autres ser **er. L'6poque ou le s
* e as-mei.tineoe e, la Serrtaire vices de samta et de e Intitu ter le.cancer poueait
ric d' Itts de Affaires ocis- lions privies. Les measures do au clinicien ou 4 I
ne. leas advise' les intdressts que les lutte, si modesto qu'elles soient gnadrale eat rivabue.
Les Services compltents de la Direc peuvent alors mtre couiques pour longtemps Pour r6
r tion GCneirle du Travail et de l'eosemble du Pays et-appli les chances et obten
du Ia Main d'Oaewe sont A leur quiea sons un contrdle centra- "aum de r6sultat et
ant disposition pour lear i(ournir Hli. pour un malade il
de toutes Informatious dant ie Le s 61ments important du ner au splciaste 'et
de pourraient avo'ir beioin concer- programme consisLe en diverse aspcialis6. Dana leur
nant Ia prbcddtre I suivre pour' meOsres de prevention, de d&- Comitd d'Experts de
n- le celcul de4a r6munAration du piatage, de diagnostic, de traite station Mondiale doe
oy travail execut la nualt et loa mrent, de post care et de r6a- bien signal: <11 se
y jouras. 6rids. adaptation. possible d'organiser
S Ell nf al nt grands sucebs remportea grand hospital g6nalr
le Efle, intfome'(aleineut lea in viewlents ration necessaire ent
i tcress s que conform6ment anx lo) de la pr Ylaion de cer- cialistes de pluaseurs
instructions formelles de Son tais cancers, q et d'611- mais c'est cependan
ur Exeelence e Prsident a Vie miner ou de neuan iser les fac- Centres Spncialemen
de la RpsbHlique, lee Inspec 17 u traitement du C
tears du Service de 1inopeetion action th6rapeutiqu
G6nerale de la Direction G4%6- maxinmim d'efficacit
el rale du Travail et de Ia Main LOt On JeraenS Dans tons les Pit
]e. d'Ooenvre visiteront zes. ta Adoucises vos main* 't tve tires remportaes su
blissements de travail aux fi Adoucim'emt vo main6 at t grace aux
pr de seassurer de. l'observace des tre pean par la Lotion cJER ialis6s. Un centre
S dispostionsl, gale relatives an GENS, unique en son genre. Men equip a est votr
pavement do travail suopi6men- Rappelez-vous aussi que e I do chance de gudrison
ui tire at du travail effectuos la dorantsle shampoo ea lies" s vez un cancer.
u s nuit et lea jootr fries vom JERGENS sont xcellents cC',t l'occasion de
ea- Port an Prince, le 16rMars 1970 et incomparable.. Ltiona toutes lea forces
ma Utilisez toujours la Lotion Nation pour qu'elle
ha- MAX A. ANTOINE -It lee savons .,'ERGENS on Ligue Contre le Ca
tra Secretaire d'Etat.- WOODBURY pour voa soin de topper toujours da
WOODBURY pour voa soinsa de action et son 6quip
o- beauty. pensable au traiLem
ent AEn vnte partout. lades.
he

Je sousaignale Mme ose Ma-
la thieu, nn e Marie Jocelyne Myr
les tho Lavefoli, demeurant an la
de Capitals, announce an public UtB
rti- an commerce en partlculler,
eis n'8tre pnlus responsable des sa-
tes et actions do mon alpoux Jo
se Mathienu pour causes d'adul- D IJB O N
res tkre, mauvais traitementA, in-
jures graves, et tentative de
Ta- meurtre en attendant qu'une
do action en divorce lui soitinten; D U B O N N
101 tee. P-au-Pce Ie 18 /8/70F, _

Ie Mae Jose Ma thieu, n6 aMa-
e rie Jocelyne Myrtho ivelM.
0 -
ues n emandeAYTIAN AMERICAN SUGAR
ra- COMPANY, S. A.
urs On demand Secr6taire Bln COMPANY, S A
gue, avee experiences. I USINE HASCO
lea S'adresser r6f4rences au Bu- SOCIETE ANONYME HAITIENNE
'ies reau du Journal.


I


nclelike6nse
ans prtecan-
qul perinot
suspects
donn6o
pr6coce qui
los cas au
qui permeLt
)rer lea cao

Cancer eat
s plus dali-
ntre le' can
soin de tral
t 6tre laiss6
a chirurgle
depulw bima.
unir touted
sir le maxi
de security
aut.s'adres-
8. un centre
rapport le
l'Organi -
a SantI l'a
era souvent
dans un
aI la coop&-
tre lea spn-
disciplines
t dans des
nt consacres
lancer que
oe aura son
;t6.
ys les vic -
.r le cancer
Cen'res sp6
spctialise et
*e meilleure
quand vous
fire appel
vires de la
es aident la
ncer A d6ve
vantage son
cement indis
ent des ma-


Programme du Lundi 16 au Samedi 21 Mars:
Consulted Votre Gonaellsre :
LUNDI.............. 9 lh.lh. A MAISON YVES MORAILLE
MARDI.............. 9h.A lh. I 100.000 ARTICLES
MERCREDI........ 9 h. b 1 QUALITEX
VEN EDI........ 9 h.lh. A FOOD STORE
SAMELf......... 2 h. 6h.p.m. 8 EXPRESS MARKET
DEMONSTRATION tou les jours sur redez-vo
A CASA POMPADOUR
Apaisez la soif de vobe Visag... Avec Skin Dew
de HAE"NA IUbDU8f


LU~-L-;+~*l~iL;~UCrYLUJ*YliU~i~~l;ll~l)


A %


,


De Luxe Auto Clue
Mercredi A 7 h. et 9 h.
QUELQUES DOLLARS
POUR DJANGO
Entree Gdes 3.00 par persaone
Jeudi i8.7 I. et 9 h.
L'ADORABLE CORPS
DE DEBORAH
Entr6e Gdes 3.00 par personno



CINE PALACE
gMercredi A 6 h. et 8 h. 15
BARAKA X- 183/
Entree Gde 1.00
Jeudi 1 6 h. et 8 h. 15
En lere parties
Un grand JAZZ
En 26mae parties
FILLE D'AMOUR
Entree Gde 1.00


A MAGIC CINE
MererZdi a 6 h. 15 et 8 h. 15
SOEUR ANGELICA
Entr6e Gdes 2.00 et 3.00
Jeudi A 6 h. 15 at 8 h. 15
SOEUR ANGELICA
Entrae G4a 2.00 at 8.00


CINE OLYMPIA
Marcredi (En permmaaee)
L'ENFEI AVANT LA MORT
Entr6e Gde 1.50
Jeudi (En permanence). -
PANIQUE A L'OUEST
Entrle Gde 1.00


CINE SENEGAL
Meraedil 6 h. 15 et 8 h. 15
TOUTE LA VILLE
EST COUPABLE
Entree Gdes 1.50 at 2.00
Jeudi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LE FILS DE TARASBULBA
Entrde Gdes 1.00 et 2.00


ETOILE CINE
(PUTIONVU-l..
Mercrbdi A 6 h. 30 et 8 h. 30
L.A DIABLEESE
Entr~e Gdea 2.00 at 3.00
Jeudi & 6 h. 30 et 8 h. 30
PAS DE ROSES POUR
OSS 117
Entree Gde 1.20 at 2.00

CINE UNION
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h.
LE RANCH MAUDIT
Entr6e Gde 1.00
Jeudi a 6 h. 15 et 8 h.
LE TRESO DES STARS
Entree Gde 0.60

MONTPARNASSE
Jeudi & 6. h. 15 et 8 h.
L'ENFER DER
ENGHIS KHAN
Entree Gde 0.60


CINE STADIUM
Mereredi (En pernanense)
STEVE A TOI DE CREVER
Entr6e Gde 1.00
enudi (En permanence)
(Sur demand g6ndrale)
QUE VIENNE LA NUIT
Entr4e Gde 1.00


CINE ELDORADO
Mercredi a 6 h. et 8 I. 15
LA LECON
,PARTICULIERE
Entree Gdes 2.0o et 3.00
Jeudi A 6 h. et 8 h. 15
LA FILLE DES TARTARES
Entr6e Gdes 1.20 et Z.00


AVIS
L'Ambassade du Mexique
cherche une grande maufon
meublae, avec plusieurs cham-
brea coucher, salons de r6cep
tfon, pour ra6idence, avec pla-
cne, jardins; de prfrWence
Ption-Ville on dans n quar-
tier tr d fa.
Leas offre doivent ltre adresaw
do, Route de Dehnma. on fage
dw-P'hlwAlteg tt*e, do 9 heu
res miJd


AU CAPITOL
Mermodi & h. et 8 h. 80
LE OASEM VAL
DES TRUA.RDB
Entru e Ode 2.50 t 4.00
Jeudi li6 h. at 8 IL. 30
LA RECOMPENSE
Entr6e Odes 2.60 et 4.00



Mdpcs'dt A 6 *h. bt-8s4s..
LA BRIGADE DU DIABLE
EnEtr Gdes 2.00 "t .00
Jeudi A 6 h. at 8 h.
L" JOUIR DE LA HAINE
EntreW Gdes 2.50 et 4.00




Mercredi a 6 h. 30 et 8 h. 80
BLUE DEMON CONTRE
LES DIABOLIQUES
Entree Gdes 150 et 2.50
Jeudi k. 6 h. 30 et 8 h. 80
MA COUSIN RACHEL
Entr6e Gdes 1.00 et 2.00


mX THUA
Marcredi 6 h. et 8 1h. 80
JVedl 4.6 b. et 8 k. 15
LA& NUIT DBS GMNBRAUX
Entre OGdeS 8,00 et 5.00


DRIVE IN CINE
MMtedi k P'h. et 9 h.
LE MERVEAU
Batei 1 'dollar par-olftafe
Jeadi A. 7 h. et 9 h.
PUYROL, LE BOUCANNIER
Avec Anitliony QUINN.
Entr6e I d llar par volture



CENTRE CULTUREL
Mercredi & 7 h. P.M.
LA CHANSON
DU` SOUVENIR
En*re Gde 1.20
Jeudi & 7 h. P.MI
BAL DES ADIEUX
Entree Gde 1:20


4





MUIDI [ MASt IO i ii" UuR -S 1862. ..



RIUiL BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


VYOTRE HOROSkOP




r~whm oAaIs see..otmowsm~~ondami -josw do uoiv m deeo do
igealoe0- A" outm Upou!r .
Dreit do roro~wo~un ut p a rtdo& id#@so
propetjil inE~g Fogtueso.BM=et.- E h4s
.LM ffNOFYVXiS
MERCRHDI 18 MARS 1900


21 MARS AU 20 AVRIL (SBE
LIER): Votre travail quotidoen
pat itre legorement perturb6.
N'en soyea pas decouragA. Fat
tes face habuement aux inter -
ruptions. Qelques gains agr6a -
bhies snt I envsager.
21 AVRIL AU 21 MAI (TyU


Aujourd'hui
MERCREDI 18 MARS 1970
SAINT CYRILLE
JEUDI 19 MARS 1970
SAINT JOSEPH

COIN DE L'HUMOUR
PAS DIFFICILE
Une dame interroge une jeu-
ne fille qui cherche une place
d'employ e de mason.
Dans l'ensembk, ise crois
que nous pourrions nous enten-
dre ... Mais une dernire ques-
lion: esat-c e que vous aimez lea
- chats?
Les chats? Oh! Je ne pour
raise pas vous dire, madame ...
Mais vous savez, je suis habi-
tnue IA manger de tout I

LE BONHEUR DES UNS...
Une dame visit un appar-
tement dans un immeuble mo -
derne.
Dans l'ensemble, ce nest
pas mal ... Mais les cloisons me
semblent bien minces! Les vol
sins doivent entendre tout ce
qu'on d't...
C'est vrai! approve le g
rant. Mais beaucoup de nos lo-
cataires out r6solu le problem
en mettant des tentures dans
leur salle de s6jour.
Oni. Mais si ie mets des
tenturee je n'entendrai plus Oe
cue les vvisins diront!
BON ELEVE
L'instituteur interroge un
61lve:
Martin! Comment s',ppe-
lait 1'emlereur ties Frangais?
Ben ... Je sais pas m'sieur.
NAPOLEON! hurie 1ins-
titut our excS6i.
Et, voyant lque 1'616ve s'ap-
prete I regagner sa place:
Veux-tu rester icil Je ne
tai pas dit d'aller t'asseoirl
Mais, m'sieur ... Puisque
vous avez appel6 un autre 61e-
ve-.
xxxx
CHANGEMENT
Un monsieur rencontre, dans
Is rue, une vague connaissance.
Ah ... C'est vous! C'eat cu
rieux, ce que vous avez change
en huit jours... Je ne vous au-
rais pas r neconnu
-- Eh oui, ta ne m'Stonne
pas ... J'ai mis une chemise pro
pre ce matin
BIEN RENSEIGNE
Un monsieur, en ,iliegiature,
eat all6 se promener dans la
campag e Coumnme il a beau -
coup march, il ne sasi plsa
tris bien de qual cotS se diriger
pour regagner le village. J.so
tement, passe un vagabond ...
Pardon, mon ami lui dit-il.
Pourriez vous me dire oi je
me trouve?
Non ... Je ne suis p" du
pays . Mais a ciuq cents m&-
tres, il y a une borne kiloms -
trique.
C'est que je ne pourral
pas la lire! JP sais ,tro uyope!
Ah den! Ca tombe bien,
alors! Vu qu'en passant devant,
j'ai remarqu6 qu'il n'y avait
rieon d'6ecrit deosus!
MANQUE DE CHANCE
Dans la galerie, un visiteur
exanune oP tableau avec cons-
ternation.
C'est vraftent horrible I
dit-il Is son voisin.
C'es moisiqui suis le pein-
tre! repond celum-ci, trees vexe.
Heu ... bredouiile le visi-
teur, qui veut'essayer de i6pa-
rer la gaffe. Ce qualificatif
horriblee*, dans mon esprit, ne
s'appliquait pas au tableau lui-
m6nme, mais au modble qui a po
Alcrv. le peintre, ssdvremntnt:
Le n',odele, monsieur, c'est
ma femme

TOUS LES GOUTS
Au restaurant, le gargon est
en train de faire addition d'un
client.
Je ne me rappelle pas ...
C'est on putage aux legumes ou
un bouillon de boeuf que vous
av z pris pour commencer?
Je serais bien incapable
de vous le dire! Tout ee qua ju
sals, c'est qu'il avait un de ces
gota de savoan...
Ah? Dana ce cas, c'est un
potage aux 16gumes. Le bouil-
lon de bocuf, lui, a un gout de
p6trole. x

Phannaciesas- r
le Service eette oatu
MRRCREDI 18 MARS 1970
VALLIERHES
B J J Dessalne '
ST AMAND
Rue des Miracles


M6'-ilus us us.......... 62 an
Gerda Dreely ......... 32 an
Betlfi Pierre-............. 9'-an
t0ten teu........n a iin
Linda Bteusn................I at
Michlelet Brurng......... I aol
Mmre Edria Caspard. 4* an


DI
fo
LI
flit
ch
fn
Jo,
au
sit
fa
cif
fel


REAU-: Pour etre dans le pelo et
tan de tAte, 6tudiesz ce que lea m'
autres font vraiment, ce qu'lls nit
dissent, madl ne les singers pas.
Vous avez assez de dons person
nels. Quelques b6n6fices supply se
mentalires sont h prvoir. at
22 MAI AU 21 JUIN (GE- B{
MEAUX): Avant de vous aclr- Ja
ver en sue de l'avenir, fates Ie dt
travail d'auJourd'hui. Appuyez di
vous sur a diversit6s deritee vos Ls
BualitEs. t)
22 JUIN' AU 23 JUILLET cc
UANCER): Leas influences pr6 Ju
eentes consotllent ls respect ri- tr
goureux de Ia situation actuselle 0:O
nvgnt de vous lancer dans ae re
nouveaux projects. Aseurez-vous lit
que suu dsavez bien ou vous en m,
sites. ca
24 JUILLET AU 23 ABOUT de
ILION) Le Sooeil est bien o- na
rientz. Jbservez ses cons6quenr- et
eos salutaires. La journ6e inci. p
teo l'action, A la determination, le
S las combativit6. Montrez voa ve
dispositions de vendeur. sid
24 ABOUT AU 23 SEPTEM Cc
BRE (VIFRGP): Particuli re H
meant favoris6a: la recherche et D
lea questions finaencires. La lut
te pourra etre dure mais si vour
6te competent, lea r6sultats ns
pourront que vous satifaire.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Evite,
iimpulslvit. Cett e tendance exiM
te et pout produire A l'erreur
Soyez prudent. Les recherche
t intel'ectuelles seront favor. -

24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Vos ac
tions devront v re prtc6dees d'
ne refiexion srneuse. Un effort,
bien orientS, sera annonciateur
de beaucoup plus grands rnsul
tats future.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE):
Vous bsMlciave non soule-
mient dWne cup6ration passe
mais vous aurez des succcs en
des secteurs rput sa difficiles.
Vous d(sarmnerez votrc prochain
par votre franchise, votre droi.
tore et votre honnbtet.
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): Par.
ticulierement favorises: common
iications, voyages, entretiens
importanal. Vos gains peuvent
atre sacrua de diverse fagons.
21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU): L'illu -
sion ne dost pas gatcr le bon
sens ni lea obstacles vous rete-
nir. Une activitU f6conde et r6i
mun6ratrice vous attend asi vrai
oent vous le voulez
0 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Ne oautez pas
d'un project ou d'une idde h une
autre. Des actions ordinaires pen
vent etre faites de faCon brillan
te. Vous 6tes capable d'accom-
plir de inerveilles.
SI VOUS ETES NE AU
JOURD'HUI: Vons tes ami -
cal, gnerepnx, aimant sla nettet
et l'harmonie. Vous etes hosti-b
lea si la vulgaritS et aux mau-
vaises inanlcres et etesa attire
parfois par 1'insolite. Vous stes
merveilleux Ih l'gard des en -s
fants et pouvez -Atre pour eu
un Sdueateur ct on. compagnoui
admirable. Vous aeres un con-
joint devoud. Voues aurie ten -
dance souns-estimlr vos.possibi
litEs et avez beqoln d'accroitrp
votre confiance en voune. Une
situation alve responsabtltes
vosa convient. Vonas aimez le
arts et excellero dans Voun
d'eux is titre de a rs o..-t-"n1n. n
vous en vel vraiment sle daesr.
De nonbreux 6rudits. savants. -
critioues d'art et essayiste ontl
Wt deA natifa des Poiasons.




D'un coitreat de socte", soull
l being s yb destin6 & etre pU-
bli6 dni un des quotidiens de
la Capiteie.
11 eat mextrit ce qui suit: a i
6t6 form aux Cayes une sole
ti commercial en nom collectti
entire I .Antoine SALIBA et __
M. Pierre SALIBA detineurant
et domiciliif aux Cayes et don't
a remaion social ens
Antoine SALIBA & CO.
M. Antoine SALIBA apporte,
en espicee; marchafdiseo, men-
bles et immOubles, une valour
de cinquante deux mille cents j
dollar= y compris lea comptas
d;bltours.
M. Plerre SALIBA de son
cW, apporte, en marchandioeas .
et an comptes d6blteur, celle
de dix mills dollars. -
Ls ojW a pour objet le
commerce des provisions et des
Stings de tottes sorted, fabri-
* quo B Hatti- e ontmports dde
U J r' e social est aux Cayes,
I oi zles-l.seciie ant leur demeoau-,
re at. domicles et grahut person,
S,*elimeat la I oachtS.
La societ6 a commene6 le 28
't6rier 1970, date de as cons-
t ..til:o" le eat form6ne pour
ue ddr6e de trois anunSes et in-
dlintlvemrnent renouvelable.
L'Vcte constitutif de Ia so-
eitS a ete d6po.S su bureau, .-
o du commerce de* Cayes le 14 ",
* Mars, 1970 pour etre aclleminn
s au Ddparteeust ccmaptient.
s Falt aux Caye le 14 Mear'-
, lPlin SALIBA,
B Antoine SALIBA.


6


Yr *" 0 J*-* ~


ilUA U 4 d e Fi-
ld d ir
a t de d o

n ft e vM ura U 1
uours est d6j&t miss en vento
Local d lai COMMISSION
tu6 h la Rue Amxriemine ep
ce de la Maison MADSEN.,
En cons6quenAe, tous le. an-
ms Carnot. do Fiches de D6-
nse Nationals S6rie A s6nt
demeurent antnuls conform
ant A notre pr6c6dent commu
que.
En outre, la COMMISSION
fait le devoir de rappeler
ix Vendeurs et Acheteu a de
ORLETTE et de Rafle lue ale
nations prvtUes I l'Artcle 5
I D6cret Presidontlel public
an eIs Moniteur No. 21 du
undi 9 Mars 1970 aseront stric
ment appliques centre tout
ntrevenant quelqu'il soit. Lee
ages de Paix des diff6rents
ibunaux do la Rpublique, lee
Wficiera ds la police Judiciai-
, lea Autorit6s Civiles et Mi-
taires sent tonus de pr6ter
tain forte pour is just app4-
tion du dit d6cret. Les Amen
.s payofs par leas contreve-
ants (Vendeurs ou Acheteure)
perques par les tribunaux de
aix seront acheminuef danm
S24 Heures au plus tard a-
sc une listed detaill6e au Pr6-
dent de la COMMISSION DE
ONTROLE DES JEUX DE
ASARD pour Compte de la
fense Nationals No. 2.-


Concernant lee Amendos pe
ques daus le Provinoem l Jutg
do Palx de la locallt6 rnmttr
, sulvent Is mems Proc6duro, leI
valour au Dtroteur do la ilue
cursale do Is B.N.R.H. Is plue
proche
Pour In ccmplalte 6diflcation
de tons, nous reproduisons I'Ar
tide 6 du dlt ddcret:
ARTICLE 5.- Tout Plader
de teur de cRAFLE5 qui utilize
une fiche anutre que la FICHE
DE LA DEFENSE NATIONAL
LE ou altre le montant d'une
Fiche authentique est possible
d'une Almende Squivalente au
montant total du Carnet, & pro
noncer par le Juge de Paix sur
la requete de la CommIsdon,
toutes affairs cessantes et a-
pris saleie d- tons autree car-
nets de fiches non autoris&.
En outre, tout acheteur de
BORILETTE, qui s sera fait
complex du vendeur en accep-
tant soit une fiche non autori-
see, soft une fiche surcharge
*era possible d'un emprisonne-
ment de 8 ours ou d'une amen
de variant de CINQUANTE A
CENT GOURDES.
rE cano da do ueldv, ontre lea
sanctions prevues au paragra-
phe precedent le Contrevenant
scara puni d"-- emprisonnemnent
d'un b six mois h prononcer par
le Tribunal de Paix.
ANTONIO D. MELLON
President de la Commission do
Contr6le des Jeux de Hasard.
FRANCK STERLIN,
RODRIGUE DELVA
Membres.


Colgate au gardol protege efficacement


la santk et la beauty de ves Dents.




Les Bandes Dessindes du ,Nouvelliste>

Blondie


S TE FAIS UNE PARTIES Oi... JE GAGNE,"
E 8ATAILLE POUR SA' C'ES TOIQUI
IR QUI VA LAVE LA% LALAVIRAS

CORD!


ru l UEAIl ORAI-

LA s.LAV ERA


AJLEAURAIS IA- -N
A TA PLACE.


ALERT A LA BOMBE
A WASHINGTON
WASHINGTON (AFPI -
Une ulerte a In bombe a 6tu
d6clcnth6.. mardi main dens I'u
no does d6prndances de lI Trk.
borerle amiricains. qul a dfi
6tre 6vacuee, et le President
Nixon a imm6diatement promi.'
l'adoption de measures do ecu-
rit6 plus strictes danu tous lea
batimentse publics.
L'alerte a Ue6 donn6e dans
l'immeuble qui abrite le impri-
'meries du gouvernement f6d&-
ral, dont tous lea employs ont
U6t 6vacu6s la hate pour ner
mettre i la police et aux pom
piers de fouiller les lieux.
C'est dans ces locaux que le
gouvernement imprime ses bil-
lets de banquet et ses timbres
pastes, notamment.
La reaction de I'Administra
tion ne s'est pas fait attondre:
A l'issue d'une reunion entire
M. Nixon et les leaders parle-
mentaires du parti r6publicain,
il a et6 annonc6 qua le Presi-
dent a recommandS adoption
d'une nouvelle legislation pour
fair face sla ienace terrorism
te quo la vague deo sabotages
et d'attentats de ces derniers
jours faith peser sur les bati-
ments publics et lea fonction-
naires.
Le S6nateur Hugh Scott et
M. Gerald Ford, leaders\rcpu
blicains respectivement au m -
nat et la Chambre des Repr6
,sentants ont annonc6 que cette
_ legislation et lei measures do
qecuritM accrues qu'elle entrai
nera seront rendues publiques


dans quolques jours.

CO NTROVERSE
ROME (APP) -
Le professeur Haroun Tazieff
n',s panR un sulconologue bt,
pour ce qui eat des ph6nomines
qu'il a analysis i Puzzoles, on
Speut ,le consid6r6er come un
amateur, a notamment d6clar .
au quotidian remain, sera). N. Izumo Yokoyama, sa-
vant japonais, expert en vulca
nlologie.
Le professeur japonais a r6
fut6 la thbse formulae r6cem-
ment par M. Tazieff, Pr6sident
du Laboratoire International de
Vulcanologie, selon laquelle les
ph6nomenes de Bradysisme ob-
servera Poir zole constituent
une vibration normal d'une
region volcanique.
M. Yokohama a ajout6 que
les secousses tellurgiques que
M. Tazieff declare n'avoir pas
enregistr6ea, se seot bion pro-
duites, mais que la situation
ne pr6sente plus de danger, tou
tefois une surveillance constant
te lui semble n6cessaire.
Le profeaseur Yokoyama au-
ra cette semaine l'occasion de
d6fendre sos theses, preuves h.
*'appui, devarit le Conseil Na-
tional de las Recherche qui o--
r6unira h Rome.


LE MASSACRE DU MY LAI
WASHINGTON (AFP) -
14 Officers am6ricains, don't
2 Gdndraux sent accuses for-
mellement de ne pas avoir four
ni & leurs sup6rieurs les infpr
nations concernant le massacre
de My Lai, announce officielle-
ment le Pentagone.
L'annonce de la mise en ac-
cusation des 14 Officiers a 4t6
faite mardi par le G6n6ral Wul
liam Peers, charge par le Pen
tagone d'enqu6ter sur la possi-
bilit6 que des membres de F'Ar
m6e de terre aient tent6 de dis-
simuler les faits concernant le
massacre de My Lai le 16 Mars
1968.
Le principal accuse eat le
G6n6ral Samuel Koster, Surin-
tendant de l'Acad4mie militai-
re do West Point. Au moment
du massacre de My Lai, il comn
mandait la division am6ricaine
charge des operations dans ce
secteur.


MORT DE JEROME
CARCOPINO
PARIS (APP) -
Jerome Carcopino, historien
menmbre de l'Acad6mie Fran-
qaise et de l'Acad6mie des ins-
criptions et belles lettres, eat
mort mardi pendant son som
meil a son domicile parisien.
Jerome Carcopino Stait n6
le 27 Juin 1881 A Verneuil Sur
Avre. Il avait occupy la chairs
d'antiquit6s de r'Afrique A ,l'U
niversitS d'Alger. En 1930 il
ktait eptr6 A r'Acad6mie des
Inscriptions et Belles Lottres
et avait Ot6 nominm6 en 1941 Se
cr6taire d'Etat A l'Education
National. Directeur honoraire
de l'Eccte Francaise de Rome
en 1951, il avait Ut6 6lu en
1955 hI 'Aead6mie Frangaise.
Ses ouvrages les plus connus

~'aD~m wh0 Ad'1U


ita6e A la l re
Martimsant).
seignements s'a
iers du Journal
auboeuf au No.


BIJOUTERIE ET OPTIOUE


RUSSO & CO.




Bulova


Accutron



Bulova Internationale



4 Caravelle -


La plus grande fabrique

de montres du monde.


VENDU PAR


SRUSSO & CO.

Rue Bonne Foi No 11

P. 0. Box 38

Tel: 2-1336






CAMERAS 8 ACCISSOIRES


NIKON KONICA
AXON MINOX
MAn YA BAUER
ASAHI PBWN'AX RICOH
OLYMPUB POLAROID
TOP OON BINOCULAIRES
LENTILLES INTeReHANGEABJBS
APPAtIlLS A.P MLMER
PROJEcTURS SUPI 8
- FLASH ELECTRONIQUES
ALBUM DE PHOTOS
EN EXCLUSIVIT A LITTLE EUROPE


CUNji'inQU


ACTUALITES INTERNATIONALS


sont Virgile at le mystare do la
Quatrl6me Eloge, C6sar, Vie
quotldlonne & Rome a I'ipogme
de I'Epilre, qul fut tradulte
en dix langues.
11 Mtalt Offlelor de lI Legion
,d'Honneur et membre as.ocla
de nombreuses Academis 6tran
geres ainai que Docteur hone
Iris Causa de l'Universit6 d'Ox
ford.
X xxX
EXECUTION A CUBA
LA HAVANE (AFPP -
Deux homes reconnus cou-
pables de P'awassinat de quatra
personnel ,par un tribunal r6-
volutionnaire do la province cu-
haine deo Camaguey, out 6t6
fusill6s, apprend-on mardi Ia la
Havens. La sentence avait W
prononoe samodi.
Solon- le tribunal, lei deux
homes, Godofredo Cardoso et
Fernando Rancano, avalent ga
element project le mourtre de
quieques autres personnel don't
neuf enfanti Trois coalplices.
don't une femme, ost MtW condam
n6s i des peine gallantt de un
an & deux ans de prison.
Les assassins promettaient s
- leurs ictimes (qualifies de
citoyens opposes au processun'
revolutionnaire) de los fair
sortir illgalemnent du pays
moyennant le paiemenut de for
tes sommes d'arget. ls met-
taient IA profit des departs si-
mul6s pour le aassasiner et les
voler.


ARABES ISRAEL.-
RESEAU DE SABOTEURS
DEMANTELES
TEL AVIV (AFP) -
Deux important r6seaux de
saboteurs ant 6t6 demanteles
ces derniers jours A Hebron et


les rffugls dans la partle o-
rientale de Jerosalem.
QuAnt su r6seau do Bethl6em,
melon Is port parole, II talt
compos6 de 37 personues et a
6t6 demant616 avant de devenir
opdrationnel at avant quo ses
membresa ne passent A actionn.


SITUATION SERIEUSE
DANS LE SECTEUR
DE'SAM THONG
WASHINGTON (AFP)' -
Le D4partement d'Etat ci-
tant mardi un t6l6gramme de
I'Ambassade de. Etts Unis a
Vientiane, a declar6 que, de-
puis 24 heures, la situation
militaire est devenue a6rieuse
dans le sect ur du quarter -
g6enral des forces royales lao-
tiennes situ6es IA Sam Thong. ot
Lomg Tieng.

Le porte-parole du Dlparte
meant d'Etat. M. Carl Bartch, a
precisS qu'aij course de son a-
vance, i'ennemi s'est eonpar6"
de Tha Tam Bliung sinai que
d'autres collins qui se trou-
vent I. environ dix kilometres
au Nord'Est de Sam Thong.
M. Bartch, a ajoutS qu'k sa
connaissance il n'6tait pas quea
tion pour 'instant du moins de
proc6der ai une Avacuation du
personnel civil et militaire am6
icain du Laees iotamment dans
les secteursa ei des combats se
livrent actuellement. Il a tou-
tefois soulign6 que les disposi-
tions n6cessaires avaient 6t6 pri
ses en cas de guerre.
La semaine demrire la Mai-
son Blanche avait affirm qus
le no'mbre de civils et de mili-
taires am6ricains au Laos 6tait
de 1040 personnel.
Le D6partement d'Etat at-
tend de l'Ambassade a. Vientia
ne de nouvelles d6pcehes afin de
fairse le- point d'une situation
quelque peu confuse.


POQIC~3UD~D~9~


- ..... i .....-~- .- .. ..-~- ~ ~r ,...I .n i~. i. ~ i. r.r.*...ir~.~~.r ;;. ;..~ r.....:- ....1.. --- -.1 ~... .r..:.;.. ..... ; -- -- - -.


a Bethl6em, a annonc6 mardi
le poite-parole militaire israh-
lien.
II a prkcis6 que le l rkseau A VENDRE
d'Hebron 6tait compoe6 de 13
hommes qui ont avou6 avoir Une mason si
participlE a des operations de Cit6 Beaubceuf (
sabotage, et d'avoir tir6 centre Pour tous rens
des v6hicules civils. Certain dresser aun Ateli
des membree de ce group, a-t- ou h la Cite Be
il ajoute, se eachaient parmi 20 bis.







PA A UM iNOWYMEEU -M D


Peut-6tre vasidrait-il mieux
attendre la fin de cette chroni
que pour dire ce que nous a
aliens dire tout de suite. Mass
il nous est anpossible de nous
retenir et de fair patienser no
tre enthousiasme : Micheline
Laudun Denis a 6tL tout simple
tment extraordinaire dans son
recital.
On se surprend i river, et 5
souhaiter impossible. On ima-
gine Beethoven ressuscit4 pour
quelques courts instants, pie
sent dans la salle, melant se s ap
plaudissements enthousiastes a
ceux du public, et trouvant dans
ce recital la justification de ces
paroles qu'il pronongait il y a
pres de deux siecles : sique est une r&vel i1ton plus
haute que toute sagesse et ton
te philosophie... Quiconque comn
prendra ma musique sera lib6r6
de la "misere oi se trainent les
autres hommes
Comment faire sentir au
lecteur la chaleur, la tension,
1'tlectricit6 d'une salle lorsitiue
de la grande musique est inter
prdt6e par une artiste de looute
premiere classes? 'est un tour
de force realist peut-.tr.- par
certain critiques, ma.s que ios
faibles moyens ne nous permit
tent mime tpas de tenter.
tontentons-nous seulement
de (lire qu la lIgitime ovat.on
qui ai salu la fin du recital de
Mine Michelme Laudun D,.,is
n'dtait qu'un modest hommina-
ge rendu A sa splendid intcipr6
station, a sa parfaite comprhneii
iost n, d nuances les pss s:nfi
me", eti S. as imtrise 5i5pecca
ble.
Pas unc havure, pas une faus
se note. pas une hesitation. iUn
o tre, une presence jamais demin
tie, une site doe Cons dqtht Ja
perfection indiviuelloe amenait
naturellement 1.. perfection de
t'ensemble. Une cinatissance
parfa.te des oeuvsres excuties
iallan, jusqou'a a connanssnncee
intuitive Idun compo)siteur lui-ims
me, de ses intentions les plus
secretes, dissimluttt sur, ses
melodies romaniii't* Fist tsorc .
sa violence toujou.s prtes a i
surgir.
e es oeuvres 'nterprtdu'eeisa
Mioe Michiline Laidun Deni.


21, en ut Majeur Olus 53
hate No 17 en Re Mineui
31 et la Sonate No. 23
Majeur Opus 57.
A la fin du concert, I'
fut littdralement assidgue
sa loge par une foule d'a
d'admirateurs qui tenaien
presenter leurs comphlie
dividuels.
Jamais compliments
rent mieuy nm6rit4s et c'cs
le plus extreme plais
nous y ajoutons les
humblement.
SJ.

Depart
Ce martin par le vsl deI
Am, nos amis Yves Cam
Toussaint Guerrier sont
pour 1'tranger. Yves C
se rend au Canada oi 1'l
dent des frires et des p
Toussaint Guerrier, anci
recteur de ]'Office du lo
du Cap Haitien se rend
York ott il a obtenu sa r
ce. Nous leur souhaitons
s6jour.


Coup d'Etat au
Cambodge
(Suite)
Une route et une ligne
min d fer relient le por
Capital, Pnom-Penh, s
250 k-ms. au Nord'Est,
protectorat frangais, le
bodge obtint son ind6pe
le 9 Novembre 1953. A 1
des accords de Genave dc
les forces franiaises et
namiennes 6vacuitrent tots
le Cambodge.
Bien que le Cambod
une Monarchie constitute
le, le Prince Norodom
nouk ne rdgnait pas.
Chef d'Etat et h6ritier
ne depuis la mort de so
le Roi Norodo'm Suram
1960. II est l'initiateu
President de la Comm
Socialiste Populaire,
ment qui r6unit presqt
les parties politiques.
Les forces armecs co
nent 8,500 hommes, pos
mne de terre. Elles son
ab dA m&iat*riel franca


Mort de Androclds
FiIs-Ani ,
Androels Flls-Alms d6c6dd.
en sa rsaidonc6 nu Bols Ver-
ift ft I'Ago ddo 891) ns dans l
suit do itt 11 17 Mars 11170.
A seon infant Mnsiour le'
Doctour lRoger Flls-Aim6i Madas
me it ianfunts, Monsieur Clodo-
n ,ir' NuInitor Fils-Ainim et Ma-
uianmi, Madomoseollo Anne Ma-
rie Fils-Almni. Mademoiselle An
toinotto Coq, MadAme Clodonilr
Vernet et enfants, Ing6niour
Jean Delva et Mme.
A ses petits enfants Moosieur
I'Ingenieur Antoine Fils-Aim6,
Monsieur le Capitaine Jean N.
Fils-Ainid Madame n6e Mario -
Thdrdse Brutus et enfants, Mon
sieurs le Capitaine Walter Pr6-
val elt Madane nde Marie Deni
so Fils-Aim6 et enfunts, Mon-
sieur Seymour Emilien et Manda
me n6e Gislaine Fls-Aim6 et
infants, Monsieur Serge Fils-
Aims, Mademoiselle Margaretl
r Fila-AimO. Monsieur Astrel Vie
S net Commandant des V.S.N. Pe
Thomionde el Madame, Mon(-
sieur Jean Marie Vernet et en
fants, a so sour MtidenoiselIl
Antonia Fils-Airn6, A sa nice
Madame Veuve TUka Laurent
et enfants.
Aux Familtes Fils ain-.r, Del
va, IPrval, Emilien, Coq, Ver-
net, Brutus, Fabre, Celestin et
it tous les autres parents et al-
li6s affects par ce deuil tEn-
treprise Paret Pierre-Louis et
Le Nouvelliste prdsentent Vex-
pression de leurs sinceres con-
doleances.
Ies fun6railles de Monsieur
AndroclsB Fils Aimd seront
chantles le Jeudi 19 Mars 1970
it 4:00 P. M. en t'Eglise du So-
cru Coeur de Turgeau. Le von
voit parLira du salon Fun6raire
de l'Entreprise Paret Pierre-
Louis pour se rendre a l'Eglise
du Sacr6 Coeur.
L'entr6e au cimetibre so fera
pr lat rue Mgr Guilloux.
, ia S X XX
Opus
en Fa Mort d'Ienri Staco
Des Caye0 nous est parvenue
'artiste la triste nouvelle du dcces du
e d.ms trus regretoe Henri StXuc, uneC
amis et notabilit, tde cltte ville, surve-
it lui nu le Dimanche 15*Mars cou-
;nts in rant.
Lse obstques du r<,grctt dis-
ne fu paru ont dti celebrtcs. d.:ns la
st avo c ville des Cayes le lundi 1, MarC
,r que au mileu d'un grand coniNi de
nitres parents et d'amis.
En cette douloureusc circonp-
[,. tancenous pr6sentons nos sin-
cbres condolsances ii sa veuve.
Mme Henri Staoco ne Ines Cas-
snus, a ses enfants Mr et Mme
la Pan Favard Duperval et Cinfants,
ieau et Mme n6e Yolande Staco, a Mile
partis Andr6e Staco. h Mr et Mme An
;ameau thonv 'Larco et enfants Mme
attend pie Elvire Staco. i Mr et Mme
parents. Obrard Llio)Josei)h ct enfants.
ien Di- Mme nie GI dys Sta.co. a Mr et
ourisme Mine Etienna Chaselain et er-
A New fants. Mine ode Solanve Staro
6siden- et aux autres Parent. et allies
h bon affects unr ce deuil.

Au Rex Theatre
Vendredi 20 Mars 1970 h g
heures P. M. Grand Gala de
Folklore Africano Haitien au
profit de la Section de Psychia
de che trie Infantile du Centre Psy-
rt a la chiatrique.
situ a Avec la participation
ancien De la Troupe cThe African
Cam- Ishangi Dancers.
dance et de la Troupe Folklor;-
a suit(' que Nationalc.
S1954, Entrde r!ies i Gdes 5 -
Viet- Gdes ln .00
element Grande Kermesse

se soit Jeudi 19 pars une grande
tionnel- kermesse seia organisee' par
Siha-n 'Association des Anciennes au
T1 h ti Pensionnat N. D. du Sacr -
du tri- Coeur o St Joseph.
Venez aider les ocuvres social
on pore les de l'Association to,;t en vous
arit en amusant.
r et le .Jeunes et vieux, venez dan.
nunautE ser au son du jazz : Les Babil-
mouve- lars de Petionville.
ue tous Restaurant Attractions di.
verses Dffil/ Surprise.
ompren- Enltr.'e (;6nrale 1 Gourrce.
ur tar-
t 6qui-
iis. amb-


Le Cambodge neutre, H&vre
do paix hians l'Inidoohino en
guerre, a 'obscul6 dans le camp'
anti communlste. 11 risque i\
sont tour d Otro ontrain6 dauns li
conflagration. Telle cut sbmble-
t-il Isn consequence In6vitable
des evenetiuntLS irainatiques qul
oniit eu lleu aujourid'huli t Phnom
penh cet quil saon I'aboutiansmeni
tie a crises qul s'est ddcenuch6e,
il y a une senain0o avoc la mine
a sit ides ambassadern de la
ItDV et uu GRP.
Le prince Noiom bitl:'nouk,
qui avait imm6diatement O6non
SIleae agissements do ia sroite
cambodgienne pro amderiaine
est aujourd'hui dnposd Scar le
conseil du tr6ne. Sa m6re, la
reine Kossomak, qui appari.rtient
a la famille des Sisowarth, ri -
svale des Norodom a donnid son
appui aux s meutiers anti viet
namiens et dosavouid son files. Se
SIon la constitution, le pr sident
de I'Assen,blt. Natiiua.ic Heek
Cheong, personnags olfac6 qui
jusqu'ha present n avait guore
exprim6 ses inclinations politi-
ques et idsoalogiques sh eede an
prince Siianouk come Chef
de t'Etat. Mats Phnompenh est
coupe du monde, les a6rodromes
sent fermos, les tdltcoismmunica-
tions interrompues. On ignore
done qui d6tient le pouvoir r6el,
Imais il n'est gubre douteux qu'il
soit pass dans les ni.ains de la
sdoiLe (qui doninsil dija la soe
ne politique depuis les deloctdn)
qu'il s'agisse du president du
caonseil et Ministre de la Dfen
se le gi6nral Lon Nol qui avait
adress6 un ultimatum a Hanoi
et au GRP pour qu'tls 6vacuent
le territeire cambodgren en
trois jours, ou du vice-pr6sident
du conseil le prince Sirik Ma -
tak qui avait la haute main sur
les orsganeos de police Li de sd -
curite et qui, common la reine-
mniemoppartient a la I famille

La ora des cor.cqiuences
\ internationals de ta cruise a 6ti
souignee par le Prince Siha--
nouk lui msmne dans un mes -
sage angoinse qa'ila it Lnvoy de
Moscou a sa mere, la reine Kos
somak avant de eonnaitre sa d6-
position. 11 y fait dtat d'us a -
vertissement du president Ale-
xis Kossyguine': si la droite
cambodgienne continue a porter
des coups has aiax victnamiens,
allies de I'URdS ce era indvi-
tablement la gucrri c-rssre Cam-
bodge et le Vietnam.
Cet averissesciot[ est nlanuc,
au lendeiaai die la pukiscation
d'informations de source am6ri
caine, slon lesquelest ie com -
mandemeint d'Uniuts ktmeres, en
gagLes dais des combats centre
des forces vietnamiennoes oa
vietcongs, installdes en territoi
re cinbodgien, a damand6 et
obtenu o soutiens dc l'artillerie
sud vietnamienne, postie de
Fautre cutt de la frontitre.
*Phnompenh detail ddmentir
et's informations, mats curieuse-
ment y ajoutait des precisions
insdites, les- combats auraient
dure quatie heures eL deux ba
taillons des forces royaes khmi
res y auraient itd engages. L'a
vertissement de M. Kossyguine
est lord ie sei,'s tcrivait le
Chef d I'Etuial csamboigien.
Cetscndiahit, tle prii.ce Siha -
nouki revele, dais son message i
sa ssure, qu'il a sdsisne l'offre
des dirigeaonts dI c I'UIS,' d'ap-
port( r une aide mutitiforme
Spour r.tablir 1' o r d r s et la
S neutraliLs au (Cambodge.
r I fsait stat, 6glemcent, d'un
I avertissemnent dtguis6 qu'il a re
cu du pristdent. Chou En Lai:
le ChcT -i g' rouvernement chi -
S nots lui dit que Pdkin est in-
s quieo mais conserve pour le mo
mensot os isan:ss froid tac aux
provocal:',:is dlont 0ol5 Ainlassa
de l t I'l,nomp,..:. est nt1'.:cde.
Les brits ss' fanfcsl i tc.,s tde
vant I'Anl:'oas:sie (d t Chine ont
6ti' d-mentis i Phinomiicnh.
I.e. heures tqui vieunnic ap-


S6t le Sia Variationns a p es -e .
M jeur Opus 31, l Sonate N ricain et Russe. -

cftte Zodiac automar


9 AU CAPITOL pene

Du Jeudi 19 au Samedi 21 Mars 1970
Sa 6 Hure e 8 Heures 30 ". l--l-

La R&ompense





,.,. .. .,. *1..cc : .


Avec : Max Von Sydon et Yvette Mimieux. En ente an aasln de Fouad A. MOrea
et au nContinentatl


portero'na, sans doute, des iclalr
cissements sur lea relations ei-
no Khmeres. Le Prince Slha-
nouk vlunt, en effet, de quitter
Moscou I desiitation semble-t-
il do P6ktin.
En le saLluant & I'Airodrome
A son depart, les Pr6sidents NI
colas Pod'osny et Alexis Kossa
guine ont montre q4'qla la consi
dirent toujours come le Chef
de l'Etat 16gal du Cambo.dkoe.
Pikm, commune Mocou, a cons-
tamment manifesto son appr6-
ciation de la politique nseutralis
te du Prince dsormnais d6ehuo
( oialT6 uon bref refroidisse-
mentb ors de 'agitation des
Khmerea rouges). Norodom Siha
nouk recevra done sans doute
un accueil amical en Chine deont
lea dirigoants, cependant, tolb-
reront moins encore que. ceux
dle 'URSS, le glissement de son
pays dana le camp am6ricain.
A Saigan, on s'et rdjoui de
l'6volution des hoses au Cam-
bodge. WEshington n'a pas enco
re faith de commentaire, matis la
situation nouveile ne pcut que
lui facihlter la conduite de la
guerre. Puts, non plus n'a pas
r6agi, mats avec le Prince Sihan
tuk dans le module de neutral
lit qu e la France souhaitait
voir s'ins.aurer dans toute 1in
dochine.


Jeudi 19 Mars a 8 heures P.M.
i 'l'Auditorium de 'Institut
Francais
RECITAL DE VIOLON
FRITZ BENJAMIN
Au piano : M. L. Denis
PROGRAMME
SERGE PROKOFIEV Sona-
te en RE6 Majeur Opus 94
GABRIEL FAURE Sona-
te en La Majeur Opus 13
W. A. MOZART Senate
en Si B6mol Majeur K. 378
L. V. BEETHOVEN Sons
te No. 5 en Fa Majeur Opus 24
.Le Printomps
N.B.- Billets d'entr6e au
prix de $ 1.00 (entree gin6rale)
et $ 2.00 (place riservie num6
retie) en vente & La Botte A
Musiqye.


La rencontre Brandt -Stoph


BONN (ARP)
Le Chancelher de la RFA, M.
Wilg Brandt. ouvre jeudi, dans
sa rencontre avec le Premier Mi
nistre de la RDA, M. Willi
Stoph, le troisitme et dernier
volet du triptyque de sa, politi-
que de detente A l'6gard de l'Est
Apres la longue mission ac-
complie par sxh Conseiller, M.
Egon, depuis la fin janvier, a
Moscou, et les deux visits du
Secretaire d'Etat aux Affaires
Etrangeres, M. Georg Ferdi.
et la rencontre dirccte au so.n-
met avec I'Allemagne Commu-
niste.
Ni A Bonn, ni a Berlin-Est on
n'attend de r4sultats concrete
et immidiats du sommet, mais
P'on souhaite manifesteinent de
part et d'autre qu'il constitute le
prelude h. de v6ritables n6gocia
tions. C'est de toute maniere ce
qu'on a toujours esp6r6 h Bonn.
On a not6 avec d'autant plus
d'int4ret que I'organe du P. C.
de Berlin Est Neues Deutsch
land a donn6 mercredi ce mi-
me son de cloche. D'autre part,
dans son interview a la Te61vi
sion franchise, M. Walter Ul-
bricht, le numero un de la RDA
a exprimn un voeu analogue.
Certes, M. Ulbricht a precist
que ces ndgociations doivent por
ter sur le project de traits qu'il
a adresse le 18 Dtcembre der-
nier au President Gustave Hei-
nemann. Ce project privoit la re
connaissance en droit internatio
nal de la RDA, des candidatu-
res simultandes des deux Etats
Allema.ids A 1'ONU, accepta
tion des frontitres fixes par
la deuxiemne guerre mondiale et
t'octroi d'un nouveau statut au-
tonome i Berlin Ouest. 11 est
tout i fait exclu qu'iA Erfurt le
Chancelier accepted demblee que
les n6gociations soient limitdes
ii ces conditions.
M. Willy Brandt, declare-t-on
dans son entourage A la veille
de la rencontre d'Erfurt, est ce
pendant decid4 a aviter les pole
miques. It est prat a accepter le
project de Traiti de M. Ulbricht
comme un 616ment de discussion
parmi d'autres. De toute manit
re, dans h'esprit du Chancelier.
la reunification de l'Allemagne,


n'est pas actuellement et
sans doute encore pour une tris
longue piriode,- & i'ordre du
jour de l'histoire. La division
de la Nation allemande eat done
acceptable mais uniquement
dans la measure oil elle favorite
la d6tente et permit d am6liorer
les relations humaines, 6conomi
ques et culturelle avec les pays
de 'PEst et entire les deux par-
ties de h'Allemagne.
M. Willy Brandt s'est efforce
de dslarinci la puissaute oppo-
sition 'chretienne d6mocrate au
Parlement (242 Deputis sur un
total de 196). II a assure qu'u-
ne reconnaissance d6tinitive de
la RDA, qui boucherait it tout
jamais toute perspective de r6u
unification, est hors de question.
Mais son adjoint la A direction
du Parti Social Drm.ocrate, M.
Herbert Wehner, a 6t6 moins
formel. M. Wehner, qui est le
grand stratige du SPD, a paru
dans ses dernieres declarations
preparer l'opinion publique k
:me reconnaissance formelle de
la division de 1'Allemagne. Tou
tefois, cette reconnaissance in-
terviendrait seulemcnt lorsque
Berlin Est aurait fourni des
contreparties suffisantes en ce
qui concern lea contacts hu-
mains dans l'ancienne Capitale
du Reich, kivisie par le fameux
mur, et une normalisation intre
les deux Allemagnes.

L'on s'attend done a Bonn, a-
pr6s le sommet d'Erfurt, i de
longues et fructueuses n6gocia-
tions avec Berlin Est. Mats on
ne d6sespere pas d'atteindre le
but. Berlin Est, esa intdress6
aussi, a la rnise sur pied de la
Conference de Securite Euro-
p6enne propose p.r its pays du
Pacte de Varsovie. Cette confd
recee, a iaquelie I'URSS sembl

attacher une trea grande import
tancc. n'a, setime-t-sn, ici aucu
ne chance de succis si elle est
trouble par des querelles d'alle
mands. A-'ant la convocation de
cette reunion international ur
minimum d'accord interalle
mand devrait done 6tre r6alise
C'est dans cett perpersectiv
ou'il estime realiste oue M. Wi
ly Brandt se rend a Erfurt.


LES JEUDIS SOIRS DE LA VILLA CREOLE
DERNIERE REPRESENTATION

L'HOTEL VILLA CREOLE
THE AFRICAN ISHANGI DANCERS
D'authentiques Africains dans un spectacle
typique de danim, de chants et de tambour...
Venez retrouver lee origins leas plus profondes
Sde notre folklore haitien I
Pour connaltre ies secrets de la culture Africaine
et lea sources de nos propres coutumes !
Ne manquez pas... LES JEUDIS SOIRS DE LA

P VILLA CREOLE
DERNIERE REPRESENTATION
JEUDI 19 MARS h 9 heures
Le show est pour 10 heures
j Entr6e $ 3.00
Les Publicitbs G. R.
i 'o.@> .ODoaooos. -@I



Aux Ondes Sonores
(Mine GEORGETTE DUPLESSY)
41 Rue Macajoux, (Rue du Perp6tuel Secours)
et de la Fontaine Mine Colo)
Vous pensez <>
La Maison Hautement sp6ciflisee du Son;
Pensez son,

PRODUCTION,
REPRODUCTION;
Tout : dquipements,
Instruments,
Composants,
Pieces.
Pour vos Achats voyez
LA MAISON AUX ONDFS SONORES,
Service rapide,
Les meilieurs prix.


(suite)


tourno & la Jamalque. I'lisieurs
clubO le sollicl6rent alors, miaa.
c'est I' lAlgle-Notr qu'll don-'
na sa signature.
Aligne en equipe 16re, it
remplaCa bien vite Chardin
dans le coeur des aagle-noirtleas,
et fut retenu la mnme mnne 'en
selection pationald; il tarda
beasuoup avant de devenir titu
laire; lea places 6tant toujours
tres chores et los candidate
nombreux; notre bonhomet ira
Pailla beaucoup et dmergea il' v
a de cela trois ans, il prit une
part active i la victoire d'tHai
ti en coupe caraibelunt-, ve qui
lui valut l'adoption defisutive
par le public haitren Cependanit
son here do gloire, il devait
la connaitre ors du passage du
cD6troit Congar* i Port-au-
Prince, It malme.na complete
ment ile. prfessiunnssIst arneri-
cains qui I'engagercnt sur le
champ. Sa sarri6re aux 'Etata-
Unis ne fit pas brillante, cee qui
ne l'emptech"'as de prendre
beau'Dup de kilos et de devenir
un athlete imposant.
11 jua un rule essential dans
la taetique de Tassy et devint
le cerveaui de l1'quipe natio-
nale. Toni Pouce qui esa t g6
seulEment de 23 a4C s, eu t le
minaestro du 'Afgle-Noir qu'ii
conduit pour la 2pme faos s la
conquete do la coupe Pradel. It
ne faith pas de doute qu'il sera
le plus grand attaquant de sa
gitnration. Anisz-donc Desir.

HENRI FtANCILLON. tbom-
me soul dee la sleetion ntiona
le, eat venn au oande, it y a de
cela 23 ans, Cela peut paraitre
Strange pour un gardien ds but
mais il a deja .gagne des mat-
ches i lui seul pour ia selec-
tion haftienne.
Au mom.entl que e'on percuit
sa silhouette dauts lea buts. on
est en confidence, car il n'y a
pas come )Si pour saucer les
situations ddsespdrdes; mime
quand toutes la defense st bat-
tue. on espire toujours un mira
cle de lui.
En quelques ann6is, it apu
fire oublier des iomns aussi
prestia'ieux que Rean6e ertus.
Michel Blain.
OFFICE NATIONAL
DU TOURISME
ET DES RELATIONS
PUBLIQUES
COMMUNIQUE
D'ordre dc Son Excellence le
President a Vie doe la Rpubli-
que, L'Office Nationtal du Tou-
risme et des Relations Publi-
ques a i'avantagi d'annoncer
qu' .papmirn du 31 Mars .tochain
iseront mis en applications deux
nouveaux tariffs des Taxis i
Port-au-Prince et en Province;
le premier pour les voitures por
tant la plaque L et I'autre sla
plaque P.
Ces tariffs imprimes seront
distribute us u'airoport et dans
les hotels; il seront affichl s
obligatoire'ment l la vitre a-
vant et dans routes les voitures
avec leurs num6ros d'ifm'matricu
nation, ]a photographic et le
* nombre du chauffeur.
L'Office National du Touris-
me et des Relations Publiques
e fail done appel encoonsequence
r 1'esprit de collaboration de
S tous ceux qui sont intorasess au
t d6veloppement du tourism
e pour qua ces prescriptions
e soient extcuttee afin de permet
n tre i nos visiteurs de jouir des
bienfaits do la PAIX DUVA-
S LIERISTE; il compete psur les
e amis du Gouvernement que sont
les Membres de I'Association
des Chauffeurs-Guidea et des
chauffeurs en g6n6ral pour don
ner le bon exe'mple et faciliter
la ttche des Pouvoirs Publics.
Port-au-Prince le 17 Mars 1970
GERARD DE CATALOGNE
DIRECTEUR GENERAL


La premiere
en quality


I


Nous l'avons vu pour la lire
fois gardant les but d'un petit
club de quarter trial populaire:
M4taore F. C.; apres chacun de
ses matches, il 6ta.t covert de
bleasures, teilement il s'6tait
jetd dans touted les positions et
sur routess les balls.
Comme bcrucoup de ses ca-
marades de- selection. Hensi fit
ses premieres sorties internatio
nales avec note 6quipe scolaure;
c'6tait n l'oceasion d'uo tournoi
dispute en terre oamaicaine o6
it brillait d'un vjf clair: Le Vie
tory l'engagea aussitit et sous
la direction de Franck Civil, it
progress rapidemen'. et ac-
quit en quelques mos sa' place
en oquipe A. Toutefois, de nosm
breux problimai s nl'doigntrent
adn es At retardirent une
carriireocommenche sous le si-
gne du succis. I1 rejoignit la sa
lect.on permanent A l'occasion
do la coupe du monde pour en
devenir le titulaire indiscut6e.
Sa renomm6e d6passa le cadre
national pour atteindre tout le
centre-amirdque oi1 beaucoup
de journalists le considtent
come le meilleur garden de
la zone. Tous ces propose tnem
blent laisser inditeront snotre
dernier rampart qui continue
toujours A letter et i manger
son pain noir avec son club-Je
Victory. Sa grande taille, sa
merveilleuse d6tents, son couru
go, son enthousLasme et son ex
p6rience le conduiront loin oenc
re. Bon voyage, Henri!
Chacun 4e ses jeunes sceic
pe un coenlp.tdoient different
danea 1'quipe. C'est done un heu
reux choix que .le responsible
de la selection national. M.
JEAN-CLAUDE DUVALIER.
a fait en pensant A ess.toyer sea
jeunes talents h I'cole diu foot
ball que sera Mexico 70.
N. B.- Nous profitons, pour
announcer a nos lecteurs, le beau
getre de'., noire .mi Ml. Pierre
Biamby, anclen quipici du Ra.
cing, ancien international, vice-
president de la FHF. I1 a offert
de couvrir I'autre moiti6 soit
400 dollars des fais de voya
ge et de s6jour dc notre iril-
lant 6qulpier Guy ST VIL.
DADOU



Apprenez
I'anelais
oun espagnol
en utilisant le syateue audio
visual
Inatitut de langes vivfan
tes 179, Lalue, en face de la-
Ruelle Dufort, local .du Cole
ge Classique d'Haitl.
Inscriptions :
Lundi et Mercredi
de 5 h. i 7 h. p.m.


Deces de Vve
Henri Lauture
Pax Villa announce le decto
survenu le 17 Mars A 'Hopital
du Canap6 Vert de V'euve Hen
ri Lauture noe Camille Belian
de.
En cette douloureuse circons
tance, Pax Villa et Le Nouvel
listed prusentent leurs sincires
condoldances A esg enfants Mr.
et Mme Franck Lauture et fa-
mille, Mr. et Mine Georges Lau
ture et famille, Mr. et Mme
Yves Lauture et famille, A ses
tfrres et soeurs Mr. Maurice
Bellande, Mr. et Mine Gaston
Bellande et famille, Mr. et
Mine Joanny Maglio et famille
Mr. et Mme Andr6 Dupuy et
ftamille, Mr. et Mme James
Poth et famille, MM. Georges
et Richard Peters, aux families
Bellande, Lauture, Lebrun, Pe-
loux, Elie, Maglio, Poth, Pe-
ters, Bretous, Henriquez, Oriol,
Boucard, Doug6, Barjon, Brun,
Maguet, Beaulieu, Argant, Ri-
boul, Rousseau, St. Louis, Beau
duy et h tous les autres pa-
rents et allies eprouv6s psr ce
deuil.
Les fundrailles de Veuve
Henri Lauture n e Camille
Bellande seront chanties le jem
di 19 Mars A 4 heures de l'a-
prEs-midi en vEglise du Sacru
ceuir de Turgeau. Le convoy
partira de la Salle Paroitsiale
off la ddpouille mortelle sera
expose dss 2 heures.
L'entree au cimetitre se fera
par la barritre principle du
Service des D6ces.

Machines a coudre
LA MADONA,
Parmi les toutes meilleures
sur place.
En stock avec.toutes les pit-
ces ddtachdes a'ussi pour votre
garantie.
I En vente a la TIPCO, Place
Geffrard. .


Une formule formidable

C'est le GRECIAN FORMULA 16. II1 rend A
vos cheveux ses couleurs naturelles en 10 jours I
3 semaines au plus.
Le GRECIAN FORMULA 16 n'est pas une i
pteinture. C'est une lotion qui reconditionne les i
,cheveux sans les graisser. II leur redonne leur;
>jeunesse.
Faites disparaitre les cheveux gris en peu de !
temps et sans le m o i n d r e tracas avec le
GRECIAN FORMULA.

tnMohr SalesCorp.-
^W "~ III'


.. .. . ... .


LA CRISE .KHIMERE """_, mv


Le 2eme concert du


Festival Beethoven


~.~i5ia-~l a~ a I rkl~ 1 11, 1 ZT


I _


19RaE It MARS 1970'




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs