Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06695
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 17, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06695
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







s'si'as teN**

Owuimw of *Aftf eW.Chef
'LUCIEN MONTAs

Admif W MAX( CHAUy T


tl


A


S i ,
,",,,. DIMMoN, ~ i i wmAyo] Di na


. -.d 'mm


No 28.080 i I MARDI 17 MARS 1970
M N S l.3 RESEAU N AIN


La Vie luternatmonale


PARIS, (AFP)
Au moment oa le nom de la
Syrie r6apparait dens les inform
motions relatives aux op6ra-
tions militaires au procha- 0-
rient, A Washington, la ques-
tion des fournitures d'armes
aux 6tats en conflict ressurgit
avec tout d'abord un deinenti
du Dipartement d'Etat d6niant
toute consistence aux rumeurs
selon leBquelles lea Etats Unis
et ('Union Sovidtiquc auraient
conclu un accord our la limit
station des ventes d'arnmes au
Proche OOient. D'autre part
le gouvernement americain ain
noncerait A la fin de la semai
he qu'il rcimet a une dalte ul
t6rieure sa r6ponse i la requi
te isradlienne concernant la
furniture de 125 avions A r6eac
tion. 11 ne s'agit pas d'un re-
fus, fait-on remarquer, la deci
sion finale d6pendant du con-
texte militaire daus la. region.
Cet aspect des choses est souli-
gn6 par la livralbon a Israel
des premiers avions phantom
vendus par L'ex-Pr6sident
Johnson pcu avont son depart
de la Maison Blanche. Israel
recevait meme quelques pban-
tom nouveaux afin qu'il soit
-bien clair que l'sttitude de
Washington n'est '-as sePstma-
tatiquement negative. Sur le
terrain las situation est carac-
teris6e par des raids en profon
deur effeltu6s par l'avittion
isra6lienne.
L'Ambassadur de 1'6tat h6breu
i 'ONU, a inform6i le Pr6si-
dent du c,nmsei de scuritd que
ces operations avaient 6te en-
treprises en represalles d'agres
sions venues de Sypre.
Le Cambodge occupe lui ats
si une place impottante dans
l'actualite, imrortante mais
peu enviable ep raison de la
situation inconfortable que lui
vaut la persistence d'une puer
re sans merci a sea fzonltires
avec le Vietnam et le Laos. Le
prince Sihanouk, chef de l'Etat,
s'est employ6, au cours de r6-
centes negociatoins men6es avec
les dirigeants sovictiquca, a ob-
tenir de ceux-ci une aide dans
ses efforts pour preserver la,.,
neutrality de son' pays. Un corn
muniqu6 public i6 Moscou sem-
ble lui promettre cet appui.
1I parait moins sftr que le
Prince obtienne meiue satisfac-
tion aupris de ses prochaina in
terlecuteurs chinois. II devait
quitter aujourd'hui ia Capitale
Sovittique pour Pekin mai- ce
depart a 6t6 report h domain
-.npris midi. II faut A ce pro-
pos n o t e r que les pre-
tmieres rencontres entire repre-
sentantsa chmbodgiens, nord viet
namiens et vietcong, organis6es
en vue d'ecarter le danger d'u-
ne ipreuve de force, n'auraient
about h aucun rasultat concrete.
Autre incident impliquani. le
Cambodge, les autoritis de ce
pays ont iti amenes a prendre
le contrile d'un navire ani6ri-
cain que des mutiny avaient
fait entrer dans les eaux cam-
bodgiennes, et A le retenir dans
le Port de Sihanoukville. Le


Cambodge a accord asile aux
deux mutins qu' avaient r6ussi
is s'emparer du navire sous laI
menace dune bombe, d'uilleur
factice.
Le bAtiment, qui porte le nom
d eColumbian, transpoitait u-
ne ceargaison de bombe davion
destinies A la base am6ricaine
de Sattahip (Thailande)


MISE EN MARCHE DU ler RESEAU 1NTERURBAIN
PORT-AgU-PRINCE -JIEREMIE

Message de la TELEGO


La Direction do T616co est
heureuse d'annoncer i sa bien-
veflllante /clientele la mise
warcie du premier r6seau infer
urbain par andes Hertzle'nes,
reliant lI ville do Jr.mie I la
capital. Le systems de Jircn
mie unee capacity total de 6
circuits de voix et 18 circuits


AU JOUR LE JOUR


Co'une la Direction de la
Banque du Canada, Favait bien
laiss6 entendre aun Nouvelliste
celle-ci a travaille normalement
aujourd'hui, on A not6 affluentn
ce habituelle devant les gui.
chets.
xxx
MANIFESTATION DE
SYMPATHIE AU CENTRE
DUI PORTAIL DE LEOGANE
Les Membres du personnel
du Centre de Sant6 du Por-
tail de L6ogne (m6decins, in-
firmibres, employs) eurent le
vendredi 13 mars, vers les 10 h.
res 30 du niatin un geste abso
lament d6licat a l'adresse d'unii
colligue du Service de ia sSan-
t6 Publique.
Apris plus de 20 ane i ce
Centre, Mime Anite Erice, in-
firminre de carrire, ayant four
ni plus de 30 ass d'activit6 dans
le domain do la Sant Publi-
que, prenait d6litivycment con
g6 de ce Dipartement.
En cette circonstance, le per
sonnel organlsa une gentile r6
caption d'adieu, en son honneur.
Discours d'amitio, glaieuls, ro-
ses, oeillets ont traduit Ia sym-
pathie don't jouit Mine 'Brice
dans ce Centre de sant6 ou elle
s'est tant d6pens6e.
Pleine d'mtotion, Mine Bri-
ce eu. des mots aimables pour
remercier avec effusion !,hacun
de ses amis et collaborateurs.
Excellente -preuve qui attes-
te que la bienvoillance, l'esprit
de chart et d'nquipe president
dans les rapports de ceux qui
sont appeals i soulager les souf
frances d'autrui.
Moilleurs voeux de bonhbur
et de sant6 A cette divouie ilfir
mitre qui centre dans une retrai
te aprns une si longue carriire
passee au service des autres.


LA RECOLTE

DE CAFE
La r6colte du caf6 pour 1'ex
ercie 1969-1970 march vets sa
fin dans les diverse regions
productrices. Les livraisons
aux spsculateurs en denr6e de
viennent de plus en plus foibles:
ce qui indique bien quo lea ouli
vateurs de caf6 n'ont plus de
forts lots sur leurs glacis ou
dans leurs soutes.
En attendant les statisti-
ques globales et comparatives
des services comp6tents, il sem
ble que dans beaucoup de zo-
nes caf6iires, la production de


Le Cancer est il une


maladie incurable ?


La maladie appel6e CERs semble itre aussi vieille
que le monde. Pour preuve on a
retrouv6 lea tsices de tumeurs
osseuses sur les fossils des ver
tbr6sa ,sur des corps exhumes
de la pri-histoire; des descrip-
tions de tumeurs malignes se
retrouvent dans lea vestiges
dea-litt6raturea de la Perse de
l'Inde et dans lea manuscripts
lea plus anciens.
Le Cancer n'est pas limits i
l'homme maia se rencontre chez
tous lea animaux vivants. 11 a'at
taque A toutes lea races et se
rencontre dans n'importe quel
organe. Son importance social
dicoule de as fr6quence et en
nous basant sur les statistiques
mondiales, sur cent personnel
actuellement vivantes 23 au
mains sont destinies A mourir
de cancer.- 1 Amwricain meurt
de cancer toutes les 2 minutes,
1 francais toutes les 7 minutes.
Les Publications relatives A
Is freuence du cancer, au lieu
d'inviter leas malades se soi-
gner, leas ont surtout effraym s
et ont cr66 chez tous ups per
plus ndfaste que bfnflquhe. Cet
te peur appelde Psychose du
Cancer o-j Crincm-roiphliir a i'fait


naitre dans le public des idea
tausses et fait que les maiades
se copduisent via A via de la
maladie caacireuse d'une fagon
illogique don inefficace. Les
deux idies fauseps lea plus per
nicieuses sont :
lo) On dicouvre le Cancer
toujours trop tard
2o) Le Cancer n'Fbt pas une
maladie gu6riasable A b'hetire
actuelle puisque nous n'on con-
nassona pa s a cause.
Ces inepties ont la vie dure
et sont rpitiea par lea gens
lee mieux cultivdes parfois mime
par des memqbres du Corps M&-
dical.
Le Cancer se manifesto dus
sem debuts par les lignes d'alar
me& :
un module indolore m aein
on tout Icoulement eanorml par
le mamelon.
une ulceration persistante
de ls langue oun desa lvres
un mal de gorge ou un en
rouement persistent.
une taoux ace qui ne fait
-- une- *teti-ttmeur de d a
pea qul 'augment et a'ulcere

(Sulte page 4, col. 6)


de
asul
mes
en
plOt
du
desi
abo
mes

Awl
leas
Jer


cette annie y a 6t6 6gale a cel Goa
le de l'ann6e pr6c6dente et le Bou
plus souient sup6rieure de dix con
A trente pour cent s'il faut ti entry
croire nos diff rents abonn6s 1
des villes portuaires. 2am
Les renseignements, qui cati
nous earviennent de 1'arrondisse Mle
ment de Belle-Anse (ci-devant cit
Saltrou) sont les' lus interessan ger
tes. lis nods parent d'une r6 cha
colte double (et triple mEme en le-ci
certaines secfons rurales) des di I
Dvraisons enregistr6es 'ann6a Soac
derniirq. S'il en est aipisi, mum
c'est que les producteurs de cet pr&i
arrondissement ont 6t6 plus dy- la !
namiques, ont 6te mieux conel I
lda par les agents i ce prupo- ta
esd pour riginirer les cafite- tin
ries, sauvagement d6triites Cas
par le cycone Inis, d'un sbuve et I
nir si douloureux pour mettrei as,
en terre de nouveaux plants : pir,
Er ils voient ainsi leurs efforts met
r6compensi s par un rende- oInca
ment optimum .-
Le E statistiques totals qum
seront publi6es certainemest au Au
ours du moist d'Avril, inform
rornt mieux sur le volume de la rN
rlt dans le Nrd, le Nord, Sudi t
I'Ouest. Is Nord-Ouest, la
Grand'Anse. L
mme On le volt, le I Gou o Na
cement du President DU- ce
VALIER s'efforce sarieusement 'mal
de pgnser lea large places ou- lts
vertd dans nos cafteries par des
une succession de cyclones (I- ren
nis, ldo, flora, Hazel) pour mo
que la production remote vers drc
lea 600.00. sacs t permette .Pri
! notre pays de profiter davan deo
tage des course mondiaux avanta Lo
geuox de cette five.
se]

LE BOU'LEHVAIR.D M.
DmE LA SALIN E Its
A
BeAucoup de camtonneurs rea
craignent que le Boulevard de sio
la Saline ne soit impraticable tie
aprus la prelmire pluie print. mi
niice, si des/canaux de draim- su
ge n'y sont creuss d'ui-gence., d'
L'eau y sourd" tel point, eni ja
pleine sacheresse que las plate au
(on lane) oriental eat dijAi nm mm
praticable, A la hauteur de la au
Place d-e la Cit6 Vincent et so
avant d'atteindre lea bktiments Re
de I'IDASH. H
D6ja l'cau pierce dans la seule pa
volo rest6e voiturable, celle du Lu
c1t6 ouept. On a dfi y verser de jo
grosses pierres, fort dangereu- A
ses pour lea petite vihicules. ve
Mme ce revEtement a Wt re i
covert par l'eau. i'(
Un travail urgent s'impose S
pour y r6tablir la circulation,
d6congestionner le Portail St
Joseph et donner touted son Imn-
:portance a la Gare Roudire,
W'une desa tiles iralilations C
du Gouvernement de S. E. le s.
President Francois DUVALIER.
Vu 1'intense fr6quentation de
l'Avenue Hail S6lassi6, m6me
Ia nuit ,i serait bon d'y placer
de lanterns rouges pour atti-
t-r attention des chauffeurs. I
x 2 x n
Fople aux 4iffmrents Bureaux <
de- ontTibutlona pour y payer p
la taxes annually de la Contnbu Q C
tion Foneltre des Propri6tis Bila pi
ties. I11 rest moins de quinze h
jours et deux de la semaine pro g
chain seront ries : jeudi et ln
vendredi Saints. O
Mi
SZXX g
A l'M6pital de I'Universite qv
d'Etat, il faudrait doubler le ro
nombie de lits de la Salle d'Or h-
thop6die, par suite du nombre em
exag6r6 d'accidents causes par tr
les chauffards. et
xxxx q
Le 12 Mas, par- le vol 242 se
de la AIR FRANCE, est part v
A destination de Miaml, M. 's n
tin CASTERA, Dl66rd idu u
Couvernement en MiMion SpA d
ciale. c
X MX q
Le m8me jour, par le vol p-
4'43 de la PAA, eat arrive h I
Port-au-Prince, tenant de Mia- q
ml, M. Guillermo ROSAVE- d
LEZ, Nouvel Ambasadeuir du
Mexique en HaIti0. f'


t6l6type. 'Pour le moment un
1 circuit de yoikc rells JrAd-
A Pon-.au-Prlnce. Leas 5 au
circuits de voix meront mis
operation As que acront corn
Es lee travaux d'lnstallatlona
rEseau de cAbles reqnuls pour''
servir leas 40 ou 50 rtsimdenccs
nhi6s conumerciaux et organs
a d'6tpt do cette villo, .
Cos travaux d6buteront biel,
pour 6tre achevra vers le 15
T1 prochaln. 'Dc's prieent
Srsialdents de Portau-Prince,
6mte, Petit-Gouve Lieog&no,
atlVes, St Marc, Croix des
squets peuvent changer des
mmunications t616phoniques
re eu.,
Lea abanies de Port.au-Prin
aeuvcnt obtenlr u necommurn
on avee pn resident de J6ri
*a composant --0,--. La So.
6 f*ra chercher oar mess*
la personnel appel6e sans.
rge additionnelle lorsque eel
i so trouve dans lea lmitas
la ville. Un non-abonni de la
l0t6 peout effeetuer une corn
nication til6phonique en se
sentant A l'un des postes de
Solete.
'ar ailleurs lea travsaux rek ,
i a Is mid en :fisce Pun tys
e similaire pour la ville des
ryes se adoule riormalemsoit
nous comptons pouvoir vous
noncer bientit sa mine en o
action ainl que l'tablisac
nt d'un service t6l6phonique
al normal dans cette ville.'


i Bureau des
nations Unles


La participation d'Haiti

A a Coneence d la Coneratlon

macenniqbe interamericalne -


par personn Alexis


LES ACTS DB
LA CONFERENCE.-
1 Les Actes de la Huitibme Con
frence de la Conf6dEration Ma
gnPique InteramEricaine (C.M.
Talent de ditix sorts: des
Ahtes magonniques, des Acetes
seiaux. Les seconds avaient le
1t, on dirait, sur les premiers.
las'expliqudait 'en raison
'me du thehme central des tra
viux:, eProjection de la Magon
n4rie Latino Amiricaine dans
JeI monde moderne.s Ainsi di-
veas secteurs publics et priv6s
oit W6t a.socifa aux accivnite
do Ia HuiLieme Conference et,_
csea n'a piam te sans une tris
rande valour tant aux yeux
d macons dileguis que des
profanes.
-.'Edlhmte de Santo Domingo
a diclar6 par ArrAt6 en date
d4. Lundi 2 Mars, Hites d'Hon.
ne de la ville, tous 'es con-
tssistes strangers. "Le gouver
nlnt a 6nu un timbre. spa-
ciai pour marquer le caractire
significatif 'de l'14v6eineit. Ces
deoax cirmohies revltirent un
6eclpt particulier.
LES ACTES MACONNIQUES
LA CHARTS D -
SANT DOMINGO.-

S'Wagsant de cprojeter la
maoonnique latino anmericaine
daisa le monde 'moderne, la


Conference a ajprouvd i P'una
nimhnit6 Ise principle et le vote
d'une Charte Sp'eiale appel6e
La-Charte de Santo Domingo
qui est, si 'qn eut dire, P1ex-
prdssion condeni se des disirata
et des vues nouvelles qu'elle
-s'assigne dane sa lutte jour 1a
melioration del conditions de
vie de l'homme, de tou les hom
men. sans consideration do ra-
ces, de croyances oil de natio-
nalit6s.
La Chartse condanine lea mnou
vement. r6actionnaires tendant
a paralyser le d6veloppemeni
spiritual des peuples, A annihiler
les efforts des pays du Tiers-
Monde pour consolider leura li-
bertds, leur droit au bien Atre
iconomique, A la justice socia-
le. Elle procame l'6tablimsement
d'un 6quilibre vrai entire le eca-
pital et le travail, 'avinement
d'un rigne oi la culture, l'idu
cation pour'tous ne seront pas
de' vains -mots.
A cet effect la lHuitime Con
flrence a itabli trois commis-
siosa distinctes charges d'6tu-
dier les points suivanta considi
rs emine des Sous-ThUnaes.
a) Recherches des valenrs hu-
mainesb propres i r6nover la
physionomie du monde moader-
ne.
b) Recherche des .nmoyens d'ac
(Suite page 4 col. 7)y


Ie personnel du Bureau des

a hreux d tsaluerci' Installation.de M. Morille Figaro au
tin, M. Franck HERTVELT,
presntant-fiidaSt eajoint Grand Conseil Techtique
s Nations-Unies en Haiti, 7 /
nir6 dimanche alris trois i4e S.I.D. nous a communilq/ caution traduisit la haute
is de cong6 et venu repren- ce midi information suivanti: Confiance que le President pla-
e le collier comme Assistant Ceo natin vers les 11 hres\ ce en la personnel de l'heureux
nci-al du Reprsentntait-Rsi le Ministre de la Coordination b6n6ficiaire Monsieur Morilla
mt, le Bar Walter de Slys et de 'Information M. Paul P. FIGARO, non moins 6lo-
noh pi)L. / BLD NCHET proceda, elon les quent, lui r6pondit qn'il saura
Apris avoir passe las deux rina aont de Son Excellen se- ettre-m Is, hauteur de cette
naies de tip de ses paren ts, le resident A Vie de la R6pu- confiance et que l'homme cos-
. ARTVELT s'est reuen bHque Dr. Frariois DUVA.- nu par le President DUVA-
slie. en Autriche et en Suisse- LIER A l'Installation de Mon- LIER aux heures p6nibles de
Vienne, 12 a -epr6sent6 le Buo siur- M lB%4 P." FIGARO camr l'Hitoiie de son Gouveonmsent
au d'Haiti idans es dscus- me membre du Grand Conseil demeure toujours le mimes.
Ins A I'Orgeanisesion dis Ns TechniqUe. Le Nouvelliste pr6sente des
ons-Unies poura ie velieoppe Aprs -a lecture de l'Arr6t6 edmplimentsa Mr. Morille FI-
ent Induisriel tO N U D Ij Pr6ddentiel,,. nle rtren Paul -GARO et lui sadrasso sec, '-u.
a-r les ouveanx programmes BLANCHr dAUs' l dqe briean- de fructeusi besogne.
assistance technique ct asu .
participation de 0 V D 1
ux programmes de devolibppe'"
industries. ~4t6 did L SA pourraient envoyer
a course deoces reunions, en ral vL ----
n des rapports favorables des ---
eprsientants du PNI D ein .
ailti, d'augmenter I'aide A notre -des .tro u e a Laos
ys dana ces deux domaiTec. ,
e Repr6seuntaist-Risident ad lar Ro
oint en Haiti a aussi prit part d clare Rogers
des reunions de travail A Geni
a au sige di l'Organisation WASHINGTON, (AFP) pourrait amener les U S A i re-
nternational lIu Travail ai de a aur ieur Jci-L'ion do ie pat
0rgaisafatin Mlondiale de sla Le Seertaire d'ELiiAndrl, voyer de troupes de- -omliaL
oimO. En ce d.eniier ore.. -i. caln. M. W'lliemn Rogers, d dan ce pays au cour- d'une n,,
_2- ---I: __ -v_ _!-.a-A1c1_Ay .-aIs P --ms -,


(Suite page 4, col. 5)


clar6, mardi m.,tin que 1
dton de hA rtuation au


CINEMA

Ce que voient lej yeux

par Jean Claude C*4kes


Comine a.aguire ;Ma sour ..
ion amours, de Vilgot Sjoman,
ZORBA, LE GREC, r6alise
ar 16 metteur en scene Michel
acoyannis, vient souligner (rap
sler) la miebro idu cin6phile
altien. Ls. circonstances g6o-
raphiques et commercials de
a distribution des films nous
nt pass un mors et des oeil.
re" qui nous obligent A no re
arser qu'en direction du cinC-
na frangais et am6ricain, alors
e'en Sunde, depuls'1909 envi-
on, en Grico, depuis 1927 des
ominoes rent, stylo et camera
n sautoir, une o 6fense at illus
ration honorable du 76me Art
t don't I'icho no nas parvient
su'amort. Quant au travail qui
i fgit aujourd'hui an Maghreb.
n Afrique Noire, en Egypte, i
itons de 1'6voquer pour ne pas
nous dicouvrir tout de suite
n vide trop giand et tomber de
ans. En- attendant tendons
omple do notre gofit, cette arme
u'on a d6ja du mal a polir, qui
eut done cooper mal, nmai gi
gquelle il imported de se tier,
uitte A s'en servir i la maniera
u PBire Ubu...
Parlons plutdt de Zorba, ce
nu, cetf hornmee cxtrajordin-ire-
..


g~fllWU~flfbbbbwflbbblbbbbflflbbw~ulbbfbbs~wuufl~ wunmni


sment luclde dais sa folie.
s'embarrasme d'aucune c
tion m6taphysique sur le
de. II Vt-prim de la sour
s'y d6aaltere largement. II
sez d'apptit, croit-il, pou
vorer le monde Et I lead
Par le travail. Par la -
Par le plaisir gastronon
Par n'importe quol. PPouV
cette anglase avec gra
dont parleht les gros
(qui ne peuvent d'aileur
pondre valahtiament a a
des questions essentikll
l'honme, tWell celle-cn -
quoi faut-il que j meuw
pourvu qU'il puisae,
,l'ems...4' O'eft lul-memr
parln ybolA'a ptilosn-riih
en a une. Slirs. de 1. ".i
salut.
Le patriotism? II salt
no so measure pap a w -.
d'aunes de tisuo qi'on a-ui
obtemr pour confectionne
cocardes si l'on collait bo
bout lea mots bsveux
d'un bouche en quantity
triele. 11 s'est battu, dun
dit-il, contrae d. Bulgaore,
.,re du Turc, et en a rapi


(uie-yg e 4 colonne 2)
5,. -.'' ,' .


N'olu aio do t161levision, M. Rogers 5
'Laos inist6 sur le fait que touts lei
declarations faltes jusqu'lci pa,
le Gouvernement Am6ricain su,
i'absance de troupes -ammiicaines
de combat au Laos ne s'appli
S quait qu'aux .ndn,ii .'s ..ctu .l
A lea. -
l Cela n'ixclut pas la possibili
t pour le Prsident de reconsi
d6rer noire position si sla situa-
tion 'exigeait a-t-il ajoute.
II nie Le Secr6taire d'Etat Ambri
cogita- cain a exprim6 1'espoir a ce
mon- propose que lee commumtisut..S
rce. 11 n'ont pas l'intention de _'ermpop
I a as rer delaa totality du Lao- Fm,
ur d(- sant allusion au renouveau d'ac
I6vorc. tivit6 mslitaire sur la periph6rie
danse.' de 14 Plaine deo Jarres, M. Ro
mique gers a declare : nous esperons
tU que qu'lls essaicnt seulement de ren
and A former leurs positions de ngaciut
lives tion et non pas de conqu6rir le
rs re- Laos. Le Secritaire d'Etat a r6i
ucune afffirm6 que le seul objectif des
les de UT S A tait de mainienir la neu
aPour- traliti du Laos-
re?s).
Zorba, x x x
ne qui r
e. s'il iM. Rogers a egalOMenIt dd-
nt de clar6 que la rIponse negative
de 1'Union Sovidtique i l'appel
I qu'il sdu Prisident Nixon pour une
_mb 4r t*n iiernationale en fa-eu ,i .-
it pt repeat de In neutrtlii- Ia:las.-,
er des ue n'avait pas constltui une sur
iut i prise ou une exception pour In
sortis Gouvernemtet A m ericain.
hidust An course de la mme wmis-
idiot lion Is Secr6taire d'Etat a Ago
, con- lament ti interrogi sur le
pport .Moyen-Oricit.


:


PSWW~ftOIMKI bu. '4 su a~znmnminn 31lfW ANKflfMfl


DafleaW I Toblerone


ce chocolat q it, amw wc eet miel
81i apprddi d u Ie monde entir


esrr, onAl I c -tismcSr-tON~~ l~i


CHOCOLATE AU LAiT SUISSE AVE r A o- ist ,. ,
Ch olaChocolat-bier



Chnocolat'Tobler Deerenren '


'Aux 3 COLES Market


4 BAZAR NATIONAL



iA


-1


h~?mlF~"a*r~~


J. iea ,,,

POqT4-LU-Pf/4CE (HAIT) -



OITN PO TALE :13 16
..i= = :*.T==,sa ,='= = '


..................... .. ............. .................. .


~r i 1111


In staatanls


Monsieur Philippe Koenig, a rendu Ie dernier soupir same
air.bssadeur de France en HBi, di apres midi. C'est p)our as-
?, et a femme dont tentris de sister aux funsrailles ae os ms ,
Zant Juan bier maim. nb n'ont me qut seront chanties mardi
paasa que cinq jours hors le no aprOs midt' en l'glise S& Pier
re pays. re de Pftionville, que Gis le eati
x x z x rentr6e hier matin, de New-
A sa descente d'avot, hier York. Nous priona Gisele S*ard,
natin, Monsieur Harry Coplain notre ami Max S ard, sinsi -ue
inginieur 'amwricain rc.tr-it6, a tons lea parents et all affect
ei accueilli par noLr remi Her tMa par cette perte, de recevoir
e. M6thu, directeur de is Gale- l'expression do nos condol6an-
r.e a'Art de Pftionviler, et son cel.
.us tant Monsieur A. Cayot. z x x
'. x x X. Messieurs Roger Pierrat et
Hier matnn, Ie Rivrend Pres Georges P1nala out pris' l'a-
Lon LEonard, de nationality vion amediL. or destination,
snricaine. eat part i-r, -ompa- c'eat New York. Ila vont s'y-jta
Lrlie de deux altiein,. Mon- blir. Parents et anis s'dtaient
-,ur et Madame C616eznm Louis, rendus en grand nombre h l'a6
.-s invites. 11se sont rendus i report pour lea saluer.
Miami. Le Revsrend Leonard a z x x
Lmporti on s.uvJpis typiqlce de Le 11 Mars dernier, notre
rn.tre'pays : use calebaase. tou- grand artiste national, Arntonio
it neUve bouch6e an raoycn de Joseph a en l'occasion d'etre pr6
I'snvitable bout.d'dpi .i- mais. sent par le Dr Walter E. Neis
t 3X X : wangre, a la Galerie d'Art Mu
Nou's'avonas trov bien agr6a nicipal de Davenport,Iowa. Cock
Ni Ia ou avan oiv bdenagrilloi- tails et hors d'oeuvre faisaient
Elle ldrienne Pierre Louis. les d61ices des invites. Nous pre
Elle est repart e pour Boston flons plaisir h adresser nos plus
bier matn, apris un Pmom o e sincires filicitationst6e engrand
vacaces Lau mihe, dantonne pa- ambassadeur de note peinture.
sis depus sept an. Elle 6t w ger qui a eu lidde d'intro
sale liar sea oersAlice ier duire Antonio Joseph auprs du
re Ionuaaet Madame Emma- public am6ricain.
nuel Gsaetan, par see frores Y- D lX a et ou
ves at Vidor, insi qu par so Depuis lundi m ucati n en
cousin, e lieuarotenant PreMor verte, sur os ondes de Radio -
Pieur.. Louis, antonn aux Haiti, u.ne importaste enquvins l e
Casdministrate Dessaline. ur a jeunese, que m ne Ie dy
-- x x namique et infatigable direc-
Monsire du personnel de It, tur da e eteintresantesta-
iote beuge en groupem sts agri tion de radiodiffusion, notre a-
roles, eat pari uen conge p bier m mi Jean Dominique. Ds person
tin. 11 eatn Haiti depuis deux al snt irviees
des Nations oules au project de journalists t parents donnent
a e e yes. a leur avis ur education en
apaindsHaiti, dans ses rapports avec
compaygni, 1,'tarapOrt par Mon tionpublique
sieur EBrnio.P6tiia, secritaire- livolution ginirale dU monde
adm istratof e PE a e moderne. Nos convins lee pa
semane rentsagt le jeunee suiventer
Mofieur Serge Rojlro, mewre
,re du personnel de lAmbassa- par semaine, le lundi, mo rcredi
ie dutro exique Jalon r aiti, grea o mt vendredi.
rent ehie mes mtin a da aiti.rn
Ptrie h cia Siiene, u pert Joan Tpl- e x
loe deux ejouemxquie s qui avantso Duvlier
anadige, s fonappeit unerd Roye de ble
Les Romero vienneat "de passer
uelquatres jours dans vacancette oasis a ir auiti
San Juan. Iuas avaient emmene Port Prince le 27 Fver
avec eux leur a trsor de quatre e ansme1970.
ntols, un peupon juxfflu pri6non Son Excellence,
mn6 Ruth Fabiola. l "Dr Joaquim Balaguer
X Mons Pr6sident de Ia. Rpublique
M. Calixto Torres, prnopritai Dominicaione
re 'une manufacture de sou- Santo Domingo.
rons gorge qur Marcel Josep- E niceste r en me tempdu 27 -
puis quelque temps an notrel rier 1970 qui ramebon heur personux
payes, eat arrive ici ier mae anversare dxell'ndpendance.
Son sijour en Haiti duerratine Nationale de la Ripublique Do-
smcin e en se minicaine, i m'est particulire
e iment agr6able de pr6senter h
Notrejeunse cornp.triote, Ro Votre Excellen .ce taut e n





























tie d'assuran Cadnaedinetr Al E i d
drigue o e, a pris lavion n o propre qu'n cli du pe-C
destination de n HWasington. ple haitien les vux sinectures
est nii de son visa dponrsidel par Insqu je forme pour son bonheur
cc. II se propose d'6tudier 1'6- personnel et Ia prosp6rit6 too-
lectronique, J'ai coeur gros, jours croisgen), 52 pour cobledes Alple














rir d'Haiti, ils 'ont troupe sur mands sulement croier.nt quePrsi-
que e quite man pMaroys Bor nes pa qui se dr ulern prchaine-
rents, et ries amis. n d Bent a Viea d eIa 1 publique

Patricia Sikor et Joan Tel- Son Excellence
Ia, deux exquises laborantinesn Docteur Franqois Duvalier
anadioennes, font une scale Pr6sident it Vie deciEn apu-
de quatre jours daens cette oasis i i V d i u
de verdure quest Haiti. sOt blique d'Haiti.
est-iil, ce faneux soleil dont on Pori-aun-Prin des
nous at element par -t en J'ai honneur amett
Pri d Mme Lurt, nous aons bard (DVotre Excellence au noWelt)du
douiil6 ; II a pris froid, mais peuple ot du Gouvcrnement Do
pour vous. tlsen livera domains, minicains les plus sinceres re-
M u xXmerciements pour les f6licita-
M i Norbert Mulet, Di ion cordiales qu'elle m's envo-
recteur de Ia Air Frar-c en Hal y6es j ,sloctasion de Ia colim6mo
ti. asaccueilli hier martin a l'ai ration du nouvel anniversaire
roport Monsieur Marcel Joseph de lIndipendance Nationale set
Frasgois Ceccolds diliguL gOst. mlui manifester en nitme temps
rot de cette compagnic aurienne, les meilleurs voeux quo je for-
et Monsieur Rent Marcel Geor- mule pour Ia prosp6rit6 de son
ges Anger, agent de Is mie payscti pour e bonheur person
ropagnie. nel de Votre Exc,.lence.
i XIJoaquim BALAGUER
Monsieur Cille Bunet,.. ttoe Prisident de oa R6publique
sin canadien, et son 6poose Pau Dominicaine.
Is. Mossier Lucey Martin Noel,
fonctionnaire britannique, Mon- Mtnqu
sieur Hubert Lanouett., con- l'opifif sme baisse
tier d'asuarances canaditn, et
Melle Denise Gervais, .asadien- en Allema' ne
no, ont d6barqu6 en Haiti hier. D'apris une enquioe effectuie
Le ,oleil ni'tait pas ponctuel par 'Institut Wickert (Tubin-
au rendez-vous, volt, mais le sou gen), 52 pour cent des Alle-
rire d'Haiti, ils lont trouv6 sur mands seulempnt croient qua
tous lIs visages. leur iquipe resiportera les chain
x xx pilnnats du monde de football
Le Fri6c Salisien Mario Bar 'qui se d6rpuleront prochaine-
gonovo, de nation.ilit.;ta'.oenone, ment au Mexique. 33 pour cent
se propose de passer uno semnai- des gens eroient quo l'Allema-
ne en Haiti. Il est d,] Is -Coo- neo qla aucune chance, et 15
grigation Provincial, ... A,1,.. ourr centr -crt ind6cis. Es jan-
nsiens des Ansiler .4. Is... i, '=enct.n... .rs du tirage au
soubhitons Ia bienv. oue. sort, 29; pror cent des Alle-
S hX ,r mands cres- r ishIsavictoire de
,i ontc leur qipe.

I deuil. Mine ..-uve L.-nrt Siard (Die Welt)


(suite vagCe 4 colonne 1






*A iulmI


DANS NOS,! MA


Agent : DON MOOR SALES CORP.


(SigM Jean RAFFAM l.I)
MOSCOU, (APP)
L'inspect.on quo M. Leonid
* BesjwMv. eafloire s rd *do
P 0 orlvtlque. fait seul A New
York, od Font accuoilL vendreo-
di les Granas COMaI MJJlairea
de TU R Sa parents o BnDito
*usiae & l'occasion dte manoeu
yro fitigan, 'Is obcerva-
leurs 'di Mo o i "'
11 n'est pas courant ea alet.
dana le rogue coi0gal- en v'A
guour au miia. qu'un soul
de- t=or di9 eat. motte
inai en avant dana une aftai-
re de dienaion nation *A, pus
forte ralson lorsqu'A a'agi de
Parnm6e.
Cell-al iat un ccrVl haute
ment aUsolplin6 mais puaauent
inoyaut par le part. cleomp
t d'aUtitant plus depAa sion la
ten tioa en Tch"o'lovqule,
en .1 8, sur lea frontie/tidi do
SoviOtiques. e. 1969, at imanu-
tenant dan les camps d'aenrai
nerneat dgyptalc.
AutMt qh'on ie sache, .
Draejanra ia reqeftibltM tsea
Fomeo A des aidques, res
pMatMlie qa'fl dite dans la
pratiwe u Maitel AndrM,
Gretchko. Ministre de la D6 en
se, sur le plan oplrationnel, et
an Gindral AlAief Eiolehev eur
le plan ide0b oe A ce tilmt
son oayg A ,Munk a'taolque.
Mai le fait quil z'Y malt res
do seul ot oependat uAg4 int
reaaant a Moeeou dana la musa
re oA 1 pourralt rafliter un ia
flUnce irosaton du ,CheC du
pari au min do i'aqutpe dii-
geante.
Cot vemntceat d'autant
plus remarqu6 qu'll surviest
peu do temps apra uns iltiati
ve de M. Brejnev, sans pr"e
dent depuis l'Ere Khrouteht
chvienne, et qui avait beauoceaup
surprls a Moacou le 4 Mars. Le
Secretaire G6neral a en effect re
Vu au siege du Comit6 Central
lea M;oate de l'Agricult*ua do
touted let Repnbliques Sovkti.
quest pour un entretien sur des
themes qui g enerament sont du
resort du Gouvernement.
A ce moment Ia, les observe
teurs avaient pens6 qua M. Brej
nev, trois mois apras avoir d6
noncd le scandals de la crse
conomique devant le plenum de
Dcen mre, tentait d'a&MWOer
Isa position at cell du part
dans un climate politico-6eoneini
que jug incertali. Ne coinei-
dant avec le 'voyage A Minsk,
)le deux d6tieiati aptonstf par
le gotvernesnent ovitique a ur
dei uftUeta de la plus haute gra
viot sent de nouvtlew iner-
rogat on aux observatetir. On
se de ainde on effect poutquoi
'U R :S S, qui o observe I plu-
part da temps un silence dedai
ganec efaee aux epeculations leo


.* am 0&a 0 mdllh,.lc oaervateuras 'ell
dimpscd. pm --pW-
danp la .machine decrAte at eia
huflde, dtsb anumaLliaus smblent
aujourd'hil me produlre.



EN TCHECOSLOVAQUi E


PRAGU% (APP) '
'M. Adric Gatmyko, Mini
tre des Affalie Etranger
d'U R B S, eat arrive ce n
tin & Prague pour une visalt
fieldle do cinq joure. II a
alu6 A r'aeroport de Prag
par son homoliue taiuosek
que, M. Jan eareko aiali q
par l'Ambassadeur de F'UPT
a, Prago M. Stamhan Cher
Lan vtrn da M. Grouy
quO doX as#unr cinq joaur, r
poMd A lms .ffectt" par
Jan Marko Muosaou m an

IL* eT[tre SolitIque. qil
pstt~cu entre tensp a Ala C
frienbe deN Min tred des A
rair. Branfties dou Pact.
Varovia dam la Cap.t
TIh&Gelevaqil en 0 C T
B R E derntdi, kalt venu
peravatt sO vtsie oftt flidle
Alegs Kamtui t dn Mi
ehfl Auir" GAictA, A- 1
c .al e tila dgfatethdu ,tra
stir le s( MMW tAnnt ,i. tr
pea sov-Atiques en Tchiedw
qaie, le 16 OCOGORE 9W
x xa
L'APPAIRE DU .OLUMBI
EAGLE, I
WASNIMG!!ON (AFP)
Deft mam-hres -a 1 'Iqip
du cargo amixtami Cawld
Eagle d6tourop de sa route,
paemaMit loe d'ane mut'
rae dimanche at larea do (0
bodge, out 6tes*INd6 o tb
d'un navire de la wr'ne ca
bod lgiesm, snnme lundi le




Ambean adeo duo nI
cherche ne grande mial
mejbfo. adsve piusteurs cha
breo A couchor, salons de re
Aloe, pour ruidomen, *wo l
cine, jadirnA; de preference
Pkt$oniVilles ou dasn un q0
tier trim frais.
Le, offreo doivent ltre odmrn
A ]a Obanellerie do l'Amb.
de,oBo-stB do Doiax, oan f
de lEgliee AltagrTce, de 0 1
res A midi.


l-
rem
a.a-
of

'e
La
o-


a.
N'-


Deau batiments cambodklens
q, ri S" ItduWpuis quelqus l hen
rwa A proximity du Columbia Ea
S da is-lea-eaur trritorlales
SCambodge. Le porte parole
...da Feategnia, M. Jerry Frkilz
Jll, a precils qua dea officers
de cme navires ont Oe. oi se
trouvent a hord du Columbia
Eagle. Le autres' membres de
1'6qulpage cont rests a board du
cargo qu l transport plus de qua
ire dlle tU one d bombers. a- '
pros aiu led deles mnuthiz prhiu
mads eurent itn transfiras &
board de 'un des deux navirca
cambodgmane.
Pare i lea. treize homes d'i -
qulpage denieuri a board du 3Co
lumbla Eagles declare le por-
te parole du D bpartement de la
Dense,, e troiuve le capitaine
do cargo Donal Swann.,
Le port parole a ajouti qu'il
*st possible quo lea treize hom-
mie soletlt -ra-nafhre dana le
port cambodgien de Sihanouk-
ville. ni eat possible aussi que
1'iqulpage deibarque. Les nigo-
dlation diplomatiques conti -
aiult.


Va


36n LeU sMat ,Unii*ont un char- .
t 0 d'Aff tiisA Pnom Penh ,M. x x
de Lloyds livers.
ale Le drenielgnetnents dont dis- LA RENCONTRE BRANDT -
0. pose le Dd4prteMent de la D6 S~OPH LE BUNDEST1AG
a- fense pour le moment, au aujet LE BUNDES'IAU
Sas e-t IndIent, a precise son ONVOQUE POUR
^. pete pale, -pont sporndiqueo, VENDREDI
fragmentaires. Im 6ma ent dea
S msluret ilitaire ur lsqrelles BONN (AFP)
SN .V diddaim a rdl dasifour- ,be Bundestag a ate convoqu6
Sdu-navite due Gardees 6te am4 por vendredi matin A 10 ahres.
taadin de permettre au Chance -
lier Willy Brandt de rendre
S cumpt ae sa rencontre de la
A | la umuilJtem voile, A Eufurt, avec le IWr' Mi-
[A "B W nistre de la D. D. A. M. Willi
Sl Stoph Des son retour u som-
U u rPledis ft e Io aea qui 'eftfectuera, en tram
s a* t n sp cial dansIs a nuit de jeudi A
. Trrtws Joi vendredl (19 au 20 mars) le
p m la plos ti" = Chef du government federal
ap Avoe-y h lenPapnods qut vous do .
ae- iast.,-dvaneuiilso.ntt ou vas allemand r6unmra bon cabinet a
m- eel yous renD irsque fou Lour pea le PrOsident des resuftats du
s ed sofeod-Quc. ptle-t-ell sou t aalga-t-
ell.? U eause rnod ae dsorrO sommet avant d'aAfronter le
on des lpeau oat i-un a germ quS co.t Bundestag et lea cantrasu de 1a
D6 Ir4w du daasm mousai entetqu
I enMuc des sorname Wols tdlhvlsion qui retranamettront
oomme* "* Pl*4 d'Athl6teV "La ses declarations.
atm JOtlEPt SroM.' M o. n En attendant la preparation
oane dtruilre I grms qut ln cause. du sommet d'Erfurt oa.t son
Un. nouvall* dhoarte nommts plein dons Ia capital aedrale.
Wixodorm arrfte Ia dmdsanucaioa liar an' huidi A
et innate" tu li. warl ea Le nChancelier aruni lu.di
ue hittme" 0n p*a u u slet olatir dWieuner les principales person
nrdutt ci mer 'reuxqui Aou nalitde la majority giouveme-
am- Mtit na in do sl dransnalon ec-'t mentale socialist librale,
cep grutroe. sn eulwemnt bel e a r a, reu en outre son coueilr
boldt .ons... l .ur..oleoat' i --- M, M .Egon Bahr, qui vient de
S du Vlase et du corp, clnon, anvoyes renter de Moscou, il a an depums
Sera renadu. Demanads ?IXO m e treantaine d'hcu.s 'tre-
votro pharnmeln aujlourdah-mis.so. tens aven M. Andrel Gromyko,
r M ,xodevin Lam8e Ministre Sovi6tique des Affai -
Naga j i oh. a a res Etrangreas.
sue Pour maladis4 l, pel M. Bahr assistera nausai de-
ieu JOSEPH C. VALME
Digtributeur (Suite page 3)


n, Is .i ,, ,


',elons de l'ash avela'deo E -,
tats Unli) assurefit la survell-
lance), tcruours tlor le report
mentant dii Dpartement de sla
Deineu ia taitauh. Aidjoitn'
la DMfenae pour leI affairs pu
bliquMe, M. Daniel Henkin, a fault
savoir de son cl"6 que ce sont
des messages en provenance du
Colprnbia agle qul ont rivl
que les deux motins prionmia
avalent tW transfdrs h hbord
d'un navire de Ia marict eam-r
btdlennc. -
Lt oinalnwa RafTe, c+o re-
inentant la second guerre
miondisae, eat dot6 d'un 6quipa-
ge civil au service des trans -
ports maritime de la marine
des Etata Unis. Quand sont par
venues lea nouvellea de la pr&-
tendue mufinerie a bord de ce
bateau, d avion de l'arona-
vale ameLasine P'ont rep.r6 A
environ 110 kms des cdtes cam-
bogienAes (10) mllnes). Durant
lea heures qui out suivi, les
membres de l'uqitpage wiot et
transf6rms a bord d'un autre
cargo, le Rappuhanuock affMtt
lui aussi par les services de
transports maritime amdri -
cains.


oalrimai


Km&iA Gh. et h. So M~ardi &6 h.at I8 h 0


EnU*rdo Id8 .00 SA &00


Mcrodi A 6 h. et 8 h.
LA BRIGADE DU DIABLE
Entr6 Ode. 2.00 *t A.0




Mardi A'8 6. 80 et 8 h. 80
DUEL AU COLORADO
Entr6e Gds 1.50 et 2.00
Mercredf & 6 h. 80 et 8 b. 80
BLUE "ZEMON CONTRE
l JDABOLIQrUS
SEntree Gds 1.50 et 2.50


DRIVE IN CIE
7 h. ot I h.
UMmi di d par r.itmi

Mercredi A 7 h. et 9 h.
LE CERVEAU
Entree 1 dollar par voiture




Mard; 7 h, P.M.
L'AVOCAT DU DIABLE
Entr6e Gde 120
Mercredi A 7 h. P.M.
LA CHANSON
DU SOUVENIR
Entr6eo Gde 1.20


Programme du Lundi 16 au Samedi 21 Mars .
Consult Vote .CoMfiko :
LUNDL............. 9h.ilh. & MAISON YVES MORAILLE
MARDI 9. & lh. & 100.000 ARTICLES
MEROREDI........ 9 h. 1h. & QUALITEX
VEDREDI......., 9 h. &1h. & FOOD STORE
SAMBDI......... ..2 LOh.J6hp.m. EXPRESS MARKET
DEMONSTRATION tow 1es jours sur rendez-vous
A CASA POMPADOUR

Apaiee la Isfo d vore ViUap... Avee Skin Dew
do HE DIA BRUbINSTIN
I ''


De Lme Auto Clse
Mardi A 6 h. at 9 h.
GROS COUP A DODGE CITY
Entr1 I dollar par veittw

Mererdi A 7 h. *t 9 I.
QUi1iUisUS DOLLARS
POUR DJANGO
Entire tudes 3.00 par personnel

CMiB SENECAL
Mardi A 6 h. 15 et 8 h. 15
(tur demands)
LA FilAoa iaS8 TARTARES
kntrne G dp 1.00 et 2.00 .
Mercredi A 6 h. 1 et 8 h. 15
TOUTE LA VILLE
EST COUPABIIE
Ent-6e GdesI 1 t. e oat 2.00


A MAGIC CINE
Mardi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LE CHEVALIER
DE PARDAILLAN
Entree. Gde. 1.20 et 2.50
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
SOUR ANGELICA
Entree Gdee 2.00 et 3.00

Cll OLYMPIA

Mardi (Eh permanence)
CONSTANCE AUX ENTERS
Entree Gde 0.60
Morcredi (En permanence)
L'ENFER AVANT LA MORT
Entree Gde 1.50


PROBLEM No 8 F


I n U 17 ViviviU x |

2


I






HORIZONTALWMENT -.
1 Quotidlen
2 Succedank
3 AbIm6a Pr6fixe in-
veras Absorb6
4 Saint vosglen Pen-
vent caused une grave affection
intestinal.
5 Auxquela on ne pent
trouver de solution
6 Fibre


7 Grecque
8 -G Et repoa~6 par les
artre Un peu letes
9 Dpartement Notre
mire A tons
10 Algarade Petits ar-
pents.


VERTICALEMT
I Toujourt attandu par les
6coliers Poison violent
II Conspirateur Une
arms facile a improviser
III AbIm6ae Supplice
IV Coup6 court Ha-
bitant d'un lieu toujours vert
V En note Melange
savant
VI Angle tram special
VII Petit cbapeau
VIII Queue de pie Che
quer
IX -- Bayer Naqait de
pen de heae
X Plamlboytate Poeseitf


SOLUTION No. 355 F.


HORIEONALEMENT
1. Bonimenta 2. Epi; YU;
Use S. Charogne 4. AE; E-
pde; NA 5. Slovnel 6.
Sire; OP 7. le; IsMoire 8.
Clementa 9. Emilie; Rio -
10. Clan; Bien.


VERTICAL1NEW
I. BEeesmine IL Ophdie;
MC III. Nia; Or; Cil -
IV. Rwdilla V. Myopo; Seoin
- VI. Eagfimne VII. NMe;
OE VII. 'Tit; In3i IX.
SS: Ortis X. Ere; PemrLn.


- I


MEXICO NON STOP




Coneours de pronostics de football


'a~vedentifrice au GAIDOL


Aft -am -dh A


Psirocn" par ice firm"o t marquis ziil
ta e. el &L sa d nI" una qowrtivbsade ~ K
piss& PthfiltiLAchetes c". ro semts A~ i
cdwia don miu c. ws aae t aewervsa roe. copane ri
&b"o -td'aeh106 wmr euomuiep.inuldma L omaneAdli
polatg su~pljmaWMin vu ~e doAlt s ispus ezpdrlmetie
me. do, eibreuue prima. t pout-ire' isMM





aMexico- orm-m


ritsrre &etp- S" t-adf i

COLES w rx 20Les Moteur* Re~iaiftS-A.
3~.gix $1004Luwiani Berhmanlf et Co.
4b*,* h 50" Les Ford 15M ZFM -


Lo al~'*uft ltwlu .*3m prit s$15-1, Eeeort et CaPrl
de hsabilAm 11UM inAuSomePix s PlE 10


M
(i


.. ..CINE PALACE
CIN ELORAO Mard & 6 h. et 8 IL 15
PASSPORT -
ardi A 6 h et 8 h. 15 DIPLOMATIQUB
Sur demarde) R. Bntree Gde 1.00


Entr-e Gdes 1.50 et 3.00
Mercredi A 6 h. et 8 h. 15
LA LECON
PARTICULIERE
Entree Gdes 2.00 et 3.00


AvIs 1.DiVeft
II est port. A la conuaisaoxn
ce de tous ceux A qui il appav-
tient que le 27 Frvraid 1970,
I'Offloier de l'Etat Civil de la
Section Nord de Port-an-Prin-
ce a transcrit dans see regisitre
le dispositif du jugcment rendu
par le Tribunal Civil de Port
au Prince le 19 D4pembre 1970
admettat at pronoant le di-
vorce dr Opea Jr TOpB .HM 6 -
Baptiste la fnunme ne Esther
Dauphin, Confora6ment au voeu
de la loL
P.an-Pce. le 13 *art 1n0M
Emile D. Jean Baptiste av.


Avis WMtvrimila
Je, soussign6, 'Moncesur La-
lanne declare u public ena g-
n6ral et au commense on partl-
culier n'gtre plus repon-
sable des aetes et actioie.
de mona pose Madame Mon-
caeur La.lante ade vette PT-
de poor encompatibiltd de ea-
ractre et abandon da toit ma-
rital en atteidalt qt'une ac-
tion en divorce li soft intnttds.
Thomonde, le 17 Mars 1970
MAncMcir LALANNE.


Mmrcredi A 6 h. .15
BARAKA X 13
Entr6e Gde 1.00


PArl IONV ,,
Mardi A 6 h, 30 et 8 h. 30
DANGER DIABOLIK
uEntre Gdes 1.20 et 2.00,

Mercredi A 6 h. 80 et 8 h. 30
LA DIABLESSE (
Entr6e Gdea 2.00 et 3.00
CINE UNION

Mardi & 6 h. 15 et 8 h.
SHALAKO
'Itr6e 4de 0.00
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h.
LE P UMAUDIT
Ente-ilf--low

MONTPAMNASSM
Mardi a 6 h. 15 et 8 h.
DETECTIVE A LA
DYNAMITE
aEtroe Gde 0.60
LE SHERIFF AUX POINTS
NUS
.Entr6e Gde 1.OeO

CmE STADIUM
Mercredi (En pemanenome)
STEVE A TOI DE CLEVER
Entree Gde 1.00


AVEC

LA



Mort anx Rats



EN BOULETTES



I GIBBONS |


0 3 4 01T

LE RAT

ILPERIRA


PAGOUU""


Au CAPIMo


Nf.


~-~j~Ba~--~ --.-~-CJLI--^~-~-J~`I~i-~VBA IbIJI Iraa ~er4CCI a I I I I I II -- ~a~l~a~ll Il I I 1 11111 11 ----~--~ ~arr~ I IIII a~ ~lhl III 1 I I


----


_;_*' ,~slir?_iCIL~P~e\i~P~~


APilaPRNiVIAm


maw.


.m





ml 5 ~ -,- .. .


MARIA IT MAURS 1O I


ampUWWa~lUh -


RHUM BARBANCOURISPUJTE DEPUIS, 1882


r sord1n!s ,lr ul pr p I li I, s ,sr c ly n i ( ., "
main an Consell des Ministres ral,. r .'
extroordinalr qul pr6parera le La renc o l admph-,'l hite.nal
sommot d'Erfurt. ie Secr6talrs 11 estime, dolt aboutir A dos re
I VJOTPA M: h t l alici reohdn a ulta5 qvl puieset slke approu
IpVO T "s r iRO K O PE' dsOn bur au-cnuf d ',, con' 'e, ,l (suIte la 26m page
noment des rs u tsta de' sn mis- suilts ilon' Ilbre par une grande' oaII
Par Francsa Draked Ervoav0I6 a Mo .saoritd dalem nds, de war t art 0 tHs do as RA qul se brndri I N6It Kisa
k St a seme, ave 13i-fyko. Ceo rs1ltats, a aJouti X3.15- ter soul la tesponsabilit du som want de s'i
Crak*ft '4a6l9 esiwoe a as 1~ t 10 l te7 M. Willy Brands a 4aeent zcl, devroant dtre conillable,&- met Inter allemand. Faris. as o a
do n ai oosu I"Parepestips9WON& reou on fin dspros midl, T.B'Gal vec les engagements do In RFA Ia S proerier
nor Barzel, Pr6sident du grao- (notamment ceux pris A Ilgard t A x ot La petite
DeMt do re predutS t eta.oi Verdll rdgesOr. pe parlementare de d pps des allies occidentaux dane len tee an 1950
Psri4d King mo"abs Sydieo E w tiion chrdtlennc d/mocrate, accords do 1954), -t vec MORT DARTHUR ADA.OV par Jean M
qu'il a tenu A consulter avant le droits du people allemand tout PARIS (AFg) -er Blin, L
4L NOl,,UV.LwT.S sommet d Erfurt. cntier. AFP) Vilar melt
L'auten drameique dorigl 0,0iSe


21 M'.KS AU 20 AVRIL (OE
LIER): Cette Journse content
plus qu'elle ne le parait. Cher-
chez l es posslbilit6s, car 'elles
peuvent Atre caches et avaicez
allbgrement. Que votre perton-
nalitb vous pousse dans la bon
ne vole!
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Affairee importaisef,
q6goce, industries5 construction
es agriculture osnt eous un bon
influx. Mais il y aura des heu-
res de travail acharnd: Gakne s,
toujours une inalt6rahl con-
fiance en vos buts.
22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Prudence dans les
conversations avec l'autre sexe.
Ne soyex n trop rheervs ni trop
loquace .Avec votre dicrfition,
vous gagnerez la confiance et
la sinmcritS d'autrui auxquelles
vous aspire.
22 JUINp AIU 23 JUILLET
(CANCER): Redoublez d'ef -
forts afin de terminer les tra -
vaux qui dalvent etre achev6s
avant que te semaine ne fihisse.


Auiourd'hui

MARDI 17 MARS 1970
RAINT PATRICE
MERCREDI 18 MARS 1970
SAINT CYRILLE
xxx x

COIN DE L'HUMOUR
BONNE RAISON
Une deme charitable, s'appro
che d'un mendiant, qui a les
deux mains dans ses pozhes, et
lui tend une piece de monnaie.
Ah! Merci bien, ma bonne-
dame! Mais vous ne pourriez
t-y peas me la glisser dens ma
vested?
Oh! dit la dame. Quand
on vous fait la charity, vous
pourriez au moins retire vos
mains de sos poches!
Moi, je veux bien! Mais
je n'ai plus de bretelles, et si
j'enlfeve rnes mains, mon pan -
talon va glisser !
EXPLICATION
Deux jeounes files, trss snobs
et qul n'ont jamais rien fait
de leurs dix doigta, visitent une
exposition horticole.
Je me demand, dit l'une
pourquoi il y a un trou au fond
de tons les pots de fleurs...
Ohi C'est simple Irfpond
sa compagne, apr8s avoir rofld-
chi un instant. Ca doit Otre
pour pouvoir prendre leur tem-
perature, quand lea fleurs sont
malades!
AU MUSEE
Dans un musoe de province,
Un garden, affold, literpelle un
visiteur :
Voulez-vous ne pas vous
asseoir I8l C'est le fauteuail de
Napolon !
Ne vous en faites done pas,
garden I r/pond flegmatique -
ment le visiteur. Je le lui ren-
dral des qu'il arrivera 1
QUESTION
EMBARRASSANTE
Un monsieur, qui eat en visi-
te chez unu ami, interroge l'un
des enfants de Ia mason:
Est-ce que to0 ais joner du
violon, mon petit?
Ah ca, if pourrais pas
vous le dire, monsieur! Je n'ai
jasais essay/I

CALEMBOUR
Deux amis se prominent b6 la
fire do TrSne.
-Tu viens vcir In femme -
torpill-'1 dit l'un *d'eux.
Non! r6plque son compa-
gnon, qui aime lea enlembcurs.
7e pr/fbre aller boire un canon!
xxxz
REPARATION
Votre chien a mordu mon
file: j'exige une reparation.
Mais c'est tout & faielt nor-
mal. monsieur! Que votre fils
vienne mordre mon chien quand
11 voudral


Pharmadces a r a t
le Service ftc Lit.


MARDI 17 MARS 1970
VALItE
Rue des Miracles
BALMIR
Rue Capoi,
x zx

DECES DU JOUR
Cilia Raymond............ 1 an
Orphslls Bhslou r.........76 s&an
Kately Motunso............. 4 -
Linda Jean Marie......... 2 ans
HermanIe deri ...... 44 ans


Sinon, vous risquez d'etre d6 -
horde. Avant de prendre vos
decisions, r6fl6chissez dans le
calme.
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Les conditions s'agrm
veront en certain secteaur, s'a-
m)lioreront en d'autres .La vole
& la s6rdnit6 et an sautcM sera
d'agir et de dire cw qu'll faut
au moment opportun.
-24 AGUT AU 28 SEPTEM-
RE (VIERGE): Exprimez ce
que voua croye juste purs atten
dez que le prochain penne po
a 7tion Cette jpurn6e demandera
de Organisation, de la cooper
tion et de la consideration en
toutes choses.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Si vous
etes insensible 8a la peur, vous
serez une source de force pour
lea actions et lea espoirs de vo
tre prochain. Dites ce que vousa
croyez Stre just mals soYOz
modest dans 1'exptession de vo-
tre politique et de 6vo dect-
iions.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (BOSRPION): La posi -
tUon de Mars, asses favorable,
sugogre que vour emamintie en-
core une fols votre programme
avant de l'adopte]\ ,ent etre,
y a-t-i qnelquoe chse a a.oler,
I retrancher? Une neuvele so-
alne vous donnera de l'initiati
Vo.
28 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE). E-
xaminez tons les imp/ratifs et
prenez les questions duns -'or-
dre. La confusion vient d'une
et;ono irrfeilehie, ne tenant ns3
cdmpt des 6dont do la jour
nee. De l'efficaclte.
22 D2 EMBRE AU 20 JAN
VIER (CAjPRICORNE): Lisez
les conseils apSagittaire; vos
conjonctions se ressernblent. En
tout, veillez ne pas vousa sur-
rsener on apprecler sans la con
naissance de tous les fats.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Les sen
timents ne dbivehtt pas inspire
vos actions et ne pensez paa &s
vos erreurs paes6es alec l'id6c
(que vous los ea on ettr 8 non
veau., RfldchiMser, ralsonnez
at soyez enthousalste.
20 FEVRIER AU 20 MARS
sPOISSONS): Belle joureme.
Recherchea ce qui en vaut la
pine avec tne f nergie accrue
et vous rdussirez. Le travail do
lecat et le 'ddveloppement de
techniques nouvellee sont par-
ticuliereimns, fiavorises.


Avant de rencontrer ic Chan-
celler, M. Rainer Barzel avait
adressd devant des journallstes,
A Dusseldorf, un avertissenent
au Chef du gouverneme f ide


Le President du group CDU
oSU a reproch asu Chanceller
de ne pas avoil accepted que Pop
position chlrtlenne democrat
solt representge dans la d6l6ga'


L'auteur dramatique d'orlgt -
ne russe Arthur Adamov eat d&
eddf ier soir, h son domicile
parislen AS lage de 61 ans, des
suites d'une tongue inaladie. ,


BRASSERIE DE LA COUONNE, S.A.


UNE



BOISSON



SAINE



ET



AGREABLE


POUR oUS0 S.CQ/R &
SA (MG:4OE1QVUS3


FRUIT CHAMPAGNE

PAMPLEMOUSSE

ORANGE

CITRON

-I-IMETTE

RAISIN

BANANA

CERISE

CREME DE CACAO


TIfCKAESPA V0W1/,/6A 7TEA 4V
R4aSZR1AV7/*0&,0 ;.'E7EL
A~S(/RAIYCE VOYAG04
VISA 9-p


VOYEZ


BUREAU

CLIMATISE


45 A VEN/E MAR/E J.1EAAW


TEL:


SI VOUS E'TES tNE AU. 9 ,9
JOURD'HUI: Vans pensez ra C/TE 0E L EXPOSIT/ON/
pidement et Juste. Mais tirez- --- 41 9
eous toujours le meilleur parti
[,de vos ddcouvertes? C'est ce q--
era a difference entire le sue -
cts et 1l'chee. Votre esprit sub
tile vous inspire. Suivez avec .
perslvvrane votre intuition m .
me si elle vous poUsseA creu -.
ser trAa profound. Vous Stes dou6
pour i'enseisnement et l'indun- i iiH H r
trie, pour 'arcitecture et la K K f 2
cftstrw Ie lltt s ; *~e * Vt-I tf L Y.-E N
raira et l'art oratoire. VOnE L- Y E N A I.
pr/ciez les mnthodes noivelles,
aimes lamusique, Ia vie en so- blene, noire, bleme-noire, turuoise, rouge, verte
ci t et leas byage.



"due'frt.R. A VOTRE CHOIX


D'un contract de soci6dt, sou. SUPE R QUINK est la seule encre a avoir le SOLV-X
seing priv6 destiny a Atre pu-
bli6 dan un des quotidiena de o
a capital. ettoyant votre plume pendant qu'elle 6crit.
Sext trait ea qui suit : t a
6t6 form6 aux Cayes une soci6 ... .. .. .. ..
ti camnerciale on nom collectf C onservez votre plume ind6finiment avec SUPER QUINK.
entire M. Antoine SALIBA et
eat dPer ax caydesmteudnt o emplissez le reserVOir avec cette encre PARKER.
la rain modale ,t. e e
Antoine SALIBA & CO. PAMERc'est une grande garantie.
M. Antoine SALIBA apporte,
en especes, marchandises, mo-
bles et ,nmoubles. une valeur
dorcndle cmptola A[.rMgent: DON MOHR SALES CORP.|

bltmr. her SAIA


S M. VPiertre SALJM A deo .o
oet6, apporte. en marclandii 'S -
et on comptes d6bitours, cell
do dxtIll.o dollar.
La oocdt A i pour oe* s ,'" S J
cnsmerMo des provisions et des
tSmms de touted sorteo, fabri- I- i.a
qu6s u Hs t lon aUa n pris do
Le sibe social eet aux Cayve
oi les auocl e ont leur d(Aeu-
re et doia *t rent person
nelm Ixnt. la meial M LLONSA
La std&6 a commence I N a AOINAU.
28 Fbvr er 1970. date do s cons UCRRK
titution; elle est fornil pour .S
one durde de trols ann t to in
d6finltvoemnnt renonvelail o.T
L'acte constitutif de la so-
ciOi a /t* dfirox6 au bureau
du cominert de Cayes. eIs 14
Manm 1970 poor ses ashamin
au~d6partement compttent.
PFit ,s CaIoe. le 1U Ma ..',
1070. V
Pierro SALIBA, Antoine SALI
BA. .,


'I


MIWACRW f 18 MARS 1iWO


Ia r~ rrefirmtme;- .
Lonaies LeO ci6ibat ra aoept4
dans une totals libert& at @6-
Smlnariste r aevr une education
sexuelle" approprio. 1 devra
lovotsk, dans le Cau pr6f6rr les relations s le tre
aout 1908, If na Veu vail. on..greoop
t on Asmagneat Le future prOtre sre In-
nstaller, en 192., Vt6 uno noumisdson filialeo et
a achevi s toudes alncreo sU ouvarin Pontifo et
re piece, La grand h son EVqlao.
M-anctuvre fut mon devra respecter le vou
S aux Noctambules de pauwret&
arie Serreau et Ro- Daonnal1 lee e6iminaiieo no
a mime ann6e. Jean respectent plus lea soula cen-
it en scne lIunva- 'tTes de formation des future
dio des Champs Ely- pretrs. HIs pourront fair leurs
but de li6i9, le thet- tudes d ns d'autres 4coles a-
commune d'Aubervil- vec 'acorerd des Evgques.
le Piccolo Teatro de Le dialogue ,at la coophra-
sentaient Off Limit. tion entire le s minariste et sea
autres prices il faut maltres sont recommand6s. Les
arament Touns centre candidates e prtres' devront fai-
eaoli monte par Ro re preuve de maturity at de
on en 1957, le Mod&- qualitss ~norales, spirituelles et
s dernier la radio a intellectuelles at de sant6 phy-
l'/tk revenait. siqrue et poychologique. Le Car
dinal Garrons a prcise A ce st-
pt6 la cruche cass/a ijet qusil me pclds&sraot pas el
Edouard1 'de Mar- e "
eort de Danton, de psychansly e come un moyen
lea Ames mnortes de normal d'app'rSiation ds voca
public deux autobio tions maid qni'elle n'&tait toute-
'aveu (1946), 111Hom foi as exclude. Dana certain
nfant (1968). pays oit ie problinme des voca-
ute son oeuvre, Ar- tisio est trs ,grave on s'est
ov s'est efforci de livri des exp/rlences t6dm6-
'al'6nstion d 1l'hom raires pour le recrutement, a-t-
a soci&t6 capitalist. il dit, aus i talt-il nucessaire
d'ddicter des regles claires.
x x x x La loi cadre a 6t6 praise en
application des consigned du
CAN : synode g6n6ral do 1967 et en
[ATION consultation dtroite avec les
TRES conferences 6piscopalea. Ces der
nitres d6ftiniront la r6glemen-
VATICAN (AFP) station national propre A leur
cadre sur la forina Dayek
futures dcelsiastiques 1 xy\
ent6e lundi 8 la preod x x
Cardinal Garrone, Pr6 ULTIME PREPARATION
a Congregatlon pour DU SOMMET
ment catholique. Cet- STOPH BRANDT
resse environ 180.000 BONN (AFP) -
as. Une delegation technique de
s rfgles de base sount six hauts fonctionnaires Ouest-
Allemands a quitt6 Bonn lundi
soir A destination d'Erfurt
(RDA). Elle y rencontrera mar
AVIS di dans la Capitale de la Thu-
ringe des experts Eat Alie-
ICE NATIONAL manda pour inettre au point
RADICATION les ultihnes dispositions" pour le
IALARIA (cSNEM) sommet qui reunira jeudi le
e au plus offrant les chancelier Willy Brandt et M.
ivants: Willi $toph, President du Con
1) 248 pneus usag6s seil de la R.D.A.
chambres & air usa- Les fonctionnaires f6ddraux
ont quittd Bonn par hdlicoptd
batteries usages, re pour Bad Hersfeld (Hesse)
mion Chevrolet No. 39, d'o tis seo rendront mardi nsa
union Chevrolet No. 40 tin par la route & Erfurt. Leura
iture Automobile mar travaux porteront sur divers
ir No. 57 points de protocol, ainai que
iture Automobile mar sur l'installation d'un centre
ir No. 58 de preose destiny aux journa-
iture Automobile nmar lietes de R: F .A qui accom-
olet No. 71 pagneront le ehanhelier. IB au-
haloupe (moteur non rant aussi I preparer lee mo-
yens de transmission entire le
6resss voudront bien chancelier et Bonn. On ignore
leurs offres de prix encore si celui-ei et les person
mettre sous pll cache nalit6s qui l'accompagneront anu
reau du Business Ma ront la poesibilit6 technique


nager du SNEM A Chancerelles
on & l'adressa suivanto:
Business Manager du SNEM
P.O. Box 627 DETn
Port-au-Prince, Haiti. Le e
avec la mention eOFFRE, ar- tant et un anti
ticle No............... sant. II ddtruit le
L'offre sera faite pour cha- crobes' et germe
que article SEPAREMENT. fois plus efficie
Touted offre global sera rejet6e. carbonique pur.
Ces articles qui seront ven- pas.un poison,
dus et livres dansm l'tat o ils II est utilis/
sont, peuvent etre examines blessures, piqui
dans le s locaux du SNEM 8 /corchures, ai
Chancerelles les 17-18--t 19 peau, des clous,
Mars 1970 de 8:00 a.m. b midi. pour d/sinfect
(Except/e la chaloupe qui se chambre de mall
trouve actuellement & Mont- pitaux, /viers,
rouis). chers et murs;
Les operations de vente au- cules, dans les
front lieu le Vendredi 20 Mars gore, come
10:00 am. pour 'Hygi/ne
Aucune offre no sera accep- 'me deodorant.
the si elle n'est accompagnde
d'un CHEQUE BANCAIRE a Utilisez toujo
l'ordre du SNEM d'un montant En vente dan
equivalent au tiers (1/3) de macies.
l'offre. Lea offres contenant des
cheques personnel seront au-
tomatiquedment rejet/es. A VENDRE
N.B.- Seuls les cheques de
direction seront accepts. Ce Une mason si
cautionnement n'est pas rem- Cit6 Beaubceuf (
brursable an cas of I'adjudica- Pour tous ren
mire ne prendralt pan livraison dresser au= Acel
de l'article adjug6 en rdglant 0o h Ia CitO Be
son compete dans un d/lai do 48 20 his.
heures. Pase* ce dlai, l'offre
de 'avant aernier ench6risseur
sera auitomatiquement consid-
Ade.
Dans le cas d'offre de prix
6gaux lee deux derniers ench- .
risseurs seront appelda A une
nouvelle competition dans un
delai de 48 heures. A PR
Lei droits do Douane de ces AU I PR(
articles (sauf la chaloupe) sont
8 la charge de l'acheteur.
L'Administration du SNEM
se rwerve le droit de rejeter Les propri6ta
n'importe quell offre.
P-au-Pce. le 11 Mars 1970 les pneits reedo
Approuv4: le livret fourni
Dr. Volvick R. Joseph
Co-Directeur du SNEM Les
Dr. Isldro Poun
Co-Direooear du SNBM V
Mr. Robert I. Blair 185
Adminllaratmw du NBSM.


Bandes Dessinees du Nouvelliste,


EZ JE VOUS


ASSISTER
DURATION
IOAGn


S 8VO9ER OUELQUES TO-
0 1 ^ AE S .-


\AAES-


on encore :
6.

7.

La Firestone
Firestone d'Alh
voitures Merced
M. Guy Barjon
que vos pneus s
sont assez longs
asemblable, n'e
sur le mEme A


TOL
est un tdsinfec-
septique puis-
s bact/rises, mi
es. 11 est trois
ant que Pacide
De plus, il nest
ni ne tache pas.
dans les cas de
res d'insectes,
affection de la
3 des boutons,
er la maison,
ades, sales d'h
tgilettes, plan-
coatre les pelli-
casede maux de
gargarisme;
feminine; com-

urs DETTOL
s toutes Phar-




tu6e Ai la lre
(Martissant).
seignements s'a
iers du Journal
aubuf an u No.


distilloer Is central amiuni
dana on des wagos do train
sp6clal gonvernemental qui eon
duira M. Brandt Erfurt.
11 st gin6ralement a*dmi
que la rencontre d'Erfurt sera
smlvie d'm santub ea RF.A.
Avant TnSmo quo lea hommnes
d'Etat Be soient mis d'accord
sur sa date et son lieu, diver-
ses speculations circulent &
Bonn. On parla de Hanovre
(Capitales de la Basse Saxe) on
de Causel, en Hease. On rel&ev
h ce suet que Cassel constitute
rawt en quelque orte le pendant
d'ErfurtL 11 s'agit en effet 6ga-
lament d'une ville de 200.00C
habitanti, qui ebt de surcroit
quasi sym/trique & Erfurt par
rapport & la line de d6marea
tion entire les 'deun parties de
l'Allemagne.


,on au stud
oees. An dt
tre de la c
liers, puis
Milan pros
Parmi ses
ester nltau
Tous, Paolo .
ger Plancou
re. Le mnoi
diffuse SiI
ii s' a8.
de Kleist,
lowe, la-
Bucminer, 1
Gogol et p
graphics L
me et I'En
Dans to
thur Adam
denoncer I
"me dans I:


AU VATIC
LA FORM
DES PRER
CITE DU
Une loi
tion des
a OtO prese
se par le G
fet de lI
l'Eneigner
te loi int6
somisariste
Les trois




SERVI
D'E
DE
A oendr
parties su o
-- article I
2) 161
g6es
3) 167 1
4) 1 Cam
6) 1 Cani
6) 1 Voi
que Corva'
7) 1 Vo
que Corvae
8) 1 Vo
que Chevir
9) 1 Ch
Compris)
Lee intl
specifier 1
et les sou
tO au Bur


AVIS

OPRIETAIRES DES VOITURES
MERCEDES-BENZ

ires des voltures Mercedes Benz doivent utiliser
nmandt par le manufacturer, e'eat-a-dire d'aprba
avec cheque volture.
dim o.ons I plus populaires sont :
25-18 4 pl1 Sport Nylon' Tubeleo
HR 14 Radial Sport Nylon Tubeless



195/1758-14 4 1 Nylon Tubeleos
95/175H-14 O'fI% Nylon Tubeless
.35/18a5H-14 6.1 Nylon Tubelem

Interamer# Company imported de la fabrique
emagne, doe pneus jp/cialement fits pour lea
oes-Benz. II serat de vbtre inthrlt de consulter
i la FIrestone, 141, Rue Pav6e BIEN AVANT
olent entibrement us6a car leo d6lals de livraison
,. La pratique d'employer un pneu de dimension
st pas recommand6e, de msme celle de monter
XE un pneu radial avec on pneu ordinaire.

FIEESTONE INTERAMERICA COMPANY.


-


p. -r-1a
P 8,


-I - ~---------------- -- --- ---;.~-------- ----- -*-- 1 --- .


r .


Odp db dw dp -~U~


C~a~*r~F"FP~e~YY~s~~~ar


- --- ~-- ----- --- ---- --- - --rr -21


COMMUNIQUE
Lee Mambres de la MISSION DE CONTROL
DES JEUX DE HASARDN in-
forment, lea placiers de BOR-
LETTE et organisateurs do Ra
'le 'qu'une nouvelle adrie de Fi-
ches d6 la D6fense Nationals of
frant de mutiples avantages
tant aux vendeurs qu'aux
joueurs est d6jit mise en vents
an local de la COMMISSION
situ6 8 la Rue Amdi cAine en
face de la Maison MADSEN.
En consequence, tous leo an-
ciens Carnet. 'de Fiches de D&-
fense Nationale S6rie A sont
et demeurent annul6s conform
meant a notre pr6c6dent commu
niqu6.

En outre, la COMMISSION
so fait le devoir de rappeler
aux Vendeurs et Acheteurs de
BORLETTE et de Rafle que lee
sanctions pr/vues 8 l'Article 5
du Decret Prasidentiel public
dans le Moniteur No. 21 du
Londi 9 Mars 1970 seront strike
tenient- appliques centre tout
contrevenant quelqu'il soit. Leo
Juges de Paix des difffrents
tribunaux d. la Republique, lee
Officers de las police Judicial-
re, les Autorit6s Civiles et Mi-
litaires sont tenus di prster
main forte pour la just appli-
cation du dit dicret. Les Amen
des payees par leo contreve-
nants (Vendeurs on Acheteure)
et perques par les tribunaux de
Paix seront achemindes dans
les 24 Henures anu plus tard r
veS une listed d6taille au Pre-
sident de la COMMISSION DE
CONTROL DES JEUX DE
HASARD pour Compte de la
Defense Nationale No. 2.-
Concernant lea Amendes per
Vues dans lee Previnces' le Juge
de Patx de la localite remettra
suivant la medme Proe6dure, les
valeurs au Directeur de la Sue
cursale de la B.N.R.H. la plus
proche.
Pour la complete 6difleation
de tons, nous reproduisons i'Ar
tide 5 du dit d6cret:
ARTICLE 5.- Tout Placler
de tBORLETTE ou Organea-
teur de cRAFLF- qui utilise
une fiche autre que la PICHE
DE LA DEFENSE NATIONAL
LER ou altidre le montnt d'une
Fiche authentique eat possible
d'une Ansendhe quivalente an
montant total du Carnet, s pro
noncer par le Juge de Paix our
la require de la Commission,
routes affaires cessantes et a-
pr/s saisie d- tous autres' car-
nets de fiches non autorsas.
En outre, tout acheteur de
cBORLETTE qui so sera fait
complice du vendeur en accep-
tant soit une fiche non autorn-
sae, soit une fiche surcharge
sera possible d'un emprisonnb-
ment de 8 jours ou d'une amen
de variant de CINQUANTE A
CENT GOURDES.
En ca de recidive, outre les
sanctions pr/vues au paragra-
phe precedent le Contrevenant
sora puni d'-' -emprlsonnement
d'on A six moist prononcer par
le' Tribunal de Palx.
ANTOXIO D. MELLON
President de sla Commission de
Control des Jeux de Hasard.
FRANCK STERLIN,
RODRIGUE DELVA
Membres. 4





Si .. .B : MADI 17 MA 1 .




CONFIEZ VOS PIEDS A -







VOUS LES-AUREZ TOUJOURS SUR TERRE


atervlew sur
in dogue
.. Hier soir, trotia ersonnalit6s
ont 6t6 interviewees par Domi-
nique Levanty sur les ondes de


Le Cancer est-l mae
maladle Icurable ?
(Suite)
x


La participation d'Haiti
(suite)


Les USA pourralent
envoyer acs ...
suite)
au course de ces incidents.
La march de proweitation
des pauvres s'itait acnevie par
une parodise de process: l'oncle
Sam, des personnahtls dir.gean
tes philippines eat lea Gros Pro
pridta es terriens du pays ont
Ut6 accuses et d6clarts coupa-
bles d'exploiter le Peuple Philip
pmn. Leurs effigies ont Atd pen-
dues
A l'issiie de ce faux prods.
environ 2.00O etudians se sont
dirtes vera l'Ambassade des
U S A. Au course du trajet, plu
sieurs manifestants ont &6A bles
sis par des bonbnes ou des cock
tails molotov.
Les incidents ont clati A
l'issu, du meeting devant I'Am
bassade et au course duquel des
orateurs ont dinonci la politi-
que fascists e a' Prsident Mor-
cos et l'exploitation des Ph.lip
pines par U S A.
Deux des trois jeunes out Ate
tues par des inconnus alors
qu'au miLeu d'un group d'ltu
diants ils lapidaient les a utbus.
On ignore lea clrconstances do
meurtre du troisieme.
A, Option Ville, en dipit de
la rareti d'eau, nombre de cans
lisations crdeves gaspillent le
pi-c'cux ljquide 24 heures sur
24. noRtamment A Duval P1le-
rin, h la Tfte de l'Eau. A I'A
venue Gregoire au Morne Her-
rule, a Nerette.
Messe de Prise
de Deuil
Une messe de prise de deuil
sera chantie le mercredi 18
Mars 1970 hA 6 h. 4 du martin
en lEglise du Sacri-Coeur de
Turgeau pour le repos de l'ime
de Mme Jean Months Lefranc
n6e Carlmelie Dijean.
Cet avis tiant lieu d'invita-
tion aux parents et amis de la
(16funte.


10.000 Marks pour
chaque silectionn6
au Mexique
La Fdddration 'a pas
toujours dtd aussi grdireu'
Tous les silectionnis dai s I'
quipe d'Allemagne qui di puti-
ra Ios championiaas du ionde
1792, au Mexique, toucheront
10.000 marks. D'apres le Dr
Wilfried Gerhardt, torte paro
le de la feddratiop, mime lea
riservistes toucheront cette som
me. La somme total des pri-
mes plupaccordes ateinbs vra doulant que
coquet montant de, 220.000
marks.
II s'agit d'un versement uni-
que et direct aux internatio-
naux, nor. d'une hamitude. La
plupart des clubs voulaicnt que
leurs internationaux soient r6-
tribuis directen,cnt aprcs cha-
que selection, comme e'est l'ha-.
bitude en Angleterre.
La Football Association d-
dommage les clubs en leur ver-
sant 750 livres sterling par s6
election el par joueur. Wolfgang
Overath affirmed que lors d'un
entretien efficieux avec do, re-
pr4sentants de la fid6ration, on
avait directemcnt abord la
question de la ritr;bztion direc
to. encore 6ti prise A ce sujeto, com
mente le Dr Gerhardt.
oL'argent n'est pas tout, pour

Ce que violent les yeux ...
(Suite)


sur la poitrine, des m6dailles -
cicatrices plus iloquentes cue le
folklore verbal de son intellec
tuel de patron, cet ami qu'il de
finit tun salopard de capitalis
to).
La valour morale des hom-
mes? II se refuse A juger ceux
ci. II ne dit pas :: Un tel est
bon, Un tel est m6chant. L'ex-
p6rience lui a appris A se mefier
da ces classifications trop con
fortables pour ne pas etre ar-
bitraires.
Le travail? Il peut dtre libh
rateur si, tout en gardant sise
aspects utilitaires, on fait systi
t6mattquement iclater ses limi-
tes rationnelles.
Une existence hommee?
Sans un grain deo folio, rien ne
va plus. E'lle aura dtd on echec.
Zorba a choisi, une fois
pour routes, de plier ses cha-
grins. Tant pis pour ceux qui
restent assis dans le canap6
moelleux de la raison pure. ls
vlVront toujours au subjonctif
imparfait, cherchant vainement
des laxatifs A leurs refoule-
ments.
VoilA, A notre avis, le sens de
ce film de MIchel Cacoyannis.
Et le r6alisateur no le cache
sous les draps d'aucune symbo-
lique particuli re h d6crypter-
commee font souvent d'autrcs.
6dulcorant ainsi la valeur cine
matograph.lque des images qui...
docent (qu'on nous passe, pour
une\fois, ce verbe idiot) ietre
signifiantes en sol en mmea
temps qu'elles demeurent ouver
tesa n 1'terpritation subject
ve. Soulignons entire parenthb-
ses que, dans ce dernier cas, il
est difficile que le cinema devien
ne perturbateur de conscience,
dans la measure oih notre partici
pation implique 1'exercioe simul
tand de l'esprit critique. Cette
scule remarque an6antirait la


censure, s'il ne s'agissait sur-
to lJa A ne question de per-
sonnalitf du spectateur. Ma.s
voics quae nous nous garons...
Michel Cacoyannis, lui, ne
s'dgare pas. BSen que son film
soit long. La progression ryth
mique en est souple, et l'intreit
toujours opportunement et bien
centre autour des multiples th0
mes qu'on y d6couvre : le verti
ge de vivre, les desasiles de la
passion, lds misires de la decrn
pitude physique, i'absurdite de
la mort, la stupidity des croyan
ceg moyenfigeuses, les difoule-
ments populaires, etc. La toile
de fond originalete quelques
paysagcs de Crte, la peinture
discrete qui nous 't faite de la
vie d'un coin de l'ile ola les hon
mes se dibattet encore centre
une nature thtue, et qlueques
digressions plaisantes conferent
A ejZorba, le Grecs un aspect
folklorique qui ne doit pas nous
tromper. Le film est firoce.
Qu'on pense A la scene du p tila
ge de ,la mason de la more :
deux vieilles femmes parfa.te
ment odieuses viennent xassis-
tern l'agonisante et commencent
djh A A Inventorier ses biens en
poussant des gloussements de sa
tisfaction; sit6t que la maluade a
expire, la foule punitre bruyam
ment dans sa demeure et s'em-
pare alligrement de ses meu-
bles, rideaux, bijoux; mime les
portes de la maison mortuaire
sont enleves.
II y a la de la bouffonerie d
sespnrne, tell qu'on la retrou-
ve dans cette ascne du Fou
.c:ant et gesticulant devant le ca
davre de la Veuve, conspue,
lapidc, puis poignard6e, lour
avorr aimi un stranger et pous
se ainsi un home du village
au suicide.
Sur le plan de la Iise- en se
no il nous semble qua Cacoyan
nis n'a raen a se reproher. La
tension tragique qu'il arrive A
mcrttre dans ce ricit tris dilue,
nous u 'provons vraiment : sca
noe oh la Veuve recherche sa
chivre perdue sous la pluie;
scene os les homes du village
portent le noye sur leurs 6pau
les, prdclds du PFre bourre de
haine pour la Veuve...
II convenait nagure de de -
plorer la pauvretl en Aquipe-
ment des studios da la Grnce,
mais sans doute cel- aura-t-il
permits aux ralisateurs de ce
pays de mieux apprendre leur
m6tier, dandy la measure od.
n'ayant pu lonmgtemps avoir re
course aux artifices techniques
en honneur A Hollywood et ail-
leura, lls ont dfi s'initier A cette
chase delicate: regarder simple
meant les dtres et les choses de
ce monde, et montrer comment,
dans leur pomtique pureti, dcs
-eny td'Bomme les vn;cn!.
Jean-Claude CHARLES


les internationaux. Nous joue
rions tous gratuitement dans
1'6quipe d'Allemagne; nous son
mes uniquement d'avis que noul
m6rnterons unte ricompcn3se, a
3oute WGl06ang Overath.
Les club pahticipcront done
intlirecLernent aux chanipionnat
du monde. La fe6dration leur
versera '3.000 marks par silec
tionni et par match, en guisi
de didommagement.
La ddcration ne a'est' tou
jours mqntrde ausis gd6n6euse
Autrefois, elle ne veisait pa
un sou. Puis elle diboursa 1.001
marks par joueur pour le
club, bien entendu. Depuis peu
elle verse 2.000 marks par s6lec
tion. Pour les rencontres de qua
liifcation a u x Champion
nats du monde, les clubs ont
touch 3.000 marks par joueur
Dans le cas ou les joueurs
toucheraient une retribution di
recte mime pour les rencon-
tres internationals normales
la plupart des clubs n'auraient
plus besoitn de partager avee
les footballeurs la some desti-
nae A les d6dommager.
(Kolner Stadt Anzeiger)

INCIDENT SANGLANTs -
MANILLE
MANILLE, (APP)
Trols jeunes gens ont t.
tues par balls et lIusieurs au
tres personnel ont t6i blessleE
mardi a Manille, au course d'ir
cidents qui out dclat6 A I'issu
d'une march de protestatlos
des pauvres qui avait riunt ei
viron 5.000 Atudiants et ou
vrier&
Plusieurs bomberss el1 fabrics
tion artisanale nt tfait explo
sion en divers points de la villi

Avis de Divorce
Le Tribunal Civil de Port-au-
Prince a, par son jugement er
date du 4 Novembre 1969, ad-
mis le divorce du sieur Girarc
Scott d'avec son 6pouse ne(
Maud Dorvil, prononci la disso
lution des liens du marriage exist
tant entire eux, et ordonni Is
transcription du dispositif de
cette d6eision sur les registres
de l'Officier de l'Etat Civil de
la Section Est de Port-au-Prin
ce.
Le sus-dit Officier de l'Eta'
Civil, lea formalitia ligates rem
plies, a transcrit le diapositi:
du dit jugement sur sea regis
tres ,h ce, destines le onze Mart
1970.
Cet avis est public a touted
fins utiles de droit.-
Port-au-Prince le 17 Mars 1970
Jean et Ludovic VANDAL, Av


AU MONDE CHIC
Saisit toujours l'heureuse
occasion, celle d'annoncer A
sa prestigieuse clientele Far-
rivie des articles suivants:
tissus francais pour robes,
broderie, batiste, linon, opal,
toile de fil unie et imprimie,
tergal, toile de fil A drap etc.
sans oublier des pyjamas
pour enfants, oreillers, et
draps de toutes les dimen-
sions.
Et e'est superflu do vous
parlor de ces confections et
articles pour BEBES.
Pas de jolly b6b6 s'il ne
A'habille pas
AU MONDE CHIC
Rue du Magasin de l'Etat
I 89.




Grande Kermesse
Jeudi 19 Mars une grande
kermesse sera organimse par
I'Association des Anciennes au
Pensionnat N. D. du Sacr6 -
Coeur 4 St Joseph.
Venez aider esa oeuvres social
les de o'Association tout en vous
amusant.
Jeunes et vieux, venez dan-
ser au son du jazz : Les Babil-
lars de Petionville.
Restaurant Attractions di-
verses D6fili Surprise,
Entr4e G6n6rale 1 Gourde.


is
n


ic


ie




e
1,
ic
a
i-
it
r.



it
c






A
u
s
ie
n
n



e

I-
n

d
e
0

se
e
n
t
n



Ps

r.


Declaration de M.
Thant sur
le Racisme
(New York, AFP)
n afs presque A nconcevable
qu'en 970, des annies" apris
I'adopt bn de la Chariti des Na
tiona-Bnies, le prijIg racial et
la discrimination racial soient
encore un des plus important
problimes sociaux du monde, de
clare M. Thant, Secritaire Gdid
ral de 'ONU, dans un Message
A rqccason ode la journie inter
national pour l'alimination de
sla discrimination racial.


tions religieuses d cette parois
se ont donnA lieu I des mani-
festations de sympathie et de
profonds regrets.
Un programme de antiques
a Ate execute avec fervour par
la chorale du Sacri Coeur et
le s diverse ddlgetimns des
Caisses Populaires de Port-au-
Prince, coiffies par lea diri-
geants de l'Union des Caisses
Populaires de l'Ouest, ont suivi
A pied le convoi avec les couron
nes offertes au dIfunt et le Dra
peau International de la Coop-
ration.
Au cimetidre, Mr Marc Petit,
Vice President de las Caisse
Populaire et divoue collabora-
er defen Dolbrice StJean.


Radlo-Mitropole. Cette con- un grain de beauty qui
soeur pleine d'initiative a you grossit
lu fair entendre trois voix au toutse erte anormat de
toris6es our un des sujets domi- sanfl .
hant I'actualit6 : le drogue. des troubles digestffs per-
M. Max Adolphe, Ministro manents surtout avec amaigris
de la Sant6 expliqua avec clar cement.
t6 lea measures restrictives que I'apparition apsrs 40 ana,
vient de prendre le Diparte d'intermittence de diarrh6e et
ment qu'il dirige, le control de constipation ou.de selles noi-
at la vented des m6dicaments se 'A t reas.
fait avec minute, et fl fera tout Des l'appanruon de cos s-
son possible your qu'il en soit gnes, il faut so rendre a une
toujours- ainsi. clinique spclalisde et si un can
Le Dr. DRESS, Co-Dire tter u e.volpe 1 sac. diagnose
tear du SNEM, r6pondant A une Ladpistpge qu e I u ds
question de M. LEVANTY, d6 moyens leo plus effcctifs aaos
clara que le problem acluel la lutte centre le cancer a dejA
tat plutit d'brdre soctologique. donn6 des r6sultats spectacular
Par consequent, I'O M S qui res. 1 vous assure un diagnos-
aide A rfsoudre des problimes tic prcoce et une' guarison cer-
essentiellement msiicaux, sen taine. Par le depistage system
remet enti6rement h l'exp6rien tique le cancer du col, qui est
ce et a inergie des gouverne I'un des cancers les plus fr4-
mente et des organismes spicia quents chez la femme, a etd r6
lisis qui luttent centre les stupe duit de 50 pour cent aux Etats
giants. \_ Unis, et dans beaucoup d'auties
Un rPays.
Un prntre catholique, p r- S'i fest vrai que nous ne con
lant en son nom propre, quail- nalssons pas le mecamsme en-
fia de dechdance physique et tier de la transformation d'une
-iorale ce pernicveux vice que cellule normal en cellule canc6
cr tains jeunes de chez nous a- reuse, nous connaissons djia
talent en passe de contracter. beaucoup de causes favori-
Le Clerg6, selor. iii, ne doit santa du Cancer. La plupart de
pas rester indiffArent devant cce es ducouvertes entrailent une
problanme sngoissant. et se duit, application therapeutique prati-
dans sa sohire, de contribuer quo at efficace. I nest done
& le r6soudr,. pas rationnel d'attendre la di-
couverte fondamentae qui mar
Squera la victoire sur le cancer.
AU B eau deS Alors que en 1930 un canctreux
ations S n'avalt pas beaucoup de chance
actions U eS degurir, actuellement 40 pour
(suite) cent environ des cane6reux pen
me M HATVrL a .i ,t I vent gusirT de ler cancer. Au
me, a.isARc ,o .un destpia courses 20 derlIres annees,
p a ponsabslssun doe10 ans s aPays ou le trait.me.t
note compatrnote, le Dr. Itb l Cance..a onhii A des sipi
mas BELLERIVE Dirct r ciaiastes et a des Centres spa-
dos Divsio do C_ rdt o eilisis on a gnr I 1 cancer sur
de la Divisiuaton de Cordination 3. Les missions sont revenues
et dEaluatontr d Progr lus longues et les traitements
Promu au titre de s Program palliatifa de la douleur de plus
Officer dans le staff de i'O en plus efficaces. Aussi a I'heu
U, M. Frank HARTVELT a re actuelle le Cancer est la
m6t6 invie de roclamationu d i plus guirissable des maladies

d6pendance de la Republique d chroniques.
La bataille centre Is cancer
Guyana, associte au Common ehez nous ne sara gagnie que
wealth. En compagnie J'un ex
pert au6dois de I'O N U, le Re s la communauta dveloppne lea
pren Haitia cRnsant deux se at reticent les signed d'alarmes
maines t se renare come de et contribute, I dvelopoer un
Is vie des aborigines d'Am r;- Centre snecialise cotnIlitement
que, dana les villages indiens de i oui. de information re
l'Esseqqibo, de lApote et du cntes au 8ijet du Cancer.
Tumatumar iMo ae .,t ICancer.
Nos meilleurs voeux A M H Fuce uoire is Cancer.
Frank HARTVELT, le sympa
thique Representant-Risident ad Ilmposantes
joint de l'O N U en Haiti, qu,
va collaborer, a vec un. urcroit fun6tralles de
d'enthousiasme, avpc le Repr- Dolbrice St Jean
sentant-Risident de '0 N U le
Baron Walter de Slys-Lon Lundi apris midi, les fund
champs en Vue de mieux Lider railles de Dolbrice St Jean qui
a la realisation de nos program fut President de la Caisse Po-
mes de diveloppement iconomi- pulaire du Sacr6 Coeur et
que. inembres de nombreuses associa


tion pour concrtiser lea vues
envisag6ee
c) Revision des Structures
de sla C.M.Tr eu 6gard aux con-
tingences actuaels.
A LA PREMIERE
COMMISSION.-
Le Grand Maltre Carnot A-
drien, lea Ven6rables Jean
Gousse et Lue Ch6ry faisalent
parties de la premiere Commis-
sion. Lea interventions du Grand
Maltre du Grand Orient d'Hai-
ti relativement aux problimes
de la Jeunesse ont tW plus que
pertinentes. II a faith compren-
dre que la Jeunese de certain
pays sous d6veloppds, contrai-
resrent A ce que 'on voudrait
retenir, n'est pas victim d'unc
tendance naturello & imiter ce-
le de pays plus avancs mais
elle est riduite a le fair par
manque d'orientation et de
mystiques reposant sur des el1-
ments participant de sa nature
propre, de l'histoire de son
pays et en regard de l'6troite
solidarity qui doit exister entire
les sujets des mpimes prijug6s
et des mimes haines siculaires.
LA encore, la d6ligation hai-
tienne ait dans la note just,
car de retour au pays, on a
constat6 que le Gouvernement
Utait engage plus que jamais
dans une champagne de prophy
laxie au benefice de la Jeunes
se Haitienne dans le isenas ni-
me de cette orientation plus
haut donsid6rfe. La Jeunesse
'est le pays de domain.
A LA DEUXIEME
COMMISSION.-
Lea dilfguis haitiens Gerson
Alex*s, Grand Maitre Adjoint
Grand Secr6taire, Antoine R.
Brutus, Grand Maitre Adjoint
de District, Yvon Chancy (Le
Golgotha) faieaient parties de
la deuxieme Commission. Elle
priconise l'itablisseemnnt de rap
ports plus 6troits entire la ma-
gonnerie de l'Amirique Latine
et le monde profane condition
sine qua non de la projection
de la premiere 'sur le second.
Cola sera par encouragement
des changes culturels entire les
mac&hs des pays dja\ continent,
leurs spouses, leurs enfants et
touted autres personnel intires
seos, par la vulgarisation des
principle do base de la franc
magonnerie qui se veut d'etre
une socidte initiatique certes,
Iaais au service de la promo-
tion des hommes, des peuples et
des nations.
LA TROISIEME
COMMISSION.-
La Troisidme Commission a
envisage les modifications A ap-
porter i la structure mime de
la Confid6ration Magonnique
Inter-Amiricaine pour lui assu
rer un meilleur rayonnement et
une plus grande efficacity d'ac
tion. A ce propos, on a retenu
les interventions du Grand Mal
tre de la Grande Logo do Fran
ce en favour d'un largilbsement
des cadres de las C.M.I. pour
comprendre toutes lea Granades
Logos Latines du hioide. Sa de
marche, unacceptable, pour Pins
tant, fera cependant l'objet d'6
tudes ultirioures an Secr6ta-
riat Exicutif de las Confed4ra-
tion Maconnique Interamiricai-
ne.
LES ACTES SOCIAUX.-
Nous ne pouvona qu'6numnrer
Manifestations
aux USA contre
la guerre au


teurae ...uL ...........j e aan, asT I 4 dollars 800 antrde gneirale
C1otte journesera c61dbrde port la parole avec beaucoup New aork (AFP) dollars rdserve (psaco n
les Mars ear see cmm dmore d'moation au non des coonra- Des manifestations centre la m6rotie).
Sharpevlle (Afriqu e du Sud) tours guerre d u Vietnam vent se d6- Mardi 17 Mars : Recital Bee
Sharpville (Afiques d Sud) Le Nouvellistt s'assoaie au ruler ceette semaine tdans plus thove Michine Lauu De

pant i a une manifestation pa- deuil dee ainille St Jean et de cent ville dep Etats Unis. nis, Piano.
anfque centre anifesation mi lui renouvelle sea siinccs con- Le New Mode, nouveau comi Jeudi 19 Mars : Recital Vio-

natoires ont t so mmairemenf a nces t de mobilisation pour mettre Ion de Fritz Benjamin, au Pia-
battus, precise M. Thant, le Se- fin h la guerre du Vietnam, qui ho, M. L. Denis
crntaire Gindral announce d'au- PETIT SEMINAIRE avait organism les manifests- Lundi 23 Mars : REcital Bee
tre part que 1971 sera I'annde COLLEGE ST. MARTIAL tions de I'automne dernier; a thoven, avec Warren Alash Vio
international de la lutte centre Port-au-Prince prepare un programme qui trou loncelliste amerieain et M. L.
le racism et la discrimination Haiti vera son point culninant ce Denis.
racial. II s'agit, indique-t-i,l AVIS jour-l, lea manifestants se por Mercredi 25: Recital de Trios
d'une activity concrete lquel ort la connaisance teront en masse devant les cen de Beethoven avec F. Benjamin,
d'une activity concrete A lIquel I, oat port A Is connaissance trees de recrutement militaire Warren Alash, M. L. Denis.
le participeront tous les orga- des Anciens ElIves du S6minai- teane es pupartment militaire Warren Alash, M. L. Denis.
nes de o1 0 N U. les institutions e CoeS Martial que dansla plupart des grandes vil Maidi 31 Mars : Concert du
specialis6es et de nombreuses re Collage aSt Martial quo lch les des Etats Unis, pour fair nAmerican Festival Quartet.
organizations iiternationales et retraite pascale seras l pch6e connaitre leur position a la Jeudi 2 Avril : Concert pour
nationals. Un des objectifs qe du 18 au 22 Mars, la Chapel guerre. quatuor A cordes et piano avec
'annde international sera d'en- d CollAge, par e P. Nor Dih, dans plusieurs ville, un le American Festival Quarteto
courage les responsables, tant va Goin, Professur an S64n- depart symbolique a Ale donn6 et M. L. Denis.
a 1'chelon international que naire. Leo Exercices de la Re- dimanche A cette campagne. A N. B.- Ces cartes d'abonne-
nat:Bnal & diployer de nouveaux traite d6buteront le mercredi Washington, un group de ma- ment ou les billets d'entrie A
efforts plus vigoureux at plus in 18 Mars A 6 b. p.m. nistants munis de bougies s'a 1 dollar et 2 dollars sont en ven
tenses en vue d'obtenir P'6imina Ilsont tot- cordialemen tait massi A minuil sur les te A s la Boite A Musique-Raoul
tion rapid et total de toutes invites Darticiper cett e Re- marches du Capitole dans le Denis ou le soir des Coacerts au
las former de racism et de dis trait. plus grand silence, les bougies Hall d'eqtree de 'Institut Fran
criinihnation racial. LA DIRECTION ont dtR souffles une ? nee, c ais.

LES ALLEMANDS ET LA
* ENCONTRE D'ERYF'RT
TUEBINGUNGEN, (AFP) I
La moiti6 des citoyens de la
Republique Fedirale d'Allema-
gne pensent que le sommet d'Er la B an m r l d '
furt, Jeudi. entire le Chance- a la Banque Commerciale ld'Hati.
lier Willy Brandt et le Prsi m
dent du Conseil de las Rpublil-
eve dimocratique allemande, M. Soyez l'un des 10 clients de la BCH don't le compete d'ipargne sera
Wily Stoph, rnapicrtera u double au course du mois de Juillet 1970.

SEn effect. selon une enquate es comptes d'6pargne entire $ 5 et $ 100 seront doubles. Les comptes de plu
kcla2rt mene parb Institut Wic- de $ 100 seront augmrentls de $ 150.
la population estiment que tou Ouvrez uu compete d'6pargne maintenant
te les decisions dependent des i
grande pulssances. Ils juI nt DOUBLEZ VOTRE CAPITAL
c.i"anu h.mr '11n AVEC LA BANQUE COMMERCIAL
-1La rMeountra d'Erfurt eat ap
prouve par environ 7. 0,0 doe
toss .itoysn doedo Is R F A. 0


S.. *,..,. . . . . . .*-,.,.- .. . .


AU CAPITOL
Du Lundi 16 au Mercredi 18 Mars 1970
e 6 Heures et 8 Heures 30

UN CHEF D'OEUVRE DE SUSPENSE
t


Une formule formidable

C'est le GRECIAN FORMULA 16. 11 rend A
vos cheveux ses couleurs naturelles en 10 ours

,Le GRECIANFORMULA 16 n'est pas une
teinture. C'est une lotion qui reconditionne les
cheveux sAns les graisser. I1 leur redonne leur
jeunesse.
Faites disparaitre les cheveux gris en peu de
temps et san 1in m o i n dr e tracks avee le
GRECIAN FORMULA.

AGENT :

Don Mohr Sales Corp.
: 1 v I -


LES SPORTS


-----------~----------~-~


les I principaux Actes Sociaux
qui ont marp&' cette HuitiUme
Conference Gentrale de la C.
M.I. Ii ie se pass pas un jour
saAs qu'il y eut au programme
deux receptions au mons, une
visits A un centre cultural, une
audition musical, un program
me A la Radio, a la Telivision,
une pause au beach, une excur
sion A l'intirieur du pays.
L'Office du Tourisme Do'maini-
cain L'Edilitt, La Brasserie
National Dominicaine, La Gran
de Loge Domnimcaine, etc, ont
offer des receptions prmicibres
aux dileguis dans lea hotels los
plus luxueux et lea sites les
plus agr6ables de Santo Domin
go.
A SANTIAGO DE
LOS CABALLEROS.-
La journey du jeudi 5-LMars
itait consacr6e A une visits
Santiago de Los Caballeros, la
seconds Capitale. du pays. II y
eut une haltse la Cite de Las
Vegas oil un banquet typique
fut offer aux del1gu6s et a
leurs spouses et oil ceux ci
recurent de la Mairesse de la
ville un parchemin les procla-
mant Villes.

A i'entres de Santiago de Los
Caballeros, il y a un enseigne
ment...... qui rappelle : cAqui
no hay forasteros, somos todos
Santiagueses (Ici, il n'y a pas
d'6trangers, nous sommes tous
des Santiaguais). On noun le
fit bien voir. A 1'Hitel de Vil-
le ultra moderne, le Maire fit
aux dlIgues un accueil triom-
phal et leur remit aussi des par
chemins conune H6tes d'Hon-
neur de la ville. Les Santia-
guais, coIme les cauois sont
tiers de leurs cits et c'est avec
un accent de fiert6 qu'ils disent
sans cesse d'elle que t c'est le
Premier Santiago de l'Amari-
que. II y eout une reception. a
la Respectable Loge oLogiat
Nuevo Mundo No, 5> qui dura
jusqu'aux dernidres heures de
sla journey.
Signalons enfin d'autres Ac.-
tes come la designation d'une
rue do Santo Domingo c Rue de
la Magonnerie>, .le concert de
l'Orchestre Sypaphonique Natio
nal au Palais des Beaux Arts,
la visited des Foyers Magonni-
ques de Santo Domingo,. de Las
Vegas.
LE PRESIDENT BALAGUER
RECOIT LES DELEGUES
Le vendredi 6, le Pr6sident
Joaquin Balaguer offrait un di-
ner aux D6ligues et A leursa -
pouses au Paais Nationl Domi-
nicain. Le Pr6sident entour6
des Chefs des Hauts Pouvoirs
de lEtat eut un mot aimable
pour chaque Dl66gu6. II a for-
mulM des voeux pour le succis
croissant et le bonheur d'Haiti
et de sa Mauonnerie. L'accueil
fut de quality, Ile menu aussai.
G. A.
A suivre


Prix des prochains
Concerts ae
I'Association
Pro Musica
En vue de faciliter ie plus
grand nombre ia sister aux
Concerts du Festival Beethoven
qu'elle organise ce miois-ci, l'As
sociation Pro Musica propose
des reductions intdressantes our
le prix des abonnements; soit :
Pour les 6 concerts suivants:




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs