Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06694
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 16, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06694
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



...

LsE PflUs AICUN9 D'HAJT'






MAX CHAUVT
.. ..... r- I leI'


I .. .. .I,. .,R .| i



..U... ......... I ............ .... .





iM" ni xL IX LeI D t "' --' :: -


No 28.088 I- M LUNDI 16 MARS 1970


APa m -0 MM n-IIMF --i r-L -- .",.-AFIAI


inspection Prsidentiele



a Pfligre et dars

1'Artibote


Les population 'de' Mireba-
lan,. do Pellzrea DeechapUese,
Saint Mare 'nt saluie avet cta--
leur le passage du Chef de 1'E
tat dnna loeurs villes k l'ooca-
sion d'une tourn6e prcdldentiel
le qu'effectuait le Pritidenf I
Vie Dr. Franpois DUVAUER
samedi dersler.
Le President 6tait accompa-
gn6 de Sa Distingu6e Epouse
Mme Simone Ovide Duvalier,
do Mmo Nicole Duvalier, de
son fils Jean-Claude Duvaler,
de quelques Hautes Personnali
t6s du Gouvernement, du Chef
de la Garde Prdsidentielle.
Le but premier de la tournee
pr6sidentielle 6taj l'inspection
des travaux dO Barrage Hydrc
6lectrique Dr. Francois DUVA
LIER de Ptligre qui consti-
tuent un point central dans les
d6marches et activists politiques
du gouvernemeoat dans le sens
de 1'dl6vation du niveau mat&-
riel, 6conomique et social des po
pulations de l'Artibonlte et de
I'Ouest et du pays en general.
Les travaux vont bait train
et s'ex6cutent ia un rythme ae-
c6lur6. Dis le Morne, i Cabrit,
on peut voir en longeani Ja rou
te, des centaines de pylones leez
triques de 30 metres de haut
bien pos6s sur des bases en b6
ton d'une resistance i toute A-
preuve et qui sont destines i
supporter les cables apportant
l'6nergie 6lectrique de P61igie

HALTE A MIREBALAIS
A Mirebalais le cortege pri-
sidentiel a fait une court hal-
to pour recevoir les homnmages
de l'Edilit6 des autoritfe et de
la population de cette ville A
l'endroit du Pr6sident A Vie de
la Rtpublique, le Dr. Francois
DUVALIER qui a dot6 cette
ite d'un Ceitre d'Etudes Se
condaires appele : Lycie" Simo-
ne DUVALIEtRI.


Les travaux deconstruction
du bitiment da..cf lyc6e proe.e
sent h un rythme 'cc6MY tte
solicitude du Prfaidept DUVA
LIERk i Pentroit do In jeunesse
studieuse de Mlrebalais a.tt6
hautement signialhe ihs les dis
course prononcies en la circons-
tance par le Maire de Mireba-,
lais; par le dputd MIme Max
Adolphe. le Prefet Fraick Gef
frard.
A 'PELIGRE
A Peligro, lea Ing6nieours Pier
re PETIT, Alphonse DESUL-
ME, GOrard" VORBES se sont
mis i la disposition du Pr6si-
dent DUVALLER pour lui four
nir toutes led informations tech
niques relative it. lamarche
des travaux. Le President a 6ga
lament rencontre les ingonieurs
et teechniciens italiens qui par-
ticitpent i ces dits travaux.
Le Chef de I'Etat a manifes
ti sop souci de voir se coner4ti
ser dans lea meilleur delai pos
sible et dans les conditions
scientifiques et techniques les
plus sofires le grand rivo qu'il
realise avec une aiergie et une
tenaditt remarquables;, celui
d'utfiser les ressourees hydrau-
liqies du fleuve ,ARTIBON1
TVE la promotion de I'agri
culture, de industries dans
le pays tout entier. L'usieo de
pitfgre produira un courant
d'une force de 16000 Ikw qui
arrivera transform A la Station
relai de Delmas aven- une puts
sance de 115.000 volts et 'era re
duit de lA a 440 volts pour la
consommation des nsagrs.
Loe PrMident et sa suite ont
aussi effectu6 une visite h la
Caserne Franaois DUVALIER
construite sur une edlvation
pr&s du Barrage pour assure
la sdcur!tte et la dense du Bar
rage, a Deschapelles, et vcrret
tcs obi les popu.ofions ont chaTeu
(Suite page 4, -coL 4) -


La participation d'Hati

A Ig Coansertec de la Confdderation

maconniqae interainwAicaine
par Gerson AlIexis


Projection de la Franc Ma-
connerie dans le monde d'aujour
d'hui.
Quelque deux Cents d16tguda
avaient particip6 du ler au 7
Mars courant, it la huitiime
Conference GAndrale de la Con
f6d ration Masonnique Intera-
m6ricaine tenue a Santo Domin
go, Capitale de la R6publique
voisine. Is talent de Grands
Maltres et des Dignitaires de
toutes les Obddiences r6gulii-
res latino aetm6ricaines conl-
d6r6es et aussi des d6l6guos ve-
nus de b'Amerique du Nord et
de I'Europe: .On notatt princi-
palement la participation du
Grand Maitre de la Grande Lo-
ge de Washington D.C. Frank
Akenyon, du Grand Maitre do
I'Etat de New York, Charles
F. Gosnell, du Grand Secrttaire
de New York, Wendell K. Wal
ker assists du D616gu6 Angelo
De Vito, du Grand Maltre de
'Etat de Pensylvanie Richard
A. Aen, du Gradd Mattre de
"VEtat de Wisconsin, Donal E.
iruegtr, du Grand Maitre de
la Grande Loge de France,
Pierre Simon assist du Grand
Secrtaire Grand Chancelier
Jean Nicolas. Bon nombre des
oIlgtnds avaient faith le voyage
acodpagn6s de leurs spouses
et mIme de .leurs enfants. Its
ont tous 6dt l'objet de l'accueil
le. plus cordial de la part des
frrrek maqons et ,lu people do-
minicain.

LE THEME CENTRAL
Le thnme Cenltrl de la con-
fLrence 6tair La Projection de
la Franc Maoqnnerie Latino -
Am6ricaine de 1'Homme dans
-le monde d'aujourd'hule. La
Franc Maqonnerle et plus par-
ticulitrement la Franc- Macon-


nerie Latino Am6ricaine se con
sidire comma une force i&orale
capable d'assumer d4 plus
grande responsabilits et de
jouer un r61e beaucoup plus
dynamique et efficient dana la
lutte des peoples pour plua de
justice social, de pai vraie,
de bien ltre materiel par 'ex
haltation et Ia projection d-
son id6al de fraternity, de liber
t et d'4galitd hbrit6 des pro-,
miers Maltres de I'Ordre t
HAITI ET LE TERUMFP
CENTRAL.-
- Le thime central de la QCn.
f4rence G6ndrale de la C.M.I.
n'a pas manqu de retenir c 'at
tention de la d616gation haitien
ne qui, confine on le sait etait
compose du Grand MatCre Car
not Adrien, du Grand Maitre
Adjoint Grand Secr6taire
Gerson Alexis, du Grand Mai-
tre-Adjoint de District Amnoi
ne R. Brutus, des Vbnbrables
Luc Ch6ry (Port-de-Palx) -
Jean Gousse et Yvon Chancy
(Le. Gojgotha N.Y.).
En inaugurant la Conferen-
ce, le Grand Maltre de la Gran
de Loge Dominicaine, I'honora-
ble Dr. Jaime Manuel Fernan.
dez et tous les orateurs dan la
suite ont dtayg leurs dircoura
-et eammunicetions swr ie r61e
joud A ravers 'histolre par la
Franc Magonnerie en faveur -
ties libertks humainea et plus
particulibrement la valour de
-,n action dans 1 Revolutlon-
Francasies de 1789 qui 9 enfan-
te la ftameuae cDelrartion des
Droitl do I'Homme
Lee delbigu6be.Juens ne pos'
vaTent no pas ie rappeler alosr '
la teneur de Ta r6cente et -h'i-
(Suite page 4, col. 2)


Accidents de voitures


Les chauffeurs Levlus OMichcel
et Payard Cayo i nterrossn peo
nos reporters. .
Vendredi soir, le camlon I& bqs'
culeur ininatricuie au No I 82
a fait panache dona Ie gland
trou creuse par lea service dqa
Travaux Roublics at du (Fond-
Routier, en vue de la- pose de
drins deyvantpermettre 1'6cou
lament des eaux de Pr6dailler et
de Delmas, a l'dpoque de s pluies
Monsieur Levius Michel.
pouvez-vous nous raconter com-
ment eot survenu cet accident 7
Je revenais de P61ligre, et
je eonduisais h allure raisonna
Ile. Lorsque j'ai vu Ie barrage
prkcddaab Io trou, il 6tait vrai-
ment trop tard.
Vanous tiez seal 1
11 y avait dix personnes a-
Svcc miu. Pas un bless grave,
heureusement. Sauveur Michel
a eu un bras casse. Quant
mol, je men suis tirn avec une
blessure 1'oraille et des contu
%ions aux 6pauiea.
Voulez-vo1s nuas varler
du camion ? ,
II est s6rieusement enaom-
magi.- Le pont arri6re ainsi que
les quatre roues arriere se sent
detachis.
-Depuis quand conduisez-vous?
Je conduis depuis pros de
quarante ans.
Ce n'est pas votre pre-
oiter accident ?
Ce n'est pas le premier.
mabt c'est le plus grave.
Le camion vous appar-
tient-il ?
Non. C'est ia propridti de
Louis Charlemagne.

L'accident tc Dayart Cayot
est moins grave. 11 s'en esat tir6
sans une 6gratignure, mais- it
n'est pas encore remis de son
motion.
Monsieur Dayara Cayot.
#rvous est-il arrive, au just?
Eh bien voilh : je roulais
au 'volant d'un camion trailer
du Fond Permanent de la Rou-
te du Sul, du Nord, et de Pd-
ligre. Je toe rend'ais P61ligre,
avec un chargement de seize
tonnes de er. Juste apres un vi
rage, j'apergus a une vingtaine
de mitres quelques voitures sta.
tiomades. -'eraiai 1 ia ddale -d
rn, mais le camion ne s'ar-
a pas, h cause de son 16urd
chargement.
C'est arrivA & P6ligre ?
Non. C'est arrive A Mire-
bala.is. Le Pr6sident s'y trou-


-. ait .;ustement.. II sren,
inspection ih 1lgre. ...i
-tait arr8t 'k Mirebualat
sister les chantisrs d'u.. i
rooBtruction. '
VOUs aves done heu
voltures T ? .
Je 'sen at heurte
seule, une Jeep. La je6p,
tour, a heurti une nutre
re-qul en a- heurt uone
La voi"re du President
lHer a tW tampc..'ine, Ag
Ce fut dtoic une c
A la chain, qotl fat lor
Pulsque vous me
c'es't qu'il ne fut pUaS i,
Mais i aurait.pu I'0t1 i
mnagnanlmitd du Prbsider
de la Itpublique, le, Dr
qois Duvalier. Je fus am
vant lini, et 11 rie dema
lui raconter ce qUi vent
msarriver. Quand j'eus
parler, il ordonna I ceu
m'avaient conduit deviant
me laisser partir. et j'i
tris reconnaiasant i Son
lence.
Les voitures tamponn6
elles endommagdes "?
Rien que des bosse]
gires.
Depuni quand con
vous ?
Depinis vingt ans.

UNE AUTO DEVALE
LA VPENTE
SANS CHAUFEUR
HUIT BLESSES DON'
DANS UN ETAT .GRA
Cr matin, A 7 hres
Bel-Air tait en 6moi.
fontalne, site_ derri
tour du Lycde Alexan
tion, une voiture est ve
eraser, faisant huit v
don't quatre ont 6td gan
I'Hbpital de l'Universitd
vu leur ttat grave. Les
autres ont pu laisser l
apros avdir reCu les so
cessaires.
*M. Pierre Louis, du
Louverture avait gard i
re, une Opel au hnut de
des Fronts-Forts a Morn
nette. I1 6tait rentr6 cli
Avait-il oublid de et
freins? Ceux-ci ont-i
vu la forte inclinaison di
te? La voiture. sans
feur, se mit a d6valer
te i touted, allure, po
avec force heurter Ia
derriere le 'Lyrdo Ptiu,
(Suite page 4, col.


Brillante reception chez


dai e M. et Mme. J. Simms.
i 11 B,6 Samedi sojr on leur belle-r-, lte; I'lutroducteur des Ambas
pour'". aidence de eBourdon Parkl, le. sadeurs M. Pierre' Chavenet. 'M.
yce4 en distlngu6 Charge d'Affaires Po Yvea Massillon et M. et Minme
litique A I'Ainmbaade des E- Carl Alcindor do Prot&ceie, Ie
urte lea tats Unis d'Abnrique et la deputy et Mp lax _Pismre -
ehanrmanate Mme John Simmsn Paul M.i. lime Jean A. Ma-
quune ont offer une brillante r6cep- gloire, Ml Dumayric Charlier,
0 stit ion. D6s sept heures. lea voiru M. Laurore St. Julte, I. Con-
vo.ta- res amenant de nombreuses aul et MIme Lous G. Lamotha,
a prsonnallt6s de sl polltque, Ie Pruident, de la Bainquo Con
ilmaent 1le affaleas, de l'administration, meriale, i Cl6mard Joseph
ollfmon doujournallime, la plupart ac- Charles, le Consul et Mme Gi-
e sort? mpgun6eeB de leur*. Apobso rard R. Rouzier, M. et Mine
voyez, 'co..itometgaient & gTavir la peinTe. Jean Dominique, notre Direc-
auvai. au sonmmet de laquelle est tour Lucien M atae; des eIam-
suns Ia situ6e Ia mason des Simms, bre; de l'Amb sade mn6raicain-
nt h vie On romirquait les Secri6aire no: don't M. Harvey L rt, -M.
r Wran- d'Etat Frederic K6breau, de et Mine'- Franck Paul, et de'
end de- /'dhcation Nationale, le SBerd nombreuses sutrte pneronnali-
nda da tai d'Etat sans portefenillea t6. -
nit dC et 'Mine Simon Desvarieux, I .
fini dt Secretaire d'Etat do 1'Agricu- 'On pasea des heures agr6ables
Ix qui -.ture et Mine Andad Thdard, e en compagnie des chArmauts
; lui de Sertaire d'Etat du Co amophltmona Mr. John Simnun
en sui ce et Mne Lebert Jn-Pierre,- et sa.distingu6e spouse Rhonda
n Excel Mr. Frank Sylvain, le Direc- Nous tour renouvelons noI comn
tour du Protocolse ten Hyppo plimnt. -


5es sont
lures 1t
nduisez-






T 4
LVE
g. 30, le
Sur la
Are le
dre P&-
enue s'i
ictimes,
rdX6ea s
d'Etat,
quatro
'H6p.tal
oins n0-

u Lyc6e
sa voltu
la Rue
nea Mari
sez lui.
tirer ses
is c6d6,
e la pen'
ichaun-
la pen
ur aller
fontaine
m ,(' se
4)


- AU JOUR LE JOUR


NEHEMY JEAN ET LA
PEINTURE HAITIENNE
N6h6my Jean, Fun de nos
plus Tameux peintres, proprid-
tair-de lIa galerie d'art aL'A-
teljer, a pris l'aviun samniedi
pour se rendre aux Etats, Unis.
II s'arrdtern a Washington, t
New York, et i Richemond.
L'un des principaux buts de son
voyage est d'organises a Yale
'ine formidable exposition de
: miniatures haitiennes. Vingt pe-
ftits chefs d'oeuvre r6alises par
vingt de nos plus grand's artis-
j tes.I
Ndh6my profitera de son
court s4jour aux Etats Unis
pour visiter des galleries de -Vir
ginie et de Washington. 11 exa
mineral aussi un project rrcem-
ment soumis par vingt-cinq 6tu
diants de Long Island, qui vou-
draient avoir. huit semaines de
-cours sur la peinture haitienne.
C'est Ndhimy Jean qui a rea-
lis6 conjointement avec C(dor,
les magnifiques pemirLrs mura-
les qui ornent l'adroport Fran-
.. eois Duvalier. Commae nous lui
demandons i cees oeuo'rs produi
saint jutqu'a pr _ttea un cer-
tain effect sur-ui, it nusa fit cet-
te riponse : blier. Je suis conscient de leur
presence. J'en reascus -tout le


Guy St-Vil assistera au <

de Mexico

Grace a la Ninoterie


L.- visage rayonnant. la hno-
r-t iet-ndute, cacuutor a-L t
.esmion les critiques de I'cr.tra.-
neur Vertas. Ainsi nous 'avoons
dIecouvert bier apris la victoir-'
do eor, 4quipe sur I Etoile,; l 6-


[s,t i oviraiL p rie '4.s'il avait
accompli 'on devoir, parcel qu'll
avait jou. un grand match: soe
di.placs'r, sur tout le front de
I'attlaque, il r6ussitl aurpren-
dre d'un maltre-shoot le partier


adverse; -e deva;t ctre !e c ul
but do -ltjarti e et ses suppor-
ters e JSi'-v ment applaud; 11
avait .ie rm.utch come .i
lui le faire aad'.8ou-
ent On club et .o'r la
ablecti o tlatonale. "
Cel nous aarlon' .in
est on kbqon de 3 taasu I'
nomr reV.zcnt eonat.mni sur
toutes legs ivre.a. En effef,' Guy
St ViI a particip6 & toutes If-_
campagnes de note equipe .-
football de puis plus de 10 an-
pas un recoin du pays, pas ur,
haitien n'ignor .sorn nom I.
centro-amdricains I'ant surion,-
mn eEl diablo-- ce pent boo-
homine nuir, remaoiat;, v, aler
te leur a tellement donnd i-:
frissons. Et pour nous autreo-.
soB compatriotes, il eat Tl-Guy.
le melileur avant de pointe qua
notre paya aie conna .depw;
Chaldin.- Si nouus' osnOf'ce.
ce n'et pas pour minimiser
soaleur (tr4s grande) des autr.
attaquanis mais l cur. rendr.
hommrage is uon jooeur (ul, que
ce soit sous la maillot de so-
clubs ou de la slec -udni nation.,
le, a toujoure prgch6 1'exempi'
tant par sea qualikies hiumaine,
que par sa clasae extraordina,-
re. En effect, de la classes, si r,
an revendre; ii a soutenu .,
comparison avea toutes les a,:.
dettes .qp oant eu 1'opportunilr
de se olulre icd; 'il tait rsC
- .au B4il on en Angleterre, o'.
pays o los journalists sportJif
i-n quite de iohdnoieinesea ,'.
couvrent chaque our de nouvel-
le b idoies: il ne ofa pas de dd',-
te qu'll auralt A chaqque sortWi
I'honneur des ciommuniqu6s ie'
la presee mondlale. A dWfau'
de-cela. il me contente de jou.-r
sea.petita trusa, de fare vibr.-'
(Suite )age 4 oel. 7)


poids sur ma tite, exactement
come. cc porteur de ma piece'
prTf6r6e FORCE OPPOSEE.
Nous souha.itols un fructueux
s6jour t Nehimy Jean, ce fin
connaisseur en art, qui multiplie
ses efforts pour le bon renom
de la peinture haitienne i P'ex-
tirieur.
LE PRINTEMPS A COM-
MENCE
Ayee les petites pluies, qut
tombent sur les hauteurs depuis
spmedi martin et mmene &.-Port--
au-Prince, le printermps a virtuel
lement commence.
Bion que pr6vu pour le 21
Mars, la salson printaniire ne
d6bute le plus souvent qu'en 4
vril. EHe est done en avarince
d'une semaine cette annie : ce
qui sera tout a lavantage des
planters de products marai
chers, de creales comme le
mais, de fbves come lea hari
cots et par voie de consequence
pour notre 4conomie.


n sts asa nas


" Le Reverend Pier bibouf,.
Aducateur beige, a dibarquo en
notre pays vendredi. Attmach h
la FAO, il vient mettre sa sieno
ce au service du project des Na
tibna Uniea dans la plilne des
Cayes, ou EDAPS. II a .66 ac-
aelli i sa descente d'avion
par lee specialiates intiressds a
ce project.
S"-- x x -X
';Pour la- inidme fo,, Monsiaour
Paul Soupart, un Americain d'o
rgine beige, nous rend viste.
Je viens aouvent en Haiti,
nous a-t-il ddclard, parce que
je'. l'adore. Je peux mmin dire
que j'aime votre pays ten piles
Vous avez des rudiments
de.crdole, it ce que je vois, et je
vo.us en flicite. Ditei-moi, Mon
Ssieur Soupart, que faites-vous
dans la vie ?
Je fais l'amour. Surtout
n'allez pas rapportea ga dans
votre journal.
Vpua pouvez computer sur
ma. dtilin. Setlement, je
nen garafnti pas celle" des lino-'
typistes du Nouvelliste. II1 sont
d'un natural distrait, et compo-
sent iridlatinctement touE meso
textes, y cronipris ceux que je
noe destine pas it l'impression.
Apart l'amour, Monsieur Sou-
part
A part ga, je suis agent
de change.
Je vous rc meree, et je
vous souhaite la bienveniue.
'Madame Jean Angus, une
beauty au visage plein de frai-
chear, est revenue .au pays a-
prgs six *ns 1 I'6tranger. Elle
a voyage avec ses jumeaux Pa-
trick-et Frantz, sa dcrnire-nde
Ile quatre mois, Lissa, et sa m6-
re, Madame Max Canez. Nous
formons pour ces sympathiques
voyageurss des voaeu.< d'honreu-
ses vacancies.

Thomas Peabddy filss de Be-
te et de Lawrence Peabody, pas
sera trois sespaines en Haiti.
Thomhas. le portrailt/rache de
son Itre, est un garqn de quin
x I x or one 11-1tt-roAgAgee ec sax


x x x zP ans A allure d6aegagee et aux
NIAMEY.- La conference des cheveux longs. OMalheureuse-
pays francophones s'est ouver- meeit, je dois partii domain,
to ce matni oi n edttbr" 'Caitale n-los a" ddclaf6 le grand dLt;oana
sous la pr6sidence de S. E. le teur de la Sears, Lawrence Pea'
President de la Rdpublique du hody. Mais je reviondtrai mer-
Niger, Diamani Hori. eredi au plus tard. Je no peux
Vingt sit pays francophones rester plus longtemps loin d'Hai
ou partiellemint francophone.s, ti. En attendant mon ratour,
don't 'ile Maurice repr6sentede 'egt Bete qui aura le plaisir
par son Ministre des Affaire, de cover Thomass.
Etrangires, Sir Gaetan DU- x x x x
VAL et la Province de Qu6bec. L'arrivie samedi apres'- midi
de JVacqueline Rend Danjou, ex-
FeIrmeture secretaire au Nouvelliste, nous
pe lisore des oCa caus une surprise mlete de
p Viselre des joi Jacqueline a toujours cc
gulchets a la m.me carsactre attachant et jo
BDa ue- Royale vial que nous lui eonnaissions a
Sant son ddpart. Elle rsade A
do Caiada Boston et son sijour dans sa
La rumeur s'est r6pahdue en famille durera vingtlet-un jours
ville ce martin que la Banque x x x
Royale du Canada avait fermn Cpessie Coles, captivante fille
ses guichets. et les slcit.rtt dle Monsieur et Madgme Bing
tions aUaient-bon train sur les Coles, 6tait d'une discrete 616-
raimons qui avalent provoqu6 gance A son arrive samedi a-
cette ddelsion. pris midi. SO robe jaune d'un
Nous avons pu prendre con module simple at son fichu rou
tact avec un des difigeants ae ge accentuaient sa distinction.
la Banque., qui sans vouloTr Gessie, 'qui 6tudie a New York
nous donner un dclaircissemnent denuis une annde, passer un
d6finitif, .nous a cepeOd.mi d'- mois de valances au milieu de
clar6 qu'il s'agissait de raisons see parents.
de force majeore. x x x
Ndanmoins, a-t-il ajoute. la Monsieur Ernesto Martijn,
Banque espire reprendre ses ae Consul de notre pays a Cura-
tivitts normanes remain main qao, est reparti pour le Cana-
dans I'mter.' de tous.

EN BREF


MOSCOU.- Malgr6 le recent
d6menti, nouveaux symptdmes
de crise:au Kremlin. La diffici
le stuaton i .onomique arlmente
les cdtiquegs plus ou moins ex
plicites des journaux.

MOSCOU.-. Message do Kos-
gyguinee a Nixon pour le Laos.
1 demand la cessation' des
bombardments.
LOND(RES.- Dans la mer 'n
temple -de la Nouvelle Z61an-
de, Elisabeth risque le naufra-
ge.
BONN- Conrtre phnislue
de Brandt; un From n e la Dr.,
le Str -ua lsi nne a -'ass '-ii-r' Tu

BEYROUTH.- Raid Israble-i.
dans tole del de I-, Sye Pan,
quea Damns. La defense .,
ire avion ouvre le feu -.-rs I.
cel. nucune trace .1- Ifa .-.nr
ni1 .


do, apisns-ewnooHii


$
i.


WASHINGTON:- A 1969 le
record des -d6penses militaires.
Le Laos en tite come pour-
centage.

MEXICO.- R6v6latiors a l'ar
rivie au Mexique des brstailiens
liberbs.
x x x x
LE CAIRE.- Quatre minutes
aprZee de d6coUlge d'Alexandrie:
un avion gyptien d6vastd par
une explosion en vol. Incident
ou attentat? 7cD6pche Washing
tan mantri re sur un ,, vire
amnricair deroute ers un r,-it
d e C in -i i r x,'


ISTANBUL L),u. .-rand
destroyers dE li niarine k ruer
re amdricaine ont branch, I.' P '.
troits pour entreirrndre 'J"c
crcoiRstre de routine inns I,
Her Nnire.


.I.. .".._I-.T e. .rone

CHOCOLATE AU LAIT SUISSEAVEC AMANDES ET MIEL MARKET
ce chocolat aus ait wamndsu at mitel L2U LEA AMA -4 r. E El o Stop tad n MARKET
si apprc. C dho ola mon/e eerrter -Prn


Ito.. l C ocolal o /er--De-renommee mondiale


m mmr m -ml II i. "_ '- II 1 1 -. . . i...., .E. ... .. .li... . . .g-..> .... . . ... B-
.- , . -. .- .' '. "' -k .... .... .. . ,'o.- .,, ., ."_ .. ,.,r.z ..=,fi =.. = d= :,'.= ,:3r .. ...: .:---. = ..;- ,. .." .. bL,. &.7.


- r*1?CL~9R~h~ri~7Al-~ I hl~--ii~ --rmI*C~*~rZ~--B~~~MW,-~CDm


'is


-Aww m


da apreLa une-semaine' en Haiti.
Come nou s lui demand ons'oil
se -.rtait 'm.ieux, ir.nous a rc-
pond a'vec n bonnie hum-ur : eVo
tre moleil et votre rhum ont eu
rafson de mon rhume. Je vail
persuader des amis de venir-f t
re 'eaBsai o cee* deux merveil-
leox m4dicaments.o
I X .x
'Depuis vendredi, le mini-jazz
cLes Difficless deo "tionville "
est' sere di son talentaeux chan
teur Patrick Mompdrousae. Pa-
trick, qui a 6t s'dtablir & New
York, a aWt.lle S par sea pa-
rents, par lea v imbcres du group
pe cLes Difficiles a u grand
complete et en grand complete,
et par une cohorte de fans.
L'industrielle Raynmonde Bou
rand Denizu a' pass une semai
ne it Miami. Ellea est rentrie sa
media. Elie vient de traitor d'im
portantes affairs relatives h
son 6tabliosement de nettoyage
A see. le National Dry Cleaning

Sur l'aimable invitation de
Monsieur Serge Gaillard, masna
ger plein d'activite de ia Cari-
bhai r en Haiti, nous sommes mon
tV a board de run des Fiesta jets
de cette prestigieuse compagnie '\
adrienne. .Nous avons arpenti
la carlingue, et notre impres-
sion ensemble est que les Fivs
ta jets sont des plus conforta-
bles. Nous avons ms me eprouv
le moelleux de Pun des sieges.
Voyager a board d'un Fiesta jet
de la Caribair doit tre uon vrai
r6gal.

Pour la decorative Ct.role, Lau-
rin,
Nous aurions voulu pondre troei
quatrains.
Le premier pour rtciVtr son*
"ddfi,
Et lui prouver que nous n'en
faisons pas fi.
Le deuxieme, pour lui presenter
nos sympathies
Pour ce maher maler don't son. pre
-a piti :
Au Canada, il 'faillit se fire
dcraaer,
Et- il en eet sorti paralyse.
L troisicme enfin, pour lur par
'led d'elle,-
De son ravissant ensemble, de
sa soear Angile.
Mais tout ga, c'est de la po6sie.
Et epo6sile rime avec camou-
reux transi.p

Samedi apris midi, est ren
trade, aprsa troiq ou quatre jours
au Canada, une singulidre beau
td au charge tyrannique. Une
sirine de belle prestance que
moulait un ravissant ensemble
pantalon, jaquette, pull mauve.
Carole Laurin, membre de la
nouvelle equipe de IH6tel Dam
ballah, s'dtait rendue au chevpt
de son pire qui, mercredi der-
nier, a eu un grave accident
d'auto. Depuis, il est frapp6
d'hdmipl)gie. Nous pr6sentons
nos sympathies Carole, ainsi
qu'h sa d4licieuse soeur Angile.
xxx
Monsieur Reno Kerby, un vi-
siteur medical don't les services
sont tras appricids, est rentrd
saiuedi d'un voyage d'affaires.
Nous sommes contents de le re-
voir.
La joie gonflait le coeur de
1'industriel Jacques Baboun,
quand il entendit samedi apres
midi une pelte voix familidre
1'accueillir en criant i tue-tite:
terrasse, enveloppa son fils d'un
tendre regard, sourit, et lui fit
un petit salut. Jacques Baboun
vient de passer trois semaines
A Mexico.
Notre ami Elie Leblanc Ju-
nior, un bon vivant, est heureux
de revoir Haiti. Depuis deux---
ans, il reside aux Etats Unis.
TI a Wtd accueilli par Madame
Jacqueline Prosper, sa Foeur, et
par d'asutres prochez. Elie est
rentrd pour des-vacances.

Madame. Marie Ghislaine
Hubert, sympathique secr6taire
de Ia Tld6co et sour du Colonel
Keaner Blain des Forces Ar-
nees il'Hatit. e.t rentr6e de vo
vaci Elle vipnt de sojourner
Nea York Jurant vingt-deux
ourss Sea nro,.h t cnt 6dt ravis
d- la rev'on
Madoame Elard. Midard, Eli
,an Jean Louis. ora Joseph,
et Rose Marie Francois nous
font reven>s-i de I'tranger.
I Suite page 4, coL 8)






PAG3U.c1A-


e rkblaes bob lmsen....


VERSAILL ES


BIGIO FRERES


ACHETEZ AUJOURD'HUI
LA MONTRE DE DOMAIN


FORTIS


La premiere montre automatique
fabriquge dans le monde est en
vente d l'horlogerie bijouterie


E. BERTHOLD
33, Rue des Miracles.









PROBLEM No. 355


In 17 V mVIVIViTI 2


HORIZONTALEMENT -
1 Des paroles sans grand
intlrAt
2 Gine le Figaro -- Let-
tree de joyeux Abtme
8 Laissoe aux vautours
4 Voyelles Arme blan
che Veun
5"- Vivent en Yougoslavie
6 Dit avec respect Lo
fin du galop
7 Queue de pie -- Ville


du Puy-de-DSme
8 Tels des cieunx ans nun
geo
9 Province ltione On y
va pour le Carnaval
10 Bande Sur la couple
d'un bon 61bve
z xx2
VERTICALEMENT
I Une des premi-re hb.
roines de bande* demstnis
1 Pans une pihe4e,,Shie
keepeare En m~ehe
III No reconout ,pI-p -
Conjonction Petit poil
IV Sortit de son somiell
V A besoin de verres -
Partie internre
VI Th6orie favorable le
continuity de la race humaine
VII Venue Direction
VIII Supprime -S ur lI
Croix
IX Abrlviation A dem
effete piquants
X Epoque eSort poser


SOLUTION No. 50 PF.


HORIZONALEMENT


VERTICALEMNT -


1. Amniaqiue 2. Mie; 8. L Amitil; ii't- xIL Wio;
lIna: Seine 4. Tiemoen a Rat II Memoe; Ri -
. Ubi 6. Silure 7. IV. Ambign V. Nu; CU -
-. 9. Atre; Ino 10. Tae": VIII. Qul Ieos; -r- Ix. Neti


! Le commniqu du" 'C
demnt supreme au16 6A
putblI6 danpsrapris snidi
felvrie-'I-S etit-plus
I: 1'-Au course de"la n
vu" d'appuyer l'Armfe/
do delay RAF aecfeetne d
*es attaqoes eoneentras
Dresde, qui a oubi -ain,
premniers raids asriens. Iae
Sdoenvergure depuoaele-Ad
la g eerre. La itle..(slor
tante .d'oenviron .-40-iaN
front du, marohal AnIU
revgtant-.pour ?.VMnnemi
grande Importance- iat
engltant queelentr Adecol
nations SJeaTot aP.A
les) a 6t6 assallie par 80
bardiers lourds. HIl ont
des mines adriennes do
tonnes, des centaines.de b
d do-el tonnes at. .650001
bes incendiaires. L'opdrati
minee&', Ta'eIa` c *-taltrecO
de nuages de fum6e s'(
jusqu'A 5.000 metres d'al
Le A igantesques iM.undli
talent visibles.a psedst0 a
300 kilomntrei. IDa'ns 1 jo
la ville an fen et recover
ne ecaiMe conche .de um
bombard6e une, nouvelle
par 450 forteressea volant
la VIIIe flotte adrienne
ricaine.
C'est I .oute la trage
Dresde. Cet enter apoeal
que a non seulement r
presque erntierement 'un
plus belles villes d'Europe
il a encore faith pdrir plu
135.000 per-onnes de la-ma
la plus horrible. L.u catasi
qui s'abattit dans la Suit
au 14 F6vrier, on- t tait
pratiquemnet intacte jucB
d6passe i m e cello d&tRir
ma en ce qui concern le
,.bre des victims.
F Le 1S F&vrier, on'18tait
dl grae.a I .DcJe. Le coeo
itaet pas, bien sur. commit
les ane de paix. Mais
fants arcoraiment les TvI
la Vill doguis6eas lon lac
me. Juocf'f present .DTred
vait tw bombrd6 que deu
le 7 octo'-e 19M' et le 16
.-vier 1945, et '.e attaques
silentt que l'industrle de h
Uleue. Et po.,rtant, la vill.


tFLORENC' DE L'ELBE, N'HTAIT PLUS QU'UN AMAS. DDE MBRES Lnd 6 t 8 h

ier g6 marque e par Is guerre: depuls ,VOil C boanniques' vb ert, l'opratn Cop do Mardi 6 & 6 hi et 1. 80
en date anver, des floats Interrompus Drde; elloe comptab.:69 bbnh" 'tofnneiree tit p1'6 'Lorig.TECNA'II -:L
t N e Ejq b.A
mait Ia d1 o rfugl6s do PEst, uo ut des bardiers, colt deux efis piuc qun- A0cpourt outenlr.leuRA..ea a. On DES G UADD .
Io, mats, P'. ..SMj, e huliq ia poesmcre. La nappe ed flani- avanma itlu iar'il u Churchill Em4 x ga a e ad V i i mea etndoe fumd b d il ai dense avlail.r Ue voelu suronfter auxe -
Iuste: rMals Iegene det itt que lea cstte ura hr Ipocaient Rusiawla-eo StAiLNfcE alae a...
anc. In ven.ent p.ities .epol.r L. 1tue reconnaitre 'eiars objectifes. iT. occcefitaux. juadlh' au jour-
es d6 u' sW aublde grand Iaherent doi0c: leurs boinbea, d'hi l'afirmation- d1 Ru AU PARAMOUNT
)Beo.> -strs l et aio grsi.mle tout. d'ator t tisuant les ies qui n'ent-pas contredite, slon. IMeel et1
bruit coral qule allies par n'talent pa encore een enu. .re ils n'auraient seulementx, Lundi& i 6I h.A et~ -
nomman- gnetaltent Dresde si a Lufiwaf- Pi'isE ils lancrent does ines a&, gd dec BritanLques et des A- B EALLA DU N lAOEi
pais, e no ndabalt pa-xfrd. riesieBs, qui eurent pour effet- dricains Volta (la conf Entd6e Gdes 1.20 at .00
d u-14 U. nelmoro.-rmeur,, tout aussi d'attiser lea ficendls. Et finea- ience p it fin -ux jolS avant "
,ddtail- lnsensOetl M irmat quoapres.-la lemnent, lorsqu.1o mmati`. diL 14 la.,destructioii de Drewde) qu'ils Mardi 6 h. et S . hL
sit, -en gaerre,AWe .- allait ,evenilr fvrler Ie .ercred des Cen bombardment les grande voice do LE JOUR DP L A 1"'.
RBuge. la..oaplt'.4de l'Allemagne.-iEn drecB-.les 16 forteresses vo conununiction aur !arriare do I RntoGd., 2.50 etTd
'dament tout.ceasMpr, apport aux.thabi- lantes des Amnricaind arliv front, orietal afin de jeter Ie l 2
x-gros tants des autre villes alleman- rent au-drsus de la nvie, le urs de srdre s ur le front de Sil ____
la -ur desa.le Uresdoi o socroyaient en bombed descendirent dants un ale.
gi lea relative adc rit6.i enfer de fIu, de flamme1, de cen m
,g-"- dress, d e rines, de fam ed d'hom- Leo SILLNER A4 KO T ClU
lbut.de CGist, dopte ee qui. ipi- mnea dlchiqetes. Le s chasseurs Lundi 6 0", et I 8h. .80
rs.-di q que.toie t 0o..or, ..y2 .i d'escorte descendirint en piqud (Sueddeutsche Zeitung, 13 fA MER COTPA;BLt
as- .dAu re,, la direction du cirque ,..ar et mitra-illtrent les colonnes vrier 19 0) t. & 'E de 1.00 et 1.50
jex -,et raani .neAtouva Jd u muiux que d'habitants fiyant la ville en nt et 1.0
une de_-*ire proclanIer i'alerte ae feu et lea r6fugi6s qui avaient Mardt.b 6.6 h. 0et 8 h.. 84
,tglque riwe.par se. clowns, a grand Ichappd au massacre. M. EGONBAHR DUEL AU COLORe8o
nmunil- reeforte-,plaisantexies e 'ste M EGON BAHR DEL.AU COLOADO
P iA- ea.,ae.tordant do riho que .Jes Apres la guerre on se deman "REVIENDRA A MOSCOU Eatsd Cd. 1.50 et 2.00
0 bom spectteura,,se _dirierent vers da (et on se demand "encore) LE 19 MARS .
largu6 le* ab ia. si ce bombardment .massif -- -


quatre W':
tombes
fbomn-
on ter
WtePt
leecant
titude.
et 6 -
mce-de
Durnke;
te d'u
e1 -out
.,fot
tea de
amf -

hle de
ypti -
rvagl
ne des
; mals
as de
anibre
crophe
du 13

0sahi -
nom -
-Mar-
ar n'y
*- dans
les -en
ues de
coutu-
de n'a
ix fots,
Jan -
ne vi-
la ban
e 6tait


AVIS
SERVICE NATIONAL
D'ERADICATION
DE LA MALARIA (ASNEM>)
A vendre au plus offrant les
articles suivants:
Article 1) 248, plin usag&s
2) 161 chambret s air l sa-
g96
8) 167 batteriee osiag aes
S4) 1 Camion CheTrolet-No. 89
5) 1 Camion Cheolet No. 401
6) 1 Voiture Automobile mar

que Corvair No. 58
8) 1 Voituro Automobile -Anar
que Chevrolet No. 71.
9) 1 Chaloupe .mnuteur non
Compria)
Lesa ntdreas e voudront- ien
specifier laurs olsfres8deo pri
et les soumettre. -ousO 11,cache
t6 au Bureau duoBueinso'cMa
nager du SNEM Cihaneereslle
on a I'adrease aniva te:
Business Manager dVsONEM.
P.O. Box 527
Port-au-Prince, HatL -
avec Ia mention eOFFRE, ar-
ticle No...............
L'offre. sera iaite pour cha,
que article -SEPAREMENT.
Touted offre global sera rejetke.
Ces articles ((ui seront ven-
dus et livr6e dana id6tat oh tils
gont, penvent Stre examin6s
danm les locaux du SNEM A
Chancerelles le a 17-18--etl19
Mars 1970 de 8:00 a.m.n ,hnidi.
(Except6e la chaloupe qui- e
trouve actuellement a Mont- 1
rouit).
Les op6rationa sd ente;.u-
ront leun le,.Vendredi,20.,Afars
& 10:00 ja..
Aucune offre- ne sera accep-
he- si- elloe nWest aeopag6e
d'un CHEQUE BANCAIWE a
l'ordre du SNEM d n mutant
equivalent au tiers (1/8) de
l'offre. Lea offree-contenanbid~
cheques personnelso serontu au-
tomatilquenent rojet6se.
N.B-- Seuls lea chbques de
direction seront ageepts. Ce
cautionaimnt. .n'et ;pa, rem-
boursable a-u caa oh lI'dtdlica-
taire no prendraft :pas Lvraimon
de las-ticle ddjng6 ,en .,glant
son compete dans on d6lai de 48
houres. Pass6 ce delai, l'offre
de l'avant dernier ench6rleetur
wera automatiquement qonsAld-
re. -
Dani le cas d'offre de prix
6gaux les deux derniers ench6-
riweure seront appeoE. & une
nouvelle competition dnsa un
delal do 48 hours. I
Lee droito do Douane dae es
articles (sauf la chaloupe) solit
A la charge de l'sheteur. "'
L'Adminittratiorf dO SNEM
so reWrvI le drolt de rejeter
n'hnporte quell* offer.
P-au-Pce. le 11 Mars 1970
Dr. Volvick R .m
Co-Dlhoien d SNEM
S. Dr. Tdro IPor
WeUass^. 'Wv a *
S*tMr 'Sobert L .


La defense .a6rienne de Dres-
de etait .praiqvment inexs -
tante. Surles. hauteurs se dres-
saiant des bteriea. de CA ...
mains ctaient dea attrapes. Les
vraier event depuis lungtemps
jur le froir oriental. Sur t'ad -
rodrome; de, Klotzpcle, ,u nord
de-la-ville, al1 y avait bien des&"
chasseurs de nuit, mai s ils6-
talent pIu nombrsux et Iles in-
tervinrent trop tard.
Dans la vilki mImc, on ne
trouvait gulre de veritables a-
bris antii a6rens. Les centali-
nes de millers de rdfugib sa'en-
tassaient.encore tant bien que
mal dans lea gars- et lea jardins
publics.
A 22 heures 10 lea premieres
bombes dclaterent: des engines
de gios c'.iibre qui firent sauter
lea toitures et voler les vitres
en eclats dans un vast. pIrimi-
tre. Puis ce furent lea bombers
incendiaires. Les puissantes de-
tonations dlevaienL en e'ffet pr6
parer le chemin aux bombs in-
cendisires.
Une here et demie apres mi-
nuit, la deuxieme vague d'a -


tailt ju4tifiH, si cet horrible a -
nlantissenient a' eu une quelcon
que valeur strqtgique et sil les
responsabies no devaient,\pasa -
tre confroiit8 .vec leur Ouvr.
ge (mnme si 'on neo veut pas
mettre D"esde en regard d'Aus
chwitz). Ce qui. est certain an-
jourdhui. r'--t ,que le& destruc-
tion? industrielles ne pouvaient
porter un c.rup dvcisif A 1'Alle-
maene. car la ville dtrit relati-
vement pauvre en industries.
Les bomblardements n'ont pae
6t6 non plus dirges essentielle-
ment centre lea voles de comunu
locations, indispensable pour
le ravitailiement du iront orien
tal: de grand pont de chemn- de
fer sur ]'Elbe fut Ipargn eta
trois jours aprls les attaques
a6riennes les voices ferries 6-
taient a nouveau "r6tablies. I1
eat done permits de se demander
ai le boinbardeoienl de Lresde,
surnomm cla "Florence de lEl-
be. a vralment fouini une aide
prdcleuse I l'offensive russe...


LISEZ



MOSCOU (AFP) -
M. Egon Bahr, Secritaire
d'Etat Ouest Allemand la
Chancellerie a d6clar6 amedl
4uiil reviendra le 19 Mari A
Moscou pour avoir avee M.
Gromyko, Ministre Sovi6tique
des Affaires Etrangsres, l'Pn-
tretien qui n'a pu avoir lieu
aamedi.
Cet entretien devait ltre le
dernier de la phase explocatolre
des pourparlerps Sovito -Oueet-
Allemands en vue de-,
conclusion d'un trait, de -renon
elation h la force. An toot der
nier moInent le Ministre SoviA
tique s'est excuse pour nalson
de saunt.
M. Bahr ne reviendra dans
la Capital Soviftique que pour
deux jours: il arrivera le ven-
dredi 19 et repartira le diman
che 22. L'entretien final, Ie 20
Mars sera consacrd, come de-
vait t'Etre celui de tsamedi ,un
bilan des conversations menvee
depuls tle moist de FPvrier spar
l'intermddiaire de M. Bahr, en-'
tre Bonn et Moscou.


GCarlstroem, Rue Bonne Fol, Agent OfficieL




SR-OP PETORAALS.JiRNE

Golt agr&able Conservation.
A 414 l 0DkdW TO4,U #O IUCALTPTOL.

Tomu, Rhbumes3. ahfoutesiarieents. imiuuiza
^-* ^ ^'iii iii l t ,. . -."I.. '. I -.-.7


Mardi 6 h. et Sh. 80 1/-
dite ea 38.00.et 5.00 -


,DRIVE IN CINE
lAsadi &7W,-et l) h.,-
U *' M 0AL4B DES .WGES
0 Entresol doll6 r par ittue
Mardi At h. t 9 h.
,'.gfl . LE1OCANNIER
*- -i - 1Aol Dar pa voiturw


AUDITORIUM

Lundi h 7 b. P.M.
CHACUN SON ALIBI
Entr6e Gde 1.20
-Mard: a 7 h. P.M.
L'AVOCAT DU DIABLE
aEntre Gde 1.20


-.. --.- --


Programme du Lundi 16 au Samedi 21 Mars:
ConWeilz Votre Consellire :
L .............. 9 h. 1 h. & MAISON YVES MORAILLE
MAMbL............. 9h.1h. & 100.000 ARTICLES
MERCEDI........ 9h1lh. & QUALITEX
VENDREDI........ 9hAlh. A FOOD STORE
SAMEDI............ 2 b.& 6 h. p.m. & EXPRESS MARKET
DBMONSTRATION .tos les jours sur rudez-vous
A CABA POMPADOUR

Apaisez la solf de votre Visage... Avec Skin Dew
de HELENA RUBINSTEIN


De.Luxe Aute-CIt
Lundi 7 h. et 9 h.
(Bur demande, mals on deml&-
re representation)

CUSTER L'HOMME
DE L'OUEST
Entrte 1 dollar par voiture
Mardi & 6 h. et 9 h.
WWdS COUP A DODGE CITY
Entr6* 1 dollarpar veiture



Lundl & 6 h. 15_et 8 h. 15
.TOHN~y.QgvT
Entree ide. f.60.et L.00
Mardi & 6 Ji. 15 et 8 h. 15
(Sur demand)
LA FILLE DES TARTARES
Entree Gdes 1.00 et 2.001


MONTPARNASSE
Lundi & 6 h. 1,&et- 8 h.
SHALAKO
EntrMie. fde 0.60
MaDkdl k 61 h. 15- et 8 h.
DETECTIVE, A LA
DYNAMITE
Entree Qde 0.60


CINE STADIUM
Lundi (En permSnenuce)
RASPOUTMIE, .
LE..MOINE FOU
Ept6o. Rde 0.60o
Mererdi (En. pe manenoe)
STEVE A TOI DE CRIEVER
Entre-de dLe LO


cnmR ZOORAO
Loundi & 6 .h-,et 8 h. 15
LA RUMEUR-
Ent Wes 1.20 et 2.00


A MAGIC CINE
Lundi A 6 h. 15 Stance unique
QUE VIENNE LA NUIT
Entree Gdes 1.20 et 2.50
Mardi o 6 h. 15 et 8 h. 15
LE CHEVALIER
DE ,PARDAILLAN
Entr6o Gde t 1.20 et 2.50


CINE OLYMPIA
Lundi (En permanence )
LE JUSTICIER
DE L'ARIZONA
Entree qde 1.00
Mardi (En permanence)
.CONSTAHGE AUX ENFERS
Enatre Ode 0.60,

CINPALACE
Lundi h 6 CL et 8 h. 15
PANIQUE A L'OUEST
Entree Gde 1.00
Mardi A 6 h. et 8 h. 15
PASSPORT
DIPLOMATIQUE
Entree Gde 1.00

ETOILE CINE
-PTIOwtVAt.i.
Lundi 1- 6 h. 80 et 8 h. 80
KH FINAL
Entro ,Gdes 1.20 et 2.00
Mardi 6 b. 80 et 8 h. 30
DANGER DIABOLIK
Rmtae. Gdes 1.20 et 2.00

CINE, UION
Lundi t 6 h. 15 et 8 h.
EVADE DE L'ENFER
Entome lOde 0.60
Mardt a 6 h. 15 et 8 h.
SHALAKO
Entre Gdle 0.60 I


AVWENDRE
Une imaison eita e A la l1re
Cite Beanubcuf (Martissant).
'Pour tous nseignements s'a
dresser aux Ateliers du Journal
o a & Cit Beaubceuf an No.
20 bin.


Ne~tauxr :


EN BOULETTES


IDBBONS


LE RAT


IL PERIRA


w.0ppp


h~xaayryryrrrqprrr)r~pm~~~~~ti9~~a~~L~~


H. A. A. --AMENace4.veyaos

IT '=E86


- -Alk


1


0





LUNDI 16 UM Ug


- I- -


-Z 7 7& ;77-7777 --8r2


- -- ----- -- --


n.otI'


FV RE IfOROSCr Pt

I Par Frances Drake .1


'-he-eo Is sff"Ps asoa d ais lour- do sets-s owlndsmodes
do saosiaammea t wem o woaro usa psespmid" "ma "m
lgnaatmw te" amrs" Poumr doomadim.
Drolt do roproductdop totodo @% partoil s-does-s.
'roprs-dd King Feoature syiokoisk Ee.Imodwdi
CLD NOUVELIsTkp

MARDI 17 MARS 1970


2 IMARS AU 20 AVRIL -BE
LIER): influences cuntraewdo.
Dea activities paraiasent perdre
en n3eu de leur int6ritt. D'autres
affaires progressent svec Don-
heur .Gardez Ia balance g-ale
-t une attitude r6fldchie.



Aujourd'hui

LUNDI 16 MARS 1970
SAINT HERILERT
MARDI 17 MARS 19.70
SAINT PATRICE
axx

COIN DE LHUMOUR
NOT D'ENFANT
Une petite file inLerroge une
amie de sa mere, aui eat en vi-
site:
Dis, madame! C'est bien-
tVt qu'on va te cueillir?
d Me cueillir s'tuunne isa
dame.
Ben oui ... Maman disait
hiel" que tu commenquis & ftre
bien mfirel
PAS DU QUARTER
A minuit, on sonne chez un
n-.edecin.
Qu'-st-ce que e'est?
-Ouvrez moi, docteur! Je
viens d'etre mordu par un
chien!
AhI II n'y a pas moyen de
dormirl Vous connaissez pour-
tant mes neures de consult -
tion: c'eet de quatorze A vingt
heures lI
Oui! Moi, je sais, docteurl
Mala le chien, probablement
qull n'6tait pas du quartieri
A PINGRE,
PINGRE ET DEMI
Un Econsais a invite un Juif.
Aprls le diner, les deux hom-
mes passent a-u salon.
-- Je sales que vous aussl,
vous comprenez I'lconomiel dit
l'Ecossais & son invite. Alors,
puisque nous avons soulement 6.
parler, je pr6f6oerais quo nous
restions dans l'obscurit&. Com -
me ga. 9a m'6conomisera de 1'
le-tricitd.
J'allaiB vous le proposer I
Srplique Ie Juif. Conume ca je
pourra.l me d6culuttcr: ca \r.'6 -
conomisera le fond de mon pan
talon I
Sx x x
MAUVAIS PAYEUR
Un monsieur rencontre, dans
]a rue, un ami a qui il a prstd
dr i'argLnt.
II faudrait que tu te deci-
des ; me rembouiser! Ca fait
dix fois que je te demanded de
me iendrt; mon argent!
Et moi, qu'est-ce que je
devrais dire, a.orsl 11 a fallu
que je te Ie demand vingt fois,
avant qua tu ne te decides a me
la prlter!
GHEZ LE PHARMACIEN
Un vieux monsieur entire
dans une pharmacies.
Auriez vous un bon vei-
mifuge? demand t- il.
Bien snr, monbleurt re-
pond le phamnacien. C'est pour
un enfant de quel Age?
--Ce n'est pas pour un en -
fant, c'est pour moi.
-Pour voun? s'6tonne le
phariacien. Vous avez des verse ,
votre agel
Alors IL vieux monsieur, mon
trent une dea jambee de soe
uantalon:
Out Ma, jambe de bole en
at leineal
UN SOUPIRANT SINCERE
Un jeune home fait une
court Dressante h une jenne fil-
Ah! Jo vous caore! De -
puis que je vous connais, je ne
pense plus qu'h vous jour et
nuit ... Voulez vous vous mn-
ier avee moi .
Mas ... r6pond la june
fille stupefaite ... Je vous at
d6.J dit non la semaine dernib-
Tel
Oh! Excusez moi rbpli-
que Is noupirant. Je ne me rap-
pealat pas que e'ttalt t voua que
je I'avals demandil
xxxx

Pharmacies assra"ti
le Service cette nuil
LUNDI 16 MARS 1970


21 AVRIL AU 21, MAI (TAU
REAU): De petit a services,,.de
l'uide, seront a pprcihe et vous
en recevrez largement. Evitez
d'encombrer trop 4ette jourue.
Mfiez vouns des extremes et
prenez garden de ne pea y tons
her.
22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Dem a tuatlona 6vo-
luent; lee conditions changent.
Smuvez lea car votre tranquil-
U1t en depend. Exprimez vos
opinions avec fermet6 mais dis-
cr6tion.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): R6sistez A des ten
dances intransigeantes ou auto-
ritpires. Ces dispositoiuns nga-
tives sont manifested en de noo
treux secteura mais votre r6 -
serve et votre bon sens vous en
protegeront. '
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION) : Particu:liroment en-
couragts danae I conjonctLmn ao
tuelle: l'amlioraioon dvoe vo re-
latlonsa & lpgard de parties opp
ss, le sang froid dana lea me
ments exceptionnels ou ordinas- 0
res. Evitez i gstabulito et l'im-
pttuosit. ]
24 ABOUT AU 23 SEPTEM O
BRE (VIERGE): La journey
attend votre action. Etudiez
d'abord la smotuation. Une demar
che inopportune causerait un
echec mais une qui conviendrait 1
vos mettrait en exccilente po -
sition pour triompher.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Lisez 1
lea consiels i ceux de la Vierge:
votre conjunction est emblable
Mats, en plus, montrez de la r6
serve, de la Isrdnie, du calmne
avec lea retardataircs et les fai-
bles.
24 OITOBRE AU 22 NOVEM
RB (SCORPION): Offrez le
mielleur et demanded le autsil.
Aingt voLie journ-ee pourra I -
tre vraiment heureuse et utile.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGIITrAIREy Ju-
piter eat favorable. Vous pro --
gresserez par votre seule puis -
lance et serez capable d'aider of
ficacement votre voisin. Si vous
faites r6gner le oalme et aves
confiance, la journ6e donnera
beaucoup.
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): Votre
merveilleuse g6nkrosit6, votre
volont6 d'aider les nalheureux
vous donneront timmensea et
durables satisfactions. Aiguise
vos dons.
21 JANVIER AU 13 FE -
VRIER (VERSEAU): La posi
tion d'Uranua stimule le meil-
leur de votre peisonnalit6 et de
votre g4n6rosit6. Ecartezs le dou
te et las craintc de lchec en
pourcuivant neu tache comment
ce ou en d6butant une non.
velle.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Le temps n'at -
tend pan ceux qui s'atteardent
mai 11 ne vous pressera pas
d6raisonnablement ati vou pre-
nez tot votre depart, lasse yvos
probllmes dans leur ordre d'im
portance et late on effort dili-
gent.
Si VOUS ETES NE AU -
JOURD'HUI; Yuus aa z des ca
racthristiques nombreuaes qut
vous apporteronrt du bnheur at
des succs. 1 vous n'evisagex
pa s ces derniers sur le plan ma
thriel mulunenc. N6 i la tron
tibre des PoiMons et du Bffli1,
VOUB stes doue d'une e.ue on et-.
ilgence. Beaucoup chercheront
en vous on guide. Vosn efforts
eont blen dirigsa, clairement.
ccanpria, et vous aam exs vO
reaponabilit6s avec sereux at
courage. Quelques surprise
vous attendant en 1970. mait
beacoup d'entre elles pourront
etre orienties pour donner doe
aplendides r6fultat dans l'ave-
n!r Votre Iptuition el uotre
flair aeront d'mlaprtants a-
touts,


Jews &4S aSS


MEYER .. .. .
B 3 J DessaolaW
VILGRAIN
Marchb Salomon cLa vie commence a 40 aana
dit un t Usadlgle.
x x x C'est vral t vYous 6earties tou-
to poaibilit6 de constipation ou
DECES DU JOUR tout commencementi doe Rhmati
mee n proenst les pt petits prs-
Maria Paul ... 70 ans mu de G. S. Tablettes u lebi
JeannotVictor ......... 21 ans W. L. tablette, on eceore le fa-
Guilaume Cile ........ 41 ans 'Brook bi." : .5tif.
Thiodore Prudent..... 84 arn .,ollepu :G(.S. Ablet
ple-Loui .... I .......... 1 an ten ou W. L. 2Tablette ou Brook
Mrpllia Perre..... 5'7 .ans lax. l'Imeompamble et SgMble
Loulo Nsatr............ 66 ans. laxatif en tablette hiakt.
Le.ly Samedi....... 1 mois En vented danms touted Pharma-
Micaelle St Fort... .. 5mols slem.


VnNTRAINEUR;HULMUY BCORONDYBRA REBOUIt DW NO"IMVqX -PROVULI


CHAUtW I GARDE.D JX tVEJ'I
YVzS DUET. LAURENT


'GUDULAIN


OALUC4W
COEDAT
LI: QALION


e
-


'CARDW

NINA 1MM


EN EXCLUSIVE

MISS DPbERAUH LUBIN
VACARME NUITS DE LONGOHAM
BELLE DE RAUCH IDOLE '
Mr. DE RAUCH GIN FIZZ de LUBIN

LES PRODUCTS DE BEAfITE DE FRANCE


STENDUAL


& ORLANE


EN VENZ'B A LITTLE EUROP

& MAISON ORIENTAL


La natla oifalto oncal6a
r l'qulpe d'AUllnutne de
football d oe v a n t s atga
(deux buts & slro) a ceqha
uon martw do critlques. ,.Bs-
pagnotlme aunt monr 4 '
rlursa dans presque toui s do
mases. .Avec seta dnai .iuta,
obtanus rpspectivepent &A I .
IE8me it a, la 4dhme minute.'
Arleta .a oulov6 I'dIalration
des apectateurs. Quft.,px, Al-
lemands, ilH devront se reprmn-
dre a'il vesantd Jar ,an
r6le d6cisif lors du.,IpVnoli i-
aal.d., lai Coupe du,,Mond" au


La EpAgnola ont qqail rs-
di-tu ao o Allemnands. .D eux
buts Ak&O -, il faut -. lea
(PS faurlr, ewit ditla vvox-opu
It MUMSTe a'i -Me I tlpue
d'un inateb s owa Zeamain-
bra. do aexpd6Ion deoJaIfld6
rating a allemande.oa fiA; ball
qtien't--M dlmugtur &i.arre
/aprI"s la rdotr. Geodn.M ul
ler (Mulorld4otpille, telotait
S a-surnomzn-qa-.uiu avaIeni>4on
"- le joau llstes e pagnob)
s6uma la vRtuatlo en.epsof6-.
ra juron bavasvis bien
,-antL .- En 90 minutes -sn j, il
-z avait eu deux peptoeOcaaldona
do marquer. Deux seulemont I
Et iU s'agit ,d I'holumne qut-a
ecanonndn -m 4an m am- JMexit
que. Malatlegoadit.ratrng


Le~jgIAsI[ C 0 ~&r cs~





A PO~mAUM== ne~. iBWbrt Gaetjens .1







(.2~e S t- Marc
owesm 1qU5 DssaImass

nA PcT~iow mi lejl Riga~d





Aolula


I


S, A, F. 1. C. '0.

Plustlis s a tp~ch









Um~AgoI -A4 i o Kisa0adem






~ 0.


9VI-I -8cooc, _e*


seylela veieur ea t 4 heur r en
MaMaa inseo se .
to aado cette xurprenantt 4f.
amwsu asn el sVarko i a tselloelm nt
& ma Utata-unmi qu'elle eat mai.-
OMmt la1Othbu. see tonotes 5t phor-,
miow ser Ia& gantlet l reombounur
WEa*"t W Is. 5 tlarnsto I r. eut TOu
.empBteo. Im 'aute" 'b- .. Vark
4o.l s donned beaucrhuie d. vilueur
1 nalsa un-Ir d It & 20s n. M
vo'wmate as. p atlsfalt. rtournex-
sm i bolted vits at ratgent 'oua
mm rnembours6. U Sand flacon di
a tasMoett Varko coot bano m,*ch6
V ark o *"etvou~e 21- -
UaU&H LtA ViJad SI L VihsaiA
JOSEPH C. VALME
Distributetr


RENE COLES
LAJUE


Le Champion do beau vgte-
ment annonee & eeux qui par-
ent pour l tgpe, loes USA, ou
le Canada, qu'il est revenue du
Canada et des Etate Unis avre
une technique moderne at ure,
qu'il est en out le Soul capable
de confectionner un mantoan
d'Hlver qui molt & la mode dans
lea diff6entesm Capitale du men
de.
Is trouveront tgalement des
costume at des pantalons at mn
choix judeloeux de tismen pour
les dIdganta prhfarent la soup
sur mmesxr.
Una visited de v9tr part s'lm
pose de touted ndkaeMtd, Mes-
ilearm les El6gants.
Labe, en face de la Nondlatu
re Apostoliqoe.


- I- Jw


&. ),mattre JqPe Bur.
COO Wsr nx(41lept pas
\plaux ae.
110 opupr avant. e]. medqe
quel art le pourquoi e .Ctt
dBeeptlon ? -1nt, L.ab-
sence Pmra .ri Wmpqf'pI
de Wplrjgang Oversatlt;a pese
lourl 'dduns la balance. Mals til
existed d'autrem ranms:
1. Un-copplane de sypprlo-
rlt. Lea AJlemands ,vailent
sous-estimt lurs advenwajres:
2. Des eTneursa d taetlques
qu'une equipq faisant partly de
l'd61ife europjesne ne paut pas
,. permettre dea commettr;
a. surprise: une. if14gInlit6
physlqpe par iappprt. aum Es-
pagioli. plus rapldes, plus. r6-
asitantA et sautant plus haut.
Lea jounur. allemands. cro-
yasent.i ouvolr reporter ao par
tie & petite vmexse. cNous voi-
cl, nous sommes lea future
fObanOpSqa, du, t)ondotnl (sst
a0si quai le sprotoegd de Hel-
sput Scbon entrirent dan a 'a
rane. :as tous, peut-6tre, isi.a
une bonne partae. cela leur a
a fait.dua bien, & ces ingeleurq,
iffia l'entraineur apr s le
match, majs sans citi. de nons,
Lea* Eagneola, qni n'avioent
pas repsB:& se qe alifier poeu




Pour la Gand


Ent241ures


1o 4Ijq uo, 4iv.nm~
rtqado, lgrtI L~
""l~A It rfttkor Jin ,met~rd.
.4mwech ommOi.ono 00Ia.A*IL
pa q argqaoFdqux qu trqS, beta.
'-%alptW fn 4*fpor. (Miagitnu
WW6 fAntL.
grbe usP onc qut1 per-
In hd ]raa 4% mnrqpaar lens-
U =or but: jan seer d& sept
MeOVS. Un .1apagn O'L auts
par-desasus ie b4lI9e, l noood
feints, et le troia~mi, e-.r~axi
COUtpsArn'A'Anper pour. 1rqjepr
mont dO b-.AriOta, fuL I& con
gIlt~z. Lq amoAA4.lkj~. ale
egjnce d'jaetA rje 4o u&12
a nsm.Lsln-sngroamafu t aon
Izqsme..IacV rUPI=z. *cbanon
I ga...-
L'e plus., 14811 r rC's
qua le lla msspdaZ a Peeot
mloaqell does laus ur,~
sulent Isai&%6tUaiwz'4nt e
L bobtner par Ia l4Ctique -dfs, Em-
napeiols. VL'olwtau =n Kiabals
L trait acimalanent trj'pijcA i
gmes un a Ctoppeonr, a'It [an
a c& tout SletU9tid8 &AtsI a~quo
I ft 36a'dtsit.nna opm ite

donc vojxjain acpual6dana toes-I


Pour votre BEAUTE,
Is l sp6cialit6s

"1. cosmdtiques::.i

GeOe Royale. .,
stabilise V .


Ctiln de Jew el de DL
t,=usRawsu .


M$m -h"ratnte.q


taft 6kJau1&




ClMu 37 poset. bos%6ani d aww.


pmdwb ow
per Is W0


soglm. S.do aSo- Nuo


Un pooduil licene ANSOU B. do, Boiwloa bm
do Gold. RoyI~ sabilis"ho or. lha ganliesado IhkqlM
ot d'dificadti4W dopui dixmesloal Is rdpuataon mei
do la kjaarqu.:
jVahojq4boaroSANTA.r2.--vj-aoodsaNwvwmbmC.COIEVOIE


LTIA *~~4 tID ieiA.4 o.mawe4 ,~o


__, Liquip (Irliengie esl elle ;fiap T-Ai


Les Bandes Dessinees du

-Blondie


''~~` ~'7~~~--` ~ ''~~I~'~''-'~~-~-~~ -~--'~~~I-'I'- .r*~""7~~~~~-,-r.--~-;~lr---T~-;r~--* ----1-.~~.-~----7-~:~!~eP--*~;l-~;:;;r- --~p--r-r~--p


__


__ ____II____^___~ ~___s~


__
It,_ L_ J .


1--~ -


EMMMIW


---


1 sun cliberos, avwe n o n
salr direct Ct o il no l tg-M
dent gf. AMPH chb pm
salt. Co nfe Im n signed ad
vanast de .a. louhe..rles. AlB -
=And. prdtant Ia fit deals Id.o.
Apr ; Ia d-zJmps. pu d'am&-
Uoration. 11 agrait fall lancer
Wolfeang Weber our Arieta,.
et confisr & up demi un pu ,
travail dearqage. I If. i.-
ne m'en rait copte qu d
Ie car qm rWnenaft J'6qip
d'Allemagne it kon n8tel.
O'"et #range: avant caq.ne
Co1pe dur Ionde, l'6qip"j'Al
lemagpe #iquRidte m5 ms ppor-
tnwo, Cortes, le moment vom,
elle so reprand. Mai cettoe ois-
el, aun Mtxique, 4 se peut qn'el
a n 'y- asiba sa, pins
que l'on prcde un reImanM -
ment. !;.quap; national ale-
mande est-ele tir vislll I
Schnelinger (qui dt, coael .
Aanco, ,Haliler (qi, mans
Beokenniinar. n'est qm I'onmblre
deo lui-MIme), S.e.ler et Scbnlz
ont d6pous le z6nith de lourr
carrier. Libuda, qui veut Co-
pier Stanley Mattews, et Gra
bow-ki so-t-ils lea ailiers-r&via

L'entraineur Helmut Schon
devra r6pondre & ces questions,
et ceei d'urgence. 11 lui fan-
dra dt courage. Pas question
de manager des joGeurm qui out
ont un grand nom. On vent de
conutater, une fato do phis,
qu'twe- Seolor ot Gerd-Muller
sont pen efficaces, dana la mn
me ligne d'attaqnu. Et Gunther
Netzer 7 An u in de mon aquipe,
& Monchengladbach, il est le
chef d'orchestre. Mai dana 1'6
quipa national, ij dolt la puin
-part du tetpe. Ce n'est que
pour-les gardens de but qu'll
ne be pose aneun problsne, en-
oar*e n'un rlvalit6 entire trols
keepers de valeur gale pulase
provoquer des complications.

Pae de. doute tout ira
mieux quand Beckenbauer et
Overat seront de la parties. Hot
tge, Patzkre, Lo-enz, Heynckes
at Held attendant d'etre ali-
gn&s. 11 faudrait peut 6tre tes
ter Horr, & la prochaine oces
mion qui se pr6sentora. Les can
didats pour le Maxiqmse- m
done nombreu. II s'agit aod-
quement de trguver la compo-
sition ido6le.
(Suddeutsche Zeituag, 18 %-
'ier 1970)


Y_ A-T-IL UNE REUNION
DES HMFs D'ETAT
S.AMERICAINS

MEXICO, (AFP)
Le PVikdont Nixon, M
Gutavo Dlaz Ordaz, Prsident
du MexJique, et lee Chefs d'Etat
des autree pays Jatino-.amnri
cainms se r6uniront auu,.moie d'oc
tobre A Acapulco, croit savoir
le journal mexicain qui affirmed, dana son edition
du soir, tenir eette ittforma-
tion de certain milieu dpblo
matiques qu'il ne pr6cise pas.
La reunion, ajout, cOcasio-
nes, aura pour objectif pricl-i
pal d'I'udier et 6ventuellement
d'.dopter une poli.ique..Acono
miquen commune at adequate
exitre les Etata-Unk et leb Na
tions d'Ami-ique Latine.
FEnfin, KOvaoneBs, rLA
quo le Pr4dent Nixon s d'o-
res et, d6jh' demand aux mis-
sions diplomatiques des USA A
enAmsrlique Latie de proeder
aux consultations ocesiairea a-
fin de fixer la dafe prs-cse de
la Conf-rence Continentale d'A
capulco.


- ...'


v, -
'I A P -13 1 lit I'll M41


. I I - ... I -i ...... ......'~i~L~~r **1~;i ~ ~ d~~u~C~


- -L,


I s


liii-








Ame . S- i LUNDI 16 MARS 1870


-rPflift


L'Demiain' .17 r
LE RECITAL BEETH O lE-
Micheline Lauduh Denlj
("eat demalh MardI 17 Man
A 8 heurap dans l'Audltorium
de llnatirut Franqcas "que Mi-
rheline Lo6dun ponts oftrira
son rfcltal do Piano, exclusive
ment compoad d'oeuvre,; 4e Bee
:hoven et dent nous prlnons
plalair A publier la programme.
6efi-ARTIE s VarIiatins
en Pa Olpus 84
S1 he Senateen .t Op. 58
CWadste otp.53
24me PARTIE : 17'me Sena-
te en RP Minepr Op. 81 No. 2
at 2Sme Bonate an Fa Mineur
Op. 57 eAppasiounta.
Par l choix &, p9i4cem qua
comports son rkwihe'.prora me
nous ne doutons pas qua Is pu
blie viendra en fouls aplaudir
notre talentuetua planlte de-
main roir A 'lnstitut iranis
d'Haitl.

ARABES-ISRAEL
COMMUNIQUE MILITAIRE
ISRAELIEN SUR LFS
OPERATIONS EN SYIIE
Leos operations de la nuit
derniere en territoire syrien
ont 0t6 ex6cut6es d'une fayo,'
brillante par des unites qui n'6
talent pas des units splcali-
soes. Lter but 6talt doe moUhreo
aux syclens qui n'ont d'aillears
oppose aucune. resistance que
le maintien du cessez-le-feu
doit 6tre i6ciproque, c'est ce
qu'a declard aujourd'hul A TEL
AVIV au course d'une confdren
ce de p.esse un officer sup6
nrieur de l'Etat-Major.
-I1 a ajputqu'en.ne qui con
eorne le pylone A haute ten
sion et le camp militaire de
Ktofea situds derridre Damas
par rapport A la ligne du cessez
le-feu avec Israel et respective
ment 70 t 70 et 0 km de cette li
gne, les forces isradliennes a-
vaient utilisd des hbLcoptdres.
Le grand camp militaire de Ktei
ft a td tibombard6 par laes m6r
ties isradliens au moment o Isa
plupart des units qui sort ba
oses prenaient probablement
leur repas.
Quant au ponceau et aux pe
tits portions attaquls dans la r6
gtio de Jassem its ditent, a
dit i'officier supdrieur, a une
distance d'une diza.ne de km
saulsment de ia ligne dui cesoez
le-feo par une unit i- p:ed. t'of
ficier supdrieur a dciiar6 que
leB un.lts qui avaicnt fait sau
,-n-r lo pylone A haute tension a-
vaient constant que les lumid-
res s'dtaient 6teintes dans un lar
ge secteur de Damns. Plus lard,
toue Its vilp a Vt& plong6e dans
]'obscouri.
L'ofl ..7 ',t..r ala-So;
grine qus I., ", rastr.n a-. .-rnd c.:
nc ralen;,r Ira n itLTrei. ioeI
ne lors 1.: s. ca.enmi vhlaont.
montre a.u< aumtrs ELati-Ai',
bes qu'il.b sent A Ta sabil'tle l
lutte -.'.nia. lrael ou encol
qu'ils cr, -t troubles o I' rt4--
r ie u r .* ,r.ip if c e la p ,i si t ;Ir o'
le cas ..i.sir.irnanis


Messe de Prise
de Deull
Une msase de priose de deuil
era chanted' le mercredi 18
Mars 1970 h 6-h. 45 du matin
en 1'Eglise du Sacr6-Coeur de
Turgeau pour le repos de 1'Fme
de Mme Joan Months Lefrane
nee Car'mblie Ddjean.
Cet avis tient lieu d'invita-
lion aux parents et amis de la
dofunte.



AU CA
Du Lundi 16 au- Me
& 6 Heurws e

UIN CHEF ORUIVi


alme t Grlad Rroteltelr, le


IMageai Mtleec itausdox ted
S. % etot;da Jlers do-
vo rl Icrlvtaent : a .....Deman-
dex-jatwur, pour aoi-c dle ai'61ver
,ais-deiB# du'ea.munM, doe rove
nir dnst lIa s I dro tons lio
frsrto qul I jodidi'hul idormmant
danSei .l*en :- dU tomabeadt at
qut ont teuJotIfeou & esapr de
mintenir blen hut toe flam-
beau de Notre Ire itit on de-
vahte le'monde profane. .'I '
Je vous esurals gr'- doe tor
rappeler que Notre [natltupon
ect & jouer de p4rw grand rb
le danes 'hatotfrl de -la ibran
tion des Nations at dea Hom-
mes, rappeleaz lur que la Gran
de R6volutios die 1789 a td ras
lisee d'abotd et surtsute dans
lea Loges Maconniques avant


Jeffearsohon, (iW s .o ran .a '
lyn, FRamilton (Etot ,i. ,trouvaleont u no reno sos "lier


complete des 'postulanis do tI a mane sur .i1 te
Franc Magonnerle ano t d rou qu|s de ldnHt6 des victims at
ver leo moyons de lea appulquer scot rendu ,& .Hdptal tde i.ni
cotna ide reallti en face do vers dEtat l elle Ivaen
la. crime profndis qu eonnailt 66 trauaportoe e
It soci&tk moderns, Aajaurd'hul. Lap waliieurac poneanos
plus quae jansala, Is Ewaconnereio quol o% grivumailt bleaswia
qui crolt dansle valeum pir- sont: "
tuafles de I'hiimaiti no peut Sa.itae Jn-JACQlIES,. Colle
tpae raestr iflente aux in ALT n-BaptlEt'nPIl yRlt.
qui4tuds 5ngolases dee Lina aaEATY *
peupleset, as.races. EDe dolt En autret, ont pu qfitter
o'efformer' dapportir la lumiw- PHopual aptis panaeblnqi :
re de la vmrit6 aux &Lm abat CMalrline JEAN, Exana PIER-
tues et inqultes, come eUe RAF DELOURDE DORCE, An
I'a felt dana lea tempi anolen ne PIERRE
aus mbyep des enseignements x a
d'Eleusis, de Delfe... / ACCIDENTS DE
/ VEHICLES ."
PROCESSION DES / Ca siu, vers les 9' hnre ,
COULEURS NATIONA ES face & I'Ecole Marie AnAuliatri


de Ia Bastille en France, Rvdo Puls il y eut une longue pro
lution qui devait avoir ma r6per cession 'mauonnique & ftravor
emusion sotr la tsars ensanglan les rues pnrncipaees do Santo -
the de l'aneienne Saint Damln- Domingo. Le people de cette
gUe.. vilte s'etit masses our tous lee
Ainsi a'adreialt le Serenis- trottoirsa et aux fenutres des
sime Grand Proteeteur Dr. maisons pour voter' d6ftiler les
Frangois DUVALIER, Fl de embilemes magonniques, les
la Respectable Logo La Mont Grands Maltres de l'Ordre en
Liban No. 22 et membre de la tenues solennelles et ritueliques,.
Respectable Loe.' L'Amiti6 des les Grands Dignitaires, .d616-
Frtres R 6unis No. 1, le 12 No- gu6s et les douleure nationals
vembre 1969 die l'&% vulgaire, des pays participants. .
6 la famille magonnique hai- Le drapeau noir et rouge
tienno st void que cette forte haitian etait port- par laI gen
'peonse du Maltre Haitian et tills dominicaine Mariatens Pier-
cea heuro es recommendations ra esibrte des Dignitaires An-
allaient trouver i'dcho le plus toine Brutus et Yvon Chan-
profond, le plus raisonnant cy. Le spectacle 6tait la fois
dans les ddbaita combien 6levd6s magnifique, majestueux et e-
de la Huitidme Conf6rence G -- mouvant.
ndrale de la C.MJ. a Santo G. A. -
Domingo. 1 n'eon fallait -pas (A. uivre)
davantage pour soutenir 1or- TOUJLON,-- oavr.ers
gueil de la d ligation haitien- *chantiers maritimesI franqals
ne de faCon & engager des dia ont refuse do mettre .la" main
logues avec des partenaires 6- an sous-marin en construcarli
pris des moins iddaux de pro pour le Pakistan. ls ont de-
'notion et de grandeur nations clar6 quo ce submersible, du
les et humaines. Aussi sa par- m6me type "que e'EURYDICE,
Sticipation aces assises fut-elle qui a faith 50. victims rcemn
Sremarquable. ment, n'assure aucune protec-
tion A son personnel .navigant
L'NAUGURATION et quo de nouveaux disposit.s
DE LA HUITIEME doe s6uriit, de navigation B et
CONFERENCE de plong6e doivent y dtre ia-
LIouverture de la huitidme Rem- te u ts
Conference G6ncrale de Conf Monsieur M bouherea,
duration Mou onnique Inter-Ame M. et Mete Jeah Comiairo, M1.
rcaine eut lieu dans-la .matin6e t Mine Henry G. Sylvain, Iille
du dimanche lert Mars dans le jeanne G. Sylvain, le Dr. Yvon
patio du Grand Temple Natio- G. Sylvan, M. Pierre G.
na1 Maconnique de Ia Rue Ar- j ylai lea familIes Douche
zobiabo Portes. Ce Palis de dla roan, Sylvain, Malebranche et
Grande Loge Dominicaine et ton sles autres, parents et allies,.
un edifice neuf de trois stages dans l'poss.bbilitd- de remnar
pour la reconstruction duquel cier les parents, lee amis et taus
le gouvernement domniinicn a cux q4 ont bien voulU leur
fait un don de 360.000 dollars, donner des marques de sympa-
nous informe-t-on. Parmi les th.e a l'occasion de la nmort de
personnalltds profanes on re- leur regretted Mine Max BOU
marquait le Secr6tatre d'Etat OHEREAU, n6e Madeleine G.
dea Relations Extdrieures, re- SILVAIN les prientt de trou-
prdsentant du Pr6sident Joa- ver icim 'expression 6mue de
quitm Balaguer, leas membres de leur vive gratitude.
1'Ediit6 de Santo Domingo, des Port-au-Prince, le 13 Mars
Homes d'Etat, de gentilles da- 1970.
mes et demoiselles.
Pre an. ila parole, le Grand DECES
Maltre .Domini.ain Dr. Jaime Pax Villa announce le deces
Manuel Fernandez a souhaiti de Mme Lefort SEARD n6e A-
la blenvenue i ces dtl6guds ma line Ntrette survenu en sa rO-
qoun qu, ornt l-ase leurs paya sidence' a Delmas le samedi 14
eL. lear. .....culrations profanes Marse it 4 h. 15 p.m.
'pour etre L ce rndez-vous ap- En cette douloureuse circoins
portant comme instrument de tra tance Pax Vdla et Le Nouvol-
vail I'Equerre ct le compass. La listed pr6senient leura sinereas
Magonnerie, a-t-il dit, a un eondol6ances a ses infants M.
"haut concept de ola solidarity et Mme Pierre Jn-Joseph Minme
hu)tnaine. Elle a conou lea plus ci evana S6ard. M. et Mine
belles valeurs spirituelles et Loaia Austin Mme n6e Denie
elle a compt6 dana ses ranges Seard, Mile Gishle S6ard, M.
les.plu grands homes de tous ec Mme Mar S6ard, M. et Mme
les temps et poar 1'Amtrique Lyonel S6ard M. et Mme Wil-
Latine, IL..a cIe : Benito Jua- ler Vital-Herine, Mme nee Gla-
rhz, Miguel Hidalgo, (Mexique) dyr Sard. A se scours: Mile
Juan P .bo Duarte- (RAp. Do- Yvonne dNrette, Vve Stardin
minicaine), Jose Martin Carlos Gervats rne Simone Nirette, h
Manuel, de Cespedes (Cuba), son beau frere le Dr. Horace
Miranda, Paez, Boliyar (Vend- Dasir, a sea belles-aoeurs Vve
zu6la), le Roi Don Pedro I william Dupuy, M. et Mme
.(srasilt, Belgrano -(Pdrou) et Jules Wisel. A ses neveuat el
(Paraguay), O'Higgins, San nieet: M.. et Mine Jean D6sir.
Martin (Chili), Narino (Colom. Mile Daniella DAir, Dr. Gb-
-bie), F6n6lon Duplessy (Haiti), rard D6air et Mme, M.-Charies
D6sir, M. Gabriel D6sir.
Aux fa'milles N6rette, S4ard,
_i I jn.. _n-Joseph, Austin, Guichard,
CastilUo, Vital Herne, -Dksir,
LPI VTO J. ADupuy, Cassagnol et Is tons lea
autres parents et allies affligAs
rcredi iS Mars.1970 o par ce deuil.
1' 8 Heures 30 PETIT SEMINAIRE
fR ER RI.IrPIVNR:F COLLEGE ST MARTIAL


Haiti
AVIS
Ia est port- I la connaisance
des Anciens Elases du Snmuasi-
re College Si Martial que leur
retraite pascal -era prech6e
du 18 au 22 Mars, a la Chapel
le du College, par le R. P. Ner
va Going, Professeur au S6em-
naire. Lea Exercices de la Re-
traite d6buteront le mercredi
18 Mars a 6 h, p.m.
ili sont tou cordialement
invithls Darticiper 6 cette Re-
Lraite.
IA DIRECTION


- co oas uaeslennes, a 1'Avenue
Jean Jacques Demalanes, deux
v6hicules me onit heurt vio.-
lemmnt, de plein fouet. L'un,
le camlon do transport au' Noa
1420 1, l.it, seinble-t-Il, en di
reetion Nord-Sud ct ls canimem
pette da passagores au No.- P
18261 Sud.Nord. :
Lour allure 6tait excessive,
dissent les t6moina. .
L choe a Jti des plus viue
lent La canmilonnettc a perdu
son capt avant, son nid d'A-
belies, son r"tiateur it pon mo
tour a 6tb foreci. _..
Le camion a e6t aussi endom
mag 6 P'ayant.


f&nilbmjr useuftA .talh W


a -.Vlo-a de: la J1 Wat s .e .I1'Eg du foot
-"' s6r8-Cur do TUrih u 1a Ia
A ST MAlRC 4. -., ni ai14'aou IM&b h. 80 .
St Merev ault-eit u'ajp-t n U ; rA- d'uA CILtig

Msagi at do la Naston.La opula oad Ie e d 1 do.r auto 1
eon do cotte vailante0 cI 16 per lsu Eric ALbenrtu en br.s l art
,wt po-ad,&- -,e dt lu o-F ontompa." a-
ro e dentdl et crtlat a's r. r s o
il .ismoeqol sa'_ndtotr d -rqba brode blanche rcialh6e ,d6t*
t6 de lnergio elwcatrig.-ind.. eo artel ta amsrraine une ro pall
be tnbleA ieS 6op.op indi. be de relours coulun-aiUbergtn.-, me
De & sap rt seloppoodent. dont '6clat raviasat il'assitpnee.. foot
DoSt Marc. e Preident Aprb rmoni.un-grai ou
de Isa i lsi a tie sa arH-Ivtr r-erception rg ,Iit tsoo in ogs
dana Ia 001060 'oon la hoorco enm a reldenuer p ros
.dan la sore r heuresa & M.ussesa.,Le par? 1 in
L-e Pr~ddeat i Vie fut aln]f.jama ug.A" --1. ~ par; *nne
Son arrive au Palals Nadi t in disours dnt' era
par un batalllon de La et at lluse 4 forte re rag
Pria .n .atit.l. dano l'a e dv s (' on au'
-de totei.' I'asirtano. dift
pour p.plonger .l'choa fau
ASSembhle Gle de de carillons qu ont rotent, u
EiS ons los I e d' Eglie ar
re
Ial CroixRMu- N" ma ans IM eomplette _-,
-- "Ie :.. de eVome pour jaiune Cnupse 's p
S. _~~.-qc t ol aa Iue ie de miel dans e
La Croix-Roue eneaite lea hauteuAi de Kenscoff. ch
jiendra son Assembl6e Genfrale. eh
Annuelle le mercrodi'18 mars h daG
*rlres. 30 p. m. au Siege ..en- TRINIDAD.-- L'agiltaiun Sle9c I
Is-a ,,iui~t7o 2 toraleW sestA ea.,6apri Is e
Au course 1 a [ tu shweriem n^ t ealmbedapr la vio nav
nr. leu cours ,t: lealte rle ni-e contestation du dimanche av
nir le UIoint.- A de Direction r Mars tier et I i forte -po fali
*-respentIerI, le bilar deu 'iciCrot&
drees dnfr, e tl, e L Eictiva do -M on centre los blanks. qui con Pie
es dfferees action, de I e a pluart despositions Po
S-Croix-Rouge liHaiiim' ain ,. pol tiq do Pile. p '. g le
que le rapport financier pour deu
lannde 68-6v. D pluhis. il sera -La journ6e d'hier dimanche rie
6galement soumis Iq prdograt st piassee aAns incident. pie
-me d'Action pour a'nnn6e 70. nai


Fore .nuaba i .. .
500e6e e- miM 1
Colleffif

seeing priv6 destiny ., tr pu.
blii dans un des quotioens tc -
la capital.
1U est extrait ce qui suit : 11 a
et6 form aux Cayes une socit
t6 commercial en nom collect
entro M.'Antoine SALIBA at -,
M. Plerre SALIBA deoe rar .
et domicilis aux Caye uornt .
la raison social es:.
Antohse SALIBA A& (CO L m i n
M.Antoine SALIBA pporte, La musique en marche.
en ospdees, marchandias. ricu. Ce r6cepteur Philips se veut "dans Ie movementt.
bles et inmemoubles, une valeur Pendant les vacances ou lee week-ends, A bord
dollars y opri le d biteau ou ur la plage, ce portatif Philips de Luxe
biteurs. . I .' FM-AM vouseaolteptendre-votre post favor -
M. *Pierre SALIBA Je Eon olnq sur cinq". Cec' h'aet pas 6tonnant, avec 7 games
c6t6, apporte, en marchandrses d'onde: GO, PO, 4 OC et FM, sans oublier lee

doe dix i dolilarsd.bi e Caract6ristiques remarquables ..... r6glage fin our
La moi6te i pour objet le OC.....grandes ondes A large plage pour la .
commerce des provisions et des reception des radlophares, des bulletins du temps,
tissue de touts sortes, fabri- des'slinaux horaires ..... game chalutlers" of
qus ong Haiti ou imports de sont dlffus6es toutes lep mission destination de Is
Leo aieg soial ax Ca navigation et une foul d'autresraffine. mnts qul
oi les associd ont er" dcnitu- rehaussant encore le plaisir de I'coute.
re et domiiles et g'renM persons a
nellement, lso-iete. HIIIP$
LasoFeidtada commence I -
28 F6vr~er 1970, date de sa con.p",
titution; ell est former poo .
une duree de trois ann6os Ft to i
d6finitivement renouvelablpe
ad e acte consitutif de la SO.
eid6t a St6 d0losi a burau bisect.
du commerce des Cafy" i le 14-
-Mars 1970 pour ire 3fschm.ni'
su ddpartement eompktent.
Fait saux Cayes. le 114 Mars
1970.
Pierre SALIBA, Antoine i L"
BA.

Messes de Requiem
chant6es. a d-
A l'occasion de la mort de d, S
Mme GejminIst a ser du
du Docteur Albert Jolivert, R- -
aidant i Saint Louis Missouri,
plusieurs mnieses de requiem,.
ont dtd chants an m6moire- Puasz cha

C'est areginsi que sp edi vote rven r Phil ps et emandez-lulune demonstration.
Mars 1970 A 11 h. 30 du matter,
une messed de requiem a t .
chantke 6 la chapelle de Saint '
Mary's Hospital de East St. -. .. "
Louis Illinois, sur la demanded ty .
de l'Administrateur du utit H6- '.. 5.
pital. Le Docteur Albert .Joell-
vert est membre du oSTAFPF _l_ _
de St. Mary's Hospital. '-t: .. .s e.
messe a 4td chants 6tA8 h. a.m.
en l'Eglioe St. Fransois d a R 79
vier de St. Louis Mioisouri, our _RL 8
la ddmande de la colonies Hai-
tienne de St. i o '" '
Le Lundi 9 Mars, une trixols ti
me messe a t6 dite en is cbh' ..
pelleode' St. Mary's Hospital .
de Ea-t St Louis i llinois aur I
la 4emandst du Staff de aot H -
pital AJ
+ _,, .. +. . .


pei
bal
pet
sa
grg
pa
de
un
ter
tiv
pe
va
tio
av

no
un
pa
do
uni
a4c
di
blh
da
et
pic
tii
grl
fo
cit
so
da
il
qn
fe
ne
Jas
se
de
pe


"I T14"


SRentrd au pays pour la cam
pagne "'Coupe du mondec Guy
apporta a- la sd6ection son expe
rience international, son se-
rieux et sun gofit de l'ar.
Malgrd toutes ces gloires, Gui
to demeure un garqon came,
discreet se prdtant vulontiers
aux plaisanteries do ses co-
pains; sa tate n'a pas tourn6, il
est even oun home mur,
jouant avec moins de panache,
mais d'une" manidre plus pensoe.
A 30 ans, it est encore dans la
force de I'Age pour un foo"tbal-
leur de talent 4'equipe" nation
nale, c'est sa vie -- il regrette
cette coupe du nionde manque
eon devrait dtre l-bas dit-il. 11
ne s'en plaint pas beaucoup et
prepare la grande revanche de
74. Aprds il pensera A rac-
crocler.
En hon philosophy, Guy song
djij au temps oh il ne sera
plus Ti-Guy-mais Monsieur St-
Vil. II nest pas question pour
lui d'abandonner le football; il
Faime trop; meis pourjdn-vra s_
carriore sur le bane de touche;
il suit le stage d'entraineurs et
fait 6 l'heure actuelle ses d6-
bults avec l'quipe du Collge
Canado Raitien qu'il conduit
lentement vers leas sommets. -
It ne nous a pas cachi sa sa-
tisfaction 6 l'annonce de son


Rafle renvoye
La. rafle d(. Is voiture Opel
model 1965, qul devait avoir'
lie. Ilc 17 Ma t197P sur.L ti.
rage 4e" Ta LotreiW de .l ii t
Haitien et renvoyv.e au 2eme
tirage du moist de Mare, a cau-
se d'un grand nombre de bit-
lets impayds.
P-as-Pce. le 10 Mars 1970
Prop Paul Jn-GILLES


.I
*^1 .- ,.*


S.A.


SLa -

em quaUt6


instaatansa

(Suite)
Nous sont revenues Agalement
Micheline Julien qui a 6te ae-
cueillie par son frdre Serge Des
varieux, et Madame Vve Chris
tian Thdus, qui s'est absente
du pays durant neuf mois.
cMon maria est d6j en Haiti.
11 est dans les affaires. Je suis
venue passer une semaine avec
lui. C'est ce que nous a dicla-
rA Madame Lois Garcelon Bres-.
lauer, de nationalist+ ambricaine.
X" x x
Solange Beaulieu, infirmicre
hygidniste canadienne, Micheli-
ne Martin Mercier et Lise Ro-
drigue, egalement canadiennes.
passeront trois semaines en Hai
ti. Elles r6alisent l un reve
qu'ejles caressaient depuis fort
longtemps.
fx x x x
Le Dr Julian Strauss, vdtri
naire attached A la BID, est ren
tr d'un voyage en Amerique
central. 1 a dtd accueilli par
des membres de cet orgahisme
et par quelques amis.
xxxx
- Madame Maggy Dupont Brie,
re, rayonnante de joie, ri,-d
rivdeaI- le hul tlu Ioyage qu',lt.
toerot de fair eJ'at ke a N, ..
York rt au Canada, dans le but
re votr la i.nige Oe de jouer a.
'cP. Et, ,.,: nmantn, en maniere
d'adieu, .1 d a eu un.s r.ut.- 0,.
ihte churc .1,- neig. ai New
York.b
Plan-... Difl.. junior. ipenhs
i c.-li -r tel -ryp. filb de notre
'.ni Plarnes Dfills dot service tie
la Doubne .a I'atroport, eat ren
ire de Ne \orkt. 1i tent di'.
pa-ser .dea an. s -t jdenit Nous
lui aouhsltnns ass vacance- re
vo-antes au sein de sa famait.
x xK .
Madame Dolhrice Sa nt Jeen
nde Charlotte Aarons, qui v ent
'di'etre terribleinent epruuee
est rentrde de Baltimore anime-
di, en compagnie de son f1lt
Max, employ de la Pan Am.
Nous leur renouvelons nos enn.
dol6ances.

Grande Kermesse


Jeudi 19 Mars une grande
A DRk -keme sae era organi, par
A VENDRE I'Assoition der Ancienms n.,
Pensionnat N. D. du Sacre
Volkswagen 1967 Goeur i St Joseph.
44,00 km. excellent 6tat Venom aider lea oeuvres socia
44,000 k excellent tat. le d lAsociation tot en vous
$ 1,000. amueant.
Minme Stewart, Nations Jeunes et vieux, venei dan-
ear au aeo du jis Lea Babil-
Ulies, Cit6 de l'Exposi- lar. do Ptiilale.
.tion, Port au Prince tel : Restaurant'- Attractionsedi-
2-1641/21642 Entrie G4ndrale'1. GomrSe.
a -. -_.. . -


AV






1 3p,





VA
YA 'v










It M,


dy


v tL .. ... '-- -.- t ..-"e
ra -l. k afileft' .u Jf..iIa-i& ,t ;
(sault) .

sportifs haitiens et de tra. cholx pour Mexico. *C'eat '
hIR au .b6n ....,O- doe-ntsre ..-muulaeepoua ,t: amant du Joo K.
ball. ball, doe voir voluer lee gran-
t- i t mo" --r tdes vedettes de ce sport at doM.
Gill. r 'i* ,@.P tt Aml n i ttf qL'ast' le Mundiaei.oej -it -
ens sUs.' cuIture pulssanto IH. .44 sonsise, u u Sa0m*ngru
blens pottlopttioun 6. lai ce 41t. I I- .
audra aJre ut udte noDllatl AusBi profitonse nous de la "
aire une tete nature- circontance pour f6lcter ta
Soune nabilrtr corporelle qui MINOT'ER iHAIT11 qui a
psmetteont to rallser dts bien voulu couve r Tla molti des
lure physlqu qulI feralent frals de oisur et de. voyage d
r blen de gyninnatcb. TLchnI note sacr6 huLteur
it, c'eat' he type meme du DADOU O
tballeur compiler. : excellent LES SPORTS
overture do ballet, tout le cats Rosultats du Week-end
ue des dribbles imagnables, I7olette Excelaior 1-0
art consomm e de t felints, ievant 3.000 spectateurs le
fausse lenteur suivie d'acci Violette a report. e pnible
nations soudaines, des dimar- ment la victoire au depends de
aes foudroyants, jeu de tete I'Excelsiot. Ce tfu un match as
dessus de la isoyenne. il est se qudlibr coi I e le laissa
ficile de lui trouver un de. supposed le score etrique. Les
t. On ne peut pas oublier hbleu et blanco 1eurent le ben-
e frappe de balle sinon puas hour d'insrire an but d'entr6e
lte du mons prtcIse et enc u par leur remarquable home -k .
des deux plods. tout fair Alix 2aul Roc. Ce
Tout ce tabl-eau .lui a ermis buttfut rdlalisd 6 la suite d'un
ordaliser des buts incroyables, retrait de Dely 'sur Roc qui des
acun des habitues du stude, 20 mdtres, placa un bolide que
a, au moins un. specimeih le garden Antoine ne parvint
is la m6moire. Et pouirtant, Pas 4 stopper complement. On
y n'est pas casentic-llEment jouait, 6 'ce moment, deputy 2
i rdalisateur : c'est aussi bn minutes et Pl'n espdrait assis-
ant centre constructeur qui ter a un festival de buts; nial-
t aussi marquer ses co-4qui- heureusiment il n'en fut rien
rs. Doa6 d'un ,sens collectif et malgr6 les actions de l'Ex-
usso, utilisant- avec une ma- celsior (60e, 86e) et du Violet-
rare la technique en une te (79e, 89e) le scorc en rest
ux, les deviations de l'intp- la.
ur coming de 'ext6rieur du Racing Victory 1-o
ed, il sert toujours ses parte- Le vieux 1not (nor penalty)
ires au bon moment et 6h oi et I'Etoile tour h tour, lassL-
le fallait. rent filer leur. chance en tLre
Malgr tout, Guy oatvcoon mi-temps. Ceiendant, aprts o
Mard dond leG m d u un ft pause, osur on terrain glissant,
u tard dans le monde du foot- e p -i 1 iru-
11, il ddbuta 6 18 ans dans un t peu favacblhl la ci ul ao-
I'lltIit cubdutBt18 Air, Aurore tion du ballon, le Racing se re-
tit club du eB Air, Aurore- prit et par l'intermediaire de
man fique prestation et Ses Pinternational Guy St Vil mar
and qualitds ne laisserent qua l'unique but de la rencon
S in iffdrents les recrutur treUn but ralis6 de trrs loin,
e 1'Etoile qui obtinrent de lui t *. n bt rdt ieroto,
contract, il y joua 3 saisons sr un su tin perda ran s t cLa
minant ave son-club resp e- me Guy seul on ae secret. Ua
infant ave sn clubssure de Bellotte, 'indisponi
-ement 4e, l1re et 2e en Cou ilitd LaosiliLre n'arrange-
SPradel. loEntre temps, i a rent )as les affairs de i'Etoile
it gagne ses gallons d'interna haitienne. L entraineur Hyacin-
onal et jouait assqz souvent the a tout de m6n.e dEs raisins
ec Chaldin, Pierre etc. etc, it'tt satiafait : sa jeune dlfen'
Comme tout footballeur apple se tint ite durant to ute la ren
h deesdestins lev6s, il Utait centre aux fougueux avants du
rmial qu'il lut sotllt6 par Racing.
Grand club il ne.se fit Le Classement du Championnat:
s prier par le Racing qui l'a- I Aigle Nair 15 pt 26
pta imm6diatement. Grace hbuts marquis, 2 emais.,s 7
i entrainement plus pouss6. il victoires 1 nul
compli$ des progris extraor- 2 Racing 13 pts 21 buts
naires et devenait une vdrita mar i victor
Sidole. Sa riputatian ne tar- o 1 r ul 1 dait
.pas i deborder leas rontiere Violette 13 pts 13 buts
en 1967 a u ham- marquee 6 encaissa -- 5 victor
onnat de la Connccacaf, les sport res 3 nals
's Fim6risains, en quaLe de -Excelsior ptis "
andes vedettes pour lancer leN Bas Artibonite, Etoile,
otball dans leur pays, le sonli p
itrent pour uin contiat proves 8 Victory 6 pts
onnel. Guy fournit deux sa- 9 Don Bosco, Petit Goivc
s au deli de touted espdrance, 4 nt
houant de peu lre fos 11 Lgue de P-nu-Pe, Ba-
ans la course poue le titre cardi 3 pts
se signals, notamment en mar RECTIFICATION- I1 n'y a
[ant le ler but du football pro pas eu forfeit du Lycde Firmin
ssionnel americain." Son entrai sur les covrs rives Gr6goirc
ur, au Baltimore Bays Gordon Eugene. Le match s'est jou6 sa
ag no ne lui a jaais mnage media martin A 10 heures. Le scoa
s, dloges. <-e voudra-is posse- re final a t de 10-0 en faveur-
r tait de Guy dans mon qui des tyciens
e, disait-il) 1)ADOU


D
I
i




i
t




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs